Partagez | .
Un retour aux sources
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 894
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Un retour aux sources   Ven 12 Fév - 22:33

Il était prêt. Depuis un petit moment déjà, Apple Pie n'attendait que cela : évoluer. Lorsque Taika, ma Pyroli, avait prit de l'avance, il n'avait cessé de me solliciter. Un véritable compétiteur... Il n'avait d'yeux que pour cette dernière et cherchait par tous les moyens à l'impressionner. Ce qu'il semblait avoir oublié, c'est que je détestais faire ce genre de chose dans la précipitation. Pire encore : par accident.. Et c'est justement ce qui était arrivé à la demoiselle de feu. En effet, cette dernière avait voulu reprendre ce que Tenefix m'avait volé. C'est donc en attrapant cette pierre dans sa gueule qu'elle s'était transformée. Finalement, cela lui réussissait plutôt bien. Concernant le futur Aquali, j'estimais que c'était encore trop tôt. Du moins, je lui avais déjà demandé de me laisser du temps pour réfléchir. Cette réflexion, je l'avais eu durant les vacances de Noël. Sans cesse, je m'étais posée dix minutes sur mon lit, en train de peser le pour et le contre tout en observant cette fameuse pierre brillante entre mes mains. Etait-ce judicieux maintenant ? Je m'étais toujours jurée d'attendre quand mes Pokemon étaient prêts car je ne voulais en aucun cas les brusquer. C'était le cas d'Apple Pie mais je jugeais sa demande précipitée. Pourtant, il appréciait l'eau et se débrouillait plutôt bien. Parfois, il se vantait même de ses talents en se pavanant sous mes yeux... A de nombreuse reprise, le chef de groupe l'avait repris. Meian ne tolérait pas ce genre de comportement. Et dès qu'Apple Pie se faisait houspiller, il filait la queue entre les jambes.

En ce samedi matin, assise au bord du lit, je fixais droit dans les yeux le petit Evoli qui se trouvait devant moi. On se regardait tous les deux, dans le silence des plus complets. Il n'y avait personne d'autre dans ma chambre. Dans mes mains, il y avait l'objet de convoitise : la pierre eau. Je respirais lentement avant de prendre une grande inspiration. Bien. Ma décision était prise. Je ne pouvais pas me permettre de lui refuser ce droit. S'il se sentait vraiment prêt, cela malgré mes explications; alors, tant mieux. Je me baissais et apposais la pierre au sol en direction de mon ami, ne le quittant pas des yeux. C'était à lui, à présent, de prendre l'initiative de s'avancer, si du moins, il était toujours dans l'optique d'évoluer. Tout cela se passait sans un mot. D'abord hésitant, il attendait ma dernière approbation et je le lui accordais en lui souriant doucement. Heureux, la bête faisait quelques pas vers moi et posait sa patte sur la pierre. L'effet était immédiat : il se transformait en un être de lumière. Cela ne durait un court instant mais je prenais toujours un certain plaisir à observer ce phénomène incroyable. La lumière se modulait ensuite, laissant voir que le corps du petit Evoli grandissait. Sa queue devenait nageoire. Ses oreilles devenaient des palmes. Et quand la lumière s'arrêtait, je pouvais enfin voir que les poils avaient laissé place aux écailles resplendissantes. Il était tout simplement... magnifique. Totalement émerveillé, je prenais enfin la parole.

« Tu es vraiment beau, Apple. Cleve aussi, le pensera en te revoyant. »

Evoquer le prénom de son ancienne dresseuse me faisait un pincement au coeur. Je regrettais le départ de mon amie. Ce sentiment devait être bien plus important pour le concerné que je ne tardais pas à prendre dans mes bras. Je m'étais jetée littéralement vers lui, mes genoux percutant le sol d ma chambre dans un bruit sourd. Je l'enlaçais tendrement, sentant sa collerette contre ma nuque et je me m'étais à pleurer. Ces larmes avaient besoin de couler, depuis un bout de temps déjà, alors, je les laissais faire. Je restais dans cette position quelques minutes et je reprenais mes esprits. Je n'allais pas non plus rester toute la journée ainsi ! D'autant plus qu'aujourd'hui, j'avais décidé de la dédier à ma spécialité, c'est-à-dire l'archéologie.

Ce retour des vacances m'avait motivé et le désire de faire de nouvelles découvertes m'avait poussé à prendre cette décision. Le semeste six allait bientôt commencer et des nouveaux arriveraient. Avant que ce soit trop le bazar,  je me disais que je ferais mieux de concentrer mes recherches dans un endroit calme. Les ruines Jirachi semblait être le lieu idéal. De plus, c'était une partie de l'école que je n'avais pas encore totalement exploré, contrairement aux souterrains et à la fameuse grotte Granite. Ce genre d'endroit n'avait plus de secret pour personne, presque toute l'école était au courant des trouvailles que l'on pouvait faire... Et ça me désolait de voir que je devais partager mon terrain de chasse. Il était donc plus judicieux de partir en expédition dans une autre région... Mais là, ça demandait beaucoup plus d'organisation mais cela nécessitait aussi un accord de la direction. Et comme, cette fois-ci, je comptais bien faire de l'archéologie tranquillement, les ruines me semblaient être une bonne option. A vrai dire, l'expédition avec Calliope, Alban et Aaron m'avaient fait quelques petites frayeur. Et avant d'en refaire une avec des camarades, je préférais reprendre la main seule, dans des endroits relativement connus.

« Qui part à la chasse avec moi ? »

Meian, forcément... Depuis le premier jour, on était inséparable Il était mes yeux. Et son instinct défiait toute concurrence. Shiva, elle, tournait vivement la tête : ça va mademoiselle la diva, j'ai compris. Même les autres Evoli ne voulaient pas être de la partie. Taika et Apple Pie préféraient rester ensemble et comme celui-ci venait d'évoluer, c'était l'occasion de découvrir son nouveau corps. Taika comptait bien l'accompagner dans cette démarche. Yuki et Noah étaient encore en train de dormir : de véritable marmotte ! Et la jeune Seishin était entre les pattes de sa mère qui avait décrété l'heure de la toilette. Bon, et bien, je n'avais plus qu'à me tourner vers mes autres compagnons.  Ténéfix semblait déjà prêt. Il ne cessait de se mouvoir sur place, un vrai excité ! Un trésor à chercher ? C'était pour lui ! Soit. D'un signe de la main, je l'invitais à me suivre et on quittait ensemble ma chambre en laissant tous les autres sur place. Au cas où, j'avais quand même prit la Pokeball de Kuu, Osune et Rei. J'avais même penser à ce fameux Galegon : peut-être qu'avec lui, je pourrais percer de nouvelles galeries, ou même creuser de grands trous... Cela me faciliterait grandement la tâche.

Dehors, il faisait plutôt frais. Je m'étais donc habillée en conséquence pour lutter contre ce froid : une veste imperméable à col roulé. L'intérieur était doux et assez pour me tenir bien au chaud, surtout grâce à ses mitaines intégrées, le vent ne pouvait pas s'engouffrer ! En dessous du pantalon, j'avais mis un leggings afin de garder la chaleur de la même façon. Et à mes pieds ? De bonnes baskets, bien évidemment ! C'est donc avec plein d'énergie que je me dirigeais vers le Lac Corail, croisant au passage, quelques uns de mes camarades. Certains étaient intrigués et se doutaient de mes attentions. Il y en a même un qui m'avait demandé l'autorisation de me suivre et j'avais refusé. Pour cette fois là, je désirais être seule. Être qu'avec mes Pokemon.

Il était tôt et le soleil était un peu caché par les nuages. Il ne pleuvait pas encore, heureusement. Et j'espérais que ce ne soit pas le cas. Au loin, je distinguais le lac et je ne pouvais m'empêcher de le contempler. Les rayons du soleil brillaient sur son eau ondulante de couleur turquoise. Un spectacle époustouflant. Si je m'écoutais, je resterais là, contre un arbre pour observer ce délice. Malheureusement, je ne pouvais pas m'y consacrer. L'envie de faire des fouilles était plus forte. Alors, avant d'arriver devant l'eau, je tournais légèrement sur ma gauche et arrivait à l'entrée des ruines. La disposition des colonnes cassées m'était familière, me faisant remonter quelques uns de mes souvenirs les plus profonds.

Modération :
 

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 14 Fév - 8:17

Un retour aux sources



Orren s'étira longuement après avoir vérifié ses affaires. Bien bien. Il avait son Cherch'Objet, son kit d'Archélogie, sa lampe dynamo, une bouteille d'eau et de quoi grignoter si jamais et sa serviette, qui servait plus à garder des objets bien protégés qu'à se sécher. Donc ses affaires étaient prêtes. Il avait voulu faire un petit entraînement d'archéologie pour ses Pokémons en prévision d'une future nouvelle expédition. Le flair de Skoll associé aux ultrasons de Kali étaient un très bon combo, néanmoins il devait encore les aider à affiner leurs aptitudes en fouilles. Il avait déjà usé d'exercices simples avec les deux. Cachant des objets à certains endroits, il leur avait demandé d'utiliser leurs atouts naturels pour les retrouver. Bien sûr Skoll y arrivait sans problèmes, peu de choses pouvaient tromper son odorat. La Sonistrelle avait un peu plus de mal. Chercher une chose spécifique à l'aide de ses ultrasons n'était pas encore aisé pour elle. Savoir se repérer même dans le noir le plus complet ? Aucun soucis cependant. Pourtant le dresseur n'avait aucun doute sur le fait qu'elle y arriverait probablement parfaitement un jour. Et c'est pourquoi il voulait aujourd'hui les emmener dans un endroit qu'il avait encore peu visité, les ruines Jirachi de Lansat. Il n'y était allé qu'une fois, tout au début de sa scolarité, y rencontrant Audrey qui lui avait échangé Skoll après avoir trouvé un oeuf qu'elle pensait celui d'un légendaire. Audrey... La jeune fille était certes un peu folle, mais il l'appréciait. Et puis elle lui avait fourni un élément plus qu'indispensable dans son équipe actuel. Le Démolosse était un des piliers les plus solides de son équipe. Son autorité était quasi-absolue sur les dragons du préfet. Une fois une bonne paire de rangers noires au pieds et sa veste sur les épaules, il se retourna pour regarder ses deux Pokémons. Il avait opté pour des habits pratiques aujourd'hui. En dehors de ces grosses chaussures de cuir et son habituelle veste sombre, il avait prit un pantalon treillis et un t-shirt à manches longues noir. Le froid ne l'effrayait pas et il voulait au mieux garder une bonne liberté de mouvements.

-Alors, prêts tout les deux ?

Après l'accord général, il sorti de sa chambre avant de fermer celle-ci à clé. Il se rendit directement vers les lieux qui l'intéressait. Le froid extérieur faisait se transformer son souffle en un petit nuage devant lui. Il passa rapidement par les abords du lac, profitant de la matinée encore peu avancée pour aller courir un peu. Même si il souhaitait aller visiter les ruines, il n'allait pas renoncer à ses habitudes les plus ancrées. Il avait décidé de ne pas faire d'entraînement matinal avec ses Pokémons, c'était déjà quelque chose de très étonnant chez lui. Alors un peu de sport, tout de même. En plus cela le rendrait bien chaud, préparé à crapahuter autant qu'il le fallait dans les ruines. Son petit moment footing passé, le soleil avait déjà commencé à bien dépasser la cime des arbres bordant le lac un peu plus loin. Il était caché derrière les nuages, n'éclairant que faiblement le paysage. Néanmoins ses rayons se reflétaient sur le lac tandis qu'Orren s'en éloignait. Kali vint se poser sur son épaule et Skoll marchait de sa démarche fière à la gauche du Topdresseur.

Doucement il pénétra dans les vestiges du temple à la gloire du Pokémon Souhait. Il vit directement la fontaine avec la statue à l'effigie du fabuleux au centre de cette pièce. Il s'en approcha, voyant qu'au fond du bac se trouvaient quelques jetons, voir des Pokédollars. Beaucoup de dresseurs avaient la croyance qu'en y lançant une pièce ils verraient l'un de leurs voeux s'exaucer. Le préfet n'était pas du genre superstitieux et ne jetterait jamais son argent de cette manière, enfin bon. Chacun faisait ce qu'il voulait non ? Il se contenta de contourner la fontaine pour avancer dans ce lieux. La faible luminosité extérieure qui perçait à travers quelques trous et anciens vitraux, donnait à l'ensemble un air mystérieux. Plongé dans une semi-pénombre, les colonnes s'élevaient en soutenant le plafond. A une époque, nul doute qu'elle étaient richement décorées, mais le temps et les éléments les avaient rendues lisses, avec seulement quelques aspérités qui montraient les rares vestiges de gravures anciennes. Sortant sa lampe torche, l'archéologue en herbe se mit à observer les murs, les détaillant autant que possible. Il passa sa main dessus, récupérant une épaisse couche de poussière dessus. Il secoua sa main, enlevant ce qui la recouvrait avant de se tourner.

Si ses souvenirs étaient bons, il y avait un escalier en mauvais état dans un coin, permettant de descendre un peu plus au fond de ce lieu. Après une rapide recherche, il le trouva. Passant ce qui devait être le vestige d'une porte défoncée qui tombait en miettes au simple contact, il arriva dans un escalier large en colimaçon. Les marches défoncées descendaient en une pente douce qu'il suivit. En dessous, de nombreuses pièces qu'il avait exploré avec la Pyroli se trouvaient. Bien sûr il n'en avait visité qu'une, la première. Rebroussant ensuite chemin après de menues découvertes.Arrivant en bas, il s'arrêta rapidement, entendant derrière lui des bruits de pas. Skoll aussi les entendit et se raidit, se mettant à humer l'air empli de poussière avant de japper joyeusement. Tiens, une personne que le Démolosse connaissait déjà ? Qui pouvait bien partager l'idée du jeune homme et arpenter les ruines ? Curieux, Orren regarda qui descendait les escaliers.


_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 838
Points d'Expériences : 1503

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Mer 24 Fév - 15:52

UN RETOUR AUX SOURCES
Ambre Δ Lucas Δ Orren Δ Max

La jeune fille s'étira tranquillement. Elle avait prévu de se rendre aux Ruines Jirachi aujourd'hui. Elle y retournait. Elle voulait découvrir un peu plus sur ce qu'était les Ruines. Qui était le peuple qui les avait construite. D'autant plus que maintenant les épreuves de braille de la gênerait plus. Elle pouvait le comprendre. Elle était un peu anxieuse de retourner là bas. Surtout que le lieu était empli de souvenir avec un certain garçon châtain auquel elle ne désirait pas penser. Peut-être que du coup, elle pourrait y enfermer ses stupides pensées à son propos. Elle devait se dire qu'elle n'allait pas là bas pour y retrouver des souvenirs mais pour elle et rien que pour elle. Elle était égoïste. E-GO-I-STE. Elle y allait pour progresser. Pour apprendre à fouiller, à déchiffrer les secrets des murs de pierres. Elle venait là pour son futur à elle. Pas pour se sentir plus proche d'un garçon qui de toute façon ne l’intéressait pas.

Elle était vraiment ridicule. Comme si elle avait le temps de se concentrer sur des histoires de cœur. Quand son équipe se serait calmée et qu'elle aurait retrouvé son rythme, là elle s’autoriserait à penser à des futilités. A partir d'aujourd'hui, Alban n'était plus le centre de ses pensées ! C'était dit ! Elle allait essayer de comprendre pourquoi Nessie était boudeur, pourquoi le Goinfrex faisait l'imbécile et se comportait n'importe comment avec elle et elle entraînerai Naor pour qu'il devienne le meilleur Drattak ninja du monde ! Quand bien même il serait le seul. Bon, les trois précédemment cités ne semblaient pas vouloir bouger. Très bien. Elle partirai à l'aventure avec Ladon, Rae, Apa et Mushu ! Elle attrapa sa pioche, son matériel d'archéologue, le Cherch'Objet et sa Lampe Torche, elle ajouta un carnet et des crayons sans oublier une pièce pour la fontaine. Certes, la dernière fois ça ne lui avait pas forcément porté chance mais … Advienne que pourra.

Emmitouflée dans son gros manteau, Max sortit du dortoir, un pain au chocolat dans la bouche. Le trajet fut fait rapidement et la Givrali se retrouva face aux fameuses ruines. Elle se dirigea premièrement dans la salle principale dans laquelle se trouvait l'autel de Jirachi et y lança sa pièce. Que cette fois si, la fouille se passe bien. S'il vous plaît ? Pour une fois ? Un fouille normale où elle recherchait des objets et autres indices du passé et où rien ne bizarre n'arrivait. Ça serait sympa. Merci.

Cette fois si, elle resta un peu plus dans la salle principale. Elle n'avait pas prit le temps la première fois de l'explorer comme il se devait. Cette fois ci elle remarqua le petit escalier qui descendait dans les profondeurs de la terre. Bien. Hum. Oserait-elle ? Elle s’avança doucement. Elle entendait du bruit. L'espèce de Golem s'était réveillé ? Elle jeta un rapide coup d’œil pour voir la tête d'un Démolosse. Qu'elle connaissait. Elle se pencha un peu plus. Orren ! Alors qu'elle allait le héler, Apa tapota sa jambe avant de lui pointer une nouvelle arrivante. Ambre Lawford. Une des Givrali les plus anciennes de l'académie. Une des élèves les plus anciennes tout court d'ailleurs …

- Euuuh, bonjour Ambre, Max Arago. Enchantée de te rencontrer. Hum. Y'a Orren en bas. Euh. Je suppose que tu viens faire une fouille ici aussi ?

Elle se sentait légèrement stupide sur le coup. Mais elle était assez impressionnée de se retrouver là face à l'emblème et le modèle de la plupart des Givrali. C'était pas rien tout de même. Elle se sentait toute petite face à elle. Et en plus il y avait Orren pas loin … Était-elle la seule « nouvelle » de l'académie à s'être décidée pour les ruines aujourd'hui ?
© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Jeu 25 Fév - 14:37

Cela faisait moins d'une semaine que vous étiez revenu des vacances de Noël. Les habitudes scolaires étaient revenus, les entraînements matinaux avec eux. Mais tu avais l'impression qu'avec ces trois semaines de repos, tu avais perdu la main, que quelque chose te manquait par rapport aux débuts de vacances. Au niveau du Topdressage, rien n'avait visiblement changé, tu avais tout de même cherché à rester au même niveau en allant courir avec tes Pokémon et en effectuant des petits entraînements quotidiens dans la forêt juste à côté du village de Noël. Cela ne semblait pas venir de ton niveau de dresseur au moins. Les cours ? Rien n'avait vraiment changé en trois semaines. Tu connaissais plus ou moins la plupart des choses qui étaient dites, ressortis à tous les élèves chaque année. En deux ans, tu avais fini par acquérir pas mal de connaissances, même si tu étais encore loin de tout savoir, et notamment dans ton second projet d'études : l'archéologie.

Un projet qui te tenait à cœur, réellement, et que tu cherchais à développer le plus vite possible, le plus efficacement possible. Tu voulais devenir un grand archéologue, et Nikolas était l'élément qui allait te permettre d'avancer, de faire un grand pas dans ce domaine. Mais pour qu'il puisse t'aider, tu avais besoin d'obtenir l'autorisation de partir en expédition en tant qu'archéologue, et pour cela, il te fallait être archéologue, ce que tu n'étais pas encore devenu. Malheureusement, tu attendais encore les directives de l'administration pour demander à monter en grade, et tu ne pouvais que te contenter d'attendre que cela avance, te préparant physiquement et mentalement, acquérant chaque jour toujours plus de connaissances dans le sujet. Mais maintenant que tu y repensais, tu n'y avais pas trop porter d'intérêt pendant les vacances. Voilà ce qui te manquait : être plongé dans l'apprentissage du rôle d'archéologue. Voilà donc l'objectif que tu te fixais pour les quelques prochains jours : revenir à ton niveau d'apprentissage d'archéologue. Et quoi de mieux pour se mettre en condition qu'une petite fouille bien méritée ?

L'endroit était tout choisi : les Ruines Jirachi. Lampe Dynamo en main, Aegis et Rudolphe dans leurs Pokéballs, divers équipements pour fouiller, et surtout, une motivation infaillible pour accomplir cette fouille. Tu avais tes meilleurs éléments en mains, tu avais toutes tes chances d'y parvenir. Et bien heureux, tu partis piquer un somme pour te préparer à supporter le temps que tu passerais dans ces ruines. La nuit te sembla bien courte au vu du sommeil que tu accomplis cette nuit-là, te couchant peu après l'entraînement du soir des Noctali, et ne te réveillant que pour l'entraînement matinal du dortoir, zappant négligemment ton propre entraînement. Mais tu restais content malgré cela. Affichant un grand sourire durant la matinée, tu ne le perdis pas l'ombre d'un instant et le garda même quand tu te dirigeas tranquillement vers les ruines, sac en main. Cela faisait bien longtemps que tu n'étais revenu dans ces ruines. De tes souvenirs, la dernière fois que tu y avais fait un tour, c'était il y a plus de deux ans, lorsqu'il avait fallu persuader ce cher Magnet, le Métalosse du concierge Fooly, de vous remettre à toi ainsi qu'à deux Givrali qui se trouvaient là à l'époque, Ambre Laword et Ikiala Rosenbach, la clé qui permettait d'ouvrir la porte où se cachaient apparemment tous les Electrodes servant d'alimentation électrique à l'académie. Ah, que de souvenirs, cela te faisait revenir tellement de temps en arrière. Tu avais l'impression de repenser à un ère révolu, une époque si lointaine de celle que tu vivais aujourd'hui.

Et pourtant, cela ne faisait que deux ans … Ah, que le temps passe vite … En tout cas, c'était étonnant de remarquer que tu n'y avais pas remis les pieds depuis un bon moment, ce qui était pour toi l'occasion de redécouvrir les ruines. Et c'est pourquoi, une fois parvenu là-bas dans le silence le plus total, tu t'intéressas de près aux quelques écritures inscrites dans les murs encore debout à l'extérieur des ruines. Certains étaient à moitié illisible, découpés par moment pas des portions de murs disparus avec le temps, d'autres ne disaient pas grand-chose, et surtout, le tout était écrit dans un langage que tu ne connaissais pas. Tu les notais tout de même dans un coin pour le jour où tu trouverais comment les déchiffrer. En tout cas, c'était important pour toi de les noter, et quand ce fut terminé, tu t'attelas à en chercher à l'intérieur tout en commençant à explorer un peu les ruines.

Mais visiblement, tu n'étais pas le seul à avoir eu cette idée, car arrivant à l'entrée dont tu avais connaissais, tu tombas nez à nez avec plusieurs de tes connaissances. Et coup du hasard, grand coup du hasard, l'une d'elle se trouvait être Ambre Laword. A croire que le destin avait choisi que tu ne l'as croiserait jamais qu'en ces lieux. L'autre était Max Arago, une autre Givrali et surtout l'une des deux fondatrices du club dans lequel tu te trouvais en tant que cuisinier, l'Arborescence. Y avait-il quelqu'un d'autre ? Hmm, peut-être. En tout cas, il y avait là les deux demoiselles, et elles n'étaient certainement pas venu pour parler ragots ; quoiqu'il faut toujours se méfier sur ce point.

Eh ! lanças-tu amicalement. Alors vous aussi, vous avez décidé de venir fouiller dans le coin ? demandas-tu avec sourire. Content de voir que je ne suis pas le seul en tout cas. ajoutas-tu.

Et tu ne dis plus mot, ne sachant pas vraiment quoi dire de plus. Tu fis tout de même sortir ce cher Aegis pour qu'il profite de l'air frais. Tu laissas Rudolphe, cependant, dans sa Pokéball. Il allait falloir descendre des escaliers, et si le Chevroum avait ce qu'il fallait pour descendre bien plus escarpé que de simples escaliers, le Zébibron fluorescent était loin d'avoir les pattes adaptés pour. C'était presque à se demander comment il tenait debout et parvenait à marcher, même à courir, avec. En tout cas, mieux valait laisser le type électrique dans sa Pokéball bien au chaud, et laisser Aegis profiter de l'air frais une dernière fois avant de s'engager dans des ruines froides et manquant d'air frais. Caressant le haut du crâne du type plante, tu regardais les deux Givrali face à toi, attendant que l'une d'elles parle ...

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 894
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 20 Mar - 8:44

La mélancolie me submergeait soudain, et j'étais impuissante pour y faire face cette fois-ci. Je me laissais donc transporter par mes sentiments et mes yeux déblayaient mon champ de vision dans les moindre détail. C'était comme si tout était à sa place. Du moins, presque puisque d'autres élèves avaient eu, entre temps, l'idée de fouiller ici. Restait-il au moins des choses intéressantes à découvrir ? Seule mon expédition répondrait à ma question. J'étais parée de tout le matériel nécessaire à une fouille digne de ce nom, impossible donc de passer à côté d'un trésor. Et puis, je pouvais très bien compter sur l'instinct de mes compagnons. Surtout ce petit Tenefix qui ne cessait de gesticuler à mes pieds. Depuis que je l'avais obtenu, il s'était drôlement calmé... Mais il avait toujours du mal à tenir en place. A l'affut de tout, sa tête bougeait d'un sens puis d'un autre. Je vous jure qu'il me donnerait un torticolis si je continuais à l'observer. Soupirant doucement, j'avançais d'un pas et lui donnait l'autorisation de vagabonder sans trop s'éloigner. Et qu'est-ce que je n'avais pas dit là ! Telle une fusée, il décollait littéralement en me laissant presque seule. Levant les yeux vers les hauteurs, je préférais prendre sur moi en me disant, qu'au moins, il se sentait heureux. Et puis, avec lui, j'étais sûre de tomber sur des objets précieux. Ou plutôt, des objets brillants qui n'avaient aucune valeur. Il faillait que je l'entraine à trouver des choses plus intéressantes et c'était justement l'occasion.

Mains dans les poches, je continuais ma lente avancée tout en laissant s'envoler le sentiment premier qui m'avait attrapé en entrant dans ces ruines. Je me sentais beaucoup mieux à présent et je n'avais qu'une hâte : débuter mes recherches. Respirant un bon coup, je ciblais les fameux escaliers qui allaient directement m'emmener en bas. Ici, il n'y avait rien d'intéressant. Il faillait aller plus en profondeur et veiller à prendre des chemins peu emprunté. C'est à peu près à ce moment là que je me stoppais net, paralysée de découvrir que je n'étais pas du tout seule. Il y avait une autre personne qui avait déjà descendu la moitié des escaliers. Mais elle s'y était penchée, comme si elle était en train d'observer ce qu'il pouvait bien y avoir à l'étage inférieur. Arquant un sourcil de perplexité, c'est finalement son Pokemon loutre qui me remarquait en premier. Il attirait d'ailleurs l'attention de sa dresseuse pour lui signaler ma présence. Et lorsqu'elle se tournait, je pouvais reconnaitre son visage bien trop familier : Max Arago. Une amie de la fragile Calliope, notre préfète commune. Et surtout la pire commère à ma connaissance. Je tiquais intérieurement mais  je ne laissais rien transparaitre, fixant ce qui allait être ma nouvelle interlocutrice droit dans les yeux. Si je me souvenais bien, elle suivait elle aussi les cours d'archéologie... Du moins, pour les débutants. On était pas dans la même classe, j'étais d'un niveau supérieur.

La fameuse Max parlait la première, visiblement gênée par ma présence. Il y avait de quoi, surtout si comme moi, elle avait l'espoir de farfouiller seule les ruines. Puis elle se présentait... Comme si je ne la connaissais pas. Enfin, bon, quand même ! Elle ne pouvait pas non plus savoir, je passais donc l'éponge. Je descendais finalement une marche, la main glissant contre cette pierre difforme et froide. Elle enchainait pendant ce temps là, m'expliquant qu'il y avait quelqu'un d'autre en bas. Orren ? Ce nom me disait aussi quelque chose. Je le connaissais, ce Voltali. En plus d'être préfet, il était excellent dresseur de dragon. Et le pire, c'est qu'il avait aussi débuté en archéologie. Comme quoi, cette matière en attirait de plus en plus. Je l'avais même aidé à obtenir LE Pokemon de ses rêves. Ce n'était pas plus mal, s'il était là lui aussi.

« C'est exacte. » me contentais-je de répondre.

Je n'étais pas le genre de fille à m'étendre de trop. Je me contentais juste du strict nécessaire et parfois, cela pouvait paraitre froid alors que ce n'était absolument pas le cas. Le regard un peu dure, j'arrivais enfin à la hauteur de ma camarade. La jaugeant légèrement, je finissais par lui adresser une sourire amical afin de faire disparaitre toute tension que j'avais pu générer. M'apprêtant à rejoindre le garçon qui devait sûrement nous observer, j'étais stoppée par un cri qui nous interpelait. Intriguée, je me tournais légèrement et constatais avec désarroi une autre personne accompagnée d'un Chevroum. Mais c'est pas vrai ! Ils se sont passés le mot ou quoi ?! Moi qui comptait être tranquille ici, c'était complètement fichu. Et je ne voyais pas d'autre alternative que de rester avec eux. Pestant doucement dans mon esprit, je raisonnais en me disant que ça ne pouvait pas être plus mal. Après tout, les fouilles à plusieurs, c'est plutôt bénéfique.

« Salut Lucas. Apparemment, oui. Nous avons tous eu la même idée. Allons rejoindre Orren, sinon, il va se transformer en statut. »

Pour l'humour, j'y repasserais. Peu douée dans ce domaine, je ne laissais pas le temps à mes camarades d'enrichir. Je passais donc devant Max tout en sifflant pour appeler mon Tenefix. Ce dernier déboulait dans les escaliers sans faire attention et poussait tout obstacle pour me dépasser. Je ne disais rien cependant, tâchant de garder un self contrôle parfait. Pourtant, à l'intérieur, je bouillonnais. Heureusement que j'étais capable de démontrer un tout autre faciès. Ainsi, lorsque je parvenais à la hauteur du Voltali, je lui adressais un sourire ainsi qu'un signe de main.

« Pas contre une chasse à quatre Orren ? Et... Comment se porte notre cher Ragnarök ? »

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Mer 27 Avr - 18:24

Un retour aux sources



Orren plissa légèrement des yeux. Qui pouvait avoir la même idée quasiment au même moment que lui ? Ah tiens Max ! Voyant la Givrali Orren lui adressa un salut amical de la main et un sourire avant de siffler pour rappeler sa Sonistrelle qui était déjà en train de suivre un couloir poussiéreux et sombre. C'était une bonne chose qu'elle soit là, il ne l'avait pas vu depuis quelques temps et se demandait comment elle allait avec son équipe. Il s'apprêta à lui adresser la parole, quand d'un coup Apa fit remarquer remarquer quelque chose à Max qui se tourna. Étrangement la Givrali parut d'un coup comme gênée et celle-ci se présenta à la personne tout juste arrivée. Et elle parla du préfet qui se tenait en bas qui tenait tant bien que mal d'apercevoir de qui il s'agissait. Et il la vit enfin. Ambre Lawford. Le dracologue fut bien ravi de voir l'archéologue. Cela faisait longtemps qu'il ne l'avait plus croisée. Mais alors qu'elle commençait à descendre les escaliers pour le rejoindre, un cri résonna dans les ruines. Orren eut un moment de blocage. Quoi... Encore une personne ? Mais y avait quoi, un événement particulier aujourd'hui ? La journée des fouilles ? Non rien de tel, juste une idée étrangement commune de se rendre ici. ALors qu’Ambre le rejoignit en bas suivie de max, l'inconnu apparut enfin. Un jeune homme qu'il ne connaissait pas beaucoup du nom de Lucas Emerillon. Un TopDresseur tout comme Orren, mais du dortoir Noctali.
Il y avait donc Max, Ambre et ce dernier blond, bien. Orren laissa s'échapper un soupire avant d'avoir un sourire un peu ironique pour son Démolosse. Visiblement sa petite excursion entraînement dans ce lieu allait se transformer en véritable petite expédition à quatre. Bah quel mal à cela après tout. Kali s'en alla directement en voletant pour tourner autour des chaque personne en piaillant joyeusement, visiblement heureuse de trouver d'autres personnes. Maudite bestiole volante incapable de se concentrer,  mais bon ça faisait son charme non ? Toujours au même endroit et avec la même posture, Orren attendit que chacun descende pour le rejoindre. Son regard azur rencontra celui de la Givrali accompagnée d'un Ténéfix et il la salua aussi d'un léger sourire et d'un signe de la tête.

-Salut Ambre, non je suis pas contre, mais si je m'attendais à autant de monde. Ragnarök va très bien merci encore. Enfin si on oublie qu'il veut détruire tout ce qui est électronique, mais il s'est bien habitué à l'équipe. Et toi Tyran va bien ?

Orren appréciait beaucoup Ambre, et surtout il avait un très grand respect pour elle. Peut être même un peu d'admiration ? Sûrement, après tout grâce à elle, il avait eu Ragnar' et avait put voir le duplication d'un Pokémon. Elle l'avait aidé à réaliser un rêve. D'une forte bonne humeur, Orren embêta légèrement sa petite protégée Max quand celle-ci les rejoignit. Il lui ébouriffa légèrement les cheveux d'un air taquin avant de sourire et de se tourner vers Lucas. IL salua poliment le jeune homme qu'il ne connaissait pas vraiment et posa une main sur la tête de son Démolosse.

-Bon ben du coup ça va être une vrai expédition on dirait. J'avais pensé passer par ce couloir là-bas. La dernière fois que j'y suis allé, on s'était arrêté à la toute première salle. Ca vous irait ?

Étrangement ses jambes le démangeait. Il était parti du principe qu'il serait tranquille pour explorer les lieux et pourrait ainsi s'enfoncer le plus profondémment possible dans les salles sous le temple. Désormais à quatre, même si cela promettait d'être plus animé, il ne pourrait pas faire comme à son habitude, vaquer au hasard. Allez Orren, il fallait voir le bon coté des choses qu'à ce nombre là, ils auraient plus de chance de trouver des choses intéressantes. Inspirant avant de siffler à son équipe le signal de départ, il tourna rapidement son regard vers les différentes personnes. Il n'était pas vraiment du genre à l'aise dans les grands groupes et étrangement, il avait ce petit mauvais pressentiment pour le coup. Un je-ne-sais-quoi qui lui disait de faire attention lors de cette fouille. Il échangea alors un un coup d'oeil avec Skoll. Lui aussi ressentait cette impression bizarre hein ? Bah il était bien obligé d'avancer, sinon ils allaient tous perdre racine. Proposant à Ambre qu'ils prennent la tête du groupe, Orren éclaira le couloir devant eux. Il raffermit son sac en bandoulière sur son épaule et vérifia que son Cherch'Objet était toujours bien accroché à sa ceinture. Bon eh bien, en avant. Et advienne que pourra !



_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 838
Points d'Expériences : 1503

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Mer 4 Mai - 12:28

UN RETOUR AUX SOURCES
Ambre Δ Lucas Δ Orren Δ Max

Définitivement, elle était la seule nouvelle du coin. Peu après la présentation des deux jeunes filles, un blond qui n'était pas inconnu à la Givrali s’avança et les salua. Elle lui fit un petit sourire avec un geste de la main. Il y avait du monde. C'était surprenant de croiser autant de monde dans les Ruines aujourd'hui. Les rares fois où elle s'était promenée ou avancée vers les bâtiments en ruines il n'y avait jamais eu beaucoup de monde. Elle s'était dit que cette fouille serait tranquille et calme mais à mesure qu'elle avançait elle se découvrait des compagnons. Ça ne la gênait pas vraiment même si elle était intimidée par la présence d'Ambre, qui avait toujours été un modèle à suivre.

Non. Elle ne devait pas se renfermer ! Elle allait profiter de l'expérience pour en apprendre plus en observant Ambre. Ça c'était une bonne idée. Son Togepi dans les bras et son Mucuscule dans la besace, les deux autres pokemons étant suffisamment indépendant (comprenez pas flemmard) pour se débrouiller seuls. Même si Ladon regardait le blond avec méfiance. Il avait pas intérêt à approcher sa dresseuse. Un peu trop protecteur.

Elle laissa Ambre passer en premier dans les petits escaliers avant de la suivre en jetant un regard d'avertissement à Rae. Il était capable des pires bêtises et elle ne voulait pas laisser une mauvaise impression. Ça marchait toujours très moyennement, mais elle le tenait fermement, à moins d'utiliser une attaque elle était relativement tranquillement.

Elle fit un grand sourire en direction du brun. Ça lui faisait plaisir de le croiser comme ça. C'était un peu du hasard mais c'était toujours agréable de le retrouver. Décidément, cette fouille promettait d'être intéressante. Elle s'avança vers eux, écoutant d'une seule oreille leur discussion en observant la salle dans laquelle ils étaient. La dernière fois qu'elle était venue c'était dans une partie totalement différente de là où elle se trouvait aujourd'hui. Elle redécouvrait le lieu sous un autre visage. Comme lors de la première fois, l'expédition se déroulerait principalement, entièrement, sous terre. Les créateurs du lieu avait crée un raison de galeries assez impressionnant et Max ne serait pas étonnée d'apprendre que c'était les mêmes personnes pour les Ruines que pour les Souterrains.

Un peu perdue dans ses pensées, elle fut ramenée sur terre par la main de son Senpai qui vint ébouriffer sa tignasse, déjà bordélique, rose. Ses joues se gonflèrent et sa mine se fit un peu boudeuse alors qu'elle levait les yeux au ciel. Enfin bon. Elle préférait le voir taquin comme ça qu'énervé comme lors de leur mission à Kalos. Elle passa ses mains dans ses cheveux pour tenter de les dompter un minimum afin de ne pas ressembler à un épouvantail. Si ça avait marché ? … pas vraiment.

Elle hocha la tête à la proposition d'Orren, laissant ses deux aînés prendre la tête du groupe. Elle enclencha son Cherch'Objet, avec trois de ces petits engins géniaux ils devraient trouver quelque chose d'intéressant. Ensuite elle alluma sa Lampe Torche Lumimax. Et elle s'engouffra à la suite des deux bruns dans le couloir que pointait Orren précédemment. Elle était un peu gênée et n'osait pas trop parler ou faire de mouvement un peu trop grand. Elle n'était qu'une petite nouvelle et les trois adolescents autour d'elle étaient des pointures dans leurs parcours respectifs.

Elle se rassurait grâce à la présence de son équipe autour d'elle. Apa, toujours aussi sage, se tenait à ses pieds et marchait à ses cotés calmement, alerte. Ladon s'était enroulé autour d'elle et jetait de fréquents regards au blond qu'il ne connaissait pas. Mushu roupillait dans son sac et Rae pointait la moindre fissure avec enthousiasme faisant doucement sourire la Givrali.

La petite troupe atteignit rapidement la première salle dont parlait Orren. Pas très grande, elle se différenciait de celle des escaliers par ses nombreuses portes et sa forme arrondie. Six portes. Max s’avança, intriguée, elle se positionna au centre de la salle. C'était pas frappant quand on arrivait mais de là elle le remarquait. La salle était ronde, et ça donnait l'impression que chaque porte était la même. Son sens de l'orientation, totalement mauvais, frissonnait d'avance. Elle osa enfin prendre doucement la parole.

- Hum, il serait peut-être bien de marquer les portes par lesquelles nous sommes arrivés ? Je suppose que nous auront à faire à d'autres salles du style et les portes sont difficilement reconnaissables. Du coup … je sais pas, un caillou, un fil accroché ? J'imagine que personne n'a envie de se perdre …
© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 15 Mai - 18:34

Salut Lucas. Apparemment, oui. Nous avons tous eu la même idée. Allons rejoindre Orren, sinon, il va se transformer en statut. répondit Ambre.

Tu souris. Tu ne connaissais pas vraiment cet Orren, mais tu savais qu'il était préfet chez les Voltalis, qui plus est préfet en chef. Un bon gars apparemment. Le rencontrer directement en face-à-face, ou tout du moins de façon moins formelle qu'habituellement au détour d'un couloir, n'était pas pour te déplaire. Et cette petite pointe d'humour le concernant n'avait fait que renforcer l'idée de le connaître aussi vite que possible. Tu suivis donc la Givrali, la petite Max à côté qui semblait quelque peu nerveuse. Enfin, c'était sans doute le fruit de ton imagination, mais à force de zieuter rapidement dans sa direction, tu avais l'impression que c'était le cas. Et puis c'était compréhensible après tout. Elle était nouvelle, il n'y avait pas de raison de ne pas être intimidé par des anciens. Et d'ailleurs, elle semblait bien plus impressionné par Ambre que par toi. Exclu tu étais. Tu ne fis ainsi même pas attention au fait que vous étiez parvenu jusqu'aux escaliers pour pénétrer dans les ruines, et fut le dernier à entrer, Aegis achevant la marche en descendant prudemment même si la tâche était plutôt aisé pour lui. Une fois en bas, tu découvris une petite pièce complètement vide et poussiéreuse, typique de coins abandonnés. Tu reniflas discrètement les odeurs environnantes. Cela sentait la poussière et le renfermé. Jouissif. Plus encore l'endroit était carrément sombre. Du genre à filer une peur bleue à n'importe froussard qui y viendrait. Il subsistait heureusement quelques rayons de lumière qui traversaient la porte du haut, permettant tout de même de discerner les traits formant les murs, ainsi que ses occupants. D'ailleurs, voilà que vous tombiez comme prévu sur cet Orren. Il avait une stature qui te surprit sur l'instant, avant de voir qu'il ne devait même pas te dépasser en taille. Pas de quoi s'affoler, mais tu sentais par ce fait qu'il en imposait grave. En même, en tant que préfet, il devait bien avoir cela pour lui, non ? En attendant, le Démolosse à ses côtés donnait la même impression de ta part, et seul le Sonistrelle, femelle ou mâle importait alors peu, semblait moins impressionnante à regarder. Elle avait cependant ce côté craquant à voleter dans tous les sens en piaillant joyeusement autour de vous comme pour vous dire bonjour.

Pas contre une chasse à quatre Orren ? Et... Comment se porte notre cher Ragnarök ? lâcha subitement Ambre.

Tu fus instantanément tiré de tes pensées. La Givrali venait d'aller à la rencontre du Voltali.

Salut Ambre, non je suis pas contre, mais si je m'attendais à autant de monde. Ragnarök va très bien merci encore. Enfin si on oublie qu'il veut détruire tout ce qui est électronique, mais il s'est bien habitué à l'équipe. Et toi Tyran va bien ? répondit alors le brun.

Si on excluait le fait qu'il s'agissait d'élèves et de gens raisonnables, on aurait pu croire que deux entités démoniaques venaient se retrouver pour discuter projets. M'enfin, ce n'était guère qu'un détail. Ce qu'il était bon de savoir, c'est que le deuxième homme avait un ton relativement sympathique, et ça, c'était vraiment parfait. D'ailleurs, voilà qu'il te salua poliment d'un mouvement de la main après qu'Ambre lui ait répondu, pour peu qu'elle l'ait fait, et que tu rendis par le même salut suivi d'un sourire.

Bon ben du coup ça va être une vrai expédition on dirait. J'avais pensé passer par ce couloir là-bas. La dernière fois que j'y suis allé, on s'était arrêté à la toute première salle. Ça vous irait ? proposa le Voltali.

Acquiescement général, ou en tout cas de la part de Max et toi-même. Et quand bien même Ambre aurait eu un instant d'hésitation, Orren prit les devants et se mit en marche, précisant qu'il ouvrait la marche. Bien. Les deux filles, en tout cas M ax, suivirent derrière le garçon, et par logique, tu fermas la marche, indiquant à Aegis de te suivre tranquillement, et faisant rapidement sortir de nouveau Rudolphe, histoire d'avoir un peu de lumière pour soi. Tu avais bien ta Lampe Luminax, mais tu préférais la garder pour le moment, par peur éventuel d'être en panne de piles. Et bien il faisait encore bien clair dans les lieux, la lumière faible mais existante et présente du Zébibron fluorescent était juste là pour assurer tes pas au sol. En groupe, vous vous rendîtes dans la pièce qui se trouvait au fond du seul couloir disponible après les escaliers. Une grande pièce circulaire, doté de six portes. Sympathique. Cet endroit était un véritable labyrinthe. Il y avait avoir un vrai plaisir à se promener dans ces lieux. Mais la jeune Givrali prit les devants et, s'étant placé au centre de la pièce, prit la parole.

Hum, il serait peut-être bien de marquer les portes par lesquelles nous sommes arrivés ? Je suppose que nous auront à faire à d'autres salles du style et les portes sont difficilement reconnaissables. Du coup … je sais pas, un caillou, un fil accroché ? J'imagine que personne n'a envie de se perdre … proposa-t-elle.

L'idée était bonne. En théorie tout du moins. On était jamais à l'abri d'un manque de matériel, et quand bien même, un problème de fil qui se casserait subitement, ou des cailloux qui serait bougé par un quelconque événement ferait perdre toute trace de votre avancé. Non, tu avais bien pour mieux pour le coup, et sûrement qu'Ambre et le Voltali devait avoir la même chose, ou une alternative tout aussi intéressante. En tout cas, la jeune Givrali avait eu une bonne idée. Tu ne te perdis cependant pas en réflexion, et te détacha légèrement du groupe, te tournant vers Max.

Il pourrait y avoir des problèmes je pense, avec un fil ou des cailloux. Par contre, nous avons toujours nos Pokémon, et en cas de problème, j'ai mon Libégon qui saura repérer les lieux avec ses ondes, et mon Chevroum qui paraît discrètement « marquer » son chemin. En tout cas, je pense que l'idée est bonne et qu'il faut prévoir de quoi agir si l'on venait à se perdre. Et en attendant, puisque nous avons là plusieurs choix qui s'offrent à nous, je propose que l'on emprunte cette porte. dis-tu.

Tu pointas alors la deuxième porte à partir de votre gauche. Pourquoi ? Pas vraiment de logique, mais de ce que tu imaginais de la structure des ruines, et au vu de la position de la porte par rapport à vous, à quatre-vingt dix degrés presque de votre position, cela semblait le chemin le plus intéressant. Mais restait à voir ce que les autres en pensait.

Et sinon, on peut toujours ouvrir les six portes, voir ce sur quoi elle donne, puis choisir la plus intéressante. Que préférez-vous ? ajoutas-tu.

Tu ne voulais pas t'imposer, mais pour le coup, mieux valait que tu fasses des propositions. Si vous étiez parti pour une fouille groupé, autant ne pas rester tout seul en arrière ...

_________________


                         


Dernière édition par Lucas Emerillon le Sam 2 Juil - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 894
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Mer 18 Mai - 15:17

Il était bon de retrouver un camarade. Je ne connaissais pas vraiment Orren, juste assez pour dire que c'était un garçon bien. après tout, s'il avait été élu préfet de son dortoir, ce n'était pas pour rien. Mon sourire amical qui lui était destiné était donc sincère et il me tardait d'avoir des nouvelles de notre cher Ptyranidur dupliqué. Un exploit que je ne pouvais mieux imaginer... La science pouvait vraiment réaliser des choses incroyables, même les plus folles. Le fameux Ragnarök se portait donc bien, fort bien. J'avais une entière confiance et je savais qu'au moindre soucis, le jeune homme n'hésiterait pas à se tourner vers moi. Renvoyant la balle, celui-ci semblait s'intéresser à Tyran. Alors que les deux autres semblaient plus intéressés par la pièce qu'autre chose, je me penchais vers lui, main sur le côté de la bouche et murmurant ces quelques mots.

« A merveille... Il a évolué. »

Je lâchais cette information sans prévenir, guettant d'un œil averti la réaction de mon compère archéologue. Alors, impressionné Orren ? Moi en tout cas, j'étais très fière. Faire évoluer un Pokemon préhistorique, c'était quand même un exploit, non ? Attention à ton égocentrisme Ambre, ça ne te ressemble pas. Un dernier sourire échangé et le Voltali allait embêter la pauvre Max. Je jugeais leur relation beaucoup approfondi que je ne me l'étais imaginée.

La proposition suivante était acceptée par l'ensemble du groupe, soit le couloir désigné par Orren. Je ne m'imposais pas car partais dans le principe qu'il faillait bien débuter par quelque chose, mais j'avais quand même hésité. La première avancé du groupe débuta donc et je prenais la tête avec le préfet, suivit par Max puis par Lucas qui terminait la marche. En silence, mes mains allaient fouiller dans mon sac en bandoulière que j'avais repositionné devant moi. Je prenais mon inséparable lampe torche, quelque peu améliorée grâce à son système infrarouge, ainsi que les lunettes que je plaçais sur ma tête pour le moment. D'un revers de la main, j'actionnais aussi mon Cherch'Objet, qui lui, était accroché côté gauche de ma ceinture. Le son était bas mais assez pour que mon Noctali y prête une oreille attentive. Ah mais au fait... Relevant la tête, je cherchais le concernée du regard qui était pour l'instant absent à l'appel. Tenefix avait foncé comme une balle devant tout le monde et j'avais prévenu aux autres de ne pas trop y faire attention. J'émettais alors un son particulier, sûrement étrange pour mes compagnons mais je ne prêtais attention à leurs regards.

*Qu'est-ce que tu fiches...*

Première zone atteint. On était là, tous les quatre, côte à côte, dans une salle circulaire qui laissait entrevoir un total de six portes. Déjà vu... Je levais les yeux vers le plafond et ne me souciais pas de la suite, plutôt intriguée de voir quand est-ce que Meian reviendrait. J'entendais cependant la proposition de Max concernant le marquage des portes. Mes lèvres s'étiraient de chaque côté d'un rictus. La peur de se perdre... Une pensée purement débutante. Pitoyable... Ne suivait-elle pas elle aussi le cursus de l'archéologie ? Comment pouvait-elle juste éprouver ce genre de sentiment. Ou alors, elle n'avait pas de sens de l'orientation, ce qui serait un comble pour une archéologue.

Malheureusement, cela allait en s'empirant car c'était au tour de Lucas de prendre la parole, valorisant les propos de la jeune fille avant d'émettre ses propres solutions. C'était beaucoup mieux. Et surtout, plus intelligent. Haussant les épaules, je me disais qu'il aurait été plus judicieux d'intervenir pour leur faire appliquer ma propre tactique concernant ce problème. Mais je ne voulais pas non plus les rabaisser alors je me taisais pour le moment. Je me contentais juste de mêler mes pensées aux gestes et activais une drôle d'application du mon iPok. Le fameux GPS spécialement conçu pour élaborer un plan automatiquement suivant l'endroit où je me déplaçais. L'objet effectuais en général un scan de la pièce pendant quelques secondes à peine et transformait les données reçues en carte. Le point rouge clignotant était ma position. Je gardais toujours mon appareil à porté de main, bien contente qu'il fonctionne encore et toujours aussi reconnaissante vis à vis de mon professeur.

« Les six portes mènent au même endroit, qu'importe celle choisit. » déclarais-je en me positionnant à l'avant et en faisant dos aux porte, laissant mes yeux vagabonder sur chacun des visage de mes partenaire du jour.

Désolée Lucas, mais là, je ne pouvais pas m'empêcher de donner le ton à mon tour. Alors, surpris ? A en voir leur tête, oui. Tant mieux. Depuis le temps que j'étais présente à l'académie, je connaissais très bien les lieux puisque je les avais visités plusieurs fois.

« On banni cependant la troisième car il y a eu un effondrement.. Alors, Laquelle prenons-nous ? » demandais-je en arquant les sourcils et en écartant la bras comme pour leur proposer les différents choix possibles.

Tic, tac. L'heure tourne. J'attendais leur réponse et lorsqu'elle fut donné, je faisais volte face et me dirigeais sur celle désignée. Bras en avant, je la poussais et me positionnais un peu sur le côté afin de laisser les autre entrer. Je fermerais la marche. Mais pas seule. Car, d'une part, je retenais la seconde Givrali en apposant ma main sur mon épaule et en lui lançant un regard significatif et d'autre par parce que Meain nous avait finalement rejoint. Sa source lumineuse m'avait manqué.

« Astucieux ton idée Max mais tâche d'user plus habilement de tes capacités. Les Pokemon sont pleins de ressources, fis-toi à eux. Sinon, tu pourras te dégoter un appareil comme le mien pour te faire tes propres plans. » indiquais en lui montrant l'écran de mon iPok avec un sourire.

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Ven 1 Juil - 3:32

Un retour aux sources



Orren eut un sourire pour Ambre tandis qu'ils discutaient de leur deux petits Pokémon préhistoriques frère par la technologie et l'ADN. Enfin avait-il dit petit ? Il valait lieux se raviser en ce qui concernait Tyran, le fossile vivant de l'Archéologue, car celle-ci annonça avec Orren sur le ton de la confidence, son évolution en Rexilius. Un véritable Rexilius ! Alors là il en était soufflé. Son visage habituellement si indéchiffrable à part pour de rares élus arbora des yeux écarquillés de surprise et sa bouche s'ouvrit d'elle-même sur un "Oh" silencieux. Il était sacrément impressionné et comprenait totalement la fierté que pouvait ressentir la jeune femme. Lui-même se sentirait d'une extrême fierté à sa place. Il lui offrit alors un immense sourire et de discrètes félicitations envers la brune. Si ils n'avaient été que tout les deux, aucun doute que le jeune homme aurait été bien plus bruyant pour exprimer sa joie qu’Ambre ait réussi à obtenir un tel Pokémon. Mais il se contenta de quelque chose de simple et rapide sans pour autant être purement sincère, comme le montrait son regard océan. Il ne voulait pas attirer l'attention sur cet événement vu que la jeune femme lui en avait fait part en catimini. Et puis ils étaient là pour fouiller ce lieu et dénicher certains des potentiels trésors qu'il pouvait renfermer. Ca attendrait donc plus tard.

Dans un mouvement presque synchro avec la doyenne des Archéologues, il activa du bout des doigts son Cherch'Objet avant de se mettre à avancer tranquillement. Bon il avait encore et toujours cette étrange impression et visiblement son Démolosse aussi. Le canidé humait le sol avec insistance, cherchant la moindre odeur suspecte. Le meilleur flair de tout Lansat, Orren en était sûr. Et même dans le cas inverse il s'en fichait, pour lui, Skoll avait un flair à toute épreuve. Il activa aussi à son tour sa lampe et avança aux cotés d'Ambre avant de se retrouver dans la grande salle circulaire parsemée de portes. Il vit un Ténéfix revenir auprès d'eux après un bruit qu'émit Ambre. Bah ça ne différait pas de ses sifflements et ordres gestuels. Chaque dresseur conversait avec ses Pokémons à sa manière. Par contre les voilà maintenant dans cette grande pièce ronde et ses six portes closes. Il suffisait de choisir laquelle prendre désormais. Pourtant alors qu'Orren voulu donner une possibilité d'envoyer sa Sonistrelle en repérage, Max intervint avec une idée qui fit sourire le jeune homme.

Cette idée n'était pas dénuée de sens, cependant un marquage humain pouvait toujours se trouver altéré. Dans certains cas le simple vent ou une erreur humaine pouvait interférer, mais parfois ce pouvait aussi être l'oeuvre de Pokémon sauvages. Donc cette méthode n'était qu'à utiliser vraiment en dernier recours. pour la solution donnée par Lucas par contre, Orren était déjà bien plus en accord avec. Ils possédaient tous des Pokémons qui avaient de fabuleuses capacités diverses et variées. Comme venait de le signifier Lucas, ils avaient des Pokémons pouvant les aider à la perfection. Orren possédait lui les ultra-sons de Kali et le flair de Skoll. Et même si la première n'était pas encore vraiment rodée aux fouilles, c'était instinctif pour elle de se servir de cela. Et l'instinct était tout et prévalait grandement des méthodes "avancées" humaines. Orren s'apprêta même pour la deuxième fois à envoyer la chromatique en repérage quand Ambre interrompit son élan.
Ok donc les six portes menaient au même endroit. il n'y avait que lui qui trouvait cela étrange ? Pourquoi faire six portes si elles menaient au même endroit. C'était vraiment un énigme pour lui et ça ne faisait que renforcer sa mauvaise intuition. Son visage se ferma un peu plus et ses sourcils se froncèrent. Mais il n'était pas omnipotent et pouvait très bien être induit en erreur par ce pressentiment. Enfin il l'espérait.

Bon en tout cas venait le moment de choisir une porte pour s'y rendre et avancer dans leur exploration souterraine. Orren aurait aimé donné son ordre à Kali, mais il fallait croire que les autres en avaient décidés autrement. Visiblement pour un entraînement, c'était pas glorieux pour le moment. Il espérait qu'il pourrait plus envoyer ses Pokémons à l'avant plus tard. Eh oui car Lucas pointa du doigt la deuxième porte en partant de la gauche et Ambre s'y dirigea directement pour aller l'ouvrir. Les élèves se mirent alors en route et avancèrent tranquillement dans l'ouverture de la porte pour s'enfoncer dans un couloir. Ambre semblait vouloir ferme la marche, mais en jetant un regard en arrière, il vit celle-ci arrêter doucement Max. Il se détourna les laissant vaquer à leurs occupations et à leur discussion. Il n'allait pas s'en mêler, donc il resta à l'avant avec Lucas, marchant en silence. Silence qui se faisait bien trop pesant à son goût. Il n'y avait pas l'ombre d'un Pokémon dans les parages. Pourtant une ruine faisait un véritable habitat pour plusieurs espèces non ? La première fois qu'ils étaient venus ils en avaient trouvé quelques uns en les voyant fuir au loin, mais pour le moment c'était désert à part eux. Le préfet en chef siffla alors puissamment avant d'effectuer une rapide et précise série de geste que sa Sonistrelle regard avec attention avant de filer tout droit dans le couloir. Son but ? Partir en éclaireuse et si jamais elle trouvait quelque chose d'étrange elle reviendrait les prévenir. Il expliqua alors cette raison à son camarade avant de partager ses impressions.

-J'ai envoyé ma Sonistrelle en avant pour qu'elle aille faire un rapide repérage. Si il y a quelque chose plus loin, elle viendra nous prévenir. Je t'avoue que je suis pas tranquille là. C'est beaucoup trop calme, on a pas vu le moindre Pokémon sauvage depuis qu'on est descendus et puis... Six portes et une seule même destination. Y a que moi qui trouve ça louche ? Franchement c'est quoi le plan derrière tout ça ?...

Orren se renferma dans son mutisme concentré, non sans écouter la réponse de Lucas. Skoll à coté de lui semblait agité et n'arrêtait pas de tourner la tête en tout sens avant de humer l'air. Bordel qu'il soit changé immédiatement en Nymphali si il n'y avait pas un truc louche là-dessous. Ils continuèrent de cheminer et Orren souhaita briser ce silence, seulement interrompu du bruit de leurs pas, et tenter d'évacuer la tension par le dialogue, chose déjà étonnante chez le dracologue.

-Tu es aussi Top Dresseur non ? Je crois que je t'ai déjà vu dans les cours de Creed. Je savais pas que tu t'intéressais aussi aux fouilles. Tu projettes aussi de te lancer dans l'archéologie plus tard ? Après la réponse de Lucas, ils furent rejoints par Max et Ambre qui semblaient avoir fini leur discussion top secrète. Et vous vous en pensez quoi ? Vous trouvez pas que c'est beaucoup trop calme avec aucun Pokémon sauvage alors que les cachettes ne manquent pas ?

Orren laissa pousser un léger soupir pour refréner cette intuition en lui. Il ne devait pas se laisser dominer par ses instincts et devait réfléchir rationnellement. I passait peut être pour un anxieux auprès de ses camarades mais ça lui était égal. En plus Kali ne revenait toujours pas alors qu'elle devait normalement être de retour. Avec sa vitesse de vol elle pouvait parcourir une longue distance rapidement. Pourtant aucun signe de la chromatique ce qui lui fit froncer encore un peu pus les sourcils.  Était-ce une vine battant sur son front ? Visiblement oui, et soudain il eut une impression de regard posé sur lui, une sensation étrange mais en même temps familière. Il regarda rapidement dans toutes les directions en cherchant la source de cette désagréable sensation, mais rien. Et ce fut alors qu'il remarqua qu'on lui parlait. Il sorti de ses pensées en secouant la tête et afficha un pauvre sourire d'excuse en apparat.

-Pardon je me suis plongé dans mes pensées. C'est étrange que Kali ne soit pas revenue. tu disais ?


_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 838
Points d'Expériences : 1503

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Ven 1 Juil - 20:58

UN RETOUR AUX SOURCES
Ambre Δ Lucas Δ Orren Δ Max

Elle était presque un peu perdue dans ce groupe. Elle se sentait toute petite, toute inexpérimentée. C'était un sentiment étrange qu'elle n'aimait pas trop. Ambre l'impressionnait grandement, tout comme Orren. Elle ne connaissait que très mal Lucas mais c'était un ancien de l'académie et elle était là, seule petite nouvelle arrivée un semestre plus tôt. Bon sang, elle avait été trop effrayé pour prendre part à l'assaut des élèves sur la Team Rouage. Elle n'était pas comparable. En retrait des trois adolescents, elle avait l'impression de marcher dans leur ombre. Si loin derrière. Est-ce qu'un jour elle serait capable de marcher à leurs cotés ? Elle n'en savait rien.

Ils s'enfonçaient dans les profondeurs des Ruines Jirachi, rappelant à Max quelques souvenirs quand à sa toute première fouille dans ce lieu magique. Magiquement terrifiant plutôt. Sa mémoire pouvait redessiner à perfection le sentiment de peur qu'elle avait ressentit quelques mots plus tôt. Le ventre qui se nouait, les mains qui tremblaient, elle aurait presque put confondre ce couloir avec celui qu'elle avait emprunté avec Alban s'ils n'était pas arrivé dans cette étrange pièce.

Les portes les entouraient et déjà Max était incapable de dire de laquelle ils venaient. Pour une archéologue, elle avait vraiment un sens de l'exploration assez … pauvre. Elle fit donc une proposition dont les défauts et les failles furent immédiatement pointés du doigt, premièrement par Lucas puis par Ambre, qui si elle ne dit rien, eut un sourire qui voulait tout dire. Rougissante à l'idée d'avoir fait une erreur et d'attirer sur elle les moqueries, elle ne proposa plus rien.

Une vexée dans son égo aussi ? Très certainement.

Pourtant, elle nota tout ce que ses deux aînés lui proposèrent, soucieuse de s'améliorer. Elle avait parfois un peu peur de trop en demander à son équipe et par conséquent, elle n'exploitait pas assez leurs capacités. Elle nota également l'application que semblait utiliser Ambre. Elle s'y intéresserait dès qu'elle sortie d'ici. Elle avait quelques doute cependant, c'était très utile en extérieur, surtout quand on pas le sens de l'observation, mais si on descendait en profondeur, l'engin électronique ne serait plus trop utile car on perdait alors tout réseau. Alors comment ? Encore toute gênée, elle n'osa pas poser son interrogation et se contenta de suivre, elle s'était suffisamment ridiculisée comme ça.

Encore une fois, elle resta en arrière quand le petit groupe s'engagea dans le nouveau couloir. Malgré sa bouille légèrement renfrognée, elle avait hâte d'aller plus loin, il n'y avait aucun doute possible, elle adorait être là. Elle aimait l'odeur des vieilles pierres. Elle aimait le frisson de la découverte.

Elle fut légèrement surprise quand Ambre l'approcha pour lui parler, une fois les deux garçons un peu avancés dans le couloir de pierre. Respectueuse et surtout intéressée par ce que pouvait lui dire celle qui était la meilleure archéologue de PC, elle écouta attentivement les conseils de la brune. Elle se sentait flattée que cette dernière prenne le temps de lui expliquer ses erreurs afin de lui permettre de progresser.

- Je … oui, merci Ambre. C'est très intéressant ! J’essaierai d'en trouver un !

Elle lui rendit son sourire avant de s'enfoncer à son tour dans le couloir. L'endroit était terriblement silencieux, comme si personne n'habitait le souterrain. C'était également une possibilité à ne pas négliger, après tout elle n'avait croisé aucun pokemon lors de sa fouille avec Alban. Ladon et Apa, étaient alertes et attentif au moindre bruit. Rae, sur son épaule se tenait étrangement sage et Mushu, à votre grand étonnement … dormait. Les quatre adolescents étaient aussi silencieux que la grotte qu'il explorait jusqu'à ce que Orren ne brise ce fameux silence en poussant un puissant sifflement et de donner un ordre codé à sa Sonistrelle. Il donna ensuite son sentiment sur toute cette histoire. En soit, au vu de sa dernière expérience dans ses ruines, Max n'était pas vraiment surprise de ne pas trouver de pokemon. Peut-être désertaient-ils cet ancien lien de culte comme une forme de respect ? Cependant, Max se contenta d'un petit haussement et d'une mine perdue quand les yeux d'Orren croisèrent les siens.

Égo encore un peu trop froissé pour prendre le moindre risque.

Silencieuse, elle écouta le débat les propositions tout en continuant à avancer. Elle pila net à un moment faisant clairement signe aux autres de se taire, faisant les gros yeux à Orren. Elle pointa du doigt une masse grise que l'on repérait assez facilement. Apa se mit immédiatement en position tout comme Ladon qui attendirent les ordres de Max.

Il y avait un énorme Onyx qui dormait juste devant eux, leur bloquant une bonne partie du passage. Elle interrogea du regard ses camarades avant de le faire avec des mots chuchotés.

- On fait quoi ?

Un combat n'était clairement pas envisageable. Alors quoi ? Ils faisaient demi-tour ?
© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Sam 2 Juil - 10:54

Les six portes mènent au même endroit, qu'importe celle choisi. lâcha Ambre.

Ton regard bifurqua dans sa direction. Elle avait sorti un bien étrange objet, qui semblait avoir dessiné une petite carte des lieux. Sympa. Mais tu savais que ce n'était pas ça qui avait permis à la Givrali de déterminer que chacune des portes menaient au même endroit. Elle devait sûrement être déjà passé par ici plusieurs fois, c'était certain. Les avaient-elles toutes testés ? Impossible de la savoir et à vrai dire, tu t'en fichais pas mal. En tout cas, elle était en ces lieux la mieux informé sur les chemins disponibles et autres informations qui pourraient vous être utile. Les six portes menaient au même endroit. A quoi bon en avoir placé six, si c'était pour au final parvenir au même endroit ? En réfléchissant un peu, la réponse te sembla évidente : cet endroit était les ruines d'une ancienne civilisation. Il était vraisemblable qu'il s'agisse de quelques rares vestiges encore debout de cette fameuse civilisation. Une petite ville. Très certainement que ces portes étaient des chemins différents permettant de se déplacer dans toutes les veines souterraines qui composaient cette ancienne ville, et qu'au final, chacun d'eux ramenait à l'artère principale, où se trouvait probablement la place centrale de cette ville. C'était parfaitement plausible, mais cela restait une hypothèse. En tout cas, même si tu semblas quelques instants étonnés, te demandant comment c'était possible, tu finis par retrouver un air plus ou moins sérieux, notant cette hypothèse profondément dans ton esprit.

On bannit cependant la troisième car il y a eu un effondrement.. Alors, Laquelle prenons-nous ? continua-t-elle.

C'est là que tu avais pointé la deuxième porte en partant de la gauche. Ambre n'avait pas attendu la moindre réponse et s'était élancé dans cette direction avant d'ouvrir la porte sans hésitation en vous indiquant par sa position de passer devant. Après avoir un très court instant hésité, tu te mis en route, bientôt imité par Orren Losvrôk, et passa la porte, t'engouffrant dans le couloir à sa suite. Max Arago voulut vous rejoindre, mais Ambre la stoppa au niveau de la porte, lui lâchant quelques mots que tu n'eus pas la peine d'écouter, préférant se concentrer sur l'exploration en cours. Vous marchiez tranquillement, dans un silence étrangement pesant. Personne ne voulait parler. Pas la moindre idée du pourquoi. Le Voltai du groupe vous avait cependant fait remarquer avant d'entrer dans le couloir qu'il avait lancé sa Sonistrelle en avant histoire de repérer les lieux. Bonne idée. C'était toujours mieux d'avoir une idée de ce qui pouvait vous attendre. Cela aurait pu être une raison du mutisme de chacun. L'attente de l'éclaireur. Mais y repensant, Orren lui avait posé une question. Idiot que tu étais, tu ne lui avais pas répondu. Tu corrigeas immédiatement cette erreur.

Il y aura forcément quelque chose pour nous gêner dans notre progression, naturel ou non. Après, je pense que si les chemins mènent au même endroit, ça ne doit pas avoir de véritable lien avec un quelconque piège ou autre obstacle qui pourrait se présenter à nous. Juste un pur hasard. Mais il vaut mieux, en effet, rester prudent sur ce détail. lui dis-tu.

Ouais. Toi aussi tu étais sur tes gardes. Pas autant que lui, mais tout de même. Tu accordais d'ailleurs toujours un regard derrière vous, histoire de s'assurer que vous n'étiez éventuellement pas suivi, ou à tes Pokémon, pour t'assurer qu'ils étaient toujours avec vous, ou aux filles, qui fermaient la marche avec leurs Pokémon, qui auraient pu être en danger. Bref, tu restais vraiment prudent. Pendant ce temps, Orren reprit la parole.

Effectivement, je suis Topdresseur également. J'appartiens d'ailleurs au dortoir Noctali. commenças-tu par répondre. Et oui, c'est vrai que ça peut étonner certains que je me sois tourné vers l'archéologie, mais depuis quelques temps, je commence à m'y plaire énormément. Me tourner complètement vers l'archéologie, je ne sais pas encore, mais j'y réfléchis très sérieusement. En attendant, je continue les fouilles en voyant si cela m'intéresse vraiment, et je dois dire que je ne suis jamais déçu du voyage. continuas-tu.

Tu lui souris, et te tourna vers les filles qui venaient de vous rejoindre. Orren leur demanda également ce qu'ils pensaient du fait que chacun des chemins menaient au même endroit. Max ne répondit pas, se contentant d'hocher la tête, et tu ne pris pas la peine de te rappeler si Ambre l'avait fait. En tout cas, Orren ne sembla pas non plus l'écouter vraiment. Il semblait plutôt comme concentré sur un détail qui ne concernait plus la conversation. L'éclaireur peut-être ? Cela faisait plusieurs minutes que vous marchiez, et pas une trace de Pokémon en vu, alors c'était plutôt compréhensible, mais pas moyen de savoir. Le Voltali était cependant quelque peu méfiant vis-à-vis du chemin obscur devant eux, et finit par s'excuser subitement, retrouvant sa concentration sur la conversation, faisant part de son inquiétude. Inquiétude qui finit par se confirmer sous la forme d'un Onix énorme bloquant les trois-quarts du chemin. Un Onix en train de dormir. C'était bien leur veine. Max Arago leur chuchota de savoir ce que vous alliez bien pouvoir faire, et resta ensuite silencieuse. La meilleure solution restait encore de faire demi-tour, mais le problème restait que la Sonistrelle d'Orren n'était toujours pas revenu vers eux, et si vous veniez à faire demi-tour et qu'il finissait par revenir vers vous, il se perdrait à vous retrouver, et même si tu ne connaissais pas vraiment le Pokémon, tu n'allais pas laisser un Pokémon seul. Autant avancer le plus discrètement possible sur l'Onix, qui ne sentirait probablement rien, que de rebrousser chemin. Et en cas de problème, il te restait Onyx, ton propre Onix, qui pourrait très certainement servir d'appât au type roche. Tu fis donc part de ton idée au groupe.

Il vaudrait mieux continuer à avancer. L'un de nous va passer discrètement derrière lui en lui marchant dessus, et l'attirera dans l'autre sens avant de le mettre K.O. Les autres iront se mettre à l'abri en attendant que cela soit fait. Vous auriez d'autres idées ? Au besoin, je possède moi-même un Onix. chuchotas-tu donc.

Tu attendis alors une réponse, rappelant rapidement Rudolphe dans sa Pokéball. Tu avais complètement oublié le fait qu'il produisait une lumière phosphorescente assez puissante pour servir de lampe, et cela risquait de réveiller le serpent de pierre. Autant éviter que ça finisse mal ...

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 894
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 10 Juil - 10:35

Même si les autres m'exaspéraient plus qu'autre chose, j'étais bien contente de partager mon savoir avec eux. Pas tellement professeur dans l'âme, il se pouvait aussi que je m'y prenne mal. De toute façon, ce n'est pas ce qui m'inquiétait le plus. Si j'étais ici pour me prendre la tête, je serais partie il y a bien longtemps déjà. Je me souciais plutôt de savoir si, avec tout ce groupe, je pouvais dégoter un trésor. Ca me rappelait étrangement mon expédition avec Alban, Aaron et Calliope à la différence que, justement, ce n'était pas moi qui avait organisé celle-ci. Peut-être le fait de ne pas être placé assez en avant ne me convenait pas ? Je préférais ne pas trop m'attarder à ce genre de réflexion. Je savais pertinemment ce que je valais et il était mieux de garder pour soi sa propre estime. Après tout, j'avais été moi aussi une apprentie.

Max me remerciait mais ne donnait pas de suite, me laissant l'impression d'une fille totalement désintéressée par son cursus, malgré son faux sourire. Oulah... Voilà qu'elle baissait de mon estime. Je ne cherchais pas à aller plus loin cependant, continuant d'avancer en présence de Meian. Si j'étais en arrière, ce n'était pas pour rien. L'objectif était de laisser les autres progresser, qu'ils puissent découvrir par eux-mêmes le lieu. Je n'oubliais pas le mien pour autant, désirant partir dans une zone encore inconnue. Je gardais donc un œil assez attentif à l'écran de mon iPok, me permettant de me localiser. Il y avait encore du chemin à faire.

Le silence était de rigueur dans ces lieux. Cela ne me perturbait pas tellement, contrairement à mes camarades. A vrai dire, j'étais plutôt concentrée par le trajet que je désirais faire qu'autre chose. S'il n'y avait rien à signaler, c'était plutôt une bonne nouvelle pour moi. Cependant, Orren me tirait de mes pensées en posant une question générale au groupe, question que tous devait se poser actuellement. Je respirais un bon coup, lâchant un léger soupir en duo avec le garçon et rangeait mon iPok dans mon sac car j'estimais avoir bien enregistrer la route à suivre.

« Les cachettes ne manquent pas, mais ils sont peut-être en train de chasser pour se nourrir. Ou alors, ils nous observent mais ils sont tellement bien camouflés que tu ne les distingues pas. »

Je souriais doucement, presque amusée par la situation. Mes propos avaient pour but d'effrayer davantage, de les laisser s'imaginer le pire. Et Max était la première à marcher dedans. Du moins, c'est ce que je pensais. S'arrêtant net, la jeune fille nous faisait de grands signes tout en nous intimant de nous taire. Finalement, elle pointait du doigt la raison d'un tel comportement et mon regard suivait la direction qu'elle désignait. Je ne voyais pas très bien, mais suffisamment pour reconnaitre cette énorme masse rocheuse qui n'appartenait certainement pas au souterrain. Là, pour une fois, mon coeur s'emballait vraiment dans ma poitrine. Un Onix. Et je savais à quel point cette espèce de Pokemon pouvait se montrer dangereuse. La question prédominante était à présent de savoir quoi faire. Si j'avais pu rire nerveusement, je l'aurais fait. Mais je me retenais. La meilleure option selon-moi était de rebrousser chemin.

Sauf que j'oubliais un petit détail : la fameuse Sonistrelle d'Orren. C'est vrai qu'il l'avait envoyé judicieusement en éclaireur, ses ondes pouvant nous être très utile. Mais comment ça se faisait qu'elle n'avait pas pu distinguer ce Onix ? Surement parce que celui-ci restait parfaitement immobile pendant son sommeil. Pour le coup, je me sentais impuissante, cherchant une solution dans le regard des autres. Et ce fût Lucas qui intervenait en premier. Réveiller le Onix ?

« Hors de question ! » pestais-je en chuchotant fortement, assez pour faire mouvoir ce serpent en pierre, faisant par la même occasion trembler la terre autour d'eux. Je me calmais et tentais de m'expliquer. « Le risque est trop grand. Et en quoi un autre Onix nous serait utile, à part faire s'effondrer le plafond plus rapidement ?! Non mais franchement, c'est bien la réflexion d'un TopDresseur ça. Rien dans la cervelle ! »

Clairement, je m'étais emportée. Mais cette absurdité me sortait par les trous de nez. Je ne comprenais pas cette logique. Ou alors, c'est que j'avais du mal à me projeter... Non, clairement, c'était idiot. Et se mettre à l'abri ? Mais où ? Je balayais les alentours d'un rapide coup d'oeil. Et soudain, je me rappelais d'une chose : qu'Orren aussi, était TopDresseur. Je prenais alors sur moi.

« Désolée d'avoir dit ça... Mais ça me semble vraiment impossible. Certainement parce que je ne suis pas dans le domaine et que j'ai du mal à accorder ma confiance. Mais si toi, tu penses aussi que c'est gérable Orren, je vous laisse faire. »

Je n'avais pas le choix que de me tourner vers eux. Malgré tout, je gardais proche de moi les Pokeball de mes Pokemon les plus forts. Je me tournais ensuite vers Max et lui lançait un regard protecteur. Si je me mettais à mon tour à paniquer, ça n'arrangerait pas les autres. Alors, je ne laissais rien transparaitre et m'approchait de la jeune fille pour qu'elle se tienne prête en même temps que moi.

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 10 Juil - 11:41

Un retour aux sources



Orren grogna légèrement à la réponse du Noctali. Pour lui c'était d'une illogique tellement grande de faire plusieurs routes qui mèneraient au même point. Pourquoi s'amuser à faire plusieurs chemin pour la même finalité ? Autant en choisir une et s'y tenir. Là c'était toute la philosophie du jeune homme, sa ligne de vie qui entrait en contradiction avec cette architecture ancienne. Enfin bon, ils verraient bien tous, car pour le moment ce couloir n'apportait aucun élément et aucun obstacle contrairement à ce que son instinct lui dictait. Quand il posa sa question sur l'absence de Pokémons sauvages, Ambre lui répondit d'un air presque amusé auquel le jeune homme ne fit pas attention. Kali mettait trop de temps à revenir et cela l'inquiétait légèrement. Il s'excusa alors pour demander à Ambre de répéter, mais fut intimé au silence par Max qui faisait de grands gestes tout en le foudroyant du regard. Une expression sévère se dessina peu à peu sur son visage et il se mouva pour voir qu'est ce qui pouvait autant inquiéter sa kouhai.

Et il découvrit là un immense Onyx qui sommeillait tranquillement en plein milieu du couloir, leur bloquant totalement l'accès. Putain de merde ! Le jeune homme jura d'ailleurs entre ses dents serrées. Comment il s allaient faire pour passer maintenant ? Certes ils pouvaient le combattre, mais vu sa taille et son gabarit, il devait être plutôt puissant. En plus un combat trop frontal avec pour but de le faire fuir pourrait sérieusement endommager le couloir. Et se retrouver sous un éboulement n'était pas vraiment une solution. Et c'est là que Lucas proposa une idée. Que quelqu'un aille de l'autre coté en lui grimpant dessus sans se faire remarquer et le combatte seul à seul ? Idiot. Totalement insensé. Dans un manga ou autre lecture au coté héroïque cela aurait sûrement fonctionné, mais dans leur cas, Orren doutait. Il n'y avait là aucune personne pouvant à la fois grimper sur cet immense Onyx et avoir le pas assez léger pour ne pas l'alerter. Orren se serait senti d'attaque de grimper dessus, mais il ne faisait aucun doute que le Pokémon le sentirait et la suite ne serait pas des plus agréables. La personne ayant sûrement le pas le plus léger était Max et il ne voudrait jamais la laisser affronter ce colosse seule. Pour ce qui en était d'Ambre... Eh bien il ne connaissait pas vraiment ses prouesses au combat, donc c'était une mauvaise idée. Non le mieux serait de trouver un autre chemin sans avoir à rebrousser chemin.

D'un seul coup la voix d'Ambre porta légèrement, attirant l'attention sur elle. Visiblement Orren et elle étaient d'accord sur le point que ce plan ne servirait à rien, voir même pourrait les mettre plus en danger qu'autre chose. Le sol trembla à son interjection tandis que le Pokémon bougeait dans son sommeil.Et oui elle n'était pas du tout en accord avec Lucas, comme Orren. La petit insulte sur les Top Dresseurs partit aussi, faisant doucement sourire Orren. SI il le prenait mal ? Pas le moins du monde, il savait bien qu'elle ne le visait pas et ce fut confirmé par les excuses de la brune. Il y répondit d'un simple geste de la main allié à un sourire montrant qu'à aucun moment il ne s'était senti insulté. Cette situation mettait tout le monde sur les nerfs, lui en premier. Il voulait passer de l'autre coté pour chercher Kali, mais en même temps ils devaient trouver un autre moyen de rejoindre leur destination.... Il réfléchit longuement se mordant la lèvre inférieure d'un air concentré. L'assaut frontal n'était pas envisageable, les dommages créés ainsi seraient trop dangereux pour leur propre sécurité. tandis qu'il analysait tour à tour chacun de ses Pokémons et leur capacités, l'ébauche d'un plan vis son jour. Mais il manquait un détail. Il pourrait envoyer Skoll chercher Kali pour qu'ils soient de nouveau réuni. Orren qui ne voulait pas faire marche arrière se souvint aussi ce qu'avait dit Ambre, tout les couloirs mènent au même endroit, et tout ce qui les séparaient des autres couloirs n'étaient que de la roche... Soudain une voix vint troubler sa concentration, et il répondit peut être un peu plus sèchement que voulu.

-Deux minutes je réfléchis ! Oui ! Il savait comment sortir d'ici sans perdre leur avance. Il avait son idée. Désolé, j'avais besoin de rester concentré. Bon j'ai un plan et si on le suit, faut s'y plier à la lettre ok ? Bon. Je veux retrouver ma Sonistrelle, donc je vais envoyer mon Démolosse à sa poursuite, avec son flair il la retrouvera sans problèmes. Le truc c'est qu'il va devoir grimper sur l'Onyx et même si il est plus vif et agile que nous tous, ce sera dangereux, donc je vais utiliser ma Skitty pour aider ce gros serpent de roche à faire une bonne sieste. L soucis c'est que l'attaque Berceuse va aussi nous affecter donc faudra se boucher les oreilles. Là le soucis c'est qu'il dormira encore plus, mais je suis pas trop pour de lui grimper dessus. Si il bouge en dormant, je préfère pas me retrouver pris au piège par son corps. Donc je vais demander à Spike de creuser un mur pour qu'on accède à un des autres couloirs vu que de toute façon le point de chute sera le même. Hors de question de faire demi-tour, je suis pas du genre à laisser un gros serpent gagner. Donc si vous avez des Pokémons avec Tunnel ou des attaques qui aideraient à endormir cet Onyx, voir des attaques Photocopie, on y va !

Après ce long monologue fait à voix basse, le jeune homme plongea son regard azur dans celui de chacun de ses camarades. Une fois qu'il eut l'accord de la plupart et que les quelques interrogations furent écartées, ils se mirent en branle. Orren fit donc sortir Spike et Killer. Il expliqua au dragon des sables son rôle, voyant le regard déçu de celui-ci qui espérait sûrement déjà de combattre le Pokémon roche. Il attendit que tout le monde sorte les éléments importants de leur équipe et leur bouchent les oreilles avec ce qu'ils avaient sous la main. Pour Orren ce fut des petits morceaux de mouchoir mâchés qui agiraient un peu comme des bouchons. Il les mit à Spike puis à lui-même. Et il attendit que tous soient prêts. Alors il siffla pour donner le signal de départ. Tous se mirent en action, Skoll sautant agilement sur le dos de l'Onyx tandis que Killer commença à pousser un long miaulement mélodieux qui eut pour effet de se faire rendormir le gros serpent qui avaient commencé à entrouvrir un oeil quand le bruit d'excavation de Spike démarra. Maintenant c'était une course contre la montre. Les Pokémons qui faisaient dormir l'Onyx devraient tenir assez longtemps pour laisser à ceux qui creusaient de leur faire une galerie pour atteindre un des autres couloirs qu'ils avaient aperçut au début. Et entre temps il faudrait que Skoll revienne avec la Sonistrelle.

La tension était palpable chez les élèves et chacun avait un regard inquiet. Seul Orren affichait une brute assurance de façade. Intérieurement il était inquiet pour Kali, inquiet pour eux, inquiet pour bien des choses. Mais il ne devait pas le laisser transparaître, il avait prit les devants de cette opération et devait se montrer confiant. Comme il l'avait fait sur Frista pendant l'assaut contre la Team Rouage, comme il l'avait fait quand ils avaient organisé le feu d'artifices des Voltalis cette même année. Il avait été aussi atteint par le kidnapping et tout ce qui en avait suivi, mais il n'avait dut laisser rien paraître et aujourd'hui c'était pareil. il était un préfet, une figure, il devait rester tête haute et confiant, peu importe la situation. Orren était tendu, observant les alentours en attendant à chaque moment que son Démolosse revienne. Il tenait en main ses deux Pokéballs prêt à rappeler Skoll et Kali dès qu'ils apparaîtraient. C'est alors qu'il sentit une griffe sur son dos. Spike venait l'informer que le tunnel était fait et qu'ils avaient trouvé une échappatoire. Orren alla donc poser sa main tour à tour sur l'épaule de chacun des élèves présents pour leur montrer ensuite la galerie qui était finie. Tour à tour chacun rappela ses Pokémons et se dirigea vers le tunnel, mais Orren attendit encore un peu. Il lança un regard à Ambre pour lui dire d'avancer, qu'il serait juste derrière eux. Là il fit arrêter son attaque Berceuse à Killer et la rappela dans sa Pokéball avec une caresse de félicitation. Il regarda encore une dernière fois l'Onyx endormi, espérant qu'ils ne trouveraient pas pareil obstacle ailleurs. Alors il pénétra dans le tunnel avec Spike. Et environ à mi chemin, il se retourna vers Spike pour lui parler avec son langage des signes pour un ordre simple. Queue de Fer. Il voulait faire s'effondrer le tunnel derrière eux par sécurité. Pas que le serpent de roche se réveille et décide de suivre cette galerie. Il arriva donc derrière les autres après que Spike ait frappé la galerie en plain milieu, faisant s'effondrer l'entrée de celle-ci. Là il enleva ses bouchon d’oreilles et regarda autour de lui. Un autre couloir presque en tout point similaire à l'autre, si ce n'est qu'il étaient pile à un croisement. Orren essuya la sueur sur son front, seul signe de sa tension de l'opération d'avant, puis afficha un sourire satisfait.

-Ouf on l'a fait. Bon maintenant si on reste logique on doit aller sur la gauche pour aller dans la même direction qu'avant dans le premier couloir. En tout cas bien joué tout le monde !


_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...


Dernière édition par Orren Losvrôk le Mer 24 Aoû - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 838
Points d'Expériences : 1503

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Jeu 14 Juil - 23:13

UN RETOUR AUX SOURCES
Ambre Δ Lucas Δ Orren Δ Max

C'était peut-être stupide de sa part. Ça ne lui ressemblait pas vraiment d'ailleurs. Peut-être aurait-elle dût profiter de la présence d'une de ses aînées pour en apprendre plus ? Peut-être aurait-elle dût prendre sur elle, oublier son égo malmené par une remarque pleine de bon sens. Elle ne l'avait pas fait. Tant pis pour elle. Elle apprenait aussi de cette manière, en faisant des erreurs jusque dans l'enseignement qu'on pouvait lui donner.

Elle devait apprendre à laisser ses sentiments de coté, pourtant, au fond d'elle, elle s'en savait bien incapable. Elle tentait parfois de se camoufler derrière ses mots si longs, derrière ses théories scientifiques, mais au fond, elle restait une gamine qui n'était jamais aussi heureuse que lorsque qu'elle se tenait face à un univers inconnu. Un univers qu'elle se plaisait à découvrir, aussi bien avec ses pas qu'avec ses couleurs. Ce n'était au final pas étonnant de voir que ses carnets supposément réservés à ses croquis scientifiques se paraient bien vite de couleur, donnant vie à ses traits sur le papier.

Ils continuèrent à avancer dans le fin couloir. Toujours sans un mot, n'osant pas, plus, s'imposer, elle laissa la parole aux plus vieux pour répondre à la question d'Orren. Elle acquiesça néanmoins doucement à la proposition d'Ambre. C'était probablement la plus véridique. Pas spécialement effrayé par la probable présence des pokemons sauvages autour d'eux, elle avait bien assez confiance en son équipe et en Orren pour se permettre d'être sereine dans ce lieu qui pouvait néanmoins camoufler de nombreux pièges.

Cette fois si, c'est la proposition de Lucas qui fit lever les yeux au ciel à Ambre. Intérieurement, Max s'autorisa un sourire satisfait. Elle se sentait moins seule, comme si d'un coup, par le sifflement colérique d'Ambre, Lucas devenait bien moins impressionnant. Pas touchée pour un sous de la fameuse remarque, elle s'approcha inconsciemment de la scientifique plus âgée. Elle avait encore le sentiment d'être inutile néanmoins, le coup d'éclat de la brune et l'éclat qui avait traversé ses yeux la rassurait et lui rappelait que malgré tout, Ambre restait une adolescente, comme elle, qui avait parfois peur. Ça plus que tous les mots du monde, la rassura et l’apaisa.

Ambre avait elle aussi débuté un jour. Ambre avait elle aussi fait des erreurs stupides. Ambre était désormais une excellente archéologue et même si de toute évidence, ce qui les attiraient dans ce parcours différait, Max pouvait en apprendre beaucoup d'elle.

Toutefois inquiète par l'apparition du colosse, et par la proposition de Lucas qui lui semblait très dangereuse, son regard se porta sur Orren. Le jeune homme était de toute évidence leur coup de poker. Elle n'avait aucun doute quand à sa capacité à trouver une situation. Et en effet, après quelques longues, trop selon l'avis de Max que ce silence rendait soucieuse, il exposa son plan, d'une manière méthodique et simple. La confiance qu'elle avait en lui était presque aveugle, et si elle prit le temps de réfléchir un instant à ce plan mais elle n'avait aucune raison d'y trouver des failles alors elle hocha la tête. Elle en était. Pendant que les autres donnaient leurs commentaires, elle jeta un regard à l'équipe qui l'accompagnait. Aucun d'eux ne pouvait être utilisé pour cette épreuve. Ladon pouvait être un bon appui pour le Démolosse mais elle n'osa pas proposer à Orren l'aide de son Draco. De toute façon le connaissant il y avait peu de chance qu'il n'accepte de s'éloigner d'elle pour autant de temps. Mushu dormait et à part si un pokemon dormant devenait tout à coup utile, ce dont elle doutait, il n'aurait aucune utilité. Comme d'habitude en clair … Apa et son type eau ne serait d'aucune utilité ici. Restait Rae. Il pouvait aider les deux parties du plan, grâce à Bâillement et à Pouvoir Antique. Max jugea Spike largement capable de se débrouiller et demanda d'une voix douce et basse à son Togepi d'assister Killer.

L'association des deux pokemons rendit la tâche relativement facile et même si les paupières de la rosée se firent lourdes, ses yeux restèrent alertes et elle put voir le léger plis sur le front de son Senpai alors qu'il attendait de voir apparaître son pokemon. Suite au mouvement d'Orren, elle rappela son équipe, insistant légèrement auprès de Ladon et Apa pour leur faire comprendre qu'elle ne risquait rien dans ce tunnel. Elle se plaça en début de file, pour guider son Togepi et son Pouvoir Antique dans le tunnel. Le Tunnel qu'avait creusé le Carchacrok était certes efficace mais Max se connaissait, sa maladresse l'aurait fait tombé et c'est pourquoi elle préféra demander à son œuf sur patte de se tenir prêt à enlever toute grosse pierre afin de faire du tunnel un endroit praticable.

Même pour les maladroites comme elle. Même si le Tunnel ne leur servirait jamais qu'à eux.

Arrivée au bout du Tunnel, Max s'autorisa un soupir. C'était passé, et plutôt bien en plus de ça. Elle félicita son Togepi d'une caresse avant de le prendre dans ses bras. Elle observa ensuite autour d'elle ils étaient dans un embranchement. Ce que disait Orren était logique, mais Max préféra jeter un coup d’œil à la brune, attendant sa confirmation. Si elle faisait pleinement confiance aux compétences d'Orren, que ce soit au combat ou en général, elle faisait encore plus confiance à Ambre quand elle se trouvait plusieurs mètres sous terre.

Surtout qu'elle ben … elle n'avait pas vraiment le sens de l'orientation.

La brune ayant confirmé la proposition d'Orren, la petite troupe se mit en route. Marchant d'un pas vigoureux, avançant efficacement, Max avait hâte de voir réapparaître le chien de feu et la petite chauve souris. Elle admirait Orren. Deux de ses pokemons étaient peut-être en danger et pourtant il était serein et calme. Il avait même prit le temps de les féliciter pour un plan dont il était le principal acteur. Elle se sentait honoré d'avoir pour Senpai un type comme lui.

Le chemin semblait encore loin, parfois, leur couloir donnait sur des petites salles, déjà fouillées de fond en comble par les élèves de l'académie, qu'ils fouillaient à leur tour, sans jamais rien trouver d'autre qu'une jolie pierre sans réelle valeur. Ça ne dérangeait pas Max. Si elle aimait autant les fouilles ce n'était pas parce qu'ils pouvaient tomber sur des objets de valeur. C'était avant tout parce qu'ils découvraient des lieux qu'ils ne connaissaient pas. Ses yeux brillaient de cet éclat enthousiaste face à la découverte. Nul doute que la brune connaissait déjà cet endroit, mais Max ne s'en faisait pas. Elle ne s'en faisait plus. Elle était encore débutante, elle avait tout son temps pour atteindre son niveau.
© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 17 Juil - 9:17

Hors de question ! pesta si vite Ambre que c'en était à se demander si elle n'avait pas prévu ta proposition. Le risque est trop grand. Et en quoi un autre Onix nous serait utile, à part faire s'effondrer le plafond plus rapidement ?! Non mais franchement, c'est bien la réflexion d'un TopDresseur ça. Rien dans la cervelle ! continua-t-elle.

A ses mots, tu soupiras. Longuement. Elle s'était emporté, clairement, et sans doute était-ce mérité, mais il n'y avait aucune raison qui pouvait la pousser à rabaisser autant les Topdresseurs. Enfin, tu savais très bien qu'elle ne parlait que de toi et des autres imbéciles qui peuplait ton dortoir. Orren, d'ailleurs, le comprit tout aussi bien et afficha un sourire amusé que tu vis très facilement dans un coin de ta vision. Mais tu n'en touchas pas mot, pas plus que tu ne répliquas à la scientifique. Il n'y avait aucune raison de le faire. Dans le fond, elle n'avait pas tout à fait tort. Les Topdresseurs n'étaient pas des grands penseurs. Cependant, tu râlais tout de même intérieurement. Rien dans la cervelle ? C'était là seulement le commentaire d'une fille qui n'y connaissait rien. Toi qui t'intéressait grandement à l'archéologie, tu t'étais très vite rendu compte de la différence entre les deux domaines : la réflexion était autrement plus intense avec l'archéologie. Mais il n'en restait pas moins que le Topdressage était tout de même très réfléchi à haut niveau. Un jour, si tu la croisais au détour d'un match, tu lui ferais ravaler ses paroles. Mais en cet instant, il n'y avait aucune raison d'agir, ni de parler. Tu te contentais simplement de soupirer tout seul, voyant bien qu'en face, tous étaient d'accord sur le fait que ton plan était mauvais. Ceci, en revanche, tu l'appréhendais très bien. Tu savais que tu n'étais pas encore expert dans le domaine, et même malgré tous tes efforts, tu étais encore loin de tout connaître de l'archéologie, aussi mêmes réfléchis, tes idées pouvaient être dangereuses, voire impossibles. Tu acceptais donc favorablement le refus. Au moins tu avais proposé quelque chose avec ce que tu avais sous la main. Restait à voir ce qui allait suivre.

Deux minutes je réfléchis ! lâcha subitement Orren lorsqu'Ambre lui demanda ce qu'il en pensait de ce plan après s'être plus ou moins excusé de s'être emporté. Désolé, j'avais besoin de rester concentré. Bon j'ai un plan et si on le suit, faut s'y plier à la lettre ok ? Bon. Je veux retrouver ma Sonistrelle, donc je vais envoyer mon Démolosse à sa poursuite, avec son flair il la retrouvera sans problèmes. Le truc c'est qu'il va devoir grimper sur l'Onyx et même si il est plus vif et agile que nous tous, ce sera dangereux, donc je vais utiliser ma Skitty pour aider ce gros serpent de roche à faire une bonne sieste. L soucis c'est que l'attaque Berceuse va aussi nous affecter donc faudra se boucher les oreilles. Là le soucis c'est qu'il dormira encore plus, mais je suis pas trop pour de lui grimper dessus. Si il bouge en dormant, je préfère pas me retrouver pris au piège par son corps. Donc je vais demander à Spike de creuser un mur pour qu'on accède à un des autres couloirs vu que de toute façon le point de chute sera le même. Hors de question de faire demi-tour, je suis pas du genre à laisser un gros serpent gagner. Donc si vous avez des Pokémons avec Tunnel ou des attaques qui aideraient à endormir cet Onyx, voir des attaques Photocopie, on y va ! expliqua finalement Orren.

Bon plan. Bien meilleur que le tien. Tu voyais bien que le Voltali était plus habitué que toi aux fouilles. Son plan tenait parfaitement la route, et minimisait les risques. Enfin en parti. Il n'y avait rien qui t'empêchait de l'approuver. Sortant donc de ton soupir cachant un certain agacement, tu hochas positivement la tête et attrapa certaines de tes Pokéballs. Midas, Layla, Coda, Alexandre et Kaïn. Trois possesseurs de l'attaque Tunnel, un support de type plante en cas de problème mais surtout un Pokémon capable d'endormir avec une attaque Baîllement. Une belle brochette de Pokémon. Les Pokémon tunnel, soutenant le Carchacrok d'Orren et soutenu par Aegis le Chevroum qui les rejoignit à coups d'Encornebois, commencèrent leur excavation accéléré, dans le but de creuser un passage dans l'un des autres chemins existants. Pendant ce temps, le Démolosse d'Orren sauta comme prévu sur l'Onix et passa derrière lui pour partir à la recherche de la Sonistrelle du voltali, pendant que la Skitty de ce dernier, aidée par un Togepi appartenant à Max, la petite Givrali, et évidemment par le Camerupt que tu avais bien obligé à ne pas se lâcher et balancer de la lave pendant qu'il se mettait à l'oeuvre, et les éventuels Pokémon d'Ambre. Enfin, Layla, placé à côté de toi, se préparait à réagir au quart de tour si l'Onix parvenait à se réveiller. Un Eco-Sphère et il retournerait faire dodo en deux secondes. La tension était palpable et surtout pesante, mais malgré tout, tu gardas ton calme, comme très certainement les trois autres, et attendit que le groupe de forage en est fini avec leur boulot. Ce qui ne tarda pas. Tout de suite après, Orren vous indiqua que vous pouviez y aller, et tu vis tes compagnons revenir vers toi. Les rappelant rapidement, tu laissas passer Max et Ambre devant ; honneur aux femmes après tout ; et les suivit après avoir compris qu'Orren voulait fermer la marche. Seul Aegis restait près de toi, traversant tranquillement le tunnel assez grand pour ne pas avoir à se baisser. Le chemin de fortune fut rapide à passer, et à peine une minute, sinon moins, vous fûtes parvenus de l'autre côté, entendant alors un bruit d'éboulement vraisemblablement provoqué dans le tunnel, très certainement dans le but de stopper la poursuite de L'Onix qui s'était réveillé au moment où tes Pokémon étaient revenus à toi. Tout le monde était là, heureusement.

Ouf on l'a fait. Bon maintenant si on reste logique on doit aller sur la gauche pour aller dans la même direction qu'avant dans le premier couloir. En tout cas bien joué tout le monde ! lâcha Orren, visiblement soulagé.

Aller à gauche. Oui, c'était logique. D'ailleurs, aller à gauche, oui, mais pourquoi ? Il y avait en effet à l'endroit où vous veniez d'arriver un embranchement, offrant deux choix aux petits explorateurs que vous étiez. Gauche ou Droite. C'était tout simple. Et Orren semblait enclin à aller vers la gauche , apparemment approuvé par Max. Restait ton avis et celui d'Ambre. Toussotant silencieusement, tu pris ensuite la parole.

Je suppose que si je disais à droite, on ne me suivrait pas. Et puis la gauche est tout aussi bien. Les risques de se perdre restent les mêmes et dans les deux cas c'est très excitant. Je suis aussi pour la gauche. dis-tu.

Achevant de parler, et laissant Ambre s'y mettre, pour peu qu'elle le fasse, tu attrapas ensuite la Pokéball de Rudolphe et le fit ressortir de celle-ci, apportant de la lumière à la semi-obscurité qui se trouvait là. Il servirait d'éclaireur avec sa lumière naturelle. Maintenant, tu attendais. Tu attendais de voir ce qui allait se passer.

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 894
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 31 Juil - 13:29

Cette fois-ci, je n’étais pas apte à prendre les choses en main. C’est donc tout naturellement que je m’étais tournée vers Orren, le sentant plus capable que tous les autres à nous tirer de cette situation. Je savais que j’avais offensé Lucas et probablement même le second Topdresseur. Je m’en voulais un petit peu mais il fallait bien qu’il comprenne l’absurdité de son idée. Si personne n’était là pour le faire remarquer, qui le ferait ? Au moins, le préfet Voltali ne se sentait pas du tout mal après cela, son signe de la main accompagné un sourire en coin me le faisait croire. Contrairement à Lucas qui avait soupiré. Je ne lui en tenais pas rigueur, mon regard sévère suffisait largement. Je le laissais donc, m’approchant de la jeune Max à laquelle, je lançais sans vraiment le vouloir, un regard qui trahissait mon inquiétude. Moi qui étais habituellement stoïque, ça ne me ressemblait pas. Mais la dangerosité de la situation ne s’y prêtait pas, d’autant plus que je n’étais pas maître de tout cela. Ma confiance en moi diminuait et je me torturais le cerveau dans l’espoir de trouver quelque chose. Sauf que je n’avais rien. Je levais les yeux vers Orren, et lui redemandais, l’impatience se faisant sentir.

« Alors ? »

Il répondait sèchement. Je ravalais ma langue, mon cœur venait tout juste de se retourner dans ma poitrine. Inutile de s’emporter, d’envenimer la chose. Je le laissais poursuivre son raisonnement. De toute façon, il s’excusait juste après. Qu’importe… J’écoutais avec attention sa première analyse, pour voir si je pouvais compléter ou même réajuster. Creuser un trou. Ok, ça paraissait logique. Surtout si l’attaque Berceuse allait assommer une bonne fois pour tout cet Onix. Je validais d’un hochement de tête. Et puis, de toute façon, je n’avais pas vraiment le choix… C’était ça ou attendre le pire. Mordillant ma lèvre inférieure, je laissais mes doigts parcourir toutes les Pokeball que j’avais emportées avec moi. Et pour une fois, l’un de mes compagnons allait véritablement se montrer utile. Quadrupède, de corps métallique, Galegon faisait son apparition. Je lui donnais mes ordres et il allait à son tour perforer ce mur de pierres en compagnie des autres créatures de mes partenaires. Je n’appelais personne d’autre, jugeant qu’il y en avait bien assez. Le mastodonte, habitué à ce genre de lieu, avançait avec un peu plus de rapidité. Goinfre, il devait penser qu’en creusant, il trouverait des minerais de fer pour le nourrir.

Besogne terminé, on allait tous s’engouffrer dans le tunnel. Je suivais de près Max, partie la première. Les garçons refermaient la marche. Je faisais très attention à là où je mettais les pieds, Meian se trouvant juste derrière moi. Je rappelais en même temps Galegon dans sa Pokeball, et gardais ma main sur les autres, juste au cas-où. Tyran, Ryu et Kuu. Les trois plus forts, sans compter mon Noctali. Une fois au bout, je respirais un peu mieux, comme soulagée d’être arrivée à destination. Le préfet des Voltali clôturait notre passage par l’effondrement d’une roche. Impossible que le Onix ne vienne nous rejoindre. Mais ça ne nous abritait pas totalement des autres dangers potentiels. En tout cas, pour moi, le pire était derrière nous. J’avais déjà rencontré et capturé un Onix, mais pas dans ces circonstances.

Une fois que chacun ait repris ses émotions, Orren proposait sa direction pour continuer. Je confirmais d’un hochement de tête positif, sortant tout de même de mon sac une gourde d’eau pour me désaltérer. Je la partageais avec mon groupe et nous repartions, comme si rien ne s’était passé. Et pourtant, je restais sur mes gardes. Attentive au moindre bruit, tout comme mon Noctali. Est-ce que le Démolosse d’Orren allait enfin revenir avec sa Sonistrelle. Tous semblaient l’espérer. J’ignorais Lucas. Il m’avait assez énervé, je devais prendre le temps de digérer. Je repositionnais correctement mon sac et me mettais en marche. Plusieurs salles se proposaient à nous. Je laissais les autres fouiller, patientant à l’entrée en m’adossant contre un mur. En attendant qu’ils terminent, je bidouillais mon iPok qui ne semblait plus tellement vouloir fonctionner. Cette application n’était pas si géniale que cela, en fin de compte. Je ticquais un peu, grimaçant légèrement. Dire qu’elle m’était utile, au moins pour repérer ce que j’avais déjà fouillé. Ma mémoire reprendrait la relève, tant pis. Et j’allais me fier au sens de l’orientation de Meian, comme au bon vieux temps. Je rangeais l’objet dans ma poche au moment où Max revenait. Elle avait surement remarqué. Autant être honnête avec elle.

« Ça ne marche plus. Mais ça devrait aller. J’ai l’habitude avec Meian… »

Je laissais échapper un sourire en coin. Je ne savais pas trop comment me comporter avec Max. Depuis sa première intervention, elle était plutôt restée à l’écart. Discrète. Peut-être ne se sentait-elle pas à l’aise ? Après tout, elle se retrouvait d’un coup avec trois anciens, ça devait la mettre mal à l’aise. A l’entente de son nom, le concerné venait à notre rencontre et allait s’assoir juste à côté de Max. Surélevant sa tête, il la fixait doucement droit dans les yeux et patientait, comme s’il réclamait une caresse.

« Bah, c’est bien la première fois qu’il réagit ainsi. Il doit t’apprécier. » commentais-je en haussant les épaules. « Bon, les garçons ? On continue ? Il y a encore du chemin à faire. Il faut beaucoup plus s’enfoncer. On ne trouvera rien ici. » poursuivais-je en élevant un peu la voix.

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Mar 23 Aoû - 16:00

Un retour aux sources



Orren eut un léger sourire en voyant que tous étaient d'accord avec lui, surtout Ambre. Étrangement il se sentait presque comme rechercher l'approbation de l'archéologue. Bah d'un coté ce n'était pas étonnant. Elle lui avait permis d'avoir Ragnarök, elle possédait un Rexilius et bien d'autres fossiles. Il avait déjà fait une mission avec elle et elle s'était montrée très efficace et elle n'avait plus de preuves à donner de ses capacités dans son parcours. Leur parcours à tout les trois. Oui, car même si cela n'était que le second parcours d'Orren et le futur second de Lucas, ils partageaient tous ce sentiment d'aimer aller fouiner dans de vieilles ruines. Le dracologue s'étira longuement Spike vint juste à coté de lui et le dresseur caressa la peau rugueuse du dragon. Il prit avec reconnaissance la gourde d'Ambre et but une gorgée d'eau qui lui fit du bien. Il avait la bouche sèche après ce stress.

Il avait aussi de quoi boire sur lui, mais le simple fait de partager avait quelque chose de bien revigorant au final. Il fit passer la gourde avant d'inspirer profondémment. Ils devaient donc maintenant continuer, car il devait retrouver ses Pokémons. Il espérait juste qu'ils n'aient pas eu de problèmes. Il resta silencieux, attendant que chacun se sente d'attaque pour continuer. Ses doigts tambourinaient nerveusement sur le mur froid contre lequel il était appuyé. Pour le moment il garderait son Carchacrok avec lui, hors de question de se balader sans Pokémon. Et même si il n'était pas un bon limier comme Skoll, si jamais la situation réclamerait des capacités de combattant, il serait le mieux placé. Le dragon des sables vint même chahuter un peu avec son dresseur en sentant la tension qui l'habitait. Il vint donner quelques coups de têtes dans l'épaule du jeune homme qui le repoussa avec un léger rire.

-Oui tu as raison Ambre, continuons. Allez Spike arrête mon vieux, ça va t'en fais pas. Hop allons retrouver Skoll et Kali.

Il se remit à marcher et ils purent passer devant de nombreux couloirs et salles vides et parfois même mises à sac. Il eut une moue dégoutté en voyant cela. Il comprenait qu'on vienne ici à la rechercha de quelque chose sortant de l'ordinaire, mais tout de même, il fallait garder un respect du lieu. Il claqua ensuite sa langue devant un grognement de Spike. Le Zébibron de Lucas venait de passer devant, forçant le passage pour prendre la tête du petit groupe, ce qui ne plut pas vraiment au dragon. Mais il ne devait pas y faire attention. Il jeta juste un regard à Lucas. Il ne savait pas trop que penser du Noctali. Bon son idée avait été un peu loufoque, mais il n'était pas méchant. Et puis à sa remarque de tout à l'heure on aurait presque put y sentir une pointe de fatalisme et de résignation. Orren ralentit le pas pour se remettre à la hauteur d'Ambre.

-T'es déjà venue dans ce coin des ruines ? Pas que je m'inquiète qu'on soit perdus, mais c'est juste qu'il me tarde de retrouver Skoll et Kali. Il s'arrêta quelques secondes avant de tourner à nouveau son regard vers Lucas. D'ailleurs Lucas, c'est ton Zébibron qui t'aide toujours pour les fouilles ?

Orren attendit avec calme la réponse de son camarade tout en le regardant. Puis d'un coup le Zébibron du Noctali se stoppa pour fixer devant lui pour sonder l'obscurité en face. Tous s'arrêtèrent et les mains glissèrent vers les Pokéballs tandis que le dracologue maintenait d'un geste son dragon. Tous prêts à en découdre si jamais ils entendirent petit à petit un cliquètement sur le sol de roche qui résonna dans le couloir. Spike se tenait prêt, tout ses muscles tendus, quand d'un coup il se détendit sans le moindre ordre. Quelques secondes après Skoll apparut, en sale état, avec une Sonistrelle apparemment épuisée perchée sur ses cornes. Immédiatement Orren se mit à courir vers ses Pokémons pour les retrouver. Il était soulagé, enfin il pouvait respirer sans ce poids dans le ventre. Il caressa Skoll et regarda son corps. Quelques traces d'éraflures, de coups, visiblement il avait rencontré de la résistance. Kali était en bien meilleur état si ce n'était qu'elle semblait exténuée. Orren sorti sa bouteille d'eau et donna à boire à ses deux Pokémons, qu'ils se désaltèrent totalement. Puis le reste du groupe le rejoignit. Quelqu'un s'enquit de l'état de ses Pokémons et il répondit avec un sourire.

-Pas de soucis, ça va aller, pour les deux. Ils sont plus costauds que ça. Bien joué Skoll t'as ramené Kali, je suis fier de toi. Vous vous sentez d'attaque pour finir cette fouille.

Malgré la fatigue qui les faisait s'affesser les deux se relevèrent et firent montrèrent qu'ils étaient encore totalement prêts. Avec un léger rire Orren les félicita d'une légère caresse avant de se relever. Max avait légèrement avancé, voulant sûrement vérifier quelque chose quand elle les interpella. Tous allèrent voir ce sur quoi elle venait de tomber et avec l'aide de leurs lampes torches commencèrent à voir ce qui l'avait tant intriguée. Après avoir gravit un léger tas de gravats en s'entraidant ils se retrouvèrent face à une grande salle encore joliment décorée. Les gravats avaient sûrement bloqué l'accès, mais d'autres reliquats de portes y menaient. Orren se demanda comment ce lieu avait put rester inviolé depuis si longtemps avant de se rappeler ce qu'avait dit Ambre. Le seul trajet encore praticable avait été celui avec l'Onix. Et si c'était le repaire du puissant serpent de roche, pas besoin de se demander pourquoi personne n'était venu ici. Et le tas de gravats sur lequel ils étaient avait dut bloquer pendant longtemps l'accès jusqu'à ce qu'il s'écroule. Peut être était-ce dut aux vibrations du forage de leurs Pokémons ? Possible. En tout cas il y avait une grande pièce à explorer et peut être des secrets et autre trésors à découvrir. Avec un sourire à ses camarades, Orren dévala le tas de gravats jusqu'à atterrir au sol avec ses Pokémons, ayant mit en suspens sa prudence pour commencer à éclairer cet endroit poussiéreux. Mais... Qu'est ce que c'était au juste que ce lieu ? Et qu'est-ce que c'était tout ces gros blocs de roche partout ?

HRP:
 



_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 838
Points d'Expériences : 1503

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Sam 10 Sep - 14:56

UN RETOUR AUX SOURCES
Ambre Δ Lucas Δ Orren Δ Max

Elle poussa un soupir de soulagement quand elle arriva de l'autre coté du tunnel et que ce dernier était refermé. Elle ne se faisait pas trop d'illusion, si l'Onyx voulait partir à leur recherche il n'aurait pas de mal à les retrouver. Elle laissa Apa ressortir de sa pokeball, la présence du type eau étant toujours indispensable aux yeux de la rosée. Son Togepi dans les bras, elle remarqua qu'Ambre rentrait son Ipok. De toute évidence, ça ne marchait plus. La brune reconnut avec un sourire que son engin électronique l'avait lâché. Max aurait put se sentir heureuse d'avoir eut raison mais actuellement ce qui comptait c'était que cette fille qu'elle admirait lui parlait amicalement et semblait l'apprécier.

Il y avait une belle alchimie entre le Noctali et la Givrali et Max se sentit fière suite au commentaire. Si Meian l'appréciait s'était qu'elle valait bien quelque chose au final. Elle se pencha pour grattouiller doucement le haut de la tête du pokemon Ténèbres. Elle ne s'y attarda pas trop, réalisant le mouvement plus comme pour le remercier de l'attention qu'il acceptait de lui porter.

- Vraiment ? Je suis flattée.

Elle se sentait un peu gênée en présence d'Ambre mais le sentiment partait petit à petit. Aussi douée qu'elle était, elle faisait elle aussi des erreurs et elle restait une adolescente de presque son âge. Elle n'avait pas à se comporter avec elle comme avec une professeur, mais plus comme elle le faisait avec Orren. Ces gens là étaient ses aînés, les personnes qui pouvaient lui apprendre des choses que les classes ne pouvaient pas faire. Elle devait juste en profiter.

Le petit groupe avança dans les souterrains. Parfois, des petites alcôves menaient à des salles dont le moindre meuble avait été retourné. Les rares armoires en état avait été dévalisées. C'était un truc qu'elle désapprouvait totalement. Fouiller oui, mais dans le respect du lieu. On ne renversait pas les étales dans un magasin, on ne gribouillait pas sur les murs d'un musée, c'était de la simple politesse, du simple bon sens. Boudeuse, Max regarda le désastre. N'importe quoi.

Orren lança une discussion avec Lucas et Ambre avec un calme impressionnant quand on savait que deux de ses pokemons étaient en danger on ne savait pas trop où. Après de longues minutes de marche dans une ambiance plutôt détendue par la discussion, Spike capta en premier des bruits de pas sur la roche un peu plus loin. Tout le monde put comprendre de qui il s'agissait quand il se détendit. Les pokemons d'Orren était juste là. Le préfet des Voltalis s’élança dans le couloir rapidement suivit par le reste du groupe.

Quand Max arriva à coté du brun, elle posa doucement une main sur son épaule avant de lui demander si tout allait bien. La réponse de son senpai la rassura et elle observa les deux pokemons se reposer un instant avant de se relever, visiblement heureux d'avoir put aider leur dresseur. C'était quelque chose de beau aux yeux de Max, ce lien qui liait les dresseurs et leurs pokemons. C'était pas quelque chose que l'on pouvait comprendre aisément, mais depuis son arrivée à l'académie, Max avait eut l'honneur d'être témoin de ses moments d'affection et de tendresse pure à plusieurs reprise. Elle ne s'en lassait pas. Et voir sur le visage du si dur Orren un sourire de soulagement pareil, ça lui rappelait une nouvelle fois que la force des pokemons n'étaient pas toujours dans leurs attaques mais dans les liens qu'ils tissaient.

Elle s'éloigna un peu, répondant à son Mateloutre qui lui faisait signe d'un petit peu plus loin. À la lumière de sa Lampe Torche, elle aperçut ce qui semblait être l'entrée d'une vaste pièce protégée par un tas de gravas. Prudemment, elle l'escalada pour voir si ça valait le coup. La puissance de sa lampe ne suffisait pas éclairer la pièce en entier, elle ne pouvait même pas voir le fond de la pièce. Elle jeta un œil derrière elle, puis se décida à appeler ses senpais, autant avoir leur avis. Elle redescendit du tas de gravas et les interpella.

- Euh, je crois qu'on est tombés sur quelque chose qui peut être intéressant.

Orren s’avança et descendit en premier, suivit de près par le reste du groupe, y compris elle même, sur ses gardes. Pourtant, rien ne les attaqua et aucune catastrophe ne se produisit. Ce qui était quand même sacrément étonnant quand on prenait en compte le facteur PC.

La salle était assez grande et assez bien conservée même si les couleurs qu'on devinait vives s'étaient effacées au fil du temps, rendant le tout plus fade. Personne ne pouvait douter de l'ancienne splendeur de la salle. Décidément le peuple qui avait construit les Ruines Jirachi était extrêmement mystérieux. Le petit groupe se sépara lentement. Max s'approcha, entourée par Rae et Apa d'une sorte d'autel. La salle était parsemée de plusieurs de ces énormes blocs de roches. En l'observant un peu mieux à l'aide de la lumière, Max put déterminé que ce n'était pas le même type de pierre que celle des murs. En clair, ces pierres avaient été apportés ici. Elle continua à tourner autour pour essayer de déterminer quelle pierre s'était. Celle qui les entourait était un mélange de granit et de calcaire avec un un de basalte à cause de la proximité de la mer. L'éclat sombre des gros morceaux ne lui disait rien.

Elle passa donc outre et sortit la piochette du Kit d'archéologue qui lui avait été remis à son passage de grade et elle en préleva un morceau. Elle se redressa ensuite pour se diriger par la fresque aux couleurs estompées qui entourait la pièce. Comme lors de sa première fouille ici, les dessins étaient assez simplistes, composés de bâtons et de cercles seulement. Elle était certaine que ça cachait plus que ce que l'on pouvait supposer. Elle ne savait pas vraiment comment comprendre ce qu'elle supposait être un langage secret. Elle sortit donc un de ses carnets pour dessiner une partie de la fresque. De toute évidence, ce langage fonctionnait avec les couleurs et les formes. Dommage que les couleurs se soient effacés.

Un appel de Apa et Rae détourna son regard de la fresque. Elle s'approcha de ses pokemons qui étaient restés proches de la sorte d'autel. Elle jeta un regard sur le reste du groupe mais elle n'osa pas vraiment les déranger avec ses suppositions. Elle contourna l'autel pour se retrouver à coté de ses pokemons et voir enfin ce qui les intéressait autant. Les deux pokemons entouraient un petit creux auquel elle n'avait pas fait attention plus tôt. Elle s'accroupit et braqua le faisceau de sa lampe dedans pour trouver un parchemin sali. Elle tenta d'abord de creuser doucement autour à l'aide des fins doigts de son Togepi et de l'humidification que lui permettait Apa. Après quelques minutes de galère, mais hors de question de demander de l'aide, elle y arriverait seule, elle réussit à dégager le parchemin. Dessus, comme pour celui qu'elle avait trouvé quelques mois plus tôt avec Alban, s'étalait des points qu'elle reconnut une nouvelle fois comme du braille. Elle s’entraînait à lire cette langue depuis mais elle était encore novice. Elle recopia sur son carnet ce qu'elle pouvait voir avant d'attraper le parchemin, soupirant quand il se décomposa entre ses doigts, elle l'avait supposé, ce pourquoi elle avait recopié la phrase avant de l'attraper. Ce n'était pas étonnant, ce n'était pas l'endroit parfait pour entreposé des parchemins. Surtout aussi anciens.

Elle se redressa, s'étira et épousseta ses mains pleines de terre sur son pantalon avant de demander au reste du groupe :

- Vous avez trouvé quelque chose ? Une idée de ce que peut être cet endroit ?

Elle, à part sa phrase en braille et ses suspicions sur la fresque, n'avait pas grand chose. À part peut-être cette histoire de pierre. Peut-être que le reste du groupe aurait une idée.

- La seule chose notable que j'ai trouvé c'est que ses pierres ne viennent pas du Souterrain de Lansat. Elles ont été apportées depuis un autre endroit. Probablement du centre de l'île.

Elle s'appuya à la fameuse pierre et laissa ses yeux miels parcourir la salle. Peut-être qu'un nouveau regard d'ensemble lui donnerait une idée. Elle aimait bien comprendre pourquoi le lieu qu'elle fouillait avait été construit de base et là … elle n'en avait pas la moindre idée.
© GASMASK


Alors. ça remonte ahum.
Et en bonus nous avons :
- Pokemon Utilisés : Apa (5 points de R) et Rhaegal (3 points de R)
- Scientifique Grade 1
- Lampe LUMIMAX (bonus +1 dans la chasse aux fossiles)
- Kit d'exploration contenant un Cherch'Objet (bonus +1 recherche fossiles et baies)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Sam 10 Sep - 14:56

Le membre 'Max Arago' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CHASSE' : 11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 25 Sep - 9:30

Pas de problème. Tout le monde était d'accord avec la proposition d'Orren, sans vraiment tenir compte de ta petite remarque. Bon. Il valait mieux ne pas insister sur le sujet, et suivre tranquillement. Après tout, vous étiez plutôt bien avant que tu ne commences à écouter Ambre. Il n'y avait pas de véritable raison à ce que cela s'arrête. Tu allas même jusqu'à accepter quelques gorgées de la gourde de l'archéologue, et après un rapide essuyage de lèvres à coups de bras, tu te mis en marche à la suite du Voltali qui avait précédé tout le monde, lui-même devancé par l'un de ses Pokémon, son féroce et imposant Carchacrok. Qu'à cela ne tienne. Rudolphe, pris pas l'élan de la reprise de la marche se mit à sprinter un coup et passa devant tout le monde comme pour servir d'éclaireur grâce à la lumière fluorescente qu'il produit continuellement. Un râle du type dragon se fit sentir, probablement offusqué de voir un autre lui passer devant, mais il ne sembla pas broncher plus que cela et se contenta de continuer d'avancer à la même allure aux côtés du petit groupe devenu plutôt calme et silencieux. Aegis, de son côté, se tenait prêt de toi, humant constamment l'air ambiant comme il le faisait toujours pour détecter des odeurs peu communes à celles qu'il pouvait sentir jusqu'à présent. Son air sérieux traduisait toute sa concentration à ce sujet, et pourtant il parvenait à marcher sans se rater et en conservant une allure stable et efficace pour ne pas te quitter des yeux.

Tu lui offris un léger sourire lorsqu'il t'accorda un regard et tu lui caressas le haut du crâne avant de te tourner de nouveau vers Rudolphe, qui avait adopté sa progression de croisière, regardant autour de lui ce qu'il pouvait apparemment trouver. Tu ne pus t'empêcher de lâcher un petit sourire de contentement. Il était plaisant de le voir si déterminé et assez courageux pour prendre les devants. Tu te remémorais les premières fois où il avait découvert le monde extérieur. Très peureux. Un grand froussard. Et si Aegis et Myrtille n'avaient pas été là, tu savais qu'il y avait peu de chances qu'il finisse par sortir de cette timidité qui était la sienne. Tu ne les remercierais jamais assez à ce propos, et tu savais que tu continuerais de les remercier dans les temps à venir. Et Rudolphe continuerait de grandir, et sans doute évoluerait-il un jour ? L'hypothèse était possible. Il avait plus d'un an déjà, il avait bien grandi, pris pas mal d'assurance. Tu étais bien au courant que le contrôle sur son évolution était impossible, mais tu sentais au fond de toi qu'il en approchait de plus en plus, qu'il n'était plus qu'à un pas d'y parvenir. Un pas de géant. Un jour il le passera. Tu t'en faisais presque une promesse. En attendant, ton esprit fut ramené à la réalité par la voix d'Orren qui te posait une question.

D'ailleurs Lucas, c'est ton Zébibron qui t'aide toujours pour les fouilles ? demanda-t-il.

Tu souris instinctivement.

Non. Pas encore en tout cas. C'est encore un jeune Zébibron, et c'est mon Chevroum ici présent qui s'occupe en grande partie de son éducation. Lui en revanche m'accompagne presque toujours lors des fouilles. C'est en quelque sorte mon guide … Si on peut dire. répondis-tu tranquillement.

Tout le stress mystérieux qui s'était installé en toi depuis que tu étais en froid avec Ambre s'envola quand tu répondis. Ce gars était un type vraiment sympa. Très amical. Il t'avait fait oublié les récentes pensées que tu avais eu, et te reconcentra sans le vouloir vers la fouille elle-même. D'ailleurs voilà que subitement, ton jeune compagnon s'arrêta et fixa loin devant lui, voyant apparaître dans la pénombre deux Pokémon apparemment amochés que tu reconnus assez vite comme étant les Pokémon précédemment partis en exploration d'Orren. Visiblement, ils avaient eu des ennuis, mais s'en étaient sortis. Immédiatement, leur dresseur vint à leur rencontre et s'occupa d'eux tandis que vous le rejoignîtes tranquillement. Max Arago se soutira alors de vous et vint s'enquirent de l'état des Pokémon, ce à quoi le brun répondit par la positive puis s'assura que ses compagnons se sentaient aptes à repartir avant de s'engager de nouveau dans le chemin non sans laisser Max passer devant, qui ne mit d'ailleurs pas longtemps à s'arrêter pour vous interpeller. Elle avait découvert quelque chose d'intéressant. Et effectivement, ce n'était pas rien. Un tas de gravats plutôt imposant se dressait sur le sujet, et semblait mener dans une pièce plutôt spacieuse. Orren s'engagea le premier et gravit le tas avant de redescendre derrière, suivit par Ambre que tu laissas passer le temps de ramener dans sa Pokéball Rudolphe qui ne pouvait pas monter une telle pente, puis tu t'engageas aux côtés d'Aegis qui effectua en deux sauts magistrales ce qu'il te prit une dizaine de pas pour gravir, puis tu redescendis tranquillement sur le fessier pour atterrir dans ce nouveau lieu bien singulier. Une pièce large et circulaire, plutôt bien conservé par les années. Tous les murs étaient faits de cette même pierre beige qui décorait jusqu'alors les couloirs naturels des lieux, mais ceux-ci étaient parfaitement taillés. Cette pièce n'avait absolument rien de naturel, tu en étais certain. Et ces énormes pierres dont les contours se dessinaient parfaitement dans la semi-pénombre des lieux étaient diamétralement différentes de celles qui vous entouraient. En s'approchant légèrement, tu ne peux que faire le constat : elles avaient été amené jusqu'ici pour une raison bien mystérieuse. Par qui ? Par quoi ? C'était comme chercher une aiguille dans une botte de foin : impossible.

Hmmm.

Tu étais pensif. Cet endroit recherchait pas mal de secrets, et pourtant, elle semblait si vide. Il n'y avait guère que ces pierres et ces portes, reliés vraisemblablement par celles de l'entrée. En dehors, il n'y avait que ces murs de pierres taillés, froides et durs, qui semblaient à la fois prêtes à s'effondrer au moindre instant et parfaitement immobiles comme si rien ne pourrait les faire bouger. Et puis il y avait ces roches. Ces gros rochers plantés au milieu de la pièce, et qui, au passage de ta lampe LUMINAX et du corps de Rudolphe révéla une couleur sombre étrangement bien différente du reste des roches alentours. Car si ces dernières étaient fades et plus que palpable, celle-ci présentait un aspect plus vitreux et plus lisse au toucher. Qu'était-ce donc que ce minéral ? Il te semblait en avoir lu quelque chose dans tes livres. Voyons. Pierres, pierres … Minéraux … Éclat sombre … Attends. Si ton cerveau avait bien remonté cette chaîne logique, cette pierre devait donc être … De l'obsidienne ?! Mais comment était-ce possible ?! Il n'y avait pas de volcan dans les envi...

Mais oui ! La presque'île de Lansat ! clamas-tu.

Un claquement des doigts interpella tes compagnons, et peut-être le reste du groupe. Ainsi donc, ils avaient pu amener ces pierres depuis la presque'île de Lansat pour l'amener juste que dans ces ruines, qui ne devaient pas du tout en être une à l'époque. Logiquement. En tout cas, s'ils avaient amené cela jusqu'ici, ce n'était certainement pas par hasard. Il devait y avoir quelque chose. Et pendant que tu vis Max Arago trouver un espèce d'autel et commencer à creuser quelque chose, tu t'intéressas à la disposition de la pièce. Il y avait quatre blocs, pas nécessairement identiques mais sensiblement de même taille à vue de nez, et après quelques vérifications, tu pus avoir la certitude que les quatre blocs se trouvaient chacun à distance égal des autres pour former un cercle autour de l'autel. Bon. Les fresques dessinées sur les pierres les plus basses n'allaient pas t'aider à comprendre la raison de cette disposition, mais par instinct, tu pensas à lever la lampe LUMINAX vers le plafond pour voir ce qu'il en était. Pas grand-chose à en tirer si ce n'est qu'un petit trou de souris se trouvait là, étrangement placé juste au-dessus de l'espèce d'autel étrange.

Allons bon … lâchas-tu.

Là, tu te trouvais face à un problème : l'endroit était très spéciale, mais cela n'allait pas vous aider à trouver quoique ce soit, la raison principale de cette fouille. Mais il devait te manquer quelque chose. Un indice manquant afin de pouvoir avancer dans cette interrogation. Pour le coup tu étais perdu. Il fallait voir avec ce que les autres trouveraient. Autant en profiter pour donner tes informations aux autres. Et d'ailleurs Max prit les devants en le faisant.

La seule chose notable que j'ai trouvé c'est que ses pierres ne viennent pas du Souterrain de Lansat. Elles ont été apportées depuis un autre endroit. Probablement du centre de l'île. dit-elle.

Un sourire s'afficha sur ton visage.

Je pense que c'est pire que cela. Ces pierres sont en fait un amoncellement du même minéral qui se trouve être de l'obsidienne, d'où la couleur sombre et l'aspect vitreux qui la caractérise. Hors on en trouve qu'aux abords des volcans, dans les coulées de lave, et l'endroit le plus accessible depuis cet endroit et comportant des volcans, bien qu'aujourd'hui endormis, se trouve être la presqu'île de Lansat. Ils ont parfaitement pu récupérer des morceaux là-bas et construire ces blocs en les installant ici. Je pense d'ailleurs qu'ils ne peuvent pas avoir amené de tels blocs d'une autre manière que par morceaux qu'ils ont ensuite rassemblés. Reste à savoir la raison de ce transport. Et puisque cet endroit se nomme sobrement les ruines Jirachi, je suppose qu'il s'agissait là d'une tentative d'appeler Jirachi à eux. Ont-ils réussi ? Ont-ils échoué ? Pour le coup je pense que ce sont les fresques qui nous en auraient donné la réponse. Mais du coup, la question que je me pose est : ont-ils préparé une quelconque place pour accueillir le Jirachi qu'ils considéraient très certainement comme leur dieu et contenant des offrandes divers ? Qu'en pensez-vous ? expliquas-tu.

Puis dans un mouvement de caresse de la tête d'Aegis et de Rudolphe, tu écoutas la réponse des trois autres.

Informations:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 25 Sep - 9:30

Le membre 'Lucas Emerillon' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CHASSE' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 54
Jetons : 894
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 27 Nov - 11:43

J'étais vraiment assez surprise de constater le comportement de Meian. Lui qui restait toujours en retrait, sur la défensive et qui n'acceptait aucune affection de personne extérieure, le voilà qui quémandait une caresse à la jeune Givrali. Je ne pouvais m'empêcher d'y faire une remarque, afin de souligner le fait que ça restait vraiment exceptionnel. De toute façon, Max devait s'en douter. Elle côtoyait le même dortoir et connaissait très bien la réputation du Pokemon ténèbres. Oreilles en arrières, museau relevé, il profitait de ces courtes gratouilles en inspirant un bon coup. Je levais les yeux vers le plafond avec un léger sourire aux lèvres. Décidément... Cette créature me surprendra toujours.

La troupe était repartie, prête à mettre la main sur des trésors. Orren discutait tranquillement et je gardais le silence. Il devait être inquiet pour ses Pokemon. Comment ne pas l'être, après tout ? Et finalement, après de longues minutes de marche, ces derniers revenaient, comme si Arceus avait entendu les prières de tout le monde. J'étais ravie et quelque peu soulagée. Orren est un ami et j'espérais vraiment pouvoir faire quelque chose pour l'aider. Mais ses compagnons étaient plus ou moins revenus seuls. Ils ne semblaient pas très bien, quelque peu blessés, mais au moins, ils étaient saint et sauf. La tension que le groupe avait généré finissait par disparaitre : c'était un poids en moins sur les épaules.

Le préfet des Voltali ne perdait pas une seconde pour autant. Sa détermination était toujours présente et il pouvait la laisser grandir maintenant qu'il avait récupéré ses amis. Les choses sérieuses allaient véritablement commencer et je m'en délectais déjà. Meian restait tout proche de moi, m'octroyant une vision suffisante juste autour. Ma lampe torche allait à droite, puis à gauche. Sans oublier le plafond. Je restais attentive à la moindre parcelle. Dans tout ça, je n'avais même pas fait attention à Max qui s'était un peu détachée du groupe et qui avait prit les devants. Sa voix retentissait au loin, nous avertissant d'une probable découverte. Aussitôt, Noctali se tournait vers le son de la voix et je suivais son mouvement d'un signe de tête. C'est à cet instant que je constatais cette montagne de gravât. Sans me faire prier, je l'escaladais comme les autres, m'agrippant une ou deux fois au bras d'Orren qui avait la gentillesse de me hisser jusqu'ici. Je l'en remerciais et descendais à mon tour pour retrouver les autres.

On se trouvait dans une autre pièce. Différente. Plus grande mais aussi aux tons clairs, ornée de fresques délavées. Immobile, je regardais tout autour de moi sans un mot alors que les autres s'avançaient ici et là, dans l'optique de débuter les fouilles. Mordillant ma lèvre inférieure, j'analysais le tout et tentais de réfléchir sur les premiers éléments qui méritaient d'être questionnés. Je devais rassembler les pièces du puzzle rapidement pour tirer de premières conclusions. Au loin, je pouvais distinguer une sorte d'autel vers lequel je me dirigeais. Il était plutôt banal, sans trop de détail. La table devait être en pierre, creusées d'arcades régulières et ornée de coupoles vides semblant avoir contenues des bougies. A son centre, on devinait facilement que le visage de Jirachi avait été taillé grossièrement. Je m'accroupissais et passais mes doigts dessus afin d'en ressentir tous les détails. Je relevais ensuite la tête et pointais la lumière vers le plafond où il y avait un trou juste au dessus, comme pour laisser la lumière pénétrer. Ma première hypothèse était la suivante : une salle de prière, là où de nombreux pèlerins devaient venir pour prier dans l'espoir d'invoquer le Pokemon Souhait.

Je ne m'attardais pas davantage à l'autel et reportais mon attention sur tout autre chose : les fameux blocs de pierres noirs. Pour cela, je me retournais tout en restant accroupie et pointais cette fois-ci ma lampe vers l'un de ces blocs. Lucas était déjà en train d'y regarder... Je n'étais pas spécialement douée en géologie mais mes cours d'archéologie pouvait me suffire à deviner quelques uns des composants. J'étais cependant doublé par Lucas qui émettait un thèse alors que Max venait tout juste de nous demander nous trouvailles tout en faisant référence à ces fameuses pierres. Tout le monde avait donc tiré les mêmes conclusions, celles qui dit que ces pierres sont pas d'origine.

« Je pense un peu comme toi Lucas. » répondais-je au garçon, sûrement à la surprise générale. Sauf que je me rattrapais vite. « Enfin, pas totalement. La fin est un peu tiré par les cheveux mais bon. Je pense que c'était un salle spécifique pour les prières, dans l'espoir d'invoquer ce fameux Jirachi. Ou plutôt ...» continuais-je tout en m'avançant vers l'un des murs pour y apposer ma main, constatant par la même occasion la fraicheur étonnante de ce dernier. « De le réveiller. » révélais-je d'un coup en tournant uniquement ma tête pour observer leur réaction.

Un sourire s'étirait au coin de mes lèvres et je poursuivais tout en marchant le long du mur, m'éloignant progressivement de mes camarades, Meian à mes pieds pour m'éclairer. On pouvait deviner que j'étais très sûre de moi dans ce que je venais de révéler. Comme si je cachais moi-même un mystère, comme si je connaissais toute la vérité depuis longtemps. En réalité, j'estimais ne pas en être loin et j'étais en train de chercher quelque chose. Comme une clé qui allait me permettre de déverrouiller une pièce secrète. J'exerçais une légère et discrète pression sur chaque pierres que ma main caressait, dans l'espoir que l'une d'elle s'enfonce pour activer un mécanisme. Mais rien ne se produisait. Je poursuivais donc, faisant demi-tour pour revenir sur mes pas. Je changeais de zone de recherche, préférant l'étage du dessous.

« Jirachi est un être fabuleux qui peut réaliser nos vœux. Trois, pour être exacte. Et selon la légende, il hiberne pendant un très long moment -des milliers d'années, de mémoire- pour ne se réveiller que quelques jours seulement. Il parait même que le chant serait l'un des facteur à le sortir de son "endormissement". C'est ce qu'on du essayer les personnes ayant bâti cette salle. Ils devaient vouer un culte incroyable à ce Pokemon. Par contre... Je ne trouve aucun lien logique avec ces pierres. Je pense qu'un détail doigt nous échapper. Ou alors, on essai juste de trouver une raison qui n'existe pas. »

Tenefix me regardait faire avec ses yeux pétillants d'envie. Bien que trouvant mon comportement étrange, il n'hésitait pas une minute à me copier et à passer partout sa patte. Plus petit, il atteignait des zones que je n'avais pu faire encore... Et puis, une pierre allait s'enfoncer un peu plus. La créature se stoppait net et la fixait sans trop comprendre les conséquences de son acte. Un bruit sourd finissait par attirer mon attention. *Clockclockclock* Un mécanisme était actuellement en train de se mettre en place. Je me redressais d'un coup et regardais un peu partout pour voir ce qui allait se passer. Meian restait sur ses gardes. Finalement, des escaliers allaient se former juste après l'autel, dégageant une poussière assez dense. Je regardais d'un œil amusé les autres.

« Je crois que j'ai trouvé le plus gros des trésors. »

C'était simple. Si ces personnes priaient, ce n'était pas pour une perte de temps. Ils devaient avoir quelque chose qui les motivait. Une raison qui les pousse à organiser rituels sur rituels... Jirachi lui-même. Et ils l'avaient caché dans cette pièce secrète. Je m'empressais de rejoindre ces escaliers nouvellement formés, attrapant mon écharpe pour la placer sur mon nez en m'évitant ainsi de trop respirer la poussière encore trop élevée. Meian a mes trousses et Tenefix passant entre mes jambes, tout aussi excité de mettre la main sur une pierre précieuse. Il faisait plus froid à l'intérieur et il régnait une drôle d'atmosphère. Il faisait aussi beaucoup plus sombre. Même les anneaux lumineux de Noctali n'étaient pas totalement suffisant. Je plissais les yeux et cherchais attentivement.

« Ici ! » indiquais-je à l'intention de Meian alors que Tenefix se trouvait déjà à l'endroit.

Je m'approchais alors de cette table en pierre qui arrivait jusqu'à mon bassin au niveau hauteur. Dessus, se trouvait quelque chose.

Informations :
 

_________________



AMBRE LAWFORD - EXPERTE EN ARCHEOLOGIE



.MEILLEURE SCIENTIFIQUE 2014-2015
MEMBRE LA PLUS TYRANNIQUE 2014-2015
COUPLE LE PLUS FUSIONNEL AVEC NOCTIS 2014
CHOUCHOUTEUSE DE POKEMON 2014
SKYPEUSE PARFAITE AVEC RIVEN 2014

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t103-ambre-lawford-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t121-ambre-lawford-givrali
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1096

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Dim 27 Nov - 11:43

Le membre 'Ambre Lawford' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CHASSE' : 10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9011

MessageSujet: Re: Un retour aux sources   Mar 12 Sep - 18:02

Modération globale Fouille

Commentaire global
Boooooon *fais craquer ses doigts*. Voyons un peu ce que ''Les Aventuriers de l'Archéodong perdu'' de PC valent sur le terrain. Faut dire, on a un sacré casting : Une archéologue symbole de sa profession, un Spé Feu aussi délicat que blond, une novice encadré et finalement, le senpai draconique de cette dernière. Avec un tel groupe, l'expédition ne pouvait qu'être glorieuse.
Commençons par le lieu : les ruines Jirachi. On ne sort pas du campus, mais vu la structure complétement random de cet endroit, j'osais espérer des pièges vicieux, des Pokémons antiques et des découvertes par dizaines.
La rencontre fortuite entre les quatre est bien amenée par les premiers posts (Je rêve où Max vient de traiter Ambre de ''viocque'' ?) et on pose d'office les équipiers de chacun. Ces derniers sont trés bien exploités pour de la recherche (Quand on voit le nombre de fouilles qui tournent à la baston...Ça exploite les Pokémons, mais à la longue, les ruines ne pourront même plus porter ce nom), usant à la fois de leurs attaques et des capacités propres à chaque espèces. Le matériel est lui aussi mis à contribution, rien à redire de ce coté-là.
Parlons un peu des péripéties rencontrées, maintenant : des couloirs, des portes, des couloirs....UN ONIX, rien que ça (Mention spéciale au duo bourrins-boys et aux filles qui essayent de calmer le jeu avant le grand massacre), des fresques antiques et mystérieuses....Bref, tout ce qu'il faut pour un bon film.
La théorie concernant Jirachi est bien amenée également, puisque chacun y participe de son petit commentaire, pointant les approximations du précédent, jusqu'à créer un tableau complet de la situation. Trés Archéo comme méthode !
Dommage que la fouille se termine en queue de poisson...On sentait qu'il y aurait pu y avoir bien plus derrière tous ces mystères.

Ambre Lawford, tu obtiens un Fossile Dôme et un Ensemble Radio-Contact (Lorsque le porteur participe à une Fouille/Cueillette, il obtient un bonus de +1 à son total ainsi que les gens qui l'accompagnent)

Orren Losvrôk, tu obtiens un Fossile Griffe et une Tablette écailleuse (Si le porteur est de type Dragon, il augmente son Attaque et son Attaque Spéciale de 15 chacunes).

Lucas Emerillon, tu obtiens une Pierre Feu et la CT91 Luminocanon

Max Arago, tu obtiens une Pierre Aube  et la CT55 Ébullition


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un retour aux sources   

Revenir en haut Aller en bas
Un retour aux sources
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: RP Lansat-