Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Mar 5 Juil - 23:44
Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir...
feat. Nolan

    Ce n'était qu'un dessin. Et pourtant... Lyra prenait un grand plaisir à le dessiner. Elle soignait chaque détail. Faisait attention à ce qu'il n'y ai aucun défaut de visible. Elle voulait comme... Donner vie à ce qu'elle faisait. La Givrali était sans cesse recroquevillée dans le même coin, depuis qu'elle était sur Touga. Les vacances venaient de débuter, et elle s'isolait déjà. Mais... C'était dans sa nature, de s'isoler. On ne pouvait pas faire grand chose pour changer cela.
        Recroquevillée dans son coin, son livre calé sur ses genoux, elle avait face à elle une page blanche, qu'elle remplissait peu à peu de fins traits de crayon. D'une main hésitante, elle traçait ce que son esprit lui indiquait de faire. On pouvait distinguer les traits d'une jeune femme, le visage levé avec légèreté, fixant de ses yeux vides quelque chose. Au fur et à mesure que Lyra dessinait, on pouvait voir apparaître une main, enlacée avec une autre. Une larme perlant les yeux de la jeune femme. Un sourire sur ses lèvres. On pouvait voir qu'elle dansait. Avec un jeune homme dont Lyra n'avait pas dessiné le visage. Et pourtant... Elle referma son livre. Sans même dessiner chevelure et visage à ce jeune homme. Cette fille qu'elle avait dessiné... C'était elle. Elle qui dansait seule. Avec une personne dont elle n'avait pas voulu dessiner le visage. Avec une personne dont elle n'avait pas pu dessiner le visage.

   Dans un brusque soupir, elle referma son livre, lâchant son crayon qui vint s'écraser sur le sol. Elle l'enfouit dans une poche de son jean, et cala son livre sous son bras après avoir posé la bretelle de la sacoche contenant son oeuf sur son épaule. Elle rabattit la capuche qu'elle avait cousu à son top à bretelles sur sa tête, et se décida à traverser la ville. Bon nombre de personnes s'interrogeaient, se demandant comment l'adolescente faisait pour supporter une chaleur pareille en abattant une capuche sur sa tête. Cependant, le vêtement la laissait indifférente à la chaleur. Il ne faisait que la protéger du soleil.
        Furtivement, la jeune fille passa une main sur son front. A droite, dissimulée sous une mèche de ses cheveux, se trouvait une cicatrice datant de sa jeunesse. Cette cicatrice, elle s'en souvenait. On lui avait faite le jour même où elle avait retrouvé sa mère sans vie. Une cicatrice, une marque assez grosse, assez visible. Elle désirait que personne ne la voie. Alors elle faisait en sorte que ses cheveux la dissimulent. Même si Mysti avait la fâcheuse manie de la lui déplacer chaque fois qu'elle arrivait à se percher sur les épaules de sa dresseuse.

    Laissant une expression froide gravée sur son visage, Lyra parcourait les rues du village sans vraiment savoir où se rendre. Sa première destination serait donc d'atteindre la hutte dans laquelle elle logeait, et d'y déposer son livre. Son oeuf, elle le garderait avec elle. Certes, elle avait confiance en Yukino et Merrizu qu'elle connaissait depuis un petit moment, mais elle appréhendait de le laisser dans sa hutte, seul, surtout si ses colocataires ne s'y trouvaient pas. Elle était rassurée de l'avoir avec elle. Et puis, c'était Yukino qui lui avait offert. Elle préférait l'avoir avec elle que de le savoir ailleurs. C'était un peu la même chose pour son livre. Elle préférait le garder avec elle, mais plus parce qu'elle avait peur qu'on le lui vole qu'autre chose. Le laisser dans sa hutte ne la dérangeait guère, car contrairement à l’œuf elle avait la possibilité de le cacher sans qu'on ne le trouve.
          Elle se dirigeait vers sa hutte, une Mysti et une Mikallee essoufflées sur les talons. Les deux pokémons supportaient de moins en moins la chaleur, et on pouvait entendre Mysti qui pestait dans son langage de Pokémon contre Lyra. Ou bien qui la suppliait de s'arrêter. A moins de la comprendre, difficile de le savoir. De son coté la Pokémon avait attrapé la main de la petite Spinda, et essayait de la faire avancer plus rapidement. Mikallee avançait comme si elle était dépourvue d'os, ce qui était plus ou moins typique de cette race de Pokémon. Lâchant un soupir, la Givrali finit par s'arrêter devant la hutte, se tournant face à ses Pokémons, qui la rejoignirent. Dans la précipitation, le livre chuta des bras de Lyra. Voyant une opportunité en or d'à la fois se venger et taquiner sa dresseuse, Mysti attrapa le livre difficilement avant que sa dresseuse ne le récupère, et parvint à reculer de justesse avant que Lyra ne parvienne à le reprendre.

    Un air de triomphe sur le visage du chat Psychique, Mysti commença à trottiner. Ce n'était pas la première fois que la Psystigri dérobait son livre à sa dresseuse, et comme celui-ci était mille fois moins lourd, beaucoup moins épais et plus petit que les autres, la Psystigri n'avait aucun mal à le transporter. Elle s'éloigna progressivement de sa dresseuse, qui après avoir crié plusieurs fois le nom de son Pokémon, rappela sa Spinda à l'intérieur de sa Pokéball et s'élança à la poursuite du chat. Enfin, s'élança... Le mot était fort. Lyra ne voulait pas courir, elle avait trop peur que cela aggrave sa maladie.  
         Même si elle savait que Mysti ne ferait pas demi-tour, c'était toujours mieux de tenter. Ainsi, Lyra criait le nom de son Pokémon tout en s'engageant à travers les rues. Bien que pour le moment, son nouveau carnet ne contenait que des esquisses et des dessins ne ressemblant pas à grand chose, elle n'en avait qu'un seul de presque complet, et qu'elle ne voulait que personne voie. Ce dessin de cette fille dansant avec une personne dont le visage n'était toujours pas dessiné. Si quelqu'un le voyait... Elle se sentirait très mal. Elle n'aimait pas que l'on voie ses dessins.

    Elle passa un petit temps à courir après Mysti, parfois en se grattant l'arrière de la tête, parfois en soupirant d'exaspération. Enfin. Le village n'était pas bien grand, et Mysti n'était pas très rapide. Par conséquent elle ne serait pas bien dure à retrouver. ... En parlant du loup.
          Lyra vit son Pokémon tourner au coin d'une rue, et elle tenta de courir lentement pour le rattraper. Elle finit par atteindre le coin de rue en question, et chercha son Pokémon du regard. Elle se gratta l'arrière de la tête, ne l'apercevant toujours pas. Jusqu'au moment où ses yeux se posèrent sur le chat Psychique. Chat Psychique qui trottinait jusqu'à un garçon que Lyra ne connaissait pas, visiblement... Visiblement prête à lui donner le carnet.

-Mysti reviens lààààààààààààààààààààààà... Cria Lyra en tendant une main vers le Pokémon, et en frappant l'autre contre son visage.
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 941
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Lun 18 Juil - 4:59
(...*Hmpf*)

''...''

(...*Hmpfff*)

''...''

Oulah...Grosse ambiance, j’interromps peut-être quelque chose d'important ? Non parce que suffit de me le dire, Nolan, je repasse plus tard si besoin. Quoi, pourquoi tu me regardes comme ça ?...Ok, J,avoue que j'arrange pas beaucoup la situation, mais c'est quand même pas ma faute si l'atmosphère qui plane dans votre hutte ressemble à une réunion de Mangriffs et de Seviper, avec un vendeur de catapultes en promo au beau milieu de tout ce petit monde. En temps normal, le silence ne te gênerait pas beaucoup, mais là, même pour toi, c'est un peu trop : Au terme de GROS efforts de votre part, Djelly, Marie et toi avaient réussi à rendre la hutte à peu prés vivable, malgré une multitude de confrontations avec les équipements et les Pokémons locaux. Mais après avoir réussi à vous débarrasser du dernier Cacnéa mécontent de se voir priver de son ancien habitat, les deux filles ont décidés de quitter les lieux au petit matin. Et avec un emplacement aussi éloigné du centre-ville, les nombres d'imprévus potentiels est relativement bas pour ne pas dire inexistant. Rien d'étonnant donc à ce que les soupirs d'ennui de Libra te martèlent la tête comme des marteau-piqueurs...Ce qui serait sans conséquence, si tu ne sursautais pas à chaque fois en raturant ta partition !

(...*Hmpffffffffffffffffffffffffff*)

(...Libra, tu ne pourrais pas arrêter un peu ?)

(C'pas ma faute, je m'ennuiiiiiiiie !)

(Va faire un tour dehors, je suis sûr que Art adorerait ça.)

(Géniale, ton idée...Oh, du sable, du sable et...Magnifique, du sable !)

(Tu exagères, il y a sûrement quelque chose à faire, même si on est un peu loin du centre du village.)

(À part compter les grains de sable et dormir, j'ai pas trouvé ! T'es vraiment sûr que tu ne veux pas sortir faire un tour....Y'aura sûrement de jolies filles au centre-ville. Et en plus, avec cette chaleur, elles devraient pas être trop habillées...)

(Libra !)

(Roooh, je plaisante, Monsieur le coincé ! Allez Nolan, bouge-toi un peu, si on reste là à rien faire, ça va me rendre dingue !)

Avec un soupir de regret, tu déploies donc tes longues jambes et dépose la partition que tu tentais vainement de rédiger (Et qui ressemble plus à un dessin d'art abstrait avec toutes ces ratures), avant de jeter un coup d'oeil au reste de ton équipe : La majorité de tes Pokémons a trouvé refuge dans leurs Pokéballs pour échapper à la chaleur, mais Art et Libra ne semblent pas le moins du monde incommodés, ainsi que...Milo ? Voila qui est assez étrange, surtout vu la fourrure épaisse dont est recouvert le petit insecte. Pourtant, lorsque tu attrapes Art pour le déposer sur ton épaule, après avoir passé ta guitare en bandoulière, la boule de poils prend d'office la tête de votre petit groupe et galope de toute la force de ses petites jambes en direction de la porte. Quad on pense que pendant plusieurs mois, il a eu du mal à l'idée de seulement se déplacer hors de ta chambre, on peut dire que le Mimitoss a pas mal grandi.
Son intérêt timide pour les nouveautés s'est muée en une forme beaucoup plus prononcée de curiosité, parfois même envahissante et tandis que vous vous dirigez vers le centre du village, tu doit même intervenir par deux fois pour empêcher des couples de touristes de prendre peur lorsque ton partenaire poilu s'approche d'eux en ouvrant ses grands yeux.

(Y'a des glaces ! Nolan, une glace ! Pour tout le monde ! Regarde, même Art, il en veut une !)

(No...Non, mais moi, je veux..)

(Tatatatata, t'en veux une ! Nolaaaaaaan !)

S'il existe un Dieu des Starters Pénibles, Libra doit sûrement être sa grande prétresse. Pourtant, la bouille ravie de Art, lorsque tu lui tends son cornet et les tentatives maladroites du jeune Tarsal pour manger une glace presque aussi grosse que lui a au moins le mérite de te faire sourire. De son coté, ta Kirlia semble particulièrement apprécier son mélange banane-cactus-moutarde (Arceus, ne la laisse jamais cuisiner pour Alban) et même Milo est particulièrement intrigué par cette chose froide et bizarre.
Néanmoins, fourrure et crême glacée ne faisant pas bon ménage, tu finis par décider d'un arrêt à l'un des points d'eau qui parsèment les rues de Touga, pour éviter que le Mimitoss ne finisse collé au trottoir. Et puisque la halte contente agréablement Art, qui tente d'attraper Libra malgré ses téléportations, tu en profites également pour te détendre un peu sur l'un des bancs : Un peu partout, des élèves, des touristes et des locaux tissent une mélodie aussi exotique que joyeuse et il ne manquerait pas grand chose pour que tu fasses passer ta guitare pour reproduire ce dernier. C'est calme, reposant et...

-Mysti reviens lààààààààààààààààààààààà...


...et trop beau pour durer. Le cri est léger et indubitablement féminin, mais bien plus que cette mesure contraire, c'est l'apparition d'un Psystigri à tes peids qui vient te plonger dans un abîme de réflexion. En plus, il tient une espèce de carnet, Nolan...Depuis quand les Psystigris sont-ils peintres ou écrivains? Il se pourrait que tu ne le saches jamais, puisque l'apparition du petit félin semble beaucoup intriguer Milo, qui ne se prive pas pour sauter sur ses pattes pour s'approcher du nouveau-venu. Une attitude que ce dernier ne semble pas du tout apprécier, puisqu'une lueur bleutée illumine brusquement ses yeux ronds...avant que Milo ne se retrouve arraché du sol, comme soufflé par une rafale de vent !
Pas besoin d'être un expert pour reconnaitre une attaque Choc Mental-réflexe, surtout quand on est un Spé Psy (Et qu'on fréquente Libra depuis un an ou presque). Ce qui importe davantage en ce moment, c'est le sort de ce pauvre Milo : En effet, le petit insecte vient tout bonnement de se faire propulser en direction du grand bassin qui orne la place. Combinons tout cela au fait qu'il nage comme un caillou et que les chances que tu te jettes à l'eau dans quelques circonstances que ce soit sont proches de zéro...C'EST LA CATASTROPHE !

(Libra !)

(Qu'est-ce que t'as a crier comme ç...OH MERDE !)

Même si elle répond à ton appel mental depuis l'autre bout de la place, Libra n'arrivera jamais à se téléporter à temps pour intercepter Milo, d'autant que la horde des touristes l'empêche d'avoir une vue directe. Tentant le tout pour le tout, tu te redresses tout en détachant la Pokéball du type Insecte pour le rappeler avant son grand plongeon. Pourtant, Milo ne semble pas le moins du monde paniqué et reste parfaitement immobile, tandis que l'eau se rapproche toujours un peu plus. Appuie sur le bouton de cette Pokéball, Nolan et grouille-toi !
Mais en lieu et place de la lumière rougeoyante qui pourrait émaner de la sphère métallique, c'est une toute autre lueur qui vient illuminer les abords de la place, déclenchant un concert de cris stupéfaits dans la foule. Te voila aveugle en plus d'être muet, Nolan, c'est vraiment pas gagné...Allo? Ferme la bouche et cligne au moins une fois des yeux, tu me ferais presque peur là. La Terre appelle Nolan, Nolan, répondez...Ok, on l'a perdu, qu'est-ce qu'il...Ah.
Effectivement, là, je peux comprendre que tu restes figé : À quelques dizaines de centimètres de l'eau, la silhouette de Milo s'est soudainement mise à briller comme une étoile miniature. Dans le même temps, le rythme si particulier du Mimitoss semble connaitre un changement lent mais néanmoins perceptible. Il enfle en même temps que la lumière, pour prendre une tonalité beaucoup plus grave et plus sereine, proche d'une nocturne. Un thème qui passerait extrêmement bien avec un violon, plutôt qu'une guitare, mais malheureusement, tu ne disposes pas du bon instrument à cet instant. Pas que ça t'empêche de dégainer la guitare en question, avant d'en gratter les cordes au rythme des pulsations lumineuses. Et c'est sur un accord sonore qu'une paire d'ailes mauves finissent par se déployer brusquement de part et d'autres de la lumière. Un léger battements de ces dernières et le reste du nouveau corps de ton Mimitoss reprend brusquement de l'altitude, avant que ses appendices ne se mettent à vibrer à un rythme très régulier pour le maintenir en l'air. Voletant ça et là, sous le regard des passant, le papillon géant revient rapidement vers toi, avant de se poser...sur ta tête.
Un spectacle qui semble beaucoup plaire à Libra, puisque la Kirlia se téléporte juste à coté de toi, pour observer l'Aéromite récemment évolué avec de grands yeux taquins.

(Pfff...Si tu te voyais)

(Laisse Libra, je pense que je sais pourquoi il fait ça...Tu as vu la taille de ses pattes ?)

(Oui, mais il y a plus important...Il me faut un appareil photo. J'sais pas si tu les vois, mais il est en train de relacher plein de joliiiiiiies écailles brillantes, on dirait des paillettes, ça te va bien.)


On dirait que tu n'y couperas pas, Nolan. À moins que...

(*Ouaaaaah*...Mais avant, j'crois que je vais faire un petit somme. C'est...bizarre comme j'ai envie de...Zzzzzzzzz)


Et *SBUNK* voila que Libra s'effondre au sol, profondément endormie. Le Psystitgri qui n'avait toujours pas bougé ne tarde pas à l'imiter et se roule en boule, en baillant. Même Art qui vient leur tapoter la tête pour les réveiller ne parvient pas à les ramener parmi vous et tu te retrouves contraint de recourir aux services du petit Tarsal, lorsque la propriétaire du félin Psy se joint à vous. Ramassant le carnet, tu le lui tends, en sentant que Milo se détache de ta tête poru tourner autour d'elle. Il bat néanmoins beaucoup plus lentement des ailes...Serait-ce une lueur taquine que tu aperçois dans son oeil, Nolan?

(Excuse-moi...C'est à toi? Et ce Psystigri, aussi, je suppose. Désolé pour tout ça, je pense qu'il va se réveiller bientôt...Ne panique pas, je suis juste incapable de parler, donc je profite des petits talents de Art...)


(C'est...c'est moi. Bon..Bonjour madame.)

Un petit coup d'oeil au Pokédex de ton Ipok pour vérifier ta théorie...C'est bien ça.

(Milo, mon Mimit...Aéromite, vient de prendre conscience qu'il peut libérer des écailles soporifiques avec ses ailes. Il a dû vouloir faire une blague à Libra, mais comme ton Pokémon était juste à coté, il n'a pas vraiment songé à l'écarter. Pas d'inquiétude, les effets ne durent que quelques minutes.)

En attendant, plus qu'à espérer qu'elle ne t'en veuille pas trop. Déjà, commence par lui rendre son carnet ! Surtout que les dessins qui ornent les pages de ce dernier n'ont pas pu t'échapper lorsqu'elle le feuillette rapidement et qu'il n'en faut pas plus pour éveiller ton intérêt : Certains ne sont que des esquisses, mais le trait est fin et tes doigts se mettent même à claquer machinalement lorsque la dernière page s'affiche brièvement. Tu as pu voir une jeune fille et son partenaire lancé en pleine danse et même sans décor, leurs seuls positions suffit pour que tu puisses y voir un rythme naissant. Le visage tendu par la concentration, tu tentes de développer ce dernier, et, oubliant pratiquement la jeune fille, tu reprends ta guitare pour en tirer ces quelques notes...Son et image ne sont que deux faces d'une même réalité, après tout.

_________________
Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Jeu 28 Juil - 13:47
Lorsque Lyra arriva à proximité de son Pokémon... Un Mimitos venait de se retrouver décroché du sol. Emporté dans les airs, comme soufflé par une rafale de vent. Pas de doutes, c'était bien l'oeuvre de Mysti. Elle s'était sans doutes servie de choc-mental, car ce n'était pas la première fois qu'un Pokémon se trouvait emporté de cette manière. Il y avait bien eu un jour où un autre Pokémon se vit projeté à quelques mètres, lorsque Lyra avait fait lancer à sa Psystigri cette même attaque. La Givrali était tout de même étonnée... Sur le coup, elle n'avait pas vraiment compris pourquoi il attaqué ce Mimitos. Pourtant, Mysti n'avait pas peur des insectes... Peut-être parce que le chat Psychique avait senti sa dresseuse arriver. Ceci était peu probable... Le Pokémon de la Givrali avait beau savoir que celle-ci était effrayée par les insectes, et bien justement, elle s'en fichait légèrement. Peut-être que quelque chose chez le Mimitos ne lui avait pas plu... La Givrali se frotta les yeux, levant son regard vers le Pokémon qui s'envolait. Les rayons du soleil venant lui brouiller un instant la vue, elle se vit obligée de clore ses paupières un instant. Quelle chaleur. Elle aurait préféré qu'il neige... La jeune fille fut tentée de faire aparaître un de ses autres Pokémon, mais... Bulet se prélasserait sans doute sans bouger, et les autres... N'y pensons même pas. Lorsqu'elle reposa son regard sur le groupe... Il avait disparut. Même sa Pokémon. Oh, non. Il s'était tout simplement éloigné. Posant ses mains sur ses hanches en soufflant, elle tenta de reprendre une respiration régulière. Bon. Leçon du jour : Ne plus courir comme une tarée même si c'est parce que votre Pokémon vient de se faire la malle en emportant votre carnet.
         Où était-ils passés... Lyra se mit à marcher avec lenteur, empruntant un chemin qui, à tout hasard, la conduirait vers l'Oasis. La Givrali soupira. Elle n'était même pas capable de s'occuper de sa starter, puisque celle-ci faisait constament n'importe quoi. Et même en réfléchissant bien, Lyra ne voyait vraiment pas pourquoi Mysti avait propulsé le Mimitoss dans les airs. Pour créer des ennuis à son dresseur? Pour montrer qu'elle était meilleur que lui? Parce qu'elle avait peur? Parce que son attitude lui avait déplu? Trop de possibilités, et la Givrali était presque sûre qu'aucune n'était la bonne. Elle se massa doucement les tempes, reprenant son chemin. Mince alors, où étaient-il passés... La jeune fille s'était trop laissée distraire. Elle dirigea ses petits yeux bruns sur les façades des différentes habitations, même si cela ne changerait sans doutes en rien le fait qu'elle ne retrouvait toujours pas son équipe. Intérieurement, elle était énervée, mais extérieurement elle n'avait aucun mal à le cacher. Elle gardait son calme, laissait son énervement enfoui en elle. En inspirant, expirant, en se concentrant, ça finirait par passer. La Givrali manquant de se laisser tomber contre une façade de maison, avant de se relever promptement. Non. Pas le temps. Elle devait retrouver le groupe dans lequel s'était sans scrupule incrustée Mysti.

    Et justement, lorsqu'elle le retrouva... Elle aperçut une Kirlia et son propre Pokémon, roulés en boule sur le sol, visiblement endormis. Au moins, elle pouvait être sûre que le Chat Psychique n'avait rien. Lyra inspira longuement, avant d'effectuer quelques pas vers le garçon qui était sans aucun doutes le dresseur du Kirlia. Il avait ramassé le carnet qu'il avait ensuite tendu à la Givrali, mais celle-ci n'osa même pas le reprendre. Ses sourcils venaient de s'arquer vers le bas, en même temps que s'était crispé son visage. Son corps s'était mis à trembler, et elle fixait l'Aéromite qui voletait autour d'elle avec des yeux paniqués. Il cherchait à la provoquer? Il avait détecté sa peur? La Givrali se faisait bien trop d'idées. Mais elle n'osait plus reprendre le carnet des mains du garçon, trop terrifiée par l'Aéromite. Qui sait, il pouvait très bien l'attaquer sans prévenir? La blesser, ou bien lui jouer un mauvais tour... Elle n'osa même pas demander au dresseur de l'écarter.
      Il lui sembla entendre des paroles. Mais alors... Pourquoi est-ce que le garçon n'ouvrait pas la bouche?! Elle comprit tout de suite qu'il s'agissait de télépathie lorsqu'il lui dit qu'il profitait des talents de son Tarsal. La Télépathie était donc possible? Avec des Pokémons Psy sans aucun doutes... Il lui avait également dit, avant, de ne pas paniquer. Enfin, si elle paniquait c'est que voir l'Aéromite lui tourner autour sans cesser l'angoissait profondément. Il avait une lueur taquine dans les yeux... Est-ce que cela laissait présager quelque chose de bon? Sûrement pas. Il avait libéré des écailles soporifiques sur les deux Pokémons, ce qui voulait dire qu'il était tout à fait capable de le faire à nouveau. Et ce de manière tout à fait imprévisible. La Givrali pouvait donc à tout moment se retrouver à dormir sur le sol. Et encore, ce n'était pas le fait qu'il puisse l'endormir à tout moment qui l'inquiétait le plus. A la rigueur, cela l'importait peu. C'était simplement le fait que... Et bien cet Aéromite était un Pokémon Insecte! Elle inspira longuement pour essayer de se calmer, et fut incapable de faire sortir un seul mot de sa bouche lorsque le garçon cessa ce qu'il avait à dire. Finalement, il lui remit le carnet, et elle le reprit entre ses mains tremblantes. Libérant un furtif "merci", elle feuilleta rapidement le petit livret, sans trop savoir pourquoi. Sûrement pour s'assurer que rien n'avait été abîmée, ou glissé dedans. Elle était mal à l'aise, après tout qui sait peut-être qu'il avait feuilleté le carnet. Enfin, ce n'est pas non plus comme si c'était un journal intime... Là, il ne s'agissait que d'un simple carnet, contenant les dessins de la jeune fille. Enfin, pour les autres, cela pouvait apparaître comme un simple carnet. Pour Lyra, c'était quelque chose de bien plus important. Une chose à laquelle elle tenait, une chose... qu'elle ne voulait montrer à personne. De plus, savoir que l'Aéromite lui tournait toujours autour suffisait à renforcer ce malaise. Si elle avait pu, elle l'aurait déjà chassé. Elle tremblottait toujours, et avait énormément de mal à tourner rapidement les pages de son carnet, laissant chaque dessin visible. Si seulement cet Aéromite pouvait partir... Lorsqu'elle aperçut le dessin qu'elle avait fait sur l'une des dernières pages, elle devint rouge et se dépêcha de passer la page. Mince, mince, mince... Elle espérait vivement que le garçon ne l'avait pas vue. Finalement, lorsque les yeux bruns de Lyra se posèrent pour la énième fois sur le Pokémon qui voletait toujours autour d'elle, elle ouvrit la bouche pour laisser quelques sons s'en échapper quand...

-E-Est-ce que tu pourrais éloigner ton Aé...

    ... Quelques notes musicales la coupèrent. Le Garçon avait tiré sa guitare, et Lyra pouvait l'entendre jouer. C'est étrange, mais... La mélodie sembla la détendre. Les traits de son visage, qui jusque là restaient crispés, se détendirent pour enfin devenir plus doux. Refermant son carnet doucement, elle soupira, oubliant presque l'Aéromite. Elle ne pensa même plus à savoir si son Pokémon était toujours endormi, ou si au contraire qu'il était éveillé. Elle était focalisée sur cette mélodie, qui pourtant n'était que quelques notes. Dans sa tête jailli l'image du dessin qu'elle avait tracé précedement. Elle vit alors les personnages s'agiter, se mettre à danser avec grâce. Des mouvements coordonnés, gracieux, s'accordant parfaitement avec les notes que libérait le garçon à la guitare. Et cela lui arracha même un petit sourire. Ah... Elle souriait. Il était bien rare de la voir sourire.
         Puis, ce petit sourire disparut, bien que son visage demeurait détendu, ses traits restant doux. Soudain, rapparut devant elle l'Aéromite, et elle réprima un petit cri. Cependant, elle sursauta. Elle avait tant été submergée, qu'elle en avait oublié le Pokémon. Elle ferait plus attention, la prochaine fois... Elle s'empêcha de frapper son crâne contre la paume de sa main, chose qu'elle faisait à chaque fois qu'elle se sentait bête ou exaspérée. Elle n'avait pas la moindre envie que le garçon pense que c'était par sa faute qu'elle faisait cela. Alors elle se contenta de soupirer intérieurement. Cependant, elle se sentait plus détendue, et lorsqu'elle réalisa que le Pokémon n'allait probablement rien lui faire, elle se calma enfin. Elle sentit ensuite que quelque chose venait d'enserrer sa cheville, et, baissant le regard... Elle aperçut sa Psystigri qui venait de s'agripper à sa jambe. Regardant sa Pokémon d'un air ahuri, la Givrali passa furtivement le bout de ses doigts sur la petite qui ornait la partie droite de son front, avant de se baisser pour que Mysti puisse grimper sur ses épaules. Puis, elle revint vers le garçon, hésitant à cependant s'adresser à lui. Elle ne savait pas quelle expression du visage elle devait garder, si elle devait sourire, ou au contraire se montrer froide, comme à chaque fois. Ou laisser simplement montrer qu'elle était fascinée, impressionnée.

-C'était, euh... Woaw. Tu te débrouilles très bien avec ta guitare! Enfin, vraiment, j'ai beaucoup aimé ce que tu viens de jouer! C'était vraiment joli, et on pouvait même voir une image se dessiner dans la tête. E-Enfin voilà, bravo...

    Et comme d'habitude, elle ne savait pas bien comment s'exprimer. Elle baissa la tête, se sentant gênée. Pourtant elle n'avait rien dit de blessant... Intérieurement, elle soupira après elle-même.
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 941
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Mar 2 Aoû - 4:53
Elle a l'air plutôt gentille, au premier abord. Et surtout, elle ne s'est pas énervé, devant le sommeil de son Pokémon. Double cou de bol, donc Nolan...Mais il y a un petit quelque chose qui te titille. Son rythme est assez mélodieux, plutôt serein surtout lorsqu'elle feuillette une à une les pages de ce carnet à dessin. Pas la moindre note qui dépasse, aucune mesure qui se démarque de ses consœurs, le tout à un volume que tu estimerais des plus bas, au même titre que le léger ''merci'' qu'elle laisse échapper lorsque tu lui tends son bien. Et pourtant...Cette sensation de tressautement, comme si lors d'un Coda, elle manquait juste la première note de la partition, tu ne l'as pas imaginé. Elle ressemble même beaucoup à celle que tu as perçu chez Marie, lors de votre première rencontre. Ce tressaillement, c'est celui d'une personne mal à l'aise, confronté à quelque chose dont elle aimerait grandement s'éloigner. Pendant un instant, tu tentes d'en déterminer la cause par pure curiosité...Avant que tes yeux ne retombent sur le carnet. *Facepalm* Bravo Nolan ! Tu viens tout juste de lire le recueil d'une artiste sans sa permission. Soit la plus grave insulte qu'on puisse faire à un confrère. Il ne manquerait plus qu'on vienne lire tes partitions, tiens...
Le morceau qui s'ensuit a donc autant pour but de mettre des notes sur ce que tu a vu dans ses dessins, que de l'aider à se détendre et de t'excuser de ta conduite impolie. Un gros morceau, donc.

Rythme Lyra

La mélodie s'achève, doucement, sans à-coups jusqu'à ce que la dernière note se dissipe dans le brouhaha ambiant de la place. Quelques passants ont assisté à ce petit récital, mais ton attention est focalisée sur sa destinataire. Et même tes traits plutôt neutres ne peuvent que s'adoucir devant le petit sourire que tu auras au moins réussi à faire naitre sur son visage. S'il y a bien une chose qui te fait plaisir dans la compagnie d'autrui, Nolan, c'est ce moment où ils apprécient ce que tu joues et te le font sentir. Lionel disait que le seul but de la musique, c'était de faire ressentir quelque chose au public et que chaque musicien avait son sentiment propre. Pour ta part, sans aller jusqu'à la joie, tu voterais sans hésiter pour la sérénité. Même Art et Milo n'ont pas fait le moindre geste pour éviter de t'interrompre. Mais à présent, on dirait que l'Aéromite a besoin de se dégourdir les ailes, vu la manière dont il reprend son vol circulaire autour de vous.
Au même moment, la jeune fille semble perdre son air apaisé et bondit de quelques centimètres. Est-ce que je dois vraiment te faire un dessin ou les choses sont-elles suffisamment claires, Nolan ?

(...Art, dis à Milo qu'il peut voler plus loin. Ça évitera qu'il endorme à nouveau Libra et ce chaton.)

La phrase était adressé au petit Tarsal, mais tu profites du contact établi pour que ton interlocutrice en profite également. Avec un petit signe de la tête derrière son casque, Art se retourne alors vers l'insecte volant : Moins de deux secondes plus tard, le papillon agrandit subitement son cercle de vol, avant de prendre de plus en plus de hauteur, pour disparaitre au-dessus des bâtiments les plus proches. Avec sa vision quasi-parfaite, il ne devrait avoir aucun mal à vous retrouver plus tard.
Il y a plus urgent, actuellement, Nolan, puisque cette jeune fille vient de reprendre la parole. Sa réaction, à la fois gênée et un peu précipitée te prend néanmoins de court et tu ne sais pas comment y réagir, jusqu'à la voir baisser la tête. Autour de vous, les passants commencent même à regarder ce drôle de couple : Un grand gaillard comme toi, devant une fille bien plus petite et qui semble extrêmement gêné...Le genre de choses qui attire l'attention. Et tout le monde sait à quel point, tu adoooooores l'attention.
Tout en te grattant l'arrière de la tête d'une main, tu cherches comment te tirer de cette situation. Inutile de dire que tu as l'air tout aussi gêné qu'elle, sous le regard interrogateur de Art qui se demande pourquoi tu ne réponds pas à la jolie madame.

(Ah...Et bien...Content que ça t'ai plu. Je veux dire, c'est quand même ton carnet qui m'a inspiré ça. Et puis ça fait longtemps que je m'entraine aussi, ce n'était pas parfait loin de là. On ne peut pas en dire autant de ce que tu as dessiné...Je trouve ça vraiment très beau.)

Un compliment pour un compliment ? T'es vraiment sûr que cela va réussir à vous éviter une gêne monumentale en public à tous les deux ? Je ne suis pas un expert, mais il me semble que tu pars sur la mauvaise voie, Nolan. Réfléchis un peu...Retrouve ton rythme propre. La solution la plus simple pour mettre un terme à cet échange, c'est de changer de sujet. Vous aurez bien le loisir de parler de vos créations un peu plus tard, après tout.
Problème, aucune idée ne te vient...

(Art, un petit coup de main?)

(Mais, mais..Mais je sais pas moi, monsieur Nolan ! C'est Libra qui pourrait le dire !)

(Zzzzzz...Oh oui, Alban-choupinou, passe-moi plus de melon...)

(Pour le moment, elle est un peu hors-course.)

(Euuuuuuh...Offrez-lui une glace !)

(Quoi ?!)

(Le glacier de tout à l'heure, elles étaient trooooooop bonnes, et pis c'est pas loin et pis tout le monde aime les glaces !)

Pas loin...Juste assez pour vous débarrassez de la troupe qui a assisté à l'évolution de MIlo et qui fixe le duo de montagnes de gênes que vous êtes. Vu que tu n'as pas de meilleur plan sous la main, il va fallori faire confiance à Art (Soit à un petit Tarsal qui se prend pour un chevalier de conte de fées...La situation ne peut pas empirer).

(Dis-moi...Je m'en veux un peu d'avoir endormi ton Psystigri. Je ne sais pas si ça t'aiderait à me pardonner, mais...Il y a un glacier plus loin. Je vous en offre une à tous les deux, si l'idée te plait.)

Une proposition comme une autre, Nolan. D'autant que la jeune fille semble aussi prendre conscience de ces paires d'yeux braqués sur vous. C'est donc sans précipitation que votre duo (Une Libra posée sur l'épaule qui  te bave sur le col, pour ta part.) reprend la route de la petite ruelle adjacente à cette place, bien trop fréquentée. Un peu surpris de te revoir si vite, le glacier ne se prive pas, néanmoins, de t'adresser clin d'oeil sur clin d'oeil, lorsque tu reprends trois glaces, dont une pour Art (Comment peut-il encore en manger une aussi grosse ?). Une fois votre butin récupéré, tu te laisses guider par ton ouïe jusqu'à la terrasse d'une petite boutique de jus de fruits exotiques. À 'intérieur, un ensemble de notes s'élèvent, fruit des efforts d'un pianiste amateur. Lors de ton arrivée, impossible de rater cet établissement qui laisse un instrument pareil à disposition de sa clientèle : Les locaux semblent même apprécier l'initiative, puisqu'à chacun de tes passages, un musicien différent se tenait face au clavier blanc et noir.
Laissant à la jeune fille le temps de savourer sa glace, tu t'installes avec toute la petite troupe non loin du piano...Maintenant, plus qu'à attendre le verdict de ton ex-victime. Pour le moment, elle ne t'as pas jeté la glace à la tête, c'est un pas encourageant.
Réalisant soudainement que tu as omis un petit détail, tu fais signe à Art de réactiver la conversation. Ce dernier, a moitié enfoui dans sa glace, peine un peu à s'exécuter (Le gel de cerveau affecterait donc les pouvoir Psys ?)

(Au fait, je crois que j'ai oublié de me présenter. Je m'appelle Nolan.)

_________________
Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Jeu 11 Aoû - 22:25
Si il y avait une chose sur laquelle Lyra ne s'était pas encore attardée... C'était à quel point le garçon face à elle était... Grand. Non, pas grand. Même immense. Comparé à elle qui ne mesurait qu'un petit mètre cinquante deux, lui ne devait mesurer pas loin d'un mètre quatre-vingt dix, si il ne les faisait pas déjà, voire plus. Bon sang qu'est-ce que c'était gênant, surtout si des regards se posaient sur eux. En fait, ils étaient aussi gênés l'un que l'autre, cela se remarquait, enfin cela se ressentait, plutôt. La Givrali passa furtivement une main dans ses cheveux, en écoutant le garçon en face d'elle, qui lui avait répondu avec un compliment.
          Quel silence. Ils étaient gênés, beaucoup trop gênés. Il fallait faire quelque chose, bon sang... N'importe quoi qui puisse rompre cette gêne gênante qui s'était installée. Oui, même la gêne pouvait être gênante. Et bien, c'était être gênée ou revêtir sa carapace et être froide. Et ça ne ferait qu'empirer la situation, ça c'est bien sûr. Actuellement, elle sentait qu'on les fixait le garçon et elle, et il fallait dire que c'était plutôt désagréable. La jeune fille récupéra son Psystigri dans ses bras avant de relever la tête vers le garçon. Qu'est-ce qu'elle se sentait... Minuscule. C'était un mot parfaitement approprié. Un jour, elle finirait bien par grandir. Si une poussée de croissance miraculeuse voulait bien se manifester. Elle ne demandait pas à grandir tant que ça, juste prendre quelques centimètres, au moins atteindre les un mètres soixante! Parce que là, elle se sentait bien trop petite... Elle faisait quoi, quarante centimètres de moins que le garçon? Quarante, c'était énorme. Trop énorme au goût de la Givrali.

    Elle attendit encore, et au bout d'un instant, elle entendit à nouveau une voix dans ses pensées. Celle du garçon en face d'elle, sans doutes. Il lui parlait de lui offrir une glace... Pour que ça l'aide à lui pardonner? Euh, depuis quand est-ce qu'elle lui en voulait, en fait? Est-ce qu'elle lui avait simplement dit qu'elle lui en voulait? La Givrali n'en avait pas souvenir. Tout simplement parce qu'elle n'avait absolument rien dit de tel. Elle se gratta l'arrière de la tête, qu'elle inclina un instant sur le coté avant de le regarder d'un air interrogateur.

-Tu sais, tu n'as pas à t'en vouloir d'avoir endormi Mysti, hein. Je dois dire qu'elle le méritait, en fait, vu que... Bah elle fait tout le temps n'importe quoi. Et puis euh... Je ne t'en veux pas, hein! Ce n'est pas parce que tu m'as pris mon carnet ou que ton Pokémon a endormi le mien que je vais t'en vouloir, ne t'en fais pas.

    Elle lui adressa un petit sourire malicieux, avant de continuer.

-J'accepte pour la glace... Mais comprend que tu n'as absolument rien fait!

    Elle chassa son sourire pour qu'une expression neutre, mais néanmoins douce vienne le remplacer. Elle suivit le garçon, regardant parfois la Kirlia posée sur son épaule, qui semblait... Lui baver sur le col. Amusée, Lyra continua de le suivre jusqu'à ce qu'il la conduise au glacier. Le jeune homme avait pris trois glaces, dont une pour son Tarsal. On se demandait d'ailleurs comment celui-ci faisait pour manger une aussi grosse glace. Elle le suivit jusqu'à une boutique de jus de fruits exotiques, où quelques notes de musiques parvinrent aux oreilles de Lyra. Les notes étaient semblables au son d'un piano, piano se trouvant à l'intérieur de cette boutique. Ils s'installèrent sur la terrasse, enfin, ils s'installèrent plutôt non loin du piano.
         Depuis longtemps, le Piano a toujours été un instrument qui intriguait voire fascinait la jeune fille au même titre que la guitare. Elle avait toujours souhaité apprendre à en jouer, mais elle n'en avait jamais eu les moyens. Et on n'avait jamais voulu le lui apprendre. On lui avait toujours dit que cela ne lui servirait à rien, et elle avait toujours cru le contraire. Ce qu'elle croyait toujours, d'ailleurs. Elle écouta un moment la musique que produisait le piano, jusqu'à ce qu'elle ne cesse. Le Pianiste amateur se leva, quittant la chaise sur laquelle il s'était assis. Au même moment, la jeune fille entendit le garçon s'adresser à elle par télépathie. Il se présenta à elle. Nolan... Joli nom. Elle lui adressa un sourire, se décidant à faire de même, à se présenter à son tour. Elle n'allait pas rester silencieuse, et se contenter d’acquiescer bêtement.

-Enchantée! Nolan... C'est un joli nom.

    Elle sourit timidement.

-Je suis Lyra.

    Elle reporta à nouveau son regard sur le piano. Elle était terriblement tenter de se précipiter vers, et de se mettre à en jouer même si elle ne savait absolument pas utiliser un piano. C'était bien bête, n'est-ce pas? Elle termina de déguster sa glace, mais elle était de plus en plus tentée. Elle voulait absolument pouvoir jouer du piano. Si seulement on lui avait apprit... Elle soupira, et regarda le garçon près d'elle. Est-ce... Est-ce que lui saurait en jouer, par hasard? Non, probablement pas. Remarque, lorsque quelqu'un savait jouer d'un instrument il était parfois possible qu'il sache en jouer plusieurs... La jeune fille se gratta l'arrière de la tête, puis regarda son camarade à nouveau.
         Elle était hésitante. Si elle lui demandait et qu'il ne savait pas en jouer, quelle honte elle aurait. Bon, ça valait toujours le coup d'essayer... mais on ne sait jamais, après tout. Elle prit une grand inspiration, et se dépêcha de s'adresser à lui.

-D-Dit Nolan... bégaya t-elle. Est-ce que... Tu sais jouer du Piano, en plus de la guitare?

    Elle s'arrêta entre temps pour reprendre son souffle. Elle paniquait déjà.

-En fait... J'adorerais apprendre à en jouer. Je veux ça depuis que je suis toute petite.

    Voilà. Là au moins, elle ne lui demandait pas directement.
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 941
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Lun 15 Aoû - 17:27
Lyra...Une rencontre placée sous le signe de la musique, voila qui est intéressant. Une jeune artiste portant le nom d'un instrument de musique, voila qui est particulièrement bien trouvé pour le musicien que tu es. De plus, elle a l'air d'être moins...explosive que Dalhia, une attitude dans laquelle tu te retrouves.
Étendant tes longues jambes, tu te laisses aller contre le dossier de ta chaise avec un soupir paisible : Après tout ce temps, tu n'espérais plus pouvoir te poser ainsi, sans aucune autre raison que celle de te détendre. Le fait que le pianiste amateur ne soit pas mauvais du tout vient également participer au cocon de bien-être qui commence à t'envelopper. Libra, pour sa part, continue de ronfler (mentalement) sur sa chaise et Art s'attaque avec enthousiasme à la troisième boule de sa glace. Bref, rien pour perturber ce petit moment de détente.

''-D-Dit Nolan...Est-ce que... Tu sais jouer du Piano, en plus de la guitare?''

*Ting* Oulah...Euh, ça j'avoue que je ne m'y attendais pas. Mesdames et messieurs, pour la première en plus d'un an à PC, Nolan semble INTÉRESSÉ ! Je sais, c'est incroyable, mais pourtant impossible de se tromper : Le regard un peu éteint a laissé palce à deux yeux grands ouverts, il vient de se redresser sur sa chaise avec un léger sursaut et il fixe Lyra avec un air presque curieux. Une attitude qui ne doit pas être au goût de la jeune fille, vu que son rythme intérieur est lentement en train de s'accélérer comme si elle avait peur.
Nolan, on se calme, tu manifesteras ta joie plus tard. Ce n'est pas parce que quelqu'un parle de l'unique sujet qui te concerne en temps normal, que tu dois agir impulsivement. Si ça se trouve, elle est juste curieuse, elle aussi.
Lui laissant le temps de se calmer, tu lui réponds avec une petite intonation joyeuse (Si tant est que l'on puisse différencier ton ton mental) dans la ''voix''.

(Aussi oui. D'habitude je suis plus instrument à cordes, surtout la guitare, mais mon oncle a insisté pour que je touche à un peu de tout. Ça fait un petit moment que je n'ai pas retouché un piano, cela dit.)


Un peu de regret, Nolan ? Tu es tout seul pour négocier avec Alban, si tu veux trainer un piano dans la chambre à la rentrée, tu es prévenu. En revanche, lorsque Lyra poursuit, ton intérêt déjà bien éveillé, n'en est que renouvelée. Alors comme ça, elle aimerait apprendre à jouer du piano ? Elle ne choisit pas la facilité, l'imposant instrument peut être facile à apprendre mais difficile à maitriser. En fait, il lui faudrait sûrement un peu d'aide, se lancer en solo comme ça, elle risque de se décourager rapidement.
Espérons qu'elle trouve quelqu'un pour lui apprendre, si elle manifeste le même talent pour la musique que pour le dessin, elle pourrait devenir un très bonne pianiste. Par réflexe, ton regard se porte sur ses mains (Le reflet de la passion, comme disait Lionel) : Plutôt fines, assez agiles vu la précision des traits qu'elle est capable de tracer sur son carnet et elle parait capable de se servir indifféremment de l'un ou de l'autre. Non, sérieusement, avec un peu de soutien, ça pourrait marcher sans trop d'accros.

(...)

...Je dois te faire un dessin, Nolan, ou tu vas finir par tilter ? Non parce qu'elle se baladerait avec une pancarte lumineuse, une fanfare et des jongleurs avec des tronçonneuses en feu, que ce serait moins évident ! Alors, tu lui réponds et tout de suite !

(Si tu veux, je peux...te montrer deux-trois petites choses. Je ne suis pas sûr d'être très bon pour apprendre quelque chose aux autres, mais si tu veux essayer.)


Sous le regard un peu intrigué d'Art, tu te lèves alors de ta chaise, avant d'esquisser un sourire en direction de Lyra (Ça fait peu naturel sur ton visage d'habitude si blasé, mais pour une fois, on va passer outre). Le temps que la Givrali te rejoigne , tu as déjà fini de discuter avec l'utilisateur actuel de l'instrument, qui te le cède avec un clin d'oeil complice en voyant approcher la jeune demoiselle. Décidément, Libra n,est pas la seule à te prendre pour un joli coeur...
Tirant une seconde chaise à côté du clavier, tu fais signe à Lyra de s'y installer, avant de faire passer une main lente sur les touches noires et blanches. Comme un ami longtemps perdu de vue, tu sens des fourmillements au bout de tes doigts tandis qu'ils parcourent toute la largeur du clavier. D'une main souple, tu commences à jouer quelques accords, avant d'enchainer de l'autre pour les associer à un motif simple...On dirait que tu n'as pas trop perdu la main, il faudra juste retravailler ta désynchronisation.
Par contre, au moment où tu te retournes vers ta camarade, c'est le blocage. Jouer d'un instrument, tu veux bien, mais l'expliquer...Ça, par contre, tu ne l'as jamais fait. Pour toi, la musique, ça se sent à présent, ça ne s'apprend plus. Levant une main pour faire comprendre à Lyra que tu dois réfléchir un peu, tu fais glisser ton casque sur tes oreilles, avant de l'enclencher. Voyons...Si elle n'a jamais touché à un instrument....Il faut commencer par le début.

(Lyra, tu veux bien essayer quelque chose ? Met-toi devant le clavier et joue. Je sais que c'est un peu bizarre dis comme ça, mais c'est pour que je vois comment aborder la chose. Essaye de te limiter à cinq touches différentes et fais toujours le même rythme...Regarde, un peu comme ça.)

*mi, fa, sol, fa, mi, do, mi, fa, sol, fa, mi, do*

(Tu peux utiliser une seule main, si tu veux, au début, c'est plus facile.)

Alors, voyons comment elle se débrouille...Ouille, ouille, ouille, ne grimace pas comme ça, c'est une débutante, espèce d'élitiste ! En plus, elle ne s'en sort pas si mal : Même si elle rate pas mal la touche qu'elle vise en essayant d'aller trop vite et qu'elle ajoute des fausses notes à son motif, il y a un rythme pas mal établi. C'est déjà une chose sur laquelle tu peux partir.

(Ok..Alors, tu vois ce que c'est une gamme ? On va essayer de la jouer toujours au même rythme. Après, je vais te montrer comment suivre un morceau. Par contre, je te préviens : Si tu veux vraiment apprendre, faudra en faire un petit peu tous les jours. Si tu n'as pas de piano sur la même, essaye de dessiner un clavier sur une feuille. C'est une petite astuce de mon oncle...Tu n'as pas le son mais tes doigts apprennent quand même les mouvements.)

_________________
Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Lucio A. Jefferson
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Mar 6 Sep - 16:44
Nolan semblait rester silencieux, ne vouloir rien transmettre par la pensée pour le moment. La brune l'observait discrètement, sans un air insistant sur le visage, mais plutôt un air interrogateur. Elle appréhendait sa réponse, puisque, pour le moment, elle n'avait toujours rien entendu de nouveau. D'ailleurs, ça fonctionnait comment la télépathie? C'était les Pokémons Psy qui pouvaient l'utiliser, certes... Est-ce que cela voulait dire que Mysti aussi pouvait s'en servir? Elle poserait sans doutes la question au garçon, mais... Plus tard. Pas pour le moment. Mais il fallait avouer que cette histoire de télépathie l'intriguait. Ainsi donc c'était vraiment possible de communiquer avec les Pokémons par la pensée. Mysti ne l'ayant jamais fais pour communiquer avec sa dresseuse, la jeune Givrali s'était dit pendant un temps que c'était impossible. Mais si jamais Nolan lui répondait que Mysti pouvait effectivement transmettre des paroles par la pensée à sa dresseuse, celle-ci avait des raisons de se réjouir. La brune jeta d'ailleurs un regard à sa Psystigri, qui s'était roulée en boule à ses pieds, visiblement assoupie. Comment est-ce qu'elle faisait pour dormir autant? La Givrali en était assez étonnée. Bon, il était vrai que pour le moment, la chaleur était un peu moins brutale qu'habituellement. Voyant qu'il ne lui transmettait toujours rien, la brune n'osa pourtant pas demander à nouveau. Elle n'avait pas spécialement envie d'insister, au risque de passer pour quelqu'un d'un peu trop agaçant.
         Cependant, il lui tardait de savoir ce qu'il allait lui dire. Elle craignait qu'il ne lui dise rien, qu'il reste silencieux, même si la jeune fille attendait avec impatience d'entendre à nouveau la voix du jeune homme dans son esprit. Elle orienta furtivement le regard ailleurs, scrutant discrètement les alentours. D'abord sur la terrasse de la petite boutique, Nolan avait fait entrer la troupe à l'intérieur de celle-ci pour venir s'installer non loin du piano. La brune pouvait apercevoir le pianiste amateur, assis devant l'instrument, qui se concentrait dans son jeu. L'endroit était assez calme, il n'y avait pas énormément de bruits si ce n'est des murmures ou bien le son des notes du piano qui s'élevaient au travers de la pièce, la traversant de part et d'autre pour venir glisser dans les oreilles des deux adolescents. Lyra écoutait d'une oreille distraite. Elle appuya son coude sur le bord de la table, avant de venir déposer son menton dans le creux de sa paume. Presque à fermer les yeux, elle laissa le son de la musique l'envelopper, essayant d'écouter avec attention. Jusqu'à ce que de nouvelles paroles viennent traverser son esprit, arrachant un sursaut à la brune. C'était de nouveau Nolan, qui lui proposait de lui apprendre deux-trois petites choses.
            Un petit sourire vint déformer les lèvres de la Givrali, qui se releva de sa chaise alors que le garçon venait de se lever de sa chaise en esquissant un petit sourire dans sa direction.

    Alors qu'elle le rejoignait, le garçon venait d'achever de discuter avec l'utilisateur actuel de l'instrument, qui le lui céda sans trop de problèmes. La brune s'installa sur la seconde chaise que Nolan venait de tirer, juste à coté du clavier. Le garçon se mit à jouer, et elle se contenta d'observer le mouvement de ses doigts sur le clavier. Il acheva par lui demander de se placer devant le clavier, et de... Jouer? … C'est que justement, elle ne savait pas jouer. Ah, se limiter à cinq touches différentes, et toujours jouer le même rythme. C'était bien plus simple à comprendre, dit comme cela. Autant essayer, puisqu'il fallait bien un commencement à tout...
         La jeune fille grimaça. Aïe. Aïe, aïe, aïe. C'était vraiment mauvais. Bon, c'est vrai qu'on ne peut pas faire bien dès qu'on commence, mais... Lyra ratait pas mal les touches qu'elle visait,  en essayant d'aller trop vite, et parfois même elle ajoutait des fausses notes. Certes, il pouvait y avoir peut-être un rythme, mais c'était loin d'être parfait, voire même bon. Ça ne devait pas être très agréable, pour les oreilles des pauvres occupants de l'endroit... La Givrali finit par stopper, avant d'écouter à nouveau les paroles de Nolan à son intention. Elle finit par acquiescer, l'air sur son visage témoignant d'une attention jusque là insoupçonnée. La brune était déterminée à apprendre à jouer de cet instrument, alors peut importe ce qu'il fallait faire pour qu'elle y arrive, même si c'était compliqué, elle le ferait quand même, puisqu'elle était déterminée à savoir jouer de cet instrument. Mais... Peut-être qu'elle en demandait trop? Si il fallait qu'elle pratique tout les jours, elle essayerait de venir ici autant de fois qu'elle le pourrait. Et si parfois, elle n'en avait pas la possibilité, elle ferait comme il le lui a dit.

-D'accord.

    Elle attendit ensuite qu'il continue, ou qu'il lui demande de faire quoi que ce soit. Pour le moment, elle ne ferait rien tant que Nolan ne lui demanderait rien. Par la suite, elle écouta puis jouait quand il lui disait qu'elle pouvait, et elle faisait de son mieux pour s'appliquer même si le résultat n'était pas spécialement génial. Cependant, elle constatait qu'il ne l'interrompait pas, ne l'arrêtait pas. Et quand elle trouvait le temps trop long, elle s'arrêtait volontairement, le laissant donner des conseils si il avait à en donner. Il semblait plutôt écouter, afin de voir comment elle jouait. Elle faisait donc ce qu'elle pouvait, évitant cette fois-ci d'aller trop vite au risque de manquer accidentellement des touches, ou d'ajouter des fausses notes. Mysti se tenait juste à côté de sa dresseuse, et il arrivait que la Psystigri change tout d'un coup d'humeur. Parfois elle regardait attentivement Lyra jouer du piano, parfois elle pouffait discrètement de rire quand la dresseuse manquait une touche ou faisait une fausse note. Ce qui donnait parfois envie à la Givrali de stopper son jeu et d'envoyer sa chère Pokémon à l'autre bout de la boutique. Sans rire. Elle n'avait jamais eu l'occasion de balancer sa Psystigri à l'autre bout d'une salle, mais si elle pouvait le faire à ce moment précis elle n'hésiterait pas. Que Mysti ose ricaner encore une fois, et elle le regretterait.
          L'adolescente continua à jouer, jusqu'à finalement s'arrêter d'elle-même. Ses doigts commençaient à lui faire légèrement mal, à force de frapper les touches sur le clavier du piano. Elle s'était néanmoins régulièrement arrêtée, de sorte à voir si Nolan avait à lui donner un conseil ou non. Elle se contentait d'attendre un petit temps, et si jamais il ne lui disait rien elle supposait alors qu'il voulait qu'elle joue encore un peu plus longtemps pour avoir le temps de correctement analyser.

-Je continue encore ? Questionna t-elle.
Nolan Dèannag
Nolan Dèannag
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 36
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 941
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   Lun 12 Sep - 23:36
''Je continue encore ?''

Hésites pas tant, Nolan. Tu sais déjà que tu as la majorité des informations dont tu as besoin. Cette jeune file pourrait devenir une bonne pianiste avec un peu d'entrainement, surtout qu'avec le stress de la première fois, ses petites erreurs sont parfaitement compréhensible. Non la raison qui te pousse à hésiter...C'est qu'elle avait l'air prise dans la musique. Au point que lorsque tu l'as laissé jouer sans rien dire, jusqu'à ce qu'elle en prenne conscience d'elle-même. Devrais-tu lui dire qu'elle joue depuis déjà vingt bonnes minutes ? Non, probablement pas.
Néanmoins, après un bref instant de silence, tu te retournes vers elle, tout en..attends QUOI ?! Ah non...Non, même pas en rêve, t'as pas le droit de sourire juste après avoir obtenu le Diancie Awards du type le plus blasé de PC !

(Si tu veux arrêter, aucun problème. C'était pas si terrible pour un premier essai et je vois ce que tu dois travailler, je pense. Avec le dessin, je pense que tu as des doigts suffisamment agiles, mais il va falloir t'entrainer pour les désynchroniser. Lorsque tu appuies sur une touche de la main droite, il faut ''casser'' ce réflexe qui te pousse à appuyer en même temps sur celle qui est en face du même doigt de ta main gauche. Ça ne viendra pas tout seul, mais si tu fais des efforts, je suis sûr que tu peux y arriver.
Ensuite, lorsque tu joues souvent les mêmes notes, essaye rendre ça moins mécanique. Effleures plus doucement les touches et n'appuie pas de plus en plus fort au fur et à mesure.)


Deux conseils de plus pour la jeune fille, espérons que tu ai été clair, Nolan. Et maintenant...Plus rien. Tu ne trouves juste plus rien à lui dire, te contentant d'espérer qu'elle aie bien compris le tout et surtout qu'elle ne te trouve pas trop mauvais pédagogue. Les secondes s'écoulent tandis qu'elle semble méditer sa réponse, au point que tu commences même à te demander si tu as bien fait..

(Euh..Mon..Monsieur Nolan ? Je peux...essayer aussi ?)

(...Évidemment, Art.)

Portant le petit Tarsal à hauteur du clavier (Ses pieds touchent à peine le siege, tandis qu'il se hisse du mieux possible pour l'atteindre), tu ne peux que couler un regard d'excuse envers Lyra. Mais lorsque les pattes du type Psy commence à appuyer sur les touches, en une cacophonie absolument meurtrière pour les tympans de n'importe quel être humain, vos regards sont étrangements similaires ! Après quelques secondes de torture auditive, Lyra laisse même échapper un petit éclat de rire devant les efforts d'Art et tu ne tardes pas à L'accompagner par réflexe...Ce n,est pas moqueur, juste que la concentration du petit Pokémon comparé au résultat obtenu est aussi adorable qu'ironique.
Et lorsqu'il consent enfin à libérer le piano martyrisé, ton premier réflexe est de t'y installer afin de soulager les oreilles des clients qui fixent tous l'instrument avec un mélange d'effroi et d'incompréhension.

I wanna be the very best


Ce morceau, tu le connais par coeur. Un des premiers morceaux ''sérieux'' que t'as enseigné Lionel. Les notes coulent sous tes doigts, chaque main agissant indépendamment de l'autre. Et après quelques secondes, Libra et Art viennent même 'aider en complétant le morceau à trois mains : Connecté mentalement, ils appuient tout simplement sur la touche qui leur ai dédié lorsque tu te contentes d'y songer. Finalement, quelques minutes plus tard, le morceaux s'achève, tandis que dans le glacier, l'ambiance un peu bruyante mais recueillie a repris son cours. Écartant légèrement la chaise du clavier, tu laisses ainsi Lyra répondre tranquillement, avant de reprendre. Dans le même temps, tu as déjà sorti ton Ipok pour lui tendre.

(Si tu veux retenter l'expérience, n'hésites pas à m'appeler.)

Le temps d'enregistrer ton numéro et cette dernière se fend d'un petit ''merci'' avant de se lever de sa chaise pour sortir sur la terrasse, suivie de son Psystigri. Et tu lui aurais emboité le pas, si une main impérieuse n'était pas venu te stopper dans ton élan (Pour être précis, c'est au niveau de ton tibia, qu'elle s'est dressée).

(''N'hésites pas à m'appeler''...Et bien, et bien, et bien...)

(Elle veut juste des cours de piano, Libra)

(Mais oui, évidemment. ''Juste'' des cours de piano. Il va falloir que je la garde à l'oeil, cette petite. Et surtout que je te surveille TOI et de très près)

*soupir* Pour un problème de réglé, on dirait que tu viens d'en trouver un autre et celui-ci va te coller à la peau pour un moment.

_________________
Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan   
Rappelle-moi de tuer ce chat, à l'avenir. ○ Ft. Nolan
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :