Partagez | .
[MISSION] Aux frontières du bien et du mal...
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Ven 15 Juil - 0:31

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


« -Je... Je suis désolé ! Vraiment désolé !
-TU PEUX L'ÊTRE ! Tu te rends compte de la pagaille que tu as mise ?!
-Ou-ou-oui... M-mais je vais arranger ça ! Laissez-moi tout nettoyer !
-NON ! SURTOUT PAS ! SORS DE CETTE CUISINE TOUT DE SUITE ! Déjà que tu arrives à faire exploser un MICRO-ONDE en voulant préparer un MUG CAKE, je n'ose pas imaginer quelle pagaille tu pourrais mettre avec un balai entre les mains !
-Euh d-d-d-d'accord... Je vais m'occuper d'essorer toute l'eau qu'il y a dans la salle de bain, alors !
-NON ! NE TOUCHE PLUS A RIEN ! Je veux que tu quittes cette maison ! IMMEDIATEMENT !
-Euh ok ! Je peux faire ça ! Je dois pouvoir y arriver ! Et après, du coup ?...
-Et après, RIEN ! Tu rentres chez toi, et je ne veux plus JAMAIS te revoir près de ma maison ! C'est la DERNIERE FOIS que j'embauche un étudiant pour garder ma fille en mon absence ! »

Le monsieur est plutôt remonté. Eh, ce n'est pas de ma faute s'il n'y a rien qui tient debout, dans cette baraque ! Si ?... Pourtant, je n'avais aucune mauvaise intention ! J'ai voulu faire plaisir à sa fille en lui préparant un mug cake, sauf qu'elle m'a dit vouloir prendre un bain, du coup je suis allé lui faire couler l'eau, et lorsque je suis revenu elle s'amusait avec la boîte à outil de son père, et en voulant l'en empêcher j'ai renversé tout le pot de glu sur leur tapis, et au moment de le nettoyer, j'ai confondu la lessive avec de la javel et le temps que je me rendre compte de la bourde, le mug cake était en train de cramer et la salle de bain était totalement inondée et... Raaaah, d'accord ! J'ai compris ! Je touche plus à rien ! C'bon, arrêtez de me fusiller du regard comme ça, je sors et je ne reviens plus.... Promis !

Gêné, je quitte la maison en manquant de renverser un énième objet sur mon passage, et salue brièvement l'enfant qui me dit au-revoir avec un grand sourire. Dehors, je reste devant le pas de la porte quelques secondes, encore un peu sous le choc de cette mise au chômage un peu abrupte, puis prends la direction de ma hutte en me donnant des petites tapes sur le front, maugréant quant à ma maladesse.

« -C'est pas vrai, c'est pas vrai, c'est pas vrai... Mais comment est-ce que j'ai fait pour faire autant de bêtise en si peu de temps ? UNE SOIREE, je devais surveiller la petite UNE SOIREE... Je suis vraiment pas doué...
-Pi. »

Je jette un regard blasé en direction du Pikachu, qui me suit avec un grand sourire amusé sur le visage. Oui, parce qu'Oz a eu le droit d'observer la scène. Mon starter a été aux premières loges pendant toute la soirée, et il s'est bien gardé d'intervenir lorsque j'avais besoin d'un coup de patte... Merci, hein.

« -... T'étais pas obligé d'insister. 'Puis, sous prétexte que je l'ai laissée te câliner comme une peluche, tu m'as complètement lâché lors de cette soirée...  
-Pi ! Pi pi chu.
-Oh oui, c'est sûr que c'est désagréable de se faire caresser pendant que son dresseur est occupé à remettre toute une maison en état... »

Je lève les yeux au ciel. Ma dernière remarque fait rire Oz, qui ne relève pas, et conclue ainsi cette brève discussion. C'est donc silencieux, et quelque peu dépité, que j'avance en compagnie de mon starter jusqu'à arriver à notre domicile temporaire...

La hutte que je partage avec Aileen, Ruby et Orren se trouve en zone C, c'est-à-dire près d'un lac, en bordure d'une forêt. Vu le climat aride de la région, je ne pouvais rêver mieux en matière d'habitation, puisque l'endroit est suffisamment à l'abri de la chaleur et des pics de température pour que je puisse sortir mon pauvre Amagara de sa Pokéball de temps à autre... J'ai vraiment de la peine pour Arlo, qui ne pourra pas profiter pleinement de cette destination touristique pourtant sympathique. Mais ça va ! On a fouillé dans les alentours, et on a repéré quelques endroits où on pourrait l'emmener sans trop de soucis. Donc il aura malgré tout lui aussi droit à Touga et ses paysages ! Pas tous, certes, mais c'est déjà mieux que rien, je suppose ?

Lorsque nous arrivons dans la hutte, je rentre à l'intérieur de celle-ci sans signaler mon arrivée. Mes trois colocataires n'ont pas l'air d'être là... Ou alors ils sont en train de dormir, auquel cas je n'ai pas trop envie de les déranger.

Je souhaite me diriger directement dans ma chambre, où m'attend un pot entier de lait concentré sucré, dissimulé sous mon oreiller, afin de me réconforter de ce travail peu laborieux, mais m'arrête en remarquant une enveloppe posée sur la table de la cuisine. Mon nom et mon prénom sont marqués dessus, et j'en déduis que c'est l'un de mes camarades qui l'a posé là après avoir récupéré son propre courrier. Curieux de savoir qui m'a écrit, j'attrape la lettre, et me dépêche de retourner dans ma chambre où Oz s'est déjà confortablement installé. (Entendez par là : sur le lit, là où je suis censé dormir.) J'ai quelques difficultés à ouvrir l'enveloppe, et c'est finalement dans un grand « scratch » que je la déchire en deux, scindant en même temps la lettre qu'elle contenait... Mon Pikachu me jette un regard blasé, avant de se rouler en boule, tandis que je ramasse la moitié du bout de papier tombée au sol pour tenter de le lire malgré ce léger incident. Comme ce n'est qu'une simple déchirure, je n'ai aucun mal à cela, et comprends bien rapidement de quoi il est question dans cette lettre.

« -... Oh ! » à l'intention d'Oz, qui a relevé la tête en ma direction en entendant mon exclamation, j'explique quel est le contenu de l'enveloppe « C'est Palladium. Tu te souviens, j'avais postulé pour une mission qui se passait à Rhode ? Bah ils m'ont accepté ! Je dois prendre un bateau, dans trois jours, en compagnie d'autres élèves ayant eux aussi été reçus... Je serai alors associé à un binôme, avec qui je vais rejoindre un groupe de quatre adultes. Décidément, ils ont fait appel à beaucoup de monde...  »

Je me laisse tomber sur le lit, en position assise, et non loin d'Oz. Je termine de lire la lettre pour mémoriser les dernières informations relatives au voyage en lui-même, puis abaisse mes bras pour la poser mes genoux, relevant doucement la tête avec un air songeur.

« -... Je ne sais pas si c'est bien judicieux. C'est une mission très importante, et je ne voudrai pas la gâcher à cause de mon manque de compétence... Ou de ma maladresse... Ou de ma malchance... Ou des trois en même temps. Peut-être est-il encore temps d'annuler la demande... La dernière fois que j'ai pris part à quelque chose d'aussi important, cela s'est très mal terminé, après tout.
-Ka chu ! »

Je me tourne vers Oz, surpris par son exclamation soudaine. Le Pikachu se redresse, s'asseyant en une position plus adaptée au dialogue, et me fixe droit dans les yeux.

« -Pi cha ka.
-Ah bon ? Tu crois vraiment que je suis capable de me rendre utile ? Pourtant, ce n'était pas ce que tu insinuais, tout à l'heure. »

Il secoue la tête de droite à gauche, comme si je ne comprenais pas. Dubitatif, je fronce les sourcils, alors qu'Oz bondit de mon lit pour finalement grimper sur mon bureau. Il ramasse alors le papier sur lequel figure l'offre pour garder la petite fille, me le montre clairement de la patte, puis me désigne ensuite.  

« -Chu cha ka. »

Puis il laisse retomber la feuille, descend du bureau, et remonte sur le lit, juste à côté de moi. Il soulève mon T-shirt, et retire la première Pokéball, accrochée à ma ceinture, lui tombant sous la patte. Il me la montre, puis me désigne à nouveau.

« -Pi cha ka. »

Toujours aussi perdu, je prends quelques secondes pour réfléchir à ce qu'il essaye de me faire comprendre. J'y parviens cependant assez rapidement, et fais un grand sourire, avant d'écarter les bras et de me laisser tomber sur mon lit ; allongé, cette fois-ci. Fixant le plafond, le message que veut me donner mon starter me paraît plus clair.

« -... Ouais, t'as raison. Je suis TopDresseur, môa. Pas baby-sitter. » je me redresse, plus confiant « Et futur Coach ! Je ne peux pas baisser les bras sans même avoir commencé la mission. »

Je regarde Oz, et lui fais un grand sourire. Lui aussi, sourit.

« -Merci. J'ai failli me laisser abattre. » il hoche lentement la tête, et je le prends subitement dans mes bras, le serrant contre moi très très fort « Allez, viens que je te fasse un groooooos câlin, ma peluche favorite ! »

Se débattant pour sortir de là, il lâche une complainte, râlant.

« -Ch'ka ! »

***

Le jour J est arrivé.

Pendant les trois jours qui ont suivi la réception de la lettre, je me suis préparé sans relâche. Je me suis permis d'intensifier nos entraînements habituels, et me suis assuré au moins une bonne dizaine de fois de n'avoir rien oublié avant de monter à bord du bateau. Je sais qu'Orren a également été recruté pour cette mission, et je me demande si nous aurons l'occasion de faire équipe, tous les deux. Cela n'a encore jamais été le cas, cela pourrait être sympa !

Pourtant, au moment d'aller à la place qui nous est assignée à bord du ferry, on m'informe que mon partenaire sera assis juste à côté de moi, et le préfet Voltali semble avoir été envoyé un peu plus loin. L'organisation est très structurée, Palladium ne semble rien laisser au hasard ! Ayant simplement mon sac bandoulière, ainsi qu'un sac-à-dos avec moi, je les pose juste à côté de ma place, et m'assois sur celle-ci en observant les alentours, guettant l'arrivée de mon futur partenaire. Connaissance ? Inconnu ? TopDresseur ? Pokéathlète ?... Réponses A et D, Jean-Pierre !

J'écarquille légèrement les yeux en voyant voir arriver Stella, surpris de la retrouver ici. Il est vrai qu'elle est Coach, j'aurai dû penser à ce qu'elle soit dans la liste des candidats potentiels... Je lui souris lorsqu'elle prend place à côté de moi, et entame bien vite la discussion.

« -Salut Stella ! Ça va ?... Donc tu es intéressée par Rhode et ses Pokémons étranges, toi aussi ? C'est cool, qu'on fasse équipe ensemble ! La dernière fois qu'on se s'est retrouvés que tous les deux, c'était... » mon enthousiaste disparaît brutalement, remplacé par une légère rougeur au niveau des joues, tandis que je détourne le regard « … A la Saint Valentin. »

Difficile d'oublier tous les événements gênants que nous avons vécu, ce jour-là. Et même après avoir côtoyé la Pyroli à plusieurs cours de Pokéathlètisme, j'ai toujours un certain malaise en y repensant. Fort heureusement, il y eut également de bons moments, lors de cette journée, et généralement, je parviens me focaliser sur ces derniers pour pouvoir me ressaisir.

Souriant à nouveau, je regarde Stella, et reprends sur un ton joyeux.

« -J'espère que tout va bien se passer ! C'est un peu perturbant, de voir que Palladium a presque tout réglé comme dans une horloge, mais d'un côté, je trouve ça hyper rassurant de voir à quel point ils font gaffe à tout...  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Sam 16 Juil - 13:12

Honnêtement je ne suis pas une grande fan de l’île Touga, pas du tout en fait. Sûr ça change je ne peux pas le nier, mais euh à la base je suis plutôt routinière donc le changement. C’est avec modération. Un peu oui, une petite semaine dans un désert je trouve ça intéressant. Deux mois ? Non. On souffre de la chaleur juste pour rien en fait et cela en non-stop. Si encore il faisait frais dans les huttes, mais dans la zone D tout est en panne alors si c’est pour rester à cuire dedans pour admirer les dunes de sable… Toute la team à l’unanimité a donc décidé de déménager dans la forêt tropicale juste à côté. Tout le monde était d’accord d’ailleurs ce qui n’arrive pas tous les jours, c’est pour dire. Résultat ? Même si je ne m’amuse pas à me balader de liane en liane, j’ai choisi le même mode de vie que ma référente en somme. Il a fallu un petit temps d’aménagement certes, le temps de se faire un abri, trouver les arbres à baie et se faire une petite place au milieu des pokemons sauvages. Il y en a beaucoup de poisonneux d’ailleurs dans le coin, mais il suffit de faire attention normalement. Si on ne les embête pas, ils ne devraient pas venir nous chercher des noises. Don a clairement revendiqué notre petite clairière inoccupée de base comme notre territoire et en tant que pokemon acier, il n’a aucun souci avec eux. Sam a aussi fait ami-ami avec une bande de férosinge local et personne n’embête un groupe de férosinge… Personne. Ca augmente le facteur bruyant et bêtise de beaucoup, mais ça j’y suis habituée donc… Du coup c’est en mode paréo avec beaucoup de crème solaire que je passe l’essentiel de mon temps dans la forêt, faisant chaque jour un passage au lac en soirée pour vraiment profiter de la fraicheur tranquillement. On crame toujours certes, mais au moins maintenant on s’occupe à entretenir notre petit campement et à se répartir les tâches pour la nourriture tout en s’amusant avec les locaux. Je préfère ça à attendre désespérément qu’on vienne nous réparer la clim (je sais même pas s’il y en a une de base en fait). Seulement bon les vacances c’est bien joli, mais à un moment il faut bien aussi se remettre au travail et c’est justement pour bouger un peu au milieu de tout ça que j’avais postulé à une offre de la société Paladium.

Un peu après la mi-juillet la réponse arriva m’informant que nous avions été retenus. Youhou ! Etre accepté fait toujours plaisir, même si ce n’est que pour jouer les assistantes (ce que je préfère largement d’ailleurs, on est que des gosses encore après tout). On va pouvoir passer d’un désert à un autre pour quelques jours et les comparer. C’est que je m’y suis habituée maintenant à notre petit nid dans la jungle… Quand je disais que j’étais routinière haha. … Hm des pokemons plus puissants mais renfermés hein. Je me demande à quoi ils ressemblent exactement. Jusqu’à présent en travaillant tous ensemble, on a toujours réussi à s’entendre avec les autres pokemons d’une manière ou d’une autre. Le seul avec qui je n’ai pas pu, c’était le Lancargot qu’a récupéré Seth finalement. Si on se recroisait aujourd’hui, je me demande comment ça se passerait. Probablement pas très bien, ce pokemon était un guerrier dans l’âme après tout, il n’avait pas vraiment sa place avec nous. On ne peut pas s’entendre avec tout le monde après tout. Seulement là-bas il faudra bien ! Hm je me demande comment les professionnels font dans ce genre de cas, j’ai hâte de voir ça.


Quelques jours plus tard donc nous voilà sur le port Sam, Etoile et moi. Notez que j’ai troqué le paréo et bikini pour un t-shirt et short avec casquette, on est plus en vacance après tout. Bon j’ai certes gardé les sandales, mais en même temps dans un désert… On verra quoi prendre en chaussure sur place en fonction de ou on va. J’ai essayé de prévoir large niveau vêtement et chaussure suivant si on reste en ville ou si on s’enfoncera dans les parties désertiques. Il y a aussi des zones rocailleuses dans ce genre d’endroit et dans ce cas-là, rien ne vaudra une bonne paire de baskets. Du coup mon sac de voyage gonfle un peu, mais entre moi et les pokemons, c’est difficile de voyager réellement léger ! Même si ce n’est que pour une semaine. Puis il vaut toujours mieux prévoir un peu plus de toute façon alors. Etoile virevolte et tente de me prendre mon sac pour m’alléger, sans grand succès vu sa force inexistante. Pauvre Etoile ça ne s’arrange pas à ce sujet. Sam lui qui aurait largement les muscles pour le faire est déjà parti à l’avant sur le bateau faisant comme si de rien n’était. Héhé, sacré Sam. Toujours prêt à se défiler pour les corvées. Je ne vois pas pourquoi il s’inquiète en même temps, j’aurais voulu un porteur j’aurais demandé à Blok. J’ai bien eu du mal d’ailleurs pour qu’il ne sorte pas de sa pokeball pour le faire. C’est gentil à lui de toujours se proposer, mais je n’aime pas abuser de la gentillesse des gens comme ça… En plus je ne sais pas encore trop la place qu’il y aura sur le bateau alors je préfère éviter qu’ils soient trop nombreux de sorti. C’est que beaucoup d’élèves partent en mission aujourd’hui de ce que j’ai compris. D’ailleurs avec un tel déploiement les choses ont l’air bien organisées, il suffit de voir le vigil à l’entrée du bateau qui stop Sam avant qu’il n’ait pu monter. Le macaque s’agace un peu puis claque des doigts, c’est à ce moment-là alors que j’arrive au service de monsieur pour montrer notre lettre d’embauche (on va appeler ça comme ça). Une fois fait l’homme nous laisse passer et mon starter le snob alors pour ensuite grimper à bord tout excité ayant déjà totalement oublié cette histoire. Je m’apprête à le suivre, mais le type me retient pour m’indiquer sur un plan ou je dois me rendre. Ah oui c’est vraiment organisé, on a même des places attribuées ! S’il faut à ce point se tenir à carreau, y en a un à qui ça va faire bizarre héhé. Pour ma part après je trouve ça un peu exagéré, mais sans plus. Au moins je vais savoir rapidement avec quel autre élève je vais être.

« -Salut Stella ! Ça va ?... Donc tu es intéressée par Rhode et ses Pokémons étranges, toi aussi ? C'est cool, qu'on fasse équipe ensemble ! La dernière fois qu'on se s'est retrouvés que tous les deux, c'était... A la Saint Valentin. »
- Oui *rougit un peu aussi* Bonjour Ginji. Je vais bien merci et toi aussi on dirait. J’espère que cette fois ci personne ne dérangera de Manaphy.

Ginji Labelvi, comme quoi la PC est assez petite en fait. Après cette St Valentin si particulière ou nous sommes restés coincés chacun plusieurs heures dans le corps de l’autre, ça fait toujours bizarre de revoir le garçon. Pas dérangeant, juste étrange. Il faut dire que ça avait vraiment été une expérience étrange. *Rougit puis secoue la tête vivement* Oulah moments gênants en pagaille qui reviennent, tachons de penser à autre chose. Pas le moment de se laisser distraire, surtout si le garçon et moi (c’est vraiment lui le garçon dans tous les sens du terme cette fois) devons travailler ensemble. Les je suis toi et tu es moi ainsi que les « secrets » ne sont pas à l’ordre du jour. Sac à dos à dos, celui de voyage à mes pieds et mon fidèle casque Etoile sur la tête, je m’assois donc à côté du garçon à la place prévue alors qu’il embraye déjà lui aussi sur un autre sujet de conversation. Sam ? Il doit visiter, il nous retrouvera plus tard. Très bien, j’imagine qu’il pense comme moi lui aussi (je me demande si le fait d’avoir échangé de corps fait que nous sommes plus facilement sur la même longueur d’onde… brr pensée étrange encore).

- Hm hm, on dirait qu’ils ne plaisantent pas avec l’organisation. J’espère qu’ils nous laisseront travailler librement quand même une fois rendu là-bas. Enfin travailler *un peu gênée* nous on y va surtout comme assistant pour apprendre, mais j’espère quand même qu’on pourra se rendre utile. Cela dépendra surtout d’avec qui on va travailler je suppose.

Je souris au garçon tout en sortant un petit snack que je propose à Etoile qui l’avale bien volontiers. J’en propose aussi à Oz et je me souviens soudainement de quel estomac j’ai à côté de moi. Hm pour en avoir fait l’expérience personnellement, je doute d’avoir prévu assez… Si j’avais su j’aurais amené un autre sac. Un peu résignée mais pas vaincu pour autant, je farfouille quand même dans mes affaires pour en ressortir deux sandwichs que j’avais prévu pour le voyage. Ca ne lui suffira pas, mais ça aidera toujours un peu. La traversée n’est prévue que pour quelques heures après tout alors tout ce qui peut l’aider à tenir en attendant. Je les avais prévus pour moi, mais en fait c’était plus des rations de secours d’urgence au cas où Stok aurait une grosse faim. Après ça je sors aussi une pomme pour moi et une bouteille d’eau alors que le bateau démarre. Sam rapplique aussitôt fendant la foule pour se percher sur mon épaule. Habituée je lui sors aussi une friandise qu’il prend volontiers également tout en observant les mouvements du bateau sur l’eau. Sacré Sam. A chaque traversée c’est la même chose, il court partout mais dès que le bateau démarre et quitte le port, il vient s’accrocher à moi les premières 20 minutes. Au cas où il y aurait un problème j’imagine. Du coup il reste soit sur moi, soit à quelques mètres et une fois qu’il est sûr que tout va bien, il repart à ses activités. Le pire c’est que quand Etoile lui demande si tout va bien, il lui tend un pouce en prenant la pose d’un air, « tout baigne petit ». Difficile de ne pas rire, mais à part le coin de mes lèvres qui ont un peu tremblés, je trouve que je m’en suis pas trop mal sorti. C’est qu’il ne faut pas le vexer, mon cher starter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Dim 7 Aoû - 0:12

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Espérer que personne ne dérangera de Manaphy ? Oui, il vaut mieux... Parce que déjà, passer une journée dans le corps de Stella est quelque chose d’EXTRÊMEMENT étrange, mais si en plus, on doit participer à une mission proposée par une grande entreprise... Non non, on va se calmer sur les plans foireux, Arceus, ok ? Cette fois t'es gentil, et tu me laisses tranquille, tu veux bien ?...

J'ai un léger rire, et réponds à sa remarque.

« -Ça serait préférable, oui...  » je relève la tête avec un air interrogateur « Tu sais s'il y a des Pokémons légendaires, à Rhode ? C'est une région qui m'est presque totalement inconnue, et je ne connais absolument rien de l'histoire et du folklore de là-bas... »

La Pyroli semble d'accord avec moi quant à l'énergie déployée par Palladium pour l'organisation de la mission. Ils ne plaisantent vraiment pas... Mince, ça fout un peu la pression, de se dire que de jeunes apprentis comme nous vont devoir côtoyer des adultes spécialisés dans un travail plutôt important. Je me demande bien pourquoi Palladium décide de faire appel à des élèves comme nous... Remarquez, c'est plutôt cool, ça voudrait dire qu'au delà des bénéfices, ils s'inquiètent aussi de la formation des adolescents de notre génération, non ?

Stella évoque également le fait que notre travail sera probablement infime comparé à celui des professionnels que nous allons côtoyer. Cela me fait penser que je n'ai jamais vu Stella à l’œuvre, en matière de coaching... Vu son tempérament plutôt calme, on verrait mal comment elle pourrait s'y prendre pour mater des spécimens récalcitrants,  mais connaissant son starter, elle pourrait dompter un Léviator enragé que ça ne me surprendrait pas. Comment, par contre ? Aucune idée. Le calme de Stella est très communicatif, p'tête bien qu'elle a un don de transmission d'aura ou quelque chose dans le genre.... (Mais pourquoi j'ai pas pu faire ça quand j'étais dans son corps ?! C'est pas comme si j'étais quelqu'un de surexci.... Non, laissez tomber. )

« -C'est vrai. J'espère qu'ils me laisseront m'intéresser ne serait-ce qu'un tout petit peu à toute la partie Coaching de la mission... Je me doute qu'ils ne m'ont pas embauché pour ça, mais tout de même, je suis hyper intrigué par ces Pokémons mystérieux...  »

Ma partenaire, après avoir fait de même avec son Coxy, propose quelque chose à manger à Oz, déjà roulé en boule sur l'un de mes sacs, mais le Pikachu refuse poliment. Lui, tout ce qu'il veut, c'est dormir... Mon estomac décide de se manifester à la vue de la nourriture, et je pose ma main sur mon ventre avec un sourire gêné. Déjà que c'est hyper galéré de trouver à bouffer dans Touga, j'ai pensé qu'il ne valait mieux pas que je me surcharge avec de la nourriture pour partir en mission... Et je n'ai donc rien à grignoter sur moi. Fort heureusement, cela n'est pas le cas de Stella qui, se doutant bien de mon appétit féroce, fouille dans son sac pour en tirer deux sandwichs, qu'elle me propose. Des étoiles apparaissent dans mes yeux lorsqu'elle me les tend, et je les accepte plus que volontiers au moment où je sens le bateau démarrer. Sam rejoint sa dresseuse à ce moment là, et je salue le Férosinge d'un hochement de tête accompagné d'un sourire. Tandis qu'il quémande lui aussi une friandise à Stella, je ne peux m'empêcher de me demander si lui et Stok ont gardé le secret concernant notre première rencontre, ou s'ils avaient mis d'autres personnes au courant... Non, je ne dois pas m'en faire quant à cela. Stok est un Pokémon plutôt sérieux, et Sam est bien trop vite distrait par autre chose pour y penser. Ou alors, c'est ce qu'il fait croire. Mais qu'importe.

Je me demande combien de temps est-ce que je suis censé garder le secret. Il y a trois questions auxquelles je dois d'abord répondre : ai-je seulement le droit de lui dire ça ? Me croira-t-elle seulement ? Et... Est-ce que j'en ai réellement envie ?

La première réponse me semble évidente. Non. Léo a été très clair là dessus.

Est-ce que cela va pour autant m'empêcher de le lui dire ?

Non plus.

Certes, laisser ce téléporteur mal foutu aux mains de n'importe qui pourrait s'avérer dangereux. Mais je fais entièrement confiance à Stella quant à cela, j'ai la certitude qu'elle serait capable de garder le secret pour elle-même si je lui en parlais. Il suffirait simplement que cette histoire reste entre nous.

Quant à savoir si elle me croira... Là, ça se complique. A vrai dire, j'en n'en ai aucune foutu idée. Autant, notre rencontre avec Manaphy a élargi notre panel de ce qui est possible, et de ce qui ne l'est pas, autant ça en fera peut-être trop à avaler pour elle. Et puis, si moi, je lui fais confiance, qu'est-ce qui me dit que ce sentiment est réciproque ? Après tout, elle sait parfaitement que je lui cache quelque chose... Mais elle ne sait pas quoi, elle ne sait pas pourquoi, et ni quand, où, et comment j'en suis venu à lui cacher quoi que ce soit. Tout ce qu'elle sait, c'est que cela un lien, direct ou non, avec la cicatrice qu'elle a dans le dos. Il y a de quoi être suspicieux, tout de même. Et si le timing est trop mauvais... Il y a des risques que je me mette Stella à dos. Et ça, je n'en ai pas vraiment envie.

Et justement, vis-à-vis de ma motivation à lui révéler tout ceci... Je suis quelque peu partagé. Le jour de la Saint Valentin, j'étais à deux doigts de lâcher le morceau. Ça me brûlait, je venais tout juste de réaliser quelles ont été les conséquences de mon insouciance, et je ressentais le besoin pressant de lui dire. Et c'est toujours le cas. Ça serait tellement simple... Ouvrir la bouche, et faire « Ah au fait, tu te souviens, le Pikachu que tu as sauvé, il y a un an ? Bah c'était moi. » ... Sauf que, non, ça ne marche pas. Il y aura de nombreux contrecoups. Le fait que je lui ai caché la vérité. Qu'elle ait été blessée par ma faute. Qu'elle ait cette cicatrice, par ma faute. Et... Ce moment gênant... Brr. 'Pas envie que ça se sache, môa.

Je chasse toute réflexion et autre pensée douteuse de mon esprit d'un mouvement de la tête, et croque plutôt dans le sandwich que m'a donné Stella. L'heure n'est pas de penser à ça. Nous avons un entraînement spécial à révéler au grand jour ! 'Fin, surtout pour ma partenaire, moi, je dois surtout m'assurer que tout se passe comme prévu...

… Ce qui, admettons-le, n'est pas mon fort.

Mais ce n'est pas grave ! J'ai appris de ma dernière mission de garde du corps... Elle remonte bientôt à deux ans, certes, mais... Difficile d'oublier les événements de cette journée. Je crois que ça a été ma première véritable « claque » encaissée sur Lansat. Depuis, j'ai pris conscience de bien des choses... Et je dois les mettre à profit pour mener cette mission à bien !

Le souhait de Stella semble s'être réalisé, puisque nous ne subissons aucune agression de Manaphy pendant la traversée en bateau. Après quelques heures où nous nous sommes contentés de discuter, nous finissons par arriver à Port Amarrée, qui est, selon les dires, la seule ville portuaire de Rhode.  Nous prenons nos affaires et descendons à quai en suivant les indications données par l'équipage, qui doivent nous diriger vers l'un des membres de l'équipe que nous allons intégrer après vérification des billets. Le temps que cela soit notre tour, j'observe l'endroit où nous avons débarqué, et ne peux qu'être touché par le charme de ce port. L'endroit semble assez ancien et possède un style plutôt vieillot, mais il y a néanmoins quelques bâtiments à l'allure assez excentriques. Je crois notamment repérer une maison en forme de Krabby... Peut-être un restaurant de fruits de mer ?! En tout cas, le vent marin me fait un bien fou, ça change de l'aridité et la sécheresse de Touga. Je prends une grande inspiration, me remémorant mon enfance à Rivamar, lorsqu'on nous fait signe d'avancer pour notre assignation.

On nous confie à une dame, à l'allure pour le moins insolite. Elle est vêtue d'un espèce de kimono violet, plutôt du style de ceux qui sont utilisés pour les arts martiaux, a de courts cheveux noirs, et nous toise avec un air des plus sérieux. Un Groret se tient à ses côtés, et m'a l'air bien plus sympathique que sa dresseuse, bien qu'il ne soit guère malin de juger quelqu'un sur sa première impression. Surtout que je ne suis pas très doué pour ça, môa. J'ai bien cru que Mama Odie était une tueuse en série le jour de notre rencontre. Remarquez, ce n'est pas moins sûr...

Prenant les devants, je m'incline respectueusement face à notre aînée, et commence les présentations après l'avoir salué.

« -Bonjour ! Je suis Ginji Labelvi, TopDresseur spécialisé dans le type Electrik... Je suis venu pour la protection des Coach ! 'Fin, du moins, pour assister un peu... Et mon Pikachu, là, c'est Oz !  »

Le concerné se contente de saluer d'un hochement de la tête. Ce n'est qu'après que Stella se soit présentée, et qu'elle ait fait de même avec les deux Pokémons qui l'accompagnent, que l'adulte prend la parole, sans toutefois perdre son air sérieux.

« -Appelez moi Lucy. J'ai été également embauchée en tant que TopDresseur. Suivez-moi, les autres nous attendent. »

Elle se retourne aussitôt, et commence à marcher, suivie par son Groret qui avance gaiement en sautant d'un pied à l'autre. J'échange un regard à Stella, un peu perturbé par une présentation aussi brève, et ramasse mon sac pour pouvoir la suivre. Tandis qu'elle avance sans avoir l'air de vouloir s'arrêter, j'avance à sa hauteur pour tenter malgré tout de briser la glace.

« -Votre tenue n'est pas celle d'un TopDresseur normal. Vous faîtes autre chose, en plus de cela ?   »

Elle me regarde en coin, et ne me répond pas tout de suite. J'ai peur que ma question soit accueillie par un silence définitif, mais elle finit néanmoins par me répondre.

« -Je suis Kinésiste. Cela correspondrait à ce que tu appelles une spécialiste du type Psy, sans aucun doute. »

J'ouvre légèrement la bouche, fasciné. Une kinésiste ?! Mais c'est méga trop bien ! Ça veut dire qu'elle a des pouvoirs télépathiques ?! Et qu'elle peut faire bouger des choses par sa propre volonté ?! Ça a l'air trop cool !

Des étoiles dans les yeux, je m'apprête à la harceler de questions lorsqu'elle s'arrête pour nous montrer un groupe de trois personnes se trouvant un peu plus loin. Et de ce que je vois... Il est composé d'un Karatéka, d'un espèce de nomade, et d'une fille aux allures de fleuriste.

« -Ce sont les autres membres de notre équipe. Allons les rejoindre, et nous pourrons rentrer dans le vif du sujet.  »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Dim 7 Aoû - 20:50

Je m'occupe de mes pokemons tranquillement tout en écoutant le garçon. Alors comme ça il s'intéresse aussi au coaching ? De ce que je me souvienne il n'est pas très athlétique, mais on peut très bien coacher les autres sans être un grand sportif soi-même après tout. Pour ma part à l'origine je me suis lancée là-dedans juste parce que c'était le sujet que je maîtrisais le plus, mais c'est vrai qu'avec les cours de la PC en suivant le parcours, on apprend tout ce dont on a besoin. On peut avoir une base solide sans pratiquer soi-même ce qu'on nous apprend. Bon après moi je préfère testé moi-même, je trouve que ça me parle mieux après et c'est plus simple de savoir exactement ce qu'on peut faire et ne pas faire faire à quelqu'un. Enfin ça aide juste un peu... Tout le monde est différent et à ses propres limites. Quand à revenir à sa première question...

- Navrée mais je ne m'y connais vraiment pas en pokemon légendaire. J'ai bien fait quelques recherches rapides sur ce continent, mais je n'ai rien vu concernant cela. C'est un sujet qui t'intéresses beaucoup on dirait non ?

Ginji semblait perdu dans ses pensées avant de se ressaisir à ma question pour y répondre avec enthousiasme. On dirait qu'il avait envie de penser à autre chose et vu notre histoire commune, j'imagine que ce n'est pas les pensées étranges qui doivent manquer, sans compter ce fameux "secret". J'y pense ? Hm difficile de ne pas y penser en voyant le garçon. Après pour être honnête, ça ne me travaille pas plus que ça. Après tout peu importe ce que c'est, on ne peut pas dire que j'ai connu un quelconque bouleversement dans ma vie à cette époque. J'ignore ce qu'est son implication dans cette fameuse nuit, mais comme je lui ai dit le jour de la St Valentin, c'est du passé. Cette cicatrice est sur mon dos et y restera, tant pis je vis avec. Bref continuant de sourire, j'écoute attentive le garçon commençant à parler de ses pokemons légendaires préférés avec passion. C'est qu'il est toujours dynamique ce voltali ! Etoile l'écoute raconter ces histoires et les vit à fond, parfois effrayé, parfois impressionné. Sam ? Il écoute aussi mais lui a plus tendance à vouloir se comparer, tantôt en mode il peut faire mieux et tantôt en mode c'est du chiquer. Au final ces deux-là arrivent à faire l'animation pendant le voyage avec ce sujet avec un Etoile captivé, un Oz endormi et moi qui écoute tranquillement. Je ne suis pas spécialement croyante ou sceptique sur les pokemons légendaires, mais je n'ai jamais su dire non à une personne enthousiaste. En plus ce n'est pas inintéressant et je me surprends parfois à essayer d'imaginer tel ou tel pokemon. C'est une traversée tranquille donc jusqu'à Rhodes ou des jeunes gens rêvent tranquillement. Une ambiance que j'apprécie beaucoup et qui fait beaucoup de bien. Bientôt on retournera dans le désert après tout et la chaleur et le travail feront que nous ne serons probablement pas aussi serein. Dommage d'ailleurs, le temps que ça dura ce fut très agréable.

Une fois arrivée je constate que même dans un pays désertique, un port reste un port. L'air marin et l'activité portuaire sont identiques partout il faut croire. En tout cas c'est ce qui me semble, je ne suis pas une experte dans ce domaine. La ville en elle-même n'a pas l'air énorme ni moderne, pour la seule ville portuaire d'un pays c'est assez surprenant. Rhodes n'est pas un pays très riche en ressource et en pokemon, il semble que la première partie en tout cas soit vrai en attendant de pouvoir vérifier la deuxième. En tout cas il n'y a pas des masses de pokemon dans la rue, même si quelques-uns errent avec leur dresseur. Pas de pokemon sauvage citadin en vu par contre comme on en voit parfois dans les ruelles. Des enfants nous regardent passer tout en observant nos pokemons avec des étoiles pleins les yeux. Hm je me demande si c'est vraiment juste une question de rareté ou si c'est juste que ces espèces-là n'existent pas dans ce pays. Je suppose qu'on le saura plus tard à mesure qu'on voyagera. En tout cas j'avoue pour le moment que je ne me sens pas spécialement à l'aise ici, je ne sais pas pourquoi. La fatigue du voyage surement ou la pression de la mission qui va commencer surement, ça va passer. En parlant de mission d'ailleurs, quelqu'un arrive pour nous récupérer, temps de se mettre au travail.

- Je m'appelle Stella et voici Sam et Etoile. Ravie de faire votre connaissance.

La femme en kimono semble une personne sérieuse et peu bavarde, mais ce n'est certainement pas moi qui vais la critiquer sur le deuxième point. Du coup quand Ginji me fait la remarque à ce sujet, je ne peux pas m'empêcher de lui répondre avec un sourire amusée. En tout cas même si cette Lucie ne semble pas la plus sociable, vu l'attitude de son Groret, je me dis que c'est quand même certainement une bonne personne. Un pokemon joyeux et épanoui comme ça ne peut pas appartenir à une mauvaise personne non ? Autant je n'ai pas un très bon sentiment pour le moment sur cet endroit, autant cette femme elle, je l'aime bien. Peut-être parce que j'ai le sentiment qu'on a beaucoup en commun alors que c'est beaucoup trop tôt pour le dire ? Seul l'avenir nous le dira. Par contre la question de Ginji après me laisse assez perplexe. Bah elle à quoi sa tenue, il faut porter un uniforme pour être Top Dresseur ? Elle peut bien s'habiller comme elle veut non ? Ah les garçons je vous jure. Hm spécialiste du type psy hein ? Je me demande si elle aurait des conseils pour mieux m'entendre avec Pink. Il faudra que je lui demande à l'occasion, même si je ne vois pas trop ce qu'elle pourrait savoir qui puisse vraiment changer l'état d'esprit de ma Munna sur les hommes en général. Elle n'est vraiment pas très fan de l'humanité. J'aimerais quand même bien l'aider pour qu'elle ne soit pas aussi amère. Ce n'est pas une vie sinon ça... J'ai l'impression que ça s'améliore un peu avec le temps, mais ça reste quand même un bon problème. Enfin bon pour le moment, nous allons d'abord faire connaissance avec le reste de notre petite troupe. Un homme habillé en karatéka et une femme avec une belle robe sont en train de se disputer en plein milieu de la rue (ça promet ?) tandis qu’un homme barbu avec un turban sur la tête sur le côté les observe avec un air amusé, ne se sentant visiblement pas concerné. Il s’approche de nous en nous voyant arrivé avec un sourire amical aux lèvres accompagné d’un pokemon jaune que ma montre identifie comme étant un Escroco. Contrairement à son dresseur, ce dernier se contente de nous jeter un regard discret pour ensuite nous ignorer totalement, nous et le Groret qui lui met une tape amicale dans le dos. Visiblement personne ici ne semble digne de son intérêt pour le moment, ce que Sam lui rend en l’ignorant superbement à son tour. Bon bah au moins ça c’est fait. L’homme qui a des airs de local est fin et plutôt grand, bien plus que Ginji et moi en tout cas et le teint tanné d’un homme souvent au soleil. Il a un peu une tête de bandit avec son look, mais il n’a pas l’air méchant.

-Salut les jeunes, je vois que la Lucie vous a trouvé. Content de vous voir je commençais à me sentir seul avec ces deux-là huhu. Vous pouvez m’appelez Jim et c’est moi qui suis responsable pour le temps de votre séjour ici et je suis aussi responsable de la sécurité avec la miss que vous avez déjà rencontré. Si j’en crois les papiers, t’es là aussi pour ça pas vrai ptit gars ? Ginji c’est ça ? Haha ça va bien se passer t’inquiète. Rhodes c’est ma patrie et je connais ce désert comme ma poche. Rien ne va nous arriver, je me porte garant de la sécurité de tout le monde pour toute la durée de cette mission. Quand à toi petite miss ! Tu es là pour le coaching c’est ça ? Dans ce cas navré de te le dire, mais c’est avec eux derrière qu’il va falloir voir. … Bon courage.

Jim qui s’intéresse à Ginji surtout pour le moment me regarde avec un air désolé et amusé à la fois quand il prononce ces dernières phrases. Visiblement notre bonhomme semble s’amuser de mes circonstances ? Hm qu’il rigole, je ne vais pas me laisser abattre aussi facilement après tout. Ils se disputent et alors ? Ça arrive à tout le monde, ils ont sûrement juste besoin de se mettre d’accord et après tout ira bien. Prenant une petite inspiration je m’approche avec Etoile sur la tête et Sam sur l’épaule et émet un raclement de gorge pour tenter d’attirer l’attention. Résultat ? Je me fais royalement ignorer alors qu’ils continuent de se disputer sur… Euh les odeurs de pied de Tygnon ? … Oulah faut jamais prendre une conversation en cours de route… Silencieuse j’attends donc sagement une accalmie n’aimant pas interrompre les gens et j’en profite pour observer d’avantage les deux professionnels. La femme porte une large robe couleur blanche et vert pomme avec un grand chapeau qui sont très jolis tout comme elle, mais dont j’émets de sérieux doutes sur la praticité dans un désert. Elle est aussi bien maquillée et semble du genre à prendre soin de son apparence et à s’asperger de parfum (qui sent très bon cela dit). Cela ne l’empêche pas de s’enflammer avec passion pour défendre son point de vue devant l’homme qui lui fait face. Son ortide à ses côtés semble bien tenter de la calmer, mais sans succès. De l’autre côté nous avons le profil même du spécialiste combat. Grand, musclé de partout et le teint tout aussi basané que Jim, il porte aussi un kimono mode karatéka et est accompagné d’un Tygnon qui ne sent pas du tout mauvais et qui semble d’ailleurs assez déprimé par ce précédent commentaire… Le pokemon combat semble totalement abattu ce qui me rend assez triste pour lui et attise d’avantage la fureur de l’homme qui continue de répondre à la femme avec force et conviction. Du coup bah moi je reste plantée toujours là et je continue d’attendre tranquillement pas du tout dérangée, au contraire de mon starter qui lui n’a aucune patience et fini par hurler un bon coup pour réussir à les interrompre et les ramène dans notre monde. Les deux se retournent alors vers nous et je sens déjà la pression s’installer sur mes épaules. Ouhou j’ai intérêt à avoir une bonne raison visiblement ou je vais prendre cher.

- Voici Stella et ici se trouve Ginji. Ce sont les élèves de l’académie qui vont travailler avec nous. Stella sera avec vous, tâchez de ne pas lui faire peur.

Ayant senti mon léger trouble, Lucie prend la parole derrière moi pour pacifier la situation de sa voix neutre et ferme, aidant les deux coachs à complétement revenir sur terre. Bon j’étais loin d’avoir peur, mais j’avoue que je n’étais quand même pas très à l’aise alors je suis assez contente du coup de main. J’en profite alors pour confirmer ma présentation tout en rajoutant cette fois ci mes pokemons et je m’incline légèrement comme à mon habitude. Pour être franche vu leur force de caractère évidente je m’attendais à me faire dévorer vivante, mais la suite me montra à quel point j’étais en fait loin du compte.

- Ah la voilà haha, notre élève de la Pokemon Academy. Bonjour ma chérie, je suis Laura, spécialiste de l’aromathérapie. Comment va cette chère Hortense ? J’ai eu l’honneur d’échanger avec elle il y a cela quelques années et j’ai toujours beaucoup aimé suivre son œuvre. J’ai hâte de travailler avec une de ces élèves ! Tu vas pouvoir m’aider à montrer à ce grand dadais ici présent comment un véritable professionnel est censé travailler. Avec calme, patience et efficacité. C’est ce qu’on vous apprend aussi n’est-ce pas ?
- Euh on nous apprend ça oui
- Peuh quand on parle de la PC et de son parcours en coaching pokemon, on parle de la général Jackie. Travail, détermination et intensivité. Quand on veut du résultat et être le meilleur, il faut s’entraîner sans relâche tous les jours ! C’est en étant sincère et en montrant sa persévérance qu’on peut communiquer avec les pokemons et les convaincre que travailler avec nous vaut le coup ! Pas vrai ? Tu peux m’appeler Brock et tu vas voir on va bien travailler ensemble.
- Ca aussi c’est dit…
- Ah vous voyez ? J’ai raison.
- N’importe quoi c’est à moi qu’elle a dit que j’avais raison. Pas vrai ?
- Bah en fait …
- Ne dis plus rien ! Je sais ce que tu vas dire. Tu viens à peine d’arriver après tout et des mots ne sont que des mots. Il faut des actes !
- Sur ce point nous sommes d’accord. Je vais vous montrer le temps de cette mission mon indiscutable supériorité. Une fois le travail effectué, je la laisse juger et approuvé mon époustouflante victoire au monde entier.
- Oh ? Très bien mais dans ce cas, rendons les choses encore plus intéressantes. Je suis d’accord pour qu’elle soit la juge. Celui qui aura accompli la mission avec le plus d’efficacité sera non seulement déclaré vainqueur devant tout le monde, mais le perdant devra aussi s’incliner à genou ici même à la vue de tous tout en hurlant à tous son infériorité. Alors ?
- Alors !? Vous croyez me faire peur ?! Ah ! Je relève le défi ! Dans une semaine je dégusterais ici même avec mes pokemons une bonne crème glacée à l’ombre de mon ombrelle tandis que vous chanterez mes louanges à tous. J’ai hâte !
- Pouvez toujours rêver. Il n’y a qu’une seule méthode pour un vrai coaching pokemon et elle ne consiste certainement pas à se détendre en buvant du thé tout en sentant des fleurs.
- On n’établit pas un contact sain avec un pokemon en commençant par lui mettre un coup de poing dans la tête ! Il faut être dérangé juste pour avoir cette idée !

Et la dispute redémarre après cette brève interruption pour m’inclure en tant que représentante de mes deux professeurs principaux et ensuite me faire juge d’un pari douteux. … J’ai l’impression d’être rentré à la maison avec mes frères ! Sauf que eux les paris c’est de leur âge. Mes deux professionnels ici présent par contre… En tout cas de ce que je comprends Laura est donc une amorathérapiste qui utilise des méthodes de relaxation avec ses parfums pour établir le contact avec les pokemons. Brock lui se bat avec eux que ce soit par l’intermédiaire de Tygnon ou bien par ses propres poings ! En gros pour lui tous les pokemons ont un instinct guerrier et il prétend établir le contact avec eux et gagner leur respect par ce moyen. Un truc du style en tout cas ! J’ai pas tout suivi mais c’est quelque chose dont Jackie serait capable oui. J’ai vraiment l’impression d’être à la PC avec un représentant de chacune des « écoles » de mes deux professeurs. Pour ma part j’avoue m’entendre d’avantage avec Mlle Hortense, mais ça ne m’empêche pas d’employer souvent les exercices de la Général en base de travail. Je suis donc au milieu quoi. Je ne m’attendais pas à devoir jouer les arbitres pour deux professionnels fans de chacun des courants de pensée différents de la PC. Je me demande comment cette mission va se passer du coup. J’avoue que je commence à m’inquiéter…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Lun 8 Aoû - 15:04

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Lucy nous guide jusqu'aux trois autres membres de notre groupe. Je ne sais pas de quoi ils parlent, mais la discussion semble plutôt bien animée, entre le Karatéka et la jeune femme. La troisième personne, le nomade, semble se tenir à l'écart de celle-ci, et est d'ailleurs le premier à s'approcher de nous en nous voyant arriver. Les deux autres adultes ne semblent pas nous remarquer, enflammés par débat mystiques.

L'homme est accompagné d'un Escroco, espèce que j'ai déjà eu l'occasion d'affronter dans un combat Pokémon. Combat que je préférerai oublier, d'ailleurs... En tout cas, le Pokémon paraît bien moins amical que son dresseur, qui entame la discussion dès que nous arrivons à sa hauteur. Il se présente comme s’appelant Jim, et étant le deuxième TopDresseur envoyé pour s'assurer de la protection des Coachs. Il me rassure d'ailleurs bien vite quant au bon déroulement de cette mission, ce qui me fait un peu déstresser, puisqu'il semble bien connaître l'environnement dans lequel nous allons travailler. C'est cool ! On n'aura pas trop des airs de touriste, comme ça. Avec un peu de chance, il s'est peut-être même renseigné vis-à-vis des Pokémons mystérieux, ou alors p'tête qu'il connaît des personnes capables de nous aider dans notre quête...

Au final, je suis bien content de l'équipe que j'intègre ! Une Kinésiste avec des pouvoirs trop méga cools, et un expert de Rhodes... Je suis certain que la mission va bien se passer, maintenant ! Et je dois donner mon maximum pour, moi aussi, pouvoir poser ma pierre sur l'édifice ! Par contre, Stella, elle, semble avoir un peu moins de chance de son côté... Jim lui présente ses deux partenaires, toujours en pleine discussion, et lorsqu'elle se risque à avancer vers eux, il leur faut un petit moment pour se rendre compte de sa présence. Mais grâce à une intervention de Lucy, dont le tempérament calme est en totale opposition avec celui des autres adultes, Stella parvient à avoir l'attention du Karatéka et de la jeune femme... Ce qui n'arrange pas forcément les choses, puisqu'ils tentent tous les deux de convaincre la Pyroli du bien fondé de leur point de vue. Ah, et ils se présentent, entre temps, parce que quand même, il faut bien que l'on sache le nom des deux adultes qui sont limite en train de s'engueuler depuis qu'on est là. Voir plus... Donc la jeune femme s'appelle Laura, et l'homme Brock. Et si je n'ai aucun doute sur les capacités en tant que Coach de ce dernier, j'avoue être bien curieux quant aux méthodes de l'aromathérapeute. Ce qu'elle fait se rapproche plus d'un Médecin, non ? L'habit ne fait pas le moine, je suppose, et j'aurai certainement l'occasion de la voir à l’œuvre au cours de la mission. Et justement... Celle-ci risque d'avoir un peu de mal à démarrer s'ils continuent de débattre, tous les deux...

Voyant bien que Stella est un quelque peu dépassée, je me risque à m'avancer jusqu'à eux, pour tenter de mettre un terme à tout ça. Souriant, je me poste juste devant eux, et n'hésite pas à leur couper la parole pour essayer d'arranger les choses.

« -De toute façon, c'pas bien grave, de savoir qui a tort ou raison, non ? P'tête bien que les deux méthodes sont bonnes !  »

Les deux adultes s'arrêtent, et se tournent vers moi en me jetant un regard noir. Ohoh. Ce n'est pas vraiment l'effet escompté, ça.

« -Qu'est-ce qu'un TopDresseur est censé connaître du fonctionnement des coachings, hein ?
-Surtout que ce genre de brute est tout bonnement incapable de comprendre les bienfaits de l'aromathérapie.
-Une brute ? Vous plaisantez ? Regardez le, il est tout maigrichon ! Et ce n'est pas avec des infusions douteuses que sa condition physique s'améliorera, d'ailleurs !
-Car vous pensez sincèrement que lui coller plusieurs séries d’exercices toutes plus éreintantes les unes que les autres servira à grand chose ? Il lâcherait au bout de cinq de minutes, et se retrouvera incapable de faire quoi que ce soit ! »

… Et les voilà repartis. Je n'ai eu leur attention que le temps de deux phrases, et ils se sont aussitôt ré-intéressés à l'autre pour reprendre leur débat... Je n'ai même pas pu leur dire que je voulais être Coach, moi aussi ! Et d'ailleurs, on passera sous silence leurs commentaires sur ma condition physique, hein...

Je lâche un soupir face à cet échec cuisant, et lance un regard désolé en direction de Stella, avant que Jim ne vienne poser sa main sur mon épaule en signe de soutien.

« -Laisse-les discuter, ils finiront bien par s'arrêter !... Ou peut-être pas, vu comment ils sont partis, héhéhé... Mais dès lors qu'ils auront pu mettre leur compétence à l'épreuve, ils arriveront à se mettre d'accord ! Viens plutôt me parler de toi. » il m'amène un peu à l'écart, auprès de Lucy, puis reprend, toujours en souriant « Je ne voudrai pas enfoncer le clou, mais c'est vrai que tu n'as pas des allures de grand combattant. Tu étudies quoi, au juste ?
-Oh ! Euh... Je suis spécialisé dans le type Electrik ! J'ai tout plein de Pokémons de ce type là, dont Oz, mon starter...  » je désigne le concerné, qui se contente de hocher la tête en guise de salutation « Mais z'inquiètez pas, hein ! Je couvre un large domaine d'activité !... Et vous, vous faîtes quoi ?
-Moi ? Je n'utilise pas de type en particulier, contrairement Lucy et toi. J'ai une équipe très diversifiée, et je m'en sers pour effectuer plusieurs boulots à gauche et à droite. »

Il serait plus proche d'un Stratège, donc. J'avoue être un peu déçu, ça aurait pu être cool s'il était spécialisé dans le type Sol... Ça aurait été l'occasion d'apprendre plein de trucs au sujet de ce type là ! Mais bon, je suppose que j'aurai déjà suffisamment de quoi être satisfait avec les deux Coachs ici présents. Non parce que, ils avaient pas tout à fait tort, en vrai, j'y connais presque rien en coaching... Cette mission promet d'être vraiment très enrichissante, donc ! Et Lucy ne tarde par ailleurs pas à prendre la parole pour nous rappeler que, justement, il faudrait peut-être que nous nous y mettions, non ?

« -Les présentations sont faites ? Bien, alors mettons-nous en route. Nous avons été assignés à la ville de Pyrite, où l'on aurait récupéré quelques uns des Pokémons à étudier. Jim, tu nous guides ? »

Le concerné hausse les épaules en souriant, et se met en marche en nous invitant à le suivre.

« -Je suis là pour ça. Il y a une petite rivière qui sépare Port Amarrée du reste de Rhode. Dès que nous l'aurons traversé, nous atterrirons dans le désert : une camionnette nous y attend pour nous mener sur place. »

J'échange un bref regard avec Stella, et nous nous mettons en route avec les autres adultes.

Bien vite, nous quittons Port Amarrée. L'environnement de Rhode ne me paraît alors pas si hostile, et même plutôt verdoyant, mais il faut croire que c'est grâce à la proximité avec cette fameuse rivière que les alentours du port sont ainsi. Je suis vraiment curieux de voir à quoi ressemble le reste de la région. J'ai souvenir qu'Ellie avait pour ambition d'améliorer la faune et la flore du coin afin que les Pokémons et habitants présents s'y sentent mieux... Je me demande bien où elle est, actuellement. Nos dernières lettres remontent à un petit moment, et je n'ai, à ce jour, aucun moyen pour la contacter. J'espère qu'elle va bien...

Arrivés devant la rivière, nous la traversons bien rapidement à l'aide d'un petit ponton aménagé là exprès. Le chapeau de Laura manque bien de tomber à l'eau, emporté par une bourrasque, mais la jeune femme semble bien décidée à le garder avec elle, ce qui provoque l'exaspération de Brock. Remarquez, je pense qu'elle n'a pas tout à fait tort, vu la chaleur qu'il fait par ici... Heureusement que j'ai ma casquette !

Après un long moment de marche, nous finissons par atteindre le désert. Oz grimace à la vue de celui-ci : lui et le sable, ça fait deux. A première vue, il ne me paraît pas si différent de celui de Touga, mais difficile de juger avec un simple aperçu.

Jim nous mène jusqu'à une vieille camionnette, garée à l'ombre d'un arbre. Elle semble équipée pour les longues balades dans le désert, et guère au goût de Laura, mais la Coach n'a guère d'autre choix que de grimper dedans si elle ne veut pas faire la traversée à pieds. Stella, Brock et moi nous retrouvons à l'arrière, en compagnie des Pokémons de l'ensemble du groupe, et même si c'est très peu confortable et que cet Ortide ne sent pas la rose, je m'y accommode. Oz, en tout cas, est bien content de ne pas avoir à marcher dans le sable.

Pendant toute la durée du trajet, j'observe à travers les fenêtres de la camionnette le désert de Rhode. Et finalement, je reviens sur mes pensées : ce désert est bel et bien différent de celui de Touga. Sur cette dernière, il y a tout de même de nombreux oasis, des espaces verts où se mettre à l'ombre, voir même quelques plantes au milieu du désert... Là, il n'y a rien. Le vide absolu. Seulement du sable, du sable, et du sable, à perte de vue. Et je n'ai pas vu ne serait-ce que l'ombre d'un Pokémon. Peut-être est-ce simplement parce qu'il est compliqué d'en repérer lorsqu'on se déplace en camionnette ?... Légèrement sceptique, je détourne mon regard de ce paysage désolé, et prends mon mal en patience jusqu'à notre arrivée à Pyrite.

… Qui me rassure de moins en moins quant à la viabilité de cette région.

C'est simple, on dirait un... Taudis. A la descente du camion, je reste tout bêtement scotché sur place en constatant l'état déplorable des bâtiments, qui semblent avoir été faits avec les morceaux de métal et les pierres qui tombaient sous la main des habitants. Les murs ont l'air usé, certaines habitations possèdent même des trous dans leur infrastructure, et j'avoue avoir quelques sérieux doutes quant à la capacités d'isolation de tout ces murs. Pourtant, les gens d'ici semblent faire avec, se contentant de cet environnement pour le moins... Déplorable. Exactement comme me l'avait dit Ellie.

… Je comprends mieux ce qu'elle entendait, par vouloir faire bouger les choses.

Jim semble remarquer ma stupeur, et me glisse quelques mots une fois descendu de la camionnette.

« -Bienvenue à Rhode. »

Aussitôt après, il s'éloigne de quelques pas, mais se tourne vers l'ensemble de notre groupe pour nous indiquer la suite de la mission.

« -Nous avons rendez-vous à la Station ONBS. Suivez-moi, ce n'est pas bien loin. »

Nous obtempérons, et c'est au bout de quelques secondes à peine qu'apparaît un bâtiment dont l'allure tranche radicalement avec le reste de la ville : il s'agit d'un petit immeuble d'un blanc immaculé, et qui semble tout à fait aux normes des dernières innovations en matière de logement. Un peu surpris par un tel contraste, je le suis d'autant plus lorsque je constate que c'est à l'intérieur de celui-ci que Jim nous emmène. C'est donc ça, la Station ONBS ?... Je me sens un peu mal de devoir entrer dans un tel bâtiment alors que tout le reste de la population semble presque vivre dans la misère. Mais je ne vais pas non plus m'en plaindre, je suppose.

Nous entrons à l'intérieur de l'immeuble, où Lucy prend les devants. Elle s'adresse à un homme qu'elle informe de notre rôle, et qui nous invite à le suivre jusqu'à une salle annexe. Devant la porte de celle-ci, il se tourne vers nous, et s'adresse à l'ensemble du groupe.

« -Nous avons réussi à enfermer plusieurs spécimens des Pokémons à étudier dans cette pièce. Vous constaterez rapidement qu'ils ne sont pas... Très enclins à coopérer. Votre rôle sera donc de les dresser, du moins, pour les Coachs. Les TopDresseurs sont là pour éviter tout débordement. Faîtes bien attention à ce qu'ils ne sortent pas de cette pièce. Bonne chance... »

Il nous laisse là, et retourne à ses occupations. Il n'a pas l'air très convaincu par l’intérêt de tout ceci. Je me demande bien jusqu'à quel point ces Pokémons sont hostiles... Je vais bientôt avoir la réponse, je suppose.

Lucy se place devant la porte, et pose sa main sur la poignée. Son Groret se poste juste à côté d'elle, aux aguets.  

« -Jim, Ginji et moi rentrons en premiers. Sait-on jamais, qu'ils se montrent trop agressifs dès le premier coup d’œil...  »

Je hoche la tête, et m'avance à mon tour près de la porte. Oz se positionne juste devant moi, prêt à lancer une décharge si besoin. Néanmoins, je lui conseille d'opter pour un Cage-Eclair s'il est nécessaire de se défendre, pour éviter de blesser ces Pokémons. Mon Pikachu hoche la tête, et Lucy tourne la poignée de la porte...

Je rentre juste après elle dans la salle, suivi par Jim. La pièce est plutôt austère, puisqu'il n'y a ni fenêtre ni élément de décoration. Seulement une ampoule, quelques gamelles, et... Trois Pokémons. Un Fouinar, un Coxyclaque et un Farfuret. Tous les trois se tiennent à l'écart des autres, et tournent la tête en notre direction lorsque nous pénétrons à l'intérieur de la pièce. Je ne note pas d'hostilité particulière dans leurs yeux... Ni quoi que ce soit d'autre, en fait. Leur regard est totalement vide. C'est étrange. Un Pokémon sauvage agirait de deux façons différentes : ou il montrerait son hostilité à notre égard, ou il montrerait des signes de crainte... Là, je ne détecte ni l'un, ni l'autre. C'est plutôt étrange.

Nous les jugeons du regard pendant plusieurs secondes, mais ils ne réagissent pas. Je me risque à faire un pas en direction du Fouinar, et ne voyant toujours pas de réaction, je m'avance un peu plus, m'accroupissant pour être à sa hauteur. Le Groret de Lucy se tient près de moi, prêt à intervenir si nécessaire. Avisant ce dernier, je reporte mon attention sur le Fouinar et lui tends lentement la main, tentant de l'amadouer.

« -Coucou toi...  »

Aussitôt, il bondit vers moi et tend les griffes. Surpris, je tombe en arrière, alors que Groret réagit aussitôt. Une lueur violette vient entourer le Fouinar pour l'immobiliser dans les airs, à quelques centimètres à peine de mon visage, me permettant de le contempler de près. Je ne discerne toujours aucune animosité, ni une quelconque autre émotion dans son regard. Mais je n'ai pas vraiment le temps de l'observer puis longtemps, puisque Jim m'attrape par les épaules pour me tirer en arrière et m'éloigner de lui. Je me redresse tandis qu'Oz s'approche de moi pour s’enquérir de mon état, alors que Lucy prend la parole.

« -Effectivement, ils ne semblent pas aptes à coopérer. Néanmoins, Groret a pu l'arrêter sans problème... Pour ce qui est de la protection, nous ne devrions pas avoir de soucis. Les Coachs, par contre, vont avoir du fil à retordre... »

Elle se tourne vers ces derniers, restés à l'extérieur de la salle, et les invite à rentrer. Encore un peu surpris par cette attaque soudaine, je me place un peu en retrait, et m'avance vers Stella dès que celle-ci est à l'intérieur de la pièce.

« -Wow... C'est bizarre. Il n'avait pas l'air méchant, et ne m'a montré aucun signe d'hostilité, mais... Il n'a pas hésité à m'attaquer...   »

Je décroche une Pokéball de ma ceinture, et en fais sortir le locataire. Webble apparaît à côté d'Oz, et pousse un petit cri joyeux tout en agitant ses mandibules. Je souris, et m'accroupis devant le Mygavolt pour lui expliquer la situation, ainsi que ce pourquoi je l'ai appelé.

« -On a besoin de nous pour empêcher les Coachs d'être attaqué par ces Pokémons. Mais il ne faut pas les blesser, donc... Je compte sur toi pour les coincer sous une des tes toiles si nécessaire, d'accord ?  »

Webble hoche la tête. Je le remercie et me relève, pendant que Jim s'écarte pour laisser les Coachs passer.

« -A vous de jouer ! Par contre, au moindre problème, nous n'hésiterons pas à intervenir, et ce peu importe les conséquences que cela peut avoir sur la progression de votre coaching. »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Dim 21 Aoû - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Lun 8 Aoû - 19:44

Autant avant j'étais un peu inquiète sur le manque de cohésion de mes deux nouveaux référents du jour, autant maintenant je suis aussi assez contrariée. Pauvre Ginji, il a juste voulu tenter de pacifier les choses (de manière fortement maladroite certes) et il s'est fait renvoyer dans le coin du ring comme un malpropre. "Qu'est ce qu'il y connait en coaching ?" Non mais pour qui il se prend ? C'est quoi cette attitude enfin ? Je veux bien que toutes ces disputes avec Laura ait pu mettre Brock un peu à cran, mais c'est pas une raison pour passer ses nerfs sur le pauvre voltali. Surtout qu'il ne s'excuse pas et reprend sa "conversation" comme si de rien n'était. Quand je vois le jeune homme passer devant moi avec un air abattu et désolé, j'avoue que ça me fait un pincement au cœur. Certes il est maigrichon et oui pour le moment en coaching il n'y connait pas grand chose, mais c'est un garçon très gentil et plein de bonne volonté. Il ne méritait certainement pas ça... Tournant des talons je décide de planter là les coachs "pros" pour retourner du coup du côté Top D. Puisqu'ils veulent se disputer tranquillement, je ne vais pas les déranger et on verra bien plus tard comment ils s'en sortent. Comme le dit Jim on verra bien quand leurs techniques seront mise à l'épreuve comment ils s'en sortent. Que les pokemons leur donne du fil à retordre, ça ne leur fera pas de mal. Jim et Ginji discutent tranquillement un petit peu et après ça Lucy propose de se mettre au travail. Nous nous mettons alors en route vers les dehors de la ville ou une camionnette nous attends garé à l'ombre près d'une rivière. Elle ne semble pas de première jeunesse, mais c'est mieux qu'y aller à pied, surtout dans le désert. C'est qu'ils se ressemblent tous ces grains de sable, ce serait dommage de se perdre...

Installée dans la camionnette, je m'assois à côté de Ginji et d'Ortide à l'opposé de Brock. Oui je n'ai toujours pas très envie de le voir lui et Laura pour le moment. Je ne suis pas froide ou autre hein, juste un peu distante. Ça n'empêche pas mes pokemons eux de rompre cette distance comme ils le souhaitent. Sam a fait ami ami avec le karatéka et ils s'amusent à se faire un fist bro. Etoile lui a été attiré par les parfums de Laura et il virevolte dans la camionnette pour faire connaissance avec elle ce qui lui fait plaisir visiblement. Cela fait râler Jim au volant du coup le Coxy doit se poser en urgence et se retrouve un peu malgré lui coincé à l'avant avec l'aromathérapiste. Il n'avait visiblement pas prévu de rester là-bas tout le trajet, mais la jeune femme arrive rapidement à le mettre à l'aise et Etoile fini tout sourire. Traitres ? J'ai été un peu déçu par l'attitude des coachs tout à l'heure, mais ça s'arrête là. Mes pokemons sont libres de faire connaissance avec qui ils veulent. ... Parfaitement ! ... Oui j'ai sorti Daxter mon Sabelette du coup, mais c'est juste parce que c'est son environnement naturel ici. Pis j'avais ptêtre envie d'un câlin aussi et il adore se blottir dans mes bras. ... Bon ok je suis toujours un peu contrariée et je suis la première surprise que cela dure aussi longtemps, mais euh ça va bien finir  par passé. ... Le voyage a dû me fatiguer plus que je ne croyais ça doit être ça. Du coup pour le reste du long trajet en voiture, je rabaisse ma casquette et souriant une dernière fois à Dax, je fini par m'endormir complétement avec Dax qui se roule en boule.

Réveillée et revigorée, je me sens tout de suite de meilleur humeur quand nous arrivons enfin à destination. Bon quand je vois dans quelle genre de ville nous sommes mon enthousiasme se refroidit un peu (dur dans un désert pourtant) et je me dépêche de rentrer Dax dans sa sphère du coup. Moi qui voulait le laisser profiter de son environnement naturel, je préfère éviter qu'il ne s'éloigne dans un endroit pareil finalement. Pauvres gens, j'avais lu que la vie à Rhodes n'était pas facile, mais je n'imaginais pas que c'était à ce point. Je me demande si c'est comme ça dans la majorité du pays ou si c'est juste ici ? Je crois que je préfère éviter d'y penser, ce n'est clairement pas quelque chose qu'une adolescente comme moi peut influencer. Puis de toute façon de base Dax habitait dans une île non désertique alors il se passera de cette balade... Etoile reprenant position pour protéger ma casquette des coups de soleil, Sam lui continue de discuter avec le Tygnon tandis que Laura me rejoins avec un sourire que je lui rends. Elle s'est bien occupée de mon coxy, je ne vois pas pourquoi je serais froide avec elle pour... ... Pour je ne sais même plus pourquoi d'ailleurs. Pourquoi je leur en voulais autant tout à l'heure à tout les deux ? Bah aucune importance. Broke nous ayant rejoins et chacun des adultes ignorant magnifiquement l'autre à chacun de mes côtés, je me contente de soupirer en souriant tout en avançant derrière nos "gardes du corps". Oui je mets les " mais c'est uniquement à cause que ça me fait bizarre de penser ainsi d'eux. Rien à voir avec mes doutes éventuels sur leur compétence car je n'en ai vraiment aucun pour le moment. Nous tenant à l'entrée de la porte, nous les observons faire tandis qu'ils commencent à sonder le terrain. Les trois pokemons n'ont pas l'air hostile, ça devrait bien se passer j'imagine. Ils sont pour ainsi dire sans émotion en fait au point que je pense pouvoir affirmer qu'ils n'en ont strictement rien à faire de nous. Même quand Ginji commence à s'approcher et tendre sa main avec un Groret visiblement aux aguets, le Fouinar reste totalement inexpressif. C'est à peine s'il le regarde ! Cependant malgré cette attitude, le moment ou la main du voltali rentre dans son périmètre, c'est sans la moindre pitié que le pokemon attaque sans prévenir. Heureusement le pokemon psy est réactif et Jim récupère le garçon pour le reculer. Pffyuu, pendant un instant j'ai vraiment eu peur. Du coup quand le garçon s'approche visiblement encore un peu choqué pour finalement faire appel à un pokemon et se faire à son travail, pour ma part la première chose que je fais est de lui prendre la main. C'est seulement après m'être assurée qu'il n'avait vraiment rien que je me détends totalement, ignorant royalement les éventuels regards étrange pour ce geste un peu intime, ne le remarquant totalement pas il faut dire. A la place je me contente de le fixer et de lui parler avec un air sérieux.

- Fais attention d'accord ? Nous ne sommes pas là pour prendre des risques. Je n'ai pas envie de rentrer toute seule à l'académie.

Je sais que je suis injuste avec lui car il n'y avait vraiment rien qui laisser annoncer cette attaque et qu'il a pris les précautions nécessaires (d'où l'absence de dommage), mais je n'aime pas les risques inutiles. Un pokemon violent qui se jette sur vous, ça peut faire de gros dégats. Quoi que ironiquement, je ne sais même pas si je peux vraiment appeler ça de la violence vu l'attitude de ce Fouinar. Reposé au sol par Groret, le pokemon normal a repris son air distant comme si rien de tout ceci ne s'était passé. La même chose du côté du Coxyclaque et du Farfuret, eux aussi n'ont visiblement pas été perturbé le moins du monde et ils continuent de... De je ne sais même pas quoi tellement ils semblent vide. C'est vraiment perturbant j'avoue et même Sam se retrouve sans voix. Broke en revanche ne se laisse pas intimider aussi facilement il semblerait.

- Je n'ai pas besoin de baby sitter ça va aller. On savait bien avant de venir qu'on aurait pas affaire à des pokemons facile. C'est le genre de challenge qui me plaît ! Alors mon petit Fouinar, on dirait que tu joues les robots et pourtant, il y a pas mal d'agressivité enfoui sous cette couche de glace on dirait. Que dirait tu si tonton Brock t'aidait à expulser tout ça ! Tygnon, Mime Jr, à vous !

Tygnon entrechoquant ses poings visiblement ravi de passer à l'action, tout le monde semble cependant assez surpris quand Brokie lance une seconde sphère pour faire appel à un pokemon aussi adorable et joyeux que ce petit mime. Il est vraiment trop cuuute ! Presque autant que Nours. Après ça le pokemon Combat s'avance alors subitement à grande vitesse pour coller un coup de poing avec Mach Punch. Il commence vraiment ses coachings avec un coup de poing en pleine tête ?! Pas vraiment le temps de savoir si c'est le cas ou juste du bluff, mes pensées étant submergées par une action encore plus extrême de la part du Fouinar. Pas d'esquive ou de défense non non, il contre-attaque directement et pas à moitié. Se lançant à toute vitesse c'est tête la première que le pokemon se jette de toutes ses forces visant le poing du pokemon de Broke. Ce dernier sur ordre de son dresseur parvient à éviter le clash de justesse et au final il y a plus de peur que de mal.

- Huhuhu, tu es une vraie boule d'agressivité toi. Du ca...

Brock qui semblait sur le point de parler d'un air qui se voulait joyeux s'arrête aussitôt pour prendre un air très sérieux. Un air que je comprends parfaitement étant donné les circonstances. Pas besoin de dire au Fouinar d'être calme, il l'est déjà parfaitement. Il vient de foncer tête la première sur le poing d'un type combat de toute ses forces ce qui aurait pu être extrêmement dangereux pour lui et pourtant... Son regard reste toujours aussi froid, comme si rien ne s'était passé, comme si tout ça n'avait aucune importance. Il y a de quoi avoir froid dans le dos je trouve. Il est suicidaire ou quoi ? Brock décide de continuer d'affronter le Fouinar pour essayer de le faire réagir, d'allumer une quelconque flamme dans son regard, mais sans aucun résultat. Mime jr se joint souvent à la bataille, tentant de surprendre Fouinar par ses interventions parfois décider à le faire rire, à le détendre voir même à le mettre en colère avec l'aide des paroles de son dresseur, mais rien. Rien du tout. Du début à la fin des échanges la seule chose qu'à fait le Fouinar est de se battre de toutes ses forces, souvent de manière dangereuse dès qu'un début d'affrontement se profilait. Dès que les attaques cessent en revanche le Fouinar s'arrête aussi alors pour reprendre son air indifférent.

- Jamais vu ça, une vraie machine. Les attaques de ce pokemon sont incroyablement féroces et précises, mais en dehors de ça rien. Rien ne semble le toucher ou l'atteindre que ça soit physiquement ou mentalement et pourtant on peut clairement voir les marques de nos attaques. Cependant même ses blessures il les ignore. Quelle endurance ! Brock semble vraiment choqué et il est clair en le regardant qu'il a beau réfléchi, il ne comprend pas. Il a clairement subi un entrainement, mais je ne vois rien dans sa musculature qui puisse expliquer une telle résistance. Son corps montre clairement des signes de fatigue, mais il n'a pas baissé d'intensité une seule seconde alors que mes pokemons se sont relayés. Il devrait clairement être à bout ! Il tiens uniquement par le mental ? Mais son regard est tellement vide. D'où lui vient une telle ténacité ?

Brock donne ses analyses et semble très confiant dans ce diagnostic qu'il ne comprend pourtant pas. En même temps je ne peux pas le blâmer car moi non plus je ne comprends rien du tout. Pour tout ce qui est la partie physique je n'ai pas l'expérience de l'homme et je ne sais pas comment ses pokemons et lui ont intérargi pour juger les stats du Fouinar, mais j'ai tendance à le croire sur le résultat de son analyse. Ce pokemon est fort, mais il ne devrait pas être SI fort. Il y a clairement quelque chose qui cloche.

- C'est pour répondre à cette question que nous sommes là je vous rappelle mon cher. Un peu de place maintenant. Vous avez testé les capacités physiques de ce pokemon, laisser moi tester les instincts de celui là.

Laura qui se tenait à l'écart jusqu'à présent s'avance à son tour alors qu'un arôme enivrant envahit soudainement toute la pièce. Quand ce parfum se répand Etoile part totalement en vrille commençant à voler partout dans la pièce comme un dingue, visiblement euphorique et surexcité. Sourire aux lèvres et accompagnée d'un Fluvetin et de son Ortide qui semblent en charge de l'odeur alentour, Laura s'avance avec confiance dans la direction du Coxyclaque qui hume l'air. On dirait que ça ne le laisse pas indifférent ! Cela ne fait que renforcer la confiance de la jeune femme, cependant son sourire se fige soudainement quand l'évolution d'Etoile repose ensuite les yeux sur elle. Froideur. C'est le seul mot qui me vient à l'esprit. Avant même que la coach est le temps de réagir, le pokemon insecte se précipite sur elle et s'empare de son chapeau, la renversant au passage. Après ça il se maintiens en l'air, humant le chapeau cherchant à voir s'il s'agit de la source de la bonne odeur, ce qui n'est évidemment pas le cas. Le Coxyclaque relâche alors l'objet sans aucun intérêt et refixe la jeune femme et ses pokemons. Laura a réussi à attiré son attention certes, mais seulement cela. Quelque chose l'attire et il a donc décidé de s'en emparer en revanche pour le reste il ignore totalement les tentatives de pourparler de la jeune femme et ses pokemons. Comme si c'était la chose la plus naturelle au monde, il charge à nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Lun 8 Aoû - 23:07

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Après avoir donné quelques instructions à Webble, j'écoute Jim déléguer le travail aux Coachs. Cependant, mon attention est vite détournée par Stella, qui saisit subitement ma main pour la regarder. Au début un peu surpris par ce geste, je comprends néanmoins qu'elle s'assure seulement que le Fouinar ne soit pas parvenu à me blesser suite à son attaque, et la laisse donc faire. Constatant rapidement que je n'ai rien, elle me lâche, mais me demande malgré tout de faire plus attention pour la suite. Je me dis dans un premier temps qu'elle exagère un peu en disant de ne pas vouloir rentrer à l'académie seule, mais je repense soudainement à ma mission avec Lucas, et hoche donc la tête avec un air tout à fait sérieux. Mais je souris l'instant d'après, et lui réponds.

« -Oui, ne t'inquiètes pas. Je vais faire attention ! » je m'apprête à m'éloigner, mais, après une petite hésitation, je lui glisse un dernier mot « Merci. »

Je m'écarte ensuite, laissant les Coachs l'espace leur étant nécessaire pour travailler correctement. Oz et Webble restent toutefois aux aguets, et un peu plus près que moi, prêts à intervenir en cas de besoin.

Brock est le premier à se jeter à l'eau. Confiant, et guère inquiet quant à sa sécurité, il tente une approche avec le Fouinar, et fait appel à un second Pokémon pour lui venir en aide. Je suis surpris de voir apparaître un Mime Jr. censé l'assister dans son boulot, et ne parviens pas à deviner à quoi il pourra lui servir, mais je suppose qu'il sait parfaitement ce qu'il fait. Par contre, je ne comprends pas pourquoi il ose dire que je n'y connais rien en coaching rien qu'en voyant ma corpulence, alors qu'il possède un tel Pokémon dans son équipe ! Je veux dire, c'est censé être sportif, ce Pokémon là ? Bah non ! Pourtant je suis certain qu'il aura lui aussi un rôle à jouer ! Donc c'pas bien de juger les gens sur leur apparence. Na.

Il commence alors en... Ordonnant à son Tygnon d'utiliser Mach Punch sur le Fouinar. Que. Euh. Quoi ?! Mais il est complètement malade ?! Non seulement, je ne vois pas en quoi c'est censé le rendre plus amical, mais en plus, il risque purement et simplement de le mettre K.O., en faisant ça ! C'est vrai, quoi, regardez môa ce pauvre Fouinar complètement sonné et qui... Euh, ou pas, en fait. Le Fouinar semble aller parfaitement bien. 'Fin, non, il a toujours ses airs de zombi chelou, mais il encaisse plutôt bien l'attaque. Il se jette même dans la bataille, voulant répliquer avec une attaque Charge, mais le Tygon parvient à esquiver la capacité de justesse. Et alors que Brock constate que le Fouinar est un étonnant paradoxe d'agressivité et de calme, je crois sentir un très léger trouble auprès de Lucy. Avant même que le Fouinar ne se rapproche de Tygnon, elle a eu comme un mouvement de recul, alors que nous n'avions pas encore pu constater la réelle férocité de l'attaque. Je m'apprête à lui demander si tout va bien, mais m'abstiens, puisqu'elle reprend son air sévère presque aussitôt. Je reporte donc mon attention sur le combat qui se déroule désormais sous nos yeux, observant le Fouinar donner toutes ses forces dans la moindre de ses attaques, sans pour autant révéler l'once d'une émotion.

Au bout d'un moment, Brock demande à ses Pokémons de cesser les attaques, ce qui met aussitôt le Fouinar en pause. Il nous fait alors part de son analyse, nous expliquant que le Pokémon fait preuve d'une combativité hors norme, et ce malgré des blessures qu'il semble ignorer par la seule force de son mental. Le tout avec toujours le même regard vide... C'est vraiment étrange. D'après lui, il a bel et bien subit un entraînement pour en arriver là, mais ne détecte pourtant pas la trace de ce dernier dans la physionomie du Pokémon. C'est vrai qu'il ressemble à un Fouinar tout ce qu'il y a de plus normal... Alors d'où tire-t-il une telle force ? Et pourquoi se montre-t-il si insensible ?... Quand on m'a dit qu'on allait faire face à des Pokémons récalcitrants, je ne m'attendais clairement pas à ce type de comportement...

Laura décide alors de prendre la relève, tandis qu'une douce odeur commence à envahir la pièce. Celle-ci excite aussitôt le Coxy de Stella, totalement euphorique grâce (ou à cause?) du parfum que crée l'Ortide. C'est donc sans surprise que je vois la jeune femme se diriger en direction du Coxyclaque, qui, en toute logique, ne devrait pas se montrer insensible à cette émanation. Et visiblement, c'est le cas ! Le Pokémon hume l'air, ce qui réconforte Laura qui s'avance avec une certaine confiance. Mais cette dernière s'envole bien vite, lorsqu'elle constate, tout comme nous, que le Coxyclaque est toujours aussi froid. Pire, il se précipite même en direction de Laura pour la percuter, et lui voler son chapeau, en croyant que celui-ci est la source de cette odeur. Je m'apprête à ordonner une attaque à Webble, mais Lucy, d'un mouvement du bras, m'en dissuade, pendant que Laura et son Pokémon tentent de communiquer avec le Coxyclaque. Néanmoins, ce dernier est toujours aussi insensible, et n'est guère atteint par les paroles de la jeune femme et de son compagnon. Il prend même de l'élan, pour charger à nouveau, et cette fois-ci, Lucy me laisse intervenir.

« -Webble! »

Le Mygavolt, déjà préparé, réagit aussitôt, et lance une toile en direction du Coxyclaque. Happé en plein vol, celui-ci se retrouve collé au sol, coincé sous une toile faisant office de filet, et le tout sous le regard choqué de Laura. L'aromathérapeute se relève, et s'approche du Pokémon pour le regarder plus attentivement. Il se débat pour se libérer de la toile, mais, voyant qu'il n'y parvient pas, il cesse tout mouvement, et arrête simplement de s'épuiser pour rien.

« -Je.. Je ne comprends pas... Le parfum aurait dû faire plus d'effet ! Pourquoi reste-t-il si amorphe ?... Non, pas amorphe ! Il a voulu m'agresser ! Mais son regard est tellement vide... Aaaah, je ne comprends pas ! Le Coxy a bien réagit, lui, alors pourquoi le Coxyclaque a-t-il voulu me faire la peau ? Ce n'est pas normal ! On dirait qu'il agit mécaniquement... Comme... Comme une machine ! C'est bien la première fois que je vois un cas pareil... »

Nous restons tous silencieux, ne sachant quelle conclusion tirer de ces deux tentatives pour le moins... Laborieuses. Des machines. C'est exactement ce qui définit les trois créatures qui nous font face. Mais des machines pour le moins... Puissantes... Moi non plus, je ne comprends pas.

Brisant le silence, je fais moi aussi part de mes propres constations, bien qu'extrêmement maigres comparées aux deux Coachs.

« -Hum... Je me demandais... Il existe un entraînement spécifique qui permet d'améliorer la puissance des capacités ?  »

Les regards se tournent vers moi, et je me sens légèrement mal à l'aise. Brock fronce les sourcils.

« -Pourquoi ?
-Bah...  » je marque une petite hésitation, mais reprends « L'attaque Charge du Fouinar. Une capacité Charge normale à une puissance évaluée à 50... Pourtant, celle-ci était bien plus puissante. Et comme vous l'avez dit, il ne semble pas avoir une condition physique meilleure qu'un autre Fouinar. Sa ténacité n'est liée qu'à son mental, si on peut appeler ça comme ça... Du coup, j'aurai tendance à dire que c'est sa capacité Charge, qui est plus puissante que la normale.  » à nouveau, je marque une pause, mais pour réfléchir cette fois-ci « Je ne suis pas assez doué pour en déterminer la puissance exacte, mais... Je dirai qu'elle est supérieure à 80. Au moins. Ce n'est clairement pas une attaque Charge normale.. 
-Parce que ce n'en est pas une. »

Nos regards se tournent cette fois-ci en direction de Lucy, qui vient de prendre la parole. De quoi parle-t-elle ? Attendant des explications, j'observe la Kinésiste, qui semble hésiter à développer ses paroles, mais qui finit néanmoins par le faire.

« -... Mes pouvoirs ne sont pas encore bien développés, et je n'ai pas tout perçu correctement, mais... Il y avait quelque chose, au moment de l'attaque. Comme... Une aura. Noire. Que le Pokémon a libéré lorsqu'il a lancé cette capacité. C'est vraiment étrange... Moi aussi, c'est la première fois que je vois une telle chose.  »

Une fois de plus, le silence tombe dans la pièce. Une aura noire au moment de lancer l'attaque ? C'est donc ça, qu'elle avait perçu, il y a quelques minutes... Ça serait une capacité de type Ténèbres, alors ? Pourtant, si cela avait été le cas, Tygnon n'aurait pas dû être autant affecté par celle-ci... Aaaah, je ne vois pas ! Frustré, ma main droite vient se plaquer contre mon front, pendant que je continue de réfléchir à une explication... Hélas, mes capacités de TopDresseur semblent atteindre leurs limites, et je ne connais ni attaque ni combinaison qui pourraient permettre ce genre d'offensive.

A nouveau, nous voilà totalement perdus. Chacun semble plongé dans ses propres réflexions... A l'exception peut-être de Jim, qui, étonnamment, se permet de lâcher un rire plutôt décontracté.

« -Ahaha ! On va avoir du fil à retordre, visiblement !... Mais vous semblez oublier que vous venez à peine de commencer le travail. Et il reste un Pokémon qui n'a pas eu la joie d'être observé... » il glisse un regard en direction du Farfuret, puis se tourne vers Stella « Et si tu nous montrais de quoi tu étais capable ? Tu auras peut-être plus de chance que tes deux aînés.  » Laura s'apprête à répondre quelque chose, mais Jim la devance « Comme vous avez pu le constater, vous n'avez aucun soucis à vous faire pour votre protection. Elle peut y aller sans crainte, nous veillons au grain !»

Si j'avoue ne pas être particulièrement réjoui par l'idée de voir Stella s'occuper de l'un d'eux, je hoche malgré tout la tête pour confirmer les propos de Jim. Nous serons là pour la protéger, si il faut ! Et j'ai confiance en Stella, elle n'irait pas prendre des risques inutiles...

… Enfin, dépendamment de la situation. Elle s'est bien laissée lacérer le dos pour protéger un Pikachu qu'elle venait tout juste de rencontrer...

C'est peut-être égoïste de ma part, mais je n'ai pas du tout envie qu'elle prenne autant de risque pour aider ce Farfuret. Si elle parvient à briser la carapace qui l'entoure, bien sûr, je la laisserai faire, mais...

Au moindre signe d'hostilité, je n'hésiterai pas à intervenir.

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Mar 9 Aoû - 14:50

Je ne sais pas si le parfum de Laura a été peu efficace ou au contraire trop, mais ce qui est sûr en tout cas, c'est qu'on a frôlé la catastrophe. L'aromathérapiste n'a pas les réflexes ou l'expérience du combat de Brock visiblement, heureusement que Ginji était là. La toile de Webble intercepte le Coxyclaque en plein vol pour le clouer au sol. Il tente bien de se dégager sous l'expression encore choquée de Laura qui l'observe, mais l'évolution d'Etoile fini au final par laisser tomber et s'immobilise dans la toile. Cependant même avec son agresseur immobilisé, la jeune femme n'arrive pas à se calmer, semblant toujours aussi perturbé par ce qui vient de se passer. En même temps je la comprends, elle avait l'air d'avoir grande confiance en ce parfum et quand je vois comment Etoile y réagissait, elle avait de quoi. Pourtant l'insecte a attaqué avec cette puissance anormale et ce calme froid qui caractérise les pokemons de cette pièce. Il y a de quoi être perplexe. Si ce n'est pas au point de me donner la migraine, Ginji en revanche n'est pas loin d'y réussir par la suite. Capacité ? Puissance de 50 supérieur à 80 ? Oulah on rentre dans le très technique là. Comme quoi le voltali sait de quoi il parle quand on rentre dans son domaine on dirait. Pour ce qu'il dit après, même si je ne sais pas exactement ce que ces chiffres représentent, je comprends bien ou il veut en venir. Lucy en revanche après elle me perd complétement. Une aura noire ? Qu'est ce que c'est que ça encore ? Un pokemon ténèbre ou spectre qui fait une blague ? Peu probable vu la batterie d'expert et scientifique qui doivent bosser sur l'affaire. Il y a clairement quelque chose qui nous échappe... Le silence s'installe alors que chacun commence à se perdre en réflexion et pour être honnête, je m'attendais à ce qu'il dure longtemps. Je nous voyais déjà nous arrêter là pour aujourd'hui et réfléchir à une nouvelle stratégie pour demain quand le rire détendu de Jim résonna dans la pièce. ... Que je tente ma chance ? Avec Farfuret ?! Je ne sais pas trop...

- Je ne sais pas. Je ne pense pas pouvoir faire mieux, je ne suis qu'une élève encore.
- Allez c'est sans risque ! Qui ne tente rien n'a rien.
- Hm...
- Z'avez l'air bien confiant, mais un Farfuret c'est pas la même chose qu'un Fouinar ou un Coxyclaque. Si les deux autres sont des herbivores, alors les Farfurets sont bien d'avantage des carnivores. Ce sont des chasseurs vicieux et sadiques ces pokemons là pour la plupart avec de sacrés griffes. Sans compter que c'est sacrément rapide, s'il décide de faire un mauvais geste...
- On contrôle ! Puis s'il réagit comme ça se serait une bonne chose je vous rappelle. Ça voudra dire que c'est pas une machine non ?
- D'accord, je vais essayer, mais n'espérez pas un miracle. J'ai le sentiment qu'aider ces pokemons va prendre beaucoup de temps.

Alors que Brock semblait sur le point de s'énerver sur la dernière phrase de Jim (il n'y a pas de quoi, il blaguait non ?), je décide de couper court à la conversation. Je n'ai pas envie qu'on se dispute à cause de moi... Les TopD ont le contrôle de la situation non ? Ils l'ont bien prouvé jusqu'à présent, puis ce n'est pas comme si j'avais l'intention de prendre des risques. Etoile est bien contre et me le fait clairement comprendre en croisant ses différentes pattes en croix et en se mettant sur mon chemin, mais ça lui gagne juste le droit d'être rentré dans sa pokeball.

- Je te remercie de ton inquiétude mais ça va aller. J'ai confiance en tout le monde.

Parlant doucement à la sphère dans ma main, j'observe le pokemon à l'intérieur avec un sourire. Pour ce genre de travail il faut pouvoir garder son sang-froid et c'est clairement quelque chose que ce jeune pokemon est encore incapable de faire. Si je dois essayer, alors je préfère que ça se fasse dans une ambiance la plus détendue possible. C'est pour ça que je l'ai rentré dans sa sphère plutôt que de le laisser observer sur le côté. En plus si les choses devaient vraiment tourner mal, alors entre son envie de bien faire et sa faible constitution, Etoile serait le premier à se faire blesser en essayant d'arrêter le Farfuret ou en voulant me protéger. Il est bien sûr hors de question que je prenne ce risque. Sam ? Mon starter a beau être ce qu'il est, il sait très bien se rendre utile à sa manière et n'est certainement pas du genre à se laisser faire. Du coup prenant une petite inspiration et avec Sam sur l'épaule, nous nous approchons du Farfuret jusqu'à ce que ce dernier daigne nous accorder un regard.

-Bonjour, je m'appelle Stella et voici Sam. Ça te dérange si on discute un peu ?

Approche amicale avec un sourire ? Il m'ignore totalement pour reporter son regard dans le vide. Pas une surprise en même temps, le contraire aurait été étonnant. Ça n'empêche pas Sam de s'agacer tout en pointant un doigt accusateur au pokemon ténèbre glace pour lui signaler son manque de politesse. Oui mon Férosinge est un désastre ambulant qui joue quand même les moralisateurs. Il peut n'en faire rapidement qu'à sa tête et ne respecter aucune règle et pourtant être très à cheval sur certaines choses. L'une d'entre elle étant que même s'il ne vous dit pas bonjour car son altesse est grognon, à partir du moment ou lui vous salut, vous êtes forcé de le lui rendre. Sacré Sam. Du coup il est descendu de mon épaule et commence à prêcher la "bonne" parole (la sienne) calmement avec son doigt en l'air à un Farfuret qui continue de l'ignorer parfaitement. Pour ma part je me contente d'observer la scène, habituée à voir mon pokemon faire son One-Mon Show. Aussi particulier soit-il, mon starter est après tout bien plus social que moi. Si nous humains n'arrivons pas à comprendre après tout, peut-être qu'entre pokemons ils y arriveront ? Et quand il s'agit de prendre les choses en main pour le meilleur ou pour le pire, j'ai entièrement confiance en mon starter. Surtout que là... Autant normalement je serais à l'affut d'une catastrophe, autant là je me dis que même ça ce ne serait pas si mal. Comme l'a dit Jim, cela voudrait dire qu'il se passe quelque chose. Quand à m'inquiéter pour Sam... Disons que j'ai foi en mon pokemon pour être capable de tirer son épingle du jeu dans n'importe quelle situation. Sam est Sam après tout.

Les minutes passent et la situation ne change pas, Sam continuant de parler et moi observant le Farfuret qui continue de faire la statue. En général à ce moment là il s'est toujours passé au moins un petit quelque chose qui fait que moi ou mon starter avons fait appel à un autre de mes pokemons. Après ça les liens se forment (d'une manière ou d'une autre) entre tout le monde et au moins je sais à peu près sur quel pied danser. Pour ce Farfuret en revanche, c'est sans surprise que même cette simple étape se révèle bien plus difficile. Pouvoir tenir aussi longtemps à supporter Sam sans broncher ou s'énerver alors qu'il jacasse, j'ai envie de dire respect. Même moi au bout d'un moment je fini par essayer de le faire passer à autre chose (même si c'est plus parce qu'il me fait de la peine à parler dans le vide que par fatigue). Notez que mon starter ne lâche pas l'affaire pour autant ! Si le Farfuret ne veut pas s'intéresser à lui, bah il devra s'y intéresser quand même ! Après ça un flash apparait alors que Gad sort de sa pokeball pour rejoindre Sam avec un air déterminé (à faire des bêtises). Ah on dirait qu'on va passer aux choses sérieuses ? Les deux discutent alors un instant avant que le macaque ne parte en trombe pour sortir de la pièce faire je ne sais quoi. ... Hm a tout les coups il est parti chercher du matériel j'imagine. Mon sac était encore bien trop lourd pour ne contenir que mes affaires. Gad lui se contente d'attendre les bras croisés derrière la tête tandis qu'un nouveau flash surgit et que cette fois ci c'est Blok mon Géolithe qui arrive. Vous noterez que j'ai gardé les mains dans le dos tout le long et que je n'ai rien fait pour les appeler hein, ils font ce qu'ils veulent. D'ailleurs Stok aussi apparaît alors dans un énième flash pour se poser sur Blok, jambes croisés il observe lui aussi Gad qui essaye de siffler en faisant comme s'il n'avait pas vu les deux autres. Après ça voyant que les autres ont le droit de sortir, Etoile décide à son tour de sortir de sa sphère pour venir se reposer solidement sur ma tête. *Sigh*

- Ok tu peux rester, mais ne t'en mêle pas quoi qu'il arrive.

Bien content de pouvoir rester, le Coxy accepte joyeusement tandis que Blok repli ses pattes et se pose à même le sol, continuant d'observer le Flobio qui tente tant bien que mal de garder un air innocent peu convaincant. Heureusement pour lui il est sauvé quand on vient tambouriner à la porte et se dépêche d'aller ouvrir à Sam. Ce dernier est surpris de voir autant de monde d'un coup, mais il se contente de leur dire un pas bouger en les pointant de l'index pour ensuite... Poser mon sac de voyage. J'en étais sûre. La suite ? Eh bien mes affaires volent dans tous les sens le temps que monsieur cherche ses propres affaires. Heureusement que je range le linge "sensible" sur le côté. J'aimerais bien un jour qu'il arrête de cacher ses affaires au fond en espérant que je ne les vois pas alors que je lui laisse toujours un peu de place exprès au dessus. ... Je lui ai bien pris un sac aussi, mais au final il trouve plus convénient que je lui porte ses affaires. Il perd pas le nord le petit, mais bref. Une fois équipé de tout un tas d'objet, Sam revient à la charge et se plante à nouveau devant le Farfuret qui continue de l'ignorer. Pour commencer il s'empare d'un sachet, mais à peine l'a-t-il en main que ce dernier disparait pour atterrir dans les mains de Stok. Ce dernier l'ouvre alors tranquillement et commence à manger les gateaux qui se trouvent à l'intérieur, ignorant les protestations de Sam. Huhu faut pas toucher aux friandises de Stok tu devrais le savoir (au moins je sais pourquoi il est sorti aussi maintenant, il l'avait vu venir).

- Je doute que tu puisses amadouer ce Farfuret juste avec de la nourriture Sam.

Voyant le singe commencer à bougonner, j'interviens rapidement pour tenter de garder mon Férosinge concentré. Ce dernier pondère mon commentaire et décide finalement que j'ai probablement raison, ignorant alors totalement Stok qui continue de manger. Blok lui continue de monter la garde, Gad fait des commentaires aux diverses actions qui font rire Etoile tandis que Sam réfléchi à lequel de ses trésors il va faire appel pour amadouer le Farfuret. Sam commence alors à montrer des objets au pokemon glace tout en lui racontant je ne sais quoi à leur sujet. Il y met du coeur en plus, on voit qu'il fait des efforts et Gad n'hésite pas à intervenir pour compléter ou se moquer de mon starter toujours sous les rires d'Etoile. Pendant ce temps Blok lui pousse un raclement rocailleux pour attirer mon attention et Stok me fait signe en souriant de m'asseoir à côté de lui ce qui me fait leur sourire à tous les deux avec beaucoup de gratitude. Alors c'est ça la vraie raison pourquoi ils sont aussi sortis. Ils savaient que ça allait être long et sont donc venu me tenir compagnie. Sans un mot donc je m'assois sur Blok à côté de Stok et Etoile toujours sur le crâne tandis que Sam et Gad continue de tenter d'établir le contact. Si ma qualité première pour ce métier est la patience, alors celle de Sam est la détermination. Je suppose qu'essayer de faire ça à l'usure ne fait pas très pro. On a probablement pas l'air malin et qui sait, sûrement naïf, mais quand j'y réfléchi je ne peux pas m'empêcher d'approuver silencieusement mon starter. Quitte à essayer de provoquer une réaction ou une émotion chez ce Farfuret, autant le faire en essayant de s'en faire un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Jeu 11 Aoû - 2:15

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Stella paraît réticente, à l'idée de s'occuper du Farfuret. Jim insiste, et semble lui mettre le doute, mais Brock intervient pour rappeller la dangerosité du Pokémon. Cela ne fait que réconforter le nomade dans sa réflexion, et la Pyroli finit par accepter de prendre la relève, malgré que son Coxy lui montre son opposition. Elle rappelle ce dernier dans sa Pokéball, et s'approche doucement du Farfuret. Webble se relève légèrement, prêt à cracher une nouvelle toile si nécessaire, mais la créature ne réagit pas aux paroles de Stella, que cela soit en bien, ou en mal.

Sam se poste alors devant le Pokémon, et se met à parler avec lui. Ou plutôt, à monologuer avec lui, puisqu'il est le seul à déblatérer toutes sortes de paroles dont le Farfuret n'en a strictement rien à faire. Je ne sais même pas s'il l'écoute. Je ne sais même pas si l'information parvient jusqu'à son cerveau...

Les minutes passent, et la situation ne change pas. Pendant combien de temps Stella va laisser faire son Férosinge ? En tout cas, elle semble être prête à attendre un petit moment. Est-ce qu'elle commence tous ses coachings comme ça ? C'est une bonne façon de briser la glace avec le Pokémon à entraîner, je suppose. Sam a une très bonne verbe, et même s'il est susceptible, il est extrêmement chaleureux, et sait mettre les Pokémons en confiance. Et je parle d'expérience.

Pourtant, ici, il semble face à un mur. Dans tous les sens du terme : plus le temps passe, et plus j'ai l'impression qu'il est en train de parler à un mur, plutôt qu'à un Farfuret... Mais visiblement, il va avoir le droit au soutien de ses compagnons, puisque les Pokémons de Stella sortent d'eux même de leurs Pokéballs les uns après les autres. C'est d'abord Gad, qui apparaît, venant en renfort auprès de son camarade Sam qui s'enfuit l'instant d'après, suivi par Blok et Stok, qui restent auprès de Stella, pour finir sur Etoile, bien décidé à revenir parmi nous. Après le départ du Férosinge, nous échangeons quelques regards entre nous, ne devinant pas vraiment à quoi nous attendre pour la suite, ni si Stella va se décider à intervenir auprès du Pokémon.

Le starter finit par revenir, avec... Le sac de voyage de Stella. Ok. Il ouvre celui-ci, et éparpille les affaires de la jeune fille dans la pièce, pour en sortir les siennes, qu'il amène au Farfuret. Il tente d'abord de l'amadouer avec de la nourriture, mais sans résultat, et décide donc de... Reprendre son blablatage, mais pour lui raconter sa vie, cette fois-ci. Stella s’assoit confortablement sur Blok aux côtés de Stok et Etoile, et attend que le Farfuret réagisse face aux paroles de Sam et de Gad. Je vois Lucy froncer les sourcils en la voyant faire, probablement sceptique quant à la réelle utilité de la manœuvre, et j'avoue être peu convaincu moi aussi. Elle compte rester comme ça combien de temps ? Il en faudrait peut-être plus pour le faire réagir, non ? Ou essayer d'autres choses... Je ne sais pas trop. Si l'idée me paraît bonne, je pense qu'elle reste insuffisante pour réussir à déclencher le déclic qui pourrait raviver les émotions de ce Pokémon... Parce que là, il est loin d'être le terrible carnivore dont parlait Block.

Les dernières paroles de Stella à l’intention de Sam me reviennent alors en tête. « Je doute que tu puisses amadouer ce Farfuret juste avec de la nourriture ». Et si...

Je sors mon Ipok, et ouvre la fonction Pokédex de ce dernier. Je scanne le Pokémon, et lis brièvement les informations concernant ce dernier.... Hmm, ça se tente. Je ne risquerai rien à essayer, je pense.

« -Je reviens. »

Sans indication supplémentaire, je quitte la pièce, et observe les alentours, laissant mes Pokémons sur place. Où est l'accueil ?... Je fais quelques pas pour retourner à l'entrée du bâtiment, et y vois l'homme qui nous a accueilli tout à l'heure. Je m'approche de lui, et, sans ménagement, lui pose une question EXTRÊMENT importante.

« -Vous avez une cuisine ? »

L'homme ouvre les yeux en grand, surpris.

« -... Une quoi ? »

***

Cinq minutes. C'est amplement suffisant.

J'attrape la casserole avec des maniques, et verse doucement l'eau chaude qu'elle contient dans l'évier. Je fais attention à ne pas faire tomber l’œuf qui se trouve également à l'intérieur, et le récupère, puis, après l'avoir passé sous l'eau froide, quitte la cuisine avec l'aliment en main. Je n'avais pas besoin de grand chose pour préparer un œuf mollet, heureusement qu'ils sont un minimum équipés... Et que Smegta a toujours une réserve d'aliments à l'intérieur de lui ! Satisfait, je lance un sourire au Motisma Frigo qui lance un cri joyeux, bien content d'avoir été utile, et retourne, avec lui à mes côtés, dans la salle où se trouve encore l'ensemble du groupe. Les trois Pokémon sont toujours là, et aucun d'eux ne semble avoir bronché en mon absence.

Je demande à Smegta de rester en arrière, et m'approche lentement du Farfuret, l’œuf en main. Brock prend alors la parole, les bras croisés, et semblant passablement énervé devant toute cette mascarade.

« -... Tu nous expliques ce que tu fais, là ? »

Je m'agenouille devant le Pokémon, juste aux côtés de Sam et Gad, et lui tends délicatement l’œuf, sans lâcher du regard le Farfuret. Avec la voix la plus calme possible, je réponds à Block, espérant ne pas inciter le Pokémon à m'attaquer.

« -"Ce Pokémon cherche les nids qui ne sont pas surveillés et vole les œufs pour les manger pendant que les parents sont partis". Les nombreuses observations faites sur les Farfuret font part de leur préférence pour les œufs... Peut-être que cela ravivera quelque chose en lui . »

Le Farfuret soutient mon regard, puis finit par fixer l’œuf que je lui tends. Machinalement, il l'attrape, et le manipule entre ses griffes, l'observant, le reniflant... Puis commence à le décortiquer, le regard toujours aussi vide. Je le regarde faire, les battements de mon cœur s’accélérant doucement, alors qu'il finit de retirer la coquille. L’œuf nu, il le met en entier dans sa gueule, et commence à le mastiquer... Pour finalement l'avaler, en gardant toujours son expression inexpressive. Mon cœur reprend un rythme normal, et je lâche un soupir déçu, avant de reculer lentement pour finalement me redresser.

« -J’espérais qu'il réagisse un minimum. C'est censé être quelque chose de particulièrement bien apprécié par son espèce... Qu'est-ce qui a bien pu lui arriver pour qu'il en vienne à perdre les choses qui lui sont le plus naturelles ? »

Laura lâche elle aussi un soupir, mais d'exaspération, cette fois-ci. Elle baisse les yeux, et secoue la tête de droite à gauche d'un air résigné, avant de s'adresser à moi.

« -C'est bien ce que nous essayons de comprendre... Mais si tu pouvais laisser ta camarade travailler, et continuer ton boulot, à savoir la protéger en cas d'attaque, peut-être qu'elle pourra trouver quelque chose qui nous mettrait sur la piste.
-Oh, euh, oui, c'est vrai. Désolé Stella. » je lance un regard à cette dernière au moment de m'excuser, et me rapproche de Laura, en retrait, afin de lui répondre « Mais vous savez, je ne suis pas seulement là en tant que TopDresseur. 'Fin, c'est mon rôle principal, mais moi aussi, j'aspire à devenir Coach, plus tard... »

Elle hausse un sourcil, et me toise avec un air des plus dubitatifs.

« -Hmm ? Pourquoi tu voudrais devenir Coach ?...
-Ça serait dans la continuité de mon parcours de spécialiste type... J'aimerai devenir un entraîneur compétent pour mes Pokémons ! »

Malgré mon enthousiasme, ma réponse ne semble pas lui convenir. Bien au contraire. Elle détourne le regard avec dédain.

« -Évidemment... Les combats Pokémons avant tout. C'est terrible, de ne les voir que comme des machines de guerre... »

Je fronce les sourcils, vexé.

« -Ce n'est pas le cas. Si je les fais combattre, c'est qu'ils aiment ça...
-Oui, c'est ce qu'ils disent tous. Mais si tu les fais combattre, c'est avant tout pour servir tes propres intérêts, non ?
-Hein ? Bah euh... C'est vrai que mon rêve est de devenir un grand champion, et si j'y parviens, ça serait grâce à mes Pokémons, mais dès lors qu'ils combattent de leur propre volonté et que nous sommes heureux ensembles, il n'y aucun mal à cela, non ?
-Si. » son ton se fait plus sévère, et elle me fixe à nouveau « Les Pokémons combattent pour évoluer. Quand ce n'est pas ou plus nécessaire, les affrontements ne sont que de la violence gratuite.
-Mais ! S'ils ont toujours envie de combattre ?.. S'ils apprécient ça, même si ça peut parfois être douloureux, je devrai leur empêcher de faire ce qu'ils aiment ? Quand on est Pokéathlète, on est bien éprouvés par les épreuves auxquelles on participe !
-Parce que tu crois que c'est comparable ? Je sais parfaitement bien ce qu'est la fatigue d'une épreuve d'athlétisme, mais toi, sais-tu ce quelle est la douleur que peuvent ressentir tes Pokémons lors d'un affrontement ? Tu vas me faire croire que tu combats aux côtés de tes Pokémons, peut-être ? Non, toi, tu restes en arrière pendant que tes chers compagnons se tuent au travail, pour ensuite en récolter toute la gloire ! Je ne comprends vraiment pas comment font tous ces Pokémons pour apprécier un humain qui les considère si mal... C'est incroyable. C'est sûrement suite aux projets de quelqu'un de cette trempe là que ces Pokémons se sont retrouvés comme ça ! »

Elle pointe du doigt les trois Pokémons que nous étudions depuis tout à l'heure. Je les regarde, puis baisse la tête, serrant les poings.

« -... Oui.
-... Pardon ?

Je relève la tête, énervé.

« -Oui, je sais ce qu'ils peuvent ressentir. » je les pointe à mon tour du doigt « Je sais pertinemment quelle est cette douleur, et c'est précisément pour ça que je veux les tirer de là ! S'ils restent comme ça, ils vont continuer à se battre inutilement, et continueront de se blesser tout en contenant leur souffrance ! Alors oui, peut-être qu'après cela, quelqu'un les capturera et les fera combattre, mais... Ils pourront ainsi ressentir la poussée d'adrénaline qui les incite à se battre et à se donner à fond ! Et si jamais cela ne leur plaît pas, ils seront toujours libres de s'enfuir et de trouver un nouveau dresseur dont la passion se rapprochera plus de la leur ! » je détourne le regard   « Je ne vous dérangerai plus dans votre boulot, et ferai le mien bien sagement, mais vous avez tout intérêt à les sortir de là. »

Je tourne les talons, et retourne me poster auprès de mes trois compagnons, agacé. Qu'on critique mon physique, c'est une chose, qu'on juge mes capacités, c'en est une autre, mais... Que l'on dise que j'ignore la douleur de mes Pokémons, ça, je ne peux pas le supporter.

M'adossant contre un mur, et croisant les bras, j'observe les trois Pokémons aux airs vides. Coxyclaque est toujours dans sa toile, mais semble s'en être parfaitement accommodé. Il doit y avoir une explication à leur état, mais laquelle ?

Si seulement l'on pouvait avoir un indice...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Jeu 11 Aoû - 15:55

Derrière moi je sens les doutes et pour être honnête je les comprends, car après tout même moi je n'y crois pas particulièrement. Mes relations avec les pokemons se sont toujours faites de manière naturelle et au fil du temps, je n'ai jamais eu le besoin d'une "technique pour briser la glace". Je n'ai pas d'approche particulière comme Brock ou Laura pour ce qui est de "dompter" les récalcitrants à part de la patience ou du compromis. Seulement là il n'y a rien du tout pour "négocier", même si je n'aime pas vraiment le terme. Alors oui je laisse Sam continuer même si les chances de succès sont extrêmement faibles. Même s'il devait finir par éveiller quelque chose qui pourrait ressembler à un début de contact, cela prendrait sûrement plusieurs jours. Qui sait il faudrait peut-être parler de semaine ? Vu la tension locale, je doute qu'ils aient la patience pour ce genre de méthode, surtout vu le peu d'espoir qu'il y a. Quand on veut créer un lien sincère un pokemon pourtant, on ne peut pas le faire avec précipitation, sinon c'est voué à l'échec. Je sais bien tout ça et après tout j'avais bien dit qu'il ne fallait pas espérer de miracle. Il y a plusieurs façons pour essayer d'apaiser une personne récalcitrante, mais là ce n'est pas la même chose. La seule chose qui fasse réagir ces trois pokemons, c'est quand on s'approche de trop près ou quand on les attaque. Pour le reste... Sam continue pourtant à lui présenter certains objets, mais même lui n'y croit plus vraiment.

- C'est bon Sam, tu as fait ce que tu as pu.

D'une voix apaisante, j'essaye de faire comprendre et aider mon starter à accepter l'idée que... C'est juste sans espoir. Attention je n'abandonne pas l'idée de l'aider, c'est juste que l'on y arrivera pas de cette manière. C'était évident après tout depuis longtemps, mais dans notre cas il s'agit bien plus que de la simple indifférence comme pour Escroco. Ginji arrive alors et tends un oeuf au Farfuret tout en expliquant qu'il s'agit du plat préféré de ce pokemon d'après les études. J'avoue ne pas pouvoir m'empêcher d'avoir un petit sourire triste en coin. C'est bien le Voltali ça pour essayer de le faire réagir par l'estomac. Le Farfuret prend l'oeuf et le mange effectivement, mais c'est sans surprise que le pokemon ne réagit pas plus que cela. Il utilise des gestes habitués et dévore l'oeuf de la manière la plus efficace sans prendre le temps de savourer. Derrière Laura sûrement encore frustrée de ce qui s'est passé avant ne peut pas s'empêcher de réprimander le garçon de rester à sa place, au point que Ginji s'excuse d'avoir arrêté d'assurer ma sécurité. On ne peut pas dire que je me sentais en danger en même temps, mes pokemons et les siens étaient toujours là et je lui fait clairement comprendre qu'il n'a pas à s'en vouloir pour ça. Pour ce qui était de son idée ensuite, j'ai envie de dire que c'est comme ce que je faisais là. Une tentative un peu au rabais de ce qu'ont fait les coachs avant nous. Tout comme Brock j'ai essayé d'établir le contact avec le pokemon, mais me suis fait royalement ignoré. Ginji a essayé de stimuler les instincts naturels du Farfuret, mais Laura aussi l'avait fait avec Coxyclaque avec un stimulus bien plus fort et avait pourtant échoué. Les deux adultes sont des professionnels après tout et leur méthode sont plus abouties. Nous avons essayé des variantes quand même, mais je crois juste que nous ne voulons seulement pas avoué notre impuissance à aidé ces pokemons pour le moment. Tant qu'on ne saura pas pourquoi ils sont comme ça c'est difficile de savoir quoi faire, mais c'est pour déterminer pourquoi ils sont comme ça qu'on doit réussir à les apprivoiser. Il y a de quoi être frustré et Sam ne peut pas s'empêcher de mordre dans un cookie que lui a donné Stok comme s'il mordait dans un steak en caoutchouc. Ça fait mal au dent mais il est bien trop énervé pour y faire attention. Blok et Stok gardent leur air indéchiffrable même si je sens bien leur déception tandis que Gad tente de remonter le moral de mon Starter. Etoile lui déprime sur ma tête et si je lui fais une petite caresse pour essayer de le réconforter, même moi je n'y crois pas trop.

Pendant ce temps alors que j'avais l'esprit ailleurs, Ginji et Laura semblent avoir continuer leur conversation et celle ci semble s'envenimer légèrement. Un débat sur le combat pokemon hein ? Je n'ai pas spécialement envie d'écouter ça maintenant, ce n'est pas le moment. Après tout même si je ne suis pas fan, c'est une activité comme une autre. Il y a ceux qui aiment et font ça bien, il y a ceux qui en abusent et qui n'ont aucun respect. Bref il y a les bons dresseurs et les mauvais dresseurs. C'est triste pour les pokemons des derniers, mais ce n'est pas la seule tragédie en ce monde. C'est à chacun de faire de son mieux à son niveau pour que les choses s'améliorent, ça ne sert à rien d'accuser tout le monde à l'aveuglette juste pour une activité commune. En plus Ginji n'est certainement pas quelqu'un qui s'amuse de la souffrance des autres et je suis sûr qu'il a longuement réfléchi à cette question avant de se lancer là dedans. Il est très loin d'être une personne pouvant transformer des pokemons en... ça. ... Hm je me demande quel genre de personne pourrait transformer ces pokemons en machine ainsi. Si seulement je pouvais essayer de me mettre un peu à leur place, mais rien que l'idée de rendre mes pokemons froid ainsi me bloque complétement. La réflexion poussée n'est pas mon fort après tout et c'est aussi le cas pour la psychologie. ... Toujours assise sur Blok je croise alors mes jambes et ferme les yeux comme si je méditais, tachant de faire le vide dans ma tête ne voulant pas manquer le moindre signe de sa présence alors que je me mets à parler toute seule.

- Pink ? ... Je sais que tu es là s'il te plaît... J'ai besoin de ton aide.
- Silence. Si tu as des questions sur l'esprit tu n'as qu'à les poser à cette humaine kinésiste. Je refuse de t'écouter. Je refuse de me mêler à ça ! Toute cette histoire me dégoute. Je ne sais pas ce que vous autres humains leur avait fait, mais ça me donne envie de vomir.
- Pink... C'est à toi que je demande. S'il te plaît... Tu as vu ce qui leur arrive, on ne peut pas les laisser comme ça.

Toujours yeux fermés je réponds à ma Munna dans sa pokeball qui ne parle qu'à moi. Elle n'aime pas rentrer dans les têtes des gens, surtout les humains alors j'ai pris l'habitude de lui parler à voix haute plutôt qu'essayer la télépathie. Comme ça elle a juste à envoyer son message quand elle veut bien. Quand à pourquoi je l'appelle, c'est juste que vu la froideur anormale de ces pokemons... Les Munna mangent les rêves et les cauchemars, elle doit bien connaître les esprits et les sentiments. Pink a l'air d'être particulièrement sensible à ce genre de chose d'ailleurs et j'ai l'intuition qu'à cause de ça, elle a souffert par le passé. Si elle pouvait m'aider à comprendre se serait utile, mais j'avoue avoir quand même peur de lui rappeler de mauvaises expériences. J'avoue que même si j'estime ne pas trop avoir le choix, je ne suis pas fière de moi. Lucy a l'air quelqu'un de bien, mais même ainsi je ne peux pas m'empêcher de vouloir l'avis de ma petite boule rose en qui j'ai bien plus confiance pour un problème aussi grave.

- Même si tu me demandes, ce n'est pas comme si j'avais réponse à tout... Tu as bien vu non ? Leur esprit et leur conscience sont complétement fermés. Même si je voulais entrer dans leur tête je ne pourrais pas. Leurs rêves, leurs cauchemars, leurs esprits. Ces trois là sont comme prisonnier dans leur propre corps.
- Comment ça prisonnier de leur corps ?
- Raa j'en sais rien je t'ai dis...
- Tu ne peux pas réessayer ?
- ... Je suppose que ça ne coute rien. En revanche pas le Farfuret, les pokemons ténèbres sont difficile à sonder. Vous m'entendez vous autres ? Tenez moi ce Coxyclaque en place, il faut que je puisse m'approcher et me concentrer dessus. Assommez le s'il le faut !

La voix de Munna se répand alors à mes autres pokemons qui lèvent tous la tête en même temps alors que Pink sort de sa sphère pour s'élever dans les airs. Ils me regardent tous un instant et voyant que je ne contredis pas la pokemon psy de l'équipe, tout le monde commence à s'agiter, Etoile décollant de ma tête tandis que Stok et moi quittons le dos de Blok. Je m'attendais ensuite à ce qu'ils viennent tous tenir le Coxyclaque pour que Pink puisse faire ce qu'elle avait à faire et je me préparais même à mettre la main à la patte. En revanche ce que j'avais oublié, c'est que ça c'est ce qu'aurait fait des gens normaux... Alors que moi, mon Pifeuil et le Coxy nous avancions vers l'insecte entoilé, j'entends soudainement le râle rocailleux de Blok derrière nous. Seulement avant que je me décide entre me retourner ou non pour voir ce qui lui arrive, le pokemon roche... Passe au dessus de ma tête avec un air tout aussi surpris et bouche b que moi, pour ensuite aller atterrir quelques mètres plus loin sur le Coxyclaque... Ecrasé... K.O direct...

... ... ... ...

- SAAAAMMM ! GAD !
- Hm je suppose que ça marche aussi. Je n'aurais jamais songé à utiliser Force comme ça. Je ne me lasserais jamais de cet esprit créatif huhuhu, c'était digne de mon plat préféré.

Ignorant les compliments de Pink à mon starter et son acolyte, je me retourne en trombe pour voir les deux en question se frappant dans les mains et se félicitant, visiblement satisfait de leur tir. Après ça ils se mettent aussitôt à courir en habitué pour fuir un Géolithe passablement énervé qui laisse derrière lui un mini cratère et un Coxyclaque parti pour rester longtemps dans les étoiles. Pink se pose alors sur la tête de la malheureuse victime et le "mord", rejoins bientôt par Stok après qu'il ait fini de rouler des yeux et soupirer. Etoile lui est tout simplement encore entrain de voler sur place, en mode bug total et n'ayant visiblement toujours pas compris ce qu'il vient de se passer. Pour ma part maintenant, j'ai juste envie de dire pourquoi. Pourquoi donc ont-ils bien pu penser que c'était une bonne idée ? Ma main sur mes yeux je sens la fatigue m'envahir soudainement après tout ça et n'ose pas regarder dans la direction des autres. Bon je suppose que dans les fait ce n'était pas pire qu'une attaque éboulement ou le plaquage d'un ronflex, mais bon... Voilà quoi... Pink par pitié dit moi que tu as trouvé quelque chose. ... Pink ? Ma Munna vient soudainement de lâcher l'insecte évoluer pour reprendre ses distances, visiblement choqué.

- Tout va bien ?
-Tu te souviens de ce qu'à dit cette Lucy tout à l'heure sur l'aura noire ?
- Oui ?
- Hey bien c'est un peu comme si ce pokemon avait été obliger de se refermer totalement sur lui même et ensuite que cette aura l'avait enserré pour le sceller à l'intérieur.
- Ha ? Mais alors il faut faire quoi ?
- Il faut retirer cette force noire, sinon c'est pas la peine d'espérer les sortir de cet état.
- Et on fait ça comment ?
- J'en ai pas la moindre idée ! Je sais même pas ce que c'est que ce truc ! En tout cas ce que je peux te dire c'est que c'est répugnant et que je n'y toucherais pour rien au monde !
- D'accord. ... Merci Pink.
- Pff ne me remercie pas. Si je te dis tout ça c'est pour une seule raison.
- Laquelle ?
- Abandonne ! Ce truc est immonde et plus il y aura de distance entre ça et nous tous, mieux je me porterais. Suis mon conseil. Oublie cette histoire et emmène nous loin d'ici. Tu ne peux rien faire et je n'ai aucune envie qu'il arrive quelque chose à mon buffet à volonté.
- Il faut quand même essayé.
- Laisse tomber je te dis ! Un truc comme ça, ça peut être l’œuvre que de quelque chose de vraiment, vraiment, vraiment pas net.
- On ne peut pas les laisser comme ça et tu le sais très bien.
- Soit mais je t'aurais prévenu. Fait attention à mes casses-croutes. ... Fait attention à toi aussi.

La Munna rentre ensuite en vitesse dans sa pokeball et je ne peux pas m'empêcher de prendre un air grave, ingorant Blok qui pratique maintenant son attaque plaquage (qu'il n'est pas censé connaître) sur deux pokemons qui ont eu le malheur d'être attrapé, faute à un certain croche pied d'un pokemon particulièrement silencieux et qui se tiens à présent à mes cotés. Après ça j'explique alors à tout le monde ce que vient de me dire ma petite boule psychique flottante tout en attendant leur réaction. Pink n'est vraiment pas du genre à blaguer et je lui fait toute confiance, mais ce n'est pas forcement le cas de tout le monde. Un peu inquiète, j'avoue que j’appréhende. Lucy a percu cette aura tout à l'heure, va t'elle me croire ? Les autres coachs vont-ils me prendre au sérieux ? ... Est-ce que Ginji va me croire ...? Cela sonne tellement bizarre après tout, on parle d'aura maléfique là en quelque sorte. Pas le genre de chose qui est censé existé même dans le monde des pokemons. Rentrant ma tête dans mon cou je ne peux pas m'empêcher d'observer le Voltali. C'est lui que je connais le plus ici après tout et s'il me prenait pour une menteuse ou une folle, je crois que ça me ferait vraiment mal. Les humains encore sous le choc, on entend plus que le bruit des plaintes de deux pokemons piétiné et d'un Coxy qui continue de voler, toujours visiblement bugué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Mar 16 Aoû - 0:47

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Encore un peu fébrile suite à mon altercation avec Laura, je tente de reprendre la réflexion au sujet des trois Pokémons que nous étudions. Néanmoins, les paroles de l'adulte me reviennent inévitablement en tête... Des machines de guerre ? Comment peut-elle prétendre que je considère les Pokémons comme tels, et ce, sans même me connaître ? Ça n'a jamais été mon cas, pourtant... Et je ne crois pas avoir fait quoi que ce soit qui pourrait laisser penser le contraire ! Est-ce que je traite mal mes Pokémons ?...

Je jette un regard à Oz, Webble et Smegta. Certes, ils ont en vu de toutes les couleurs, tous les trois, mais je crois avoir fait le nécessaire pour qu'ils soient heureux... Je ne peux nier avoir fait des erreurs par le passé, mais c'est de ces erreurs que j'ai compris quelles étaient les choses à rectifier chez moi ! Et le travail que je tente d'effectuer sur moi-même est loin d'être fini, je le sais mieux que quiconque... Mais quand est-ce que je pourrai réellement me juger apte à rendre heureux mes compagnons ?

Mon starter capte mon regard pensif, et, après quelques secondes, se rapproche de moi pour se placer à mes côtés. Avec un air des plus sérieux, il se contente de lâcher deux simples syllabes, le ton sec.

« -Ka chu. »

Je regarde Oz, qui, détournant le regard, fait un mouvement de la tête en direction du Coxyclaque, toujours piégé sous la toile. C'est vrai, je dois me concentrer sur la mission... J'ai certes promis à Laura de ne plus intervenir, mais cela ne m'empêche pas de réfléchir à une explication sur l'état des Pokémons. J'aurai tout le loisir de penser au bien-être de mes propres Pokémons plus tard... Voir même d'en parler directement avec les concernés. De plus, si je dois me prendre la tête à la moindre des remarques qui me sont faites... Je sais bien qu'il est important de savoir se remettre en question, mais cela risque de devenir ridicule, à force.  

Je hoche la tête, pour faire signe à Oz que j'ai compris, et regarde cette fois-ci le Fouinar. C'est de lui que nous avons tiré le plus de conclusions... Si le manque de réaction du Coxyclaque et du Farfuret n'a fait que souligner leur insensibilité, les assauts répétées du Fouinar et son attaque Charge étrange ont permis de comprendre quelles ont été les conséquences « positives » de l'entraînement qu'ils ont subis. A savoir que l'absence d'émotion leur permet de totalement ignorer la douleur et la fatigue, et que leurs capacités sont plus puissantes... Et sans même que la condition physique du Pokémon ne soit modifiée.

Je n'ose imaginer quel genre de monstre serait un tel Pokémon si l'on parvenait à l'entraîner comme un Pokémon normal... Déjà que, dans ces conditions, ils sont balèzes, si en plus ils prenaient du muscle... La personne ou les personnes qui les ont rendu comme ça ne devaient pas avoir des objectifs bien nobles. Et si ça avait été le cas, ils n'auraient pas laissé les Pokémons tels quels, non ?

Mes pensées sont brusquement interrompues par la prise de parole de Stella, qui s'adresse à... Euh... J'en sais rien. On dirait qu'elle parle toute seule. C'est qui, ce Pink ? Ou cette, plutôt, je vois mal un garçon s'appeler comme ça... Quoique, ça irait bien à Cael, comme surnom, non ? Pas sûr que ça soit au goût de celui-ci, par contre... De toute façon, à moins qu'il n'ait développé des dons de télépathie, ce n'est certainement pas à lui que Stella parle actuellement.

Après quelques secondes à parler dans le vide, la Pyroli fait enfin apparaître son interlocutrice parmi nous : une Munna apparaît, passablement agacée, et fixe le Coxyclaque comme si elle attendait quelque chose de lui. Pour une raison obscure, Stella et ses Pokémons commencent à se rapprocher de lui, mais sont soudainement interrompus par... Un Blok volant. Littéralement. Sans prévenir, Gad et Sam ont soulevé le Géolithe, et l'ont balancé au dessus de leur dresseuse, pour le faire atterrir sur le Coxyclaque. C'est bouche bée que l'ensemble des personnes présentes écarquille les yeux, fixant tour à tour Stella, Sam et Gad, et les pauvres Coxyclaque et Blok (Je ne sais pas vraiment lequel des deux est le plus à plaindre), pendant que la jeune fille crie après les deux perturbateurs. Jim explose de rire.

« -.... Ahaha ! C'est bien la première fois que je vois ça ! C'est comme ça, que tu comptes le soigner ?...  »

Même Brock, dont la violence nous a été prouvé précédemment, et plutôt surpris par la méthode employée pour... Sonner le Coxyclaque ? Il semble que cela soit l'effet escompté, en tout cas : la Munna semble croquer la tête du Pokémon, désormais dégagé de la toile et totalement immobile, pour vraisemblablement fouillé dans ses rêves, sa mémoire, ou je ne sais quelle autre partie du cerveau dans lequel elle peut s'immiscer. Stella semblant avoir ignoré le commentaire de Jim, c'est Lucy qui prend la parole, expliquant aux quelques incultes ce compte faire l'adolescente.

« -Elle essaye de sonder l'esprit de ces Pokémons. C'est probablement la meilleure solution pour savoir ce qui leur est arrivé...  »

Les secondes passent, et le silence retombe dans la pièce -si l'on excepte toutefois Blok qui course Gad et Sam-, pendant que la Munna se fouille dans la tête du Pokémon. Au bout d'un moment, elle rouvre les yeux, et relâche le Coxyclaque avant de prendre ses distances, peu rassurée. Cela n'annonce rien qui vaille... Stella reprend la discussion avec Pink, qui lui répond sans nul doute par télépathie (Ou alors Stella nous fait une crise de schizophrénie), et sa dernière phrase me laisse supposer que la Munna est peu encline à poursuivre la mission. Pensée peut-être confirmée par le retour volontaire de Pink dans sa Pokéball, ne souhaitant pas rester en dehors de celle-ci plus longtemps. Après cela, et tandis que Blok plaque au sol les deux lascars qu'il est parvenu à rattraper par je-ne-sais quel miracle, Stella nous adresse enfin la parole, expliquant ce que sa Munna a perçu...

« - … Encore cette histoire d'aura noire ? »

Lucy n'est donc pas la seule à percevoir cette chose étrange... Sa Munna aussi l'a capté, et si pour l'humaine, ce ne fut qu'au moment d'une attaque, pour la Pokémon, c'est dans l'âme même du Coxyclaque que cette aura est visible. Enfin, visible, est-ce qu'elle l'a vraiment vu ? Peut-être bien qu'elle l'a juste ressenti, en mode frisson qui fait trop flipper et qui annonce un funeste avenir. Le genre de truc qui te donne pas envie d'aller courir dans les champs, un panier à pique-nique en main... Grmbl, on s'en fout, en fait. C'pas le moment de parler pique-nique, là.

Je croise le regard de Stella, tourné vers moi. Elle semble attendre ma réponse... A vrai dire, je ne sais pas quoi répondre, un peu perdu par tout ceci. J'y connais rien môa, en métapsychique et aura du corps de l'âme fusionnelle à l'esprit du karma lié au cosmos, et toutitouanti. Si seulement j'avais un Pokémon comme Lucario ou Tarsal, capable de voir ce genre de trucs... J'aime à dire que j'ai une équipe diversifiée, mais là, j'avoue qu'elle est tout bonnement impuissante face à cette situation.

Tentant de réfléchir tant bien que mal, je fouille dans mes connaissances à la recherche d'une explication...

« -Hmm... Il y a qui comme Pokémon, qui peut faire ça ?... A Sinnoh, il y a bien des légendes sur un Pokémon capable d'enfermer l'esprit des gens dans un cauchemar, mais ici, les Pokémons sont pleinement éveillés... 'Fin, si on peut appeler l'état dans lequel ils sont comme un état d'éveil.   »

Jim sourit, comme amusé.

« -Tu penses à Darkrai ? Tu ne crois pas que tu pars un peu trop loin dans ta réflexion ?...
-En tout cas, c'est forcément à cause d'un Pokémon. » nos regards se tournent vers Brock « Bah ouais, vous voyez un humain faire ça, vous ?..
-C'est vrai qu'il n'existe aucune méthode d'entraînement connue à ce jour qui irait jusqu'à fermer l'esprit du Pokémon...
-Si c'est bien ce qui lui est arrivé. Je suis désolé, mais cette histoire d'aura, j'ai un peu de mal à l'avaler... Ça dépasse toutes mes compétences, là ! J'ai pas été appelé pour ça, à la base. On m'a demandé de dresser un Pokémon récalcitrant, c'tout...
-Une fois n'est pas coutume, je suis d'accord avec Brock. Tu es sûre que ta Munna n'exagère pas un peu les faits ?... »

Lucy secoue la tête de droite à gauche.

« -Je suis certaine qu'elle a parfaitement vu. Je l'ai perçu, cette aura, moi aussi... » elle regarde Brock « Et pour ma part, je pense que la cause est humaine. Je peux vous assurer qu'aucun Pokémon n'est capable d'une telle prouesse.  
-Tu es bien sûre de toi. » Jim fait une petite moue sceptique « Quid des Pokémons qui ont été récemment découverts dans l'archipel d'Alola ? L'un d'eux est peut-être capable de fermer la conscience des Pokémon...
-Et il serait présent ici, à Rhode ? Tu es sûrement le mieux placé pour savoir que peu de Pokémon viennent par ici, et que surtout, la quasi totalité d'entre eux sont natifs de Kanto et ses alentours. Si un tel Pokémon figurerait ici, toute l'île serait déjà au courant... »

La discussion va de bon train, et j'avoue ne pas savoir où me placer. D'un côté, l’hypothèse Pokémon me paraît plus crédible, mais de l'autre, aucune espèce n'a été recensée comme étant capable d'une telle « prouesse »... Et certaines régions ont déjà eu la preuve que l'esprit humain pouvait parfois dépasser de loin les pouvoirs de certains Pokémons. Arceus, on tourne en rond ! C'est comme chercher un coin dans une pièce circulaire... Ou même un reste de repas dans mon assiette... D'ailleurs je commence à avoir la dalle môa, avec toutes ces réflexions, mais ça risque de passer pas terrible si je commence à casser la croûte en piochant dans les réserves de mon Motisma. Prends ton mal en patience, Ginji! Ces Pokémons souffrent certainement plus que toi tu as faim !

Alors que le débat continue, nous sommes brusquement interrompus par quelques frappes contre la porte. Timidement, celle-ci s'ouvre, laissant place au scientifique de tout à l'heure qui rentre dans la pièce, nos regards tournés vers lui. Il referme la porte délicatement, et parle plus doucement que tout à l'heure, comme s'il craignait d'être entendu.

« -... J'ai écouté votre conversation.  » il traverse la pièce et se rapproche du Coxyclaque, sonné, et s'accroupit près de celui-ci pour s’enquérir de son état, sans toutefois se taire « Que pensez-vous avoir découvert, exactement ?  »

Tout le monde paraît un peu surpris par son intervention soudaine, mais Lucy s'avance malgré tout, et répond pour nous.

« -Ces Pokémons ne semblent plus affectés par la moindre émotion. Les actions vitales comme manger ou boire sont faites mécaniquement, mais si nous nous montrons trop entreprenant avec eux, ils attaquent sans réfléchir. Ils sont capables d'ignorer la douleur, et peuvent utiliser des attaques plus puissantes que la moyenne. De plus... Il y a quelque chose qui ferme leur esprit. Mais impossible de savoir quoi. »

Il continue d’ausculter le Coxyclaque, et, jugeant probablement celui-ci comme étant seulement inconscient, le dépose délicatement au sol. Puis il se relève, et, après nous avoir observé tour à tour, reprend.

« -Je ne devrai certainement pas vous dire ça, mais... » il retourne près de la porte, pose sa main sur la poignée « … Vous devriez emmener ces Pokémons à Samaragd. »

Jim paraît surpris.

« -Samaragd ? Pourquoi donc ?...
-... Il y a une pension, là-bas. Ils pourront certainement faire quelque chose pour vous aider. » il entrouvre la porte, et jette un regard à l'extérieur de la pièce, puis la referme légèrement « Je vais chercher de quoi les transporter. Ne bougez pas. »

Il rouvre la porte, et disparaît derrière celle-ci. Cette proposition soudaine et totalement inattendue nous laisse tous perplexes, mais Jim reprend bien vite la parole, semblant avoir déjà un avis bien tranché sur la question.

« -Ce n'était pas dans les plans prévus par Palladium... Il croit que nous allons partir comme ça, sur commande? »

J'avoue que ce brusque changement de plan est pour le moins étrange et... Brusque, sans vouloir me répéter. 'Puis cette demande, elle vient de qui, exactement? Ça vient directement de Palladium, ou c'est plus un conseil de la part du scientifique?... Je partirai plus sur la seconde option, mais du coup, je ne suis pas tout à fait sûr que cela soit une bonne idée de l'écouter...

Semblant lire dans mes pensées (ce qui ne m'étonnerait pas, après tout, elle est kinésiste...), Lucy reprend la parole.

« -Ce n'est effectivement pas ce qui était prévu, mais...  » elle coule un regard en direction de la porte « … Il semblait sincèrement inquiet pour les Pokémons. S'il fait ça, ce n'est pas sans raison... »

Jim hausse un sourcil.

« -Je te voyais plus prudente, Lucy. Tu penses vraiment que c'est une bonne idée ?
-... Moi je le pense, oui. Je sais quelques trucs au sujet de Samaragd, et je suis persuadée que cette ville sera un environnement bien plus propice à la guérison de ces Pokémon... Pas comme cette pièce vide et étouffante. »

La kinésiste hoche la tête.

« -Tout à fait. Et nous ne perdons rien à essayer... »

Jim lance un regard à Brock, cherchant du soutien, mais ce dernier se contente de hausser les épaules. Puis il nous fixe, Stella et moi.

Je dois avouer que Lucy et Laura n'ont pas tort... Cette pièce n'est guère propice à l'épanouissement d'un Pokémon, et je vois mal pour quelle raison ce scientifique nous enverrait là-bas, si ce n'est pour nous aider. Je suis certain que, au delà de l'avancée scientifique que ça pourrait apporter, il veut aider ces Pokémons!

« -Oh, euh... J'ai bien envie d'essayer, moi aussi. Quel autre intérêt aurait-il à nous envoyer là-bas, de toute façon ?   »

Stella hoche la tête, et l'adulte, ayant perdu sa dernière source éventuelle de soutien, nous regarde tous tour à tour. Il finit par lâcher un soupir, un sourire aux lèvres.

« -Bien, je vous suis... »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Dim 21 Aoû - 13:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Sam 20 Aoû - 16:52

J'ai l'impression d'avoir déclenché les méninges de tout le monde et qu'elles se sont mises à tourner à fond. Ils ont l'air d'avoir un peu de mal à accepter cette histoire d'aura noire, mais s'y font quand même et commence à élaborer des théories. Pokemon ? Humain ? Personnellement je n'en ai aucune idée, je n'ai vraiment pas assez de connaissance en pokemon ou en progrès technologique pour pouvoir me décider. J'ai quand même du mal à imaginer en revanche qu'il puisse s'agir d'un pokemon, enfin un pokemon qui agit seul je veux dire. Ginji parle bien d'un pokemon qui pourrait ressembler à notre cas à Sinnoh, mais comme le dit Jim il serait surprenant que ça soit ça ici. Il aurait probablement été détecté d'une manière ou d'une autre je veux dire non ? Paladium a l'air d'avoir de sacrés moyens après tout. C'est pour ça que pour moi, je pense que même si ce phénomène est provoqué par des pokemons, il doit y avoir quelqu'un derrière. C'est ce que Pink semblait indiqué aussi dans son avertissement. Seulement ce n'est que ma théorie après tout et je n'ai vraiment rien pour l'affirmer. C'est pour ça que je préfère garder mon idée pour moi et rester ouverte à tout. Le problème, c'est que ça ne nous aide vraiment pas à savoir quoi faire en revanche. Heureusement c'est à ce moment là que le scientifique de tout à l'heure rentre dans la pièce, mais de manière assez timide. Après avoir pris connaissance de nos premières découvertes et constaté l'état de santé de Coxyclaque (je suis désolée je suis désolée je suis désolée), il nous donne alors un conseil... mystérieux ?

- Samaragd ?

Oui je prend souvent la parole pour dire des choses utiles... Bref, l'homme nous dit ça et repart en nous informant qu'il va préparer le transport. Samaragd ? Une pension ? J'avoue que je ne vois pas comment ça va nous aider, mais comme le disent Lucy et Laura, ça ne coûte rien d'essayer et on sera sûrement mieux qu'ici dans cette pièce froide. Surtout après toute cette tension accumulée ici, cet endroit devient étouffant. Jim semble peu motivé à changer le planning, mais si nous voulons parvenir à un résultat, je nous vois mal à continuer ainsi. Alors quand l'homme nous regarde à notre tour, j’acquiesce d'un mouvement de tête. Il pousse un petit soupir résigné pour dire qu'il va nous suivre et rentre ensuite dans une période de réflexion. Cela ne dure pas très longtemps en revanche et il retrouve son sourire habituel, s'étant déjà adapté à ce nouveau rebondissement.

- Soit, allons à Samaragd. Seulement je vous préviens c'est pas la porte à coté ! Si vous voulez y rester, alors le mieux c'est de partir vite. On fera une escale en route pour la nuit et en repartant tôt, on y sera dans la matinée.
- Ah ? C'est si loin que ça ?
- Non mais je préfère faire un détour. Il y a des zones à éviter dans le désert après tout. Dans certaines parties les tempêtes de sable sont fréquentes. De plus même s'il y a peu de pokemon dans ce pays, il y a quand même certains territoire à éviter. Sauf si ça ne vous dérange pas de tomber dans un piège à Kraknoix.
- Ah non. Pas de trou...
- Ahahah, nous sommes d'accord. Je vais juste passer quelques coups de fils, histoire qu'on soit sûr de ne pas coucher dehors.

Euh oui j'ai pas demandé, mais disons que j'ai déjà eu des mésaventures avec des pokemons et leur attaque tunnel, souvent des Kraknoix d'ailleurs. Du coup pour ma part si on peut éviter, je suis totalement pour et dans l'ensemble tout le monde semble de cet avis. Je ne sais pas trop quel détour il veut faire, mais c'est lui le local après tout. C'est pour ce genre de chose qu'il a aussi été choisi pour ce job non ? Franchement vu les problèmes qu'il va nous faire éviter je trouve que c'est une super idée de l'avoir pris d'ailleurs. Good job Paladium ! Du coup si j'ai bien compris il ne nous reste plus qu'à attendre que Jim et le scientifique aient fini ce qu'ils ont à faire et on reprendra la route. Dans ce cas...

- Stok, quand Blok aura fini, dis à Sam de ranger mon sac s'il te plait s'il ne veut pas oublier ses affaires ici. Je reviens.

Souriant au pifeuil qui me lance un hochement d'approbateur à côté d'un Blok qui a encore de la frustration à recraché, je lance ensuite un sourire au Voltali tout en m'éclipsant. Pour avoir occupé son corps, et avoir tenté deux fois de le remplir en vain, je sais très bien quel estomac se cache dans ce corps maigrichon. Entre lui et Stok, je me dis que si on doit commencer à improviser pour ce soir et demain, alors il vaut mieux anticiper maintenant. Du coup oui c'est mon tour de demander la cuisine à un personnel visiblement surpris de tant d'intérêt pour cette pièce et qui doit se dire que les jeunes ne sont visiblement pas sérieux (ce dont je n'ai aucun moyen de savoir). Ouvrant en grand les frigos je sors un peu tout ce que je trouve et fait appel à Wild ma Canarticho pour m'aider. Après ça c'est une course contre la montre pour faire un maximum à manger en un temps minimum. Pas le temps de faire des cuissons, ce sera repas froid. Bon bah repas froid et nourrissant, ce sera des bentos hein. Je vais juste devoir emprunter tout les récipients que je trouve pour loger tout ça. Wild à la découpe et moi courant partout, nous nous mettons au travail donc et même si ce n'est sûrement pas ce qu'il y a de plus important à faire, c'est la seule chose que JE peux faire pour le moment. J'ai besoin d'être occupé dans ce genre de situation pour ne pas me sentir inutile. Bref une petite demi-heure plus tard je retourne auprès de notre petite troupe ou l'on m'attendait visiblement. Les trois pokemons sont enfermés dans des sortes de sphère transparente à leur taille et se tiennent totalement immobile comme à leur habitude. Enfin ça c'est ce que je vois maintenant, mais si ça se trouve les mettre là-dedans n'a pas été simple...

- J'ai fais des encas pour la route. Qui en veut ?

Réaction un peu mitigé, certains pensant probablement que ce n'était pas le moment, mais après quelques râle d'estomac Ginji et Stok en tête, tout le monde se dit qu'au final ce n'est pas une mauvaise idée. On a pas arrêté aujourd'hui après tout entre les voyages et les efforts fournis avec ces pokemons à l'aura obscure. Je pense qu'on a tous mérité une bonne petite pause. En tout cas mes pokemons eux sont habitués et ne se privent pas pour prendre leur part. Du coup 11 de mes pokemons sont de sorti sous le regard assez choqué de Jim.

- A l'école, la plupart des élèves garde tout leur pokemon avec eux en général. Depuis qu'il y a eu des vols on nous conseille de les garder avec nous.

Et encore, avant de revenir ici, j'ai donné leur part à Don et Sky dehors. Les pauvres avec leur gros gabarit j'ai préféré leur laisser un peu de place pour qu'ils puissent manger tranquillement. Autant j'aime à ce qu'on mange tous ensemble, autant pour un goûter après tout. Pour ce qui est de Pink... Disons qu'elle mange autrement et qu'on la reverra ce soir (ou pas si elle passe pendant qu'on dort). Bref une fois que tout le monde a bien mangé (désolé j'ai du privilégier la quantité là donc je n'ai pas pu m'appliquer tout le monde, je tâcherais de faire mieux durant notre séjour), nous pouvons nous préparer à partir. Si j'avais su que Ginji avait autant de pokemon d'ailleurs, j'aurais encore augmenté mes efforts. Je ne pensais pas qu'il existait autant de pokemon électrique par contre, c'était assez impressionnant. Pour ce qui est des adultes, on a pas vraiment vu de nouveaux pokemons. Je suppose qu"ils avaient prévu aussi leurs propres casse-croûtes, contrairement à mon camarade. On aura peut-être plus de chance ce soir ? Je suis curieuse après tout avec quels autres pokemons les coachs travaillent. Brok avec un Mime Jr c'était une surprise après tout.

- Allez, temps de se mettre en route ! Direction Raval, c'est un petit bled ou on sera tranquille pour la nuit. Y a pas grand chose et l'ambiance n'est pas beaucoup meilleure que Pyrhite, mais je connais du monde. Personne ne devrait nous poser de souci. Après au pire s'il y en a, c'est aussi pour ça qu'on est là pas vrai gamin ? Hahaha !

Envoyant une bonne frappe dans l'épaule de Ginji, notre chef de convoi repart dans l'un de ses rires francs habituels. On dirait qu'il s'est au final totalement fait à l'idée de ce voyage imprévu aussi. Tant mieux si tout le monde est sur la même longueur d'onde ! Bon j'ai l'impression qu'il est plus intéressé par Raval que par Samaragd (on se demande pourquoi vu sa description de l'endroit), j'imagine qu'il doit avoir de très bons amis là-bas. Laura reprenant sa place à l'avant et le reste du peuple à l'arrière, pour ma part je n'ai plus que Sam à mes côtés. C'est donc dans une ambiance mitigé entre la bonne humeur de Jim et Sam et l'air grave et réfléchi de Lucy que nous reprenons à nouveau la route des sables. Ce que l'on ne savait pas encore à ce moment là, c'est que non seulement nous aurions mieux fait d'écouter le Top Dresseur local pour ce voyage, c'est que nous avons aussi laissé derrière nous un laboratoire qui manquera cruellement de vivres jusqu'au prochain ravitaillement. ... (Désolé les gens, je ne pensais pas que tout était dans la cuisine et que c'était prévu pour la semaine.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Dim 21 Aoû - 17:13

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Jim, bien que d'abord réticent, finit par accepter ce changement de plan soudain. Il nous prévient néanmoins que le trajet risque d'être long, et qu'il va nous faire faire un ou deux détours afin d'éviter certaines régions mal réputées de Rhode. Et nous n'arriverons que demain matin... Bah, de toute façon, ce n'est pas comme si on avait le choix. 'Fin, si, on l'a, mais entre rester cloîtré dans cette pièce et pouvoir emmener ces Pokémon à l'air libre, la décision est rapidement prise. D'autant plus qu'il y a, apparemment, des gens capables de nous aider, là-bas... Non, vraiment, nous devons essayer !

Le nomade s'éclipse, ayant quelques appels à passer afin que nous ne passions pas la nuit à la belle étoile, bientôt suivi par Stella, qui, après avoir donné quelques instructions à ses Pokémons, quitte la pièce en me lançant un sourire. Je n'ai pas le temps de lui demander où elle va, et nous ne sommes plus que quatre, Pokémon exclus, présents dans la pièce.

Avant que le silence ne retombe complètement (Toujours en faisant abstraction des cris de détresse de Sam et Gad), Brock reprend la parole, pour avouer un léger scepticisme à l'idée de se rendre à Samaragd.

« -Dîtes moi... Je n'ai rien contre l'idée d'aller à cette fameuse ville, mais vous êtes certaines de ce que vous faites ?  »

Laura hoche la tête avec conviction.

« -Oui. De ce que je sais, Samaragd est l'une des villes les plus verdoyantes de Rhode, si ce n'est la seule. Un peu de flore ne pourra qu'aider ces Pokémon. »

Je tourne la tête en direction du Fouinar. Il est certain qu'un peu de verdure sera plus agréable pour lui... Ainsi, si Lucy fait simplement confiance au scientifique, Laura se fie plus aux avantages que pourraient procurer ce nouvel environnement à la guérison des Pokémon. Sans oublier que certaines personnes là-bas seraient bien placées pour nous venir en aide... On tient peut-être la solution à nos problèmes !
 
Soulagé à l'idée de tenir un début de piste, je ne peux m'empêcher de sourire, rassuré par cette nouvelle opportunité. Nous allons sauver ces Pokémon.. Il le faut !

La porte se rouvre à nouveau sur le scientifique, transportant avec lui un grand sac. Il le pose au milieu de la pièce, et en sors le contenu, à savoir plusieurs sortes de plastique étrange, et une pompe... Je fronce les sourcils, alors qu'il commence à gonfler les morceaux de plastique à l'aide de la pompe, pour ainsi former une sorte de bulle. Mais qu'est-ce qu'il fait ? Ne me dîtes pas que... C'est là dedans qu'on va mettre les Pokémon ? Perplexe, je ne peux m'empêcher d'interpeller le scientifique.

« -Euh... Ça sert à quoi, ça ?  »

Déjà épuisé par le va-et-vient de ses bras pour faire fonctionner la pompe, il me répond entre deux halètements.

« -C'est pour... Transporter... Les... Pokémon...  »  

Je ne suis visiblement pas le seul à douter de l'efficacité de la chose, puisque Lucy intervient également.

« -Des Pokéballs ne seraient pas plus simples ?... »

Le scientifique s'arrête alors brusquement de pomper. Non pas par fatigue, mais parce que la remarque de la kinésiste semble le perturber... Après quelques secondes d'hésitations, il secoue la tête de droite à gauche, et reprend le pompage.

« -Certainement, mais... Palladium tient à ce que... Ces Pokémon restent... A l'état sauvage... »

Lucy ne paraît pas satisfaite par ses explications, mais Brock prend à son tour la parole avant qu'elle ne puisse rajouter quoi que ce soit.

« -Des cages n'auraient pas été plus pratiques ?
-Peut-être, mais... Ces bulles en plastique... Éviteront aux Pokémon de se blesser...  En cas de chute... Ou de mouvement trop brusque. De plus, elles ont été inventées... Pour résister... A leurs capacités... »  

Ne pouvant qu'approuver le raisonnement, le coach hoche la tête, avant de s'approcher du scientifique pour lui demander de se décaler. Il obéit, avant que Brock ne prenne la relève, et se mette à pomper bien plus rapidement que son prédécesseur. Et en s'épuisant moins, aussi... Le scientifique lance un sourire reconnaissant envers Brock, qui gonfle les trois bulles en très peu de temps. Elles sont assez grandes, un peu plus d'un mètre chacun, et peuvent toutes accueillir au moins un de nos sujets d'étude.  

Une fois qu'elles sont prêtes, le scientifique n'a aucun mal à mettre le Coxyclaque à l'intérieur de l'une d'elles, mais demande de l'aide pour le Farfuret et le Fouinar, moins enclins à coopérer. Lucy intervient, et demande à son Groret d'utiliser ses pouvoirs psychiques pour transporter les Pokémon jusqu'à leurs bulles respectives, ce qu'il fait sans mal. C'est au moment de refermer la dernière bulle que Jim revient parmi nous, un sourire aux lèvres.

« -C'est bon ! Je nous ai trouvé un endroit où passer la nu... Hum. Vous vous apprêtiez à jouer au foot ?  »

Sa remarque ne semble amuser que Brock et moi-même. Le scientifique lui explique l'utilité de ces bulles, pendant que Blok finit de maltraiter Sam et Gad. Stok oblige d'ailleurs Sam à ranger toutes les affaires qu'il a éparpillé dans la pièce, ce que le Férosinge fait en marmonnant. Je décide d'aider le Pokémon, et commence à rassembler les vêtements de sa propriétaire pour les amener jusqu'à son sac de voyage. La manière dont Sam s'y prend pour tout ranger à l'intérieur est plutôt anarchique, et si je ne passais pas derrière pour plier chaque vêtement, il n'aurait certainement jamais réussi à refermer le sac. Ou alors, il l'aurait fait au prix d'un effort titanesque, et en risquant de faire péter la fermeture du bagage, ce que Stella ne souhaite pas forcément, je suppose.

Assez rapidement, Sam m'amène la dernière pile d'affaire, qu'il me tend pour que je puisse la plier et la mettre dans le sac. J'obtempère bien sagement, et attrape le premier T-shirt de la pile pour le ranger soigneusement, mais m'arrête brusquement en cours de route. C'est un T-shirt gris,
à manches courtes, et avec un cœur rose en plein milieu... Le même que celui que m'avait passé Sam le jour où j'ai fait sa connaissance. Sa connaissance à lui, mais aussi celle de Stella et de son équipe.

J'ai un sourire triste en repensant à cette soirée. Je m'étais bien amusé, au final... Dommage que notre rencontre se soit faite dans de telles circonstances. Je ne me serai peut-être pas senti obligé de prendre la fuite si tôt après... Le hasard ne fait pas toujours bien les choses, hélas. Quoique, mettre ça sur le dos du hasard reviendrait à nier ma part de responsabilité...

Avec un soupir intérieur, je plie le haut, et le range avec les autres dans le sac. Machinalement, je range les derniers habits, referme le sac, et me lève, au moment où Stella revient elle aussi dans la pièce. Accompagnée par un Canarticho, la Pyroli arrive les bras chargés de... Oh.

Des étoiles font place dans mes yeux.

« -... MANGER ! »

Des bentos ! Si l'ensemble de la populace est plutôt mitigée, Stok et moi-même ne montrons pas l'ombre d'une hésitation suite à la question de Stella. Cela ne nous coûte rien de faire une petite pause, hein ? 'Puis j'ai tellement faim, môa... Je ne peux qu'accepter volontiers la nourriture que me propose la jeune fille, et goûte à celle-ci presque aussitôt après avoir eu un plat dans les mains. Raaah, c'est tellement bon ! Arceus, heureusement que tu me laisses ces moments de répit... Avise-toi de me les enlever, et cette fois c'est sûr, je grimpe jusqu'au sommet du Mont Couronnée pour te dire mes quatre vérités !

Puisque la Pyroli décide d'en faire profiter ses Pokémon, je décide d'en faire de même. Je comptais les nourrir une fois dehors, mais cela revient au même, au final. L'avantage d'avoir des Pokémon Electrik est que beaucoup d'entre eux ne s'alimentent qu'à base d'électricité, ce qui revient à une belle économie de nourriture... Cela reste néanmoins une vingtaine de créatures qui sortent de leurs Pokéballs respectives, et qui apparaissent aux yeux des adultes, pour le moins surpris par une telle quantité de Pokémon. Je ne le remarque pas immédiatement, et c'est quand Stella explique comment fonctionne l'académie par rapport au reste du monde que je me rappelle que, partout en dehors de Lansat, la norme est de six Pokémon. Et je la dépasse presque du quadruple... 'Faut que j'y pense un peu plus souvent, à ça, où je risque d'avoir quelques problèmes. Mais par contre, hors de question de me séparer de mes compagnons ! 'Faut juste que je fasse gaffe à me montrer plus discret... Chose pour laquelle je ne suis guère doué, mais on va faire avec...

Pendant le repas, je ne peux m'empêcher de jeter un regard aux trois Pokémon étranges. Coxyclaque s'est remis du choc pour le moins... Violent, qu'il a subit, mais paraît toujours aussi renfermé. Bien que sachant pertinemment que cela ne changera rien, je me permets de glisser un peu de nourriture dans leurs bulles, au moins pour qu'ils puissent s'alimenter correctement. Ils sont toujours aussi insensibles, et m'auraient certainement arraché la main si je l'avais laissé une seconde de plus à l'intérieur de leur bulle, mais au moins, ils mangent sans rechigner.  

Lorsque tout le monde a terminé de manger -ce qui n'est pas mon cas, mais 'faut bien qu'on y aille un jour ou l'autre-, je rentre tous mes Pokémon à l'intérieur de leurs Pokéballs, à l'exception de Soul, mon Limonde, et Spark, ma Dedenne. Le Pokémon Piège s'adaptera parfaitement à l’environnement désertique de Rhode et saura réagir au moindre danger, tandis que la Dedenne que m'a confié Estelle saura prendre soin de nos trois garnements... A condition qu'ils se laissent un minimum faire, évidemment.

Jim nous explique la suite des événements, et me donne une bonne tape dans l'épaule après avoir expliqué que nous étions là pour les protéger. N'y étant pas allé doucement, il parvient à me faire avancer d'un pas, et, bien que surpris, je hoche la tête pour approuver sa remarque.

Nous retournons tous à nos places respectives dans la camionnette, et celle-ci se met donc en route en direction de Raval. Malheureusement, le paysage n'est guère plus idyllique, et j'en viens à me demander ce qui peut pousser les gens à vivre dans un endroit pareil. Autant pour Touga, je peux comprendre, puisque l'île est quand même magnifique et possède de belles oasis, autant là... Non, je ne comprendrai jamais. C'est un mode de vie vraiment particulier.

Le trajet dure longtemps. Très longtemps. Je ne savais pas Rhode si grand... Je n'ose pas imaginer la durée que cela prendrait pour traverser tout ça à pieds. Cela doit être très éprouvant, aussi... Spark s'est endormie dans mes bras, et Soul fait preuve de son pragmatisme habituel en prenant son mal en patience. La camionnette étant peu confortable, je ne parviens pas, pour ma part, à trouver le sommeil, et fais plutôt défiler des descriptions de Pokémon grâce à l'application Pokédex de mon Ipok, dans l'espoir de peut-être trouver une explication à nos observations. Fouinar, Farfuret et Coxyclaque se sont endormis, eux aussi, leur corps ayant bien fini par devoir récupérer de ce que nous leur avons fait subir. (Il n'y a guère que le Farfuret qui n'a reçu aucun coup... Et tout de même, supporter le discours de Sam pendant si longtemps relève d'une grande énergie mentale.)

Après plusieurs heures à consulter des informations diverses et variées sur une bonne centaine de Pokémons (Vous saviez que les Delcatty ont une façon de vivre proche d'une philosophie hédoniste ?...), je n'ai toujours pas trouvé de lien entre la situation de nos trois Pokémon et les éventuels pouvoirs d'une autre créature. Pensif, je finis par coller ma joue contre la vitre de la camionnette, et observe ce paysage monotone qui défile devant mes yeux. Nos problèmes seraient-ils d'origine humaine... ? Je ne peux m'empêcher de penser à ma mission avec Cael, où, après moult péripéties, Oz et Lucki s'étaient retrouvés sous l'emprise d'une machine les réduisant littéralement à l'état d'esclaves. Ils obéissaient aveuglement à celui qui contrôlait l'engin, et n'avaient pas hésité une seule seconde à nous attaquer... Néanmoins, ils étaient encore animés d'émotions, et ressentaient toujours la douleur, à ce moment là. De plus, ils n'agissaient pas par instincts, et obéissaient à une logique d’agression bien précise... En bref, leur état n'avait que très peu de rapport avec nos problèmes actuels, si ce n'est que leur esprit n'était plus libre. Mais ce qu'il faut retenir... C'est que la machine était bien d'origine humaine, et qu'il n'est donc pas saugrenu d'imaginer que ce soit une invention quelconque qui soit la source de l'état de ces Pokémons. Je passerai bien un coup de fil à Léo pour lui demander s'il a une idée de ce dont il pourrait s'agir, mais le collectionneur est souvent très occupé, et j'aurai peur de le déranger en plein travail... Hmm, je vais me contenter de lui envoyer un petit message, et on verra bien s'il me répond.

Ne voulant pas baisser les bras, je continue les recherches sur mon Ipok pendant tout le reste du trajet. Spark me le réalimentant en batterie à ses réveils, j'ai de quoi m'occuper le temps que nous parvenons jusqu'à Raval...

C'est après une période qui me semble interminable que nous y parvenons.

« -Nous y voilà ! Raval !  »

Le soleil commence alors tout juste à se coucher. Une fois descendu de la camionnette, je m'étire longuement les membres, engourdis par le trajet, et lâche un bâillement fatigué. C'est seulement après cela que j'observe notre nouvel environnement... Identique à Pyrite, à deux détails près : l'endroit est plus petit, et les structures sont encore moins présentes. Malgré les cabanons, on dirait plus un campement qu'une ville, si vous voulez mon avis. M'enfin, ce n'est pas comme si je m'attendais à autre chose... Laura est bien en train de râler, mais je préfère toujours dormir ici qu'à la belle étoile.

Jim va à la rencontre de quelques personnes, qu'il salue chaleureusement. Les gens ont l'air un minimum heureux, malgré tout. On nous invite à rentrer dans une maison un peu délabrée, dans laquelle se trouve deux chambres avec des lits de fortune pour chacun d'entre nous. Les filles d'un côté, les garçons de l'autre, je présume.

Cette fois-ci, on nous offre le dîner, et bien que moins copieux que le repas de midi, il est suffisant pour calmer mon estomac pour la soirée. La nuit tombe assez rapidement, et Jim nous conseille d'aller dormir tôt, la journée de demain risquant d'être éprouvante. Nous obtempérons.

Habituellement, je sors tous mes Pokémon à l'extérieur de leurs Pokéballs pour dormir, mais face au peu de place dont nous disposons, je préfère m'abstenir. De plus, leurs sphères doivent être bien plus confortables... Spark et Soul restent cependant avec moi, et je tente tant bien que mal de trouver le sommeil à leurs côtés...

***

… Brr... Il fait tellement froid...

J'ai beau me tourner et me retourner sur ce vieux matelas, je n'arrive pas à fermer l’œil. La température a bien baissé, et bien qu'étant parvenu à dormir quelques heures, je crois que je vais avoir du mal à prolonger mon sommeil plus longtemps.

Malgré l'obscurité, je tente d'observer les autres personnes présentes dans la pièce. Soul et Spark dorment profondément, et il en est de même pour Brock qui doit pouvoir réveiller tout le quartier avec ses ronflements... Ses Pokémon dorment dans leurs Pokéballs, à la différence de Jim qui a laissé son Escroco à l'extérieur de sa sphère. Le nomade ne paraît avoir aucun mal à dormir, lui.

Doucement, je me redresse. Au bout d'un moment à fixer le vide, je décide de me lever, et quitte la pièce en faisant le moins de bruit possible. Je suis alors vêtu d'un simple pantalon et d'un T-shirt, n'ayant pas souhaité sortir un pyjama pour dormir dans un lieu si poussiéreux. Arrivé dans la salle principale, où nous avons tous mangé il y a quelques heures, j'observe Farfuret, Fouinar et Coxyclaque, endormis dans leur bulle dans un coin de la pièce. Je m'approche d'eux, et m'accroupis pour les regarder de plus près. Ils semblent tellement paisibles... Pourquoi sont-ils incapables d'afficher une expression aussi sereine, éveillés ?... J'aimerai tellement les aider à redevenir normaux. Je ne sais pas depuis combien de temps ils sont comme ça, ni même s'ils en souffrent, mais... Ils doivent certainement vouloir à nouveau ressentir des émotions heureuses. Leur vie actuelle doit être un véritable enfer...

Ma main se pose délicatement sur la bulle du Fouinar, alors que quelques paroles s'échappent de ma bouche.

« -... Nous allons vous sortir de là. Je vous le promets. »

Un bruit de porte manque de me faire sursauter. Je me relève et me retourne, pour voir Stella sortir de la chambre des femmes. Elle n'a pas l'air dans un super état, elle aussi. Je la regarde quelques secondes, surpris par son arrivée, mais finis par lui adresser un sourire.

« -Du mal à dormir, toi aussi ? »

Après un regard en direction des chambres, je lui indique la porte d'entrée d'un mouvement du menton, et l'invite à me suivre à l'extérieur. Dehors, nous pourrons discuter sans craindre de réveiller nos partenaires de mission.

Raval est complètement silencieux. En même temps, je ne vois pas quel genre d'activité il pourrait y avoir de nuit, par ici... Ne voyant rien d'adéquat pour se poser confortablement, je décide de m'asseoir par terre, contre le mur de la maison, et lève la tête en direction du ciel. Il y a bien quelques étoiles, mais les nuages les cachent en parti. Quelle région triste.

« -... C'est dommage, qu'il y ait autant de nuages, tout le temps. J'aime bien contempler le ciel. » je penche la tête légèrement sur le côté « Même si je le préfère de jour. Je le trouve plus joli. »

Réalisant alors que je commence à parler pour ne rien dire, je secoue la tête de droite à gauche, et change brusquement de sujet en me tournant vers Stella.

« -C'est gentil de t'être inquiétée pour moi, tout à l'heure. » je détourne le regard « Mine de rien, j'agis beaucoup en fonction mes émotions. Du coup, je ne prends pas toujours le temps de réfléchir aux conséquences de ce que je fais... C'est quelque chose que j'essaye de travailler, mais j'ai encore pas mal de chemin à faire, visiblement. »

Je ne me considère pas aussi impulsif que Lucas, qui, en plus de réagir trop brusquement, à une humeur extrêmement changeante. Mais j'ai malgré tout le même problème que lui, qui est de trop me laisser guider par mes sentiments. Si je m'attache trop à quelque chose, je deviens excessif dans mes actions, et lorsque la tristesse ou la peur m'envahit, je suis rapidement incapable d'agir. Je dois à tout prix apprendre à me modérer seul... Je ne peux pas en permanence compter sur les autres pour veiller sur moi-même. Mes ennuis risquent de se répéter, sinon.

« -J’envie parfois ta façon de rester calme en toute circonstance. Tu fais des cours de yoga, ou des trucs dans le genre ?... 'Faudra que tu me files quelques conseils ! »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Ven 23 Sep - 10:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Mar 23 Aoû - 18:04

Installée dans la voiture de Jim je regarde passer le paysage et ces dunes défilés, toutes différentes et pourtant si ressemblantes les unes les autres. Autant dire que la monotonie s'installe rapidement au bout de quelques minutes seulement, ce qui est moche considérant la durée annoncée de la route. En même temps c'est difficile de s'intéresser encore et toujours à ce sable, surtout quand avant on était à Touga. Il faut croire que ces vacances d'été sont placés sous le signe du désert. ... Au moins Davi et Dax peuvent profiter de leur environnement naturel en masse (qu'ils en profitent, il ne me donne pas envie d'y passer souvent leur environnement). Après on ne va pas trop se plaindre, au moins on a la clim ! C'est surtout heureux pour Laura et Lucy parce que vu leurs tenues... En parlant de tenue d'ailleurs, je m'attendais à devoir refaire mon sac après avoir dit à Sam de le ranger, mais en fait ce n'est pas si mal fait. C'est sûr que quelqu'un est intervenu là ! Stok peut-être ou une autre des personnes présentes (je doute que ce soit Brok). C'est très gentil de sa part ! Le seul truc c'est que ça m'aurait fait passer le temps huhu, mais bon je ne vais pas tout défaire. Ce ne serait pas gentil pour qui m'a aider après tout de défaire tout son travail. Bon sang, Sam est occupé et s'est trouvé un public attentif en le Groret de Lucie, mais moi je ne sais pas quoi faire. Les rôles sont inversés on dirait (moi qui avait peur qu'il soit infernal vu que je n'ai pas emmené mon ordinateur dans ce pays de sable). Je jette un œil à Ginji mais lui semble avoir trouvé de quoi s'occuper sur sa montre. Je me demande ce qu'il fait ? Il envoie des messages ? Hm non il a l'air concentré, peut-être qu'il fait des recherches ? On dirait qu'il prend vraiment les choses à cœur pour aider ces pokemons. Je l'aiderais bien, mais vu mon talent avec cet engin je le gênerais plus qu'autre chose. ... Bon eh bien je vais devoir attendre tout simplement, ce ne sera pas la première fois. ... Ca me rappelle la maison quand mes frères partent en compétition. On s'est préparé comme on a pu et maintenant, il ne nous reste qu'à nous y rendre et faire encore tout ce qu'on peut. Juste que cette fois ci les enjeux sont plus importants. Au final mon regard fini par se tourner sur Brok qui est en train de jouer gaiement avec Mime Jr. Cette scène assez surprenante me fait pousser un sourire en coin. ... Hm c'est vrai que je ne suis pas venu ici de base seulement pour aider ces pokemons.

- Vous êtes très proche vous et Mime Jr. J'ai cru comprendre que vous privilégiez la force pour établir le contact avec les pokemons. Pourtant vous avez utilisez Mime cet après-midi.
- Hm ? Je privilégie le combat, pas la force. Ce n'est pas la même chose ! Je suis un coach qui travaille beaucoup avec les Top Dresseurs en général. Quand ils font appel à moi, c'est pour rendre leur pokemon plus fort, plus rapide ou même plus déterminé. Seulement ces pokemons sont souvent fier après tout et confiant dans leur capacité. Pour se faire écouter, il n'y a rien de mieux que de les battre sur leur propre domaine, après ça ils deviennent tout de suite bien plus attentif héhé. Du coup rien ne vaut un bon combat pour briser la glace et ça me permet d'évaluer leur condition physique en même temps.
- Et Mime Jr ?
- Ce petit bonhomme a bien des talents, il ne faut pas se fier aux apparences. C'est un vrai petit génie avec son attaque copie et il possède le talent technicien en prime, ce qui est rare pour son espèce. Quand il s'agit d'apprendre à un autre pokemon une attaque ou comment l'employer de manière plus efficace, il est bien meilleur que moi. Seulement ce n'est pas pour ça qu'il m'est si précieux. C'est surtout un très bon ami et un joyeux luron qui sait partager sa bonne humeur partout ou il va même en plein combat. Après tout nous sommes là pour travailler avec le pokemon et peu importe la rigueur ou la fougue, il ne faut pas oublier de garder un bon esprit. En fait c'est bien la première fois que Mime Jr n'arrive pas à ce point à communiquer avec un autre pokemon.

Jusqu'à présent assez fier de parler de son travail et de Mime Jr, quand la dernière phrase arrive l'homme et son pokemon affichent subitement un air déçu. Je le comprends en même temps, moi aussi j'ai l'habitude d'avoir Sam brisé la glace à sa manière. Lui ou Don, mais le Galeking n'aurait probablement pas réussi non plus. Il n'a même pas essayer d'ailleurs et après l'analyse de Pink, je n'ai même pas cherché à lui faire essayer non plus. Seulement je n'ai pas envie de me replonger dans une ambiance lourde en parlant des trois mystérieux pokemons qui nous accompagnent, du coup je relance Brok plutôt sur sa méthode de travail. C'est plus simple pour moi avec lui dans le sens ou même s'il utilise le combat, on parle quand même d'exercice physique. Avec mon caractère je serais pourtant méthode douce de base, mais euh je trouve le travail plus concret et simple à comprendre. Je suis une personne simple après tout, mais je n'ai aucun souci avec ça et considère ça aussi comme une force. Du coup le reste de l'après-midi se change en discussion entre l'homme et moi ou il me donne quelques trucs pour changer un combat en coaching intensif. Il me donne aussi sa méthode pour déterminer les caractéristiques d'un pokemon, utile et intéressant, mais pas toujours très clair pour moi. Je veux dire les exemples qu'il me donne avec les pokemons présent, je suis juste incapable de voir la différence entre tel et tel à ce jour. Après ce n'est pas parce que je n'y arrive pas aujourd'hui que je n'y arriverais pas avec le temps. L'homme en retour en profite pour prendre autant d'information qu'il peut sur la Générale, sa personnalité et sur ses cours. Quand je lui parle de l'entrainement Pyroli du matin il pousse un puissant rire gras et me dit que j'ai bien de la chance (j'en connais plus d'une au dortoir qui l'étranglerait sur place). Ça se voit que c’est un vrai fan (y a des gens bizarres en ce monde). En tout cas la période de calme se termine dans la voiture après que le puissant rire de l’homme réveille Laura qui dormait à l’avant. Après ça les reproches arrivent et petit à petit les deux adultes reprennent leur petite routine de dispute. Fin des questions donc, mais je ne regrette rien ayant eu le temps d’apprendre ce que je voulais après avoir profité de la sieste de la femme. Impossible de sérieusement apprendre de ces deux adultes quand ils sont ensemble après tout. Sourire en coin je reste silencieuse dans mon coin tout en assimilant les informations obtenues, faisant le tri sur ce qui peut m’être utile, sur ce qu’il pourrait être intéressant de travailler et sur ce qu’il ne me correspond pas (non je ne vais pas demander à Sam de me frapper la poitrine pour jauger la force de son coup, il plaisantait pas vrai ?). On pourrait se dire que le bruit des disputes pourraient gêner la concentration, mais tristement pour moi vu l’environnement ou j’ai grandi, se serait presque le contraire. Navré Ginji Lucie et Jim, je n’ai pas fait exprès.

Après un trajet plus ou moins long entre recherches, tentatives de méditations infructueuses, disputes, et un certain starter qui a fini par en avoir marre et qui a DEUX fois tenté de sauter par la fenêtre pour aller faire un tour dehors (merci Groret !), nous arrivons enfin à la ville de Raval. Enfin ville c'est un grand mot je suppose. Village ? Pas sûr que ça soit plus approprié. Je me demande ce qu'ils font ici en fait, il n'y a rien aux alentours. La seule particularité de ce campement en fait est de se trouver au fond d'une sorte de canyon. Ca leur fait de l'ombre au moins je suppose et vu qu'il y a moins de sable ici c'est plus facile à vivre j'imagine, quoi que vu la poussière... J'ai vraiment l'impression d'être dans un coin oublié du monde et visiblement les gens ne sont pas à l'aise de nous voir. Je suppose que des touristes ils n'en voient pas souvent, surtout vêtu comme Lucie et Laura. A moins que ça soit à cause du fait que ça soit de belles femmes... Je me demande si ça m'arrivera un jour ça... Hm ce n'est pas le moment. De toute façon la méfiance locale se dissipe rapidement quand Jim apparaît et prend les choses en main. La population se détend alors rapidement et nous offre même gîte et couvert. C'est très gentil de leur part ! Heureusement que Jim est avec nous n'empêche. Autant j'admets que les coachs m'ont rassuré sur leur savoir faire professionnel, autant pour le reste... Heureusement que Lucie et Jim sont plus réactifs et débrouillard. Je me demande si c'est le métier qui veut ça. Je suppose qu'être Top Dresseur implique de beaucoup voyager après tout et qu'il faut donc développer une certaine débrouillardise. ... On dirait que j'ai encore des choses à apprendre si je veux faire quelque chose aussi dans ma spécialité de Ranger. Mes pokemons ont le potentiel, mais si je reste comme je suis, j'ai peur de les freiner et les gêner plus qu'autre chose. Etre apte physiquement ne suffit pas visiblement. *Sigh* En tout cas la soirée est là et après avoir bien mangé, filles et garçons se séparent chacun dans une chambre respective. Après ça vient alors le temps d'essayer de s'endormir malgré les lourds éléments de la journée. Notez que les deux femmes y arrivent très bien contrairement à moi. Problème à trouver le sommeil ? Absolument pas, je suis crevée et je n'ai qu'une envie, allez dormir... C'est juste que comme je l'ai dit avant, je n'ai pas mon ordinateur. Hors en revanche j'ai toujours également un starter insomniaque ! Du coup pour que Sam n'embête pas le peuple et empêche les gens de profiter d'un sommeil bien mérité, je reste donc éveillée afin d'aider mon cher starter à s'occuper (et l'empêcher de faire des bêtises). Certes il a conscience que les gens dorment la nuit et en général il va juste faire un tour, mais je n'ai pas spécialement un bon sentiment sur cet endroit alors pour une fois, je ne veux pas qu'il s'éloigne tout seul. Certes je passe pour une rabat-joie, mais tant que j'arrive à l'occuper, il y a moyen que ça marche ! Heureusement que Sam n'est pas non plus trop difficile à distraire,deux trois jeux de cartes, quelques tours de magie très simples. Je ne sais pas si je dois vraiment me réjouir qu'il soit aussi simple d'esprit pour ce genre de truc, mais comme ça m'arrange. Bref après 3h de jeux et alors que la nuit tombe, il est temps pour mon arme secrète de rentrer en action. Sortant d'elle même de sa sphère, Pink bondit alors sur mon starter qui ne l'avait pas entendu et s'installe sur son crâne pour le "mordre". Normalement les munnas mangent les rêves et cauchemars des pokemons endormis, mais comme Sam rêve même éveillé apparemment ça marche. Bref une fois posé comme ça, c'est comme si Sam venait de vider son esprit et il se met en position comme s'il faisait du yoga.

- Tss, le voilà qu'il se prend pour une star de casino. Qu'est ce que tu lui as mis dans la tête.

La voix de ma pokemon psy vient râler dans ma tête, mais cela me fait plus sourire qu'autre chose. Malgré ses plaintes, elle semble se régaler après tout et avale sans demander son reste. Sam reste son "plat préféré" après tout et mon idiot de macaque ne manque pas d'imagination pour rêver de tout et n'importe quoi. Ce qu'elle avale, il le recréé encore plus vite. Ils sont fait pour s'entendre en quelque sorte et pendant qu'il est ainsi, ça me donne l'occasion de faire une pause. Même avec un jeu calme, Sam ne manque pas d'énergie après tout et il n'est pas facile à suivre (surtout quand il se met à râler sur le fait qu'il y a des règles et qu'il essaye de les changer). J'ai bien besoin d'un peu d'air frais et j'en profiterais pour me reposer un peu. Pink en a probablement pour une petite heure la connaissant. Elle va prendre son temps et savourer, elle sait que personne ne l'interrompra la coquine.

« -Du mal à dormir, toi aussi ? »

Complètement prise par surprise, je ne peux pas m'empêcher de sursauter en entendant la voix du garçon. Ce dernier à côté du Fouinar me regarde visiblement aussi surpris de me voir. J'imagine que c'est une drôle de coïncidence que nous soyons tout les deux réveillés et hors de nos chambres au même moment. Après une brève observation je suis un peu surprise de voir qu'il c'est changé (contrairement à moi qui suit toujours dans la même tenue pour le moment) mais qu'il n'a visiblement pas pris des habits pour dormir. Quand il m'indique la sortie, je m'attends presque à ce qu'il m'entraîne dans une étrange balade nocturne, mais je suis vite rassurée quand nous nous installons juste à côté de la porte le long du mur. Le garçon s'assoit tandis que je m'appuis sur ce dernier et il se met à observer le ciel. Les murs du canyon produisent un étrange cadre pour ce ciel nuageux, avec tous ces derniers j'ai du mal à croire que je suis bien dans un désert. Observation d'étoile hein ? Il y en aurait eu j'aurais bien proposer au pokemon du même nom de sortir, mais cela ne vaut vraiment pas le coup. Le voltali se range d'ailleurs rapidement à mon avis. En revanche je suis un peu surprise qu'il préfère le ciel de jour et sans nuage, ce n'est pas le contraire en général ?

- Je préfère le jour en général, quelques nuages se promenant dans le ciel bleu.

Surtout quand je flotte dans la mer. L'océan bleu et le ciel bleu au dessus de la tête, cela me rend toujours incroyablement paisible. Seulement cela le garçon ne le saura probablement jamais car il préfère abréger cette conversation pour en commencer une autre. Ce n'est pas une surprise en même temps, j'avais bien senti qu'il voulait parler de quelque chose. En revanche je ne m'attendais pas à ce qui me parle de ça ! Je croyais qu'il voulait parler des trois pokemons, mais ce n'est pas vraiment le cas. Pas directement en tout cas. Pour ce qui est des remerciements, j'avoue être un peu gênée quand même. Quand j'y repense je me dis que j'ai quand même été excessive et je laisse couler mes jambes pour m’asseoir à coté du garçon, cachant le début de rouge de mes joues derrière mes genoux. Rouge qui ne disparaît pas quand j'entends la suite d'ailleurs.

- J'ai l'impression d'être une Meditikka à t'écouter, mais je ne pense pas être si calme que ça. Souvent j'ai plus l'impression de ne servir à rien et doit attendre que mes pokemons débloquent la situation pour moi. Je passe ma vie à attendre en fait. Soutenir les autres c'est bien, mais j'ai quand même le sentiment d'être trop passive. C'est aussi pour ça que ma mère m'a envoyée ici, même si je ne commence à m'en rendre compte que depuis peu. ... Il m'aura fallu plus d'un an pour réellement commencer à le comprendre, je ne suis vraiment pas rapide pour ces choses là haha.

Un peu gênée, je baisse à nouveau un instant ma tête derrière mes genoux avant de me figer. Hm je recommence encore on dirait à me mettre en position passive. Levant les yeux au ciel, je décide à la place de regarder à nouveau ce ciel étoilé qui nous est caché par les nuages tandis que divers souvenirs me reviennent en tête. J'ai toujours suivi le courant, me laissant bercer par les événements. Quelque part en fait, j'ai l'impression d'avoir toujours attendu qu'on m'apporte la réponse sur un plateau. La PC ? On m'y a envoyé et j'ai dis oui. Coach ? J'ai choisi cette voix car c'était la plus familière, c'était un peu la facilité et la sécurité. Seulement maintenant...

- Tu sais, la capacité d'agir en écoutant juste son cœur comme ça. Je suis un peu jalouse, j'ai toujours été une enfant sage à faire ce qu'on me dit. Aujourd'hui encore, au final j'ai laissé les autres faire le travail et je n'ai essayé que pour la forme sans trop y croire. S'il n'y avait pas eu Pink, nous n'aurions servi à rien.

Hm mais qu'est ce que je raconte... Je n'ai pas envie de plomber l'ambiance, je ne suis pas là pour lui raconter mes problèmes de conscience. Ginji a l'air de prendre tout tellement à cœur, je n'ai vraiment pas envie de lui rajouter ça sur le dos et le forcer à devoir m'aider. Seulement je ne sais pas pourquoi je n'ai pas pu m'empêcher de me confier à lui, ce n'est vraiment pas mon genre. ... Clairement pas. ...M'ouvrir à quelqu'un je ne sais pas si c'est vraiment positif, mais cela reste un changement en fait non ? Hm ce n'est pas grand chose mais je suppose que ça compte. Je ne sais pas pourquoi je réfléchi à ça d'un coup, je veux dire ce n'est pas comme si j'étais le genre de personne qui pense que les gens ne changent jamais. Si ? Ginji a l'air de vouloir changer en tout cas et s'il veut s'améliorer, j'ai envie de croire qu'il y arrivera.

- Changer, je me demande si c'est vraiment possible. Je suppose que ça vaut le coup d'essayer en tout cas.

Me relevant, je tourne mon regard vers le garçon alors qu'un sourire déterminé s'affiche sur mon visage. Je ne sais pas pourquoi mais d'un coup, j'ai cette soudaine envie furieuse qui se réveille en moi. Une envie de faire quelque chose d'un peu fou, n'importe quoi. L'envie de me prouver que si je le veux vraiment alors rien n'est impossible. Crise d'adolescence qui se déclenche d'un coup avec une folle envie de se rebeller contre le monde ? Possible. Seulement c'est plus facile à dire qu'à faire après tout et ce n'est pas parce que je ne sais quoi se réveille en moi, que je vais soudainement trouvé la solution au problème de Fouinar et des deux autres pokemons. En revanche...

- Toujours envie de voir les étoiles ?

***

- Bravo Sky, tu es le meilleur.

Assise sur le dos de mon Drattak, je serre mon dragon pour le féliciter alors qu'il parcourt les cieux avec ses deux passagers. Si la seule chose qui nous empêche d'admirer vraiment le ciel étoilé sont des sommets de falaise et quelques nuages, alors il suffit de passer au-dessus ! Je sais que ce n'est pas révolutionnaire et si ça se trouve Ginji n'avait pas si envie que ça de les voir, mais tant pis. Moi j'en avais besoin je crois, besoin de prendre le Tauros par les cornes. De regarder le problème en face et de le résoudre moi même, quitte à le faire d'une manière un peu folle. Après certes c'est Sky qui nous permet de voir les étoiles, mais c'est moi qui lui ai demandé et non pas lui qui s'est proposé. Je l'ai même réveillé pour ça, risquant de l'embêter. En revanche le dragon a baillé certes, mais ne m'a absolument pas blâmé. Au contraire même il a accepté avec plaisir et nous a embarqué le voltali et moi dans cette balade imprévue. Juste le temps de dire à Ginji de me tenir sérieusement la taille pour ne pas tomber et nous voilà parti dans ma folie d'un soir. Je n'hésite d'ailleurs pas à dire à Sky d'accélérer un peu afin de bien sentir le vent sur nos visages et j'y prends un grand plaisir. Voler c'est chouette quand même, mais c'est surtout ce fait d'être là sans raison qui me fait me sentir bien. J'ai l'impression d'avoir relâché une petite boule de stress en moi et de l'avoir lâché pour qu'elle aille s'écraser au sol. Petite fuite de la réalité ? Probablement. Je vais peut-être même le regretter par la suite, mais tant pis. Pour le moment je savoure juste l'instant présent en oubliant tout mes problèmes, en compagnie de l'un de mes plus fidèles pokemon qui est aussi l'un de mes meilleurs amis qui s'éclate totalement. ... Et aussi de Ginji.

- Je suis désolée, je t'ai embarquée sans vraiment te demander si tu en avais vraiment envie.  

J'ai comme qui dirait embarqué le jeune homme avec moi dans mon délire après tout en ne lui demandant qu'à moitié son avis. Il fait pas chaud au dessus des nuages en plus ! J'ai pensé à lui pourtant ne croyez pas, il semblait tellement abattu après tout lui aussi. J'ai réellement pensé que ça lui ferait du bien à lui aussi de tout lâché l'espace de quelques minutes. C'est pour ça que quand je vois sa réaction positive, je me sens vraiment soulagé et aussi assez heureuse. Je suis contente de partager mon premier vol avec lui. Mon petit moment de folie comme je l'appelle... Oui c'est bien mon premier vol sur le dos de Sky. Il a évolué il n'y a pas si longtemps que ça après tout et il avait besoin d'être à l'aise avant de prendre des passagers. Enfin c'est moi aussi qui ai voulu assurer le coup je suppose. Après on aurait pu, mais je crois que j'appréhendais toujours un peu quelque part, puis je n'ai jamais senti que c'était le bon moment. Jusqu'à maintenant. Oui je t'ai fait attendre Sky, je sais que ça faisait longtemps que tu en avais envie, mais reconnais que... Ca en valait la peine. Ginji s'amuse comme un petit fou et les étoiles sont splendides. Je ne peux pas m'empêcher de lever la tête et les admire une dernière fois. Après ça je ferme les yeux et fait tourner les images de la scène dans ma tête tout en sentant et en écoutant le vent. C'est différent du chant de l'océan, mais c'est pas mal du tout non plus hein. Seulement on ne peut pas rester là éternellement non plus, Pink doit avoir fini de manger et il est temps de rentrer. On est toujours en mission après tout et il y a encore du travail.

- Hm ? Quesqu'il y a Sky ?

Encore perdue un peu dans ma propre rêverie, un grognement du Drattak attire soudainement mon attention alors que nous étions en train de redescendre au campement. Jetant un œil par dessus son épaule je vois la ville que nous avions laissé loin derrière tout à l'heure être bien animé pour le coup. Heureusement que c'est la pleine lune sinon on y verrait rien, reste à espérer qu'aucun nuage ne vienne la cacher. Quoi qu'en même temps il y a des gens dehors en pleine nuit, c'est bien notre cas à nous aussi. Il n'y a pas de mal non ? La seule chose qui pourrait être bizarre pourrait être que...

- C'est moi ou ils vont tous à notre cabane ? J'ai comme l'impression qu'ils...

Sont en train de l'encercler ? Non ça parait absurde, je dois juste être parano. Pourtant ils ont vraiment l'air d'être à toutes les routes autour et n'en bougent plus. Dans le doute, je préfère dire à Sky d'accélérer et de nous ramener en vitesse. Ce dernier ne se fait pas prier d'ailleurs et nous dépose juste devant la porte, se positionnant ensuite comme un garde et surveillant les alentours. On dirait vraiment qu'il n'aime pas ceux qu'il a vu et même si je ne veux pas être alarmiste, j'avoue ne pas être tranquille non plus. Disons le franchement, j'ai même un petit peu peur, surtout que je n'ai que la sphère de Sky que j'ai récupéré pour la balade sur moi. Il faut s'inquiéter ? Réveiller tout le monde ? Seulement Jim ? J'ai besoin de récupérer mes autres pokemons ou pas ? Pour une fois que je me lâche un peu, j'espère que ça ne va pas provoquer des catastrophes.


Dernière édition par Stella Douglas le Jeu 25 Aoû - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Mer 24 Aoû - 22:14

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Les déserts sont connus pour leur température élevée de jour, et la froideur de leur nuit. Et j'ai beaucoup de mal avec ce froid... Déjà que je suis d'un naturel frileux.

La position de Raval, à savoir dans un canyon, n'arrange guère les choses, puisque le soleil doit difficilement atteindre la ville pour la réchauffer de ses rayons, et le vent peut s'engouffrer facilement à l'intérieur pour partir en ligne droite.

Le passage d'une légère brise me fait justement frémir. Je n'ai pas pensé à prendre des vêtements plus chauds, en venant ici. J'ai vraiment quelques soucis d'organisation, môa...

Heureusement, ma discussion avec Stella suffit à me faire oublier le froid ambiant. Je ne savais pas vraiment où je comptais en venir en démarrant la discussion, mais il semble que je sois parvenu à lancer le dialogue, ce qui est déjà assez agréable.

La Pyroli ne semble pas très satisfaite de son statut de jeune fille calme. Elle voit cela comme une forme de passivité, et aimerait parfois se montrer un peu plus active, au lieu de devoir simplement compter surs ses Pokémon.

Je connais bien ce sentiment. Il y a quelques temps, j'avais réalisé n'être capable de rien sans la présence de mes compagnons. J'ai alors voulu changer cela, et c'est pour ça que je me suis un peu plus consacré aux exercices physiques visant à améliorer ma propre condition. Je suis encore loin du résultat attendu, mais... Eh, je commence à être un peu moins maigrichon, quand même ! Les efforts de base qui m'épuisaient en quelques secondes auparavant sont maintenant plus supportables, et d'ici quelques temps, je suis certain de pouvoir parvenir à les réaliser sans trop de problème.

Après une courte pause, Stella rajoute être jalouse de ma « capacité d'agir en écoutant juste son cœur ». J'ai un petit sourire amusé.

« -L'herbe est toujours plus verte dans le champ d'à côté... »

Néanmoins, mon expression redevient un peu plus neutre, et je tourne la tête en direction de Stella pour la contredire sur un point.

« -Mais je ne suis pas d'accord avec ce que tu dis. Toi aussi, tu es capable d'agir en te fiant à tes sentiments. Tu l'as déjà démontré. Comme lorsque tu... »

… T'es jetée sur moi pour me protéger des Piafabec.

« -… Es allée à la rencontre du Farfuret, tout à l'heure. Quelqu'un de pragmatique aurait d'abord réfléchi aux risques qu'il encourrait en s'approchant de lui, et y serais allé plus prudemment, surtout après avoir vu l'attaque de Laura. Mais toi, tu es allée le saluer de la façon la plus naturelle au monde, alors qu'il aurait pu te sauter à la gorge n'importe quand. Certains y verraient peut-être de l'imprudence, et c'est sûrement le cas, mais moi, j'y vois principalement une forme d'empathie. »

Je penche à nouveau la tête sur le côté, et fais une petite grimace, perplexe.

« -Cela l'aurait certainement mis plus en confiance, d'ailleurs. C'est vraiment étrange, qu'il n'ait absolument pas réagit.  » j'esquisse un sourire qui se veut encourageant  « Au moins il ne t'a pas blessé ! C'est déjà ça. Et je suis sûr qu'en y allant à tâtons, nous parviendrons à ouvrir le cocon dans lequel ils sont enfermés... »

Je ne sais pas si c'est le fait de reparler des trois Pokémon que nous tentons de sauver, ou tout simplement parce que Stella n'a rien à rajouter à cela, mais le silence retombe, nous laissant tous les deux méditer sur quelques obscures pensées. Pour ma part, j'avoue surtout penser aux trois créatures... Ont-elles quelqu'un à qui elles tiennent, et qui se cache là, quelque part, à attendre le retour de ses amis ? Le scientifique de la station ONBS nous a dit qu'ils étaient encore à l'état sauvage, mais peut-être n'est-ce que la conséquence de leur état. Et quand bien même ils l'ont toujours été, il n'est pas rare qu'un Pokémon sauvage sympathise avec d'autres Pokémon, ou avec un humain... J'espère d'ailleurs pour eux que ce n'est pas par abus de confiance qu'ils se sont retrouvés comme ça. Sinon, qui sait quelle serait leur crainte ou leur haine à l'égard des autres... Ils pourraient reprocher leur état au monde entier, et ne plus se fier à qui que ce soit. Plus jamais.

Car être trompé... Ça fait terriblement mal.

Me tirant de ma réflexion, Stella reprend subitement la parole, évoquant la possibilité du changement. On dirait que notre discussion l'a amené à voir les choses sous un nouvel angle, plus positif, contrairement à moi.

Tant mieux. Je lui réponds avec un sourire.

« -Je le crois, môa. Quand on veut, on peut ! Il y a peut-être des choses qui ne peuvent être que ce qu'elles sont, mais ce n'est pas le cas de notre esprit, notre âme, ou je-ne-sais-quoi d'autre qui qualifie notre être. Et ce, qu'on soit humain, ou Pokémon. »

Sans prévenir, ma camarade se relève brusquement, me surprenant légèrement. Son expression a changé, et se montre plus déterminée... Avec un grain de malice dans le regard ? Quelque chose de nouveau semble animer Stella, en tout cas, et lorsqu'elle me demande si j'ai toujours envie de voir les étoiles avec un grand sourire, je ne sais pas trop quoi faire à part hocher la tête.

« -Hmm, oui... Pourquoi ?... T'as une idée ? »

***

… Ok... Ok... C'est haut... Très haut... EXTRÊMEMENT HAUT...

Focalisé par ce qu'il se passe en dessous de nous, je ne parviens même pas à discerner le sol entre les quelques nuages qui daignent s'écarter ne serait-ce qu'un tout petit peu. Tenant Stella fermement à la taille (… Quoi ? J'ai pas à avoir honte ! 'Puis c'est pas avec mes bras que je vais lui faire mal...), je me risque alors à détourner le regard et à lever les yeux, pour voir la voûte céleste défiler devant eux. Mon expression s'illumine, et la crainte disparaît de mon visage à la vue du spectacle, suffisamment beau pour me faire oublier que nous sommes actuellement à plusieurs centaines de mètre du sol sans la moindre sécurité, et que le moindre faux pas nous vaudra une chute inexorable nous menant à une mort certaine. Il y a de la joie ♪

C'est simple : je n'imaginais pas qu'un ciel puisse être aussi étoilé. Celui-ci se décline en plusieurs teintes, ne se contentant pas d'un bleu foncé monotone, et se dégrade parfois vers le violet, un bleu plus clair, ou même en noir complet. Les étoiles, elles, parsèment le décor en grand nombre, en TRES grand nombre, de façon à ce qu'il soit impossible de détourner le regard sans avoir toute une voie lactée sous les yeux. Le Drattak va à une telle vitesse que le vent fouette doucement nos visages, et bien qu'il fasse encore plus froid qu'en bas, j'ignore totalement le décalage de la température pour simplement profiter de cette sensation exquise qui monte en moi.

C'est beau. Il n'y a pas d'autres mots. Le décor est sublime, la sensation de vol relève du plus haut volupté, et savoir que seul un vide infini nous sépare de la terre ferme a finalement quelque chose de plutôt excitant, au fond. Doucement, je me détends, et relâche petit à petit mon emprise sur Stella, pour finalement seulement me tenir à Sky. Lorsque la Pyroli s'excuse pour ce voyage improvisé, je secoue la tête de droite à gauche, un sourire béat aux lèvres.

« -Arrête, c'est... C'est... C'est génial ! Je... Je n'avais jamais volé aussi haut ! Ni même vraiment volé, en fait. Il y a bien une fois, à la compétition Pokéathlète, où j'ai pu voler à dos de Békipan, mais le contexte n'était pas vraiment le même et la sensation n'est pas DU TOUT pareille ! C'est tellement... Tellement énorme ! »

Je dois sérieusement investir dans un Pokémon de type Vol ! Et pas un truc riquiqui sur lequel on tient à peine, non ! Je veux quelque chose d'aussi grand que ce Drattak ! Quelque chose qui permette à n'importe qui de planer comme ça, en montant à toute allure, en faisant swim, puis svlam, et puis youhouuuuuuu !

Totalement euphorique, je prends même un peu de zèle et me permets de relâcher totalement ma prise sur le Drattak pour tendre les bras en direction des étoiles. Elles semblent si proches ! Si accessibles ! J'ai l'impression qu'il me suffirait de me redresser encore un tout petit peu pour pouvoir les atteindre... Donnez moi seulement encore un peu d'élan, et je pourrai aller décrocher la lune !

Mes bras retombent lentement pour s'accrocher à nouveau à Sky, mais j'ai toujours la même expression joyeuse sur le visage. Je dois avoir l'air d'un vrai gamin, mais je m'en moque ! Je suis tellement heureux de pouvoir profiter de cet instant, que rien au monde, absolument rien, ne pourra me le gâcher.

« -Wooooooooow... Merci Stella ! Genre, vraiment ! C'est super méga tip top hyper cool bien de la mort qui tue of the death ! C'est... Woooooooooow²..... »

A mon grand malheur, toutes les bonnes choses ont une fin, et après quelques minutes totalement immergés dans ce qui pourrait être un rêve bleuuuuuuuuuuuu/PAF, voilà venu le moment fatidique de se réveiller et de redescendre sur terre, autant au sens propre que figuré du terme. Mais ce n'est pas grave. Ce moment a suffi à m'aérer l'esprit , et aura été capable de me changer les idées l'espace d'un instant. Quelque soit l'issu qu'aura cette mission, ce passage en compagnie de Stella et Sky restera éternellement gravé dans ma mémoire, en tant que l'un des meilleurs événements qu'il m'a été donné de vivre.

Pendant que nous descendons, et alors que j'enlace à nouveau la taille de Stella pour pouvoir être plus stable, je tente de lui communiquer quelques autres paroles malgré la force du vent qui nous fait face.

« -C'est nice ! Je suis encore plus déterminé à aider ces trois Pokémon, maintenant ! Comme ça, eux aussi, pourront un jour profiter d'un tel spectacle ! »

Hélas, un grognement de Sky capte aussitôt l'attention de Stella -et le mien, au passage-, tandis que nous arrivons à hauteur du village de Raval. L'adolescente, tirée de sa rêverie, demande à son Pokémon ce qui ne va pas, et scrute alors les alentours à la recherche du ou des problèmes. Me penchant également au dessus du vide, j'ai tout le loisir de constater que les choses se sont étrangement animées, alors qu'un silence désertique -c'est le mot- régnait au moment de notre envolée céleste. Fronçant légèrement les sourcils en me demandant pourquoi est-ce que tout semble si soudainement agité, je me retrouve encore plus perplexe lorsque Stella me fait remarquer, de justesse, que les habitants sortis de leurs cabanes semblent converger en direction de la notre. Mais quel est le problème ?...

Se posant en quatrième vitesse au sol, Sky atterrit juste devant la porte de notre cabane, nous permettant de rejoindre l'entrée de celle-ci en un bond. Parmi le rassemblement qui se créée autour de notre demeure d'un soir, j'entends quelques voix s'élever, soudainement alertées.

« -Ils ne dorment pas tous ! »

Quoi ? Mais qu'est-ce que ça veut dire ? Caché derrière Sky, qui s'est interposé entre l'entrée de la maison et l'ensemble des personnes réunies autour de nous, je tente d'élever la voix pour me faire entendre.

« -Qu'est-ce qu'il se passe ?!
-Vite, attrapez-les avant qu'ils ne réveillent les autres ! »

… Ok, là, ce n'est pas normal. Je sens les battements de mon cœur s’accélérer sous l'effet du stress tandis que je me retourne vers Stella, lui lançant quelques consignes improvisées.

« -Allons prévenir tout le monde pendant que Sky les retient. »

Aussitôt ces paroles prononcées, je me détourne, et m'engouffre à l'intérieur de la maison, pour bifurquer directement en direction de la chambre des hommes. Dans celle-ci, je remarque que Jim est déjà réveillé, et que Brock émerge tout juste. En me voyant débarquer, le nomade me fixe avec un air désorienté.

« -Qu'est-ce qu'il se passe ?... C'est quoi tout ce boucan ? »

Tentant de garder le plus grand calme possible, je me précipite vers mon sac pour le récupérer lui et toutes les Pokéballs qu'il contient, avant de réveiller Soul et Spark.

« -Je ne sais pas. Les habitants ont l'air de nous chercher des noises. »

Brock réagit au quart de tour, et se lève d'un bond, l'air passablement énervé.

« -Je ne sais pas ce qu'ils nous veulent, mais ils vont regretter d'avoir perturbé mon sommeil ! »

Les laissant réunir leurs propres affaires, je quitte la chambre pour arriver dans le salon, et me dirige vers les bulles des trois Pokémon. Ils semblent avoir été réveillés par l'agitation, et sont aux aguets. Lorsque je soulève la bulle du Farfuret, celui-ci lance aussitôt un coup de griffe en ma direction, mais sa patte rebondit contre la protection. L'instant d'après, Lucy déboule dans la pièce, toujours vêtue de son kimono, et accompagnée par Groret.

« -Ginji ?...
-Je préfère les avoir avec nous.  »

Coupant court à une éventuelle question, je tente de maintenir la bulle du Farfuret d'une main pour soulever celle du Coxyclaque de l'autre. Mais bien évidemment, je n'y parviens, et seule l'intervention de Groret venant soulever le Coxyclaque m'évite de faire n'importe quoi. Lucy prend le Fouinar, et je sors avec elle, suivis par Soul et Spark, à l'extérieur.

Sky défend toujours l'entrée de la maison, tentant de tenir tête à quelques Pokémon forçant le passage. Je demande à Soul de créer une barrière de protection avec Abri, afin de soutenir le Drattak, pendant que l'ensemble du groupe nous rejoint dehors. Brock est habillé d'un simple T-shirt et d'un short, ainsi que de ses deux Pokémon, Jim semble avoir gardé sa tenue pour dormir et est venu avec son Escroco, Laura a enfilé une robe à la va-vite et débarque, mal réveillée, et Stella a récupéré Pokéballs et Pokémon.

Devant notre débarquement massif, les attaques envers Sky cessent, et quelqu'un, parmi le groupe qui encercle la maison, se détache de ses camarades pour avancer en notre direction. Il est vêtu d'une tenue blanche que j'aurai trouvé absolument ridicule dans un autre contexte, mais là, j'avoue m'en moquer un peu. Il semble passablement énervé par notre réveil.

« -J'aurai voulu vous avoir pendant votre sommeil, cela aurait été tellement plus simple... Mais tant pis ! Nous allons devoir nous montrer un peu plus violent que prévu.  »

… Mais qu'est-ce qu'ils racontent, bon sang ? Inquiet, je resserre un peu plus ma prise sur la bulle du Farfuret, qui donne toujours des griffes à l'intérieur de celle-ci, et fais un léger pas de recul, pendant que Brock s'avance avec son Tygnon. Prenant une profonde inspiration, il prend la parole avec une voix bien portante, et dans laquelle on sent toute son irritation.

« -.... Nous avoir ? Nous ?! Qu'est-ce que vous nous voulez, au juste ?! Et faîtes gaffe à ce que vous dîtes, parce que je ne suis PAS DU TOUT d'humeur.  »

Guère effrayé par les paroles du karatéka, l'homme pointe du doigt la bulle que je tiens contre moi, et esquisse un léger sourire.

« -Que vous nous rendiez nos Pokémon. Le Groupe Ombre en a impérativement besoin pour son grand retour. » son sourire s'étale un peu plus, devenant presque carnassier « Je vous dirai bien que si vous les rendez sans faire d'histoire, nous vous laisserons la vie sauve, mais... Un retour, ça doit frapper fort. Peut-être que si nous vous prenons quelques Pokémon et que nous vous cassons une jambe ou deux, le bruit de notre come back s'étendra jusqu'à vos régions respectives... »

Je fronce les sourcils. Le Groupe Ombre ? Leurs Pokémon ? Nous prendre les nôtres ?! Bordel, dîtes moi que c'est une mauvaise blague !

Laura réagit tout aussi mal que moi, et il y a de quoi. Totalement prise de court et abasourdie, elle manifeste son incompréhension à voix haute.

« -Quoi ?! Mais vous êtes complètement malades ?! » elle se tourne vers Jim, et pointe l'homme du doigt « Jim ! C'est tes potes, non ?! Dis leur de se calmer IMMEDIATEMENT ou... Ou... Ou ça va mal finir ! »

Nos regards se tournent vers le nomade. Son expression est extrêmement sérieuse, et lorsqu'il fait un pas pour s'avancer, nous nous attendions tous à ce qu'ils prennent la parole pour résonner ses « potes ».

Mais son action est tout autre.

Sans prévenir, il élève sa main, et l'abat sur la nuque de Lucy. Son Escroco réagit immédiatement, et donne un puissant coup de poing sur le Groret de la kinésiste, qui s'effondre alors au sol, bientôt imitée par son Pokémon. Nos yeux s’écarquillent tous en voyant le nomade et son Pokémon ramasser les bulles du Fouinar et du Coxyclaque, et Brock n'attend pas une seconde de plus pour réagir.

« -.... JIM ! PUTAIN, QU'EST-CE QUE TU FOUS ?!  »

Un doux sourire illumine le visage du concerné, qui, avec une voix totalement calme et sereine, répond de la façon la plus naturelle au monde.

« -Désolé. »

Un Héliatronc surgit alors de l'intérieur de la maison, avant qu'une lumière ne nous éblouisse tous. Ayant les deux mains prises par le Farfuret, je ne peux que fermer les yeux et détourner le regard, et ce n'est que lorsque cette attaque Flash surprise s'estompe que je peux les rouvrir. Je constate bien vite que Jim a profité de la diversion pour passer de l'autre côté du Drattak avec ses deux Pokémon, ainsi que les bulles contenant Coxyclaque et Fouinar. Les deux créatures ont également été éblouies par l'attaque, et frappent dans le vide, pendant que Jim vient se ranger aux côtés de l'homme du Groupe Ombre. Laura se précipite sur Lucy, sonnée par le coup porté à sa nuque, et tente de la rendre à nouveau consciente, pendant que son Ortide s'enquit de l'état du Groret.

Affichant toujours son simple sourire, duquel ne semble pourtant émaner aucune mauvaise intention, Jim s'adresse à nous.

« -Ne m'en voulez pas. Tout ceci n'a rien de personnel. Mais vous savez, les temps sont durs, surtout ici, à Rhode, et... L'offre faite par le Groupe Ombre était bien plus alléchante que ce que proposait Palladium. D'autant plus que j'ai déjà reçu une avance sur ma paye... »

Totalement bouleversé par la succession des événements, je ne peux empêcher mes jambes de trembler, alors que la peur m'envahit tout doucement. Spark grimpe sur mon épaule, et me lance un petit couinement inquiet.

Mais je continue de fixer Jim avec un air horrifié.


Être trompé... Fait toujours aussi mal.

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Ven 23 Sep - 10:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Dim 28 Aoû - 0:06

Fin du rêve et début du cauchemar ? Passé d'une balade aérienne sous les étoiles pour se retrouver encercler par une bande de personnes hautement suspicieuse, je demanderais bien à Pink pour confirmer, mais je trouve que cela y ressemble beaucoup en tout cas. Surtout quand les messieurs en question parlent comme quoi ils voulaient nous avoir pendant notre sommeil. Ce n'est pas gentil du tout ça... Au moins comme ça c'est réglé, ils sont hostiles. Ginji rentre donc pour prévenir tout le monde, mais il est hors de question que j'abandonne Sky tout seul face à eux.

- SAM !

Toujours face à nos envahisseurs qui s'approchent de plus en plus, je les observe Sky montrant les crocs sans se priver et les faits hésiter un instant. Sam arrive alors avec un air concentré sur mon épaule avec mon sac tandis que Pink encore là également viens se poser sur ma tête.

- Je t'avais dit qu'on aurait des problèmes... Il est encore temps tu sais. Si on grimpe sur Sky et qu'on file...
- Tu sais très bien que ce n'est pas possible. Tu peux aller voir si Laura et Lucie sont réveillées ?
- Lucie est complétement réveillée et s’occupe de Laura.

D'une voix et avec une expression douce sur mon visage, je passe ma main sur la Munna avec une caresse qui se veut réconfortante. Je sais bien qu'elle est triste et déçue, elle voulait vraiment éviter cette situation. Pourtant j'y ai plongé directement et je l'ai entraîné avec moi. Je sais qu'elle comprend ce choix et qu'elle ne m'en veut pas à moi, mais ça m'attriste quand même. Seulement voilà, on n'abandonnera personne derrière pour s'enfuir à dos de dragon, Sky Sam et moi sommes parfaitement d'accord sur ce point et fond d’elle, je pense que Pink l’ait aussi. Alors oui en attendant que les autres s'organisent et arrivent, nous allons nous battre. Les premières pokeballs fusent et déjà un Rhinocorne charge, visiblement décidé à débloquer le passage. De ses flancs, un Scorplane et un Scarabrute émergent aussi pour nous foncer dessus. Expirant un bon coup j'efforce de rester le plus calme possible, chassant au maximum ce début de peur qui m'assaillait. Allez début du combat.

- Pink, arrête la charge du Rhinocorne avec Psycho. Sam tu le renvoie d'où il vient avec Casse-Brique. Sky ! Il va falloir que tu contiennes les deux autres ! Dracogriffe !

Les pokemons s'approchent et les actions tombent alors que je sens mes cheveux se dresser sur ma tête en compagnie de l'aura de Pink qui se développe. L'instant d'après le rhinocorne se retrouve stoppé en pleine charge, ses pattes quittant petit à petit le sol sous l'intense concentration de ma petite pokemon psy. Vu la masse du pokemon roche je doute qu'elle puisse faire plus pour stopper cette masse en mouvement, mais c'est pour ça après tout que j'ai demandé un deux contre un. Je me laisse trop impressionner par la différence de gabarit ? Peut-être. En tout cas Sam a bondit et assène son attaque combat au pokemon sans défense qui se fait du coup violemment rejeté en arrière. Yes ! Le rhinocorne se relève, mais vu comment il chancelle sur ses pattes, il réfléchira à deux fois avant de retenter un passage en force. Pour ce qui est de l'autre côté, c'est Sky qui est en infériorité numérique, mais Sky c'est Sky. Les trois pokemons échangent les assauts aériens à quelques mètres du sol, mais même tout seul le Dragon ne lâche absolument pas de terrain. Allez Sky tu vas les avoir ! Le Rhinocorne revient mais Sam se craque les doigts et Pink utilise un choc mental pour aider Sky, interrompant l'assaut en traitre du Scorplane alors que Sky punit le pokemon insecte avec un lance flamme à bout portant. Du coup les choses se passent super bien en fait ! Enfin, se passaient. Parce que d'autres pas beaux se rapprochent et qu'ils prennent tous leur pokeball en main. Bon ? On a réussi à prendre l'avantage à ce début de 3vs3 mais j'ai déjà du mal à garder l'oeil partout. Même si j'ai assez de pokemon, je doute qu'on puisse réellement tenir un siège ! Heureusement moi aussi j'ai le soutien qui arrive alors que tout le monde sort de la cabane visiblement remonté à bloc.

Rappelant Sam près de moi, Sky recule aussi mais reste quand même devant nous en premier rempart. Brok et Laura ne semblent pas encore tout à fait réveiller, mais Jim et Lucie sont prêts et habillés (Lucie a réussi à mettre son Kimono en si peu de temps ?! Fortiche). Nouvelle victoire des Top Dresseurs sur les coachs ? J’ai envie de dire que tant que tout le monde est prêt pour la suite, ce n’est pas un concours après tout. En revanche je me demande si c’était une bonne idée de sortir nos trois patients. Ils n’auraient pas été plus en sécurité à l’intérieur ? A moins que tout le monde est décidé qu’il valait mieux fuir. Vu le nombre en face, ça se comprend j’imagine. Quand le chef (lui aussi il a pas eu le temps de s’habiller ?) sort des rangs pour déclarer ses intentions, cette idée de dégager d’ici me parait d’autant plus pertinente. Non merci mes os vont très bien et il est hors de question que je leur laisse un seul de mes pokemons. L’idée même de ce qu’ils pourraient leur faire quand je vois les autres dans leur bulle me fait frémir.

- Fait attention à toi Sky, ne t’éloignes pas ok ?

Sentant mon inquiétude, le dragon se contente d’un hochement de tête affirmatif tout en ne quittant pas nos adversaires des yeux. Sky est fort, mais c’est parce que c’est un dragon adulte. Cependant même lui a ses points faibles et je ne veux surtout pas qu’il tombe dans un piège. Si cela arrivait, je ne suis pas sûr d’avoir les compétences de dresseuse pour l’aider à s’en sortir… Il est hors de question de prendre le moindre risque inutile dans cette affaire. Je suis clair Sam ? Mon starter tremble sur mon épaule d’impatience, mais se tiens encore à peu près tranquille pour le moment. Je me demande si c’est parce que Pink vient de l’aider à se vider la tête tout à l’heure. Quoi qu’il en soit c’est une bonne chose. C’est peut-être juste parce qu’il a déjà l’expérience de ce genre de situation remarque, après l’année dernière en même temps. … Décidemment les vacances d’été à la PC, ce n’est vraiment pas la joie. Ce sera quoi l’année prochaine, le retour de la Team Magma ? A ce rythme-là, autant resté sur Lansat. Laura semble avoir du mal aussi à supporter cette situation et reporte un peu ses nerfs sur Jim tout en lui demandant de faire quelque chose. Pauvre Jim, ce n’est pas parce qu’il connait un peu les locaux qu’il… Ah ?! Lucie ! Mais enfin !

« Désolé »

Sans que je n’aie vraiment le temps de comprendre tout ce qui arrive, un Heliatronc surgit soudainement de la maison et après ça, une puissante lumière nous aveugle tous. Jim s’empare avec son pokemon de deux sphères et le temps que nous soyons à nouveau capable de réagir, il a déjà rejoint le camp d’en face. En face… Il continue de nous sourire avec un petit air désolé. « Rien de personnel ». Juste une question d’argent ? Choix professionnel ? Je ne sais pas si ça me réconforte… En fait là tout de suite je n’arrive pas du tout à organiser mes émotions du tout sur ce sujet. Il avait une tête de bandit mais sans plus, il avait toujours ce sourire et cet air décontracté. Quelque part ça me rassurait, je me disais qu’il avait toujours le contrôle de la situation. Si j’avais su que s’il avait le contrôle, c’est uniquement car en fait le résultat lui importait peu car il travaillait pour les deux parties. Palladium et le groupe ombre, responsable de l’état de ces pokemons. Une heure encore j’aurais surement les yeux rivés sur eux avec un mélange de colère et d’indignation, mais là je ne vois que Jim, ne ressentant qu’incompréhension et tristesse. Il nous trahi vraiment alors ? Comme ça ? C’est la première fois que j’assiste à cela. C’est la première fois que je subi cela. Cette pauvre Lucie par terre en plus prise en traître, hmpf. Poings serrés de frustration, je regarde l’homme qui continue de sourire avec son air à la fois désolé et pourtant fier. Il a fait son choix et il ne reviendra pas dessus. Soit mais dans ce cas, moi je ne le pardonnerais pas ! Sauf s’il s’excuse et qu’il nous aide. … Oui bon je n’y crois pas trop et je ne vais pas compter là-dessus pour le moment.

- Allons allons, je comprends que vous n’aimiez pas ce qui arrive, mais nous ne sommes pas si irraisonnable. Si vous vous rendez, que vous nous rendez le dernier pokemon ainsi que tous ceux que vous avez sur vous, je m’engage à ce que vous soyez tous raccompagné chez vous en bonne santé ! Je vous laisse une minute.
- Si tu nous rends les pokemons et que toi et tes potes dégagés en emmenant ce traitre de sorte à ce que je ne vous voie plus jamais ! Je m’engage à ne pas vous briser tous les os du corps. Vous avez 1 minute.

L’homme en blanc qui nous faisait sa proposition avec un faux air de Gentleman ne garde pas son sourire bien longtemps après la réponse de Brock qui ne s’est pas fait attendre. Bon je ne sais pas si c’était la réponse la plus intelligente (ni la plus diplomatiquement correcte), mais en même temps. Il est absolument hors de question de dire oui ! Donc bon, on est plus à ça près. Après ça la tension se remet à monter et l’homme contrarié et vexé ordonne à ses hommes de s’occuper de nous. Pas de plan en vue de notre côté, on dirait que nous sommes donc condamné à nous battre. … Nous battre, contre une dizaine d’individus, alors que nous sommes encerclés. Se sont surement des criminels sans scrupule en plus qui ne feront pas de quartier. Je crois que cela commence seulement à vraiment rentrer dans ma tête ce qui risque d’arriver à nous et à nos pokemons et je dois bien dire… Cette idée me terrifie, seulement il ne faut pas. Il ne faut pas ! Il faut que je me batte après tout, il faut que je les protège. Il faut que… Un peu pâle j’essaie de ne pas perdre pied quand la main de Laura vient se poser sur mon épaule.

- Stella, occupe-toi de Lucie s’il te plait. Sky va vous protéger, je suis sûr qu’il fera très bien. Ginji, tu es notre dernier Top Dresseur, occupe-toi de farfuret d’accord ? Ne les laisses pas le prendre aussi. Tu es spécialiste électrique, tu devrais pouvoir tenir les pokemons à distance en les paralysant. Tant qu’ils ne s’approchent pas c’est bon, ne gaspille pas ton énergie à essayer de les vaincre. Brock et moi allons-nous occuper du reste. Tout va bien se passer les enfants d’accord ? … Ginji ? Pour ce que j’ai dit à Phyrite cet après-midi… Je suis désolée, ce n’était pas vraiment à toi que je parlais…


La coach semble secouée mais on peut voir qu’elle tiens le coup ou qu’elle s’efforce d’en avoir l’air. En revanche quand elle commence à s’excuser auprès de Ginji, j’avoue que je me sens un peu dans le brouillard, ne pouvant vraiment pas ramener mon esprit aussi loin dans le temps pour le moment. En tout cas Laura elle le sait et après ses excuses sincères, c’est un air bien plus déterminé qui s’affiche sur son visage alors qu’elle sort une nouvelle pokeball, son ortide étant occupé avec Groret. Un flash lumineux plus tard et un Roserade apparait sur le champ de bataille pour se tenir aux cotés de Tygnon tandis que Laura elle rejoint Brock. L’homme semble mitigé par la scène et assez réticent, mais garde le silence pour le moment.

- Jim ? Que tu aies d’autres obligations professionnels est une chose, mais je doute que tu veuilles réellement offenser notre employeur commun. Pourrais-tu juste nous rendre ces pokemons et partir ? Je doute que tu aies besoin d’aller si loin. Pauvre Lucie.
- Navré mais même si Palladium a de très gros moyens, il y a bien plus terrifiant qu’eux dans ce désert. J’ai choisi mon camp.
- *Sigh* Dans ce cas nous allons devoir venir les récupérer.


Laura se tiens toujours droite et ressemble à une lady dans son attitude, mais son regard est bien différent de d’habitude. Il y a de la résignation, de la froideur et aussi… Quelque chose que je n’arrive pas à identifier, mais j’ai le sentiment que ce ne sera pas la première fois pour la coach de se retrouver en situation de combat. Mais ce qui me perturbe le plus encore, c’est que j’ai soudainement l’impression que mes deux coachs si différents et qui n’ont fait que se disputer depuis le début, semblent soudainement complétement sur le même rythme.

- Tu n’es pas obligé tu sais, je peux m’en occuper seul. Je croyais que tu ne voulais plus jamais faire de match pokemon de ta vie.
- Ne sois pas ridicule ils sont bien trop nombreux. Dans une situation pareille je ne peux pas rester les bras croisés à ne rien faire. On ne peut même pas parler de match à ce niveau de toute façon. Ce sont des criminels et Jim n’a pas l’air d’être simple non plus.
- Après tout ce temps j’espère que tu n’ai pas trop rouillé. Je ne voudrais pas devoir ralentir *sourit*.
- Hmpf, ne t’en fais pas pour moi. Peu importe la situation je ne rate jamais. Tu devrais le savoir.
- Alors allons-y, comme au bon vieux temps.

***

- Cette femme sait se battre ? N’avais tu pas dit que ce n’était qu’une princesse ? Il semblerait que nous allons bien rire.
- Qui sait ? J’ai dit après UNE après-midi d’observation elle n’avait l’air d’être qu’une princesse. En revanche ce regard-là, j’en ai vu suffisamment pour savoir qu’elle ne doit pas être si simple que ça. Bien sûr cela peut juste être du bluff pour gagner du temps en attendant que Lucie se réveille. Vous avez bien pris les mesures pour contrer une spécialiste psy n’est-ce pas ?
- Bien sûr que ce n’est que ça. Ce ne sont que des coachs après tout. Quand à cette Lucie… Même réveillée, elle ne serait pas une menace. Nous sommes le groupe Ombre après tout ! Il serait dommage de manquer de pokemon ténèbres dans nos rangs huhu. Rien de tel pour vaincre ce genre de pokemon.
- … Ce n’est pas à ça que je pensais. *sourit*
-  On ne vous paye pas pour ça en même temps. Vous deviez juste infiltrer le laboratoire et nous renseigner sur la sécurité. Si possible créer une situation ou les pokemons seraient sortis du laboratoire. Je ne m’attendais pas à avoir de vos nouvelles aussi vite.
- Trop vite. Ils ont fait un pronostic très proche en une demi-journée à peine et on leur a déjà proposé Samaragd. Honnêtement j’aurais voulu attendre un ou deux jours de plus, histoire d’en savoir plus sur eux. J’ai vu la majeur partie des pokemons des enfants, mais ce Roserade par exemple…
- Aucune importance, que peuvent-ils bien faire à trois, encerclés et  après avoir été cruellement trahi ? Quand aux enfants… S’ils ont autant de pokemon que vous l’avez dit, alors ils sont vraiment un présent envoyé par cette PC. Regardez-moi ça, un Drattak ! Ce n’est pas le genre de pokemon que l’on croise tous les jours. J’aurais peut-être du regarder cette liste que vous m’avez envoyez en fait.
- Vous n’avez rien lu ?
- Ce ne sont que des enfants. Ils ne peuvent être utile que pour deux choses dans cette histoire, nous donner leur pokemon et … Groupe Ombre ! Chargez ! Capturez les enfants ! Une fois que nous aurons mis la main sur au moins l’un d’eux. Tout ce petit monde se rendra sans histoire. Quand à vous Jim je compte sur vous pour garder nos deux précieux pokemons.
- Vous payez ?
- Ce n'est qu'une simple tâche. Le groupe se souviendra de votre coopération.
- Non merci.
- Pardon ?
- Je suis un professionnel, je ne travaille que si je suis payé. Vous m’avez engagé pour espionner Paladium et vous procurez l’opportunité de récupérer vos pokemons et leur donner une leçon. Je l’ai fait et je vous ai même ramené deux de vos pokemons tout en neutralisant la plus grosse menace. J’ai fait mon travail, si vous en voulez plus, il faut payer pour plus. Sinon… Eh bien vous avez suffisamment d’homme pour gérer cette situation n’est-ce pas ? Quoi que, ils ne m’ont pas l’air bien entrainé, je me demande bien s’ils seront à la hauteur. Un simple petit chef de secteur ne se serait pas précipité sur une mission semble-t-il facile sans en informer sa hiérarchie pour se couvrir de gloire n’est-ce pas ?
- Hmpf, mélez-vous de vos affaires ! Nous nous passerons très bien de vous finalement !
- Soit, mais si vous changez d’avis je suis juste là. Escroco, Héliatronc. Notre travail est fini, vous pouvez reculer.

***

La tête de Lucie posée soigneusement sur mes genoux, je me sens assez inutile alors que les choses s’organisent autour. Sauf qu’alors que Laura et Brock terminent leur discussion et que Jim et l’homme blanc ridicule sont encore en plein milieu de la leur, ce dernier donne soudainement l’ordre d’attaquer. Non seulement ça, mais en plus ce n’est pas le farfuret qu’il vise mais nous, ne cachant absolument pas ses intentions de nous utiliser ! C’est … méchant, vraiment pas gentil du tout, ce qui correspond bien à son rôle j’imagine. En revanche cet ordre scandaleux ne semble pas choquer du tout la quinzaine d’homme de main (c’est moi ou leur nombre a augmenté) qui envoient chacun un pokemon après nous. Seulement alors que les premiers arrivent, un Mascaïman se retrouve balayé par un balai de feuille dansant dans les airs, ces dernières semblant se figer pour repartir à nouveau cette fois ci vers un Grahyéna qui se fait encercler et frapper de tout côté en une seconde.

- Bande de lâches, si vous croyez pouvoir juste nous ignorer.
- *à voix basse* Calme toi, ils veulent nous attirer. Si on se repli on tiendra plus longtemps certes mais on aura plus aucune chance de récupérer Fouinar et Coxyclaque. Fait confiance aux jeunes, la majeure partie de ces pokemons ne sont même pas entraîné correctement de toute façon.
- Les jeunes… Dois-je comprendre un quelconque message ?
- Héhé, reste concentré. Nous allons avoir besoin de tes miracles habituels avec Feuille magik. De ce que je peux voir Jim c’est retiré du combat et il n’y a que cinq pokemons qui semblent vraiment dangereux et trois d’entre eux gardent les bulles. Suis moi et couvre moi, en forçant le passage on devrait pouvoir intercepter ce Nostenfer pour au moins l’affaiblir. Après ça on fonce !
- Qu’est-ce qu’on fait de ce Monaflémit ?! De tous c’est lui le plus gros problème ici, même moi je peux le voir !
- … Ils vont devoir se débrouiller et tenir jusqu’à ce qu’on arrive. On a pas le choix. On est vraiment dans le pétrin après tout haha. Si elle ne se réveille pas rapidement, alors tous nos efforts seront vains de toute façon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Ven 2 Sep - 0:26

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Ginji

« -N-non...  »

C'est tout ce que j'arrive à prononcer. Que dire d'autre, de toute façon ? Il n'y a pas vraiment de mot pour décrire ce que je ressens actuellement. Alors comme ça, Jim veut saboter la mission ? Il veut récupérer les Pokémon que nous devons soigner et les livrer à ce Groupe Ombre ?  Il souhaite les laisser dans cet état ?... Ce n'est peut-être pas réellement sa volonté, plus préoccupé par l'argent qu'autre chose, mais en tout cas, c'est bien ce qu'il nous fait, là. Lui qui... Qui avait l'air si gentil. Il avait toujours le sourire, même lorsque la tension montait, et jouait toujours les médiateurs !.. Son sourire, il l'a toujours, d'ailleurs. Ce foutu sourire. Comme si il était au dessus de tout cela. Que ce qu'il faisait n'avait pas vraiment d'importance ; comme si rien n'en avait, en fait. Tant qu'il a son pognon, et qu'il est hors de danger, il se moque complètement du reste. De ce qu'il peut advenir de nous, de nos Pokémon, ou de nos trois patients ! Il en a vraiment rien à foutre. Cet homme, c'est juste un...

Salaud.

Je serre les dents, et continue de fixer le nomade, blessé. Pris en charge par les Pokémon adversaires, Coxyclaque et Fouinar sont maintenant à la merci du Groupe Ombre. Ils continuent de frapper leur bulle, mais on sent qu'ils commencent à perdre en intensité. Bientôt, quand ils comprendront que cela ne sert à rien, ils s'arrêteront, et se laisseront faire jusqu'à ce qu'on vienne à nouveau les importuner. En soit, ce qui leur arrive, ils s'en moquent complètement. Ils ne savent pas ce qui les attend. Et moi non plus, d'ailleurs, mais je doute que le Groupe Ombre les emmène en thalasso. 'Puis, quand bien même ils sauraient ce qui les attend, ils ne réagiraient pas plus : l'information leur passera au dessus de la tête, et ils continueraient d'être les créatures amorphes et mécaniques qu'ils sont.

C'est horrible. Je ne peux pas les laisser faire ça. Je me suis juré de les sortir de là. Je leur ai juré à eux aussi ! Je ne peux trahir cette promesse. C'est tout bonnement impensable. Il faut que je fasse quelque chose... Mais quoi ?

Nous sommes encerclés, avec une supériorité numérique plus que nette. Je ne sais pas du tout si Stella, Brock ou Laura ont l'habitude des combats Pokémon, Lucy est totalement inconsciente et est dans l'incapacité de nous venir en aide, et Jim est... Ce traître... Il.... Raaaah ! Bon sang ! Je n'en reviens toujours pas !

Incapable de me concentrer sur autre chose que cette trahison, j'ai besoin de quelques secondes pour réaliser que le chef ennemi nous propose actuellement un « marché » afin que nous puissions nous en tirer sans blessure. Donner nos Pokémon ? Et lécher un citron après s'être râpé la langue, tant que vous y êtes ? Il est bien clair que personne n'est d'avis à se laisser faire, et Brock le dit très clairement, répondant du tac-au-tac à l'homme sur un même ton. Ce dernier n'apprécie guère la réponse, et demande donc à ses sbires de se préparer à lancer l'assaut... Arf ! Ils sont tellement nombreux ! Voyons voir... Un Rhinoféros, ça a une très grande défense mais une défense spéciale assez minable, et ce n'est guère connu pour son intellect... Ce Donphan est déjà bien plus équilibré, et aura certainement beaucoup plus d'endurance. Monaflemit est un véritable danger, par contre, heureusement qu'il ne peut attaque qu'une fois sur deux... Et ce Négapi, là-bas ! Seul, il ne vaut peut-être pas grand chose, mais il fait un excellent soutien pour ses alliés et va nous compliquer la tâche si on s'en occupe pas rapidement... Raaaah, ils sont beaucoup trop ! On ne va jamais pouvoir gérer tout ça !

Mes jambes tremblent de plus en plus, et j'ai une gigantesque boule au ventre. Même si on me présentait un buffet complet sous les yeux, là, maintenant tout de suite, je serai certainement incapable d'avaler quoi que ce soit. Quelle idée, aussi ! Comme si c'était le moment de manger quelque chose... Ou même de penser à de la nourriture, en fait...

Les ennemis approchent de plus en plus, et je ne sais toujours pas ce que nous sommes censés faire. Heureusement, Laura prend subitement la parole, et fait preuve d'un calme olympien au moment de dicter quelques consignes à Stella et moi-même. Le changement de comportement est radical, et l'adulte est parvenue à troquer son hystérie habituelle contre une détermination sans faille. Sur le coup, j'avoue être assez surpris par une telle différence d'attitude, mais l'heure n'est pas à la décontenance.  

Après avoir demandé à Stella de s'occuper de Lucy, la coach se tourne vers moi, et me charge de la protection du Farfuret. Le dernier TopDresseur ?... Oh Arceus, c'est bien vrai ! Avec le départ de Jim et l'incapacité d'agir de Lucy, je suis la seule personne présente précisément pour ce genre de situation. J'ai pas la pression, tiens... J'écoute les conseils de la Coach en hochant brièvement la tête, bien qu'étonné par une telle maîtrise de sa part, et resserre un peu plus mon emprise sur la bulle du Farfuret. En cas d'agression directe, cela ne risque pas de changer grand chose, mais le savoir près de moi me rassure un peu plus...

L'aromathérapeute tente de nous rassurer, et s'apprête à s'avancer aux côtés de Brock, mais s'abstient pour lancer quelques dernières paroles. Elle s'adresse à moi, et s'excuse pour la dispute de tout à l'heure. Je n'ai pas le temps de réponde quoi que ce soit qu'elle se retourne, et rejoint Brock, après avoir fait appel à un tout nouveau Pokémon : un Roserade qui, de mon œil de novice, me paraît déjà bien robuste.

Un peu perturbé par ces excuses soudaines, je secoue la tête de droite à gauche pour me ressaisir et me concentrer sur la situation. Je tâcherai de lui en parler plus tard. A condition que nous sortons indemnes d'ici. Et avec ce Farfuret ! Lâchant sa bulle de la main droite, je plonge cette dernière de mon sac, et, après quelques secondes à farfouiller dedans, en tire trois Pokéballs. Avec Soul et Spark, cela va me faire cinq Pokémon à gérer en même temps, quatre si Spark ne rencontre pas trop de problèmes. Tant qu'ils veillent à ne pas s’éparpiller, cela devrait aller. Je fais sortir mes compagnons de leur sphère, et, alors que la lumière de leur apparition se dissipe, ma Loupio, mon Elecsprint et mon Lainergie atterrissent juste devant moi. D'abord inconscients du danger, ils se mettent vite en position de combat en remarquant toutes les personnes qui nous entourent.

Quelques nuages noirs commencent à apparaître au dessus de nous.

« -Meg, Thoron, Zelf ! On est dans une situation critique, on doit maintenir la défense le plus longtemps possible. On fait comme à l'entraînement ! Zelf, Mur Lumière, Thoron, Champ Électrifié, Meg, Anneau Hydro ! Soul, dès que quelqu'un commence à faillir, utilise Abri, sinon, spam les Coud'Boue. Meg, tente de semer la confusion dès que quelqu'un approche avec Onde Folie. Thoron, essaye de les paralyser du plus loin possible. Zelf, fais comme Thoron, mais si trop d'ennemis passent, viens soutenir Meg. Spark, je compte sur ta petite taille pour te faufiler parmi eux et les perturber avec Frotte-Frimousse. Attends seulement que le combat commence, et lâche toi. Au moindre soucis, repli-toi. N'hésite pas à utiliser Change Eclair pour revenir rapidement.  »

Quelques cris approbateurs, et tout le monde se met en place après avoir lancé les premières attaques que j'ai ordonné. Meg est la seule à rester près de moi, concentrant son énergie dans ses petites loupiotes, tandis que Thoron et Zelf se mettent en première ligne. Soul se trouvent au milieu, et attend qu'il soit le moment d'agir, tandis que Spark a déjà disparu de mon champ de vision. Elle n'est pas une grande combattante, mais avec sa petite taille, son adresse, et le remue-ménage qu'il risque d'y avoir, elle ne sera qu'un petit point orange dans la mêlée. Pour l'instant, elle doit juste se tenir à distance, mais dès lors que l'assaut sera lancé, elle passera complètement inaperçu. Du moins, jusqu'à ce qu'elle paralyse nos adversaires, mais à ce moment là, il sera trop tard pour eux.

Suite à l'attaque Champ Électrifié, la zone est entourée d'une étrange brume jaune, dans laquelle on peut parfois voir quelques étincelles.

Les nuages sur nos têtes se condensent petit à petit.

Je me tourne vers Stella, actuellement en train de s'occuper de Lucy, et ne prête ainsi pas vraiment attention aux discussions qui s'organisent autour de nous.

« -Stella, désolé de te demander ça, mais est-ce que Etoile connaît Protection ? Si c'est le cas, demande lui simplement de l'utiliser, et rappelle-le dans sa Pokéball aussitôt. Ça nous aidera à maintenir la posture défensive.  »

Après avoir rangé les Pokéballs des Pokémon appelés, mon bras vient à nouveau enlacer la bulle du Farfuret, que je ne compte pas lâcher de sitôt. Bien que je pourrai entendre les battements de mon cœur tellement celui-ci tambourine contre ma poitrine, je tente de prendre une grande inspiration pour me détendre. 'Fin, détendre, c'est un bien grand mot. Disons simplement que je tente de réunir le plus de calme possible. Je dois rester concentré. A tout prix.

L'assaut est donné.

Et les Pokémon ennemis ignorent royalement Laura et Brock.

Ils se dirigent directement vers nous.

Et ils sont bien trop nombreux à nous attaquer. Mes Pokémon ne pourront jamais contenir autant d'attaquant en même temps. Meg a tout juste le temps d'envoyer une Onde Folie, et Thoron et Zelf ne parviennent qu'à paralyser deux Pokémon chacun avant que d'autres ne passent devant eux. Soul ne pouvant viser plusieurs Pokémon en même temps avec une simple attaque Coud'Boue, décide, de lui-même, d'utiliser la capacité Ocroupi. De l'eau boueuse se forme en dessous de lui, avant d'être projetée en une immense vague en direction des assaillants, les repoussant à hauteur de l'Elecsprint et du Lainergie. Ces derniers tentent, avec l'appui de Soul, de retenir les Pokémon avec une approche beaucoup plus offensive, cherchant à les renvoyer en arrière ou à les assommer.

Néanmoins, comme je le craignais, cela ne suffit pas à nous rendre, Stella, le Farfuret, Lucy et moi-même, totalement inaccessibles. Un Mascaïman parvient à se faufiler sans problème parmi les éclairs et les attaques de boue, et s'approche jusqu'à nous en ouvrant la gueule, prêt à nous mordre. Pourtant, il est percuté l'instant d'après par une volée de feuilles, qui vient ensuite balayer un Grahyéna s'étant libérer des crocs de Thoron. Je me tourne vers le lanceur de l'attaque, qui n'est nul autre que le Roserade appelé par Laura, tandis que les deux coachs semblent organiser la contre-attaque. Ok, et si vous nous teniez au jus, un peu ?... Eeeeeeeeh, ils partent où ?! Ils nous laissent nous débrouiller seuls ?! Mais... Mais ils sont bien trop nombreux !

… 'Fin, bien trop nombreux, mais aussi pas bien tenaces. A vue d’œil, je note sept Pokémon paralysés et incapables de bouger, trois qui sont totalement confus et tapent dans le vide, et quatre autres à terre. Il leur reste encore l’équivalent qui nous charge dessus, Monaflémit inclus, mais... Tout n'est peut-être pas encore foutu.

D'autant plus que... Maintenant que Laura et Brock sont partis faire je-ne-sais-quoi, mes Pokémon vont pouvoir agir sans se soucier des éventuels dégâts collatéraux.

« -Meg, va rejoindre Soul. »

La Loupio lève les yeux vers moi, surprise, puis après avoir brièvement hoché la tête, sautille jusqu'au Limonde. J'élève un peu plus la voix afin que Thoron et Zelf puissent m'entendre.

« -Thoron, Zelf, en arrière ! Tout de suite ! Soul, Meg, Surf !  »

Les deux attaquants tournent la tête en ma direction, et bondissent en arrière pour passer derrière Meg et Soul. Les Pokémon adverses en profitent pour se précipiter dans leur direction... Mais une gigantesque vague se créée sous les deux créatures qui leur font encore face, s’élevant doucement pour former un véritable mur d'eau, et s'abat finalement partout autour de notre maison de fortune, entraînant dans son sillage la plupart des Pokémon. Seuls le Monaflémit, un Têtarte, un Akwakwak, et un Phogleur ne se sont pas faits emporter, et reprennent leur progression en notre direction aussitôt la vague passée. Tous les Pokémon s'étant fait balayer devraient retenter la charge d'ici une minute à peine, le temps de recracher toute l'eau qu'ils auront avalé.

« -Inversez ! Thoron, Onde de Choc ! Zelf, Onde Folie sur le Monaflémit ! Soul, Abri sur Zelf ! »

S'adonnant à un véritable Combat Rotatif, Soul et Meg s'écartent sur les côtés afin de laisser passer Thoron et Zelf. L'Elecsprint passe devant, et charge son attaque, pour ensuite créer une onde électrique qui se propage en cercle partout autour de lui. Soul est totalement immunisé à l'attaque, Meg voit ses PV régénérés grâce au talent Absorb Volt, et Zelf est protégé par l'Abri du Limonde. Et justement, dès que la barrière magique qu'a invoqué ce dernier disparaît, le Lainergie envoie la boule psychique qu'il a eu le temps de créer en direction du Monaflémit. N'ayant guère la souplesse requise pour esquiver, celui-ci ne peut que recevoir l'attaque Onde Folie, et se mettre à marcher de travers en manquant d’écraser ses partenaires.

« -Inversez ! Encore ! Tenez les à distance le plus longtemps possible... Nous ne devons pas les laisser faire un pas de plus !... Je compte sur vous ! »

Au dessus de nous, les nuages noirs s'agglutinent de plus en plus.



***
Narrateur omniscient

Se tenant à l'écart, le dirigeant du Groupe Ombre observe le début de l'affrontement avec un léger sourire aux coins des lèvres.

« -Ils ne tiendront pas longtemps. »

Jim, non loin, hausse un sourcil, sans toutefois cesser ce rictus qui lui est propre. Il coule un regard en direction de la cabane où il dormait il y a quelques instants encore, et devant laquelle le combat fait rage.

« -Vous êtes bien confiants...
-Que peuvent-ils faire, de toute façon ? Nous les écrasons par le nombre. Et puis, nous avons déjà remis la main sur deux des Pokémon... L'affrontement est gagné d'avance.  »

Se retournant, l'homme fait signe à ses trois Pokémon de le suivre. Un Nostenfer attrape la bulle du Coxyclaque, suivi par un Herbizarre saisissant celle du Fouinar à l'aide de ses lianes. Un Tarpaud vient à la suite, et le chef ferme la marche, s'apprêtant à partir pour une destination obscure.

« -Vous partez déjà ?
-Rien ne nous sert de contempler ce spectacle. Autant en profiter pour planquer ces deux là...
-Larcin! »

Alors qu'il s'apprête à partir, quelque chose passe à toute vitesse devant le Herbizarre, et parvient à subtiliser la bulle qu'il retenait entrelacé entre deux lianes. Les trois Pokémon et leur maître se figent soudainement, et se retournent, pour voir un Tygnon revenir devant son dresseur avec un Fouinar entre les pattes.

Brock affiche un sourire provocateur, fixant le criminel droit dans les yeux.

« -Ça a été plus facile que ce que je pensais. On dirait que je vous ai sur-estimé.
-.... Que ?! Mais comment avez-vous réussi à passer ?! »

Le karatéka se contente de désigner l'affrontement derrière son dos avec un simple mouvement de la main. Là-bas, le combat semble toujours aussi intense, et les sbires concentrent leurs efforts sur les deux adolescents qui tentent de résister contre cet assaut tant bien que mal.

« -Vos larbins obéissent au pied de la lettre. Ils sont tellement focalisés sur le Farfuret qu'ils n'ont pas fait attention à nous... Il a suffi de forcer un peu le passage, et hop, me voila ! »

Jim, bien qu'assistant à toute la scène, reste en retrait avec ses deux Pokémon. Son sourire s'élargit un peu plus face à l'explication de Brock.

« -Je ne pensais pas que tu irais jusqu'à abandonner les enfants. C'est bien joué. »

Le concerné jette un regard plein de dédain envers le traître, mais le détourne presque aussitôt.

« -Tu te crois bien placé pour parler ? Ils sauront se débrouiller, les Pokémon de ces sbires sont à peine entraînés.
-Herbizarre ! Bélier ! »

Coupant court à la discussion, le chef du groupe ordonne à son Pokémon d'attaquer. Celui-ci obtempère, et fonce droit sur le Tygnon, tenant toujours le Fouinar entre ses gants. Incapable de riposter, il risque de se prendre la capacité de plein fouet, mais une silhouette bondit de derrière son dos pour atterrir sur la trajectoire de l'Herbizarre en une magnifique galipette.

« -Miiiime ! »

Une petite lumière s'échappe soudainement du corps de l'Herbizarre, et fonce vers le Mime Jr. Dès qu'il l'a absorbé, il se met à quatre pattes, et fonce lui aussi droit sur son ennemi, s'apprêtant à lui donner une attaque Bélier identique grâce à la capacité Copie. Les têtes des deux Pokémon se percutent, et arrêtent simultanément la course de l'autre. Bien que sonné, l'Herbizarre tente de reprendre rapidement ses esprits, mais se retrouve face à un Mime Jr. adoptant exactement la même posture que lui. Plissant les yeux, il tente un mouvement à gauche, un mouvement à droite, mais sans parvenir à passer derrière le Mime Jr. qui recopie le moindre de ses gestes ou mimiques.

« -... Mais qu'est-ce qu'il fait ? Herbizarre, fonce ! Ne te préoccupe pas de lui !»

Pourtant, le Pokémon Graine continue de se focaliser sur le Mime Jr., perturbé par son mimétisme.

« -... "Mime Jr. imite ses ennemis. Une fois imités, ils ne peuvent plus quitter ce Pokémon des yeux". Je crains que votre Herbizarre ne soit totalement hypnotisé.
-Jim ! Récupérez le Fouinar, au lieu de jouer au plus malin !
-Seulement si vous payez.
-... ! Vous pensez sincèrement que c'est le moment de marchander ?! Bon sang, il faut tout faire soi-même ! Tarpaud, Nostenfer, occupez-vous d'... Mais ?!  Où sont-ils passés ?! »

Se retournant, l'homme ne peut que constater l'absence de ses deux autres Pokémon, ainsi que celle du Coxyclaque. Mais ses compagnons finissent rapidement par réapparaître... Puisqu'ils sont éjectés en sa direction, surgissant du coin d'une maison, blessés, et atterrissant juste à ses pieds.

Sortant de l'ombre, Laura s'avance en compagnie de son Roserade et de son Ortide, tenant dans ses bras la bulle contenant le Coxyclaque. Son expression, déterminée, ne laisse échapper aucune émotion, si ce n'est de la froideur.

« -Je savais bien qu'on pouvait compter sur l'attaque Doux Parfum de mon Ortide. Vos Pokémon ne sont pas aussi insensibles que ce Coxyclaque, et ont foncé tête baissée dans notre petite embuscade... »

Comme pour expliciter la suite, le Roserade fait voleter quelques Feuilles Magiks autour de lui, avec un certain air amusé. Pris au dépourvu, le dirigeant du Groupe Ombre observe tour à tour Laura et Brock, qui se tiennent de part et d'autres de lui, avec un léger air paniqué. Son Herbizarre est toujours obnubilé par le Mime Jr., et le Nostenfer ainsi que le Tarpaud sont au sol. Il se tourne alors vers Jim, et finit par céder à sa demande.

« -D'accord, vous aurez le double du salaire initial ! Maintenant, ramenez-moi ces deux Pokémon et débarrassez-vous d'eux !
-Enfin, ce n'était pas si compliqué...
-Jim... »

Le nomade fait un pas en direction du chef de bande, lorsque Laura l'interpelle, la mine grave.

« -Tu es vraiment obligé de faire ça ? »

Le concerné hausse simplement les épaules, avec cette fois-ci une expression plus neutre.

« -Je suppose que vous pouvez difficilement me payer plus. Sinon, vous ne seriez jamais venu bosser jusqu'ici.
-Alors c'est vraiment la seule chose qui t'intéresse ? L'argent ?! Tu n'as donc aucune morale ?...
-Eeeeh, on fait comme on peut ! Il faut bien que je gagne ma vie... »

Rejoignant leur dresseur aux côtés du dirigeant Ombre, l'Escroco et l'Héliatronc se mettent en posture de combat. Tygnon remet à son dresseur le Fouinar, et adopte lui aussi une position prête adaptée à l'affrontement, tandis que Laura lâche un profond soupir.

« -Soit. Tu ne nous laisses pas le choix... Nous allons devoir combattre !»



***
Ginji

« -Thoron, Hurlement ! »

L'Elecsprint lâche un puissant aboiement, qui stoppe net dans leurs courses un Zigzaton et un Caninos. Ceux-ci font volte-face et repartent la queue entre les jambes en sens inverse, alors que d'autres Pokémon s'apprêtent à prendre la relève.

L'affrontement ne veut cesser, et la fatigue monte peu à peu parmi mes compagnons. Voyant que nous possédons de puissantes attaques de zone, nos adversaires ont opté pour un affaiblissement sur le long terme, et envoient leurs Pokémon tour à tour afin de nous épuiser progressivement. Si, de la sorte, l'affrontement est plus gérable, il n'empêche que nous n'allons pas pouvoir continuer comme ça très longtemps...

Commençant moi-même à fatiguer, j'observe autour de nous les visages de ces hommes qui, ce soir, s'en prennent à deux adolescents sans le moindre scrupule. Je ne comprends vraiment pas comment de telles personnes peuvent exister... N'ont-ils pas la moindre empathie à notre égard ?... N'y a-t-il donc aucun moyen de les raisonner ? Il doit bien y avoir, parmi eux, des gens ne souhaitant pas en arriver à de telles extrémités...

« -... Pourquoi ?.... Pourquoi vous faîtes ça ?!  »

J'ai parlé suffisamment fort pour qu'ils puissent m'entendre. Les regards se tournent vers moi, surpris par un tel changement d'attitude, ce qui m'incite à tenter le coup.

« -Cela ne vous dérange pas, de vous en prendre à de jeunes adolescents comme nous ? A des Pokémon, qui n'ont rien demandé à personne ? Vous pouvez sincèrement nous attaquer sans avoir le moindre ressenti ?  »

Mes questions sont accueillis par un brusque silence. Face à l'absence de réaction de leurs dresseurs, les Pokémon cessent toutes leurs attaques, et se tournent en leur direction. Mais certains de leurs maîtres ne semblent pas le remarquer, amusés par mes paroles.

« -Petit, si tu en as marre, tu n'as qu'à te rendre bien gentiment ! »

Je secoue la tête de droite à gauche, et fronce les sourcils.

« -Si quelqu'un vous demandait de donner ce à quoi vous tenez le plus, vous le ferez bien gentiment, sans rechigner ? Vous savez très bien que je ne peux pas faire ça ! Je le refuse !
-Alors cesse de gémir et bats-toi !
-Mais ça n'a aucun sens ! Qu'est-ce qui vous pousse à agir comme ça ?! Dîtes le moi !
-Ça se voit que tu n'as jamais eu besoin de lutter pour survivre. Tu crois peut-être que tout s'obtient en claquant des doigts ? Qu'on peut mener une vie bien tranquille en étant honnête et généreux avec tout le monde ? Tu te trompes !
-Eeeeh ! » je m'offusque, vexé par ces paroles « Vous pensez que j'ai fait comment, pour en arriver là ? Tout ce que je possède actuellement, je l'ai eu à la sueur de mon front ! Je sais pertinemment que les choses ne viennent pas seules... J'ai quand même bossé pendant trois ans pour me donner les moyens de réaliser mon rêve !
-Oui, et tu as vu où est-ce qu'il t'a mené, ton rêve ? Réveille toi, mon mignon ! Tu es en plein milieu d'un désert, encerclé par la plus grande organisation criminelle que ce monde ait connu, et tu es totalement désemparé. Si vraiment tu veux que ça s'arrête, tu sais ce qu'il te reste à faire... »

Raaaah, ce n'est pas vrai ! Ils sont totalement butés ! Aucun moyen de les raisonner ! J'essaye, pourtant, mais... Bon sang... Ça serait pourtant si simple, si... S'ils réalisaient, l'espace d'une seconde, ce qu'ils étaient en train de faire ! N'ont-ils pas de la famille ou des amis qu'ils décevraient, avec un tel comportement ? Sont-ils pourris au point de n'en avoir rien à faire, de la portée de leurs actions ? De leur justesse ? De leurs conséquences ?...

Je crains qu'ils ne me laissent pas le choix. Ils ne lâcheront pas, et moi non plus... Tant pis.

Je vais devoir passer aux choses sérieuses.

« -Thoron, Meg, Soul, Zelf, Spark ! Revenez-tous!  »

Obtempérant, mes Pokémon font brusquement volte-face pour revenir jusqu'à moi. Lâchant la bulle du Farfuret d'une main, je fais tomber trois Pokéballs au sol. Celles-ci s'ouvrent en atterrissant par terre, et après un bref flash lumineux, apparaissent Shy, Oz et Punch à mes côtés.

Suite à cela, les nuages noirs se font de plus en plus menaçants.

Ils sont alors sept Pokémon, autour de moi, mais leur nombre monte rapidement à huit lorsqu'une petite boule de poil entourée d'électricité revient jusqu'à nous à vive allure. Usant de l'attaque Change-Eclair, Spark arrive rapidement après avoir exercé ses quelques méfaits dans la plus grande des discrétions.

Les Pokémon nous ayant tous attaqué se relèvent peu à peu. Certains ont eu le temps de se remettre de leur confusion, de leur balayage soudain ou des quelques coups qu'ils ont reçu. Leurs dresseurs, voyant dans mon ordre de repli le signe de mon abandon, ordonnent à leurs Pokémon de se rassembler autour de nous en un magnifique arc de cercle. Ils veulent nous couper toute possibilité de fuite, et souhaitent refermer leur prise sur nous progressivement... Les Pokémon obtempèrent, mais montrent clairement, en plus de la fatigue, des signes de craintes à notre approche. Ils se montent soudainement bien plus méfiants, pour une raison qui semble échapper à leurs dresseurs.

A la vue des nuages noirs qui tournent au dessus de nous, les Pokémon ont compris que quelque chose se préparait, eux.

Je me tourne vers Stella.

« -Stella ! Va t'abriter à l'intérieur avec Lucy et Groret ! Et rappelle tes Pokémon!  »

Mon ton est bien plus impératif qu'à l'habituel. Si généralement, mes directives s'apparentent plus à des demandes, là, il s'agissait clairement d'un ordre que je donnais à la Pyroli. Je n'avais pas le temps de m’embarrasser en politesses. Si elle restait à l'extérieur, elle mettait, elle, Lucy, Groret et ses Pokémon en danger.

Les nuages grondent.

Je ferme les yeux, et remonte légèrement la bulle du Farfuret contre moi, de sorte qu'il me suffirait de baisser la tête pour avoir le menton posé dessus. Farfuret ne fait plus aucun mouvement. Il a dû en avoir marre, de taper contre cette paroi qui le cloisonne actuellement. Il avait beau frapper de toute ses forces, il n'a peut-être réussi qu'à l’ébrécher. Et à peine. Cela doit être éreintant. Il s'est sûrement écroulé de fatigue. Car ce qu'on lui a fait a beau l'avoir rendu plus endurant, il reste un être vivant. Qui a ses propres limites. Comme tout le monde. Et qui, à force de vouloir faire face à ce mur qui se dresse devant lui, finit par en avoir marre de taper dessus inutilement.

… Moi aussi, j'en ai marre.

« -... Oz, Thoron, Punch, Shy, Spark, Zelf...  »

Je sens mes poils qui se redressent à cause de toute la tension statique, pendant que l'électricité s'accumule autour de mes Pokémon. Ils ont commencé à charger leur attaque, prévoyant la suite.

Difficile de ne pas la voir venir.

Je rouvre les yeux.

« -FATAL-FOUDRE ! »

Les poils de Voltali, Lainergie et Dedenne produisent une forte énergie électrostatique. Elecsprint attire les nuages orageux. Et Pikachu et Elektek amènent la foudre.

Les caractéristiques de ces six Pokémon cumulées forment un mélange pour le moins... Détonnant.

L'avantage de l'attaque Fatal-Foudre est sa très grande puissance.

Son principal inconvénient... Une très mauvaise précision.

Des éclairs s'abattent sur les Pokémon adversaires, et déferlent autour de nous de manière totalement aléatoire. Ils fusent en tout sens, et frappent toutes les créatures à proximité. Lorsqu'ils sont touchés, c'est une décharge capable d’assommer un Dracolosse qui parcoure leur corps. Lorsqu'ils les évitent, ce sont aux gerbes d'étincelles qu'ils s'exposent.

C'est un spectacle extrêmement chaotique, que nous avons là. Un véritable feu venu du ciel qui les agresse, et cherche à les repousser, à les effrayer, à les blesser. Il ne leur autorise aucun répit, et ne fait preuve d'aucune pitié. S'ils restent sur place, ils se font foudroyer, s'ils tentent d'aider un de leur partenaire, il en sera de même, s'ils fuient, ils deviendront des lâches abandonnant leurs compagnons blessés pour sauver leur propre peau. Quel choix feront-ils, face à cette colère divine qui s'abat sur eux ? Certains dresseurs tentent de faire preuve de sang-froid et réfléchissent à un moyen de parer ces éclairs, mais leurs voix se perdent dans la cohue générale, parmi leurs Pokémon qui courent dans tous les sens à la recherche d'un abri, et ceux qui sont en trop mauvais état pour pouvoir faire quoi que ce soit.

Face à cette scène digne d'un film catastrophe, je reste de marbre. Ce qu'ils subissent est parfaitement mérité. Ils veulent s'en prendre à mes compagnons... A ceux de mes partenaires... A mes partenaires eux-même... Et même à ces trois Pokémon qui en ont probablement suffisamment bavé comme ça. Et ce, en parfait état d'âme. Ils ne méritent aucune clémence. Ils n'en ont jamais fait preuve, eux, après tout.

Alors, qu'ils triment.

Et quiconque osera se remettre sur notre chemin de la sorte, subira lui aussi notre jugement céleste.  

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Lun 30 Jan - 22:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Dim 4 Sep - 21:44

La situation se développe et se dégrade de plus en plus alors que dresseurs et pokemons se préparent au combat. Après cela l’ordre de charge est donné et nos ennemis attaquent. Début du chaos… Ginji prend les choses en main et donnent les premières consignes, ces pokemons passant à l’action au fur à mesure qu’ils prennent conscience de la gravité de la situation. Les premières défenses sont érigées et le garçon me demande l’aide d’Etoile pour établir nos murs. D’un oui machinal je ne peux qu’appeler le pokemon en lui disant de faire comme les autres et écouter le Voltali. Mon petit insecte n’est pas très fort, mais il connait beaucoup d’attaques défensives il est vrai. C’est pour ça qu’après avoir lancé Protection je lui demande aussi de rajouter Rune Protect. Il serait dommage que nos ennemis retournent la stratégie de base des problèmes de statut contre nous. Seulement même sans cela les ennemis sont au final trop nombreux et la première vague manque de peu de franchir notre ligne pour se jeter sur nous. Sky et Sam se tenaient déjà prêt, mais c’est Laura qui au final intervient de manière bien plus autoritaire et efficace que je n’aurais jamais pu le faire. Je n’aurais jamais cru qu’elle était si forte ! Son attaque Feuille Magik voltige dans les airs et l’instant d’après, ces même feuilles ouvrent un passage à l’Ortide de l’aromathérapeute qui rejoint sa dresseuse, Pink prenant le relais pour s’occuper du Groret. Ma petite pokemon psy se pose alors sur la tête du cochon et ferme les yeux, entrant dans une sorte de transe. Ce qu’elle fait ? Je ne sais pas. Elle essaye sûrement de l’aider à se réveiller j’imagine, mais je n’ai aucune idée du temps que cela lui prendra. Je n’ai pas d’idée sur grand-chose d’ailleurs en fait. Je suis juste là en spectatrice, mes pensées totalement pagaille alors qu’aucune option valable ne me vient. Je ne connais même pas tous les pokemons qu’il y a en face, alors établir une stratégie pour tous les contenir ? Rien ne me semble valable. Ginji tente bien de raisonner ces gens, mais cela se révèle rapidement perdu d’avance. Ces gens-là n’en ont rien à faire de nous ou de ces pokemons. La seule chose qui les intéresse, c’est leur petite personne… C’est tellement… Frustrant ! Va-t-on vraiment perdre contre ce genre de personne ?! Je refuse ! Je refuse totalement de leur abandonner tous nos pokemons ! Seulement là ou ma volonté combative commence à peine à se réveiller réellement, Ginji lui passe très clairement au niveau supérieur.

Le regard résolu, il prend les commandes de son équipe avec encore plus de concentration, organisant parfaitement les différents mouvements des siens. Avec seulement quelques pokemons, il repousse un ennemi au moins trois fois supérieur en nombre. Certains se font paralyser, d’autres perdent leur repaire et une bonne partie se fait purement et simplement balayer sans avoir même le temps de songer à s’approcher. Une véritable défense de fer ou chacun a sa place et semble savoir parfaitement ce qu’il a à faire. Alors c’est ça un vrai Top Dresseur à l’œuvre ? Je suis encore très loin de mérité pouvoir m’appeler comme ça juste parce que je l’ai pris en deuxième spécialité ! Certes je sais qu’on est très loin d’être tiré d’affaire, mais je ne peux pas m’empêcher de vraiment être impressionnée par le Voltali cette fois. Autant avant je n’osais pas me jeter vraiment dans la bataille car je ne savais pas par où commencer, autant là je n’ose juste pas faire un geste de peur de perturber cette belle harmonie. Seulement je me fais vite sortir de ma rêverie par la voix du garçon quand celui-ci me dit de rentrer à l’intérieur avec tout le monde au plus vite. Aussitôt dit aussitôt fait ! J’embarque Lucy sur mon épaule (je suis petite mais ne me sous-estimez pas) pendant que Sam et Sky s’occupent du pokemon psy et sans hésitation je fais ce qu’il me demande. Là tout de suite j’ai totalement confiance et je crois qu’il aurait pu me demander à peu près n’importe quoi. Une fois Lucy installée (désolée pour le confort…) et donc un peu plus en sécurité, je m’apprête à ressortir, déterminée à être vraiment utile cette fois-ci, mais quand j’entends soudainement les bruits et que je vois les nuages qui ont apparu dans le ciel et je n’avais pas remarqué jusque-là… Yeux ronds grand ouverts avec un Sky médusé qui regarde lui aussi au-dessus de ma tête, je comprends soudainement… que j’ai intérêt à oublier rapidement cette idée et à claquer cette putain de porte en vitesse ! (pardon pour le gros mot…) A peine le temps donc d’envoyer la porte dans la truffe de mon starter qui n’a lui rien capté à ce qui se passait, ce dernier n’a même pas le temps de râler qu’il est interrompu par le vacarme résonnant soudainement à l’extérieur et les intenses flashs de lumière qui passe par la fenêtre. Quelqu’un a commandé un Armageddon ? Livraison express ! Ni repris ni remboursé. Quand je réouvre la porte après le retour du silence, tout ce que je peux voir c’est les restes du carnage après que chaque pokemon en fasse est gentiment dégusté sa part. Après les trombes d’eau qu’ils s’étaient pris juste avant, même les pokemons sols ont morflé.

- Woh…

Oui woh, j’ai toujours été doué pour les commentaires utiles et construits, mais je trouve que celui-là résume très bien la situation. J’en serais presque fière en fait… Puis ce n’est pas comme s’ils avaient plus de répondant en face. Ils sont visiblement tous aussi choqués que moi, chacun y allant de sa propre couleur de visage entre le blanc, le vert et le rouge (oui oui y en a qui sont verts ! ‘fin façon de parler). Néanmoins si on devait résumer leur sentiment global apparent, alors en plus du choc il faudrait rajouter l’incompréhension, la colère et surtout l’indignation accompagné d’une bonne pincée d’humiliation. En totale supériorité numérique et après nous avoir coincés, ils viennent tous de se faire mouché par un gamin. … Et toc ! Bien fait, ça vous apprendra à nous avoir sous-estimés, pardon à l’avoir sous-estimé lui ! Alors que les rayons rouges de rappel fusent dans tous les sens, je me précipite vers le garçon assez soulagée pour le féliciter, ne me rendant compte réellement que maintenant à quel point tout cela lui a couté à lui et aux siens.

- Ca va aller ?

Ses pokemons ont visiblement dépensé toute leur énergie dans cette attaque et même si je ne sais pas s’il en a vraiment conscience, Ginji n’a pas l’air au meilleur de sa forme non plus. Ça n’a rien d’étonnant en même temps, il n’a pas arrêté depuis ces dernières minutes et le moins qu’on puisse dire, c’est que ça a été très intense. Normalement je lui dirais bien d’aller se reposer après tout ça vu comment il a vaincu nos ennemis et probablement sauvé la vie à tous les deux, seulement cette naïve pensée sort rapidement de ma tête… Si on appelle nos assaillants depuis tout à l’heure la première vague ce n’est pas pour rien en même temps. Ce n’est pas le moment de se croire tirer d’affaire ! Pourquoi ? Bah parce qu’après la première, il y a la deuxième pardi. Pratiquement tous nos adversaires viennent de faire appel à un second pokemon, ces derniers étant bien entendu totalement frais et prêts à en découdre. De plus cette fois ci leurs dresseurs sont bien plus remontés et ils ne se laisseront certainement pas avoir aussi facilement. *Sigh*

- On dirait que cette fois, ça va être à mon tour de nous faire gagner du temps et de faire des miracles. Occupe-toi de Lucy d’accord ?

Me postant devant le garçon, je lui souris tâchant de garder un air tranquille pour me tourner ensuite vers nos nouveaux assaillants pokemons. Après tout ce qu’il vient de faire, je me vois vraiment mal retourner me cacher à l’intérieur pour lui dire de se tuer à la tâche à encore nous protéger. Mes trois pokemons sont d’ailleurs parfaitement d’accord avec moi sur ce point. Je n’ai encore aucune vraie idée de comment on va faire, mais cette fois-ci c’est à nous de les défendre. En tout cas c’était mon attention jusqu’à ce que Brok arrive en vol plané soudainement pour s’écraser dans le sable avec la sphère d’un des pokemons dans les bras.

- Ouch ! Bordel, il y va pas de main morte le salaud !
- Si tu me rendais ce pokemon sans faire d’histoire aussi, tu n’aurais pas autant de problème. Lâche donc prise.
- Brok, ça va aller ?
- J’ai connu mieux.

Rejoint en vitesse par Laura ainsi que leurs quatres pokemons et la sphère du dernier manquant à l’appel, l’homme se relève avec difficulté mais encore d’attaque. On dirait qu’ils ont réussi à remettre la main sur nos kidnappés, mais que cela ne s’est pas fait en douceur. Ortide semble au bord de la rupture et Roserade sert les dents. Mime Jr lui est assez paniqué et Tygnon tente de tenir le coup malgré les nombreuses marques de blesssures, … et de brulure. Jim lui fend la foule toujours avec son sourire éternel et détaché que je ne trouve plus sympathique du tout ! A ses côtés l’Heliatronc a un sourire mauvais et juste derrière l’homme des sables se tient un Typhlosion particulièrement imposant et à l’air pas commode du tout.

- Au final vous aurez quand même réussi à retourner auprès des enfants, bravo. Vous vous débrouillez vraiment bien, je n’aurais jamais pensé, surtout Laura. Ginji aussi c’est vraiment donner du mal huhu. Seulement cela reste juste à ce niveau-là, vous n’êtes pas à la hauteur et vous le savez.
- C’est Mlle Gladyus pour toi. Quand à ces pokemons ils sont toujours sous notre garde que je sache et nous n’en avons pas fini avec eux. En tant que « professionnel » tu peux comprendre ça n’est ce pas ? Alors va-t’en donc voir ailleurs si j’y suis et laisse nous faire notre travail. On en a un vrai nous.
- Désolé mais cela n’est pas possible. Cessez d’essayer de gagner du temps, je sais très bien ce que vous attendez. Il est hors de question que je laisse passer une prime pareille à cause d’une belle au bois dormant.
- Belle au bois dormant ? C’est un titre dont je me passerais. Pourquoi ne viens-tu donc pas par ici que je puisse te le rendre en bonne et due forme.

D’une voix calme et pourtant puissante, la voix de Lucy résonne soudainement aux oreilles de tous alors que la Top Dresseuse enfin réveillée apparait subitement aux portes du bungalow avec son pokemon psy et le mien. Elle n’a pas l’air au top de sa forme vu comment elle se tient au bord de la porte et je me dépêche de la soutenir, mais ça n’enlève rien à l’air noir qu’affiche la jeune femme et qui suffit à en faire reculer plus d’un dans le camp d’en face. Même Jim rétracte son sourire pour un air plus sérieux pendant un instant avant de reprendre son air tranquille habituel.

- Lucy très chère.
- Mlle Hook pour toi.
- Roo tu ne vas pas t’y mettre aussi.
- Et pourquoi pas. J’ai affreusement mal à la tête et mon réveil a été épouvantable. Je me sens de forte mauvaise humeur, c’est surprenant n’est-ce pas ? On se demande bien pourquoi.
- Allons du calme, cela n’avait rien de personnel tu sais. Pour être honnête ça m’a même fait un petit pincement au cœur !
- Si tu veux que je te l’enlève pour ne plus avoir ce problème, ce serait avec plaisir. Vu la manière dont tu te comportes, je doute qu’il te serve vraiment après tout.
- Que d’agressivité, fait attention à ton karma.
- Il suffit Jim ! Arrêtez de palabrer et récupérez moi mes pokemons ! Je paye assez cher pour ça ! Quand à vous ma chère, à votre place j’arrêterai avec mes grands airs. Si vous croyez nous faire peur, sachez que nous sommes venus avec largement de quoi nous occupez de vous !

Ayant visiblement passé un mauvais moment lui aussi, le chef de l’attaque apparait soudainement à nouveau dans son costume blanc qui a visiblement souffert. Il n’y a pas que Brock et Laura qui ont passé un mauvais moment en allant récupéré les pokemons. Néanmoins ignorant les regards de tous, il continue de se tenir droit et fier alors que suivant son ordre, de nouveaux pokemons sont relâchés pour nous affronter. Des Grahyénas, des Cornèbres dirigés par un Corboss, quelques dardargnans et aussi un parasect. Il y a aussi un Farfuret et un Steelix particulièrement imposant. Bref alors que la deuxième vague n’a pas encore bougé, la troisième vague fait déjà son apparition et je dois dire que je la trouve impressionnante. Seulement là où je ravale ma salive en me disant qu’on allait encore passer un mauvais quart d’heure, Lucy elle garde un air indéchiffrable pour ne pas dire perplexe en observant le chef ombre, pour ensuite retourner son attention à nouveau Jim.

- Ne me regarde pas comme ça. Du moment qu’il paye, son idiotie je la trouver mignonne. Pour être honnête j’ai même songé à vous laisser partir à cause de cela, étant donné que ma mission était accomplie. Je vous aime bien après tout héhé. Seulement les choses ont changé et je vais donc devoir vous demander à présent de bien vouloir rester un peu. Escroco !

Sous les cris rageurs du chef humilié devant tout le monde et qui se fait royalement ignoré (pour être honnête je comprends pas pourquoi non plus), le pokemon crocodile de sable qui avait disparu depuis tout à l’heure et que je croyais retourné dans sa sphère, surgit subitement du sol juste derrière Lucy et moi. Gueule grande ouverte sa mâchoire se dirige subitement vers la nuque de la jeune femme mais alors qu’il s’apprête à la refermer sur elle, il se retrouve soudainement figer dans les airs. Derrière nous plusieurs paires d’yeux se sont ouverts et dégagent tous une puissante énergie se répandant dans l’air tout autour de nous et de la cabane tandis que l’une d’elle au contraire se referme de plus en plus autour de l’Escroco de Jim, le pokemon ne pouvant et n’osant de toute manière pas faire le moindre geste. Pour être la personne la plus proche de l’énergie en question après lui, je dois dire que je le comprends. Pas besoin d’être psychique pour sentir que l’aura en question ne tolérera pas le moindre mouvement supplémentaire envers sa maitresse ! Après ça le crocodile se met soudainement à tournoyer comme une toupie pour ensuite être violemment projeté au loin s’écraser près de son dresseur. Un Escroco volant ! Un ! Le pokemon de Jim a visiblement passé un très sale moment et se relève péniblement et avec énormément de frustration. Groret et Sam ne se privent pas de l’occasion pour lui adresser un geste grossier en mode bien fait, bientôt imité par Mime Jr. … N’apprenez pas ce genre de chose aux enfants !

- *Sigh* Désolé Escroco, je me doutais bien que ça ne passerais pas, mais il fallait bien essayer.
- Tunnel ou pas, tu espérais vraiment qu’une seconde attaque par derrière fonctionnerait ?
- En fait je voulais qu’il t’atteigne avant que tu ne te réveille pour te neutraliser complétement, mais tu t’es réveillé avant. Vilaine fille va, tu es plus résistante que j’aurais cru.
- Sans pitié hein… Ça ne m’étonne même plus. Heureusement j’ai eu un peu d’aide pour émerger et comprendre tout ce qui s’est passé pendant mon blackout.

Devant la conversation calme des deux adultes Top Dresseur, j’avoue sentir de nombreuses sueurs froides couler dans mon dos. Lucy qui vient de manquer de peu d’avoir la nuque broyé continue de discuter tranquillement avec le responsable de l’attaque qui avoue avoir tenté de la *gloups* « neutraliser » dans son sommeil. Moi qui croyais avoir atteint le fond ce soir, je me rends compte qu’il est encore possible de sombrer plus bas dans ce puit de l’horreur. J’ai beau arrivé à me contenir, ça ne m’étonnerait pas si on me disait que j’avais perdu quelques couleurs sur le moment. Quant à la dernière phrase de la kinésiste, je sens la main qu’elle a posée sur mon épaule pour s’appuyer s’adoucir et quand je relève la tête, je vois l’ombre d’un sourire reconnaissant passer sur son visage. Ah ? J’ai rien fait moi pourtant. … Pink ? Elle déteste entrer dans l’esprit humain pourtant… Pourquoi aurait-elle ?

- J’en ai assez ! Comment osez-vous tous m’ignorer ainsi, moi et le groupe Ombre ! Nous sommes les maîtres de ce désert, de ce pays et même de ce monde entier ! A l’attaque !
- Temps de prendre congé on dirait. Nous réglerons cela la prochaine fois.
- Ca dépendra seulement de si j’ai…
- Il y aura une prochaine fois, ne t’en fais pas. Nous partons ! Teleport !

Alors que les pokemons ennemis commencent à s’avancer, l’énergie qui flottait dans l’air s’intensifie soudainement au dernier ordre de Lucy, soulevant le sable dans un immense tourbillon. L’instant d’après en revanche, cette même tornade s’estompe et disparait, tout comme l’énergie, le bungalow ainsi que nous tous.

- KEWAH ?! Ou sont-ils passés ?!! Ou !? QuAND ?! CO- COmmenT ?!
- Ou ? N’importe où. Quand ? A l’instant juste sous nos yeux pardi et comment… Teleportation. Si elle ne connaissait même pas cette attaque, elle n’aurait plus qu’à changer de spécialité.
- Vous le saviez ?! Pourquoi ?!
- J’ai été payé pour vous procurez des infos et une occasion, j’ai même grillé ma couverture pour vous aider un peu. Seulement au final, la récupération de ces pokemons n’avait rien à voir avec moi jusque-là. L’organisation de l’entière opération de ce soir est de votre responsabilité, patron. … Sérieusement le monde entier avait vu cette fin venir à des kilomètres. Tout le monde à part ceux n’ayant aucune base en pokemon psy et les ... … Quand je pense à tout ce temps que vous aviez pour vous préparer… *Sigh* Je me demande dans quelle catégorie vous rangez…
- Je… Je ne vous permets pas !
- Permettez ou ne permettez pas, je m’en moque. Ce n’est pas moi qui vais devoir expliquer tout cela à mes supérieurs *sourit*
- Urgh…
- Cela ne va pas être facile maintenant de cacher tout ça à vos patrons le temps de les retrouver et réparer vos bêtises. Ils seront sur leurs gardes en plus, sans compter que plus le temps passera et plus Paladium risque de se rendre compte également qu’il y a un problème et intervenir. Alala je n’aimerais tellement pas être à votre place. ♪♫♪
- Arrêtez vos salades Jim ! Combien ?!
- C’est une situation difficile et le temps est limité. Vous ne pourrez pas utiliser les fonds de l’organisation en plus si vous voulez cacher votre erreur. Vous êtes sûr d’avoir les moyens ?
- Hmpf. Vous n’avez aucun souci à vous faire pour ça. S’il y a bien deux choses dont je ne manque pas, c’est de moyens et de relations.
- J’avais comme deviné que vous n’en étiez pas arrivé là avec juste vos compétences héhé. Jackpot ♪
- Vous avez dit quelque chose ?
- Rien du tout patron. Marché conclu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Mar 6 Sep - 18:58

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


C'est une étrange sensation.

Voir à quel point ce simple ordre a mis en débandade toute l'organisation ennemie a quelque chose de réconfortant. Comme dirait Lucrèce... « Non pas qu'il soit d'un doux volupté d'observer autrui souffrir, mais qu'il est doux de voir à quels maux toi-même tu échappes. »

Ils ont essayé de s'en prendre à mes Pokémon, à mes camarades, et à moi-même. Et nous venons de leur tenir tête. Je n'avais jamais réalisé à quel point la puissance cumulée de mes Pokémon pouvait être dévastatrice... Je suis rassuré. Suite aux événements de l'an dernier, j'avais toujours cette peur... Qu'ils me soient arrachés, à nouveau. C'est quelque chose de difficilement supportable. Mais aujourd'hui, avec le temps, et l'expérience... Nous avons accumulé les moyens de nous défendre. Nous pouvons faire face à nos adversaires, et les empêcher de nous nuire. Peut-être pas tous, peut-être pas éternellement, mais au moins, la possibilité de pouvoir un jour réduire toute forme de menace ne me semble pas si utopique. « Mais rien n'est plus doux que d'occuper les temples sereins, bien abrités, élevés par la doctrine des sages. »

… Mais à quel prix ? Lorsque l'orage cesse, et que l'adrénaline commence à redescendre, la fatigue me rattrape soudainement. A mes côtés, mes Pokémon halètent, épuisés, et peinent à rester debout. Ils sont complètement vidés. Et je ne peux que les comprendre : cette attaque leur a demandé beaucoup trop d'énergie. Je ne suis pas tout à fait sûr de pouvoir faire appel à leurs capacités électriques avant une bonne journée de repos... Il n'y a guère que Meg et Soul, qui sont encore en forme, mais c'est uniquement car ils n'ont pas pris part à l'attaque. Et moi, ben... Je commence à atteindre mes limites d'adolescent fragile. Je ne sais pas vraiment comment, mais guider tous mes Pokémon contre l'assaut du Groupe Ombre m'a épuisé, psychiquement. Enfin, il faut relativiser... Nous avons mis à défaut l'offensive de l'organisation criminelle...

… Ou pas...

Si c'est un certain soulagement qui m'envahit lorsque je vois les dresseurs rappeler leurs Pokémon, ce sentiment se change petit à petit en incompréhension, jusqu'à devenir de la panique. Au bout de quelques secondes, je comprends effectivement que les rayons rouges qui affluent en tout sens ne servent pas tous à abriter les blessés... Mais qu'ils servent aussi à envoyer de nouveau renfort.

Et ainsi, la horde de Pokémon battue se transforme lentement en une deuxième vague pleine de vigueur.

« -... Oh non... »

Le monde entier pourrait s'effondrer autour de moi, je crois que mon désespoir n'en serait pas plus grand. Tout ce que mes Pokémon viennent de faire... N'a donc servi à rien ? Ils ont vidé toutes leurs forces... Pour quedale ?! Nous sommes toujours en danger ?! Et ils veulent encore nous attaquer ?! Tout ceci... N'était que le début ?!

… J'ai encore BEAUCOUP de chemin à faire avant de pouvoir nous considérer à l'abri dans ce fameux temple.

Je crois halluciner. Je suis tout simplement incapable de dire, faire, ou penser à quoi que ce soit face à nos nouveaux adversaires. Seule une attaque de la même envergure que la précédente pourrait à nouveau les mettre en déroute, mais... C'est tout bonnement impossible ! Mes Pokémon sont capouts, là ! Même si je les aspergeais d'Hyper Potion et que je les gavais de Baies Mepo, ils seraient toujours incapables d'agir ! Voyons voir, j'ai encore Lucina qui peut permettre de leur tenir tête, Châtaigne qui peut tenter de faire de même, et peut-être Webble et Mjöllnir qui peuvent...

Lorsque Stella vient s’enquérir de mon état, je tente tant bien que mal de mettre au point une nouvelle stratégie qui nous permettrait de nous sortir de là. Mais c'est la pire des équations qu'il m'a un jour été donnée de résoudre ! En partant du principe qu'ils ont plus d'un Pokémon, absolument rien ne laisse supposer qu'ils n'en ont que deux, et la stratégie la plus probable est qu'ils tentent de nous affaiblir sur le long terme en épuisant tour à tour mes Pokémon jusqu'à ce que plus aucun d'eux ne soit en état de se battre...

Et visiblement, la Pyroli semble bien le comprendre. Se postant devant moi, elle m'adresse un sourire et déclare que son tour est venu de nous protéger. Relevant la tête, je m'apprête à protester, mais me ravise en voyant l'état de mes Pokémon. Ils ont à tout prix besoin de repos... Mais je ne peux pas laisser Stella seule ! Raaaaah, bordel...

« -Mais je... ! Tu...  »

Je détourne le regard, les yeux fermés et serre les dents. Je crois que je n'ai pas d'autres choix. Je vais devoir confier toute cette responsabilité à Stella... Je n'aime pas vraiment cela, mais je ne vois aucune autre alternative. Je dois lui faire entièrement confiance... Et puis, elle est Coach, non ? Ses Pokémon doivent être bien entraînés... Peut-être arriveront-ils à leur tenir tête le temps que les miens récupèrent un minima...

Je me décrispe, et relève la tête pour regarder Stella dans les yeux. Dans les miens, ne doit se trouver que de l’inquiétude, mêlée à une sorte de reproche envers moi-même pour n'avoir tenu que le temps d'un assaut.

« -Ok... Mais... Fais gaffe. Au moindre soucis, tu te replis. Soul ! Tu es le Pokémon le plus robuste de l'équipe. Je compte sur toi pour soutenir celle de Stella avec tes capacités de protection.  »

Le Limonde opine. Je me détourne, et invite tous mes autres Pokémon à me suivre à l'intérieur. Une fois réfugiés, je pose la sphère du Farfuret au sol, et fais rentrer la quasi-totalité des Pokémons sortis à l'intérieur de leurs Pokéballs. Ne reste avec moi que Meg. Je me rapproche de Lucy et Groret, que Stella a installés confortablement à côté des affaires de la kinésiste, et m'assure que les deux inconscients respirent normalement. Cela a l'air d'aller... Je me demande dans combien de temps ils se réveilleront. Le plus vite sera le mieux... Si Spark n'était pas aussi fatiguée, j'aurai sans aucun doute profité de ses expériences avec Estelle en matière de soin, mais la Dedenne est bien trop épuisée pour que j'ose faire appel à elle. L'attaque précédente l'a sans nul doute éreintée, d'autant plus qu'elle ne prend que rarement part aux combats... Bon sang. J'ai l'impression de faire précisément ce que Laura m'a reproché il y a quelques heures... Ne pas tenir compte des sentiments de mes Pokémon... Mais je n'avais pas le choix, hein ? Et puis, elle s'est donnée à fond pour nous aider à nous défendre... Il faut que je pense à avoir une petite discussion avec Spark, lorsque nous nous serons tirés de tout ce bordel.

« -... Ma tête...  »

Mon attention se tourne rapidement en direction de Lucy, lorsque cette dernière s'éveille avec une grimace douloureuse. Elle tente de se lever, et je l'incite aussitôt à se rallonger, mais l'adulte m'ignore et essaye malgré tout de se remettre debout.

« -Attendez ! Vous devez encore...
-Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ?... »

Je n'ai pas le temps de répondre que Pink, que je n'avais pas remarqué jusqu'à présent, s'approche de la kinésiste. Les deux êtres se fixent dans les yeux pendant plusieurs secondes, et je crois comprendre que la Munna offre un rapide résumé de la situation à l'adulte. Enfin, je le comprends surtout lorsqu'elle tape soudainement ses poings l'un contre l'autre et qu'elle fronce les sourcils avec un air passablement énervé.

« -Jim, ce sale... »

Elle s'abstient de prononcer la suite, et s'accroupit auprès de son Groret, qui émerge lui aussi. Après s'être assurée qu'il puisse marcher, elle passe les alentours de la pièce en revue, et se précipite en direction de son sac. Elle fouille quelques secondes à peine dedans, et en sors ensuite plusieurs Pokéballs, dont elle fait sortir les locataires. Alors que Meg revient vers moi, apparaissent devant nous un Lippoutou, un Kirlia, un Mentali et un Lewsor. Lucy leur adresse quelques brèves paroles, avant de se diriger en direction de la sortie avec son Groret et la Munna de Stella.

« -Tenez vous prêts à agir. »

Les Pokémon hochent tous la tête, et lorsque l'adulte est sortie, je me précipite vers la bulle du Farfuret pour le récupérer et inviter Meg à quitter la pièce avec eux. Une fois dehors, je réalise que Brock et Laura sont de retour, ayant chacun récupéré les sphères manquantes, et que Jim a décidé de rejoindre lui aussi l'offensive adversaire.

Meg et moi arrivons au moment où Lucy menace d'arracher le cœur du nomade (… Wow. Violent. ), et, après que le chef adversaire en ait donné l'ordre, une troisième vague de Pokémon apparaît, malgré que la seconde attende toujours l'ordre d'agir. Écarquillant les yeux, l'élan d'espoir que j'ai pu avoir suite au retour des trois adultes s'évapore aussitôt, alors que le dirigeant ennemi se fait royalement ignorer par ses quatre autres interlocuteurs. Ils ne semblent pas du tout se soucier de la quantité de Pokémon qui leur fait face... Comment font-ils pour garder un tel self-control ? Décidément, nos quatre accompagnateurs -même si l'un d'eux n'en fait plus vraiment parti- ont plus de répondant que ce qu'ils pourraient laisser croire.

Restant en retrait, je ne fais que suivre les échanges entre les adultes, lorsque, soudainement, l'Escroco de Jim sort du sol pour attaquer Lucy par derrière. Mais, ayant prévu le geste, les Pokémon de cette dernière font leur apparition, et arrêtent tout simplement l'Escroco dans les airs. Quelques pirouettes plus tard, il se retrouve expédié en direction de Jim, sous le regard désolé de ce dernier. La discussion entre les adultes reprend tranquillement, alors que Lucy vient d'empêcher de justesse une attaque qui aurait pu s'avérer mortelle... Une pression énorme flotte autour de nous, en totale contradiction avec l'air calme et posé qu'affichent Lucy et Jim. Le chef du Groupe Ombre, par contre, est de plus en plus énervé, et lorsqu'il donne enfin à ses sbires l'ordre d'attaquer, Lucy juge qu'il est temps de lever les voiles. Une dernière menace à l'intention de Jim, et la kinésiste donne un simple et unique ordre à ses Pokémon... Téléport.

Tout autour de moi se brouille, et disparaît dans un grand flash. Lorsque la lumière s'évapore, et que je reprends mes esprits, le monde ainsi que les maisons qu'il y avait tout autour ont purement et simplement disparus. Un regard à gauche, un regard à droite, et je comprends que nous sommes quelque part au milieu du désert. Où exactement ? Aucune idée. A quelle distance de Raval et de Samaragd ? J'en sais fichtrement rien... Tout ce que je sais, c'est que les Pokémon de Lucy nous ont tiré de là, que nous sommes parvenus à récupérer nos trois patients, et que... Wait, ils ont aussi téléporté le bungalow avec nous ?!

Même si certains d'entre nous restent encore un peu aux aguets, tout le monde relâche soudainement toute la pression accumulée jusque là, et se détend légèrement face à l'absence de danger. Pour ma part, je me laisse carrément tomber dans le sable, assis, et au bord de l'épuisement, sans pour autant lâcher la sphère de Farfuret. Meg vient se poster contre moi, toute aussi fatiguée, tandis que ses loupiotes sont l'une des seules choses qui éclairent les alentours.

Brock lâche un long et profond soupir. Il vient poser la bulle de Fouinar juste à côté de moi, avant que Laura ne l'imite et face de même avec celle du Coxyclaque. Je dépose moi aussi le Farfuret au sol, et constate avec un certain soulagement que les trois Pokémon sont à nouveau réunis. Totalement claqués, ils semblent être parvenus à s'endormir malgré le boucan.

Cela fait, les trois adultes se toisent, et, après quelques secondes d'un long et gênant silence, vient se poser la question fatidique.

« -... Et maintenant ? Que faisons-nous ? »

Personne ne semble avoir de réponse à apporter directement. Tous les trois réfléchissent à la question, mais Brock finit par répondre en en posant une autre.

« -Déjà, nous sommes où exactement ? Est-ce que nous nous sommes suffisamment éloignés de ces cinglés pour nous permettre de méditer tranquillement sur notre sort ?  »

Lucy hoche la tête.

« -Je ne saurai vous dire où on est, mais mes Pokémon se sont assurés de mettre le plus de distance possible entre eux et nous. Il nous suffira d'utiliser un Pokémon Vol à la levée du jour pour nous orienter.
-Tu t'y connais, en Rhode ?
-Je ne suis pas aussi experte de Jim, mais je connais les principales villes. Je suis sûr qu'en nous y prenant comme il faut, nous pourrons retrouver notre route. »

Brock lâche un soupir, peu convaincu, mais reprend.

« -Soit. Du coup... Je propose que nous retournons à Port Amarée. »

Je fronce les sourcils. Laura anticipe l'idée de Brock.

« -Tu veux annuler la mission ? »

Il secoue la tête de droite à gauche.

« -Non. Du moins... Pas dans l'immédiat. Mais nous ne pouvons tout simplement pas garder les enfants avec nous avec les risques que nous encourrons.  »

Lucy hoche la tête.

« -Il est vrai. D'autant plus que, maintenant que Jim nous a trahi, je suis la seule à pouvoir assurer au mieux votre protection. » elle se tourne vers nous « Je sais que vous vous êtes extrêmement bien débrouillés, mais on ne peut pas vous faire encourir plus de risques inutiles.  »

J'ouvre la bouche, choqué par la proposition. Ils comptent quand même pas nous renvoyer à Touga ?... Alors même que les trois Pokémons sont toujours dans cet état de stoïcisme ! Hors de question que je les abandonne. Pas après ce que nous venons de vivre...

Je prends Meg dans mes bras, et me lève, afin de faire part de mon avis.

« -Non ! Nous devons...
-Ginji. »

Ayant prévu que je protesterai, Lucy m'interrompt presque aussitôt. Elle me fixe droit dans les yeux, avec un air extrêmement sérieux et sévère.

« -Tu as vu de quoi ils étaient capables, non ? Nous avons été obligés de fuir pour ne pas leur céder nos trois protégés. S'ils nous remettent la main dessus, nous n'aurons certainement pas autant de chance que cette fois-ci.  »

Même si ce qu'elle dit est tout à fait vrai, je ne me laisse pas convaincre pour autant.

« -Vous les avez entendu, non ? Ils savent d'où nous venons... Si vous croyez que c'est parce que nous retournons sur Touga que nous serons plus à l'abri, vous vous trompez. Rien ne nous dit qu'ils n'essaieront pas de nous retrouver afin de savoir où sont passés les trois Pokémon... Surtout que Stella et moi, nous sommes tous les deux pensionnats à l'académie. Si Jim leur confie nos noms, ils nous mettront la main dessus en un rien de temps...  »

Lucy fronce les sourcils.

« -Si nous faisons un rapport à votre chef d'établissement, je suis certain qu'il prendra les mesures nécessaires pour vous protéger.
-Et nous allons devoir continuer à vivre en étant en permanence surveillés ?.. Non merci. L'académie a déjà connu ça, et ça ne m'a pas empêché d'être kidnappé par la Team Rouage.  
-... Qui ça ? La Team Rouage ?
-Une organisation qui a sévi à Lansat, où se trouve notre académie. Certains élèves, dont moi, ont été confrontés de nombreuses fois à eux... Et pourtant, nous sommes parvenus à  dissoudre l'organisation. Et je suis certain qu'elle n'avait rien à envier à ce fameux Groupe Ombre.  »  

Décidément, je ne peux pas m'empêcher de me mettre les organisations criminelles à dos... Un an j'aurai tenu, un an ! Un an seulement où j'ai pu étudier sans craindre de me faire à nouveau agresser par une bande de dégénérés...

« -Sauf que là, la situation est différente. Je ne sais pas vraiment ce que vous avez pu endurer, tous les deux, mais vous aviez toute une académie derrière vous... Là, nous sommes cinq, et je crains que nous puissions mettre en déroute toute leur organisation à nous seuls.
-Nous n'aurons pas à le faire ! Imaginez simplement que nous parvenons à guérir les trois Pokémon... Quel intérêt auraient-ils à les pourchasser ?  »  

S'ils ne semblent toujours pas convaincus par mes propos, ils paraissent au moins méditer sur ma dernière question.

« -... Ou ils veulent principalement récupérer ces Pokémon, et cela signifie qu'ils ne peuvent plus réitérer l'opération qui a été faite sur eux, ou ils veulent nous empêcher de découvrir le fonctionnement de la-dite opération.  »

Je hoche vivement la tête.

« -Si nous arrivons à les soigner, ils nous laisseront tomber dans tous les cas ! Si c'est la première option, ils n'auront plus aucun intérêt à les récupérer, et si c'est la seconde, ils seront intervenus trop tard !
-... Ce n'est pas faux, mais.. Qu'est-ce que tu proposes? Nous ne savons toujours rien sur ce qui leur est arrivé, si ce n'est que c'est de la faute de cette organisation.
-Que nous nous tenions au plan initial.
-... Samaragd ?! Tu es conscient que c'est le premier endroit où ils nous attendront ? »

Je resserre un peu plus mon emprise sur Meg, ayant soudainement besoin de sentir une présence tout près de moi, et baisse légèrement la tête.

« -Oui mais... Le scientifique a dit que c'était là que nous pourrons obtenir le plus d'informations... »

Cette dernière phrase n'est guère ce qu'il y a de plus convainquant, mais c'est le seul argument qui me vient en tête. Je suis certainement loin de les avoir persuadé, et je ne peux pas leur reprocher de vouloir mettre notre protection en priorité, mais je refuse d'abandonner maintenant... Pas après la promesse que j'ai faite à ces trois Pokémon !

C'est au tour de Lucy, de lâcher un soupir. Elle passe sa main sur son front, probablement encore souffrante à cause du coup reçu un peu plus tôt, puis reprend la parole.

« -... De toute façon, nous ne pouvons rien faire tant que le jour ne sera pas levé. La nuit porte conseil. Je propose que nous allions tous nous reposer. Nous avons eu une journée plus qu'éprouvante.
-... Tu veux aller dormir ? Alors qu'ils peuvent nous tomber dessus à n'importe quel moment ?
-Nous ferons des tours de garde, bien sûr. Laissez simplement à mes Pokémon et moi le temps de récupérer, et ils pourront à nouveau nous téléporter hors de danger à la moindre agression. »

Même s'il n'est pas forcément rassuré, cela semble convenir à Brock. Il est vrai qu'un peu de repos ne nous fera pas de mal... Et puis, nous avons amené notre logement avec nous, alors, pourquoi ne pas en profiter ? J'avais du mal à trouver le sommeil tout à l'heure, mais là, je sens que je pourrai m'endormir comme une pierre...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Ven 23 Sep - 9:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Lun 19 Sep - 22:03

Fini le canyon, retour au désert. La seule armée qui se dresse devant nous à présent est celle des grains de sable de Touga, le groupe ombre et Jim ayant tout simplement disparu. ... Enfin c'est ce que je crois comprendre... Ce que mon esprit tente lentement d'assimiler... ... Désolée hein mais moi la téléportation, c'est bien la première fois que je vois ça, de près ou de loin ! Alors je veux bien qu'on m'explique tout ce que vous voulez, il faut quand même un peu de temps pour que ça rentre. Il me faut aussi le temps d'assimiler que... On est sauvé. Temporairement ? Peut-être je ne sais pas, je n'en sais rien. En tout cas ce que je sais c'est que pour le moment à présent nous ne risquons à nouveau rien du tout. Plus personne ne va se faire blesser et aucun pokemon ne va être arracher de force à son dresseur. Autant dire que comme le Voltali, mes jambes me lâchent aussi très rapidement et je me retrouve aussi assise par terre, Sam dans un bras et Pink dans l'autre. Oui je sait qu'ils ne sont pas fans et Sam tente bien de garder un bras faiblard pour maintenir un minimum de distance, mais là de suite j'ai besoin de les serrer très fort contre moi. Je n'avais pas trouvé la fourrure rugueuse de Sam aussi douce et agréable depuis longtemps. Depuis un an en fait, après l'avoir retrouvé alors que monsieur était parti jouer les supers héros au coeur du QG de la Team Rouage. ... On ne s'ennuie jamais en vacance à cette école...

Toujours assise au sol avec mes prisonniers dans les bras, je relève la tête pour suivre la conversation qui commence alors entre les adultes. Qu'est ce qu'on fait. J'avoue que c'est le blanc total dans mon esprit pour le moment. Ce qu'on fait ? Je n'en ai pas la moindre idée. A la base nous sommes venu ici pour nous occuper de pokemons ayant reçu un entraînement particulier, un qui les a rendu plus fort, mais aussi plus agressifs. Au final ils sont agressifs que sous certaines conditions et insensible le reste du temps. On nous a conseillé d'aller à Samaragd mais nous sommes tombés sur des criminels et cela a failli très mal tourné. ... Qu'est ce qu'on fait... Normalement j'aurais dit que nous devons contacté la police, mais dans ce pays j'ai le sentiment que cela ne nous aidera pas. Devons nous abandonner ? Je n'ai pas envie d'abandonner ces pokemons, mais je n'ai pas envie de mettre en danger les miens non plus. Cependant Brock et Lucy semblent vouloir décider pour nous, ce qui ne plaît pas à Ginji. Il ne veut clairement pas abandonner les pokemons dans cet état et n'hésite pas à utiliser tout les arguments qu'il trouve. Je ne sais pas si je suis vraiment d'accord avec tout ce qu'il dit, mais on dirait qu'il arrive au moins à obtenir le bénéfice d'une réflexion plus poussée, au moins le temps d'une nuit de sommeil je pense bien mérité, pour ce qu'il en reste. ... En supposant qu'on arrive à dormir. ... Bon au moins on a de la chance le bungalow à suivi donc on ne dormira pas dehors (je viens juste de le voir, c'est cheaté la téléportation).

- ... Comme prévu ça s'annonce difficile.

Assise sur mon lit dans la chambre, je regarde la pièce vide avec un air triste n'arrivant pas à dormir. Laura et Jim se sont installés à une table à côté, plongés dans une drôle d'atmosphère. J'avoue ne plus trop savoir quoi pensé de ces deux là et à vrai dire, je n'ai pas l'envie d'être curieuse sur leur vie personnelle. Lucy elle s'est installé dehors semblant réflechir et travailler sur quelque chose. Ce n'est pas raisonnable j'imagine, elle devrait se reposer après ce mauvais coup. Cependant je suis très mal placé pour la critiquer. Moi aussi j'ai besoin de faire quelque chose, de prendre une décision. Pink veut rentrer, Sam veut rester et sauver tout le monde. Sky et Etoile eux se fient à moi. C'est l'opinion que j'ai eu de mes pokemons avant de les rentrer dans leur sphère, à l'exception du starter bien sûr qui se prépare déjà à la bataille à venir dans sa tête. Au moins cette fois ci, je sais qu'il ne partira pas tout seul au front, c'est déjà ça. Je peux méditer tranquillement au moins je suppose. Je n'ai pas le droit à l'erreur après tout, ma décision représentera aussi celle de tout mes pokemons. Il faut que je réfléchisse à tout ce que l'on sait avec calme.

***

- Je ne pense pas qu'on doit aller à Samaragd. Ils savent qu'on veut aller là-bas et des gens vont sûrement nous y attendre. Que ça soit pour nos pokemons ou Farfuret, Coxyclaque et Fouinar, c'est juste beaucoup trop dangereux avec nous cinq seulement. On est même pas sûr qu'il y est vraiment quelque chose là bas en plus...

Rassemblé en dehors du bungalow alors que Laura redescend juste du ciel après m'avoir emprunté Sky, je suis la première au final qui fini par prendre la parole, ne la laissant pas parler. L'atmosphère pesante qui planait dans l'air alors que personne n'osait lancer le sujet encore, le retardant au maximum a fini par me faire craquer. Enfin ça et... Ginji qui continue de "dorloter" les sphères, se rapprochant de plus en plus des pokemons à l'intérieur. Il a même commencé à leur donner des petits noms ! Quand j'ai commencé à l'entendre dire qu'on allait les emmener à Samaragd et qu'on allait les soigner et que tout irait bien... Peut-être qu'il a dit ça juste pour les rassurer ou pour se rassurer lui même, mais je préfère être franche le plus tôt possible. Seulement sans surprise le garçon ne semble pas de cet avis, bien décidé à aller jusqu'au bout. Il va donc y avoir un "conflit" hein, j'avoue que je ne peux pas m'empêcher de me mordre un peu la lèvre, surtout quand mon starter se met à approuver le Voltali. Les adultes nous regardent mais ne disent rien pour le moment.

- Je veux aider ces pokemons aussi, mais je refuse qu'on aille là-bas... On ne peut pas se jeter dans la gueule du Grahyéna en espérant que ça marche. On ne peut pas jouer leur avenir sur un coup de dé... Lorsque vous avez affronté la team Rouage, il y avait toute l'école et la police vous a rejoint. Là on est tout seul. On a déjà appris des choses après tout. On sait que ce sont ces criminels qui ont fait ça à ces pokemons, on sait que ça a été fait par des humains. On sait aussi ce que Lucy et Pink ont dit sur leur état mental. C'est peu mais... C'est une base ! Si on rentre à Pyrhite et qu'on étudie tout ça, peut-être que... Ca prendra du temps je sais, mais...

Dans la catégorie fille qui ne sait pas vendre son idée, je pense que je peux atteindre une très bonne place. Seulement dans l'état actuel des choses, la solution la plus raisonnable pour moi semble être de rentrer. Ginji et moi ne sommes là que pour une semaine certes, mais nous pourrons sûrement aider. Ce n'est pas comme si après notre départ ces pokemons seraient abandonnés par Paladium. Brock et Laura continueront sûrement d'essayer de trouver une solution après qu'on soit parti et si ce n'est pas eux, se sera quelqu'un d'autre. ... J'ai envie d'aider ces pokemons aussi, je ne veux pas paraître sans cœur (je ne suis pas très expressive), mais je ne veux juste pas tout risquer pour cela. Pas quand il y a d'autres solutions possible...  

- Je ne veux pas rentrer à Port Amarée, nous n'avons pas fini notre mission. En plus nous ne sommes pas resté au laboratoire à Pyrhite très longtemps, si ça se trouve il y a d'autres choses là-bas qu'on a pas vu et qui nous inspireront une idée. ... Après ils nous attendent peut être là bas aussi, mais au moins la ville là-bas on la connaît...

Je sais que ce plan est sûrement aussi bancal que l'autre, il est peut-être même pire car encore plus prévisible, mais Pyrhite ce n'est pas une plongée dans l'inconnu. Bon au moins le point positif dans tout cela, c'est que Ginji et moi sommes d'accord sur le fait que nous ne voulons pas rentré à Lansat. De toute façon si on veut virer dans la paranoïa, si ça se trouve il y a aussi des gens qui nous attendant à Port Amarée. Qui sait en plus suivant la taille de cette organisation, il vont peut-être même surveiller les trois. ... Vous croyez qu'ils pourraient avoir des gens dans toutes villes du continent ?! Oulah il faut que je me calme moi, je m'emballe toute seule. Puis de toute façon tout ça ce n'est que mon avis et celui de Ginji, au final ce n'est pas vraiment nous qui auront le mot final. Nos trois adultes d'ailleurs nous observent comme nous jaugeant, ayant visiblement profité de l'occasion pour se faire une idée de ce à quoi on pensait tout en discutant tout aussi entre eux. Au final ils finissent par pousser un soupir et Lucy prend la parole.

- En fait il y aurait peut-être une autre possibilité... Ce serait aussi dangereux voir même un peu fou, mais j'ai bon espoir qu'on puisse surprendre nos agresseurs et récupérer des informations sur ce groupe ombre et avec de la chance, sur le processus qu'ils ont utilisé pour transformer ces pokemons ainsi.

Après avoir dit ça la kinésiste sort alors un petit carnet de son kimono et l'ouvre montrant son contenu. On dirait une sorte d'agenda ou sont notés les rendez-vous d'une personne. Jusque là rien d'extraordinaire donc jusqu'à ce qu'elle nous précise que cet agenda, c'est celui qu'elle a trouvé dans les affaires de Jim. Les affaires de Jim ?! Maintenant que j'y pense on a carrément téléporté le bungalow entier, ça incluait aussi le sac de notre ex compagnon dans la chambre des garçons. Han c'est une bonne surprise ça.

- Si je ne me trompe pas sur notre localisation, nous ne sommes pas très loin de Raguard. C'est une petite ville qui était très animée à une époque mais qui a baissé d'activité après la fermeture de son laboratoire. Jim y est beaucoup aller ces dernières semaines, ayant rendez vous avec "L'Idiot Blanc". Ca ne vous rappelle pas quelqu'un ?
- Je doute qu'il y en ai beaucoup dans ce désert.
- Vu la période des rendez vous c'est forcement lui et si mon intuition ne me trompe pas, alors c'est aussi là-bas que résident nos amis de la nuit dernière. Peut être juste une petite base, peut être quelque chose de plus important, en tout cas si on arrive à les localiser avant que eux nous trouve... Alors on pourra peut-être apprendre quels sont leur projet et il sera bien plus facile pour nous de savoir quoi faire et ou aller. Raguard est la seule ville proche et nous sommes pour ainsi dire forcé d'y aller, autant que cela en devienne utile. De plus je doute à ce qu'ils s'attendent à que ce soit nous qui venions les chercher.
- C'est dangereux...
- Oui ça l'est, mais à ce niveau là tout est risqué malheureusement. Si c'est le cas je préfère encore prendre l'initiative. On y va juste pour observer et récolter des informations. On restera groupé en permanence cependant et si les choses tournent mal, nous utiliserons à nouveau la téléportation.
- ... Je suppose qu'on a pas trop de choix. Si vous pensez que c'est la meilleure solution... Mais on ne prend aucun risque alors hein.

Ce sont eux les adultes après tout, c'est à eux de décider au final. Je trouve que retourner à Pyrhite serait moins risqué quand même, mais c'est vrai qu'on est complètement aveugle pour le moment. ... Si la téléportation fonctionne vraiment bien, je suppose que ça se tente. Si on pouvait vraiment trouver quelque chose concernant la méthode utilisé par ce groupe pour entraîner leur pokemon ainsi... Les chances sont probablement très faible, mais ce risque là, je trouve qu'il vaut le coup. Sam lui aussi est partant. Le combat contre l'organisation maléfique ça le branche, mais une infiltration d'espion, il aime aussi. Enfin ça c'est ce qu'il pense, mais je doute qu'on s'aventure dans quelque chose d'aussi haut niveau. Je me demande ce qu'en pense Ginji.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Ven 23 Sep - 15:30

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Tout le monde se prépare pour aller dormir, à l'exception de Brock, qui se poste devant le bungalow pour monter la garde. Me retrouver tout seul dans la chambre des garçons m'aurait certainement fait très étrange, mais heureusement, j'ai le droit à la compagnie de Meg, ainsi qu'à celle de notre trio insensible. Hors de question de les laisser à nouveau dormir dans la pièce principale ! Cette fois, ils restent avec moi. Disposant leurs bulles le long de mon matelas, je finis par m'écrouler sur celui-ci en lâchant quelques grognements, fatigué. Meg me rejoint, et vient se faufiler dans mes bras, prenant le soin d'éteindre ses loupiottes afin de ne pas m'empêcher de dormir. Je lâche un bâillement, et tire la couverture sur la Loupio et moi-même, avant de jeter un bref regard aux trois autres créatures.

« -... Bonne nuit ! »

Je crois qu'ils dorment déjà, mais ça n'a aucune importance. Je serre un peu plus Meg contre moi, et murmure quelques mots, plus pour me rassurer qu'autre chose.

« -Demain est un nouveau jour... »

***

« -Hmm... C'est dingue ça, comme est-ce qu'ils arrivent à rester autant immobile... ?  »

Plissant les yeux, je fixe avec intensité le Farfuret, toujours endormi dans sa bulle, tout comme ses deux comparses. Meg et Spark, sortie tout récemment, m'assistent dans mon observation.

Je suis sur le seuil de la porte d'entrée du bungalow. Le jour vient tout juste de se lever, et j'ai sorti les trois bulles à l'extérieur pour analyser les spécimens qu'elles contiennent quelques instants.

La nuit a été relativement paisible. Laura et Brock ont alterné la surveillance du bungalow, et juste au moment où je me suis levé, Lucy est partie à dos de Sky faire un peu de repérage. Apparemment, le Groupe Ombre n'est pas dans les parages. Et tant mieux, moins on les verra, mieux nous nous porterons...

M'observant depuis l'intérieur, Brock finit par se rapprocher de moi alors que je fixe le Farfuret depuis maintenant cinq bonnes minutes.

« -... Qu'est-ce que tu essaies de faire, au juste ?
-Je regarde s'ils ont le sommeil agité. Depuis qu'ils dorment, ils n'ont pas fait le moindre mouvement... J'ai presque l'impression qu'ils ne font aucun rêve ! Et puis, c'est bizarre, la lumière du soleil devrait perturber un minimum leur sommeil, alors pourquoi ils ne bronchent pas ?... Ils sont bien assoupis, pourtant... »

Brock rigole. Ne voyant pas ce qu'il y a de drôle à la situation, je me retourne pour le regarder avec un air étonné. Il sourit en croisant mon regard.

« -Ahaha, désolé ! Tu ne t'arrêtes jamais, non ?
-Non ! » je fronce les sourcils, et reprends mon observation avec un air déterminé « Je compte bien trouver une faille à leur état. C'est pour ça que j'ai sorti ma Dedenne, d'ailleurs, elle est assez douée dans le soin des Pokémon. Avec un peu de chance, elle saura repérer une piste... »

La concernée lance un petit cri tout en levant une patte, en guise de salutation au karatéka. Brock me dépasse pour faire quelques pas dans le sable, et scrute le ciel, avant de se retourner vers moi.

« -Lucy n'a pas l'air de revenir. En attendant qu'elle détermine où nous sommes, on peut toujours essayer de reprendre le dressage.  »

Je relève la tête, et un sourire se dessine sur mon visage. Oui ! Il faut que Brock réessaye d'ouvrir leurs esprits. Lui et Laura sont très certainement les plus aptes à y arriver ! Hochant la tête avec vigueur, je me lève et lui tends la bulle du Farfuret, tandis qu'il siffle pour faire appel à Tygnon et Mime Jr., toujours à l'intérieur du bungalow.

« -Par contre, vas-y mollo, avec le réveil. Pas sûr que Fufu apprécie un Poing-Karaté dès le début de la journée....
-... Fufu ?
-Oui ! Lui, c'est Fufu ! Lui, c'est Claclaque, et lui, c'est Pouic. Je trouve qu'il a une bonne tête pour s’appeler Pouic. »

Après avoir légèrement soulevé la bulle de Farfuret pour le mettre en évidence, je désigne tour à tour le Coxyclaque et le Fouinar.

« -Je me suis dit que si on se montrait plus affectueux avec eux, et qu'on les encourageait à se familiariser avec nous, on arriverait peut-être à rouvrir leur conscience. Alors je leur ai donné des surnoms! 'Puis ça leur va super bien ! Hein Fufu, il te plaît, ton surnom, pas vrai?
-... »

Le Farfuret ne me regarde même pas. Brock me dévisage, les sourcils froncés, mais ne dit rien, et attrape la bulle de Fufu, avant de sortir de sa poche une nouvelle Pokéball. Il en fait sortir le locataire : un Ouvrifier. Celui-ci apparaît en grognant, n'aimant visiblement pas d'être réveillé de si bonne heure, mais un regard sévère de Brock suffit à convaincre le Pokémon de se montrer un plus sympathique.

« -Nous allons tenter de dresser... "Fufu". Néanmoins, impossible de prévoir comment il pourrait réagir, et puisque nous sommes au milieu du désert, je te demanderai de l'arrêter avec ton attaque Barrage s'il tente de prendre la fuite.  »

Ouvrifier hoche la tête, et prend sa poutre pour taper dans sa patte avec, prêt à agir. Brock, satisfait, ouvre la bulle de Fufu, toujours endormi, et le dépose doucement dans le sable. La différence de température entre son corps et les grains chauds semblent suffisant pour le perturber, et, doucement, il ouvre les yeux. Mécaniquement, il se relève, et, de son regard vide, nous observe tour à tour, pour finalement s'immobiliser dans cette position. Toujours aussi expressif... Brock ne s'en décourage cependant pas, et tape dans ses mains avec détermination. Je me rassois sur le seuil de la porte, aux côtés de Meg, Spark, Claclaque et Pouic, et observe le Coach effectuer le même dressage que la veille avec Pouic.

Mais soudainement, mon Ipok vibre. Je l'attrape et allume l'écran de l'appareil, pour voir un nouveau message s'afficher... Léo ! Il m'a répondu, finalement ! Pressé, je lis le texte du Pokémaniac, dans l'espoir que celui-ci soit en mesure d'apporter des réponses à mes questions.

« Bonjour Ginji ! Désolé, je suis extrêmement pris par mon travail, et je n'ai pas pu te répondre plus tôt. Tu es sûr de tes observations ? C'est un cas très étrange, que tu as là... En tout cas, ça ne me dit rien, et je ne crois pas que ça puisse être l’œuvre d'un Gigatélec. Néanmoins, je n'ai aucun souvenir concernant un Pokémon capable d'une telle chose, par conséquent, il y a de gros risques que ce soit d'origine humaine. Désolé de ne pas pouvoir t'apporter plus d'information. Bonne chance, et fais attention.  »

Ma mine se fait un peu plus dépitée à la lecture du message. Donc il ne peut rien m'apprendre...  Si ce n'est que ce qui a bien failli me faire capturer dans une Pokéball de manière définitive s'appelle un Gigatélec. Tant pis, c'est déjà gentil à lui d'avoir pris la peine de me répondre.

Rangeant mon Ipok, je me focalise à nouveau sur Fufu, actuellement aux prises avec le Tygnon de Brock. C'est tellement frustrant, on piétine sur place plus qu'autre chose... Espérons que Lucy reviendra avec de bonnes nouvelles.

***

Bonne nouvelle : les nouvelles ne sont pas mauvaises. Mauvaise nouvelle : elle ne sont pas bonnes non plus.  On ne sait toujours pas quoi faire.

Au retour de la kinésiste, nous nous sommes tous réunis à l'entrée du bungalow. Fufu, Claclaque et Pouic sont tous réveillés, maintenant, et je tiens actuellement la bulle de Claclaque dans mes bras alors que celles de Pouic et Fufu sont à mes pieds. Le Farfuret n'a pas été très réceptif à l'entraînement de Brock, et les résultats n'ont guère été plus concluants avec ses deux congénères. A la fin, ils sont retournés purement et promptement à l'intérieur de leurs bulles, n'ayant gardé de cette petite sortie à l'air libre que de légères blessures. Ils n'ont même pas tenté de s'enfuir, comme le craignait Brock ! Mais ce n'est pas grave, les gars, je ne vous laisserai pas tomber pour autant . Vous allez voir, nous allons vous sortir de là ! Mais nous devons maintenant choisir comment procéder... Et personne ne semble vouloir lancer les hostilités.

Personne, sauf Stella, qui décide de briser le silence la première. Et elle annonce clairement la couleur : nous ne devons pas aller à Samaragd. Je grimace, ayant espéré que la Pyroli puisse me soutenir dans la défense de ce plan, et l'écoute donc en énoncer les principaux défauts. Lorsqu'elle a terminé de parler, je secoue la tête de droite à gauche, et me presse de la contredire.

« -Mais le scientifique a pourtant été très clair là-dessus. Tu penses vraiment qu'il nous aurait confié ces informations à la légère ? Je suis certain que l'on pourra nous venir en aide là-bas. Et puis, Laura l'a dit elle-même, l'environnement de cette ville est certainement plus propice au dressage que celui du désert de Rhode. En plus, Jim n'avait pas l'air bien enchanté à l'idée d'aller là-bas, c'est bien qu'il y a une raison, non ?... »

Elle insiste sur le fait que c'est une opération beaucoup trop dangereuse. Il est vrai qu'ils nous attendront sûrement là-bas, mais si on fait vite, et qu'on prévoit bien notre coup... Certes, notre situation n'est pas vraiment comparable à celle de l'an dernier face à la Team Rouage, mais tout de même ! A part Jim, les membres de cette organisation n'ont pas l'air très doué, et je suis sûr que Laura, Brock et surtout Lucy sont parfaitement capables de leur tenir tête... Et puis...

« -La différence entre eux et nous, c'est que eux, ils sont tout un groupe, et que par conséquent, ils vont chercher à se disperser dans le plus d'endroit possible pour augmenter les chances de nous attraper. On peut donc à peu près prévoir quand on risque de les rencontrer... Mais eux, par contre, ne savent pas du tout où nous irons, quand, et comment ! Si on joue là dessus, et que l'on se laisse désirer un minimum, on pourra les prendre par surprise sans problème. 'Puis, tu vois bien qu'ils nous manquent encore plein d'éléments... Retourner à Pyrhite ne changera rien au fait que l'on piétine sur place, ça, je peux te l'assurer. »  

Nous avons visiblement beaucoup de mal à nous mettre d'accord, tous les deux. Je crois bien que c'est la première fois que je rentre en débat avec Stella. Ce n'est pas le genre de chose que j'ai l'habitude de faire avec d'autres adolescents... Au moins, elle ne souhaite pas laisser tomber la mission, c'est déjà ça. Remarquez, si elle préfère retourner sur Touga, je ne l'en empêcherai pas, elle est libre d'arrêter cette mission si elle la juge trop dangereuse. Mais môa, je compte bien rester ici, et agir ! Oui, je ne suis qu'un adolescent de 16 ans, oui, mes capacités ont toutes été soumises à rude épreuve jusqu'à présent, et oui, elles le seront sûrement plus par la suite, mais il est hors de question de céder du terrain au Groupe Ombre. Et je ne suis plus à une confrontation près, de toute façon.

Alors que je crains que la situation ne se bloque à nouveau, Lucy prend la parole, et propose une troisième éventualité qui n'est ni Pyrhite, ni Samaragd. J'ose espérer qu'elle ne compte pas nous renvoyer sur Touga... Fort heureusement, cela ne semble pas être le cas, et voilà même que la kinésiste soumet l'idée... De nous enfoncer un peu plus dans le conflit.

Infiltrer leur base ? J'avoue être un peu perplexe, là, quand même... Surtout venant de la part de Lucy, qui, jusqu'à présent, s'est montrée comme étant la plus prudente d'entre nous. Alors pourquoi cette proposition si soudaine ? Je suppose que si elle dit ça, c'est parce qu'elle a réfléchi un minimum à la question... Et effectivement, ça semble être le cas. Prendre l’initiative et aller là où l'ennemi s'y attend le moins... A savoir chez l'ennemi lui-même. C'est fourbe. Très fourbe.

Et c'est pourquoi ce plan me paraît parfait. D'autant plus que si c'est le laboratoire à l'origine de nos problèmes que nous infiltrons, il y a de très grandes chances que nous mettions la main sur la réponse à nos questions ! C'est certain, même ! Il doit y avoir des tas et des tas de document au sujet du phénomène ayant été provoqué chez Claclaque, Fufu et Pouic...

« -Ça pourrait marcher ! Si on prépare notre coup à l'avance, et qu'on se sert de toutes les informations laissées par Jim, je suis certain qu'on peut récolter un maximum de données.
-Non seulement ils ne s’attendront pas à ce qu'on sache l'emplacement de ce laboratoire, mais en plus, ils prévoiront encore moins que nous chercherions à le pénétrer.
-Et puisqu'ils sont probablement lancés à notre recherche dans tous les pays, leurs effectifs doivent être éparpillés partout sur la carte. Si affrontement il y a, nous ne devrions même rencontrer de résistance.
-Wowowow, on se calme... Vous êtes sérieusement en train de dire qu'il est moins risqué d'aller s'enfoncer dans leur base plutôt que d'aller à Samaragd ?
-Comme je l'ai déjà dit, ce n'est pas sans danger. Néanmoins, la seule option qui  l'est consiste à plier bagage, et toutes les autres le sont tout autant, si ce n'est plus.
-Et encore... Jim connaît les trajets effectués par Palladium. Si on quitte Rhode, ils le sauront. »

Laura nous dévisage tour à tour. Stella aussi, paraît sceptique, néanmoins, elle semble prête à suivre si tout le monde décide d'y aller. L'aromathérapeute se frotte les yeux, ayant visiblement du mal à croire ce qu'on s'apprête à faire, mais finit par lâcher un soupir.

« -... Le laboratoire est à combien de temps, d'ici ? »

Un sourire s'étale sur mon visage. Direction le laboratoire Ombre !

Je leur ai promis que nous les sauverons... Et je compte bien y arriver.

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!


Dernière édition par Ginji Labelvi le Jeu 3 Nov - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Mar 1 Nov - 23:00

Je ne sais toujours pas si c'est le bon choix, mais a un moment ou l'autre il fallait bien se décider alors... Maintenant que la décision a été prise, il ne nous reste plus qu'à croiser les doigts ! Guidée par Lucy ayant repéré le chemin sur mon petit Sky qui est retourné dans sa sphère, notre fière équipe se met donc en route vers Raguard en colonne sous les assauts du soleil local. Huhu c'est sûr que c'est différent de la tour ou la voiture de Jim qui étaient climatisés. Il m'arrive de sortir faire du sport en été alors qu'il fait chaud, mais le désert c'est encore une autre histoire ! Dire qu'il paraît qu'on est à la bonne saison, je n'ose pas imaginer la mauvaise. Heureusement qu'on a pensé à la crème solaire et pour la première fois de ma vie, je suis bien contente que Sam se trimbale toujours avec plusieurs paires de lunette de soleil ! Bref casquette bien vissée sur la tête et lunettes d'espions équipées (j'en ai prêté à tout ceux qui en voulaient, je ne garde pas tout pour moi), je marche juste derrière Lucy qui semble ignorer la température ambiante alors qu'elle se balade en kimono. ... C'est un truc de psychique aussi ça ?! Aucune idée en tout cas je suis un peu jalouse. Après j'imagine que je ne suis pas la plus à plaindre. J'arrive à suivre le rythme juste derrière elle, n'ayant que mon sac à dos à porter, Blok s'étant imposé hors de sa sphère pour porter mon sac de voyage et me suivre à la trace (avec un Sam écroulé sur le dit sac et qui agite un petit éventail pour tenter de se rafraîchir). Juste après c'est le Groret de Lucy qui tente de suivre le rythme tout en portant les affaires de sa dresseuse, parfois en marchant sur deux pattes, parfois sur quatre, mais en réussissant quand même à maintenir l'allure. Le fait que Lucy même sans se retourner ralentisse toujours un peu quand il semble sur le point de craquer aide beaucoup aussi. ... Elle est forte Lucy quand même. Après le Groret Ginji avance aussi tout en tenant toujours l'une des sphères. Mon camarade veut devenir pokeathlète, mais l'endurance semble toujours autant lui faire défaut. Il aurait du me laisser porter le pokemon... Enfin bon même si je dis ça sur le Voltali, la plus à plaindre reste Laura. ... Elle aurait vraiment dû prendre une tenue plus adaptée hein. Même si elle continue d'avancer sans s'arrêter ce qui montre bien sa force de caractère, j'ai vraiment peur qu'elle s'écroule d'un moment à l'autre. Le seul fait rassurant c'est que Brock reste bien à l'arrière lui, portant un pokemon et Tygnon l'autre et se tenant prêt à réceptionner la jeune femme au cas ou. Cependant la fierté de la jeune femme semble plus forte que tout et même la température ardente ne la fait pas tomber. Ce n'est que lorsque la ville apparaît enfin au loin et que Laura signale l'arrêt de la marche pour mettre au point un plan que les jambes peuvent enfin cédés en paix à l'ombre d'un rocher après cette bonne marche forcée. Comme quoi ce ne sera peut être pas la Team Ombre notre pire ennemi ici haha...

- Soufflez un peu, moi Brock Tygnon et Groret allons partir en éclaireur. Après ça nous organiserons notre entrée en ville ou si c'est trop dangereux, notre prochaine étape.

Le temps à Groret d'affiché un air catastrophé alors que la fin du monde s'approche visiblement de lui, le groupe de quatre se met rapidement en route. Pendant ce temps Laura Ginji et moi nous retrouvons donc abandonnés ici et pendant que les deux récupèrent, je m'occupe à aménagé notre nouveau campement, ramenant tout les sacs dans un coin et faisant le point sur notre eau. En fait je crois que j'essaie surtout de m'occuper ailleurs pour ne pas avoir à rester avec eux et surtout avec lui. Ce n'est pas que je veux éviter Ginji mais euh, c'est juste que j'ai un peu peur de sa réaction après notre désagrément de tout à l'heure. C'est que je n'ai pas l'habitude de me "disputer" avec quelqu'un moi. ... D'un autre côté ce n'est pas comme si le garçon avait l'air de vouloir particulièrement. D'un autre côté je me vois mal me joindre à eux comme ça pour discuter à nouveau comme si rien ne s'était passé, surtout que de base je ne suis pas douée pour discuter justement. D'un autre côté... ... Ca commence à faire beaucoup de côté là, je ne vais pas dessiner un décagone non plus. Au final à défaut de carré, ce sont des cercles que je dessine dans le sable accroupie dans mon coin sous le regard stupéfait de Blok pendant que Laura et Ginji parlent et que Sam vide tout ce qui me restait en eau. ... Hey !

- Nous revoilà. A première vue les choses semblent assez animés pour une ville qui est censée être sur le déclin. Il ne devrait pas être trop difficile d'entrer sans se faire remarquer, les choses semblant assez chaotiques. Ca combiné aux notes de Jim et nous ne devrions pas avoir de mal à trouver l'endroit que nous cherchons et le reste dépendra de notre chance. Le seul point qui reste à vérifier est ... Est ce que tout le monde est vraiment sûr de vouloir aller jusqu'au bout ?

Le regard dur de Lucy se braque alors sur nous faisant monter la pression d'un seul coup dans cet air déjà bien chargé. J'avoue que je ne peux pas m'empêcher d'avoir un ravalement de salive, mais ce n'est pas comme si j'allais vraiment me dégonfler maintenant. Je veux dire c'est un peu tard hein, on y est après tout maintenant alors il va bien falloir y entrer dans cette ville. Puis de toute façon même si je changeais d'avis et que j'arrivais à convaincre les gens qu'on se contente de récupérer une voiture pour partir, Sam trouverait le moyen de nous renvoyer dans le pétrin je suis sûr. ... Oui oui, je le connais le singe. Alors quitte à devoir y aller, autant le faire bien et comme à dit Lucy avant. Prenons l'initiative !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Ven 4 Nov - 11:35

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Stella et moi-même ne semblons être visiblement plus du tout sur la même longueur d'onde. Cette mission est une sacrée prise de tête, certes, mais il n'y a, à mes yeux, pas de quoi s’inquiéter de ces quelques divergences d'opinion. Je saisi parfaitement l'origine de son inquiétude, celle-ci est parfaitement justifiée, et je n'aurai aucun mal à comprendre si elle souhaitait rentrer sur Touga.

Mais à défaut de la convaincre du bien fondé de mon plan, Lucy semble avoir trouvé un consensus sur la marche à suivre. Et même s'il ne fait pas l’unanimité, il a au moins le mérite d'arranger le plus grand nombre. La Pyroli se convainc rapidement de nous suivre, à condition bien sûr que nous soyons extrêmement prudents, et Laura, la plus sceptique de tous, finit elle aussi par rallier notre cause.

Et nous voilà donc partis pour cet étrange laboratoire.

Afin qu'elles ne soient pas assommées par la chaleur, j'ai rentré Spark et Meg dans leurs Pokéballs respectives, et me déplace seul avec Fufu dans les bras, le plus légers de nos trois patients. Traverser le désert avec un Pokémon dans les bras, et dans un contenant pour le moins inconfortable, est un exercice physique assez éprouvant, mais je n'en démords pas. Je m'entête peut-être trop à vouloir à tout prix transporter l'un d'eux, mais au fond, je crois que je préfère ça. Je n'ai pas vraiment apprécié d'être séparé d'eux lors de l'attaque du Groupe Ombre, et, étrangement, leur présence à mes côtés me rassure, malgré leur désintérêt apparent à notre égard. 'Puis, de toute façon, je me vois mal refiler le travail à quelqu'un d'autre, ça serait pas très sympa de ma part.

Donc je serre les dents. Personnellement, ce n'est pas tant la chaleur qui me pose problème ; à Sinnoh, il fait généralement assez froid, sauf à Rivamar et ses alentours qui est l'un des endroits les plus tempérés de la région. De plus, j'ai l'habitude de mettre le chauffage à fond dans ma chambre, parce que je ne supporte pas avoir froid... Non, ce qui m'agace vraiment, c'est tout ce sable à perte de vue. En général, je n'ai rien contre celui-ci -je suis un grand fan des plages, après tout- mais là, ce n'est vraiment pas l'idéal pour avancer avec un poids. Oz n'apprécierait absolument pas d'être appelé ici... Je serai bien tenté de quitter mes chaussures et mes chaussettes pour un meilleur confort, mais en cas de danger imminent, ça ne sera pas très pratique, hélas.

Fort heureusement, au bout de longues, longues, longues, trèèèèèès longues minutes de marche, nous parvenons jusqu'à destination. Je ne sais pas comme Lucy s'est débrouillée pour parvenir à trouver le chemin jusqu'à cette ville, mais visiblement, c'est une femme très débrouillarde. Peut-être que les pouvoirs psychiques de ses Pokémon l'ont aidé d'une quelconque manière... Je devrai vraiment me pencher avec un intérêt sur les particularités des Pokémon Psys, et peut-être même essayer de m'en procurer, ils pourraient s'avérer très utiles dans les situations catastrophiques dans lesquelles j'ai tendance à me fourrer.

Enfin bref, dans tous les cas, nous avons le droit à une pause bien méritée, tandis que Brock et Lucy partent en éclaireurs dans la ville à proximité. J'espère qu'une patrouille ne nous tombera pas dessus pendant que nous nous reposons... Avec un certain soulagement, je pose la bulle de Fufu à côté de celles de Claclaque et Pouic, et me laisse tomber dans le sable avec un grand soupir. Laura m'imite, se moquant désormais bien de l'état de sa tenue, et souffle un peu, tandis que Stella commence à vérifier le contenu de nos gourdes et à checker chacun de nos sacs. Je la regarde faire de loin, hésitant à aller lui proposer mon aide, alors que Laura s'effondre complètement sur le sable. Au début, j'ai eu peur qu'elle se soit évanouie, mais en fait, elle s'est simplement allongée pour mieux récupérer. Dans le doute, je m'enquis quand même de son état.

« -Ça va ? »

L'aromathérapeute ne répond pas immédiatement, et ferme les yeux quelques secondes, le temps de juger son état physique.

« -Oui, je crois. J'ai connu plus dur, tu sais. »

Je ne relève pas, et fixe désormais la ville dans laquelle se sont enfoncés les deux autres adultes. J'espère qu'ils ne rencontreront pas de problème là-bas...

Nous restons quelques secondes silencieux, mais Laura finit par se redresser, se mettant en position assise. Elle semble hésiter à me parler, mais finit par reprendre la parole.

« -... Tu es Topdresseur depuis longtemps, Ginji ?  »

Bien que d'abord surpris par la question, je lève les yeux aux ciels pour y réfléchir, puis donne rapidement une réponse.

« -Trois ans, d'ici quelques mois.
-Je vois... Tu t'es déjà intéressé aux combats duos ? »

Je fronce  les sourcils, ne comprenant pas trop le but de cette question.

« -Pas vraiment, non... Tous les champions, à une exception près, pratiquent le combat en un contre un. J'ai déjà fait quelques combats duos, bien sûr, mais mes Pokémon n'en font pas plus que ça.  »

Laura détourne le regard, et fixe désormais le ciel. Je l'observe, un peu perdu, et tente de déceler quoi que ce soit dans son expression faciale, en vain. Elle a l'air pensive.

« -Il y a maintenant quelques années, il y avait deux dresseurs qui excellaient dans ce format de combat, là où je vivais auparavant. Quand leurs Pokémon faisaient équipes, ils semblaient en parfaite symbiose. Rien ne pouvait les arrêter. Certains champions de passage venaient même d'eux-même se mesurer à eux. »

Attentif, je la fixe sans un mot, alors que son regard semble se perdre petit à petit dans le vide.

« -Mais même s'ils étaient très doués, ils restaient tous deux bien loin de la perfection. Alors ils travaillèrent, nuits et jours, corps et âmes, dans l'espoir de progresser, et de se rapprocher toujours un peu plus du firmament... En continuant ainsi pendant plusieurs années, nul doute qu'ils auraient fini par égaler les membres du Conseil des Quatre. » elle marque une courte pause « Malheureusement... L'un des dresseurs se montra beaucoup trop ambitieux. Il voulait que ses Pokémon deviennent forts, mais il voulait qu'ils le deviennent vite. Sans en avertir son partenaire, il intensifia ses entraînements, les rendant toujours plus éprouvants, jusqu'à l'excessif, et fit pratiquer à ses Pokémon des exercices physiques extrêmes. Il n'autorisait nul répit, et souhaitait toujours aller plus loin... Et ce, jusqu'à ce que l'inévitable se produise. »

Elle baisse la tête, et cesse de regarder le ciel. Lâchant un soupir discret, elle se met à parler d'une voix monocorde, presque lasse.

« -Il dépassa les bornes. Pour satisfaire sa soif de combat et de reconnaissance, il poussa ses Pokémon à bout, et usa des pires stratagèmes. Lors d'un combat qui s'avérait décisif pour leur carrière, son propre Pokémon, celui de l’adversaire, et l'adversaire lui-même furent gravement blessés. Son partenaire eut bien tenté de lui faire retrouver raison, mais malheureusement, le mal était fait, et lorsque le dresseur s'en rendit compte, il était déjà trop tard. Il quitta le monde des combats Pokémon, et coupa tout contact avec son partenaire... Aujourd'hui, les deux dresseurs semblent s'être faits oublier. »

Elle se redresse légèrement, et se tourne vers moi, plongeant son regard strict dans le mien.

« -Ginji, tu n'as pas intérêt à reproduire les mêmes erreurs. Écoute toujours ce que tes compagnons ont à te dire, et jamais, au grand jamais, tu ne dois consciencieusement mettre leur vie en danger. Ai-je bien été claire ? »

Mécaniquement, je hoche la tête, de haut en bas, les yeux légèrement écarquillés à cause de cet ordre soudain.

« -O-Oui ! »

Ma réponse semble la satisfaire, et Laura a un petit sourire, avant de détourner les yeux Je me détends légèrement et la regarde, un peu perdu, puis hésite à lui poser la question qui me trotte dans la tête suite à son récit. Finalement, la curiosité est beaucoup trop forte, et je finis par me lancer.

« -Ce dresseur... Est-ce que c'était v... ?
-Ah, ils arrivent. »

Je n'ai pas le temps de terminer ma question, puisque Laura me coupe la parole pour me montrer du doigt Brock et Lucy, revenant vers nous. Elle se lève aussitôt et part les rejoindre, alors qu'il me faut quelques secondes de plus pour me remettre les idées en place et faire de même. Je me relève et me hâte donc de rallier l'ensemble de notre groupe, tandis que Stella, restée à l'écart, arrive à son tour. Je me contente d'accompagner l'arrivée de la Pyroli d'un regard, avant de me concentrer sur les paroles de Lucy.

Apparemment, les choses s'annoncent plutôt bien pour nous. Tant mieux, je me serai senti un peu triste de devoir faire demi-tour maintenant... Il y a l'air d'avoir assez de bazar, et nous devrions pouvoir nous infiltrer dans leur laboratoire sans trop de problème. La kinésiste n'attend que notre confirmation pour nous dévoiler son plan...

« -Comme si j'allais changer d'avis maintenant.
-Personnellement, j'aurai bien du mal à me regarder dans un miroir si je pars maintenant... »

Je hoche vigoureusement la tête, déterminé.

« -Certain ! »

Stella confirme à son tour, et Lucy croise les bras, gardant une expression toujours plus sérieuse.

« -Bien. »

Elle attrape un sac, et en tire une feuille ainsi qu'un feutre. Elle pose le papier au sol, et nous invite à nous rassembler autour, alors qu'elle commence à tracer quelques symboles dessus.

« -Les bâtiments sont disposés de cette façon. Ici, il semble y avoir un entrepôt, gardé en permanence par au moins deux sbires, là, on dirait de simples habitations, de nombreux membres y traînent, certainement par manque d'activité. Ici, je soupçonne qu'il s'agit d'un centre radio, probablement utilisé pour communiquer d'un campement à l'autre, ou servant à superviser des opérations. Là, nous avons sûrement un garage, dans lequel je n'ai aperçu que trois véhicules, mais ils en ont peut-être plus. Quant à là...
-Wow, tu as vraiment retenu tout ça ?
-... Un kinésiste se doit d'avoir des capacités intellectuelles un minimum développées.
-Je crois qu'elle vient de te traiter d'idiot, là.
-Eh ! J'étais occupé à surveiller les alentours, pas à mémoriser tout ce que je vois. Désolé si je ne peux pas nous sauver la vie et faire autre chose en même temps.
-Sauver la vie ? Carrément ? T'avais pas juste à la prévenir au cas où quelqu'un arrivait ?.. »

Lucy lâche un soupir exaspéré.

« -Aucune importance ! Je disais donc... »

Groret affiche un sourire amusé, tout en fixant sa dresseuse. Je le remarque, et ne peux pas m'empêcher de sourire à mon tour. On s'apprête à lancer une opération suicide, et ils trouvent quand même le moyen de se chamailler... Ils sont plutôt originaux et ont des méthodes étranges, mais je les aime bien môa, ces adultes. Malgré la trahison de Jim, je suis bien content que nous soyons restés si soudés.

« -... Je suspecte ce bâtiment d'être le laboratoire. Il est légèrement à l'écart du reste du camp, et paraît, à première vue, complètement désert. Groret n'a ressenti aucune présence vivante à l'intérieur, en tout cas. Il est abandonné depuis un moment. Vu la disposition des bâtiments, je suppose qu'ils ont été construits après le laboratoire, de sorte à ce qu'ils puissent permettre son fonctionnement sans pour autant rester trop près... Nous devons savoir ce qu'ils faisaient à l'intérieur.  »

Le plan des lieux dessiné, je ne peux qu'être impressionné par la précision et les détails apportés par Lucy. Brock n'était pas tout à fait en tort, lorsqu'il disait que Lucy avait une grande mémoire... Tant mieux pour nous, je suppose.

« -Voila comment nous allons procéder. Suite à notre petite altercation de la nuit dernière, ils semblent avoir éparpillé leurs effectifs à travers la région, et ceux de la ville ont été revus à la baisse. Si nous tentons de les infiltrer, ils s'en rendront compte. Nous allons donc simplement nous diriger jusqu'au laboratoire, et poster des guets autour de celui-ci, pendant que les autres fouilleront à l'intérieur.  »

Elle relève la tête, et nous regarde, Stella et moi-même.

« -C'est vous qui monterez la garde.  »

J'échange un regard surpris avec la Pyroli. Je pensais que ça serait à un adulte de s'en charger. Ou au moins, qu'il y en aurait toujours un pour nous surveiller... Pourquoi nous laisser faire ça seuls ? C'est parce que c'est la chose la moins risquée qu'on puisse faire ? Elle souhaite peut-être nous tenir à l'écart de tout danger ?...

« -Je vous confierai un Pokémon Psy chacun. Au moindre problème, vous leur demanderez de nous le signaler par la pensée, puis ils vous téléporteront hors du danger. Non, vous n'interviendrez pas en cas d'attaque ennemie. Et pour une raison très simple : c'est vous qui allez garder les trois Pokémon pendant que nous fouillerons l'intérieur des lieux.  »

Je me suis apprêté à protester, refusant de devoir rester inactif en cas d’offensive adverse, mais ai tôt fait de retenir en entendant la suite des consignes. Oh. Alors comme ça, nous serons en charge des Pokémon... Elle a l'air d'avoir suffisamment confiance en nous pour nous donner un truc aussi important, on dirait. C'est bien, je suppose ?... Mais j'espère que si on fait ça, tout va bien se passer... Au moins l'avantage, c'est que je ne serai pas éloigné de Fufu, Claclaque et Pouic...

Je me contente d'un simple hochement de tête en guise de réponse. Ça me va, de toute façon, on aura rien d'autre à faire que de s'enfuir en quatrième vitesse, en cas d'attaque. Il faudra simplement semer nos éventuels poursuivants après, et je pense qu'en se coordonnant bien avec Stella, cela devrait se faire facilement. J'ai juste un peu peur de ma réaction si cela devait vraiment arriver... Est-ce que j'arriverai à me convaincre de laisser Brock, Laura et Lucy en arrière ?...

« -Brock, Laura et moi-même fouillerons à l'intérieur. La priorité est de mettre la main sur un document évoquant l'origine de notre problème, voir même sur une éventuelle machine à l'origine de celle-ci. Pareillement, je vous confierai un Pokémon chacun afin qu'il puisse assurer une liaison télépathique, ainsi qu'une sortie de secours. Des objections ?  »

Réponses négatives des deux Coachs. Au final, il est logique que ça soit eux, qui soient envoyés sur le terrain. Ils sont certainement les plus aptes à comprendre qui est arrivé...

« -Parfait. Nous partons dans dix minutes. Tenez-vous prêts. »

Une légère boule se forme dans mon estomac. C'est stressant, mine de rien, de préparer un truc comme ça. D'habitude, lorsque je me retrouve dans ce genre de situation, c'est suite à un événement soudain que je n'ai pas le temps de voir venir... Du coup, 'pas vraiment le temps de stresser pour ce qui va arriver. Brr, c'est assez désagréable, en fait...

Pourvu que tout se passe bien...

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 1580
Points d'Expériences : 1135

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Dim 27 Nov - 9:21

M'étant un peu perdue seule dans mes états d'âme pendant un moment, je mets un peu de temps à me remettre dans le vif du sujet. Heureusement le sérieux de la situation m'aide rapidement à me remettre dans le bain et je peux ainsi me concentrer rapidement sur le discours et le ... plan... de Lucy. ... Oui elle a une sacré mémoire en effet. ... Y avait vraiment besoin de dessiner avec autant de détail ? Je veux dire il y a même le pavé des rues et les parasols de ce qui doit être un café... C'est une machine Lucy c'est pas possible. J'avoue ne pas pouvoir m'empêcher de me gratter la tête un peu sceptique tandis que Brock et Laura repartent dans leurs petites piques quotidiennes sous les regards amusés de Groret et Ginji. Bon au final le sérieux de la mission n'aura pas duré bien longtemps quand on nous regarde tous de loin j'imagine. Est-ce un mal pour autant ? J'imagine que seul l'avenir nous le dira.

Après ça la discussion avance avec Lucy qui monopolise la parole pour tout nous expliquer que ça soit ses théories ou notre mission. J'avoue être assez surprise sur le fait qu'il n'y ait personne dans le fameux laboratoire. C'est bizarre non ? Il a été complètement abandonné ? Ça ne veut pas dire qu'on y trouvera rien du coup ? A moins qu'ils aient juste monopolisé tous leurs effectifs sur autre chose (genre nous retrouver) et qu'ils n'aient plus assez de monde pour le faire tourner. ... Je me demande si ça vaut le coup de prendre le risque de s'y infiltrer vu le peu d'importance qu'ils semblent y accorder. Après si ça se trouve ils ont un super système de sécurité. Je suppose que nos trois adultes en ont conscience et qu'ils géreront très bien tout ça (j'espère, ils ont pas des têtes de roi de l'informatique).  Après j'imagine qu'il vaudrait mieux me concentrer sur mes propres problèmes. Je dois monter une surveillance discrète (Sam ?) d'une organisation criminelle (j'ai 14 ans au cas où ça intéresse quelqu'un ?) avec Ginji avec qui j'ai eu une petite dispute le matin même ? Certes on n'est pas fâché, mais c'était quand même une grosse différence d'opinion. Je ne voudrais pas qu'il m'en tienne rigueur encore et que ça affecte notre relation... euh travail. ... *PAF* Aouch ! ... Sam cette frappe dans le dos était-elle bien nécessaire ? ... Je réfléchis trop ? ... Tu as sans doute raison, ce n'est pas mon genre pourtant, moi je vais plutôt avec le courant. La pression doit m'affecter plus que je n'aurais cru. Hm ? Ah tu voulais juste que j'avance plus vite... Oui bon au final merci quand même, tu as raison également pour ça après tout. Mettons nous en route, ils sont déjà partis devant !

***

Mouais, on est beau dans le genre guet quand même attention… Cachée derrière notre coin de mur je continue de surveiller les alentours avec un Sam posté sur ma tête qui fait de même. A l’autre bout Ginji fait de même pour surveiller que personne vienne par l’autre côté alors qu’entre nous deux se trouve les trois pokemons ainsi que la Kirlia de Lucy qui tourne inlassablement sur elle-même les yeux fermés comme en transe et enfin Blok qui continue de nous suivre aussi. Pas vraiment le genre de pokemon qu’on s’attend à rencontrer dans une mission d’infiltration, mais ma tête de mule de caillou préféré a décidé de poursuivre ses missions de protection et … de porteur de sac. Me demandez pas comment il fait pour que ça ne tombe pas, mais c’est bien les sacs de tout le monde que le pokemon roche a d’empiler un peu en vrac sur son dos et qu’il supporte sans problème. Les yeux fermés et les pattes repliés, il s’est mis en mode attente, patientant jusqu’à ce qu’on ait besoin de lui. Si on pouvait ne pas en arriver là j’avouerais que ça m’arrangerait, mais restons plutôt concentré sur la mission, c’est ce qu’il y a de plus important après tout. Si on est à ce mur là en particulier après tout ce n’est pas un hasard. Il y a une petite fenêtre verrouillée donnant sur une pièce à l’intérieur en sous-sol ici et Lucy a utilisé ce visuel pour pouvoir téléporter tout le monde à l’intérieur sans risquer d’accident. Notre travail à nous est de rester avec les trois pokemons pour les garder et la Kirlia pour confirmer avec elle que nos amis à l’intérieur pourront bien se retéléporter ici pour sortir en sécurité une fois leur mission accomplie. Une tâche simple mais qui doit être faite, du moment que la chance reste de notre côté bien entendu et que personne ne décide de venir s’isoler par ici téléphoner ou que sais-je encore. Cet endroit n’est pas complétement abandonné après tout contrairement à ce qu’on croyait au début (ou ils sont revenus entre temps après la reconnaissance de Lucy. … Pause déjeuner ? ), cependant c’est vraiment peu de personnes et ils ne sont pas du tout sur leur garde. Visiblement ils ne semblent pas prendre leur travail au sérieux, ce qui nous arrange bien. Du coup il semblerait que nous allons pouvoir avoir un moment tranquille à nous en attendant les résultats. … Un long moment même…

- Pour ce matin… Je suis désolée.

Quitte à se retrouver seuls, autant remettre les choses au point et dire ce que j’ai sur le cœur j’imagine, vu qu’on est entre nous. Je n’ai vraiment pas envie de rester sur une mauvaise note avec Ginji après tout, surtout en ce moment. Mine un peu basse je cherche mes mots encore, mais décide au final de me lancer et regardant le garçon malgré mes hésitations… Bon bah j’improvise.

- Tu tiens beaucoup à ces pokemons je le vois bien. Je… hm. Je ne veux pas que tu croies que ce n’est pas mon cas hein. J’ai vraiment envie de les aider aussi ! … C’est juste que… euh. … … Je ne veux vraiment pas qu’il arrive quelque chose de grave. Si un de mes pokemons devait être blessé, kidnappé ou je n’sais pas quoi. Je crois que je ne m’en remettrais pas. … Pas seulement mes pokemons d’ailleurs hein, toi aussi. Puis Lucy, Laura, et Brock. Vous êtes tous très gentils. Seulement…

Baissant à nouveau la tête, je me laisse glisser le long du mur pour m’assoir au sol en tailleur. Sam descend pour se placer en face de moi et j’en profite pour le prendre dans mes bras, le singe étant surprennament docile pour une fois alors que je commence à le serrer. Ma tête posé sur la sienne, mon regard se porte alors sur Blok qui me le rend avec un air calme et aussi un peu curieux, attendant visiblement la suite.

- J’ai peur. Peur qu’il vous arrive quelque chose à l’un d’entre vous. La team ombre, la trahison de Jim, toutes ces choses qu’on ne sait pas et qu’on nous cache aussi probablement… Ce matin je n’avais envie que d’une chose, c’est de rentrer chez moi avec tout le monde en sécurité. … J’ai l’impression de revivre l’année dernière avec la team rouage. Sam était parti à l’assaut de la base avec tout le monde pour sauver nos camarades, mais moi j’étais restée derrière en sécurité. Blok me l’a reproché plus d’une fois à l’époque et là, voilà que je recommence. … Je ne suis qu’une trouillarde en fait il faut croire.

Quand je disais "dire les choses que j’ai sur le cœur", j’avoue que je ne pensais pas du tout à ça en fait. C’est dangereux l’impro ! Un sourire moqueur envers moi-même sur mon visage, j’avoue d’un coup ne plus savoir ou j’en suis après ça. Je me demande… Laissez faire les gens compétents. N’était-ce pas moi qui voulait juste fuir les problèmes ? J’ai abandonné les autres de l’école et là quelque part, j’étais sûrement prête à abandonner ces pokemons aussi je suis sûr. Toujours rester neutre et laisser faire. Peut-être que j’ai simplement peur de me faire mal. Ou bien je n’en ai peut-être rien à faire et dans le fond je suis probablement juste la pire égoïste que la terre ai jamais porté. … Me refermant de plus en plus sur moi-même alors que je plonge ma tête dans mes jambes, je me sens franchement minable d’un coup. Pas la peine de me pat pat comme ça Sam, je ne le mérite pas. Je ne suis qu’une hypocrite après tout… Aïe. Pas la peine de me mettre une choppe sur la tête non plus. Ce n'est pas juste une question de toi et de te laisser faire là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 4170
Points d'Expériences : 2687

MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   Lun 5 Déc - 18:19

Ginji Labelvi
      Feat. Stella Douglas



« Aux frontières du bien et du mal... »


Ginji

Observant le contenu de mon sac, j’essaye de m'occuper pendant les quelques minutes nous étant accordées avant notre départ en réfléchissant à quel Pokémon faire appel pour monter la garde. Spark et Lucina me semblent être le choix le plus judicieux, puisque ma Dedenne est capable de capter toutes les vibrations alentours à l'aide de ses antennes, et que Lucina peut voir au travers des obstacles. Ça permettra d'assurer un champ de vision plutôt large... Si elles captent quelque chose, elles n'auront qu'à me le signaler, et le Pokémon de Lucy se chargera de prévenir les adultes, avant de nous mettre en sécurité. Ainsi, on ne risque pas non plus de se faire voler nos trois patients pendant que nous ayons le dos tourné.

Décidé, j'attrape la Safariball et la Pokéball sélectionnées, et les fourre dans ma poche pour y avoir un accès rapide, tandis que j'accroche le reste de mes sphères de capture autour de ma ceinture. Je sortirai mes deux soutiens une fois sur place, afin de réduire le plus possible notre nombre pendant les déplacements.

Je passe la bretelle de mon sac sur mon épaule, et prends une grande inspiration. Bon. Si Lucy, Laura et Brock agissent vite, nous aurons levé les voiles d'ici une heure, avec éventuellement la clé permettant de trouver la solution à nos problèmes. Il nous suffira alors juste à rallier la succursale de Palladium à Pyrite, où nous pourrons étudier le phénomène plus posément. Allez, on y croit... Tout ne peut pas toujours se passer mal !

***

Le trajet jusqu'à ce fameux laboratoire s'est fait sans encombre. Il nous a suffi de faire un petit détour suffisamment large pour rejoindre le bâtiment excentré sans croiser la moindre personne, et nous poster tranquillement de part et d'autre de notre cible.

Lucy nous a confié Claclaque, Fufu et Pouic, mais aussi son Kirlia et son Lewsor. Puis elle, Laura et Brock sont rentrés à l'intérieur du laboratoire après nous avoir rappelé quelques consignes, nous laissant, Stella et moi, seuls dresseurs à pouvoir prévenir toute menace.

Rapidement, nous nous organisons. Stella et ses Pokémon se postent à l'extrémité d'un mur, tandis que Spark et Lucina, fraîchement sorties, montent la garde avec moi de l'autre côté. Kirlia s'est placée entre nous, gardant auprès d'elle les trois Pokémon, tandis que Lewsor est parti de l'autre côté du bâtiment. Il n'y a que du désert vers là-bas, mais c'est par pure sécurité. Hors de question de se faire prendre à revers !

Extrêmement concentré, je ne quitte pas des yeux les rares allers et venus des sbires Ombre en dehors de la ville. Ils ne vont généralement pas bien loin et ne regardent même pas en direction du laboratoire, mais sait-on jamais. Lucina aussi, est aux aguets ; quant à Spark, je lui ai pour l'instant demandé de rester inactive, préférant qu'elle garde ses forces dans le cas où l'on constaterait une augmentation du nombre de sbire. Elle n'a pas complètement récupéré de l'attaque de la nuit dernière, et je ne voudrai surtout pas qu'elle se tue à la tâche.

Stressé, je tente tant bien que mal de me détendre et calmer cette boule au ventre qui me noue l'estomac, à cause du danger que l'on encourt si nous nous faisons prendre. Ce n'est plus comme lors de mes quelques infiltrations dans les cuisines où je risquais tout au plus de finir corvée de vaisselle... Là, le risque est réel. Enfin, nous avons toujours les Pokémon de Lucy pour nous ramener en lieu sûr en cas de besoin, mais il faudra encore trouver le moyen de s'enfuir par la suite sans se faire rattraper...

Je suis légèrement surpris lorsque Stella prend subitement la parole. Je me tourne vers elle avec un air interrogatif, ne réalisant pas tout de suite le pourquoi du comment de ses soudaines excuses. Ce n'est qu'après qu'elle se soit mise à parler avec une mine déconfite que je me rappelle du débat de ce matin, pour lequel la jeune fille semble vouloir justifier sa prise de position. Elle explique être inquiète des possibles conséquences de notre choix, que ce soit vis-à-vis de ses Pokémon ou des autres membres de l'équipe.

Se laissant glisser le long du mur, elle avoue avoir peur de ce qui pourrait nous arriver, et aurait préféré que nous laissions tomber pour rentrer sur Touga. Elle évoque alors sa situation lors de l'année dernière, juste après le kidnapping de la Team Rouage, où elle explique être restée en retrait, alors que Sam était parti seul à l'assaut de la base. Je lance un regard curieux au Férosinge, bien que trouvant ça plutôt logique, venant de lui, tandis qu'il se laisse étreindre par sa dresseuse, emportée dans son flot de parole. Stella se convainc finalement d'être plutôt du genre trouillarde, et affiche un sourire plutôt cynique avant de se muer en un silence circonspect.

Quelque peu déconcerté par cet aveu inattendu, je quitte mon poste pour me rapprocher avec une expression inquiète. Me postant à genoux devant elle, je lui attrape doucement les épaules pour l'inciter à me regarder dans les yeux.

« -Eeeeh, Stella... Tu n'as pas à t'excuser pour ça... »

J'attends qu'elle relève la tête pour continuer.

« -C'est normal d'avoir peur. Et c'est normal d'être inquiet pour nous tous. Si tu souhaites mettre fin à tout ça, je le comprendrai parfaitement, ne t'en fais pas pour ça. Je suis sûr que même eux comprendraient... » je fais un mouvement du menton en direction des trois Pokémon, qui ne prêtent pas du tout attention à notre discussion « Je n'appelle pas ça de la trouille, ou de la lâcheté, mais plutôt... Un instinct de préservation. Oui, c'est ça. Tu ne veux pas voir les gens souffrir, et il n'y a pas désir plus noble que celui-là. Il n'y a rien de mal à vouloir tenir toi et ceux qui te sont proches hors du danger, et leur permettre de vivre sereinement... »

Une pensée me traverse l'esprit. Contrairement à moi. Je détourne le regard pour fixer Spark et Lucina, cette dernière étant désormais la seule à assurer la fonction dont j'étais en charge, et suis soudainement pris de remords. Ai-je, un seul instant, cherché à savoir si mes Pokémon étaient capables de continuer ? S'ils le souhaitaient, au moins ? Je leur ai imposé mon choix sans réfléchir, aveuglé par cette volonté de sauver nos trois patients, dont je place désormais la guérison comme priorité absolue.

« -... Regarde moi. J'ai embarqué mes compagnons dans cette histoire sans même m’inquiéter de leur avis. J'ai bien pensé aux conséquences qu'il pourrait y avoir en cas d'échec, mais... Eux, qu'est-ce qu'ils en pensent ? Ils sont les premiers concernés par cette histoire... Si combat il doit y avoir, ce sont eux, qui vont se battre, pas moi. Eux qui ont le plus de chance de se faire blesser. Eux qui vont dépenser leur d'énergie pour nous venir en aider... Toi, tu te fies au jugement des tes partenaires, et prends sur toi pour l'accepter. Moi, je leur impose le mien... »

Je baisse la tête, honteux suite à cette prise de conscience. Oui, je fais gaffe à leur état de santé. Oui, on tente de minimiser les risques un maximum. Bel oxymore. Et oui, il est hors de question que je les envoie au front s'ils sont exposés à un trop grand danger. Mais... Une fois de plus, je ne sais même pas si ça leur convient. Peut-être ont-ils envie d'en faire plus. Peut-être moins...

Je prends une grande inspiration, et, toujours sans lâcher ses épaules, plonge à nouveau mes yeux dans ceux de Stella.

« -Et puis, je t'interdis de dire que tu es du genre à rester passive, à laisser les autres gérer à ta place. Ça serait mentir à toi même. C'est faux, Stella. Tu es parfaitement capable de t'exposer au danger si c'est pour aider quelqu'un. Je le sais. Je l'ai vu...  »

Je marque une légère pause en détourant le regard. Puis je lâche Stella, me redresse, et fais quelques pas en direction de Lucina. Je m'arrête néanmoins bien avant de l'atteindre, et me tourne vers la Pyroli.

« -Mais ce n'est pas toujours ce qu'il y a de mieux à faire. Il y a des gens qui ne souhaitent que ta propre sécurité.  » je coule un regard en direction de Blok « Tu as juste besoin de t'occuper un peu plus de toi et de donner plus de poids à ton avis. » je regarde Stella, et tente un sourire amical « Affirme toi. »

Je glisse une dernière œillade discrète au Géolithe. Message passé. Je retourne ensuite à ma place et me rassois aux côtés de Lucina, passant mes mains dans le pelage de cette dernière, mais continue de parler à l'intention de Stella, avec une mine moins grave.

« -Je le répète, mais si tu veux tout arrêter, dis le. Brock, Laura et Lucy sauront gérer sans nous. Nous n'avons qu'à demander à Kirlia de faire passer le message, et tout ceci prendra fin... »

***
Narrateur omniscient

*-Laura ?
-RAS.
-Pareil ici.
-Bien. Continuons de fouiller.*

Séparée de ses deux coéquipiers, Lucy passe en revue les étiquetages des étagères présents dans la pièce. Souhaitant optimiser leurs chances, elle a demandé à Brock et Laura de partir chacun de leur côté avec deux de ses Pokémon Psy, afin d'assurer une liaison télépathique entre les trois adultes qui couvent désormais une plus large zone de recherche. Le laboratoire ne lui parait pas bien grand, aux premiers abords, mais il n'était pas impossible qu'il possède quelques recoins cachés.

Faisant signe à son Groret de regarder le contenu de plusieurs tiroirs, elle ouvre un dossier pris au hasard parmi une pile traînant sur un bureau. Il y a de la poussière partout et les pages sont légèrement jaunies. Cela fait sans doute un long moment que personne n'a mis les pieds ici... C'est à la fois un avantage et un inconvénient : il n'y a vraisemblablement aucune raison qu'ils se fassent surprendre, mais le moindre signe de présence dans les lieux peut s'avérer suspect. Elle espère donc que les deux adolescents laissés à l'extérieur prennaient leur mission suffisamment au sérieux pour ne pas faire de gaffe...

*-Au fait, Lucy, bien joué, pour les gamins.*

Surprise par la prise de parole de Brock, Lucy ne comprend pas tout de suite où souhaite en venir le karatéka.

*-Pardon ?
-Pour être parvenue à les tenir à l'écart sans qu'ils pensent être lésés.
-C'est-à-dire ?...
-On a bien compris que ce n'était pas eux qui se chargeaient de faire le guet, ni même de surveiller nos patients. Tu leur as confié cette tâche en pensant que ça suffirait à les occuper, mais en fait, ce sont les Pokémon que tu leur as laissé qui vont faire tout le boulot.
-Je suis certains qu'ils auraient très bien pu faire ça seuls. Mais tu avais peur qu'en laissant les ados venir avec nous, ces derniers soient exposés à un trop gros danger.
-Alors tu leur as confié une lourde responsabilité pour les inciter à rester dehors. Maintenant, il suffit d'un ordre de ta part pour que tes Pokémon les emmènent loin d'ici avec les bulles.
-La question étant maintenant :... De quoi as-tu peur, exactement ?
-...*

Lucy a un léger sourire. Ses partenaires peuvent s'avérer bien plus perspicaces que ce qu'elle pouvait imaginer. Espérons seulement que les enfants ne puissent pas voir aussi clair dans son jeu que les deux Pokéathlètes, sinon, cette manœuvre n'aurait eu aucun intérêt.

*-Si ce laboratoire contient des informations aussi importantes qu'on le croit, et qu'elles ont effectivement un lien avec les événements actuels, alors la personne derrière tout ça n'aurait jamais pris le risque de les laisser à la portée du premier venu. Des pièges, des ondes anti-téléportation... Nous pouvons tomber sur n'importe quoi. Cet endroit a l'air abandonné, mais je suis certaine qu'il ne l'est pas tant que ça. Des Pokémon Spectres et Poisons auraient déjà envahi les lieux, sinon... Donc restez bien sur vos gardes.
-A vos ordres, chef.
-On fait gaffe.
-Ton Lucario ne détecte toujours personne, Brock ?
-Visiblement, non. Il y a bien les deux jeunes qui ont l'air de passer par une bien belle palette d'émotions, mais rien de plus.
-Comment ça ?
-Je n'en sais rien. Ils doivent juste discuter...
-Aaaah... Ils discutent...
-... A quoi tu penses, au juste ?
-Oh, trois fois rien... Je me dis seulement que ces deux adolescents doivent avoir plus que de simples banalités à échanger...
-Tu penses vraiment qu'ils ont que ça à faire, avec tout les problèmes qu'on a sur le dos ?
-Je n'en sais rien, moi ! J'ai fini ma crise d’adolescence il y a bien longtemps. Mais il n'empêche que ces deux là... Ils seraient bien mignons, tous les deux...
-... Dîtes, c'est vraiment le moment de parler de ça ?
-Oh, désolée, Lucy !... Dis, tes Pokémon, ils ne seraient pas capable d'entendre ce qu'ils disent, par hasard?...
-Laura...
-Pardon, pardon. Je fouille.*

Groret émet un grognement amusé, tandis que sa dresseuse lâche un profond soupir de désarroi. Irrécupérables... Lucy a un léger regret en se disant que, en plus de s'être fait un ennemi redoutable, elle a perdu un précieux allié suite à la trahison de Jim. Il prenait peut-être les choses encore plus à la légère que Laura, mais au moins, il était redoutablement efficace. Bien que le rencontrer à nouveau serait signe de mauvais augure, elle ne peut s'empêcher de penser qu'avoir un petit entretien avec lui l'aiderait à comprendre son comportement. Une telle avidité sans aucune distinction du bien et du mal... C'est assez étrange. Malheureusement pour elle, le meilleur des scénarios impliquent qu'elle ne le recroise plus de toute sa vie, donc... Tant pis ! Un ship potentiel qui tombe à l'eau. *out*

Chassant vite ces quelques pensées de son esprit, Lucy abandonne les dossiers tout juste trouvés pour fouiller une autre pièce. Pas grand chose d'intéressant, juste quelques papiers administratifs traitant de la remise à niveau du laboratoire cinq après une première fermeture.... Visiblement, ils avaient un projet tournant autour d'un certain « XD001 », mais celui-ci non plus, n'a jamais abouti, et ils ont une fois de plus passé la clé sous la porte. Est-ce que les membres du Groupe Ombre ont réellement tenté d'exploiter une troisième fois cet endroit malgré les deux échecs précédents ?... On dit bien jamais deux sans trois, certes, mais tout de même... Il ne faut pas non plus que leur persévérance se transforme en une obsession malsaine... Même si leurs objectifs n'a très certainement jamais rien eu de sain...

*-J'ai trouvé quelque chose.*

Lucy se redresse, étonnée.

*-Qu'est-ce qu'il y a, Brock ?
-Comme il n'y avait rien d'intéressant dans les pièces où je fouillais, je me suis enfoncé un peu plus dans le laboratoire, et... J'ai trouvé une salle remplie de machine bizarre. Et le plus étrange... C'est que contrairement à tout le reste du bâtiment, il semble y avoir eu un passage récent, par ici. De la poussière a été déplacée.
-... D'accord, on arrive. Laura, rejoignons-le.
-Oui !*

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Mais euh, ch'uis pas qu'un paysan môa d'abord, hein ! »

Merci Môman Callie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [MISSION] Aux frontières du bien et du mal...   

Revenir en haut Aller en bas
[MISSION] Aux frontières du bien et du mal...
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: RP Lansat-