Partagez | .
On a beau s'éloigner des cimetières... || LUNA.
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 8295
Points d'Expériences : 292

MessageSujet: On a beau s'éloigner des cimetières... || LUNA.   Mer 7 Sep - 22:47

CIEL ET LUNA

Δ ON A BEAU S'ÉLOIGNER DES CIMETIÈRES, ON FINIT TOUJOURS PAR S'Y INSTALLER.
3 SEPTEMBRE 2016.

Tu t'es perdu.

Tu n'aurais pas du tenter de suivre les sentiers empruntées par le futur Géant de Fer. Il semble d'ailleurs se repérer bien mieux que toi dans ces sillons embrumés, malgré le fait qu'il soit aveugle. Il se guide malgré tout, peut être à l'aide de ses pouvoirs fantasmagoriques, avec facilité et la particularité du bois de brume ne semble pas plus le déranger que les embruns pluvieux qui dégoulinent à travers le brouillard. Tout, autour de vous n'est qu'opacité et c'est la raison pour laquelle, pour rien au monde, tu ne quitterais la compagnie de Gringolem. Tu ne sais certes pas ou il t'amènes, mais tu restes persuadé qu'il est connaît sa destination et qu'en conséquence, tu n'as pas besoin de faire demi-tour. Il trouvera de lui même le chemin pour retourner à l'académie une fois qu'il aura fini de se diriger vers son but actuel et il te ramènera de ce fait à ton dortoir. Il n'empêche que cet endroit est lugubre, perturbant. Tu serres dans tes mains glacées, en les faisant rouler entre tes doigts, les plis de ta cape ivoire. La masse opaque qui vous entoure t'angoisse. Elle peut cacher n'importe quel danger, n'importe quelle épreuve et tu n'aimes pas songer à cette idée.

Près de toi, d'ailleurs, à deux ou trois mètres en avant, un crissement se fait entendre. Tu tends l'oreille en espérant reconnaître le son cristallin qui vient de retentir. Il te semble qu'il s'agit du grincement d'une grille qui n'a pas été huilée depuis longtemps mais… Que ferait un portail métallique au beau milieu de la brume et des bois ? Tu tentes de capter une lueur à travers la brume mais les seuls rayons qui te parviennent sont orangés. La nuit ne va sûrement pas tarder à étendre son voile à travers les paysages de Lansat. Tu frémis à cette idée, subitement nerveux. L'endroit que tu parcours de long en large depuis près d'une heure est déjà assez sinistre comme ça, s'il faut que tu y erres en période nocturne tu ne t'en sortiras pas. Et pourtant, tu décides de continuer. Tu ne veux surtout pas perdre la trace de ton compagnon, puisqu'il est le seul à t'accompagner pour le moment. Mascaïman est resté dans la chambre que tu occupes à l'académie pour veiller sur l'œuf d'Evoli et tu ne peux donc compter que sur Gringolem pour te protéger pour le moment. Tu t'approches de l'endroit ou tu as entendu le grincement d'un portillon et tu constate qu'effectivement, de larges grilles métalliques se dressent devant toi et que le brouillard y a arrêté ses limites. Tout est clair soudainement devant toi, autant que peut l'être un endroit éclairé par un coucher de soleil. Le pokémon que tu as ramené de Flocombe est là, à quelques mètres devant toi. Il s'est arrêté devant une tombe.

Et des tombes, d'ailleurs, il n'y a que ça. Tu es dans un cimetière.

Ton corps s'emballe et tu t'apprête à hurler sur Gringolem pour que vous fassiez demi-tour et qu'il te ramènes à l'académie mais aucun son ne parvient à sortir de ta gorge. Tu portes les mains à ton cou, comme si ce geste pouvait faire réagir tes cordes vocales et au même moment, une silhouette améthyste sort de la terre en tourbillonnant pour se positionner devant toi. Elle sourit, dévoilant de larges dents qui paraissent d'autant plus blanches que d'un seul coup, la pénombre a envahi les lieux. De puissants nuages noirs se profilent à l'horizon et une pierre, dirigée par le spectre, se soulève à sa hauteur avant de retomber sur le sol. Il … Il écrit. Les mots « Bienvenue dans tes cauchemars » sont gravés sur le sol terreux par le caillou tranchant et l'Ectoplasma disparaît d'un seul comme il est apparu. Un claquement sec retenti derrière toi. Tu fais brutalement volte-face et tu secoues le grillage comme un forcené en espérant pouvoir sortir de l'endroit mais il n'y a rien à faire. Cette enflure vient de refermer le grillage sur toi et chacune des deux portes est close pour une durée indéterminée.

Et pour compléter le tableau, des bruits de pas se font entendre dans les alentours. Il ne manquait plus que ça, tiens… Tu n'es pas seul dans le coin. Tu soupires, désespérément. Au moins, la chose qui approche fait du bruit et tu es sur en conséquent que ce n'est pas un pokémon spectre – à moins qu'il n'ai pris l'apparence d'un humain.


© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: On a beau s'éloigner des cimetières... || LUNA.   Jeu 8 Sep - 6:59

Lansat. Cette île sur laquelle tu n'attendais que d'arriver, tu la rencontres enfin. Bien sûr, tu aurais souhaité pouvoir la voir avec de véritables couleurs, autres que ces nuances qui couvraient tes yeux. Mais un point positif s'était montré; ton implant semblait bien mieux fonctionner. Tu avais reçu un appel de ta professeur pendant ton séjour à Touga, un peu avant la rentrée, celle-ci te disant de rentrer d'urgence. Bien sûr, tu ignorais pourquoi, elle ne t'en avais pas donné la raison, mais, lassée de la chaleur et d'une routine agaçante qui venait de s'installer, tu n'avais pas pris longtemps pour te décider. Etait-ce un piège? Tu n'en avais aucune idée. Si je parle de piège, c'est parce que ta chère professeure t'avais conduite directement à l'hôpital dans lequel on t'avais mis ton implant. Ce que tu pouvais simplement dire après l'avoir quitté, c'était que le flou qui brouillait tes yeux et ta vue qui aurait pu être normale sans ce défaut, avait disparu. Ta vision était toujours embrouillée, mais ce n'était que très léger et déjà, tu pouvais commencer à voir des formes plus nettes. Mais les nuances de gris qui remplaçaient toutes les couleurs restaient, elles. Et te désavantageaient toujours.
         Tu ne voulais qu'explorer l'île. Puisque tu venais d'arriver là, ce serait bête de rester perdue au milieu de tout ça, de ne rien connaître des autres endroits. Connaître le seul emplacement de son dortoir et de l'académie n'était pas un avantage, puisque tu ne souhaitais te perdre pour rien au monde, au milieu de Lansat. Walker était à tes côtés, et étrangement tu trouvais son immobilité inquiétante. Tu étais habituée à ce qu'il gesticule un peu partout, et que ses pieds cognent si fort le sol que leur son te montait aux oreilles. Hors, à ton arrivée, ton Pokémon était demeuré statique.Toi qui le traitait de cailloux, tu pouvais maintenant lui attribuer le fier surnom de statue. Peut-être un peu moins méchant à porter, comme surnom.

    Tu avais préféré quitter l'établissement en milieu d'après-midi. Après t'être installée confortablement dans ton dortoir, qui était désormais officiellement celui des Mentali, tu avais décidé de sortir. Bien sûr, tu n'avais pas manqué de catapulter quelques coussins à la figure -si tant est qu'il en aie réellement une- de ton Pokémon. A son attitude, tu commençais à penser qu'il avait pris la décision d'être encore plus stupide sur Lansat qu'à Touga. Tu avais pas mal crié. Je dis crié, mais notons que tes cris étaient bien plus proches de hurlements. Tu avais sans doutes dû terroriser quelques filles du dortoir qui avaient pu t'entendre. Tu hurles si fort, Luna, que même enfermée dans une pièce tu trouves toujours le moyen de te faire entendre. Bien sûr, tu t'en fiches. Tu aimes te faire remarquer, n'est-ce pas? En réalité tu n'étais toujours pas parvenue à faire le choix sur le futur parcours que tu souhaitais emprunter. Même si ce n'étais pas pour maintenant, peut importe les réflexions que tu faisais sur le sujet, c'était définitif, tu te voyais incapable de faire ton choix. Dans un premier temps, tu étais grandement intéressée par la mode car tu te débrouillais en couture. Dans un second temps, tu étais tentée de t'orienter dans l'élevage afin de mettre sur pieds une ferme similaire à celle dans laquelle tu vivais, étant petite. Dans un dernier temps, la carrière de Performer te tentais énormément à son tour. Te pavaner, jouer la comédie, ou tout ce qui tournait autour de ce parcours t'intéressait cruellement.
          Tu avais donc décidé de mettre en suspens tes réflexions. Comme tu n'étais pas douée pour te repérer et que tu n'arrivais définitivement pas à lire une carte, même si ta vue s'était améliorée, tu avais finalement demandé le chemin à quelques élèves, qui t'indiquèrent la localisation de la forêt. Alors, te voilà qui avançait à grands pas vers l'endroit où tu pourrais sortir, ton Pokémon toujours sur tes talons. Bien qu'il t'agaçais, tu avais décidé de lui préparer quelque chose pour confirmer tes doutes. Tu supposais depuis son obtention qu'il était aveugle, et tu étais bien décidée à confirmer cela. Tu considérais ton starter comme un éternel boulet, et tu étais toujours à le réprimander quoi qu'il fasse, même si cela était par inadvertance. Souvent tu hurlais son surnom, puis déblatérais quelques insultes. Mais peut-être Walker ne s'en rendait-il tout simplement pas compte? Mais cela ne te faisait rien, tu te fichais de savoir si tout ce que tu disais sur ton Pokémon l'affectait réellement. Tu ne te sentiras jamais réellement coupable, surtout pour une chose que tu trouvais aussi mineure que cela. Pour toi, insulter quelqu'un, qu'il s'agisse de ton Pokémon ou même de n'importe qui, n'avais absolument rien de dramatique et tu te fichais éperdument de savoir si tu blessais la personne visée ou non.

    Tu avais rejoins la forêt, que tu traversais déjà depuis un long moment sans t'être rendue compte qu'une brume était venue t'envelopper. Tu n'avais pas réalisé où tu te trouvais et ce que tu faisais réellement, et tu n'arrivais pas à distinguer au travers de la cime des arbres quelle période de la journée il était. Walker t'avais accompagnée à coup de « BLONG » et de « VLAN » contre les arbres, rendant ton visage rouge de colère, et te faisant lâcher tout une liste aléatoire d'insultes plus farfelues les unes que les autres. Au final tu décidais de conclure que ton Pokémon était aveugle, car au final tout les petits tests que tu avais fais s'était finalement montrés catastrophiques. Maintenant, te voilà devant un portail en fer. Un grand portail. Tu peux déduire que c'est du fer, pour toi tout les portails sont fais dans ce matériau. Que peut-il y avoir derrière? Sans même te poser de question, et emportée par le goût d'aventure, tu décides de pousser le portail avec un grand sourire gravé sur ton visage. Mais... A peine pénètres-tu à l'intérieur du lieu que tout te semble devenu sinistre. Malsain. Tu commences à ressentir une étrange atmosphère, et même si tu n'as peur de rien, aujourd'hui tu ne peux t'empêcher d'être inquiète. Tu t'avances, sans bruit, avant de constater qu'autour de toi se dressent un grand nombre de pierres dont la disposition te fait grandement penser à des tombes. Un cimetière.
         Lentement, tu t'avances. Tu décides de faire le tour de l'endroit, mais les bruits de pas bourrins de ton Gringolem se font traîtres à ta discrétion. Tu t'immobilises soudain, et aussitôt tu entends un « clac » sec, qui te fit comprendre que le portail venait de se refermer. Une petite silhouette passe devant toi, flottant dans les airs tel un... Fantôme. Cependant, tu n'arrives pas à parfaitement distinguer l'allure de cette chose qui venait d'apparaître, et tu te contentes de poursuive ton chemin jusqu'à apercevoir non loin de toi une silhouette. Tu n'étais pas seule. Tu ne peux pas t'empêcher de te diriger en courant vers cette silhouette humaine qui est celle d'un jeune garçon, et tu grognes en voyant à ses côtés un Gringolem, même si ce n'est pas le tiens. Tu le sens tendu, plus tu t'approches. Et comme tout le monde le sait, toi et ta politesse légendaire décidèrent de venir le saluer d'une brutale tape dans le dos, bien que celle-ci se voulait amicale.

- PUNCH! Tu cries cela à chaque fois que tu offres un salut de ce genre à quelqu'un. Qu’est-ce qu'un t'chot comme ça est venu faire dans un cimetière? La nuit arrive...

    Tu disais cela, mais tu n'étais même pas sûre de ce que tu disais. Les nuances de gris ne te permettant pas de voir la teinte du ciel. Tu t'étais juste contentée d'essayer de détendre l'atmosphère, qui semblait te souffler que tu n'avais pas à rester seule ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 8295
Points d'Expériences : 292

MessageSujet: Re: On a beau s'éloigner des cimetières... || LUNA.   Jeu 8 Sep - 17:25

CIEL ET LUNA

Δ ON A BEAU S'ÉLOIGNER DES CIMETIÈRES, ON FINIT TOUJOURS PAR S'Y INSTALLER.
3 SEPTEMBRE 2016.

Tu te retiens de justesse de lui répondre que le t'chot l'emmerde avec tout le respect qu'il lui doit. Ne pas jurer. Tu es déjà assez agacé comme cela pour en rajouter en te faisant une ennemie dès tes premiers véritables instants au sein de l'académie. Tu te contentes d'arquer un sourcil en l'observant, sans manifester aucune réaction par rapport à son agression précédente – et Arceus sait pourtant combien tu détestes que l'on te touche, toi qui ne possède aucune affection face aux approches tactiles des inconnus. Malgré tout, elle semble assez sympathique, ou plutôt tu cherches à te persuader qu'elle l'est parce que tu n'as pas envie d'être bloqué dans un endroit pareil avec une connasse. Ce serait le pompom final, la cerise sur le gâteau, la goutte d'eau qui ferait déborder le vase. Mais qu'importe le fait qu'elle t'ai violemment apostrophé, tu n'as qu'à te dire qu'elle est gentille et tout continuera à bien aller dans le meilleur des mondes. Tu observes vaguement ses cheveux blonds comme les blés et ses grands yeux aussi péridot que les tiens avant de prendre la parole, pour ne pas la laisser sans réponse.

« Je suis venu faire ici que je suis coincé avec et à cause de mon Gringolem qui s'est aventuré ici tandis que je le suivais pour ne pas le perdre de vue. Tu n'étais pas loin, tu n'as donc pas aperçu la silhouette de l'Ectoplasma ? Tu n'as pas non plus entendu le claquement de la grille je suppose ? Il m'a… nous a enfermés ici. »

Tu regardes le jeune Géant de Fer avec un regard agacé mais bien évidemment, il est incapable de le saisir. Comme il a de la chance, d'être aveugle puisqu'il serait probablement inquiet de lire la fureur qui embrase tes yeux. Ils changent, d'ailleurs, tes yeux. Ils passent du vert émeraude et clair à un bleu céruléen et ténébreux. Tu inclines ton pouce droit en direction du sol et de l'inscription gravée dans la terre par le type spectre qui a disparu d'un seul coup.

« Tiens ! Lis donc ça et… Attends. Regardes, c'est quoi ça ? »

Une lueur turquoise s'anime à l'horizon, juste au dessus d'une tombe et tu ne peux t'empêcher de te sentir imprégné de son énergie. Tu la fixes du regard en avançant dans sa direction, incapable de résister à l'attraction qui t'anime. Il se recule au fur et à mesure que tu avances dans sa direction mais tu es incapable de faire marche arrière pour le moment.

« Un feu follet… »

Captivé, tu parviens pourtant à arracher avec difficulté ton regard de la flamme bleutée pour te concentrer sur ta jeune interlocutrice. Tu l'examines de haut en bas des yeux, en souriant doucement. Les deux Gringolems – le sien et le tien – se sont rapprochés de toi et l'esprit enflammé continue de reculer un peu en dansant dans les alentours.

« Je crois qu'il veut qu'on le suive. Et je crois aussi… que nous n'avons pas le choix. Nous sommes bloqués ici, que nous le voulions ou non, alors autant le suivre. Il connaît peut être un moyen de nous faire sortir du cimetière et si jamais il n'en connaît pas, il nous fera au moins passer le temps. »

Tu grimaces en rejetant tes épaules en arrière et en serrant plus que jamais ta cape entre tes doigts frémissants. Comment peut-on, malgré ce que tu as laissé échapper d'entre tes lèvres, passer le temps dans un endroit aussi lugubre ? Tu cherches à te changer les idées et, pour se faire, tu ne trouves qu'une seule solution. Commencer les présentations.

« Je m'appelle Ciel Mancini et je tiens à sortir de cet endroit le plus vite possible, avec ou sans toi. Par contre, ton Gringolem a l'air d'être assez proche du mien, je suppose que les spectres s'attirent les uns les autres ou je ne sais pas trop quoi, mais je crains que de fait, il ne me suive même si tu ne viens pas. »


© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: On a beau s'éloigner des cimetières... || LUNA.   Sam 1 Oct - 10:05

Un Ectoplasma? Tu ne te souviens pas avoir vu d'Ectoplasma dans les parages. Tout ce dont tu te rappelles c'est du claquement sonore de la grille, contrairement à ce que disait le garçon. Tu soupires en te passant une main dans les cheveux, puis tu suis du regard son pouce qui te pointe quelque chose d'écrit dans le sol. L'obscurité semblait s'intensifier, et de ce fait tu voyais de plus en plus sombre. Tu n'allais pas lui dire qu'avec ta pitoyable vue, tu ne pouvais pas lire correctement, donc pour cette fois-ci, tu allais faire un effort. Tu t'accroupis et tu penches la tête vers ce qui est non pas gravé dans le sol, mais dans la pierre. « Bie...ue da... es... Chemar... ». c'est tout ce que tu parviens à lire, ta vue est trop différente et l'obscurité bien trop présente pour que tu discernes correctement les lettres, même si ta vue n'est plus embrouillée. Et ce n'est qu'en levant la tête que tu remarques le garçon s'éloigner! Tu n'as pas entendu ses dernières paroles, celles qu'il t'a dites juste après que tu te sois accroupie pour tenter de lire ce qu'il te désignait. C'est en te redressant que tu remarques une petite forme flottante au dessus du sol. Elle semble doucement s'agiter et captiver le garçon alors que justement, toi, tu ne peux que te méfier de ce qu'il vient d'appeler feu follet.
         Et tu tires une tête de six pieds de long lorsqu'il déclare qu'il pense que le feu follet veut qu'on le suive. Il est fou? Avant de dire quoi que ce soit, tu récapitules lentement dans ta tête. Vous êtes dans un cimetière. Vous êtes [i]enfermés[i/] dans un cimetière. En pleine nuit. En tout cas, la nuit tombée. Et vous êtes entourés de Pokémon Spectres. Un Pokémon spectre, c'est fourbe... C'est manipulateur... Pourquoi devrais-tu suivre ce feu follet, dans ce cas? Rien ne t'oblige à le faire, même si il semble vouloir dire que vous n'avez pas le choix. Le petit t'explique qu'il a l'impression que vos deux Gringolem sont attirés l'un et l'autre. … Mais comment c'est possible? Ce genre de Pokémon ne possède, justement, PAS de genre. Comment ils peuvent s'attirer l'un et l'autre? Peut-être que c'est leur type spectre qui fait ça, comme le dénommé Ciel vient de dire.

-Eh, petit... T'es certain qu'il faut le suivre? Non parce que, je suis désolée mais... On est dans un cimetière. Et si je veux pas te suivre, mon Gringolem restera avec moi.

    Tu lui montres la Pokéball de Walker d'un air moqueur, avant de poursuivre.

-Et puis bon, comment peux t-on imaginer ne serait-ce qu'un seul instant rester, voire même passer la nuit dans un endroit aussi lugubre? Les spectres vont nous faire la peau, et je ne pense pas que ce feu follet soit là pour nous guider. Pour moi, cela ressemble plutôt à un piège, à n'importe quel piège jeté par n'importe quel pokémon spectre qui voudrait justement nous tendre un piège. Je n'ai pas peur, mais je n'ai pas non plus confiance. Et puis si tu crois que je vais te laisser partir tout seul... T'as pas le choix. Si je reste là, tu restes. Ou sinon, si tu veux vraiment partir, c'est moi qui te guide.

    Tu t'étonnes toi-même. Pourquoi? Parce que ta voix était restée étrangement calme. Tout comme toi, à l'heure actuelle. Tu n'avais pas accentué certaines de tes paroles, tu n'avais pas cillé pendant ton monologue, ni même fait un seul geste pendant que tu avais parlé. Ce qui était étonnant puisque, en général, tu étais presque entrain de hurler quand tu parlais. Peut-être que l'atmosphère oppressante avait un effet sur toi.
         Tu t'approches de Ciel et tu le fixe. Tu ne vois pas grand chose, alors tu te penches pour être à sa hauteur et tu ne peux pas t'empêcher de faire quelque chose qui risquera sûrement de l'énerver: Tu poses tes doigts sur son visage, ce que tu faisais parfois pour visualiser le visage des gens que tu ne voyais pas. Puis, une fois que tu eus dessiné les contours de son visage du bout de tes doigts, tu bondis en arrière en lui servant un grand sourire moqueur et en lui tirant amicalement la langue.

-Tu veux toujours y aller? Tu demandes.

    Tu portes alors tes mains a ta gorge que tu enserres de tes doigts avant de secouer la tête dans tous les sens. Tu n'es pas possédée par un spectre ou autre chose, non, tu veux juste essayer de crier, de faire sortir une phrase dingue de ta gorge ou de la débloquer, car tu te demandes si justement elle n'est pas bloquée. Tu ne sais pas vraiment pourquoi tu es aussi calme, ce n'est pas vraiment dans tes habitudes. Tu t'excuses finalement auprès de Ciel et te rapproche de lui, avant d'attraper sa main et de l'entraîner derrière toi.

-Excuse moi mais je suis à moitié aveugle, et donc je n'ai pas vraiment le choix que de te tenir la main si je ne veux pas te per...

    Tu t'immobilises. Luna, tu le fais exprès ou bien? Ce n'est pas toi qui disais ne pas vouloir révéler ton soucis de vue? Enfin, ce n'est pas ton problème, tu fais ce que tu veux après tout... Tu pousses un soupir avant d'avancer entre les tombes, traînant le garçon derrière toi. Le feu follet est loin, mais tu parviens à le rattraper. Et soudain, ton regard s'immobilise sur une forme... particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: On a beau s'éloigner des cimetières... || LUNA.   

Revenir en haut Aller en bas
On a beau s'éloigner des cimetières... || LUNA.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-