Le grenat du malentendu [PV Alex]
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Le grenat du malentendu [PV Alex]   Mer 27 Avr - 17:26
Le vent souffle une légère brise alors que l’air ambiant est chargé d’humidité. Les arbres du parc bruissent doucement. La terre a une odeur fraîche et suave. Max regarde les volutes blanches qui s’échappent à chacune de ses expirations. On est en février, et cela fait presque une semaine qu’elle vient d’arriver à la Pokémon Community. L’académie est tellement grande qu’elle s’est perdue plus d’une fois dans les couloirs et les bâtiments. Malgré tout, ça ne change rien à sa bonne humeur et son entrain quotidien. Le fait de se perdre ne la dérange pas, c’est presque un bonheur pour elle de découvrir chaque jour un lieu qu’elle ne connaissait pas la veille. Et d’y retourner chaque jour, y courir et s’asseoir à un endroit pour tout observer pendant un bon moment en silence.

Crapahuter, voilà un des passe-temps favoris de la petite brune. Et même si le trajet en mer depuis Rivamar l’avait bien secouée, l’arrivée de Doublevé avait totalement bouleversé sa vie et son humeur inquiète devant le peu de repères qu’elle avait désormais sur l’île. Le Zigzaton s’était révélé une véritable boule d’affection et d’énergie qui avait totalement enchanté la jeune fille dans un premier temps. L’engouement du début, comme on dit !

Cependant, être dresseuse s’avère bien plus compliqué que ce que Max pensait : obtenir un Pokémon et suivre les cours ne suffisent pas pour obtenir la clé de la réussite et de la victoire. C’est très certainement l’une des erreurs les plus grosses que l’adolescente ait fait en arrivant à la Pokémon Community : arriver des rêves plein la tête et s’imaginer tout acquis. Car, si le petit raton brun et crème était une adorable boule de poils et que la Pyroli avait apprécié l’entrain du petit Pokémon à l’accompagner partout où elle allait, elle s’était vite rendu compte que ce n’était pas si simple de s’en occuper…

-Raaaaah. Mais où est-ce qu’il a bien pu encore passer ?

Son nouveau compagnon ne la suivait pas tout le temps partout où elle le souhaitait, si bien que leurs balades en étaient presque devenues infernales. Doublevé avait une curiosité d’un niveau supérieur à celui de sa dresseuse et une sale manie de ficher son nez partout et surtout là où il ne le fallait pas ! Max a une grimace rien qu’en repensant au savon que le Général Jackie lui avait filé : le raton avait réussi à se substituer à la surveillance de la jeune fille et à se glisser dans les tuyaux de ventilation du dortoir des Pyroli… Quelle pagaille cela avait été !

Et encore aujourd’hui, le Zigzaton a encore disparu pour une nouvelle et sacrée aventure. Max espère au fond d’elle-même qu’il ne tentera rien à nouveau de stupide. Pour le moment, elle essaie de profiter de sa petite pause avant de retourner courir dans le parc ou de grimper à un nouvel arbre pour trouver un point de vue étonnant sur toute l’académie.

L’herbe siffle doucement sur la pression du vent et il y a même quelques rares oiseaux qui chantent. L’adolescente esquisse un sourire : le printemps et les beaux jours reviendront certainement bientôt, et avec, des balades et des baignades sur la plage.

Un bruit de cavalcade se fait soudainement entendre derrière elle. La Pyroli jette un regard légèrement intéressé derrière elle et sent son cœur bondir en voyant arriver un Doublevé tout sautillant. Le raton s’arrête à côté d’elle en poussant un couinement joyeux. Max lui jette un regard suspicieux.

Sait-on jamais, s’il ramène une bestiole étrange sur lui ou souhaite lui faire une mauvaise blague.

La jeune fille lui caresse avec prudence la tête tout en restant méfiante.

Rien.

-Fioouu. Pour une fois que tu ne me ramènes pas de mille-pattes ou de vers de terre entre les mains !
-Zig ! Zigzaaaa !
-Essaie pas de faire l’innocent, je commence à te connaître un peu, mon gros !

Elle ne peut s’empêcher de rire cependant en regardant la frimousse du Pokémon qui lui monte sur les genoux et se frotte doucement contre elle, manifestement en manque d’affection et de caresses. Il n’a pas que des mauvais côtés, le bougre ! Grognant de satisfaction, Doublevé s’ébouriffe tout à coup avec violence.

Eclair argenté.

Cling

-Hm ?

Max hausse un sourcil au petit bruit métallique qui se fait entendre sur le sol. Avec perplexité, elle se penche à l’endroit où elle a vu l’objet tomber et…

-… Une bague ?...

Petite et finement ciselée, la bague était manifestement tombée de Doublevé lorsque celui-ci avait décidé de remettre de « l’ordre » dans son pelage. Le raton  contemple sa dresseuse de son côté la langue pendante, l’air satisfait et les poils dans tous les sens tandis que cette dernière le transperce d’un regard soupçonneux, tout en continuant à détailler le bijou des yeux. Une pierre toute ronde d’un rouge sombre était insérée dans l’ouvrage manifestement en argent ou en acier finement travaillé. La Pyroli  fronce les sourcils en réfléchissant avant de pousser un long soupir.

-Moche. J’aime pas les bijoux d’toute manière. Si tu voulais te faire pardonner pour le coup de la ventilation, c’est raté mon gros raton !
-Zig ?
-Mais, plus important encore… Où est-ce que tu l’as trouvée, petit sacripant ?
Alex J. Lovell
Alex J. Lovell
Région d'origine : Kanto
Âge : 18 ans
Niveau : 29
Jetons : 445
Points d'Expériences : 571
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Le grenat du malentendu [PV Alex]   Mer 20 Juil - 23:20
take it out on someone else

« Merde, c'est pas vrai ! »

Le cri de la rouquine avait retenti dans les couloirs, surprenant au passage les étudiants présents. Après avoir un instant fouillé ses poches comme une hystérique, elle fit volte face et revint fermement sur ses pas, faisant place avec un grognement quand un pauvre élève avait le malheur de gêner sa progression.

Alex attaquait ce nouveau semestre d'une humeur massacrante.

En même temps, il s'était passé beaucoup de choses au cours des vacances d'hiver. À commencer par cette fameuse soirée au chalet, absolument géniale dans l'ensemble, mais où elle fait d'embarrassantes confessions à son meilleur ami. Genre. Qu'elle était attirée par sa pire ennemie. Une fille, oui. Hanaë, qui plus est. Et aussi bizarre que ça puisse paraître, ça l'avait probablement plus secouée d'entendre cet aveu sortir de sa propre bouche que Sirius lui-même — qui était pourtant tombé des nues. Ça l'avait torturée pendant toutes les vacances. Puis il y avait eu Max et Alban, et cette fameuse soirée du Nouvel An ; à laquelle Alex, pas motivée, n'était d'ailleurs pas allée. Mais quand Max était venue la voir avec la gorge noué et le coeur en miettes, les deux amies avaient passé un long moment à débriefer sur cette fameuse soirée, et sur le monumental rateau qu'Alban avait offert à la Givrali. Maintenant, elle avait ça à gérer. En plus de ses propres rapports avec le coach, qui n'étaient pas exactement au beau fixe, depuis Thanksgiving. Que d'histoires.

Et pour couronner le tout, le nouveau semestre avait subitement sonné le départ de deux étudiants chers à Alex : Hazel et Ren, qui s'en étaient tous les deux retournés dans leurs contrées d'origine. Et ils manquaient terriblement à la rouquine. Elle se repassait les moments qu'ils avaient partagés au cours du semestre précédent, et avait encore du mal à se faire à leur absence, manquant parfois d'envoyer un message à Hazel pour lui proposer une soirée entre filles, ou d'aller frapper à la porte de la chambre de Ren pour lui demander d'aller surveiller Sirius et ses dernières bêtises.

Et là, au milieu de tout ce remue-ménage émotionnel, cerise sur le gâteau : voilà qu'elle venait d'égarer la bague qu'Hanaë lui avait un jour donné après une prestation, après l'avoir vue loucher sur sa tenue, en annonçant d'un air désinvolte qu'elle n'en aurait « de toute façon plus l'utilité ». Si Alex n'avait que récemment ouvert les yeux sur ce crush, les signes, eux, remontaient à loin. Et autant dire qu'elle remuerait ciel et terre pour retrouver ce fameux cadeau.

La rouquine remontait soigneusement sa propre piste, et sa traque finit par la conduire jusqu'au parc de l'académie, par lequel elle était passée un peu plus tôt. Si elle l'avait paumée là, elle allait bien s'amuser à la chercher. Pour peu qu'un nirondelle l'ait ramassée...

« Où est-ce que tu l’as trouvée, petit sacripant ? »

Quand on a une idée en tête, on a une sorte d'instinct qui nous fait interpréter tout ce qui pourrait s'y rattacher. Alex braqua son regard sur la seule personne présente aux alentours, qui était visiblement en train de parler à un zigzaton — très probablement le sien. C'est alors qu'elle aperçut un petit objet brillant entre les doigts de la jeune. Et à bien y regarder... oui, il s'agissait bien d'une bague.

« Hey ! »

Ni une, ni deux, Alex franchit la courte distance qui la séparait de la jeune fille à grandes enjambées, ses yeux électriques fixés sur le bijou. Et une fois qu'elle se tint juste devant l'inconnue, Alex put confirmer avec un mélange de soulagement et d'indignation qu'il s'agissait bien de l'objet qu'elle cherchait. Elle s'en empara aussitôt, prenant de court son interlocutrice, avec un regard furibond.

« Qu'est-ce que tu fiches avec ma bague ? »

Oui, décidément, ce nouveau semestre commençait sur les chapeaux de roue.

début février 2016

_________________
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Le grenat du malentendu [PV Alex]   Jeu 25 Aoû - 9:32
Ce qui était certain pour Max, c’est que cette année ne commençait pas, mais alors vraiment pas de la meilleure des manières. Les bêtises de Doublevé allaient lui coûter vraiment cher, et elle n’imaginait pas encore à quel point. Enfin, si elle pouvait. Ou du moins le voir, avec la furie féminine aux longs cheveux bruns et aux yeux d’un bleu beaucoup trop éclatant pour qu’ils soient naturels.

Zwoup, la bague arrachée des mains.
Zwap, le regard assassin.

La Sinohienne regarda la jeune fille avec un air désappointé, sans trop bien comprendre la colère qu’elle exprimait envers elle.

-Eh… Uh ? Euh, quoi ?

Ce fut les seuls mots qui réussirent à sortir de sa bouche tant elle ne comprenait pas trop ce qu’il se passait. Elle considéra l’inconnue qui venait de faire une entrée et une première impression… Fracassante, pour le moins qu’on puisse dire ! Sacrément jolie et féminine… Ses longs cheveux, ses formes, sa silhouette élancée et son visage fin et gracile y étaient certainement pour quelque chose. La bague trouvée par le Zigzaton devait donc lui appartenir. Même, elle devait avoir une signification ou une valeur importante pour l’élève qui lui faisait face, étant donné sa réaction. Réaction légèrement exagérée pour Max, qui ne pouvait s’empêcher de sentir une pointe d’agacement dans son malaise face à l’inconnue.

-Euuuh, ben… Doublevé l’a trouvé et me l’a rappor-
-Ziiiigzaaaa !
-Uh, voilà Doublevé… Fais pas attention, il est pas très malin sur les bords… Pis de toute manière, j’aime pas les bagues…

Elle avait grommelé les derniers mots dans sa barbe en évitant le regard sévère et froid de la fracassante élève. L’agacement y était pour la majeure partie en cause. Ce bijou n’était qu’une babiole à ses yeux, et si Doublevé ne l’avait pas trouvé et rapporté, peut-être que la jeune fille ne l’aurait jamais revue. Si Max avait su, elle ne l’aurait pas prise et l’aurait laissée là où elle était.

La brune se risqua à jeter un œil à la mystérieuse interlocutrice. Malgré son caractère qui semblait être celui d’un Piafabec plus que ronchon, Max ne pouvait s’empêcher d’être curieuse à son sujet, mais surtout par rapport à la bague. Le souvenir que représentait l’objet devait être précieux et particulier pour la propriétaire, et même si cela ne la regardait pas, elle mourrait d’envie d’en savoir plus. Saleté de curiosité, gngngngnm. En fait, il y avait surtout une autre question qui lui brûlait les lèvres.

Avec hésitation, elle lâcha ces quelques mots tout en continuant d’éviter le regard sacrément intimidant de l’inconnue :

-Et, euh… Uuuh…Hm…

Raaah, mais c’est pas compliqué à poser comme question !

-La… La couleur de tes yeux…

Max se mordit les lèvres pour essayer de faire passer le malaise qui la traversait. Elle avait un peu peur de la réaction de la miss furie Piafabec.

Kdhfjdhgkjdf

-C’est… Euh…Naturel ?

C’est vrai que c’est la question la plus importante de la situation !
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Le grenat du malentendu [PV Alex]   
Le grenat du malentendu [PV Alex]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :