Partagez | .
Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 1461
Points d'Expériences : 1714

MessageSujet: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Dim 9 Oct - 12:33

Ca y est, le grand jour est arrivé. On va lancer notre test de recrutement pour le groupe. Ca fait maintenant 3 semaines que le projet a germé dans la tête de mes deux amies et moi-même, ce projet de fonder notre propre groupe de musique. Evidemment ça n’a pas été facile. Il a d’abord fallu créer officiellement le groupe auprès de la directrice. Une fois que nous avons obtenues son autorisation, on a pu lancer une phase de publicité au sein de l’académie. Tous les midis dans le réfectoire, on se relayait pour donner des flyers aux élèves et faire notre promo. J’ai aussi pu compter sur le soutien d’Aria, presque plus impliquée que nous par moment. Elle courrait dans tous les sens pour être sûre que tous élèves soient au courant de la fondation du groupe. En plus des flyers, nous avions de grosses affiches dessinées par les deux Givralis qu’on a affichés aux endroits stratégiques de l’académie. Vu tout ce que nous avons fait, je pense que toute l’académie est au courant de la phase de recrutement.

Plus qu’à espérer que des gens soient intéressés par l’idée du groupe

Pour l’instant, notre groupe est composé de deux chanteuses et d’une bassiste. Mais dans l’idéal, nous voudrions augmenter les effectifs et recruter un pianiste, un guitariste, un batteur et un costumier. Je ne sais pas si nous réussirons à recruter tous ces types de personnes mais l’annonce a en tout cas été passée comme ça. Le plus dure pour moi serait de devoir trancher entre plusieurs personnes. Je suis trop gentille je me connais, devoir en éliminer un me ferait trop mal au cœur. Mais c’est comme ça, je n’ai pas bien le choix de toute façon.

Allongée sur mon lit et Misis planant au-dessus de ma tête, j’attends que l’heure tourne. Nous nous sommes donné rendez-vous à 13h45 dans la salle de musique pour que le recrutement commence vers 14 heures.  On a préféré choisir un samedi, un jour où nous n’avons pas cours pour éviter d’être trop speed. Là nous avons tout notre temps pour choisir. Mais inévitablement, ça me stresse, ce que Misis a bien compris. C’est le petit dernier de l’équipe mais il a très vite appris à me cerner. Il ne veut jamais rentrer dans sa pokeball et fait sa petite vie. Quand je suis en cours, il se promène dans l’académie à sa guise et ne reviens que quand je chante une certaine note. En 2 minutes chrono il est revenu vers moi. Et bien sûr, il reste toujours quand j’ai besoin de compagnie. Je me dis que j’ai quand même vraiment de la chance d’avoir une équipe aussi adorable.

Bon et bien l’heure est venue. Je quitte ma chambre accompagnée de mon Strassie chromatique pour me rendre à la salle de musique. Lorsque j’arrive, je suis la dernière mais pas en retard. Il faut croire que les autres non plus ne tenaient pas en place à l’idée de cet après-midi. Accelerant légèrement le pas vers elle, je les aborde avec un sourire un peu nerveux.

Salut les filles ! Comment vous-allez ? Je dois vous avouer que je stresse un peu.

Je ne suis pas des plus sujettes au stress habituellement mais il faut croire que la situation est suffisamment importante pour que je le devienne. Fondatrice d’un groupe, ce n’est pas rien quand même. Après rapide coup d’œil, je constate que la directrice a été gentille avec nous. On a eu le droit à une grande salle équipée de tout type d’instrument plus des cahiers de partitions. La salle dispose également d’un grand tableau noir et d’une estrade. Tout est parfait.

Espérons que nous ayons des candidats …

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18
Niveau : 33
Jetons : 1997
Points d'Expériences : 794

MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Mar 18 Oct - 21:32


Musique Maestro !
feat Ida, Lyra, Nolan, Aria, Cadence
Enfin l'heure ! Janet trépignait. Depuis plusieurs semaines, Idaliénor, Lyra et elle n'avaient vécu que dans l'attente de ce jour. Elles trépignaient depuis qu'elles avaient eu l'idée de monter ce groupe, un après midi près du lac corail. A chaque fois qu'elles se croisaient dans les couloirs, elles prenaient quelques minutes pour en parler et depuis la validation du projet par la directrice, elles s'étaient réunies chaque week end pour préparer la salle, prévoir le matériel nécessaire et décider du dessin des affiches qui seraient placardées dans toute l'académie. Janet avait gentiment proposé de mettre ses maigres talents au service de ses amies. Elle avait fait quelque chose dans les tons de blanc, de bleu et de orange, rappelant ainsi les couleurs d'origines des dortoirs de nos trois fondatrices. L'ensemble, catchy et printanier, se ferait sans peine remarquer dans les couloirs de l'établissement.

La date des auditions avait été fixée, Janet avait peur que personne ne vienne, peur d'effrayer les autres, peur d'arriver en retard. Elle avait répété plusieurs fois devant son miroir, sous l'oeil interrogateur de Ginger. Elle avait aussi soigné sa mise particulièrement, dans un souci de faire bonne impression. Ses cheveux avaient été ramenés en deux tresses floues agrémentées d'un serre-tête blanc qui apportait une touche de poésie. Elle avait eu du mal à se décider mais avait finalement opté pour une robe rose pâle à col claudine, très ajustée à la taille et très volantée au niveau de la jupe. Une petite paire de bottines assorties et elle était fin prête. Elle sortit, suivie de sa Nymphali, pressée d'arriver, à tel point qu'elle se trouva en avance par rapport au reste du groupe. Heureusement, la salle avait été ouverte au préalable pour faciliter l'installation. Elles avaient réussi à trouver une vieille batterie d'occasion et un synthétiseur qui marchait honorablement bien. Il y avait aussi un représentant de chaque membre des grandes familles : les vents, les cuivres, les cordes, les bois... Si avec tout cela les étudiants ne trouvaient pas le bonheur ! En plus, il y avait même des partitions et des pupitres ! La direction avait pensé à tout !

Assise sur le bureau, Janet laissait ses jambes s'agiter alors que Ginger souhaitait les attraper, motivée par l'effet de balancier qu'elles produisaient. La porte se poussa soudain. Lyra était rentrée, aussi discrètement qu'à son habitude. Elle avait failli ne pas l'entendre ! Dans un grand sourire, la jeune fille descendit de son bureau et la salua.

- Lyra ! Ça va bien ? Tu te sens prête ?

Elle écouta son amie avec un doux sourire sur ses lèvres de porcelaine. Lyra, même si elle le cachait bien, devait sans doute être aussi anxieuse qu'elle.

- J'ai un de ces tracs ! J'espère que nous aurons des candidats mais en même temps, j'ai peur que le nombre de demandes soit tel qu'on doive refuser des gens...

Sur ces entrefaites, Idaliénor entra à son tour. Elle aussi avait un mal fou à contenir son excitation !

- Ça va bien Ida, merci ! Comme je te comprends... C'est la première fois que nous faisons ça, en même temps !

Janet regarda sa montre avec appréhension. Il était l'heure. Elle devait aller ouvrir la salle, annoncer aux candidats qu'ils pouvaient se préparer. Mais... Si, au moment d'ouvrir la porte, elle ne trouvait personne derrière ? Comment pourrait-elle le dire aux autres ?

- Je suppose qu'il va falloir y aller... C'est le grand moment de vérité !

Nerveusement, Janet se dirigea vers le fond de la salle. Ses mains tremblaient. Elle resta fixée devant la porte, quelques secondes, avant de se décider à appuyer sur la poignée. Elle ferma les yeux quand elle sentit sa main glisser et ses pieds s'avancer dans le couloir. Elle ne voulait pas se retrouver face à une absence de postulants. S'inclinant en serrant fort ses mains sur sa robe, elle parla enfin, des trémolos dans la voix.

- Les auditions commencent, vous pouvez vous installer !

Enfin, elle releva la tête. Et ce fut avec plaisir qu'elle se rendit compte qu'elle n'avait pas parlé dans le vide.


_________________

FORCE BLEUE

dusty scarecrow.


Moodboard (signé Maxou <3):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 528
Points d'Expériences : 818

MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Jeu 27 Oct - 10:52

Enfin il arrivait. Enfin, ce jour qu'elles attendaient toutes arrivait. Cette attente fut longue pour la jeune fille, mais enfin, il était là. Après plusieurs semaines a en avoir parlé, Janet, Idalienor et Lyra n'attendaient plus que ce jour. Depuis qu'elles avaient proposé de monter un groupe de musique, elles s'étaient souvent réunies pour parler de tout cela. Elles s'étaient souvent réunies les week-end afin de préparer la salle, de prévoir tout ce qui serait nécessaire. Et même lorsqu'elles se croisaient par pur hasard, au beau milieu des couloirs, elles discutaient, prenaient quelques minutes pour parler du groupe de musique depuis qu'elles avaient obtenu la validation de créer celui-ci. Même si elle ne voulait sous aucun prétexte le montrer, aujourd'hui Lyra était assez anxieuse. Enfin, ce n'était pas tant faire passer des auditions qui la dérangeait, c'était surtout le fait de se retrouver dans une salle pleine de monde. Imaginez qu'elle se retrouve en compagnie de personne dont justement, elle n'apprécie pas la compagnie. Cela risquerait de vraiment mal tourner.
         Avant son départ pour le point de rendez-vous, elle avait reçu un appel de cette chère May. Si la Givrali n'avait pas écourté le dialogue, elle se serait retrouvée à écouter sa tutrice raconter sa vie, lui parler d'un bon nombre de choses dont la jeune fille n'avait que faire. Aujourd'hui, Lyra avait fait attention à soigner son image, enfin, a se vêtir d'une manière un peu plus décontractée que tous les jours. Habituellement elle mettait des vêtements plutôt semblables à des uniformes, et laissait toujours ses cheveux lâches. Pas aujourd'hui. Elle avait lié sa chevelure en queue de cheval, en espérant que cela suffise à camoufler un peu sa couleur naturelle qui commençait à reprendre le dessus. Parce que oui, Lyra n'entretenait pas sa teinture, entendez-bien qu'elle n'en avait jamais refait depuis tout simplement parce qu'elle commençait à se lasser. Et, ses cheveux repoussant assez vite, elle commençait déjà à retrouver une bonne partie de sa tignasse blanche. Au départ, cela ne s'était pas vu énormément, il fallait admettre que c'était assez discret. Mais plus les jours passaient et plus le blanc de ses cheveux naturels se faisait voir, si bien qu'on lui disait souvent que sa teinture était originale.

    Lorsqu'elle fixa l'heure, elle ouvrit de gros yeux en constatant qu'elle avait sans doutes du retard. Elle s'empara de quelques affaires, rappela ses Pokémons dans leurs Pokéballs respectives -Teigne se contenta de grimper sur les épaules de sa dresseuse-, et commença à « détaler » dans les couloirs. Enfin, détaler n'était pas le mot exact, disons qu'elle marchait rapidement. Elle n'avait pas vraiment envie de courir, et on lui avait suffisamment répété que sa maladie était grave. Mais elle fut surprise de ne trouver que Janet lorsqu'elle atteignit la salle. Elle était assise sur le bureau, son Nymphali à ses côtés. Un grand sourire se dessina sur le visage du Capumain, tandis que la Givrali soufflait et croisait les bras contre sa poitrine. Sa camarade s'adressa à elle, et la brune ne put lui répondre que le plus simplement du monde.

-Je suis prête. … Je crois.

    Elle aussi, elle avait le trac. Mais elle préférait ne pas le montrer, cela vaudrait certainement mieux pour elle. Idalienor entra à son tour, et la jeune fille les laissa discuter toutes les deux pendant qu'elle s'appuyait contre le mur, le regard détaché. Lyra avait put voir Janet trembler au moment d'ouvrir les portes. Comme elle la comprenait. Si jamais elles se retrouvaient face à un couloir vide plutôt que des étudiants, la Givrali brune s'en sentirait probablement honteuse au plus haut point.
         C'est avec soulagement qu'elle s'approcha de Janet, qui venait d'achever sa phrase. Elle n'avait pas parlé dans le vide, puisqu'un petit groupe de participants étaient juste là, à attendre. Sentant l'anxiété monter en elle, elle préféra rester en retrait. Enfin, elle n'osa pas s'adresser aux autres, trop paniquée pour le faire d'elle-même. Elle avait donc préféré ne pas bouger, et rester aux côtés des deux jeunes filles... Si son cher Capumain n'avait pas bondit dans la foule d'élèves, avec un magnifique sourire plaqué sur son visage de singe rouge.

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 173
Points d'Expériences : 742

MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Dim 20 Nov - 23:47

(Répète-moi ça encore... J'veux être sûre que je suis pas en train de rêver.)

(Ça fait déjà cinq fois, Libra.)

(Même quinze suffirait pas !)

De quoi tu parles , Libra ? Qu'est-ce qu'il a encore inventé, ce cher Nolan ?...Une minute, qu'est-ce qu'il fabrique au milieu d'autant de monde ? C'est bizarre, j'ai pas souvenir de l'avoir amené là, encore moins avec sa guitare et le piano miniature offert par Alban. Laisse-moi revérifier mes fiches...Ouais non, sur mon planning, il y a bien marqué ''Journée de paresse au dortoir Voltali''.
Et pourtant, tu es bien là, Nolan. Un peu mal à l'aise, au milieu de cette masse d'élèves bruyants, qui discutent de l'événement à venir. S'il y a bien une seule bonne raison qui te pousserait à te rendre devant les portes de cette salle, c'est bien celle-ci : Un nouveau club de musique va ouvrir dans l'académie et aujourd'hui, les auditions prennent place pour en recruter les membres. Un club de musique, l'aubaine pour un musicien tel que toi...Mais apparemment, tu n'es pas le seul à nourrir ce genre de projets. En effet, on dirait qu'une bonne partie des élèves comptent intégrer la formation naissante.

(Pff, regarde-moi ces pintades...Y'en a pas une qui pourrait chanter sans faire exploser toutes les vitres du bâtiment.)

(Libra, sois plus gentille....)

(Mais c'est vrai !)

En étant honnête, ta starter n'a pas totalement tort, la voix de crécelle de la Mentali la plus proche, pourrait probablement briser l'armure d'un Grolem. Un bon point pour toi Nolan, même si ce n'est pas exactement dans la catégorie chant que tu comptes concourir (En même temps...). Il y a même des Noctalis qui semblent uniquement venu pour le fait de pouvoir se donner en spectacle...Surtout celui-ci avec sa banane.
Pour ta part, tu es plutôt perdu dans cette foule, si l'on exclut ta haute taille. Shaka est collé à tes jambes et tente vainement de parer au brouhaha ambiant, en plaquant ses pattes sur ses oreilles. Il devrait tenir le coup, mais tout comme lui, tu as hâte que les sélections commencent.

Finalement, les portes s'ouvrent et la foule s'engouffre telle une marée à l'intérieur de la salle, face à votre futur jury. Un à un, les candidats se retrouvent appelés sur scène et tu en profites pour jeter un coup d'oeil aux organisatrices de l'événement : Même si tu ne connais pas la troisième jeune fille, les visages des deux autres font naitre un léger sourire sur ta frimousse. Janet et Lyra...Cette dernière serait-elle devenue la pianiste de la bande ? Depuis votre rencontre, tu suis ses progrès avec attention, mais cette fois, elle pourrait avoir décidée de voler de ses propres ailes.
Petit à petit, le nombre de candidats diminuent, les élèves ayant finis leur démonstration se regroupant de l'autre coté de la salle. Et quand vint ton tour, c,est avec un soupir soulagé que tu prends place face au trio. Depuis sa place, Libra te murmure même quelques encouragements mentaux, mais à cet instant...Tu es dans TON élément. Tes doigts effleurent tout d'abord les cordes de ta guitare, avant de commencer un morceau lent et mélancolique.
Le ton est donné...et en plein milieu du morceau, tu laisses ton instrument pendre à ses sangles, avant d'attraper le piano et d'enchainer sur le même rythme.

And then to...

Les blanches, les noires, toutes ces notes qui s'égrènent...et puis plus rien. Juste le silence, tandis que tu cesse de jouer. Tu n'as aucun problème avec les quelques fausses notes exécutées, ni avec le regard de ton public...Après tout, tu es musicien, la seule chose qui compte, c'est cette barre noire qui clôt ta partition.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 21
Jetons : 2775
Points d'Expériences : 439

MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Dim 4 Déc - 23:13





- Oui juste là, juste à côté de l'autre batterie !

Les trois hommes soulevèrent sans peine le paquet avant de le poser à l'endroit indiqué  par Aria.

- Voilà Aria, s'exclama le plus grand des trois, ravi d'avoir pu te rendre service et de voir que tu reprends la batterie !

- Oui ça me manquait trop, lui répondit Aria en agitant les deux baguettes qu'elle tenait dans les mains, merci à vous d'être venu jusqu'ici pour me l'apporter !

- Pas de problème, on te devait bien ça, renchérit le blond, tu as le bonjour de tout le monde là-bas. Sois gentille et passe nous voir de temps en temps, tu nous joueras un morceau !

Aria promit, eux aussi lui manquait, elle n'avait pas eu le temps d'aller les voir lorsqu'elle était rentrée cet été. Elle leur fit des grands signes jusqu'à ce qu'ils sortent de salle.

Le recrutement commençait dans quatre heures et Aria était seule dans la salle. Elle avait hâte que l'heure tourne et que les sons commencent à s'élever dans les airs. Elle trépignait sur place. Mais elle n'oubliait pas pourquoi elle était venue plus tôt... et ce qu'était ce gros carton qui dénotait au milieu des différents instruments.

Sans attendre, elle l'ouvrit, laissant apparaitre une batterie rouge flamboyante.

- Ah tu m'as manqué, tu ne peux pas savoir combien ! s'exclama-t-elle en donnant une petite tape à la caisse.

Elle avait bataillé ferme pour obtenir l'autorisation auprès de la directrice mais elle y était finalement arrivée ! Après un an d'absence, sa batterie se tenait devant elle comme au bon vieux temps ! Ses baguettes lui démangeaient les mains, mais elle se retint, il fallait garder tout cet enthousiasme pour la répetition ! Elle sortit vite de la pièce avant de ne plus pouvoir résister à l'envie de jouer.

Elle avait appris à jouer de la batterie un an après son arrivée à Sinnoh. Sa soeur voulait commencer le violon et sa mère lui avait proposer d'en profiter pour commencer un instrument aussi. Elle n'avait pas longtemps hésité à choisir. Depuis son enfance, elle écoutait en boucle les solos de batterie et imitait les batteurs en tapant sur des casseroles. Elle ne voyait pas un instrument qui pouvait mieux lui convenir. Elle ne s'était pas trompé. Quand elle jouait, elle avait l'impression d'entrer dans un autre monde, son coeur battait au rythme de la musique et elle ne voulait plus s'arrêter. En à peine un an, elle avait atteint un niveau quasi-professionel, elle jouait dès qu'elle avait un moment de libre et sa soeur et sa mère avaient fini par s'habituer à ce fond sonore. Elle n'avait pas mis longtemps à déserter le conservatoire auquel sa mère l'avait inscrite, qui était.. trop conservateur justement. Elle ne supportait plus les musiques classiques et préferait se déchainer sur du jazz, du l'éléctro... C'était en cherchant un groupe pour jouer qu'elle avait recontré John. Il tenait un bar et cherchait des musiciens. Le choix fut vite fait pour Aria et pour lui et elle fit ses débuts au "Chat hurlant". Encore aujourd'hui, Aria considérait ce bar comme l'endroit qu'elle aimait le plus au monde. Les deux dernières années à Sinnoh, elle partageait son temps chez l'archéologue et au bar. Elle était vite devenu une habituée et la petite protégée des musiciens. C'était justement des clients réguliers du "Chat hurlant" qui lui avait apporté sa batterie. "Personne n'y avait touché depuis ton départ, lui avaient-ils dit, ta mère a accepté que nous la gardions et depuis elle attendait ton retour."Aria aussi avait attendu le moment où elle pourra réutiliser ses baguettes. Elles étaient restées trop longtemps inutilisées tout au fond de son sac, il était temps de reprendre la partie !

Cela faisait maintenant trois semaines qu'Ida avait parlé à Aria de leur projet de groupe de musique. Quand elle l'avait appris, Aria avait explosé de joie et elle ne s'était pas calmé depuis. Pendant les trois semaines, elle avait arpenté toute l'académie pour attirer des membres, faire de la publicité pour le groupe. Avec Pachi, elle s'était promené avec le tambourin dans les couloirs, et avait distribué les flyers tous les midis. Elle s'était autonommée chef du fanclub et avait déjà réussi à réunir une dizaine de personnes pour mettre de l'ambiance aux concerts. Janet, Ida et Lyra avaient aussi fait de leur mieux et seule une personne sourde, aveugle et enfermée dans un cachot ne serait pas au courant qu'aujourd'hui se déroulait le recrutement du groupe.

En effet, lorsqu'elle arriva, une grande foule était déjà agglutinée devant les portes, et elle fit rentrer ces pokemons dans leurs pokeballs pour ne pas qu'il se fassent écraser. Seule Mysdi resta dehors pour veiller sur sa dresseuse. Les portes s'ouvrirent enfin et Aria vut un Capumain sauter dans la foule et atterir sur une Mentali qui lança un cri à percer les tympans. Aria reconnut le Capumain de Lyra et attrapa le singe en essayant de se boucher les oreilles et l'emmena loin de la foule. Eh bien voilà une candidate qui risquait pas de réussir les auditions, se dit-elle en se massant les oreilles. Lyra accouru vers elle et récupéra le Capumain. Aria ne la retint pas, sachant que les premiers candidats allaient passer et que Lyra faisait parti du jury. Elle préferait passer dans les derniers, et s'assit sur une chaise en attendant son tour.

Lorsqu'elle monta enfin sur l'estrade, Ida lui lança un regard étonné. Normal, elle ne lui avait pas dit qu'elle participait. Ida ne savait même pas qu'elle faisait de la batterie, c'était la surprise ! Personne n'avait remarqué que la batterie rouge vif n'appartenait pas à l'académie, pourtant par un mystérieux hasard, personne n'avait osé l'approcher. La grosse caisse tatoué d'un éclair semblait l'accueillir à bras ouverts. En une demie seconde, Aria avait saisi ses baguettes. Le premier son retentit puissant, puis le rythme s'enchaina sans faiblir. Les notes explosaient dans la salle, et Aria retrouvait cette sensation qui lui avait tant manqué. Un tremblement d'excitation lui parcourait le corps, tous les gestes lui revenaient en mémoire. La partition se dessinait dans son esprit. Cette fois, elle était vraiment revenue, elles étaient enfin réuni la batterie et elle. Elle jouait comme elle avait joué au "Chat hurlant" et à travers les notes elle entendait les discussions des clients autour du bar.

L'illusion se brisa à la fin du morceau. Aria ne l'avait pas vu passer, elle eut du mal à lacher les baguettes. Elle avait fait quelques fausses notes, mais pour une reprise, c'était pas mal. Elle descendit de l'estrade avec un grand sourire.



La musique que joue Aria




_________________

 
Always remember sweet times
and love

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 14 ans
Niveau : 4
Jetons : 1079
Points d'Expériences : 0

MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Dim 8 Jan - 22:16

une ancienne ritournelle

des images me reviennent
comme un souvenir tendre


Tic. Tac. Faisait le pendule de la petite horloge à coucou accrochée au mur de la chambre, tandis qu'elle le suivait des yeux. C'était le premier samedi du mois d'octobre, ça faisait maintenant un mois qu'elle était là. C'était l'après-midi, et la chambre était vide, ses deux colocataires habituelles parties en vadrouille elle ne savait trop où. Les prunelles lie-de-vin de la Mentali glissèrent sur le tas de feuilles qui avait envahi l'un des trois bureaux de la pièce — le sien. Tant de projets couchés au brouillon sur le papier, tant d'idées qui la dispersaient — et si peu d'accompli.

L'adolescente soupira. Elle n'avait vraiment pas de temps à perdre. Mais elle devait se rendre à l'évidence : elle avait besoin de changer d'air, ne serait-ce que quelques instants. Elle ne progressait pas d'un pouce. Au milieu des feuilles, un prospectus aux couleurs vives dépassait, se détachant du lot. Cadence fit rouler sa chaise jusqu'au bureau, et s'en saisit, pensive. Un club de musique. Elle avait pris l'affiche sans même y penser, indéniablement séduite par l'idée. Mais elle n'avait pas le temps. Elle froissa le papier et le glissa dans la poche de son jean, en grommelant. Elle se leva, envoyant rouler la chaise un peu plus loin, attrapa son sac et un béret, et siffla sa pijako tout en se dirigeant vers la porte de la chambre. Le petit volatile lança un regard sceptique à la jeune fille depuis son petit coin de coussins et de perchoirs, se demandait bien à quoi était due toute cette agitation soudaine, mais elle finit par s'envoler pour rattraper sa dresseuse avant que celle-ci ne referme la porte.

Cadence fut soulagée de constater que le reste du dortoir était toujours aussi vivant que d'ordinaire. Là-bas, deux Mentalis offusquées se disputaient pour une histoire de vêtements, et Cadence sourit avec amusement. Elle traversa le dortoir d'un pas dynamique, et sortit.

C'est quand elle se retrouva dans le couloir et qu'elle vit le petit groupe amassé devant la porte, un peu plus loin, qu'elle réalisa qu'elle s'était inconsciemment dirigée vers le bâtiment principal de l'école où se trouvaient les salles de clubs. Dans sa poche, ses doigts jouaient avec le prospectus roulé en boule. Elle ralentit l'allure et sortit le papier froissé, le dépliant pour y jeter un nouveau coup d'oeil. Auditions le samedi 1er octobre, à 14h, dans la salle de musique. Elle était pile à l'heure, et la salle était là, à quelques mètres devant elle. Tandis qu'elle hésitait, elle vit les étudiants rentrer dans la salle. Ça commençait.

Elle s'arrêta. Hésita à rebrousser chemin. Mais elle était têtue. Et un peu curieuse. Juste un peu. Alors elle continua d'avancer, nonchalamment. Elle allait juste passer devant, l'air de rien, sans s'arrêter — peut-être juste jeter un oeil à l'intérieur, au passage. Et puis elle allait continuer son chemin jusqu'au réfectoire, attraper une pomme, et retourner dans sa chambre pour réfléchir à ses projets. C'était ça. Elle n'avait pas de temps à perdre avec un club de musiciens en herbe. Elle n'était pas partie de Méanville pour venir faire de la musique dans une salle de classe.

Et alors qu'elle ralentissait — mais sans s'arrêter — devant la porte, tout en jetant un regard brillant sur le clavier du piano qui se trouvait à l'intérieur, une grande main se posa sur son épaule, la faisant sursauter. Elle jeta un coup d'oeil derrière elle, levant la tête, pour voir la silhouette d'un grand gaillard qui s'adressa à elle d'un air entendu et familier, lui demandant si elle aussi elle était là pour les auditions, si elle avait le trac, et lui proposant d'entrer ensemble parce que ce n'était pas la peine de faire sa timide. Et avant qu'elle n'aie pu protester, il l'entraînait avec lui dans la salle.

« Ah-- non, attends, c'est pas-- »

Mais déjà, une brunette était venue refermer la porte derrière eux. Elle lui lança un sourire satisfait, son regard allant du visage de Cadence au prospectus qu'elle tenait encore entre les mains. Vraiment ?

Cadence allait protester et expliquer qu'il y avait erreur, mais déjà la première candidate montait sur scène, et on lui intima le silence.

Elle vit les étudiants se succéder sur la petite estrade, avec plus ou moins de brio — certains passagent lui donnaient franchement envie de grincer des dents. Mais il y en avait quelques-uns, dans le lot, qui avaient véritablement du talent. Et surtout, ils avaient l'air de s'éclater. La scène arracha un petit sourire attendri à l'Unyssienne, qui repensa à la chorale. Puis on lui fit signe que c'était à son tour, et la musicienne se dirigea vers la scène sans se poser trop de questions. Elle lança un regard à la petite assemblée, puis au piano, hésitante. Elle s'en approcha, frôla les touches du bout des doigts, presque religieusement.

Le garçon avec lequel elle était entrée crut bon de l'encourager, comme si elle était nerveuse à l'idée de jouer devant ces inconnus. Elle ne s'inquiétait pas de sa performance. Mais de ne pas savoir s'arrêter.

Juste un peu.

Quelques notes. Un seul morceau, pour leur montrer. Trois ou quatre minutes de nostalgie, et puis elle s'en retournerait à sa nouvelle vie.

Ça ne pouvait pas faire tant de mal que ça, si ?





La rosée se tourna vers les étudiants présents et s'inclina, comme elle l'avait si souvent fait avant de prendre place au piano.

« Je vais vous interpréter un arrangement pour piano d'Extra Magic Hour. »

Puis elle tira le tabouret et s'assit. Elle prit une inspiration silencieuse, et ses doigts se mirent à courir sur les touches du clavier. Elle en tira quelques notes cristalines qui coulaient comme de l'eau, et qui semblaient s'évaporer dans le silence l'instant d'après... puis elle réattaqua avec un glissando, aussitôt suivis d'accords puissants pour lancer le rythme. Son doigté se radoucit alors pour déployer la mélodie aux couleurs chatoyantes — celles d'un après-midi d'automne, furtif et chaleureux — jusqu'au refrain énergique, course folle dans un tourbillon de feuilles mordorées. Elle revoyait la lumière orangée du soleil en fin de course dont les rayons se glissaient par la fenêtre, pour venir éclairer les chaises en désordre et partitions sur les pupitres. Elle fermait les yeux et elle entendait à nouveau les choeurs chauds et ronronnants de la chorale — et les notes fluettes, comme des étincelles, de Mike. Ça faisait des feux d'artifice dans son esprit, que ses doigts dansant sur les touches d'ivoire tentaient de reproduire. Quelques accents de nostalgie dans les croches, un rêve qui se traîne un peu dans ce silence, comme les nuages rosés dans le ciel. Le coeur qui se gonffle avec les notes, le souffle passionné qui lui revient, le son si pur du piano ; la formation classique qui ressort, qui se mèle au reste, harmonieusement, cadence musicale empruntée à un concerto pour piano et qui fait le pont...

Comme toi, Cadence, te souffle ton coeur dans la magie des notes qui parlent pour toi.

Mais tu n'écoutes pas.

Tu reprends avec la régularité du métronome, toute à la peinture qui se dessine sous tes paupières closes, tu te laisses porter quelques instants encore par la musique, et tu prolonges comme un rêve agréable dont on ne voudrait pas sortir.

Car c'est ce que c'était, à tes yeux encore trop jeunes. Un simple rêve. L'écho de souvenirs familiers, que tu invoquais l'espace d'un instant, comme une parenthèse dans ta vie si pressée.

Et quand retentit la note finale, lourde et précipitée, tu rouvres les yeux et tournes la page. Le retour à la réalité te prend de court et tu restes là l'espace d'un instant, les mains suspendues dans le vide au-dessus des touches monochromes. Puis le tic tac de l'horloge te rattrape, tu te rappelles du temps qui passes, et tu te relèves hâtivement, repoussant le tabouret, refermant le couvercle de l'instrument qui t'est si cher. Adieu, sembles-tu lui murmurer. Déjà tu t'apprêtes à tourner les talons, mais tes doigts sont comme collés au bois sombre. Tu as oublié l'harmonie de ton escapade, et tu ne comprends pas, déchirée. Le piano, c'est tes parents. Le conservatoire. Les valeurs contre lesquelles tu te dresses. Alors pourquoi finis-tu toujours par y retourner ?

Tu lâches enfin l'instrument en faisant claquer ta langue, et tu descends de l'estrade. Tu attends, ta pijako sur l'épaule, bras croisés, contrariée et mal à l'aise, que les auditions se terminent ; pour t'échapper d'ici.

samedi ; 1er octobre 2015


Résumé : Cadence fait sa tsun et ne veut pas avouer qu'elle est intéressée par le club de musique, parce qu'elle estime avoir d'autres priorités. Sirius la fait rentrer quand même, elle n'a pas l'occasion de prostester, et finit par assister aux auditions et par passer à son tour. Elle interprète un morceau de piano. Puis elle va attendre avec les autres la fin des auditions, pressée de filer. Sa pijako chromatique est avec elle.

Musique jouée : Extra Magic Hour, par Akino (Amagi Brilliant Park OP)
(ft. un extrait du concerto pour piano No.5 Op.73 de Beethoven)
Adaptation pour piano par Animenz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5664-cadence-l-fairburn-she-rules-her-life-like-a-bird-in-flight#60001 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6218-cadence-l-fairburn-mentali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 2072
Points d'Expériences : 1046

MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Dim 29 Jan - 22:41





GROUPE DE MUSIQUE - PHASE 1 : LE RECRUTEMENT

Quand Sirius s’était prit le prospectus volant dans la tête la première fois, il s’était dit que tout ça c’était que des idioties et il n’avait pas le temps pour tout ça. La deuxième fois que ce stupide bout de papier lui était arrivé dessus, il avait manquer de tombé et s’était agacé en se disant que décidément on le harcelait et non, il n’avait toujours pas le temps de devenir costumier pour un groupe de musique. La troisième fois, parce que jamais deux sans trois, Sirius s’était dit que le destin tentait peut-être de lui faire passer un message. Il avait prit la brochure et l’avait glissée dans son agenda pour la regarder en détail un peu plus tard.

Quand Sirius avait lut que le groupe de musique cherchait certes des musiciens mais aussi un costumier, il s’était dit que ça pouvait être intéressant. Lire le nom de Lyra sur la brochure avait finit de le convaincre qu’il devait au moins tenter sa chance. Puisque qu’il ne connaissait pas le style du groupe, il s’était lancé dans l’élaboration de quelques croquis au style assez varié pour toucher le plus grand éventail de genre possible. Il n’imaginait certes pas la timide Lyra et la jolie Ida dans des shorts trop courts et des brassières brillantes comme pouvait s’afficher certaines stars de la pop populaire ces derniers temps.

Non, Sirius s’était concentré sur des tenues certes très diversifiés mais toujours avec une certaine classe. Il n’allait certainement pas habiller sa petite Lyra avec quelque chose qui exposerait trop de sa peau aux regards de tous les adolescents hormonaux qu’il y avait dans cette école et pour en être lui même un, il savait de quoi il devait protéger les jeunes filles. Namého. Super Sirius toujours prêt à sauver l’intégrité des jeunes filles. Peut-être prenait-il son rôle de grand frère trop à cœur ? C’était tellement Sirius en plus, de toujours trop en faire. Il était tellement excessif. C’était dans le contrat. Tu deviens ami avec Sirius, tu t’exposes à son exubérance. Ça faisait partit de son charme.

Peut-être.

Toujours était-il que Sirius se retrouvait avec un carnet pleins d’idée de tenues, d’éclairage et de décors sur scène. Pas mal de question aussi, comme le nom du groupe, le style qu’il voulait se donner, l’identité qu’ils voulaient avoir, où est-ce qu’ils comptaient répéter, se produire ? Il avait soigneusement tout noté dans un carnet rouge qu’il avait acheté pour l’occasion. Il avait hâte de présenter toute ses idées avec le diaporama qu’il avait créer pour l’occasion. Il s’investissait peut-être un peu trop pour un truc qu’il n’était même pas sur d’intégrer au final.

Il haussa vaguement les épaules en réajustant la chemise bleu à carreau qu’il avait choisit d’assortir à un jeans ajusté. Il vérifia l’heure et siffla sa Couafarel tandis que sa starter se calait sur son épaule avec élégance. Il était pile dans les temps. Il salua son coloc’ avant de filer vers les salles de classe où se déroulait les auditions.

En arrivant dans le couloir qui menait à la salle d’audition, il remarqua une jolie jeune fille aux cheveux roses qui semblait légèrement hésitante. Il ne pouvait pas vraiment la louper de toute manière, la couleur atypique de ses cheveux attirait l’œil et il ne put s’empêcher de voir le prospectus qu’il avait mainte fois prit en pleine figure entre ses mains. Il posa donc une main sur son épaule en lui adressant un grand sourire. En voilà un boulot pour Grand frère Sirius. Il la guida plus ou moins jusqu’à la salle en blablatant vivement.

- Tu viens pour les auditions aussi ? Tu veux qu’on rentre ensemble ? Il y a pas besoin d’être timide tu sais, je suis sûre que tout le monde sera sympa et que tu vas super bien te débrouiller !

Il s’installa sur une des chaises avec un petit signe de tête pour saluer Ida et Lyra et se laissa bercer par la musique que les candidats proposaient. Il grinça quelque fois des dents pendant une performance particulièrement moyenne mais s’enthousiasma joyeusement pour les meilleures d’entre elles jusqu’à ce que ce soit à la petite rose qu’il avait fait entrer dans la salle.

Elle s’installa au piano. Il serra un peu les dents. Le piano c’était toujours quelque chose d’un peu particulier pour lui. C’était son duo, la moitié des partitions qu’il avait l’habitude de jouer. Il avait abandonné le violon il y avait ce qui lui semblait des années et entendre l’instrument que jouait alors son frère, ça faisait quelque chose de bizarre. Mais rapidement, il réussit à se détacher de cette vision du passé. La jeune fille avait son style. Elle jouait d’une manière qui ne lui appartenait qu’à elle.

Elle le touche. C’est étrange, c’est bon. C’est comme le chocolat chaud de maman qu’il buvait avec papa la nuit sur le toit en écoutant les histoires des étoiles. C’est comme le rire de Regulus. C’est comme quand il était petit. Il se mordilla la lèvre. Les autres performances passèrent mais pour Sirius, tout s’était arrêté avec cette fille aux cheveux roses.

Puis vint son tour. Il se leva, installa ordinateur et lança le projecteur assez rapidement avant de commencer à grand renfort de gestes et d’explication ce qu’il proposait, ce à quoi il avait pensé pour rendre le groupe le plus professionnel possible. Sa présentation terminé, il s’inclina légèrement avant de retourner s’asseoir et d’attendre. Qu’est ce qu’il pouvait détester ça. Cette attente pour savoir si c’était toi qui était prit, si tu avais travaillé assez dur, assez fort. Si ce que tu avais présenté correspondait aux volontés du groupe. Sirius n’aimait pas l’échec et il était compétiteur. Il voulait gagner.


_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 


Dernière édition par Sirius B. Powell le Mer 8 Fév - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 54
Jetons : 1461
Points d'Expériences : 1714

MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    Mer 8 Fév - 15:22

Lorsqu’avec Janet nous ouvrîmes la porte, c’est comme si un rayon de soleil me touchait en plein cœur. Nous ne serions pas seules pour ce groupe c’est certain, et vu la foule il faudra même éliminer du monde. Ça sera difficile, mais je m’étais préparée à cette possibilité, celle de devoir refouler des gens. Heureusement, je ne suis pas la seule à décider de cela. Nous serons trois pour faire ce choix. Le poids sur mes épaules est tout de suite moins grand.

Nous installons rapidement des chaises dans la salle de musique pour que tout le monde puisse entrer et s’installer. Il y a vraiment du monde en fait. D’ailleurs, qui voilà, Sirius le coordinateur mode et ami. Je lui adresse un signe de la main mais rapide, histoire de ne pas laisser sous-entendre que je le favorisais parce que c’est mon ami. Tiens, c’est étrange, il y a aussi Aria qui entre et s’installe avec les autres. Elle doit surement venir regarder les différentes prestations. Après tout, elle a bien le droit vu toute l’aide qu’elle nous a donné pendant la campagne de recrutement. Le sourire sur chacun de nos visages, nous invitons la première personne à monter sur scène pour nous présenter son talent.

Les premières filles s’enchainent. Toute la première rangée de chaise n’était constituée que de Mentali au chant. Coïncidence ? Je ne sais pas mais ce qui est sûr c’est qu’elles ne doivent pas bien savoir lire. Sur les prospectus, nous avions bien dit que nous ne cherchions pas de chanteur, mais seulement des musiciens. De toute façon maintenant c’est trop tard, on ne peut que les laisser faire mais il est presque certains qu’aucune d’entre elle ne sera retenue. Après la chorale du premier rang, c’est un grand garçon avec une guitare qui se lève et rejoint la scène accompagné par une Kirlia. Sans un mot, il s’assoit sur la petite chaise. C’est curieux, j’ai l’impression de l’avoir déjà vu quelque part. Toujours est-il qu’il commence à jouer son morceau. En quelques secondes, je resserre mes bras l’un contre l’autre, ressentant des frissons partout dans le corps. C’est merveilleux, et je suis à deux doigts de chanter avec lui. Mais ça ne serait pas correct. Il enchaine la guitare et le piano avec une justesse incroyable. Je crois que lui est pris d’avance. On verra bien avec les autres.

Attendez un instant, je rêve ou bien ? Aria vient de quitter sa chaise pour s’installer derrière la grosse batterie rouge. Maintenant que j’y réfléchis, elle n’était là hier quand on nous a remis les clés de la salle. C’est à Aria ? Elle ne m’avait jamais dit qu’elle faisait de la batterie, ou même qu’elle en avait fait. Elle se lança à son tour dans un morceau endiablé, lui collant parfaitement à la peau. Un sourire en coin, j’agitais mes doigts sur ma peau au rythme de ses baguettes. Aria tu gères sincèrement. Après je vais devoir me montrer plus calme pour ne pas te favoriser. Tu es à fond jusqu’à la dernière seconde, et dans un grand sourire, tu laisses ta place au suivant. Je te reconnais bien là.

Les prestations s’enchainèrent mais aucune ne me procurera le même frisson que tout à l’heure. Il y a de bonnes idées et des talents je ne peux pas le nier, mais il manque à chaque fois cette petite étincelle qui rend le tout merveilleux, incroyable. Enfin si tout de même, vers la fin il y eu une jeune fille aux cheveux roses qui a proposé une interprétation d’une très grande justesse au piano. On sentait bien qu’elle avait une longue expérience devant elle, cela pourrait être un plus pour aider le groupe. Les derniers candidats sont ceux en tant que costumier. Il n’était pas nombreux, en tout cas bien moins que les musiciens, mais leurs explications sont toujours intéressantes à découvrir. Sirius, toujours aussi pro, présente un super diaporama avec pleins d’idées de tenue qui me donnent déjà envie d’y associer des chansons. Une fois tout le monde passé, les regards sont braqués sur nous, en attente d’une décision.

Nous allons en discuter quelques minutes dehors et nous reviendrons vous annoncer les résultats. Merci à tous pour votre participation, cela nous a fait très plaisir de vous voir tous aussi motivés.


Notre trio quitta la pièce puis referma la porte. Nous voilà seules dans le couloir, prêtes à délibérer.

Alors les filles, qui ferra partit de l’aventure avec nous ?

***
Il aura fallu un petit quart d’heure pour nous décider sur les personnes à choisir. Décision difficile, mais le verdict final me convient très bien. Nous entrons de nouveau dans la salle et c’est à moi que reviens la tâche d’annoncer les vainqueurs. Je prends une grande inspiration et je monte sur scène avec la liste des prénoms gagnants.

Avec Lyra et Janet nous avons bien réfléchis et nous avons décidés de retenir Nolan Deannag, Cadence Fairburn, Ariania Blue et enfin Sirius Powell…

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement    

Revenir en haut Aller en bas
Groupe de musique - Phase 1 : le recrutement
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-