Partagez | .
Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 842
Points d'Expériences : 1503

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Jeu 14 Juil - 15:01




Bienvenue sur Touga !

Commun

Elle avait le cœur en miette. À croire qu'elle n'était même pas capable de faire la part des choses, mais comment pouvait-elle s'en vouloir ? Elle avait parfois l'impression qu'Alban jouait avec ses sentiments. Il lui laissait croire à une chance, puis la brisait d'un mot, d'un geste.

Ou peut-être que c'était elle qui s'imaginait ces chances ?

Elle savait Josh capable de s’enflammer, de s'embraser. Il était comme une flamme, invisible puis flamboyante. Elle le sentait prendre sur lui. Elle sentait qu'il se retenait de ne rien dire. Elle savait que ça ne serait pas éternel. Il allait éclaté, il allait lâcher ce qu'il pensait. Sans filtre, de ses mots durs et violents, comme le poison des pokemons qu'il aimait tant.

Elle ferma les yeux. Elle ne voulait pas voir l'avalanche de violence qui se déchaînait autour d'elle. Les mots durs, le poison qui coulait des lèvres de ses amis aussi sûrement que coulait le poison dans son sang. Et c'était sa faute. Si elle avait prit sur elle pour sourire, pour faire comme si de rien n'était, si elle était restée, nul doute que cette situation n'aurait jamais apparue.

Elle gênait tout le monde. Alban et Opale, Janet et Josh. Elle n'était rien qui se prenait pour tout. Elle garda les yeux fermés alors qu'autour d'elle, les mots se déchaînaient, comme un torrent de haine. Max n'était pas violente. De manière générale, elle n'aimait pas vraiment pas ça. Elle appréciait un bon combat quand tout était contrôlé et que personne de finissait blessé. Sa main trouva la pokemon de Nessie, désormais blessé à vie pour une erreur.

Pour son erreur.

Elle rouvrit les yeux. Captant le regard blessé d'Opale puis d'Alban. Elle n'était pas bien douée n'est-ce pas ? Autour d'elle, les gens étaient blessés, les gens mourraient, les gens disparaissaient. Elle essuya rageusement une larme qui tomba finalement de ses yeux pleins d'eau. À ses mains, elle sentit les rubans du Nymphali de Janet. Elle esquissa un fin sourire, voulant la rassurer tout en sachant que jamais l'intelligente bestiole ne se laisserait avoir.

Et la question que lui posa Alban. Et le vide qui se créa dans son cœur. Elle mourrait d'envie de partir. Elle. Pas Lui. Il n'avait aucune raison de s'en aller. C'était elle la source du problème. C'était elle qui créait sans le vouloir cette avalanche de malentendus, cette avalanche de mauvais sentiments. Elle n'était bonne qu'à ça. Elle secoua doucement la tête.

Elle avait l'impression de devoir faire un choix. Alban ou Josh ? Le garçon qu'elle aimait, elle n'en doutait plus, de tels sentiments ne pouvaient être que ceux dictés par un cœur amoureux, ou son grand frère ? Celui qu'elle voulait conquérir, celui contre lequel elle voulait se blottir ou celui qui l'épaulait, celui qui lui était acquis ? Comment pouvait-elle choisir ?

Et eux, oh, eux. Leurs beaux sourires, leurs bons sentiments, tout ça pour quoi ? Pour qu'au final ça soit toujours la même chose, pour qu'au final, elle doive choisir. Elle n'en avait strictement aucune envie. Les deux garçons la blessaient fortement. Elle avait envie de s'enfuir. Encore. Toujours. Elle sentait la pression que son starter portait sur sa pokeball, voulant sortir et la prendre avec lui. Si elle avait put sourire nul doute que l'idée de son Dragon la kidnappant pour l'enfermer dans une tour d'ivoire l'aurait fait faire. Mais elle en était bien incapable.

Alors on choisit pour elle. Josh agrippa son bras et l'attira vers lui. Sa petit Mysdibule érigea un mur de pierre entre eux. Entre les pierres, elle put observer l'étrange Reptincel d'Alban se transformer en un puissant Dragon. Son cœur rata un battement, comme à chaque fois que l'un de ces extraordinaires pokemons se révélaient à sa vue. Il était grand, il était fort, il était en colère.

Et la princesse n'était plus Max. Mais Alban. Sans laisser à son dresseur le temps de faire quoi que ce soit, il l'emporta avec lui, ignorant ses ordres et s'envolant élégamment dans cet océan d'Azur. Là où était sa place. Max ne doutait pas une seconde que Naor observait tout depuis sa pokeball. Elle savait qu'il en rêvait mais elle n'avait pas le temps de le rassurer. Elle devait garder le contrôle sur son équipe même si elle ne l'avait pas sur elle même.

Alban s'en fut. Et Opale était là. Leurs yeux étaient rivés dans ceux de l'autre. Elle aussi pleurait. Vois ce que tu fais Max. Tu blesses et tu déchires. Celle que tu pensais si forte, si puissante, si grande, voilà qu'elle aussi s'effondre alors que toi tu la fixes, le regard vide. Tu n'as plus la foi de pleurer, tu n'as plus la foi à rien.

Elle hocha doucement la tête vers cette fille si sauvage, si étrange, qui l'avait marqué fermement. Nul doute qu'elle se recroiserait. Nul doute qu'il faudrait mettre les choses au plat. Mais Max avait besoin de temps. Elle se sentait si mal, si mal de laisser cette amie pleurer sans qu'elle ne puisse rien y faire. Si mal. Si mal. Sa main tremblotait doucement sans qu'elle ne puisse l'arrêter.

Elle la laissa partir. Comme elle avait laissé partir Alban. C'était peut-être mieux ainsi. Elle blessait et déchirait. Mais elle les aimait malgré tout. Comment pouvait-elle ne plus les blesser ? Comment pouvait-elle ne plus se blesser.

Elle ne savait pas. Il n'y avait plus qu'elle, Josh et Janet. Elle se tourna vers eux. La gorge nouée, elle ne pouvait pas prononcer un mot. Pourtant il y avait mille choses qu'elle aurait voulu leur dire. Elle voulait leur dire merci. Elle voulait s'excuser d'avoir interrompu leur sortie en amoureux. Elle voulait s'excuser de blesser et déchirer. Ses yeux étaient secs désormais alors elle les leva vers eux et s'inclina légèrement. Ses yeux hurlaient désolé. Ses yeux hurlaient pardonne moi. Ses yeux parlaient pour elle, car sa bouche, car sa voix, n'en était plus capable.

Elle s'inclina doucement et aussi vivement qu'elle était arrivé, elle repartit. Se détachant de Josh. Se détachant de Janet. Se détachant de tout. Il lui fallait être seule. Il lui fallait prendre conscience de ce qui venait de lui arriver. Enfin, Nessie se libéra de l'emprise de sa pokeball pour venir se blottir contre elle, sa tête enfoncée dans son dos. Il ne pouvait pas encore s'envoler et l'emporter loin mais il était là et il marcherait à ses cotés.

Comme il avait commencé à le faire exactement un an plus tôt. La boucle était bouclée. Elle était tellement éloignée de ce qu'elle avait été un an avant. Le trait qui s'arrêtait aujourd'hui avait commencé sur une note de joie, il finissait sur la tristesse.

Elle fit un sourire à Josh. Il comprendrait. Il comprenait toujours. Il savait sûrement que si elle ne disait plus un mot c'était parce qu'aucun mot ne décrivait son état. Alors elle s'en fut à son tour, la main plongée dans la fourrure de son starter. C'était pas grave si c'était chaud, c'était pas grave parce qu'elle en avait désespérément besoin.

Drôle de manière de commencer cette nouvelle année. Drôle de façon de fêter cet anniversaire de rencontre. Mais ça importait peu, tant qu'ils avançaient dans la même direction.

Elle n'avait pas dit un mot.

© BB Dragon



HRP -
- Max est perdue dans ses sentiments, et laisse totalement faire tout ce qui se passe autour d'elle.
- Elle ne dit rien, se contentant d'un signe de la tête vers Opale.
- Elle part ensuite après avoir tenté de faire comprendre à Josh et Janet qu'elle a besoin de solitude et qu'elle a la gorge nouée qu'elle peut pas parler.
- Elle part ensuite avec son Diamat.
Fin du Rp pour Max


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Ven 15 Juil - 0:40

Hum, effectivement je rentre à l'académie à la rentrée. J'ai reçu la brochure pour le camp d'été en même temps que la confirmation de mon inscription. Je me suis dis que c'était un bon moyen de rencontrer mes futurs camarades. C'est ton Brasegali ? Il est vraiment incroyable. C'est la première fois que j'en vois un en vrai.  avait ainsi répondu ton interlocuteur.

On pouvait voir à son sursaut que ton interpellation l'avait pris de court. Pensait-il à quelque chose ? Avait-il seulement l'esprit lancé dans les tréfonds du néant ? Tant d'hypothèses s'offrait à toi. Mais rien de très intéressant pour s'y attarder plus que ça. D'ailleurs, lui-même se remit visiblement très vite de sa surprise et se tourna vers ton regard quelque peu insistant, bien que non voulu, et commençant donc à répondre à ta première question. Ton instinct, du moins ta perspicacité, ne t'avait pas trompé : il venait d'arriver parmi les élèves de la Pokémon Community. Une brochure pour attirer les nouveaux à profiter de bonnes vacances avant la rentrée ? Bonne idée. Vraiment sympa. Et surtout une bonne occasion de rencontrer de nouvelles personnes. Comme il le dit justement derrière. C'est à ce moment que tu pensas lui répondre, mais il te stoppa sans le vouloir, continuant de parler. Il parlait de Piou, demandant s'il s'agissait de ton Pokémon, et s'émerveillant ensuite devant son imposante stature. Il était vrai qu'il en imposait par une droiture à toute épreuve, forgé par les événements qu'il a vécu à tes côtés, et un sérieux si fort qu'il ne manquait de faire frémir certains. Mais au fond, il restait un être profondément gentil et constamment dévoué à la protection et à l'aide de son prochain. Rien à voir avec l'aspect garde du corps qu'il essayait de donner en te suivant en silence. D'ailleurs, tu te mis à sourire en le voyant et manqua presque de rigoler, ce qu'il ne manqua pas de remarquer, te tapant légèrement le haut du crâne comme pour se venger. Tu repéras son petit sourire en coin : il comprenait bien pourquoi tu riais. Mais il savait aussi que ton interlocuteur n'en savait rien du moins, et qu'à moins d'être télépathe, n'avait aucune idée de qui était Piou. C'était un peu impoli de rire devant un ignorant. Tu avais donc achevé ton sourire et reprit un air plus ou moins sérieux, quoique souriant, et reprit la parole, plaçant tes mots, te présentant avant de vouloir te décider à répondre à sa question.

Matsuo Kyokai, mais tu peux m'appeler Kyokai. Je serai dans le même dortoir, c'est amusant le hasard parfois. Et je pense m'inscrire en spécialité Topdresseur aussi, ou peut être Pokéathlète, rien n'est encore définitivement décidé. Et puis il va falloir que j'en discute avec mon nouveau compagnon. Mais j'ai envie de voyager et de découvrir le monde. avait-il donc répondu cette fois.

Matsuo Kyokai. Il serait donc l'un de tes membres. Intéressant. Et comme il le disait effectivement très bien, le hasard était plutôt amusant. Mieux encore, le hasard continua de s'en mêler et tu appris que ce jeun visait la spécialité de Topdresseur, bien qu'en y repensant c'était en fait typiquement Noctali, ou alors Pokéathlète, même s'il n'était apparemment pas encore décidé. En attendant, il te présenta son nouveau Pokémon, par logique son starter, qui se trouvait être un Goupix, un mignon Pokémon feu classé d'après les scientifiques comme membre de la première génération de Pokémon. Plus intéressant encore. Enfin, une envie de voyager. Tout le monde a envie de voyager dans la vie. La soif de connaissance, l'envie de découvrir de nouveaux horizons. C'est dans la nature de l'espèce humaine d'agir ainsi. Mais dans ses mots, tu sentais une certaine motivation en lui. Ce n'était pas seulement un plaisir, mais un but, un rêve qu'il semblait s'être fixé. En tout cas, il était encore bien trop tôt pour le juger, et tu préféras mettre cela de côté pour le moment. C'est ainsi que chargé de ton sourire, tu repris la parole. Enfin, tu t'y essayas plutôt, avant que Matsuo ne reprenne furtivement la parole.

Enfin cela n'est pas important pour l'instant. Je dois déjà trouver avec qui partager une hutte. Je ne connais personne et ne sais pas trop à qui demander. C'est mon premier voyage hors de Johto. On vient de déménager sur Doublonville avec ma mère et mon frère. dit-il.

Ainsi lui aussi venait de Johto. Vraiment très intéressant. Bon, il n'était pas d'Oliville, mais c'était toujours ça de pris. Rencontrer un autre Johtonien, c'était toujours très sympa. Lui, en plus, venait de la grande ville de Doublonville. Charmant. Mais là n'était pas les affaires. Il devait chercher une hutte. Tu souris. Chercher une hutte ? L'idée était marrante. Il devait bien sûr chercher sa hutte, puisqu'elles étaient déterminés à l'avance. C'était en tout cas ce qu'on t'avait fait savoir. Autant lui faire savoir donc ; tu notais au passage sans le savoir qu'il avait bien de la famille.

Normalement, nos huttes son déterminés à l'avance, on devrait aller voir si on ne trouve un endroit où c'est indiqué. Sinon, que dirais-tu de venir dans la mienne ? Au moins tu n'auras plus à te préoccuper de ce petit problème. dis-tu joyeusement. En attendant, on devrait commencer à se diriger vers les huttes pour commencer, ça sera déjà ça de pris. proposas-tu.

Sans attendre de réponse, tu te volas et te tourna vers Piou, que tu indiquas de te suivre. Tu tournas alors furtivement le regard vers Matsuo et rigola un coup avant de te mettre à plaisanter : « Et voici donc mon Brasegali. Il s'appelle Piou. Ce n'est pas mon starter, mais il aime beaucoup me suivre partout. ». Puis tu attendis de voir comment allait agir ou réagir ton interlocuteur ...

résumé:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 791
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mar 19 Juil - 0:03

Retrouver un visage familier dans ce nouveau décor est quelque chose d’appréciable. La bouille adorable de la petite Hope Spettel se dessinait dans la foule pour me saluer et j’avoue que ça me fait plaisir. On ne s’est pas vu longtemps la dernière fois. Elle venait de revenir d’une longue absence et malgré sa fougue pour faire des bêtises avec moi, son visage était encore un peu fermé. Aujourd’hui, elle aborde un sourire radieux qui me prouve qu’elle s’est bien adaptée une fois de plus à l’ambiance de l’académie et du dortoir Pyroli. Je suis très heureuse pour elle. On n’est pas méchante au dortoir mais c’est vrai qu’il faut s’imposer sinon on risque de se faire dévorer. Après renseignement, elle est tout de même G2 alors on ne l’a surement pas oublié si vite dans l’académie. Bref je m’égare.

Moi ça va super ! Effectivement le lieu à l’air super bien qu’il fasse hyper chaud. On n’a tout plein de nouveau lieu à découvrir et j’ai aussi très hâte.

Le peu de décor que l’on aperçoit d’ici est déjà très alléchant. Une forêt tropicale se dessine au loin et si on fait plus attention, un peu de sable est visible. Beaucoup d’aventures en perspective. C’est surtout cette forêt qui me fait de l’œil. Un nouveau terrain de jeu pour moi et mes pokemons. Tropicale signifie pleins de nouvelles plantes introuvable sur Lansat. C’est le paradis pour moi. J’ai une multitude de spécimens à observer et à cueillir et évidemment un compte-rendu pour l’herboriste qui doit être curieuse de savoir ce que je peux y trouver. Rien que d’y penser mes yeux s’illuminent. Le désert n’en reste pas moins intéressant, mais voir le soleil s’y refléter me donne déjà chaud. Le sable brulant n’est jamais très agréable sous les pieds. Oh mais c’est que ma camarade m’apprend une super info : la composition de la hutte ! Et je connais déjà tous les gens qui s’y trouvent avec moi, mais visiblement pas Hope.

C’est vrai on est toutes dans la même hutte ? Géniale, je suis trop contente. On va faire une sacrée équipe toutes les 4. Astériane est une Givrali mais franchement elle a tout d’une pyroli. J’ai fait une colle avec elle et Aria alors disons que je la connais un peu. Elle est le double d’Aria si ça peut t’aider. Il va falloir les gérer parce qu’elles sont du genre hyperactive. Mais bon je suis sûre qu’on va s’éclater !

Nos affaires ont d’ailleurs été expédié directement à nos huttes, on les retrouvera tout à l’heure J’espère qu’Aria va être au courant sinon on va la retrouver à minuit en train de chercher sa hutte. Mais c’est une grande fille elle va s’en sortir, enfin je crois. D’ailleurs, le Riolu de ma camarade qui passait son temps à bouder à carrément lâché le short de sa dresseuse pour disparaitre au coeur de la foule. Bon j’espère que lui aussi ne va pas se perdre. Hope a l’air de gérer la situation et puis après tout c’est son pokemon. Les miens sont tous dans leurs pokeballs pour ne pas que le groupe se dissocie et puis pour que je puisse profiter un peu de mon arrivée ici sans faire attention à eux. La seule à l’extérieur c’est Ainara. Je lui fais parfaitement confiance et puis elle me repère toujours mieux depuis le ciel. Bien décidé à visiter un peu l’île, j’attrape la main de la Pyroli pour l’entrainer avec moi.

Allez vient on ne va pas rester ici toute la journée ! On a un village à explorer nous !

Je fonce dans la foule pour me lancer à la découverte des traditions d’ici. Assez vite, nous arrivons vers un buffet installé par les locaux. Des fruits partout partout c’est le rêve. Il y a même des variétés que je ne connais pas. Je veux tout gouter. Je prends une brochette au hasard et en tend une pour mon amie. Croquant à pleines dents de si bonnes choses, nous ne pouvions que sourire devant cette situation idyllique.

Et puis il y a la musique qui est géniale ! C’est très exotique, tout dans l’ambiance de l’île. Je suis souvent bien à côté de la plaque au niveau musique et les quelques-unes situées dans mon Ipok date d’il y a 5 ans minimum. Je doute que l’on puisse en récupérer les disques alors je profite vraiment de l’instant présent. Je vois certaines personnes qui enregistrent grâce à leurs Ipoks mais moi je n’aime pas faire ça. J’aurais l’impression de voler leur art.

A ma jambe, je sens une légère pression comme une morsure amicale. Je baisse la tête pour me rendre compte que c’est tous les pokemons d’Aria qui sont là ! Il y a Mysdi qui mène la petite troupe composé de Pachi et Loki. Titik est surement toujours sur son épaule. Elle a l’air de chercher sa dresseuse. Je m’accroupis pour lui parler.

Désolé Mysdi Aria n’est plus avec moi mais la connaissant elle est en train de danser avec les locaux sur la scène. Courage vous allez la trouver.

D’un hochement de tête, elle me signale qu’elle a compris et elle mène désormais tous les autres à la recherche de leurs dresseurs. Aria, tu devrais vraiment les surveiller un peu plus. Heureusement que Mysdi s’occupe de gérer et d’aider dans l’organisation. Elle a beau être coquette elle sait mettre ses idées de côté pour te porter secours. Tu peux être fière d’elle.

Ce sont les pokemons d’Aria, elle les a surement perdus de vue dans la foule. J’espère qu’elle va les trouver vite.

Ah mais attend, j’ai oublié quelque chose d’important : prévenir Papa et Marie que je suis arrivée sur Touga ! Je leur ai promis je ne dois pas les inquiéter. Je palpe mes poches à la recherche de l’appareil électronique fournis par l’académie sans le trouver. Ah mais e sais, je l’ai laissé dans ma valise ! Il faut que j’aille le chercher et vite.

Désolé Hope je dois filer, il faut que je prévienne ma famille que je voyage s’est bien passé. Je file donc à la hutte, à tout à l’heure !

Au pas de course, je quitte la foule pour trouver la position de ma tente et donc de mes bagages et au pas de course !

HRP:
 

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mar 19 Juil - 20:19

Oooooooh

Aaaaaaah



MAIS


C’est ce que Max pensa directement en voyant toutes les couleurs, toutes les fleurs, la nourriture exotiques, les cocotiers, le sable et les senteurs suaves qui titillaient ses narines. Et le stand de nourriture, et la musique, et tout ce soleil… Alors c’était ça Touga ?

C’EST GENIAL

Ses grands yeux bruns écarquillés ne savaient plus où donner de la tête et un sourire béat étirait son visage en une expression niaise absolument ridicule, ou réjouissante pour certains. En à peine six mois, elle avait déjà découvert plusieurs lieux et découvert pleins d’autres choses. Lansat, l’île de Durin… Et maintenant Touga. Changer de paysage, mais retrouver pourtant des visages. Max (la deuxième voyons, la rosée !) par ici, Hope par là-bas, la préfète des Pyroli ou encore des élèves de son dortoir et quelques connaissances de cours. Et malgré la chaleur étouffante et écrasante qui lui collait à la peau, rien n’aurait pu la rendre plus heureuse que de se retrouver ici. Les vacances proposées par l’école, c’était vraiment le top du top. Le Graal ou la consécration même.

Sentir le sable chaud se glisser sous ses tongs, entendre les rires et voir toute l’agitation des élèves… Se détendre et savourer cet instant pour un moment. Entendre les verres s’entrechoquer, le clapotement de l’eau, voir les habitants offrir des colliers de fleurs avec de grands sourires.

Oh, oui, l’été et les vacances étaient bel et bien arrivées !

Raaaaah. RAAAAAH. C’est le pied !

Cette arrivée avait un goût absolument sucré et joyeux, que dis-je, mirabolant, fantasmajesteux, indescriptible. Tout comme la chemise colorée de Max,, son maillot de bain,  son short et ses tongs, qu’elle troquerait probablement pour des grosses godasses de randonnées pour partir à l’aventure dans la forêt ou encore le désert.

La traversée en bateau, par contre, ça n’avait pas été de tout repos – oh non non non alors, pas du toooouuuut de repoooos-. Mal de mer, faiblesses, ballotements, vomi et état de larve dans la machine à laver que représente l’océan. Et comme d’habitude, dès que l’adolescente avait posé pied à terre, tout était allé beaucoup mieux – ah ça, oui oui oui – très vite. Que dire du trajet fait à dos de Tropius ? Les rires et la joie de Max suffisait à le résumer, certainement. Ses affaires avaient été rapidement emmenées dans les huttes qu’ils occuperaient. Pas de bol pour elle, elle ne savait absolument pas avec qui se mettre (Max et Hope avaient déjà des colocataires, alors bon…), et elle s’était débrouillée pour sympathiser et discuter avec quelques élèves : Archibald Kloenn et Opale Valéry partageraient donc une hutte avec la petite Sinohienne, sa fureur sur pattes, Doublevé, et la calme et ballonnante Boo.

Et maintenant, elle était là, à sentir le souffle chaud du vent sur son visage, dans ses cheveux et sur ses lèvres. Les boissons colorés et le buffet racoleur bruissait d’une odeur de fête. Et tout cela n’annonçait que le commencement. De quoi ? D’une nouvelle aventure, évidemment ! Accompagnée de Doublevé et de Boo ! Il faudra absolument qu’elle écrive à ses parents et surtout à propos de tout cela. Lui raconter toutes les merveilles qu’elle avait vues et celles qu’elle imaginait voir un jour. Elle esquissa un sourire nostalgique, presque chagriné à la pensée de sa famille. Mine de rien, ça faisait six mois qu’elle ne les avait pas vus. Bon, il y avait l’Ipok. Mais ce n’était presque par rapport à voir sa famille en chair et en os. Et puis il y avait Jérémy, qui préférait les lettres et qui n’aimait pas vraiment la technologie. C’est marrant d’écrire des lettres, de sentir la plume glisser sous ses mains et l’encre sécher sur le papier. Mais la voix de son frère aîné lui manquait véritablement et elle aurait donné n’importe quoi pour passer un moment sur Touga avec lui, à partager une bonne tranche de rigolade.

Avec un soupir, elle marchait un peu sans but – surtout dans ses pensées - et en sirotant dans une noix de coco un jus exotique qu’elle était allée chiper – non sans mal vu la foule d’élèves qui se trouvait devant le buffet - discrètement.

Hmmm. Si je laisse sortir Doublevé, il va mettre la pagaille… Non, mieux vaut que j’attende d’être dans la hutte pour retrouver Archibald et Opale… Mais peut-être qu’avec Boo, ce serait moins problémat-


*SPLAAAF*

Max cligna des yeux, sans plus rien voir étant donné que ses cheveux trempés lui cachaient la vue. D’une main, elle les releva pour voir une adolescente aux longs cheveux roses – encore ? Combien de personnes avec les cheveux roses, maintenant ?... TROIS ?! -  et aux yeux tout aussi flash, tirant sur le rouge même. Elle était en maillot de bain et venait apparemment de l’éclabousser – à en juger par l’état d’humidité de la Rivamarienne et de sa chemise dégoulinante – sans faire exprès – et elle avait l’air de beaucoup s’amuser avec un autre garçon dans le point de l’oasis de Touga.

La brunette la regarda avec un sourire avant d’éclater de rire et de reculer de quelques pas. Un rictus malicieux étirait ses lèvres et ses pupilles noires.

Zioup, envolées les tongs !
Flouf, déboutonnée la chemise ! – Eh beh, un numéro de stri- EN MAILLOT, ELLE EST EN MAILLOT EN DESSOUS, NOM D’UN MOUFFLAIR. –

Hop, sur le sable chaud le short, ses deux Pokéballs et la noix de coco !

Un, deux, trois, quatre pas rapides sur le sable chaud, un saut et

*SPLAAAASHHH*

Une bombe monumentale dans la flotte qui a pas mal éclaboussé – si ce n’est plus – les deux lurons déjà dans l’eau.

Max reparut à la surface, les cheveux trempés, le sourire jusqu’aux lèvres – et un air de chien trempé tout joyeux peut-être – en recrachant de l’eau. Aaah, ça faisait du bien de se baigner. Elle poussa un soupir de délice : adieu transpiration, bonjour fraîcheur ! Regard généreux et malicieux à la rosée (pas Maxdeux, l’inconnue voyons !) :

-Héhéhé, moi aussi je sais éclabousser ! On s’est déjà croisées –J’en ai pas le souvenir, mais sait-on jamais…- ? Moi c’est Max ! Max Sorcion, chez les Pyroli ! T’as l’air d’aimer la flotte en tout cas !

Et sur ces mots, elle l’aspergea à nouveau d’un peu d’eau avec un rire haut et chaleureux. C’était peut-être un peu le problème de Max, tellement joyeuse qu’elle ne se rend pas compte si ce qu’elle fait va plaire aux gens ou les contrarier. Mais on ne pourra jamais lui reprocher sa bonne humeur ambiante et contaminante !


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 21
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 437

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Jeu 21 Juil - 23:56

Quand la fille remarqua Ariania, elle lui adressa la parole avec un grand sourire. Elle s'appelait Mikato et elle était, comme l'avait deviné Ariania, effectivement en train de faire des colliers pour ces pokemons. Ariania fut d'ailleurs étonnée du nombre de pokemons qui l'accompagnait. C'était normal à l'académie d'en voir une petite dizaine avec le dresseur mais elle était toujours admirative de ses équipes nombreuses. Un jour elle aussi en aura autant ! D'ailleurs, elle en aura peut-être un nouveau cet été ! Un polichombr ! Elle avait vu une annonce avant de partir de Lansat mais elle n'avait toujours pas répondu ! Il fallait absolument qu'elle le fasse ! Elle espérait beaucoup pouvoir trouver quelques nouveaux compagnons à Mysdi, Pachi, Loki et Titik !

Elle remercia Mikato pour son Titik. C'est vrai que cette petite boule de poils jaunes était l'incarnation de la mignognitude absolue ! Elle lui gratouilla la tête et buta quelques secondes sur la dernière phrase de Mikato. Habile de ses doigts ? Euh non, pas vraiment... on pourrait même dire que c'est le contraire ! En fait, elle n'avait pas pensé un instant que faire des colliers de fleurs serait compliqué, enfin, en tout cas, pas que ça demanderai d'être habile de ses doigts !

- Oui, je crois bien que Titik est un des plus petits pokemons ! Dans mon équipe, c'est notre petite mascotte ! Il est trop mignon ! Je l'ai eu en sortie capture et je peux dire que j'ai vraiment eu de la chance ce jour-là ! L'avoir sur l'épaule, c'est comme une petite bouillote pleine d'amour !! Il est vraiment adorable ! Et pour les colliers... disons que j'avais pas vraiment pensé que ça allait être compliqué... L'habilité manuelle et moi ça fait deux !

Ariania s'apprêtait à continuer en demandant à Mika si elle, elle était habile pour ce genre de choses et si oui, si elle pourrait l'aider, mais avant qu'elle puisse rouvrir la bouche, un pokemon vint se réfugier dans les bras de Mikato. Le regard d'Ariania se promena d'abord si ce petit pokemon mais, une question lui vint vite à l'esprit : qu'est-ce qui avait effrayer ce pokemon pour qu'il se réfugie dans les bras de sa dresseuse ? A vrai dire, la réponse lui vint immédiatement, à peine même que la question se formula dans son esprit : un mur s'élèva de la foule aussi vite qu'il s'effrondra et un Dracaufeu sortit de la poussière pour monter en piqué dans le ciel avec un dresseur dans ses griffes. Ariania ne put empêcher un "wooo !" admiratif : ça c'est ce qu'on appelle une entrée en scène impressionante ! Enfin plutôt une sortie vu que le Dracaufeu disparut du ciel avec le jeune homme en quelques secondes !

"Trop classe !" s'écria Mikato qui sautait en l'air pour mieux voir au-dessus des têtes de la foule, et sortait son Ipok pour bombarder la scène de photos.

Ariania, elle, resta subjuguée par ce qu'elle venait de voir. Même de loin, le dracaufeu avait emané une telle puissance qu'Aria avait frémi. Un seul coup de ses ailes avait suffi à faire valser toutes les fleurs des étalages et elles tourbillonaient maintenant autour de Ariania et Mikato ce qui ajoutait une touche de surréalisme à la scène. C'était incroyable ! Ariania ne resta pas longtemps figée et dès qu'elle reprit ses esprits, elle se mit, elle aussi, à sautiller sur place en criant :

- Oui !!! C'est trop classe !! Je veux trop être à la place de ce dresseur ! T'imagines ? S'envoler comme ça ! Porté par ton pokemon ! Ca doit être génial !!!! Il faut absolument que j'ai un pokemon de type vol moi aussi !!! Comme ça, je monterai sur son dos et je pourrai survoler toute l'académie !!!!

Elle cherchait frénétiquement son Ipok dans sa sacoche mais celle-ci était dans un tel bazar que, quand elle le sortit enfin, le dracaufeu s'était déjà évaporé depuis quelques minutes. Elle se tourna vers Mikato les yeux suppliants (il lui fallait des photos !)... Mais ce fut Mikato la plus rapide pour prendre la parole, et, elle aussi avec des yeux de Ponchiot, elle sollicita son aide pour récupérer toutes les fleurs au sol.

- Mais bien sûr ! répondit Ariania, presque étonnée que Mikato lui demande une chose aussi évidente, il n'y a pas de problème ! Je comptais aussi le faire de toute façon ! Comme ça, j'en profiterai pour prendre celles que j'utiliserai pour mes colliers !

Ariania se baissa et commença à ramasser tout en continuant :

- Par contre, ça te gênerai pas de me passer les photos que tu viens de prendre ? J'ai pas réussi à trouver mon Ipok à temps pour immortaliser la scène...

Devant sa réponse affirmative, Ariania sautilla de joie et lui fit un grand sourire.

"Et après ça te dirait que je vous paye à boire à toi et tes pokémons ? Pour nous féliciter !"

Cette proposition ravit encore plus à Ariania qui s'exclama qu'elle acceptait bien sûr et qu'elle allait se dépêcher de ramasser toutes les fleurs. Cependant elle s'arrêta, en plein milieu de sa phrase, réalisant que ces pokemons... elle les avait perdus ! Avec le dracaufeu ça lui était complétement sorti de la tête ! Il était peut-être temps qu'elle les cherche...

- Euh... en fait... y a un problème : mon équipe de pokemons... je les ai perdus dans la foule..., avoua-t-elle, mal à l'aise, je ne sais pas du tout où ils sont... Il y a juste Titik avec moi là, mais en vrai j'ai aussi un Pachirisu, une Mysdibule et un Minidraco... Donc bien sûr ton invitation à boire elle me tente, mais je voudrai essayer de les retrouver avant... après si ça te gênes de m'attendre, c'est pas grave ! Tu me dois rien pour les fleurs j'allais le faire de toute façon ! Le problème pour les chercher c'est que je n'ai aucune idée de comment les trouver!

Resumé <3:
 

_________________

 
Always remember sweet times
and love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 6990
Points d'Expériences : 209

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Ven 22 Juil - 20:41


Bienvenue sur Touga !
Rp commun
Imaginez un seul instant que vous puissiez changer de vie, comme... une sorte de seconde chance, votre vie n'est pas la meilleure qui soit et on vous donne l'occasion de la changer. Vous seriez heureux n'est-ce pas ? Et pourtant, maintenant que l'on me donne cette seconde chance, alors que je peux enfin démarrer une nouvelle vie je ne ressens rien, pas la moindre joie, pas même un petit picotement d'anxiété face au changement. Je suis complètement immobile, j'attends sans vraiment attendre, je regarde les élèves monter dans le ferry joyeusement et je ne ressens absolument rien, peut-être un brin de gêne comme si je n'étais pas à ma place au milieu de toute cette excitation. Lily soupire et s'agite à côté de moi, elle ne supporte pas que je reste immobile et voudrait que je me joigne aux autres élèves, et comme si ça ne suffisait pas voilà que Gabriel dit que je dois me faire des relations, que restait accoudé à cette barrière à regarder les autres ce n'est pas productif. Les seules fois où ces deux-là sont d'accords c'est bien quand ils peuvent m'embêter, c'est à croire qu'ils le font exprès et qu'ils ont fait un accord au préalable, malgré l'attaque en bloc de mes amis qui me disent de bouger je parviens à trouver un coin calme et y reste tout le reste du trajet.
La sonnerie du bateau me réveille, avant d'ouvrir les yeux je sens la chaleur étouffante de l'endroit où je me trouve et je me fais la réflexion que je ne l'avais pas remarqué avant, la température est-t-elle montée ou est-ce le fait que les moteurs aient chauffés pendant le trajet ? Je me relève dans un soupir et me dirige vers la sortie, je caresse le Tropius qui m'est affecté et lui donne une friandise après la traversée, mes poches en sont remplis donc je lui en donne une deuxième. Je ne sais pas pourquoi j'en ai pris autant, je suis peut-être un peu stressé finalement... Lily est complètement survoltée face aux nouvelles couleurs et odeurs qu'elle découvre et je la vois se fondre dans la foule, pour ma part j'évite les colliers de fleurs mais prends volontiers une boisson que l'on me tends, la chaleur est pesante et mes mains me lancent comme à chaque fois que les températures visitent les extrêmes. Ma main tremble un peu et je resserre mon étreinte sur le gobelet pour l'arrêter, je me trouve un endroit à l'ombre d'un bâtiment et j'y amène une chaise, j'observe du coin de l’œil ce nouveau monde si différent de ceux que j'ai connu... Les nouveaux élèves et les anciens sont faciles à distinguer, tandis que le premier groupe semble être perdu et tentent de parler aux autres avec plus ou moins de succès l'autre groupe lui est la plupart du temps composé de groupes de deux ou de trois et les membres se parlent facilement. Certains nouveaux élèves ont déjà fait connaissance dans le bateau et ne lâchent plus leurs voisins, je prie pour que personne ne vienne me parler et je remarque assez vite une tente d'où les nouveaux étudiants ressortent avec des pokéballs qu'ils regardent les yeux brillants, mon verre fini je me dirige vers cette tente intrigué par le personnage dont j'ai entendu parler : Le Collectionneur.
Après quelques minutes d'attente je peux enfin entrer, il fait assez sombre mais je peux quand même le voir, ce que l'on m'a dit est vrai, cet homme est sans âge, je pourrais lui donner autant 30 ans que 60. Dans ses yeux je lis une grande intelligence et une certaine sagesse teinté de malice, je sens son regard m'observer autant que je l'observe, nous nous jaugeons puis je détourne le regard vers les pokéballs ne tenant pas plus longtemps.

« Enchanté, Peter Wellington. »


Je sens Gabriel derrière moi, étrangement il semble assez nerveux et ne s'approche pas, après des questions plus étranges les unes que les autres mais auxquelles je m'étais préparées le Collectionneur se lève et promène sa main sur les pokéballs. Il semble hésiter entre deux sphère et me tend finalement la pokéball qui m'est destinée avec un sourire malicieux, je n'aime pas cet homme, j'ai l'impression qu'il lit en moi comme dans un livre ouvert et je n'aime pas ça, la façon dont il me scrute comme si il savait tout de moi sans que je ne lui dise quoi que ce soit. Malgré ce malaise je le remercie et laisse passer l'élève suivant en jetant un dernier regard à cet homme inquiétant, je sors mais l'air frais de la tente me manque déjà et je me dirige à l'ombre d'un arbre, Lily arrive en riant et Gabriel se tient derrière moi comme toujours, nous fixons tous les trois la pokéball avec curiosité. J'ouvre la sphère rouge et blanche et un éclair lumineux en sort, je souris à la petite bouille étonnée de mon starter... enfin de ma starter comme me le signifie l'Ipok.

[Ooooh elle est trop mignonne !!!]

Liliy lui tourne autour et Gabrile hoche la tête à sa vue, il pense sûrement déjà à ses statistiques et pense que Monsieur et Madame vont apprécier, des fois je m'épuise tout seul...

« Bonjour toi, je serais ton dresseur à partir de maintenant, mon nom est Peter ça te dirait de t'appeler Spark ? »

Je caresse la Zébibron et elle frotte sa crinière contre ma main comme pourrait le faire un Skitty, elle secoue la tête à mon dernier mot et tape ses sabots contre le sol.

« Zé ! »

Je rigole en voyant sa mine décidée mais Gabriel fronce les sourcils.

« Très bien, si Spark ne te va pas comment est-ce que tu veux t'appeler ? »


La Zébibron penche sa tête vers la gauche et semble s'intérroger puis finit par faire taper ses sabots contre la terre qui se soulève.

« Zébi ! »

« Aucune idée n'est-ce pas ? »

« Zébi... »

Lily s'approche de moi et passe ses bras autour de mon cou, elle regarde la Zébibron dans les yeux et semble être tombé amoureuse d'elle.

[Et Sparky ?]

« Sparky ? »

C'est idiot comme nom mais la Zébibron piaille de joie à son nom.

« Non, non, non ! Ce n'est pas... enfin je veux dire... »


Elle me regarde avec des yeux si tristes, impossible de lui dire non. Je soupire mais un léger sourire se dessine sur me lèvres quand ma starter saute de joie, après tout Sparky ce n'est pas si mal...

[C'est impossible. En public au moins elle ne s'appellera pas Sparky.]

« Gabriel tu es un rabat-joie ! Nous verrons ça plus tard. »


Sparky me regarde l'air légèrement interloqué mais je la caresse en lui disant que je lui expliquerais tout plus tard.

« Bien. Que pourrions-nous faire maintenant ? On rejoint les huttes ? »

Oui mais par où aller ? Il faudrait que je trouve quelqu'un qui sache où sont les listes des huttes, selon la lettre que j'ai reçus je suis dans le dortoir Voltali et il semble que nous avons un préfet, je me dirige vers la place centrale avec ma starter à côté de moi et je cherche l’emblème des préfets sur l'une des vestes des étudiants. Après une bonne demi-heure de recherche infructueuse je montre un l'emblème des Voltalis à ma starter grâce à l'Ipok et lui demande de le chercher, il faut croire qu'elle a plus de chance que moi ou car à peine a-t-elle levée le regard que son regard tombe sur l'un de ces emblèmes. Elle s'approche de l'étudiant plutôt imposant sans que j'ai le temps de faire quoi que ce soit et je la suis le pas rapide pour ne pas la perdre, j'évite des habitants et des étudiants qui essaient de m'entraîner dans une danse et la perd de vue quelques secondes mais elle me retrouve rapidement et nous arrivons vers le préfet.

« Zébi ! »

Je regarde ma starter surpris par la facilité avec laquelle elle a établit le contact, je vérifie d'un regard que c'est bien l'emblème du préfet des voltalis qu'il a sur sa veste puis je remarque quil est accompagné d'une jeune fille, nous gênons sûrement...

« Enchanté, Peter Wellington et voici Sparky. Je suis désolé de vous importuner de la sorte mais pourriez-vous m'indiquer où se trouve la liste pour savoir quelle hutte nous est affectée ? Encore désolé mais je suis nouveau et ayant vu votre votre emblème de préfet des Voltalis dont je vais apparemment faire partit je me suis permis de venir vous aborder. »

Ces mots, il y a encore trois ans tu n'aurais pas réussis à les aligner, tu as mis du temps à maîtriser l'art du langage, être courtois n'est pas dans ta nature après tout. Ma zébibron me regarde comme si j'étais tombé malade et Lily soupire d'ennui, seul Gabriel semble être dans son élément et hoche la tête quand j'use le vouvoiement que j'ai du mal à utiliser d'habitude avec des personnes de mon âge.

Spoiler:
 
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5307-378-autant-que-savoir-douter-me-plait-peter-wellington-voltali#58040 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5388-peter-wellington-voltali#58044
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 2911
Points d'Expériences : 1843

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Ven 22 Juil - 22:07

Bienvenue sur Touga !



L'Île Touga avait beau être un lieu où cette lourde chaleur pouvait accabler plus d'une personne, il en aurait fallu bien plus pour déstabiliser le joyeux dracologue. Oui on ne peut plus joyeux, car voilà les vacances arrivées. Fini les thèses, le travail (quoique agréable) et les cours, voilà arrivé le moment de profiter de son temps comme il le voulait. Musique, sport, sorties, entraînement, amis et surtout passer autant de temps qu'il le voulait avec Ruby. Voilà qui était tout bonnement parfait ! Donc ce n'allait pas être quelques degrés et un soleil brûlant qui allait entamer sa bonne humeur, ça non. Il était là en train de marcher tranquillement, le sourire aux lèvres et ses doigts entrelacés avec ceux de sa moitié. Franchement il était bien content ! Tout s'était passé à la perfection ce matin mis à part Kira, un Voltali récent qui avait été un peu prit de court, mais tout était rentré dans l'ordre. Non sérieux, c'est peut être se répéter, mais ces vacances semblaient paradisiaques.

Donc le paradis hm ? Seulement que c'était les élèves de la Pokémon Community. Rien ne pouvait se passer sans problèmes ici. Non rien du tout. A partir du moment où ils étaient plus de deux (et encore, c'est pour être gentil) il y avait forcément une couille ! Toujours vous dis-je ! Alors quelle serait cette gêne qui tomberait sur les épaules du jeune préfet ? Eh bien Miss Hatoria. Et en parlant de tomber sur les épaules du brun, c'est ce qui arriva,littéralement. Orren n'entendit que trop tard le cri d'assaut de la Pyroli et n'eut pas le temps de réagir que deux cuisses atterrirent sur ses épaules et que sa vue se voila par l'action de deux mains qui vinrent se poster devant son regard azur passé de joyeux à un air des plus blasés. Comment ça comme d'habitude ? Ah non ! Là il était vraiment blasé, genre plus que d'habitude ! A quel point ? Hmmmm.... je dirais un petit (Loan+Ginji)², voilà à vous de calculer. Et pourquoi cet air si embêté me diriez vous ? Eh bien malgré qu'il était plutôt content de revoir une vieille connaissance et celle qui avait récupéré Vérole, eh bien il aurait espéré un moment tranquille avec sa chère et tendre. Vain espoir petit dragon.
Il laissa alors passer un petit soupir avant de se prendre au jeu de le bleue. En tout cas elle réfléchissait toujours aussi peu avant de parler. C'était... amusant ! Et Orren était plutôt content en cet instant d'avoir une très bonne forme physique, car sinon nul doute qu'il aurait très bien put atterrir la face dans le sables au sol. Là il supportait sans problème le poids de la jeune fille maintenant que le choc de "l'orrenissage" était passé. Il laissa donc ses lèvre s'étirer en un fin sourire malicieux et peu rassurant pour ceux qui le connaissaient. Oui. Vous avez déjà vu Orren avec un sourire malicieux ? Non hein. Eh bien ce n'est pas pour rien. Et la suite allait sûrement être amusante. Enfin pas pour tout le monde.

-Hmmm... Laisse moi réfléchir. Un cri, un bruit de coup de feu, une personne qui m'atterri encore sur les épaules et qui me cache les yeux.... Ah et y a une odeur de crème, non de chantilly. Je dirais Audrey Hatoria, et d'ailleurs t'es prête au décollage ?

N'attendant pas de réponse il se saisit des chevilles de la jeune fille. De ce qu'il savait il y avait l'oasis juste à coté où des élèves chahutaient déjà. Tenant fermement la Pyroli sur son dos, il se mit à avancer en aveugle dans la direction avant de sauter dans l'eau. Enfin sa cavalière y atterrit, mais pas lui. La notion des distances à l'aveugle c'était pas encore ça. Il propulsa Audrey dans l'eau et l'entendit plonger avec plouf retentissant tandis qu'il se relevait après s'être étalé comme un abrutis sur le sable. Mais il riait. Il s'en fichait d'avoir l'air con, il était en vacance et comptait bien se défouler. Après s'être sommairement épousseté il releva le regard pour voir Ruby qui le regardait avec ce petit sourire. Oui il était un grand abrutis, il le savait très bien. Et c'était ce qui l'amusait. Il prit la rousse par la taille pour l'attirer vers lui et l'embrasser doucement avant de reporter son regard vers Audrey qui sortait enfin de l'eau.
Il s'apprêta à lui lancer une petit pique quand tout d'un coup un petit Pokémon vint à coté de lui. Un... Zébibron c'était ça ? Il regarda le petit type Électrique qui semblait bien agité avant de sourire et de tendre la main pour lui caresser le haut de la tête avant que celui-ci ne s'éloigne précipitamment. Eh bien voilà un qui était encore jeune et très joueur. Orren eut un léger sourire avant de reprendre la main de Ruby dans la sienne et de voir Audrey revenir. Mais il n'eut pas le temps de faire quoi que ce soit, car le petit Zébibron était de retour mais avec derrière lui un jeune dresseur qu'Orren ne sembla pas reconnaître. Hm ? Il écouta ce que lui dit le nouveau se présentant comme Peter Wellington. Donc c'était un nouveau Voltali ? Parfait, il était ravi de rencontrer un tout nouveau membre de son dortoir. Un sourire amical étira ses lèvres et il lâcha la main de sa petite amie pour la tendre au jeune homme. Bon il avait complètement oublié qu'il portait l'insigne de sa fonction sur son débardeur, mais Andreas avait insisté pour qu'il la porte. IL avait accepté car il devait bien le faire pour guider les nouveaux qui arrivaient pendant les vacances. Cependant la manière dont on le regardait souvent quand il arborait ce symbole ne lui plaisait pas, tout comme la déférence du petit nouveau.

-Enchanté Peter, c'est ça ? Je suis Orren Losvrôk et exact je suis le préfet des Voltalis. T'emmerde pas à me vouvoyer on est tous des élèves. Tu cherches la liste hein ? Attends je vais t'accompagner pour la trouver. Il se tourna vers les deux filles avant d'embrasser rapidement Ruby et de lui glisser un coin d'oeil. Je reviens vite ma belle. Allez bon je vais rapidement voir ça avec lui. Boulot de préfet je vous rejoins plus tard !

Il se tourna alors avec un sourire vers le blond et son Pokémon avant d'avancer à coté de lui. De ce qu'il savait la répartition des huttes pour les nouveaux élèves ou ceux qui n'avaient pas choisi à l'avance avait été faite aléatoirement. Et un exemplaire de cette liste était accroché à chaque entrée de zone, rappelant ainsi à chaque élève où il devait loger. Cela les fit s'éloigner légèrement du Village, même si les huttes y étaient accolées. EN même temps le brouhaha s'estompa un peu et Orren put ainsi profiter de cette accalmie pour en apprendre plus sur le nouveau.

-En tout cas je suis ravi que tu fasse partie de mon dortoir et je t'y souhaite la bienvenue. Tu verras c'est assez cools chez nous, les élèves se prennent pas trop la tête. Et toi, t'en penses quoi alors de ces vacances à Touga ? J'avoue que l'île est un peu avec une sacré température, mais ça a l'air pas trop mal.

Il laissa quelques secondes Peter répondre, hochant de la tête pour montrer qu'il l'écoutait. Il regarda le petit Zébibron qui avait l'air très actif et joueur et tendait parfois la main à celui-ci pour le laisser donner un petit coup du bout du museau dans la paume en jouant. Orren souri au petit Pokémon, ça lui rappelait Loki quand il venait de le recevoir, un petit dragon joueur et énergique. Il n'était pas du genre nostalgique, mais env oyant ainsi Peter faire sa rentrée, avoir un starter depuis peu de temps, ça touchait quelque chose, un petit point sensible au fond de son coeur de dragon. Ouais les premiers instants à rencontrer découvrir son premier Pokémon était vraiment quelque chose et il se sentait un petit peu nostalgique de ces premiers instants où il n'y avait encore que Loki et lui. Et maintenant.... Un grande famille remplie de mentalités et de personnalités toutes plus diverses les uns que les autres. Toujours bercé par une légère euphorie, Orren se dit que vraiment Lansat était un bien bel endroit et qu'il avait de la chance d'y être. Il fit alors de nouveau glisser son regard sur le jeune Peter. Un maintien assez altier, une démarche droite et régulière, un menton relevé. Noble ? Il retrouvait dans cette démarche certains aspects comme parfois chez Loan ou des personnes qu'il avait vu au réception avec sa mère.

-Ca va, ça a été chez le Collectionneur ? T'en penses quoi du Pokémon qu'il t'a confié ? Je trouve qu'il a de nouveau eu du flair, vous allez bien ensemble toi et Sparky. Il a toujours du flair ce vieux Noarfang.

Orren laissa échapper un léger rire au surnom dont il venait d'affubler le Collectionneur. Nul doute qu'en l'entendant l'homme aurait levé u sourcil sans rien dire. Mais en effet il avait raison 99% du temps quand il attribuait des Pokémons. Soudain, Orren entendit un bruit venant du sol sur sa gauche, et après un simple regard, il discerna un aileron dépassant du sol. Eh bien enfin tu rentres toi ?! Ne laissant pas au requin des sables le temps de filer, Orren siffla fortement pour signifier au dragon qu'il l'avait vu et celui-ci fit demi tour pour venir vers eux avant de sortir du sol devant son dresseur. Orren caressa alors rapidement la tête de Spike avant d'étirer ses muscles tandis qu'ils arrivaient vers la liste.

-T'en fais pas pour lui, il a pas l'air commode, mais il te fera rien. Il s’appelle Spike. Bon et maintenant la liste de répartition des huttes. Où tu es toi.... Wellington t'as dit hein ?


Résumé:
 



_________________

Orren Losvrôk
If you resist, You'll feel the darkness penetrate on you. Don't resist. To the appeal of twilight...Let the darkness absorb your light...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1323-losvrok-orren-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1335-t-card-orren-lovsbrok
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4512
Points d'Expériences : 753

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Sam 23 Juil - 2:00

Bienvenue sur Touga
Rp commun feat eneryone

Tu n'as plus l'air si folle à côté d'Aria et cela te rassure un peu, n'empêche elle est vraiment sympa cette Aria ça rend ta première journée de vacances encore plus amusante ! Tu te mets même à ramasser les fleurs le sourire aux lèvres quand elle accepte de t'aider et choisis toi aussi leurs couleurs en même temps, finalement à deux ça va assez vite et vous avez finit beaucoup plus rapidement que tu ne le pensais, Aria te demande les photos que tu as prises et tu les lui envoies avec plaisir après avoir prit son numéro d'Ipok. Malheureusement le sourire de ta jeune amie s'évanouit à ta proposition d'aller prendre un verre et tu te demandes si tu as dis quelque chose inappropriée, tu as beau retourner la phrase dans ta tête tu ne vois absolument pas ce que tu as pus faire de mal...

- Euh... en fait... y a un problème : mon équipe de pokemons... je les ai perdus dans la foule..., je ne sais pas du tout où ils sont... Il y a juste Titik avec moi là, mais en vrai j'ai aussi un Pachirisu, une Mysdibule et un Minidraco... Donc bien sûr ton invitation à boire elle me tente, mais je voudrai essayer de les retrouver avant... après si ça te gênes de m'attendre, c'est pas grave ! Tu me dois rien pour les fleurs j'allais le faire de toute façon ! Le problème pour les chercher c'est que je n'ai aucune idée de comment les trouver!


Tu penches la tête sur le côté étonnée par la soudaine gêne d'Aria, comme si tu allais la laisser chercher ses pokémons toute seule sans rien faire !

« Bien sûr que non ça ne me gêne pas ! Je vais t'aider à les trouver, tu vas avoir du mal avec toute cette foule donc on ne sera pas trop de deux pour les retrouver, et puis mon équipe est plutôt douée pour se retrouver quand on est perdu donc ça devrait aider non ? »


Bon alors, par où commencer ? Il y a des tas de possibilités, ils pourraient avoir eu envie de manger ou bien de danser, ils pourraient même s'être séparés...

« Dis Aria tu m'as bien dis que tu avais un mini-draco ? Il fait plutôt chaud ici et ça ne doit pas être évident pour un pokémon eau comme lui... j'ai vu un petit lac de l'autre côté du village tes pokémons se sont peut-être dirigés vers là-bas ? »

Shira te regarde avec des yeux blasés devant ton air fière de toi, ce n'est pas une super idée qui vient de nulle part, ce n'est que de l’expérience, rien que de l'expérience. Il faut croire que tu es devenue experte en l'art de perdre et de retrouver tes pokémons, ça devrait bien se passer avec les pokémons des autres non ? Tu te tournes vers tes pokémons cherchant à savoir comment tu vas organiser les recherches, vous ne pouviez pas vous contenter de chercher à un seul endroit et risquer de rater les pokémons d'Aria...

« Très bien alors on organiser les recherches comme ça : Tim, Homatsu et Candy vous restez avec Aria et moi direction le lac ! Kabuta et Kitsu je veux que vous preniez de la hauteur et essayiez de trouver un groupe de trois pokémons d'en haut, si vous trouvez quelque chose Kitsu tu te téléportes directement jusqu'à moi, et ne profitez pas d'être tout les deux pour vous combattre. Shira, Guture et Smoothie vous essayer de les retrouver en vous balladant dans la foule d'accord ? Ah et Guture interdiction de te jeter sur la nourriture avant de les avoirs retrouver, Shira je compte sur toi pour le retenir au cas ou ! »


Ton équipe hoche la tête et bien que tu sentes l'ambiance tendue entre ton Tarsal et ta Scalpion tu fais confiance en la maturité que Kitsu a gagné pour calmer le jeu, la moue boudeuse de Guture et Smoothie te fait sourire et tu leur promets à chacun des friandises, tu finis en te tournant vers Aria tendit que tes pokémons partent déjà.

« On se met en route ? »

Le sourire aux lèvres, décidemment rien ne peut entamer ta bonne humeur du jour et tu commences déjà à marcher, tu as décidé de prendre les deux derniers arrivés dans ton équipe car tu penses que tu ne les connait pas assez, cette petite chasse aux pokémons perdus semble ravir Homatsu qui jappe de bonheur et Candy tourne toujours autour de ta tête ravi de l'effet qu'ont les rayons du soleil sur tes cheveux...

Spoiler:
 
© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3997-289-inscription-ecole-de-dresseur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4113-mikato-sozuy-mentali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 14
Jetons : 912
Points d'Expériences : 266

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mar 26 Juil - 0:23




Bienvenue sur Touga !

RP COMMUN


- Normalement, nos huttes sont déterminées à l'avance, on devrait aller voir si on ne trouve un endroit où c'est indiqué. Sinon, que dirais-tu de venir dans la mienne ? Au moins tu n'auras plus à te préoccuper de ce petit problème.

Effectivement, c'était une façon de voir et elle me convenait. Ne pas se prendre la tête dans la vie était tout de même plus reposant que d'en faire toute une syncope. La suite me fis sourire, complétant le tableau : Kyokai est en veine, il a trouvé un lit ET en plus on va le mener jusque a lui.
Ma sœur aurait fait une danse de la victoire pour une chance pareille.

- En attendant, on devrait commencer à se diriger vers les huttes pour commencer, ça sera déjà ça de pris.

Il se tourna vers son pokemon et sembla communiquer sans un mot. J'appréciai la scène, c'était la preuve que ce Lucas était un très bon dresseur. J'allais pouvoir apprendre quelques trucs en l'observant avec ses pokemons.

- Et voici donc mon Brasegali. Il s'appelle Piou. Ce n'est pas mon starter, mais il aime beaucoup me suivre partout.

J'eus un sourire en entendant cela et je ne pus m'empêcher de répondre :

- C'est parce qu'il doit vraiment t'apprécier, Rept' faisait souvent ça aussi et mon père disait que c'est ça façon de me montrer son affection.

Devinant qu'il ne comprendrait pas tout et que j'avais peut être tord – la situation était différente pour Rept' et moi -, j'ajoutai :

- Rept' était le starter de mon père et j'ai grandi avec lui. Je l'adore, mais ce n'est pas mon pokemon, alors c'est peut être différent. Mais ça ne doit pas l'être tant que ça non plus je pense. Enfin j'espère que Goupix restera le plus longtemps possible avec moi, et veillera sur moi comme le fait Piou pour toi. On ne se connaît pas encore très bien lui et moi, mais ça viendra.

J'avais dis ma tirade avec un sourire, très fier de moi. J'étais un grand amoureux des pokemons et à en juger mon interlocuteur avec mes premières impressions, lui aussi, alors autant faire preuve de franchise dès le début.
Je tournai la tête vers Goupix pour voir ce qu'il faisait. La petite boule de poil rousse observait le braségali avec fascination, semblant voir un objectif dans la présence imposante du pokemon de Lucas. Je me demandais à quoi il pensait, mais je me reconcentrais sur Lucas pour répondre à sa première question.

- Et pour en revenir à ces histoires de hutte, ta proposition de colocation me conviens. Je préférerai ça à de parfaits inconnus. Est ce qu'il y a d'autres personnes ? J'ai entendu dire que les huttes pouvaient être mixtes.

J'étais près à le suivre.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mer 27 Juil - 2:33


Bienvenue sur Touga ! [RP commun]
Les poings serrés et ramenés contre sa poitrine, Eris se balançait sur place de gauche à droite. Une posture de boxeur ? Non. La jeune fille trépignait simplement d'impatience et c'était là sa manière de le signifier. Pressée mais polie, elle écouta néanmoins les excuses qu'on lui présenta. Malgré l'amère impression que lui avait laissé le jeune homme ainsi que l'ardeur qui la gagnait à l'idée de rencontrer sous peu son futur partenaire ; le garçon aux cheveux écarlates réussit à l'intriguer avec une voix d'une douceur insoupçonnée. Si bien que son petit manège s'arrêta lentement, au fur et à mesure des paroles du dénommé...Andrew Stansfield, donc ?

A cet instant, plusieurs pensées lui traversèrent l'esprit. Premièrement : qu'est-ce qui avait bien pu se passer dans la tête du garçon pour obtenir ce changement à 360° ? Sans remettre en cause sa propre joie aussi soudaine qu'intense -et qui était tout aussi discutable- ; la tournure des événements la laissait bien perplexe. Incrédule, Eris ne croyait plus depuis longtemps au mythe du ''méchant qui se repentit parce faire le mal, c'est pas bien''. Ainsi, aussi sincères soient ces excuses, celles ci avaient glissé de sa bouche bien trop facilement selon la jeune fille qui tâcherait de ne pas oublier la cruauté dont son nouveau camarade semblait capable. Et puis...Un ''goujat'' ? La demoiselle connaissait un lexique bien plus riche, qui pourrait certainement mieux correspondre à l'attitude qu'il avait eu envers elle mais soit, Eris se garderait de faire preuve de générosité une nouvelle fois aujourd'hui puisque, à priori, le karma fonctionnait bizarrement sur l'île de Lansat. Ensuite...Dans quel dortoir était-elle déjà ? Il lui semblait qu'on lui en avait bel et bien attribué un mais, sur le moment, ça ne lui avait pas parut si important que ça. Ces histoires d'affiliations tenaient plus selon elle du détails et Eris n'avait nul intention de se prêter à leur petit jeu.

Et enfin, c'était quoi ce caillou bleu qui venait d'apparaître à ses pieds ?

« Ah tiens te voilà ! »

Ah.
Tout s'expliquait maintenant, cet Andrew était d'humeur exécrable parce qu'il s'était prit un méchant coup de soleil. Pour couronner le tout, voilà qu'il se mettait à parler à un caillou. Pire, il le prenait dans ses bras avec autant de bienveillance qu'une Pokéfan et son Pichu. Eris commençait à questionner son précédent jugement ; les insolations ne sont drôles pour personne et peut être encore moins pour lui ? A Pokéwood, elle avait vu des navets dans lesquels des génies du mal détruisaient des villes entières pour bien moins que ça, après tout.

« Cette adorable petite fugueuse est mon starter.... je la cherchais quand nous avons eu cet "accident" ! »

Donc il avait perdu son caillou.
Un instant ! Venait-il de dire ''starter'' ? Fronçant ses épais sourcils, la jeune demoiselle lorgna allègrement sur la bête pour s'assurer que son esprit ne lui jouait pas des tours.
Ah, oui.
Effectivement, le ''caillou'' paraissait on ne peut plus vivant, ses petits yeux d'or rivés sur celui qui était donc son dresseur depuis peu. Quel étrange petite créature pensait-elle, jamais elle n'en avait vu de telle.

« _Tu ne sais pas ou se trouve le collectionneur non ? Je peux t'y accompagner si tu veux, je sais ou il est maintenant... pas vrai Iris ?
_C'est pas Iris, c'est Eris, lâcha-t-elle de but en blanc. »

Toujours obnubilé par le petit monstre, c'est le silence lourd de confusion qui lui fit prendre conscience de la stupidité de sa réponse. Venait-elle vraiment de confondre son prénom avec celui d'un Pokémon et, a fortiori, avec celui du Pokémon du garçon qu'elle avait manqué d'agresser verbalement ? Après de longues délibérations mentales, Eris en vint à conclure que c'était peut être elle qui était victime d'une insolation. Peut être vaudrait-il mieux qu'elle se taise pour le reste de la journée, si elle devait débité une nouvelle fois des sottises pareilles, il lui faudrait certainement changer d'identité. Cependant, les regards interloqués de ses nouvelles connaissances ne lui laissèrent pas l'option du silence : il lui fallait trouver un moyen de se sortir de cette situation embarrassante et vite.

« ...Donc...C'est par où déjà pour le Collectionneur ? »

Hm. Peut mieux faire.




Résumé ♫:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Illumis
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 1542
Points d'Expériences : 50

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mer 27 Juil - 14:05


Bienvenue sur Touga !
feat des victimes potentielles
Ashley piétinait d’impatience sur son Tropius. Elle n’en pouvait plus de ce trajet, de cette chaleur étouffante, elle voulait juste se bouger d’aller chercher son premier pokémon puis retrouver sa sœur. Comme d’habitude, ses cheveux étaient remontés en couettes, au moins, elle n’avait pas trop chaud à la nuque. Mais il faisait trop chaud pour qu’elle enfile une de ses vestes de baseball, aussi avait-elle seulement revêtu un léger débardeur blanc coupé au dessus du nombril et un short en jean très court. Elle avait des tennis blanches aux pieds et ne portait même pas de chaussettes de sport. Moins elle en avait sur elle, mieux c’était.

- Rah mais c’est pas possible qu’il fasse aussi chaud dans ce foutu pays ! Quand est-ce qu’on arrive… ?

Enfin, l’oasis se dessina à l’horizon. Pas trop tôt ! Elle n’avait plus qu’une hâte, descendre de ce satané Tropius et foncer récupérer son starter.
Les autres filles avec elle caquetaient toutes à propos de leur futur pokémon, elles espéraient qu’il serait gracieux, ou mignon, ou pratique… Ashley s’en foutait royalement, du moment que la bestiole en question cassait des bras à la chaîne. Elle avait déjà du mal à supporter toutes ces gamines précieuses… On avait l’impression que le moindre courant d’air allait les abîmer ou élimer leurs précieux ongles. Mais c’était pas possible… Aucun goût pour l’effort, pour la baston, la vraie et après ça voulait l’égalité homme-femme ! Sans blague.
Alors qu’elle se perdait dans ses pensées, une main la fit sursauter. Une des pimbêches était en train de lui caresser les cheveux avec un air béat qu’on aurait pu qualifier aisément d’abruti.

- Ooooh ils sont trop beaux tes cheveux ! Tu fais quoi dessus ?

Bon sang, c’était pas possible cette fixette des gens sur ses cheveux. Vraiment, est-ce que les nanas avaient seulement cette préoccupation centrale dans leur vie ?
Lentement elle se retourna vers elle, ses yeux de glace lançaient des éclairs alors qu’elle répondait d’une voix dure.

- Eh bien comme tu vois, je les lave et je les teints. Jsuis sûre que tu dois savoir comment on le fait. Enfin j’espère parce que franchement, j’ai grave la flemme de t’expliquer. Maintenant enlève tes mains de là avant que je m’énerve, j’ai horreur qu’on me caresse le poil comme si j’étais un chien. Okay ?

D’un air menaçant, l’adolescente tapota sa batte de baseball contre sa cuisse. C’était sa batte fétiche, celle qu’elle avait reçu à l’intégration du club de baseball de son ancien établissement. Lorsqu’elle était partie pour l’île Lansat, ses anciens équipiers l’avaient tous signée au stylo indélébile. Blême, la jeune fille recula vers ses compagnes de voyage.
Ashley n’eut pas le temps de se préoccuper de ce qu’elles commençaient à raconter sur elle car le Tropius était en train de s’arrêter. Sans attendre l’immobilisation totale de la bestiole, elle saisit sa batte et sauta par dessus bord, se réceptionnant accroupie.

Déjà, les autochtones l’entouraient en l’inondant de colliers de fleurs et en lui proposant une montagne de boissons rafraichissantes. En réfrénant ses envies de foncer dans le tas, elle accepta de se faire recouvrir de pétales et saisit une limonade avant de s’extraire de la foule. En sirotant sa boisson, batte sur l’épaule, elle se dirigea vers la place. On lui avait dit qu’elle devrait récupérer son starter ici, vivement que ce soit terminé !

Heureusement, elle s’était frayé un chemin parmi les premiers, elle n’eut pas besoin d’attendre des heures. Elle sortait régulièrement la tête de la queue en sirotant sa limonade dans l’espoir d’apercevoir un pokémon mais l’espèce d’homme en blouse blanche ne distribuait que des pokéballs… Si ça se trouve, il donnait ces machins complètement au hasard et elle allait se retrouver avec un truc complètement nul !

Enfin, ce fut son tour. La jeune fille s’assit sur la chaise, bras croisés, avec un air renfrogné que les fleurs autour de son cou décrédibilisaient.

- Alors jeune fille, quel est ton nom… ?

- Ashley. Ashley Hatoria. Dites, vous pouvez vous dépêcher s’il vous plait, c’est pas que jsuis pressée mais je dois retrouver quelqu’un.

- Doucement jeune fille. L’attribution de ton pokémon est quelque chose d’important, prends le temps de rester...

- Hm… Oui jveux bien mais pas trop non plus hein !

- Décidée et vive… Tu es une top Dresseuse dans l’âme non ?

- Ouais, carrément ! Un jour je deviendrai championne d’arène ! Et jme placerai au dessus de tous ces garçons qui pensent qu’on est bonnes qu’à faire les coordinatrices.

- Je vois… Et tu aimes la confrontation n’est-ce pas ? Tu fais du baseball à ce que je vois.

- Bon ça va, vous avez les yeux en face des trous ! J’ai fait du Baseball et du Kendo !

- Je vois… Je crois avoir le pokémon parfait pour toi. C’est un Brutalibré, il te sera d’une aide précieuse dans la voie du Combat. Tu as aussi droit a deux pokéballs pour les prochains compagnons de route que tu voudrais capturer. Bonne journée jeune fille.

Après avoir remercié le scientifique, Ashley attrapa la pokéball et les autres petits trucs qu’on lui avait filé et libéra avec excitation son nouveau compagnon. Une fois dehors il la regarda d’un œil serein. Il avait quelque chose dans son attitude qui lui rappelait son professeur de kendo. Avec un sourire elle se pencha vers lui.

- Salut, moi c’est Ashley. A partir de maintenant toi et moi on fait équipe ce qui implique des entrainements à pas d’heure et beaucoup de bleus. Ça te va ?

Le Brutalibré hocha de la tête. La jeune fille lui fit un clin d’œil.

- Ah jdois aussi te trouver un nom ! Hm… Okay, tu t’appelleras Cena. Ça te va mon grand ?

Le Pokémon ne sembla pas trouver d’objection et commença à marcher devant sa dresseuse. Avec un sourire satisfait, elle lui emboîta le pas et déambula dans le village à la recherche de sa sœur.

Soudain des éclats de voix attirèrent son attention et d’un coup elle se figea. Une rouquine discutait avec une grande gigasse aux cheveux bleus. Des cheveux qu’elle aurait reconnu entre mille. Son bras était tatoué, elle était plate comme une limande et au vu de l’arsenal qu’elle avait l’air de trimballer, il n’y avait presque aucun doute à avoir. Sa grande sœur était là.
Ashley ne savait plus comment avancer. Devait elle lui sauter dessus ? Avancer lentement ? Lui faire peur ?

Son Pokémon la tira par le bras pour la forcer à avancer alors qu’elle peinait à garder sa batte entre ses doigts. Est-ce qu’elle reconnaitrait la petite blonde qu’elle avait laissé ? Elle n’allait pas tarder à le savoir…

-Audrey ? Audrey c’est bien toi ?

Ashley avait posé sa main sur l’épaule de sa sœur. Elle avait bien moins de formes qu’elle mais qu’est-ce qu’elle était grande ! Lorsqu’elle se retourna, elle vit son visage et sentit que c’était elle. Oui elle avait grandi mais c’était toujours elle.

- Purée qu’est-ce que t’as grandi, je m’en remet pas… Fin jsuppose que j’ai pas mal bougé aussi.

Elle allait pleurer. Elle allait pleurer, elle, la dure à cuire ! Rageusement, elle passa son bras sur ses yeux pour les essuyer

- Jsuis désolée de pas avoir répondu tout ce temps, les vieux m’avaient rien dit…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 884

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Jeu 28 Juil - 19:12


Bienvenu à Touga
ft. Tout le monde // Avec mention "faire chier"
Il te fait rire le grand Orren, mais qu'est-ce qu'il est fort penses-tu, il a réussis à te trouver, toi, la plus discrète des Hatoria ! Tu éclates de rire quand il te trouve, tu pensais pouvoir profiter de ses cheveux soyeux mais on dirait que le préfet, assez joueur en as décidé autrement ! Dès lors que ça parle de décollage, ni une, ni deux, ni troooooooooooooooooooooooois tu prends la position de Superman en hurlant joyeusement au préfet.

-VERS L'INFINI ET L'AU DELAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA ORREN SAMA TRANSFORMATION EN SUPER CANON HUMAIN DRACONIQUE !

L'instant d'après tu pousses un grand hurlement de joie en t'envolant dans les airs en direction d'une marre assez profonde pour que tu puisses y plonger telle une déesse lorsque tu rencontres l'eau. Non en vérité tu fais un plat de la cuisse dans une immense « SBLASH » digne du plus grand Wailord maître de la discipline des Jeux Poké-Olympique de la catégorie « Bombinette ». Tu remontes à la surface en secouant tes grandes tresses bleus en riant joyeusement. Ruby à semblerait-il regardé tout ça d'un œil rieur, ayant suffisamment embêté le couple tu sors avant de te diriger vers Ruby ne serait-ce que pour lui dire au revoir. Alors que tu essors tes tresses pour saluer Audrey tu ne prêtes pas attention aux pas derrière toi.

-Bon Ruby j'vais y aller ! J'vais embêter plein d'autres gens, façon c'est assez rare qu'on vienne à moi !

Puis une main se pose sur ton épaule accompagné d'une voix, féminine, fin de sexe féminin, tracassée, ce n'était donc pas une connaissance, toutes tes connaissances s'expriment facilement avec toi. Alors tu fais un demi tour presque militaire. Puis devant toi s'érige une petite bouille, encadrée de deux tresses colorée, ce petit tatouage sous l'oeil, cette batte de baseball, cette blondeur.  Quelque chose lui rappelait quelqu'un, quelqu'un de son ancienne vie, une personne qu'elle avait oubliée comme ses parents, comme le disais le psychologue de l'hôpital c'est une destruction de mémoire pour mieux se protéger du passé qui t'avais transformé. C'était donc quelqu'un de ta famille. Avec beaucoup d’innocence tu réponds.

-Audrey ? Alors ça dépend en fait, car des Audrey y'en a beaucoup dans l'école, mais si tu cherches LA Audrey, celle qui fais tout exploser, celle qui la classe, qui fait pleins d'armes, qui est mécano et un peu folle dans son dortoir alors oui c'est moi ! Sinon tu dois avoir quelques pisseuses de Givralis et Mentalis qui répondent au même prénom !

Tu l'écoutes, reprendre la parole, ce timbre, cette façon de se tenir, il y avait quelque chose chez cette demoiselle qui te rappel quelqu'un, comme elle est plus jeune sûrement est-ce une sœur ? Mais tu as eu une sœur toi ? Dans ce cas tu l'as vraiment oublié. La façon dont elle s'exprime, parler du passer, ce ne peut-être qu'une sœur, ne soit pas conne quand même, puis elle est mignonne, tu viendrais presque à en regretter à ce que ce soit ta sœur... attends là tu penses à quoi ? Non c'est pas Games of Tones ! Tu arrêtes de faire la Sersei (des bois) ok ! Puis elle passe son bras sur ses yeux, c'est un signal commun aux humains, normaux, que c'est une scène émouvante ! Mais étant dénué de sentiments négatifs dans un bon nombres de situations tu n'arrives pas à trouvé ça émouvant ! La mention « Les vieux » te fait réagir, les vieux c'est les parent,s fins beaucoup les appelent comment ça, donc si « vos vieux » ne vous ont rien dit c'est que c'est tes parents et les siens, c'est donc ta sœur !

-Ho attends !

Tu sors la pokéball d'Héra pour faire sortir l'imposante Kangourex qui juge de ses deux mètres vingt la nouvelle Pyroli. Puis tu fouilles dans sa poche alors que ta maman roumègue un peu à se demander pourquoi tu la remue comme ça ! Mais elle devait être ici, cette photo que tu as gardée et qui au fil des années s'est pliée, un peu déchirée et décolorée à cause des pluies. Depuis que tu avais ta nouvelle maman tu stockais tout ce qui devait avoir de l'importance. Donc c'était là ! Finalement tu ressors une photo bien abîmée avant de faire la comparaison avec les deux demoiselles de la photo, tu te reconnais toi quand tu avais les cheveux blond aussi à une ancienne époque.

-Attends là.. alors... comme ça.. tu fais mettre ta sœur à genoux pour qu'elle corresponde à la taille, puis manipules ses bras pour qu'ils aient l'airs plus courts. Bouge pas ça va gâcher ma super technique de reconnaissance !

Tu continues encore en posant la batte de baseball au sol pour ne pas l'abîme et tu fais prendre la même pose un peu ridicule d'enfant de 5 et 7 ans sur la photo. Puis frénétiquement tu fais jongler ton regard entre la photo, la fille, la photo la fille, la photo, la fille, la sœur, la fille, la photo la sœur.

-OUI CA ME REVIENT ! Tu ma sœur ! J'ai vraiment eut une sœur ? Ah merde dire que je sais meme plus à quoi ressemblent mes parents, j'ai l'air conne rien ! Tu ris un peu alors que ton visage s'étire. Attends... Hache... Hache les Hartichaut ! Non c'est pas ça... Ashley Hatoria ! Ça sonne déjà mieux ! Ouais c'est classe hein ! Donc j'ai une sœur ! Trop bien ! Holalala et t'es dans quel dortoir, car si on est dans le même dortoir ça va être beaucoup trop violent tout ça on va tout casser aux compétitions inter-dortoir car rien n'arrêtent une Hatoria ! Alors imagine lorsqu'il y en a deux !

Tu prends ta sœur dans tes bras chaleureusement avant de la soulever pour la faire tourner en rond, c'est comme un vide qui se comble, retrouver un repère c'est toujours une bonne chose non ? Tu la repose au sol et sautille de partout, Ruby est partie ou alors vous vous êtes un peu éloigné. À ta ceinture ouvre toutes les pokéballs.

-Alors du coup je dois aussi te présenter mes pokémons ! Car sinon ! Putain on a beaucoup d'années à ratrapper ! Donc ! La Sonistrelle qui vole c'est ma petite Akali de Starter ho oui hein la Sonistrelle à sa maman chérie ! Tu calines le petit dragon. Ensuite viennent mes amours de pokémons mécaniciens ! Alors Hercule le super Galégon, Jason le Kaiminus, la Méios qui rale au fond c'st Vérole, la bougie qui pleure c'est Hisbik le Funécire, et Areskia ma Carabing ensuite ce sont les pokémons de type normal qui me serviront quand je serait une grande championne d'arène ! Héra la maman Kangourex, Doubt l'Excavarenne, sans oublier Mafioso le Vigoroth chromatique, Persée le Galvaran, Roméo le Chaffreux et la mascotte Simplet mon Keunotor ! Fin voilà ! Du coup moi je sais pas ce que je dois faire, ça fais quoi une sœur ? Fin tu as un guide, un code de jeux vidéo pour ratrapper le temps perdu assez rapidement ? Car on va passer notre vie ou une bonne partie ensemble ! Mine de rien tu m'as manquée petite sœur !


HRP:
 

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1454
Points d'Expériences : 541

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Ven 29 Juil - 20:29

Elle se tenait droite derrière la scène dans sa plus belle robe de dentelle. Le souffle court, les doigts tremblants, elle agrippa maladroitement les rideaux rouge velours pour ouvrir à sa vue la salle comble. Silencieuse dans des ténèbres clairsemés de la lueur de quelques flash intermittents. Sur la longue piste, une belle et gracieuse jeune fille se déhanchait aux côtés de son ombre dansante. Plus loin, une créature immense et délicate ondulait sous le feu des projecteurs. Ses écailles brillaient de mille couleurs tel des bouts d’arc en ciel déposé avec le soin d’un orfèvre sur son corps pour le sublimer.

Le monde semblait retenir son cours pour profiter de la performance enchanteresse de cet éclatant duo.

Jusqu’à ce que la lumière se baisse pour laisser place au tonnerre. La foule se leva et reprit vie. Les applaudissements sourds faisaient trembler la pièce, les cris de joie et autres sifflements envahissaient l’espace jusqu’à suffocation.

Sur scène la dresseuse saluait son public. Qu’elle était belle. Grande et fine, de longs cheveux noirs détachés coulaient sur son dos nu contrastant avec la pâleur de sa peau comme de sa tenue finement travaillée. On l’aurait dit incrustée des diamants les plus précieux. Il n’existait plus qu’elle. Elle et l’admiration que le monde lui portait. La dernière révérence, le dernier humble salut d’une reine qui a déjà conquis son peuple et elle tourna ses hauts talons pour retourner dans les coulisses. Elle passa à quelques mètres de la gamine aux cheveux courts et hirsutes. Oh elle avait pourtant fait de son mieux pour les coiffer, leur donner une discipline qu’ils ne connaissaient normalement pas. Elle s’était même parée de son plus beau serre-tête, laissant de côté ses cornes étranges pour de jolies fleurs d’où pendaient quelques petites perles enfantines.

La réalité la frappa de plus belle d’un coup transperçant dans le coeur. Elle n’était pas de taille. Elle ne pouvait pas rivaliser. Elle était ridicule.

Sa poigne lâcha les rideaux qu’elle maintenait encore prisonnier pour s’en prendre à sa petite robe. Sa jolie petite robe d’un blanc qui lui paraissait terne, presque sale face à la pureté de la reine blanche qui était passée avant elle. Ses doigts se refermèrent plus fort, froissant le délicat tissu sur lequel tombait les premières gouttes d’une averse amère.

Soudain elle entendit son nom en écho. On l’appelait sur scène, elle et la renarde qui se tenait toute mignonne à ses pieds.

Mais elle ne vint pas sur scène.

Obéline préfèra fuir à grandes enjambées avant de chuter dans des abîmes où elle pourrait se noyer dans ses larmes.

***

Et elle se réveilla en sursaut, le corps trempé de sueur, la respiration coupée et la peur au coeur. Elle resta quelques instants à fixer le mur devant elle, comme pour se rendre compte qu’elle était bel et bien revenu à sa réalité. Elle tourna son visage pâle vers la lueur des étoiles avant de se lever pour se rendre à la salle de bain. Sans un bruit elle quitta sa petite pièce et ferma la porte derrière elle en ignorant le gémissement inquiet de sa renarde.

Dans la salle d’eau éclatante des Mentali où tout était orné d’éléments minutieusement sculpté à l’emblème du pokémon violet mais teinté d’or pour l’effet grandiloquent, la gamine s’arrêta devant un des lavabos et s’aspergea le visage d’eau. Elle observa son reflet fatigué dans la glace. Ses yeux étaient rougies comme ses joues, et des cernes marquaient le creux de ses globes oculaires. Elle avait une mine effroyable. Et le manque de sommeil n’aidait pas.

Ce n’était pas la première fois qu’elle revivait cette scène dans ses cauchemars. Comme si la vivre une fois ne lui avait pas suffit. Elle avait fui. Oui elle s’était inscrite à un concours le coeur léger et en était ressorti emplie de honte et de regrets. Elle n’avait pas osé monter sur scène, elle n’avait pas osé ne serait ce que prétendre être au niveau de sa concurrente précédente. Alors elle était partie, elle avait fui comme jamais auparavant. Elle qui avait toujours fait face à tous les dangers le sourire aux lèvres elle avait déguerpi de lourdes larmes aux joues comme l’enfant peureux qu’elle n’avait jamais été.

Jamais elle ne s’était sentie aussi faible.

Et jamais elle ne s’était autant détester que ce jour là.

Elle se laissa tomber au sol, glissant le long du meuble. Au début, elle avait cru que la douleur partirait au fur et à mesure. Ce qui a été le cas. La perspective d’une nouvelle sortie capture et d’un nouvel ami à rencontrer la faisant tenir bon. Elle put ainsi passer une des journées les plus belles de ses dernières semaines à XXXXX, obnubilé par la sortie, comme si ses problèmes n’avaient pas pris la voile et était resté à Lansat quelques heures. Mais ils étaient bien là, à l’attendre sagement lorsqu’elle revint à l’académie.

Depuis, la jeune fille avait commencé à revivre la scène par le biais de ses cauchemars, parfois un peu irréaliste parfois horriblement réels. Et c’était bien ceux-là qu’Obéline craignait le plus. Ils la réveillaient en sursaut, tremblante comme une feuille et surtout incapable de retrouver le sommeil. Errante entre la nuit et la pointe de l’aube, elle ne pouvait qu’attendre, de plus en plus épuisée par son sommeil fuyant.

Elle resta quelques minutes dans la pièce où le silence n’était brisé que par sa faible respiration hachée avant de se relever pour retourner dans sa chambre. Elle marcha péniblement dans le long couloir, essayant de chasser les ombres en pensant à la journée qui s’annonçait. Une page se tournerait dès que le jour pointera ses rayons. La fin d’une période, d’une année et d’une histoire qui n’a pas eu droit à sa “happy ending”. Dès l’aurore elle quitterait l’île en espérant y laisser son malaise. Se changer les idées, profiter de ces semaines de repos loin d’un quotidien enduit dans la morosité, c’est tout ce qu’elle espérait.

A peine la porte poussée, la petite renarde accourut à elle. Ses yeux trahissaient son inquiétude et Obéline avait du mal à les supporter. De tous ses compagnons, c’était bien Pixi qui la comprenait le mieux. Pourtant la gamine essayait de ne rien montrer, mais il semblait que le moindre pas de travers, le moindre soupir poussé un peu trop longuement éveillait des doutes chez la renarde. Obéline était un livre grand ouvert pour elle, bien trop facile à lire. La gamine avait tendance à la repousser, à la rassurer. Elle voulait rester cette dresseuse forte et intrépide qui faisait briller les yeux de son pokémon de mille étoiles de fierté. Pixi aimait, la force, Pixi aimait l’assurance. Elle avait peur de la décevoir au point de la voir partir loin d’elle. Elle l’avait déjà vu faillir une fois, alors tout va bien ne t’en fais pas était devenu son mensonge le plus courant.

Mais aujourd’hui elle ne pouvait pas faire comme si tout allait bien, s’en était trop. Elle se laissa tomber à genou et pris sa plus fidèle amie dans ses bras vacillants.

▬ Ca va aller Pixi, je vais remonter la pente…

Ne t’en fais pas.

▬ Reste avec moi.

***

Les embruns maritimes fouettaient le visage d’Obéline sans le moindre remords. Elle fixait le regard vide l’immensité bleue pendant que ses pokémons s’occupaient sur le pont. Elle les surveillait d’un oeil distant comme si une brume opaque les séparait de son univers. La petite plante et l’écureuil électrique jouaient ensemble sous la surveillance du sage Scarabrute. A côté d’elle, Snowdrop, silencieuse comme à son habitude, était installée. Elle ne souffrait pas encore de la chaleur de la saison grâce à l’air frais marin et en profitait donc. Ces vacances, peu importe la destination, s’annonçait difficile pour elle, mais elle n’en laissait rien paraître, son visage toujours aussi stoïque. Sa nouvelle vie à l’académie ne répondait pas aux espoirs qu’elle en avait eu. Au point même qu’elle regrettait son choix. Elle avait abandonné amis et famille pour rejoindre la jeune fille dans son aventure mais sa dresseuse se montrait bien trop froide. Même pour une créature de glace. Obéline ne se sentait pas la force d’encourager qui que ce soit si elle ne pouvait pas s’aider elle-même dans un premier temps. Alors la distance avait grandi naturellement entre la Stalgamin inconfortable et sa dresseuse qui ne lui accordait pas d’attention, ne se rendant pas compte du malaise dans lequel s’enfermait son nouveau compagnon…

Chose rare, Pixi était sur les genoux de sa dresseuse. Elle qui évitait les voyages en bateau avait refusé de rentrer dans sa Pokéball pour le trajet pourtant bien long. Finalement, le roulement des vagues et la chaleur réconfortante de la Goupix eurent raison des paupières de la gamine qui s’endormit sans s’en rendre compte.

Ils débarquèrent vers 11h sur l’île de Touga, accueillie par une lourde vague de chaleur. Les élèves n’eurent cependant pas le temps de s’en plaindre puisque la suite de leur voyage continuait à dos de Tropius pour encore 45 minutes. Obéline rappela donc ses pokémon et entreprit l’escalade de l’étrange créature qu’elle découvrait pour l’occasion. Accroupie comme elle pouvait sur sa monture, elle s’accrocha à son encolure lorsqu'il s’envola d’un ample et lourd mouvement d’ailes. La vue était grandiose. Ils survolèrent l’île de Touga découvrant ainsi l’immense désert qui la composait. Du sable fin et jaune à perte de vue. Jamais Obéline n’avait vu pareil spectacle et malgré son humeur, cette vue lui offrit l’émerveillement qui faisait toujours pétiller ses yeux d’enfant.

Après un long trajet, ils arrivèrent à destination. La chaleur était toujours aussi étouffante mais le paysage n’avait plus rien à voir. Ils étaient désormais aux portes d’une oasis tropicale. Une forêt luxuriante, des lacs et des cascades aux eaux cristallines et surtout un accueil digne d’un film. Les habitants de l’île étaient venus, les bras chargés de présents pour les élèves. Très vite, Obéline se retrouva recouvertes de nombreux colliers de fleurs multicolores autour du cou et de la tête, contrastant avec son short et son débardeur noir, un verre de baies fraîchement pressées dans une main et une brochette de fruits dans l’autre. Tout le monde semblait d’humeur festive et se joignait aux danses et aux chants dans une jolie cacophonie que la gamine aurait été ravie de rejoindre. Elle hésita, avança pour les rejoindre mais se ravisa, préférant déambuler entre les stands.

Ils étaient tous colorés et décorés avec soin de jolies fleurs de la région. On pouvait y trouver des spécialités locales qui semblaient ravir les papilles de tous ceux qui y goûter comme diverses activités pour le bien être de chacun : massage et gommage était au programme et certains s’y adonnaient déjà tandis que d’autres préféraient se baigner dans l’eau fraiche de l’oasis. Obéline parcourut donc les allées, sans but particulier jusqu’à s’arrêter dans un coin à l’ombre, un peu isolé de la foule, pour manger les cadeaux que les habitants lui avaient offert. Elle en profita pour faire sortir sa Goupix et son Doudouvet, particulièrement friand de fruits, pour leur partager son repas.

▬ Vous pouvez en prendre.

Elle déposa presque la totalité des fruits sur une grande feuille, n’en gardant que très peu pour elle. Elle n’avait pas d’appétit mais ne voulait pas gâcher la nourriture qu’on lui avait si gentiment servi. Alors autant en faire profiter ses compagnons.

Pendant qu’ils se régalaient, Obéline observait la foule, en croquant dans un gros fruit juteux. Elle reconnut certaines têtes mais préféra les laisser passer d’un bout à l’autre de son champ de vision sans les interpeller.

La gamine avait bien du mal à prendre part à l’ambiance estivale.




hrp:
 

_________________


 
she is just a little
snowflake


Dernière édition par Obéline Gauthier le Mer 15 Mar - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 6990
Points d'Expériences : 209

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Ven 29 Juil - 23:33


Bienvenue sur Touga !
Rp commun
On dit souvent que la glace est facile à briser mais ce n'est pas totalement vrai, imaginez que vous vous trouviez dans une prairie dans laquelle vous vous baladez tranquillement, il fait chaud et vous êtes heureux quand soudain au milieu de cette prairie vous apercevez un mur, un mur de glace. Bien sûr vous vous en approchez, intrigués par ce blanc dans tout ce vert vous vous risquez même à le toucher, mais le froid vous mord, c'est froid et dur un mur de glace, rien d'autre que cela et vous vous en rendez compte après plusieurs essais... non, la glace n'est décidément pas facile à briser. J'ai souvent l'impression d'être ce mur quand il s'agit de parler avec des humains, avec les pokémons c'est beaucoup plus facile, les mots coulent facilement et les émotions sont faciles à décrypter tandis qu'avec les humains j'ai toujours l'impression qu'il y a un sens caché, des regards qui sont censés en dire long mais que je n'arrive pas à déchiffrer... Le garçon devant moi n'est pas du tout un mur de glace, il serait plutôt une sorte de falaise absorbant la chaleur tout autant que le froid et que l'on a envie d'escalader, un mur  avec une promesse d'un paysage à couper le souffle à son sommet. Je lui sers la main mais ne prends pas en compte sa remarque sur le vouvoiement, il m'a l'air franc et sûr de lui-même mais je ne tutoie que ceux en qui j'ai confiance, et je ne lui fais pas encore confiance. Il me semble évident que je le gêne dans sa journée mais ce qui est fait est fait et je ne peux plus reculer, bien sûr si j'avais eu le choix et que Sparky n'était pas directement venu le voir je l'aurais sûrement observé avant d'aller lui parler, histoire de savoir si j'allais le déranger...

Ma starter a l'air sûre d'elle-même et je doute qu'elle soit très patiente, elle suit directement le préfet et je me mets à ses côtés essayant de voir d'autres côtés de son caractère, elle est assurément très joueuse et effectivement comme l'a dit Lily tout à l'heure c'est vrai qu'elle est mignonne, elle pourra sûrement faire tourner quelques têtes. Tout à mon observation je ne remarque pas immédiatement le calme qui s'installe à mesure que nous nous éloignons de la place centrale, je commence juste à savourer ce silence quand Orren Losvrôk choisit ce moment pour faire la conversation, évidement cela partait d'une bonne intention et après tout je l'ai dérangé il y a quelques minutes mais je dois bien avouer que parlait de la pluie et du beau temps n'est pas vraiment l'une de mes passions...

« Je ferrais de mon mieux pour porter les couleurs de mon dortoir. Je n'étais encore jamais allé sur une île tropicale alors je suis plutôt curieux des nouveaux pokémons que je pourrais y rencontrer, j'ai entendu parler d'une nouvelle île découverte il y a peu et qui ne se trouverait pas très loin de celle-ci... Il est vrai qu'il fait assez chaud mais cela ne me dérange pas plus que ça, à vrai dire je suis plutôt habitué à la chaleur. »

Je vis du coin de l’œil que le préfet s'amusait à jouer avec ma Zébibron qui trottinait joyeusement derrière nous et touchait sa main du bout de son museau, Lily qui s'était alors faites oubliée reproduisit le geste dans ma main en riant et en me disant qu'il faudrait que je le fasse quand je serais seul avec Sparky, elle peut vraiment être puérile quand elle s'y met... Gabriel fronce les sourcils au surnom que donne Orren au Collectionneur mais moi je le trouve plutôt bien trouvé, un pokémon au regard perçant et menaçant, c'est exactement ce que j'ai ressentit.

« Ça s'est assez bien passé, c'est vrai que Sparky a un caractère vraiment différent du mien donc j'imagine que c'est une bonne chose... »


je passe ma main dans la crinière de ma starter qui vient se presser contre ma jambe, c'est vrai que nos caractères sont vraiment différents mais en même temps si elle n'était pas allée voir Orren nous serions encore en train de tourner dans le village, ce n'est pas si mal qu'elle n'est pas de problème à aller vers les autres finalement.  La petite Zébibron sursauta quand un aileron dépassa du sol juste à côté d'elle mais se reprit bien vite et essaya de lui courir après, s'arrêtant dans sa course lorsque le préfet siffla elle sembla un peu perturbé ne sachant pas si il lui était adressé mais elle revint quand même vers nous en voyant un pokémon sortir du sol et se plaça devant moi comme pour me protéger. Je lui caresse la crinière pour la calmer en comprenant que cet énorme pokémon est celui d'Orren, elle le regarde -et plus particulièrement son aileron- et comprend que c'est celui qu'elle a coursé, pas du tout impressionnée la petite s'avance vers lui et se frotte contre lui en se fichant complètement de ce qu'il pourra dire ou faire.

-T'en fais pas pour lui, il a pas l'air commode, mais il te fera rien. Il s’appelle Spike. Bon et maintenant la liste de répartition des huttes. Où tu es toi.... Wellington t'as dit hein ?

« Je ne m'en fais pas. »


Je suis impressionné. Ce pokémon est énorme et a l'air particulièrement fort, bien sûr son espèce l'est mais c'est surtout les entraînements de son dresseur qui ont du le rendre si fort, le dresseur monte encore un peu dans mon estime... Je me détourne cependant de ce pokémon en voyant un Démolosse derrière lui, j'approche ma main de lui pour le caresser d'un geste un peu trop vif et celui-ci me mord, je ne fais pas un geste mais j'ai quand même eu le réflexe de bouger ma main et de lui montrer mon bras. Ça fait sacrément mal les dents d'un Démolosse en colère, surtout quand il ne veut pas vous lâcher... Je ne sais pas trop quoi faire mais je me rends quand même compte qu'à un moment il va bien falloir que cette situation cesse surtout qu'il me mord jusqu'au sang et que ma chemise doit déjà être tâchée... c'est assez embêtant.

« Je suis désolé je suis allé dans ton territoire sans demander ta permission et je t'ai sous estimer. Je ne le referais plus, c'est promit. »


C'est vrai, c'est de ma faute, je n'aurais jamais caresser un Carchacrok comme celui d'Orren et pourtant je me suis approché sans réfléchir de son Démolosse, ce n'est pas juste pour lui.

« Tu veux bien me lâcher maintenant ? »

Le Démolosse semble hésiter mais finit par me lâcher l'air renfrogné, Sparky n'a pas bougé pendant toute la scène car j'ai tendu mon bras vers elle pour l'arrêter quand elle préparait une attaque mais elle se place devant moi l'air d'en vouloir au monde entier.

« Je crois qu'il va falloir que je trouve assez vite ma hutte pour changer mes vêtements, c'est bon je me vois dans la liste, apparemment je suis zone A... Merci pour tout mais vous n'êtes pas obligé de m'accompagner jusque là-bas j'ai aperçu un panneau en vous cherchant. »

Un hochement de tête vers Orren et ses deux pokémons puis je repars chercher ma hutte, Sparky à côté de moi regarde ma main d'où coulent des gouttes de sang mais je la rassure en lui offrant un sourire, finalement elle n'a pas l'air si mal cette académie...

Spoiler:
 


_________________


Dernière édition par Peter Wellington le Ven 12 Aoû - 9:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5307-378-autant-que-savoir-douter-me-plait-peter-wellington-voltali#58040 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5388-peter-wellington-voltali#58044
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Dim 31 Juil - 23:02

Je l'adore...




Une brochette de fruit dans un main et un cocktail dans l'autre, je mastiquait ces délicieux fruits exotiques en réfléchissant quel genre de pokémon je pouvais bien avoir... J'étais dans la queue pour aller voir le collectionneur... A vrai dire, je ne me sentait pas vraiment à ma place.... Tout ces gens... Ces gens de mon âge... je bus une gorgée de mon cocktail en regardant partir un jeune garçon qui criait qu'il venait d'avoir un abo... Les yeux dans le vides, je mordit dans un morceau de mangue tandis que la queue avançait doucement... Fort-Vanitas me manquait déjà à vraie dire... Ma Mama me manquait... Je me mit à cligner des yeux rapidement pour éviter qu'une larme ne parte... Je lâchais un petit soupire de découragement, j'était juste cette fille banal au tour de tout ces autres futurs élèves... Mais un jour j'aurait mon restaurant et mon centre d'élevage...

-Hé! Avance!

-... Ca va, ca va, il va pas s'envoler ton collectionneur à la noix...

Encore une personne et c'était à moi... j'aurais préféré tomber sur mon premier pokémon par hasard mais bon peu importe... Fort Vanitas me manquait vraiment, mon auberge... Ma cheminée... Mon paysage... Lorsque la jeune fille devant moi entra, mon coeur semblait ralentir, l'atmosphère se faire lourde... Je bus mon cocktail d'une traite, les larmes me montèrent aux jours, je voulais rentrer chez moi...

-Hé mais tu pleurs...? C'est parceque je t'ai mal...

-Non non.. J'ai... Avalé de travers.... Ca va aller...

Je tentais de ravaler mes sanglots pour sortir une sucette de ma poche et la fourrer dans ma bouche. Tandis que la douce friandise à la noix de coco qui fondait dans ma bouche, le soleil continuait tranquillement son ascencion, ma brochette de fruit était finit depuis longtemps, et finalement, la jeune femme sortit de la en me lâchant un petit sourrire... Je rougis et entrait en trombe dans la petite hutte:

-Houlà, houlà, calmez vous mademoiselle, je vous en prie, asseyez vous...

Je obéis sans un bruit, examinant longuement le veil homme qui me souriait....

-Comment t'apelle tu, petite...?


-Willia Marsh...

-Comme la baie...? Héhéhé... Serai-tu comme la baie de qui tu tiens ton nom, dure à l'exterieur, douce et tonique à l'intérieur...?

J'avais la bouche grande ouverte.... En effet... C'était plutôt moi... Je n'y avais jamais vraiment réfléchit....

-Eh bien, jeune fille, pourquoi es-tu ici...?

-C.... Coordinatrice...


-Oh, c'est bien, ça! Tu m'as l'air de prendre soin des personne à qui tu tiens.... J'aquiecais timidement, il continua, Que fera tu pour occuper tes pokémons lorsqu'ils s'ennuiront, mmh...?

Mes yeux se mirent à briller:

-Des gateaux! Quand j'étais à l'auberge, je cuisinais avec les pokémons de l'auberge! On s'ennuie pas et on travail en équipe, en plus à la fin, on mangeait ce qu'on avait fait, on etait fière! Et... Et... Et voila....

-Oh je vois... Intéressant, tu te plais dans cette réception...?

J'haussais les épaules...:

-Je suis pas très à l'aise en société mais... Mais oui... Les fruits sont délicieux... Ca m'a donné des idées de cuisine...

Il aquisca tranquillement, se leva, prit une des pokéball qui était accroché aux murs, je me demande si il ne donnait pas chaque pokémon au hasard.... MMMMMHMMMM...?! Il me remit l'objet et me dit gentimment:

-Vas-y, ouvre là...

.... Aaaaah... Trop de pression...?! Je lâchais la pokéball en fermant les yeux, de peur d'être déçu.... Je l'entendis s'ouvrir... AieAieAie...

-Glooooou...?

J'ouvris les yeux avec surprise pour voir au sol une petite boule de chair verte avec un air blasé... Je m'accroupis, des étoiles dans les yeux...

-Gloupti.....?


-Je l'adore...

La réaction de Willia: https://youtu.be/0p0jPRePo98?t=137


Touga

(C) Galimybé - Mini BN
Revenir en haut Aller en bas
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 21
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 437

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Jeu 4 Aoû - 14:08




Bienvenue sur Touga !

Avec Mikato


« Bien sûr que non ça ne me gêne pas ! Je vais t'aider à les trouver, tu vas avoir du mal avec toute cette foule donc on ne sera pas trop de deux pour les retrouver, et puis mon équipe est plutôt douée pour se retrouver quand on est perdu donc ça devrait aider non ? »

La réaction de Mikato rassure Aria, et elle laisse échapper un soupir de soulagement. Elle n’avait pas très envie de les chercher toute seule, à vrai dire. De plus, elle se connaissait bien et elle savait que si ça avait été le cas, elle ne les aurait pas retrouvé, en tous cas pas avant que tout la foule soit partie. Si ça avait été le cas, ça serait grâce à Mysdi et non pas à elle. Elle remercia donc Mikato avec un grand sourire, et soudainement plus motivée, elle s’apprête à partir, avant de se rendre compte que, avant de prendre le départ, il faut choisir la destination !

Elle acquiesça au fait qu’elle avait un minidraco. Oui et si les pokemons se sont séparés, il sera probablement avec Pachi car les deux font la paire. La remarque de Mikato alluma une petite bougie dans le crâne d’Ariania. C’est vrai ! Elle n’y aurait jamais pensé ! Elle regarda Mikato d’un air mi-étonné, mi-admiratif. Celle-ci continua en déclarant qu’il ne fallait pas qu’on parte tous au même endroit, car rien n’était sûr et elle repartit ses pokemons en différents groupes, avec une mission propre.

Alors que les pokemons de Mikato s’éloignaient, elle se retourna vers Aria lançant un « On se met en route ? » motivé.

- Oui bien sûr ! s’exclama Ariania qui après avoir été absorbée par le spectacle ne pouvait plus contenir son agitation, c’était super ! Comment tu fais pour penser à tout ça ? On dirait un vrai stratège !! J’ai eu trop de chance de tomber sur toi ! On va les retrouver en moins de deux avec toi !! Merci beaucoup !!! Franchement c’est super ! C’est la première fois que je vois une organisation aussi rapide et efficace ! C’est trop bien !!!!! Je suis incapable de faire ça moi ! Faut dire que la stratégie j’y ai jamais rien pigé ! Donc franchement c’est trop sympa de nous aider ! Ah oui et aussi, ton cerfrousse est gourmand aussi ? Moi c’est moi Pachirisu qui est comme ça ! S’il y a un poffin à un kilomètre de lui, on peut être sûr qu’il va s’arranger pour l’avoir ! Il est trop chou !

En l’écoutant, Mikato fit remarquer que, d’après ce qu’Ariania disait, ils auraient bien fait d’envoyer une équipe vers le buffet aussi.

- Non, je ne pense pas franchement, répondit Ariania en rigolant, il y a Mysdi avec eux. Et je doute qu’elle les laisse s’approcher à moins de deux mètres du banquet, c’est une vraie maman pour eux ! Ou plus simplement c’est la seule de nous qui sait prendre des responsabilités ! Et puis, vu qu’on était prêt du buffet tout à l’heure, je pense qu’on les aurait vu s’ils y étaient !

Mikato et elle s’échappèrent de la foule en empruntant une petite ruelle qui s’enfonçait dans els profondeurs du village. Ariania n’avait aucune idée de part d’où le lac se trouvait mais Mikato avait réussi à emprunter un plan de l’oasis ce qui rendait les choses plus simples ! Plus elles avançaient, plus la foule disparaissait et elles croisaient maintenant que de rares personnes qui, elles, se pressaient de rejoindre les lumières de la fête. Ce qui étonnait Ariania c’est que Mikato et elle n’était pourtant pas loin de la place centrale de la fête, une centaine de mètres à peine, mais déjà elle avait l’impression d’être dans un autre monde. Le son des tambours et de la danse leur arrivait comme atténués. Il n’y avait plus aucun mouvement autour d’elles, si on ne se retournait pas, on aurait pu croire que le village était abandonné.

- En tous cas, chose sûre, commença Ariania, s’ils sont partis par-là, Pachi n’a pas dû apprécier ! Il…

Elle n’eut pas le temps de finir sa phrase, car Mikato venait de se retourner brusquement, sans qu’Aria ne comprenne pourquoi. Elle se retourna elle aussi, et ne vit personne derrière elles. Elle s’interrogea, ne comprenant toujours pas, avant de voir Mikato s’agenouiller et de réaliser qu’elle ne regardait simplement pas à la bonne hauteur : le kirlia de Mikato était à leurs pieds et montrait la direction de la place principale en tendant le bras.

- Bon, demi-tour toute alors !
s’exclama Aria en riant, le kirlia était vraiment trop chou !

- Kabuta et Kitsu les ont vu sur la place principale, ils étaient en train de regarder les danseurs, informa Mikato.

- Mais j’y étais sur la place principale moi avant, je dansais même ! Y a pas à dire, même s’ils ont un peu de retard, ils sont doués pour me suivre !
répliqua Aria, plutôt fière.

Elles repartirent vite vers la foule et le kirlia les guida à travers les différents groupes d'élèves jusqu'au cercle de danseurs. De loin, Ariania aperçut Anoa, elle lui sourit mais celle-ci ne la vit pas trop absorbée dans la chorégraphie. Mikato l'appela : ses pokemons étaient en vue ! Ariania se précipita vers elle et chercha des yeux Pachi, Mysdi et Loki.

- Là près du stand avec le toit en paille, indiqua Mikato en les montrant.

Dès qu'elle les repèra, Ariania courut vers eux, contente de les avoir retrouvés. Pachi, aussi, remarqua Aria et courut pour profiter du calin en exclusivité. Et tout content, il lui montra le petit collier de fleurs qu'il portait au cou. En jetant un coup d'oeil par dessus, son épaule, Aria remarqua que Loki aussi en avait un.

- Ah quelqu'un a eu la même idée que moi alors ! En tous cas, félicitations pour m'avoir retrouver ! Et puis, ça va, vous avez l'air de vous être bien amusés sans moi !

Pachi hocha la tête tandis que Loki et Mysdi nous rejoignaient. Eux n'avaient pas l'air aussi content que Pachi... Vu son air furibond, j'allais avoir droit à une belle leçon par Mysdi et loki, aussi, ne semblait pas ravi que je les ai abandonné comme ça.

- Avant tout chose, dis-je en stoppant Mysdi d'un geste, laissez-moi vous présenter Mikato et ses pokemons ! Sans eux, je ne vous aurais jamais retrouvés !

.. oups.. ce n'était peut-être pas la meilleure phrase à leur dire...


© BBDragon



résumé ! :
 

_________________

 
Always remember sweet times
and love



Dernière édition par Ariania Blue le Mar 13 Sep - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18
Niveau : 33
Jetons : 1997
Points d'Expériences : 792

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Dim 14 Aoû - 15:33


Bienvenue sur Touga !
Rp Commun
Janet restait en arrière et observait. Oui, Max était en position délicate mais est-ce que cela permettait à Josh d’être aussi plein de morgue ? Il avait envoyé son Coatox s’approcher de la nouvelle arrivante avec du poison sur sa main pour la faire reculer. C’était tout de même un peu excessif ! La jeune fille fronça les sourcils mais ne dit rien, alors que Destrock fixait la scène en faisant claquer ses pinces avec un air réprobateur.

Puis, ce fut l’avalanche. Avec un air pédant qu’elle ne lui avait jamais vu, il commença à critiquer leur façon d’arriver sans dire bonjour. Dans sa façon de parler, il lui rappelait ces adultes qui se pensaient au-dessus des gens parce qu’ils avaient fini leurs études et qu’ils avaient une poignée d’années vécues sur terre de plus que leurs cadets. Et puis c’était quoi ça, SA Max ? Elle avait beau être très proche de lui, elle n’en devenait pas sa propriété pour autant ! C’était tout à fait déplacé et plutôt gênant pour elle…

En son for intérieur, Janet priait pour que ça s’arrête là, que Josh s’excuse et laisse filer, que rien ne s’envenime. Mais… C’était Josh, le type poison. Le venin c’était sa spécialité et il n’allait pas se priver pour le cracher sur les nouveaux arrivants. La scientifique, pour sa part, était totalement gênée, rougissante. Elle avait du mal à regarder les autres dans les yeux et se sentait bizarrement responsable de l’attitude de son petit ami alors qu’il n’en était rien.
Elle s’étouffa carrément quand celui-ci traita les nouveaux venus de Smogogo et de Lippoutou. Mais comment pouvait-il être à ce point malpoli avec des gens qu’il ne connaissait ni de Mew ni de Mewtwo ? Est-ce que c’était ça, le garçon qu’elle aimait ?
Elle était circonspecte, gênée pour eux, en colère aussi. Il n’avait pas le droit de parler comme ça au sein d’une école. Il y avait des règles et personne n’était au dessus de celles-ci. Totalement dans ses petits souliers, elle adressa un air d’excuse aux deux nouveaux arrivants alors que le jeune homme, du haut de sa stature, prenait des airs de vengeur masqué qui emmène sa belle loin des méchants. Sauf que la belle c’était Max et qu’elle n’était pas sa dulcinée.

Alors qu’ils revenaient en arrière, il demanda à sa Mysdibule d’utiliser Lame de Roc pour créer un mur entre eux. Janet faillit s’étouffer. Pour l’avoir aussi apprise à Harley, cette attaque était puissante et pouvait causer de sérieux dégâts si elle n’était pas contrôlée… En sachant qu’il venait de capturer la petite bête, l’attaque aurait pu dériver à tout moment et blesser quelqu’un ! Et en plus il espérait que ceux d’en face ne réagiraient pas. Evidemment, le garçon sortit un pokémon. Janet ne s’attendit pas à voir sortir un Dracaufeu, qui la fit crier de surprise. Ça allait terminer en combat cette histoire, ils allaient se blesser !

*********

Je n’ai pas vraiment compris ce qui venait de se passer. Depuis quelques temps, je suivais ma dresseuse en me cantonnant à ses ordres. Il fallait dire que je n’ai pas vraiment été d’une aide particulière ces derniers temps. Enfin, je suppose puis qu’elle fait beaucoup plus appel à son Kadabra plutôt que moi… Je la comprend, il est fort, malin, intelligent, il a des mains, il fait léviter les objets… Pas étonnant qu’elle le préfère.

Je n’ai jamais été d’un quelconque secours pour elle. Quand elle s’est faite enlever dans ce bus, je n’étais pas là. Quand elle a été malade, je n’ai rien fait. Quand elle est tombée, je ne l’ai pas rattrapée. Quand elle est restée immobile dans cette chambre blanche, branchée à des choses bruyantes que je ne connaissais pas, je n’ai rien pu faire pour qu’elle se réveille.
Quand elle a dû remplir cette espèce de grosse boîte de verre, en bord de mer, c’était encore le Kadabra qui la suivait alors que je devais me coltiner la surveillance du Démanta. Je ne suis pas assez bon pour aller l’aider autrement que dans l’eau alors que lui, il peut sortir presque partout. Si seulement je pouvais lui être un peu plus utile, un peu plus fort… Si seulement j’avais été plus expérimenté, elle ne serait pas rentrée bredouille de cette expédition sous la mer. Si j’avais été plus fort, je ne me serai pas laissé emporter par le courant dans ces fichues ruines ! La pauvre, par ma faute, elle a eu tellement peur… Je devais la protéger et finalement, c’est elle qui passe son temps à veiller sur moi.

Le seul qui soit réellement assez fort pour la protéger, c’est ce bourrin de Rhinoféros. Mais il est trop bête, trop violent, elle ne pourra jamais apprendre à le maîtriser seule… Même le Kadabra, en terme de force brute, ne peut pas rivaliser. Si je ne m’entraîne pas, si je ne prend pas de forces, un jour elle y laissera la peau… Je ne peux pas laisser ça arriver, non je ne le peux pas !

J’aimerais tant l’aider, lui montrer que je suis capable de faire les choses efficacement. Mais en même temps, j’ai honte. J’ai honte, de cette façon qu’elle a de me regarder, de me choyer, comme si rien n’était grave, comme si j’allais faire mieux la prochaine fois. Est-ce qu’elle le pense seulement ? Est-ce qu’elle ne dit pas ça juste pour me rassurer ? J’ai toujours l’impression qu’elle me ment pour que je me sente à l’aise, mais je préférerais qu’elle me dise les choses.
Il fallait qu’elle s’endurcisse, qu’elle apprenne à dire non. Comme à mon ancien dresseur en cet instant. Je n’ai pas bien compris pourquoi, mais elle était très en colère après lui parce qu’il se montrait agressif. Si elle ne s’affirmait pas, un jour, on finirait par lui faire vraiment mal…

Mais… Qu’est-ce qu’elle faisait ? Pourquoi la Mysdibule attaquait-elle ? Si près de Janet… Et ce Dracaufeu au dessus d’eux ! Elle était en première ligne ! Ma dresseuse, ma précieuse dresseuse… On allait encore lui faire du mal !
Non… Non… Je ne peux plus tolérer ça. Plus maintenant ! Je veux devenir plus fort ! Je le dois ! Je vais la protéger !!

*********

Janet, positionnée entre le mur de Lame de Roc instable et Josh ne compris pas tout de suite ce qui lui arrivait. Elle avait senti juste derrière elle que quelque chose irradiait. Puis elle s’était ensuite sentie attrapée par une pince et rejetée en arrière. Vivement bien sûr, quoi que l’atterrissage se soit fait en délicatesse.

Une pince…

- Destrock ?!

Il se tenait là, devant elle. Mais ce n’était plus le Destrock qu’elle connaissait. Il avait grandi et son expression s’était durcie. Il regardait sévèrement Josh, arborant fièrement son étoile et les marques bleues sur son abdomen. On aurait dit un amiral, rigide dans sa tenue d’apparat. La jeune fille, bouche bée, croisa son regard avec le sien. Elle le sentait, sa détermination, son envie de bien faire, tout cela lui avait permis d’évoluer. Mais elle sentait aussi une pointe de reproche alors qu’elle allait vers lui pour l’étreindre.

« Non. L’heure n’est pas à la tendresse. » Semblait-il lui dire.

Et qu’il avait raison… Pour une peccadille, Josh les avait mis en danger, il avait été désobligeant et arrogant avec d’autres. Bien qu’elle l’aimât de toutes ses forces, elle ne pouvait pas balayer un tel manque de savoir vivre d’un revers de main. Alors qu’elle se tournait, malgré leur différence de taille, vers le grand dadais, elle sentit la présence de son Colhomard derrière elle. Il la soutenait et l’encourageait à parler.

- Josh… Josh est-ce que tu te rends compte que tu mérites une claque !?

Elle avait parlé fort. L’impression que tout le village les entendait la gênait. Janet n’aimait pas se donner en spectacle, mais Josh ne pouvait pas s’en tirer sans une sévère explication de texte.

- Ok, je ne sais pas ce que Max est pour toi, vous avez sans doute des liens forts mais est-ce que tu penses que ça valait le coup d’agir avec autant de hargne ? Sérieusement ?! Ton amie, tu l’as faite fuir plus mal à l’aise que quand elle est venue te voir ! Tu as insulté des gens que tu ne connaissais même pas et par dessus le marché tu as utilisé une attaque contre d’autres étudiants ! Alors qu’Ivy ne sait pas encore se maîtriser !

Elle était rouge, rouge de colère et de honte. Ses poings se serraient plus fort. Encore.

- Tu as agi comme un goujat et un irresponsable Josh ! Tu te rends compte que s’ils vont se plaindre, tu peux être renvoyé pour ce que tu viens de faire ?! Tu nous as mis en danger pour une stupide affaire de cœur et d’orgueil !

Elle aurait voulu en dire plus mais Janet en avait assez de cette chaleur, assez de tout. Cette arrivée à Touga avait pourtant si bien débuté ! Rageusement, elle tourna les talons en marmonnant :

- J’en ai assez, je vais dans ma hutte !

Alors qu’elle s’éloignait, Destrock jaugea sévèrement son ancien partenaire et fit claquer ses pinces, menaçant. Il lui aurait volontiers collé un coup de pince-masse pour lui remettre ses idées en place mais sa dresseuse n’avait pas ordonné une telle chose.

Il alla récupérer la Nymphali, qui s’était retirée dans un coin, effrayée par autant de mauvaises ondes, et emboîta le pas de la dresseuse, rigide mais fier.

HRP:
 


_________________

FORCE BLEUE

dusty scarecrow.


Moodboard (signé Maxou <3):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Dim 14 Aoû - 22:54

Il se passait quelque chose de louche non loin d’elle. Quelque chose qui semblait provoquer beaucoup d’agitation. Un regard lui suffit pour comprendre que la fille et le garçon qu’elle avait arrêtés en début de dispute n’avaient plus besoin d’elle. La fille rayonnait, le garçon souriait, tenant dans ses bras un Kraknoix chromatique d’un bleu pâle très rare pour ceux de son espèce. Elle nota mentalement le nom du garçon, Andrew, celui de son Pokémon, Iris, et celui de la fille, étrangement proche, Eris, comme la Corboss de Djelly Fish. Plus qu’à espérer qu’elle avait un meilleur caractère que le Pokémon de sa camarade de dortoir… Cependant, il se passait quelque chose. Aileen n’écouta que très distraitement la nouvelle qui lui demandait de l’emmener au Collectionneur, et fut soulagée que le garçon propose de l’accompagner. Aileen avait plus important que ça à faire. Certes, rien n’était plus important que d’aider les nouveaux venus, surtout que c’était son taf premier de préfète en chef, mais les éclats de voix augmentaient, et l’inquiétaient. Et brusquement, il y eut une violente lumière, un Dracaufeu qui s’élança dans les airs en tenant quelqu’un - Alban ? - et une muraille rocheuse qui fusa dans leur direction. Très vive, Aileen saisit les bras de ses deux interlocuteurs pour les tirer derrière elle, laissant le soin à Sphax de jaillir devant eux pour lancer son Abri, faisant s’écraser dessus la muraille de roche. Qui… Qui était l’abruti qui s’était permis une chose pareille en présence d’un nombre conséquent d’élèves ? Qui était l’abruti qui avait osé mettre la vie de plusieurs étudiants en danger ? Si Sphax n’avait pas lancé son Abri, ils auraient pu être tous emportés, blessés, ou pire encore !

« Désolée pour le Collectionneur, je me dois de décliner. Il semblerait que j’ai quelque chose de plus important à régler. Andrew, Eris, au plaisir de vous recroiser un de ces quatre. »

D’un pas vif, elle les planta là, remontant le mur de roc pour rejoindre la personne qui avait ordonné le lancement de l’attaque. Elle ne savait pas qui c’était, mais elle comptait bien le retrouver, et lui apprendre ce qu’il en coûtait de mettre la vie des étudiants en danger comme ça. Il ne lui fallut pas bien longtemps pour y arriver. Elle vit Max partir, Janet se relever, un Colhomard très agacé derrière elle claquant ses imposantes pinces en direction d’un Josh à l’air énervé. Elle ignorait que Janet avait un Colhomard… Mais était-ce réellement important ? L’important était de savoir qui était le responsable de ça. Et alors qu’elle allait lever le ton, en colère, pour exiger des explications, la voix stridente de Janet lui offrit les réponses qu’elle souhaitait. Josh. Le responsable était Josh. Il avait agi par fierté mal placée, et c’était Ivy, la Mysdibule chromatique timide, qui avait lancé cette attaque sur son ordre. D’un mouvement de tête, Sphax, qui regardait ailleurs qu’elle, lui indiqua Dark, le Coatox qui avait voulu l’affronter durant leur première rencontre. Ce dernier se tenait droit, immobile, mais du poison suintait d’une de ses pattes. Pour quelle raison le Coatox avait-il du poison sur la patte ? Josh avait-il réellement ordonné à son starter d’empoisonner quelqu’un ? Non, il n’aurait pas osé faire ça, tout de même… Janet partait, excédée, disant qu’elle retournait dans sa hutte. Josh se détournait aussi. Oh non, mon grand, tu ne m’échapperas pas comme ça…

« Josh ! »

La voix d’Aileen avait sèchement claqué, et pour empêcher le Phyllali de s’en aller, elle l’avait saisi au poignet pour le forcer à se retourner. Elle ne comptait pas le laisser s’en tirer aussi facilement Elle se fichait bien de son orgueil en miettes, de sa fierté à terre parce qu’il s’était fait engueuler devant tout le monde par sa petite copine. Il ne partirait pas comme un prince après avoir eu une attitude pareille. Si elle résista violemment à l’envie de lui mettre une claque, elle lui lâcha le poignet pour éviter de resserrer son bras en lui faisant mal. Il avait beau faire une tête de plus qu’elle, elle ne s’en laisserait pas remontrer.

« Je peux savoir ce qu’il t’es passé par la tête pour que tu agisses de la sorte ? Tu aurais pu blesser quelqu’un ! Si Sphax n’avait pas été là, je me prenais l’attaque de plein fouet et je passais le reste de mes vacances à l’hôpital à cause de toi ! Et pourquoi Dark a du poison qui suinte de la patte ? Attention Josh, si j'apprends que tu l'as utilisé pour menacer quelqu'un, ça va très mal se passer ! »

La brune inspira un grand coup. Se donner en spectacle ? Elle s’en fichait un peu. En tant que préfète en chef, elle se sentait dans son bon droit de lui passer un savon, fut-ce devant toute l’académie. C’était de sa faute, aussi, il n’avait qu’à jouer au con ailleurs que devant tout le monde.

« Je déteste en arriver à ces extrémités-là, Josh, mais un tel comportement ne peut pas rester impuni. Vacances ou pas vacances, je vais devoir faire un rapport à mademoiselle Snow. »

Coller quelqu’un un premier jour de vacances. Elle ne l’avait encore jamais fait, ça. Il faut croire qu’il y a un début à tout, dans la vie… Cependant, sans qu’elle ne le veuille, son regard se durcit, et son ton baissa d’un cran, tandis qu’elle murmurait une énième phrase d’avertissement, comme une menace, au Phyllali qui, quelques jours plus tôt, lui avait emprunté Seyn pour le confier à une éleveuse.

« Après un coup d’éclat pareil, si tu n’avais pas déjà confié Seyn à Eryn, je l’aurai récupéré séance tenante. Change très vite de comportement, Josh, car si j’apprends que le fils ou la fille de mon Nosferalto a blessé quelqu’un à cause de tes attitudes de va-t-en-guerre… La punition que tu viens de récupérer ne sera rien en comparaison de ce qu’il t’arrivera, je peux te le jurer. »

Faisant demi-tour, Aileen s’éloigna de Josh. Il fallait qu’elle trouve la directrice. Elle ne savait pas très bien où la trouver, mais elle avait tout l’été pour ça…

Informations HRP:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mar 16 Aoû - 19:24

On peut dire que ces vacances allaient bien mal débuter. Déjà tu avais pris une jolie claque rhétorique Josh, ho oui elle était belle, avec de l'élan en plus, les doigts fermés, le poignet souple, l'épaule musclée le coude vif et c'était parti pour te mettre les deux joues à terre tout comme ton ego, là il était au sol et bien piétiné, tu avais sous estimé ton adversaire et voilà ce qui t'en coûte, ce n'est pas la première fois que tu fonces dans le tas pour prendre une branlée par derrière, tu dépasses peut-être le mètre quatre-vingt dix et les quatre-vingt kilos, mais là tu es à genoux tronche contre le sol.

Mais à cette réponse tu n'as rien eu de mieux à faire que d'ériger un mur avec l'attaque Lame de Roc. Comme il le craignait elle ne maitrisait pas exactement l'attaque et tout se passa extrêmement vite. Une roche sembla voler vers Alban, une vers eux et deux puissantes lumières jaillirent en même temps. Il n'y eut aucun cri de douleur et quelques seconde après, son ennemi juré s'en allait par les cieux, la vue de ce Dracofeu fait bouillir ton sang, celui de Dark aussi et il recommence à suinter du poison. Il allait pousser un cri de rage pour poursuivre Alban, lorsqu'il observa le Colhomard, Destrok ? Était-ce vraiment lui ? Il n'était pas bien grand, mais ses pinces faisaient peur, tu te calme net, Dark non plus ne bouge plus, vous savez tous les deux que Destrok ne se laisse pas marcher sur les doigts, sûrement veut-il vous protéger, Janet et toi ? Max elle est partie, prit de cours tu n'as pas pu lui répondre, ce sourire qu'elle avait t'empêchais de la poursuivre, qu'elle face ce qu'elle veut.

Puis c'est Janet qui arrive, t’assénant une seconde claque verbale. Ses mots sont durs à encaisser et tu les prends très mal, tu te sens humilié et trahit, de voir que ce que tu as fais pour la protéger Max et elle ne récoltent que d'amères insultes. Ton regard se durcit avec une certaine froideur, tes traits se durcissent et tu te redresse de tout ton long. Ton corps se serrait, tu avais mal, horriblement mal, subir ce genre de paroles, tu comprenais mieux la position de Léo l'an dernier et regrettes encore moins cette fameuse claque que tu lui avais mis pour le geste plus que pour la violence. Elle va dans sa hutte. Elle ne s'en tirerait pas à si bon compte, tu t'apprêtes à la suivre pour lui dire le fond de ta pensée. Mais la voix de la préfète en chef déchira le ciel. Excédé tu te retournes en lâchant de façon très audible et agacé.

-Quoi encore ?!

Tu te retourne de force qu'elle te prend le poignet, heureusement pour elle et pour toi, c'est le bon poignet, dans l'autre cas, impossible de savoir si tu serais encore là. Ton Coatox arrive à ta hauteur et vous vous redressez de tout votre haut. À la remarque du poison tu regardes ses mains, tout comme lui, vous êtes surprit, à vrai dire en voyant le Dracofeu il s'était mis à suinté, par automatisme de défense, il le faisait à chaque fois qu'il voyait un pokémon feu. Tu l'écoutais, bien forcé, de toute façon tu n'avais pas le choix, foutu pour foutu tu ramasserais quand même.

-Ce qui m'est passé par la tête ? J'ai fais ce qui m'a semblé juste et comme on est pas parfait ça ne s'est pas exactement déroulé comme prévu. Ce mur de roche n'avait pas d'autres but que de séparer deux camps. Pourquoi il a du poison ? Parce qu'il a vu, non parce qu'on a vu un Reptincel devenir un Dracofeu et vu son état de colère il a agit en prévision d'une attaque ! Alors tu vas baisser d'un ton avec moi, je suis pas ton Couafarel ma grande, t'es peut-être la préfète en chef, mais ça te donne pas le droit de me parler comme une merde.

C'était juste l’hôpital qui se fou de la charité, tu avais fais exactement la même chose avant, à la différence que toi, c'était de la méchanceté gratuite et injustifiée. Tu es de mauvaise foi Josh, c'est incroyable.

-Bah fait lui un rapport à M'dame Snow, j'avais compris depuis quelques minutes que mes vacances n'avaient duré que trente minutes sur deux mois, façon ça m'arrange d'être collé, ça me permettra de vider mes nerfs.

Les mots qui suivent ceux d'Aileen te mettent un autre pieux dans le corps, touche à l'essence même de ton équipe, même s'il n'était même pas encore né, projeter de telles paroles sur tes pokémons n'étaient pas permis. Tu viens coller ton front contre celui d'Aileen avec une douceur relative, tu t'en foutait d’aggraver ton cas, tes vacances étaient déjà finis.

-Et je peux te garantir que tu me fera, n'est rien comparé à ça ! Tu la repousse un peu et lui passe ta main brûlée sur son visage, juste pour qu'elle ressente la chaleur qui s'en dégage. Tu crois que je peux subir pire que ça ? Vas y, j'ai une seconde main, c'est pas un problème je t'en fais volontiers cadeau. Alors si t'as fini va t'occuper de ceux et celles qui ont besoin de toi. Sur ce.

Tu tournes les talons, tu rappelles Bob et Ivy dans leurs pokéballs, tu te diriges vers la hutte, faut que tu parles avec Janet et que tu récupères tes affaires. Dark te suis, il ne dit rien, mais tu ajoutes simplement.

-Il n'y a rien à regretter, on a fait ce qui nous semblait juste, si ça convient pas aux autres, tant pis.

Tu arrives dans la hutte, après Janet, tu ouvres la porte, il y a tes bagages. Tu avises son regard, le tiens est haineux, meurtrier.

-Tu veux toujours me foutre la claque ? Car c'est la seule occasion des vacances que tu auras Janet L.Collins du dortoir Givrali. Tu sors un sac que tu vides pour sélectionner quelques affaires. Dire, tu prends un t-shirt, que j'ai, tu le mets dans le sac, toujours tout fait pour te protéger, tu recommences, et quand je vois ce que tu viens de me faire ! Tu me répugnes. Mais forcément tu peux pas t'en souvenir vu que t'as plus de mémoire ! Difficile n'est-ce pas ? Tu ne te souviens pas de ce jour ou j'ai faillis me faire bouffer par un Ursaring, tout ça pour sauver Ginjersans oublies le cirque des boulons, quand tu es tombé dans les pommes et que je me suis fêlé une côte en réceptionnant une poutre qui allait te tomber dessus, ho ! J'ai même pas l'impression qu'on soit ensemble quand je vois ce que tu m'as fais subir. Jamais tu ne me montres si tu tiens ou non à moi, car parfois moi même je doute, à se demander si mes mots et mes actes t'ont réellement affectés quand nous nous sommes revu. Alors oui tu vas rester dans ta hutte ! TA HUTTE ! T'expliqueras à Léonidas et Calliope pourquoi ton « mec » ou « ton ex » je sais même pas ce que je suis avec de tout façon, à foutu le camp ! Je te demande pas d'être parfaite, je m'en fou totalement! Mais prend en considération ce que j'ai fais et pour toi et pour Max au lieu de me faire passer pour un monstre. !

Tu as eu le temps de faire tes affaires, tu claques alors la porte. En lâchant un:

-Depuis deux ans et demi je n'ai jamais cessé de t'aimer...

Puis tu t'en vas vers la forêt, tu trouves bien un endroit ou dormir après avoir vu Eryn.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
Invité

Invité

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mer 17 Aoû - 16:18

Touga, nous voilà!
Il était tôt, le soleil venait tout juste de se lever sur une grande colline aux herbes hautes. Le vent soufflait fort aujourd'hui mais pourtant, il n'y avait pas un seul nuage dans le ciel bleu pâle. Au loin, sur le sommet de la colline, on pouvait apercevoir un grand arbre solitaire totalement nu. Une ombre apparut, ondulante sur l'herbe folle, puis laisse place à une jeune fille vêtue d'une simple robe blanche, des longs cheveux roses détachés et des yeux bleus aussi beau et limpide que l'océan. Elle courait, des ronces poussaient derrière elle, tentant parfois de l'agripper. Les jambes de la fillette finirent couvertes d'écorchures et de bleue suite à quelques chutes. Son visage d'ange se retrouva défiguré par des longues entailles. Enfin, après une course interminable contre les ronces, l'adolescente arriva au pied du grand arbre. Les ronces disparurent laissant place à de grands tournesols bleus turquoise. L'arbre se mit soudain à bouger et à prendre une nouvelle forme. Un étrange être, ni humain, ni pokémon remplaçât l'arbre qui s'y trouvait à l'instant. La chose poussa un terrible rugissement qui fit trembler la terre et créa une terrible brèche. Propulsée par la force du rugissement, la fillette tomba dans la brèche. Elle poussa un terrible hurlement puis tout devint noir.

Aurore se réveilla en sursaut, le visage perlant de sueur...rouge? Intriguée la jeune fille passa une main sur son visage et se rendit compte qu'elle était recouverte de sang. Elle se leva précipitamment, réveillant Kitsune, son Goupix, qui poussa un grognement avant de se rouler en boule et de se rendormir aussitôt, et accourut vers sa salle de bains. Elle se dévisagea dans un miroir et constata qu'elle était couverte de griffures et d'entailles. Son pyjama était lui aussi taché et elle fut contrainte de se doucher. Elle se débarbouilla d'abord puis se glissa sous la douche. L'eau chaude coulant sur son corps, elle repensa à son étrange rêve. Elle ne s'était pas qu'un peu griffée ! Pendant une fraction de seconde, elle soupçonna Kitsune mais chasse vite cette horrible idée de sa tête. Jamais son goupix n'aurait fait une telle chose. Elle examina ses ongles et put remarquer qu'ils mériteraient bien d'être coupés. Une fois sortie de la douche, elle constata les dégâts qu'avait faits son sang. Les draps de son lit étaient tachés et la couverture pire encore. La dresseuse poussa un soupir et s'installa dans le canapé. Elle nettoierait tout ce bazar demain.

Le lendemain, et pas de bonheur, Aurore se leva de bonne humeur. Elle en avait même oublié l'accident de cette nuit. Elle prit un bon petit déj', se lava, coiffa puis s'habilla avec une simple robe bleu clair. Elle changea ses draps, sa couverture puis regarda son studio aux belles couleurs rouges flamboyantes. Il n'était pas si mal, finalement. Soudain, le « tic tac » de son réveil la ramena à la réalité ! Elle avait totalement oublié qu'aujourd'hui, elle partait en vacances sur l'île Touga ! Affolée, elle prépara sa valise à la vitesse grand V rassembla toutes les affaires qui pourraient lui être utile, puis se précipita dehors. Il faisait très chaud aujourd'hui et même trop. Sa valise dans une main, la pokéball de Kitsune dans l'autre est sa sacoche sur l'épaule, la dresseuse du bousculer la foule pour réussir à se frayer un passage. Soudain, elle se rendit compte qu'elle venait d'oublier son ticket pour le ferry. Sans réfléchir, elle abandonna sa valise et sprinta le ticket l'attendait sagement sur sa table de nuit. Toujours au pas de course, Aurore arriva enfin là où elle avait laisée sa valise qui désormais, n'était plus là. À bout de souffle, l'adolescente regarda autour d'elle et retrouva son bagage en bas d'une pente, totalement ouverte. Ses affaires étaient éparpillées et chiffonnées, mais Aurore ne prit pas la peine de plier et jeta tout un vrac. Enfin, oui, enfin, elle arriva devant, le ferry, qui commençait tout juste de démarrer. Aurore courut après en s'égosillant :
- Attendez ! Attendez !
Un membre du personnel la remarqua et fit signe au bateau d'arrêter le moteur. Il rouspéta la jeune fille qui ne sembla prêter aucune attention à l'homme, trop impatiente de monter dans le bateau.


L'eau était claire et belle. Aurore avait enfin pu monter et elle était désormais soulagée. En repensant à toute cette proie au stress, elle ne put s'empêcher de ricaner intérieurement. Qu'elle avait été stupide !
Après un long trajet, Aurore était devenue toute pâle, avoir le mal de mer, n'était pas toujours top.
Elle débarqua sur l'île Touga pour continuer sa route à dos de Tropuis. Heureusement, cette fois, elle ne fut pas malade. C'était la première fois qu'elle montait sur un pokémon pareil. Ce n'était pas forcément simple de s'agripper à la créature, d'autant plus qu'Aurore ne pouvait s'empêcher de se baisser de gauche à droite pour admirer le paysage. C'était la première fois que la jeune fille avait l'occasion de voir un tel paysage, malgré tout ce qu'elle avait déjà vécu durant ses treize années d'existence.
Quand ils arrivèrent une chaleur étouffante les accueillit. Le paysage était totalement différent par rapport aux falaises où avait vécu Aurore. C'était une forêt regorgeant de faune et de flores. Au loin, on apercevait des grands étendus d'eaux cristallines, on percevait le bruit des cascades et le chant de pokémon inconnus. Les élèves furent accueillis par les habitants qui leur offrirent des grands colliers de fleurs, de la nourriture et des boissons. Ce monde plein de couleurs, de chaleurs et de bonne humeur... Aurore ne le connaissait pas et brûlait d'impatience d'explorer les environs. Elle but une gorgée d'une sorte de cocktail aux baies, ce qui la rafraichit d'un coup. La nourriture était délicieuse et les habitant tellement bienveillant et accueillant que la dresseuse sût qu'elle n'oublierait jamais ce moment fabuleux. Aurore réussi à s'extirper de la foule puis décida de visiter les environs. Les ruelles étaient toutes différentes les unes des autres mais tous très colorés et remplis de belles choses. Ses cheveux roses s'harmonisaient avec les fleurs qu'offraient certains marchands sur son passage. Soudain, elle se souvint que depuis le début du trajet Kitsune était resté dans sa pokéball et décida de le laisser profiter. Dès qu'il put enfin être libre, le Goupix se mit à faire des tours sur lui-même pour se dégourdir les pattes avant de se rendre compte que le paysage avait changé. Il examina avec de grands yeux les alentours, reniflant l'air parfumés d'agréables senteurs avant de regarder sa dresseuse d'un air inquiet.
-Ne t'en fais pas, ris cette dernière, tu ne trouves pas que ce paysage est magnifique ? Tiens, goûte donc cette merveille, acheva-t-elle en lui donnant un morceau de baie. Kitsune ferma les yeux en sentant le délicat et apaisant goût de la baie lui éveiller les papilles. Il fut tellement heureux qu'une petite flamme sortit de sa gueule grande ouverte, roussillant une mèche d'Aurore qui épargna de justesse toute sa chevelure. La dresseuse sourit et lança
-Allez viens ! Allons rejoindre les autres !
Se joignant à la foule, elle prit part aux danses pendant que Kitsune se faufilait entre les autres pokémons pour essayer de leur chiper un peu de nourriture.
 
rp'commum


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4512
Points d'Expériences : 753

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Dim 21 Aoû - 18:12

Bienvenue sur Touga
Rp commun feat eneryone

Une.. une stratège ? Tu rougis jusqu'aux oreilles en entendant ça et secoues les mains devant toi dans un signe de négation.

"Non ! Non ! Non ! C'est juste que vu que je me perds souvent bah... enfin c'est juste que j'ai un peu l'habitude de ce genre de situation...."

Juste un peu ? Franchement Mika tu n'es justement pas très franche ! ( magnifique jeu de mots au passage ) Mais tu as beau secouer la tête pour lui dire que non, vraiment, tu n'es pas du tout une stratège au fond cela te fait plaisir n'est-ce pas ? Tu arrêtes cependant ton geste et souris à la mention de la gourmandise de Guture avant de hocher la tête et de lui répondre en rigolant.

"Oui Guture pourrait aussi faire ça, il est gourmand comme c'est pas permis !... Mais du coup il ne serait pas aller vers le buffet ? Peut-être qu'on peut y envoyer Candy ?

D'après Ariania c'est assez improbable, tu hausses les épaules et marches à ses côtés en jouant avec ton Ponchiot tout content d'avoir toute ton attention, tu profites du fait qu'il y ait d'un coup beaucoup moins de monde pour lui lancer des bâtons qu'il s'amuse à te rapporter les yeux pleins d'étoiles. Tu sens soudain le lien mental qui s'établit entre toi et Kitsu et te retournes, ton Kirlia te montre la place principale et t'indique qu'avec Kabuta ils ont vu les pokémons de ton amie regarder des danseurs, tu te retournes vers Ariania et le lui dit.

Un sourire attendrit sur les lèvres lors des retrouvailles entre la dresseuse et ses pokémons tu rougis subitement à ton nom, tu siffles entre tes doigts pour appeler tes pokémons et ceux-ci rappliquent curieux de voir ceux qu'ils cherchaient, ils sont tous en ligne derrière toi et tendent la tête vers les trois pokémons - vision flippante pour le Statitik tout minuscule au passage-.

« Voici mes pokémons, en réalité c'est surtout grâce à eux... alors dans l'ordre vous avez : Tim juste à côté de moi, Guture et Kitsu qui est sur son dos, Kabuta juste derrière, Shira, Candy et Homatsu ainsi que Smoothie que vous verrez dès qu'il arrêtera de copier le Statitik d'Ariania... »

En effet ton Métamorph s'était rétrécit et faisait maintenant sa taille, pour une fois les yeux étaient exactement les mêmes... le seul problème restant était qu'il n'arrivait pas à reproduire la couleur du petit pokémon. Tu prends une fleur de la même couleur et la montre à ton Métamorph qui se concentre, peu à peu sa couleur passe du violet à l'orange pour finalement trouver l'exact teinte du Statitik, ton pokémon relâche tout et redevient alors de la bonne couleur et de la bonne forme.

« Bien joué ! Et donc voici Smoothie et comme vous avez pu le voir c'est un Métamorph, il est encore jeune donc il ne maîtrise pas encore tout à fait son talent mais il est en bonne voie ! Alors du coup on va se la boire cette boisson ? »

Smoothie dans les bras et toute la troupe sur tes talons, Ariania et ses pokémons à tes côtés, le gros groupe fend la foule et c'est comme si tu étais dans une bulle de bonne humeur à parler avec Ariania de tout et de rien et à t'amuser avec tout les pokémons. Vous arrivez bientôt à un stand de boisson et tu passes commande pour tout le monde ne laissant pas le choix à Aria, c'est toi qui payes et c'est tout !

Un petit incident avec ta boisson gazeuse te fais avaler beaucoup trop vite une grande quantité de bulles et pique tes yeux avant de te faire éclater d'un rire cristallin, vous marchez dans la foule pendant tout le reste de la journée, vous dansez et tu prends des petits gâteaux pour tout le monde. Mais la fin de la journée approche à grand pas et tu dois bientôt quitter ta nouvelle amie...

« Cette journée était super Ariania et c'était vraiment trop bien d'avoir pu te rencontrer, j'espère qu'on pourra se revoir ! »

Tu lui fais de grands signes de la main en courant vers ta hutte, après tout la générale veille et tu n'as aucune envie d'aller à l'entraînement matinal des Pyrolis...  

Spoiler:
 
© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3997-289-inscription-ecole-de-dresseur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4113-mikato-sozuy-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1779

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Lun 22 Aoû - 13:26

C'est parce qu'il doit vraiment t'apprécier, Rept' faisait souvent ça aussi et mon père disait que c'est ça façon de me montrer son affection. répondit Matsuo.

Tu affichas une tête intrigué. Rept' ? Ce nom était bien étrange. Un Pokémon sans doute. Sûrement un Reptincel, mais rien ne t'en donnait la preuve. En tout cas, il était évident qu'il comprenait apparemment bien le lien qui s'était tissé entre toi et Piou. Un lien fort. Un lien indéfectible. Un lien qui jamais ne se perdra. Un lien immortel dans la vie comme dans la mort. Bien sûr, rien ne te permettait de savoir s'il pouvait le comprendre parfaitement, cependant tu étais convaincu qu'il en ressentait l'intensité. Et sans t'en rendre compte, tu espérais que lui aussi ; comme tu l'aurais sûrement fait pour n'importe qui d'autre ; puisse un jour vivre une telle chose. En attendant, la conversation reprit tandis que vous marchiez toujours en direction des huttes, Matsuo semblant vouloir apporter précision à ce qu'il t'avait répondu quelques instants plus tôt.

Rept' était le starter de mon père et j'ai grandi avec lui. Je l'adore, mais ce n'est pas mon Pokémon, alors c'est peut être différent. Mais ça ne doit pas l'être tant que ça non plus je pense. Enfin j'espère que Goupix restera le plus longtemps possible avec moi, et veillera sur moi comme le fait Piou pour toi. On ne se connaît pas encore très bien lui et moi, mais ça viendra. ajouta-t-il ainsi.
Je vois. dis-tu simplement, hochant la tête avec un léger sourire.

Il n'y avait rien à dire de plus sur ces quelques mots. Oui, en effet la relation entre ce Rept' et lui ressemblait, en tout cas d'après les mots qu'il avait employé, plus ou moins à celle qui te définissait par rapport à ton Braségali, mais effectivement, il était impossible qu'elle soit exactement la même, qu'ils aient pu coexister de la même manière que vous le faites, ou même simplement que chacun d'eux aient la même façon de penser et d'apprécier l'autre que vous. La ressemblance s'arrêtait simplement au fait qu'il s'agissait là d'un même lien dur et ancré dans vos histoires, dans vos esprits, dans vos cœurs. Et ce Goupix qui le suivait, qui représentait là son véritable premier compagnon … Tu savais, en les voyant plutôt amicaux entre eux, qu'ils deviendraient très proches, comme tu l'es avec Freed, peut-être plus encore que Matsuo ne le fut jamais avec quiconque. Lui qui faisait parti des Noctalis, tu aurais le plaisir de pouvoir suivre sa progression de tous les jours aux côtés de son Pokémon. Tu avais déjà hâte que la rentrée n'arrive. Mais rien ne pressait, et très vite, cette petite pensée joyeuse laissa place à l'instant présent, voyant que vous approchiez des huttes qui se dessinaient déjà devant vous, du moins celle qui étaient désignés comme appartenant à la zone dite A. Matsuo profita de votre approche des lieux pour reprendre la conversation, quittant le sujet en cours pour retourner sur celui que vous aviez laissé de côté.

Et pour en revenir à ces histoires de hutte, ta proposition de colocation me convient. Je préférerai ça à de parfaits inconnus. Est ce qu'il y a d'autres personnes ? J'ai entendu dire que les huttes pouvaient être mixtes. dit-il.
Parfait ! ton regard pivota vers la panneau devant vous indiquant les huttes et vos deux noms s'afficha devant tes yeux. Même hutte. Ah mais ! Quelle coïncidence ! On est dans la même hutte ! t'exclamas-tu avec sourire. Et pour te répondre, oui, je vois deux autres noms qui ont l'air fémin- tu vis inscrit le nom de Mikato. Hmm, je crois que je vais te laisser, en fait. Désolé de te planter comme cela, mais j'ai un détail à régler rapidement. J'espère avoir pu t'aider à te retrouver et je te souhaite une bonne fin de journée ! On se reverra sûrement ce soir normalement. dis-tu, l'écoutant répondre.

Puis dans un dernier salut, tu te mis en route pour retourner vers l'allée marchande, avant de tourner pour revenir dans le petit étang où tu t'étais posé il y a quelques minutes. Tu te posas sur un banc et analysa la situation. Pourquoi avoir quitté précipitamment ton futur colocataire en voyant ce nom ? Les hypothèses fusaient déjà dans ton esprit, mais tu n'y prêtas pas une attention véritable. Tu te concentrais seulement sur cette idée de fuite. Et seul, dans ce parc, tu t'enfouis dans ton esprit à chercher à comprendre ce qui n'allait pas chez toi. Tu ne savais pas encore que ce serait là … Le cadet de tes soucis.

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 14
Jetons : 912
Points d'Expériences : 266

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mar 30 Aoû - 22:12







Bienvenue sur Touga !

RP commun




Lucas m'apprit que nous étions dans la même hutte, et cela m'arrangeai bien. Bon le fait qu'on soit avec deux filles aurait pu me gêner, mais j'avais une grande sœur et j'étais parfaitement habitué à partager une chambre avec une fille, à moins qu'elles soient dangereuses. Car de moi même je ne me serais pas permis la moindre remarque ou geste déplacé.
Je repérai sur le plan à disposition où était notre hutte pour pouvoir y revenir de moi même plus tard. Il était encore tôt et il aurait été bête de m'enfermer.

Je fis un signe à Lucas en le regardant s'éloigner. Il était vraiment sympa ce gars. Il m'avait tout de même paru un peu distrait, mais il était peut être toujours ainsi. Son départ soudain soulevait aussi quelques questions, mais je n'avais aucun moyen d'avoir des réponses.

Je repris tranquillement ma route, sans faire attention. Goupix me suivit sans bruit et avec dignité qui me fis un peu sourire, il était marrant ce petit renardeau.
Je me perdis dans mes pensées, tout en regardant le décor qui m'entourait. L'ambiance de fête était présente partout, et les passants avaient de grands sourires ou riaient. Il y avait de la musique entraînante en fond sonore et les serveurs circulaient au milieu de la populace pour proposer de quoi boire te manger, eux aussi le sourire au lèvres et les clins d'œils faciles.

J'arrivai finalement dans une rue plus fréquentée et il me fallu reprendre pied dans la réalité si je ne voulais pas me faire bousculer. Penser à une possible bousculade me refis penser à Goupix, je n'étais pas encore habitué à l'avoir près de moi et je lui jetais un œil.
Il était parfaitement calme et me suivait sans un mot. Il avait toujours cet air hautain, mais je devinai qu'il n'était pas tout à fait à son aise non plus. A l'inverse de Rept' ce Goupix était plutôt introverti et ne semblait pas faire confiance facilement.
Ah mais j'y pense, il n'y a jamais eu de problème avec Rept' puisqu'il me connaît depuis ma naissance. Je me donnerai des claques parfois...

- C'est de nouveau toi et moi, as tu envie de faire quelque chose ?

Il sembla perplexe à ma question et je m’arrêtai pour me baisser à son niveau. Je repensai aux mots que j'avais dis plus tôt à Lucas et je continuai avec un sourire :

- On va passer pas mal de temps ensemble, j'espère le plus longtemps possible. Du coup, j'aimerai que ça se passe bien et que tu sois le plus heureux possible. Je veux que l'on soit partenaire et ami.

Il me regarda droit dans les yeux, et je sentis qu'il était curieux, mais il ne fis aucun commentaire et s'appliqua à faire sa toilette. Je ne retins pas le sourire moqueur qui me vint et j'allais ajouter une moquerie, quand mon estomac se manifesta avec force et fracas.
C'est vrai qu'il commençait à se faire faim !




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 21
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 437

MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   Mar 13 Sep - 18:40




Bienvenue sur Touga !

Avec Mikato


Heureusement l'attention de Loki et Mysdi fût détournée par la présentation des pokemons de Mikato. Ils lachèrent leurs regards lourds de sous-entendus pour faire connaissance avec ces nouvelles têtes. Pachi aussi était ravi de l'apparition soudaine de ce groupe de nouveaux copains, Aria le voyait trépigner sur place, attendant que Mikato ait fini sa présentation. Par contre pour Titik, l'entrevue ne semblait pas des plus agréable... Malgré la hauteur de son perchoir, il semblait mortifié devant cette petite foule de pokemons. Il n'avait pas encore l'habitude... Même si Aria était sûre que cela allait vite passé ! Il commençait déjà à se détendre d'ailleurs : il s'était un peu rapproché de son cou, et la proximité avec sa dresseuse semblait le relaxer... Jusqu'à ce que son petit corps se tende à nouveau de toute sa force. Il venait d'apercevoir le métamorph de Mikato qui le fixait dans son ultime effort de copier sa couleur. A la vue de cette copie conforme de lui en violet, Titik lacha une décharge éléctrique qui fit tiquer Aria. Celle-ci était, de son côté, carrément impréssionnée par les performances du Metamorph.

- C'est génial !! s'exclama-t-elle alors que le Metamorph réussissait enfin à prendre la bonne couleur. C'est impressionant ! On dirait une copie conforme de Titik ! Même moi je n'arriverai pas à les différencier !

Sur la proposition d'aller enfin boire un verre, Aria accepta avec joie, et, les présentations terminées, les pokemons des deux dresseuses se mêlèrent dans un joyeux brouhaha. Direction le stand de boissons ! Même si Mysdi ne semblait comme d'habitude pas très encline à socialiser, elle la vit quand même entamer la conversation avec le Colimucus de Mika. Mais le plus étonnant fut Titik, qui demanda à Aria de descendre de son épaule pour aller voir le Metamorph. Il faut croire que le voir se transformer en statitik jaune l'avait fasciné, car il ne le lacha pas de la soirée ! Le Metamorph se retransforma d'ailleurs à plusieurs reprises devant les yeux émerveillés du statitik. Aria comprenait. Titik n'avait jamais croisé un de ses semblables dans l'académie, alors, même si c'était juste une imitation, ça devait lui faire plaisir de voir quelqu'un comme lui !

De son côté, Aria arrêta vite de garder un oeil sur ses pokemons (après tout avec ceux de Mika, ils n'iraient pas loin !) et profita pleinement de la soirée avec Mikato. Après avoir commancer un cocktail à couleur douteuse de l'île, ce fût le concours de celle qui boira le plus vite, et alors que Aria faisait une grimace non controlée en se demandant vraiment ce qu'ils avaient mis dans son verre, Mika pétilla de l'intérieur avant d'éclater de rire. Les deux verres vides furent vite reposés sur le comptoir et le duo (le groupe avec les pokemons) fendit la foule au milieu de rires comunicatifs. Elles discutèrent de tout et de rien, de leurs projets de vacances, de la déco du village... Les conversations n'étaient jamais longues, elles se laissaient entrainer dans le cercle de danse, et tourbillonaient au son festif des tambours. Aria ne voyait l'heure passer et ce ne fut que les coups de l'horloge (il y en a une dans le village ?) qui leur rappelèrent que toutes les bonnes choses avaient une fin. Après avoir chipé quelques autres gateaux aux buffets, et rempli leurs poches, elles se séparèrent devant le quartier des huttes.

Un dernier sourire, un dernier signe de la main et Aria se tourna elle aussi, laissant Mikato s'éloigner dans l'avenue centrale. Elle marchait au ryhtme du tempo, en fredonnant le dernier air. Ses pokemons n'avaient pas perdus leur enthousiasme, et c'était les grandes discussions à ses pieds. Elle leva les yeux vers sa hutte et monta les mains au ciel. Un grand sourire vint naturellement sur son visage.Les vacances commençaient bien !


©️ BBDragon


Spoiler:
 

_________________

 
Always remember sweet times
and love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]   

Revenir en haut Aller en bas
Bienvenue sur Touga ! [RP Commun]
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-