[Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    Jeu 21 Avr - 15:35
Ginji Labelvi
      rp solo



« Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont... »


14 Mars

Un attroupement capte mon attention.

Dès lors, je devine qu'il s'agit d'un nouvel événement, et à en juger les cris excités qui émanent de la foule, il ne doit pas être des moindres. Qu'a donc organisé l'académie pour inciter autant d'élèves à s'agglutiner autour du panneau d'affichage ? Les possibilités sont diverses, et puisque je n'ai pas un don d'omniscience, il me faut me frayer un passage dans la foule pour prendre connaissance de la chose.

Je me rapproche tant bien que mal du panneau, mais je ne parviens pas encore à voir de quoi il est question. Ce que je vois, par contre, c'est le dos imposant de Peter, un coordinateur de mon dortoir, accompagné de son fidèle Karaclée. J'arrive juste à côté de lui alors qu'il s'apprête à écrire quelque chose sur l'une des feuilles épinglées, mais dès lors qu'il me voit, il sursaute et lâche maladroitement le stylo, relié au tableau d'affichage par un fil.

« -Oh ! G-Ginji ! C-Ca va ?... »

Je l'ai pris par surprise, visiblement. Je hoche la tête et observe la feuille sur laquelle il était sur le point d'écrire, curieux, avant de comprendre l'origine de toute cette excitation.

« -Ah ! Ils ont lancé une nouvelle série de compétitions ! T'allais t'inscrire à quoi, toi ?... »

Le concours de Coordination habituel laisse apparemment place à un défilé de mode, cette année. Mouais, c'est clairement pas pour moi. Il est néanmoins logique que Peter souhaite s'y inscrire, puisqu'il s'agit de la compétition relative à sa spécialité principale. Quoique, il ne souhaite pas devenir éleveur ? Ça ne doit être très utile pour lui, une telle épreuve. C'est peut-être pour ça qu'il hésite.

Pourtant, sa réponse laisse penser qu'il a un avis bien tranché sur la question.

« -A rien, la mode c'est inutile de toute façon... »

Il n'a pas l'air très convaincu par ses propres paroles. Strike, son Pokémon, semble même plutôt affecté par celles-ci.

Un peu perdu, je me contente de hausser les épaules, et lis les autres compétitions proposées. Je vois qu'ils ont également innové pour la compétition Scientifique, mais les compétitions TopDresseur et Pokéathlète m'ont l'air assez classiques.

J'attrape le stylo, et inscris mon nom pour l'épreuve Pokéathlète. J'observe quelques secondes la liste pour les élèves souhaitant participer à la compétition TopDresseur, mais finis par lâcher le stylo sans y marquer mon prénom. Puis je fais volte-face, et m'apprête à fendre à nouveau la foule pour reprendre mes activités, lorsque Peter m'interrompt.

« -Tu t'inscris pas chez les TopDresseur ? »

Je m'arrête et me retourne, avec un air indifférent.

« -Tu ne t'inscris pas chez les Coordinateurs, toi. »

Ma réaction le surprend un peu. C'est vrai que c'est une réponse au tac-au-tac qui peut paraître assez sèche. Ce n'était pas vraiment le but, pourtant, mais c'est sorti tout seul. Le réalisant après coup, je souhaite reprendre la parole pour m'excuser, mais Peter me prend de vitesse.

« -Ouais, mais... Toi, t'es spécialiste type, les combats d'arène, c'est important pour ton parcours. Alors que moi, la mode.... »

Il n'a pas tout à fait tort. Pourtant, je jette un coup d’œil à Strike, et ne peux m'empêcher de le contredire en voyant son air peiné.

« -Ça semble être important pour ton Pokémon, en tout cas. »

Surpris, Peter échange un regard avec son Karaclée. Les sourcils du dresseur se froncent un instant, comme si son Pokémon venait de faire une bêtise, mais son visage semble s'adoucir lorsque Strike détourne le regard, gêné. Je reprends la parole, avec un sourire.

« -Se soucier de son parcours, c'est bien, mais se soucier de ses envies, et de celles de ses compagnons, c'est bien aussi.  »

Mon camarade Voltali médite quelques instants sur ce que je viens de dire. J'ai l'impression d'avoir mis le doigt sur une zone sensible, mais je ne saurai trop dire laquelle exactement. Peter a toujours des réactions bizarres, lorsque l'on parle de son parcours... Je me demande bien ce qui m'échappe.

Néanmoins, il finit par se ressaisir, et prend une allure un peu plus déterminé.

« -Ouais ! T'as raison ! Je vais m'inscrire !... Mais c'est bien parce que tu m'as convaincu, va pas croire que j'aime les défilés de mode, hein... »

Strike apprécie grandement la décision de son dresseur, alors que je suis plutôt perplexe vis-à-vis de sa dernière phrase. Pourquoi est-ce que je devrai croire qu'il est fan de mode ?... Et quand bien même, où est le problème ?...

Il appose son nom sur la feuille d'inscription, puis me tend le stylo avec un grand sourire.

« -Et toi ? Tu vas me faire croire que tes Pokémons veulent plus se castagner ? »

Je fixe le stylo. Je suppose qu'il n'a pas tort. Mais... Personnellement, je n'ai pas envie de....

Je reste silencieux. Je viens de lui dire de penser à ses Pokémons avant tout, je devrai faire de même. Pourtant, si je refuse de m'inscrire, c'est aussi en parti pour eux...

Peter ne me laisse pas vraiment le choix, et me met le stylo dans la main, avant de me prendre par les épaules pour me placer devant la feuille d'inscription. Vu son imposante carrure, et la mienne beaucoup plus ridicule, il n'a aucun mal à me déplacer, et je me retrouve à regarder l'affiche avec un air hésitant. J'observe la feuille, puis le stylo, puis le sol ; serre les dents, puis la main droite, puis la main gauche, et relâche finalement toute pression, avant d'inscrire mon nom avec un air peu convaincu. Peter me donne une tape fraternelle dans le dos -un peu trop forte à mon goût-, et sourit.

« -Voilà qui est fait ! On a intérêt à tout donner !... Après tout, ce n'est pas parce que j'aime pas la mode que je vais rien faire, hein... »

Je hoche la tête, et regarde à nouveau la feuille, fixant les mots "Compétition Topdresseur – Venue du champion".

Je me suis finalement réinscris à ce truc.

Et je le regrette déjà.

***
19 Mars

« -.... N... N-Non.... »

Je suis recroquevillé sur moi-même. Mes mains agrippent fermement mes cheveux, et mon torse se balance légèrement d'avant en arrière. Je suis fatigué. J'ai mal aux yeux. Ils me piquent. Sûrement à cause de la fatigue. Il est quelle heure ? La dernière fois que j'ai vérifié sur mon Ipok, il était trois heures trente, quelque chose comme ça. Ça doit remonter à une ou deux heures, au moins. Non ? Fébrile, je relève la tête, et tends ma main vers l'appareil posé non loin. Je presse un bouton, l'écran s'allume, et mes yeux se retrouvent éblouis, la lumière qu'émet l'Ipok contrastant avec l'obscurité de la pièce. Après quelques instants, je parviens à lire l'heure.

Trois heures cinquante.


Merde.


Frustré, je jette l'Ipok à l'autre bout du canapé, et me recroqueville à nouveau sur moi-même.

Pourquoi donc a-t-on inventé l'enfer, alors qu'il existe l'insomnie ?

Comme à la veille de chaque événement important, j'ai voulu me coucher tôt, histoire de me reposer un maximum. Mais cela va faire six heures que je cherche le sommeil. Six heures que celui-ci me fuit. Et six heures que je panique en pensant au combat à venir.

Les élèves de mon dortoir sont souvent considérés comme de gros fêtards, mais pourtant, la salle commune est toujours déserte, la nuit. C'est ici que je viens me réfugier lorsque je ne parviens pas à trouver le sommeil, afin de ne pas déranger Loan et nos Pokémons respectifs. La salle est plongée dans le noir, et seules les diodes de quelques bornes d'arcades émettent de la lumière.

Mais quelqu'un d'autre, émet de la lumière. Le plasma qui entoure Smegta ne passe en effet pas inaperçu, et je n'ai aucun mal à remarquer le Motisma Froid posté à quelques pas à peine de ma position. Il ferait presque flipper, si je n'étais pas habitué à le voir.

Le Pokémon tente une approche, et avance vers moi, lentement. Il semble attristé de me voir dans un tel état. Une fois devant moi, il troque soudainement son expression peinée contre une plus joyeuse, et ouvre ses portes en grand pour me laisser entrevoir un bon paquet de nourriture.

Je relève lentement la tête, et observe Smegta. Puis je la secoue de droite à gauche, et la rebaisse, avant de prendre la parole d'une voix fatiguée.

« -Merci. Mais je n'ai pas très faim. »

Je passe ma main sur mon estomac. Six heures que j'ai la boule au ventre. Non, plus. Cela va faire cinq jours, en fait. Depuis que Peter m'a incité -pour ne pas dire forcé- à m'inscrire à cette compétition TopDresseur. Je n'ai cessé de me comporter bizarrement, dès lors.

Les premiers jours, je parvenais à chasser mes tracas sans trop de problème, mais plus je me rapprochais de la date fatidique, et plus je me sentais mal. Mes Pokémons l'ont vite remarqué. Mais seuls quelques uns d'entre eux ont dû deviner pourquoi.

Smegta n'en fait pas parti. C'est injuste, pourtant. C'est lui que j'ai choisi pour aller affronter Goyah, il est le premier concerné par mes inquiétudes. Je devrai lui expliquer. Peut-être qu'il comprendrait mieux. Peut-être même qu'il serait plus rassuré. Ou peut-être pas.

Le Motisma, bien que déçu par mon refus, se poste devant moi après avoir refermé les portes de son frigo. Il agite ses bras, faits d'ectoplasme, dans tous les sens, comme pour me motiver. S'il pouvait me passer une main dans le dos, je suis sûr qu'il le ferait.

Je relève à nouveau la tête, et le regarde. Il est tellement gentil. Il mérite tellement de prendre part à ce match. Il en a tellement envie. L'en empêcher serait l'une des pires choses qu'il me soit donnée de faire.

Je frémis.

« -... J'ai tellement peur. »

Je rebaisse la tête. L'expression de Smegta devient plus sérieuse, étonné par mes paroles, et curieux d'entendre la suite. Fixant mes jambes, je me décide enfin à m'expliquer.

« -J'ai peur de ne pas être à la hauteur. Je ne veux pas reproduire la même chose que lors du match contre Kiméra... Je ne veux surtout pas faire la même erreur... Celle de ne pas réussir à vous écouter. Ne pas parvenir à comprendre ce que vous ressentez...  » silence « ... J'ai peur de vous perdre.  »

Ma voix se brise sur la dernière phrase. Je me recroqueville un peu plus, et sens mes yeux devenir humides.

Mon affrontement contre Kiméra aurait pu très mal se finir, si la championne n'était pas intervenue à temps. J'ai encore en mémoire le regard emplit de folie de Lucina, qui ne parvenait plus à contrôler ses gestes. Et ses griffes. Qui se sont rapprochées si près de ma tête... J'en garderai la vision probablement longtemps. Très longtemps.

Difficile de s'en défaire. Bien fait, j'ai envie de dire. Je n'ai que ce que je mérite. Si je n'avais pas été si obnubilé par la victoire... Tout ça ne serait jamais arrivé. J'aurai remarqué que Lucina n'était plus en état de se battre, et je ne l'aurai jamais poussée à bout. Sous les effets de la confusion, il était impossible pour elle de garder le contrôle. Normal qu'elle finisse par craquer. Et par s'en prendre à moi.

Je reste silencieux quelques secondes. Smegta aussi. Pas convaincu de lui avoir révélé grand chose, en fait. A force de mentir par omission, j'oublie d'en venir à l'essentiel.... Bah, qu'importe. Il a compris le message global, je suppose. Il sait parfaitement ce qu'il s'est passé contre Kiméra, et s'il n'avait pas fait le rapprochement, il aurait insisté, au lieu de rester planté là sans trop savoir que dire. Comme quoi, je peux tout de même le comprendre un minimum. Mais pas dit que j'y parvienne dans le feu de l'action...

Sans relever la tête, je m'adresse à nouveau à lui, murmurant presque mes paroles.

« -Tu crois que je serai à la hauteur ? »

En guise de réponse, le Motisma ouvre brutalement l'une de ses portes, celle qui est la plus proche de moi, mais laisse l'autre fermée. Légèrement décalé sur le côté, il s'est avancé pour rapprocher la porte ouverte de mon corps. Je suis surpris, mais comprends ensuite là où il veut en venir.

Je souris, et tends doucement mon poing contre la porte. Brofist.

« -... D'accord. »

***

J'ouvre péniblement les yeux.

Ceux-ci tentent de se refermer aussitôt. Mais je lutte, et après quelques minutes, parviens à me redresser. Je suis toujours sur un des canapés de la salle commune. C'est d'ailleurs l'arrivée des premiers lèves-tôt du dortoir qui m'a réveillé. Ceux-ci me saluent et s'excusent pour le bruit, mais je me contente d'un mouvement de la tête, ainsi que d'un faible sourire, pour leur faire comprendre qu'il n'y a aucun problème. S'ils n'étaient pas arrivés, j'aurai sûrement pioncé encore un petit moment. D'ailleurs, il est quelle heure, exactement ?

Je jette un œil à mon Ipok. Six heures trente sept. J'aurai réussi à dormir deux heures, finalement.

Smegta est à côté de moi. Enfin, son mini-frigo, du moins. Je n'ai jamais vraiment compris si les Motisma dormaient, mais en tout cas, ils semblent pouvoir se reposer en disparaissant dans les circuits électriques de l'appareil.

Je secoue délicatement le frigo orange, et celui-ci se retrouve presque aussitôt entouré d'ectoplasme. Deux yeux font leur apparition, et Smegta agite joyeusement ses bras en guise de salutation. Je souris.

Je me frotte une nouvelle fois les yeux, fatigué. J'aurai aimé dormir plus, mais ce n'est pas une très bonne idée. Et bien que mon Motisma ait su me réconforter cette nuit, je me sens toujours un peu mal à l'aise. Je suppose que c'est un simple mélange entre la fatigue, le stress, et...

Graouh

… La faim.

Smegta réagit au quart de tour, et ouvre en grand ses deux portes. Bon sang, comment je faisais pour vivre sans ça, avant ?...

Je m'installe à l'une des tables de la salle commune, et commence un petit déjeuner improvisé avec les aliments que transportait Smegta. Il y a des fruits, du chocolat, du lait, des yaourts, et même des barres de céréales. Ce n'est pas vraiment le genre de chose qu'on met dans un frigo, mais Smegta ne doit pas faire la différence. Tant mieux pour moi, j'ai envie de dire.

Il est sept heures et quart lorsque je mets fin à mon repas. Comme je suis en pyjama, je dois passer par ma chambre pour me changer. La plupart de mes Pokémons dorment encore, et ouvrent un œil lorsque je pénètre dans la pièce. En me reconnaissant, ils le ferment aussitôt, sachant pertinemment que je les réveillerai si c'était nécessaire.

Tout en faisant en sorte de ne pas déranger Loan, je m'habille convenablement, et attrape mon sac bandoulière. Je vérifie les affaires qu'il contient, les arrange un petit peu, puis ressors avec Smegta. Mes Pokémons peuvent bien rester pour dormir.

Lorsque je sors du dortoir, je remarque immédiatement le mauvais temps. Il y a une légère pluie, ce que je ne déteste pas, au contraire, mais du coup, le ciel est affreusement maussade. Et le pire, c'est qu'il fait un froid de Canarticho. Une météo plus chaleureuse aurait servi à me requinquer un peu.

Tant pis.

Lentement, je me dirige vers la Grotte Granite. Le lieu devrait être à mon avantage. Le froid ne pose aucun problème à Smegta, et il ne risque pas de glisser sur le sol gelé de la caverne, puisqu'il lévite. Je pense que si Goyah a choisi un tel lieu pour l'affrontement, c'est qu'il compte lui aussi en tirer parti. Je me demande bien comment. Du peu que je sais de lui, il n'a pas vraiment de Pokémon adapté à ce type d'environnement. Bien qu'ayant une fourrure le protégeant du froid, Frison aurait beaucoup de mal à se déplacer avec toute cette glace. Gueriaigle n'a pas ce problème, s'il ne craint pas trop la glace et les espaces restreints, du moins. Pyrax me semble être une bonne solution, puisque la chaleur qu'il dégage réglerait le soucis de température, en plus de surprendre l'adversaire de part le contraste avec l'environnement. Je ne sais pas s'il a d'autres Pokémons, sinon. J'avoue y être allé sans trop me poser de question sur mon adversaire... Mes interrogations du moment tournent plus autour de moi-même qu'autour de mes ennemis. Serait-ce une toute nouvelle forme d'égocentrisme ?

Lorsque j'arrive enfin sur les lieux de l'affrontement, un combat a déjà lieu. Je ne me fais pas remarquer, et reste assez éloigné du terrain, n'entrant même pas dans la grotte. Je m'appuie contre un arbre, et observe le match en cours dans le plus grand des silences. Je me frotte une nouvelle fois les yeux, cligne quelques secondes des paupières, puis tente de faire abstraction de ma fatigue pour analyser les mouvements de Goyah.

Il me faut un petit moment pour comprendre que son Pokémon est Drakkarmin. Au début, cela me parait plutôt improbable, je ne vois pas quel est la logique à envoyer pareil Pokémon en ces lieux. Mais je dois vite me rendre à l'évidence que le Dragon écoute les ordres de Goyah, et non pas ceux de l'élève en face. L'ancien maître de la ligue a soit quelques coups dans la manche, soit beaucoup d'audace. Je suppose qu'avec son expérience, il peut se le permettre.

Le premier match se termine, et bientôt, commence un deuxième. Je ne me manifeste pas, et regarde défiler devant moi de nombreux affrontements. Drakkarmin les enchaîne sans aucun problème. C'est vraiment un adversaire de taille. Je continue d'observer silencieusement chacun des combats qui se déroulent sous mes yeux, et tente de percer à jour les techniques mises en place par le Pokémon et son dresseur. Et ce malgré le froid mordant. Smegta, lui, ne tient en place, et ne peut s'empêcher de pousser des cris de joie à chaque fois qu'une attaque puissante est exécutée, peu importe le camp. Il est vraiment bon joueur.

Au bout d'un moment, je décide d'enfin m'avancer vers Goyah. Ma boule au ventre se ressent de plus en plus. Je stresse à mort. 'Faut dire qu'il en impose grave, l'ancien maître de la ligue... Ce n'est pas de la petite friture, à laquelle on va se frotter ! Je croise, en sens inverse, le dernier élève venant de l'affronter, et vais me placer face à mon adversaire. Smegta pivote sur lui-même en agitant les bras, impatients. Lorsque nous sommes tous deux en place, Goyah sourit. Il s'est assis en tailleur sur un rocher, mais son Drakkarmin n'a pas bougé de l'air d'affrontement.

« -Ça y est, t'as accumulé assez d'info pour pouvoir me battre ? »

Je suis d'abord surpris par ses paroles, mais souris. C'est normal qu'il m'ait remarqué. Non seulement parce que Smegta fait beaucoup de bruit, mais surtout car il doit faire attention au moindre détail l'entourant. Ce duel ne va vraiment pas être facile.

« -Le combat nous le dira, je suppose. »  

Il rigole. Il semble aussi enthousiaste que mon Motisma. Je voudrai l'être moi-même, mais je suis bien trop intimidé par l'affrontement à venir.

Je fais signe à Smegta de se retourner, et fouille quelques instants dans mon sac. J'en sors la Bagouze Punch, et la donne à mon Pokémon, qui la met aussitôt sur l'espèce de pic présent au sommet du frigo. A défaut de doigt, on fait avec ce qu'on peut.

Le Motisma souhaite se remettre en place, mais je l'en empêche. Je fouille encore quelques secondes de plus dans mon sac, et en tire deux baies. La première est une Baie Lingan, que je propose à mon Pokémon. Smegta l'attrape, et s'empresse de l'avaler. Cette baie devrait lui donner un peu d'énergie pour le match. Pendant qu'il la mange, j'ouvre les portes de son frigo, et y dépose à l'intérieur la deuxième baie. Smegta me lance un regard interrogateur, mais je me contente de lui sourire, en lui glissant quelques mots à voix basse afin d'éviter que Goyah ne m'entende.

« -Ne la mange surtout pas. Sers toi en dès la première attaque, d'accord ? »

Il acquiesce. Je hoche la tête, et lui tends mon poing, contre lequel il vient faire taper l'une de ses portes. Brofist, le retour.

Smegta se met enfin en place. En face, Drakkarmin et Goyah sont déjà prêts. Ils semblent extrêmement sûrs d'eux. Normal, puisque des combats comme celui-ci, ils en ont sûrement faits des centaines. Alors que moi, c'est à peine le troisième... Voir le premier, si l'on considère que je me frotte à un ancien maître d'une ligue Pokémon.

« -Prêt ? »

Je ferme les yeux, et prends une profonde inspiration. Mon cœur bat la chamade. Et j'ai toujours mal au ventre. Mais ça va aller. Il n'y a aucune raison que cela se passe mal. 'Fin, si, il y en a plein, mais je vais toutes les éviter. Je vais tout faire pour, en tout cas. Ce match est peut-être ma seule façon de regagner confiance en moi. Je dois faire attention à tout. Le moindre détail à son importance. Les mouvements de Drakkarmin. Ceux de Smegta. Les réactions de Goyah. La météo. L'environnement alentour. Les sentiments de mon Pokémon. Rien de tout ça ne doit pas m'échapper.

Si je veux avoir une chance de prouver que je suis digne de mes Pokémons... Et si je veux gagner ce match... Je dois tout donner.

J'ouvre les yeux.

« -... Prêt. »

Goyah bondit de son rocher, et atterrit derrière son Pokémon. Puis tend un bras.

« -... Alors commençons ! »

Une rafale de vent se fait sentir. Les cheveux de Goyah s'agitent légèrement, mais le maître ne bronche pas. Il en est de même pour nos Pokémons.

Moi, je frémis.

Qu'est-ce qu'il fait froid...

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    Dim 8 Mai - 16:35
Pokémon utilisé : Drakkarmin nv 60
Objet tenu : Ceinture Pro
Capacité Spéciale : Sans Limite
Statistiques :
PV : 77
Att : 120
Def : 90
Att spé : 60
Def spé : 90
Vit : 48

Attaques utilisées pendant ce tour:
Groz'Yeux (_/_) [Statut]
Griffe (40/100) [Statut]

Vitesse Motisma > Drakkarmin, donc Motisma commence. L'ordre des attaques INRP sera le suivant:
-Motisma lance Tourmagik. Les deux adversaires échangent leurs objets.
-Drakkarmin lance Gros'Yeux. La Défense de Motisma diminue.
-Motisma lance Cage-Eclair. Drakkarmin est paralysé.
-Drakkarmin lance Griffe

Drakkarmin ne subit aucun dégât.
C'est très peu efficace. Motisma subit peu de dégâts.
Que voulez-vous faire?

_________________
[Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...  7z5c
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    Sam 4 Juin - 11:00
Ginji Labelvi
      rp solo



« Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont... »


J'ai toujours eu des problèmes de concentration.

Ce n'est pas une grande nouvelle. La plupart des personnes de mon entourage ont déjà eu le droit à quelques unes de mes… Déviations mentales ? Ouais, on va appeler ça comme ça. Le fait est que mes pensées défilent parfois beaucoup trop vite, même pour moi-même, et forcément, j'ai vite fait de partir sur autre chose.

Mais ce n'est que rarement le cas, en combat. Ma capacité de réflexion devient même un atout, lorsque je parviens à réfléchir correctement à la situation.

C'est-à-dire lorsqu'on n'essaye pas de me distraire avec de la nourriture.

… Par Arceus, pourquoi Goyah vient de sortir un sandwich JUSTE APRÈS avoir lancé le début du combat ?! C'est un affrontement vachement important, enfin ! 'Fin, pour moi, en tout cas… Il pourrait essayer de rendre ça plus solennel ! Surtout qu'il avait la classe, il y a quelques secondes, avec ses cheveux au vent et son air hyper sérieux !

Oh, attendez, si ça se trouve, il est déjà au courant pour mon penchant pour la nourriture, et a décidé d'attaquer ce magnifique sandwich au pain-complet-jambon-oeuf-salade-tomate-concombre-vinaigrette-mayonaise triple épaisseur (Avec une pointe de persil, à en juger l'odeur…) pour me distraire ! Raaaaaah ! Cet ancien maître de la ligue est vraiment redoutable ! Il connaît mon point faible ! Je l'ai sous-estimé…

« -Excuse-moi, mais ton frigo sur patte m'a rappelé que je n'ai rien mangé depuis ce matin… Ça te dérange si je grignote pendant notre match ? C'est que ça creuse, les combats….
-O-O-OUI ! Oui, ça me dérange ! »

Goyah hausse un sourcil, surpris par un tel changement d'attitude. Je réalise alors qu'un petit filet de bave commence à couler au coin de mes lèvres, et l'essuie rapidement d'un mouvement du bras, avant de secouer la tête de droite à gauche pour me ressaisir. On dirait que le manque de sommeil accroît mon incapacité à me concentrer… Goyah, lui, éclate de rire, avant de me lancer un grand sourire.

« -Si tu veux, on peut partager !
-OUI ! Euh NON ! 'Fin, si je veux, mais c'pas le moment là ! Je… D'accord, si vous tenez autant à manger, vous l'aurez voulu ! Smegta, Tourmagik !

Mon Motisma lève ses deux "mains" en l'air, et lance un cri enthousiaste, heureux de pouvoir enfin être mis à contribution, et surtout content de voir son dresseur un peu plus dynamique. Puis il se concentre, et ses yeux virent complètement au violet, tandis que les portes de son frigo s'ouvrirent.

Goyah -ayant malgré tout attaqué son sandwich… Attendez, il en a déjà bouffé la moitié ?!- réagit immédiatement.  

« -Groz'Yeux. »

Le Drakkarmin, peu inquiété par l'attaque en préparation, fonce droit sur le Motisma, et s'arrête brutalement juste devant lui. Ce simplement mouvement a de quoi me surprendre : il a tout simplement glissé sur le sol gelé pour gagner de la vitesse, puis a planté ses griffes dans le sol pour se stopper net, devant mon Pokémon. Avec un tel élan, cet arrêt abrupte aurait dû lui faire un minimum mal au niveau des griffes, mais il ne semble pourtant pas y réagir. Bien au contraire, il se penche vers Smegta, ses yeux se rapprochant progressivement des siens, et tente de l'intimider avec un regard terrifiant. Il a des griffes suffisamment puissantes pour parvenir à s'arrêter en les plantant dans le sol, et ce, peu importe la vitesse initiale… Ce qui veut dire que si Smegta reste paralysé devant cet air menaçant, et qu'il se prend un coup de griffe à cette faible distance, il risque de prendre bien plus de dégâts que ce à quoi je pourrai m'attendre !

« -Smegta ! Oublie l'attaque et recule tout de suite ! »

Rappelé à l'ordre par mon… Ordre, mon Motisma semble revenir à lui, et referme subitement les portes de son frigo pour ensuite bondir subitement en arrière. Mon Pokémon, qui est habitué à terrifier les gens de part son statut de Pokémon Spectre extrêmement enfantin, s'est retrouvé tétanisé par la peur à cause du simple Groz'Yeux de ce Drakkarmin… Mais à quoi donc faisons-nous face, exactement ?! On pourrait croire que je surréagis face à cette simple attaque, mais pourtant, je ne peux m'empêcher de penser avoir bien agi…

Il faut garder de la distance. Et s'il peut se déplacer horizontalement et latéralement sans aucun problème...

« -Prends de la hauteur, et recommence ! »

Profitant de son talent Lévitation, Smegta s'élève dans les airs, arrivant presque à atteindre le plafond de la Grotte Granite, et réitère son attaque. Le Drakkarmin semble effectivement incapable de l'atteindre à une telle hauteur, ou du moins, pas dans l'immédiat, laisse à mon Motisma le temps de concentration qu'il lui manquait pour lancer la capacité Tourmagik. Les portes de son frigo s'ouvrent à nouveau, et la Ceinture Pro, qui entoure l'extrémité inférieure de l'une des ailes de Drakkarmin, afin de passer inaperçu, se retrouve entourée d'un halo violet, pour finalement disparaître d'un seul coup. A la place, une Baie Remu apparaît entre les pattes du Drakkarmin, tandis que la Ceinture Pro vient se nouer autour de mon Motisma.

Je souris.

« -Oui ! Je n'avais pas rêvé… Vous avez beau faire face à des élèves, vous n'hésitez pas à équiper votre Pokémon d'une Ceinture Pro si vous jugez cela nécessaire ! »

Goyah sourit à nouveau, et m'observe avec un regard bienveillant.

« -Tu espérais que cela serait plus facile ?  »

Bien que surpris par la question, je détourne légèrement le regard, et me gratte derrière l'oreille, en pleine réflexion.

« -Hmm… Je n'espérais pas grand-chose, je crois. Du moins, de votre part. » ma main s'abaisse, et mes yeux se dirigent vers Smegta « -J'espérais surtout… "Être à la hauteur".  »

Après tout, il y a quelques heures, je n'étais même pas sûr de me présenter face à lui. Pourtant, je suis là, lancé dans ce combat contre un ancien maître de la ligue. Nous n'avons échangé qu'une seule attaque, et pourtant, j'ai l'impression que Goyah en sait déjà plus sur moi, que moi sur lui, alors que j'ai observé tous ces matchs précédents. C'est quelque peu perturbant.

« -Eh bien, voyons si tu es à la hauteur… Hum... C'est quoi ton nom, au juste ? »

Oh, tiens, c'est bien vrai ça. Je ne me suis jamais présenté… Certes, Goyah non plus, mais il se doute bien que je sais qui il est. Alors que moi… A moins qu'il soit un client régulier du wok de Lansat, dans lequel on peut voir douze photos de moi-même avec écrit « plus gros mangeur du mois » -le restaurant a ouvert il y a un an-, je ne vois pas trop comment il peut savoir qui je suis.

« -Ah, oui… Excusez-moi. Je suis Ginji Labelvi, élève spécialisé dans le type Electrik à l'académie Pokémon de Lansat, et voici Smegta, un Motisma qui m'a été offert ici-même !
-Un champion en devenir ? J'espère que tu n'as pas pris la mauvaise habitude de t'enfermer dans une simple arène ! Sinon, je ne vois pas comment tu pourrais réagir à ceci….  »

Dès sa phrase finie, un grand bruit se fait entendre, et je me tourne aussitôt vers sa source. Le Drakkarmin de Goyah vient de… Se jeter contre les parois de la Grotte Granite ?! Et il recommence, en plus… Répétant le même mouvement, il percute un mur de glace à plusieurs reprises, et avec une telle violence que le son de l'impact résonne dans toute la grotte. Mais qu'est-ce qu'il cherche à faire ? Tout ce qu'il risque d'arriver, c'est, ou de blesser inutilement don Pokémon, ou de créer un éboulement…

… Oh non. Ne me dîtes pas que...

« -Smegta ! Redescends tout de suite !  »

Un peu perturbé par la situation, le Motisma se tourne vers moi, incrédule… Et manque de justesse de percuter une stalactite s'étant décrochée du plafond de la grotte. Le Drakkarmin, en enchaînant les collisions, a créé des vibrations suffisamment puissantes pour faire céder les pics de glace suspendus au dessus de nos Pokémons, et puisque Smegta se tient tout prêt d'eux, il n'a que peu de temps pour anticiper leur chute et éviter le choc.

Parvenir à une telle prouesse n'est pas à la portée de tous : Goyah se sert ici de la peau des Drakkarmin, qui est, selon le Pokédex, incroyablement dure, afin d'enchaîner des « coups » rapides sans que son Pokémon n'en souffre. Attendre qu'il s'épuise est donc totalement vain, et Smegta n'a d'autre choix que de perdre de l'altitude pour s'éloigner de la zone de concentration des stalactites.

Ce que Goyah a parfaitement anticipé, bien évidemment.

Alors que mon Motisma redescend, Drakkarmin a prend appui sur la paroi contre laquelle il frappait pour se propulser, et ensuite glisser jusqu'à la direction de Smegta. Tout en avançant, il recule légèrement l'une de ses pattes avant, et prépare une nouvelle capacité... A peine mon Pokémon a-t-il le temps de se mettre à l'abri des stalactites que le voilà la cible d'une attaque Griffe !

« -Je t'ai eu !
-N-non ! Cage-Eclair !   »

Plus rapide, Smegta a tout juste le temps de se retourner et d'envoyer une décharge électrique en direction du Drakkarmin qui fond sur lui. Celui-ci, sentant ses membres se raidir au contact des stimulations électriques, mise tout sur ses appuis pour bondir en avant, et parvient à atteindre mon Motisma malgré la paralysie. Il lui assène son attaque Griffe, et le choc produit un son métallique que je n'apprécie guère. Smegta est projeté en arrière, mais parvient à se redresser de justesse avant de percuter l'une des parois de la Grotte Granite.

Bon sang. Ça va beaucoup trop vite. C'est à peine si j'ai eu le temps d'ordonner à mon Pokémon de riposter. Et si Smegta y est parvenu, c'est uniquement parce que la différence de Vitesse entre les deux Pokémons est suffisamment importante... Et encore, ça n'aura, au final, pas servi à éviter l'attaque.

« -Smegta, tu tiens le coup ?
-Ismaaaa ! ♪ »

Il a l'air de s'amuser comme un petit fou. Son cri enthousiaste me fait sourire, et parvient en plus à me détendre légèrement. C'est vrai, je ne dois pas oublier que mon Pokémon se donne à fond.... A moi de faire de même !

D'autant plus que, désormais, Drakkarmin est paralysé. Ce qui va, en plus de l'handicaper pour les prochaines attaques, réduire considérablement sa vitesse... Certes, jusqu'à présent, il est plutôt bien parvenu à compenser cela grâce à la glace de la Grotte Granite, mais je suis sûr certain qu'il y a moyen d'en tirer parti malgré tout....

Hmm...

Goyah a terminé son sandwich, et fourre l'emballage de celui-ci dans l'une de ses poches, l'air de rien.

« -Alors ? "A la hauteur" ? »

Je souris. Une vague d'excitation monte en moi. Ce sentiment joyeux et énergique... Cela faisait trop longtemps que je ne l'avais pas ressenti.

« -... Plus que jamais ! »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    Dim 5 Juin - 21:23
Pokémon utilisé : Drakkarmin nv 60
Objet tenu : Baie Remu
Capacité Spéciale : Sans Limite
Statistiques :
PV : 77
Att : 120
Def : 90
Att spé : 60
Def spé : 90
Vit : 48

Attaques utilisées pendant ce tour: .
Dracogriffe (80/100) [Physique]
Surpuissance (120/100) [Physique]

Vitesse Motisma > Drakkarmin, donc Motisma commence. L'ordre des attaques INRP sera le suivant:
-Motisma lance Boule Elek.
-Drakkarmin lance Dracogriffe.
-Motisma lance Châtiment.
-Drakkarmin lance Surpuissance. L'Attaque et la Défense de Drakkarmin diminuent.

C'est super efficace. Motisma subit beaucoup de dégâts.
C'est super efficace. Drakkarmin subit beaucoup de dégâts.
Que voulez-vous faire?

_________________
[Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...  7z5c
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    Sam 18 Juin - 23:56
Ginji Labelvi
      rp solo



« Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont... »


Qu'est-ce qui m'a poussé sur la voie de Topdresseur ?

Il m'est souvent arrivé de me poser cette question. A ma grande surprise, j'ai toujours été incapable d'y répondre. Jusqu'à mon arrivée à l'académie, je n'avais jamais fait de réels combats Pokémon, ni même possédé de Pokémons, en fait. Pourtant, cela m'avait toujours paru comme une évidence. « Plus tard, je serai dresseur de Pokémon ! Le meilleur! »

Tanguy doit y être pour beaucoup. Ou du moins, c'est par son intermédiaire que j'ai ressenti pour la première fois l'excitation des combats Pokémon. Cela veut-il dire que s'il avait été spécialisé dans un autre type, je ne serai pas spécialiste Electrik ? Hmm... Allez savoir.

Mais je crois savoir ce qui ne va pas avec cette interrogation. La question n'est pas pourquoi je souhaite devenir le plus grand expert en Pokémon Electrik de Sinnoh, mais plutôt comment je compte y parvenir.

La conquête des badges est une étape primordiale, apparemment. Battre les meilleurs pour devenir soi-même le meilleur... C'est dans l'ordre naturel des choses. Un peu comme une chaîne alimentaire où l'on doit se hisser à son sommet pour ne pas finir croqué. Ne pas embrayer sur la nourriture, ne pas embrayer sur la nourriture, ne pas...

Et aujourd'hui, j'ai justement l'occasion de gravir quelques échelons. Goyah se dresse juste en face de moi, et est là pour permettre à l'enfant que je suis de franchir un pas de plus dans le métier de dresseur de Pokémon. Et bien évidemment, il faut pour cela aller chercher la victoire... Ce qui ne peut se traduire que par une chose....

… Je dois éclater son Drakkarmin.

Il est lent, tape très fort, et est résistant sur tous les plans. Smegta est beaucoup plus rapide, tape tout aussi fort, et est capable de tenir sur le long terme. Ce qui nous manque, c'est de la technique : j'ai beau être habitué à combattre avec mon Motisma, il n'empêche que l'expérience de Goyah est bien supérieure à la mienne, autant grâce à son ancien job de maître de la ligue que grâce à son âge. Oui, je viens de le traiter de vieux, mais c'pas méchant.

Mais nous aussi, on a quelques tactiques en réserve... Il faut désormais trouver le moyen de les mettre en place. Ça ne va pas être facile mais... C'est faisable.

'Fin, j'espère.

J'attrape mon Ipok, et fais afficher les informations relatives à Drakkarmin dessus. Je m'étais déjà un pet renseigné avant le début de l'affrontement, mais j'ai besoin de m'assurer de certains points. Je pense qu'il y a moyen de mettre en corrélation tout ce que je sais à son sujet... En espérant que tout se passe comme prévu.

« -... Bien ! Smegta, utilise Boule Elek ! »

Le Motisma, après avoir lancé un petit cri, commence à charger une boule électrique juste au dessus de lui. J'ai un léger sourire en coin en le voyant faire. La paralysie réduit considérablement la vitesse de Drakkarmin et contribue à creuser l'écart par rapport à celle de mon Pokémon, ce qui amplifie les dégâts de la capacité Boule Elek. C'est un peu ma stratégie signature, ça ! Mes Pokémons l'ont déjà utilisée maintes et maintes fois, et j'ai moi-même eu l'occasion de l'expérimenter sur le terrain... Néanmoins, c'est bien la première fois que j'en fais usage face à un champion (Et même face à un ancien maître de la ligue, en fait), et je me demande bien comment Goyah va réagir. Il doit parfaitement savoir où je veux en venir, en utilisant cette capacité juste après avoir paralysé son Pokémon.

La réponse ne tarde d'ailleurs pas à arriver, et celle-ci est on-ne-peut-plus simple.

« -Derrière les stalactites.  »

Drakkarmin est en bien mauvaise position : la paralysie réduit son champ d'action et sa vitesse de mouvement est bien trop faible pour lui permettre de se protéger correctement. Choix donc parfaitement logique pour lui que de s'abriter derrière les morceaux de glace qui se sont plantés dans le sol de la Grotte Granite, suite à sa précédente tactique visant à ramener Smegta dans son champ d'action. Je hausse légèrement les sourcils en entendant cela, ne pensant pas nécessairement que Goyah allait agir comme ça, mais en vérité, cela me convient parfaitement. Mieux, je dirai même que cela m'arrange. Je vais pouvoir gagner pas mal de temps, avec ça...

Le Pokémon adverse n'attend donc pas plus longtemps pour prendre appui sur une paroi de la Grotte, et se laisse glisser jusqu'aux blocs de glace en se propulsant légèrement. Un vrai pro du patinage. Alors qu'il se rapproche des stalactites au sol, Smegta a déjà orienté son attaque vers celles-ci, et envoie la Boule Elek directement dessus. Drakkarmin met toute sa force dans ses pattes arrières pour se jeter derrière, et parvient à se mettre à l'abri juste au moment où la sphère électrique percute une stalactite, faisant voler des petits éclats de glace tout autour.

« -Continue ! Et rapproche-toi ! »

Smegta obéit, et n'hésite pas à réduire l'écart entre lui et Drakkarmin pour pouvoir enchaîner plus d'attaques. Il envoie Boule Elek après Boule Elek contre l'abri de glace derrière lequel le dragon s'est réfugié, faisant voler toujours plus d'éclats qui s'élèvent dans les airs pour retomber tout autour, accompagnés de fines particules de neige engendrées par la succession de choc.

« -Tu vas en avoir pour un moment, si tu comptes briser toute cette glace qui sépare ton Pokémon du mien...
-Oui. Drakkarmin pourrait très bien mourir de froid avant que Smegta puisse l'atteindre. »

De là où je suis -l'entrée de la grotte-, je ne peux voir le Drakkarmin, caché par les stalactites, et suis contraint de me décaler légèrement sur le côté pour l'observer par l'intermédiaire de son reflet contre l'une des parois. Mais Goyah, lui, qui se trouve derrière son Pokémon, n'a aucun problème pour le voir, et comprend très vite, en jetant un œil à celui-ci, où est-ce que je veux en venir.

La Grotte Granite est réputée pour être un lieu particulièrement froid, et ce, en toute saison. La température étonnement basse du jour contribue à renforcer cette absence de chaleur, mais pourtant, Drakkarmin parvient malgré tout à tenir le coup. Il a donc fallu à mon Motisma qu'il abaisse encore un peu la température... Et le froid dégagé par les éclats de glace autour du Drakkarmin, et la neige qui s'est déposée sur son corps, est idéale pour cela.

Et c'est pour ça... Que Drakkarmin est totalement immobile.

« -"Si la température de son corps baisse, il ne peut plus bouger" ! Smegta, c'est le moment ! Maintenant qu'il est complètement coincé, tu peux faire ton attaque Boule Elek à pleine puissance !  »

Mon Motisma surgit de derrière le mur de stalactite (D'ailleurs, on ne devrait pas appeler ça des stalagmites, maintenant?), et, profitant que la vitesse de Drakkarmin soit désormais totalement nulle, lui balance une puissante attaque Boule Elek à bout portant.

La proximité de la capacité, et la force de celle-ci, provoque des étincelles suffisamment puissantes pour dégager quelques uns des pics de glace. Le Drakkarmin est projeté en arrière (L'arroseur arrosé!), mais la friction de l'électricité sur ses écailles semble parvenir à la réchauffer suffisamment pour lui permettre de se mouvoir à nouveau. Cependant, je peux désormais voir qu'il est encore légèrement frileux, et qu'il va avoir du mal à attaquer s'il ne trouve pas une solution.

Goyah, toujours aussi souriant, se contente de hocher légèrement la tête. Il commence à se gratter le menton, et me lance en même temps un regard de défi.

« -Tu me sembles renseigné. Mais jusqu'à quel point ?... »

Alors que la paralysie, le froid ambiant et la baisse de température de son corps aurait suffi à immobiliser de manière définitive n'importe quel autre membre de son espèce, Drakkarmin ne semble pas avoir dit son dernier mot. Sans même que son dresseur n'ait à l'ordonner, il puise dans ces dernières forces pour se projeter droit en avant, ses griffes dirigés tout droit vers Smegta. Sauf qu'à la différence de sa précédente attaque, celles-ci brillent d'une lueur inquiétante...

« -Une simple attaque Griffe de mon Drakkarmin t'as déjà mis mal en point, alors, que pense-tu que va faire une Dracogriffe ?... »

Si le bruit métallique engendré par la dernière offensive du Pokémon adverse m'avait inquiété, celui qui a raisonné dans la Grotte Granite juste après les paroles de Goyah ont eu pour effet de me faire écarquiller en grand les yeux. J'ai tout juste le temps de suivre du regard Smegta et Drakkarmin propulsés tous deux en direction de l'extérieur de la grotte, et les vois retomber dans un grand bruit sourd sur le sol qui tapisse les abords du Lac Corail, soulevant au passage un immense nuage de poussière.

Alors que je me précipite vers mon Pokémon, Drakkarmin s'est redressé et s'est écarté de quelques pas de Smegta. Ou du moins, du réfrigérateur qui l'abritait, puisqu'on ne voit aucune trace de mon Motisma à l'extérieur de celui-ci. Lorsque j'arrive à sa hauteur, je me laisse tomber à genoux devant l'appareil, et pose mes deux mains dessus.

« -Smegta ! Tu vas bien ?!  »

Aussitôt, je ressens l'effet d'un grésillement sous mes paumes, et une lueur violette vient entourer le réfrigérateur orange. Smegta se redresse, et se tourne vers moi, en faisant une petite grimace. Je remarque alors que la portière de droite du réfrigérateur est totalement enfoncée, et que de la buée s’échappe légèrement de celle-ci. C'est la première fois que je le vois dans un tel état.

« -Le frigo !... Ça te fait mal ? Tu veux le quitter ?  »

Le Motisma se balance de droite à gauche pour me signifier que ce n'est pas nécessaire, et se remet à léviter tant bien que mal. Un peu plus rassuré, je me relève, et sens alors les rayons du soleil sur ma peau. Je tourne la tête en direction du ciel, et remarque que quelques nuages se sont suffisamment écartés pour laisser entrevoir l'astre solaire.

Mon regard se pose alors sur Drakkarmin, posté un peu plus loin. Celui-ci s'est redressé sur ses pattes arrières et a totalement déplié ses ailes, afin de capter les rayons du soleil. Derrière moi, je crois entendre les pas de Goyah, qui s'est avancé jusqu'à nous pour nous rejoindre. Toujours en regardant son Pokémon, et sans me retourner, je m'adresse à l'ancien maître de la ligue.

« -"Drakkarmin utilise ses ailes pour emmagasiner la chaleur du soleil". L'attaque Dracogriffe avait autant pour but de faire un maximum de dégât à mon Motisma, que de leur permettre de regagner l'extérieur, afin que votre Drakkarmin puisse réchauffer son corps...  »

Goyah laisse s'échapper un petit rire. Je me retourne, et vois que son sourire s'est un peu plus élargi.  Avec toujours la même lueur dans le regard, il me répond.

« -Effectivement, tu es renseigné !... Et que sais-tu d'autre ?
-... Smegta, Châtiment.  »

Coupant court à la question, mon Motisma rejoint le Drakkarmin en l'espace de quelques secondes, et s'élève juste au dessus de son dos avec un sourire machiavélique. Ses yeux s'illuminent d'une couleur lugubre, et de petites lumières violettes apparaissent tout autour de lui, avant de mitrailler la partie dorsale du corps du Drakkarmin. Puisqu'il est toujours sous les effets néfastes de la paralysie, la puissance de l'attaque est amplifiée, et la traîtrise de celle-ci a pour effet de suffisamment surprendre le Pokémon pour que celui-ci cède sous les assauts de Smegta et s'effondre, soulevant un nouveau nuage de poussière. Le Motisma ne cesse pas les attaques pour autant, et continue de mitrailler le dos du Drakkarmin afin de maintenir celui-ci au sol.

J'en profite pour répondre à Goyah.

« -... "Sa face est dure comme le roc". Pour faire un maximum de dégâts à Drakkarmin, c'est son dos, qu'il faut viser. Dans la Grotte Granite, il aurait fallu que Smegta réussisse à se glisser derrière lui, et l'attaque. J'ai préféré vous inciter à livrer votre point faible de vous-même. »

Je me tais quelques secondes, et observe Smegta, voir plus précisément l'une des portes de son frigo, désormais cabossée. Je serre légèrement les poings.

« -... Mais je ne m'attendais pas à ce que vous le fassiez avec une telle violence.
-... Alors prépare-toi au pire, parce que tu n'as vu que le début. Cesse de dormir et réplique donc, gros paresseux ! »

Si sa dernière réplique avait un ton clairement taquin, Drakkarmin, lui, n'a pas l'air de plaisanter, au moment de se redresser contre les assauts de Smegta. Animé d'une rage tout aussi terrifiante que le regard de mon Motisma au moment d'effectuer sa précédente attaque, le dragon se retourne brusquement et agrippe son adversaire avec ses deux énormes griffes. Il ramène Smegta vers lui et lui donne un puissant coup de boule, sans toutefois le lâcher, et se tourne ensuite face à la Grotte Granite pour lui asséner un coup de pied dévastateur qui renvoie aussitôt mon Pokémon à l'intérieur de la caverne de glace. Afin de ne pas lui laisser le temps de répliquer, Drakkarmin s'élance directement à la poursuite de mon Pokémon, et le charge brutalement alors qu'il vient à peine de toucher le sol gelé. Smegta est propulsé plus loin encore à l'intérieur de la Grotte Granite, et disparaît bien rapidement de mon champ de vision.

… Surpuissance.

Goyah étant visiblement bien décidé à nous faire courir (Bon ok, je l'ai un peu cherché, aussi), je m'élance également à la suite de mon Motisma. Néanmoins, lorsque je parviens à l'entrée de la grotte, les deux Pokémons ne sont toujours pas visibles, et seul le son distinctif de plusieurs collisions provenant de l'intérieur m'indique la présence des combattants, plus loin dans les profondeurs de la caverne. Je me remets donc à courir dans l’espoir de rejoindre Smegta, mais mes chaussures n'adhèrent guère au sol glissant de la grotte, et je passe à deux doigts de me ramasser lamentablement lorsque je commence à accélérer. Je m'accroupis pour me stabiliser, mais manque alors de m'effondrer pour une toute autre raison : le manque de sommeil commence à se faire sentir, et j'ai quelques difficultés à me maintenir en équilibre. Argh, ce n'est pas le moment ! Sans réfléchir, ma main agrippe un peu de poudreuse, que je me jette aussitôt au visage pour pouvoir me ressaisir. Je secoue la tête de droite à gauche, et, alerté, par un nouveau bruit de collision, me redresse, et m'élance dans les profondeurs de la Grotte Granite.

Je continue de courir malgré que la lumière diminue de plus en plus, et que les parois de la grotte se rapprochent progressivement. Cependant, je crois comprendre à l'amplification du son que je suis de plus en plus près des deux lutteurs, et vois ma pensée bientôt confirmée lorsque Smegta me passe soudainement devant pour aller percuter un pilier juste à côté. Je me jette sur mon Motisma, mal en point, mais tourne la tête en direction de Drakkarmin lorsque celui-ci apparaît dans mon champ de vision. Goyah surgit alors lentement dans son dos, et nous toise, moi et Smegta, avec un air malicieux.

Mes jambes me brûlent à cause de cette course soudaine, mes yeux peinent à rester bien ouverts, il fait un froid de plus en plus mordant, et je galère de plus en plus pour suivre tout ce qu'il se passe

Mais vous savez quoi ? Tout ça, ce n'est rien...

… A coté du fait que nous sommes actuellement dans les boyaux de la Grotte Granite...

… Et que, en plus de la crainte de voir Smegta touché une nouvelle fois, ne serait-ce que par une attaque venant de l'autre colosse...

… Vient s'ajouter la terreur de la claustrophobie qui monte en moi.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    Sam 9 Juil - 22:58
Pokémon utilisé : Drakkarmin nv 60
Objet tenu : Baie Remu
Capacité Spéciale : Sans Limite
Statistiques :
PV : 77
Att : 120
Def : 90
Att spé : 60
Def spé : 90
Vit : 48

Attaques utilisées pendant ce tour: .
Dracogriffe (80/100) [Physique]
Tête de Fer (104/100) [Physique]

Vitesse Motisma > Drakkarmin, donc Motisma commence. L'ordre des attaques INRP sera le suivant:
-Motisma lance Lévikinésie.
-Drakkarmin lance Dracogriffe.
-Motisma lance Blizzard.

Drakkarmin ne peut plus se relever et est déclaré hors-combat. Le vainqueur est donc Ginji Labelvi de la Pokémon Community !

_________________
[Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...  7z5c
Ginji Labelvi
Ginji Labelvi
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 19 ans
Niveau : 100
Jetons : 3167
Points d'Expériences : 3964
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    Ven 22 Juil - 22:26
Ginji Labelvi
      rp solo



« Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont... »


Non. Je ne peux pas. Pas maintenant...

Bon sang, pourquoi la Grotte Granite ? Sur tous les champs de bataille possibles et imaginables qu'il y a sur Lansat, pourquoi celui-ci précisément ? D'autant plus qu'il n'est pas du tout à l'avantage de Goyah... Qu'est-ce qu'il y a, le maître de la ligue voudrait se compliquer la tâche ? Il serait bien trop facile de battre tous ces étudiants, sinon ? De toute façon, le froid, ça ne fait rien à son Drakkarmin surpuissant, alors allons-y gaiement, c'est ça ?

Brrr. Le pire dans tout ça, c'est que c'est sans doute vrai. Cela dit, il a peut-être fait ça plus par bonté que par besoin d'alimenter son ego. Malheureusement, il ne se rend peut-être pas compte de ce que je m'apprête à vivre...

Les parois de cette grotte sont vraiment serrées. Trop serrées. Et le plafond... Il est si proche. Avec combien de mètre de roche, au dessus ? Si tout ceci s'écroule, c'est la mort assurée. Et si je ne meurs pas, je devrai attendre de suffoquer, les os broyés et les poumons remplis de poussière. Et si Arceus me destine une mort longue et douloureuse, peut-être préférera-t-il attendre que je me déshydrate, le corps plié entre deux rochers...

Mon cœur bat la chamade. Il veut sortir de ma cage thoracique, je crois. Il veut partir. Moi aussi. Je veux m'en aller. Et vite. Je n'aime pas cet endroit. C'est trop étroit. Les murs vont m'engloutir. Je les sens, ils se rapprochent... Et Smegta est en trop mauvais état. Il a déjà assez souffert, comme ça. Il ne mérite pas de... De... Quoi au juste ? Argh, je ne comprends pas, pourquoi est-ce que je panique autant ? Ce n'est rien, c'est juste... Une grotte... Rien... De plus... Mais... J'ai peur... J'ai l'impression... D'être toujours bloqué dans cet ascenseur. Les câbles sont vieux, on doit les changer dans peu de temps. Mais il aurait fallu s'y prendre plus tôt : à cause de la panne de courant, je suis coincé dans cette cage métallique, et celle-ci va bientôt céder... Et nous précipiter, elle et moi... Plusieurs mètres plus bas... Et m'engloutir... Sous un tas... De décombres... Et... Je ne veux pas... Je veux seulement... Sortir d'ici... Pitié... Que quelqu'un... Me tire de là...

Un goût de sang. Pourquoi ai-je du sang dans la bouche ?... Mes dents ont transpercé ma lèvre inférieure... La panique... Me paralyse... Et me fait agir... N'importe comment... Argh.

Je dois... A tout prix... Me ressaisir. Je n'ai pas le droit... De me laisser aller. Pas alors que... Que Smegta est convaincu que je puisse le mener à la victoire. Je ne dois pas oublier que... Cette fois-ci... Dans cet ascenseur... Je ne suis pas seul. Il y a quelqu'un, avec moi... Une personne qui compte... En qui j'ai confiance... Et qui me fait confiance...

Et Goyah, il est juste là. Il n'est pas loin. Son Drakkarmin aussi. Je dois les surpasser. Mais dans mon état, est-ce seulement possible ? Je... Je n'ai jamais rien fait de tel...

De toute façon, j'ai bien peur de ne pas avoir le choix. Je ne peux simplement pas me laisser aller... Et sombrer... Dans la panique... Si je veux quitter cet endroit... Je dois défoncer cette porte.. Qui se dresse, face à moi... Face à nous... Et seulement lorsque cela sera fait... Alors je pourrai sortir... Vers la lumière... Du jour...

Je dois me concentrer. Vite. Si mon cœur bat si vite, alors mon sang devrait aller plus vite, lui aussi, non ? Je ne devrai pas avoir de mal... A trouver... Que faire... Et comment... Réfléchis Ginji. Réfléchis. Où es-tu ? Avec qui ? Avec quoi ? Et comment mettre en corrélation ces données... ?

Grotte Granite. Un lieu.... Étroit. Très étroit. Mais ça, je l'ai déjà dit... Il y a de la roche. Partout. Et de la glace. Beaucoup de glace. Il fait très froid, aussi. Il y a Smegta. Mon Motisma, en possession d'un réfrigérateur lui permettant de créer de la neige. Et Drakkarmin. Drakkarmin qui... N'aime pas le froid... Encore moins la glace... Mais...

… Qui adore les lieux étroits.

Une illumination. C'est ce dont j'ai besoin, pour revenir pleinement à moi-même.

Je suis plaqué contre l'une des parois de la Grotte Granite. Smegta est juste devant moi, et alterne entre me lancer des regards inquiets, et fixer Drakkarmin qui s'approche, pas après pas. Goyah est derrière. Enfin, je crois. Je ne vois que son ombre. Le plafond est à peine à quelques centimètres au dessus de ma tête. De part et d'autres, il y a des rochers, et des blocs de glace, fruits des divers coups échangés entre Smegta et Drakkarmin précédemment.

Je fourre ma main dans ma poche. Il n'est pas là. Je tourne la tête, et le vois par terre, un peu plus loin. Je me jette sur mon Ipok, et le démarre. Vite. Drakkarmin.

« Il apprécie les tunnels creusés par les Onix ou les Minotaupe. Il sillonne les grottes étroites, capturant ses proies avec ses griffes acérées. »

J'avais tort, en disant que Goyah était venu ici afin de nous faciliter la tâche. Non. J'avais tout faux. Bien au contraire. C'est un piège. Un piège dans lequel je suis tombé la tête la première.

S'il a choisi la Grotte Granite, c'est pour que son Drakkarmin puisse évoluer facilement parmi les boyaux étroits. Les Souterrains auraient pu convenir, eux aussi, mais les couloirs sont bien plus larges, et résultent parfois d'une fabrication humaine. Drakkarmin n'y aurait pas été autant à son aise qu'ici...

Réagir. Vite. Si Drakkarmin n'a pas encore fondu sur Smegta, c'est seulement car Goyah me ménage. Mais il n'attendra pas plus longtemps.

« -SMEGTA, LEVIKINESIE ! »

J'ai parlé plus fort que prévu. La peur, sûrement. J'ai mal à la gorge. Mais je m'en moque. Et j'ai toujours le goût du sang dans ma bouche. Je passe ma langue sur ma lèvre inférieure, et sens un peu plus mon sang. C'est pas si désagréable, comme goût. Même si j'ai connu mieux. Et que je vais m'en sortir avec des lèvres gercées.

Dans le meilleur des cas.

Mon Motisma semble surpris, par cet ordre venu de nul part. Il s'exécute néanmoins, et ses yeux se colorent d'une lueur violette... Cette même lueur, qui vient entourer le corps de Drakkarmin, et le soulève doucement dans les airs. Le Pokémon s’agite, tentant de reprendre le contrôle de ses mouvements, mais en vain. En le privant ainsi de sa capacité à se mouvoir, Smegta empêche son adversaire de profiter de son avantage par rapport au terrain, en plus d'augmenter de façon certaine la précision des attaques à venir. Et... Je crois déjà savoir quelle sera la prochaine...

Malheureusement, il y a parfois un gouffre entre la théorie et la pratique.

Drakkarmin fait preuve d'une faculté d'adaptation... Remarquable. Et l'attaque semble l'avoir incité à passer à l'offensive : comme avec la glace précédemment, il prend appui sur la paroi la plus proche... Et s'en sert pour se propulser en direction de Smegta.

Les griffes en avant.

« -NAN ! »

Dracogriffe. Comme je le craignais.

Smegta vient percuter la paroi, juste à côté de moi. Au moment du choc, quelques pièces du frigo volent en éclat, et un morceau de métal passe tout près de moi. Tremblant, les jambes engourdies, je me laisse tomber près de lui, et constate que la deuxième porte est aussi défoncée que la première, désormais. L'ampoule à l'intérieur du réfrigérateur a cessé de fonctionner, aussi, et mon Motisma semble vraiment mal en point. Il n'a même plus la force de se remettre à léviter, et émet un grésillement plutôt inquiétant. A mon contact, il émet un cri affaibli, et je viens me blottir contre lui, recherchant un contact s'avérant plus désagréable qu'autre chose. Il est froid, inconfortable, et j'ai des coups de jus lorsque ma peau touche ses parois métalliques. Mais je m'en moque. Là, j'ai juste envie de me recroqueviller, et de rester avec mon Pokémon.

Nous avons perdu, semble-t-il. Je n'ai plus la force de faire quoi que ce soit. Smegta non plus, on dirait.

Pourtant, le Motisma insiste. Je ne sais pas comment, je ne sais pas pourquoi, mais la lumière qui entoure son réfrigérateur s'intensifie légèrement. Lentement, mais sûrement, il se remet à flotter. Je le regarde. Il a toujours cette lueur aussi déterminée. Moi, je tremble toujours autant... Je suis simplement las. J'en ai marre. Je veux quitter cet endroit. Partir. En finir avec ce foutu combat. J'en peux plus. Je vais devenir fou. Je vais craquer. Vite. Arrêter... Tout ceci....

J'ai un faible sourire, et m'appuie encore un peu contre Smegta. Ma voix est beaucoup plus basse que précédemment, fatiguée.

« -... T'es encore plus... Obstiné... Que ton dresseur...  »

Motisma me sourit.

Drakkarmin se propulse vers nous.

« -... Blizzard. »

Smegta s'élève, et je glisse le long de son "corps", avant de tomber au sol. Je garde les yeux ouverts, cependant.

Un courant d'air froid pénètre jusqu'à nous. La neige sur le sol s'élève sur son passage. Elle dépasse Drakkarmin, et lorsqu'elle arrive à notre hauteur, change brutalement de direction, se mêlant à celle créée par Smegta... Et repartant en direction du Dragon.

Sans toutefois passer à côté, cette fois-ci.

La puissance de la capacité est redoutable. Stabb. Faiblesse. Ceinture Pro. Attaque spéciale de Smegta. Condition météorologique. Lieu. Tous ces paramètres... Je ne sais plus comment, mais je sais qu'ils rentrent tous en compte... Et qu'ils expliquent pourquoi... Drakkarmin est happé par cette véritable tempête de neige qui fond sur lui.

Je ne le vois plus, mais entends qu'il percute quelque chose. Assez violemment.

Smegta se laisse retomber, juste devant moi. Ses deux portes sont grandes ouvertes, et l'une d'elles est à deux doigts de se détacher. Toujours allongé sur le sol, je lutte pour simplement lever un bras. Mon poing rentre délicatement en contact avec la porte encore en état.

Highfive.

Quelqu'un s'avance vers nous. Goyah apparaît enfin. Il nous fait un grand sourire.

« -Z'avez réussi ! »

Je souris. Et ferme doucement les yeux.




Il fait toujours aussi froid.

Mais je m'en fous.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________

« Il y aura des hauts, il y aura des bas… Et je ne serai pas là pour t’aider à les traverser. »
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...    
[Champion #4] Tournent les vies, oh, tournent les vies, oh, tournent et s'en vont...
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :