Partagez | .
[Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Annonceur
avatar
Annonceur
Région d'origine : Kalos
Âge : 2 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 1052

MessageSujet: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Sam 10 Sep - 23:13

Anniversaire PC
Joyeux 3 ans PC o/
Hey ! Ce mois-ci, PC fêtes ses 3 ans. Trois années de Pokémon bien remplies. Notre forum en a vu des RPgistes et j'espère qu’il en verra d'autres (qu’ils soient débutant ou confirmés, toujours présents ou disparus dans le Lac Corail, hum hum…).

Bref tout ceci n'aurait pas eu lieu, sans nos chers fondateurs (même s'ils sont moins présent, on pense à vous), notre administratrice au fouet rempli d'amour, les modos (non je ne m'auto-lance pas de fleurs), les préfets et bien sûr, les plus importants pour la fin, vous les membres !
Oui, oui, toi qui regarde ce message derrière ton écran, en te pointant du doigt d’un air étonné #SBAAAFF !

Donc voilà  pour fêter ça je vous propose un truc, une surprise, une [Insérer synonyme de surprise, ici]. En espérant que ça vous plaira. Enjoy o/

Et encore,  JOYEUX ANNIVERSAIRE PC !

Contexte
Lansat bouillonnait depuis plusieurs jours. Des événements étranges se passaient dans les ruines, la statue de la fontaine des souhaits s’était mise à briller un peu plus chaque nuit. Les anciens de l’île en étaient ravis, sachant ce que ce phénomène signifiait : il annonçait un événement qui n’avait lieu que tous les 50 ans. Une averse céleste aurait lieu ce soir, ou pluie d'étoiles filantes pour ceux qui ne pigent pas le schmilblick scientifique. Mais à Lansat, celle-ci signifiait autre chose, notamment l’arrivée d’une fête que la plupart des gens ne connaissent qu'une fois dans leur vie : l’éveil de Jirachi, un festival nocturne fêtant la première apparition de ce petit Pokémon devant les anciens habitants des ruines, il y a des siècles de cela.

La municipalité a fait des pieds et des mains pour réussir à réserver les ruines pour commémorer cette fête comme les anciens. Ce qui au passage ne fit pas plaisir à ce cher Roseverte qui voulait étudier au calme le phénomène, le pauvre. Le site sera donc aménagé sobrement avec de petits étals, comme les anciens habitants de ces lieux le faisaient à leur époque, permettant à tous de s’amuser, d'espérer que leurs vœux touchent le cœur de ce Pokémon fabuleux ou tout simplement de contempler son domaine, les étoiles. De la paille avait été déposée au sol, afin de permettre à tous de poser leur petit fessier sur ce dernier sans dégrader le site. Quand à l’accès aux ruines, le maire avait placé son cher Ronflex de garde afin d’y interdire l’entrée pour tout le déroulement de la célébration (vous pourrez d'ailleurs observer Roseverte mettre en œuvre des stratagèmes de plus en plus farfelus pour franchir ce barrage incorruptible).

La légende dit que toute personne jetant une pièce dans la fontaine près des ruines, se verra bénie par le Pokémon Vœu. Pendant toute la soirée il vous est possible de déposer une offrande (jeton, pièce, carte à collectionner ou sandwich au jambon) dans l’eau de la fontaine. Les plus anciens des habitants ayant déjà assisté à cette fête, disent qu’il est possible de voir, en fixant bien la statue de Jirachi, une aura brillante danser au rythme des chants anciens.

Eveil de Jirachi

En ce soir du 10/09/16, alors que les festivités allaient de bon train, une femme âgée vint au beau milieu de la place des ruines Jirachi. Elle leva ses mains vers le ciel étoilé afin de demander l’attention de tous et coupa court aux chants anciens des locaux (et aux divers bécotages des élèves) avant de commencer son discours.

''Bienvenue à vous, résidents de Lansat. Ce soir, nous fêtons un événement rare que nos ancêtres appelaient l’éveil de Jirachi. Cela fait 50 ans que nous attendions cet instant. Si nous sommes ici rassemblés, c’est pour commémorer la première apparition de cet être fabuleux devant nos ancêtres et peut-être assister à son retour sur nos terres. Il est dit, dans la légende, que durant les nuits d’averse céleste, tout souhait adressé au Pokémon se réalisera. Ça sera à vous d’en juger !"

"Profitez du ciel, des festivités et du spectacle. N’oubliez pas de regarder ce que le ciel nous a donné de plus beau. Je vous souhaite à tous une bonne soirée et une bonne observation.
Que la bénédiction de Jirachi vous garde, vous protège et réalise vos rêves."


La dame sortit de scène et laissa la place à un annonceur, qui entreprit de faire l’éloge des différents stands de nourriture et activités disponibles pendant cette nuit, appuyant bien sur la présence d'un étalage vendant des figurines à l’effigie du Pokémon des étoiles. Il fallait bien faire tourner le commerce de l'île non ?

Météo: Il fait beau, aucun nuage à l'horizon!
Lieu: Ruine Jirachi, Lansat

Fonctionnement
-Vous posterez à la suite de ce message un RP décrivant l’arrivé de votre personnage sur le lieu et jetant une pièce ou quelque chose (ça peut être aussi votre voisin de chambre aussi ça aura le même effet #Sbaaf) dans la fontaine pendant la fête de l’éveil de Jirachi. Vous pouvez interagir avec les autres si vous le désirez, ou vous contenter d'observer les étoiles.

-Vous pouvez participer à cet event avec chacun de vos comptes

-Vous n’aurez droit qu’à un seul rp. Mais si vous le voulez, vous pouvez continuer dans un topic à part. Un seul post est nécessaire à la validation de cet event pour les passages en grade.

-Cet event est actif jusqu’au 10/10/16 A la fin vous recevrez une petite surprise: des bonus captures aléatoires tehee o/

Que la bénédiction de Jirachi vous garde, comme dit la mémé.




Merci à Djelly pour la préparation de cet event!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 7880
Points d'Expériences : 262

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Dim 11 Sep - 0:22

SOLO – EVENT

Δ ANNIVERSAIRE DES TROIS ANS DE PC : CÉLÉBRATION DE L'ÉVEIL DE JIRACHI.
10 SEPTEMBRE 2016.

La fin de l'été approche. Les feuilles des arbres, à défaut de commencer à disparaître, voient leurs couleurs muer du vert lichen à l'orange tangerine ou, pour les plus précoces, au rouge garance. L'automne s'avance lentement mais sûrement, mais il est le cadet de tes soucis pour le moment. Toi, dont les sorties nocturnes sont fréquentes puisque tu as du mal à supporter la chaleur ambiante de la saison estivale, tu as pu observer il y a deux ou trois nuits en arrière, alors que tu traînais au cœur des ruines Jirachi, un phénomène étrange. La statue qui ornait la fontaine était illuminée. Tu n'avais pas eu le cœur ni le courage de t'approcher, puisque des adultes parmi lesquels tu avait cru reconnaître Roseverte et le maire de Lansat traînaient dans le lieu divin. Ils étaient sans le moindre doute probablement eux-mêmes passionnés par la sorte de miracle qui se déroulait devant leurs yeux, et tu t'étais contenté d'observer le léger halo d'ivoire de loin, camouflé derrière une masse de pierres comme on en trouvait des dizaines dans les ruines de l'ancien temple. Tu n'avais pas la moindre envie, aussi attirant soit le prodige qui se déroulait devant tes yeux d'émeraude, de te faire remarquer hors de ton dortoir en plein milieu de la nuit alors que tous les autres étudiants dormaient à poing fermés et que tu étais sensé faire de même. La santé de tes pokémons et la tienne ne se révélerait sûrement pas une excuse suffisante si l'on venait à te surprendre. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle, malgré les battements excités de ton cœur, tu ne t'étais pas attardé à observer le phénomène divin qui se tramait au sein des ruines. L'angoisse d'être aperçu avait pris le dessus sur ton envie de rester et tu t'étais éloigné rapidement.

Deux jours passèrent et, soucieux de ne pas attirer l'attention sur tes escapades nocturnes, tu fis le silence le plus total auprès des autres étudiants sur ce que tu avais aperçu, même si quelques anciens élèves auraient peut être pu te renseigner. Tu te contenta durant ces quarante-huit heures de rester enfermé dans ta chambre en dehors des cours et tu ne mis pas un pied dehors de ta colocation en compagnie d'Alyx Levi-Harabo même en période nocturne. Tu te contenta de choyer le jeune œuf d'Evoli, dont l'embryon se développait sûrement de mieux en mieux.

Et puis l'annonce survint.

Ce soir, l'éveil de Jirachi aura lieu. Cette célébration, à propos de laquelle tu t'es renseigné auprès des habitants de la ville, consiste visiblement à honorer tous les cinquante années le jour durant lequel, il y a plusieurs siècles, le pokémon capable de réaliser les vœux était apparu en face des anciens habitants ayant érigé le temple, désormais à l'état de ruine, en l'honneur du fabuleux en question. Une fois tes cours finis, tu as donc passé une bonne partie de la fin d'après-midi à te renseigner sur le rituel religieux en question auprès des riverains ou des commerçants du Village Portuaire et, lorsque tu mets les pieds dans la zone préparée au sein des Ruines Jirachi pour l'hommage, tu penses en savoir suffisamment sur le phénomène qui va avoir lieu. Tu t'assieds sur la paille, en observant les quelques personnes qui se sont déjà installés et les étudiants comme les adultes qui sont en train de le faire. Le Ronflex du maire de l'unique cité de l'île sert de garde du corps pour une partie des ruines et tu observes d'un air amusé le professeur Roseverte faire des pieds et des mains pour tenter d'y pénétrer. Tu ne fixes pourtant pas bien ton attention sur lui très longtemps, quoique que ses mimiques soient fort distrayantes, car au milieu des chants et des discussions étudiants allant bon train en cette soirée festive, une femme d'un certain âge s'avance au milieu des ruines et tu places respectueusement ton regard herbeux sur elle.

« Bienvenue à vous, résidents de Lansat. Ce soir, nous fêtons un événement rare que nos ancêtres appelaient l’éveil de Jirachi. Cela fait 50 ans que nous attendions cet instant. Si nous sommes ici rassemblés, c’est pour commémorer la première apparition de cet être fabuleux devant nos ancêtres et peut-être assister à son retour sur nos terres. Il est dit, dans la légende, que durant les nuits d’averse céleste, tout souhait adressé au Pokémon se réalisera. Ça sera à vous d’en juger ! »

Elle marque une légère pause et tu en profites pour adresser un clin d'yeux à Sobek – Gringolem ne pouvant pas le voir – avant de reporter ton attention sur la vénérable vieille femme qui termine son discours avant de quitter le centre des ruines ou elle s'était installée.

« Profitez du ciel, des festivités et du spectacle. N’oubliez pas de regarder ce que le ciel nous a donné de plus beau. Je vous souhaite à tous une bonne soirée et une bonne observation. Que la bénédiction de Jirachi vous garde, vous protège et réalise vos rêves. »

Tu ne sais pas quoi faire.

Autour de toi, tout n'est qu'effervescence et qu'hyperactivité. Les étudiants se pressent autour des stands d'animation, de nourriture ou autour de la fontaine et, bien que tu ai envie de rester parce que tu sais que c'est une festivité exceptionnelle à ne pas manquer et que tu as envie de faire plaisir à tes deux compagnons, tu préfères ne pas te mêler à la masse humaine qui se concentre exceptionnellement en cette soirée. Tu n'as rien à souhaiter car tu sais parfaitement que la seule chose que tu désires – soit le retour de tes parents –, Jirachi lui même ne serait pas en mesure de te l'accorder. Tu sors malgré tout deux pièces d'un pokédollar que tu as ramené de ton dernier voyage à Unys et dont tu n'as pas l'utilité sur Lansat puisque la devise courante ici se monnaie sous la forme de jetons que tu confies à Sobek et à Gringolem en leur recommandant d'aller la jeter dans la fontaine. Après tout, les pokémons ont sûrement des vœux à faire, eux-aussi.

Et les leurs, sont sûrement bien plus remplis d'espérance que les tiens.


HRP : Voici pour moi. Si quelqu'un veut ouvrir un sujet en parallèle avec Ciel, je suis disponible en Mp :3


© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 13 ans
Niveau : 18
Jetons : 756
Points d'Expériences : 342

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Dim 11 Sep - 1:18

Le retour à Lansat avait au final été accueilli avec plaisir, enfin le calme, la fraicheur et sa chambre. Il fallait avouer que malgré tout ce qui s'était passé de positif voir de très positif pendant les vacances, le retour à sa petite vie devenue habituelle était des plus agréables. Les premiers jours l'enfant avait passé ses nuits et parfois même ses journées à rattraper son retard de sommeil, laissant sa nouvelle équipe faire connaissance comme elle le pouvait. Le riolu découvrait encore tout et Nevio peinait à accepter de laisser sa dresseuse seule dans son coin, cette ambiance étrange déclenchait d'étranges conflits de jeu et les deux canidés se courraient après furieusement en poussant parfois de petits bruits rageurs. Parfois ils tombaient sur le lit et se mordillaient en roulant sur la petite qui ne semblait pas gêné, parfois à peine remuait-elle pour se réinstaller plus confortablement. Ce temps du repos fit en réalité un grand bien à la tribus, le calme et la fraicheur adoucissait les caractères et permettaient un repos parfaitement mérité avant d'entamer de nouveau l'école et les entrainements.

Ce fut un évènement inhabituel dans l'école qui poussa tout ce petit monde à sortir de la chambre, chacun en profitant pour se dégourdir les pattes et profiter de l'air frais de la soirée. De ce qui avait été annoncé, l'enfant avait cru comprendre que l'école fêtait un évènement rare auquel on assistait rarement, se déroulant tous les 50 ans. Un peu de gym cérébral lui permis de se dire que vraiment, les élèves qui y avaient participé devaient être rare et déjà s'imaginait que ceux de la dernière fois devaient être en partit mort, comme si à 60 ans passé on était déjà l'article de la mort. La petite troupe déjeuna dans le réfectoire avant de lentement se mettre en route vers le lac où, en plus, ils pourraient profiter du spectacle avec le magicarp. Si il avait toujours été possible de le mettre dans un petit bac d'eau le temps du spectacle, en profiter depuis un lac était bien plus agréable.

Sur place, tout le monde s'installait et une effervescence joyeusement étreignait l'endroit, ici et là elle pouvait voir des stands pour grignoter ou jouer, tout ce qui pouvait permettre de s'occuper avant que l'évènement ne commence réellement. Un attroupement plus loin, près des ruines la fit commencer à s'approcher avant qu'une vieille femme ne prenne la parole et ne la fasse s'arrêter. Elle répéta encore les informations que les élèves possédaient déjà puis les encouragea à profiter du spectacle, la petite applaudit doucement avec une partie des élèves et retourna vers les ruines où la foule n'avait pas dégonflé. En face d'eux, se trouvait une magnifique fontaine qui paraissait vieille, presque intemporelle. Il était à la fois aisé de se dire que l'édifice existerait pour toujours et avait toujours existé et en même temps, il était si vieux qu'elle n'osa trop en toucher la pierre de peur de la briser.

Si le lieu était beau et mystérieux, elle voyait encore mal pourquoi beaucoup d'élève s'y retrouvaient et c'est en voyant une grande rousse y jeter une pièce avant de serrer les mains dans une prière silencieuse qu'elle réalisa que le fond était jonché de pièces qui brillaient de mile feu, comme un nouveau ciel étoilé. C'était donc cela, une fontaine à vœu ? Nevio, planté sur son épaule, poussa un petit bruit d'impatience en voyant tous les autres effectuer le même petit rituel, s'arrêtant plus ou moins longtemps. Tâtant sa poche elle en sortit une pièce qu'elle fixa un instant, se demandant ce qu'elle pouvait bien demander de plus que ce qu'elle avait déjà. Fermant les yeux, elle souhaita revoir son grand père, s'améliorer et que tout se passe bien avant de jeter l'objet métallique contre la pierre sur laquelle il rebondit avant de plonger dans l'eau, former une étoile de plus.

Cela fait, Anna tourna les talons et alla s'installer près du lac dans un coin légèrement en retrait où elle libéra le pokemon eau et le riolu qu'elle prit dans ses bras. Regarder les étoiles était quelque chose qu'elle faisait peu au final, scrutant principalement la lune et sa lumière. Cette fois-ci son attention se concentra sur les formes que les soleils lointain formaient, tentant d'y deviner des formes ou des constellations qu'elle avait aperçu dans tel ou tel livre. L'enfant fit un nouveau vœu, celui de ne pas s'endormir trop vite dans le sable humide, pour contempler un peu plus encore ce tableau naturel.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4955-anna-selwyn http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4957-anna-slewyn-mentali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 8007
Points d'Expériences : 801

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Dim 11 Sep - 13:47

Rodrigue s’agita dans son sommeil, plus ou moins énervé. Il ne faisait pas un cauchemar mais c’était tout comme. Il se tourna une foi de trop et sa tête heurta le mur, le réveillant en sursaut et lui faisait immédiatement oublier toutes les bribes du messages oniriques que son subconscient essayait de lui transmettre. Tant pis pour lui. Son mouvement avait provoqué un choc sourd qui fit tomber Grindur du mur, pile à côté du pied de son frère qui était au bureau. Alerte, le scientifique descendit du lit et ramassa la boule de pics.

- Ça ne fera jamais que la troisième fois en une semaine…
- T’as perdu un pied ? Non.
- Pas pour le moment, plutôt.

Soupirant, le Dresseur rentra son Pokémon et se prépara pour ses activités de la journée. Il avait seulement un cours le matin et du tutorat à faire l’après-midi. Depuis qu’il était rentré de Touga et des vacances, il avait retrouvé son petit train-train quotidien, agrémenté de quelques petites nouveautés, comme un programme de Pokéathlétisme plus complet ou un entraînement au combat plus poussé. Toute l’équipe avait appris de nouvelles attaques et était partie le plus souvent en vadrouille toute la journée s’il ne les prévenait pas d’une activité particulière. C’est pourquoi il s’était retrouvé ce matin seulement avec Grindur, Polarhume et Lamantine. Les combattants étaient partis en entraînement et le reste en balade. Le temps passa plutôt vite et nous pouvons reprendre juste à partir du moment où les jumeaux sortaient d’une salle d’entraînement. Rodrigue n’avait pas vu son équipe de la journée, mais ne s’en faisait pas trop puisqu’il aurait été très vite mis au courant par Tropius ou Shaofouine en cas de problème.

- Tiens au fait, ça fait longtemps qu'on a pas eu des nouvelles de ton Baudrive, non ?
- Ah oui c'est vrai, ça…

Rodrigue porta ses doigts à sa bouche et poussa deux sifflements à faire pâlir d'envie les meilleurs dresseurs de Tauros. Quelques secondes plus tard une explosion se fit entendre au loin, faisant s'envoler une nuée de Pokémon oiseaux.

- Il va bien !
- …et un jour je réussirai à prouver que nous sommes tous les deux parfaitement équilibrés.
- Tu t'inclus dans ta remarque, tu as au moins le mérite d'être lucide.

Le TopDresseur regarda le chercheur, blasé, avant de secouer la tête en ricanant. Ce n'était pas tout ça, mais ils avaient quelque chose de prévu pour la soirée : la fête de l'éveil de Jirachi. Ils y allaient autant par envie, que par curiosité ou par dévotion, dans le cas de l'Hoennais. Comme d'habitude, ils n'avaient prévu d'y aller avec personne, préférant croiser des gens un fois sur place. C'est donc avec un Arcko sur l'épaule et un Polarhume sur la tête que le duo rentra dans le temple, décoré en aménagé pour l'occasion. Ça rappelait à Rodrigue sa première fouille et lui fit se souvenir que ça faisait un petit bout de temps que son starter n'était pas venu l'embêter. Bah, il était grand maintenant… Le blond passa donc la première partie de sa soirée à acheter des charmes de bonne fortune pour ses amis. Max, Caël, Ginji et Aaron en avaient des personnalisés, mais il en avait pris des génériques pour Orren, Idalienor, Aileen, Alban, Djelly, Loan, Paul ou encore Niki. Les deux copies conformes s'arrêtèrent ensuite devant la fontaine pour leur offrande rituelle. On pouvait utiliser des pièces, et donc des jetons, ou tout autre objet en fait tant que la démarche avait du sens et que ce n'était pas dangereux.

- On dit aussi qu'il vaut mieux offrir quelque chose en rapport avec son vœu. Après ça vient de Hoenn, je connais pas les coutumes ici, mais bon c'est le même Jirachi, non ?
- Ahon… Ouais ça semble logique, je vois mal un lutin en avoir quelque chose à faire de sous…
- Je te propose qu'on lance chacun une moitié de quelque chose en rapport avec notre vœu, pour le symbole tout ça tout ça. Pour moi c'est tout trouvé !

La version Dresseur sortit une Pokéball vide de sa poche qu'il cassa en deux, donnant la partie rouge à son frère. Rodrigue regarda la moitié de sphère et se demanda ce qu'il pourrait offrir. Son jumeau devait sûrement souhaiter à nouveau de devenir un grand Dresseur ou alors de réussir dans son fameux "projet spécial". Hmmm… Avec un sourire Rodrigue sortit sa vieille montre (qui fonctionnait encore mais il s'en était payé une nouvelle) que Polarhume coupa en deux. Avec un air surpris, son partenaire pris l'objet cassé et les deux lancèrent le tout dans la fontaine puis joignirent les mains dans une petite prière envers le Pokémon légendaire.

- …pourquoi une montre au fait ? Je sais qu'elle faisait gamin, et tout, mais t'as quand même pris le temps de la faire réparer avant de la trancher...
- Pas de trucs du style "ton vœu est pas pris en compte si tu le révèles" ?
- Non, pas que je sache, au pire un Carnareket je suppose.
- Très drôle… J'ai souhaité pouvoir revenir faire ce même vœu ici-même dans cinquante ans, avec tous ceux à qui j'ai pensé.
- Oh mais c'est qu'il est sentimental le Rodychouuuu !
- Mais ta gueule…

Le duo joua un peu au chat et à la souris, l'un menaçant l'autre de l'envoyer dans la fontaine et ne s'arrêta finalement que quand Polarhume menaça de vomir. Les deux allèrent donc ensuite manger typiquement Lansatien sur des bancs installés plus loin, en profitant du ciel étoilé. Oui, c'était une très belle soirée !

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1374

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Dim 11 Sep - 18:23



L'éveil de Jirachi
Solo
Pourquoi j’ai dit oui ?

Grande question n’est-ce pas ? Cela fait quelques jours que Lansat est très animé, bien plus que d’habitude. Ce soir aura lieu une grande fête que l’on nomme « L’éveil de Jirachi ». Elle a lieu tous les 50 ans et célèbre la première apparition du pokemon des vœux devant les yeux des anciens il y a plusieurs centaines d’années. Enfin en tout cas, la première dont ils ont pu conserver une trace. Cette date est également synonyme de pluie d’étoiles filantes. Un phénomène très apprécié par les scientifiques notamment mais aussi par les autres pour le plaisir des yeux. Les professeurs, surtout Roseverte n’arrête pas de nous en parler. Les ruines ont été décorées pour célébrer le plus chaleureusement possible événement. Tout est parfaitement calculé pour que la cérémonie reste dans les mémoires. Après tout, on n’y assiste généralement qu’une fois dans une vie.

Mais je ne voulais y aller.

Allongée sur mon lit, je me remémore la scène d’il y a quelques jours. Max était venue me voir après un cours pour me demander de venir avec elle ce soir. Prise de court, je n’ai pas osé lui dire non. Elle avait l’air si contente d’y aller, je ne voulais pas briser cette lueur dans ses yeux. Mais maintenant c’est moi qui suis mal. J’ai la boule au ventre. La plus grosse attraction de la soirée reste l’accès à la fontaine aux vœux qui brille déjà de façon tout à fait surprenante. On dit que lors de la pluie d’étoile filante, tous nos vœux se réalisent. Mais c’est faux. Il ne se réalise pas.

C’est vers 19 heures que je sors de ma chambre pour rejoindre Max à l’extérieur. Aria était déjà partie, tout excitée par cet événement. Je la reconnais bien là. Toute fête l’anime d’une joie sans mesure. J’essaie de paraitre le plus naturel, en espérant que l’illusion fonctionne. Je retrouve vite la Givrali puis nous nous dirigeons vers la fête. Sur le chemin, je lui parle de mes progrès pour le remède. Je sais que ce n’est pas très joyeux de parler de poisons, mais ça me permet de me changer les idées. On ne tarde pas à attendre les premiers chants qui devront animer toute la soirée. Des paroles chantées par les anciens de l’île. Très belle mais si désagréable à mes oreilles. Ma boule au ventre grossie, me sentant de plus en plus mal. Mais je n’ai aucune envie d’inquiéter Max.

Dans la foule présente, je reconnais Mika, à qui j’adresse un signe de la main et un sourire. Dalhia aussi est là, et vient vers nous pour discuter un peu. Heureusement pour moi, elle ne fait aucune réflexion à propos de Jirachi, alors qu’elle sait que je n’y crois pas du tout. Merci Dalhia. Il y aussi de grands buffets avec pleins de bonne chose. On s’arrête un instant prendre un petit quelque chose à manger et profiter un peu des étoiles. Je les fixe, mais sans y prêter attention. Bien que mon regard soit tourné vers elle, je ne les regarde pas. Ca fait trop mal.

6 ans plus tôt ~ Une jeune fille avec une couette sur le côté sort de sa maison. Elle s’assoit dans l’herbe en tailleur, joint ses mains et se met à prier. Elle fait ça tous les jours ces derniers temps. Chaque soir où elle peut apercevoir la moindre étoile, elle sort et se met à prier Jirachi, le pokemon fabuleux des vœux. Elle l’aime beaucoup et lui fait confiance. Grâce à ses prières et à ses vœux, l’accouchement de sa maman se passerait très bien, et tous ensemble il formerait une très grande famille. Encore un autre petit frère. Idalienor était si heureuse. Après 5 minutes à observer les étoiles en priant, une jeune femme aux cheveux mauves avec un ventre bien rond, sort de la maison pour aller chercher sa fille. Galatée pose ses mains sur son ventre. Elle va bientôt accoucher, elle le sait. Elle rassure sa fille, en lui disant que tout irait bien, qu’elle n’avait pas besoin d’autant prier pour elle. Mais la brune insiste. Elle le fera jusqu’à ce que sa mère porte son 5ème enfant dans ses bras. C’était le même spectacle tous les soirs. Et pourtant…

C’était trop dur pour moi, alors je détourne la tête, fixant un instant le sol pour se calmer un peu. C’est alors que Max me propose une drôle de chose. Allons faire un vœu, me disait-elle. Est-ce que j’en aurais la force ?

Entrainée par la Givrali, je la suis à travers la foule d’étudiants et habitants de l’île jusqu’aux pieds de la fontaine. Elle brille de mille feux, et les pièces déjà entreposés au fond reflètent cette vive lumière. Mon amie sort un jeton de sa poche et le jette dans l’eau avant de fermer les yeux pour faire son vœu. Elle se tourne ensuite vers moi, attendant surement que je fasse la même chose. Allez Ida, tu as juste à lancer une pièce dans l’eau, ce n’est pas très difficile. J’enfonce ma main dans ma poche et en extirpe une pièce. J’ouvre la main pour la regarder. Mais je tremble comme une feuille. Pourquoi cette petite pièce, ce lieu, cette ambiance me font aussi mal, aussi peur ? Dans mes tremblements incessants, la pièce tombe sur le sol. Sans relever mes yeux vers Max, je marmonne.

Désolée, je ne peux pas…c’est trop dure pour moi…

Toujours tête baissée, je plonge au cœur de la foule pour m’enfuir. A croire que je ne fais que fuir ces temps-ci. Mais là c’est trop difficile, au-dessus de mes forces. Une fois sortie de tout ce monde, je me lance dans une course contre moi-même. Je veux partir loin de lui, loin de ce pokemon, loin de ces gens qui l’idolâtrent alors qu’ils ne réalisent pas les vœux. Lorsque j’attends l’un de ces grands arbres, bien éloigné de la fête, là où je ne peux plus entendre les chants, je m’assois contre lui. Me recroquevillant sur moi-même, je ne peux contenir mes larmes. Mon cœur me fait si mal. Quelle grande gamine je fais…
© BB Dragon



_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 3080
Points d'Expériences : 1432

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Dim 11 Sep - 22:42




L'éveil de Jirachi

Avec Idalienor Edelwen.

I'll stand by you - Max soupira en s'appuyant sur la rambarde de la fenêtre de sa chambre. Elle avait retrouvé le calme de sa petite vie tranquille à l'académie et ses habitudes. Partie la chaleur étouffante de Touga. Partie la tension permanente dans sa hutte. Le retour à la colocation avec Alex et seulement Alex lui avait fait beaucoup de bien. Elle se sentait un peu plus détendue. Même si c'était toujours autant douloureux de détourner le regard à la simple vue d'Alban. Même si elle regrettait ses mots. Elle n'était pas capable de pardonner. Elle n'était pas une chose dont on disposait. Elle avait peut-être exagéré, peut-être qu'elle avait fait exprès de se tenir proche d'Andersen pour le rendre jaloux. Pour qu'il fasse quelque chose. Bon sang, c'était tellement flagrant qu'elle craquait sur lui. Ne pouvait-il pas ouvrir les yeux et venir l'embrasser ?

Peut-être aurait-elle dût prendre les devants. Peut-être que toute cette situation aurait été plus simple si elle avait prit son courage à deux mains et qu'elle l'eut embrassé quelques semaines plus tôt. Elle aurait été fixé au moins. Une légère moue sur les lèvres, elle se tourna vers son bureau sur lequel deux pokeballs étaient posées. Lao et Ullith. Les deux ajouts à son équipe de cet été. Le premier avait été offert par Josh qui tentait de l'aider à dépasser sa phobie. Elle sera les poings en pensant au jeune homme. En ce moment tous les garçons étaient des goujats. Elle soupira. Lao était encore un bébé Bulbizarre mais son caractère était déjà très marqué. Trop marqué peut-être ? La marque sur son front était en forme d'étoile, peut-être que son caractère de diva en venait ? Toujours était-il que si Max n'était pas spécialement gênée par le petit pokemon, elle courrait après lui pour l’empêcher d'embêter tout le monde. Le premier fait étant probablement la conséquence du deuxième. Bref, ça se passait plutôt bien avec Lao pour ce qui était le coté poison de la chose. Ce qui allait un peu moins c'était Ullith.

La Rapion était adorable. Là n'était pas le problème. Le problème venait de Max et elle en était parfaitement consciente.  Elle ne pouvait pas s'empêcher de penser que la mort d'Anthony aurait put être si facilement évitée. Ça l'effrayait de voir qu'elle n'arrivait pas à se détacher, à avancer même après toutes ses années. Elle n'arrivait pas à accepter le passé et Ullith comme membre de son équipe. Ce pourquoi elle avait prit la décision d'aller voir le Docteur Ghost un soir par semaine avec la ferme intention de devenir une meilleure dresseuse pour Ullith. La regarder avec de grands yeux effrayés n'apporterait rien de bon dans leur relation. Pour ce soir, les deux resteraient dans sa chambre bien sagement gardés par Naor. Elle tapota la tête du Dragon avant de siffler pour que Friggy et Smaug la rejoignent. Les deux pokemons avaient été les deux seuls à manifesté de l'intérêt pour la fête, même si elle ne doutait pas que Friggy venait pour réclamer des spécialités mangeables … Rae l'accompagnerait sûrement également, le reste … elle verrait bien. Elle faisait confiance à son équipe pour se gérer seule. Elle n'avait pas besoin de les avoir autour d'elle en permanence même si elle portait toujours toutes ses pokeballs par simple mesure de précaution.

Max sortit de sa chambre, vêtue d'une petite robe estivale. Elle n'avait pas put se résoudre à enlever le pendentif qu'Alban lui avait offert quelques mois plus tôt. Surtout qu'il était plutôt bien adapté pour cette soirée, représentant Jirachi. Elle rejoignit rapidement son amie au point qu'elles s'étaient fixées. La discussion s'engagea rapidement sur la main de la jeune fille. Max n'eut pas le cœur de lui annoncer sa nouvelle capture. Presque personne avait vu Ullith actuellement. Seule Alex en réalité avait put la voir. Elle n'afficha pas la pointe d'inquiétude qu'elle ressentait actuellement. Elle sentait son amie stressée et voulait être là pour elle. Elle lui parla donc joyeusement, affichant un grand sourire sur ses lèvres. Ce soir, elle décompressait.

Le festival en lui même était sublime. Il lui sembla apercevoir Alban, toujours aussi élégant et séduisant. Elle poussa un petit soupir éloignant le serrement de cœur d'un geste de la tête. Elle guida  son amie entre les stands. Elle dépensa une bonne partie de ses économies dans l'achat de porte-bonheur pour tous ses amis. Elle prévoyait d'ailleurs d'en confier un à celle qui l'accompagnait, décoré de rouge et d'argent, il lui avait immédiatement rappelé la jeune fille. Elle ne se fit pas privé pour offrir des collations à son équipe. Elles croisèrent plusieurs personnes de l'académie, s'arrêtèrent à plusieurs reprises pour discuter le tout dans une ambiance bon enfant.

Puis, Max sentit Ida se tendre après que la vielle dame n'ait prononcée son discours. C'était peut-être du jeu, mais l'âme idéaliste de Max avait envie de croire aux merveilles qu'elle promettait. Enthousiasmée à l'idée de jeter une nouvelle fois une de ses pièces dans la fontaine à l'effigie du fabuleux dont elle portait une réplique d'argent autour du coup, elle y guida joyeusement Idalienor en la prenant par la main.

Arrivée devant la statue, Max ferma les yeux et embrassa la pièce qu'elle avait emporté dans la pure tradition de Romant-sous-Bois. Elle lança ensuite. Que pouvait-elle souhaiter ? Que tout s'arrange avec Alban ? Devenir une meilleure dresseuse pour Ullith ? Être plus courageuse ? Des milliers d'idées lui venaient à l'esprit. Incapable d'en choisir une. Incapable de décider ce qui était plus important, elle décida de souhaiter être capable de réaliser son rêve. Être capable de créer sa réserve. Être capable de protéger les pokemons qu'elle aimait tant. Elle se battrait jusqu'au bout pour atteindre cet objectif, mais un peu d'aide de Jirachi ne serait pas de trop.

Quand elle rouvrit les yeux, elle les posa sur son amie. Elle avait l'air mal. Max pencha légèrement la tête sur le coté, prête à lui demandait ce qu'il n'allait pas. Avant que les mots ne puissent sortir de sa gorge, Ida s'enfuit. Perplexe, Max la regarda partir avant de s'élancer à sa poursuite. Elle était probablement sortie du périmètre du festival. Un coup d’œil à Rae lui fit comprendre qu'il la cherchait déjà. L'état émotionnel fort de la jeune fille aiderait la fée à la retrouver. Elle se faufila dans la foule, le cœur serré de n'avoir pas réalisé la tristesse de son amie.

Elle fut arrêté par un homme très grand qui lui bloqua le passage. Il lui attrapa le bras et la guida vers son stand avec un grand sourire. Elle se débattit mais rien ni fit. Elle se retrouva assise dans une tente bleu nuit parcourut de millier de petites étoiles blanches maintenues par la présence d'un sublime Zoruark blanc dans le fond de la tente.

- Bonsoir Mademoiselle. Je sens votre cœur en douleur. J'aimerai vous faire participer à une expérience.

Avant qu'elle n'ait put dire quoi que ce soit, elle fut plongée dans le noir. Elle sentait la présence d'un pokemon psy dans son esprit. Elle se retrouva soudainement toute petite, peut-être quatre ans, dans sa chambre de sa maison de Romant-sous-Bois. Une voix masculine mais aiguë, sûrement celle d'un petit garçon, l'appelait d'en bas. Sans contrôle aucun sur son corps, elle se sentit sauter de son lit pour descendre à toute vitesse les escaliers et croiser le regard violet d'un garçon d'une dizaine d'année dont elle ne se rappelait pas du tout. Qui ?

Avant que le souvenir n'aille plus loin, elle se revit jouant dans le parc avec Rodrigue. Sa rencontre avec Anthony, Thomas et Arya. Le cœur serré, elle réentendit les dernières paroles d'Anthony. Elle se retrouva dans le lit d'hôpital. Elle fut assise devant son mur de photo remplit de ses sombres dessins en noir et blanc. Elle revit son arrivée à la Pokemon Community. La crainte de la Team Rouage. La rencontre avec Nessie. La rencontre avec toutes ses personnes qui la façonnait. Alban. La Grotte. La dispute. Ullith.

Elle secoua vivement la tête et d'un improbable élan de volonté, repoussa le pokemon psy et darda ses prunelles dorées sur l'homme. Comment osait-il ? Elle se leva vivement.

- Comment osez vous ? C'est privé ! Vous n'avez pas à faire ça ! Savez à quel point c'est douloureux ?

Une multitude de question lui emplissait l'esprit. La foule de souvenir s'embrouillait dans son esprit. Elle ne comprenait plus rien. Qui était-elle au final ?

- Je suis plus que satisfait parce ce que j'ai vu. Merci d'avoir participé à l'expérience. Votre lot se trouve sur la table derrière vous.

Elle se retrouva vidée face au regard de l'homme. Calme et serein. Comme si il connaissait toutes les interrogations qu'il avait fait naître dans son esprit. Elle lui jeta un regard noir avant de se retourner pour tomber sur un œuf d'une jolie couleur rosée. Elle jeta un regard à l'homme, sursautant quand elle remarqua qu'elle était désormais seule dans la pièce. Elle se saisit de l’œuf et attrapa la note qui y était associée.

« Puisses tu trouver l'équilibre. »

Elle secoua la tête fourrant la note dans sa besace puis déposa dans cette dernière l’œuf. Elle devait trouver Idalienor. Elle n'avait été que trop retardée. Elle adressa un regard éloquent à son Togetic qui la guida jusqu'à un arbre assez grand et très en retrait de la fête. Elle n'entendait plus les rires et les chants. Elle s'avança doucement, comme si elle approchait un pokemon sauvage et blessé. C'était ce qui lui rappelait le plus Ida, recroquevillée sur elle même.

Elle s'installa à coté d'elle et posa sa tête sur l'épaule de son amie.

- Désolée Ida. J'aurais pas dût te forcer à venir alors que je voyais bien que ça n'allait pas.

Elle n'était vraiment pas une bonne amie. Elle sortit le misérable grigri qu'elle avait acheté un peu plus tôt et le posa devant la Pyroli.

- Je voulais te souhaiter toute la bonne fortune du monde, mais je crois que c'est pas vraiment ce dont tu as besoin. Alors je t'offre mon épaule pour porter tes peines, mes oreilles pour écouter tes craintes et mes mains pour effacer tes larmes.

© BB Dragon



Récupération de l’œuf de Granivol.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 0
Jetons : 30
Points d'Expériences : 3

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Lun 12 Sep - 22:05


Il fait beau aujourd'hui. Un soleil remarquablement haut trône même le ciel vide de nuages et coloré d'un bleu si profond que j'ai l'impression d'y voir l'espace qu'il cache derrière. C'est tellement beau. J'apprécie le regarder, apprécier la chaleur qu'il dégage inconsciemment, le ressentir jusqu'au plus profond de mon être tandis que le petit souffle doux qui déplace les feuilles adoucit mon esprit et le laisse partir à son gré. Je me trouve dans le parc de l'académie, tranquillement posé sur un banc en pierre si froide que j'avais dû attendre quelques instants avant de m'habituer à lui, et je ne bouge pas d'un pouce. Je me laisse aller, simplement, tranquillement. Vous savez, cela peut sembler très étrange, surtout pour quelconque promeneur qui croiserait mon chemin, de me voir assis là, sur ce banc, fermant les yeux, la tête tournée vers le haut, dévoilant ce cou fragile mais vivant qui est le mien, et me contentant de me mouvoir sur moi-même pendant de longues minutes, et pourtant. Cela constitue mon plus grand bonheur, ce pêché mignon que j'ai, ce plaisir indescriptible que j'ai découvert, un point de départ inconscient dans cette quête de bonheur que je me suis promis d'accomplir un jour. J'aime ce vent, j'aime ce soleil, j'aime ces feuilles, j'aime cette solitude. Dans ces instants, j'ai encore l'impression d'avoir une vie, d'aimer cette vie, d'être heureux, de vivre dans le bonheur. Parfois j'ai envie de me laisser complètement aller, de tout plaquer pour m'installer sur ce banc et passer mes journées à sentir le vent, ressentir la chaleur céleste, et écouter ma musique. Profiter de ces sons, de ces paroles. De tout. J'aurais préféré naître avec la musique en main. Mais quelque part, je me dis que je n'aurais jamais pu apprécier un tel moment d'extase, un tel moment de bonheur. Alors je ne réfléchis pas. Je continue simplement d'apprécier.

Mais tout a une fin.
Et je sais comment elle allait arriver.
Alcapone est là.

Alcapone, c'est mon starter. Un Tiplouf aux allures de parrain de la mafia. C'est en tout cas ce que ne cessent de répéter mes camarades de classe, et je dois avouer qu'ils n'ont probablement pas tort. De nature hautaine, il n'a pas manqué d'imposer sa supériorité et son indépendance sur moi. Je ne suis pas difficile après tout, et il ne m'est pas hostile. Je le laisse donc agir à sa guise, tant qu'il ne devient pas complètement fou. D'une certaine façon, on pourrait le croire dangereux. Il fait peur par moments, et je sens à chaque fois qu'il pourrait mal finir. Mais il reste étrangement calme en ma présence. Il est doux et même très câlin avec moi, ce qui ne manque pas d'étonner les autres … Qui ont vraiment peur de lui ; du moins pour les plus jeunes. J'espère seulement qu'il ne tournera pas mal. En tout cas, il semble tenir pas mal à moi, et s'occupe de moi à sa façon. Il m'aide à ne pas me perdre, il m'indique des choses et des endroits à aller voir ; même s'il ne connaît sans doute pas lui-même le lieu ; et n'hésite pas à me rappeler à l'ordre quand je m'égare. C'est aussi lui qui m'extirpe de mes moments de bonheurs. Il me laisse faire, lui aussi, mais il sait aussi parfaitement quand je dois m'arrêter. C'est marrant. On dirait presque un papa quand j'y pense. D'ailleurs il m'arrive de le taquiner sans forcément le vouloir, et j'ai toujours trouvé terriblement risible sa façon de réagir. Toujours gêné. Comme si … S'il n'avait pas l'habitude qu'on soit si proche de lui. Il préfère alors fuir pour revenir quelques heures plus tard comme il se comporte habituellement. Aujourd'hui il a simplement décidé d'aller se promener quelque part pour trouver quelque chose sans doute. Et maintenant qu'il revient, il vient me chercher, me sortant de ma concentration comme il aime à le faire à chaque fois : à l'aide d'un Bulles d'O pas piqué des hannetons.

Je sursaute.
Je quitte précipitamment mon banc.
Je comprends et m'arrête.

Au début j'étais quelque peu énervé et effrayé par sa manière de faire, puis avec les premiers jours, j'ai rapidement pris le pli. Finalement, je commence à apprécier. Aujourd'hui, je vais même jusqu'à lui offrir une caresse sur le crâne, ne manquant pas de le faire reculer presque de terreur, ne voulant pas être chouchouté. Je lui souris alors simplement en le remerciant. Je ne peux m'empêcher de dire qu'il est trop mignon, à être ainsi. Un petit caïd dans un corps de bébé. Et ses couleurs relativement sombres n'aident pas. J'ai appris d'un camarade de dortoir qu'il est chromatique, possédant donc des couleurs bien différentes de son espèce. Je me sentais frais lorsque j'ai appris cela. Avoir un Pokémon rare, c'est pas rien. Je le sais très bien. Et même si je ne connais que très peu de Pokémon, je suis quand même heureux d'avoir eu Alcapone en tant que starter. J'espère vraiment apprendre à mieux le connaître à l'avenir, mais en attendant, j'apprends encore à vivre avec. D'ailleurs, il faut que j'agisse maintenant, car il m'indique de le suivre rapidement, presque insistant. C'est étrange, car son expression semble différent de d'habitude. Quotidiennement hautain au visage, il a à cet instant cette lueur de joie qui brûle dans ses iris d'un noir de jais sublime. Je me dis que ça semble très important pour lui, alors je réagis.

Hmm … Si tu veux. dis-je.

Et je le suis. Il s'est élancé comme une fusée, reliant le banc à l'entrée du bâtiment le plus proche en quelques secondes. Moi je trottine légèrement pour ne pas esquinter mon corps trop rapidement, et éviter de m'affamer par extension, et je m'engage dans les couloirs. Je ne connais presque rien de ces couloirs, sinon le principal, où se trouve la boutique à objets où j'ai pu obtenir deux de ses objets sphériques étranges, les Pokéball, servant visiblement à contenir des Pokémon qui nous appartiendrait ; c'est en tout cas ce que j'ai pu en déduire en obtenant celle qui contenait Alcapone de celui que tout le monde appelle Le Collectionneur ; mais j'avais vu lors de mon passage nombre d'objets qui me sont inconnus. J'espère un jour en découvrir un peu plus. Il y avait aussi des lieux dont je ne comprenais pas du tout l'intérêt mais qui semblait attirer pas mal de mondes. Je préfère les éviter pour le moment, bien trop apeuré à l'idée de tomber sur un coin pour les petites frappes de l'école, comme j'ai eu le malheur d'en croiser quand j'étais encore à Vaguelone. Je me contente toujours de passer par un couloir adjacent, comme maintenant. Heureusement qu'Alcapone est compréhensif. Malheureusement, ma joie s'estompe très vite à son propos. Nous sommes parvenus de l'autre côté du bâtiment, et ce n'est pas un vide qui m'attend, mais une véritable fête. Une très grande fête. Avec pleins de gens.

Je ne peux m'empêcher.
Je cabre comme si j'avais vu Giratina.
Tiplouf m'attrape la main.

Il me tire de toutes ses forces, et maigre et sportive comme je suis, il y arrive sans trop de peine. Après quelques secondes de bataille perdu, j'abandonne et me laisse porter par mon starter jusqu'au centre même de cette fête. Je ne sais rien, je me sens perdu. J'ai envie de partir. Il y a des gens autour de moi. Tous heureux. Tous joyeux. C'est bizarre. Je devrais être comme eux. Je devrais sourire, moi aussi. Mais j'ai simplement peur. Ils m'oppressent tous. J'ai peur, trop peur. Je veux m'enfuir. J'ai envie de maudire pour la première fois depuis la rentrée Alcapone. J'ai l'impression qu'il veut me détruire. J'ai presque envie de le rejeter. Mais j'ai trop peur. Je suis pétrifié sur place, je ne bouge plus un pouce. Pourquoi je n'arrive plus à bouger ? Pourquoi suis-je ainsi ? Je n'en sais rien. Mais j'ai peur. J'ai simplement peur. Très peur. Trop peur. Uniquement peur. Peur. Peur. Pe-

Garçon ? lâche une voix presque angélique.

Subitement tout s'arrête. Je me sens repartir, bouger de nouveau, me sentir mou comme à mon habitude. L'origine de ma voix m'interpelle, et je me tourne immédiatement vers elle. Une dame se trouve là, arborant un sourire dessinant presque un demi cercle, qui semblait quelque peu apeuré. Ta réaction n'est pas passé aperçu, c'est certain. Mais visiblement, tu as perdu le fil de tes pensées. Tu n'as même pas vu qu'Alcapone était parti se trouver une barbe à papa parmi les stands. Je ne sais pas comment réagir, quoi dire. Elle m'a littéralement prise par surprise. Je suis bloqué. Que dire ? Quoi faire ? Je ne sais pas. Heureusement les mots finissent par venir d'eux-même.

Je … Oui ? répondis-je, un peu hésitant.
Tout va bien mon garçon ? Tu es tout blanc. dit-elle alors.
Je … Je suis juste un peu perdu. répliquai-je. Je n'ai pas tout à fait tort.
Oh, je vois, tu es nouveau dans cette académie ! Je comprends alors ! elle semble réfléchir un instant, puis reprend. Je ne suis pas de cette académie, cependant, je peux te guider à travers la fête pour que tu puisses te retrouver un peu mieux. Qu'en penses-tu ? propose-t-elle en conséquence.
Oui ! m'exclamai-je, instinctivement.

Je ne peux pas refuser une telle offre. Je n'ai pas envie d'être seul, et cette femme m'a suffisamment convaincu de la suivre. Sans Alcapone de toute façon, je n'ai pas vraiment le choix. Je la suis donc tranquillement en essayant de s'adapter à ses mouvements et l'écoute parler. Elle me parle de cette fête, de son origine, de Jirachi, le Pokémon vœu, de la légende qui alimentait son existence, et très vite, je suis perdu. Pourtant je continue de l'écouter, et j'avale ses paroles avec un grand plaisir, découvrant l'existence d'un monde que je n'aurais jamais imaginé possible jusqu'alors. Je me rends aussi compte à quel point la vie que j'ai vécu jusqu'à présent ne représente même pas le centième d'une personne lambda, et encore mieux d'un adulte en quête de connaissances comme elle semble le faire comprendre au travers de ses phrases. Et je préfère zapper cette idée. Je ne veux pas ressasser le passé. Pas déjà en tout cas. Je veux vivre cette nouvelle vie sans y penser. Je chasse mes pensées idiotes et je retrouve le fil lorsqu'elle embroche sur les divers stands de la fête. Je n'y prêtes pas plus d'attention néanmoins, préférant me concentrer sur elle, sur cette dame. Je sais que dans quelques minutes, elle m'abandonnera, mais je ne la lâche pas. Elle est mon seul pilier pour tenir le coup et ne pas m'enfuir sur l'instant. Je ne sais pourquoi d'ailleurs je la suis vraiment. Au fond de moi, je crois que je veux rester. Je veux combattre ses démons qui n'auraient jamais dû existé, je veux pouvoir profiter de cette vie-là. Alors j'ai commencé avec elle. La première étape. Je ne fais même pas attention aux autres, je ne vois qu'elle. Je ne pense qu'à elle ; ce qui est étrange quand j'y repense ; et je la suis simplement, sans me poser de questions.

Puis il arrive.
Ce moment fatidique.
Elle va part.

Nous sommes arrivés près d'une fontaine, où les gens s'agglutinent comme des mouches autour de la lumière, sans que tu ne puisses voir ce qui se passe. La dame me sourit, encore, et me dit qu'il s'agit d'une fontaine à vœux, et que ce soir est l'occasion de faire un vœu auprès de Jirachi car cela augmenterait les chances de le voir se réaliser … En tout cas d'après les légendes dit-elle. Elle me propose ensuite d'imiter les autres jeunes en allant jeter une pièce dans la fontaine avant de me saluer et de partir sans demander son reste. Alors je reste là, planté là, la regardant disparaître lentement dans la foule et me laissant de nouveau à mon triste sort. L'effet est immédiat. Je me sens de nouveau m'engouffrer dans la peur, perdu et déboussolé. Heureusement, Alcapone, armé d'une barbe à papa devant bien faire sa taille, apparaît subitement et vient vers toi avec un sourire comblé. J'ai presque envie de l'attraper, poussé par un élan de peur, mais je me retiens, et me contente de souffler en le sachant à mes côtés. Je me sens moins seul, et moins oppressé. Je fouille alors mes poches, et attrape une pièce qui y traînait par chance. Je la regarde avec insistance, puis me tourne vers le rassemblement de gens. Devrai-je le faire ? Je me pose la question. Ce n'est qu'un vœu après tout.

Un vœu ... chuchotai-je tout seul.

Puis tout s'éclaire d'un seul coup. Il me devient évident de le faire. J'ai besoin de ce vœu, de cet espoir. De ce premier pas à accomplir pour devenir celui que j'aspirais à être dans un avenir lointain. Ce pas fut lancé, instinctivement, poussé par ce besoin d'avancer, de grandir, de commencer véritablement, de se créer un quelque chose sur lequel se raccrocher. J'avance avec cette ferme intention de lancer cette machine intérieure qui n'attend que de se mettre en marche. Enfin je parviens jusqu'à la fontaine. On m'a laissé un passage pour venir lancer ma pièce, et maintenant voilà. Je suis face à cette fontaine, pièce entre les doigts, à hésiter sans le vouloir à la tirer dans l'eau. Une seconde, deux secondes. J'entends mon souffle qui s'arrête, mon cœur qui bat étrangement de plus en plus vite, le brouhaha qui m'entoure continuellement. J'ai subitement envie de tout arrêter, de faire demi-tour, quand une force inconnue me pousse à agir sans  réfléchir. J'embrasse instinctivement la pièce avec mes lèvres chaudes et j'inflige une pichenette à ce morceau de ferraille qui disparaît en silence dans la fontaine. Je souffle et je m'en vais sans un mot, sans un bruit, sans un regard, retrouvant rapidement Alcapone, fuyant au plus vite cet endroit qui m'oppresse beaucoup trop.

Un jour, j'y parviendrais. Et je le trouverai.

Mes mots se perdirent dans les couloirs devenus sombres avec la soirée qui s'était bien lancé. Ces mots étaient annonciateurs de ce qui m'attendait dans les semaines à venir ...

HRP:
 


Dernière édition par Damon Bradford le Mar 13 Sep - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5674-awakening-prez-damon-bradford#60065
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 393

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Mar 13 Sep - 20:00


Le soleil commençait à se coucher, en parallèle de cela Kira terminait de se préparer, arborant presque fièrement les habits offerts par son référent lors du grand rangement. La chemise noire à manches longues brodée bien ajusté et rentrée proprement dans le pantalon, la boucle de ceinture parfaitement centrée, les chaussures cirées, la montre à gousset nettoyée, la chaîne sortant légèrement, faisant office de décoration. On aurait presque pu croire que le jeune blond se rendait dans une soirée mondaine, ou à un rendez-vous galant, mais il ne s’agissait là que de la fête de Jirachi. Même si cela reste tout de même un événement important, qui n’arrive qu’une fois tous les cinquante ans. Le soleil terminant sa course, le Voltali prit alors la direction des ruines Jirachi, aménagées pour l’occasion, longeant le lac corail, qui reflétait la lumière des étoiles, tel un immense miroir. Cela avait quelque chose de féérique, et, s’arrêtant pour l’observer, le blond repensait alors aux légendes que son père lui racontait sur Jirachi lors de son enfance, quand il le berçait le soir. Il en aurait presque eu la larme à l’œil, mais le temps n’était pas à la tristesse. Il profita donc du panorama pour prendre une photo de ce paysage féerique, avant de reprendre sa route vers la fête.  

Arrivé là-bas, Kira constata que la célébration avait attiré beaucoup de monde, tant des habitants que le personnel de l’école ou les élèves. Kira aperçut quelques têtes déjà connues, et ne manqua pas de les saluer, avant de voguer d’un stand sur l’autre, profitant des divers buffets ou stands de jeux avec ses Pokémon. Armstrong se découvrit notamment une passion pour le jeu du marteau et de la cloche, cloche qu’il cassa d’ailleurs. Heureusement que Kira avait emmené de l’argent et que le teneur du stand avait pris des cloches de rechanges ... Soudain, un grand homme à la petite moustache bien peignée interpella Kira.

- Bonsoir mon petit, dis-moi, il est avec toi ce Machopeur ?
- Euh bonsoir oui pourquoi, qu'a-t-il fait encore ?
- Rien rassure-toi, je le trouve simplement impressionnant, il pourrait faire un adversaire à ma mesure !
- Comment ça ? Et puis qui êtes vous d’ailleurs ?
- Je suis Wolfgang Sentry, le nouveau gardien de l’école, je fais équipe avec Mandrake, mon fidèle compagnon moustachu, mais il est de garde cette nuit.
- Ha, et bien, enchanté, monsieur Sentry.
- Je disais donc que ce Machopeur pourrait être un adversaire à ma mesure, je lui propose de me faire face au jeu de boxe !
- Ha, ben euh, t’en dis quoi ?
- Chop !
- Bon apparemment il est motivé, et puis je vais pas casser l’ambiance festive. Allez y, je traînerais près de la fontaine je pense.
- Enfin ! Je te remercie jeune homme, je m’assurerai qu’il revienne en pleine forme, foi de Sentry !
- Ho ça je n’en doute pas !

Le Machopeur s’éloigna alors, accompagné de la plupart des Pokémon de Kira, sauf de Ryujin, qui comme toujours ne se décollait jamais de son dresseur. Kira s’installa donc près de la fontaine, regardant les gens passer, pour y jeter une pièce. Il se demandait bien ce qu’il pourrait faire comme vœu tiens. Puis il se demanda simplement ce qu’il avait toujours voulu, scrutant sa mémoire, mais il lui suffit simplement de tourner la tête pour le réaliser. Il vit, là, tous ces gens heureux, ces familles unies, ces couples s’embrassant, ces amis qui se chamaillaient. Cela lui rappela qu’on fond, entre le fait de n’avoir jamais connu sa mère et le rejet constant des autres, il n'avait jamais connu cette sensation, celle de se sentir bien dans sa peau. Constamment, le jeune blond se cachait derrière son sourire ou ses idioties, se réfugiant parfois dans son travail. C’est comme si, tout à coup, son masque c’était brisé. Cela faisait bien longtemps que le Voltali n’avait pas eu cette impression, celle de chuter même en étant assis, de sombrer dans une mer sans fond, celle de se voir comme attiré vers un trou noir où régnait la solitude. Une larme coula le long de sa joue, telle une perle salée contenant des mois, voire des années de retenue et de camouflage. Il se demanda alors ce qui avait bien pu lui faire défaut pour que le destin le frappe ainsi durant toute une vie. Etait-ce sa taille juger "nanique" par les autres enfants, à l’époque ? Son corps portant les stigmates d’une mésaventures, qui attirait les regards des autres et le forçait à se couvrir constamment les bras ou le torse, et à se sentir gêné de les montrer ? Telle était la question, qui, probablement sans réponse. Ryujin vint alors frotter sa petite tête contre la joue de son dresseur attristé.

- Halala, tu sais, j’aimerais bien être à ta place parfois. Il essuya alors la larme qui finissait de rouler le long de sa joue. Tu n’as jamais connu ça, toi, cette sensation de solitude, et de rejet, trouvant uniquement refuge en ton père ou ton oncle. Mais bon, ainsi va la vie. Je pense que je viens en fait de trouver mon vœu... Le Voltali embrassa alors la tête du petit serpent. Je souhaiterais, moi aussi, connaître cette sensation, et partager un peu de ce bonheur...

Le Voltali sortit alors une pièce, et la lança d’un mouvement souple, celle-ci allant s’abîmer dans l’eau le la fontaine. Il tourna ensuite son regard vers la statue de Jirachi, formulant son vœu, avant de lever les yeux au ciel, et de se perdre dans l’immensité des étoiles.


HRP:
 
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2068
Points d'Expériences : 202

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Mer 14 Sep - 0:23

Elle avait hésité. Elle en avait payé le prix. Note à elle-même : ne jamais, jamais, jamais marmonner "bon qu'est-ce que je vais mettre ce soir" dans le dortoir Mentali. Même porte fermée à double tour, même quand on avait la tête dans son placard à la recherche d'un kimono pas trop moche. Car ça déclenchait une arrivée non contrôlée de camarades. Qu'importe ses sautes d'humeur, ses protestations, ses envies ou ses appels à l'aide : elle avait été forcée de défiler dans plusieurs tenues pour le plaisir de ses amies afin de décider ce qui était le mieux pour elle pour la sortie prévue. C'était le festival de l'éveil de Jirachi, elle avait prévu de mettre une de ses tenues traditionnelles, tant par habitude que par respect envers le petit être dont elle ne connaissait pas trop la mythologie. Manque de bol, exit les longues manches, la ceinture et les motifs fleuris, bonjour la jupe, les collants de laine, le justaucorps quasiment trop serré, et la veste en cuir "histoire de garder ton image en tête". Mais que quoi ! Elles avaient même changé la barrette qui tenait ses cheveux pour un autre modèle représentant une petite étoile avec un volant. L'ensemble était certes très joli mais bien loin de ce qu'elle avait eu en tête. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, la brune remercia l'assemblée, provoquant par la même occasion leur surprise, elle qui était si avare de paroles encourageantes d'habitude.

Il fallait dire que son été lui avait permis de canaliser efficacement son trop plein d'énergie, entre le voyage avec Sirius, ses entraînements en solo, sa nouvelle liberté et surtout son ton nouveau grade d'Espionne. Bon, tout le monde la croyait Coach mais elle n'en avait cure. Cette nouveauté lui permettait aussi de demander son katana personnel à Jackie pour s'entraîner pour de courtes sessions ce qui était définitivement une bonne raison pour sa bonne humeur depuis la rentrée. Outre cette avancée dans ses projets, elle était très contente des progrès de son équipe : Fuwadoku était toujours aussi docile et efficace, Ikken était un peu dur sur les bords mais écoutait correctement, Dango … restait Dango mais elle avançait dans l'obéissance en toutes circonstances, quant à Atsugi elle avait finalement rejoint le programme d'entraînement des autres. Le "petit" nouveau, Nakade le Desseliande avait de mal à se faire à la vie de Pokémon dressé, mais écoutait correctement si ce n'était sa propension à vouloir faire peur aux gens. L'équipe de la Mentali ressemblait de plus en plus à un musée des horreurs mais elle n'en avait cure : quand viendrait le moment des Concours, elle prendrait un style "cool" et tout passerait comme une lettre dans une bec de Bekipan. C'était le plan, elle s'y tiendrait jusqu'à sa prochaine capture. Rien ne l'empêcherait de faire deux équipes au cas où de toutes manières. Ses Pokémon actuels couvraient à peu près tous les milieux, ne manquant plus qu'un relais télépathique, un Pokémon pour les grandes chaleurs et peut-être un soutien en milieu souterrain.

Mais bon bref si elle sortait ce soir c'était certes pour penser à l'avenir mais en des termes un peu plus légers normalement. Son starter, toiletté et décoré de ses rubans habituels, son alibi de coach plus ou moins, la suivait, marchant droit en croisant les pattes, comme sur un podium. Ils avaient un bout de chemin à faire pour aller jusqu'aux ruines Jirachi mais cela ne les empêchait pas de parader comme à leur habitude. Toujours sauver les apparences, surtout quand on était une Mentali avait-elle appris. C'était donc un événement local à propos du Pokémon des Vœux, un bon moment pour souhaiter pour ses rêves, donc. Etna grinça des dents en contournant de loin le dortoir Noctali. Levant les yeux aux ciels en repensant aux frasques de Sirius, elle put apprécier le beau ciel étoilé qui ne laissait poindre aucun nuage. L'adolescente se plaça dans l'assistance pour écouter le discours de l'Ancienne dans un recueillement religieux sous le regard étonné de son Pokémon. Toute sa vie elle avait aidé lors des festivités de Rosalia, ce qui lui avait inculqué le respect envers toutes les formes possibles de Pokémon Légendaires ou non. Laissant passer les plus pressés devant la fontaine, elle fermait les yeux, adressant ses prières aux divinités protectrices dont elle avait l'habitude tout en incluant le petit lutin des étoiles dans sa litanie. Les Neria étaient connus pour être très pieux et elle ne dérogeait pas à la règle. Elle avait préparé son offrande bien en avance : un petit sac d'herbes et de poudre de feuille d'or du Sentier Carillon avec une pièce d'or consacrée de Johto. Une face représentait Ho-Oh avec les trois bêtes sacrées alors que l'autre montrait un Lugia entouré des trois oiseaux légendaires. Elle ne savait pas trop si ce n'était pas une ingérence envers Jirachi mais c'était le meilleur qu'elle avait trouvé.

"Je prie pour le bonheur de tous, Pokémon comme humains. Puisse les ambitions de chacun se réaliser. Qu'aucun but ne reste inaccompli, que chaque volonté soit respectée."

Oui elle restait très professionnelle même dans ce moment-là. Prier pour l'amour ou la chance ? Ça n'avait rien à voir avec les efforts ou le travail personnel ce n'était pas la peine de déranger un Pokémon Légendaire pour des choses si triviales. De toutes manières personne ne pouvait s'opposer au destin que lui avaient réservé les puissances supérieures. Prier pour aller contre cette force immuable c'était perdre son temps, qui aurait été plus utile pour atteindre son but. Etna savait qu'elle se contredisait elle-même : tout le travail du monde ne permettrait pas à quelqu'un de tétraplégique de devenir champion de course. Le destin bloquerait alors le but. Tout était donc dans le choix de but réalisables. Manque de pot pour elle, elle aimait les défis. Devenir une grande espionne performer demanderait certainement son lot de sacrifices et de temps mais elle y arriverait. Elle le jurait sur le ciel étoilé et sur les reflets dorés que son offrande peignait dans la fontaine. Une inclinaison du buste plus tard et elle était partie manger sur un banc avec ses Pokémon. Elle n'avait pas eu son kimono, mais avait rempli son rôle selon elle. Pourvu que le Pokémon Légendaire n'ait été offensé en rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2976

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Jeu 15 Sep - 20:23




L’éveil de Jirachi était un évènement qui arrivait tous les quinze ans seulement. C’était donc suffisamment rare, à entendre ce que disaient les habitants de l’île. C’était sa seule chance de participer à ça, puisqu’au prochain éveil, elle aurait quitté l’académie depuis longtemps. Elle n’allait pas moisir quinze ans ici, quand même… Furetant un peu dans son placard, elle se saisit d’un short rouge, d’un tee-shirt blanc que lui avait envoyé sa mère, et d’une veste noire pour s’il faisait froid. Elle avait aussi ses bottes… Mais il lui manquait des chaussettes assez longues pour aller avec. A qui pourrait-elle demander ça ? Les Pyroli n’avaient pas ce genre de choses, elle ne se voyait pas demander à Sirius, et aux dernières nouvelles, elle était encore trop en froid avec Loan pour ça. Elle pouvait demander à la nouvelle de son dortoir, Calua, ou quelque chose comme ça. Selon les rumeurs, la demoiselle voulait devenir magicienne, elle devait donc avoir une sacrée garde-robe. Elle accepterait peut-être de lui dépanner de quoi se vêtir… A moitié vêtue (rapport au fait qu’elle ne portait pas sa chemise noire, ni chaussettes ni chaussures, bande de coquins) elle sortit de sa chambre pour aller toquer à la porte de Calua. Quand cette dernière ouvrit la porte, Aileen lui sourit avant de prendre la parole.

« Salut, désolée de te déranger, mais est-ce que tu aurais des chaussettes longues que je pourrai t’emprunter pour la fête de ce soir ? »

Calua avait hoché la tête, et après avoir fouillé son placard, elle lui avait tendu une paire de longues chaussettes noires, classiques et fines, qui ne risqueraient pas de lui tenir chaud au bout de quelques heures d’utilisation. Après l’avoir remerciée, la Pyroli retourna à sa chambre pour terminer de s’habiller, attrapa son sac et quitta la pièce en la fermant à clé, comme à son habitude. Sphax la suivait comme une ombre, lui collant aux semelles depuis qu’il était rentré de son entraînement de trois semaines avec Alban. Il allait falloir qu’elle marche vite. Les ruines Jirachi, ce n’était pas la porte à côté, et elle avait tout le campus à traverser. Elle aurait pu passer par les souterrains pour gagner du temps, mais elle préférait tout de même l’air pur et vivifiant de cette belle soirée de Septembre aux souterrains secs et terreux qui parcouraient l’école en long, en large et en travers. Elle finit par atteindre les ruines après une bonne marche, et elle se mêla aux élèves pour trouver quelqu’un qu’elle connaissait, s’arrêtant cependant quand une femme âgée leva les bras pour attirer l’attention de tous.

« Bienvenue à vous, résidents de Lansat. Ce soir, nous fêtons un événement rare que nos ancêtres appelaient l’éveil de Jirachi. Cela fait 50 ans que nous attendions cet instant. Si nous sommes ici rassemblés, c’est pour commémorer la première apparition de cet être fabuleux devant nos ancêtres et peut-être assister à son retour sur nos terres. Il est dit, dans la légende, que durant les nuits d’averse céleste, tout souhait adressé au Pokémon se réalisera. Ça sera à vous d’en juger ! » La Pyroli haussa un sourcil. Il y avait vraiment des gens qui croyaient à ces bêtises ? « Profitez du ciel, des festivités et du spectacle. N’oubliez pas de regarder ce que le ciel nous a donné de plus beau. Je vous souhaite à tous une bonne soirée et une bonne observation. Que la bénédiction de Jirachi vous garde, vous protège et réalise vos rêves. »

La Pyroli ne pipa mot, ne voulant pas attirer l’attention sur elle. Oui, des gens y croyaient. Non loin d’elle, il y avait Etna, une Pokéathlète Mentali, qui récitait sa petite prière avant de jeter sa pièce dans l’eau. Mieux valait qu’elle garde ses opinions pour elle en mettant volontairement de côté le religieux de la fête pour se concentrer sur le commercial. S’éloignant de la fontaine, elle s’approcha d’un stand pour s’acheter à manger, jetant son dévolu sur des gâteaux de baies locaux et sur un jus de multibaies. Ca lui irait très bien. En se posant, elle regarda le troupeau de gens qui, un à un, jetaient une pièce ou un jeton dans la fontaine. Avaient-ils seulement conscience, ces idiots, que la municipalité récupérerait tout l’argent jeté dans l’eau ? Comment pouvaient-ils croire à ces salades ? Comment pouvaient-ils vraiment croire qu’un Pokémon allait les écouter et réaliser leurs souhaits farfelus ? Pragmatique et terre à terre, Aileen partait du principe que pour avoir quelque chose, il fallait travailler, pas le souhaiter sans bouger. Elle souhaitait devenir espionne internationale pour lutter contre les organisations criminelles, et plutôt que de jeter bêtement une pièce dans une fontaine, elle préférait travailler pour se former un dossier scolaire en béton afin d’atteindre son but. Hors de question qu’elle gaspille son argent dans des bêtises pareilles.

« Maman, je peux faire un vœu, moi aussi ? »

Surprise, la Pyroli laissa tomber son regard sur Kipling, son Mistigrix, sorti de sa Poké Ball pour lui piquer des gâteaux. Il voulait faire un vœu. Jeter une pièce dans l’eau. Comment pouvait-elle refuser ça à son Mistigrix ? C’était la fête, il avait parfaitement le droit de le faire. Fouillant dans son sac, la préfète en chef en sortit sa bourse pour poser un jeton dans les pattes tendues de son chaton. Heureux comme tout, le félin bondit au sol, et Aileen lui emboîta le pas pour veiller à ce qu’il ne lui arrive rien. Le saisissant sous les pattes, elle le posa sur la margelle de la fontaine, et le chaton tendit son jeton vers l’eau, avant de le laisser tomber avec un bruit discret. Le jeton coula, rejoignant ses camarades brillants sur le sol pierreux de la fontaine.

« Je souhaite que mon papa et ma maman soient de nouveau heureux ensemble. »

La Pyroli cilla, et rougit sensiblement. Papa et maman. Loan et elle. Comment expliquer à Kipling que ça ne risquait pas d’arriver de sitôt ? Ils s’étaient séparés en mauvais termes, et chacun y avait sa part de responsabilités. Loan avait voulu lui laisser ses libertés, et n’avait pas pris de nouvelles d’elle pendant près de trois mois, finissant par la perdre totalement. Aileen avait voulu récupérer son attention par peur qu’il ne l’aime plus, et s’était affichée aux côtés d’un autre garçon pour éveiller sa jalousie, finissant par le perdre à son tour. Ils s’étaient comportés comme deux idiots, en somme.

« A toi, maman. »

Sous le regard pénétrant de son chaton, Aileen se sentit obligée de participer à cette mascarade. Elle ne pourrait jamais lui expliquer qu’elle ne croyait pas à ces salades. Autant sacrifier un jeton et faire le bonheur de son Mistigrix que de pourrir sa fête en refusant. Elle sortit alors un autre jeton, et elle le posa sur son pouce avant de l’envoyer dans l’eau d’une pichenette. Il lui fallait faire un vœu, maintenant. Son regard parcourut la foule, et elle se demanda combien, dedans, avaient fait un vœu personnel en croyant dur comme fer qu’il se réaliserait. Avec un léger sourire, la Pyroli comprit qu’elle avait trouvé son vœu.

Le vœu que si Jirachi les écoutait réellement en ce moment-même, il n’exauce que les vœux désintéressés, et pas les vœux de ceux qui ne souhaitaient que pour eux-mêmes.

Comment Aileen est habillée:
 

< Suite du RP avec Luna Wrainwright >

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Ven 30 Sep - 11:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1281

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Jeu 15 Sep - 22:26




D’un geste expert, Eryn resserra la longue bande de tissu de son kimono traditionnel, laissant le soin à sa Tarsal de le lui attacher dans le dos en gazouillant de plaisir à l’idée de lui être utile. Ce soir, c’était l’éveil de Jirachi. Les étoiles filantes allaient tomber, en harmonie avec la statue du Pokémon Légendaire qui brillait depuis quelques jours déjà. Une fête avait donc été organisée par les locaux, avec l’accord de l’académie, puisque les ruines étaient dans l’établissement. Eryn comptait y aller. Ca lui permettrait de se changer les idées. La chambre lui semblait bien vide, depuis quelques temps… Elle s’était habituée à l’explosion de vêtements du côté de Dahlia, mais cette dernière n’était pas reparue à l’académie depuis la fin des vacances. En fait, la dernière fois qu’elle l’avait vue, c’était pendant ces quelques jours volés à Safrania, avec ce drôle de rouquin, Issun, un ancien ami de Dahlia qui en pinçait toujours autant pour elle. Eryn n’avait pas eu le cœur de lui dire que Dahlia avait un petit ami maintenant. S’asseyant sur son lit, elle regarda le lit de Dahlia, et soupira. Sa meilleure amie lui manquait beaucoup. Alors pour s’empêcher de broyer du noir, elle allait participer à cette fête. Ca lui permettrait sans doute de se changer les idées et d’aller un peu mieux en rentrant dans cette grande chambre vide. Se relevant de son lit, elle quitta la chambre avec un petit pincement au cœur, et sortit du dortoir Mentali sans se mêler aux autres. Les ruines Jirachi ne se trouvaient pas très loin, et elle préférait être seule pour réfléchir. Au bout de quelques minutes de marche, elle atteignit les ruines, où une belle foule se pressait déjà. La fontaine était littéralement prise d’assaut, et Eryn se demanda ce que les gens pouvaient bien vouloir souhaiter si fort qu’ils se pressaient autour de la margelle avec leur pièce en main. Elle allait s’approcher, elle aussi, quand une vieille femme interrompit doléances et musiques en levant les mains vers le ciel, attirant l’attention générale sur sa frêle personne.

« Bienvenue à vous, résidents de Lansat. Ce soir, nous fêtons un événement rare que nos ancêtres appelaient l’éveil de Jirachi. Cela fait 50 ans que nous attendions cet instant. Si nous sommes ici rassemblés, c’est pour commémorer la première apparition de cet être fabuleux devant nos ancêtres et peut-être assister à son retour sur nos terres. Il est dit, dans la légende, que durant les nuits d’averse céleste, tout souhait adressé au Pokémon se réalisera. Ça sera à vous d’en juger ! » Elle fit une courte pause, et la Mentali sourit. Certains n’étaient pas ici pour la fête, mais juste pour Jirachi, et une telle abnégation était belle à voir. « Profitez du ciel, des festivités et du spectacle. N’oubliez pas de regarder ce que le ciel nous a donné de plus beau. Je vous souhaite à tous une bonne soirée et une bonne observation. Que la bénédiction de Jirachi vous garde, vous protège et réalise vos rêves. »

Eryn se doutait bien que dans la foule, certains ne venaient que pour le côté religieux de la chose. Eryn n’y croyait qu’à moitié, mais elle avait trop de respect pour le dire. Ses parents lui avaient donné une éducation religieuse basée sur le pragmatisme. Ils n’avaient aucune preuve que les Pokémon avaient réellement créé le monde, aussi la Mentali se contentait-elle le plus souvent d’éviter la question. Mais de par son statut de McNellis, il lui arrivait d’être invitée un peu partout, le plus fréquemment à cause des magouilles de sa grand-mère, et elle avait donc appris à respecter les différents rites religieux. Non pas par croyance ou par un quelconque sentiment de piété, mais pour que dame Evene McNellis n’ait jamais à rougir de l’avoir emmenée avec elle. C’était la raison pour laquelle elle avait fait l’effort d’enfiler un kimono assez classique, pour ne pas froisser une personne ou une autre à cause de la forme et des couleurs, et qu’elle ne jetterait pas dans l’eau un banal jeton. Elle avait autre chose avec elle. Quelque chose qui avait beaucoup de valeur pour elle, raison pour laquelle elle préférait ça à une pièce trouvable partout en quantité abondante.

Une fois qu’il y eut moins de monde massé autour de la fontaine, Eryn s’approcha, et porta la main à l’une de ses tresses pour décrocher le pétale de Gracidée qu’elle y avait accroché. Elle ne l’avait pas elle-même décroché de sa fleur, à laquelle elle tenait comme à la prunelle de ses yeux, mais ce dernier était tombé de lui-même, sans doute repoussé par les autres à cause de sa faiblesse. Le monde des fleurs est un monde cruel. Qu’une graine soit mal placée, et la fleur, mal nourrie en soleil et en eau, devra céder la place à ses partenaires. Il en était de même pour ce pétale. Mal placé, il n’avait sans doute pas eu sa part sur le soleil et l’eau, et avait fini par tomber pour qu’un autre puisse repousser, plus haut, plus droit, plus fort. La Mentali se pencha doucement vers l’eau, trempant ses doigts dans le liquide froid, et presque à contrecœur, elle lâcha le pétale qui s’éloigna d’elle comme un petit radeau rose. Son offrande était faite. Il lui fallait faire un vœu. Eryn se redressa. Elle n’avait pas de vœu à faire. Tout allait bien dans sa vie ou dans son couple, et cette offrande librement donnée n’attendait nulle récompense en retour. Que pouvait-elle demander à Jirachi, sinon juste un peu de bonheur pour ses proches ? Du bonheur pour Dahlia ? Dahlia… Elle tenait son vœu. En silence, elle souhaita que tout se passe bien pour sa meilleure amie, et qu’elle revienne vite à l’académie. Puis elle rouvrit les yeux, et, le cœur léger, s’éloigna de la fontaine pour s’approcher des stands. Elle allait prendre de quoi manger quand les statues de Jirachi attirèrent son attention. Curieuse, elle s’approcha, ne manquant pas de faire se retourner le vendeur, qui avait compris qu’elle allait acheter.

« Bonjour, jeune fille ! Tu veux une statue de Jirachi ? Profite de l’occasion, elles sont uniques, et vendues uniquement pour la fête de l’éveil ! »
« Je vais vous en prendre une… Non, je vais vous en prendre deux. »

Avec un sourire, le marchand lui mit ses deux statuettes dans un petit sac en papier, et les lui tendit, encaissant son paiement avant de la laisser partir. S’éloignant vers les stands de nourriture, Eryn sourit à son tour. Une statue serait pour elle. L’autre, elle la garderait pour l’offrir à Dahlia jusqu’à ce que cette dernière revienne. Parce qu’elle finirait bien par revenir. Après tout, elle en avait fait le souhait à Jirachi durant une nuit d’averse céleste…

_________________
eryn mcnellis
I found myself in Wonderland, Get back on my feet again... Is this real? Is it pretend? I'll take a stand until the end! I'll get by, I'll survive, When the world's crashin' down, When I fall and hit the ground, I will turn myself around, Don't you try to stop it! I won't cry...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 6285
Points d'Expériences : 209

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Sam 17 Sep - 9:13


L'éveil de Jirachi
Event Anniversaire PC
Je marche tranquillement dans la nuit, le regard levé au ciel je me laisse guider par mes pokémons qui font attention à tout obstacle qui se mettrait en travers de mon chemin, depuis quelques minutes déjà je fixe ce ciel étoilé à la recherche d'étoile filante sans en voir une seule, elles viendront sans doute plus tard dans la soirée... La nuit est calme, aucun bruit mis à part celui de nos pas ne vient troubler le silence qui l'habite, jusqu'à ce que j'entende un rire, puis une voix et d'autres voix encore. Je baisse mon regard qui se fait plus sombre à la vue des lumières vives qui entourent le lieu où je me rends, mes pas se font plus réticents à la vue des premières personnes que je rencontre et mon visage se crispe face à tant de bruits et de couleurs. La foule. Je déteste la foule. Mais voilà qu'une femme prend monte sur l'estrade provoquant le silence dans l'assemblée, je l'aurais presque bénit si elle n'avait pas pris la parole aussi vite et avec une voix aussi énervante, mes mains me font mal et je suis complètement crispé à cause de toute cette foule, je ne voulais pas venir ici...

[Peter tout va bien ?]

Je hausse les épaules, je ne suis pas d'humeur à la rassurer. Cette histoire de vœux et de fontaine est un véritable mensonge, cette femme vient juste de dire qu'il faut jeter une pièce dans la fontaine pour que notre vœu se réalise et tout le monde s'y précipite déjà... Ce n'est pas que je ne crois pas à cette histoire de vœu mais enfin, si ces personnes avaient fais un minimum de recherches sur le Pokémon fabuleux elles auraient su que c'est sur l'une des étiquettes de Jirachi qu'il faut marquer son vœu pour qu'il se réalise.

[Dis Peter on va le faire ce vœu ?]

Lily, ma magnifique Lily qui s'est pour l'occasion vêtue d'un kimono blanc aux fleurs violettes, mais elle s'impatiente, elle veut savoir quel vœu je vais souhaiter. C'est surtout pour elle que je suis là, à quelques mètres de la fontaine à attendre qu'il y ait moins de personnes autour, Lily a fait naître une part de doute en moi et finalement je me suis dit qu'elle avait raison, pourquoi pas ? Ça ne coûte rien d'essayer après tout... Gabriel lui se tient à l'écart avec une tête d'enterrement, comme si il n'avait plus aucun espoir quant à notre santé mentale, mais bon après tout c'est Gabriel je ne peux pas le blâmer de ne pas y croire, il est tellement terre-à-terre. Voyant que la vague de personnes est passée je me rapproche de la fontaine, un papier de la même couleur que les étiquettes de Jirachi à la main je laisse une dernière personne faire son vœu puis je m'arrête à quelques pas de la statue du pokémon fabuleux. Mon vœu... Il est déjà écrit sur le papier, j'ai hésité pendant plusieurs jours ne sachant pas ce que j'allais souhaité puis j'avais trouvé, une idée de Lily évidemment.

« Zébi ? »

« Vival... »

Sparky et Harmonie se tiennent juste à côté de moi, elles ont hâtes de faire leur vœu et je ne peux pas leur refuser une pièce à chacune malgré le fait que je ne crois absolument pas en cette méthode, elles ont l'air si contente de lancer leur pièce dans l'eau et si concentrées que je ne peux rien leur refuser. Les quittant du regard je vient délicatement accrocher mon papier turquoise sur la fontaine, pour que le papier ne tombe pas dans l'eau j'accroche une petite clé préparée elle aussi depuis plusieurs jours au bout de la ficelle de mon papier, la clé sert de contre-poids mais est aussi un symbole de mon vœu... Ceci fait je m'éloigne de la fontaine et de la foule alentour, mes deux princesses sur les talons je vais m'asseoir dans un coin éloigné de la foule et de ses lumières pour pouvoir admirer le ciel étoilé, Sparky et Harmonie sont couchées à côté de moi et regardent elles aussi le ciel à la recherche de ces fameuses étoiles filantes dont je leur ai parlé.

[Peter tu penses que Sirius regarde les étoiles aussi?]

Un frisson me parcourt, pourquoi est-ce qu'elle vient me parler de ce Bêta Powell ? Certes son visage a un instant traversé mon esprit alors que je regardé les étoiles mais il m'a tellement parlé de ses chères étoiles aussi... Quoi qu'il en soit, il vaut mieux ne plus penser à cet idiot, autant ne pas tenter le sort.

Le voeu pour les curieux:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5307-378-autant-que-savoir-douter-me-plait-peter-wellington-voltali#58040 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5388-peter-wellington-voltali#58044
 Topdresseur Stratège
avatar
Topdresseur Stratège
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 36
Jetons : 5038
Points d'Expériences : 882

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Sam 17 Sep - 21:01

Il y a des jours, si si je vous assure, dans l’année qui vous donne à réfléchir. Aujourd’hui en faisait partie. Qu’elle était donc la raison qui rendait cette journée, pourtant semblable aux autres, si spéciale ? Il y avait la fête de l’éveil de Jirachi. A dire vrai, il n’y a pas si longtemps, je n’aurais jamais su vous dire qu’une telle fête existait. Mais avec l’agitation provoquée sur le campus par la préparation des festivités, j’avais eu du mal à être épargné par sa légende. Je trouvais la tendance des légendaires à apparaitre régulièrement près des agglomérations assez comique. On pourrait croire qu’ils cherchent la compagnie de la population, tout en souhaitant resté cacher d’eux. Un comportement assez paradoxal, qu’il serait intéressant d’étudier. Ce n’était toutefois pas le sujet du jour. En réalité, on raconterait que Jirachi, le Pokémon Vœu, réaliserait tout souhait adressé à lui durant les nuits d’averse céleste. Un événement certainement très rare, puisque je n’en avais jamais entendu parler. Et donc, de cette simple légende, je me suis demandé ce que je pourrais bien souhaiter. Un dilemme, qui me perturba jusqu’à aujourd’hui encore.

Allongé sur mon lit, je me questionne sur mon avenir. Souvent, on souhaite quelque chose qui nous aidera à accomplir notre but. Pourtant, je ne vois pas ce qui pourrait m’aider à rencontrer Ho-Oh. Pire encore, je ne sais même pas ce que je ferais si j’étais devant lui. Tenterais-je de le capturer ? Peut-être pas. J’avais promis à Hazel que je le protègerais. Sauf que je ne sais pas qu’elle est la meilleure méthode pour le protéger. Et de fil en aiguille, je me suis demandé ce que je ferais une fois ce rêve fou accompli. Encore une fois, je m’étais heurté à un mur infranchissable et opaque, qui ne me laissait pas entrevoir la moindre possibilité. Je me rendais compte que finalement, j’avais beau être monté en grade, en une année je n’avais toujours pas su trouver ma voie. Je devais me ressaisir et travailler plus fort que jamais, afin de me trouver une finalité à toute cette aventure. En attendant, je devrais peut-être profiter des festivités et me détendre. Je me suis assez pris le Granivol avec toute cette histoire d’orientation.

Me relevant, j’attrapais ma veste en regardant l’heure du réveil. Déjà dix-huit heures… Je devais d’abord passer à la grotte granite récupérer Crocrodil, Embrylex et Ouisticram, qui s’entraînaient là-bas, avant de me rendre aux ruines. Depuis l’épreuve du Général Jackie de cet été, ces trois-là passaient leur temps ensemble. Crocrodil était le meneur, il apportait son expérience aux autres, tout en perfectionnant ses capacités. Embrylex souffrait d’un problème de mobilité et de vitesse de réaction, sûrement à cause de moi, qui n’ai pas su repérer ces failles plus tôt. Enfin, Ouisticram était le jeunot. Celui qui avait encore tout à apprendre et qui débordait d’énergie. Assez malin, j’étais persuadé qu’il ferait un bon leadeur un jour. En fait, tous les trois avaient les germes de champion, ils devaient juste les développer et progresser encore. Un long parcours qui finirait par porter ses fruits.

En ce début de septembre, le temps était assez clément. Pas de nuage à l’horizon, une légère brise rafraichissante et bienvenue, une chaleur correcte pour la saison. On pouvait dire qu’il faisait beau ! Près de la grotte, les choses étaient légèrement différentes. Les trois Pokémons s’étaient installés vers l’entrée et ils avaient marqué leur territoire au cours de leurs entrainements. Des impacts un peu partout sur les parois, des rochers disposés à des emplacements où il n’y en avait pas et quelques autres changements mineurs. Je voyais qu’ils travaillaient dur et sérieusement. J’étais content qu’ils ne m’aient pas attendu pour commencer. Mais maintenant, je comptais être présent à chaque fois. J’avais réfléchis de mon côté à mes problèmes. J’aurais sûrement besoin de les revoir plus tard, mais actuellement, j’espérais bien pouvoir me donner à fond avec mes amis et compagnons de toujours.

-Allez les amis. Vous avez bien bossé, je suis fier de vous. Rejoignons la fête maintenant, vous l’avez mérité !

Les trois compères étaient assis à discuter sagement, mais ils s’étaient levés à ma vue. Exclamant leur joie, ils me rattrapèrent, tandis que je leur tournais le dos et nous  allâmes tous ensemble célébrer l’événement. Sur le trajet, ils m’expliquèrent ce qu’ils avaient fait durant la journée et leurs petites anecdotes rigolotes. Ouisticram grimpait sur mon épaule. Ce soir, il était une vraie pipelette. Je voyais bien que collaborer avec ses aînés lui avait fait le plus grand bien et j’en étais très heureux. Je l’écoutais me raconter ce qu’il avait pu accomplir, ses fiertés comme ses hontes et petit à petit, nous arrivâmes sur les lieux de la fête. Un travail colossal avait été réalisé par les villageois pour rendre ces ruines presque méconnaissables et il n’était pas compliqué de le comprendre. Je n’étais d’ailleurs jamais venu ici auparavant, mais le fait déjà que je n’ai pas l’impression d’être dans des ruines tout en y étant, participait au fait que j’adore l’ambiance créée.

Beaucoup de villageois, mais aussi d’élèves, étaient présents. C’était à s’y attendre que les élèves viennent se rassembler ici. Le lieu n’était pas loin de l’académie et il y avait toujours du monde pour faire la fête. Surtout pour commémorer un événement ne se produisant qu’une fois tous les cinquante ans. J’imagine que ce sera la seule fois que j’en serais témoin, à moins de revenir à mes soixante-six ans. Je n’ai rien de prévu pour l’instant et je me questionne toujours sur mon avenir… J’imagine pouvoir trouver un créneau entre toutes ces réflexions pour revenir ici.

Après le discours d’une vieille dame, je m’approche de la fontaine avec mes Pokémons. Chacun tient son jeton dans sa main et la serrant un peu plus fort, je lâche le mien qui finit sa chute au fond de l’eau, au milieu d’un tas d’autres pièces. Je n’ai pas souhaité du bonheur ou de la réussite dans les études… J’ai préféré demander à trouver ma voie. Jirachi. Si tu es capable d’exaucer les vœux. Pitié, aide-moi à savoir quoi faire. Je voulais devenir dresseur de Pokémon, mais je comprends bien qu’il faudra un jour que je définisse un parcours plus clair et précis. S’il te plait, fais en sorte que cela arrive.

Tôt ou tard, je savais que ce souhait se réaliserait. En attendant, j’enfouissais profondément en moi mon inquiétude et j’allais profiter du spectacle en compagnie de mes Pokémons. Déjà, il fallait empêcher Crocrodil de plonger dans la fontaine, alors que plusieurs personnes nous regardaient le retenir comme des idiots. Puis, je devais expliquer à Embrylex que les ruines n’étaient pas une zone d’entraînement à l’attaque Casse-brique, qu’il fallait qu’il se détende, l’entraînement ne reprenant que demain. Au final, on finissait tous sur la branche d’un arbre, à regarder le ciel, une barbe à papa entre les mains que Ouisticram nous a cherché. Le spectacle était vraiment magnifique de cet emplacement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3874-0280-paul-nyllis-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3876-paul-nyllis-noctali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 6
Jetons : 2097
Points d'Expériences : 72

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Dim 18 Sep - 19:12

On ne pouvait dire. La soirée était des plus splendides. Un ciel rosé faisait un merveilleux Tye and dye dont plusieurs étoiles commençaient à apparaître au sommet des têtes de centaines de personnes venant assister aux festivités. Et quelle festivité, il s’agissait apparemment de l’éveil de Jirachi grand maître des vœux. Il y avait une fontaine immense dédié à lui sur Lansat et c’était le lieu choisit pour célébrer son avènement. Une jeune demoiselle, barbe à papa en main regardait un peu partout suivie d’un Tiplouf chromatique qui avait lui aussi sa petite friandise offerte gracieusement par sa dresseuse. Cette chère Skylar Walker était aux anges, elle n’aurait jamais pensé que dès le début de son aventure sur Lansat il y allait avoir un événement aussi rarissime. L’éveil d’un Pokémon légendaire, c’est juste fabuleux ! Ses yeux brillaient en milliers de petites étoiles farfelues dans ses yeux mauves. Son starter était tout autant joyeux, d’une part il explorait le monde à l’extérieur de sa Pokéball et d’une autre il avait à manger, que demander de plus ? (Perso, juste la nourriture me va namnam

La masse s’agglutinait autour ‘une petite estrade sur laquelle trônait fièrement une dame qui avait sûrement 18 ans révolu. Elle prit alors sereinement la parole pour annoncer ce qui allait se passer dans cette soirée qui ne se passait selon leur dire que tous les 50 ans. Fichtre, que c’était impressionnant comme soirée. Beaucoup de personnes avaient joué le jeu en mettant des accessoires célestes comme des épingles étoiles ou alors des chapeaux voutes célestes. On passera sur les leggings galaxies, ça ma chérie ce n’est pas possible ! Dirait une certaine Cordula, illustre styliste totalement méconnue *tousse*. La Mentali quant à elle portait une longue jupe en soie bleue s’alliant avec une chemise blanche et bleue. Elle avait fait dans le classique de son style il était vrai. Mais bon, elle n’était pas coordinatrice styliste et n’allait certainement pas sortir quelque chose d’ultra élaboré (surtout pas avec deux mains gauches en vrai, à part le tricot elle ne sait pas faire grand-chose.)

Le discours de la doyenne fini, un homme prit sa place pour annoncer les nombreux stands de restauration mais aussi les étals où étaient entreposés nombreuses figurines de Jirachi toutes plus chères les unes que les autres. La châtain déglutit en voyant le prix mais aussi et surtout a maigre bourse. Ça n’allait pas être ce soir qu’elle allait faire des emplettes, dommage. En même temps, elle n’avait pas encore eu l’occasion d’avoir plus d’un jeton oui va falloir que je vote plus my bad en poche. Pourtant elle n’était dépensière que pour les autres. Cependant, étant nouvelle à la Pokémon Community elle n’avait pas eu encore le temps de se faire des amis. Dans le dortoir les personnes parlaient qu’entre elles, dans la cantine les groupes étaient déjà formés. Par conséquent et surtout ne voulant point déranger, la jeune fille préféra manger avec son Pokémon tant que le temps était encore clément. Autant profiter de cette soirée pour se faire des amis n’est-il pas ? Il y avait bien ce Logan qu’elle avait rencontré à la rentrée mais peut-elle déjà le considérer comme un de ses amis ? Il était dur de le prononcer si tôt.

La demoiselle caressa doucement la tête de son Tiplouf qui s’affairait autour d’elle. Skylar se baissa alors vers lui pour donner le reste de sa barbe à papa à son cher starter qui « tiiii » de joie. Qu’il était adorable ce petit être, comment avait-elle fait pour avoir autant de chance avec le collectionneur ? Elle l’ignorait. Cependant, au vu de la foule, une personne accroupie pouvait passer inaperçu, conclusion, on bouscula la Mentali qui se fracassa sur le sol dans une position des plus ridicule.

« Nyu, pourquoi tant de haine ? » Murmura-t-elle tandis que son shiny tenta de la relever avec ses petits bras.
« Merci Titi c’est gentil, on va faire un vœu va . » Sourit-elle en se relevant malheureusement, la foule était désormais autour de la fontaine. On pouvait voir pas mal d’élève de la Pokémon Community notamment une super fille avec des cheveux noirs accompagnée d’un Psistigri. Elle semblait un peu triste selon Skylar. Ce n’était pas une préfète d’ailleurs ? Une de celle qui avait fait une visite à la rentrée. Sûrement. A côté d’elle s’en tenait une autre qui utilisait l’attaque fervente prière. Etait-ce super efficace ? Nous ne pouvons le déclarer pour le moment. Un autre semblait au moins aussi perdu que la petite Mentali au Tiplouf, c’était mignon. Toujours plus de personne allaient et venaient autour de l’attraction principale du jour. Prenant alors son courage à deux mains, la demoiselle s’avança à son tour à la fontaine.
« De toute façon maintenant ou plus tard, il y aura toujours des gens ! » Elle prit dans ses bras son Pokémon eau afin qu’il puisse observer lui aussi les alentours et surtout la fontaine.
« Veux-tu aussi faire un vœu Titi ? » demanda-t-elle, son starter lui répondit avec une petite exclamation de joie que la dresseuse trouva adorable.
« Bien alors prend mon jeton et on va le jeter dans la fontaine pour Jirachi, enfin j’espère que ça marche bien comme ça… Je vais en prendre un moi aussi. »

La châtain se faufila au bords de la fontaine jeta sa pièce et respira un grand coup.
« Je n’ai qu’un vœu, que sur terre, les Pokémons ne soient plus jamais exploités et qu’Humains et Pokémons soient heureux à jamais. » on passe sur le vœu miss Lansat siouplaît. Son Tiplouf en fit de même tout en rigolant à moitié, il trouvait ça plus qu’amusant le Titi vous vous en doutez ! Pourtant ce n’était pas encore fini, Skylar déposa son Pokémon sur le bord, inspira fortement avant de se mettre à chanter. Sa véritable offrande à elle.

" "

Une fois son chant terminé, elle détourna les talons, son Tiplouf la suivant de près, sans faire attention aux multiples regards interloqués qu’elle pouvait susciter. Elle avait juste fait  un don après tout, rien de plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5678-397-skylar-walker-comme-les-vagues-grises-de-l-ocean-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5755-skylar-walker-mentali#60956
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2408

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Lun 19 Sep - 19:48

Ginji Labelvi
      rp solo



« L’Éveil de Jirachi »


Tic.

Les gens marchent. Lentement.

Tic. Tac. Tic. Tac.

Ils avancent.  

Tic. Tac. Tic tac. Tic tac.

Ils se mettent à courir.

Tic tac. Tic tac. Tic tac tic tac.

Ils vont beaucoup trop vite.

Tic tac tic tac tic tac tic tac tic tac.

Ils vont arriver au bout. Tout au bout. Le temps s'écoule trop vite. Ils faut qu'ils s'arrêtent.

Tictactictactictactictactictactictactic.

Pourquoi ils continuent ?! Ils vont arriver au bout de leur vie. Et ils n'auront rien fait. A part marcher. Rien.

TICTACTICTACTICTICTACTICTACTICTICTACTICTACTIC.

« -ARRÊTEZ ! »

Je me réveille en sursaut.

Harissa et Spark, sur mon lit, font de même. Ma chambre est plongée dans le noir, mais je sais que mes autres Pokémon sont là. N'est-ce pas, qu'ils sont là ? Où peuvent-ils être d'autres ? Ils n'ont aucune raison de s'en aller, pas vrai ?... Quoique, si ça se trouve, Oz est dehors, à admirer les étoiles. Il est quelle heure ? Je ne sais pas. Je m'en fous.

Les yeux s'étant ouverts autour de moi se referment, les uns après les autres. Un cauchemar. Encore. Leur dresseur a beaucoup de mal à faire une nuit complète, ces derniers temps. J'espère qu'ils ne m'en veulent pas trop de perturber leur sommeil ainsi. Peut-être devrai-je les faire dormir dans une Pokéball, le temps que ça aille mieux ?... Non. Celui qui devrait être dans la Pokéball, c'est moi. Il n'y a aucune raison qu'ils subissent mes propres déboires. Pourquoi n'y a-t-il pas de Pokéball pour humain ?... Pour des critères d’éthique, je saiiis... Pff...

Je me laisse retomber sur le dos, et fixe le plafond de ma chambre. Du moins, là où il devrait être, parce qu'avec le noir complet, ce n'est pas vraiment comme si je pouvais le discerner correctement. Mais de toute façon, il est là, lui aussi, non ? Je ne vois pas comment il aurait pu... ANH, AH MOINS QU'IL Y AIT EU UNE INVASION EXTRATERRESTRE PENDANT LA NUIT !... Pfiou, le manque de sommeil ne me réussit pas vraiment, on dirait... Comment ça, ça ne change rien à d’habitude ?

Pensif, je tente tant bien que mal de réfléchir à la signification du rêve que je viens de faire. Il n'y avait rien. Juste un espace vide. Complètement blanc. Avec moi, au milieu. Et des gens, qui me tournaient autour. Tous dans le même sens. Dans une synchronisation parfaite. Et ils avançaient. Et plus ils allaient vite, plus le temps s'accélérait... Quand il ralentissait, l'horloge en faisait de même, mais quand ils reprenaient leur course, les secondes s'emballaient. C'était étrangement angoissant. Et aussi bien trop compliqué pour interpréter ça d'une quelconque façon. J'aurai bien une ou deux hypothèses, mais elles me semblent tiré par les cheveux... Non, je crois que je suis juste stressé. Je ne me suis pas encore remis de la mission de cet été. Loin de là. Je ne sais pas si je pourrai vraiment m'en remettre un jour.

Je lève un poing en direction du ciel. Ce poing. Il est tellement faible... Pourquoi, Arceus ?

Pourquoi n'ai-je pas le droit à la force nécessaire à la protection des miens ?

***

Il fait frais. On sent que l'automne arrive.

Le ciel est beau. Il n'y a rien à redire dessus. Même s'il ne le montre pas, je sais que Oz est fasciné. Il adore contempler le ciel étoilé, et celui qui s'étale sous ses yeux est incroyablement beau. Même moi, qui préfère le contempler de jour, ne peux qu'apprécier sa beauté.

Hélas, ce ciel m'en rappelle un autre.

Je détourne le regard, en direction des festivités, qui ont lieu beaucoup plus loin. L'intégralité de mon équipe et moi-même nous sommes installés en retrait, par rapport au reste des élèves. Non pas par volonté d'isolement, mais pour la simple et bonne raison que la condensation électrique a tendance à attirer les nuages orageux... Et je m'en voudrai de gâcher la vue du spectacle à autant de personne. Certes, ils ne prennent pas toute la place au dessus de nous, mais face au nombre d'humains et de Pokémon venus assister à l'événement, la moindre parcelle céleste a une valeur inestimable.

Et puis, cela me permet de passer un moment serein avec mes Pokémon. Ils sont tous là, ou à jouer avec les autres, ou à discuter, ou à simplement contempler la voûte céleste. Il n'y a rien de plus apaisant que de les voir si épanouis.

Alors que je suis assis parmi eux, Meg et Euphie viennent brusquement à moi. Elles ont toutes les deux l'air très excitées. Les deux sautillent sur place, et me demandent de venir avec elles plus bas, là où ont lieux les véritables festivités. Je jette un regard à Lucina, qui hoche la tête de façon bienveillante. Ok, alors.

Je me lève, et souris à mes Pokémon.

« -On revient. Au moindre problème, prévenez-moi.  »  

Une phrase devenue bien trop courante. « Au moindre problème ». Comme s'il pouvait se passer quoi que ce soit. Quelle était la probabilité que quelque chose de tragique se trame ce soir ? Très faible. Quelle était la probabilité que mes Pokémon et moi-même soyons directement impactés ? Encore plus faible. Mais je ne sais pas... Je crois que je suis devenu parano. La blessure est trop vive. Il faut lui laisser le temps de se refermer...

C'est donc avec un semblant de sourire sur le visage que je suis Meg et Euphie jusqu'en bas. La Pichu a l'air particulièrement enthousiaste. C'est une Pokémon très joyeuse. Heureusement qu'elle a rejoint mon équipe il y a quelques mois... Je ne sais pas comment j'aurai fait sans cette petite étincelle de joie pour me remonter le moral dans les plus mauvais moments.

Nous arrivons en plein milieu de la soirée, au moment où une femme âgée prend la parole. Elle nous raconte la symbolique de cette fête. Mes Pokémon l'écoutent avec des étoiles dans les yeux. Surtout Euphie, en fait, Meg semble plus intriguée que fascinée. 'Puis, difficile de dire qu'elle a des étoiles dans les yeux avec les yeux qu'elle a... Hmm, bref.

Lorsqu'elle finit son discours, quelques personnes se rapprochent de la fontaine pour y jeter un jeton, et faire un vœu. Beaucoup l'ont déjà fait plutôt dans la journée.

Devançant mes Pokémon, je me dirige vers cette fameuse fontaine. Je plonge ma main dans ma poche, et en sors un jeton, que je tiens droit devant moi sur ma main gauche, coincé entre le pouce et l'index.

Je reste immobile dans cette position.

Une pression. Une bête pression suffirait à faire chavirer cette pièce dans la fontaine. Mon vœu, muet, aurait alors la possibilité d'être exaucé par Jirachi. Qu'est-ce que je perds à le faire ? Un jeton ? C'est rien, un jeton. Je m'en moque complètement, de ce jeton. S'il le faut, je le jette dans une poubelle sur le chemin du retour.

Alors pourquoi donc ne parviens-je pas à lancer cette pièce ?

… Ce n'est pas que je ne peux pas. C'est que je ne veux pas.

« -Les vœux sont comme les promesses. On souhaite de tout notre cœur qu'ils se réalisent, mais... Ils ne dépendent pas forcément de nous.  »

Je rabaisse ma main.

« -... Et y croire ne suffit pas toujours.  »

La pièce tombe au sol.



Je pivote sur moi-même, et m'éloigne de la fontaine.  

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Je... Je ne suis plus sûr de rien, en fait. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Mer 21 Sep - 6:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 16
Niveau : 14
Jetons : 874
Points d'Expériences : 232

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Lun 19 Sep - 23:45






[Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi 

SOLO




A peine avais-je débarqué à Lansat, que j'avais pu constater que l'ambiance avait quelque chose de différent par rapport à mon rapide séjour pour notre mission avec Andrew. Tous les habitants semblaient préparer une fête et l'air avait quelque chose d'électrique.
Mais j'avais d'autres priorités avant de me pose des questions sur ce qu'il pouvait se passer. Alors je fis un signe à Pix de me suivre et pris le chemin de la gare centrale pour trouve un bus pour me mener à l'Académie.
Grâce aux précieux conseils que m'avais donné Andrew, j'avais pu trouver assez facilement mon bonheur et j'avais rejoint ma future école avec aisance.
Je m'étais présenté à l'accueil et avait expliqué mon cas. On me mena rapidement aux dortoirs Noctali et on me fournit toutes les informations nécessaires sur le fonctionnement de la Pokemon Academy. Je n'avais pas tout saisi, mais je ne me m'en faisais pas pour ça. J'allais avoir toute l'année pour m'y faire.


Ce n'est que le lendemain que je me posais de nouveau la question de la drôle d'ambiance. Je profitai de croiser Lucas au détour d'un couloir de notre dortoir. Il m'avait dit qu'il était le préfet des Noctali, ce qui signifiait que je pouvais le déranger pour lui demander de l'aide et en plus il avait été sympa pendant l'été, même si je l'avais peu croisé au final. Comme s'il fuyait la hutte.

-Salut Lucas, je voulais savoir, il se passe un truc en ce moment à Lansat ?

- Salut Kyokai, effectivement, dans quelques jours, il va y avoir une pluie d'étoile filante, me répondit-il avec un sourire gentil.

- Oh, et c'est juste pour ça toute cette agitation ? Ce n'est pas si incroyable je trouve.

Ma remarque tira un petit rire au préfet qui m'expliqua :

- Tu ne m'as pas laissé finir. A Lansat, il y a des ruines dédiées au pokemon vœu Jirachi, et la légende dit que tous les cinquante ans, la fontaine des ruines Jirachi se met à briller lorsque qu'approche une pluie d'étoile filante, et ça annonce aussi l'éveil de Jirachi, un festival en l'honneur du petit pokemon, où l'on peut faire un vœu en l'échange d'une offrande.

- Je comprend mieux, merci pour l'info, lui dis-je avec un sourire.

- Je t'en pris. Je dois te laisser, le travail m'appelle, à plus.

Je lui souhaitai bon courage et retournais dans ma chambre.
Je me souvenais de ce que mon père disait sur Jirachi. Il m'avait raconté la légende qui disait qu'à son réveil, il exauçait les vœux écrits sur les rubans de papier de sa tête.
Curieux d'en apprendre plus sur ces fameuses ruines, j'avais sorti mon ipok et effectué quelques recherches sur les festivités et les légendes qui gravitaient autour. Pix avait semblé curieux, je lui avait donc fait la lecture pour qu'il puisse suivre.

La fête avait l'air amusante et j'avais très envie d'aller y faire un tour et voir peut être glisser une pièce dans la fameuse fontaine à vœu de Jirachi. Je n'étais pas foncièrement persuadé que cela suffirait à exaucer mon vœu, mais j'avais été éduqué dans le respect des traditions et fêtes en l'honneur des Magicarpes et Leviators du lac Colère, alors pourquoi pas après tout.
Mais qui disait soirée, disait foule et Pix avait horreur de ça. Il allait me falloir faire preuve de talent pour le persuader. Je n'avais pas envie de le forcer et encore moins d'y aller sans lui, et vu que Monsieur refusait d'entrer dans sa pokeball, je n'avais pas trop le choix.

- Alors qu'en dis tu Pix ? Ça pourrait être intéressant. On dit que Jirachi est le pokemon vœu par excellence, c'est un truc à ne pas manquer.

Il me regarda et sembla peser le pour et le contre, j'étais sur la bonne voie alors, je continuai :

- Et puis d'après la description de la soirée, c'est un genre de festival, alors il y aura forcément pleins de choses à voir et à manger aussi.

L'appel de la nourriture termina de convaincre mon compagnon qui me répondit par un jappement que je traduisis par un oui. Avec un sourire, je lui caressai le haut de la tête en remerciement.
Il m'étais de plus en plus facile d’interagir avec lui, bien qu'il continuait à être capricieux, il semblait s'être fait au fait que nous étions liés pour un moment encore.

Le jour de la pluie d'étoile filante arriva et après une journée à crapahuter dans la forêt au nord de l'école, j'étais rentré prendre une bonne douche et avait enfilé le tee-shirt rouge avec une tête de lapin et la veste en sweat à capuche orange, que m'avait envoyé ma sœur pour mon admission à l'école – avec tout un carton de fringues qu'elle avait récupéré ou acheté –, avec un jean simple et une paire de tennis en toile noire. Je dus batailler un peu pour que Pix se laisse coiffer, il n'arrêtait pas de mordre la brosse toute neuve que je venais d'acheter, elle ne devait pas lui convenir, et me fis la tronche jusqu'à ce qu'on quitte nos chambre pour rejoindre les Ruines Jirachi.
Bon je pouvais concevoir qu'il n'aimait pas la nouvelle brosse, mais il n'était pas obligé d'en tout un drame non plus, alors je le laissai ruminer dans son coin sans plus faire attention à lui.
Comme promis par les affiches, c'était un vrai petit festival qui avait prit place au sien des ruines.
Je fis un petit signe de salut au Ronflex qui gardait l'entrée en passant devant lui. A la vue de l'énorme pokemon, le mien avait fait un arret et s'était rapproché discrètement de moi et ne plus me lâcher. J'eus un petit rire en le voyant faire, péteux mais pas inconscient non plus la peluche.
Je m’arrêtai peu après, observai le festival et me laissai prendre par l'ambiance de la fête. C'était beau et plein de vie. La nuit venait à peine de tomber et les lampions en papiers éclairant les étals donnaient une profondeur incroyable au décors, et en levant la tête, on pouvait apercevoir les étoiles, qui me semblaient plus brillantes que d'habitude. C'était juste enivrant de ressentir l'essence même de la fête rien qu'en fermant les yeux.
Sans en comprendre l'origine, je sentis que j'allais vivre un moment important de ma vie de dresseur.
Me tournant vers Goupix, je ressentis de la joie de pouvoir vivre cela avec lui. Malgré les difficultés que j'avais à l'apprivoiser, il m'était devenu un compagnon précieux et je ne me voyais plus vivre sans lui. C'était un sentiment indescriptible pour les personnes n'ayant jamais connu ça.
Je réalisais que les conseils que me père n'avait jamais cessé de me répéter quand j'étais encore enfant, trouvaient une résonance troublante dans ma nouvelle vie.
Je m’arrêtais à une étale d'un vendeur de snack et lui prit deux portions de son plus gros plat. Il avait eu de grands yeux surpris en entendant ça, mais ne posa aucunes questions. Je me posais à une table et fis signe à Pix de venir s'asseoir près de moi.

- Ce soir c'est la fête, alors tu as droit à ta part, lui expliquai je avec un sourire.

Il me remercia d'un petit jappement et nous mangeâmes avec plaisir. C'était délicieux et j'étais repu après avoir terminé ma part et la fin de celle de Pix. Sans bouger, j'observai les gens passer devant nous, pendant que Pix se nettoyer de coups de langue énergiques.
Il y avait toute sorte de gens, et tous avaient le sourire, et l'espoir de voir leurs souhaits réalisés.
De mon côté, la question d'aller jeter une pièce dans la fontaine restait encore entière. J'accordais peu de crédit à la légende sur la réalisation des vœux faits à Jirachi, mais en même temps ça ne mangeais pas de pain.
Quand à la question du vœu, je n'avais pas longtemps à chercher. Deux seules choses comptaient vraiment. Que ma famille soit heureuse et protégée de toutes les menaces et que je réussisse à atteindre mon but.
Je me levai et repris la marche, pour voir aller la fameuse fontaine.
Quand la voix de la vieille femme retentit, je n'étais pas très loin du centre des ruines.

- Bienvenue à vous, résidents de Lansat. Ce soir, nous fêtons un événement rare que nos ancêtres appelaient l’éveil de Jirachi. Cela fait 50 ans que nous attendions cet instant. Si nous sommes ici rassemblés, c’est pour commémorer la première apparition de cet être fabuleux devant nos ancêtres et peut-être assister à son retour sur nos terres. Il est dit, dans la légende, que durant les nuits d’averse céleste, tout souhait adressé au pokemon se réalisera. Ça sera à vous d’en juger !

Bah au moins elle savait motiver les gens à partager leurs vœux avec le pokemon légendaire. Pour autant, j'étais toujours sceptique sur la véracité de ses paroles. Ma mère était du genre pieuse et avait toujours fait en sorte que l'on respecte les légendes de ma région. Je connaissais mes classiques sur le pokemon arc en ciel, Ho-oh et le gardien des sept mers, Lugia presque sur le bout des doigts.

- Profitez du ciel, des festivités et du spectacle. N’oubliez pas de regarder ce que le ciel nous a donné de plus beau. Je vous souhaite à tous une bonne soirée et une bonne observation.
Que la bénédiction de Jirachi vous garde, vous protège et réalise vos rêves.


La dame sortit de scène et son discours me laissa un goût étrange dans la bouche, comme pour appuyer l'impression que j'avais depuis mon arrivée dans les ruines. Il allait se passer quelque chose, au moins pour moi. Je n'arrivais pas à trouver d'autre explication et cela me frustra plus que je ne l'aurais admit devant quiconque.
Je m'approchai de la fontaine, observant les gens faire le rituel pour exaucer leur vœux. Mais au fond, combien allaient se réaliser ? Combien faisait de vœux pieux, pour autrui plutôt que pour soi ? Combien venaient avec de la rancœur et de la tristesse, espérant que le petit pokemon réalise leur vengeance ? Et si Jirachi exauçait vraiment les vœux, faisait il la différence entre un vœu pieux et un fait par égoïsme ? Et comment faisait il pour choisir ceux à réaliser ? Y avait il une espèce de sélection ? Et par rapport à quelle échelle ?

Le chant d'une fille me détourna de mes réflexions, et j'écoutais sous le charme de sa voix. C'était mélancolique, doux et pleins d'espoir aussi, un mélange aigre-doux qui apaisa mon esprit tracassé par toute cette histoire de vœux. Je fermais les yeux, et sentis Pix se coller à ma jambe, partageant cet instant de quiétude que nous offrait cette inconnue à la voix magique.

Quand elle eut terminé, je rouvris doucement des yeux, et laissai mon regard se perdre au milieu des étoiles.
Je ne voulais pas laisser un pokemon légendaire réaliser mes vœux à ma place. C'était mes précieux objectifs, que j'allai réaliser par mes propres moyens. Décidé, je sortis un jeton de ma poche et le regardais pendant un instant. Je trouvai que cela n'était pas vraiment approprié comme offrande. Je me fis les poches, et dans celle à l'intérieur de ma toute nouvelle veste, je découvris un petit talisman de protection.
Je reconnus tout de suite le modèle, j'avais le même toujours accroché à la ceinture. C'était ceux que ma mère nous faisaient pour nous protéger. Dans chacun, il y avait une écaille de léviator et une de magicarpe, que ma mère ramassait sur les berges du lac Colère.
Celui que je venait de retirer de ma veste avait dut être à Ruri, avant qu'elle ne l'oublie dedans et qu'elle ne m’envoie son colis. Maman désespérait qu'elle soit si tête en l'air, mais à chaque fois que Ruri se plaignait d'avoir perdu son talisman, maman lui en refaisait un.

Je sentis la patte de Pix sur ma jambe, et je sortis de mes souvenirs. Je réalisai que j'avais un sourire sur les lèvres et que mon pokemon se demandait ce qu'il me passait par la tête.

- C'est un talisman que fait ma mère. Je l'ai trouvé dans ma veste, donc c'est ma sœur Ruri qui a dut l'oublier dedans, lui expliquai-je en lui montrant ce que j'avais dans la main. Tu te souviens ? Je t'ai parlé d'elle la dernière fois.

J'observai avec un sourire Pix sentir le talisman avec curiosité, semblant mettre une odeur sur ce que je lui avait déjà dit de ma sœur aînée. C'était sa façon d'identifier les gens. Il n'avait aucune difficulté à savoir ce qui m'appartenait ou pas, et je pensais lui faire travailler son odorat pour peut être m'en servir dans le futur pour le combat ou les expéditions que je ferai en nature hostile un jour.
Une fois qu'il fut satisfait, il me regarda et sembla attendre que je fasse quelque chose.
Puis comme je ne bougeais pas, il me poussa la jambe dans la direction de la fontaine.

- Tu veux que je le jette à la fontaine ?

- Pix, me répondit il avec une mine légèrement excédée, comme s'il me reprochait une question idiote.

Il arrêta son manège et me regarda droit dans les yeux.
J'eus la sensation de le comprendre, vraiment.
Il savait ce qui me passait par la tête avec cette histoire de vœux, et il me disait de faire celui que je voulais en ajoutant le talisman en offrande. Parallèlement, je savais qu'il souhaitait que je lui fasse confiance pour m'aider à réaliser mon rêve et qu'il avait confiance en moi, malgré mon inexpérience.
C'était étrange comme sensation de pouvoir lire ainsi en lui et qu'il puisse lire ainsi en moi. Je me rendais compte que le lien qui nous liait lui et moi n'avait aucune comparaison avec les autres. Nous étions à présent indissociables, un ensemble regroupant le dresseur et son pokemon starter. Je comprenais aussi pourquoi Rept' n'avait jamais eu cette relation avec moi. Il avait été, était et resterait pour toujours le starter de Matsuo Jin, et par respect au souvenir de son dresseur, il prenait soin de ses petits comme s'ils avaient été les siens.
Avec un sourire ému, j’ébouriffais le pelage de la tête de Pix, le remerciant silencieusement et sans un mot, je m'approchais de la fontaine.
Le fond était constellé de pièces, jetons et grigris en tout genre. Je regardai une dernière fois le talisman que j'avais dans la main et en fermant les yeux, je pensais très fort :

- Je n'ai pas de vœu au sens strict du terme, enfin si, mais je ne compterai pas sur toi pour les réaliser, je le ferai par moi même. Tout ce qui compte, c'est que maman, Ruri et Taro aillent bien. Veille sur eux s'il te plaît.

Je trouvai très incongru de parler à un pokemon dans ma tête, et de le tutoyer comme si on était pote. C'est un peu gêné, que je tendis la main au dessus de l'eau et regardai tomber le talisman dans l'eau et couler doucement. Puis je me détournai, laissant les autres prendre ma place.
Il était temps que j'avance, je ne pouvais regretter d'avoir laisser ma famille pour suivre mon rêve. En plus, ils étaient à fond derrière moi, me poussant, je ne pouvais pas les décevoir pour des raisons qu'ils n'auraient pas accepté. Et puis j'avais Pix avec moi et ce n'était pas rien, son mauvais caractère n'était pas si terrible et je pouvais compter sur lui pour veiller sur moi.
Je quittai le centre des ruines serein et la motivation au sommet, et j'eus soudainement envie de manger quelque chose de sucré.

- Dis moi Pix, que dirais tu d'aller se trouver un petit dessert avant que ne commence la pluie d'étoiles filantes ? Et puis ensuite on se trouvera un coin sympa pour terminer la soirée.

Mon compagnon me répondit avec joie et mena même la marche jusqu'à un marchand de douceurs de toute sortes. C'est qu'il avait fait son petit repérage l'animal ! Je ne pus m'empêcher de rire et le laissa faire son choix. Le reste de la soirée promettait d'être amusant.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2441
Points d'Expériences : 659

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Mar 20 Sep - 11:30

L’Éveil de Jirachi
rp solo


« -...
-...
-...
-...
-...
-... Grin ?
-... Non, retire moi ça. »

Après avoir passé plus d'une minute à fixer l'autre dans un silence profond, Stahl et Marie montrèrent enfin un signe de vie. La Mentali retira le ruban qu'elle avait mis au Grindur soixante secondes plutôt, et lâcha un soupir.

« -Navrée, mais cet accessoire me perturbe bien trop. M'en tiens-tu rigueur ?... »

Le Grindur se secoua légèrement de droite à gauche, pour signifier que, non, il ne lui en voulait pas, alors que Marie alla replacer le ruban là où elle l'avait trouvé. (A savoir dans les affaires de miss Hawkins, mais chut.) Elle revint s'asseoir en tailleur devant son Pokémon, le souleva, et le posa entre ses jambes.

« -Je crains ne pas être douée dans le "pomponnage" de Pokémon... Comment diable suis-je censé m'occuper de vous en dehors des repas et des entraînements ? Deux ans que vous êtes à mes côtés, et je ne sais toujours pas comment passer du temps avec vous de manière agréable et distractive.  »

S'il avait des épaules, nul doute que Stahl les aurait haussé. Hélas, il possédait un physique plutôt restreint, et ne pouvait donc que jeter un regard désolé à sa dresseuse. Il aimerait bien l'aider, mais lui-même ne savait pas comment ! Sa principale activité depuis qu'il avait rejoint l'équipe de la Ranger consistait à servir de ballon à Sully une heure dans la journée, puis à ne rien faire pour tout le reste. Que pourrait-il faire, de toute manière ? Les Grindur n'étaient pas connus pour leur grande polyvalence... Ce train train quotidien ne lui déplaisait pas forcément, cela dit (Enfin, il n'appréciait pas vraiment de servir de jouer à Sully, mais il s'était fait à cet idée), mais pourtant, Marie semblait s'être mis en tête l'idée de faire copain-copain avec ses compagnons. Elle voulait changer, et l'une des meilleurs manières de commencer consistait sûrement à améliore sa relation avec l'ensemble de ses partenaires. Sumia faisait plus office de mère que de Pokémon, Sephiran de peluche et, tout comme Sully, de sujet d'expérimentation, Stahl de baballe, et le duo Soren et Sain ressemblaient plus à un défouloir qu'autre chose. (Quand Marie était énervée, il lui suffisait de lâcher ces deux là ensemble et à attendre qu'ils fassent une connerie, et ainsi, elle pouvait les engueuler sans avoir de remord.) (Oui, Marie était comme ça.)

Que faire, donc ? La Mentali jeta un regard sur l'heure affichée par son Ipok. Il était un peu plus de 21h. Peut-être était-il encore temps pour elle de... ? Non. Marie secoua la tête de droite à gauche pour s'ôter cette pensée de l'esprit aussitôt. Elle n'irait pas à cette soirée. A chaque fois qu'elle se rendait à une festivité quelconque, les choses dégénéraient. Elle trouverait de quoi s'occuper avec son Pokémon toute seule ! Elle n'avait pas besoin de se rendre là-bas. C'était parfaitement inutile. Aller admirer ce phénomène astronomique fascinant soulevant de nombreuses questions d'ordre métaphysique et influençant le folklore local de part ses mystères n'avait absolument aucun intérêt ! AUCUN !

Elle lâcha un nouveau soupir. Oui, elle avait envie d'y aller. C'était peut-être même la première fois que Marie était autant intéressée par ce qui s'organisait au sein de cet île. Mais... Elle avait tellement peur. Peur de se retrouver à nouveau confrontée à ce mur infranchissable qui la repousse à chaque fois qu'elle tente d'avancer... Et si, cette fois encore, et comme toutes les autres fois, il ressurgissait de terre ? La Mentali en avait plus qu'assez de devoir y faire face...

Elle serra son Grindur contre elle. Il était froid et affreusement pas adapté aux câlins, mais elle s'en moquait. Elle avait besoin de présence, là.

Puis une question lui traversa l'esprit. Et si elle lui demandait ? Après tout, lui aussi, était concerné par cette soirée... Elle souleva Stahl à hauteur de ses yeux, et le regarda avec un air extrêmement sérieux.

« -Stahl, souhaites-tu te rendre à cette fête pour observer les étoiles ? »

Surpris par la question, le Grindur écarquilla les yeux, avant de les plisser. Sa dresseuse lui demandait quelque chose, l'interrogation devait être suffisamment sérieuse pour qu'il prenne la peine d'y réfléchir posément ! Il prit donc quelques secondes pour poser le pour et le contre, et, n'étant pas réellement conscient des troubles ayant vécu Marie, et n'y voyant rien de contraignant, il finit par cligner des yeux en signe d'affirmation. La jeune fille ferma les yeux, et hocha la tête avec un air solennel.

« -Soit. Si telle est ta volonté... »

Elle se leva, gardant le Grindur dans ses bras, attrapa un manteau, et sortit dehors sans plus de cérémonie. Le dortoir Mentali était désert, tout le monde ou presque se trouvait à la fête, et elle se hâta de rejoindre celle-ci. Avant qu'elle ne s'en rende compte, elle était en train de courir dans l'espoir de ne pas arriver trop retard.

Sur les lieux, elle fut surprise de la quantité de stands présents, et par l'ambiance fort chaleureuse qui régnait en cette nuit fraîche. Discrète, Marie se mêla dans la foule, scrutant les personnes alentours à la recherche d'une tête connue (A savoir Alban.), mais son regard s'arrêta sur une ville dame en train de s'adresser à toute la foule. Elle était en train de narrer les raisons pour lesquelles cette fête existe, et tout le monde l'écoutait avec une grande attention, Marie la première.

Lorsqu'elle eut terminé de parler, son regard se tourna vers la fontaine, dans laquelle les gens jetaient un jeton en faisant un vœu. Cette action était parfaitement ridicule, à ses yeux. Gaspiller ainsi une si précieuse pièce pour une chose aussi superficielle et infondée qu'un vœu... Il faudrait vraiment être idiot pour ainsi jeter son argent... Certes, ce n'était qu'un jeton, mais un jeton, plus un jeton, plus un jeton, au bout d'un moment, ça fait beaucoup de jetons ! Et Marie n'osait imaginer la quantité d'argent qui pouvait bien se trouver au fond de la fontaine. Bon sang, qu'ils étaient sots...

… D'un autre côté, il n'y avait pas de fumée sans feu... Et peut-être que si autant de monde faisait ça, c'était parce qu'il y avait une raison... Et puis... Un jeton, qu'est-ce que c'est ? Ça ne lui coûtait pas grand chose d'essayer... Juste une fois... A pur titre expérimental...

Méfiante, elle se rapprocha jusqu'au bord de la fontaine, et attrapa deux jetons au fond de sa poche. Puis elle baissa la tête pour chuchoter quelque chose à Stahl, et jeta des œillades à gauche et à droite pour s'assurer que personne ne l’observait.

« -Fais un vœu, je me charge de jeter la pièce pour toi.  »

Cela dit, elle observa une dernière fois autour d'elle, puis jeta un premier jeton, puis un deuxième, avant de murmurer en silence un souhait. Elle ferma les yeux, et bougea les lèvres, mais aucun son n'en sortit. Lorsqu'elle eut fini, elle rouvrit ses paupières, et scruta le fond de la fontaine. Ses deux jetons s'étaient mêlés aux autres. Impossible de les dissocier. Comment Jirachi saurait que deux de ces pièces lui appartiennent ? Le réalisant, Marie fronça les sourcils, et se détourna de la fontaine. Elle s'était bien faite avoir ! Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt ? Vexée, Marie ne s'arrêta que lorsque Stahl commença à s'agit dans ses bras, et lorsqu'elle regarda ce dernier, elle remarqua que celui-ci s'était tourné pour regarder intensément un stand un peu plus loin.

Marie, après un bref instant de réflexion, haussa les épaules, et prit la direction du stand. Elle était là pour s'amuser, après tout.

Et qui sait, tout pouvait bien se passer, sur un malentendu.


© Mzlle Alice.

_________________

« Navrée, mais je ne puis vous laisser faire. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1614

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Mer 21 Sep - 1:33

''Oh, et celui-là, j'suis sûr qu'on ne l'a pas encore testé !''

''...''

Soupire pas comme ça, Lucki, c'est la fêêêêêête ! Après l'ambiance un peu morose de la rentrée, je dois avouer que pouvoir participer à un tel événement pour remonter le moral de tout le monde, c'est le genre de choses qui me plait ! Un peu partout dans les ruines Jirachi, les stands ont fleuris comme des petits Trompignon : Boulettes traditionnelles, grillades, pâtisseries...et aussi souvenirs, mais revenons au culinaire ! Bref, même si mon starter me grogne quelque peu dans les oreilles, du fait de mes (très) nombreux arrêts, la soirée s'annonce particulièrement amusante. Et en parlant de choses amusantes...

''Mais vas-tu bouger, espèce de grosse barrique abrutie ! Tu entraves la science, la science m'entends-tu !''

Pauvre professeur Roseverte...Oui, même moi, j'ai un peu de peine pour lui. Depuis que je suis arrivé, ce doit être la troisième ou quatrième fois que je le vois s'acharner à faire bouger l'énorme Ronflex qui bloque l'accès aux Ruines Jirachi. Pourtant, malgré tous les efforts de mon référent, c'est à peine si le type Normal daigne lui adresser un regard. Mon gateau à la main, je m'arrête même pour le contempler quelques secondes. Et lorsque le Ronflex l'envoie voler en arrière d'une poussée brutale, le référent Phylalli vient tout bonnement s'écraser sur son érudit fessier juste devant moi. Un regard presque meurtrier derrière ses lunettes, grommelant sur le ''barbare inculte'' qui l'empêche de procéder à ses fouilles habituelles, il se redresse en époussetant son veston, avant de prendre conscience de ma présence...Oh oh.

''Joy ? Vous n'avez rien de mieux à faire ? Débarrassez-moi le plancher, sinon, je vous colle au nettoyage de l'aquarium de Graal jusqu'au semestre prochain !''

Malgré la menace, c'est avec un large sourire que je quitte les lieux et reprend la direction du centre des ruines. Attention, trois...deux...un...

''MAIS TU VAS ME LÂCHER ! VA DONC T'EMPIFFRER ET LAISSE TRAVAILLER LES HONNÊTES GENS !''

Et un envol de Roseverte, un ! Même l'aura de Lucki se mue en une petite vague d'amusement et tandis que nous nous glissons au milieu de la foule et des pokémons rassemblés, je dois vous avouer que...je me sens VRAIMENT bien. Qui ne le pourrait pas en cette soirée ? Les ciel nocturne s'étale au-dessus de nos tête et aucun nuage ne vient troubler la quiétude de la voûte céleste. Comme autant de cookies sur une table noire...Mauvaise comparaison. Non, plutôt comme autant de petits Mucioles qui nageraient dans un grand pot de confiture de prunes...Ouais, j'vais m'arrêter là avec les comparaisons, c'est pas ma soirée.
Bref, retenons juste que entre les enfants qui courent tout autour de nous et les anciens qui fixent le ciel avec des soupirs nostalgiques, on dirait bien que la soirée est une réussite pour tout le monde. D'ailleurs, puisqu'on en parle, j'aimerais bien savoir où se cache Eryn. Elle m'avait bien dit qu'elle irait à cette fête, elle aussi, mais impossible de la trouver avec autant de gens rassemblés au même endroit. J'imagine que je ne vais pas avoir le choix...

''Lucki, tu veux bien me donner un coup de main ?''

Nouveau soupir de la part du Lucario, mais l'insistance qu'il perçoit chez moi suffira finalement à le convaincre (Ou alors à le gonfler) d'utiliser son aura pour repérer la Mentali. Doucement, mon starter ferme les yeux, tandis que les pulsations familières de son aura commencent à courir tout autour de nous. Ces derniers ne devraient rien sentir, mais pour moi, c'est comme de se retrouver plongés dans un bain ni chaud ni froid, dont les vagues viennent une à une vous traverser. Petit à petit, la connexion que nous avons si souvent laissée en repos durant le dernier mois se réveille et s'établit doucement. Avec un petit sourire, je laisse cette ensemble de sensations mélangées se fondre en moi : Quand je pense que j'ai mis autant de temps à maitriser suffisamment ce que Lucki me relayer pour apprécier la chose, j'estime être en droit d'en profiter un peu, en ce jour de fête !
Joie, espoir, paix et amusement...Le tourbillon est aussi coloré que joyeux. Au travers des yeux de Lucki, la foule s'est mu en un ensemble de silhouettes aux chaudes couleurs rouges et oranges, parsemées de quelques touches rosées. C'est un peu comme d'être plongé dans un bain pétillant au plus fort de l'hiver...Je vous confirme que des expériences comme ça, j'en vivrais bien tous les jours. Et lorsque la doyenne des anciens enjoint les festivaliers à se joindre à elle pour son discours sur l'origine et les légendes rattachées à la fête, l'aura générale ne fait que s'amplifier. Même au travers du filtre inconscient que constitue Lucki dans sa recherche, je commence même à me laisser submerger par toutes ces émotions (Me jetant presque au cou des passants les plus proches...Pourquoi ? Parce que j'en ai envie, tiens !).
J'ose même pas imaginer ce que subit réellement le Lucario pendant sa fouille de chaque aura qui nous entoure, si je me retrouve dans cet état avec une petite partie de ces dernières....Attendez...Qu'est-ce que c'est que ça ? Comme un courant d'eau glacé, une sensation bien moins agréable vient de me transpercer. C'était très bref, à peine une seconde et si le reste de la foule n'était pas aussi joyeuse, je ne l'aurais probablement pas ressenti aussi intensément mais...

''Lucki? Tu as senti ça, toi aussi ?''

''...rio''

''Tu penses que tu peux en identifier la source ?''

Fermant de nouveau les yeux, le Lucario se fige un instant, tout en tendant la patte dans la direction approximative à l'origine de ce sentiment de tristesse qui nous a frappé tous les deux. Complétement coupé de son aura pour faciliter l'opération, je compte presque les secondes, avant qu'il ne revienne à la réalité, tout en m'indiquant de le suivre, d'un mouvement de la patte. Souple comme un Seviper, il se glisse alors au milieu de la foule et je ne tarde pas à faire de même, zigzaguant entre les différents participants qui se presse autour de la vieille femme et de la fontaine, qui est récemment devenu l'objet d'intérêt principal de toutes les personnes présentes.
Lorsque je suis arrivé, un peu plus tôt dans la soirée, j'avais déjà préparé mon jeton mais...Impossible de trouver un voeu. Oh, bien sûr, je pourrais souhaiter une année de cookies, des brownies qui se régénèrent tout seul ou bien un après-midi entier sans que Sol me trolle. Sauf qu'une occasion de cette envergure exige un voeu du même acabit et que j'ai été incapable de penser à quelque chose qui conviendrait. Je pensais le réserver pour plus tard, pour le moment où j'aurais trouvé, à vrai dire. Au terme d'une petite minute d'esquives et d'excuses aux passants, nous parvenons finalement à la petite place qui abrite la statue.

''Alors ? Tu sais d'où ça venait ?''

''...''

Lentement, la patte du type Combat se lève avant de pointer une silhouette familière, encadrée par un Loupio tout aussi familier et une Pichu...que je ne connais pas elle, mais les deux autres suffisent bien pour que je m'arrête brutalement (Au point que le gros monsieur qui se tenait juste derrière moi ne se prive pas pour manifester son mécontentement) : À quelques mètres de là, debout devant la fontaine, se tient Ginji aka coPAIN aka le Voltali le plus joyeux que je connaisse. Mais à cet instant précis, même sans le ''voir'' au travers des yeux de Lucki, ce que j'observe devant moi est loin de coller à cette définition. Non, tout autour de lui, les choses sont sombres...plus sombres que je ne les ai jamais vues chez lui. Immobile, le Spé Élek semble complétement plongé dans ses pensées et de longues secondes s'écoulent, tandis qu'il hésite devant la fontaine et que pour ma part, je tente de comprendre ce qui peut bien le mettre dans cet état.
De son coté, Lucki me tapote plusieurs fois l'épaule pour me signaler qu'en sondantu n peu plus profondément, il serait facile de connaitre les raisons de ce dernier. Néanmoins, à chaque fois, sa proposition se heurte à un silence peu coopératif de ma part. Si Ginji va mal et qu'il ne m'en a pas parlé, c'est qu'il en a décidé ainsi. Ne croyez pas que j'en sois vexé ou quoi que ce soit...Juste un peu inquiet. Je sais qu'il est beaucoup plus solide que tout ce qu'on pourrait imaginer (Il suffit de voir ce qu'on a traversé à deux...Si on écrivait un livre basé là-dessus, même un enfant de 8 ans trouverait ça exagéré) et reste donc en arrière jusqu'à ce que mon ami se décide à reprendre sa marche.
Impossible d'entendre les quelques mots qu'il semble marmonner dans le brouhaha ambiant, avant de tourner les talons et de repartir. Je doute même qu'il m,est remarqué, lorsqu'il se glisse au milieu de la foule avant de disparaitre. Par réflexe, je me retourne également pour le suivre, dans l'espoir de l'aborder pour lui remonter le moral façon coPAIN (C'est à dire en lui offrant un paquet de brochettes). Mais quelque chose me retient...Et non, ce n'est pas Lucki.
Lentement, c'est à mon tour de m'approcher de la fontaine. Ma main se glisse dans la poche qui abrite le jeton que je ne suis pas parvenu à jeter dans la soirée. Une fois ce dernier sorti, je le saisit entre mon majeur et mon pouce, tout en le soulevant à la lueur des étoiles.

''Tu peux m'expliquer, toi...Pourquoi je me sens comme ça ?''

''...''

Je ne sais pas pourquoi, mais pour la première fois, j'hésite à aider un ami. Peut-être que c'est parce que j'ai peur de le vexer, ou de ne pouvoir lui être d'aucune aide, ou encore...Parce que depuis mon voyage à Mémoria avec Ida, je me suis rendu compte d'une petite chose : Celui qui a le plus souvent besoin d'être aidé, c'est moi. Et aujourd'hui, alors que j'ai l'occasion de me prouver le contraire, j'hésite plus que jamais. Et si Ginji refusait tout bonnement que je lui parle ? Et si j'empirais la situation, en souhaitant de tout mon coeur que le contraire se produise.  Et si...

*SBAF*

''Ourgh ! Non mais, Lucki, ça va pas ?!''

Sous le regard plutôt étonné des passants les plus proches, mon Lucario vient de m'asséner une Forte-Paume de toute beauté, dont la lueur dorée vient chatoyer sur les eaux de la fontaine. Les membres légèrement engourdis, je me redresse tant bien que mal, tout en essayant d'enlever le gros tas de brins de pailles qui s'est glissé dans mes cheveux.
Pourtant, lorsque je tente de me mettre à la hauteur du type Combat (Me manque 15 cm mais c'est pas la question !), ce dernier soutient mon regard sans sourciller. Dans les profondeurs de ses yeux illuminés de bleu, c'est un sentiment d'agacement qui prédomine. Pourquoi il est en colère contre moi, qu'est-ce que je lui ai fais ? Ce n'est pas comme si je lui avais fait honte ou...Oh.

''J'ai promis, c'est ça ?''

''*hochement de tête approbateur*''

Effectivement. En jurant que nous serions à équipe avec Lucki, je lui ai aussi promis que quelque soit les obstacles ou ce qu'il me ferait subir, je continuerai d'avoir confiance en ce que je fais. Au travers de n'importe quelle situation, même si je me plante complétement, je continuerai parce que je penserais que c'est la chose à faire. Parce que c'est comme ça que j'ai promis de faire mon travail de Ranger.
Quelques secondes s'écoulent alors, avant que je ferme le poing pour frapper le centre de la poitrine du Lucario. Ou plutôt pour que j'essaye, vu qu'il m'arrête sans aucun mal, avant d'abattre le tranchant de son autre patte sur le dessus de mon crâne, bien plus délicatement que sa Forte-Paume précédente.

''Je sais donc ce qu'il me reste à faire. Par contre...Un jour, tu pourrais m'expliquer ce genre de trucs sans me frapper ?...Roh, laisse-moi rêver !''

Mon attention de nouveau dirigé vers la fontaine, j'élève la main avant de laisser tomber le petit disque au milieu des eaux. Ce dernier coule rapidement, avant de rejoindre tous ses congénères qui parsèment déjà le fond du bassin. Dans le même temps, je relève les yeux sur la statue de Jirachi qui orne la fontaine...Cette fois, je le tiens, mon voeu.

''Dis, Jirachi...Tu penses que tu pourrais faire quelque chose pour Ginji ? Pas tout le travail, hein, je vais pas te laisser travailler tout seul, mais...Juste un petit coup de pouce.''

Impossible de savoir si le Pokémon Voeu m'a attendu. Et vous savez quoi ? Je m'en fiche. Je vais juste y croire, voila tout. Après tout, c'est ça de faire un voeu ? Néanmoins, je n'ai jamais dit qu'y croire, ça incluait d'attendre en se tournant les pouces : Laissant la fontaine derrière moi, je dépasse rapidement Lucki, avant de me mettre à courir. Contemplant un instant la voûte céleste, comme si les étoiles pouvaient lui apporter une réponse à toutes ses interrogations sur l'étrangeté permanente de son Dresseur, le Lucario s'abîme dans leur contemplation, certain de pouvoir me rattraper plus tard. Après tout...Je ne suis pas très difficile à repérer.

''Eh Ginji ! Ginji ! Attends-moi !''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 159
Points d'Expériences : 682

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Mer 21 Sep - 19:19

Les étoiles...Certains vous diront que ce sont les âmes de tout ceux qui ont quittés cette Terre, qui résident en des lieux inaccessibles. D'autres vous parleront de grosses bules de gaz incandescentes, dont la lumière parcourt les espaces infinis pour illuminer des mondes extrêmement éloignés. Mais vous voulez la vérité ? Les étoiles sont des notes. Peu étonnant de ta part, Nolan, mais l'analogie a le mérite d'être claire pour toi : Des notes dispersées sur une partition titanesque, qui se mêlent, retentissent et puis disparaissent. Chaque nuit permet ainsi à un nouveau morceau de faire son apparition sur le firmament et ce ne sont pas tes fréquentes sorties nocturnes, les nuits d,insomnie, qui te permettront de prétendre le contraire. Combien de fois es-tu sorti pour chercher le sommeil ou l'inspiration sous le regard des étoiles ?
Ainsi, lorsque la municipalité de Lansat a annoncé la tenue d'un événement en l'honneur d'une pluie d'étoiles filantes, c'est d'une oreille moins laconique que d'habitude que tu as écouté les Voltalis en discuter dans les couloirs de ton dortoir. Les festivités en elles-mêmes ne t'intéressent pas beaucoup, mais un tel rassemblement pour un phénomène de cette ampleur pourrait constituer une source d'inspiration très intéressante.
Et n'oublions pas que Libra t'aurait probablement catapulté par la fenêtre de ta chambre, si tu avais seulement émis l'idée de ne pas t'y rendre avec ton équipe.

(Allez, on va être en retard !)

(Tu sais que personne ne nous attend, Libra ?)

(Parles pour toi ! Si je ne me grouille pas, tous les cavaliers seront pris...Mon kimono me va bien ?)

(Parfaitement...)

*soupir* Même pour une activité en apparence paisible (Observer les étoiles tranquillement, c'est si compliqué que ça ), il semblerait que ta starter ne puisse pas s'empêcher de stresser pour mille détails. En se servant allégrement dans la garde-robe d'Heartnett, elle est parvenue à se tailler un espèce de petit kimono à motifs floraux, avant d'ajouter un ruban autour de chacune de ses cornes. Un soin tout particulier donc, qui explique sûrement le mélange de désespoir et d'agacement que tu peux lire dans ses yeux, lorsqu'elle constate ton manque d'effort à ce niveau-là.

(T'aurais pu faire un effort...Y'a rien de plus romantique que de regarder les étoiles au bras de sa dulcinée !)

(Mais oui, mais oui...)

Tranquillement, tu finis donc par harnacher ton étui à guitare sur ton épaule, avant de te diriger vers la porte, ta starter sur les talons. Chargé de surveiller le reste de ton équipe, Shaka a déjà pris place sur le lit, tandis que Mu et Art jouent à se poursuivre l'un l'autre. Enfin, en position de lotus au milieu de la chambre, Asmita semble plongé dans ses méditations habituelles et se contente d'un bref mouvement négatif de la tête, lorsque tu lui proposes de venir avec vous.  C'est donc accompagné d'un trio pour le moins inhabituel que tu remontes le couloir, avant de quitter le dortoir : Libra, tout d'abord, qui ouvre la marche avec entrain. Derrière vous, une silhouette aussi étoilé que celle que vous allez observer s'est jointe à vous, en la personne de ton Stari. Bien qu'il te soit encore difficile de comprendre ce qu'il pense, il paraissait intéressé par l'idée de voir les étoiles. Et enfin, littéralement posé sur ta tête, Yuna, ta Munna, semble plongée dans son sommeil habituel, libérant de petits volutes de fumée rose.
Les abords des ruines Jirachi sont plongées dans une effervescence qui te fait néanmoins hésiter : Tant de bruits, de cris, de musiques rassemblées au même endroit, il y a de quoi te faire tourner la tête. Pourtant, sur l'injonction de Libra, tu franchis tout de même l'arche de pierre, avant de te perdre dans la foule bruyante. La municipalité a fait les choses en grand, apparemment, on peut voir des stands un peu partout sur les places des ruines, tissant une véritable toile d'araignée tout autour de la fontaine centrale. Ta starter ne perd pas de temps et commence déjà a repérer les plus jolis garçons qui parsèment les lieux.

(On se retrouve plus tard, Nolan...Oh ! Eh oh, viens par là, toi !)

Pauvre âme en perdition...Il ne sait pas encore que son destin pour cette soirée est scellé. Profitant de ces nouveaux instants de libertés, tu entraines tes deux compagnons dans un espace un peu plus calme, où les colonnes effondrées feront d'excellents bancs pour observer le ciel. À moitié allongé sur l'une d'entre elle, les yeux fixés sur les étoiles et ton étui à guitare calé derrière la tête, tu peux enfin te poser tranquillement. Stari, quand à lui, s'est positionné sur deux de ses ''branches'', son joyau orienté vers la lumière stellaire. Le temps s'écoule paisiblement, rien ne semble pouvoir vous déranger...et pourtant...

♪♪♪♪
I'll always remember you
Carry your dreams
Until they come true
Each breath that I take
Each moment away
I'll always remember you
♪♪♪♪

Les notes s'écoulent sans heurt, la voix est claire, féminine et plutôt douce et son timbre résonne entre les fragments de pierres qui parsèment l'esplanade. Intrigué, tu te redresses avant de te lever pour en chercher l'origine : Quelques mètres plus loin, un femme d'une trentaine d'année, un violon adossé à l'épaule joue calmement sa mélodie, tout en l'accompagnant d'un chant parfaitement synchronisé. Ton instrument à la main, tu ne tardes pas à t'approcher, curieux d'en entendre plus, au milieu de la petite foule qui s,est attroupée autour d'elle.
Doucement, tu commences même à en battre la mesure d'une main, tandis que ton regard reste fixé sur les doigts de la violoniste, qui s'agitent avec un mélange de frénésie et d'exactitude. Mais lorsque le morceau s'achève, tu te rends soudainement compte que ses yeux à elle, c'est sur TOI qu'ils sont rivés ! Sans un mot, sans un signe, elle recommence alors à jouer, un morceau que tu identifies rapidement comme étant conçu pour un duo. Le public ne tarde pas à prendre conscience que quelque chose manque à la mélodie, puisque cette dernière marque des pauses de plus en plus fréquentes. Et toujours ce même regard, légèrement malicieux...On dirait qu'elle t'a pas trop mal cerné, Nolan. Ou du moins, suffisamment pour que tu te sentes obligé de l'accompagner à présent !

''...''

Détachant ton instrument, tu en grattes les cordes avec une profonde inspiration...avant d'enchainer sur la dernière mesure qu'elle vient de jouer. Votre synchronisation met quelques reprises à s'effectuer, mais bientôt, c'est en harmonie que vos cordes vibrent. Ce n'est plus un simple morceau ou une chanson...C'est un dialogue.

Make a Wish

Une à une, les dernières notes s'éteignent avec les paroles prononcées par ta partenaire d,un soir. Et lorsque le petit cercle d'auditeurs qui vous entoure se met à applaudir, cette dernière se contente d'un bref salut, avant de ranger son instrument. Toujours sans un mot, la violoniste revient à ta hauteur, avant de te jauger du regard. Comme mûe par une impulsion, elle t'attrape soudainement la main et y glisse un petit objet rond, avant de soulever son propre étui et de se fondre dans la foule. Un jeton...elle t'a donné un simple jeton.
Mais nous savons tous les deux ce que tu dois en faire, n'est-ce pas, Nolan...

(Yuna ?)

(Hmmm...Qwoi?)

(Tu peux dire à Libra de nous retrouver à la fontaine ?)

(Moui...)

Toujous aussi monosyllabique cette Munna. Mais au moins, elle s'exécute toujours avec diligence, pour peu que tu la laisses replonger dans son sommeil quasi-narcoleptique. Le temps que le message soit transmis, tu es déjà repassé récupérer Stari, avant de te mettre en route pour la fontaine à voeu. Une fois sur place, il ne te reste plus qu'à lâcher ce jeton dans les eaux calmes. ON dit qu'un voeu prononcé en silence a plus de chance de se réaliser...Dans ton cas, il se pourrait donc que tu marques des points auprès de Jirachi.
Quand à savoir ton voeu...On ne vous a jamais dit que ce genre de choses se réalise uniquement si elle reste secrète ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 2805
Points d'Expériences : 921

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Mer 21 Sep - 22:04




L'éveil de Jirachi

Event anniversaire

Le soleil commençait tout juste à descendre quand Sirius retourna dans sa chambre après une mouvementée journée. On pouvait clairement qualifier la chambre de la Dracochoc de véritable chantier. Pas pour rien que les deux jeunes gens faisaient très attention à ne laisser personne pénétrer dans leur antre. Entre les outils et leurs affaires, le lieu était très clairement en travaux. Pourtant ce soir, contrairement à tous les autres soirs, il ne s'attela pas à la construction de leur salle de bain privative. Ce soir, il attrapa ses affaires et partit se doucher et se préparer sagement dans les douches communes.

Qu'est-ce qu'il pouvait avoir hâte …

Étrangement rapide, l'idée de passer sa soirée allongé dans l'herbe pour observer ses tendres amies le ravissait et le poussait à négliger les détails, Sirius sortit de la salle de bain tout bien apprêté. Il retourna rapidement dans sa chambre pour récupérer sa sacoche dans laquelle il fourra l'intégralité de ses pokeballs et une couverture légère. Il y allait peut-être pour les étoiles mais il comptait également profiter des festivités et pour cela, il devait conserver son joli yukata en bon état. Un dernier regard au grand miroir à pied posé contre le mur  pour vérifier une dernière fois que le tissu bleu rayé d'un bleu plus clair tombait comme il fallait, que la ceinture marron était bien ajustée, et surtout que sa sublime chevelure était digne d'une pub L'Oréal. Ces derniers détails ajustés, il salua rapidement Paul avant de s'en aller gayment gaîment vers le lieu du festival.

Parfaitement dans son élément dans l'ambiance festive qui lui rappelait agréablement les festivals d'Algatia, Sirius se laissa traîner de stands en stands, s'amusant à tester les jeux de son enfance, achetant quelques grigri porte chance pour ses amis. Il craqua pour un joli tissu fleuri et nota avec attention l'adresse du vendeur pour le futur. Et puis. Il eut un coup de foudre. Une magnifique poupée Deoxys à un stand de tir à la carabine. Après presque une heure passé au stand, il eut enfin assez de tickets pour le récupérer. Autant dire que sa bourse s'était grandement allégée.

Il suivit le mouvement quand il fut l'heure de célébrer Jirachi. Il hésita un long moment, laissant passer la grande majorité des participants avant lui. Il repéra la jolie Etna encore plus jolie que d'habitude et toute en élégance. Il la suivit un moment des yeux avant de lever les yeux au ciel avant de les reporter sur la fontaine. Finalement, il ne s'en approcha pas, à la grande surprise de son Adara. Il esquiva les questions dans son regard en levant les yeux à ses étoiles à nouveau. Il ne voyait pas l'intérêt de faire un vœu à Jirachi alors qu'il confiait tout à ces jolies lumières.

Il se sentait bien là, dans la chaleur de la foule. Il y resta quelques instants avant de s'éloigner tranquillement. Son regard croisa celui de Peter et sous l'ivresse de la soirée, il lui adressa un léger sourire avant de s'approcher. C'était vraiment étrange en réalité. Il ne savait pas pourquoi il faisait ça. Pourquoi il appréciait au final ce gamin. C'était peut-être parce qu'il lui ressemblait énormément. Peut-être parce qu'il avait l'impression de voir un reflet. Peut-être est-ce là aussi la raison de sa haine envers lui.

Haine. Le mot était peut-être fort. C'était bizarre en réalité. Il se sentait comme responsable du blondinet. C'était pas son rôle et il savait clairement que Peter n'accepterait jamais qu'il lui donne des conseils. Comme s'ils étaient de grands amis. Comme si tous les mots affreux et acides qu'ils avaient échangés ne comptait plus, Sirius installa son bras sur les épaules du jeune homme, pendant que toute sa petite équipe se plaçait autour d'eux.

- Et bien Peter, comment tu trouves Lansat ?

Il l’entraîna avec lui vers l'endroit qu'il avait repéré un peu plus tôt. Il installa sa couverture avant de proposer gentiment de s'y installer. Il s'y allongea également, pas vraiment dérangé par la situation et surtout l'écart de comportement entre aujourd'hui et le jour de leurs retrouvailles. Il ne comptait dire aucun mot d'excuse tout comme il sentait que Peter n'en dirait aucun. Il voulait juste profiter des étoiles. Pourquoi avait-il proposé imposé à Peter de l'accompagner ? Il n'en savait trop rien. Il l'avait sentit comme ça et avait décidé de suivre son instinct. Ses yeux s'illuminèrent dès qu'ils se perdirent dans la voûte céleste.

- Adara est vraiment brillante ce soir.

Il eut un sourire en sentant sa starter se lover dans son cou pendant que le reste de son équipe s'installait tranquillement autour de lui, habituée à ces soirées sans autres bruits que les chuchotements de Sirius lorsqu'il redécouvrait pour la énième fois une étoile particulièrement brillante.

Il n'aurait pas put rêver mieux. Il n'y avait aucun autre moment où il se sentait aussi bien que celui là. Les yeux perdus dans ce qu'il aimait le plus, allongé dans une étendue sans bruit, sans lumière, et juste les étoiles.

Juste les étoiles.

© BB Dragon


_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15
Niveau : 33
Jetons : 1701
Points d'Expériences : 973

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Jeu 22 Sep - 20:47

-Tu vois Terry, moi je pense qu'il existe des pokémons inconnus aux frontières de notre galaxie.

Chaque soir depuis mon arrivée je ne peux m'empêcher de regarder la voûte céleste. Pour une raison que j'ignore elle m'apaise comme une mère. Même Terry regarde ce spectacle avec attention mais sûrement pas pour les mêmes raisons que moi.

Mais depuis quelques jours une nouvelle m'ai parvenu comme l'éveil de Jirachi. Le Jirachi, celui qui représente les vœux. En tant que bon fan d'astronomie et d'astrologie c'est une chose à ne pas manquer c'est pourquoi je suis dehors avec mon équipe. L'œuf dans mon sac je me dirige d'un pas assuré vers l'un de mes plus grands rêves secrets.

J'arrive enfin sur les lieux. Une ambiance festive est au rendez-vous et une doyenne prend la parole. On dirait que nous sommes arrivés juste à temps pour le début de l'événement.

A la fin de son discours une foule de gens se précipite vers la fontaine des vœux. Je vais devoir attendre un peu dirait-on. Tant pis je devrais faire une ballade avant.

Les multiples stands proposent différentes marchandises mais ce qui m'intéresse le plus ce sont les étoiles. Elles sont lointaines et pourtant si proches. Chacune d'elle représent une potentiel autre forme de vie ou d'autre pokémons. Ce serait géniale, encore faut-il pouvoir y aller. Je soupire. Terry monte sur mes épaules et me prend la ball de Speedy. Elle devrai elle aussi en profiter.

Je prends un certain temps avant de la libérer. Elle ausi est heureuse, heureuse et calme comme à son habitude. Je m'assois par terre et invite mes deux pokémons à faire de même. Je ne sais plus à quand remonte la dernière fois où je me suis assis à contempler les étoiles. Peut-être bien un mois.

Une bonne demi-heure plus tard je me relève et fouille mes poches pour y trouver une pièce de monnaie usagé. Mouais ça va pas être génial comme offrande pour Jirachi.

Je me dirige donc vers les stands d'objets et achète deux oreillers à l'effigie de Jirachi. Pourqoi deux ? Tout simplement car j'en prend un pour moi et l'autre pour Jirachi, vu qu'il aime bien dormir.

J'arrive à la fontaine et lance mon oreiller pour faire mon voeu en silence. Voilà personne ne le saura sauf lui et moi.

-Speedy une petite promenade nocturne ?

Je sais qu'elle adore voler, moi les ballades, et Terry la lune donc comblons les trois souhaits. Nous nous éloignons loin au dessus de la terre essayant de nous rapprocher des étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 14
Jetons : 127
Points d'Expériences : 260

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Mer 28 Sep - 20:32

Tu souries. Te voilà prête. Comme souvent lors des grands événements, tu revêts des tenues que tu as confectionnées toi-même, des tenues qu'on t'as certes aidée à coudre mais que tu as faites en majeure partie. Tu n'as jamais su quelles couleurs ils arboraient, et tu ne le seras sans doutes jamais mais globalement, tu t'es bien débrouillée. Il n'y a pas de plis, la forme du vêtement est simple, sophistiquée... Aujourd'hui, c'est une petite robe blanche qui recouvre tes hanches et s'arrête au niveau de tes genoux que tu as décidé de mettre. Tu as décidé de l'accompagner d'une paire de bottes à talons hauts, et d'une petite veste qui recouvre l'entièreté de tes bras jusqu'à tes poignets. Tu avais hâte. Non pas hâte de te pavaner devant une foule de gens qui se bouscule sans cesse, mais simplement hâte de pouvoir observer les étoiles. Tu avais beau ne voir que le noir, le blanc et toutes autres nuances de gris qui l'accompagnaient, tu voulais quand même les voir. Et ta vue, tu t'en fichais.
          En déambulant dans ta chambre, tu cherchais par hasard un petit sac à main a la forme s'accordant à tes vêtements. Sur ce coup là, tu étais chanceuse, tu n'avais que des sacs blancs. Même si cela ne t'empêchais pas d'en avoir plusieurs exemplaires... Mais au moins, il serait en accord avec ta tenue. Non mais tu imagines, si il avait été flashy? Tu serais passée pour une imbécile! Mais bon, on ne peut pas vraiment t'en vouloir, après tout tu n'as jamais vraiment vu les couleurs.

-AH. Trouvé.

    Une fois que ta main se pose sur un léger sac dont la forme te plaît particulièrement, tu le brandis au dessus de ta tête, victorieuse. Bon, tu ne vas pas t'extasier longtemps, mais au moins tu as un autre endroit que la poche de ta veste pour ranger la Pokéball de Walker. Et puis bon, peut-être trouveras-tu d'intéressants objets là-bas.
         Tant que j'y pense, je n'ai toujours pas évoqué l’événement où tu t'apprêtes à te rendre, Luna. Et bien, il y a peu tu as entendu parler de l'éveil de Jirachi, un événement incroyablement rare. Et ce soir, oui, ce soir, tu aurais la chance de pouvoir t'y présenter. Tu ferais un vœux, n'importe lequel même si tu savais déjà.

    Une fois toute prête, te voilà qui bondit hors de ta chambre.  Ce doit être déjà la fin de l'après midi, et pour rien au monde tu ne veux arriver en retard à cet événement si rare. Cependant, tu ne sais pas vraiment où sont les ruines... Peut-être devrais-tu demander, questionner certaines personnes à ce propos? Ou bien simplement improviser, voire te fier à ton propre instinct... En général cela n'était jamais bon. Enfin disons que cela ne finissait jamais très bien... Tu tournais souvent en rond pendant des heures, et comme tu étais nouvelle tu n'arrivais toujours pas à te repérer. Ajoutez à cela ton handicap et ta fâcheuse manie de frapper les gens quand tu les abordes. C'est si agréable que parfois même ils te le disent... D'une manière un peu plus méchante. Mais tu t'en fiches, puisque de toute manière rien ni personne ne te fais peur. Et tu ne respectes pas vraiment tout le monde, on va dire...
         Et bien, moi qui croyais que tu atteindrais le lieu bien plus rapidement, je me suis trompée, visiblement. Tu avais bien mis une trentaine de minutes avant de rejoindre l'endroit de l'événement... Bon sang, Luna, tu es pire que ce que je pensais. Tu as envoyé gentiment bouler tous ceux qui s'adressaient à toi! Tu penses vraiment qu'on va vouloir t'aider après ça? Tu te mets le doigt dans l'oeil, ma pauvre... Enfin, le principal est que tu sois arrivé. Mais bien sûr, alors que tu te tiens debout au milieu de plusieurs personnes qui te regardent, tu ne peux t'empêcher de crier une plainte. Pourquoi donc? Walker n'est pas là, tes vêtements ne sont pas déchirés...

-Bon sang j'ai mal aux pieds moi! Foutues chaussures! Ca m'apprendras à vouloir mettre des talons trop fins et trop hauts... Bordel ça fait maleeeeeeuh!

    Sous une foule de regards consternés tu retires tes chaussures, que tu pars déposer dans un coin avant d'aller faire le tour des stands. Et vint finalement le moment d'aller faire un vœux. Tu sors un jeton de ton sac, avant de t'approcher de l'eau.

-Bon...

    Tu souffles.

-Je veux...

    Au moment où tu lances la pièce, tu prononces ton vœux tout bas. Histoire que personne ne l'entende.

-Je veux qu'on arrive à me faire voir les couleurs.

    Et tu rouvres les yeux, que momentanément tu avais fermés. Tout deviens sombre autour de toi, plus sombre qu'habituellement. Mais, satisfaite, tu décides d'aller récupérer tes chaussures. Marcher pieds-nus t'as soulagée, certes, mais ça avait fini par être désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5416-luna-wainwright-mentali
 Adulte Mécano
avatar
Adulte Mécano
Région d'origine : Johto
Âge : 22
Niveau : 19
Jetons : 3501
Points d'Expériences : 365

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Jeu 29 Sep - 12:42

My wish

O’ech Niki

E« st-ce que vous allez fermer plus tôt ce soir pour la fête de Lansat ?
-J…je pense p…pas. Il y a e…encore beaucoup à f…faire.
-Ah, mais vous risquez d’être en retard ce soir vous savez ?
-Oui, m…mais je vais q…quand même profiter de la f…fête vous en fait p…pas. »

C’est une discussion banale entre Niki et un de ses client les plus récurrents. Ils parlaient de la grande fête qui secoue Lansat depuis plusieurs semaines, qui allait se dérouler ce soir. Depuis un bon mois, tout le monde se bousculait pour la préparation de celle.ci. Niki et son oncle n’y fit pas exception et travaillent d’arrachepied avec la ville pour que tous les objets mécaniques fonctionnent à merveille. Elle ne compte plus les heures supplémentaires qu’elle a fait et même avec ce c’est pas sur qu’ils terminent à temps. Où tout du moins il n’y aura pas assez pour que l’adulte se mettre sur son trente-et-un.

Niki finit enfin la dernière pièce qu’elle lui restait à faire, jette son tablier en cuir et cours en dehors de l’atelier plus rapidement qu’un Doduo suivis en trombe par tous ses Pokémons il fallait rapidement rentrer à l’appartement, se laver, mettre des habits de sortie et rejoindre au plus vite les ruines.

La tenue de Niki est très simple, un kimono bleu à fleurs blanches, car c’est très simple à enfiler, un chignon dans les cheveux tenue par des baguettes en bois, tout aussi simple à faire et en plus elle à pas besoin de se coiffé et un masque de renard car il n’y a pas le temps de se maquiller. Faire simple et élégant. En plus derrière le masque elle se sent protéger et aura moins peur de la foule. Les Pokémons de la jeune femme dont tout aussi simple. Nœuds papillons pour les garçons et fleurs sur la tête pour les filles. Les voilà enfin prêt à se rendre aux ruines.

La fête est à son comble, tout le monde danse, rit et s’amuse. Niki aperçoit à la va vite deux trois personnes qu’elle connaît mais ne les interpelles pas. Elle se dirige vers le stand qui sert des barbes-à-papa, tourne son masque sur le côté et commande de quoi manger pour elle et ses compagnons. Ils semblent ravis de pouvoir se faire les dents sur la sucrerie rose. Ils se dirigent tous vers la fontaine pour y faire un vœu. Niki en profite pour leur une pièce chacun afin de la jeter dans la fontaine. Il a y juste Gulz et Mr. Biscuit qui essai de s’acheter une deuxième barbe-à-papa avec cet argent. Le premier parce qu’il est rabat joie et le deuxième par gourmandise. Après ce petit incident, ils se tiennent tous devant la fontaine et commence à prier après avoir jeté la pièce à l’intérieur du puit.

Niki repense à tous ce qu’elle a vécu à Lansat, à toute les personnes qu’elle à rencontrer et à tout ce qu’elle a fait. Les aventures avec Ginji dans la grotte souterraine, son intrusion dans l’école pour retrouver Pandamour et sa rencontre avec Rod, la cuisine expérimentale avec sa voisine de palier Estelle, le Dialgogo et encore plein d’autre souvenir. Elle repense à son oncle et son apprentissage. Elle rouvre les yeux et espère que ça continue comme ça, qu’elle puisse tout le temps aller de l’avant.

Mr. Biscuit fait le vœu d’avoir une deuxième barbe-à-papa après la cérémonie. Guidé par son instinct de ‘’survie’’. Pour la petite note il recevra un deuxième dessert plus tard dans la soirée.

Grande-sœur, elle pense à toute ce qu’elle a vécu durant ses dernières années passées à surveiller Niki depuis qu’elle est toute petite. Elle se fait vielle maintenant et la seule chose qu’elle espère c’est que Niki soit heureuse.

Pandamour fait el vœux d’évoluer, de devenir plus fort pour protéger toute la petite famille.

Eli. Espère devenir la plus belle et d’avoir un trône rien que pour elle

Camille vous emmerde.

Yanma pris pour servir Elisabeth à vie. Qu’il soit toujours le servent numéro un.

Patate aimerais ouvrir sa propre boutique et être un grand manager.

Dinah espère que ça se finit vite histoire d’aller dormir.

Gulz, lui, repense à sa famille qu’il a abandonné pour rejoindre cette équipe. Certes il était un poids mort dans son clan mais sa famille et ses amis lui manque. Il fait le vœu de pouvoir les revoir un jour et de s’en faire des nouveaux ici.





DEV NERD GIRL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2516-o-ech-niki#29437 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2543-o-ech-niki-adulte#29606
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 299
Points d'Expériences : 239

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Ven 30 Sep - 1:46

Poudre scintillante ? Prête. Canons à confettis ? En place (Même si la dose de poudre est quelque peu élevée, bien qu'elle prétende le contraire). Assistant enthousiaste et prêt à se sacrifier pour la gloire de la magie ? Totalement, même s'il soupire encore bien fort.. Non, en fait, la seule chose qui retenait notre protagoniste dans sa chambre, c'est bel et bien cette maudite broche qui refuse de tenir en place !

''Pollo, tu veux bien me donner un coup de main ?
dit-elle, fébrile. Les autres sont presque déjà toutes parties, on va tout rater si je ne me dépêche pas !''

Un avis que partage sans réserve la petite coccinelle aux points d'argent, vu l'air aussi las que souriant qu'elle affiche, tout en voletant à hauteur de sa trop pointilleuse maitresse. Voila plus de deux heures que Calua préparait sa tenue, repassant minutieusement chaque détail en revue . Avec la fête des étoiles organisé peu de temps après son arrivée, c'est une occasion en or, qui se présentait à la jeune fille : Autant de gens rassemblés en un même lieu signifie autant de spectateurs prêts à assister au spectacle de leur vie !
Pour peu, elle pourrait même penser que Jirachi en personne avait décidé d'exaucer son voeu dans les plus brefs délais...Enfin, s'il lui restait encore assez de concentration pour penser à autre chose qu'à ses futurs numéros !

''Alors, la disparition, le coup de la carte fantôme eeeeet...J'ai oublié quoi ?''

La tête à demi-penchée, des yeux d'Evoli grand ouverts, il semblerait que notre Calua réclame déjà l'aide de son fidèle assistant. Sans se presser, le Coxy acheva rapidement l'installation de la broche récalcitrante, avant d'exécuter un rapide salto dans les airs pour s'arrêter au-dessus d,un grand coffre. Situé non loin de la penderie, le couvercle peine à retenir l'amoncellement de bric-à-brac qui dépasse par tous les bords. Avec un cri ravi, la jeune fille se jeta pratiquement sur l'imposante malle, avant d'en extraire une séries d'anneaux en argent, de la taille d'une grosse assiette. Une fois ces derniers passés autour de ses bras, la voila paré à affronter l'extérieur et la foule ! Rien de bien compliqué pour ce petit spectacle, elle n'a pas encore eu le temps de pratiquer d'autres tours que ses vieux classiques
Néanmoins, en passant à hauteur du Coxy avec son butin, elle ne put s'empêcher de déposer un bisou sur la joue du petit Insecte, qui ne tarde pas à s'écarter promptement, le rouge de sa bouille le disputant à celui de sa carapace. Rassemblant rapidement ses affaires, Calua se retrouva ainsi bien encombré, mais prête à affronter n'importe quelle difficulté qui se présenterait au devant de leur duo !

''Merci Pollo, t'es le meilleur ! Bon, alors maintenant que tout est prêt, en rouuuuu...Euh ?'' Qui est là ? s'interrompit-elle, lorsque quelques coups brefs se mirent à résonner contre le panneau en bois de sa porte.

En quelques pas rapides et malgré le poids de son matériel, elle parvenait à rejoindre la porte. Quelques contorsions pour tourner la poignée et à son ouverture, un  cri de surprise, également mêlé de ravissement : Une petite brunette souriante absolument à croquer, vêtue de rouge et de noir et avec de grands yeux violets. Un choix de couleur très ''joueur'' que ne peux qu'approuver la jeune magicienne. Son apparition ne semble pas choquer ou inquiéter le moins du monde Calua, même si son starter redoutait déjà de connaitre les raisons de la présence de celle que le Coxy avait déjà identifié comme la préfète de leur dortoir.

''Salut, désolée de te déranger, mais est-ce que tu aurais des chaussettes longues que je pourrai t’emprunter pour la fête de ce soir ?''

''Évidemment ! Et pour le choix de la couleur, j'approuve totalement !''

Profond soupir de soulagement du Coxy, tandis que sa Dresseuse n'hésite pas un instant...et lâche avec un grand fracas le matériel qui lui encombrait les mains ! Un peu plus et son interlocutrice repartait avec un pied dans le plâtre mais pour le moment, une seule chose compte...Trouver des CHAUSSETTES !
Pas besoin d'aller très loin d'ailleurs, puisque Calua est capable de sortir presque magiquement (Sans jeu de mot), n'importe quel vêtement du fatras innommable qui encombre son placard. Une chance d'ailleurs que sa colocataire n'ai pas cherché à le lui faire ranger. En parlant de Stella, Calua se demandait où était passé la Pyroli : Apparemment, elle avait décidé de prendre de l'avance pour aller à la fête. Peut-être réussirait-elle à la croiser, ou mieux encore à se produire devant elle ! Mais pour l'instant, revenons à nos Wattouats (Ou plutôt à nos chaussettes). ! Son précieux butin en main, la magicienne ressortit de son placard avec un cri de triomphe et revient rapidement à hauteur de la Pyroli. Dans sa hâte, elle manqua même de peu de se prendre son propre matériel et de s'étaler en avant.

''Et voila dit-elle en souriant, par contre...Vient pas me piquer la vedette pendant le spectacle ! Si tu apparais habillée comme ça, j'aurais plus de public !''

Aucune arrière-pensée dans les paroles de notre petite Calua...Juste un tout petit peu de crainte, comme  à chaque approche du début du spectacle. Le temps de ramasser son matériel et la voila parti dans les couloirs du dortoir, suivi d'un Coxy vaillant et prêt à parer à toutes les éventualités. Et si dans le mêmes temps, le petit Insecte pouvait en profiter pour regarder les étoiles, son occupation favorite, les choses ne pourraient pas mieux se dérouler.

******************

''Boooooon...Où est-ce qu'on s'installe ? ''répétait une Calua de plus en plus dépité, à une fréquence de cinq fois par minute.

Si Appollo avait pu lui répondre, il l'aurait fait sans hésiter. Malheureusement, il semblerait que tout les emplacements potentiels ont été réservés pour les stands par la mairie. Impossible de trouver un lieu suffisamment ouvert ET dépourvu de structure en bois, pour accueillir la petite démonstration de la Pyroli. Pourtant, Calua refusait de se laisser abattre et continuait de s'obstiner à chaque angle de mur. Bientôt, elle aurait parcouru l'intégralité des Ruines Jirachi, sans trouver son bonheur et cette éventualité n'était pas pour la rassurer. Une occasion pareille ne se reproduira pas avant un bon moment, il serait dommage de la laisser filer.
Les pas de notre duo, de déception en désillusion, finirent ainsi par les mener aux abords de la fontaine à vœux. De ce que Calua avait pu entendre au milieu des conversations de la foule, cette dernière pourrait exaucer le souhait de toute personne qui jetterait une offrande en l'honneur de Jirachi. Si Appollo semblait sceptique, Calua, elle, y croyait. Après tout, qu'étais les voeux, sinon une forme de magie qui dépassait la sienne ?
Vu la réputation de la fontaine, rien d'étonnant à ce qu'autant de visiteurs se pressent autour. Pourtant, comme si une règle tacite s'était établie entre les visiteurs, ces derniers ne s'approchaient jamais en grand nombre du rebord en pierre. Pas groupes de deux ou trois, ils venaient déposer leurs offrandes, pour ensuite laisser la place aux autres. Et lorsque Appollo s'éleva pour observer les alentours, son cri se perdit peut-être dans le brouhaha ambiant, mais pas pour sa jeune maitresse : Juste derrière la fenêtre, un petit espace s'était dessiné, laissé libre par ceux qui avaient fait leur voeu et repartaient toujours en arrière pour profiter des stands. Une aubaine pour notre magicienne, qui ne tarda pas à se glisser souplement entre les visiteurs pour rejoindre cette bulle de calme, au milieu d'une marée humaine.

''Foou, et bien, c'était plus dur que prévu. Mais maintenant, on a notre scène, alors au travail !'' reprit-elle, après avoir dispersé tout ce qu'elle portait depuis le dortoir, un peu partout autour d'elle.

Déjà installé sur une colonne, le regard rivé sur le ciel, le Coxy semblait un peu moins pressé de commencer, mais un seul regard à sa Dresseuse qui s'affairait déjà à préparer son premier tour suffira pour le décrocher de son perchoir. Après tout, les étoiles ne disparaitront pas comme ça...Pas tout de suite, en tout cas.
Quelques instants plus tard, Calua se retrouva donc prête : Debout, les bras tendues devant elle, elle inspira plusieurs fois profondément, avant de plonger une main dans les replis de sa cape. Dans le même temps, une multitude de bribes lui revenaient : Manuels, conseils de Vessali, recommandations d'artistes professionnels étudiées avec soin...Et une, prédominante, qui revenait sans cesse :

*Ne cherche pas à attirer le public. Si le spectacle est bon, il viendra de lui même.*

Appliquant à la lettre ce conseil-clé pour n'importe quel apprenti-magicienne, elle commençait donc par exécuter un tour mille fois répétée et pratiquée : Trois cordes, de longueurs différentes trouvaient ainsi leur chemin vers l'extérieur, avant qu'elle ne les laisse pendre côte à côte. Le temps d'en attraper les bout et de les entortiller les uns aux autres, un petit coup de poignet et voici que nos trois cordes n'en formaient plus qu'une ! Tout en la faisant tourner, Calua gardait les yeux rivés vers l'avant, comme si elle s'exécutait devant un public invisible.

*Dirige le regard d'autrui par le tien. Là où tu regarderas, ils regarderont''

La corde forme à présent un anneau entre ses mains, dans lequel Appollo se glisse et virevolte. Petit à petit, l'ouverture semble se rétrécir de plus en plus, jusqu'à ce que le Coxy s'arrête brusquement devant un croisillon de cordes, qui vient semble-t-il d'apparaitre au centre de l'ensemble. Remontant en flèche, le type Insecte se posa alors sur le chapeau de sa Dresseuse, tandis que cette dernière secouait brusquement l'anneau de corde...pour se retrouver avec les trois cordages originels, dans la main !

''Et...Tadaaaa !'' lâcha-t-elle avec entrain.

Ils n'étaient pas nombreux : Un vieux couple, mains dans la mains, un père et sa petite fille jugée sur les épaules et un duo d'élèves, probablement des Mentalis, qui devaient avoir son âge. Pour compléter ce public miniature, un petit garçon solitaire, tenant un ballon en forme d'étoile dans sa main, parvint à se glisser au travers de la foule, pour venir s'asseoir juste devant la jeune magicienne. Perdant un peu son regard concentré, cette dernière contempla avec un grand sourire les quelques personnes présentes. On était bien loin d'une salle de spectacle comble, mais qu'importe le nombre...Ces gens étaient son public et elle savait exactement qu'elle était son rôle ! Néanmoins, lorsqu'elle salua rapidement, pour pouvoir passer aux prochains tours, une voix enfantine la prit de court.

''Dis madame,
commença le petit garçon, tu fais bien de la magie ? Ma maman, elle m'a montré des magiciens et ils étaient habillés comme toi !''

''Euh, oui...Oui, évidemment que je suis une magicienne ! répondit-elle, une fois remis de sa surprise''

''Alors, tu peux exaucer les vœux, toi aussi ? Moi, j'voudrais voir un Jirachi ! ''

La question était candide, le ton n'était pas moqueur...Mais il parvenait sans peine à la déstabiliser. Bien sûr qu'elle ne pouvait pas exaucer les vœux. Mais si elle prétendait le contraire, elle mentirait à ce gamin et ça, il en était hors de question ! La prestidigitation était une affaire de respect envers le public...et une manière de l'émerveiller ! Sauf que lorsqu'elle lui dirait la vérité, il serait sûrement très déçu. Pour elle, cela revenait au même que de briser ses rêves...Une chose qu'elle ne pouvait se résoudre à faire.
Le serpent était de retour, il l'entourait, il la paralysait, elle ne savait déjà plus comment agir...Envolé ses petits trucs pour lutter contre cette sensations insidieuse, elle n'arrivait déjà plus à réfléchir de manière cohérente.
Un instant,une seconde ou une éternité...Quelque soit le laps de temps qui passa, il s'acheva lorsque ses yeux tombèrent sur la statue de Jirachi qui ornait la fontaine. Personne ne l'avait rencontré et pourtant, tout le monde croyait à ses pouvoirs, ici. Instinctivement, ses mains se refermèrent sur le mince foulard rouge qui ornait son cou. Ce dernier était la marque de sa résolution à ne jamais faillir devant son public et cette fois ne ferait pas exception à la règle !

''Non...Je ne peux pas faire ça dit-elle, presque dans un souffle.''

''Ben pourquoi ?''

''Parce que...Je ne suis pas encore très forte comme magicienne. Je ne sais faire que des petits tours. Mais tu sais quoi ? Même si ce sont des petits tours...''

Dans le même temps, sa main se serrait doucement, tandis que les quelques personnes présentes la fixait, sans comprendre. Serrant les doigts, elle pu ainsi écraser la capsule de poudre scintillante produite par Appollo. Elle n'en avait plus beaucoup de ces capsules, mais pour ce soir, les grands moyens étaient de sortie !
Avec un *Pfuiiiit* sonore, une brève explosion lumineuse illumina sa silhouette et lorsque l'assemblée retrouva l'usage de la vue, ce fut pour découvrir Calua, la main ouverte. Au creux de cette dernière, une petite figurine de Jirachi reposait, couverte de paillettes argentés. D'un petit mouvement du poignet, la jeune magicienne indiqua à l'enfant de s'en saisir, ce qu'il fit après un petit temps d'hésitation. Néanmoins, aucune peur dans son regard : Juste de la surprise et de l'émerveillement.

''...Pourquoi ça ne serait pas magique ? Je ne peux pas te montrer de vrai Pokemon, mais celui-la, tu peux peut-être le déposer dans la fontaine. Comme ça, peut-être que Jirachi se montrera.''

Poussant gentiment l'enfant en direction de la fontaine, Calua le contempla, tandis qu'il déposait son fardeau sur le rebord de pierre. Une petite poussée et la figurine tomba dans les flots, tandis que l'expression de l'enfant s'était faite extrêmement concentré. Et entre les applaudissements mesurés des anciens et ceux, plus enthousiastes, de la petite fille et de son père, Calua ressentit une brève pulsion. Levant les yeux, elle fixa les étoiles, manteau céleste semblable aux trainées d'argent qu'elle venait d'utiliser. L'ambiance était parfaite pour reprendre les quelques tours qu'elle avait préparé...Et tant pis si elle ne pouvait pas véritablement exaucer les voeux ! Ce petit garçon et son sourire avaient, à eux seuls, fait de cette soirée une réussite.

''Bien, bien, bien...Vous savez, mesdames et messieurs, quand j'ai commencé la magie, on m'a dit que je ne regardais pas assez et que c'est pour ça que je ne comprenais pas. On pense toujours que les magiciens vont trop vite pour qu'on les voit mais si vous gardez les yeux sur l'anneau...''

Show must go on !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Frimapic
Âge : 12 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 64

MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   Ven 30 Sep - 9:32

C’est impossible de parler d’autre chose que de la fête qui se déroule ce soir. Même en ignorant tout le monde je ne peux pas m’empêcher de tomber continuellement sur des papillons et des dépliants qui expliquent l’origine de la fête. Même Pad est devenu complètement fou à l’idée d’y aller.

Quant à moi, je ne suis qu’à moitié emballé d’y aller. C’est vrai que l’événement à l’air assez fou et ne se produit qu’une fois tous les demi-siècles (à ce que j’ai compris), mais je n’ai personne avec qui aller. C’est un peu triste d’y aller seul. Enfin seul avec des guillemets, car Pad, mon Pokémon sera avec moi.

J’aurais presque voulu une soirée tranquille, depuis que je suis arrivé je n’ai pas arrêté de tourner à droite et à gauche afin de finir de déménager, découvrir le campus et me perdre un peu partout. Je n’ai même pas eu le temps de rencontrer d’autre Noctali de mon dortoir. Bon ça ne va pas me tuer et si ça se trouve je risque de faire de nouvelle rencontre, bien que j’en doute un peu.

Il est temps que je me prépare et que je m’habille pour aller là-bas. Je n’ai pas dix milles tenues différents néanmoins ma mère me préparer un costume sobre pour les parties officielles de l’école. Ça fera parfaitement l’affaire. Une tenue de couleur anthracite, la chemise comprise, devrait parfaitement faire l’affaire. Par contre je laisse tomber la cravate, de toute façon je sais ne pas faire le nœud. Je prends la Pokéball et fais sortir mon Teddiursa. Il faut bien qu’il s’habille lui aussi.

Je décide d’utiliser la cravate pour lui en faire une sorte de foulard de mode. Ce noir lui va parfaitement et nous sommes enfin prêts à parti pour faire la fête.

J’arrive sur place et m’imprègne de l’ambiance générale. Il y a beaucoup de monde, mais je ne reconnais aucune tête. Personne ne m’est familier. Je m’approche et jette une pièce en priant.

La seule chose que j’espère c’est que, ici à Lansat, soit le début qu’une longue et folle aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi   

Revenir en haut Aller en bas
[Event Anniversaire] L'Eveil de Jirachi
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: autour du campus :: La zone du lac :: Les Ruines Jirachi-