Une tache d'encre [libre]
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Une tache d'encre [libre]   Jeu 15 Sep - 17:23
Une semaine. Une semaine entière où l'on entendait dans les couloirs du dortoir Mentali une petite fille qui chantait à tue-tête sa joie au monde entier. Non pas qu'elle chantait faux, au contraire. Une fois sous la douche, ou deux à la rigueur, par semaine, qu'on ne se le cache pas, tout le monde le fait. Mais tous les jours, sans interruption entendre le bonheur de quelqu'un d'autre que soit, c'est rageant. De plus, les Mentalis ne sont pas connues pour leur sympathie envers tout autre individu qu'elle-même ou alors leur fratrie. Bref, plusieurs fois on toqua chez la Castafiore de 14 ans sans que ces interventions ne servent à quelque chose. Non non, Skylar était bien trop occupée à chanter avec son Tiplouf noir d'encre. Jamais elle n'aurait pensé avoir dès le premier jour à la Pokémon Community un starter shiny, oui vous avez bien entendu shiny! Si ce n'est pas merveilleux ? Et avec sa chance négative en plus, on comprend mieux pourquoi elle chante son bonheur au monde (même s'il y en a qui veulent se lever tôt pour bosser le matin, ah ces jeunes!). M'enfin ça, les Mentalis ne le savent pas (et à tous les coups elles s'en fichent, on ne peut pas changer la musique d'un humain, pas pratique comme Mp3!). Mais comment une fille si malchanceuse ait pu un obtenir un Pokémon si rare? Et bien chers amis, retraçons son parcours de rentrée!  

Tout d'abord le classique, seule, la demoiselle arriva valise en main à Lansat. Un bus l'emmena à la gigantesque Pokémon Community. Elle fut complètement impressionnée par la taille des édifices, par l'architecture des lieux mais aussi et surtout le fait qu'il y avait tout plein pour se promener. Les yeux pleins d'étoiles mode famous Sailor moon, elle observa les alentours, tout plein, vraiment tout plein de curiosités que même un Axoloto ne pourrait pas en faire assez de chronique pour tout découvrir (achievement unlocked référence perchée).  Elle s'invita alors dans un groupe de premières années, comment elle savait que c'en était? Mais pas l'air paumé qu'ils arboraient tous voyons. Il est vrai que Skylar avait elle aussi ce petit air niais et étonné devant l'école? Comment faire pour se retrouver dans ce dédale de couloirs, d'escaliers et de chemins totalement hasardeux ? Une carte? Des guides? Bah elle verrait bien plus tard, qui sait, peut-être que certains avaient un sens de l'orientation si mauvais qu'eux-mêmes n'arrivaient pas à se retrouver même après deux ans. Nooon, c'était bien improbable. Mais cessons un peu ces rêveries, le discours d'Elisabeth allait commencer.

S'en suivit alors de la visite. Les élèves furent séparés de par leur dortoir (Griffondor à ma droite, s'il vous plaît), Skylar put rejoindre le troupeau de Mentalis qui s'agglutinait comme une masse informe de gelée autour d'une petite préfète à l'air anxieuse. Pauvre chose, être à sa place ne doit pas être simple. La jeune préfète prit alors les devants et la visite de tout l'établissement put commencer. Par malchance, une bouteille de spraïte explosa dans les mains d'un jeune homme donc Skylar se prit l'intégralité. Puis, elle remarqua que ses cheveux attiraient par la suite un peu trop les insectes, ils étaient devenus bien trop sucrés avec le soda. Des Apitrini se mirent alors à poursuivre la châtain qui se ridiculisa dans le plus grand des calmes (non) en public. Elle se mit alors à courir dans tous les sens en poussant des petits "mais arrêtez, je ne veux pas jouer! Pas maintenant! Stop! Pouce, c'est fini!" Les Mentalis se raillèrent bien d'elle et certaines prirent même des photos. La chance, comme toujours. Épuisée mais toujours joyeuse, la chanteuse continua de marcher tête haute par la suite, s'étant débarrassée des Apitrinis en sautant dans le lac corail. Il y avait d'autres moyens, certes, mais sans Pokémon c'est difficile à réaliser. Deux filles de son dortoir lui prêtèrent tout de même des mouchoirs pour au moins s'essuyer le visage. Souriant toujours Skylar dit, parlant un peu à elle-même:
"Un plongeon dans le lac fait le plus grand bien, avec cette chaleur vous ne trouvez pas?" Vous la trouvez toujours autant ridicule? Originale et joyeuse malgré la malchance étaient des caractéristiques qui lui correspondaient à merveille.  
On la regarda un peu de travers mais la Mentali ne comprit pas vraiment pourquoi. Il lui restait du Spraïte dans les cheveux?

Après ce périple mouvementé, c'était direction les souterrains. Apparemment il était aisé de trouver le collectionneur. Dans des souterrains, sombres, tout seul ? Mais bien sûr. Fort heureusement, comme c'était la rentrée, beaucoup de premières années s'étaient rués vers ce lieu lugubre sous terre. Skylar put alors en suivre quelques-uns jusqu'à la demeure du sombre collectionneur. Je ne pense pas avoir assez répété qu'elle n'a pas de chance ? Si ? Je le fais quand même. Si on est nouveau, on se perd telleeeeement facilement dans les souterrains, n'est-il pas ? Et bien ça n'avait pas loupé. Les cinq élèves s'étaient retrouvés dans des couloirs plus obscurs les uns que les autres. Plus aucune lumière (en même temps ils étaient loin d'en être) dans ces allées, rien nada. Que faire ? Rebrousser chemin et chercher la sortie, encore et encore et encore. Bonne ambiance, ils ont pu faire connaissance pendant ce temps-là. Trois heures dans de ténébreux souterrains ça devrait rapprocher non ? (Quand on est un Pedursaring oui probablement). Cependant quand deux élèves sur cinq étaient claustrophobes, un avait la peur du noir, le dernier asocial et enfin Skylar avec sa poisse légendaire, les liens ne purent pas vraiment être tissés. On préfère oublier cette histoire plutôt que de la raconter au coin du feu avec les personnes qui, entre-temps, sont devenus tes meilleurs amis du monde. Non, juste non.

C'est au bout du périple que les cinq jeunes arrivèrent enfin dans l'antre du collectionneur. Point positif, il n'y avait plus personne. Skylar, par politesse (et aussi complètement consciente que sa malchance était la cause de l'exploration) laissa les quatre inconnus complètement éreintés aller en premier voir le collectionneur. L'attente fut d'autant plus longue que les trois heures perdues dans les souterrains. Pourquoi me direz-vous ? Du fait que la demoiselle n'avait qu'une hâte : celle de recevoir enfin un Pokémon. Elle n'en espérait pas trop, à tous les coups elle allait se choper un Tadmorv rabougri (urf) ou alors pire, un Dedenne, brr! Le dernier des inconnus sortait tout content, il avait eu un Fantominus et ne pouvait s'empêcher de le montrer à tous.
"Vous avez vu comme il est beau ? Je vais sûrement lui trouver un nom grecque, un dieu une lettre mais quelque chose qui claque ! Tu as vu miss ? Finalement trois heures ça les valait j'espère pour toi aussi bon courage !" Fit le Pnj qu'on ne verra sûrement plus jamais (ou si vraiment il le faut). La boule au ventre, Skylar demanda.
"C'est super pour toi, mais comment on l'obtient ? On choisit ? " À cette question le jeune garçon fit la moue, une grimace étrange s'empara de son visage, telle une Oboro voyant un Nohrien.
"C'est... à vivre une fois dans sa vie..." Sur ces mots il partit avec son starter fantomatique. Stressant un peu plus.  La jeunette se mit alors à avancer vers la pièce aux allures plus que lugubres. La seule lumière qui y régnait était pâle et bleuté, l'écran d'un ordinateur. On ne pouvait savoir en y pénétrant si cette salle était immensément grande ou alors incroyablement petite. Skylar distinguait une vague forme humanoïde dont les lunettes brillaient de bleu de l'écran. On aurait dit une scène d'horreur ou d'épouvante.  

"Mademoiselle Walker, vous pouvez vous asseoir." Fit-il calmement. L'apprenti coordinatrice n'attendit pas deux secondes et s'exécuta. L'alien le collectionneur pointa ses phares (ses lunettes) alors vers elle dans un mouvement insondable. Déglutissant la demoiselle lâcha un léger.
"Bonjour monsieur..." Sans relever. L'homme lui répondit :
"Bien nous pouvons commencer le test." Nouveau dégluti de la part de Skylar totalement ignoré par le collectionneur.ne personne pour la science ? Il allait lui ouvrir le ventre pour montrer la couleur de ses tripes ? Le châtain hocha plusieurs fois la tête comme pour oublier toutes ces pensées mauvaises pour elle.
"Baignoire ou fourchette ?" Commença alors d'emblée le collectionneur. L'incompréhension la plus totale s'affichait alors sur le visage juvénile de la demoiselle totalement perdue dans cet univers sombre.
"Euh baignoire" dit-elle au hasard.
"Les pangolins sont-elles des créatures néfastes pour votre âme ?"
"Je ne comprends pas c'est quoi un pan-"
"L’oxygène ?"
"42" au hasard ça pouvait marcher.
"Qu'inspirent pour vous les cookies ?"
"Rien de plus que les pommes." S'il fallait jouer le jeu avec ce fou, autant de faire jusqu'au bout.
"J'avoue être endiablé quand vient le soir."
"C'est vraiment une question ?"
"Fin du test, j'ai ton Pokémon." Fit lunettes en se levant pour fouiller dans un carré aussi sombre que la pièce.

La demoiselle écarquilla les yeux, elle était en totale incompréhension. Que venait-il de se passer au juste ? Point positif, elle ne s’était pas prise une poutre sur la tête et avait encore moins subie d’opération des plus douteuses. La demoiselle soupira de soulagement pendant que le collectionneur trouva enfin ce qu’il cherchait désespérément :  une boule. On ne pouvait être plus précis au vu de la luminosité de la salle. L’homme alien lui tendit alors le précieux qui, malgré l’obscurité, brillait de pleins feux. Une Pokéball, une vraie, un artefact si beau. Les yeux de Skylar devinrent de la taille de ceux d’un Poissirène tellement elle était heureuse. Délicatement, elle saisit l’objet sphérique (rien de pervers ici esprits vilains) avant de sauter de joie.

« Merci merci ô merci ! Monsieur l’alien je reviendrais vous voir souvent, promis ! » Fit-elle avant de partir précipitamment à l’air libre. Le collectionneur amorça une tentative de discussion :
« Mais tu ne sais même pas ce qu’il y a.. Trop tard, je ne vais pas la rattraper sous peine de perdre mes précieuuuuuuux… » termina-t-il en ricanant d’une manière des plus étranges.

En trombe, l’apprentie coordinatrice sortit des souterrains ne pouvant s’empêcher de crier sa joie au monde. Deux élèves d’année supérieure passèrent par là et ne manquèrent surtout pas de la juger. Elle se précipita alors, sans faire attention aux personnes dont la jugeance était intense, vers le lac corail (qu’elle connaissait bien dès la rentrée) pour libérer son starter dans un lieu enchanteur. Une fois au bord de cette immense étendue bleutée, elle inspira profondément avant de se baisser vers le sol. La jeune femme lâcha doucement la Pokéball et une chose noire en sortie.

« Tiiiii ? »  fit le Pokémon. Skylar ne put retenir une exclamation et mit ses mains sur sa bouche comme pour étouffer le cri. Elle était au ciel, aux anges, au paradis, n’importe quel endroit enchanteur en somme.
« Un Tiplouf ? MAIS C’EST SUPER MON POKEMON PREFEREEE ! Mais c’est étrange mon Titi, oh c’est chou ça Titi non ? »
« Tiiii ! »
« Je vais prendre ça pour une oui, adjugé, vendu ! Mais pourquoi es-tu tout noir ? Le collectionneur ne t’a pas lavé ? Il est méchant, non pire, tu es tombé dans de l’encre indélébile ! ça m’arrive souvent sur la peau ça finit par partir tu sais ! Vient, on va te laver ! » S’exclama-t-elle en se levant tout en brandissant son poing levé. Le petit Pokémon pencha la tête sur le côté, ne comprenant pas vraiment où voulait en venir sa nouvelle maîtresse. Un Tiplouf noir ça ne court pas les rues mais quand même ! La demoiselle s’empara délicatement du petit starter qui en profita pour lui faire un câlin. Affectueux le petit bougre. En même temps, on ne savait pas depuis combien de temps il était enfermé dans cette boule.

Par la suite, Skylar plongea dans le lac avec son Pokémon de type eau. Oui, complètement habillée, et alors ? Elle était déjà trempée de toute façon (enfin presque sèche avec les trois heures dans les souterrains elle a eu le temps de sécher un peu). Elle se mit alors à frotter doucement la tête de la créature pour faire partir l’encre enfin, ce qu’elle croyait être de l’encre. Trouvant bizarre que la couleur ne parte pas, elle frotta un peu plus fort (sans faire mal pour autant à son Pokémon).
« Mais je ne comprends pas, d’habitude cela fonctionne rapidement, l’encre est tenace hein, elle a même pénétré jusqu’aux racines de tes poils. Je n’avais jamais vu de l’encre pareil c’est uniforme partout… Mais, ce n’est pas de l’encre en fait ! » Venait enfin de comprendre la Mentali. Le chaos régna alors d’un coup dans sa tête, ce n’est pas de la saleté, ni de l’encre et encore moins du stylo, ce ne peut être possible ce serait-
« UN SHINY ! Titi tu es chromatique ? MAIS C’EST LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE ! Ouiiii ! » Elle tomba alors à la renverse dans l’eau éclatant de rire aux côtés d’un Tiplouf qui était tellement paumé qu’il cracha des bulles, ne sachant pas vraiment quoi faire d’autre. Rien, rien ne pouvait paraître plus beau que cette journée, le soda, les Apitrinis, les souterrains et les opérations n’auraient pu ternir le début de cette belle aventure.
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Dim 18 Sep - 11:23
Enfin le jour de la rentrée, le meilleur de ma vie car je fuis définitivement la chaleur étouffante de Touga. Pour fêter ça j'achète une bouteille de soda bien fraîche avec mes économies mais décide de la boire plus tard. J'arrive devant l'entrée de l'académie et bien que j'ai rapidement visité le lieu pendant ma mission avec Axel je ressens tout de même la même impression qu'il y a quelques semaines. Le même sentiment d'émerveillement qu me rempli d'énergie. A un tel point qu'elle a exploser avant même que je m'en aperçoive et tut le contenu se répand sur une fille t le contenant reste dans ma main. Je n'ai pas le temps de m'excuser qu'un flot d'élèves me force à rentrer dans l'enceinte éducative.

Ils me propulsent vers un groupe plutôt dynamique et me fait emmener vers les dortoirs. C'est vrai que je suis un Voltali. Après le mot de bienvenue de la directrice je suis enfin installé. Plusieurs nouveaux élèves partent à tombeau ouvert en direction du collectionneur. Les pauvres ne savent pas à quoi s'attendre. Je me souviens encore quand j'ai reçu Terry. Un vrai moment de solitude. Je regarde Terry avec des yeux doux. Il vient vers moi et e frotte sur moi.

Comme je suis installé et pas besoin d'aller rendre visite au collectionneur, je décide de faire un petit tour sur Speedy autour de l'établissement. Je sors de l'école et sort Speedy de sa ball.


-Bonjour ma belle. Ça te tente un petit tour dans les airs pour passer du temps tout les quatre.

Elle s'incline pour me saluer et nous invite à monter Terry moi et l’œuf sur son dos. Nous nous envolons dans les cieux en laissant toute l'effervescence du lieu derrière nous.

Bien que Speedy fasse de son mieux elle fatigue et entame sa descente proche du lac. Nous descendons de on dos et elle s'allonge dans l'herbe afin de se reposer. Puis des cris de joie se font entendre. Intrigué comme je suis je vais voir l'origine des bruits suivi par Terry.

Une jeune fille rigolait avec un Tiplouf noir. Sans doute un chromatique chose que je ne conaissais pas jusqu’à ce que je croise Andrew et sa Kraknoix. Minute c'est la fille de ce matin celle qui s'est prit mon soda sr la tête. Je vais pouvoir aller m'excuser. Je m'approche tranquillement et commence à l'aborder.


-Heu salut, je sais pas si tu me reconnais mais je m'excuse pour le soda que tu t'es pris sur la tête ce matin. Tu n'as quand même vraiment pas de chance qu'elle est explosée. Je suis sincèrement désolé j'ai dû gâcher ton premier jour.

Je m'incline légèrement avec mon œuf dans mes bras. Terry monte sur ma tête et salue avec sa patte de Sabellete la jeune fille.

Quelques instants plus tard je me redresse et perd l'équilibre perdant mon œuf qui roule dans les eaux du lac. Je me relève rapidement et récupère l’œuf. J'enlève mon t-shirt et commence à l'essuyer avec attention. C'est encore un organisme fragile. Je le confie à Terry et renfile mon t-shirt, après tout je suis en présence d'une jeune et mignonne fille.


-Je me présente correctement, Logan, Logan Atkinson, Voltali en première année. Le petit c'est Terry mon Sabelette, dans mes bras un œuf dont je ne connais pas encore le pokémon et derrière la pente ma Airmure qui se repose. Joli Tiplouf euh... euh... excuse moi mais je ne t'ais pas demander ton nom. Qui es tu?

Je la regarde droit dans les yeux pour essayer de comprendre qui elle est.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Mer 21 Sep - 14:04
Ridicule. Elle était totalement ridicule à se gausser de la sorte avec son Pokémon. Et pourtant la demoiselle s’en fichait au moins autant que de sa première paire de chaussettes à petits pois. Elle s’amusait et c’était l’essentiel pour elle. Après tout, elle faisait connaissance avec son Pokémon comme cela. Il semblait au moins autant apprécié la compagnie de l’humaine qu’elle-même avec lui. Ils avaient comme des caractères joyeux semblables. Un beau duo, il n’y a pas à dire.
« Je suis vraiment contente tu sais Titi, tu es tellement choupi ! J’espère que tu aimes les rubans, tu en auras droit à tout plein crois moi ! » Fit-elle en souriant de toutes ses dents, une mèche de cheveux dégoulinante d’eau lui barrant une partie du visage. Le petit être chromatique poussa un petit cri tout mignon de contentement. Et bien quoi ? C’est un mâle et il porte des rubans je ne vois pas le problème. Le premier qui me dit que ce n’est pas pour lui je le fous à la porte ranafiche ! Ahem reprenons.


Jouant avec son nouvel ami, la demoiselle ne remarqua pas tout de suite la présence d’une autre personne. Cependant, au bout de plusieurs secondes, elle sursauta. Quelqu’un se serait adressé à elle ? Un élève ? un futur ami ? Des étoiles plein les yeux (et de l’eau plein les vêtements la jeune femme se retourna vers la voix qui était venue lui parler. Il s’agissait d’un garçon plutôt grand affublé d’une tenue plutôt commune. Skylar vint à un peu le regarder de près. Il avait l’air gentil. Enfin ce n’était pas vraiment un critère pour la demoiselle, même un Hypnomade, un garçon sous le bras, pourrait paraître gentil. D’emblée le jeune homme s’excusa pour le soda qu’il avait renversé sur la Mentali. Cette dernière pencha la tête, cligna des yeux plusieurs fois avant de se rappeler cet évènement fâcheux. Elle se mit alors à rire, reconnaissant le garçon qui avait été grandement embarrassé. Skylar se mit debout, prit son Tiplouf dans son bras droit et sourit alors au pauvre petit homme.


« Ne t’en fais pas, ce n’est pas la peine de t’excuser si ça n’avait pas été toi ç’aurait été quelqu’un d’autre, une sucette un bonbon ça m’arrive très souvent. J’ai l’habitude. Je dois juste évite de jouer aux cartes ! » fit-elle, le shiny dans les bras qui s’agitaient pour jouer avec le petit sabelette sur la tête du garçon qui s’était alors incliner. Cela fit rougir instantanément la jeune fille. Elle bougea les bras dans tous les sens en faisant de ne pas renverser ou trop chahuter son type eau dans tous les sens.
« Mais mais mais, ce n’est pas la peine de t’incliner je vais bien, un bon bain dans le lac et je suis repartie ! » Dit-elle, toujours en agitant ses bras.

Par la suite, le pauvre être inconnu fit tomber l’œuf qu’il portait dans l’eau. La poisse de Skylar serait transmissible ? Pire que le sida alors ! Ahem c’était une blague limite. Il plongea instantanément pour le rattraper in extremis. Par chance, l’objet n’avait rien. Il s’en fallut de peu. Cependant il retira son t-shirt afin de recouvrir l’œuf pour le sécher. Action qui refit rougir la pauvre future coordinatrice. Bah alors ? On n’a jamais vu personne en maillot de bain ? C’est dommage ça. Bref, ainsi, il se présenta alors. Sympathique prénom d’ailleurs. La châtain sourit encore plus. Il n’était vraiment pas méchant, et tout le monde sait qu’être méchant c’est pas gentil CQFD. Ainsi il avait une Airmure ? Si ce n’est pas la classe ça. Un jour, Skylar aussi aura de si beaux Pokémon. Elle se présenta alors à son tour, ravie de pouvoir faire la conversation à quelqu’un autrement que dans des souterrains humides.

« Enchantée, je m’appelle Skylar Walker et je viens tout juste d’arriver. Le petit être que tu vois dans mes bras s’appelle Titi, il est bien chromatique. Au début je pensais qu’il avait juste eu un pot d’encre sur la tête. C’est pour ça que je suis dans le lac. Et puis il faisait chaud tant mieux haha. C'est vrai qu'il est beau, autant que tes Pokémons. J'ai hâte d'en avoir tout plein pour les chouchouter moi aussi! Sinon je souhaite devenir une grande performer. C’est pour ça que je suis à Pokémon Community et toi ? Tu veux faire quoi ? TopDresseur ? J’ai entendu dire qu’il y en avait beaucoup et même dans mon dortoir, une avec les spectres apparemment c’est fou non ? D’ailleurs tu es dans quel dortoir ? » demanda-t-elle en un long discours. Oui elle était bavarde, en fait, elle était contente d’avoir enfin une personne avec qui discuter tranquillement sans qu’il ne lui arrive on ne sait quoi. Comme un Tentacruel dans le Lac Corail *clin d’œil clin d’œil*.


HRP:
 
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Mer 21 Sep - 23:29
La mignonne jeune fille se nomme donc Skylar et c'est une nouvelle à ce qu'elle me dit. Sky (appelons la Sky pour des raisons de simplicité, en plus je troue que ça sonne mieux) Sky disais-je veut faire performer. Mais c'est quoi performer ? Vu comme elle en parle ça à l'air très amusant. Je ferais bien de me renseigner sur ce sujet.

Son petit Tiplouf noir est bien chromatique et s'appelle Titi. Comme elle se décrit il paraît en effet improbable qu'elle puise recevoir un chromatique. Tant mieux pour elle.

Son flot de parole est tellement intense que je n'arrive pas à tout saisir mais comprend tout de même qu'elle me pose des questions sur ma présence à l'école.

-Comme toi, je suis un nouvel arrivant de cette année mais j'ai effectué le séjour estival sur une île avec certains autres élèves. Dans l'ordre de tes questions je souhaite devenir un Scientifique et non Topdresseur, même si je pense que ces deux finalités sont assez proches l'une de l'autre. Entre nous je ne sais pas ce qu'est un Performer mais ça a l'air cool donc je regarderais de plus près le sujet. Comme je te l'ai déjà dit implicitement plus tôt je suis dans le dortoir.

Son émerveillement envers les différents types de Topdresseur est vraiment touchant.

-Tu es bizarre Sky de penser que ton Tiplouf est tâché d'encre noir. Pense que chaque pokémon est unique.


-Aaaaiiiiiiiiiiir!!!!!!

Ma Airmure vient de nous survoler à grande vitesse juste au dessus de nos têtes pour faire un demi-tour serré pour se poser à côté de moi.

-Calme toi, tout doux.


-Aaiirr!! Aaiirr!!

Elle paraît complètement affolée. Pas besoin de demander la raison. Un énorme nuage noir menaçant survole à bonne vitesse l'étendue céleste, amenant avec lui une véritable tempête. Il faut vite trouver un abri au plus vite en attendant que le temps se calme.

-Sky, vu la météo on ne pourra pas rentrer sur l'académie. Je n'y comprend rien, ce genre de changement violent se manifeste en montagne. Bref je m'égare. Tu vois la cabane de pêcheur en face ? Très bien, dans ce cas on va y aller le plus vite possible.

Je me retourne vers ma compagne de vol. Pas besoin d'en dire plus et elle commence à inviter Sky à monter dessus.

-Surtout reste calme et tout se passera bien. Dès que tu arriveras là-bas cherches une entrée et si il n'y en à pas tu t'abrites en m'attendant. Tiens prends ça.

Je lui tend mon oeuf.


-Je n'y serais pas à temps pour l'abriter et la tempête risque très certainement de fortement le détériorer. Bon sur ce je commence à avancer vers la cabane de pêcheur. A tout de suite.

L'orage se rapproche dangereusement et déjà des éclairs se faufilent au travers des nuages pour frapper les arbres aux alentour.

Je m'élance et cours en direction de la cabane de pêcheur de l'autre côté du lac avec Terry. Laissant Sky s'occuper de mon oeuf et Speedy s'occuper de Sky.


HRP:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Sam 24 Sep - 15:34
Trop vite, la petite allait vraiment beaucoup trop vite. Il fallait à tout prix lui mettre un frein. D’ailleurs le pauvre jeune homme devant elle aurait pu être perdu. Diantre ce n’est pas la meilleure des idées d’être si heureuse dès le premier jour ! Bref, une fois son flot épuisé, elle lui laissa la parole, toujours tout sourire. Patiemment et se calmant un peu, elle caressa son starter tout en attendant la réponse de son camarade de première année. Ainsi il n’était pas top-dresseur mais scientifique ? Intéressant, il doit s’y connaître à fond sur les Pokémons alors ! De plus, il avait pu assister à la rentrée estivale et ainsi profiter plus des personnes vivant sur Lansat. La chance, il avait dû se faire tellement d’amis ! La jalousie commençait à la mordre tel un Laporeille avec une carotte. Mais non il valait mieux oublier ça. La demoiselle aura aussi tout le temps de se faire des amis ! Une fois qu’il eut terminé, Skylar put lui répondre pour performer, la filière qu’elle avait choisie.
« Oh ? Tu ne connais pas ? C’est vraiment dommage vraiment c’est super. Tu dois monter un show avec tes Pokémons. Comme un spectacle, une pièce de théâtre de la danse ou dans mon cas du chant. J’ai vraiment hâte de commencer les cours. Comme pour toi et les sciences j’imagine non ? D’ailleurs je peux t’appeler log(x) c’est mignon et ça te va bien. Tu ne trouves pas ? Le dortoir Voltali ? Ce sont les gens super heureux, ils n’ont pas l’air de squelette comme les Pyrolis après leur séance matinale, les pauvres. J’admire leur courage ! J’en oublie la politesse, enchantée de te connaître. Je dois beaucoup parler dis-moi quand il faut que je m’arrête. » finit-elle toujours en agitant son bras gauche.

Il finit par ajouter que la jeune femme était bizarre, on ne voit pas en quoi une Mentali entièrement habillée dans un lac peut paraître bizarre. Encore moins quand on sait ses motivations *tousse*. Ce n’est pas si elle avait une peluche licorne dans sa chambre où quoi. Non ce n’est pas vrai. Bref, continuons cette discussion fort agréable pour la châtain.
« Je n’avais jamais vu de chromatique avant, je suis un peu quiche… »  fit-elle dans une petite moue gênée. Juste à la suite de cette phrase, l’Airmure de Logan commença à avoir un comportement des plus curieux. Elle survola le petit groupe en poussant de grands cris. Il y avait des nuages noirs qui viennent du noooooord colore la terre, les lacs, les rivières c’est le décor du lac de coraiiiiiil. Pardon. Bah une tempête c’est moins pire que de confondre une glace menthe avec une glace aux épinards.

Logan prit les devants, il indiqua qu’il fallait partir le plus vite possible. Il n’y a pas à mal, une tempête ce n’est pas si terrible si ? Si. Bon fuyons pauvres fous ! Apparemment ce climat ne se manifestait qu’en montagne.
« Qu’en montagne ? Pourtant quand on va en vacances à la mer avec ma famille ça arrive très souvent, tu es bien sûr ? Ben dis donc. » émerveillée, elle se mit à regarder le ciel qui s’assombrissait de plus en plus. Elle garda sur elle son Tiplouf qui se mit aussi à s’agiter. Inquiet de voir un temps pareil, le pauvre découvrir le monde extérieur de cette façon, ce n’est vraiment pas une gloire. Le jeune homme tendit alors son précieux œuf à Skylar qui fut fortement embarrassée.
« Mais tu es sûr ? il a l’air vraiment très important pour toi. » Elle l’accepta au final en posant alors son Pokémon sur le dos de l’Airmure qui apparaît vraiment docile. Elle monta alors sur le dos du Pokémon à son tour.
« Merci grande Airmure tu es gentille. » Fit-elle tandis que le dresseur voulait courir à pied vers la cabane. Serait-ce du courage ou de la folie ? On se le demande.

« Allons-y demoiselle, ne laissons surtout pas ton dresseur être tout seul. Même si je ne pense pas que voler en ces conditions soit très logiques. » Dit-elle aux Pokémons. Les éclairs commençaient à zébrer le ciel, le temps devenait réellement dangereux. Il fallait s’abriter à tout prix avant les trombes d’eau. Wait trop tard, la pluie commençait à tomber drue. Ils allaient finir trempés jusqu’aux os. Bon pour Skylar et Tiplouf ce n’est pas si gênant, ils étaient déjà recouverts d’eau. Le pire serait pour le pauvre Sabelette, un type sol sous un temps pareil peut être relativement dangereux.

Elle arriva très rapidement à la cabane, en un battement d’aile d’Airmure. Cependant Logan n’était pas encore arrivé. Prions pour qu’il n’ait rien. Maintenant il fallait à tout prix ouvrir la cabane avant qu’on ne se prenne sur la figure un de ces fichus éclairs. Skylar tenta alors d’ouvrir la porte mais, c’était certain. Elle était fermée à clé. Elle força un peu plus, l’édifice en bois ne cilla pas. Personne ne pouvait l’aider, qu’allait faire un Tiplouf ? Cracher des bulles ? Bonjour l’utilité. Elle n’allait tout de même pas demander à l’Airmure de défoncer la porte, elle avait déjà eu la gentillesse de l’emmener jusqu’à la cabane. Protégeant l’œuf de ses habits trempés, la demoiselle se mit alors à tambouriner, priant qu’il y ait au moins une personne pour lui ouvrir.
« Atchiii, décidément ce n’est pas une journée des moins mouvementées. » Murmura-t-elle avant de lancer un autre éternuement.
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Sam 24 Sep - 23:52
La pluie tombe fort ça y'est le pire arrive. Terry va être tremper si je ne fais rien, vite une idée. Qu'importe cette idée tant qu'il ne reste pas exposé trop longtemps à l'eau. Même si il peut supporter un bain de cinq minutes , faut bien les laver de temps en temps les pokémons. Bref revenons à nos Watouats, Terry saute dans mes bras et s'enroule dans mon t-shirt pour essayer de se protéger. Mais impossible avec cette météo. Je suis déjà détrempé et si je veux sauver Terry j'ai intérêt à accélérer.

Le sol devient rapidement boueux et très glissant mais par un heureux hasard je parviens à rester sur mes appuis en me dirigeant au galop vers Sky. J'espère sincèrement qu'elle à réussi à ouvrir l'abri car sinon, sinon, je crois que je vais peut-être pleurer.

Plusieurs minutes après avoir vu Speedy déposé le petit groupe le temps se détériore encore plus et des éclairs tombe sur la terre. J'ai jamais eu autant de poisse dans ma vie. J'arrive enfin devant l'abri épuisé de ma course contre la météo et voit malheureusement le groupe Sky essayer d'appeler à l'aide mais sans succès. Putain c'est pas vrai ! Tout ce que je demande moi c'est un abri pour tout le monde même si je dois rester dehors. 

Terry gémit faiblement m'arrachant des larmes devant le groupe. Tout ça à cause de cette foutue porte en bois relativement massif. Je retire de nouveau mon t-shirt et abrite Terry dedans. 


-Recule Sky !

A peine eut-elle le temps de s'écarter que je fonce dans la porte à pleine vitesse en espérant qu'elle cède, sans succès. Mais je n'abandonne pas, c'est pas une simple porte en bois qui va me faire perdre mon premier pokémon. Nouveau coup avec l'épaule. Je ressens un violent choc et sans couche de vêtement ça fait rudement mal. Toujours rien ,je m'acharne dessus comme si ma vie en dépendait. 

La porte cède enfin après une lutte acharnée et je précipite sans réfléchir tout le monde dedans avant de refermer la porte avec un gros carton qui traînait là. 

Le bâtiment bien qu'en bois offre une hospitalité très spartiate avec un lit picot, des couvertures, des filets de pêches (ce qui paraît le plus normal du monde) ,et deux trois bricoles éparpillés sur le sol. L'unique pièce est assez grande et on peut facilement tous s'y mettre à l'aise.

Je me dirige vers le lit saisissant toutes les couvertures en distribuant une à chacun. On commence par les malades, Terry, qui pourra enfin être au sec, les femmes donc Sky et Speedy et enfin les enfants Tiplouf et moi. Je prends Terry est commence à le sécher en frottant la couverture. Une fois fini je m'occupe de Speedy puis de moi. Je récupère l’œuf des bras de Sky avant de le sécher à son tour avant de le caler dans une autre couverture sec afin qu'i tienne debout.

-Merci Sky sans toi je n'aurais jamais pu sauver l’œuf. Je te dois une fière chandelle. Si un jour tu as besoin d'aide appelle moi. Au fait besoin d'aide pour te sécher?

Maintenant le plus dur reste à faire passer le temps je commence à faire les cents pas avant d'entendre une chanson mélodieuse.


J
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Dim 25 Sep - 17:50
Mais quel temps, quel temps mes aïeux. Que voulez-vous que fasse la petite ? Impossible de ne pas tomber malade sous une telle pluie torrentielle. Tambourinant toujours autant la porte avec l’aide de Titi, la châtain n’arriva toujours pas à la forcer malgré tout ses efforts. Elle ne pourra jamais faire Pokéathlète décidément ! Elle mit tellement de temps à tenter une ouverture de porte que Logan parvint à la rejoindre avec son Sabelette qui semblait terriblement souffrir. Ce qui fit presque pleurer son dresseur. Pauvre petite chose en même temps. Skylar se pinça la lèvre supérieure terriblement inquiète et empreinte de culpabilité. Si elle avait eu plus de force, elle aurait pu l’ouvrir cette satanée de porte. Le dresseur retira alors son t-shirt, décidément il aime bien exhiber ses muuuuscles (prononcez avec la voix de Bob Lennon pour un meilleur rendu), afin de recouvrir son Sabelette. La demoiselle se pencha alors de l’animal, prit son sac et lui tendit une pomme d’un rouge foncé. Petite précision, le sac était le seul objet pas mouillé, et oui on avait fait attention à le mettre au bord du lac avant de plonger dedans (faut pas être bête).
« Pour reprendre des forces mon mignon. Désolée que tout ça t’arrive… » dit-elle le plus doucement possible comme pour ne pas brusquer le Pokémon souffrant.

Logan demanda alors à Skylar de reculer, il décida d’enfoncer à son tour la porte. Il courut alors en pleine vitesse sur le bois. Sans succès, il en résulta une confrontation violente. Porte 1 Logan 0, la loi de la physique. Les éclairs se faisaient toujours plus grondant, des jets de lumière zébraient le ciel et le vent claquait de plus en plus fortement. Chaque rafale semblait faire une course avec la précédente pour aller de plus en plus vite chaque fois. On ne pouvait dire, c’était terrible. L’enfer sur terre ? Mais non pas encore voyons ! Il ressaya une seconde fois sans plus de succès, puis une autre et encore encore. A ce compte, il allait finir par se briser l’épaule. Autant déclarer forfait, la porte a beaucoup trop de point.

Cependant, au bout d’un temps d’acharnement, il réussit à faire céder la porte qu’on surnommera Gandalf (VOUS NE PASSEREZ PAS !) La châtain n’eut alors guère le temps de réfléchir que le jeune homme la fit précipiter à l’intérieur de la cabane sans qu’elle n’ait son mot à dire. L’endroit était petit et insalubre. Seul le strict nécessaire était alors à disposition, à savoir un lit, des filets de pêche une pauvre lampe à l’huile et des..
« Atchiii ! » à tes souhaits, couvertures. Pas de Monorpaly dans un coin j’imagine ? C’est ce qu’on appelle l’austérité de la réalité. D’ailleurs en parlant de couverture, Logan les saisit toutes pour les distribuer à chacun et en premier lieu à Terry la pauvre petite chose. Skylar accepta avec joie ce confort et rendit alors l’œuf qu’elle tenait dans le bras gauche à son propriétaire. Le tonnerre grondait toujours au dehors. Est-ce qu’un certain spécialiste électrique s’acharnait au dehors à entraîner ses Pokémon ? Non impossible. La Mentali réfléchit alors à ce qu’ils allaient bien pouvoir faire dans cette cabane en attendant. Le premier qui a une pensée impie sort ! Non mais, ils ont 14 ans bande de pédophiles !

Ahem, bref, la future coordinatrice regarda son starter puis Logan et ses Pokémons, il fallait trouver quelque chose pour les rassurer. Le plus naturellement du monde, elle se mit à fredonner une musique, la plus douce qu’elle pouvait trouver :
« »


Elle fut alors suivie par des bulles lancées par son chromatique ce qui donna un aspect plus que surréaliste à la chanson. Une fois terminée, elle rougit complètement, un peu honteuse.
« Pardon, je ne savais pas trop quoi faire en attendant et par réflexe je… » Tu rien du tout, Skylar n’eut en effet pas le temps de finir sa phrase qu’on entendit un énorme éclair qui fit trembler les murs. Tout devint plus sombre dans la cabane malgré le fait que l’on soit en fin de journée. Par la suite, les murs tremblèrent une nouvelle fois, mais pas à cause d’un éclair non. Le fond semblait se distorde en une volute de fumée violet vraiment sombre. Au bout de quelques secondes on put apercevoir une forme indistincte apparaître sur le même mur. Cette chose fut suivie d’un râle des plus profond, comme si la mort elle-même venait leur rendre visite. Intrigué, le Tiplouf cessa de cracher des bulles pour s’approcher de la forme. Cependant, il fut instantanément balayé par une attaque violette destructrice. Le râle se fit plus fort et un Spectrum les yeux vitreux sortit du mur, des plus mécontent. Il ouvrit alors la bouche pour relancer un cri terrifiant.
« Speeeeeeeeeeeeeeeeeeee ! »

Glacée, la demoiselle s’accroupit vers son Tiplouf complètement déboussolé avant de se retourner, les yeux gros comme ceux d’un Magicarpe vers Logan :
« Dis moi que tu as une idée ! » Je n’ai que deux mots à dire, Bon. Courage.

Hrp:
 
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Dim 2 Oct - 10:04
J'écoute Sky chanter et whoa j'en reste bouche bée. Elle chante incroyablement bien, c'est vraiment agréable à entendre. Je me laisse emporter par sa chanson et Terry commence à s'endormir emmitouflé dans sa couverture (et aussi dans mon t-shirt). A la fin de sa chanson son Tiplouf envoi des bulles d'eau rendant le décor féerique malgré l'espace restreint. 

Elle commence à rougir et à s'excuser. Je commence la remercier pour son geste réconfortant mais la tempête redouble d'intensité faisant trembler les murs de notre abri "emprunté" pour un moment. Puis vient une vague fumé vient envahir le fond de l'abri. Bien que la luminosité n'st pas à son apogée le Tiplouf de Sky va voir la fumé et se fait expédier par un rayon violet destructeur.

Un Spectrum sort du volute de fumé l'air énervé et partiellement violent. Il lance un cri terrible et Sky s'agenouille proche de son Tiplouf l'air perdu et me regarde en espérant que j'ai une solution à ce gros problème. 

Petit topo de la situation: Terry est pas en forme, Tiplouf aussi, Sky a l'air pommé et je suis torse nu. Seule solution Speedy mais elle n'a pas assez d'espace pour évoluer. La seule solution serait d’électrocuter Spectrum mais je n'ai pas de quoi faire.

-Speedy tu es notre seul espoir. Attaque Jet de Sable !

Elle refuse en me faisant comprendre qu'elle combat à ciel ouvert et pas autrement. Sérieux c'est pas le moment de faire des caprices. 

Je me saisis de ma couverture et me cache en dessous en faisant le fantôme pour faire fuir Spectrum.

-Bouuuuuh. Bouuuuuuuuuuh. BOUUUUUUUUUUUUUUUUUH.

Je dois avoir l'air ridicule comme ça mais je ne peux pas laisser les autres dans cette situation.

Le Spectrum me décoche un Griffe Ombre lacérant ma couverture et me projetant dans des fils et divers matériels de pêche. Ma main heurte la lampe à huile. Je la ramasse.

-Sky va derrière Speedy, fais moi confiance. J'ai un plan.

Je cours les rejoindre en attrapant Terry et l'oeuf au passage. J'allume la lampe avec l'unique allumette trouvé dans le matériel de pêche, qui au passage équivaut au carton que j'ai utilisé pour bloquer la porte. Je la lance vers le Spectrum qui l'avale.

-Speedy utilise Abri !

Par chance ou par esprit de protection elle s’exécute et une bulle nous englobe. Le Spectrum commence à enfler à vu d'oeil avant de rétrécir l'air sonné par mon attaque Lancer-de-lampe-à-huile-allumé-sur-un-amas-de-gaz-ambulant. Maintenant il faut le finir définitivement.

Je fonce vers la matériel de pêche et trouve une canne avec un fil de fer. Parfait. Je lance l'hameçon sur Spectrum et lance la canne loin dehors. Le fil se déroule correctement et un éclair vient heurter la canne relayant l'éclair sur Spectrum. Il lance alors un grand râle de souffrance s'écroulant sur le sol. 

Je vais le voir et le touche du bout du doigt. Aucune réaction. Je retourne voir Sky restée proche de Speedy et des autres. J'essaye de cacher mes blessures de l'attaque de Spectrum sans grand succès. Je lui pose une main sur sa tête en lui souriant.

-C'est bon, c'est terminé.

Je me rend compte de mon action et commence à rougir. Je fait un pas en arrière.

-Heu.. désolé à vrai dire je suis un peu timide avec les jolies filles. 

Enfin pas quand tout le monde est en danger...
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Sam 8 Oct - 17:05
Bon, ça va les chevilles ? Pas trop enflées après ce petit interlude ? Je veux bien que tu ne saches pas quoi aire mais tout de même. Chanter comme cela sans sommation ce n’est pas un peu trop ? Certes, la demoiselle avait eu droit à des compliments de la part du Voltali qui gonflait légèrement son égo. Le chant fait rentrer les âmes en résonnance (CQFD).  Cependant pas le temps de rester sur cette aion, l’orage redoublant à chaque seconde d’intensité. En effet, l’instant d’après le fameux Spectrum fit son entrer en scène.

Un Spectrum. Un punaise de Spectrum. Bon il est vrai que ce serait super d’en voir un… Uniquement si tu es spé spectre ou alors complètement cinglé ! Il n’y a pas d’autres moyens sincèrement !  Et puis, que pouvait faire une toute nouvelle Mentali fraîche du jour et un scientifique ? Non mais dites-le-moi ? Rien, oui voilà, c’était la bonne réponse. Paniquant à moitié et surtout regardant les alentours, Skylar tenta de trouver un moyen pour que les deux dresseurs et leurs Pokémon puissent s’en sortir. Fais-moi un dé 100 de chance voir si tu peux faire une action. 99 ? Dommage loupé ! MUHAHAHA *tousse*. On va s’amuser pour cet échec critique. Cependant avant cela, c’était au tour de Logan de jouer. Il essaya de faire utiliser une attaque de sa Airmure. Fail, pas assez de place et le Pokémon acier lui fit bien comprendre. Il décida alors de prendre la couverture afin d’effrayer un Pokémon spectre. Skylar se demanda alors s’il était vraiment un scientifique ou alors juste un cinglé qui veut faire des expériences pour tout faire exploser. Qui sait après tout. Elle se releva alors pour tenter de faire quelque chose durant les nombreuses tentatives de diversion qui échouèrent bien évidement. Ce fut même funeste, le dresseur se prit une griff’ombre en plein ventre. Wait, un humain est de type normal non ? Alors pour a-t-il été touché ? La Mentali pensa directement que ce n’était pas un humain en fait. Mais un alien. Oui ceci expliquait l’attaque de diversion et le fait qu’il soit touché…

Mais qu’importe si c’était un alien ou non, il fallait l’aider à tout prix, l’attaque a dû lui faire vraiment mal pour le coup. M’enfin, il se releva empressement saisissant la lampe à huile. Il indiqua à la jeune femme de se cacher derrière l’oiseau d’acier. Ce qu’elle fit rapidement son Tiplouf sonné dans les bras. Un éclair éclairant la pièce tandis que Logan jeta la lampe à huile sur le Spectrum. Qui est un Pokémon constitué de gaz. Ce n’est pas une mauvaise idée mais le pauvre, il doit souffrir terriblement ! Afin d’éviter toute réplique du spectre, l’Airmure de Logan utilisa une attaque abri. Par la suite et pendant le gonflement de l’assaillant, Logan lui jeta un hameçon et balança la canne au dehors. Un éclair jaillit alors et le pauvre Pokémon s’écroula sur le sol et sous le regard horrifié de Skylar. Etait-il encore vivant ? Logan parut plus rassuré qu’apeuré comme l’était la Mentali. Il lui posa une main sur la tête pour lui dire que tout était fini. La demoiselle, le cœur tambourinant, elle n’entendait rien ni ses mots rassurants, ni son compliment déguisé. Ses yeux améthystes étaient rivés sur le corps inerte du Spectrum, elle était complètement sous le choc d'un tel affrontement. Des larmes coulèrent sur ses joues. Un nouvel éclair jaillit lorsqu’elle poussa violemment la main de Logan. En colère elle hurla :
« Mais tu es complètement fou ! Il avait peut-être aussi besoin d’aide le pauvre ! Il est sur le point de mourir par ta faute. Tu imagines, il voulait juste se protéger de la pluie lui aussi ! Il n’y a pas une minute à perdre. » S’écria-t-elle sortant une Pokéball de son sac qu’elle lança sur le corps gisant sur le sol. Ses larmes redoublèrent d’intensité telles la pluie au dehors. La capture fut réussie, rien d’étonnant à cela, le Spectrum était sur le point de décéder si elle n’agissait pas maintenant. Ni une ni deux, elle se saisit de la Pokéball, son Tiplouf dans les bras commençant à se réveiller doucement.

Elle lança un regard noir (la cible ne peut plus fuir) à Logan, il paraissait encore plus comme un alien à ses yeux désormais.
« Il faut l’emmener d’urgence à l’infirmerie, tu peux rester au chaud si tu veux mais je ne laisserais jamais un être mourir devant mes yeux, je le refuse ! » Dit-elle froidement. Il pensait avoir sauvé la Mentali, mais à quel prix ? Une vie contre un abri, ce n’était pas un échange équivalent. Courageusement, elle ouvrit la porte, Pokéball dans le sac et Tiplouf en main. C’était toujours le chaos dehors, le vent hurlait, le tonnerre grinçait et la pluie frappait. Plus rien n’avait d’importance pour Skylar que de sauver la vie d’un être mort déjà une fois. Triste ironie. Courant à travers la tempête, la vue complètement brouillée et les pensées en vrac, une idée lui vain à l’esprit : elle ne savait pas du tout où se trouvait l’infirmerie. D'où le jet de dé du début, un échec critique hein...
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Dim 9 Oct - 11:34
Son cri me fait redevenir sérieux et la regarde impuissant s'en aller avec le Spectrum et son Tiplouf. Je me retrouve seul encore pour avoir aidé une fille ? Hein ? Pourquoi ?

-Attends Sk...

*Clac*

La porte s'est refermé sans que je puisse faire quoi que ce soit. Elle bouge au grès du vent me faisant culpabilisé de plus plus chaque minute. Une partie de moi m'ordonne de rester ici en attendant que Terry aille mieux et l'autre me dicte de la rattraper. Dans les deux cas je devrais laisser quelqu'un et ce n'est pas ce que je veux. Je frappe rageusement le mur.

Si je n'ai pas le choix autant faire les deux en même temps. (oui c'est logique) Je farfouille dans les articles de pêche et trouve un imper bien trop petit pour moi. Tant pis on va prendre ça et deux couvertures. J'espère que Sky va encore bien. Elle à était si gentille (avec leur amies) de me réconforter et de donner à manger à Terry et moi je la fait pleurer. Je suis vraiment ignoble. Allez du nerf mon petit Logan tu vas réparer tes conneries.

Je récupère ma chemise et emmitoufle l'oeuf et Terry dans deux couvertures différentes que je cache sous l'imper. Je rappelle Speedy, car dehors elle risque de finir en nuggets à tout moment. Je récupère la couverture lacéré pour moi. Bah les deux restantes ont été embarqué par Sky et son Tiplouf. J'ouvre la porte et commence à partir à la recherche de Sky mes protégés dans les bras.

En à peine une minute je suis déjà détrempé.

-Sky !!!! Sky !!! Réponds !!! Sky !!!

Pas de réponse, soit elle est trop loin soit elle ne veut plus me voir. Fait chier. Avec ce temps on ne voit pas à dix mètres devant soi. En plus avec la couverture lacéré sur moi mon champ de vision est réduit. Un grand sapin s'impose devant moi. Je vais pouvoir m'abriter une peu. Mais qu'est-ce que je dit moi. C'est hyper dangereux de se mettre à l'abri sous les arbres pendant un orage. Juste à côté un trou dans la paroi. Je vais pouvoir m'abriter un petit peu.

Je rentre dans la grotte et avance avant de m'asseoir. Je souffle un coup, trempé jusqu'au os. Un souffle se fait entendre. Je me retourne et vois une forme allongé par terre. Je me rapproche et reconnais Sky. Mais elle n'a pas l'air bien. 

-Sky ! Sky ! réveilles toi ! 

Elle me paraît faible et ne comprend rien de ce qu'elle dit.

-Calme toi. Arrête de parler. Tu as fais ton maximum maintenant c'est à moi de prendre le relais. D'accord ?


D'un autre côté elle n'a pas vraiment le choix. Je la prends sur mon dos avec son Tiplouf et lui remets ses deux couvertures. Avant de regarder sur mon ipok la carte de l'île. Donc il reste trois kilomètres à parcourir. Voyons voir si il n'y a pas  raccourci... Plus de batterie ??? C'est une blague ??? Tant pis pas le temps de tergiverser. Il faut tous nous emmener au centre de soins le plus proche. Je repars doc ave tout le groupe sur moi en direction de la ville.

Je me demande si elle va me pardonner un jour ou si elle va m'en vouloir à vie. On se concentre sur le présent pas sur un hypothétique futur. Après plusieurs dizaines de minutes à courir sous la pluie, des lumières se profilent à l'horizon. Ma tête tourne dans tout les sens et mes jambes tremblent. Je trouve le centre et franchi ses portes avant de m'étaler par terre. Mon oeuf s'est fissuré dans la chute. Je me relève trempé d'un mélange d'eau de pluie, de larmes et de sang avant de confier le groupe au membres du personnel.

-Sau..vez..les...

Je m'effondre moi aussi sous l'effet du stress, de la fatigue et des blessures.

Je me réveille dans un lit d'hôpital couvert de bandages avec mes balls à côté, un Terry endormi sur la table. Sky est endormie sur mon lit avec son Tiplouf. Mon oeuf est posé sur un coussin à part mais est toujours fissuré me rendant triste. Mais où est Spectrum ?
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Dim 9 Oct - 19:56
Le vent claquait, hurlait, se déchaînait contre la petite Mentali bravant la tempête tant bien que mal. Avait-elle vraiment bien fait de laisser en plan Logan ? C’était tout de même la première personne qu’elle avait rencontré à la Pokémon Community. Le pincement de la culpabilité commença à se faire ressentir dans son cœur. Ce n’était vraiment pas une réaction correcte qu’elle avait eue. Mais une vie était en jeu, avait-elle vraiment le choix ? Laisser ce pauvre Pokémon agonisant ? Non impossible, jamais elle n’aurait pu rester sans rien faire. Ce n’était pas dans son caractère. Toujours en courant, elle commença à s’essouffler. Jamais la demoiselle n’avait été grande sportive, du moins pas avec son corps frêle et sa santé friable. N’imaginez même pas dans quel état elle va être le lendemain, ça non. Le tonnerre ne pouvait pas gronder plus fort, pire que Tauros furieux. Que faire, il ne servait à rien de courir sans but à la recherche de l’infirmerie qu’elle ne trouvera jamais à travers cette épaisse couverture de pluie. Fallait-il abandonner tout espoir ? Non, non, il fallait continuer et coûte que coûte, le temps était compté. Malheureusement, malgré toute la bonne volonté du monde, Skylar finit par manquer de souffle pour finalement s’écrouler devant une sorte de grotte.

Sur le sol, elle haletait. Son Tiplouf tenta de la rassurer. De l’aider. En vain. Rien. Plus un souffle. Plus un mot. Le néant.
Respirant difficilement, elle rampa pour s’abriter et se reposer. Se reposer pour mieux courir ensuite. Il fallait qu’elle arrive à son but. Oui, elle avait fait une bourde, celle de ne pas demander de l’aide à celui qui avait tenté de la sauver. Mais quelle idiote ! Tentant vainement de respirer, un bruit se fit entendre dans le fond de la grotte. Ce ne pouvait être le vent ou le tonnerre, c’était quelque chose de plus, sombre. Un cri, un râle ? On ne pouvait l’expliciter. Plus un, battement d’ailes. Ho. Ho. Ça sonnait comme mauvais. Par réflexe, la demoiselle se baissa. Réflexe qui lui sauva de peu la vie d’une nuée de Nostenfer mécontents. Ils voulurent sortir, mais rebroussèrent vite chemin à cause de la violence de la tempête. Pour retourner aux méandres obscurs de la grotte. Partant comme ils étaient venus, brusquement. La Mentali et son Tiplouf ne purent rester encore conscients après un tel déchaînement d’ailes et de cris. Leur conscience s’éteignit doucement dans l’obscurité, plus rien n’était présent. La fin ?

Un chemin lumineux apparut devant les yeux améthystes de la future coordinatrice, puis un bruit assourdissant. Le tonnerre ? Mais, elle commençait à voler là non ? Non. Quelqu’un était en train de la soulever. Mais qui ? Quoi ? Où ? Quand ? COMMEEEEENT ? Ahem, gardons notre calme. Code rouge code rouge, mayde mayde Houston on a un problème on vooooooooooooooole.
« Le chemin lumineux que c’est beau et OH MON BLEU JE VOLE ! I believe i can… » La voix de Skylar s’éteignit dans des marmonnements incompréhensibles. Son interlocuteur fut lui aussi dans une incompréhension totale. Ceci n’avait aucun sens. Et une nouvelle fois, la jeune femme tomba dans l’obscurité tandis que le Voltali la souleva pour aller braver la tempête, encore.

De l’air. De l’air. Il lui fallait plus d’air. En sursaut, Skylar se leva d’un coup sec. Blanc. Aux alentours, tout était blanc. A ses côtés son Tiplouf noir qui tentait de tricoter. Puis des draps blancs. Des murs blancs. Une odeur de naphtaline partout et de désinfectant. Tout n’était qu’un rêve ? Non impossible. Le violet de ses yeux parcourut une nouvelle fois la pièce. La fenêtre était ouverte, il y avait un pot de fleurs sur sa table de chevet et un autre lit. Dans ce lit il y avait une grande bosse. Cette bosse avait une forme connue. Etait-ce…
« Logan… » Fit-elle dans un souffle pour ne pas réveiller le jeune homme qui semblait demeurer dans un profond sommeil. Point positif, il était en vie. De plus, la tempête s’était calmée, comme si tout ce qui s’était passé n’était qu’illusion. Illusion.. Un déclic se fit dans la tête de Skylar, qu’était devenu le Spectrum ? Anxieuse, elle bondit de son lit ce qui fit réagir son starter, rassuré de la savoir vivante. Pas le temps de caresser son starter, la jeune femme fouilla son sac à la recherche de la Pokéball du Spectrum. Elle n’y était plus.
Son pouls s’accéléra, où avait-il bien pu passer ? Il fallait qu’elle sache son état, sinon elle s’en voudrait toute sa vie d’avoir été si faible.

Elle voulut sortir alors de la chambre pour demander des nouvelles aux infirmières et manque de bol, un membre de corps médical entra. Une grande femme brune au regard joyeux. Elle jugea deux secondes la Mentali gênée.
« Et bien alors mademoiselle déjà remise ? Pourtant quand ce jeune homme vous a emmené ici, ce n’était pas la même chose. » Fit-elle en la conduisant gentiment vers son lit. Surprise, Skylar lui répondit.
« Vraiment ? C’est grâce à logx que je suis là ? Et il y avait un Spectrum avec moi, l’avez-vous vu ? Il va bien ? Il n’a rien ? Ses jours ne sont plus en danger ? Dîtes le moi, s’il vous plaît même si c’est dur à entendre !! » des larmes perlèrent de ses joues et elle parlait très vite. La médecin la dévisagea avant de poser sa main emplie de cicatrices sur l’épaule de l’apprentie coordinatrice. Comme pour la déstresser, la dame prit une voix douce :
« Ne t’en fais pas, on l’a reçu en soin d’urgence, il va mieux, mais il a subi un grand choc, la bataille a dû être rude. Il faut faire plus attention à ses Pokémons mademoiselle, ce ne sont pas des jouets, ils sont fragiles. » La demoiselle en question se mordit la lèvre et détourna le regard tout en chuchotant.
« Je suis désolée… »
« Mais tu peux le revoir si tu veux, tu as l’air d’y tenir à ce Spectrum ! Il devait être un bon ami. » Sourit la femme médecin. Skylar se mit alors à contempler les rideaux avec grand intérêt. Ils étaient blancs wow. Au bout de quelques instants, elle se décida à répondre. Mais n’osait toujours pas regarder la femme en face.
« C’était un Spectrum sauvage, et c’est de ma faute s’il est dans cet état. Vous pourriez le relâcher pour moi s’il vous plaît, si j’avais réagi à temps, il, il,… » elle ne put finir sa phrase qui se perdit dans une salve de reniflements. La médecin ne réagit pas et s’éloigna quelque peu de la demoiselle, compréhensive. Elle sourit une nouvelle fois.
« Bien, on va s’en charger, c’est altruiste comme geste de te préoccuper d'un Pokémon inconnu. Repose-toi encore un peu, tu es encore sous le choc. On fait le nécessaire pour ce Pokémon. »

Et sur ces mots, la femme tourna les talons et sa silhouette se confondit avec les murs blancs de la structure médicale. Quelque peu rassurée que le Spectrum soit en vie, la châtain alla vers Logan, tout en prenant le temps de faire un câlin à son petit starter tenta vainement de tricoter une sorte d’écharpe rose. Bon, on se doute, sans succès. Une fois aux côtés du scientifique alien, elle s’agenouilla et murmura un « merci », avant de s’accroupir à côté et sombrer dans le monde des rêves.

HRP:
 
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Lun 10 Oct - 11:51
De ce que j'ai compris depuis mon réveil et grâce à une infirmière le Spectrum a été admis aux urgences. Il sera relâché après. Quant à mon oeuf elle m'a appris qu'il devrait bientôt éclore. Ces paroles me rende heureux je vais enfin savoir ce que c'est. Sans même m'en rendre compte je caressais doucement la chevelure de Sky. Mes pensées étaient tournés ailleurs vers ce nouveau compagnon. J'ai hâte. Mais un bruit me tire des mes pensées . Sky se réveille enfin, le temps que je comprenne ce que je lu faisais depuis cinq bonnes minutes (pas de pensées bizarre merci), mon teint est déjà rouge vif. Je commence même à bégayer.

-Sky ... Tu es ré... réveillé ? C... Çà va ?

S'ensuit un long monologue de la jeune fille . Accompagné de geste. Son dernier me fit exploser intérieurement et reculer au fond du lit comme par instinct. 

*Cric,Craaac*

Mais... Mon oeuf.... Il éclot enfin ? Ouiiiiiiiiii. Je regarde l'oeuf se fendre de plus en plus avant de laisser un Héicendre naître. J'attrape Sky et la prend dans mes bras. La gêne s'est envolée d'un coup.

-Sky ! Enfin, il à éclot. Chut le petit dort il ne faut pas le réveiller.

Je la lâche avant de récupérer le tout petit. Tiens c'est bizarre on dirait qu'il ne respire pas non plus. Ma mine enjoué devient vite une mine d'inquiétude. Je tremble de nouveau. Mon petit pokémon n'est pas encore naît. Je me précipite dans le couloir malgré toute mes blessures avec le nouveau "né" et interpelle un docteur passant par là.


-M'sieur mon oeuf à éclot mais il ne respire pas !

Il le regarde et le prend de mes bras en me disant calmement.

-Ne t'en fait pas. Il y a certaine naissance qui se passe mal mais c'est très rare. En revanche je ne pourrais rien faire pour sa cicatrice.

Je regarde le Héricendre et il y a une cicatrice au dessus de son épaule droite. A cause de moi ?? Les larmes commencent à monter tandis que le docteur emmène le petit pokémon inerte. Je suis un dresseur horrible. Alors que cette idée s'impose dans mon esprit une infirmière me raccompagne dans ma chambre. Je suis un dresseur horrible. Mon regard se pose sur Terry ,que je n'est pas pu protéger correctement, et un flot de larme s'écoule sur mes joues. Je suis un dresseur horrible.

Je m'enfuis en toute hâte au hasard mais loin de cette chambre, de ce lit, de Terry. Je me retrouve sur le toit avant de m'en rendre compte. Il n'y a personne et ma haine envers moi même explose. Je me blottis dans un coin en me recroquevillant sur moi. Le temps passe m’enfonçant plus dans ma haine et ma tristesse.

Une porte s'ouvre. Qui est-ce ? Je ne regarde même pas mais cette personne se rapproche de moi. Arrivée à ma hauteur je la regarde.


-Ah c'est toi Sky...

Je baisse la tête de nouveau. Puis une idée me vient.

-Dis Sky tu voudrais pas prendre mes pokémons avec toi ?

Grand silence, en même temps c'est normal.

-J'ai failli tuer un pokémon, je n'ai pas réussi à protéger Terry, le petit n'est pas encore envie et par dessus je n'ai pas réussi à te protéger. A tous vous protéger. Je crois... Je crois que je vais arrêter d'être dresseur.
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Jeu 20 Oct - 11:26
Si je vous dis lumière blanche au fond du tunnel vous pensez à ? Mort ? Tuuuut mauvaise réponse, ce serait plutôt l’éclairage de l’hôpital et les murs blancs qui ont cet effet-là. Agenouillée au sol et la tête contre le lit de Logan, Skylar émergea peu à peu de son état de sommeil. C’est en voyant le Voltali complètement rouge qu’elle se leva directement et s’agita dans tous les sens :
« Je euh… jesuiscomplètementdesoleed’êtrepartiecommeçasansriendirejesuisvraimentvraimentdesolée ! » un souffle totalement incompréhensible de la jeune fille. Rien d’étonnant à cela, le jeune homme ne voulait que l’aider après tout. Certes il s’y prenait comme un manche mais il s’agissait d’un effort à constater. Ce n’est pas rien. La Mentali reprit son souffle, avant de recommencer à agiter ses bras devant le regard intrigué de son starter chromatique.
« Ahem, pardon, je suis contente de voir que tu te portes quand même assez bien. D’ailleurs, je euh, voulais te remercier pour nous avoir emmené Titi et moi jusqu’ici, c’est très brave de ta part, je t’en remercie. Sinon on a réussi à sauver le pauvre petit Spectrum, il va être relâché normalement, j’en suis vraiment soulagée, et sinon tu n’as pas été trop blessé ça va ? » demanda-t-elle à l’alité qui recula alors brièvement. L’haleine de Skylar est si terrible ? Ça fait plaisir il n’y pas à dire. Logan commença à amorcer un début de phrase lorsqu’un CRAC retentit dans la pièce. L’œuf du dresseur commençait alors à éclore. Moment magique dans la vie d’une personne. Titi et Skylar s’approchèrent, curieux, du Pokémon en train de naître.

Un petit cri se fit entendre et un Hericendre parut aux yeux des trois personnes dans la pièce. Il avait une cicatrice sur l’épaule droite et un air très fatigué. Il paraissait vraiment malade. Cependant, le Voltali n’eut pas le temps encore de faire cette constatation qu’il prit la future coordinatrice dans ses bras. Petit polisson va. Ce moment fut de courte durée, le scientifique se précipita ensuite vers son nouveau-né, sous le regard empreint de tristesse de la demoiselle qui se mordit la lèvre. Décidément quelque chose clochait avec le type feu. Le brun comprit très vite lui aussi la situation, il se mit à trembler et se dirigea expressément vers le médecin le plus proche afin de quémander de l’aide. Seule avec son Tiplouf l’étudiante se demandait ce qu’elle pouvait bien faire pour l’aider. Elle n’était pas médecin et encore moins une personne qui peut aider en toute circonstance. Sa main se mit alors à gratter la tête noire de son starter qui la contemplait triste lui aussi. Un soupir de tristesse sortit de la bouche de la coordinatrice.
« Tu veux que je fasse quoi hein ? Je ne peux pas vraiment être utile… »

Après cette constatation bien trop réaliste pour la demoiselle, cette dernière s’assit sur son lit afin d’attendre son nouvel ami. Il en mettait du temps à trouver un membre du corps médical. Et si c’était grave ? S’il était arrivé quelque chose au Héricendre ? Et s’il était m… La châtain secoua la tête, impossible, il ne faut pas y penser. Les secondes passèrent, immuables et le temps commençait à paraître étrangement long. Aucun bruit de couloir. Le vide. Rien. Mais que faisait Logan ? Au final, il était arrivé quelque chose à Héricendre ? Non ? Il faut des happy end dans la vie ! D’un coup, la jeune femme bondit de son lit, saisit son sac et son Tiplouf pour se précipiter en dehors de cette chambre stérilisée. Elle courut à travers le dédale de couloirs à la recherche de Logan. Il était dans un sale état de base, pourquoi s’en est-il allé tout seul hein ?

Plus sérieusement, il allait être difficile pour la demoiselle de retrouver son ami dans l’hôpital. Il faisait peut-être un cache-cache qui sait ? Mais non voyons, c’est complètement absurde ça ! Il aurait prévenu Skylar qu’elle devait compter jusqu’à 58. Ne croisant personne dans cet établissement désert, la future coordinatrice se mit à ouvrir des portes au hasard. Elle tomba sur une chambre avec un monsieur qui parlait à un autre :
« Alors, on est malade ? »
L’autre homme alité aux cheveux bouclés tirait une drôle de tête. Ce n’était pas la bonne salle.
La suivante qu’ouvrit Skylar était une sorte de remise dans laquelle deux personnes en blouse blanche gloussaient. Toujours pas de Logan. Décidément elle ne le trouverait pas aisément. Soupirant, la porte se referma derrière la jeune femme désespérée. Où était le Voltali à la fin ? N’ayant plus vraiment d’espoir, elle ouvra une dernière porte. Elle menait vers un escalier lugubre ? Sans réelle conviction, la châtain grimpa les marches pour se retrouver au final sur le toit. Le vent n’hurlait plus, il était devenu une légère brise de septembre plus qu’agréable. De son regard améthyste, la Mentali cherchait le scientifique. Elle le vit en pls recroquevillé dans un coin. Doucement, elle s’approcha de lui et s’en dire un mot, s’agenouilla auprès du brun. Il avait l’air complètement sous le choc, et pourtant son nouveau Pokémon était à ses côtés, très fatigué, mais en vie. Silencieusement, de ses yeux violets elle constatait la violence de la tristesse interne au dresseur. Tellement de drama dans cette situation. Il se mit, au bout de quelque instant à parler. La question qu’il posa abasourdi complètement Skylar. Quwa ? Donner tous ses Pokémon ? mé il et fou ? Fronçant les sourcils et serrant les poings, la coordinatrice s’apprêta à répliquer mais le brun continua dans la voie menant aux enfers. Arrêter d’être dresseur ? Cette idée était absurde pour Skylar. Abandonner avant même d’avoir commencé la Pokémon Community c’était lâche.

Elle se leva et dévisagea Logan, elle n’aurait peut-être pas une bonne réaction, peut-être qu’il allait aller encore plus mal mais qu’importe, il fallait réagir ! Le Tiplouf chromatique toujours dans les bras de sa dresseuse, lâchait des petits cris dans une vaine tentative de motiver le Voltali. Inspirant, la chanteuse se mit à crier :
« TU CROIS SERIEUSEMENT QUE C’EST LA SEULE SOLUTION ? » Une fois cette phrase dite. Elle s’agenouilla une nouvelle fois auprès du brun pour reprendre une voix bien plus douce.
« Vraiment, abandonner ses Pokémon c’est vraiment le bon choix ? Dans ce cas-là, oui, tu serais vraiment un mauvais dresseur. On est tous deux en première année, c’est normal de faire des erreurs. On en fait tous non ? Et moi aussi je vais en faire, c’est le principe de la Pokémon Community non ? D’apprendre de nos erreurs !! Si on n’en fait pas, nous n’apprendrons jamais. » Elle se mit alors à sourire en posant sa main sur l’épaule tremblotante du triste scientifique.  « Et puis tu penses que c’est vraiment une bonne idée de confier tous ses précieux Pokémon à quelqu’un rencontrer le jour même. Tu es un alien, je pense que tu dois comprendre que ce n’est pas la meilleure des choses à faire non ? »  Un dernier sourire réconfortant vers le Voltali. S’il n’allait pas mieux, la demoiselle ne saurait plus du tout quoi faire. Elle a épuisé son quota de bon sens pour une semaine au moins !
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Jeu 20 Oct - 23:48
La jeune mentali à mes côtés tente de me ramener à la raison en vain. Puis pour une obscure raison elle me crie dessus. Pas la seule solution d'abandonner mes pokémons hein ? Mon regard s'éteint de toute volonté de me battre et laisse le temps s'écouler comme un sablier sans rien faire. Sky continue d'essayer de me consoler mais je suis aussi présent que si un Spectrum m'avait aspiré ma force vitale.

« Vraiment, abandonner ses Pokémon c’est vraiment le bon choix ? Dans ce cas-là, oui, tu serais vraiment un mauvais dresseur. On est tous deux en première année, c’est normal de faire des erreurs. On en fait tous non ? Et moi aussi je vais en faire, c’est le principe de la Pokémon Community non ? D’apprendre de nos erreurs !! Si on n’en fait pas, nous n’apprendrons jamais. »

Sa main se pose sur mon épaule tremblotante, à vrai dire c'est moi qui tremble comme une feuille. Je tremble de peur. Peur d'affronter le regard de Terry. Peur d'affronter le regard de Speedy. Peur de les décevoir. Tous... encore.

 « Et puis tu penses que c’est vraiment une bonne idée de confier tous ses précieux Pokémon à quelqu’un rencontrer le jour même. Tu es un alien, je pense que tu dois comprendre que ce n’est pas la meilleure des choses à faire non ? »

Un alien ? Oui c'est ce que je dois être pour faire autant de mal autour de moi. Je me lève avec ce même regard vide et me dirige vers la rambarde. Je m'assois face à Sky ,toujours en tremblant, sur la rambarde. Je regarde le sol trop honteux de mes actions, trop faible pour faire face.

-Je préfère les abandonnés où les confier à une inconnue que les voir souffrir par ma faute, par ma faiblesse...par ma lâcheté.

Je relève la tête pour la regarder avec un sourire et des larmes.


-Prends en bien soin, ils t'aideront toujours. Évite de faire les mêmes erreurs que moi. C'était un plaisir de te rencontrer. J'espère qu'on se rencontrera à nouveau dans une autre vie...... Adieu.

Je me penche par dessus la rambarde m'entraînant dans le vide. Vers le sol. Vers ma solution. Vers ma fuite. On dit souvent que notre vie défile devant nos yeux quand on est sur le point de mourir mais la mienne est tellement mauvaise que rien ne défile. Pas un souvenir, rien.

Le temps semble se suspendre à un tel point que j'ai l'impression de flotter. Puis une vitre explose au dessus de moi. Terry est devant la fenêtre à me regarder chuter. Impuissant. Plus que quelques mètres avant de finir de le faire souffrir. Mais un oiseau saisi ma jambe de ses serres. Speedy. Elle s'arrête à l'étage de la fenêtre, Terry monte dessus et elle remonte au dessus du toit pour me déposer dessus.

Mon regard est toujours vide, un cœur sans âme et une âme sans flamme. Mais Terry se jette à terre est me cour dessus pour me faire un câlin. Puis une étincelle apparaît dans cette âme froide. Puis c'est au tour de Speedy de se poser derrière moi avant de me recouvrir de ses ailes d'argent. L'étincelle s'embrase et allume mon âme. Je recouvre la raison peu à peu. Mon regard emplit de vide se change en un regard de tristesse. Je compte pour eux deux. Je ne peux pas les abandonner. Je ne peux pas rompre ce lien qui nous unis. Néanmoins une ombre persiste. 

Héricendre.

Que va t-il devenir ? Puis la porte s'ouvre et une infirmière s'avance avec une ball dans les mains. 


-Atkinson Logan ?

J'essuie mes larmes avec mes bandages avant de répondre.

-Ou..Oui ?

-C'est à propos de ton Héricendre. Il est encore fatigué mais il n'est plus en danger. Voila sa pokéball.

Elle me donne la pokéball avant de partir. Je regarde avec mon équipe l'objet sphérique. Comme si un miracle venait de se produire. Comme si je renaissais. Comme un phoenix.

-Phoën ...chuchotais-je.

Puis je le fais apparaître devant moi.

Vivant. Il est vivant. Mes larmes de tristesses sont des larmes de joie. Je le prend dans mes bras délicatement avant de le présenter officiellement à l'équipe.


-Ce petit Héricendre va désormais grandir à nos côtés. J'aimerais que nous soyons une famille. Si vous avez des craintes faites les savoir. Ne faite pas comme moi.

Le petit ouvre les yeux et voit sa nouvelle famille près à le voir grandir. Tous ont un large sourire.

-Salut toi. Tu vas bien ?

Il se frotte à mon bras comme pour me répondre. Je me lève remplit d'une grande détermination. Celle de les voir grandir, et de les aimer. Mes yeux ont retrouvé leur étincelle de vie avec une lueur en plus. Un je ne sais quoi de plus. Sa cicatrice est le symbole de ma détermination. De notre famille.

Mais déjà il sombre dans un sommeil de plomb. Afin de le laisser se reposer je le garde dans mes bras. Notre nouveau compagnon.

Je lève la tête et vois Sky dans un état émotionnel différent enclin à plusieurs émotions différentes. Sans doute à cause de mon suicide raté qui m'a ouvert les yeux Je m'avance vers elle en silence. Prêt à recevoir les paroles de la Mentali. Prêt à la rassurer. A la soutenir. 

Hrp:
 
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Sam 29 Oct - 23:07

C’est souvent en voulant aider qu’on se retrouve avec une situation pire que celle de base. Le chemin menant aux enfers est pavé de bonnes intentions. Et sur ce toit, Skylar venait de faire une erreur absolument monumentale. Elle ne le savait hélas pas encore. Une fois son monologue terminé elle posa sa main sur le jeune homme tremblotant. Elle n’avait pas vu son regard vide, elle n’avait pas compris l’état de détresse dans lequel il était actuellement, elle n’avait rien compris du tout. Tout ne se règle pas forcément en palabre, malheureusement. Elle qui pensait l’avoir ne serait-ce qu’apaisé avait au final fait l’inverse. Logan lui sourit, un sourit factice empli de larmes. Il avait l’air au fond du gouffre mais souriait tout de même. Il restait un espoir pour la petite coordinatrice qui prit ce faciès non pas comme un abandon mais plutôt comme une promesse d’espoir à venir. Bien entendu elle se trompa lourdement. Il précisa alors qu’il préférait les laisser à quelqu’un d’autre, les garder serait pire selon lui. MAIS CE SONT SES POKEMON ! voulut répliquer la châtain mais les sons restèrent comme bloqués dans sa gorge. Un mauvais pressentiment la fit frissonner de tout son corps. Et ce frisson la glaça encore plus après avoir entendu l’adieu du Voltali.

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! » arriva-t-elle à hurler avant qu’il ne fasse le grand plongeon par delà le toit. Elle tendit sa main lâchant ainsi son starter qui rebondit sur le sol, de toutes ses forces voulut le rattraper, mais il était déjà trop tard. Il avait sauté. La demoiselle s’effondra dévastée sur le sol. Elle avait échoué. Ce n’est pas une mission de jeux-vidéo, tu ne peux pas recommencer cette quête à volonté. Elle avait échoué. La jeune femme enfourna son visage dans ses mains désormais tremblantes comme jamais. Elle avait échoué, failli à sa mission, elle était misérable. Un tourbillon d’émotion dévasta toutes ses pensées dans sa tête. Il s’arrêta net lorsqu’un bruit d’éclat de verre se fit entendre suivi de battements d’aile assourdissants. Sans vraiment comprendre pourquoi, le corps de la Mentali se déplaça de lui-même jusqu’à la rambarde, ce qu’elle vit la choqua à vie. Vous n’en reviendrez pas non plus ! Allez en page 7 pour voir la suite.
Ahem cessons cela voulez-vous ? C’est censé être l’instant dramatique ! Bref, Skylar agrandit ses yeux améthystes et ouvra grand la bouche : c’était Speedy et.. Logan ! Il n’avait pas touché le fond, si vous me permettez l’expression.

Un mélange de bonheur et d’amertume se ressentit chez la future coordinatrice. Elle avait échoué certes mais pas les Pokémons du scientifique alien ! L’Airmure le déposa alors sur le toit. Ne sachant pas vraiment pourquoi, une larme coula sur la joue rouge de Skylar. Titi se mit à cracher une nouvelle fois des bulles d’O, sa grande spécialité pour exprimer un bon sentiment. Joie, il est vrai, mais pas autant que ses Pokémon qui se jetèrent sur leur dresseur. Il fallait désormais quitter la scène Skylar, tu n’es que featuring avec un autre artiste qui a plus besoin des projecteurs que toi. C’est ce moment que choisit une infirmière pour débouler, haletante de la porte du toit. Ses cheveux étaient en désordre et sa blouse paraissait intégralement froissée. Elle portait dans sa main gauche une Pokéball, peut-être celle du Héricendre qui sait. Toujours en retrait, la châtain analysait la situation.
« Je vous ai cherché partout monsieur Atkinson ! Vous savez qu’il ne vous était pas autorisé de sortir de votre chambre ! Et cet accès est interdit au public ! » Fit-elle en s’avança vers le dresseur aux yeux vides. Il ne semblait n’avoir rien entendu. La membre du corps médicinal se mit alors à soupirer avant de re-prononcer le nom du Voltali qui s’anima enfin, comme réveillé d’un sommeil centenaire.
« Votre Héricendre va mieux, vous pouvez le récupérer mais retourner dans votre chambre maintenant ! Il n’est plus en danger voilà sa Pokéball. » dit-elle en tendant la-dite Pokéball. Encore une fois, le brun semblait être ailleurs, comme s’il n’entendait pas tout ce que l’infirmière. Cette dernière, une fois la balle donnée tourna les talons avant de rajouter :
« C’est un beau moment mais il va falloir descendre maintenant ! Allez suivez moi, et vous aussi jeune fille, c’est dangereux ici vous pourriez tomber ! » Skylar rit jaune. Si elle savait la situation précédente elle ne dirait pas la même chose oh non.

Cependant, le scientifique était bien plus captivé par son nouveau Pokémon que par ce que pouvait bien faire l’infirmière et Skylar. Il fit sortir le Pokémon pour le contempler. La châtain put elle aussi constater qu’il semblait bien plus apaisé que lors de sa naissance. Pauvre petite chose. Le Tiplouf chromatique de la demoiselle avait cessé de faire des bulles depuis bien longtemps. Il était curieux, une infirmière, c’est fou. A pas de Chaglam, il s’approcha de la dame afin de regarder sous sa jupe. La membre de l’hôpital prit alors son carnet de note et donna un coup du revers de son carnet sur la tête noire du Tiplouf qui s’éloigna alors en grognant. La curiosité est un vilain défaut. La propriétaire du Pokémon pervers était alors complètement perdue. Il s’était passé tellement de chose en ce jour de rentrée. Elle ne savait plus vraiment quoi y penser. Encore moins penser de ce drôle d’alien aux agissements illogiques. En parlant de l’alien, ce dernier s’approcha en silence de la Mentali, comme s’il attendait quelque chose venant d’elle. Certes elle était paumée dans ses sentiments, mais il y a une chose dont elle est certaine : le fait qu’elle soit bornée et qu’elle a en horreur l’échec.

Elle prit alors un visage totalement impassible, malgré ses tremblements, inclina légèrement la tête comme un au revoir, puis se dirigea vers l’infirmière d’un pas déterminé.
« Ne refais plus ça, tes pokemon sont là pour toi. Tu n’as pas besoin de mes conseils. » chuchota-t-elle devançant l’infirmière et rentrant son starter dans sa Pokéball. Elle n’aimait pas l’échec et détestait encore plus le fait d’être inutile. Jamais plus, une personne qu’elle connaît n’agira de la sorte devant ses yeux violets. Elle se le jura intérieurement. Ce n’est pas un adieu Logan, on se verra bien vite.

On pouvait entendre les bruits de ses pas sur les marches froides de l’hôpital. Quelques secondes suffirent pour que ses bruits de pas s’évanouissent dans l’air. Elle était partie, sans se retourner. Amer était la journée.

hrp:
 
Logan C. Alduin
Logan C. Alduin
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17
Niveau : 58
Jetons : 4775
Points d'Expériences : 2042
Scientifique Chercheur Pokemon
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   Mar 1 Nov - 14:02
Je pensais la trouver plus choquée que ce qu'elle laisse paraître. Elle se relève avec un visage de marbre et s'avance dans ma direction. Sa tête est légèrement pencher sur le côté.

-T'as vu il va beaucoup mieux mon Héricendre maintenant c'est génial et...

« Ne refais plus ça, tes pokemon sont là pour toi. Tu n’as pas besoin de mes conseils. »

Elle l'a dit comme porté par une brise d'été, comme si le vent l'habitait. Mais ses paroles mon fait prendre conscience de plusieurs choses. Tout d'abord je ne suis qu'un égoïste qui prend tout sur lui les bonnes choses comme les mauvaises. Mes pokémons sont avec moi et non contre moi. Que je sois dans mon meilleur jour ou que j'ai un énorme soucis ils sauront m'aidé, ils sauront m'épauler. 

Puis une main vient se poser sr mon épaule alors que je fixais l'endroit où était Sky. C'est elle j'en suis sûr. Il faut que je lui dise ce que j'ai sur le cœur, il faut que je le lui dise.


-Sky, même si tu te mets en colère, même si tu refuse il faut que je te dise que je suis...

-Monsieur Atkinson votre amie est déjà partie.

Je me retourne et voit l'infirmière qui m'a rapporté Héricendre. Je rougis de honte et me dirige vers la sortie en rappelant Speedy suivi par Terry et l'infirmière. Elle me conduit jusqu'à ma chambre avant d'être arrêté par des membres du personnel qui nous explique qu'il y a eu une explosion de gaz et que miraculeusement les outils médicaux n'ont subit aucun dommage.

-Dîtes vous n'auriez pas vu une jeune fille avec des cheveux châtains ?


-Si elle vient de partir de la pièce juste avant qu'on arrive mais elle ne séjourne plus ici. Elle n'a pas de dommage important contrairement à toi mon grand. On va te changer de chambre et faire des examens pour voir si tout va bien.

-D'accord...

J'espérais qu'elle serais là à m'attendre mais non rien. Disparu. Je ne pourrais sûrement pas le lui dire aujourd'hui. Je rentre dans ma chambre pour prendre mes affaires et jette un coup d'oeil à l'autre lit. Il n'y a aucune trace d'un quelconque séjour aussi court sois t-il. Seul les couvertures sont froissées.

Après un long chemin à travers les couloirs de l'hôpital je rentre enfin dans ma chambre. Une chambre de une personne et une fenêtre donnant sur l'entrée. Pendant que je regarde par la fenêtre une jeune fille bien connue sort de l'hôpital. Je la regarde qui s'éloigne sans regarder en arrière comme si elle s'était fait une promesse. Je n'arrive pas à la lâcher des yeux et la voit loin. Un sourire apparaît sur mon visage.

-Merci...
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Une tache d'encre [libre]   
Une tache d'encre [libre]
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :