Partagez | .
Cours scientifique chercheur 06 : un lac tel la cascade du dragon.
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Cours scientifique chercheur 06 : un lac tel la cascade du dragon.    Sam 16 Juil - 1:09


- Hmm, ainsi voilà donc les différentes tâches réalisables pour l'académie durant l'été. Bon allez, va pour l'étude des Pokémon, ça me permettra de voir un peu papa et tonton. Au moins ça va, je m'attendais à des devoirs maison ou des exercices... Mais là, chapeau bas, je sens que ça va me plaire !

Ainsi sur cette phrase Kira se mit à scruter la liste, même si encore à moitié endormi du fait de l'heure matinale qu'il était, son regard s'arrêtant sur Ethologie/Etude approfondie des Pokémon. Evidemment en tant que futur chercheur, le blond ne pouvait que se tourner vers cette option, rien que l'idée de mener seul une étude sur les Pokémon l'excitait énormément. On pouvait trouver deux thèmes différents, Kira avait donc le choix entre étudier les relations inter-espèces ou étudier un rassemblement évolutif d'une certaine espèce. Evidemment le choix fut cornélien, mais le Voltali se décida à étudier l'évolution de masse. A la suite des documents, il trouva une liste des espèces évoluant en groupe et dans les prochains temps, selon des estimations scientifiques.

- Voyons... Tadmorv, Goupix, Onix, Magicarpe... Oh, Magicarpe ? Cela veut donc dire Léviator ? Intéréssant. Voyons donc le lieu... Environs du Lac Colère, région de Johto. Chouette, c'est la région voisine de Kanto ! Au retour, une fois l'étude faite, je pourrai aller voir tout le monde à Safrania. Bon vous êtes prêts ? On a du pain sur la planche !
- CHO !
- Scal !
- Ssssss !

- Parfait, alors préparons-nous ! D'après les documents fournis, l'évolution devrait se faire entre le 16 et le 18, on va se préparer à partir pour être prêt cet après-midi, comme ça avec de la chance on devrait arriver demain en milieu de journée à Acajou, c'est la ville la plus proche de notre destination. Allez en avant, et essayez de préparer tout ça sans faire trop de bruit hein ?

Le dresseur et ses Pokémon s'attelèrent donc à sortir les sacs de voyage et les remplir méticuleusement, afin d'être sûrs de ne rien oublier, des carnets de notes aux crayons en passant par le chargeur de l'iPok pour prendre des photos et vidéos. Enfin, tout étant prêt, et la matinée déjà bien entamée, le blondinet prit un sac des deux sacs, laissant l'autre à Armstrong, et se dirigea vers l'aire des Tropius afin de se renseigner sur les départs, trouvant assez rapidement la zone d'informations. Coup de chance, une correspondance se faisait entre un départ de Tropius pour le port et un navire qui prenait la direction d'Oliville à Johto, mais Kira devait rapidement s'inscrire pour pourvoir y aller, ce qu'il fit donc.
Après un vol à dos de Tropius, le Voltali trouva à nouveau rapidement la zone d'embarquement, et après s'être acheté un ticket, il embarqua avec ses trois Pokémon et leur matériel à bord du Seaking Revenge. Le voyage sembla interminable, le Voltali enchaînant les petites siestes et les phases éveillées pour être sûr de ne pas perdre de temps. Il passait donc tout son temps éveillé à se renseigner sur les Magicarpe et leur évolution, pour être bien préparé lors de son étude. Les heures passaient, et le jeune blond finit par tomber dans les bras de Morphée, se faisant réveiller par la corne de brume du navire qui signalait son arrivé au port d'Oliville. Le voyage ayant duré presque une journée entière, le Voltali n'avait pas un instant à perdre, et à peine débarqué, il monta dans un taxi direction Rosalia. avec un peu de chance, Kira pourrait rallier les rives du lac avant la nuit, et installer son bivouac pour surveiller l'arrivée des Magicarpe s'ils n'étaient pas encore présents. Descendant à Rosalia, il apprit avec un certain déplaisir qu'il ne pourrait pas aller plus loin en taxi à cause des deux cours d'eaux entre Rosalia et Acajou. Et ses Pokémon qui ne connaissaient pas Surf ! Tant pis, il se renseignerait à Rosalia, pour savoir s'il existait des bacs, ou d'autres moyens d'atteindre la ville suivante sans devoir obligatoirement y aller à la nage.

- Excusez-moi madame...
- J'ai pas le temps !
- Pardon monsieur...
-Pousse toi petit, je suis pressé !

Et le manège dura ainsi un moment. Finalement, le Voltali, à bout de nerfs, prit la route vers Acajou, se résignant à l'idée de traverser à la nage. Alors qu'il s'engageait sur la route, un vieil homme, qui semblait vouloir aller au même endroit que lui, l'interpella gaiement.

- Hey, petit !
- Oui ?
- Tu cherche à aller à Acajou rapidement non ?
-Oui, je dois aller au Lac Colère le plus vite possible, pourriez-vous m'aider ?
- Bien sûr ! Mais en échange, tu devras me rendre un petit service, ça marche ?
-  Ca dépend...
- Je voudrais que tu réussisses à me trouver une photo de Léviator rouge, puisque tu vas au lac Colère tu devrais en voir un là-bas si tu es chanceux. C'est pour mon petit-fils, il adore les Léviator, alors un rouge, tu imagines !
- Marché conclu !
- Parfait ! Alors pousse-toi un peu, je vais sortir notre moyen de transport. Sur ces mots, le vieil homme sortit deux Pokéball et les lança. Avec une certaine surprise, le petit blond put voir un Drattak et un Dracaufeu sortir de celles-ci. Voilà, avec Drogon et Odavhing on devrait rallier le lac rapidement. Grimpe, ils ne vont pas te manger, ils sont très amicaux, surtout si tu as à manger bizzarement...
- Bon, bah, allez.

Le Voltali embarqua alors sur le dos du Drattak, rentrant ses Pokémon dans leurs Ball. Une demi-heure de vol suffit pour atteindre les rives du Lac, où le vieil homme déposa Kira, convenant avec lui qu'il le contacterait via l'Ipok quand il faudrait le chercher et quand il aurait la photo.  Kira redéploya ensuite son équipe afin de trouver une zone où camper. Il fallait bien choisir, car elle devait être suffisamment proche pour entendre ou observer les différents Pokémon du lac, et en même temps un peu à l'écart pour être discrète. Les compères prirent donc une bonne heure pour trouver la zone idéale, leur choix se portant sur un amas de souches formant presque un demi-cercle orienté vers le lac. Kira vit là l'emplacement parfait, à condition de l'aménager un peu :

- Armstrong, tu peux utiliser Tunnel pour creuser la zone ? Histoire que cela forme un cercle presque fermé avec les arbres, et que l'on utilise la terre pour faire un muret. Comme, ça on sera à l'abri du vent, et plus discrets.
- Cho cho cho !

Le Pokémon se lança alors dans son travail d'excavation, Kira, lui, marchant sur la terre que le Pokémon jetait pour la tasser et former un petit mur. Au bout d'une autre heure d'efforts, le campement était prêt, la tente montée, et le poste d'observation à distance installé. Nos trois compères pouvaient maintenant se reposer et profiter du fait que les Magicarpe n'étaient pas encore arrivés pour leur évolution. Le dresseur et ses Pokémon profitèrent du crépuscule pour se reposer et faire un dîner amplement mérité, avant d'aller tous se coucher pour être prêts dés l'aurore le lendemain.

Le soleil se levant, Kira l'accompagna, se levant lui aussi à cinq heures. Cela était bien inhabituel pour un vacancier, mais il voulait être sûr de ne pas perdre sa journée. Il déjeuna alors tranquillement, avant de préparer son sac avec tout ce qu'il lui fallait : crayon, mètres, carnet de note, même une balance portable allant jusqu’à 15 kg. Il n'avait rien négligé, il était venu ici tel un vrai pro. Une fois tout prêt il se mit donc sur les souches, et sortant ses jumelles pour observer le lac, eut la surprise de voir que les Magicarpe étaient déjà arrivés. Ils avaient probablement dû achever leur voyage et arriver durant la nuit. Pour Kira, qui voulait en attraper un pour le mesurer, le peser, et récolter d'autres informations complémentaires, cela allait maintenant s’avérer plus complexe, le lac étant envahi par des dizaines de Magicarpe. Puis vint une idée dans la tête du jeune blond. Il suffisait de construire une sorte de piège naturel, comme ça il n'aurait pas de risque de perturber les autres Magicarpe.
Le blondinet prit alors la direction des bords du lac où s’étendaient des herbes hautes, afin de rester hors de vue des Pokémon, puis il mit son idée en pratique :

- Artanis, essaie de me couper de grands morceaux d'écorces, aussi grands que tu peux, et toi, Armstrong, essaie de creuser un sillon assez grand pour y faire passer un Magicarpe, avec un petit bassin, puis un autre sillon qui repart vers le lac, comme une boucle.

Les Pokémon se mirent donc aux travail. Artanis revint rapidement avec l'écorce, ce qui arrangea son dresseur, et au fur et à mesure que le Machoc creusait, il posait de l'écorce pour boucher le mini canal, un peu comme dans les écluses où passaient les navires. Ce sectionnement lui permettrait d'isoler un Magicarpe afin de prendre quelques mesures avant de le relâcher, afin de vérifier que ce ne soit pas une sous-espèce peut-être inconnue. Son piège prêt, Kira donna donc les consignes à ses Pokémon :

- Bon, Armstrong, dès qu'un Magicarpe est passé, tu utiliseras ces grand morceaux d'écorces pour séparer le sillon et le lac, histoire qu'il ne fasse pas demi-tour, et toi Ryujin, tu te dresseras et feras un peu peur au Magicarpe pour qu'il avance jusqu'au bassin, et une fois dans le bassin, toi, Artanis, tu feras comme Armstrong, tu boucheras l'entrée pour le coincer là. Compris tout le monde ?

Les Pokémon émirent chacun un petit cri de joie et d'assurance pour signaler qu'ils étaient prêts. Le plan pouvait donc commencer. Kira enleva le premier panneau d'écorce pour remplir d'eau le canal et le bassin, et le bruit de cascade ne manqua pas d'attirer quelques Magicarpe qui aimaient les courants d'eau fort, s'amusant régulièrement à les remonter. Celui-ci ne tarda d'ailleurs pas à fonctionner, un des Magicarpe se lançant dans le courant. Evidemment Armstong réagit de suite, refermant derrière lui, l'Abo et le Scalpion accomplissant eux aussi leur travail à merveille. Le Magicarpe était pris au piège. Kira ne manqua pas de s'en réjouir :

- Bravo les gars, super boulot ! Maintenant il va falloir le remonter sur la berge, que je puisse le mesurer et le peser. Je vous laisse faire, pendant ce temps je déploie le matos.

Les trois Pokémon eurent tout le mal du monde à attraper le poisson, celui-ci étant très doué pour se glisser entre les doigts des autres, mais au bout d'une dizaine de minutes, celui-ci finit par céder et fut ramené sur la berge. Kira commença donc ses mesures. Il n'avait que peu de temps avant de devoir remettre à l'eau le Pokémon, car plus il le gardait, plus ce dernier s’affolait et prenait des risques.

- Bon, alors au boulot, mesurons-le pour commencer. Pesez-le sur la balance, on va tout faire en même temps. Ses Pokémon s’exécutèrent donc. Bon alors... 93 cm, et en poids... 10.3 kilos. T'es pile dans la moyenne mon gars ! Voyons ce que dis l'iPok sur les Magicarpe, alors... Tu à des moustaches blanches, et des ailerons pas très développés, tu es donc une femelle ! Bon faisons rapidement quelques photos, et je te relâche.

Le Voltali, en bon scientifique, effectua une série de clichés sous divers angles, et sur certains points précis du Pokémon, avant de le relâcher. Puis il recommença l'opération avec quelques autres spécimen, et au bout du compte, il fut formel. Ce n'était pas là une sous-espèce. Dommage pour l'article dans les magazine.... Mais cela ne le découragea pas, le meilleur était encore à venir. L'évolution ! Le Voltali rentra alors au campement pour savourer le repas de midi, avant de repartir en quête de savoir. Mais il resta estomaqué devant ce qu'il vit. Les Magicarpe s'étaient réunis en deux groupes bien distincts, et se mirent à diffuser une grande lumière blanche. Etait-ce l'évolution ? Kira sortit rapidement son Ipok et lança l'appli vidéo d'Aileen. Heureusement qu'il lui avait acheté d'ailleurs... Puis, il mit le zoom à fond, la qualité étant plus que correcte pour un si petit appareil. Au fur et à mesure, la lumière s'intensifiait, mais elle ne semblait provenir que d'un seul des deux groupes. Puis soudain le processus se termina, et parmi le groupe le plus éloigné de la rive venait d’apparaître un grand nombre de Léviator ! Puis c'est l'autre groupe qui évolua. Cependant, tous ces Léviator ne bougeaient pourtant pas, il restait parfaitement séparés. Kira allait vite comprendre pourquoi.

Un cri long et rauque se fit entendre. Puis soudain, arrivant du bout du lac, un Léviator plus grand que les autres fit son apparition. Mais il était différent. Celui-ci était rouge ! C'était lui, celui dont parlait le vieil homme ! Kira bascula rapidement sur la fonction photo, le cadre était parfait. Au fur et à mesure qu'il s'avançait, les autres Léviator s'inclinaient, formant un sorte d'allée d'honneur. Le tirage photo allait probablement être splendide ! Puis de temps à autres, le Léviator rouge s’arrêtait et choisissait un autre Léviator pour le suivre. Mais qu'était-ce donc que tous ceci ? Puis soudain tout devint clair dans la tête de Kira. les Magicarpe venaient ici non pas seulement pour évoluer, mais pour se reproduire ! Sa théorie tenait la route. Un groupe de femelles, l'autre de mâles, et un dominant, le Léviator rouge. Elle se confirma rapidement lorsque les Léviator entamèrent une sorte de danse pour certains, et des combats pour d'autres. Ils semblaient apparemment fonctionner à la force, le plus puissant prenant les plus belles femelles, raison pour laquelle les plus gros Léviator défièrent le Léviator rouge, même si ceux-ci furent vite calmés et se rabattirent sur d'autres femelles. Kira ne manqua pas d’enchaîner les clichés, les vidéos et la prise de note sur les Léviator et leur diverses parades nuptiales, notamment l'une consistant à faire onduler leur corps en rugissant, tels des dragons des mers !

Cela était l'une des plus belles chose que Kira ait pu observer durant sa vie. Au moins, cette expédition étaient un succès total ! Tous les critères étaient remplis, les notes, les photos et les vidéos, la raison du regroupement évolutif, l'étude poussée de certains spécimens, une description des faits, notamment de la parade nuptiale des Léviator, et surtout le plus important : une foule de beaux souvenirs ! Ayant passé sa journée à observer et étudier, Kira contacta ensuite le vieil homme, lui envoyant au passage la photo du Léviator rouge traversant l'allée formée par les autres groupes de Léviator. Il ne fallut pas longtemps à l'homme pour arriver afin de récupérer le jeune homme, qui avait pris le temps de replier son matériel et plier le camp.

- Merci mon garçon, je suis si heureux, mon petit-fils va être tellement content... Comment puis-je te remercier ?
- Eh bien, j'ai une idée... Pourriez-vous me déposer à Céladopole ? Mon travail ici étant fini, j'aimerais voir ma famille, enfin si cela ne fait pas trop loin pour vous...
- Mais bien sûr mon garçon, je te dois bien ça ! Allez grimpe, on y va, comme ça je pourrai faire l'aller-retour avant la nuit !
- Merci beaucoup, je vous suis très redevable !
- Avec la photo, dis-toi que l'on est quitte !

Le vieil homme mêla un sourire à ses paroles, avant de prendre avec Kira la route des cieux en direction de Céladopole. Le jeune blond pourrait enfin rentrer et voir sa famille, leur montrant ainsi ses différentes fouilles et études afin de les rendre fiers de lui !
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
Cours scientifique chercheur 06 : un lac tel la cascade du dragon.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Cours et compétitions-