Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]   Mer 25 Mai - 15:25



Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie
Alban Abernaty & Audrey Hatoria

- Albannnn ! Tu viens jouer avec moi ?

Une petite tête émergea de derrière le bureau en bois, les joues gonflées, la mine boudeuse. Alban leva à peine le nez de son brouillon de thèse qu’il était en train de retravailler pour la quinzième fois en à peine trois jours. Au lieu de ça, il se contenta de gribouiller machinalement une annotation sur le coin du papier, tout en rajustant ses lunettes qui venaient de glisser au bout de son nez et qui lui donnaient un air de british sexy de films d’espionnage. Le petit esprit frappeur qui avait élu domicile dans son dortoir depuis déjà trois mois redoubla cependant d’ardeur dans ses sollicitations, et il tapota des doigts contre le bureau ; ce qui, évidemment, avait le bon goût de faire un bruit plus qu’agaçant. Au bout d’une bonne dizaine de minutes passées à essayer - sans succès - de travailler dans ces conditions frustrantes, Alban daigna enfin lever le nez pour interroger du regard Chell. Ce qui était une façon polie d’écrire qu’il était en train de le fusiller du regard et qu’il l’aurait bien étranglé s’il n’avait pas déjà été mort.

- Je travaille, Chell, lui dit-il simplement pour essayer de plaider sa cause.

Ce qui n’était pas forcément très malin de sa part puisque l’esprit frappeur s’en tamponnait bien, de ses causes. Tout en sachant qu’il avait d’avance perdu la partie, Alban râla et poussa un soupir de lassitude avant de coller son dos contre le dossier de sa chaise afin de s’étirer. Automatiquement, deux pattes énormes et griffues vinrent se poser sur ses épaules pour les masser avec affection. Les yeux fermés, profitant simplement de ce moment de pure détente, Alban essaya de faire le vide pour ne pas penser à Chell. A ses thèses qui n’avançaient guère. Aux examens qui arrivaient prochainement. Et à Max…

Brusquement moins détendu, Alban remercia Héra qui venait bravement de s’improviser masseuse, puis se tourna vers elle avec un sourire forcé. La Kangourex grogna pour lui demander ce qui n’allait pas, mais Alban se contenta de hocher la tête. Qu’est-ce qui n’allait pas ? A la fois tout et rien. A la fois si peu et… tellement de choses. Mais ça, il n’avait pas envie d’en faire part à qui que ce soit. Et surtout pas à la Kangourex d’Audrey. Après tout, la pauvre allait quitter son équipe aujourd’hui pour retrouver sa dresseuse. Le jeune Coach n’avait pas vraiment envie de passer pour un rabat-joie alors qu’elle faisait ses derniers instants en leur compagnie.

La Kangourex pencha néanmoins la tête de côté, tandis que, dans sa poche ventrale, Aura émergeait avec un sourire taquin. Ah… ça aussi, ça allait leur manquer. Il y avait une véritable relation qui s’était tissée entre la Kangourex d’Audrey et la Togepi d’Alban. Un lien mère-fille qui allait être difficile à gérer, une fois les deux Pokémon séparés. Pour le moment, le Voltali savait que cela n’allait pas poser tant de problèmes, puisqu’il voyait régulièrement Audrey et qu’elle n’était de toute façon pas bien loin. Pour autant, il ne savait encore combien de temps son amie allait rester au campus. Il l’avait déjà vue disparaître du jour au lendemain sans donner de nouvelles ; comme si elle n’avait jamais existé. Serait-elle contrainte de faire la même chose ? Et, si tel était le cas, qu’adviendrait-il d’Héra et d’Aura ?

Alban ferma les yeux et enleva ses lunettes qu’il posa sur un coin de son bureau. Il avait déjà assez de problèmes et de préoccupations comme ça. C’était stupide de sa part, de vouloir s’en rajouter d’autre. Audrey ne repartirait plus de l’académie à cause d’une dépression. Il y veillerait personnellement. Car même s’ils s’étaient rencontrés dans des circonstances plutôt étranges, et qu’ils avaient échangé un baiser dans une situation qui l’était encore plus, Alban avait de l’affection pour Audrey. Comme un grand frère qui voulait protéger sa petite sœur. Audrey lui rappelait un peu Arya lorsqu’elle était plus petite. Mais sa propre petite sœur avait grandi un peu trop rapidement, et s’était détachée de son amour fraternel pour faire sa vie comme une grande fille. Il n’était pas anormal qu’il ressente donc ce besoin et ce sentiment envers d’autres gens. En tout cas, c’était ce que le Docteur Ghost lui disait lorsqu’il sortait d’une séance dans ses locaux.

Ah… ça aussi, c’était dérangeant. A à peine 15 ans, être obligé de prendre rendez-vous avec un psychologue à cause de cauchemars angoissants. Décidément, le surmenage était vraiment proche. Sans se démonter pour autant, Alban se leva et fit quelques étirements ; une combine que lui avait apprise Ghost pour se détendre et « repousser le mauvais œil ». Il ne savait pas trop à quoi ça faisait allusion, mais cela avait au moins le bon goût de le mettre de meilleure humeur. Laissant donc de côté ses problèmes, il se pencha vers Chell et lui caressa amicalement la tête.

- Ecoute, Chell. J’ai pas mal de travail et en plus, je dois aller voir Audrey d’ici quelques minutes pour lui rendre Héra. Si ça te va, je continue de bosser un peu et on jouera quand je reviendrai, d’accord ? On ne peut de toute façon rien commencer en dix minutes, non ?

Le petit fantôme croisa les bras et sembla réfléchir. Après quelques secondes d’intense lutte interne, il finit par accepter que ce fût effectivement un plan beaucoup plus rentable pour lui. Alban remit donc ses lunettes sur son nez puis acheva de noter deux trois phrases sur le papier avant de se lever.

Se tournant vers la Kangourex, il se pencha pour lui nouer un foulard bleu pâle autour de la patte. Un symbole de leur relation coach-élève. Une « preuve » et un souvenir de son passage temporaire dans son équipe. Et, comme d’ordinaire, ce fut un certain déchirement pour Alban. Visiblement, il n’était toujours pas prêt pour tout ça.

- Héra ? Je vais te rendre à Audrey aujourd’hui. Sache que c’était un réel plaisir de t’avoir au sein de mon équipe, et que tu es la bienvenue ici quand tu le souhaites. Je sais que ça va être dur pour toi de te séparer d’Aura, mais on fera au mieux pour que vous puissiez vous voir souvent… ça te va ?

La Kangourex hocha noblement la tête. Elle n’était pas vraiment du genre à se montrer particulièrement sentimentale, après tout. Un sourire sur le visage, Alban sortit donc Aura de la poche ventrale de la Kangourex puis la posa sur son bureau. La Togepi sembla un peu déçue de quitter sa cachette préférée de ces derniers temps, mais elle avait suffisamment grandi pour comprendre les raisons de ce geste. Après un dernier câlin, les deux Pokémon se séparèrent donc, et Alban rappela Héra dans sa Pokéball. Ce qui serait évidemment beaucoup plus simple pour la rendre à Audrey. Il prit ensuite la décision de laisser la totalité de ses Pokémon avec Chell pour qu’ils puissent jouer entre eux en attendant. Après tout, son rendez-vous avec la Pokémécanicienne n’allait pas vraiment durer longtemps… Il prit cependant l’œuf mystérieux avec lui pour éviter le moindre problème.

La mort dans l’âme, il quitta donc sa chambre puis son dortoir, et alla retrouver Audrey près de Lac, là où ils s’étaient donné rendez-vous. Ayant légèrement pris du retard sur la route, Alban aperçu la chevelure bleutée de sa camarade et s’approcha pour la prendre tendrement dans ses bras et lui déposer un baiser sur le front. C’était comme une espèce de rituel chez eux, depuis qu’ils s’étaient retrouvés. Sans pour autant qu’il n’y ait d’ambiguïté là-dedans.

- Salut Audrey, comment vas-tu ? lui demanda-t-il affectueusement, comme il l’aurait fait pour sa véritable petite sœur.

Pendant qu’elle lui répondait avec son excentricité habituelle, Alban lui remit la Pokéball de sa Kangourex dans la main, ainsi qu’un dossier de quelques pages avec des graphiques compliqués et quelques annotations de sa main.

- Tiens, je te rends Héra. Et il y a également des commentaires sur le déroulement de l’entraînement, ce qui s’y est fait, sa courbe de progression, etc. Si tu as la moindre question, n’hésite pas à me demander.

Il lui sourit tristement et lui passa une main dans les cheveux.

- T’inquiète pas, je vais bien. C’est toujours un peu triste quand un Pokémon qui a fait un petit séjour dans ta team te quitte. Enfin bon… En dehors, comment vas-tu, toi ?

Il lui sourit avec gentillesse, puis se figea lorsque son sac à dos se mit à bouger de façon incontrôlable. Intrigué, il le posa au sol et l’ouvrit, juste à temps pour voir la coquille de son œuf s’illuminer et se fendiller. Wow. Ici et maintenant ?

La lumière redoubla d’éclat et, bientôt, l’œuf se craquela totalement pour laisser entrapercevoir un… heu… ben pas grand-chose en fait, puisque le Pokémon était complètement recouvert de morceaux de coquille. Passant ses mains à l’intérieur du réceptacle en toile, Alban attrapa la masse qui était logée sous les débris et se retrouva nez à nez avec un Ramoloss d’une couleur assez inhabituelle. Tiens ? Encore un chromatique ? Décidément…

- Eh ben gros père, t’es pas vraiment vivace, toi, commenta-t-il avec amusement devant l’air patibulaire du Pokémon.

Le Ramoloss bâilla ouvertement et continua de fixer un point imaginaire, son strabisme lui donnant un air très philosophique et brave.

- Je… bon… heu… ben bienvenue dans mon équipe, hein.

Puis, se tournant vers Audrey, il lui tendit la bestiole.

- Désolé, on a été interrompu. Tu veux le porter un peu pour me faire pardonner ?

HRP : Fin du Coaching de Héra, Kangourex d'Audrey Hatoria
Eclosion de l’œuf de Ramoloss chromatique


_________________
Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Audrey Hatoria
Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]   Lun 27 Juin - 23:38

Ma famille à moi c'est celle que j'ai choisie
ft. Alban Albernaty
Il fait beau, c'est agréable. Tu as un sourire grandiose sur le visage, tu es heureuse comme jamais, tu as retrouver aujourd'hui Héra après l'avoir laissé un certain laps de temps à Alban, avec toutes ces histoires de compétitions et d'urgentes commandes tu as du laisser ta tendre maman pokémon au coach un poil plus longtemps, mais tu sais que cela ne l'a pas dérangé, Héra est une bonne mère après tout. De loin tu regardes le petit Kaiminus qui réussit maintenant à tout faire seul comme un grand, il était énergique celui-ci, une vraie teigne aussi, dans la catégorie borné, Héra allait avoir du travail là aussi.

Rendez-vous au lac à demandé le coach, tu t'habilles un peu court pour la saison, mais ce grand soleil est ravissant. Pour une fois tu oses mettre une jupe, non pas qu'Alban te plaise, mais il est ton grand fraté, il a été présent pour toi et ce, tout le temps ! Petite jupe plissée rouge avec un débardeur vert. Tu prends une grand sac avec deux bateaux pilotables, deux jouets que tu as fabriqué, mais rarement utilisé. Quelques boucles d'oreilles, quelques grenades et tes pistolets à chewin-gum, tu prends une feuille et un stylo avant de t'en aller.

Sur la route tu cours joyeusement avec Jason le Kaiminus, Persée le Galvaran et Simplet ton Keunotor en avant, tu l'as mis sur ton dos avec un harnais pour éviter qu'il ne tombe et se fasse mal bêtement, tu as pensé que c'était une bonne idée de laisser les plus jeunes (et idiots) sortir afin de retrouver la sainte mère Kangourex Héra. L'air se rafraîchit un peu et tu vois au loin Alban, heureuse tu cours vers lui en déposant ton gros sac sur le sol pour le prendre dans tes bras (enfin surtout l'inverse). La marque affectueuse du Voltafrère te fait glousser alors que lui dépose un gros bisou sur la joue avec beaucoup de douceur.

-Coucou mon Albounet ! Oui ça va niquel ! Je suis heureux de te voir vraiment ! J'espère que tu te portes bien, je suis désolé du retard, avec les compétitions tout ça, je savais pas si je pouvais venir ou pas et j'avais un max de commandes et la fin des cours !

Tu récupères ensuite la sainte pokéball d'une main pendant que Persée commence à titiller Jason avec quelques étincelles, mais le vaillant Argonaute vient se chamailler avec lui. Le dossier entre les mains tu ouvres la pokéball d'Héra en feuilletant le dossier sur les indications principal, tu hôches la tête avec une expression de mafieux octogénère en prenant un mauvais accent.

-Si.. Si, tou a bien trravailler, tou sais comment tou faire aimer dès la famille ! Puis tu reprends une voix normale lorsque ta petite maman te prends dans les bras avant de retirer une petite tache de peinture et ensuite correctement te remettre la tresse. Oui je suis là, c'est bon, mais me fais pas ça en publique ! C'est gênant ! Tu ris en observant Alban. Non je te fais confiance, sache que je reviendrais te voir, à l'occasion passe me voir, si tu as besoin lorsque tu auras ta salle, je pourrai te faire quelques équipements à prix réduit pour que tu sois encore plus balèze !

Il te décoiffe après s'attirant un regard un peu courroucé de la mère Kangourex avant de décoiffer aussi Alban avant de lui passer un coup de pouce salivé pour retirer une tache sur le bras du jeune homme comme toutes les mères le font. À la mine de ton frère tu passes une main sur sa joue en riant.

-Faut pas être triste, maintenant t'es comme une fils pour elle, ce qui fait de nous des frères et sœurs ! Du coup en y pensant j'ai pris un papier pour qu'on écrive un mot, qu'on le signe et on le fera valider à la mairie auprès de devenir officiellement frère et sœur ! Bonne idée non ?

La lumière naissante calme Persée et Jason quelques instant mais agite Simplet qui semble vouloir voir le spectacle. Tu observes Alban, des yeux pleins les étoiles (oui cela à du sens). Puis lorsque le Ramolosse chromatique sort du sac d'Alban tu te mets à rire, voilà un futur ami à son Keunotor autiste. Les réflexions du coach te font rire alors que dépose Simplet au sol en récupérant le Ramoloss pour le poser au sol.

-Pas besoin de le porter, en voilà deux qui vont bien s'entendre !

Ce Keunotor qui respirait l'intelligence comme un aveugle distingue le rouge et jaune posait sa truffe humide sur celle du Ramoloss en poussant un petit cri, attendant une réaction avant de répondre au baillement de son vis à vis.

-Je...

Une grande étincelle jaillis derrière toi et en te retournant Héra agis plus vite que toi et saisit Persée et Jason par la queue en les pendant en l'air en grondant d'un air menaçant. Tu ris joyeusement.

-Je n'ai pas eu le temps de te présenter le trio d'enfants de mon équipe. Ils sont pires que mon Vigoroth. Le Kaiminus à un mois à peine, petit Jason et le Galvaran est le dernier capturé Persée, deux braves gaillards, mais si je les fais combattre ils vont ravager l'académie. Et le Keunotor c'est Simplet, qui porte bien son talent, mais il est absolument adorable même si en deux ans il ne sait pas marcher. Tu ris en le regardant. Oui tout vas bien ! D'ailleurs, les compétitions, raconte moi, tu as participé auxquelles finalement ?


_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]   Dim 3 Juil - 21:53



Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie
Alban Abernaty & Audrey Hatoria

Les retrouvailles avec Audrey furent explosives, comme toujours. Sourire aux lèvres, Alban prit la jeune Pokémécanicienne dans ses bras tandis qu’elle lui déposait un baiser sur la joue. Un soupçon de tendresse fraternelle dans ce monde de brutes. Que pouvait-il demander de plus ? Heureux de la retrouver après ces trois longues semaines où ils n’avaient pu que se croiser brièvement, Alban hocha la tête pour la rassurer.

- T’inquiète pas pour le retard, j’ai eu pas mal de choses à faire également. Ceci dit, tant mieux si les choses bougent et si les affaires tournent, n’est-ce pas ? Je vais bien en tout cas. Ce dernier mois a été épuisant mais je m’en remets doucement. A présent que les Compétitions sont achevées…

Il lâcha un petit soupir. Dans les faits, les Compétitions ne lui avaient pas demandé tant de préparation que ça. Pour l’Archéologie, il avait simplement relu ses notes, qui allaient de toute façon lui servir pour ses examens de fin d’année avec Roseverte. Le gros du travail s’était fait le jour-même, durant les longues heures passées à préparer ce fichu aquarium tout en négociant avec toutes les contraintes externes. Quant à la Compétition de Coordination… Hélios avait bien plus travaillé que lui. Et même si parfois, il avait ravagé sa chambre, Alban avait au moins pu avoir relativement la paix sur plusieurs semaines.

C’était donc plutôt la pression qui avait joué avec ses nerfs. Alban était un compétiteur dans l’âme, après tout. Et il détestait être mauvais, surtout quand il y avait mis de la conviction et de l’application. Il était certes conscient qu’on ne pouvait pas gagner à tous les coups ; loin de là. Pour autant… Il avait été habitué à être le meilleur, dans le passé. Être quelqu’un de mauvais ou juste quelqu’un de lambda risquait de mettre à mal son égo.

Laissant cependant ses pensées de côté le temps de s’occuper d’Audrey, le châtain eut un sourire lorsque Héra réapparut devant eux dans un halo de lumière rouge. Il lâcha même carrément un petit éclat de rire lorsque la Pyroli prit des airs de parrains de Mafia en feuilletant ses notes. Voilà qui aurait beaucoup plu à Barber, son Pijako ! Amusé, Alban avait de gros doutes quant au bienfondé des commentaires d’Audrey. Selon lui, elle faisait juste semblant de tourner les pages. C’était mignon et marrant à la fois.

Jouant néanmoins le jeu, le Pokéathlète hocha la tête de haut en bas. Pendant ce temps, Héra avait repris son rôle de maman, et elle était déjà en train de recoiffer la Pyroli. Riant de nouveau lorsqu’Audrey se la joua petite enfant qui a honte de se faire accompagner à l’école par ses parents, Alban lui lança un clin d’œil affectif.

- N’hésite pas à venir quand tu le souhaites. Ahaha, et j’y réfléchirai pour les équipements ! Je t’avoue que je n’en utilise pas énormément, donc je ne me suis jamais penché là-dessus…

Il laissa son esprit vagabonder. Il était vrai qu’il préférait concourir sans artifices ni aucune aide. Encore une fois, c’était par pur égo qu’il ne voulait pas avoir affaire à de l’aide extérieure. Mais techniquement, ce ne serait pas une mauvaise idée que de se pencher un peu plus là-dessus. Si ça pouvait lui permettre d’augmenter les capacités de ses Pokémon, ou la qualité des installations dont il se servait… Hm.

- Enfin pour le moment, je n’ai pas trop d’idées. Et puis, j’ai ta grenade chantilly ! Et ça vaut tous les équipements du Monde ça, non ?

Il eut un nouvel éclat de rire et ébouriffa les cheveux d’Audrey, ce qui eut pour effet d’agacer passablement la Kangourex. Oups. Lui jetant un regard d’excuse, Alban sentit une grosse patte se poser sur sa tête pour mettre en vrac ses cheveux. Œil pour œil comme on disait, hein ? Se laissant néanmoins faire - il n’était pas conseillé de contrarier une Kangourex, après tout -, Alban ne broncha même pas lorsqu’elle nettoya une tâche sur son bras. Il n’y avait pas à dire, ces moments là allaient lui manquer…

Audrey capta rapidement son regard, et, taquine, elle posa sa main sur sa joue pour lui remonter le moral. Des frères et sœurs ? Clairement, oui. S’apprêtant donc à acquiescer, Alban fut néanmoins pris de court quand Audrey lui annonça clairement qu’elle voulait faire officialiser leur relation fraternelle. Heu. Wait. Il n’était pas sûr que ses parents et sa petite sœur de sang apprécieraient qu’une autre personne rejoigne leur famille, comme ça, dans le plus grand des calmes. Se rappelant cependant qu’il s’agissait d’Audrey, il perdit toute son appréhension et lui offrit un grand sourire.

- Carrément ! On va se poser sur une table pour écrire tout ça ?

De toute façon, avec Héra la Kangourex enregistrée comme mère… Alban doutait fort que la Mairie de Lansat accepte. Mais bon, si cela pouvait faire plaisir à Audrey… Dans les faits, cela ne l’engageait pas vraiment, non ? Se rappelant également qu’il avait une autre « petite sœur » de cœur, Alban se fit la réflexion qu’il fallait qu’il fasse se rencontrer Marie et Audrey… avant d’oublier cette idée. Honnêtement, il n’était pas DU TOUT sûr que ces deux-là puissent s’entendre. Autant éviter une catastrophe.

Son attention fut ensuite captée ailleurs, le temps de voir son Ramoloss chromatique couleur blanc neige éclore. Wow. Un Ramoloss. Il n’aurait su dire si cette nouvelle le réjouissait ou non. Après tout, il s’était attendu à quelque chose de plus... enfin de moins… enfin voilà. Interdit, il fut néanmoins attendri quand la bestiole se mit à bâiller longuement. Bon, probablement s’y ferait-il, à force. Hein ?

Proposant à Audrey de le porter, cette dernière refusa et posa son Keunotor en face du nouveau-né. Vu de l’extérieur, le tableau était grotesque et ridicule. Pouvait-on faire plus stupide qu’un Ramoloss ? Oui. En lui ajoutant un Keunotor. Peut-être pourraient-ils connecter leur demi-neurone, ainsi ? Alban en doutait fort. Se désintéressant de la contemplation de cette scène, le châtain se tourna vers la source d’une étincelle. Voyant que la Kangourex avait déjà maîtrisé la source de cette brusque attaque - les deux autres Pokémon d’Audrey -, il se détendit et esquissa un sourire amusé.

- Pire que ton Vigoroth ? Wow. J’espère que tu n’as pas trop de problèmes à les gérer. Ils ne saccagent pas trop ton atelier, ça va ? Maintenant que Héra est revenue, en tout cas, ils fileront un peu plus droit.

La Kangourex souffla des narines pour indiquer que ça allait être le cas genre… maintenant, là, tout de suite, et Alban pu se concentrer sur le reste de sa conversation avec Audrey.

- Hmmm du coup, j’ai participé à la Compétition des Scientifiques, puis à celle des Coordinateurs. Je n’ai pas eu trop le choix pour la seconde, mon Larveyette m’y avait inscrit sans me demander mon autorisation. Et Hortense m’avait déconseillé de participer à celle des Pokéathlètes… Puis vu le bordel que ça a été, je suis bien content de ne pas l’avoir fait, au final. Enfin bon. Comment ça s’est passé… J’ai été bien content de tomber sur de l’Archéologie. Le thème était intéressant, même si l’après-midi a été ultra crevante. Reconstituer un aquarium entier n’est pas facile, surtout quand tes seuls Pokémon Aquatiques ne peuvent pas utiliser Plongée. Mais on s’en est à peu près sorti, je pense. C’est l’essentiel. Pour ce qui est du défilé de mode, eh bien… C’est Hélios, mon Larveyette, qui a pris le contrôle de toutes les opérations. Je n’ai vraiment rien eu à faire, et je n’ai pas de sensibilité artistique donc je ne saurai te dire si on a fait forte impression ou non. Par contre, même si les costumes qu’Hélios avaient fait étaient beaux, heu… j’étais déguisé en fille. C’était un coup dur pour ma virilité…

Il soupira à l’évocation de ce souvenir un brin douloureux. Entre ça et leur opération d’espionnage de début de Semestre… Il fallait clairement qu’il se pose des questions sur l’influence que Loan avait sur lui…

- Enfin bon, c’est fini et j’en suis bien content. Ce n’était pas forcément de tout repos. Et toi alors, comment ça s’est passé ?


_________________
Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Audrey Hatoria
Audrey Hatoria
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 884
Scientifique Mécano
Sujet: Re: Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]   Lun 8 Aoû - 20:12

Ma famille à moi c'est celle que j'ai choisie
ft. Alban Albernaty
Voir ce Ramoloss et ce Keunotor, l'un devant l'autre, à se regarder avec idiotie, réfléchir au sens profond de la vie, cela est attirant, parfois tu aimerais être un Keunotor comme Simplet, pas de cours à rendre, pas d'entraînement le matin, juste flâner dans ta pokéball. Mais si étais une Keunotor et bien tu ne pourrais plus faire de grenades chantilly. Alors ce serait un drame, non tu es bien mieux comme ça, folle, pleine d'énergie !

La réaction d'Alban sur ce trio magique tu fais rire, ils sont petits encore c'est normal quand même, ils ne sont pas si terribles, pas plus que toi du moins. L'avantage c'est qu'ils restent calme la nuit car ils sont épuisés, contrairement à Vigoroth qui ne peut pas dormir, ça fait deux ans qu'il ne peut pas dormir, lorsqu'il évoluera il changera. Un regard maternel d'Héra glisse sur toi alors qu'elle remet au sol les petits monstres qui restent calmement au sol alors qu'elle commence à laver son petit Kangourex, le Collectionneur t'en a confié un car il faut que ce pokémon ait toujours un petit à s'occuper sans quoi elle devient particulièrement violente.

-Oui mais tu sais, mon atelier est déjà rangé à mon effigie, donc bordélique ou pas je m'y retrouve toujours, car même dans le chaos le plus complet il y a une logique, une philosophie. Mais maintenant que maman est là ils vont pouvoir prendre du plomb dans le crâne !

Au même moment Simplet se retourne sur le dos et bat des jambes dans le vide en commençant à pleurer, tu le saisis dans tes bras en le câlinant plongeant ton nez dans sa fourrure en lui faisant des petites papouilles.

-Maman est là mon petit, tout vas bien mon amour, oui allé cesse de pleurer...

Tu écoutes ensuite Alban te parler de ses compétitions, il n'a donc pas participé à la compétition de sa spécialité, c'est étrange quand même ? Bof, peut-être sentait-il qu'il n'était pas vraiment prêt avec ses pokémons, toi tu n'aurais pas pu faire la compétition pokéathlète aussi, surtout avec Jackie qui veille au grain. Il a participé à la compétition scientifique, comme toi, ce qui fait de lui un rival pour la victoire, même s'il est ton frère, un rival et un rival et tu ne veux pas te faire voler la victoire. Et donc il a participé à la compétition coordinateur ? Tu as du mal à visualiser ce Alban en tenue moulante à faire des pirouettes, tu ne peux t'empêcher de glousser dans les poils de ton Keunotor qui se met à rire car ça lui fait des chatouilles.

-Et bien, voilà quelque chose d'incroyable ! Moi les compétitions... Et bien scientifique et top-dresseur ! Alors j'ai réussir à vaincre Goyah ! Oui ! Son pokémon s'est effondré de fatigue face à Hercule qui a évolué en Galegon pendant le combat ! C'était chaud mais j'ai gagné oui ! Comme j'ai vaincu Blanche il y a deux ans avec Héra. Et encore elle n'était pas passée entre tes mains, maintenant elle va être sur puissante et elle va souvent venir te faire des papouilles d'entraînement ! Puis compétition scientifique, alors là.. ; j'étais heureuse mais l'aquarium était trop petit alors j'en ai fabriqué un autre, rien de difficile en temps que mécanicienne, mais j'étais juste en temps, j'espère que j'ai mes chances, j'aimerai bien gagner dans une des compétition. Réussir pour une fois dans une compétition.

Tu avais perdue un peu le sourire, il est vrai que tu n'as jamais rien gagné, pourtant tu mets tout ton cœur à l'ouvrage mais on ne reconnaît pas assez tes forces. Cela ne te mine pas le moral, tu es heureuse de voir qu'il y a beaucoup d'adversaires à vaincre, mais même une médaille de bronze te suffirait pour un siècle.

-Fin voilà... Il faut aussi que je valide mon grade deux, j'aimerai bien enfin quitter le grade un, non pas que les gens sont pas cools, mais juste pour obtenir plus d'autonomies ! Car je travaille sur un prototype avec une mécanicienne en ville. Le but c'est de créer un canalisateur d'énergie pokémon à base d'un joyaux et d'un réseaux électronique. Je pense pouvoir l'utiliser pour une future thèse ou autre. Bref un bon projet, comme ça je commencerait à me constituer un dossier d'armes, pour l'armée.

Tu prends places sur un arbre coupé.

-Je t'ai jamais parlé de mes projets. Si je me suis engagé comme mécano pour devenir une grande ingénieur en création d'armement. Façon je n'ai plus de familles, l'armée est une bonne issue et puis le parcours spécialiste type avec le type normal me permettra de mieux connaître une énorme partie des pokémons de ce monde et comme ils ont souvent des affinités avec d'autres types, je peux aussi étudier la majeur partie des types pour pouvoir trouver des armes adaptées à tous les types. Bon le type roche, poison, dragon, fée etc c'est compliqué. Mais voilààà et toi ? Les projets ?

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Alban Abernaty
Alban Abernaty
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 70
Jetons : 20638
Points d'Expériences : 2487
Pokeathlète Coach
Sujet: Re: Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]   Sam 3 Sep - 22:42



Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie
Alban Abernaty & Audrey Hatoria

Alban eut un nouvel éclat de rire lorsqu’Audrey lui expliqua que son atelier était de toute façon toujours en bordel. Sacré Audrey. Mais d’un côté, cela ne l’étonnait pas vraiment ; avec une personnalité aussi volcanique que celle de la Pyroli, comment aurait-il pu en être autrement ? Se contentant donc d’observer la jeune fille dialoguer avec son Keunotor et le bercer dans ses bras, Alban les laissa seuls pour ce moment de tendresse qu’il n’avait pas le droit de perturber. Il en profita pour couler un regard vers son Ramoloss nouveau-né, auquel il n’avait pas encore trouvé de surnom. Restait déjà à déterminer s’il s’agissait d’un mâle ou d’une femelle, afin de ne pas faire de bêtises… Il voyait bien un nom de nuage un peu paisible, ou de vent doux et lent, qui irait bien avec la personnalité un peu stupide du Ramoloss. Bah, il trouverait bien une idée le soir-même, après avoir appris à connaître la bête. Mais c’était un sacré morceau que lui avaient rapporté ses Pokémon, lors de cette journée de Pâque. Et le troisième Pokémon chromatique qu’il obtenait d’un œuf qu’il n’avait même pas acheté. Décidément, il était vraiment du genre chanceux…

Revenant dans la conversation lorsqu’Audrey lui parla des Compétitions, Alban laissa de côté son observation de son Ramoloss. Avec sincérité, il lui expliqua son ressenti vis-à-vis des épreuves auxquelles il avait participé. Il n’espérait pas vraiment gagner grand-chose, mais il n’avait pas non plus l’impression d’avoir été particulièrement mauvais sur les deux. De ce qu’il avait compris, il y aurait un podium avec or, argent ou bronze à gagner… Peut-être pouvait-il espérer la seconde ou troisième place ? Il haussa les épaules. Cela ne servait à rien de tergiverser ; autant attendre les résultats. Il écouta donc les récits d’aventure d’Audrey avec une tendresse fraternelle. Il s’était retrouvé relativement loin d’elle lors de la Compétition Scientifique, et n’avait donc pas vraiment suivi ce qu’elle avait fait. Un aquarium qu’elle avait construit elle-même ? Aha. Voilà qui était bien atypique. Mais pas si étonnant quand on considérait qu’on parlait avec Audrey. Quant à la partie TopDresseur…

- Tu as vaincu Goyah ? Vraiment ? Wow, félicitations ! J’ai entendu dire que beaucoup d’élèves s’y étaient cassé les dents. Je crois que dans nos connaissances communes, il y a Orren qui a réussi à le vaincre. Je ne suis pas particulièrement un fan de Goyah mais ça doit être impressionnant de voir un ancien maître. Comment est-il en vrai, alors ? Intimidant ? Gentil ? Je croise les doigts pour toi en tout cas, pour la Compétition Scientifique. Personnellement je n’ai pas trop d’espoirs, vu les pointures qu’il y avait dans le domaine de l’Archéologie. A mon avis, Ambre va sûrement rafler la première place.

Il eut un petit sourire à l’évocation du nom de son amie. La brune avait toujours cette sorte d’aura qui vous faisait vous dire qu’elle était forcément la meilleure dans tout ce qu’elle faisait. S’il devait y avoir une élève Archéologue qui s’illustrait dans cette épreuve, c’était forcément Ambre. La plus ancienne et la plus expérimentée de tous. Néanmoins, Alban ne put s’empêcher de penser à Maxine également. Comment s’en était-elle sortie ? Il chassa son image de son esprit ; pas la peine de rougir alors qu’il était en présence d’Audrey. Il n’avait pas envie de questions embarrassantes, après tout…

- Courage pour ton grade 2, en tout cas. Il te manque beaucoup de travaux à faire valider par les professeurs pour ça ? Je dois encore travailler mes thèses pour progresser, mais c’est compliqué. Ton histoire de canalisateur me semble… intéressante, en tout cas. Enfin pour être franc, j’en sais absolument rien. Je suis tellement nul en technologies que je serai incapable de comprendre de quoi tu parles. Mais si ça te semble bien, ça doit forcément être cool !

Alban et sa franchise, parfois… Amusé néanmoins de l’enjouement d’Audrey quant à ses inventions farfelues, il hocha la tête avec appréciation. Il ne faisait pas vraiment partie de ces dresseurs sur-pacifistes sur les bords qui  crachaient sur l’armée ou la police. De son point de vue, et même s’il ne se serait jamais engagé dans l’une ou l’autre de ces voies, elles étaient nécessaires pour le bon fonctionnement de leur société. Pas qu’il s’inquiète d’éventuelles guerres comme il y avait pu en avoir dans un passé lointain… mais mieux valait être préparé pour affronter les organisations criminelles. Après tout, c’était en partie grâce aux efforts de l’armée et des forces de l’ordre que les Teams Magma et Aqua avaient été éradiquées, dans sa propre région. Enfin… C’était ce qu’on lui avait raconté. Ces histoires appartenaient à une époque déjà révolue depuis bien trop longtemps pour qu’il puisse en connaître tous les détails.

- C’est intéressant comme projet, j’espère que tu y arriveras. C’est bien d’avoir un choix si défini sur ce que tu veux faire plus tard, ça te permet de ne pas perdre de temps et de te concentrer sur tes objectifs. Pour ma part, eh bien, hm…

Il leva la tête vers le ciel et regarda les immenses nuages qui défilaient paisiblement, chassés par les courants d’air marin. Qu’est-ce qu’il avait, comme projet ? Au cours de cette dernière année, il avait beaucoup travaillé pour essayer de trouver une voie qui lui conviendrait. Ouvrir sa propre association sportive et organiser des compétitions de Pokéathlétisme était ce vers quoi il s’était tourné. Mais au fond, était-ce ce qu’il avait réellement envie de faire ? Trois ans plus tôt, il s’était vu avec une toute autre carrière. Celle de Champion de courses aériennes. De réel athlète aux côtés de ses Pokémon. Mais en était-il encore capable ? Pas pour le moment, en tout cas. Et il ne savait même pas s’il aurait un jour le courage de remonter sur le dos d’un Pokémon Vol…

- Je ne sais pas trop pour le moment, c’est encore flou. J’ai pas mal d’idées mais rien d’aussi précis que toi. J’aimerais bien organiser des compétitions de Pokéathlétisme ou devenir jury pour ce genre d’évènements sportifs, quelque chose dans ce goût-là. Je me laisse encore du temps pour y réfléchir, mais j’avoue que ça me stresse un peu d’avoir l’impression de ne pas avancer. Enfin bon, je suppose que j’aurai plus de visibilité prochainement. Je te tiendrai au courant.

Une main se leva pour caresser doucement les cheveux d’Audrey, et Alban tourna sa tête vers l’horizon, pensif. Prochainement… Mais quand ? Un soupir traversa ses lèvres. Il ne servait à rien de gâcher le peu de temps qu’il avait avec Audrey, pour des broutilles.

- Enfin bon, parlons d’autre chose. Est-ce que tu-

Il s’interrompit lorsque son iPok se mit à sonner. S’excusant auprès de la Pyroli, il consulta rapidement les messages et jura. Visiblement, Chell et Libra avaient encore fait des bêtises dans le dortoir, et on sollicitait sa présence pour venir réparer les dégâts. La tuile… Mais il ne pouvait malheureusement pas ignorer ce message ; si son colocataire était sur les lieux, il allait devoir donner un coup de main. Et Alban n’avait pas vraiment le cœur à abandonner Nolan…

- Excuse-moi Audrey, mais j’ai du bordel à nettoyer dans le dortoir des Voltali. Visiblement, les idiots que j’ai laissés sur place ont saccagé quelque chose… Enfin, je ferai mieux de rentrer avant qu’Orren ou Andreas ne débarque et remarque la catastrophe. On se revoit prochainement de toute façon, non ? Tu passeras tes vacances sur l’île que louera l’académie ?

Se penchant vers elle, il lui déposa rapidement un baiser sur le front et la prit brièvement dans ses bras. Il était encore gêné de ce genre de marques d’affection, mais quelque chose lui disait qu’il apprendrait prochainement à se décoincer par rapport à ça. Puis, ébouriffant une dernière fois les cheveux d’Audrey sous le regard réprobateur d’Héra, il récupéra ses affaires et fit quelques pas vers son dortoir. Il aurait bien voulu rester un peu plus longtemps ici, mais bon… Il n’allait pas vraiment pouvoir, alors tant pis.

- Au revoir Audrey. A très bientôt, ok ?

Puis, après un dernier signe de main, il s’éclipsa. Quelque chose lui disait qu’il aurait encore une longue longue journée devant lui.

HRP : RP Terminé pour Alban

_________________
Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé] 15024690286225SignMaxAlban
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]   
Ma famille à moi, c'est celle que j'ai choisie [PV Audrey] [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :