[Cours été 2016] Un concours de jeunes talents
Obéline Gauthier
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 28
Jetons : 1554
Points d'Expériences : 594
Coordinateur Performer
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: [Cours été 2016] Un concours de jeunes talents   Dim 4 Sep - 22:35
Cours été 2016
Vous devez organiser un concours de coordination pour de très jeunes dresseurs (moins de 11 ans) dans une petite ville. À vous d'en établir les règles et de désigner le vainqueur.

Le village de l’oasis au coeur même de Touga est un lieu où finalement, en mettant de côté les attaques d’insectes et autres hordes de pokémons sauvages, il fait plutôt bon d’y passer ses vacances. Les touristes et voyageurs de passage apprécient le cadre digne d’un paysage de carte postale autant que le chaleur mélangée à l’air frais apporté par la zone des lacs et des cascades. Passer deux mois dans un tel environnement est une chance. Passer toute sa vie ici est un peu plus ennuyeux. Notamment lorsque vous êtes enfants.

Vous avez vite fait de faire le tour des activités que proposent le coin. Notamment si on prend en compte toutes les choses que l’on vous interdit de faire parce que vous êtes “Trop petit pour explorer la pyramide”, “trop jeune pour aller dans la forêt tropicale tout seul” ou encore “trop impatient pour simplement profiter du beau temps” et j’en passe…

Alors forcément, lorsqu’une activité est proposée au sein du village pour les plus jeunes, vous pouvez être presque sûr qu’elle rencontrera du succès. Les gamins de Touga cherchent n’importe quelle occasion pour sortir de leur quotidien de sable et de soleil.

Aujourd’hui se tenait un concours de coordination, organisée par “une des coordinatrices les plus prometteuses de l’illustre académie de Lansat” comme il était indiqué sur les prospectus que tenait dans leurs mains les gamins venus participer. Il est inutile de préciser je pense que la responsable de ces prospectus avait quelque peu exagéré la vérité… Mais pour attirer un peu de monde, l’organisatrice n’avait pas hésité à embellir la réalité. Elle avait réalisé des dizaines de prospectus et les avait distribué pendant deux jours aux quatre coins du village.




Obéline observait la foule qu’elle avait réussi à réunir. Elle se constituait de cinq enfants qui étaient assis par terre face à elle. N’importe qui aurait été déçu par ce nombre si réduit de participants mais la jeune fille affichait un sourire satisfait. Elle attendit que l’horloge du village finisse de sonner le coup des 9 heures pour commencer :

▬ Bonjour à tous ! Et merci d’être venu à ce grand concours de coordination, j’en suis ravie et j’espère que vous allez bien vous amuser ! Je vais commencer par vous expliquer rapidement ce que l’on va faire aujourd’hui !

Elle s’assit en tailleur pour se mettre à la hauteur des enfants dont elle n’était pas si éloigné en âge et annonça :

▬ Vous allez devoir passer, chacun à votre tour devant moi et les autres participants en faisant une petite démonstration de coordination très simple ! Vous serez accompagné chacun d’un pokémon et vous devrez combiner deux de ses attaques pour éblouir le jury que je vais représenter ! Celui qui m'impressionnera le plus et qui aura réussi à faire la plus jolie présentation gagnera le concours !

▬ Mais madame… coupa une des petite fille, toute blonde, qui était dans l’assistance

Les cheveux de la gamine se hérissèrent :

▬ Tu peut m’appeler Obéline, ou Obé ou Line

▬ Line… Obéline sourit, comment on fait si on a pas de pokémons ?

Un des deux garçons qui était là ajouta à la brune à côté de lui :

▬ Je t’avais dit qu’on pourrait pas venir si on avait pas de pokémons…

▬ Ola mais non, ne vous en faites pas. Pour ce concours, je vais vous prêter mes Pokémons ! Elle marqua une pause avant de continuer, comme si une idée de génie venait de traverser son esprit. Oh d’ailleurs on va commencer par ça, choisissez chacun un pokémon !

Elle saisit les six pokéballs de son sac à deux mains et ses pokémons en sortirent. Les gamins poussèrent un “wooow” de surprise. Après quelques hésitations et une dispute où Obéline dut intervenir pour trancher, chaque enfant se trouvait à côté de son compagnon du jour. La fille la plus âgée de groupe du haut de ses 11 ans, une jolie rousse aux cheveux longs avaient choisi le Stalgamin et le tenait dans ses bras. Son contact froid lui faisait claquer des dents. La deuxième fille, âgée de 7 ans, la peau bronzée et les cheveux noirs comme le charbon avait choisi la créature de feu, la mignonne Goupix. Le garçon à côté d’elle, qui avait un an de plus et qui lui ressemblait beaucoup -ils devaient être frère et soeur- avait choisi le puissant Scarabrute. Une autre enfant brune, aux visages et aux bras couvert de pansements de 8 ans et au sourire édenté avait porté son choix sur le petit Emolga qui volait au dessus de sa tête. Enfin le plus petit garçon, d’à peine 5 ans, lui n’avait pas encore choisi et se cramponnait à son sac à dos, presqu’aussi gros que lui. Obéline s’accroupit à côté de lui et lui demanda :

▬ Et bien tu ne choisis pas ?

▬ Nan, j’ai déjà un pokémon !

Il ouvrit alors la poche de son sac et en montra le contenu à la coordinatrice. Elle fut surprise d’y trouver un oeuf de pokémon ! Obéline sourit et prit une voix attendri :

▬ Oh je suis sure qu’il contient un très chouette pokémon, mais je pense que ça va être difficile de participer au concours avec… Ca me parait compliquer de lui faire lancer une attaque…

Le garçon réfléchit et finalement hôcha la tête, se résignant à l’idée d’utiliser son oeuf aujourd’hui…Obéline lui frotta le haut du crane gentimment :

▬ Ne t’en fais pas je vais t’en prêter un en attendant. Elle se retourna et d’une voix plus forte appela un de ses amis. Pepi vient par ici !

La petite plante sautilla jusqu’à eux et se jeta sur les genoux du gamin.

▬ Je te présente Pepi, mon Doudouvet. C’est un petit pokémon plante tout gentil ! Je suis sure que vous allez bien vous entendre et que vous allez faire une super équipe !

Sur ces encouragements. Obéline se releva. Les enfants commençaient déjà à faire connaissance avec leur pokémons. C’était le moment d’expliquer plus en détails le déroulement de la journée. D’une voix forte elle rattira l’attention de tous sur elle.

▬ Ecoutez moi ! Je vais vous donner plus de détails sur le concours. Tout d’abord, votre pokémon ne sera pas seul à être jugé. Vous allez également passé à ses côtés et c’est ensemble que vous serez noté ! Le thème du concours est “l’assortiment”. Le jeune fille insista bien sur le mot. Ca veut dire que vous allez devoir être en accord avec votre pokémon, lui ressembler. Et pour cela…

Obéline se déplaça vers un gros sac de toile posé non loin d’eux contre un des arbres qui ombrageait la petite place pour lui donner une température agréable. Elle le ramena devant les enfants et l’ouvrit. Il contenait pleins de petites pochettes en tissu transparent au contenu divers et variés. Des feuilles de toutes les tailles, des fleurs multicolores, des branchages, des pierres, des fils et tout un bric à brac remplissaient le sac.

Avant même qu’Obéline explique à quoi allait leur servir tous ces trésors qu’elle avait collecté sur l’île lors de ses nombreuses sorties, la curiosité des enfants avait pris le dessus. Ils s’étaient tous attroupés autour du sac et en fouillait le contenu. Chacun montrait sa trouvaille à son voisin dans la plus grande des bonnes humeurs. Ce spectacle réchauffa le coeur de la gamine qui supervisait l’organisation du concours, elle était tout simplement heureuse que ces heures de récolte profite à un si joli résultat. Elle reprit cependant la parole :

▬ Comme je vous l’ai annoncé tout à l’heure, vous allez devoir être en accord avec votre pokémon !  Pour cela, vous allez tous fabriquer un accessoire que vous porterez lors du spectacle avec ce que je vous ai apporté ! Il faudra qu’il rappelle le pokémon avec qui vous faites équipe !

Elle laissa un blanc pour que les enfants enregistrent ses paroles et une fois que leur attention était reporté à ses lèvres, elle continua :

▬ Du coup, je choisirais le gagnant selon deux choses : son accessoire et la démonstration ! Evidemment, pendant la démonstration, n’hésitez pas à participer, je ne veux pas vous voir debout droit comme un piquet pendant que votre pokémon fait tout le travail ! Vous allez devoir être AS-SOR-TI. Aussi bien grâce à ce que vous allez fabriquer que grâce à ce que vous ferez ensemble sur scène. Tout le monde a bien compris ?

Les enfants acquiescèrent, certains répondant même d’une voix enjoué par l’affirnative. L’entouhsiasme des enfants pour son concours faisait plaisir à Obéline. Elle avait beaucoup travaillé sur son cours, recherchant un thème simple mais sympathique, pas trop difficile à exploiter pour des enfants qui n’avaient probablement pas de pokémons et les découvriraient pour la première fois le jour même. Elle voulait aussi leur faire découvrir un point qui lui tenait à coeur lors des concours : l’esprit d’équipe entre le dresseur et son pokémon. Elle n’avait jamais aimé les prestations où les humains se contentent de “présenter” leur compagnon, Obéline aimait lorsque Homme et Pokémon travaillaient main dans la main pour accomplir un numéro qui restera gravé dans les mémoires. Voilà ce qu’était la Coordination au sens de la jeune brune et qu’elle voulait transmettre à la petite troupe avait qui elle allait passer la journée.

▬ Le concours aura lieu à 16 heures, donc à partir de maintenant et jusqu’à 15h45, vous pouvez fabriquer votre accessoire et travailler sur votre prestation. Je vais bien entendu passer vous voir à tour de rôle pour vous montrer les différentes attaques du Pokémon que je vous ai confié pour que vous puissiez imaginer votre petit tour ! Une fois fait, je vous laisserais à chacun une liste de toutes les attaques que vous aurez vu pour que vous puissiez vous en souvenir ! Je passerais la suite de la journée avec vous, aussi bien pour vous aider que pour répondre à toutes vos questions ! Alors c’est parti !

La suite de la journée se passa dans la bonne humeur. Le fait qu’il n’y ai que 5 participants parmi à Obéline de leur consacrer assez de temps à chacun pour les conseiller du mieux qu’elle pouvait.

Finalement l’heure du spectacle arriva.

Tous étaient assis par terre, Obéline au centre, un calepin à la main pour prendre des notes sur ce qu’elle allait voir. Devant eux, la première à passer se tenait droite, un peu nerveuse. Cela contrastait avec le côté 400 coups que lui donnait tous ses pansements. Mais lorsqu’Obéline lui fit signe de commencer, elle inspira un grand coup et se calma presque aussitôt. Elle avança d’un pas et fit un tour sur elle même, dévoilant ainsi la cape noire sertie de pierres roses foncées et de petites perles blanches, au couleur de l’Emolga qui s’était envolé de son épaule lorsqu’elle avait commencé à tourner. Lorsqu’elle se retrouva à nouveau face au public, le pokémon électrique plongea vers elle mais au dernier instant l’enfant leva les bras au ciel et le pokémon l’esquiva pour commencer à tourner autour de la gamine de plus en plus vite, au point de se dupliquer. On avait l’impression de voir une vingtaine d’emolga tournait en rond autour de l’enfant lorsque soudain leurs joues étincelèrent à tous de petits éclairs, transformant ainsi la ronde en danse électrique. L’enfant au centre, tourna de nouveau sur elle-même et les spectateurs purent voir dans les relfets des pierres et des perles de sa cape les étincelles lançées par le pokémon. C’était un spectacle ravissant, bien qu’un peu dangereux pensa Obéline, heureusement qu’elle avait choisi l’attaque étincelle pour la combiner à Reflet plutôt qu’un attaque électrique plus puissante… Finalement le spectacle prit fin lorsque le petit Emolga reprit place sur l’épaule de l’enfant et qu’ils saluèrent tous les deux le public avant d’en faire eux même partie en s’y asseyant.

Le duo suivant était formé du garçon le plus âgé et du scarabrute. L’enfant s’était fabriqué une paire de pinces qu’il avait posé sur sa tête grâce à divers branchages dans les teintes marrons et grises du Scarabrute. C’était un peu rudimentaire, mais l’idée était là. Leur prestation commença lorsque les deux partenaires se positionnèrent chacun d’un côté de la scène improvisée. Ils coururent alors tête baissée et pinces en avant l’un vers l’autre jusqu’à ce que leurs appendices se percutent. Ils firent semblant de lutter quelques secondes l’un contre l’autre jusqu’à ce que d’un coup de puissante pince, Bouddha coupa net les branches du jeune garçon. Il les garda entre ses pinces, sauta et les écrasa au sol grâce à une attaque frappe atlas. Les branches se brisèrent en mille morceaux lorsqu’elle percutèrent la terre. Un blanc traversa le lieu de la représentation, important pour que le public encaisse, Obéline fut d’ailleurs surprise qu’un enfant ait naturellement penser à utiliser cette astuce de scène, puis ce dernier salua le public.

La prestation suivante fut une des plus simples. La soeur du concurrent précédent passa au côté du Goupix d’Obéline. Elle s’était faite un collier de fleurs, de feuilles et de pierres aux teintes orangés chaleureuses qui flattait les couleurs du pelage de Pixi. Elle se plaça à droite de la créature de feu, un peu éloignée et la Goupix rebondit gracieusement sur le sol pour la rejoindre tout en émettant quelques flammes à chaque fois que ses pieds reprenaient appui et à la dernière seconde, alors que tous pensaient qu’elle allait percuter de plein fouet la jeune fille qui se tenait droite et confiante de son attaque rebondifeu, elle la feinta et atterit à ses côtés. La représentation n’avait rien d’extravagant mais l’attitude confiante de la jeuen fille qui du haut de ses 8 ans n’avait pas tremblé le moins du monde face à l’attaque de la renarde méritait le respect.

Ce fut alors le tour du plus jeune coordinateur de monter sur scène. Il serrait contre lui le petit Doudouvet auquel il s’était assorti grâce à une couronne en coton blanc qui était sertie de petites feuilles vertes et de rares fleurs orangées. Il desserra son étreinte et porta la petite creature du bout de ses bras, l’élevant au dessus de sa tête. Le pokémon plante se secoua alors et une poudre violette se libéra de son corps s’élevant devant avant de reprendre doucement sa chute. Le Doudouvet se secoua une deuxième fois et cette fois de petits cotons sortirent de son corps pour se mélanger à la poudre. Les spores de cotons blancs absorbèrent alors la poudre toxik pour se teinter d’une jolie couleur violette pâle. C’est une neige lavande qui tombait sur la place au milieu du désert. C’était un spectacle ravissant, si on oubliait que les spores étaient probablement hautement toxiques.

Il était l’heure de la dernière prestation. L’aînée du groupe avait attachée ses longs cheveux roux en haute queue de cheval qui dévoilent les boucles d’oreilles triangulaire que la presque adolescente avait fabriqué aujourd’hui à base de pierres noire et jaune. Son travail avait été minutieux, précis et le résultat débordait de la patience et du temps qu’elle y avait consacré. La performance fut cependant assez décevante, elle se contenta de rester derrière la Stalgamin qui lança une attaque poudreuse, plongeant la scène dans une fine couche de neige opaque et y cachant les deux compétiteurs. Soudain sur l’écran de poudreuse blanche deux énormes yeux bleus apparurent, donnant une ambiance angoissante à la scène. Puis la neige finit par retomber et le concours s’acheva sous leur salut au public.

Obéline trouvait dommage que la dernière participante n’est pas plus participé à la prestation, mais elle avait joué la carte de la peur, contrairement à ses amis et la jeune fille devait bien noter son originalité. La brune relut rapidement ses notes, réfléchit quelques instants et finalement se leva, prête à annoncer le gagnant. Elle se plaça devant tous les enfants qui bavardaient entre eux, donnant leur avis et se félicitant les uns les autres.

▬ Je tiens à tous vous féliciter ! Vous avez été incroyables aujourd’hui et toutes vos performances m’ont impressionné ! Mais ne tournons pas autour du pot, je sais que vous êtes impatients d’entendre l’annonce de résultat ! Dans ce cas n’attendons plus… Vous pouvez applaudir notre gagnant du jour… Ilia et Emolga ! Nos premiers concurrents !

La concernée se leva d’un bond, un immense sourire illuminant ses lèvres et rejoignit rapidement Obéline.

▬ Bravo Ilia ! J’ai franchement adoré ta prestation ! Aussi bien la cape que tu as fabriqué que son utilisation combinée avec les attaques d’Ekko ! C’était une super idée qui vous a mis tous les deux sur les devant de la scène ! Bravo à vous deux !

Ainsi s’acheva la journée, sous les applaudissements des enfants et avec la mine réjouie de la gagnante du jour. Obéline parla quelques temps du concours avec les participants, répondant également à leurs questions et leur donnant aussi quelques conseils, puis les premiers enfants rentrèrent chez eux, suivis très vite par les autres. Il ne restait plus qu’Obéline et le petit garçon, le plus jeune, qui tenait contre lui son sac.

▬ Je suis sure qu’il fera un très bon pokémon pour les concours quand il aura éclot !

Le jeune enfant ne répondit rien, perdu dans d’intenses pensées.

▬ Ca va ?  s’inquiéta Obéline.

Il leva les yeux vers elle, ouvrit la bouche pour la refermer aussitôt, hésita quelques instants puis tendit le sac vers Obéline.

▬ Je… je te l’offre ! Mon oeuf !

Prise par surprise, Obéline ne savait que répondre..

▬ Quoi ? Mais, mais je ne peux pas accepter… C’est le tien voyons et puis tu as l’air d’y tenir…

▬ C’est vrai, avoua le garçon… Mais tu sais je l’ai trouvé hier seulement et ma maman m’a dit que j’étais trop petit pour m’en occuper et que je devrais le donner…. Ma maman c’est pas une dresseuse alors elle ne veut pas s’en occuper non plus… J’avais pas envie de m’en séparer ce matin mais… je pense qu’avec toi il fera un super pokémon qui remportera tous les concours du monde ! Alors je préfère te le donner à toi ! Pour te remercier pour aujorud’hui !

Obéline fut touchée par l’attention de ce petit bout de chou. Elle le serra fort contre elle pour le remercier mais aussi pour éviter qu’il remarquer les petites larmes qu’elle sentait perler au coin de ses yeux. D’un revers de bras elle les chassa et s’agenouilla devant lui et avec un grand sourire lui dit :

▬ Si tu es si sûr de toi, j’accepte avec plaisir ton cadeau. J’en prendrais soin ! Je te le promets !



hrp:
 

_________________


 
she is just a little
snowflake
[Cours été 2016] Un concours de jeunes talents
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :