[ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.
Alexandre Z. Lestrange
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.   Mar 23 Aoû - 16:47
CIEL ET MIKATO

Δ LA PEUR EST CE QUI GRONDE DANS LE COURAGE, LA PEUR EST CE QUI POUSSE LE COURAGE AU DELÀ DU BUT.
15 AOÛT 2016.

Elle hurle. Et aussitôt, une grande partie de la foule qui t'entoure se redresse dans un mouvement unanime, chaque étudiant plaquant quatre des des doigts de sa main droite contre la tempe associée. Les pouces se voient légèrement déca1és et penchés vers les lobes d'oreilles de chaque collégien, les mentons sont relevés et les yeux rivés vers le ciel.

En parlant de Ciel, tu t'exécutes maladroitement à imiter la mécanique donc les autres font preuves. Elle a hurlé, et tu ne tiens pas le moins du monde à attirer l'attention sur toi en agissant différemment. D'autres nouveaux n'ont pas ta sagesse, ou du moins pas le cœur prêt à exploser sous le poids de la terreur. Ils s'avancent piteusement vers la Générale et tu fermes brusquement tes yeux, qui sont pourtant fixés vers l'immensité qui t'as donné ton prénom parce que tu ne peux pas regarder. Des bruits secs, comme des claquements de nageoires ont éclatés dans les airs et t'ont davantage martyrisé l'organe cardiaque. Il palpite désormais non seulement de terreur mais aussi de pitié. Pauvres fous, qui n'ont pas la trouille nécessaire pour éviter de se faire remarquer contrairement à toi. Tu ne sais si tu dois admirer ou plaindre leur audace, quoique tu penches davantage pour la seconde solution puisqu'ils ont été punis par le Lamantine accompagnant l'adulte. Tu rouvres nerveusement les yeux en entendant à nouveau la femme parler, mordillant tes lèvres et entrecroisant sans cesse les doigts de ta main gauche, celle qui n'est pas positionnée sur tes tempes avec toute la docilité du monde. Tu ne parviendrais pas à bouger d'un millimètre même si ta vie en dépendait. Plutôt la mort, que le courroux de cette militaire.

Chaque mot qu'elle prononce, chaque phrase qu'elle termine, t'électrocutent comme des milliers de petits éclairs glissés sous ta peau, envahissant ton sang et la moelle de tes os. Tu ne parviens pourtant ni à frémir ni à trembler. Tu es incapable de la moindre réaction et Arceus sait pourtant que tu ne voudrais qu'une chose, fuir loin de cet endroit pour te réfugier sous ta cape, le seul endroit protecteur que tu connais en ce monde. Elle ne hurle plus pourtant, mais ses mots sont durs, remplis de fureur. Elle parle des parties d'arrosages au lac et tu ne peux t'empêcher de te sentir visé. Tu voudrais repérer un visage familier dans la foule, en tant que Noctali ou que Givrali pour savoir si l'un ou l'autre des deux dortoir possède des membres assez raisonnables pour avoir le sentiment d'être cité en particulier par la Générale mais tu ne parviens pas à décaler ton regard de jade du ciel. Tu ne dois pas décaler ton regard du ciel.

Et tu n'y arrives d'ailleurs qu'à la fin de son discours.

« Je … Bonjour. Elle a dit qu'on devait se mettre avec la personne à côté de soi, et vous êtes à côté de moi alors je … Enfin, si vous n'avez pas envie d'aller avec quelqu'un d'autres que vous connaissez mieux... Je suis votre partenaire pour le test de courage. Mais je comprendrais comme je suis nouveau et j'irais chercher quelqu'un d'autre… Je ne sais pas trop, c'est comme vous voulez. »

La personne a laquelle tu as lancé ces mots est une jeune fille aux cheveux châtains clairs. Elle a l'air agréable et sympathique mais tu penses malgré tout qu'elle préférera se trouver un autre partenaire si elle est une ancienne étudiante de l'académie et qu'elle connaît déjà des gens dans le coin. Tu ne fais pourtant pas varier ton regard parmi la foule à la recherche d'un éventuel autre partenaire, car elle pourrait très bien te répondre positivement. Et, tu ne sais pas pourquoi, tu ne peux t'empêcher d'ajouter quelques autres mots à son intention, comme si cela pouvait faire pencher la balance en ta faveur alors que tu sais pourtant que tu as plus de chance de passer à ses yeux pour un abruti qu'un candidat potable pour le test de courage en les prononçant.

« Aussi, si jamais vous avez peur durant le Kidodameshi, je pourrais vous prêter ma cape. Elle est pas magique mais j'ai l'habitude de la serrer contre moi quand je suis effrayé pour me calmer alors je ne sais pas, cela pourrait marcher pour vous également. »

C'est officiel. Tu es stupide et tu regrettes déjà d'avoir prononcé ces mots.

© GASMASK
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.   Dim 28 Aoû - 0:36


La peur est ce qui gronde dans le courage...



"J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre."



Le silence et le temps. Tu as les yeux fermés et laisses doucement le calme t'envahir, tu as souvent entendu dire que le temps estompait même les blessures les plus douloureuses ; il t'en faut plus. Et c'est pour ça que trois jours avant ton départ pour Port-Tempères tu tentes désespérément de trouver un peu de silence et de calme pour ne pas perdre le peu de volonté qu'il te reste, ou tout du moins essayer. Mais voilà, tu as beaux chercher à être seule rien ni personne ne veut t'offrir ce calme, personne ne veut te laisser dans cette solitude qui te va si mal. Et surtout pas tes pokémons. Eux te poussent à sortir de la hutte, c'est d'ailleurs pour ça que lorsque Kitsu est venu en te disant que tout les élèves sont demandés tu as tout d'abord pensé à un stratagème de leur part pour te faire sortir, mais malheureusement tu sais bien que tes pokémons ne pourraient pas te mentir. Un long soupir las accompagne ton levé du lit, tu parcoures la pièce d'un regard terne ne sachant que faire, tes yeux se posent sur ta sacoche et tu la prends par simple habitude, tu touches du bout des doigts l'arrondit que forment tes pokéballs sur le tissu et un léger sourire vient s'accrocher sur tes lèvres.


Là-bas tu ne fais pas attention à la crainte ambiante et te contentes de faire comme les autres, ce tout petit sourire toujours sur les lèvres tu ne t'es pas rendu compte que tu caressais toujours les pokéballs de tes pokémons, tu n'écoutes pas ce qu'il se dit et est prête à en subir les conséquences, à vrai dire tout ceci ne t'intéresse pas, tout ce que tu veux c'est retrouver le calme de te hutte. Mais une voix t'interpelle, une voix cristalline et sincère, elle te semble si fragile... Tu regardes le petit bout d'homme qui t'a ainsi interpellé, la première pensée qui te vient à l'esprit en le voyant est qu'il est beau. Une beauté discrète se cachant derrière ses joues rouges de gêne et ses paroles bredouillés rapidement, tu as une étrange envie de le prendre dans tes bras pour le rassurer de tu ne sais quoi, c'est comme si il s'excusait de te t'adresser la parole et comment pourrais-tu alors refuser de le suivre ? Tu t'apprêtes à lui répondre positivement et à lui avouer que tu n'as aucune idée de ce qu'il faut lorsqu'il rajoute une phrase, le mot Kidodameshi t’interpelle mais tu ne cherches pas plus de précision, ton regard cherche et finit par se poser sur la fameuse cape sur laquelle tu fais glisser tes doigts. Elle est douce. La portant à ta joue tu fermes les yeux, cette cape n'est peut-être pas magique mais elle a réussit à te calmer ; et à te faire sourire.


Tu regardes ton nouveau partenaire une lueur interrogative dans les yeux, hésitant tout de même à lui prendre la cape qu'il semble tellement chérir, puis tu te décides finalement à prendre un bout de la cape entre tes doigts et de lui laisser l'autre bout.

« Bonsoir, ça ne te dérange pas si j'en garde un petit bout ? En tout cas ça ne me dérange pas du tout de faire équipe avec toi... Oh et tu peux me tutoyer évidemment... Bien, le but est donc d'emmener les bougies qui sont là-bas au fond de la grotte c'est ça ? Il vaut mieux nous en approcher alors. »

Vous marchez chacun tenant un bout de la cape, pas tout à fait écarté l'un de l'autre mais pas vraiment proches vous êtes un duo qui attire malgré lui les regards, Kitsu remarquant cela lance des regards noirs à ceux vous fixant trop et Tim marche calmement à tes côtés bien content de voir que tu n'es pas restée toute seule.

Vous arrivez vers les bougies et tu en prends une pour l'allumer et confies celle du retour à ton partenaire, les départs se faisant toutes les trois minute vous attendez encore quelques minutes et ne dis pas un mot, pourtant l'ambiance n'est pas lourde ou en tout cas tu ne la sens pas pesante.

« Au fait, mon nom est Mikato Sozuy. Et toi ? »

Tu écoutes sa réponse et vous vous trouvez devant l'entrée de la grotte, là tu sors Kabuta et Candy de leurs pokéballs puis avances dans l'obscurité de la grotte en lançant un regard d'encouragement vers Ciel. La lumière de la bougie est vacillante mais émet une lumière chaleureuse, Candy est devant et ouvres la voie tandis que Kabuta et Kitsu sont derrière vous et protègent vos arrières, Tim lui fait attention à tout bruit suspect et vérifie les positions de chacuns. Tout se passe bien jusque là mais voilà que Tim se stoppe soudain et que Candy revient vers vous, tu te rapproches lentement de Ciel et te mets légèrement devant lui dans un geste protecteur, devant vous une autre lumière plus sombre, presque verte, s'approche à grande vitesse.    
- Adrenalean 2016 pour Bazzart


_________________
[ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO. 117446MikaparMaxSigna
Alexandre Z. Lestrange
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.   Jeu 1 Sep - 0:50
CIEL ET MIKATO

Δ LA PEUR EST CE QUI GRONDE DANS LE COURAGE, LA PEUR EST CE QUI POUSSE LE COURAGE AU DELÀ DU BUT.
15 AOÛT 2016.

Il ne te faut pas longtemps, en observant la jeune fille à laquelle tu t'adresses, pour remarquer qu'elle n'a rien écouté de ce que la référente du dortoir Pyroli a déclaré. Tu t'en étonnes quelques instants, puisque ce n'est pas faute du manque de timbre sonore de la Générale ou de la peur qu'elle instaure parmi les rangs d'élèves qu'elle n'a pas du écouter, mais tu ne t'attardes pas longtemps dessus. Elle doit avoir ses raisons pour ne pas avoir saisi les paroles de l'adulte et ce n'est pas ton affaire d'en rajouter une couche. Elle a l'air... étrangement malheureux. Tu reconnais cette lueur dans le regard des gens même sans savoir l'expliquer et tu éprouves une étrange affection pour elle de ce fait. Ton regard s'adoucit et tes gestes se font plus délicats envers elle. Tu prends même la peine de lui expliquer davantage en quoi consiste l'épreuve qui vous attend, ce que tu n'aurais pas fait avec une autre personne. Elle accepte ta compagnie, d'ailleurs, et déclare qu'elle utilisera un bout de la cape afin de te laisser l'autre. Tu souris en acquiesçant d'un mouvement de tête et réponds à sa question.

« Oui, il s'agit d'un test de courage ! Nous devons amener la bougie allumée au fond de la grotte, la déposer et nous servir de celle qui est éteinte pour faire le trajet du retour, cela en esquivant les obstacles installés par la Générale ainsi que les gens placés sur le chemin pour nous effrayer. »

Vous récupérez le matériel auprès de la référente Pyroli dont tu évites soigneusement de croiser le regard et patientez ainsi pendant une poignée de minutes, le temps que votre tour de pénétrer dans l'immense cave arrive puisque les entrées des groupes sont décalées les unes des autres. Cette attente se fait dans le silence le plus total et ce n'est que lorsque vous êtes à l'orée de la Grotte Étincelante que ta partenaire ne se présente.

« Je m'appelle Ciel Mancini. Enchanté de te rencontrer et en ce qui concerne ma cape, si tu veux la prendre en entier n'hésites pas à me demander. »

Tu ne sais pas ce qui te prends de proposer cela. Ta cape, ou plutôt celle de ton père, est la chose à laquelle tu tiens le plus au monde et tu n'aurais sûrement pas proposé de la lui prêter si tu n'avais pas lu de la douleur dans son regard, mais de là à surenchérir en proposant une nouvelle fois de la lui prêter pendant toute la durée du test, c'est une première chez toi. Tu lui souris pour te changer les idées et vous commencez ainsi votre ascension dans la grotte. Tu fais sortir Gringolem de sa pokéball et fait descendre Mascaïman de ton épaule droite pour qu'il gambade aux côtés de ce dernier. De son côté, la dénommée Mikato a sorti deux autres de ses compagnons et tu es étonné de lui en voir autant. Elle doit être à l'académie depuis un bon bout de temps au vu de son équipe – ce qui est un excellent atout pour toi, tu n'es pas en compagnie d'une débutante. Tu peux ainsi observer qu'elle a en sa possession un Evoli, un Kirlia, un Scalpion et un Doudouvet. Tu souris, constatant que tu auras bientôt toi aussi un Evoli puisque l'œuf que tu as récupéré durant ta sortie capture ne devrait pas tarder à venir au monde – bien que tu ne saches pas combien de temps un Evoli met pour éclore, tu sais uniquement que certaines espèces ont une durée d'éclosion plus élevé que d'autres.

« Au fait, je me suis inscris ici dans le but de devenir éleveur. Dans quel parcours t'es-tu ou as-tu envie de t'engager de ton côté ? »

Elle n'a pas le temps de te répondre. Ses pokémons prennent une posture protectrice et elle même se positionne devant toi dans un mouvement défensif et tu peux observer une lueur verte défiler à toute vitesse à l'horizon. Tu observes les alentours de la grotte. Vous êtes encore trop proches de l'entrée de la grotte, ce n'est donc pas une créature sauvage qui vous attaque. Vous n'avez encore croisé aucun adulte, il se peut donc qu'il y en ai un qui ai envoyé son compagnon vous attaquez mais la vitesse à laquelle la lueur émeraude se rapproche te fait penser qu'il s'agit plutôt d'un objet. Tu repenses aux pièges de la Générale et, sans hésiter, tu tires brutalement ta partenaire en arrière en faisant attention à ne pas la faire tomber sur le sol. Quelques secondes plus tard, trois ou quatre sons secs se font entendre. C'est bien ce à quoi tu songeais. Des fléchettes se sont figées dans un rocher juste à côté de vous et une sorte de plume brillante d'un vert fluorescent que tu reconnais comme étant un leurre de pêche pend au bout de chacune des minuscules sagaies. Tu décroche prudemment une des fléchettes en prenant soin de ne pas effleurer l'aiguille et tu la renifles vaguement avant de la jeter sur le sol.

« C'est un anesthésiant, sûrement de la kétamine ou quelque chose du genre, je suppose que les pointes des autres ont été recouvertes aussi. C'est… Joyeux et encourageant à continuer hein et je suppose que ce n'est qu'un aperçu de ce qui nous attends puisqu'on en est au début du parcours. Il va falloir qu'on fasse bien attention pour arriver jusqu'au bout. »

Tu grimaces, gêné en regardant tes compagnons. Aucun d'eux ne connaît l'attaque Abri ou une tout autre attaque pouvant vous protéger en érigeant un zone protectrice autour de ta partenaire et de ses compagnons. Tu ne connais pas spécialement les pokémons de Mikato en dehors de Scalpion mais tu penses malgré tout que même Kirlia ne pourra pas produire d'illusions de ce genre pour le moment. Il te faut attendre de voir si ta partenaire se manifeste, ou du moins un de ses pokémons. En attendant, tu ajoutes encore quelques mots pour l'encourager à changer de zone et à continuer à avancer, parce qu'il vaut mieux éviter de rester sur place pour éviter de nouvelles fléchettes – même si ce qui vous attend au fur et à mesure de votre avancée dans la grotte risque d'aller crescendo dans le désagréable.


© GASMASK
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.   Dim 11 Sep - 11:20


La peur est ce qui gronde dans le courage...



"J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre."



Tu es assises par terre, tu es tombée par terre, tu t'es faites tirée par terre. Et à un cheveux près tu serais déjà dans les bras de Morphée, mais le garçon a eu plus de réflexe que toi et t'as sauvé de la première épreuve, tu comprends enfin ce que signifie un ''test de courage'' pour la Générale... Ce n'est pas vraiment de courage dont il est question mais toutes vos aptitudes vont êtres mises à l'épreuve, vos réflexe, votre chance et encore tu ne sais quoi. Au moins le poison qui est sur les fléchettes n'est que de l'anesthésiant, ça aurait pu être un paralysant et qu'elle torture cela aurait été de tout voir sans rien pouvoir faire, tu vas devoir faire attention à toi Mika, et à lui aussi. Tout en regardant tes pokémons et en caressant Tim tremblotant tu réfléchis à la meilleure solution, en réalité tu avais instinctivement pris ces quatre là car tu savais qu'ils ne te causeraient pas de problèmes et qu'ils se tiendraient bien mais au vu des circonstances tu vas devoir changer un peu votre formation. En tout cas tu pousses un soupir de soulagement en voyant que Kabuta a maintenu la flamme de la bougie, tu savais en la choisissant que tu pouvais compter sur elle et sur son sens du devoir, peut-être que Candy... ?

« Ce n'est pas passé loin... en tout cas merci tu m'as évité le pire, très bon réflexe au passage ! J'avoue que je me fie un peu trop aux capacités de mon Kirlia mais j'avais oublié qu'il ne pouvait pas repérer les objets. D'ailleurs, ça ne t'embêtes pas si il... prend contact avec toi ? Je ne sais pas si tu es au courant mais les pokémons psys ont des capacités télépathiques qui leur permettent de communiquer avec nous à travers la pensée, cependant certaines personnes ne préfèrent pas avoir ce lien parce qu'elles trouvent ça un peu trop intrusif, enfin moi si ce n'était pas mon pokémon je ne suis pas sûre que je le ferais... »

Tu regardes Ciel consciente que tu parles peut-être un peu trop, et que donc vous restez sur place depuis un peu trop longtemps entraînant l'écoulement de la cire de la bougie, tu tu remets donc en marche juste après avoir fais rentrer Candy et avoir sortie Shira de sa pokéball.

« Ma Colimucus connaît l'attaque Abri donc elle pourra nous aider si il y a un autre problème de ce genre... »

Tu laisses le jeune étudiant réfléchir à ta proposition et attends un signe de la part de Kitsu si jamais il accepte, en marchant tu te souviens d'un coup de sa question de tout à l'heure, tu avais été ravie d'entendre qu'il voulait être éleveur mais n'avais pas pu lui dire ce que tu étais...

« Au fait, tout à l'heure je n'ai pas pu répondre à ta question ! Je suis éleveuse moi aussi, ravie d'avoir un futur collègue à mes côtés ! »

C'est fou comme tu te sens mieux, malgré l'ambiance pesante des lieux, malgré l'attaque de tout à l'heure, tu as l'impression de te rouvrir doucement au monde. Peut-être est-ce grâce à cette couverture que tu n'as pas lâchée depuis que vous êtes entrés dans cette grotte, ou bien grâce à cet instinct de protection que tu as eu dès que tu as rencontré Ciel ? Quoiqu'il en soit tout tes pokémons sont d'accord : ça fait du bien de retrouver leur Mika, celle qui a cette lueur de gentillesse dans les yeux bien qu'elle soit encore un peu sombre, celle qui sourit pour tout et n'importe quoi bien que son sourire ne soit pas encore aussi lumineux que d'habitude, et surtout celle qui n'abandonne jamais... bien qu'elle ai faillit le faire.

Tu rougis soudain face aux regards heureux de tes pokémons te rendant compte que l'état dans lequel tu étais les as fais souffrir, et pourtant tout ceci n'est pas terminé et tu le sais très bien... Un embranchement se tient devant vous, les deux chemins semblent être à peu près les mêmes malgré le fait que celui de droite soit un peu plus éclairé, toujours se méfier des différences qui semblent être les plus avenantes, comme le chemin est plus éclairé il donne plus envie d'y aller et donc...

« Kistu tu pourrais sentir la présence de pokémons ou d'humains dans les deux chemins ? Aussi loin que tu le peux évidemment. »

Le Kirlia hoche la tête et se concentre, il reste complètement silencieux pendant quelques secondes puis se relâche avant de te communiquer ses informations, trois humains et deux pokémons dans le chemin de droite et un seul pokémon dans le chemin de gauche. Le choix est vite fait. Tu sens soudain un lien se former entre Ciel et toi, on dirait qu'il a finalement accepté d'avoir un lien télépathique avec Kitsu... et donc avec toi. Tu avances pas à pas faisant attention au sol friable sous tes pieds et ayant toujours l’œil sur tes pokémons et ceux de Ciel, la faible lueur de la bougie dessine des ombres inquiétantes sur les parois de la grotte qui te font plus rire que vraiment peur d'autant plus que Tim s'amuse à faire des grimaces devant la lumière de la bougie pour faire rire les petits pokémons de Ciel.

( Il arrive. )

En effet, tu entends soudain le bruit... d'une tronçonneuse ? Tu blêmis à cette idée, ils n'auraient pas fais ça si ? Et pourtant. Un homme tenant une tronçonneuse en marche se précipite vers vous et parcourt rapidement le peu de distance qu'il y avait entre vous, Shira utilise Abri à ta demande mais l'homme reste à quelque pas de vous semblant juste ne pas vouloir vous laisser passer, quelque chose ne va pas. Tu ne saurais pas dire quoi mais quelque chose ne va vraiment pas, tes pokémons n'ont pas l'air plus inquiets que ça même si ils se tiennent prêts à attaquer à tout moment, et puis tu comprends leur calme et te retournes vers Ciel un sourire aux lèvres, est-ce que lui aussi a comprit ?
- Adrenalean 2016 pour Bazzart


_________________
[ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO. 117446MikaparMaxSigna
Alexandre Z. Lestrange
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Nouveau Membre
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.   Mer 14 Sep - 23:08
CIEL ET MIKATO

Δ LA PEUR EST CE QUI GRONDE DANS LE COURAGE, LA PEUR EST CE QUI POUSSE LE COURAGE AU DELÀ DU BUT.
15 AOÛT 2016.

Tu écrases la fléchette du bout du pied et laisse les autres tranquillement enfoncée dans la roche avant de revenir du côté de ta partenaire. Vous l'avez échappé belle l'un comme l'autre. Le cœur angoissé, serré par la douleur, tu songes que tu dois ces réflexes et cette promptitude à réagir au Pokémon World Tournament et à lui uniquement. Tu baisses les yeux pour éviter que l'adolescente qui t'accompagne constate qu'ils se sont voilés et tu te ravales ta salive plusieurs fois de suite pour t'empêcher de pleurer. Vous reprenez ainsi votre chemin vers la fin de la grotte et tu ne rompt tes pensées et le silence qui s'est installé que pour lui répondre au bout d'un certain temps. Elle a effectivement fait remarquer que sa Colimicus est douée de l'attaque Abri et qu'elle pourra donc ériger un mur de protection dans le cas d'un nouveau piège au cas ou vous n'auriez pas le temps de réagir. Tu lui adresses un sourire avant d'acquiescer d'un mouvement de tête.

« J'ai eu la chance d'avoir un entraînement… Particulier, d'où mes réflexes. Mais il est vrai que je n'aurais pas toujours la rapidité d'action et que l'Abri nous sera utile, ainsi que votre pokémon psy. Je n'ai aucun inconvénient d'ailleurs à ce qu'elle prenne contact avec mon esprit, tant qu'elle ne s'amuse pas à creuser trop profondément, du moins. »

Tu repousses tes cheveux par dessus tes épaules – l'inconvénient de les avoir aussi longs est qu'ils partent souvent dans tous les sens quand tu t'agites un peu trop ou que tu marches au vent – et tu observes les éléments qui vous entourent. Aucun artifice, qu'il soit naturel ou installé par le Général, ne se manifeste jusqu'à ce que vous parveniez à une bifurcation. Mikato interroge son Kirlia, qui examine mentalement l'un et l'autre côté du carrefour. D'une part du croisement, il annonce deux pokémons et trois humains ; de l'autre, un seul animal. Tout naturellement, le choix de prendre le sentier de gauche s'impose puisque c'est celui qui présente le moins d'obstacle. Et tu constaste à ce moment là que Mikato a songé la même chose et que tu l'as … ressenti. Tu as su à quoi elle pensait, sans même qu'elle ai eu besoin de parler. Tu t'en étonnes, toi qui a signé pour un lien télépathique avec le compagnon de type psy et non avec sa dresseuse – mais il est normal que puisqu'ils font route ensemble, les deux soient liés quand tu y repenses. Tu restes malgré tout sur tes gardes. Ne penses pas à tes parents, Ciel. Ne penses pas à ton passé. Tu n'as pas envie qu'elle en sache trop pour le moment – et même pour plus longtemps que le moment. Vous commencez ainsi à cheminer dans le passage de gauche et si les premières minutes se révèlent assez calmes, elles ne tardent pas à être perturbées par un bruit donc l'ampleur croît au fur et à mesure que vous vous rapprochez de sa source. Tu déglutis bruyamment, mal à l'aise, et tu serres fortement les pans de ta cape de la main gauche tandis que la droite, repliée vers ton épaule du même côté, se sert de ses doigts pour pincer ta nuque avec force. Ne pas se mettre sous la cape, ne pas se mettre sous la cape…

Un homme survient, bien trop vite à ton goût, dans ton champ de vision et tu griffes plus que jamais l'arrière de ton cou. Tu serres le bras de Mikato par réflexe pour avoir le temps de la tirer derrière toi en cas de danger mais tu remarques malgré tout que ses pokémons et les tiens, s'ils sont sur leurs gardes, ne semble pas vouloir attaquer. Tu cherches à te ressaisir et tu lâches progressivement les pans de ta cape, même si l'envie de te réfugier en dessous est loin de te manquer. Tes lèvres tremblent légèrement mais – et les pensées de Mikato sont ce qui te mets sur la voie – tu ne tardes pas à comprendre. Ce n'est pas un humain. Il n'y avait dans ce sentier qu'un pokémon, cela te revient désormais. Tu reprends tes esprits en te songeant tout à coup studide d'avoir eu peur et tu t'avances en direction de la bestiole à la forme humaine.

« Euh … Pff … C'est l'histoire d'un champignon qui rentre dans un bar. On lui qu'on ne s'occupe pas des gens comme lui au comptoir, alors il dit : Bah pourquoi vous ne servez pas les gens mignons ? »

L'homme esquive un sourire mais visiblement ce n'est pas suffisant. Tu soupires, en cherchant quelque chose d'autre dans les abysses de ta mémoire. Tu n'es pas très calé niveau histoires drôles.

« Sinon, tu connais l'histoire de la chaise ? »

Il incline la tête de gauche à droite pour signifier un refus et tu poursuis, en te passant une main gênée sur la nuque.

« Elle est pliante. Et y a aussi l'histoire d'un têtard, il pensait qu'il était tôt mais un de ses amis est venu lui dire qu'il était tard. Et au final il s'est rendu compte qu'il était dans les temps. »

Il rit cette fois. Et au fur et à mesure qu'il s'amuse, il se dissout de lui même. Il se love sur lui même et se rapetisse, se tasse, jusqu'à devenir une gelée rosâtre, avec un sourire et deux yeux ronds comme des petites billes noires. La tronçonneuse tombe au sol et tu la récupère sans attendre, en la faisant vrombir pour vérifier au son si elle pourra fonctionner assez longtemps. Il te semble que c'est le cas – mais qu'est-ce que tu y connais, après tout, en matière de tronçonneuse ? Pas grand-chose.

« Bien. Je pense qu'avec ça, on peut être tranquille un moment. Après tout, Jackie n'a pas précisé que l'on avait pas le droit d'utiliser des objets trouvés dans la grotte. Et pour te répondre tout à l'heure, je suis également enchanté d'avoir une collègue éleveuse ! Si j'ai besoin d'œufs pour mon compte personnel, je t'enverrais des clients. Mais pour ça, il faut qu'on sorte d'ici. Alors, on continue ? »

© GASMASK
Mikato Sozuy
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 4532
Points d'Expériences : 756
Coordinateur Éleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: [ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.   Sam 5 Nov - 17:12


La peur est ce qui gronde dans le courage...



"J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre."



Tes pensées ont du mettre Ciel sur la voie parce qu'il n'a plus l'air aussi effrayé et s'avance même vers l'homme qui n'a pourtant pas arrêté le son horrible de la tronçonneuse.

« Sinon, tu connais l'histoire de la chaise ? »

Tu n'en crois pas tes yeux, le petit bout d'homme si discret il y a quelques instants seulement s'improvise à présent humoriste, un sourire amusé s'épanouit sur ton visage et tes yeux reflètent une douceur toute nouvelle alors que tu observes la scène, pour un peu tu l'aurais pris dans tes bras. Et alors que l'homme rétrécit peu à peu et reprend sa forme de Métamorph tu es presque aussi amusée que lui des histoires drôles que Ciel a raconté et ne retiens pas ton rire qui résonne en chœur avec celui de la gelée violette. Tu te diriges vers Ciel qui a prit la tronçonneuse et le recouvre entièrement de sa cape ne laissant entrevoir que ses yeux, tu sens encore sa main effrayée serrant ton bras et la façon dont il avait l'air de souffrir intérieurement, si il y en a un qui a besoin de cette cape entre vous deux c'est bien lui.

« Tu nous as sauver, et les héros ont des capes non ? Je pense que maintenant je vais aller mieux, merci de me l'avoir confiée pendant un moment mais je suis sûre qu'elle t'est plus utile. »

Finissant ta phrase par un ébouriffement en règle des cheveux du pauvre Éleveur tu affiches un sourire rayonnant et ris encore des précédentes blagues, Shira te regarde doucement et a l'air très paisible tout d'un coup un peu comme si elle avait porté tout tes problèmes jusque là et que soudain elle se relâchait, pendant presque deux semaines tu avais été une loque incapable de voir à quel point ta Colimucus avait besoin de toi et à quel point elle avait eu du mal à s'occuper de toute l'équipe. La seule chose qui te faisait réagir était l’œuf fendillé pour lequel tu portais une attention presque systématique faisant bien attention à ce qu'il dépérisse pas, te concentrant sur lui et uniquement lui tu en avais oublié la seule présence de tes pokémons et des autres personnes autour, évitant soigneusement tout contact avec le monde extérieur tu t'étais renfermée ne sortant que pour avoir la paix de la part de tes pokémons. La Colimucus a beau être aveugle et sembler relativement faible d'un point de vue extérieur c'est bien elle qui gère toute la petite équipe, refrène les élans des aînés et console les petits qui ne comprennent pas la tristesse de leur dresseuse, si elle n'avait pas été là Arceus seul sait ce qu'il se serait passé...

« Oui bien sûr je serais très heureuse d'avoir de nouveaux clients, et je ferais appel à toi en cas de besoin aussi bien sûr. »

Laissant là le Métamorph qui reprend peu à peu son souffle entre deux fous rires vous continuez à avancer, tu profites que Ciel soit à tes côtés pour le regarder d'un peu plus près et remarques une rougeur sur sa nuque, les yeux sur cette rougeur tu te souviens qu'il avait en effet porté sa main à sa nuque tout à l'heure... Les sourcils froncés et l'air légèrement triste tu cherches dans ton sac et en sors triomphalement ce que tu cherchais -aka ça : www – et le mets autour du poignet de Ciel sans même lui demander son avis.

« Tiens c'est un bracelet anti-stress, comme ça tu ne te feras plus mal. »

Et tu accompagnes ta phrase d'une légère caresse du bout des doigts sur la nuque du  petit garçon et lui souris, il t'a grandement aidé alors tu veux lui rendre la pareille et c'est la seule chose à laquelle tu as pensé sur le moment, le regard tourné vers Ciel tu butes contre quelque chose de mou et tournes un regard surpris puis désolé vers ta pauvre Colimucus qui vient de souffrir de ton horrible maladresse. Mais d'ailleurs, pourquoi s'est-elle arrêtée ?

« Wow ! »

Les yeux brillants face aux dizaines de bougies qui fondent devant vous tu laisses à Kabuta l'honneur de déposer votre précieuse flamme et rallumer l'autre, la jeune Scalpion prend son rôle très à cœur et semble très solennelle lorsqu'elle allume la deuxième bougie et la cale entre ses deux griffes, elle aussi tu l'as complètement laissée à son sort alors qu'elle venait tout juste de rejoindre l'équipe et qu'elle n'y était pas encore intégrée... Est-ce que tu pourras un jour trouver la force de t'excuser ? Ils t'ont tous soutenus chacun à leur manière et ils ont tous souffert de ton silence, ils ont tous soufferts par ta faute et tu sais que ce n'est pas finit, tu dois encore retourner chez toit et là qui sait ce qu'il se passera ? Il y aura sans doute encore de la souffrance... Oui mais après, tout s'arrangera, tout ne sera pas comme avant mais tout s'arrangera tu en as la conviction, ton regard se tourne vers Ciel et tu te dis que vous serez certainement amis après tout ça mais pour l'instant :

« Bon, plus que le retour ! »

Vos pas vous éloignent alors de la salle lumineuse et vous continuez à vous enfoncer dans la profondeur la grotte ne vous rendant pas compte que des yeux vous suivent cachés dans l'ombre.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart


_________________
[ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO. 117446MikaparMaxSigna
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: [ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.   
[ EVENT ÉTÉ 2016 ] La peur est ce qui gronde dans le courage... || MIKATO.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :