Partagez | .
[Cours 6 TopDresseur] Un gang à dégager...
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: [Cours 6 TopDresseur] Un gang à dégager...    Lun 18 Juil - 11:42

-Ainsi donc... C'est ça la liste des cours?

    Lyra observait d'un air consterné la liste des cours proposés. Elle qui s'attendait à des exercices déprimants ou des interrogations répétitives, elle se trouvait bien étonnée face à cette liste. Elle la scrutait depuis quelque minutes, cherchant à comprendre si c'était juste une blague ou si c'était très sérieux. Enfin, quand même... il fallait admettre que ça avait l'air intéressant. Elle lu alors toutes les propositions de cours qui l'intéressaient le plus. Les cours d'Histoire avaient l'air assez sympathiques, mais... Lyra ne savait pas vraiment où ça la mènerait.
           Elle vit cependant qu'il y avait des cours concernant les quatre spécialités proposées. Elle chercha donc ceux qui concernaient les TopDresseurs. Auparavant, elle s'était intéressée à l'Archéologie mais, sans qu'elle ne sache trop pourquoi elle avait trouvé un bien plus grand intérêt au dressage.

     Ah, enfin. Il y avait quatre cours chez les TopDresseurs. Elle se mit à attentivement lire la description de chaque cours. Ils étaient tous aussi intéressants l'un que l'autre, il fallait l'admettre. Cependant, un seul retenait particulièrement son attention. Floraville, un petit village de Sinnoh, est en proie à des violences depuis qu'un gang de jeunes dresseurs arrogant s'y est installé. Du moins c'est ce que disait le descriptif. Le but de la mission était de, aidé de quelques villageois, faire fuir le gang qui sévissait dans la ville.
            Lyra jeta un œil à Mysti qui se tenait à ses pieds. Et bien. Pourquoi pas choisir ce cours. Ce n'était pas la maladie de Lyra qui allait l'empêcher de l'effectuer! De plus, elle était étonnée, parce que, de ce qu'elle savait sur Floraville, c'était une ville fleurie et calme, et jamais elle n'aurait pensé qu'elle attirerait les gangs. Enfin. Ça serait un bon moyen d'entraîner son équipe, et de tester son Grenousse par la même occasion. Et puis, la région de Sinnoh intéressait tout de même la jeune fille. C'était une région qu'elle aurait toujours voulu visiter, alors maintenant qu'une occasion se présentait à elle elle ne pouvait pas la rater. C'était donc décidé. Elle allait choisir ce cours.

     Ses affaires faites, elle n'eut plus qu'à relire une dernière fois le papier contenant les informations complémentaires. D'après ce qui était dit le groupe d'habitants de Floraville attendait déjà l'élève. Un long trajet s'annonçait. Aller au port de Joliberges puis se rendre par tous les moyens possibles à Floraville, ce petit village ne possédant pas de port. Et si Lyra se souvenait bien, Joliberges était, à sa connaissance la seule ville portuaire de Sinnoh.
              Accompagnée de ses Pokémons, elle prit un départ de Tropius pour le port, et quitta Touga pour se rendre vers Sinnoh. En effet, le voyage fut long, puisqu'il prit plus d'une journée. Elle se reposait à l'intérieur du bateau, attendant l'arrivée de celui-ci au port de Joliberges. Elle prendrait probablement le bus, puisque cela semblait être le meilleur moyen d'y aller sans se fatiguer. Et que c'était surtout le seul véhicule, si on oubliait la voiture ou le vélo, qui pouvait atteindre Floraville. A son arrivée au port, Lyra était chargée de quelques bagages, et Mysti dormait dans ses bras tandis que ses deux autres Pokémons reposaient dans leurs Balls respectives. Il faisait pratiquement nuit, le crépuscule tombant sur Joliberges. Lyra avait le choix entre dormir dans un hôtel à Joliberges, ou attendre d'arriver à Floraville. Finalement, elle jugea que la seconde option était mieux. Ca lui éviterait de la route le lendemain. Et finalement la petite ville fleurie fut atteinte au bout d'une ou deux heures. La Givrali était si fatiguée qu'elle n'y avait pas fait attention.

    La jeune fille releva la tête, jetant son regard par delà les vitres du bus. Elle pouvait apercevoir la lumière d'un lampadaire fendre l'obscurité, baignant l'entrée de la ville d'un doux halo lumineux. Le parterre entourant le réverbère était recouvert d'un nombre de fleurs incalculables, toutes possédant des couleurs semblables à celles d'un arc-en ciel, mais disposées dans le désordre. Lorsque le bus se stoppa, Lyra descendit avec ses bagages, Mysti toujours dans ses bras. Promenant son regard près de la ville fleurie, la jeune fille constata qu'il y avait bien plus de maisons qu'elle ne l'aurait cru. Certes, Floraville restait une petite ville. La jeune fille s'engagea sur le petit sentier qui traversait la ville, et décida en premier lieu de se diriger vers l'une des maisons du village.
              Alors qu'elle s'apprêtait à donner quelques coups sur le bois, la porte s'ouvrit avant que la Givrali n'aie le temps de faire quoi que ce soit. Une femme assez jeune, aux longs cheveux bruns retenus en queue de cheval et aux petits yeux noirs se tenait devant Lyra. Elle la toisa, assez étonnée visiblement de la taille de l'adolescente. Pour son mètre cinquante-deux, la Givrali n'avait vraiment rien d’impressionnant. La jeune femme remarqua son Pokémon, mais ne dit toujours rien, semblant se poser intérieurement des questions. Et lorsque enfin Lyra s'apprêta à ouvrir la bouche, la jeune femme la coupa net.

-Excuse-moi, tu es? Fit la femme, dubitative.

-Je suis désolée de vous déranger si tard, mademoiselle... Je viens d'assez loin, j'ai dû prendre le bateau puis le bus pour venir jusque là.

-D'assez loin? Tu as voyagé aussi longtemps? Demanda la jeune femme avec étonnement.

-En fait je viens de la Pokemon Community, je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler... Je suis là dans le cadre d'un cours. Précisa Lyra.  
 
-Qui consiste en...? Ajouta la femme, comme si elle tentait de se souvenir de quelque chose.

-Rétablir le calme ici. Chasser le gang de voyous qui s'est installé à Floraville. Vous êtes en proie aux violences, nan?

     A ces mots, la jeune femme mit ses deux mains devant sa bouche, comme pour camoufler un étonnement. Ses yeux semblaient être mouillés de larmes. Elle saisit le poignet de Lyra et l'entraîna à l'intérieur, claquant brutalement la porte. Mysti glissa des bras de sa dresseuse, et manqua de s'effondrer sur le sol. Le Chat Psychique se frotta les yeux, et observa la petite maison simple. Elle alla observer un pot de fleurs qui grimpaient le long du mur, tandis que la brune à la queue de cheval étouffa un rire. Elle reporta ensuite son regard sur la Givrali, et lui prit les mains en la regardant avec des étoiles dans les yeux.
                 Ne comprenant pas ce geste qui semblait exagéré aux yeux de Lyra, la jeune fille inclina la tête avec un air interrogateur. La femme eut un doux rire, et lâcha les mains de la Givrali avant de soupirer. Elle passa un bras sur ses yeux afin de les essuyer, puis invita Lyra à la suivre en même temps que Mysti venait s'accrocher à la cheville de sa dresseuse. La femme fit s'asseoir la Givrali sur une chaise, et s'éclipsa dans sa cuisine pour revenir quelques minutes plus tard avec deux petites tasses de thé, dont une qu'elle tendit à Lyra. La jeune fille la récupéra dans sa main et la porta à ses lèvres, tandis que la femme vint s'asseoir en face de la Givrali. Au même moment, un Azumarill s'approcha de la jeune femme qui lui tapota amicalement la tête. Alors que Mysti venait se présenter face à l'Azumarill, la femme se décida à tout expliquer à Lyra.

-Je te remercie d'être venue pour te débarrasser de ce gang... Cela fait longtemps que nous en avions besoin. Fit la femme d'un ton sérieux.

-Pouvez-vous m'expliquer ce qu'ils font exactement? Demanda Lyra, buvant son thé.

-Et bien... Ils rackettent des habitants, menacent des adultes, commettent des vols de Pokémons.... Ils n'emploient pratiquement jamais la force brute, à moins de les avoir vraiment poussés à bout ou de leur avoir résisté... Ils ont déjà passé à tabac certains adolescents... Ca fait quelques jours que ma petite sœur à disparu, également. Et ce n'est pas la seule, d'autres personnes ont aussi disparu... Et impossible de tenter de les raisonner. Si on le fait, ils s'en prennent directement à no...

-Vous n'arriverez pas à les raisonner, peut importe vos actions. La coupa Lyra en soupirant, en se laisser tomber dans sa chaise, croisant les bras contre sa poitrine. Un gang est un gang. Peut importe ses actions, quand il sème la violence c'est sérieux.

     La jeune femme ne répondit rien. Elle donnait raison à Lyra, et la jeune fille paraissait totalement blasée des actions.

-Ils ont des Pokémons, alors, si ils en volent? Reprit-elle. De toute évidence, c'est le meilleur moyen de les arrêter, de se servir de nos Pokémons, qu'ils en aient ou non.

-Tu es sûre de pouvoir faire quelque chose? Fit doucement la femme, dubitative.

-Bien sûr, je suis là pour ça. Ils sont violents, ils vous terrorisent, n'est-ce pas? Si personne ne fait rien ça ne se finira jamais. Fit Lyra sèchement.

-Tu as raison.

-Savez-vous où ils se trouvent généralement?

-Et bien... De ce que je sais leur chef se trouverait à la centrale... Il suffit d'emprunter le chemin qui s'ouvre au nord de Floraville. Quelques pas et ça y est, on s'y trouve.

-Je vous remercie. Fit Lyra en se redressant.

-De quoi as-tu besoin en plus? Questionna la jeune femme.

-De pas grand chose. Je voudrais juste votre aide. Enfin, l'aide de certains d'entre vous, si vous voulez bien. Et euh.... Pourrais-je passer la nuit ici?

     La femme hocha doucement la tête, et offrit un sourire à Lyra. Elle se releva, et lui fit signe de la suivre jusqu'à une cage d'escaliers qui semblait conduire à un couloir bordé de pièces, dont deux chambres. Au passage, la jeune fille récupéra ses bagages qu'elle avait laissés à l'entrée, et l'Azumarill de la femme à la queue de cheval insista pour l'aider à en porter un.
               Avant de laisser Lyra, l'hôte se présenta sous le nom d'Amélia, et présenta son Azumarill sous le nom de Dana. La Givrali fit de même, et, une fois qu'Amélia quitta le couloir, Lyra referma la porte de la chambre et s'affala sur le lit. La pièce était déjà remplie de bibelots et décoré d'une manière assez gaie. Probablement la chambre de la petite sœur de l'hôte. L'étudiante soupira, et ferma les yeux alors que Mysti venait s'affaler sur le tapis, comme elle avait l'habitude de le faire dans la chambre de la Givrali. Cette dernière ferma les yeux, et s'endormit rapidement, l'épuisement ayant raison d'elle.

     
       Elle fut réveillée par des coups contre la porte, et se redressa péniblement. Elle se leva, et vint tourner la clenche pour voir sur le seuil de la pièce Amélia, déjà prête, son Azumarill se tenant à ses cotés. Décidément... C'était comme si une motivation soudaine avait surgit chez la jeune femme. Lyra soupira, puis réveilla sa Pokémon roulée en boule sur le Tapis. Mysti s'engagea dans le couloir, suivie respectivement d'Amalia, de Dana et de Lyra qui traînait des pieds. Elle avait laissé sa sacoche dans laquelle se trouvait son œuf, mesure de sécurité, mais elle avait tout de même emporté les Pokéballs de Bulet et de Mousse, le Grenousse que lui avait échangé Isaac.
               L'adolescente lâcha un soupir, puis continua de suivre Amélia. Celle-ci ouvrit prudemment la porte de chez elle, et posa un pied sur le sentier tracé entre les fleurs. Ah, ça, des parterres de fleurs, il y en avait partout à Floraville. Des fleurs de tout type de couleurs. C'était agréable à regarder.  Dana se pencha pour cueillir une fleur rose pâle qu'elle tendit à sa dresseuse, qui se dépêcha de la glisser dans ses cheveux avant de sourire. Elle se tourna ensuite vers Lyra, qui avait les yeux rivés sur le soleil... levant.

-Amélia, sérieux, il est quelle heure? Fit Lyra entre deux bâillements.

-Oh... Assez tôt. Fit elle avec un sourire taquin.

      La Givrali jura, et plaqua sa main contre la cicatrice qui barrait le coté droit de son front. Elle leva les yeux vers l'hôte, qui semblait chercher quelqu'un du regard. Soudain, un Apitrini jailli d'entre les fleurs, et Lyra manqua de hurler. Heureusement, elle eut le réflexe de plaquer ses mains contre sa bouche. Les Pokémons insectes... Lyra les avait en horreur, et ça, tout le monde le savait.  
                Une jeune fille avec à ses cotés un gracieux Lockpin arrivait vers la Givrali et Amélia, accompagnée d'un garçon plutôt jeune. Visiblement son petit frère. Elle semblait avoir environs dix huit ans, et lui devait en avoir au maximum quatorze. Tous les deux avaient des cheveux roux, et si ceux de la fille étaient coupés très courts ceux du garçon lui atteignaient au moins les omoplates. Ils rejoignirent le groupe, et saluèrent Amélia qui leur indiqua que Lyra était venue pour chasser le gang. La Givrali s'empressa de demander leur aide aux deux jeunes gens, et la fille accepta sans problèmes. Son frère, en revanche, parut hésitant.  L'Apitrini voleta  vers lui, et Lyra fit en sorte de se tenir le plus loin possible du Pokémon. Les deux rouquins se présentèrent, et au même moment un cri venant de derrière la maison d'Amélia se fit entendre. En même temps que la rouquine qui se nommait Sarah, la Givrali se précipita derrière le bâtiment. Au milieu du sentier, un peu plus loin, une fille assez grande se tenait face à un garçon, tout deux semblants avoir le même âge que Lyra, sinon un an de plus. Une expression terrorisée barrait le visage chétif du garçon, tandis qu'une expression malsaine teintait celui de la fille à la longue chevelure colorée de rose. Un Pachirisu était caché derrière la jambe du garçon, alors qu'un Charkos à l'allure effrayante était devant la fille.
               Sarah s'approcha de Lyra à pas de loup, venant lui souffler quelque chose à l'oreille.

-Alors cette fille appartient à ce gang? Chuchota Lyra.

-Affirmatif. Approuva Sarah.

     Le Charkos grogna. Celle aux cheveux roses explosa d'un rire mauvais, tandis que le garçon cherchait à reculer. Sarah se mit à trembler, alors que Lyra restait parfaitement neutre bien qu'inquiète. Elle préférait attendre que la rose agisse avant de faire quoi que ce soit.  Celle-ci intima un ordre à son Pokémon, qui commença à s'approcher du dresseur et de son Pachirisu. Lyra pouvait voir les lèvres de Sarah tenter de s'ouvrir en tremblotant. La jeune fille appela son Grenousse, puis son Ramoloss. Au même moment, le Lockpin de Sarah la rejoignit, et cette fois-ci, elle craqua.
                Elle jeta un regard à Lyra, puis tendit la main vers le Charkos qui s'approchait dangereusement du dresseur et de son Pachirisu. Et lorsque le Pokémon s'apprêta à rattraper, Sarah hurla à son Lockpin d'effectuer une attaque Pied-Sauté sur le Charkos. Le Lapin bondit avec grâce, en direction du Pokémon au crâne garnit de piques, avant d'abattre son pied dans son dos. Ne s'étant douté de rien, le Charkos se prit l'attaque de plein fouet, et, étant du type opposé à celui de l'attaque qu'avait utilisée Lockpin, le Pokémon s'effondra sur le sol. La rose hurla, et se retourna. L'expression de son visage était devenue effrayante, pleine de colère. La rose se précipita vers elles, après avoir fait revenir son Pokémon dans sa ball. Elle saisit Sarah par le col avec violence, avant de la menacer.

-Toi... Qu'est-ce que t'as fais à ce Pokémon?! Hurla la rose.

     Mousse sautilla, et Lyra lui ordonna de bondir et de lancer une attaque Pistolet a O sur la rose alors qu'il était en l'air. Le Grenousse s'exécuta, et elle se retrouva trempée. Lentement, elle lâcha Sarah, et se retourna vers la Givrali qui se tenait un peu plus loin. Celle-ci lui servit un sourire provocateur, alors que Mousse revenait vers elle. La rose failli la frapper, son poing étant d'ailleurs déjà levé. Mais... lorsqu'elle vit les Pokémons qui accompagnaient Lyra, elle explosa de rire.

-Woaw, tu veux me combattre avec des Pokémons non évolués, faibles et médiocres? Rit-elle. Tu me fais pitié... Pour la peine, je vais sortir un Pokémon à peut près du même niveau...

     Tirant une Pokéball de sa poche, la rose envoya un Riolu face à Lyra. Un Pokémon combat, donc. La Givrali tourna le regard, cherchant Mysti. Mince... Elle n'était pas là. Elle allait devoir se battre avec Bulet ou Mousse... Mousse avait déjà combattu, mais Lyra ignorait si c'était le cas de Bulet. C'est vrai, elle avait obtenu chacun de ces Pokémons par échanges. Heureusement pour Lyra, Bulet avait un double Type Psy. Mais la rose n'y avait visiblement pas fait attention.
                Le Riolu semblait prêt à combattre. Alors que Lyra signala à Sarah de la laisser combattre, la rose cria à son Pokémon d'exécuter une attaque forte-Paume. Attaque que Bulet n'eut pas le temps d'esquiver, et se prit de plein fouet. Le Pokémon chercha à se relever, pour ramper vers le petit Riolu qui grognait. Lyra ordonna d'abord à son Ramoloss de se servir de Vibraqua. Autant commencer normalement, plutôt que d'employer dès le début des Faiblesses. Au dernier moment, le Riolu bondit en l'air, évitant de justesse l'attaque. La rose dû se reculer pour ne pas la recevoir, elle aussi. Elle demanda à son Pokémon d'enchaîner avec Vive-Attaque, et Bulet ne l'esquiva pas non plus. Un Ramoloss face à un Riolu, c'était serré. D'un coté un Pokémon lent mais possédant la faiblesse de l'autre, et d'un autre coté un Pokémon rapide mais faible face au type Psy. Le Riolu retourna devant sa dresseuse, tandis que Bulet rampait doucement et faiblement vers le Pokémon.

-Choc Mental. Ordonna Lyra, dans le plus grand des calmes.

    Puis, plus rien. Le Pokémon resta statique, ne bougeant pas. Puis, le mouvement de ses pattes et un petit cri mou qu'il poussa indiqua qu'il venait de lancer son attaque. Et cette fois, le Riolu n'y échappa pas. L'attaque sembla l'affecter énormément, et il tomba brusquement sur le sol. Pendant qu'il tenta de se relever, Lyra ordonna à Bulet d'enchaîner avec Vibraqua, qui toucha de nouveau le Riolu. Celui-ci se releva avec difficulté, et avança en titubant vers Bulet. La rose lui cria d'effectuer vive-attaque, et sans se faire prier il s'exécuta. Et au même moment où l'adversaire de la Givrali criait son attaque à son Pokémon, Lyra fit de même, demandant une attaque Vibraqua de nouveau à son Ramoloss.
                Et le Riolu ne résista pas à une nouvelle attaque Vibraqua. Recevant le choc, il se fit propulser aux pieds de sa dresseuse, qui le regardait d'un air effaré. Pourtant... Le petit Pokémon chercha à se relever. Faiblement, il courut vers le Ramoloss et la rose lui cria encore une attaque. Forte-Paume. Il parvint à toucher Bulet, qui couina. Lyra ordonna une attaque rugissement, et le fit enchaîner avec une attaque Choc Mental alors que le Riolu s'apprêtait à relancer forte-paume. L'attaque propulsa le Pokémon aux pieds de sa dresseuse, mais cette fois-ci... Il ne se releva pas.

-Mon... Mon Riolu... Balbutia la fille aux cheveux roses.

     Lyra la fixait d'un air intransigeant, la tête parfaitement droite. Elle soupira, les bras croisés contre sa poitrine. Une expression de rage sur le visage de la rose, elle rappela son Pokémon, et, avant de faire demi-tour, cria une menace à Lyra.

-Merde... Toi, tu vas le regretter... PUTAIN!

    Et elle détala vers le nord de Floraville, dans la direction de ce qui semblait être le sentier menant à la centrale. La Givrali adressa un regard à Sarah, qui paraissait s'être calmée. Elle soupira, puis se tourna vers Lyra, avec un sourire reconnaissant.

-Cette fille, c'est Andréa. L'une des « plus fortes recrues » de la chef. Tu as de la chance qu'elle ai utilisé son Riolu.... Si elle avait utilisé son Charkos, ton Pokémon se serait fait battre... Enfin, cessons d'être négatifs! Tu t'es débarrassée d'elle, et franchement, bravo.

     La rouquine serra la main de Lyra, et contourna la maison d'Amélia. Le garçon au Pachirisu, que Lyra avait momentanément oublié, se précipita vers elle et la remercia. Puis, elle lui demanda si il savait des choses sur le gang. Il lui appris qu'ils étaient environs une dizaine, presque tous des filles. Il souleva ensuite une des manches qui cachaient un de ses bras, pour montrer à Lyra une plaie causée par cette dénommée Andréa. Elle ne l'avait pas loupé... La jeune fille soupira, et au moment où elle s'apprêtait à remercier le garçon pour les autres informations qu'il lui avait données, Sarah, son frère et Amélia débarquèrent, accompagnés de leurs Pokémons respectifs.
                De toute évidence, si ils voulaient se débarrasser du gang, ils n'avaient pas d'autre choix que d'en battre la chef. C'était stupide, c'était classique, mais bon... Ils n'avaient pas le choix. Le garçon, malgré qu'il fut terrorisé, insista pour les accompagner. Son Pachirisu sur les épaules, il conseilla au groupe de rendre visite aux villageois, pour leur demander si tout allait bien pour eux. Cependant, quand ils passèrent devant une maison, ils purent constater que... la porte était ouverte. Ils s'apprêtèrent à entrer, quand une femme en larmes jailli à l'extérieur. Elle s'agrippa à la veste de Lyra, qui put apercevoir une blessure barrer sa joue. Elle aida la femme à se redresser, et la fit s'adosser contre le mur de sa maison. Elle posa une main sur sa joue non blessée, un geste qui se voulu rassurant. La femme respira, finissant par se calmer. La Givrali lui demanda de lui raconter ce qu'il se passait, et, après qu'elle eut reprit sa respiration, elle raconta tout à Lyra.

-Ils... Ils sont rentrés à quatre chez moi... Trois filles, une aux cheveux bleus et noirs coupés courts, et deux autres blondes, et un garçon aux cheveux teintés de rouge... Ils... Ils ont pris les Pokémons de mon mari et de mes enfants... Aidez-le... AIDEZ-LE!

    Dans un sursaut, Lyra recula alors que le hurlement de la femme fut suivit par des pleurs incessants. Ils terrorisaient vraiment les habitants... Lyra demanda au frère de Sarah de rester auprès de la femme, puis fit signe à cette dernière, à Amélia et au garçon au Pachirisu, garçon répondant au nom de William, de la suivre. La demeure était complètement retournée. Des objets brisés, des meubles démontés... Des pleurs et des plaintes provenaient de la cuisine. Lyra, Mysti sur ses épaules, s'avança lentement dans le couloir. Et aussitôt, un Nosferalto fusa comme une flèche dans la direction du chat Psychique, lui infligeant une violente attaque Cru-Aile.
                La Psystigri fut déséquilibrée. Elle chuta en arrière, et heureusement pour elle la Lockpin de Sarah parvint à la récupérer avant qu'elle ne heurte le sol. Paniquée, Lyra se retourna vers les deux Pokémons, et s'assura que Mysti allait bien. Elle voulut la reprendre dans ses bras, mais ce fut Amélia qui demanda à récupérer le Pokémon. La Givrali, enragée, s'apprêta à foncer dans la pièce au fond du couloir quand une fille aux cheveux bleus et noirs débarqua face à elle, tandis que le Nosferalto qui jusque là voletait dans la pièce vint se poser sur son épaule. L'étudiante toisa la fille en face d'elle, fille qui la jaugeait d'un regard mauvais. Lentement, Lyra recula, et fit demi-tour, se précipitant à l'extérieur. Ne comprenant pas, la fille aux cheveux bleus et noirs se gratta l'arrière de la tête. Avant qu'elle décide de sortir à l'extérieur, un garçon aux cheveux rouges l'avait rejointe. Elle lui murmura quelques mots, et ce fut lui qui détala à l'extérieur de la maison, à la poursuite de Lyra. Visant le Lockpin de Sarah, la fille aux cheveux bleus et noirs demanda à son Pokémon de lui lancer une attaque morsure. Mais, au moment où les crocs du Nosferalto allaient mordre Lockpin, Dana, l'Azumarill d'Amélia contra le Pokémon en lui infligeant une attaque Bulles d'O.

    Lentement, la fille aux cheveux bleus se retourna vers Amélia, qui demeurait statique, Mysti immobile dans ses bras. Dana se dressa entre sa dresseuse et l'autre fille, dont le Nosferalto se remettait à voler difficilement après avoir cogné le mur. Sarah et William profitèrent de l’inattention de la fille pour avancer dans la pièce principale, où ils trouvèrent deux jumelles aux cheveux blonds devant un homme acculé au mur. Toutes deux avaient un sourire malsain sur le visage, et leurs deux Pokémons, qui étaient un Rosélia pour l'une, et un Mustébouée pour l'autre. Sarah, d'une voix provocatrice, hurla le prénom des deux filles.
                Celles-ci se retournèrent, et crièrent en chœur une attaque pour leurs Pokémon. L'attaque Feuille-magik du Rosélia fut combinée à l'attaque Pistolet à O du Mustébouée, et Lockpin attrapa le Pachirisu dans ses bras de manière à le protéger de l'attaque. Il prit le Pachirisu dans ses bras, et le propulsa vers les deux adversaires. Le Pokémon chargea en même temps une attaque Etincelle, qu'il envoya sur le Mustébouée et le Rosélia une fois arrivé à leur niveau. L'attaque s'avéra très efficace sur le Mustébouée, mais le Rosélia ne fut pas énormément touché. Sarah cria à son Lockpin une attaque Pied-Sauté, et le Pokémon fleur lança Dard-Venin. Le Lapin esquiva sans trop de problèmes, et décocha une puissante attaque au Rosélia. Celui-ci se fit propulser sur sa dresseuse, et la première des filles manqua de tomber à la renverse. Mustébouée tenta une attaque Météore sur le Lockpin qui ne vit rien venir, mais celui-ci envoya la même attaque qui lui avait servit à se débarrasser du Roserade sur le Mustébouée, qui à son tour fut propulsé en arrière. Pendant que les dresseuses s'occupaient de leurs Pokémons, William se précipita vers l'homme couché contre le mur. Il l'aida à se relever, et se faufila sur le coté pendant que Sarah s'occupait de distraire les filles. L'homme était somme-toute sacrément blessé. La rouquine s'imposa devant les deux filles, leurs tenant tête. Finalement, elles se précipitèrent vers elle après avoir rappelé leurs Pokémons, et la bousculèrent pour passer.

     Pendant que Sarah et son Lockpin avaient rejoint William et l'homme blessé, les jumelles avaient détalé dans le couloir alors que l'Azumarill d'Amélia était en mauvaise posture. Le Nosferalto lui envoya une dernière attaque Cru-Aile, et Dana tomba aux pieds de sa dresseuse alors que les jumelles saisissaient celles aux cheveux Noirs et bleus par les bras pour l'entraîner à l'extérieur.
                Sarah se rua dans le couloir, poussant un hurlement de rage.

-Diana, Célia, Cindy... Revenez-là, merde! Vous avez peur? Rendez les Pokémons, saletés!!!

     
     De son coté, Lyra était face au jeune homme aux cheveux rouges. Après avoir servi un sourire mauvais à la jeune fille, qui avait filé de la maison pour feinter, il envoya un mignon Moufouette qui poussa un grognement, prêt à se battre. La jeune fille se résolut à appeler son Grenousse, parce qu'il était le seul Pokémon qu'elle possédait à ne pas avoir de faiblesse face au type ténèbres. Mousse était en position, prêt lui aussi à se battre visiblement. Ce fut finalement le Moufouette qui engagea le combat d'une attaque Griffe. Attaque que le Grenousse n'eut pas beaucoup le temps                  d'esquiver, et qu'il reçut de plein fouet.
                Il se redressa prestement, et sa dresseuse lui demanda une attaque Écume. Le Moufouette bondit, parvenant à l'esquiver au dernier moment. Lyra n'ayant pas dit son dernier mot, elle ordonna à la grenouille d'effectuer une attaque vibraqua après s'être réceptionné sur le sol. Cette fois-ci, le Pokémon la prit de plein fouet. Moufouette se redressa en couinant, puis son dresseur, en même temps que Lyra, lui demanda une attaque Brouillard. Et Lyra... demanda exactement la même attaque à son Grenousse. Les dresseurs ne voyaient même plus leurs Pokémons. Si Moufouette était désavantagé, Mousse avait bien plus de chance de le toucher avec ses attaques à distance.

-Mousse... tournoie sur toi même, et sert-toi d'écume... fit Lyra d'une voix suffisamment forte et concentrée pour que son Pokémon l'entende.  
   
     Alors que le brouillard demeurait toujours, on put entendre les cris du Grenousse alors qu'il effectuait son attaque. Et visiblement, le Moufouette fut touché. Ou évita l'attaque. Tout ce que Lyra put voir fut le Pokémon arriver aux pieds de son dresseur, et l'entendit grogner. Mousse, quand à lui revint aux pieds de sa dresseuse, et bondit, alors que l'attaque brouillard se dissipait. Ils se trouvaient assez loin de la femme qui était arrivée devant Lyra en pleurs, mais la jeune fille pouvait la voir de loin. L'adolescente reporta son regard sur son adversaire, concentrée et déterminée à le battre.
                Le dresseur cria Combo-Griffe à son Pokémon, et Moufouette se précipita vers Grenousse, parvenant à lui mettre trois coups de griffe. Heureusement, Mousse parvint à repousser le Pokémon, et Lyra le fit revenir vers Moufouette d'une attaque Ecras'face. Le Grenousse parvint à toucher l'adversaire, mais c'était sans compter sur une étrange rapidité du Pokémon qui aussitôt, se vit envoyer l'ordre de répliquer avec une attaque Griffe. Touché, Mousse fut propulsé en arrière, mais parvint sans grande difficulté à se réceptionner sur le sol. La Givrali était concentrée, ses yeux rivés sur son adversaire qui la dévisageait avec un sourire mauvais. Gardant son calme, auquel elle cédait difficilement, elle se redressa et tendit une main vers son Pokémon avant de la ramener vers elle. Elle soupira, puis adressa dans un calme étonnant une demande d'attaque à son Pokémon. Moussa bondit vers le Moufouette, qui répliqua avec une attaque griffe que le Grenousse évita sans mal. Ce fut l'attaque Léchouille qu'il infligea au Moufouette, puis sa dresseuse lui demanda une attaque Vibraqua. Le Moufouette tenta de se redresser, mais retomba au sol et encaissa l'attaque. Il n'était pas K.O, mais avait l'air de ne plus pouvoir beaucoup bouger. L'attaque l'avait donc paralysé?

    Son dresseur lui demanda une attaque griffe, et le Pokémon dû presque ramper vers le Grenousse. Il tenta d'attaquer, mais sans succès. Lyra en profita pour faire effectuer à Mousse une attaque Vibraqua, et le Moufouette n'eut même pas la force de l'esquiver. Alors que Lyra allait faire effectuer une attaque à Mousse qui semblait être l'une des dernières, le dresseur du Moufouette se figea.

-Stop...

     Aussitôt, le garçon aux cheveux rouges rappela son Moufouette, sous les yeux consternés de Lyra. La jeune fille le toisa, cherchant quelque chose à dire, la bouche à demi ouverte. Attendez, il venait d'abandonner? Oui, elle ne rêvait pas. Il venait d'abandonner.

-Et bien, tu abandonnes? C'est pathétique, en sachant que t'appartient à un gang. Non, franchement, t'abandonnes juste parce que ton Pokémon est paralysé. Quel lâche. Même si j'étais sûre de perdre, à ta place, j'aurais continué le combat. Alors tu as le choix: Tu continues le combat ou non, mais alors tu vas gentiment me dire où se trouve ta chef.

      Le jeune homme se mit à trembler. Murmurant un « jamais » violent, il s'avança près de Lyra, et l'attrapa par le col, la soulevant du sol. Elle ne broncha pas. La jeune fille ne dit rien, affichant simplement un regard blasé qui agaça grandement le jeune homme. Il leva son poing, prêt à l'abattre sur Lyra. D'autant plus que celle-ci n'avait pas l'air de vouloir lui résister. Et le vent souffla.
                Il souleva la mèche qui cachait la cicatrice de Lyra, et, lorsqu'il eut posé ses yeux dessus, le jeune homme se figea. Lentement, il baissa son poing, et la reposa sur le sol.

-Et bien quoi, on a peur de frapper une fille? Fit Lyra, un sourire provocateur gravé sur le visage.

-Ta cicatrice... Tu l'as eue comment? Fit-il, d'une voix grave.

-Ca te regarde? Répliqua t-elle d'un air dépité.

     Elle soupira. Non, elle n'allait pas lui dire. Elle le toisa de la tête aux pieds, et joignit les bras contre sa poitrine. Elle commença à taper du pied, alors que Mousse bondit sur son épaule.

-Bon. Tu parles oui ou merde? Tu vas nous conduire chez ta che...

     La jeune fille fut coupée dans ses paroles par les cris de Sarah, qui venait de jaillir hors de la maison. Trois filles détalaient à l'extérieur, dont celle aux cheveux bleus et noirs ainsi que les deux blondes. Elles joignirent le nord de Floraville, et l'une des jumelles cria au jeune homme de les rejoindre. Il soupira, avant de glisser un clin d'oeil à Lyra.

-La centrale. Les filles s'y rendent. Considèrent que c'est parce que t'as une cicatrice que je te dis ça. Si ça avait pas été toi, je t'aurais frappée.
 
    La jeune fille ne comprit pas, et le regarda partir alors que Sarah la rejoignit en posant sa main sur son épaule libre. William était là, le frère de la rouquine et Amélia aussi. La femme tendit d'ailleurs Mysti à sa dresseuse, et le Chat Psychique semblait déjà aller mieux. L'Azumarill de la brune en revanche n'était plus là. Celle-ci expliqua que son Pokémon avait été en mauvaise posture face au Nosferalto, et qu'elle l'avait donc rappelé. Finalement, la Givrali finit par dire, sur un ton neutre et blasé, qu'elle se rendait à la centrale. Le repaire du gang était là-bas, et donc il fallait s'y rendre.
                Quand même. Elle les trouvait bien lâches. Fuir juste pour une défaite. C'était ridicule. Ils n'avaient pas d'autres Pokémons? Lyra soupira, et rappela Mysti dans sa Pokéball pour qu'elle se repose correctement. Puis, elle commença à avancer entre les fleurs, tandis que Mousse bondit sur les parterres pour venir cueillir une petite fleur de couleur Mauve. Il bondit et la tendit à Sarah, qui dans un rire, la glissa dans ses cheveux. Lyra rappela son Grenousse dans sa Ball, de manière à ce qu'il se repose. Le Lockpin de Sarah, lui, restait à ses cotés. La rouquine jeta un regard à Amélia, qui tremblait. Elle s'approcha d'elle et posa une main rassurante sur son épaule, tandis que William et Svenn, le frère de la rousse, suivaient Lyra. La Givrali avança entre les fleurs, scrutant le paysage en humant l'air. Un doux parfum sucré flottait dans l'air. Dommage que cette ville si paisible eut été envahie par un gang. C'était mieux de le chasser. Et donc... Direction la centrale.

     Ils longèrent un chemin paisible, bordé par un petit lac dans lequel se reflétaient leurs visages au soleil, lorsqu'ils tournaient la tête vers l'eau. Les gargouillis qu'émettait celle-ci étaient d'ailleurs agréables, et suffisaient à apaiser les jeunes gens. Seule Amélia restait tendue. En revanche, Sarah ne paniquait plus, et elle en était presque à sautiller autour du groupe en effectuant de grands mouvements de bras. Cependant, elle s'arrêta, et ordonna à Svenn et William de retourner à Floraville. Quelque chose que Lyra ne comprit pas. Certes, bien que la ville ne soit qu'à quelques pas du ponton que le groupe venait de traverser, ce n'était pas une raison valable pour les renvoyer. Etant donné qu'il devait rester probablement cinq personnes. William insista pour rester, et, dans un soupir et le soutient de Lyra, Sarah se vit obligée d'accepter.
                Leur marche fut soudain interrompue par le cri d'un Chaglam, qui fonçait vers le groupe prêt à attaquer. Amélia envoya directement un de ses Pokémons, qui ne fut pas son Azumarill mais cette fois un petit Cornèbre, qui se dépêcha d'infliger une attaque Cru-Aile au Chat avant qu'il n'attaque. Surgit alors au milieu de chemin, Andréa la fille aux cheveux roses qu'ils avaient croisée tout à l'heure. Un duel de regard commença entre elle et Sarah, avant que la rousse ne se précipite vers elle et fasse signe à William et Lyra de la suivre. La rouquine savait qu'Amélia était capable de résister au Pokémon de la rose avec son Cornèbre, et là dessus elle lui faisait confiance, même si son Azumarill s'était fait battre par le Pokémon de celle aux cheveux bleus. Lyra, bien que réticente à laisser Amélia seule, dû se résoudre à suivre Sarah. De toute manière, il fallait chasser ce gang le plus vite possible... La Givrali continua sa route, et le petit groupe atteignit la centrale en courant, même si la jeune fille faisait en sorte d'être la plus lente possible. Soudain, la porte du bâtiment s'ouvrit, et en sortit une fille aux cheveux noirs coupés au carré. Se tenant face à Lyra, elle la toisa d'un air provocateur, avant de sortir une Pokéball, de laquelle sortit un petit Magby. La Givrali soupira, mais hésitait tout de même à utiliser son Grenousse. Là-dessus, le type de Mousse avait l'avantage face à celui du Magby. Bon.

     La jeune fille l'appela donc. Le Pokémon grenouille se mit à bondir en regardant d'un air jovial le Pokémon en face de lui. La fille aux cheveux noirs grimaça, comme si elle avait vu qu'elle avait fait une erreur sur le choix de type. Lyra soupira, et engagea le combat d'une simple attaque Ecras'face. Au moins, elle ne commençait pas par une attaque Eau, c'est surtout qu'elle voulait voir ce qu'allait faire l'adversaire. Celle-ci d'ailleurs fit lancer après hésitation une attaque... flammèche à son Magby. Elle était bête ou bien? Le Pokémon de la Givrali la prit de plein fouet, mais sur l'ordre de Lyra, il bondit et envoya une attaque écume sur le Magby. Qui... esquiva l'attaque. Grommelant, Lyra demanda à son Pokémon d'utiliser Vibraqua une fois qu'il fut au sol, mais le Magby essaya d'envoyer Flammèche. Les deux attaques entèrent en collision, mais progressivement, c'était celle de type eau qui prenait le dessus. Au moment où la Flammèche explosa pour se faire traverser par Vibraqua, le Magby bondit, esquivant une seconde fois l'attaque. Grenousse se servit alors, sur la demande de Lyra, de Vive-Attaque. Le Pokémon fusa comme une flèche vers le Magby, qui, cette fois, ne put éviter l'attaque.
                Il se retrouva propulsé aux pieds de sa dresseuse, qui, tapant du pied, lui cria de se relever. Lyra dévisageait son adversaire, dans les yeux de laquelle était gravée une expression de haine mêlée à de la peur. La Givrali ne savait pas comment réagir face à son adversaire, dont le Pokémon relança à nouveau une attaque flammèche. Sa dresseuse n'avait donc pas comprit que les attaques feu avaient peu d'efficacité sur les Pokémons eau? Lyra soupira, et fit exécuter à son Grenousse une autre attaque Vibraqua après qu'il eut prit de plein fouet la flammèche. Heureusement pour lui, l'attaque ne le brûla pas. Le Pokémon bondit, chargeant son attaque en direction du Magby. Et elle fut cette fois-ci plus rapide, et il n'arriva pas à l'éviter. Le Pokémon tomba aux pieds de sa dresseuse, qui, dans la panique, le rappela dans sa Ball. Mais... Ils étaient vraiment lâches, ou... ? Le combat n'était même pas finit! Lyra put entendre Sarah hurler le prénom de la fille, et ajouter qu'elle était lâche. La fille grogna, mais au lieu de s'en prendre à un des membres du groupe comme la Givrali l'aurait pensé, elle pénétra à l'intérieur de la centrale, refermant brusquement la porte. Rappelant Mousse, Lyra, après que Sarah aie juré après la fille et William tenté de la calmer, s'approcha de la porte, dont elle enclencha lentement la poignée. A sa grande surprise, elle n'avait pas été refermée à clé, et la Givrali poussa lentement la porte.

     Elle entra doucement dans la première pièce, constatant que l'atmosphère qui régnait dans la centrale était tendue, électrique. Sarah déclara qu'elle resterait dehors à attendre Amélia, tandis que William et la Givrali commençaient à avancer lentement. Soudain, le Pachirisu du garçon envoya une attaque Etincelle droit devant lui, et ce ne fut qu'au moment où Lyra tourna la tête qu'elle remarqua deux jumelles. Le Mustébouée qui se trouvait dehors reçut l'attaque de l'écureuil de plein fouet, et tomba en arrière, lâchant un grognement. Visiblement, a part la rose qui possédait trois Pokémons, les autres du gang n'en possédaient qu'un seul. La Givrali regarda les deux filles au fond du couloir, et constata que l'une était sans Pokémon, tandis que l'autre prenait son Mustébouée dans ses bras. Sa sœur cracha que son Rosélia était trop faible pour se battre, et entraîna sa sœur derrière elle. Lyra se précipita à leur suite, et en même temps entrèrent dans la centrale Sarah et Amélia, suivies par les cris de la rose qui se prit la porte au moment où la propriétaire de l'Azumarill la refermait. Elle murmura des excuses, puis lâcha un petit rire gêné.
                La jeune fille longea le couloir en marchant, une main posée contre le mur. William, Sarah et Amélia la suivaient, lentement et prudemment, lorsqu'ils entendirent des cris venant de la pièce d'à coté. Ils arrivèrent dans une vaste pièce, dans le fond de laquelle se tenaient neuf adolescents d'à peu près seize ans, si ce n'était un an de plus. Parmi eux, la fille aux cheveux noirs et bleus, le garçon aux cheveux rouges, les deux jumelles et la fille aux cheveux noirs coupés au carré. Assise sur une chaise, trônant dans le fond de la pièce, se tenait une jeune fille dont les cheveux étaient teints d'un mauve sombre, et dont le regard était sévère. Décidément, ils avaient tous les cheveux teintés... Elle se leva, et s'avança lentement vers Lyra qui venait d'apparaître dans le coin de la pièce. Arrivée face à elle, elle ne fit que lui tendre la main, pour que la jeune fille lui serre.

-Ainsi donc c'est toi qui essaie de nous faire dégager d'ici? Fit celle aux cheveux mauves sur un ton hautain.

-Ouais. Fit Lyra sans grande conviction dans la voix.

-On ne partira pas... Ou bien, je te propose un marché. Si tu me bats, et que tes trois autres amis battent les trois autres membres qui n'ont pas encore été battus, on s'en ira. Si en revanche, je TE bat, vous dégagez et vous ne revenez PLUS. Enfin, c'est surtout moi qui devra être battu. Si l'un de tes amis perds, ce n'est pas grave. La seule qui ne doit pas perdre c'est TOI.

-Ok. Fit Lyra, sans toujours aucune conviction.  Juste, t'as combien de Pokémon?

-Deux. Andréa avait mon Charkos avec elle.

     La Givrali poussa un soupir. Aux cotés de celle qui était visiblement la chef vinrent trois filles, l'une aussi rousse que Sarah, l'autre avec de très courts cheveux blonds et la dernière avec des cheveux blancs striés de mèches d'un vert sombre. En détaillant la pièce, Lyra put voir trois enfants recroquevillés sur eux-même. Quand elle les vit, Amélia cria.

-Sonia!
 
     Elle se précipita vers les enfants, cette Sonia levant la tête pour crier le nom d'Amélia. La fille aux mèches vertes s'interposa face à celle à la queue de cheval, la repoussant pour qu'elle tombe en arrière. En grognant, Amélia se releva. Elle appela son Cornèbre, tandis que celle aux mèches vertes appelait un Scorplane. Un affrontement de types vol, donc? Du coté de Sarah, celle-ci appela son Lockpin tandis que la fille rousse comme elle, qui tremblait horriblement, appela un Maraiste. Sarah soupira en voyant ce Pokémon. Elle n'avait que son Lockpin, certes, mais la fille en face d'elle n'avait que cet Maraiste normalement. C'est ce que Sarah avait cru comprendre suite aux nouvelles paroles de la chef. Toutes ses « lieutnants » ne possédaient qu'un Pokémon, et qu'elle était la seule avec Andréa qui en avait deux. William, lui, n'avait que son Pachirisu, et était face à la filles aux courts cheveux blonds, qui appela un Sancoki, un Pokémon de type sol.
                La chef appela son Charkos, qui était effectivement à elle. Lyra décida d'appeler son Ramoloss, le temps que ses deux autres Pokémons se reposent correctement.

    Le premier combat s'engagea, du coté de Sarah et de l'autre rouquine. Sarah engagea d'une attaque Pied-Sauté, que le Maraiste n'eut pas le temps d'esquiver. Propulsé aux pieds de sa dresseuse, le Pokémon se releva difficilement, mais il répliqua avec une attaque Pistolet a O. En voyant son adversaire, Sarah eut l'impression qu'elle avait perdu tous ses moyens. C'est vrai, la propriétaire du Maraiste tremblait, comme si elle était effrayée par la défaite. Lockpin mit ses mains devant sa tête pour contrer l'attaque, et Sarah le fit répondre à l'attaque en se servant d'Ecras'Face. D'un bon, le Maraiste l'esquiva, et envoya l'attaque Boue-Bombe sur le Pokémon Lapin. Quand il la reçut, il eut un air de dégoût sur le visage, et ce même air se grava sur le visage de sa dresseuse.
                De plus, l'attaque avait infligé des dégâts au Lockpin puisqu'elle l'avait propulsé en arrière, le faisant tomber contre une étagère qui se brisa littéralement. Quel idée de se battre à l'intérieur, aussi... Sous l'ordre de Sarah, son Pokémon se redressa, chargeant avec une attaque pied-sauté. Maraiste répliqua avec une attaque Laser-Glace, qui envoya le Lockpin aux pieds de sa dresseuse. La propriétaire du Maraiste se redressa, semblant reprendre confiance, tandis que le Pokémon de Sarah se relevait avec difficulté. Sa dresseuse lui cria une attaque Pied-Sauté, de nouveau, et, d'un bon gracieux, le Lockpin s'élança vers son adversaire, et abattit d'une manière étonnement gracieuse sa patte sur le Maraiste, lui infligeant au passage les dégâts que devait causer l'attaque. D'un bon arrière, il revint se poser à quelques centimètres de sa dresseuse, tandis que le Maraiste, maintenant aussi bien amoché que son adversaire, se redressait lentement. Il envoya une attaque Pistolet a O sur Lockpin, attaque qui cette fois-ci fut plus puissante que la première. Si elle toucha le lapin et lui infligea quelques dégâts, elle nettoya également la boue de l'attaque Boue-Bombe. Pendant que le Pokémon tapotait ses oreilles, le Maraiste chargea une autre attaque Pistolet a O, mais Lockpin esquiva, s'aidant de vive-attaque. Il frappa l'adversaire de plein fouet, le propulsant vers sa dresseuse qui, paniquée, lui cria de se relever en même temps qu'elle ajoutait un ordre. Le Maraiste recommença Laser-Glace, et Lockpin recommença vive-attaque pour l'esquiver. Mais, avant d'atteindre son adversaire, il changea d'attaque et ce fut pied-sauté qui frappa. Maraiste fut propulsé sur sa dresseuse, et ne se releva pas. Sarah bondit, constatant qu'elle avait gagné.

     Du coté de William, cela se passait plutôt mal. Le Sancoki avait l'avantage. Si Pachirisu perdait, ce n'était pas totalement grave, puisque il fallait que Lyra batte simplement la chef pour gagner et faire déguerpir le gang. Le Sancoki frappa l’écureuil d'une attaque Tir-de-Boue, et le Pachirisu fut propulsé aux pieds de William, qui, inquiet, se baissa pour l'aider à se relever. Le jeune dresseur était incroyablement intentionné envers son Pokémon, et ne voulait sous aucun prétexte le voir blessé. Il lui demanda une attaque Vive-Attaque, qui toucha le Sancoki sans trop lui infliger de dégâts. Pachirisu, lui, était bien amoché.
                Le Sancoki renvoya une attaque Tir-de-Boue sur le Pachirisu, Pachirisu qui fut propulsé cette fois-ci sur son dresseur, qui le réceptionna dans ses bras. Il vit qu'il avait perdu lorsqu'il constata que son Pokémon était à moitié assommé. Bon... Il n'y avait qu'à espérer que Lyra batte la chef...
               
     Du coté d'Amélia, tout se passait plutôt étrangement. Son Cornèbre avait l'avantage, mais comme le Scorplane était aussi de type vol... Celui-ci d'ailleurs chargea une nouvelle attaque Taillade, que le Cornèbre esquiva en volant vers le plafond. Il répliqua d'une attaque Cru-Aile, propulsant le Scorplane contre un mur. Le Pokémon n'hésita pas à se relever, et sa dresseuse lui cria d'utiliser une attaque Taillade, de nouveau. C'était souvent cette attaque, qui revenait...
                L'attaque toucha le Cornèbre, qui se redressa en battant des ailes et se précipita vers le Scorplane pour utiliser PicPic. Si le Pokémon d'Amélia perdait, elle perdrait elle aussi, son Azumarill n'était plus en état de combattre... Cornèbre enchaîna avec Cru-Aile, et le Scorplane fut propulsé vers sa dresseuse. Celle-ci le rappela dans sa Ball, alors qu'elle n'avait même pas perdu.

-C'est bon, on arrête le combat. Déclara la fille aux mèches vertes.


     De son coté, Lyra se battait contre la chef. Son Ramoloss était en très mauvaise posture face au Charkos, et même si elle usait d'attaque de type eau, rien n'y faisait. Et combien même les attaques du Ramoloss touchaient le Charkos, les siennes restaient plus puissantes. Alors que Bulet lança une attaque Pistolet a O sur le Charkos, celui-ci fonça vers le Ramoloss, lui décochant une attaque Coud'boule. Lyra se mordait les lèvres, inquiète quand à l'issue du combat. Il n'avait pas bien démarré pour elle, mais elle avait un avantage de trois Pokémons contrairement à son adversaire qui n'en avait que deux. La jeune fille grogna, tandis que son Ramoloss atterrissait à ses pieds, essayant avec difficulté de se redresser. Il rampa jusqu'au Charkos, lui envoyant une attaque Vibraqua. Le Pokémon la reçut de plein fouet, mais sa prochaine attaque fut Puissance. Et Coud'Boule. Mais cette toute dernière attaque suffit à mettre Bulet K.O, le Pokémon retombant aux pieds de sa dresseuse.
                Elle en était sûre, que son Ramoloss se ferait avoir. Mais son Grenousse avait eu le temps de se reposer, fort heureusement. Contrairement au Charkos qui lui était déjà assez amoché. La fille aux cheveux mauves explosa d'un rire mauvais en voyant la carrure de Mousse. Le Pokémon snoba complètement la dresseuse du Charkos, tandis que Lyra demanda une petite attaque écume à son Pokémon, simplement pour voir où en était le Charkos au niveau de son épuisement. Le Pokémon fonça vers Mousse en préparant une éternelle attaque Coud'Boule, et Vive-Attaque permit à Grenousse d'éviter l'attaque. Ce n'était pas en répétant continuellement la même attaque que son adversaire allait gagner. Voilà ce qui Lyra voulait lui dire. Mais ça, elle ne savait pas si elle pouvait le faire, car ce serait un conseil plutôt qu'autre chose. Et il ne fallait pas donner de conseil à un adversaire qui voulait vous battre pour des raisons Obscures. En tout cas, le niveau des membres du gang était plutôt inférieur à celui que la Givrali lui aurait donné. La jeune fille ordonna un bond à son Grenousse, puis d'utiliser vive-attaque pour atteindre le Charkos. Volontairement, Grenousse arrêta son attaque juste avant d'atteindre le Pokémon, pour enchaîner avec une attaque léchouille. Une attaque peu efficace, certes, mais qui pourrait peut-être paralyser le Pokémon. Lyra entendit la dresseuse du Charkos jurer, et lui demander une attaque Bélier. Attaque que Mousse se prit brutalement. Le Pokémon se retrouva envoyé contre un mur, mais parvint à rebondir contre malgré la puissance de l'attaque. En revanche, il s'effondra au sol, et se releva alors que Charkos préparait... Coud'Boule. Mousse eut le temps de placer Pistolet a O, de bondir puis d'enchaîner avec une autre attaque Léchouille. Ce qui s'avéra efficace car, la seconde fois... Charkos se retrouva paralysé. Lyra put achever en faisant effectuer une attaque Vibraqua à son Pokémon, et celui de la chef du gang tomba K.O.

     Lyra soupira de soulagement, alors que son adversaire échangeait son Pokémon afin qu'il se repose avec un Luxio. Son second Pokémon, visiblement. La chef devait penser que Lyra n'avait plus que son Grenousse, et c'était parfait. Lyra essaierai d'affaiblir le Luxio avec son Grenousse malgré la faiblesse de type, puis utiliserai Mysti si jamais Mousse était mis K.O. La chef engagea la seconde partie du combat d'une attaque Morsure. Enfin, une tentative, car le temps que le Pokémon s'élance Mousse eut juste le temps de sauter pour esquiver, et frapper le Luxio d'une attaque Pistolet a O. Relevant la tête, le Pokémon envoya l'attaque Etincelle sur Mousse, qui cette fois-ci la prit de plein fouet. Lyra décida d'utiliser brouillard, mais s'empêcha de crier l'attaque au dernier moment. Elle se contenta d'une simple vive-attaque, et son adversaire avait eu la bonne idée de faire effectuer Charge à son Pokémon.
                La jeune fille grogna, alors que les deux Pokémons entraient en collision en effectuant leurs attaques. Si Mousse se ramassa lamentablement aux pieds de sa dresseuse, en revanche le Luxio parvint à se rattraper correctement sur le sol. Le Pokémon fusa vers le Grenousse pour effectuer une attaque Morsure, et Mousse ne put pas l'esquiver. Cependant, toujours debout, la grenouille eut le temps d'utiliser une attaque Ecras'face, et une autre attaque Vibraqua sur le Luxio pour l’affaiblir un peu plus. Mais la dernière attaque du Luxio fut étincelle. Mousse se retrouva K.O.

      Il ne restait plus que Mysti à Lyra. La jeune fille appela son Pokémon, sentant les regards des membres du gang mais aussi de ses compagnons braqués sur elle. Son adversaire en face d'elle avait un sourire malsain gravé sur son visage. La Givrali devait la battre, puisque de toute manière elle la jugeait trop prétentieuse, et surtout parce que Floraville et ses habitants ne méritaient pas d'être tyrannisés par un gang, surtout quand celui-ci était composé de lâches.
                Lyra grogna. Mysti avait l'air un peu plus en forme, certes. Mais tout de même. Elle ne devait pas perdre, elle se sentirait trop honteuse. La jeune fille engagea le combat, cette fois-ci. Par une simple petite attaque griffe, il ne servait à rien de commencer directement par les attaques les plus fortes. Luxio eut le temps de répliquer, utilisant quand à lui une attaque charge. Sa dresseuse avait sur le visage une expression déterminée, comme si elle était sûre de gagner. Le visage de Lyra était crispé, en revanche. Les deux Pokémons, sous la collision de leurs attaques, furent propulsés en arrière, mais parvinrent tout deux à se réceptionner sur le sol. Le Chat Psychique fixait son adversaire de ses yeux ronds, et quand sa dresseuse demanda au Luxio une attaque morsure, alors que le Pokémon venait de s'élancer, Lyra ordonna une attaque Choc Mental à son Pokémon. Et Luxio fut brutalement propulsé en arrière, ne s'attendant sûrement pas à une telle attaque. Lyra eut un sourire narquois sur le visage, mais ses sourcils restaient arqués vers le bas, à cause de l'inquiétude. La jeune fille fit effectuer à son Pokémon une attaque rafale Psy, mais son adversaire fut plus rapide, et le Luxio parvint à toucher Mysti d'une attaque Etincelle. Derrière Lyra, on pouvait entendre Sarah hurler, et Amélia tenter de la calmer. La Givrali lâcha un soupir, puis, observant Mysti se relever doucement, lui demanda dans le plus grand des calmes une attaque Bluff. Le Pokémon parvint à toucher le Luxio, et cette fois il n'attaqua pas, laissant à Mysti le temps d'envoyer une autre attaque. La jeune fille la fit lancer une attaque Griffe, de nouveau. Cependant, Luxio parvint à repousser Mysti, lui infligeant au passage une attaque Charge qui l'envoya sur sa dresseuse.

     Lyra réceptionna son Pokémon, qui cria comme pour lui demander de la reposer par terre. La Givrali s'exécuta, lançant un regard noir sur son adversaire. Celle-ci fit exécuter à son Pokémon une attaque chargeur. Ingénieux, comme idée. Mais cela laissait à Lyra le temps d'attaquer. Pourtant, Elle demanda à Mysti d'effectuer une attaque Groz'yeux, ce qui fonctionnait plutôt bien pour intimider étant donné que de base, Mysti avait des yeux bien ronds et gros. Mais bon, ce n'était pas vraiment ça qui allait changer quelque chose...
                La jeune fille observa la pièce autour d'elle. Il n'y avait pas un seul bruit. Tout le monde était concentré sur le combat. La jeune fille soupira, reportant son regard sur son adversaire. Elle fit lancer à son Luxio une attaque Etincelle, encore. Mysti fut touchée, mais elle se redressa promptement pour effectuer une attaque Rafale Psy, qui toucha le Luxio. Les deux Pokémons étaient assez épuisés, mais Lyra craignait que Mysti ne cède avant. La jeune fille s'accroupit, et lorsque son Pokémon se tourna vers elle, elle lui ébouriffa la tête pour l'encourager. Le Pokémon, la mine épuisée, lui sourit d'un air fier, comme pour la rassurer. Elle se retourna en même temps que Lyra se redressait, mais Luxio avait déjà chargé une attaque Morsure. Mysti se retrouva propulsée sur sa dresseuse, et eut de grande difficultés à se relever. Elle resta immobile, un petit moment sur le sol, et Lyra se mordit les lèvres en entendant son adversaire rire aux éclats. Alors que Luxio allait enchaîner avec une attaque Etincelle, Mysti se redressa, et parvint à éviter l'attaque de justesse. Sa dresseuse soupira de soulagement, et lui cria d'utiliser Rafale Psy, encore une fois. Le Chat Psychique s'exécuta, mais cette fois-ci son attaque fut plus puissante. Luxio fut propulsé en arrière, et le temps qu'il se redresse Lyra put faire exécuter à son Pokémon une attaque rafale Psy. Le Luxio resta au sol. Un long moment. Et sa dresseuse hurla.

Elle tomba à genoux, une furieuse expression de rage sur le visage. Aussitôt, tout les membres du gang se ruèrent vers elle, et Andréa, qui venait de rentrer, arriva en trombe vers sa chef, paniquée. Lyra demanda à tout le monde de la laisser passer, un regard totalement inexpressif sur son visage. La chef se releva, les yeux chargés de haine.

-Je... Je...

-Tu quoi? Fit Lyra, blasée. T'as perdu, reconnais le. Vous allez partir, maintenant.

-Mais... Balbutia la chef.

-Mais?

-Si on terrorise cette fichue ville, c'est pour un but bien con, certes, mais au moins ça marche! Cria t-elle agressivement. On a jamais eu l'attention de personne, on a toujours été considérés comme des CONS! Alors on pensait qu'en créant des ennuis, ça attirerait l'attention... On attirait l'attention, alors peu importe ce qu'on faisait on était quand même satisfaits!

-Y'a d'autres moyens d'attirer l'attention. Fit Lyra en posant la main sur l'épaule de la chef.

    La jeune fille soupira. Attirer l'attention en créant des ennuis... quelle idée bien stupide. La Givrali était stupéfaite, c'est dire. Elle ne savait pas vraiment quoi faire, à part chasser le gang. Sarah s'exclama d'une voix forte, réprimandant la chef qui ne faisait que pousser des grognements, marmonnant des choses inaudibles. Mais bon. Lyra avait réussi, et le gang allait donc devoir déguerpir.
               La jeune fille parla cependant un petit moment avec la chef, histoire de la calmer. Ce qui s'était passé ce jour là était vraiment... Étrange, c'était le mot. Mais bon, elle avait réussi, c'était surtout ça qu'il fallait prendre en compte. La Givrali soutint qu'il fallait d'abord que le gang répare les dommages qu'il avait causé à Floraville, et que donc elle ne partirait pas tant que rien ne serait fait. Elle voulait juste être sûre qu'ils menaient à bien cette « tâche » que la jeune fille leur avait confiée. Et là, seulement là, elle pourrait partir. Les enfants qu'ils avaient enlevés, dont la sœur d'Amélia, furent libérés et ramenés chez eux.

    Finalement, elle ne quitta Floraville que quelques jours plus tard. Elle devait atteindre Joliberges, encore, et prendre le bateau jusqu'à Touga. Lorsque le bus arriva à Floraville, il était très tôt dans la matinée. La jeune fille salua Amélia, Sarah, son frère et William, les remerciant de leur sympathie, puis grimpa dans le bus, Mysti sur les épaules. Elle s'installa dans le bus, regardant au travers de la fenêtre.
               Joliberges fut gagnée un peu plus tard, deux heures avant midi. La jeune fille grimpa dans le bateau, et elle n'eut plus qu'à attendre qu'il rejoigne Touga. Pendant qu'il avançait elle ne put s'empêcher de repenser aux évènements de Floraville. Il fallait dire qu'elle s'était amusée. Mais bon sang... qu''est-ce que c'était étrange!

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
[Cours 6 TopDresseur] Un gang à dégager...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Cours et compétitions-