Partagez | .
Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…   Mar 16 Aoû - 21:37

Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…

Cela faisait déjà quelques jours que tous les élèves de l'académie s'étaient installés à l'île Touga. Chacun d'entre nous avait la chance de partager sa hutte avec d'autre élèves. Les plus chanceux se retrouvaient avec des gens qu'ils connaissaient et les moins chanceux, je parle des personnes timides comme moi, risquaient de se retrouver dans une hutte avec deux ou trois personnes qu'elles ne connaissaient pas du tout et qui plus dans une zone pas vraiment accueillante. Pour mon cas j'avais eus le double combo, zone chaude plus je ne savais pas avec qui j'étais.

Bon il faut dire pour l'instant je ne les avais pas croisés, je ne savais pas si je les connaissais ou pas. De plus je n'avais pas encore vu notre hutte pour l'instant. Je rentrais à peine de mon bénévolat dans l'arène d'Inezia. Du coup c'était avec une certaine impatience que j'avais hâte. J'allais enfin découvrir avec qui je partageais cette hutte, l'imaginant remplie d'objet de grandes valeurs bien décoré, avec un canapé confortable et surtout LA CLIMATISATION!!! Bref le luxe à la Touga.

Déjà première désillusion. Je m'étais retrouvée dans la zone la plus désertique de l'île, ce qui avait fortement déplut Givre qui était rentré directement dans sa pokéball en grognant entre ses crocs. Mon starter et la chaleur, une grande histoire de désamour. Je continuais sagement mon chemin avant d'atteindre ce qui allait être pour moi mon logement d'été.

« Par Lugia et ses vassaux ! Il y a eu une guerre ici ? » Disais-je surpris par l'état de délabrement supérieure du salon qui se présentait devant moi. Meuble poussiéreux, fissuré, voir même cassé, les murs dans le même état. Des bruissements chelou se faisait entendre par-ci par-là….Des gens vivaient vraiment dans ce …truc !
Je n'étais pas vraiment une fille que l'on pouvait qualifier d'ordonner, de maniaque et encore moins de princesse précieuse qui ne veut pas se casser un ongle en tenant un balais. Mais ça ! Ça ! Non je ne pouvais pas.

J'avais posé ma valise dans un coin de l'entrée avant de retirer mon t-shirt, dévoilant mon haut de maillot, mais on s'en foutait, j'avais vraiment l'impression qu'il y avait personne ici du coup je me mettais à l'aise. J'avais pris mon t-shirt et l'avais attaché sur ma tête en mode Warrior.

« Bon, je veux passer des vacances correctes dans un lieu sain…On va transformer ce lieu en un lieu sain… » Je commençais à déplacer un meuble et vit un nid remplie de pokémon insectes « RAAAAAH BORDEL DES INSECTES !!! TANTINE !!!!!» couinais-je en faisant sortir mon Nanméouïe « Tu peux les sortir dehors s'il te plait, sinon je serais tentée à les donner  au pioussin. Aller vite leur vie est en jeune…eurkkk, mais ne fait pas dandiner cette Aspicot devant moi… » Mon Pokémon accepta volontiers cette mission, semblant fier de moi. Pour une fois je n'avais pas cédée, à mes instincts primaire, à l'envie de fuir ou d'éradiquer ses pokémons sans défense.

Bref on avait du boulot, plus vite on s'y mettait plus vite on aurait fini. J'avais sorti mon ipok ainsi que quelques un de mes pokémons pour m'aider, avant de mettre une musique d'ambiance pour me motiver à ranger cette pièce correctement.

« Allez, on se motive et dans la bonne humeur !» Disais-je en prenant un balai qui trainait par là. Je menais un peu ma petite troupe pour qu'il arrange du mieux cet endroit. Garden portait les objets lourds, Tempesta et Blaze se chargeait des toiles de Mimigal qui trainaient de ci de là. Bandit et Nanmeouïe se chargeait de ranger les différents petits objets ainsi que les nettoyer et tous le faisaient en rythme s'il vous plait !

Quant à moi, je dansais et chantonnais tout en balayant…un peu comme tous mes pokémons qui étaient présents. Petite chorégraphie improvisée avec mes deux petits oiseaux qui posaient leurs ailes sur leur tête comme s'ils allaient s'évanouir. haha c'était bien marrant. Quand le refrain vint ce fut l'explosion d'énergie.

Je ne connaissais pas vraiment les paroles, mais j'essayais de chanter en même tant que l'artiste tout en hurlant les WOW WOH WOW, WOH WOW WOW avec entrain. Au moins j'étais sûre de connaitre cette partie de la chanson.

Le petit ménage continuais son petit train train, j'avais tellement été absorbé par la musique, le ménage, l'énergie que l'artiste dépensais dans sa chanson, que je n'avais pas remarquée que mon petit remue-ménage avait attiré mes probables colocataires. Néanmoins, je continuais toujours de balayer retirant le sable de la pièce de vie en me dandinant joyeusement sous la musique jusqu'à la fin.

« Gori gori Attakuuu !!! » disais-je levant la main tenant le balais vers le haut *SBONK*, sentant que celui-ci avait percuter quelque chose.
« Sbonk ?!!! »

ft. Nolan & Marie


musique que Djelly écoute:
 

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥


Dernière édition par Djelly Fish le Sam 17 Sep - 21:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2419
Points d'Expériences : 597

MessageSujet: Re: Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…   Sam 27 Aoû - 21:04

Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…
feat Djelly Fish and Nolan Dèannag


Les malayotyphlops koekkoeki sont une espèce de serpent endémique d'Indonésie.

C'est en tout cas ce que disait le livre que lisait actuellement Marie. Son expression éternellement inexpressive affichée au visage, la jeune fille tournait les pages de son bouquin au fur et à mesure que les mots défilaient sous ses yeux. Une bête encyclopédie qu'elle avait réussi à emprunter à un des habitants du village de Touga. Il fallait bien s'occuper ! C'était un véritable désert, ici ! Autant au sens propre qu'au figuré, hélas.

En partant en vacances, la Mentali avait espéré avoir un minimum d'activité à faire sur place. Les quelques travaux qui avaient été effectués à Cobaba l'an dernier avaient doté l'île d'infrastructures un minima distrayante, ou à défaut, possédant un intérêt culturel quelconque. Sauf qu'en débarquant sur cette île déserte avec... Du sable... Quelques cocotiers... Un oasis... Et des maisons moisies... Marie avait vite déchanter. Bon. Elle passerait des vacances chiantes à souhait, alors.

Certains de ses camarades avaient hérité d'une demeure correcte, pourtant. Dont les règles sanitaires étaient un minimum respectées, du moins. Mais visiblement, Marie ne faisait pas partie de ces heureux élus, et devait se contenter d'une hutte délabrée, crade, dans laquelle les Pokémon sauvages rentraient comme dans un moulin, et où la chaleur était insoutenable.

Néanmoins, Marie avait pris tout ça avec philosophie. 'Fin, avec philosophie, disons plutôt qu'elle se considérait déjà bien assez au fond du gouffre pour se plaindre de ce genre de détail. Une demeure pourrie ? D'un point de vue technique, elle était sans domicile, donc elle n'allait pas se plaindre d'avoir un toit sur la tête. La chaleur étouffante ? Elle avait passé son enfance en tant que gitane, à vivre sans clim ni radiateur. Les températures extrêmes, ce n'était pas ça qui allait l'empêcher de vivre. Des Pokémon sauvages ? Bah euh elle était Ranger, 'serait peut-être l'occasion d'apprendre à sympathiser avec eux. Des colocataires ? S'il vous plaît, Marie partageait sa chambre au dortoir Mentali avec Hanaë, donc franchement, elle pouvait difficilement avoir pire.

Ah oui, parce qu'il y avait ça, aussi. Les colocataires. Au début, la nouvelle ne lui avait fait ni chaud ni froid : elle était rentrée dans une optique de sortir de sa bulle, après tout, et en se retrouvant forcée de cohabiter avec des inconnus, elle n'aurait pas à faire de grands efforts pour ouvrir son champ de connaissance.

Ce qu'elle n'avait pas prévu, cependant, c'est que parmi tous les élèves de l'académie, Marie se soit retrouvée avec l'une des rares personnes qu'elle connaisse. Ce qui, d'un point de vue purement statistique, avait dix fois de moins de chance d'arriver que de rencontrer un Pokémon chromatique en sortie capture. Sauf que bon, il n'y avait pas que du hasard là dedans, mais aussi un sadisme profond de la part de son auteur, qui raffole mettre sa création dans des situations délicates, et qui ne s'est donc pas gêné au moment de choisir un partenaire. Puis en plus, tout le monde sait que les sorties captures sont truqu/PAN

Ainsi, là voilà à devoir partager sa hutte avec Nolan Dèannag, a.k.a. le corps dans lequel elle s'était retrouvée le jour de la St Valentin, a.k.a. le mec dont les agissements de la starter avait entraîné une mise à nue complète de la jeune fille, aux yeux de quelques uns de ses camarades. Joie. Au moins, Marie n'avait plus rien à cacher à ce garçon, non ? Non parce que, il avait squatté son corps, et eut l'occasion de le voir complètement nu, donc euh... Hum. On va s'arrêter là.

Par contre, il paraissait y avoir une troisième chambre, dans cette hutte. Et qui dit troisième chambre dit... Chambre spéciale pour les gentils petits Pokémon sauvages :DDD … Hmm, non. Cela voulait surtout dire qu'il y avait une troisième personne qui devait vivre avec eux. Mais où était-elle donc ? Ça, Marie n'en avait aucune foutue idée. Peut-être qu'elle appartenait à un élève qui a subitement quitté l'académie, comme cela arrive hélas trop souvent. Enfin, n'allez pas croire que cela aille chagriner Marie pour autant.

Son seul soucis fut donc sa façon d'agir envers ce cher Voltali. Devait-elle lui reprocher le malheureux incident de fin Juin ? Pourrait-elle faire comme si de rien n'était ? C'était effectivement ce que Marie avait tenté de faire, feignant l'indifférence la plus totale envers le jeune muet. Néanmoins, elle n'était pas forcément très douée pour cacher ses sentiments (Comprenez, elle en ressent tellement peu...), et il n'était pas impossible qu'elle se montre parfois froide avec lui. Comment ? Elle est tout le temps comme ça ? Mea culpa ! Marie se comportait tout à fait normalement, en fait.

Et c'était donc en l'un de ces jours particulièrement ennuyants que Marie s'adonnait à une activité tout aussi ennuyante en lisant un livre ennuyant qui n'enseignait que des choses ennuyantes à une fille dont l'ennui atteignait son paroxysme, tellement elle était ennuyée par tant d'ennui. Seule sa Carmache était en sa compagnie, d'ailleurs, bien heureuse de l'environnement dans lequel ses vacances allaient se passer. C'était peut-être bien la seule ! Mais au moins trouvait-elle son compte, ce qui ne déplaisait guère à Marie. Que Sumia, la mère qu'elle n'avait jamais eu, soit heureuse, ne pouvait que la rendre heureuse, elle aussi. Les autres Pokémon, osef, par contre. *out*

Ainsi, pendant que Marie lisait, ses écouteurs enfoncés dans ses oreilles, Sumia astiquait bien soigneusement les quelques pierres précieuses qu'elle avait réussi à dégoter au fil de sa vie. Sa collection était bien peu élevée, hélas ! Il n'y avait guère que deux trois cailloux qu'elle avait récolté avant sa capture, ainsi que la pierre que lui avait offert Marie au moment de sa rencontre. Néanmoins, cette collection faisait la fierté de la Carmache, et elle en prenait donc tout aussi que de sa dresseuse.

