La douceur d'une attaque.
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: La douceur d'une attaque.   Dim 5 Jan - 15:09
Les vacances touchent bientôt à leur fin… Il fallait bien que l’on reprenne les cours même si, pour une fois, je ne le désirais pas tellement. En réalité, je me sentais bien ici en ces lieux bien que je partageais mon chalet avec d’autres filles que je ne portais pas spécialement dans mon cœur. Le jour de noël, nous avions tous reçu le cadeau de l’école alors que le Cadoizo envoyé c’était lamentablement scratché. Qu’est-il advenu ? Personne ne le savait réellement mais il y avait des rumeurs qui circulaient comme quoi cet oiseau passerait son temps dans un bar à siroter je ne sais quelle substance. Je n’avais pas envie de mettre au clair cette rumeur, Erza Plume pouvait très bien s’en charger sans mon aide. Je me contentais donc de bouquiner tranquillement dans mon coin, près de la cheminé encore allumée. Les filles étaient partie faire les magasins, j’étais seule dans les lieux et le silence planait. J’appréciais d’ailleurs l’atmosphère actuelle de ma demeure… Pas de cris stridents ni même de paroles idiotes. Le calme absolu… Malheureusement, elles revenaient bien trop vite dans un brouhaha insupportable. Je me levais donc vivement de ma chaise, me saisissais de mon manteau et partais dehors sans aucun remord.

Le froid caressait brutalement mes joues qui devenaient rouge rapidement. La température ne changeait pas depuis notre arrivée ici, il faisait toujours autant froid. Et bizarrement, je le supportais mieux. Meian me suivait comme à son habitude, à ma droite. Mon livre entre les mains, j’avais oublié de le déposer sur la table du salon. Tant pis, je devrais le garder. Il était hors de question  que je remette les pieds là-bas. Sans oublier qu’elles étaient bien capables de me faire essayer des choses. Je n’en avais pas besoin pour le moment… Ce serait plus une prise de tête qu’autre chose. J’errais ainsi dans le village de la Montagne Willia sans vraiment de but précis. Je jetais de temps à autre un coup d’œil en vitrine, une petite lueur d’espoir illuminant mon regard. Je pouvais moi aussi tomber sur la perle rare. Les mains derrière le dos, je regardais avec envie certaines choses. J’aimais noël pour cela et pour les beautés que les boutiques pouvaient nous proposer. Eprise dans ma contemplation, je ne pouvais pas remarquer cette masse de neige atterrir entre ma nuque et mon épaule. Je me tournais vivement pour apercevoir le responsable de cette attaque, le regard dur car le froid descendait le long de ma colonne vertébrale et c’était très désagréable.

« … ? »
Tony Sweet
Tony Sweet
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 354
Points d'Expériences : 172
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Lun 6 Jan - 4:06


Il faisait froid. Comme d'habitude en fait... Emmitouflé dans un épais gilet, Tony se baladait dans les rues du village Willia, la station de Ski. Lola sur sa tête, le jeune homme faisait le tour des boutiques, cherchant désespérément un endroit proposant quelques chose qui pourrait satisfaire son estomac... Et aussi celui de sa camarade cotonneuse ! Le duo n'avait pas beaucoup de points communs, mais en ce qui concernait la faim, les deux Noctalien étaient, en tout point, similaire. C'est donc sous un concerto d'estomac qui gargouillaient que Tony et Lola progressaient. Ils se trouvaient dans la rue marchande, l'endroit le plus animé durant cette période de fête. Une foule de personne faisaient les boutiques à la veille de Noël. De temps en temps, le Sweet pouvait apercevoir des élèves de l'Académie marchant en groupe, des sacs remplis de nombreux vêtements et autres accessoires.

Les minutes passèrent et notre protagoniste ne tombait sur aucun point de restauration. S'en était presque flippant. La plupart des quartiers portés sur la vente, possédaient au moins un restaurant. L'établissement permettait souvent de faire une pause bien méritée entre deux boutiques. Alors pourquoi ce village voulait-il faire exception à cette règle ? Le duo n'en savait trop rien... Soudain, alors que tout espoir était perdu, les deux amis virent un vendeur ambulant de baies grillées ! Les yeux de Lola et de son dresseur s'illuminèrent lorsqu'ils aperçurent les nombreuses variétés de baies proposées. Sortant ses PokéDollars, le jeune homme acheta non moins de la moitié des stocks du vendeur. C'est donc armé de trois sacs remplis de nourriture que notre protagoniste marchait à travers les rues pavée du village Willia. Mangeant comme pas permis, Tony et Lola pouvait désormais profiter de cette magnifique soirée.

C'est alors qu'un Pokémon volant non identifié se jeta sur le sac à baie. Allant à une vitesse plutôt rapide, l'animal réussissait à dérober une grosse baie et en un éclair prenait de l'altitude pour s'enfuir. Au départ bouche bée parce qu'il venait de se passer, notre duo ne tarda pas à crier vengeance ! Criant de nombreuses insanités à l'égard du voleur, Tony et Lola se lancèrent à sa poursuite. Voler de la nourriture était le pire blasphème que vous pouviez faire à nos protagonistes. Toujours en pleine course, Tony se saisissait d'une certaine quantité de neige et en la moulant à l'aide de ses deux main en fit un projectile sphérique. Quasi-sur d'avoir le voleur volant, Tony lança la boule de neige de toute ses forces. L'animal avait senti le danger. D'un mouvement d'aile, il changea subitement de direction, esquivant l'attaque. Le projectile s'écrasa sur le dos d'une personne aux long cheveux noir. Le pokémon réussissait alors à reprendre de l'altitude et disparu alors du champ de vision du duo.

Ne pouvant plus continuer la poursuite, le flemmard allait devoir s'excuser. Cependant, lorsque la victime se retourna pour voir le coupable, Tony fut comme paralysé de terreur : C'était Ambre Lawford accompagnée de son Noctali. A ce moment là, notre protagoniste aurait voulu disparaître sous terre pour ne jamais réapparaître... Regardant autour de lui, le jeune homme tenta de trouver un autre coupable. Mais c'était sans compter sa Doudouvette qui l'avait trahi depuis un moment. Pointant son bras feuille sur Tony, elle souhaitait montrer à la Givrali qui était le véritable criminel.

_________________
La douceur d'une attaque. Squishy_cottonee_by_x_squishystar_x-d4hbcu7
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Lun 6 Jan - 18:50
Quelle réaction adopter face à une telle situation ? Se retourner et rire de bon cœur avant finalement de riposter ou alors s’énerver publiquement et remettre les points sur les i ? Il y avait tellement de possibilité… Je dirais donc que cela dépend de celui qui se révèle être le coupable. Ami ou ennemi ? Connaissance ou inconnu ? C’est donc par le plus grand des hasards – ou tout simplement pas – qu’un être familier se retrouvait juste devant moi. C’était l’unique présence aux alentours, sauf s’il se retrouvait là au mauvais moment et que le réel coupable avait pris la fuite en se téléportant. Vous l’aurez donc compris, la seconde option était totalement impossible pour moi. Ainsi, le jeune Tony se dressait devant moi. Il aurait certainement désiré ne pas me trouver en ces lieux au vu de l’attitude qu’il adoptait en cherchant désespérément à s’en sortir. Malheureusement pour lui, en plus de mon infime conviction de sa responsabilité dans cet acte, sa Doudouvette prenait un malin plaisir à le désigner. Plus aucun doute possible donc. Meian était déjà en train de grogner doucement, se rappelant lui aussi de cette personne. Il n’y avait aucune raison à montrer ses crocs pour le moment, il me devait juste une chose depuis notre dernière rencontre. Je le stoppais d’un geste de la main, mon unique mouvement depuis que je m’étais retournée. Je l’avais observé pendant plusieurs secondes sans même réagir.

Je réfléchissais. Il était clair que je l’effrayais alors que depuis le début, ce n’était pas mon but premier. Tout ce que je désirais, c’était qu’il me rendre le service que je lui avais rendu quelques jours auparavant. Sauf que je n’avais pas besoin de lui pour le moment et que je pouvais toujours garder sa dette sous le coude. Autant l’utiliser au moment opportun. En tout cas, une chose me tracassait un peu. Pourquoi s’attaquer à une personne ainsi ? Je ne faisais que d’observer une vitrine, je n’étais donc pas « menaçante ». Je dégageais finalement la petite masse de neige de mon dos et soupirais doucement. Je n’étais pas vraiment énervée, juste que je m’y étais pas attendue. En règle générale, j’étais plutôt bonne dans ces jeux de bataille. Enfin, avec les enfants du village… Ca datait. Je commençais alors mon avancée vers le jeune homme à la chevelure rose. Mon visage n’exprimait aucune sensation… Je souhaitais l’observer lui et chacune de ses émotions. Il devait se demander ce que moi je pensais actuellement. Je ne montrais pas hostile, ni même heureuse. J’étais tout simplement neutre ce qui pouvait porter à confusion et amener des interrogations sans réponses certaines.

« Je commence à apprécier ta Doudouvette ! » déclarais-je finalement, plus proche de lui.

Mon avancée était au début régulière et lente. Et d’un coup, je me précipitais vers mon interlocuteur sans que je puisse lui donner le temps de réagir. A quelques centimètres, je me jetais sur lui, agrippant sa taille pour l’entrainer au sol. Je poussais alors sur mes jambes. On chutait tous les deux sur la neige moelleuse, lui en dessous de moi. Je le plaquais au sol, mes mains sur chacune de ses épaules, je le forçais de ma petite force à rester allongé au sol. Je me gênais pas et m’asseyais carrément sur son ventre, les jambes de chaque côté de son corps. Il n’avait plus aucun échappatoire… Enfin, si, il devait certainement avoir plus de force que moi. Meian restait juste à côté, reniflant le bonnet du garçon, là où se trouvait précédemment le Pokemon plante. De quoi ajouter un embêtement supplémentaire.

« Vengeance ! » m’écris-je en riant.

Finalement, je l’avais bien pris. Oui, j’adore jouer dans la neige… Mais je n’avais quand même pas oublié notre première et dernière rencontre… Je commençais alors à ramener de la poudreuse sur son visage. Il allait morfler !

_________________
Tony Sweet
Tony Sweet
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 354
Points d'Expériences : 172
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Mar 7 Jan - 3:38
C'était la fin. La vie du Sweet allait s'arrêter ici. La rue était vide, offrant tout le loisir à la Lawford d'accomplir sa sale besogne. Aucun témoin ne viendrait la déranger... Aucun mot n'avait été prononcé entre les deux membres de l'Académie. L'atmosphère était devenue plus glaciale que ce que le temps suggérait. Ravalant sa bile, Tony était prêt à affronter la Mort en face. Inutile de s'enfuir, le Pokémon de la Givrali pourrait facilement le poursuivre au pas après la course poursuite qu'avait fait notre protagoniste dix minutes plus tôt. Sans compter que le Noctali chromatique n'attendait que ça. Ses grognements en étaient la preuve. Seule sa dresseuse l'empêchait de s'en donner à coeur joie. Elle souhaitait, sans doute, en finir elle même, de ses propres mains... Poussant un soupir, la jeune psychopathe retira la neige qui était restée sur son dos et d'une démarche lente s'approcha du flemmard. Paralysé par la peur, le Noctalien n'arrivait pas à reculer. Ses membres refusaient de bouger, refusant d'écouter les ordres de son cerveau. Il aurait bien donné l'ordre à Lola de l'aider, mais sa bouche ne souhaitait pas s'ouvrir, aucun son ne pouvait en sortir...

Soudain, le silence de la rue fut brisé par la Lawford. Les yeux du Sweet s'agrandirent lorsqu'elle annonça qu'elle commençait à apprécier son Pokémon. Ne comprenant pas dans les premières secondes, un éclair de lucidité traversa les yeux de notre protagoniste. D'un geste tremblant, il se saisissait du Pokémon présent sur son crâne. Un regard sévère vint se poser sur celui, "innocent", de sa Doudouvette.

— Si je suis encore vivant après ça... Tu vas voir...

En guise de réponse, la boule cotonneuse se contenta de rigoler légèrement. Tout ça n'avait pas énormément d'importance pour elle. Elle s'en carrait royalement. Tout à coup, alors que Tony s'apprêtait à reporter son attention sur la future meurtrière, le jeune homme se sentit basculer en arrière. Le manteau neigeux qui recouvrait le sol amortit sa chute facilement. Un énorme poids l'empêchait de se relever. Rouvrant les yeux il vit que la Lawford se trouvait sur lui. Il entendit alors des reniflements. Tendant l'oreille, il comprit que Meian était juste à côté de lui. Il n'y avait plus aucun échappatoire. Un "Vengeance !" dépassa les lèvres de la Givrali. Fermant les yeux, le Sweet s'apprêtait à recevoir le Jugement dernier. C'était froid, très froid même. De la neige quoi. Elle voulait l'enterrer vivant sous la poudreuse ? Mais alors pourquoi rigolait-elle ? Ce n'était pas un rire sadique. Non. Ca tenait plus du rire "on fait la fête ouais !".

— Hey ! Stop ! Temps mort !

Le flemmard n'y comprenait plus rien. Le changement d'attitude de la Lawford l'avait totalement chamboulé. Il ne savait plus si elle s'amusait, ou si c'était un truc plus malveillant. Ayant une épaule libérée, le jeune homme attrapa la main qui l'aspergeait de poudreuse, forçant la jeune fille à s'arrêter.

— Ok, c'est amusant, toussa, toussa... Mais j'pourrais avoir un petit briefing là ? Tu veux plus me tuer ?

Côté Lola, la petite Fée s'approcha du Noctali chromatique. Voilà longtemps qu'elle n'avait pas vu ce Pokémon sombre avec qui elle s'était plutôt bien entendue. D'un geste de son bras feuille, la Doudouvette salua l'animal Ténèbres. Il était l'heure pour elle de s'amuser !

_________________
La douceur d'une attaque. Squishy_cottonee_by_x_squishystar_x-d4hbcu7
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Mer 8 Jan - 15:22
Le Sweet était pris dans mon piège, il n’avait aucune échappatoire possible ! Je le maintenais correctement au sol, dosant tout de même mon poids à l’aide de mes genoux pour ne pas non plus l’étouffer mais juste assez pour le garder dans cette position. Qu’est-ce que ça faisait d’être dominé par une fille, hein ? Un grand sourire aux lèvres illuminait mon visage habituellement froid et sans émotions. Je commençais donc à rassembler de la neige pour lui plaquer ça sur la figure ! En avaler ne lui ferait pas de mal. Bien entendu, non pas dans un but de le tuer. Plutôt pour m’amuser. En effet, je n’aimerais certainement pas me retrouver à sa place, cela devait être bien inconfortable. En tout cas, j’avais réussi mon effet de surprise… Je me souvenais encore de la crainte qui pouvait se lire dans ses yeux. L’avais-je tant effrayé que cela depuis notre dernière rencontré ? Il était vrai que je n’y étais pas allée de main morte. Néanmoins, il m’avait cherché… Je n’aimais pas quand une personne prenait la fuite. Il n’avait pas de raisons valables. C’était un manque cruel de politesse selon moi.

Meian se contentait de renifler le bonnet du jeune, s’étant quelque peu calmé sur son agressivité. En réalité, il se contenait uniquement parce que ambre lui en avait donné l’ordre. Il se remémorait juste son odeur pour être certain de ne pas l’oublier au fil des semaines. La Doudouvette se précipitait vers lui, semblant encore l’apprécier même s’il s’en était déjà pris à son dresseur. Tant mieux, elle n’était pas rancunière. Ils partageaient tout de même une drôle d’osmose. Ce n’était pas la même entre moi et mon Noctali par exemple. J’avais la nette impression qu’elle aimait se moquer du jeune homme aux cheveux roses. C’est peut-être pour cette raison que je l’appréciais davantage. En guise de salue, il frottait donc son museau contre sa joue comme il avait pour habitude de le faire. Puis, il l’entrainait au loin pour qu’ils puissent à leur tour s’amuser dans la neige ! Meian faisait tout de même relativement attention, la créature de type plante était plus petite et peut-être plus fragile.

Je rigolais toute seule à mon embuscade jusqu’à ce que Tony me demande d’arrêter, élevant un peu la voix. Je me stoppais donc d’un coup, sa main attrapant la mienne au moment même où j’allais lui assener un autre coup. La neige tombait alors progressivement au sol tandis que je le regardais droit dans les yeux, mon sourire s’effaçant petit à petit. Quoi… ? Je n’ai pas le droit de m’amuser ?! Je l’écoutais simplement, relâchant un petit peu mon emprise. Le tuer ? Pourquoi dont ? Je n’avais aucun intérêt à le faire sans compter que je n’étais pas une assassine. Je savais peut-être me montrer cruelle mais pas à ce point.

« Bien sûr que non. Tu m’as pris pour une psychopathe ou quoi ? »

Je me moquais finalement de lui bien que ses propos me perturbaient. Je n’avais jamais désiré l’effrayer autant pour qu’il pense cela de moi. Je replaçais mes mèches de cheveux derrière mes oreilles et commençaient à me relever. L’heure n’était plus à l’amusement, il avait tout brisé. Je dégageais rapidement la neige sur mes jambes et tendais mon bras dans sa direction pour l’aider à se relever.

« Tu n’as qu’une simple dette envers moi, c’est tout. Cela ne veut pas dire que je vais te maudire tant que je ne l’aurais pas obtenu. »

Je reprenais mon sérieux, mon visage se refermant de nouveau de tout sentiment. Accepterait-il mon aide pour se relever ou non ? La main toujours tendue en avant, j’attendais.

« Rien ne m’empêche de t’apprécier. Je ne te déteste pas. Et tu as mérité cette petite vengeance. Ta boule de neige n’était pas si agréable que cela. »

_________________
Tony Sweet
Tony Sweet
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 354
Points d'Expériences : 172
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Ven 10 Jan - 9:10
Le sourire plutôt mignon s'effaça progressivement du visage de la jeune fille. La question de Tony l'avait plus perturbé que prévu. Elle avait remit le masque froid et sans émotion qu'arborait habituellement son faciès. Le flemmard avait encore gaffé... En effet, la Lawford n'avait aucune intention de mettre un terme à la vie de notre protagoniste. Elle le disait elle-même : Ce n'était pas une tueuse en série. Poussant un rire, la Givrali se releva. Mettant un peu d'ordre dans sa chevelure, elle tendit alors sa main vers le Sweet afin de l'aider à se relever. Elle annonça alors que ce n'était pas parce qu'il avait une dette envers elle que la jeune fille devait le haïr jusqu'au remboursement. Loin de là. En effet, elle disait même qu'elle pouvait l'apprécier... Une information qui fit "tilt" dans l'esprit du jeune qui changea du tout au tout. D'un geste, le Sweet attrapa la main d'Ambre. S'en servant d'appui, le jeune homme put reprendre sa position d'origine, c'est à dire debout. Lui lâchant la main, il décida de s'excuser :

— Encore une fois, désolé. J'dis souvent d'la m****. Mais avec toi, j'en dis encore plus... Chuis un boulet ! Sorry...

D'une tête sérieuse notre protagoniste fit apparaître son premier sourire envers la jeune demoiselle. Il regrettait le fait d'avoir gâché un moment qui aurait put devenir amusant pour lui comme pour elle (Hentaï !).

— Hey, comme j'ai gâché l'ambiance, j'vais me racheter. T'as déjà bu de l'alcool ? J'aimerais bien savoir quel goût il a ce truc... D'ailleurs y'a un bar là bas !

Pointant le doigt en direction du lieu, on pouvait clairement apercevoir un bâtiment très animé : L'Auberge du Flocon. C'était la grosse fête. Tout le monde rigolait, buvait, dansait, bref c'était un endroit animé. Ce n'était pas les beuveries dégueulasses qu'on pouvait trouver dans les endroits les plus malfamés d'Illumis. Faisant signe à Lola, le groupe se mit en marche. Sur ce coup, la Doudouvette ne grimpa pas sur le crâne du Sweet. Elle souhaitait prolonger sa rencontre avec le Noctali.

En quelques minutes, les voilà arrivés devant l'imposante bâtisse réservé habituellement aux adultes. Tournant la tête, le jeune homme posa son regard sur la jeune fille, un sourire bananeux fendant son visage :

— Alors ? T'en dis quoi ?

_________________
La douceur d'une attaque. Squishy_cottonee_by_x_squishystar_x-d4hbcu7
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Ven 10 Jan - 13:02
Il acceptait finalement mon aide. Le bras tendu, je tirais d’un coup pour qu’il se retrouve sur ses deux jambes. J’espérais qu’il comprenne mes explications… il était vrai que notre première rencontre faisait sous-entendre que je ne l’appréciais guère. J’essayais donc de bien détailler mes sentiments, réfléchissant à chacun de mes mots pour qu’il ne comprenne pas le sens contraire. Et finalement, il s’excusait de sa stupidité. Il en avait, c’était clair… Sauf que cette incompréhension était aussi ma faute. Attention, j’étais tout de même capable de me montrer vraiment méchante s’il oubliait sa dette. Je n’acceptais pas que l’on aide une personne sans rien n’avoir en retour. Égoïste ? Peut-être… Mais il faillait être aussi capable de penser à sa petite personne. Sinon, j’étais capable de me faire marcher sur les pieds. Et ça, ce n’était pas mon intention. Si je voulais percer dans ce monde, se serait moi qui marcherait sur les autres. Je pouvais me montrer gentille… Mais pas de trop, sinon les personnes comptent trop sur vous et sur cette qualité parfois trop pesante. Je l’avais déjà trop subit avec ma mère.

Le sourire illuminait finalement le visage de mon interlocuteur, heureux qu’il ne soit pas décédé sur place de mes mains. Je ne pouvais m’empêcher de lui rendre ce même sourire, moins expressif tout de même, ce dessinant à peine sur le quoi de mes lèvres. En réalité, j’étais un peu dessus. Je m’amusais et le dominais et voilà que l’on se retrouvait l’un en face de l’autre. Je le prendrais bien par surprise une autre fois, du moins si on se reverrait avant de quitter la montagne Willia. J’attendais donc, ne sachant même pas quoi dire pour relancer la conversation. C’est Tony qui s’en chargeait en proposant de se racheter. Cette idée m’intéressait fortement ce qui m’amenait à me poser des questions. Comment allait-il s’y prendre ? Et là, je ne m’attendais absolument pas à ce qu’il me propose de déguster de l’alcool ?

« Quoi ? »

Je ne pouvais m’empêcher de retenir cette exclamation, arquant un sourcil et les mains sur les hanches comme si je le réprimandais. Puis, en fin de compte, cette idée me plaisait bien. Il y aurait de quoi rire et s’amuser. Je n’avais jamais gouté cette texture, ce serait aussi l’occasion. Je ne connaissais que le descriptif des adultes. Voir le jeune Sweet se bruler la gorge serait aussi drôle. Je tournais mon regard dans la direction qu’il pointait et constatait qu’il y avait un bâtiment pas loin de notre position. Celui-ci avait plutôt l’air convivial. Malgré tout, je doutais d’une chose. On était mineur et il était possible que ne nous laisse pas rentrer… Il allait falloir user de la ruse ! On marchait donc vers ce fameux bar. Meian se plaçait derrière Lola et lui donnait un coup de museau vif dans le dos. Elle se retrouvait propulser dans les airs pour atterrir au final sur la nuque du quadrupède.

« Allons-y ! »

Je l’attrapais sous le coude et l’entrainer dans l’enceinte alcoolique, le regard plein de détermination. Mon cœur battait à la chamade, excitée de risquer de se faire prendre. Finalement, le patron ne se doutait de rien ! Je choisissais un table et m’asseyait en face du jeune homme, croisant mes mains juste en face de mon visage, mes coudes appuyés sur la table. Elles masquaient un sourire mesquin.

« Tu vas prendre quoi ? J’y connais rien » murmurais-je en me penchant vers lui.

Le serveur arrivait au final plus vite que prévu et j’étais prise au dépourvu. Mon visage se mit alors à rougir violemment que j’allais en perdre toute crédibilité. Je respirais un bon coup et lui demandait la première chose qui me passait par la tête : un rhum. Je jetais ensuite un coup d’œil à mon compagnon, perplexe par mon choix. J’étais certaine de l’avoir vu voir glousser derrière le dos du serveur… Il allait moins faire le fier quand ce serait son tour ! Après, c’est ce que je pensais avoir vu, j’étais trop concentrée à passer ma commande après tout. Après quelques minutes, nous étions servis.

« A toi l’honneur ! »

Non, je ne me mouillerais pas.

_________________
Tony Sweet
Tony Sweet
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 354
Points d'Expériences : 172
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Dim 12 Jan - 7:56
Pressé, Tony attendit la réponse de sa camarade. Ambre ne semblait cependant pas réellement encline à accepter l'offre du flemmard. En effet, sa réaction n'avait pas été celle escompté par le Sweet. Haussant un sourcil, les mains sur les hanches, la Lawford avait prit la pose de la fille consciencieuse et bien éduqué qui ne boirait qu'à sa majorité. En gros, elle n'était pas loin du refus. Ayant tout de même un espoir, le Noctali l'avait traîné jusqu'à l'entrée du bâtiment. Lui reposant la question, à sa grande surprise, la jeune fille accepta. Elle semblait même tout aussi excité que notre protagoniste.

Attrapant Tony au passage, c'est d'un pas pressant qu'Ambre entra dans la pièce chaleureuse. L'endroit était plutôt grand, spacieux. De la musique locale rythmée était expulsée par les nombreuses enceintes présentes. Les gens dansaient, chantaient mais surtout riaient. Et bizarrement, aucune des personnes présentes ne venaient les virer de cet endroit qui était, je le rappelle, réservé aux adultes. C'est donc sans aucun problème que les étudiants s'assirent à une table en toute tranquillité. La carte des boissons était en face d'eux, ils leurs suffisaient d'y jeter un oeil pour connaître la gamme de produits proposés. Ce qu'ils firent sans tarder. Les mains croisés devant son visage, la Lawford était encore dans la période de choix et malheureusement elle ne savait vraiment pas quoi prendre. Et il en était de même pour notre cher Tony. Ce dernier parcourait la carte avec un regard concentré. Cocktail, Manzana, Desperado, tout ça ne lui disait rien. Et pourtant, s'il ne voulait pas passer pour une cruche, le jeune homme devait faire un choix. Son regard se posa sur un Whisky Coke. Du Coca avec un truc appelé Whisky. Bon, fallait pas être idiot pour savoir que c'était de l'alcool. En fait, Tony savait que l'Alcool était plus ou moins fort en fonction des différent type de breuvage. Et c'était là la question : Est-ce que c'était balèze ce truc ?

Le serveur mit fin à ses questions lorsqu'ils leurs demanda leurs choix. Etonnant, les deux marmots étaient-ils si mûre physiquement pour avoir l'allure de personnes majeurs et vaccinés ? Impensable et pourtant. C'est donc en entendant sa camarade d'Académie choisir un Rhum que notre ami se décida.

— Dans mon cas ce sera un Whisky Coke. Sans sucre s'il vous plaît !

Le serveur regarda notre protagoniste bizarrement puis rigola d'une voix rauque. Il pensait que la dernière phrase était de l'humour. Alors qu'il n'en était rien... Ce bouffon de Tony était sérieux. Le serveur ne tarda pas à revenir avec un plateau. Deux verres étaient posés sur sa surface plate. Il déposa les commandes sur leur table et s'en alla leurs souhaitant une bonne soirée. Un long moment de silence se posa entre les deux étudiants. Oui seulement les deux étudiants. Lola quant à elle devait sans doute gambader avec son nouvel ami.

Ambre, ne souhaitant pas se mouiller la première, força notre protagoniste à boire la première gorgée. Faisant une grimace, Tony regarda sa boisson. La regardant de haut, il se décida tout de même à la prendre. D'un geste vif, il amena le verre à sa bouche. Prenant une minuscule gorgée, il déposa son verre. Des larmes émergèrent de ses yeux. Le breuvage était plus fort que prévu.

— Pouah ! Ca arrache la face c'truc !

Il regarda sa comparse et pointa un doigt vers elle :

— A toi maintenant...

_________________
La douceur d'une attaque. Squishy_cottonee_by_x_squishystar_x-d4hbcu7
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Lun 13 Jan - 12:49
Le bar n’avait rien d’inquiétant. Bien au contraire, tout le monde semblait relativement bien s’amuser sans pour autant être totalement bourré. Une chose très rare selon moi dans ce type d’établissement… C’est pour cela qu’au début, ça m’avait quelque peu refroidit. Puis, finalement en voyant la structure, j’y étais entrée en entrainant le Noctalien. S’il avait proposé de boire pour rigoler, il serait très certainement déçu car j’étais déterminer à tremper mes lèvres dans ce genre de breuvage. Ce serait une nouvelle expérience ! Et rien de mieux de voir son compagnon tester le liquide en premier. Je souriais à cette possibilité et m’installait confortablement en face du jeune homme. Le choix était fait rapidement, sans réellement réfléchir… De toute manière, il n’y avait pas d’intérêt à se torturer l’esprit : je ne savais pas ce que voulait dire ces différentes choses. Mon choix était donc purement aléatoire. Mon camarade eut tout de même la brillante idée de choisir un alcool qui semblait se mélanger à ce que la plupart des adolescents connaissaient : la coke. Si je l’avais repéré avant, c’est certainement le choix que j’aurais pris bien que voir les autres cocktails servis à d’autres personnes me donnait l’eau à la bouche.

Le serveur était amusé de la situation et se pressait pour revenir nous apporter notre commande. Je me retrouvais avec un verre de taille moyenne avec à l’intérieur un quart de citron vert, du sucre de canne et un liquide transparent.  Non, impossible que ce soit de l’eau… Je guettais d’un air perplexe nos deux récipients pleins et regardais vivement Tony. J’avais peur de commencer et de me ridiculiser. C’est pour cela que je lui priais de boire une gorgée le premier. Il semblait dubitatif, grimaçant ce qui ne m’empêchait pas de sourire en voyant sa réaction. Je jetais aussi un bref coup d’œil aux alentours pour voir si oui ou non, on était observé. Et soudain, il attrapait fermement la lèvre pour l’apporter à sa bouche entre-ouverte. Très vite, des petites larmes perlaient au coin de ses yeux. Je gloussais discrètement dans mon écharpe, spectatrice de première ligne. Puis je me calmais en me concentrant sur ma respiration quand il me rappelait que c’était mon tour. Un frisson désagréable parcourait ma colonne vertébrale quand j’attrapais ce dit verre. Mon nez reniflait la texture ce qui m’obligeais à éloigner le récipient de mon visage. Quelle odeur étrange !

« Je ne suis pas certaine de… »

Un dernier regard au Sweet me poussait à poursuivre mon initiative. Il aurait de quoi me rabaisser si je ne goutais pas à ce fichu Rhum.

« Très bien, très bien… »

La main tremblotante, le verre arrivait finalement à mes lèvres. Le liquide les touchait ensuite, brûlant au passage les zones gercées. Je sentais le chemin, tout le long de mon œsophage jusqu’à terminer sa gorge au fond de mon estomac. Je posais alors d’un coup le verre sur la table, manquant de le fracasser. J’étais éprise d’une quinte de toux. Mes joues étaient en feu, rougissant telle une tomate bien mûre. Je me relevais de ma chaise dans un fracas pas possible et courait vers les toilettes pour me rafraîchir. Non, jamais je ne remettrais mes lèvres là-dessus !

« Hum… »

Je revenais au bout de quelques minutes, honteuse de ma réaction. Elle était néanmoins justifiée… Enfin, selon moi.

« Je suis sûre d’avoir pris quelque chose de plus fort que le tient ! »

Je me rasseyais et éloignais le verre sur le centre de la table. J’appelais finalement le serveur et lui commandais autre chose : un simple jus d’orange.

« Non mais, quelle idée, quelle idée ! Tu en as d’autres des comme ça ? »
Tony Sweet
Tony Sweet
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 354
Points d'Expériences : 172
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Mar 14 Jan - 0:39
Bien, la séance de souffrance était terminée. Au tour de la Givrali de goûter à son propre breuvage désormais. Notre protagoniste avait honte de se qui s'était passé. Les larmes qui avaient coulés le long de ses yeux montrait bien qu'il était encore un peu jeune pour boire de telle boissons. Il aurait voulu passer pour un caïd, un mec qui était naturellement résistant. Mais bon suffisait de voir son physique pour remarquer que ce gamin n'était pas un Rambo dans l'âme... Mais passons. Une chose plus importante allait se passer. Car désormais c'était la Lawford qui allait boire sa gorgée. Tout comme le Sweet, la Scientifique était des plus réticente. Elle annonça même ne pas vraiment être emballée finalement. Cependant, le regard de Tony avait réussi à la forcer. Finalement, Ambre saisissait son verre et l'amena à sa bouche. Tout se passa alors très vite. Une fois le liquide absorbé, le Givrali posa violemment son récipient sur la table. Atteinte de quinte de toux, elle se levait rapidement et s'enfuyait. Direction les toilettes. Côté Tony, le Topdresseur rigolait aux éclats. Lui qui pensait être passé pour un gros nul, la Lawford l'avait largement battu !

La victime de l'Alcool revint quelques minutes plus tard. Son masque sans émotion s'était craquelé et ont pouvait y lire la honte. Pour sûr c'était la méga-honte. Evidemment, notre protagoniste commençait à connaître le caractère de la jeune fille. Elle semblait avoir une certaine dignité. C'est donc sans grand étonnement que cette dernière trouva une excuse de choix : Son alcool était plus balèze. Ce qui était vrai. Mais est-ce que le Noctali le savait ? Non. Mais ce qui était sûr, c'était qu'il n'allait pas en rester sur une seule gorgée. Il savait qu'après une certaine dose d'Alcool, les adultes devenaient totalement bourrés. Ils allaient donc finir leurs verres. La jeune fille toujours un peu "mad" après ce qu'il venait d'arriver demanda alors à notre protagoniste s'il avait d'autres idées absurde de ce genre là. Une réponse de la part du parti masculin ne se fit pas attendre :

— Ouais. Carrément. Et c'est qu'on va finir nos verres.

Un regard malicieux et notre protagoniste rajouta :

— Si tu le fais pas, et bien je serais bien déçu. Parce que bon, voilà, moi j'te vois comme une vraie caïd. Genre tu me fous les chocottes et tout. Si tu finis pas ce verre, c'est tout un mythe qui volera en éclats. Et puis je ne te devrais plus rien...

D'un geste gracieux, le pervers invita la Givrali à commencer. Les filles d'abord comme on dit !

_________________
La douceur d'une attaque. Squishy_cottonee_by_x_squishystar_x-d4hbcu7
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Mar 14 Jan - 12:45
Boire de l’alcool… Mais pourquoi j’avais accepté ce stupide défi… ? Ah oui, dans l’espoir de voir cet idiot se brûler la gorge. Sauf que j’avais omis le fait que moi aussi, je devrais le faire. Cette expérience était la plus désagréable vécue depuis fort longtemps. Je détestais cette sensation au moment même où le liquide avait touché mes lèvres gercées. Sur le fait, je ne comprenais pas le plaisir que les adultes pouvaient avoir en buvant ce genre de chose. Peut-être qu’en grandissant, ce serait le cas… Revenue des toilettes après m’être quelque peu calmée, je m’étais rassise en face du jeune homme. Mes joues étaient encore écarlates et j’avais terriblement chaud. Ma crinière n’arrangeai rien, c’est pour cela que je rassemblais mes cheveux et les levaient quelques instants en l’air. Ma respiration ralentissait progressivement. Petit à petit, je me sentais mieux, comme si rien ne c’était passé. Je réclamais alors une explication, même si je connaissais déjà la réponse : c’était pour l’amusement. Et par malheur, je lui demandais s’il avait d’autres idées aussi brillantes. Bien sûr, il est loufoque ! Je me frappais le front légèrement en entendant sa réponse.

« Mais certainement… »

Il était bien entendu hors de question que je termine mon verre. Évidemment, le Sweet jouait sur ce qu’on appelait la dignité. Certes, j’en avais mais pas à ce point. Et puis, s’il pensait vraiment que j’étais un « caïd », il se foutait le doigt dans l’œil. Je me penchais alors en avant et le fixais droit dans les yeux.

« Je n’ai pas besoin de ça pour t’effrayer, tu me l’as assez prouvé tout à l’heure. »

Néanmoins, la dernière phrase me faisait tilt. Comment ça, il ne me devrait plus rien ? Je ne voyais pas de rapprochement à faire. Je ne qualifiais pas le fait de boire un verre d’alcool comme la dette qu’il me devait. Au contraire, si je le faisais, il m’en devrait une deuxième. Je soutenais son regard quelque peu insistant. Et je réfléchissais. Qu’avais-je à gagner en me soumettant à sa demande puérile ? Strictement rien. Sauf qu’il avait bien précisé que l’ON finirait nos verres et pas moi uniquement. Le fait de m’en souvenir me redonnait le sourire. Rien que pour te voir galérer, je le ferais. Ni une ni deux, j’attrapais de nouveau le récipient au centre de la table et le portait à ma bouche pour avaler une nouvelle gorgée. Cette fois ci, c’était différent. Certes, cela me brûlait toujours mais pas autant que la première fois. Là, le liquide passait mieux, ce qui me surprenait. Je reposais le verre, victorieuse. Je ne toussais même pas. Mes joues restaient néanmoins toujours rouges. Encore quelques efforts et j’arriverais à mon but. C’est au bout de quelques minutes que je terminais… La chose que je ne savais pas, c’était la conséquence d’avoir bu de ‘l’alcool trop rapidement sans rien n’avaler d’autre. Je riais.

« Tu ne pourras jamais aller aussi vite ! »

_________________
Tony Sweet
Tony Sweet
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 12
Jetons : 354
Points d'Expériences : 172
Todresseur Spé. Type
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Jeu 23 Jan - 9:08
Les justifications de Tony n'avaient pas été forcément recherchées. Elles étaient même carrément hors sujet. Certes, il avait tenté à sa manière de toucher à la dignité de la Lawford en avouant que cette fille lui foutait la trouille. A croire que cela ne suffisait pas. En effet, la phrase du Topdresseur ne fit ni chaud ni froid à la Givrali qui annonça cash qu'elle n'avait pas besoin de répondre à la demande du Noctalien pour lui foutre les chocottes. Si un score imaginaire avait été présent, on pourrait y voir : Ambre 1 - Tony 0. Et oui, car la Lawford avait totalement raison. Elle était parfaitement en droit de refuser ce "challenge". Rien ne la poussait à se plier aux exigences de ce bouffon de première catégorie qu'était Tony Sweet. Et pourtant, un détail sembla faire "tilt" dans la tête de la Scientifique qui attrapa son verre et commença à en prendre une gorgée. Qu'est-ce qui avait motivé la jeune fille ? Ca notre protagoniste ne le saurait pas. Une chose était sûre, c'était que Tony était surpris par la tournure des évènements. Comme à leur rencontre de tout à l'heure, il se passait le contraire de se qui était prévu. Etonnant, n'est ce pas ?

Suite à ce court étonnement, un sourire mesquin apparut sur les lèvres du jeune homme. Ca allait devenir intéressant. Dans peu de temps il rigolerait comme une hyène. Qui ne rigolerait pas en voyant une minette faire un aller retour Toilettes-Table à cause d'un alcool un peu balèze ? Tout le monde voyons ! Malheureusement pour notre protagoniste, tout ne se passa pas comme prévu. En effet, la Lawford absorba le liquide cependant sa réaction fut totalement différente. Elle ne s'enfuyait pas comme au début, non. Elle restait digne. Elle annonça alors d'un ton défiant que le Sweet ne pourrait pas aller plus vite qu'elle. Côté Tony, c'était Challenge accepted !

— C'est ce qu'on va voir !

Attrapant lui aussi son verre, le jeune homme commença à absorber une grande gorgée. Bien plus grande que la première en tout cas. Le résultat fut plus brutal. Martelant la table de son poing, le jeune boulet se rendit compte de sa bourde. Comme au début de cette séance spéciale, le mélange acide du Coca et la chaleur de l'alcool avait eu raison de lui. S'éventant à l'aide de sa main, le jeune homme suait.

— Oh my god ! C'balèze !

Soufflant, le jeune homme tentait d'évacuer cette bouffée de chaleur. L'alcool c'était pas un truc de gamin !

_________________
La douceur d'une attaque. Squishy_cottonee_by_x_squishystar_x-d4hbcu7
Ambre Lawford
Ambre Lawford
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20 ans
Niveau : 54
Jetons : 1312
Points d'Expériences : 1697
Nouveau Membre
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   Lun 3 Fév - 12:56
Ce liquide était vraiment infâme… Comment j’avais pu relever ce défi si puéril ? Je n’en étais vraiment pas digne ! Ma gorge était en feux, mes joues rouges … J’avais un peu de mal à respirer, c’est pour cela que je me concentrais sur ma respiration.  Puis, je guettais mon interlocuteur d’un œil, espérant l’avoir impressionné. Je lui envoyais un pic, dans l’espoir qu’il réplique et qu’il soit au moins dans la même situation que moi. Ni une ni deux, il se saisissait de son verre pour le porter de nouveau à ses lèvres. Je le regardais, souriant bêtement. Je voyais le liquide disparaître petit à petit. Je sursautais lorsqu’il frappait son poing sur la table et riais de plus belle. Sauf qu’il n’avait bu qu’une gorgée, ce qui me vexait au plus haut point. Mon visage se transformait alors d’un coup, reprenant un sérieux incroyable. Je le fusillais du regard.

« Quoi… ? C’est tout ? Tapette va ! »

J’avançais son verre dans sa direction et le poussais à continuer de plus belle. C’est alors que Meian s’approchait de moi et tirait sur mon pantalon. Qu’est-ce qu’il avait ? Bougre d’idiot, dégage de là, une chose sérieux ce passe. Comment ça, je ne suis pas dans mon état normal ? Je me levais d’un coup et criais sans même m’en rendre compte.

« Je n’ai rien à faire avec des idiots incapables ! »

Ma phrase n’avait aucun sens mais je n’en avais pas conscience. Je quittais l’auberge, payant mon breuvage et titubant trois fois, me rattrapant tout le temps à une table ou sur une personne qui me regardait d’un drôle d’air. Meian me soutenait jusqu’à l’extérieur. Je ne sentais même plus froid de la neige et du vent. J’avais bien trop chaud en dessous de mon manteau. Mon Noctali s’était rendu compte de mon état et me forçait à rentrer au chalet. Moi ? J’avançais sans vraiment savoir où aller, jusqu’à ce que je me mette à courir derrière un chalet. Pour quoi faire ? Pour vomir évidemment… Mon estomac ne supportait pas du tout l’alcool. Heureusement, il n’y avait personne.
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: La douceur d'une attaque.   
La douceur d'une attaque.
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :