Partagez | .
Mare à Bounta
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2018
Points d'Expériences : 196

MessageSujet: Mare à Bounta   Mer 27 Juil - 9:36

Par un début d'après-midi caniculaire que faire quand on est sur une île de vacances au climat sec et particulièrement chaud en temps normal ? Se réfugier dans la végétation de ladite île semble être un bon début de réponse. C'est pour cela qu'Etna était en plein parcours de gymnastique dans la jungle de Touga. Sauter par dessus une souche, passer dans un labyrinthe de lianes, autant d'activités permettant d'entretenir endurance, souplesse et tonus. Elle n'était bien sûr pas seule vu que Fuwadoku et Ikken, la suivaient. C'était le jour de repos de Dango, qui supportait très mal la chaleur de ces derniers temps, mais aussi celui d'Atsugi : l'Apitrini étant encore très jeune, la Pokéathlète tenait à la ménager au maximum.

Elle était donc accompagné de ses deux premiers Pokémon, vu qu'elle avait décidé de confier Nidoran à Alex pour une durée indéterminée et ces derniers la suivaient comme ils pouvaient, ce qui n'était pas sans leur rappeler la fameuse compétition à laquelle le trio avait participé. C'était suite à cette épreuve que la brune avait décidé de varier leurs exercices, se rendant compte que des tours de terrain n'allaient pas aider à former ses Pokémon (ni elle d'ailleurs) aux obstacles qui risquaient de leur tomber dessus lors de leurs futures missions d'espionnage. L'heure de passer au Grade 1 se rapprochait à grands pas, et Etna tenait à être prête au maximum.

La joyeuse équipée (minus les grognement de la moufette quand elle tombait dans les flaques de boue) s'arrêta pour souffler un moment dans une sorte de clairière néanmoins protégée du soleil par la cime des arbres. Étirements et marche au pas étaient de mise afin de ne pas se froisser un muscle. La Mentali était contente d'avoir pensé à mettre un pantalon assez long et de s'être aspergée de répulsif à parasites : les piqûres partout, très peu pour elle ! Le petit groupe, après un peu de repos bien mérité se remit à l'entraînement : précision et puissance des coups de griffes pour le starter et gestion de la puissance mise dans les pinces pour le scarabée. La moufette frappait donc des troncs selon des traits tracés par sa Dresseuse pendant que le Pokémon chromatique devait faire craquer sans pour autant exploser des branches coincées entre ses cornes.

Un bruissement se fit soudain entendre dans la végétation et les instincts des trois guerriers s'activèrent simultanément : Etna était en arrière, en position défensive, pendant que Fuwadoku se plaçait devant elle prêt à la défendre si l'ennemi était un Pokémon trop puissant. Ikken, quant à lui, s'avançait de manière discrète vers la source des bruits, préparé à attaquer tout arrivée hostile. Cette partie de l'île Touga était pour le moins sauvage et mieux valait un peu de paranoïa qu'un accident malheureux.


Dernière édition par Etna Neria le Lun 1 Aoû - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 727
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: Mare à Bounta   Jeu 28 Juil - 15:33

Bon sang. Quelle chaleur... Insupportable. Oui, c'était probablement le mot qui désignait le mieux la température de cette île. A vrai dire, je ne m'attendais pas, en arrivant ici, à ce qu'il fasse aussi chaud. Je me serais bien jetée dans l'eau en débarquant sur l'île... Si il n'y avait pas eu que du sable. Assise sur un petit banc, contre une des maisons du village, je pouvais sentir le vent chaud fouetter mon visage, humer l'air qui était tout sauf humide. Au loin, j'entendais de joyeux cris, sans aucun doutes des enfants qui jouaient probablement. De toute façon, à moins de leur demander, je ne pouvais pas en être à 100% sûre. N'importe quand, cette vue que j'avais pouvais me jouer des tours. Bien que je puisse distinguer les formes et me déplacer sans trop de problèmes, et bien cela restait toujours assez dur! Il arrivait souvent que je confonde certaines choses, certaines choses dont les formes et silhouettes étaient tout de même assez similaire. J'essayais d'excercer mes yeux à ce genre d'exercices, par exemple m'entraîner à repérer qu'est-ce qui était quoi, etc.
         Comme tout le monde à son arrivée, j'avais bien sûr reçu mon starter. Le collectionneur m'avait regardée étrangement, lorsque je lui ai demandé à quoi il ressemblait exactement, et quelles étaient les couleurs du Pokémon. C'est vrai, j'avais eu énormément de mal à me repérer. Dans les yeux sombres, je ne vois rien. Enfin, presque rien. Mais c'est normal, toute couleur étant absente de ma vue, que, dans les endroits sombres, et où il y a très peu de lumière, je ne voie rien. Etant donné que je ne vois pas la lumière. Je peux la deviner, mais pas la voir. Enfin, j'ai plus ou moins réussi à la repérer. Souvent, c'est un faisceau transparent à laquelle se mêlent toutes les autres nuances que je vois, si bien sûr la lumière passe devant. Elle éclaircit alors ces nuances, et si le reste est plus sombre mais fait partie du même élément devant lequel passe le faisceau, alors je peux distinguer qu'il s'agit de la lumière. Pour le moment, c'est l'unique chose que j'arrive à repérer. Ce n'est pas une couleur, c'est vrai... Mais peut importe, on s'en fiche, non? C'est déjà un progrès d'y arriver! Dites vous bien qu'on ne voit pas en noir et blanc uniquement dans les vieux films... Et moi je vois tout le temps comme ça, alors estimez-vous heureux!

    Me voilà qui divague. Pour en revenir à mon starter, il m'a semblé que le collectionneur m'avait regardée étrangement quand je lui ai demandé quelles étaient les couleurs de ce Pokémon. Enfin, j'ai pu le deviner au travers de sa voix, qui s'était voulue lente et moqueuse. Je m'étais contentée de brusquement lui prendre la Pokéball des mains, et lui faire comprendre à quel point son questionnaire était stupide et sans le moindre sens, et, tant bien que mal, je suis ressortie. Enfin à l'air libre.... Quand ma vue fut éclaircie, je lançais cette Pokéball que je ne pouvais voir que d'un gris étrange, et blanche. C'est alors que... qu'une sorte de... de pierre vivante était apparue devant moi. C'était quoi cette chose? Ca avait des bras, des yeux, mais... pour moi cela ressemblait plus à un espèce de rocher géant dans lequel on avait mis une sorte d'âme. Un golem, quoi. Cela s'entendait même dans son nom, Gringolem.
         Je dois dire que ma réaction ne m'étonna même pas. C'est vrai... C'était quoi cette chose? Ce n'est même pas un Pokémon mignon que l'on peut câliner... Enfin, même si cela ne m'importait pas tant que ça, je dois dire que je m'attendais à moins bizarre. Et là, il était autour de moi, je pouvais l'entendre faire n'importe quoi. "Bong!" Tiens, ça c'était lui qui venait de se cogner dans un mur... Est-ce qu'il voyait quelque chose, au moins? Presque en bondissant de mon banc, je promenais mes yeux sur les alentours, tentant de repérer la silhouette floue de Walker. Pour le moment, tout ce que je pouvais voir n'était qu'un vague espace brouillé, nuancé de gris, dans lequel je pouvais parfois voir des nuances plus sombres qui m'indiquaient qu'il y avait des façades de maisons non loin. Je vis une espèce de masse se redresser maladroitement, et venir vers moi dans une démarche lourde. D'un pas sur le coté, je l'évitais, et m'accroupis face à lui. Après avoir passé environs deux bonnes minutes à m'assurer qu'il s'agissait bien de Walker, je me redressais, et dirigeait mon regard vers le sol. Je cherchais un tracé, n'importe quoi qui puisse m'indiquer qu'il y avait un chemin. J'avais entendu parler d'une forêt tropicale, et ... Les forêt tropicales sont tellement plus humides par rapport aux endroits chauds! Si je pouvais m'y rendre, ce serait vraiment le paradis... Il y avait des insectes, et alors? On pouvait se perdre, et alors? Je n'ai peur de rien, et ce n'est pas ma très mauvaise vue qui allait m'en empêcher. Il fallait juste que j'arrive à la trouver, cette forêt...  Cherchant toujours du regard le tracé d'un chemin, je finis par avancer, de manière un peu hasardeuse, au travers du village, quand je sentit que mon Gringolem... avait attrapé ma main. Pour m'emmener derrière lui. Je pouvais entendre ses pas lourds résonner, à vrai dire il était si bourrin qu'il faisait constamment du bruit...

-Eh, Walkeeeeeeeer tu m'emmènes où là?

    Ne me répondant pas, le Pokémon continua de m'entraîner derrière lui, et je le laissai faire tout en faisant attention à où je mettais les pieds. Ce serait bien ma veine, ça, de tomber... Je ne savais pas du tout où il m'entraînait, mais je pouvais voir une succession de décor au fur et à mesure qu'il avançait. Soudain, je vis comme de grands troncs se dresser non loin de moi, surmontés par de gigantesques feuilles. La forêt? J'eu un grand sourire, et je lâchais la main de mon Pokémon en me mettant à courir, faisant attention à où je mettais les pieds. Heureusement, aucune silhouette ne se dressait sur mon chemin. Lorsque je pu sentir une goutte s'éclater contre mon visage, je failli expulser mon bonheur d'avoir enfin atteint la forêt par un cri. En bloquant mes lèvres de mes mains, j'eus un malicieux sourire. Etrangement, une scène qui avait eu lieu tôt dans la matinée me revint, et je ne pus m'empêcher de discrètement rire. J'étais arrivée vers un élève, et je l'avais salué... D'un coup de poing bien placé dans l'épaule. Cela l'avait surpris fortement, et je ne le connaissait même pas... Personnellement, cela ne m'avait absolument rien fait. Il s'était ensuite énervé, ce qui m'avait amusée encore plus.
         Secouant la tête sur le côté, je m'engouffrai au travers de la forêt, faisant attention à bien distinguer les arbres, les rochers, buissons et autre choses susceptibles d'être un obstacle. Je voyais la silhouette de Walker avancer, le Pokémon s'étant sans doutes mis à déambuler de son éternelle lourde démarche. Lorsque je pus entendre un bruissement, je réalisai qu'il s'était engagé entre les buissons. Tant bien que mal, je m'y engouffrai à mon tour, avant de me stopper. Il me semblait avoir entendu quelque chose. "BONG"... Cet éternel bruit que j'entendais dès que mon chère Walker se cognait quelque part. M'avançant toujours, accroupie entre les feuilles... Je finis par distinguer plusieurs silhouettes, dont une humaine. C'était tout ce que je pouvais apercevoir, si on ajoutais bien sûr toutes ces nuances de gris qui recouvraient l'humaine, et les trois autres Pokémons. Parmis eux, mon Gringolem, face à... Une sorte de silhouette cornue. Touchant le sol pour tenter de me trouver une confortable place, je tendai l'oreille, aux aguets. Si ma vue m'était peu utile, ce n'était pas le cas des autres sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2018
Points d'Expériences : 196

MessageSujet: Re: Mare à Bounta   Lun 1 Aoû - 21:35

En entendant quelques bruits sourds, comme si on frappait sur des pots creux, Etna baissa la main, indiquant à Fuwadoku et Ikken que ce qui était dans les fourrés était certainement moins dangereux que prévu, ou alors assez confiant pour ne pas dissimuler sa présence. Dans tous les cas il avait perdu l'effet de surprise, donc les trois quarts du match. Qui était préparé ne peut pas tomber, disait-on. Enfin, le feuillage s'écarta pour laisser passer une espèce de petite barrique bleue qui semblait peu assurée sur ses jambes. La Mentali échangea un regard avec son starter, partagée entre l'étonnement et la lassitude. Qu'est-ce que ce truc venait faire là ? Ce n'était certainement pas un Pokémon des forêts. Enfin déjà c'était bien un Pokémon ?! Johto n'était pas trop connue pour ses Pokémon inorganiques, elle était un peu perdue. Vive la fonction Pokédex de l'IPok ! C'était donc un ... Gringolem. Un Pokémon originaire d'Unys, trouvé le plus souvent dans des ruines... Il s'était échappé de la pyramide alors ? Mais qu'est-ce qu'il fichait dans une forêt humide alors ? À moins que...

Un nouveau bruissement dans les feuilles fit faire volte-face à l'insecte à cornes. Sa Dresseuse s'approcha et lui indiqua de se décaler, ce qu'il fit à contrecœur. La brune se mit accroupi et observa le bosquet pendant quelques secondes. Bingo. C'était bien un Pokémon dressé et encore plus par une élève de la PC. Elle était sûre d'avoir déjà croisé cette jeune fille. Ah c'était sûrement une des nouvelles Mentali ! Avec un peu de difficulté elle tenta de se souvenir de son nom… Une blonde avec un Pokémon robot ça ne courait pas les rues, surtout dans son dortoir : les deux filles avaient eu des Pokémon peu conventionnels pour starters ce qui leur faisait au moins un point commun. Bon par contre c’était comment ? Sola ? Ah non, Luna c’est vrai ! Il fallait vraiment qu’elle reconnecte avec les réseaux de son groupe : elle avait loupé pas mal d’infos croustillantes ce dernier mois en fait… Bon il était quand même temps de montrer à la pauvre nouvelle qu’elle l’avait remarquée. Même si elle semblait bien cachée, ses cheveux détonnaient avec la base marron des plantes.

- Tu peux te relever … Luna, je t’ai repérée. Tu t’entraînes pour les cours d’athlé de Jackie ? Je te rassure elle ne nous a jamais fait mangé de verdure !

La brune à la queue de cheval improbable se tourna vers la moufette qui semblait être bien intriguée par le petit robot. La future espionne lui fit signe de faire attention, on ne savait jamais. Et puis elle n’avait pas sermonné tant de monde pour le comportement de leurs Pokémon pour que les siens commencent à faire n’importe quoi. Ikken s’était éloigné et reprenait son entraînement, visiblement désintéressé par les évènements. Il faudrait lui apprendre un jour à sociabiliser à celui-là… Enfin bon de ce côté-là Etna n’avait pas de leçon à donner en fait s’était-elle dit. Bon par contre… Ah oui est-ce que la nouvelle étudiante l’avait reconnue ? Elle ne s’était pas présentée !

- Ah oui au fait je m’appelle Etna. Etna Neria, je suis chez les Mentali comme toi.

Elle pouvait faire encore plus court parfois. Comme avec les gens qu’elle ne pouvait pas voir. Mais elle se retenait ces derniers temps, enfin elle se lâchait niveau paroles. Mais elle avait coupé la plupart de ses morales. Ce qui la faisait questionner toutes les deux secondes la pertinence de ses remarques et comment elles pourraient être interprétées. Sauf avec les fous furieux qu’elle ne pouvait pas voir en photo. Avec eux elle faisait honneur à son prénom : elle devenait volcanique. Bon pour le moment elle attendait juste que son interlocutrice se redresse et arrête de ruiner ses habits dans la terre. Autre question : que diable fichait une Dresseuse débutante au beau milieu d’une forêt pour le moins dangereuse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 727
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: Mare à Bounta   Mar 16 Aoû - 12:28

Mais... C'est quoi cette voix? Tiens donc... Il y avait bien une silhouette humaine, devant moi. Qui me disait de me relever. Pardon, pardon, je vais le faire, hein... Laissez-moi juste le temps de trouver un appui quelque part. Bah oui, je m'accroupis parfois au sol pour le tâter afin de plus ou moins repérer l'endroit où je me trouve. Comment ça j'ai l'air d'un clown? … Mais vous voulez mes yeux? Non, pire, vous voulez que je vous envoie contre un arbre et que je vous greffe mon implant? Ahah. Crevez-vous les yeux, tient, vous comprendrez ce que ça fait de devoir se servir de ses sens autres que la vue pour se déplacer.
         Reprenons, donc. Etna Neria, une Mentali? Comme moi? Bon, déjà, il fallait que je me relève. Et puis... Euh... Que je sorte de la forêt, peut-être? Alors oui, au départ je voulais y aller. Mais c'est mon cher Starter qui m'a entraînée à l'intérieur, hein! Rappelez-vous que cet abruti de Pokémon fait toujours n'importe quoi. Il me fait aller n'importe où, depuis que je suis arrivée sur Touga... Même si pour le moment il n'a fait que se déplacer, enfin, m'entraîner à l'intérieur du petit village autour de l'Oasis. Jusque là ça n'avait pas été très embêtant, à part que je devais instinctivement lâcher sa main pour éviter de me cogner dans un mur avec lui, ou pour éviter de tomber avec lui.

     Bon, je faisais quoi, là? J'était toujours accroupie sur le sol, visiblement... Il était temps que je me lève, non? J'essayais une dernière fois de regarder ce qu'il y avait autour de moi, mais c'était continuellement la même chose: Je voyais toujours des silhouettes floues, nuancées de tout plein de sortes de gris. Je soupirais, puis j'humais furtivement l'air avant de me relever. Pour le moment, lorsque je tendais l'oreille, je pouvais entendre simplement le bourdonnement lointain de peut-être quelques insectes, mais c'était simplement tout ce que je pouvais entendre, pour le moment. Je cherchais à nouveau la silhouette de Walker, que je distinguais non loin de moi, puis je pris appui sur le sol en posant mes mains à coté de moi. La terre était sèche, très sèche.
         Une fois que je fus enfin debout, je pris quelques secondes pour tapoter mes vêtements, remettre mes cheveux en ordre car en passant la main sur ma tête, je pouvais deviner qu'ils étaient désordonnés. Et mes vêtements s'étaient froissés alors que je m'étais accroupie. Ahh, bon sang pourquoi avait-il fallu qu'ils se froissent... Je déteste quand je distingue quelque chose de froissé. Souvent, c'est au touché mais même ma faible et différente vue peut me permettre de deviner des vêtements froissés. Je ne sais pas vous, mais moi, ça m’horripile. Alors bien sûr je ne juge pas sur le physique des gens tout simplement parce que je ne peux pas vraiment le voir, mais j'aime bien imaginer le physique des gens. Les simples descriptions, je peux m'en contenter, mais parfois, j'aime bien « voir » de moi même. Je me rapprochais d'Etna, toujours en essayant de remettre de l'ordre dans mes cheveux. Mes pas étaient lents et prudents, je n'avais pas envie de tomber ou de trébucher sur quoi que ce soit.

-Euh, non, les cours d'Athlétisme, très peu pour moi. Je répondais, avec un petit air boudeur même si un petit sourire déchira mes lèvres.

    Faisant mine de regarder les alentours, je repris.

-Ah et, désolée, je t'espionnais pas, rassure-toi. De toute manière je ne peux pas vraiment espionner... Je murmurai. En fait, mon Pokémon a profité de ma vue handicapante pour me conduire n'importe où, parce que oui il se balade littéralement n'importe où. Il rentre et se cogne dans tout ce qui bouge, et parfois même il tombe sans aucune raison apparente...

    Comme pour appuyer mes propos, j'entendis un « Bong » atténué par le bruissement des feuilles dans lequel il s'était ramassé, et en tournant la tête je pouvais effectivement voir la silhouette de Walker qui venait de s'effondrer entre les feuilles. Charmant... Ignorant complètement ce qui venait de se passer, je me retournais vers Etna, et je poursuivis, le plus simplement du monde.

-Du coup, enchantée Etna. Et euh, dis... Est-ce que tu saurais comment on sort de la forêt? Parce que j'y suis pas venue volontairement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mare à Bounta   

Revenir en haut Aller en bas
Mare à Bounta
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-