[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Dim 21 Fév - 22:04
Après un début de semestre mouvementé surtout au niveau additions dans l'équipe, mais aussi pour les cours et dans les situations embarrassantes, Rodrigue avait fini par retrouver un semblant de calme et de stabilité dans son quotidien. Exit la St Valentin, les révolutions génétiques au dortoir, les rencontres bizarres... Il allait se concentrer sur la fin de sa thèse jusqu'à la fin du mois au moins, et rester tel un ermite dans son chalet sauf pour aller en cours. Enfin, c'est ce qui était prévu. Alors pourquoi se retrouvait-il dans le bureau de Roseverte ?! Pourquoi une convocation de si bon matin ? Il devait encore aider à entretenir Graal pour le mois suivant c'est ça ? (Cette tâche était quasiment devenue un CDI dans sa tête de toutes façons)

- Miles, j'ai appris l'existence de votre Pyronille. Autant dire que si cette bestiole approche mon bureau vous êtes un élève mort. Mais bref, ce n'est pas pour ça que je vous ai appelé. Vous êtes Sinnohite, non ?

Le blond, qui était devenu pâle au début de la tirade reprit des couleurs et dressa un sourcil interrogatif puis répondit par l'affirmative. Un hochement de tête, un parfait et une liasse de papiers dans les mains plus tard, il était mis à la porte avec un "vous partez dans une heure" du plus bel effet. Se rappelant étrangement de sa première mission, et des récits de ses camarades de dortoir, il comprit très vite qu'il devrait dire adieu à sa journée de rédaction. Mais le petit fascicule qui était sur le dessus de la pile attira son regard. Hm ? Ca parlait de laboratoire de chirurgie Pokémon... Par les créateurs de la prothèse de jambes de Pikachu... Attendez que quoi ? Présentation de la première prothèse pour Pokémon aquatique ?! Mais mais... Mais c'était génial ! Il passa en revue les autres papiers, tout en retournant à son chalet en courant à moitié. Une fois arrivé, il rappela sans rien dire ses Pokémon catastrophes et demanda à Gringolem et Shaofouine de l'aider à préparer les affaires pour une journée tranquille à Joliberges. A priori Roseverte n'avait pas envie d'aller à l'événement et Janice Jauplain était occupée, il y envoyait donc des élèves pour avoir un compte rendu "sommaire et pas détaillé c'est pas comme si c'était intéressant" lisait-on sur un post-it. Ce n'était pas l'avis du blond, mais il allait bien se garder de l'exposer et allait au contraire profiter au maximum de l'expérience. Petit moment de panique en se rendant compte qu'il allait oublier la Pokéball de Polarhume, un petit Pokémon qu'il avait obtenu au passage de son Grade 2 de la part du Collectionneur et dont il allait se servir pour ses prochains projets.

Dix-sept minutes et quarante trois secondes plus tard exactement, c'était un Rodrigue enthousiaste et prêt à tout (ou presque) qui toquait à nouveau au bureau du référent, pour s'entendre dire que ses deux camarades pour la mission avaient été choisis et qu'ils se retrouveraient au port dans une heure encore. Comme le temps était plutôt clément, l'élève décida de se rendre au point de rendez-vous à dos de Tropius, une fois n'était pas coutume. De plus, le Pokémon Plante adorait servir de monture et se sentir utile. Pendant le vol, Rodrigue se remémora de ce qu'il connaissait de Joliberges : ayant habité Féli-Cité pendant un temps, il se souvenait d'une petite ville sympathique, à la bibliothèque bien remplie, un peu rurale avec des commerces pittoresques. Nul doute qu'il pourrait prendre un peu de bon temps après la présentation. Il y était déjà allé l'année dernière mais était passé bien vite lors de son escapade vers l'Île de Fer avec Aaron et Caël.

Donc, une prothèse de nageoire. Habitué après quelques tests, il sortit des feuilles de son sac, pendant que Tropius planait tranquillement, provoquant le moins de vent et de turbulence possible, permettant à son Dresseur de lire sans perdre ses feuilles ni son équilibre. Alors... Momo est un Ecayon ayant une rare maladie génétique qui faisait qu'un de ses nageoires s'est atrophiée, le privant de fluidité dans sa nage et de toute perspective d'évolution. La création du membre bionique qui est sensé la remplacer est une grande première dans le monde scientifique et médical. Le dispositif restait néanmoins fragile et adapté aux étendues d'eau douce, comme le bassin d'observation de Joliberges, ou un lac, mais pas à des courants violents comme dans la haute mer. L'espèce sur laquelle se portait l'expérience étant native des eaux douces de Sinnoh, il y avait peu de risques qu'une pression suffisante soit projetée sur le prototype. Les prochains essais se porteraient sûrement sur des Remoraid ou même sur un projet de queue de remplacement pour un Bruyverne. Wow, c'était vachement cool : pouvoir rendre une vie normale à des Pokémon handicapés, quoi !

Bouillonnant d'impatience, le Phyllali fillait par la voix des airs mais demanda un sur-place quand il sentit quelque chose dans son sac bouger... Coinçant l'oeuf sur le point d'éclore dans ses bras, il allait ordonner un atterrissage express bien que tardif quand une espèce de ballon s'échappa de sa poigne. Il fallut à Tropius quelques acrobaties peu recommandables avant que le bébé Baudrive ne soit enfermé dans une Pokéball. Le duo se hâte ensuite vers le quai qui allait servir de point de départ à la mission. Rodrigue se demandait bien qui seraient ses partenaires pour cette mission... En voyant une touffe de cheveux roses, il eut un grand sourire : Max ! Ah ça c'était une bonne nouvelle ! Et la seconde personne... Alban ?! Wow ça allait lui rappeler une soirée d'Halloween tout ça ! Et aussi la Saint Valentin, tiens... Bref. Tropius se posa doucement et Rodrigue en descendit avec précaution, pas question de se casser la figure, tiens !

- Bonjour bonjour ! Vous aussi on vous a prévenu il y a genre... une heure ?

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Lun 22 Fév - 16:38



Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Alban, Max & Rodrigue


Les deux dernières semaines passées à l’académie avaient été les plus horribles de tout son début de scolarité. Il avait pourtant eu le sentiment, lors du passage de l’année 2015 à 2016, que les choses ne pourraient pas être pires et que, de fait, elles ne pouvaient que s’améliorer. Douces illusions que celles-ci. Le début de son second semestre n’avait été que succession d’évènements abracadabrants visant à bousiller son état mental ou physique ; quand ce n’était pas son honneur que le karma s’appliquait à piétiner consciencieusement. Et quelle plaie ce karma ! A chaque fois qu’Alban pensait avoir touché le fond, on arrivait à lui faire creuser plus profondément encore. Son corps avait beau être à terre, il avait l’impression qu’une force supérieure s’amusait à utiliser son cadavre comme d’une serpillère. Sa vie en lambeaux n’était plus que l’ombre de ce qu’elle avait été auparavant. Et, évidemment, tout allait de mal en pis.

Allongé sur son lit, le corps en L et les jambes contre le mur, Alban avait l’air d’être au bout du rouleau. Des brouillons de sa thèse en préparation jonchaient le sol et le stylo qu’il tenait encore à peu près en équilibre entre son index et son majeur menaçait de tomber d’une seconde à l’autre. Ses cheveux châtains étaient en bataille et des cernes immenses prenaient naissance sous ses yeux gris délavés. Son teint habituel pâle avait viré au beige-tapisserie-de-grand-mère et son expression semblait crier à ce qu’on l’achève. Visiblement, le week-end était arrivé à point nommé pour ce pauvre Alban.

Zéphyr passa soudainement dans son champ de vision, et Alban constata qu’il avait la tête à l’envers. Avec un grognement faible, il essaya de se remettre comme il le fallait sur son lit mais ne parvint qu’à rouler sur le côté comme un misérable Obalie. Un borborygme s’échappa de ses lèvres et il reposa lourdement sa tête sur son drap. Quelques larmes de fatigue au coin des yeux, il enfonça définitivement la tête dans son oreiller lorsqu’il entendit une voix enfantine piailler de l’autre côté du mur.

D’un seul coup, une silhouette traversa la porte close de sa chambre et se jeta sur le lit à ses côtés. Il sentit que le petit esprit frappeur reprenait de la « matière », et le matelas fut secoué comme si vingt kilos de chérubin venaient effectivement de s’écrouler dessus. Il ferma les yeux en essayant de faire le vide - était-ce normal qu’il ait l’impression d’avoir le mal de mer alors qu’il n’y avait pas de mer ? - et se boucha machinalement les oreilles quand il sentit des petits bras enlacer sa taille.

- Albaaaaaaan ! Viens jouer avec moiiiii !

Aoutch. Même avec les oreilles bouchées, il n’avait déjà plus de tympans. Sentant toutes ses forces le quitter, il essaya de faire abstraction lorsque le matelas s’agita plusieurs fois comme si ce dernier s’était brusquement transformé en trampoline. Il grogna une nouvelle fois en sentant de petites mains lui pincer les deux joues avec affection.

- ‘Jell… J’ui ojupé, tenta-t-il d’articuler tandis que le petit esprit frappeur redoublait d’application sur le malmenage de ses joues.
- Mais t’as déjà dit ça y’a deux heures !
- Ben jui joujours ojupé.

Chell s'assit en tailleur sur le lit, la mine boudeuse. Auster leva immédiatement les oreilles puis, avec affection, il vint grimper sur le lit pour se frotter contre la joue du fantôme. En une semaine de colocation avec Chell, les Pokémon d’Alban s’étaient habitués à la présence de ce visiteur de l’au-delà. Auster était celui qui était le plus attentionné envers Chell ; habitué à prendre en charge les plus jeunes, le Noctali considérait l’esprit comme un de ses propres petits. Zéphyr, ensuite, aimait parfois s’amuser avec lui. Même si en général le Goélise chromatique était bien trop timide pour oser demander à jouer. Ceres quant à elle aimait bien battre des cils en direction de Chell ; de même qu’elle le faisait avec Alban, d’ailleurs. Leurs ressemblances avaient achevé de charmer la petite Barpau, qui considérait que l’empreinte physique était bien trop proche pour ne pas tenter de faire son numéro de petite séductrice. Ce qui était drôle d’un côté, puisqu’elle ne le faisait pas avec Nolan. Hélios et Aura étaient pour leurs parts parfaitement indifférents à la présence ou l’absence de Chell. L’effet était cependant déjà plus drôle sur Zénith, qui en avait une peur panique - ce qui était dommage pour lui puisque le petit esprit adorait grimper sur ses épaules -. Barber, enfin, aimait bien jouer aux cartes avec lui ; ce qu’Alban n’appréciait que moyennement puisqu’il avait découvert que le Pijako avait une addiction aux jeux d’argent et que, mystérieusement, le contenu de son porte-monnaie diminuait drastiquement. Quant à Mistral…

Alban se retourna sur son lit et contempla avec mélancolie le coin de bureau où son Tylton chromatique avait l’habitude de dormir. Cela faisait déjà deux semaines que Mistral avait évolué en Altaria, et tout autant de temps qu’il était resté alité à l’infirmerie. Se réveillerait-il un jour ? Alban n’en savait rien, mais il espérait que sa propre faiblesse n’avait pas coûté une nouvelle fois la vie d’un ami. Essayant cependant de chasser ses pensées noires de son esprit, il dégagea d’un geste de main impatient Chell qui venait de nouveau d’agripper sa taille… avant de soupirer, résigné.

- Ok, ok, c’est bon, je vais jouer avec toi. Mais seulement une demi-heure et ensuite je retourne travailler, ok ?
- Ouaiiiiis !

Chell se leva d’un bond et se dirigea vers la porte en sautillant comme un chien remuerait la queue avant une promenade. Alban sortit de son lit et alla rapidement se passer un coup d’eau sur la figure pour être à peu près présentable. Il ajusta ensuite ses vêtements et siffla ses Pokémon. Quitte à en sortir un, autant en profiter pour balader les autres. Rah… Faites des gamins, qu’ils disaient… Alban n’était clairement pas prêt pour ce genre de chose. S’occuper des gosses ? Ce n’était pas du tout son truc. Après une semaine passée avec Chell néanmoins, force était de constater qu’il s’habituait de plus en plus à la présence de l’esprit frappeur. Il avait pris l’habitude de lui laisser une petite place dans son lit, comme à un petit frère qui voudrait se blottir contre vous après un cauchemar. Comme pour Spike, il avait l’impression de s’être attaché trop rapidement. Même si paradoxalement, Chell lui sortait par tous les orifices.

Soupirant tandis que l’infatigable fantôme courrait devant lui, Alban alla s’asseoir sur un banc. Il n’avait pas à faire grand-chose pour « jouer » avec Chell. En général, l’esprit aimait juste qu’on le regarde courir dans tous les sens, se rouler dans l’herbe ou autres réjouissances propres aux gamins de son âge. D’ailleurs, Alban s’était fixé sur sept ans, mais il n’était pas du tout sûr de cela. A l’occasion, il penserait à le lui demander… La tête ailleurs, il ne remarqua bien évidemment pas que Percy Yade était en train de déambuler juste derrière lui, et il sursauta donc violemment lorsqu’il entendit des piles de papier tomber par terre.

Un couinement s’échappa des lèvres du Professeur d’Histoire, et Alban se leva spontanément pour l’aider à ramasser son bordel. Lorsque leurs regards se croisèrent, Yade étouffa un petit cri et se cacha derrière ses livres.

- M-m-m-m-m-onsieur Abernaty, je ne voulais pas vous déranger, couina-t-il tandis que Maximus venait le rejoindre de quelques ondulations de son corps métallique.

Alban tourna la tête vers le Steelix qui grogna de plus belle et se positionna derrière son dresseur, prêt à reprendre à l’ordre les quelques impétueux qui oseraient déranger le jeune enseignant. Alban esquissa un sourire gentil et ramassa une volée de feuilles pour les redonner à Yade.

- Tenez Professeur. Pas de soucis pour le dérangement.

Yade leva la tête vers lui puis, la lèvre tremblante, il éclata en sanglots. Ah. Heu. Merde. Que devait-il faire, maintenant ? Gêné, Alban regarda autour de lui pour essayer de voir s’il y avait des témoins. Pas envie qu’on raconte dans le journal du lendemain qu’il faisait pleurer les professeurs. D’une main peu rassurée, il tapota l’épaule de Percy Yade en essayant de le consoler assez maladroitement. Maximus sembla hocher la tête d’approbation.

- Là… Là… Tout va bien Professeur. Je heu… Je peux vous aider, peut-être ? demanda-t-il avec gentillesse.

Sans savoir à quel point il allait le regretter.

Yade sauta cependant sur l’occasion pour lâcher de nouveau les papiers qu’il tenait dans les mains et pour poser ces dernières sur les épaules d’Alban. Son regard flou de larmes était un peu fou, comme s’il signifiait « VOUS ÊTES MON SEUL ESPOIR ! ». Ce qui était loin d’être rassurant.

- OUI ! OUI VOUS POUVEZ ! s’emporta Yade, complètement hors de lui.

Puis, attrapant une poignée de papiers, il les fourra dans les bras du châtain.

- Je… Le Professeur Roseverte m’a demandé de trouver un élève pour une Mission, et, selon ses mots « ça ira très mal pour toi si ton larbin ne s’est pas présenté au ferry dans une heure ». Je… J’ai si peur du Professeur Roseverte ! Oh s’il-vous-plaît Monsieur Abernaty, pouvez-vous y aller pour moi ?! Je ne sais pas à qui demander d’autre je…

Il éclata de nouveau en sanglots et Alban eu l’impression de voir Peine et Panique dans Hercule s’agenouiller devant Hadès en pleurant « nous sommes des laaaarves. De pauvres laaaaarves ». Ce qui était très proche de la description qu’il se faisait de Percy Yade, mais soit ! Avec un sourire rassurant, il posa une main sur l’épaule de son professeur. Des paillettes semblaient scintiller autour de lui. Il ferma les yeux et prit l’expression du gars digne de confiance qui vient sauver toutes les situations et…

- Je refuse.

Puis il tourna les talons et essaya de s’enfuir. Ce qui était évidemment sans compter sur l’intervention de Maximum, qui déroula son corps pour attraper Alban et le faire tomber par terre.

- NANNNNNNN PAS ENCORE UNE MISSION ! JE VEUX PAS JE VEUX PAS JE VEUX PA-

*PONG*

***

Dix minutes plus tard et voilà qu’Alban était sur le palier de sa chambre, sac à dos d’expédition sur le dos, ceinture aimantée de Pokéball autour de la taille, liasse de papiers en main et bosse énorme sur la tête. Son visage était complètement résigné et même Zéphyr sur son épaule ne parvint pas à lui remonter le moral. Derrière-lui ses Pokémon semblaient prêts pour le voyage, tandis que Chell était complètement aux anges.

- Ouaiiiis ! On part en voyaaaaaage ! hurlait-il en sautillant partout, comme si Noël avait été avancé.

Malheureusement, Alban était loin de partager sa joie. Ô malheur. Ô désespoir. Sa bonté le perdra. Soupirant et se massant la bosse, le châtain fit signe à son équipe de le suivre et se dirigea d’un bon pas vers le bus. Sérieusement. C’était quoi cette Mission ? Il avait eu quarante minutes pour arriver au Port à partir du moment où il avait croisé Yade. Par chance, le bus lui permettrait d’être largement dans les temps mais… quand même… C’était quoi cette Mission ? Toujours plus au dernier moment… Rahh… ça l’embêtait tellement. Et il n’avait même pas eu le temps d’étudier l’ordre de Mission ! Bon pas grave, il le ferait dans le bus. Dépité, il quitta donc le Campus sans vraiment savoir quand est-ce qu’il serait en mesure de le revoir. Déprimé, il alla s’asseoir dans le bus tout au fond et se cala confortablement. Il donna une sucette à Chell - les fantômes avaient beau ne pas manger, une sucrerie permettait toujours de garder le petit esprit frappeur plus calme - puis commença à consulter les feuilles.

- Momo ?

Il se plongea dans une lecture plus approfondie. Une Mission Scientifique, apparemment. Bien. Selon l’ordre de Mission, ils allaient devoir étudier un spécimen d’Ecayon à la nageoire atrophiée qui avait reçu une prothèse de nageoire. Il consulta rapidement le schéma de la dite nageoire. Un système d’électrodes qui permettait de dévier le signal nerveux pour que la nageoire soit contrôlée directement par le cerveau, n’est-ce pas ? Voilà qui était un projet intéressant. Encore plus si ce dernier fonctionnait bel et bien. Avec un sourire, Alban se fit la réflexion que ce sujet ne pouvait pas être aussi catastrophique que ses deux dernières Missions. Au moins n’y aurait-il pas de télé-réalité stupide. Il allait pouvoir s’instruire tout en valorisant son travail pour son passage en Grade. D’une pierre deux coups ! Ah… Dire qu’il avait eu peur de se retrouver dans une situation craignos… Pour le moment, ça avait l’air d’être une petite routine bien sympathique ! Surtout s’il pouvait manquer les cours d’Ace Stupide Creed le lendemain…

Sifflotant, Alban bailla à s’en décocher la mâchoire puis, constatant qu’il lui restait un quart d’heure de trajet, il s’octroya une petite sieste. Le roulis du bus le berça et il ne tarda pas à basculer dans les bras trop confortables de Morphée…

***

Le bus le déposa au Port et Alban s’étira. Il n’avait pas vraiment repris toutes ses forces, mais son état était plutôt passable. S’avançant vers le point de rendez-vous, il vit qu’il n’était pas là le premier et que… une jeune fille qu’il ne connaissait que trop bien était déjà là à les attendre. Son sang ne fit qu’un tour et il se sentit rougir.

- M-m-m-m-max ? bégaya-t-il, ce qui lui donna la désagréable impression d’être devenu Percy Yade.

Ben évidemment que c’était Max, bougre d’idiot. Qui voulais-tu que ce soit, avec ces cheveux roses caractéristiques et ces grosses lunettes adorables ? La bonne question à poser aurait plutôt été « KARMAAA ! POURQUOIII ME FAIS-TU CAAAA ?!!! ». Car depuis le Nouvel An, Alban n’était pas sûr de ce qui se passait entre Maxine et lui. Il savait qu’il avait gaffé et qu’elle lui en voulait certainement. Et que, comble de malheur, elle en avait été assez bouleversée pour se confier à Alex - ce qui avait donné une scène plutôt déplorable lors de la croisière de St Valentin -. Ce qui voulait dire que cette Mission allait être inconfortable au possible. Pour autant, Alban allait faire tout son possible pour recoller les morceaux, même si une bouffée de colère gonflait dans sa poitrine comme un gaz de Moufouette lorsqu'il repensait justement à la St Valentin. Il ne se souvenait que trop bien des paroles de Chell, il y a une semaine de cela. « Et ils se sont fait un bisou ».

Le message revenait dans son esprit comme un écho stupide. Un bisou. Un bisou. Un bisou. RAAAH ! Mais que s’était-il passé entre Max et Rodrigue ce jour-là ?! Il avait tellement envie de demander mais… il avait réfléchi et ce n’était CLAIREMENT PAS un bon plan. Il ne pouvait pas amener ça là en mode « Bon ben écoute Max, on est fâché visiblement, je crois. Paraîtrait que j’ai fait le couillon au Nouvel An et que je t’ai fait souffrir pour une raison qui m’échappe encore un peu mais a certainement à voir avec notre épisode de romance. Juste comme ça, t’as embrassé un autre mec la semaine dernière ? Nan rien je voulais juste savoir. Hein ? Pourquoi ? Naaaan c’est rien tout va bien. C’est pas comme si j’avais envie de refaire le portrait de Rodrigue et d’enterrer son cadavre dans un marécage. Comment ça Leonidas ? Naaaan je jure que c’est pas à cause de moi, sa disparition. Même si on était ensemble ce jour-là, effectivement, j’ai un alibi ! C’est que j’étais au cinéma moi, ma petite dame… » Franchement, non. C’était hors de question.

Se grattant donc nerveusement la tête, Alban s’apprêta à ouvrir la bouche lorsque Chell se précipita vers lui.

- OUAIIIIS Y’A MAAAAX ! hurla-t-il.

Ah. Oui. Encore un problème qu’il allait devoir régler. Même si pour le moment, Max était encore épargnée de la présence du fantôme. Bon. Il trouverait bien le moyen de le lui dire sur le ferry, non ? Ou de faire tomber « maladroitement » Chell dans la mer. Il improviserait sur le moment, après tout. Esquissant un sourire crispé, il s’avança d’un pas vers la Givrali.

- Je heu… Toi aussi tu t’es laissé entraîner dedans ? Ahah… Yade m’a intercepté quand je promenais mes Pokémon et heu… Tu vas bien depuis le temps ?

Level d’éloquence : proche de 0. Avec une mine gênée, Alban sursauta quand il sentit un courant d’air au-dessus de sa tête. Leur troisième coéquipier ? Avec envie, il regarda le Tropius faire quelques cercles au-dessus de leur tête - la chance ! -, puis enfin plonger pour laisser atterrir… Rodrigue. Ahahaha. KARMA J’AI DEUX MOTS A TE DIRE ! HEIN ? QUOI ? NAAAN CETTE CORDE N’EST PAS ICI POUR T’ETRANGLER. APPROCHE ET TU VERRAS. OUI. PLUS PREEEES.

La mâchoire d’Alban se crispa tandis que Rodrigue s’avançait vers eux. La blague était allée un peu trop loin, là. Il était juste à bout. Pour faire écho à ses sentiments, Zéphyr se tassa sur son épaule et Auster le regarda en clignant des yeux. Un Alban énervé, ce n’était pas vraiment le meilleur cocktail pour une Mission réussie.

- Salut Rodrigue. Quarante minutes pour être plus exact, mais ouais.

Etait-ce lui ou le ton de sa voix était-il vraiment froid ? Il essaya de se contrôler mais c’était clairement dur. Imaginer que ce type avait pu embrasser Max, c’était… Grr… Il ne trouvait pas de mot pour décrire ça ! Enervé, il se tourna donc et commença à grimper sur la passerelle. Vu qu’ils étaient tous là, autant monter sur le ferry pour ne pas être en retard.

- Vous venez ? On a un peu de temps de trajet donc ce serait pas une mauvaise idée de commencer à mettre en commun les papiers qu’on a reçus. Connaissant Roseverte et Yade, je n’ai sûrement que le tiers des informations et il serait intéressant de tout recouper au cas où l’un d’entre nous aurait eu plus de chance à la loterie de la bibliographie.

Il pénétra dans une grande salle munie de nombreuses tables qui lui rappelèrent sa virée en Expédition avec Ambre, Aaron et Calliope. En choisissant une au hasard, il s’installa avec ses Pokémon et soupira.

- J’ai aussi quelque chose à vous dire d’assez spécial avant qu’on arrive à bon port… Mais on va commencer par les politesses, il vaudrait mieux. Comment vous allez tous les deux ? Vous avez passé une bonne St Valentin avant que tout dégénère comme d’habitude ?

Mettre les pieds dans le plat level Alban ? Naaaannnn.

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 15024690286225SignMaxAlban
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Mar 23 Fév - 11:50
OH LOOK, A FISH. WHAT ? A ROBOTFISH !
Alban Δ Rody Δ Max

Bip, bip, bip.

Un grognement émergea du lit de droite, rapidement suivi d'une petite main. Plus rien ne bougeait. Puis, la couette bougea, révélant une jeune demoiselle qui se redressa rapidement de manière à être sur les genoux sur le matelas. Le regard embrumé de sommeil, elle fixait le mur face à elle comme s'il était la chose la plus intéressante qu'elle avait jamais vu. Une dizaine de minute plus tard, elle s'installa en tailleur sur son lit, attrapant le grand pokemon or et argent qui dormait à ses pieds pour le poser contre elle. C'est à peine si le Dragon réagit à l'action de la demoiselle. Son regard ambré se posa un instant dans celui, si similaire, de sa dresseuse avant de s'enrouler autour d'elle et de se rendormir. La Scientifique fit un bref topo de la situation de ce matin. A première vu aucune catastrophe n'était à déplorer.

Bon, en détail maintenant. Rae et Naor dormaient, lovés l'un contre l'autre. Qui aurait cru que les deux opposés de l'équipe s'entendent aussi bien finalement ? Le ninja et l’exhibitionniste. C'était vraiment adorable. Elle aimait voir son équipe tisser des liens entre eux ainsi. Encore à moitié endormie, elle attrapa son iPok pour prendre un photo des deux chous. Ensuite, Apa était évidement déjà réveillé et il était en train de sortir le Wattouat de son armoire où il avait de toute évidence trouvé refuge pendant la nuit et … Non, elle ne demanderai pas pourquoi il était à moitié trempé, la flaque d'eau autour de l'aquarium d'Apsy qui. Attendez, comment un Hypotrempe pouvait-il faire des push-up de bon matin ? Elle soupira de désespoir. L'avantage de Mushu et Friggy c'était qu'ils étaient calmes. Enfin, quand il dormait pour le second. Si la larve était, si justement, une larve qui se faisait juste transporter, le Goinfrex … lui … était … Insupportable ? Et encore, le mot n'était pas assez fort. Et au milieu de tout ce bazar, agrandit par l'équipe de sa coloc, son starter était enfermé dans sa pokeball et il n'en sortait plus depuis quelques jours. Il était dans le mal suite à son évolution.

Ah, Nessie. L'évolution du Dragon avait été une épreuve, pour les deux et aucun des deux n'étaient vraiment remis de tout ça. Ils devaient mettre tout ça au clair. Depuis que tout ça avait démarré, à peine une semaine en réalité, Max ressentait un véritable changement dans les dynamiques de l'équipe. Déjà, l'arrivée de Puff, le Zarbi qui était devenu le satellite naturel de sa tête, elle avait eu le tournis les premiers jours mais elle était désormais complètement habituée à la présence du type Psy avec elle en permanence. Comme toujours, un nouveau dans l'équipe changeait les choses, même si c'était aussi passif que la présence à peine perceptible de Puff.

Non décidément, ces derniers temps sa vie personnelle était un véritable bordel. Elle aurait aimé un bouton Pause. Malheureusement, ça n'existait pas et la seule façon qu'elle avait trouvé pour se sortir la tête de tout ça c'était l’entraînement. Sauf qu'à chaque entraînement, elle était confronté à ses problèmes avec Nessie et finalement c'était un cercle vicieux dont elle n'arrivait pas sortir. La seule chose qui allait encore à peu près bien c'était les cours. Tout le reste voletait autour de la Givrali dans un désordre sans nom et elle n'arrivait pas à rassembler les pièces pour réassembler sa vie. Elle donna le type Psy à Apa en passant dans la salle de bain. Si elle ne faisait pas attention le petit pokemon la suivait partout, y compris sous la douche, ce qui était arrivée une seule et unique fois. Elle adorait Puff mais … C'était totalement creepy d'avoir son œil rivé sur elle pendant qu'elle se douchait. Depuis, elle prenait ses précautions …

L'eau chaude de sa douche matinale n'était pas quelque chose à laquelle elle était prête à renoncer. C'était son carburant et elle n'était pleinement réveillée qu'après cette douche. Le programme de la journée était chargé. Elle se brossa rapidement les cheveux, clipsant sans réellement y prêter attention la barrette qu'Alban lui avait offerte il y avait quelques mois. Un coup de mascara sur les yeux et elle repassa dans sa chambre où son équipe s'éveillait tranquillement. Elle voulait déposer sa candidature dans un maximum d'endroit de la ville de Lansat. Elle avait besoin d'un emploi à mi-temps, son porte-monnaie était vide et elle devait nourrir sa petite famille. Elle soupira, attrapant sans le voir une de ses habituelles jupes plissées, un chemisier et un bon gros pull. Des bottines plates, une grosse écharpe, un bonnet et son gros manteau marron compléterai sa tenue et lui permettrait d'affronter le froid extérieur.

Elle laissa Ladon et Apa surveiller l'équipe pendant qu'elle descendait dans la cuisine des Givrali pour récupérer les petits déjeuners de l'équipe ainsi que le sien. Ah, elle les aimait ses Dragons pour se trimballer des kilos et des kilos de viande crue à 7 heures du matin, dans une des salles annexes que Jauplain lui permettait d’utiliser pour nourrir son équipe. Elle aurait pu prendre sa chambre mais Alex dormait en général, et elle n'avait pas envie de voir ses travaux être transformé en bouffe juste parce que ses pokemons étaient des morfales … Bon, la salle était prête, elle n'avait plus qu'à appeler son équipe et à surveiller le repas.

En repassant par la salle commune, pour monter jusqu'à sa chambre, les fines oreilles aiguisées de la demoiselle récoltèrent les derniers potins. Tous étaient encore centrés sur la journée sur le paquebot à l’occasion de la saint Valentin. Récupérant un chocolat chaud sur le buffet des Givrali, Max manqua de s'étouffer plusieurs fois. Rod et elle ? Rod, Aaron et elle ?! Rod et Aaron elle comprenait, plus que bien d'ailleurs, mais que faisait-elle là ? Mauvais concours de circonstance ? Certainement. N’empêche que ça la gênait. Habituellement elle était de l'autre coté des rumeurs et elle faisait en général de son mieux pour que celle concernant ses amis soient rapidement calmées et étouffées. Il n'y avait jamais eu que pour Alban qu'elle ne pouvait pas faire ça … A croire que toutes les filles du dortoir s'étaient entichées de lui et qu'elles essayaient de récupérer la moindre informations pour se rapprocher du Voltali. Tssss. Est-ce qu'elle comptait le nombre de jeunes filles devenues rousses dans sa promo ? Non, Alex, en pétard le faisait bien assez pour deux. Max jeta un regard noir à la salle et alors que son croissant dans la bouche et son chocolat dans la main, elle s’apprêtait à monter chercher ses chers petits, sa référente la héla.

Elle se dépêcha de descendre et de finir croissant et chocolat chaud avant de rejoindre la brune dans son bureau, gardant toujours en vu la terrible Princesse. Elle choisissait toujours son siège en fonction de la place du pokemon … Le plus loin étant le mieux. Comme à son habitude sa référence était toute en douceur, et c'est avec un sourire amical qu'elle lui tendit un dossier, assez … Conséquent. Bon, elle promettait de jamais énerver la professeur, si elle arrivait à porter aussi facilement ce dossier beaucoup trop lourd aux yeux de Max … Elle avait peur de ses capacités si elle décidait de taper sur quelqu'un …

- Bonjour Max ! Tout se passe bien avec le pokemon que t'as donné le Collectionneur à ce que je vois.

La référente eut un petit sourire complice. En effet, le Zarbi, que décidément elle ne remarquait presque plus tant elle s'y était habituée, tournait autour d'elle.

- Tu dois te demander pourquoi je te donne ce dossier. Comme tu peux le voir, c'est un projet de médecine. En clair, des scientifiques ont réussis à implanter une prothèse mécanique à un Ecayon. Et ça marche plutôt bien. Il est actuellement en observation à Joliberges. J'aimerai que, avec l'aide de quelques camarades qui sont également choisis en ce moment, tu écrives un rapport. J'y serais bien allée en personne mais je n'ai guère le temps. Je peux compter sur toi Max ? Parfait ! Tu as … une heure pour être au quai prête à prendre le bateau. Ton billet … Voilà, tiens. Et profite bien du bateau !

Max hocha tranquillement la tête avant de réaliser que une heure … C'était plus que juste ! Elle sortit normalement du bureau puis partit en courant dans sa chambre, sifflant doucement à son équipe de se réveiller. Elle faisait son sac, préparait ses affaires, puis ils descendaient pour le premier repas et enfin ils fileraient vers le port. Ils avaient … 53 minutes. Bien. Pulls, jeans, rangers, maillot de bain, sous vêtements, trousse de toilette dans le gros sac de voyage. Ses carnets, ses crayons, le dossier et autres petits objets qui pouvait être utiles dans la sacoche avec Mushu. On écrit un petit mot tout doux à la colocataire endormie pour lui expliquer qu'on part en mission. Et … on descend manger.

Max poussa un petit soupir de fatigue. C'était du sport les séances « Manger », entre ceux qui estimait qu'ils avaient le droit à plus et qui donc tentaient de piquer la nourriture de leurs voisins, ceux qui se laissaient faire et ceux qui étaient Friggy … Elle avait l'habitude maintenant et elle n'aurait échangé sa place pour rien au monde mais là … Ils étaient pressés. Plus que … Une demi-heure. Ok, ils pliaient bagages. Tant pis pour ceux qui n'avait pas finis … Là étonnamment, en quelques secondes, il ne restait plus rien du tout …  

Assise à l'avant du bus, Max feuilletait le dossier. Elle avait rappelé tous ses pokemons sauf Apa, Ladon, Mushu et Puff. Les autres risquaient de foutre un peu trop le boxon dans le pauvre véhicule. Le dossier avait beau être énorme, Max n'apprit pas grand chose de plus que ce que Jauplain lui avait dit. C'était du blabla de médecin dont elle n'avait pas toutes les connaissances nécessaires pour comprendre. Ça relevait plutôt du domaine de Rody … Elle se demanda un instant qui serait ses partenaires avant d'oser les épaules. Elle verrait bien.

Aucun élève à proximité du port, elle était donc la première arrivée. Un sourire éclaira son visage. Elle avait en plus de réussir à arriver à l'heure, réussit à être en avance. Elle s'appuya à la rambarde, profitant de l'atmosphère si particulière du port. Elle avait hâte d'être en pleine mer et de pouvoir respirer à pleins poumons l'air salé de l'étendue bleue. Toute son équipe était à nouveau sortie et Max gardait un œil plus qu'attentif sur le Goinfrex qui de toute évidence n'avait pas été rassasié par le colossal repas de ce matin. Il attendrait leur arrivée à Joliberges. Tout était pris en charge y compris la nourriture. Donc, elle n'aurait pas de dépenses en plus, et elle pourrait même faire quelques économies ! Ce qui n'était vraiment pas de refus. Plus que dix minutes avant le départ. Elle n'avait adressé qu'un sourire crispé au capitaine. Non, ses camarades n'étaient pas là …

Et puis, comme dans les film Unysien, une silhouette sortie de l'ombre. Il ne fallut que quelques secondes à la Givrali pour reconnaître qui arrivait. Par toutes les fichues divinités de cette fichue planètes, elle demandait pourquoi ? Elle détourna le regard. Je t'ai pas vu, je t'ai pas vu. Elle se retourna vers lui quand il l’appela. Elle esquissa un petit sourire. Il était toujours aussi … Lui. Stupide Alban, ne pouvais-tu pas te transformer en thon, histoire de … Max secoua légèrement la tête. Elle était en duo avec le Voltali. Et elle devrait se comporter normalement. Le regard baissé, la jeune fille évitait comme elle pouvait les yeux multicolores du jeune homme.

- Hum, je oui, Jauplain m'a envoyé. Elle ne peut pas y aller elle-même du coup on est censé écrire un rapport pour elle. Du coup. Voilà. Et oui. Ça va, quelques petits problèmes, mais rien de trop grave. Et toi ?

Menteuse. Elle mentait. Sa vie c'était un bordel monstre. Et il en était l'une des causes. Elle siffla légèrement, rappelant Rae qui commençait à un peu trop s'éloigner. C'était … gênant comme situation. Elle ne savait pas quoi dire, ou quoi faire. Elle posa son regard sur Nessie avant de rapidement le détourner. Pourquoi, pou une fois, tout ne pouvait pas se passer normalement. Avant, le Dragon sombre serait immédiatement venu saluer le jeune homme et ayant senti la détresse de sa dresseuse, il serai venu en pilier. Mais elle était seule. Nessie s'éloignait. Beaucoup trop vite. Et elle ne pouvait rien y faire. C'était comme tenter de rattraper de l'eau.

Xerneas et les autres, par pitié, envoyez de l'aide ! Wow, le service appel à l'aide marchait drôlement bien aujourd'hui. Dans le ciel, un Tropius commençait à descendre dans leur direction. Un Tropius ? Sérieusement, Xerneas, Rody ? Ou le type le moins doué avec les sentiments du monde ? Trèèèèèès bien. Sans soucis. Merci. Elle appréciait … Elle glissa un sourire amical au Phyllali puis sursauta du ton glacial qu'avait employé Alban. Elle hocha légèrement la tête en direction de son ami avant de suivre les deux garçons sur le bateau, sifflant un peu plus fort pour rapatrier tout le monde. Bon. Elle n'avait plus de soucis à se faire avec Friggy. Le Goinfrex admirait avec un regard presque malsain les deux jeunes hommes. Tellement plus viril que la rosée, d'un coté vous me direz, tant mieux, mais on parle de Friggy aussi.

- Hum, Jauplain m'a donné un dossier assez conséquent mais du peu que j'en ai lu c'est sur comment ils ont posé la prothèse, bref, pas trop mon domaine de compétence mais je suis sure que Rody va nous trouver les choses importantes …

La Saint Valentin ? Sérieusement, nan vraiment, la jeune fille préférait éviter le sujet. Se contenter de parler de la mission ? S'il vous plaît ? Même l'air marin n'arrivait pas à détendre la demoiselle. Même le remous du bateau qui la calmait habituellement était inutile. Dis quelque chose Max. Agir normalement envers lui. Fais comme si éviter les contacts entre vos yeux s'étaient pas du tout prévu. Fais comme si tu lisais le dossier face à toi.

- Hum, c'était intéressant je suppose.

A l'aiiiiiiiiiiiide. C'est tout ce qu'elle avait trouvé ? Par tous les rois de Kalos, et Xerneas savait qu'il y en avait eu beaucoup, elle se sentait tellement cruche. Et impossible d'envoyer un message de secours à Rod. Il ne comprendrait rien, handicapé des sentiments. Pff. Elle attrapa Rae qui passait par là et le posa sur ses genoux. Il lui fallait quelque chose à tenir. Elle en pouvait pluuuuuus. Son cerveau ne fonctionnait pas correctement. Elle avait vraiment hâte d'arriver à Joliberges. Le trajet était long jusqu'à Sinnoh et désespéré par sa réponse totalement stupide, elle se leva rapidement.

- Je vais nous chercher des boisons et quelque chose à manger.

Ouf. Elle était seule. Pour quelques minutes. Elle soupira. Inspire, expire. Elle attrapa un thermos de chocolat, un de thé et un de café, elle ne savait pas ce que les autres buvaient, étant donné qu'elle était partie comme une furie … Elle attrapa également un panier de viennoiseries, Croissant, Pain Choco et Pain Raisin. Aller Max. Tout va bien se passer. Elle revint à la table où les deux garçons étaient encore et toujours observer par le Goinfrex et déposa sa collecte sur celle-ci.

- Et voilà, oh, ne faites pas gaffe à Friggy. Il voudrait un dresseur homme et … enfin, il tente de faire flancher les gens comme ça mais ça marche pas. Si ça vous gêne je peux le faire rentrer.
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Mer 24 Fév - 10:16
Regardant avec interrogation Alban, Rodrigue se demanda pourquoi il lui semblait que le Voltali avait parlé avec distance et ressentiment. De ce qu'il se souvenait ils avaient plutôt bien parlé à Halloween, même si après il y avait eu le trou noir et tout... Il savait aussi qu'il avait des des trucs bizarres cette soirée là, mais si ç'avait été au niveau habituel, il ne serait pas à le regarder froidement mais plutôt à fuir à toutes jambes... non ? Et de ce que lui avait dit Aaron il y a quelques temps, Alban était vraiment sympa et tout... il était peut-être tout simplement de mauvaise humeur ? Peut-être... ouais ça devait être ça ! L'autre problème du groupe ? Max qui semblait aussi à l'aise que si elle posait pour un catalogue de maillots de bain en ayant perdu ses lunettes. A priori la mission ne motivait aucun des deux, c'est ça ? Bon ben tant pis il aurait de l'enthousiasme pour trois ! En montant sur la passerelle, il rappela Tropius, qui le regarda avec un air mi-amusé, mi-désespéré. C'était la mode aujourd'hui, c'est ça ? Bon, ne nous laissons pas abattre, allons sur le bateau et commençons à discuter en tant qu'êtres humains sociaux ! Ils voulaient des infos ? Ils allaient en avoir ! La petite virée aérienne n'avait pas servi qu'à faire éclore un ballon de baudruche, il avait aussi passé une bonne partie de son temps sur son IPok à faire des recherches sur Momo. Si bien qu'il ne restait plus qu'une phase d'observation et il pourrait quasiment écrire le rapport !

Alors que le Voltali demandait de leurs nouvelles (et leur promettait quelque chose de spécial... à manger peut-être ?), il s'attaqua directement à l'épineux sujet de la St Valentin. Wow wow wow, pourquoi avait-il l'impression que la température de la pièce venait de baisser de plusieurs degrés ? Max semblait elle aussi très très gênée... Boah allez, il s'était passé rien de très très grave, si ? Vostourno perchée sur la tête, il écouta la réponse balbutiée de Max puis allait s'apprêter à répondre quand il reçu un message "important" sur son IPok alors que la rosée allait chercher de quoi faire un bon en-cas (ça c'était de la bonne idée des familles, bien joué Max !) Il s'excusa auprès d'Alban pour une minute, le temps de répondre à son correspondant. Juste le temps nécessaire pour Max. Elle revint avec un bon petit déjeuner, option festin. Le scientifique ne se fit pas prier et sauta sur le premier pain au chocolat qui passait. Il était enfin prêt à répondre, l'oiseau sur sa tête faisant des signes d'ailes "discrets" à leurs interlocuteurs afin de préciser son état d'esprit (Vostourno mimait en effet qu'elle se tranchait elle même la gorge, pour tout vous dire)

- Oh la St Valentin ? Euh ben c'était plus ou moins bizarre, Aaron m'a embrassé et c'était cool, puis quand j'ai voulu aller aux toilettes ensuite y a une dame qui m'est tombée dessus en s'empêtrant dans sa robe et qui m'a étouffé avec ses seins. J'me suis réveillé plus tard à l'infirmerie sans avoir pu voler de chocolat sur le bateau, j'étais triste. Ah et sinon Max encore désolé de t'avoir invitée alors que j'avais oublié que c'était la St Valentin... Faudra se réorganiser des sorties comme ça plus souvent ! Et inviter plus de monde, c'est mieux quand y a plein de monde qu'on connait ! Vous deux, Aaron, Caël, Paul, Orren, Loan et puis encore plus ! Faudra faire une grande fête un coup ! Rien que pour nous ! Et avec plein de bouffe !

Vous venez de perdre Rodrigue, totalement. La pensée d'un festin avec plein de potes l'avait totalement fait dérailler, bonne chance pour le remettre dans une discussion normale. C'est un nouveau message sur son IPok qui le détourna de sa rêverie. Plissant les yeux, il sortit de son sac un bon paquet de feuilles à propos de leur mission et les passa à ses deux partenaires avant de s'excuser et d'aller sur le pont pour passer un appel. Il leur avait donné les documents officiels quant au Projet Momo ainsi que ses propres notes, que Max avait l'habitude de déchiffrer, heureusement pour elle. Leur laissant Vostourno et Gringolem, il était sorti avec Shaofouine.

- Comment ça tu vas venir à Lansat ? ... Oui mais... Non j'ai pas d'endroit pour... J'peux demander mais... NON NON NON MÊME PAS EN RÊVE... Stop stop stop ! ... Sérieusement ? ... Bon, j'vais voir ce que je peux faire... C-c-comment ça ? Si tôt ? ... Là j'suis à Sinnoh pour la journée... Ouais décale de quelques jours, va te faire un road-trip, va... Ouais... Ouais... Ah comment il va ? ... Et sinon t'as vu ?

La conversation continua comme ça pendant un bon bout de temps. Enfin tellement bout de temps que le blond ne vit pas le temps passer et qu'ils étaient en vu de Joliberges quand il raccrocha. Ah bah bravo. Fronçant les sourcils, il retrouva les deux autres, récupéra ses affaires et leur indiqua qu'ils étaient arrivés. Le petite groupe se dirigea vers la périphérie de la ville, en ligne directe vers le laboratoire, Rodrigue plus ou moins perdu dans ses pensées, cet appel longue durée lui avait donné pas mal de grain à moudre. Il était plus ou moins imperméable aux stimulus extérieurs et Gringolem fit comprendre à ses deux partenaires qu'il allait falloir attendre qu'il termine ses processus mentaux en cours ou qu'il y ait un bon choc avant de pouvoir lui parler et qu'il enregistre et réponde à nouveau. Alors que le trio passait l'entrée, présentant les badges qui leur avaient été remis, il purent tomber sur une scène d'un rare chaos, même pour des habitués de la Pokémon Community. Des groupes de scientifiques en blouses blanches qui couraient partout en hurlant, certain tombant et se faisant marcher dessus. L'un d'entre eux s'arrêta près des élèves.

- Vous êtes qui... Ah les gugusses pour les observations ? Des gosses ? Bref pas de temps pour vous ! Momo a été péché par un Bekipan qui l'a lâché au dessus du Lac Vérité et... RAH PAS LE TEMPS IL FAUT LE RETROUVER, VITE !

Un regard vers Max et Alban et Rodrigue avait clairement son air des "on a encore des emmerdes, hein ?" Une bonne journée en perspective puisqu'il se disait bien que le problème n'allait pas se régler en disant "oh ben on repassera plus tard, la semaine prochaine ça vous va ?" Bon sang, et dire qu'il avait cru que ça serait une mission reposante...

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Jeu 25 Fév - 20:47



Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Alban, Max & Rodrigue


Il y avait les mauvaises journées. Et puis, il y avait les mauvaises journées bien gênantes comme il le fallait et dont le seul but était de vous inciter à vous rouler en boule dans un coin de la pièce. Si vous avez le choix, évitez les secondes comme la peste. Mais après tout, on le sait bien ; pourquoi auriez-vous le choix ? Ce genre de pensées déambulait en tout cas dans l’esprit d’Alban, et le châtain était en train de se demander qui est-ce qu’il voulait le plus étrangler. Chell, qui était insupportable à sautiller dans tous les sens et à piailler comme le gosse qu’il était ? Le Karma, pour avoir encore une fois fait son coup de femme de petites mœurs ? Lui-même, parce qu’il en avait ras le fessier et qu’il avait juste envie de se mettre en PLS ? Ah… Il maudissait Chell et ses envies d’aller jouer en extérieur. Sans ça, il n’aurait pas eu à rencontrer Percy Yade. Sans ça, il n’aurait pas eu à participer à cette Mission. Et sans ça, il n’aurait pas eu à se trouver aussi ridicule devant Max. Aïe. Sérieusement, de toutes les personnes ? Max Arago ? Il eut envie de se tirer une balle. La jeune fille semblait d’ailleurs aussi prise de court que lui et elle lui répondit en fuyant désespérément son regard. Que devait-il en déduire ? Quel était l’état de leur relation ? Tôt ou tard, ils auraient de toute façon eu à se confronter. Mais pourquoi maintenant, à une semaine à peine de la St Valentin ? Alban n’y comprenait rien et il se passa doucement une main dans les cheveux. Respire, Alban. Tu peux le faire, n’est-ce pas ? Il tenta de se calmer et d’esquisser un sourire crispé. Max allait bien. Cette nouvelle aurait dû le réjouir pourtant, non ? Et pourtant non… Car Max allait bien. Max allait bien sans lui. De ce fait, elle n’avait donc pas besoin de lui, non ? Bien plus déprimé qu’au départ, Alban essaya de rester enjoué - ou ce qui s’apparentait à de l’engouement chez lui -. Ils allaient avoir une Mission à remplir, et il n’avait pas envie de faire cafouiller tout leur travail à cause de… de quoi ? De ses états d’âmes ? Stupide ! Si elle était mieux sans lui, grand bien lui fasse. Si elle était mieux avec Rodrigue, eh bien…

Il sentit son cœur se serrer. Il l’avait dit lui-même lors du Nouvel An, n’est-ce pas ? Max et lui, ce n’était que de l’amitié. La jeune fille avait d’ailleurs eu l’air d’être heureuse de cette situation. Il s’était fait des films tout seul, et il s’en était voulu d’avoir été aussi peu respectueux envers elle. Et ensuite ? Plus il pensait à elle, et plus il se demandait si tout ce qui s’était passé au Nouvel An avait été sincère. Si en vérité, il n’y avait pas de son côté plus que de la simple amitié. Plus il y repensait, et plus il se sentait mal. La jeune fille s’éloignait de lui. Probablement avait-elle peur qu’il retente une approche maladroite, ce qui conduirait inévitablement à une fragilisation de leur amitié. Et en attendant, lui ne cessait de penser à elle. Ça n’avait pas été flagrant puisqu’il était naturellement aveugle sur ce genre de sujets, et qu’il n’aurait jamais pensé à tout ça. Juste après l’épisode avec Calliope, il s’était dit que c’en serait fini des amourettes au premier coup d’œil. Et des amourettes tout court, jusqu’à ce que son cœur guérisse. Et pourtant... la semaine passée sur l’île de la tentation avait permis de lui ouvrir en partie les yeux. Et les événements de la St Valentin avaient achevé de le faire douter. Il était jaloux vis-à-vis de Max. De la même façon qu’il l’était envers Calliope. Pour autant, ce sentiment était plus fort et plus intense.

Que devait-il faire, alors ? Il ne savait même plus comment se comporter en sa présence. Plus il y pensait et plus ses pensées se brouillaient. Mieux valait donc qu’il évite d’y penser…

- Je… vois… Rien à signaler de mon côté également, tout va bien.

Mon œil. Pour autant, Alban n’avait pas envie de faire son dépressif alors que Max semblait aller bien. Ils s’installèrent donc tous les deux dans une espèce de silence gênant, jusqu’à ce que leur troisième coéquipier n’arrive.

Une ombre passa tout d’abord au-dessus de leur tête, et Alban eu l’espoir qu’il puisse s’agir de quelqu’un qui arriverait à les dérider un peu. Mais les péripéties ne s’arrêtaient jamais en si bon chemin, et le châtain se figea lorsqu’il reconnut… Rodrigue.

Zéphyr, posé sur son épaule, se tendit aussitôt. La rage qui émanait de son dresseur lui hérissait les plumes. Avec douceur, le Goélise picora donc gentiment la joue d’Alban pour tenter de le rassurer. Chell de son côté semblait encore plus enthousiaste. Il sautilla sur place en levant les bras et en tournant autour du nouvel arrivant. Nouvel arrivant qui ne pouvait évidemment pas le voir. Avec un soupir blasé, Alban pris donc le contrôle des opérations. S’ils restaient plus longtemps là tous les trois, il allait finir par envoyer Rodrigue à la flotte. Et ça, mieux valait l’éviter au maximum. Invitant donc les autres à le suivre jusqu’au ferry, il fut surpris d’entendre sa propre voix sortir de sa gorge. C’était quoi ce ton froid et cassant ? Il serra les poings et essaya de se détendre. Il n’avait pas envie d’être ce genre de garçon-là. Celui qui va forcément casser l’ambiance et essayer de bousiller la joie des deux tourtereaux derrière-lui. S’ils étaient heureux comme ça, eh bien… Il… Il… Il n’avait plus qu’à faire un remake de Titanic, ici et maintenant.

Auster vint cependant frôler son mollet et Alban s’apaisa. Légèrement. Ils prirent donc place tous les trois sur une table et Alban sortit ses papiers de Mission. Travailler allait lui occuper l’esprit. Au moins de façon suffisante pour ne pas jeter des regards assassins à Rodrigue. Triant donc ses papiers, il leva ses yeux bleus vers Max qui avait pris la parole. Il se crispa lorsqu’elle avança le fait que « Rody » serait probablement plus performant pour analyser les données. Bon… Il était vrai qu’Alban n’était pas un Scientifique, donc ce genre de sujets n’était pas de son ressort. Pour autant, avoir l’impression d’être inférieur à Rodrigue ne l’enchantait pas. Bien au contraire. Il se tourna donc vers le blond pour avoir sa version des choses lorsqu’ils basculèrent sur le sujet de la St Valentin. Les réactions furent immédiates. Fuyant immédiatement le sujet, Max se leva pour aller chercher de quoi manger. Rodrigue fila quant à lui consulter un message sur son iPok, et Alban resta seul à leur table.

Sérieusement ? C’était quoi ces esquives ? Ils avaient carrément quelque chose à se rapprocher. Mais après tout, c’était normal. Ils s’étaient embrassés, non ? Alors que… Que quoi ? Finalement, Alban et Max n’avaient jamais été un couple. Ce n’était pas comme si elle lui devait quelque chose… Que ce soit le prévenir de ce genre d’événements, ou se sentir coupable pour cela. Aïe. Sa sur-possessivité allait lui jouer des tours. Tentant donc de se calmer, il ignora Chell qui essayait de presser ses présentations. Max revint bien rapidement les bras chargés de viennoiseries, et Alban piocha un pain au chocolat. Il se servit également un mug de chocolat chaud et se tourna vers la rosée.

