Partagez | .
[En cours] Coincés, coincés et... Coincés. [Lyra/Andrew]
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: [En cours] Coincés, coincés et... Coincés. [Lyra/Andrew]   Ven 16 Sep - 19:12

-Stigrix. (Lyra.)

-Hmpf.

-STIGRI! (LYRA!)

    Elle sursauta. Le cri de sa Mistrigrix mécontente la tira de son demi-sommeil dans lequel elle était plongée. Où était-elle, déjà? Même son esprit était embrouillé. Relevant doucement la tête, elle prit très rapidement conscience qu'elle ne se trouvait pas dans sa chambre. Une pression contre son coxis et aussi son dos lui fit comprendre qu'elle était assise, la colonne vertébrale appuyée contre quelque chose qu'elle trouva plutôt dûr. Un autre cri agacé de sa starter lui fit comprendre que la Pokémon était de très mauvaise humeur, ou plutôt, simplement énervée après sa chère dresseuse. Le premier réflexe de la brune fut de fusiller du regard Mysti, et s'engagea alors la plus longue et inutile bataille de regard de toute l'histoire. Chacune regardait l'autre, une aura noire planant autour d'elles. Un sourire moqueur sur le visage de Lyra, et un levé de Pokéball firent grogner Mysti, qui croisa ses petites pattes et détourna un regard boudeur. Ses grands yeux se posèrent sur l'épaisse forme ronde posée sur un tapis. La Mistrigri se mit soudain à bondir, et vint tirer le col de sa dresseuse sans même lui laisser le temps de s'étirer ou même de se redresser. Une lumière aveugla un instant Lyra, avant de s'atténuer. Pour revenir s'intensifier à nouveau. La brune se frotta doucement les yeux, passa furtivement une main dans ses cheveux pour remettre de l'ordre. Elle manqua de faire un bon de quelques mètres lorsque la lumière laissa place à une silhouette... étrange. Un coup d'oeil rapide au Pokédex de son Ipok lui fit comprendre qu'il s'agissait d'un Bagguiguane. Mysti posa un regard désespéré sur sa dresseuse, qui manqua de faire un autre bond lorsqu'elle prit conscience qu'il était sorti de SON œuf. Celui qu'elle avait récupéré à Touga. Décidément, ce n'était pas son jour aujourd'hui... Il fallait juste qu'elle cherche à se souvenir des événements précédent.
         Cependant, elle ne put s'empêcher de porter un coup d'oeil à la structure de la pièce dans laquelle elle se trouvait, actuellement. Carrée, assez large mais rendue cependant plus étroite par les quelques piles de tapis qui étaient disposés contre les murs. Des tapis de sport, conclut la brune en pivotant rapidement sur elle-même. Et sur l'un d'eux, le Bagguiguane qui la dévisageait avec un air blasé. La brune se gratta l'arrière de la tête. Du matériel de sport, dispersé un peu partout. Un léger courant d'air passa caresser les joues de la Givrali. Elle poussa un petit soupir, dirigeant ses yeux sombres vers ce qui se trouvait être une fenêtre, sous laquelle était située une immense pile de tapis. Elle se souvint qu'elle était déjà ouverte, à son arrivée. La conclusion fut simple; Lyra était dans le local de rangement du Gymnase. Chouette, alors. Enfin, elle ne se souvenait plus vraiment du pourquoi du comment elle était arrivée là. De toute manière, elle n'aurait qu'à franchir la porte du local... Trop tard. La brune s'était doucement dirigée vers la dite porte, et avait tenté de l'ouvrir. Une fois. Deux fois. Trois fois. Et rien. Elle semblait fermée. Elle fouilla rapidement les poches de sa veste... Les clés. Elles n'étaient pas là. Et soudain... Un puissant grognement jaillit de sa gorge.

____________________

-SCARLET, STANSFIELD!

    Le hurlement du professeur résonna au travers de toute la pièce. Lyra se figea sous ces cris qui lui glacèrent le sang. Du coin de l'oeil, elle jeta un regard des plus noirs au dénommé Stansfield, avant de grogner. En même temps, il l'avait cherché. Elle s'était promise de répondre à la provocation, mais de toute manière, cela n'avait servit à rien. Et elle n'avait pas pu s'empêcher de l'insulter. Ces insultes lui furent rendues, et ainsi de suite. Jusqu'à ce qu'elles s'intensifient, et prennent la place du cours qu'elle était censée suivre. La brune garda enfoui son grognement au fond de sa gorge, avant de soupirer. La punition fut tout simplement de ranger la pagaille du gymnase après les cours, à la place des élèves. Elle et l'autre garçon. Elle se rendit donc à l'endroit où elle pouvait trouver les clés, et les demanda en expliquant bien sa punition. Mais au final, elle ne le regrettait pas. Elle avait pu évacuer le fond de sa pensée. Au final, cela faisait du bien.
         La jeune fille avait ouvert les portes du gymnase, Teigne et Mysti sur les talons, son œuf bien enfouit dans son sac. Elle avait grogné quelques mots au garçon derrière elle en râlant, et s'était empressée d'entrer. Le Capumain sautillait, et étonnamment, cette fois-ci, il restait aux côtés de sa dresseuse.

    Ils finirent par rassembler tout le matériel laissé dans la salle, pour finir par l'emmener jusqu'au local de rangement. Un courant d'air fit comprendre qu'une haute fenêtre était ouverte, ce qui soulagea la jeune fille. Elle verrouilla à clé la porte du local, le temps de tout ranger. Elle posa le petit objet sur un des tapis quand...

-TEIGNE, PUTAIN!

    Son Capumain s'était emparé du trousseau avec sa queue, et avait escaladé la pile de tapis sous la fenêtre. Et... avait sauté. La jeune fille cria. C'était trop haut, et impossible donc de sortir. Génial, ils s'étaient retrouvés... Enfermés.

____________________

-Oh, joie! Oh, bonheur!

    Après avoir grogné en se remémorant les événements qui avaient précédé son sommeil, Lyra battit des bras de mécontentement. Son poing vint heurter la porte en fer, et l'aura qui s'était élevée autour d'elle indiquait clairement de ne surtout pas l'approcher. Au risque de recevoir un coup.

-Saleté de singe.

    Elle demeurait étrangement calme, mais on pouvait vite deviner que sous cette couverture se dissimulait une colère féroce. Elle avait grogné un long moment après la fuite de son Pokémon, et par désespoir, s'était endormie contre une pile de tapis. Ce qui lui avait suffit à oublier momentanément ce qui s'était passé. Mais là, la colère n'allait pas tarder à vite ressurgir. De molle elle était passée à électrique, effrayante. La voilà qui commençait à faire les cents pas dans la pièce, les bras croisés contre sa poitrine, sous l'air intrigué du petit Bagguiguane. Celui-ci bondit d'ailleurs de son perchoir, pour venir s'approcher de sa nouvelle dresseuse. Nouvelle dresseuse qui le repoussa d'un coup de pied suivit d'un grognement, et Mysti vint ramener le Pokémon près d'elle. Le chat Psychique dévisagea sa dresseuse avec un air consterné, ce qui ne manqua pas de raviver la flamme de sa colère.

-Quoi? Tu crois que j'ai la tête à chercher un surnom?! Oh mais oui, bien sûr. Allez, posons nous cinq minutes et réfléchissons... Bordel, tu me fais RIRE. Bah tu sais quoi? J'vais l'appeler Emo-Roïd. POUR LA PEINE, SI CA TE FAIT PLAISIR. Putain, putain, saleté de Singe... On est ici à cause de qui, HEIN?!

    Sur ces derniers mots assez étranges, la Givrali se laissa tomber contre une des piles de tapis, avant de prendre la tête dans ses mains pour masquer un hurlement. Elle se retrouvait enfermée dans une pièce dont la largeur était fortement réduite par la présence de tout ce matériel, enfermée dans un pièce dont le seul échappatoire était inaccessible, enfermée dans une pièce à cause de son fichu Capumain, enfermée avec un garçon que pour le moment elle ne supportait pas. Enfermée dans cette pièce à cause de...

-... A cause de moi...

    Son humeur en prit un sacré coup. C'est vrai. Si elle y réfléchissait, c'était de sa faute... Elle connaissait son Pokémon, et elle n'avait pas pensé un seul instant qu'il pouvait lui faire un sale coup. Quelle idée de laisser les clés sans surveillance. Sur ce coup, elle avait merdé. Pourquoi ne pas les avoir gardées dans sa poche? Ou pourquoi n'avoir tout simplement pas rappelé Teigne? Aucune idée. Elle n'avait pas réfléchi, tout simplement? Quelle boulet. Pourquoi fallait-il qu'elle fasse des choses absurdes, sans réfléchir? C'était souvent ce qui lui arrivait. Grogner, railler les autres, se montrer agressive... Elle n'y pouvait rien, c'était sa nature même. Et bien sûr, elle n'arrivait pas à changer ça. Toujours recroquevillée sur elle-même, elle commença à s'insulter intérieurement. Elle se considérait vraiment comme un boulet. Et elle n'avait sut rien dire face au professeur tout simplement parce que...

-J'ai peur?

    Ces mots étaient sortis tout seuls. Mais c'est la vérité. Elle a juste peur des autres, juste peur d'être jugée. Ce manque de confiance en elle, cette peur constante... C'était normal, chez elle. Elle soupira, toujours adossée au tapis. Elle faisait des efforts, pourtant. Mais à chaque fois, à chaque fois... Ils étaient sans cesse vains.
          La brune râla. Soudain, elle sentit contre son bras qui enveloppait déjà sa jambe une petite main. Doucement, elle releva sa tête, et la silhouette de son nouveau Pokémon qui avait amicalement posé sa main sur son bras lui fit esquisser un sourire. Elle soupira de nouveau, repensant au surnom qu'elle avait craché sans trop y penser, sur le coup.

-Emo-Roïd... Que je suis conne. Excuse-moi d'avoir sorti un truc comme ça.

    A la grande surprise de la jeune fille, le Bagguiguane sourit. Enfin, un étrange sourire, mais il avait quand même sourit. Il avait l'air d'apprécier, visiblement... Il était maso? Cependant, Mysti appela sa dresseuse, et lui indiqua de tourner la tête. Ses  yeux se posèrent sur la silhouette d'un garçon aux cheveux rouge vin, et elle frappa littéralement sa propre tête contre sa fine paume de main.

-Merde, j'l'avais oublié lui.

    Elle se massa frénétiquement les tempes, mais demeura tout de même assise. Ses yeux scrutèrent la fenêtre, attendant désespérément de revoir la silhouette du petit singe passer. Mais c'était définitif, pour l'instant, ils étaient coincés. Et Teigne était très probablement à se balader autour de la Pokémon Community, sans se faire remarquer évidemment. Croyez-le ou non, Teigne était un Capumain assez discret.

-Bon, bon, bon, bon.

    A voix haute, ces mots étaient prononcés pour montrer qu'elle était en réflexion. Elle cherchait quoi dire, évidemment. Elle n'était pas douée pour parler.

-On est coincés, Stansfield.

HRP:
 

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
[En cours] Coincés, coincés et... Coincés. [Lyra/Andrew]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: l'établissement :: les infrastructures :: Le gymnase-