[Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope
Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Lun 20 Juin - 16:21
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Sirius poussa un léger sourire en fermant à clé sa Costumerie. Il avançait que très doucement sur son nouveau projet. Mais il avançait, c'était l'important. Il avait enfin quelques idées sur la direction qu'il allait faire prendre à ses thèses et ce nouveau projet rentrait pile dans cette idée. Il était donc très satisfait malgré le temps plus que long que prendrait le tout.

Il fit passer sa main en une caresse sur le cou de sa Roucool posée sur son épaule pendant qu'autour de lui sa petite équipe se déplaçait comme d'habitude. Véga était sur le dos de Spica avec Déné, Belté dansait joyeusement autour d'eux, Adara contemplait le tout d'un air supérieur, Murzim jouait avec ses lumières et Acrux et Tetu étaient dehors à profiter du puissant Soleil. Ils les récupèrent sur le trajet pour le dortoir Noctali. En entrant dans ce dernier le coordinateur se fit stopper par son référent qui lui adressa un sourire qui ne prévoyait rien de bon.

- Powell ! Arrêtez vous donc cinq minutes.

Le brun leva un sourcil en sa direction, pour lui demander de poursuivre après l'avoir salué poliment.

- Vous arrivez au bon moment, j'ai un Top Dresseur qui vient de se désister pour une mission, je présume que vous n'aurez aucun problème à le remplacer. Votre bateau part dans … Une demi heure. Port Ouest. Dépêchez vous.

Et il partit laissant le pauvre garçon un peu surpris derrière lui. Ace l'avait fait exprès. Il savait parfaitement que le dressage ne l'intéressait absolument pas et qu'il en avait rien à faire. Surtout qu'il était en plein travail sur son projet. Groudon, il le détestait tellement. Fichu Stupide référent. Exaspéré par Creed, Sirius monta rapidement les marches qui le menait à sa chambre fourra quelques affaires prises plus ou moins au pif avant de saluer l'un de ses colocataires et de le prévenir qu'il partait en mission. Ensuite, il fila vers le port Ouest à dos de Cerfrousse pour ne pas louper son bateau. Ses pokemons furent rentrés dans leurs pokeballs durant cette course contre la montre.

Il arriva tout juste à temps pour monter sur le bateau. Il appuya ses mains sur ses genoux le temps de reprendre son souffle avant de pester contre Ace qui ne lui donnait jamais aucune information. Il flatta sa Cerfrousse avant de la rappeler remarquant la gêne qu'elle avait avec les remous des vagues. Il fit sortir sa Roucool et sa Floette avant de regarder autour de lui pour trouver son fameux ou fameuse camarade de mission. Le pont était rempli d'adulte excepté une petite blonde  fortement appuyée à la rambarde du bateau.

Il s'approcha d'elle calmement, avant de lui tapoter l'épaule pour se présenter. Il sursauta en remarquant que ce n'était pas une adolescente mais une femme d'un certain age qui le regardait surprise. Il s'excusa vivement avant de repartir à la recherche de son camarade.

Fichu Ace qui ne lui disait jamais rien …

Il croisa finalement le regard d'une adolescente. Enfin ! D'après ce qu'il avait put voir il n'y avait pas beaucoup d’adolescents sur le bateau, il y avait donc de forte chance que ce soit sa fameuse camarade. Probablement. Il espérait.

- Euh ? Salut, tu es l'autre élève envoyé par PC pour une mission de Top Dresseur ? Je suis Sirius B. Powell, enchanté ! Je préfère te prévenir, je suis coordinateur et je m'y connais pas trop en combat. Credd m'a envoyé là parce que je passais sur le chemin et que ton ancien compagnon n'a pas pu participer … Désolé par avance je vais pas être très utile.

Il lui laissa le temps de répondre avant de lui demander.

- Au fait, c'est quoi la mission ?

Parce oui. Il était engagé dans une mission dont il ne savait rien. Il glissa un demi sourire à la demoiselle. Sincèrement il se sentait gêné, il ferait de son mieux mais il y avait de grandes chances qu'il se loupe totalement  …

D'ailleurs, il était à destination d'où ce bateau ? Il espérait qu'ils n'allaient pas dans un endroit trop froid, il n'avait pas prit de pull. Avec moins d'une demi-heure pour préparer son sac et chopper son bateau aussi … Il ne pouvait pas faire de miracles …  
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Mar 21 Juin - 21:36
Hope passa devant le tableau des missions après la fin des cours. Ses yeux parcoururent la surface rugueuse recouverte d'annonces diverses et variées. Une d'entre elles lui tapa à l'oeil. La raison ? La mission consistait simplement à passer un séjour dans une maison qui semblait plutôt confortable et à garder un oeil sur des Frisons. Mission parfaite pour les jours de flemme tout en gagnant une petite somme d'argent. C'est du moins, ce que croyait la Pyroli. C'est pourquoi elle arracha la feuille et réserva la mission.
La procédure se déroulement de la manière la plus banale possible. Peu de temps après, une seconde personne se proposa. La mission leur fut naturellement attribuée. La procédure se déroula comme d'habitude et Hope s'apprêtait à passer une semaine tranquille et posée.

C'était lundi. C'était le jour J. Sortant de sa douche matinale habituelle, suivie par Venum, après l'entraînement de Cap'taine, la jeune fille se dirigeait tranquillement vers sa chambre, s'apprêtant à préparer ses affaires rapidement avant de partir quand soudain, son iPok sonna. Mh ? Un message de l'administration ? Il y avait un soucis ? Elle fronça les sourcils. Heureusement, ce n'était rien de grave. Apparemment, son partenaire de mission s'était désisté à la dernière minute. La raison n'était pas expliquée. La Pyroli aurait bien aimé la savoir, quitte à enquêter elle-même. Ce genre de désistement de dernière minute cachait toujours une histoire intéressante derrière. Mais ne connaissant même pas le prénom de son ex-partenaire, l'affaire allait être corsée. Enfin bon, ce n'était pas le moment de s'attarder sur ce genre de chose, elle avait un sac à préparer bien que ça n'allait pas lui prendre bien long.

Vêtue d'un simple short en jean, un T-shirt gris imprimé, baskets au pied, et son vieux sac de sport bleu sur l'épaule, elle attendait tranquillement sur le ponton, avachie par-dessus la barrière, les yeux fixant les vagues, sirotant un berlingot de jus de fruit, pendant que son Riolu se faisait les griffes sur la même rambarde. Un nouveau message d'Ace en personne venait de lui parvenir. Un remplaçant avait été apparemment trouvé. Bonne nouvelle, mauvaise nouvelle ? Elle n'en savait rien. Il fallait voir de qui il s'agissait.
Le bateau arriva au port. La blonde s'y engouffra en compagnie d'autres passagers. Toujours aucune trace d'un élève de l'académie. En soi, ça ne la dérangeait pas de partir toute seule. Elle ne comprenait pas pourquoi ils demandaient au moins deux personnes pour garder des frisons. C'est bon, c'est juste du bétail quoi, pas de quoi faire tout un foin. La sirène de l'embarcation retentit. Toujours pas d'adolescent en vue, tant pis. Elle s'apprêtait à son activité préférée et fort intéressante qu'était d'observer les vagues quand Miele pointa son nez hors de la chevelure de sa dresseuse.

« Oui, Miele ? »

Elle remarqua alors un jeune homme qu'elle avait déjà put apercevoir déjà quelques fois au sein de l'académie depuis son retour. Ah, bah ça devait être lui. Ce dernier s'approchait d'ailleurs d'elle. Une fois suffisamment proche, il la salua avant de se présenter et de se décrire comme étant un boulet. Bah, au moins il l'assumait. C'était déjà un bon point. Hope l'examina du regard de haut en bas.

« Ouais ouais, t'inquiètes. Je comprends même pas pourquoi ils m'ont envoyé un remplaçant en vrai. Bah, tu pourras leur arranger leur coupes afro pour les rendre fab si ça te chante. Sinon, moi c'est Hope. Le Noctali lui demanda alors en quoi consistait la mission. Pas grand chose, juste garder des Frisons et, accessoirement, passer une semaine de vacances avant l'heure... Ah ! Au fait, du coup, pourquoi c'est toi que Ace recrute à la dernière seconde ? Genre, il va chercher un coordi comme ça, sans pression, alors qu'il a un dortoir entier de têtes brûlées à projeter sur le devant de la scène... Atta', tu serais quand même pas LE lanceur de paillettes des Noctalis ? »

Elle s'esclaffa. Si elle s'attendait à ça. Des hauts-parleurs fut annoncé le prochain arrêt. Venum, va me chercher un plan s'il-te-plaît. Le félin ne tarda pas à revenir en bondissant sur sa dresseuse. Celle-ci attrapa la brochure en remerciant la créature. Elle allait la consulter quand elle se rappela que la mission se déroulait à Unys. Oh. Quelques heures de trajet. Elle espérait qu'ils arriveront par le port de Yoneuve ou de Volucité et qu'elle n'aura pas à poser le pied à Onde-Sur-Mer. Ce n'était pas le cas. Elle poussa un soupire de soulagement.

« Ça prendra quelques heures de trajet. C'est dans les montagnes perdues d'Unys, elle prit une pause, j'ai toutes les infos sur mon iPok, attends, je t'envoie si tu veux, deux secondes, passe juste ton num'. »

_________________



Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Ven 24 Juin - 13:48
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Arrivé devant la blondinette, Sirius se présenta rapidement et préféra être clair avec elle. Il ne savait vraiment pas combattre. Son truc à lui c'était les paillettes et les spots de la scène, alors combattre ou il ne savait pas trop ce que faisait les Top Dresseurs en mission, il savait déjà qu'il ne serait pas bien doué. De toute manière, il n'était même pas capable de retenir sa table des types, alors être utile ? C'était un peu comme un rêve.

Il eut un léger rire à la proposition d'Hope. S'occuper de relooker les Frisons, c'était déjà plus dans ses cordes. Cette mission semblait assez simple pour le coup. Juste garder un œil sur les pokemons. Ce n'était pas extrêmement difficile au final. Juste comme le disait Hope, une parfaite semaine de repos en avance. Au final, si Creed avait voulu l'embêter, il s'était largement trompé et lui offrait une semaine tout frais payés pour un séjour de calme et de repos.

Il haussa vaguement des épaules en réponse aux premiers mots d'Hope avant de se redresser fièrement en entendant la suite de sa supposition. Ce surnom était sacrément cool en fait ! Le lanceur de paillettes de Noctali. Ça lui plaisait. Il fit un petit clin d’œil à la Pyroli avant de lui répondre.

- Yep, je suis le lanceur de paillettes. Ce surnom me plaît bien aha. Quand à pourquoi Creed m'a choisit ? Euh. Je suppose que je suis le premier qu'il a vu ou qu'il a juste voulu m'embêter. Il m'aime pas trop, je fais un peu tâche dans son dortoir de Top Dresseur …

Sirius jetta un regard par dessus l'épaule d'Hope afin de regarder lui même le plan pour tenter de comprendre où est-ce qu'ils allaient, mais il abandonna assez rapidement. De toute façon, si Hope avait raison et il n'en doutait pas, cette mission était tranquille, alors ça ne serait pas très gênant de ne pas savoir où ils allaient. Et de toute manière la Pyroli était suffisamment sympa pour lui donner les informations au fur et à mesure.

Il hocha de la tête avant de passer son numéro à la demoiselle récupérant ainsi rapidement toutes les informations dont il pourrait avoir besoin. Il la remercia puis lut rapidement l'intitulé. Unys donc. Il connaissait pas vraiment cette région. Voir pas du tout même. Il n'y avait jamais déposé le pied. Après tout il avait grandit à Algatia et n'avait que très rarement quitté la petite île. Alors changer de région ? Ses parents étaient bien trop occupés pour cela. Il n'était jamais allé qu'en vacances dans les îles Oranges pour un séminaire. Pas le truc le plus intéressant qui soit au final. Il n'avait même pas profité du Soleil à cause de sa peau qui prenait les coups de Soleil un petit peu trop vite.

Les quelques heures du trajets passèrent assez rapidement, les deux adolescents discutant tranquillement. Comme toujours tout était prit en charge par l'académie et ils n'eurent qu'à descendre du bateau pour ensuite prendre le bus. Apparemment, il y avait plusieurs autres groupe d'élèves de la Pokemon Community dépêchés pour cette mission mais ils n'en croisèrent aucun. Ils prirent une sorte de taxi 4x4 qui les mena dans les hauteurs Unysiennes. Le paysage était à ne pas en douter sublime mais tout cela semblait plutôt … vide ? Il vérifia un instant son Ipok et sa pensée se confirma. Pas de réseau sur les hauteurs. Tant pis, il faudra faire sans même Sirius sentait la longue semaine arrivée en perspective.

Le conducteur les largua devant un chalet assez mignon et quand les deux jeunes gens rentrèrent, ils trouvèrent sur la table une immense carte de la propriété ainsi qu'une plus petite de ce qui semblait être leur zone. Le tout était accompagné du matériel de base et d'une lettre. Sirius l'attrapa et commença à la lire à haute voix.

- Aloooors, voyons ce qu'on nous dit. Bonjour à vous, merci de prendre sur votre temps pour m'aider blablabla la petite carte présente votre domaine blablabla votre troupeau est composé de 40 individus dont 4 jeunes blabla merci. Et y'a une liste des tâches.

Sirius reposa la feuille sur la table et s'étira longuement. Pas si reposant que ça au final. Il allait falloir nourrir les bestiaux et faire d'autres trucs qu'il avait la flemme de lire. La journée avait été longue entre tous les voyages et la nuit commençait à tomber. Son estomac gargouilla donc il se dirigea assez naturellement vers la cuisine, ravi de constater qu'ils possédaient largement de quoi survivre pendant cette semaine. Il commença à préparer avec plus ou moins de réussite le repas avant de s'adresser à la blonde.

- On commence demain nan ? Avec cette nuit ça va pas être possible de faire grand chose de toute façon. Ah. Et on a pas de réseau.

Il avait revérifié entre temps et leur seul moyen de communication avec l'extérieur était … qu'ils n'en avaient pas. Il esquissa un rapide sourire à la jeune fille avant de se concentrer sur le repas. Il avait vraiment faim en fait. Le sandwitch qu'il avait prit sur le bateau lui semblait bien loin. Quand il posa son repas sur la table et qu'il servit sa coéquipière il se sentit un peu gêné. Ses pâtes à la sauce tomate ressemblaient plus à une sorte de gelée informe qu'à des vraies pâtes. Il savait juste faire des pâtisseries au final lui ..

- Euh. Désolé ?

C'était pas trop appétissant mais il avait espoir que ce soit bon, au moins.
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Sam 25 Juin - 13:36
Sirius était plutôt sympa, dans le sens où ils pouvaient discuter ensemble. Les sujets n'étaient certes pas toujours les plus intéressants au monde, mais au moins, elle ne passa pas le trajet à regarder le paysage à défiler, écouteurs vissés aux oreilles. Au bout de quelques heures, le bateau arriva à bon port. Le duo grimpa ensuite la voiture qui devait les amener au domaine où ils devront surveiller des Frisons. Le 4x4 sombre parcourait les routes sinueuses de montagne. La zone semblait dénuée de vie. Seul une ligne grisâtre contrastait avec le relief vert. Un Poichigeon passa. Puis deux.

La voiture freina. Les freins crissèrent. Les portes s'ouvrirent. Devant les deux étudiants se trouvait un petit chalet rustique, cliché au possible, tout en bois. Si quelqu'un laisse tomber ne serait-ce qu'une seule allumette, c'était tout le bâtiment qui partait en fumée, Hope en était certaine. Après, si elle souhaite essayer ou non, c'était à voir. Idéalement, elle voudrait déjà toucher ses jetons pour la mission avant de se lancer dans des tests pour confirmer la vraisemblance de ses propos.
La porte grinça lorsqu'ils l'ouvrirent. La clé se trouvait dans la boîte aux lettres. À droite se trouvait la télé avec un canapé et tout ce qui allait avec, à gauche, la table à manger sur laquelle se trouvait une carte et une lettre. Son binôme passa devant elle, ouvrit l'enveloppe et se mit à lire à haute voix le contenu. Pendant ce temps, la blonde fit un tour du salon puis s'affala sur le canapé. Le monologue terminé, elle se contenta de dire :

« Boarf, on verra les tâches demain, ouaip. »

Quand la motivation s'en mêle. Le coordinateur se mit ensuite aux fourneaux. Cela arrangeait bien Hope, ses talents dans le domaine de la cuisine n'étant pas extraordinaires, voir médiocres. Elle monta alors les bagages à l'étage où se trouvaient deux chambres ainsi que la salle de bain après avoir relâché Vernum et Crosley dans la demeure pour qu'ils puissent se balader à leur gré. Depuis une des chambres, il était possible d'accéder à un petit balcon d'où on pouvait apercevoir les Frisons. La nuit étant tombée, la jeune fille ne put alors pas distinguer grand chose. Elle fouilla ensuite les tiroirs de tout le chalet pour savoir ce dont ils disposaient.
Son binôme avait terminé de préparer le repas. La blonde descendit au rez-de-chaussez. Quand il lui présenta ses pâtes, elle se retint de rire.

« T'en fais pas, je ne sais pas faire mieux que ça, moi non plus. »

Elle disparut ensuite dans la cuisine pour chercher de quoi mettre la table. Elle revint avec deux assiettes, les services nécessaires et des serviettes puis se servit. Elle entama son assiette.

« Au fait, j'ai trouvé des timbres et une enveloppe. Donc si tu veux vraiment chercher à contacter quelqu'un avant de crever dans le ventre d'un Ursaring. »

Ils finirent le repas, Hope s'occupa de la vaisselle, puis chacun partit se coucher de son côté. La jeune fille sombra rapidement dans le sommeil malgré son Dynavolt qui créait des étincelles à tout bout de champ sans raison particulière.

Les rayons de soleil passaient à travers les volets. Le soleil s'était levé depuis un bon moment déjà. La Pyroli se réveilla en sursautant. Puis elle se souvint qu'elle ne se trouvait pas au campus et que par conséquent elle ne risquait pas de se faire arracher du lit par la Cap'taine pour la tirer à l'entraînement matinal habituel. Elle sauta de son lit, se dirigea vers son sac tout en prenant gare à ne pas bousculer ses Pokémons qui dormaient encore, chacun installé sur un coussin, se vêtit, empoigna sa trousse de toilette, se brossa les dents, dessina ses traits d'eyeliner, puis elle descendit à la cuisine.
Installée à la table à manger, sirotant son café tout en grignotant une tartine de confiture Framby, les yeux rivés sur la lettre que leur avait laissé le propriétaire des terres, elle entendit son binôme descendre les escaliers.

« Il reste du café dans la cafetière si t'en veux. Bien dormi, sinon ? »

Elle se replongea dans sa lecture tout en écoutant le Noctali d'une oreille. Le matin, ils devaient changer la litière, remplir la mangeoire et l'abreuvoir, les compter, puis les déplacer dans le grand pré. Rien de compliqué, en soi, non ? Le soir, il suffisait de les faire revenir dans l'enclos, leur brosser la crinière, les compter à nouveau et c'était tout. En revanche, ils devaient les laver mercredi et tailler leur crinière le jeudi. Cela allait être un peu plus corsé. Mais sinon, du reste...
Elle finit son café, reposa la tasse et s'en alla se chercher un verre de jus de fruit qu'elle but d'un trait.

« T'as bientôt fini, sinon ? Je sors déjà les compter. Tu pourras amener ensuite la paille et leur bouffe ? Je m'occuperai de l'abreuvoir. »

Sans attendre la réponse, elle enfila une paire de bottes et fila.
Quarante Frisons et quatre jeunes, le compte était bon. Elle se dirigea ensuite vers les robinets, se munit du tuyaux d'arrosage. Entre-temps, son binôme avait commencé à s'atteler à ses tâches, de son côté également. Finalement, tout était prêt pour accueillir les Frisons.

_________________



Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Mer 29 Juin - 17:29
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Rapidement, les deux adolescents se mirent d'accord sur une non activé pour la soirée. Le voyage étant relativement long, il n'était pas étonnant que la seule chose à laquelle Sirius puisse penser pour le moment soit un lit avec lui dedans. Il prit tout de même la grande peine de faire cuire quelques pâtes, ce qui d'après ce que disais la blonde, serait bien leur seule alimentation car ni l'un ni l'autre n'était capable de faire correctement à manger.

Adieu bons petits plats de Mama Odi et bonjour, infects plantées de pâtes à peine mangeable. Décidément, cette semaine qui semblait si idyllique aux premiers abords ne faisaient que devenir incroyablement atroce. Et l'impression se confirma lorsque après une bonne douche chaude, le brun s’enfonça dans ses draps pour découvrir qu'ils étaient en laine et que donc, sa pauvre petite peau sensible le gratterait impitoyablement jusqu'à la fin du séjour. Qu'est ce que Sirius avait put haïr son référent cette nuit là, et celles qui suivirent.

C'est avec des cernes de trois kilomètres sous les yeux et d'une humeur massacrante que Sirius descendit pour cette première journée de mission. Il salua la petite blonde, bien trop énergique à son goût pour une heure aussi matinale d'un grognement et acquiesça mollement à sa proposition. De toute façon, avant son café du matin il était tout bonnement inutile, alors réfléchir à la répartition des tâches ? Autant laisser ça à la jeune fille bien plus fraîche et réveillé qu'il ne le serait jamais à cette heure là. Au mot café, ses yeux s'éveillèrent un peu plus et c'est presque avec des gestes câlins qu'il attrapa sa tasse de café avant de la boire pratiquement cul-sec. Un peu plus frais, il put plus facilement comprendre, enregistrer et penser à ce que venait de lui dire Hope. Il hocha tranquillement de la tête avant de lui répondre, la voix encore un peu rauque à cause de son réveil.

- Moyen la nuit, les couvertures gratteeeeent. J'vais pas en avoir pour longtemps, je mange une tartine et j'me lave les dents. J'me depêche et j'arrive avec la bouffe pour les Frisons.

Il lui fit un petit sourire en la voyant s'éloigner pour réaliser ce qu'elle venait de lui proposer. À savoir, compter les bêtes et remplir l'abreuvoir. Il se servit une autre tasse de café, finissant la cafetière par la même occasion et cette fois si, la sirota tranquillement en mangeant ses tartines. Une petite confiture de fraise comme il en avait jamais manger recouvrait un pain croquant et c'était le paradis. Ok. Ce séjour n'était peut-être pas si catastrophique que ça.

Il monta rapidement dans la salle de bain, se brossant les dents et passant un coup de brosse dans sa tignasse brune. Une fois prêt, il descendit et enfila les typiques bottes de fermier que le propriétaire du ranch avait laissé pour eux. En fait, le jeune homme avait inconsciemment enfilé ses habits les plus clichés. Il portait une vielle chemise à carreaux rouges, un bon jeans pas serré et ses grosses bottes. Un cliché sur pattes. Même quand il le voulait pas, il avait décidément un truc pour ce genre de situation. Sirius l'agriculteur prêt !

Il lança un regard envers la blonde qui semblait se débrouiller pas trop mal pour le moment puis il se dirigea assez rapidement vers la petite grange. Il poussa assez difficilement la porte, avant d'appeler son équipe en renfort. Si sa Roucool, qui agissait assez bizarrement ces derniers temps, s'envola pour les observer depuis le haut de la grange, Tetu se laissa atteler à un petit chariot assez rapidement. À l'aide de sa Neitram et ses pouvoirs psychiques, couplés à ceux de Acrux, sa Solaroc, le chargement se fit assez rapidement. Véga, la petite Funécire si intelligente s'était déjà placée sur le dos de Spica la Couafarel princesse qui de tout évidence n'appréciait pas son environnement. Avec un petit rire, Sirius l'imaginait sans mal comme toutes ces grandes bourgeoises de Kalos qui parlaient des « bouseux » avec un dédain tout affiché.

Déné, sa petite Pyronille encore un peu jeune pour suivre le reste de l'équipe dans ses folles aventures était lovée dans le cou du jeune homme. Enfin Belté, son hyperactive Capumain, sautait de bottes de foin en bottes de foin, inquiétant fortement Sirius qui craignait de voir l'une d'elle tomber sur la petite guenon. Finalement, la petite troupe sortit, le matériel bien en place sur la chariote tirée par Tetu qui définitivement était pleines de ressources. Sirius était assez inquiet de la faire tirer un tel point mais la Cerfrousse n'eut aucun mal à amener le tout jusqu'à l'enclos. Il fit un grand sourire à la demoiselle pendant que sa Floette voletait librement dans le ranch s'échappant fréquemment à sa vue. Spica, et donc Véga, Soleil et Belté suivait la petite fée, la petite groupe improvisant assez rapidement un jeu de Touche-touche.

- Fait pas trop attention à eux, ils ont un peu trop d'énergie.

Le Soleil réchauffait le jeune homme et quand il posa son regard sur l'enclos, il en eut presque le souffle coupé. Le troupeau d'une grosse quarantaine de bêtes était vraiment extrêmement impressionnant. D'autant plus que le paysage dans lequel ils évoluaient était à la hauteur. Entre les hautes montagnes qu'on voyait en fond, et puis cette vallée dans laquelle ils étaient nichés, c'était sublime. Il échangea un regard avec Tetu puis demanda à ses deux pokemons psy de venir l'aider à décharger.

Armé d'une grosse botte de paille, il se baissa pour entrer dans l'enclos, il s’avança rapidement puis déposa la nourriture pendant que sa collègue s'occupait de l'abreuvoir. Il coupa tranquillement les cordes qui retenaient la paille puis l'étala dans un petit périmètre. Il allait faire de même avec les bottes apportés par ses pokemons mais il entendit un bruit qui lui fit relever très rapidement la tête.

Habituellement, dans le ranch, on entendait le bruit des oiseaux, du vent qui se glissait entre les feuilles, quelques grognements de Frisons, mais là. Ce fut un rugissement. Les yeux écarquillés, il put voir un Frison foncer sur lui à toute vitesse. Il lâcha tout ce qu'il tenait en main et fonça vers la barrière. Il eut très très chaud et le Frison le rasa alors qu'il se jetait littéralement de l'autre coté de la barrière. Affalé lamentablement sur le sol, totalement hébété, il releva les yeux vers Hope et bégaya.

- Mais ? C'est quoi ce bordel ?
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Jeu 30 Juin - 15:43
Des rugissements. Hope fronça les sourcils. C'était normal ? La réponse ne tarda pas. À peine elle releva la tête qu'elle put assister au magnifique plongeon d'un Sirius affolé pour sortir de l'enclos. Elle s'apprêtait à lui demander s'il allait bien avant qu'un fracas retentit. Un des Frisons venait de foncer contre la barrière. Les planches en bois tinrent le coup, mais la manière de laquelle elles tremblèrent n'était guère rassurante. Le regard de la blonde se posa sur le Noctali. Puis sur le Frison haletant. Puis à nouveau sur le Noctali. Ce dernier redressa la tête. Il lui demanda ce qui se passait, l'air perdu. Qu'est-ce qui se passait ? La Pyroli n'en savait fichtrement rien. Que pouvait-elle lui répondre ? Pas grand chose.

« Euh... Elle jeta des regards autour d'elle, comme si elle cherchait une explication. Mais rien. La rage peut-être ? »

Excellente explication. La rage. Autre chose à rajouter, miss Spettell ? Elle ne savait pas quoi faire. Ils étaient censés sortir les bestioles de leur enclos, mais l'idée lui paraissait peu attirante. En effet, il n'y avait pas qu'un seul bétail qui les fixait avec des yeux menaçant. Mais bien quarante. Soit, tout le troupeau. Elle n'aurait su dire s'il en était de même avec les jeunes Frisons, ceux-ci étant cachés dans la masse, mais ça ne l'aurait pas étonnée. Les Frisons s'approchaient du bord de l'enclos, dans la direction des deux adolescent. Hope eut un mouvement de recul. Les créatures se rapprochaient de plus en plus.
Le souffle lourd à l'unisson des Frisons attirèrent les Pokémons de la blonde qui sortirent du chalet pour voir ce qui se passait. Eux aussi parurent surpris par la situation. Leur dresseuse, elle, essayait de dédramatiser. La situation n'était pas si grave après tout ! Le Noctali avait juste froissé l'un des Pokémons, c'était tout ! Elle ne risquait rien, et les bestioles étaient censés être dressés après tout, non ? Donc ils n'avaient rien à craindre ! Ils n'avaient rien à craindre, oui, tout à fait !

« Du coup on les sort de leur enclos ? »

Hope sourit à son binôme. Tout allait bien après tout. Il n'y avait rien d'anormal. La jeune fille avança de quelques pas, posa sa main sur le portillon de la clôture. Elle souffla un bon coup, marmonna dans sa barbe que tout allait bien se passer.
Un grincement annonça qu'elle venait d'entrouvrir le portillon. Sa main tremblait. Des coups de sabots résonnèrent. Elle ravala sa salive, leva les yeux, réalisa que non, ça n'allait pas vraiment au fait. Et elle prit les jambes à son cou sans demander son reste.

« Je te laisse t'occuper du reste ! »

Lança-t-elle à Sirius alors qu'elle courrait dans la direction du chalet après avoir attrapé la patte de Venum et prit dans ses bras Crosley. Hors de question qu'elle reste ici. Elle s'arrêta juste quelques secondes pour jeter un oeil en arrière et le regretta. Un troupeau entier de Frisons en train de charger. Dans leur direction. Elle poussa un cri aigu avant de se réfugier dans leur demeure en doublant de vitesse.
Une fois à l'intérieur, elle claqua la porte derrière elle, la ferma à clé sans attendre et se laissa glisser contre le mur. Qu'est-ce que. Hein ? Pourquoi les Frisons chargeaient dans leur direction ? Était-ce leur comportement normal ? Elle demanda au Riolu. Celui-ci ne sut pas quoi lui répondre. Il poussa un petit cri timide. Il eut encore quelques secondes de blanc avant que un souffle de la blonde ne brise le silence. Elle redressa le dos, se dégourdit les jambes avant de s'installer en tailleur.
Après tout, les Frisons étaient sortis de l'enclos désormais, non ? Donc techniquement, elles les avaient sorti dans le grand champ et, par conséquent, son boulot de la matinée était terminée. Il ne restait plus qu'à voir comment ça se déroulera le soir. Son estomac se noua à cette pensée. Elle secoua la tête. Elle n'avait pas à y penser pour le moment. Elle se leva, partit chercher des biscuits dans la cuisine puis s'enfonça dans le canapé.

Tout en grignotant, la jeune fille repensait aux événements du matin. Elle ne comprenait pas pourquoi elle avait autant paniqué. Peut-être parce que c'était tout un troupeau ? En vrai, si elle se retrouvait face à seulement deux-trois Frisons, elle n'aurait pas autant réagi, non ? Enfin, avant sûrement. Maintenant ? Elle ne savait pas. Elle savait qu'elle avait forcément changé. En quoi ? Elle aurait eu du mal à répondre, mais elle avait forcément changé même si elle ne le souhaitait pas. Plus elle y pensait, plus elle ne comprenait pas sa réaction du matin. Quoiqu'il en soit, elle avait bien fait de prendre son CapStick même si ce dernier était resté au fond de son sac pendant tout ce temps. Elle ne savait pas si elle avait perdu la main. Mais elle était ranger, c'était une bonne raison pour être capable de gérer quelques Frisons de mauvais poil, non ? ... Elle se replongea dans son grignotage.
Elle avait soif. Contrainte à se lever de son nid douillet, elle traîna des pieds jusqu'à l'évier de la cuisine. Elle attrapa un verre, le remplit. Et alors qu'elle jetait un œil par la fenêtre, elle réalisa qu'il y avait un petit soucis. Où était passé Sirius ? En soi, il était un Noctali, il était censé pouvoir se débrouiller en nature, non ? Elle avait des doutes. Cependant, des Frisons se baladaient un peu partout. Peut-être qu'elle n'aurait pas dû les laisser sortir comme elle l'a fait, ce matin. Sûrement, même, mais la jeune fille n'aurait avoué son erreur pour rien au monde. Enfin, peut-être que le garçon était juste parti se balader ! Il n'y avait aucune raison qu'elle s'inquiète. C'est sur cette sage réflexion que Hope retourna s'enfoncer dans le canapé du salon, un paquet de biscuits à portée de main.

_________________



Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Ven 1 Juil - 15:54
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Affalé misérablement sur le sol, Sirius entendait les Frisons grattaient nerveusement le sol comme s'ils réfléchissaient à comment ils pourraient le manger. Bon sang, il pensait que c'était herbivore ces bêtes là ? Il avait décidément pas signé pour ça ! Il n'avait même pas signé à la base ! Les yeux affolés tournés vers la blonde alors qu'il se relevait plus ou moins rapidement, il paniqua en voyant qu'elle prenait le tout à la légère !

- Mais ! Tu as bien vu que … attend … tu veux leur ouvrir ?!

Avant qu'il ne puisse l'arrêter la jeune fille avait déverrouillé le portail et le troupeau entier leur fonçait dessus. Malheureusement pour lui, Hope était bien plus rapide que lui et surtout plus agile. Ok. Ok. L’entraînement des Pyrolis étaient peut-être utile dans ce genre de cas.

Elle venait vraiment de le planter là. Il la regarda un instant éberlué par son audace. Elle l'avait fait exprès où ? C'était pas vraiment le moment de se le demander réalisa-t-il. Le troupeau lui fonçait dessus. Du coin de l’œil, Sirius remarqua que la demoiselle s'était sauvée et qu'elle venait tout juste de s'enfermer dans le chalet. Sauf que lui il était toujours dehors, en train de courir pour sauver ses fesses.

Ok. Là, il paniquait totalement, il avait un peu d'endurance grâce à son ancien poste de champion de Volley d'Hoenn mais il ne faisait pas partit des mecs qui sortaient à 6 heures du matin pour aller courir. Lui il faisait un peu d'exercice pour conserver une image agréable à la vue, surtout à l'approche des vacances d'été.

- HOPE ! ME LAISSE PAS TOUT SEUL !!!

Que pouvait-il bien faire pour sauver ses fesses ? La jeune fille était de toute évidence barricadée et elle ne sortirait pas de sa cachette. À son grand malheur. Ses pokemons couraient joyeusement, pour les plus naïfs, au milieu des Frisons, pensant à un jeu. Mais Soleil, Murzim, Acrux et Adara captèrent immédiatement la détresse du garçon et commencèrent à ralentir les pokemons du mieux qu'elles pouvaient. D'un puissant sifflement, Sirius, rassuré -plusoumoins- par la présence de son équipe, appela sa Cerfrousse qui broutait inconsciente du danger alentour pour venir l'aider. Tetu releva la tête surprise puis, prenant conscience de la situation du jeune homme fonça, esquivant agilement les Frisons. D'un geste répété de nombreuses fois, et non pas parce que ça pouvait servir mais bien parce que c'était classe, Sirius attrapa sa monture et d'un coup de pied, l'enfourcha. Le duo fila ensuite droit devant, vers la forêt.

Toujours poursuivit par la horde, bien plus gênée qu'eux par les arbres et par Adara qui cachée dans les cheveux de Sirius balançait des attaques derrière elle. Ravi de voir qu'il s'en sortait plutôt bien, le Noctali se relâcha et il jeta un regard en arrière, le troupeau s'était principalement dispersé pour occuper la forêt mais il en restait un. Le même qui l'avait chargé au tout début de cette histoire.

Apparemment, il ne l'aimait vraiment pas. ET BIEN TRES BIEN. Dans ce cas là, Sirius aussi ne l'aimait vraiment pas ! NA. Fallait pas le chauffer Sirius hein. Il était ra-di-cal ! Tellement radical qu'alors qu'il tirait la langue au pokemon normal, il ne remarqua pas la branche qu'il aurait put aisément esquiver s'il n'avait fait que prêter un minimum d'attention à sa route. Il se prit donc violemment la branche dans l'arrière du crâne, le déséquilibrant un instant. Un instant suffisant à le faire tomber en arrière et rouler sur quelques mètres.

Avant que ses deux pokemons ne puissent venir l'aider, le Frison le chargea et il eut très chaud car le Frison enfonça ses bois dans le tronc d'arbre près duquel il s'était réfugié. Sa chemise était foutue, totalement déchirée. Les yeux noisettes du jeune homme étaient beaucoup trop près à son goût de ceux, fous, du Frison. Il entendit une petite exclamation d'en haut. Sa Capumain , Beltégueuse les avait suivit depuis les arbres et elle l'incitait à monter avec que le Frison ne déloge ses bois. Il enleva sa chemise, l'abandonnant sens remord, pour commencer à escalader, assez facilement grâce aux cornes de son adversaire. En quelques minutes il se retrouva assis dans l'arbre, torse nu et égratigné de partout, avec un Frison fou en bas qui tentait maintenant de faire tomber son arbre.

Paye ta situation désespérée.

L'esprit en ébullition, il cherchait désespérément une solution à cette situation qui ne pouvait pas durer. Il finirait pas tomber et se faire manger tout cru par le Frison. Il l’appellerait Bob désormais, comme ça il avait l'air moins impressionnant. Probablement. C'est finalement Adara qui débloqua la situation. D'une Attraction, elle détourna un instant l'attention du Frison et Sirius put tranquillement descendre avant de fuir sur le dos de sa Cerfrousse. Adara les rejoignit rapidement, une fois sûre que le Frison ne les suivrait pas. Il pouvait rentrer, enfin, au ranch. En à peu près, un seul morceau.

Épuisé, il rappela toute son équipe à l'exception de sa starter avant de toquer à la porte en s'y affalant totalement dessus.

- Hoooooooope, sont partis, ouvre moiiiiiiiiiii.

Oui, il geignait totalement.

La blondinette allait avoir une sacré surprise en ouvrant la porte. Les cheveux impeccables ornés d'Adara, était bien la seule partie du corps de Sirius épargné par sa folle course. Et heureusement, il ne suportait pas qu'on touche à ses cheveux. Le reste par contre. Torse nu, le jeans déchirés, les bottes dans un état lamentable et recouvert d'égratignures, le pauvre garçon n'était pas exactement au top de sa forme.

Il n'avait même pas la force d’engueuler la blonde pour le sale coup qu'elle lui avait fait.
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Sam 2 Juil - 22:39
Crunch. Crunch crunch crunch. Nomnom. Nomnomnom. Elle s'ennuyait. Crunch. Nomnom. Elle n'avait rien à faire. Crunch. Rectification. Il n'y avait rien à faire. Et elle n'avait définitivement aucune envie de sortir. Nomnom. Crosley lui sauta sur les jambes. Nomnom. Elle se mit à le caresser. Crunch. Crunch. Ses yeux se fermèrent. Elle s'endormit.

On toquait à la porte. On criait. Hm ? « Hoooooooope, sont partis, ouvre moiiiiiiiiiii. » On l'appelait ? Qui était-ce ? La jeune fille bailla. Elle voulut se lever et... Outch, un torticolis. La position dans laquelle elle s'était assoupie n'était décidément pas idéale. Son Dynavolt se trouvait toujours sur ses genoux. Tout en se massant la nuque, elle regarda autour d'elle.  Où se trouvait-elle déjà ? Ah oui, dans un chalet, perdu dans les montagnes, à Unys. Hum hum, et les bruits derrière la portes... Un Taurus ? Elle fronça les sourcils. Puis se souvint de Sirius. Oh ! Ah ! Ça devait sûrement être lui ! Il avait survécu, c'est bien ce qu'elle disait, elle n'avait aucun soucis à se faire ! Elle déposa Crosley sur le canapé, se leva sans cesser de se masser la nuque.

« J'arriiiiive ! »


Cria-t-elle d'une voix chantante. Elle tourna le verrou et ouvrit la porte à son colocataire. Enfin... Son colocataire ? C'était bien lui, non ? Pas très musclé le garçon en tout cas, mais après tout, les Noctalis ne sont-ils pas des mauviettes ? Par contre, son jeans déchiré avait la classe !


« Wow, 's'est passé quoi ? Tu vas bien ? Joli jeans, au passage ! Ah ! Et aussi, comment ça, ils sont partis ? On doit encore les faire rentrer dans l'enclos ce soir ! Euh attends, il est quel heure d'jà... Elle se retourna, jeta un oeil à l'horloge accrochée aux murs du salon, du coup ça sera dans quelques heures ! J'ai dormi plus que j'le pensais.Elle dévisagea à nouveau le garçon. Qu'attendait-il ?Tu veux un café ? »

Sur ce, elle fila dans la cuisine pour en préparer un. Ce matin, il avait semblé enchanté par du café. Peut-être en sera-t-il de même, là ? Dans tous les cas, elle avait l'impression que quelque chose clochait. Bon, déjà, les Frisons qui se sont barrés alors qu'ils doivent les remettre dans leur enclos ce soir, mais aussi, Sirius ne semblait au mieux de sa forme. Elle regarda par la fenêtre. Effectivement, il n'y avait plus la trace d'un seul bovin. C'était en effet embêtant. Le café était prêt. Elle sorti un plateau, y déposa la cafetière, une petite assiette, une tasse, une petite cuillère, une petite carafe de crème et un morceau de sucre, puis amena le tout à l'extérieur. Une fois le tout posé sur la table à manger, elle rajouta :

« Je vais chercher les biscuits ! »

En effet, le paquet qu'elle avait entamé avant de s'assoupir était resté dans le salon. En rentrant dans la pièce, elle remarqua que Crosley ne se trouvait plus sur le canapé. Elle haussa les épaules, il devait être parti se balader dans le chalet. Venum, lui, s'amusait avec Miele dans un coin de la pièce. La petite arachnide devait être descendue de la tête de la blonde durant son sommeil. Elle ramena le paquet à Sirius, puis fila à l'étage. Elle attrapa son sac à dos, y fourra le nécessaire sans oublier son CapStick, puis elle redescendit après avoir récupéré Crosley qui prenait du soleil sur le balcon, appela ses deux autres Pokémons, puis sortit après avoir prévenu Sirius en coup de vent qu'elle sortait faire un point sur la situation.

« Je t'enverrai un Poichigeon au besoin ! »

Le pire étant qu'il lui était largement possible, armée d'un calepin, un stylo-bille et de son arsenal de ranger.
Il n'y avait pas un chat à l'extérieur. La mangeoire était vide. L'abreuvoir aussi. Pas étonnant qu'ils s'en sont tous allés. Pourtant, sur les instructions, il lui semblait qu'il était bien marqué que les doses devaient suffire pour une journée.
En y repensant, elle avait été bête, ce matin. En voyant les soucis arriver, elle aurait juste dû sortir son CapStick pour essayer de capturer les bestioles, peut-être que tout aurait été plus simple. Ou encore, en demandant de l'aide à Twinings, peut-être aurait-elle pu mieux les comprendre. Elle enfila des bottes et attrapa une faux pour amener la nourriture pour les Frisons. Qui sait, peut-être que cela les attirera et qu'ils reviendront. Elle remplit également l'abreuvoir. Puis elle décida de se balader sur les routes. Peut-être qu'elle en croisera un, avec un peu de chance.

Un pied après l'autre. Elle chantonnait. Sur les routes désertes de campagne. Il n'y personne, rien, que des arbres. Et elle suivait le traitillé blanc, au milieu de la bande grise, infiniment longue. Elle chantonnait. Le soleil tapait fort, l'air frais des montagnes l'apaisait. Ce qu'elle ne savait en revanche pas, c'était que parmi les Pokéballs qu'elle transportait avec elle, soit, presque une vingtaine, une était vide. Après ces plusieurs mois de mutisme, il voulut finalement sortir de sa sphère bicolore. Ainsi, le spectre pourpre ne s'était pas gêné pour se dissimuler dans le chalet. Flottant nonchalamment à travers les chambres, il s'ennuyait, et décida alors finalement de rendre visite au brun qui était resté dans la demeure. Il se rendit d'abord dans la cuisine, fouilla les placards pour trouver des croquettes pour Pokémons. Il n'appréciait pas particulièrement ces sucreries, mais cela restait bien à se mettre sous la dent de temps à autre. Il fit flotter le paquet jusqu'à la table de la salle à manger, puis s'y rendit à son tour. Il s'installa sur une chaise, ou au-dessus plutôt, puis en amenant une croquette à sa bouche, il offrit un sourire qui se voulait amical au coordinateur. Alors, qu'avait-il d'intéressant à lui raconter ? Il avait une sale gueule en tout cas.

Sa voix se mêla finalement à un beuglement. Hope, qui avait jusqu'à présent la tête levé au ciel, à observer les nuages, baissa le regard. Devant elle, se trouvait justement un Frison. Ce dernier ne semblait en revanche pas aussi content de croiser la blonde que cette dernière de l'était de croiser la bête. Il chargeait. Oups. Quand ce dernier fonça finalement en direction de l'adolescente, cette dernière se décala. Dakine ! Le gecko apparut. Détection, empêche-le de m'atteindre. Elle sortit son CapStick. Elle lança la capture. La petite toupie éjecta de l'appareil, s'élançant dans la direction du Frison. Ce dernier s'apprêtait à charger à nouveau la blonde. L'Arcko s'interposa, ses yeux s'illuminèrent d'une lueur rosâtre. Déstabilisé, le taureau recula. Un tour. Ayant repris ses esprits, il voulut charger à nouveau. Ce que c'est stupide, qu'une bestiole comme ça. Grincement. Malgré tout, s'il ne cesse de charger dans tous les sens, la capture n'allait pas se montrer aisée. Il fallait qu'elle le déstabilise. Un cri aigu retentit. Deux tours. Si Hope grimaça en entendant le son, cela ne sembla pas déranger le Frison qui ne freina nullement. Elle voyait la collision avec la toupie arriver. Elle fut contrainte à dévier la trajectoire de son appareil. Elle bondit de côté encore une fois. La bestiole la suivait. Elle ne pouvait rien faire. La capture s'annula. Le temps s'était écoulé. Au moins son CapStick n'avait subit aucun dégât, c'était déjà ça. Elle n'avait aucune envie de l'emmener chez les mécanos pour mendier une réparation. Le bête enragée se rapprochait à nouveau d'elle. Elle soupira. Pourquoi ce dernier n'était pas intéressé par ses Pokémons mais que par elle ? Vu la vitesse du truc quand il chargeait, elle n'avait aucune chance de lui échapper, et jouer les sauterelle pendant les dix prochaines minutes ne l'intéressait pas. Elle se décala encore une fois alors que la taureau lui passa à côté. La corne de celui-ci s'illumina. Hope en avait déjà marre. Cage-Éclair ! Miele, toi-aussi ! Elle en avait encore pour un moment si elle comptait le capturer en bon état. Elle relança la toupie de son CapStick. La Statitik sauta de la tête de sa dresseuse. Deux éclaires atteignirent le Frison. Pour plus d'efficacité. Hum hum. Il s'immobilisa. Parfais. Elle agita son bras pour diriger son appareil. Dake, bouge-toi de là. Dakine, toujours là pour faire chier en toute occasion, bref. Quand la bestiole ne bougeait pas, la capture devenait tout de suite plus facile. En deux-trois mouvements, ce fut terminé. Elle récupéra la toupie, la réinséra dans la manette. Ce n'était pas aussi compliqué à manier qu'elle le pensait, en faite. Enfin, disons qu'elle n'avait pas trop perdu la main. Elle était plutôt fière d'elle. Maintenant, la suite. Elle fouilla dans son sac. Hum, non, pas cette sphère, ni celle-là. Ah. Elle tapota dessus. Pas de réponse.

« Twin' ? S'il-te-plaît, ça ne durera pas long. »

Pas de réponse. Elle tapota à nouveau dessus. Hm ? Attendez. Elle réalisa que la Pokéball était libre. Ah. ... Depuis quand ? Agacée, elle jouait avec la sphère. Elle qui voulait communiquer avec le Frison à l'aide du Tarsal. Apparemment, c'était raté. Que pouvait-elle faire ? Où se trouvait-il ?

« RAAAAAAAAAH !! Elle grimaça. Elle réfléchissait. Après quelques secondes. Elle sauta sur le dos du Frison. Tant pis. Tu connais le chemin du retour. »

Le taureau, toujours paralysé, peinait à marcher. Sa démarche était lente et boiteuse. Cela ne semblait cependant pas déranger la blonde, qui, assise en tailleur sur son dos, essayait de réfléchir à où son Tarsal pouvait se trouver et quand il avait pu s'échapper. Ah, mais avant ! Elle demanda au Frison de s'arrêter deux secondes, se retourna, et fit signe à ses Pokémons de la suivre. Si Crosley et Venum ne l'inquiétait pas trop, ce n'était pas le cas de Dakine. Quant à Miele, cette dernière avait déjà rejoint les cheveux de sa dresseuse. Ainsi, c'est à dos de Frison que la Pyroli retourna au chalet.

_________________



Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Mar 12 Juil - 18:32
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Rien. Pendant quelques secondes c'est le silence. Elle l'a entendu pas vrai ? Elle va venir lui ouvrir pas vrai ? Il ne veut pas rester dehors alors qu'à tout moment Bob pouvait revenir et décider de lui arracher son jeans. En plus de sa chemise. Bon sang. Il y tenait à ses fringues. Et cette chemise, il l'avait depuis trois jour il n'avait même pas put la rentabilisée. La voix fluette de la blonde résonna et lui indiqua qu'elle arrivait. Ouais super. Fait vite s'il te plaît. Il n'eut pas la force de dire quoi que ce soit avant de s'écrouler littéralement sur l'une des chaises de la cuisine.

Il n'avait pas grand chose à faire du regard de la blonde, ou bien de ses pokemons qui lui tournaient autour, il n'avait pas spécialement peur des spectres ou de quoi que ce soit, il était plutôt rapidement dégoûté. Il hocha juste doucement la tête à la proposition de café. Oui. Oui. Oui. Mille fois oui. Il avait besoin d'un café. Absolument même. Il avait juste beaucoup trop … couru ? Tenté de sauver sa vie ? Faim ? Soif ? Un mélange du tout sûrement. Il était juste claqué et ne souhaitait qu'une seule chose : son lit douillet de l'académie. Et foutre une baffe à Ace aussi.

Il la laissa faire ce qu'elle voulait, se contentant d'être affaler sur la table en sirotant son café et en engloutissant ces pauvres petits biscuits qui n'avait rien demandé à personne. Il haussa vaguement les épaules en l'entendant sortir, il n'avait même pas la force de la mettre en garde. Et puis, elle l'avait laissé seul face aux Frisons enragés, ce n'était qu'un juste retour des choses. Dénébola, toujours aussi petite et fragile depuis sa naissance s'était enfouie dans son coup pendant que Beltégueuse, sa Capumain prenait possession de la maison. Elle fouilla à peu près partout où il était possible de fouiller.

Soleil, sa Roucool était installé sur la rambarde qui bordait la petite terrasse devant le chalet. Elle prenait tranquillement le Soleil. Sirius trouva enfin la motivation de se lever pour aller chercher un autre t-shirt, tout bleu, tout simple, et attrapa ensuite l'une des confortables chaises pour s'installer lui aussi au Soleil. En le voyant arriver la petite oiseau changea de place et se roula en boule sur son ventre, laissant son dresseur la cajoler longuement. Le reste de son équipe était tranquillement installé dans la cour du ranch, un peu dévastée par le troupeau de Frisons. Il faudrait qu'il le répare un minimum. Bah. Plus tard. Spica jouait comme une folle avec Véga et les deux petites tentaient tant bien que mal d'attirer Acrux dans leurs jeux. Il avait rentré sa Neitram et Adara s'occupait des fleurs qui bordaient le chalet avec le soin qui la caractérisait tant. Sage et calme, Tetu broutait dans un coin. Parfaitement calme et serein le jeune homme se laissa aller et s'endormit assez rapidement pour une petite sieste d'une heure.

Quand il se réveilla il s'étira longuement. Il se motiva quelques secondes avant de se lancer dans le remettage en ordre de la cour. À l'aide des tornades de sa Roucool, ce fut assez rapide, il partit ensuite se reposer sur son fauteuil après avoir vérifié l'abreuvoir et la bouffe des pokemons. La blonde l'avait de toute évidence fait. Il soupira, il n'avait plus rien à faire. Il n'avait même pas eut le temps de récupérer un pauvre petit bout de tissue ou autre bouquin pour travailler/bouquiner.

Quelle semaine de merde.

Il jeta un regard ennuyé à sa Roucool avant de décider à se lancer dans quelques exercices avec son oiseau. La belle emplumée se faisait de plus en plus distraite et le Noctali s'inquiétait. Aussi, il avait décidé de centrer quelques entrainements sur elle. Peut-être était-elle en manque d’entraînement ? Il ne savait pas vraiment. Comment pouvait-il le savoir de toute manière ? Sa Neitram était trop étrange pour faire le relais et sa Solaroc lui disait toujours de sa voix vielle et sage qu'on ne devait pas chercher la facilité. Que c'était à lui que revenait la tâche de comprendre son équipe. Il haussa vaguement les épaules en se rappelant ces trop nombreuses conversations avec cette tête de mule et commença les exercices de bases.

Le jeune homme était sérieux et appliqué dans ce qu'il aimait et autant il ne connaissait pas sa table des types, autant il connaissait chaque constellation qui jonchait le ciel. C'était pareil avec la coordination. Il avait vu et revu de nombreuses fois les impressionnantes prestations de Stella, Atalante ou encore Arthur. Ces grands noms étaient des objectifs, des marches qu'il franchirait, une à une pour atteindre un jour le plus haut niveau.

Même s'il doutait de plus en plus.

Il regarda sa Roucool. Ses mouvements étaient, comme d'habitude, d'une douceur, d'une grâce, qui l'émerveillait à chaque fois. Il revoyait encore la maladroite et pataude petite oiseau qu'il avait recueillie des mois plus tôt et il se sentait immensément fier.

Il ne lui disait rien. Pourtant, d'habitude, lors de ces étranges entrainements qu'il avait mit en place, il ne cessait de parler. Analysant le moindre battement d'aile, le moindre tournant, pour lui permettre d'apprendre, de s'améliorer, de devenir plus belle et plus radieuse. Il sentait le regard de toute son équipe. Il sentait que son comportement les étonnait. Mais il n'y pouvait pas grand chose. Il n'avait pas envie de briser la majesté des mouvements de sa si jolie amie.

Un autre looping amena un sourire sur ses lèvres. Qu'il avait hâte qu'elle grandisse. Qu'il avait hâte qu'elle évolue. Il savait bien qu'un jour, il pourrait lui aussi n'être qu'un avec Soleil. N'être qu'un avec le ciel. Il rêvait de ces longs moments à planer dans le ciel étoilé où ils monteraient encore et encore et encore plus haut. Tellement haut qu'ils toucheraient les étoiles.

Soleil posa un regard sur lui. Elle le sentait que son dresseur agissait étrangement. Pourquoi ne lui donnait-il pas les habituelles instructions ? Pourquoi était-il muet comme un Barpeau ? Dans de gracieux cercles, elle descendit, piaillant un coup pour qu'il lui présente son bras et qu'elle s'y installe.

Sirius ne se fit pas prier. La petite oiseau posa sa joue contre celle de son dresseur. Ils étaient bien.

- Tu es parfaite ma belle. Tu resplendis bien plus que toutes les étoiles du monde.

Le ton du jeune homme était presque amoureux, c'était comme un murmure, comme une promesse qu'il lui chuchotait à l'oreille, pour qu'il n'y ai que elle qui l'entende. Elle roucoula de plaisir alors qu'il passait son doigt sous sa gorge en une caresse de félicitation.

- Je n'ai plus rien à te dire ma belle. Tu as atteint un tel niveau que je ne peux plus te faire progresser. Désolé. Je suis inutile.

Il ferma les yeux. Posa son front contre la tête de celle en qui il plaçait ses plus grands espoirs. Il ne l'avait jamais dit à voix haute mais depuis le défilé organisé par la Pokemon Community, tous le savait. Et personne n'en était dérangé. Car Sirius et Soleil formaient un si beau duo, si en harmonie que personne ne pouvait prétendre être le meilleur à cette lourde place qu'était celle de Soleil.

Le pokemon vedette.

Stella et son Milobellus. Atalante et son Altaria. Arthur et son Arcanin. Sirius et sa Roucarnage.

Ça serait ainsi. Chacun le savait. Chacun l'acceptait. Et c'est ce qui faisait la force de son équipe. Et c'est ce qui faisait la force de Sirius B. Powell.

Les yeux fermés, posé contre la tête de sa Roucool, Sirius souriait. Il avait hâte. Mais il ne presserait rien. Mais elle était prête. Elle avait grandit et mûrit. Elle était plus forte. Elle était solide. Elle pouvait tout faire. Alors comme en réponse à l'angoisse de Sirius. Comme pour lui dire qu'ils évolueraient toujours. Que à jamais ils seraient unis dans cette quête de perfection. Elle se mit à briller. Doucement au début. Si bien que Sirius ne remarqua rien. Puis l'intensité augmenta et il ouvrit les yeux, surpris avant de les refermer rapidement.

Son bras sentait le poids qu'il portait devenir de plus en plus grand. Les serres qui l'enserrait devenir de plus en plus grosses, de plus en plus impressionnantes. Contre son front, il sentait de longues plumes pousser. Il sentait qu'elle grandissait. Qu'elle grossissait.

Elle évoluait.

Quand il rouvrit les yeux, c'était Soleil mais ce n'était plus la même Soleil. C'était une Soleil encore plus élégante. Encore plus impressionnante. Le sourire de Sirius s'agrandit puis avant de pouvoir dire quoique ce soit, il entendit un bruit de sabot. Un Frison. Certainement. Il se retourna vivement. Sa nouvellement Roucoups fit claquer son bec et s'envola, se préparant sans aucun doute à le défendre. Malgré sa nouvelle taille, elle ne pouvait pas encore le porter.

Et puis. Là. Tranquillement. La petite blonde qui l'avait abandonné face aux monstres débarquait. Avec toute sa candeur. Sur le monstre. Sur Bob.

- HOPE ! COMMENT TU ? TU AURAIS PAS PUT LE FAIRE AVANT ?!

Le pauvre garçon était vert. Comment avait-elle put l'abandonner ainsi alors qu'il avait été attaqué violemment alors qu'elle pouvait l'aider si facilement ?

Il aurait bien lâché un petit juron mais … il était poli face aux dames et même s'il était particulièrement remonté contre la blonde, il ne pouvait juste pas … Il était épuisé. Heureux mais épuisé surtout à l'idée de devoir aller chercher les autres pokemons. Il jeta un coup d’œil à sa montre pendant que son oiseau se posait sur son épaule.

- En plus, c'est l'heure d'aller les chercher. J'en ai marre, j'vais encore me faire embrocher moi. T'as pas intérêt à fuir encore. C'est toi la top d, c'est toi qui est censé gérer la situation.

Rancunier ? Si peu.
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Mer 13 Juil - 11:52
La bestiole n'avançait décidément pas vite. Il fallait dire qu'elle était un peu paralysée aussi. Enfin, cela n'embêtait pas la blonde. Elle savait dans quel état le Frison se trouvait et de toute manière elle n'avait rien pour le soigner. À la limite elle aurait peut-être pu tenter un massage. Elle avait appris quelques bases mais bon, laissons au médecin ce genre de travail. Alors Hope fit tout le trajet à dos d'un Frison qui avançait à deux à l'heure pendant au moins une bonne heure. Pas que le chalet se trouvait spécialement loin, mais voyez, à cette vitesse... Cela ne l'embêtait cependant pas tant que ça. En tailleur sur la bestiole, elle nettoyait son Capstick. Elle ne l'avait plus utilisé depuis des lustres. Elle se demandait si c'était possible qu'il se soit fragilisé avec l'inactivité. Peut-être, non ? Lorsque qu'elle passa son tissu microfibre sur la pointe de la toupie, elle se figea. Il n'était pas vraiment en très bon état. En deux ans, elle l'avait peut-être changé une seule fois. Il fallait qu'elle pense à le faire plus souvent selon l'environnement dans lequel elle se rendait. Les routes caillouteuses, bof bof. À l'époque, elle avait opté pour une pointe fine pour une meilleure sensibilité et maniabilité, mais ce n'était pas vraiment le meilleure choix pour utiliser l'appareil là où elle se trouvait. Elle grinça des dents. Combien coûtait les pièces déjà ? Elle verra bien en rentrant à l'académie. Elle reprit son activité, continua à asticoter son matériel. Elle sentit Crosley sauter lui aussi sur le dos du Frison et se caler contre elle. La blonde se retourna alors pour voir où en étaient le reste de sa petite équipe. Dakine traînait. Comme d'habitude. Elle soupira et décida alors de le rappeler dans sa Pokéball. Ça sera plus simple.

Finalement ils arrivèrent aux alentours de leur chalet. Enfin. Hope commençait à s'impatienter. Néanmoins, elle reconnaissait les effort de sa monture, c'est pourquoi elle lui offrit une tape sur le dos. Il fallait qu'elle le soigne. Peut-être trouvera-t-elle un anti-para dans la trousse sanitaire.
Alors qu'elle s'apprêtait à sauter à terre, une voix retentit. Oh. Le Noctali. Elle l'avait presque oublié. Il semblait avoir repris un peu de couleurs. Que devait-elle lui répondre ? Elle le dévisagea. Puis descendit de sa monture.

« Non. Je pouvais rien y faire. Désolée. »

Était-elle vraiment désolée ? Pas vraiment. Mais apparemment c'était dans le code de politesse de s'excuser dans certaines situations. Celle-ci semblait en faire partie. Elle prit son Dynavolt dans les bras et le déposa par terre, à côté de Venum. Puis elle se dirigea vers la porte d'entrée, s'apprêtant à se déchausser tout en écoutant son binôme d'une oreille. Elle posa son sac par terre puis s'accroupit pour porter une main à ses pieds.

« Tu saurais pas où sont les médoc ? Un anti-para ça serait pas mal. 'Faut que je soigne ce Frison, je l'ai mis un peu mal au point et il nous sera utile. Et je gère rien du tout, ce n'était pas dans le contrat qu'ils veuillent nous embrocher comme tu le dis. »

Elle secoua ses pieds pour faire tomber ses baskets. Puis elle pénétra dans la demeure. Ses yeux aperçurent un spectre dans la salle à manger. Elle s'immobilisa. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Ici ? Cer dernier n'avait toujours pas bougé de sa place, installer à la table. Il tenait devant lui un livre qu'il semblait examiner avec intérêt. Aux dernières nouvelles, il ne savait pas lire. D'où le sortait-il ? Elle n'en savait rien. À sa droite lévitait toujours un paquet de croquette pour Pokémon. Le Spectrum remarqua alors la présence de la blonde. Ses pupilles se croisèrent. Il la dévisagea. Il la jugea. Puis il la fixa. Elle ne savait pas comment réagir. Elle ne savait pas comment lui allait réagir non plus. Elle cligna des yeux. Et d'un coup, elle se reçut un bouquin dans la face. La couverture cartonnée heurta son front, puis son nez. Elle ne s'attendait pas à ça. L'air de rien, ça faisait mal. Un paquet de croquettes lui arriva dessus aussi. Elle eut juste le temps de se protéger avec ses bras et de détourner la tête.

Il eut deux secondes de blanc.

Elle se massa le front qui avait rougi sous le coup. C'était stupide comme scène. Ridicule, même. Mais elle ne pouvait s'empêcher de se sentir blessée. Entre-temps, le spectre s'était déplacé. Désormais, il se trouvait face à elle, trois mètres plus loin. Il la fixait. Elle fixait ses pieds.
On fouillait son sac. Elle tourna la tête pour voir de qui il s'agissait. C'était Venum. De ses petites pattes, il jeta une Pokéball par terre. Elle roula sur quelques mètres. Gummy disparut dans une lueur rouge non sans oublier de jeter un dernier regard dédaigneux à l'humaine.

Hope ne savait pas comment réagir. Elle enleva une croquette qui s'était collée sur ses cheveux. Le regard fuyant, elle lâcha un faible « Merci » à son Riolu. Des larmes lui montèrent aux yeux. Pourquoi ? Elle les ravala. Ses paupières clignèrent plusieurs fois. Puis elle se retourna vers Sirius, lui fit un sourire qui se voulait insouciant. C'est vrai qu'il était toujours là.

« Je reviens, attends-moi deux secondes ! Ah, et je nettoierai après. »

Elle disparut à l'étage.
L'adolescente claqua la porte derrière elle une fois dans sa chambre. Elle se mordillait les lèvres. Ce n'était pas prévu. Mais d'un côté elle était contente de l'avoir revu. Ça faisait longtemps. Elle s'essuya une larme qui menaçait de couler. Qu'est-ce qu'il avait en tête ? Elle ne savait pas. Il fallait absolument qu'elle fasse quelque chose pour arranger la situation. Elle le savait. Surtout que ça ne se limitait pas qu'à ce spectre-là. Mais que pouvait-elle bien faire ? D'un côté, c'était possible qu'ils aient raison. À quoi bon, alors ? Si la fautive était elle, elle n'avait alors pas son mot à dire. C'était tout. Elle soupira. Elle tourbillonna sur elle-même, se répéta à soi que ce n'était pas grave. Ça l'avait gênée d'exposer une part de ses soucis à un quelqu'un d'autre. Mais tant pis. S'observant dans le miroir, elle décolla encore quelques croquettes qui étaient restés coincées dans ses mèches.

Ruissellement de l'eau. Mh ? Machinalement, la blonde se dirigea vers la salle de bain. Si c'était ce qu'elle pensait, cela l'arrangerait. Il y avait de la vapeur partout. Un bain coulait. Elle ferma le robinet avant de souffler un coup. Bon sang, ce qu'il faisait chaud. Elle plissa les yeux, à la recherche d'une ombre dans la bassine. Là ! Quelque chose faisait des bulles. Elle repêcha un Tarsal.
À peine l'eut-elle touché que ce dernier se téléporta sur le seuil de la porte. Hope soupira.

« S'il-te-plaît, j'aurais juste besoin que tu me serves d’interprète. Ça durera pas long. »

Elle l'espérait, du moins. Mais il fallait qu'elle trouve absolument les médocs avant. Elle vida la baignoire et se mit à fouiller sous l'évier. Mh, rien. Et les placards derrière alors ? Elle regarda dans un panier. Un deuxième. Puis ensuite il y avait une boîte en plastiques. Elle regarda à travers. Victoire ! Il y avait ce qu'elle cherchait.
Butin en main, elle descendit au premier suivit par le Tarsal prêt à coopérer. Sur le chemin, elle passa par le couloir où elle saisit un balais et une balayette pour pouvoir débarrasser les croquettes qui s'étaient éparpillées par terre. Arrivée en bas, elle lança l'anti-para à Sirius.

« Applique ça au Frison, please. »

Elle s'occupa de balayer le sol. En deux-trois coups de balais, tout était réglé. Elle ramassa le tout avec la balayette, plus qu'à jeter tout ça. Elle tapota son pied à l'endroit de l'accident. Ça ne collait pas. Elle n'aura pas à passer le chiffon, ça l'arrangeait. Elle remit son sac, qui était resté sur le pas de la porte, sur son dos puis enfila ses baskets. Elle s'approcha ensuite du Frison et présenta la bête à Twinings. « Si tu pourrais lui demander ce qui se passe, ça serait bien. ». La séance ne fut pas très concluante. Le bovin ne voulut pas dire grand chose. Ils apprirent juste qu'ils ne plaisaient pas à leur troupeau. Mais ni le comment ou pourquoi fut expliqué. Le taureau accepta néanmoins de les aider à retrouver ses semblables et tenter de les convaincre de retourner dans l'enclos. C'était mieux que rien déjà. Mais si c'était juste pour ça, elle n'aurait pas eu besoin de demander de l'aide à son Tarsal. Ce dernier semblait s'impatienter. Elle le fit alors rentrer dans sa Pokéball. Il avait été de l'utilité de Coca, mais bon, ce n'était pas vraiment de sa faute. La situation était compliquée.

« Bref, du coup 'faut le suivre, le Frison se dirigea vers la route, sinon comme je te l'ai dis, gérer un troupeau entier, je peux pas, déjà qu'un seul c'était compliqué et je pourrai pas faire la même chose que ce que j'ai fait à celui-ci à beaucoup d'autres. J'suis un peu limitée par mon matériel ici. Du coup, reste sur tes gardes. Il faudrait qu'on puisse choper peu à peu des Frisons isolés. J'espère qu'ils ne sont pas trop loin... »

_________________



Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Mer 13 Juil - 22:06
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Il leva les yeux au ciel. Elle ne pouvait rien faire, elle s'excusait. Il trouvait ça beaucoup trop facile. Forcément, elle se désistait et ne faisait que s'excuser. Ça l'agacait un poil. Il voulait pas être ici lui, à la base. Lui il voulait juste progresser et un jour être un Coordinateur de renom, reconnu pour son travail et la qualité de ce dernier. Il voulait certainement pas passer sa vie dans un ranch pourri, avec des pokemons tout sauf élégants, en compagnie d'une fichue flemmarde qui l’agaçait plus que tout. Il soupira longuement, ne relevant pas le peu de conviction qu'elle avait mit dans sa voix.

Elle en avait rien à foutre. Très bien. Lui aussi il en avait rien à foutre.

Et voilà qu'elle l'ignorait à moitié, se contentant de lui demander où se trouvait les médocs. Il haussa mollement les épaules, il n'en avait pas une fichue idée. Agacé par la nonchalance de sa binôme, lui qui prenait toujours tout si au sérieux. Du moins, tout ce qui avait la moindre importance à ses yeux et même si il ne voulait pas être là à la base c'était une mission, c'était son CV qu'il construisait petit à petit et s'il y avait bien une chose que Sirius ne voulait pas louper c'était son avenir. Son avenir qui pouvait être brillant si son CV ne décelait pas la moindre faille. Il n'accepterait pas qu'une feignante petite blonde, aussi sympathique qu'elle puisse être, détruise tout ça juste parce qu'elle n'en avait rien à faire.

Il secoua vivement la tête en la voyant entrer dans le chalet, il la suivit, sa Roucoops sur l'épaule, bien moins à l'aise qu'un quart d'heure auparavant. Il sourit doucement, heureusement que son équipe était là. Il appela doucement Adara qui vint se loger dans ses cheveux tandis qu'il murmurait à son oiseau de profiter du ciel pendant qu'il réglait les quelques problèmes humains dont il était victime.

Et surtout qu'il était le seul à voir.

Il entra à la suite d'Hope, préparé à faire un long discours à la blonde sur l'importance de prendre au sérieux leur mission car leur avenir était en jeu. Pourtant, pas un mot ne sortit de sa bouche. Hope venait successivement de se prendre un livre et un paquet de croquette qu'un Spectrum venait de lui lancer dessus. Spectrum qui la regardait d'un air supérieur et méprisant. Et la pauvre Hope, elle regardait ses pieds. Comme si elle acceptait. Comme si elle pensait mériter. Comme si elle aussi aurait voulu se lancer ces objets. Le cœur de Sirius se gonfla d'un mélange de colère et de tristesse.

Elle avait l'air tellement blessé qu'il voulait juste la réconforter mais il était aussi si en colère. Si en colère que sa nonchalance s'étende à ce point. Il se trompait peut-être. Il ne pouvait pas savoir mais il avait l'impression, la terrible impression qu'elle ne voulait plus rien. Qu'elle voulait tout arrêter. Qu'elle ne voulait plus se battre. Que le regard que ce Spectrum portait sur elle était le même que celui qu'elle portait sur elle même. Que ce n'était qu'un reflet dans un miroir.

Il serra un poing en voyant l'un des pokemons de la blonde rappeler le Spectre. Elle se tourna vers lui en lui lançant un pauvre sourire. Évidement. Il était là. Il avait tout vu. Mais il ne disait pas un mot. Hope aurait put être sa meilleure amie qu'il n'aurait pas dit un mot. Parce que Sirius considérait que ce genre de situation ne regardait que le dresseur et son équipe. Toute intervention extérieure était interdite à ses yeux. C'était peut-être dur. C'était peut-être même un peu cruel. Mais c'était surtout Sirius.

Son visage fixa la blonde alors qu'elle filait à l'étage, impassible. Mur de fer qui ne prononcerait pas un mot. Pas un regard compatissant. Pas de tape amicale. Pas de mot de soutien. C'était marche ou crève. Personne ne lui avait tendu la main gamin. Alors il ne tendait pas la main. Du moins pas pour ça. Elle aurait fondu en larme pour une histoire de cœur ou de famille, alors il aurait été le premier à l'aider, à l'épauler. Mais les liens qui unissait Pokemons et Humains étaient trop intimes, trop sensible pour qu'il ne veuille s'y immiscer. Ça lui appartenait. Son intervention n'aurait, à ses yeux, été qu'un frein, qu'une rature, qu'une erreur.

Il ne tint pas compte de ses dernières paroles et ramassa de lui même les quelques objets dispersés dans la salle. La scène dont il avait été le spectateur le faisait réfléchir. Elle n'avait rien dit. Elle avait baissé les yeux. Il avait trouvé ce comportement révoltant. Indigne. Indigne du lien qui l'unissait à son équipe. Indigne de ce cadeau qu'il voyait dans le frôlement d'une plume, dans une main qui caresse un poil doux.

Cependant, si une telle situation lui arrivait, ne réagirait-il pas exactement comme la blonde ? De ce comportement qu'il qualifiait sans tabou d'indigne ?

Il n'en avait aucune idée.

Elle redescendit rapidement, comme si de rien était, accompagné d'un Tarsal. Il ne commenta pas. Il était en colère mais aussi perdu. Il ne savait pas trop comment réagir avec elle. Alors il se contenta d'un hochement de tête en attrapant d'un geste assuré la bouteille d'anti-para. Il n'était peut-être pas très fort mais il avait des réflexes et de la précision. Merci le volley.

Pendant que la blonde communiquait avec le Frison par l’intermédiaire de son Tarsal, il s'occupa des premiers soins sur le Frison qu'il avait surnommé Bob. Malgré les deux pokemons Psy de son équipe, il ne pouvait pas vraiment faire une telle manipulation. Questionner un pokemon par voie psychique était impensable pour lui. Murzim était bien trop instable pour qu'il lui demande et Acrux, il soupira, pas la peine d'y penser. Sa Solaroc était bien trop prudente et surtout respectueuse envers son sens de l'honneur pour accepter de pénétrer dans l'esprit de quelqu'un d'autre que lui.

Il leva les yeux vers la blonde, l'écoutant attentivement. L'épisode précédent se rejouait encore et encore dans sa tête sans qu'il ne puisse l'effacer. Une question tournait en boucle dans son esprit. Et si Adara lui tournait le dos. Et si elle l'ignorait, le dédaignait. Comment réagirait-il ? Est-ce que toutes ses belles pensées resteraient ? Aurait-il le courage d'aller de l'avant ? Ou, au contraire, fuirait-il ?

Il hocha doucement la tête et appela Tetu qu'il enfourcha rapidement, habitué. Il posa sa main sur son encolure, encore tourmenté.

- C'est bon je te crois. J'étais juste en colère. Je me doute bien que aussi forte que tu puisses être, une quarantaine de Frison c'est trop pour toi. Pas comme si pouvait parler après tout. Je peux pas en mettre KO un seul. De toute façon on suit Bob et on verra bien.

Il lui fit un sourire.

Soleil volait haut dans le ciel. Elle tournait, flamboyante là haut. Tel l'astre d'après lequel il l'avait nommée. Étrangement, les Frisons ne furent pas très difficile à convaincre. Ils rentrèrent assez facilement, même si son t-shirt connu le même terrible sort que sa chemise.

Comme la moitié de ses hauts lors de cette semaine de folie.

La semaine en elle même passa assez rapidement. Les quelques péripéties dont ils furent victimes furent étouffés et il n'y eut aucun véritable blessé. Bien sur, ils étaient, humains comme pokemons recouverts de plaies et autres égratignures. Sirius boitillait légèrement suite à un mouvement trop brusque et sa peau avait successivement été devenue rouge puis il avait pelé pour redevenir rouge. Les joies des coups de soleil, des peaux fragiles et des extérieurs.

C'était leur dernière soirée ici. Ils partaient chercher les Frisons, avec l'éternelle aide de Bob, devenu assistant malgré lui. Sur le dos de sa fidèle monture, Sirius profitait une dernière fois du sublime panorama qui lui était offert. Il en mémorisait la moindre courbe, le moindre creux. C'était important à ses yeux. Il avait beau avoir prit mille et une photo de cet endroit, il savait très bien qu'aucune ne rendrait justice à la splendeur de ces moments où silencieux, ils arpentaient les sentiers escarpés de leur vallée.

Il n'aurait jamais cru s'attacher autant à cet endroit et pourtant. Quand il voyait le Soleil illuminait cette vallée, éclairer la forêt, les éblouir en faisant resplendir les champs de blé, il ne pouvait que se dire que cette semaine avait été parfaite. Il y avait eut des hauts et des bas, bien sur, comme toujours. Mais la sensation de liberté. Cette expérience unique que l'on ne ressent que quelques rares fois dans sa vie, tout ça méritait mille fois les problèmes qu'ils avait rencontrés.

Tu ressens ça quand tu es là, face à l'immensité du monde, sur l'une de ses créatures si pleine de puissance que tu ne peux que la respecter et l'aimer. Que quand tu ressens le moindre muscle, toute la force de cet animal qui peut t'amener tellement loin. Plus haut que les étoiles.

Les deux adolescents ramenèrent comme à leur habitude le troupeau dans son enclot, ayant au préalable fait toutes les tâches triviales qui étaient les leurs, l'abreuvoir, le foin. Il se rappela avec un sourire la galère du mercredi jour de l'entretien général. Ils avaient prit la journée entière, ne mangeant que rapidement un sandwich à midi. Hope avait maîtrisé chaque Pokemon les uns après les autres pendant que lui gérait l'entretien et la circulation des pokemons dans l'enclot emménagé pour pouvoir isoler les Frisons les uns après les autres.

Épuisant.

Pourtant, ça lui importait peut maintenant. Ça en valait le coup.

Juché sur sa Cerfrousse Sirius compta le troupeau rapidement pendant qu'Hope commençait à rentrer. Et il poussa un petit cri, très viril ouioui, en constatant qu'il manquait un jeune.

- Hope.

Il se tourna. Descendit de son pokemon. Parla.

- On en a perdu un. Un petit.

Et maintenant. Ils faisaient quoi ?
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Ven 15 Juil - 11:39
La blonde ne prêta pas grande attention à la réponse du Noctali. Elle avait juste envie de se vider la tête, de ne penser à rien de trop compliqué. Les imbéciles heureux avaient plutôt une belle vie, en vrai. Elle repensa à Nathaniel, qu'elle avait rencontré deux ans auparavant. Se cassait-il lui aussi autant la tête quand il avait des soucis ? C'était triste à dire, mais probablement que non, non ? Elle secoua la tête. Pourquoi pensait-elle encore à des choses pareilles ? Pourquoi passait-elle son temps à se ressasser des souvenirs, des gens qu'elle ne reverra jamais ? Elle n'en avait aucune idée. Elle leva la tête vers le ciel. Son regard se perdit dans les nuages.

Le petit groupe suivit le Frison. Ils n'eurent pas tant que ça à marcher, rapidement, ils trouvèrent le reste du troupeau éparpillé un peu partout. Hope s'était préparé à devoir maîtriser les bestioles, mais ce ne fut pas le cas. Étonnement, la plupart obéirent au surnommé Bob. Peut-être avait-elle capturé un des aînés du troupeau ? Peut-être. En tout cas, ce dernier s'était bien isolé de ses siens, et la jeune fille se demandait bien pourquoi. Enfin bon, c'était tant mieux car au final, cela l'arrangeait. Le seul hic était que le troupeau obéit un peu trop bien. C'est au galop qu'ils foncèrent en direction du chalet. Sans calculer les deux adolescents qui se trouvaient sur leur trajectoire, bien entendu. Ils en ressortirent vivant, c'est ce qu'il comptait. Ils prirent des précautions, les jours suivants, mais ce n'était jamais assez. Il y avait toujours un bovin trop pressé et qui voulait dépasser tout le monde.

La jeune fille n'était pas très rassurée pour les jours d'entretien, les bêtes n'étant pas facile à contrôler, elle s'était demandé comment cela allait se passer. Mais finalement, tout se déroula sans problème. L'enclos prévu à cet effet était bien équipé, la seule difficulté fut d'emmener les Frisons à l'intérieur, un après l'autre. Heureusement, Twinings accepta de l'aider bien que les interactions avec sa dresseuse furent limités. Il se contenta de juger de manière autonome les taureaux ayant besoin d'être canalisés. S'il n'obéissait pas à la blonde ou alors se rebellait, le Tarsal ne se gênait pas pour les faire léviter. Certes, leur poids ne lui permettait pas de les faire monter très haut, mais les maintenir à quelques centimètres du sol suffisait à les déstabiliser, les maîtriser, puis les déplacer là où il le fallait.
Tout propre, ils purent être tondus le lendemain. Certains apprécièrent moins la séance de coiffure que d'autres. Ceux qui manifestèrent leur mécontentement furent rapidement calmés par le Pokémon Psy. Pour les plus rebelles, Hope usa de la manière forte, comme le sort qu'avait subit Bob quelques jours plus tôt.
Bon, la blonde dut tout de même sacrifier deux T-shirt, pour des accidents tout bête en plus. La première fois, elle était partie chercher un Frison qui était parti en bordure de la forêt et s'était simplement accrochée à une branche qu'elle n'avait pas vu. La seconde fois, ce fut en s'amusant un peu trop avec le matériel de tonde. Enfin, c'était toujours moins pire que le coordinateur qui se retrouva presque chaque jour avec un nouveau vêtement en lambeaux. En parlant de ce dernier, la blonde n'avait pas pu s'empêcher de se moquer de celui-ci, quand elle le vit rouge comme une tomate en décomposition. Elle lui proposa néanmoins sa crème solaire, bien qu'il lui semblait que le Noctali avait pourtant la sienne.

Et enfin, ce fut le dernier jour. La plupart des Frisons s'était habituée à la présence des deux adolescents. Pourtant, certains se montraient toujours aussi têtus. C'est pourquoi Hope tirait une de ces bêtes de toutes ses forces en le tenant par son collier, la dernière. Bon sang, c'est qu'elle était lourde ! Gum' n'était pas réapparu de la semaine et la blonde fit de son mieux pour se sortir cet incident de la tête. L'air de rien, la tranquillité des montagnes l'avait apaisée et elle en oublia presque ses soucis. Pourtant, elle se trouvait dans sa région natale, à seulement quelques heures de la ville où elle avait passé quatorze années de sa vie. Et où elle n'y retournera probablement jamais, même si on le lui proposait gratuitement.
Le bovin dont elle s'en occupait ne voulait pas bouger d'un poil. Elle décida alors de changer de technique et de plutôt le pousser par derrière. Twin' n'ayant senti aucun danger n'avait pas encore bougé un petit doigt pour l'aider. Après encore cinq minutes de bataille, la créature rentra finalement dans l'enclos. Parfait ! L'adolescente se frotta les mains. Sa tâche était terminée, demain ils allaient pouvoir rentrer. Alors qu'elle se dirigeait vers le chalet, un cri l'interpella. Mh ? Sirius semblait paniqué. Hope se retourna vers le garçon. Que se passait-il encore ? Avait-il oublié de boire son café de l'après-midi ? Malheureusement, ce n'était pas ça. Quand ce dernier lui apprit la nouvelle, la blonde parut déconfite. Cela faisait une semaine qu'ils étaient là, n'avaient pratiquement aucun soucis. Et voilà, il fallait que ce soit le dernier jour pour qu'un jeune Frison se perde.

« Très bien. Du coup je suppose qu'on doit le retrouver rapidement, avant la tombée de la nuit ? Tu pourrais envoyer Adara à la recherche du petit Frison ? J'ai Böker de mon côté qui pourrait nous aider aussi. À vol d'oiseau, ça sera plus rapide. »

Elle sortit une Pokéball de son sac. Le Scorplane apparut. Comme toujours, un peu trop affectueux depuis que Kira lui avait confié ce dernier, il se colla à la blonde. Elle lui sourit, lui tapota la tête avant de lui expliquer la situation et sa tâche. Le scorpion hocha la tête. Il se serra encore quelques secondes contre sa dresseuse avant de enfin la lâcher et de s'élever dans le ciel. Hope le suivit des yeux. Elle espérait qu'il ne se perdra pas ou ne rencontrera pas d'autres soucis. Elle ne l'avait pas depuis si longtemps que ça et ne s'était pas vraiment occupé de ce dernier. Parfois, elle l'emmenait en balade, mais en terme d'entraînement, on pouvait presque le considérer comme vierge.
La jeune fille observa ensuite le soleil couchant. Elle grimaça.

« Je dirais qu'on a encore une heure maximum devant nous. Après, il fera nuit, les Pokémons nocturnes vont apparaître et on verra pas grand chose avec le peu d'éclairage qu'il y a ici. »

Et s'ils ne trouvaient pas le jeune Frison en une heure ? Et bien ils n'auront pas d'autres choix que de le continuer à le chercher en pleine nuit. La blonde espérait que ça ne sera pas le cas. Cela lui semblait risqué et elle n'avait pas son équipe d'avant. Certes, elle avait confiance en Venum, Crosley et Miele, mais ce n'était pas pareil. Elle inspira. Tout se passera bien. Elle l'espérait. En attendant le retour des créatures volantes, que pouvaient-ils faire ?

« Juste, t'es sûr d'avoir bien vérifié par exemple l'enclos d'entretien pour voir s'il ne s'y trouvait pas ? Avec un peu de chance il est juste derrière la cabane à matériel. »

Ce n'était pas le cas. Ils l'avaient effectivement perdu. Hope ne comprenait pas comment c'était possible. Normalement, les jeunes Frisons ne sont pas censé quitter leur mère, non ? Ou bien elle se trompait totalement ? Pourtant, elle avait bien pris le soin de mener tous les Frisons qui broutait dans le grand pré jusqu'à l'enclos. Alors pourquoi ? Cela voudrait-il dire qu'il ne se trouvait déjà pas au pré ?

« C'est qui la mère ? »

Elle se hissa sur la barrière et chercha des yeux une Frison qui paraîtrait paniquée. Là-bas, dans le coin.

« Tu penses qu'on devrait la prendre avec nous pour qu'elle repère son enfant ou bien elle nous gênerait plus qu'autre chose ? »

C'était une vrai question. La blonde n'en avait strictement aucune idée.

_________________



Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Sam 16 Juil - 16:30
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Inquiétude. Voilà le maître mot pour désigner l'état de Sirius. Fallait pas croire, même si les pokemons avait manqué de le tuer à quelques reprises, il s'y était étrangement attaché. Sauf à Bob. Parce qu'il était rancunier. Mais voilà, l'un des petits avait disparu, la nuit commençait à tomber et lui, il commençait à paniquer. Heureusement que la blonde possédait un flegme à toute épreuve et qu'elle se contenta d'annoncer les étapes de leur mission de recherche. Il acquiesça, demandant à voix basse à Adara et Soleil de partir en recherche aérienne. Une reconnaissance. Ça pouvait pas faire de mal.

Quoique. Il savait pas si le flegme de sa coéquipière le rendait nerveux ou le calmait. Elle se contentait d'énoncer les faits et ce à quoi ils devaient faire gaffe d'une voix posée alors que lui il avait de partir en criant et en courant. Ça les aurait pas avancé, certes, mais il était sur qu'après ça il serait plus calme. Il se retint néanmoins et tenta de réfléchir.

Tenta étant bien sur le mot clé.

Véga, sa Funécire se pointa du doigt avant de faire de même avec Dénébola, sa Pyronille. Il souffla, comprenant ce qu'elle voulait lui dire. Il avait une bonne source de lumière avec elles deux. Il souffla et regarda son équipe. Il pouvait monter sur Tetu qui connaissait bien la forêt désormais. Il y avait le flair de Spica, les acrobaties de Belté et les ondes mentales de Murzim et Acrux.

- Je vais vérifier.

Il partit en courant vérifier l'enclot comme elle venait de le proposer avant de revenir, un peu plus désespéré en se hissant sur la barrière à ses cotés pour chercher la mère. La question qu'Hope lui posa le laissa un peu stupide ne sachant pas vraiment non plus. Il inspira expira plusieurs fois. Il fallait qu'il se reprenne. Ils allaient trouver le petit. Il fallait juste qu'il soit calme et réfléchit.

- Euh, honnêtement je suis pas pour. On sait pas trop ce qu'il y avec eux et leur tendance à la violence alors j'pense qu'elle va plus nous mettre des bâtons dans les roues que nous aider.

Il attendit la confirmation de la blonde puis il se dirigea vers Tetu. Le soleil descendait un peu trop vite à son goût.

- On ferait bien de partir maintenant, j'ai pas spécialement envie de fouiller la forêt pendant toute la nuit, on ferait bien de profiter de la luminosité. Nos pokemons nous retrouverons facilement, on est un gros groupe.

Il monta sur sa Cerfousse, proposant à la blonde de monter derrière lui. Tetu était solide et il l’entraînait à ça, il savait qu'elle pouvait tenir le poids des deux adolescents surtout qu'Hope passait pour un poids-plume. Il lui dit de bien s’accrocher et souffla à sa monture de filer. Ils atteignirent rapidement la forêt. Adara, Soleil et Böker reviendraient facilement vers eux quand ils auraient retrouvé la trace du petit.

Sirius guida son pokemon jusqu'à l'endroit où ils récupéraient habituellement les Frisons. Peut-être s'était-il juste un peu écarté et qu'il ne les avait pas vu partir. Oui, il était certainement en train de brouter tranquillement juste à coté. Il était juste un peu sourd, car vu le bruit que faisait ce fichu troupeau en les chargeant … Il descendit d'un mouvement souple, proposant sa main à sa coéquipière pour descendre à son tour.

- C'est ici qu'on les récupère d'habitude, il a peut-être échappé à la vigilance de sa mère. On devrait fouiller un peu le coin.

Il tapota la croupe de sa Cerfrousse en lui indiquant de les attendre là pendant qu'ils cherchaient. Il libéra son équipe. Il expliqua la situation rapidement et donna ses instructions. Belté était chargée de faire un rapide tour depuis les airs, Murzim et Acrux cherchaient les ondes du petit Frisons et Spica restait à ses cotés en tentant de flairer une piste même si elle était loin d'avoir été dressée pour ça …

D'un commun accord, les deux adolescents se séparèrent pour couvrir un maximum de terrain avant que la nuit ne tombe complètement. Déjà que la luminosité se faisait basse … il était bien content d'avoir à ses cotés ses deux pokemons feu qui pouvaient un minimum l'éclairer. Il avança donc dans sa partie de la forêt, le regard attentif. Au bout d'un petit quart d'heure de recherche, il remarqua d'étranges traces sur le sol. On aurait dit le mélange entre de très grosses empreintes et de très petites qui ressemblaient à celles des Frisons. Le petit se serait fait attrapé ? Sirius siffla Belté et lui demanda d'aller chercher Hope. Il espérait que la blonde accepterait de suivre la petite Capumain, en attendant, lui, il continuait à avancer, suivant les traces.

Après seulement deux minutes de marche rapide, il entendit un rugissement féroce. Il se camoufla dans un buisson et il eut le malheur de voir le petit Frison, ainsi qu'Adara, Soleil et Böker prit au piège par un énorme Ursaring. Il se fit le plus petit possible, affolé par cette vision. Comment faire ? Bon sang, il était un coordinateur lui. Demandez lui de faire de jolis mouvements avec les attaques de ses pokemons pas de soucis. Détourner l'attention d'un Ursaring qui tenait entre ses pattes deux de ses pokemons ? Il savait pas faire désolé.

Vite Hope. Dépêche toi de venir.
code by mirror.wax

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Lun 18 Juil - 11:45
Elle se fia à la réponse du Noctali. Ça leur fera une bête en moins à s'en occuper pendant le trajet, ce n'était pas plus mal. Comme ce dernier le proposa également, ils décidèrent de partir à la recherche du jeune Frison le plus vite possible. La blonde grimpa sur le dos de la Cerfrousse, derrière le coordinateur et mit ses mains à l'arrière. Bien s'accrocher ? Ça allait vraiment vite, ça ? Ah, oups, en effet. La blonde grimaça et ne tarda pas à passer les bras autour de la taille du brun. Par moment, elle eut l'impression de s'envoler. Elle était vraiment si légère que ça ? Apparemment oui. Elle soupira. Pourtant, elle ne se nourrissait pas vraiment de la manière la plus saine qui soit. Cela faisait un moment qu'elle ne s'était pas pesée aussi. Mh. Enfin, ce n'était pas le moment de penser à ça. Le petit groupe arriva rapidement à destination. Hope attrapa la main que Sirius lui tendait avant de sauter pour descendre du dos de la créature. Elle regarda autour d'elle. Le silence régnait.

« À première vue, il se trouve pas là. »

Fit-elle remarquer quand son binôme proposa de fouiller la zone. Enfin après tout, pourquoi pas, dans un périmètre un peu plus large que celle où ils avaient l'habitude de retrouver les Frisons. L'équipe du Noctali lui sembla bien organisée. Elle regarda la sienne. Elle soupira. Oh que oui, elle avait des Pokémons qui aurait pu se montrer utiles. Mais... Ouais. Elle leva la tête vers le ciel. On voyait toujours aussi bien les étoiles depuis ces vallées.
Chacun partit de son côté. Il fallait qu'ils couvrent la plus grosse zone possible. Hope de son côté se retrouva alors avec juste Crosley qui essayait de retrouver une piste et Dake qui se baladait dans les arbres, Böker étant partis un peu plus tôt par la voie des airs et Venum ne se sentant pas vraiment utile. Miele, elle, flemmardait comme à son habitude.

Tous les arbres se ressemblaient. Les uns défilaient après les autres, son Arcko sautait de l'un à l'autre et le félin électrique reniflait la sol, en vain. La Pyroli avait l'impressipn que ce qu'ils faisaient était parfaitement inutile. Et pendant ce temps, les rayons de soleil se faisaient de plus en plus rare, l'obscurité prenait place. Elle ramassa un caillou en soupirant avant de le lancer plus loin. De son côté, Sirius avait-il trouvé une piste ? En même temps que l'adolescente se fit la réflexion, un rugissement retentit au loin. Hm, ça, ça devait être un Ursaring ou quelque chose dans le genre. Le bruit venait de l'autre côté, celui dans laquelle était parti Sirius. Ce dernier avait-il un ours comme ça ou bien en avait-il croisé un ? En tout cas, le rugissement qui avait résonné un peu plus tôt n'avait rien de sympathique. Elle décida de retourner sur ses pas pour vérifier si tout se passait bien. Et... Non, ce n'était pas vraiment le cas.
Hope avait reculé de seulement quelques mètres que Dake rencontra une autre créature dans les arbres. Les deux se mirent à se chamailler apparemment, et Hope chercha à comprendre ce qui se passait. Une Capumain lui barrait la route. La blonde observa la créature. Quand celle-ci la remarqua, elle descendit de l'arbre et accourut vers l'adolescente.
La Capumain agitait vivement ses bras. Hope l'observait en fronçant les sourcils. Que lui voulait-elle ? Et finalement elle fila.

« Eh, mais, attends ! »

Elle courut derrière ce dernier. Ses Pokémons la suivirent. Durant la courte course-poursuite, la blonde se prit une branche dans la figure malgré sa petite taille, elle pesta. Peu après, ils arrivèrent au lieu d'action. La ranger grimaça en apercevant l'énorme Ursaring devant lequel se trouvait Sirius. Qu'est-ce qu'elle pouvait faire contre ça ? L'ours ne sembla pas très content de voir encore des personnes arriver sur son territoire. Il rugit. La blonde cligna des yeux. Ça sentait pas bon. Surtout si celui-ci décide de les attaquer. Elle attrapa le bras du Noctali et l'entraîna un peu à l'écart, derrière un arbre, espérant ne plus se trouver dans le champ de vision de la bête et demanda à ses Pokémons de les suivre.

[center] « Euh, ça va ? Le garçon semblait un peu plus pâle que d'habitude, malgré qu'il soit recouvert de coups de soleil. Au moins, ils sont juste pris en otage par un Ursaring, ça aurait pu être pire. Par exemple, le jeune Frison aurait pu tomber d'une falaise et mourir. Enfin, du coup, il faut essayer de mettre le petit à l'abri ainsi que nos trois Pokémons. Il me semble qu'ils ont été un peu affaibli. Après on pourra tenter quelque chose contre l'Ursaring je pense, à moins qu'on ne se barre tout simplement en courant, c'est une option aus-... »

Un troisième rugissement retentit. L'arbre derrière lequel ils étaient cachés trembla. Puis il bascula. Il tombait. Hope poussa Sirius de côté et sauta dans l'autre sens. Quand l'arbre fut à terre, elle tourna la tête pour comprendre comment il était tombé. La réponse allait de soi. L'Ursaring. Il les fixait d'un air furieux. La blonde ne comprenait pas. Du coup, il laissait le jeune Frison tout seul, non ? Ce dernier devait s'enfuir maintenant, donc ? Elle jeta un coup d'oeil au concerné. Non. Il devait être blessé. Ça compliquait la tâche. La Pyroli apercevait le grand ours s'approcher d'elle, s'apprêtant à lui mettre un coup de patte. Elle recula de quelques pas avant courir pour s'échapper. L'Ursaring la suivait. Elle entendit un tronc craquer. Un arbre tombait. Elle roula de côté. Alors qu'elle s'apprêtait à se relever, elle se prit les pieds dans une racine et tomba en avant. Outch. Lorsqu'elle regarda par-dessus son épaule, elle vit son poursuivant s'approcher dangereusement d'elle. Elle roula de côté et chercha ses Pokémons du regard. Dake se trouvait dix mètres derrières. L'imbécile. Et Crosley ? Elle ne le voyait pas. Peut-être était-il allé aider le jeune Frison. Elle n'était pas sûre qu'il soit vraiment utile, mais pourquoi pas. En attendant, il lui restait Miele qui n'allait pas servir à grand chose contre une bête de trois mètres de haut. Le temps qu'elle absorbe son énergie, il  sera déjà 2039. La blonde fit une roulade se releva et fouilla dans son sac tout en reculant. Venum, Venum, où était-il... Elle n'était pas sûre que son louveteau serve énormément contre un monstre qui faisait cinq fois sa taille, mais qui ne tente rien n'a rien. Elle espérait juste que Sirius ne mongolise pas trop pendant qu'elle essait de se démerder contre une bête de cette taille. Avec le terrain caillouteux, plein de feuilles, branches et racines, elle n'était même pas sûre de pouvoir se servir de son CapStick. Après, un Ursaring, cela allait naturellement être compliqué. En revanche, si elle pouvait trouver un autre Pokémon à attraper pour l'aider un peu plus que ce que Venum pourrait faire, ça serait idéal.

_________________



Sirius B. Powell
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 2520
Points d'Expériences : 1534
Coordinateur Mode
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Lun 18 Juil - 21:30
Embrochage dans trois, deux, un !
Hope & Sirius
Face à lui, un monstre. Monstre de hauteur, monstre de musculature, monstre de terreur. Fallait croire que l'univers -comprenez ici la narratrice- voulait absolument le traumatiser d'un maximum de pokemon. Après le Cochignon, les Frisons voilà l'Ursaring. Génial. Plus ou moins caché, l'odorat de l'ours lui ayant très certainement signalé sa présence ainsi que celle de toute son équipe, Sirius paniquait légèrement. Comprenez ici totalement. Que faire. Comment le faire. Pourquoi le faire. Quand le faire. Une foule de question sans queue ni tête s'entrechoquaient sans ordre aucun dans son cerveau le laissant totalement paniqué face à la situation dans laquelle il se trouvait.

Pourquoi c'était-il embarqué dans cette mission déjà ? Ah, oui. Il n'avait PAS EU LE FICHU CHOIX. Promis juré, dès qu'il rentrait il …  il … allait faire quelque chose à Ace qui le ferait regretter. OUI. Promis. Même que sa vengeance serait terrible !

S'il survivait. Ce qui semblait engagé. Et il ne laissait aucun testament derrière lui. Il était stupide. C'était un basique, il fallait absolument qu'il en fasse un. S'il survivait, encore une fois c'est engagé, il en écrivait un. En punissant Ace. Ouais. Bon plan ça. Écrire son testament sur la tête d'Ace. Ahaha. Il était hilarant. Il éclata d'un petit rire nerveux avant de plaquer vivement une main devant sa bouche. Ok, il y avait beaucoup de chance que l'Ursaring connaisse sa présence mais il ne voulait pas la lui rappeler. Vraiment pas. Mais il voulait sauver ses pokemons. Et ce fichu Frison aussi. D'où ? D'où cet idiot était allé se faire prendre en otage par un pokemon sauvage ? D'où sa Soleil et sa Adara s'étaient également fait prendre ?

Si il pouvait même pas compter sur elles. Fin, c'était des pokemons entraînés à la coordination. Les vrais combats, Sirius n'en avait qu'un vague souvenir datant de presque un an. Il soupira. Comment s'en sortir. Il espérait que Belté avait put trouver Hope et qu'elle l'avait convaincue de la suivre. Quoique, en toute logique, les cris du pokemon sauvage avait dut intriguer la Ranger. Il sentit une main sur son bras et comment en réponse à ses prières, la petite blonde le poussa vivement les enlevant ainsi du champs de vision de l'Ursaring.

Pas con. Même si ça ne dura pas.

Il hocha vaguement la tête. Il ne savait pas lui même si il allait bien. Il avait peur et c'était pratiquement tout ce qu'il retenait. Du blabla d'Hope il ne retint qu'une seule chose. Courir après avoir secourut les pokemons. Ça semblait être un bon plan. Sacrément bon même. Mais. Y'avait une faille. Ils les sauvaient comment au juste. Au regard qu'il capta, elle en savait rien. Bien. Sirius. C'est le moment de prouver que tu as une cervelle. Pense comme en concours.

L'arbre craqua. C'était pas normal ça. Genre pas normal du tout. Il craqua et les deux adolescents sautèrent vivement. Plus appétissante, du moins la partie stupide de Sirius qui se sentait vexée à cette idée pensait, c'est la petite blonde qui fut prise en chasse par l'énorme ours. D'un coté c'était tant mieux. À sa place, il serait déjà entre ses pattes. Il frissonna. Il devait l'aider, absolument. Elle ne tiendrait pas vingt ans.

Sirius se concentra -ouic'estpossible-. Il fallait penser la situation comme un concours, ou comme la confection d'un vêtement. Il était parfois confronté à des problèmes mais il s'en sortait toujours. C'est bien qu'il avait de la ressource. Rassuré par ses pensés et son processus de remotivation, il vit la situation d'une façon nouvelle.

La forêt devenait piste de défilé, l'Ursaring le jury à séduire. À distraire. Il lança un regard à Hope. Elle n'allait pas tenir très longtemps à ce rythme effréné. Puis il lui cria son idée.

- J'pense pouvoir le distraire. Tu penses pouvoir réussir à mettre nos pokemons et le bébé Frison hors de danger pendant ce temps. Je vais le retenir le plus longtemps possible mais … ça durera pas éternellement.

Il attendit son accord avant de siffler un coup bref. Si il ne pouvait pas combattre réellement, il était capable de manier les attaques de ses pokemons avec originalité et d'user de leurs capacités avec intelligence pour échapper aux immenses pattes de l'ours. Il sortit de sa cachette. Totalement visible. Totalement vulnérable. Un grand sourire sur les lèvres.

Il était peut-être fou.

Il allait peut-être y passer.

- Bonjour mon bon ami ! Tu as la merveilleuse chance, absolument unique je te l'assure, d'assister en avant première à la grande prestation du non moins grand Sirius B. Powell et son équipe. J'espère que tu es heureux, car une telle opportunité ne se présentera pas deux fois.

Profitant de l'air étonné de l'Ursaring, il continua, l'adrénaline retirant de ses pensées toute forme de peur. Il tourbillonna une fois avant de s'incliner devant son public improvisé.

- Et que le spectacle commence ! Belté ! Passe de branches en branches en utilisant Météores ! Spica, Véga, constellation de la Lyre !

"Lost In Thoughts All Alone"

Les bras écartés, Sirius regarda le début de la performance qu'il imaginait au fur et à mesure. La petite Capumain passa ainsi élégamment, enchaînant les sauts périlleux tout en lançant les traditionnelles petites étoiles. Dans sa tête résonnait déjà un rythme. Il sentit les pieds se mettre à bouger avant que l'information ne monte réellement au cerveau. Danse Sirius, danse.

Dans une parfaite coordination, comme si la musique qui résonnait dans sa tête s'étendait à celle de ses pokemons, Spica passa, entre ses jambes créant ainsi un étrange ballet tandis qu'au milieu du cercle que commençait à créer Sirius, Spica et Belté, Véga, la petite Funécire, exécutait une superbe Danse Flamme.

Mouvement de bassin, change de direction. Capte le regard de l'Ursaring. Il ne comprend pas. Parfait, il ne te regarde que toi, Sirius, alors n'arrête surtout pas. Il dansait, donnant parfois un ordre à ses trois pokemons pour renouveler le tout. Une explosion de couleur. Une explosion tout court. Un changement de direction. Un large mouvement de bras. Il était totalement concentré sur sa tâche. Hope était sortie de son esprit. Le Frison était sortit de son esprit. Tout était sortit de son esprit. Ne restait plus que lui et sa danse.

Puis. La musique, comme toute les musiques, s'arrêta. En même temps que lui. Sur un large mouvement de bras. L'Ursaring, prit au dépourvu par cet arrêt soudain de mouvement. Si le moment lui avait parut durer des heures, le tout n'avait peut-être duré que trois minutes. Bien trop peu pour qu'Hope puisse faire quoi que ce soit. Mais avant que le pokemon sauvage ne puisse se retourner sur elle, Sirius dans un geste inconscient, lui lança une pierre.

Un fichu caillou. Sur un Ursaring plus grand que lui. Sur un Ursaring qui faisait sa taille en largeur. Le regard furieux qui lui lança le paralysa. Il ne dut son salut qu'à la réactivité de sa Neitram qui le souleva à plusieurs mètres du sol alors que l'énorme patte de son adversaire s'écrasait sur le sol, là où il était quelques secondes avant. Et la marque qu'elle laissa … Sirius inspira fortement. Jeta un clin d’œil à Hope. De toute évidence elle avait quelques problème. Garder l'attention du monstre sur lui. Encore un peu.

Et sans qu'il ne dise un mot. Belté, la maligne Capumain s’élança. Elle escalada l'ours, le dérangeant de tous les moyens possibles. Elle te tire une oreille. Puis elle te mord dans le bas dos. Elle est partout et nulle part à la fois. Sirius la regarda faire avec une lueur de fierté pour cette brave petite. Et il ne dit qu'un mot. Désordonné.

- ATTAQUEZ !

Et son équipe obéit, lança toutes les attaques qu'ils connaissaient qui semblaient pouvoir le toucher se lancèrent en même temps. Comme la force psychique de Neitram se dirigea sur autre chose, Sirius tomba sur les fesses, fermement. Peu importait. Il se battait. Bizarrement, mais il se battait. À sa manière dirons nous.

Beltégeuse rivalisait d'agilité et de technique, esquivant les attaques de ses alliées tout en continuant son long travail. Puis suite à  une manœuvre totalement hasardeuse, l'Ursaring s'écroula. Immédiatement, Murzim et Acrux allièrent leurs forces mentales pour le maintenir contre le sol.

- Hope vite !

Sa Cerfrousse était déjà aux cotés de la blonde. Elle n'avait pas participé au combat car elle était bien trop utile pour aider la blonde si elle devait charger le petit, ou l'attacher pour le traîner à cause d'une trop grosse blessure. Il savait que Murzim et Acrux ne tiendrait pas très longtemps. Dix minutes au maximum.

Il rejoignit Hope et à ses cotés il s'enquit de l'état du petit, rassuré de voir que l'ingénieuse, ou ingénue ça restait à voir, blonde avait réussit à trouver un moyen pour le transporter. Parfait, maintenant il fallait courir. Murzim et Acrux pourrait facilement s'enfuir une fois leur emprise relâchée. Sa Capumain lui sauta dessus. La première chose qu'il remarqua fut le bras ensanglanté qu'elle lui présentait. Il serra les dents de rage. Il la prit dans ses bras, et d'un commun accord avec sa partenaire. Il se mit à courir. Plus loin ils seraient de ce monstre mieux ils se porteraient.

Quand il leva les yeux au ciel, il constata que le Soleil avait laissé place à la Lune. Il rappela son équipe, n'oubliant pas de les féliciter. Il garda néanmoins Véga et Déné, petites sources de lumières. Le trajet jusqu'au ranch fut long et laborieux mais il se fit sans nouveau dégât. Pour leur plus grand plaisir.

Une fois arrivée, ils durent isoler le petit pour le soigner. Sirius crut un instant que la barrière de l'enclos céderait face au assauts de la maman, mais au final, ils purent l’amener dans la grange rapidement. De là, Sirius fila récupérer la grosse trousse soin à leur disposition dans la maison pour soigner les deux blessés. Rien de bien grave pour la Capumain mais la blessure à la patte du Frison le laisserait probablement boitillant pour le reste de sa vie.

Leur mission était donc qu'à moitié accomplie aux yeux de Sirius. Le pauvre petit était blessé à vie. C'était certes pas leur faute mais tout de même. Il se sentait vraiment mal. Les soins les obligèrent à penser une longue partie de la nuit debout alors qu'ils suivaient les instructions du petit livret trouvé dans la boite à soin. Leur travail ne valait pas une infirmière Joëlle mais au moins, ils essayaient de faire de leur mieux.

Le reste de la nuit fut consacré, pour Sirius à l'écriture d'un bilan pour le propriétaire du ranch. Il expliqua en détail les étranges comportements des pokemons, la cause de la blessure du bébé Frison, tenant grâce à son bien-aimé café. Puis, il s'écroula de sommeil pour le reste de la journée. Dormant dans le 4x4. Dormant dans le bateau. Et une fois de retour à Lansat, il se contenta d'un simple salut envers la blonde avant de partir comater dans son dortoir.

Dernière fois qu'il participait à une mission de TopDresseur. Beaucoup trop crevant.
code by mirror.wax


Mission terminée pour Sirius

_________________
sirius
liens
atelier
Hope Spettell
Hope Spettell
Région d'origine : Unys
Âge : 18 ans
Niveau : 74
Jetons : 11519
Points d'Expériences : 2564
Todresseur Ranger
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Mar 19 Juil - 11:01
Il fallait qu'elle tente quelque chose. Elle allait y laisser sa peau sinon. C'était ce qu'elle pensait. Cependant, Sirius prit les devants. Il lui cria de mettre à l'abri le jeune Frison ainsi que leurs Pokémons. Ah ? Il ne s'en était toujours pas occupé. Elle grimaça. S'il se sentait vraiment capable de retenir l'ours, pourquoi pas. Il n'attendit pas vraiment une réponse de la blonde, ou bien dû prendre sa grimace pour le feu vert. Le garçon sortit de sa cachette et cria un charabia à leur agresseur. Ce qu'il racontait semblait si... Inapproprié pour la situation, que même Hope resta coi. Euh... Oui ? Rapidement, elle reprit ses esprits. Elle secoua la tête. Il fallait qu'elle s'occupe d'autres choses. Le coordinateur ne semblait pas trop trop mal s'y prendre, même s'il le faisait à sa manière. C'est à dire, de façon plutôt particulière. Enfin bon. La blonde s'empressa de se diriger vers le jeune Frison. Leurs Pokémons volants semblaient déjà plus rassurés que tout à l'heure. Certains avaient été blessés, mais ils pouvaient toujours se déplacer par eux-même. Tant mieux, car en examinant le bovin, elle se rendit compte que ce dernier s'était ouvert la patte arrière gauche. Arf. Hope n'avait rien prévu pour le soigner. Si elle devait se fier à ses souvenirs, la bête devrait pouvoir guérir lui-même de cette blessure, cependant, pour l'instant, ceci l'empêchait de se relever. Ou bien était-ce parce qu'il était traumatisé ? Elle n'en savait rien. Elle se mordilla la lèvre inférieur. Ça l'embêtait. Elle essaya d'aider le jeune Frison à se relever, mais ce dernier n'y parvint pas. Alors la jeune fille jeta un regard à son Scorplane qui semblait avoir essuyé quelques attaques. Savait-il ce qui s'était passé ? Elle n'obtint pas de réponse vraiment clair. La communication avec le petit nouveau n'était pas encore chose aisée. Peut-être que cela s'améliorera au fil du temps.
La Cerfrousse de son binôme l'avait rejointe. Pouvait-elle porter le blessé jusqu'au chalet ? Elle observa le dos de la créature et la taille du Frison. Ça allait être compliqué. Elle retourna la tête pour voir où en était Sirius. Ce dernier semblait se débrouillait tant bien que mal pour retenir l'ours. Elle aussi, devait faire de son mieux. Elle fit les cents pas, essayant de réfléchir à une solution. Cela l'énerva, elle n'avait pas le temps pour ça. Mais que devait-elle alors faire ? Elle regarda autour d'elle. N'y avait-il vraiment aucune créature qui pourrait les aider ? Un faible grincement métallique parvint à ses oreilles malgré le grabuge que faisait l'Ursaring. La blonde sourit. Il fallait juste qu'elle trouve d'où le bruit provenait.

« Crosley. »

Elle chuchota. Le félin ne tarda pas à venir vers sa dresseuse. Cette dernière lui demanda de trouver un Fermite dans le coin. Ça ne pouvait pas être autre chose. La blonde sortit son iPok pour éclairer et espérer que l'insecte sera attiré par la source lumineuse. Crosley jappa, indiquant à l'adolescente une direction. Hope brandit son CapStick et tint son iPok avec sa bouche, puis elle s'approcha de l'endroit désigné par le Dynavolt. Juste devant, sous une écorce, elle aperçut un reflet métallique. C'était ça. La zone était plutôt compliqué pour procéder à une capture, heureusement, la petite taille du Fermite facilitait la chose. L'apparition d'un objet mécanique tournoyant, sortant de nul part sembla tout d'abord effrayer l'insecte. Puis il se montra plus agressif envers le gadget. La ranger s'arrangeait pour éviter les obstacles naturels trop volumineux, et la capture fut réalisée en moins de deux. Il fallait dire que la bestiole n'était pas des plus résistante, la difficulté de la capture s'appareillait à celle d'un Rattata, c'est-à-dire, pas grand chose. La blonde s'accroupit pour faire sa demande à son compagnon tout juste capturé. Celui-ci hocha de la tête avant de se plonger sous la terre. Quelques secondes plus tard, une multitude de grincements métalliques retentirent en coeur. Une colonie entière de Fermite s'arrangea pour soulever le petit Frison puis le déplacer suivant les instructions de la Pyroli. Cette dernière jeta d'ailleurs un oeil vers Sirius pour voir comment il s'en sortait. Ce dernier venait de faire tomber l'Ursaring à terre. Oh, ce n'était pas trop mal comme résultat. Néanmoins, la bête féroce n'était pas K.O et ses Pokémons unirent immédiatement leurs forces pour le maintenir au sol. Il fallait qu'ils se dépêchent de quitter les lieux, ce que le Noctali ne manqua pas de faire remarquer à la blonde.

« Hope, vite !
- Ils font ce qu'ils peuvent, hein... Elle se retourna ensuite vers la colonie, Excusez-moi, si vous pourriez avancer un tout petit peu plus vite encore, ça serait cool. »

Elle essaya néanmoins de motiver les troupes, ce qui ne fut guère concluant. Le groupe avançait le plus rapidement qu'il pouvait. Régulièrement, Hope jetait des regards en arrière, vérifiant que les aériens les suivaient bien. Ceux-ci aussi, il faudra penser à les soigner une fois au chalet.
La nuit était tombée. À travers les feuillages, on pouvait apercevoir la lune. Sous leurs pas, les branches et les feuilles mortes craquaient. De temps à autre, la Pyroli vérifiait également que le jeune Frison était bien transporté. Parfois, elle dut demander à un Fermite de tenir une patte qui au fil du trajet avait glissé et n'était plus maintenue par la colonie. Finalement, au bout de plusieurs minutes, ils arrivèrent à la lisière. La blonde observa la Noctali rappeler la plupart de ses Pokémons qui s'étaient démenés face au Ursaring. Au final, elle n'avait pas vraiment agis. Elle soupira. Devait-elle se sentir fautive pour ça ? Elle avait l'impression qu'ils avaient inversé les rôles.

De retour au ranch, Hope tenta en vain de calmer la mère. Cette dernière manqua de réveiller le reste du troupeau. Finalement, ce fut le sommeil qui l'emporta. Soulagée, elle se retourna se concentrer sur la lecture du livret des premiers soins. Désinfecter, crème, bandage, les deux adolescents tentèrent tant bien que mal de suivre les instructions, mais aucun n'avait apparemment un réel don pour la médecine. Enfin, Hope était censée en avoir un minimum, après tout, elle avait Pokéathlète comme seconde option. Mais il fallait constater que ça ne lui servait pas à grand chose. Ce n'était pas vraiment non plus Cap'taine qui allait leur apprendre ce genre de pratiques. Peut-être devrait-elle se renseigner auprès d'Idalia après son retour ? Cela pourrait lui être utile. Néanmoins.... Elle ne savait pas. Ses idées n'étaient pas vraiment au clair, il se faisait tard aussi. Après de nombreuses manipulations, certaines réussies, d'autres moins, Sirius s'occupa de rédiger le compte rendu, pendant que de son côté, Hope rangea le chalet ainsi que ses affaires. La nuit fut courte. Tôt le lendemain, le 4x4 vint les chercher. La Pyroli fixait le chalet alors qu'ils s'éloignaient. Il s'en était passé, des choses. À côté d'elle, son partenaire de mission dormait. Ce dernier avait apparemment passé une nuit blanche. Après, elle se demandait si ce n'était pas presque mieux. Son heure de sommeil se rapportait plus à une sieste qu'autre chose, et elle n'était franchement pas plus reposée après cela. Elle bailla. Puis, appuyant sa tête contre la fenêtre du véhicule, elle se laissa à son tour se faire emporter par le sommeil.

_________________



Compte PNJ
Compte PNJ
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 11798
PNJs
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    Lun 1 Aoû - 3:42
Modération Sirius

''Au fait, c'est quoi la mission ?''. Selon les théories de Darwin, ce garçon n'a aucune chance de perpétuer son espèce...Enfin, au moins, il nous aura fait rire avant ça. On sent bien que le jeune n'est pas dans son élément (EUPHÉMISME !) mais qu'il tente de ne pas être le pire fardeau possible pour sa partenaire. J'avoue avoir eu envie de lui coller un bon paquet de baffes au fil du RP, j'imagine donc que l'objectif est atteint. '
'Sirius l'agriculteur prêt ! ''. Ouais...alors non. Y'a des choses qui vont pas ensemble, genre chocolat-beurre de cacahuètes, mais ça, c'est au-delà de tout. On arrive pourtant à le prendre en pitié, une fois qu'il a survécu aux Frisons (Vile Hope) et on comprend un peu sa rancune, surtout après la capture via Capstick.La suite des événements viandra les réconcilier, mais j'avoue avoir fait un énorme facepalm, lors de la scène avec l'Ursaring : Ok, c'est les talents de Sirius qui sont mis à contribution, mais...SÉRIEUSEMENT ?!


Modération Hope

Au moins, il y a quelqu'un de compétent et de préparé dans cette mission. Hope cerne directement son nouveau partenaire et prend les choses en main, Arceus merci. Les débuts sont assez paisibles et Hope fait preuve d'une rigueur bienvenue pour l'exécution des tâches. Et  lors de la charge Frisonnesque, c'est l'instinct de survie de la jeune fille qui domine (Un peu lâche, mais parfaitement logique, personne n'aimerait finir en purée..Même si c'est délicieux. Le retour au chalet est néanmoins un peu étrange : On dirait que Hope ne se pose pas plus de questions que ça sur le comportement des Pokémons dont elle doit s'occuper, alors que juste avant, elle était intriguée. Dieu merci, t'as pensé à utiliser ton Capstick, ca faisait 2 posts que je me rongeais les ongles. Le coté Ranger de Hope ressort un peu plus et on la sent même protectrice envers les petits Frisons dans le final.

Commentaire Global

Pas exactement le duo en harmonie.Voir même plutôt l'inverse, au départ. La progression de la relation entre Sirius et Hope est plutôt bien trouvée et apporte une touche humaine au RP. Je suis juste un peu déçu par la manière dont les choses se sont déroulés : On ne sait pas POURQUOI les Frisons se sont jetés sur nos deux compères et cette partie là est finalement çà mise sur le même plan que l'arrivée ou la quête des petits Frisons (Que je trouve particulièrement bien trouvée, je tenais à le dire). Vous vous êtes néanmoins arrangés pour condenser 7 jours entiers dans le RP, en vous focalisant sur des événements bien précis, un effort que je reconnais. Bref, je dois avouer que j'ai beaucoup plus aimé vos interactions que la manière dont s'enchainent les péripéties de la mission.
Côté Sirius, attention à certaines fautes et oublis de structure, ça fait bizarre à lire (''sur une non activé pour la soirée. '' '' une activité'', c'est mieux non ?)

■■■□□ - Trois étoiles : c'est bien ! Rien à redire si ce n'est que vous pouvez quand même faire mieux, montrez vous plus originaux, étoffez vos rps ! Explorez la mission jusque dans ses moindres recoins ! Vous recevez 50 jetons et 10 expérience supplémentaire.


_________________
[Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope  7z5c
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope    
[Mission TopD – The Walking Frison] – Embrochage dans trois, deux, un ! - PV Hope
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :