Quand le Nord se perd
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Quand le Nord se perd   Dim 15 Mai - 0:27
18 mai 2016

Hope se tenait devant l'une des entrée du souterrain. Écouteurs dans les oreilles, calepin en main, elle feuilletait des magazines de géographie qu'elle avait fraîchement empruntées à la bibliothèques.  Assise par terre et dos contre un mur, elle était plongée dans ses lectures. En même temps, elle était en train d'approfondir ses connaissances en tant que ranger, ça ne pouvait que être utile. Pour une fois. Crosley, son Dynavolt, roulé en boule, se collait contre sa dresseuse pendant que Miele, comme à son habitude, restait perchée sur la tête de celle-ci. Cirrostratus, Cirrocumulus, Altocumulus, ... Son stylos glissait sur les feuilles quadrillées. La page s'emplissait de caractères bleus. Les minutes passèrent. Scratch. La blonde détacha la feuille, passant à la suivante. Crosley gémit avant de changer sa tête de position, puis il se replongea dans son somme.
Les musiques défilaient. Le temps changea. Brusquement. Comme souvent, ces derniers temps. Quelques gouttes timides tombaient. Puis des plus assurées, plus rapide, encore et encore. Une averse. En apercevant les premières gouttes tomber, Hope comprit rapidement ce qui allait se passer. Elle rassembla alors ses affaires pour se déplacer. Elle s'abrita dans le souterrain. Elle ne resta pas vers l'entrée, mais s'enfonça un peu, emprunta quelques intersections. La pluie pouvait s'infiltrer, cela serait embêtant.
Le manque d'espace et l'obscurité des lieux lui coupèrent cependant l'envie de travailler. Pourtant, il fallait qu'elle le fasse. Elle se retrouva alors avec son tas de feuilles étalé par terre, un calepin sur les genoux, un stylo à la main, à regarder dans le vide, à caresser Crosley et à nettoyer l'écran de son iPok. Bien des choses qui n'avaient pas grand lien avec ce qu'elle était censée faire. Faute de mieux, elle finit par sortir la Pokéball qui se trouvait dans sa poche. C'était celle de Venum. Elle l'observa, joua avec, puis finit par tester ses compétences de jongleuse. Pas trop mal. Quoique... Oups. La petite sphère bicolore glissa de ses doigts. Elle atterrit un peu plus loin, roula sur un ou deux mètres. Un clic retentit. Le Riolu apparut, l'air mécontent. Boudeur, il tourna le dos à sa dresseuse. Hm, peut-être n'aurait-elle pas dû s'amuser avec Pokéball occupée.

« Rooh, Vivi, ça ne se reproduira plus, promis ! Allez, viens par ici ! »

Elle lui tendit les bras. Ce dernier s'approcha. Et au moment où la blonde voulut lui faire un câlin, il remua brusquement le tête en guise de protestation. Les doigts de l'humaine se heurtèrent aux oreilles du louveteau. Hope ramena sa main vers elle et examina ses doigts. Elle souffla, puis sortit une lime à ongle de son sac. Au moins, ça sera rapide à corriger. Entre-temps, quelqu'un était rentré dans les souterrains. Elle entendait les pas résonner. Incertaine, la personnes semblait s'arrêter régulièrement. La Pyroli tendait les oreilles tout en continuant à s'occuper de ses ongles.
Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Dim 15 Mai - 12:30
-Taaar~

En ce 18 Mai 2016, une petite voix douce me réveilla. Moka, prêt à entamer la journée tentait de me réveiller en me tapotant délicatement avec ses petits bras. Le soleil frappait fort et un rayon de lumière furtif essayait lui de m'aveugler dès mon réveil. J'expliquais gentiment à ce rayon qu'il allait devoir trouver une autre cible en tournant la tête vers Moka. Décidément, avoir collé le lit à la fenêtre était une mauvaise idée. Je fis un petit câlin à mon camarade et décida de me mettre à bouger un peu.

Aujourd'hui, il était temps d'aller voir si notre copain le Collectionneur était là. Après tout, j'avais envie de parler avec lui pour en savoir un peu plus sur les pokémons en général, et m'étant rappelé de notre première conversation, il me semblait être un bon choix d'interlocuteur. Enfin, je serais bien parti de suite, si je n'avais pas trébuché sur mes affaires traînant un peu partout sur le sol. Il était en fait temps pour moi de ranger un peu le bordel que j'avais foutu. J'en profitais pour re-décaler le lit afin de placer le haut de ce dernier à un endroit où le soleil ne viendrait pas me déranger. Moka, quand à lui, supervisait la tâche en m'indiquant quoi faire. Un vrai petit chef.

"Quelle heure est-il?" fut ma première question une fois le rangement terminé. Mon ventre se chargea de me le rappeler en grognant un bon coup. Une seconde question me vint alors à l'esprit. Le ventre des pokémons peut-il grogner? Bah, il suffisait de les nourrir assez, comme ça, il ne se fera jamais remarquer. Pas besoin de les faire attendre jusqu'à leur mort pour répondre à une question aussi stupide. Ainsi, nous nous dirigeâmes vers le self.

Si j'étais arrivé il y a peu, c'est bien un des endroits que j'avais pris soin de me souvenir. Pas question de mourir de faim à cause d'un manque d'orientation. Le repas fut rapide, constitué de quelques plats requinquant. Ils ne manquaient pas de goûts et étaient bien assez équilibrés pour permettre à n'importe qui de trouver au minimum quelque chose à engloutir. Bref, un vrai petit plaisir. Quant à Moka, il eut le droit à quelques baies épicées, goût qu'il semble apprécier.

Une fois le repas terminé, nous nous dirigeâmes vers... Hrm... Eh bien... Vers là-bas! Comment ça perdu? Non, j'étais juste en train de chercher une carte, voyons. Bon, ok. J'étais complètement paumé. Ne sachant pas vers où me diriger, je devais me fier à des directions hasardeuses données par d'autres élèves. A chaque fois, leurs instructions étaient si longues que je finissais par me tromper et je revenais sur mes pas, ou arrivait n'importe où. Finalement, je décidais de me fier à mon instinct et je descendis dans les souterrains.

Grossière erreur. Je venais de me perdre dans le labyrinthe que formait les couloirs de l'endroit. Je m'arrêtais à chaque intersection, prêt à courir au cas où un pokémon aurait la bonne idée d'apparaître. On ne sait jamais, il pourrait y avoir quelque chose ici-bas. Moka, perché dans la capuche de mon sweet commençait à s'impatienter et à me taper sur les épaules. Le pauvre en avait marre d'être trimbalé à droite à gauche sans rien faire.

Nous décidâmes donc d'avancer en s'entraînant un peu. Nous révisâmes surtout notre premier combo. Moka se mit à faire tourner une attaque Feuillemagik tout autour de lui, puis, il lançait un Vibrasoin, faisant trembler et resplendir ces mêmes feuilles qu'il laissait partir au gré du vent. Puis il laissa sortir un petit Rugissement, tout en tournant sur lui même. Au final, ce petit combo nous permit de coller les feuilles sur les murs, créant des petites lampes éclairant le couloir. Mais, alors que nous avancions, une surprise nous attendait au bout d'un tunnel.

Me regardant était présente une fille aux longs cheveux blonds, et aux yeux magnifiquement bleus. Si elle était d'une beauté remarquable, Moka lui, m'agrippa la jambe pour signaler que nous étions liés. Je pouffais un peu, lorsque je repensais à ma situation.

-Ah, excuse moi! Je suis perdu, tu ne saurais pas où il faut aller pour aller chez le Collectionneur?
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Lun 16 Mai - 3:26
Scrrtch, scrrtch. La lime à ongle travaillait. Hope avait presque finit quand une voix l'interrompit.

« Ah, excuse moi! Je suis perdu, tu ne saurais pas où il faut aller pour aller chez le Collectionneur ? »

Hm ? La jeune fille leva la tête, pas forcément très ravie de se faire interrompre. Elle fixa le jeune homme dans les yeux. Il n'était pas très grand, faisant à peu près la même taille qu'elle, cheveux bruns, yeux bleus, tout ce qu'il y a de plus banal. Par contre il avait réussi à se perdre dans les souterrains alors que la sortie se trouvait à deux pas de là. Bravo, excellent sens de l'orientation. Crosley, qui somnolait à ses côtés se réveilla. Se redressant sur ses pattes, il renifla le nouveau venu. Finalement, la Pyroli lui répondit.

« 'Faut que tu retournes vers la sortie, celle qui mène au sud du parc, que tu prennes le premier virage à droite, le couloir le plus large, puis ensuite, tu comptes trois intersection avant de tourner à gauche. Normalement, après quelques mètres il y a un petit couloir avec des escaliers en bois, tu le prend, tu tournes encore à gauche puis tu y es. »

Était-ce assez clair ? Au goût de la jeune fille, certainement, mais son interlocuteur ne semblait pas forcément du même avis. Ne comprenant pas ce qui ne jouait pas, elle se contenta de rajouter :

« La sortie, c'est dans cette direction, elle tendit son bras vers sa gauche, tu prends ensuite le couloir à gauche, celui qui monte, donc, puis gauche, gauche et droite puis tu y es. Du coup, à la quatrième intersection, au lieu de tourner à droite, tu continues tout droit. Là c'est déjà le niveau moins un, en faite, mais le passage qui descend n'est pas très loin de cette sortie. »

Était-ce mieux ? La réponse était questionnable. Hope ne savait pas si elle manquait de talents en explication ou si la personne devant elle se révélait être un vrai boulet. Ça faisait un moment qu'elle n'en avait pas rencontré d'ailleurs. Bon, ok, il y avait Ashley, mais elle c'était un peu différent.
La blonde baissa la tête, donna deux coup de lime à son indexe pour finaliser la tâche. Puis elle rangea l'outil dans son sac. Elle saisit ensuite son calepin et le secoua pour faire tomber la poudre qui s'était accumulée dessus. Son Dynavolt, qui se baladait toujours, manqua de poser ses pattes sur une magazine. L'adolescente l'immobilisa de justesse de justesse. Elle le tapota sur le crâne d'un air doux puis rangea ses affaires dans son sac. Peut-être devrait-elle plutôt quitter les lieux. Mais qu'en était-il de la pluie ? Elle décida de se diriger vers le sortie juste pour faire un point sur la situation. Au pire, elle prendra la sortie la plus proche de son dortoir, mais il lui restera quand même au moins une bonne centaine de mètres à parcourir sous la pluie. Ce n'était pas la meilleure solution qui soit. Elle se leva, s'étira, puis se dirigea vers la sortie la plus proche. Un intersection, une seconde, la troisième... Mais, n'était-ce pas le garçon de tout à l'heure ? Hope le fixa et fronça les sourcils. Qu'est-ce qu'il faisait ici ? Ce n'était pas son problème, en effet, mais elle voulait comprendre même s'il n'y avait probablement rien à comprendre. Elle s'approcha de ce dernier.

« Hey, 'fallait pas tourner dans ce sens là, en faite, mais de l'autre côté, ici. Par là, tu va te diriger vers le dortoir des Noctalis, il y aussi un raccourcis pour accéder directement à l'étage -2, je crois, mais il est un peu raide. Bref, tu viens ? Elle le traîna à l'entrée du bon couloir, puis lui indiqua les directions à prendre avec la main, tu vois l'intersection devant ? Bah c'est pas celui-là, mais celui tout au fond, avec une forme bizarre, là. Ensuite tu vas par là, là, puis là. Compris ? »

Hum...

_________________



Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Lun 16 Mai - 11:47
Je n'avais jamais vu quelqu'un comme elle. Bon si en fait, pas mal de personnes lui ressemblaient sur certains points. Mais son visage était assez particulier. Comme dire... Il semblait plus... Non, moins maquillé! Mais cela servait à faire ressortir sa beauté naturelle, quelque chose de rare. Ses cheveux ne faisaient qu'ajouter du charme à cet ensemble.

Un petit Dynavolt vint me renifler, se demandant surement qui était l'imbécile qui venait embêter sa compagnon. Mon regard repassa sur le visage de mon interlocutrice et je vit un regard plein d'incrédulité me fixant. Quoi, ma question était stupide ou quoi? A moins qu'elle ne soit perdue elle aussi? Dans ce cas, je n'allais pas avancer bien vite, si nous étions deux paumés dans un couloir.

