Partagez | .
Avant même d'avoir pu dire le mot "Quidditch" [Solo] [Terminé]
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 65
Jetons : 16275
Points d'Expériences : 2290

MessageSujet: Avant même d'avoir pu dire le mot "Quidditch" [Solo] [Terminé]   Mer 17 Aoû - 11:22




Avant même d'avoir pu dire le mot "Quidditch"
RP Solo

Calepin en main, lunettes sur ses yeux turquoise, Alban consulta ses notes une dernière fois avant de ranger le petit cahier dans sa poche et de donner un grand coup de sifflet. Il leva ensuite sa main droite et brandit un petit drapeau couleur Rouge et Or, annonçant la victoire de l’équipe des Hélionceau. Des cris victorieux s’élevèrent et l’équipe gagnante sauta de joie tandis que les perdants repartaient la queue entre les pattes. Se raclant la gorge pour se préparer à hausser une nouvelle fois la voix, Alban parvint à capter l’attention de l’audience. Un brin nerveux et gêné, il porta le mégaphone à ses lèvres.

- Score de 190 à 60 en faveur des Hélionceau. Les Hélionceau accèdent donc à la finale contre l’équipe des Sablaireau. La confrontation se jouera d’ici vingt minutes.

Un murmure d’excitation parcourut la foule, et Alban reposa le mégaphone pour quitter les devants de la scène. Il alla au stand tenu pour l’occasion par Jaen, un de ses amis chez les Voltali, puis commanda une boisson fraîche. Son camarade lui remit aussitôt un verre de sirop dans les mains, qu’il but d’une traite. Sous la chaleur de Touga, rien ne valait de l’eau glacée et un trait de sirop pour se désaltérer efficacement. Soupirant de soulagement, le jeune Coach répondit distraitement aux questions que lui posait son ami, puis regarda autour de lui. Il y avait une bonne trentaine de personnes qui s’était déplacée pour venir voir le petit évènement sportif qu’il avait organisé, avec l’autorisation des dirigeants de Touga. Enfin… Dans les faits, les habitants du Village de l’Oasis étaient tellement bonne pâte qu’il n’avait eu aucun mal à faire ce qu’il avait eu envie de monter, du moment que c’était totalement à but non lucratif. Après tout, n’importe qui pouvait lancer une représentation de Coordination au beau milieu de la rue sans risquer des représailles des Agents de Police. Alors un petit regroupement anodin pour du sport ? Pas de soucis.

Ce qui était plus inattendu, c’était que tant de gens aient répondu positivement à son appel. La majorité de ses amis étant en Mission ou en vacances chez leurs familles respectives, Alban n’avait pas vraiment pu les inviter à venir participer. Néanmoins, il y avait beaucoup d’habitants de Touga, d’élèves qu’il ne connaissait pas ou même de touristes qui s’étaient déplacés dans le désert pour son petit tournoi. Une opportunité unique, puisque ça lui permettrait de récolter des données pour la prochaine thèse qu’il préparait.

- C’est plutôt incroyable, ce que tu as réussi à faire, lui souffla Jaen en se penchant sur son comptoir.

Tiré brusquement de ses pensées, Alban se tourna vers son camarade, les joues légèrement roses d’embarras. Il avait toujours été du genre modeste.

- Il n’y a pas tant de monde que ça…

Jaen éclata de rire.

- Mais pour une première, c’est vraiment super. Puis regarde un peu autour de toi. Le succès, ce n’est pas le plus important. Tu as réussi à monter un stade miniature, à placer des gradins, à faire assimiler les règles d’un sport en un seul discours, et même à penser à faire une buvette. Le tout autorisé par les dirigeants de Touga que tu es parti démarcher toi-même, sans l’aide d’aucun Professeur de l’école.

Alban resta silencieux tandis que Jaen continuait à l’encourager avec des éloges. Certes… D’un côté, son camarade Voltali n’avait pas totalement tort. Organiser cet évènement sportif, c’était un pari qu’il avait souhaité faire et qu’il avait remporté. Après son début de mois catastrophique et sa déprime passagère à la suite de ses problèmes lors de sa Mission PALLADIUM, Alban avait mis du temps à remonter la pente. Mais il avait su se donner un coup de fouet de la bonne façon, et à présent, il sentait que sa confiance en-lui revenait progressivement. Il avait en outre achevé ses deux premières thèses qu’il avait envoyées à Mademoiselle Hortense pour les soumettre à notation. Il ne savait pas trop s’il devrait les retravailler ou non, mais au moins avait-il l’esprit plus serein. Avec un peu de chance, peut-être pourrait-il passer Grade 3 avant la fin du semestre prochain, qui sait…

Il soupira et reposa son verre sur le comptoir de Jaen. Après quelques remerciements, il retourna sur les devants de la piste, où l’équipe des Hélionceau recommençait déjà à s’entraîner, sous les regards admiratifs du public. Avec un sourire, Alban se dirigea vers la seconde équipe, celle des Sablaireau, et jeta un coup d’œil aux sept Pokémon qui étaient en train de s’exhiber de la même façon que leurs futurs adversaires.

Un Machopeur du nom d’Armstrong, un Absol chromatique du nom de Sphax et un Noctali du nom d’Auster étaient en train de se faire des passes avec un gros ballon rouge qu’ils faisaient rebondir avec leurs têtes, bras ou plat de corne. Ils paraissaient extrêmement concentrés, et jonglaient habilement, dans une symbiose encore approximative. Derrière eux, un grand Etouraptor du nom de Baron voletait devant trois cercles dorés montés sur des piliers fins comme ces instruments pour faire des bulles de savon. Sur leur droite, un Altaria blanc neige et une Togepi maladroite s’entraînaient à lancer des attaques et à plonger dans les airs pour les éviter ou les contrer. Enfin, un Goélise aux ailes blanches rayées d’or volait au-dessus d’eux, scrutant la scène de ses petits yeux perçants.

Le châtain regarda son équipe, sans pour autant pouvoir les coacher directement. Il était organisateur, il n’en avait pas vraiment le droit. Pour autant, Hélios, son assistant du jour, s’en donnait à cœur joie pour distribuer insultes et directives à ses poulains. Le Larveyette prenait en effet son rôle très au sérieux et, après avoir aidé Alban à monter l’évènement - grâce à ses compétences en Performance -, il s’occupait à présent d’être le relai de son dresseur auprès de son équipe. Couvant ses Pokémon - habillés d’un foulard jaune et noir autour du cou - du regard, Alban ne put que remarquer les divers progrès de ses effectifs au cours de la dernière semaine.

Cela faisait maintenant presque une dizaine de jours qu’Alban les avait initiés au « Quidditch », un sport fictif dont on parlait dans les livres et qui se jouait normalement sur des balais, dans un univers parallèle. Ayant envie de faire sa prochaine thèse sur l’utilisation des sports d’équipe en entraînement, le châtain avait passé tout le mois de Juillet à remplir des pages et des pages de programmes théoriques où se côtoyaient Football américain et autres Volley. Après en avoir testé une très grande partie sur les Pokémon coachés, le Voltali avait décidé qu’il était temps de passer au niveau supérieur en « inventant » ses propres sports et entraînement. Pour le moment, il se basait encore énormément sur ce qu’il lisait dans les livres, mais il avait bon espoir de pouvoir inventer ses propres disciplines à un moment ou à un autre. Toujours est-il qu’en attendant, ses Pokémon s’étaient entraînés pour du Quidditch, sport de haute voltige qui se jouait néanmoins sur la terre ferme, dans cette version.

Trois « Poursuiveurs » avaient pour rôle de se faire des passes avec un « Souafle », une énorme balle rouge. Leur but était de marquer dans l’un des trois anneaux de l’équipe adverse en passant outre le blocage du « Gardien » de chaque équipe. Chaque but rapportait dix points sur le score. Ils pouvaient par ailleurs se faire gêner par des « Batteurs » - deux dans chaque team -, dont le but était de faire perdre le Souafle aux adversaires par le biais d’attaques lancées dont la puissance ne devait pas dépasser les 80. Enfin, chaque équipe possédait son « Attrapeur », un Pokémon chargé de récupérer sans le blesser le « Vif d’Or » - un Statitik minuscule appartenant à Jaen qui avait la particularité d’être très rapide et de pouvoir se cacher aisément dans le sable, ce qui le rendait à la fois difficile à attraper et difficile à repérer -. L’attraper marquait le fin du match, et l’ajout de 150 points au score ; ce qui garantissait presque à 100% la victoire à l’équipe qui parvenait à s’en saisir.

Des règles simples, en soi, mais pas forcément évidentes à appliquer en situation réelle. Ses Pokémon avaient cependant eu un entraînement adéquat durant plusieurs jours, et étaient à présent en mesure de décrocher une victoire contre l’équipe opposée. Même si cela n’allait certainement pas se faire sans mal.

Alban consulta sa montre, et donna un grand coup de sifflet. Les Pokémon des deux équipes se tournèrent vers lui, tandis que le dresseur qui gérait l’équipe des Hélionceau le toisait avec sérieux.

- Le match va commencer d’ici deux minutes. Je demanderai donc aux deux équipes de se mettre en position. Ce match opposa les Sablaireau aux Hélionceau. Pas de limite de temps… Joueurs, préparez-vous… Début du match dans trois… deux… un…

Il donna un coup de sifflet et la foule jusque à silencieuse, éclata en applaudissement généreusement nourris. La finale allait commencer !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 65
Jetons : 16275
Points d'Expériences : 2290

MessageSujet: Re: Avant même d'avoir pu dire le mot "Quidditch" [Solo] [Terminé]   Dim 4 Sep - 2:00




Avant même d'avoir pu dire le mot "Quidditch"
RP Solo

Zéphyr décolla dès le premier coup de sifflet et se positionna au-dessus des autres joueurs, ses petits yeux noirs scrutant avec attention le terrain pour déceler la présence d’une petite tâche jaune. Alban appuya sur le lanceur de balle automatique qu’il avait emprunté à la ville de Touga, et le Souafle s’éleva dans les airs. Sphax bondit en premier pour récupérer la balle, qu’il fit rebondir sur le plat de sa corne. D’un mouvement habile, il fit la passe à Auster qui s’était avancé en anticipant l’action. Avec agilité, le Noctali fit un petit saut en avant et envoya la balle à Armstrong. A un quart des buts, le Machopeur décida qu’il était à bonne distance pour tirer, mais fut intercepté par l’attaque d’un Lockpin batteur adverse qui essaya de lui asséner un Pied Voltige. Le Souafle fut perdu et récupéré par un Leopardus adverse, qui s’avança vers les anneaux dorés de l’équipe des Sablaireau. Evitant une attaque de Mistral en faisant un bond de côté, il fit une passe à un Arcanin, qui tira dans un des anneaux à pleine puissance… Le tir fut cependant intercepté par Baron, qui avait considérablement renforcé sa Défense au cours des dernières semaines et était donc à présent capable de stopper un tir de ce style. L’Etouraptor agita ses ailes et renvoya la balle à Armstrong, qui fit une passe à Sphax, qui fit une passe à Auster, qui refit une passe à Armstrong… qui marqua le premier but en tirant à pleine puissance dans l’anneau central !

La foule éclata en applaudissements, et le match se relança, avec la balle pour les Hélionceau. L’affrontement se poursuivit. D’un côté comme de l’autre, les Pokémon essayaient de se doubler et de récupérer le Souafle chez l’autre équipe. Notant attentivement les informations sur son calepin, Alban observait les effets bénéfiques de ce genre de sport. Les Poursuiveurs devaient développer leur Vitesse, leur Précision, leur faculté à agir sous la pression et à être conscient de leur environnement extérieur. Tout en devant gérer leur Endurance - et donc leurs PVs -. Ils devaient en outre apprendre à travailler en équipe et à évoluer de façon coordonnée, avec sérieux et discipline. Alban trouvait que ses trois Pokémon avaient considérablement progressé au cours des derniers jours. A présent, il les voyait travailler de concert, chose qui n’avait pas forcément été évidente au départ. Car Sphax et Auster avaient des caractères forts qui ne s’accordaient pas forcément, chacun essayant consciemment ou inconsciemment de se montrer meilleur que l’autre, développant donc inévitablement un esprit solo. Armstrong, quant à lui, manquait cruellement de sérieux et perdait souvent sa concentration pour aller soulever des objets lourds. Maintenant qu’il les regardait, le jeune Coach les voyait transformés. Un sourire se dessina malgré lui sur ses lèvres lorsque Sphax marqua le second but de leur équipe. Décidément, il n’y avait pas à s’inquiéter pour eux trois.

Se tournant vers Baron, Alban l’observa voleter autour des anneaux dorés, à l’affût de la moindre attaque. Être Gardien lui permettait de travailler sur sa Défense et Défense Spéciale, mais également sa Vitesse pour rattraper les Souafles. Pas qu’il manquait particulièrement de capacité défensive à la base, mais cet exercice n’avait pu être que bénéfique, pour lui. Le voilà d’ailleurs qu’il venait de nouveau d’intercepter un tir lancé par les Hélionceau, déclenchant des cris déçus dans les gradins. Imperturbable néanmoins, l’Etouraptor renvoya le Souafle vers son équipe, et tous repartirent au trot.

De leurs côtés, Mistral et Aura faisaient un travail efficace, bien qu’inégal. Surtout du côté de la petite Togepi, qui avait une utilité plutôt aléatoire. Mais la mettre sur les devants de la scène de temps en temps n’était pas une mauvaise option. Souvent laissée pour compte au profit de Zénith - qui n’était actuellement pas là - ou d’Hélios, la petite Togepi avait mis du temps à progresser. Mais Alban souhaitait également lui donner sa chance. D’autant plus qu’être Batteur apprenait à ses Pokémon à booster leur Attaque et Attaque Spéciale, mais également leur Vitesse, leur Précision, et leur faculté de jugement. Il fallait qu’ils travaillent de façon coordonnée avec les Poursuiveurs pour ne pas gêner leur progression, tout en dérangeant les adversaires. Et tout en ayant constamment l’œil pour surveiller ce qui se déroulait à vitesse vertigineuse sur le terrain.

Quant à Zéphyr… Le rôle d’Attrapeur était le plus compliqué, mais Alban jugeait important que son Attrapeur soit un Pokémon qui pouvait voler. Avoir une vue sur l’ensemble du terrain serait ainsi plus aisé, et il avait moins de chance de jouer son match au hasard, en espérant que le Statitik Vif d’Or apparaisse sous ses pieds au moment opportun. Il devrait en outre booster naturellement sa Vitesse, pour pouvoir piquer rapidement au sol et se saisir du Pokémon. Tout en étant en retenue car il ne devait pas le blesser. Bref, toute cette balance à avoir n’était pas donnée à tout le monde, et Alban avait jugé que Zéphyr était le plus apte à remplir ce rôle.

Sifflant un nouveau but de la part de son équipe, Alban observa les échanges. Sphax, Auster et Armstrong travaillaient toujours aussi efficacement, même s’il leur arrivait de perdre la balle à cause des Batteurs adverses. Mistral et Aura faisaient tout pour protéger leurs compagnons. Baron rattrapait la majorité des tirs, même si certains passaient inévitablement… Le score progressait, d’un côté comme de l’autre. Les Sablaireau étaient néanmoins largement en tête, quand soudain…

- LE VIF D’OR !

Zéphyr venait d’amorcer une descente vitesse grand V vers le sol. Remarquant ce brusque changement, l’Attrapeur adverse - un Persian - regarda précipitamment autour de lui pour repérer le Statitik. Près des anneaux de l’équipe des Hélionceau, ce dernier était en train de courir le long du terrain, se faufilant entre les pattes des autres Pokémon qui venaient de s’arrêter pour ne pas l’écraser. Le Goélise d’Alban prit un virage en épingle pour contourner Sphax et suivre la trace du Statitik. Bec claquant comme des pinces, il s’approcha du Vif, tandis que le Persian venait de débouler à ses côtés en courant comme un dératé. Le coude au coude se prolongea quelques secondes, jusqu’à ce que…

Le bec de Zéphyr se referma doucement sur le Statitik, et il prit de la hauteur pour être hors du champ d’action du Persian. Alban siffla un grand coup et la foule en délire applaudit à tout rompre. De l’autre côté, le dresseur de l’équipe des Hélionceau venait de jeter sa casquette par terre.

- Avec un score de 200 à 30, les Sablaireau remportent la Coupe ! Je vous remercie à tous pour ces bons moments et pour cette compétition hors pair !

Il fit quelques courbettes tandis que les gens venaient l’entourer pour le féliciter, prendre des photos de l’équipe gagnante, et le remercier pour le petit évènement qu’il venait de monter. Rangeant son calepin dans la poche de sa chemise, il prit de son temps pour discuter avec chaque personne qui venait lui parler. Non sans féliciter d’abord ses protégés en leur distribuant boissons et croquettes diététiques pour Pokémon. Après tout, ils l’avaient bien mérité, n’est-ce pas ?

Sentant une douce pression sur son épaule, Alban vit que Zéphyr venait de le rejoindre pour lui picorer la joue. Caressant doucement le plumage de son Goélise, le jeune Coach lui lança un petit biscuit.

- Allons bon. Vu ta performance, on peut bien faire un écart au régime aujourd’hui, hein ? Tout ça reste entre nous, évidemment…

Zéphyr piailla de contentement, et fit disparaître les dernières traces de biscuit avant que les autres ne s’en aperçoivent. Devant eux, Hélios était déjà en train de beugler pour que les Pokémon rangent le terrain et démontent les installations. Ah… Une bonne journée en somme, non ?

HRP : RP Terminé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
Avant même d'avoir pu dire le mot "Quidditch" [Solo] [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Désert désolant-