Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?

Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue
IL Y AVAIT DU VENT.
Ève Δ Max

Il y avait du vent aujourd'hui. Pas très fort mais pourtant bien présent. Il faisait s'envoler ses mèches rosées. Il faisait voleter son long gilet rose. Elle n'avait pas froid pourtant. Elle avait l'habitude du froid maintenant. N'est-ce pas Ladon ? Elle grattouilla la gorge de son si fier dragon chromatique. Encore aujourd'hui, il a recouvert de neige la chambre qu'elle partage avec Alex. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi il fait ça. C'est sûrement qu'il trouve ça amusant pour une raison quelconque. Max a appris à ne pas trop poser de question envers ses Dragons. Ils agissent à l'instinct. Comme elle. Un peu. Elle agit de plus en plus à l'instinct. Elle devient comme eux. Elle devient mi-dragon. Comme Orren. Comme Peter. Comme Sandra. Comme un Dracologue. C'est bizarre de le ressentir. C'est bizarre de se sentir changer. Un peu. Pas totalement. Pas entièrement. C'est juste qu'elle est plus posée. Qu'elle prend un certain recul face au monde. Elle l'observe de ses étranges yeux dorées. Les mêmes que ceux de Ladon. Elle fait un certain effet quand elle marche dans les couloirs de l'école. Elle n'est plus vraiment la jeune fille maladroite du début de l'année. Elle n'est plus cette jeune fille qui se faisait embêtée par les Mentalis. Elle a prit en posture. Elle a prit en confiance en soi. Elle a des alliés puissants, aussi bien parmi les élèves que dans son équipe.

Elle a grandit. Elle a évolué. Comme Nessie. C'est un beau chemin qu'ils ont parcouru ensemble. C'est un beau chemin. Un long et parsemé d’embûche mais un beau chemin quand même. Celui de la vie. Quand elle regarde à sa ceinture, elle la voit surmontée de nombreuses pokeballs. C'est sa nouvelle famille. C'est la famille qu'elle s'est créée. C'est grâce à eux qu'elle a put grandir. C'est grâce à eux qu'elle est devenue ce qu'elle est. Elle leur en ai éternellement reconnaissante. Alors oui, des fois, c'est dur. Des fois, elle a envie d'abandonner. De fuir. Puis elle croise le regard marin d'Apalala et elle continue d'avancer. Même si c'est dur. Même si elle doit se lever très tôt et se coucher très tard. Parce qu'elle doit s'occuper d'eux sans s'oublier elle. C'est un équilibre qui a été long à obtenir. Mais maintenant elle l'a et elle ne le lâche plus.

Elle commence chaque journée à la même heure que les Pyrolis, elle s’entraîne en parallèle. Souvent dans la forêt derrière son dortoir, parfois au lac, rarement à la plage. Puis elle nourrit son bataillon. Elle va en cours. Puis elle part en ville. Son équipe est une équipe qui demande un sacré entretien et elle ne veut pas demander plus d'aide à sa mère que ce qu'elle ne fait déjà. Alors elle se débrouille. Elle a décoté un job à l'école primaire de la ville. C'est un établissement sympathique où tout le monde se connaît. Max aime les enfants. Elle aidait déjà son ancienne école. Alors quand elle a apprit, comme quoi son réseau d'informateurs marche bien, qu'on cherchait une assistante pour les soirées … Elle a sauté sur l’occasion. Elle y a vu une opportunité de travail dans quelque chose qu'elle aimait et qu'elle appréciait. Et puis Apa est adoré là bas. C'est assez marrant de voir le placide mais si maternel Mateloutre s'occuper tranquillement des enfants en duo avec sa dresseuse.

Elle a toujours eu un bon feeling avec les enfants. Peut-être parce qu'elle en est toujours une ? Elle ne sait pas vraiment. Mais elle adore les aider, jouer avec eux, leur raconter des histoires. Elle est appréciée là bas. Son aide est la bienvenue. Elle est un véritable soulagement. Elle enlève un poids des épaules des instituteurs surchargés dans cette école bien trop remplie suite au pic de population des dernières années à Lansat. Elle s'amuse bien là bas. Elle aide aux devoirs. Elle leur apprend des tas de choses. Et comme toujours avec les enfants, elle apprend aussi. Elle voit Friggy sourire et s'amuser comme il devrait le faire plus souvent. C'est toujours un véritable plaisir que de voir son équipe en revenir aux bases. Tous s'amusent. Tous.

Puis comme chaque soir, elle rentre tard, elle ramène parfois un petit dont les parents n'ont pas pu venir. Elle se rappelle qu'une fois elle a du attendre avec un pendant un long moment. Des parents médecins c'est parfois difficile … Et quand elle arrive enfin chez elle, dans le dortoir Givrali, elle prend une longue douche bien chaude, puis elle se cale derrière son bureau pour travailler. Ses thèses, ses cours, ses stratégies. Elle a mille choses à penser. Elle a mille choses à comprendre. Alors elle a sa petite lumière et elle travaille de longues heures dans le silence de la nuit et parfois Alex la retrouve endormie sur son bureau.

Elle est fatiguée. Elle devrait ralentir le rythme. Elle ne tiendra pas très longtemps ainsi. Elle le sait mais elle ne peut pas s'en empêcher. Elle veut réussir. Elle est peu paradoxale, Max. Parfois si impulsive et parfois si réfléchit. Elle est dans une phase de changement. Elle ne sait pas si elle doit se laisser entièrement dominée par les instincts qu'elle se surprend de plus en plus à posséder ou si elle doit continuer à suivre avec régularité son emploi du temps sur mesure.

On était Samedi. L'avantage du samedi, c'était qu'elle ne travaillait pas et qu'elle n'avait pas cours. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait. Aujourd'hui, elle décida de se laisser porter par ses instincts. Elle avait envie de voir la mer. Elle irait voir la mer. Aujourd'hui. Les yeux brillants, Xerneas savait qu'elle aimait la mer, elle se prépara rapidement, une jupe, des collants, un pull, son gilet et des bottes et elle partait. Elle n'avait besoin de rien d'autre que son équipe. Et de l'aquarelle. Elle avait chargé Apa de porter son chevalet, c'était bien la première fois qu'elle le sortait de sa chambre, elle avait sa mallette et ses feuilles sous le bras.

Elle aimait la mer. Toutes ses facettes. La mer calme et douce. La mer tempétueuse et féroce. Elle était si belle. Elle était si terrifiante. Elle était versatile. Lunatique. Elle aimait les trajets en bateau juste pour la proximité qu'elle avait alors avec les profondeurs des océans. Pourtant, elle n'avait jamais été particulièrement attirée par les pokemons qui en venaient. Elle ne savait pas d'où lui venait cette passion pour, juste, cette étendue qui semblait infinie.

Mais elle était une artiste. Elle n'avait pas à se demander ce genre de chose. La mer était juste … sa muse.

Elle s'installa rapidement, avec des gestes qui prouvait son habitude. Elle avait le vent qui faisait voleter ses cheveux. Elle eu un peu de mal à faire tenir son chevalet et sa toile. Peu importe, elle y arriva. Puis elle se laissa porter. Par ce nouvel instinct qu'elle comprenait à peine. Elle avait le sourire aux lèvres. Elle avait envie de dire bonjour à n'importe qui.

N'importe qui, et ce fut toi.

- Bonjour ! Toi aussi tu aimes la mer ?

Et je t'ai dit n'importe quoi.
© GASMASK


t h e f i r e i n s i d e
Ève Syriel
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4594-eve-syriel-silencieuse-comme-les-flocons-qui-tombent
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4609-eve-syriel-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
pokemon
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
Ève Syriel
est un Coordinateur Éleveur
Ève se leva après avoir passé beaucoup trop de temps penchée sur son petit bureau. Dans sa chambre chacun s'activait comme il le souhaitait. Rytlock dormait paisiblement et Garrus s'amusait avec un stylo de la jeune fille qui était tombé au sol. Elle s'était réveillée tôt aujourd'hui, mais malgré un réveil matinal elle se sentait en forme. Depuis le petit déjeuner qu'elle avait prit au réfectoire, elle s'était enfermée dans sa chambre pour travailler ses cours. Elle avait enfin put recevoir assez d'informations sur l'élevage et elle avait bouquiné depuis qu'elle était revenue. Sur son bureau, son oeuf trônait dans l'espèce de couveuse qu'elle avait put se dégoter. Ca faisait maintenant un bon ptit bout de temps qu'elle le possédait et elle se demandait vraiment ce qui allait en sortir. Malgré ses nombreuses recherches, elle ne savait vraiment pas ce qui était dans cette coquille rosée aux stries noires. Elle resta là à regarder longuement cet oeuf mystérieux. Et des mystères, il y en avait bien plus que le simple Pokémon qui s'y développait. Déjà qui lui avait donné cet oeuf, enfin plutôt offert à la Saint Valentin. Elle ne savait toujours pas de qui venait ce petit mot qui accompagnait l'oeuf et quel était cet "admirateur".

Une légère rougeur teinta ses joues tandis qu'elle y repensait. Ca la mettait toujours mal à l'aise. Après tout encore jamais des garçons ne s'étaient intéressés à elle et à peine deux semaines après son arrivée à l'académie, voilà qu'elle recevait une lettre de ce genre avec un oeuf en cadeau. Un oeuf ! Franchement là elle ne savait pas quoi penser. C'était à la fois touchant et en même temps extrêmement gênant. Et puis elle n'avait pas vraiment cherché à savoir. Non, c'était bien trop gênant et elle ne saurait comment se comporter devant quelqu'un dans ce genre de cas. Donc mieux valait que cela reste ainsi non ? Un simple mystère qui planerait sur cet oeuf.
D'un seul coup, un bruit de craquement la fit sursauter. Et tandis qu'elle le vait ses yeux pour voir d'où cela venait. Elle put distinguer une fêlure sur la surface de l'oeuf. Rytlock s'était réveillé en sursaut et les observait, tandis que Garrus avait arrêté son jeu, délaissant le stylo pour se rapprocher et regarder curieusement. Ève se dépêcha de sortir l'oeuf de sa couveuse et le prit dans ses mains pour le poser sur son lit, une Pokéball près d'elle. La coquille bougeait entre ses mains, secouées des mouvements de celui qui se tenait à l'intérieur. Elle ne s'y était pas du tout attendu. Dans les livres ils parlaient de pleins de signes avant-coureurs et pourtant elle n'avait rien vu. Était-ce normal ? Elle aurait dut voir quelque chose non ? Prise de plusieurs questions, elle paniqua légèrement alors que la coquille continuait de se fendiller. Bon elle avait bien vu que l'oeuf avait prit de plus en plus de poids, mais il n'avait encore jamais bougé... Soudain, un éclat blanchâtre lumineux l'aveugla alors qu'une dernier bruit résonna dans la chambre. Ryt' se tenait à coté et reniflait désormais le Pokémon qui se tenait au centre de débris de coquilles. Un petit Pokémon aux bras larges et au corps trapu, deux antennes sur le haut de sa tête et des yeux qui découvraient le monde tenaient sur deux courtes jambes. Son corps était rose strié d'éclairs noirs. Elle prit son Ipok et vérifia rapidement dans le Pokédex avant de comprendre qu'il s'agissait d'un Élekid, mais chromatique.

Alors qu'elle levait son regard d'azur sur le nouveau-né, celui-ci prit une pose de catcheur avant de lui sauter dans les bras avec un bonheur certain. Prise de court, elle bascula avec lui en arrière, se retrouvant couchée sur son lit avec le Pokémon dans les bras. L'Élekid se frottait affectueusement le visage contre le sien et poussait de petits cris heureux. Elle le serra doucement avant qu'il ne lui rende tant bien que mal son étreinte. Elle était heureuse et... Wouah ! Malgré sa petite taille, il avait déjà une certaine force et pouvait aisément sentir sa poigne. Elle sourit à pleine dents et se redressa pour le prendre mieux dans ses bras avant de le lâcher et de le regarder. Le Pokémon semblait en pleine forme et bien aller. Rien d'anormal, alors elle sourit avant de le regarder plus attentivement. Avec ses airs un peu balourd et sa force on aurait dit un petit catcheur. Surtout avec sa couleur assez étonnante. On aurait même dit un personnage du jeu auquel elle avait gagné un ticket pour le paquebot de la Saint Valentin. On aurait dit...

-Hugo ! Ouais c'est comme ça qu'on va t'appeler ! En plus Élektek a vraiment une tronche de catcheur !

Ce qui sembla lui convenir, même si le sens devait lui échapper, car il sautilla de joie avant de s'intéresser aux autres Pokémons présents. Rytlock renifla tranquillement le nouveau né avant de l'accueillir avec un grognement joyeux, tandis que Garrus commençait déjà à jouer avec lui. Les deux commencèrent à se chamailler doucement, même si la vivacité du Nidoran était souvent un peu trop grande pour que le nouveau né y comprenne grand chose. En les observant de loin après s'être remise sur sa chaise, elle trouvait qu'il était assez énergique, même si un peu lent de réaction. Elle tourna alors son regard vers les livres sur son bureau avant de décider qu'elle avait assez étudier aujourd'hui. En plus elle n'avait pas franchement envie de continuer à étudier. Avec Hugo qui venait de découvrir le monde, elle avait envie de lui faire découvrir ce qu'il y avait de plus beau ici. Et son choix fut vite fait. La mer. Elle l'emmènerait voir la mer. Elle se souviendrait toujours de la première fois qu'elle l'avait vu en allant à Volucité pour sa maladie. Elle avait toujours été émerveillée par ces grand milieux aquatiques qui pouvaient s'étendre sur de plus grande distances que le continent. En plus elle était originaire de Hoenn, région réputée pour ses étendues de mer. Elle prit alors une légère veste, car même si elle avait l'habitude à Flocombes du froid, elle préférait se couvrir et ne pas tomber malade, et prit son sac avant de leur proposer une ballade. Tous furent d'accord, même si l'Hélionceau n'était pas vraiment enjoué d'aller à la mer, tandis que Garrus était joyeux et Hugo ne semblait pas vraiment comprendre.

Ce fut donc après une légère marche ponctuée de différents arrêts où Hugo découvrait le monde et où Ève lui expliquait ce qu'il voyait, qu'ils arrivèrent sur la plage. Garrus fila directement vers l'étendue d'eau tandis que Rytlock restait scrupuleusement à coté de sa dresseuse, peu rassuré à se rapprocher de la mer. Hugo lui découvrait le sable et s'amusait simplement à en ramasser pour regarder ce sol qui coulait entre les doigts et dans lequel ses pieds s'enfonçaient légèrement. Le vent faisait voleter l'écharpe blanche de la jeune fille derrière elle et ses cheveux bougeaient au gré de cette douce brise fraîche et marine. Elle commença alors à marcher un peu sur la plage, la longeant en observant l'horizon. Elle aurait dut prendre son carnet à dessins, car pour sûr qu'elle aurait trouvé un beau paysage à esquisser rapidement. A la place, elle vit d'un coup une jeune fille aux cheveux rosés face à un chevalet un peu plus loin. Elle n'avait même pas remarqué qu'elle s'était approchée d'elle et venait à peine de la remarquer. Tandis qu'elle pensait simplement passer à coté, la jeune fille tourna vers elle des yeux dorés derrière les verres de lunettes aux montures rouges. Elle était de son dortoir, et elle l'avait déjà vu. Même parlé, même si il y avait de forte chance que ce ne soit pas vraiment Max Arago dans son propre corps sur le pont du bateau ce fameux jour. Non, sûrement pas. Car cette fois, bien loin de l'éloigner, la jeune fille la gratifia d'un sourire avant de la saluer doucement. Un peu gênée de la déranger pendant sa peinture, Ève esquissa un petit sourire avant de baisser les yeux et de s'excuser.

-Bonjour, je... oui j'aime bien la mer et venir sur la plage. Je.. euh je voulais voir ce que tu peignait désolé de te déranger. Mais c'est, c'est vraiment joli.

La pâle passa avec malaise sa main dans ses cheveux pour chasser des mèches qui venaient dans ses yeux avant de tenter à nouveau un sourire.

-Je suis venue avec un de mes Pokémons parce qu'il viens d'éclore et que je voulais qu'il découvre la mer. Oh mais ça doit pas t'intéresser. Enfin désolé de t'avoir dérangé.

Tandis qu'elle commençait à s'éloigner après un sourire d'excuse, la jeune fille fut d'un coup arrêtée par Rytlock qui venait de tirer sur son pantalon. Derrière elle, Hugo se tenait encore devant la rosée et observait avec intérêt le tableau. Puis il tendit une main, comme pour toucher le sable, et laissa une bavure sur la toile, gâchant la peinture qui représentait le sol. Immédiatement Ève eut un hoquet d'horreur avant de revenir sur ses pas et de tirer son Pokémon vers elle, loin de la peinture, en baissant la tête de gêne.

-Je suis désolée ! Il.. il ne sait pas vraiment ce qu'il a fait. je t'assure qu'il voulait pas faire quelque chose de mal, il est juste un peu... Je suis vraiment désolé !

La Givrali s’inclina encore un peu plus, cachant son visage cramoisi derrière ses cheveux blancs. Elle était vraiment mal et se sentait coupable. Ah et elle qui aimait pas être le centre de l'attention la voilà dans de beaux draps. Arceus, pourquoi fallait-il qu'où qu'elle aille elle devait s'attirer des soucis !


Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue
IL Y AVAIT DU VENT.
Ève Δ Max

Elle se sentait tellement légère aujourd'hui. Est-ce à cause de l'évolution de Nessie qui avait apporté un calme et un équilibre à sa petite famille ? Est-ce à cause de la mer face à elle ? Est-ce un sentiment soudain et incompréhensible ? Un peu de tout sûrement. Elle ne se reconnaissait à peine dans ses paroles. Dans sa peinture. Dans l'aquarelle qui se formait peu à peu sous ses yeux. Tout en parlant à la jeune fille aux courts cheveux blancs, elle laissait ses mains faire de doux mouvements sur la toile. Elle ne faisait pas vraiment attention, elle agissait à l'instinct, elle obéissait à ses sentiments, elle n'avait pas envie de refréner ses passions aujourd'hui. Elle n'avait pas envie de rentrer dans le moule de la société. Elle n'avait pas envie de taire ce qu'elle pensait. Elle avait envie de crier, de danser, de chanter, d'être heureuse. D'oublier pour un instant les limites de sa vie et de s'envoler pour survoler l'étendue bleue devant elle. Elle voulait quitter un instant sa pauvre petite vie de mortelle ici sur cette plage pour s'enfoncer dans le bleu du ciel ou de la mer. Quelle différence après tout ?

Son sourire était aussi rêveur que l'était ses yeux. Il y avait quelque chose d'étrange dans son attitude, comme si elle n'était qu'à demi là. Comme si elle écoutait un murmure qui ne parlait qu'à elle alors que sur sa toile les couleurs s’emmêlait et que sa voix résonnait douce et presque chantonnante.  

- Tu le penses vraiment ? Merci en tout cas ! J'adore la plage. Surtout ici, à Lansat. Elle est … tellement sauvage. En tout cas tu me déranges pas ! La compagnie est toujours bonne à prendre.

Autour d'elle, son équipe se mouve naturellement dans son équilibre retrouvé. Les groupes se forment et se déforment. Les amis éternels que sont Rae et Naor sont ensemble, les pieds dans l'eau, il s'amusent à la fuir comme le font les enfants sous le regard protecteur d'Apa. Apsy nage paisiblement, presque endormi alors que Mushu lui est totalement endormi sur le dos de Nessie qui se tient près d'elle les deux têtes en paix après leur guerre pour une baie, qui de toute façon à été gagnée par Friggy qui la savourait dans son coin. Ladon est parti sous l'eau faire elle ne savait quoi.

Sa main droite pare son pinceau d'un argent clair et la silhouette vague d'un Draco vient s'ajouter à la mer de sa toile. Quelques notes de doré et elle repart sur son ciel. Elle tourne à nouveau ses yeux vagues sur la Givrali, elle a l'air tellement timide. Tellement comme elle quand … quand elle n'est pas comme ça. Quand cette sorte de besoin ne la prend pas. Elle ne comprenait pas trop mais elle avait décidé de simplement ne pas chercher à comprendre. Elle esquisse un léger sourire en sa direction posant son regard sur l'Elekid rose. Il est vraiment mignon.

- Tu ne m'embêtes pas voyons ! Et il est vraiment adorable. J'aime bien entendre ce genre de petites histoires, n'hésite pas !

Elle ne poussa pas plus que ça. Elle voyait bien que sa camarade était gênée même si son état rêveur l’empêchait un peu de comprendre et d'essayer d'aider la jeune fille à se détendre. Elle se contentait de peindre, s'approchant lentement de la fin avec le même sourire si doux, si ailleurs. Eve s'éloignait peu à peu. Déjà ? Max haussa doucement les épaules, elle ne pouvait pas trop la retenir si elle ne se sentait pas à l'aise. Mais la blanche fut retenue par le petit Elekid.

Il posa sa patte pleine de sable sur son tableau arrachant un gémissement d'effroi à sa dresseuse et un léger rire de Max. Elle n'accordait pas trop d'importance à ce genre de chose. Et quand elle regardait la tache de sable sur le sol de sa peinture, elle appréciait l'effet. Elle tapota doucement la tête du rose.

- Merci toi. C'est beaucoup plus original comme ça ! Tu veux essayer ?

Elle attrapa une autre feuille et elle donna un crayon et de l'eau puis elle l'invita à les utiliser.

- Vas y, amuse toi !

Les mains pataudes du pokemon avait l'air de ne pas savoir quoi faire alors elle attrapa sa main et la cala dans la sienne pour l'aider à faire les premiers tracés. Puis elle lâcha sa main et le laissa faire. Elle se retourna vers la dresseuse du pokemon rose et lui fit un léger sourire.

- Ne tant fait pas pour si peu ! Ce n'est jamais qu'une peinture. Et j'aime bien l'effet que rajoute le sable. Ton Elekid à l'air super créatif ! Tu as déjà entendu parler des peintures pour pokemon ? C'est des pots très colorés pour les pokemons qui aiment peindre, c'est souvent utilisé pour les Queuloriors  mais je m'en sers aussi avec Apa qui adore peindre. C'est une activité sympa et comme Elekid à l'air de bien aimer …

Elle lui fit un grand sourire.
© GASMASK


t h e f i r e i n s i d e
Ève Syriel
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4594-eve-syriel-silencieuse-comme-les-flocons-qui-tombent
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4609-eve-syriel-givrali
Taille de l'équipe : 5
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
pokemon
5
Flocombes - Unys
15 ans
10
1384
234
Ève Syriel
est un Coordinateur Éleveur
Ève se tortillait sur place, totalement mal à l'aise après ce que venait de faire son petit Élekid. Son visage empourpré était tant bien que mal caché derrière ses fins cheveux pâles et elle bafouillait des excuses tout en tenant près d'elle Hugo. Le chromatique ne comprenait pas l'état de sa dresseuse et la regardait, légèrement interloqué. Il avait juste voulu voir ce que c'était après tout. Mais il arriva de nouveau à s'extirper de la faible poigne de sa dresseuse pour s'approcher de la rosée qui lui tapota gentiment la tête et le... remercia ? Alors là la jeune fille s'était attendue à tout sauf à ça.  Elle releva légèrement la tête pour voir que Max affichait un sourire doux et donnait à Hugo une feuille et un crayon. Directement le petit Pokémon s'assit avec ces objets dans les pattes et les regarda, peu sûr de ce qu'il devait faire. La rosée attrapa alors une des mains du nouveau né et l'aida à faire quelques premiers traits de dessin, lui montrant comment faire avec une douceur et un calme presque maternel. Pendant ce temps, Ève ne se sentait que plus gênée. Elle avait réussi à calmer les rougeurs de son visage, qui transparaissaient malgré tout encore, mais au moins pourrait-elle peut être parler sans bafouiller. Quand l'autre fille se releva, Ève détourna le regard, incapable de fixer une personne dans les yeux, mais l'écouta tout de même.

-Je... Non je n'ai jamais entendu parler de ça. Mais je penserais à me renseigner, si Hugo aime bien l'art ce serait peut être quelque chose d'intéressant pour lui. J'irais me renseigner là-dessus une fois, je... je m'y connais pas trop en peinture, je fais juste quelques desseins. De temps en temps. Mais c'est pas du niveau de ton tableau, il est vraiment... beau. J-J'aime surtout les reflets sur l'eau.

La jeune fille plongea son regard dans les douces nuances de bleu qui représentaient la surface de la mer, avec ces rayons de soleil qui scintillaient et cette silhouette d'argent et d'or qui perçait les flots. On aurait presque dit l'univers d'un rpg. Une plage calme et mystérieuse aux eaux cachant d'innombrables trésors et lieux engloutis.  Observer la toile, l'aida à reprendre une once de calme supplémentaire pour qu'elle puisse enfin regarder son interlocutrice.  Oui c'était bien une fille de son dortoir qui s'appellait Max de ce qu'elle savait. Elles ne s'étaient pas parlé, et même rarement croisées. Elle savait juste que c'était son Pokémon à elle qui prenait plaisir à lancer des attaques refroidissant souvent le dortoir Givrali, le fameux Draco d'argent sur la toile. Elle aimait bien quand il faisait ce genre de choses, parce que ça lui rappelait Flocombes et son climat froid en hiver. Beaucoup de filles râlaient parce qu'il faisait froid, et Ève qui était tout de même assez frileuse devait aussi mieux se vêtir, mais elle appréciait cela. C'était une des choses qui lui  faisait remonter ces souvenirs de froides journées hivernales où elle restait chez elle à regarder par la fenêtre avec un chocolat chaud, admirant la chute des flocons.
D'un seul coup, une présence la fit sortir de ses rêveries. Rytlock, son Hélionceau, vint se coller à sa jambe pour lui rappeler sa présence. Elle le regarda avant de nouveau tourner son regard vers la toile. Elle venait d'avoir une idée de dessin. Elle sorti alors son petit carnet et s'assit à coté de Max pour se mettre à dessiner. Hugo se rapprocha d'elle pour continuer ce qui semblait être le croquis maladroit d'un coquillage qu'il venait de trouver au sol. Doucement, Ève commença à dessiner tandis que Max reprenait sa peinture. Elle détailla à peu de choses près le même paysage que sa camarade, à cela près que le sien était parsemé de neige et que le ciel était couvert de duveteux nuages qui faisaient tomber de la neige sur qui piquetaient le décor. Jouant de jeux d'ombres elle fit un portrait hivernal de la plage. Le temps passa comme suspendu tandis que les deux jeunes filles continuaient leurs oeuvres. Rytlock se coucha alors à coté d'Ève et celle-ci l'inclut dans son paysage. Un petit lion qui regardait l'horizon avec à coté de lui Garrus, son Nidoran, et Hugo qui découvrait la neige. Elle aimait vraiment les paysages de ce genre. C'était sûrement ce qui lui plaisait le plus chez elle. Alors qu'elle venait de terminer son dessin, elle rangea ses crayons et se tourna vers Max qui venait de finir sa toile. Avec un peu de recul, la toucher de sable qu'avait mit l'Élekid sur la toile donnait un petit coté naturel et réaliste pas si détonnant sur la fin.

-C'est vraiment joli ce que tu as peint. J'aime beaucoup. Au fait je.. je m’appelle Ève et eux c'est Hugo et Rytlock.Je-je... On est dans le même dortoir, je suis aussi chez les Givralis, mais je suis arrivée en début d'année. Ca fait longtemps que tu es ici ? Tu as déjà une grande équipe.


Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Il y avait du vent - Ève  BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue
IL Y AVAIT DU VENT.
Ève Δ Max

C'était vraiment une étrange sensation. Elle se sentait presque étrangère dans son propre corps. Oh, bien sur, elle reconnaissait ses gestes, ses habitudes, ses petites manies qui passaient si facilement inaperçues quand on y faisait pas attention. Elle se sentait comme en fusion. Comme si son âme n'était qu'à moitié présente dans son corps et qu'elle voletait plutôt dans l'air marin qui soulevait ses mèches roses dans un ballet désorganisé. Elle ressentait tout en tellement plus fort. Le sable fin et encore un peu chaud de la journée ensoleillé sous ses pieds. Le vent, la mer, les odeurs, les sensations. Elle en voulait plus plus plus. Elle se sentait tellement bien.

Pourtant, elle n'oubliait pas sa timide amie, à ses cotés avec son amusant Elekid si curieux et si mignon. Il lui faisait penser aux enfants dont elle s'occupait lors de son petit travail à l'école. Max ne s'inquiéta pas des rougeurs ni des bafouillis d’Ève. Elle était tellement au dessus de ça aujourd'hui. Elle devait sembler bizarre de l'extérieur mais ça ne la dérangeait vraiment pas. Aujourd'hui rien ne la dérangeait. Elle tapota doucement la tête de l'enfant en relevant la tête vers sa dresseuse pour écouter sa réponse. Elle avait un peu parlé par instinct. Comme depuis le début de cette journée en réalité. Le Soleil tombait rapidement, et le ciel auparavant paré de sublimes reflets rougeâtres se para petit à petit d'un bleu profond.

- Merci ! Je dessine depuis tellement longtemps que j'ai bien du mal à avoir un regard objectif. C'est agréable d'avoir un regard extérieur.

Elle esquissa un sourire. Sans plus de paroles, les deux jeunes filles, cote à cote dessinèrent. Max pensant avoir cerné le coté terriblement timide de la petite blanche, ne se risqua pas à jeter un regard sur son dessin et finit tranquillement son tableau. Elle aimait énormément le coté naturel qu'avait donné le sable de l'Elekid. Ça donnait un coté plus vrai, plus … elle ne savait pas trop mais elle aimait. Bien sur elle avait dut le retoucher et le faire se fondre dans son paysage mais au final, c'était probablement ce qui rendait ce tableau si poétique. C'était, encore une fois, une sublime preuve de la beauté que pouvait produire les humains et les pokemons ensemble.

Son équipe vaquait à ses occupations, suffisamment indépendante pour ne pas venir l'embêter pendant qu'elle peignait. Ils savaient bien que lorsque son front se fronçait de cette manière et que ses yeux se plissaient doucement, elle était au paroxysme de la concentration. Elle tentait de garder un aspect très flou à son œuvre. Aussi flou que l'était son esprit. Pourtant, contrairement à ce qu'on pouvait penser, un travail sur le flou était aussi long et délicat qu'un travail réaliste. Il fallait la même précision, la même rigueur.

Quand Max, enfin satisfaite, déposa son traditionnel M stylisé dans le coin bas droit de sa toile, Ève releva le regard au même moment. Une bien jolie coordination qui fit naître un sourire sur les lèvres de la rosée. La lumière se faisait rare. Elle aimait bien la compagnie de la blanche mais elle ne put retenir un frisson. Son sourire s'agrandit en entendant les questions et la présentation de la demoiselle. C'était vrai que ça ne lui avait même pas traversé l'esprit. Elle lui répondit d'une voix douce.

- Enchantée Ève. Je suis Max. Je me disais bien que tu me disais quelque chose. Je suis là depuis les dernières vacances d'été.

Elle regarda autour d'elle, sifflant un simple coup, brisant la quiétude du lieu avec un brin de remord.

- Oui, ma petite famille est grande, mais je ne l'ai pas vu grandir. Chacun ici à sa place.

Sa main alla trouver la tête de son Draco argenté qui s'y blottit avec bonheur.

- Il commence à faire noir. On rentre au dortoir ?

Après avoir obtenu confirmation, Max et Ève avancèrent tranquillement dans le sentier. Max ne sentait pas vraiment de parler, alors elle ne parla. Elle appréciait la compagnie, la chaleur que dégageait la Coordinatrice. Parfois, elle ne ressentait pas le besoin de parler. Juste de savoir que l'autre était à coté d'elle. Et que tout allait bien. Arrivée devant le dortoir, Max s'inclina doucement et salua la demoiselle blanche.

- Merci pour cette soirée Ève. C'était très agréable. Si tu as besoin d'information pour Hugo et la peinture tu sais où me trouver ça sera avec plaisir. En fait, tu n'as pas besoin d'avoir un prétexte. Je suis là si tu veux.

Elle esquissa un dernier sourire envers cette demoiselle aussi enneigée que la plage qu'elle avait dessiné précédemment.

Et comme un songe, elle sortit du champ de vision d' Ève.

HRP : Et c'est conclu pour moi. J’espère que ça te va et c'est toujours un plaisir de rp avec toi. :kokoro:
© GASMASK


t h e f i r e i n s i d e
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum