Partagez | .
Very VERY Bad Trip
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2402

MessageSujet: Very VERY Bad Trip   Mer 6 Juil - 18:34

Ginji Labelvi
      Feat. Cael Joy



« Very VERY Bad Trip »


… Ça brûle.

C'est chaud. Très chaud. Il fait une chaleur étouffante... Je le sais, pourtant, que je ne dois jamais laisser le radiateur allumé avant d'aller me coucher. Il faudrait que j'aille l'éteindre... Mais j'ai tellement la flemme de me lever... Je suis si fatigué... Et j'ai affreusement mal à la tête, aussi. 'Puis ch'uis bien, dans mon lit. Même si lui aussi, il est extrêmement chaud. Et très peu confortable, également. C'presque comme si je dormais à même le sol... Mais en un peu plus doux, quand même. D'ailleurs, il est où, mon doudou ? Je veux mon doudou Cupcanaiiiille.... Hmm, non, il n'est pas là... Je suis pourtant sûr qu'il ne doit pas être loin... Généralement il finit près de mes pieds... Ah, je sens un truc, là. Viens ici, je veux te faire un GROS câlin !

« -..... AÏE BORDEL CA PIQUE ! »

Je me réveille en sursaut, face à ce choc plutôt violent. La lumière, bien plus forte que prévue, m'éblouit dans un premier temps, et j'ai besoin de quelques secondes pour habituer mes yeux à la luminosité. Et lorsque je parviens enfin à regarder en face de moi... C'est pour constater la présence d'un Maracachi qui me fixe avec un grand sourire. Attendez, c'est ce truc que je viens de câliner ? Normal qu'il fasse si mal, vu l'étreinte que je lui ai faite...

« -Bon sang... Mais euh, pourquoi il y a un Maracachi dans ma cham-... ? »

Je ne finis pas ma phrase. Tout simplement parce que je viens de capter un truc : je ne suis PAS dans ma chambre. Mais... Au milieu d'un désert. Avec du sable. Partout. A perte de vue. Et rien d'autre à l'horizon. Ah si, il y a un cocotier, juste là... Mais à part lui, que dalle. Même mon lit a disparu ! Juste du saaaaaaable... Et le soleil qui tape si fort.... D'ailleurs je crève de chaud, avec ses vêtements. Quelle idée, aussi de porter une robe au milieu d'un désert.







« -...... QU-QU-QU-QU-QU-QU-QU-QU-QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ?!  »

En un bond, je me retrouve debout, et vêtu d'une.... ROBE DE PIKACHU LADY ?! C'EST UNE BLAGUE ?! QU'EST-CE QUE JE FOUS ENCORE TRANSFORME EN PIKACHU ?! C'EST UN AUTRE COUP DE CET EVOLI MALEFIQUE ?! OU C'EST MANAPHY QU'A ENCORE FAIT DES SIENNES ?!... Ah non, je suis toujours moi, en fait. Des doigts d'humains, des jambes d'humains, une tête d'humains et des cheveux d'humains... Puis je crois reconnaître ma tête au toucher, aussi. Ça va, en fait. Tout va bien... EUH NON TOUT VA PAS BIEN, JE SUIS EN ROBE, PERDU EN PLEIN MILIEU DU DESERT AVEC POUR SEULS COMPAGNONS UN MARACACHI CHELOU ET UNE FILLE AUX CHEVEUX ROSES HABILLEE EN MAITRE KUNG-FU.







« -... Salut, Cael. Sympa, ta nouvelle coupe. »

Oui bah, excusez-moi si je n'ai pas reconnu mon coPAIN au premier coup d’œil, mais c'est bien la première fois que je le vois sans ses couettes queues de cheval. Et puis, j'ai tellement mal au crâne... Et je ne me sens vraiment pas bien. J'ai chaud, soif, et mal à l'estomac à la fois... Et cette foutue tête qui m'élance, en prime. Bordel, mais qu'est-ce qu'il se passe ?...

Titubant, je prends appui sur le cocotier pour réussir à tenir debout. Parce qu'en plus, je porte des ***** de ballerines.... Déjà que ces trucs ne sont vraiment pas pratiques en temps normal, lorsqu'en plus t'as la tête dans le brouillard et que tu marches sur du sable... Parmi les innombrables malédictions dont je suis victime, l'une d'elles doit me relier à cette fichue tenue. Je ne vois pas d'autres explications. Non, en fait, je ne vois pas d'explication à tout ce qu'il se passe autour de moi...

Fatigué, et ayant toujours aussi mal à la tête, je me laisse glisser le long du cocotier pour me retrouver assis contre celui-ci. Je passe ma main dans mes cheveux, faisant au passage basculer en arrière la coiffe ridicule que je porte, et sens alors une espèce de bosse au sommet de mon crâne... Je la frotte en grimaçant, et remarque ensuite la noix de coco se trouvant juste à côté de moi. Je la saisis et la fixe quelques secondes, avant de finalement la jeter plus loin en soupirant.

« -T'aurais pas la moindre foutue idée de ce qu'il se passe, coPAIN ?... Puis pourquoi il reste planté là, lui ? »

Cette question est destinée au Maracachi qui s'est mis à danser joyeusement à nos côtés, semblant beaucoup moins perdu que nous. Et pas effrayé pour un sous, d'ailleurs. Ou c'est un Pokémon domestique, ou il n'est absolument pas farouche.

Je me fige alors, et écarquille les yeux. Mes Pokémons. Je porte mes mains à ma ceinture pour confirmer la présence de mes Pokéballs, sauf que d'une, je n'ai pas de ceinture, et seulement une robe, et de deux, je ne repère aucune trace de Pokéball.

« -.... Mes Pokémons ! »

La panique s'empare alors de moi, et je me relève, à nouveau, observant les alentours, comme si une Pokéball allait se trouver quelque part par là... Oh, bah tiens, c'en est pas une, juste là ? Et il y en a une deuxième, à côté ! Je me précipite vers elles, me prends les pieds dans ma robe, m'affale sur le sol, bouffe du sable, et lâche un juron. Puis je me relève, ne prenant pas le soin d'enlever les grains de sable de ma magnifique robe, et en deux pas, me retrouve devant les Pokéballs que je saisis. Il y en a une que je reconnais immédiatement comme m'appartenant, de part la présence d'une étiquette avec écrit « Aegta » dessus, l'autre m'est totalement inconnue. Je la lance à Cael.

« -C'est à toi, ça ?... Bordel mais, où sommes-nous ?... Et où sont nos autres Pokémons ?... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Ven 22 Juil - 2:11

Enfin..Après moult épreuves, plusieurs sacrifices et une ascension sur fond de musique épique (Que nous couperons au montage pour des raisons évidentes de restrictions budgétaires), me voila arrivé à destination : Le sommet du Temple de Fiore, prêt à en découdre avec mon Nemesis de toujours, l’infâme Darth Joris. Mais n’ayez crainte, vous tous, je ne vais pas le laisser accomplir ses sombres desseins !
Comme tout bon sidekick dévoué et courageux, Lucki est resté en arrière pour retenir les dizaines de servants de notre ennemi et rien qu’aux cris de douleur de ces pauvres types, je devine qu’il pourrait continuer comme ça toute la journée (Fallait pas signer pour les forces du Mal, les gars !). C’est l’heure de la confrontation finale ! Assis sur son trône, mon ennemi me contemple, le visage caché sous l’ombre de sa capuche. Derrière lui, se dresse les silhouettes des Légendaires dont il a pris le contrôle...Il a même réussi avec Arceus, ça c’était pas prévu (Mais ça m’offre une occasion de régler mes comptes avec cette girafe divine !). Capstick en main, je me prépare à le défier mais le voila qui se lève, probablement pour me lancer quelques paroles malfaisantes avant le début de notre affrontement épique.

‘’..... AÏE BORDEL CA PIQUE ! ‘’

‘’Mais...C’est pas ça le texte.’’

Oups. On dirait qu’il prend assez mal mon commentaire : La silhouette encapuchonnée s,écarte brutalement, laissant place à une horde de légendaire prêt à se jeter sur moi. Et au premier rang, Arceus en personne, dont l’anneau d’or commence à briller de plus en plus fort. La lumière devient même aveuglante, je vois plus rieeeeen ! Et pas besoin de mes yeux pour sentir la chaleur brûlante qui va en s’amplifiant tandis qu’il charge son attaque mortelle. Ça y est, il va tirer, il va…

‘’CAPTURE, GO !’’

Fin c’est que j’aurais sûrement dit si mon Capstick...Eh , mais...Pourquoi ma main est vide ? Même quand je l’amène à hauteur de mon épaule, rien, pas la moindre trace du petit appareil. Et ce n,est pas en ouvrant de grands yeux que je parviendrais à remettre la main dessus : Avec un soleil aussi éclatant (Groudon s’est réveillé pour prendre des vacances à Touga, ou quoi ?), autant vous dire que je me retrouve à cligner des yeux pendant un bon moment, avant que ma vision troublé ne retrouve une partie de ses capacités.
Bon première constatation, je ne suis sûrement pas au sommet du temple de Fiore. À vue de nez, ça ressemble plutôt à du désert, le genre sablonneux, chaud et aride. Les seules choses qui égayent un peu les dunes, ce sont les cactus, les cocotiers...D’ailleurs, y’en a un juste à coté de nous...Et deux noix de coco au sol. J’ai un léger mal de crâne, rien qu’à les regarder, c’est étrange.

‘’Ooooooh...Tiens, salut toi. T’as la moindre idée de comment je suis arrivée là ?’’

On dirait que l’un des cactus s’avère être un Pokémon proche de Cacnéa, plutôt souriant et sautillant. Jamais vu une bestiole pareille, mais il a l’air sympathique à bondir comme ça autour de cette jeune fille…Ok qu'est-ce que je fous dans le désert avec une demoiselle époque victorienne en robe bleue ?

...

Rectification...QU'EST-CE QUE JE FOUS DANS LE DÉSERT AVEC GINJI, HABILLÉ EN DEMOISELLE VICTORIENNE EN ROBE BLEUE ?! Et surtout...Pourquoi cette tenue lui va étrangement bien ?
Le temps que le Voltali cesse d’ouvrir des yeux de la taille d’une assiette devant sa nouvelle tenue (Et vérifie qu’il est toujours humain...Pas de fourrure rose pour ma part, je vais croiser les doigts et espérer que ça soit le cas.), j’ai réussi à me redresser sans que ma tête tourne plus violemment qu’un Scobolide. IL y a un paquet de trucs que je ne comprends pas, là tout de suite, et on dirait que la liste ne va pas tarder à s’allonger : Déjà, c’est quoi cette tenue bizarre ? On dirait celle d’un karatéka, avec le pantalon un peu serré, les bandages autour de mes mains et le haut déchiré au niveau des épaules. Y’a même un bandeau  rouge qui m’enserre le front et l’arrière de la tête, suffisamment long pour que ses deux extrémités nouées en arrière viennent pendre sur mes épaules.
Mais tout cela est rapidement écarté lorsque Ginji prend la parole.

‘’... Salut, Cael. Sympa, ta nouvelle coupe.’’

Ma nouvelle...coupe ?...Mais oui...OUIIIIIIIII ! Ces fichues queues de cheval ont disparues, envolées, découpées (Je n’les supporterai plus jamais ♪ !) ! Pour la première fois depuis des mois, j’ai enfin l’air d’un garçon au premier coup d’oeil. Et même si je sais que cette fichue tignasse en barbe à papa diabolique ne tardera pas à repousser, ça fait au moins UN point positif à notre situation. Tout en me contorsionnant pour vérifier les dires du Voltali, j’observe ce dernier qui se relève tant bien que mal, avant de se laisser glisser contre le tronc du cocotier. Son regard en direction des noix de coco ne m’échappe pas et lorsque nos yeux se croisent, il se pourrait bien que nous ayons au moins éclaircis un point : Le mal de crâne qui tambourine sous nos cheveux (SANS COUETTES, MOUAHAHAHAH !).

‘’Pas plus que toi, Ginji. La dernière chose dont je me souviens, c’est…Euh...’’

...Ben pas plus de chose que mon camarade en robe (J’éprouve un plaisir étrange à écrire ces mots..pour une fois que c’est pas pour ma pomme). C’est le gros trou noir, en fait, ni plus, ni moins.
Quand au Pokémon dansant, je ne peux pas m’empêcher d’osciller de la tête en rythme tandis qu’il commence à danser autour du cocotier et de Ginji. Il est marrant, lui, ça me donnerait presque envie de l’accompagner…Si le Voltali ne me faisait pas prendre conscience d’un LÉGER détail : Aucune trace de nos coéquipiers respectifs, ni des Pokéballs censés les abriter !
Avant même que je ne puisse bouger, le voila complètement paniqué qui se met à fureter autour du cocotier (Dans une posture qui me rappelle un peu le Zigzagton...Ginji aurait-il été un raton-laveur  dans une autre vie?) jusqu’à finalement pousser un cri de victoire, suvi d,un juron lorsqu’il se viande à cause de sa tenue. Je sais que je ne dois pas me moquer par solidarité coPAINesque, mais c’est extrêmement tentant, donc je vais juste rire sous cape et compatir.
Apparemment, chaque Pokéball appartient à l’un des malheureux que nous sommes. Mais, tandis que mon camarade récupère celle qui est marquée, je me retrouve avec une Pokéball toute simple, qui pourrait appartenir à n’importe quel membre de mon équipe.

‘’Euh...Je pense.’’

Plus qu’à croiser les doigts pour que ce soit Katara ou Keru et pas…

‘’Sol…’’

C’est une malédiction. Nous voila perdus en plein désert, complètement amnésique et vêtus de manière plus ou moins étrange, et tout ce que l’univers m’envoie pour m,aider, c’est un renardeau aux desseins machiavéliques.Ce dernier semble étrangement sage pourtant, et lorsque je le laisse sortir de sa sphère métallique, il se contente d,onduler de gauche à droite, avant de s’étaler les quatre pattes écartés….C’est pas normal comme attitude, ça.
Le temps de le hisser dans mes bras où il reste tout aussi inactif et je me tourne vers Ginji.

‘’Aucune idée pour les deux questions. À moins qu’on ai réussi à voler jusqu’à Hoenn ou Unys, je pense que c’est le désert de Touga. Pour le reste, tu en sais autant que moi…’’

Autant dire pas grand chose. Mais vu l’air un peu abattu du Voltali, c’est pas le moment de le lui rappeler ! J’suis un Ranger, oui ou non ? Même sans matériel ou Pokémon, il me reste encore une chose, mon expérience sur le terrain. Alors, on se remonte les manches et on trouve une solution à notre situation et on remonte le moral à ce coPAIN ! D’autant que c’est pas la première fois que je me retrouve dans ce genre de galère...

‘’Puisqu'on en est là...Dis-toi qu’un truc similaire m’est déjà arrivé à l’académie. La meilleure solution pour retrouver nos Pokémons, c’est de reconstituer notre chemin en sens inverse, tu peux être sûr qu’ils seront sur le chemin.’’

Plus facile à dire qu’à faire, me diriez vous...Et bien non ! Contournant le cocotier,  mon regard finit par se poser sur ce qui ne pouvait PAS être absent de la scène du crime : Une série de trace de pas bien visibles sur le sable, qui s,enfonce parmi les dunes, avant de disparaître au sommet de l’un des promontoires sablonneux. J’en dénombre trois, les nôtres et celle de ce cactus ambulant...Apparemment, cela fait un moment qu’il nous colle aux basques. Et vu la manière dont sont disposés nos traces, on dirait que Ginji et vous avons pas mal zigzagué, avant de percuter le SEUL cocotier de cette cuvette.

‘’Si on remonte là-haut, on aura une vue d’ensemble sur notre chemin. Tant que le vent ne se lève pas, nos traces devraient rester bien visibles. Allez, en route ! Mais avant ça...Tu tiens beaucoup à ces ballerines ?‘’’



‘’Tu n’y tenais VRAIMENT pas, hein ?’’

Si on veut se déplacer dans le désert, il va falloir aider Ginji à marcher normalement malgré sa tenue. Mais hors de question qu’il soit pieds nus sur le sable brûlant, donc petit astuce Ranger : Deux feuilles du cocotier, la sangle d’une des ballerine et zoupla, une belle paire de chaussons souples et frais. C’est pas très esthétique, mais au moins, il pourra se déplacer sans faire des calins au sol tout les six mètres.
Sans poser Sol à terre, je remonte ainsi la piste, suivi du coPAIN, tandis que notre cactus personnel sautille juste à coté. Rien de  bien compliqué, même si le sable glissant sous nos pieds rend l’ascension plus pénib,le que prévu, mais une fois au sommet, j’avoue que je ne m’attendais pas au spectacle qui s’offre à nous.

‘’Ok...Tu es sûr que tu ne te rappelles rien, Ginji ? Sûr de sûr ?’’

Un peu en contrebas, une autre cuvette naturelle, entourée de quelques roches rouges, s’offre à notre regard. Nos traces continuent dans l,espèce de goulet qui orne la partie opposée de la cuvette, avant de disparaitre dans un canyon miniature. Et à l’entrée de ce dernier, une foule de Pokémons s’agitent : des Karknoix pour la plupart, qui s’enterrent et creusent à grand coups de mâchoires, trois ou quatre Vibraninfs qui surveillent les lieux depuis les hauteurs et...EH, mais c’est à nous, ça !
En effet, au centre de tout ce petit monde, une paire de Pokéballs innocentes reposent dans le nid de l’un des Kraknoix, creusée à même le sable. En temps normal, je me serais déjà jeté dessus, mais la seconde chose présente dans le nid me coupe un peu dans mon élan...J’ai jamais vu un Libegon aussi gros et, c’est moi ou il est en train de...couver nos Pokéballs ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2402

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Lun 8 Aoû - 17:00

Ginji Labelvi
      Feat. Cael Joy



« Very VERY Bad Trip »


Booooooon... Alors nous sommes paumés au milieu d'un désert, avec seulement deux de nos Pokémons, dans des tenues pour le moins suspectes et accompagnés d'un Maracachi chelou. Ah, et avec un fichu mal de crâne, aussi.

Je sens que cette journée va se passer super bien, môa.

Cael ne semble guère plus avancer que moi, si ce n'est qu'il pense être toujours sur Touga. Je ne peux qu'approuver, puisque les déserts de Hoenn, Unys, et même Almia sont en permanence recouverts par une tempête de sable, et qu'ici, le soleil est radieux. Un peu trop, même... Je crève de chaud, dans cette robe, môa !  

La Pokéball qu'a récupéré Cael semble être celui de son Zorua diabolique. Néanmoins, il est totalement HS, et ne risque visiblement pas de nous causer du tort. J'aurai pu le suspecter comme étant à l'origine de nos problèmes, mais il n'a pas l'air plus enchanté que nous à l'idée d'être en plein milieu de ce désert.

Je ferai bien sortir Aegta de sa Pokéball, mais connaissant la phobie de Cael pour les Pokémons Spectres, je ne sais pas si c'est bien judicieux. Peut-être qu'en fait, j'avais fait appel à lui devant le Phyllali, et celui-ci a pété un plomb avant de m’assommer pour ensuite nous kidnapper et nous abandonner dans ce désert ! Sauf qu'il s'est fait agresser par ce Maracachi et son armée de noix de coco diaboliques, et lui aussi, se retrouve en fâcheuse position !... Et les tenues, alors ?... Bah euh... Entre temps, nous nous sommes faits enlever par des Lewsors extraterrestres pour être présentés à Deoxys, sauf que nos vêtements étaient une offense à leur chef, alors ils ont changé nos habits ?... Pouah, le soleil ne me fait pas que du bien...

Complètement désespéré, je cesse tout simplement de chercher une logique à tout ceci, lorsque Cael m'explique qu'il s'était déjà retrouvé dans une situation similaire, et que pour régler nos soucis, il fallait simplement revenir sur nos pas. Sur nos pas ? Quels pas ?... J'observe mon camarade de galère faire le tour du cocotier contre lequel je suis assis, et s'arrêter devant une série de traces dans le sable indiquant clairement le chemin que nous avons parcouru avant d'arriver jusqu'ici. Je me relève et les observe, puis souris, légèrement réconforté par cette découverte.

« -J'espère que tu ne m'as pas mêlé à une affaire de narco-trafiquants en lien avec la dernière fois où pareil événement t'était arrivé, coPAIN...  »

Pardon ? Mes ballerines ? Tu parles de ces trucs que je suis actuellement en train d'enterrer sous le sable dans l'espoir de ne plus jamais les revoir ?... Comment ça, on a besoin ?!... Ah, d'accord, mon camarade m'improvise des chaussures avec ce que nous avons sous la main, à savoir des feuilles de palmiers et deux jolies ballerines. Ça me convient ! J'ai beau avoir une plante des pieds solides, il est vrai que la chaleur du sable est très désagréable. Donc je ne dis pas non !

Pendant que le coPAIN est occupé avec sa fabrication artisanale, je m'éloigne un peu pour faire sortir mon Motisma de sa Pokéball. J'ai bien de la chance que ça soit Aegta qui se trouve avec nous, et pas un autre de mes Motismas, puisqu'il est sans nul doute le plus calme des quatre en ma possession. Et le plus à même à nous aider dans notre situation, du coup ! Lorsque le Pokémon apparaît, il semble légèrement mal en point, comme s'il avait profondément envie de dormir. Mais puisqu'il doit se maintenir en l'air, il est obligé de se concentrer et donc de rester éveillé, ce qu'il tente de faire tant bien que mal.

« -Aegta, tu vas bien ?... Non, on dirait pas trop. Huuuuum, on est un peu paumés dans un désert sans savoir pourquoi ni comment, et sans un seul de nos autre compagnons. T'aurais pas une petite idée sur la situation, par hasard ? »

Il fait mine de réfléchir quelques secondes, avant de me signifier un « non » de la tête, l'air désolé. Je fais une petite moue déçue, mais lui souris presque aussitôt après, tentant de le motiver un peu.

« -C'est pas grave ! Tu vas nous être utile. Cael et moi allons suivre nos traces de pas laissées dans le sable, en espérant retrouver tout le monde. Toi, tu vas prendre de l'altitude, et nous suivre depuis les airs, d'accord ? Comme ça, si tu vois quoi que ce soit, tu nous fais signe ! D'accord ? »

Aegta lance un cri approbatif, et s'élève lentement dans les airs. Je retourne rejoindre Cael, ayant fini ses chaussures improvisés, et les enfile rapidement, tout en lui expliquant avoir envoyé mon Pokémon en repérage.

Nous nous mettons ensuite en route, tentant de suivre le même chemin qu'à l'allée. Je ne sais pas trop ce que nous faisions exactement, mais nous avions du mal à marcher droit, vu l'allure de nos pas... Ou alors, on se déplaçait en dansant avec le même rythme que le Maracachi qui nous accompagne. Oui parce que, visiblement, il ne veut pas nous lâcher, et sautille à nos côtés gaiement. Je me demande bien pourquoi il nous colle aux bask' comme ça... On aura sûrement une réponse au bout du chemin, non ?

Arrivés au sommet d'une des dunes, et après avoir déchiré la partie inférieure de ma robe parce que trop gênante -j'ai une jupe longue maintenant, trop bien.-, nous assistons à un spectacle pour le moins... Insolite. Des Kraknoix, en très grand nombre, sont affairés à creuser des galeries sous le sable du désert, protégés par des Vibrannifs qui surveillent les alentours pour prévenir des éventuels prédateurs. Et au centre de tout ce beau remue-ménage... Un nid, dans lequel se trouve un Libégon, ainsi que deux Pokéballs ! Elles sont à nous, n'est-ce pas ? Vite, nous devons les récupérer ! Libégon est de type Dragon et Sol, si je fais appel à Smegta je devrai pouvoir m'en occuper en quelques min...

… Aaaaargh, mais j'ai pas de Smegta ! Ni de Arlo, ni de Lucina, ni de qui que ce soit qui possède une attaque Glace ! Grmbl, Aegta n'a pas encore le niveau pour affronter un tel spécimen... Ce qu'il faudrait, c'est que quelqu'un fasse diversion le temps qu'un autre récupère les deux Pokéballs, puis que nous nous tirons en vitesse... Mais comment ?...

Pensif, j'observe l'ensemble des Pokémons sauvages, avant que mes yeux ne se posent sur Maracachi, toujours en train de danser. C'est vrai qu'il fait des musiques très entraînantes... Et il a vraiment un bon sens du rythme.

Je le regarde de la tête aux pieds, les yeux légèrement plissés, puis observe les Kraknoix, puis Cael, puis Sol.

Puis je souris.

« -... Cael ?... C'est pas toi, qui avais dansé pour la soirée d'ouverture de ton club événementiel, déjà ?... »

***

« -Allez, t'inquiètes ! Ça va le faire ! 'Puis de toute façon, si tu te défiles, je dis à Lucki que tu l'as abandonné en plein milieu du désert avec le reste de ton équipe, et sans même lui laisser une réserve de chocolat noir. »

Oui, c'pas bien le chantage, je sais. Mais il faut bien motiver Cael ! Et c'est vraiment le seul argument que je trouve pour l'inciter à mettre ces magnifiques fleurs généreusement offertes par le Maracachi sur sa tête. Déjà qu'il n'a pas trop apprécié qu'on fasse demi-tour pour aller chercher des feuilles de cocotier à accrocher autour de sa taille...

Il finit par les accroche autour de sa tête, à l'aide de son ruban de disciple en arts martiaux, et complète ainsi sa magnifique tenue de vahiné. C'est parfait ! Avec un grand sourire, je demande à Cael de faire un tour sur lui-même pour m'assurer que tout soit correct, puis tape dans mes mains avec satisfaction.

« -C'est nickel ! A force de côtoyer Loan, je suis capable d'improviser des tenues traditionnelles en plein milieu d'un désert, c'cool... Ok ! Donc toi, tu prends Maracachi et Sol, tu fous cette noix de coco dans la bouche de ce dernier, et pendant que vous faîtes diversion, Aegta et moi récupérons les Pokéballs. Une objection ? De toute façon on a pas le choix, c'est ça ou... C'est ça ! Je vais me mettre en position, et dans cinq minutes, tu commences. »

Ne laissant guère de choix à ce pauvre coPAIN, je m'éloigne avec Aegta, et commence à faire un grand détour pour passer de l'autre côté du campement de ces Kraknoix. Une fois arrivés, nous nous mettons en position en haut d'une dune, et attendons le signal du coPAIN. Dès que les Vibrannif auront repéré Cael, ils devraient avertir leurs compagnons de sa présence, et là, il y a deux possibilités. Ou ils iront tous se cacher sous terre, et je récupère les Pokéballs en faisant attention à ne pas mettre le pied dans une galerie... Ou ils vont tous s'attaquer à Cael, et je devrai faire vite avant que le Libegon ne le dévore. Mais de toute façon, je crois bien que Maracachi se sert de sa danse pour faire fuir ses prédateurs, donc ça sera certainement la première option, pas vrai ?... On y croit, hein ?...

… Bonne chance, Cael.

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Sam 13 Aoû - 5:25

''... Cael ?... C'est pas toi, qui avais dansé pour la soirée d'ouverture de ton club événementiel, déjà ?...''

''Hm? Euh oui, mais qu'est-ce que ça a à voir avec notre situation actuelle ?''

C'est le soleil, ça y est, coPAIN a complétement perdu le sens des priorités. Là, dans dix secondes, il va me demander de danser le luau pour distraire la troupe de pokémons Sol et récupérer nos Pokémon, ah ah...Ah?

******************

''Non, je veux pas, je veux pas, je veux pas !''

HORS DE QUESTION ! Je sais que notre situation est pas mal désespérée, mais il n'y a AUCUNE chance pour que j'aille me trémousse devant ces Pokémons, pour laisser le temps à Ginji de récupérer les deux Pokéballs. Déjà, la danse, c'est mort, mais si en plus, je dois porter cette tenue ridicule, là, faudrait qu' Arceus en personne vienne m'ordonner de le faire...et je l'enverrais balader de la même manière !
En plus, tout le monde est contre moi ; Ginji, puisque c'est son idée, le Maracachi qui sautille de gauche à droite en produisant son bruit caractéristique de maracas à l'idée de monteru n spectacle et surtout Sol, qui semble un peu sorti de sa léthargie et qui appuie chaque tentative de Ginji pour me convaincre d'un hochement de tête approbateur. Les bras croisés, assis derrière la dune, je pulvérise le renardeau du regard, tout en écoutant le dernier argument du Voltali.
Tss, tu peux dire ce que tu veux coPAIN, il est hors de question que je...

''Allez, t'inquiètes ! Ça va le faire ! 'Puis de toute façon, si tu te défiles, je dis à Lucki que tu l'as abandonné en plein milieu du désert avec le reste de ton équipe, et sans même lui laisser une réserve de chocolat noir.''


''Mais...mais....''

...que je refuse de mettre ces magnifiques fleurs sur ma tête ! Le temps de les enfiler le long de mon ruban et me voila par d'un sublime serre-tête fleuri. Avec la jupe de feuilles de bananier pour compléter le costume, je vous jure que je me suis rarement senti aussi ridicule (Et croyez-moi, j'ai PLEIN d'exemples qui me viennent en tête, là).  Tandis que mon costumier me force à pivoter pour admirer son oeuvre (S'il me dit ''Tu es MAgnifique, ma chéwie'', je vous jure que je lui fais manger le Maracachi), je le fusille du regard.
Et lorsqu'il finit d'exposer son plan, je ne peux pas m'empêcher de lui répondre un peu séchement, avant qu'il ne parte pour contourner le nid de Pokémons Sol.

''Ginji...Je sais pas comment, mais si jamais, je me fais bouffer par ces Kraknoix, je te jure que je reviendrais te hanter jusqu'à la fin de tes jours ! Et que je viderai ton frigo, à chaque fois que tu l'ouvriras !''

Voila, ça sert à rien de le memancer des pires enfers, mais ça m,aide à me calmer. Le temps de choper une noix de coco et d'attraper Sol qui faisait mine de s'en aller avec mon camarade Voltali...je crois que je suis prêt.
Sous la menace, le Zorua adopte la forme d'un Grotichon plus vrai que nature, avant de saisir le fruit exotique entre ses pattes pour donner l'illusion qu'il l'a dans la bouche. Suivi du Maracachi, il ne nous reste plus qu'à nous laisser descendre le long de la dune, jusqu'à arriver au abords du nid.

''À la une...à la deux..''

Luau !♪
Ne vous d'mandez pas si c'est du lard ou du cochon♪
Si vous avez faim croquez tout cru mon compagnon♪
Un seul à la fois, chers petits Kraknoix♪
Promis juré c'est un morceau de choix♪
Où y du Kraknoix (*miam miam miam*)♪
y a du plaisir (*miam miam miam*)♪
Régalez vous (*miam miam*)♪
Dans l'Grotichon on mange tout WOO !

Plus fort le Maracachi, on doit t'entendre crisser dans tous le désert ! Tout en me trémoussant comme un Spinda, je fais pivoter Sol au-dessus de ma tête afin qu'il puisse observer les réactions du public : Un à un, les Kraknoix sont sortis de leurs trous pour la plupart et rejoignent l'entrée de l'escarpement rocheux. Les sentinelles Vibraninfs ont, de leur coté, les yeux rivés sur nous, mais celui qui m'intéresse, c'est le...Ah, le voila !
Délaissant son nid, le Libegon s'élève dans les airs avec un bruit de vrombissement avant de se joindre à la foule de Pokémons qui nous regardent en claquant leurs énormes machoires. Je transpire comme pas permis dans ce costume ridicule, mais au moins, ça al'air de fonctionner, plus qu'à attendre que...GINJI ! Qu'est-ce que tu fabriques, arrête avec les roulades et les postures de ninjas, j'vais pas tenir très longtemps ! D'ailleurs, certains des Kraknoix commencent à nous encercler, tout en fixant Sol d'un air gourmand. Évitant une grosse machoire qui se referme pile là où se trouvait mon pied, je soulève de l'autre main le Maracachi pour le mettre hors de portée de nos ''charmants'' amis.
Ginji, si tu ne te grouilles pas, tu auras ma digestion sur la conscience, alors....Bouuuuuuge-toiiiiiii !
Heureusement, on dirait que coPAIN a finalement atteint notre objectif : les deux Pokéballs sont prestement récupérés, maintenant, plus qu'à le laisser s,enfuir et ensuite à nous carapater et...

*SBUUUUUUUUNK*

...Il a pas fait ça. C'est la chaleur, je dois halluciner. Il ne vient quand même pas de se viander contre un pylône rocheux, avant de projeter une toute petite pierre sur un plus gros caillou, qui s'est mis à rouler pour en percuter un encore plus gros, qui lui-même en a percuté un massif, qui lui, vient de tout bonnement s'écraser avec un bruit digne d'un troupeau de Brouhabam pile sur le nid du Libegon ? Hein, quoi ? Si je tente de me convaincre du contraire en écrivant une phrase aussi longue ? Oui, parfaitement, ça marche ou pas ? Non ? Bon ben tant pis, on passe au plan B !

''Merci messieurs-dames, fin du spectacle et à jamais...Sol, Explonuit !''

Sautant au bas de mes bras, le Zorua a déjà levé ses deux pattes avant de toucher le sol, libérant une énorme sphère d'énergie noire et magenta. Et lorsque cette dernière touche le sol, l'explosion qui en résulte souffle les Karknoix les plus proches, avant de soulever un immense nuage de sable. Combiné aux volutes noires impénétrables de l'attaque, impossible pour quiconque de voir quoi que ce soit dans cette purée de pois (miam)...Sauf le Ranger qui a déjà commencé à courir droit en direction de son camarade tombé dans le sable !

''Ginjiiiiiiii....Je t'avais dit que c'était pas une bonne idééééée !''

Sans ralentir, Sol sur les talons et le Maracachi toujours suspendu à mon bras droit, j'attrape littéralement le bras du Voltali au vol(tali), avant de le forcer à se remettre sur ses pieds. Dans le même temps, une brusque bourrasque de vent dissipe le résultat de l'attaque de Sol et la silhouette massive du Libegon se dessine légèrement en hauteur, suivi d'un escadron de Vibraninf. Dans le même temps, dans un concert de claquements de mâchoire, les Karknoix semblent se regrouper avant d'avancer dans notre direction de toute la force de leurs petites pattes.

''coPAIN, je te propose un nouveau plan...ON SE CARAPATE !''

Plan accepté à l'unanimité ! Sans ralentir, nous reprenons notre course, poursuivi par la horde qui semble très très très trèèèès en colère ! Autour de nous, des mottes de sable se retrouvent subitement soulevés par une série d'ondes sonores que libèrent nos poursuivants ailés. Le Libegon ne s’embarrasse pas de subtilité et nous balance même plusieurs Dracosouffles qui provoquent des explosions proches de la précédente causée par Sol. On ne tiendra pas longtemps à ce rythme là !

''Ginji, envoie moi ma Pokéball !''

Laissant à Sol et au Voltali le soin de nous protéger des assauts pendant une seconde, je manque de rater la sphère métallique lorsqu'il me la lance. Tout en la faisant tourner frénétiquement entre mes doigts, j'atteins finalement le bouton central tout en priant pour que celle qui en sorte soit...

''Spriiiiiiiint !'

''Keru ! Ginji, rapproche-toi, on va accélérer un peu ! Pleine vitesse, ma grande !''

Le temps que Ginji nous rejoigne et je saute sur le dos de la chienne électrique, avant d'aider le Voltali à en faire de même. Son Motisma et Sol se joignent rapidement à nous, mais le Maracachi est déjà loin derrière...Je sais que c'est dangereux et que c'est un Pokémon sauvage, mais on ne va quand même pas le laisser...BOOM !

''AÏE ! ''

Plus besoin de s,en inquiéter, on dirait : Un nouveau Dracosouffle explose non loin du cactus ambulant, le soulevant de terre, juste avant qu'il ne m’atterrisse littéralement sur la tête. Ginji ne tarde pas à me l'enlever, mais j'ai déjà aggrippé la crinière de Keru...À fond les manettes, on s'en vaaaaa !

********************

''Hmmm...''


On a enfin fini par les semer. Après avoir mis plus d'une quninzaine de dunes de distance entre nous, on dirait que nos poursuivants ont abandonnés toute velléité de vengeance. Par contre, la conséquence de tout ça...C'est qu'on a perdu la piste.
Peu habituée à courir sur le sable, Keru se fatigue beaucoup plus vite qu'à l'accoutumée, elle ne va pas pouvoir nous porter très longtemps. Il faut qu'on retrouve notre chemin et le plus tôt sera le mieux.

''Tu n'aurais pas un type Vol dans cette Pokéball, par hasard ?''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2402

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Ven 26 Aoû - 16:18

Ginji Labelvi
      Feat. Cael Joy



« Very VERY Bad Trip »


Pouah, tout ce soleil... Il me tape sérieusement sur la tête... A croire que je suis bien plus sensible à celui-ci que ce que je pensais. Oh, d'ailleurs ! Je me demande, est-ce que les Kraknoix sont un tant soit peu réceptifs à la danse ?... Non parce que, si ça se trouve, ils ne sont même pas capables de faire la différence entre un bruit random et une mélodie... Et si c'est bien le cas, ils risquent de prendre la diversion de Cael pour une agression, non ?...

… Je suis bien content d'avoir des compétences musicales médiocres, môa.

