Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]
Asteriane Abrasax
Asteriane Abrasax
Région d'origine : Kanto
Âge : 14
Niveau : 6
Jetons : 371
Points d'Expériences : 122
Todresseur Novice
Sujet: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Mer 18 Mai - 19:44

ft. Lyra Scarlet



Quand la flamme se heurte à la glace... résultat explosif!



"Très bien, tu es donc assigné au dortoir Givrali."

Aster sentit le rouge lui monter aux joues et un doute plana au-dessus d'elle. La demoiselle sentait ses yeux verts s'enflammer de colère et ses poings se serrer mais elle parvint à articuler:

"Je vous demande pardon? Je crois que vous vous êtes trompés, vous voulez dire Pyroli n'est-ce pas?"

Pourtant, au fond d'elle, elle savait pertinemment qu'ils ne s'étaient pas trompés et que leur décision était sans appel. Mais elle espérait tout de même, elle se raccrochait à cette seule corde, que dis-je! à cet infime fil de Mimigale qui s'appelait l'espoir. Mais celui-ci se brisa aussi nettement qu'une brindille lorsqu'Aster entendit la réponse.

"Non tu as bien compris. Le dortoir Givrali. Tu peux aller voir le Collectionneur maintenant."

La jeune Abrasax eut envie de se jeter sur l'individu, de hurler, de taper dans les murs. Mais le responsable s'était déjà évaporé et elle se retrouvait seule à devoir se rendre dans la grotte du Collectionneur. Tout était remis en doute. Comment avait-on pu lui faire ça? Comment le caractère explosif et enflammé de la jeune dresseuse avait-il pu se retrouver chez les Givralis. Elle essayait de ne pas y penser mais chacun de ses pas ne faisaient qu'alourdir le fardeau qui posait sur ses épaules. Grybe était chez les Voltalis et avait passé ses vacances d'été à parler des Pyrolis à Aster. Il lui avait expliqué la rigueur quasi-militaire qui régnait dans les dortoirs des jeunes filles du feu, les entraînements d'un certain Général Jackie qui faisait suer ses subordonnés tous les matins. C'était le dortoir des filles aux caractères de feu et à la détermination farouche, des filles sportives et actives. Ne l'était-elle donc pas? N'avait-elle pas un caractère assez enflammé pour les rejoindre?

"Raaah, nom d'un Tadmorv puant j'en ai marre!!!"

La jeune dresseuse ne sentait plus le sang circuler dans ses poings tellement ceux-ci étaient serrés. Elle shoota avec violence dans une pierre qui traînait là en espérant qu'elle casse une fenêtre ou qu'elle s'écrase sur la tête d'un passant. Mais pourquoi? Pourquoi cela lui arrivait-il à elle? Le visage fermé d'Aster snoba tous les "bonjours" et "saluts" qu'on lui avait lancé. Elèves, professeurs, préfets, elle se moquait pas mal de qui elle pouvait croiser. Un Maître de la Ligue aurait pu se tenir devant elle qu'elle lui aurait écrasé son poing dans la figure. La jeune dresseuse courroucée finit par arriver devant le fameux Collectionneur. Avant-même que celui-ci ne puisse ouvrir la bouche ou même se rendre compte de sa présence, Aster lui lança en criant presque:

"Si vous me filez un Rondoudou ou un Marill je me barre je vous préviens!"

Les yeux verts d'Aster s'égarèrent sur le mur immense rempli de Pokémons derrière lui.

Finalement, Aster ressortit après des dizaines de questions un peu calmée, en possession d'un magnifique Malosse particulièrement costaud. Le Pokémon avait un caractère aussi trempé que celui de sa dresseuse et cette dernière reprit confiance en elle.

"Lui au moins il a compris comment je suis, il m'a pas donné un Ptitard! Hein Styx? Tsss, chez les Givralis, non mais je te jure, ils vont voir qu'ils se sont trompés, je vais faire la misère! T'es d'accord avec moi Sty, c'est n'importe quoi!"

Le Styx en question grogna en guise d'acquiescement et se jeta sur sa dresseuse, tirant son pantalon entre ses crocs. La jeune fille arracha le chiot de sa jambe et le propulsa devant elle avant de se mettre à courir en se chamaillant avec son Pokémon. Il y avait au moins un point positif à cette rentrée: elle adorait déjà son premier Pokémon... au moins autant qu'elle détestait son dortoir. L'ambiance générale était désespérément lumineuse et bleue. Il y avait même une rivière, non mais une rivière quoi! Aster faillit se mettre à hurler mais elle décida de passer ses nerfs en jouant avec Styx. Elle se battait comme un vrai Malosse, grognant et repoussant les attaques de son Pokémon, se moquant des morsures rouges et des griffures sanglantes qui barraient ses bras. Attrapant la bête par le cou, la dresseuse se sentit vaciller et heurta violemment quelqu'un. Une Givrali, pour sûr puisqu'ils étaient dans le dortoir. Parfait, quelqu'un à qui se plaindre enfin!

"Hey, tu peux pas regarder où tu vas non!" lança Aster avec un air féroce.

L'élève devant elle était plus âgée que la demoiselle, mais la jeune Abrasax s'en moquait. Elle avait besoin d'expulser toute la colère et la rage accumulées à cause de cette stupide Académie!

Code par Fictifs-Therapy

_________________
Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra] 1463439635002487800

~ An eye for an eye... ~

Aster Chibi:
 
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Mer 18 Mai - 22:08
Que faites-vous lorsque vous en avez marre de votre couleur de cheveux? Lorsque vous ne supportez plus votre style vestimentaire parce qu'il vous fait passer aux yeux des autres pour une petite princesse que vous n'êtes pas? Vous décidez de changer totalement votre physique, pour ressembler davantage à ce que vous voudriez être un peu plus. Et bien, c'est ce que Lyra avait décidé de faire. Parce que, bien qu'elle se montre froide envers les autres, et souvent violente, et bien les autres pensaient d'elles qu'elle était une petite princesse pourrie-gâtée, et élevée comme les princesses.
    Parce que oui, il fallait dire que sa mère ne lui avait donné que les vêtements qu'elle portait en étant plus jeune. Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas ces vêtements... en fait si, Lyra les détestait. De un parce qu'ils faisaient vieillots, et de deux parce qu'ils ne lui correspondaient pas. Et les cheveux... Elle en avait juste marre, parce que d'abord ils lui donnaient l'air d'une fille qui se comportait comme une petite princesse, et aussi parce qu'elle ne les aimait pas vraiment. Donc... Elle avait commencé par se rendre chez le coiffeur. Et avait teint l'intégralité de ses cheveux d'une belle couleur noire.

    Ensuite, les vêtements. Lyra avait vite fait de changer littéralement toute sa "garde-robe". Elle avait remplacé les vêtements trop sophistiqués de sa mère par de simples jeans bleus, quelques chemisiers rouges et noirs, quelques t-shirts noirs et quelques débardeurs. Elle ne savait pas pourquoi, mais rien qu'avec sa couleur de cheveux nouvelle elle se sentait mieux en confiance. Et surement encore plus une fois qu'elle se serait débarrassée de ses vieux vêtements pour revêtir les nouveaux.
    Se rendant à son dortoir avec en sa possession ses "nouvelles fringues",  certains à son passage la dévisageaient en se demandant qui elle était. Et certaines fois, rien que son regard empli de dédain adressé aux élèves qui la regardaient de travers suffit à les mettre sur la voie. Ils étaient alors surpris que cette élève aie soudainement changé de couleur de cheveux, mais s'abstenaient de tout commentaires. La Givrali, lorsqu'elle fut passée dans son dortoir, eut plusieurs fois des interrogations de certaines filles de son dortoir qui voulaient savoir si c'était bien elle. Elle le confirmait en soupirant, mais rien que l'attitude agacée de l'étudiante avait suffit à les mettre sur la voie. Décidément...

    Crachant un soupir, la Givrali grimpa les escaliers de sa chambre, sa Psystigri perchée sur son épaule. Elle se dépêcha de vider ses tiroirs, jetant ses nouveaux vêtements sur son lit, avant de les ranger soigneusement dans les commodes. Elle s'empressa d'ailleurs de se déshabiller pour revêtir une de ses chemises qu'elle laissa ouverte, un débardeur noir, un jean et des bottes rouges. Elle se sentit tout de suite mieux. Mysti se hissa sur son épaule, tandis que sa Mysdibule, qui avait elle aussi pris la mauvaise habitude de quitter sa Pokéball sans l'autorisation de sa dresseuse -Fichue Psystigri-, était sortie, et attendait aux cotés de Lyra que celle-ci se décide à quitter la chambre.
     La Givrali ouvrit la porte, s'avançant dans le couloir comme si de rien était. Tandis qu'elle descendait les escaliers, elle scrutait la salle commune du dortoir, qui paraissait déserte. Les autres Givrali avaient sans doutes quitté le dortoir, ou rejoins leurs chambres. La jeune fille soupira, accompagnée par ses Pokémons, avant que Mysti ne se mette à s'agiter, perchée sur l'épaule de la jeune fille. Grommelant, Lyra continua sa route, avant de se heurter contre quelque chose. Ou plutôt quelqu'un. Reculant légèrement, la jeune fille posa un regard froid avant de voir que la personne en question était une fille aux cheveux... rouges? Et elle venait de hurler à la Givrali de regarder où elle allait.

    Génial. Intérieurement, Lyra se mit à bouillonner de colère. En même temps, cette imbécile n'avait qu'à pas se placer au milieu du passage. Et Lyra le lui ferait clairement savoir. L'adolescente commença par toiser l'autre fille. Si elle se trouvait ici c'est qu'il n'y avait aucun doutes ; elle venait d'arriver chez les Givrali. Même si la jeune fille ne compris pas pourquoi une adolescente avec autant de tact était arrivée ici.
    Crachant un autre soupir, la Givrali, nullement impressionnée, planta son regard dans celui de son interlocutrice. Aller, aux oubliettes le tact. Autant rendre la pareille à une fille qui vous manquait cruellement de respect. La brune joignit ses bras contre sa poitrine, et à nouveau, soupira.

-Regarder où je vais? Non, non. Ce n'est pas à moi de regarder où je vais, mais à toi de regarder où tu es. Franchement, il faut être ridiculement con pour rester en plein milieu du passage, surtout lorsque on est dans un dortoir. Là, tu peux être sûre que tu vas te faire bousculer. Donc non, j'estime que parce que tu t'es foutue à terre en plein milieu du passage ce n'est pas à moi de m'excuser, parce que tu devrais très bien savoir qu'on ne se fout pas par terre dans un endroit commun. De un, ce n'est pas poli, et de deux c'est juste ce que ferait le dernier des cons. Oh, mais peut-être que c'est toi le dernier des cons.

    ...Là, le tact s'était royalement évaporé. Il n'y avait que deux cas dans lesquels Lyra parlait autant. Soit elle se détendait, soit, au contraire... Elle était horriblement énervée, et il n'y avait rien pour la calmer. Et dieu sait que la Givrali s'énerve très vite. Non, la Givrali n'était aucunement intimidée par cette nouvelle élève qui se croyait tout permis. Surtout que ça se voyait comme le nez au milieu de la figure qu'elle était plus jeune que Lyra.
    Les bras toujours croisés contre sa poitrine, Lyra eut un sourire mauvais, provocateur. Mieux valait ne pas la chercher... Le résultat n'était jamais satisfaisant.
Asteriane Abrasax
Asteriane Abrasax
Région d'origine : Kanto
Âge : 14
Niveau : 6
Jetons : 371
Points d'Expériences : 122
Todresseur Novice
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Jeu 19 Mai - 16:30

ft. Lyra Scarlet



Quand la flamme se heurte à la glace... résultat explosif!




La nouvelle élève de l'Académie se releva en époussetant ses habits. Styx à ses pieds grognait bruyamment, les yeux posés sur le Psystigri perché sur les épaules de la Givrali. Aster jeta un regard noir à l'élève qui se tenait devant elle. Plus âgée d'une ou deux années, la demoiselle avait de longs cheveux noirs et portait une tenue décontractée. Tout le contraire de la tenue de celle qui aurait voulu rejoindre les Pyrolis. Cette dernière lissa glisses son regard vert autour d'elle en écoutant d'une oreille distraite la réplique de la brune en face d'elle. A chaque fois que son interlocutrice utilisait le mot "con", Aster sentait ses joues rougir un peu plus et sa rage augmenter. C'était stupide pourtant. Cette Givrali n'y était pour rien, ce n'était pas elle qui avait obligé Asteriane à rejoindre le dortoir des Givralis. Ce n'était pas elle non plus qui lui avait parlé du dortoir des Pyrolis avec autant d'excitation. Mais c'était elle qui venait d'apparaître dans la salle commune de son nouveau dortoir et qui avait trébuché sur la jeune Abrasax. Cette dernière eut un reniflement de dédain quand la jeune brune lui fit remarquer que c'était peut-être elle le dernier des cons. S'agenouillant pour caresser son Malosse encore grondant, la jeune femme rétorqua vertement :

"Ha la politesse ! c'est bien une remarque de Givrali ça ! Qu'est-ce que j'en ai à foutre de la politesse !"

La jeune femme se releva et serra les poings devant l'élève plus vieille qu'elle qui tenait ses bras croisés sur sa poitrine.

"Et puis ce "lieu commun" comme tu dis était vide avant que t'arrives. On a pas le droit de se mettre par terre chez les Givralis, c'est ça. Mesdemoiselles sont trop polies et bien élevées pour ça? Je jouais avec Styx, ça aussi c'est interdit ?"

La jeune fille en parlait comme si elle n'appartenait pas à ce dortoir. Elle n'arrivait pas encore à se dire qu'on l'avait vraiment foutu chez l'évolution la plus calme et la plus froide d'Evoli... C'était presque une insulte aux yeux de la guerrière. Aster laissa courir ses yeux sur la tenue de la jeune femme : un jean, une débardeur et une chemise entrouverte. Ses cheveux noirs faisaient ressortir la rougeur de ses yeux et l'impression de glace qui en découlaient, malgré leur teinte chaude. Elle n’était pas spécialement grande ni musclée, à la voir ainsi, Aster savait qu’il s’agissait soit d’une Scientifique soit d’une Coordinatrice… Mais elle était presque quasiment sûr qu’il s’agissait d’une Scientifique. D’une part parce qu’elle avait entendu qu’il y en avait beaucoup chez les Givralis -vraiment mais que faisait-elle dans ce dortoir ? - mais l’attitude de la fille en face d’elle n’était pas celle des canons. Non pas qu’elle n’était pas belle, loin de là, mais elle était habillée simplement, n’était pas maquillée à outrance, ne semblait pas capable de sourire et ses yeux filaient plus la pétoche à un mec plutôt qu’attiraient son attention. Enfin, c’était du moins l’avis d’Aster et les conclusions quelques peu hâtives qu’elle venait de faire sur le tas. Restaient à savoir si elles se confirmaient. La jeune fille s’affala sur un des sièges et offrit un sourire mi carnassier mi blagueur à la brune :

« J’ai le droit de m’asseoir sur un fauteuil où c’est réservé aux Scientifiques apathiques et froids ? » lança-t-elle en embêtant Styx. Le chiot se battait avec la main déjà griffée de sa maîtresse tandis que celle-ci discutait comme si de rien n’était.

Aster était ainsi : énervée, puis provocante, affichant un sourire de canaille sur son visage. La cicatrice qui courait sur son œil gauche lui donnait un air encore plus sauvage aux côtés de son Malosse. La jeune femme était d’un naturel actif et ses émotions étaient toutes intenses, elle ne connaissait pas la demi-mesure. Ses plaques d’armures sur son épaule et sur ses bottes laissaient entendre un cliquetis métallique à chacun de ses nombreux mouvements. Elle était vêtue d’un pantalon de cuir sur lequel des runes mystérieuses semblaient être dessinées. Une épaulette d’armure médiévale était fixée sur son haut noir et court et une ceinture de cuir lui barrait la poitrine, maintenant les deux épées accrochées à son dos et les trois Poké-Balls que lui avait données le Collectionneur.



Code par Fictifs-Therapy

_________________
Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra] 1463439635002487800

~ An eye for an eye... ~

Aster Chibi:
 
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Jeu 23 Juin - 15:50
Lyra n'était nullement impressionnée par les réactions de la fille en face d'elle. Non, réellement, ce n'était pas elle qui allait l'impressionner... Bien qu'elle manque de confiance en elle, la Givrali pouvait devenir de plus en plus violente si on la cherchait trop. Pour toute réponse, elle se gratta l'arrière de la tête. Son énervement la fit manquer de pousser le petit Malosse violemment à l'aide de son pied, mais elle se retint au dernier moment. Le sourire carnassier sur le visage de la fille drôlement vêtue rajouta une couche d'agacement chez Lyra.
         Vêtue d'une armure... Cette nouvelle se croyait au moyen âge? Enfin. Ses épaules étaient couvertes de plaques d'armure, tout comme ses bottes. Elle portait une ceinture sur la poitrine, et des vêtements en cuir... Finalement, Lyra se dit que son ancien style vestimentaire n'était pas aussi ridicule que celui de la nouvelle. La brune trouvait que celle avec son Malosse avait d'énorme chances de se faire remarquer, autant dans son physique que dans son attitude, et pas en bien...

    Lyra se rapprocha d'elle, détestant son attitude négligée et piquée à vif de la voir affalée sur un canapé de manière provocante. Elle attrapa le Malosse qui mordillait la main déjà griffée de la nouvelle, et le jeta négligemment à terre, alors qu'il commençait à grogner. Mysti le foudroya du regard, bien qu'il ne fut nullement impressionné.
         La Givrali saisit le poignet de l'autre Givrali, avant de la tirer vers elle. Bon sang ce qu'elle était "lourde" ... Enfin, avec l'armure. Sinon, il fallait admettre qu'elle n'était pas bien grosse. Elle la tira jusqu'à ce que son corps quitte le fauteuil, et jusqu'à ce qu'il touche enfin terre. Elle tomba plutôt brutalement au sol, sans doutes n'avait-elle pas prévu que Lyra aurait le culot de la faire tomber à terre. La Givrali toucha du pied le morceau d'armure qui couvrait l'épaule de la nouvelle, la regardant avec un air désintéressé sur le visage.

-Oups, je t'ai fais tomber. Fit-elle avec un sourire moqueur.

    Elle fit descendre Mysti de son épaule, et la petite Psystigri courut se cacher derrière un fauteuil tandis que Mysdibule se contentait de rester derrière la jambe de sa dresseuse. La Givrali plia ses bras contre sa poitrine, avant de regarder la nouvelle avec dédain.

-Tu te fous de ma gueule, en plus. Je t'ai pourtant dis que jouer avec un Pokémon en plein MILIEU d'un couloir n'était pas approprié, pas que tu n'avais pas le droit de jouer avec ton Pokémon. Es-tu STUPIDE à ce point?

    Avant d'ajouter quelque chose, elle se remémora les paroles de la nouvelle avant de se gratter l'arrière de la tête d'un air pensif et volontairement nonchalant.

-Ah, et, non, ne t'assois pas sur ces fauteuils. Tu es trop stupide pour pouvoir t'assoir sur le fauteuil des "scientifiques".

    A ces mots, elle redonna un coup de pied dans la plaque d'armure sur l'épaule de la nouvelle, puis fit demi-tour pour se diriger vers sa chambre.

-Je souhaite bonne chance à ta future colocataire de chambre pour te supporter. Lâcha t-elle avant de partir.
Asteriane Abrasax
Asteriane Abrasax
Région d'origine : Kanto
Âge : 14
Niveau : 6
Jetons : 371
Points d'Expériences : 122
Todresseur Novice
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Lun 27 Juin - 22:33

ft. Lyra Scarlet



Quand la flamme se heurte à la glace... résultat explosif!




Astériane sentait que la situation dégénérait. Elle sentait qu'elle avait touché une corde sensible chez la Givrali en face d'elle et la réaction de cette dernière la conforta dans cette pensée: elle était en colère et piquée à vif. Parfait, c'était l'effet que la rouquine recherchait. Cependant, la boxeuse sentit son estomac se serrer quand la brune poussa sèchement son Malosse, ce dernier se retrouvant à terre. Comment osait-elle toucher à son Pokémon? Un éclair de fureur passa dans les yeux de la dresseuse tandis que l'élève la plus âgée la poussait à son tour hors du canapé. Elle avait beau parler d'un air nonchalant comme si les propos d'Asteriane ne l'avait pas atteint, ce n'était pas le cas. Sinon elle n'aurait jamais réagi de cette façon. Elle se serait contentée de répondre avec l'arrogance d'Asteriane ou sur le même ton qu'elle utilisait maintenant et qui se voulait nonchalant. Mais elle n'avait pas à toucher à son Pokémon, ni à elle d'ailleurs.

Aster était une adolescente particulièrement physique et dont l'énergie débordante associée à un caractère explosif l'obligeait à se défouler constamment. Habituellement elle était la première à user de violence ou à attaquer. Mais aujourd'hui ce n'était pas elle qui avait perdu son sang-froid la première, ce qui était rare. Aujourd'hui c'était la fille en face d'elle et commençait à l'agacer au plus haut point. Et aujourd'hui, Aster était plus que ravie d'avoir huit longues années de boxe et de free fight derrière elle. Elle n'avait écouté que d'une oreille les propos de la brune devant elle, mais avait pu distinguer plusieurs fois le terme "stupide". Elle était intérieurement en train de bouillir, mais se forçait à rester sur le sol en évitant d'écouter l'autre fille. Il ne fallait pas qu'elle se lève sinon elle n'arriverait pas à retenir ses coups. Il ne fallait surtout pas qu'elle se lève... Elle tenait de se raisonner en se disant qu'elle venait à peine d'arriver et qu'elle ne pouvait décemment pas réagir ainsi alors qu'elle s'était déjà fait remarquer au moment de sa répartition. Mais au moment où elle ferma les yeux et qu'elle sentait sa fureur s'évaporer doucement, elle reçut un coup de pied dans l'épaule. Ce fut le geste de trop. Ses yeux d'un rouge rappelant celui du sang s'ouvrirent brutalement et la jeune fille abandonna l'espoir de rester au sol.

D'un bond acrobatique parfaitement exécuté qui aurait fait la fierté de son coach de boxe, elle se remit debout sans l'aide de ses bras et esquissa un croche-patte pour stopper l'avancée de celle qui concentrait dorénavant toute sa colère. Elle avait remarqué que le Pokémon auparavant perché sur son épaule avait disparu: parfait. Contrairement à son interlocutrice, Aster détestait faire du mal aux Pokémons des autres, aussi agaçants puissent-ils être. Et elle considérait comme un affront personnel toute atteinte à son propre compagnon. La jeune fille à la crinière de Némélios fut devant la Givrali en l'espace d'une seconde et enchaîna à une vitesse fulgurante son placement: elle écarta légèrement les jambes pour atteindre son point d'équilibre le plus stable, remonta la garde de son poing droit au niveau de sa mâchoire et balança un puissant crochet du gauche. Mais elle ne toucha pas le visage de l'élève. Elle avait réussit à freiner à la dernière seconde son coup et son poing serré se tenait à quelques millimètres de la pommette de la brune. Qu'est-ce qui avait fait empêché Aster de frapper sa camarade de dortoir? La sonnerie de son Ipok qu'elle avait personnalisé: le cri de Némélios qu'elle venait d'entendre signifiait qu'elle avait reçu un sms de son père. Et son inconscient avait réagi plus vite que son poing: la figure paternelle était la seule que craignait Aster et qu'elle redoutait en cas de manquement aux règlements. Quelle serait la réaction de son père en apprenant qu'Asteriane avait frappé une fille en utilisant sa longue expérience de jeune boxeuse dès son jour d'arrivée? Il la tuerait probablement, l'étriperait, la découperait en petit morceau et la donnerait en pâture à Maximus. Alors, presque malgré elle son poing s'était immobilisé. Asteriane le ramena à elle avec plus de lenteur et cracha de sa voix grave:

"Repose tes sales pattes encore une seule fois sur Styx, et j'te refais le portrait."

Un reniflement à mi chemin entre le dégoût et la colère intervint tandis que Styx passait devant sa dresseuse. Puis, se souvenant de la dernière phrase prononcée par la Givrali, elle rétorqua:

"Tant que tu ne portes pas le prénom de Lyra tout devrait bien se passer!"

Bien sûr que cette fille ne pouvait pas être Lyra Scarlet. Après tout, il y avait des centaines de Givralis dans ce dortoir, elle n'avait pas pu avoir aussi peu de chance pour tomber exactement sur LA fille avec laquelle elle devrait partager sa chambre. Personne ne peut avoir autant de poisse! Rassurée par ces pensées, Asteriane rejoignit la chambre qu'on lui avait assigné, non sans donner un violent coup de poing rageur à l'un des murs de la salle commune qui trembla doucement. On lui avait dit qu'il y avait déjà cette Lyra Scarlet, mais que pour l'instant elles ne seraient que toutes les deux. Aster n'avait même pas encore eut la foi de monter ses bagages et elle s'assit sur le lit vide, dans le coin de la chambre qui n'était pas occupé. Elle soupira et sortit son téléphone de sa poche, ouvrant le message de son père qu'elle lut en l'espace d'une seconde:

"Coucou ma petite Némélios! J'espère que ça va, malgré ta répartition. Jay a dit à son père que tu avais été mise chez les Givralis et non chez les Pyrolis, mais ne soit pas trop déçu! Il m'a aussi expliqué comment se déroulait la rencontre avec le premier Pokémon et, je t'avoue que je suis un peu inquiet. Comme tu n'as pas eu le dortoir que tu souhaitais et que je redoute un peu le Pokémon que cet étrange Collectionneur pourrait te donner, j'ai envoyé Raptor te déposer un petit quelque chose qui devrait te remonter le moral. Du moins assez pour que tu ne tues pas le premier venue à cause de ta mauvaise humeur. Soit certaine que ce qui en sortira te conviendra parfaitement, même si ce n'est peut-être pas le cas de ton starter. Tiens moi au courant dès que tu peux, je te fais de gros bisous!
Ah et maman ne sait pas que je te l'ai envoyé, je l'ai trouvé hier dans la forêt, donc pas un mot ma grande!"


La demoiselle fronça les sourcils en se demandant bien ce qu'avait pu lui envoyer son père avec l'aide du Ptéra de son frère. Et puis elle le vit. Juste devant elle, à ses pieds, se trouvait un oeuf. Les yeux de la dresseuse s'illuminèrent et toute trace de colère avait disparu de son visage. Elle prit entre ses doigts l'oeuf aux tâches vertes et le montra à Styx avec un sourire. Elle n'avait maintenant plus qu'une envie, rencontrer cette fameuse Lyra qui serait certainement très sympathique et partager avec elle sa deuxième grande joie de la journée!

HRP:
 

Code par Fictifs-Therapy

_________________
Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra] 1463439635002487800

~ An eye for an eye... ~

Aster Chibi:
 
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Mar 28 Juin - 12:08
Lyra n'eut pas tout compris sur le coup. Enfin, la seule chose qu'elle capta clairement était que la rousse avait tenté de la frapper au visage, mais qu'une sonnerie semblable à un cri de Némélios l'avait visiblement stoppée. Lyra n'avait pas eu peur sur le coup, elle avait juste été étonnée. C'était sans doutes le mot le plus approprié à sa réaction. Ensuite, elle l'avait menacée de lui refaire le portrait si elle osait reposer ses pattes sur Styx. ... Qu'est-ce que Lyra pouvait bien en avoir à faire? Ca fonctionnerait pareil si cette nouvelle osait poser ses pattes sur les Pokémons de la jeune fille. Qu'il s'agisse de Mysti, Mysdibule ou Mikallee. Et ce n'était pas parce que l'autre Givrali savait se battre ou était une prétendue combattante que Lyra aurait peur.
         D'ailleurs... La nouvelle, avant de monter jusqu'aux chambres, avait craché à la Givrali que, tant qu'elle ne s'appelait  pas Lyra tout se passerai bien. Et bien justement... C'était Lyra qu'elle avait eu en face d'elle. La jeune fille soupira, ne cherchant même pas à la prévenir qu'elle s'appelait bel et bien Lyra. De toute manière elle ne cherchait pas à créer plus d'embrouilles.

    Au lieu de se rendre à sa chambre comme normalement elle s'apprêtait à le faire, elle décida de sortir afin de s'aérer l'esprit, de se calmer. Mais d'abord il fallait qu'elle retrouve sa Psystigri qui s'était cachée elle ne savait où. Elle se mit à faire le tour de la salle commune, avant que Mysti n'émerge de derrière un fauteuil pour venir s'accrocher à la jambe de sa dresseuse. Lyra se baissa, l'attrapa par la peau du coup et la reposa sur son épaule, tandis que Mysdibule revenait marcher aux cotés de Lyra.
          D'un air nonchalant au possible, la brune se rendit vers la sortie du dortoir, Mysti toujours perchée sur ses épaules. La jeune fille se décida de faire le tour du campus, rapidement et simplement dans le but de se calmer. Elle lâcha un petit soupir, croisa les bras contre sa poitrine et commença à marcher, sans destination précise. Elle regagna son dortoir quelques minutes plus tard, constatant qu'il était toujours aussi calme. Elle se rendit dans sa chambre, oubliant complètement son altercation avec la nouvelle. Ce qu'elle avait aussi oublié c'était à quel point sa chambre était grande, et qu'un autre lit avait été placé à l'intérieur.

     La jeune fille poussa la porte de la chambre, Mysti battant des bras en tirant la langue à Mysdibule tandis que celle-ci tournait la tête en ignorant royalement la Psystigri. Étrangement, la porte était déjà entrouverte. Lentement, Lyra entra, quand Mysti glissa des épaules de sa dresseuse pour jaillir sans prévenir dans la chambre. La Givrali entra à son tour, pour la rattraper, avant de s'immobiliser en voyant la fille assise sur le lit non occupé.
           Une rouquine aux plaques d'armures sur les épaules et vêtue de vêtements en cuir se trouvait là, un oeuf sur les genoux. Lyra écarquilla les yeux, reconnaissant la nouvelle. C'était donc pour ça qu'elle lui avait dit que tout allait bien tant que Lyra n'était pas son nom. La Givrali renvoya Mysti dans sa Pokéball, à défaut de l'attraper dans ses bras, et porta son regard sur la nouvelle.

-Qu'est-ce... que... tu... fous... ici? Fit-elle, lentement, se mordant les lèvres en sentant l’énervement arriver.
Asteriane Abrasax
Asteriane Abrasax
Région d'origine : Kanto
Âge : 14
Niveau : 6
Jetons : 371
Points d'Expériences : 122
Todresseur Novice
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Ven 1 Juil - 23:45

ft. Lyra Scarlet



Quand la flamme se heurte à la glace... résultat explosif!




Asteriane n'en croyait pas ses yeux. Elle tenait entre ses mains griffés le gros oeuf qu'elle venait de découvrir sur son lit avec des yeux pétillants. Quel était donc le Pokémon qui en sortirait? Mystère! Seul son père semblait être au courant. En temps normal, la jeune fille aurait pressé sa mère de question, sachant qu'elle était beaucoup plus susceptible de gaffer que le grand Ranger roux qui lui tenait lieu de père, mais elle savait que sa mère n'était pas au courant. Et surtout qu'elle n'approuverait pas l'action de son mari. D'un seul coup Aster trouva la personne qu'elle allait harceler! C'était Raptor, le Ptéra de Hélios, son frère aîné qui était archéologue à Argenta qui avait apparemment apporté l'oeuf à l'Académie, donc le dresseur devait savoir quel Pokémon se cachait dedans. Aussitôt la demoiselle reprit dans ses mains son Ipok, calant l'oeuf entre sa poitrine et ses avant-bras pour écrire:

"HELIOOOOOS!!! C'est quel Pokémon qui va sortir de l'oeuf? Si tu me le dis je te dis qui t'a piqué ton bouquin sur les fossiles aux dernières vacances!"

Elle envoya le message avec un petit sourire en coin tout en sachant qu'elle devrait batailler pour obtenir la dite information auprès de son frère. Mais elle y arriverait, elle avait les moyens de tenter Hélios, en espérant que celui-ci soit assez corruptible... Tandis qu'elle réfléchissait encore aux autres moyens qu'elle pourrait utiliser pour arriver à ses fins, la porte de la chambre s'ouvrit. Ce devait être la fameuse Lyra! Aster, qui était dos à la porte d'entrée serra ses mains autour de l'oeuf et passa ses jambes de l'autre côté de son lit pour faire face à l'entrée de la chambre. Elle allait se mettre à crier joyeusement à la nouvelle venue qu'elle s'appelait Aster et que c'était sa nouvelle colocataire quand elle la reconnut. La fille qui venait d'apparaître n'était autre que celle qu'Asteriane avait bousculé tout à l'heure et avec laquelle elle s'était disputée. La Givrali à la chevelure rougeoyante resta sans voix pendant quelques instants, tandis que l'autre lui demandait d'une voix menaçante ce qu'elle faisait ici. Aster hésita durant un instant quant à la réaction à avoir. Puis elle se rendit compte qu'elle n'arrivait plus à être colère, l'oeuf l'avait mise de trop bonne humeur. Alors elle éclata d'un grand rire et bondit hors de son lit en s'approchant de la Givrali.

"P'tain ça n'peut arriver qu'à moi ce genre de choses! Donc c'est toi Lyra j'imagine! Désolée pour tout à l'heure, j'ai assez mal vécu ma répartition mais..."

Elle chercha ses mots avant que son regard ne s'illumine d'une lueur proche de la folie:

"REGARDE!!! Mon père vient de m'envoyer un oeuf!! C'est la première fois que j'en ai à moi, c'est trop bien! Je me demande bien quel Pokémon va bien pouvoir en sortir. Tu crois qu'il y a un moyen de le savoir avant l'éclosion? Ce serait génial!!"

Toute l'attention d'Asteriane était tournée vers on oeuf et elle se moquait pas mal d'apparaître comme une folle ou une schizophrène aux yeux de celle qui devait se nommer Lyra. Après tout... ELLE AVAIT UN OEUF!!! Ne s'en remettant toujours pas, l'adolescente aux yeux verts se rassit sur son lit avec son cher oeuf dans les bras, tout à fait aux anges et ayant déjà oublié la colère qui l'avait fait trembler un peu plus tôt ou mêle sa fâcheuse répartition chez les Givralis. A ses pieds Styx jetaient des regards soupçonneux à la coquille beige et verte, se demandant s'il ne s'agissait pas là d'un concurrent à l'intérêt de sa dresseuse pour lui. Le Malosse sentait déjà que cette chose n'allait pas lui plaire...



Code par Fictifs-Therapy

_________________
Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra] 1463439635002487800

~ An eye for an eye... ~

Aster Chibi:
 
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   Sam 16 Juil - 13:21
Lyra était figée. Non mais... que faisait-elle ici? La Givrali ne comprenait pas. Soupirant, la jeune fille se gratta l'arrière de la tête pour essayer de se souvenir. C'est alors que, après quelques minutes de réflexions, elle se souvient d'un passage de la veille, un moment où Janice Jauplin avait débarqué dans le dortoir et demandé aux filles présentes une faveur. Lyra avait fini par accepter, puisque les autres soit ne voulaient pas, soit avaient déjà une colocataire. Et justement, la demande de la référente avait été la suivante : Est-ce qu'une des filles du dortoir accepteraient d'avoir une nouvelle comme colocataire dans leur chambre. Bon, ça s'était passé étrangement.

-Vous êtes sûres, les filles de ne pas vouloir d'une nouvelle dans votre chambre?

    Toutes les filles refusèrent catégoriquement, bien que certaines s'excusèrent car elles ne pouvait réellement pas accueillir de personne supplémentaire dans leur chambre. Lyra regardait d'un air blasé sa référente, et l'appela. Celle-ci se retourna vers elle avec une lueur suppliante dans les yeux, et la Givrali finit par céder.

-Bon, d'accord... Si vous insistez, je vais l'accueillir...

    Suite à cela, Lyra fila dans sa chambre en frappant sa tête dans une main, lâchant un énorme soupir.


    Voilà comment cela s'était à peu près passé. Janice Jauplin n'avait même pas dit le nom de sa colocataire à Lyra, ou du moins la jeune fille ne lui avait rien demandé. Justement parce qu'elle n'avait rien voulu savoir. La Givrali toisa sa camarade qui était visiblement émerveillée face à l'oeuf qu'elle avait sur ses genoux, et l'adolescente frappa brusquement son crâne dans sa main.
           Elle parlait fort, bon sang... Mais bon, ce n'était pas la peine de s'énerver comme ça. Lyra aussi venait d'acquérir un oeuf, mais elle n'allait pas non plus en faire tout un cirque à cette nouvelle... En attendant, c'était une opportunité pour se réconcilier avec elle et pour oublier ce qui venait de se passer.

-Alors non, on peut pas savoir ce qui y'a avant l'éclosion. 'Fin ça dépend... Mais généralement tu le sais que si tu connais la race des parents. 'Fin, j'crois... Et puis euh... Calme-toi, sérieux. Moi aussi j'viens d'avoir un oeuf mais je gueule pas sur tout les toits que j'en ai eu un.

     La jeune fille s'approcha ensuite de la Givrali aux cheveux de feu, et lui tendit la main. Elle soupira, puis lui offrit un sourire Narquois.

-Bon... J'pense qu'on peut faire la paix, hein?
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]   
Quand la flamme se heurte à la carapace de glace... résultat explosif! [PV Lyra]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :