Type Poison change de maison
Etna Neria
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 1368
Points d'Expériences : 326
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Type Poison change de maison   Mer 10 Fév - 16:57
Quelle belle et fraîche journée. Enfin, journée était peut-être un peu présomptueux : le soleil venait à peine paresseusement d'apparaître. Pourtant, outre les Pyroli qui s'entraînaient depuis quelque temps déjà, une élève faisait un bon footing, suivi par ses deux Pokémon. Si elle ne se levait pas aussi tôt que les membres du dortoir le plus sportif de l'académie, Etna s'entraînait dur chaque matin, afin de ne rien perdre de ses pratiques martiales. Son principal souci étant la perte de son katana, elle pratiquait ses exercices avec un morceau de bois taillé soigneusement par Fuwadoku. Le Nidoran, qui n'avait toujours pas de surnom à côté d'elle, courait aussi, mais bien moins vite, peu habitué au programme chargé.

Après s'être correctement dépensée et éveillée, Etna retourna à son dortoir pour prendre une bonne douche, s'habiller et un petit déjeuner consistant, basé sur des aliments apportant des nutriments utiles. Pas de place pour du sucré dans sa diète, et la journée ne faisait que commencer. A ses pieds, les deux types Poison mangeaient eux aussi, sous le regard lourd des cohabitantes Mentali. Le Moufouette avait vite appris à se contrôler, mais que la nouvelle revienne si vite avec un type Poison semblait les contrarier plus qu'elles ne voulaient le montrer. Bien entendu, la jeune fille n'en avait cure et laissait les chuchotements et les regards lourds sans une réponse.

Puisqu'elle avait un peu de temps, et que les cours ne commençaient pas avant un bon moment, Etna prépara rapidement son sac avant d'aller faire un petit tour dans le parc, où elle s'assit sur un banc pour continuer à lire un de ses bouquins sur la stratégie au go, Moufouette posé sur les genoux et Nidoran à côté d'elle mâchonnant un bâton pour se faire les dents. Le petit Pokémon ne bronchait pas, ayant très vite accepté l'autorité de l'adolescente. Enfin, il avait plutôt intérêt, oui. Depuis sa décision d'aller vers le Pokéathlétisme, Etna avait repris un entraînement physique beaucoup plus régulier que depuis le dernier mois et cela se ressentait dans ses activités quotidiennes...
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Type Poison change de maison   Jeu 7 Avr - 11:19
On a day like this
All the world it feels so fine

Depuis la dernière sortie capture, Alex avait redoublé d'efforts. Les incidents de la sortie, et notamment l'évolution du spectre, lui avaient fait prendre conscience d'un certain nombre de choses. Elle en était également ressortie motivée, mais de façon plus posée et réfléchie. Cette fois-ci, loin de se jeter dedans hâtivement comme elle avait pu le faire au semestre précédent, elle transformerait cette movation en détermination et en diligence. Et c'est ainsi que la jeune pokéathlète avait repris ses entraînements matinaux, avec plus d'application, et en prenant soin d'en faire également profiter ses pokémon.

Elle avait beaucoup à remettre en ordre de ce côté là. Et pour s'assurer de passer du temps en compagnie de chacun, et de leur accorder une attention égale, elle se servait de ses séances d'entraînement matinales pour se consacrer individuellement à ses pokémon, un par un. Un par jour, chacun son tour. Même le florizarre et le ludicolo avaient pu l'accompagner les jours précédents. Ça nécessitait de revoir sa routine, de l'adapter à chaque pokémon si nécessaire ; mais Alex le voyait comme une bonne chose, ça l'obligeait à faire attention à chacun de ses pokémon et à évoluer avec eux, plutôt que de les laisser s'adapter par eux-mêmes.

Et ce matin-là, Alex était accompagnée de sa jeune kangourex, la dernière arrivée dans l'équipe de la Givrali (sans compter le doudouvet qu'elle avait aussitôt confié à une amie). Et c'était en vérité la première fois qu'Alex passait du temps seule avec sa petite terreur. La rouquine avait honte d'avouer qu'elle n'avait pas eu beaucoup de temps à consacrer à la kangourex depuis son éclosion, au Noël dernier. En tout cas, pas autant qu'elle ne l'aurait voulu. Ses autres pokémon l'avaient beaucoup aidée : ils semblaient tous s'être pris d'affection pour la jeune pokémon - enfin, à l'exception du nucléos, bien entendu. Mais ce matin, ce n'était rien qu'Alex et son bébé, sans personne d'autre. Pas même le spectre, qui était pour une fois rentré dans sa pokéball, comme les autres.

La kangourex avait un peu plus d'un mois désormais, et elle avait bien grandi, même si elle n'avait pas encore atteint sa taille adulte. Elle arrivait désormais à la poitrine d'Alex, et d'ici peu la Givrali pourrait probablement même la chevaucher.

Leur entraînement terminé - il avait été plus court que d'ordinaire, car Alex craignait d'en demander trop à un pokémon aussi jeune - la rouquine décida de se promener un peu plus longtemps dans le parc, profitant de la belle matinée qui s'offrait à elle, et de quelques instants privilégiés supplémentaires en compagnie de sa kangourex. Elle aimait la voir découvrir le monde et se montrer curieuse de tout. Elle observait attentivement les pokémon et les dresseurs qu'elles croisaient. Et puis d'un coup, son regard se fixa sur un nidoran un peu plus loin, et avant qu'Alex ne remarque quoi que ce soit, elle fila.

« Hey ! »

La rouquine s'élança à la suite de son pokémon. La kangourex s'était rapprochée du nidoran en question, curieuse, et tentait de communiquer avec lui par un mélange de gestes de la tête et de petits grognements. Alex n'aurait su dire ce qu'elle lui avait trouvé, mais elle n'en démordait pas, peu importe à quel point sa dresseuse l'appelait. La rouquine arriva enfin à leur niveau, et remarqua une jeune fille assise sur un banc près du nidoran. Probablement sa dresseuse.

« Pardon, s'exclama-t-elle d'une voix un peu essouflée. C'est ma kangourex. Elle est toute jeune et curieuse, mais elle n'est pas agressive. »

Tandis qu'elle disait cela, Alex vit du coin de l'oeil, morfondue, la kangourex soulever le nidoran à l'aide de ses pattes avant, comme pour le prendre dans ses bras. Qu'est-ce que tu fouuuuus.

« Euh... Alex J. Lovell, coach Givrali. Désolée. Il est à toi ? » dit-elle en surveillant les deux pokémon du coin de l'oeil. Elle ne savait pas trop dans quelle mesure ce nidoran apprécierait l'affection soudaine de la kangourex à son égard.

mercredi ; 10 février 2016

_________________
Etna Neria
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 1368
Points d'Expériences : 326
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Type Poison change de maison   Lun 25 Juil - 10:40
Plongée dans son bouquin sur l'historique des plus grands joueurs de go du monde, Etna n'entendit pas tout de suite l'arrivée du nouveau Pokémon. Enfin bon, à quelques mètres elle réagit enfin et releva la tête, portant la main à sa taille, là où devait être rangé son katana. Mauvais réflexe, il faudrait qu'elle pense à le perdre, surtout au bout d'un mois. Le gros Pokémon qui approchait lui disait quelque chose... c'était un Kangourex, non ? Le genre de Pokémon qu'on trouvait près de Safrania, à Kanto et donc qui était bien loin de Rosalia... A ses côtés, Fuwadoku s'était redressé et sa queue était dressée, prête à vaporiser l'intrus à la moindre agression. Mais a priori, le Pokémon maternel était plus intéressé par le petit quadrupède originaire de la même région que lui. Nidoran penchait la tête, ce demandant ce que ce géant pouvait bien lui vouloir. Un peu confuse, Etna soupira en voyant une jeune fille rousse s'approcher et s'excuser. Regard blasé de la part de la brune alors que son nouveau Pokémon se faisait soulever par celui de la nouvelle venue. Pas agressif, hein ?

- Etna Neria, future coach Mentali. En...chantée.

Pendant que la future espionne esquissait une grimace, piètre tentative de paraître sympathique, le Moufouette était descendu du banc et tournait autour de l'intrus, en grognant de manière diffuse. La brune secoua la tête, visiblement de plus en plus mal à l'aise. C'était quoi le problème de tout ces gens à laisser en liberté des Pokémon qui ne savaient pas se tenir ?! Surtout venant d'une coach, quoi ! Encore un costumier saltimbanque inconscient, ça passait si on fermait les yeux sur beaucoup de trucs, mais une personne à qui on allait confier dans le futur des Pokémon pour les dresser ? De qui se moquait-on ?

- Je me demande quand même ce qu'on apprend ici... Entre l'autre illuminé de Sirius et maintenant une coach pas fichue de tenir son Pokémon... Est-ce que mon Nidoran se barre tout seul, lui ? Non je ne crois pas.

Elle avait marmonné sa remarque, pas trop fort quand même. Elle se fichait bien de ce que pensait la rousse, mais ne voulait pas avoir une réputation encore plus entachée que celle qu'elle traînait actuellement. Si elle voulait devenir Espionne, autant essayer d'être la plus discrète possible. Ce qui n'était pas gagné vu le tempérament explosif de la Mentali. Mais autant faire attention : les Givrali étaient réputées pour être les commères de l'établissement et se faire ennemie de l'une d'entre elles risquait d'être dangereux à long terme. Inspiration, expiration, caaaaalme.

- Et donc oui ce Nidoran est à moi, je viens de le capturer lors de la dernière Sortie, la première à laquelle je participe. Il est plutôt sympa et surtout très obéissant.

On avait dit pas de remontrances ou d'engueulade, mais les piques acerbes n'étaient pas bannies. Autant se décharger de l'énervement comme on pouvait. Etna regarda son pauvre Pokémon, qui agitait les jambes dans le vide, et qui la regardait d'un air suppliant. Soupirant, sa dresseuse lui adressa un coup d'oeil voulant dire "encore un peu c'est bientôt fini, vois ça comme un entraînement". Elle se tourna vers ... Alex, c'était ça ? Ah et nouveau dilemme : tutoiement ? Vouvoiement ? Elle pouvait peut-être se révéler utile pour sa couverture de coach, donc autant essayer d'être avenante. Oui essayer.

- Par contre, je doute qu'il soit ravi d'être porté comme ça. Est ce que tu peux demander à ton Pokémon de le reposer ? Je n'ai pas trop suivi les cours de médecine et je ne voudrais pas être tenue responsable si il se rebiffait et qu'un empoisonnement se déclarait. Tu sais ce que c'est, les Pokémon qui n'écoutent pas, hein...

Mensonge de sa part : elle suivait avec autant d'attention les cours de médecine que ce que ceux de coaching. Elle savait traiter les empoisonnements que pouvaient provoquer ses deux Pokémon. Mais tant qu'à faire, autant donner une bonne raison au Nidoran d'être reposé par terre. En plus, son poison n'était pas si fort que ça, mais avait été un bon prétexte pour lancer une nouvelle pique à la Givrali. Le sourire hypocrite faussement gêné de la brune cachait le fait qu'elle s'amusait beaucoup. Rien à redire, la répartie façon Mentali qu'elle avait commencé à pratiquer depuis son arrivé était bien plus drôle que prévue. Même si elle regrattait de ne pas pouvoir caser plus de proverbes de sa région que ça...
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Type Poison change de maison   Sam 6 Aoû - 20:26
We're living in a powder keg
and giving off sparks

Entre elles, ça n'allait pas coller. Alex le devina au premier regard, à ce soupir, à cet air blasé, à cette espèce de crispation du visage de son interlocutrice. Le ton sur lequel elle s'était adressée à elle. Elle surveilla du coin de l'oeil la moufouette qui s'était mise à tourner autour de la kangourex, tandis que la jeune fille marmonnait quelque chose à laquelle la rousse ne comprit pas tout. Mais ça n'avait pas l'air très agréable. Puis la brune s'adressa de nouveau à elle, répondant à sa question. Quelque part, Alex comprenait que l'inconnue ne soit pas ravie de voir une grosse bête débarquer soudainement pour s'intéresser de très près à son propre pokémon. D'autant plus qu'il s'agissait de sa première capture, visiblement. Une nouvelle ? Alex retint une moue agacée, elle n'aimait pas trop l'attitude hautaine de la petite nouvelle, là. Future coach en plus, ça voulait dire qu'elle allait se la coltiner en cours ? Et qu'elle allait se la ramener sur la façon dont elle tenait ses pokémon ? Parce que la petite pique sur le fait que son nidoran était obéissant, lui, n'avait bien évidemment pas échappé à la Givrali. Mais c'était facile de critiquer sans rien savoir ; cette pimbêche n'avait probablement jamais eu à gérer un cas de pokémon problématique. Et elle n'avait pas la moindre idée du travail qu'Alex avait déjà accompli avec son équipe. Et puis n'étaient-elles pas dans cette école pour apprendre ? Alex n'était que grade 1, et elle n'avait pas la prétention d'être une experte en matière de coaching. Elle se savait inexpérimentée, et c'était pas pour rien si elle n'avait encore jamais cherché à ce qu'on lui confie un pokémon ; hors de question qu'elle prenne une telle responsabilité tant qu'elle n'aurait pas réglé les problèmes de sa propre équipe. Et de ce point de vue-là, elle était même en bonne voie.

Mais elle avait aussi bien merdé, elle devait le reconnaître. Et elle avait pris pas mal de retard sur son cursus à cause de son manque de motivation initial. Difficile de rétorquer quoi que ce soit...

« Par contre, je doute qu'il soit ravi d'être porté comme ça. Est ce que tu peux demander à ton Pokémon de le reposer ? Je n'ai pas trop suivi les cours de médecine et je ne voudrais pas être tenue responsable si il se rebiffait et qu'un empoisonnement se déclarait. Tu sais ce que c'est, les Pokémon qui n'écoutent pas, hein... »

Là, par contre, elle ne l'aurait pas comme ça. Alex commença par venir en aide au pauvre nidoran, et posa une main sur l'épaule de sa kangourex.

« Allez ma belle, ça suffit, laisse-le tranquille. »

La pokémon regarda sa dresseuse avec curiosité, un peu déçue de devoir lâcher l'adorable pokémon qu'elle tenait dans ses pattes, mais Alex soutint son regard fermement et elle finit par obtempérer, reposant le nidoran à terre. La kangourex n'était pas méchante, ni même véritablement désobéissante ; elle était juste un peu impulsive, et d'une curiosité insatiable. C'était encore une enfant. Alex adressa alors un sourire narquois à la brune.

« Voilà qui devrait te rassurer. Mais tu sais, ma kangourex ne craint rien. J'ai l'habitude des pokémon poison, et je n'ai pas vraiment à m'inquiéter du venin d'un nidoran... »

Si elle croyait l'intimider avec son poison, c'était loupé. Mais Alex était passablement irritée par l'attitude de la nouvelle pokéathlète, et elle n'allait pas s'en tenir à là. Tu sais ce que c'est, les Pokémon qui n'écoutent pas ? Oh oui, elle avait de l'expérience en la matière. Contrairement à toi. Noob.

« Il ne serait pas si obéissant que ça, finalement ? En tout cas, ne t'en fais pas, tu es ici pour apprendre. Si tu as besoin d'aide avec lui, n'hésite pas à venir me voir. »

Et elle lui rendit un sourire mielleux.

mercredi ; 10 février 2016

_________________
Etna Neria
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 1368
Points d'Expériences : 326
Pokeathlète Agent
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Type Poison change de maison   Lun 15 Aoû - 12:26
Il y avait des gens qui portait bien leurs noms. Dans le cas de la Mentali, Neria faisait référence à « l’eau purificatrice de l’unité » disait-on. Ça collait très bien avec son esprit analytique et sa propension à analyser les choses. Quant à Etna… Oui, elle était volcanique, et actuellement en train de bouillir. Pour qui se prenait cette Alex ? Bon, elle avait (enfin) fait libérer Nidoran de la prise de sa grosse barrique, mais elle était en tort, si elle avait un problème avec ses piques, qu’elle commence par tenir les membres de son équipe. Oui elle se répétait mais là rousse dépassait nettement les bornes de l’acceptable (version Etna, bien sûr) La brune serait les dents, très fort, et son starter la regardait avec un mélange d’appréhension et de peur. Si elle explosait, qu’est-ce qu’elle ferait ? Du point du vue du Pokémon, une décapitation de l’autre humaine à mains nues n’était pas à exclure. Il voyait très bien la scène, avec sa Dresseuse extrêmement calme après avoir passé à l’acte. Et il la voyait très bien chercher le plus proche incinérateur aussi, et tuer tous ceux qu’elle croiserait en transportant le corps… On va peut-être laisser l’imagination de Fuwadoku de côté et se reporter sur les humaines, hein…

Etna enrageait à l’intérieur, mais en dehors de ses mâchoires, rien ne laissait paraître cette émotion. Elle avait encore le même sourire dégoulinant de sucre que sa compatriote, bien que le sien soit plus menaçant. Elles étaient comme deux prédatrices se croisant devant une proie et la moindre étincelle risquait de déclencher une bataille autrement plus violente qu’un combat de Pokémon. Mais plutôt que de proposer un combat de katana … enfin de Pokémon pour laver l’affront, Etna proposa la première chose qui lui passait par la tête, ce qui était plutôt rare et une preuve qu’elle était vraiment énervée. Habituellement elle aurait regardé de haut son interlocutrice avant de s’en aller sans lui accorder plus d’attention. Alors que là, c’est toujours sous son air de pauvre petite nouvelle qu’elle continua.

- Oh c’est vrai ? Et bien justement… Je ne me sens pas d’éduquer un deuxième type Poison, ça me fait peur… On fait un pari ? Je te le laisse en coaching et s’il reste aussi obéissant qu’il est actuellement tu le gardes mais dans le cas contraire … hmmm … Tu me payes le plus gros repas possible à la cafeteria ! Ah, et je veux une caution !

Du gros n’importe quoi. Mais vraiment. Mais maintenant qu’elle l’avait dit, pas moyen de revenir sur sa parole. De toutes manières, vu comment la barrique se comportait, il y avait peu de chances pour que le petit quadrupède tienne plus d’une semaine entre les mains de cette folle furieuse. Il reviendrait bien vite, renforcé par des techniques de coaching bancales, certes, mais après tout c’était une coach, elle devait bien avoir quelques trucs quand même. Et dans le pire des cas, il resterait avec elle, mais ça voudrait dire qu’elle se serait trompée sur le compte d’Alex et que, par extension, le Nidoran se sentait mieux avec elle. Et puis, un Nidoking n’était ni un bon Pokémon d’espionnage ni de concours, donc elle n’y perdait pas grand-chose : elle ne s’était pas encore attachée au quadrupède et avait tout le temps de refaire son équipe avec des Pokémon plus … appropriés à ses ambitions. Finalement ce pari foireux n’était peut-être pas une mauvaise idée. Suivre ses instincts, être spontanée, ça avait peut-être du bon…
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Type Poison change de maison   Dim 28 Aoû - 2:45
Everybody get stupid
Unpredictable and ready

Elle jouait la comédie. C'était évident, tellement que c'en était écoeurant. Les mots dégoulinaient entre ses lèvres, suitants d'hypocrisie et de niaiserie en toc. La pauvre petite chérie, les poisons lui font peuuuur. Si elle ne savait même pas évaluer le venin d'un nidoran à la taille de ses pics, elle faisait aussi bien de le lui donner tout de suite. Alex regretta presque que leur jeu de faux-semblants soit si transparent, et qu'elle ne puisse pas gober les âneries que la brune lui racontait, et qui lui auraient donné une raison de plus de la remettre à sa place. Mais il n'y avait aucun plaisir à la reprendre sur une mascarade, et elle ne ferait pas à cette Mentali le plaisir de lui faire croire qu'elle s'était laissée bernée par son piètre jeu d'actrice.

Les mensonges glissaient sur leurs langues, la provocation sonnait sur leurs accents faussement innocents, et d'un coup le pari tomba.

La rouquine se serait volontiers nettoyé l'oreille, si elle avait eu un coton tige sous la main, tant la proposition était ridicule et aberrante. Vraiment, elle voulait miser son pokémon sur cette querelle ? Cette petite prise de bec entre deux parfaites inconnues mal lunées ?

Très bien.

La Givrali venait de se trouver une rivale, une vraie. Elle voulait jouer ? Et bien Alex serait sérieuse. Trop tard pour ravaler tes paroles, ma pauvre sotte. À avoir la langue bien trop pendue, on finit par s'emmêler dedans.

« Okay. » répondit Alex, en laissant tomber tout semblant de mièvrerie. À la place, ses yeux électriques étaient braqués sur le visage de son interlocutrice, et semblaient la fusiller du regard.

Elle plongea la main dans son sac et chercha dedans à la recherche de son porte-monnaie. Elle attrapa la main d'Etna et déversa le contenu de la petite pochette de cuir dedans. Sept cent cinquante jetons. C'était tout ce qu'elle transportait sur elle ce jour-là.

« Pari tenu, et voilà la caution. »

Elle afficha un sourire satisfait. Elle ferait tout pour gagner ce pari. Et elle ouvrirait désormais l'oeil pendant les cours, des fois qu'elles se retrouvent ensemble. Elle lui montrerait. Elle ne se laisserait pas dépasser par cette gamine arrogante qui se croyait meilleure qu'elle. Il était temps qu'elle envisage des entraînements de coaching plus appliqués, de toute manière.

« Un semestre, déclara-t-elle alors, une lueur défiante dans le regard. Tu pourras rendre ton verdict à la fin du semestre. »

Elles se mirent d'accord, et Alex tendit la main, pour recevoir la pokéball du nidoran. Ce n'était pas très orthodoxe comme marché, mais la rouquine n'en avait que faire pour le moment, aveuglée par la radiance de son ego froissé. Elle fit un signe de la main à sa kangourex, qui se tenait à carreau sans détacher son attention du nidoran, et qui se précipita alors vers le petit pokémon pour le reprendre dans ses bras. Elle décocha un sourire narquois à la Mentali ; elle pouvait désormais s'occuper du nidoran comme elle le souhaitait, non ? Puis la rousse tourna les talons, et s'en alla sur un simple « Salut. »

Etna Neria. Elle n'était pas prête d'oublier son nom, à celle-là. « Elle manque pas d'air. » commenta-t-elle en regardant distraitement la kangourex, qui essayait de porter le petit pokémon poison sur son dos. Comme Alex la portait quand elle était plus petite, songea la rouquine avec amusement. Elle allait devoir surveiller ces deux-là, mais l'une des deux semblait ravie de cet étrange marché. Elle l'avait complètement adopté. Comme quoi, l'instinct maternel des kangourex n'était pas qu'une légende...

10 février 2016


Modération : Achat de nidoran mâle à Etna Neria, pour 750 jetons.
RP terminé pour moi.

_________________
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Type Poison change de maison   
Type Poison change de maison
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :