Partagez | .
[Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 562

MessageSujet: [Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...   Lun 22 Aoû - 10:43

[Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...

ft.

*Tu es sûr que tu veux y aller Loan.*  retentissait une énièmes fois la voix de ma Girafarig dans mon esprit, inquiète à cause de mon œil. Je soupirais une nouvelle fois avant de la rassurer. Certes je n'y voyais rien de cette œil, oui j'avais encore mal, oui ça me faisait un magnifique angle mort qui n'allait pas me faciliter la tâche dans l'avenir. Mais je n'étais pas handicapé…Juste affublé d'un poids avec l'immense impression d'être un boulet.

Vous trouvez que j'exagérais un peu ? Attendez que je vous explique. Je me cognais partout, surtout sur les angles de mur, les coins de meubles et les portes, mais cela allait. Je n'allais pas m'empêcher de vivre parce que je ne voyais pas d'un œil. Déjà que je me sentais presque à moitié inutile. Ma starter me répéta à nouveau sa phrase, ayant toujours ce ton inquiet.

« Oui, Grimm j'en suis certain. Je sais que tu es inquiète, mais je ne vais pas arrêter de vivre. DONC oui j'y vais ET CE même si c'est Jackie qui organise cet évènement. Elle ne va quand même pas nous tuer ?» Je pris ma veste et ajusta mon chemisier laissant La pokéball de Raiko avec celle de ma Rhynocorne et Bonaparte ainsi que sous bonne garde. Shinobi, allait s'en occuper. Je faisais confiance à l'Insecateur chromatique pour ça.

Le chemin jusqu'à la grotte avait été…spécial. Justice me tenais la main afin de m'empêcher de me cogner à des objets ou même des gens. Surtout les passants que je ne voyais pas. Cela m'agaçait, je n'aimais pas être dépendant des autres. Mais avais-je le choix ? Pas vraiment.

Arrivé sur le lieu de rencontre, je m'étais mis légèrement à l'écart des personnes que je connaissais, je ne voulais pas qu'ils me voient ainsi, avec mon bandage, encore moins d'être submergé de questions avec ce qui s'est passé à Kalos. Ce qui était fait était fait. Il ne fallait pas que j'y repense…même si…même si j'étais inquiet pour elle. Perdre la vue à mon œil droit n'était pas si grave que ça….

La générale commença son petit discourt quand tout le monde fût présent. Elle nous expliquât le pourquoi de notre présence ici. Un test de courage hein… J'entendais déjà certains élèves glousser de joie à l'entente des règles. Une équipe de deux, ce qui était parfait, pour être dans le noir avec le garçon ou la fille que l'on désire secrètement…Jackie faiseuse de couple malgré elle. Ma Girafarig sentait, elle, l'entourloupe probable. Pour elle, Jackie responsable de ce genre d'évènement rimait souvent avec piège placé un peu partout. Elle ne voulait pas que j'y participe, mais je fis comme si je ne l'entendais pas.

Ma Girafarig vexée par mon attitude décida de ne pas m'accompagner dans cette grotte infâme. Elle me disait de me débrouiller pour revenir en un seul morceau, qu'elle allait m'attendre dehors. Et elle alla se coucher telle une princesse dans un coin, non loin de l'entrée de la grotte que nous allions explorer.

Il fallait que je trouve quelqu'un pour être avec moi. Je ne voulais pas être avec des personnes que je connaissais, ça déjà j'étais fixé. Je suivais donc les conseils de la prof sportive regardant à ma droite et vis une fille un peu trop intéressé de faire équipe avec moi, pour être honnête. Ses joues rougissaient soit par la gêne ou soit par l'excitation, bref ça ne me disait rien qui vaille. Je décidai de l'ignorer royalement avant de regarder vers ma gauche. Une fille aussi, mais cette fois plus petite qui semblait être préoccupé par autre chose et qui ne me dévorait pas des yeux. Mon choix était fait, j'allais lui demander à elle.

Alors que je m'apprêtais à faire ma demande à la petite fille, je vis plusieurs mouvements venir vers moi. Des filles…Toutes avec les mêmes regards intéressées…Oh non, danger. Solution de secours, vite, VITE ! Bon ben on oublie la partie politesse on passe directement à la formation du groupe. Je m'étais dirigé vers la jeune fille, l'attrapa en m'excusant rapidement avant de l'attirer vers la file qui s'était formé derrière la ligne de départ.

J'avais été un peu brusque dans mes mouvements, ce qui ne semblait pas faire plaisir à mon Gallame qui avait croisé ses bras pour me montrer qu'il désapprouvait mon comportement. Mais je n'avais pas besoin du fait qu'il me le montre pour rattraper tout cela.

Je m'étais tourné vers la petite brune avant de poser un genou au sol pour être légèrement plus petit qu'elle. « Je suis vraiment désolé si je t'ai brusqué. Mais je t'avoue que je n'avais pas envie de faire équipe avec ses folles furieuses j'ai un peu paniqué. Du coup, même si on est dans la file d'attente et que c'est un peu trop tard, je te le demande quand même. Ça te va si on fait équipe tous les deux ? » Demandais-je gentiment à la jeune fille espérant qu'elle ne refuse pas, même si on était non loin du départ. J'avais un peu l'impression de lui forcer la main, la pauvre. Je n'étais pas comme ça d'habitude, mais la vue de la horde qui allait se jeter sur moi je n'avais pas eu le choix…En un sens, elle m'avait sauvé d'un terrible sort.

« Ah au passage je m'appelle Loan, enchanté, si jamais tu as peur dans la grotte n'hésite pas à me le dire. On est une équipe, je n'avancerai pas sans toi. » Lui disais-je en me relevant tout en lui souriant joyeusement.

J'attrapai la bougie éclairée d'une main, laissant la deuxième bougie mon Gallame, avant de tendre ma main de libre à la jeune brun, lui offrant ainsi une simple invitation silencieuse.

_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 11
Jetons : 3437
Points d'Expériences : 187

MessageSujet: Re: [Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...   Jeu 8 Sep - 23:50

EVENT ÉTÉ 2016
feat loan mcnellis


Tu déglutis.

Tu as sérieusement l'impression de faire tache au milieu de tous ces gens, mais d'un autre côté, tu n'as pas vraiment la possibilité de prendre la fuite, surtout pas sous les yeux du Général Jackie. Rien que d'apercevoir son regard d'un bleu glacial rivé sur vous te collait des frissons dans le dos. Et malgré ces brefs moments de bravoure et d'assurance dont tu avais fait preuve ces derniers jours, rien ne te permettrait de surmonter les remontrances de la militaire si tu parvenais à t'éclipser. Et vu le regard inquiet de la majorité des élèves présents, tu n'étais visiblement pas la seule dans cette situation. De toute façon, tu n'étais pas le genre de personne à désobéir aux règles, surtout quand quelqu'un comme ça les impose. Alors tu restes silencieuse, et tu écoutes la voix tonnante du professeur qui te vrille les oreilles et qui...oui, on peut le dire, qui vous insulte. Elle n'a pas fait partie de l'armée pour rien, après tout. Tu te rappelles une connaissance de ton père qui était dans le même genre....

Mais passons.

Tu avais été prévenue de cette excursion dans l'après-midi, alors que tu traînais avec Obéline dans votre hutte. Du moins, si on pouvait appeler ça une excursion. Cela faisait maintenant quelques jours que tu étais revenue de Kanto, de Cramois'île, de tes petites vacances improvisées avec Alex et Ève. Malgré toutes les frayeurs que tu as pu avoir là bas, tu en garderas à jamais un très bon souvenir...et un nouveau compagnon: la petite Lanturn que tu avais capturé là-bas, qui désormais s'appelle Lazuli, se trouvait être un Pokémon très affectueux. Bien qu'un peu trop énergique -- comme tu en avais fait l'expérience lors de votre première rencontre. C'était un peu difficile pour toi de passer du temps avec elle, étant de type Eau, mais fort heureusement, la baignoire de votre hutte faisait parfaitement l'affaire...quand personne ne voulait prendre son bain, en tout cas. Quand tu rentreras à Lansat, il faudra que tu lui trouves un aquarium...

Tout ça pour dire que se réhabituer au climat torride de l'île Touga fut une tâche particulièrement difficile. Bien que tu ne sois pas la pire dans ce cas -- Ève était dans des circonstances bien plus difficiles que toi -- tu serais bien restée quelques jours de plus à la station balnéaire, à profiter de la mer...et à passer du temps avec tes amies. Tes lèvres s'agitent comme pour former un sourire, le cœur toujours léger à cette idée, avant que tu te rattrapes -- si Jackie te surprend à sourire alors qu'elle vous réprimande, tu es sûre de passer un sale quart d'heure. Parfois, tu te demandes comment font les élèves du dortoir Pyroli...

Mais tu n'as plus vraiment de temps à perdre en réminiscences. Désormais tu te tiens ici, droite comme un piquet, maillon d'une chaîne absolument parfaite, aux côtés de personnes que tu ne connais absolument pas. En pleine forêt, à vingt-deux heures, et accablée d'une mission qui est bien loin de te rassurer. Un test de courage, ainsi Jackie avait appelé la mission. Plus l'appellation te revient en tête, moins tu te sens à l'aise...mais d'un autre côté, c'est peut-être mieux que ce que le général avait proposé originellement. Seule en plein désert, en pleine nuit... Tu déglutis à nouveau, avant de tenter d'oublier cette perspective en regardant autour de toi. Malgré ta peur de la militaire en face de toi, tu aurais espéré apercevoir quelqu'un avec qui tu t'entendais bien, histoire de te rassurer un peu. Obéline, oui, Obéline, tu pouvais définitivement compter sur elle. Alex et Ève aussi, désormais, faisaient partie de cette catégorie. Et dans le pire des cas, peut-être que tu pouvais retomber sur ce garçon que tu avais rencontré pendant...erm, l'incident de la Saint Valentin. Alban, si tu te rappelles bien. Alex en parlait souvent quand vous étiez chez elle, pas toujours en bien, mais...il avait l'air plutôt sympathique.

Alors que tu t'es perdue dans tes pensées, tu entends une phrase, une seule et unique phrase du Général Jackie qui suffit à instantanément te mettre une boule dans le ventre.

Sur ce, mettez-vous en équipe avec la personne qui se trouve juste à côté de vous.

En l'espace d'une seconde, tous tes plans venaient de tomber à l'eau. Et évidemment, étant trop préoccupée par un moyen d'améliorer ta situation, tu n'avais absolument pas prêté attention à ce que ta tortionnaire en devenir avait dit à propos des détails du test de courage. Bien vite tu sens tes mains devenir moites. Affolée, tu jettes des regards anxieux à côté de toi, histoire de voir avec qui tu vas devoir passer les prochaines heures...et très certainement, qui allait devoir te tenir la main pendant toute la sinécure que serait cette épreuve. Ton voisin de gauche est un garçon qui n'avait pas l'air d'être plus rassuré que toi. Cette simple réalisation suffit à amplifier la panique que tu ressens au fond de ton cœur à cet instant.

Déjà tu n'as le temps de tourner la tête à ta droite que tu sens ta main se faire agripper brusquement -- un bref « désolé ! » résonnant dans tes oreilles -- et ton corps se faire tirer en avant. Te voilà désormais à l'extrémité de la file d'attente qui s'est formée à l'entrée de la grotte, aux côtés d'un roux...absolument immense, que tu supposes être ton voisin de droite. Tu es encore sous le choc, et tu ne parviens pas à réagir immédiatement à ce que le rouquin te dit. Il te faut quelques instants de plus pour sortir de ta stupéfaction, et pour recoller les morceaux.

Tes yeux se posent sur son visage -- et tu remarques au passage qu'il a un bandeau sur l’œil, étrange -- alors qu'il s'agenouille devant toi. Il n'a pas l'air d'être méchant, en tout cas...et son sourire, qu'il esquisse juste après sa demande, ne fait que te renforcer dans cette idée.

Il te tend la main, alors que tu vous êtes sur le point de poser pied dans ton antre des cauchemars.

En guise de réponse, tu poses délicatement la tienne, timidement, dans sa paume.

Tu le suis.

« J-Je m'appelle Luce... » tu bégayes, le regard planté sur tes chaussures.

Tu hésites un instant, alors que vous êtes tous deux dans la pénombre -- toi, et ce grand roux dont tu viens de faire la rencontre.

« Pardon, mais je... »

Tu détournes le regard.

« Je n'ai pas tout bien entendu aux explications du Général Jackie... »

Heureusement qu'il fait noir ici, comme ça il n'aura pas à voir que tu es rouge écarlate. De honte ou de gêne, tu n'arrives pas bien à savoir.

_________________

I want to become the light that can
cut through your pain.


Dernière édition par Luce C. Agnelli le Sam 4 Mar - 20:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4813-335-luce-c-agnelli-where-noon-and-night-cross-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4817-luce-c-agnelli-givrali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 27
Jetons : 942
Points d'Expériences : 562

MessageSujet: Re: [Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...   Dim 2 Oct - 10:17

[Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...

ft.


La jeune fille posa sa main dans la mienne en guise de réponse, ce qui me rassura énormément. Je me voyais mal lui forcer la main pour qu'elle entre dans cet antre sombre avec moi…Cela n'avait rien de Gentleman de faire cela.  La jeune fille se présenta à son tour, elle répondait au nom de Luce. C'était un prénom que je trouvais vraiment originale et jolie de surcroit.

Mon Gallame tenait absolument à nous accompagner  voulant pas me laisser seul alors que, je cite : je n'étais pas apte à me protéger seul donc rassurer une jeune fille et la protéger de ce qui risquait d'apparaitre dans le noir, n'en parlons pas…

*Merci Just ta confiance en ton dresseur est un grand soutient pour moi…* lui lâchais-je avec beaucoup d'ironie. Sauf que le Gallame n'avait pas compris cela .Il était tout fier pensant que je lui faisais un compliment. Cela aurait été mal de ma part de le laisser avec une idée faussée, du coup je lui rappelais qu'il était aussi mal placer pour m'aider alors qu'il était peureux.

*JE…je ne suis pas peureux. Je trouve que mourir entre les griffes d'un Crachacrock pour assouvir son désir de puissance, est une mort peu valorisante. Je ne suis pas un combattant et tu es encore moins un top dresseur…*


Il marquait un point, si jamais j'accordais un combat à Spike ma défaite était assurée. Je n'y connaissais rien en combat pokémon et j'avouais que cela risquait de me faire défaut un jour. Enfin concentrons-nous sur la grotte. J'entendis mon pokémon psy marmonner quelque chose qui me fit sourire avant que moi et ma binôme n'entrâmes dans cet antre.

La petite Luce m'avoua ne pas avoir suivi le speech du Générale et ne savais pas trop ce que l'on devait faire. Je commençais donc par tout lui expliquer alors que nous avancions toujours main dans la main.

« En fait, on doit traverser cette grotte pour y déposer cette bougie au fond et faire demi-tour, en utilisant l'autre bougie. Tout cela sans qu'aucune d'entre elle ne s'éteigne. Le petit hic est que nous risquons de rencontrer des pokémons sauvages, mais aussi les collègues de cette chère générale. » Disais-je calmement à la jeune brune, tout en avançant tranquillement. « Ma Girafarig pensait que Jackie avait truffé l'endroit de piège du coup elle n'est pas venue. Mais ne t'inquiète pas je ne pense pas que les autres Professeurs aurait laissé Jackie….»

*Lo…ATTENTION!* Je n'eus point le temps de finir ma phrase que le hurlement mentale de mon pokémon venait à mon esprit. Nous venions de déceler une fosse en dessous de nos pieds. Par réflexe je lâcha la bougie pour le pokémon psy et pris Luce contre moi, pour ne pas qu'elle soit blessée à cause de mon inattention et attendais la chute, tout en serrant la jeune fille contre mon torse…Chute qui ne vint pas…

« Il est si profond que cela ce trou ! » disais-je en ouvrant le seul œil que j'avais de disponible. Nous étions tous deux entouré d'une aura bleuté et nous étions en train de flotter dans les airs. Nous avions pris un peu d'altitude avant d'être posé au sol juste à côté de la fosse.

Je posai le regard vers mon pokémon qui semblait légèrement essoufflé après cette légère utilisation de ses pouvoirs. Ce qui me prouvait qu'en fait Justice n'avait pas tort quand il disait qu'il n'était pas un combattant. Petite note pour moi-même, chose à changer dans les plus brefs délais. Je soupirais de soulagement, ne remarquant pas que j'avais toujours ma petite binôme dans les bras, avant de taquiner mon Gallame.

« Tu souffles comme si tu avais porté un Rexilius. Mon cher, nous ne sommes point si lourd que cela ? ». Le pokémon me regarda d'un air blasé puis soupirera longuement avant qu'il ne me réponde. Une aura bleuâtre avait soudainement enveloppé son corps, puis il parla d'une voix haute et clair tout en croisant les bras…

« Si mon cher dresseur, vous êtes d'une telle lourdeur que même vous maintenir dans un état de lévitation en devient pénible. Dame Luce est bien plus légère que vous. D'ailleurs, vous feriez mieux d'être moins entreprenant avec une si jeune fille…Un Gentleman ne se comporte pas ainsi…Dresseur »

Je fus tellement surpris de voir que mon pokémon pouvait communiquer ainsi, que je ne fis point attention au reste de sa phrase. De plus le pokémon me… comment Orren disait cela encore….Oui Taunt. Il m'avait Taunt le bougre. « Depuis quand tu me parles ainsi, vil Gallame » répondais-je  avec un petit rire moqueur tout en gardant Luce dans mes bras.

« Depuis que tu es devenu un borgne inconscient, vil dresseur. En attendant, Dame Luce est toujours dans vos bras… »

« Ah oui c'est vrai! Désolé Luce, tu vas bien ? Tu n'es pas blessée? Tu as eu peur? » Demandais-je, étant inquiet pour la jeune fille. J'avais desserré mon étreinte afin qu'elle puisse enfin s'éloigner, si elle le désirait, de moi. Elle semblait si jeune, j'espérais qu'elle n'avait pas été trop effrayée par la chute. Au pire, si c'était le cas j'aurais fait comme ma mère faisait avec moi quand j'avais peur du noir étant petit...

«  Je crois que j'ai parlé un peu trop vite, elle à placer des pièges dans cette zone. Il faudra faire attention… » Disais-je en me rongeant l'ongle du pouce inquiet avant de continuer à voix haute sans le remarquer.

« …Cela est vraiment fâcheux dans mon état je ne pourrais pas protéger Luce, j'aurais aussi besoin de son aide pour avancer vu que je n'y vois rien du côté droit, je n'ai pas envie d'être boulet pour elle… »

J'entendis comme un silence, avant de poser mon œil, légèrement perdu, sur mon pokémon qui s'était facepalm et ma binôme.

« … J'ai parlé à haute voix c'est ça ? »

Il semblerait que la réponse à ma question était oui, je rougissais un peu de gêne. Ben oui quand même. Cela faisait longtemps que je n'avais pas parlé de mes pensées à voix haute. Surtout que je parlais de mon état physique...Je n'aimais pas me sentir faible, ou handicapant pour mon entourage. De plus j'étais avec une jeune demoiselle qui semblait effrayé avant même d'entrée ici...Le Gentleman qui était en moi se sentait un peu impuissant...« Enfin si ça ne te dérange pas de m'aider, vu ce que l'on doit traverser…Point positif, on n'est pas le premier groupe à être partit. Les autres ont peut être déminé la zone, mais dans le noir on y verra pas grand chose…D'ailleurs Justice tu as la bou…gie…. » Demandais-je tout en cherchant du regard avant de voir la réponse par moi-même. Notre bougie, par le saint miracle médusien (c'est moi #SBAAFF), s'était retrouvée sur le dos d'un Crabaraque qui était posé non loin de nous. « Ah! C'était un pokémon ! »L'exclamation de mon Gallame me surprit. Je lui demandai donc quelques explications sur cela. « Tu m'avais balancé la bougie pour protéger Dame Luce. Du coup, pour pouvoir vous rattrapez, je l'ai déposé sur un rocher...Qui n'en était pas un...finalement...» Je soupirais légèrement avant de reporter mon regard vers le pokémon insecte. Il ne semblait pas trop apprécier notre présence et commençait à faire claquer ses pinces de mécontentement.

J'avais l'impression que nous n'étions pas sortis de l'auberge, comme dirait ma cousine…


_________________

Loan McNellis
« Il n'est pas bon d'être malheureux, mais il est bon de l'avoir été.» Chevalier de Méré

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1371-sir-mcnellis-pour-vous-servir-termine http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1378-loan-mcnellis-voltali#16890
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...   

Revenir en haut Aller en bas
[Event été 2016] La jeune demoiselle et le roux...borgne...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 3 :: Ile Touga :: Village de l'Oasis-