(mission) L'école des fans.
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: (mission) L'école des fans.   Jeu 21 Avr - 21:29
L’œuf restait désespérément blanc, alors qu’elle l’avait depuis vendredi. Était-ce normal ? Après tout, les œufs récupérables chez le Collectionneur étaient déjà colorés, et d’une belle taille. S’il avait rapidement atteint une taille rassurante, il restait désespérément blanc, et l’Abo ne bougeait pas à l’intérieur de l’œuf. C’était inquiétant, à force. Et si l’œuf était mort ? Elle n’oserait plus se présenter devant Kira… Et en plus de ça, Nagini s’impatientait, parce qu’elle voulait retourner avec sa dresseuse. Aileen n’avait pas fait trop de difficultés quand Eryn lui avait expliqué pourquoi elle gardait son Pokémon plus longtemps, heureusement pour elle. C’est qu’elle pouvait être assez effrayante, la préfète en chef… Mais elle ne pouvait pas le garder éternellement ! N’y tenant plus, la Mentali se saisit de la cloche contenant l’œuf, et quitta sa chambre en coup de vent pour parcourir le dortoir Mentali sur toute sa longueur. Puisqu’elle n’y arrivait pas elle-même, autant demander de l’aide à quelqu’un d’autre ! Après tout, elle n’était pas la seule éleveuse du dortoir Mentali, et d’autres avaient plus d’expérience qu’elle. Comme… Mikato, par exemple ! S’arrêtant devant la chambre de sa camarade, elle souffla un grand coup, et toqua courageusement à la porte. Il n’y avait aucun mal à reconnaître qu’elle était dans une impasse, et la gentille Mentali n’allait pas la manger parce qu’elle avait des questions. Quand la brune ouvrit la porte, ce fut pour tomber sur le regard plein d’espoir de la rose, qui tenait son œuf blanc entre les mains.

« Bonjour Mikato ! Excuse-moi de te déranger, mais, euh, j’ai un tout petit problème… » Eryn lui tendit son œuf blanc pour lui montrer quel était le problème en question. « Voilà, on m’a confié une Arbok pour avoir un œuf d’Abo, que voici, mais quand il est arrivé, il était tout petit et tout blanc. Maintenant il a une taille normale mais il ne se colore pas, et il ne bouge pas, du coup… Je ne sais pas trop ce que je dois faire ! Je dois le garder, ou je peux le donner au client ? Aide-moi, s’il te plaît… »

Mikato lui sourit, la rassurant quelque peu. Donc, elle n’allait pas la manger, et elle était même prête à l’aider. Elle s’effaça pour la laisser rentrer dans sa chambre, et Eryn obtempéra timidement. Elle n’était jamais entrée dans la chambre de Mikato. C’était plutôt joli, chez elle. Elle s’assit sur le bord du lit, obéissant à Mikato, et alors que cette dernière se saisissait d’un bouquin, sans doute pour lui donner la réponse à ses questions, la porte de la chambre s’ouvrit sur Melty Potts, leur référente adorée. Cette dernière tenait une assiettée de cookies dans les mains, cookies qu’elle venait vraisemblablement de terminer à l’instant. Et comme d’habitude, elle en faisait profiter son dortoir, qui avait droit en exclusivité à toutes les créations culinaires de leur référente. Immédiatement rassurée par le sourire joyeux et chaleureux de l’adulte, Eryn sourit à son tour, attirant l’attention de la cuisinière.

« Ah, Eryn, tu es là aussi, parfait ! Justement, il fallait que je vous parle, à toutes les deux ! Vous voulez un cookie ? J’ai tenté des cookies aux éclats de baies Oran, donnez-moi votre avis ! » Elle attendit que les deux filles se servent, avant de reprendre la parole, toujours aussi souriante qu’à l’accoutumée. « J’ai trouvé cette mission tout à l’heure, je me suis dit que ça pourrait vous intéresser. Apparemment, la pension-crèche de Céladopole recrute de jeunes éleveurs pour remplacer leurs employés victimes d’un empoisonnement, et des avis de missions ont été envoyés dans plusieurs écoles, dont la nôtre. Je vous en ai pris un exemplaire, si vous voulez en apprendre plus. Encore un cookie ? »

__________________________________________________

Adressant un dernier salut à Kira et Nagini, Eryn courut dans sa chambre pour y récupérer sa valise, prête depuis quelques heures. Grâce à Mikato, elle avait compris pourquoi son œuf ne se colorait pas, et elle avait enfin pu le donner à Kira, qui l’avait accepté avec beaucoup de joie. Elle en avait profité pour envoyer un texto à Idalienor, pour lui signaler qu’ayant terminé son élevage, elle pouvait s’occuper de l’œuf de Cabriolaine que la Pyroli lui avait demandé. Ce dernier se tenait bien droit dans la chambre, aux côtés d’un autre Cabriolaine en tout point identique à lui. C’était perturbant, de voir Zhu Li comme ça. Mais passons. Caressant les têtes des deux Cabriolaine, elle se saisit de sa valise pour la refermer, vérifier qu’elle n’avait rien oublié, et enfin, sortir de la chambre avec toute sa petite équipe. Après discussion autour de l’assiette de cookies (délicieux, soit dit en passant), les deux éleveuses avaient accepté la proposition de Melty Potts et s’étaient toutes deux inscrites pour la mission d’élevage. En plus, c’était à Céladopole, à côté de l’arène, ce qui garantissait beaucoup de Pokémon Plante. Une joie pour Eryn ! Elle rejoignit en vitesse Mikato, qui l’attendait devant le dortoir, et ensemble, les deux filles se dirigèrent vers le port, laissant l’école derrière elles. Ca faisait longtemps qu’elles n’avaient pas travaillé ensemble. Depuis leur cours avec le Vortente, en fait, avec Serena, qu’elles avaient perdu de vue après ça. Eryn savait que les deux filles avaient décidé de partager leur chambre, mais ça faisait un moment qu’elles n’avaient pas vu leur camarade Mentali. Elle était peut-être rentrée chez elle, qui sait ? Papotant de tout et de rien, les deux filles atteignirent les quais et montèrent à bord du bateau devant les mener à Carmin sur Mer, destination la plus proche de Céladopole. Elles n’auraient qu’à traverser Safrania pour atteindre la ville, et demander la destination de l’arène pour trouver la pension-crèche installée juste à côté. Avec un peu de chances, elles pourraient rencontrer Erika. Erika ! La championne de type Plante de la ville ! Une femme d’une grande beauté, tendre avec les fleurs et les Pokémon, spécialiste de l’arrangement floral et la conception de parfums, grande amatrice de thé, bref, une véritable idole pour Eryn !

« Tu penses qu’on croisera Erika ? A mon avis, elle n’aura pas trop le temps, avec son arène à gérer, mais quand même, ce serait bien de pouvoir la voir à l’œuvre. Il paraît qu’elle est spécialiste de l’arrangement floral ! »

Non loin d’elles, Le Cabriolaine et le Métamorph continuaient leurs jeux. Eryn ne doutait pas, cette fois-ci, de réussir à récupérer un œuf sans trop de difficultés. Zhu Li n’était pas comme Nagini, et saurait tempérer les jeux de son camarade pour faire venir l’œuf le plus rapidement possible. Avant de rendre Nagini à Kira, elle s’était occupé d’eux, les brossant et les cajolant, autant pour le travail que pour le plaisir. Elle leur aurait bien donné un bain aussi, mais elle attendrait d’avoir accès à tout le matériel de la pension de Céladopole pour ça. Elle avait donc fait avec les moyens du bord, et maintenant qu’elle y repensait, elle se disait que c’était un peu minable, à côté de ce que d’autres pensions pouvaient offrir. Au moins, ses deux Pokémon avaient bien mangé, plus que d’habitude par ailleurs, et la Mentali avait été contente de les voir partager leurs baies entre eux, ce que d’ordinaire ils ne faisaient pas. Ayant compris ce qu’elle attendait d’eux, ils semblaient vouloir mettre du cœur à l’ouvrage, surtout que Yakuru avait encore en travers le fait d’avoir été remplacé par Ronno auprès de l’Arbok, tout ça parce qu’il avait passé une semaine à se comporter comme un gamin. Ca devrait beaucoup mieux se passer, maintenant que le Cabriolaine avait compris qu’il y avait un temps pour jouer, et un temps pour travailler. Et puis bon, comme elle se rendait dans une super pension, le sérieux des Pokémon et des éleveurs pourrait peut-être inspirer Yakuru ! Enfin, sérieux des éleveurs… Il y avait eu un empoisonnement général, quand même.

« Je pense à quelque chose… Ca ne te semble pas bizarre, cette histoire d’empoisonnement ? Comment ils ont fait, à ton avis ? Ils ont un peu trop secoué un bébé Pokémon qui les a empoisonnés par réflexe ? Pour qu’ils soient tous touchés, c’est une drôle de coïncidence quand même… »

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: (mission) L'école des fans.   Lun 25 Avr - 13:16
L'école des fans
Eryn & Mikato
Two things are infinite. The universe and human stupidity.  ...and I am not so sure about the universe ▬ Einstein

Mika dansait porté par le rythme de la musique, les écouteurs sur les oreilles elle tourbillonnait dans la pièce un balai à la main, voilà la façon dont on faisait le ménage chez les Sozuys, la technique se transmettant de parents à enfants depuis des générations et des générations... ou alors Mika trouvait ça juste plus amusant et surtout elle ne voyait plus le temps passer. Elle avait finit son côté de la chambre puis regarda du côté le lit de Serena, cela faisait quelques temps que Mika ne voyait plus sa colocataire et elle n'était même plus sûre que le lit ai été défait la veille et refait le matin, peut-être sa colocataire était-t-elle en mission ? Quoi qu'il en soit elle rangea aussi la partie de Serena en faisant attention à ne pas changer ses affaires de places, vu comme elle la connaissait elle était sûre que Serena ne retrouverait pas les objets qu'elle voulait si elle les déplaçait de ne serait-ce quelques centimètres. Les écouteurs toujours sur les oreilles Mikato n'entendit pas les trois petits coups à sa porte et ce n'est que grâce à Smoothie qui la tira de ses pensées qu'elle put ouvrir. Eryn se tenait sur le seuil de sa porte et Mikato lui fit un sourire avant de devenir soudainement sérieuse, pourquoi la Mentali avait-t-elle l'air si inquiète ? Et pourquoi la regardait-t-elle avec autant d'espoir dans les yeux ? Elle avait un problème apparemment et lui tendit un œuf, son cerveau enregistra les paroles de l'éleveuse et elle comprit enfin pourquoi c'était elle qu'elle était venue voir, en effet Mika était Éleveuse depuis plus longtemps qu'Eryn et avait donc suivit plus de cours c'était logique de venir ici. En tout cas elle avait toqué à la bonne porte, bien que Mika n'ai jamais eu d’œuf d'élevage elle avait bel et bien eut une leçon sur ce sujet, il lui fallait juste le temps de trouver la bonne page et elle pourrait rassurer la jeune fille.

" Bonjour Eryn, bien-sûr que je vais t'aider ! Laisses moi juste quelques secondes le temps que je retrouve mes notes, il n'y a aucune inquiétude à avoir, tu peux t'asseoir ? Shira laisses-lui un peu de place tu veux. "


Tout en parlant Mika cherchait dans ses affaires, elle prit son livre de cours et essaya de se rappeler le jour du cours, c'était il y a à peu près 1 mois... Ah là ! Elle lut le chapitre concernant l’œuf et allait parler à Eryn quand la porte s'ouvrit une nouvelle fois, à croire que sa chambre avait été choisi comme lieu de rendez-vous ! Tient c'était Melty qui passait cette fois le seuil de sa chambre avec dans les mains comme l'eurent tôt fait de remarquer les nombreux nez et ventres de la pièce de délicieux cookies tout juste sortis du four que leur référente aux doigts de fée leur proposa. Un sourire sur les lèvres Mika prit un cookie puis se fit amadouer par les yeux de ses pokémons et les laissa en prendre, mais calmement cette fois, la semaine dernière ils avaient bien faillit mettre toutes les magnifiques préparations de Melty par terre ! Baie Oran, magnifique, elle s'âpprtait d'ailleurs à le lui dire quand elle reprit la parole.

« J’ai trouvé cette mission tout à l’heure, je me suis dit que ça pourrait vous intéresser. Apparemment, la pension-crèche de Céladopole recrute de jeunes éleveurs pour remplacer leurs employés victimes d’un empoisonnement, et des avis de missions ont été envoyés dans plusieurs écoles, dont la nôtre. Je vous en ai pris un exemplaire, si vous voulez en apprendre plus. Encore un cookie ? »

La Mentali cligna des yeux le temps que son cerveau assimile tout - décidément il est un peu lent aujourd'hui ! - puis hésita à reprendre un cookie, c'était pour les tenter n'est-ce pas ? Leur référente tendait mainteant l'assiette de cookies comme la clé d'un contrat et Mika sourit du piège tissé autour des deux amies, Melty Potts au sourire d'ange et aux mains de fée avait toujours ce qu'elle voulait et elle savait comment faire plier ses adversaires. Mikato réprima son envie de rire puis reprit un cookie, cette histoire d'empoisonnement l'intéressait au plus haut point, et puis c'était d'une crèche qu'on parlait là, les bébés pokémons c'est juste trop mignon pour que Mika ne s'y intéresse pas !
Après le départ de Melty Mika avait expliqué à Eryn que la couleur de son œuf était tout à fait normale, quand le Collectionneur les donnait les œuf étaient déjà formés et gagnaient leurs couleurs une semaine après avoir gagné leur taille maximale. Quand à ce qu'il ne bouge pas Mika lui expliqua que c'était normale car l'Abo n'était pas encore complètement formé, elle finit en lui donnant quelques conseils puis les deux filles se dirent au revoir et à bientôt pour leur prochaine mission en duo.


Mika attendait devant le dortoir avec certains de ses pokémons, elle avait beaucoup hésité à prendre tout ses pokémons puis puis avait finit par ne prendre que les plus calmes : Tim son starter évoli, Shira sa colimucus et Kitsu son tarsal qui tout seul était plutôt calme et avait une soif d'aventure insatiable. La jeune fille ne tarda pas à être rejoint par Eryn et ses pokémons, elles parlèrent le temps de rejoindre le bateau puis Mika fit rentrer sa Colimucus dans sa pokéball, elle avait un gros problème avec le mal de mer.

« Tu penses qu’on croisera Erika ? A mon avis, elle n’aura pas trop le temps, avec son arène à gérer, mais quand même, ce serait bien de pouvoir la voir à l’œuvre. Il paraît qu’elle est spécialiste de l’arrangement floral ! »

« Mmmh oui peut-être, c'est vrai que tu dois rêver de la voir après tout elle adore les types plantes comme toi, et puis ça nous aiderait pour nos prochains clients. »

Pour l'instant cependant les deux jeunes filles devaient se concentrer sur leur mission, Mika avait eu quelques problèmes lors de sa dernière mission et elle espérait grandement que celle-ci se passe mieux même si comme le disait Eryn cette histoire d'empoisonnement n'était pas vraiment normale et ne présageait rien de bon.

« Je ne sais pas trop, peut-être qu'il y a eu une réaction en chaîne ? Par exemple comme tu le dis un réflexe de la part d'un des bébés pokémons et les autres ont été surpris et ont fait la même la chose ? De toute façon je pense qu'ils nous le diront quand nous arriverons enfin j'espère... Bah de toute façon tout devrait bien se passer non ? Tu es un peu une experte des pokémons plantes et moi j'ai ma Shira qui est experte en bébés pokémons et je fais de supers massages donc ça devrait les détendre ! »

C'est vrai que depuis que Mika avait un kit de massage ses massages s'étaient grandement améliorés ! D'ailleurs ses pokémons en avaient profités pas plus tard qu'hier et étaient maintenant hyper détendus, c'était très étrange de voir comment Guture son Cerfrousse changeait après un massage, il devenait d'un coup plus détendu... mais ce qui ne changeait pas c'était sa faim ! Elle avait laissé des provisions à ses pokémons et avait demandé à une fille du dortoir si elle voulait bien les garder un moment ce que la jeune fille avait accepté avec plaisir étant une future éleveuse et voulant un peu d'entraînement, Mika s'en voulait un peu de l'avoir laissé avec les plus excités de son équipe mais elle leur avait fait promettre de ne pas faire de bêtises, elle avait quand même son Ipok pas loin d'elle en espérant de tout cœur que tout se passe bien...

« En tout cas j'espère qu'ils ne vont pas trop mal ! Il faudra qu'on fasse attention, ces pokémons sont habitués à d'autres personnes donc ça va leur faire bizarre de ne plus tous les voir ! »

La sirène du bateau retentit, elles étaient arrivées. Quand elles descendirent du bateau un homme s'approcha d'elles en leur demandant si elles étaient les jeunes filles de la Pokémon Community et une fois que leur identité fut vérifié il les emmenas à une voiture étrangement luxueuse qui les menas à la pension-crèche. Tout avait été prévu et elles n'eurent même pas besoin de demander la direction à un passant, Mika trouvait ça bien mais un peu étrange quand même que personne ne les aies prévenues avant, en tout cas la voiture s'arrêta juste devant la crèche et elles furent introduites rapidement à l’intérieur. C'était un peu trop bizarre et rapide pour Mika mais elle fut tout de suite dans son élément quand elle vit tout les bébés pokémons et oublia vite ces événements perturbants, c'était comme si ils ne voulaient pas qu'elles soient vues... Quoi qu'il en soit Mika fut vite happée par les petits pokémons qui s'approchaient des nouvelles venues joyeusement, ils étaient beaucoup, vraiment beaucoup. L'homme qui les avaient emmenés les écartas un peu trop sèchement au goût de Mika et leur demanda d'attendre quelques instants dans la salle d'attente, les deux filles eurent juste le temps de s'asseoir avant qu'il ne revienne et leur dise de les suivre, elles pénétrèrent dans un ''bureau'' ressemblant plus à un jardin qu'autre chose et pendant que le regard de Mika passait sur les différentes plantes elle vit une banquette sur laquelle était assise une femme en kimono. Les deux filles s'approchèrent mais la femme ne semblait pas les avoirs remarqués absorbés par son ouvrage et l'homme alla murmurer à son oreille, la jeune femme en kimono qui n'était autre que la championne de cette ville Erika sembla enfin remarqué leur présence et leur fit grand sourire chaleureux.

« Bonjour vous deux, vous êtes celles qui viennent de la Pokémon Community n'est-ce pas ? Désolée de ne pas m'être présentée plus tôt ! Enchantée Erika championne de cette ville et accessoirement propriétaire de cet endroit, j'espère que vous vous plairez ici et que vous vous entendrez bien avec mes petits pensionnaires. »

Mika se détendit au sourire de la championne mais resté tout de même un peu sceptique, les deux personnages semblaient totalement différents et Erika semblait un peu coupée de la pension mais bon, elle n'allait pas chercher la petite bête alors qu'ils n'y avait rien à chercher n'est-ce pas ?




© Gasmask

_________________
(mission) L'école des fans. 117446MikaparMaxSigna
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: (mission) L'école des fans.   Ven 29 Avr - 2:40
Le voyage en bateau c’était plutôt bien passé. Eryn avait l’habitude des longs voyages, inévitables quand elle voulait aller voir son cousin à Kalos ou sa cousine à Johto, alors qu’elle-même vivait à Sinnoh. Mais ce n’était peut-être pas le cas de Mikato, aussi Eryn était-elle restée prudente pour le cas où sa camarade aurait eu le mal de mer. Heureusement, Mikato semblait en être épargnée, et ce fut sans encombres qu’elles arrivèrent à Carmin sur Mer, où une limousine avec chauffeur les attendait. Eryn avait tiqué en entrant dans la limousine. Qui avait les moyens de leur payer un truc pareil ? Pas l’école, en tout cas. Enfin, d’un côté, ça l’arrangeait. La marche était longue jusqu’à Céladopole, alors qu’en voiture, il ne leur fallut que quelques minutes. Elles furent déposées devant la pension-crèche, et Eryn, charmée, regarda les environs. C’était tellement fleuri ! Mikato la tira de ses songes en l’attrapant par la manche, et les deux filles entrèrent dans la pension, où elles furent immédiatement accueillies par les bébés Pokémon dont elles devraient s’occuper dans les jours à venir. Elle se retint de lâcher une critique acerbe en voyant l’homme qui les guidait repousser un peu trop brutalement à son goût un petit Mystherbe, d’autant plus qu’il venait de les introduire dans une salle d’attente, où elles n’eurent même pas le temps de se poser, car elles furent conviées à entrer dans un bureau. Le plus beau bureau qu’il lui ait été donné de voir. Il ressemblait à un petit jardin, et s’il n’y avait pas eu le bureau de bois clair près d’une fenêtre, la Mentali aurait vraiment pu se croire en extérieur. Son attention se reporta sur une femme en kimono qui venait de se lever pour les accueillir avec le sourire, et le cœur de la coordinatrice rata un battement, avant de repartir à toute allure, tandis qu’elle rougissait bêtement.

Dame Erika ! La championne d’arène de la ville !

Trop intimidée pour parler, Eryn ne put que se taire et laisser parler la championne. Cette dernière se présenta, plus pour Mikato que pour elle, vu qu’elle avait bien compris qu’Eryn savait qui elle était rien qu’en voyant son regard plein d’étoiles. Elle leur dit aussi être la propriétaire de l’endroit, ce dont Eryn ne doutait pas. Une pension-crèche réservée aux Pokémon Plante, c’était forcément l’œuvre de la championne. La ville de Céladopole était devenue, peu à peu, un havre de verdure, grâce à l’influence d’Erika, championne de la ville, qui avait décidé d’ouvrir son arène à la périphérie de cette dernière. Ses actions avaient permis une reculée successive du béton et un retour en force de l’herbe, des arbres et des fleurs, qui se mariaient agréablement à la pierre des chemins de la ville. L’arène d’Erika était un havre de paix pour tous les amoureux du type Plante. Pour tous les gens comme la petite Mentali, qui n’était là que depuis quelques minutes, et qui se sentait déjà à sa place ici. Elle adorait cet endroit. Vraiment. Et le sourire de la championne lui prouvait que cette dernière l’avait bien remarqué.

« Je sais que le ton de l’annonce était très pressant, aussi ne puis-je que vous remercier d’avoir accepté de venir. Cependant, d’autres écoles ont reçu mon message, et ont envoyé ici des duos d’éleveurs. Aussi ai-je décidé de scinder un peu le travail pour ne pas trop surcharger tout le monde. Venez, je vais vous faire visiter, et vous expliquer en quoi consistera votre travail. »

Dans un frôlement d’étoffes de kimono, la championne de la ville sortit, suivie par les deux petites élèves qui regardaient partout à la fois. La pension semblait être divisée en plusieurs salles, même si Eryn ne voyait pas comment l’endroit était organisé. Finalement, une petite observation lui suffit. Le long de l’immense pièce principale, qui servait un peu d’aire de jeu aux bébés Pokémon, de nombreuses stalles étaient installées. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que derrière chaque stalle se trouvait une pièce servant de chambre aux Pokémon, et que la stalle n’était là que pour cacher les portes et prévoir une double sécurité pour empêcher les Pokémon franchissant la porte de s’enfuir dans l’aire de jeu au beau milieu de la nuit. Les stalles, peintes et décorées, se fondaient parfaitement dans le paysage et ne dénaturaient pas la pièce de jeu, savamment décorée par de l’herbe et des arbres. Curieuse, la Mentali se pencha pour caresser l’herbe, et sourit en la sentant véritable sous ses doigts experts. Erika n’avait pas lésiné pour le bonheur de ses petits protégés. Cette dernière, justement, pointait le doigt vers la double porte par laquelle elles étaient entrées.

« Cette porte-là permet d’accéder à l’extérieur de la pension, aussi est-elle toujours fermée à clé par le personnel. On vous fournira sous peu un jeu de clés à chacune, aussi, n’oubliez pas de toujours verrouiller derrière vous quand vous sortez hors de la pension. Il y a peut-être un sas de sécurité pour empêcher les fuites de bébés Pokémon, et l’endroit a beau être surveillé, un accident peut très vite arriver. » Elle pointa le doigt vers une stalle, au-dessus de laquelle une assiette et des couverts en bois étaient accrochés. « Ici, c’est la cuisine. Vous n’aurez pas besoin de cuisiner quoi que ce soit, le personnel s’en occupera pour vous. C’est cependant là que vous pourrez récupérer la nourriture des Pokémon qui vous seront attribués aux différentes heures de repas, ainsi, bien évidemment, que votre propre repas préparés par ce même personnel. Et pour terminer la visite, je vais vous emmener à l’extérieur. »

Erika reprit sa route, et les deux filles la suivirent à nouveau. Sortant un passe de sa manche, la championne ouvrit une des stalles, et les laissa passer avant de passer à son tour, pour refermer la porte en bois de la salle et ouvrir celle qui menait à l’extérieur. A nouveau, la Mentali resta sans voix. L’endroit était magnifique. Très bien éclairé grâce au soleil d’après-midi, très peu venteux, plein de jeux… C’était un grand parc pour Pokémon, clôturé de tous côtés et protégé par des caméras de surveillance à 360° astucieusement placées en haut de pylônes de bois. Erika prenait la sécurité de sa pension très au sérieux. La sécurité, et le confort : l’endroit regorgeait de jeux, de verdure, d’eau, de buissons, pour que les Pokémon se sentent à l’aise et en sécurité même quand ils sortaient en extérieur.

« Voici le parc extérieur. Maintenant qu’il recommence à faire chaud, on pourra bientôt l’utiliser, mais pour le moment, les portes restent verrouillées pour ne pas tenter nos petits pensionnaires. Comme pour la porte d’entrée, on vous remettra une clé à chacune si nous estimons que le parc peut être utilisé sans risquer la santé des Pokémon les plus faibles. »
« Dame Erika ? » La championne se tourna vers un homme qui s’approchait d’elle. « Excusez-moi, dame Erika, mais des dresseurs commencent à se masser aux portes de l’arène pour vous affronter. »
« Très bien. Dites-leur que je suis à eux dans un moment, le temps d’attribuer leurs affectations à ces deux demoiselles. »

Et d’un pas tranquille, elle repartit vers l’intérieur de la pension, les deux filles sur ses talons. A l’intérieur, elle s’arrêta quelques secondes, le temps de prendre un Doudouvet dans ses bras pour le câliner et le reposer au sol, faisant sourire la Mentali émerveillée. Un Doudouvet ! Elle avait toujours voulu en avoir un ! Quand elle se redressa, Erika tendit vers elles une feuille de papier, qu’Eryn attrapa mécaniquement pour soulager la championne.

« Pour le moment, vous vous occuperez des Nenupiot et des Chlorobule, qui se trouvent dans le box 4. Leurs habitudes et régimes alimentaires sont inscrits sur cette feuille de papier. Il est possible que vos affectations bougent à nouveau, et j’en suis désolée par avance, mais comme on ne sait pas vraiment combien de bénévoles disponibles nous avons à notre disposition, c’est un peu le chaos. » Erika soupira, avant de sourire à nouveau. « Pour le moment, ces petits polissons dorment encore, ça vous laisse le temps de vous promener à votre aise et de faire connaissance avec les autres. On vous donnera des badges avec vos prénoms inscrits dessus, par ailleurs. Ce n’est vraiment pas très classe comme manière de procéder, mais c’est plus pratique pour mémoriser les noms de chaque personne… Et vu que chaque école semble s’être donné le mot pour envoyer un binôme, vous en aurez bien besoin. Tiens, d’ailleurs, en voilà une. Isabella ? »

Une fille blonde, qui venait d’entrer, se dirigea avec le sourire vers la championne. Elle avait l’air très gentille, à première vue, et quand elle lui envoya un sourire éclatant de gentillesse, Eryn ne put que lui sourire à son tour.

« Les filles, je vous présente Isabella Forsyth. Son frère Tarquin et elle sont les premiers à être arrivés, il y a de ça une semaine. »
« Bonjour ! » La blonde leur fit un nouveau sourire. « C’est un plaisir de vous rencontrer. Vous allez voir, on se plaît vraiment ici ! Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez surtout pas, après une semaine passée ici je connais les lieux comme ma poche ! »
« Je te remercie de ta gentillesse, Isabella. Sur ce, je dois vous laisser. Le devoir m’appelle, et il n’attend pas. J’espère que vous vous plairez ici ! »

De son pas calme, Erika quitta la pension pour retourner à son arène. Eryn, conquise par la douceur de la spé type Plante, la regarda partir du regard, et quand elle se retourna, Isabella avait disparu. Mince alors. Elle qui voulait lui demander des explications sur les horaires et tout ça ! La voyant passer dans son champ de vision, Eryn se dirigea vers elle, veillant à ne pas bousculer les petits Pokémon qui jouaient autour d’elle.

« Isabella ? » La blonde se tourna vers elle. « Pardon de te déranger, mais tu voudrais bien nous parler du rythme de la pension ? »
« Oh, oui, bien sûr, et tu ne veux pas du thé avec ? » Elle leva le nez, méprisante. « Je ne suis pas votre nounou. Maintenant, pousses-toi, j’ai du boulot. »
« Mais… Tout à l’heure, devant Erika… »
« Oui, justement. Devant Erika. Je n’ai pas de temps à perdre à parler avec les gens de ton espèce. »

Blessée, la Mentali recula d’un pas. Des gens de son espèce ? Pardon ? En quoi cette péronnelle s’estimait-elle supérieure à elle ? Les sourcils froncés, la Mentali serra les poings, regrettant que Cael ne soit pas là pour balancer à cette idiote méprisante quelques phrases de son cru pour la déstabiliser, quand elle-même n’était bonne qu’à rougir et bafouiller. Refusant de céder au mépris de la blonde, elle se renforça et ne bougea pas.

« Les gens de mon espèce connaissent au moins la politesse, ce qui ne semble pas être ton cas. »
« Ce que tu es naïve. » Isabella reposa sa caisse pour se tourner vers elle. « On est dans une pension de luxe, ma grande. De luxe. Si tu penses qu’Erika t’embaucheras parce que tu en rêves, tu te fais des illusions. Ici, c’est la loi du plus fort qui prime. Or, les plus forts sortent de l’école Crève-Cœur. Mon frère et moi sommes majors de notre promotion, et nous comptons bien nous tailler une bonne place ici. Alors tâche de rester à ta place, car si tu te mets en travers de notre chemin, nous écrabouillerons ta misérable petite école. »
« Bonne chance, dans ce cas. Le gouvernement et la Team Rouage ont essayé, et dans les deux cas, ce sont les élèves qui les ont écrabouillés. Si tu penses être plus forte qu’eux, tente donc ta chance… Mais ne viens pas pleurer si ta naïveté est brisée par la réalité. »

Lui tournant le dos, la Mentali retourna vers Mikato qui, de là où elle était, avait pu entendre toute la scène. S’asseyant sur un banc, pour caresser la tête d’un petit Bulbizarre qui venait vers elle pour avoir des câlins, elle se tourna vers sa camarade Mentali, quelque peu hargneuse.

« J’ai comme l’impression que nous allons devoir nous serrer les coudes, parce que les autres duos présents ici se croient dans un battle royale et ont la ferme intention de nous évincer… Avec le sourire, évidemment. »

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: (mission) L'école des fans.   
(mission) L'école des fans.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :