Le grand méchant loup - PV Natsu Bando
Calliope Pryde
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2109
Points d'Expériences : 1579
Adulte Médecin Débutante
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Le grand méchant loup - PV Natsu Bando   Mar 23 Aoû - 14:40

LE GRAND MÉCHANT LOUP
FT; NATSU

La fin des vacances approchait dangereusement et la plupart des élèves de l’académie commençaient déjà à discuter de leur rentrée future. Concernant Calliope, c’était plutôt le temps à la réflexion et aux questionnements. Elle faisait le bilan de ses années à Lansat et se demandait ce que l’école pouvait encore lui apporter. Certainement beaucoup de choses… Après tout, les études de médecines étaient difficiles et relativement longues. La rouquine avait encore du chemin à faire et s’arrêter ici n’était pas trop envisageable. L’année précédente avait été drôlement mouvementée en émotions, qu’en serait-il de la nouvelle ? Malheureusement, se projeter était plutôt difficile et pas forcément idéal. Surtout dans sa condition de malade. Alors, comme d’habitude, Callie préférait vivre les moments présents à fond. En profiter le plus possible pour ne jamais avoir de regret. C’est ainsi qu’elle voyait sa vie actuellement et elle le devait à ses amis.

Sur l’île Touga, le soleil était omniprésent, ce qui rendait les sorties de la préfète des bleues exceptionnelles. Audrey, une mécanicienne de son école, avait pu tout de même lui concocter une ombrelle dans l’intention de se protéger des UVs. Cependant, il restait étrange de voir une jeune femme se balader dessous alors que la plupart préféraient exposer leurs jambes pour avoir le plus parfait des bronzages. Dans un certain sens, Calliope les enviait un petit peu… Qu’est-ce qu’elle ne donnerait pas pour que ses longues jambes soient de couleur caramel ! C’était tout simplement impossible et elle n’avait pas autre choix que du tirer un trait définitif et de vite tourner la page pour ne pas avoir trop de regrets.

Les journées restaient festives dans l’ensemble, bien que la chaleur écrasante ait raison de la plupart des personnes. La nuit, c’était un peu plus calme. Ou plutôt, la rouquine évitait les coins animés. Une habitude reprise depuis son arrivée ici. Vagabonder la nuit ne l’avait jamais vraiment dérangé. Elle s’était faite à ce rythme depuis bien longtemps déjà, même si l’école la forçait à en prendre un plus normal à cause des cours. Mais aussi pour faire comme si elle était une élève comme les autres. Alors, quand ici elle pouvait franchir la porte de sa hutte sans que l’on ne s’intéresse de trop à ses escapades, elle partait avec le sourire aux lèvres.

Ce soir-là, ses colocataires étaient trop occupés pour l’accompagner. Et Leo avait déjà bien assez de soucis avec Janet, son ami d’enfance qui a perdu la mémoire. Naturellement, Calliope empruntait un chemin qu’elle connaissait bien maintenant. Entrer dans cette forêt tropicale ne lui faisait plus aussi peur que les premières fois. Cette dernière grondait de Pokemon insecte en tout genre, de quoi mettre en crise un vrai entomophobe. Le soleil se couchait derrière elle et plus elle avançait, plus les ténères envahissaient son champs de vision. Non pas qu’elle n’y voyait totalement rien, mais qu’au-delà de deux mètres, c'était le noir quasi total.

Mais quel but avait Calliope en s’engouffrant ainsi dans la forêt à cette heure ci ? (Je n’ai pas dis non plus qu’il était super tard, ok ?) La raison était toute simple : l’isolement. Le besoin d’être seule dans un lieu agréable. Et pour elle, c’était proche de ce lac. Là où avec ses amies Givrali, elle avait organisé une énorme bataille d’eau, très vite rejoint par les Noctali. Un espace qui avait été transformé, un mois plus tôt, en un véritable champ de guerre. Le ruissellement des vagues sur le bord l'apaisait. Et au moment où elle comptait s'installer près de cet arbre, un autre bruit, plus différent et intriguant, la stoppait.

Vous savez, je me suis toujours demandée pourquoi la crainte nous forçait à nous déplacer vers sa source. Qu'est-ce qui fait que, dans notre cerveau, nous avons ce besoin ? Pour se rassurer ... ? C'est justement ce que faisait Calliope en s'éloignant un instant du bord de l'eau et de son arbre fétiche. Sa main allait se poser sur ses hanches où elle constatait avec soulagement qu'elle avait pris quelques-unes de ses Pokeball avec elle. La demoiselle aurait donc un allier pour la défendre, si cela était nécessaire. Le bruit venait derrière se buisson, légèrement plus grand qu'elle. Avide de savoir ce qu'il se cachait derrière, elle apposait sa main droite dessus pour repousser un peu le branchage et avançait tout en tournant sur le côté droit, contournant ainsi le buisson. C'est alors qu'elle se retrouvait nez à nez avec quelqu'un. Ou plutôt, pour son visuel à elle : une masse. Une proximité inattendue et qui la contraignait à faire un pas en arrière avant de lever les yeux vers cette chose qui semblait vivante. Et même si elle se rendait juste compte qu'il s'agissait d'un garçon lorsqu'elle croisait son regard, ça ne l'empêchait pas d’ouvrir la bouche pour commencer à crier. Du moins, si elle en avait le temps.


_________________
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Le grand méchant loup - PV Natsu Bando   Mar 23 Aoû - 20:29
Le grand méchant loup - PV Natsu Bando 2qjl
♥  Le grand méchant loup ♥


Il y a des jours où le fait de se lever est une mauvaise chose. Des moments où le passé vous rattrape, vous enlace et ne laisse votre esprit en paix qu’après une bonne nuit de sommeil. Cette journée est venue me prendre aujourd’hui. Sans que je m’en rendre vraiment compte je n’ai cessé de penser à mon paternel. De l’homme qu’il a été, des souvenirs que j’ai pu vivre à ses côtés, des bons, des mauvais, de son visage, de sa main caressant la mienne, frappant ma joue, des pleurs, des sourires, de tout et n’importe quoi. Encore de quoi se remettre en question pendant ces vacances qui touchent bientôt à leur fin. Comment va être cette nouvelle année ? J’espère juste une chose, que les nouvelles étudiantes soient encore plus mignonnes. Ça fait partie de la vie non ?

Je suis couché sur mon lit à rêvasser sur la vie et voilà que Smogo se ramène. Comme à son habitude. Il n’est pas rare qu’il sorte tout seul de sa pokéball pour prendre un petit bain d’air frais ou juste pour embêter. Pas facile à gérer le petit monstre des fois. Il s’amuse directement à venir me taquiner. Pas vraiment d’humeur je me tourne dans le lit, lui offrant mon dos comme simple spectacle, il comprend assez rapidement la situation. Le petit pokémon qu’il est a beau être joueur et blagueur, c’est un grand sentimental au fond de lui et pour je ne sais qu’elle raison, il s’est grandement attaché à moi.  Depuis le temps, ce sentiment est plus que réciproque. J’ai beau l’avoir repoussé, il insiste dans sa démarche. Irrité, je me tourne alors vers lui. Mais son attitude a changée, il ne cherche plus vraiment à jouer, simplement on dirait qu’il veuille que je le suive. Il a surement envie de faire un tour et une balade ne peut que me faire du bien.

Dehors, il mène la danse. Une marche rapide d’ailleurs, on dirait bien qu’il est déterminé à aller quelque part. Lui qui est d’habitude tout fou, le voir aussi calme et concentré m’intrigue. C’est sans vraiment y faire attention que je le suis, mains dans les poches, cigarette au chocolat dans la bouche. J’ai dû engloutir presque deux paquets aujourd’hui. Va falloir que je me calme. Après des dizaines de minutes de marche, je comprends parfaitement où il compte m’amener. Il me connait bien le loustique. Direction un lac non loin de chez nous, il sait parfaitement que l’eau m’apaise et m’aide à réfléchir. Faut dire qu’à cette heure-ci, au soleil couchant, il n’y a pas foule dans ce genre d’endroit. Rien de tel pour se ressourcer. Puis tout le monde le sait, je ne suis pas vraiment le gars super sociable.

Arrivé à destination, il semble qu’on ne soit pas les seuls à avoir des envies de balade. En pervers assumé je me cache derrière un buisson pour observer. Je tombe dès nu quand je vois la jolie jeune fille qui se trouve non loin de moi. Une simple observation et j’ai déjà de nouveau le smile. En plus elle s’est retournée. Oh non ne part pas déjà, laisses-moi profiter un peu plus du spectacle. Hum ? Elle n’a pas l’air sereine, la main sur ses pokéballs ? Un danger ? Elle se dirige vers nous. Je crois que Smogo et sa discrétion légendaire nous a encore trahit.

Plus vite qu’il ne faut pour le dire, la voilà face à moi. Pire qu’un coureur du cent mètres la demoiselle. Son regard croise alors le miens. Je dois avoir une tête affreuse, puisque son premier réflexe est de crier à l’aide. Mais pas question, si jamais nous ne sommes pas seul, tout ce vacarme va rameuter du monde et il n’en est pas question. D’un simple mouvement, je pose mon doigt sur ses lèvres et les refermes d’une simple pression. Mon regard plonge de nouveau dans le sien.

Natsu ▬ Evites de crier ici, ça ne ferai que perturber l’ambiance magique qui règne dans cette forêt. Rassures-toi je ne vais pas te violenter, tu es bien trop jolie pour ça.

Un petit sourire vient accompagner la fin de ma phrase. Toujours rester souriant avec les demoiselles, ça permet de les mettre directement en confiance. Mon doigt s’éloigne alors de sa bouche pour terminer dans ma poche. Maintenant que je suis découvert au tant faire ce que nous sommes venu faire. Evitant la belle par le côté, j’attrape une nouvelle clope en chocolat que je porte immédiatement aux creux de mes lèvres. Je marche en direction du lac, c’est fou à quel point de voir simplement cette immense étendue d’eau m’apaise déjà. Je jette alors un furtif regard vers la fille, il semble qu’elle m’ai suivi. Le sourire de tout à l’heure a laissé place à un visage dur et sûr de lui. Sans même la regarder, je concède ces quelques mots.

Natsu ▬ Tu sais, une fille ne devrait pas se promener toute seule dans l’obscurité.

Calliope Pryde
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2109
Points d'Expériences : 1579
Adulte Médecin Débutante
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Le grand méchant loup - PV Natsu Bando   Mer 24 Aoû - 8:44

LE GRAND MÉCHANT LOUP
FT; NATSU

Le cœur qui tambourine dans la poitrine, les gouttes de sueurs qui coulent dans le dos et le long de la tempe, les jambes qui veulent à tout prix se dérober... Tous ces signes étaient caractéristiques de la peur que ressentait Calliope. Et la chaleur de ce début de nuit n'aidait pas. Cependant, aussi tordue d'esprit soit-elle, la jeune fille s'était mis dans la tête de découvrir ce qu'il pouvait bien se cacher derrière ce buisson. Et si c'était le grand méchant loup ? Prenant une grande inspiration, puis la bloquant, elle pivotait d'un coup avant de se retrouver juste en face de ce garçon. Dans un mouvement défensif, elle s'était éloignée et s'apprêtait à pousser un cri d'alerte -ou plutôt, de surprise. Mais la rapidité de l'inconnu l'en empêchait. D'un mouvement vif, son doigt s'était retrouvé sur ses lèvres, l'intimant de se taire. Callie écarquillait les yeux et ravalait son exclamation. De nouveau, ses iris se plantaient dans celles de son interlocuteur qu'elle détaillait rapidement avant de détourner le regard au moment où il souriait et de rougir.

Ce qu'il venait de déclarer la mettait mal à l'aise. "Trop jolie" ? Parce que l'on pouvait l'être ? Où est-ce qu'il voulait en venir exactement ? La rouquine n'avait pas de temps de trouver réponse. Et de toute façon, elle n'avait pas tellement envie de réfléchir sur ces questionnements un peu trop superficiels à son goût. Alors, quand le garçon la contournait pour partir, elle se retournait pour l'accompagner du regard dans un premier temps. Elle notait rapidement ce qu'il venait de mettre en bouche. Ah... Ca non. Pas devant une futur doctoresse ! La demoiselle emboitait le pas au jeune homme. Et au moment où elle le rattrapait, elle s'apprêtait à lui faire une remarque.

_ T-tu...
_ Tu sais, une fille ne devrait pas se promener toute seule dans l'obscurité.

Coupée dans son élan, le garçon venait d'intervenir juste avant elle. Une réplique probablement basique que l'on entendait dans tout film, notamment ceux d'horreur. En y repensant, Calliope eut un frisson désagréable dans le dos. Il n'avait pas tout à faire tord. Mais la préfète se sentait relativement en sécurité pour se permettre quelques virées nocturnes. Et pour plusieurs raisons. La première était parce qu'elle en avait l'habitude et que parfois, elle n'avait pas trop le choix. La seconde parce qu'elle ne s'éloignait jamais de trop. Et la troisième parce qu'elle pensait être capable de se défendre en faisant appel à ses Pokemon. Elle faisait cela depuis avant même qu'elle ne rejoigne l'académie.

Mine renfrognée de se faire remonter les bretelles par un parfait inconnu, Calliope croisait les bras d'un air vexé tout en continuant à marcher vers le lac. Il n'avait pas vraiment son mot à dire celui-là. Et puisqu'il voulait jouer à ce jeu, elle aussi pouvait se permettre de faire quelques remontrances.

_ Parce que fumer c'est mieux, peut-être ?

Ce qu'elle prenait pour une cigarette à la bouche du garçon n'était autre que du chocolat. Mais ça, elle ne pouvait le savoir -pour le moment. Mécontente, elle n'hésitait pas à se placer juste devant lui en montant sur ce rocher à peine surélevé et quelque peu glissant. Elle faisait à peu près la taille du jeune homme, ce qui lui permettait de tendre rapidement le bras pour se saisir de ce qu'il mâchouillait. Ou du moins, tenter de le faire.

_ Et hop !

Pensant avoir réussi, elle se trompait. Ce garçon était vif, il l'avait démontré tout à l'heure. Alors, il faisait preuve d'une résistance. Et par réflexe, il avait empêché la rouquine d'obtenir ce qu'elle voulait, engendrant un déséquilibre. Et là où elle était, il valait mieux pas qu'elle ne tombe... L'eau du lac était juste derrière. Les bras dans des mouvements incontrôlés essayaient de stabiliser  le corps de Calliope. Et au dernier moment, là où elle savait qu'elle ne pouvait rien faire pour se rattraper, elle lançait un regard suppliant à son interlocuteur. Celui-ci voulant dire : "rattrapes-moi" Sa main allait chercher la sienne dans l'espoir de s'agripper et elle fermait les yeux en sentant son mouvement de bascule vers l'arrière.


_________________
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Le grand méchant loup - PV Natsu Bando   Mer 24 Aoû - 18:42
Le grand méchant loup - PV Natsu Bando 2qjl
♥  Le grand méchant loup ♥


Les yeux complètement clos, je profite un instant de cet instant de gaité intérieur. Le mouvement de l’eau, l’immensité liquide qui vient se briser sur le rivage, une sensation presque unique qui a son simple contact me permet d’évacuer tous mes problèmes. Serais-tu de ce genre belle demoiselle ? Il semblerait que non. De mon ouï légèrement affutée, je l’entends se déplacer vers moi. Son pas est lourd et déterminé. L’aurais-je offensé ? J’espère bien que non. En tout cas une chose est sûre ma cigarette n’a pas l’air à son gout. Fumer qu’elle dit ? Bien rare sont les occasions où je m’autorise à entamer une vraie cigarette. Surtout quand Smogo est dans les parages, il déteste ça. Le simple fait de voir un briquet le met dans une colère noire.

Je ne peux m’empêcher de sourire quand je remarque la petite dame sur son rocher. L’air boudeuse, comme une petite fille à qui on aurait confisqué son jouet. C’est bizarre, mais cette situation la rend comme plus majestueuse. Il faut croire que nous les hommes on aime ce petit côté enfantin chez les femmes. Mais la voilà essayant de me piquer mon brin de chocolat dans la bouche. Attention mademoiselle, il faut savoir ce que l’on fait quand on joue avec le feu. Qu’est-ce que je fais ? Je ne me laisse pas faire pardi ! Elles sont précieuses ces petites choses, alors si jamais tu en veux une, soit tu demandes, soit tu vas t’en acheter. La politesse quand même !

Mais il faut croire qu’elle n’est pas très sereine dans ces gestes, la pierre mouillée n’aidant pas, je la vois partir en arrière. Vu son déséquilibre et sa position, ça va être direct un concours de t-shirt mouillé. C’est là que j’aperçois sa détresse dans ses yeux. Voilà ce qui arrive quand on joue avec le feu, on finit par se bruler. Et moi ? Je ne peux pas la laisser finir ainsi, au vu de l’heure tardive et de la chaleur ambiante, une baignade inopinée comme celle-ci mettrait fin à notre rencontre. Je sens que j’ai des choses à découvrir encore ce soir. Petit clin d’œil avant de me lancer, dans un élan d’héroïsme je m’élance vers elle. Mon bras droit se tend et offre ma main à la sienne. Elle s’empresse de l’agripper immédiatement. Mais l’ai-je sauvé pour autant ?

Sourire béant sur mon visage, j’espère qu’elle profite du spectacle parce que je n’offre ce genre de scène qu’aux filles de mon cœur. Je crois que tu m’as tapée dans l’œil belle demoiselle. Elle doit le sentir maintenant. Ce n’est pas vraiment mon bras qui a stoppé sa chute. Je ne sais pas si j’aurais été capable de la retenir dans un mouvement pareil. Mais un héros peut toujours compter sur ses amis fidèles. N’est-ce pas smogo ? Sans que personne ne le remarque, il s’était interposé dans la dégringolade et de sa faculté à voler, il a ralenti assez le mouvement me permettant de remonter la rouquine sur son trône en toute tranquillité. On forme une belle équipe tout de même.

Natsu ▬ Je te présente Smogo. Mon seul et unique pokémon.

Content de son exploit, il vient tout de suite à mes côtés. Sans me faire prier je lui caresse la tête pour lui montrer que je suis fier de lui. Légèrement surexcité, il lâche alors un infime nuage nauséabond dont il a le succès et continu sa vie un peu plus loin. C’est sa façon à lui de montrer sa joie. J’y suis tellement habitué que je n’y prête même pas attention. Enfin si, un peu quand l’odeur arrive enfin à mes nasaux. La pauvre j’espère qu’elle n’est pas trop gênée ?

Natsu ▬ Excuses le, c’est sa façon à lui de te montrer qu’il est content.

Dans la foulé, j’attrape mon paquet de clope, en tire une et la tend à la rouquine.

Natsu ▬ Tu sais, il parait que le chocolat noir est bon pour la santé. Tu devrais essayer.

Calliope Pryde
Région d'origine : Unys.
Âge : 18 ans
Niveau : 51
Jetons : 2109
Points d'Expériences : 1579
Adulte Médecin Débutante
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Le grand méchant loup - PV Natsu Bando   Jeu 25 Aoû - 9:36

LE GRAND MÉCHANT LOUP
FT; NATSU
Cette sensation de partir était fort désagréable. Elle attrapait le cœur et le soulevait comme une plume. La panique avait gagné la rouquine qui venait tout juste de supplier son interlocuteur par un regard caractéristique. Bien qu'elle avait l'impression que ces évènements se passent au ralentit, tout se passait relativement vite en réalité. Sa main attrapait celle du garçon mais elle ne savait pas si cela suffirait. Alors, elle s'accrochait de toutes ses forces et tirait sur ses bras pour se remonter. Il va falloir sérieusement songer à faire du sport, Mlle Pryde, parce que le renforcement musculaire te concernant, c'est pas le top. La respiration coupée sous l'effet de l'effort, Callie tentait tant bien que de mal à se redresser. Mais c'était trop tard. Son poids l'emportait. Et malgré tout, le garçon lui souriait...

Perdue. Voilà son ressentit qui gommait tout autre état de panique. Pourquoi abordait-il fièrement ce sourire ? Il allait la laisser ! ... Quel lâche ! ne pouvait s'empêcher de penser Calliope. Au lieu de prendre le risque de se mouiller lui aussi, il abandonnait la demoiselle à son triste sort. Quelle galanterie ! Tant pis... Ce n'était que de l'eau après tout. Et vu la chaleur, ça ne pourrait pas faire de mal. Prête à se faire submerger, elle lâchait toute pression pour se laisser aller. Sauf qu'une surprenante masse dans son dos l'invitait à reprendre pied. Ainsi, Callie s'agrippait de nouveau au bras qu'on lui tendait. Et elle revenait sur son rocher comme si de rien n'était, tout en douceur. La masse dans son dos avait contrôlé tout à la perfection, l'empêchant ainsi de se retrouver à terre, mais dans l'autre sens cette fois-ci.

Le cœur battant à la chamade dans sa poitrine, Calliope laissait l'adrénaline s'estomper. Elle s'était réceptionnée convenablement, apposant tout de même sa main libre sur l'épaule du garçon pour être certaine de rester stable. Puis, elle lâchait un soupir de soulagement. Elle était bien là, en cher et en os. Et surtout, pas trempée. Satisfaite, elle levait les yeux et son regard remontait, passant par sa bouche qui détenait toujours ce sourire triomphant et par ce regard empli de malice. Raclant légèrement sa gorge, elle se détachait et l'écoutait présenter son Pokemon. Un Smogo, apparemment très fier de son exploit.

_ Merci à toi, Smogo. Très jolis réflexes !

La créature semblait bien heureuse de recevoir des félicitations, à tel point que son organisme se permettait de libérer un gaz quelque peu... malodorant. Tiquant doucement, Callie tâchait de ne rien laisser transparaitre mais le garçon prenait les devant en lui demandant de le pardonner. Doigt sur ses narines pour empêcher toute intrusion, la rouquine se mettait à rire doucement.

_ Il a réussi à me sauver. Il est tout excusé.

Son sourire s'effaçait au moment où son interlocuteur lui proposait une cigarette en chocolat. Euuuh... Comment ? EN CHOCOLAT ? Perplexe, la demoiselle clignait plusieurs fois des yeux avant de percuter. Il... Il ne fumait pas ! Il mangeait ! Tout à coup, elle se sentait terriblement idiote. A tel point que ses épaules se refermaient sur elle, voulant paraitre plus petite pour disparaitre. En même temps, sa proposition l'alléchait un peu. Alors, fuir ou rester ?  Le chocolat l'emportait. Callie était trop gourmande. Elle attrapait la cigarette du bout des doigts et l'analysait avant de la porter à son nez pour la renifler. Pas d'entourloupe, c'était bien du chocolat.

_ C'est des idées reçues. Même s'il a un pouvoir énorme sur le stress. Merci.

Callie accordait un petit sourire avant de porter ce qu'elle avait en main dans la bouche. Elle prenait alors une pose stupide. Posant sa main sur sa hanche, le dos légèrement cambré, elle avait attrapé la cigarette entre ses doigts et jouait le rôle d'une grande dame en train de fumer. Elle arquait ensuite un sourcil en direction de son interlocuteur.

_ Je ne suis pas crédible, c'est ça ? riait Callie qui se sentait soudainement d'humeur à la rigolade. Ca faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé : de ce sentir bien et de ne pas fuir du regard continuellement. C'était plus... vivant. Et ça aidait dans les relations avec autrui. Blague terminée, elle déballait le chocolat de son emballage et reprenait plus sérieusement. Je m'appelle Calliope. Je suis de l'académie Lansat. Et toi ?

Beaucoup de classes venaient en vacances ici, la Pokemon Community n'était pas la seule école. Elle croquait le chocolat en petit morceau et mettait tout dans sa bouche. Elle se léchait rapidement le bout du pouce et de l'index et regardait la poche de son interlocuteur. Ses yeux trahissaient sa pensée : "T'en aurais pas une autre ?"


_________________
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Le grand méchant loup - PV Natsu Bando   
Le grand méchant loup - PV Natsu Bando
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :