Partagez | .
Good bye my dancer, good bye my friend [PV Paul] [Terminé]
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Good bye my dancer, good bye my friend [PV Paul] [Terminé]   Jeu 28 Juil - 19:57




Good bye my dancer, good bye my friend
Alban Abernaty & Paul Nyllis

Alban redressa la tête et essuya la transpiration qui perlait sur son front. Lunettes vissées sur son nez, calepin dans une main, le châtain observait le véritable combat de titan qui se déroulait sous ses yeux. D’un côté, Héra, la Kangourex à l’instinct maternel surprotecteur d’Audrey. De l’autre, Spike, le Charchacrok fou du combat d’Orren. Entre eux, une corde qu’ils tentaient de tirer chacun de leur côté afin de remporter la lutte de force. Cela faisait déjà bien dix minutes que l’affrontement avait commencé, et aucun des deux n’avait encore fait preuve de faiblesse. Raffermissant leurs prises sur la corde, ils stabilisaient leurs positions afin de ne pas céder du terrain à l’autre. Un véritable duel qui leur permettrait de booster leur Attaque, leur Défense, mais également leur concentration et leur capacité à trouver des ouvertures, même dans des situations qui n’y étaient pas propices. Hochant la tête de haut en bas, Alban nota quelques informations sur son calepin puis se tourna de l’autre côté.

Sur un terrain qu’il avait pu tracer grâce à son équipe, un match de football américain à sens unique se déroulait. Au milieu, Tyson M.D. était en possession d’un ballon qu’il gardait entre ses pattes et ne devait absolument pas céder aux autres. Autour de lui, Auster, Mistral, Zéphyr, Aura et Hélios multipliaient les assauts pour tenter de s’emparer du précieux sésame. Les attaques spéciales avaient été interdites lors de cet exercice, afin de booster uniquement Attaque d’un côté, et Défense de l’autre.

Attentifs, les yeux bleu-dorés d’Alban scrutaient la scène. Cet entraînement avait rejoint la carte des exercices quotidiens depuis une semaine et demie déjà. Au départ, le Chartor avait eu quelques difficultés à résister aux assauts de ses cinq opposants ; malgré une bonne défense, il lui était compliqué de tenir tête à l’équipe surentraînée d’Alban. Au fil des jours toutefois, le type Feu avait appris à compenser son infériorité numérique par de la ténacité et des efforts constants. Progressivement, le Voltali avait pu noter des progrès fulgurant au niveau de la défense du Chartor. Et aujourd’hui, alors qu’il avait atteint la deadline qu’il s’était lui-même imposée, Alban pouvait être fier du chemin parcouru. Tyson pouvait à présent tenir jusqu’à quarante minutes sans se faire voler la balle. Et il semblait ressentir de moins en moins les dégâts que pouvaient lui infliger les autres. Consultant sa montre, Alban décida de siffler la fin de l’entraînement, un sourire aux lèvres.

Aussitôt, ses Pokémon cessèrent d’attaquer Tyson, et allèrent le voir pour s’enquérir de son état. Derrière, Spike et Héra se lancèrent un dernier regard de défi, avant de lâcher la corde à contrecœur. Alban savait que cette compétition entre ces deux-là était importante pour eux, mais il voulait justement cultiver cet esprit de rivalité plutôt que de donner l’ascendant à l’un ou l’autre. Et puis, contrairement à Tyson, Héra et Spike allaient bénéficier d’encore un peu de temps avec Alban.

- Bien, bien, bien. L’entraînement est bientôt fini pour aujourd’hui, mais j’aimerais qu’on fasse tous ensemble une demi-heure de petites foulées et d’étirements afin d’être au top pour demain. Aujourd’hui, Tyson M.D. va retourner avec son dresseur, donc je vous demanderai de lui faire un au revoir digne de ce nom. Vous avez tous travaillé ensemble durant ces trois dernières semaines, et sous cette chaleur, cela n’a été simple pour personne. Néanmoins, je suis extrêmement fier de tout le chemin que vous avez parcouru.

Il leur adressa un sourire radieux, puis se tourna vers le Chartor.

- Héra et Spike l’ont déjà, et c’est maintenant à ton tour. Je te donne ce petit foulard, qui est une preuve de ton séjour parmi nous. A partir d’aujourd’hui, tu retourneras avec Paul mais sache que tu seras toujours le bienvenue dans mon équipe. Ce fut un plaisir de travailler avec toi.

Avec des mains qui ne tremblaient pas, Alban attacha le morceau d’étoffe bleu pâle autour d’une des pattes avant de Tyson M.D. Ce dernier, semblant plutôt content (?) du cadeau, se mit à tourner sur lui-même comme à son habitude, projetant du sable sur tout le monde. C’était toujours un peu douloureux de rendre un Pokémon coaché à son dresseur. Néanmoins, Alban parvenait à prendre de plus en plus de recul, à présent. Bien plus serein qu’il ne l’avait été lorsqu’il avait fait ses premiers entraînements, le châtain se mit à courir à petites foulées pour achever leur séance. Finalement, peut-être aurait-il réussi à accomplir quelque chose…

***

15h. Comme convenu par iPok, Alban et Paul devaient se retrouver au même endroit que lors de leur première rencontre afin d’organiser la restitution du Chartor. Cette fois-ci, ce fut le Voltali qui arriva en premier sur le lieu de rendez-vous. Assis à une table en terrasse sous un parasol qui lui offrait un couvert plus que bienvenu, le jeune Coach commanda des viennoiseries et des pichets de jus de baies diverses. Disposant les encas sur la table, il attendit ensuite patiemment son collègue TopDresseur, qui ne tarda pas à se montrer. Aussitôt, Alban leva une main pour interpeller le brun.

- Hey Paul. Comment vas-tu ?

Cette fois-ci, Alban était d’un peu meilleure humeur. Ou tout du moins, il n’était pas au trente sixième en dessous. Adressant donc à son camarade un sourire qui se voulait amical, le Voltali lui laissa le temps de s’assoir, avant de montrer les viennoiseries.

- J’ai cru comprendre que tu ne détestais pas ça, donc sers toi, je t’en prie.

Puis, pour montrer un exemple, il attrapa lui-même un pain au chocolat qu’il commença à grignoter. Une aile lui frôla la joue et il tendit quelques miettes à Zéphyr, posté sur son épaule. Contrairement à la première fois, Alban n’était pas uniquement accompagné de Mistral et Ether. Il avait certes le premier derrière lui et le second sur les genoux, mais Auster le Noctali et Zéphyr le Goélise l’encadraient également. Sur le sable, plus loin, Tyson M.D. jouait avec Aura et Hélios sous le regard maternel de Héra et celui un brin blasé de Spike. Ne s’embarrassant pas particulièrement des présentations, Alban tendit vers Paul un lourd dossier.

- Tiens, c’est pour toi. J’ai compilé les courbes de progression de ton Chartor, ainsi que les exercices que nous avons faits ensemble. L’entraînement s’est vraiment bien passé. Tyson a été très attentif et assidu, et il a donc forcément progressé. En outre, il a eu l’avantage d’être en coaching avec moi à la même période que deux autres pensionnaires, à savoir Héra qui appartient à Audrey Hatoria, et Spike qui appartient à Orren Losvrôk.

Il montra tour à tour la Kangourex et le Carchacrok.

- Ça l’a pas mal boosté d’être en compétition avec deux autres Pokémon. D’où les résultats qui se sont montrés très intéressants. Enfin... Je te laisse les consulter et me dire s’il y a un quelconque problème avec. Egalement, si tu as des questions, n’hésite pas à me les poser. Et si tout va bien…

Il fit glisser la Pokéball de Tyson jusqu’à son dresseur.

- … je peux te rendre ceci. Sinon, je peux le garder encore un peu si tu estimes qu’il n’a pas assez progressé à ton goût.

Patient, Alban acheva son discours par un sourire apaisant. Il savait que le Chartor avait bien progressé, et il était persuadé que Paul ne lui reprocherait rien. Il avait fait son travail, comme d’habitude, et n’avait pas à en rougir. Enfin… Tout du mois l’espérait-t-il. Se servant donc un verre de jus de baies, le châtain attendit la réponse de son camarade. Si le pari avait été tenu, ce serait au moins une bonne chose de faite.

HRP : Fin du Coaching de Tyson M.D., Chartor de Paul Nyllis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 36
Jetons : 5374
Points d'Expériences : 829

MessageSujet: Re: Good bye my dancer, good bye my friend [PV Paul] [Terminé]   Lun 1 Aoû - 23:10

Un mois ou presque s’était déroulé depuis le début du coaching de Chartor. Tyson était le premier Pokémon dont je me séparais sur une si longue période, voire même me séparait tout court. Il n’était pas parti pour toujours non plus, mais cela laissait un sentiment bizarre. Un peu comme la fois où j’ai offert un Mimitoss à Nolan. Désormais nommé Milo, je ne le considère pas comme l’un de mes Pokémon. Son passage avait été rapide dans l’équipe, mais ce qui avait été dur cette fois-là, était dû au fait qu’il était le premier Pokémon que j’avais capturé. Le tout tout premier. Par conséquent, même si pour son bien, je l’avais offert à un dresseur capable de l’élever, j’avais ressentiment une grande peine en le laissant partir. Avec Chartor, je savais que ce n’était que le temps de plusieurs semaines, mais je ne pouvais réprimer ce manque qui revenait régulièrement lorsque je pensais à lui. Par ailleurs, cela m’avait poussé à me poser une autre question. Est-ce que Max, qui me l’avait elle-même donné, souffrait aussi de chagrin parfois ? Je savais la jeune Givrali fragile sur ce genre de sentiments, bien qu’elle m’ait prouvé être capable d’une grande force mentale.

Voyant Crocrodil revenir les bras chargés d’une caisse contenant les affaires que je lui avais demandé pour les préparatifs, je chassais cette nostalgie qui n’avait pas lieu d’être aujourd’hui. Nous fêtions le retour d’un membre de notre équipe… D’un ami. Pour l’occasion, tous s’étaient mis au travail. Ils voulaient par leur participation, apporter une pierre à l’édifice, qui permettrait de rendre la petite fête surprise organisée, complètement géniale et inoubliable. Bon, c’était peut-être beaucoup pour un retour de coaching et Chartor pourrait être fatigué en rentrant, mais cela avait fait tellement plaisir à tous, dont moi, que je les laissais poursuivre. Notre hutte s’était donc transformée pour accueillir la tortue. Des confettis avaient été disposés un peu partout, prêt à péter dans tous les sens le moment venu. Au plafond, des guirlandes pendouillaient de manière plus ou moins correcte d’un bout à l’autre de la pièce. Chacun s’était procuré des petits chapeaux comme dans les anniversaires, ainsi que des accessoires drôles à utiliser. Stalgamin avait eu l’idée de sculpter une statue de Chartor dans la glace, qu’elle gardait en permanence pour éviter qu’elle fonde. Une piste de danse avait été improvisée dans un coin et Ouisticram s’était empressé de prendre la radio pour se la jouer DJ lors de la fête. Bref, chacun s’amusait et coopérait dans la bonne humeur pour rendre ce moment magique à Chartor.

Crocrodil et moi devions quand même nous éclipser. L’heure approchait et il fallait faire vite. J’avais convenu d’un rendez-vous avec Alban à 15h, même lieu que la dernière fois. J’avais hâte de le voir et bien sûr, de revoir Tyson. En chemin, je me questionnais sur la relation qu’avaient pu avoir les deux. Je n’avais eu aucune nouvelle depuis la dernière fois et je supposais qu’ils s’étaient bien entendus, sinon il me l’aurait retourné rapidement. Je me demandais plutôt s’ils s’étaient amusés, si Chartor s’était montré coopératif avec Alban, si ce dernier avait des anecdotes marrantes à me raconter, comment les autres Pokémon avaient accueillis la musique imaginaire et son envie de tourbillonner sur sa caparace. Souriant, je rejoignais le café en cherchant Alban du regard. D’après mon iPok, j’avais deux-trois minutes de retard. Ce n’était pas très convenable de venir avec du retard, mais j’espérais que le Voltali ne m’en tiendrait pas rigueur. Devant le café, une ribambelle de Pokémon se promenaient, jouaient, attendaient… Et parmi eux, Chartor.

-Chartor ! Je lui courrais après et le prenais dans mes bras pour un câlin. Il était énorme, donc je ne m’en tenais qu’à son cou. Comment vas-tu mon ami ? Tu t’es bien amusé avec Alban et ses Pokémon ? Lui caressant la carapace, je le regardais hocher la tête au rythme de sa chanson en simple réponse. A sa patte, je remarquais un petit foulard, qu’il semblait accepter. Voilà qu’avec sa casquette, sa chaîne en or, il se retrouvait avec un nouvel accessoire. Je lui adressais un sourire à la limite du rire et me demandais quel pourrait être la prochaine étape. Une cravate ? Une paire de chaussettes ? Tout cela était très drôle, mais j’en oubliais presque la raison de ma présence. Laissant donc Crocrodil et Chartor à leurs retrouvailles, je m’asseyais à la table d’Alban, qui ne fut pas difficile à trouver, vu le nombre de Pokémon qui lui tournent autour. Certains que j’avais déjà vu lors de notre dernier échanger, d’autres que je ne connaissais pas encore. Son équipe était plutôt hétéroclite, mais je sentais comme une prédominance du type Vol. Aussi, me demandais-je s’il se dirigeait vers une voie de TopDresseur après celle de Pokéathlète Coach. Ces idées étaient purement théorique et je les laissais de côté, elles aussi, pour m’adresser à mon interlocuteur.

-Tout va pour le mieux Alban. Et toi ? Le Voltali paraissait plus joyeux que la première fois. J’espérais que ce n’était pas de se débarrasser de Chartor, mais en tout cas, il avait déjà l’air moins préoccupé. Et puis, le temps passe et certains soucis disparaissent pour laisser place à des jours heureux. J’étais donc ravi de le voir dans cet état, surtout qu’il avait apporté les viennoiseries cette fois ! Merchi ! C’est délichieux ! Disais-je la bouche pleine par un pain aux raisins. Je m’essuyais ensuite rapidement les doigts pour prendre le dossier que me tendait Alban. Volumineux comme jamais, je me demandais ce qu’il pouvait contenir. En bouche, je me pressais de terminer mon pain aux raisins, dont j’avais enfilé la fin pour pouvoir observer les documents, les mains libres. C’était dommage, car je me serais bien repris une viennoiserie, optant plus pour le chausson aux pommes, cette fois. Je remis donc ma gourmandise à plus tard et je prenais soin d’écouter l’expert en coaching. Son travail était faramineux, je n’en revenais pas et je ne regrettais clairement pas d’avoir fait appel à lui. Je jetais ensuite un œil curieux aux Pokémon qui avaient partagé sa session. La Kangourex appartenait à une personne que je connaissais bien : Audrey. Cette mécanicienne avait toujours une idée folle derrière la tête, je doutais que la présence de son Pokémon en coaching ne soit pas le fruit d’une mûre réflexion pour sa prochaine création farfelue. A côté, nous avions Spike le Carchacrok. Je l’avais repéré en arrivant, à cause de son allure nonchalante, mais aussi à cause de l’aura qu’il dégageait. Je ne pouvais dire qu’une chose de lui, dont je sois sûr : il était fort. Le nom de son dresseur ne m’était pas inconnu non plus, mais je ne savais pas où le replacer. J’examinais avec attention le type Dragon, perdu dans le fil de mes pensées et gardant une oreille à l’écoute d’Alban. Beaucoup trop de choses à la fois, qui m’obligèrent à reconsidérer mes réflexions pour plus tard et revenir sur le sujet principal. Je jetais encore un coup d’œil au dossier, puis le fermait.

