le fluff après l'orage ✗ obéline
Alex J. Lovell
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Sujet: le fluff après l'orage ✗ obéline   Mer 10 Fév - 19:05
it's a new day and i'm feeling good

Ce fut une nouvelle Alex qui se leva ce matin-là. Tout du moins essayait-elle de s'en convaincre. La sortie capture de la veille lui avait fait prendre conscience de pas mal de choses. Principalement, qu'elle avait vraiment déconné avec ses pokémon. Elle avait confondu motivation avec compétence, et elle s'y était encore une fois mal prise en donnant la priorité à des critères futiles au lieu de se montrer mature et raisonnable pour une fois. C'était une chose d'être enfin motivée par ses études et son parcours de dresseuse, c'en était une autre d'obtenir nouveau pokémon sur nouveau pokémon avec l'idée fixe de posséder un pokémon « badass, grand et puissant » au plus vite. Au résultat, elle s'était retrouvée avec cinq pokémon, avec chacun son lot de problèmes, et elle n'arrivait plus à gérer la situation. tu parles d'une super dresseuse.

Elle avait heureusement bien progressé avec son florizarre depuis son obtention ; même si ce n'était pas encore parfait, elle avait décidé d'arrêter de se focaliser uniquement sur lui, et de prendre le temps, autant qu'il le faudrait, de s'occuper des autres. Mais avant tout, elle devait trouver quelqu'un pour s'occuper du doudouvet qu'elle venait de capturer la veille. Elle ne renouvellerait pas son erreur avec ce pokémon dont elle risquait de ne pas pouvoir s'occuper correctement dans cette situation, d'autant plus qu'elle ne saurait pas trop quoi en faire dans son parcours actuel.

Elle voulait donc lui trouver un nouveau foyer au plus vite, pour pouvoir ensuite se consacrer au reste de son équipe. Et quoi de mieux pour trouver un nouveau propriétaire à un pokémon qu'une cafétéria pleine de jeunes dresseurs à l'heure du petit déjeuner un dimanche matin ?

C'est ainsi que la rouquine débarqua dans le réfectoire ce matin-là, accompagnée de la petite boule de fluff et de son fidèle fanto-— euh, spectrum ; elle frissonna en y repensant, elle avait décidément du mal à se faire à sa nouvelle forme et redoublait d'efforts pour le moment pour en faire abstraction, se forçant à le garder avec elle comme elle avait finalement pris l'habitude de le faire, pour ne pas blesser son pokémon. Elle lui avait suffisamment manqué d'attention comme ça au cours des deux derniers mois, et elle enfin réalisé au cours de la sortie capture de la veille de la détresse que ça avait causé au spectre.

Elle tenait une pancarte sur laquelle elle avait marqué « POKÉMON À DONNER » avec un petit dessin du doudouvet (pour lequel elle avait fait appel au talent artistique de Max). On avait fait plus classe, mais en cet instant, Alex se fichait bien de paraître ridicule. Pour une fois, elle avait les idées claires sur ce qu'elle devait faire.

Après avoir déambulé un peu dans la grande salle, elle remarqua une jeune fille venir à sa rencontre, et fut surprise de constater de qui il s'agissait. Dans cette salle remplie d'étudiants, elle ne se serait pas attendu à ce que ce soit elle en particulier qui vienne l'aborder.

Elle lui adressa un sourire sympathique.

« Salut Obéline ! »

dimanche ; 7 février 2016

_________________
Obéline Gauthier
Obéline Gauthier
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 28
Jetons : 1554
Points d'Expériences : 594
Coordinateur Performer
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   Ven 26 Fév - 22:13
Obéline se réveilla difficilement ce matin-là. A ses côtés dans son lit se tenait sa petite Goupix, enroulée en boule dans ses nombreuses queues roussies. Elle dormait encore profondément et la gamine l’observait, à moitié perdue entre les rêves et la réalité. Cet étrange limite que l’on côtoie lors des réveils lents et paisibles qui annoncent une journée sans grandes ambitions si ce n’est de profiter d’un peu de sérénité. La renarde respirait profondément, la journée de la veille semblait l’avoir épuisée. Cette sortie capture avait été l’occasion d’une longue journée de marche soutenue dans un relief assez escarpé. Finalement, elles avaient réussi à capturer un Pokémon, un Scarabrute étrangement calme nommé pour cette raison Bouddha. Ce dernier était actuellement dans sa Pokéball car contrairement à la petite créature de feu, il prenait bien plus de place et ses grandes pinces pouvaient facilement faire des ravages dans la chambre délicate de la jeune fille. Elle devait faire quelques aménagement avant de pouvoir laisser son pokémon circuler librement dans la chambre. Et puis ce n’était pas plus mal ainsi, Pixi avait pu savourer une soirée tranquille en compagnie de sa dresseuse adorée. Obéline savait le sacrifice que cela représentait pour elle de désormais devoir la partager avec un nouveau venu.

Silencieusement, la jeune fille passa sa main dans la fourrure de sa goupix et décida de se lever, sans la réveiller. Elle quitta la chambre pour aller se laver dans la salle de douche commune des Mentali et revint entourée d’une serviette dans sa chambre pour s’habiller. Aujourd’hui, elle délaissa ses traditionnelles jupes et opta pour une pantalon slim en jean noir confortable et un gros gilet blanc à motifs rose foncé sur ses extrémités. Elle n’oublia évidemment pas de mettre sur sa tête son serre-tête préféré et ainsi parée, elle ouvrit la porte de la pièce. Elle allait partir pour prendre son petit-déjeuner lorsqu’elle entendit la faible voix de sa Goupix. Elle se retourna alors et remarqua que la renarde avait le museau en l’air et les yeux encore endormis

▬ Ne t’inquiète pas Pixi, je vais juste prendre mon petit-déjeuner. Tu peux continuer de dormir, je te ramènerais un petit truc à manger !

Sur ses mots réconfortants, la Goupix, rassurée enfouit à nouveau sa tête dans les oreillers et se rendormit. Un sourire au lèvres, la jeune fille quitta la pièce et se dirigea vers le réfectoire.

La salle était pleine de monde, enfin relativement pleine pour un dimanche matin de bonne heure. La sortie de la veille avait du éveiller l’appétit de plus d’un. Obéline décida d’en profiter pour sortir son Scarabrute de sa pokéball. Il fallait qu’ils s’habituent l’un comme l’autre à la présence de chacun. L’insecte était aussi calme que sur l’île Chilan. Il la salua d’un lent mouvement de tête respectueux et attendit qu’elle bouge pour la suivre en silence. C’était étrange d’avoir cette masse silencieuse derrière elle, mais Obéline se dit qu’elle s’y ferait sans doute bien vite.

La jeune fille se dirigeait vers le buffet lorsqu’elle remarqua une toute petite créature, toute ronde, toute mignonne dans un coin de la salle. Elle était adorable. La faim qui tonnait pourtant à la porte de son estomac fut coupé par un instant primaire de la gamine : l’appel du fluff. Obéline changea alors soudainement de direction et fonça à pas rapides vers le pokémon. Elle s’accroupit devant lui, les yeux pleins d’étoiles et se mit à le fixer. Elle n’avait même pas remarqué Alex qui se tenait pourtant à côté de lui avant qu’elle ne la salue.

Surprise, Obéline se tourna vers le visage souriant de son amie et lui sourit à son tour:

▬ Salut Alex !

Ses yeux retournèrent vers le pokémon cotonneux qu’elle fixa de longues secondes, comme envoûtée par le charme de la créature. Puis, une connexion se fit dans le cerveau de la gamine et son regard revint vers la rouquine, une question en tête.

▬ Il est à toi ?


_________________


 
she is just a little
snowflake
Alex J. Lovell
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   Jeu 7 Avr - 11:01
And we all just entertainers

La jeune fille s'était approchée sans même la voir, à pas rapides, les yeux rivés sur le petit pokémon duveteux, comme fascinée. Ça avait l'air si doux. Sa curiosité se lisait dans les prunelles de la petite Mentali, qui sursauta presque quand son aînée la salua. Elle lui répondit avec son calme habituel, avant de reporter toute son attention sur la créature, le plus simplement du monde. Alex vit alors s'qpprocher une imposante silhouette, déambulant d'un pas lent et nonchalant derrière la coordinatrice. Alex scruta sa carapace, ses articulations sèches, et surtout ses énormes cornes aux aspérités piquantes, impressionnée - carrément flippée, oui. Mais en un semestre à la Pokémon Community, elle commençait à apprendre à ne pas juger hâtivement en se basant sur de simples apparences ; la rouquine déglutit et ravala ses inquiétudes, se contentant de surveiller d'un oeil vigilant. L'insecte semblait particulièrement calme. Et il semblait également suivre Obéline. Peut-être était-il sa nouvelle capture...? D'autant qu'elle s'en souvienne, Alex n'avait pas vu Obéline en compagnie d'autre pokémon que sa goupix, avant cela.

C'est alors que la jeune dresseuse sembma relier les points, et dirigea son attention vers Alex pour lui demander si le doudouvet lui appartenait, arrachant par la même occasion la rouquine à ses propres considérations. Tout en gardant le scarabrute dans le coin de son champ de vision, la Givrali acquiesça avec un sourire.

« Je l'ai capturé au à la sortie d'hier. Il est mignon, hein ? »

Et toi, ce machin est à toi ? se retint-elle de rétorquer. Doucement, Alex. En plus, à bien y regarder, le pokémon insecte avait presque un côté sympathique, avec son air zen et ses gestes lents. Et elle savait mieux que quiconque que la valeur d'un pokémon ne dépendait pas de son physique, de son espèce ni de son type. Son propre spectre lui avait appris une bonne leçon à ce sujet, songea-t-elle en coulant un regard au fantôme qui flottait joyeusement à côté d'elle, tout en prenant soin de maintenir une distance confortable avec sa dresseuse. Alex faisait de son mieux pour accepter sa nouvelle apparence; le spectre faisait de son mieux pour la mettre à l'aise. Ils se laissaient le temps. Ça viendrait.

La rouquine s'adressa de nouveau à sa jeune amie, lui indiquant la pancarte qu'elle tenait à la main.

« A vrai dire, il est à moi mais je ne pense pas être en mesure de m'en occuper correctement à l'heure actuelle. Je cherche quelqu'un qui serait prêt à lui faire une place dans son équipe... »

C'était curieux. Alors que les deux jeunes filles étaient arrivées en même temps à Lansat, qu'elles s'étaient rencontrées rapidement, qu'Alex discutait volontiers avec Obéline quand elle la croisaot et qu'elle la considérait comme une amie, en vérité elle devait avouer qu'elle connaissait mal la Mentali. Après tout, au cours de leurs échanges, c'était surtout Alex qui parlait. Qui parlait d'elle, tandis qu'Obéline écoutait avec attention, compréhensive. Elle y mettait de la bonne volonté, faisait comme si elle comprenait. C'était pas toujours le cas, mais Alex était trop occupée à parler pour le voir. Et aujourd'hui, en y réfléchissant, Alex avait rarement donné à Obéline l'occasion de lui rendre la pareille. Elle connaissait l'histoire de la jeune fille, pourtant. Elle avait dressé des parallèles là où il n'y en avait pas forcément, elle avait décrété qu'elles étaient faites de la même étoffe. Elle s'étaot un peu trop projetée dans la vie d'Obéline pour voir ce qu'il en était vraiment. Mais s'il y avait bien une chose qui ne faisait pas de doute en cet instant, c'était qu'elle avait vu la lueur captivée dans le regard d'Obéline. Quelque chose lui disait que la jeune fille avait flashé sur le pokémon plante.

« Tu veux le caresser ? » proposa alors Alex. Si elle ne la prenait pas par les sentiments avec ça...

dimanche ; 7 février 2016

_________________
Obéline Gauthier
Obéline Gauthier
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 28
Jetons : 1554
Points d'Expériences : 594
Coordinateur Performer
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   Dim 24 Avr - 18:13
Dans le bruit et l’agitation matinale du réfectoire, Obéline ne remarquait que la petite boule de coton qui se tenait devant elle et l’observait, intriguée, peut être autant que la gamine. Alex confirma ses doutes, il lui appartenait donc bien. Quelle chance elle avait d’être tombée sur un Pokémon aussi adorable. La petite brune jeta un coup d’oeil par dessus son épaule, son imposant insecte et nouveau compagnon se tenait derrière elle, droit comme un I et pourtant il avait l’air extrêmement détendu. Difficile de le qualifier de “mignon”. Mais Obéline lui sourit. Il avait clairement d’autres qualités et la gamine avait hâte de les découvrir, bien qu’elle en devinait déjà une grande : son calme absolu. Et autant dire qu’avec la Goupix de la jeune fille, cette qualité là allait être appréciée !

Son regard revint finalement à la petite créature. Sa respiration gonflait et dégonflait doucement son petit corps duveteux. Qu’il était chou.

▬ Adorable même !

Alex reprit alors la parole tout en lui indiquant la pancarte à côté d’elle. Le Pokémon avait beau appartenir à la rouquine, elle cherchait quelqu’un pour s’en occuper à sa place. Obéline eut du mal à y croire, elle voulait se débarrasser d’une petite créature aussi mignonne ? Mais pourquoi ? Elle avait du mal comprendre, pourtant le panneau indiquait également que le Pokémon était bel et bien à donner.

Peut-être que ce Pokémon cachait quelque chose ? Un sale caractère peut être ? Ca ne pourrait jamais être pire que celui de Pixi se dit la gamine, à moitié sérieuse. Perdues dans ses réflexions, elle remarqua alors le spectre qui flottait derrière Alex. Il avait changé de forme depuis la dernière fois qu’elle l’avait vu. Il semblait plus grand et moins rond également, il avait sans doute évolué récemment. La gamine se rappela alors les autres pokémons d’Alex, un Ludicolo, un Florizarre, un Nucléos… Peut être préfèrait-elle les Pokémons un peu étranges aux mignons tout simplement ? Ca expliquerait pourquoi cet adorable pokémon ne soit pas à son goût…Ou alors il avait un vice caché ou...

Finalement, la rouquine lui fit une proposition qui dissipa tous les doutes d’Obéline. Le caresser ? Pour de vrai ? Prendre cette peluche dans les bras. La gamine ouvrit grand les yeux sous l’emprise de la joie et prit la petite créature contre elle sans attendre qu’on le lui propose deux fois. La jeune fille s’exclama alors aussitôt :

▬ Qu’il est tout doux ! Et tout moelleux ! On dirait une peluche ! J’en avais jamais vu avant, c’est quelle espèce ?

Tenir dans ses bras la bestiole fit oublier instantanément à la Mentali oublia tous ces questionnements. Cette petite chose ne pouvait être qu’adorable… Et elle pouvait aussi être à elle ? Après tout, Obéline était une personne très responsable et expérimentée  -ahem-, pourquoi ne pourrait-elle pas se présenter comme future dresseuse ?

Il fallait tout de même qu’elle se renseigne un petit peu avant de prendre sa décision, bien qu’au fond elle savait pertinemment qu’elle l’avait déjà prise.

▬ J'avoue que euh je le voudrais beaucoup... Elle serra la créature un peu plus fort dans ses bras, comme pour montrer son attachement et ce dernier la câlina d'autant plus avec sa petite tête. Mais pourquoi tu ne le gardes pas au fait ?


_________________


 
she is just a little
snowflake
Alex J. Lovell
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   Lun 25 Avr - 14:34
If you have a little time that is

Le regard de la Mentali valait tous les sourires du monde. On aurait dit qu'on venait de lui ouvrir la porte du village du père Noël. Elle ne se fit d'ailleurs pas prier et s'empressa de cajoler le petit pokémon, tout en déballant un flot de commentaires émerveillés. Une peluche, c'était exactement ça, songea Alex. Quant au pokémon, il se laissa faire sans broncher, même si Alex n'aurait su dire si c'était par plaisir ou par crainte.

« C'est un doudouvet, répondit la rousse. C'est un double type fée-plante ! »

Elle regarda Obéline détailler le pokémon quelques instants, hésitante, mais visiblement conquise. Puis elle le serra fort contre elle tout en relevant les yeux vers Alex, en avouant avec une petite moue qu'elle en avait très envie. Comme pour appuyer ses paroles, le doudouvet vint se frotter contre la jeune coordinatrice de tout son fluff. Alex sourit.

Obéline lui demanda alors pourquoi elle souhaitait s'en séparer. C'est vrai qu'il était difficile d'imaginer qui que ce soit ne pas vouloir d'une petite bestiole aussi adorable. Et dans d'autres circonstances, Alex l'aurait probablement gardé : pour une fois qu'elle avait la chance de faire une rencontre agréable. Pas comme son équipe de bras cassés, là. La pokéathlète se passa une main dans le cou, sans trop savoir par où commencer. Puis elle réalisa que c'était finalement assez simple.

« J'ai récupéré beaucoup de pokémon de façon très rapprochée, dernièrement, et je dois m'occuper d'eux. Ça me demande beaucoup de temps, et je ne veux pas prendre le risque d'accueillir un nouveau compagnon supplémentaire tant que je n'aurai pas passé un peu plus de temps avec les membres actuels de mon équipe. »

Elle esquissa un petit sourire désolé.

« C'est bien dommage, il avait l'air bien sympathique. Mais il serait probablement beaucoup mieux avec toi, qu'avec une dresseuse débordée qui n'aurait pas le temps de s'occuper de lui. »

Bon, il lui avait donné du fil à retordre quand elle l'avait rencontré dans la forêt, mais c'était principalement de sa faute à elle, et de celle de ses pokémon. Alors, Alex porta la main à sa ceinture et en détacha une petite pokéball, qu'elle tendit à son amie.

« Il a l'air de bien t'aimer. Et je suis sûre que tu t'occuperas bien de lui. Si tu le veux, il est à toi ! » déclara-t-elle.

dimanche ; 7 février 2016

_________________
Obéline Gauthier
Obéline Gauthier
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 28
Jetons : 1554
Points d'Expériences : 594
Coordinateur Performer
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   Jeu 28 Juil - 10:28
Un Doudouvet, une petite créature féé-plante… Voilà une idée qui ravissait la gamine ! Serrant toujours la petite boule de douceur entre ses bras, Obéline écouta la rouquine expliquait les raisons de sa décision. Ainsi ce n’était pas parce que le Pokémon ne lui plaisait pas qu’Alex voulait le donner. Au contraire, elle semblait même un peu triste de s’en séparer au vu de sa mine désolée. Mais elle n’aurait pas le temps de s’en occuper, son équipe s’était agrandi rapidement, elle ne pouvait pas accueillir un nouveau compagnon maintenant.

Obéline réfléchissait à sa propre équipe. Elle n’avait pour l’instant que sa Goupix et venait tout juste de récupérer son étrange scarabée… La cohabitation entre ses deux pokémons s’annonçait déjà compliqué connaissant le caractère difficile de la renarde… Si elle ramenait maintenant un nouveau compagnon, cette dernière risquait de péter un plomb tout simplement et de devenir encore plus impossible à gérer… Il vaudrait peut être mieux attendre un peu que son équipe apprenne à cohabiter avant d’envisager l’arrivée d’un autre Pokémon…

La gamine regarda la petite plante posée sur ses genoux. Ses grands yeux l’observaient attentifs et curieux, elle gigotait de temps à autres et semblait lui sourire de son visage sans bouche. Une délicate odeur s’échappait de lui… Et il était tout doux… Et tellement affectueux… Au diable toutes les considérations pour le bon développement de son équipe ! Obéline était clairement incapable de lui résister.

Lorsque Alex lui proposa de le garder en faisant remarquer qu’il semblait bien l’aimer, la gamine sauta sur l’occasion, oubliant toutes ses préoccupations et balayant d’un grand sourire tous ses doutes. Elle se releva d’un bond tenant toujours le Doudouvet dans ses bras et lança d’une voix pétillante de joie :

▬ C’est vrai ? Je peux le garder ? Pour de vrai ? Ce serait mon Pokémon à moi ? Genre vraiment ?

La gamine avait du mal à y croire mais son enthousiasme était trop grand. Elle sauta dans les bras d’Alex pour la remercier :

▬ Merciiiiiii ! Je te promets que je vais bien m’en occuper !

Lachant son étreinte, elle recula un peu, observa son nouveau pokémon, tout sourire et demanda alors à la rousse :

▬ Au fait, est-ce qu’il a déjà un nom ?


_________________


 
she is just a little
snowflake
Alex J. Lovell
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 245
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   Ven 29 Juil - 1:10
All you want
Is right here in this room

Les jeux étaient faits : la jeune coordinatrice écarta aussitôt toute idée de résistance. Alex pouvait voir son air songeur, le petit pokémon toujours blotti dans ses bras, qui le tenaient délicatement, mais fermement. Elle devinait bien ce qui devait se passer dans cette adorable petite tête brune, son visage était aussi expressif qu'un livre ouvert. Elle la voyait hésiter, peser le pour et le contre, regarder l'énorme insecte qui l'avait accompagnée dans le réfectoire... Et puis le déclic, si caractéristique, qui éclaira ses prunelles. Elle avait fini de lutter.

C'était amusant de voir toute la scène se dérouler, de voir le fil se dérouler, inévitablement, depuis cette attirance spontanée et irrépressible à son entrée dans le réfectoire, jusqu'à cet instant précis. C'était couru d'avance. Obéline avait encore ce petite quelque chose des enfants qui s'émerveillent d'un rien, et qui écoutent encore la candide voix de leurs désirs, sans détours. La coach se serait presque sentie un peu mal, tant sa jeune amie semblait s'être laissée piéger par la cuteness ; mais elle n'avait pas une once de remords, en vérité. Elle était convaincue qu'Obéline ne le regretterait pas, et que cet arrangement ferait au moins deux heureux ; la Mentali, et le petit pokémon.

« C’est vrai ? Je peux le garder ? Pour de vrai ? Ce serait mon Pokémon à moi ? Genre vraiment ? »

C'était magique d'assister à tant de candeur et de ferveur. Elle ne laissa pas à Alex le temps de répondre — elle n'attendait pas de réponse, la question était purement rhétorique et ne servait qu'à exprimer sa joie — et se jeta à son cou. Cette étreinte soudaine surprit la Givrali, qui n'était pas habituée à cette spontanéité enfantine, si fraîche, et son amie la relâcha avant qu'elle n'ait pu réagir d'une quelconque façon.

« Merciiiiiii ! Je te promets que je vais bien m’en occuper ! »

Sourire.

« J'en doute pas une seconde ! » répondit la rousse, en ébouriffant doucement les cheveux de son interlocutrice.

Puis cette dernière lui pose une question, courante, si ce n'était évidente, qui prit pourtant la rouquine de court. Un nom ?

« Euh... non. Tu vas pouvoir lui en trouver un toi-même. »

Il était vrai qu'il s'agissait là d'une pratique quasiment universelle. Mais Alex ne nommait jamais vraiment ses pokémon. Ils étaient simplement eux. Elle les affublait cependant de sobriquets plus ou moins flatteurs, qui finissaient pas faire office de noms... vaguement. Elle haussa les épaules. Si elle avait fini par se laisser prendre au jeu, elle n'en restait pas moins une dresseuse atypique.

Les deux jeunes filles discutèrent encore quelques instants, puis l'adolescente attrapa la dernière pokéball de sa ceinture aimantée, et la tendit à sa camarade.

« Tiens, lui dit-elle avec un sourire bienveillant. Ça te revient, désormais. »

Puis elle remballa sa pancarte, fit signe à son spectrum (qui s'était tenu étonamment tranquille pendant toute la durée de l'échange, et semblait visiblement très fier de sa performance).

« Et voilà une bonne chose de réglée ! Je vais retourner déposer ça au dortoir — elle désigna sa pancarte — et j'ai plein de boulot qui attend sur mon bureau. »

C'était bien de s'occuper de ses pokémon, mais ses études ne se résumaient pas à ça, et il fallait dire qu'elle avait déjà pris un peu de retard depuis la rentrée. Les profs attaquaient fort. Elle fit un signe de la main à Obéline.

« Si tu as des questions, ou un problème quelconque avec lui, n'hésite pas à me joindre ! »

Elle salua son amie, et se mit en route, laissant la Mentali faire plus ample connaissance avec son nouveau compagnon.

dimanche ; 7 février 2016


HRP ▬ Échange terminé, don de Doudouvet à Obéline.

_________________
Obéline Gauthier
Obéline Gauthier
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 28
Jetons : 1554
Points d'Expériences : 594
Coordinateur Performer
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   Mer 17 Aoû - 20:30
Obéline avait du mal à réaliser et pourtant cela ne faisait plus aucun doute. La petite boule de coton qu’elle tenait dans ses bras lui appartenait. C’était son Doudouvet. A elle. Il l’observait toujours, les yeux emplis d’une douce curiosité. Obéline lui fit son plus beau sourire et il lui répondit en se frottant contre elle. Il était ADORABLE.

La rouquine ne lui avait pas encore donné de nom… C’est vrai qu’elle ne l’avait capturé que la veille, lors de la sortie capture et qu’elle le donnait aussitôt. Lui donner un nom n’aurait rendu la séparation que plus difficile. C’était donc à la gamine de lui en trouver un… Poux Pixi, elle n’était pas allée chercher très loin, c’était plutôt un diminutif de Goupix qui avait fini par devenir son nom… Quand à son nouveau compagnon, son nom lui était apparu comme une évidence. Mais pour cette petite créature, que pourrait-elle choisir ? Un nom court, mignon mais qui en même temps retranscrit l’énergie qu’elle ressentait en lui, ainsi que sa bonne humeur… La gamine murmura faiblement :

▬ Pepi…

A ce mot, le petit doudouvet releva la tête vers ma Mentali. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il entende ce qu’elle considérait comme des pensées qui s’étaient échappées de ses lèvres. Elle n’était encore sur de rien, ce n’était qu’un son qui lui avait traversé l’esprit. Et pourtant la petite plante semblait enthousiasmé par ce nom, bondissant sur les jambes de la gamine d’un air ravi. Elle ne put retenir un petit rire devant le comportement de son nouvel ami et acquiesça à son tour.

▬ Et bien va pour Pepi alors !

Elle invita alors Alex à la discussion sur le nom trouvé et après quelques échanges, Alex attrappa une des pokéballs à sa ceinture et la tendit souriante à Obéline. Les yeux de l’enfant pétillèrent et elle s’en saisit comme du plus précieux des trésors.

▬ Merci Alex !

L’échange était désormais conclu. Le rouquine récupéra sa pancarte désormais sans grand but et annonça son départ à la brune. Elle lui fit un geste de la main en l’assurant que si elle avait des questions elle pouvait toujours venir la voir. Obéline secoua sa tête vivement, comme une enfant qui écoute les conseils d’un professeur avant de lui dire au revoir, se retrouvant seule, toujours par terre, un nouvel ami dans les bras.

▬ Bon et bien je propose qu’on rentre nous aussi ! Je vais te montrer ta nouvelle maison !

Obéline se releva, secoua sa robe d’une main, gardant fermement son compagnon contre elle avec l’autre. Elle prit sur le chemin quelques viennoiseries qu’elle monta jusqu’à sa chambre pour fêter l’arrivée du Doudouvet dans l’équipe avec les autres ! Son équipe avait triplé, presque quadruplé de taille en à peine deux jours ! La gamine déglutit. Bien sûr qu’elle arriverait à gérer tout ça, bien sûr…

Dans la chambre, la renarde attendait patiemment le retour de sa dresseuse qui l’avait gentiment laissé dormir. Qu’elle était gentille sa dresseuse. La porte s’ouvrit soudain et Pixi se précipita pour accueillir comme il se devait Obéline. Seulement, elle s’arrêta net. Dans les bras de sa dresseuse adorée, une horrible créature se trouvait. Dans les bras de SA dresseuse. Elle ne comprenait pas… Et craignait surtout le pire...

▬ Pixi ! Je te présente Pepi ! Ce sera notre nouveau compagnon à partir d’aujourd’hui !

Non, elle avait osé. Encore un. Un de plus. Obéline posa le petit Doudouvet sur son lit et la renarde suspicieuse bondit à côté de lui, le reniflant méfiante pendant que la plante savourait la moellosité du lit. Au moins, celui là ne prenait pas trop de place, se dit Pixi… Jusqu’à ce que le coton décide de sauter sur elle pour la câliner, à la grande surprise de la goupix qui se retrouva sous l’envahisseur sans pouvoir opposer la moindre résistance. Au secouuurs.

▬ Oh je vois que vous vous amusez déjà !

La dresseuse prit un pokéball et en fit sortir son résident. Le colossal scarabée se retrouva donc à son tour dans la chambre, toujours aussi calme, il lui fallut un temps avant de poser les yeux sur l’agitation qui régnait sur le lit. Lorsqu’ils croisèrent ceux de la plante, le sage inclina sa tête d’à peine quelques centimètres, signe de respect et d’acceptation de sa part, avant de retourner à sa méditation… Dont il fit vite sorti par Obéline qui le saisit par le cou, tant soit peu qu’il en est un, et qui attrappa à la volée sa renarde et leur nouvel ami. Elle se mit face à sa petite table basse où était posé son mystérieux oeuf et elle serra ses compagnons contre elle en s’exclamant joyeusement :

▬ Je sens qu’on va former une belle équipe tous ensemble !

_________________


 
she is just a little
snowflake
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: le fluff après l'orage ✗ obéline   
le fluff après l'orage ✗ obéline
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :