Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 1960
Points d'Expériences : 1508
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Mar 19 Juil - 14:25



Vamos a la playa  lago !

Avec les Noctalis

Sirius adorait les filles. Là n'était pas le problème. Il n'avait aucun soucis avec la grâce féminine, l'instinct féminin et tous ses trucs qu'il ne comprenait qu'à moitié et que de toute façon il ne cherchait pas à comprendre. Il adorait Dahlia. Sincèrement. Elle était probablement son amie la plus cool. Mais, Groudon savait qu'elle était … épuisante. Il n'avait plus un gramme d'énergie, car ce qu'il ne dépensait pas avec Dahlia, il le dépensait avec sa deuxième colocataire. Hanaë. Kyogre savait la profondeur de leur haine mutuelle. Alors forcément, les coups bas fusaient.

Alors, Sirius avait estimé normal, qu'il kidnappe son troisième coloc, Paul qui était également son coloc à l'académie, ainsi que tous les Noctas qu'il avait put prévenir pour organiser une méga journée lac entre hommes. Pas de filles autorisées. Non non. Ils seraient entre hommes, entre Nocta. Il était temps que le dortoir se réveille et que tous ensemble ils deviennent le dortoir numéro de l'académie. Dans toutes les catégories possibles.

Son short de bain bleu fut rapidement enfilé, presque aussi vite que son débardeur blanc. Il rangea serviette et quelques victuailles dans son sac de plage, se saisit de son parasol et enfila ses tongs. Il sortit de sa chambre, lunettes de soleil sur le nez et la peau blanche après l'épaisse couche de crème solaire qu'il s'était appliqué.

- On y va Paul ?

Il salua rapidement les deux filles, sans oublier un regard arrogant vers Hanaë qu'elle ne vit de toute façon pas car ses verres étaient trop sombres. Sirius posa son chargement sur le dos de sa Cerfrousse. Décidément, elle était terriblement pratique et beaucoup trop gentille. Il la remercia d'une de ces petites friandises qu'on trouvait dans le village de l'oasis. Il flatta son encolure avant de commencer à avancer. Pas spécialement besoin de parler avec son coloc. Il est des silences qui sont agréables.

Arrivé près du lac auquel il avait donné rendez vous à ses camarades, Sirius salua joyeusement tous les Nocta qu'il reconnaissait. Une fois à peu près certain que plus personne ne viendrait il attira sur lui leur attention. Il tenait à expliquer un petit peu pourquoi il avait décidé d'organiser cette journée. Il savait que leur préfet ne viendrait pas. De ce qu'avait put voir Sirius, il n'allait pas spécialement bien et barboter dans l'eau toute la journée ne faisait pas partie de ses priorités. C'était dommage mais Sirius comprenait.

Il faisait vraiment bon. Il voulait en première idée les inviter à la plage mais la chaleur écrasante de Touga l'avait fait renoncer. À la place, il avait organisé exactement la même chose mais prêt d'un lac. Pas beaucoup de différence, sinon qu'il y avait un léger air et surtout l'ombre des arbres.

- Salut à vous tous ! Je suis Sirius, l'organisateur de cette petite journée, j'ai prévu quelques trucs pour nous occuper même si je doute pas de nos capacités d'improvisation, n'est-il pas ?

Il eut un léger rire. En effet, en plus de ses propres affaires, il avait chargé Tetu de nombres d'accessoire permettant une agréable journée sur autour de ce lac occupé seulement par eux. Pistolet à eau, ballon, boissons, nourriture, il avait pensé à tout.

- N'hésitez donc pas à piocher dans ce qui se trouve là ! C'est à vous tous. J'espère que les plus anciens vont profiter de l’occasion pour rencontrer nos nouveaux camarades. Lucas n'est peut-être pas là mais nous nous le sommes et c'est avec joie que l'on voudrais créer des liens avec vous pour former un dortoir solide. Je vous laisse vous installer et surtout amusez vous bien !

Il avait hâte de voir qui parmi les nouveaux Nocta réagiraient. Comment ils le feraient. S'ils oseraient venir prendre l'un des pistolet à eau posé auprès de Véga, sa Funécire, accompagnée de Dénébola sa Pyronille. Les deux types feu et Tetu étaient les seuls à accepter de sortir par cette chaleur. Il mourait d'envie qu'on l'attaque pour qu'il puisse sortir le pistolet à eau plein qu'il avait coincé dans son dos. Prêt à répondre au moindre assaut.

© BB Dragon




Ceci est un rp réservé aux membres du dortoir Noctali. Sentez vous libres, chers collègues, de participer !

Petit résumé de la situation :
- Sirius est allé voir tous les Noctalis pour leur proposer de participer à la journée. N'hésitez pas à mentionner que l'énergumène est venu vous agressez pour que vous veniez !
- Sirius quitte son bungalow avec Paul et a prit pleins pleins de trucs pour vous occuper
- Il salue tous les Nocta présents en arrivant mais attend qu'ils soient plus nombreux pour expliquer l'objectif de la journée.
- Il est armé d'un pistolet à eau et n'hésitera pas à s'en servir.

Infos Pratiques :
- Le rendez vous est pour 10h environ.
- Ils sont autour d'un lac où ils sont seuls. Hésitez pas à ajouter des péons si le cœur vous en dit.
- Vous pouvez facilement vous armer, il y a une grande sélection de pistolet à eau de toutes formes et de toutes cadences.

Et surtout. AMUSEZ VOUS !

_________________
sirius
liens
atelier
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 18
Niveau : 53
Jetons : 6251
Points d'Expériences : 1497
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Mer 20 Juil - 20:35
J’adorais ces vacances, elles étaient tellement parfaites. Dans notre petite hutte, nous avions réussi à rassembler du beau monde. Il y avait d’abord et surtout Dahlia. Cette fille était si géniale et dynamiques, que je ne voyais pas avec qui d’autre je pourrais sortir. Peut-être bien Hanaë, la Performer la plus dangereuse du dortoir. Mais en bon prince, je la laissais pour mon dernier colocataire. Je voulais bien sûr parler de mon pote de toujours : Sirius. Entre lui et Hanaë existait un lien qu’il était indéniable de voir. Tous les opposés et pourtant, j’étais persuadé qu’ils collaient parfaitement. Bien qu’ils se chamaillent de temps en temps et se fasse des blagues parfois limites, je sentais qu’ils étaient unis d’une façon ou d’une autre à une destinée commune. J’appréciais d’ailleurs mettre mon grain de sel dans leur couple à en devenir, en les mettant dans des situations les obligeants à se côtoyer. En même temps, à qui la faute ? Qui est-ce qui me parlait sans cesse d’elle au dortoir ? Certes, c’était plus pour l’insulter que pour en faire les louanges. Mais pour qu’elle occupe autant ses pensées, il devait forcément exister autre chose entre eux. Il nous appartenait donc à Dahlia et moi de les aider à découvrir ce qu’ils ne souhaitaient voir.

Bref, j’étais dans la salle de bain en train de finir ma douche, quand je préparais un nouveau plan pour nos deux tourtereaux. Je ne devais pas non plus oublier de sortir avec Dahlia moi. Si je ne m’occupais pas correctement d’elle… Eh bien, je ne savais pas ce qu’elle me ferait, mais je préférais éviter. J’aimais trop cette fille pour la décevoir. Me séchant les cheveux, je regardais Crocrodil se secouer à côté de moi. Une fois tous les deux secs, nous enfilions nos maillots de bain de champion. A la couleur de notre dortoir, ils étaient tous les deux noirs avec une bande blanche sur l’extérieur. En plus de cela, nous dégainions de nos étuis à lunettes, deux paires de lunettes de Soleil haute performance. Façon Oracio, nous nous regardâmes dans la glace pour checker que tout était bon. Un dernier lavage de dent pour un sourire cent pourcent colgate max white. Dès que la lumière se mit à refléter sur notre sourire, il ne nous restait plus qu’à mettre nos tongs pour être prêts. Nous sortions de la pièce, pile au moment où Sirius venait nous chercher. Perfect Timing !

Opinant du chef, je le suivais. Un instant, je ne comprenais pas pourquoi nous étions obligés d’abandonner les filles ici. Aussi, eu-je du mal à quitter ma moitié. Finalement, je les saluais toutes les deux à contrecœur, rejoignant Sirius qui chargeait déjà ses affaires sur son Cerfrousse. Pratique, il faudrait que je pense à un Pokémon de transport à l’avenir. Quoique, j’avais bien Grelaçon, mais la marche risquait d’être longue jusqu’à la plage si je l’utilisais. J’invoquais donc Braisillon et Ouisticram, qui pourraient supporter des charges moyennes en plus de Crocrodil. Pas moi ? Non. J’aurais tout transporté moi-même si nous n’avions pas dû nous présenter aux autres Noctalis. Sirius et moi devions nous maintenir à une certaine classe de prestige. Pour seul bagage, je prenais donc ma Chacripan sur les épaules. Rien de tel pour paraitre badasse et classe à la fois. Ne lésinons pas sur les détails.

Comme deux stars tant attendue, les deux Noctalis arrivèrent au niveau du lac qui serait leur lieu de détente de la journée. Enfin, ça aurait été parfait, s’il y avait eu plus de filles… Mais comme on pouvait s’y attendre d’un dortoir masculin, aucun être de cette espèce n’était présente. Déçu mais ne manquant pas de classe pour autant, je laissais une grimace se figer sur mes lèvres. Après avoir jugé des personnes présentes et de celles absentes, je reprenais mon sourire de vacancier. Un rapide regard sur l’assemblée me fit comprendre que nous étions parmi les plus vieux étudiants, alors que nous avions à peine tous deux un an d’ancienneté. Plutôt que de m’intéresser aux têtes que je connaissais déjà, j’attrapais un ballon, deux piquets et un filet dans les affaires que trainait le Cerfrousse.

-Allez les nouveaux, une petite partie de waterpolo, ça tente qui ? Ne soyez pas timide, on ne mange pas ! Et les Pokémons sont autorisés !


Un coup d’œil en coin pour Crocrodil, celui-ci trépignait de joie. C’était peut-être de la triche, mais avec lui, j’avais peu de chances de perdre. De toute façon, chacun était libre de constituer son équipe comme il le souhaitait. Néanmoins, pour éviter les abus, je fixais une règle supplémentaire.

-On se limite à deux Pokémons par personne, histoire d’éviter les débordements. Je prends Crocrodil et Braisillon pour ma part. Me tournant vers Ouisticram et Chacripan. Restez-là, occupez-vous du camp, allez bronzer, jouez avec d’autres Pokémons… Vous êtes libres de faire ce qui vous plaira !

Le singe de feu effectua une acrobatie avant de se précipiter vers un arbre. La demoiselle préfère quant à elle prendre un transat pliable et se poser près du lac, récupérant mes lunettes de Soleil et un journal pour sa séance de bronzage. Si Feurisson était là, il serait fou. Tiens, mais n’était-ce pas lui qui faisait son apparition pour suivre la Chacripan comme un petit chien. Le pauvre, toujours autant ignoré… J’espérais pour lui qu’il finisse un jour par concrétiser. En attendant, place au jeu !!!

-YATAAAAAAA ! Criais-je en sautant vigoureusement dans l’eau fraiche du lac.


Résumé:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Lun 25 Juil - 20:30

Vamos al lago !Andrew Stansfield / les Noctas

- Iris, on a devant nous la crème de la crème de Lansat.

Posté à l'écart sur une dune, Drew jaugeait d'un œil inquisiteur chaque Noctali présent. Il voulait voir à qui il avait à faire. Chaque visage était mémorisé, les manières et le comportement analysés sous ses lunettes noires comme la nuit. Il fallait vraiment qu'il sache à quoi s'en tenir. Les questions s'étaient bousculées dans sa tête depuis ce matin, depuis la visite, en fait, de cet énergumène. On avait tambouriné à la porte de sa hutte et le garçon, excédé, avait fini par ouvrir. Derrière le battant, le visage d'un garçon, plutôt beau, avait fait son apparition, avant que le corps ne débaroule tout entier dans la chambre. Et ça piaillait, et ça jacquettait à propos d'une réunion qui allait se tenir aux lacs, une réunion, attention... spéciale Noctalis! Il fallait absolument venir, criait-il excité par le flot de paroles qu'ils déversait. La mine blasée, l'Illumisien avait levé un sourcil interrogateur. Un meeting extérieur? Hum... Cela pourrait se révéler intéressant. Depuis qu'il était à Touga, le jeune homme avait complètement oublié cette histoire de dortoirs. On l'avait attribué aux Noctalis, qui passaient apparemment pour être une élite en matière de dressage, et, accessoirement, une belle brochette de prétentieux. Restait à confirmer les dires. Plongé dans ses méditations, Drew n'avait pas vu... Sirius, c'est ça, disparaître sous le soleil du désert. Ce garçon semblait avoir le pouvoir de s'évaporer comme une flaque d'eau.

Après avoir pesé le pour et le contre, Drew s'était finalement fait à l'idée qu'une réunion de la sorte ne pourrait être que bénéfique. Il saurait avec qui il il frayerait par la suite, et peut-être même trouverait-il celui qui réussirait à supporter ses mauvais côtés. Fourrant dans les profondeurs de son néant intérieur sa misanthropie légendaire, il se décida finalement à partir pour les surfaces éclatantes des lacs, sa Kraknoix à ses talons. Sous la lumière éblouissante de l'astre solaire, le bleu de sa carapace semblait devenir un joyau d'aigue-marine. Elle était décidément la plus jolie de toutes les Kraknoix de la Terre... du moins, aux yeux de son dresseur. Et c'était le plus important! (selon le narrateur, il faut le préciser)

A peine arrivés, il avaient eu droit au speech enflammé de Sirius, tel un Martin Luther King en tong, suivi avec passion par la petite assemblée, uniquement composée de garçons. Une... bataille d'eau? Drew, d'un œil interrogateur, consultait Iris. Jouer ne faisait pas partie de son vocabulaire: cache-cache, épervier, balle au prisonnier, et bataille d'eau n'avaient jamais fait partie de son vocabulaire. Des amis, il n'en avait jamais eu, et son goût pour la solitude s'accordait très bien avec cet état de fait. Il se souvenait vaguement d'avoir "joué" à la course avec Ladd, son parrain le Démolosse des rues, même si Ladd nommait cela un "entraînement" destiné à lui tailler une bonne condition physique.

Il n'était plus du tout sûr d'être à sa place. Plus du tout sûr de vouloir rester. S'il décampait maintenant, qui l'apercevrait?

- Allez ne renonce pas! Une bataille d'eau c'est tout simple: le but est de tremper l'adversaire avant d'être trempé soi-même! Allez, je veux te voir leur botter les fesses!

Du bout de ses mandibules, Iris poussait son dresseur à la bataille. Si quelqu'un d'autre l'avait fait, Drew se serait insurgé de manière violente; sauf qu'Iris était magique. Iris, on lui obéissait au doigt et à l’œil. Il soupira.

- Ça va, ça va, tu as gagné.

D'un pas calme et assuré, Drew se faufile entre les élèves. Sirius cause à quelqu'un, certains se dirigent vers le cours de water-polo, en bref, le moment est parfait pour s'équiper discrètement d'une arme. D'une main leste il pioche dans le fatras, et se saisit d'un superbe sniper, qui lui avait tapé dans l’œil depuis déjà quelques minutes. Le soupesant, vérifiant son barillet, sa capacité de charge, revissant le canon, avec des gestes adroits et précis, Drew avait l'air d'un vrai professionnel de la gâchette. Rajoutez le costume cravate impeccable qu'il portait jour-là, cette mèche effrontée qui lui caressait le front, des lunettes de soleil d’où ne filtrait aucune émotion, et vous aviez tout de suite l'impression d'avoir affaire à un tueur à gages à la Matrix. Voyant les regards étonnés, Drew releva élégamment ses lunettes, révélant deux beaux yeux bruns insolents. Un sourire taquin sur le visage, et une lueur de défi dans le regard, la réplique fusait:

- On ne part jamais au combat sans précautions, c'est la première des règles.





Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Mer 27 Juil - 22:03

Vamos
al lago
Feat cllan Noctali
Je marchais lentement sur le chemin du lac, appréciant le paysage. Je savais que j'étais déjà en retard mais ne me pressais pas. Quitte à arriver en retard, autant l'être pour de bon. De toute façon, Rondoudou marchait lentement, et ça m'allait parfaitement. Je m'étais habillé plutôt décontracté (une chemise, un maillot, une casquette et des lunettes de soleil), après tout, c'est ce qu'avait dit (ou plutôt crié) ce Sirius. Je crois que les mots exacts étaient : "Une sortie fun pour se rencontrer", ou quelque chose comme ça. Arrivé il y a peu de temps à Touga et n'ayant pas trop eu le temps d'observer la nature, pourtant bien différente de celle dont j'avais l'habitude. Je voyais différentes plantes aux couleurs et aux formes étranges que je n'avais jamais vues ailleurs. Je prenais le temps d'en ramasser un exemplaire de chaque, que je glissais entre deux pages de mon journal, avec les quelques données que je pouvais noter à vue d'oeil. Il me faudrait quand même vérifier tout cela au labo, si j'avais accès à un labo à l'école, et faire quelques tests.

Le voyage se fit plutôt lentement, même si le lac n'était pas loin, car Rondoudou voulait faire plusieurs poses pour se reposer un peu. Au bout d'un moment, voyant l'heure avancer vraiment trop vite, je dû le porter jusqu'à destination. Dix heures et quart passées, mon arrivée fut plutôt discrète. Rondoudou s'affala dans un coin, et je me décidai à participer aux activités proposées. Bien sûr, je n'étais pas arrivé assez tôt pour écouter les recommandations de ce Sirius, mais observer le tout cinq minutes me permit de comprendre que le groupe était séparé en deux : le waterpolo d'un côté, la bataille d'eau de l'autre. Je choisis cette dernière. Laissant mon sac et mes vêtements à mon meilleur ami, je m'approchai discrètement pour récupérer deux pistolets à eau plutôt petits mais avec une grande capacité de stockage. Alors que je les remplissais, un filet d'eau m'atteint au visage. Il semblait avoir été tiré avec précision. Je regardais autour de moi sans trouver le coupable, et m'avouais vaincu. Impossible de découvrir qui m'avait touché. Au lieu de m'attarder là-dessus, je me jetai dans la mêlée et tirai sur le garçon qui me paraissait le plus visible : un homme en costard-cravate qui portait de grandes lunettes noires. Il avait un espèce de sniper à la main. Même moi qui ne m'y connais pas en armes, j'aurais reconnu à mille lieux la lunette haute précision. Je l'atteint dans la nuque.

"Il faut penser à regarder derrière soi aussi."
le narguai-je en esquivant un tir perdu.

J'eus peur d'être allé trop loin, mais je cherchais juste à m'amuser avec tout le monde alors je ne voyais pas où était le mal dans cela. Je ne cherchais pas immédiatement une autre cible dans la mêlée, me contentant d'esquiver les tirs.
EX TENEBRIS GLORIA


Shouhei Yamasaki
Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 136
Points d'Expériences : 3
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Jeu 28 Juil - 10:13

Vamos al lago !





Tu me touches, je te TUE.
Posons les bases tout de suite : le premier qui me force à enfiler un maillot de bain, je jure devant Arceus qu’il se verra lui-même étranglé par ce dit maillot de bain, par ma main, et que je m’arrêterai régulièrement pour bien le regarder étouffer. Cela étant dit, on va pouvoir commencer. Ou plutôt, arriver à cet endroit. J’aimais Sirius, vraiment, vraiment beaucoup, mais là, j’espère juste avoir l’occasion de lui coller la tête sous l’eau et le regarder lentement, leeeentement devenir bleu. Pour mon plus grand plaisir.

Je n’aurais eu aucun problème si j’avais eu mes longues boucles blondes, mon teint pâle, un peu de maquillage. J’aurais enfilé un magnifique bikini bleu et je me serais mêlé à toute cette jolie petite fiesta. Mais je porte cette espèce de… Déguisement. Je ressemble à un garçon. Je déteste ça. Je n’ai pas de problème avec le fait d’être un mec, là-dessus d’accord, mais mon look androgyne me plaît et je le cultive. J’aime quand les volants d’une jupe courte tournent et frôlent mes jambes avec légèreté, j’aime quand je peux me faire des dizaines de coiffures différentes, j’aime me vernir les ongles et regarder le soleil se refléter sur leur vive couleur, j’aime entendre le bruit de mes talons lorsque je marche…

Mais aujourd’hui, ni talons, ni jupe courte, ni rien du tout de joli. Parce que mes cheveux sont courts et noirs, attachés en une ridicule petite queue, et parce que malgré mon t-shirt blanc et long, et ma longue jupe bleutée, j’ai réussi l’exploit d’attraper des coups de soleil sur les bras, seule partie de mon corps exposée, avec mon visage. Heureusement que ce dernier n’a rien, d’ailleurs, sinon j’aurais piqué une crise.

Alors, après avoir salué tout le monde, je m’étais rapidement mis en retrait, assis dans un coin à les regarder. Alyx est triste. Alyx pas content. Alyx fâché. Je n’ai pas envie de m’amuser aujourd’hui. Et si l’un d’eux veut venir me déranger… Je ne sais pas encore comment je réagirai. Peut-être bien, peut-être mal, mais une chose est sûre : je me sens laid, et ça ne me donne juste pas envie de rire.



© A-Lice | Never-Utopia


_________________
Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali  1537372859-miniat-6-x-131
"This is the moment that makes it all worthwhile."
Matsuo Kyokai
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 21
Jetons : 263
Points d'Expériences : 411
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Ven 29 Juil - 21:44






VAMOS AL LAGO !

★ RP COMMUN NOCTALI ★




J'arrivai enfin au lac où les noctalis avaient été convié à passer un après midi entre mecs.
Comment j'en étais arrivé là ? J'en ignorai aussi une grande partie aussi. Tout avait commencé par la rencontre avec l'un de mes futurs camarades de dortoir. On s'était croisé la veille à la tombée de la nuit. J'étais en train de griffonner des esquisses d'un krabi – pourquoi un krabi ? C'est la première question à se poser. J'ignore encore la réponse – et il était venu m'aborder avec un peu trop d'énergie, au point d'en effrayer Goupix.
Je mis du temps à tout saisir, et il était déjà parti.
Sa proposition m'intéressa grandement. Voir mes camarades de dortoir allait pouvoir me donner une idée de l'ambiance qui pourrait régner pendant l'année scolaire. Et si ce n'était pas encourageant, et bin tant pis, je ferai avec. Je n'avais pas de soucis avec la solitude, et pouvait parfaitement me faire des amis pendant mes journées de cours.

J'avais donc décidé d'aller voir ce qu'allait donner cet après-midi en bord de lac. Je me demandais si Lucas allait venir, mais je ne le vis pas ce soir là, m'étant endormi en écoutant de la musique avec mon balladeur.
Le lendemain me réveilla donc la musique toujours sur les oreilles – la bouche ouverte et le ventre à l'air avec "grande classe" –, diffusant à pratiquement pleine puissance, un morceau un peu trop agressif pour que je reste endormi paisiblement. Mon réveil brutal fait chuter Goupix du lit et je me prend rapidement un coup de flammes dessus.

- Hey mais ça va pas ?! Je m'exclamai en me levant précipitamment en éteignant les dernières flammèches.

- Piiiiix…

Le grognement accompagnant la réponse de mon pokemon me montra qu'il était de particulièrement mauvais poil et n'avait pas apprécié être lui aussi réveillé brusquement.

- Je te signale que je ne l'ai pas fais exprès ! Tu pourrais être un peu moins agressif !

Nous nous affrontâmes du regard pendant de très longues secondes, cherchant à faire flancher l'autre, mais aucun de nous ne voulu lâcher l'affaire, jusqu'à ce que mon estomac fasse tellement de bruit, qu'il nous fait détourner au même instant nos regards qui se concentrèrent sur l'importun quémandeur.
La tension entre Goupix et moi descend d'un cran et je finis par soupirer :

- Excuse pour le réveil abrupt, mais j'ai autant été surpris que toi.

Il sembla accepter l'explication et vint se frotter contre mes jambes. Je lui caressai le dessus de la tête, profitant de l'envie de câlinerie rare de mon associable partenaire pokemon, je lui grattouillai aussi l'arrière de ses oreilles, déclenchant à ma boule de poil une sorte de ronronnement qui me tira un sourire.
J'enfilai mon maillot de bain, un tee-shirt et une paire de tong puis partis prendre un bon petit déjeuner avec mon sac à dos contenant tout ce qu'il me fallait pour cette sortie. J'avais encore le temps, il me restait plus d'une heure avant l'heure du rendez-vous, et je mis à profit ce temps pour avaler un maximum de nourriture.
J'arrivai un peu en retard, car les organisateurs commencèrent leur discours juste à mon arrivée. Je profitai de leur petit discours pour enlever mon haut et poser mes affaires dans un coin.

- Salut à vous tous ! Je suis Sirius, l'organisateur de cette petite journée, j'ai prévu quelques trucs pour nous occuper même si je doute pas de nos capacités d'improvisation, n'est-il pas ?

Je dus le croire sur parole pour la partie improvisation puisque je ne connaissais personne.

- N'hésitez donc pas à piocher dans ce qui se trouve là ! C'est à vous tous. J'espère que les plus anciens vont profiter de l’occasion pour rencontrer nos nouveaux camarades. Lucas n'est peut-être pas là mais nous nous le sommes et c'est avec joie que l'on voudrais créer des liens avec vous pour former un dortoir solide. Je vous laisse vous installer et surtout amusez vous bien !

Je le vis jeter un œil vers les pistolets à eau, comme s'il n'attendait qu'un autre vienne se servir pour lui jouer un mauvais tour. Cela ne me tentais pas plus que ça. Je tournai la tête vers Pix pour avoir son avis sur la question et je fus rapidement fixé.

- Je vois que ça ne te tente pas plus que moi, allons voir si on peut faire autre chose.

- Allez les nouveaux, une petite partie de waterpolo, ça tente qui ? Ne soyez pas timide, on ne mange pas ! Et les Pokémons sont autorisés !

Tiens je n'avais encore jamais joué à ça et j'étais curieux de voir ce que cela donnait. Je m'approchai du gars qui avait crié ça et l'écoutai donner quelques consignes :

- On se limite à deux Pokémons par personne, histoire d’éviter les débordements. Je prends Crocrodil et Braisillon pour ma part. 

Il donna quels ordres brefs aux autres pokemon qui l'accompagnaient et lança un cri de joie en se jetant dans l'eau. Décidément Goupix risquait de ne pas apprécier ça non plus, mais pour ma part, aller faire trempette me donnais envie.

- Écoute Pix, je crois que pour aujourd'hui tu vas devoir t'occuper un peu par toi même. J'ai envie d'aller me baigner, mais je suppose que tu n'en as absolument pas envie. Alors autant que tu ailles faire ce que tu veux de ton côté et moi aussi. On se retrouve dans une ou deux heures ?

Le renardeau de feu poussa un glapissement  ravi pour me dire qu'il acceptait ma proposition. Je lui ébouriffai un peu le haut de la tête affectueusement en riant et nous nous séparâmes. Je pris donc la direction de l'eau dans laquelle je me jetai sans hésiter. J'adorai l'eau et pouvait y passer des heures.
Après quelques brasses et plongées, j'allai à la rencontre de l'initiateur du water-polo.

- Salut, j'aimerai bien participer, mais seul. Mon pokemon n'est pas très à l'aise avec l'eau, lui lançai-je en guise de salut.


Ciel G. Mancini
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 4013
Points d'Expériences : 298
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Mar 2 Aoû - 0:38
RP DE GROUPE

Δ VAMOS AL LAGO, UN RP COMMUN ENTRE NOCTALIS.
9 JUILLET 2016.

« Kaïïïïïïïïïïïï… »

Tu soupires en brossant largement plus que de raison tes longs cheveux péridots. Ce ne relèves même plus du genre de soin dont la plus coquette des femmes présente sur la terre pourrait faire preuve, c'est de l'acharnement. Derrière toi, Sobek laisse échapper un nouveau gémissement suppliant pour attirer ton attention sur la proposition qu'un certain Sirius Powell t'as fait il y a quelques temps déjà mais tu résistes, malgré tout l'amour que tu portes à ton starter et malgré tout ce que tu serais prêt à endurer pour le rendre heureux. Tu gonfles à nouveau les joues, souffle brutalement du nez pour manifester, pour la première devant lui, ton agacement face à son insistance et tu reposes ton peigne un peu trop nerveusement à ton goût sur le meuble de la salle de bain.

« N'insistes pas, Sobek. Je n'ai rien à voir avec eux. »

Tu te demandes bien comment tu t'es retrouvé à grossir leurs rangs, d'ailleurs. Le dortoir élitiste de l'académie, regroupant les meilleurs éléments, la crème de la crème de toutes les spécialités confondues. Qu'as-tu fais à la personne qui t'as attribué ton dortoir pour qu'elle décide de t'humilier de cette manière, toi qui n'as ni talent ni atout en guise de flèches pour armer ton arc de compétence ? Tu te le demandes, sans arrêt, sans relâche depuis plusieurs jours. Il n'y a pas une journée, depuis que tu as su dans quel dortoir tu allais faire tes armes, pendant laquelle tu ne te demande pas pendant plusieurs minutes voire pendant plusieurs heures, quel genre de sadique t'as pris en grippe au point de te jeter dans la cage des fauves sans la moindre once de regret. Tu es la risée du Dortoir, paysan au milieu des rois, agneau parmi les loups. Sûrement, cela doit bien la faire rire la Directrice à l'heure actuelle, d'avoir envoyé un Ciel Mancini chez les Noctalis, mais tu n'as pas le même sens de l'humour qu'elle – il faut de tout pour faire un monde – et tu ne t'habitues pas à cette humiliation. Tu soupires à nouveau, tandis que derrière toi Mascaïman joue avec ta cape qu'il s'amuse à tirer en dehors du lit sur laquelle elle est posée par une des deux accroches argentées. Tu le lâches du regard, soulagé qu'il ai trouvé un autre moyen de s'amuser que de passer la journée en compagnie d'autres pokémons.

Il ne serait sûrement pas senti à sa place de toute façon, lui qui n'aime pas se battre et à un caractère plutôt calme, loin de l'élitisme naturel que doivent dégager les Noctalis selon ce que tu as entendu dire. Tu te fies malheureusement aux qu'en dira t-on, n'osant pas approcher par toi même ceux qui sont désormais tes semblables, et pourtant, comme tu méprisais jadis cette façon de s'informer sur les gens. Mais le temps passe et les gens changent de façon de faire, muant mentalement tels des Arboks. La fin justifie les moyens et comme les autres, tu as fini par y passer. Alors, quand ce jeune homme est venu te voir pour te proposer de te joindre à tes camarades dans une journée entièrement Noctalienne, tu lui as répondu poliment aux premiers abords, puis tu as fini par laisser tomber et aller t'enfermer à double tour dans la chambre de ta hutte, le laissant face à son désarroi et préférant à la vision de Sirius Powell celle d'un voile blanc provoqué par ta cape rabattue sur ton visage. Qu'est ce qu'il avait, sérieusement, à venir te chercher lui aussi en te proposant de te joindre aux autres ? Il ne te pensait pas assez traîné dans la boue comme cela par la Directrice peut être, il fallait qu'il vienne aussi s'amuser du spectacle en venant de son propre chef constater ta pathétisme ? Tu soupires à nouveau en y repensant. Si des gens veulent s'amuser du malheur des autres, ils n'ont qu'à aller visiter un zoo ou un parc safari, sans blague. Et qu'ils ne viennent pas te faire croire qu'ils viennent vers toi parce qu'ils n'ont pas assez d'argent pour se payer l'entrée dans un parc animalier, avec tous les tarifs préférentiels offerts aux étudiants. Tu soupires à nouveau, passant les doigts autour de ton cou dans un réflexe protecteur.

Ta cape.

Elle n'est pas là. Tu fais brusquement volte-face, jetant un regard de proie apeurée tout autour de toi. Elle était là il y a une dizaine de minutes encore, mais ou l'avait tu posée ? Tu perds rapidement ton sang froid. Ou était elle, sur le lit, dans l'armoire, dans ta valise ? Tu retournes en vitesse tes affaires mais il est impossible de la retrouver. Tu jettes vêtements, affaires scolaires et divertissements sur le sol, sur les chaises, tu fouilles tous les recoins de la chambre que tu occupes dans la hutte de fond en comble mais tu ne trouves rien. Rien. Ton cœur s'emballe. Tu appelles Sobek à la rescousse, d'une intonation étranglée, mais il n'est pas là. Merde, merde, merde ! T'as perdu en une poignée de minutes les deux éléments les plus importants à tes yeux mais c'est pas possible d'être aussi con, aussi nul ! Tu t'apprêtes à hurler une fois de plus le nom de Sobek quand une idée te traverse l'esprit. Bon sang. Non. Il n'aurait pas… osé.

Pourquoi t'as décidé de rouvrir cette foutue porte de chambre au bout d'un moment aussi, et de la laisser entrouverte pour mieux capter les sons venant de l'extérieur.

Si c'est cela, il va t'entendre, d'autant plus qu'à force d'avoir traîné ta cape à travers le désert, dans le sable et la poussière, il va l'avoir complètement salie si ce n'est déchirée. Mais quelle petite peste de bestiole quand il a une idée en tête ! Tu claques la porte de ta chambre, le cœur battant, espérant pouvoir rattraper ton starter avant qu'il ne parvienne au lac ou se sont donnés rendez vous les Noctalis. Il se repérera probablement bien mieux que toi, flairant l'odeur des nombreux pokémons ou celle de Sirius, mais tu espères malgré tout compter sur le fait qu'il soit un bébé pour pouvoir le rattraper en courant. Tu observes le sol, cherchant à suivre les sillons tracés dans le sable par ta cape mais rien. Le sable, déplacé par le vent, a emporté le moindre indice sur la direction que Sobek aurait pu prendre. Tu soupires, essayant de te rappeler les indications que t'avais donné Sirius dans le cas ou tu changerais d'avis, et quelques bribes de la discussion te reviennent… À moins que ce ne soit le désespoir ou l'angoisse qui ne te jouent, mais tu n'as pas le choix. Il te faut suivre la seule piste que ta mémoire te confie, bon gré, mal gré. Surtout mal gré.

Tu arrives trop tard. Sobek est déjà en train de s'amuser dans un coin et ta cape traîne au pied d'un arbre, assez loin du lac pour ne pas être trempée mais salie malgré tout par le sable et la poussière. Tu es rouge de honte. Tu fonces pour récupérer le vêtement, l'examinant sous toutes les coutures à la recherche d'un accroc, d'une déchirure mais tu soupires finalement de soulagement. Rien d'autres que des tâches qui pourront partir au lavage. Tu n'oses plus l'enfiler par dessus tes épaules dans cet état malgré tout, surtout pas en présence des quelques étudiants de l'élite qui traînent dans le coin – tu reconnais Sirius de vue, mais tu n'arrives pas à mettre un nom sur tout autre élément du dortoir. Et puis tu prononce une longue phrase, trop longue à tes yeux.

« Hm. Enchanté, Ciel Mancini mais je ne reste pas, je vous présente mes excuses pour le dérangement causé par mon pokémon, je le récupère et je m'en vais, bonne journée à tous. »

Tu bafouilles un peu sur la fin, tant tu es nerveux et angoissé, tant tu as l'impression que tous les regards sont posés sur toi et te jugent. T'avances vers Sobek, l'attrape de la main gauche – la droite maintient ta cape posée sur ton avant-bras – malgré ses protestations et tu fais demi tour sans attendre qu'on te retienne.

SPOILER :
 
© GASMASK
Calliope Pryde
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2109
Points d'Expériences : 1579
Adulte Médecin Débutante
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Dim 7 Aoû - 8:56

BATAILLE D'EAU
FT; GIVRALI - NOCTALI

Toutes les Givrali apportaient leur contribution pour cette journée. Ainsi, Janet était venue avec des granites et Max des tartes. Les filles n'allaient manquer de rien. Calliope les regardait toutes avec un sourire, satisfaite de voir que son invitation n'avait pas été principalement déclinée. La rouquine retrouvait donc celles avec lesquelles elle avait le plus d'affinité, comme Max ou Alex. Janet aussi, depuis qu'elles étaient ensembles dans la même hutte. Mais ce n'était pas tout. Il y avait aussi quelques nouvelles. Un bon point pour apprendre à les connaitre davantage mais aussi pour favoriser leur intégration au sein du dortoir.

Le top départ était lancé. Calliope s'était munie d'une des armes disponibles et avait filé en arrière. Depuis le début, elle avait formé une alliance avec Max. Complices, les deux adolescentes se surveillaient l'une comme l'autre. Raph, le Carapuce de la préfète, prenait un énorme plaisir à bombarder sans relâche ses adversaires. Véritable commando, il donnait des ordres à ses sbires imaginaires, faisant doucement rire sa dresseuse. Ce petit moment de déconcentration avait permis à l'une de ses compères de l'arroser. Poussant un cri de surprise, le Carapuce réagissait au quart de tout et allait défendre sa maîtresse. "Personne n'y touuuuuche" semblait-il crier dans son langage.  

Tout se passait bien. Chacune s'amusait, du peu que la rouquine pouvait constater. Certaines revenaient souvent sur le banc de touche mais ça ne les empêchaient pas de revenir en plein de la bataille. Rapidement, Callie se sentait essoufflée. Sa condition physique la rattrapait bien vite, mettant directement le holà. Heureusement, elle avait pu trouver juste à temps une cachette idéale lui permettant d'effectuer quelques tires en toute sécurité. En réalité, c'était plutôt Raph et Max qui faisaient tout pour qu'elle ne soit pas attaquée, justement. Mais ça, elle ne s'en rendait pas encore totalement compte.

Un peu en retrait du groupe, des rires lui parvenaient aux oreilles. Mais c'était différent de celle de ses Givrali. C'était...  masculins ? Intriguée, la demoiselle en oubliait sa propre bataille d'eau et s'avançait à pas feutrés vers la source de ses exclamations. Un peu plus loin, vers un second lac se trouvait un groupe de garçon. Ecartant doucement les feuilles du buisson derrière lequel elle se cachait, Callie retenait son souffle. Si elle observait bien, elle venait tout juste de reconnaitre le dortoir des Noctali. Tient donc... Quelle drôle de coïncidence ! Certains s'amusaient comme elles, participant à une bataille d'eau. D'autres se trouvaient déjà dans l'eau, en train de préparer quelque chose. Une idée venait alors illuminer l'esprit de Calliope qui s'empressait de rebrousser chemin tout en faisant toujours attention.

_ Les filles ! s'exclamait la demoiselle, une fois de nouveau à leur hauteur. Les bras en l'air, sans un pistolet en main, elle montrait que ce n'était pas pour une stratégie mais bel et bien pour dire ce qu'elle venait de voir et surtout, leur faire part de son envie. A quelques mètres d'ici, les Noctali ont conquis un terrain pour s'amuser eux aussi. Une magnifique opportunité que l'on ne peut pas se permettre de ne pas saisir ! Qui est avec moi pour leur faire la peau ? plaisantait la préfète, pleine d'entrain.

Toutes répondaient de façon positive, telles des guerrières assoiffées de sang. Intérieurement, Callie riait en éclat. Elle était juste tout excitée à l'idée de surprendre les garçons. Stratégique, les demoiselles mettaient un plan en place. Le but étant d'encercler les Noctali et de les attaques par surprise, toutes en même temps. Elles faisaient le plein de leurs pistolets à eau et partaient tout aussi silencieusement. A une distance raisonnable, elle pouvait observer le groupe qui ne se doutait encore de rien. Jugeant que le moment était parfait, la rouquine se levait de sa cachette brusquement et allait en direction de leurs victimes.

_ A l'assauuuuuut ! criait-elle en levant le poing en l'air, se réceptionnant juste après pour braquer son arme sur les malheureux Noctali.

Carapuce bondissait juste devant elle dans un saut majestueux et laissait une énorme gerbe d'eau traverser les rang pour atteindre Andrew. Callie en profitait pour lui faire dos. Et en se retournant, elle avait le visuel sur le lac, là où se trouvait Paul. Un Noctali qu'elle connaissait bien. Sans hésitation, elle appuyait sur la cachette.


Informations :
 


_________________
Janet L. Collins
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18
Niveau : 33
Jetons : 1997
Points d'Expériences : 794
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Lun 8 Aoû - 18:42

Bataille d’eau !
feat Dortoirs Givrali et Noctali
La bataille avait commencé sur les chapeaux de roues. Janet avait récupéré un pistolet avec une portée assez longue. Son but était de s'éloigner assez des autres pour ne pas avoir à beaucoup courir. Sherly la protégeait en déployant ses ailes autour d'elle et il la conduisit à un spot plus ou moins sécurisé, ce qui ne l'empêcha pas de se faire mouiller de temps à autre. Elle arriva à mettre plusieurs filles sur le banc sans trop se faire repérer, mais un coup de vent eut tôt fait de soulever les branchages et de dévoiler ses cheveux pas vraiment très verts. Autant mettre une cible en petits néons clignotants autour d’elle avec écrit « TIREZ ICI »

Même Sherly ne put rien faire devant l’avalanche de tirs qui s’ensuivit, la forçant à s’asseoir sur le banc de touche à côté d’une jeune fille aux cheveux blancs qui avait l’air plutôt gentille. Pourtant elle ne l’avait jamais vue avant, sans doute venait-elle d’arriver !

- Ahlàlà, rude bataille hein ? Je m’appelle Janet, je suis en archéologie ! Tu viens d’arriver je suppose ?

Elle attendit sa réponse avec un sourire accueillant.

- Tu verras, l’école sur Lansat est vraiment chouette, notre dortoir est le plus beau ! J’espère aussi que tu aimes entendre des commérages parce que c’est la spécialité de notre dortoir. Enfin… Personnellement ça ne m’intéresse pas trop, j’ai une longueur de retard sur à peu près tout ce qui se passe entre les élèves !

Elle rit, spontanée. Janet était bien plus discrète d’habitude mais l’adrénaline de cette journée de vacances lui donnait des ailes. Elle réalisa qu’entre l’eau qui dégoulinait, elle transpirait aussi. Il faisait si chaud en même temps… Soucieuse de l’hydratation de sa camarade, elle se dirigea vers sa glacière.

- C’est qu’il fait chaud… Tu veux un granité ? J’en ai fait à plusieurs parfums… La cerise c’est mon préféré !

Après avoir servi sa compagne, elle s’accorda une collation bien méritée puis s’occupa un peu de son démanta qui tournait curieusement autour de la nouvelle.
Alors qu’elle allait s’assoupir quelques secondes au soleil, une jeune fille vint accoster la nouvelle aux cheveux blancs pour lui proposer de faire alliance contre Calliope et Max. Janet aurait bien voulu se joindre à elle mais ce n’était pas son genre de s’incruster… Et puis, trois contre deux, ce n’était pas du jeu. Et puis elle devait encore sécher un peu…

Alors qu’elle allait repartir, Calliope revint les avertir. Non loin, le dortoir Noctali s’en donnait aussi à cœur joie, c’était le moment rêvé pour une embuscade. En moins de temps qu’il n’en fallut pour le dire, le dortoir au complet se tenait prêt à l’assaut. Légère comme elle était, la dresseuse monta sur son Démanta qui s’envola au dessus des arbres.

- J’y vais depuis le ciel, ils vont rien comprendre !

Elle rit joyeusement puis ne tarda pas à survoler le camp des Noctas, sur lesquels elle lâcha des jets bien placés, aidés par son pokémon qui poussait de joyeux cris.

- Coucou les garçoooons !

Cela faisait longtemps qu’elle ne s’était pas autant amusé.



_________________

FORCE BLEUE

dusty scarecrow.


Moodboard (signé Maxou <3):
 
Sirius B. Powell
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 18 yo
Niveau : 51
Jetons : 1960
Points d'Expériences : 1508
Coordinateur Mode
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Lun 8 Aoû - 19:22



Vamos a la playa  lago !

Avec les Noctalis & les Givralis

Avec un grand sourire, Sirius accueillit les quelques Noctas qui avaient répondu présent à son appel à son plus grand plaisir. Heureux comme pas permis à l'idée de passer une après-midi en compagnie de toute la petite troupe, Sirius rayonnait presque littéralement. Même quand un des Nocta profita de sa position à découvert pour l'arroser littéralement. Avant de se faire arroser à son tour. Le coordinateur éclata de rire avant de se lancer à la poursuite de l'arroseur de son arroseur. Les trois garçons entamèrent une course poursuite plutôt ridicule pendant qu'il voyait que le water-polo se lançait du coté de Paul. Rapidement, les trois jeunes hommes éclaboussèrent d'autres garçons créant une mêlée générale où tout était permis.

- TAYAAAAAAAAAU !

Finalement, il se posa un instant pour tomber sur un petit garçon aux cheveux verts qu'il se rappelait avoir invité à la journée d'introduction. Le petit se perdit dans une phrase trop longue dont Sirius ne retenu que le nom et l'intention. Ciel voulait partir. Hors de question. Avec un grand sourire, probablement un peu effrayant pour ce qu'il en savait, Sirius attrapa l'épaule du plus jeune avant de s'exclamer.

- Voyoooooons, tu vas pas déjà nous laisser ! Cette journée est offerte par le comité des anciens Nocta pour les nouveaux. C'est faux, hein, on a pas un tel comité. Mais ça serait cool ! Faut absolument que je monte ça ! En attendant, cher Ciel, tu viens t'amuser avec nous tu vas voir je suis sur que tu vas te faire des amis ! À commencer par moi !

Un peu trop enthousiaste par rapport au petit bout qui était à coté de lui. Il lui colla un pistolet à eau dans les mains après avoir déposé le petit pokemon par terre et demander à Adara de s'occuper de lui en l'amenant vers un groupe de pokemon.

- Ne t'en fait pas pour lui, Adara s'en occupera bien ! Aller, allons nous venger de ces vils manants !

Mais avant de pouvoir, comme le disait si justement Sirius, se venger de ces vils manants, Sirius se retrouva trempé de la tête au pieds. Comment ? Levant les yeux vers la source de cette douche improvisé, des cheveux bleus vifs se démarquèrent dans l'azur du ciel. Ok. C'était lâche ça ! Autour d'eux, ce qui lui semblait être des centaines de filles sortirent des buissons.

- NOCTA ! ON LANCE L'OPERATION SATURNE.

Silence.

- OUAIS. ON SE REGROUPE ET ON CONTRE ATTAQUE ! DEPUIS QUAND ON SE FAIT BATTRE PAR DES DONZELLES !

Immédiatement, ça comprenait mieux. Bah forcément, s'ils avaient pas les bonnes références … Bande de nazes. Pfeu. Attrapant le bras du petit vert à coté de lui, Sirius se dirigea vers ses camarades. Et la bataille se transforma en une véritable bataille générale. Tous les coups étaient permis et presque tout le monde s'était retrouvé trempé. Il avait même perdu le petit Ciel, il espérait qu'il n'avait pas fuit le combat …

Sirius se retrouva sans vraiment comprendre face à une rousse bien connu. Et le Drama arriva. Ne se préoccupant plus de rien, Sirius se transformant en acteur de tragédie antique. Il tomba à genou devant sa meilleure amie et se lança dans une longue tirade.

- ALEX ! Ma douce, comment, comment peux-tu me faire ça ? Tout ce qu'on a vécu ensemble n'a donc aucune valeur ? Ne me considérais tu pas comme l'homme de ta vie ?! Je suis outré ! Mon amour, ainsi réduit à néant, par le cœur cruelle d'une femme. Ô destinée, pourquoi me fais tu ce coup bas ? Après tout ce que j'ai fais pour toi, tu choisis de lancer ton armée sur moi. Mais Alex, il est encore temps ! Nous pouvons vivre notre amour malgré nos familles ennemies !

Et un Noctali qui avait bien compris ce que faisait le styliste venait de renverser un saut d'eau glacé sur la rouquine, laissant un énorme éclat de rire s'échapper de la bouche du brun avant qu'il ne tende la main vers son complice pour un highfive mérité.

© BB Dragon




Petit résumé de la situation :
- Sirius court partout, il arrose tout le monde et s'amuse comme un petit fou.
- Il force -légèrement- Ciel à rester et l'arme pour se venger des autres Noctas qu'ils l'ont trempé.
- Il se fait arroser par Janet qui VIENT DU CIEL.
- Il lance la riposte en lançant un plan débile en l'air avec des noms débiles. Bref, Sirius.
- Il trouve Alex et se lance dans du Dramaqueenage pendant qu'un Nocta lui renverse un saut d'eau sur la tête. Hésitez pas à être ce Nocta !

_________________
sirius
liens
atelier
Shouhei Yamasaki
Région d'origine : Kanto
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 136
Points d'Expériences : 3
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Jeu 11 Aoû - 9:11

Vamos al lago !





Tu me touches, je te TUE.
Je détestais les filles. Enfin, je ne les détestais pas toutes, et pas depuis toujours. Je détestais seulement les plus coquettes, les plus nobles, celles qui étaient plus « princesses » que moi. C’est bien connu qu’une fille sera plus souvent considérée « princesse » qu’un garçon. Elles pouvaient avoir de longs cheveux ondulant au vent, de belles robes tournoyant dans la fraîcheur du printemps ou la chaleur de l’été, une démarche gracieuse, une voix douce, sans que personne ne leur dise rien.

C’était pour ça que je détestais les filles. Elles pouvaient être ce que je voulais être, sans qu’on ne les regarde de travers.

Pourquoi les garçons n’avaient-ils pas le droit d’avoir toutes ces choses ? J’aime mes jupes qui battent mes jambes à chaque pas, j’aime mes talons hauts qui font résonner leur claquement partout où je vais ! Et pourtant, j’ai dû le faire accepter, me faire accepter. J’ai encore quelques regards mauvais, des réflexions. Des rires. Ce sont les pires, je crois. Je préfère encore qu’on vienne m’insulter plutôt que de rire dans mon dos.

Alors quand j’ai vu arriver ces demoiselles, je n’ai pas pu m’empêcher de me recroqueviller encore plus dans mon coin. Je n’avais pas envie de les voir, je n’avais pas envie de m’amuser, et c’était comme ça, point final. Si ça me gavait trop, je pensais même rentrer à ma hutte et m’y enfermer pour lire mes cours de l’année dernière, c’est dire. Je les regardais jouer, s’arroser comme des crétins, ça me désespérait. On était censé être une super école et un dortoir hyper classe, et au final, on a droit à quoi ? Une bande d’abrutis fini en train de se mouiller parce que « Han lala c’est drôle l’eau ! ».

Mais apparemment, ça ne venait pas QUE des Noctalis. Je sentais quelque chose arriver, ou plutôt m’arriver droit dessus. Je le sentais mal. Et ce ne fut que lorsque l’eau tombée du ciel m’arriva en pleine tronche que je compris.

Ca. N’allait. Pas. Se passer. Comme ça.

Mais ma cible était différente, oh oui… Je comptais purger le mal à sa source. Faire payer le cerveau diabolique ayant engendré tout ça, cette sortie, et surtout ma sortie à moi. Calmement, je rangeais mes lunettes trempées et inutilisables dans mon sac – le monde était tout à coup bien plus flou, mais je me repérais quand-même –, et je m’avançais vers le lac, intimant à Cierge de rester dans le coin, et à Héraclès de rester avec lui. Une fois proche de l’eau, je sortais Poséidon et Adonis.

« - A mon signal… Arrosez-les tous. Et ne faites pas de quartiers. Je compte sur vous. »

Ils acquiescèrent et je reprenais mon plan. Je cherchais autour de moi et trouvais un seau, du genre de ces seaux qu’on emmène sur la plage pour faire des châteaux de sables, je ne comprenais pas du tout ce qu’il foutait là mais ça allait me servir. Je le prenais et le remplissais avec soin, pour le porter vers Sirius. Oh, mais je voyais aussitôt une autre bonne occasion. Cette fille, je ne la connaissais pas, mais malgré sa tirade débile, je me doutais qu’elle était une bonne amie du brun. Ni une ni deux, je passais derrière elle, et lui versait mon arme improvisée sur la tête.

« - Ca s’est pour m’avoir emmerdé sans mon consentement ! Retournez d’où vous venez, manantes ! Et ne venez plus déranger ma royale personne !! »

Essoufflé de tout cet effort, je trouvais malgré tout la force de mettre un coup de pied dans la main de Sirius, qui était à genoux – et c’était fort pratique –.

« - Et TOI, tout est de ta faute, j’te signale ! Si t’avais pas eu cette idée débile, j’en serais pas là ! Pour la peine, je vais participer. Oh que oui, je vais participer ! »

Je reculais vers le lac, avec un sourire mauvais.

« - Poséidon ! Adonis ! Maintenant ! »

Mes deux Pokémons lancèrent tous les deux leur Pistolet à O en même temps, sans cible particulière, essayant de toucher tout le monde, comme je le leur avais demandé. Je riais tel un maître du mal, fier de mon petit plan qui fonctionnait plutôt pas trop mal. Bon, évidemment, ça ne pouvait pas aller aussi bien, mon Barpau un peu crétin décidant que mon dos était aussi une cible et remettant une couche d’eau sur moi.

« - Eh ! Débile ! Pas moi, eux ! Raaah ! »

Il changeait bien vite de personne à arroser. Heureusement, sinon ce soir… On aurait mangé du poisson cru !



© A-Lice | Never-Utopia



Spoiler:
 

_________________
Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali  1537372859-miniat-6-x-131
"This is the moment that makes it all worthwhile."
Lucio A. Jefferson
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Jeu 11 Aoû - 15:15
Il fallait dire que la jeune fille commençait à ne plus supporter la chaleur. Plus les jours passaient, et plus elle lui semblait... Insupportable, c'est bien le mot. Elle n'était pas fan de la chaleur, et encore moins du climat tropical qui régnait sur l'île. Enfin, ce n'était pas très différent. La jeune fille avait, chaque jour, désespérément tenté de se distraire, de passer le temps... Mais plus les vacances avançaient et plus les journées lui paraissaient interminables. Décidément. Elle était revenue il n'y a pas très longtemps d'un séjour à Kalos, ramenant avec elle un nouveau Pokémon. Il n'y avait que ce séjour qui avait suffi à lui changer les idées, mais à peine revenue à Touga qu'elle avait déjà envie de repartir. Oh bon sang, si seulement la chaleur pouvait disparaître.
         Une bataille d'eau? Visiblement. La préfète des Givrali avait convié toutes les filles du dortoir à une bataille qu'elle avait organisé. Pourquoi ne pas y aller? Ça pourrait lui permettre de se distraire. Étrangement, elle ne voyait que très rarement ses colocataires, Yukino et Merrizu. Et elle ne voyait même plus du tout le dernier... Enfin, même si elle y allait, aucun doute que Lyra n'arriverait pas vraiment à se montrer très sociable. Elle n'aimait pas vraiment les batailles d'eau. … Pourquoi y aller dans ce cas? C'était... Complètement ridicule, oui, c'était bien le mot approprié. Même si elle restait à l'écart, cela serait sans doutes un moyen de se divertir.

    Le jour J, la jeune fille manqua de mettre un temps fou à gagner le point de rendez-vous. Elle hésitait à enfiler un maillot de bain, et elle du se forcer pour le mettre. Tous ses Pokémons dormaient sur le sol, en boule, sauf Mousse qui bondissait tout autour de la chambre. La jeune fille regarda le Pokémon un instant, puis promena son regard sur sa chambre. Soudain, elle fut surprise par quelque chose qui bondit sur son crâne. Pour se laisser tomber dans ses bras. Teigne. Le Capumain était vraiment adorable. Elle se souvenait du jour où il avait éclos. Enfin, elle préférait ne pas vraiment s'en rappeler, honnêtement. La jeune fille passa une main sur son front, balayant les gouttes de sueur qui le recouvraient. Bon sang. Qu'est-ce que la chaleur était horrible. Assise au bord de son lit, elle fut tentée de se laisser tomber en arrière. C'était vraiment nécessaire de retrouver les Givrali pendant une bataille d'eau? Disons qu'elle n'en connaissait pas tant que ça. Hormis Astériane, sa colocataire de chambre, Merrizu, celle avec qui elle partageait sa hutte, ainsi que Max et Eve, deux autres Givrali, et bien évidemment sa préfète, elle ne connaissait pas énormément de filles de son dortoir.
         Il y avait pas mal de pensées qui se bousculaient dans la tête de la jeune fille. Avoir revu May lui avait permit de décompresser, mais remettre les pieds à Touga... Cela avait été comme si d'un seul coup, tous les tourments de Lyra avaient décidé d'envahir à nouveau ses pensées. Mais ce n'est pas comme si ils étaient très grave, en réalité. Ce n'était juste que des petits tourments, réglables en quelques secondes à peine. Enfin, c'est ce qu'elle se disait, du moins. Elle replaça Teigne sur sa tête, alors que le Capumain s'était laissé tomber dans ses bras quelques minutes. Il était adorable, comme Pokémon. Étrangement, elle l'aurait plutôt pensé taquin qu'autre chose. Mais à part se percher sur la tête des autres... Il ne faisait rien de bien agaçant. Mais bon. Qu'est-ce qui disait qu'il ne changerait pas de comportement en grandissant? Car pour le moment, ce n'était encore qu'un bébé.

    La jeune fille avança à l'extérieur de sa chambre, Mousse sur ses talons et Teigne toujours sur sa tête. La hutte était incroyablement calme. La jeune fille appela sa camarade des Givrali une fois. Deux fois. Plusieurs fois. Aucune réponse. Elle n'était décidément pas là. Elle fit de même pour Yukino, mais aucune réponse encore une fois. A croire qu'elle était vraiment seule sous sa hutte. Cela lui laisserait sans doutes plus de calme, et peut-être plus de place pour ses Pokémons. Depuis son arrivée à la Pokémon Community, Lyra n'aurait jamais pensé que son équipe grandirait autant. D'un simple Psystigri et d'un Mysdibule son équipe était passée à déjà sept Pokémon. Elle avait échangé le Mysdibule contre un Ramoloss, à sa camarade des Mentalis qui partageait la même hutte qu'elle, obtenu sa Toudoudou de Sirius, un jeune homme absolument adorable, récupéré Inlay, capturé Mist lors de son séjour à Kalos, obtenu Mousse de son colocataire qu'elle ne voyait plus, et enfin obtenu Teigne dans un œuf offert par Yukino. Chacun de ses Pokémons était tellement différent.
         Alors que Lyra progressait à l'intérieur de la hutte, gagnant la porte de sortie, elle se retourna et observa une dernière fois la petite habitation silencieuse. Finalement, elle se trouvait plus à l'aise toute seule. Elle n'appréciait pas spécialement la compagnie des autres, et combien même Yukino et Merrizu étaient adorables, la jeune fille n'avait échangé que très peu de paroles avec elles depuis le début et se sentait mieux toute seule. La chaleur était toujours autant épouvantable, mais elle se sentait moins étouffée. La jeune fille baissa les yeux sur Mist qui venait d'apparaître devant elle. Elle s'accroupit pour caresser affectueusement le crâne de son Pokémon, qui frotta la tête dans la paume de main de sa dresseuse. La jeune fille eut un doux sourire sur le visage, avant de se relever et d'indiquer à son Pokémon de rester à l'intérieur, pour veiller sur les autres.

***

    La forêt tropicale fut longue à traverser. La jeune fille trembla tout le long de son trajet, sursautant à chaque bourdonnement qu'elle entendait. Elle ne pouvait pas s'empêcher de paniquer. Elle n'avait pas la moindre envie de tomber face à un Pokémon insecte, ce dont elle avait vraiment, vraiment horreur. Le point de rendez-vous fut gagné après une longue marche, qui eut tôt fait d'étouffer la Givrali. Mousse se tenait comme un chevalier à coté de sa dresseuse, comme prêt à la protéger pendant que Teigne s'amusait à jouer avec les mèches de la frange de la jeune fille. Lyra le laissait faire, jusqu'à ce qu'enfin elle aperçoive le point de rendez-vous. En voyant toutes ces Givrali, elle se sentit incroyablement mal à l'aise. Elle n'aimait pas la foule. Elle n'aimait pas le monde. Elle préférait lorsqu'elle était seule. Lorsqu'il n'y avait personne autour d'elle. Ou une seule personne pour lui tenir compagnie, cela lui suffisait amplement. Elle ne s'était jamais attendue à tant de monde.
         Lorsque la préfète eu expliqué les règles, la jeune fille regarda Mousse. Puis, instinctivement, toute tremblante, elle recula. Elle préférait se tenir à l'écart. Combien même on la remarquerait, elle ne viendrait pas. Elle éviterait au mieux de se joindre à la bataille. Pourquoi était-elle venue, si c'était pour au final rester loin de ses camarades? Lyra n'en avait elle-même pas la moindre idée. Cependant, son Grenousse, lui, s'était amusé à déambuler et à asperger certaines Givrali pendant que Lyra le regardait faire, éloignée, adossée contre un mur de pierre. Elle se sentait trop mal à l'aise pour faire quoi que ce soit. Qu'il s'agisse de sa tenue ou du monde, elle était beaucoup trop mal à l'aise pour participer.

    Attaquer les Noctalis qui n'étaient pas loin? Vraiment? Bon sang.... Génial. Et dire qu'elle pensait que les Givrali ne bougeraient pas... Là, c'était raté. Bien raté. Cependant, elle fut obligée de donner son accord, puisqu'elle n'avait de toute manière pas le choix. Mais il y avait bien trop de Givrali pour qu'on l'aperçoive. Elle avait été tentée d'aller parler à une des filles qu'elle connaissait, mais finalement, non. Elle n'avait pas vraiment envie de se faire asperger d'eau, surtout que la situation impliquait une bataille et que donc il fallait beaucoup bouger. Quand elles arrivèrent près des Noctali, toutes les filles se ruèrent face aux garçons. La jeune fille attendit qu'elles soient toutes passées pour se frayer un chemin vers un rocher, derrière lequel elle se cacha pendant que Mousse se joignait aux autres. La jeune fille avait toujours le pistolet dans une main, seulement, elle n'avait pas encore l'intention de s'en servir pour le moment. Elle observa d'un œil discret le déroulement de la bataille, et visiblement elle ne s'était pas encore faite remarquer. Ce qui était plutôt un avantage, pour le moment.
         La jeune fille se gratta l'arrière de la tête. Bon, c'était peut-être le moment de se joindre à ses camarades... Surtout qu'avec son Capumain sur la tête, elle avait beau être à l'écart elle était remarquable de loin. Si on ajoutait à ça le fait que son Pokémon avait un pelage d'une couleur rouge feu, remarquable de très loin. Mais en réalité, elle était paniquée. Elle tremblait toujours, et encore plus depuis que les filles avaient rejoint les Noctalis. De plus, elle ne connaissait pas grand monde. Elle ne voulait pas asperger quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, et se retrouver honteuse juste après. Elle n'aimait absolument pas ce genre de situation. Elle paniquait pour un rien. La jeune fille grogna, toujours dissimulée derrière sa cachette. De là elle observait ce qu'il se passait. Elle put apercevoir le Carapuce de sa préfète asperger un garçon. Et... Un garçon qu'elle connaissait très bien. Et qu'elle avait rencontré dans cet endroit. Formidable. Elle pesta d'être venue, se murmurant qu'elle aurait mieux fait de rester dans sa hutte à mourir de chaud. Certes, le climat était agréable, mais trop de monde la paniquait et la faisait se sentir mal. Il ne restait qu'à espérer que personne ne la remarque. Et trop tard, puisque Teigne remarqua le garçon que Lyra avait rencontré le même jour où le singe de feu était sorti de son œuf. Teigne aimait bien Andrew. Aussitôt, le Capumain bondit de la tête de sa dresseuse, atterrissant au sol pour sautiller jusqu'au Noctali qui venait de se faire asperger par le Carapuce.

    La jeune fille grogna et, réprimant un cri d'insatisfaction, elle se redressa. Elle était assez loin du champs de bataille, mais maintenant, elle n'avait pas d'autres choix que de s'en rapprocher. Surtout que ses chers Pokémons s'étaient dispersés au milieu des étudiants. Il fallait au moins que la dresseuse cherche une personne qu'elle connaissait déjà, une seule... Et ses yeux se posèrent sur une personne qu'elle avait visiblement déjà rencontrée, et qui n'était ni Sirius, ni Andrew. C'était Alyx, un Noctali qu'elle avait rencontré à Lansat et qui, visiblement, était mécontent. En se rapprochant discrètement, elle put le voir arroser une Givrali à l'aide d'un seau, et râler après Sirius qui se tenait à genoux sur le sol. Elle se faufilait entre les nombreux adolescents, devant se résoudre à asperger ceux qui s'approchaient d'elle, bien qu'elle n'appréciait pas spécialement ça. Elle devait vraiment se rapprocher d'Alyx au final? Elle avait pu le voir qui s'était rapproché du lac, et elle décida de le rejoindre, puisque c'était le seul qu'elle connaissait... Qui était tout seul.
         Elle se rappelait de sa rencontre avec lui, et il fallait dire qu'elle était restée gênée pendant un bon moment. Jusqu'à finir par s'évanouir à cause de la plongée qu'elle avait fait, ceci ayant un effet sur ses problèmes cardiaques. Elle frappa sa main contre sa tête au même moment où elle aspergea un Noctali qui avait tenté de l'asperger à son tour. Il ne fallait pas la chercher. Elle ne voulait pas se faire arroser, ah ça non. Elle put entendre Alyx râler alors qu'elle arrivait à sa proximité. Il venait de se faire arroser. La jeune fille avait brandit le pistolet qu'elle tenait vers lui, alors que Mousse venait de rejoindre sa dresseuse. Mais toujours pas de Teigne à l'horizon. Elle se demandait où il avait bien pu passer... Bon, elle était presque sûre qu'il avait rejoint Andrew, mais après tout... On est jamais sûr de rien. Elle fixait Alyx, qui ne l'avait sans doutes pas remarquée, et braqua son pistolet vers lui. Est-ce qu'elle devait l'appeler et tirer aussitôt? Ou attendre qu'il se tourne vers elle et risquer qu'il lui tire dessus? En réalité elle avait surtout envie de discuter, mais puisque c'était une bataille d'eau... Autant jouer le jeu. Elle se rapprocha encore un peu plus, et appela le garçon de vive voix.

-Alyx!

    Et elle appuya sur la gâchette du pistolet, afin d'arroser le jeune homme.

Informations:
 
Max Arago
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 18 yo
Niveau : 50
Jetons : 1156
Points d'Expériences : 1599
Scientifique Archéologue
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Sam 13 Aoû - 21:43



Vamos al lago !

Avec Nocta & Givra

Max s'amusait. Un vrai régal que de tirer un peu partout et de tenter par tout les moyens, bien aidée par le Carapuce de Callie, de protéger cette dernière. Il ne lui manquait plus que les lunettes de soleil noire et le costume et elle pouvait se reconvertir en parfait agent de sécurité. Elle pouffa à l'idée avant d'esquiver adroitement un jet d'eau. Elle s'était fait touchée à de nombreuses reprises et sa tactique avec Callie était clairement mise à jour. Pas très grave, les autres filles avaient elles aussi créé des alliances mais Max avait la fierté de voir que Callie n'avait pas été touchée une seule fois !

Fin si. Une fois. Mais ça comptait pas. Voilà. Comprenez ça faisait tâche sur son futur CV de garde du corps. « A, une fois, laissée passé un tir de pistolet à eau. » Elle ne pouvait pas se le permettre !

Elle avait été touchée de plein fouet par une attaque en duo, particulièrement efficace vu qu'elle était trempée de la tête aux pieds, quand Callie annonça le Plan. Elle avala sa part de tarte d'une traite avant de se lever avec un air parfaitement ravi. Voilà qui était très intéressant. Ce qu'elle renommerait, pour elle même seulement n'ayant pas sa complice Djelly sous le coude, l'opération Tarte au Citron, l'enthousiasmait beaucoup trop.

Elle participa activement à la création du Plan, approuvant grandement l'intention de Janet, elle même un peu dessus de ne pas pouvoir la rejoindre dans son opération appelée Soufflé au Gruyère. Elle proposa quelques idées, plus ou moins bonne mais concrètement le Plan final lui plaisait beaucoup. Avec ça, aucune chance de finir en déroute.

Sa part d'action dans le Plan était de mener les troupes qui passeraient par la rivière. Opération Chouquette. Le général Apa à ses cotés, elle rassembla les quelques Givralis qui partaient avec elle pour la rivière à grands renforts de gestes. Il fallait bien compenser sa petite taille … Surexcitée par l'assaut, surexcité tout court d'ailleurs, Max se laissa glisser dans l'eau fraîche, avant de poser ses mains sur les épaules de son Général.

- Prête les filles ? On se rappelle, notre but c'est de passer par derrière les Noctas dans l'eau et de les repousser hors de l'eau pour conquérir la zone de recharge ! Trois, Deux, Un ! C'est partiiiiiiiiiiiiiiiit !

Si elle avait été hors de l'eau, Max aurait sautillé. Une énergie incroyable l'avait prise et elle était prête à tout pour planter le drapeau bleu des Givralis sur la terre noire des Noctalis. Comment on disait déjà ? NI RETRAITE, NI REDDITION ! Elle était plus qu'à fond, elle était à trois mille pour-cent. Elle indiqua d'un bref sifflement à Apa qu'il pouvait plonger. Elle frissonna en sentant la fine membrane de l'attaque autour d'elle avant de faire signe aux filles d'avancer. Commandante de l'opération Chouquette Max, en position !

Elles avancèrent rapidement, grâce à leurs pokemons puis enfin, elle purent voir les pieds des Noctas. Max leur fit signe d'attendre. C'est seulement quand des cris extérieurs et des remous dans l'eau apparurent qu'elle leur indiqua de monter rapidement. À L'ATTAQUE !

- Bloup bloup !

Ouais, bon. Ça passe moins bien sous l'eau. Mais l'intention y était. Grâce à son Mateloutre, Max remonta rapidement et fut parmi les premières à arriver à la surface. Elle entendit un cri de guerre Noctalien pendant qu'elle s'approchait plus ou moins furtivement de Paul. Avec un sourire amusé elle sauta sur le jeune homme, appuyant ses mains sur les épaules du jeune homme pendant qu'Apa le déstabilisait au niveau des jambes. Elle éclata de rire avant de sortir son pistolet à eau et d'arroser les garçons, en sous nombre face aux Givralis dans l'eau.

Elle ne doutait pas que Paul ferait une contre-offensive et elle se tenait prête à la recevoir à tout moment. Ça semblait se passer pas trop mal pour ses amies et alliées.

- ALLEZ LES FILLES ! ECRASONS LES !

Oups. Au vu du regard noir des garçons prêts d'elle, elle allait payer son impertinence. Pas très grave l'eau était son élément et le général Apa se tenait prêt à la défendre coûte que coûte !  

© BB Dragon



- Max est surexcité à l'idée d'attaquer les Nocta
- Elle participe activement à la création du Plan (qu'elle nomme tarte au citron)
- Elle mène l'opération Chouquette avec beaucoup trop d'enthousiasme. En clair, elle sautille, demande à tout le monde de la joindre, et attaque les Nocta par le flan rivière.
- Elle est accompagnée d'Apa (Mateloutre)
- Elle coule Paul.
- Elle lance une pique à l'intention des Nocta et se prépare à se faire noyer.

_________________
t h e f i r e i n s i d e
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Dim 14 Aoû - 13:05

Vamos al lago !Andrew Stansfield / les Noctas

- Raaaaaaah !

Non, ça n'allait pas du tout (voyez comme le narrateur semble détecter avec aisance la colère chez autrui). Comme toujours, tout finissait à l'eau. Hmm... sans mauvais jeu de mots. Enfin si, pour le coup... Roh, vous m'avez compris ! Tâtant du bout des doigts les gouttelettes qui ruisselaient dans sa nuque, Drew commençait à comprendre qu'il avait été touché, en lâche pour couronner le tout. Enrageant déjà, il se préparait derechef à démarrer une salve de tirs meurtriers envers ce petit prétentieux, qui ricanait en plus ravi de sa répartie. Du sarcasme ?! Tu parles d'un amateur ! Il fulminait... promis, ce sale type allait en voir de toutes les couleurs. Il allait le noyer sous la rivière entière, à tel point que ses longs cheveux et ses lèvres gonflées par l'humidité le transformerait en Lippoutou. En LIPPOUTOU !

Le barillet chargé ras le goulot, Drew avançait prudemment, planqué derrière du roc, s'avançant à coup  de roulades mesurées au millimètre, pointant toujours de son viseur les tignasses abhorrées. Il allait tous les avoir, un par un s'il le faut. Et un de gauche. Un devant la façade arrière. Touché. De l'autre côté, il croyait l'avoir ? Précisément sur la clavicule. A terre le clampin. Barillet vide. Fais chier. La riposte va bientôt arriver... quand il faut y aller... il s'élance vers la source de ralliement, prêt à renflouer l'arme de son précieux liquide. Plus que quelques pas. Cours plus vite !

Et comme dirait quelqu'un de ma connaissance.... "La, c'est le drame"

Les Valkyries sont arrivées, certaines montées sur des Démantas titanesques. Elles arrosent le champ de bataille de leurs dards furieux, ne laissant que victimes désemparées, trempées jusqu'aux os, derrière leur passage. Un véritable carnage noie la rive sablonneuse de ses eaux sombres. Pas un ne réchappe à leurs assauts sanglants ( excusez l'exagération, c'est pour le drama ), encore moins notre pro du sniper en première ligne: Un Carapuce finit de bafouer son honneur, à coup de pistolets à O. Non seulement humilié par ce petit roquet blond à face de Lippoutou, il devrait aussi supporter tout le dortoir Givrali ? C'est décidément trop. Et quand on explose chez les Stansfield, on ne fait pas dans la demi mesure.

- Je vais les massacrer, tous. Primo, le couard. Secondo, chaque tête qui passe à ma portée. Aujourd'hui c'est moi qui paye.

Une oscillation soudaine, tête contre la roche brûlante. Sentant un poids énorme dans tout son corps, Drew se rabattit contre la paroi dentelée de la pierre. Sa tension chutait tandis que le vide creusait entre ses épaules, répandant une sensation de froid de son crâne jusqu'à ses chevilles. Son organisme le clouait sur place, caché des regards indiscrets et des gerbes d'eau diffusées sous la morsure du soleil. Personne ne le verrait pâlir, se repliant sur lui-même. Personne sauf Iris, qui assistait impuissante à ce changement inexplicable. Était-ce un coup de chaud, une insolation ? Avait-il poussé ses limites en s'échinant comme une furie ? Rien à voir avec la fatigue, balayez cette hypothèse. Quelque chose en lui avait creusé son chemin jusque dans son cœur, et cela allait le miner.

- Mais qu'est-ce-que je fais ?

Sa voix tremblait. Il regardait le sniper qu'il tenait encore dans sa main droite, comme s'il ne comprenait pas ce qu'il faisait là, figeant deux yeux brillant d'angoisse sur la pointe du canon pendant quelques secondes, avant de l'envoyer valser dans le sable d'un air dégoûté, l'arme semblant risquer de lui donner la peste d'un simple contact.

- Mais j'ai quel âge bon sang, pour faire mumuse avec un pistolet à eau ! Je ne suis pas venu ici pour m'amuser à de pareilles puérilités... Je suis venu pour devenir meilleur, plus fort... Quel déchet je suis. Même pas foutu de rester dans ma ligne de mire. De toute façon je serais dans mon élément si je continue comme ça, vu que ce prétendu dortoir d'élites, ne vaut pas mieux ! Autour de moi, je ne vois que des gosses, qu'ils aient six ou dix-sept ans... et ça joue, ça s'amuse à se balancer de la flotte en veux tu en voilà. Non, jamais ce ne sera moi, ça, tout ça.
Désolé Iris, mais à partir de maintenant, on va le faire à ma sauce.


Elle voyait ses trais se raffermir en un sourire mauvais, et son regard briller d'une lueur incendiaire. C'était sa faute... elle l'avait forcée, comme toujours, parce qu'elle pensait avoir toujours raison, qu'elle agissait pour son bien... Non, elle refusait de voir sa vraie nature et de comprendre que Drew n'était pas un automate qui changerait drastiquement à coup de réglages ! Comment avait-elle encore refusé de voir sa sauvagerie ? Il cachait bien son jeu avec son allure de garçon bien comme il faut et ses manières raffinées à l'anglaise... Mais son Drew, il mordait quand on tentait de lui passer la laisse.
Il mordait, jusqu'au sang.

- Tiens Teigne, que fais-tu ici ? Elle n'est pas là... j'espère ? Oh et puis on s'en fiche. Dis moi, ça te dit de voir un beau spectacle ? Tu verras c'est drôle, ça s'appelle l'impuissance humaine, c'est merveilleux à contempler. Viens là, mets toi sur mon épaule, tu verras mieux. Iris, écoute moi bien...

La petite Kraknoix filait à travers une veine de sable au cœur de la bataille. Invisible aux yeux de tous, elle ne craignait rien. Eux devaient craindre. Et comment... cette adorable petite créature tout de cristal vêtue allait créer un drame sans précédent en impactant de façon directe le cours des évènements. Boum, elle allait faire. Traduisez le Boum par une Piétisol savamment dosé, ni trop fort pour provoquer une véritable catastrophe, ni trop faible non plus : un véritable art du cocktail façon Touga ! Le sable allait danser la java et la terre gronder comme une armée de cymbales !

Caressant Teigne du bout des doigts, Drew savourait le spectacle avec délices. Pour une fois, le plan s'était bien déroulé : ils s'étaient bien aspergés d'eau, niaisement, ils étaient bien trempés, puis Iris avait fait trembler tout ce petit monde cachée au creux du désert... Mélangée à l'eau, la terre était devenue assez boueuse pour se transformer en mare à Gruikis... et tout s'achevait alors qu'ils se vautraient tous sur le plancher des vaches, couverts d'une fange du plus bel effet.

C'était tout simplement magnifique.

Ciel G. Mancini
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 4013
Points d'Expériences : 298
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Sam 20 Aoû - 23:35
RP DE GROUPE

Δ VAMOS AL LAGO, UN RP COMMUN ENTRE NOCTALIS.
9 JUILLET 2016.

« Voyoooooons, tu vas pas déjà nous laisser ! Cette journée est offerte par le comité des anciens Nocta pour les nouveaux. C'est faux, hein, on a pas un tel comité. Mais ça serait cool ! Faut absolument que je monte ça ! En attendant, cher Ciel, tu viens t'amuser avec nous tu vas voir je suis sur que tu vas te faire des amis ! À commencer par moi ! »

Tu réalises trop tard que tu aurais mieux fait de ne pas présenter d'excuses à l'assemblée. Même si cela aurait été d'une impolitesse sans nom, tu aurais du récupérer Sobek malgré ses protestations et mettre les voiles sans te retourner ni adresser la parole à aucun des étudiants présents sur les rives du lac. Le jeune homme, de trois ou quatre ans de plus que toi, a parlé de bien trop de choses pour que tu puisses les saisir, l'esprit encore embrouillé par la gène et l'angoisse d'être parmi Eux. Tu n'es pas l'un des leurs. Trahison. Disgrâce. L'esprit du mal est marqué sur ta face. Et pourtant, tu n'as pas vraiment le choix. Tes oreilles cessent de bourdonner, et tu te souviens vaguement de ce dont a parlé le dénommé Sirius. Il a évoqué un comité qu'il prévoyait de créer, ainsi que de l'amitié. De qui ou de quoi parlait-il, au juste ? Tu ne le sais plus. Tu te retrouves sans trop comprendre pourquoi et comment avec un pistolet à eau assez imposant entre les mains, arme factice offerte par ton interlocuteur, et tu te demandes même si tu ne penses pas avoir à t'en servir s'il est chargé. Perdu dans une brume mentale, tu ne parviens à te ressaisir qu'en observant les pokémons à ta portée. Un Braisillon notamment, dont le vol dans les airs réussit à accrocher ton regard et tu le suis des yeux le plus longtemps possible, encore sonné et incapable de faire attention à ce qui se passe d'autre autour de toi malgré tout.

Et puis, un hurlement perce ta bulle d'angoisse.

Une bande de filles de divers âge prends possession des lieux et autour de toi, les adolescents du dortoir ténébreux commencent à se faire copieusement arroser. Le garçon qui te retenait auparavant se précipite au milieu de la bataille pour ordonner à ses camarades de lancer l'offensive et de riposter sans attendre. Il parle de l'Opération saturne et tu restes silencieux, ton pistolet entre les mains. Il vous prend pour l'armée rouge, et les filles qui viennent d'arriver pour les soldats de Rostov ? Sérieusement ? Malgré tout, tu souris. Tu ne sais pas pourquoi, mais tu souris.

On dirait bien qu'au final, tu vas devoir te servir de ton arme. Et, alors que tu commences avec maladresse à lancer des gerbes d'eau à droite et à gauche, cherchant à atteindre  le plus de jeunes filles possibles avant de recharger, tu as malgré tout quelques mots faiblement adressés à toi même, mais lancés dans les airs malgré tout.

« Oh Sobek, ou es-tu passé ? »

_________


Le temps a défilé rapidement depuis que tu as vu ton dresseur se décider à s'amuser avec les autres et que tu as décidé de le laisser faire connaissance avec ses nouveaux camarades. Des poignées de minutes se sont écoulées, pendant que tu t'amusais avec les pokémons des autres membres du dortoir Noctali à ta portée. Et puis il y a eu cette jeune femelle Kraknoix, qui s'est traînée dans un endroit discret avant de lancer un magnifique Piétisol. Tu l'as observée, et tu as décidé de donner également ta patte pour signer les prolongations de son action. Tu te rengorges, dans toute la vanité de ta jeunesse, et tu décides de prouver que malgré ton âge fort peut avancer, tu parviens toi aussi faire des choses grandioses, puissantes, épiques. Tu veux montrer à Ciel que tu est Fort.

Alors, de la même manière discrète que la Kraknoix cristallisée et brillante de pureté, tu avais montré la supériorité du type Sol et leur maîtrise précoce des attaques. Tu as exécuté fièrement Tourbi-sable et déclenché une tempête relativement impressionnante, capable d'atteindre tous les étudiants dans un rayon d'une trentaine de mètres.

Et puis tu as réalisé mais un peu tard, à la manière du Corboss de la fable, qu'au lieu d'un impressionnant Tourbi-Sable, c'est un répugnant Tourbi-Boue qui a giclé sur tous les alentours pour arroser copieusement les étudiants et qu'au lieu de félicitations, tu risques fort d'avoir des insultes si tu ne prends pas le pli de te camoufler aussitôt au milieu de la boue qui n'a pas été dispersée.

    RÉSUMÉ DES ACTIONS :

> Ciel se retrouve bon gré mal gré obligé de rester. Il ne comprends pas grand-chose aux paroles de Sirius mais se décide malgré tout à arroser quelques Givralis à sa portée après qu'elles ai lancé l'assaut.
> Sobek de son côté, observe de loin son dresseur puis au moment ou ce dernier commence à s'amuser, le laisse tranquille. Il remarque ensuite après plusieurs minutes la Kraknoix d'Andrew lancer le piétisol et, souhaitant prouver la supériorité et la précocité des types sol, se joint à l'autre chromatique en lançant Tourbi-Sable. Il arrose donc une graaaaande partie des étudiants de boue, et peut également atteindre ceux qui n'étaient pas tombés dans le piège de Kraknoix. Enjoie !


© GASMASK

_________________
Paul Nyllis
Région d'origine : Johto
Âge : 18
Niveau : 53
Jetons : 6251
Points d'Expériences : 1497
Todresseur Stratège
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Dim 21 Aoû - 16:00
Les Noctalis s’amusaient dans la joie et la bonne humeur. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu un tel enthousiasme parcourir nos rangs. Beaucoup de nouvelles têtes parmi ceux-ci, qui venaient ajouter à l’excitation du moment. J’avais cru comprendre que du côté de Sirius une bataille d’eau s’était lancée, tandis que du mien, je rassurais un jeune Noctali et sa Goupix. « Il n’y a pas de soucis, ta Goupix peut rejoindre mon Ouisticram, je suis sûr qu’ils s’amuseront ensemble. » Lui dis-je en souriant avant de rajouter. « Je ne crois pas m’être présenté. Moi, c’est Paul ! Et toi ? » Une fois les présentations faites, des équipes se formèrent d’elles-mêmes. Donnant le coup d’envoi, je n’hésitais pas à me donner à fond, quitte à m’étaler dans l’eau parfois. J’essayais de faire attention à Braisillon, qui gardait une marge avec l’eau, mais nous étions couramment éclaboussés. Crocrodil s’amusait à renvoyer la balle à coup de pistolet à eau, puis Braisillon la smachait dans le camp adverse. On voyait bien que cela faisait longtemps qu’ils se connaissaient. Ces deux-là arrivaient parfaitement à se coordonner, avec un minimum de regards. Moi dans tout cela, je tentais de rattraper la balle lorsqu’elle me venait dessus. J’avais beau sauter dans tous les sens et frapper de toutes mes forces, je n’étais pas vraiment doué pour ce sport. Néanmoins, je m’amusais et c’était le principal. Je jetais un œil vers le Noctali rencontré précédemment, voir s’il s’amusait autant que moi.

Ce seul regard distrait suffit à sonner ma perte. Un cri d’assaut retentit, d’une voix familière, que je n’arrivais pourtant pas à discerner de suite. Me tournant alors, je ne pus que recevoir un jet d’eau en pleine face, qui me surprit et me fit tomber à la renverse. « Mais que se passe-t-il ici ?! » Je me relevais en m’essuyant les yeux, dont les cils collaient et me gênaient maintenant. Je me grattais encore, en espérant ne pas avoir les yeux rouges après. Puis, quand la lumière revint et que je pus discerner ce qu’il se déroulait depuis quelques secondes. Je constatais une invasion de Givrali sur notre territoire. Bon ok, territoire était peut-être un grand mot. Seulement, la bataille ayant lieu en ce moment même y ressemblait étrangement. La Givrali en cause de cette attaque soudaine, n’était autre que Calliope. Je me disais aussi que je connaissais cette voix. Braisillon émit quelques piaillements de joie en la voyant lui aussi, mais il n’osa s’approcher d’elle, alors qu’elle détenait une arme de catégorie cinq, nommée pistolet à eau. Très vite, la bataille avait pris des allures de chacun pour sa peau, quand des Noctalis se mirent soudainement à couler dans l’eau et d’autres à tirer de manière confuse, sur tout ce qui bouge. Si les Givralis avaient mis un plan d’attaque, il s’avérait efficace. Nos unités n’arrivaient pas à se coordonner sur la marche à suivre et cela, même si Sirius tentait de donner une forme de commandement… Entre deux dramas.

Voyant que l’eau n’était plus sûre, je me repliais vers le bord du lac à pleine vitesse. Crocrodil avait déjà atteint la berge et pris d’assaut les Givralis en provenance. Quant à Braisillon, il était pris entre un câlin avec Calliope et un retour rapide dans sa pokéball. A la place, il choisit de venir aider Chacripan et Ouisticram à se mettre à l’abri dans les arbres. De là-haut, ils avaient une vie splendide sur le cours de la bataille. En attendant, j’étais toujours dans l’eau à nager comme un dératé. Puis, j’eus l’impression de faire du surplace, avant de disparaitre dans les limbes du lac. Vaincu, je vis les autres Noctalis coulés comme moi, remonter à la surface. Mais ce ne fut pas la seule chose que je vis. Il y avait aussi mon agresseur, qui m’avait aplati sous l’eau par les épaules… Max ! « Bllbll bllblbl blllll… » J’appris à mes dépens que vouloir parler sous l’eau, ne permettait que de boire la tasse et de se noyer encore plus vite, et même si on était à fond dans l’action. D’un mouvement, je me retournais et sortais de l’eau, aspirant une grande bouffée d’air, qui ne passa clairement pas inaperçue. Max était cernée par les Noctalis. Ils n’avaient qu’à… Hein ? Pourquoi disparaissaient-ils à vue d’œil sous l’eau ? … Apa !!! « Crocrodil, retourne dans l’eau ! T’as une loutre dont tu dois t’occuper. Veille à ce qu’elle ne vienne pas me gêner. » Le croco acquiesça avec joie et plongea sous l’eau d’un bond. Je le sentis passer non loin de moi, avant de le voir dépasser Max en fonçant vers son objectif. Contrairement à mon adversaire, je n’étais pas armé d’un pistolet à eau et faire un détour pour en chercher un me prendrait trop de temps. Je ne pouvais donc compter que sur ma force et ma rapidité. Filant sous l’eau à mon tour, je chopais les jambes de Max, la soulevant hors de l’eau avec moi. « Mwouhahaha ! Vengeance !!! » Criais-je en l’entrainant avec moi sous l’eau pour la couler. Je la retins quelques temps ainsi, lui souriant, puis je la lâchais pour remonter à la surface. Par la voie des airs, un pistolet à eau rechargé m’arriva droit dans les mains. Un remerciement à Braisillon et je pointais la jeune fille avec, lorsqu’elle remonta. « Touchée… Coulée. » Je tirais alors à bout portant en rigolant.


HRP:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Sam 27 Aoû - 5:40

Vamos
al lago
Feat cllan Noctali
Je continuai un moment la bataille d'eau avec tout le monde. Je me fis toucher plusieurs fois et finis par me rendre en riant. Je posai mon pistolet à eau sur la pile et m'écartai un moment du combat pour rejoindre Rondoudou. Sans surprise, il s'était endormi dans un coin près de l'eau. Alors que j'allais vers lui, un jet d'eau l'atteint en plein dans le visage et il se réveilla en sursaut en râlant.

Oh non, Rondoudou ! On n'est pas là pour se disputer avec les autres, d'accord ? Je sais pas qui s'est mais il n'a pas fait exprès. Viens plutôt te mettre à l'ombre, tu vas chopper une salle insolation là.

Mon pokemon adoré boude encore deux minutes, puis vient se lover contre moi. Je m’assoie un peu à l'écart, mais clairement, c'est pas l'action qui manque là-bas. Mais je ne connais personne, j'aimerai pas m'attirer des ennuis en touchant des personnes qui m'en voudraient. Je regarde plusieurs opérations se mener avec peu d'envies d'y participer. Puis, en face de moi arrive un autre dortoir. A ce que j'entend, ce sont les Givralis qui se joignent à nous.

Je suis étonnée du nombre de pokemons impressionnant qu'il y a. On est que deux dortoirs, et je compte facilement une vingtaine de pokemons, donc une vingtaine de dresseurs. Il y en a pour tous les goûts : Carapuce, Craknoix, Mateloutre .. je ne vais pas tous les citer. J'enlève mon t-shirt maintenant trempé et reste en maillot. Je m'allonge contre un arbre et regarde tout le monde s'amuser en souriant, profitant de la chaleur.

Mine de rien, il y a de jolies filles, et de beaux garçons. Exotiques tout de même. J'en vois même une avec les cheveux bleus foncés. Très jolie comme couleur. Ah, une fille qui les a teints en rose aussi. Il y a même un garçon aux cheveux verts. Je regarde mes longs cheveux blonds. Aucun des garçons n'a les cheveux longs, je suis peu étonné ceci dit, c'est plutôt rare. M'enfin, tant mieux. Je m'assoupis à l'ombre sur cette pensée.
EX TENEBRIS GLORIA





Résumé:
 
Matsuo Kyokai
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 21
Jetons : 263
Points d'Expériences : 411
Todresseur Ranger
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Lun 29 Aoû - 21:47






VAMOS AL LAGO ! ★ RP COMMUN NOCTALI

NOCTALI




- Il n’y a pas de soucis, ta Goupix peut rejoindre mon Ouisticram, je suis sûr qu’ils s’amuseront ensemble. Je ne crois pas m’être présenté. Moi, c’est Paul ! Et toi ?

- Je m'appelle Kyokai, enchanté de faire ta connaissance.

La proposition de Paul me tenta, et je me tournais vers Pix pour avoir son avis. Cela ne sembla pas lui déplaire puisqu'il suivit docilement le dit pokemon.
Nous commençâmes à jouer, après un rapide résumé des règles. Je n'avais pas tout saisi, et je sentis que certains de mes coéquipiers n'étaient pas très contents, mais j'avais de l'énergie à revendre et bientôt, ils riaient autant que moi à mes bêtises.
C'était amusant de jouer ainsi avec mes futurs camarades de dortoir. J'en appris un peu plus sur eux, me permettant d'avoir quelques repaires à la rentrée.
Je notais que Paul tout particulièrement semblait intéressant. Au moment ou je pensais ça, il tourna la tête vers moi, semblant vouloir me dire quelque chose, mais il fut couper par de l'eau tombant du ciel.
Il me fallu quelques secondes pour réaliser que le camp était attaqué par une bande de filles en furie, armées de pistolets à eau. Que faisaient elles là et pourquoi elles nous attaquaient ? Là c'était une toute autre question. C'était des élèves de la Pokemon Academy sans hésiter, et elles faisaient parties d'un des dortoirs féminin de l'école. J'avais entendu dire que la compétition entre certains dortoirs était particulièrement forte, et que ce genre de situation n'était pas rare à l'école.
Je n'avais pas encore été touché, alors que je faisais une cible plutôt facile, idiot bêta flottant au milieu de la rivière sans bouger.
Reprenant mes esprits, je pensais tout d'abord à Goupix, que j’aperçus dans les branches d'un arbre en compagnie du Ouisticram de Paul. Rassuré je me concentrais sur la bataille à venir.
Je ne savais pas trop contre qui on devait se battre, mais l'idée était simple : filles contre garçons, un principe vieux comme le monde.
Et puis s'il était question de défendre ses couleurs, j'étais le premier à crier à la bataille.
Je fis de mon mieux pour sortir de l'eau, esquivant les tentatives de noyades d'une fille ou deux. Je ne ripostais pas, ne sachant pas trop si je pouvais me permettre, mais l'une d'elle, qui venait de couler Paul, m'avait copieusement arrosé avec son pistolet à eau.
Elle était drôlement mignonne avec ses cheveux roses, mais je voulais vengeance. Pas question qu'elle croit que j'allais me laisser faire parce que c'était une fille.
Vengeance qui me fus finalement offerte par l'intervention de Paul, qui la coula avec force et énergie, avant que j'ai le temps de bouger.

Je repris ma nage vers le bord et pris pied sur le sable, pour me retrouver aussitôt la tête dans une espèce de boue sablonneuse.

- C'est quoi ce délire ? ne pus je m'empêcher de demander à haute voix, tout en riant.

Je ressemblais à un golem ainsi, mais je trouvai ça très drôle et me donnait une arme pour nous débarrasser de ces tigresses. Je me relevais et partis en chasse pour aller câliner les filles et leur faire profiter d'un bain de boue en prime.

Je partis à la recherche d'une cible qui ne se fit pas attendre très longtemps dans la cohue qu'était la bataille, et je la pris dans mes bras par derrière et lui glissai avec un gloussement, sans vraiment y faire attention à l'oreille :

- Attrapée !

HRP:
 


Ève Syriel
Région d'origine : Flocombes - Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 10
Jetons : 1384
Points d'Expériences : 234
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    Mar 30 Aoû - 9:45


Vamos al lago
feat Givras & Noctas




Ève avait fait un grand sourire à la Givrali qui était venue la voir. Une rousse qui arborait un grand sourire amusé avec cette activité qui faisait du bien avec la météo brûlante de Touga. En fait c'était même bien plus amusant que ce qu'elle avait put penser. Garrus aussi s'amusait beaucoup même si il n'était qu'une cible mouvante ne pouvant riposter, il prenait un malin plaisir à être éclaboussé, sûrement devait il aussi souffrir de la chaleur. Avec de grands rires elle accompagna alors Alex pour aller arroser Calliope. Mais leur préfète était protégée par Max et elle dut d'abord se débarrasser de cette première, la trempant totalement. Et maintenant plus qu'à trouvé une autre rousse qui était encore bien trop sec au goût de la blanche.

Mais elle ne la trouvât que quand celle-ci sorti de sa cachette pour leur faire une annonce. Non loin de là les Noctalis étaient plongés dans un jeu similaire et leur préfète proposait d'aller les attaquer. Un peu gênée, Ève regarda rapidement sa tenue avant de voir que celle-ci était trempée. La robe légère qu'elle avait souhaité gardé était désormais collée à sa peau et légèrement transparente, laissant entrevoir son maillot. Bien sûr ce n'était qu'un maillot de bain, mais elle se sentait tout de même gênée d'être ainsi vêtue devant des garçons, encore plus qu'elle ne connaissait sûrement pas. A part Sirius bien évidemment. Mais devant l'enthousiasme général, elle ne put que rejoindre le mouvement quand les filles allèrent assiéger les garçons dans un violent assaut. On aurait dit une prise de fort sur un serveur PvP. Et elles venaient de les prendre par surprise. La riposte noctalienne était maladroite et anarchique tandis que les Givralis se creusaient une percée dans leurs ranges, les trempant tous tour à tour. Un vrai carnage. Sur un MMO, il y aurait eu  nombre de personnes rageant, voir même quelques ragequit, mais ici c'était l'IRL. Ils ne pouvaient qu'accuser cet assaut surprise et tenter de se défendre tant bien que mal ou fuir.

Puis Ève remarqua qu'elle faisait exactement comme ses camarades. Prise dans l'action elle se surprit à foncer droit vers les garçons pour les arroser en riant. Puis alors qu'elle était restée auprès de la rousse, u autre jeune homme bien connu d'elle se présente devant elles. Il ne semble pas la remarquer cachée légèrement derrière Alex, mais elle doit avouer qu'elle manque de partir en un grand fou rire en l'entendant faire tout un drame de cette attaque. Non clairement elle explose de rire au même comment qu'un jet d'eau lancé par un Venalgue viens lui donner une bonne douche froide. Alors quand le regard du brun se tourna vers elle, la douce le pointe de son pistolet à eau. Mais au même moment un Noctali vint par derrière pour verser un sceau d'eau sur la tête d'Alex, éclaboussant au passage la jeune fille qui poussa une exclamation aiguë de surprise. Quel fourbe petit Noctali !

-Ok Sirius, tu vas nous le payer ça !

A peine le Coordinateur voulu-t-il riposter quelque chose qu'il ne le put. Le doigt sur la gâchette Ève venait de lui arroser la face sans plus de cérémonies, riant comme un enfant. Au final c'était pas si agité que ça, elle s'était trop inquiétée. Même sa faible condition physique arrivait à la faire participer à ce jeu si elle se reposait de temps en temps. Elle glissa un clin d'oeil au brun qui la regardait d'un air surpris avant de s'élancer en avant en s'amusant comme une folle, Garrus sur ses talons. Maintenant plongée dans ce jeu elle s'en fichait d'être trempée et ne faisait même plus attention à son habituelle timidité. Non elle s'amusait simplement et y prenait plaisir, un peu comme pendant un raid. Elle vivait tellement l'instant présent qu'elle oubliait tout le reste. Mais visiblement, tous n'avaient pas la même manière de s'amuser et un trouble fête vint faire irruption.

D'un seul coup une violente secousse fit vibrer le sol. Comme beaucoup de ses camarades la jeune fille ne put vraiment rien faire, étant en plein mouvement. Elle perdit alors l'équilibre et tombe sur le sol humide, parsemant sa robe blanche de boue. Elle se releva avec difficulté avant de s'éloigner de tous pour tenter d'enlever la gadoue qui la maculait.



Code par Mr.Rager. de Mélodie-pub



_________________
Ève Syriel ✮ Carry on my wayward son ~ There'll be peace when you are done ~ Lay your weary head to rest ~ Don't you cry no more ! ♪
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali    
Vamos al lago ! ★ Rp Commun Noctali
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :