Partagez | .
Prédateurs aux dents longues [PV Hope]
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Prédateurs aux dents longues [PV Hope]   Ven 15 Juil - 16:57




Prédateurs aux dents longues
Alban Abernaty & Hope Spettell

15 Juillet. Cela faisait déjà deux semaines qu’Alban était arrivé sur Touga, et deux semaines qu’il s’était remis à déprimer comme une adolescente en mal d’amour. Après ses quelques pseudos actes héroïques de début d’été, le châtain avait fini par se dire que s’enfuir à dos de Dracaufeu - ou trimbalé comme un sac à patates par un Dracaufeu, dans les faits - et gravir une colline tous les jours était bien trop glorieux pour sa pitoyable personne. Il aimait se donner le rôle du martyr. Il aimait se sentir plus bas que terre. Après tout, comment aurais-je pu continuer à sortir ces tirades de poète maudit sans un Alban qui déprime ? Alors, comme lors des dernières vacances en classe de neige, le châtain s’était réfugié devant la télévision. Pot de Nutella dans une main, cuillère de gros tas dans l’autre, le Voltali s’était refait l’intégrale du Journal de Ruby L. Jones. Une très bonne série, quand on avait envie de complexer sur son corps de lâche et sur son incapacité à se comporter comme un type avec un semblant d’honneur. Ah… Qu’il était bon de déprimer et de se complaindre dans sa médiocrité.

Mais on était déjà le 15 Juillet, et ses Pokémon en avaient assez de le voir se comporter comme une emo en pleurs devant Tokio Hotel. Et ils n’étaient pas les seuls, d’ailleurs : son meilleur ami et colocataire de hutte, Aaron, faisait tout son possible pour lui remonter le moral. Tandis que cette bécasse de rouquine des Givrali, Alex, lui beuglait sans cesse dessus pour qu’il se reprenne. Agacé d’être le centre de l’attention, et blasé des remarques moralisatrices, Alban avait décidé ce jour-là de sortir de sa léthargie pour voir le monde extérieur sur des séquences autres que ses entraînements. Au milieu des habitants de Touga à moitié vêtu, le châtain ne s’était cependant pas senti à son aise et avait fini par opérer un retrait stratégique dans la forêt. Brochure touristique en main, il s’était donc posé à l’ombre d’un palmier, avait trempé ses pieds dans l’eau d’un ruisseau bien frais, et avait planché.

Les attractions touristiques avaient don de le détendre. Totalement passionné par la découverte des nouveaux lieux, le châtain avait tourné avec avidité les pages glacées. En 15 jours sur Touga, il avait à peine goûté aux spécialités locales, et évité comme la peste tout genre de festivités. Lui qui s’était pourtant réjoui de vivre comme les gens de Touga, avait rapidement mis son projet de côté lorsqu’il s’était brouillé avec Max. Mais pour une fois, il avait décidé de ne plus y penser, et de prendre du bon temps. Et quoi de mieux pour ça qu’une activité à la dure, dans un Touga comme on ne l’avait jamais vu ?!

Ses doigts s’arrêtèrent sur un paragraphe particulier. Parcourant rapidement des yeux les quelques lignes, Alban hocha la tête avec conviction. Ok. Ce n’était pas son genre de faire des trucs comme ça, mais il fallait bien qu’il se sorte de sa zone de confort parfois, non ? C’était décidé. Il irait.

Intrigué par la lueur inhabituelle dans le regard de son dresseur, Auster vint poser ses pattes sur les cuisses du châtain afin de lire également la brochure. Quand il eut terminé, il leva la tête vers Alban. Ses oreilles s’agitèrent, semblant dire : attend, tu ne vas pas faire ça quand même, si ? Mais quand le Coach avait une idée en tête, il était difficile de lui faire changer d’avis. Alors, coûte que coûte, il décida d’y aller. A cette soirée où tout serait permis…

***

22h. Le soleil venait à peine de se coucher, et les ombres commençaient à s’étirer lentement sur le sol ardent de Touga. Un vent frais s’était néanmoins mis à souffler, mince consolation dans ce désert où les thermomètres au mercure perdaient la raison. Essayant de se faire le plus silencieux possible, Alban sortit de sa hutte discrètement pour ne pas réveiller les autres. Il n’avait pas envie qu’Aaron le suive. Encore moins qu’Alex lui demande où il allait. Ni envie que Maxine pense qu’il découchait pour aller voir une autre fille, d’ailleurs. Leur relation était déjà assez compliquée comme ça, il n’avait pas envie de lui donner une fausse image de lui. M’enfin ! Sac à dos sur l’épaule, Alban sortit la brochure qui était accompagnée d’une carte. N’ayant droit d’amener qu’un seul Pokémon avec lui, le jeune Abernaty avait arrêté son choix sur Auster, qui trottinait à présent derrière lui. En bonne compagnie, il suivit donc l’itinéraire pour rallier le point de rendez-vous.

Alban se faufila entre les arbres aux nombreuses lianes, écarta quelques arbustes pour se frayer un passage, puis vit enfin dans la pénombre des silhouettes troubles danser devant lui. Toussotant pour signaler sa présence, il pénétra dans la foule et salua d’un signe de tête ces dizaines de visages inconnus. Parmi eux, il y avait évidemment des habitants de Touga, caractéristiques grâce à leur teint particulier et à leur aisance à porter les tenues les plus minimalistes. D’autres semblaient d’un autre âge, et avec un air de touriste tellement marqué qu’Alban les identifia directement comme étant des riches héritiers en vacances. Enfin, les derniers étaient comme lui ; des adolescents et des adolescentes qui venaient probablement de Lansat. D’ailleurs, une jeune fille aux cheveux blonds était parmi eux. Etrangement, son visage lui disait vaguement quelque chose, mais Alban n’aurait su déterminer ni son dortoir, ni son année. Il décida donc de ne pas aller l’aborder, et recentra son attention sur le décor.

Observant les alentours, Alban vit un énorme rideau végétal qui devait probablement les séparer du lieu où devait se dérouler l’activité. Autour, quelques torches avaient été allumées, et leurs flammes écarlates se mouvaient sous le joug des bourrasques. L’ambiance était particulière. Entre l’organisateur qui se tenait complètement immobile devant le rideau végétal, et ces dizaines de participants regroupés comme s’ils formaient un troupeau de Wattouat, on pouvait dire qu’ils avaient des allures de secte. Plus excité que jamais, Alban battit la mesure du doigt.

Les aiguilles s’arrêtèrent pour indiquer 22h22. Alors, comme un automate, l’organisateur s’avança vers eux. Son visage camouflé derrière un masque en forme de tête de loup, l’homme leur fit signe de s’approcher pour l’accueil.

- Bonsoir et bienvenue à tous. Je vous remercie de vous être déplacés pour cette troisième édition des jeux du Loup Garou ! Comme certains le savent probablement, le Loup Garou est un jeu de rôle très populaire, par-delà nos mers. Néanmoins, ici, sur Touga, nous avons décidé de revisiter le jeu afin de lui apporter une dimension plus innovante. Plus… réelle.

Des murmures parcoururent la foule, et Alban sentit les poils de son avant-bras se dresser. Ce conteur avait un sacré talent pour les mettre dans l’ambiance.

- Nous avons donc reconstitué un village, derrière ce mur végétal. Vous le découvrirez quand le jeu se lancera. Comme vous avez pu le lire sur la brochure, le but du jeu est simple : vous avez un village avec de nombreuses huttes. Vous serez séparés en deux équipes. Loups Garous, et Villageois. Comme dans le jeu avec les cartes, le but de chaque groupe est d’éliminer totalement l’autre, avant de se faire décimer. Le groupe dont les effectifs tombent à zéro sera donc déclaré perdant. Chaque joueur devra porter un fanion dans son dos. Si votre fanion vous est enlevé, cela entraînera votre « mort » dans le jeu, et votre élimination immédiate. Attention néanmoins, seuls les Loups Garous et certains Villageois peuvent retirer ces fanions. Pour savoir qui a le droit de le faire, vous aurez une carte qui vous sera distribuée, décrivant votre rôle. Il y en a plusieurs, que ce soit parmi les Villageois ou parmi les Loups. Certains n’ont pas une utilité fulgurante, mais d’autres peuvent avoir des capacités plutôt intéressantes. La Sorcière, par exemple, peut retirer un fanion pour tuer un autre joueur, ou utiliser la résurrection pour rendre un fanion. La Petite Fille possède des lunettes infrarouges lui permettant de voir dans le noir pour s’échapper. La Voyante a accès grâce à une tablette, aux caméras de surveillance infrarouges disséminées partout sur le terrain. Mais avec une limite, évidemment ! Quant au Chasseur… il peut, comme les Loups, retirer le fanion des autres joueurs. Ne vous en faites pas en tout cas, car tout vous sera expliqué sur les cartes qui vous seront distribuées. Il est interdit de montrer ces cartes aux autres joueurs ! A présent que tout est expliqué, mes collègues vont passer dans vos rangs pour vous attacher les fanions.

Alban sentit une fille qui passait dans son dos pour accrocher un fanion à son t-shirt. Vu la sensation, il devait s’agir d’un simple scratch… Il faudrait qu’il y fasse attention.

- Bien. Les explications données, nous allons à présent vous bander les yeux et vous glisser un sac à dos sur l’épaule. Nous vous conduirons ensuite dans votre lieu de départ respectif, et vous pourrez trouver dans vos sac votre carte avec votre rôle expliqué, ainsi que les éventuels objets pour ceux qui en bénéficient. Comme vous aurez les yeux bandés, vous ne découvrirez le terrain qu’au dernier moment, et ne saurez donc pas où se trouvent les autres joueurs… Pas d’inquiétude néanmoins, vous ne vous trouverez pas en présence d’autres joueurs, à l’exception des Loups qui commenceront tous dans le même hangar. Bon. Maintenant que les règles sont expliquées, je vous invite à garder avec vous un Pokémon dans sa Pokéball. Il vous accompagnera durant toute l’activité et pourra vous aider. Il ne sera cependant pas autorisé à utiliser d’attaques offensives directes, que ce soit sur le matériel ou sur les autres joueurs. Blesser un joueur ou un Pokémon entraînera votre élimination immédiate. Bien, si vous n’avez pas de questions…

Alban sentit qu’on lui appliquait un bandeau sur les yeux. Puis, on le fit tourner sur lui-même pour le désorienter. On le chargea ensuite sur un mini camion, puis on le déposa sur sa ligne de départ. Sac à dos réglementaire sur l’épaule, le châtain attendit que le signal de départ sonne pour enlever son bandeau. Il cligna alors plusieurs fois des yeux, tandis que des tâches sombres dansaient devant ses pupilles.

Ils étaient assez nombreux dans ce hangar. Des filles, des garçons, et cette petite blonde qui venait sûrement de Lansat comme lui. Aussitôt, Alban comprit qu’il ferait partie de l’équipe des Loups Garous. Bien. Il allait être le chasseur plutôt que le chassé ; voilà qui lui changerait des Hunger Games.

Faisant basculer son sac à dos, en même temps que les autres « Loups », Alban sortit la carte qu’il lut rapidement. Néanmoins, contrairement à ce qu’il avait pensé, il ne faisait pas parti réellement des Loups.

Car il était un Loup Garou blanc.

[Le Loup blanc a la capacité de retirer n’importe quel fanion. Son rôle est de se camoufler au sein de la meute de Loups pour éliminer tous les Villageois, mais également de décimer les autres Loups normaux. La partie est gagnée lorsqu’il ne reste plus que des Loups blancs dans le jeu.]

Chargé d’éliminer à la fois les Villageois, mais tous les autres Loups. Voilà qui s’annonçait plutôt compliqué. Néanmoins, Alban avait un avantage, qui était celui de bénéficier de l’effet de surprise ; car l’organisateur n’avait jamais abordé le sujet des Loups blancs au cours de son explication. Bien.

Un petit détail attira cependant son attention, et il poursuivit sa lecture.

[Pour cette partie, il existe deux Loups blanc. Le second Loup blanc est Hope Spettell.]

Le texte était accompagné d’une minuscule photo de la fameuse Hope. Alban releva la tête ; c’était la petite fille aux cheveux blonds.

Se dirigeant donc naturellement vers elle, il se pencha à sa hauteur.

- Hey. Ça te dit de faire équipe avec moi ?

Après tout, rien n’empêchait les Loups Garous de s’allier entre eux pour être plus efficace, n’est-ce pas ? Cela ne paraîtrait par louche, si deux Loups faisaient équipe…



Dernière édition par Alban Abernaty le Lun 18 Juil - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 59
Jetons : 9100
Points d'Expériences : 1952

MessageSujet: Re: Prédateurs aux dents longues [PV Hope]   Sam 16 Juil - 12:46

Hope était sortie se réapprovisionner en limonade. Suivie par Vichy et Böker, elle sillonnait dans les rues du village oasis. Il y faisait vraiment trop chaud. En vrai, elle devrait acheter des pack de boisson plus grands, cela lui éviterait de passer à la supérette tous les deux jours, mais le transport d'une trentaine de bouteilles d'un litre et demi était un peu trop lourd pour elle. Elle gonfla les joues, arrivée devant le rayon boisson. Oui. Jamais elle ne réussira a ramener tout ça à la hutte. Pourquoi était-ce elle qui achetait ça à chaque fois ? Peut-être parce que c'est elle qui finissait à chaque fois la dernière bouteille ? Beuh, l'injustice. En soupirant, elle attrapa l'habituel pack de douze bouteilles. C'était déjà assez compliqué pour elle de prendre tout ça. Alors le double...
Elle avait appris la leçon, quelques jours auparavant. Plus jamais elle ne demandera à Böker de transporter quelque chose. Ses pinces s'étaient révélées un peu trop tranchante et niveau practicité, elle avait déjà vu mieux. À la place, elle demanda plutôt de l'aide à Venum. Certe, ce dernier ne pouvait pas l'aider énormément, mais c'était déjà mieux que rien.
Alors qu'elle se baladait dans le village, une affiche attira son attention. Enfin, son Scorplane plutôt. Excité, ce dernier était ensuite venu tirer sur le T-shirt de sa dresseuse, provoquant immédiatement les protestations de cette dernière. En effet, les pinces de ce dernier étaient plutôt réputées pour être tranchantes.

« Non, non, fais gaaaaffe, lâche-moooi ! Oh, c'est quoi ça ? »

La blonde remarqua alors l'affiche en question, elle en profita pour poser ses courses par terre un petit moment. Ses yeux parcoururent l'affiche en vitesse. Suivant les indications marquées dessus, elle se dirigea vers le kiosque le plus proche afin se procurer des informations supplémentaires. Le vieil homme derrière le comptoir sembla plutôt enthousiaste lorsque la Pyroli lui posa des questions à propos de l'événement. Apparemment, l'organisateur était une de ses proches connaissances et il était heureux qu'on s'intéresse à son projet. Hope le remercia lorsqu'il lui remit une brochure. Nez plongé dans sa lecture, elle s'apprêtait à rentrer à sa hutte lorsqu'elle se rappela des courses qu'elle devait ramené. Elle fit la moue. La lecture devra attendre.

──────────────♦───────────────

Après s'être informée, quelques jours plus tôt, elle en avait parlé avec d'autres élèves de l'académie. Apparemment, certains étaient déjà au courant de l'activité et hésitaient encore à s'y rendre. Finalement, seule une petite poignée de gens que la Pyroli connaissait à peine y sont allés, elle était plutôt déçue. Ça ne l'empêchait certes pas de papoter avec ces derniers, mais bon, ça aurait pu être plus drôle. Enfin, elle allait faire avec.
N'ayant droit que d'utiliser un seul Pokémon, Hope avait eu beaucoup de mal à faire son choix. Böker paraissait motivé, mais Vichy lui semblait bien plus utile, bien que pour le côté roleplay, elle aurait pu faire appel à son Absol. Après, Dakine ou Miele auraient pu être bien également. Après de nombreuses hésitations, la blonde avait finalement décidé de faire plaisirs à celui à qui elle devait la trouvaille. Le Scorplane semblait tout joyeux.

Cela devait faire un bon quart d'heure qu'elle était arrivé au lieu de rendez-vous. Fondue dans la foule, elle discutait avec un élève de la pluie et du beau temps, tout en essayant de lui soutirer des informations à propos des fréquentations d'Ace. Bon, un Noctali n'était pas forcément une bonne compagnie, mais parfois cela pouvait être intéressant. Pour le coup, ce ne fut pas vraiment le cas. Elle se retourna plutôt vers une fille de son dortoir qu'elle connaissait un peu.
Alors que la discussion commençait enfin à avoir un peu de potentiel, 22h22 arriva. Tout le monde se tut. Hope suivit le mouvement, dirigeant son attention vers la scène. Le présentateur avait quelque chose de captivant. Son masque semblait être d'un ouvrage exceptionnel. La blonde ne put s'empêcher de le fixer tout le long du discours. L'excitation monta en elle quand vint l'explication des différents rôles. Ils lui paraissaient tous si cool ! Des lunettes infrarouges, c'était décidément un indispensable pour les espions. Elle se demanda si c'était compris dans le matériel des élèves en cursus espionnage. Et puis, l'accès aux caméras de surveillance infrarouges. C'était quelque chose aussi ! Elle aurait choisi Ajax pour l'accompagner durant ce jeu, cela aurait pu être tellement drôle ! Mais tant pis. C'était Böker qui se trouvait avec elle se soir, et il saura se montrer utile aussi, sans aucun doute. La jeune fille enfonça ses mains dans ses poches. IPok, CapStick, écouteurs, clés de la hutte. Une part de son bazar habituel qu'elle n'avait pu se résoudre à s'en séparer. Enfin, les clés, elle n'aurait pas pu les laisser non plus. C'était plutôt par obligation, pour le coup. Miele avait refusé de se déloger de la tête de sa dresseuse aussi. Hope espérait qu'elle se montrera discrète. Pour le moment, la Statitik dormait. Cela devrait aller.
On lui colla un des fameux fanions dans le dos, puis un sac à dos. Il ne lui sembla pas bien lourd. Probablement qu'elle ne sera pas sorcière. Elle espérait juste ne pas être un simple villageois, sinon le reste lui allait. Bientôt, on lui banda les yeux et la fit tourner sur elle-même. On la fit ensuite grimper dans une camionnette. Hm, ça avait des allures étranges dit comme ça. Enfin, on la guida à son point de départ. Il lui semblait qu'elle n'était pas seule. D'autres pas résonnaient. Un sourire se dessina sur son visage. Ça s'annonçait bien. Elle espérait ne pas être déçue.

Ils étaient une dizaine. Hope ne reconnaissait pas grand monde, l'obscurité n'aida pas. Tout le monde fit glisser leur sac de leur dos pour découvrir le contenu bien que cela ne surprendra personne. Ou presque. Un morceau de papier supplémentaire se trouvait avec la carte indiquant son rôle. Elle lu rapidement le contenue. Elle sourit. C'était parfait.
Une voix retentit à sa droite.

« Hey. Ça te dit de faire équipe avec moi ? »

Elle releva la tête. C'était le second loup-garou blanc. Elle le dévisagea en silence. Faire équipe ? Que voulait-il dire par là ? Enfin, au sens propre, oui, évidemment. Mais cela n'allait pas paraître bizarre, deux loups qui traînent toujours ensemble ? Après, ils étaient les deux seuls élèves du groupe, de plus, les loups-garou blancs n'ont pas non plus été annoncés lors des explications. En soit, ils n'avaient pas énormément de chance de se faire démasquer.

« Au besoin, bien sûre. »

Elle lui fit un clin d'oeil. En attendant, les loups se rapprochaient. Il fallait établir un plan d'attaque. De nombreuses idées ressortirent. La plupart se mirent d'accord qu'il fallait en premier lieu éliminer la voyante et la petite fille. Ensuite, venaient les chasseurs, puis les sorcières et finalement les villageois. Il fallait évidemment que certains se fassent passer pour des villageois pour tenter de démasquer les cibles prioritaires, mais pas trop, ou bien les villageois se rendront vite compte que quelque chose ne joue pas s'ils sont trop nombreux. La majorité des loups-garou resteront donc cachés. Mais n'aurait-ils pas déjà envisagé cette possibilité ? La voyante et la petite fille ne resteront probablement pas isolés. Celles-ci envisageront probablement une collaboration avec les chasseurs. Les plus paranoïaques s'isoleront probablement et deviendront des cibles faciles. Mais qui ? Un villageois normal cherchera la protection des chasseurs. La sorcière, peut-être, agira en solitaire ? Quoiqu'il en soit, il fallait déjà mettre en place une première analyse des lieux et pourquoi pas tenter d'éliminer les villageois isolés et ensuite décider ceux qui se feront par des villageois. Tout le monde se dévisagèrent. S'entretuer entre loups-garou serait bien fâcheux. Et finalement les gens se dispersèrent. Hope resta dans son coin, pensive. Se fondre parmi les villageois lui serait-ce bénéfique ? Sous plusieurs points, oui, certainement, mais cela pouvait également s'identifier comme une prise de risque inutile.
Elle chercha Alban des yeux. Il ne se trouvait pas bien loin. Elle se dirigea vers ce dernier, lui attrapa le bras.

« Viens, on va faire un tour. »

Rester dans le hangar n'était pas un bon coin pour discuter. Les voix résonnaient beaucoup trop, et ils n'étaient pas seuls. La nuit était tombée depuis un moment désormais. La Pyroli s'enfonça un peu dans la jungle, mais pas trop non plus. Elle avait certes son iPok pour éclairer au besoin, mais cela ne lui semblait pas forcément être une bonne idée de l'utiliser tout de suite. Cela n'était pas censé faire partie des objets dont elle disposait et elle n'avait aucune idée du caractère de son partenaire. Si ce dernier la dénonçait pour triche, ça serait bien ballot. Une fois assez à l'écart, elle entama la discussion.

« Enchantée, du coup. Sinon, en faite, pour ta question de tout à l'heure, j'hésitais surtout car je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment utile de passer à l'acte tout de suite. Selon moi, il vaut mieux attendre la mort de quelques villageois, voir d'un loup-garou, avant de les tuer à notre tour. Je me demandais aussi si on ne pourrait pas se servir des villageois carrément, c'est pourquoi j'hésite pas mal à me faire passer pour l'un d'entre eux. 'Fin bref, t'en penses quoi ? »

Elle aurait bien papoté un peu d'autres choses, comme par exemple, s'il venait de Lansat lui aussi ou bien s'il était un vacancier, et d'autres sujets du genre, mais ils auront du temps un peu plus tard dans la partie probablement. Car s'ils souhaitaient se fondre parmi les villageois, il fallait décider vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: Prédateurs aux dents longues [PV Hope]   Sam 16 Juil - 18:32




Prédateurs aux dents longues
Alban Abernaty & Hope Spettell

La dénommée Hope avait l’air plutôt encline à faire équipe avec lui. Parfait. Il n’était pas tombé sur une personne qui voulait se la jouer solo, chose qui aurait pu se révéler compliquée lorsqu’on était les deux seuls Loups blancs. Après tout, la coopération allait être nécessaire s’ils voulaient se couvrir l’un l’autre et embobiner les deux autres équipes. Acquiesçant donc gravement, Alban sentit la Pokéball attachée à sa ceinture bouger. Vraisemblablement, Auster était impatient de sortir de sa cage de métal pour l’aider dans ses projets. Mais pas de précipitation. Le jeune Coach n’avait pas envie de dévoiler aux autres joueurs quel Pokémon il avait avec lui. De toute façon, seule Hope serait sa réelle alliée, dans ce jeu. Les autres étaient tous de potentiels ennemis. Levant la tête pour imprimer dans son esprit les visages autour de lui, Alban nota mentalement leurs caractéristiques. Certains avaient déjà sorti leurs Pokémon, et le châtain parvenait déjà à cerner les profils des uns et des autres. Il y avait les bourrins, qui allaient miser sur la force et sur une rapidité d’exécution grâce à leurs Pokémon imposants. Il y avait les sournois, qui allaient se faufiler dans l’obscurité pour éliminer le plus de participants sans se faire repérer. Et il y avait une dernière catégorie de personnes, qui avait des Pokémon pratiques pour le repérage et qui comptait sans doute sur leur aptitude physique personnelle pour arracher des fanions. A moins qu’ils ne soient là que dans le but d’assister les autres.

Quelle stratégie était la meilleure à adopter ? Normalement, Alban aurait répondu que les trois étaient nécessaires au sein d’un même groupe. Leurs effectifs leurs permettaient également de se montrer efficace avec une bonne balance de rôles. Néanmoins, le châtain n’était pas un réel Loup Garou. Il était un Loup blanc. Et de ce fait, il allait devoir ruser un peu plus s’il voulait s’en sortir. Se rapprochant néanmoins lorsqu’un garçon leur fit signe de venir, Alban joua le garçon effacé. Il ne fit pas part de ses idées, et se contenta d’acquiescer à chaque fois qu’un des leaders autoproclamés faisait une proposition. Observateur, il tenta de cerner les personnalités ; ceux qui masquaient leur nervosité derrière des plans d’actions kamikaze. Ceux qui étaient confiants et voulaient foncer dans le tas malgré tout. Ceux qui ne semblaient pas à leur place et voulaient être prudents. Et ceux, enfin, qui ne disaient rien comme lui mais avaient sûrement déjà un plan d’action défini en tête.

Il ne fallait pas se voiler la face, après tout. Même s’ils étaient tous dans la même équipe, il était nécessaire de garder une part de jeu solo pour ne pas se faire sortir trop vite. Alban le comprit rapidement lorsqu’il vit d’autres regards inquisiteurs comme le sien. Il fallait comprendre la stratégie du groupe. Puis s’adapter pour tirer son épingle du jeu. Cachée derrière cette mascarade d’équipe, il y avait bel et bien une envie partagée ; celle de jouer le plus longtemps possible. Ce n’était pas tant la victoire du groupe qui importait le plus ; c’était sa victoire individuelle. Celle qui allait apporter gloire au groupe entier. Hope l’avait-elle comprit également ? Serait-elle capable de le trahir pour pouvoir vaincre en solo ? Alban n’en avait aucune idée. La petite blonde avait une lueur d’intelligence et de malice dans le regard qui ne le rassurait pas totalement. Pour autant, il osait espérer qu’en étant seuls face à tous, ils parviendraient à se serrer les coudes plutôt que se tirer dans les pattes.

Comme il s’y était attendu, le groupe se sépara bien rapidement. Certains partirent en duo ou trio, mais beaucoup restèrent seuls. Sans partager leurs plans aux autres. Bien. Alban n’avait jamais envisagé de le faire, de toute façon. Agréable surprise néanmoins, Hope revint trottiner vers lui en lui attrapant le bras. « Faire un tour ». En langage de Loups blancs : « discuter d’un plan dans la plus grande des discrétion ». Reçu cinq sur cinq.

- Ok.

Ils sortirent tout deux du hangar. Au dehors, la nuit était tombée et les nuages camouflaient la lune. Peut-être auraient-ils eu une visibilité convenable au milieu du Village de l’Oasis, où le ciel n’était pas totalement d’encre. Mais au milieu de la forêt, c’était une autre histoire. Silencieusement, le duo de prédateur se faufila entre les arbustes pour se trouver un coin tranquille où établir un plan. Esquissant un petit sourire, Alban hocha la tête. Il écouta Hope parler de ce qu’elle pensait être judicieux ou non, et comprit qu’il ne s’était pas trompé ; malgré l’apparence de petite fille innocente, Hope Spettell était loin d’être une enfant sage. Elle avait déjà compris les enjeux de cette partie, et se posait les mêmes interrogations que lui. Tant mieux. S’ils étaient sur la même longueur d’onde, leur coopération n’en serait que meilleure.

- Enchanté de même. Je vois ce que tu veux dire, et je suis plutôt d’avis d’attendre de voir comment le jeu se passe. On a un avantage qui est celui de ne pas être la cible des autres Loups, pour l’instant. Ils ont retenu nos visages donc nous n’avons pas de soucis à nous faire de ce côté-là. Le problème reste les Villageois à capacités particulières. Selon moi, je pense qu’il serait judicieux de se fondre parmi eux. Quoi qu’il arrive, nos collègues Loups ne nous ciblerons pas et croirons que nous faire passer pour des Villageois fait partie de notre stratégie. Le mieux serait de parvenir à isoler un Loup avec des Villageois et à lui retirer son fanion, pour se faire passer pour des Chasseurs. Les autres Villageois nous ferons ainsi pleinement confiance, et on pourra repérer plus facilement les Petites Filles, les Voyantes et les Sorcières pour les éliminer en priorité. Mais ce plan comporte quelques risques, et il faudra la jouer finement pour éviter d’être démasqué par un camp comme un autre.

Alban passa son doigt sur la Pokéball d’Auster. Aussitôt, un rayon de lumière rouge en sortit pour libérer le Noctali. Agitant ses oreilles sombres, le Pokémon leva sa tête vers Hope et renifla l’air pour imprimer son empreinte olfactive.

- Je te présente Auster, mon Noctali. Je n’ai pas le droit d’utiliser majorité de ses attaques mais il nous sera utile pour nous éclairer au besoin avec ses anneaux lumineux. Il peut les éteindre et les allumer à sa guise. En outre, il est incroyablement furtif et peut se tapir dans les ombres. En plus d'avoir d'excellents sens. Quel Pokémon comptes-tu utiliser, toi ?

Mieux valait se renseigner pour établir des stratégies. Entendant néanmoins un bruit loin devant lui, Alban se baissa pour se tapir derrière un buisson. Ses sens en alerte, il posa sa main sur le dos d’Auster pour percevoir les éventuels grognements d’avertissement de son Noctali. Il ferma les yeux un instant avant de les rouvrir, complètement imprégné de cette ambiance de chasse. Visiblement, il avait gardé de bons restes des Hunger Games.

- Il y a quelqu’un par là-bas. Villageois ou Loup Garou ? demanda-t-il à voix basse à Hope. Mais plus important… que fait-on ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 16 ans
Niveau : 59
Jetons : 9100
Points d'Expériences : 1952

MessageSujet: Re: Prédateurs aux dents longues [PV Hope]   Mer 20 Juil - 15:26

Alban lui plaisait bien. Il avait une manière claire et ordonnée de présenter les choses. Voir un peu froide. D'un côté, Hope ne s'était pas non plus montrée particulièrement chaleureuse, donc la situation lui allait. Le brun lui présenta ensuite son Noctali. Pendant qu'il parlait, la blonde fixa le Pokémon d'un air neutre. Elle ne gardait pas vraiment un bon souvenir de cette espèce. Après, certes, peut-être l'avait-elle un peu cherché à l'époque, mais la miss n'avait vraiment pas été commode. Elle passa une main dans ses cheveux. Il faudra qu'elle pense à se les attacher.

« Un Scorplane. Pas exceptionnel, mais il saura passer inaperçu. Ce n'est pas rare d'en croiser dans les forêts, et puis, la voie des airs est plus calme aussi. En général. »

Elle ne doutait pas qu'elle n'était sûrement pas la seule personne accompagnée d'une créature volante. Elle ne prit non plus pas la peine de lui présenter Miele. D'ailleurs, cette dernière somnolait toujours, dissimulé dans la chevelure de sa dresseuse. Pas bien compliqué quand on fait moins d'une dizaine de centimètres, vous me direz.
Un bruit retentit. Quelqu'un s'approchait ? Immédiatement, son binôme se dissimula derrière un buisson. Hope se contenta de s'appuyer contre un tronc. Cela ne lui semblait pas forcément nécessaire. Ils ne s'étaient pas tant éloigné du hangar que ça, et à priori ils n'avaient encore rien à craindre des Loups-garou et s'il s'agissait d'un villageois, et bien malheureusement ce dernier risquait de mourir rapidement. À moins qu'il ne soit une leurre ? Elle y croyait assez peu à cette possibilité. Cela l'étonnerait que les villageois aient réussi à tous se rassembler en si peu de temps et à mettre au point un plan. Lorsque Alban lui demanda ce qu'ils devrait faire, elle se contenta de hausser les épaules et de s'en aller.

Une silhouette se dessina devant elle. Un jeune homme d'une vingtaine d'années marchait dans sa direction. Un touriste sûrement, il faisait partie des loups-garou. Que faisait-il à roder seul dehors ?

« Tu fais quoi ici ?
- ... Pas grand chose. Et toi ?
- J'explorais les lieux, c'est tout. Du coup je comptais retourner dans le hangar, là. Tu sais quand on va se décider pour les rôles ?
- Non, désolé. »

Et il fit demi-tour. Pas très commode le bonhomme. En tout cas, il ne semblait pas très enclin à la discussion. D'un pas sautillant, la blonde retourna vers leur point de départ comme elle l'avait dit. Le second Loup-Garou blanc ne devrait pas tarder à en faire de même. Ça ne servait à rien de rester une demi-heure derrière un buisson. Après, sortir à deux et repartir toute seule n'était peut-être pas la meilleure chose à faire. Cela leur retombera peut-être dessus quand les gens prendront conscience de la présence des Loup-Garou blanc, mais pour le moment ce n'était pas le cas, alors tant pis. Elle verra bien après. De toute manière, elle se voyait clairement mal se cacher pour rien.
Lorsqu'elle pénétra dans le bâtiment, certains groupes s'étaient déjà formés, discutant plus ou moins activement. L'adolescente se posa sur l'une des rampes, pensive. Ils devraient relancer une discussion commune au plus vite, de leur côté, les villageois n'allaient sûrement plus tarder à se retrouver entre eux, eux aussi. Certains avaient sortis leurs Pokémons, Hope essaya de les associer à leur dresseur. Comme elle l'avait pensé, quelques uns avaient également des créatures aériennes. Parmi eux se trouvaient entre autre un Nosferapti et un Aeromith. Mh. Quelques personnes avaient choisis des Pokémons bourrins, comme par exemple le Machopeur qui se baladait dans un coin de la pièce. Niveau discrétion, la blonde avait déjà vu mieux, mais après tout, si ça convenait à certains... Elle espérait juste que le staff avait prévu que certaines portes se feront probablement violemment défoncer.

Progressivement, les gens revinrent. La Pyroli de son côté s'était incrusté dans un groupe où ils discutaient désormais joyeusement de leurs traditions familiales. Enfin, c'était surtout un riche héritier kalosien qui se ventait de la richesse que ses arrière arrière arrière grands-parents avaient accumulés et qui lui reviendra à la mort de ses parents. Hope faisait semblant de s'y intéresser comme les autres personnes autour d'elle. Finalement, elle fut sauvée par le gong quand une des dames qui s'était autoproclamée chef clama qu'il fallait qu'ils reprennent la discussion. Certains l'écoutèrent. D'autres non. Elle haussa alors le ton. D'autres personnes s'y mirent. Au final, ce fut la zizanie qui prit place. Pendant que certains débattaient sur la notion du respect et de de respect, d'autres étaient déjà partis chasser les villageois isolés, trop impatient de commettre les premières éliminations. Observer le bordel était drôle cinq minutes mais après... La blonde décida finalement de partir de son côté pour essayer de s'intégrer parmi les villageois. En espérant que la situation de leur côté soit autant bordélique que de la leur.

Elle avançait dans la forêt le plus discrètement possible. Après s'être suffisamment éloignée du hangar, elle jeta quelques regards autour d'elle puis sortit discrètement son iPok de sa poche ainsi la carte qu'on leur avait distribué au début du jeu. Après une rapide analyse des lieux, elle rangea ses affaires et sortit une sphère bicolore de son sac. Un léger clic retentit. Immédiatement, un Scorplane apparut, à l'ombre des feuillages. Quelques chuchotements plus tard, ce dernier s'envola en direction du village qui ne se trouvait qu'à une centaine de mètres de là. Attendant le retour de son Pokémon, Hope s'installa sur une souche d'arbre puis pensa aux différents scénarios possibles. Peut-être que les villageois étaient encore tous cloîtrés dans leur hutte, ou bien peut-être s'étaient-ils déjà rassemblé soit à l'extérieur, soit dans une hutte suffisamment grande pour tous les contenir. Dans le cas de la seconde situation, que pourrait-elle faire ? Serait-ce risqué de se ramener en plein milieu de leur réunion et de justifier son arrivée tardive par un besoin sanitaire pressant ? Et puis, elle devait faire attention à la voyante, cette dernière pourrait lui causer pas mal de soucis.
Böker revenait vers elle. Après quelques brèves communications, la blonde eut la confirmation que la voie était libre. Apparemment, pour le moment, les villageois étaient plutôt restés chacun dans leur coin. La blonde s'apprêtait à y aller jeter un oeil à son tour quand un bruit dans son dos retentit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t826-spettell-hope-mmm-parce-que-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t849-hope-spettell-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: Prédateurs aux dents longues [PV Hope]   Mer 20 Juil - 23:05




Prédateurs aux dents longues
Alban Abernaty & Hope Spettell

Malgré l’obscurité omniprésente, Alban voyait les yeux bleus de Hope briller comme ceux d’un félin à l’affût. Comme il l’avait pensé la première fois, la blonde avait l’air d’être le genre de fille espiègle et rusée qu’il valait mieux avoir dans ses alliés plutôt que dans ses ennemis. Capable de vous faire des coups bas dès que vous avez le dos tourné, ou de vous concocter un plan digne des plus retors. De fait, elle semblait garder volontairement une part de mystère sur sa personne. Aussi ne commenta-t-elle pas les plans d’Alban, se contentant de lui présenter son Scorplane. Le châtain nota néanmoins qu’elle avait été avare en détails, et qu’elle n’avait que peu parlé des compétences de son Pokémon. Hm ? On faisait confiance mais pas trop, n’est-ce pas ? Bien. Il avait cru qu’ils pourraient bien fonctionner en binôme, mais visiblement, elle gardait une part de perso tout de même. Tant pis, il s’adapterait à la situation, après tout.

Se cachant donc derrière un buisson lorsqu’il entendit un bruit, Alban tourna la tête vers Hope pour savoir ce que cette dernière comptait faire. Désinvolte, la petite blonde haussa cependant les épaules et décida de s’en aller, sans lui adresser un mot de plus. Auster grogna. Ah bah, niveau esprit d’équipe, on avait déjà vu mieux, n’est-ce pas ? Un brin agacé de la tournure que prenaient les événements, Alban décida de rester caché. Il ne savait pas d’où le bruit pouvait venir, et même s’il était peu probable qu’il s’agisse d’autre chose que des Loups Garous sortant du hangar, le Coach ne voulait pas prendre le risque de se retrouver nez à nez avec un Pokémon de l’équipe adverse. Après tout, un éclaireur n’était pas à exclure. D’autant plus qu’Alban ne savait pas du tout où les autres participants avaient été déposés. Ils pouvaient aussi bien être à l’autre bout du terrain, qu’à quelques mètres à peine d’eux. Mieux valait jouer la carte de la prudence.

Déglutissant, Alban fit appel à tous ses sens pour essayer de percevoir une présence autour d’eux. Main posée sur le dos d’Auster, il était attentif aux variations des grognements de son Noctali, qu’il saurait décrypter pour déterminer si une tierce personne entrait dans leur périmètre d’action ou non. Son cœur se mit à cogner dans sa cage thoracique, et malgré lui, un sourire se dessina sur ses lèvres. Il avait beau dire le contraire, Alban adorait ce genre d’excitation. Lorsqu’il était dans les Hunger Games, il avait dû fuir et ruser pour sauver sa peau dans une forêt hostile, où une demi-douzaine d’autres candidats souhaitait l’éliminer pour gagner. A ce moment-là, il s’était retrouvé poussé dans ses derniers retranchements, et avait réussi à développer un instinct de survie qui lui avait été utile dans de nombreuses situations postérieures. Il ne s’en était pas rendu compte à cause de la paranoïa et de la panique, mais le jeune Coach aimait ces poussées d’adrénalines. Il aimait se sentir acculé. Et, plus que tout, il aimait chasser.

Tapi dans l’ombre, il tendit l’oreille et entendit quelques bribes de conversation entre Hope et un autre garçon. Prêt à intervenir si la blonde se faisait attaquer, Alban n’eut cependant pas à s’en inquiéter puisqu’il vit la jeune fille passer devant lui d’un pas sautillant. Elle retournait au hangar ? Sûrement devait-elle envisager d’écouter le reste du groupe planifier un premier assaut sur les Villageois.

Alban hésita. D’un côté, retourner avec le reste de la meute lui permettrait d’en apprendre plus sur eux, et d’être au fait de leurs stratégies. De l’autre… S’il restait ici et se cachait en hauteur, il aurait une vue imprenable sur leur zone et pourrait ainsi déterminer où chacun des Loups se rendait. Que faire ? Il se tourna vers Auster pour lui demander son avis, et le Noctali donna un coup de museau vers le haut. Message compris.

Le châtain regarda autour de lui, et avisa la présence d’un arbre particulièrement fourni. Son couvert épais lui permettrait de se cacher et d’observer les autres sans se faire voir. Parfait. Il laissa Auster posté au sol pour le repérage terrestre, puis grimpa habilement en prenant appui sur des nœuds de branche épais. En quelques enjambées, il fut à distance raisonnable du sol et se trouva un coin confortable ou s’assoir en équilibre. Etant un Loup Garou, Alban n’avait pas peur de se faire retirer son fanion dès les premières minutes du jeu. Si on le trouvait là, il pouvait très bien prétexter être en train de faire du repérage, ce qui ne serait pas un gros mensonge. Il n’avait cependant rien à craindre des autres Loups, et estimait que les Chasseurs ou Sorcières ne tireraient pas à vue si tôt dans la partie. Chacun allait forcément observer les autres, et l’essentiel pour Alban était de rester neutre sur ses intentions face aux deux groupes.

Silencieux, il observa les alentours. Avec cette luminosité, il n’y voyait pas grand-chose mais pouvait néanmoins détecter les tâches colorées vives entre les arbres, ou les frémissements des buissons quand des gens passaient à proximité. Pour le moment, les Loups étaient tous réunis dans le hangar, et Alban espérait que Hope accepterait bien de partager les informations qu’elle risquait de glaner. Il ne savait pas s’il pouvait lui faire confiance, mais au pire, il marcherait à l’échange d’informations. Si elle lui disait ce qu’elle savait, il la renseignerait sur la direction prise par les autres Loups. C’était peut-être naïf de sa part de penser qu’elle lui dirait la vérité, mais il ne voyait pas quel intérêt elle aurait à lui mentir.

Quelques minutes plus tard, il vit Hope sortir du hangar grâce à sa chevelure dorée qui brillait dans la nuit. Il la suivit des yeux quelques secondes et resta silencieux lorsqu’elle repassa à proximité d’eux sans les voir. Auster, au sol, était certainement bien caché. Quant à lui… il était plutôt invisible si on n’avait pas de Pokémon capable de détecter les empreintes thermiques. Imprimant mentalement la direction que prenait Hope, Alban observa les autres Loups sortir du hangar. Ils étaient plutôt nombreux, et chacun prenait un chemin différent. Visiblement, aucun n’avait réussi à s’entendre assez pour envisager de chasser en duo. Bien.

Retenant les directions que prenaient chaque personne, Alban essaya de voir plus loin. Conformément à la carte qu’il avait trouvée dans son sac, plusieurs huttes fleurissaient à une vingtaine de mètres d’eux. Il ne savait pas s’il y avait des Villageois là-bas, mais il avait plus de chance d’en trouver qu’ici. Descendant donc silencieusement de son perchoir, il décida de retourner voir Hope.

La jeune fille était assise sur une souche d’arbre, à quelques mètres de lui. Suivi par Auster, Alban se faufila jusqu’à elle et s’éclaircit doucement la gorge pour ne pas la surprendre.

- C’est moi, lui dit-il pour la rassurer.

Nul besoin de revenir sur leur séparation de plus tôt. Il avait bien compris que chacun jouait pour soi, malgré leur alliance forcée.

- Il y a des huttes par là-bas, et le reste des Loups est parti majoritairement dans cette direction. Il y en a un seul qui est parti dans celle-ci.

Il pointa du doigt une zone, derrière des arbres.

- Si on veut coincer un Loup et trouver des Villageois… Je pense qu’il vaudrait donc mieux aller par-là, pour éviter que les autres Loups ne nous voient faire. Enfin… Si tu souhaites te faire passer pour une Chasseuse, ce que je compte personnellement faire. Quelles sont les nouvelles, de ton côté ? Si on veut fonctionner en duo, je pense qu’il serait bon d’établir une stratégie ensemble, plutôt que de partir chacun de notre côté. Non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Prédateurs aux dents longues [PV Hope]   

Revenir en haut Aller en bas
Prédateurs aux dents longues [PV Hope]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: autres expéditions :: Ile Touga-