-Tu as fait un travail remarquable, Alban. D’une main, je venais chercher la pokéball de Chartor. Je ne puis que te féliciter. Chartor a l’air de s’être beaucoup amusé et les données que tu me présentes sont très sérieuses et encourageantes sur l’évolution de mon Pokémon. Je te remercie vraiment de t’être occupé de lui. Ayant refermé le dossier, je pu le poser sur un coin de la table et en revenir aux chaussons aux pommes, que j’avais dû laisser dans le sachet. Et je te remercie pour cette délicate attention. Ces viennoiseries sont excellentes. Alors que ma main venait fouiller le fond du sac, elle sembla ne jamais le trouver. Elle poursuivit sa route et je vins personnellement vérifier du regard la position de celle-ci. Quand je découvris avoir déjà dépassé le fond depuis belle lurette et être passé complètement au travers du sac, mon regard ne put se porter que sur le fautif de cette plaisanterie… Crocrodil avait quitté son ami et se tenait de l’autre côté de la table comme si de rien était. Sa mâchoire présentait des traces de miettes et de chocolat, prouvant sa culpabilité, alors qu’il feignait la surprise.

-Crocrodil… Mon regard ne s’était jamais fait aussi blasé qu’aux diancies, et je me tournais ensuite vers le Voltali, gêné. Désolé… Je ne l’ai pas vu venir. Il a un appétit débordant depuis son évolution et parfois je l’oubli. Soudain, une voix s’éleva à quelques tables de nous. Des gens protestaient que leur gâteau avait disparu. Puis, les voix se firent plus nombreuses et Crocrodil un peu moins serein. Voulant éviter les problèmes, je venais chuchoter à l’oreille d’Alban. Je crois que notre couverture est compromise l’ami. Nous devons impérativement quitter les lieux... Je me levais alors et me barrais en courant, Crocrodil sous les bras. En vitesse ! Criais-je alors que notre table était démasquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: Good bye my dancer, good bye my friend [PV Paul] [Terminé]   Ven 28 Oct - 16:39




Good bye my dancer, good bye my friend
Alban Abernaty & Paul Nyllis

C’était étrange de revoir Paul Nyllis après trois mois sans s’être croisés une seule fois, et de constater tout ce qui avait changé depuis lors. La première fois qu’ils s’étaient rencontrés, Alban sortait tout juste d’une dispute avec Maxine et avec Zénith, et il avait passé la nuit précédente à dormir à la belle étoile après avoir pleuré comme une adolescente en mal d’amour. Et non, il n’avait pas honte de l’avouer, puisque ça avait été le cas - et encore, il estimait qu’il camouflait le plus gros du désespoir qu’il avait ressenti ce jour-là -. Trois semaines plus tard cependant, le jeune Coach avait pu stabiliser sa relation avec son Dracaufeu nouvellement évolué et avait pu renouer ses liens avec la charmante Givrali. Autant dire qu’il était passé du gouffre au paradis en un laps de temps pas si long que ça, façon bouchon de champagne qui dégomme la stratosphère. Sur son petit nuage, donc, le châtain avait accueilli le Noctali en essayant de se montrer professionnel et de ne pas sourire comme un abruti à l’idée de retourner dans sa hutte pour retrouver ses meilleurs amis et sa meilleure ennemie. Il n’avait pas envie de donner à Paul l’impression qu’il était instable et lunatique. Ni qu’il prenait les choses trop à la légère. Ce n’était pas bon pour l’image commerciale, m’voyez ? Quoi qu’il en soit, Alban se rendit rapidement compte que le brun s’était complètement désintéressé de lui et de ses expressions pour aller piocher avec enthousiasme une viennoiserie dans le sac que le Voltali lui tendait. Il avait vraisemblablement visé juste en décidant d’acheter ça plutôt qu’un autre quelconque gâteau. Il connaissait assez mal Paul, mais il avait été à peu près certain que ces viennoiseries constitueraient une valeur sûre. Souriant donc à son interlocuteur, Alban hocha lentement la tête de haut en bas.

- Je vais bien, merci. Et pas de quoi pour les viennoiseries. Tu avais l’air de bien apprécier ça la première fois qu’on s’est vus, et comme c’est l’heure du goûter…

Il laissa sa phrase en suspens. Il ne savait pas pourquoi il se sentait aussi nerveux face à Paul. Probablement y avait-il plusieurs raisons à cela. Première personne qu’il ne connaissait pas et qui était venu lui demander un coaching pour son Pokémon. De ce fait, premier véritable « client » qui ne soit pas vraiment un ami à la base - ou à défaut, une connaissance -. Ajoutez à cela le fait qu’il se sente coupable de s’être montré sous un jour aussi pitoyable en début d’été, et vous aurez le cocktail parfait de la gêne. D’autant plus que l’aisance naturelle du Noctali avait de quoi creuser encore plus le contraste entre eux d’eux. M’enfin ! Après avoir tendu le dossier de Tyson à Paul, Alban regagna de l’assurance. Être dans son élément avait toujours eu le don de l’aider à vaincre sa timidité ou ses angoisses. Beaucoup plus professionnel tandis qu’il expliquait à son camarade les informations compilées dans les pages de l’épais tas de feuilles, Alban acheva son discours pour laisser le temps à Paul de feuilleter le tout. Pendant ce temps, il piocha une autre viennoiserie et mordit distraitement dedans.

Après une courte observation du dossier et des Pokémon qui avaient partagé la séance de coaching avec son Chartor, Paul conclut finalement qu’Alban avait fait un bon travail. Avec soulagement, le châtain laissa s’échapper un soupir imperceptible. Il n’aurait su que faire ou dire si jamais le brun n’avait pas trouvé son coaching à la hauteur. Jusqu’à maintenant, cela n’était jamais arrivé et il espérait qu’il n’aurait pas à expérimenter la douloureuse expérience de l’échec. Un peu moins nerveux à présent, Alban posa sa main propre sur le dos immaculé de son Ramoloss chromatique. Le ronflement très léger et la respiration apaisée du type Psy faisait vrombir ses jambes, façon bouillote massante de luxe. Esquissant un sourire tandis que Paul essayait de piocher une nouvelle viennoiserie en le remerciant encore une fois pour son attention, Alban désigna une direction quelque part derrière lui.

- Je les ai prises dans la boulangerie qui est juste à côté de la boutique de location de vélo. Honnêtement, je trouve qu’ils font de très bons produits et j’y retourne souvent pour acheter mon pa…

Il s’interrompit en voyant la main de Paul farfouiller partout sur la table. Hm. C’était anormal ça, non ? D’un même mouvement, les deux garçons baissèrent les yeux pour constater que le sac avait disparu… et qu’un Crocodil couleur rose pétant venait de s’en saisir. Et de l’engloutir tout aussi sec, si on en croyait les miettes qui parsemaient sa gueule reptilienne. Un peu désemparé face à cette apparition venue du néant, Alban sentit le regard complètement blasé de Paul se poser sur son starter. Ah oui. C’est vrai qu’il l’avait déjà vu avec ce Pokémon-là, en arrivant. Bon eh bien, tant pis pour les viennoiseries, hein ? Au moins restait-il du jus de baies. Pas vraiment attristé pour autant, Alban agita la tête de gauche à droite quand Paul se confondit en excuses.

- Ne t’en fais pas, on a tous des problèmes avec nos Pokémon, après tout… plaisanta-t-il pour essayer de dérider l’atmosphère.

La rumeur de conversations s’éleva cependant bien rapidement derrière eux, et Alban se retourna malgré lui pour comprendre la source de ce tapage. Visiblement, les autres clients de la terrasse venaient de constater la disparition de leurs biens… et sans être un grand enquêteur, Alban détermina bien rapidement que le Crocodil de Paul n’y était pas étranger. Ce qui les mettait dans une situation quelque peu difficile. Car s’ils se mettaient à comprendre que le Crocodil était leur fameux chapardeur… ils n’allaient pas se montrer bien tendres.

Partisan de la technique de l’indifférence, Alban revêtit son masque inexpressif. Pas coupable pour un sou, le châtain espérait que Paul suivrait son exemple. Si le Crocodil se tenait tranquille - et Alban ne doutait pas qu’il le ferait, maintenant qu’il comprenait progressivement qu’il avait dépassé les bornes -, ils n’auraient aucun problème. Pas de course poursuite sur une île paradisiaque en foutant le boxon sur leur passage. Pas de scénario semblable à celui qui s’était joué l’année précédente après qu’Audrey lui ait fait exploser une grenade chantilly dessus… Mais évidemment, c’était beaucoup trop optimiste - voire stupidement naïf - d'avoir songé que tout se passerait bien, hein ? Sans prévenir, Paul se redressa brusquement en prenant purement et simplement la fuite… ce qui, admettons-le, était l’aveu le plus stupide de leur culpabilité. N’ayant plus trop le choix, Alban se leva à son tour et balança Ether sur le dos de Mistral, qui prit son envol pour se mettre à l’abri. Puis, tandis que les autres clients commençaient à leur courir après, le Coach prit la poudre d’escampette.

En quelques enjambées, il rattrapa Paul et siffla ses Pokémon attablés un peu plus loin pour qu’ils le rejoignent. Aura et Hélios sautèrent aussitôt au sol pour aller « jouer », tandis que Héra et Spike se regardaient en se demandant ce qui se passait, « encore ». Auster passa à toute vitesse à côté d’eux et leur aboya de les suivre, ce qui était inutile puisque tout le monde prenait déjà la fuite dans un mouvement commun et solidaire. Un gros bordel, en perspective. Complètement paniqué par les gens qui leur hurlaient derrière, Alban jeta un regard vers ses Pokémon. Partis un peu plus tard que les autres, la clique Héra-Spike-Aura-Hélios-Tyson étaient un peu à la ramasse. Par chance, les lames tranchantes et l’air revêche du Carchacrok permettaient de tenir à distance même les plus belliqueux.

- Faut aller de ce côté ! tenta de crier Alban à Paul, qui prenait la direction d’une impasse.

Montrant la direction de droite, le châtain bifurqua rapidement, suivi par ses Pokémon. Il continua de détaler comme un Sapereau sur de nombreux mètres, baissant par moment la tête pour éviter les projectiles divers qu’on lui lançait - fourchettes, verres, et d’autres choses dont il préférera taire le nom -. Le souffle haletant, il prit un virage en épingle pour perdre définitivement ses poursuivants, non sans avoir au préalable demandé à Zéphyr d’utiliser sa fameuse attaque Brume pour camoufler leur présence. Le cœur battant à tout rompre, Alban s’arrêta enfin en plein milieu d’une ruelle déserte, où il était à peu près sûr qu’on ne les retrouverait pas.

- Pfffiou… C’était moins une. Tout va bien, Pau-

Il s’interrompit en remarquant que le Noctali n’était pas là. Oh. Oh oh. Comment cela se faisait-il ?! Où l’avait-il largué ? Au moment de la première intersection, du virage en épingle ou des zigzags dans la brume ? Sentant une bouffée de panique le gagner, Alban sortit son iPok pour tenter d’appeler Paul, mais constata rapidement qu’il n’avait aucun réseau. Foutue île Touga.

Faisant rapidement le compte de ses effectifs, il remarqua que tous ses Pokémon étaient là, à l’exception de Tyson qui était retourné auprès de son dresseur. Ou tout du moins le supposait-il, vu qu’il ne le voyait nulle part - et que le Chartor n’était pas du style discret, d’ordinaire -. Dépité, Alban essaya de faire marche arrière mais ne trouva le TopDresseur nulle part. Avait-il réussi à s’enfuir ? Il l’espérait, en tout cas… Malheureusement, il ne pouvait plus faire grand-chose pour le retrouver. Alors, il dégaina son iPok et lui envoya un court SMS pour lui expliquer la situation et lui dire qu’il retournait dans sa hutte, du coup. Partir à sa recherche de façon plus approfondie aurait été trop long et trop risqué, surtout avec tous ces villageois à leurs trousses. Mieux valait faire profil bas pour un temps. Ne pouvant donc qu’espérer que Paul était sain et sauf quelque part, - et qu’il recevrait son message bientôt -, Alban rappela la majorité de ses Pokémon et se dirigea vers sa propre hutte. Bah… Paul ne pouvait pas s’être fait attraper par les villageois, si ? Ce serait jouer de malchance. Et personne ne pouvait être si poisseux… Ou pas.

HRP : RP Terminé pour Alban
Désolée du temps de réponse et de la clôture un peu forcée qui en résulte, du coup. Au plaisir de re RP avec toi quand on aura moins de contraintes de temps !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Good bye my dancer, good bye my friend [PV Paul] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
Good bye my dancer, good bye my friend [PV Paul] [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-