Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

Tu abandonnerais ce pauvre locataire démuni à son déménagement, en « empruntant » sa camionnette en plus… ? Je ne te pensais pas voleur, Josh.
en savoir plus ?
Cha-charmant… normalement c’est en mission avec Josh que je frôle la mort, pas en rentrant chez les Phyllalis.
en savoir plus ?
Je vais chuter, encore, et ça sera long, et ça sera douloureux, et t'auras pas envie d'être là. Parce que toi, tu as Aoi mais moi j'ai quoi maintenant que Maya est partie, dis-moi ?
en savoir plus ?
Ce n'est pas le parc que je souhaite anéantir...
en savoir plus ?
Mademoiselle Alézar, Pecheresse Caroline ! Où êtes-vous ?
en savoir plus ?
La triche sera permise évidemment.
en savoir plus ?
Q…. Quéééééééééééééé ?!
en savoir plus ?
Le Deal du moment : -39%
Samsung HW-T420 – Barre de son 2.1 – 150W ...
Voir le deal
99.99 €

Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2463
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
Petit frère, pourquoi es-tu là ?
Vendredi 19 février, le temps s'améliore tout doucement. Il ne fait pas chaud loin de là mais au moins il y a du soleil et j'aime tellement le soleil. Ça fait beaucoup de bien au moral et ça nous motive plus. Je me suis téléchargée, enfin j'ai plutôt demandé à Aria de le faire parce que moi je sais pas comment faire, les musiques d'un film que j'aime beaucoup. Ça s'appelle Les choristes. C'est l'histoire d'un nouveau surveillant qui arrive dans un pensionnat pour élève difficile et qui décide de les faire chanter. L'histoire est top et les chansons sont super. En les écoutant au soleil, je me remémore tous les passages de ce magnifique film. Et la conclusion est si belle mais chut il ne faut pas le dire, allez voir le film par vous-même plutôt. Et puis je me suis trouvée une sorte de bijou à accrocher dans les cheveux donc je suis contente.

Enfin bref le soleil est revenu mais les cours, eux, continuent sans relâche. Même si ils sont intéressants comme ceux de bio ou d'histoire, les autres ne m’intéressent pas et je m'ennuie mais à un point c'est une catastrophe. Mais bon, Papa m'a payé l’inscription ici alors je ne vais pas faire ma difficile. Et puis ce n'est même pas la peine de sécher ce serait trahir la confiance qu'il m'a accordé en m'envoyant en pensionnat. Et puis commencer c'est ne plus s’arrêter. Alors je les suis tous, avec plus ou moins d'attention c'est clair, mais je les suis. Depuis son arrivée, j'oblige Pop à écouter aussi les cours dans mon programme de sociabilisation. Et puis peut être qu'un jour ça lui servira. Bon j'avoue ça me fait aussi de la compagnie mais il faut que Pop voit un maximum de gens et puis vu que les profs n'interdisent pas la présence de nos pokemons je ne vais pas m'en priver.

Après une bonne matinée de cours, la pause arrive enfin et elle est plutôt longue le vendredi ça tombe bien je suis claquée. Je vais donc manger un morceau à la cantine avant de retourner dans ma chambre. Je m'écroule sur mon lit telle une massue complètement K.O. Mais il faut que trouve un peu de motivation pour avancer mes devoirs. Je me place alors devant mon bureau pour compléter les feuilles données par les profs. Les pires restent celle de Creed. Au début c'est des questions à la con puis ça devient des trucs impossibles. A un des contrôles qu'il nous a fait, il nous a demandé de faire une rédaction pour expliquer les relations entre les types. J'ai fait tellement n'importe quoi que je me suis pris une sale note. Bon fini ce quiz et tu seras tranquille après. Après 30 minutes de souffrance, je plonge à nouveau sur mon lit avec Pop et Ruru à côté de moi.

Me yeux se fermaient doucement, prête à sombrer dans le sommeil, quand quelqu'un frappe à la porte. Je me lève pour ouvrir et là surprise : Elwey se tient debout au seuil de la porte tout content. Comment ça c'est qui Elwey ? C'est mon petit frère de 5 qui habite à Hoenn. Je bug devant lui mais je finis par me débloquer quand il me dit coucou.

Mais Elwey qu'est-ce que tu fais ici ?

En fait j'étais en sortie scolaire à Mauville et on devait prendre un bateau pour faire une promenade en mer sauf qu'au lieu de prendre le bateau avec ma classe je me suis trompée et j'en ai pris un direction Lansat. Du coup je me suis dit que je pourrais te voir comme ça. Tu me manques beaucoup tu sais. J'en ai marre d'Amandine et Matthieu ils se battent tout le temps.

Je sais qu'ils sont difficiles mais tu dois rester fort. Papa est au courant que tu es là ? Et puis comment tu m'as trouvé ?

Non il ne sait pas encore. Et c'est cette personne qui m'a dit que tu étais là

J'ouvre alors la porte en plus grand pour savoir qui a ramener mon petit frère ici

Explication :
Le petit frère d'Ida a débarqué au port et quelqu'un l'a emmené jusqu'au dortoir pour retrouver sa sœur, à vous de jouer maintenant ^^ Son petit frère n'est pas chiant du tout donc il viendra surement vous aborder avec son air tout mignon pour demander où est sa soeur


code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Sam 21 Mai - 18:21, édité 3 fois


Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Malgré que ce jour soit ensoleillé, voilà une journée parfaite pour rester planquer dans son plumard jusqu’au crépuscule. Il n’y a aucune raison particulière pour ce sentiment, c’est uniquement l’une de ses journées où un individu se lève et n’a guère envie de quitter ses draps par peur de trahir leur confiance puisque, pendant la nuit, il est devenu l’un d’eux. Voilà une vision que seul un humain adorant idolâtrant le sommeil peut traiter et comprendre. Le narrateur vous assure néanmoins que notre héroïne n’est guère ainsi. Tout le monde a le droit à des journées comme ça, toutefois. À vrai dire, elle est plutôt de nature matinale. Du moins, c’est ce qu’elle croyait sincèrement. Se lever à huit heures du matin est une chose facile. Cependant, depuis son arrivée dans cet établissement, elle comprit rapidement qu’elle fait simplement partie de la caste des« moins pire » que les autres jeunes de son âge. Se faire réveiller tous les jours de la semaine à cinq heures et demi au petit matin pour suivre un entraînement militaire rigoureux pour ensuite encaisser des heures de cours sur divers sujets, voilà un style de vie qu’on l’on peut difficilement envier. Et puis, aujourd’hui est vendredi. Raison de plus pour demeurer dans son pieu.

Évidemment, le destin n’est point clément envers Serah. C’est en puisant dans un effort draconien qu’elle réussit à ramper hors de son lit. Ou plutôt, ce sont les conséquences que la Générale puisse faire subir aux impertinents qui poussent son corps à agir par pur instinct. C’est donc avec un esprit à moitié dans les vapes que la rebelle passa à travers cet avant-midi chargé. L’après-midi ne fut guère différent, mais au moins, l’Absol réveilla sa dresseuse à chaque fois qu’elle commença à roupiller, ce qui lui permit de rester éveiller et assister aux cours. Ou du moins, faire semblant. La Pyroli n’a jamais été une élève attentive. Soit les cours sont ennuyeux, soit la matière enseignée est facile ou soit l’intérêt pour le sujet est clairement inexistant. Heureusement que le temps n’est pas éternel. Rapide ou lent, la journée aboutie prochainement son terme et un petit congé de deux jours se méritent bien suite à une semaine chargée. Si cela peut motiver certains à donner un dernier élan avant un éventuel repos. Dans le cas de la jouvencelle, très peu.

Martyr achevé, la dernière cloche sonna. Alléluia. Les jeunes forment aussitôt des cliques et discutent de leurs futurs plans pour le weekend. La punk ne fait pas partie de ces gens et part de suite se terrier dans sa chambre pour rattraper un peu de sommeil. Ce qui ne réjouit point Pandora qui préfère plutôt se balader et jouer. Néanmoins, dans cette relation maître-esclave – euhm, maître-compagnon plutôt – c’est la maîtresse qui détient le dernier mot d’ordre.  La lumière est donc verte pour le lancement de l’opération « dodo ». Ou du moins, c’est ce qui était prévu. Après avoir bravé le froid glacial de l’extérieur, un homme apostropha l’Ambrose juste devant l’entrée de son dortoir à son grand malheur. Seulement à quelques pieds de son objectif !


  • Je suis désolé mademoiselle, mais on a déniché ce garçon au port qui dit être ici pour voir sa sœur. Elle est affiliée à ce dortoir. Si vous pouvez le mener jusqu’à destination, ce serait apprécié. Sur ce.


Sourcils haussés, les neurones de l’adolescente enclenchèrent le mode « halte » alors que l’individu s’éloigna jusqu’à devenir une silhouette parmi tant d’autres. Que vient-il tout juste de se produire, exactement ? Cet adulte a expliqué qu’il a… « trouvé » un garçon au port ? Ses perles de saphir se posèrent sur le gnome pas plus vieux que six piges face à elle qui lui faisait un énorme sourire. D’accord. Jusqu’à ce point, elle comprend parfaitement la situation. Ensuite… Ce mec vient-il tout juste de larguer ce gamin sous sa responsabilité en mode « du balais, plus mon problème » ? Une multitude de questions naquirent dans son esprit : Que fait ce gamin sur l’Île Lansat sans parent ni tuteur ? Comment diable s’est-il retrouvé ici s’il est seul ? Et pourquoi elle, bon sang ?!


  • … C’est quoi le nom de ta sœur ?



  • Idalienor Edelwen !


What the crap ? Mais c’est quoi ce prénom compliqué, bordel ? Bref. Ce n’est pas grave. En prenant un peu de recul, ce contexte est même amusant. Respirant une bonne bouffée d’air fraiche par les narines et ajustant la sangle de son sac sur son épaule, elle mima au môme de le suivre à l’intérieur. Techniquement, tout être de sexe masculin est prohibé d’entrer à l’intérieur d’un dortoir destiné aux filles. Toutefois, il est question ici d’un enfant qui lui arrive aux genoux. En espérant que personne en face tout un plat. Serah demanda à quelques passants, histoire d’obtenir l’information vitale qu’elle recherche et se dirigea vers la chambre de cette fameuse grande frangine. D’un élan excité, ce fut le garçon qui cogna à la porte. La porte ouvre légèrement, la concernée ne se présente pas, seule sa voix retentit.

Ignorée, elle resta en plan pour le moment. Après tout, nul ne souhaite interrompre une retrouvaille si touchante. Plus cette conversation entre les deux frères et sœurs s’éternise, plus l’entrebâillement entre ses lèvres s’élargie. Le petit a atterrit ici par accident ? Sérieusement ? Un tel hasard peut-il réellement survenir ? Selon les mots du dénommé Elwey, cet incident s’est bel et bien réalisé. Soit ce gamin connait une malchance hors de l’ordinaire – ou bien une chance, selon le point de vue. Il a tout de même réussi à rejoindre sa sœur – ou bien soit les enseignants de son école sont de mauvais superviseurs. Cette histoire va faire une belle tâche au dossier de l’établissement, pire si les médias décident de foutre leur nez dans cette affaire. « Petit enfant s’égare en croisière, professeurs incompétents incapables de surveiller leurs élèves ! » ou un titre dans ce style sur la première page du quotidien de la région. Le rejeton présenta finalement la personne qui l’a conduit jusqu’ici et c’est à ce moment que la porte s’ouvrir complètement. Apparu une jeune fille approximativement son âge, brune aux yeux bleus.


  • Yo.


Salutation élémentaire et efficace accompagnée d’un bref geste de la main. Cette quête annexe est désormais achevée, son devoir ici est techniquement terminé.
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2463
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
Petit frère, pourquoi es-tu là ?
Alors là le choc. Si on m’avait dit que mon petit frère débarquerait à l’académie parce qu’il s’était trompé de bateau pendant une sortie scolaire j’aurais rigolé. Mais là c’est du sérieux. Il est vraiment là et une multitude de question traverse mon esprit. Comment s’est-il trompé de bateau ? Comment je vais faire pour le ramener ? Et surtout comment est-ce possible que les profs ne se soient pas rendu compte de son absence ?! Je sais qu’il n’est pas très sociable mais quand même pas à ce point. Heureusement qu’il a pris un bateau vers Lansat. Imaginez s’il avait pris un bateau direction Sinnoh. Pour le retrouver je ne vous raconte même pas.

Il me présente alors la personne qui me la amené. C’est une Pyroli, je l’ai déjà vu aux entrainements mais je ne pourrais pas dire quel est son nom. Il me semble que c’est une nouvelle et elle est accompagnée d’un Absol. Encore une chose qui me rappelle mon chez moi. Bon bref il serait temps de me présenter correctement moi.

Je suis désolée que Elwey t’ais dérangé. Moi c’est Idalienor Edelwen enchantée et toi ? Ah oui rentre si tu veux il faut juste que je passe un coup de fil chez moi avant.

Je les fais rentrer dans la chambre et saisit mon téléphone pour prévenir la famille et l’école aussi. La chambre est bien rangée donc tout va bien et mes pokemons sont attirés par cette nouvelle agitation. Zorua regarde attentivement chaque nouvel individu et Pop vient juste de se réveiller.  Je vois qu’Elwey voudrait les découvrir mais il n’en fait rien pour l’instant. Il attend surement mon autorisation.

Elwey tu peux aller voir Ruru si tu veux, c’est le petit renard noir mais pas l’autre pokemon d’accord

Oui promis

Je ne voulais pas qu'il y est de bêtise avec Pop. Si Elwey savait qu'il était muet il me poserait un milliard de question et là je n'ai pas envie. Il s’assoit alors sur le lit pour caresser le petit pokemon. Elle ne sembla pas dérangée par sa présence, tant mieux. Il regarde également l’Absol de Serah. C’est vrai que c’est probablement la première fois qu’il en voit un autre que celui de maman mais je pense que celui-ci est plus jeune, enfin c’est l’impression que j’ai. Je passe en revue mes contacts pour chercher qui appeler. Marie est surement à l’école et ne décrochera pas, et Papa à l’hôpital donc ce n’est même pas la peine. Dernière solution : appeler Julie. Eh oui ma sœur fait partit des personnes qui utilisent leur portable dans l’établissement alors que c’est interdit. Bref je lance l’appel.

Allo, c’est Idalienor…Comment ça je t’appelle jamais ? ….C’est pas faux mais là j’ai un autre problème, Elwey a débarqué à l’académie et il faut le ramener à la maison…Oui ce n’est pas une blague, il faut que tu ailles chercher Marie pour qu’elle puisse venir le récupérer…Comme ça tu as la flemme ?...Allé soit sympa…Ok merci je préviens l’école à plus.

Et je raccroche. Franchement cette frangine je te jure. Au moins comme ça Marie va venir le récupérer. Ensuite l’école. J’appelle très rapidement pour le signaler de ne pas s’inquiéter et patati et patata et qu’il fallait qu’il fasse plus attention à où allait les enfants en sortie scolaire. C’est vrai quand même qu’il soit capable de’oublier un élève est très inquiétant. Je leur fais un peu la morale mais c’est mon petit frère et je ne permettrais pas qu’il lui arrive quelque chose. Une fois tout ça finit il est temps d’aller au port pour attendre ma tante. Et Serah dans tout ça ? Je dois quand même la remercier pour avoir ramené mon petit frère.

Je vais le ramener au port. Merci de me l’avoir guidé jusqu’à moi. Tu viens avec nous je t’offre un gâteau pour te remercier.

Elle ne semblait pas contre le gâteau donc tout est réglée. J’enfile mon manteau et récupère mon portemonnaie. Elwey a grimpé sur mes épaules et Pop a fini dans mes bras pendant que Ruru marchait à côté de moi. Et nous voilà partit vers le port. Sur le chemin j’ai reçu un message de Marie pour me dire qu’elle arrivait au plus vite. Parfait. Elwey scrute avec attention les moindres détails de l’académie et moi j’essaie d’engager la conversation avec Serah. Autant faire connaissance. C’est toujours mieux de connaître les filles du dortoir.

Tu as un superbe Absol, c’est le pokemon que t’as donné le collectionneur ? A la maison il y a l’Absol de ma mère c’est pour ça qu’Elwey était content d’en voir un autre. Ça lui donne l’impression d’être protégée. Je suis vraiment désolée de t’embarquer dans mes affaires de famille.

Nous voilà vite arrivées au port. Le bateau en direction d’Hoenn n’arrive que dans plus d’une heure alors on a bien le temps de se reposer. Nous nous dirigions vers un petit stand de pâtisserie situé à proximité du quai. J’ai bien envie d’un gâteau et Elwey semble aussi emballé à l’idée de manger un morceau. Je m’adresse donc à la vendeuse, sachant parfaitement ce que veut mon petit frère.

Bonjour madame, je vais vous prendre un éclair au chocolat, un Paris-Brest et… Tu veux quoi Serah ?



code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Dim 20 Mar - 14:24, édité 1 fois


Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
  • Ça va, hein. Ce n’est pas la fin du monde. Moi c’est Serah.


La jeune brune s’empressa de s’excuser du dérangement et déclina son identité, bien qu’inutile puisque la tatouée possède déjà cette information. Quoi que, quelques questions méritant de satisfaire la curiosité de l’audience brûlent sur ses lèvres : que diable est ce prénom ? Quelle est donc la signification derrière le nom « Idalienor » ? Quelles sont les origines ? Peu importe l’angle que l’on emprunte pour l’observer, ce mot est loufoque, voire même caricaturale. Pour être franc, la première image que Serah visualise dans son esprit en entendant ce terme est une sorte de plat exotique provenant d’un pays antique, ou encore une décoration luxuriante. Ces interrogations sont clairement superflues et vaines, mais voilà que notre héroïne est prête à en faire une obsession à tel point que cela démange sa conscience. Bref. D’une simple tirade, la jouvencelle écarta les excuses et les présentations. Nul besoin de perdre plus de temps là-dessus. Le dommage, aussi insignifiant soit-il, est fait. Quoi qu’il en soit, son devoir de citoyenne honnête – tant de sarcasme en cette phrase – est accompli.

Ou du moins, c’est ce qui était prévu dans son agenda mental. Cependant, la dénommée Idalienor – notre protagoniste tout comme le narrateur sont incapables de dire ce prénom sans glousser légèrement – invita l’Ambrose dans sa chambre. Techniquement,  elle est en droit de refuser. Et puis, son objectif initial est avant tout de s’écraser dans son plumard et achever une tonne de devoirs à remettre après un weekend bien mérité… Ah oui, les devoirs. Cette sale tâche étudiante qu’elle n‘a pratiquement jamais exécutée. Elle songea un instant et échangea un bref regard avec Pandora avant de suivre la petite boule d’énergie à l’intérieur de la pièce, poussée par le désir de fuir le plus longtemps possible ses responsabilités. Éventuellement, elle se plaindra puisqu’elle ne s’est guère prise d’avance. Elle a parfaitement conscience de cela. Heureusement qu’elle n’est point la seule dans son espèce à procrastiner ainsi puis à se lamenter ensuite.

Contrairement à sa chambre, celle-ci est bien rangée. Sérieusement, la pièce attitrée à la punk est un vrai bordel. Des vêtements traînent le sol, deux ou trois affiches de groupes de musique dans le genre métal et rock, son lit entièrement défait et une odeur de cigarette en fond… Il faudra qu’elle songe à disposer de ce bazar un jour ou l’autre. Alors que la grande sœur s’empara de son portable pour sûrement avertir ses parents du petit incident, elle se permit d’analyser ce nouvel environnement. Ou plutôt, contempler les deux créatures inconnues qu’elle aperçut. Le premier qu’elle discerna est un renard au pelage d’ébène. Son espèce, elle l’ignore totalement, mais elle ne peut nier que ce Pokémon est adorable. D’ailleurs, sœurette commanda à frangin qu’il peut se divertir avec « Ruru », mais pas avec l’autre. Ses prunelles céruléennes recherchèrent un second Pokémon avant de tomber sur une sorte de souris. Son apparence lui rappela le célèbre Pikachu, voire même sa forme antécédente. De son côté, l’Absol agita sa queue, prise d’envie de jouer. Un simple échange visuel avec sa maîtresse la rappela de ne pas commettre une bêtise quelconque. Ce n’est pas comme si elle souhaite l’empêcher de se faire des amis. Cependant, l’un est occupé avec le gamin tandis que l’autre, sa dresseuse désire qu’il reste isolé. La raison l’échappe et elle n’est pas prête de foutre son nez dans ce qui ne la regarde point malgré la curiosité naissante.

Elle demeura en retrait, près de la porte, mains enfouies dans les poches de son jean. D’une oreille distraite, elle écouta la conversation entre la brune et un membre de sa famille. Une discussion plutôt comique, semblerait-il que l’individu de l’autre côté de la ligne soit d’humeur flemmarde avant de céder à la requête d’Idalienor. Une certaine envie naquit dans son cœur. Au moins, ils se serrent les coudes. Chez elle, ou plutôt, son ancien foyer… Bah, la fugue parle pour elle-même. Quelques fois, elle ose imaginer une vie pacifique avec une mère et un père qui l’aime. Elle est aussitôt affligée d’une nausée. La simple image de ces deux êtres lui démontrant de l’affection après tout ce qu’elle a subi évoque en elle un profond désir de vomir. Serah secoua légèrement la tête pour chasser ces mauvaises pensées. Il est vain de mutiler son esprit ainsi. Son passé la hantera probablement jusqu’à la fin de l’éternité si elle s’entête à s’en remémorer sans cesse.

Deux appels plus tard, sa « camarade » Pyroli lui proposa un goûter en guise d’excuse pour le dérangement. Ce à quoi elle acquiesce sans hésitation. Qui est assez fou pour refuser une bonne pâtisserie gratuite ? D’un certain point de vue, l’on peut admettre que la tatouée profite bel et bien de la situation et tourne cela à son avantage. Elle-même en est consciente. L’embrouillement en question est infime. Ce dérangement n’a pas consommé une heure de son temps. Néanmoins, la brune a déjà proposée de lui payer le casse-croûte, alors qui est-elle pour refuser un tel acte de générosité ?  Une fois à l’extérieur, en route vers la ville portuaire pour reporter, l’autre fille prit la parole dans l’unique but d’engager une discussion. Effectivement, un long trajet dans le mutisme peut causer un certain malaise chez le commun des mortels. Et puis, cette fille lui paye la collation, alors autant faire preuve de civisme et jouer à ce fameux jeu que l’on nomme « faire connaissance ».

  • Ouep, Pandora est mon tout premier Pokémon ever. Et je t’ai déjà dit que ce n’est pas grave. C’est même plutôt marrant comme situation.


Imaginons que votre petit frère débarque sur une île au beau milieu de nulle part car il s’est trompé de bateau lors d’une sortie scolaire. Votre réaction se rapprocherait certainement de l’ahurissement, de la panique ou d’un fou rire. La troisième option est le réflexe le plus plausible pour la Pokéathlète. Ce serait la blague de l’année de voir débarquer un proche, comme par hasard, sans avis ni autre. À moins qu’il s’agisse de l’un de ses parents, venu dans l’intention de la ramener de force chez elle pour lui faire subir un nouvel enfer. Voilà un plaisir sadique. Il faudra qu’elle planifie des plans de secours pour contrer toutes contingences dans le futur, proche ou lointain.

Arrivée au port et avec un large laps de temps à patienter entre les mains, le trio se dirigea vers une échoppe de pâtisserie. Oui, une boutique extérieure en plein hiver. Drôle de coutume. Immédiatement face à la vendeuse, Idalienor commanda deux articles. Vint le tour de notre héroïne qui figea face à la sélection disponible. La plupart des gâteaux présentés sont inconnus au bataillon. Il est vrai qu’à Pyrite, ville au milieu d’un aride désert, l’on ne retrouve pas tant de diversité dans le domaine de la pâtisserie.

  • Euhm. Je vais prendre… ce truc qui semble être à la vanille… Ou bien est-ce nature ? Enfin, bref. Ça.


Elle désigna de l’index un dessert d’apparence moelleuse et cylindrique. Il s’agit en fait d’une « pastis landis », un gâteau à la vanille et au rhum – oui, le narrateur a fait quelques recherches sur le net puisqu’il s’y connaît zéro en pâtisserie. Son bien en main, le trio s’écarta de l’échoppe. Serah fila un morceau à Pandora, histoire qu’elle sache si cette chose est mangeable ou non. Voyant le précurseur de cataclysme se lécher les lippes et donnant son approbation, l’adolescente mordit finalement dans la nourriture, ne supportant plus l’abondance de salive dans sa bouche. Effectivement, c’était un bon choix.

  • Alors, ça arrive souvent qu’il se trompe de ferry et se retrouve de l'autre côté du globe ? C’est un trait récurrent dans la famille ?


Certes, tout ceci sur le ton de la rigolade. Car après tout, aucun humain sur cette basse Terre ne pourrait s’empêcher de trouver cette situation un minimum comique.
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2463
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
Petit frère, pourquoi es-tu là ?
Serah a donc choisi un pastis landais. Je ne m’y connais pas plus que ça en matière de gâteau mais il me semble qu’il a de l’alcool dans celui-là. Encore un truc que je ne peux pas manger. Ah parce que vous pensiez que je peux boire de l’alcool ? La bonne blague. La moindre gorgée me fiche dans un état minable (on remerciera M. Creed de m’avoir donné une boisson alcoolisée le jour du nouvel an). Donc pas d’alcool ou tout ce qui y touche pour moi. En tout cas elle semble contente de son choix. Elle le fait aussi partager avec son pokemon. Pandora v’est un joli nom, c’est original. Mon Paris Brest est super bon et Elwey a aussi l’air de se régaler. Serah reprend donc la conversation. Je suis morte de rire.

Ah non pas du tout c’est une première. J’avoue que moi aussi je suis surprise et amusée par la situation. Quand j’étais plus petite j’avais tendance à m’enfuir seule dans la forêt mais l’Absol de ma mère venait toujours me chercher avant que je ne parte trop loin. Il a peut-être l’esprit de l’aventure comme moi mais à une plus grande échelle.

Je passe ma main dans les cheveux de mon petit frère qui semble en fait plutôt content de sa bêtise. C’est vrai que tous les 2 on se ressemble beaucoup. Tu es exactement comme moi quand j’avais ton âge. Tu as le sens des responsabilités et malgré ton jeune âge tu m’aidais beaucoup à gérer tes frères et sœurs. Du haut de tes 5 ans tu es déjà si mature comparé aux autres. En plus on partage tous les 2 ses grands yeux bleus océan comme disait maman. Je suis sûre que même si tu ne l’a pas connu elle te manque beaucoup aussi hein Elwey.

Et toi Serah tu as des frères et sœurs ?

En posant la question j’espérais trouver quelqu’un qui me comprendrait, qui aurait vécu des choses similaires. Enfin non j’espère que personne n’a vécu quelque chose comme moi. Chasse-toi cette idée de la tête. Nous nous dirigeons alors vers le quai pour attendre Marie. Je m’assois sur le bord, les jambes au-dessus de l’eau et Elwey sur mes genoux. Tiens une idée me vient à l’esprit. Je détache une pokeball de ma ceinture avant de l’ouvrir en direction de la mer. Lokhlass en sort fièrement, tout content que je l’aie appelé.

Lokhlass vient voir. Il s’approche du bord. Tu veux bien prendre mon petit frère sur ton dos ? Le monstre marin m’adresse un grand sourire pour me montrer qu’il est d’accord. Super merci beaucoup ! Je prends alors Elwey par le dessous des bras et le dépose doucement sur la carapace de mon pokemon. Elwey, Lokhlass va t’emmener en promenade. Pas de bêtise d’accord ?

Oui promis Ida !

Mon pokemon s’éloigne alors doucement avec mon petit frère tout content sur son dos. Une fois Elwey suffisamment éloigné je laisse échapper un soupir. Me retrouver avec lui après 5 mois de séparation me serre le cœur. Ce sentiment de culpabilité vis-à-vis de ce qui est arrivé il y a bientôt 6 ans grandit en moi depuis mon arrivée à l’académie et l’apparition d’Elwey vient me le rappeler une fois de plus. Et si secrètement lui aussi m’en voulait pour ce qui est arrivé à maman. Je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête ni même à la maison en générale. Je ne peux pas le savoir. Instinctivement je ramène mes jambes au niveau de mon visage pour me protéger. Mais me protéger de quoi ? De ce que pourrait vraiment penser Elwey à mon égard ? Du regard des autres ? Tout est confus dans ma tête, je ne sais pas quoi faire. Tellement que j’en ai oublié Serah. Je tourne ma tête dans sa direction pour m’adresser à elle.

Je pense aussi qu’il avait besoin de s’évader. Le contexte familial étant un peu particulier je peux le comprendre. Il est peut-être celui qui est le moins au courant de la situation mais la comprend surement mieux que nous.


Mon Lokhlass repasse dans mon champ de vision. Elwey a le sourire jusqu’aux oreilles et me fait de grand signe avec ses bras. Je lui réponds de la même manière avec un léger sourire. Je t’aime tellement tu sais mais j’ai aussi tellement peur que tu m’en veuilles. Pop a bien compris que je n’étais pas dans mon assiette et recommence à jouer avec ma joue et Ruru se frotte à ma jambe pour me consoler. Qu’est-ce que je ferais sans vous ? Des paroles si légères que quasiment imperceptible sortent de ma bouche

Maman, pourquoi es-tu partie ?





code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Mar 29 Mar - 18:14, édité 1 fois


Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Eh bien, elle ignorait qu’elle possède un grand talent pour la comédie. Deux petites tirades lâchées comme ça, sans vraiment réfléchir aux mots employés et le public est mort de rire – figurativement parlant. Dans le cas contraire, il y aurait un certain problème. Quoi que, détenir une sorte de pouvoir magique qui permet de tuer en faisant rire autrui… Non, trop farfelu en fait. Quoi qu’il en soit, ces perles liquides sur le rebord des paupières de la brune fait germer l’idée que Serah dispose d’une aptitude pour la comédie, une compétence dont elle n’avait point connaissance jusqu’à ce jour. Devait-elle tenter d’organiser un spectacle où elle raconte diverses plaisanteries face à un public ? Dis comme ça, elle ne peut penser à une bonne blague. Ce genre de numéro demande une certaine préparation. Tel un exposé face à une classe… Finalement, c’est une mauvaise idée. Elle retient néanmoins qu’elle possède possiblement un talent en ce domaine !

Bref. Prenant au sérieux les interrogations de son interlocutrice alors qu’il s’agissait plutôt d’un moyen d’alléger la tension dans l’atmosphère, Idalienor expliqua que cet incident est une première. Puis elle tombe dans un court monologue où elle raconte son enfance, que le frangin et la frangine se ressemblent. L’autre jouvencelle plongée dans sa nostalgie, la tatouée arqua un sourcil. Elle n’a pourtant pas demandé quelque chose d’aussi indiscret qu’énumérer son passé. Sans offense, mais ce n’est pas quelque chose qui l’intéresse. La Pyroli garde le silence, cependant, n’osant pas couper le discours de sa semblable. En espérant uniquement que son histoire ne s’étale pas pendant des heures comme un certain Voltali qu’elle a rencontré près du lac, la semaine passée.

  • Non. Et Dieu merci.


C’est avec une touche de dédain que l’Ambrose riposta à la question de la grande sœur. La raison pourquoi elle ne souhaite avoir un frérot ou une sœurette est évidente : elle qui n’était point souhaité, le destin aurait réservé le même sort à celui qui aurait suivit après. Serah ne souhaite à personne le traitement qu’elle a subit. Mais elle n’étala pas son raisonnement. Contrairement à la fille à ses côtés, la Pokéathlète n’est point confortable de parler de son passé. C’est quelque chose qu’elle souhaite sceller et ne plus jamais évoquer. Si elle pourrait, afin d’effacer définitivement toute trace réelle de son enfance, elle larguerait sans hésitation une bombe sur Pyrite. Il n’y a que le désert de Rhode vitrifié qui peut lui apporter une véritable paix intérieure.

Alors qu’elle était plongée dans cette réflexion, Serah remarqua à peine que le trio s’était déplacé sur près du rebord d’un quai. Sa comparse sortit une Pokéball, un Pokémon aquatique émergea dans l’océan glacé. Une créature similaire à un dinosaure préhistorique, ressemblant au plus haut point à ce fameux monstre du Loch Ness interprété dans ces célèbres mythes. Coïncidant avec cette pensée, Idalienor l’interpella sous le nom de « Lokhlass ». Futé. Le gamin se positionna sur la carapace de l’animal et ce dernier nagea sur la rive, divertissant grandement l’enfant. Pandora commença également à s’écarter, suivant sur le bord le jeunot et la créature marine. L’Absol n’allait certainement pas rester en place toute la journée.

Puis, la brune ramena les jambes à son visage. Oulah, elle connaît que trop bien cette position fœtale, ce visage tordu par le tourment. Prise d’un léger élan de panique, la jouvencelle analysa les alentours, cherchant un quelconque moyen de détourner l’inévitable. Toutefois, ce dont elle redoutait se produit. Une nouvelle fois, Idalienor développe le problème familial sans entrer dans les détails. Il est clair qu’il y a un sérieux problème à la maison. Quelle est la problématique en question ? Mystère et boule de gomme. Néanmoins, ses iris céruléens se posèrent sur le bambin tout souriant. Elle pensa, en un sens, que ces trois-là sont semblables. Elle ne peut que trop bien s’identifier à ce désir de s’évader, se volatiliser… Mais là n’est pas la priorité.

  • Ne pleure pas, sinon je te balance à l’eau.


Tout sur une intention de rigolade malgré le ton neutre employé. Après tout, sa camarade était – et je cite – « morte de rire » suite à sa remarque deux minutes plus tôt. C’est le moment parfait pour user de ce fameux sens de l’humour. Enfin, en espérant qu’elle ne le prenne pas mal. Déjà qu’un malaise persiste dans l’ambiance, suffirait que la mademoiselle en détresse pète un câble. Ce qu’elle haït voir les gens s’apitoyer sur leur sort. Elle a déjà assez de son reflet dans un miroir, faut que le monde lui rappelle que la lumière au bout du tunnel est encore loin.

  • Cig’ ? Quoi que, t’as pas l’air du genre à fumer.


Présentant le paquet à Ida’, elle lui laissa le temps de refuser l’offre – ou en prendre une, qui sait ? Clope allumée en bouche, notre protagoniste tira une latte et profita de cet instant de calme. Seuls les bredouilles de la ville et les cris de joie d’Elwey chavirent le moment. Désormais, il faut conclure ce sombre moment. Trouver un moyen de clôturer ce sujet et de ne plus retourner dessus. Du moins pour aujourd’hui. Après un instant d’hésitation, Serah prit la parole, faisant de son mieux pour ne pas bégayer et de paraître pour une idiote.

  • J’te connais pas et j’ignore clairement ce qui se passe chez toi. J’suis pas douée avec les mots et j’ai l’impression que je vais dire de la merde… Mais cheer up. Peu importe la crise, le lendemain s’annonce plus heureux et rayonnant. Du moins, c’est ce que je veux croire.


Du coin de son champ de vision, l’Ambrose observa minutieusement la rétorque d’Idalienor, verbale ou physique. Si la brune ne fait que glousser et rire d’elle, elle jure qu’elle la jettera pour de vrai dans l’océan. Pour une fois qu’elle essaie apporte son aide et sa « sagesse » à quelqu’un ! Franchement, elle aimerait mieux que ses paroles voguent dans le vide plutôt qu’ils incitent la rigolade.
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2463
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
Petit frère, pourquoi es-tu là ?
Et une fois de plus, les souvenirs du passé m’envahissent. Il s’est passé tant de choses ces 5 dernières années, tant de chose que j’aimerais parfois oublier. On dit que c’est par l’expérience que l’on devient plus fort. Mais cela vaut-il vraiment le coup si cette expérience pèse sur plusieurs années ? D’ailleurs comment ça se passe à la maison sans moi ? Est-ce que Elwey ne souffre pas trop du comportement de ses frères et sœurs ? Ce sont des responsabilités que j’ai complètement laissé de côté en débarquant dans cette académie. Est-ce que j’ai fait le bon choix en acceptant la proposition de mon père ? Je n’ai pensé qu’à moi sur ce coup. Je me disais que je pourrais m’évader, voler de mes propres ailes. Mais peut être que Marie aussi à des projets et qu’elle ne peut les réaliser à cause de mon départ. Je me suis comportée comme une égoïste.

• Ne pleure pas, sinon je te balance à l’eau.

Je relève la tête vers Serah avec un léger sourire. Je ne pleurerais pas, je ne me le permettrais jamais. J’ai craqué une fois pendant les vacances mais il est hors de question que cela se reproduise. Je ne veux pas faire partager ma souffrance avec les autres. De toute manière, il est probable qu’il ne la comprenne pas. Si on n’a pas vécu la situation soit même, la comprendre complètement n’est pas chose aisée et je ne leur en veux pas du tout pour ça.

• Cig’ ? Quoi que, t’as pas l’air du genre à fumer.


Serah me tend alors un paquet de cigarette vers moi. Je ne pensais pas qu’il y avait des élèves fumeurs ici. Après tout, les plus âgés ont bien le droit, ils font ce qu’ils veulent tant qu’ils ne fument pas dans l’établissement. Et ici nous sommes au port, donc hors de l’académie. Personnellement je ne fume pas, je n’en ai pas vu l’intérêt jusque-là et quitte à avoir un cancer du poumon autant ne pas le provoquer volontairement ce serait pas mal. Mais là j’ai une autre idée en tête.

Oui j’en veux bien une si ça ne te gêne pas.

Assez surprise par ma demande, elle me tend une cigarette  et l’allume pour moi. Je tiens le petit bâtonnet de tabac entre mes doigts et l’observe se consumer petit à petit. La fumée avançait petit à petit vers l’horizon. Serah n’a pas l’air de comprendre ce que je fais. Pourtant c’est tout simple.

En fait je ne fume pas mais j’aime bien l’odeur du tabac ça me détend.

Oui je sais c’est un peu étrange mais pourquoi pas après tout. Je pourrais être considérée comme fumeuse passive mais ça ne me dérange pas. De toute façon, les gens peuvent bien penser ce qu’ils veulent de moi je m’en fiche un peu. Cette affection pour l’odeur des cigarettes me vient de l’herboriste de Vermilava. Malgré son âge avancé elle fumait entre deux et cinq cigarettes par jour. Je lui ai conseillé d’arrêter mais elle m’a répondu que ce n’était pas moi qui allais lui apprendre comment vivre. Elle n’a pas tort. Du coup je me suis habituée à cette odeur. Tant de petite chose qui me rappelle mon chez moi aujourd’hui.

La Pyroli reprenait la parole. Elle a raison au fond, on dit souvent que le lendemain ne peut être pire que la veille. Il faut savoir se relever pour mieux avancer, c’est ce qui t’a permis de continuer à espérer le bonheur de ta famille après tout. Je me relève vivement avant de me donner une gifle. Je n’y suis pas allée molo mais c’était le seul moyen de me secouer un peu. Tu es une Pyroli oui ou non ?! Je cours jeter mon mégot dans une poubelle avant de revenir le sourire aux lèvres mais la joue gauche toute rouge.

Merci Serah, tu as raison ! Je ne dois pas ma laisser abattre ! J’ai eu un coup de mou mais ça n’arrivera plus. J’ai décidé depuis longtemps déjà de croire en mes rêves et je ferais tout pour y arriver. Et puis je peux compter sur mon petit frère adoré.

En parlant de ça, je vois Lokhlass qui dépose Elwey sur le bord de la rive avant de partir tête la première sous l’eau. Qu’est-ce qu’il me fait encore ? Va savoir. Elwey s’est donc mis en tête de faire la course jusqu’ici avec Pandora, l’Absol de Serah. Il est évident qu’il va perdre mais je le soutiens.

Aller Elwey ! Tu peux le faire !


Bon, il se fait très vite distancer par le pokemon mais arrive quelques minutes plus tard au bout de la course.

C’est bien mon grand, tu es fort ! Tu réussiras à le battre bientôt ne t’en fais pas. En attendant tu devras t’entrainer avec l’Absol de maman.


Oui promis et je reviendrais ici après pour refaire la course avec Pandora

Ah non tu ne reviens pas ici, sauf si tu es avec Papa ou Marie !

Je rigolais Ida

Petit malin…

Je l’attrape fermement pour le prendre dans mes bras. Franchement, je ne le dirais jamais assez mais il est trop mignon.

Serah, dis-moi quelles sont tes rêves ? Qu’est ce qui t’a motivé à venir dans cette académie ?

hrp :
Utilisation de la CS Plongée ^^



code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Dim 17 Avr - 14:36, édité 1 fois


Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Compte PNJ
Icon : Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12865
Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12865
pokemon
Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] CeOUB4f
-
-
0
0
12865
Compte PNJ
est un PNJs
Modération

Utilisation de la CS Plongée
Tu gagnes rien !



Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] 7z5c
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Le pire a été évité. Et Dieu merci. L’on peut donner ce point positif à cette petite brunette : elle ne prend rien au premier degré. Et tant mieux puisqu’autrement, elle passerait un mauvais quart d’heure en compagnie de la Pyroli. Haussant ses iris céruléens vers le ciel grisé, Serah remercia en silence l’univers pour lui avoir épargné d’un immense malaise. Si Idalienor avait fondue en larme, elle n’aurait guère su quoi faire. Certes, elle n’aurait pas mis sa menace à exécution. L’adolescente n’est pas cruelle à ce point. Elle aurait certainement tenté de réconforter sa camarade en lui tapotant l’épaule… À l’aide d’un balai, l’empoignant à l’extrémité. Non que sa comparse du moment soit infectée de bactéries ou autre – en réalité, ça, nul ne peut être certain de ça – Serah ne sait simplement pas comment approcher une personne en détresse émotionnelle. De son expérience, lorsqu’elle se sent lamentable, elle comble se vide de diverses manières. Des méthodes pas très saines. Pour le bien-être de son homologue, elle ne lui proposera point ces procédés autodestructeurs.

À la limite, ce qu’elle peut lui donner pour se détendre est tout simplement une cigarette. Ces jeunes filles ont le même âge, Idalienor est suffisamment grande pour être responsable de ses propres choix. Qu’elle choisisse ou non de fumer, cette décision lui n’appartient qu’à elle uniquement. Malgré qu’elle ait proposé une clope, la dresseuse croyait fermement que sa compagne allait refuser l’offre sous prétexte qu’elle ne possède ni le look, ni l’attitude d’un fumeur. Imaginez la stupéfaction sur son faciès lorsque la brune accepta une cigarette. La réaction suivante fut plus marrante : Ida’ embrasa la cigarette mais ne tira aucune latte. Elle expliqua aussitôt qu’elle ne boucane pas, mais qu’elle apprécie l’odeur dégagée par la fumée. L’Ambrose eut besoin de tout son sang-froid pour ne pas commettre un fracas démesuré. Cette fille gaspille sérieusement une clope si généreusement offerte en ne la fumant pas ? Et qui donc en cette basse Terre aime l’odeur du tabac ? Limite, tous les fumeurs  s’habituent éventuellement au parfum de la nicotine, mais jamais Serah ait rencontré quelqu’un qui prétend « aimer » l’arôme de cette substance toxique.

  • T’es vraiment bizarre.


C’est ainsi qu’elle clôtura cette histoire. Inutile d’en faire tout un plan. Chacun son récit et ses moyens pour soulager ses tourments, peu conventionnels soient-ils. L’on pourrait demander ensuite qui est le plus anormal entre la tatouée et l’autre Pyroli, mais cela est un débat pour un autre jour.

Suite à ses propos, la rebelle attendit impatiemment une rétorque de la part de la mademoiselle en détresse. Le moindre gloussement et elle balance la princesse à l’eau de la même manière que le roi Léonidas a balancé ce connard de Perse dans le fond du gouffre. Pour une fois qu’elle fait un effort pour réconforter autrui, même si la tentative est pitoyable, un peu de respect pour les débutants ! Cependant, la réaction n’était point celle anticipée. L’Edelwen bondit sur ses pieds et s’affligea d’elle-même une gifle. Évidemment, un tel geste surprit son interlocutrice. Il n’est pas rare qu’elle se donne également des gifles sur le visage pour se ressaisir, mais cela était totalement imprévu. Idalienor couru jusqu’à la poubelle la plus près pour jeter sa clope à moitié achevée – grrr – avant de revenir, lèvres étirées en un sourire cette fois-ci. Eh bien, ce discours insolite a bien porté ses fruits. Quoi qu’elle ne fera pas cela de nouveau avant un certain temps. C’est sa bonne action pour tout le mois à venir.

Pendant ce temps, le petit garçon s’amusait à faire la course avec Pandora. Certes, le quadrupède est bien plus rapide que l’enfant et l’Absol ne se donne pas à fond. Tirant quelques lattes sur sa cigarette, Serah observa le frère et la sœur. Plus qu’elle jaugea la proximité entre les deux frères et sœurs, plus elle regretta son jugement de plus tôt. Ida’ avait posé la question il y a quelques minutes si la jouvencelle a un frère ou une sœur, ce à quoi elle a répondu négativement avec un certain dédain. Pourtant, à examiner de près les interactions entre les semblables, elle y voit une certaine symbiose; une proximité unique. Comme si l’un supporte l’autre. Un élément qui aurait été essentiel dans sa vie. Rapidement, la brunette posa une interrogation qui arracha Serah de ses pensées.

  • Mes rêves ?


Drôle de question. Son seul objectif depuis quelques années était de quitter le merdier dans lequel elle résidait. Maintenant que cela est fait, et bien, elle n’y a jamais vraiment réfléchi. Elle n’a pas encore trouvée de nouvelles ambitions. La punk médita sérieusement sur cette question tout en finissant sa cigarette.

  • Franchement, aucune idée. J’suis venu ici pour quitter Rhode, tout simplement. J’en avais marre de vivre dans le désert.


Une réponse à demi-vraie. La tatouée n’a absolument aucune idée de ce qu’elle désire faire dans le futur. Aussitôt, elle écarte le sujet de son cortex, se disant qu’elle découvrira cela dans un futur, proche ou lointain. La seconde partie de la tirade est effectivement un mensonge en partie. Une rétorque néanmoins concise et efficace qui n’en dit pas plus qu’il en faut. Pourquoi faut-il toujours tomber sur ce sujet ? C’est une malédiction qui plane au-dessus de sa tête pour lui rappeler sans cesse que tourner la page n’est pas quelque chose d’aisée.

Voulant éviter toute question supplémentaire sur ce sujet, Serah tourna les talons, se dirigeant vers la poubelle visitée plus tôt par l’autre Pyroli. Il faut prendre soin de Mère Nature, alors prenons exemple sur Ida’ et allons jeter le mégot dans ce vidoir publique. Toutefois, la jeune fille stoppa son élan, son intérêt capté par un phénomène inhabituel. De cette même poubelle émane de la fumée. Et une quantité considérable, tout de même. L’Ambrose bogua un moment avant de se retourner vers sa camarade.

  • Dude, est-ce que t’as éteint ta cigarette tout à l’heure ?


Nul besoin d’une réponse définie, l’expression faciale d’Idalienor est suffisante. Délicatement, ses lèvres s’étirèrent en un grand rictus.

  • Pffft. Regarde ! La poubelle fume !!


Sur ce jeu de mots de mauvais goût, l’adolescente à la crinière d’azur se plia en deux, « morte de rire ».[/color]
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2463
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
Petit frère, pourquoi es-tu là ?
Je suis toujours très curieuse de savoir pourquoi les autres étudiants de cette académie sont venus y étudier. C’est vrai que cet endroit offre tellement de possibilités d’avenir que je veux toujours savoir ce que chacun désire faire de sa vie. Après tout c’est à notre âge que, d’une certaine façon, on décide de notre vie. Et ce n’est pas une petite décision loin de là. La question semblait surprendre la fille aux cheveux bleus et dommage pour moi je n’ai pas la réponse à laquelle je m’attendais mais me permet de cerner un peu mieux le personnage.

Rhodes ? Je ne connais pas du tout mais d’après ses dires c’est un désert. J’avoue que vivre dans le désert ne doit pas être top. Il faudrait que je révise ma géographie moi. En tout cas ce qui est sûr c’est qu’elle voulait s’échapper de cet endroit. Ca ne devait vraiment pas être commode mais j’ai des doutes que ce soit uniquement le désert qui l’a poussé à partir mais je ne vais pas chercher à en savoir plus pour l’instant. C’est trop indiscret.

Je ne sais pas où se trouve Rhodes mais l’environnement de l’académie doit surement être plus agréable que le désert.

Serah s’éloigne alors légèrement de moi pour aller jeter son mégot dans la poubelle où je suis allée précédemment. On ne va pas polluer le port quand même. Et puis avec le vent ça pourrait finir dans l’océan et étouffer un pokemon eau donc non merci. Pandora est toujours à côté de mon petit frère et Elwey semble bien aimer sa présence. Je suis sûr qu’il fera un très bon dresseur plus tard.

Ma camarade se retourne vers moi pour me poser une question toute bête à laquelle j’aurais dû répondre sans hésitation mais… Est-ce que j’ai éteint la cigarette tout à l’heure ? Il me semble l’avoir fait pourtant je crois qu’en fait j’ai oublié. Mon visage parle pour moi et je tire une grimace avant de courir vers la poubelle alors que Serah est pliée en deux. Et mince la poubelle fume bien en plus. Bon situation extrême moyen extrême.

Lokhlass utilise pistolet à eau sur la poubelle s’il te plait !


Mon monstre marin encore dans l’eau au bord du pont exécute son attaque eau mais avec le ton paniqué de ma voix il a cru qu’il y avait vraiment un grand feu et a envoyé une quantité d’eau très importante sur la poubelle alors que ce n’était qu’une légère fumée. Donc du coup oui la poubelle a bien reçu le jet d’eau mais j’ai pris une douche au passage. Je suis trempée comme une soupe maintenant géniale. Serah qui a assisté à toute la scène et encore plus morte de rire qu’avant.

Merci Lokhlass pour la poubelle mais tu n’étais pas obligé de me faire prendre une douche au passage. Je me tourne vers ma camarade aux cheveux bleus. C’est pas gentil de se moquer de moi.

Mais la situation est tellement comique que la voir rire entraîne également chez moi un fou rire. Après quelques minutes de rire incessant, j’essore alors mes cheveux entre mes mains avant de constater l’évidence : la poubelle est bien éteinte. Elwey débarque en courant à côté de moi.

Ouah l’attaque de Lokhlass était impressionnante, tu es toute mouillée. Mais si tu as mal éteint ta cigarette ça veut dire que tu fumes ? Quand je vais le dire à Marie elle se sentira moins seule.

Oulala trop d’infos en même temps là.

Depuis quand Marie fume ?


Depuis que tu es partis de la maison à peu près.

Ok dès que je pars tout le monde fait des bêtises. Mais ne t’inquiètes pas Elwey je ne fumais pas je sentais juste l’odeur de la cigarette et ne dit rien à Tata s’il te plait, tu me le promets ?


Oui je le promets et puis toi tu me promets de ne rien lui dire parce que tu n’étais pas censé le savoir.

Promis je ne dirais rien


Nous croisons alors nos petits doigts pour sceller la promesse. Elwey repart alors avec son grand sourire vers Pandora et Lokhlass pour rester en leur compagnie. Je m’approche légèrement de Serah pour continuer notre discussion.

Alala les affaires de famille c’est compliqué. Je t’ai posé une question tout à l’heure alors je vais y répondre aussi. Moi mon rêve c’est d’être médecin itinérant. Je voudrais voyager à travers le monde pour aider les humains et pokemon qui auront besoin de moi. Peut-être que, au cours de mon voyage, je passerais par le désert de Rhodes et pourrais alors espérer découvrir comment tu vivais avant de venir ici.

Je lui adresse un grand sourire puis me retourne vivement vers le large quand j’entends la sirène d’un bateau arrivant à vive allure vers le port.

C’est surement le bateau arrivant d’Hoenn. Elwey il va falloir repartir.

Rien que de l’imaginer loin de moi à nouveau me rend triste…


code by lizzou × gifs by tumblr


Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2463
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2463
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
Petit frère, pourquoi es-tu là ?
Le bateau qui se dirigeait vers le quai était bien celui qui venait d’Hoenn. J’ai pris exactement le même le jour de mon arrivée ici. Elwey me tenait la main, comme pour me dire qu’il ne voulait pas partir, qu’il voulait rester encore un peu avec moi. Mais malheureusement bonhomme il va falloir que tu rentres. Moi aussi j’aimerais beaucoup que tu restes avec moi encore un peu, juste une soirée. Parfois j’aimerais rentrer à la maison, pour tous vous retrouver. Cette agitation incessante et cette vie de famille que nous avons réussi à installer après tant d’effort me manque. Finalement je n’ai pu en profiter qu’a peine un an…

Marie débarque en trombe vers moi avant de se jeter dans mes bras. Elle est à peine plus grande que moi mais l’élan qu’elle a pris et la prise qu’elle a sur moi me montre qu’elle s’est beaucoup inquiétée pour Elwey. Une fois détachée de moi, elle se baisse pour parler à mon petit frère. Elle lui passe un sermon mais pas si violent que ça. La peur a remplacé la colère et c’est maintenant avec soulagement qu’elle prend le jeune garçon dans ses bras avant de m’adresser un grand sourire.
On parle un peu de tout, de ma vie à l’académie, de mes pokemons, de mes projets qui s’affinent au fil des jours. Moi je prends des nouvelles de tout le monde. Elle me raconte les dernières bêtises en date d’Amandine et Matthieu, les résultats excellents d’Elwey a l’école (enfin plutôt lettres parce que à son âge c’est plutôt ça), et le rendez-vous chez le proviseur de ma sœur Julie parce qu’elle a séché un peu trop de cours dernièrement. Apparemment elle a intégré une bande de garçon peu fréquentable. On se demande bien de qui elle a tiré ça. Ah Maman si tu savais tout ça. Si elle est comme ça c’est pour t’imiter. Elle me l’a dit et dans un sens je la comprends.

L’alarme du bateau avertit son départ imminent direction la maison. Marie et Elwey partent à toute vitesse sur le bateau avec de grands gestes et de gros câlins. Ils vont me manquer mais les avoir revu aujourd’hui me donnent une nouvelle force. Ils croient beaucoup en moi, je ne veux pas les décevoir. C’est grâce à tous leurs efforts communs que je suis là. C’est le cœur empli de joie que j’admire le bateau s’éloigner du port, suivant le soleil qui commence à se baisser dans le ciel. La teinte orangée de la mer me rappelle les soirées d’été sur la plage, où j’étais entre les genoux de maman et me disait que la vie était aussi imprévisible que l’océan. L’océan peut être calme et magnifique mais il peut à tout moment se déchainer et montrer toute sa colère. C’est pour ça que je dois m’accrocher, peu importe les obstacles, peu importe les difficultés que je rencontrais.

Avec ma camarade Pyroli, nous prenons le chemin du retour. Je la remercie encore beaucoup de m’avoir emmené Elwey et continue notre petite discussion, interrompue par l’arrivée du bateau. Elle est agréable comme fille mais je suis persuadée qu’elle n’a pas eu une vie facile, loin de là. Elle semble très fermée. J’espère que l’ambiance de cette académie lui permettra de s’ouvrir plus aux autres et oublier ses peines. Une fois au dortoir, nous nous séparons en nous souhaitant une bonne soirée. Avec cet incident, une bonne partie de l’après-midi c’est écoulée. Sautant sur mon lit, je repense à ce que m’a dit Elwey. Marie s’est mise à fumée, ça m’étonne. Elle qui détestait la fumée avant mon départ. Il doit se passer énormément de chose à la maison en mon absence, des choses que je ne saurais probablement jamais…


code by lizzou × gifs by tumblr


Petit frère, pourquoi es-tu là ? [Serah Ambrose][Terminé] Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum