Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 3

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?
-50%
Le deal à ne pas rater :
Fibre Sosh : La Boîte Sosh Fibre à 14,99€ pendant 12 mois
14.99 € 29.99 €
Voir le deal

Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano
C'était le 22 mars, les Roucool chantaient joyeusement, un temps à aller à la plage, et toi que faisais-tu ? Tu étais devant le centre-commercial. La journée t'avais semblée interminable, l'entraînement du matin, répondre à Alban en cachette, devoir suivre des cours de géographie chiants, à la limite l'histoire des guerres c'est sympa, mais après, c'est pas intéressant vraiment.

Héra te servait de coussin comme toujours, la maternelle Kangourex te soutenait en prenant soin de ne pas abîmer tes longues tresses bleu électriques, ton maquillage assez discret, si on excluait le rouge à lèvre vert fluo, était normal. Ton pull rouge et ton petit short jaune te mettait en avant sur la place face à l'entrée du centre-commercial. Tu attendais Alban, il était 17h28 et tu jonglais avec trois petites grenades chantilly, les gens autour te regardaient avec une regard inquiets, tu avais ton petit nom sur l'île, la folle aux armes, la folle joyeuse, la phychopathe et j'en passe.

Au-dessus de toi volait Akali, la petite Sonistrelle virevoltait des les airs autour de toi en décrivant des cercles réguliers dans ce ciel sans vent. Elle poussait quelques petits cris réguliers, parfois elle plongeait pour plonger sur un passant et tournant autour de lui avant de revenir te positionner. Mais après quelques minutes encore tu le vois, l'homme, l'homme de genie, ton partenaire de raclette, il avait un peu changé depuis votre dernière rencontre l'été dernier, il fallait dire qu'à la rentrée tu étais partie lâchement fin septembre à cause de violente crises à cause de ta rupture, mais personne n'était au courant sinon la direction et quelques personnes bien informées. Tu te jettes sur lui courant tout à coup rapidement lui sautant au cou joyeusement en criant.

-Albaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan !!!!!

Tu lui fais un gros bisou sur la joue le marquant de ton rouge à lèvres vert.

-Tu m'as trop manqué tu sais ! Hé dit t'as changé, y a un petit truc là... azi... j'arrive pas à savoir quoi ! Mais.... pfpf... tu sens l'homme, le viril, tu sais comme ce type qui joue dans une pub pour parfum. Comment tu vas du coup, askip t'es passée coach c'est bien ça ! Ca te va bien !

Tu le regarde un bref instant et tu remarques qu'il a la grenade que tu lui avais offerte, tu s'accroupis devant celle-ci, il faut avouer que de si on ne vois pas la situation sous un bon angle cela devient gênante, surtout avec ce que tu dis.

-Hooo regarde moi ça, elle est toujours en bonne état, tu t'en es pas servie ? C'est dommage, des milliers de situations n'attendent que ça ! La chantilly c'est si bon, ça calme les mœurs, les idées, le stress, ça détend, c'est une bonne chose tu sais !

Tu te redresses à cet instant lui affichant un sourire sincère et amical alors que tes tresses volent dans le vent qui se lève progressivement. A ce moment là Mafioso revient tout excité et vient renifler Alban avant de crier joyeusement reconnaissant visiblement la personne. Il se met à tirer ta manche en trépignant.

-Je crois qu'il a enfin trouver seul le bar à glace, fin y'en a qu'un seul mais il voulait absolument courir à sa recherche, ce pokémon il est trop mignon, tu t'adresses à lui en riant. Ho oui le bon Mafioso à sa maman hein, oui il est mignon ho oui c'est le Vigoroth orange le plus beau du monde woui woui woui ! Tu reposes ton regard ardent sur Alban. On y vas Alban-sama !

Dernière édition par Audrey Hatoria le Dim 26 Juin - 22:55, édité 1 fois




Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach



Des goûts de toutes les couleurs
Alban Abernaty & Audrey Hatoria

Il était tôt. Beaucoup plus tôt que prévu, d’ailleurs. Une paupière se releva sur un œil vitreux d’un bleu électrique. Avec lenteur, la main pâle d’Alban surgit pour attraper son iPok calé sous son oreiller. A ses côtés, Chell continuait de dormir à poings fermés, emmitouflé dans la couverture qu’il s’était encore accaparée. Lors de ses nuits, le petit esprit frappeur avait une réelle consistance, comme s’il avait été un garçonnet normal. Trop fatigué néanmoins pour se sentir vexé d’une telle monopolisation des biens communs, le châtain consulta machinalement l’heure. Qu… Qui pouvait bien lui envoyer autant de messages avant même le lever du soleil ? S’était-il passé quelque chose de grave dans la nuit ? Un brin anxieux, Alban déverrouilla l’écran et ne fit même pas de commentaire quant au changement de son fond d’écran. Encore un coup d’Hélios, de toute façon… Il lui revaudrait ça. Puis, lisant enfin les premières lignes, Alban soupira et se laissa tomber sur son oreiller. Ok. Rien de grave. Juste… quelques petits problèmes en approche ? Et bruyants et encombrants, si possible. Ah… Un sourire se fixa néanmoins sur ses lèvres et, fermant les yeux, Alban se rendormit. Il restait encore un peu de temps avant le réel réveil, de toute façon…

***

Il bâilla longuement et s’arrêta sur un coin de l’allée commerçante de Lansat. La journée avait encore filé comme de l’eau entre ses doigts, et ce n’était pas vraiment une sensation qu’il appréciait. Fatigué d’avoir si peu dormi, le châtain se frotta le coin de l’œil et consulta une nouvelle fois son iPok. Dans la dernière conversation avec une certaine Pyroli de sa connaissance, une bonne vingtaine de messages prenaient place, la majorité écrits en majuscule. C’était confirmé : Audrey Hatoria était revenue à l’académie.

La nouvelle aurait pu être accueillie de façon plus enthousiaste si ça n’avait pas été aux alentours de 4h du matin. Pour autant, Alban était globalement heureux de revoir sa vieille camarade qu’il n’avait au final côtoyé que sur une seule après-midi. Mais cette dernière avait été tellement mouvementée qu’il s’en souvenait encore comme si ça avait été la veille. La grenade chantilly, une rencontre grâce à une bousculade, une course poursuite dans Cobaba et un baiser sous le bar d’un glacier. Il n’était clairement pas prêt d’oublier tout ça, oui. Surtout qu’Audrey restait dans les mémoires, avec ses cheveux électriques, son débit mitraillette, son style inégalable et son maquillage toujours flashy. Sans parler de son caractère excentrique. M’enfin ! Depuis Cobaba, Alban n’avait plus eu de nouvelles pour constater à la rentrée qu’elle avait quittée l’académie. Une déception dont il avait réussi à faire le deuil ; ce n’était clairement pas la première ni la dernière de ses amies qui avait quitté le célèbre campus. Lui-même ne savait pas jusqu’à quand il resterait, mais une chose était sûre ; il en aurait au moins pour encore un an ou deux. Après, qui sait ce que l’avenir lui réserverait ? On n’était jamais vraiment à l’abri d’opportunités…

Joyeux de retrouver une vieille connaissance, il consulta donc sa montre. Quelques minutes encore avant l’heure de rendez-vous. Accompagné de ses Pokémon, Alban se retourna pour vérifier qu’il ne manquait personne. Zéphyr le Goélise sur son épaule, Auster le Noctali à côté de ses chevilles, Mistral l’Altaria dans les airs… suivis par Hélios le Larveyette, Zénith le Reptincel et Aura la Togepi qui traînaient en arrière. Près des vitrines, Barber le Pijako était en train d’explorer la marchandise, tandis que Ceres la Barpau regardait avec curiosité les environs, confortablement installée dans sa Pokéball au travers de laquelle elle voyait tout. Bien. Effectifs complets !

Avançant d’un bon pas, Alban vit Audrey au loin. Impossible de la manquer de toute façon, vu son look si particulier ! Un sourire s’afficha naturellement sur son visage. La Pyroli allait sûrement en être étonnée, d’ailleurs, puisqu’elle l’avait connu maussade et inexpressif sur Cobaba. Depuis, beaucoup trop de choses s’étaient passées et Alban s’en était retrouvé grandi et changé. Qu’en serait-il de la Pyroli ?

Un cri perçant s’éleva dans les airs et il sentit une masse s’accrocher à son cou et lui sauter dans les bras. Un baiser sur sa joue plus tard et le voilà qu’il titubait en arrière, la fille aux cheveux bleus proche de lui.

- Audrey !

Il lui offrit un sourire radieux et lui plaqua également un baiser sur la joue. Avec Audrey, il était bien moins timide qu’avec les autres filles. Peut-être parce qu’elle était si particulière… Pas gêné le moins du monde, il l’observa de haut en bas. Elle n’avait pas vraiment l’air changée, de prime abord. Peut-être plus mature… ah, en fait non, oubliez.

La Mécanicienne trouvait cependant qu’Alban avait changé. Il sentait l’homme viril ? Aha, c’était bien la première fois qu’on lui disait ça. Il avait changé, certes, mais il ne s’était pas attendu à avoir changé de cette façon.

- Tu m’as manqué aussi. Aha, je ne sais pas si j’ai beaucoup changé de ce côté-là. Peut-être plus expressif qu’avant, mais pas vraiment plus viril. Et oui je suis passé Coach ! J’avance progressivement dans mes Grades et mes études. Je viens juste de finir un autre coaching, pour Aileen, cette fois-ci. J’ai eu à entraîner Sphax, t’imagine ?!

Mais Audrey était déjà passée du coq à l’âne et elle était en train d’observer la grenade chantilly qui était accrochée à sa ceinture. Oh, elle l’avait remarqué… Il ne l’avait pas souvent avec lui, mais il s’était dit qu’il ne pouvait pas ne pas la porter pour retrouver son amie.

- Non je n’en ai pas eu l’occasion, donc je la garde précieusement. Elle me sauvera la mise un jour, j’en suis sûr. Tu en fais encore ? Et t’étais où ces derniers temps, d’ailleurs ? Je suis sûr que tu as énormément de choses à me raconter !

Un Vigoroth s’approcha ensuite de lui pour le renifler et l’accueillir avec de grands cris de joie. Alban se baissa pour caresser doucement la bête, puis se releva pour saisir le reste du discours de la célèbre mitraillette de l’académie. Un bar à glaces qui faisait du parfum raclette… Il s’était promis d’en trouver un, mais n’avait pas réussi. Ou ne s’était pas assez impliqué, il n’en savait rien. Dans tous les cas, ce serait une bonne façon de se retrouver avec ses vieux classiques.

- J’ai tellement hâte, oui. Allons-y !

Il l’attrapa ensuite par le bras et suivit le Vigoroth qui ouvrait la voie. Pendant ce temps, il en profita pour discuter avec la Scientifique.

- Bon et du coup, qu’est-ce qui s’est passé ces derniers temps ? Tu es revenue hier soir ? Comment ? Tu as déjà repris les cours ? Ce n’est pas trop dur ?

Lui ? Bavard ? Cela faisait si longtemps qu’il ne l’avait pas vue qu’il était bien obligé, oui… Il ne doutait pas qu’elle lui raconterait plein de choses, en tout cas. Ah… La fin de journée s’annonçait palpitante !


Dernière édition par Alban Abernaty le Dim 3 Juil - 8:23, édité 1 fois


Des goûts de toutes les couleurs [Alban / Audrey] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano

TITRE DE VOTRE RP
ft. PERSONNAGE
Tu es heureuse de le voir ton petit Alban, sa mine joyeuse change de celle de l'été dernier, il avait l'air un peu dépité d'être ici, mais maintenant tout avait changé, tes yeux se posent doucement sur le Goélise que tu reconnais et à qui tu fais un petit sourire adorable, il y en a de nouveaux à qui tu fais de grands sourires. Devant ses révélation de coach tu restes muette, à l'évocation du Désastre d'Aileen tu frémis avant de sourire un peu émerveillé et rétorque

-Tu as réussis à dompter la bête ? Incroyable Alban ! Tu es vraiment trop fort ! Comment tu fais ? Tu lui chantes une berceuse pour le calmer ? Tu le goinfres ? Non mieux tu lui montre « Question pour un Loupio » avec Julien Le Perse ! Tu fais une pause. Non c'est impossible il s'est viré ! Ahah le pauvre ! Bref j'ai faim moi tu sais ! Ca creuse de sécher les entraînement de Jackie !

Tu te penses ensuite, sur la grenade puis te relève avec avoir fermé le moulin à parole que tu es. En effet, tu en as des choses à raconter, tellement à vrai dire, tu hausses légèrement les épaules mais ne répond rien, tu restes silencieuse tout à coup, étrange sûrement. Pendant ce temps Akali s'est approché de Zéphyr pour l'inviter à voler dans le ciel espérant recevoir une réponse positive du pokémon chromatique. Il t'avait doucement attraper le bras, tu avais rougis au milieux de tes cheveux d'un bleu électrique, tu lui souris un peu gênée avant de masquer cette gêne par une fausse marche militaire.

-Attends je dois rattraper mon absence de chez Jackie ce matin ! Mashalla si Aileen me met la main dessus je suis tellement dans la merde Alban.


Tu ris doucement en laissant ton regard glisser sur Hisbik qui était passé sur l'autre épaule pour observer Alban. Lui aussi allait beaucoup mieux, il était très pleurnichard à l'époque où tu as rencontré Alban, aujourd'hui il sourit, parfois, de temps à autres. A ses mots tu restes silencieuses quelques instants, un peu hésitante malgré tout. Vous êtes à quelques minutes de la glacerie, aussi tu entreprends de répondre avec un ton étrangement calme.

-Non, je suis rentrée depuis un peu plus d'un mois, mais j'ai uniquement assisté aux cours, sans prendre part aux événements particuliers, j'avais besoin de faire mon deuil dans cette école. Tu fais une pause en avançant les yeux dans tes lacets. En fait depuis octobre je suis retourné en... en hôpital psychiatrique, tu sais l'endroit où les infirmières donnent des bonbons et où les éducateurs t'apprennent à te contrôler et à guérir ta tête ? Bah voilà pour la troisième fois dans ma petite vie j'y suis retourné, là encore c'était un cours séjour, quatre à cinq mois, c'est assez encourageant. Elle rit légèrement. Les docteurs et mes amis m'ont dit que j'avais beaucoup trop mal vécu le départ de Warren... mon ancien petit copain. Il était de ton dortoir, tu sais un beau gosse un peu roux, toujours super bien habillé, spécialiste type spectre. C'était le grand amour puis du jour au lendemain, plus aucunes nouvelles, il a quitté l'école... Et j'étais pas vraiment bien, fin tu dois déjà le savoir non ? Et voilà, ce mois de solitude dans l'école m'a permis de faire l'deuil du premier garçon qui ne m'a pas vu comme quelque chose d'immonde, c'est le seul à m'avoir dit qu'il m'aimait et je doute qu'un autre en soit capable.

Tu avais parlé normalement, on sentait une certaine amertume dans ta voix, mais ton regard restait fort, tu n'avais pas pleuré, au contraire tu souriais, lentement tu dévia ton regard dans celui du coach avec un petit rire.

-Heureusement il y a des amis que je comptes bien revoir, comme Orren et Aaron ! Orren, je veux voir comment va son Démolosse ! A la base c'était le mien, de Malosse hein, je suis si fière de lui, il paraît qu'il est le garde des dragons et qu'il a remporté le badge contre Kiméra l'été dernier !.

Tu ris alors que ton pieds frappe une canette vide, tu relèves le regard devant l'ensemble. « Au Sorbouboul Gastronomique » ? Amusant comme nom, tu ris et lâche le bras du jeune homme en avant de quelques pas te tournant vers lui.

-Viens on se met en terrasse ! Il fait beau en plus de ça, c'est comme ce jour à Kobaba ! Tu t'assois immédiatement et Akali vient se poser sur ton autre épaule venant te câliner dans le cou affectueusement. Alban toi alors, les amours comment ça va ? Pour qui es-tu devenu un si bel homme confiant ?

En même temps le serveur vient vous voir juste avant que Alban ne réponde.

-Pour vous ce sera ?

-Alors.... Je voudrais une glace quatre boules, avec deux boules raclettes, une boule cassis et une dernière au café s'il vous plait, avec une chantilly au fromage fondue... tu regardes la carte. Et des copeaux de chocolats. Tu souris en observant Alban. Te dégonfle pas! Au fait, tu voudrais pas t'occuper de Héra, comme je projettes de devenir spécialiste type normal, j'aimerai que Héra profite de tes talents!

Lentement tu posais sa pokéball sur la table.





Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach



Des goûts de toutes les couleurs
Alban Abernaty & Audrey Hatoria

Audrey n’avait pas vraiment l’air d’avoir beaucoup changé. Elle était toujours aussi délurée, aussi enthousiaste d’un rien, et sa compagnie avait toujours un petit côté exotique plus qu’appréciable. Zéphyr l’observa un moment avant de retourner se cacher derrière la nuque d’Alban, intimidé par tant de sourires qu’on lui adressait. Amusé, le châtain laissa ses Pokémon saluer plus ou moins solennellement Audrey, avant de reprendre sa conversation. La Pyroli semblait surprise de la nature de son dernier coaching. Alban eu même un petit rire lorsqu’elle lui demanda s’il chantait des berceuses à Sphax pour le calmer. Rien de tout cela, heureusement. Etrangement, le Pokéathlète n’avait pas eu tant de problèmes que ça avec l’Absol de la Préfète-en-chef. Car ce dernier avait rapidement compris qu’il y gagnerait plus en étant docile ; un concept que Spike avait mis un peu plus de temps à assimiler…

- Sphax est vraiment très discipliné lors des entraînements. Je suppose que c’est comme pour ceux de Jackie ; s’il estime que ça va lui apporter quelque chose, il écoute… Et pauvre Julien Le Perse quand on y pense, c’est plutôt dommage… M’enfin je m’égare ! Pour en revenir à nos Wattouat, je dirai plutôt que quand on passe par un baptême du feu avec Spike, on voit tout de suite les choses d’un autre œil. Relativement parlant, Sphax était un ange comparé à Spike…

Il grimaça légèrement à l’évocation de ses premiers entraînements avec Spike. Pas le meilleur souvenir de sa carrière, et loin de là… Devant la mine d’Audrey, il jugea cependant bon d’ajouter quelques précisions.

- Tu sais, le Carchacrok d’Orren, le Préfet de mon dortoir…

Au cas où elle ne le connaîtrait pas. A vrai dire, Alban n’avait pas trop d’informations sur les autres relations d’Audrey. Il savait juste par le biais d’Aaron qu’elle était sortie avec Warren, un gars de son dortoir qu’il n’avait jamais connu, mais en dehors… Bah, autant poser les bases ! Souriant, Alban laissa la Sonistrelle de son amie voleter autour de lui et venir à la rencontre de Zéphyr. Le Goélise chromatique cessa de se cacher le bec sous l’aile et observa avec curiosité la nouvelle venue. Puis, suite à des invitations répétées - et gentiment insistantes -, la mouette consentit enfin décoller de l’épaule d’Alban pour aller s’amuser un peu.

Entraînant Audrey par le bras, Alban se figea lorsqu’elle lui annonça qu’elle devrait rattraper son absence de chez Jackie. Sécher l’entraînement matinal des Pyroli n’était pas forcément une bonne idée, effectivement… Et si Jackie lui mettait la main dessus…

- On va presser le pas et aller se réfugier rapidement dans le bar à glaces, plutôt. Mieux vaut retarder l’échéance le plus possible. Très honnêtement, je préfèrerais ne pas être dans les parages lorsque Jackie te tombera dessus.

Il essayait de dédramatiser la situation mais celle-ci était plutôt critique. Pauvre Audrey… Ne voulant cependant pas s’éterniser sur ce sujet, il continua sa route en suivant leur guide improvisé. Vint alors le sujet de l’absence de la Pokémécanicienne. Alban se doutait que cette conversation risquait de devenir un peu délicate mais il s’était inquiété pour elle. S’arrêtant un instant lorsqu’il capta le silence de la jeune fille, il se tourna vers elle et ne fit aucun commentaire. Visiblement, le souvenir restait douloureux…

Alors comme ça, elle était déjà revenue depuis un mois ? C’était assez exceptionnel qu’ils ne se soient pas croisé plus tôt, alors. Ceci dit, ils ne suivaient pas les mêmes cours du fait de leur arrivée en différé à l’académie ; en plus d’avoir des cursus opposés vu qu’ils n’étaient pas dans les mêmes Parcours. Ce n’était donc pas forcément étrange. La suite du discours lui fit cependant changer brutalement de sujet. Il resta interdit lorsqu’elle lui avoua être retournée en hôpital psychiatrique. Il n’en avait aucune idée… Car Audrey lui avait certes déjà dit qu’elle y avait été, mais il avait sur le moment pensé que ce n’était qu’une blague. Désolé pour elle, il resserra doucement l’emprise de ses doigts contre le poignet de la jeune fille ; comme pour lui montrer qu’il la soutenait. Après tout, c’était un geste qu’il avait souvent échangé avec Ruby lors de leur mission.

Audrey avait donc fait une dépression. Comme lui après son accident, même s’il avait eu des repères auxquels s’accrocher pour ne pas sombrer. Aurait-il fini comme elle s’il n’avait eu ni sa famille, ni les Pokémon de la volière pour le soutenir ? Peut-être… Mais les raisons et conditions étaient toutes différentes ; il n’était donc pas utile de les comparer. Ressentant une légère bouffée de colère lorsqu’Audrey lui avoua que c’était le départ de son ex petit ami qui l’avait mise dans cet état mental, Alban se contenta de rester silencieux. Ce n’était pas la première fois qu’il entendait ce genre d’histoires, à l’académie. Pourquoi les gens ne pouvaient-ils pas partir en prévenant au moins ceux qu’ils aimaient ? C’était incompréhensible. Néanmoins, il tiqua lorsqu’elle lui parla de Warren ; beau gosse un peu roux, toujours bien habillé. Un Voltali… Maintenant qu’elle le disait, Alban se rendait compte du fait qu’il avait déjà entendu parler de ce garçon ; néanmoins, ça n’avait pas été dans le même sens. Plutôt hm… le pervers de son dortoir ? Un truc dans ce goût-là…

Rassurant, il lâcha le poignet d’Audrey pour passer son bras autour de la nuque de la jeune fille et l’attirer vers lui. Il déposa ensuite un très léger baiser sur son front.

- Tu n’es pas « quelque chose d’immonde », Audrey. Et je suis sûr qu’une autre personne te le dira…

Il esquissa un petit sourire rassurant puis repris sa marche. Ils en profitèrent d’ailleurs pour laisser la partie dramatique de côté, et reprendre leur conversation légère. Alban était persuadé que si elle voulait se confier un peu plus à lui, elle le ferait. Si elle avait changé de sujet, cela signifiait qu’elle ne voulait sûrement pas s’attarder là-dessus…

- Orren va bien, et son Démolosse aussi. Je ne savais pas que c’était toi qui lui avais donné ! En tout cas il gère Orren, ça c’est clair et net. Il ne devrait pas tarder à avoir sa propre arène…

Quant à Aaron… Alban évita d’aborder le sujet. Entre eux deux, c’était plutôt compliqué, si on pouvait le dire comme ça… S’immobilisant néanmoins lorsqu’Audrey freina brusquement, le châtain leva la tête vers l’enseigne juste devant eux. Au Sorbouboul Gastronomique. Voilà qui promettait !

Suivant Audrey qui était déjà partie s’installer, Alban s’assit sur un siège confortable tandis que Zéphyr revenait se loger contre sa nuque. Mistral se plaça paisiblement derrière eux, profitant des rayons de soleil, tandis qu’Auster restait près de ses jambes. Attrapant le menu avec curiosité, Alban commençait déjà à le détailler lorsqu’Audrey posa LA question.

Brusquement rouge, il posa son menu mais ne put rien ajouter car un serveur était venu prendre leur commande. Pris au dépourvu, il se mit à bégayer.

- H… Heu, je… Je prendrai une boule raclette et une boule charcuterie.

Autant rester dans le thème et tester de nouvelles saveurs.

Se tournant vers Audrey tandis que cette dernière insistait pour savoir, Alban attendit que le serveur soit parti pour répondre.

- Il ne se passe rien. Et je ne suis pas devenu un « bel homme confiant », voyons ! Je me suis juste un peu décoincé. Voir du monde après avoir passé un an et demi cloitré chez moi, ça transforme…

Il se mit à rougir et baissa les yeux. Il ne se passait « rien », effectivement. Si « rien » signifiait qu’il en avait pincé pour une jolie rouquine de chez les Givrali, qu’il s’était pris un vent monumental, qu’il avait merdé avec une autre de ses amies, qu’il avait fait semblant d’être amoureux de son meilleur ami puis de la petite copine de son préfet lors de deux émissions de téléréalité successives, et qu’il était à présent perdu sur ses propres sentiments. Mais ça, il n’avait pas besoin d’en parler à Audrey, non ? SURTOUT PAS.

Relevant la tête lorsqu’il vit une Pokéball rouler vers lui, il lança un regard interrogateur à Audrey. Un coaching ? Si rapidement après le second ? Eh bien… On pouvait dire que les affaires marchaient bien. Totalement partant, il sourit à son amie.

- Sans aucun problème, je suis ton homme ! Je la garderai trois semaines avant de te la rendre, du coup, si ça te va. C’est quoi comme Pokémon ?

Ah Alban… Si tu avais su…

HRP : Entrée de Héra, Kangourex d'Audrey Hatoria en Coaching


Dernière édition par Alban Abernaty le Dim 3 Juil - 8:23, édité 1 fois


Des goûts de toutes les couleurs [Alban / Audrey] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano

Des goûts de toutes les couleurs
ft. Alban
La tendresse d'Alban ne te laisse pas indifférente, au sens amical du terme, sa main qui se resserre doucement comme pour appuyer sa présence, son soutient, il n'avait pas dit un mot tout le monde ton périlleux discours. Il y avait eu ce délicat baiser sur le front, c'était quelque chose que tu n'avais pas connu depuis si longtemps, depuis.. tes parents ? Dire que tu n'as même souvenir d'eux, rien, en as-tu déjà eut au moins ? Biologiquement oui, mais affectueusement ? Tu ne connaissais ni leurs noms, ni leurs visages, comme si tu avais tout oublié dans tes longues années de traitements à l’hôpital.

À ses mots, rassurant tu rougies un instant avant de sourire et tu ris, en rétorquant tout naturellement.

-Si c'est quelqu'un d'autre que toi il a intérêt à avoir autant de charisme que toi, sinon je ne le prendrai pas en compte !

Pour répondre à tes autres interrogations tu l'écoutes, Orren aurait bientôt sa propre arène, ton regard se met à vibrer d'une énergie destructive, tu allais le combattre ! Plus qu'un amis Orren c'était un peu le daron de la street, en plus il sortait avec Ruby une bonne amie à toi ! Tu iras la défier avec Héra ! Mais avant, il faudra beaucoup vous entraîner !

Après vous être installés et commandés tu vois le Voltali rougir, habituellement ils sont censé être jaune penses-tu mais tu ne dis rien, l'écoutant, face à ses difficultés à parler du ris un peu, après avoir insisté et le départ du serveur le voilà qu'il répond. Mais cette réponse ne te va pas du tout ! Tu gonfles un peu les joues faisant mine de bouder et tu rétorques.

-Muais muais, ça se dit ami mais ça dit rien hein ! J'retiens hein... Tu sors une grenade chantilly avec un petit air mesquin. C'est pas beau de jouer au chantage, tu fais tourner la grenade dans tes doigts en souriant et tu la lui lance alors qu'elle est goupillée, aucun danger. Je finirai pas savoir, mes supers talents de discrétion et recherche me feront savoir pourquoi les Voltatis qui sont habituellement jaunes rougissent quand ils sont gêné, c'est sûrement à cause d'une histoire de gêne avec une partie de Pyrolis, du coup quand tu rougis t'as chaud, donc t'es un Pyroli caché mais du coup quand t'as froid tu fais comment ? Ou quand t'es deg ? Tu deviens vert ? Genre comme un Phylali ? Mais trop de question Alban tu abuses à nourrir la science ainsi de questions profondes!

Face à sa réaction devant la pokéball d'Héra tu exploses de rire, soit tu l'avais perdu, soit il s'était perdu de son plein grés ! Devant tous ces haussements d'épaules le Funécire paniques s'accrochant comme il peut à tes cheveux avant de remonter difficilement, tel Rambo sur ton épaule alors qu'il soupire en s'essuyant le front de cire.

-Mais quelle question Alban choux ! C'est Héra ! Tu sais ma super grand Kangourex de l'amour ! Tu vas voir elle est trop adorable, en plus tu as passé le test donc elle t'aime bien ! Fait la travailler elle adore ça! La daronne de la street tu sais ! Tu vas adorer passer quelques semaines avec elle ! Puis je te fais confiance, tu es très attentif avec moi alors je sais que tu le seras avec Héra !

Ta voix avait basculé de l'hyper-excitation à la douceur, tu reconnaissais Alban, si Orren était un modèle, un papa, un type aux épaules large qui mène l'exemple, Alban c'était un peu comme ton frère au final, ce garçon qui ta rassure, qui réponds à tes messages même si c'est en pleine nuit. Tu as de la chance d'avoir un grand-frère tel que lui.

Les glaces arrive, la tienne est toute multicolore, avec une odeur si étrange ! Tous ces gouts mêlés c'est une expérience gastrique à ne pas rater ! Dieu sais que les médecins vont avoir du boulot si tu digère mal ça.

-Bon app Alban ! Et on la mange ensemble la première bouchée ! 1.... tu armes ta cueillière. 2... tu ris en armant les crocs. 3..!

Tu croques brutalement dans ta glace à la raclette, tes yeux s'agrandissent et tu observes la réaction de Alban. Le goût du fromage mêlé à la charcuterie, le tout froid, ça te fais vibrer. Tes dents croquent dans quelque chose, serait-ce.. des cornichons ! Tu glousses de plaisir comme un pokémon qu'on caresse et tu croques à nouveau brutalement dans la raclette en découvrant les bienfaits de la patate ! Tu t'écris la bouche pleine

-Trop bon ! Num num num num

Tu finis déjà ta premières boule avec un peu de chantilly, la bouche pleine de glace. Ce qui permet à ton Vigoroth de se jeter sur toi et lécher ta bouche pour goûter aussi à cette divine nourriture. Tu ris comme chatouillée et tu te redresses en repoussant le chromatique orange. Akali pendant ce temps là est partie inviter Zéphyr à une petite danse dans les airs le motivant par de petits cris joyeux.

Enfin sur tes jambes et sur la chaises que tu as relevée tu as encore un peu de chantilly sur le bout du nez, ton Vigoroth t'as épargné, mais tu retires sa salive avec un petit air de dégoût et tu soupires.

-Hashtag la bonne douche in coming !

Tu frissonnes un bon coup et tu guettes son ami.

-Les compétitions vont arriver ! J'ai hâte ! J'vais tater du champion façon brutal là ! Et la compèt scientifique, je veux trop trop trop trop créer une arme ! Faut que j'en créais de nouvelles ! Vraiment... j'en ai que cinq! Et toi tu prévois quoi!





Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach



Des goûts de toutes les couleurs
Alban Abernaty & Audrey Hatoria

Aux derniers mots d’Audrey, Alban se rendit compte du chemin qu’il avait parcouru depuis cet été. Il avait été conscient du fait qu’il avait changé et évolué depuis qu’il était arrivé sur Cobaba au sein de cette académie. Pour autant, être face à une personne qui ne l’avait connu que lors de son arrivée et avait perdu tout contact avec lui jusqu’à aujourd’hui lui faisait réaliser le fossé qui le séparait de son « ancien lui ». Autrefois, il serait resté physiquement impassible mais aurait senti son cœur tambouriner de gêne quant aux paroles taquines de la Mécanicienne. Comme si son âme tentait de lui transmettre tout ce que son corps ne voulait laisser paraître. A présent, les rôles avaient été légèrement modifiés. Ce fut donc un sourire doux qui s’afficha sur son visage, tandis qu’intérieurement, il se sentait serein. Lui qui aurait été mortifié d’un second degré si rentre-dedans n’était à présent plus qu’amusé. Un rire s’échappa doucement de ses lèvres, tandis qu’il continuait d’aller bras-dessus bras-dessous avec Audrey.

- J’ai à peu près le charisme d’un Kokiyas donc ce ne sera pas trop difficile. Mais je peux dire des trucs cools de temps en temps. Paraît-il.

Il lui adressa un bref clin d’œil puis ils reprirent leur chemin vers le sacré saint graal. Que pouvait-il dire de plus, après tout ? Il espérait sincèrement qu’Audrey puisse trouver quelqu’un qui lui redonne confiance en elle. Car il avait beau tout faire pour tenter de prendre son nouveau rôle de « grand frère » à cœur, il ne pouvait non plus pallier à toutes ses inquiétudes. Alban n’était pas la personne qui serait spéciale pour Audrey. Tous deux le savaient. Et cette impuissance lui faisait espérer que quelqu’un, quelque part, pourrait un jour répondre aux attentes de son amie qu’il ne pouvait combler.

Le reste de la route fut ensuite très court jusqu’au Sorbouboul Gastronomique. Une fois confortablement installés sur leurs sièges - voilà qui rappelait des souvenirs -, Alban et Audrey commandèrent leurs parfums respectifs ; l’occasion pour eux de se lâcher un peu sur les associations de saveur. Joueur, Alban se fichait bien de se coller une indigestion le soir-même. On ne vivait qu’une seule fois, alors autant en profiter à fond, n’est-ce pas ? Il coula un regard vers ses Pokémon qui semblaient lorgner avec intérêt les coupes de glace des autres clients assis autour d’eux, mais son froncement de sourcil parvint à calmer les ardeurs de ses protégés. Pas de glace. Ce serait ruiner leur régime parfaitement équilibré ! En plus d’être mauvais pour leur santé. Mais bref.

La conversation entre Audrey et Alban prit rapidement un tournant qui ne lui plaisait guère. Ou, plutôt dirions-nous qu’il se sentait un peu en danger, pour le coup. Il paniquait de toute façon dès qu’on commençait à aborder le sujet des relations amoureuses. Et il n’y avait qu’Audrey pour rentrer dans le lard de façon aussi peu délicate et subtile. Ah… Ce n’était pas ses autres amis qui allaient mettre le pied dans le plat de cette façon, c’était clair et net.

Rougissant donc furieusement, Alban tenta de masquer sa gêne par des excuses malhabiles qui ne trompaient personne. Vu ses piètres talents d’acteur - quand une caméra n’était pas impliquée -, sa supercherie fut rapidement décelée par Audrey… qui commença à le menacer avec une grenade chantilly. Erm. Poooose ça Audrey. Toooout doucement…

- Heu je heu… suis désolé ?

Avec un air taquin, la Pyroli lui balança la grenade encore goupillée dans les mains. L’attrapant avant qu’elle ne touche le sol et risque de se déclencher par erreur, Alban soupira de soulagement. Et ce laps de temps fut suffisant pour qu’Audrey parte totalement dans un autre sujet, lui laissant un peu de répit sur la question. Parfois, il bénissait vraiment le côté « moulin à parole » de la Scientifique.

Passant une main dans ses cheveux, Alban fut quelque peu surpris en voyant la Pokéball d’Audrey rouler jusqu’à lui. Un coaching ? Pour Héra, la Kangourex d’Audrey ? Il ne sut s’il devait s’en inquiéter ou être flatté. Flatté car c’était tout de même la troisième personne de l’académie à lui faire confiance en moins d’un semestre pour rendre plus fort un de ses Pokémon. Dans le fond, cela signifiait que sa réputation de jeune Coach avait fait le tour du campus et qu’il pouvait à présent entrer sereinement dans la « cour des grands ». D’un autre côté, en serait-il capable ? Il avait développé ses techniques mais il lui était de plus en plus difficile de se renouveler et d’innover. Il avait peur d’être contraint de stagner, ce qui, inévitablement, allait se répercuter sur ses résultats finaux… C’était néanmoins là une requête d’Audrey qu’il ne pouvait pas refuser. Avec un sourire, il accepta donc de prendre la Kangourex en coaching et glissa la Pokéball dans son sac. Inutile de sortir l’imposante Kangourex en pleine terrasse de glacier ; ils risquaient plus la catastrophe qu’autre chose.

- Compte sur moi, je ferai de mon mieux, dit-il à Audrey en se voulant rassurant.

Mais n’était-ce pas lui-même qu’il souhaitait rassurer, au final ? Dans un silence un peu gênant, les glaces arrivèrent et Alban inspecta la sienne. Une boule d’un jaune pâle, et une autre d’un rose charcuterie. De loin, on aurait presque pu confondre tout ça avec une classique mangue-fraise. Mais non ! Amusé par l’enthousiasme d’Audrey, Alban accepta de jouer son jeu. Il prit donc un bout de chaque boule dans sa cuillère et la leva à hauteur de bouche.

- Bon ap’ Audrey !

Il la laissa faire le décompte puis mit la cuillère dans sa bouche. Aussitôt, ce fut une explosion de saveurs et de sensation. Le goût fort du fromage à raclette se diffusa sur sa langue, tandis que celui du bacon et du jambon de Parme venait rappeler les notes si caractéristiques du véritable plat. Bluffant ! Bon. Mieux valait ne pas s’attarder sur la composition de ces glaces artisanales, ceci dit.

- Ouais, c’est vraiment pas mal, commenta-t-il en reprenant une nouvelle bouchée, tandis qu’Audrey se faisait agresser par son Vigoroth.

Zéphyr regarda Akali un moment puis daigna quitter les épaules d’Alban pour prendre son envol et aller jouer. Pendant ce temps, le châtain dégustait tranquillement sa glace, s’émerveillant de découvrir à chaque bouchée d’autres surprises - n’était-ce pas un grain de poivre entier qu’il venait de faire exploser entre ses dents ? -. Il eut ensuite un éclat de rire quand Audrey se retrouva complètement sale à cause de son Pokémon.

- A ta guise ! Par contre promets-moi qu’on n’ira pas sauter dans une piscine pour se nettoyer, cette fois…

Une fois ok, mais pas deux ! Quand même…

Pendant qu’il donnait encore quelques coups de cuillères, Audrey lui posa une question fort intéressante. Visiblement, elle s’était désintéressée de sa vie sentimentale, ce qui n’était pas pour lui déplaire. Les Compétitions ? Alban les attendait vraiment, effectivement. Avec tout de même un petit goût doux-amer qui n’avait rien à voir avec sa coupe de glace…

- Aha c’est sûr que ça risque d’être intéressant. Toute l’académie ne fait que parler de ça, le corps administratif ne devrait pas tarder à faire ses annonces… Tu vas plutôt te tourner vers l’épreuve des TopDresseurs et des Scientifiques, alors ? Remarque, ça ne m’étonne pas trop de toi. Par contre il me semble que les élèves plus âgés ont dit qu’il y avait déjà eu une épreuve de Mécanicien l’an dernier. Tu penses qu’il y en aura une nouvelle ? Personnellement, je ne sais pas trop ce que je vais faire. D’un côté, j’aimerais bien participer à l’épreuve des Pokéathlètes, mais…

Il laissa sa phrase en suspend tandis que son regard se tournait automatiquement vers son genou. Il avait beau aller mieux, il ne se sentait vraiment pas prêt. Que ce soit physiquement parlant ou psychologiquement. On ne savait après tout pas quelle épreuve ils allaient avoir. Si c’était une course physique où il devrait courir, ce serait mort d’avance pour sa participation. Si c’était une course maritime, il n’aurait aucune chance vu que son seul Pokémon nageur était Ceres. Quant à une course aérienne…

Mistral bougea légèrement derrière lui. Il était vrai que depuis que son Tylton avait évolué en Altaria, Alban pouvait de nouveau concourir pour les courses aériennes. Pourtant… il n’était pas prêt. Vraiment pas. Plus que la peur de se blesser à nouveau, c’était celle de ne pas être aussi bon qui le pétrifiait. Il ne voulait pas recommencer à zéro. Il ne voulait pas être mauvais. Il ne pouvait pas se permettre d’être mauvais…

- … enfin on verra, dit-il, gêné. Puis pour le reste, heu… Je suis vraiment un mauvais stratège donc le champion, ce serait du suicide et de l’humiliation publique. Ensuite l’épreuve Scientifique me plairait bien mais ça dépendra du sujet. J’ai d’assez bonnes notes dans les matières de Roseverte et de Yade donc je pense pouvoir bien gérer une compétition pour Chercheurs Pokémon. Et j’ai pu partir en Expédition avec Ambre Lawford donc l’Archéologie est aussi une possibilité. Mais on a vraiment peu de cours de Mécaniciens dans mon cursus et j’y connais absolument rien… donc si c’est de la mécanique, ce sera sans moi.

Il s’arrêta un instant et sentit une petite patte lui taper la cuisse. Hm ? Hélios ? Ah, ouais… Blasé, il soupira et reprit une bouchée de glace.

- Ah ouais… et il y a ce petit trouble-fête qui veut absolument participer à une compétition de Coordinateur. Honnêtement c’est vraiment pas mon truc mais Hélios risque de se montrer imbuvable si je lui refuse son plaisir. J’ai envie de dire qu’on verra donc les sujets. Je verrai ce qui m’inspire à ce moment-là, mais je n’ai pas vraiment l’espoir de décrocher quelque chose. Enfin bon… Tu as déjà participé à des Compétitions, toi ?

Il se pencha sur la table, l’œil vif et intéressé. Si Audrey pouvait lui faire partager son expérience, ce serait toujours plus intéressant que des bruits de couloir.



Dernière édition par Alban Abernaty le Dim 3 Juil - 8:24, édité 1 fois


Des goûts de toutes les couleurs [Alban / Audrey] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano

Des goûts de toutes les couleurs
ft. Alban
Les compétitions, c'est toute une histoire quand même, la discution prenait un cours inéressant. En grande compétitrice que tu es tu n'as qu'une hâte c'est de pouvoir écraser tes adversaires tel de vulgaires chaussettes que ton Vigoroth secouera brutalement sans pitié. Tu souris en observant ton interlocuteur, mais quelque chose te trouble, c'est un pokéathlète et... comment dire, il parle de la compét de son parcours comme s'il n'allait pas y participer, plutôt étrange, quelle pourrait être la raison de ce genre d'hésitation ? La question te brûle les lèvres, mais tu as une petite lueur de respect et tu retiens ta question alors que tes lèvres s'étaient ouvertes et le doigt partait en l'air. Ce dernier se baisse et tu hausses les épaules.

-Non oublies, j'vais garder cette question au font d'ma bouche ! Haha, genre elle va résonner comme une caisse clair et derrière j'ferai du bitbox et d'la basse en ventriloquie genre ; Hum btss hum plu tss hum blu tss ! Tu voies ça groove bien !

Tu laisses ton interlocuteur reprendre la parole, Hisbik toujours sur ton épaule tu prends quelques serviettes au serveur pour pouvoir t'essuyer la bouche et le visage à cause de ce baiser vorace plein d'amour venant de ton Vigoroth chromatique. Les dires du Voltami te font rire, lui pas fin stratège ? Il est assez pédagogue et intelligent pour dompter un Carchacrock, alors un champion, il ne doit pas y avoir beaucoup de soucis non ? Un petit sourire s'étire sur tes lèvres pendant que tu attaques enfin la raclette sérieusement en imaginant déjà la gueule de ta brosse à dent quand tu l'utiliseras en rentrant.

Tu zieutes le pokémon larvesque qui tapote la cuisse de son dresseur, les explications du coach te font rire, voilà une scène assez drôle, un fan-boy de concours venant d'un pokémon comme celui-ci, mais ça reste plutôt logique quand on connait la beauté des Manternels. Tu exploses littéralement de rire quand Alban à finalement finit de parler. Il te demande si tu as participé à des compétition comme si c'était sérieux.

-Alors oui j'y ai déjà participé, mais qu'à une seule, contre Blanche il y a deux ans, avec Héra justement, elle avait vaincu l'Ecremeuh dans un duel de force pure entre daronne à la poche creuse et vachette d'Interville sur-excité. Ce fut épique, mais la seule stratégie que j'avais était de profiter de la Grosse Racine et de Vampipoing qui permet tout aussi bien avec son talent Querelleur de passer le type spectre donc se régénérer sur eux sans respect. Après j'devais participer aux compèt l'an dernier, mais disons que les allés retours à Illumis m'ont pas trop aidé ! D'ailleurs, j'ai remarqué que plein de gens ont peur d'Héra, moi je comprends pas, elle est pourtant douce et adorable, une vraie petite maman trop mignonne. Fin elle impressionne pas autant que ça, si ? Mais sinon cette année je pense que je ferai concourir Hercule, mon Galékid, il prend Héra comme rivale et depuis des mois il veut concourir en combat officiel, aussi je pense que ce sera très enrichissante pour lui ! Il me tarde sincèrement de pouvoir me battre avec lui, il a fait tant d'efforts pour pouvoir se battre !

Tu souris et l'observe avant de regarder l'heure sur ton iPok. Tu insistes un peu en bidouillant.

-Oh j'ai un message...

Tu observais celui-ci et fait les grands yeux, tu as l'impression que tu vas défailir. Un peu dépitée tu t'étires en lançant un regard navré à Alban.

-C'est ma Méios, Vérole, qui m'envoie un message disant que mon Keunotor va pas super bien, alors je vais aller voir de quoi il en retourne, comme il a une maladie mentale, il est né.. très simple tu vois, à cause de son talent, déformation rare et donc il est assez.. bah idiot mais c'pas sa faute, c'ma mascotte d'amour !. Prends soin d'Héra, plus tu la fera travailler plus elle t'en sera reconnaissante ! C'est une véritable princesse ! Bisous Alban !

Tu lui vole un ptit baiser proche des lèvres, plus dans la précipitation qu'à cause d'un acte volontaire puis tu t'en vas en lui faisant un signe de la main, faisant venir Mafioso et Akali vers toi. Mais tu reviens après une minute en courant pour récupérer ton œuf.

-Ho nononon il reste avec moi ce coquin !

Puis tu ris en partant avec le pokémon en formation, pour de bon cette fois.





Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Alban Abernaty
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
pokemon
Hoenn
17 ans
70
20638
2487
Alban Abernaty
est un Pokeathlète Coach



Des goûts de toutes les couleurs
Alban Abernaty & Audrey Hatoria

Alban avait sauté sur le sujet des Compétitions comme sur une bouée de sauvetage. Que ce soit avec Audrey ou avec quelqu’un d’autre, il avait toujours des réticences à parler d’amour, de sentiments et de ce genre de choses… Il n’était déjà pas à l’aise quand on se confiait à lui sur ces sujets, alors être lui-même celui vers qui tous les regards se tourneraient… Non. Ce n’était décidément pas fait pour quelqu’un comme lui. Souriant donc doucement quand Audrey s’enthousiasma sur les fameuses Compétitions, le châtain l’écouta parler avec son habituel débit mitraillette. Il se renfrogna néanmoins un instant lorsque vint son tour de répondre. La Compétition Pokéathlètes… C’était ridicule de la part d’un Coach de ne pas pouvoir concourir, n’est-ce pas ? Ce n’était même pas qu’il n’avait pas envie. C’était juste… qu’il ne pouvait pas. Il devait faire un piètre Coach, pas vrai ? Même pas fichu capable d’être un Athlète comme tous les autres. Il avait beau avoir de bons résultats, faire partie des Coach les plus sollicités de l’académie… au final, il restait juste une petite poussière dans ce monde qui ne l’attendait pas pour avancer. L’écart était d’autant plus marqué, maintenant qu’il se rendait compte de tout ça. Dans les faits, il en avait toujours été conscient, mais… les Compétitions enfonçaient un peu plus le clou. C’était comme marteler ses plaies ouvertes et y mettre du gros sel. C’était douloureux. Peu importe l’angle sous lequel on regardait ça.

Il fut néanmoins surpris qu’Audrey ne pose aucune question sur son petit moment d’absence. Elle l’avait remarqué, Alban en était certain ; il n’était pas stupide, après tout. Mais pour une fois, l’hyperactive Pyroli avait décidé de sceller ses mots pour éviter de s’aventurer sur un terrain délicat. C’était plutôt incroyable de sa part. Le châtain ne l’aurait jamais crue capable de faire ça. Il eut donc un éclat de rire lorsqu’elle se mit à s’expliquer avec son originalité habituelle, tout en continuant sur un peu de beat boxing. Décidément, cette Audrey… Elle ne cessait jamais de l’étonner.

Caressant doucement le haut de la tête de la  Pokémécancienne, Alban lui fit un petit sourire. Il n’avait pas besoin de partir dans des justifications alambiquées pour se faire comprendre. Ce simple geste sonnait à la fois comme une excuse, et comme un remerciement. Désolée de ne pas pouvoir t’en dire plus à ce sujet. Merci de ne pas avoir posé de questions et d’avoir respecté mes sentiments. Rien de plus. Rien de moins.

Prenant une bouchée de glace tandis qu’Audrey se lavait le visage grâce à une impressionnante pile de serviettes, le Voltali frissonna de la saveur si particulière de la raclette. C’était tellement réaliste que c’en était effrayant. Il était d’ailleurs presque certain d’avoir une haleine de chacal en sortant de là…  Hm. Tant qu'il y pensait, il allait peut-être se commander un petit jus de fruit avant de retourner au Campus. Manquait plus qu’il tombe sur une jeune fille dont il ne voulait pas citer le nom… Franchement, il n'avait pas besoin de ça. Souriant donc gentiment quand Audrey explosa de rire - il avait arrêté de chercher pourquoi elle rigolait, c’était tellement souvent -, il l’écouta parler de ses expériences en Compétition. Un combat contre Blanche ? Hmm… De souvenir, il s’agissait de la Championne de Doublonville, n’est-ce pas ? Celle qui était réputée pour avoir un sale caractère. Pas vraiment le style de filles qu’Alban admirait… Amusé néanmoins d’entendre les récits de la Pyroli sur les combats - même s’il ne comprit absolument rien aux stratégies dont elle parlait -, Alban se mit à imaginer ce que ça donnerait si lui-même était confronté à un Champion. Sûr et certain qu’il ne tiendrait pas deux secondes, même si son équipe avait de bonnes compétences… Même Auster, qui avait pourtant bénéficié de l’entraînement de Miyagi, n’aurait sûrement pas pu combattre pour deux. Un Pokémon sans dresseur en combat, c’était peine perdu s’il y avait un binôme en face. Même si Alban n’était pas adepte des combats de Pokémon - qui étaient parfois barbares sans raison, d’après lui -, il avait tout de même compris que pour battre un Pokémon et son dresseur, il fallait impérativement les mêmes forces en face. C’était comme pour le Pokéathlétisme… Un Pokémon sans Coach ne pourrait jamais faire aussi bien qu’un qui avait reçu un enseignement adapté ; quand bien même son potentiel de base serait meilleur. Après tout, un caillou non taillé ne devenait pas diamant de parure sans aide extérieure.

- Ça devait être intéressant, ce combat contre Blanche. Elle est comment, en vrai ? Désolée pour toi, pour l’année dernière. Mais ce n’est que partie remise ! J’ai entendu dire que le Champion qui viendrait cette année valait clairement le détour. Tu as une envie particulière ?

On ne pouvait malheureusement pas choisir son adversaire, mais les bons dresseurs devaient certainement avoir des Champions contre qui ils voulaient se battre, non ? Il ne servait à rien de challenger des Champions plus faibles sous prétexte que cela vous permettrait d’obtenir un badge. Comme on disait, à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Aban aimait cette phrase. Elle résumait clairement sa façon de penser, et tout ce qu’il ne voudrait jamais faire.

Ils laissèrent ensuite ce sujet de côté pour basculer sur Héra. Alban ne put que comprendre la réaction des autres élèves. Après tout, une Kangourex énorme, ça inspirait à la fois crainte et respect. Alors si elle appartenait en plus à une psychopathe constamment armée… il y avait de quoi avoir envie de prendre les jambes à son cou.

- Je te souhaite bon courage, en tout cas. Je ne connais pas encore trop Héra donc je ne pourrai pas te dire, mais de ce que tu m’en as dit, elle ne devrait pas me poser trop de problèmes…

M’enfin. Ce que disait Audrey n’était pas forcément à prendre pour argent comptant, Alban. En étais-tu conscient ?

Les deux jeunes furent cependant interrompus par la sonnerie de la Scientifique. Regardant ailleurs, le Voltali la laissa consulter ses messages en lui laissant l’intimité nécessaire pour. Pendant ce temps, il en profita pour commander un jus de fruits dans le but de se départir de cette haleine un peu trop fermentée.

Prenant un gorgée, il leva les yeux vers Audrey lorsque cette dernière lui annonça qu’elle devait partir à cause d’un problème avec ses Pokémon. Mince, était-ce grave ? Pas le temps d’en parler plus, vu qu’elle était déjà sur le point de s'en aller… Il se leva donc à son tour pour la saluer, un brin inquiet pour elle.

- Ne t’en fais pas, je comprends. Si tu as besoin d’une Médecin pour s’en occuper, j’en connais une de très compétente, tu devrais peut-être aller la voir.

Il se laissa ensuite embrasser sur la joue pour un bisou d’au revoir, puis agita des mains lorsqu’elle s’éloigna. Ce n'était pas l'au revoir auquel il s'était attendu, mais qu'importe. Lui-même avait des obligations et des urgences, de temps en temps. Soupirant, il posa donc une poignée de Jetons sur la table, puis regarda la sphère rouge et blanche qui était posée juste à côté. Une Kangourex, hein ? Eh bien… Voilà un challenge qui ne serait pas de tout repos !

HRP : RP Terminé pour Alban


Des goûts de toutes les couleurs [Alban / Audrey] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum