Partagez | .
Petit plongeon au cœur de la forêt
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 791
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Petit plongeon au cœur de la forêt    Lun 4 Juil - 18:00

Petit plongeon au cœur de la forêt x Leonidas Blackhart
Nos premiers jours ici s’enchainent plutôt bien. Il y a toujours des choses à faire et je suis persuadée que cette île regorge encore de mystères. Ayant déjà fait un premier voyage dans la forêt tropicale qui a pris une tournure assez étrange, il était temps que je m’attaque à autre chose. Malheureusement, après étude, ce que j’ai ramené de là-bas ne pourra pas me servir pour aider Max alors il me faut trouver autre chose. J’ai encore du temps mais ça m’inquiète de ne pas avoir de solution pour l’instant. L’herboriste pourra toujours m’aider une fois revenue à la maison mais je dois faire les premières recherches seules sinon j’aurais l’impression d’avoir été inutile à mon amie. Je dois aussi apprendre à me débrouiller sans l’aide de l’herboriste. Ca fait partit de ma formation.

Mais aujourd’hui, je repensais à quelque chose. Depuis que je suis ici, je n’ai pas pu libérer Lokhlass de sa pokeball. Il doit s’ennuyer le pauvre. Avec l’agitation du voyage, je n’ai pas pensé à lui faire faire la traversée dans l’océan. Quelle mauvaise dresseuse je fais. Il faut que je rattrape ça vite. J’ai entendu les habitants de l’île nous dire l’autre jour qu’il y avait de nombreux lacs et cascades au cœur de la forêt. Il est vrai que je n’en ai pas vu hier mais pourquoi pas aujourd’hui ? Il y avait mon sens de l’orientation qui me ralentissait un peu mais qui ne tente rien n’a rien. Je pourrais libérer mon Lokhlass et en profiter pour me baigner. Un petit rafraichissement ne me ferait pas de mal, à moi et toute l’équipe. Sauf Poussifeu peut être. Il est toujours perturbé par ce qui est arrivé hier. Comment pouvait-il être détesté à ce point  doit-il se dire.  Une petite sortie ne lui fera pas de mal.

J’enfile donc mon maillot de bain sous mes vêtements et file en direction à nouveau de la forêt. Je ne le redirais jamais assez mais elle est magnifique. Son vert est si profond et luxuriant. Une vraie jungle. Je n’avais jamais eu l’occasion d’en voir une si belle. Je voyageais peu avant. Mes parents n’avaient pas trop les moyens d’emmener tout le monde. Les seules vraies vacances que nous ayons faites étaient à Frimapic pour faire du ski. Après le cadre de Hoenn est déjà très bien pour moi mais découvrir de nouveaux horizons fait toujours plaisir. C’est d’ailleurs sur cette idée que je base mon avenir.

Plus vite que prévu, Ainara revient de son repérage, m’indiquant qu’elle avait trouvé un lac où il n’y avait personne. Toute excitée, je la suis avec mes pokemons. Et en quelques minutes, nous arrivons à ce fameux lac, avec une petite cascade. C’est magnifique. Le bleu de l’eau est d’une beauté à couper le souffle. J’appelle Lokhlass au plus vite pour qu’il puisse plonger et profiter de l’eau. Il est tout content, ça fait plaisir à voir. Ne résistant plus à l’appel de l’eau rafraîchissante, je retire mon t-shirt et mon short avant de plonger dans l’eau. Elle est fraîche mais ça fait du bien avec cette chaleur écrasante.

Mes autres pokemons ont aussi pris leur marque dans ce petit oasis de paix. Le trio infernal reste au bord de l’eau pour jouer avec, Cabriolaine trempe doucement ses pattes avec Yuko, Ainara vole au-dessus de nos têtes et Ruru s’est installée sur un rocher au soleil pour se reposer. Et moi dans tout ça ? Je joue avec mon Lokhlass, je nage, je plonge des rochers, je profite de cet instant d’innocence et de détente. Tout le monde profite et rien que ça me redonne le sourire. C’est vrai que nous avons traversé des moments difficiles ensemble mais c’est dans ces instants que je réalise que nous formons une vraie famille.

D’ailleurs nager dans cette eau me fait penser à un sujet que je n’ai pas encore étudié. Les plantes aquatiques. Pour l’instant, je voudrais me spécialiser dans les poisons provenant des plantes mais j’avoue que celui-ci reste également très intéressant. En inspectant le fond du lac, je note la présence d’Acorus, plante basique et également quelques nénuphars. Rien de bien affolant mais c’est toujours bien de le souligner.

Ici il y a également une petite cascade. Elle n’est pas très haute et sa hauteur m’offre un jolie plongeon en perspective. Allez vas-y ! Je sors de l’eau pour grimper le long des rochers. Une fois en haut, j’écarte grand les bras et profite du paysage. Je peux observer tous mes pokemons vaquant à leurs activités et également la faune et flore. J’aperçois des Papillusions et de nombreux oiseaux comme des Passerouges et bien sûr toujours cette végétation très dense. C’est beau, une bonne vue pour une carte postale. Mais bon ce n’est pas tout mais j’ai un plongeon à faire moi. J’ai vérifié la profondeur et j’ai la marge pour y aller. Appuyant sur mes pieds, je saute des rochers pour effectuer mon plongeon. Resserrant les bras une fois dans les airs et adoptants la bonne posture pour plonger, je transperce l’eau avec violence avant de revenir à la surface.

D’un geste de tête, j’écarte les cheveux de mes yeux avant de me rendre compte que je ne suis plus seule. Un jeune homme blond était là au bord de l’eau à me fixer. Je crois que c’est le préfet des phillaly mais je n’en suis pas sûre

Euh salut…

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Ven 8 Juil - 21:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1106

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Mer 6 Juil - 13:36


LEO & IDALIENOR
summer meeting


Tu marches. En silence, tes pieds nus labourent un sillon d'herbe fraîche, retourne perles humides et fleurs colorées. Autour de toi, le sous bois de la forêt tropicale explose en teintes et en odeurs d'été. Vert pétard, rouge vermeil et  autres jaune canari animent la cime clairs des arbres au dessus de ta tête.  Mille parfum viennent te peindre les narines à ne plus savoir où renifler. Tu les aimes, ces odeurs, elles sont l'empreinte même de la vie. Celle de la sève sucrée, si lourde qu'on aurait presque pu la boire, celle des bourgeons, fruité et gourmande. En d'autres circonstances, tu te serais peut-être arrêté. Le nez sous les roches taillées par les pluies exotiques. L’œil fouineur, tu aurais traqué l'histoire, les minéraux, la poudre du temps et surtout les vies passés. Mais pour l'heure, tu traverses l'épaisse jungle en direction des lacs et cascades de la zone.

Cette balade avait été décidé sur un coup de tête, sur un pivot étourdi. Tu avais quitté la hutte, tes amis... Callie, sans autres mots que : « Je reviens, j'ai juste besoin de prendre l'air. » Tu savais que Janet t'avait bel et bien oublié. Tu le savais pour avoir été prévenu de la bouche de Josh lui même... mais être confronté à la dure réalité du problème, à n'être au final qu'un parfait inconnue aux yeux d'une amie si chère, ça faisait mal. Trop mal. Tu avais donc souris, tu avais pris le temps de discuter, de ravaler ce petit quelque chose d'acre et de rance, a t'en griffer le cœur et tu étais parti. Tu avais prévenu Calliope, après t'être équipé d'un sac contenant tes Pokeballs et un carnet à dessins. Tu lui avais dis que tu allais faire un tour des environs, que tu dessinerais quelques plantes et Pokemon si tu en croisais. Tu lui as dis que tu serais vite de retour. Et vous vous êtes quittés sur un sourire. Peut-être aurais-tu dus l'embrasser pour la rassurer, pour lui dire qu'il n'y avait rien à craindre... Que Janet n'était plus qu'une amie à qui tu tenais comme à une sœur. Après tout, c'est ce qu'elle était devenue... Une membre à part en tiers de ta famille dont il ne restait plus grand monde...

Un soupire, un regard vers le plafond vert, à la recherche d'une partiel de ciel. Rien. Enfermé, dans cette boite fraîche et douce. Tes pas te mènent finalement aux cascades dont le son te parvient au travers d'un rideau de feuilles et de lianes. Chaussures en main, tu fends la frontière entre les éléments, et manque de mettre un pied à l'eau. Un tout nouveau paysage s'offre à toi et te fais regretter d'avoir une seule seconde penser vouloir rester à Lansat. Tu restes bouche bée devant ce spectacle, devant ce crépitement apaisant qu'est celui de l'eau tombant avec fracas sur la roche. Tu fais attention où tu mets les pieds et arrives a rejoindre la berge vierge - non pas sans mouiller tes papattes-

Au premier abord, personne, pas âme qui vive, juste peut-être des remouds calmes à la surface de l'eau. Puis finalement, alors que tu détournes les yeux l'espace d'une seule petite seconde, la vie explose à ta droite. Happé par la magnificence du lieu tu n'avais pas remarquer le Cabriolaine à l’abri près d'une broussaille aquatique, ni même la Nirondelle qui plane au dessus du point d'eau. Pour dire, tu avais été si absorbé, que tu n'avais même pas repéré, sur l'eau, près de la cascade, le Lockhlass qui te fixe avec méfiance. Tu te sens soudainement bête, et rougis en sursaut maladroit lorsque une tête humaine sort de l'eau pour te saluer. Légèrement pris au dépourvu, tu déposes ton sac au sol et une main vagabonde s'empare de ta nuque raide. Que tu te sens ridicule... toi qui te voyais déjà constamment sur tes gardes pendant ces vacances, à l’affût du moindre soucis, du moindre problème... Toi qui étais réticent à venir ici, peur de revivre l'été dernier...Te voilà surpris par une... une jeune fille et ses pokemons... Tu ris, nerveux, stressé... Puis tu réponds au signe. Tu lui adresses des doigts déployés. Tu ne t'avances pas, quoi que... peut-être un ou deux pas, mais pas plus, afin d'être certain que ta voix porte jusqu'à elle.

▬ Peut-être que je dérange..? Lances-tu sur un air de sympathie, montrant d'un mouvement de tête le Lockhlass qui te fixe avec insistance.



_________________
selkies mood



kado:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 791
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Ven 8 Juil - 21:53

Petit plongeon au cœur de la forêt x Leonidas Blackhart
M’amusant sans complexe dans le lac, j’en avais oublié une potentielle présence venant s’ajouter à l’harmonie du lieu. Et ce n’est pas n’importe quelle personne puisque c’est le préfet des phyllalis. Mais l’expérience m’a montré que les considérer comme au-dessus des autres élèves étaient une erreur alors je ne vais pas le faire pour cette fois. En espérant simplement qu’il soit d’accord avec Calliope. D’ailleurs récemment Max m’a dit qu’ils étaient ensemble ces deux-là. C’est vrai qu’ils sont mignons et s’ils sont heureux tant mieux. Après je me demande bien s’il est au courant pour la maladie de Calliope. Mais vu la façon dont elle m’en a parlé j’ai des doutes. Elle lui dira quand le moment sera venu, ce n’est pas à moi de lui dire mais à sa petite amie. J’ai un secret à tenir.

Il me fixe alors d’un air gêné, le rouge lui montant aux joues. Est-ce que c’est la situation qui le fait réagir ainsi ? Je ne suis pas très douée pour comprendre les garçons. Ainara, ayant repéré sa présence, s’approche à grand coup d’aile de lui avant de se poser sur sa main. Etonnant, c’est la première fois qu’elle fait ça. Il doit y avoir un bon feeling. En revanche, comme d’habitude, Lokhlass lance de drôles de regards à mon camarade. Mais pourquoi se méfie-il toujours des inconnus ? Enfin inconnu façon  de parler. Ça reste tout de même un élève de l’académie et en plus connu. Je caresse la tête de mon pokemon pour le rassurer.

Lokhlass, arrête de le regarder ainsi. C’est un élève de l’académie nous n’avons rien à craindre. Tu lui dois même respect puisque c’est un des préfets de dortoir. Regarde Ainara l’a même adopté donc aucun risque qu’il nous veule du mal.

A l’écoute de mes mots, son regard s’apaise avant de se retourner de nouveau vers Léonidas. Puis il lève la tête avant de lancer son attaque pistolet à eau. Les gouttes tombent petit à petit créant ainsi de beau reflet arc-en-ciel avec le soleil. Je tends les mains par réflexe pour essayer de sentir les gouttes. Peu efficace puisque je suis trempée mais je profite de ce petit instant de magie. A cette petite pluie, Ruru se relève de son rocher avant de foncer à toute allure dans la forêt. Je ne sais pas ce qui la attiré mais ça doit être important vu la vitesse à laquelle elle a détalé. Bon je sais qu’elle reviendra de toute façon. Les autres n’ont pas bougé. Ainara avec le phillaly, Dama les pattes à peine dans l’eau, Yuko à l’ombre pour se proteger du soleil et Hiro Pop et Zeno sur la mini-plage que forme le bord du lac.

Evidemment que tu ne me déranges pas. De toute manière, le lac n’est pas à moi mais à cette belle forêt. Désolée pour Lokhlass, il se méfie trop des gens qu’il ne connait pas. Et puis pour ma Zoroark, elle reviendra plus tard comme à son habitude. D’ailleurs je ne me suis pas présentée, je suis Idalienor Edelwen, Pokeathlète médecin mais tu peux m’appeler Ida.

Présentation de moi classique mais qui permet de poser les bases de la personne à mon sens. J’espère qu’il se présentera aussi, que je puisse placer plus d’informations sur lui que le simple préfet des verts comme nous avons l’habitude de le dire chez les pyrolis. Je n’avais pas fait attention mais il reste en retrait de l’eau, comme si il n’osait pas pénétrer à l’intérieur. Je m’amuse un peu ? Allez c’est trop tentant. Je lance un petit regard à Hiro avec un geste de tête pour qu’il comprenne ce qu’il doit faire. Je vais bien rigoler moi. Sans prévenir, il se place derrière le dresseur pour utiliser son Attaque Coupe-Vent, pas à sa puissance maximale mais suffisamment pour faire basculer le dresseur et le faire tomber dans l’eau. Et paf un beau plat ! Sortant sa tête de l’eau en bougonnant, j’essaie de parler bien que pliée en deux.

Tu aurais vu ta tête c’était superbe. Tu ne m’en veux pas, mais je te voyais hésitant à rentrer dans l’eau alors j’ai un peu forcée la main. Tu n’allais pas rester là à me regarder quand même avec cette chaleur.

Toujours en rigolant, j’attends la réaction de mon camarade, en espérant qu’il ne soit pas fâché.


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1106

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Jeu 4 Aoû - 13:10


LEO & IDALIENOR
summer meeting

La méfiance est tout a l'honneur du Lockhlass. Méfiance dont tu n'avais malheureusement pas fais assez preuve ces deux derniers jours. L'accident de l'été dernier restait gravé dans ta mémoire et se serais te mentir de dire que c'est du passé et que tu n'y penses plus. Ce qui s'est passé là-bas est bien plus qu'un mauvais souvenir. C'est une lourde et profonde cicatrice que tu cherches encore aujourd'hui a refermer. M'enfin... tout ce blahblah inutile et morose pour en venir au faite qu'ici...bah... il n'y a vraiment rien a craindre. Une jeune fille, élève de Lansat de surcroît, accompagnée de ses pokemons dans un décor de carte postal.  Il faut savoir se détendre mon petit Leo'... Cael et Callie n'ont pas cessés de te le répéter et ils ne cesseront pas jusqu'à te voir complètement détendu et serein. C'est que ça se sent, cette nervosité maladive qui peut parfois te faire seconde peau. Un profond soupire et te revoilà aussi fringant qu'autre fois.

D'ailleurs, voilà que la Nirondelle s'approche en petits battements d'ailes avant de prendre place sur ta main que tu lui as instinctivement tendue. Tu lui accordes des caresses du bout de l'index, cajolant son petit buste de duvée.

▬ Enchanté petite boule de plumes. Lui chuchotes-tu alors qu'elle sifflote agréablement, se frottant d'avantage contre ton autre main. Tu reprends peu à peu ce sourire qui te sied si bien et reposes ton regard sur le Lockhlass. Grognon, quoi que redevenu calme, il crache un petit filet d'eau créant un magnifique arc-en-ciel aux pieds de la cascade. Happé par les couleurs qui pourtant t’apparaisses mornes avec tes lunettes, tu ne remarques qu'a peine une ombre s'enfoncer dans la foret. Un autre pokemon de la demoiselle sans doute.

▬ Ne t'excuses pas. Il a le droit de se méfier, c'est important d'avoir un pokemon toujours sur ses gardes. On ne sait jamais ce qu'il peut arriver. Tu le fais exprès Leo', c'est pas possible. Comme si quelque chose allez se passer, ici, là, maintenant. Non faut pas rêver, Je sais que tu es poisseux mais quand même, je pense qu'Arceus a compris que tu avais assez morflé, tu peux te détendre, rire, blaguer, vivre au calme. Tu le mérites... vraiment. Renvoyant tout le reste de tes pensées au rang de tueur de moral, tu tiques. ▬ Ta..Zoroark... Pas de doute là-dessus, si elle a sauté dans les bois c'est que Luné n'est pas loin. Ton Starter a prit pour habitude de fouiner les environs, gardant toujours un certain périmètre de sécurité avec toi afin de constamment te garder sous surveillance.

Tu n'as qu'a tendre l'oreille pour entendre des petits branches et brindilles craquées, des feuilles et des fleurs se froissés sous le poids d'une frénésie taquine. Ni une ni deux, alors qu'une seconde plutôt les craquements semblaient s'éloigner, voilà que déboulent Luné et Ruru.

Ruru et Luné:
 

▬ Eh ben... hm.. voilà mon Zoroark. Luné.

Ils jouent. Ça claquent des crocs, ça couinent, ça piaillent et ça jappent tout ce qu'ils ont de saouls, avant de repartir en course agitée dans la forêt. L'oiseau a profité de l'agitation des deux Plymorfox pour quitter son perchoir et reprendre la voie des airs. Les présentations sont faites, elle dit s'appeler Idalienor Edelwen. Pour tout dire, son nom ne te rappel rien..contrairement a son minois que tu jurerais avoir aperçu aux entraînements matinaux de Jackie. Tu t'approches encore de quelque pas de la rive et finis par te présenter a ton tour. Pas que ton identité soit un réel mystère pour les élevés de l'académie... mais la politesse l'exige.

▬ Je suis Leonidas Blackhart, Scientifique archéologue, préfet des Phyllali, mais ça tu le savais sans doute déjà. M'enfin, n'hésites pas a faire comme tout le monde en m'appelant Leo'. Si je ne dérange pas je vais juste m'instal-

Pas le temps de dire un mot de plus, tu te sens pousser en avant. Tu perds l'equilibre, totalement prit au dépourvue. Ton seul et unique réflexe, maintenir tes lunettes sur tes yeux pour éviter de te cramer d'avantage la rétine. C'te plat. T'es tombé comme une véritable crêpe. Tu te redresses, sortant ta tête hors de l'eau. Trempé jusqu'aux os, tu plaques ta crinière blonde en arrière tout en nettoyant tes binocles comme tu peux. Ton short ainsi que ta chemise te collent à la peau et tu t'empresses de te débarrasser de ton haut par gène. Jeté sans finesse sur la berge tu commences a t'enfoncer dans le lac ayant pris pour cible la jeune Pyroli.

▬ J'espère que tu nages vite, car ma vengeance sera terrible !
Balancé sur une fausse tonalité malfaisante, tu commences a nager dans sa direction. Lunettes bien attachées, tu plonges sous l'eau et fonces droit sur elle pour tenter de lui attraper les jambes. Si chose faite, sans doute la remontera t-elle de tes bras avant de la jeter plus loin dans l'eau. Avoues Leo'... Ça fait du bien de s'éclater comme ça non ?




_________________
selkies mood



kado:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 791
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Ven 5 Aoû - 23:16



Petit plongeon
Avec Leonidas Blachart
Je dois reconnaitre que le cadre est vraiment super. Je suis en train de profiter de la fraicheur d’un lac situé en plein cœur d’une forêt tropicale, le tout accompagné de mes pokemons. Le paradis. Je peux plonger et nager à ma guise sans me soucier de quoi que ce soit. En fait si un peu quand même. L’arrivée de Léonidas m’a un peu surprise mais c’est plutôt cool de ne pas rester toute seule. Enfin ça reste mon avis. D’ailleurs il porte toujours cette paire de lunette à la forme bizarre. Les peu de fois où je l’ai vu, il les portait. Même quand il n’y a pas de soleil. L’objet à peut-être une valeur sentimentale. Mais après tout c’est ce qui fait le personnage aussi.

D’ailleurs le fait que Ruru détale aussi vite à l’arrivée du blond m’intrigue un peu. Elle a vu quelque chose au loin ? Je ne pense pas qu’il y ait de vrais dangers potentiels mais je ne vais pas l’empêcher de bouger. Elle reviendra de toute façon. Mais quand j’évoque ma Zoroark, le préfet bug. J’ai fait une bêtise ? Encore une phobie ? Je ne suis vraiment pas douée moi. Puis des grognements au fond de la forêt se font entendre. C’est Ruru. Sur mes gardes, je me tiens prête à bouger. Sauf que je ne m’attendais pas du tout à ça. Ruru et un autre Zoroark était en train de se battre. Pas comme une méchante bagarre mais une sorte de jeu. C’est la première fois que Ruru rencontre un autre Zoroark. Ça doit lui faire tout drôle mais elle a l’air de s’amuser. C’est le pokemon de Léonidas. Assez logique en fait. Je n’aurais pas vu des Zoroarks sauvages ici. On dit que l’on peut en trouver uniquement au bois des Illusions.

Bon ce n’est pas tout mais moi aussi je veux m’amuser un peu. Grâce à Hiro, le préfet des phyllalis venait de faire un magnifique plat dans le lac. Il avait l’air un peu tendu à mon goût, et j’ai des doutes que ce soit moi qui l’intimide. A côté de lui, je parais toute frêle. Je comprends bien pourquoi il plait tant à la préfète des bleus. Je la voyais bien avec ce genre de garçon. Mais qu’il ne lui brise pas le cœur sinon il aura à faire à moi. Il s’éclate alors dans l’eau puis relève la tête un peu énervé. S’il le prend mal, je suis dans de beaux draps moi.

Bon ça à l’air d’aller puisqu’il retire son haut trempé avant de se jeter vers moi. Etrangement, mon Lokhlass se recule un peu quand il sent venir le jeu. C’est bien tu progresses. Mais moi je dois filer ou il va m’attraper. Au plus vite je fonce sous l’eau pour m’éloigner un peu. Mais il nage vite et vu qu’il est plus grand que moi, il ne tarde pas à m’attraper le pied et à me tirer vers lui. En quelques gestes, il me soulève comme si j’étais une plume avant de me jeter plus loin dans le lac. Et plouf, à moi de m’éclater dans l’eau. Je remonte vite à la surface en rigolant. Je m’amuse bien moi.

Mes cheveux sont partis un peu en n’importe quoi avec tous ces plongeons alors je défais ma tresse pour dénouer mes cheveux. Vu qu’ils sont lisses sous l’effet de l’eau, je me rends compte qu’ils sont vraiment longs. Ils doivent m’arriver dans le bas du dos. Vu qu’ils sont tout le temps en tresse je ne m’en rends pas bien compte.

Tu as sacrement de force. On dirait que je ne pesais rien vu la facilité avec laquelle tu m’as jeté. Bon bah on va dire qu’on est à égalité maintenant.

Nous rigolions tous les deux. J’ai bien fais de le faire plonger dans l’eau, il a l’air moins préoccupé comme ça. Si je peux l’aider à de détendre, pourquoi pas. En se concentrant un peu, on entend toujours les grognements de nos deux pokemons. Ils doivent vraiment bien s’amuser tous les deux. Ainara est d’ailleurs partie les garder à l’œil. Tu anticipes de plus en plus vite mes consignes Ainara c’est super. Tu es une très bonne alliée. Comme tous mes pokemons. D’ailleurs, en jetant un coup d’œil à mon équipe, je constate que le trio infernal s’est endormi au bord d’un arbre. Dama et Yuko sont aussi avec eux, dormant. Ils sont supers choux. Je décide de reprendre la discussion avec Léonidas, curieuse d’en apprendre d’avantage sur lui.

Alors les vacances ici te plaisent ? Ce sont mes premières avec l’académie et je dois dire qu’ils ont mis le paquet. L’an dernier c’était…


Ida arrête toi ! Rappelle-toi ce que t’as dit Aaron sur les vacances d’été de l’an dernier. Il ne serait pas sage de ta part de lui rappeler de mauvais souvenirs. Bon trouve autre chose vite.

Laisse tomber ce n’était pas important. J’espère que toi aussi tu t’amuses ici.
© BB Dragon



_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres


Dernière édition par Idalienor Edelwen le Lun 29 Aoû - 10:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1106

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Mer 24 Aoû - 16:09


LEO & IDALIENOR
summer meeting

Tu prends la pose. Vous savez, ce fameux torse bombé, les épaules droites, hautes, le menton relevé de ce petit air joueur, les mains retournées sur tes hanches. Tout royale, tout puissant, lion dominant, la crinière ébouriffée, trempée.  Tes lunettes sont elles aussi tout aussi ruisselantes de gouttes d'eau que le reste de ton corps. Tu n'y vois pas très clair... il faudra éviter de mettre la tête sous l'eau à l'avenir. Juste histoire d’éviter de se faire du mal pour rien. Je sais que tu es assez doué pour ça mon Leo', mais tout de même, n'allons pas empirer ton cas. Ça serait bien bête, surtout que d'après une certaine doc', tes yeux pourraient bien un jour guérir – du moins partiellement. On évite de foutre en l'air cette infime chance ok ? Ok.

Si t'étais fort ? Tu l'étais devenu avec le temps. Tes mois, ou plutôt ta presque année en réhabilitation t'avais permis de forger ce petit corps de garçon frêle et fragile que tu étais y'a deux ans en un presque homme. Tes multiples fouilles à crapahuter sur la roche et autres escalades t'avais également permis de garder tout ça en forme, pour le plus grand plaisir de ses dames ( et messieurs, on pense a toi Ronron). Tout ça pour dire que oui, tu avais réussis a soulever la Pyroli sans le moindre effort. D’abord attrapé par la jambe, tu t'étais ensuite jeté sur ses hanches pour les agripper de tes patounes de lion avant de jeter ta proie un peu plus loin dans le lac.

Elle te lance que vous êtes a égalité, sur le même pallier, que vous avez le même score. Tu serais en droit de grogner, de refaire un pas en avant pour reprendre l'avantage, de l'attraper de nouveau, de la chatouiller ( si elle y est sensible) jusqu'à ce que souffle se perde, jusqu'à ce qu'elle avoue que celui qui porte la couronne, celui qui triomphe, c'est toi. Mais tu te contentes de rire, d’esquisser un autre de ces sourires doux.  Un autre silence retombe, tu pourrais espérer entendre Luné galoper dans les sous-bois, mais ta concentration se porte d'avantage sur le nettoyage de tes verres. Machinalement et non sans une ou deux grimaces, tu fermes les yeux avant de retirer ce qui te protège des rayons du soleil et tentes tant bien que mal de chasser les perles humides de tes binocles. Remises sur le bout de ton nez, tu n'y vois pas mieux, peut-être même pire qu'avant... Blasé, tu te dis que tu dois faire avec, le temps de la baignade, le temps de prendre le temps...Un soupire discret, une main en retenue qui s'était redressée pour agripper ta nuque et Idalienor décide de reprendre la conversation.

Et c'est le drame. Plus rien ne retiens ce bras trop tendu qui s'empresse de se plier. Tes doigts se faufilent sur les nerfs stressés de ton cou. Tu y imposes une pression ferme. C'était il y a si longtemps, et pourtant rien que de l'évoquer te plonge de nouveau dans le cauchemar. Tu fais mines de sourire, tu te forces, vraiment. Tu fais l'effort de chasser tout ce malaise de tes épaules. Cette nausée qui s'est furtivement glissée entre ton estomac et ta langue te donne de vilaine sueur froide. Tu sens les os de ton échine se broyer, puis se reconstruire, encore et encore en un cercle vicieux et foutrement désagréable.

Elle sent le mal-être, la Pyroli, ou peut-être sait elle déjà qu'elle s'est aventurée sur un chemin miné et délicat. Elle bondit hors de ce champ piégé. Enfin, elle essaye. Mais c'est trop tard. Bien trop tard pour ta perspicacité. Tu n'es pas dupe, tu sais très bien de quoi elle parle et tu sais très bien que les termes «  ce n'est pas très important » sont faux. Tu la coupes, forçant maladroitement ta main droite a quitter l'arrière de ta gorge.

▬ Non... Enfin, si je m'amuse...! J-je veux dire... parlons en. Parlons de l'été dernier.

J'en ai besoin.

Certaines personnes savent, certaines non. Certains on peur d'en parler, d'autres se la joue rire et dérision. Fuir ce genre de conversation ne te mènera a rien. Tu sais très bien que c'est un véritable choque pour toi. Que tu as perdu tout ce que tu t'étais tué a construire, que l'acharnement de tes ravisseurs t'avais poussé dans tes retranchements. Que tu...avais peur que tout recommence, que tu finisses victimiser une nouvelle fois. Volé, blessé, kidnappé...Quelle sera la prochaine étape ? La prochaine punissions ? Un nouveau soupire. Plus lourd, plus poignant.

Tu n'oses pas t'approcher. A vrai ire tu n'oses même pas regarder la jeune fille dans les yeux. Honteux ? Tu ne sais pas trop. Il n'y avait pas de quoi a avoir honte, il n'y avait pas de quoi se cacher. Mais il t'a toujours était difficile de parler de toi. Tu ne connais pas Idalienor. Tu ne sais pas ce qu'elle pourrait dire, ce qu'elle pourrait faire de cette vérité que tu t’apprêtes a lui cracher par dépit, par confusion. Tu te test. Tu fais ça pour toi. C'est drôlement égoïste, mais c'est le moment où jamais.

Sérieusement, tu te fais violence. Tu cherches tes mots, tu roules ta langue sans cesse, à la recherche d'un bon début de phrase, d'une bonne intonation. Tu ne veux pas forcer la pitié sur ses traits, tu ne veux pas croiser de compassion ou quoi que se soit d'autre dans ses yeux si jamais tu te risquais a redresser les tiens.

▬ L'été juste avant celui de l'année dernière... Les mots sont presque du sable, il t'est difficile de les mâcher correctement. J'ai perdu l'intrégralité de mes pokemons. Et... Et mes yeux ont été endommagés. D'où les lunettes. Commences-tu en joignant geste à la parole. J'ai été frappé par une attaque électrique qui m'a brûlé la rétine, le tout en tentant de protéger mes pokemons. En plus de ça j'ai merdé haha.. Je n'en ai sauvé aucun... Rire nerveux, brise cœur. Et l'été dernier... Les gens responsables de mon handicape ont de nouveau frappés, mettant en danger un bon nombre de mes amis, moi compris... J'ai bien cru que j'allais de nouveau perdre tout mes pokemons...Même durant le « sauvetage »... je n’ai pratiquement servis a rien... Tu affiches un sourire triste, un sourire ironique, t'étant destiné. Si il n'y avait pas eu Calliope... et les autres... je...

J'aurais de nouveau tout foiré, comme un putain de minable..


▬ M'enfin... ! Tes bras  se soulèvent , s'agitent un peu, embarrassés. Je vais mieux maintenant. Haha... Des mots pour se persuader, des mots pour se rassurer. Un sourire a demi-faux, grand et large. Tout aussi brillant que sombre...


_________________
selkies mood



kado:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 791
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Lun 29 Aoû - 10:30



Petit plongeon
Avec Leonidas Blachart
A croire que j’ai vraiment un don pour ça. J’arrive toujours à tomber sur le sujet qui fâche. Et ce n’est pas la première fois. Il y a eu Max, Aaron, Josh et maintenant le préfet des Phyllalis. Il était là pendant l’attaque c’est sûr. Et en plus, d’après les rumeurs il faisait partit des kidnappés. Alors je ne sais pas si, comme je le disais à Aaron, il fait partit des personnes plus sensibles que les autres, mais j’aurais mieux fait de ne jamais en parler. Ça me fait mal au cœur à chaque fois que je le fais ; remuer le couteau dans la plaie. Je ne le fais pas exprès. Alors une fois que j’ai posé la question, ils me racontent leur passé, leurs souffrances. Même s’ils font tous mine que ça va, je leur fais du mal à chaque fois. Est-ce que je devrais continuer à parler aussi librement aux gens si c’est pour les faire souffrir ?

Alors que je tente de dévier la conversation, il la poursuit non sans gêne pour me parler de l’été dernier. Non ne le fait pas, je ne veux pas te faire du mal. Je ne veux pas qu’il me le dise. Je vais lui faire mal au cœur. Pourtant, je ne peux pas lui dire, car ce serait l’empêcher de se libérer d’un poids. Je suis prise au piège.

Son récit commence alors, plus tôt que celui d’Aaron. La Team Rouage agissait depuis plus longtemps que je le croyais, occasionnant comme victime le préfet. Se faire voler tous ses pokemons, j’ai déjà entendu cette histoire. Josh aussi en a fait les frais. Je ramène ma main vers ma bouche, horrifiée de ce que j’entends. Subir une attaque de pokemon, surtout de cette puissance, engendre une douleur atroce. Je le sais et j’ai déjà traité ce cas. Sa rétine a été endommagée sur le choc d’une attaque électrique, d’où les lunettes. Elles sont plus qu’un simple accesoire de mode comme je pouvais le croire. Il voulait protéger ses pokemons, il y a laissé ses yeux et ses compagnons. Horreur. Le seul mot qui me vient à l’esprit. Il avance ensuite à l’été dernier au kidnapping. Comme je l’avais bien compris avec les rumeurs, il a été enlevé et a risqué sa vie une fois de plus. Et il se trouve inutile ? La situation était critique, vous ne pouviez rien faire. Il ne doit pas s’en vouloir.

Lorsqu’il évoque l’intervention de Callie, je note un ton différent, rempli d’une reconnaissance immense envers la préfète. Même s’il me dit qu’il va mieux, j’ai peine à y croire en voyant son regard. J’ai l’impression qu’il a encore peur. Mais une chose me fait sourire.

Vous êtes exactement pareils tous les deux
, murmurais-je si doucement que je ne sais même pas s’il m’a entendu. Je ne sais pas comment l’expliquer mais, ils se ressemblent beaucoup pour moi.
Réalisant que je ne peux ignorer plus longtemps ce qu’il vient de me révéler sur la Team Rouage, je me décide à parler, dire ce que je ressens.

Je n’ai pas connu la Team Rouage. Je suis arrivée après, en septembre. J’ai demandé à un des phyllalis, Aaron, de m’expliquer ce qui était arrivé, car je n’avais pas les infos nécessaires pour le comprendre. Alors il m’a tout dit. Mais même s’il voulait me rassurer, montrer que vous aviez gagné ce jour-là, son visage trahissait une certaine peur. Peur que cela recommence, que votre enfer recommence. Et je lis la même sur ton visage. Alors je lui ai dit une chose. Vivre dans la peur et le tourment n’est pas une vie pour moi. Alors oui, nous devons nous préparer à l’éventualité que cela recommence mais vivre avec sa sur la conscience ne fera qu’empirer les choses pour moi. On doit continuer à vivre, à sourire, à faire ce qu’on a toujours fait, et c’est ainsi que nous pourrons avancer dans cette lutte. Lorsqu’ils reviendront, je lutterais de toutes mes forces pour que plus jamais ils ne puissent vous faire peur, pour ne plus qu’ils vous détruisent et qu’ils vous rendent si triste. Je m’en chargerais personnellement…

Mes poings étaient serrés, mon visage rongé par la colère. J’en ai assez d’entendre tout le mal qu’ils ont fait autour d’eux, tous ces élèves qu’ils ont détruit. Je ne veux plus que ça recommence. Alors même si je dois m’élever seule contre eux, même si je dois connaitre leur courroux, je ne faiblirais pas. Ce visage empli de tristesse, je ne veux plus jamais le voir sur personne.

Mon Lokhlass revient vers moi avant de me donner un peu coup avec sa tête. La vague de rage qui m’avait envahi disparait petit à petit et je retrouve une certaine sérénité. Je le caresse avec un sourire désolé. Pardon de t’avoir fait peur, je ne voulais pas. En regardant bien, la plus part de mes pokemons se sont réveillés et m’écoutaient. Ils ont tous une drôle de mine, m’entendre parler ainsi n’est pas dans mes habitudes. Je leur adresse à chacun un sourire. Je ne recommencerais plus c’est promis. Je ne dois pas être dictée par la colère, autrement c’est comme s’ils avaient déjà gagner. Je passe ma main dans ma nuque un peu gênée par ce que je viens de dire.

Excuse-moi je me suis un peu emportée, je n’aurais pas dû. Ah oui tout à l’heure j’ai dit que nous étions à égalité, mais ça pourrait bien changer. Attrape-moi si tu peux.

Et me voilà reparti à la course sous l’eau pour fuir. Je veux me changer les idées, et ça ne lui fera pas de mal non plus.

© BB Dragon



_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18 ans
Niveau : 45
Jetons : 2756
Points d'Expériences : 1106

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Jeu 15 Sep - 12:03


LEO & IDALIENOR
summer meeting

Ces souvenirs profonds, entailles du passés, qui hier encore saignés abondamment. Aujourd'hui ne sont plus que chimères, cicatrices d'un lourd combat, d'une bataille acharnée et d'une guerre personnelle. Tu es lion. Tu es fort, fier et princier. Tu es tombé c'est vrai, plus d'une fois. Mais tu as sut te relever, te redresser, forcer sur tes pattes tremblantes d'animosité envers toi-même. Ce sentiment de dégoût à ton égare n'a pas fini de te fouetter le coeur et l'esprit. Rien ne saura effacer le fait que tu es rester paralyser face à la Team Rouage. Rien ne pourra jamais t'enlever cette épine du cœur.

C'est un fait.

Mais a vrai dire, ça ne faisait plus aussi mal. Tu souriais, au mieux tu savais que tu n'aurais aucune difficulté a t'endormir ce soir. Ce qui en soit était quelque chose d'assez miraculeux, connaissant ton passé d'insomniaque actif ! Ces cauchemars, cette peur au ventre... partis, effacés ? Presque. Tu sais que tout ceci ne partira jamais vraiment, que le souvenir de ce jour en Hoenn restera gravé en toi pour le restant de tes jours. Aujourd'hui, tout ce qu'il te reste à faire est de l'accepter complètement.

Tu finis donc par prendre une grande inspiration après avoir raconter ton histoire. Ta main est revenue sur ta nuque et tu as beau la forcer a la quitter, rien a faire, elle reste, elle se colle. Tu ravales une grimace, avant de reposer ton regard sur la jeune Pyroli. Ça fait quand même un bien fou de tout déballer comme ça. Tu devrais faire le faire plus souvent. Lui adressant finalement un sourire cassé, que tu aurais voulu plus stable et moins triste, Idalienor tente de briser le silence qui s'est installé.

Elle parle de quelque chose qu'elle ne connaît pas, ou peu. C'est vrai qu'elle n'a pas tout a fait tort sur certain point mais il est toujours plus facile de le dire que de le faire. Et malheureusement, des discours comme celui ci, tu en as entendu des milliers. Tu dirais même plus que tu les collectionnes ! Si au début ça remonte le moral, on se rend bien vite compte que la réalité est tout autre. Alors sur ton visage se dessine un nouveau sourire. Toujours aussi cassé, toujours aussi tendre. Un mélange étrange qui n'est pas toujours facile a déchiffrer. Un sourire qu'on n'aimerait pas voir se former sur ta frimousse.

Tu n'iras pas contredire ses mots, tu n'iras pas briser ses rêves ni même grogner sur cette soudaine pitié dont elle fait preuve et qui t'irrites. Non. Tu n'en as pas vraiment la force aujourd'hui et puis... tu n'es pas spécialement méchant. Alors tout ce qui se trame dans ta cervelle de maudit se transcrit en un soupire assez lourd, que tu tentes de raccourcir au possible. Ce n'est pas dans l'intention d'Ida de faire du mal, tu le sais bien. Tu es grand maintenant, plus solide, moins brisé, alors tu te contentes d'accepter, de la remercier. Son soutien n'est pas vain.

▬ Pas de soucis. Ça m'a fait du bien d'en parler.

La rassure-tu alors qu'elle reprend son petit côté espiègle et joueuse. Ah ouai ? On est comme ça mademoiselle ? Qu'a cela ne tienne, tu n'es pas venu ici pour te lamenter sur ce qui est arrivé l'été dernier ! Tu reprends du poil de la bête et plonge à sa suite. Le Lockhlass de la jeune fille s'écarte, conscient du jeu qui doucement se met en place. Sans doute a t-elle tendu sa main au mauvais adversaire car tu es de loin le plus joueur des deux. Nageant dans sa direction, tu finis finalement par la rattraper, près de la cascade. L'eau y tombe en trombe, rendant la conversation compliquée. Une fois à sa auteur, après l'avoir machinalement ramené jusqu'à toi, tu viens chuchoter a son oreille, couvrant ainsi le bruit de la cascade.

▬ Je t'ai eu.

Grand sourire taquin, suivis d'un rire amusé et tu repars en arrière te laissant flotter sur le dos. Tu fais attention a tes lunettes, laissant ton regard se poser sur la cime des arbres qui entre deux grosses branches, laisse entrevoir une partie du ciel.

▬ Tu sais Idalienor... Tu devrais.. éviter de t'approcher de la Team Rouage... Quoi qu'elle fasse, quoi qu'elle dise... surtout ne fait pas de folie. J'aimerais éviter de voir mon entourage... Enfin... tu vois   Toujours aussi doué avec les mots HEIN LEO !  Ce faire kidnapper  où je ne sais quoi d'autre...


_________________
selkies mood



kado:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t787-leo-this-is-not-sparta-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t795-leonidas-blackhart-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 791
Points d'Expériences : 1637

MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    Mar 25 Oct - 14:41

Moi aussi j’ai un peu profité de la situation. J’en ai plus qu’assez de trouver des élèves tristes, voir traumatisés par ce qui est arrivé à cause de la team rouage. Nous avons beau dire le contraire, nous ne sommes que des enfants. Et aucun enfant ne devrait s’inquiéter de la sorte en permanence qu’une attaque d’une organisation criminelle revienne. Moi je n’ai pas peur. Tout simplement parce que je ne les ai jamais vu. C’est vrai, finalement, je suis peut-être la plus ignorante de tous. Moi je n’ai pas connu ce danger, cette boule au ventre lorsque tu découvres que tu as été kidnappé, cette tristesse de savoir que nous ne reverrons jamais certains de pokemon, devenus nos plus fidèles amis. Mais il y a tout de même une peur que je connais. On peut dire que je la connais très bien même : celle de perdre un être cher. Je pense à juste titre que c’est la pire des sensations.

Mais l’idée de me morfondre avec le préfet des verts n’est pas dans mes projets, alors il a bien fallu trouver quelque chose pour nous distraire l’esprit. Et puis bon, tous les deux dans un lac, il n’y a pas 10 000 solutions. Je suis repartie à la nage pour lui échapper, enfin plutôt savoir combien de temps je tiendrais avant qu’il ne m’attrape. Même si je suis d’un tempérament joueur et compétitrice, il faut se rendre à l’évidence, il est bien plus grand que moi, et le lac n’étant pas extensible, il va me rattraper vite. Une fois au niveau de la cascade, il rattrape mon pied et me tient tout proche de lui pour m’annoncer sa victoire. Pffff

Bon j’admets tu es plus fort que moi, mais si je faisais ta taille ça pourrait se discuter !

Le blond se laisse tomber sur le dos pour flotter doucement et moi je sors de sous la cascade pour le suivre. On se croirait presque au paradis. Rien pour briser le calme du lieu, simplement le chant des pokemons oiseaux et le bruit du vent. Le cadre est idyllique, bien loin de Lansat ou même de la maison. Même si la maison me manque parfois, que toute ma famille me manque, que le calme de Vermilava me manque, je me dis que j’ai quand même énormément de chance d’être ici. J’ai rencontré des gens supers, retrouvé ma meilleure amie, vécu des expériences de folies (j’ai vu un pokemon fabuleux quand même !) et surtout je me sens libre, et ça c’est le plus beau des cadeaux.

Léonidas reprend la parole et revient sur le sujet que j’ai maladroitement lancé un peu plus tôt. Il me met en garde, me dissuade de faire quoi que ce soit. C’est un peu son boulot de préfet de protéger les élèves. Malheureusement, avec moi il risque d’avoir un peu de mal à me donner des consignes. Je lui adresse un léger sourire.

Ne t’en fais pas je serai prudente. Mais tu ne réussiras pas à me faire rester passive si mes amis sont en danger, même si ça implique que je sois kidnappée.

J’ai un peu peur d’avoir plombé l’ambiance en disant cela comme ça, mais c’est moi et je n’ai pas l’intention de mentir pour lui faire plaisir. Dans un instant de silence, les grognements de Ruru se détachent du calme de la jungle. Un peu inquiète, je décide de retourner vers la rive et d’enfiler mon paréo par-dessus mon maillot de bain. J’adresse un sifflement à mes pokemons pour qu’ils se réveillent afin que je les rappelle tous dans leurs pokeballs puis je me retourne vers le préfet des phyllalis.

Je suis désolée je suis un peu inquiète pour Ruru. C’est la première fois qu’elle rencontre un autre Zoroark et j’ai un peu peur que cela dégénère. Je vais voir si je la retrouve, libre à toi de me suivre ou non.

Je m’enfonce alors à petits pas dans la forêt. Je ne l’ai pas dit, mais je me sentirais moins seul s’il me suivait…

HRP : Rp terminé o/

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Petit plongeon au cœur de la forêt    

Revenir en haut Aller en bas
Petit plongeon au cœur de la forêt
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-