Scrutant les dunes, Aegta et moi-même finissons par apercevoir un Cael dévalant une pente aux côtés d'un Maracachi et d'un... Grotichon ?!... Ah, oui, Sol. Sympa, ses capacités d'illusions. Content qu'il se soit montré un minimum coopératif ! Imaginez qu'il ait voulu faire des siennes et ait donné l'illusion d'être un... Hmm, je ne sais pas môa... Un Tadmorv ! Vous trouvez ça appétissant vous, un Tadmorv ? Je ne vois pas qui aurait envie de manger ça... En vrai, nous aurions peut-être dû prendre le temps de mieux présenter le plat Sol ! Genre avec une assiette et en décorant de quelques fines herbes, deux ou trois rondelles de tomates et une douce odeur de grillade... Arf, c'vrai. On est en plein milieu d'un désert, et on a quedale pour préparer de quoi faire une belle présentation ! Raaah, mon esprit artistique s'en retrouvé frustré. Et mon appétit réveillé, du coup. Grillades...

Les Kraknoix reportent bien vite leur attention sur le Phyllali, et commencent à se regrouper autour de ce dernier, alors qu'il commence tout juste à se trémousser au son des percussions du Maracachi. Les Vibrannif, faisant office de sentinelles, se focalisent également sur lui, et bientôt, le majestueux Libegon qui se dresse au milieu des dunes s'élève pour s'approcher. Ok, c'est le moment !

Bondissant de ma cachette (Passant de position allongée à debout, quoi.), je commence à descendre les dunes pour me rapprocher du nid du Libegon pendant que toute l'attention est dirigée vers Cael. Un regard à gauche, un regard à droite, on fait la posture du Corboss irisé afin d’affûter son instinct guerrier, puis on... Quoi, Aegta ? Ah oui, les Pokéballs ! Ignorant le regard perplexe que me lance mon Motisma suite à mes quelques techniques secrètes de ninjutsu, j'arrive à hauteur de notre objectif en quelques pas (Ça aurait eu plus d'effet si j'avais fait un petit détour par la gauche, puis que j'avais bondit en attrapant les Pokéballs pendant ma galipette pour atterrir avec quelques roulades, mais soit..), ramasse les sphères, et fais demi-tour sans demander mon reste. C'bon, mission accomplie ! Voyons voir, qui donc abrite ces Pokéballs ?...

*SBUNK*

… Eeeeeh, qui a eu l'idée de placer ce rocher en plein milieu de ma trajectoire ?! J'étais occupé à lire l'étiquette de ma Pokéball, môa ! Raaah c'malin, maintenant, il y a des tas de petits cailloux qui dévalent une pente jusqu'à en percuter d'autres qui se mettent eux aussi à rouler pour finalement atterrir en un fracas assourdissant sur le nid du Libégon, focalisant ainsi toute l'attention que Cael s’efforçait de détourner, sur moi ! Pff, 'font aucun effort, ces cailloux... Puisque c'est comme ça, je reste encore un peu par terre. L'est confortable ce sable, en fait. 'Puis l'est tout chaud.... Et j'ai pas fini ma nuit, môa...

Hélas, Cael, en gros rabat-joie qu'il est (Vilain coPAIN), m'attrape par le bras et me force à me remettre debout, me reprochant au passage l’échec flagrant de ce plan.

« -Eh ! Tu peux pas dire ça tant qu'on n'a pas constaté de pertes. Alors que là, regarde, on est en vie, en pleine santé, et on a récupéré deux Pokéballs ! Moi je te dis, ce plan s'est super bien passé. »

Regarde, même le Libégon il est d'accord !... Comment, ça ne veut pas dire ça, son cri ?.. Bon ok, j'ai compris, on se remet à courir. L'avantage de tout ce sable, c'est que la course est plus compliquée, et donc que la fuite est un peu moins monotone que d'habitude. Quoi ? Ce n'est pas censé être un avantage ?... Graaah, mais cessez donc de me contredire ! J'ai mal au crâne môa avec tout ce soleil, et tout ce que vous trouvez à faire, c'est de me prendre la tête !

Ainsi, Cael, moi, Aegta, Sol et Maracachi (Il est toujours là, lui? ) courrons comme si nos vies en dépendaient, car elle dépend, et ça se ressent d'autant plus lorsque Libégon se met à nous lancer quelques Dracosouffle au visage. Ah ! Heureusement qu'il ne sait pas viser ! Néanmoins, coPAIN souhaite à tout prix réduire les risques de mort imminente (Ce qui est parfaitement compréhensible, je l'admets), et demande à ce que je lui lance la Pokéball lui appartenant. Attends, qu'est-ce qu'il en sait, qu'une des Pokéballs est à lui, d'abord ?! Il n'a pas eu le temps de vérifier !... Aaaaanh, en fait, tout ceci n'est qu'une mise en scène de la part de mon camarade afin qu'il puisse me sauver la vie, et me forcer à me sentir redevable envers lui ! Et comme ça, il espère que je lui révèle l'emplacement de ma réserve de nourriture secrète... Mouhaha, c'est bien tenté, coPAIN !

« -Ah ! Ça y est, je vois clair dans ton jeu, maintenant...
-Isma!
-Quoi, Aegta ?! Tu ne crois quand même pas que je vais lui laisser me sauver la vie comme ça !
-... MOTISMA.
-Grmbl... Mais je m'en fous Cael, si tu te crois que je vais me montrer reconnaissant pour ça, tu te mets le doigt dans l’œil ! »

Je lance la Pokéball au Phyllali, pendant que Aegta prend l'initiative de détourner l'attention du Libégon à l'aide d'une attaque Clonage. Cael appelle le Pokémon contenu dans la sphère... Et, dans un magnifique éclat lumineux, apparaît Keru ! Applaudissez-la bien fort ! Cael en profite pour bondir dessus, et je fais bientôt de même avec Sol. Aegta n'a aucun mal à nous suivre depuis les airs, à l'inverse du Maracachi qui peine à suivre le rythme et à nous rattraper... Avant qu'une explosion ne le propulse jusqu'à nous. Ou jusqu'à Cael, plutôt.

« -... Tu sais, si t'aimes pas le magnifique serre-tête que je t'ai fait, tu n'as qu'à le dire ! Pas la peine de mettre un couvre-chef si gros pour le cacher... »

Vexé, je retire le Maracachi de la tête du coPAIN, n'oubliant pas néanmoins de me piquer dessus. Chelou, comme chapeau ! Et d'ailleurs, c'est moi ou...

… Il est couvert de peinture ?

***

« -Hmm... Est-ce que ça se mange ?
-Ma!
-Non ?... Alors... Est-ce que c'est quelque chose qu'on voit souvent ?...
-Ma.
-Hum... C'est plutôt rare, alors ?
-Cara!
-ANH ! JE SAIS ! UN BUFFET A VOLONTE GRATUIT ?!
-... »

Le Maracachi semble plutôt perplexe face à cette réponse. Quoi ? C'est pas ça non plus ?... Raaah, c'compliqué de jouer aux devinettes avec lui ! Non pas que j'ai du mal à comprendre ce qu'il me dit, hein. Soit il hoche la tête et c'est oui, soit il la secoue et c'est non. Mais je ne parviens pas à trouver ce à quoi il pense... C'plus simple avec Oz !

Plongé en pleine réflexion, je ne remarque pas tout de suite que le visage du Maracachi s'est soudainement voilé. Je finis cependant par m'en apercevoir après quelques secondes et regards en sa direction, pour ensuite froncer les sourcils. Pourquoi il fait cette mine si triste, tout d'un coup ? Je m'apprête à lui poser la question, mais Keru s'arrête subitement, fatiguée de nous avoir tous transporté sur plusieurs dunes (Nouvelle unité de l'espace) après être parvenue à semer le Libégon. Je descends de l'Elecsprint, et aide le Maracachi à faire de même. Le Pokémon paraît toujours un peu attristé, et je m'agenouille donc devant lui afin que nos yeux soient à la même hauteur.

« -Qu'est-ce qui ne va pas ?... Je suis si nul que ça à ce jeu ?... A moins que ça ne soit toute cette peinture, qui te gêne ? »

Afin d'illustrer mes propos, je passe ma main sur le bras droit du Pokémon, pour en enlever une fine couche de peinture verte et ainsi dévoiler une peau anormalement rouge. C'bizarre ça, pourquoi donc a-t-on voulu lui repeindre le corps ? Je n'ai cependant pas le temps de me poser la question plus longtemps, puisque Cael m'interpelle, me demandant si le Pokémon contenu dans la Pokéball que j'ai ramassé est du type Vol.

Je me relève, alors qu'Aegta vient se poser derrière moi pour vérifier lui aussi. Je regarde le nom marqué sur l'étiquette de la Pokéball, et secoue la tête de droite à gauche.

« -Non, c'est mon Elektek. Mais peut-être qu'il se souvient de quelque chose, lui ! »

Sans plus attendre, j'appuie sur l'interrupteur de la sphère de capture, et en fais sortir Punch. L'Elektek se matérialise juste devant moi, et lève les yeux en ma direction... Avant de faire quelques pas en zigzag, et de s'effondrer, complètement désorienté. Je me précipite vers le Pokémon pour l'aider à se relever, mais Punch tire une véritable tête d'enterrement, à la fois vidé et las. Je grimace.

« -... Ça a pas l'air d'aller.  »

Punch me lance un regard noir, l'air de dire « Oh, c'est vrai ? », avant de passer sa patte sur son front comme s'il avait mal à la tête. Au moins, il est bien trop sonné pour faire une remarque quelconque sur ma tenue.

J'aide l'Elektek a s'installer contre une pierre, et me tourne vers Cael.

« -De toute évidence, il n'est pas en état pour nous venir en aide. Et quand bien même, je ne sais pas trop ce qu'il pourrait faire... Ce n'est pas non plus comme s'il pouvait nous dire ce qu'est ce grand volute de fumée qui s'élève par là-bas ! C'est un combattant, mon Elektek, pas un devin... »

Ne réalisant pas trop ce que je dis, je pointe du doigt la traînée blanche qui s'élève de derrière les dunes, puis détourne le regard pour m'asseoir aux côtés de Punch.

Fichu soleil...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Dim 4 Sep - 3:08

J'veux pas paraître défaitiste et je suis pas un expert (Surtout dans ce domaine) ,mais...Je crois bien qu'on est paumés. À droite, du sable, à gauche du sable, devant et derrière, devinez quoi ? Du sable !Pas moyen de retrouver la piste, après notre fuite éperdue du nid de Kraknoix. Apparemment, coPAIN a remis la main sur son Élektek et ce dernier semble tout aussi perdu que nous. Vu les grimaces qu'il fait en s'asseyant, il doit se farcir un mal de crâne carabiné. Et inutile de demander à Keru ce qu'elle pourrait savoir : Avec sa capacité d'attention, la chienne électrique ne se souviendra même pas de ce qui lui est arrivé pour atterrir dans ce nid de type Sol.  Après avoir aidé son Pokémon à s,adosser à une pierre, mon camarade Voltali reprend alors la parole...Arceus, dis-moi qu'il a une idé pour nous sortir de là, parce que moi, je sèche complétement.

''De toute évidence, il n'est pas en état pour nous venir en aide. Et quand bien même, je ne sais pas trop ce qu'il pourrait faire... Ce n'est pas non plus comme s'il pouvait nous dire ce qu'est ce grand volute de fumée qui s'élève par là-bas ! C'est un combattant, mon Elektek, pas un devin...''

Dommage, un devin nous aurait bien aidé. Quoi ? Pourquoi tu me regardes comme ça , Keru ? Ben oui, moi aussi je la vois cette fumée blanche, elle s'élève suffisamment haut pour ça. Elle est même vachement épaisse, malgré la distance....Euh, wait ?

''coPAIN, arrête-moi si je me trompe. S'il y a de la fumée, ça ne peut vouloir dire qu'une seule chose....UN BARBECUE !''

Nous sommes sauvés ! Plus qu'à suivre le signal de ce barbecue jusqu'à sa source et on pourra se remplir le ventre de grillades, de brochettes et de légumes grillés ! Tout le monde en selle, le Keru-Express va partir...Ah ben non. La langue pendante à cause du soleil, la type Elek ne parvient même plus à mettre une patte devant l'autre. Alors porter deux humains sur une aussi longue distance, ce n'est même pas la peine d'y penser. Il faudrait trouver un moyen de lui redonner de l'énergie, de la recharger, quoi...

''Hm? Ginji ?''

Utiliser Punch comme batterie sur pattes pour accumuler de l'électricité dans les jambes de Keru ?! Mais c'est génial, tout nos problèmes sont réglés !
Après avoir converti l'Élektek en générateur de fortune, une décharge monstrueuse commence à parcourir le pelage e ma partenaire et lorsque cette dernière se redresse brusquement avec un vigoureux aboiement, pas besoin de plus pour que je fasse signe à Ginji de prendre place sur son dos. Rappelant Sol et Punch, il ne nous reste plus qu'à faire une petite place au Maracachi (Aie, ça pique !), avant de nous élancer, droit vers la fumée.
Les dunes défilent ainsi sous nos pieds, sans aucun problème et petit à petit, la topographie du terrain se modifie : Le sable laisse la place à une terre sèche et rouge, parsemée de buissons épineux et de crevasses.
Et à moins que j'ai des hallucinations, on dirait que cette fumée émane d'une habitation : D'abord minuscules puis de plus en plus grosses, un ensembles de huttes aux toits en feuilles de palmiers se dessinent sous nos yeux. Disposés en cercle autour d,un batiment beaucoup plus vaste, elle forme une structure humaine bienvenue après autant de temps passé au milieu des dunes. Notre course nous amène ainsi juste en-dessous d,un portique en bois, surmonté d'une espèce de statuette en forme de Maracachi. Mais ce qui attire le plus notre attention, ce sont les habitants, qui nous dévisagent un peu étrangement.

''Euh...Bonjour ?''

Quoi, on a un truc sur la figure ? Un petit groupe de gens, vétu à la manière traditionnelle de Touga se rapproche rapidement de nous, lorsque nous franchissons le portique. Et bizarrement, ils ne paraissent pas curieux, juste...intéressés. Me laissant tomber du dos de Keru, je me rapproche rapidement d,un grand gaillard au torse nu, qui porte un collier de fleur similaire à celui qui ornait ma tête il y a moins d'une heure.

''Excusez-moi, mais...On est où, là ? Nous nous sommes perdus dans le désert et on voudrait revenir en ville.''

Quoi, pourquoi tu me regardes comme ça ?

''... eC tnos xue ! zenevérP el ,fehc al einoméréc av riovuop erdnerper !''

Euh...Okay, j'ai RIEN compris là ! Et ça va rapidement devenir le cadet de mes soucis ! Avec un cri de joie générale, le reste de la troupe nous entoure rapidement et je n'ai que le temps de rappeler Keru, avant qu'ils ne nous entrainent à leur suite, en nous poussant et nous tirant presque. Si ça se trouve, ils vont nous amener au barbecue ou à un buffet à  volonté, mais faut pas trop rêver...On dirait plutôt que c'est en direction de ce petit bâtiment en pierre blanche, qu'ils se dirigent.
Devant la porte, deux hommes portant la même tenue que celui qui dirigent notre escorte s'écartent après avoir échangés quelques mots avec ce dernier. Et avec un nouveau cri collectif, la foule nous jette presque au travers de la porte ouverte(Je reçois d'ailleurs Ginji version sac à patate sur la tête..coPAIN, t'es quand même lourd), avant que cette dernière ne se referme derrière nous. À l'intérieur, une table et des chaises, des bouteilles d'eau et...eH, mais ce sont nos fringues, ça ! À moitié déchirés et irrécupérables, mais pas de doute possible !

''Bon, j'aimerais bien qu'on m'explique...Je connais pas les coutumes de Touga, mais tu penses que c'est normal d'enfermer les visiteurs comme ça ? En plus, y'a nos vêtements ici, donc â veut dire qu'on y est déjà venu. Si seulement j'arrivais à me rappeler...''

Même en me concentrant au maximum, impossible de me remémorer autre chose qu'un gros trou noir. Deux heures s'écoulent ainsi, tandis que nous tournons en rond et que des cris de plus en plus étouffés se font entendre à l'extérieur. Et lorsque j'en viens à me demander si on ne nous a pas oublié, la porte s,ouvre brusquement, pour céder la place à un duo de jeunes filles et à notre guide, l'air toujours aussi revêche.

''Sel-zerapérp''

''Euh, si tu le dit. Eeeeeeeh !''

Mais elles nous font quoi , là ?! Avec un synchro quasi -parfait, L'une d'entre elle sort un bandeau identique à celui qui ornait mes cheveux tout à l'heure et le noue d'un mouvement fluide autour de mon front. Dans le même temps, sa collègue parvient à acculer Ginji dans un coin, un diadème en main et une paire d'escarpins dans l'autre. coPAIN lutte vaillamment, mais avec l'aide du jeune homme, sa costumière ne tarde pas à le rééquiper façon Pikachu Lady !
J'avoue que j'aurais presque envie de rire, si la montagne de muscles ne nous attrapait pas chacun par l'épaule, avant de nous orienter vers la porte et de nous trainer à l'intérieur : Dehors, une foule de gens semble s'être rassemblé et encadre la rue de chaque côté. La plupart d'entre eux portent des paniers remplis de fleurs de cactus, qu'ils jettent sur nous en répétant toujours le même mot.

'' Noinu ! Noinu ! Noinu ! ''

Je pige pas ce qu'ils disent, mais c'est entrainant, y'a pas à dire !

'' Noinu !''


La rue aboutit finalement aux portes du grand bâtiment que nous avions aperçus précédemment. À l'entrée, un vieil homme portant une longue robe blanche et sable s,incline brièvement devant nous, avant de nous faire signe d'entrée. Une fois à l'intérieur, notre guide se saisit rapidement d'une espèce de cordelette rouge attaché près de la porte et nous attache chacun une main à celle de l'autre. le reste des villageois prend rapidement place, tandis que nous nous retrouvons guidés jusqu'à une espèce de pupitre. Lentement, le vieil homme se hisse sur l'espèce d'estrade, avant de poser un gros livre sur ce dernier. Il prend ensuite la parole d'une voix calme et claire et même si je ne comprends pas le moindre mot de ce qu'il raconte, ça me fait penser à un grand-père qui raconterait son histoire à son petit-fils.

''seM srehc sima ... suoN semmos sinuér iuh'druojua ruop renimret noinu'l ed son senuej sima ici .tnesérp aL erèinred einoméréc tnaya été eupmorretni rap ruel trapéd ,étipicérp suon snordnerper àl ùo suon ne .snoité tnayA étpecca ertê'd sinu tnaved el dnarG ,ihcacaraM sli tnettemorp ed erviv ,elbmesne à'uqsuj ec suecrA'uq sel tnelleppar à .iul ruel-snorffO son sruelliem xueov te snotiahuos euq ruel noinu tios esuerueh !''

Ouaaaah...Oui, je baille, quand je comprends rien, vous m'excuserez ! D'ailleurs, Ginji lui aussi semble particulièrement ennuyé.....Et ça sent la viande grillée, en plus, il est où le buffet ? Ça a l'air d'être une fête, dans les fêtes y'a toujours à manger, c'est o-bli-ga-toire ! Et au bout de plusieurs (longues) minutes de monologue, le vieil homme termine enfin son discours, avant de nous prendre les mains...de les poser sur le livre...et de se mettre à parler de manière parfaitement compréhensible !

''Et à présent comme le décrète la tradition, afin de sceller ce mariage aux yeux du grand Maracachi, j'invite quiconque le souhaiterait à s'y opposer. Qu'il parle maintenant, où que les nouveaux époux soient liés pour toujours !''

...*Bzzzt* *Veuillez redémarrer le système, l'application Cael.exe vient de buguer de manière définitive* PARDON?! J'ai bien entendu, il a bien parlé de ''Mariage'' ?! Mais...Mais, mais, mais, mais je veux pas, moi ! J'aime beaucoup Ginji, c'est un coPAIN formidable, mais ça va beaucoup trop vite, ça fait que deux ans que je le connais et...Et puis en plus, il ya Eryn et faut que je prévienne Noé et Melody ! Non, non, non je peux pas me marier !

'Ah non ! Moi, je m'y oppose !''

''Désolé, mais les époux n'ont pas droit de paroles, jusqu'à la fin de la cérémonie. Vous pourrez vous y opposer uniquement lorsque vous serez unis  pour l'éternité.''

....C'est une blague, c'est ça ? Un regards échangé avec Ginji...Apparement non, il a l'air aussi terrifié/perturbé/perdu/désespéré/affamé que moi ! Qu’est-ce qu'on fait, mais qu'est-ce qu'on faiiiiiiit ?

''Bien, je vous déclare donc par la présente...''

*BOUM*

''RIO !''

C'est lui...J'ai même pas besoin de me retourner, juste d'être soulagé, parce que je sais qui je vais découvrir en me retournant : Émergeant des restes de la porte encore fumante après son Aurasphère, Lucki se dresse à l'entrée, rugissant d'une voix forte. Son regard rivé sur moi, je sens son aura d,ici, mélange de colère, d'inquiétude et d'une petite pointe d'amusement que je préfèrerais ignorer. Derrière lui, les deux gardes de la porte reculent doucement, tandis qu'une mince silhouette léonine fait son apparition en montrant les crois.
Et si je suis particulièrement content de vois mon starter, le regard que la luxray jette sur la foule assemblée, sur moi et surtout sur son Dresseur me fait froid dans le dos.

''Je te l'ai jamais dit, coPAIN, mais...Lucina, elle fait vraiment peur quand elle est en colère.''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2402

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Mar 20 Sep - 15:16

Ginji Labelvi
      Feat. Cael Joy



« Very VERY Bad Trip »


Le prend pas mal, Punch, hein, mais je vais me passer de ton jet d'intuition. C'est un coup à se manger un méchant échec critique et à  se diriger tout droit dans l'antre d'un dragon ! Déjà qu'on a perdu beaucoup de PV et que nos jets de mental ne réussissent que de justesse... Et cette quête qui n'est toujours pas finie ! Et je sens que nous sommes encore très loin du Saint Graal... Raaaah, mais bon sang, où est cette foutue quatrième Chaos Emerald ?! Eh, le Maracachi, t'en saurais pas quelque chose, par hasard ?... Hein ? Qu'est-ce qu'il y a, Cael ?

« -Bah euh... S'il y a de la fumée... Ça veut dire que sur une planète lointaine, des êtres de vie de grande intelligence viennent d'épuiser le dernier exemplaire de l'une de leur ressource très précieuse, et sont donc venus sur Terre pour en récolter. Ils ont envoyé un vaisseau spatial vers Safrania, où ils ont attaqué la ville afin de piller cet ressource, sauf que la Sylphe SARL avait équipé un canon sur son toit et a bombardé leur engin, qui a tenté de prendre la fuite, mais qui s'est malheureusement scratché au milieu du désert dans une grande explosion, d'où la fumée. Ou alors, il y a un village là-bas.... MAIS OUI, UN BARBECUE, BIEN SUR ! C'EST LE PLUS LOGIQUE !  »

Je me relève en quelques secondes, soudainement très intéressé par cette possibilité. Voyant Cael se mettre en selle sur Keru, j'attrape les pattes de Punch et du Maracachi pour l'imiter, et une fois que nous sommes tous sur son dos, nous partons au quart de tour en quête de l'objet de nos convoitises... Euh, non, attendez, on est toujours au même endroit, là. Pourquoi ça n'avance pas ? Il y a des bouchons ? Un feu rouge ? Mais non, il n'y a rien de tout ça, pourtant... Qu'est-ce qu'il se passe, on a calé, en fait ? Peut-être que la batterie est à plat... Laisse-moi voir coPAIN, j'ai un père mécanicien, après tout ! Et j'ai même fait un stage chez une professionnelle, ce n'est pas rien... Je descends de la monture, et commence à observer Keru avec un œil analytique. Hmm, langue pendante, fatigue musculaire, halètement... Oui, aucun doute possible ! Elle est fichue, à la casse/PAN Elle a besoin d'un petit boost, sans quoi, elle ne tiendra pas plus de trois minutes, quarante huit secondes et vingt-deux centièmes... AAARGH, DEJA PLUS QUE TROIS MINUTES, QUARANTE CINQ SECONDES ET TRENTE TROIS CENTIEMES, IL FAUT FAIRE VITE !

« -Punch ! Un Boule Elek devrait suffire. Tu ne lui as pas donné de Pilule Talent entre temps, coPAIN, pas vrai ? Parce qu'il est temps d'exploiter ce fichu Paratonnerre... »

Un petit coup de jus dans les papattes, et hop, on repart ! Punch ayant bien trop mal à la tête pour protester quant à cette déchéance utilitaire, obéit sans réfléchir, et commence à faire pivoter ses bras pour faire les charger en électricité, avant de transmettre le tout à la chienne Electrik. Keru pousse ensuite un profond aboiement, revigorée, alors que Punch se laisse retomber au sol. Rappelant le Pokémon à l'intérieur de sa sphère pour qu'il puisse se reposer, je fais ensuite de même avec Aegta et reprends place sur le dos de l'Elecsprint, aidant le Maracachi à tenir un peu mieux en place. Et on repart ! Direction, la fumée ! Qui, fin du suspens, émane finalement... D'un village. Oh. Pas de vaisseau extraterrestre, ni de barbecue ? Mais c'est nul ! Viens Cael, on fait demi-tour et on rentre à la maison !... Bah, pourquoi on continue d'avancer ?!

Nous débarquons dans le village, et sommes rapidement défigurés par les habitants alentours. Pourquoi ils nous regardent comme ça ? Vous n'avez jamais vu un garçon en robe, ou quoi ?... Enfin bref, l'important, c'est qu'ils semblent très intéressés par notre arrivée, et commencent à nous entourer avec un mélange de surprise et de joie. Cael descend de Keru, et tente aussitôt une approche... Qui fait paraît faire chou blanc. Je crois ? Je ne sais pas, en fait, au vue de leur réaction, j'avoue ne pas trop savoir si on fait bien de rester ici ou non.

CoPAIN a tout juste le temps de rappeler Keru que nous sommes emmenés je-ne-sais-où. J'en vois quelques uns qui attrape le Maracachi, en lâchant quelques paroles sur un ton agacé.

« -Ho non ! Etuot al erutniep a écnemmoc à ritrap ! Etiv, li tuaf iul ne erttemer enu ehcuoc ! Al noitidart tse sèrt erialc, el Ihcacaram tiod ertê TREV ! »

N'ayant bien compris que l'exclamation négative du début, je détourne rapidement mon attention pour plutôt regarder jusqu'où ils nous escortent... C'est quoi, ce bâtiment ? Et pourquoi ils nous enferment à l'intérieur ? ET QU'EST-CE QUE FONT NOS AFFAIRES ICI?!... Nous sommes déjà passés par là ? A moins qu'ils ne nous les aient volées... Cael penche plutôt pour la première hypothèse, tandis que je me gratte la tête, l'air perplexe.

« -Peut-être qu'en fait, euh... »  un grand silence s'ensuit « … Non, j'ai bien trop mal à la tête pour réussir à faire une hypothèse selon laquelle des écureuils mutants seraient arrivés dans nos huttes pour... »

Partant dans un monologue au contenu aussi étrange qu'inutile, je commence à saisir mes affaires et à les zieuter pour vérifier leur état. Ouais, elles sont bien fichues... Arf, j'aurai bien voulu me débarrasser de cette robe, môa ! Mais peut-être que nos généreux et accueillant hôtes possèdent quelques tenues de rechange...

… Et bien que la réponse soit « oui », je crains qu'elle ne me plaise pas pour autant...

Après un loooooong moment, les portes de notre pseudo-prison s'ouvrent, sur deux jeunes filles et l'homme nous ayant amené jusque là. Quelques mots plus tard, elles se dirigent vers nous avec un grand sourire... Je fais un pas en avant, et mets ma main devant Cael pour l'empêcher de dire ou faire quoi que ce soit.

« -T'inquiètes, je crois comprendre comment est-ce qu'ils communiquent entre eux... Je vais tenter de leur parler ! Hum, excusez-moi ?... Goula tyukaru winkitète pouet pouet ? »

Les deux filles s'arrêtent, et s'échangent un regard, perplexe.

« -Ec-tse'uq sli'uq tneluev eriaf ceva enu ellietuob enègyxo'd ?
-Ej en sias sap... Ed etuot noçaf suon ne'n snova sap, snad el egalliv. Snonnod ruel àjéd aç , sli tnores stnetnoc! »

Elles reprennent alors leur marche en notre direction, leur sourire s'élargissant un peu plus plus, et nous prennent toutes les deux à part. Sans trop comprendre pourquoi, j'observe la fille me montrer ce qu'elle avait de caché dans le dos... Pour me montrer un magnifique diadème ainsi qu'une belle paire de ballerine.

Mon visage se décompose.

« -N-non.... Non..... NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! »

Mon cri de détresse a sûrement retenti jusqu'à Lansat.

***

« -Pas noinu ! Je boude. »

Ignorant les exclamations joyeuses qui retentissent autour de nous, je croise les bras et fais une petite mine mécontente. Pourquoi Arceus dois-je ABSOLUMENT me retrouver dans cette tenue ridicule ? Je veux dire, ce n'est pas comme si il était question de respecter une tradition random ou un truc dans le genre !... Pas vrai ? Alors c'est quoi, ce gros bâtiment blanc, vers lequel on se dirige ?... Et pourquoi ai-je la drôle d'impression d'être livré en sacrifice ?...

De toute façon, je suis bien trop vexé par ma tenue pour y prêter plus attention. Je ne remarque même pas le fil qui lie désormais le poignet de Cael au mien, et me laisse guider jusqu'à cet étrange pupitre où un vieil homme commence un long et incompréhensible discours. Ouais ouais, sinuér blab-bla, étpecca machin, tnettemorp truc, sceller le mariage bidule... Ok, cool, abrège, vieux... Non parce que c'est bien marrant votre histoire d'union avec Cael, mais j'ai pas que ça à faire, môa....







« -Q-Q-Q-Q-Q-Q-Q-QUOIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ?!² MAIS Z'AVEZ COMPLETEMENT CRAQUE ?! JE PEUX PAS ME MARIER AVEC CAEL !... VOUS VOUS RENDEZ COMPTE DE LA QUANTITE DE NOURRITURE QUE JE VAIS DEVOIR PARTAGER  AVEC LUI?! »

Manifestant lui aussi son mécontentement, mon estomac en profite pour gronder. Cael lui aussi, s'oppose à ce mariage, mais apparemment, les époux n'ont pas le droit de donner leur avis.... Wait, il n'y a pas un truc qui cloche dans l'histoire ?! Mais je veux pas me marier, moi, tradition ou non ! Alors pourquoi est-ce qu'il s’apprête quand même à sceller notre union, le papy ?! Il doit bien voir qu'on n'est pas d'accord ! Pitié, un miracle, vite vite vite vite viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite....

*BOUM*

… Ah ben, 'suffisait de demander.

Tout le monde, à l'exception de Cael, se retourne pour observer le Lucario venant défoncer la porte d'entrée. Et derrière lui, alors que les gardes prennent peu à peu leur distance... Une Luxray passe devant Lucky, et commence à s'avancer le long du grand tapis rouge dressé jusqu'à nous, le pas lent, les babines retroussées, le regard emplit de colère... Et dirigé droit sur moi.  

Je déglutis.

« -... Bah le truc, c'est que... Elle est pas vraiment énervée, là, en fait... »

Aussitôt ma phrase terminée, qu'elle a parcouru plus des deux tiers de la distance qui nous séparait, et qu'elle bondit sur moi pour me clouer au sol. Ses deux imposantes pattes avants posées sur mes épaules, Lucina commence à me beugler des paroles bien joyeuses et très significatives de sa joie de me retrouver... Mon Pokélangage est un peu rouillé, depuis l'an dernier, mais je peux vous donner un aperçu de ses propos, si vous voulez.

« -... MAIS DANS QUOI EST-CE QUE TU NOUS AS ENCORE EMBARQUE, ABRUTI DE DRESSEUR, TU NE PEUX PAS Y REFLECHIR DEUX FOIS AVANT DE FAIRE N'IMPORTE QUOI ET DE ME LARGUER EN PLEIN MILIEU D'UN DESERT SANS LA MOINDRE INFO OU POINT DE REPERE, NON MAIS FRANCHEMENT, POURQUOI ARCEUS M'A COLLE UN MAITRE PAREIL, COMMENT J'ETAIS CENSEE SAVOIR S'IL ETAIT ARRIVE QUELQUE CHOSE A TOI OU LE RESTE DE L'EQUIPE, ET PUTAIN, C'EST QUOI L'OBJECTIF DE TOUTE CETTE MISE EN SCENE, AU JUSTE, C'EST N'IMPORTE QUOI, QUAND NOUS NOUS SERONS TIRES DE CE MERDIER, JE DEMANDERAI A SMEGTA DE T'INTERDIRE L'ACCES A SON FRIGO ET CE JUSQU'A NOUVEL ORDRE, ET J'Y VEILLERAI PERSONNELLEMENT, A LA MOINDRE ECARTADE, JE TE DECHIQUETE COMME JE SUIS TENTEE LE FAIRE ACTUELLEMENT AFIN QUE JAMAIS, AU GRAND JAMAIS, TU NE RECOMMENCES PAREILLE CONERRIE. »

… Et autres trucs joyeux dans le genre. Enfin, je suppose, là, elle est surtout en train de me rendre sourd, avec ses cris....

« -Ok ! C'est bon ! J'ai compris ! Je recommencerai plus ! Même si je n'ai aucune idée de ce que j'ai fait exactement ! Maintenant, si t'y vois pas d'inconvénient, il faut qu'on se tire d'ici en vitesse parce qu'avec toi, ça ne me fait toujours que trois Pokémon retrouvés, et je ne sais toujours pas où sont les autres ! Alors tu peux remettre les remontrances à plus tard... S'il te plaît ?  
-.... RAY ! »

Elle me retourne, et m'attrape, à l'aide de ses crocs, par le bas de la capuche de ma tenue de Pikachu Lady, pour me traîner en mode chaton par la peau du cou. Je suis plus à ça près, niveau humiliation. Je me laisse tirer jusqu'à l'extérieur du bâtiment, alors qu'aucun des habitants n'ose faire le moindre mouvement, et pointe la direction de la maisonnette dans laquelle Cael et moi avions été enfermés précédemment.

« -Il y avait nos tenues, à moi et mon épou... Cael, là-bas. Peut-être qu'il y a aussi nos sacs, avec un peu de chance... »

N'émettant qu'un grognement, Lucina change de direction, et part vers l'endroit indiqué. Lucki et Cael ne tardent pas à partir à notre suite... Rejoint par le Maracachi, repeint intégralement en vert et quittant sa position de choix au dessus du pupitre des mariés pour nous rattraper en sautillant.

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Ven 23 Sep - 0:53

On est sauvé...Sûrement...Peut-être...Pas tant que ça. Non sérieusement, entre le mariage et un Lucki en colère, je vous avoue que j'hésite un peu sur ce qui m'effraie le plus.Ça sent la rafale de Forte-Paumes, surtout s'il se souvient des circonstances qui m'ont amenées à l'abandonner en plein désert. Fin', vu l'aura qui émane de lui et surtout de Lucina (On dirait qu'un nuage d'orage furibond est en train de grossir de plus en plus, à l'entrée de la salle), j'ai quelques doutes...
Au moins, leur apparition a coupé court aux velléités marieuses de ce vieil homme, puisque ce dernier reste là, immobile et la bouche ouverte, à fixer les deux importuns qui l'ont interrompus en pleine déclaration. Me retournant vers lui, je lui adresse quand même un bref regard d'excuse. Après tout, il n'y est pour rien, le pauvre.

''Tu es vraiment sûre ? Non parce qu'elle à l'air un tout petit peu en colère, quand même...''

Te fiches pas de moi, coPAIN, moi aussi je peux lire les auras ! Effectivement ta Lucina est pas énervée, là : Disons plutôt qu'elle est enragée, furibonde, prête à nous éventrer tout vifs, avant de se repaitre de nos restes fumants ! Et même si je t'aime beaucoup, mon cher Voltali, je dois d'abord penser à ma santé !
Rien d'étonnant, donc, à ce que je m'écarte rapidement, lorsque la type Élek se jette littéralement sur son Dresseur, avant de se lancer dans une série de ''LUXRAY'' qui résonnent dans la salle parfaitement silencieuse. Tentant un repli stratégique, je me retrouve néanmoins coincé par une haute silhouette couverte de fourrure...Pitié, Arceus, me dis pas que c'est...

''Ah...Lucki...Euh, ça va ?''

''...''

Il est...pas content. Je l'ai déjà vu beaucoup plus énervé que ça, mais vu le peu de sensations qu'il laisse filtrer et son regard impassible, je sais déjà que ça va être ma fête. Inutile d'implorer pitié, je la sens déjà venir. Attention, trois, deux, un...

*SBONK*

LUCKI CHOP, façon Forte-Paume ! Du tranchant de la patte, illuminée d'une lueur dorée caractéristique, le type Combat m'assène un puissant coup sur le sommet du crâne, qui manque de me faire tomber à genoux (Voir, manger le parquet). Pourtant, alors que je me raidis dans l'attente du second service, Lucki se contente d'un pas en arrière. Ok, qu'est-ce qu'il prépare? Coup de genoux, frappe au ventre...Euh non, là, il me regarde juste.
Puis, lorsque je me décide enfin à me redresser prudemment, il se contente d'un geste de la patte en direction de Ginji et Lucina. Légèrement surpris, je met quelques secondes à prendre conscience que la Luxray vient de saisir son Dresseur par le col, pour le trainer à l'extérieur. Aussi éberlué que le reste des villageois, je vois ainsi mon coPAIN disparaitre par la grande porte, tandis qu'un silence digne d'une tombe s'abat sur les lieux.
Lorsque je finis par sortir de mon état de surprise, mon premier réflexe est de me tourner vers Lucki, mais je suis presque autant surpris par son air : Au lieu de son stoicisme habituel, c'est un mélange de respect, de lassitude...et de peur, qui marque son museau.

''Elle...Elle fait peur, hein ?''

''*hochement de tête''*

''On devrait peut-être...les rejoindre ? Si ça se trouve, elle va nous tomber dessus aussi, si on tarde trop.''

''*second hochement de tête*''

''Très bien alors...Euh, désolé monsieur, mais je dois rejoindre Ginji, donc...C'était gentil à vous, mais le mariage ne sera pas pour tout de suite !''

Et sans plus de cérémonie, voila que je me met à courir pour remonter l'allée centrale, rapidement suivi de Lucki qui semble aussi peu enclin que moi à subir la colère de Lucina à la place de ce pauvre Voltali de Ginji. D'ailleurs, notre duo se mut rapidement en trio, puisque notre copain la Maracachi ne tarde pas à se joindre à nous.
Une fois de retour dans la hutte qui nous servait de prison, en revanche, nos espoirs se retrouvent rapidement réduits à néant : Aucune trace de nos sacs ou de nos autres Pokeballs. Il semblerait que notre périple a commencé ailleurs que dans ce village et que ce dernier n'était qu'une étape dans la longue suite de catastrophes qui définissent cette journée (Pour ne pas dire nos vies).
Le temps de rétablir notre lien d'aura avec Lucki ne m'apportera pas d'autres éclaircissements, pour tout arranger..

''Donc...Tu ne te souviens de rien, toi non plus ? Même pas une petite sensation que tu pourrais me transmettre, vraiment rien ?''

''...''

...Ouch. Ah effectivement, pas étonnant que Lucki ne puisse pas m'éclairer. À part un mélange de couleurs épileptiques, une chaleur étouffante et un bruit de tambour qui résonne dans son crâne, il ne se souvient de rien avant son réveil dans un endroit sombre avec des murs couverts de gravures..Une minute...Comment ça, des gravures ?

''Vous étiez tout les deux là-dedans, quand vous vous êtes réveillés ? Y'avais aucune trace des autres et vous ne êtes sortis pour nous retrouver, donc. D'ailleurs, comment tu as...Avec l'aura, je suis bête.''

C'est maigre, mais...ça reste une piste. Si Lucki et Lucina peuvent nous ramener à cet ''endroit sombre'', ça constituera peut-être un nouveau point de départ dans notre recherche de la vérité sur les événements de cette journée cinglée. Le temps de partager ces informations avec le Voltali et Lucina prend la tête de notre petit groupe. Autant vous dire que nous la suivons avec ardeur et le plus vite possible...je tiens encore à la vie, moi !
La piste des deux Pokemons nous mènent rapidement aux abords du village, avant q,une double série de traces dans le sable des dunes ne nous renseignent sur la direction à prendre : Désormais réunis avec mon starter, j'en profite pour essayer de l'aider à percer le brouillard qui règne dans son esprit, mais nos efforts s'avèrent vain. La chaleur accablante qui semble augmenter à chaque seconde n'aide pas beaucoup dans ce genre d'exercice, pas plus que le bruit constant produit par le Maracachi sautillant qui nous accompagne encore et toujours.
Après une petite-demi-heure de marche dans les sables, Lucina se fige brusquement et Lucki pointe le bas de la pente qui s,offre à nous de la patte : Plissant les yeux à cause du soleil, je parviens à discerner une forme sombre et indistincte, légèrement rectangulaire.

''C'est là ? On dirait l'entrée d'un bâtiment , qu'est-ce qu'il ficherait au milieu du désert ? ''

Roseverte me condamnerait à l'exil du dortoir Phyllali pour ce genre de questions, surtout considérant le fait que je m'oriente vers la voie des Archéologues. Apparemment, nos Pokémons se sont réveillés dans une ruine antique...Comme quoi, cette journée peut bien devenir encore plus bizarre. Descendant la pente avec précaution à cause du sable instable, nous finissons par atteindre l'entrée, érodé par le temps et les vents. Néanmoins, il y a effectivement quelque chose d'intéressant entre les piliers de pierres qui soutiennent le linteau.

''Ginji, regarde...Y'a les traces de Lucki et Lucina ET celles de deux humains. Tu crois qu'on est passé par là, nous aussi ?''

Manifestement, un seul moyen de le savoir : Il ne nous reste plus qu'à entrer à l'intérieur et à tout fouiller ! Ouvrant la marche, je ne prends que le temps de laisser Lucki utiliser sa Clairvoyance, afin de profiter un maximum de son aura dans cet endroit sans lumière. Une fois le premier coude passé, en effet, l'espèce de labyrinthe souterrain qui s,offre à nous ne bénéficie plus de la lumière extérieure. Avec l'aide de Lucina et de ses étincelles, nous ne nous retrouvons pas dans le noir complet, mais on en est pas loin. Suivant ce qui semble être nos propres traces de pas (Bordel, mais comment on en est arrivés là ?), nous nous enfoncons donc toujours plus profondément dans les ruines. Les parois rocheuses semblent faites de pierre taillée et un ensemble de colonnes soutient le plafond rocheux.
Un embranchement finit par s'offrir à nous et j'en profite pour demander une petite halte...Peut-être que nous allons finir par nous souvenir de quelque chose. Passant une main sur le mur le plus proche, je tente de me souvenir si ce lieu m'évoque quoi que ce soit..Jusqu'à ce que ma main rencontre une substance froide et glissante !

''Beeeh, c'est quoi ça ? Lucina, tu pourrais éclairer ce mur, s'il te plait ?''

Malgré son regard toujours aussi noir, la Luxray finit par me venir en aide, mais je vous avoue que je ne m,attendais pas vraiment à ce que je viens de découvrir : Des peintures ornent la plupart des murs de la pièce et paraissent récentes. Les formes sont un peu bizarres, mais on dirait des baies, un poulet, des hamburgers et même une énorme pièce montée avec des chouquettes !
En reculant pour obtenir une vue d'ensemble de l'ouvrage, mon pied bute sur un objet métallique qui part en roulant, jusqu'à arriver devant Ginji. Et lorsque le Voltali le ramasse, il s'avère qu'il s'agit d'un espèce de spray, couleur pomme verte.

''Ginji...C'est moi ou...Ces fresques représentent de la NOURRITURE ?!''

*TUMB*

Euh...C'était quoi ça ? Ça venait du couloir de gauche, mais ce bruit sourd comme un tambour, ça a quelque chose d'un peu flippant. Il y a quelque chose dans ces ruines. Quelque chose d'ancien et de terrifiant, à coup sûr !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2402

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Jeu 24 Nov - 10:21

Ginji Labelvi
      Feat. Cael Joy



« Very VERY Bad Trip »


« -Lucina ?
-Ray?
-Tu sais, on a vécu beaucoup de trucs ensembles, depuis le jour où je t'ai capturé dans ce parc safari. Des rencontres, des combats, des mésaventures, tout ça tout ça...
-.... Ray?
-Et tu vois, quand je regarde la relation qui lie la plupart des dresseurs à leurs Pokémons, je me dis que la notre est assez exceptionnelle... Je ne sais pas, il y a quelque chose de différent...
-...
-Pourtant, les événements que nous avons vécu n'ont pas grand chose à envier à ceux des autres élèves. Chaque dresseur et chaque Pokémon sont amenés à rencontrer sa part de problème et de solution, de peine et de joie, tout plein de petites et grosses choses qui renforcent peu à peu cette relation...  
-... Lux.
-Et en y réfléchissant... Je crois savoir quelle est la différence dans notre rapport de l'autre vis-à-vis des autres dresseurs. Ce n'est qu'une supposition, hein, je dis ça juste comme ça, mais... »

Je marque une pause, et tire un peu sur le col de ma robe avec une expression blasée dans l'espoir que Lucina décide de relâcher sa prise.

« -... Je me dis que ça aurait peut-être un lien avec le fait que tu me traites comme un dresseur traiterait un bébé Pokémon. Sérieusement, tu ne peux pas me laisser un peu plus de liberté ?! Je veux dire, je sais que je fais des bêtises, parfois, mais là, on n'a même pas la preuve que tout ce qui nous arrive est de ma faute ! Tu vas pas décréter que je suis coupable jusqu'à preuve du contraire, quand même ?... Si ?... Alleeeeeez, steuplait, laisse moi retirer cette affreuse tenue pour ensuite partir en quête de nos compagnons ! Je te jure que ça ferait pas de mal à mon ego de me sentir un peu plus comme étant le dresseur dans le couple...  »

Lucina émet un grognement mécontent, et après un instant d'hésitation, elle ouvre la gueule pour me laisser tomber au sol. Je me laisse choir, et me contente d'un « Merci. » blasé, avant de me relever pour dépoussiérer ma... Robe.

Cael, Lucki et Maracachi nous ont rejoint dans notre ancienne cellule, et le Phyllali a déjà commencé à fouiller les lieux lorsque je me mets à mon tour à la recherche de nos affaires. Hélas, pas la moindre trace de nos affaires, ni d'une quelconque autre Pokéball... Et mes habits sont toujours en lambeaux. Et pas la trace d'un éventuel tissu pouvait faire office de vêtement à la place de... Ça... Grr. Arceus, je te maudis sur 42 générations, et ce même malgré que je sois incapable de maudire quelqu'un et que tu sois peut-être la seule espèce existante parmi toutes les générations possibles et imaginables.

Alors que Cael interroge son starter récemment retrouvé, je tente quelques magouilles sur ma tenue pour au moins la rendre plus agréable à porter. Déjà, on rejarte les ballerines, et ensuite, on déchire le bas de la robe ainsi que ce couvre-chef ridicule... Je vais me contenter d'enrouler le tissu arraché autour de mes pieds pour les protéger du soleil, et ça ira. 'Fin non, ça n'ira pas tant que je n'aurai pas une VRAIE tenue, mais pour l'instant, au moment du temps présent immédiat, ça ira.

Le temps que j'arrange mes vêtements, le coPAIN semble avoir trouvé une piste vis-à-vis de la provenance de Lucina et Lucki. Avec un peu de chance, nous étions là-bas avec eux, et toutes nos affaires se trouvent non loin.

« -Ok, allons voir. Lucina, tu saurais nous gui... ?  »

La Luxray n'attend même pas la fin de la question pour défoncer la porte en bois d'un Crocs Feu, et prendre les devants. Elle était pas obligé de faire ça, elle aurait pu se contenter de la pousser... Légèrement tendu, je suis mon Pokémon sans broncher, ne souhaitant pas une fois de plus m'attirer une colère plus dévastatrice que la plus divine des divinités divinatrice, et me contente de mettre ma main en contact avec les Pokéballs rangées dans ma poche pour me sentir rassuré par leur présence. J'espère qu'on mettra rapidement la main sur les autres... Et que rien de grave ne leur est arrivé... Si un Deoxys les a enlevé, j'irai rejoindre sa base spatiale gigantesque en orbite autour de Mars de moi-même !

On marche, donc. C'pas comme si on avait grand chose à faire, après avoir quitté ce village de fou. Quand j'y repense, on aurait peut-être dû en profiter pour piquer quelques trucs à grignoter sur la route ainsi que de l'eau, mais tant pis... Hors de question d'y retourner ! J'ai eu ma dose de mariage pour toute une vie, là.

Au bout d'un moment, nos pas nous mènent jusqu'en haut d'une dune de sable, au pied de laquelle se trouve quelques gros tas de cailloux... Ouais, et ils ont quoi d'intéressant, ces cailloux ?... Hein ? Des ruines ? Ce truc ? Mais, c'est dans un état lamentable ! Les gens ne font vraiment attention à rien, hein, c'est fou ça... Dixit le mec qui a explosé un mur...

Prudemment, nous descendons le long de la pente ensablée, et arrivons à l'entrée des ruines, où Cael remarque des traces de pas appartenant à deux Pokémon et deux humains. Et si ma mémoire ne me fait pas défaut, deux plus deux, ça fait quatre, et, nous sommes cinq... Donc... Hmm... Il y a un truc qui cloche.... Ah ! Si ! Je sais ! Il y a quelqu'un en trop. Ou des traces de pas en moins, à vous de voir.

Mon regard se tourne vers le Maracachi, suspicieux, et alors que je cherche à comprendre d'où peut bien sortir ce Pokémon, nous commençons à nous enfoncer dans le dédale abrité par ces ruines. Lucina parsème son corps de quelques étincelles afin de nous laisser profiter d'un minimum de luminosité, et nous avançons prudemment le long des murs en faisant bien attention à là où nous mettons les pieds... Ou ce temple ne contient aucun piège, et l'on ne craint rien, ou il est en contient, et on les a déjà tous activés lors de notre premier passage ! Il suffit donc de reproduire le trajet représenté par nos traces de pas en sens-inverse, en espérant que quelqu'un ne s'est pas amusé à réinitialiser tous les pièges entre nos deux passages.

L'endroit est bien morne, même les souterrains de Lansat paraissent plus amicaux, et ont au moins l'avantage d'abriter des traces de vie. Ici, rien, pas même un bruit... Il n'y a guère que ces peintures bizarres que Cael découvre sur les murs pour embellir ces ruines... Elles sont supers belles, d'ailleurs, je ne sais pas qui les a fait, mais j'aime beaucoup leur représentation.  Chapeau à l'artiste ! La peinture a l'air plutôt fraîche, peut-être qu'il est encore quelque part dans le coin... Quelque chose roule alors à mes pieds, et je ramasse la bombe de peinture que Cael vient de percuter en fronçant les sourcils. Attendez... Il a laissé ses déchets sur place ! Mais quelle honte ! Je suis sûr que c'est aussi lui qui a mis les ruines dans un état aussi lamentable ! Raah, si je l'attrape, je vous jure de lui apprendre les bonnes manières, à ce type ! Même s'il sait drôlement bien dessiner les Willia Volcaniques de Cael !... Attendez... Comment il connaît les Willia Volcaniques de Cael ?...

Je n'ai pas le temps de me poser plus de question, qu'un bruit se fait soudainement entendre et capte toute notre attention. Cael et moi échangeons un regard méfiant, je fais un signe de tête à Lucina pour l'inviter à se rapprocher un peu... Elle n'en a pas besoin de plus pour comprendre ce que j'attends d'elle, et la Luxray fait briller ses yeux d'une lueur jaune pour tenter de voir au travers des murs...

Elle affiche aussitôt une expression de surprise, et fonce tout droit vers la source de ces sons en se contentant de lâcher un simple cri.

« -Lucina, attends ! »

Je m'apprête à lui courir après pour la rejoindre, mais cette fois-ci, c'est mon pied qui bute contre un objet. J'abaisse les yeux, et trouve... Une Pokéball ! Que je m’empresse de ramasser, évidemment, pour tenter de lire l'étiquette collée dessus malgré l'obscurité. Notre lampe torche vient de partir à vive allure, pour rappel. E... Eu... Euphie ! C'est ma Pichu !

Je fais aussitôt appel à la créature, qui apparaît en poussant un cri fort enthousiaste. Oh, en voilà une qui ne semble pas affectée par un fichu mal de crâne. Je m'abaisse à hauteur du Pokémon, et lui ébouriffe les poils présents sur le sommet de son crâne avec un air soulagé, avant de me rappeler que Lucina vient de se faire la malle pour une obscure raison.

« -Euphie ! Désolé, la situation est un peu confuse, mais il faut qu'on fonce rattraper Lucina ! Tu peux courir ?  »

Elle penche la tête sur le côté, perplexe, avant de lâcher un nouveau cri enthousiaste. Surpris qu'elle se porte si bien, je me relève et n'en attends pas plus pour partir à la poursuite de la Luxray. Cael, Lucki, Maracachi, Euphie et moi-même tournons à l'angle d'un couloir, et même si celui-ci paraît continuer plus loin, nous nous dirigeons naturellement par cette ouverture dans le mur d'où émane une lumière tamisée et des bruits forts de percussions....

Lorsque nous déboulons à l'intérieur de cette pièce, je remarque Lucina en son centre, encerclée par des Cacturne, et feulant en direction... D'Oz ! Mais... Qu'est-ce qu'il fait assis sur cet espèce de trône en pierre ?!... Et que fait Martel à ses côtés ?! Et pourquoi est-ce qu'ils ont une expression aussi maléfique sur le visage ?!

Quelques Cacturne présents sur le côté et frappant en rythme ce qui pourrait s'apparenter à des tambours braquent leurs regards en notre direction, avec un air plutôt mécontent.

Apparemment, Lucina vient encore d'interrompre une cérémonie, et cette fois-ci, l'assistance ne compte pas se laisser faire...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Mar 29 Nov - 2:05

*Tumb*

Ce bruit...

*Tumb Tumb*

Je le reconnaitrais entre mille...

*Tumb Tumb, Tumb Tumb*

C'est le son...D'un Ronflex qui danse ! C'est sûrement ça ! Il ne peut pas y avoir d'explication plus logique, il y a forcément un Ronflex en train de danser en rythme, au fond de ce couloir. Si ça se trouve, c'est même lui qui a fait ces superbes fresques culinaires et maintenant, il est en train d'exécuter une danse rituelle, afin d'implorer les divinités de lui offrir un véritable festin. Il faut absolument qu'on aille l'espionner : Si on trouve la clé de son rituel, on pourra sûrement le reproduire avec Ginji et à nous la nourriture illimitée !
...Eh, Ginji, rappelle ta Luxray, elle va lui faire peur ! Quoi ? Comment ça ''J'ai probablement tort''? Et bien puisque vous êtes si malins, allez-y, dites-moi ce qui peut produire un boucan aussi rythmé.
Légèrement surpris par le départ précipité de Lucina, mon Lucario se contente de nous coller au train, tout en fermant les yeux. Lorsqu'il les rouvre, la lueur bleutée de l'attaque Clairvoyance vient compenser la perte de luminosité ambiante après le départ  précipité de notre projecteur à fourrure. Il va sûrement essayer de percevoir ce qui se tient un peu plus loin (Mais puisque je te dis que c'est un Ronflex dansant !), mais le temps qu'il y parvienne, je pense que nous pouvons nous concentrer sur la récente découverte de Ginji: Butant tout bonnement contre l'une des deux Pokéballs abandonnées dans le couloir, il s'empresse de la ramasser juste avant que nous ne nous retrouvions dans le noir. En attenant quelque peu (Woops...Pardon pour ton pied, coPAIN), je parviens également à saisir un objet rond et métallique.
Néanmoins, je n'ai pas le temps d'en laisser sortir l'occupant que le Voltali a déjà repris sa course !

''Eeeeeh ! Ginji, attends-moi !''


Glissant la pokeball dans ma poche, je m'empresse de lui courir après, tandis que dans le même temps, Lucki renoue brutalement le contact avec moi, pour m'imposer une brève image : Droit devant nous, il perçoit plus d'une trentaine d'auras. Et si la majorité d'entre elles sont similaires, deux d'entre elles tranchent clairement par rapport au reste du groupe. C'est bizarre d'ailleurs, j'ai l'impression de connaitre l'une d'entre elles...
Comme des missiles, notre petite troupe débarque au beau milieu de ce qui ressemble à une salle du trône : Un peu partout, des colonnes usées par le temps soutiennent un plafond craquelé. Les murs sont parsemés de gravures antiques, représentant des humains et des pokémons (Y'en a certaines qui sont couvertes de peinture. Certaines personnes ne respectent rien !) et au fond de la salle, le mut principal arbore l'image d'une silhouette indistincte, dont le sommet du crâne s'orne d,une énorme couronne. Et un peu en avant par rapport à la stèle, se dresse une immense estrade, dont les marches grimpantes débouchent sur un duo de trônes en pierre. Mais si mon regard devrait s'arrêter sur la multitude de Cacturnes qui se tiennent entre nous et le trône, ou sur leurs congénères qui abaissent leurs bras en rythme sur de gros tambours...je vous avoue que je suis plutôt en train de regarder ceux qui sont assis sur les trônes en question !
Vêtues d'une cape en feuille de bananiers, Oz et Martel sont assis côte-à-côte et nous fixent avec un mélange de surprise et d'indignation ! Impossible de se tromper, je ne connais qu'une seule Posipi chromatique, dont les marques faciles sont blanc crème. Mais...Mais, mais, mais, mais, mais, qu,est-ce qu'ils fabriquent ici ?! Et surtout, pourquoi est-ce que j'ai l'impression que notre arrivée ne leut fait pas du tout, mais alors PAS DU TOUT  plaisir ? Dans l'espoir d'apaiser l'atmosphère pesante qui semble être tombé sur le lieu, j'avance rapidement pour dépasser Lucina. Dans le même temps, Lucki a réactivé sa clairvoyance et sa tête tourne en tout sens, afin d'évaluer le nombre de nos adversaires. Mon Lucario se prépare à se battre et vu notre situation, j'espère plus que je ne pense qu'il anticipe trop la fin de tout ceci.

''Martel ? C'est quoi tout ça ? Vous ne voudriez pas descendre de là pour nous expliquer ?''

''Pi ! Posi-piiiiiiii, pi !''

''Eeeeeh, c'est pas gentil ça !''

Je comprends plus rien. D'habitude, lorsqu'elle me voit, sa première réaction, c'est de me faire des calins. Et là, elle est en train de m'invectiver, tandis que Oz s'est tourné vers Ginji avec une expression hautaine et s'adresse à son Dresseur sur le même ton. Je ne comprends peut-être pas ce qu'elle me raconte directement, mais son aura plus le ton de ses cris suffisent amplement !

''Attention Martel, je vais me fâcher. Maintenant, tu arrêtes et tu...Ouah !''

J'ai à peine fait un pas en direction du trône, que le Cacturne le plus proche libère une séries d'épines acérées qui viennent se planter sur le sol, juste devant mes pieds. Sautillant presque sur son trône, Martel s'adresse brièvement au starter de Ginji, juste avant que ce dernier ne soulève une espèce de bâton métallique. D'un geste de son sceptre improvisée, le Pikachu nous désigne successivement Ginji et moi, avant de lancer quelques ordres brefs aux cactus géants dispersés dans la salle.
Une lente mélopée commence alors à s'échapper des Cacturnes, tandis que les Pokemons en chargent des tambours entament un nouveau morceau, beaucoup plus rapide et aggressif. À peu de choses près, on dirait presque qu'ils disent ''Malheur à vous...Malheur à vous'', au fil de leur avancée. Les plus proches se jettent directement sur Lucina et pour ma part, je me retrouve à sauter brusquement en arrière pour éviter l'assaut de l'un d'entre eux. Réagissant instantanément, Lucki s'est porté à ma hauteur, pour cueillir le responsable d'une Forte-Paume chargée qui l'envoie voltiger droit dans deux de ses camarades. Le Cacturne suivant tente de prendre mon starter par la gauche, mais cette fois, c'est un Contre qui vient bloquer son attaque Poing-Dard, avant de l'étaler tout bonnement, le visage dans le sol sablonneux de la salle.
Les choses commencent alors à tourner à la bataille rangée : Par petits groupes, les Cacturnes tentent de nous encercler et bientôt, Ginji et moi nous retrouvons séparés, chacun luttant pour éviter la marée de submerger nos ilots de résistances. Malgré le terrain désavantageux, Keru s'est jointe à nous et si ses éclairs n'ont pratiquement aucun effet sur les Cacturnes, ils ont au moins l'avantage de nous permettre de les garder un peu à distance.
Sol, quand à lui, a pris la mesure de la situation et après un bref instant de concentration, le Zorua se dissipe pour prendre l'apparence de l'un de nos assaillants. Ces derniers ne tardent pas à se battre entre eux, d'ailleurs, lorsqu'un Cacturne au rictus plus prononcé commence à distribuer coups et frappes tout autour de lui, avant de s'éclipser entre chaque attaques. Bref, ça cogne de partout, ça explose, j'ai même pas mon Capstick pour participer, mais pour le moment, c'est pas si mal, personne ne nous a pris pour cible.

''PI !''

Pourquoi est-ce que j'ouvre ma grande bouche, moi ? Debout sur leurs trônes, Oz et Martel semblent se concerter juste avant que leurs pattes ne se touchent. Avec un craquement sonore, un éclair émane alors du sommet de la structure, avant d'exploser au beau milieu du champ de bataille. J'ai l'impression qu'ils visent un peu au hasard, vu que la plupart de leurs tirs s'abattent sur leurs troupes mais certains font quand même mouche et Lucki finit même avec l'un de ses bras roussis sur toute la longueur jusqu'à l'épaule. Subitement, un grognement se fit entendre au beau milieu de la mélée, juste avant qu'une forme allongée ne se dresse juste devant moi : Manifestement, toute ces débauches d'éclairs ne semble PAS DU TOUT du goût de mon Elecsprint et cette dernière hérisse brusquement l'intégralité de sa crinière. Les longs poils récepteurs de son Paratonerre ne tardent pas à se mettre à crépiter et bientôt, les nombreux éclairs de Oz et Martel se retrouvent presque magnétiquement attirés en direction de la chienne électrique.
Voila qui devrait nous aider quelque peu...Enfin, en partie : Si la plupart des attaques se retrouvent absorbées par ma partenaire, quelques,unes semblent tout de même capable de trouver leurs cibles. Et lorsque Oz en personne se tourne vers moi et libère une série d'arcs électriques, il n'y a personne pour l'intercepter ?

''AAAAAAH..Ah? Eh, Lucki, t'as vu ça ?! J'ai même pas bronch...*SBUNK*''

En effet, lorsque l'attaque Cage-Éclair m'a entouré, j'ai eu l'impression d'être plongé dans une piscine d'eau pétillante. Ok, mes bras sont un peu engourdis mais ça n,a rien à avoir avec l'idée de ''Paralysie'' auquel on pourrait s'attendre. Désolé pour vous, les deux génies du mal, mais Lucki m'a déjà beaucoup trop paralysé à la Forte-Paume pour que ça puisse fonctionner !
En revanche, à cause de ce petit instant de surprise, je n'ai même pas le temps de voir venir la beigne magistrale que m'assène l'un des Cacturnes. Keru ne tarde pas à punir le responsable d'un attaque Morsure, mais j'ai déjà terminé mon vol plané juste à coté de l'une des colonnes.
Un peu sonné, je secoue la tête en essayant de chasser ce son de cloche désagréable, tout en observant la reste de la bataille : Si nos équipiers s'en sortent plutôt bien, les Cacturnes sont beaucoup BEAUCOUP trop nombreux. Dès que y'en a un qui tombe, on dirait que cinq autres sont là, prêt à le remplacer. Si on ne fait rien, ils ne vont pas réussir à sans sortir sans un peu d'aide....Il est temps de faire appel à des renforts !Et j'ai justement ce qu'il me faut pour ça...

''Ok, je ne sais pas trop de qui il s'agit mais...Faites que ce soit Katara ou Ven !''

Lancant la Pokeball récupéré dans le couloir de la tombe, je vois cete dernière s'ouvrir pour libérer une petite sphère de lumière. Allez Ven, prépare-toi à...Oh. La boule lumineuse est en train de grandir...En fait, elle grandit même très vite, jusqu'à ce que les Cacturnes les plus proches s'écartent en ouvrant des yeux ronds ! Sur leurs trônes, Oz et Martel peuvent bien trépigner mais le grondement sourd qui s'échappe de la masse en expansion vient complétement couvrir leurs piaillements respectifs. Et s'il y a bien une chose qui ne me rassure pas, c'est l'écho de ce grondement qui émane des murs, en retour ! Je sais exactement qui est en train d'apparaitre et ça va très mal finir !

''...Regal. Ginji, on a un problème, un GROS problème !''

Additionnez un espace restreint, un plafond bas, des ruines enfoui et un Wailord....Et devinez ce que ça donne ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2402

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Mer 18 Jan - 9:19

Ginji Labelvi
      Feat. Cael Joy



« Very VERY Bad Trip »


« -Euh, Oz... Qu'est-ce que tu fabriques ? »
-Pika pikaaaa! »

Prenant une voix fort peu amicale, le Pikachu me répond avec dédain et méprise. Me fixant du haut de son trône, il semble émettre une certaine colère envers nous, pauvres petits êtres sans défense que nous sommes. Fronçant les sourcils, je croise les bras, et toise mon starter avec une expression incrédule.

« -Je savais pas que tu avais des ambitions mégalomanes. »

Il me pointe de la patte.

  « -Pi pi chu!
-Eh ! Tu veux plus nous voir ?
-Pi!
-Mais pourquoi ?!
-Pi pi pi!
-C'pas une raison ! Si tu crois que ça suffit à me faire partir, tu te trompes. »

Il émet un grognement mécontent, et crache le cri qui suit comme s'il jurait.

« -Kaaaaa ! »

Je tourne légèrement la tête, perplexe.

« -... Hein ? Tu viens de me traiter de quoi, là ?
-Kaaaa ! »

Mes yeux s'écarquillent, et mon regard, choqué, croise celui de Lucina.

« -Tu... » je marque une légère pause, bien trop déconcerté « … Tu ne m'as pas traité de crétin ?! Mais... Mais Oz m'a TOUJOURS traité de crétin ! Ce... » je secoue la tête de droite à gauche, puis le pointe brusquement du doigt «  Cela ne veut dire qu'une chose : que tu n'es pas dans ton état normal ! Alors je vais te faire revenir à la raison, et fissa ! »

Bon, d'accord, vrai que le rituel au milieu d'un temple désert, avec Oz entouré de Cacturne, perché du haut d'un trône et vêtu d'habits étranges, ça aurait déjà dû me mettre la puce à l'oreille, maiiiiis... Maintenant, j'en ai la certitude ! Il y a quelque chose qui cloche !

Lucina encerclée, je n'ai qu'Euphie à disposition, et celle-ci est bien trop occupée à piailler des cris divers et variés à Oz pour que celui-ci daigne lui accorder un regard – ce qu'il ne fait au final pas, préférant glisser un regard entendu à Martel après avoir vu Lucina attaquer un Cacturne bien trop entreprenant à son goût. Cette, trop bonne, compréhension entre les deux Pokémon semble encore plus énerver Euphie, dont les joues commencent à grésiller en même temps qu'elle tape de la patte. Oz désigne ensuite successivement Cael et moi-même, tenant fermement un espèce de sceptre, et les Cacturne se mettent en marche pour nous arrêter tandis que les percussions des tambours se font encore plus oppressantes.

J'attrape les deux seules Pokéballs encore pleines en ma possession, et en fais sortir leurs locataires, à savoir Punch et Aegta. Le premier n'est pas encore complètement remis, mais vu le déferlement de Pokémon sauvage aux alentours, il a vite fait d'émettre un grognement provocateur pour ensuite taper tout ce qui l'entoure sans trop réfléchir. Aegta tente, lui, de rendre confus les Cacturne à proximité, tandis que Maracachi essaye tant bien que mal d'aider Punch dans sa danse guerrière. Lucina multiplie les Crocs Feu, et moi, bah euh, j'ai essayé d'enrouler des morceaux de ma robe autour de mes mains pour pouvoir repousser les bestiaux sans me faire piquer, mais c'est pas hyper efficace.

Lucina parvient à nous rejoindre, mais on a beau balayer une à une les vagues de Cacturne qui se jettent sur nous, d'autres réapparaissent bien vite pour prendre la relève. Trouvant probablement tout ceci bien trop lent à leurs goûts, le terrible roi Oz et sa reine démoniaque Martel décide d’accélérer les choses en joignant leurs éclairs pour un Cage-Eclair général.

C'est donc dubitatif que je regarde nos adversaires se faire paralyser un à un, mes propres Pokémon étant complètement immunisés à la paralysie. Bon, Maracachi a un peu moins de chance et fini complètement immobilisé en plein mouvement des hanches, mais je n'aurai pas trop de mal à lui venir en aide une fois que tous les autres Cacturne seront hors d'état de nuire...

« -Surtout, ne lâchez rien ! Continuez de résister, et nous pourrons nous barrer d'ici sans pro... CAEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL QU'EST-CE QUE TU FOUS ?!  »

C'EST QUOI CE TRUC ENORME QU'IL VIENT DE LACHER EN PLEIN MILIEU DE LA PIECE ?! C'EST UN SUSHI GEANT ?! IL ESPERE PEUT-ETRE QU'ON VA AVOIR LE TEMPS DE LE MANGER AVANT QU'IL NE NOUS ECRASE TOUS, C'EST CA ?!

« -PLAQUEZ-VOUS CONTRE LES MURS ! VITE !  »

J'attrape le Maracachi complètement paralysé et le tire en arrière pour lui éviter d'être écrasé. Les Cacturne s'agitent dans tous les sens mais ne tardent pas à nous imiter, et bientôt, nous voilà tous bloqués entre une paroi rocheuse et un WAILORD BORDEL. En plus il a complètement dégommé les piliers en apparaissant, et si nous ne sommes pas déjà ensevelis par le plafond, c'est uniquement parce que ce gros truc est là pour l'empêcher de tomber. Grmbl, c'pas vraiiiiiii.

Puisqu'il y a une toute petite minuscule baleine en plein milieu de mon champ de vision, je ne parviens pas à voir Cael, et hurle donc le plus fort possible dans l'espoir qu'il m'entende.

« -Ok Cael, ne rappelle SURTOUT PAS Regal dans sa ball, sinon on est foutus. Faut d'abord qu'on arrive à sortir de la salle. Punch, Lucina, je vais vous rentrer dans vos Pokéballs, comme Aegta est un spectre, et Euphie plutôt petite, ils ne devraient pas avoir trop de mal à vous faire sor.. Euh. Où est Euphie ? »

C'est vrai que depuis le début de notre combat, celle-ci a complètement disparu de mon champ de vision. Je glisse un regard paniqué vers le Wailord, craignant le pire, mais ai rapidement le droit à des nouvelles de la Pichu par le biais de ses piaillements provenant de... Du trône.

Bien qu'à deux doigts de s'écrouler, le piédestal rocheux est toujours là, et Oz et Martel sont toujours dessus. Et Euphie semble avoir profité de la baston de tout à l'heure pour les rejoindre, et... Attraper Oz par une oreille pour lui foutre des petites claques tout en le traitant de tous les noms.

« -PI ! PICHU ! PI PI CHU ! PICHUUUUU ! »

Enchaînant les claques à une vitesse impressionnante, la Pichu ne laisse pas le temps à Oz de pouvoir faire quoi que ce soit, celui-ci étant de toute façon bien trop sonné pour pouvoir réagir. Pourtant, ces gifles à répétition semblent avoir un effet bénéfique sur le Pikachu, puisque après que Euphie ait daigné le relâcher, sans pour autant arrêter de le foudroyer du regard, Oz paraît reprendre doucement ses esprits et réaliser ce qu'il se passe. Écarquillant les yeux en remarquant qu'il est nez à nez avec un Wailord, il fait un bond en arrière, avant de voir tous les Pokémon ainsi que les deux humains coincés entre la bête et les murs de la pièce. Son regard se pose rapidement vers moi, et il ouvre la bouche pour dire quelque chose, mais je le prends de vitesse.

« -Que ce soit bien clair : ce n'est PAS MA FAUTE. Tu nous as refait la même crise de schizophrénie que l'an dernier, vieux. Mais en plus... Euh... Vivant? »

Encore un peu perturbé, Oz cligne des yeux à répétition, avant que le bruit d'Euphie réitérant l'opération des baffes sur Martel ne capte son attention. D'ailleurs, c'est quoi cette lueur dans son regard ?!... Enfin qu'importe, je les laisse régler leurs problèmes de couple, moi, j'ai un soucis de baleine un peu plus urgent.

Tentant tant bien que mal d’attraper les sphères de Lucina et Punch, je me tortille dans tous les sens pour parvenir à les atteindre, tandis qu'un mouvement de Regal fait trembler les parois alentours. Doucement mon gros, tu patientes, stp ! Lorsque j'arrive enfin à attraper celle de Punch, je me rends soudainement compte que... Euh bah, j'ai juste récupéré Lucina, et non sa Safari Ball, et retiens donc un juron frustré. C'pas grave, déjà, on épargne ce supplice à mon Elektek... Je rentre le Pokémon dans sa Pokéball, et Aegta vient l’attraper, avant de partir en direction de l'extérieur de la salle non sans un certain soulagement. Lucina est complètement plaquée contre le mur et ne peut rien fait d'autre que jeter un regard noir à Cael par le biais de sa vision perçante, alors que les Cacturne commencent à... Donner des coups au Wailord.

… EUH LES GARS, CA C'EST TOUT SAUF UNE BONNE IDEE.

« -Eeeeeeeeeeeeh, calmez-vous ! Si vous continuez comme ça vous allez le faire bouger et on va finir écrasés sous les décombres ! EH, VOUS M'ECOUTEZ ?! » visiblement, non « RAAAAAAH CAEL C'TOI LE RANGER, FAIS QUELQUE CHOOOOOOSE OU TON WAILORD JE LE MANGE AVEC DU RIZ, DU CONCOMBRE, DES ALGUES VERTES ET DES OIGNONS FRITS, LE TOUT TREMPE DANS DE LA SAUCE SOJA SUCREEEEEEEE! Et accompagné d'un bon riz cantonnais et de brochettes de pouleeeeeeet... Aaaaaaah, j'en ai marre, je veux rentrer chez môaaaaaaaaa...»

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Ven 20 Jan - 16:34

''CAEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEL QU'EST-CE QUE TU FOUS ?!  ''

Euuuuuh...C'est pas moi, j'ai rien faiiiiit ! Le plan impliquait absolument pas d'appeler Wailord dans tout ce bordel, je voulais juste qu'on ai un peu de renforts comme Ven ou Katara ! Mais là, il semble que la situation ai décidé de mal tourner (J'ai une étrange impression d'habitude) : La masse de la baleine est en train d'englober rapidement tout l'espace disponible et bientôt, la plupart des combattants se retrouvent plaqués contre le mur le plus proche. Même en étant un peu plus petit que le reste, je peux à peine me mouvoir le long du mur...Etencore, ça, ce serait si ces Cacturnes ne tentaient pas de m'embrocher à chaque pas !
Tout en progressant à la vitesse d'un Insolourdo unijambiste, je tente de répondre à Ginji, au milieu de la confusion générale.

''JE SAVAIS PAS QUE C'ÉTAIT RÉGAL ! C'est lui qui retient le plafond, faut le consolider avant que je ne le rappelle ! Laisse-moi faire et occupe-toi d'Oz et Martel, si tu peux !''

Faire...Mais faire quoi ? J'peux quand même pas faire rouler Regal hors de la salle à la seule force de mes petits bras de Ranger. Pour ne rien arranger, sous le coup de la surprise due à son apparition, j'ai laissé échapper sa Pokeball, qui n'a rien trouvé de mieux que de rouler de l'autre coté de la carcasse massive du type Eau ! Décidemment, tout se complique de plus en plus...Ouah ! Ah non, toi le Cacturne, tu me fiches la paix ! En grognant, Keru parvient à se glisser comme une anguille dans l'espace qui nous sépare, pour plaquer le cactus humanoïde à terre. Vu la taille des crocs qu'elle lui montre, je doute qu'il retente le coup avant un moment.
Bon, première chose, récupérer cette Pokeball, histoire de gagner un peu d'espace ! En me faufilant mètre par mètre, je parviens ainsi à progresser jusqu'à l'arrière de la caverne et donc à la queue de Régal. Cette dernière forme comme un dôme au-dessus de l'espace qu'elle recouvre mais au moins, ici, je peux bouger normalement...Au même titre que les Cacturnes qui entourent déjà mon Lucario !

''Derrière toi, Lucki !''

Prévenu du danger, le type Combat exécute un pas de coté pour éviter l'attaque plongeante d'un Cacturne, avant de lui retourner la politesse en l'aplatissant de la patte, la tête dans le sable. En roulant plus qu'en courant, je rejoins ainsi mon starter, tandis que les quelques Pokémons encore en état de nous barrer la route, semblent un peu hésitants. Parfait, on va pouvoir...*SBUUUUUUUUUUUNK*. Lucki n'est pas content. Lucki n'est VRAIMENT pas content. Lucki manifeste son mécontentement devant les bêtises colossales de son Dresseur, à l'aide d'une Forte-Paume emplit de ce même mécontentement. Et vous savez quoi ? ÇA FAIT SUPER MAL !
A moitié assommé, je me retrouve face à un Lucario au regard dur, qui m'indique de la patte un petit éclat métallique qui dépasse du sable : De l'autre coté des Cacturnes, là où le mur rejoint la queue de Régal, la Pokeball de ce dernier semble me narguer. J'aimerais bien pouvoir la récupérer mais avec les Pokémons entre elle et moi, autant espérer soulever le Wailord par mes propres moyens...Tu fais quoi, Lucki ? Tu m'as déjà tapé, non ? Hein ? Pourquoi tu me montres le plafond ? Oui, il craque et il se fissure....MAIS C'EST PAS LA PEINE DE ME LANCER POUR LE VOIR DE PLUS PRÊT ! Sans préavis, le type Combat m'a tout bonnement soulevé de terre, pour me propulser comme un obus en direction des Cacturnes. Ces derniers tentent bien de m'atteindre, mais le Lucario a déjà bondit pour les plaquer contre le mur.
L’atterrissage sera à la mesure du décollage...Peu élégant. Du sable plein la bouche, je mets plusieurs secondes avant que ma tête n,arrête de vibrer, pour me diriger ensuite tant bien que mal vers la Pokeball de Régal. Une fois la sphère métallique en main

''Ok Cael, ne rappelle SURTOUT PAS Regal dans sa ball, sinon on est foutus. Faut d'abord qu'on arrive à sortir de la salle. ''

''Mais quelle idée merveilleuse... Et tu peux m'expliquer comment tu comptes faire ça ?!''

J'ai peut-être récupéré de quoi faire disparaitre la baleine qui occupe les trois-quarts de l'espace disponible, mais en attendant, elle ne me sert à rien. Le chaos ambiant semble s'amplifier à chaque seconde...Et du coté de Martel et Oz, ça donne quoi ? Levant les yeux en direction du trône, je ne tarde pas à repérer ma Posipi sautillante, qui semble s'égosiller de fureur devant les échecs répétées de ses troupe. Soudain, la silhouette d'une Pichu fait son apparition, arme son coup...et lui assène une mandale suffisante pour la faire reculer sous l'impact ! Complétement abasourdi, je peux voir Martel se figer...porter la main à sa joue...et rendre la politesse à son agresseur avec un ''PI !'' furibond ! Si je la laisse se jeter sur Euphie, elles vont ravager la caverne et nous avec !

''Martel ! Tu te calmes tout de suite ! Descend de là et en vitesse !''

Alors que ses pattes  semblaient sur le point de se ressrer autour du cou de la Pichu (Qui avait en tête, un plan similaire, apparemment), ma Posipi stoppe brutalement son avancée et plonge en contrebas pour venir rejoindre Keru. Du fait de sa taille, la présence de Régal ne semble pas vraiment la déranger (Tu connais pas ta chance)...Bon, ça c'est réglé, problème suivant..OUAH !

*CRASH*

''REGAL ! ARRETE DE BOUGER !''

Chaque fois que le Wailord se contente d'agiter sa queue, une pluie de petite pierres effritées tombent du plafond. Donc, lorsqu'il se dit que pivoter serait une idée phénoménale, devinez la taille des rochers qui manquent de m'aplatir ? Ajoutons à cela les cris d'un coPAIN manifestement très en colère (et affamé) et vous comprendrez que j'ai du mal à trouver une solution, là tout de suite !

'' RAAAAAAH CAEL C'TOI LE RANGER, FAIS QUELQUE CHOOOOOOSE OU TON WAILORD JE LE MANGE AVEC DU RIZ, DU CONCOMBRE, DES ALGUES VERTES ET DES OIGNONS FRITS, LE TOUT TREMPE DANS DE LA SAUCE SOJA SUCREEEEEEEE! ''

''...*grumbl*''

Ah non, mon estomac, c'est pas le moment ! Même si le menu proposé par Ginji est super valable et appétissant, tu laisses le contrôle à mon cerveau, c'est de lui que j'ai besoin ! On respire et on se calme...Voyons voir : Si je rappelle Regal, le plafond va nous tomber sur la tête à coup sûr. Avec son apparition et le combat précédent, les colonnes qui soutenaient l'ensemble sont bien trop fragilisées pour remplir leur office. Y'en reste environ six, et si elles pouvaient tenir bon, ça devrait suffire le temps que l'on quitte les lieux. Conclusion, faut que je trouve un moyen de renforcer tout ça. Pourquoi on a jamais une armée de Bétochef  maçons sous la main quand on en a besoin ? Va falloir faire avec les moyens du bord !

''...Capture go.''

J'ai peut-être une idée pour nous sauver la mise :  Avisant l'un des Cacturnes les plus proches, je prends le Pokemon au dépourvu et lui transmettre un sentiment d'urgence n'a rien de difficile vu la situation (Suffit d'écouter les craquements répétés des murs, ça suffit amplement !). Une fois que l'anneau de lumière a disparu au coeur du type Plante, je me rapproche de ce dernier en rampant à moitié, pour lui donner mes instructions, à travers le vacarme ambiant.

''Maintenant, tu te rapproches de ce pilier et tu utilises Vampigraine ! Faut qu'il soit complétement recouvert, d'accord ?''

Avec un hochement de tête, le Pokémon se dirige rapidement vers sa cible, avant d'étendre les bras comme un épouvantail : Mitraillant le pilier de graines, une multitude de lianes et de racines brunes jaillissent alors des points d'impact, pour venir entrelacer le piler comme des plantes grimpantes. Réitérant l'opération, le Cacturne ne tarde pas à transformer ce dernier en une structure bien plus stable, qui cesse de s'effriter et de produire ces craquements assourdissants. Ok, et de un...MAIS QU'EST-CE QU'ILS FABRIQUENT ?!

''Ginji ! S'ils continuent de frapper Régal comme ça, j'aurais pas le temps de tout stabiliser ! Lucki, Keru, aidez-le !''

Pas le temps d'en dire plus, je passe au pilier suivant ! Heureusement, ce ne sont pas les Cacturnes isolés qui manquent : Obligeant, coPAIN en envoie même voltiger un dans ma direction au niveau du quatrième pilier. Une à une, les structures en pierre se retrouvent transformées en tours végétales et petit à petit, les roches qui chutaient du plafond commencent à se raréfier. Et lorsque les seules traces du passage de Regal se résument à de minces coulées de poussière et de sable, je me glisse dans la direction où j'estime que Ginji se trouve (Vu le boucan du combat qui a repris dans les seuls espaces disponibles).

''Ok, c'est bon ! Je pense pas qu'ils nous laisseront partir tranquillement donc accroche-toi à Lucina pour sortir de là ! Regal...Utilise Brume !''

''Grooooooooooh...''

Avec un son proche du soupir et du bâillement, la grosse baleine semble s'affaisser  sur place, tandis qu'un flot de vapeur blanche et opaque jaillit d'entre ses fanons. Rapidement, l'intégralité de la caverne se retrouve prisonnière du linceul argenté, rendant toute navigation bien plus difficile. L'action prend les Cacturnes de court et ces derniers commencent même à se battre entre eux, si je juge bien des bruits et des cris outragés qui résonnent de plus en plus. Subitement, une main agrippe la mienne et je me retrouve à suivre Ginji, qui nous guide vers l'extérieur de la pièce en se basant sur la vision supérieure de Lucina. De son coté, Lucki a pris la tête d'un petit groupe composé de mes équipiers, naviguant exclusivement avec son aura. Bref, ça court, ça crie,ça fait du bordel sur son passage, mais au final...

''Fiou...On s'en est sorti, non ?''

*SBAF*

Ah excusez-moi, je dois ''discuter'' un peu avec Lucki. Apparemment, la Forte-Paume de tout à l'heure n'était qu'un échauffement, vu celles qu'il enchaine sur ma tête du tranchant de la patte (ÇA FAIT TOUJOURS SUPER MAAAAAAL). Et lorsque la rafale de coups s,interrompt enfin, le Lucario n'attends pas pour me choper par le col et me tendre en direction de Ginji, comme il le ferait d'un chaton.  Un peu sonné, je parviens quand même à articuler à destination du Voltali.

''Euh...Pardon pour tout à l'heure. Je savais pas que c'était la Pokeball de Régal. Ça aurait pu très mal tourné donc...Désolé, Ginji.''

C'est bon, tu peux me lâcher Lucki ? *Bunk* Pas la peine de me prendre au pied de la lettre, rooooh !

''Bon, vu que faire demi-tour est exclu...On continue ? Ça doit bien déboucher quelque part, ce tunnel.''

Les parois semblent mieux entretenus dans ce nouveau couloir et je retrouve avec curiosité les espèces de peintures tribales (On dirait une paella, celle-la) qui parsemaient l'entrée de la tombe. Doucement, notre trajet semble s'élever, formant ainsi une pente douce. Au sol, une série de traces de pas relativement récentes, semble indiquer que quelqu'un à emprunter ce couloir dans le sens inverse au notre...Peut-être que la réponse à nos questions se trouvent de l'autre coté.
Néanmoins, trop concentré sur mon avancée, je ne remarque pas le duel qui a pris place à l'arrière de notre formation : Côte à côte, Euphie et Martel semblent bien décidées à régler leurs comptes. À tours de rôle, les petites souris s'assènent de petites tapes ou des coups de queues, se dépassant même volontairement pour rendre la pareille à leur adversaire.
Et j'aurais probablement fini par entendre leurs cris et coups de pattes, si une vive lumière n'avait pas fait son apparition, après une courbe du couloir !

''On y est !..Aaaaah, mes yeux !''

Ébloui, il me faut un petit moment pour détailler le spectacle qui s'offre à nous : La pente vient tout bonnement de déboucher dans une espèce de petite hutte. En me retournant, je constate que l'arche que nous venons de franchir est ornée de symboles étranges et de gri-gris ornés de plumes. De forme circulaire, l'endroit semble habité, au vu des meubles et des tapis qui couvrent la majorité de l'espace disponible. Au centre, une surface de sable plus clair tout aussi circulaire et...une énorme statue d'Ossatueur qui nous fixe méchamment. Mais, ce qui semble attirer l'attention de Ginji, c'est le vieil homme à la crinière blanche, assis en tailleur au pied de cette dernière : glabre, il semble profondément endormi, une sorte de pipe géante posé en travers des genoux. Ok, enfin quelqu'un qui pourra nous expliquer où on a atterrit !

''Bon..Bonjour ? Dites...Vous savez où on est ? Et vous comprenez ce que je dit ?''

''Votre dernière épreuve  peut maintenant prendre place.''

''...Pardon ?''

''Vous avez vaincu vos démons intérieurs et honorés les esprits du désert. Que vos adversaires s'avancent...Que votre affrontement purifie les ombres qui obscurcissent la source de votre âme. ''

Qu'est-ce, que, quoi ?! Je comprends rieeeeeen....Par contre, je vois très bien et ce qui suti ne me plait pas, mais alors pas du tout ! De chaque coté de la statue, deux ombres portant une ceinture rouge autour de la taille et une sorte de foulard pour leur couvrir le bas du visage, viennent se positionner de part et d'autres du vieil homme. Le regard complétement éteint, je me retrouve ainsi à quelques mètres de Katara, qui semble bien décidé à obéir à l'injonction de l'ancêtre !
Lucki s'est déjà avancé pour tenter de raisonner la Mustebouée, mais le vieil homme se redresse subitement, avant de lancer une poignée de poudre dans l'un des braseros. Une légère fumée bleutée commence à s'élever et un à un, nos Pokémons vacillent avant de tomber profondément endormis.  Lucki tente bien de lutter mais ne tarde pas à rejoindre le reste du clan des dormeurs. Pourtant, ça n'a pas l'air de nous affecter, Ginji et moi...

''Nulle intervention ne sera autorisée. Que le rituel commence !''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2402

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Lun 23 Jan - 13:59

Ginji Labelvi
      Feat. Cael Joy



« Very VERY Bad Trip »


« -Pfff. Tu parles d'une lune de miel. »

Désespéré, non pas tant par la complexité de la situation en elle-même mais par sa simple existence,  je fixe le Wailord m'empêchant d'effectuer le moindre mouvement avec un air blasé. Je suis bien content qu'ils n'aient pas eu le temps de m'enfiler la bague au doigt, tiens. Qui prendrait pour époux un Ranger qui trouve bon de lâcher un Wailord dans une pièce qui fait à peine un mètre cube de plus que son volume ?... Eryn ? Il faut de tout pour faire un monde, je suppose... D'ailleurs, vous pensez qu'elle va m'en vouloir, si elle apprend ce qui a failli nous arriver dans ce désert ? Est-ce qu'elle serait jalouse au point de vouloir m'assassiner sans une quelconque forme de procès ?... Genre un peu comme Euphie le ferait avec Martel si cette dernière n'avait pas été rappelée à la dernière minute par Cael ? Oh, j'en sais rien... Puis c'est compliqué, les filles, de toute façon.

Pardon ? S'il n'y a pas plus urgent ? Ah si, certainement, mais, euh, comment dire...

« -ET JE FAIS COMMENT POUR LES ARRÊTER ? JE PEUX PLUS BOUGER, MÔA !... ET PUIS J'AI PAS ENTENDU LE MOT MAGIQUE. » je croise les bras, boudeur, avant de me tourner vers l'un des Cacturne « … Eh ! Mais c'est peut-être ça, la solution ! Dis, le Cacturne ! Tu peux dire à tes copains d'arrêter de taper le Wailord ? S'IL TE PLAIT ? »

J'ai haussé le ton bien fort afin que Cael entende ce qu'est la véritable politesse. Hélas, cette dernière n'affecte pas le moins du monde les Cacturne, qui m'ignorent royalement pour continuer de marteler Regal. Je lâche un soupir, et hausse les épaules.

« -… DESOLE CAEL, J'AI FAIT TOUT CE QUE J'AI PU. »

Quoi, qu'est-ce qu'il y a Lucina ? Me regarde pas comme ça ! J'y suis pour rien ! C'est Cael le coup... ! Bon, d’accord, j'ai compris, je vais quand même tenter quelque chose. Mais c'est bien parce qu'on est en danger de mort !

« -Eh, le Maracachi !
-...Ma ?
-Tu connaîtrais pas Zénith, par hasard ?
-Ma!
-... Genre, pour de vrai ?
-Ma!
-Cooooool ! Alors essaye de prendre sur toi et lance l'attaque, s'teup. Si tu arrives à faire ça, on pourra sortir d'ici, et on pourra soigner ta paralysie. »

Le Maracachi hoche lentement la tête, et tente de lever ses deux bras avant malgré l'espace restreint et la paralysie. Il se concentre alors, et un grand dôme de chaleur apparaît progressivement au dessus de nos têtes. Je lui demande d'envoyer le plus de chaleur possible, et, rapidement, je sens la température monter drastiquement. Et c'est alors que les Cacturne... Cessent tout mouvement. Tout simplement.

Face à cette chaleur soudaine, les Pokémon sauvages coincés sur les côtés (et frappés par Keru et Lucki pour certains) s'immobilisent, et arrêtent de marteler le corps de ce pauvre Regal. Par je ne sais quel miracle, Cael parvient ensuite à se glisser jusqu'à moi, et me demande de m'accrocher à Lucina pour préparer notre fuite. Oh. Comment ça va se finir, cette histoire ? D'un mouvement du menton, je fais signe à Euhpie et Oz de m'imiter, et les deux Pokémon s'accrochent au pelage de la Luxray, tandis que j'attrape le Maracachi d'un bras et tiens Lucina de l'autre. Cael demande alors à son Wailord de lancer l'attaque Brume, avant de le rentrer dans sa Pokéball (Du moins, à en juger la disparition du gros machin qui me gênait jusqu'à lors) ; Lucina se mettant ensuite automatiquement en marche pour nous guider en quatrième vitesse jusqu'à l'extérieur.

Rejoignant Aegta à l'extérieur, je prends une énoooooorme inspiration pour remplir mes pauvres petits poumons comprimés, et tire sur le col de ma robe pour faire rentrer un peu d'air frais, le corps en sueur. J'attrape la Pokéball que me lance le Motisma d'une main, avant de brusquement me retrouver avec un Cael sous les yeux, agrippé par Lucki et m'étant visiblement offert en offrande. Oh, merci bien ! Le Phyllali balbutie quelques excuses au sujet de ce qu'il vient de se passer, et tombe au sol, ce qui ne m'empêche pas de le toiser avec une expression sévère.

« -... La prochaine fois, sache que celui qui est à l'origine du problème n'a pas le droit de répondre à son partenaire sur un ton sarcastique, d'autant plus lorsque celui-ci réfléchit à un moyen de régler le-dit problème qu'il a causé ! » je croise les bras, et hoche la tête avec un air convaincu « Tu as eu de la chance que ce Maracachi soit présent. "Pendant la journée, Cacturne reste immobile pour éviter de se déshydrater sous le soleil du désert. Ce Pokémon ne commence son activité qu'une fois la nuit tombée, sous une température plus fraîche." Sans son attaque Zénith, je vois pas comment j'étais censé les arrêter. Et puis, un peu plus, et...  »

… Je me tapais une foutue crise de claustrophobie.

Passant ma main sur ma gorge, le tout accompagné d'une petite grimace, je prends une nouvelle grande inspiration, puis aide Cael à se relever. Le coPAIN propose de poursuivre notre route, et je n'y vois aucun inconvénient autre le fait que la nourriture dessinée sur les murs semblent nous narguer, pauvre petits êtres affamés et sans possession que nous sommes. Comme on a quedale pour soigner la paralysie du Maracachi, Lucina le transporte sur son dos, mais on voit bien que le Pokémon est frustré ne pas pouvoir danser comme il le fait depuis le début de notre mésaventure. T'inquiètes pas, va, on va trouver de quoi te soigner !... Et peut-être d'où tu viens, au passage. Sérieusement, qu'est-ce que tu fais encore avec nous ?!

« -... Au final, t'es un Pokémon sauvage, ou pas du tout ? »

Ma question, un peu sortie de nul part, est quand même perçue par le Maracachi, qui tourne tant bien que mal la tête en  ma direction. Je penche légèrement la mienne sur le côté.

« -Si c'était le cas, tu serais bien docile. Tu as un dresseur ?  »

Il hoche lentement la tête, mais grimaçant, la paralysie l'empêchant de bouger librement. Je secoue la tête de droite à gauche, et lui donne une petite tape dans le dos.

« -Ça va, reste immobile. On réglera tout ça dès que t'es guéri.  »

Et qui sait, peut-être que ça ne saurait tarder ? Au fur et à mesure de notre avancée, nous voyons progressivement la lumière au bout du tunnel, et au sens propre, puisque après un détour et une pente, nous sommes éblouis par le soleil qui envahit la... Hutte dans laquelle nous avons atterri. Ok. En fait la lumière, c'était un enlèvement extraterrestre et on se trouve dans un OVNI, c'est ça ? Ou on est mort et l'entrée du paradis est gardée part ce vieil homme, qui est immobile, juste là. Il a bien une tête de vieux sage, en tout cas.

Cael me devance, et lui demande s'il peut nous venir en aide d'une quelconque façon. Celui-ci nous parle alors d'une épreuve obscure, et pour laquelle nous allons prendre part à l'étape finale, qui consiste à...

… Affronter Katara et Mjöllnir.

Je facepalm.

« -Dîtes, z'en avez pas marre, de nous faire combattre nos propres Pokémon ? Nan parce que, je pige que ça pose une problématique intéressante, la volonté de ne pas blesser son partenaire, tout ça tout ça, mais ça devient hyper redondant quand même. Puis regardez tous les Pokémon qui nous accompagnent ! On a qu'à les immobiliser et l'affaire sera régl... »

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase, que Euphie s'effondre juste à mes côtés. J'ai un mouvement de recul surpris, tandis que, un à un, l'ensemble de nos Pokémon tombent au sol, somnolant, avant de tout simplement rejoindre les bras d’Orphée. Les yeux écarquillés, je fixe Katara et Mjöllnir avec une expression surprise, bien curieux de savoir pourquoi eux sont toujours réveillés, puis me frotte les yeux en signe de légère fatigue.

Quitte à vouloir un affrontement stylé, il aurait pu au moins me filer quelque chose à mettre à la place de cette robe.

Sans crier gare, les deux Pokémon se jettent sur nous. Le Lampéroie a la bouche recouverte par un foulard ainsi qu'une ceinture au milieu du corps, et je suppose sans mal que l'un de ses deux accessoires, voir les deux, est la cause direct de la situation actuelle.

Mjöllnir arrive juste devant moi, et je tente de l'arrêter de mes mains, mais, telle une anguille dans un champ de coton, il glisse contre elles, et vient s'enrouler autour de moi.

Pas besoin d'être un génie pour comprendre ce qu'il va arriver ensuite.

« -... Oh. »

Il libère une décharge électrique, et je tombe au sol en grinçant des dents. GNN. C'est toujours aussi peu agréable. La tête vrombissante, je n'ai même pas le temps de me mettre à quatre pattes qu'une douleur vive me prend à l'épaule droite, et je lâche cette fois-ci un cri de douleur en sentant les crocs du Lampéroie s'enfoncer dans ma chair.

« -RAAAAAH. MJÖLLNIR, KESKITPREEEEENDS ?! »

J'agrippe le foulard de Mjöllnir de ma main gauche, et tire dessus pour le faire glisser sur ses yeux. Il lâche prise aussitôt, et je me relève en titubant. J'ai tout juste le temps de faire quelques pas maladroits et de passer ma main sur ma blessure nouvelle pour voir que, oh, il y a du sang, que Mjöllnir est déjà parvenu à remettre son foulard comme il faut. Ma robe est déjà, à nouveau, en lambeaux, et j'en profite pour arracher complètement le haut, puis, tentant de faire abstraction de ma douleur à l'épaule droite, je passe mes deux mains dans le tissu pour me tenir prêt à réceptionner le Lampéroie lors de la prochaine offensive. Elle ne tarde pas, et lorsque Mjöllnir fond vers moi, je réitère la même opération que tout à l'heure, mais cette fois-ci, au lieu de tenter de stopper le Lampéroie, je le laisse simplement s'enrouler dans le tissu arraché. Cela ne l'empêche pas de réitérer sa constriction, et d'à nouveau m'emprisonner en se mettant autour de moi, pour ensuite lâcher une autre décharge électrique... Qui n'arrive jamais.

"Ses tâches émettent de l'électricité quand il s'enroule autour de ses proies pour les paralyser avant de les dévorer."

'Suffit de les obstruer.

« -PUNCH ! »

Bondissant de nul part, l'Elektek donne un coup sec à la base de la tête du Lampéroie, qui s'effondre aussitôt au sol en relâchant sa prise – à savoir moi. Je lance un sourire reconnaissant au Pokémon, et lui lance sa Pokéball entrouverte, avant de me baisser pour retirer les étranges accessoires que porte mon Lampéroie. Je grimace en sentant ma douleur à l'épaule.

Le vieux s'offusque aussitôt.

« -Nulle intervention autorisée ! Et puis, c'est impossible ! Sans antidote, comment peut-il rester évei... ?!
-Esprit Vital. Punch, va aider Cael ! »

L'Elektek hoche la tête, et part rejoindre le Phyllali, ayant visiblement été entraîné dans une pièce en retrait avec Katara lors de son propre affrontement. Je retire délicatement le foulard autour de la gueule de Mjöllnir, puis la ceinture qu'il porte, puis le tissu avec lequel j'ai caché ses taches jaunes. Je me relève ensuite, et montre les deux objets ne m'appartenant pas au papy. (Non pas que le tissu de la robe ne m'appartienne réellement, en fait...)

« -C'est lequel des deux, votre "antidote" ? »

Le vieux s'est levé, et s'approche vers moi en tremblotant.

« -Remettez ça immédiatement ! Vous devez achevez la dernière épreu...
-Eh, elle est pas assez grosse, ma balafre à l'épaule ? Z'êtes bien gentils de vouloir purifier nos âmes, mais nous prenez pas en traître comme ça... »

Ok, je viens peut-être de mener l'affrontement le plus bref de ma vie, mais il n'empêche qu'il m'a fait foutrement mal ! Jouez les combattants en quête de paix intérieur et de cosmos, why not, mais pas au péril de ma vie et de celles de mes Pokémon, s'il vous plaît...

« -Mais pourtant, vous étiez prévenus ! Vous avez accepté de vous-même de vous livrer à votre élévation spiritu...
-Hein ? Quand on a fait ça ?
-Eh bien, lorsque vous êtes arrivés ici-même, hier, en tant qu'âmes égarées à la recherche de la véri...
-On était là hier ? Wait, ça fait deux jours qu'on erre dans ce désert ?! Et vous auriez pas des affaires à nous, par hasard ?
-J'ai entreposé, dans la pièce derrière vous, quelques uns de vos apparats superficiels vous rattachant à une notion absurde de matériali...
-Ok, thanks. Z'êtes gentils, on met fin à tout ce charabia et z'allez chercher mon pote pendant que je regarde si j'ai pas de quoi soigner mon épaule ?
-Mais les di-
-ET Z'ALLEZ CHERCHER MON POTE S'IL VOUS PLAÎT.
-... Soit, si tel est votre...
-Merci bien ! »

Coupant court à la conversation, je dépose le foulard et la ceinture aux côtés de Mjöllnir, toujours sonné, et file dans la pièce précédemment indiquée dans l'espoir de mettre la main sur nos affaires. Et... Miracle ! Il y a mon sac ! Et nombreuses de mes Pokéballs. Elles n'ont pas l'air de toutes y être, par contre... Enfin, dans l'immédiat, déjà prendre de quoi désaffecter ma plaie, réveiller tout le monde et soigner la paralysie de Maracachi.

Et peut-être de quoi soigner Cael, aussi. C'est moi ou ils sont toujours dans l'autre salle ?...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 2 Fév - 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1602

MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   Mer 25 Jan - 17:05

Non mais c'est quoi de souk ? Ils pensent vraiment que c'est le moment de domir ?! On se retrouve devant un vieux fou mystérieux, qui va sûrement déchainer les flammes de l'enfer sur nous et tout ce que nos Pokémons trouvent à faire, c'est un petit roupillon !

''Lucki...Eh oh Lucki ! Debout !''

Impossible de seulement faire réagir le Lucario...Aux grands maux, les grands remèdes ! Je sais que tu détestes ça, amigo, mais j'ai pas le choix : Avec précaution, j'effleure rapidement la pointe centrale du torse du type Combat, raidi dans l'attente de la Forte-Paume qui ne manquera pas de suivre. Depuis que je le connais, il a toujours détesté qu'on le touche à cette endroit précis (Une bonne manière de cacher qu'il est super chatouilleux quand on sait comment s'y prendre). Mais là...Rien, pas la moindre réaction. Lucki dort à poings fermés et ne bronche même pas.
Même le conduit d'aura qui nous relie est en veille, je sens à peine sa présence dans cette situation. Bon ben, je présume qu'il ne pourra pas...

'OUAH ! Katara, qu'est-ce qui te prend ?''

Pas le temps de réfléchir à l'évanouissement subie du reste de mon équipe, J,ai un autre problème sur les bras : Une Type Eau très énervée, aux gestes quasi-mécaniques qui vient de se jeter sur moi, toutes griffes dehors ! J'ai à peine le temps de voir le Lampéroie qui l'accompagnait faire de même avec Ginji, avant que mon esquive ne me force à tourner autour de la statue Ossatueur. Désolé Ginji, cette fois, ça va être chacun pour soi !
Enfin, ça, c'est vite dit...Anticipant ma pirouette, Katara a déjà bondit et dans le même mouvement, me percute au bas-ventre. Chutant en arrière, j'ai juste le temps d'essayer de la repousser, juste avant que chacune de ses queues souples ne viennent s'enrouler autour de mes poignets....Oh non, ce coup-là, tu vas pas me la faire, c'est ensemble qu'on l'a créé !
Au moment où la type Eau prend appui sur ma poitrine et se prépare à sauter pour retomber de tout son poids, elle se retrouve forcée de relâcher un peu sa prise. L'occasion rêvé pour un roulé-boulé sur le coté et pour lui faucher les pattes d'un mouvement de jambes. Affalé sur le dos, j,ai au moins la satisfaction d'entendre un bruit étouffé lorsqu'elle s'étale de tout son long.

''Bon et maintenant, on se calme et...Mais c'est pas fini ?!''

Absolument pas, on dirait. À peine relever, elle s'est déjà remise sur ses pattes et se prépare à...Oh oh, c'est bon signe ou pas l'espèce de barrière aquatique qui apparait tout autour d'elle ? Sûrement pas, à terre !
Déclenchant une série d'Aqua-Jet, Katara semble bien décidée à me faire danser une valse, tandis que je tente d'esquiver au dernier moment les impacts de la Mustebouée. Lancée à pleine vitesse comme une torpille, elle rebondit un peu partout autour de moi, guettant l'ouverture qui lui permettra de frapper. Et à ce rythme-là, d'ici une minute maximum, je vais m’emmêler et...Réfléchis, andouille, réfléchis...Y'a quoi qui peut m'aider, ici ? À part la statue, les braseros et...une porte. Eh, mais ça, c'est pas si bête !

''Viens, viens...J'suis sûr que tu vas y arriver. Woops, ah non ! Peut-être la prochaine fois, ma vieille...Allez, on se bouge !''

Tout en essayant de la provoquer (Ce qui ne marche absolument pas, elle a toujours le même regard éteint), je recule pas après pas en direction du panneau de bois qui masque le passage vers une pièce adjacente. Et une fois dos à celui-ci, il ne me reste plus qu'à compter les secondes et les rebonds de ma partenaire...Avant de me jeter à terre !

*CRASH*

Ok, c'était peut-être un peu exagéré : à l'instant où je me jette à plat ventre, Katara se propulse, tête la première, droit dans la porte. Ou plutôt, à travers ce qu'il en reste, vu la manière dont elle vient de la traverser, la réduisant en bois de chauffe. Un peu sonné par le bruit de l'impact, je vacille jusqu'à l'ouverture, au milieu de la poussière soulevée. Passant la tête par l'orifice, je me retrouve face à une sorte d'espace de stockage, rempli de bibelots et de masques aux formes étranges.

''Euh...Katara? Ça va ?''

*Shtong* Apparemment oui, vu la manière dont l'une de ses queues vient de s'enrouler autour de ma gorge, pour me tirer brusquement en avant ! Trainé à l'intérieur de la pièce, je tente de la repousser, mais mes coups percutent une matière souple et  un peu spongieuse...Ah, je crois que j'ai compris. Lors de l'impact, elle a appliqué la stratégie habituelle et gonflé l'espèce de bouée qui orne son cou. Avec un bouclier pareil, pas étonnant que le passage à travers la porte ne lui ai pas fait grand mal. Et que pour l'instant, je sois en train de taper dans le vide !
Au prix d'un gros efforts, je parviens néanmoins à arracher la queue qui m'enserre la nuque, pour plonger ensuite droit sur la Mustebouée : Cette fois, on règle ça à l'ancienne !

''Tu...''

''Bouée !''

*Sbaf*

''vas...''

*Sbaf sbaf*

''Muuuuu !''

*Sbaf sbaf sbaf*

''Arrêter tout de suite !''

Fin, pour le moment, c'est pas moi qui ai l'avantage DU TOUT : À califourchon sur ma poitrine, la type Eau est tout bonnement en train de m'étrangler. Et elle aurait sans doute réussi, si une silhouette courbée ne venait pas de faire son apparition dans l'encadrure de la porte. Au travers du flou et de la poussière qui me brouille la vue, je vois ainsi le vieux bonhomme fouiller dans un petit sac qu'il porte au coté, avant de jeter une poignée de poudre rougeoyante sur la tête de ma partenaire.
Dans une sorte de frisson, Katara s'ébroue et relâche en partie sa prise, avant que son regard ne retrouve une certaine cohérence.  Avec un air horrifiée, elle s'écarte alors, me libérant par la même occasion. Après l,avoir rassuré, je parviens à me trainer dans la pièce centrale, où le vieil homme jette une seconde poudre, bleue cette fois, dans les braseros. Sous l'influence de la fumée qui s,en échappe, nos Pokémons commencent alors à se réveiller un à un, tandis que Ginji fait son grand retour, en portant nos affaires. Pas sûr qu'il y ai un vestiaire, coPAIN, mais au moins, tu pourras enlever cette robe...C'est déjà ça. Il porte même avec un grand sourire ironique deux longues tresses de couleur roses, avant de me les tendre...Et avant que je ne les balances dans le brasero le plus proche, avec un cri de satisfaction évident !
Bon...

''Maintenant, vous allez vous expliquer...Hmm, vous savez quoi ? En fait, ne dites rien, vous en avez déjà assez fait !''

''Pauvre âme indécise, tu es encore bien loin du chemin de la véri...''

''Et stop avec les métaphores mystiques, j'ai déjà assez mal à la tête comme ça!''

Aussi agacés que nous et bien décidés à prendre leurs revanches, l'intégralité de nos équipiers semblent prêt à bondir sur le vieillard pour lui donner une bonne leçon. Une attitude qui ne semble pas inquiéter ce dernier le moins du monde, puisqu'il se contente de frapper le sol de son bâton, en trois coups secs : Tout autour de nous, des panneaux coulissants semblent se dévoiler au niveau des murs, libérant le passage à une dizaine de silhouettes massives qui nous encercle : Alors, je suis pas un expert, mais dix Golemastocs, dans un espace aussi réduit...Ouais, on va éviter.

''...On va vous laisser, hein ?''

''Malheureux hérétiques égarés, si vous partez maintenant, le chemin vous sera à jamais ferm...''

''Oui, oui...Viens Ginji, on a des Pokémons à retrouver.''

Le coPAIN a l'air toujours aussi indigné et prêt à expliquer au vieil homme que kidnapper les gens dans le désert (et surtout, le passage avec la robe de Pikachu Lady, en fait), ça ne se fait pas, mais les Golemastoc resserrent le cercle et nous poussent manu militari en direction de la porte. Une fois à l'extérieur, Katara ne se prive pas pour abreuver la hutte du vieil homme, de ce que j'imagine être des insultes en Pokémons (Même Lucki refuse de traduire...).
Par contre, j'avoue que je ne m'attendais pas à ça : Un peu partout sur la place qui s'offre à nous, des villageois sont affalés, un sourire béat sur les lèvres. La plupart portent des espèces de tenues de cérémonies et un cercle de tables supporte les restes de ce qui semble être le banquet de l'année...J'suis sûr que même froid, ça doit être bon tout ça !

*Grrrmbl*

Vous voyez, même mon estomac est d'accord avec moi ! Le temps d'attraper l'un des plateaux le plus proches et je distribue rapidement son contenu parmi les coPAINs et Pokémons présents...Tiens, y,a quoi dans ce saladier ? C'est liquide, de couleur ambrée et ça sent les fruits tropicaux. *Glom* Et c'est vachement bon, on dirait du miel et du chocolat mélangé avec de la mangue *Re-Glom* Et puis ça fait tout chaud dans le ventre, j'commence même à entendre les couleurs...Pfff, et puis Ginji, il est drôle, habillé comme ça !

''Prrrfft...Ah ah ah, Ginji, si tu te voyais...Tu comptes épouser Oz, c'est ça ? *Re-re-glom*''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Very VERY Bad Trip   

Revenir en haut Aller en bas
Very VERY Bad Trip
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-