- Merci. Et pas de soucis pour ton Goinfrex. Je ne savais pas que tu en avais un… Tu l’as eu quand ?

Et il ignorait beaucoup d’autres choses sur elle. Ce qui le démoralisa encore plus. Max faisait son bout de chemin sans lui, et lui… il était là à se morfondre et à faire ses crises de jalousie imaginaires. Pathétique… Se tournant cependant vers Rodrigue lorsque ce dernier revint, il écouta avec attention son récit de la St Valentin. Il faillit s’étouffer avec son lait au chocolat lorsque ce dernier lui avoua naturellement avoir été embrassé par Aaron - tiens, il allait avoir une discussion prochaine avec son meilleur ami - puis resta sceptique quant à la suite du récit. Heu. Et c’est tout ? Il n’avait pas mentionné le baiser avec Max. C’était… bizarre, non ? La façon dont il s’adressa ensuite à Max rendit Alban incroyablement perplexe. Désolé de l’avoir invitée à la St Valentin ? Il avait oublié ? Sa candeur perturba un moment le châtain. Il ne comprenait plus trop ce qui se passait, et se tourna donc naturellement vers Chell pour avoir des explications. Le petit garçon hocha la tête de gauche à droite puis se cacha sous la table. Merde… il n’allait pas pouvoir en apprendre plus sur ce baiser maintenant alors, non ? Alban ouvrit la bouche pour essayer d’amener le sujet, mais Rodrigue était déjà reparti avec son iPok en leur laissant tous les papiers sur la table. Well… Voilà une fuite qui était faite dans les règles de l’art.

Soupirant, Alban attrapa le dossier de Rodrigue et le posa devant lui. Vu qu’il n’y avait plus que Max et lui, autant avancer au maximum. Il n’avait pas vraiment envie de s’embêter à expliquer deux fois le cas de Chell, donc il allait attendre que Rodrigue revienne. Mieux valait avancer en attendant. Et puis honnêtement, il n'avait pas vraiment envie d'assaillir Max avec des questions sur la St Valentin alors qu'ils étaient en tête à tête. Sérieusement, qui aurait fait ça ?

- Bon. Puisque c’est plus que toi et moi, que dirais-tu d’avancer un peu ce dossier ?

Il croisa son regard et se sentit rougir. Pourquoi son cœur lui faisait-il si mal ? L’imaginer se faire embrasser par Rodrigue… Insupportable. Détournant les yeux, Alban se plongea dans la lecture des notes de Rodrigue en rapprochant sa chaise de celle de Max pour qu’elle puisse lire également. Il eut un frisson lorsque sa chaise tapa contre celle de l’Archéologue. Bordel. Même être aussi près d’elle lui faisait cet effet ? Il ferma les yeux. Il fallait qu’il se concentre…

- Je… Je crois qu’on a eu globalement les mêmes notes. Ah non, il a cette feuille en plus, et pour ma part, j’ai un schéma. Tiens, regarde. Projet de prothèse bionique… Oh, je n’avais pas le texte qui disait qu’ils envisageaient d’autres projets sur d’autres types de Pokémon. C’est plutôt intéressant. Ceci dit, s’il s’agit simplement d’une démonstration, à mon avis on ne verra que cet Ecayon nager. Tu penses qu’ils vont nous présenter les différentes autres prothèses sur lesquelles ils travaillent ? Je t’avoue que juste voir un Pokémon de cette taille barboter dans l’eau, ça risque d’être un peu ennuyeux à la longue. Le mieux serait de préparer des questions à poser aux Scientifiques une fois qu’on sera sur place, comme ça on n’oubliera rien sous le coup du stress ou autre, et on pourra rédiger un rapport plus performant. Qu’en dis-tu ?

Il regarda la jeune fille puis détourna les yeux en prétextant chercher Rodrigue. Le Phyllali n’était toujours pas revenu de son appel… Quelque chose d’important ? Alban haussa les épaules. En attendant que Rodrigue revienne, il comptait bien avancer au maximum. Sortant son propre carnet, il ouvrit une page blanche et commença à noter des questions qui lui venaient en tête et dont les réponses ne se trouvaient pas sur la documentation. Avec Max, ils échangèrent donc des idées et jetèrent le tout sur papier. Le trajet se déroula donc dans un calme relatif, seulement ponctué de quelques suggestions qui fusaient d’un côté ou de l’autre.

Lorsqu’ils arrivèrent enfin à Sinnoh, Rodrigue n’était toujours pas revenu, mais Alban et Max avaient déjà une bonne base de questions. Ils pourraient briefer le Phyllali sur le chemin, dans tous les cas. Et puis, au pire, ils avaient déjà bien travaillé.

Descendant du ferry, ils rejoignirent donc un Rodrigue un peu ailleurs et cette fois, Alban échangea un vrai regard avec Max. Il avait beau en vouloir au blond - et encore, ses révélations de plus tôt avaient semé le doute dans son esprit -, il se sentait un peu inquiet.

- Qu’est-ce qu’il a, à ton avis ? murmura-t-il à la Givrali, avant que le Gringolem de Rodrigue ne leur fasse comprendre par des gestes précis, qu’il valait mieux ne pas s’adresser directement au Chercheur.

Bon. Alban siffla sa petite troupe de Pokémon et ces derniers le suivirent docilement. Avec curiosité, le Pokéathlète regarda ce paysage qu’il ne connaissait pas encore.  Joliberges, hein ? C’était bien moins magnifique que Cimetronelle, de son avis. Moins vert, plus industrialisé… même s’il y avait un certain charme, il fallait le reconnaître. Houspillant Zénith pour que ce dernier ne marche pas trop près du bord de l’eau, Alban sortit sa carte et retraça le chemin jusqu’au Laboratoire où ils avaient rendez-vous. La route n’était pas bien compliquée et ils arrivèrent dans un silence tendu devant l’immense porte. Ils présentèrent leurs badges à l’entrée, pénétrèrent dans le bâtiment, et…

Le Laboratoire était sens dessus dessous. Des gens couraient dans tous les sens, se bousculant, essayant de se précipiter vers des machines hors de prix. Alban s’écarta pour éviter de se faire percuter par un Chimpenfeu qui tenait des dossiers entre ses pattes. Wow. Que se passait-il, ici ? Il échangea un regard surpris avec Max et Rodrigue.

- Qu’est-ce que…

Un Scientifique s’arrêta bientôt devant eux - et encore, il avait encore les jambes qui couraient sur place - pour leur demander ce que trois fichus gamins faisaient là, avant de se répondre à lui-même. Le pourquoi du comment vint bientôt les percuter. Le spécimen d’observation avait été péché par un Bekipan puis relâché ailleurs ? Sérieux ? Alban trouvait la situation totalement illogique. Pourquoi ce Bekipan ne l’avait pas mangé ? Ils pouvaient en tout cas s’estimer heureux que ce ne soit pas le cas, et que Momo ait pu être lâché au-dessus d’un point d’eau. Sauf que s’il se souvenait bien, le Lac Vérité…

- Rodrigue. Le Lac Vérité est connecté à la mer, n’est-ce pas ? demanda-t-il au blond, qu’il s’avait originaire de cette Région.

Il l’avait vu vaguement en étudiant les cartes. Normalement, il n’aurait pas dû y avoir de problèmes, mais là… La situation semblait craindre un peu.

- Évidemment que c’est le cas, bougre d’abruti ! le houspilla le Scientifique. Raaaaah que faire !

Alban fut légèrement offusqué du sobriquet employé mais ne fit aucun commentaire. Il se contenta de laisser le Scientifique repartir de là où il était venu. Ils n’étaient pas là pour trouver des solutions. Et après tout, ils n’y connaissaient rien et n’avaient aucune légitimité, ici. Aaah, dans quel bourbier les avait-on envoyés ?

Bien rapidement, les équipes s’organisèrent pour un plan de secours. Certains iraient au Lac Vérité pour tenter de repêcher Momo, tandis que d’autres resteraient au Laboratoire pour pister le signal au-mieux sur les ordinateurs. Il fut décidé dans la confusion la plus totale, que Max, Rodrigue et Alban iraient avec les Scientifiques chercher l’Ecayon. Ils furent donc poussés sans ménagement à l’arrière d’un camion ce qui était louche, admettons-le et Alban essaya de soulever une protestation lorsque les portes arrière se refermèrent sur lui. Ahaha… Sérieux ?

- Quoi ?! C’est quoi cette organisation, rah !

Il shoota dans un caillou imaginaire puis s’assit en face de Max et Rodrigue. Le véhicule se mit en mouvement et ils furent entraînés vers le Lac Vérité. De l’intérieur du camion, ils ne pouvaient voir personne. Pas de fenêtre. Pas de contact avec le chauffeur. Bon… Avec une moue contrariée, Alban agita nerveusement ses mains. Il avait beau rester calme, toute cette histoire le paniquait. Comment allaient-ils faire pour rendre leur devoir, maintenant ? Et surtout, qu’allait-il advenir de ce pauvre Ecayon ? De souvenir, le Lac Vérité n’était pas bien agité mais… si un poisson d’eau douce se retrouvait en pleine mer, ce serait plutôt dramatique. Bon après, c'était le cycle de la nature et Alban ne pouvait rien y redire. Mais quand la proie avait une prothèse qui risquait de révolutionner le monde de la Science… Pas cool.

Estimant cependant qu’il ne servait à rien de se démener alors qu’ils avaient au moins deux heures de route, Alban regarda les deux autres. C'était peut-être le bon moment pour introduire Chell, vu qu'il n'avait pas pu le faire dans le ferry. En outre, ses deux camarades semblaient trop calmes pour toute cette situation. Il fallait qu'il remette les pendules à l'heure.

- On ne peut pas faire grand-chose, et maintenant que Rodrigue est parmi nous, je… J’ai un truc à vous dire à tous les deux.

Il tourna vaguement le regard vers Chell qui s’était fait curieusement silencieux depuis qu’ils avaient entendu parler de l’Ecayon lâché dans un lac. Il avait marmonné quelques trucs comme « J’aime pas les chutes libres » et « Pourquoi dans de l’eau ? J’aime pas l’eau » puis s’était tut, sans doute pour ne pas aggraver la situation. Actuellement, il était assis dans un coin et semblait bouder. Bah…

- Vous allez sûrement trouver ça dingue et ne pas forcément me croire mais… bon. Je sais pas trop l’expliquer non plus, donc surtout, ne paniquez pas, ok ?

Il prit une grande inspiration et désigna le coin vide où Chell était installé.

- Vous voyez quelque chose ?

Air intrigué des deux autres. Bien.

- Bon… Depuis le jour de la St Valentin, après mon retour de ma dernière Mission, j’ai… commencé à voir un esprit, on va dire. Je ne suis pas le seul à le voir, Nolan également… A la base, je suis censé être le seul à pouvoir le voir et communiquer avec lui, mais si je le présente à d’autres personnes, ces dernières peuvent aussi le faire. Je ne saurai pas comment l’expliquer. Ça me dépasse encore, donc évitez de poster trop de questions, je ne serai pas en mesure de vous y répondre. Et pour tout vous dire, en fait… il est avec nous depuis le départ.

Il fit courir son regard vers l’endroit où était installé Chell. Ce dernier était toujours aussi déprimé. Bah alors ? Même quand on parlait de lui, il semblait n’en avoir rien à faire. Inhabituel.

- Vous êtes prêts à le voir ? Bon. Ok. Il va apparaître dès que je vais prononcer son nom, donc ne sursautez pas, tout va bien… Allons-y : Chell.

Et tout à coup, même si Alban ne put s’en apercevoir, Chell devint visible aux yeux des autres. Quelle réaction ses coéquipiers d'un jour allaient-ils avoir ?

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 15024690286225SignMaxAlban
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Sam 27 Fév - 1:00
OH LOOK, A FISH. WHAT ? A ROBOTFISH !
Alban Δ Rody Δ Max

That awkward moment.

Un peu plus et Max éclatait d'un rire nerveux. Était-elle vraiment là, à coté d'Alban, en face de Rod, à manger un croissant et à boire un thé comme si de rien était ? Comme si son cœur ne s'était pas serré à la vue du châtain ? Pourtant, elle devait bien faire comme ci. Elle tenait à l'amitié d'Alban et elle savait que son comportement de ces derniers temps avait été étrange. Elle n'avait aucune idée de comment le jeune homme l'avait prit, de comment il l'avait interprété mais … Elle laissa un petit soupir sortir de ses lèvres. Elle devait prendre sur elle, mettre un sourire enjoué sur ses lèvres, et pouf. Comme si de rien était.

Elle eut un léger rire à la remarque d'Alban. Ce fichu Goinfrex. Elle l'aimait évidement, mais qu'il était agaçant. C'était un peu le petit cousin qu'on doit se trimbaler toute la journée mais qui est malpoli et provocant. Le gosse mal-élevé qui prend exemple sur les pires rebuts de l'humanité. Elle devait le recadrer mais Friggy ne l'écoutait pas. Elle avait beau avoir demandé conseil à Orren et à tous les professionnels, elle était allée fouiller ses fichus sites sur internet !, impossible de changer quoique ce soit. Alors, elle avait beau crier, pester et tempêter ça ne changeait rien. Le seul qu'il daignait écouter était Nessie, sauf que Nessie actuellement c'était pas la joie.

- Friggy ? Oh, c'était un œuf que m'a offert Callie pour Noël, il vient de l'élevage de ses parents. Il a éclot il y a quelques semaines et vous avez bien de la chance qu'il n'y ai aucune télé à proximité, il nous aurait mit du Hockey en fond sonore … J'ai pas mal de problème avec lui …

Rire nerveux bonjour. Bon, elle était totalement ridicule à avoir des problèmes comme ça avec ses pokemons mais … ça faisait du bien d'en parler même si elle passait pour une mauvaise dresseuse … Elle avait envie de s'effondrer sur la table. Tout ses problèmes avec son équipe lui pesait vraiment. Dire qu'elle était censée être une Top-Dresseuse maintenant … Voilà le niveau. Elle doutait de réussir à faire la fierté d'Orren lorsque son arène ouvrirait, en fait, elle doutait de tout. Même son plus fidèle allié, Nessie, s'éloignait d'elle. Était-elle si mauvaise que ça ? En parlant de pokemon, Max se tourna vivement vers Alban, une lueur inquiète dans les yeux.

- Et Mistral ? Il va mieux ? Je n'ai pas trop osé retourner à l'infirmerie après ton retour …

Elle espérait sincèrement que le bel oiseau de nuage allait mieux. Elle l'avait vu tout petit et le voir, évolué, dans cet état l'avait attristée plus qu'il ne le fallait. Elle avait passé de longues heures à ses cotés, pendant la mission d'Alban pour veiller sur lui. C'était bête mais malgré l'état désastreux de l'oiseau, la demande du jeune homme avait été comme un baume à son cœur. C'était à elle qu'il avait pensé pour cette tâche et pas à Callie, qui pourtant était médecin, ni aucune de ces stupides rousses. Sérieusement, c'était quoi ce truc autour des rouquins ? Elle adorait tous ceux qu'elle connaissait mais si seulement Alban pouvait arrêter de traîner autour d'eux. Enfin, elle disait ça mais il n'avait aucun compte à lui rendre et elle était juste stupide à s'imaginer des trucs alors que le jeune homme avait été parfaitement clair.

Ils étaient amis.

Et elle allait arrêter de se déconcentrer pour si peu. SI MÊME LES GARCONS ETAIENT CONTRE ELLE AUSSI ? Pff. La Saint valentin. Cette année, la première année où elle faisait vraiment quelque chose, tout avait été bizarre. Elle avait été invité par son meilleur ami sur une croisière de luxe, sans la moindre ambiguïté de son coté mais Rod avait paniqué, l'imbécile, puis, elle avait retrouvé Ronron qui avait embrassé Rody qui avait répondu et elle avait eu droit avec du shonen-ai en direct live, puis, elle avait vu un pokemon fabuleux, puis elle avait vu son corps avec une expression effrayante pendant qu'elle était dans le corps d'Heath, aussi étrange que ça sonnait. Non, définitivement, elle n'avait pas vraiment envie d'y repenser …

- T'as pas à t'excuser. J'avais pas pris ça pour une invitation romantique … Mais je plussoie l'idée d'un buffet tout ensemble.

Bien, Max, fait un pas en avant. Adresse un gentil sourire à Alban. Calme ton cœur qui bat à la chamade à la vu de ses yeux multicolores. Tout va bien. C'est ton ami. Et tu n'es absolument pas frustrée de cette situation.

Et Rod s'en fut. Rody. Ami. Pourquoi laisses tu la pauvre Max seule face à Alban alors qu'elle n'arrive pas à se comporter normalement ? Ami indigne. Elle plissa les sourcils et suivit la fuite de son ami. Il lui cachait un truc. Elle ne savait pas quoi mais elle ne s'appelait plus Max Arago si elle ne découvrait pas ça.

« C'est plus que toi et moi. »

Elle se tourna vivement vers Alban, les joues rosées. Elle lisait bien trop de shojooo. Ahum. Travaille Max. Ne te laisse pas envoûter par la jolie voix du garçon. Leurs chaises étaient proches. Trop proche pour que Max ai l’entièreté de sa petite cervelle à disposition. Elle inspira profondément. C'était plus important que sa petite personne, elle était en mission, elle se devait d'arrêter d'être égoïste comme elle le faisait. Il ne se passait rien de bizarre entre elle et Alban. Elle n'était pas concentrée sur le souffle et la présence du garçon. Oups, il parlait. Bien, rattrape au vol ce que le Voltali disait. Elle avait le principal du message, très bien son étourderie pouvait passer inaperçue. Elle resta silencieuse un instant, le temps d'ordonner ses pensées et ce qu'elle pensait à propos de cette mission. Elle avait parcourut rapidement les notes de Rody, toujours autant en bordel, il devrait prendre des cours, mais elle était toujours un peu perdue. C'était pas vraiment son domaine de compétence. Posez lui des questions sur les fossiles ou les Dragons, elle n'aurait aucun problème à répondre, mais quelque chose comme ça qui s'approchait plus de la médecine ? Elle avait du mal …  

- Hum, je pense que Rody pourra s'occuper de la partie technique du rapport, je t'avoue que tout ça me passe un peu au dessus de la tête. Le projet est par contre super intéressant ! On fait un rapide brainstorming de ce que nous inspire le dossier et on ordonne tout en question après ?

Tranquillement, la jeune fille se détendit et c'est studieusement que se termina le voyage pour les deux adolescents. Taquine, la Givrali frappa la tête du Phyllali, avec son carnet à question, qui les rejoignait à la descente. C'est ça laisse nous faire tout le boulot. Vilain Rod. Retournant aux cotés d'Alban, elle haussa les épaules à sa question, avant de répondre doucement.

- Aucune idée, mais il cache un truc. Foi d'Arago, je trouverai ce que c'est. Tôt ou tard.

Non mais oh. On ne cachait pas quelque chose à la championne en potin de l'école. Ce serait un véritable affront. Elle allait discrètement asticoter son ami. Elle fit un petit clin d'oeil déterminé à Alban avant de descendre du bateau.

- Je te tiendrai au courant !

Badges à la main, le trio se dirigea vers le bâtiment où ils avaient rendez-vous en passant par la mer. Elle siffla doucement Apa qui était bien décidé à piquer une tête. Plus tard, ils n'avaient pas le temps. Joliberge était une jolie ville malgré tout, Max ne lui trouvait pas le charme de Roman-Sous-Bois ou l'effervescence d'Illumis. C'était entre les deux quoi. Elle n'aimait pas trop cette sorte d'entre-deux. Enfin bon, elle n'était pas là pour faire du tourisme mais pour travailler. Ils pénétrèrent dans le laboratoire, entrant par la même occasion dans un chaos incroyable.

Ok. Donc, en résumé, de ce que la rosée avait compris, Momo, le fameux Ecayon qu'ils devaient observer c'était fait emporter par colissimo par un Bepikan jusqu'au Lac Vérité qui était relié à la mer. Bien. A tout les coups ils ne pouvaient pas repartir et revenir quand le problème serait réglé ? Très bien. Max vérifia qu'elle avait bien les pokeballs d'Apsy, Apa et Ladon. Bon ils pourraient plonger dans le lac au moins. Les trois adolescents furent envoyés à l'arrière d'un camion et en route mauvaise troupe. Max enclencha la pokeball de Tooht, son Wattouat qui se laissa tomber sur le sol au plus grand désespoir. Bon. Au moins, ils avaient de la lumière …

Max s'installa aussi confortablement que possible puis elle se concentra sur les paroles d'Alban qui semblait anxieux. Elle suivit le regard du jeune homme sur un coin du camion pour voir … Du vide. Elle leva un sourcil intrigué en direction du Voltali écoutant calmement les paroles. Un esprit. Avec eux. Depuis le départ. Bien. Max mourait d'envie de se lever pour poser sa main sur le front du jeune homme. Il avait au moins de la fièvre pour imaginer un truc comme ça.

Chell.

Juste ce petit mot, le prénom du fameux esprit, suffit à ajouter un individu dans le camion. Là où quelques secondes avant il n'y avait rien se trouvait maintenant une version miniature d'Alban. En clair, une version trop mignonne qui donnait envie à Max de l'attraper et de lui faire un groooooos câlin. Adorable. Ok. C'était un esprit dont on savait rien mais un esprit avec une telle bouille ne pouvait pas être méchant, elle en était persuadée. Il avait l'air tout triste en plus. Max s'approcha de lui et tenta de tapoter son épaule, se rendant vite compte que c'était inutile, sa main traversant le corps du petit garçon. C'était vraiment étrange comme sensation.

- Bonjour toi. Je suis Max, enchantée de faire ta connaissance Chell.

Elle lui fit un petit sourire, son Zarban avait changé d'orbite, sûrement intrigué par la présence psychique du garçonnet. C'était étrange, c'était l'une des premières fois où le Zarbi s'animait. Elle se retourna vers Alban. Il était vraiment courageux, ça devait être terrifiant d'être suivi par un esprit dont on ne savait rien depuis quelques jours. Elle voulait essayer de l'aider mais … que pouvait-elle faire ?

- Wow, c'est une sacré histoire. Je peux essayer de me renseigner chez les Givrali pour voir si l'une d'entre elle à déjà entendu parler de quelque chose comme ça. Alex sait peut-être quelque chose vu qu'elle vient de Lavanville ou elle connaît quelqu'un qui saura expliquer le phénomène. En tout cas, Chell est vraiment adorable mais il va bien ? Il a l'air triste …

Elle ne pouvait décidément pas s'en empêcher. Il était juste trop mignon. Pas le temps de dire plus, ils étaient arrivés et à nouveau ils étaient à cent à l'heure. Ils furent envoyés au bord du Lac avec pour mission de retrouver Ecayon. Comme tous les autres scientifiques en fait. Bien, ils étaient livrés à eux mêmes. Max jeta un regard perplexe autour d'elle avant d'hausser les épaules et de rappeler toute son équipe et de ne laisser que ses trois pokemons marins à la surface. Elle hocha la tête à la question silencieuse dans les yeux du Mateloutre. Les deux autres, à savoir l'Hypotrempe et le Draco restaient à la surface pour faire un premier repérage pendant qu'Apa plongeait une première fois en solo.

Satisfaite de l'obéissance de ses trois pokemons, Max se retourna vers les deux garçons, les mains sur les hanches. Elle allait demander s'ils avaient une idée sur comment s'y prendre pour retrouver un petit poisson dans un aussi grand lac. Malheureusement, quand une situation paraît déjà improbable et impossible à résoudre, il est une loi qui rend le moment encore pire. Et forcément, ça ne loupa pas. Un gigantesque groupe d'Etourmi arriva à tire d'aile, plongeant régulièrement dans l'eau pour récupérer à manger.

- Oh. On est mal.
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Mar 1 Mar - 12:05
Et hop, en moins de temps qu'il fallait pour le dire la mission qui aurait juste du être un bête rapport s'était changée en chasse à l'homme. Ou plutôt au poisson. Habitué à ce genre de revirement, le blond ne broncha pas quand on l'entassa à l'arrière d'un camion avec ses deux compagnons en direction d'un des trois Lacs de Sinnoh. Le seul qu'il n'avait pas encore visité, avec le quatrième de la légende bien sûr. Le lieu en question était inquiétant pour la survie du pauvre poisson pour plein de raisons... Regardant autour de lui en soufflant, le scientifique espérait ne pas se taper une crise de claustrophobie, il n'aurait plus manqué que ça pour bien commencer la journée...

- Je vous briefe un poil sur la principale raison pour laquelle les lacs sont dangereux pour les Pokémon poissons les plus faibles : ils sont connectés entre eux par des cours d'eau souterrains, certains se jetant dans la mer, d'autres s'entremêlant sous Sinnoh passant par le Mont Couronné et étant liés aux autres Lacs, une sorte de Souterrains aquatiques. Comme sur l'Île où on avait cherché Mew, Max, mais à grande échelle. Là où ça devient inquiétant, c'est que la pression en mer ou sous terre est bien plus importante. Ca pourrait causer des dégâts irréversibles à la nageoire bionique, empêchant Momo de pouvoir se diriger et à terme des graves blessures si il se retrouve ballotté dans les courants rapides. Il faut donc le retrouver avant qu'il ne se fasse happer par un tunnel.

Voilà à peu près la situation. Ce n'était pas fameux fameux, hein ? Enfin il avait connu pire... enfin... Ouais peut-être. Ou peut-être pas. Il était au moins avec deux amis pour le coup, c'était toujours ça. Il ignorait les bip bip incessants de son IPok, préférant se concentrer sur la mise au point d'une stratégie pour récupérer leur cible le plus rapidement possible. Il sortit de ses pensées quand Gringolem lui frappa la jambe pour attirer son attention : Alban avait quelque chose à dire, alors autant bien écouter. Penchant la tête lors de l'explication il battit des paupières une ou deux fois puis bailla ouvertement après l'apparition de l'esprit. Avant de sursauter un bon coup, ne s'étant pas du tout attendu à ça. Le petit robot clignota des yeux quelques fois avant de faire coucou à l'apparition.

- Euh... Wow. Ermh. Enchanté ? Je m'appelle Rodrigue mais je suppose que tu le sais déjà...

Plus ou moins dépassé, le blond décida d'en rester là. C'était un peu trop pour lui pour le coup. Certes il croyait aux Pokémon légendaires, aux pouvoirs psys et ax spectres (il en avait deux dans son équipe maintenant) mais un esprit humain c'était un poil too much pour lui. Il aimait bien les choses rationnelles et scientifiques, et ce phénomène inexpliqué le décontenançait. Il remarqua tout de même la ressemblance entre Alban et l'apparition mais se garda bien de formuler une théorie, tant dans sa tête qu'à voix haute : on ne savait jamais, ses pensées étaient peut-être épiées. On n'était jamais trop prudent. Quelques minutes plus tard, ils étaient arrivés sur les rives du Lac Vérité, à priori à chapeau de roues. Bref. Libérant Ludicolo et Tropius, Rodrigue donna quelques ordres. En scrutant par la voix des airs, ils pourraient être sûrs que le poisson ne s'était pas échoué, pendant que l’ornithorynque plongeait à sa recherche. Un piaillement plus tard et c'est avec de gros yeux que le blond scrutait le calendrier de son IPok. Oh, mince.

- Ah bah vous allez rire. C'est la saison des migrations d'Etourmi ! Il partent des îles de l'ouest pour retourner vers Verchamps... Pendant cette période euh... Ils sont omnivores afin de compenser la dureté du voyage. Et ils mangent... Du poisson.

Ah bah merci Mère Nature, nous voilà bien ! Plissant les yeux, Rodrigue demanda à Tropius de dégommer depuis les fourrés chaque Etourmi qui remontait avec un Ecayon grâce à Feuille Magik. Il vallait mieux qu'il ne se fasse pas découvrir... Cette mesure semblait bien dérisoire face au grand nombre d'oiseaux qui ratissaient l'étendue d'eau, mais bon. Il allait plus que jamais leur falloir un plan d'action. Ludicolo remonta de sa première plangée, un Tentacool à la main sous les gros yeux de son Dresseur. Comprenant après coup, le danseur l'envoya au loin. On avait échappé à l'incident phobico-diplomatique, encore une fois. Bon, que faire que faire ?

- Je connais pas assez le comportement naturel des Ecayon... Et encore celui-là est dressé donc je ne sais même pas comment il peut réagir. Hm... Les poissons d'eau douce ont tendance à rester en bancs, même après leur évolution. Les Lumineon produisent de la lumière et guident les groupes d'Ecayon les plus vieux en mer... Les Ecayon les plus jeunes restent en eau douce pour leur croissance et leur sûreté... Rah, si Ginji était là, on pourrait demander à son Loupio de nous aider, les deux lignes évolutives peuvent pas se piffer... Bon. Supposons que Sinnoh soit considéré comme une grande mer vu ses dispositions... On a relativement plus de chances de trouver Momo dans un banc d'Ecayon ou près d'un Lumineon ! Sachant que le Lac vérité n'est pas un de leurs habitats naturels, il ne devrait pas y avoir cinquante groupes de ce type... Je crois.

Raisonnement poussif et difficile. Ludicolo replongea, à la recherche de la lueur caractéristique des poissons en questions. Pendant ce temps Tropius dégommait du piaf. Quel autre Pokémon pourrait être utile ? Ah oui ! Sortant son nouveau Polarhume qui semblait apeuré par toute l'activité autour de lui, Rodrigue demanda à ce qu'il nage un peu à la recherche du poisson. Problème(s) : l'ourson risquait de vouloir le manger, ne savait pas ce qu'était un Ecayon et encore pire, était trop timide ce qui le poussa à grimper sur son Dresseur à et se réfugier dans ses bras, sa tête pressée contre son torse afin de ne plus rien voir. Ah bah c'était une bonne nouvelle ça... Poussant un soupir, le blond demanda à Shoafouine de chercher un peu aussi, en faisant attention aux oiseaux. Pyronille, Luxio, Grindur ou Vostourno ? Non merci un poil trop dangereux pour ceux là... Ah il avait aussi le bébé Baudrive mais. Ouais non, il allait éviter. Bref, c'était pas la joie, heureusement que Max couvrait bien mieux le côté aquatique et Alban le côté aérien. Enfin il lui semblait. Quelle plaie cette mission. La prochaine fois il trouverait une excuse pour ne pas effecteur les tâches ingrates de Roseverte...

HRP:
 

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Jeu 3 Mar - 0:21



Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Alban, Max & Rodrigue


Bizarrement, le fait de se dire qu’il ignorait quelque chose d’aussi banal à propos de Maxine l’agaçait beaucoup. Elle avait acquis un nouveau Pokémon et il n’en savait rien ? Où était-il passé durant tous ces derniers jours ? Derniers mois, même ? Il ne put s’empêcher de faire tourner nerveusement le poivrier entre ses doigts. Récapitulons. Max avait fait éclore un œuf de Goinfrex, et, comble de malheur, c’était Calliope qui le lui avait offert pour Noël. Oook. Il n’y avait que lui qui voyait en quoi cette situation était perturbante ? Restant silencieux, il tenta d’esquisser un sourire crispé à la blague de la Givrali concernant le match de Hockey. Pourtant, le cœur n’y était pas. Il savait qu’il était fautif de toute cette situation - Alex ne le lui avait que trop crié, le jour de la St valentin - mais tous ces petits détails commençaient à le rendre dingue. Plus il essayait de se saisir de Maxine, et plus elle semblait glisser entre ses doigts. Il avait été trop absent ces derniers jours. Il s’était trop éloigné d’elle, malgré lui. Leur relation était aussi fragile que du verre, et il avait l’impression de pratiquer un numéro d’équilibriste ; une maladresse et ce serait la chute assurée. Et Arceus qu’il était maladroit… Levant ses yeux bleu mouchetés d’or vers la Givrali, il se crispa lorsqu’il entendit ce rire faux sortir de ses lèvres. Ce n’était pas le rire habituel de Max. Etait-elle mal à l’aise en sa présence ? Le trouvait-elle repoussant ? Détestable ? Il ne savait pas vraiment sur quel pied danser avec elle. Il avait l’impression qu’elle avait essayé de l’éviter le plus possible et qu’à présent, elle se retrouvait coincée et acculée à cette table de ferry. Et cette pensée lui était plus qu’insupportable.

La suite du discours de la Givrali ne fit que renforcer cette sensation. Comment allait Mistral ? Ces trois mots seulement lui auraient permis de se détendre. Mais la suite… Elle n’avait pas « osé y retourner » après son retour ? Avait-elle peur à ce point de tomber sur lui ? Visiblement, oui… Il tenta néanmoins de cacher au mieux l’expression douloureuse qu’il venait de revêtir l’espace d’une petite fraction de seconde. Il avait encore un égo, de ce qu’il en savait. Il n’avait pas envie de se rendre encore plus ridicule qu’il ne l’était. Embêté néanmoins par sa question, il se passa une main dans les cheveux. Mistral, hm ? C’était un sujet bien épineux qu’il aurait souhaité éviter le plus possible. Cela faisait quand même deux semaines entières que l’oiseau de coton était à l’infirmerie. D’après l’Infirmière Needle, son état n’était pas critique et il s’en sortirait un jour mais… il ne s’était toujours pas réveillé en deux semaines. Pas une seule fois. Le ferait-il un jour ? Même si son état était considéré comme « stable », qui pouvait garantir qu’il en sortirait ? Baissant les yeux, Alban soupira. Il se sentait coupable de toute cette histoire, bien évidemment. Sa phobie des Airmure, l’évolution de Mistral pour les sauver, son combat magistral et… son évanouissement dans les bras de son dresseur après avoir supporté une évolution bien trop éprouvante pour son si petit corps. Il n’arrêtait pas de se répéter des « et si » en boucle. Il en avait tellement de versions qu’il aurait pu mettre Illumis en bouteille… Enfin…

- Pas encore d’évolution. D’après l’Infirmière Needle, son état est stable mais… Il ne s’est toujours pas réveillé depuis, et ça va faire déjà deux semaines. Je ne sais pas s’il va se réveiller un jour et je ne peux pas faire grand-chose en attendant. Ça me désespère un peu, je t’avoue…

Il posa le poivrier et entrelaça ses doigts entre eux en forçant jusqu’à ce que ses jointures en blanchissent. Le dire à voix haute était encore plus douloureux que d’y penser sans cesse. Même si confier son fardeau rendait ses épaules bien plus légères… Ne désirant cependant pas être d’humeur maussade durant cette traversée, Alban jeta brièvement un coup d’œil à Chell qui jouait à cache-cache sous la table avec Auster. La vue du petit esprit frappeur en train de rire aux éclats avait quelque chose d’apaisant. Le cœur plus calme, Alban se tourna vers Max une seconde fois.

- En tout cas, je te remercie vraiment d’avoir veillé sur lui quand je n’étais pas là… Je me doute que ça a dû te faire perdre un temps monstre mais… je t’en suis vraiment reconnaissant.

Il lui sourit avec douceur. Honnêtement. Max avait été là durant tous les moments durs. Il pouvait bien lui servir autre chose qu’une moue attristée et jalouse, n’est-ce pas ? Le moment fut cependant interrompu par le retour de Rodrigue. Alban toisa le blond avec scepticisme. En avait-il trop dit ou pas assez ? Il ne parvenait pas à lire le « rythme » du Phyllali et honnêtement, c’était bien pile dans ce genre de moment que la présence de Nolan aurait été plus que bienvenue. Etrangement, il ne parvenait pas à comprendre ce que le Phyllali voulait dire. Il eut cependant l’impression que le nœud dans son estomac se desserrait légèrement… avant de se remettre à se tortiller comme des Seviper. Rodrigue avait embrassé Max. Chell le lui avait assuré. N’est-ce pas ? Il regarda son petit fantôme mais ce dernier était littéralement en train de disparaître à travers la table. Bon. Plus tard la gestapo.

N’esquissant aucun geste lorsque Rodrigue repartit de leur table, Alban se rapprocha de Max pour essayer d’avancer leur travail et de faire un brainstorming pour les questions à poser. Et ce fut ainsi que le voyage se déroula dans le calme le plus relatif. Attelé à une tâche qui lui permettait de penser à autre chose, Alban avait cessé de se poser des questions parasites. Efficace, il noircit de nombreuses pages de son cahier avant que le ferry accoste.

Le trajet jusqu’au Laboratoire se déroula ensuite sans encombres, si ce n’était ce court interlude où Max lui adressa un clin d’œil complice. Ce qui eut bien évidemment pour effet de perturber Alban sur tout le reste du chemin. Qu’est-ce que ça signifiait, ça ? Il s’était senti rougir et pourtant, ce n’était qu’un petit geste qu’elle avait l’habitude de lui adresser quand elle se mettait en mode malicieuse. La discussion sur le ferry à propos de Mistral et leur travail commun avait-il permis d’effacer le malaise de ces derniers mois ? Bien sûr que non. Tout ça aurait été trop beau pour être vrai… Soupirant donc en décidant de laisser tout ça de côté - ce qui faisait beaucoup de choses qu’il laissait de côté -, Alban n’eut plus vraiment le temps de penser au personnel car l’arrivée au Laboratoire se fit en fanfare. Des Scientifiques paniqués, un Ecayon disparu et quelques milliers de Pokédollars en train de se balader dans le bec d’un Békipan ? Il y avait effectivement de quoi s’agiter. Surtout quand le dit Lac était connecté à la mer. Oh merde. Dans quel genre de Mission s’était-il encore embarqué ? De tout son palmarès, il n’y avait pas UNE seule Mission où son instinct de survie n’avait pas été mis à mal. Il sentait que si cela continuait, il mourrait d’une crise cardiaque avant d’avoir atteint ses vingt ans. Larbin oblige, Max, Rodrigue et lui furent tout de même forcés de participer à l’opération de récupération de l’Ecayon et furent casés à l’arrière d’une camionnette glauque.

Pendant les premières minutes, Rodrigue, rassurant au possible, leur fit un petit exposé du Lac Vérité. Ok. Donc en gros, en plus d’être directement relié à la mer, il y avait tout en tas de courants sous-marins ? Alban voyait un peu le tout comme le bout de mer qui s’étalait entre Poivressel et Pacifiville, à Hoenn. Sauf que les courants labyrinthes étaient en profondeur. Ce qui supposait forcément qu’ils étaient plus violents et dangereux… Ahahah… Génial. La situation catastrophique qu’il s’était imaginée était en fait bien pire. Merci Rodrigue. Superbe technique de management, que d’affoler encore plus tes collaborateurs ! Se mordant donc le pouce, Alban essaya de réfléchir à ce qu’ils pourraient faire. Néanmoins, la conversation fut bientôt rapidement coupée dans son élan par la méconnaissance des trois étudiants sur le sujet. De toute façon, ils verraient bien quand ils arriveraient… Rien ne servait de mettre en place des plans maintenant. Ils auraient un meilleur aperçu de la situation une fois arrivés au Lac Vérité. Ça se trouve, Momo barbotait peut-être simplement au milieu du Lac et serait facile à récupérer avec une épuisette ? Il rêvait carrément, là…

Profitant cependant du silence pour présenter Chell, Alban essaya d’y mettre les formes. Il tenta de faire en sorte de ne pas faire paniquer les deux autres, même s’il était conscient de s’y prendre comme un manche. Au regard de Max et Rodrigue, il eut tout d’abord l’impression qu’on le prenait pour un fou… jusqu’à ce que les mots magiques furent prononcés et que les deux se mirent à sursauter violemment.

Max fut la première à réagir et elle se leva pour aller attirer l’attention de Chell. Le petit esprit boudeur ne se retourna cependant pas et les doigts de la Givrali traversèrent son corps. Loin de se démotiver pour autant, la rosée s’éclaircit la gorge et se présenta à Chell, qui se tourna légèrement vers elle. Ses yeux étaient légèrement larmoyants et son menton avait cet aspect caractéristique du noyau de pêche. Alban connaissait ce visage pour l’avoir souvent vu ; celui de Chell quand il essayait de réclamer quelque chose et faisait semblant d’être sur le point de pleurer. Sauf que ça avait l’air d’être vraiment le cas, pour une fois… Peu heureux de l’attention qu’on lui portait, Chell se contenta de hocher la tête doucement en réponse aux salutations de Rodrigue et Max. Avant de se recroqueviller plus près du coin du véhicule et de bouder en silence. Bah…

Tandis que Rodrigue semblait bloqué sur autre chose, Max essaya d’aborder le sujet avec Alban. Elle proposa même de l’aider à trouver des solutions, et Alban grimaça en entendant le nom d’Alex. Dire à Alex qu’il voyait un esprit ? Impossible, elle allait sûrement se moquer de lui.

- Non, pas la peine… Je n’ai pas envie que toute l’académie soit au courant, on me prendrait pour un dingue. Et puis je ne fais pas vraiment confiance aux autres. Chell a beau être un esprit, il y a des moments où il peut avoir une « consistance ». Quand il dort ou quand il est paniqué, par exemple… Je ne saurais pas encore vraiment comment expliquer le phénomène, mais je m’inquiète pour lui. Je n’ai pas envie qu’il devienne une bête de foire, ni que des gens peu scrupuleux aient envie de l’étudier sous prétexte que c’est un esprit et qu’il ne peut être considéré comme les autres êtres vivants… Je t’avoue que je trouve ça plus simple qu’il ne soit visible que par une poignée de personnes…

Il avait dit tout cela très vite et s’en mordit la lèvre inférieure. Sous-entendait-il que l’idée de Max était mauvaise ? Il s’en voulut immédiatement et essaya de rattraper le coup.

- Enfin c’est déjà gentil d’avoir proposé de te renseigner mais… je vais essayer de me débrouiller autrement.

Il esquissa un sourire timide puis détourna précipitamment les yeux. Quant à la raison de sa déprime…

- D’habitude il n’est pas comme ça. Toujours joyeux, un peu trop énergique, même. Je pense que l’histoire de l’Ecayon lui tient à cœur. Il a l’air d’être inquiet pour ça. En outre, je pense qu’il a une phobie de l’eau donc à mon avis, ça le panique un peu. Ce qui est bizarre puisqu’habituellement il n’a pas vraiment peur d’aller barboter mais… va savoir.

Il haussa les épaules. A ce stade de l’histoire, il valait mieux laisser Chell de son côté. Il n’avait pas le temps de s’en préoccuper, après tout… Et puis au moins, le petit esprit frappeur resterait tranquille pendant leur opération de sauvetage…

Avec un petit bruit strident, le véhicule s’immobilisa aux abords du Lac Vérité. Le trio en sortit bien rapidement quand le chauffeur leur ouvrit la porte, et Alban cligna des yeux plusieurs fois, éblouis par le soleil éclatant. Il respira une bonne bouffée d’air frais et observa avec curiosité le Lac aux reflets bleus scintillants. Wow. C’était vraiment joli, comme endroit. Très printanier et sain. Se dégourdissant les jambes en rejoignant Max, Rodrigue et leur chauffeur Scientifique, Alban essaya d’en apprendre plus sur la façon dont les recherches seraient menées. Néanmoins, désorganisés comme ils l’étaient, les Laborantins se dépêchèrent de se masser autour du lac en essayant de trouver Momo par tous les moyens possibles. Rahh ce manque d’organisation… Voyant donc qu’ils n’avaient aucune autre indication, Alban s’approcha du bord du lac avec ses deux acolytes. Il n’avait que Ceres qui pouvait plonger dans l’eau… Autant dire que ce serait compliqué pour lui d’être efficace. Pouvait-il trouver une autre solution ? Il essaya de faire le bilan de ses Pokémon. Zéphyr pouvait plonger également dans l’eau, mais pour quelques secondes uniquement. Cela serait-il suffisant ? Il en doutait.

Regardant cependant Max qui venait de sortir son Mateloutre, son Hypotrempe et son Draco, il fut plutôt rassuré de la voir si bien accompagnée. Trois Pokémon aquatiques, ce serait sûrement utile pour les aider. Il regarda Apa plonger, tandis que Rodrigue demandait la même chose à ses Pokémon. Ahaha… Allait-il passer pour l’idiot inutile ? Hors de question. S’approchant de ses camarades pour tenter de trouver un plan - chercher à l’aveuglette, c’était la meilleure façon de ne rien trouver -, Alban s’interrompit en voyant des Etourmi voler au-dessus du Lac. Wow. C’était quoi toute cette formation ? Ils étaient si nombreux que le châtain ne parvenait même pas à les compter. Se tournant lorsque Rodrigue reprit la parole, Alban faillit facepalmer. Sérieux ? La saison de migration ? Ils ne pouvaient pas être tombés à un pire moment que ça… Comprenant rapidement les enjeux quand il vit que les Etourmi commençaient envahir la surface du lac à la recherche de quelques frétillants repas, Alban essaya de communiquer avec les autres. Mais encore une fois, Rodrigue ne l’écouta pas et sortit son Tropius pour qu’il aille protéger le lac. Une mesure bien inutile vu que seul contre plus d’une centaine de Pokémon Vol, le dinosaure de feuilles n’allait pas être bien efficace. Un plan. Il fallait un plan.

Ecoutant rapidement les informations de Rodrigue sur les Ecayon, il hocha la tête. Ok. Poissons en bancs… Mais l’Ecayon avait été solitaire pendant tout ce temps, donc il irait certainement se promener en solo dans un premier temps, avant de s'habituer à sa nouvelle vie. Par contre, l’histoire de la lumière était déjà plus intéressante. Alban ne savait pas si les Ecayon qui avaient été « écartés » d’un mode de vie naturel à cause de handicap pouvaient réagir favorablement à des signaux qu’ils apprenaient à suivre sous le tutorat des leurs mais… peut-être que suivre ces lumières était déjà ancré dans leurs génomes. Il sourit néanmoins quand Rodrigue parla du Loupio de Ginji. Sûr que c’aurait été la meilleure solution, mais pour le moment, ils n’y pouvaient rien. Faisant donc signe à Auster de venir, Alban fut exaspéré de voir Rodrigue donner des ordres dans tous les sens à ses Pokémon. Il fallait qu’il recentre le trop plein d’enthousiasme de ses collègues…

- Ok. Je sais que la situation est urgente, mais courir partout comme ça ne nous mènera nulle part. Il faut un plan qui permette d’associer nos trois équipes et nos compétences entre elles, sinon on n’arrivera vraiment à rien. On est d’accord qu’il y a deux enjeux majeurs ; ce qui se passe sous le Lac, et ce qui se passe au-dessus du Lac. Honnêtement, je n’ai que ma Barpau pour plonger sous l’eau, et elle n’est pas encore assez grande pour me permettre d’y aller avec elle. Je suppose donc qu’il vaut mieux que je reste en surface. Concernant le plan, et compte tenu de ce que Rodrigue a proposé, je peux peut-être vous aider en quelque chose. Si l’Ecayon est bel et bien attiré par la lumière, il ne faut pas que nos Pokémon descendent uniquement en éclaireur pour essayer de le trouver par hasard. Je ne connais pas la superficie de ce Lac mais il m’a l’air bien grand, et surtout, trop profond pour qu’on puisse espérer rencontrer Momo sur un coup de bol.

Il fit signe à son Noctali de venir devant, et pointa du doigt ses anneaux lumineux.

- Mon Noctali peut générer naturellement de la lumière sans chaleur et sans effets néfastes comme une attaque Flash, par exemple. Je propose donc qu’un de vos Pokémon l’accompagne au fond de l’eau pour tenter d’attirer Momo par la lumière. En outre, avoir une source puissante de lumière leur permettra de mieux voir sous l’eau… Par contre, je suppose que d’autres types de Pokémon aquatiques seront attirés par la lumière… il faudrait donc qu’il y ait des Pokémon faits pour « chercher », et d’autres qui les accompagnent dans le but de les défendre. Le mieux serait qu’un de nous y aille également… Gérer des combats sans dresseur n’est pas forcément aisé pour nos Pokémon.

Il reprit son souffle puis pointa du doigt les Etourmi.

- Ça c’était pour la partie aquatique. Pour les Etourmi, je ne vois pas d’autre solution que de les empêcher de plonger pour essayer d’attraper des proies. Néanmoins, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Tout d’abord, un Pokémon aquatique ira rarement en surface s’il sent de l’agitation à part pour respirer, pour se nourrir ou pour jouer. A mon avis, ils comprendront rapidement qu’il n’y a rien d’amusant à sortir alors que des becs transpercent l’eau. Et Momo a des branchies, donc il n’ira pas s’aventurer en surface pour respirer. S’il sort, ce sera donc uniquement pour se nourrir. Il doit y avoir quelques insectes qui volent proche de la surface et il faudrait faire en sorte que Momo ne puisse pas les voir. J’ai Zéphyr qui peut ratisser la surface de l’eau en essayant de faire fuir les insectes, mais il n’y arrivera pas seul. Si vous avez des Pokémon qui peuvent voler, ça peut être intéressant de les sortir. Ça c’était donc pour la partie directe. Egalement, si on peut avoir des Pokémon eau à nous en surface qui créent de l’agitation pour dissuader Momo de s’aventurer en haut, ce serait intéressant. Pour ce qui est des Etourmi en eux-mêmes… Ce serait difficile de tous les attaquer d’une seule traite, en plus d’être cruel et barbare. Le mieux serait soit de les capturer grâce à un piège, soit de les attirer ailleurs. Pour les attirer… Rodrigue, ton Tropius connaît-il Doux Parfum ? L’odeur pourrait déjà détourner certains Etourmi de leurs cibles principales… Quant à la capture… J’ai un Larveyette qui peut tisser des toiles et piéger, mais je ne sais pas si on sera très efficace sur le moment. J’avoue avoir moins d’idées que pour l’opération sous-marine. Avec nos moyens actuels, peut-être qu’on pourra uniquement les gêner. Rodrigue, ton Ludicolo connaît-il Danse-Pluie ? Les Pokémon Vol aiment en général moins pêcher quand il fait un temps de chien… ça pourrait déjà les ralentir, non ? Enfin il faut qu'on décide parce que la pluie risque de dissiper le Doux-Parfum. Le mieux serait de créer un piège dans la zone du Doux Parfum, avec les toiles d'Hélios par exemple, et de déjà neutraliser une partie du groupe d'Etourmi avant de déclencher la pluie…

Il réfléchit mais ne parvint pas à trouver d’autres solutions. Pour le moment, le mieux était de s’organiser.

- Comment vous voulez vous organiser, alors ? Qui fait quoi ? demanda-t-il, soucieux d’avoir l’avis des deux autres pour essayer de peaufiner le plan d’action. Les Chercheurs semblent encore en train d'installer leurs machines. Il faudra qu'on aille les voir lorsqu'ils auront fini de mettre en place leur matériel, afin de leur demander s'ils ont réussi à localiser plus précisément Momo. Savoir dans quelle portion de ce Lac chercher serait déjà un bon début.

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 15024690286225SignMaxAlban
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Jeu 3 Mar - 21:40
OH LOOK, A FISH. WHAT ? A ROBOTFISH !
Alban Δ Rody Δ Max

Elle se sentait bête en y repensant. Pourquoi n'avait-elle pas continuer ses visites à Mistral. Elle craignait de croiser Alban, c'était certain. Elle ne savait pas trop comment réagir quand il était dans les environs, elle était mal à l'aise. Elle se sentait bête, elle avait l'impression de ne dire que des idioties en sa présence. Comme maintenant, alors qu'elle sentait que l'ambiance était tendue, sûrement à cause d'elle d'ailleurs et de son comportement idiot qui faisait le contraire de ce qu'elle voulait, elle abordait un sujet délicat. Mistral. Le bel oiseau blessé d'Alban. Elle ne savait pas trop comment agir. Elle avait l'impression de s'emmêler. Quand elle avait l'impression d'agir à peu près normalement, elle cassait tout deux secondes après. Du style, pourquoi avait-elle commencé à parler de Mistral ? C'était un sujet super délicat et elle voyait bien que le jeune homme s'était tendu. Bien évidement qu'il était tendu ! Si c'était elle qui avait été à sa place elle serait dans tous ses états ! Un de ses pokemons était dans un état incertain. En le voyant baisser le regard et soupirer, elle eu envie de le prendre dans ses bras. De lui faire comprendre qu'elle voulait l'aider à porter une part de son fardeau. Elle voulait être là pour lui mais … elle n'était qu'une amie. Ce n'était pas son rôle de se poster en appui. Ils n'étaient que des amis. Alors elle se contenta de poser une timide main sur l'épaule du jeune homme. Elle était là pour lui. Elle voulait qu'il le sache. Malgré ses hésitations et les tumultes de son cœur, elle restait son amie, et peu importait à quel point ça faisait mal de le voir comme ça, elle n'avait pas le droit de s'imposer plus que ça. C'était aussi pour ça qu'elle n'avait plus trop osé retourner à l'infirmerie. Elle n'avait pas voulu s'imposer dans l'intimité du jeune homme. Et encore aujourd'hui, elle n'osait pas. Elle lui rendit le petit sourire qu'il lui faisait et juste avant que Rody reviennent, elle lui répondit doucement.

- Ne t'en fait, j'adore Mistral et c'était un plaisir de pouvoir le veiller. Ça m'a fait plaisir, sincèrement, et je … si tu as besoin de parler à propos de tout ça, n'hésite surtout pas d'accord. On … on est amis après tout. Et les amis doivent se soutenir.

Le reste de la traversée ne fut pas bien passionnante, juste vallonnée d'idée et de légers rougissements causé par la proximité des deux adolescents. Il n'en fallait pas beaucoup pour affoler le cœur de la Givrali bien trop peu habitué aux montagnes russes de l'amour. Pourtant, ce temps passé en tête à tête, plutôt que de renfermer Max dans la carapace dans laquelle elle se cachait depuis quelques temps, lui avait permit de se détendre et d'agir plus naturellement avec Alban que ce qu'elle avait fait en plusieurs mois. C'était un sacré progrès en soit. Le carnet remplit de questions et de remarques diverses, Max et les deux garçons se rendirent au laboratoire. Et là bas, panique totale. Le peu d'information qu'ils reçurent avant d'être enfermés à l'arrière d'un des camions n'étaient vraiment pas rassurantes. Momo, le fameux Ecayon autour duquel tournait leur mission avait été attrapé par un Bekipan et d'après les scientifiques il serait actuellement dans le Lac Vérité. Qui d'après ce que venait de dire Rody, était relié aux autres lacs et même à la mer. En gros ça puait. Beaucoup. Elle soupira légèrement après le petit exposé que son meilleur ami venait de leur faire. C'était vraiment, vraiment, pas ce pourquoi elle avait signé. Elle était où sa mission pépère qui ne l’enverrait pas affronter le regard de Light ou aider une jeune fille qui n'en avait pas besoin ou qui ne l’entraînait pas dans les corruptions d'une petite île. Vraiment ennuyeux.

Ensuite, ce fut à Alban de rajouter une dose d'étrange à la journée. Chell, petit esprit adorable qui semblait être bien timide et peureux à première vue. Pourtant, Alban le présentait comme turbulent et énergique. Peut-être était-il soudainement timide ? Elle ne savait pas et elle était un peu dépassée par l’événement. C'était pas tous les jours qu'un petit esprit frappeur apparaissait devant vous. Le premier réflexes de Max aurait été de chercher un maximum d'information sur ce que pouvait être Chell et si un événement pareil s'était déjà produit. Néanmoins, elle comprenait et respectait le choix du Voltali, elle n'avait fait que proposer. Elle lui rendit son sourire, toujours agenouillée aux cotés de l'esprit trop mignon. Elle était intriguée par lui et par ce qu'il représentait. Mais elle voyait où voulait en venir Alban. Si elle commençait à s'intéresser soudainement à ce sujet les gens comprendrait vite qu'il se passait quelque chose d'anormal. Et même si elle ne connaissait Chell que depuis quelques minutes, elle se sentait déjà attachée à sa bouille d'ange. Peut-être que c'était tout bêtement à cause de sa ressemblance avec le jeune homme aux prunelles multicolores. Elle ne savait pas mais elle avait l'envie de le protéger.

- Je comprend. Je n'ai pas envie de le voir transformé en sujet de laboratoire ou quoi que ce soit. J'espère qui parviendra à se détendre.

Quelques minutes plus tard, le camion s'arrêta avec brusquerie. Il y avait des gens à l'intérieur, nanmého ! Arrivés au Lac, les trois adolescents furent mis de coté par les adultes et Max laissa ses camarades exposer leurs idées après avoir envoyé ses trois pokemons aquatiques fouiller grossièrement une première fois la surface du lac. Bon si elle résumait tout ça. Momo, Ecayon équipé d'une prothèse qui valait des millions et qui était une chance pour la science était actuellement perdu dans le lac. Bien. Ça c'était le problème. Les informations qu'avait donnés ses camarades, les Ecayons vivaient en banc souvent guidés par un ou plusieurs Luminéon, qui produisaient de la lumière ce qui attirait leur pré-évolution. Alban proposait de jouer sur ça. A l'aide de son Noctali, ou elle pouvait proposer son Wattouat, un pokemon aquatique plongerait et tenterai d'attirer le poison vers lui. Le problème était que les Ecayons n'étaient pas les seuls à être attirés par la lumière et que, elle en avait déjà fait les frais, les pokemons aquatiques n'étaient pas tous pacifiques. Comme l'avait souligné Alban, il fallait une équipe de recherche et une équipe de défense. Et son équipe se prêtait parfaitement à la tâche. Pour ce qui était de l'extérieur elle serait inutile. Elle n'avait aucun pokemon qui serait utile dans la situation actuelle. Mieux valait laisser Alban et Rody se débrouiller pour gérer l'extérieur, elle s'occuperait de retrouver le poison. Ou du moins, elle essaierait.  

Elle laissa un cours silence avant de répondre au Voltali, le temps d'assimiler toutes les idées et propositions du jeune homme. Le ton sérieux, elle appela Tooth, le Wattouat qu'Orren lui avait confié et elle prit la parole.

- Honnêtement, je vais être inutile ici, sur terre. J'ai aucun pokemon qui peut voler. Je pense que je peux gérer les équipes sous-marines. Afin d'être plus efficace, en plus d'Auster, Tooth peut servir de lampe, comme ça on aurait deux spots et on pourra couvrir plus de terrain. J'ai Apsy, Apa et Ladon qui peuvent plonger et du coup si vous avez des pokemons pouvant plonger je les prends en charge. Si il y a besoin, je peux vous confier Naor, Rae et Nessie, qui peuvent taper fort même si je pense que agir sans violence et avec le plus de douceur possible serait le plus simple. On va voir les scientifiques ?

Après avoir écouté les remarques, conseils et autres de ses camarades, les trois adolescents se dirigèrent vers les scientifiques affolés. C'était un incroyable bazar. Ça criait à droite, à gauche de partout. Les pokemons volants partaient à l'assaut des Etourmis dans le désordre le plus total. Comme d'habitude, Max commençait à prendre cette désagréable habitude, les adultes ne servaient à rien. C'était des hommes de labo et pas de terrain, ils n'avaient jamais été entraînés à résister à une catastrophe. C'était peut-être pour ça que l'enseignement de PC était l'un des meilleurs, après ne serait-ce qu'un seul trimestre, les élèves étaient rodés aux situations désespérantes et ils savaient réagir. Max soupira légèrement et elle se rapprocha, plus ou moins discrètement, d'une des machines qui avait été installée à la hâte. Elle ressemblait à l'une des machines qu'utilisait une des scientifiques du camp de recherche de Kotha, l'île où ils avaient recherché Mew. Sans faire attention si ses camarades la suivait ou s'il cherchait à dialoguer avec les scientifiques, Max tenta de faire fonctionner la machine, après tout, la femme lui avait appris, elle devait bien avoir des restes et puis elle avait pris des notes … Là. C'était bon. Dans un bipbip un peu stressant, l'ordinateur démarra un programme de vision thermique. Bon. C'était pas l'idéal. Mais au moins, elle avait une idée des zones les plus peuplées du lac. Elle avait les zones à explorer en premier lieu. Prenant une photo avec son Ipok, elle se retourna et se dirigea vers Rodrigue et Alban.

-  Vous avez du nouveau ? Des informations sur la position de Momo, ou je peux directement plonger ?
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Elisabeth Snow
Elisabeth Snow
Région d'origine : Kalos
Âge : 28 ans
Niveau : 0
Jetons : 5000000
Points d'Expériences : 368
Directeur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Ven 11 Mar - 8:44
Modération

Utilisation de la CS Plongée
Gain Rien !

Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Sam 19 Mar - 23:11
Rodrigue arrêta de donner des ordres à ses Pokémon indisciplinés et jeta un regard torve à Alban. Il ne courrait pas partout sans plan, il faisait avec ses ressources en état d'urgence, non mais oh ! Il garda cependant ses remarques acerbes pour lui et écouta patiemment le Voltali faire son petit exposé stratégique. Bien bien bien, pile ce qu'il avait commencé à faire, non ? Ludicolo allait être un support pour Max, en espérant qu'il ne fasse pas trop de bêtises. Depuis l'incident avec le Kaimorse, l'ananas géant avait tendance à écouter la rosée, parfois plus que son Dresseur d'origine, ce qui allait peut-être les aider pour le coup. Le blond expliqua la situation à son Pokémon Eau rapidement puis se tourna vers Alban.

- Tropius peut utiliser Doux Parfum, oui. Mais retiens que c'est un type Plante, je le vois mal résister à des assauts d'oiseaux pendant trop longtemps. Pour le moment ces trois là vont se charger de protéger au maximum la rive. On sait que la nageoire de Momo a du être abîmée par le choc, il ne peut donc pas trop se diriger mais peut nager, on devrait donc le retrouver près des bords du lac. Partant de là je suppose qu'il faut faire attention aux tunnels qui communiquent avec les courants souterrains.

Le scientifique tapota la tête de Polarhume pour le rassurer. Cet ourson était vraiment trop peureux et timide, ça en devenait gênant tant pour des raisons pratiques que pour une question de réputation. Ce n'était même pas un bébé Pokémon et Rodrigue ne l'avait même pas capturé sauvage ! Il était juste son cadeau de passage au grade 2, mais il s'était accroché à lui comme ... comme Ludicolo à une mandoline ! Bref, il le posa à terre, lançant un regard plaintif à Shoafouine qui soupira et prit le petit Pokémon Glace par le bras et le tira vers l'eau, et le trio de Rodrigue commença à dégommer du piaf à grand renfort d'attaques à distance, tout en restant caché dans les fourrés, Tropius plus loin que les deux autres, attirant l'attention à grand renforts de feuilles nutritives enrobées de Doux Parfum.

- Bon maintenant, ton plan Alban, alors tu oublies la Danse-Pluie et donne tes instructions à Tropius et... euh... Attendez... Il me manque des Pokéball, là...

Tournant la tête dans tout les sens, Rodrigue vit finalement un petit attroupement hétéroclite composé par les membres de son équipe. Faisant de gros yeux, le chercheur put alors être témoin du premier "lancé de poids (Grindur) attaché à un ballon (Baudrive) maintenu par un Spectre (Gringolem) qui tournoie sur lui-même avant de lâcher le tout". Ouvrant la bouche pour former un son étranglé, tout le monde put admirer la trajectoire des deux projectiles, le ballon utilisant Vent Mauvais pour se propulser encore plus haut, si jeune et déjà si intelligent ! Ou bien conseillé pensa t-il en lançant un regard en coin à Vostourno et Gringolem qui semblaient se faire un check. Retour au duo aérien. La nuée d'oisillons recula vivement lors de l'intrusion de l'OVNI dans leur espace personnel puis se décida finalement à virer les nouveaux venus, d'un bon coup de bec avec nourriture à la clé si possible. Deuxième son étranglé de la part de Rodrigue quand il vit Vostourno se couvrir les oreilles. Trop tard. La Destruction de Grindur suivie par sa détonation sonore eut l'effet escompté : un vol erratique de la part des oiseaux surpris et une descente en flèche de ceux pris dans l'attaque. Baudrive, qui ricanait, déchanta un peu lorsqu'il se rappela du poids de son chargement et redescendit rapidement sur le plancher des Ecremeuh. Et voilà que les oiseaux avaient une cible toute désignée. En même temps, vu la détonation.

- Euuuuh.... On va peut-être laisser tomber le plan de les attirer pacifiquement, hein ?

Luxio, Gringolem et Pyronille se positionnèrent, près au combat face à la troupe de volants en colère. Avant que le Dresseur n'ait pu dire un mot, un Hurlement du félin les avait mis à mal et Gringolem, très bon pitcher aujourd'hui empoigna la larve, qu'il balança dans le tas, entouré d'une Nitrocharge pour faire bonne mesure. On ne comptait plus les fois où le ver luisant avait utilisé comme projectile après tout... Toujours plus ou moins dépassé par les événements, c'est quand un jet d'eau impressionnant coupa la course des oiseaux qui allaient lui foncer dessus, suivi d'une bardée d'étoiles explosives, que le blond se rendit compte que Polarhume et Shoafouine s'étaient à nouveau approchés. Plus le temps de paraître discret, ni de s'inquiéter des aboutissements des combats ni de la philosophie qu'il y avait derrière. Légitime défense, pas de problème. Laissant les éléments confirmés se débrouiller pour frapper dans la masse, à savoir Pyronille, Gringolem, Luxio et Shoafouine, le Dresseur commença par rappeler Grindur puis se posa en stratège derrière les bébés pour créer une ligne de défense devant les équipements des scientifiques. Polarhume gelait les arrivants à grands coups de Poudreuse ou Vent Glacé puis les renvoyait droit dans les Tornade de Baudrive. Pendant ce temps, Vostourno balançait des Flatterie sur les éléments qui passaient les mailles puis si ils se crashaient pas directement suite à la confusion, les envoyait bouler avec Punition.

- Je devrais pouvoir tenir un peu comme ça, mais pas trop non plus, il faut se dépêcher de trouver la poiscaille !

Plus loin, le groupe d'attaque semblait ravi : Pyronille et Gringolem lancés dans des tourbillons enflammés et frappeurs, alors que Shoafouine et Luxio y allaient d'une manière bien plus méthodique en se relayant dans la grosse masse noire qui était devenue leur cible. Ils allaient pouvoir tenir un peu, mais il n'allait pas falloir trop pousser non plus, hein...

[/quote]

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Mar 22 Mar - 23:31



Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Alban, Max & Rodrigue


C’était un enfer sans nom. Il y avait des plumes qui volaient dans tous les sens, des Scientifiques affolés qui courraient partout, et eux, au milieu de tout ça, qui commençaient progressivement à céder à la panique. Entre Max qui avait lancé ses premiers Pokémon, et Rodrigue qui était déjà en train de partir bille en tête, il était temps de dire stop. Même si ce stop n’était pas apprécié de tous. Alban avait une façon bien précise de travailler, et il pouvait parfois se montrer autoritaire lorsque les choses ne filaient pas comme il le souhaitait. Il lui fallait un cadre carré et un plan bien ficelé quand la situation s’y prêtait. Après avoir vécu les Hunger Games où il devait toujours se sentir prêt à fuir ou à se défendre, Alban avait appris à diminuer son seuil de tolérance à l’urgence. Actuellement, il estimait donc simplement que la situation était « moyennement urgente ». Et, de ce fait, il préférait se poser quelques secondes pour être efficace plutôt que de se jeter tête la première dans le mur. Tant pis si ça ne plaisait pas ! Sans faire attention à Rodrigue qui ne semblait pas d’accord avec ses reproches et sa prise de contrôle sur le leadership du groupe, Alban se rapprocha de ses deux collègues. Les Scientifiques n’étaient pas encore prêts à leur fournir une aide nécessaire, tant pis ! Ils allaient se débrouiller tous les trois pour retrouver Momo et pour éloigner ces Etourmi. Mais comment faire ? Des plans plein la tête, il exposa ses idées à vitesse grand V à ses deux camarades. Situation moyennement urgente, ok. Mais ce n’était pas pour autant qu’il fallait prendre le temps de se servir un petit thé pépère ! Par chance, Rodrigue et Max semblaient habitués au débit mitraillette et ils saisirent rapidement les grandes lignes.

La rosée fut la première à lui répondre. Soucieuse de se plier à son organisation, elle fit sortir son Wattouat et leur fit part de son envie de gérer les équipes sous-marines. Bien ! Alban aussi pensait que c’était la plus apte à le faire, puisque son équipe aquatique était bien plus fournie que la leur. Il émettait un peu plus de réserves quant à son sens de l’orientation mais heu… bon… Il supposait que sous l’eau, de toute façon…

D’un signe de tête, il demanda à Auster de rejoindre la jeune fille. Avec un air noble, le Noctali trottina jusqu’à Max et se positionna à côté de ses jambes, ses anneaux s’illuminant doucement. En dehors, hm… Le châtain regarda sa propre équipe. La majorité aurait été plus efficace à l’air libre. A part Ceres, évidemment. Remettant la Pokéball de sa Barpau chromatique à Max, il lui fit un sourire.

- Je te la confie. Elle a un bon flair pour dénicher des choses, elle m’a déjà rapporté pas mal d’objets évolutifs rares. Elle pourra t’aider à te repérer là-dessous. Fais attention avec ton Wattouat, ceci dit. Je ne suis pas rassuré à l’idée de te laisser aller sous l’eau avec un type Electrique mais bon… Tu veux que je demande à Auster de le recouvrir de terre avec Jet de Sable ? Avec un peu d’eau, ça fera de la boue et ça isolera ton Pokémon…

Quant à Rodrigue, hm… Alban avait effectivement oublié sa table des types, encore une fois. Comment faire pour garder le Tropius en sécurité ? Avec Doux Parfum, il risquait de s’exposer un peu trop au danger. Inévitablement, il leur faudrait lui apporter des renforts ; une sorte d’équipe de gardes du corps, en clair. Mais avec leurs effectifs, ils risquaient trop en s’éparpillant autant… Arriveraient-ils à tenir tête vis-à-vis du nombre ? Il croisa les bras pour réfléchir mais ne trouva rien. Il se contenta donc de hocher la tête quant aux remarques du Phyllali concernant les tunnels et les courants souterrains. Encore un problème qu’ils allaient devoir résoudre par la force du Saint Esprit. Sérieusement, comment étaient-ils censés se débrouiller ?

Alban sentit deux petits bras s’accrocher autour de sa jambe. Il baissa les yeux et vit Chell qui s’était rapproché furtivement pour les écouter parler. Il avait l’air tout aussi déprimé que tout à l’heure, mais au moins ne courait-il pas dans tous les sens en leur hurlant de jouer avec lui. D’un côté, c’était plutôt un point positif. Alban ne se voyait pas gérer un quatrième problème en plus. Soupirant, le châtain ébouriffa donc machinalement les cheveux du petit esprit frappeur. Tous ensembles, ils allèrent ensuite voir un Scientifique pour essayer de savoir s’il était parvenu à localiser Momo. Incapable de leur fournir une réponse néanmoins, l’adulte s’échappa bien rapidement en beuglant à un de ses assistants des ordres. Oooook. Brassons de l’air pour brasser de l’air, hein ?

Alban soupira et se demanda comment ils allaient réussir à s’en sortir lorsque Max s’approcha de la machine. Toute guillerette, elle tripota quelques boutons sur le tableau de bord complexe et, à peine quelques minutes plus tard, une sonnerie satisfaisante se fit entendre. Ah ok, carrément ? Comme ça, en trois minutes à peine alors que les Scientifiques agréés n’y étaient même pas parvenus ? Voilà qui était impressionnant. Observant Max d’un air impressionné lorsque cette dernière se tourna vers eux pour leur demander si elle pouvait plonger, Alban ne put qu’esquisser une grimace.

- Je pense que tu peux y aller. On va essayer de gérer au mieux la surface. Sois prudente, surtout…

Il ne pouvait cacher l’inquiétude qui se lisait dans ses yeux. Oui, laisser partir Max sous l’eau le paniquait. Il ne savait pas si les Pokémon seraient capable d’assurer sa sécurité, si elle aurait assez d’air, si une perturbation n’allait pas faire exploser sa bulle d’air… Tout pouvait arriver dans les profondeurs. Surtout que Rodrigue avait dit qu’il y avait un sacré courant, vers le fond… Non, décidément, il n’était pas rassuré du tout. Il se força néanmoins à laisser la rosée partir avec ses Pokémon. Avant qu’elle ne les quitte, Chell se dirigea vers elle et lui attrapa le bas des vêtements.

- Tu veux aller avec elle, Chell ? demanda Alban, surpris.

Le petit esprit acquiesça. Ah ? Alban avait pourtant cru qu’il avait peur de l’eau. Se grattant la tête, gêné, il essaya de l’en dissuader mais ne trouva pas d’argument convaincant. Bon, heu… Il supposait que vu que c’était un fantôme, il n’aurait pas de soucis pour respirer ou quoi que ce soit. Et puis, peut-être pourrait-il aider Max grâce à ses pouvoirs d’esprit ? En avait-il, déjà ? Aucune idée.

- Heu… ça ne te dérange pas trop, Max ?

Toujours réticent à cette idée, Alban n’eut cependant pas le temps de parlementer plus longtemps car ça commençait à sentir le roussi derrière eux. Et dans tous les sens du terme, puisque Zénith venait carrément de foutre le feu à un buisson, avant de l’éteindre précipitamment en le piétinant. Idiot… Se concentrant néanmoins sur Rodrigue qui venait de lui parler, il acquiesça. Ouais, abandonner la Danse-Pluie. Ils allaient gérer avec le Tropius en priorité, ça lui semblait être le meilleur plan. Se dirigeant d’un bon pas vers le diplodocus de feuilles, Alban vit que ce dernier enrobait son Doux Parfum autour de ces dernières. Oh, bonne idée. Ainsi, il n’attirerait pas les Etourmi directement à lui. Dommage qu’Auster ne soit pas là pour utiliser Psyko sur les dites feuilles, ça les aurait bien aidés…

- C’est bien mon grand, continue comme ça, l’encouragea Alban.

Il allait devoir organiser rapidement ses équipes, à présent que le plan avait commencé. Il fut néanmoins coupé dans son élan par Rodrigue qui semblait rencontrer des difficultés avec ses Pokémon. Hm ? Suivant le regard du blond, il tourna la tête et se retrouva face à un spectacle bien insolite. Un remix d’Angry Bird avec un Grindur, un Baudrive et un Gringolem ? Heuuu… Qu’avait dit Alban sur l’approche pacifique, déjà ? Voyant quelques Etourmi tomber avec un bruit sourd dans l’eau, le châtain fit une grimace. Il espérait que les Pokémon étaient juste sonnés, et pas grièvement blessés… Ses préoccupations furent cependant rapidement balayées au loin par le troupeau d’Etourmi qui comptait bien se venger de l’affront. C’était à présent eux, les Angry Birds. Aaaaaahhhh. Noooooope !

Le Gringolem de Rodrigue empoigna son Pyronille pour le balancer vers les troupes adverses… qui répliquèrent en s’envolant au-dessus des Pokémon de Rodrigue pour, de façon parfaitement synchronisée… lâcher un torrent de fientes sur les malfrats. AUX ABRIIIIIS ! Alban attrapa le blond par le bras - malgré les tensions, il ne pouvait décemment pas le laisser face à pareil danger - et sauta derrière un buisson pour se mettre à couvert. Le nuage passa tout près d’eux mais ne les toucha pas. Malheureusement pour le Lac Vérité, son gazon avait subis de sacré pertes. Ooook. En face d’eux, c’était la véritable pagaille. Les Pokémon de Rodrigue étaient cependant organisés et, en vrai tornades qu’ils étaient, ils commencèrent à tataner de l’Etourmi. Le Voltali se fit un instant admiratif quant aux attaques puissantes et aux stratégies employées, avant de se foutre une claque mentale. Il fallait qu’il se bouge ! Sortant hors du buisson, Alban siffla ses Pokémon. Où étaient-ils ces débiles, d’ailleurs ?

Zéphyr s'envola automatiquement et se posa sur son épaule. Zénith et Aura sortirent d’un fourré dans lequel ils s’étaient cachés. Barber siffla quelques notes sur une branche au-dessus de sa tête - toujours planqué celui-là, hein ? -. Quant à Hélios, il…

Wait…

- …

Au milieu de l’herbe constellée de fientes, le petit Larveyette se tenait debout, immobile. Ses feuilles pourtant toujours intactes et scintillantes étaient cette fois-ci maculées d’une pâte peu ragoûtante. Autant dire qu’il avait l’air vraiment très très très très TRES furieux. Et on n’exagérait même pas !
Avec les yeux vifs et étincelants, le Larveyette regarda les Etourmi. Mauvaise idée, Hélios. Trèèès mauvaise idée ! As-tu oublié que tu n’étais qu’un petit insecte ?! Non ? T’es suicidaire ou quoi ?! Ah mais oui, c’est vrai. Se facepalmant, Alban essaya de trouver un plan. Son Larveyette avait beau essayer de mourir par tous les moyens, il n’avait pas envie d’avoir un décès aussi peu glorieux sur sa conscience. Mais arriverait-il à faire quelque chose sans Auster, son Pokémon le plus puissant ? Même Mistral n’était pas là… Rah, tant pis ! A la guerre comme à la guerre ! Et, tandis que son Larveyette pétait littéralement un plomb en faisant pleuvoir des attaques sans cohérences entre elles sur les Etourmi, Alban fit signe à ses Pokémon Vol.

- Barber, tu t’occupes de l’opération Doux Parfum ! Zéph’ ! Lames d’air suivies de Hâte ! Essaye de les attirer par ici !

Il se mit à courir à l’opposé de la direction du Tropius pour ne pas que ce dernier soit pris pour cible. Son Pijako descendit immédiatement de sa branche pour se poser sur la tête du Pokémon et lui donner des ordres. C’est qu’il comprenait vite, le petit… et Alban lui faisait confiance ; il était assez malin pour piquer des jetons dans son porte-monnaie et pour gagner des parties de Poker contre le gang des Cornèbre. Franchement, il devait avoir un minimum de ruse et d’astuce, hein ? Pas le temps d’y penser.

Son Goélise chromatique fit s’illuminer ses ailes et fit courir de grandes lames d’air entre les rangs ennemis. Interpellés, ces derniers se tournèrent vers eux. Bien ! Alban continua de courir tandis que son Goélise accélérait pour distancer les Etourmi qui venaient de le prendre en chasse. Ce qui laissa largement le temps à Zénith d’aller récupérer Hélios sous son bras pour le mettre à l’abri. Ok, ça, c’était fait. Mais maintenant, que devaient-ils faiiiiire ?! Se rendant compte du fait qu’il venait d’agir sans réfléchir pour sauver Hélios, Alban râla. Il trébucha ensuite piteusement sur Aura qui venait de lui rentrer dans les jambes, toujours en conformation boule de bowling.

- Bwarf ! Aura ?! Qu’est-ce que tu fous là ? Bon tant pis, tu vas être utile pour une fois.

Il attrapa la petite Togepi entre ses mains et la lança sur le dos de Zéphyr qui la réceptionna en douceur.

- Zéph’ ! Fais demi-tour et dirige-toi vers les Etourmi. Ooook, bien. Et maintenant : AURA, BAILLEMENT !

La petite Togepi ouvrit grand la gueule et bâilla en direction des Pokémon Vol. Une fois l’opération achevée, Zéphyr piqua vers le sol pour éviter les Etourmi, tandis que ces derniers commençaient à piquer du nez et à se poser au sol en mesure préventive. Ok, déjà dix Etourmi de neutralisés pour quelques temps. Maintenant, ils allaient devoir se montrer joueur et faire un pari…

- Ok et maintenant Aura : METRONOME !

Ou autant dire : COJOOOOOOONEEEEEES !

La petite Togepi se mit à battre des pattes et s’illumina doucement. Alors ? Bonne pioche ou non ? Avec puissance, Aura fit briller son front. Heuuu… C’était quoi ça ? N’allant néanmoins pas dans la bonne direction, elle fonça vers le sol et creusa un cratère d’une bonne demi-douzaine de mètres de diamètre. Waaaaaaat ?! Comment un truc si petit pouvait faire un truc aussi puissant ? Estomaqué, Alban n’eut cependant pas le temps de chômer. Des troupes d’Etourmi continuaient de les asséner de toute part. Mais comment faire, maintenant ? Sonnée, Aura se mit à marcher dans tous les sens, complètement confuse. Bon, elle avait déjà fait du bon travail, il n’allait pas lui en demander plus. Se dirigeant plutôt vers Zénith et Hélios, il leur exposa son plan. Le Reptincel acquiesça et le Larveyette se débattit un moment avant de consentir aider. De toute façon, il avait un règlement de compte avec ces stupides piafs. Hop ! Ni une, ni deux, Zénith utilisa Coupe pour faire tomber quelques baies juteuses vers eux. Les lançant dans le trou, Alban eut la satisfaction de voir quelques Etourmi plonger pour récupérer les fruits. Et quand ils furent au fond… SECRETIONS ! La toile d’Hélios se referma au-dessus de leur tête. Bon, encore cinq de moins ! Restait, heu… une armée de plus de cents effectifs ? Chouuuueette…

Retournant vers Rodrigue, Alban essaya de voir comment ce dernier s’en sortait. Ils avaient l’impression de repousser sans cesse des assauts d’une vigueur insoutenable, sans pour autant obtenir des résultats. Le Tropius de Rodrigue avait beau attirer la masse des Etourmi vers eux, s’ils ne parvenaient pas à les retenir plus longtemps, ce serait inutile. Il y avait déjà pas mal de K.O, quelques-uns en train de dormir, d’autres coincés dans un piège de fortune… Ce n’était pas encore assez !

- Rodrigue ! Comment tu t’en sors ? L’idéal, ce serait de pouvoir tous les mettre KO en même temps, vu que les méthodes douces ne marcheront pas. Tu as ton Luxio, non ? Il ne connaît pas une attaque Electrique hyper puissante qui pourra les faire tomber comme des mouches ? Avec mon Goélise et ses attaques Aquatiques, on pourrait amplifier le phénomène… L’idéal serait de trouver un terrain où ils pourraient tous être touchés en même temps… Genre… une sorte de fleuve improvisé ?

Il voyait grand, mais à conditions démesurées, solutions démesurées… Rah, cette Mission !


_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 15024690286225SignMaxAlban
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Lun 28 Mar - 19:33
OH LOOK, A FISH. WHAT ? A ROBOTFISH !
Alban Δ Rody Δ Max

La jeune fille soupira légèrement, les scientifiques criaient dans tous les sens et elle ne pouvait nier que ça la tendait. Elle comprenait sans mal leur inquiétude mais s'affoler ne leur ferait que perdre du temps et des chances de récupérer Momo en pleine santé. Elle devrait certainement remercier Alban qui dès les premières minutes avait été un frein au bordel qui partait en vrille de tous cotés. Elle faisait de son mieux pour garder son calme et garder l'esprit visé sur son objectif. Elle ferait confiance aux deux autres adolescents pour gérer la situation de crise à l'extérieur. Alban s'y connaissait en oiseaux et Rody avait une foule de connaissances plus ou moins utiles et savait s'en servir quand il fallait. Ils s'occuperaient de tout sans trop de problème.

Quand à elle, la voilà qui repartait sous l'eau, elle allait finir par écrire une thèse sur les fonds marins vu le temps qu'elle y passait. Ça ne la dérangeait pas, elle aimait l'eau et une partie de son équipe était taillée pour la plongée. Elle récupéra les pokeballs de Ludicolo et Ceres. Son effectif était assez grand et ils pourraient couvrir une surface assez grande. Elle hocha doucement la tête en direction d'Alban, son idée n'était vraiment pas mauvaise surtout quand on connaissait le caractère du Wattouat. Une protection n'était vraiment pas de trop, vu le nombre de fois où elle s'était faite paralyser par le talent Statik du mouton. Mieux valait ne pas en parler …

Le trio se dirigea vers les scientifiques et les machines, qui étonnamment étaient encore éteintes pour la plupart. Qu'avait-elle dit à propos du stress déjà ? Avec un petit sourire de satisfaction en constatant qu'elle se rappelait plutôt bien des manipulations que la gentille scientifique lui avait apprises lors de sa première mission plus celles qu'elle avait vu lors de sa première expédition. Elle se sentait dans son élément et en quelques minutes elle eut le plaisir de voir se dessiner sur l'écran diverses zones, les plus foncées étant les plus peuplées. Parfait. Elle avait une base sur laquelle s'appuyer lors de sa recherche. Elle prit plusieurs clichés de de la carte et elle se prépara à plonger.

Tout était bon pour elle, elle n'aurait juste qu'à trouver un dispositif de plongée en complément à la capacité d'Apa. Ah. Et il lui fallait un maillot. Elle n'allait pas plonger en sous-vêtements. Elle capta le regard multicolore d'Alban pendant une fraction de seconde. NON. Définitivement pas. Elle fut attrapée à la dernière seconde par l'adorable Chell qui voulait de toute évidence partir avec elle.

- Pas de soucis Alban, je m'occupe de lui et je vais faire de mon mieux pour retrouver Momo. Soyez prudent vous aussi !

Elle les regarda partir avec un brin d'appréhension avant d'aller farfouiller à l'arrière de leur camion. Avec un peu de chance, elle trouverai ce qu'elle cherchait sans trop de soucis. Et bingo ! Un maillot noir une pièce qui irait très bien. Quoique qu'un peu grand mais elle s'arrangerait. Elle se faufila dans le camion se changea rapidement et fit des nœuds sur les bretelles pour faire tenir le tout. Bien, elle enfila le dispositif de plongée avec une facilité qui démontrait l'expérience et elle rentra lentement dans l'eau, pensant à mouiller sa nuque avant de dire à Apa de se tenir prêt. Il ferait la première boule d'air dans laquelle les deux pokemons lampe torche iraient avant d'être répartis en deux groupes.

L'un serait sous les ordres de Ladon et était composé de Apsy, Ludicolo et Tooth, l'autre serait sous ses ordres à elle, en réalité ceux de Apa mais faut pas vexer Max, et était composé de Chell, Auster et Ceres. Elle avait prit avec elle la Barpeau qui avait l'air jeune et qu'elle ne voulait pas trop traumatiser en la mettant avec le Ludicolo barré et deux de ses cas. Et elle avait bon espoir qu'elle se sente plus à l'aise en la présence d'Auster qui était un visage connu. Peut-être qu'elle se sentirait plus à l'aise et que ça lui permettrait de mieux repérer l'Ecayon qu'ils cherchaient.

D'un signe de la main elle fit signe à l'autre groupe de s'écarter d'une quinzaine de mètres d'eux histoire de ratisser le lac de manière plus efficace sans risquer de les perdre de vu. Maintenant qu'elle y pensait, elle n'avait aucune idée du type de pokemon qu'elle pouvait rencontrer sous l'eau, d'autant plus qu'elle n'avait jamais eu l'occasion de combattre dans un environnement pareil. Elle prit une respiration un peu plus profonde avant de reprendre la nage. Vu que Apa s'occupait d'Auster et que Ceres était trop jeune, elle se retrouvait à devoir nager par elle-même. Sa répartition des équipes n'était vraiment pas idéale en faite … Bon, il allait falloir faire avec. Elle avait une assez bonne endurance avec ses entrainements matinaux quotidiens. Ce n'était qu'un challenge de plus.

Elle aimait nager, elle aimait l'eau, sincèrement. Mais là, alors qu'ils s’enfonçaient, la Givrali régulièrement aidée par des coups de nageoire de Ceres ou d'Apa, elle se sentait oppressée. Elle avait déjà fait de la plongée, mais jamais avec un tel objectif et une telle pression. Elle se sentait seule avec pour seuls points de repères les lumières d'Auster et de Tooth. Elle devait se calmer. Elle n'était pas seule. Il y avait ses pokemons. Et il y avait le petit Chell, qui la suivait sans rien dire depuis un moment. Il avait l'air mal à l'aise sous l'eau. Max se demandait pourquoi il avait tenu à l'accompagner s'il semblait aussi … inquiet ? Déprimé ? Elle n'aurait pas put mettre un mot sur la visage du gamin.

Elle se découvrait un instinct plus ou moins protecteur quand il était là. Afin, elle ne le découvrait pas vraiment, elle adorait les enfants de manière générale. Elle avait passé suffisamment d'heures à l'école maternelle de son quartier d'Illumis pour le savoir. Elle avait envie de voir la mine triste de l'esprit s'éclairer d'un sourire. Elle n'aimait pas le voir comme ça. Elle ne le connaissait pas encore mais Alban leur avait dit qu'il était normalement très enthousiaste, alors pourquoi ? Elle soupira, laissant une multitude de bulle s'échapper de son dispositif.

Toujours rien à l'horizon. C'était bizarre, qu'elle ne trouve pas Momo rapidement était plutôt normal mais qu'elle ne croise aucun pokemon ne l'était pas du tout. Elle aurait du tomber sur plusieurs bancs de poissons depuis le temps. Mais c'était à croire que ce coin du lac était vierge de toute  présence. Du moins, elle le pensait avant de voir un éclair violet éclater à sa droite. Vers l'autre groupe, en quelques signes de la main son propre groupe changeait de direction pour filer vers les autres. Il leur fallut une dizaine de minutes pour arriver devant un Ladon visiblement en colère qui soufflait toute sa colère sur un énorme Léviator.

L'absence de pokemons s'expliquait, c'était le territoire de ce pokemon. Bon, elle aurait éviter le combat mais c'était visiblement trop tard, son Draco resplendissait de colère. Elle ne l'avait jamais vu dans cet état mais elle comprit rapidement pourquoi. Apsy, son petit Hypotrempe souvent un peu trop téméraire semblait en mauvais état. Il n'en fallut pas plus à Max pour le rappeler dans sa pokeball accrochée à sa ceinture qui avait été nouée plus ou moins adroitement sur son maillot de bain. Elle voyait que Ladon faiblissait. Il fallait fuir ou mettre fin au combat le plus rapidement possible. Malheureusement, pour contrer l'immense pokemon il n'y avait que son Draco en option, elle se refusait d'envoyer la Barpeau, qui aurait de toute façon été bien inutile et Apa et Ludicolo permettait à Auster et Tooth de respirer. Bon. Qu'avait dit Orren ? « Sert toi du terrain » Ok, le terrain. Elle était sous l'eau, dans un lac, sur sa droite il n'y avait rien et sur sa gauche il n'y avait qu'une lointaine paroi. En dessous, il y avait de l'eau et au dessus de l'eau.

Parfait, elle avait moyen de faire quelque chose.

OU PAS. Elle était très très mal. Bien, si le terrain t'es impraticable rend le praticable. Qui avait dit ça déjà ? C'était pas dans le bouquin de Watson ? Si peut-être. ENFIN, c'était pas le moment de se demander de où que comment elle trouvait ses conseils. Conseils qui étaient totalement inutiles. Quoique. Elle avait une idée bancale. Très bancale. Elle demanda à Ceres de filer au fond de l'eau pour y récupérer des pierres quelconques et de les lui ramener rapidement. Elle laissa filer la Barpeau puis elle commença à aider son dragon or et argent grâce à leur système de sifflements. C'était dans ce genre de moment qu'elle était contente d'avoir choisit les sifflements plutôt que le langage des signes … Ladon ne pouvait pas passer plus d'une seconde sans fixer son adversaires du coup les sifflements, qui laissèrent Max à bout de souffle, et laissèrent les oreilles d'Auster meurtries ce pourquoi avec l'accord du type ténèbres, elle posa ses mains fermement sur ses oreilles pour amoindrir ses sifflements qu'elle était forcée de faire puissants pour qu'ils atteignent Ladon. Fichue flotte.

Après une bonne dizaine de minute de galère où Ladon fit preuve d'une créativité sans faille pour garder l'attention du Léviator sur lui tout en s'évitant des mouvements pour ne pas s'épuiser encore plus que ce qu'il était déjà … Ce qui était très délicat en l'état actuel des choses. Finalement, Ceres revint avec de nombreuses pierres banales dans la bouche qu'elle lui donna. Parfait maintenant il fallait que son plan bancal marche. Elle siffla à Ladon de se tenir prêt à fuit rapidement et elle l'indiqua clairement au reste de l'équipe, ils n'auraient probablement que quelques secondes à peine pour fuir et c'était seulement si ça marchait. Si marchait pas … Et bien, elle aviserait. Elle lança avec toute sa force, ce qui n'était pas beaucoup et encore plus sous l'eau, les pierres le plus loin possible d'eux. Il fallait croire qu'ils avaient un minimum de chance, son paquet de pierre avait apparemment touché ou provoqué quelque chose qui avait fait un immense bruit. Ce qui de base était son plan même si elle n'espérait pas que ça marche. Elle renfila son dispositif et sortit de la bulle d'Apa en faisant aux deux groupes, devenu un, de s'éloigner au maximum. Le Leviator hésita un instant à s'éloigner du Draco mais finalement il se dirigea vers le raffut permettant au Dragon de rejoindre sa dresseuse qui s'accrocha à son coup et c'est à deux qu'ils s'en furent à la suite du groupe disparate.

Le changement d'atmosphère était pour le moins éclatant. Le groupe, Max inquiète avait préféré fusionner les deux, progressait maintenant au milieu de nombreux bancs de Poissireines et Magicarpes. Maintenant, ils suivaient les pokemons sauvages, ils n'allaient pas refaire l'expérience de se rendre sur le territoire d'un gros poisson probablement très frustré.

Focus Max, Ecayons, Lumineons, Momo.

Elle se demandait quand même comment ça se passait là haut …
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Mar 12 Avr - 18:09



Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Alban, Max & Rodrigue

Max avait eu l’air embarrassé lorsque son regard avait croisé celui d’Alban. Toujours aussi observateur, Chell ne put rater le rouge sur les joues de la jeune Givrali et ses grands yeux mordorés fuyants. Pour autant, il n’était pas vraiment d’humeur à la taquiner là-dessus. D’ordinaire, il aurait sûrement sauté sur l’occasion pour faire une remarque candide et innocente, comme il savait si bien les faire ; ce genre de réflexions qui mettaient immédiatement Alban mal à l’aise. Mais qui le faisait réfléchir, également ! Car Alban réfléchissait toujours trop, mais jamais sur les bons sujets. Ah, décidemment… Il n’avait pas changé du tout, depuis le temps. Lâchant un très léger soupir blasé, le petit Chell s’approcha de Max et d’Alban. Ces deux-là étaient en pleine conversation, mais on pouvait aisément voir qu’il y avait un malaise entre eux. Ce n’était pas l’effet qu’il avait réellement recherché en allant dire à Alban que deux de ses amis s’étaient embrassés lors de la croisière de la St Valentin, mais Chell n’était pas mécontent de ce revirement de situation. Comme il s’y était attendu, Alban était parti bille en tête en supposant que SA Maxine était concernée. Alors que non, mais c’était trop drôle de ne rien dire et de faire comme si ! Le plan n’avait malheureusement pas totalement fonctionné, puisqu’Alex s’était ajoutée à l’équation. Rajoutez en plus un Manaphy et son Permucoeur, et vous aurez la recette idéale pour une stratégie totalement foirée. Le scénario parfait de Chell n’avait pas pu se réaliser dans ses lignes exactes, mais qu’importe ; ce n’était de toute façon que partie remise, puisque Max et Alban étaient visiblement faits l’uns pour l’autre. Ils étaient juste beaucoup trop stupides pour s’en rendre compte !

Aujourd’hui néanmoins, Chell n’avait pas le cœur à jouer les petits Cupidons en herbe. Il y avait un pauvre Pokémon qui s’était retrouvé kidnappé, puis jeté dans l’eau. Probablement à plusieurs mètres de hauteur, vu que Chell imaginait mal pourquoi un Békipan serait venu se promener au Lac Vérité. Quoique, il imaginait mal pourquoi ce même Békipan avait attrapé Momo pour le relâcher sans le manger à quelques dizaines de kilomètres du laboratoire. Mais il avait appris à ne plus trop chercher depuis longtemps. Toujours est-il que Momo avait dû faire le plongeon de sa vie. Et Chell savait bien que tomber dans l’eau d’une altitude trop élevée donnait à cette dernière la consistance d’une plaque de béton. Si l’Ecayon n’était pas mort, c’était déjà un miracle. Mais s’ils voulaient le sauver, ils allaient devoir ne pas se reposer sur leurs lauriers.

Un coup d’oreille traînarde permit à Chell de comprendre qu’Alban et Rodrigue resteraient sur terre ferme. Ce n’était pas étonnant, après tout ; Rodrigue avait pas mal de Pokémon qui lui permettrait de gérer la situation face aux Etourmi, et Alban était probablement plus serein lorsqu’il n’avait pas la tête sous l’eau. Restait donc Max dans l’opération sous-marine. Le petit esprit frappeur voulut rouler des yeux, mais ces derniers étaient trop tristes pour faire autre chose que ressembler à ceux d’un cocker. Ça aurait été une bonne occasion pour Alban et Max d’être seuls dans un cadre - à peu près - romantique, et l’autre neuneu gâchait ça. Tant pis ! Chell ne put cependant se résoudre à laisser Max partir toute seule. En outre, lui ne serait pas bien utile avec tous ces Scientifiques autours. Suffisait qu’Alban fasse une gaffe pour qu’il apparaisse devant tous les autres adultes. Sûr qu’ils voudraient l’attraper pour l’étudier, après ça. Il en était hors de question !

Il s’approcha donc de Max et l’attrapa doucement. Il leva un petit œil larmoyant vers elle, et fit le « menton noyau de pêche ». Il n’en fallut pas plus pour que son ticket vers les bas-fonds fut booké. Les derniers détails réglés, Chell attendit donc que Max ait fini de se mettre en maillot de bain pour voir comment elle allait s’organiser. A dire vrai, il ne risquait pas d’être très utile sous l’eau non plus. Mais au moins pourrait-il garder un œil sur Max et intervenir si jamais il se passait quelque chose. Avec Auster dans l’équipe, il n’aurait pas trop de difficultés à sauver une situation. Il était hors de questions que Max se retrouve blessée ou quoi que ce soit ! Alban s’en voudrait jusqu’à la fin de sa vie, après tout !

Docilement, il rejoignit donc Auster, Ceres, Apa et Max dans leur groupe. Vint alors le moment de plonger. Après avoir regardé une dernière fois Alban et Rodrigue donner des ordres au Tropius pour entamer leur plan, Chell descendit doucement dans l’eau. Comme il était un esprit, il ressentit à peine la température froide de l’eau. Il immergea entièrement sa tête et ouvrit grand ses iris bleutés. Nul besoin de l’assistance d’un Pokémon pour plonger ; après tout, il n’avait plus besoin de respirer.

Le fond du lac devint cependant rapidement sombre, malgré le soleil qui perçait au-dessus de leurs têtes. Sur le dos d’Apa, Auster commença à faire briller ses anneaux, éclairant les profondeurs marines. Malgré tout, seule une sphère autour d’eux était lumineuse ; plus loin, au-delà du champ d’action du Noctali, ce n’était que ténèbres et incertitudes. Avec curiosité, Chell observa les environs. Le Lac Vérité était clair et bleu sur ses premiers mètres, mais la lumière déclinait rapidement lorsqu’on s’approchait trop du fond. Il se tourna vers Max pour ne pas la perdre de vue, et nagea comme un petit poisson derrière elle. Pas de traces de Momo dans les environs. Ni même d’aucun autre Pokémon, d’ailleurs. Pas démotivé pour autant, Chell agita plus rapidement ses jambes et rattrapa Maxine. La jeune fille semblait inquiète, ce qui se comprenait. Lui-même était anxieux pour l’Ecayon. Et cette sensation le rendait vraiment mal à l’aise. Il s'apprêta à dire quelque chose lorsque, de l’autre côté, un éclair violet perça les ténèbres.

Chell sursauta et se tourna instinctivement vers Max. S’il avait bien retenu, l’autre groupe était précisément parti dans cette direction. Autant dire que ça ne sentait pas bon. Rapidement, Max leur fit des signes pour qu’ils la suivent, ce que Chell s’empressa de faire. Selon les ondulations qu’il ressentait dans l’eau, ils étaient encore bien loin… Trop loin…

Ils accélérèrent et Chell vint s’accrocher à Ceres pour se laisser entraîner. La Barpau chromatique semblait investie d’une toute nouvelle mission ; celle de protéger Max et de rendre Alban fier. Fallait dire qu’elle était en pleine parade de séduction, la petite… Mais qu’importe ! En quelques minutes, ils rejoignirent l’autre groupe pour se retrouver face à… un énorme Léviator.

Chell aperçu rapidement le petit Hypotrempe hors service près du Draco de Max. D’un coup, la Givrali rappela son Pokémon. Mais c’était déjà un peu tard, puisque le Léviator continuait d’être motivé pour en découdre. Comment allaient-ils se débrouiller ? Chell se tourna vers Auster qui grogna de toutes ses dents. Le Noctali se sentait très certainement frustré de ne pas pouvoir faire grand-chose sous l’eau… Chell ne savait même pas s’il pouvait utiliser ses pouvoirs psychiques et ses attaques sans faire éclater la bulle d’air autour de lui. Voilà qui risquait d’être compliqué. Surtout qu’un Draco face à un maître du Lac Vérité, ce serait compliqué… Se mordant la lèvre, Chell vit Ceres filer dans les profondeurs pour rapporter des cailloux à Max. Qu’avait-elle en tête ? L’esprit frappeur resta interdit, essayant de se faire le plus discret possible pour ne pas déconcentrer Max. La bataille faisait rage. Le Léviator et le Draco étaient aux prises, tandis que les autres Pokémon regardaient la scène, impuissants. Quand enfin, Ceres revint vers Max, la gueule pleine de petits cailloux. Rassemblant ses forces, la rosée jeta les projectiles, qui… n’allèrent malheureusement pas bien loin.

Auster déclencha cependant son attaque Psyko pour guider de loin les projectiles. Chell vit que le Noctali était incertain, mais finalement, leur bulle n’éclata pas. Les cailloux vinrent percuter un rocher, créant la diversion nécessaire pour qu’ils puissent s’enfuir. Nageant à toute vitesse, le groupe s’éloigna du prédateur, qui, après avoir tourné en rond, se désintéressa d’eux… Sauvés !

Fatigué - car malgré tout, il ressentait parfois la fatigue -, Chell nagea près de Max et s’accrocha à son bras en se donnant tout juste assez de consistance pour qu’elle puisse l’entraîner sans qu’il ne pèse plus qu’une plume. Avec de grands yeux, il lui désigna Auster du doigt.

- Auster captera le danger avant qu’on soit en mesure de le voir. Si tes Pokémon pouvaient nager derrière Apa et Auster, ce serait mieux. On pourrait contourner les zones dangereuses pour éviter des mauvaises rencontres comme la dernière.

Il savait que Max pourrait l’entendre, mais il ne savait pas si elle pourrait lui répondre de derrière son masque bizarre. Tant pis ! Nageant à proximité d’Auster, Chell lui fit signe d’éclairer encore plus fort. Associée à la lumière du Wattouat, celle du Noctali permit de balayer un périmètre encore plus grand. Où allaient-ils trouver Momo ? Chell n’en savait rien, mais quelque chose lui disait qu’ils n’étaient pas très loin…

Et, brusquement, Auster aboya à leur adresse. Le groupe s’immobilisa, les sens à l’affût. Chell tendit lui-même l’oreille. C’était faible comme son, mais…

- …

Il tira le bras de Max, et lui montra le décor en dessous de lui. Les algues formaient ici un dense réseau, comme une sorte de forêt sous-marine. Et, de ce décor, des filets de bulles remontaient jusqu’à la surface. En outre, Auster n’avait signalé aucun danger grave. Son aboiement ne s’était pas fait pressant. Cela signifiait donc une seule chose…

Ils avaient probablement trouvé le banc de poissons qu’ils cherchaient.

HRP : Rod étant trop occupé, on saute son tour. Mais comme avec Alban je ne peux rien faire, il n'y aura donc que du Chell. Désolé !

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 15024690286225SignMaxAlban
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Sam 23 Avr - 1:22
OH LOOK, A FISH. WHAT ? A ROBOTFISH !
Alban Δ Rody Δ Max

Étrangement, Max se sentait vraiment bien sous l'eau. Elle ne savait pas trop d'où ça lui venait, après tout elle avait partagée sa vie entre le petit village forestier du nord de Kalos et la Capitale. En fait, avant son départ pour Lansat, elle n'avait jamais vu la mer. La plus grande étendue d'eau qu'elle avait jusqu'alors vu était le lac à l'est de Romant-Sous-Bois où elle allait se baigner en été. Doux Souvenirs. Elle ne se rappelait pas s'y être sentit aussi bien que ce qu'elle ressentait actuellement, quand elle nageait en compagnie de son équipe sous marine (et les quelques ajouts). En fait, c'était peut-être parce qu'elle associait maintenant l'eau à de beaux souvenirs. Les reflets du Soleil alors qu'elle voyait les côtes de Conbaba apparaître au loin. Le clapotis qui se mêlait aux cris de joie des élèves qui voyaient leurs camarades revenir sain et sauf de l'expédition Team Rouage. Apa. La fouille sous marine.

En fait, une grande majorité des souvenirs qu'elle avait de Lansat étaient liés à la mer. Aussi, c'était une petite île et prendre la mer était fréquent. Elle n'avait qu'a fermer les yeux pour s'imaginer à bord d'un navire, le vent dans les cheveux et le soleil dans les yeux. Ou même juste dans sa situation actuelle. Flotter dans le lac à la recherche de Momo c'était quelque chose d'incroyable. Surtout entourée comme elle l'était. Elle était heureuse d'avoir Chell avec elle, avoir une présence un peu magique à ses cotés la rassurait un peu. Car autant elle aimait l'eau et plonger, autant elle savait qu'on pouvait tomber sur des dangers. Le Leviator de toute à l'heure en étant une preuve.

Et puis Chell était vraiment trop mignon. Et le fait qu'il ressemble à une version miniature d'Alban n'avait rien à voir dans l'affection grandissante de la jeune fille à l’égard du petit esprit. Il levait vers elle de petits yeux fatigués puis il s'accrocha à elle pour qu'elle l'emporte avec elle en nageant. Elle écouta attentivement sa proposition et hocha la tête pour lui faire comprendre qu'elle approuvait l'idée. En quelques minutes, une nouvelle formation bien plus efficace se mit en place. Auster et Apa en tête, Ladon, Apsy et Tooth derrière et les autres au milieu avec les deux humains, aussi humain que Chell put être, au centre. Ils étaient les plus faibles donc les mieux entourés. La formation marchait plutôt bien et la position centrale de la jeune fille lui permettait de garder un œil attentif sur l'ensemble du groupe. Ce qui était pratique pour empêcher Tooth d'arrêter d'éclairer ou Apsy de tenter d'affronter des groupes de pokemons qui passaient par là.

Ils passèrent un petit moment à nager un peu au petit bonheur la chance dans le lac. En réalité ils ne pouvaient vraiment que compter sur ça, la chance. Heureusement, aujourd'hui était le jour de chance des Scorpions plus elle avait sans le savoir son objet chanceux du jour. C'est à dire un maillot de bain. Décidément quelle heureuse coïncidence qui leur permettait une heureuse découverte en un heureux moment ! Quelle chanceuse et heureuse Max ! (ok j'arrête)

Auster venait d'aboyer depuis sa bulle. Apparemment il détectait quelque chose pas de danger visiblement, le Noctali était détendu et leur signalait juste les bulles d'air au dessous d'eux. D'un geste de la main, la Givrali demanda aux deux lampes torches vivantes de baisser leur lumières, elle voulait vérifier que le banc de poisson émettait bien de la lumière. De ce qu'elle savait, et avait retenu de ce qu'avait dit Rody plus tôt, les Luminéons, évolutions d'Ecayon l'espèce de Momo, émettait de la lumière et c'était cela qui attirait les pré-évolutions à eux. Restait à espérer que Momo avait été captivé par la lumière presque hypnotisante des splendides pokemons.  Max resta un instant béate quand le banc sortit des algues dans lesquelles ils vagabondaient précédemment. C'était un sacré spectacle, mais elle se devait de se reprendre et de chercher un Ecayon avec une prothèse. A l'aide de Chell qui avait visiblement comprit ce qu'il fallait faire, elle analysa chacun des poissons le plus sérieusement possible. Mais vraiment, comment son regard d'artiste ne pouvait-il pas s'arrêter sur les créations lumineuses des types eau. Si bien qu'elle manqua de rater le fameux Momo. Pourtant il aurait été difficile de le rater, sa prothèse étant facilement identifiable.

Elle le pointa discrètement du doigt à son équipe et surtout à Chell. Bon maintenant il leur fallait un plan pour capturer le poisson et le ramener à la surface. Comment faire … Max repassa sa tête dans l'une des bulles d'air crées par plongée pour pouvoir communiquer avec le reste de l'équipe de secours.

- Bon, il nous faut une idée pour capturer Momo et le ramener en toute sécurité à la surface. Si seulement Rae était là avec son Psycho …

Son regard se posa sur le Noctali d'Alban, tout à l'heure, l'attaque qu'il avait utilisé …

- Auster ? Tu connais Psycho ?

Un petit hochement de la tête de la part du pokemon.

- Ok, tu penses que tu serais capable de maintenir Psycho sur Momo, sans le blesser, juste pour le déplacer suffisamment loin des lumières des Luminéons ? Ensuite je pense que j'arriverai à l'approcher et je n'aurais qu'à le prendre dans mes bras pour la fin du voyage. C'est pas grand chose mais ça peut sûrement marcher. En fait, c'est la seule option que je vois …

Quelques minutes plus tard et le plan était lancé. Auster réussit à discrètement retirer le petit Momo du banc de poisson puis quand ils furent suffisamment éloigné, la jeune fille tenta de charmer et amadouer le pauvre Ecayon à l'aide de petits biscuits. Habitué à la présence humaine, elle n'eut pas trop de mal à le convaincre qu'elle n'était pas dangereuse. Elle réussit donc à l'approcher et à le guider en douceur vers la surface de l'eau. Elle envoya Ladon en éclaireur pour voir si il n'y avait pas de danger. Après quelques minutes d'attente, elle sortit finalement de l'eau avec le reste de l'équipe. Seul Apa était resté sous l'eau en gardien de Momo. Les jambes toujours dans l'eau, la jeune fille frissonna du changement de température et secoua sa tignasse trempée, remettant plus ou moins facilement ses cheveux en arrière. Xerneas savait ce qu'une frange trempée c'était pas pratique, elle troqua ses lunettes de plongée contre sa paire de lunette habituelle.

Elle se tourna ensuite vers le camp, faisant rapidement le point sur la situation ici. Elle n'avait aucune idée du temps qu'elle avait passé sous l'eau, un sacré bout de temps vu comme la situation était différente ici. Elle chercha du regard les garçons et dès qu'elle en aperçut un, elle lui fit de grands signes de la main avant de lui faire le ok des plongeurs, signalant ainsi que sa mission était réussie !
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Mer 27 Avr - 0:21
Rodrigue tentait de coordonner les troupes quand il se fit prendre le bras par Alban et ensuite trainer dans les fourrés. Qu'est ce que... ? Une pluie fine, mais drue et collante et blanche et odorante les suivit de peu et fort heureusement la nature les protégea. Ah c'était comme ça ? Laissant Alban à son sauvetage d'équipe, Rodrigue observa l'état de la bataille. Les deux Pokémon Vol ainsi que Polarhume avaient repoussés l'attaqua "besoins naturels" à l'aide de leurs vents respectifs. Restait que la masse noire revenait à la charge. Très bien !

Ouvrant son manteau (rien à dire les émotions ça donnait chaud) et le laissant claquer au vent, le blond se passa la main dans les cheveux qu'il plaqua en arrière. Les mains dans les poches, ses yeux dardaient à droite à gauche tout en s'arrêtant rapidement sur chacun de ses Pokémon régulièrement. On aurait dit un général sur le point d'envoyer son armée dans une bataille. Ce qui n'était pas très loin de la vérité à vrai dire. Prenant une grand inspiration en fronçant les sourcils, le scientifique maudit son manque de sommeil, il avait du mal à obsrever la masse des oiseaux qui se dressait devant eux. Ils allaient donc devoir faire une percée, et du ménage. Sortant Grindur de sa Pokéball, il le tapota, afin de savoir si il avait récupéré. La boule de pics tournoya un peu. Bon, pas de Destruction mais il pourrait toujours s'avérer utile. Se passant la main sur le front, le chercheur ferma les yeux quelques secondes. Entre cette mission, l'appel sur le bateau, son équipe incontrôlable, cette journée n'était décidément pa de tout repos. Avec un petit sourire, il reprit son observation rapide quelques secondes avant de se tourner vers Alban.

- Bon, je vais nous débarrasser des piafs. Protège les scientifiques et le matériel, des oiseaux comme de nos ratées. Ah et surtout, pas la peine d'essayer de me parler, je ne t'entendrait même pas.

Sans faire attention à Alban (après tout il était assez grand pour sauver des insectes), il reporta son attention sur le lac, finissant d'évaluer ses forces et faiblesses. Tropius était hors de l'action, vu qu'il servirait à être son as, et avait un Piako sur la tête (celui d'Alban, hein ?) Luxio était plus fort en solitaire. Il devrait donc composer avec les huit autres membres de son équipe. La première chose faite fut de demander à Pyronille plus de fil qu'il n'ait jamais produit. La larve, comme Grindur feraient des projectiles à mi-distance parfaits mais il faudrait avoir de quoi les récupérer. La force individuelle des ennemis étant faible, des attaque de zone seraient leur meilleur espoir. Ludicolo tiendrait le rôle d'un batteur ainsi que d'attaquant élémentaire, il se dirigea donc directement dans l'eau, commençant à aspirer l'énergie des Etourmi écrasés autour d'eux avec Giga-Sangsue. Ensuite, Gringolem jouerait du Poing Ombre tout en étant le deuxième batteur, celui avec la larve. Shafouine pourrait utiliser ses attaques de précision... Pour continuer les attaques aériennes, Baudrive et Vostourno, utilisant les fils afin de s'accrocher, joueraient les interrupteurs dans les airs, l'état spectral du ballon permettant d'esquiver les contre-attaques. Pour terminer, Polarhume, au sol, balancerait trombes de glace et d'eau afin de se débarrasser des fuites sur le côté.

Pendant que le gros des forces continuaient de balancer des attaques de manière erratiques, Rodrigue appela chacun de ses Pokémon, expliquant à chaque fois le rôle qui allait être le leur. Utilisant ensuite les fils de la larve, il accrocha solidement le Pokémon Acier dans la main du golem, l'oisillon au ballon et la larve à l'ananas. Tout était prêt pour l'opération "cassons du piaf pour faire diversion". Sur ces entrefaites, c'est un Alban qui semblait fourbu qui se présenta à lui, visiblement plus ou moins dépassé par les événements. Et qui lui présenta un plan pour le moins euuuh... Bizarre ? C'était un poil irréalisable mais...

- Alban, t'es un génie ! L'idée du fleuve et de l'amplification est super, mais c'est pas les dégâts qu'on doit amplifier... C'est plutôt l'attention et la chaîne de commandement à revoir et...

Pouf il était reparti dans ses délires scientifiques. Après quelques secondes de traitement des infos, il reporta son attention sur le Coach.

- Pour répondre à ta question, Luxio, bien qu'il voudrait le contraire, est plutôt un Pokémon de compagnie. Il connait à peine Crocs Eclairs, donc n'imagine pas une attaque Tonnerre, je ne m'appelle pas Ginji. Par contre y a un moyen de se sortir de ce mauvais pas, écoute...

Après une nouvelle explication de ce qu'ils pouvaient certainement faire au Voltali, le blond se reporta sur son équipe, laissant le Pokéathlète gérer ses propres forces. Grâce à sa présence aérienne, il serait l'attaquant parfait qu'il manquait. Les forces au sol que composaient toute l'équipe de Rodrigue suffiraient pour la protection des scientifiques et foutre le boxon. Le plan démarra quand un ornithorynque particulièrement excité, les pieds dans l'eau, leva les bras au ciel, générant une grande vague, aidé par un ourson. Pile quand elle dérangea le vol des assaillants, le duo ballon-poussin prit place dans le ciel, libérant des Vents Mauvais et autres Flatteries qui, si ils n'avaient aucune valeur offensive, perturbaient grandement la coordination ennemie. C'était le moment rêvé pour une première volée de projectiles : le fléau tournoya une fois dans les airs, balançant des Dard-Nuée, alors que la larve, poussée par des Poings Ombres donnait du Coup D'Boule en veux tu en voilà. Sur le côté, un certain Shaofouine faisaient aller ses bras à toute vitesse, envoyant Aurasphère et Météores exploser dans les rang compacts, créant de plus en plus de désordre.

- Allez, sort de ton trou...

Un piaillement un peu différent de ce qu'ils avaient entendus jusqu'alors attira tout de suite l'attention de Rodrigue. Bingo, un Etourvol. Un des leader à coup sûr : c'est ç dire une des têtes pensantes qui maintenaient la coordination de la nuée. Alors que des Etourmi se sacrifiaient afin de protéger leur chef, encaissant des sphères d'énergies violentes, un certain lynx prenait appui sur ses propres coéquipiers, sautant aussi d'étoile en étoile quand il le pouvait. Arrivé devant le gros oiseau, et un bon Crocs Eclair plus tard, un autre genre de cri se faisait entendre, avec un crash en prévision pour l'état major aérien. Alors que Luxio redescendait, rattrapé par un fil de Pyronille, un autre Etourvol se montra, bien plus imposant. Encore un sous-chef. A n'en point douter, Alban devait lui aussi faire le ménage... Dès que le plus puissant se montrerait, il ne faudrait pas hésiter, et ils n'auraient pas à hésiter longtemps de toutes façons...

- Ludicolo, balance Pyronille sur cet arbre ! Tropius, à toi !

Ni une ni deux, ne se posant aucune question, le Pokémon danseur tendit sa main, envoyant une pauvre larve voler droit vers un tronc (le fil venait de craquer en plus, je ne vous parle même pas de sa vélocité) et avec un gros "CRAC" elle s'encastra dedans, faisant trembler le pauvre végétal qui n'avait rien demandé à personne, mais délogeant une dizaine de Cériflor que Rodrigue avait repéré juste avant. Ces Pokémon étaient présents à peu près dans tout Sinnoh, il n'était donc pas étrange de les trouver ici. Le quadrupède volant les ramassa directement avec ses ailes, les posa sur son dos (avec un certain Polarhume) et prit directement son envol, libérant un parfum entêtant derrière lui. Il fut très vite rejoint par le duo aérien qui, aidé d'attaques Glace, empêchait les oiseaux de déranger l'annonce d'un certain vol longue distance. Les dix Ceriflor, briefés pendant quelques secondes eurent le choix entre rejoindre la composition olfactive ou être lâchés sans merci dans le bec des oiseaux. Ni une ni deux et c'est un Doux Parfum puissance cent qui déferla sur la volée, mais principalement les chefs Etourvol réunis qui commença à suivre le placide Banana-Monster, suivi par sa horde. Rodrigue soupira et secoua la tête, totalement vidé.

- Tropius va les mener jusqu'au la presqu'île au sud de Littorela. On en entendra plus parler pendant un p'tit bout de temps. Bien joué tout le monde ! Mais je ne vous félicite pas pour cette partie de dégomm'piaf ! Les trois fauteurs de trouble sont privés de jeux sur l'IPok jusqu'à nouvel ordre.

Sécurisant un coin d'herbe propre, le blond se laissa tomber, éreinté. Il lança un regard vers l'eau, se demandant comment Max et les autres s'en sortaient. Ah tiens, quand on parle du loup...

- C'est pas Max là ?

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Jeu 12 Mai - 22:41



Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Alban, Max & Rodrigue

La quiétude des fonds sous-marin aurait pu être agréable, si cette sensation d’amertume si persistante ne lui en gâchait pas le goût. Ses grands yeux lacustres ouverts sur le monde qui l’entourait, Chell se laissait guider par Max au travers des rochers moussus et des forêts d’algues mouvantes. L’eau qui l’entourait avait apparemment une température agréable, puisque la rosée ne semblait pas greloter de froid. Lui ? Il ne sentait pas grand-chose. Ou disons plutôt qu’il n’avait pas assez d’informations pour ressentir quelque chose. Car les températures ne lui étaient pas étrangères depuis qu’il était devenu « Chell ». Disons plutôt que son esprit analysait immédiatement la température et lui procurait un semblant de sensation. A défaut d’exister à part entière, il pouvait se donner l’impression de ne pas totalement être ce qu’il était. Ce n’était donc qu’une demi-tristesse qu’il vivait. Ou une joie teintée de mélancolie, plutôt. Le débat n’était cependant pas là actuellement, et Chell se raccrocha doucement au bras de Max. La lumière d’Auster et du Wattouat de la Givrali permettaient une meilleure visibilité des lieux. Auster semblait d’ailleurs sur ses gardes, ce qui leur assurait à peu près de ne pas retomber dans une situation similaire à celle de tout à l’heure. Chell n’était pas certain qu’ils parviendraient à essuyer un nouvel assaut, quel que soit leur nombre. D’ailleurs, que faisait un Léviator au Lac Vérité ?

Le châtain hocha la tête de gauche à droite. Ce n’était pas le moment de se perdre en suppositions, et il commençait vraiment trop à ressembler à Alban quand il faisait ça. Il était donc temps de mettre la holà et de redevenir spontané. Dans une configuration que Chell avait suggérée à Max, le groupe progressa à travers les rideaux d’algues. Le monde semblait tellement silencieux que c’en devenait presque effrayant. Pas un seul Pokémon. Pas un seul poisson. Juste cette impression d’être seul au monde, à des mètres et des mètres de la surface et de la lumière. Frissonnant, Chell se blottit un peu plus contre Max. Pas un seul Pokémon ? Il n’était pas sûr que ce soit le cas. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais son sixième sens lui dictait qu’ils étaient proches de leur but. Et son sixième sens ne l’avait pas trompé.

Un aboiement d’Auster lui fit tourner la tête. Le Noctali plissa un peu des yeux puis aboya une nouvelle fois pour lui faire passer un message. Un grand nombre de Pokémon non hostiles juste en-dessous d’eux, n’est-ce pas ? Chell tira la manche de Max, puis lui montra du bout du doigt ces bulles qui remontaient doucement vers la surface. Bien joué Auster !

- Avance un peu vers nous, demanda Chell au Noctali d’Alban.

Apa comprit le message puis s’approcha d’eux pour que la lumière recouvre les algues. Au bout de quelques instants, un banc énorme d’Ecayon sortit de sa cachette, attiré inexorablement par ces lueurs qui dansaient au-dessus d’eux. Chell en fut émerveillé ; des dizaines et des dizaines de poissons sombres évoluaient en parfaite harmonie, battant leurs nageoires de façon synchronisée pour atteindre un même but. C’était… beau, non ? Un sourire s’inscrivit sur ses lèvres ; peut-être le premier depuis qu’il avait appris pour le sort de ce pauvre Momo

Au bout de quelques minutes, Max pointa du doigt un spécimen et le leur montra. Chell cligna des yeux et les plissa pour mieux voir les détails. Il lui semblait effectivement que sa nageoire était… bizarre, non ? C’était sûrement lui !

Dieu soit loué, Momo n’avait pas l’air blessé. Au contraire, sa nouvelle liberté semblait beaucoup lui plaire. Un pincement au cœur, Chell se fit la réflexion qu’il n’avait pas pensé à cette partie de la Mission. Ils allaient le récupérer et le rendre aux Scientifiques. Et après ? Il serait destiné à retourner dans sa mare, seul et privé de ses pairs ? C’était un peu triste, non ? Max le fit cependant sursauter en posant une question. Bon. Ils penseraient à tout ça après. Pour le moment, mieux valait s’assurer de sa sécurité. Car s’il se retrouvait dans les courants marins… Ce ne serait pas joyeux.

Une stratégie fut rapidement mise en place. Cette fois-ci, Max sollicita Auster pour récupérer en douceur le poisson. Ce qui était une excellente idée ! Forcé de quitter le groupe, le petit Ecayon rejoignit les mains de Max qui l’emprisonnèrent pour qu’il n’aille pas retrouver les siens. Tooth et Auster avaient d’ailleurs baissé leurs lumières au maximum pour éviter de faire concurrence aux signaux des Luminéon. Il ne manquait plus qu’ils se coltinent une nuée d’autres Pokémon, tiens…

La mission accomplie, ils remontèrent donc tous en douceur vers la surface. Aucun obstacle ne se présenta, cette fois. Ils sortirent donc la tête de l’eau et respirèrent - pour ceux qui en avaient besoin - à pleins poumons. Momo étant resté avec Apa, Chell se désintéressa de lui un instant pour voir ce qui se passait autour d’eux et tenter de repérer Alban. Se mordant la lèvre, il fut un peu choqué du spectacle qui les attendait.

Des plumes et des fientes partout. Des toiles, des feuilles, des projectiles et des cratères partout. Eh ben, on pouvait dire qu’ils n’avaient pas vraiment préservé l’environnement, ceux-là !

- C’est catastrophique, commenta-t-il en soupirant, tandis que Max tentait d’attirer l’attention des garçons par quelques signes de main.

Mais les garçons n’étaient pas vraiment en mesure de faire quoi que ce soit actuellement.

Au loin, Alban venait de se rapprocher de Rodrigue pour lui soumettre une nouvelle idée. Un peu folle ? Oui, évidemment. Pour autant, le châtain n’avait pas d’autre plan en tête pour se sortir de cette situation. Occupé comme il l’était, il n’avait même pas remarqué que Max venait de sortir de l’eau et qu’elle leur indiquait clairement qu’elle venait de récupérer Momo ; ce qui, en soit, leur aurait permis de s’exempter de pas mal d’étapes dans leur processus de chasse aux Etourmi. Mais allons-y ! Après tout, n’étions-nous point là pour faire de cette mission, quelque chose d’épique ? Ce serait bien ennuyant s’il ne s’y passait rien. D’autant plus qu’on avait affaire à Alban Abernaty, aka l’un des mecs les plus malchanceux de la PC - derrière les deux maudits du dé dans le rang du fond ; on ne citera pas de nom -. Ce fut donc avec un enthousiasme un peu survolté que le châtain soumit son idée de ruisseau artificiel pour dégommer le plus d’Etourmi possible. Finis les rêves pacifiques ; l’urgence de la situation - et l’affront de la tempête de fiente de 2016, il fallait l’avouer - avaient achevé de déclencher son mode immoral. Rodrigue partit cependant dans ses explications sans queue ni tête, ce qui perdit immédiatement Alban. Wow. Stop stop stop ? Chaîne de commandement ? Amplification de l’attention ? De quoi diantre s’agissait-il ?

Le haussement de sourcil d’Alban ne parvint cependant pas à tirer les vers du nez de Rodrigue. Le Phyllali s’était renfermé dans sa bulle et il était en train d’échafauder des plans abracadabrants dans son esprit. Ok, pourquoi pas ? Mais pouvait-il SI POSSIBLE faire en sorte d’être compréhensible pour ses pairs ? Exaspéré par l’attitude « savant fou » sur les bords de son camarade, Alban leva les yeux au ciel ; juste au moment où Rodrigue sortait de sa léthargie. Ah bah bravo le timing.

Le Voltali fut cependant déçu d’apprendre que Luxio ne pouvait pas faire plus qu’un Crocs Eclairs. Et, comble d’ironie, lui-même n’avait aucun Pokémon qui connaissait des attaques de type Electrique… Rodrigue proposa cependant un plan qu’Alban écouta d’une demi-oreille puisque le reste de son attention venait de se focaliser sur un Scientifique qui leur criait un truc. He-hein ?

- Attend Rodrigue, je crois que le type là-bas est en train de dire quelquech-

Eeeet non. Le blond s’était déjà éloigné pour accomplir sa partie du plan, laissant ce pauvre Alban seul dans sa galère. Ok. Allaient-ils un jour pouvoir communiquer de façon convenable pour mettre en place une véritable opération ? Rah, ce manque d’organisation ! Un brin frustré de la tournure des évènements, Alban fit appel à ses facultés intellectuelles pour se souvenir des bribes de sa conversation avec Rodrigue. S’il avait bien compris, il fallait qu’il fasse en sorte de viser essentiellement les chefs de troupe. Car lui-même le savait ; dans un vol migratoire, il y avait forcément des meneurs et des suiveurs. Les oiseaux meneurs décidaient de tout ; la conformation du vol en fonction des conditions météorologiques, la vitesse du vol, les pauses, les moments de chasse à la nourriture… Il s’agissait en général des plus anciens ou des plus forts de la horde.

Quant aux suiveurs… En général, ils étaient plutôt dépendants de l’attitude de leur meneur. Contrairement à certaines espèces de Pokémon bien plus compétitives, les Etourmi n’étaient pas du genre à organiser des luttes de pouvoir pour renouveler régulièrement leurs têtes pensantes. Si la tête tombait, le reste du troupeau se retrouverait déboussolé et désorganisé… au moins assez longtemps pour que leurs assauts soient bien moins dévastateurs. Rodrigue voulait sûrement jouer sur cela. Et en effet, se débarrasser de la horde entière était impossible. Il leur faudrait viser les points stratégiques, et s’adapter en fonction. Ok. Message reçu 5/5.

Mais comment allaient-ils pouvoir s’y prendre ? Les Etourvol ne s’étaient pas montrés depuis le départ. Alban les connaissait bien ; ils préféraient rester contrôler les troupes d’un endroit bien planqué pour optimiser les forces. Néanmoins, ils pouvaient parfois posséder un esprit de compétition assez féroce. S’ils estimaient qu’un adversaire en face valait le coup, ils pouvaient se détacher du groupe, signe qui indiquait qu’ils se rapprochaient plus du comportement d’un Etouraptor que de celui de leur stade actuel. Pour autant, dans son équipe, il n’avait que Zéphyr qui pouvait voler… Et autant dire que ce pauvre Zéphyr était bien loin du mâle alpha rêvé… Alors comment ?

- Les gamins !!!

Rah, encore ce Scientifique ! Ne pouvait-il pas les laisser réfléchir ? Alban prit cependant cette fois de son temps pour s’approcher rapidement du type. Après tout, s’il pouvait leur être utile, ce serait un plus. L’action ne se fit néanmoins pas sans avoir distribué au préalable des rôles à son équipe.

- Zéphyr. Vibraqua sur tout ce qui bouge dans le ciel. Zénith, utilise Rebondifeu et tente d’atteindre tes adversaires. Hélios. Utilise Zénith pour gêner les Etourmi et amplifier la puissance de Zen’. Protégez-vous les uns les autres et surtout, ne vous écartez du plan qu’en cas d’EXTRÊME NECESSITE !

Son regard sur Hélios se fit un peu plus insistant, mais le Larveyette hocha la tête avec docilité. Il avait compris qu’il risquait d’avoir du mal à vaincre seul… Bon, si c’était comme ça…

Gambadant jusqu’au Scientifique pendant que les attaques de son équipe pleuvaient sur les Etourmi, les éloignant toujours plus de la surface de l’eau, Alban ouvrit légèrement les bras comme pour demander ce qui se passait.

- Ah ben c’est pas trop tôt ! Votre école vient de me contacter. Apparemment, elle a un colis express pour vous mais il me faut votre signature électronique pour accuser la bonne réception du…

Sérieusement ?! Alban ne put cacher son exaspération. Et pourquoi est-ce que l’école leur envoyait un truc maintenant ? Une aide de dernière minute ? Peut-être Yade avait-il eu un peu de remord à l’avoir embarqué dedans. Peut-être qu’il avait décidé de leur prêter Maximus ?! Ce serait assez pratique, il fallait l’avouer. Apposant donc rapidement sa signature sur la machine de transfert longue portée, Alban confirma l’acceptation du colis et… une Pokéball apparut dans un rayon de téléportation rouge. MAXIMUS ! Il ne s’était donc pas trompé !

Attrapant la Pokéball en remerciant le ciel - et Yade au passage -, Alban appuya sur le rayon blanc central et envoya la sphère vers les airs. Néanmoins, ce ne fut pas un Steelix cheaté qui apparut devant eux pour sauver la situation.

Une aile d’un blanc cotonneux se déploya devant lui. Des plumes irisées s’agitèrent au niveau de la queue du Pokémon. Un bec qu’il n’avait que trop peu vu ces derniers temps claqua avec bienveillance. L’habituelle aura d’apaisement entoura la silhouette gracile et élégante.

- M… Mistral ?

Son Altaria chromatique acquiesça avec douceur. C’était lui. C’était bien lui. Après des longues semaines passées alité à l’infirmerie, son Mistral était enfin revenu… A la fois fou de joie et encore sous le choc, Alban ne put faire autre chose que garder la bouche légèrement entrouverte. Une foule d’émotions commençait à l’envahir. Joie. Mélancolie. Surprise. Tristesse. Culpabilité.

Il avait beau observer ce magnifique oiseau au plumage blanc arc-en-ciel, Alban ne pouvait s’empêcher de regretter le passé. Sa petite boule de coton qui trônait fièrement sur sa tête à toute heure du jour et de la nuit. Qui faisait office de petit technicien de surface portatif. Qui venait parfois claquer du bec de façon impertinente pour réclamer un biscuit. Et qui, malheureusement, n’avait évolué que trop vite pour sauver une situation qui semblait désespérée. A cause de mauvais choix, de traumatismes et de faiblesse. C’était Mistral. Mais en même temps, ce n’était plus tout à fait le même.

Cette pensée le percuta comme un Frison lancé à pleine vitesse. Et pourtant, Alban en avait élevé, des Pokémon. Ce n’était clairement pas la première des évolutions. Alors pourquoi se sentait-il si étrange vis  à vis de celle-ci ? S’était-il plus impliqué pour ses Pokémon obtenus après l’accident que pour ceux d’avant ? Il n’en savait rien. Mais il n’avait plus le temps d’y réfléchir.

Voyant qu’un Pokémon aérien imposant venait de faire son apparition, les Etourvol commencèrent à se détacher de leur troupeau. Deux d’entre eux se découpèrent parmi la masse des Etourmi, tandis que le troisième prenait Rodrigue d’assaut. Mistral déploya ses grandes ailes et resta en vol stationnaire, comme attendant les directives. Mais Alban n’était pas un Topdresseur. Le seul Pokémon qu’il était parvenu à rendre à peu près potable lors des combats en face à face, c’était Auster. Mistral avait toujours été un soutien. Jamais un combattant. Après tout, comment le minuscule Tylton l’aurait pu ?

Mais ce n’était plus un minuscule Tylton, à présent. Et le puissant Altaria qui volait fièrement devant lui semblait avoir envie d’en découdre. Ok. Changement de plan.

- Mistral. Descend par ici. Zen’, Hélios, vous montez sur son dos.

Mistral descendit en piquet et il resta à hauteur des deux autres. Comprenant les enjeux, le Reptincel sauta immédiatement sur le dos de l’Altaria. Chose qu’il avait déjà faite auparavant. Hélios fut quant à lui plus réticent mais, percutant rapidement qu’il pouvait tirer profit de cette nouvelle puissance qui venait de les rejoindre, il grimpa à son tour. Epaulée par Zéphyr qui éloignait tous les Etourmi autour d’elle, la petite équipe prit son envol. Deux adversaires. Une monture et ses cavaliers. Voilà qui devrait représenter un affrontement plutôt réglo.

Aussitôt, les Etourvol fondirent en parfaite harmonie sur Mistral pour tenter de désarçonner les deux autres Pokémon. Avec souplesse, l’Altaria les esquiva et prit de la hauteur pour voir venir les attaques plus facilement. Ok. C’était le moment.

- Hélios ! Utilise Sécrétion et tisse une toile. Zénith, utilise Brouillard ! Mistral, utilise Mimique !

Zénith ouvrit la gueule et un nuage de fumée noire en sortit. Mistral déclencha son attaque Mimique pour amplifier le phénomène et bientôt, un énorme tourbillon opaque se matérialisa autour du troupeau. Pendant ce temps, Hélios tissait un solide filet entre la cime d’un arbre et son point d'ancrage ; à savoir lui-même.

- Zéphyr, entraîne les Etourmi dans le fil !

Dans la masse invisible, le Goélise émit une sorte de rugissement pour dire qu’il avait compris. Grâce à son Regard Vif, il décocha des attaques sur les adversaires et les envoya se perdre dans le fil. Si une partie des Etourmi avait effectivement le même talent que Zéphyr, l’autre était cependant Téméraire. Sans repères et aveugles dans ce nuage de fumée, ils allèrent se planter pile dans la toile qu’Hélios tissait.

Quant aux Etourvol… Par chance, Alban connaissait les Pokémon Vol. Savoir donc que Brouillard serait efficace contre ces évolutions restait dans ses cordes. Le plan fonctionna donc à merveille et les meneurs furent déboussolés de cette brusque obscurité. Positionné plus en hauteur, Mistral pu sortir rapidement du nuage de fumée. Par logique, les deux Etourvol chercheraient donc à quitter le nuage en prenant de l’altitude, puisque se perdre à l’horizontale dans la mauvaise direction était forcément un choix moins judicieux. Et, according to keikaku, les deux Pokémon sortirent du nuage par le haut.

Mistral et Zénith avaient cependant eu le temps de se charger. Tout comme lors de l’évolution de Mistral, le Reptincel lâcha donc un Rebondifeu à bout portant, tandis que l’Altaria déployait son Dracosouffle. Les rayons brûlants percutèrent les deux type Vol qui tombèrent en chute libre, rattrapés rapidement par la toile collante d’Hélios qui les retint prisonniers.

En quelques coups d’ailes, le Brouillard se dissipa, révélant une scène bien étrange de toile où s’étaient englués des dizaines et des dizaines d’Etourmi. Point d’ancrage d’une des extrémités de la toile, Hélios demanda à Mistral de redescendre lentement pour pouvoir enrouler le filet sur lui-même et faire redescendre tous les Etourmi en douceur. Comme un tapis qu’on roule, la prison des Etourmi rejoignit le sol et forma une espèce de grosse masse peu ragoûtante. Epuisés de l’effort, les Pokémon d’Alban se laissèrent tomber sur l’herbe fraîche, tandis que de son côté, Rodrigue évacuait par des moyens inconnus, le reste du troupeau vers une destination voisine. Entre les piafs cloués au sol dans leur filet, et ceux qui avaient été expédiés au loin… on pouvait dire que la mission de protection du Lac avait été un succès !

Voyant Rodrigue revenir vers lui, Alban leva le pouce pour indiquer qu’il avait bien achevé sa mission… tandis que derrière eux, Auster aboyait pour qu’ils remarquent (enfin) leur présence. Soulagé de voir la tignasse rose de Max, le châtain se précipita vers elle et enleva aussitôt son coupe-vent pour le déposer sur les épaules de son amie. A son contact, il se mit à rougir violemment et détourna le regard. Erm. Heu. Oui, bon.

- T-t-t-t-tout s’est bien passé ? bégaya-t-il.

Bug mental. Max en maillot de bain ? MAYDAY MAYDAY MAYDAY MAYDAYYYYYY !


_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 15024690286225SignMaxAlban
Max Arago
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1681
Scientifique Archéologue
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Mer 18 Mai - 18:15
OH LOOK, A FISH. WHAT ? A ROBOTFISH !
Alban Δ Rody Δ Max

Sa main se reposa rapidement sur la berge du lac quand elle prit enfin connaissance du bordel ambiant. Ouvrant légèrement la bouche sous le choc, elle resta immobile pendant quelques secondes. C'était un bordel comme elle en avait jamais vu dans toute sa vie. Il y avait des plumes qui volaient, des attaques qui éclairaient le ciel obscurcit par le nombre d'oiseau, des cratères suites à ses dernières et au milieu de ce carnage, ses deux camarades de mission se tenaient tels deux généraux de l'armée, commandant la destruction des assaillants.

Elle aurait put se lever, signaler que Momo était, heureusement, en sécurité, qu'il n'y avait plus à déranger les Etourmis et l'écosystème. Mais elle était bien trop étonnée, bien trop sous le choc de ce qui venait de se passer pour penser à aborder les deux garçons. Elle ne les avait jamais vu ainsi. Rody était concentré et menait les attaques de ses projectiles d'une main de maître et Alban faisait de même avec sa propre équipe, minus les pokemons projectiles.

De sa position le combat des deux adolescents étaient assez impressionnants. Quand la Givrali porta son regard sur les scientifiques pour les voir, toujours autant paniqués pour la plupart à trifouiller leurs machines couvertes de fientes. Elle eut un léger frisson de dégout avant de reporter son attention sur les deux jeunes hommes.

S'il y avait un plan, elle était incapable de le déterminer d'ici. Elle ne voyait que des éclairs, des éclats lumineux et elle n'entendait que des cris. Elle soupira légèrement. Elle hésita à envoyer Nessie à l’assaut, son nouvellement Diamat était une réelle force de frappe mais il était encore trop instable pour qu'elle l'envoie en solitaire, elle s'en abstenue donc et observa ses amis tenter de gérer la situation.

Elle parvint petit à petit à se remettre de sa surprise, même si Rody, sérieusement c'était quoi le délire avec ta Shaofouine ?, et elle assista à l'arrivée du bel oiseau arc-en-ciel d'Alban. Un sourire joyeux illumina son visage en voyant Mistral qu'elle avait veillé avec espoir de le voir se remettre rapidement. Mais il était là, resplendissant de puissance. Elle observa le combat changé du coté d'Alban qui utilisa bien évidement les capacités de son Altaria.

Ce combat n'était plus vraiment un combat, le sort avait tourné et c'était le coté terrestre qui l'emportait désormais, les oiseaux semblaient de plus en plus désordonnés et finalement c'est une combinaison entre les deux garçons qui permit au Tropius de son meilleur ami de guider les oiseaux loin du lac. Et c'est quand enfin il n'y eut plus d'oiseau dans l'air, soit parce qu'ils étaient partis à la suite du Tropius ou parce qu'ils étaient KO sur le sol. Max glissa un regard vers les pauvres petits, elle espérait qu'ils parviendraient à retrouver leurs familles. Ça lui faisait un peu de peine de voir tous ces dégâts seulement pour protéger le petit Ecayon qui était sous haute surveillance d'Apa.

Cette fois ci, les quelques gestes de la main qu'elle fit en direction de ses amis, elle fut remarqué et Alban et Rody s'approchèrent d'elle. Le Voltali déposa son manteau sur ses épaules et se mit à rougir. Presque immédiatement, elle se mit à rougir également et ils n'avaient pas l'air stupide à rougir ainsi l'un face à l'autre. Elle bredouilla un petit merci en s'enfouissant dans le manteau. Sous la surprise du combat elle n'avait pas remarqué le léger vent qui la faisait trembler. Elle hocha doucement la tête pour répondre à Alban puis elle se fit plus précise, la voix un peu bancale à cause de la proximité du jeune homme.

- Oui … Tout c'est bien passé, on a fait une mauvaise rencontre mais on a réussit à s'en sortir grâce à Auster et on a retrouvé Momo donc mission accomplit. Et vous ? J'ai vu une partie du combat mais vous n'êtes pas blessés ? Et vos pokemons ?

Son visage s'était paré d'une expression inquiète. Son regard alterna sur les deux garçons à la recherche d'une probable blessure. Après avoir réalisé les premiers soins nécessaire et écouter les versions des deux jeunes hommes, Max attrapa le petit Ecayon en faisant attention à ne pas toucher la prothèse. L'avantage des pokemons était qu'ils pouvaient passer du temps en dehors de l'eau, malgré tout elle demanda à Apa de former une bulle d'eau autour de la tête du poison le temps qu'elle atteigne l'aquarium. Sans faire attention aux scientifiques, laissant ses deux camarades le soin de gérer leurs premières interventions, elle prit un soin tout particulier à déposer le petit Momo dans son aquarium. Elle passa quelques autres minutes pour vérifier que tout allait bien et qu'il ne s'était pas trop fait mal. Elle glissa sa main sur le flanc de l'Ecayon dans une légère caresse.

Elle releva ensuite les yeux vers la troupe de scientifique qui les entouraient. Toujours emmitouflée dans la veste d'Alban, elle se sentait un peu mal à l'aise et elle déposa sa main sur la pokeball de son starter pour se rassurer par sa présence. Elle mourrait d'envie de le faire sortir pour profiter de sa fourrure chaude mais sortir un Dragon aussi imposant que Nessie n'était vraiment pas une bonne idée actuellement. Elle se faufila entre les deux jeunes hommes avant de leur demander :

- Ils vous ont dit ce qu'on fait maintenant ? On va pouvoir faire le fameux rapport ? Ou on doit rentrer ?

Elle n'avait pas vraiment fait gaffe, trop occupée à prendre soin du petit poisson, elle s'était attachée à lui au final, même si elle ne l'avait vu que peu de temps. Elle recula légèrement après la réponse des garçons pour observer le petit pokemon. Ça lui faisait de la peine de savoir qu'il avait vécu quelque chose d'assez grave pour être blesser ainsi. Plus que de lui faire de la peine, ça la révoltait. Elle connaissait certes la loi de la jungle qui dominait dans la vie sauvage et elle l'acceptait mais elle savait également qu'il y avait de grandes chances que cette blessure soit dut à des pécheurs peu attentionnés. C'était ça qui l'énervait et qui la faisait hésiter sur son deuxième parcours.

Elle leva les yeux vers la scientifique qui s'occupait de vérifier l'état du poisson et elle lui demanda d'une petite voix :

- Comment s'est-il blessé ?

La scientifique posa sur elle un regard un peu triste avant d'arrêter son examen pour caresser Momo.

- Encore une sombre histoire de filet dans des lieux protégés. Ils sont inarrêtables.

Elle hocha doucement de la tête, les sourcils froncés et les poings serrés. Elle détestait ça.
Et elle les arrêterait.  
© GASMASK

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Rodrigue Miles
Rodrigue Miles
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
Adulte Co Auto-Entrepreneur
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Sam 9 Juil - 8:48
Rodrigue, toujours à reprendre son souffle ne put émettre qu'un grommellement en sentant ses Pokémon s'écraser sur lui un par un. Enfin pour ceux qui étaient encore là. Ressemblant d'un seul coup à une masse informe sur le sol, il laissa échapper un râle un peu plus sonore, ce qui eu pour effet de faire descendre la compagnie de son dos. Magnifique. Avec un peu de chance... oui c'est bon il avait évité les fientes. Quelle journée !

Se reportant finalement sur ce qui se passait autour de lui, il fut ravi de voir que Momo l'Ecayon était sain et sauf. Bien joué Max ! Et aux Pokémon aussi, bien sûr ! La rosée s'enquit de la santé des équipes respectives des deux garçons. Un petit coup d'oeil s'imposait tout de même, oui. Alors, Grindur semblait explosé à plusieurs endroits, mais récupérait vite, Pyronille était totalement HS, mais ils avaient l'habitude. Luxio et Shaofouine s'étaient éloignés et pansaient eux-mêmes leurs plaies. Quant à Ludicolo et Gringolem ils commençaient déjà à ranger les piafs écrasés un peu partout. Ils allaient en entendre parler pendant un petit bout de temps vu comme c'était parti. Le blond annonça à la volée que lui et son équipe n'avaient rien mais qu'il attendait le retour de ses quatre derniers Pokémon avant de bouger, de toutes façons ils n'étaient pas partis bien loin.

Se remettant sur ses pieds, le scientifique ignora royalement (ou ne remarqua pas, selon toute vraisemblance) l'épisode de romance adolescente qui se jouait sous ses yeux et commença à prendre des notes sur les opérations, ainsi que sur le poisson qu'il pouvait maintenant finalement observer. Aussi, quand Max demanda si il faudrait faire un rapport il faillit lui répondre qu'il était déjà en bonne voie pour mais se retint. Il n'allait pas tout faire et surtout ça ne serait pas sympa pour les deux autres. Il décida de se concentrer sur le croquis de la nageoire mécanique. C'était vraiment du beau travail, même si elle semblait un peu abîmée. En soupirant, il repensa aux Pokémon handicapés qu'il avait croisé jusqu'alors et à ce que la science leur avait apporté... C'était une piste à explorer pour son avenir... à moins que ça ne soit vraiment sa voie ... ? Bon ce n'était pas le bon moment pour penser à ça, hein...

Il se tourna vers la jeune archéologue lorsqu'il entendit sa question. Ah, oui, les méfaits de la chasse... D'un côté la nature, de l'autre les combat et encore plus loin la folie des Hommes. En soupirant, il termina son croquis et prit des notes suite aux explications d'autres scientifiques. A défaut d'avoir été de tout repos, cette sortie aurait au moins produit un rapport... et sûrement une plainte de la ligue d'ornithologie. Rodrigue observa pendant quelques secondes l'Altaria d'Alban. C'était un superbe spécimen, et si il l'avait vu en action du coin de l'oeil, sa prestance au repos était tout bonnement improbable. Bien différente de l'allure pataude de ses propres Pokémon Vol tout du moins.

- Bon... Malgré quelques couacs, tout est bien qui finit bien, non ?

L'état des alentours hurlait le contraire, mais il était trop exténué pour trouver une phrase moins clichée à sortir. Rien à redire, quand il réfléchissait au combat, ça le minait totalement. Une cacophonie supplémentaire (après le concert de piaillements il n'était plus vraiment à ça près) lui indiqua que son quatuor aérien était de retour, bébé Baudrive toujours pimpant bien que dérivant plus ou moins (une de ses pattes était accrochée au cou du banana-monster) et Tropius ayant du mal à contenir la baston entre Polarhume, Vostourno et les Cériflor sur son dos. Rien que du très normal. Pour son équipe. ... Non en fait il avait honte. Les Pokémon plante furent virés du dos de leur placide transporteur à quelques mètres au dessus du sol et répondirent en envoyant une bardée de Danse-Fleur qui fit chuter la pauvre Tropius dans le lac. Discrétion assurée. Le blond en profita pour regarder, avec une autre partie des chercheurs, l'ampleur des dégâts. Ah oui, quand même... Il n'allait pas se vanter de celle là. Pour le Lac vérité de l'être de l'Emotion, sensé être ultra pur et tout le toutim, autant dire que la scène avait tout du décor de film d'apocalypse. Une goutte de sueur perlait sur la tempe de l'élève. Les Pokémon était décidément bien destructeurs.

- On... va peut-être pas s'étaler sur le fait que c'est nous qui avons retrouvé Momo je pense...

Rodrigue se retourna vers ses deux comparses et se gratta la tête d'un air gêné. Surtout ne pas attirer l'attention sur le fait que c'était son idée au départ. Bon les résultats étaient là, certes. Mais il sentait déjà le poids lourd des regards de son équipe dans son dos. Une bonne journée de boudin de la part de Luxio l'attendait, comme pour lui dire "tu vois que t'es dangereux toi aussi, allez laisse moi combattre". Sans compter sur Shaofouine qui allait le tanner pour augmenter les sessions d'entraînement. Le jeune Dresseur soupira encore, ses déboires n'étant pas prêts d'être terminés...

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Jeu 21 Juil - 18:03



Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Alban, Max & Rodrigue

Dans son cerveau, il avait l’impression que des petits bonhommes étaient en train de jouer un remix de Projet X sur fond de musique électronique. Détournant le regard tandis que Maxine était en train de revêtir son coupe-vent, Alban vit Auster et Chell le juger. Le second lui adressait des clins d’œil qui n’avaient absolument rien de discret, tandis que le premier conservait son air toujours aussi stoïque, semblant essayer de faire comme s’il ne le connaissait pas. Ah ben bravo, merci les copains. Rentrant la tête dans les épaules, Alban bégaya vaguement une question à Maxine, à laquelle cette dernière répondit. A l’entente du nom de Momo, le Voltali fut soulagé. Néanmoins, quelque chose l’interpella : une mauvaise rencontre ? Auster le rassura rapidement en lui indiquant que personne n’avait été blessé. Et qu’encore une fois, il avait été un des acteurs principaux dans cette entreprise. Bon ok. Voilà qu’il allait devoir augmenter ses rations de biscuits, maintenant. Hochant négativement la tête lorsque Max lui demanda s’ils avaient été blessés, Alban se tourna vers Rodrigue.

- A part quelques Pokémon utilisés un peu violemment, une tempête de fientes et l’égo de mon Larveyette mis à mal… non, rien de cassé. Par contre, on a dû repousser les Etourmi de façon un brin moins pacifique que le plan d’origine le souhaitait. C’est un peu gênant, sachant que dans la nature, les choses ne se seraient pas passées ainsi. Mais bon, notre Mission était de récupérer Momo et sa nageoire bionique hors de prix, donc on peut considérer que l’objectif a été tenu.

Il se gratta la tête, l’air un peu gêné. Lors d’un de ses cours de l’été précédent, Alban avait été intégré à une équipe de journalistes venus explorer la fameuse île aux oiseaux. A ce moment-là, il avait souhaité venir en aide aux Lakmécygne attaqués et terrorisés par un Corboss malveillant. Pour autant, Benji, le photographe de l’équipe, lui avait expliqué qu’il ne fallait pas aller à l’encontre des affres de la nature pour ses propres envies personnelles. Sur le moment, il avait été plutôt d’accord, même si dans la pratique, c’était plutôt triste. N’était-ce cependant pas un peu ce qu’ils venaient de faire ? Normalement, ils n’auraient jamais dû perturber ces Etourmi venus pêcher, comme n’importe quel autre Pokémon Vol l’aurait fait en passant au-dessus de ce lac. La Science et la nageoire bionique d’un sujet d’étude justifiaient-elles qu’ils perturbent le cycle naturel de la vie ? Soucieux, le châtain coula un regard vers le groupe de Scientifiques. Au cours du semestre passé, Alban avait peu eu à intervenir sur ce genre de sujets, n’étant pas dans une spécialité Scientifique. Cette fois, confronté à cette notion trouble de bien et de mal, il se sentait un peu déboussolé. Chell s’approcha cependant de lui pour lui tenir la main, et Alban sentit ses pensées s’envoler. Le petit esprit semblait aller bien. Mieux, il semblait avoir repris du poil de la bête, depuis que Momo avait été retrouvé.

- Pas de bobo, Chell ? lui demanda Alban avec douceur, tout en sachant pertinemment que l’esprit frappeur ne pouvait pas être blessé.
- Nan-nan-nan. Max s’est bien occupée de moi.

Le Coach eu un sourire et leva les yeux vers la Givrali pour la remercier silencieusement. Il avait beau le trouver insupportable, Alban s’était rapidement attaché à son petit fantôme. Voir que ses amis s’inquiétaient autant que lui pour Chell était plutôt rassurant. Reconnaissant, il lâcha la main de l’enfant pour que ce dernier puisse aller jouer plus loin. Puis, coulant à peine un regard vers Rodrigue qui était déjà reparti dans ses devoirs et ses observations, Alban soupira. Il n’y avait pas de mal à être sérieux, mais lorsqu’on l’était trop comme le Phyllali au point d’occulter tout ce qu’il y avait autour, c’en devenait gênant. Alban accordait une grande importance au travail d’équipe, et il n’avait pas l’impression d’avoir pu travailler avec Rod comme avec un véritable partenaire. Restant cependant silencieux, il accompagna Max jusqu’à l’aquarium de Momo pour le déposer. Pendant ce temps, il en profita pour faire son compte-rendu aux Scientifiques qui n’étaient pas forcément plus calmes depuis que Momo avait été retrouvé.

- Excusez-moi. Nous avons retrouvé l’Eca-
- Oh mon dieu il est là ! Il est blessé ? La nageoire bionique s’est décrochée ?
- Il a l’air un peu amoché mai-
- Poussez-vous, il faut que je l’examine, VITE !

Alban leva les yeux au ciel tandis que le Scientifique vérifiait l’état de l’Ecayon. Le châtain en profita pour se tourner vers Mistral et lui caresser le haut du crâne. Son Altaria était… magnifique. Son plumage irisé chatoyait sous la douce lumière du soleil. Avec un sourire, Alban le prit dans ses bras. Merci. Je suis heureux. Désolé. Tous ces mots qu’il n’avait pas besoin de dire pour que son Pokémon le comprenne. Avec délicatesse, il passa ses doigts entre les plumes brillantes, profitant de ce moment privilégié où ils se retrouvaient enfin. Il avait l’impression que cela faisait tellement longtemps, depuis que Mistral s’était retrouvé alité à l’infirmerie. Tant de temps qu’il s’inquiétait pour lui. Qu’il s’en voulait pour sa faiblesse. Réceptif à son état de détresse, l’Altaria picora doucement sa joue en le recouvrant de ses ailes de coton. Il ne fallait plus qu’il s’en fasse. C’était de l’histoire ancienne, après tout.

Redressant la tête lorsqu’un Scientifique lui tapota sur l’épaule, Alban acquiesça lorsqu’on lui demanda de se reculer pour les laisser travailler. Il était tellement dans sa bulle qu’il n’eut même pas le cœur à protester ou à balancer une remarque acerbe. Il aurait pourtant eu raison de le faire. Car ces Scientifiques qui avaient été incapables de s’occuper d’eux et leur avait délégué inconsciemment leur travail à cause de leur incompétence sous-entendaient à présent qu’ils dérangeaient ? C’était à n’y rien comprendre. Docile, il arrêta cependant de traîner dans les pattes des adultes et se tourna vers Max, qui venait de lui demander ce qu’ils devaient faire.

- Non. Ils ont la même efficacité qu’à notre arrivée ici, si tu vois ce que je veux dire. Mais oui, on va pouvoir commencer notre rapport. On n’aura malheureusement pas eu le temps d’étudier Momo comme il faut mais bon… on pourra toujours poser nos questions ensuite, je pense. Quand ce sera moins la panique…

Sortant un calepin, Alban se positionna à distance respectueuse des Scientifiques et commença à noter quelques informations sur l’Ecayon. Maxine allait certainement être celle qui aurait le plus de données sur lui, vu qu’elle était partie le chercher sous l’eau. Malgré les événements, Alban ne pouvait s’empêcher de penser que cette petite excursion allait leur permettre de rendre un devoir bien plus fourni que ce à quoi il s’attendait. Avec un angle de vue plutôt intéressant, de surcroit. Achevant donc de rédiger quelques lignes, le châtain releva la tête lorsque Maxine demanda comment Momo s’était blessé. De l’avis d’un Scientifique, il s’agissait de pêcheurs dans l’illégalité. Histoire typique, mais qui n’en restait pas moins grave.

Adressant un sourire à Rodrigue et Maxine, Alban passa doucement une main sur l’épaule de la rosée. Il voyait bien qu’elle n’était pas à l’aise avec tout ce qui s’était passé, et il espérait pouvoir la réconforter. A sa manière.

De son côté, Chell s’était remis à tourner autour de l’aquarium, observant Momo avec un sourire qui en disait long sur ce qu’il pensait du sauvetage du pauvre poisson. Attendri, Alban se sentit bien moins tendu qu’il ne l’avait été depuis le début de la Mission.

Le reste de la journée se déroula alors dans un calme relatif. Momo soigné, Rodrigue, Max et Alban purent poser des questions aux Scientifiques et compléter leurs observations sur l’Ecayon. Le rapport se mettait progressivement en place, avec des parties dédiées au projet en lui-même, mais également quelques annotations sur ce qui s’était déroulé dans la journée. Alban espérant qu’avec ça, les Scientifiques plancheraient prochainement sur des nageoires permettant de résister aux forts courants. Après tout, mieux valait apprendre de ses erreurs pour améliorer son travail, n’est-ce pas ?

Ils firent ensuite leur sacs et, raccompagnés au port par les Scientifiques, les remercièrent pour leur aide. Même si, comme Rodrigue l’avait dit, c’était plutôt eux qui avaient fait le plus gros du travail. M’enfin, le sujet n’était plus là, de toute façon. Accompagné de Chell, le trio remonta dans le ferry qui devait partir en direction de Lansat. Accoudés à une table, comme à l’allée, ils bavardèrent avec plus ou moins d’enthousiasme de ce qui s’était passé. Etrangement, la rancœur d’Alban à l’égard de Rodrigue s’était dissipée. Rodrigue avait beau être une personne avec qui il aurait du mal à travailler sur le long terme, il n’en restait pas moins un chic type. A un détail prêt, néanmoins.

Riant à une blague que venait de faire Max, Alban se pencha sur la table, l’air de rien. Puis, regardant droit dans les yeux ses deux partenaires d’un jour, il demanda :

- Ah mais au fait. Chell m’a dit que vous vous étiez embrassé le jour de la St Valentin. C’est vrai, cette histoire ?

Lui ? Du genre à ne pas perdre le Nord ? Plutôt, oui.

Et, tandis que Chell s’éclipsait de nouveau discrètement, de peur d’essuyer des remontrances de la part de Rodrigue et Max, Alban éclata de rire. Jaloux ou pas jaloux, de toute façon, il savait qu’il n’y avait rien entre la Givrali et son ami d’enfance. Alors, devait-il se montrer désagréable pour un baiser ? Certainement pas. Et puis… ce n’était pas comme si ses lèvres étaient restées vierges au cours des derniers mois. Donc bon. Il pouvait bien passer outre, pour une fois.

Jusqu’à la prochaine fois.

HRP : RP Terminé pour Alban

_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 15024690286225SignMaxAlban
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   Lun 1 Aoû - 4:35
Commentaire Global

Le grand retour du Scooby-gang ! Alors nous avons un Sammy Phyllali enthousiaste, un Fred Voltali malmené par Arceus (I know that feel, bro) et une Daphné Givrali au peu prés aussi apprécié par la girafe divine. Faites votre choix sur celui qui se fera manger en premier, cher public, moi j'ai déjà ma petite idée. En attendant, le trio est lancé, malgré les quelques petits problèmes relationnels qui planent au-dessus de leurs têtes.
Les catastrophes démarrent bien avec la disparition de Momo, on se retrouve directement dans l'action : Alors, perte du cobaye, invasion d'Etourmis, et improvisation de trois élèves de PC. Les connaissances de Rodrigue, l'équipe de Max et les plans d'Alban, c'est quand même pas mal rodé, on sent que chacun y met du sien pour faire avancer les choses. Malheureusement, Rodrigue semble vouloir la jouer seconde Guerre Mondiale en défonçant de l'Étourmi à la DCA-Grindur. La bataille elle-même sera au programme du prochain Seigneur des Anneaux. Et j'aime énormément son déroulement.
Par contre, l'arrivée de Mistral par colis, désolé, mais même moi j'ai du mal à y croire (On penserait au livreur de Zelda Twilight Princess qui sort du néant, avant de te donner le colis pour redisparaitre au bon moment). De même, le commentaire de Max sur la raison de la blessure de Momo à cause d'un filet, alors que Rod a dit plus haut que c'était de naissance (Maladie génétique dans le premier post). La partie étude est également pas mal mise de côté, mais après ce qui s'est passé, j'en comprends les raisons et l'approche faite du RP.
J'ai beaucoup apprécié ce RP, surtout parce que TOUS vos Pokémons sont mis à contribution d,une manière ou d'une autre et aussi parce que on a finalement beaucoup de parties ''scientifiques'', via les analyses de vos persos sur le comportement des Pokémons présents et de leurs réactions potentielles. La mission aurait été encore meilleure avec un peu plus de présence de Momo, mais c'est du très bon travail.

P.S : ''On … on est amis après tout. ''. Je suis pas un expert,Alban, mais on appelle ça la Friendzone dans mon pays, me semble.

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire !
Par contre pas de récompenses car le délai a été dépassé de longtemps.


_________________
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH ! 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !   
[Mission Scientifique : Finding Momo] Oh look, a fish. What ? A ROBOTFISH !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :