anipassion.com
(mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Ven 27 Mai - 14:52
Un grognement s’éleva du lit lorsque d’iPok violet, posé juste à côté, sur la table de chevet, se mit à vibrer en diffusant une intense lumière. La Mentali se retourna pour tâtonner à la recherche de l’iPok, et s’en saisit pour l’ouvrir, juste histoire de savoir si son destinataire pouvait attendre. Un nouveau grognement se fit entendre lorsque l’iPok diffusa à nouveau sa lumière. Elle avait dû oublier de baisser la luminosité la veille… Le message venait de Kira Yamamoto. Ca lui disait quelque chose… Ah oui, c’était le Voltali qui était venu lui demander un œuf d’Abo en lui fournissant Nagini, l’Arbok d’Aileen Sôma, la préfète en chef. Curieuse de savoir ce qu’il lui voulait, elle ouvrit le message, les yeux plissés, pour le lire distraitement. Ryujin avait éclos. Elle était contente pour lui. Mais qui était Ryujin ? Probablement l’Abo qu’elle lui avait confiée. Ah, donc il avait éclos ! Et apparemment, il voulait l’inviter au dortoir Voltali pour lui montrer le petit Abo, et lui demander des conseils vu qu’il s’agissait de son tout premier bébé Pokémon. La Mentali allait lui répondre qu’elle passerait plus tard, mais un coup d’œil sur son réveil lui fit ouvrir de grands yeux effarés.

« Il est dix heures et demie ?! »

Elle se redressa brusquement, réveillant en sursaut l’Evoli chromatique couchée à côté d’elle. Grands dieux, mais c’était quoi cette grasse matinée ?! Jetant sa couette loin d’elle, elle sortit du lit en trombe et tâtonna pour allumer la lumière. Dahlia était partie. Normal. L’entraînement matinal, puis elle revenait pour la douche, et après elle faisait sa vie ! Eryn avait toujours son iPok en main. Mécaniquement, elle envoya un message à Kira, lui disant qu’elle se préparait un peu et qu’elle viendrait quand elle serait prête. Laissant à sa starter le soin d’aérer la chambre, la Mentali ouvrit son placard en grand pour chercher de quoi s’habiller. Ca, c’était une bonne question, d’ailleurs. Comment s’habiller ? Il faisait trop chaud pour des manches longues, trop froid pour des manches courtes, bref, elle était un peu perdue.

« Je manque d’habits… »

Ses Pokémon se tournèrent vers elle, effarés. Sérieusement ? Elle en avait une armoire pleine ! En roucoulant de rire, la petite Tarsal, Aurora, voleta jusqu’à son armoire pour fouiner dedans, et lui sortir un pantalon mi-long en toile et une chemise à carreaux bleue et grise aux manches trois quarts. Eryn considéra ses vêtements, fit la moue, mais devant l’insistance d’Aurora, elle abdiqua et se changea en vitesse. Un coup de peigne rapide pour démêler ses cheveux, pendant que le Bulbizarre sans nom aidait Ronno à sortir de quoi manger du mini-frigo qu’elle partageait avec Dahlia, et tout en se faisant deux nattes un peu à l’arrache pour cacher qu’elle sortait du lit, elle zigzagua vers les barres de céréales qu’avaient sorti ses Pokémon. A cette heure-ci, le réfectoire était fermé. Heureusement, elle avait eu la brillante idée d’acheter de quoi manger pour sa chambre, pour quand elle se lèverait trop en retard et n’aurait pas le temps d’aller s’acheter de quoi manger à la cafétéria. Tandis que ses Pokémon mangeaient autour d’elle, elle se hâta de terminer son petit-déjeuner tardif. Elle avait encore faim… Oh et puis, zut pour sa ligne. Elle en attrapa deux autres avant de sortir de la chambre, ses Pokémon rentrant dans leurs Poké Ball pour plus de facilités.

Ce fut presque en courant qu’elle se dirigea vers le dortoir Voltali. Presque. Asthmatique à l’effort, elle préférait éviter de malmener un peu trop ses pauvres poumons malades. En chemin, elle fit un sort aux deux barres de céréales qu’elle avait emporté avec elle, jeta les emballages dans la première poubelle passant à sa portée, et enfin, arriva au dortoir Voltali, un peu essoufflée par sa marche rapide. Passant rapidement dans la salle commune, elle salua Alban de la main en l’apercevant au loin, et monta deux à deux les marches menant à l’étage pour rejoindre la chambre de Kira, qui devait sans doute l’attendre avec son tout nouveau petit serpent violet. Par contre… C’était laquelle, la chambre de Kira ? Elle n’allait pas toquer à toutes les portes au hasard, quand même… Avisant la porte de la chambre d’Andreas Heartnett légèrement entrouverte, la Mentali s’y dirigea pour y toquer doucement, quelque peu intimidée alors qu’il faisait partie de ses professeurs préférés. La seconde suivante, le débonnaire professeur de communication ouvrait sa porte en grand pour lui faire un sourire ravi.

« Euhm, bonjour professeur, je… »
« Eryyyyn ! Ca me fait tellement plaisir de vous voir ! Je savais, je savais qu’entre tous mes élèves, VOUS répondriez à mon appel à l’aide ! »
« Euh… Oui, certainement, mais je… »
« Absolument parfait ! Ce travail m’attriste par avance rien qu’à l’idée de devoir me séparer d’éléments de ma pauvre grade-robe adorée ! »

Le professeur porta une main à son front, comme un acteur dramatique, et la Mentali pouffa de rire sans comprendre dans quoi elle venait de s’engager. Cependant, alors qu’il allait la faire entrer dans son immense dressing, une porte s’ouvrit, et Kira en sortit, un petit Abo entouré autour du bras. Il avait dû entendre la voix de la Mentali, ou se demander pourquoi son référent faisait un tel bruit dans le couloir, au choix. Quoi qu’il en soit, Heartnett ne laissa pas passer l’occasion, et bondit presque littéralement sur son élève pour lui proposer (ou plutôt, lui ordonner à mots couverts) de les rejoindre pour ce travail ô combien éprouvant pour son pauvre petit cœur. En pépiant de joie, le professeur les fit entrer dans sa pièce dressing, et la Mentali ouvrit de grands yeux perturbés en voyant l’amoncellement de fringues suspendus dans la pièce. Et après, on parlait de son dortoir ! Le prochain qui dirait que les Mentali ont besoin d’une pièce pour y poser un dressing, elle l’attraperait par le col pour le jeter la tête la première dans le dressing d’Andreas Heartnett !

« Chers élèves, merci, merci de donner de votre temps pour aider votre professeur ! La tâche que je vais vous demander d’accomplir n’est pas simple, elle est même… Insurmontable ! » Il y avait des trémolos dans la voix d’Heartnett, et Eryn se mordit la joue pour ne pas rire. « Comme tout bon coordinateur qui se respecte, je me dois de suivre la mode. Hélas ! Les cartons venus, je me suis rendu compte que je n’avais plus de place dans mon dressing, et la directrice ne semble pas comprendre l’importance de m’allouer une deuxième pièce… Mais passons ! Puisque je n’ai plus assez de place pour les habits de la mode de cette année, il va falloir que je… Que je… » Le professeur fit un nouveau silence plein d’emphase. « Que je trie ! »

A nouveau, il porta la main à son front, et dans le fond de la pièce, Smeagol leva une pancarte sur laquelle était écrit « Lamentez-vous ». A nouveau, la Mentali se mordit la lèvre, faisant un immense effort pour ne pas éclater de rire. Semblant prendre son attitude pour de l’empathie, Heartnett hocha misérablement la tête avant de reprendre.

« Aussi, je ne peux que vous remercier d’avoir accepté de m’aider à trier… A faire le deuil de tous ces précieux vêtements dont je vais devoir me séparer ! » Quelqu’un toqua à la porte, faisant presque sursauter Heartnett. « Ah, ça doit être le livreur ! J’arriiiiive ! »

Les plantant là, Heartnett se hâta vers la porte pour l’ouvrir en grand, laissant passer plusieurs livreurs avec des sacs et des cartons, qui allèrent rejoindre une pile déjà bien conséquente. Oh mon dieu. Profitant de la courte absence d’Heartnett, Eryn se tourna vers Kira avec un sourire contrit.

« Désolée de t’avoir entraînée là-dedans… A la base, je voulais juste lui demander le chemin vers ta chambre, et je me suis retrouvée embrigadée là-dedans sans comprendre comment. Enfin bon… Comment tu vas ? Besoin de conseils pour Ryujin ? »

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Kira G. Yamamoto
Kira G. Yamamoto
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Dim 29 Mai - 18:40
Une fois que notre jeune Voltali eut fini son entrainement matinal, sa prise de douche et ainsi de suite, son réflexe en rentrant fut d'envoyer un message à Eryn afin de lui demander quelques conseils. Car cela faisait une semaine que Ryujin avait éclos, et mis à part lui donner de petits bouts de viande ou des baies préalablement coupées en petits morceaux, Kira ne savait pas trop comment s'en occuper. Même si en une semaine, le petit serpent avait déjà bien grandi, lui qui tenait il y a quelques jours de ça dans le creux de la main du blondinet s'enroulait désormais autour de son avant-bras et se servait de la paume de la main du blond comme coussin dès qu'il en avait l'occasion.
Soudain un bruit dans le couloir attira l'attention du Voltali. Pour une fois, son référent se montrait particulièrement bruyant, ce qui piqua la curiosité sa curiosité et le poussa à se lever pour aller voir de quoi il retournait. A peine eut-il passé la porte qu'il put entrevoir Eryn qui se tenait aux cotés de monsieur Heartnett, qui, voyant le jeune blond, se dirigea vers lui d'un bond gracieux. Le poussant légèrement jusqu’à l’intérieur de sa chambre, suivi de près par Eryn, Kira se retrouva face à une pièce remplie de vêtements. Il y en avait partout, du sol au plafond, les armoires débordant littéralement de toutes sortes de manteaux, chaussures, chapeaux et autres vêtements tous plus pailletés et glamour les uns que les autres. Puis le référent se mit face aux deux élèves, avant de s’adresser à eux d'une voix pleine d'émotion et tremblante, presque tragique :

« Chers élèves, merci, merci de donner de votre temps pour aider votre professeur ! La tâche que je vais vous demander d’accomplir n’est pas simple, elle est même… Insurmontable ! »  

On pouvait voir toute l'émotion que dégageait le pauvre référent Voltali, Kira était littéralement captivé par le discours de Heartnett.

« Comme tout bon coordinateur qui se respecte, je me dois de suivre la mode. Hélas ! Les cartons venus, je me suis rendu compte que je n’avais plus de place dans mon dressing, et la directrice ne semble pas comprendre l’importance de m’allouer une deuxième pièce… Mais passons ! Puisque je n’ai plus assez de place pour les habits de la mode de cette année, il va falloir que je… Que je... Que je trie ! »

A ce moment précis le référent porta une main vers son front et se courba un peu vers l'arrière, comme empli par l'émotion, son Smeagol se saisissant d'un panneau sur lequel était inscrit ''Lamentez-vous" . Et en effet, devant toute l'émotion déployé lors du discours, Kira en avait presque la larme à l'oeil, et plaignait son pauvre référent. Référent qui d'ailleurs prit rapidement la poudre d'escampette quand la sonnette de sa chambre retentit.
A ce moment Eryn se tourna vers Kira avant de lui dire :

« Désolée de t’avoir entraînée là-dedans… A la base, je voulais juste lui demander le chemin vers ta chambre, et je me suis retrouvée embrigadée là-dedans sans comprendre comment. Enfin bon… Comment tu vas ? Besoin de conseils pour Ryujin ? »

Ce à quoi Kira répondit :

« Oh pas de soucis, cela me fait toujours plaisir d'aider monsieur Heartnett, surtout dans sa situation le pauvre... Mais bon passons, ça va bien et toi ? Et oui, il grandit bien mais je préfère toujours demander vu que c'est mon premier bébé Pokémon. »

Il eut à peine le temps de finir sa phrase que son Machoc arriva dans la pièce et lui attrapa la manche pour tirer dessus à plusieurs reprises afin d'attirer son attention.

« Oui qu'y a-t-il Armstrong, tu ne vois pas que que je discute ? »

« Macho Macho ! »

Sur ces quelques mots, le Machoc sortit soudain sa main de derrière son dos, sur laquelle se tenait debout un petit Pokémon aux couleurs vives, teinté de bleu d'un turquoise très vif ainsi que d'or et d'argent.

« Wouah! C'est bien ce que je pense ? Trop cool il a éclos aussi ! Par contre je ne connais pas ce petit Pokémon... Mais je sais comment t'apeller petit gars ! Tu sera désormais Artanis ! »

Puis, se tournant vers Eryn avec un grand sourire, il lui dit :

«Bon, finalement, c'est pour deux Pokémon que je vais avoir besoin de conseils, en commençant par : quelle est la race de ce petit Pokémon ? »

Mais à nouveau, il n'eut pas le temps de finir sa phrase, car cette fois, c'était son référent de dortoir, le professeur Heartnett, qui était de retour, accompagné d'un livreur et de Sméagol, tous deux les bras chargés d'une pile de paquets et de cartons de vêtements . Puis Heartnett poussa un peu les deux jeunes élèves en direction des armoires en s'exclamant :

« Allez mes petits, commençons donc ensemble à trier tout ceci ! Même si cela me brise le cœur, nous devons le faire ! »

Le regard plein de détermination, le référent pointa alors du doigt son dressing. Puis, lentement mais sûrement, le tri commença, Kira et Eryn montrant successivement des vêtements à Heartnett, lui demandant s'il fallait les jeter ou non. Mais à chaque vêtement sorti, le même scénario se répétait, Heartnett se saisissait du vêtement et le câlinait en s'exclamant qu'il était bien trop glamour et magnifique pour s'en séparer, puis il le mettait devant lui avant d'admirer ledit vêtement dans un grand miroir qui faisait office de porte sur l'une des armoires. La tâche de tri qui avait été confiée aux deux élèves allait s'averer bien longue pour eux si Heartnett ne se décidait pas à se séparer d'une partie de ses vêtements...

HRP:
 

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Mer 8 Juin - 15:47
Andreas Heartnett venait de les planter. Avec un léger soupir, la Mentali se tourna vers les innombrables fringues du référent Voltali, soupirant à nouveau en comprenant que la journée allait être longue. Heureusement, elle pouvait compter sur le soutien de Kira, assistant improvisé que le professeur de communication avait attrapé pour qu’il les aide. Et dire qu’à la base, elle devait juste venir le voir pour lui donner des conseils suite à l’éclosion de son Abo ! Justement, voilà que ce dernier tendait la main pour lui montrer le serpent enroulé autour de son bras, la tête amoureusement lovée dans le creux de sa paume. La Mentali ne put que sourire. Qu’il était adorable ! Mais effectivement, s’il restait comme ça tout le temps, ça ne devait pas être super pratique pour la vie de tous les jours. Alors qu’elle allait lui proposer quelque chose, un Machoc se glissa entre le livreur et la porte pour trottiner vers eux, attirer l’attention de son dresseur, et finalement tendre les bras, tout bier, pour montrer un bébé Pokémon qui dormait dans ses paumes. Kira ne put que manifester sa joie de voir ses deux œufs éclore, et Eryn esquissa un nouveau sourire. Ce petit Pokémon était absolument adorable ! Et étrangement shiny, aussi… Mais tellement chou quand même ! Alors qu’il lui demandait l’espèce de son nouveau venu, Heartnett revint vers eux, le livreur à sa suite, ce dernier se déchargeant de ses cartons en lâchant un grognement, avant de partir en se craquant le dos. Au travail, semblerait-il ! Ou pas… Vu qu’à chaque vêtement qu’ils sortaient du dressing pour le mettre au tri, Heartnett se jetait littéralement dessus en couinant pour le reprendre, le serrer contre son cœur et le remettre amoureusement à sa place. Aucun pas en avant, mais trois pas en arrière, vu qu’en plus du tri qui n’avançait pas, il leur fallait ranger les vêtements qu’il avait reçus par milliers ! Au bout de quelques minutes de ce cinéma, Eryn finit par baisser les bras. Ils n’y arriveraient jamais, pour la simple raison qu’Heartnett n’était pas décidé à se débarrasser du moindre vêtement !

« Hmm… Professeur ? » Heartnett tourna la tête vers elle. « Il me semble que vous vouliez que nous vous aidions à faire du tri pour que vous puissiez ranger vos nouveaux vêtements plus facilement ? »
« Oui, en effet, ma chère, pourquoi donc ? »
« Je voulais juste savoir, quand va-t-on pouvoir commencer ledit tri ? »
« Mais, nous sommes en train de le faire, voyons ! »
« Pourtant, le carton de tri est très vide, et votre dressing très plein… »

Silence. Et, dans un ralenti pour le moins théâtral, le professeur ne put que constater qu’elle disait vrai, en regardant ses penderies pleines à craquer et son carton de tri désespérément vide. Il était facile de deviner qu’Heartnett ne voulait pas trier. Pourtant, c’était lui qui les avait enfermés là pour qu’ils l’aident ! A tous les coups, le référent Voltali savait qu’il n’aurait jamais la volonté de le faire seul, et s’était dit qu’avec deux élèves à côté, il n’aurait pas le choix et devrait obligatoirement le faire. Mais le fait était là. En dix minutes, rien n’avait bougé, et personne ne voulait rester enfermé toute sa vie ici parce que le professeur répugnait à se séparer de ses vêtements. Se tournant vers la penderie, Eryn décrocha un chemisier bleu en soie pour le montrer au professeur.

« Ca, par exemple. Si je ne m’abuse, c’est la collection Flagerfell de 2014. » Et elle était assez bien renseignée, vu qu’elle avait joué les mannequins pour ce goujat… « Ce n’est plus du tout à la mode. Hop, carton ! »
« Nooooooon malheureuse ! »

Comme elle s’y attendait, Heartnett bondit pour attraper le vêtement, mais Eryn, plus vive, l’empêcha de le prendre avant de le lâcher dans le carton, à la consternation du professeur de communication. Certes, c’était assez méchant de sa part, mais s’il voulait trier, il fallait bien un premier pas. Alors qu’Heartnett regardait son précieux vêtement avec une pointe de tristesse assez comique, Eryn se retint de prendre un nouveau vêtement pour le mettre dans le carton. La décision devait venir du professeur, pas d’eux, sinon cela n’aurait aucun intérêt, et elle ne voulait pas que sa scolarité soit plombée parce que son professeur lui en voulait d’avoir fait ça. Aussi, elle s’écarta de quelques pas avant de reprendre la parole.

« Vous savez professeur, on veut bien vous aider, vraiment… Mais si la décision ne vient pas de vous, et que tous les vêtements retournent dans le dressing, ça va être difficile de faire du tri. » Elle passa une main dans ses cheveux. « Si vous voulez, on peut vous laisser quelques minutes, le temps qu’il vous faudra pour que vous décidiez de ce que vous voulez absolument garder et de ce que vous voulez trier. »

Heartnett hocha piteusement (et théâtralement) la tête, et Eryn s’éloigna pour s’asseoir dans un coin de la pièce, Kira la suivant pour s’asseoir à côté d’elle. En soupirant, elle étira ses jambes, et s’intéressa au serpent toujours enroulé autour du bras du Voltali. Ryujin. C’était pour ça qu’elle était là. Pour ça, et pour le Scalpion chromatique qui venait tout juste d’éclore, créant la surprise de son dresseur. Si l’un était encore enroulé autour du bras du Voltali, l’autre dormait dans les mains musculeuses du Machoc, qui était resté comme ça pendant les quelques minutes passées à vouloir trier des habits que le professeur raccrochait immédiatement sur leur tringle.

« Profitons de ces quelques instants… Pour Ryujin, je pense que tu le nourris de baies et de bouts de viande ? Vu sa taille, tu peux continuer, il décidera de lui-même quel régime alimentaire lui convient le mieux. Pour qu’il te lâche le bras, par contre, je te conseille de demander à Aileen. C’est l’œuf de Nagini, après tout ! » La Mentali esquissa un sourire avant de s’intéresser au deuxième nouveau-né. « Et lui, c’est un Scalpion chromatique, Pokémon Ténèbres et Acier. Pour l’alimentation, je te conseille les baies, c’est très classique et ça ne pourra pas lui faire de mal. En grandissant, il faudra faire attention à ses lames, elles sont coupantes, ce serait dommage qu’il te blesse ou qu’il détruise un meuble. »

Son regard se dirigea ensuite vers le fond de la pièce dressing, où Heartnett voguait au gré de ses penderies, déterminant à grand-peine ce qu’il gardait de ce qu’il triait. A nouveau, la Mentali poussa un léger soupir. Ils n’étaient pas sortis de là avant des heures.

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Kira G. Yamamoto
Kira G. Yamamoto
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Dim 12 Juin - 21:07
Eryn commença le tri, en déposant dans le carton une sorte de haut bleu venant soi-disant de la collection Flager quelque chose. Heartnett en fut totalement effondré, comme si c'était un objet cher à son coeur, alors que ce n'était au final qu'un vêtement... Kira avait bien du mal à comprendre son référent. Eryn, elle, avait apparemment trouvé le truc pour le faire réagir, il lui a suffit de quelques mots pour l'envoyer arpenter son dressing tel une âme en peine, pour trouver quoi jeter dans le fameux carton de tri. Même si selon le blondinet, un carton ne suffirait jamais quand on voyait tous les habits et les cartons qui s'entassaient dans et sur les armoires... Puis le temps que Heartnett traîne les pieds tristement devant les armoires, Eryn interpella Kira pour l'emmener un peu à l'écart.

« Profitons de ces quelques instants… Pour Ryujin, je pense que tu le nourris de baies et de bouts de viande ? Vu sa taille, tu peux continuer, il décidera de lui-même quel régime alimentaire lui convient le mieux. Pour qu'il te lâche le bras, par contre, je te conseille de demander à Aileen. C'est l'œuf de Nagini, après tout ! »
« Humm.. je pense que tu as raison, elle devrait savoir quoi faire avec ce petit serpent pot de colle... »

Puis, la jeune éleveuse sourit et tourna la tête vers le petit Pokémon qu'Armstrong avait ramené, et qui s'était endormi dans ses mains par la même occasion.

« Et lui, c'est un Scalpion chromatique, Pokémon Ténèbres et Acier. Pour l'alimentation, je te conseille les baies, c'est très classique et ça ne pourra pas lui faire de mal. En grandissant, il faudra faire attention à ses lames, elles sont coupantes, ce serait dommage qu'il te blesse ou qu'il détruise un meuble. »
« Ouatch... Je pensais pas que ce petit bonhomme pourrait être si dangereux, pourtant avec sa taille il parait si inoffensif. Bon eh bien au moins, je sais à quoi m'attendre pour la suite ! »

Mais leur petite conversation fut interrompue par le retour du référent, qui s'approcha d'eux avant de porter une main à son front et de défaillir à moitié tout en leur exclamant son désespoir.

« Ohh... Mes enfants... Cela me fait mal au cœur mais, j'ai fait mon choix... Je me débarrasserai des collections suivantes, même si leur glamour restera à jamais gravé dans le coeur du coordinateur que je suis... »


Puis il pointa du doigt une armoire sur laquelle était inscrite ''Flagerfell automne 2014'' et toutes une séries de cartons sur lesquels étaient épinglés des listes, probablement les vêtements qui étaient entassés dedans.
Kira se leva en conséquence, puis se dirigea vers ladite armoire, tout en faisant signe à Armstrong de venir. Puis, il se saisit d'un sorte de chandail particulièrement doux, avant de le rouler en boule et de le poser dans un coin. Cela n'echappa évidemment pas à Armstrong, qui commençait à en avoir assez de servir de lit pour le petit Scalpion. Il s'approcha donc du chandail, avant de déposer délicatement Artanis dessus. Bien sûr Heartnett aussi le remarqua, cela lui brisa littéralement le coeur de voir son magnifique chandail de la collection privée Jean-Paul Gruttier ainsi traité. Il ne manqua pas de le faire remarquer, en portant ses mains vers ses yeux, et en prenant une voix mélancolique.

«Ohh... Mon pauvre chandail... Pourquoi doit-on se séparer ? A nous deux, nous défiions le glamour lui même... Jamais je n’oublierai ces moments passés ensemble... »
«Heu, monsieur, n'en faites-vous pas un peu trop pour un veston ? »
« Ce n'est pas un veston malheureux! C'est un chandail  en laine de Wattouatt provenant de la collection privée de Jean-Paul Grutier ! »
« Oui bon un veston quoi... Vous savez, je pense que celui-ci vous ira bien mieux, celui-là est un peu terne pour aller avec vos traits doux et colorés, l'avez-vous au moins déjà essayé ? »
«Hé bien Kira, je ne vous connaissais pas de telles qualités de styliste, c'est une excellente idée, je vais de ce pas essayer mes nouvelles acquisitions, et je compte sur vous et mademoiselle McNellis pour me donner votre avis. »

Puis le professeur repartit en sautillant avec grâce, suivi par son Crapustule qui bondissait tout aussi gracieusement. Le jeune Voltali en profita pour se tourner rapidement vers Eryn.

« Voilà, on a un crenau, dépêchons-nous de vider tout ça avant qu'il revienne ! »

Sur ces mots, le Voltali commença à attraper des vêtements pour les envoyer dans le carton, son Machoc faisant comme lui, mais vu sa force c'étaient des cartons entiers qu'il envoyait voler dans la zone de tri !

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Mar 21 Juin - 23:43
Andreas Heartnett avait fini par faire son choix. Alléluia ! Cependant, quand il leur montra le fameux choix qu’il venait de faire, et qui se résumait à un porte-vêtements et quelques cartons en vrac sur la multitude d’habits de son dressing, la Mentali ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Mouais. C’était un bon début… Mais vu la taille de la pièce, et le nombre de cartons qui s’entassaient, elle doutait que ce soit suffisant. Il faudrait donc le remotiver à trier quand ils auraient vidé cette armoire. Non sans mal, elle se leva pour aller vers lesdits habits, et sous le regard catastrophé et attristé de leur professeur, elle entreprit de vider les cartons pour tout mettre dans le carton de tri, qui ne suffirait probablement pas, vu tout ce qu’il y avait à faire. A moins qu’il ait un carton TARDIS, ou un carton comme le sac de Mary Poppins… Enfin bref. Un à un, les vêtements changeaient de place, Heartnett n’essayant pas, cette fois-ci, de les récupérer pour les ranger à nouveau. En fait, il était trop occupé à discuter avec Kira pour regarder ce que faisait la petite rose, et cette dernière profita de l’occasion pour se saisir d’une brassée de vêtements qu’elle jeta dans le carton, débarrassant le porte-vêtements de presque la moitié de son contenant. Pas vu, pas pris ! Kira, lui, par elle ne savait quel moyen, avait réussi à convaincre Heartnett de ne pas s’attacher à ses vieux vêtements, surtout maintenant qu’il en avait des nouveaux, plus glamour et plus stylish que les autres. Heartnett s’éloignant presque en dansant, poussant avec lui un porte-vêtement plein à craquer, Kira se tourna vers elle, pour la presser de l’aider à tout vider maintenant qu’ils avaient un créneau. Inutile de lui dire deux fois. Après tout, pendant qu’il occupait Heartnett, elle avait complètement vidé le porte-vêtements, et l’avait poussé vers un mur pour libérer un peu de place.

« Tu parles à une Mentali, je te rappelle… Vider rapidement un présentoir d’habits, c’est un peu notre spécialité ! » Elle esquissa un sourire amusé. « Mais oui, tu as raison, surtout que je n’ai pas envie de passer ma journée ici, personnellement ! »

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les deux élèves se penchèrent à nouveau vers les cartons, pour en sortir les habits dont leur professeur voulait se débarrasser pour les jeter pêle-mêle dans le carton de tri. La Mentali essayait de ne pas réfléchir à ce qu’elle voyait. Velours, tissu, lin, coton, cachemire, taffetas… Tout ce qu’ils jetaient devait coûter sa petite fortune. Et dire que, pour la plupart de ces vêtements, les couturiers les avaient gracieusement offerts à Heartnett pour avoir le plaisir et le privilège de les voir les porter pendant les soirées mondaines et les représentations, histoire de se faire un peu de pub ! Mine de rien, ça lui faisait mal au cœur de jeter des vêtements aussi beaux. Mais il fallait qu’elle se concentre sur ce qu’elle faisait, sinon ils ne sortiraient jamais de cette fichue pièce remplie à ras bord de vêtements. Heureusement, ils agissaient vite et bien, et très vite, les cartons avaient été transvasés. Ils pouvaient maintenant flâner et s’intéresser un peu au reste, Eryn en profitant pour passer de vêtement en vêtement, les regardant avec intérêt, s’amusant d’en reconnaître une majeure partie. Elle grimaça en reconnaissant un vêtement griffé d’Anna Winturtwig, se rappelant de très mauvais souvenirs de l’an dernier (n’est-ce pas Cael /out/) et passa au porte-vêtements suivants pour ne pas passer ses nerfs sur le pauvre chemisier de flanelle qui n’y était pour rien. Mais n’empêche, il y avait vraiment des choses magnifiques ! Au bout de quelques minutes d’observation silencieuse, la Mentali finit par décrocher un vêtement pour le coller sur elle, et se tourner d’une pirouette gracieuse vers un miroir pour s’admirer dedans. Le vêtement, d’un blanc évasé, était normalement sensé arriver légèrement en-dessous des fesses, mais la Mentali était tellement petite qu’il lui arrivait au-dessus des genoux. Ca lui allait vraiment bien. On aurait presque pu croire que le vêtement avait été taillé pour elle.

« Quand même, quel dommage de devoir jeter des vêtements aussi beaux ! J’en aurai bien récupéré deux ou trois, moi… Pas toi ? »

Taquine, la Mentali se tourna vers Kira, le sourire aux lèvres, et croisa le regard d’Andreas Heartnett. Son cœur rata un battement, et elle lâcha le vêtement qu’elle tenait. Ce dernier glissa au sol, attiré par la gravité, tandis que la Mentali ouvrait la bouche en un O de surprise gêné et confus, prise sur le fait. Allait-il croire qu’elle voulait lui voler des habits ? Qu’elle comptait profiter du fait qu’il avait le dos tourné pour se servir dans sa garde-robe personnelle ? En même temps, il venait de l’attraper avec un de ses vêtements en mains, elle pouvait difficilement plaider innocente, maintenant… Cependant, alors qu’elle allait s’excuser en rougissant fortement, quelle ne fut pas sa surprise de voir Andreas Heartnett s’embellir d’un magnifique sourire ravi, comme s’il venait de trouver la solution à son problème !

« Mais en voilà une merveilleuse idée ! »

Eryn cilla, stupéfaite. Elle qui s’attendait à une engueulade en règle, voilà que le professeur abondait dans son sens, appuyant sa petite boutade par son autorité professorale, lui disant, en plus de ça, que son idée était bonne. Alors quoi ? Elle pouvait se servir dans les placards d’Andreas Heartnett maintenant ? Quand les Mentali la verraient revenir avec des habits griffés par les plus hauts couturiers, elles allaient tellement la haïr…

« Une… Merveilleuse idée ? »
« Mais oui ! Plutôt que de jeter inutilement ces habits, pourquoi ne pas vous en faire cadeau ! En plus de cela, je suis certain de pouvoir trouver des vêtements à votre convenance. Hmmm… » Portant une main à son menton dans son attitude d’expert, il les détailla, les yeux froncés, avant de lever le doigt en souriant. « Ooooooh que oui, je SAIS que je pourrais trouver de quoi vous sublimer tous les deux ! Vous allez être tellement… »
« Glamour ? »
« J’aurais plutôt employé le terme fantastique, mais va pour glamour ! »

Heartnett eut à nouveau un grand sourire, rassurant la petite Mentali, qui ne se sentait plus vraiment coupable d’avoir fouillé dans les vêtements. D’un geste vif, il ramassa le vêtement qu’elle avait laissé glisser au sol, et le lui rendit, tout heureux d’avoir trouvé cette nouvelle idée. Adieu, le tri d’habits, et bonjour, le don d’habits ! En plus, cela permettait à Eryn de voir Andreas Heartnett dans son élément, à savoir la coordination Pokémon. Choisir les bons vêtements pour les bonnes personnes, ce n’est pas donné à tout le monde, après tout ! Cependant, avec un temps de retard, elle se rendit également compte que la nouvelle lubie d’Heartnett ne leur permettrait nullement de gagner du temps, bien au contraire : s’il s’amusait à leur faire essayer chaque habit jusqu’à trouver la perle rare pour sublimer leur look beaucoup trop morose du quotidien, ils en auraient pour des heures ! Heartnett, d’ailleurs, commençait à tourner autour de Kira, prenant ses mesures en pépiant, ayant déjà relevé mentalement celles de la Mentali. Même… Son tour de poitrine ? Eryn rougit, un peu gêné, luttant contre l’envie de croiser les bras pour cacher sa poitrine. Trop tard. Heartnett venait de se tourner vers elle, les bras chargés d’habits, souriant, heureux comme pas permis. Un léger instant, Eryn se demanda comment il avait pu récupérer les vêtements aussi vite, mais, pressée par le sourire insistant du professeur, elle les récupéra sans poser la question.

« Voilà pour vous, ma chère Eryn ! Je suis persuadé que chacun des vêtements ici présents vous iront, et si ce n’est pas le cas, quelques retouches devraient suffire ! Oh, et n’oubliez pas de venir me montrer le résultat des essayages ! » Il tapa rapidement dans ses mains, comme un petit enfant excessivement joyeux. « Ooooh, je sens que ça va être follement amusant ! »

Eryn hocha la tête, un peu perdue, et suivit sa starter, qui la guidait, une liane autour de son poignet, un peu plus loin dans la pièce, pour qu’elle puisse se changer sans être vue. Posant les habits sur une chaise qui traînait, elle entreprit de se déshabiller en rougissant, sous la surveillance de sa starter qui, lui tournant le dos, s’assurait qu’aucun des deux individus de sexe masculin n’ait l’audace de venir déranger sa dresseuse à ce moment précis. Que ce soit un camarade ou un professeur, son attaque Plante serait très rapide, surtout s’il s’agissait de protéger l’honneur de sa petite Eryn ! Cette dernière, s’aidant d’Aurora, sa Tarsal, enfilait le vêtement blanc, celui qu’elle avait innocemment pris sur le porte-vêtements, sans se douter de ce qu’elle allait provoquer. Une fois enfilée, elle comprit au gazouillement appréciateur d’Aurora que l’habit lui allait vraiment très bien. Un peu ample au niveau de la poitrine, mais c’est sans doute ça, de transformer un vêtement d’homme en robe pour demoiselle… Très gênée, elle quitta sa cachette pour retourner vers Andreas Heartnett et vers Kira, qui subissait les mêmes transformations qu’elle. Bêtement, Eryn se sentit légèrement coupable en ressentant une pointe de soulagement. Au moins n’était-elle pas la seule à subir les essayages d’Andreas Heartnett !

« Eryyyn ! Cet habit vous va teeeellement bien ! Avec quelques ajustements, on pourrait croire qu’il a été fait sur mesure rien que pour vous ! Et croyez-moi, ma chère, ces ajustements, je compte bien les faire ! Vous allez être… Étincelante de beauté ! »

Gênée, la Mentali rougit, se retenant de pouffer nerveusement de rire. Étincelante de beauté, rien que ça ? Il semblerait, surtout en voyant le regard un peu béat que Kira posait sur elle. A moins que ce soit à cause de la tenue qu’il arborait, lui aussi ? Pauvres d’eux. Dans quoi s’étaient-ils lancés ? En désespoir de cause, la Mentali essaya de se rattraper à l’ultime branche, s’y accrochant de toutes ses forces tandis qu’elle prenait la parole, d’une voix un peu plus fluette et haute perchée qu’à son habitude. Sûrement à cause de ce vêtement un peu incongru qu’elle portait. Mais dans quoi s’était-elle laissée embarquer, encore ?

« Euuuuh, professeur ? C’est, euh, très gentil de vouloir regarnir notre garde-robe, mais, euh, n’oubliez pas le but de notre présence dans votre dressing… »
« Mais je ne l’oublie pas, ma chère ! Qu’est-ce qui vous fait croire que je l’oublie, Eryn ? »
« Eh bien, euh, nous sommes ici pour trier vos anciens vêtements, pour vous permettre de ranger les nouveaux, alors, euh, il faudrait peut-être qu’on… »
« Trier ? Voyons, Eryn, voyoooons ! Oubliez donc cette idée saugrenue ! Pourquoi trier quand je peux faire la joie de mes jeunes élèves ? Pourquoi jeter inutilement des vêtements aussi précieux que coûteux quand je peux les réutiliser pour vous sublimer de glamour ? Voyez le bon côté des choses ! Au terme de cette journée, vous aurez le privilège de pouvoir repartir avec quelques-unes de mes créations, et comme mon dressing sera vide, je pourrai ranger les nouveaux vêtements à mon aise ! » Il esquissa un sourire, ressemblant brusquement à un styliste en pleine veine d'inspiration. « Et puis, n’est-ce pas vous qui avez dit que ce serait du gâchis de jeter des vêtements aussi beaux ? »

Eryn ouvrit la bouche… Et la referma. Touché, coulé. Le professeur avait entièrement raison. Après ce qu’elle avait dit, elle pouvait difficilement refuser qu’il lui donne des habits. Et puis, sans blague ! Andreas Heartnett en personne leur donnait des habits ! Et non pas des habits, ses propres habits, en les retouchant au passage pour les adapter à leur morphologie, pour que personne ne puisse voir qu’il s’agissait d’une récupération de placard ! Aurora, dans son dos, lâcha un petit rire flûté, et un couinement outré quand la liane de Bleuenn la tapa sur la tête pour la faire taire. Rendant les armes, la Mentali lâcha un léger soupir, puis esquissa un sourire à son professeur, qui le lui rendit en retour. Quitte à perdre la journée là-dedans, autant le faire utilement, et pour une Mentali comme elle, ce tri légèrement modifié s’apparentait d’assez près à du shopping dans un magasin de haute couture. Et puis, si ça pouvait faire plaisir à Andreas Heartnett, hein…

« C’est vrai, je ne voyais pas les choses sous cet angle… Je vais aller essayer le reste alors. Merci, professeur Heartnett ! »

Tournant les talons, la Mentali retourna vers le fond de la pièce où elle avait laissé les habits, laissant Andreas Heartnett retourner vers Kira. Ce n’était pas vraiment comme ça qu’elle voyait la corvée de tri, qui, brusquement, n’était plus tellement une corvée, à bien y réfléchir… Pas de doute, elle était bien une Mentali !

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Kira G. Yamamoto
Kira G. Yamamoto
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Jeu 23 Juin - 22:08
Kira eut à peine le temps de finir sa phrase qu'il put voir que la Mentali avait déjà vidé plus de la moitié d'un présentoir à vêtements, et, évidemment, elle répondit sur un ton amusé :

« Tu parles à une Mentali, je te rappelle… Vider rapidement un présentoir d'habits, c'est un peu notre spécialité ! » Elle esquissa un sourire amusé. « Mais oui, tu as raison, surtout que je n'ai pas envie de passer ma journée ici, personnellement ! »

Il esquissa lui aussi un sourire avant de lui répondre :

« Hé bien je vois ça, mais bon comme dit, ne traînons pas, s'il revient, nous serons à nouveau ralentis, et je ne souhaite pas perdre ma journée ici non plus. »

Ils reprirent donc ensemble le tri, voyant défiler l'un après l'autre toutes sortes de vêtements plus fanfreluches les uns que les autres . Le blondinet ne comprenait pas comment on pouvait faire pour accumuler autant de fringues, c'est vrai que si l'on comparait la garde-robe de Kira et celle de Heartnett il n'y avait pas photo. Autant les armoires du professeur débordaient de toutes sortes de frusques colorées, que celle du Voltali se résumait à des pantalons noirs ou des treillis militaires ainsi qu'à des hauts et chemises tout autant dépourvus de variétés de couleurs, son seul vêtement coloré étant son long manteau rouge qu'il arborait toujours. Le tri continuant, Kira s'amusait de voir Eryn essayer des vêtements devant le miroir, puis, justement, elle l'interpella au détour d'un essayage :

« Quand même, quel dommage de devoir jeter des vêtements aussi beaux ! J'en aurai bien récupéré deux ou trois, moi… Pas toi ? »

Bien drôle de question selon le jeune Voltali, lui qui n'était pas du tout bel habillage, d'un côté, se fichait un peu de jeter ses vêtements, mais il se disait que, connaissant son référent, ils n'allaient pas vraiment être jetés, mais plutôt donnés, car cela lui briserait trop le cœur de savoir que ses chers habits partent pour la poubelle. Kira lui, les aurait probablement vendus pour se faire un peu d'argent et s'acheter un appareil photo pour ses sorties ''contact nature''. Mais bon, pour cela il faudrait compter sur les économies et les petits cadeaux de sa famille... Bref ce n'était pas le moment pour ça, il répondit donc à Eryn avec tranquillité et franchise, mais également son sourire naturel :

« Hof, tu sais, moi les habits c'est pas trop mon truc, ma garde-robe se résume à des t-shirts noirs, et des treillis en plus de mon manteau alors bon voilà quoi... » Il se tut quelques secondes, avant de reprendre sur le même ton. « Puis, le connaissant, les habits seront envoyés à ceux qui ne sont pas aussi glamours que lui et en qui en on besoin, non ? »

Continuant leur petite taquinerie, Eryn se tourna vers Kira, avant de se rendre compte que derrière lui se tenait le professeur Heartnett. Aucun des deux élèves ne l'avaient entendus arriver, mais pourtant il était bien là. Les rires se stoppèrent net, les deux jeunes adolescents étant persuadés de se faire sermonner pour les idioties par rapport au fait de récupérer des vêtements. Mais ce fut la stupeur lorsque le professeur s'exclama avec un grand sourire :

« Mais en voilà une merveilleuse idée ! »

Comment ça une merveilleuse idée !?! Kira eu une sorte de frisson à ce moment précis, mais il resta silencieux devant le professeur qui s'était avancé vers Eryn, probablement pour expliquer le fond de sa pensée et mettre en oeuvre le don des fameux vêtements... Le blond fit donc silence, écoutant parler le maître de la coordination et sa jeune élève Mentali.

« Une… Merveilleuse idée ? »
« Mais oui ! Plutôt que de jeter inutilement ces habits, pourquoi ne pas vous en faire cadeau ! En plus de cela, je suis certain de pouvoir trouver des vêtements à votre convenance. Hmmm… » Portant une main à son menton dans son attitude d’expert, il les détailla, les yeux froncés, avant de lever le doigt en souriant. « Ooooooh que oui, je SAIS que je pourrais trouver de quoi vous sublimer tous les deux ! Vous allez être tellement… »
« Glamour ? »
« J’aurais plutôt employé le terme fantastique, mais va pour glamour ! »

Le corps de Kira fut à nouveau pris d'un frisson, mais plus intense encore que le précédent. Allait-il devoir lui aussi subir le relooking ? Mais pourquoi Eryn avait-elle posé cette question sur le fait de récupérer des habits... Bon, au moins, le temps que le prof retaille le vêtement qu'Eryn avait laissé tomber au sol, le blond pouvait réfléchir a une parade pour ne pas passer par la case relooking. Hmm voyons, les matières peut-être ? Ou la couleur ? Mille idées se bousculaient dans la tête du jeune homme, qui ne savait même plus quoi faire entre trier et tenter de prendre la fuite... Peut-être ses Pokémon pourraient-ils l'aider ? Il tourna donc son regard vers le Machoc, qui était occupé à surveiller les deux petits Pokémon qu'étaient Ryujin et Artanis, endormis sur le chandail que le Voltali avait jeté au sol pour en faire un matelas.
Mais malheureusement pour lui, il n'eut pas le temps de terminer sa réflexion que le professeur se mit derrière lui, et le poussa en direction d'un grand miroir à coté duquel il y avait une multitude de présentoir. Le moment était venu apparemment, il devrait lui aussi y passer. Bon, d'un côté si cela peut faire plaisir à son référent, il n'allait pas dire non, le professeur était aussi là en cas de besoin, il lui devait bien ça.

« Bon ! Le temps que mademoiselle McNellis se change, on va s'occuper de vous, mon cher Kira. Alors voyons voir ça, commencez par retirer votre t-shirt, il va me falloir une idée de tes mesures et de la forme de votre buste. »

Le Voltali soupira légèrement avant de s’exécuter . Kira releva son t-shirt, dévoilant, au fur et à mesure que le tissu se levait, les débuts de la marque qui parcourait son torse. Mais en plus de cela, le petit blondinet révéla, pour sa taille et sa carrure, une musculature relativement développée. Une fois le t-shirt complètement retiré, on pouvait nettement voir le long et large stigmate rougeoyant qui lui avait valu un séjour à l’hôpital, ainsi que le malaise donc il souffrait maintenant en présence d'un Insécateur. Cela ne sembla pas émouvoir Andreas Heartnett, qui sourit avant de s'exclamer joyeusement :

«Je sais ! Cela sera parfait ! Smeagol, va me chercher la collection Queulorior été 2014 de Grutier veux-tu ? » Le Pokémon s’exécuta, bondissant en direction d'un coin de la pièce, et se mettant à fouiner dans une armoire. « J'ai exactement ce qu'il faut pour mettre en valeur votre petit corps musculeux, mon jeune ami ! Vous allez devenir l'incarnation même du mot fabuleux avec ceci ! »

Et, en effet, comme le blond le pensait, les réjouissances ne faisaient que commencer...

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Mer 29 Juin - 16:23
Le temps s’étirait, se transformant en minutes, puis en heures. Cependant, la Mentali n’en avait cure. Après tout, cette rébarbative mission de tri venait de se transformer en amusante mission de récupération. Déjà, des vêtements s’accumulaient, car Heartnett, tout heureux de ne pas être obligé de jeter, leur avait sorti la quasi-totalité de ce dont il voulait se débarrasser pour leur faire essayer ça, et ça, et ça. Et, étrangement (ou pas) Eryn y prenait bien plus de plaisirs que son camarade, appréciant à leur juste valeur les étoffes et les griffes de haute couture. De son côté, le travail se faisait avec le sourire, et Andreas Heartnett ne pouvait qu’apprécier l’énergie qu’elle mettait à l’œuvre, ravi de voir qu’en dépit de son double changement de parcours, et du fait qu’elle ait définitivement lâché le stylisme, elle n’avait pas perdu son œil critique pour les bonnes affaires vestimentaires. Kira, de son côté… Disons que ce n’était pas le bonheur. Il semblait mal à l’aise, perdu dans ce monde de tissus colorés, ne sachant comment revenir à la mission première qu’était le tri, subissant en plus de cela les assauts de son référent qui revenait avec tel chemisier, tel pantalon de flanelle, telle cravate… Et inutile de dire que son précieux Machoc s’était discrètement enfui entre les porte-vêtements pour ne pas être accidentellement mêlé à ça ! Du côté des Pokémon d’Eryn, presque tout le monde était content. Yakuru, le Chevroum, suivait placidement, des vêtements posés sur son dos, Amaryllis, la Fragilady, se tenant assise sur sa tête en se tenant à ses cornes pour ne pas tomber. Aurora, la Tarsal, voletait derrière, jouant la critique de mode, rôle qu’elle partageait avec Amaryllis. Bleuenn, évidemment, suivait sa dresseuse, surveillant du coin de l’œil le nouveau venu de l’équipe, un petit Bulbizarre pas très loquace qui regardait les portants de son habituel air indifférent.

« Hmmm… Le rose ne vous va pas, mon cher Kira. Oh, je crois avoir la même chemise en noir ! Ne bougez pas, je vais la chercher ! »

D’une pirouette artistique, Andreas Heartnett disparut entre les vêtements, abandonnant le Voltali dans son accoutrement criard, mélange de rose et de violet flash qui piquait un peu les yeux. Eryn en profita pour s’approcher de lui, retirant le col roulé d’un blanc écru que lui avait laissé le professeur, et esquissa un sourire compatissant en tirant légèrement sur son tee-shirt pour le remettre en place.

« Allez, courage, c’est bientôt fini. Regarde autour de toi, les placards et porte-vêtements qu’on devait vider sont libres aux trois quarts, c’est bien la preuve qu’on avance un peu. » Taquine, la Mentali esquissa un sourire. « Puis vois le côté positif des choses : tu n’auras plus de shopping à faire pendant un long moment ! »

Le rire flûté d’Aurora s’éleva derrière elle, et Eryn sourit. Cette petite merveille riait vraiment pour tout et n’importe quoi. Alors qu’elle allait reprendre la parole pour que Kira tienne bon et prenne son mal en patience, Heartnett réapparut, sa chemise noire en main. Vivement, il encouragea Kira à retirer la chemise beaucoup trop rose pour la remplacer par la noire, cachant le corps du jeune homme à Eryn, qui s’était reculée pour laisser de l’espace et de l’intimité à son camarade. Finalement, avec un commentaire joyeux (« Oh, oui, vraiment, cette chemise vous va à merveille ! »), Heartnett s’était retiré, permettant à la Mentali de voir le résultat. Et il fallait avouer qu’en effet, c’était plutôt pas mal. Avec un jean bleu sombre, ce serait du plus bel effet. Andreas Heartnett dut penser la même chose, vu qu’il disparut à nouveau après avoir chantonné « Ne bougez surtout paaaas ♪ » à son élève, pour réapparaître quelques secondes plus tard avec un pantalon. Eryn leur tourna le dos, quelque peu gênée, pour récupérer les vêtements sur le dos de Yakuru pour les ranger dans un carton que le référent Voltali lui avait laissé. Enfin libre, Yakuru s’éloigna pour dégourdir ses grandes pattes, laissant sa dresseuse plier et ranger chaque vêtement comme il le fallait sous la surveillance d’Amaryllis et Aurora.

« Et vous, Eryn, ce pull blanc, qu’en est-il ? »

La Mentali se redressa d’un bond, attrapant du même mouvement le fameux pull blanc qu’elle avait posé quelques minutes plus tôt, et se retourna vers le professeur en souriant après l’avoir enfilé pour que le coordinateur puisse voir le résultat. Aussitôt, Heartnett commença à lui tourner autour, pour voir s’il lui allait bien, levant ses bras en T, les baissant, tirant un peu sur le pull pour voir où il devrait le reprendre pour qu’il aille à merveille à sa nouvelle propriétaire.

« Ma foi, il a l’air de vous aller bien ! Il faudra le reprendre un peu par ci par là, mais autrement, tout est bon ! Qu’en pensez-vous ? »
« Il est un peu large au niveau de la poitrine et les manches sont un peu longues pour moi. Sinon, il est très confortable ! »

Eryn sourit, et Heartnett lui rendit son sourire. Alors qu’elle allait enlever le pull, un bêlement grave se fit entendre, un choc sourd s’ensuivit, et un à un, les portants se mirent à tomber en domino. Droit vers eux. La Mentali ouvrit de grands yeux surpris alors qu’une liane s’enroulait autour de son bassin pour la tirer plus loin.

Yakuru s’était éloigné pour se délier les pattes. Servir de porteur à sa dresseuse était toujours un plaisir, mais il préférait le faire quand elle allait en ville, plutôt que de devoir faire du surplace et du piétinement dans une même pièce pendant des heures. Il savait cependant que ce n’était pas la faute de sa jolie rose, qui s’était retrouvée embrigadée dans ce rangement sans avoir pu faire ouf, alors il ne protestait pas, se contentant de l’aider, Aurora n’ayant pas suffisamment de force mentale pour porter autant de vêtements. Curieux, le Chevroum passait d’une penderie ouverte à une autre, reniflant les vêtements, trouvant cela étrange de voir tant d’habits rassemblés au même endroit. Même sa jolie dresseuse n’avait qu’un placard. Pourquoi cet étrange bonhomme aux cheveux bleus en avait-il une vingtaine dans une seule pièce ? Avait-il réellement besoin de tout cela ? Sans doute pas, d’où la présence d’Eryn et de ce garçon pour le tri, sans doute. Par contre… Quel bazar au sol ! Marcher en devenait malaisé, et il n’arrêtait pas de se prendre les sabots dans des chemises, des pantalons, des pulls, et autres vêtements entassés à même le parquet. Fatigué de trébucher dans les vêtements, le Chevroum entreprit de les pousser du bout du sabot pour s’ouvrir un chemin dans ce bazar. En repoussant un chandail, il eut la surprise de sentir ce dernier chuter. Alors, curieux, il pencha la tête pour ouvrir le chandail du bout des dents, et eut un bêlement de panique bien naturel quand un Abo en sortit, levant la tête, gueule ouverte et langue bifide sortie. Ignorant que le serpent était né il y a de ça une semaine et qu’il ne faisait que bâiller, le Chevroum, surpris et effrayé, recula d’un bond, heurtant de plein fouet un porte-vêtements, s’empêtrant dedans, tombant en arrière et en heurtant un autre, les faisant tous dégringoler en dominos, droit vers les trois dresseurs qui regardaient les penderies s’effondrer sans en comprendre la raison.

Bleuenn aussi n’en avait pas compris la raison. Mais en voyant que tout s’effondrait en direction de sa dresseuse empêtrée dans son pull blanc, Bleuenn avait dégainé ses lianes pour ramener Eryn et le professeur vers elle, s’occupant quelques secondes après du Voltali en comprenant que le Machoc ne pourrait pas le faire. La seconde suivante, les porte-vêtements s’écroulaient autour d’eux, faisant voler les vêtements dans la pièce. Hébétée, Eryn se redressa, regardant l’immense bordel qu’était devenue la pièce. Quelques minutes plus tard, le fauteur de troubles réapparaissait, un sabot coincé dans un pantalon qu’il traînait lamentablement derrière lui, son expression blasée à cause de l’Abo qui s’était enroulé autour d’une de ses cornes pour s’endormir dessus. Un à un, les Pokémon de la Mentali sortirent des vêtements au sol, l’air de se demander ce qu’il s’était passé. Eryn soupira. Finalement, leur session de tri allait recommencer, avec tout ce bazar…

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Kira G. Yamamoto
Kira G. Yamamoto
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Mer 29 Juin - 21:47
Plus le temps passait plus cela paraissait interminable. Pour le blond, le temps semblait s'être figé, à voir passer, encore et encore, des habits de toutes sortes, et surtout, à devoir subir des essayages d'un nombre incalculable de vêtements plus ou moins farfelus et décorés de toutes part. Et tout ceci pour voir lequel collait le mieux avec son teint... Et évidemment ce n'était pas Armstrong qui allait aider son dresseur, celui-ci s'étant faufilé entre les portemanteaux pour prendre la poudre d'escampette, probablement pour profiter du fait que son dresseur ne pourrait pas s'y opposer pour s'attaquer au stock de cappuccino récemment acheté. Puis l'attention du Voltali fut prise par le retour de son référent avec une énième chemise... La dernière avait laissé Kira mal à l'aise du fait de ses couleurs roses et violettes plutôt flash et ses décorations virevoltantes. Le professeur semblait en effet partager l'avis du blondinet, heureusement pour lui.

« Hmmm… Le rose ne vous va pas, mon cher Kira. Oh, je crois avoir la même chemise en noir ! Ne bougez pas, je vais la chercher ! »

« Est-ce vraiment nécessaire ? Mes vêtements actuels sont très bien vous savez... »

Mais monsieur Heartnett semblait tellement dans son élément qu'il n'avait même pas écouté Kira, et repartit donc gracieusement en sautillant en direction de ses armoires pour chercher encore d'autres habits à faire essayer au blondinet. C'est ce moment que choisit Eryn pour revenir vers Kira, et ayant retiré le pull que le possesseur lui avait rapidement retouché, elle lui sourit avec compassion en l'aidant à remettre sa chemise droite.

« Allez, courage, c'est bientôt fini. Regarde autour de toi, les placards et porte-vêtements qu'on devait vider sont libres aux trois quarts, c'est bien la preuve qu'on avance un peu. » Taquine, la Mentali esquissa un sourire. « Puis vois le côté positif des choses : tu n'auras plus de shopping à faire pendant un long moment ! »

« Hof tu sais, moi je ne suis pas shopping du tout, sauf quand il s'agit d'aller écumer les magasins spécialisés en quête d'un nouveau café, là je suis un peu comme le professeur dans un défilé de haute couture. » Tout en souriant, le blond reprit. « Mais bon, avec un peu de chance, il aura des trucs un peu plus sobres à me proposer... Mais en effet, tu as raison, avec un peu de chance on aura bientôt fini. »

Les deux jeunes furent coupés dans leur conversation par le retour de Mr Heartnett qui arrivait en sautillant, une chemise noire avec quelques décorations brodées couleur argent. Rapidement, il poussa Kira à retirer la chemise rose criarde pour essayer celle-ci. Le Voltali se prêta donc une fois de plus au jeu du professeur et essaya la chemise noire, pendant que celui-ci le cachait pour qu'Eryn ne le voit pas en train de se changer, même si cela ne l'aurait pas vraiment dérangé, après tout il n'était que torse-nu. Une fois habillé, le professeur s'écarta, et, en portant une main à son menton s'exclama :

« Oh, oui, vraiment, cette chemise vous va à merveille ! » Puis, il repartit en sautillant et chantonnant, il avait semblait-il trouvé une nouvelle idée pour accorder la nouvelle tenue du Voltali. « Ne bougez surtout paaaas♪  »

Presque magiquement, il ne fallut au professeur que quelques secondes pour revenir avec un pantalon sombre, décoré avec le même style argenté, et ainsi continuait le jeu du ''je m'habille puis me déshabille'', même si cette fois le paravent improvisé par Mr Heartnett était le bienvenu. Une fois terminé, le Voltali partit observer le résultat dans le miroir, et en effet, là, il comprit que, pour le référent, le style n'était pas qu'une passion, mais un talent. Le blond se reconnaissait à peine, lui qui était toujours en treillis et en  t-shirt trop grand, il se retrouvait avec une belle chemise et un pantalon d'une classe non négligable.

« Eh bien voici, vous êtes fabuleux ! » Puis d'un geste souple, le professeur retira l'élastique qui retenait les cheveux du Voltali, et les démêla rapidement. « Voilà, là c'est parfait, vous rivaliseriez presque avec moi mon cher, une petite retouche sur la longueur, une belle ceinture, de nouvelles chaussures, et vous serez encore plus fabuleux ! Qu'en pensez-vous, Eryn ? » Sans laisser le temps à la Mentali de répondre, il se tourna à nouveau vers lui, tout sourire. « Allez donc vous rhabiller, et laissez-moi tout-ça sur le bureau, je m'en occupe pour vous mon jeune ami !  »

Le petit blond s'exécuta donc, pour la fois qu'il espérait être la dernière, car il se changeait tellement qu'il en avait mal aux bras et aux jambes. Puis le calme ambiant fut perturbé par un grand fracas. Pour une raison inconnue, Yakuru le Chevroum avait poussé un cri surpris et bousculé un des porte-vêtements, dont l'équilibre plus que précaire fut dû au poids de tous les vêtements entassé dessus. Là, un effet domino s'ensuivit, renversant tout sur leur passage, carton comme mannequin, mais heureusement pour le Voltali, une liane salvatrice vint à son secours. Grâce à Bleuenn, le jeune blond venait d'éviter une mauvaise passe. Mais malheureusement, tout le travail de rangement et de tri était fichu. Les vêtements neufs, à jeter et à donner étaient maintenant mélangés en vrac dans le sillage des porte-vêtements...
Mais bonne nouvelle au moins, les Pokémon présents n'avaient rien. Ryujin était enroulé autour d'une des cornes de Yakuru, et Artanis était sur son dos. Pour des nouveaux-nés ils avaient au moins de bons reflexes lors des situations de crise ! Kira alla donc rapidement chercher Armstrong. Ses muscles seraient les bienvenus pour ramasser tout ceci et rattraper le temps perdu. C'est donc un long travail de tri qui s'engagea, et chacun des Pokémons présents, même Sméagol, y mirent du leur pour trier tout ce bazar et remettre un peu d'ordre.

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Eryn McNellis
Eryn McNellis
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Coordinateur Éleveur
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Lun 4 Juil - 16:28
Avec un soupir, la petite Mentali se remit à la session de tri. Cette fois-ci, le jeu était bel et bien terminé. Heartnett venait de se rendre compte qu’il commençait à se faire tard et qu’il détenait les élèves depuis plus de quatre heures, raison pour laquelle la rose commençait à avoir un peu faim, mine de rien. La tâche allait s’annoncer longue et ardue, les vêtements s’étant tous mélangés entre eux. Ceux qu’Heartnett leur laissait, ceux qu’il jetait, ceux qu’il gardait, ceux qu’il fallait ranger car ils étaient neufs… Quel bazar. Le silence était retombé dans la pièce. Un silence morose, lassé, tout le monde étant fatigué de cette dure après-midi. Le rangement allait être interminable, car ils devaient montrer chaque vêtement à Andreas Heartnett pour savoir dans quelle catégorie ce dernier se rangeait. Et le sol en était jonché ! Évidemment, les Pokémon aidaient comme ils le pouvaient, se penchant pour ramasser les vêtements et trottiner avec jusqu’au professeur, qui leur indiquait de sa voix joyeusement forcée où est-ce qu’ils devaient les poser. Le temps filait, s’étirant à l’infini, et ils n’en voyaient pas le bout. Un à un, les Pokémon se laissèrent tomber au sol, épuisés de ce travail répétitif, et même Eryn, qui avait mal au dos et aux bras, finit par s’asseoir par terre pour souffler un peu. Elle aurait pu utiliser ses pouvoirs psys… Mais c’était très fatiguant, et elle craignait la réaction de Kira. Heartnett était au courant, pour l’avoir déjà vu faire une fois ou deux, mais le Voltali, lui, l’ignorait, et elle ne voulait pas l’effrayer en faisant léviter les vêtements face à lui. Cependant, alors qu’elle soupirait en se disant que ça aurait quand même été plus pratique, elle eut la surprise, puis la frayeur, de voir une chemise s’élever sous ses yeux. Est-ce qu’elle perdait les rênes de son pouvoir ? Est-ce qu’il agissait tout seul sans lui demander son avis ? Est-ce que…

« Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Babidi Bou, mélangez tout ça et vous aurez quoi ? Bibidi Babidi Bou ! »

La petite voix mentale d’Aurora se fit entendre dans leurs têtes, et à voir l’expression des autres, elle parlait à tout le monde, utilisant son pouvoir psychique pour soulever les habits. Un à un, ils s’alignèrent à la file indienne, pour se présenter devant Heartnett qui, après un temps de surprise, indiqua où allait le premier. Tri. Aurora jeta le vêtement vers elle, et elle le récupéra pour le laisser tomber dans le carton de tri. Deuxième vêtement. A ranger. A nouveau, le vêtement lui tomba dans les mains, et elle courut vers les armoires pour l’accrocher sur un cintre. Ca allait être beaucoup plus rapide, surtout quand, dans un accord silencieux, Kira et Eryn se partagèrent le travail. La Mentali savant ranger vite et bien, elle récupérait les vêtements à garder, le Voltali, lui, écopait de ceux à mettre au tri. Ca lui faisait plus de travail qu’à elle, vu qu’il y avait plus de choses à jeter que de choses à garder, mais réceptionner un vêtement et le laisser tomber dans un carton était plus facile que de le secouer pour le débarrasser de ses plis et le suspendre avant l’arrivée du vêtement suivant. Lentement, mais sûrement, ils progressaient, grâce à l’idée brillante de sa jolie petite Tarsal chromatique, qui continuait de chantonner tandis qu’elle relevait les vêtements en une file indienne colorée pour les présenter, un à un, au professeur de communication qui l’envoyait d’un côté ou de l’autre, seul capable de savoir quel vêtement allait où. En moins d’une heure, l’histoire fut pliée, et la Tarsal, épuisée mais heureuse, retomba en lévitant jusqu’au sol pour s’y asseoir. Mais quand Eryn tendit les bras, la Tarsal se releva pour léviter jusqu’à elle et lui tomber dans les bras, s’y endormant doucement. Elle était encore toute jeunette… Normal que ce soit beaucoup pour elle !

« Bien, je pense que tout est fait. On vous a aidé à trier vos vêtements, et on a même rangé les nouveaux ! »

Eryn sourit, satisfaite. Et ce n’était pas tout. Pendant leur tri, les Pokémon s’étaient activés pour remettre les porte-vêtements bien droits, pour les ranger comme ils l’étaient à la base, récupérant aussi au vol les vêtements que le professeur avait donné à leurs dresseurs respectifs pour les poser dans un coin de la pièce. Tout était en ordre. Mais Heartnett lorgnait de manière peu discrète vers le carton de tri.

« Oui, oui, mais il faudrait tout de même vérifier qu’aucun vêtement ne se soit retrouvé dans la mauvaise case, et que… »
« Vous les avez tous eus sous les yeux et vous les avez triés en votre âme et conscience. Si vous refaites un deuxième tri, vous n’aurez pas assez de place pour les nouveaux, je pense. » Eryn était intraitable. Mais elle commençait à avoir faim. Très faim. « On peut y aller, professeur ? C’est qu’il commence à se faire tard, vous savez. »

Machinalement, le professeur jeta un coup d’œil à sa montre, et ouvrit de grands yeux. Six heures quarante-neuf. Il les avait gardés tout l’après midi. Comprenant que l’heure était trop tardive, et qu’il ne pouvait pas garder ses élèves plus longtemps, il finit par abdiquer complètement.

« Oui, bien entendu. Par les dieux, je n’avais pas vu qu’il était aussi tard… » Il se tourna vers Armstrong en lui désignant les cartons. « Pourriez-vous avoir l’amabilité de déposer ces cartons à l’accueil, je vous prie ? Vous seriez fort aimable. »

Bien que fatigué après cette dure journée, le Machoc se redressa d’un coup, bombant ses muscles pour montrer à quel point il était fort, et dans un élan d’orgueil, se saisit de tous les cartons pour faire le voyage en une fois. Il tremblait un peu sous le poids et manquait de se vautrer à chaque pas, mais il tenait bon. Finalement, Heartnett les laissa partir avec le sourire, tout de même triste de dire adieu à ses précieux vêtements. Une fois la porte refermée, Eryn soupira, fatiguée.

« Ca, c’était de l’après-midi, hein… Ca ne te dérange pas, si je te laisse là ? Je suis fatiguée, et j’ai horriblement faim. »

Kira lui disant que ça ne le gênait pas, la Mentali lui sourit, avant de s’en aller, le saluant de la main. Maintenant, il fallait qu’elle réunisse le peu d’énergie qu’il lui restait pour se traîner jusqu’au dortoir Mentali, manger un petit morceau, et après… Elle aviserait.

[ Mission terminée pour Eryn ! o/ ]

_________________

We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Kira G. Yamamoto
Kira G. Yamamoto
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Lun 4 Juil - 20:39

Dans un élan de désespoir le Volatali s'assit quelques minutes, avant de se relever et de se remettre au tri. Il avait l'impression que cela n'aurait jamais de fin, eux qui étaient arrivé presque au bout, ils étaient bons pour tout recommencer. Le Voltali commença alors à ramasser les vêtements un par un, les montrant chaque fois à son professeur, afin de connaître leur destination entre le carton de tri, le don ou l'une des armoires. Même si leur Pokémons les aidaient dans leur tache, celle-ci se montrait titanesque, les habits étant innombrables, et la motivation n'étant plus là. En plus de cela l'heure ne cessait de tourner, celle du repas approchant à grand pas.
Les Pokémon d'Eryn chutaient un à un, épuisés, Armstrong ne tardant pas à les rejoindre, l'Abo et le Scalpion eux dormaient déjà, Kira ne voulant pas les faire travailler car ils étaient encore trop jeune. Le blond finit lui aussi par céder sous la montagne de travail, se mettant assis sur une pile de cartons, le regard bas. Mais soudain, sa démotivation fut remplacée par la surprise, lorsqu’il vit une chemise passer sous ses yeux en planant, sans aucun Pokémon pour la tenir. Puis une petit voix résonna dans sa tête :

- Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Babidi Bou, mélangez tout ça et vous aurez quoi ? Bibidi Babidi Bou !
- Mais qu'est-ce à dire que ceci ?!

Voici les seuls mots que le blond sut prononcer dans sa stupeur, mais en même temps, entre la chemise volante et la voix dans sa tête, il fallait le comprendre. Si on cumulait encore à ceci tout le travail accompli et la fatigue, cela aurait sûrement déstabilisé beaucoup de monde.
Puis en se tournant, il vit que la petite Tarsal chromatique d'Eryn se tenait debout et semblait très concentrée. Kira venait apparemment de trouver la cause de ces habits volants. Vêtements qui d'ailleurs formaient une ligne, venant se montrer l'un après l'autre devant le professeur, qui, comprenant rapidement le but de la Tarsal, lui donnait pour chacun des habits la destination. Kira et Eryn croisèrent leurs regards, et, sans aucun mots se comprirent, allant chacun d'un coté de la pièce, Kira receptionnant les vêtements à trier, Eryn ceux à ranger. Evidemment les charges de travail se valaient, Kira ayant plus de vêtements à jeter qu'Eryn, mais elle, devait être plus rapide car elle devait secouer les vêtements pour en sortir les plis et les ranger, ce avant que la Tarsal ne fasse arriver la suite.
Le temps filait à grande vitesse, mais le sol se découvrait lui peu à peu de tous les vêtements qui le jonchait. Au bout d'une heure de travail non-stop, tout étaient enfin rangé et à sa place. C'est le sourire aux lèvres que Kira se laissa tomber pour terminer assis sur une pile de cartons, Armstrong ayant le même réflexe. Eryn concluant les derniers détails avec le professeur, Kira lui soufflait un bon coup. Cette après midi s'était tout de même montrée intense. Et dire que, de base il avait juste appelé Eryn pour qu'elle vienne voir Ryujin et qu'elle lui donne des conseils sur l'élevage... Au moins le blond ne repartait pas bredouille, il avait gagné dans l'histoire un ensemble jean-chemise très classe, son professeur lui ayant même promis de lui amener les chaussures et la ceinture assorties quand il rangerait le placard à accessoires. Puis, justement,  le professeur se tourna vers Kira et Armstrong avant de les interpeller :

- Pourriez-vous avoir l’amabilité de déposer ces cartons à l’accueil, je vous prie ? Vous seriez fort aimable.

Kira étant totalement HS, Armstrong, dans un dernier effort, se releva, et bombant les muscles, empila les cartons avant de les soulever tous d'un coup. Le poids et la fatigue étant durs à supporter, et l'équilibre étant précaire, le Machoc avait bien du mal, mais il tenait bon, prenant ainsi le chemin de l’accueil. Les élèves et leurs Pokémon quittèrent ensuite les lieux, saluant une dernière fois le  professeur. Une fois dehors, Eryn s’adressa à Kira :

- Ca, c’était de l’après-midi, hein… Ca ne te dérange pas, si je te laisse là ? Je suis fatiguée, et j’ai horriblement faim.
- Pareil, bon bah merci encore pour les conseils, et bonne soirée, à plus Eryn !

Après quoi, le Voltali se traîna jusqu'au bout du couloir pour retourner à sa chambre, se sortant un petit sachet de baies, et un autre pour Armstrong, avant de s'allonger sur le lit tout habillé, et s'endormir sans même avoir touché à son repas express.


[ Mission terminée pour Kira ! ]
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   Ven 29 Juil - 6:54
Modération Eryn

….J'avoue avoir ri au coup du Smeagol (''Lamentez-vous''....SÉRIEUSEMENT ?), et Andreas est assez bien rendu. Eryn se fait donc embarquer par accident dans cette galère, voyons comment elle va s'en sortir. Plus ça continue, plus je ris en voyant Heartnett tenter de sauver sa ''merveilleuse'' collection d'une Eryn impitoyable. On en vient même à avoir de la compassion pour lui (Et venant de moi, c'est dire). En revanche, les interactions entre les deux élèves, si elles permettent un contrepoint à la situation au début, donne une impression un peu gênante à la longue : Que la mission ne les intéresse qu'à moitié (Ils ont été enfermés là-dedans, après tout), pourquoi pas. Le problème, c'est que ça se répercute sur le ressenti générale du RP, comme si elle n,était qu'un prétexte à une discussion.

Modération Kira

Moins d'émotions du côté de notre Voltali, et il se fait lui aussi happer par un référent déboussolé. On sent bien qu'il n'est pas vraiment dans son élément, au milieu de ce monde cruel de la mode. J'ai remarqué que tu as insulté la mode 6 fois en présence d'Heartnett d'ailleurs, on tient sûrement un record, puisque tu es toujours en vie.  L'action d'Eryn condamne un pauvre camarade Voltali à la corvée des essayages (Je sais ce que tu ressens, amigo, crois-moi, tu as tout mon soutien). Mais notre Kira tient son rôle et joue les bras pour que le duo d'obsédés de la mode puisse avancer, malgré leurs discussions.

Commentaire Global

J'aurais voulu un chouia plus. C,est vrai, vous m'avez offert des grands moments de rire, surtout via votre Andreas Hearnett aussi magique que pailleté. Néanmoins, si on remonte le fil des péripéties, une fois que Heartnett se décide à habiller les deux, il n'y a plus qu'à tout faire tomber et la résolution via Aurora est rapidement expédiée. Bref, cela n'enlève rien à la qualité de la mission et des Rps, mais je m'attendais au petit plus qui m'aurait scotché sur ma chaise.

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.


_________________
(mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé] 7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: (mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]   
(mission) Glamour, strass et paillettes. [Terminé]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :