Partagez | .
Doutes & Révolution [Solo]
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 18
Jetons : 2912
Points d'Expériences : 324

MessageSujet: Doutes & Révolution [Solo]   Ven 22 Juil - 0:03


Premier vrai combat, mais pas au bon moment?









Cela fait maintenant un bon moment que nous étions arrivés sur Touga. J'avais pu faire un bon tour du village nous accueillant, rencontrer deux ou trois personnes... Mais quelque chose me chagrinait, non pas que la raison venait de l'île, mais bien de quelque chose que je ne pensais pas avoir accompli depuis mon arrivée à Lansat. En effet, alors que j'avais passé déjà la moitié d'une année sur l'île, je n'avais pas capturé de nouveau pokémon, mais je n'avais pas non plus réussi à m'améliorer dans quelque domaine que ce soit.

Mon talent pour le combat était au point mort, mon talent pour les études avait à peine avancé mais le plus important... Mon talent pour la coordination n'avait vraiment pas avancé alors que j'étais venu pour ceci. Et lorsque je regardais Moka discrètement, je sentais bien qu'il était aussi au point mort. Inconsciemment, je serrais mon poing et donnais un coup sur mon lit. Les personnes avec qui j'habitais étaient déjà sorties pour aujourd'hui. Ainsi, seul mon camarade me lançai un regard interrogateur. Je savais pourtant bien qu'il savait ce que je ressentais.

Je le pris dans mes bras, et m'allongeai sur le lit, le serrant contre moi. Puis, je fermais les yeux, tentant de réfléchir. Le bruit du vent, le bois qui craque, la douceur des draps, la chaleur du corps de mon Tarsal, la chaleur ambiante... Je ressentais tout cela, alors que mon esprit se concentrait pour réfléchir à ce que je devais faire. Quelle était la bonne solution pour m’entraîner? Que devais-je faire afin que Moka et moi avancions vers notre objectif? Devais-je prendre des risques? Quel chemin me mènerais vers quelque chose de satisfaisant?

Alors que je doutais, que je m'enfonçais dans ce qu'on aurait pu appeler le désespoir, je ressentis une faible douleur au niveau du thorax. Puis elle se fit multiple. J'ouvris les yeux, seulement pour voir Moka me donner des petits coups de poing avec ce qu'on aurait pû définir comme... Un air renfrogné.

-Tu m'en veux?


Il acquiesça.

-Désolé... Je suis idiot à me faire du soucis comme ça. Je...

Il me redonna un coup de poing, au niveau du menton cette fois-ci.

-Hé! Arrête! Tu aurais préféré que je ne pense pas a nous?

Il se frotta la tempe, la tête penchée, comme si il se posait une question.

-Écoute... Ca te dit d'aller t’entraîner?  J'ai de nouvelles idées.

Il sauta de mon ventre pour atterrir par terre, me faisant le signe de venir. Finalement, un sourire se dessina sur mon visage, en réponse à la bonne humeur de mon ami. Il n'était pas tout à fait vrai que j'avais eu de nouvelles idées, mais c'était toujours mieux que de rester immobile. J'enfilai des vêtements de sport et sorti sur la place principale. Où pouvais-je donc m’entraîner cette fois? J'étais déjà passé au niveau du lac... Et si...

-Moka! Bravons la chaleur extrême! Il est temps pour nous de visiter, le terrible... DESERT! Mais pas trop loin, histoire de pouvoir revenir chercher à boire. Aujourd'hui, notre outil sera... Le sable, je suppose.

Nous passâmes d'abord par le centre du village histoire de se rafraîchir un peu avant d'aller s’entraîner. Je pris le temps d'apprécier, comme à mon habitude, l'architecture de l'endroit et l'ambiance y régnant. Les gens semblaient si heureux que cela me donnait du baume au cœur. Très honnêtement, cela me rappelait un peu Cimetronelle au niveau de l'ambiance. Bref, il était temps d'aller affronter la mer de sable.

Au fur et à mesure que mes pas m'approchaient de l'étendue sableuse, la chaleur augmentait, jusqu'à devenir assez assourdissante. Devant nous, quelques pokémons passaient, tout heureux de la chaleur régnant sur cette partie du monde. Quelques Maracachis et Cacnea, nom obtenus grâce à l'iPok, se dirigèrent vers nous en dansant. Moka se mit devant moi, prêt à me protéger. Mais lorsqu'il vit que les pokémons se dirigeant vers nous étaient inoffensifs, il se joignit à leur danse.

Je m'assis par terre, observant mon Tarsal se lier d'amitié avec les autres, dansant autour de moi. Soudainement, un Maracachi s'approcha, une fleur de cactus dans les mains. Délicatement, je pris le cadeau d'une main, puis avec un sourire, je caressai la tête de ce petit coquin. Le voir me donner un cadeau, comme ceci, me remplit le cœur de joie. Je laissai un petit rire sortir et me levai, rejoignant leur danse.

Tchic, tchic. Deux pas sur la droite. Tchic, tchic. Un pas sur la gauche. Tchic, tchic. On recommence. Nous dansâmes comme ceci pendant un bout de temps, oubliant nos problèmes, oubliant nos envies. Dansant juste tranquillement. Mais soudainement, au centre du cercle, le sable explosa. Une étrange statuette en pierre nous défigurai, une statuette ressemblant à une tête sur un corps, serti de deux bras, flottant au dessus du sol. Je sortis alors mon iPok tout doucement.

-Balbuto. Pokémon Poupargile. Type Sol...

-TOOOO!

Je n'eu pas le temps d'entendre la suite de ce que l'iPok souhaitait me dire. Le Balbuto me sauta dessus. Enfin, il flotta rapidement vers moi pour être plus précis. Moka, plus rapide que lui, me poussa sur le côté et encaissa l'assaut. Un combat venait de se lancer, et il serait entendre mon Tarsal et ce Balbuto agressif. Les Maracachis et autres Cacnea partirent se cacher de peur d'être blessés. Un combat.. imprévu... Je... Mon esprit, ma conscience se figèrent. Si jamais je me loupais, Moka risquais de souffrir inutilement.

Il cria. Et je repris contrôle de mon corps et de ma conscience. Si jamais je ne disais rien, Moka n'en saurait pas plus. Et là, la situation serait horrible. De plus, ce Balbuto ne semblait pas vouloir attendre plus longtemps. En effet, il se mit à tournoyer, tournoyer de plus en plus vite, tout en se dirigeant vers mon camarade. Ce fut le déclic pour moi. Il était temps de me battre. J'ordonnais à Moka de disparaître en utilisant Reflet, créant de multiples doubles de lui-même. Notre ennemi se trompa alors de cible, nous laissant un peu de répit.

Je réfléchi aux capacités de Moka. Qu'avait-il de disponible pour attaquer? Choc mental... Voix Enjoleuse... Feuillemagik... Lorsque l'iPok avait scanné Balbuto, qu'avait t'il dit? Type... Vol? Alors il fallait que j'évite d'utiliser Feuillemagik. Mon choix fut alors rapide, je conseillais à Moka d'utiliser Voix Enjoleuse, pour être sûr de toucher. Et en effet, l'attaque se fit ressentir. Mais notre adversaire n'ayant pas apprécié se mit à bombarder tout les reflets à coup de Rafale Psy. Je n'eu pas le temps de lui demander d'esquiver. De derrière un reflet, Moka fut ejecté et s'écrasa au sol. Cette attaque était trop rapide pour être esquivée...

Un déclic se produisit dans ma tête. Et si je considérais tout cela comme la scène? Il me suffisait d'utiliser mon environnement à bon escient pour attaquer. Ou pour me défendre. Et a ma disposition... Un infinité de sable. Je donnais mon ordre à Moka. Si jamais il se faisait attaquer, il devrait se protéger en créant un mur de sable à l'aide de son Choc Mental. Et presque au même moment, je lui dis d'attaquer le Balbuto avec Voix Enjoleuse. Celui-ci, en réponse, jetta de la boue sur Moka avec Coud'Boue. Instantanément, mon ami leva un mur de sable devant lui et se décala sur le côté pour éviter d'autres possibles attaques. Puis finalement le coup final arriva, plus tôt que prévu.

Dans l’affolement, j'avais relancé le scan de l'iPok. Scan qui pointait vers un certain pokémon dont vous connaissez le nom. Oui. Il re-scanna Balbuto. Il redit son nom, son espèce... Et son type. Sol et Psy. Et non pas Vol. Il me restait peu de temps pour donner un ultime ordre à Moka. En effet, durant tout ceci, Balbuto était revenu à l'offensive. Une Rafale Psy mangeait maintenant le mur de sable et s’apprêtait à frapper.

-Moka ! Comme sur scène ! Saute, tourne et utilise Feuillemagik !

Et ce qui se passa me figea le sang. Le mur de sable explosa, me brouillant complètement la vision. Le temps que je ne voyais pas, je fut extrêmement inquiet. Que s'était-il passé ? Pourquoi n'y avait-il aucun bruit ? J'étais si inquiet. Et si jamais ce fichu sable restait trop longtemps ? Je me mis à chercher à tatons. J'avançais, rongé petit à petit... Puis je touchais quelque chose. De dur. Comme... De la pierre ? En effet, devant moi était étendu le corps du Balbuto, complètement sonné. Mais alors, cela signifiait que Moka avait réussi son dernier assaut.

Un coup de vent plus tard, la poussière et le sable étaient partis loin de nous. Et Moka était debout, bien que clairement fatigué. Je lui sautais dessus, heureux de le voir encore conscient. Conscient ? Ah, non. Dés que je pris mon Tarsal dans mes bras, son petit corps s'écroula directement. Sa respiration était faible et je n'avais pas besoin d'être un médecin spécialisé pour savoir qu'il était en réalité dans un mauvais état. Je retiendrais la leçon. Ne pas se fier à l'aspect physique.

Je me relevais, légèrement affolé. Mais tandis que les Maracachis et les Cacneas sortaient de leur cachette puisque la menace Balbuto était passée, je devais faire le sprint le plus rapide de ma vie. C'est comme si toute l'énergie de mon corps passait dans mes jambes. Je ne voyais plus qu'une chose. Le village. Et son centre médical. Je pense que si jamais cette scène s'était passée dans un anime, il aurait été possible de voir un énorme nuage de poussière et de sable me suivre jusqu'au village. Vraiment. Même une fois dans le village, mon sprint d'inquiétude ne se stoppai pas. Je prenais les virages au dernier moment, esquivant les passants du mieux que je pouvais.
Et une fois arrivée au bâtiment voulu, je rentrais en panique. Je suais non seulement d'inquiétude, de chaud, mais aussi de fatigue maintenant. D'ailleurs, a ce rythme, il n'y avait pas que la sueur qui allait couler sur mon visage. Je tendis Moka à une infirmière, indiquant la situation et... m’écroulai sur une chaise. Mon esprit était aussi brouillé que l'horizon visible. Je fermai les yeux, tentant de reprendre mon calme.

Mon... calme... Je ne m'étais jamais préparé à cette idée. J'avais oublié que les pokémons étaient fait pour se battre à l'état naturel et qu'ils appréciaient peu l'invasion de leur territoire. Et voilà que mon insouciance avait blessé mon seul camarade. Les larmes étaient prêtes à tomber. Et si jamais il m'en voulait ? Jamais je ne m'en remettrais... Jamais... Ja...mais... Les larmes coulèrent. Je ne m'en étais pas rendu compte mais en quelques mois, je m'étais tellement attaché à ce petit Tarsal.

Je me souvins du moment où je l'avais sorti pour la première fois de sa pokéball, de son petit air innocent. De tout les moments où j'avais voulu paresser un peu et qu'il m'avait motivé à me bouger. Des fois où il m'aidait à ranger... Des fois où il s'endormait, blotti contre moi... Bizarrement, je savais qu'il ne risquais plus rien et qu'il allait revenir indemne dans quelques heures mais... Le Collectionneur ne s'était pas trompé. Je m'étais si fortement lié à mon starter que je m'inquiétais un peu trop.

Sans même le remarquer, je m'étais endormi sur la chaise. Et lorsque je me réveillai, ce fut par la main douce et chaleureuse d'une jeune infirmière. La même à qui j'avais confié Moka. Elle me signalait que mon camarade était soigné. Une petite panière était posée à côté de moi et dedans, endormi, reposait mon starter. Je remerciai la jeune femme et m'excusa du dérangement que j'avais pu causer avant de prendre la panière et de sortir.

Je marchais doucement dans le village jusqu'au lac. Une fois arrivé sur la berge, je m'assis, pris le Tarsal sur mes jambes et me mis à fixer l'eau. Sa couleur turquoise était apaisante, un peu comme si elle aspirait tout surplus de sentiment présent dans mon esprit. Par ci par là, il était possible de voir quelques pokémons s'abreuvant, d'autres nageant doucement. Inconsciemment, ma main se mit à caresser mon camarade. J'étais heureux qu'il aille bien.
Et voilà que maintenant, il se réveillait doucement, relevant la tête vers moi.

Dis, Moka. Est-ce que tu m'en veux ? C'est de ma faute si tu as été blessé. Si j'avais été plus prudent, ça ne serait pas arrivé... Alors... , il secoua la tête en signe de négation, Mais. Mais pourquoi ? Si j'avais bien écouté ce que l'iPok avait dit, on aurait pu finir ce combat plus vite, et tu n'aurais pas été blessé. C'est de MA faute ! , il fit un signe de négation encore une fois, Si seulement tu pouvais parler. Tu me dirais ce que tu penses.

Dis moi... Est-ce que tu dis que ce n'est pas ma faute parce que tu veux me protéger ? , il acquiesça, Tu es prêt à te mettre dans un tel état pour moi ? , il acquiesça, Je te promet de m’entraîner pour que ça ne recommence pas ! Je veux absolument éviter d'avoir à revivre ça. , il se blottit contre moi, Et puis, tu sais... Tu es le premier pokémon avec qui je m'entends aussi bien. Et puis, tu es mon premier pokémon tout court. Alors je veux que tu fasses attention. Tu es particulier pour moi. Tu es... Plus qu'un compagnon. Tu es un ami.

Sur les derniers mots, ma voix se cassa. C'était bête comme ça, j'avais juste dis des choses évidentes, mais pourtant, c'était quelque chose de spécial pour moi. Il fallait que je le dise. Pour moi, c'était à ce moment là que j'étais vraiment devenu proche de Moka. A partir de ce jour, jamais notre relation ne flancha. Vous devez trouver ça idiot, après tout cela faisait 6 mois que l'on se côtoyait jour après jour. Mais, c'était ce jour là que notre lien s'était vraiment créé.

Le lendemain, on retournait rapidement au désert, histoire d'essayer ma toute nouvelle idée. Reproduisible avec du sable comme avec de la neige ou de la farine, j’entraînais mon camarade à manipuler les masses en poudre pour les former à volonté. Et ce jour-ci naquis mon second thème à aborder avec Moka. Après le chevalier qui se fait adouber, nous travaillions maintenant sur une histoire simple. Oui.

Celle d'un homme perdu dans le désert et du pokémon qui le guida a travers la tempête. Une histoire qui nous rappellera à nous deux ce moment où pour la première fois, nous fîmes preuve d'esprit combatif.








Notes::
 

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5109-355-let-s-perform-everyone-o-elio-nagashi-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5123-elio-nagashi-voltali
Doutes & Révolution [Solo]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Désert désolant-