Euh, attendez, quoi ? Marie avait des ECOUTEURS ? Ce truc, qui est généralement relié à un lecteur de musique, appareil TECHNOLOGIQUE produisant de la musique AGREABLE ? Eh bien, oui. Marie avait ça, dans ses affaires. Comme quoi, il lui arrivait d'avoir des accessoires communs à ceux des autres adolescents. Peut-être n'était-elle pas une cause perdue ! Hmm, pardon ? Sa playlist ? Oh, quelques trucs comme l'hymne officiel de Lavanville, le requiem de Mozzart, ou d'autres musiques joyeuses comme Hijo de la Luna... Oui, d'accord, c'était pas le top du top. Mais Marie était compliquée, en matière de musique ! Et elle n'avait jamais pris la peine de chercher des choses plus joyeuses qui lui plairaient... Donc elle se contentait des musiques que ses ex-second-parents-adoptifs lui avaient bourré dans le crâne, ou de celles qu'elle avait souvent entendu pendant sa vie de nomade et qui lui étaient restées en mémoire.

Et c'était précisément parce qu'elle écoutait ces musiques gaies que Marie n'entendit pas le boucan qui avait actuellement lieux dans la pièce principale de sa hutte. Et sa Carmache ? Non seulement, elle était beaucoup trop concentrée sur ses cailloux pour y prêter attention, mais surtout, elle attribuait tout ce remue-ménage aux Pokémon sauvages qui venaient parfois squatter. Et depuis quand les Pokémon sauvages écoutent de la musique et chantent du Macross Delta comme une casserole ? Oh, vous savez, Sumia passe sa vie en compagnie d'un Couaneton insupportable qui passe son temps à brailler des conneries diverses et variées. Entre ça, et une mauvaise chanson, elle ne voyait pas vraiment de différence.

Cependant, lorsque l'hurluberlu qui avait commencé à s'agiter dans le salon éleva la voix pour pousser de magnifiques « WOW WOH WOW, WOH WOW WOW », le son augmenta suffisamment de volume pour atteindre les oreilles de Marie. Fronçant les sourcils, la Mentali retira l'un de ses écouteurs, et ne put ensuite nier qu'une personne à la voix trop aiguë pour être son colocataire était en train de réaménager toute la hutte à coups de boulets de destruction. Du moins, de ce qu'elle entendait.

Perplexe, Marie retira ses écouteurs, déposa son livre sur son lit, et se leva pour se diriger vers la porte de sa chambre. Sumia leva la tête en la voyant faire, et, après avoir vivement dissimulé ses cailloux dans un petit coffret, se précipita à sa suite. L'adolescente, ouvrit alors la porte, et fit quelques pas dans le salon de la hutte, accompagnée par sa Carmache... Et découvrit une autre adolescente, pour le moins tonique, en train de faire le ménage gaiement en compagnie d'un Nanméouïe, d'un Mysdibule, d'un Minidraco, d'un Nirondelle et d'un Passerouge.

« -... »

Ne disant rien, Marie resta parfaitement stoïque au centre de la pièce, attendant simplement que cette jeune fille la remarque. Ce qu'elle fit. Seulement après s'être dandinée en beuglant des paroles incompréhensibles... Et avoir asséné un coup de balai sur le front de la Mentali.

L'inconnue se rendit aussitôt compte que quelque chose n'allait pas, et remarqua, enfin, cette chère Marie, qui la dévisageait désormais avec un air PAS DU TOUT amusé. Sumia, sentant l'agacement monter chez sa dresseuse, se dépêcha de se positionner entre elle et la jeune fille pour s'assurer que Marie allait bien. C'est néanmoins calmement qu'elle posa sa main sur le bras de la Carmache et appuya légèrement dessus, l'incitant à s'écarter.

« -Ce n'est rien Sumia. Merci. »

La Pokémon obtempéra, et se décala légèrement, laissant Marie face à face avec la jeune fille. Elle l'analysa de haut en bas, puis, après un bref balayage de la pièce, s'avança sans un mot jusqu'à la radio qu'avait allumé l'invitée surprise. En gardant toujours une expression la plus neutre possible, Marie l'éteignit, puis se tourna vers l'adolescente. Après quelques secondes passées dans cette pièce où le silence était parfaitement retombé, la Mentali prit la parole.

« -... Mes salutations. Marie Rosalina Uana. Enchantée.  » elle fit une courbette, et se redressa « A en juger votre activité et votre absence total de gêne, je suppose que vous avez été assignée à cette résidence. Navrée pour vous, l'état de la hutte est lamentable.  »

Elle se dirigea ensuite vers la porte menant à la chambre occupée ni par Marie, ni par Nolan. Celle dans laquelle Djelly allait bientôt séjourner, en somme. Devant, elle l'ouvrit, et se tourna à nouveau vers elle.

« -Ceci est votre chambre. Croyant néanmoins que vous ne viendrez pas, j'ai autorisé quelques invités à y séjourner. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur pour les jours à venir.  »

Marie indiqua à Djelly l'intérieur de la chambre, dans laquelle on pouvait voir, sur le lit et les meubles, une véritable colonie de Chenipotte venue s'abriter ici lors d'une récente intempérie. Ceux-ci avaient d'ailleurs pris leur aise, et s'étaient permis de tisser quelques toiles par-ci par-là...

… Bienvenue chez toi, Dje.


© Mzlle Alice.

_________________

« J'ose espérer que votre incompétence apparente ne soit que visuelle. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 151
Points d'Expériences : 662

MessageSujet: Re: Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…   Ven 2 Sep - 20:56

Touga Lazyness

...Il ne reste plus qu'à te peindre en rose, Nolan (C'est une expression Libra, range ces pots de peintures TOUT DE SUITE !). Dans les faits, il n'y a vraiment plus que ça qui te différencie du Ramoloss moyen : Allongé sur ce qui est censé te servir de lit dans votre hutte ''légèrement délabré'', les yeux fermés, mains derrière la tête, tu laisses la musique qui jaillit de ton casque t'envelopper. Le monde pourrait être en train de s'effondrer autour de toi que tu ne réagirais sûrement pas le moins du monde. Et au moins, cette position a le mérite de t'éviter de penser aux deux détails qui te préoccupent depuis ton installation en ces lieux.
D'abord, l'état de la hutte : Avec l'aide de Libra (Qui a pour l'occasion, dégoté tu ne sais-où un chapeau à la Lianaja Jones et l'aborde depuis tout ce temps) et de Marie, vous avez presque réussi à rendre l'endroit habitable. Pourtant, la chose était loin d'être aisée, vu la masse de toiles, de détritus et surtout de locataires indésirables qui avaient pris place dans la petite hute. Votre intervention à néanmoins permis de déloger ou de relocaliser une bonne partie des intrus hors du bâtiment et même si l'odeur de renfermé persistante est toujours perceptible, vous avez au moins rendu l'endroit ''habitable'' dans l'ensemble.
Le second problème...C'est bien évidemment la présence de Marie. Pas besoin que je développe, les mots ''Anniversaire Alban''  résument parfaitement le problème. Même après tes excuses et le dépôt d'un petit paquet devant la chambre de la Mentali, tu ne sais toujours pas si elle t'a pardonné l'attitude de Libra lors de cette terrible soirée. Autant dire que l'atmosphère dans votre hutte est pour le moins glaciale, donc.
Dans tous les cas, ce n'est sûrement pas la jeune fille qui viendrait  troubler ta tranquilité. Même Libra a décidé de te ficher la paix : Actuellement, la Kirlia couvre des dizaines de feuilles de schémas et de croquis compliqués, dissimulant ces derniers le plus rapidement possible lorsque quelqu'un passe à portée. Tu t'interroges quelque peu quand à la finalité de son projet (Surtout que les mots ''Opération: Alban-Chou Love 33'' s'étalent sur plusieurs feuilles) mais je pense que l'ignorance est préférable...Tu me remercieras lorsque les flics débarqueront, crois-moi.

(Nolan ?)

(...)

(Mais c'est qu'il m'ignore en plus ! Eh oh, la Terre appelle Nolan !)

(...)

(Arrête de faire semblant de pas m'entendre, j'suis sûr que t'as capté ça, toi aussi !)

Effectivement, difficile d'ignorer les notes tapageuses qui sont venus combler le silence de la hutte : Entre la musique un peu désordonné et les WOUH tout aussi bruyants, même ton légendaire stoïcisme se retrouve un peu malmené. Avec un profond soupir, tu ôtes alors ton casque pour le faire glisser au niveau de ta nuque, avant de quitter la quiétude moelleuse de ton lit pour te diriger vers la porte. Et lorsque tu ouvres cette dernière, les paroles (glaciales) de Marie finissent tout juste de résonner dans la pièce. Un contrepoint particulièrement dérangeant avec les notes joyeuses qui émanent de la nouvelle venue.

Rythme Djelly

''Ceci est votre chambre. Croyant néanmoins que vous ne viendrez pas, j'ai autorisé quelques invités à y séjourner. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur pour les jours à venir. ''

Marie, toujours égale à elle-même. La nouvelle-venue semble d'ailleurs peu rassurée et un bref coup d'oeil en direction de la chambre susdite ne peut que t'en confirmer la raison ; Durant votre lutte acharnée pour rendre l'endroit viable, vous n'avez tout simplement pas réussi à faire sortir tous les locataires indésirables. Ce petit groupe de Chenipottes s'est obstiné à revenir jusqu,à ce que vous leur cédiez la jouissance de cette unique pièce.
Dans le même temps, le rythme complétement fou de la jeune fille commence à connaitre des variations étranges : interruptions, retour à la ligne, nouveau blocage...Apparemment, l'idée de partager sa chambre avec une troupe d'Insectes tisseurs ne l'enchantent guère. Dans le pire des cas, elle s'y fera, ce n'est pas si gra...

(Oh non, la pauvre..)

(Art ?!)

C,est bien le petit tarsal pourtant. Sortant de derrière ta jambe où il s'était caché, le type Psy miniature fixe l'inconnue avec de grands yeux. Simultanément, tu remarques que ses cornes brillent d'une légère lueur verte...Comme tout les Tarsals, il doit être en train de ressentir le mélange de dégoût et de peur qui émane de votre nouvelle colocataire. Doucement, Art se dégage donc, avant de s'approcher de la porte.

(Arty ? Qu'est-ce que tu fabriques ?)

(Euh..La..La madame, c'est un peu une demoiselle en détresse, non ? )

(Vu la tête qu'elle fait, je crois que le mot est bien choisi.)

(A...Alors je dois l'aider !...C,est bien ce que font les chevaliers, non ?)

(...C'est plus compliqué que ça, Art)

(Ah? Pourquoi?)

Question piège, te voila coincé. Effectivement, il n'a pas tout à fait tort : Tu ne peux t'en prendre qu'à toi-même Nolan, à force de laisser Libra lui lire toutes ces histoires de chevaliers, voila que ton Tarsal se met à les appliquer à la lettre. Et malgré sa timidité, le fait qu'il se mette un petit peu en avant comme ça n'est pas pour te déplaire.
Un coup d'oeil discret à Libra....C'est bon, la Kirlia a compris ce qu'elle devait faire. Se plaçant discrètement derrière Art, la Type Psy se prépare d'avance pour envoyer une succession de Psyko, afin de soutenir sans se faire voir, les efforts de ton chevalier miniature.

(Vous...Vous pouvez partir ?. S'il vous plait.)

Pas très concluant comme menace, les Chenipottes semblent même assez moqueurs, devant la tentative du petit Tarsal pour leur demander de partir. L'un d'eux lance même une petite Sécrétion en direction de son nouvel adversaire et Art lutte queques secondes pour ôter la toile qui vient lui engluer le visage.

(Si vous ne partez pas, je..je vais...vous obliger à le faire !)

À la seconde où il lève les bras, tu te contentes d'un bref claquement de doigts en direction de Libra. Les yeux illuminées, cette dernière se tourne avec un sourire mauvais vers les Chenipottes, tandis que dans le même temps, Art lance son premier Choc Mental. Avec des couinements de protestations, les Insectes se retrouvent un à un soulevés dans les airs, tandis que les toiles s'envolent et commencent à tourbillonner. En moins d'une minutes, Pokémons et Secrétions forment une gigantesque boule de soie, qui trone au milieu de la pièce. Un dernier Choc Mental et cette dernière passe tout bonnement par la fenêtre, pour aller s'écraser dans un cactus judicieusement placé. Et si la dépense d,Énergie a rendu les yeux de ton Tarsal brillant de fatigue, c'est en rougissant un peu qu'il se tourne vers la jeune fille, avant de reprendre la parole.

(Voi..Voila Madame. Comme ça, ils ne pourront plus vous embêter)

*Soupir* Décidément, entre Libra au son coeur d'artichaut et Art avec sa passion pour la chevalerie, pas étonnant que tu sois aussi souvent dérangé. Au moins, l'initiative à l'air de plaire à la demoiselle, puisqu'elle remercie pour le moins chaleureusement le petit tarsal.

(Eh Nolan. Profites-en, après ça, tu pourrais lui demander n'importe quoi...Si tu vois ce que je veux dire)

(Ça t'amuse, hein ?)

(Oh oui, bien plus que tu l'penses !)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…   Sam 10 Sep - 18:13

Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…


Le bruit que j'avais entendu n'était autre que moi qui donnais un coup de balais sans le faire exprès à une jeune fille que je ne connaissais pas. Elle était accompagnée d'un Carmache, qui ne semblait pas très contente que je touche à sa dresseuse. Tu m'étonnes, mes pokémons se seraient mis aussi en barrière protectrice si je recevais un coup de balais dans la face. Je ne pouvais pas lui en vouloir, après tout c'était moi l'agresseur…

Arceus que je m'en voulais, je me sentais hyper mal de l'avoir frappé. Elle était fâchée ? Je ne sais pas avec son expression faciale je ne voyais pas trop si elle était en colère ou si elle blasé…Si elle était blasée ça voulait dire qu'elle a l'habitude de se prendre des coups de balais sur le visage. Par Ho-Oh, j'ai dû lui rappeler ça. Je me sentais encore plus mal. Il fallait vite que je m'excuse.

« Oh par Lugia et tous ses vassaux !!! Je suis désolée ! Tu vas bien ? Tu n'as pas mal ? Je ne t'avais pas vu et…et...oh désolé »
disais-je paniquée, m'inquiétant sincèrement pour l'inconnue. Comme première rencontre ce n'était pas vraiment fun.

La jeune fille fit un geste pour que sa Carmache se décale avant de me parler…De façons soutenue…très soutenue….Trop soutenue pour moi. Elle ne faisait que se présenter, mais la façon dont elle me parlait m'agaçait déjà énormément. En fait ça doit être une fille comme ma grand-mère, pensais-je alors que les traits de mon visage commençaient à se durcir, étant préparée au cas où a recevoir des insultes pompeuses en mon égard… Mais qu'est-ce que je faisais bon sang, non, Djé on ne juge pas, toutes les personnes qui parlaient soutenue ne sont pas de vieille harpie décrépie qui te prennent de haut, reprend toi maintenant…ce n'étais pas de sa faute. Il ne faut pas que je fasse comme la vieille McNellis, je dois apprendre à la connaitre avant. Je pris une inspiration avant de me remettre à sourire doucement à la fille qui se nommait Marie.

« Enchanté Marie, moi c'est Djelly Fish, mais tu peux m'appeler Djelly ! Oui j'ai été assignée ici. T'inquiète pas, normalement ça ne me dérange pas le désordre, mais là je m'étais dit que pour passer de bonnes vacances je ne pouvais pas mettre la main à la pâte pour améliorer…Notre ….lieu de vacances. Attend tu vas ou Marie. » disais-je en suivant la jeune fille qui était partie pour me montrer ma chambre.

Elle me présenta ce qui sera ma chambre de façons tout aussi soutenue…Non là je ne pouvais pas, si elle me vouvoie pendant tout le séjour, j'allais craquer. « Ah merci pour la chambre. Tu sais, on est à peu près de la même génération, même si tu as l'air plus jeune que moi tu peux me tutoyer. » Disais-je en me grattant derrière la tête. « Non pas que je n'apprécie pas ta façons de parler…enfin si un peu quand même… mais t'inquiète pas ça ne veut pas dire que je ne t'apprécie pas, je ne te connais pas et j'aimerais bien te connaitre, tu as l'air d'une fille gentille. Mais, en fait quand tu parles comme ça tu me rappelles ma grand-mère du coup. S'il te plait tutoie-moi. » Disais-je d'une traite en illustrant mes paroles avec mes mains. Puis, je tiltais enfin sur ce qu'elle venait de dire. Elle avait permis a des invités de prendre place dans ma chambre. «  Ah vraiment, je ne vais pas les déloger ça ne me dérange pas de dormir avec d'autre personne haha, voyons comment est cette chambre » je fis quelques pas dans la salle afin de voir comment elle était agencé. Et là je les vis et je compris que marie ne parlait pas de personnes mais de pokémons….

Beaucoup de pokémon…je m'étais soudainement mise à blanchir en voyant le nombre de Chenipotte devant moi.....

« iiiiiIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!! » hurlais-je effrayé devant les insectes avant de tomber au sol. Mes jambes m'avaient lâché je ne pouvais pas fuir, j'étais paralysé devant ses horreurs… Je commençais à paniquer et je regardais en direction de Marie, espérant trouver une quelconque aide de sa part.

Et là je vis qu'en fait Marie n'était pas seule, un grand garçon était arrivé non loin d'elle me regardant d'un air blasé. Il y avait encore quelqu'un ici, un garçon…Il était là depuis quand, je ne l'avais pas vu. Pourtant, il était visible, vu sa taille…Il était mign…Grand. Il était grand. Je sentais un truc couler sur ma joue. Ah Non je ne pleure pas devant eux tout de même !! Par réflexe je cachais mon visage avec mes mains.

J'entendis mon Nanméouïe soupirer avant d'appeler Bandit et Blaze pour se ‘'débarrasser'' des intrus, vu que mes colocataire semblait ne pas vouloir bouger du petit doigt quand soudain elle vit un petit Tarsal s'avancer dans la chambre. Il croisa les bras regardant le pokémon pour voir ce qu'il allait faire.

Moi j'étais toujours au même endroit, je ne bougeais pas j'avais juste mes mains sur mon visage rougissant de gêne, mais aussi de colère envers moi…j'aurais dû appeler mes pokémons pour m'aider, mais au lieu de ça j'étais restée impuissante…j'étais débile franchement.

J'entendis du bruis dans la chambre avant qu'une petite voix douce résonne dans mon esprit.

*Voi…Voilà Madame. Comme ça, ils ne pourront plus vous embêter*

Je retirai mes mains de mon visage et vis un petit Tarsal tout rougissant devant moi. « Mercii » disais-je avec une petite voix avant de prendre le pokémon dans mes bras. « Tu ne sais pas à quel point tu m'as sauvé. Merci Merci Merci »

J'essayais de me relever, reprenant peu à peu le contrôle de mon corps et gardant mon sauveur dans mes bras pour le rendre à son dresseur…Enfin j'imaginais que c'était lui il n'y avait pas de Tarsal qui suivait Marie.

Mon Passerouge vint se poser sur mon épaule et chantonna un peu pour remercier le Tarsal et son dresseur. Bandit se posa sur la tête de Tantine qui avait pris dans ses bras ma Minidraco. Ces deux derniers me regardaient un peu blasé et se mirent à soupirer de soulagement. Je devinais à quoi ils pensaient tous deux, je voulais bien faire des efforts, mais je ne peux pas soigner une phobie comme ça.

« Merci pour le coup de main »
disais-je en tendant le Tarsal au grand garçon. «Je m'appelle Djelly Fish, enchantée de connaitre aussi. Vous étiez donc deux dans la hutte. Vous vous connaissez déjà ? » Demandais-je curieuse. Mon pokémon rosée me tapota la jambe pour que je remette mon t-shirt. J'avais presque oublié que j'étais en haut de maillot, je remerciais mon pokémon avant de défaire le T-shirt que j'avais mis dans mes cheveux pour l'enfiler comme si de rien n'était.

Je regardais les deux personnes avec qui j'allais faire la fin de mes vacances. Me posant plein de questions sur eux. Je n'arrivais pas à détacher mon regard du garçon, je ne savais pas trop pourquoi…Je devrais peut-être arrêter de le dévisager. Je posai donc mon regard sur Marie qui ne semblait pas vraiment heureuse…J'avais fait quelque chose de mal ? Peut-être que c'était un couple et que me voir dévisagé son copain ne lui plaisait pas. * Ah ! C'est triste* Pensais-je un peu tristement…*euh non je la comprends, je ne dois pas être triste pour ça. Pourquoi ça m'attriste d'ailleurs ? C'est con comme façon de penser.* Continuais-je essayant de comprendre pourquoi je pensais comme ça.

Je me mis à remuer la tête de droite à gauche avant de leur sourire. « Désolé de m'incruster…hahaha. Sinon vous êtes parcours dans l'académie ?» demandais-je curieuse. Les vacances étaient un bon moment pour ce faire des amis. Essayons de connaitre un peu mieux les personnes avec qui j'allais partager le restant de mon séjour.

ft. Nolan & Marie

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2419
Points d'Expériences : 597

MessageSujet: Re: Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…   Mar 20 Sep - 12:54

Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…
feat Djelly Fish and Nolan Dèannag


Marie pencha la tête sur le côté, perplexe. Djelly voulait qu'elle la tutoie ?... Mais pourquoi diable ferait-elle une chose aussi saugrenue ? Elle ne connaissait cette fille que depuis quelques secondes à peine, elle ne voudrait pas lui manquer de respect en étant trop familière avec elle. Attendez... Elle venait de comparer Marie à sa grand-mère ? La Mentali ne sut comment prendre la remarque. D'autant plus qu'il ne s'agissait visiblement pas d'un compliment... Elle relava le menton, et croisa les bras, avant de soutenir le regard de la Pyroli.

« -Vous tutoyer ?... Navrée, mais je ne puis accéder à votre requête.  » Marie secoua le tête de droite à gauche « Loin de moi l'idée de vous offenser, mais je pourrai difficilement m'adresser à vous avec tant de familiarité alors que vous n'êtes encore qu'une parfaite inconnue à mes yeux. » elle détourna le regard « Et quand bien même, je ne suis pas certaine que cela suffise. »

Marie ne pensait pas à mal, et ne prenait pas non plus Djelly de haut. Elle était seulement peu habituée à faire preuve de sociabilité, et avait subi les pires remontrances afin que sa façon de parler soit convenable en toute circonstance. Et elle ne pouvait pas déroger à la règle maintenant, surtout sur ordre d'une fille qu'elle rencontrait à peine. C'était au dessus de ses forces. Même Alban, duquel elle était très proche, elle était tout bonnement incapable de le tutoyer !

Réaction surprenante, Djelly lança un cri d'effroi. Marie écarquilla légèrement les yeux, et initia un pas en arrière. Pourquoi donc se mettait-elle dans cet état ? Il ne fallait pas prendre aussi mal ses paroles... La nouvelle venue tomba au sol, fixant avec horreur l'intérieur de sa chambre, et lança un regard de détresse en direction de Marie. Cette dernière, ne comprenant pas le sens de celui-ci, se contenta de froncer les sourcils, lorsqu'elle remarqua que Djelly regardait quelque chose derrière elle. Marie se retourna, et vit que Nolan les avait rejoint. Oh. C'est Nolan, qui lui faisait si peur ? Si cela la dérangeait, Marie n'avait qu'à lui mettre un sac en plastique sur la tête, ce n'était pas la peine d'en faire toute une histoire...

La Mentali se contenta de fixer l'adolescent avec son air neutre, les bras toujours croisés, alors que Sumia lui fit un grand sourire de salutation. La jeune fille remarqua alors que le Tarsal de Nolan s'avançait avec détermination jusqu'à la chambre de Djelly, et le regarda échanger quelques paroles avec les Chenipotte, pour finalement se prendre une attaque Sécrétion de ces derniers. Bah ? Qu'est-ce qui leur prenait ?... Soudainement, les deux Pokémon Psys usèrent de leur pouvoir pour soulever le groupe de Chenipotte, et l'expédia au loin en dehors de la hutte. Marie écarquilla les yeux, et tendit les bras en leur direction, par réflexe, pour finalement les voir s'écraser sur un cactus plus loin, impuissante. Son expression devint aussitôt blasée, et alors que son bras retombait mollement le long de son corps, elle lança un regard lourd de reproche en direction de Nolan. Ce n'était pas la peine d'être si radicale, si vraiment ils posaient soucis, elle n'avait qu'à les amener jusqu'à sa propre chambre... Surtout que Djelly avait dit juste avant que ce n'était pas la peine de les déloger ! Décidément, elle avait beaucoup de mal à suivre les réactions de ses colocataires... Elle essayait, pourtant ! Mais le rationnel n'était définitivement pas ce truc.

Elle se tut donc, et observa plutôt la nouvelle enlacer le Tarsal avec un soulagement non dissimulé. Sa tête devait plus lui revenir que celle de Nolan. Pourvu que ce dernier ne le prenne pas trop mal, ça serait dommage de gâcher l'ambiance si fest... Joy... Heur... 'Fin bref, l'ambiance de leur hutte.

Djelly alla rendre son Tarsal au garçon, et en profita pour saluer ce dernier. Ça va, elle semblait réussir à garder son sang-froid malgré la proximité avec Nolan. Elle le remercia, puis demanda soudainement si les deux étudiants qu'elle allait côtoyer pendant tout le reste des vacances se connaissaient déjà. Marie eut un léger sourire en coin, et jeta un regard lourd de sens à Nolan.

« -Dépendamment du point de vue. »

Elle détourna aussitôt le regard, et observa les Chenipottes coincés dans leur propre soie se débattre pour tenter de se libérer de leur prison, certains se blessant parfois, de manière assez superficielle, sur les piques du cactus. A sa question, Marie tourna la tête en direction de Djelly, récupérant au passage son air sévère, et lui répondit brièvement.

« -Ranger. » elle regarda à nouveau les Chenipotte « Je m'en vais par ailleurs accomplir mon devoir. »  

Wow, quel héroïsme, Marie ! Attention à ne pas faire trop de zèle. Simplement, elle quitta la hutte par la porte d'entrée, et en fit le tour pour arriver jusqu'au cactus, suivie par sa Carmache. Les Chenipotte étaient agités, mais cela ne l'empêcha pas de saisir la boule de soie pour la retirer du végétal désertique. Elle fit demi-tour, et retourna à l'intérieur de leur demeure, la boule entre les mains, puis se dirigea jusqu'à sa chambre, où elle posa tout le monde au sol. Elle fit signe à Sumia de découper délicatement la soie afin d'en libérer les prisonniers, et se releva, avant de se diriger vers la porte menant au salon.

« -Présente-leur nos plus plates excuses. S'ils souhaitent rester, c'est ici, qu'ils devront loger, désormais. »  

Elle posa sa main sur la poignée, et tira dessus pour fermer l'accès à sa chambre. Puis elle retourna auprès de Nolan et Djelly, et observa le salon dans son ensemble, avant de prendre la parole à l'intention de la jeune fille.

« -Si notre demeure vous paraît bien trop insalubre, je puis vous assister dans son réaménagement. »  

Cette phrase aurait sûrement pu paraître sympathique, si elle n'était pas prononcée par une adolescente au visage de marbre et au ton strict.

Dommage, l'intention y était.


© Mzlle Alice.

_________________

« J'ose espérer que votre incompétence apparente ne soit que visuelle. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 151
Points d'Expériences : 662

MessageSujet: Re: Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…   Jeu 22 Sep - 17:03

La première chose qui te frappe, au point de te faire perdre le fil des événements un instant, c'est bien que Marie n'évoque pas ton handicap. En effet, lorsque la nouvelle venue s'interroge sur votre relation, pas un mot te concernant, une attitude dont tu lui es gré. Djelly se rendra de toute façon compte dans les plus brefs délais des raisons qui te pousse à garder le silence, mais le fait que la Mentali ne précipite pas les choses t'arrange fortement.
Son petit sourire en coin, en revanche, te ramène à un événement que tu préférerais effacer de ta mémoire. Même Libra ne peut s'empêcher de laisser échapper une légère exclamation mentale à l'évocation de ce qui s'est passé durant l'anniversaire d'Alban. Arceus merci, la jeune fille ne compte pas entrer dans les détails, mais cette simple évocation suffit à te plonger dans un certain trouble.
Aussi lorsque la Mentali se décide à sortir pour aider les Chenipottes récemment évacués (Peut-être a-t-elle tissée des liens très forts avec ces bestioles...Me regarde pas comme ça, Nolan, elle était très bien ma blague !), tu en profites donc détacher la tablette attachée à l'arrière de ta ceinture. Crayon en main, tu inscris rapidement ta propre réponse à l'intention de Djelly, avant de lui tendre l'objet. Dans le même temps, Art, qui a échappé aux bras de la jeune fille, vient se réfugier derrière toi et pas besoin d'être un tarsal, pour sentir qu'il est HORRIBLEMENT gêné (Mais quand même un peu fier, le mini-chevalier).

''Et moi, je m'appelle Nolan, spécialiste du type Psy au dortoir Voltali. Désolé pour ce moyen de communication peu orthodoxe, mais pour faire simple, disons que je suis incapable de parler normalement. Si tu n'as rien contre la télépathie, mes Pokémons peuvent établir un canal mental pour que je puisse parler directement dans ton esprit. Sinon, pas de problème, je continuerai à écrire.''

Apparemment, malgré son exubérance, cette jeune fille est capable de suffisamment se calmer pour déchiffrer es pattes de mouche. Profitant de ce petit instant de répit, tu pousses gentiment Art vers ta chambre, afin qu'il cesse de la fixer avec ses grands yeux. Dans le même temps, tu tentes toi aussi d'opérer un repli stratégique...Trop d'action pour toi dans cette hutte, tu te poserais bien de nouveau pour te consacrer à ton activité favorite : L'absence d'activité.

(Hep, hep, hep, Nolan ! Où est-ce que tu penses aller comme ça ?)

Soupirant, tu te figes presque lorsque le ton autoritaire de Libra retentit dans ta tête. Manifestement, Marie a fini son ouvrage et vient de proposer un nettoyage en règle de la hutte (Seulement le 18ème depuis votre arrivée). Et même si ta première réaction est de décliner la proposition, on dirait qu'une certaine Kirlia n,est pas de cet avis.

(Libra, elles se débrouilleront très bien sans moi, on risque se marcher dessus.)

(Ta tatatata, essaye pas de m'entortiller, mon grand ! Tu me chopes ce balai et tu fais ce qu'on t'as dit. Spèce de mufle !)

Apparemment, tu n'y couperas pas, Nolan. Le temps de t'équiper pour chasser le sable qui s'est insidieusement glissé dans votre hutte depuis votre dernier ménage (Il y a 2 heures) et te voila paré à rejoindre Marie et Djelly, qui s'affairent déjà. Pourtant, tandis que vous traquez les dernières traces de la vaillante bataille menée plus tôt pour rendre les lieux habitables, une impulsion subite vient te secouer. Un bref signe à Libra et malgré les hésitation de cette dernière, la brièveté de ta demande semble venir à bout de sa réticence.

(...D'accord, mais pas plus de 30 secondes. C'est malpoli pour Djelly !)

(Merci. Elles travaillent, je ne peux pas recourir à ma tablette.)

Lentement, le contact mental avec Marie s'établit, laissant à la Mentali le choix d'accepter ou de refuser ta demande de communication. Et lorsque cette dernière finit par te laisser entrer dans son esprit...

(Pour tout à l'heure...Merci. Et désolé pour les Chenipottes, je pense qu'Art voulait bien faire, lorsque Djelly a crié.)


Un jour, je comprendrais comment tu fais pour toujours choisir la voie compliquée, Nolan.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…   

Revenir en haut Aller en bas
Vacances sur une île paradisiaque avec hutte de luxe et tout le touin touin…. ou pas…
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: autres expéditions :: Ile Touga-