- 'Faut que tu retournes vers la sortie, celle qui mène au sud du parc, que tu prennes le premier virage à droite, le couloir le plus large, puis ensuite, tu comptes trois intersection avant de tourner à gauche. Normalement, après quelques mètres il y a un petit couloir avec des escaliers en bois, tu le prend, tu tournes encore à gauche puis tu y es.

Hein? De quoi? Koikeladiladam? J'avais pas tout suivi pour tout dire. Déjà que ces explications étaient un peu trop nombreuses, son débit n'aidait pas ma mémoire à tout enregistrer. Bon, j'avais presque réussi à me souvenir de tout, un bon point non? Cependant, déjà il fallait que je trouve la sortie. Et cette jeune femme semblait de mon avis. Elle tendit son bras vers la gauche et...

-  La sortie, c'est dans cette direction, tu prends ensuite le couloir à gauche, celui qui monte, donc, puis gauche, gauche et droite puis tu y es. Du coup, à la quatrième intersection, au lieu de tourner à droite, tu continues tout droit. Là c'est déjà le niveau moins un, en faite, mais le passage qui descend n'est pas très loin de cette sortie

J'avais tout compris! Oui! J'avais bien compris que j'allais être paumé, ça c'était clair. Moka me tira la capuche, j'aurais presque pu entendre un soupir. J’eus à peine le temps de faire un signe de la main à la jeune fille et d'extérioriser un "Heu.. Merci?!" que je disparaissais de l'autre côté du mur. Mon petit Tarsal semblait bien pressé...

Nous tentâmes donc de suivre les indications. Gauche, monte, gauche, gauche, droite. Ah, tiens, la sortie. Jusque là, ça allait bien. Maintenant... La... Combientième intersection? La 2éme? La 3éme? A moins que ça soit... La 5éme! Oui! Je pris donc la nouvelle intersection et tournais alors à gauche puis... Heu... J'aurais pas dû croiser un escalier en bois? Je me serais trompé? Je continuais dans le couloir, tournais à droite et finalement... Un cul de sac. Enfin, presque. Il y avait un autre chemin, qui descendait vers les souterrains. Peut-être était-ce par là?

Je descendis donc l'escalier. Et bon, inutile de vous détailler le reste, je m'étais encore paumé. Moka, lui était pas mal énervé et se mit à bouder dans ma capuche. Je marchais dans les couloirs sombre en espérant tomber sur le lieu que je cherchais. Mais à la place, je retombais sur Ms.Explications. Elle semblait hésiter entre le désespoir et l'amusement à mon égard. Ah non, l'énervement au vu de son froncement de sourcils.

- Hey, 'fallait pas tourner dans ce sens là, en faite, mais de l'autre côté, ici. Par là, tu va te diriger vers le dortoir des Noctalis, il y aussi un raccourcis pour accéder directement à l'étage -2, je crois, mais il est un peu raide. Bref, tu viens ? Tu vois l'intersection devant ? Bah c'est pas celui-là, mais celui tout au fond, avec une forme bizarre, là. Ensuite tu vas par là, là, puis là. Compris ?  

- Honnêtement, non. Désolé de t'embêter, mais tu pourrais pas plutôt m'y amener? Disons que ma mémoire est... Approximativement faite pour mémoriser tes indications. Mais si ça te dérange, je me débrouillerais hein! Je voudrais pas t'embêter.

Allait-elle m'envoyer bouler ou accepter? Je me demande...

_________________
Quand le Nord se perd 227611MuhDahDah

Spoiler:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Mar 17 Mai - 23:54
Elle attendait la réponse en fixant son interlocuteur. Celle-ci ne tarda pas.

« Honnêtement, non. Soupire. Désolé de t'embêter, mais tu pourrais pas plutôt m'y amener? Disons que ma mémoire est... Approximativement faite pour mémoriser... »

La Pyroli ne prit pas la peine d'attendre la suite. Elle s'approcha du brun, l'attrapa le bras, et le traîna avec elle. Aux grands maux les grands remèdes. Limite elle hésitait à l'attacher à elle avec une corde, comme à la maternelle. Mais il ne pouvait pas être aussi stupide, non ? Elle l'espérait. Elle gardait une lueur d'espoir.
Après avoir parcouru quelques mètres pour se retrouver dans la bonne direction, elle lâcha le Voltali. Elle n'avait plus l'habitude d'une telle proximité avec les gens, qui de plus lui sont encore inconnus. Ses anciennes avaient repris le dessus, mais après coup, cela lui parut bizarre. Pas gênant, juste bizarre. À cette réflexion, la blonde gonfla une joue. Hmpf.

« Suis-moi. »

Leurs pas résonnaient dans le sous-terrain vide. Par moment, ils pouvaient entendre les clapotis des gouttes à l'extérieur. L'eau filtrait à travers la pierre à certains endroit. L'atmosphère était humide. Il ne fallut pas longtemps à Hope pour qu'elle ne trouve le silence gênant. Elle engagea alors la conversation sans pour autant se retourner. Il la suivait.

« Tu t'appelles comment au fait ? Moi, c'est Hope, Pyroli. J'imagine que t'es pas chez les Noctas, ou alors le système aurait encore grave merdé. Si t'étais un taré de Phyllali, tu serais venus ici déjà trente milles fois, du coup t'es Voltas ? Elle laissa le temps au garçon de répondre, puis elle enchaîna. Elle voulait combler le silence. Sinon tu comptes te lancer dans quoi ? Ça me ferait bien marrer si tu veux devenir archéo. Heartnett n'est pas trop chiant, à ce sujet ? En tout cas, chez nous, tous les non-Pokéathlètes ont droit au regard de la mort de Cap'taine. C'est flippant au début, puis on s'y fait, en vrai. Tant que j'y pense, t'es ici depuis combien de temps ? Les question s'enchaînaient. Apprendre des choses n'était jamais mauvais. Hm. C'est allé l'intégration chez les Voltalis ? Il y a des gens intéressants, dans ce dortoir. »

Intéressants. Enfin, tous les dortoirs étaient intéressants, mais sur le coup, la blonde pensa surtout au goinfre du dortoir avec qui elle avait échangé un combat, l'année dernière, ou encore au travesti. Quoiqu'elle en avait croisé un second, avec un caractère de chien. Elle jeta un regard à Crosley. Ce jour-là, soit son dresseur s'était levé du mauvais pied, soit il est un Noctali. Elle penchait plutôt pour le second choix. Elle demandera à des gens plus tard, un énergumène comme lui ne devait pas passer inaperçu, loin de là.
La voix du brun se faisait de plus en plus faible. Avant qu'elle ne s'en rende compte, perdue dans ses pensée, elle ne l'entendait plus.

« Elio ? »

Elle se retourna enfin. Il n'y avait plus personne. Soupire d'agacement. Où était-il encore passé ? Elle revint sur ses pas, s'arrêta à la dernière intersection. Ici peut-être ? Elle emprunta le couloir opposé. Elle ne tarda pas à le retrouver.

« C'est pas ici. T'es pas possible, je vais vraiment finir par t'attacher comme un gosse. »

Elle lui montra à nouveau le bon chemin puis repris son rôle de guide, mais cette fois-ci, en lui jetant quelques regards de temps à autre, surtout pour vérifier qu'il la suivait toujours, mais aussi pour essayer de comprendre comment il pouvait la perdre de vue. Le garçon semblait vraiment être un paumé de la vie, pensa-t-elle. Néanmoins, ça ne sera probablement jamais pire que Nath, le roux qu'elle a croisé quelques fois. Que devenait-il, d'ailleurs ?
Au bout de quelques minutes de marche, la Pyroli se lassa de jouer les guides. Elle décida de tester un peu le brun.

« On n'est plus loin. Dis, d'après toi, ça serait par où maintenant ? Je te suis. »

_________________



Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Dim 22 Mai - 11:19
Apparemment, mon honnêteté avait porté ses fruits. En effet, mon interlocutrice avait décidé me me mener directement à l'endroit désiré. Mais d'une façon plus originale puisque celle-ci décida de me tirer par le bras, avec une force insoupçonnée. Bon, sur le coup, c'était assez désorientant car je ne m'attendais pas à une telle démonstration de ma camarade. Je devais surement être rouge comme une tomate, un peu gêné de me faire tirer comme ceci.

Pendant que je me faisais trainer, je tentais d'enregistrer un peu le plan de l'endroit que je n'avais encore jamais vraiment visité. Pas mal d'eau semblait s'infiltrer dans ces souterrains et l'air était humide et frais. Une goutte s'amusa à me tomber sur la nuque me faisant sursauter. A peu près à ce moment là, elle me lâcha. Étant donné qu'elle était devant moi, je ne voyais pas son expression et je me demandais si elle était en colère.

Je me tut afin de ne pas m'embourber si jamais c'était le cas. Elle ne parlais pas non plus et seuls résonnaient nos bruits de pas, ceux des gouttes s'écrasant au sol et des petits cris de pokémons discrets. Une simple mélodie nous accompagnant sur nos pas... Mais c'était avant que nous ne nous nous mettions a parler. Enfin, qu'elle ne décide que nous pouvions parler.

Tu t'appelles comment au fait ? Moi, c'est Hope, Pyroli. J'imagine que t'es pas chez les Noctas, ou alors le système aurait encore grave merdé. Si t'étais un taré de Phyllali, tu serais venus ici déjà trente milles fois, du coup t'es Voltas ?

Hope... Sympa comme nom. Par contre, je remarquais qu'elle était plutôt vive d'esprit. "Peut-être aurions nous une discussion intéressante?" était la question qui me vint en tête avant de lui répondre.

Ah! Je m'appelle Elio et on m'a enregistré en temps que Voltali! En même temps, vu la différence entre chaque dortoir, c'pas difficile de capter où j'ai été collé.

Sinon tu comptes te lancer dans quoi ? Ça me ferait bien marrer si tu veux devenir archéo. Heartnett n'est pas trop chiant, à ce sujet ? En tout cas, chez nous, tous les non-Pokéathlètes ont droit au regard de la mort de Cap'taine. C'est flippant au début, puis on s'y fait, en vrai. Tant que j'y pense, t'es ici depuis combien de temps ?

Bah au moins quand elle se lance, elle ne se tait plus. Non pas que ça me déplaisait, bien au contraire. Le fait de pouvoir parler un peu avec des nouvelles personnes était toujours constructif. Surtout lorsque tout nous oppose.

Eh bien, je pensais devenir un Performer ~★, dis-je en laissant bien l'étoile transparaitre dans ma voix, mais non, pas archéologue. pas encore en tout cas. Je pourrais toujours changer d'avis, sait-on jamais. Heartnett, il est sympa. Entre ses cours mouvementés et le fait qu'il soit souvent de bonne humeur, je l'aime bien. Bon, j'ai pas encore vraiment pris le temps de discuter avec lui, donc je peux pas en dire plus...

Il est vrai que bien que Mr.Heartnett était notre professeur référent, je ne lui avais pas encore beaucoup adressé la parole... Hmm... Il faudrait que je pense à aller le voir à un moment, peut-être pourrait-il m'apprendre deux trois trucs à côté des cours...

Quand tu dis Cap'taine, tu parle de Jackie? C'est vrai qu'elle à l'air pas mal dans son genre elle aussi en temps que prof référente... Depuis combien de temps je suis là? Oh, je suis arrivé au dernier semestre, et on m'a confié ce petit Tarsal dont je prend soin depuis. Et toi? T'es arrivé là y'a un bout de temps je suppose... Et toi, t'as eu le droit à un Elecsprint en arrivant? Il m'a l'air d'être tout gentil. D'ailleurs, t'es originaire de où? Je suis de Hoenn pour ma part.

Si elle voulait discuter, nous allions parler. Moi aussi je pouvais lui poser des questions. Notre conversation continua ainsi pendant un petit bout de temps. Lorsqu'elle me demandait si mon intégration s'était bien passée, je ne pu que hocher la tête en laissant sortir un petit "Oui" enjoué. Tout se passait bien et je semblais bien m'entendre avec elle.

Cependant, je trébuchais sur quelque chose, me faisant tomber. Je tentais de dire à Hope de m'attendre, mais celle-ci continua son chemin sans m'attendre. Tiens? Aurait-elle fait semblant de discuter avec moi depuis le début? Impossible... Je retentais de l’appeler, mais elle continua sans se soucier de rien.

Je me relevais donc, mais alors que j'étais debout, je remarquais un probléme. Avait-elle tourné à droite ou à gauche? Je me passais un petit coup sur le visage pour enlever la poussière qui s'y était accroché. Je décidais alors de tourner à droite, espérant retomber sur Hope. Je ne lui tombais pas dessus, non... Ce fut elle qui me rattrapa.

C'est pas ici. T'es pas possible, je vais vraiment finir par t'attacher comme un gosse.

Je t'ai appelé et tu répondais pas... J'ai trébuché sur quelque chose et je t'ai perdu de vision sans que tu ne te soucie de rien!

Elle ne semblait pas s'en soucier puisqu'elle repartit droit devant, mais en me jetant des regards, à la limite du noir de temps en temps, pour vérifier que je la suivait bien. Au moins, si je tombais cette fois-ci, je pourrais l'avertir vu qu'elle semblait faire attention. Je levais la tête pour voir un peu à quoi ressemblait le plafond lorsqu'elle s'arrêta net. Je pu m'arrêter pile avant de lui rentrer dedans et je fis quelques pas en arrière.

On n'est plus loin. Dis, d'après toi, ça serait par où maintenant ? Je te suis.

Ah. HEIN? Heu... Par où aller? Il y avait trois chemins possibles. Peut-être que tous menaient au bon endroit et que celle-ci, sachant cela voulait me donner la possibilité de m'assurer un peu. Je décidais de partir tout droit en jetant un regard à Hope. Aucun changement d'expression... Me serait-je trompé? Ou pas? Bon, si son visage était impassible, je devrais me débrouiller par moi-même.

J'avançais avec détermination, prenant des intersections en réfléchissant un minimum, histoire de ne pas tourner en rond. J'essayais à chaque fois de vérifier l'avis de Hope, tout en continuant de parler avec elle, histoire de ne pas laisser le silence revenir à la charge. La pluie ne s'était toujours pas calmée par ailleurs...

Finalement, au loin, je pu apercevoir une porte. Toute simple, mais encore assez loin pour qu'on ne puisse pas savoir sur quoi elle menait.

Erm... Y'a une porte là-bas, c'est la bonne? Je ne connais pas les souterrains comme je l'ai dis. Y'a d'autre choses que la pièce du Collectionneur?

J'attendis de voir sa réaction. Si ce n'était pas la bonne, nous n'aurions qu'a partir dans une autre direction. Une intersection s'approchait d'ailleurs.

_________________
Quand le Nord se perd 227611MuhDahDah

Spoiler:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Sam 28 Mai - 0:59
Il y avait deux catégories de personnes. Ceux qui trouvaient Heartnett extraordinaires, et ceux qui le détestaient, le trouvant entre autre trop superficiel. Hope, elle faisait partie de... Ah, bah non. Il y avait trois catégories. Il y avait encore ceux qui s'en foutaient pas mal tant que ce dernier leur lâchait la grappe, ce qui était le cas de la Pyroli. Le garçon, lui, semblait bien l'apprécier en tout cas. La blonde avait notifié ses mimiques. Ça l'avait fait sourire bien qu'elle ne s'était pas retournée pour autant. Et apparemment, ce dernier le lui reprochait. J'ai trébuché sur quelque chose et je t'ai perdu de vision sans que tu ne te soucie de rien ! Il osait s'en plaindre ? Elle l'accompagnait chez l'autre guignol de service, c'était déjà pas mal. Elle aurait pu lui indiquer la mauvaise direction et l'observer galérer à trouver son chemin, ça aurait été marrant aussi. Tiens, par exemple, lui indiquer le passage qui reliait les souterrains à la grotte Granite. Vu qu'il trébuchait déjà sur un sol à peine caillouteux, si celui-ci se recouvrait de glace, elle pourrait assister à de jolies glissade, non ? Enfin, après, les estrades de spectacle étaient tout autant lisse. Peut-être saurait-il mieux se débrouiller dessus.

Cela faisait désormais un moment que Hope avait passé les rênes au Voltali. Désormais, sourire au coin, elle le suivait, tout en sachant pertinemment après la seconde intersection qu'il s'était trompé de direction. Elle en profita pour répondre aux quelques questions que ce dernier lui avait posé tout à l'heure, avant de se péter la gueule par terre.

« Sinon, ouaip, Cap'taine, Jackie, cheffe, générale, ça revient un peu au même. J'suis arrivée au second semestre de l'ouverture de l'académie, ouaip. Crosley, ce Dynavolt, on me l'a passée récemment. Elle en profita pour jeter un regard à la créature qui trottait derrière elle. Puis elle poursuivit, une fille bizarre à la voix cassée. Soit elle n'a vraiment eu pas de chance à la naissance, soit elle fume un peu trop. Et sinon, je te rappelle qu'on peut avoir comme starter seulement un premier stade. Elecsprint est un stade final. Je dis ça, je dis rien. M'enfin, tu prévois de te diriger vers les paillettes, donc bon... Et je viens d'Unys. »

Elio s'arrêta. Tiens, devant eux se trouvait une porte. Hein ? Un coin où elle ne s'était jamais rendu. Ça avait l'air chouette. Peut-être que le Voltali n'était pas si inutile qu'il en avait l'air et qu'il avait du flair pour dénicher des endroits intéressants. Si cela était effectivement le cas, elle devrait essayer de l'emmener dans les ruines Jirachi la prochaine fois. Avec un peu de chance, ils pourraient trouver un sanctuaire antique ou des coffres aux trésors ! Oui, c'était peut-être un peu ambitieux, mais qu'est-ce qui ne pourrait pas se passer dans cet académie ? Les souvenirs des dernières vacances d'été lui revinrent. Elle secoua la tête pour s'en débarrasser aussi rapidement que possible. Pas maintenant.

« Erm... Y'a une porte là-bas, c'est la bonne ? Je ne connais pas les souterrains comme je l'ai dis. Y'a d'autre choses que la pièce du Collectionneur ? »

Bien sûr que non, ce n'était pas la bonne. Hope se retint cependant de le lui faire remarquer. Au lieu de ça, elle haussa les épaules avant de lui répondre :

« Bah, on verra bien ! Allez, viens ! »

Il y avait de tout dans ces souterrains. Et cette découverte avait éveillé la curiosité de la jeune fille. C'est pourquoi elle doubla le garçon pour se diriger vers la porte en face d'eux. Au fur et à mesure qu'elle s'approchait, elle commençait à distinguer ses formes. Assez petite, d'un bois de couleur foncé et à la facture plutôt maladroite, Hope n'était pas certaine qu'il y avait une poignée.
Lorsqu'elle arriva enfin devant la porte, elle remarqua que celui-ci ressemblait presque plus à un portillon de par sa taille qui ne dépassait même pas la sienne Plutôt sceptique, elle poussa néanmoins la pauvre planche de bois accroché au mur seulement par quelques malheureux boulons.

« Wow. »

Devant elle, se trouvait un trou, pas très large, plutôt profond. Sur la paroi était fixée une longue échelle métallique ainsi que plusieurs lanternes qui scintillaient d'une douce flamme. Les ombres se mouvaient le long du tunnel vertical. On aurait un trou à la Alice au Pays des merveilles. Cette pensée la fit sourire. Elle se retourna pour demander au garçon :

« On descend ? »

De toute manière, s'il ne la suivait pas, il allait encore glander deux bonnes heures dans les souterrains avant de trouver le collectionneur avec son excellent sens de l'orientation.
La jeune fille souffla Miele, sa Statitik de descendre de sa tête pour cette fois. En effet, cette dernière la gênerait en restant perchée là-haut. Elle caressa ensuite Crosley avant de le rentrer dans sa Pokéball. Il n'avait pas vraiment le choix à moins de vouloir tenter un saut de... De ? Hope attrapa un caillou avant de le lancer dans le trou. Le bruit retentit bientôt. Ça allait, ce n'était pas si profond que ça en avait l'air, juste son rayon d'un mètre qui pouvait le rendre impressionnant. La jeune fille s'assit ensuite sur le bord, posa ses pieds sur une des premières barres horizontale, attrapa avec ses mains celle un peu plus haut, puis elle se retourna avant d'entamer sa descente.

_________________



Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Dim 5 Juin - 19:10
Haaa... Cela ne faisait que quelques minutes que nous nous étions rencontrés, mais nous avions déjà pourtant fait un bout de chemin ensemble, et je commençais à l'apprécier. Enfin, j'aurais dis ça si elle ne m'avait pas montré qu'elle ne faisait pas trop attention à moi. Sa personnalité m'échappait encore un peu, avec sa surface douce et enjouée, semblant cacher quelque chose. J'oubliais ceci pour écouter ses réponses à mes questions, elles-même posées en réponse aux siennes.

Sinon, ouaip, Cap'taine, Jackie, cheffe, générale, ça revient un peu au même. J'suis arrivée au second semestre de l'ouverture de l'académie, ouaip. Crosley, ce Dynavolt, on me l'a passée récemment, une fille bizarre à la voix cassée. Soit elle n'a vraiment eu pas de chance à la naissance, soit elle fume un peu trop. Et sinon, je te rappelle qu'on peut avoir comme starter seulement un premier stade. Elecsprint est un stade final. Je dis ça, je dis rien. M'enfin, tu prévois de te diriger vers les paillettes, donc bon... Et je viens d'Unys.

Elecsprint? Elec... Ah zut, je venais de me tromper... J'avais nommé l'évolution de la créature toute mignonne qui trottait derrière moi au lieu de son nom à elle. Quel boulet...

Ah heu... Désolé, je me suis trompé! J'ai parlé un peu vite et j'ai dis Elecsprint au lieu de Dynavolt. C'est que j'ai pas mal l'habitude d'en voir, alors je me trompe souvent, eheh. C'est pas de chance quand même pour ta Dynavolt... Je la plains, ils ont une voix si agréable en temps normal... Après, je dis ça mais je trouve que tout les pokémons sont mignons. Tu dois pas trouver ça étrange de la part de quelqu'un qui veut être coordinateur... Unys... Jamais allé, mais il parait que c'est pas mal!

Nous vîmes alors une porte devant nous. Enfin, devant... Un petit peu plus loin tout de même. Alors que je demandais à Hope si c'était la bonne porte, celle-ci me passait devant en haussant les épaules, tout en me lâchant un petit: Bah, on verra bien ! Allez, viens !. "Bah on verra bien?" Sérieusement? Sur le coup, je me demandais si elle savait vraiment où était la salle du Collectionneur. Je la suivi jusqu'au bout du couloir tout en étudiant la porte. Enfin... Porte, c'est un grand mot, comme l'objet. Parce que là, on avait plus à faire à un portillon de jardin qu'à une véritable porte. Ma camarade le poussa et devant nous yeux ébahit, nous vîmes un trou. Un trou simple, fait pour descendre, avec une échelle et quelques lanternes. Une ambiance me rappelant des contes mystiques et magiques.

Hope se retournai alors vers moi pour me demander si l'on descendait. Mes yeux brillèrent à cette idée et mon envie d'aller voir le Collectionneur fut étrangement remplacée par une envie d'aller explorer la caverne qui nous tendait les mains. Je trépignait d'impatience à l'idée de découvrir de nouvelles choses, peut-être brillantes, peut-être mignonnes, peut-être effrayantes... Cette dernière idée me fit frissonner mais mon envie de descendre, elle, redoubla.

Ms.Spettell rangeait ses pokémons dans leur maison portable et j'en fis de même avec Moka, avant que nous n'entamions tout les deux la descente. Un petit bruit de caillou qui tombe nous permit de savoir que nous n'avions pas plusieurs kilomètres à descendre. Seuls le bruit de nos pas sur les échelons nous accompagnai. Le silence se fit encore plus total lorsque nous fûmes en bas.

Les murs de la zones étaient faits de pierres lisses, si lisses qu'il était presque possible de croire qu'un homme les avait polies; tandis qu'il était possible d'apercevoir tout les 2 mètres environ, une pierre colorée illuminant la zone d'une douce lumière tamisée. Ce couloir s'ouvrait alors sur une petite caverne presque similaire. La scène était magnifique, et hypnotisante. J'avançais doucement pour observer ce qui se tenait devant moi.

Dans cette caverne brillante se trouvait plein de petits pokémons. Des Nodulithes, des Nosferaptis. Lorsque l'on approchait, ils partirent se cacher, pleins de timidité. Je me retournais alors vers Hope, des étoiles plein les yeux, un sourire parfaitement innocent sur les lévres.

Hope! C'est super joli ici! Y'a tout qui brille! Dis, dis! Y'a d'autres endroits comme ça dans le coin? Il faut vraiment que je passe partout! J'espère que je pourrais toujours revenir ici! IL FAUT QUE JE MONTRE A MOKA!

J'étais tout excité à l'idée d'avoir découvert un lieu aussi beau. Je lançais ma pokéball au sol, laissant apparaitre mon Tarsal dans un rayon de lumière. Sa corne se mit à bouger en recevant toute mon énergie positive et il semblait alors être tout aussi heureux, bien que plus contenu. Pour une première fois depuis que je l'avais obtenu, il fit preuve de plus de curiosité, se permettant d'avancer seul. Je sautillais limite sur place, avant de rentrer plus profondément dans la caverne.

_________________
Quand le Nord se perd 227611MuhDahDah

Spoiler:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Ven 1 Juil - 19:56
Un jeu de lumière, un jeu de couleurs. Le Voltali semblait ébahit devant l'atmosphère que dégageait le lieu. Hope l'était tout autant. Elle laissa sa main glisser sur les parois, elle toucha les pierres colorés qui ornaient la caverne. Les murs reflétaient la lumière qu'elles émettaient, tout semblait briller, scintiller. Peut-être que le garçon n'était pas doué pour s'orienter, mais bon sang, ce qu'il avait eu de la veine pour tomber ici ! D'ailleurs, ce dernier s'excitait, voulant absolument montrer le spectacle à son Moka. Moka ? Une amie ? Un Pokémon ? C'était apparemment la deuxième option. La blonde observa le jeune Tarsal apparaître devant elle puis sautiller joyeusement, enchanté par le paysage. Elle pensa à Twinings. Lui, aurait-il autant apprécié cet endroit ? Elle étouffa un rire. La bonne blague. En y repensant, celui-ci n'avait jamais vraiment émis d'avis sur quoique ce soit. Pourquoi ne l'appelait-elle alors plus ? La peur d'une réaction des autres, peut-être. Elle libéra Crosley et Venum pour qu'ils puissent eux aussi gambader. Miele pointa son nez hors des cheveux de sa dresseuse. Il sauta de la tête de cette dernière également, attiré par les pierres.
Moka s'éloignait d'eux, s'enfonçant dans la caverne. Hope le suivit. Elle n'osait pas parler à voix haute, de peur de déranger toutes les créatures qui vivaient en ces lieux. Plus ils avançaient, plus il y avait de roches fluorescentes. Les Nodulithes se faisaient plus nombreux, plus gros. Parfois, des Géolithes apparaissaient. La Pyroli évitait de trop s'attarder là où il y en avait, ils l'intimidaient.

Alors que Hope continuait à découvrir la caverne, tout en gardant un oeil sur Moka, elle remarqua soudainement une boule de poils anormale. Des poils, ici, à plusieurs dizaines de mètres sous terre ?Intriguée, elle s'approcha. La créature, oui, car il s'agissait d'un Pokémon, sursauta. Elle observa la jeune fille, la fixa dans les yeux. Elle poussa ensuite un petit cri en jetant un œil à une petite montre dorée pendue à son cou suite à quoi elle fila précipitamment à grands bonds.
La blonde se tourna vers Elio.

« Euh, c'est normal, un Laporeille dans une grotte comme ça ? »

Oui ? Non ? Peut-être était-ce le Laporeille qu'un élève avait perdu ? Quoiqu'il en soit, la créature l'intriguait. Elle voulait le suivre. Ce qu'elle proposa au Voltali aussi. Crosley s'était déjà élancé à la poursuite du lapin. Hope en fit de même. Au fur et à mesure qu'il s'éloignaient de l'échelle par laquelle ils étaient arrivés, les roches lumineuses se faisaient de moins en moins fréquentes, les Nodulithes et ses évolutions, de plus en plus. Elle s'était engouffrée dans un véritable labyrinthe. Elle peinait à suivre le rythme. La boule de poils chocolat apparaissait parfois, puis disparaissait aussitôt. Elle essayait de l'apercevoir, mais cela devenait de plus en plus difficile, d'autant plus que autour d'elle, tout devenait de plus en plus sombre. Elle jeta un oeil en arrière. Elle attrapa la main d'Elio. Elle n'avait pas vraiment envie de se perdre toute seule. Elle accéléra. Peut-être aurait-elle dû revenir sur ses pas, mais étrangement, l'idée ne lui vint pas à l'esprit.
La route devenait de plus en plus escarpée, l'obscurité les engloutissait. Le sol devenait de moins en moins régulière, de gros rochers leur bloquaient le passage, ils les escaladaient ou sautaient par dessus. Les stalactites descendaient de plus en plus bas, ils les contournaient. Par moment, ils croisaient des Géolithes.  Et soudain, Hope glissa. Elle tomba dans un trou. Il n'eut plus de lumière. Elle ne cria pas. Elle attrapa juste à temps son Riolu et son Dynavolt. Elle crut apercevoir le Laporeille, un reflet chocolat au loin. Il y avait comme un air de déjà vu. Quelques chose tomba avec elle, lui égratigna la joue. Crosley émit quelques étincelles. La blonde eut juste le temps de remarquer que les parois étaient étrangement lisses tout comme le reste de la caverne.
C'était étrange, elle savait qu'elle était en train de tomber, elle avait préparé son atterrissage, mais au fur et à mesure, elle eut l'impression de flotter, que sa chute ralentissait. Une flamiche attira son attention. Elle toucha enfin le sol. Elle atterrit sur un coussin de feuilles et de champignons. Elle leva la tête. Elio l'avait-elle suivi ? Peut-être. Il faisait noir et silencieux. Elle se leva et observa plutôt ce qui se trouvait autour d'elle.
Une petite table, une lanterne, une théière et deux tasses. Derrière, se trouvait une petite porte tout juste assez grande pour y faire passer un Rattata. Elle fit un tour sur elle-même. Pas la trace d'un Laporeille. Elle frôla la théière en porcelaine. Elle retira vivement sa main. C'était brûlant. Elle haussa les sourcils. Quelqu'un était passé ici ? Elle fit un tour du trou dans laquelle elle se trouvait en laissant sa main glisser sur les parois. Il n'y avait rien.

Spoiler:
 

_________________



Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Mer 6 Juil - 12:37
-Euh, c'est normal, un Laporeille dans une grotte comme ça ?

Alors que je m'enfonçais dans la grotte et que Hope me sortit cette phrase, un Laporeille me passa à côté en courant. Suivi de peu par Hope et son Dynavolt. La jeune fille, toute heureuse, m'attrapa la main et finalement, nous nous retrouvâmes à quatre idiots derrière un pauvre Laporeille. Nous nous enfoncions alors encore plus profondément, mais cela semblait assez intéressant.

-Je sais pas si c'est normal, mais suivons le!

Il était bien évidemment inutile de dire à Hope de suivre ce pokémon étant donné que ça devait être le seule idée présente dans sa tête à ce moment là. Avec un petit sourire, je me mis à sauter au dessus des obstacles, à esquiver les rochers sur notre chemin, à plonger au dessus de crevasses, a rattraper Hope qui venait de s'écrouler... Ah non... J'avais pas fait ça. Parce que moi aussi je m'écroulai, sans savoir pourquoi. La seule chose dont je me souviens d'avant cet évanouissement, c'est une voix douce et suave.

Après ceci, je me relevais pour courir après le Laporeille, oubliant Hope après ce blanc. Au fur et à mesure que j'avançais, les pierres colorées se firent plus lumineuses, plus chaleureuses. Tellement que le pauvre chassé semblait ébloui et trébucha, faisant un roulé-boulé. Par pur réflexe, je plongeais pour le rattraper, voulant empêcher la pauvre bête de se blesser gravement. Mais si ce saut me mena bien vers ma cible, je n'avais pas prévu que je tomberais avec dans un gouffre. La peur ne vint pourtant pas. J'étais détendu, comme si je savais ce qui m'attendait en bas.

La chute durait, durait... Ou était-elle courte? Je ne le savais pas, mais j'atterri finalement dans un lac souterrain. Je devinais que ma chute avait dû être courte, sinon je me serais écrasé à la surface de l'eau. Je remontais rapidement à la surface, ne voulant pas m'étouffer, avec le Laporeille en main. Moka avait quand à lui disparu, peut-être était-il resté avec Hope? Des bruits de gouttes tombants à la surface de l'eau créaient de l'écho dans la grotte. Mais alors que j'apercevais à peine l'extérieur du lac, tout devint noir au fur et à mesure. Et lorsque tout fut teint de noir...

Je rouvris les yeux. J'avais mal un peu partout. Sauf à la tête. Là, une sensation de chaleur se faisait sentir, bien que j'avais surtout l'impression de me faire bouloter le crâne. Je me relevais doucement, voyant Hope allongée à côté, un petit sourire sur les lèvres et laissait sortir des petits ronflements discrets. Sur sa tête, une étrange créature rose que je n'avais jamais vu. Je sorti mon iPok.

Munna. Ce pokémon se nourrit de rêves. Le rêveur oublie alors le rêve lorsqu'il se fait manger.

Trop. Mi. Gnon. Je tâtais alors ma tête et me rends compte qu'un autre de ces bêbêtes s'était amouraché de nous. Doucement, je lui fis comprendre qu'il fallait maintenant nous lâcher, tout en faisant de même au second. Hope ne se réveilla pourtant pas et j'avais peur de ce quo m’adviendrait si jamais je la réveillais. Je m'assis donc par terre et en profita pour étudier nos nouveaux camarades. Il m'apparaissait évident que ces deux coquins nous avaient endormis afin de se nourrir.

Mais alors que je m'amusais avec eux, une jeune fille apparut alors en courant derrière Laporeille, complétement essoufflée. Ses longs cheveux noirs étaient tressés en deux grandes... Tresses, une à droite et une a gauche. Habillée d'une blouse de chercheur, ou dans le cas présent, de chercheuse, son visage semblait évoquer le désespoir quand elle aperçut la scène.

-Ah. Merci de les avoir attrapés. Il ne vous ont pas causés de soucis?

-Roh, rien de bien grave.

Je lui expliquais ce qui venait de se passer, sans le rêve, donc comme quoi ils devaient nous avoir endormis pour se nourrir. Et que du coup, on s'était légèrement taulés comme des idiots. Son expression se décomposait au fur et à mesure de l'histoire, ce qui me donnait envie de rire.

-JE SUIS DÉSOLÉE! Laporeille et ces deux Munna sont mes pokémons. Je suis désolée, je devais les nourrir mais ils avaient disparus avant! Et quand je me suis retournée, il n'y avait plus que Laporeille, qui m'a amené ici.

-C'est pas grave, dans un sens, c'était drôle. Mais dis moi, on est où là? Et c'est quoi ces pierres? Et c'est normal que le sol soit aussi... Lisse?

-Erm... En fait, c'est une zone d'expérience sur les pokémons roches. Donc en fait, les pierres c'est juste des lampes dans des cristaux et on a lissé la caverne l'année dernière pour un test. Mais normalement, c'est écrit à l'entrée.

-Si tu veux parler du vieux portillon, il est en mauvais état.

Mais alors que nous continuions à parler, nous n'avions pas remarqué que Hope s'était réveillée...


Teehee:
 

_________________
Quand le Nord se perd 227611MuhDahDah

Spoiler:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Mer 13 Juil - 16:08
Il n'y avait aucun bruit, aucun son, rien. Rien de bougeait, rien ne venait. Elle se mit sur le ventre, tenta d'ouvrir la petite porte. Son ongle glissait sur la poignée. Elle aurait voulu voir ce qu'il y avait derrière. La jeune fille gonfla les joues. Mmm... Elle se releva, fit les cent pas. Que pouvait-elle faire ? Attendre qu'Elio la rejoigne ? Elle ne savait pas combien de temps ça allait prendre. Et la curiosité la démangeait. Finalement, elle se mit sur les genoux, devant la table basse et se versa une tasse de thé. Le liquide translucide fumait. La blonde s'amusait à moduler la vapeur en agitant son index. Elle attendit encore quelques minutes que le breuvage refroidisse un peu, puis elle porta la tasse à ses lèvres.
C'était étrange comme sensation. Elle eut l'impression que son corps était parcouru de fourmillements. Elle fixa une main puis l'autre. Sa vue se floutait. Elle ne comprenait pas ce qui se passait. Elle cligna des yeux. Plusieurs fois. Autour d'elle, le décor semblait soudainement grandir. Ou bien était-ce elle qui rapetissait ? Elle ferma les yeux. Elle avait la tête qui tournait.
Quand enfin ces sensations étranges la lâchèrent, Hope rouvrit les yeux. Elle tremblait. Elle se frotta les bras. Brr. Elle regarda ses pieds, ses jambes, son bassin, ses bras, ses mains. Puis autour d'elle. Le décor avait changé. Tout était devenu gigantesque autour d'elle.

« Crosley ? Crosley ? »

Est-ce que son Dynavolt était toujours là ? Un jappement attira son attention. Hm ? Le sol trembla. Ohw. Une pattes énorme se posa à cinq mètres d'elle. Elle leva la tête. Elle cligna des yeux. Alors... Même Crosley était devenu énorme. Cela voudrait-il dire que c'était elle qui avait rapetissé ? Elle était perdue. Elle ne comprenait pas. Elle recula de plusieurs pas. Puis elle se rappela de l'existence de la petite porte. La jeune fille tourna la tête, à la recherche de cette sortie. Là-bas ! Elle n'était pas bien loin. Alors elle se précipita vers la planche en bois, arrondie vers le haut, et la poussa. Une vive lumière blanche l'accueillit, elle fut contrainte à se protéger les yeux, puis à les fermer.

Quand elle rouvrit les yeux, elle se trouvait allongée par terre, avec un terrible mal de crâne. Outch. Que s'était-il passé ? Elle avait l'impression de sortir d'événements étranges. Elle se frotta la tête. Des voix lui parvinrent. On discutait ? Crosley vint lui donner des coups de museaux vers le visage.

« Hn, attends... »

Elle réussit finalement à se redresser. À côté, deux personnes discutaient. Ah oui, il y avait Elio, le Voltali qu'elle venait de rencontrer. Et sinon ? Elle n'avait pas l'impression de connaître la fille avec laquelle il discutait. Elle décida de les laisser tranquille. Elle ne se sentait pas encore spécialement en capacité de tenir une discussion. À la place, l'adolescente observa plutôt les alentours. Ils n'avaient pas bougé de la caverne aux pierres fluorescentes. Mh ? Pourtant, elle aurait juré qu'ils avaient bougé. Enfin bon. Elle se mit à l'aise, en tailleur. Miele se réveillait elle aussi. Hope sentit qu'on bougeait sur sa tête. Des mèches lui tombèrent devant le visage. Elle rigola. Arrête, Miele !

Apparemment, on remarqua enfin qu'elle s'était réveillée. Les regards se tournèrent vers elle. Hum. Ils s'attendaient à quoi ? Qu'elle leur explique ce qui s'était passé alors qu'elle n'en savait fichtrement rien ? Ou bien qu'elle leur dise comment elle se sent ? La seconde option semblait plus probable. Soit.

« Euh... Salut ? Sinon, ouais ça va, à part que j'ai un mal de crâne, je sais pas d'où ça vient. Il y a pas eu un truc bizarre qui s'est passé ? Ah, et t'es qui toi, sinon ? Je t'ai jamais vu. »

La fille à nattes la fixa. Puis elle lui sourit avant de se présenter. Alice von Deylen des Givralis. Pourquoi ça ne l'étonnait pas ? La Pyroli en fit de même. On lui expliqua que la Munna de cette dernière s'était un peu amusée avec eux. La blonde haussa les sourcils. Ah. Bah pourquoi pas après tout. Une zone d'expérience, elle devait avoir vaguement avoir entendu parler du projet. Ça avait fait un peu de bruit chez les ranger pour des questions de protection des Pokémon, tout ça tout ça. Enfin, les créatures ne semblaient pas se porter si mal ici donc bon. Après, elle était partie pendant plusieurs mois et n'avait du coup pas vraiment pu suivre l'avancé du projet.

« Et sinon, pourquoi vous aviez trouvé des choses intéressantes dans le coin ? En déblayant la zone, vous avez du découvrir de nouvelles cavernes, non ?
- Oui, en effet. Les archéologues s'arrachaient des visites ! Enfin, ça devait sûrement être seulement un effet de mode. Les souterrains sont bien assez grands pour leurs fouilles. Ah, mais sinon, on a découvert une grotte intéressante récemment !
- Comment ça ?
- Un Gravalanche est apparu par là, récemment. On ne savait pas du tout d'où il venait, mais en faite, il y a un paroi très fine juste par là-bas, avec une autre caverne derrière ! Il a cassé le mur accidentellement et est venu ici.
- Du coup personne n'est encore allé voir dans cette caverne ?
- Du coup, bah non. D'ailleurs on projette de refermer le trou. On ne voudrait pas que les espèces se mélangent trop vu la peine qu'on s'est donné pour emménager l'endroit. En plus il y a un lac souterrain, on ne sait pas du tout où ça peut mener.
- On peut aller voir quand même ?
- Mais bien sûr ! Ce n'est pas difficile à repérer. Par contre, moi je dois vous laisser maintenant que j'ai récupéré mes Pokémons. À une prochaine ! »

Elle les salua avant de filer en direction de la sortie. Hope lui fit un signe de la main. Mh... Fouiller une caverne parallèle l'enchantait pas mal même si elle n'avait jamais vraiment été très douée pour ce genre de choses. En vrai, c'était plus le fait de découvrir une zone entièrement sauvage qui lui donnait envie. Après, Elio devait aller chez le collectionneur non ? Oulà, en y repensant, ils étaient partis plutôt loin.

« Tu veux y aller ? J'aimerais juste aller y jeter un oeil, tout en posant la question au Voltali, elle ramassa quelques cailloux fluorescents, mon iPok va pas tarder à se décharger. »

_________________



Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Ven 15 Juil - 15:20

Six pieds sous terre et la tête dans les nuages.









Je pense qu'il est temps de faire un petit récapitulatif de ce qui s'est passé lors de cette journée. Moi-même, Elio, avait décidé d'aller voir le Collectionneur afin de taper la discut' 30 secondes. Je me dirigeai donc vers les souterrains, logique. Par contre, il n'était pas prévu que je n'arrivai pas à me repérer du tout dans ces souterrains. Une fois complètement perdu, je rencontrais Hope, une jeune Pyroli, assez gentille pour tenter de m'orienter.
Cependant, le nombre d'indications à retenir était tellement grand que je me paumai encore, et par un miracle, retombai sur Hope dans les sombres couloirs souterrains. Exaspérée par mon sens de l'orientation plus que par ma mémoire, celle-ci eu la gentillesse de me mener... en plein milieu des souterrains et de me laisser prendre une route me semblant "correcte". Si nous n'arrivâmes non pas chez le Collectionneur, nous découvrîmes une grotte, légèrement en retrait du reste. Celle-ci nous semblait complètement mystique, mais alors que nous nous enfoncions, deux Munna taquins décidèrent de se repaître de nos rêves.

Voici comment nous en étions arrivés à cette situation. Une fois réveillé, je réalisai que Hope, elle, dormait toujours. La maîtresse des Munna arriva, puis en discutant, m'indiqua que tout ce qui était autour de nous était le produit de transformations faites par les hommes. Mademoiselle Spettell était en fait réveillée. Je supposai donc qu'elle avait entendu la conversation, ou au moins la dernière partie. Pourquoi est-ce que je supposai ça ? Parce qu'elle s'était mise à rire. Je me retournai donc vers elle, rassuré qu'elle soit en assez bon état pour rigoler.

-Euh... Salut ? Sinon, ouais ça va, à part que j'ai un mal de crâne, je sais pas d'où ça vient. Il y a pas eu un truc bizarre qui s'est passé ? Ah, et t'es qui toi, sinon ? Je t'ai jamais vu.

Joli. Très joli. De quoi je parle? De sa question à propos de l'identité de notre nouvelle interlocutrice, une chercheuse travaillant sur les pokémons vivant dans cette "caverne". Difficile de l'appeller caverne après avoir vu sa taille et connu son histoire. Bref... Alice Von Deylen, Givrali. Et scientifique. Pas très étonnant après tout. Les deux filles se toisérent quelques secondes puis Alice réexpliqua à Hope ce qu'elle m'avait dit sur l'endroit. Hope ne semblait pas si surprise, mais les voilà qui enclenchérent la discussion sans se soucier de moi.

-Et sinon, pourquoi vous aviez trouvé des choses intéressantes dans le coin? En déblayant la zone, vous avez du découvrir de nouvelles cavernes, non?

-Oui, en effet. Les archéologues s'arrachaient des visites ! Enfin, ça devait sûrement être seulement un effet de mode. Les souterrains sont bien assez grands pour leurs fouilles. Ah, mais sinon, on a découvert une grotte intéressante récemment !

Une nouvelle grotte? Je pense que si vous étiez mon cher cerveau et que vous étiez assis devant le panneau de contrôle, vous verriez une jauge dépasser le niveau limite. Une jauge nommée "Curiosité".

-Comment ça?

-Un Gravalanche est apparu par là, récemment. On ne savait pas du tout d'où il venait, mais en faite, il y a un paroi très fine juste par là-bas, avec une autre caverne derrière ! Il a cassé le mur accidentellement et est venu ici.

-Du coup personne n'est encore allé voir dans cette caverne ?

Hope était-elle prise des mêmes symptomes que moi? Je n'aurais au moins pas à la convaincre de devoir aller y faire un tour...

-Du coup, bah non. D'ailleurs on projette de refermer le trou. On ne voudrait pas que les espèces se mélangent trop vu la peine qu'on s'est donné pour emménager l'endroit. En plus il y a un lac souterrain, on ne sait pas du tout où ça peut mener.

-On peut aller voir quand même?

-Mais bien sûr! Ce n'est pas difficile à repérer. Par contre, moi je dois vous laisser maintenant que j'ai récupéré mes Pokémons. À une prochaine!

WELL DONE HOPE! Il était toujours intéressant de fouiller de nouveaux endroits et avec toutes tes questions, nous savions maintenant où aller. J'avais vraiment eu de la chance de te trouver dans tout ces couloirs. Mais maintenant que la conversation venait de s'achever, Alice devait partir, malheureusement. Elle s'éloigna, trois pokéballs dans les mains pendant que nous deux, plantés comme des pics, nous la saluions de la main.

L'idée de découvrir une nouvelle zone jamais vue par qui que ce soit d'autre était gravée dans mon esprit. Tant pis pour Hope si elle décidai de faire sa rabat-joie et de me dire d'y aller plus tard, je la planterai là et j'irais seul. Je n'allais jamais pouvoir dormir cette nuit si je n'y allais pas maintenant. Je me retournai donc vers Hope, prêt à subir encore une fois son air réprobateur et... Ah non, tout ce qui était lisible sur son visage était un grand sourire.

-Tu veux y aller? J'aimerais juste aller y jeter un oeil, mon iPok va pas tarder à se décharger.

-Tu déconnes? Bien sûr que je veux y aller! Tant pis pour le Collectionneur, je voulais juste discuter de toute façon! Mais ça, ça va juste être génial!

Franchement, je me considérais comme quelqu'un de calme en temps normal, mais là, j'admirais le fait qu'on m'ait mis chez les Voltalis car je devais actuellement correspondre à 100% à la description du membre type. Oui, oui. Un visage enjoué, une voix survoltée, des étoiles plein les yeux, une personne faisant des petits bonds en permanence. Un Voltali quoi. Bon, peut-être moins sur les petits bonds.

-Bon, je suppose que l'entrée doit être juste un peu plus profondément, on y va?

Une fois Hope prête, je pris les devants et commença à avancer dans le corridor, en faisant attention à ne pas m'écraser la tête contre le plafond. Il suffisait de chercher un endroit où le mur était complètement explosé. Là, même moi je pouvais réussir. Oui oui, je vous assure. Je ne suis pas non plus aveugle! Et en plus, il n'y avait même pas d'intersections, a moins de faire demi-tour, je ne vois pas comment je pourrais me perdre.

-Encore désolé pour tout à l'heure. Et merci aussi. Parce que même si on est pas allés chez le Collectionneur, c'est en partie grâce à toi si on est ici! Je ne pensais pas autant m'amuser en me réveillant ce matin...

Quelques minutes plus tard, finalement, j'aperçu la brisure dans la monotéité des murs. Un trou. Rond. Ou presque. Un rond oui, mais avec 6 branches, correspondant aux six membres de Gravalanche. Au moins, il n'y avait aucun doute sur la direction à prendre. Je me retournai vers Hope, pointant le trou dans le mur, mais aussi nos futures aventures.







_________________
Quand le Nord se perd 227611MuhDahDah

Spoiler:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Sam 16 Juil - 12:44
Elio était quelqu'un de bien curieux. Hope s'étonna pour l'enthousiaste qu'il montra à l'idée d'aller visiter la grotte d'à côté. Il lui expliqua également rapidement qu'il n'avait pas tant besoin du collectionneur que ça,, qu'il voulait juste papoter un peu à la base. Ah ? La blonde aurait bien voulu connaître la raison qui le poussait à vouloir aller discuter avec ce taré, mais apparemment il ne voulut pas lui en dire plus. Le Voltali prit même les devant, proposant de s'y rendre sans attendre avant de mener la marche. La blonde ramassa juste encore quelques cailloux fluorescents avant de le suivre. Si ceux-ci n'éclairaient pas assez, elle espérait que le Voltali avait son iPok chargé lui, pour pouvoir éclairer. Cela tombait extrêmement mal en plus. La lampe de poche qu'elle avait l'habitude d'emporter partout avec elle, perdue dans son bazar habituel qu'était son sac, s'était déchargée il y a deux jours aussi. Trop flemmarde, elle n'avait toujours pas changé ses piles. Bref, Arceus semblait ne pas vouloir d'elle, mais après tout, était-ce grave ? Non bien sûr, soyons fous ! Le futur coordinateur semblait vouloir papoter un peu. La blonde n'était pas particulièrement motivée à se taper la discussion. Les oreilles tendues, elle essayait de repérer le bruit d'un Raicaillou ou d'un Gravalanche. Elle tapota sur une parois . Ça ne sonnait pas creux.

« De rien, j'imagine. Tant mieux si tu t'amuses. »

Elle l'appréciait au moins sur ce point. Il s'amusait. Il n'était pas trop sérieux. Elle ne se gêna pas à la fixer alors qu'il avançait, dos à elle. Mh, il ne devrait pas tarder à avoir sa poussée de croissance, non ?
Quelques minutes s'écoulèrent encore, et finalement ils trouvèrent l'endroit où le mur avait été cassé. Ce n'était pas un trou des plus discrets en effet. En même temps, un Gravalanche, ça ne l'était pas vraiment non plus. La blonde passa la tête de l'autre côté. Les lieux ne lui semblèrent pas particulièrement dangereux. Elle se faufila entièrement de l'autre côté.
Le sol de la caverne était particulièrement irrégulière. En plus des nombreux stalagmites qui sortaient du sol, il y avait peu de surfaces plates, le sol gondolait dans tous les sens. En tendant l'oreille, elle put entendre un faible ruissellement de l'eau. Le lac, probablement. Il lui semblait qu'il se trouver assez loin quand même. Elle jeta un des cailloux qu'elle avait précédemment ramassé pour essayer de mieux y voir. Cela marcha pas trop mal. Le terrain de stalagmites s'étendait encore sur une bonne cinquantaine de mètres. Ils devront escalader tout ça pour atteindre le lac ? Pourquoi pas, pourquoi pas. Le plafond, lui, était étonnement plat, contrastant avec le relief qui se trouvait au sol. Seul quelques Nosferaptis perturbaient la régularité du plafond. Enfin, quelques, beaucoup serait plus adapté. En les apercevant, certains s'envolèrent plus loin, provoquant un courant d'air à travers la caverne. Hope frissonna. On ne pouvait pas dire qu'il faisait chaud, ici. Elle avança de quelques pas, contournant quelques stalagmites.

« Tu penses que les stalagmites, c'est résistants, genre, ça pourrait transpercer un corps, ou bien est-ce qu'il se caserait avant si quelqu'un lui tombait dessus ? »

Chuchota-t-elle. Malgré cela, un autre groupe de chauve-souris s'envolèrent. Ok, très bien, elle ne parlera plus si la nature ne voulait pas d'elle. Elle escalada une espèce de minuscule falaise qui devait faire deux-mètres maximum pour prendre de la hauteur. Elle plissa des yeux. Il y faisait vraiment sombre. Où se trouvait le lac dont Alice en parlait ? Elle parcourut toute la zone des yeux avant de remarquer un reflet d'eau au loin. Ah, c'était donc là-bas. Elle observa ce qu'il y avait à parcourir pour rejoindre le point d'eau. Beaucoup d'escalade en soit. Il aurait suffit de raser tous les stalagmites, et ils pourraient installer des montagnes russes pour gamin dans cette grotte, sans soucis. Et très probablement qu'il y aura beaucoup de client. En même temps, le concept était génial, non ? « Faire des montagnes russes dans des souterrains », si avec ça, elle ne devenait pas milliardaire... Délire à part, elle décida de s'approcher du lac souterrains. Elle slaloma entre les stalagmites et escalada quelques protubérances ou sauta là où il avait des creux. Après quelques escalades, elle jeta un second caillou fluorescent. Elle avait l'impression d'être le petit poucet. Alors qu'elle escaladais un grand rocher qui lui barrait la route, son pied glissa. La blonde étouffa un cri de surprise. Oups. Se hissant en haut, elle aperçut alors ce qui se trouvait juste derrière le rocher en question. Elle eut un mouvement de recul et retomba par terre. Oups, un Migalos. Ils faisaient quoi maintenant ? Elle espérait que la zone n'était pas alors infestée de Mimigals. Pas qu'elle n'aime pas ces bestioles, enfin si, un peu quand même, mais quand il y en a une centaine, cela devient vite encombrant. Elle fit signe à Elio, derrière elle, de faire attention avant de lui chuchoter le plus bas possible.

« Il y a une Migalos derrière. »

Était-ce une bonne idée de la combattre ? La zone lui semblait fragile. Utiliser son CapStick dans un tel endroit était exclu. Peut-être pouvaient-ils essayer de la contourner ?

_________________



Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Dim 17 Juil - 23:49

Six pieds sous terre et la tête dans les nuages.









Aaaaah... Que j'étais heureux. Même si Hope avait eu l'air un peu renfermée au début, j'avais réussi à lui tirer quelques sourires par ci par là. Et cela me suffisait. C'était toujours agréable de voir qu'on pouvait donner du bonheur aux autres en étant juste enthousiaste. Ce surplus d'enthousiasme causait cependant quelques effets secondaires, comme le fait de sautiller en marchant ou de sourire bêtement. Le plus remarquable était le fait que je m'étais mis à chantonner, ce qui était d'autant plus drôle que dans ces cavernes, il y avait pas mal d'écho.

Sur le chemin, je me retournais de temps en temps vers Hope histoire de vérifier que je ne l'avait pas semée ou qu'elle n'avait pas pris un chemin que je n'aurais miraculeusement pas vu. Sur le début du chemin, je remarquais qu'elle avait ramassé quelques pierres fluorescentes, peut-être pour les utiliser en décoration ? Je ne voyais pas quelles autre sortes d'utilisation elle pourrait en faire. M'enfin. Je ne pensais pas qu'elle les utiliserait d'une façon plutôt... éclairée nous pourrions dire.

Sur le chemin, je ne pu m'empêcher de faire mon sentimental un peu lourd. Je dis à Hope deux trois mots, m'excusant de ma bouleterie et la remerciant de sa patience. Ce qui fut récompensé par un : De rien, j'imagine. Tant mieux si tu t'amuses.. Ah d'accord, c'est tout. Bon, dommage j'espérais avoir une réaction plus... Comment dire... Vive? Ah non, je sais. Une réponse plus longue. Voilà ce que je pensais avoir.

Bref, reprenons là où je vous avait laissé. Nous avions finalement trouvé ''l'entrée'' de la nouvelle grotte ouverte par le Gravalanch. Cette ''entrée'' était ironiquement formée comme le pauvre pokémon ayant foncé à travers la cloison, donnant un petit effet comique. Je ne pouvais en effet pas m'empêcher d'imaginer le moment où c'était arrivé, voyant le Gravalanch foncer dans le mur comme un fou. Je pouffais de rire en réaction à cette idée. Mais trêve de plaisanterie, il est maintenant temps de vous dire ce qui nous attendais à l'intérieur.

Et je crois que la grotte que nous pouvions alors voir était bien plus belle que ce à quoi je m'attendais. Le sol, irrégulier au possible, était agrémenté d'un incalculable nombre de stalagmites toutes différentes les une des autres, tant par la taille que par la forme. En effet, il était possible de voir quelques stalagmites rondes tandis que d'autres étaient aussi pointues que des pics à glace. A l'inverse, le plafond était presque aussi lisse que la zone que nous venions de quitter, bien que nombre d'irrégularité devaient être cachées par les Nosferaptis accrochés au plafond, prêts à s'endormir.
Le tout était assez peu couvert de mousse, laissant voir que la zone n'était pas très humide. Au lieu de cela, la roche grise était sèche, montrant bien que l'endroit, bien que possédant un lac, ne devait pas non plus être abusivement aquatique. Quelques toiles étaient visible dans les quelques coins de la salle, laissant penser que quelques pokémons quelques peu arachnide devaient vivre dans l'endroit.
La grotte était relativement silencieuse, les bruits les plus récurrents étant les bruits de pas de notre groupe, les battements d'ailes et cris de certains Nosferaptis et un son plus doux mais lointain, celui de l'eau. Cela expliquait sûrement le manque de mousse et le fait que les murs soient aussi secs. L'ambiance était au calme et à la surprise. Bah oui, si jamais quelqu'un approchait discrètement, il y avait facilement moyen qu'il nous colle une bonne crise cardiaque.

Finalement, de nous deux, Hope fit le premier pas, jetant un de ces cailloux fluorescents qui nous avait tant hypnotisés. Voilà donc pourquoi elle les avait ramassés, afin de créer un éclairage plus ou moins naturel dans cet environnement. Quelques secondes après un envol de Nosferaptis, Hope se rapprocha de moi, alors que nous avancions à pas feutrés dans la salle, ne voulant pas déranger ou se faire attaquer. Elle s'inquiétait principalement de la dangerosité des stalagmites.

Je préfère pas savoir, si tu vois ce que je veux dire...

Un groupe de Nosferaptis réagit à notre conversation, prenant alors son envol pour nous passer au dessus en piaillant. On se lançait un regard signifiant quelque chose du genre : Ok, on se tait. Puis, la jeune fille, telle une acrobate entreprit de grimper la ''petite'' pente qui se trouvait à côté de nous. Personnellement, je n'étais pas trop motivé pour, mais vu la configuration du terrain, autant m'y habituer, parce qu'il allait falloir grimper. Beaucoup. VRAIMENT beaucoup.

Je pris plus de temps que Hope pour grimper, ce qui lui permis de trouver le lac à travers cette forêt de pics de pierre au moment où je me relevais. Sans faire de bruit, elle me montrai la direction, me faisant clairement comprendre que le lac était dans la direction pointée. Vu de plus haut, ce champ de stalagmites était plutôt impressionnant, au point que le chemin était parfois bloqué. Puis, d'un seul coup, Hope se mit à avancer. Il était temps de bouger.

On se mit à passer entre toutes les stalagmites décorant le sol, sautant par dessus quelques obstacles ou contournant divers endroits impraticables, mais toujours sans faire de bruit. Autant éviter de déranger les nuées de pokémon attendant de nous sauter dessus à la moindre erreur que l'on commettrait. Hope, plus rapide que moi, sûrement parce que je doutais au moindre obstacle, s’arrêta net, avec un souffle de surprise. Je m'arrêtai tout aussi net, inquiet sur la menace que je ne voyais pas.

Lorsqu'elle redescendis, elle n'était pas rassurée, et cela se voyait sur son visage. Elle aurait pu porter un panneau ''JE SUIS INQUIETE'' qu'elle n'aurait pas été plus claire. Apparemment, elle avait aperçu une Migalos derrière le rocher. Ah, effectivement, ça posait problème. Nous n'avions que peu de solutions. Se battre ou passer ailleurs. Ah non, trois. On pouvait aussi lui passer à côté et courir comme des fous, mais même moi je n'étais pas assez idiot pour faire ça.

Hmm... Je sais pas pour toi, mais niveau combat, je suis pas très très... Donc autant la contourner, en plus on est un peu trop sur la droite.

Comment moi, Mr.Paumé, pouvait savoir dans quelle direction se trouvait le lac ? Et bien, de là où nous étions, il était possible de voir une partie des reflets de l'eau, rendant possible de savoir où était le lac, voilà tout. Rassurez vous, je n'avais pas gagné un sens de l'orientation par la magie du diable. Je me retournais vers Hope, avec une expression un peu plus sérieuse qu'à mon ordinaire. Il fallait prendre une décision.

Ah. Y'en avait une qui avait pris sa décision. Mme.Migalos avait penché sa tête au dessus du rocher et me toisait maintenant. Mon visage avait dû se décomposer comme la neige fondait au soleil. Et dans une toute petite voix sorti un :

Hope ?

Très efficace, bravo ! Quel mot clair pour faire comprendre à ma camarade qu'une araignée géante semblait être en colère quand à notre passage... Mais... En colère ou juste dérangée ? Difficile de le savoir...







_________________
Quand le Nord se perd 227611MuhDahDah

Spoiler:
 
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Sam 20 Aoû - 21:55
Monsieur préférait contourner la bête. Très bien. Mais était-ce possible de le contourner ? Hope hocha la tête. Avec l'obscurité, il était possible que le garçon ne l'ait pas remarqué. La Pyroli sauta donc par-dessus un rocher et slaloma entre quelques stalagmites pour tâter le terrain vers la gauche. Mh. Elle regarda vers le plafond. La zone semblait moins sûre et plus difficile à traverser. Après, si l'autre se sentait capable, pourquoi pas. Quelques mètres devant, il y avait comme une petite falaise à escalader. Peut-être faisait-elle entre deux ou trois mètres de haut. Malgré tout, l'escalader semblait largement possible. Une petite voix retentit dans son dos. Qu'est-ce que l'autre coordinateur voulait encore ? Elle se retourna.
Son regard croisa celle de la Migalos. Ow. La situation allait devenir compliqué. Que pouvait-elle faire ? Donner Elio en pâture à la bête ne semblait pas la meilleure solution. Après, cela restait une possibilité. Dans le pire des cas évidemment. Après, l'ampleur de la situation pouvait être située différemment selon chaque personne, et Hope pouvait bien tricher là-dessus, non ? Après, c'était pas bien. Elle soupira. C'est alors que milles fourmillements vinrent de partout. Ugh, elle n'aimait pas ça. La jeune fille sortit son iPok pour s'en servir comme lampe de poche. Elle tomba nez à nez contre un Mimigal. Puis deux. Puis trois. Mince. Elle jeta un regard à Elio. Il fallait s'en aller. Elle attrapa son bras et l'entraîna vers la gauche, là où le terrain était surélevée. Encore, fallait-il encore l'escalader. Elle enjambait les plus petits stalagmites, contournait les plus grands. De temps à autre, elle jetait des regards en arrière. Seuls les Mimigals s'étaient mis en action. Heureusement. Son pied écrasa quelque chose. Un splouitch retentit, elle frissonna. Quelque chose lui montait le long du bras, elle chercha à savoir ce que c'était. Lorsqu'elle réalisa qu'il s'agissait justement d'une de ces bestioles vertes à six pattes, elle secoua vivement son bras, étouffant un cri. Elle accéléra le pas. Son pieds écrasa encore quelques bestioles. Hope se mordait la lèvres inférieure. Elle jeta encore un regard en arrière. Et soudain, elle réalisa que Venum et Crosley ne la suivaient plus. Merde. Où avaient-ils bien pu être passés ? Merde. Qu'était-elle censée faire maintenant ? Une masse informe les rattrapait. Elle contourna encore quelques stalagmites pour se coller à la façade de la falaise. Il fallait monter maintenant, mais elle ne pouvait pas abandonner deux de ses Pokémons comme ça !

« Monte déjà, Elio. 'Faut se mettre en hauteur. »

Elle leva ensuite légèrement la tête et se passa une main dans les cheveux. Miele était toujours là.

« Miele, t'aurais pas vu Venum et Crosley ? »

L'arachnide tapota la tête de sa dresseuse avec ses pattes droites. La réponse était négative. Les Mimigals s'approchaient. Hope essaya de reculer encore, mais elle se retrouva dos au mur. Elle ne voulait pas grimper en haut. Pas tout de suite.
Soudain, un sifflement aigu retentit. Une partie des insectes menaçants s'en allèrent, se dirigeant vers une autre zone de la grotte. Hm ? La blonde repoussa quelques araignées qui s'approchaient trop d'un coup de pied. Il lui sembla apercevoir des étincelles, quelques mètres devant elle. Elle essaya de mieux y voir. Oui. Des étincelles.

« Je reviens. »

La Pyroli donna un coup de pied dans un stalagmite suffisamment fragile, puis elle le lança sur les Mimigals. Ceux-ci se dispersèrent pour se protéger, Hope en profita pour fuir. Courant tout en évitant les obstacles, elle jeta quelques regards derrière elle en espérant que le Voltali comprendra ce qui se passait. Rapidement, elle put apercevoir Crosley qui commençait à se faire engloutir sous les Mimigals.

« Crosley ! »

Un Mimigal vola. Elle tourna la tête. Un peu plus loin, justement, un Riolu se débattait comme il pouvait. Venum était pas loin non plus. La blonde se sentit soulagée, mais elle devait encore les aider. Cependant, ils devaient déjà se dégager. Elle espérait qu'ils n'étaient pas trop blessés.

« Crosley ! Venum ! Vive-Attaque ! Venez par là ! Miele ? Toile Élek, après ! »

Si le louveteau parvint parfaitement à se dégager, le Dynavolt eut un peu plus de peine. Il parvint en effet à se diriger vers sa dresseuse, cependant plusieurs Mimigals restèrent accrochés sur son pelage. La blonde s'arrangea pour en faire tomber quelque uns du bout des pieds, alors que le groupe d'araignée, derrière, se faisait piéger dans une toile électrifiée.
Crosley usa encore un coup de Cage-Éclair, et Hope put finalement le faire rentrer dans sa Pokéball. Elle en fit de même avec le Riolu, puis après un regard tout autour d'elle pour faire un point sur la situation. Elle fouilla dans son sac et en ressortis une autre Pokéball.

« Böker ! Ouvre-moi une voie dans cette direction, s'il-te-plaît ! »

Le Scorplane apparut. Il jeta un regard à la blonde, hésitant à lui foncer dessus pour obtenir sa dose quotidienne de câlin. Mais cette dernière semblait clairement vouloir autre chose. Un peu boudeur, il fondit dans la masse de Mimigals et se dirigea vers la falaise que lui indiquait sa dresseuse. Les insectes lui laissèrent le passage. Hope en profitait pour passer également. Rapidement, elle parvint là où elle avait laissé Elio et se mit à escalader la façade. Les araignées s'étaient déjà à nouveau regroupée et n'allaient pas tarder à la rattraper. Certes, les entraînements avec Cap'taine faisait qu'elle avait plutôt l'habitude de ce genre d'activité, mais égaler la vitesse qu'ont les insectes, c'était plus compliqué.

« Elio, Elio ? T'es toujours là ? »

Elle regarda derrière elle. Ugh. Elle attrapa une accroche avec sa main, se hissa vers le haut. Quelque chose lui montait sur les jambes. Elle étouffa un cri. Elle essaya d'accélérer la vitesse de son ascension, tout en secouant les jambes dès qu'elle le pouvait. Finalement, elle arriva en haut, exténuée. Miele se bougea à nouveau pour balancer une nouvelle toile électrifiée sur leur assaillants. Mais cela n'allait clairement pas suffire à arrêter toutes les araignées qui les suivaient. De plus, quelques mètres plus loin, la Migalos se décidait enfin à bouger pour aider ses petits.

_________________



Elio Nagashi
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Mer 31 Aoû - 0:18

Mimigal Attack









Je sais pas si jamais vous avez déjà approché une Migalos de près mais il faut que je vous dise quelque chose. Si jamais vous vous retrouvez face à elle, à la fixer dans ses yeux bleu-violet avec ses mandibules claquant et ses pattes montrant bien qu'elle s'approche, ne faites pas comme moi. Ne restez pas planté debout comme un abruti. Partez lentement pour qu'elle ne prenne pas votre acte comme une menace. Vous ne devez sûrement pas vous douter de la vitesse de la bestiole une fois trop proche.
De plus, à ce moment, la Migalos, intrigué par ma réaction semblait méfiante mais s'approchait doucement. Avec elle, plusieurs milliers de claquements de pattes se faisaient entendre, laissant bien comprendre que des tonnes de Mimigal voulaient voir ce que Maman menaçait. L'un d'entre eux, intrépide, s'était posé sur la tête de son évolution et me regardait avec curiosité, sa tête légèrement penchée sur le côté. Bonjour petit Mimigal, pourrais tu dire à ta maman d'arrêter de me regarder avec cet air gourmand ? Merci.

Quelques pas résonnèrent derrière moi et Hope, plus Hope que jamais, m'attrapa le bras pour me tirer en arrière. Heureusement que la Migalos venait de tourner la tête sinon je donnais peu cher de ma peau. Des Mimigal commençaient à venir vers nous d'un peu partout. Et pas que d'en face, de derrière, de la gauche ou de la droite. Non. Certaines venaient d'en bas ou d'en haut, comme de vraies fourbes. Mais dans tout les cas, je laissais Hope me guider, faisant plus attention à ne pas faire de mal aux pauvres pokémons. Lorsque certains montaient sur Hope, je les dégageait d'un revers de la main vu qu'à chaque fois, la panique montait au visage de ma camarade.
C'était drôle ça, elle semblait ne pas apprécier la présence d'insectes à ses côtés, pourtant elle me semblait être le genre à en coller dans le dos de ses camarades afin de leur coller des peurs bleues. Bon, en même temps, j'étais mal placé pour dire cela. C'est moi qui balayait les pauvres insectes à coup de grands revers de bras alors que j'aurais dû être le genre à les fuir en courant. Comme quoi...

Dans ma capuche, Moka s'agitait, lançant sûrement quelques attaques afin de dégager des assaillant récalcitrants. Une activité fort peu pratique surtout que l'endroit dans lequel il se trouvait était légèrement instable dû à notre course effrénée pour fuir L'ARMEE DES MIMIGALS et leur reine Migalos. Impossible de se dire que nous étions juste venu ici pour explorer vu la force avec laquelle nous fuyions maintenant.
Et Hope, durant cette fuite, trouvait un endroit un peu en hauteur tout en m'ordonnant d'y rester. Heu, ok, je voulais bien, mais je m'inquiétais plus pour elle en fait. Vu comment elle réagissait au contact des petites araignées, est-ce qu'elle n'allait pas essayer de détruire la caverne ? Et puis d'ailleurs, en premier lieu, pourquoi restait-elle en bas, elle ? Mais plus que tout, je faisais quoi moi, depuis le haut de mon rocher ?

Je décidais alors de... Bah de regarder. Impossible de voir mon accompagnatrice avec tout les reliefs mais je pouvais au moins essayer de trouver une autre sortie. Alors je regardais un peu partout par où on pourrait passer. Devant moi, une armée de mimigals. Derrière, un mur, sans corniche ni rien, pas de chemin sur le rebord, pas de trou dans le mur. Sur la gauche, le lac. Sur la droite, une Migalos légèrement fâchée. Et derrière elle et ses probables enfants, notre sortie.
Je notais bien au fond de mon crâne. Plus JAMAIS je ne fouillais les souterrains de Lansat. Ou en tout cas, seulement les endroit sécurisés. Mais j'y pensais, à ces brises d'air frais qui nous venaient d'ailleurs. Une seconde sortie devait bien être disponible en quelque part. Il suffisait de la trouver. Mais bon, dommage pour nous, cette sortie n'était actuellement pas visible.
Quelques bruits de bataille se laissaient entendre, me signalant que Hope se rapprochait. Et je n'avais pas avancé dans mes recherches. Il me fallait prendre des décisions drastiques, puisqu'on ne pouvait pas fuir par notre première sortie, il fallait que l'on aille vers le lac. Peut-être que le chemin serait à côté. Je n'en savais rien.

-Elio, Elio ? T'es toujours là ?

-Oui oui... Je suis là.

Hope venait enfin de revenir et avait regrimpé ce rocher sur lequel je m'étais « mis à l'abri ». Bah oui, avec des araignées, c'était pas prendre de la hauteur qui va nous sauver. De plus, ma camarade semblait exténuée, ce qui voulait dire qu'il allait falloir éviter de trop traîner mais sans trop forcer. Et comme d'habitude, ne sachant que faire, je m'étais mis à hésiter comme un idiot. Même en sachant que mon manque de capacité à prendre des décisions pourrait nous être fatal.
Pourtant, une question me trottait dans la tête, comment faisaient ils pour se nourrir ? Vu leur nombre, il leur fallait bien des réserves conséquentes. De plus, leurs tunnels devaient être conséquents pour qu'ils y aillent tous en même temps. Ce qui voulait dire qu'il y avait forcément une fichue sortie. Mais lorsque l'on mange, on boit aussi en même temps. Donc, à moins qu'ils ne se rafraîchissent à l'extérieur, le lac était là pour les abreuver.

-Hope, c'est que de l'intuition, mais je pense que la sortie est au niveau du lac.

Uwaaaah... Le regard de Hope était si noir que je ne savais pas comment réagir. Au moment où j'avais mentionné le lac, elle s'était retournée vers moi avec une envie de meurtre tellement dense que je pouvais presque la toucher. Pourtant, ça ne dura que quelques secondes après lesquelles elle se repris pour me faire un signe. On y allait. Je décidais de ne pas me poser plus de questions sur sa réaction.
On se dirigea alors au plus vite vers le lac. Le temps que j'avais mis à réfléchir au possible emplacement de la sortie ne nous aidait pas puisque derrière nous, à quelques mètres, les arachnides semblaient prêts à s'amuser avec nous. Je laissais Hope passer en première pour me donner la direction du lac, tandis que nous courrions le plus vite possible. Plus on se rapprochait et plus on entendait l'eau couler, mais aussi les bruits de pattes nous poursuivant. Hope nous fit prendre une petite montée et là...
Nous arrivâmes finalement au niveau du lac que nous voulions tant observer. Son eau bleu, claire et pure était magnifique, tandis que sa surface, seulement dérangée par les quelques gouttes tombant dedans ressemblait à un miroir. A côté du lac était un tunnel en roche, creusé à même la pierre, et un vent frais en sortait. J'avais vu juste. La sortie était là, maintenant il fallait nager pour aller au plus vite.
Sans hésiter, je plongeais. Bien évidemment, c'était pour aller a cette entrée et fuir, mais aussi pour le plaisir de faire trempette. Forcément, l'eau était gelée et je retins un cri de désagrément mais ce n'était pas le moment de se plaindre. Je me mis à nager du mieux que je pouvais jusqu'à l'autre bout de la salle, mais à un moment, je repérais quelque chose de brillant dans l'eau, juste à portée de bras vers la rive de l'autre côté. Hors de question de repartir les mains vides, je décidais de prendre ce que je trouverais sous l'eau.
Ainsi, quelques mètres avant d'atteindre la rive de la sortie, je plongeais quelques secondes pour attraper ce que je trouvais. Un tas de mousse et de liane servait de petit sac et seuls quelques trous me permettaient d'apercevoir quelque éclats reflétés par quelque chose dans le sac improvisé. Sans plus y réfléchir, je l'attrapais et remontais à la surface. Je n'avais pas fais attention mais Hope ne me suivait pas.
Je sortis de l'eau au plus vite toujours sans savoir où Hope était passée. Bien que quelques secondes plus tard, plus épuisée que moi, ma camarade apparut, sèche. Elle n'avait pas nagé pour venir ? Et elle avait été presque aussi rapide ? Les arachnides étaient ralentis par le fait qu'ils devaient contourner le lac aussi, nous avions donc repris un peu d'avance, mais nous étions loin d'être sortis d'affaire. Il fallait maintenant remonter tout le tunnel jusqu'à l'extérieur. Enfin, si l'extérieur était bien là.

La montée était raide à certains endroits, facile à d'autres mais la lumière que l'on pouvait voir venait sans aucun doute du monde extérieur. Ainsi, il était possible pour nous de se rendre compte que le jour avait finalement percé à travers la pluie. Dommage, j'aurais aimé que cela continue encore un peu, mais il est vrai qu'avoir du soleil nous permettait de nous remettre de nos émotions. Car, bien sur, les pokémons sauvages avaient arrêtés de nous suivre.

Nous nous allongeâmes au sol, finalement sortis d'affaire. Mais ce qui ce passait après notre sortie est une autre histoire. Une histoire parlant d'une discussion entre Hope et moi à propos de ce que l'on avait vécu.  Une histoire parlant d'une relation plutôt étrange. Mais une histoire que je prendrais le temps de vous raconter plus tard.








Bonus Fouille::
 

_________________
Quand le Nord se perd 227611MuhDahDah

Spoiler:
 
Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1894
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Mer 31 Aoû - 0:18
Le membre 'Elio Nagashi' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CHASSE' : 6
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2560
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Dim 4 Sep - 15:40
Elio proposa de passer par le lac. Hope lui jeta un regard. Il était sérieux à proposer ça maintenant ? Et, « une sortie », il comptait s'en aller comme ça ? Maintenant ? La jeune fille grinça des dents. Elle n'en avait pas envie. Mais elle fut bien forcée de constater qu'ils ne leur restait pas trente-six milles solutions. Elle soupira. Le passage qui les menaient dans la zone par laquelle ils étaient arrivés était clairement devenue inaccessible. De plus, elle n'avait aucun moyen de se battre contre une Migalos. Elle repoussa quelques Mimigals. Arf. Elle fit un signe de main à Elio. Va pour le lac. Un splouitch retentit, elle venait d'écraser un Mimigal. La Migalos vit rouge. Oups. En effet, il fallait qu'il s'en aille, et rapidement. Elle passa devant Elio après avoir récupéré Böker. Ils escaladèrent quelques rochers encore, contournèrent des stalagmites, et rapidement, parvinrent au lac. Les reflets de l'eau étaient particulièrement visibles dans l'obscurité de la grotte. Un peu trop pour que ce soit normal, même. En effet, la blonde n'eut aucun mal à apercevoir un passage sous l'eau. Le coordinateur ne s'était pas trompé. Elle ne savait pas si c'était une bonne chose ou non. Elle jeta un regard à son sac. Hmm... Entre-temps, Elio avait plongé. Elle l'observa disparaître sous l'eau, les mouvements si fluides. Quand il ne devint plus qu'une tache, elle sortit une sphère bicolore de son sac. Il lui semblait qu'il s'agissait de la bonne, mais elle plissa tout de même les yeux pour vérifier la couleur de cette dernière et s'assurer qu'il semblait bien de celle qu'elle pensait. Une lueur rouge illumina la grotte durant l'espace de quelques secondes. Une Sharpedo fit son entrée dans le bassin. Elle fixait Hope.

Qu'est-ce qu'elle devait faire ? Qu'était-elle désormais censée dire ? « Yo, ça faisait longtemps ! Du coup, tu m'emmènes faire un tour maintenant ? Il y aura des licornes, ça sera génial ! » Le regard de la créature l'en dissuada. Elle finit par accepter la coopération lorsqu'elle aperçut une Migalos géante se jeter ce qui restait sa dresseuse. La blonde put s'accrocher à la Sharpedo pendant qu'une bulle se créait autour de sa tête pour lui permettre de respirer sous l'eau. Elle s'arrangea pour que son sac reste au sec. Elle grimaça au contact de l'eau mais dû bien se mouiller tout de même.
La Sharpedo longea le fond. Une multitude de galets recouvrait le fond ainsi que plusieurs stalagmites qui étaient tombés du plafond. Certains atteignaient une taille considérable. S'ils s'étaient reçu ça dessus, ils ne s'en seraient probablement pas sorti. La blonde se demandait dans quelles situations cela pouvait arriver. Un séisme ? 'Faut que la personne qui demande ça à son Pokemon soit sacrément stupide, dans ce cas là.
L'eau était d'une clarté impressionnante. Mains agrippées à l'aileron supérieur de Miyabi, elle se laissait entraîner. Lorsqu'elle jeta un regard vers la surface, elle ne se sentit guère rassurée. Un sentiment de oppression la prit. Elle paniquait. Cependant, Miyabi semblait, elle, ravie de se dégourdir les nageoires. La blonde resta alors collée à elle, malgré la peau rugueuse qu'elle possédait.
Le fond scintillait. Parmi les galets et les stalactites se trouvaient encore d'autres objets aux formes difficiles à définir. Hope entrouvrit les yeux pour fixer le fond. Elle laissa sa main glisser au sol. La traversée lui parut durer une éternité. Malgré la bulle d'air, elle avait l'impression qu'elle allait manquer de souffle d'un moment à l'autre. Il y avait quelques coquillages de temps à autre, perdus dans la multitude de galets rond, plats, tranchants, cornus. Et au milieu de ces objets durs, solides, sa main rencontra quelques chose de doux et mou. Une cordelette s'accrocha à ses doigts. Elle l'emporta avec elle.

Finalement, elles parvinrent à la surface. Hope se hissa hors du lac après avoir rappelé Miyabi. Elle la remercia d'un caresse. Ce qu'elle se sentait faible. Elle, qui faisait tout pour paraître indépendante, pour essayer de ne s'attacher à rien, de n'avoir besoin de rien. Elle détestait l'idée de ne plus avoir de choix, de se retrouver enfermée. Ce qu'elle l'était, désormais, non ? Elle secoua la tête. Ce n'était pas le moment de penser à ça. Elle respira profondément. Se sentait-elle bien ? Oui, probablement, elle l'espérait. Il n'y avait aucun soucis. Aucun. Elle retrouva Elio un peu plus loin. Il ne s'était pas trompée. Il ne leur restait plus qu'à remonter le tunnel et ils se retrouveront à l'extérieur. Cela lui allait. Ses vêtement lui collaient à la peau, elle n'aimait pas cette sensation d'humidité. Elle avait l'impression d'être lourde.
Enfin, ils arrivèrent à l'extérieur. Hope se laissa tomber sur le gazon. Décidément, elle préférait lever la tête et apercevoir le ciel plutôt que d'apercevoir la surface de l'eau. C'était une sensation oppressante avec laquelle elle avait encore et toujours beaucoup de mal. La pluie avait cessée, le soleil était apparu. Tant mieux. Cela pourra les aider à se sécher un peu. Elio s'était installé pas loin d'elle aussi, se remettant lui aussi de ses émotions. Peu à peu, la discussion s'instaura. Et, finalement, les deux adolescents engagèrent la discussion. L'après-midi avait été chargée en événements. Et ce n'était pas nouveau, dans cette académie, loin de là.

Bonus:
- Ruban Anniversaire 1 An* [+2 Rchr]

Utilisation de la CS Plongée

_________________



Potiron
Région d'origine : Kalos
Âge : 5 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1894
Annonceur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Dim 4 Sep - 15:40
Le membre 'Hope Spettell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CHASSE' : 11
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11797
PNJs
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   Ven 16 Sep - 0:52
Modération Fouille Hope et Elio

Hope
Hope, best GPS sur pattes ever...Non sérieusement, après 5 relectures, je suis sûr d'avoir A PEU PRÈS compris, où tu voulais le diriger, ce pauvre Elio. Et encore, une fois sur place, tu trouves moyen de l'entrainer dans des profondeurs que même toi tu ne connais pas ! Droit vers le terrier du Laporeille blanc semble-t-il (Décidemment c'est une constante dans tes Rps). Je vois plus ce RP comme une exploration avec un petit moment de bravoure à la fin que comme une véritable fouille, néanmoins.

Tu obtiens la CT09 Choc Venin et une Boue Noire(Régénère les Type Poisons, blessent les autres Pokémons qui le tiennent)

Elio
Je compatis, amigo, parce que c'est pas facile de gérer une Pyroli pareille. Poutant, faut avouer que t'es maso : C'est moins de la fouille que du suicide dans les souterrains, là. Pourtant Elio remplit bien son rôle de sidekick apeuré et suit Hope comme il le peut. Après, son rôle se limite un peu à la suivre, mais j'aime bien ses réactions en contrepoint de la Pyroli, la plupart du temps. Peu d'utilisation des Pokémons, cela dit.

Tu obtiens la CT49 Echo et un Peigne brillant.


Modération PLongée Hope

Raté !
Gain Tu gagnes rien du tout !


_________________
Quand le Nord se perd 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Quand le Nord se perd   
Quand le Nord se perd
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :