Graines de champions. [Terminé]
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Graines de champions. [Terminé]   Ven 26 Fév - 14:48
Sphax était assis sur le tapis, et regardait sa dresseuse droit dans les yeux. Il ne lui laissait pas le choix, et la brune en avait conscience, raison pour laquelle elle était partagée entre la frustration et la fierté. La frustration, parce qu’elle n’avait pas envie de se séparer de son starter pendant trois semaines, la fierté, parce qu’elle devait bien reconnaître que voir son starter la mettre au pied du mur était agréable, parfois. Au moins, il n’était pas de ceux qui se laissent mener placidement sans rien dire. Sphax n’était pas comme ça. Quand il voulait quelque chose, il le faisait bien comprendre, et se débrouillait pour l’avoir. Là, en l’occurrence, il voulait un coaching. Ca voulait dire s’éloigner de sa dresseuse pendant trois longues semaines, certes, mais ça voulait aussi dire devenir plus puissant au bout de ces trois semaines. Sphax voulait un coaching de vitesse. Car depuis la dernière mission de sa dresseuse, il considérait que c’était de sa faute s’il avait été possédé. Pas assez rapide, il avait laissé un Pokémon lui tomber dessus, n’avait pu l’esquiver, et s’était fait posséder, alors qu’il était sous sa forme Méga. Ca aurait pu s’arrêter là, mais il s’était retourné contre Aileen qui n’avait eu la vie sauve que grâce à la réactivité du reste de l’équipe. Il ne pouvait pas laisser ceci se reproduire. Il devait devenir plus fort, plus puissant… Plus rapide.

« Tu es vraiment sûr de ton choix, Sphax ? Tu ne le regretteras pas ? »

L’Absol chromatique hocha calmement la tête, sûr de ce qu’il voulait faire. Ce coaching ne lui faisait pas plus plaisir qu’à sa dresseuse, mais il devait le faire pour être plus à même de la protéger, et d’assurer son rôle de protecteur auprès du reste de l’équipe. Pendant ces trois semaines, il laisserait la protection de l’équipe à Hilda et Ellie, ses partenaires, qui savaient se faire obéir auprès des autres Pokémon. Même la petite Ellie, étrangement, réussissait à tenir tête aux plus gros Pokémon de l’équipe. Panzer ne la ramenait pas devant elle, Seyn se tenait droit, et même Nagini n’essayait pas de faire la fière ou d’imposer ses deux mètres de hauteur quand elle lui lançait son regard autoritaire. Et si Aileen devait partir sans lui en mission, il ne se faisait pas trop de soucis. Tant qu’elle n’allait pas se fourrer dans un pétrin électrique, hein… Après un soupir, la brune rendit les armes et attrapa son iPok pour envoyer un texto à Alban, pour lui demander s’il acceptait de la voir le plus rapidement possible. Elle aurait bien demandé à Stella, mais… Il s’agissait de Sphax. Elle ne voulait pas le laisser à n’importe qui, et Orren lui avait dit beaucoup de bien d’Alban, et du coaching qu’il avait effectué pour Spike, pourtant difficile à prendre en charge. Son iPok vibra. Réponse d’Alban, qui acceptait de la voir maintenant.

« Allez mon grand, on y va, Alban a un peu de temps devant lui. »

Sphax hocha la tête, et se redressa souplement, entraînant les autres à sa suite. Aileen se saisit de son sac, caressa la tête de son starter qui allait la quitter pendant trois longues semaines, et ouvrit la porte de sa chambre… Pour tomber nez à nez avec un livreur de la poste Bekipan. Ce dernier, qui avait la main levée pour toquer à la porte, resta bête quelques secondes avant de baisser le bras, libérant ainsi la vue du paquet qu’il tenait sous l’autre bras. Aileen devint curieuse. Qu’est-ce que c’était que ce drôle de paquet, tiens ?

« Vous êtes Aileen Sôma ? » La brune hocha la tête. « J’ai un paquet recommandé pour vous. Signez là et là, s’il vous plaît. »

Sans poser de questions, la Pyroli se saisit de la feuille pour signer aux emplacements demandés, récupéra le paquet, laissa partir le livreur, et en voyant Sphax se rasseoir, elle comprit qu’elle pouvait prendre une minute pour voir ce que c’était. Retournant s’asseoir sur son lit, elle ouvrit la boîte, surprise de voir un amoncellement de mousse et de coton. C’était pour protéger quoi, ça, un œuf ? Bingo. Dans la boîte surprotégée, il y avait un œuf blanc, qui semblait recouvert d’une fourrure légère, et au fond du carton, une lettre pliée en deux. Curieuse, elle l’attrapa pour la déplier et la lire, souriant en reconnaissant la plume fine de sa mère dès les premiers mots.

« Bonjour mon petit chat sauvage !
J’imagine que tu as vu l’œuf avant ma lettre et que tu ne comprends pas trop, donc : il s’agit d’un œuf de Couafarel. Fifi a eu une aventure avec Couffy, la Couafarel chromatique de cette prétentieuse de Lady Gragra, et cette dernière m’est tombée dessus avec l’œuf en m’accusant d’être la responsable. Du coup, j’ai récupéré l’œuf pour la faire taire, et comme je n’ai pas trop le temps de m’en occuper, je te l’offre !
Je sais que ce petit œuf sera bien dans ton équipe, et que tu le traiteras bien. Je compte sur toi pour me donner des nouvelles, et me parler un peu de cette Saint-Valentin catastrophique, et de ce fameux Heath Jones avec qui tu l’as passée. Eh oui, rien ne m’échappe ! »


Aileen grimaça, avant d’éclater de rire. Ahlala, sa mère… Levant les yeux au ciel, elle posa la lettre sur son lit, envoya un texto à sa mère pour lui dire qu’elle avait reçu l’œuf, la remercier, et lui dire de se mêler de ses oignons, et après avoir soigneusement mis le petit œuf dans la couveuse sur son bureau, récupérée un an auparavant auprès de Faith, quand elle avait laissé Ellie en pension, elle quitta enfin sa chambre pour rejoindre Alban dans le dortoir Voltali. Elle n’avait vraiment pas envie, cela dit… Mais Sphax était formel. Il voulait ce coaching, et elle devait bien admettre qu’elle l’admirait un peu, d’être prêt à passer trois semaines loin d’eux pour devenir plus puissant. Quand elle entra dans le dortoir Voltali, quelques regards se tournèrent vers elle, avant de s’en désintéresser. Bah, elle devait venir voir son frère… Même quand elle s’assit en face d’Alban, dans un canapé jaune, personne ne broncha.

« Salut Alban. Désolée, j’ai été un peu retardée. »

Sans perdre de temps en paroles, Sphax s’assit pour jauger du regard le jeune Coach, se demandant s’il était assez inflexible pour s’occuper de lui. Car tel était le problème de l’Absol : en face d’une personne un peu trop hésitante, il prenait immédiatement le dessus. Cependant, le regard d’Alban semblait sûr de lui, et le Noctali placide sembla achever de le convaincre qu’il pouvait leur faire confiance, et que personne ne le laisserait prendre le dessus pendant le coaching. Parfait.

« Comme je te l’ai vaguement dit par texto, Sphax considère qu’il n’est pas assez rapide, et aurait donc besoin d’un coaching adapté. Orren m’a dit du bien de toi après ce que tu as fait avec Spike, donc je te fais confiance pour t’occuper de Sphax. »

Sans rien dire, Sphax tourna la tête, pour appuyer du bout du museau sur la Poké Ball contenant Scraps, le Malosse né pendant le bazar de la Saint-Valentin. Pendant l’inversion des corps, Scraps s’était retrouvé dans le corps de Sphax, et Sphax dans celui de Scraps. L’Absol avait pu jauger la forme physique du petit nouveau, et le Malosse rester admiratif devant la puissance du meneur. En trois bonds, le Malosse s’assit aux côtés de son chef, frétillant d’impatience à l’idée de devenir plus puissant. Aileen garda le silence quelques secondes, avant de soupirer, rendant à nouveau les armes.

« Pour t’occuper de Sphax et de Scraps, si ça ne te dérange pas trop d’en avoir deux au lieu d’un. »

HRP : Acquisition d'un oeuf de Couafarel + Entrée de Sphax (Absol) et Scraps (Malosse) en Coaching Vitesse de type 2 de trois semaines.



_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Graines de champions. [Terminé]   Sam 27 Fév - 1:21



Graines de champions
Alban Abernaty & Aileen Sôma

Ecouteurs vissés sur ses oreilles, lunettes sur le nez, Alban fit courir son stylo le long d’une feuille déjà bien noire de notes. Pour une fois qu’il avait bouclé tous ses devoirs et qu’il n’était pas en Mission ou en croisière - ce qui était probablement pire vu la façon dont la dernière s’était achevée - le châtain en profitait pour avancer sa thèse. Il y allait vraiment à petits pas sachant qu’il avait rarement le temps de s’y pencher vraiment, mais il avait eu un regain d’inspiration il y a de cela quelques heures et il comptait bien mettre à profit cette période propice pour avancer au maximum. Sans faire attention à ses Pokémon qui jouaient dans le vacarme le plus assourdissant et à Chell qui était en train de faire de la corde à sauter imaginaire, Alban soupira et bu une grande gorgée de jus de citron. Il bloquait encore et toujours sur la façon dont présenter sa thèse, et plus il avançait dans ses recherches, plus trouver un axe devenait pressant. Estimant cependant qu’il avait droit à une pause plus que méritée après quelques heures intensives, il enleva ses lunettes qu’il posa délicatement sur son bureau et retira ses écouteurs. Aussitôt, la douce musique classique fut remplacée par des cris de sauvageons. Se tournant vers Hélios et Aura qui se chamaillaient encore une fois, il soupira et se massa le front.

- Vous me filez un de ces mal de crâne… se plaignit-il, ce qui n’eut à peu près aucun effet.

Lassé, il alla se poser sur son lit où Chell vint le rejoindre rapidement. Le pauvre esprit frappeur avait visiblement encore besoin de son attention, mais Alban n’était pas vraiment prêt à sortir jouer à la balle ou quoi que ce soit d’autre. Néanmoins étrangement calme depuis sa Mission avec Rodrigue et Max, Chell se contenta de s’allonger près de lui en posant sa tête sur ses genoux. Attendri par tant de candeur, Alban caressa doucement la chevelure châtain du petit fantôme. C’était étrange. Plus il passait du temps avec Chell, et plus il s’y attachait. Pourtant, une partie au fond de lui criait que ce n’était pas une bonne chose. Il y avait chez Chell quelque chose de trop familier. Comme s’il se retrouvait face à un portrait de lui enfant ; sauf que ce n’était pas exactement ça… Il n’avait jamais eu le caractère de Chell. Et malgré tout, il avait l’impression de le connaître, au-delà des deux semaines et demie passées ensemble. Plus que perplexe sur le cas de l’esprit frappeur, Alban haussa les épaules. Après tout, il n’avait pas le temps de s’en inquiéter. Chell ne leur était pas hostile ; ni à lui, ni à ses amis. Alors pourquoi être méfiant envers lui ? Alban regarda le petit garçonnet qui s’endormait progressivement sur ses genoux. Wow. L’heure de la sieste, certainement ? Ces derniers temps, Chell était de plus en plus fatigué. Alban ne s’en apercevait pas vraiment vu qu’il le laissait voguer librement dans son dortoir et dans le parc lorsqu’il était en cours, mais… Cette fatigue lui semblait anormale. Les deux premières semaines passées ensemble, l’enfant avait été une pile électrique inépuisable. Pourquoi était-il si crevé à présent ?

Coulant un regard turquoise vers Chell, Alban sourit en le voyant complètement endormi. Quand il était comme ça, c’était bien difficile de le réveiller… Soulevant doucement le corps du petit, Alban le déposa dans son lit et le recouvrit de sa couverture. Il attrapa la petite peluche de Roucool qu’il lui avait acheté sur sa demande, puis la cala près de sa tête pour qu’il soit rassuré à son réveil. Quand Chell dormait, il avait une véritable matière. Ce qui était plutôt pratique, puisque ça lui évitait de traverser le lit et de se retrouver sous le plancher. Retournant ensuite à son bureau, Alban fut intrigué de voir qu’il avait reçu un message. Déverrouillant rapidement son écran, il fut surpris de voir qu’Aileen lui avait parlé. Tiens ? Que lui voulait la Préfète-en-Chef ? Ils n’avaient jamais été bien proches mais leur dernière mésaventure à la St Valentin avait permis de leur faire passer plus de temps ensemble - malgré eux toutefois -. C’était inhabituel qu’elle lui envoie un message. Avait-il fait quelque chose ?

Avec quelques réserves, il lut son message. Puis, son visage s’éclaira d’un sourire et il se tourna vers Zéphyr, Mistral et Auster. Zéphyr vint aussitôt se poser sur son épaule, tandis que le Noctali leva ses oreilles, intrigué. L’Altaria se mit quant à lui à chanter quelques notes, et Alban lui sourit avec douceur. Ils avaient été séparés tellement longtemps lorsque Mistral avait passé son séjour à l’infirmerie qu’il était réellement heureux de le revoir en pleine forme. Encore maladroit dans son corps, certes, mais en bonne santé tout de même. C’était encore un peu étrange de se dire que sa petite boule de coton qu’il avait vue sortir de l’œuf était à présent un magnifique oiseau d’une telle envergure, mais bon. C’était le cycle naturel de la vie, après tout.

- Hey vous trois ! Un nouveau Coaching, ça vous dit ? leur dit-il, radieux.

Wow ! Second Coaching ! Et c’était Aileen en personne qui lui demandait, en plus ! Il ne savait pas trop ce qu’il allait pouvoir apporter à l’une des Pokéathlètes les plus avancées de l’académie, mais certes. Elle était Médecin, de souvenir. Peut-être avait-elle un besoin spécifique. Esquissant un sourire tandis que ses Pokémon semblaient enthousiastes, il attrapa son iPok et tapa rapidement une réponse.

Aileen Sôma

Bonjour Aileen. Pas de soucis pour le Coaching. Je suis disponible à la Salle Commune des Voltali si tu veux passer. Disons... D'ici une dizaine de minutes si cela te va ? A très vite en tout cas.
le 23 fév. à 16h03


Puis, en attendant, il finit d’un train son verre de jus de citron et retourna plancher sur sa thèse.

***

Assis sur un canapé de la Salle Commune, Alban attendait qu’Aileen arrive. Elle avait un peu de retard, mais il ne s’en inquiétait pas. Après tout, il avait sorti l’aquarium de Ceres et prenait soin de la Barpau chromatique en attendant. Cette petite lui avait rapporté pas mal de jolis trésors en allant plonger de temps à autres, et le châtain se devait bien de la cajoler pour lui montrer toute sa reconnaissance. Après quelques jeux néanmoins, Aileen déboula dans la Salle Commune. Les garçons se tournèrent vaguement vers elle avant de l’ignorer. Sa présence n’était pas vraiment exceptionnelle, par ici. Lui faisant signe de la main pour qu’elle le rejoigne, Alban la laissa prendre place en face de lui.

- Bonjour Aileen. Pas de soucis, lui répondit-il avec gentillesse.

L’Absol chromatique de la Préfète s’installa ensuite et le regarda. Alban, imperturbable, tourna son regard gris anthracite vers le Pokémon Désastre. C’était sûrement un test pour essayer de voir s’il était capable ou non. Bah. Alban s’était bien occupé de Spike. Disons que son baptême du feu avait été tellement violent qu’il se sentait capable de négocier avec les spécimens les plus difficiles. Evidemment, accueillir un nouveau membre dans son équipe était toujours un peu compliqué et il ne savait pas s’il serait capable de faire un travail équivalent à celui de son précédent Coaching. Pour autant, il se sentait flatté d’avoir été appelé en personne par Aileen. Cette dernière lui expliqua d’ailleurs rapidement le pourquoi du comment.

Ecoutant avec attention, il se sentit incroyablement gêné quand Aileen lui révéla qu’Orren avait dit du bien de lui. Il le savait puisque le Préfet l’avait longuement félicité pour son Coaching, mais… se l’entendre dire d’élèves plus âgés et expérimentés que lui l’étonnait toujours. Modeste, il ne fit cependant aucun commentaire. Ce qui l’étonna cependant plus fut l’apparition du petit Malosse. Oh ? Deux Pokémon ? Elle voulait deux Coachings ? Ce serait une grande première pour lui, mais après tout, pourquoi pas ? S’il l’avait fait pour Spike, il allait certainement pouvoir le faire pour Sphax et Scraps. L’essentiel étant évidemment de garder les pieds sur terre. Il n’avait pas envie de perdre la face après s’être montré plein d’assurance stupidement.

- Pas de soucis pour les deux. Je te remercie pour ta confiance en tout cas et ferai de mon mieux pour que tout se déroule à la perfection. De toute façon si tu as besoin de les voir, il te suffit de m’envoyer un message ou autre. Je te tiendrai au courant de l’avancée assez régulièrement si ça te va.

Il releva le regard et soutint celui de la Préfète. Par ce simple geste, il espérait lui transmettre un peu de confiance. Il se doutait bien que confier ses Pokémon à un autre était toujours délicat… S’il n’était même pas capable de réaliser ce simple exploit, progresser dans la voie qu’il avait choisie serait bien difficile. Enfin…

- Tu vas bien sinon, depuis le temps ?

Autant détendre l’atmosphère un peu avant de la congédier si rapidement. Après tout, ça n’aurait pas été digne de sa personne. Attendant la réponse de la demoiselle, Alban sentit que quelque chose venait de lui pousser le mollet. Il baissa les yeux et tomba nez à nez avec un Hélios particulièrement remonté. Ah oui, c'est vrai…

- Ah et aussi… Avant que j'oublie. Tu te souviens des CTs dont on avait parlé et que je souhaitais t'acheter ? C'est possible de faire ça maintenant ? Tant qu'on est là…

HRP : Entrée de Sphrax et Scraps, Absol chromatique et Malosse d'Aileen Sôma en Coaching

_________________
Graines de champions. [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Graines de champions. [Terminé]   Sam 19 Mar - 18:53
Laisser deux de ses Pokémon à Alban ne lui faisait pas spécialement plaisir, mais avait-elle vraiment le choix ? Sphax ne la lâcherait pas, jusqu’à ce qu’elle cède et le laisse aux bons soins d’un coach, et il était bien décidé à prendre le nouveau venu avec lui. Pour avoir passé de nombreuses heures dans son corps à la Saint-Valentin, il avait bien pu déterminer le potentiel du Malosse, et ne comptait pas passer à côté de l’occasion d’avoir un réel bras droit… Dès que le petit aurait un peu grandi, certes. En attendant, il allait le garder près de lui. A contrecœur, Aileen céda à son starter, et posa les deux Poké Ball sur la table pour qu’Alban puisse les récupérer. Deux coachings. Il n’y avait plus qu’à espérer que ça ne lui revienne pas trop cher, tout ça. C’est qu’elle n’en avait prévu qu’un seul, et même si elle ne connaissait pas vraiment les tarifs d’Alban, mais qu’elle se savait assez riche pour allonger la monnaie, payer deux fois plus ne la tentait pas réellement. Tant pis, au moins cela disciplinerait peut-être le petit Malosse, qui passait son temps à jouer et courir après sa queue, désespérant un peu la Pyroli. Les autres bébés qu’elle avait pu récupérer n’avaient jamais agi ainsi. Quel bazar. Alban reprit la parole, la tirant un peu de ses songes, pour lui demander si elle allait bien, depuis le temps. La Pyroli ne put retenir son demi-sourire amusé.

« Tu veux dire, depuis la Saint-Valentin où je me suis retrouvée dans le corps d’une fille enlacée dans tes bras ? Ca va, même si je m’en veux un peu d’avoir cassé votre début de romance. Ca me surprend, quand même. Moi qui te croyais en couple avec Ruby après un long célibat homosexuel ! »

La brune pouffa de rire en voyant Alban se gêner et tourner doucement au cramoisi. C’était tellement facile de gêner les garçons. Puis cela lui apprenait que les deux émissions auxquelles il avait participé avaient été diffusées jusque dans l’école. Aileen n’avait pas la télévision dans sa chambre, n’en voyant pas l’utilité, mais son ordinateur portable pouvait aisément remplir cet office de temps en temps. Alors quand elle avait appris qu’Alban était parti avec Ruby, elle n’avait pas pu résister à l’envie de suivre l’émission depuis son ordinateur, éclatant trop souvent de rire en les voyant se comporter comme un vrai petit couple. Orren devait mourir de jalousie dans son coin. Redevenant sérieuse, elle caressa la tête de Scraps, qui venait se frotter à sa jambe, et reporta son attention sur Alban, qui lui demandait, maintenant, à propos des CT.

« Ah, oui. Tu voulais quoi ? Abri et Toxik ? Je me demande quand même comment tu as pu savoir que je les possédais… Enfin bref, tiens, les voilà. C’est pour Hélios j’imagine ? »

Le Larveyette arrêta immédiatement de faire les gros yeux pour faire le beau, flatté de l’attention qu’on lui portait, sans doute persuadé qu’il était connu dans toute l’académie. C’était plus ou moins le cas… A cause de son mauvais caractère, surtout. Retenant un nouveau fou rire, Aileen laissa le Larveyette se pavaner pour ne pas le vexer, mais ne put empêcher Sphax de soupirer discrètement, et Scraps d’aboyer plus bruyamment, attirant l’attention sur eux. Mais les Voltali étant ce qu’ils sont, les regards finirent par se détourner, et Aileen put reporter son attention sur Alban sans tenir compte de l’attitude scandalisée d’Hélios. Une question lui brûla les lèvres, mais elle préféra la garder pour elle. N’empêche qu’elle avait vraiment envie de lui demander ce que ça faisait de se retrouver dans le corps d’une fille. Elle aurait bien aimé échanger avec un garçon, quel qu’il soit, pour voir ce que ça faisait d’être de l’autre côté de la barrière du genre. Mettant la main dans son sac, elle en sortit une feuille, un planning pour Sphax, en plus de ce qu’il mangeait. Elle n’en avait malheureusement pas pour Scraps, qui avait été décidé au dernier moment, mais… Tant pis.

« Tiens, j’avais fait ça pour Sphax. Niveau exercices, j’avoue que c’est un peu le flou pour Scraps, vu que je ne l’ai pas depuis longtemps, mais le régime alimentaire est concrètement le même. En plus grandes quantités, vu qu’il est plus jeune… » Aileen lui tendit la feuille d’un geste fluide. « Tu as besoin d’autres informations ou ça t’ira ? »

HRP : Vente d'une utilisation d'Abri et de Toxik pour 166 jetons.



_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Graines de champions. [Terminé]   Dim 20 Mar - 16:14



Graines de champions
Alban Abernaty & Aileen Sôma

Les affaires achevées, Alban profita de la présence d’Aileen pour lui faire un peu la conversation. Il n’avait jamais été le plus doué pour ça, mais il savait que la brune saurait mener la danse s’il faisait un trop mauvais partenaire. Et d’ailleurs, d’une simple question de politesse, la Préfète Pyroli embraya sur quelques petites taquineries qu’elle lui servit avec son habituel sourire malicieux. Rougissant de honte, regrettant de ne pas avoir pu s’enfuir tant qu’il en avait eu l’occasion, le châtain baissa précipitamment les yeux. Ahaha, vrai qu’avec le peu de données qu’Aileen avait pu avoir lorsqu’elle s’était retrouvée dans le corps d’Alex, cela pouvait prêter à confusion. Pour autant, et même si la scène aurait pu être drôle, elle ne l’était pas du tout pour ce pauvre Alban. Ok. Pouvait-il se terrer dans sa honte et ne plus jamais en ressortir, maintenant ?

- Je-heuuuuu… commenta-t-il assez stupidement.

Pour un début de réplique, il avait déjà fait mieux. Et pire également, ce qui n’était pas vraiment un exploit en soi.

- C’est un malentendu et… tu sais bien que… Alex et moi on n’a pas ce genre de relations, j’essayais simplement de la protéger de l’attaque du Manaphy quand cet abruti a lancé une Pokéball et… pour Ruby tu sais bien que je n’aurais jamais fait ça à ton frère et que je ne suis pas homosexuel non plus et… Eh ! Tu te moques de moi !

Long à la détente, Alban ? Rien qu’un peu ! Encore plus gêné quand il remarqua qu’Aileen était morte de rire à l’idée de l’embarrasser autant, le châtain esquissa malgré lui un léger sourire. Lui qui avait tenté de se justifier pour essayer de sauver son honneur… Ce n’était pas la peine, Aileen voulait juste le taquiner. Elle aurait sûrement été un peu moins joviale si les différents faits étaient réels. Quoique… Alban avait toujours un peu de mal à cerner la Pyroli, après tout. Qui pouvait savoir ce qui se cachait derrière ce visage taquin et à la fois si énigmatique ?

Un peu plus détendu après avoir compris qu’elle ne faisait que se moquer de lui gentiment, Alban se passa une main dans les cheveux. Alors comme ça, Aileen avait suivi l’émission, n’est-ce pas ? Il n’aurait pas pensé ça d’elle… Mais après tout, elle connaissait Ruby mieux que lui - ou tout du moins le supposait-il, vu que Ruby était Pyroli et sortait avec son demi-frère -. Cela ne lui semblait pas si étonnant, après réflexion. M’enfin ! Le court moment gênant passé, Alban se fit rappeler à l’ordre par Hélios. Hélios qui voulait des CTs. Et Hélios qui n’était vraiment pas patient. Acquiesçant lorsqu’Aileen lui demanda de confirmer de quelles CTs il s’agissait, Alban se tourna vers son Larveyette. La brune soulevait un point important. Comment était-il au courant ?

- Je ne savais pas que tu les avais, c’est Hélios qui me l’a dit… Mais du coup tu soulèves une bonne question. Si tu n’as mis d’annonces nulle part, comment cet idiot a-t-il pu savoir ?

Fronçant les sourcils, Alban essaya de faire avouer son Pokémon par la simple force de son regard. Cours toujours ! Hélios se tourna comme une diva et leva les mandibules, comme s’il voulait leur faire comprendre qu’il ne leur dirait pas ; et que de toute façon, deux gens de la plèbe comme eux n’avaient pas à lui adresser la parole directement. Quelle petite saleté !

- Enfin bon, j’espère qu’il n’a pas fait des choses comme fouiller dans ton sac ou autre… Si c’est le cas, je m’en excuse. Il a dû profiter de la panique de la St Valentin pour échapper à ma vigilance. J’avoue que j’avais d’autres chats à fouetter, ce jour-là. Mais du coup oui, c’est pour lui. Il se préparer sûrement pour les Concours de Coordination.

Il soupira devant le caractère bien trop indépendant de son Larveyette. Il passait pour quoi, lui, maintenant ? Il espérait que tout ça n’inquiéterait pas Aileen. Car s’il n’était même pas capable de tenir ses Pokémon en laisse, comment pourrait-il coacher Sphax et Scraps ? Laissant son Larveyette aller chercher les CT auprès d’Aileen - il connaissait la démarche à suivre, à force… -, Alban sortit une petite bourse de son sac pour la tendre à Aileen.

- Et voilà pour le paiement. Ce petit va finir par me ruiner… Merci pour lui, en tout cas !

Une lumière s’éleva du côté d’Aileen, signe qui indiquait qu’Hélios venait d’apprendre les deux capacités. Bien ! Récupérant ensuite la feuille que la Préfète lui donnait, Alban la posa sur ses genoux et la parcourut rapidement du regard. Planning, exercices, régimes alimentaires. Oh, cool. La brune avait fait du bon travail !

- Superbe, ça m’aidera bien. Ne t’en fais pas, je trouverai bien, pour Scraps. Après tout, c’est mon boulot. Et je pense que ce sera tout. Si j’ai besoin d’autre chose je te contacterai par iPok. Merci en tout cas… On se retrouve dans trois semaines pour le bilan final.

Il lui adressa un sourire et se leva. Lui disant ensuite poliment au revoir, il la laissa vaquer à ses occupations et retourna dans sa chambre où Chell faisait encore une sieste. Et cette fois-ci, avec deux nouveaux Pokémon… Ah… Comment allait-il caser tout ce monde dans son coin de chambre ?!

***

Trois semaines plus tard

- Hm…

Il releva la tête et regarda Scraps et Sphax qui courraient sur une piste ovale, évitant habilement les attaques de ses propres Pokémon, contournant ou détruisant les obstacles matériels installés afin de rendre le parcours plus compliqué. Chronomètre dans une main, calepin dans l’autre et stylo entre les dents, le châtain analysait les dernières données concernant ses deux patients. Les courbes de progression étaient habilement dessinées sur du papier millimétré. Les différentes données recueillies étaient toutes compilées sur des feuilles, tracées de l’écriture appliquée d’Alban. En trois semaines, les résultats étaient globalement satisfaisants. Alban releva la tête et nota que Sphax venait de piquer un sprint en roulant sur lui-même pour éviter une attaque de Mistral. Pour ce qui était du Pokémon Désastre, l’entraînement avait porté ses fruits. Peut-être pas de façon optimale, puisque Sphax bénéficiait d’un entraînement orienté Pokéathlétisme grâce à Jackie et qu’Aileen semblait bien en prendre soin, mais le résultat était là. Quant à Scraps, on pouvait dire que le coaching avait été grandement bénéfique ; que ce soit du côté des compétences ou du comportement. Le petit chiot sautilla d’ailleurs pour esquiver un rondin de bois, avant de reprendre sa course, l’air de rien. Encore un bon point.

Léger sourire aux lèvres, Alban regarda les deux Pokémon accélérer. A leurs côtés, Auster et Zénith courraient pour ajouter un peu de challenge. Comme d’ordinaire, le Noctali était en tête, talonné de très près par Sphax. Zénith était ensuite derrière l’Absol, tandis que Scraps avait un peu de retard. Un peu de nerfs ! Zéphyr et Mistral s’assuraient que ce beau monde était bien concentré, en leur envoyant par moments quelques attaques à distance. Hélios était quant à lui au centre de la piste, transformant le terrain en véritable décor de film d’horreur ; toiles d’araignée et feuillage glauque inclus. Sous la pluie de coups, les challengers parvinrent cependant à franchir la ligne d’arrivée, et Alban appuya sur son chrono. Un temps plus que satisfaisant pour tous ! Ravi, il nota ses dernières informations et alla vers les Pokémon pour les féliciter. Il rangea ensuite son calepin dans son sac à dos, puis sortit deux petits foulards bleu pâle.

Demandant l’autorisation à Sphax en premier, il lui noua le foulard autour de la cheville. Il se tourna ensuite vers Scraps et attacha l’étoffe autour de son cou. Devant leurs airs interrogateurs, il s’assit près d’eux pour expliquer.

- C’est un petit cadeau de fin de Coaching, on va dire. Je donne un foulard comme ça à chacun des Pokémon qui est resté s’entraîner avec moi plus de trois semaines. Spike en a un aussi.

Il eut un petit sourire tandis que Sphax semblait réfléchir, se disant très certainement « Ah bon ben, si Spike en a… ». Scraps était quant à lui ravi de cette attention, et il tournait sur lui-même pour essayer de mordiller le bout de foulard qui dépassait… sans succès, évidemment. Se passant une main dans les cheveux, Alban consulta l’heure. Il avait rendez-vous le jour même avec Aileen pour lui rendre ses Pokémon. Dans la salle commune des Voltali, encore une fois. Certainement voudrait-elle faire d’une pierre deux coups en récupérant Scraps et Sphax et en allant voir Orren au passage ? Aucune idée, et cela ne le regardait de toute façon pas.

Récupérant donc ses affaires, il se dirigea vers son dortoir où il trouva la jeune fille déjà installée sur un canapé, l’air parfaitement à son aise dans cet environnement festif et très masculin. Souriant, il s’approcha d’elle et s’assit en face. Scraps et Sphax allèrent directement se repositionner aux côtés de leur dresseuse, plus ou moins démonstratifs de l’enthousiasme qu’ils avaient de la revoir. Ne souhaitant pas faire perdre son temps à la Préfète, Alban lui tendit le gros dossier qu’il lui avait préparé, un peu plus confiant que pour la première fois avec Orren.

- Bonjour Aileen, comment vas-tu ? Comme convenu, je te les rends après trois semaines de coaching. J’ai réalisé des courbes de progression pour que tu puisses voir comment ça s’est passé. J’ai aussi annoté pas mal de choses sur l’entraînement un général, le déroulement des exercices, les régimes alimentaires… Enfin bref, si tu as besoin de la moindre information supplémentaire, tu sais que tu peux m’envoyer un message. C’était en tout cas un plaisir de m’occuper d’eux.

Il lui adressa un nouveau sourire, puis attendit sa réponse. Au moins, une bonne chose venait d’être faite !

HRP : Fin du Coaching de Sphax et Scraps, Absol chromatique et Malosse d'Aileen Sôma
Apprentissage des CTs Abri et Toxik à Hélios, Larveyette


_________________
Graines de champions. [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Aileen Sôma
Aileen Sôma
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Pokeathlète Agent
Sujet: Re: Graines de champions. [Terminé]   Sam 2 Juil - 16:26
La brune s’enfonça dans le canapé jaune moutarde de la salle commune des Voltali, et aucun d’entre eux ne tourna la tête en se demandant ce qu’elle fichait là. Trois semaines étaient passées, et Aileen venait récupérer son starter et son petit chiot suite au texto d’Alban qu’il en avait terminé avec le coaching. Elle était sensiblement en retard, mais Alban n’étant pas présent non plus, il ne le saurait probablement jamais. Et comme elle-même avait eu quelques minutes de retard, elle ne ferait aucun commentaire sur celui d’Alban. Justement, alors qu’elle s’étalait un peu dans le canapé, ce dernier faisait son entrée, un Absol rouge et un Malosse surexcité sur ses talons. Les deux Pokémon se dirigèrent vers elle, l’Absol s’asseyant à ses côtés et le Malosse bondissant pour venir sur ses jambes. Avec un sourire, la brune tendit les bras pour le récupérer, et le bloque légèrement pour qu’il se tienne tranquille et qu’il arrête de bouger partout sur ses cuisses comme un petit chiot fou. S’asseyant en face d’elle, Alban lui sourit, avant de la saluer poliment, et de se la jouer coach professionnel en lui parlant de courbes de progression, de graphiques et d’annotations. Patiemment, elle le laissa terminer son petit exposé. Après s’être occupé de Sphax et Scraps, il était normal qu’il veuille faire son rapport, et de toute manière ça l’intéressait de savoir à quel point ils avaient progressé. Alors qu’elle allait prendre la parole, Scraps jappa et tendit le cou, pour lui montrer avec fierté le beau foulard y étant accroché. La brune le palpa du bout des doigts, avant de sourire. Orren avait raison. Il lui avait dit qu’Alban avait pour habitude de donner des foulards pour marquer la fin d’un coaching, ce qu’il avait par exemple fait avec Spike. Flattant la tête du petit chien, Aileen leva les yeux vers le Voltali pour prendre la parole à son tour.

« Ca s’est bien passé au moins ? Je doute que Sphax t’ait posé le moindre problème, mais avec ce jeune fou ici présent ne pense qu’à jouer, ça n’a pas dû être de la tarte. »

Scraps jappa, n’ignorant pas qu’elle parlait de lui, et Sphax se fendit d’un léger grondement amusé, fermant brièvement les yeux. Aileen sauta sur l’occasion, et son poing fusa vers l’Absol, droit vers sa tête, pour ne rencontrer que le vide. L’Absol s’était effacé, se contentant de reculer la tête en la tournant pour laisser le coup de poing lui frôler la fourrure de la mâchoire. Satisfaite, la Pyroli desserra son poing pour ramener son bras vers sa jambe, histoire de s’occuper du Malosse qui quémandait son attention.

« Réflexes vifs et réaction fluide, même si j’ai été aussi subtile que mon frère qui change de dortoir la nuit. » Sphax se permit un léger ricanement. « Enfin. Il avait raison, tu es un bon coach. »

Compliment à prendre à sa juste valeur, vu qu’elle n’avait pas pour habitude d’en faire. Les compliments, c’est comme la confiance, ça se mérite. Et Alban venait de lui prouver qu’il les méritait, autant l’un que l’autre. Souplement, l’Absol se déplaça à peine, et la brune put voir le foulard accroché à sa patte. Lui aussi en avait récupéré un, semblerait-il. Et vu comment il se tenait droit, nul doute qu’il ne serait pas contre un nouveau séjour chez Alban, pour augmenter l’une ou l’autre de ses statistiques. Il avait encore du chemin à parcourir pour devenir suffisamment puissant, tout du moins assez pour protéger sa dresseuse de tous les dangers qu’elle pourrait rencontrer. Nul doute qu’Alban entendrait encore parler d’eux… Et nul doute que le Voltali en avait parfaitement conscience. Se penchant pour fouiller dans son sac, elle ne put esquiver le coup de langue joyeux de Scraps sur la joue (eeergh) et se releva en s’essuyant la joue d’une main, tendant son paiement à Alban de l’autre.

« Voilà pour toi. Merci de t’être occupé d'eux pendant trois semaines. Vu la réactivité de Sphax, je ne doute pas que les résultats sont à la hauteur de mes espérances. »

Reposant Scraps au sol, elle se redressa en récupérant son sac. Elle n’allait pas le déranger plus longtemps. Se penchant, elle récupéra les feuillets que le Voltali lui laissait. Plus tard, au calme, elle s’intéresserait à ces fameuses courbes de progression. Finalement, ce fut avec le sourire qu’elle prit congé.

« Sur ce, je vais te laisser. Tu dois avoir pas mal de choses à faire, maintenant que tu n’as plus ces deux monstres dans les pattes. Bonne journée ! »

Contente d’avoir récupéré ses deux affreux, la brune quitta le dortoir, Scraps passant devant en aboyant de joie, Sphax marchant tranquillement à ses côtés, la tête haute. Finalement, l’entêtement de l’Absol avait été bénéfique, vu qu’il en était ressorti plus puissant…

[ RP terminé pour Aileen o/ ]

_________________

Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Graines de champions. [Terminé]   Sam 2 Juil - 23:57



Graines de champions
Alban Abernaty & Aileen Sôma

Il était amusant de voir à quel point les réactions étaient contrastées. Entre Sphax qui se tenait fièrement aux côtés de sa dresseuse, et le tout jeune Scraps qui lui faisait sa fête en s’agitant dans tous les sens… Clairement, il y avait de quoi être attendri par la scène. Pour autant, Alban tenta de rester droit et impassible, comme le futur professionnel qu’il se devait d’être. Après le départ de Spike de son équipe, il s’était juré intérieurement de ne plus autant s’attacher aux Pokémon qu’il comptait coacher. Malgré tout, et même s’il faisait des efforts pour ne pas ressentir de trop grande affection pour eux, force était de constater qu’il avait toujours autant de mal. Ce n’était rien de comparable à Spike, qui avait été le premier Pokémon qu’il avait coaché et qu’il avait appris à comprendre et à connaître. Spike avait une place spéciale pour lui, de par l’évolution qu’ils avaient traversée ensemble. Mais ça n’en restait pas moins douloureux.

Silencieux tandis qu’il observait Scraps se tortiller dans tous les sens en jappant, Alban tourna doucement la tête vers Aileen lorsqu’elle lui posa une question sur la façon dont les choses s’étaient déroulées. Un sourire vint immédiatement se plaquer sur ses lèvres. Pas de la tarte, hein ? Effectivement, il y avait eu un certain temps d’adaptation pour tenter d’inculquer un semblant de « discipline » avec Scraps. Ce n’était d’ailleurs pas encore totalement ça, mais il suffisait de rendre l’entraînement un minimum ludique pour que le Malosse s’y prenne au jeu et se montre un peu plus sérieux. Entre guillemets. Scraps et sérieux, ça ne pouvait décidément pas encore aller ensemble.

- Dans l’ensemble, je n’ai pas eu de gros problèmes. Sphax a été exemplaire, évidemment. Scraps était un peu moins discipliné, mais on a réussi à faire quelque chose quand même. Et puis j’ai eu pire, honnêtement… Quand tu te retrouves à devoir coacher un Gloupti, un Ramoloss et un Caratroc et qu’en plus, tu dois leur éviter d’être dernier en relai sur 3 jours d’entraînement…

Il soupira à l’évocation de ce souvenir pourtant agréable, maintenant qu’il y repensait. Dans les faits, ça avait été son premier véritable entraînement avec des Pokémon qui n’étaient pas les siens, si on mettait de côté tout ce qui concernait les Pokémon Vol. Et même si l’expérience avait été douloureuse, cela restait une expérience, justement. A l’occasion, il faudrait qu’il pense à contacter William pour avoir de ses nouvelles, d’ailleurs… Voilà une ligne qu’il devrait ajouter à sa liste déjà trop longue de choses à faire.

Sans prévenir, Aileen se mit brusquement à décocher un coup de poing à Sphax, qui évita souplement sans paniquer outre mesure. Un test des réflexes, hein ? Si Alban n’avait pas déjà vu Orren faire la même chose quelques semaines plus tôt, il en aurait sûrement été surpris. C’était vraiment de famille, ce côté bourrin ? Probablement que oui. Ne commentant rien tandis que la Pyroli faisait le bilan de l’esquive de son Absol chromatique, le châtain ne put néanmoins pas s’empêcher d’avoir un petit sourire en coin sur la blague concernant Orren. Alors comme ça, les deux Préfets-en-chefs étaient de mèche pour les escapades nocturnes interdites du Voltali ? Plutôt amusant, même s’il ne ferait rien de cette information-là. Il n’était pas du genre à cafter, après tout. Et encore moins quand il s’agissait d’une personne pour qui il avait un profond respect.

Son visage se fit sérieux de nouveau lorsqu’Aileen le complimenta sur ses talents de Coach. Il inclina très légèrement la tête une unique fois afin de la remercier. Nul besoin de mots, dans ce cas-là. Et puis de toute façon, il ne savait jamais trop comment réagir lorsqu’on lui disait des choses de ce style. Un merci modeste et silencieux suffirait donc, n’est-ce pas ?

Sur son épaule, Zéphyr roucoula quand Scraps attaqua sa dresseuse d’un coup de langue. Alban s’abstint de tout commentaire, et il récupéra le paiement qu’elle lui tendait. Inutile de faire le compte ; de toute façon, il lui faisait confiance là-dessus.

- Merci beaucoup. C’était un plaisir, vraiment. Si tu as la moindre question ou demande, n’hésite pas à m’envoyer un message.

Il se doutait bien qu’elle ne manquerait pas de le faire, mais ça ne coûtait absolument rien de le lui redire. Un nouveau coaching s’achevait… Décidément, ces semaines passaient toujours beaucoup trop rapidement. Se levant en même temps que la Pyroli, Alban distribua une discrète caresse à Zéphyr qui était en train de piailler piteusement contre son cou. Il n’y avait pas que lui qui était affecté par le départ des Pokémon qu’il acceptait en coaching sur une si longue durée ; toute son équipe ressentait la même peine. Essayant d’ignorer les regards déçus de ses Pokémon, Alban se pencha vers Scraps pour lui gratouiller une dernière fois l’arrière des oreilles. Ce petit chiot allait bien lui manquer, avec sa bonne humeur et ses gaffes rivalisant de bêtise avec celles de son équipe de débiles.

- Bonne journée, Aileen. Rentre bien.

La saluant modestement, Alban la regarda partir et quitter la Salle Commune des Voltali. Visiblement, elle n’était pas venue voir son frère, cette fois-ci. Attendant de voir Sphax et Scraps disparaître dans l’encadrement de la porte, Alban se laissa tomber sur le pouf le plus proche. Les bruits joyeux des billards et baby-foot derrière lui ne parvinrent même pas à le mettre de bonne humeur. Coacher des Pokémon, hein ? Il se n’y faisait pas encore.

Se passant une main dans les cheveux, il ferma les yeux un instant. Serait-il capable de continuer cette mascarade encore longtemps ? Il aimait coacher des Pokémon et les rendre plus fort. Mais si chaque séparation devait être aussi douloureuses et qu’il ne parvenait pas à s’y habituer… cela signifiait peut-être qu’il lui faudrait envisager une perspective de carrière légèrement différente.

Un soupir traversa ses lèvres tandis qu’il s’étirait. Bien. A présent, et comme l’avait dit Aileen, il allait avoir un peu plus de temps libre pour pouvoir faire autre chose. A tout hasard… avancer sur ses Thèses, peut-être ? Mouais. Peut-être demain.

HRP : RP Terminé pour Alban

_________________
Graines de champions. [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Graines de champions. [Terminé]   
Graines de champions. [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :