Connexion
Pokemon Community :: Archives :: Les Archives :: Année 4

Pokemon Community

T’façon tu m’aimes trop pour me tuer là. Et on est sur un forum tout public tu n’as pas le droit..
en savoir plus ?
Marcher puis dormir sous la lune.
Marcher puis s'enlacer jusqu'à l'aurore.
Marcher puis s'aimer pour l'éternité.
Marchaimer.
en savoir plus ?
Contrairement à ce que tu penses, les gens ne sont pas prisonniers de leurs idéaux. Et tu devrais toi-même en prendre conscience ...
en savoir plus ?
Les gosses dans ton genre n'ont aucune expérience de vie. Et certainement pas leur mot à dire pour juger les autres.
en savoir plus ?
T’es là depuis une seconde à peine et tu me casses déjà les couilles. C’est parfait.
en savoir plus ?
Je ferai tout pour que ce soit notre flamme qui reste allumée à la fin de ce combat.
en savoir plus ?
Je te l'ai dis Alex, à demi mot, que je t'aime. C'est vrai, pourtant je t'aime… Est-ce là? La fin de notre relation? Un message perdu que j'essaie de sauver au bord d'une plage alors que tu te noies dans tes sanglots? Je ne me savais pas condamné aux sables
en savoir plus ?
Tu es prêt Germain ? Reste sage et admire le spectacle, surtout n'interviens pas et sois gentil, trouve moi une cigarette.
en savoir plus ?
Je ne peux pas te contredire, tu as merdé en beauté.
en savoir plus ?
Je continuerai de t’aider, de t’assister, ou te servir, pour atteindre ton rêve. Même en sachant tout ça. Même si, pour se faire, je dois abandonner mes propres rêves.
en savoir plus ?
Son paquet d'Eucalyptus avait provoqué le chaos.
en savoir plus ?
Mademoiselle Potts ? Je suis désolée mais … est-ce que vous pourriez m’aider à trouver un partenaire, je ne connais personne et je …
en savoir plus ?
-52%
Le deal à ne pas rater :
Maillot FC Barcelona 2020/2021 Stadium Domicile
43.18 € 89.99 €
Voir le deal

Compte PNJ
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces CeOUB4f
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 12829
Cours Géographie - Localisation et espèces CeOUB4f
-
-
0
0
12829
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces CeOUB4f
-
-
0
0
12829
Compte PNJ
est un PNJs
Geographie – Localisation et Especes
RP
Était-ce là une heure de repos ou de cours ? Ce qui était sûr, c'est que, lorsque le professeur entra dans la salle de classe, les habituels perturbateurs changèrent immédiatement de place. Il est une réalité absolue que lorsque Percy débarque, Maximus s'installe bruyamment en fond de salle, regardant les élèves d'un œil quelque peu désapprobateur. Comme à son habitude, il s'attendait à ce que les cancres dérapent comme ils avaient l'habitude de le faire. Le Steelix rampa effectivement jusqu'au fond de classe, laissant derrière lui un sombre sillon parsemé de particules métalliques. Dans un même temps, Percy s'avança jusqu'à son pupitre avec l'habituel manque de confiance qui le caractérisait si bien. Ses yeux longeaient le sol, ses doigts pianotaient sur son sac avec nervosité. Il leva parfois le regard, observant l'horloge murale, totalement vide de motivation. Non pas qu'il détestait sa matière, loin de là. Le pauvre Percy adorait enseigner mais ne parvenait jamais à imposer calme et respect. Opportunistes, les élèves ne se firent pas prier pour étendre les bavardages jusqu'au fond de classe, là où se terrait l'horrible créature d'acier. Agacé par ces gérémiades, Maximus ouvra grand la gueule et poussa un hurlement qui décoiffa les adolescents mal placés. Le message avait été clair, le silence s'imposa de lui-même comme maître absolu de la grande salle de classe.

Percy put enfin prendre la parole, bien que timidement. Il fit d'ailleurs part de ses talents de dessinateur à la classe. De piètre dessinateur. Si le professeur savait enseigner l'histoire et la géographie, il était loin d'être bon lorsqu'il s'agissait de représenter un simple Miaouss à la craie blanche, si bien qu'un élève osa lui demander si le gribouillis était un Flamajou ou un Pikachu en train de muter. Le plaisantin obtînt un résultat particulièrement satisfaisant pour son ego de perturbateur, soit un tonnerre de rires et parfois d'applaudissements.

Je... Euh...

Comme à son habitude, le professeur ne sut quoi dire. Ce fut une nouvelle fois à Maximus de hausser le ton, ou plutôt de grincer à en fissurer les vitres. Monsieur Yade ne sembla pas particulièrement affecté, sans doute habitué à ce genre de sons stridents (ou bien est-il devenu sourd comme un pot à force de ne pas pouvoir calmer ses classes, qui sait). Encore une fois, silence avait été obtenu. Le plaisantin déglutit si fort durant cet instant de silence que le Steelix put l'entendre. Satisfait, le mastodonte reposa son imposante tête sur le sol, ne fermant néanmoins pas les yeux. Le fonctionnaire en profita pour reprendre ses explications.

Comme vous le savez probablement, les Miaouss vivent en... en ville, oui. I-ils sont attachés à leur milieu car ils ne sont pas adaptés à la vie sauvage. Les égouts, les quartiers malfamés et les ru-ruelles odorantes leur suffisent amplem-ment. Les Miaouss ne sont pas nés chasseurs et récoltent leur nourriture dans les poubelles ou chez les aimables personnes qui acceptent de... de leur préparer quelque chose.

Puis il s'arrêta net, l'air surpris. Percy avait-il eu une illumination ? Une pouvant résoudre son léger souci d'autorité serait pas mal. Eh bien... non. Le professeur se contenta de demander à Maximus s'il n'avait pas oublié une tarte aux Framby sur le feu. Le Pokémon soupira, secouant la tête pour rassurer son dresseur. C'est donc sous une horde de regards moqueurs et de sourires amusés que le professeur reprit une seconde fois ses explications. Non. Il en commença de toutes nouvelles, de quoi perdre ceux qui écoutaient le moins.

Il existe des cas plus particuliers, comme Colimucus. Ceux-ci ont choisi de vivre dans des zones particulièrement humides et euh... et pluvieuses, oui. Quelqu'un pourrait me dire p-pourquoi ça ?

Une main se leva. Une main du premier rang. Un autre professeur aurait pu espérer qu'il s'agisse de quelqu'un de sérieux mais non. Ceux de devant cherchaient simplement à fuir Maximus pour sévir. Percy fit un geste courtois de la main à destination de cet élève perturbateur, bien qu'il savait déjà qui est-ce qu'il autorisait à parler.

Pasqu'il est tout mou et qu'il doit surtout pas durcir m'sieur.
S-si on veut Kévin, si on veut... La vérité est que Colimucus a-
Il a peur du soleil c'boloss, comme Draculapti !
Oui mais no-
Bah alors il est con m'sie-
LIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIX.

Vitres brisées. Le vent traverse la pièce. Les lunettes de Percy sont à l'envers. Encore du travail pour le pauvre Gaston. Mais cette fois-ci, monsieur Yade pouvait poursuivre son cours sans risquer d'être interrompu. Qui serait assez inconscient pour osef perturber la classe une nouvelle fois ? En dehors d'un élève suicidaire, évidemment. Tout tremblant, Percy remit ses lunettes à l'endroit et se saisit d'une craie bleue avec laquelle il dessina un Colimucus raté – comprenez « pudding bleu avec des yeux » – sous la pluie, une flèche parfaitement rectiligne et un Colimucus raté mais plus gros, avec un cou étrangement plus long.

Co-colimucus vit dans les marécages car il a besoin de pluie et d'humidité pour évoluer. Il n'a pas choisi sa région de prédilection mais s'y est simplement adapté. Pu-puis il y a des cas plus exceptionnels, comme les Ronflex qu-qui... qui euh... qui s'endorment n'importe où, tant qu'il y a de la nourriture à portée. Ceux-ci n'ont pas de milieu favori et... et sont difficilement déplaçables.

C'est à ce moment précis qu'un autre élève – plus sérieux cette fois-ci – leva la main, sans doute pour demander pourquoi ce cours n'était pas appelé « biologie » et dispensé par Janice, de surcroît. Cet élève très sérieux se ravisa et baissa immédiatement sa main lorsqu'il entendit le frottement strident de deux mâchoires métalliques.

Le restant du cours se poursuivit dans des conditions similaires, c'est-à-dire en supportant le vent, le silence et les explications beaucoup trop hésitantes et soporifiques de Percy Yade. Le professeur donna d'ailleurs un bon nombre d'autres exemples. Avez-vous seulement écouté pendant le restant de l'heure ? Mais que vous débarquiez ou non, le timide adulte vous attribua une feuille quasi-blanche, si ce n'est qu'une entête la surmontait. Il fallait évidemment y inscrire son nom et son prénom. Mais plus important que ça, cette entête présentait le sujet : « Imaginez une espèce de Pokemon complétement nouvelle, qui résiderait dans l'un des environnements présentés par le professeur. Aucun minimum de mots n'est demandé mais votre devoir devra détailler l'apparence du Pokémon, son type, ses capacités et attaques principales, sa description Pokédex, sa relation avec l'environnement choisi et avec les autres Pokémon vivant dans le milieu. »

Il est neuf heures.  Ce serait bien que vous terminiez pour euh... po-pour midi. J-je compte sur vous, les enfants !
Précisions supplémentaires
• Le cours théorique commence à 8h et se termine à 9h.
• La partie rédaction (votre devoir, en somme) commence à 9h et s'achève à midi au plus tard.
• Percy n'interviendra pas durant la rédaction et s'enfoncera dans son coin. Maximus, par contre...
• Votre post se composera d'un RP de 300 mots minimum (comme d'habitude) dans lequel vous assistez au cours et d'un devoir rédigé de façon RP par votre personnage, en accord avec le sujet proposé.
• Durant son cours, Percy a présenté brièvement deux milieux : ville et marais. En fonction de votre attention, vous l'entendrez également parler de désert, de chaîne de montagnes et d'océans. Il vous faudra donc choisir parmi ces cinq milieux.


Cours Géographie - Localisation et espèces 7z5c
Max Arago
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces BHJfa6
Taille de l'équipe : 10/30
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 19 yo
Niveau : 50
Jetons : 441
Points d'Expériences : 1786
Cours Géographie - Localisation et espèces BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces BHJfa6
10/30
Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
19 yo
50
441
1786
Max Arago
est un Scientifique Archéologue



Cours Géographie


Quand on commençait à avoir une certaine ancienneté à la Pokemon Community, on pensait toujours à prendre une paire de boules quies pour les cours du professeur Yade. C'était une simple question de survie, et pour Max, deuxième rang, toute à droite, c'était tout simplement vital. Sa précaution démontra son utilité dès la première minute quand ce cher Maximus poussa un premier grésillement strident. Le truc qu'on apprenait également rapidement dans ce cours, c'était à enfiler et retirer les boules quies rapidement. C'est que c'est important de préserver son audition. Surtout quand on est déjà myope comme un Minotaupe.

Max était une élève sérieuse, dotant plus que le sujet du cours du jour était particulièrement intéressant pour sa thèse. Les milieux des pokemons, leurs évolutions par rapport à ce dernier … ça lui rappelait étrangement certains pokemons qu'elle étudiait pour sa thèse. Elle ne doutait pas qu'elle n'aurait aucun mal à se servir de ce cours pour approfondir certaines parties de son exposé.

Elle attrapa donc une nouvelle feuille et comme à son habitude inscrivit le titre du cours en grand, majuscule et rouge le titre de la leçon, avant de changer de couleur, pour du vert, pour écrire le nom du milieu. Elle prit le cours avec attention, soupirant face aux interruptions et enfilant d'un air blasé ses boules quies quand venant les cris. Sérieusement, si les gens étaient pas intéressés, autant qu'il ne viennent pas en cours. Maintenant, ils étaient tous en blouson parce que Maximus s'était trop énervé et avait encore, explosé une vitre.

Une fois la partie théorique du cours terminée, elle enfila ses boules quies pour se concentrer sur son devoir et ne pas se laisser déconcentrer par le bruit autour d'elle. Elle passa un long moment sur son brouillon avant de se lancer réellement dans la rédaction. C'était vraiment un exercice compliqué que d'imaginer une nouvelle espèce. Elle se décida assez rapidement pour le domaine sous marin, qu'elle connaissait assez bien. Elle devait réfléchir à créer un pokemon qui lui plaisait et qu'elle trouverait intéressant et qui puisse être réaliste.

Elle décida donc de s'intéresser aux grandes profondeurs. Elles étaient encore inconnues et Max ne doutait pas qu'une multitude d'espèce existaient sans que personne n'en ait la moindre idée. Elle imaginait quelque chose d'immense, le grand prédateur des fonds. Elle croqua rapidement une idée de base du pokemon qu'elle avait dans l'esprit. Un long corps reptilien comme Leviator, des ailes/nageoires comme un Dracofeu, une gueule immense couverte de tentacules comme celles de Tentacruel … Il était terrifiant. Elle l'imaginait bien d'un double type Dragon-Eau ou quelque chose comme ça …

Oui, ça sonnait plutôt bien et le croquis qu'elle en avait rendait super bien. Elle pourrait même l'ajouter à son devoir. Oooh. Elle avait beaucoup trop d'idée soudainement. Elle se laissa happer par son dessin tout en continuant de noter sur un brouillon toutes les idées qu'elle avait à propos de son gigantesque pokemon. Au moins aussi grand qu'un Wailord pour l'évolution. Elle imaginait bien ce pokemon vivre ici depuis des millions d'années. Les fonds sous marins étaient pauvres en nourriture et n'était pas exposés à la lumière. Elle devait donc réfléchir à un moyen de nourriture. Huuum … Et s'il existait un type eau-fée … Ils étaient d'éternels ennemis. Ooooh. Bien ça. Ça rendait le pokemon très réel.

Bon, il était dix heures et demi. Son dessin était terminé, son brouillon prêt, elle pouvait rédiger son cours.

Le Cthulmar


Le Cthulmar est une créature des grandes profondeurs marines. Il en est le prédateur ultime, au sommet de la chaîne alimentaire. Il est évidement de type Eau mais également de type Dragon. Le premier type est évident au vu de l'environnement du pokemon, le second lui permet d'assouvir une puissante domination sur les fonds marins. De plus, il est d'une très grande taille, entre dix et douze mètres de long.

Ce pokemon existe depuis le début de la vie, comme Relicanth, il a réussit à survivre à tous les changements se produisant à la surface de la terre en s'enfonçant de plus en plus dans les profondeurs. Par conséquent, à cause du manque de lumière, il est pratiquement aveugle et se déplace grâce à un sonar. Son alimentation se base sur du plancton ainsi que les pokemons qui vivent dans les mêmes profondeurs que lui. Les plus gros Cthulmar se nourrissent des plus jeunes.

Les bébés Cthulmar sont abandonnés sous forme d’œuf par leurs mères, très peu de petits survivent. Seuls les plus puissants et les plus forts y parviennent, ce qui explique la faible population de Cthulmar actuelle.

Ils ressentent une profonde haine naturelle envers les pokemons de type fée, ce pourquoi ils ont développé la capacité d'apprendre Queue de fer. Tout le movepool du pokemon est en réalité basé autour des attaques basées sur sa puissante queue, par exemple, le Cthulmar apprend Dracoqueue, Hydroqueue, Plumo-queue, Mimi-queue ou encore Souplesse. Il connaît également une bonne partie des attaques connues de type eau et de type dragon. C'est un pokemon essentiellement basé sur l'attaque. Il peut avoir deux talents, Intimidation, qui baisse l'attaque de l'opposant ou Haine, qui booste son attaque si le pokemon opposé est de type fée.

Comme présenté sur le dessin, le Cthulmar est un immense pokemon au long corps serpentin et à la queue très puissante. On le reconnaît facilement grâce à ses ailes de dragon qui lui servent de nageoires pour atteindre d'étonnants pics de vitesse ainsi qu'à sa tête, dont la principale caractéristique est la bouche pleines de tentacules très dangereuses. Son ventre et sa tête sont protégée par une armure solide. Plus le Cthulmar possède une armure dure, plus il est vieux et puissant.

« Chtulmar, le pokemon Antique, vivant dans les plus grandes profondeurs, ce pokemon presque aveugle est d'une redoutable puissance. On dit qu'il est le plus grand prédateur connu à ce jour. »

Avec un sourire satisfait, Max marqua le point final à son devoir avant de le relire une demi-dizaine de fois. Il lui paraissait cohérent et complet. Elle acquiesça avec fierté avant d'accrocher son dessin avec une agrafe au reste du devoir. Elle espérait avoir une bonne note avec ça !

© BB Dragon



t h e f i r e i n s i d e
Bellamy Wallace
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces Cf18c511
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos.
Âge : 18 ans
Niveau : 41
Jetons : 306
Points d'Expériences : 1068
Cours Géographie - Localisation et espèces Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
306
1068
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces Cf18c511
8
Kalos.
18 ans
41
306
1068
Bellamy Wallace
est un Scientifique Archéologue
Bellamy avait les oreilles en sang et le coeur battant. C'était toujours la même chose, durant les cours de Yade. L'archéologue ne pouvait pas s'empêcher de regarder le timide professeur avec des yeux doux et elle fondait comme neige au soleil. Il avait quelque-chose... Mais quoi ? Etaient-ce ses bégaiement et sa tremblote ou juste ses cours qui malgré l'agitation ambiante restaient les préférés de Bellamy... Il faut dire que Jackie ou Rooserverte par exemple, n'étaient pas des personnes qu'elle aimait particulièrement. Alors qu'il n'y avait pas plus gentil que Yade !

Yade était comme un héros de l'éducation nationale dans le coeur de Bellamy et elle ne comprenait pas du tout l'altitude des autres élèves à son égard. Elle était certes la première à défier l'autorité mais chez Yade... Il n'y avait aucune once d'autorité ! De plus ces imbéciles ne pensait jamais à Maximus, on pourrait penser qu'au bout de quelques-jours tous les élèves auraient compris mais non. Certains semblaient déterminés à briser les tympans de toute la classe. Il était d'ailleurs surprenant que les plus vieux ne soient pas déjà sourds.

La kalosienne avait en tout cas fait tout son possible pour capter un maximum d'infos sur le cours. Sur son cahier : des petits croquis aussi mal dessinés que ceux de Yade et des annotations en tout sens, de toutes les couleurs. Avant de commencer à rédiger son devoir, l'étudiante relit ses notes avant de noter au milieu de la page un gros "Alola ?" et de cercler plusieurs fois. Il était évident pour elle que ce cours et cet exercice servirait de base pour une étude de la mystérieuse région de ces fascinantes formes d'Alola découvertes, il y a quelques-mois déjà. La rose sentait qu'elle allait être passionnée par les cours qui suivront. Mais pour l'instant, il fallait rester concentrer sur cet exercice. L'étudiante commença à dresser une liste des caractéristiques des différents milieux : il était évident que si elle choisissait la ville il faudrait parler du rapport aux humains voire à leur pollution, les océans promettaient un beau type eau et un vaste de choix de température et de luminosité, il y avait aussi le désert et les chaines de montagne, deux milieux diamétralement opposés tant par leur relief que par leur température....

La petite rose hésita longuement, quel milieu lui permettrait de créer un bon pokémon ? C'était un exercice intéressant qui demandait de l'imagination mais aussi beaucoup d'analyse et de connaissance. Elle toisa un instant la classe avec un certain dédain, la plupart allait sans doute créer un pokémon dragon-ténébres ultra badass ou un mignon copié-collé de pikachu sans vraiment faire attention au milieu de vie. Après quelques-minutes de réflexion, elle choisit les chaines de montagne. C'était peut-etre avec les océans le milieu le plus vaste et le plus modulable : une chaine de montagne ce n'est pas seulement de la neige et du ski. Il y a aussi les prairies, les roches, le froid, les cotes et les fleuves héritiers des neiges éternelles. Résolue et décidée l'archéologue en herbe sortit ses crayons de couleur et commença à griffonner une bestiole, langue tirée et regard concentré. Mais le résultat ne fut pas celui espéré.... A la place du magnifique dessin qu'elle avait imaginé se dressait un misérable rond marron mal colorié. La kalosienne souffla avant de froisser sa feuille : tant pis, ses talents d'artistes ne lui serviront pas ici. La rose se contentera sans doute d'une description écrite.

Elle jeta un rapide coup d'oeil à l'horloge : à peine 9H30 ! Il restait encore tout son temps et les idées fusaient rapidement. La grosse difficulté était de ne pas s'emballer et de rester concentré. Bellamy savait que c'était son gros point faible durant les interros, il lui suffisait de regarder à la fenêtre pour penser à autre chose et perdre un temps considérable. Méthodiquement, notre chère petite héroïne lista les potentielles caractéristiques du pokémon, puis barrait celle qui lui semblait trop énormes : il était hors de question que son pokémon devienne un dragon cracheur de feu insensible aux attaques fée et eau ! Au bout de quelques-minutes à peine, elle relit sa liste : sa bestiole lui semblait cohérente. Il ne lui restait plus qu'à rédiger, une broutille pour la rose ! Généralement elle rédigeaient d'un traite sans beaucoup réfléchir, il fallait juste qu'elle fasse attention aux fautes d'orthographe, elle ne savait pas se relire alors...

Saisissant son beau plus beau style rouge et sa règle à moitié cassée, Bellamy traça une belle en-tête avant d'inscrire dans la marge son nom, prénom et numéro d'étudiant. Rien de bien difficile, c'était devenu un automatisme maintenant. Son crayon dansait littéralement sur la feuille et dévorait des lignes et des lignes sans s'arrêter. Sure d'elle Bellamy grattait le papier avec un sourire confiant et assuré, elle avait avoir une bonne note, ce n'était pas possible autrement !

"Point final !" chuchota-elle pour elle-même.

La kalosienne regarda à nouveau l'heure : 10H30. Elle était encore large, il ne lui restait plus qu'à lui trouver un nom et à remplir les espaces qu'elle avait laissé sur sa copie. Se relisant une fois avant de se gratter le menton pour mieux réfléchir, Bellamy nota sur son brouillion différentes pistes de nom : Groupi ? Elle ne voulait pas qu'on assimile sa créature aux fans hardcore de stars. Marmourte ? C'était rigolo et faisait référence au Mamochon qu'elle avait cité, mais est-ce que ça allait vraiment à sa créature ? D'autant plus qu'elle s'était plus inspiré du chien de prairie que de la marmotte... Et pourquoi pas Prairian ? Oui, ça sonnait bien ! c'était rigolo en plus. Décidée, Bellamy remplaça tous les trous de sa copie par ce joli néologisme avant de d'essayer de se relire une autre fois. Ah fautes d'orthographes, sans doute ses pires ennemies....


Le prairien, cette espèce fascinante :


Bellamy
Darwin Wallace
N°394

Il existe quelque-part entre deux montagnes, endormi au milieu d'une prairie, un pokémon fascinant. Une petite boule de poils brun aux yeux à peine visible, avec de petit bras sans articulation qui se termine sur trois doigts aux griffes rétractables. Ce pokémon se tient souvent sur ses pattes arrières semblables à celle d'un chat. Sa bouche, elle aussi souvent recouverte de poils, est pourvue de petites dents de dauphins et d'une langue râpeuse, presque humaine. Ce pokémon c'est le prairian.

Prairian est un pokémon d'a peu prés 20cm/20 pour environ 8 kilos. Ce déséquilibre entre entre la taille et le poids s’explique en partie par son impressionnante fourrure brune pleine de noeuds et de peluches. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des choses accrochés à son pelage : des bouts de branchages, des brins d’herbe voire même un autre prairian !

Du fait de son apparence beaucoup de dresseurs débutants considère à tord prairian comme un pokémon faible et sans intérêt, mais en se penchant sur une telle créature et en l’étudiant avec attention, on remarquera que le prairian est un pokémon particulièrement robuste et très ingénieux.

Les principaux prédateurs de prairian ( outre les braconniers qui les chasse pour leur fourrure ) sont les pokémons de type vol qui les chasse grâce à leur yeux perçants et leurs puissantes serres comme guéraigle ou airmure, par exemple. Ces oiseaux en effet raffole des prairians car sous leur épaisse toison se cache une viande tendre et onctueuse, facilement régurgitable pour nourrir les bébés oiseaux. Mais ne pensez pas que les prairians sont démunis face à de tels prédateurs, certes leur habitude de dormir dans une prairie en font des cibles faciles mais le prairian est un pokémon qui vit principalement en groupe et la cohésion du groupe est sans doute leur principal point fort. Pour compenser leur petite taille, un groupe de prairian a déjà était observé en train de créer une véritable pyramides de pokémons. Il est facile de déduire qu’en se montant ainsi les uns sur les autres les prairians dissuade leur prédateurs de les attaquer se faisant passer pour un pokémon bien plus gros et impressionnant - un mammochon, sans doute.

Les prairians ne sont pas des pokémons diurnes et n’ont étaient observés et étudiés que peu de fois. Cela explique sans doute la mauvaise image qu’ont les dresseurs de cette boule de poils. Le prairian en effet ne sort de ses galeries que la nuit. Il a était  observé que ce pokémon est un lointain cousin de la famille des taupiqueurs et que grâce à des griffes rétractables qui peuvent atteindre jusqu’à une dizaine de centimètres, il construit avec son groupe un réseau complexe de souterrains. Réseau complexe qui lui sert beaucoup pour surprendre ses proies lors d’une chasse. Car ce pokémon en effet bien qu’en voie de disparition est loin d’être tout en bas de la chaine alimentaire, un dresseur affirme même avoir vu un groupe de prairian dévorer vivant un Cabriolaine. Les spécialistes ont confirmé qu'il étaient en effet possible que les prairians soient omnivores, bien que leur régime se composent essentiellement de baies, d'herbes, de vers de terre et de petits insectes.  

Il semblerait qu’une telle cohésion de groupe soit possible grâce à un système de communication très complexe. Les prarians taperaient du pied pour créer des vibrations terrestres dont chaque fréquence et chaque rythme serait un message différent. Une autre thèse défend l’idée que le cri du prairian très aigu cacheraient en fait un système d’ultrason, en effet de nombreux nosferaptis ont étaient observés paniqués à l’approche d’un groupe de prairian. Une troisième thèse, enfin, affirme que le système de communication dépendrait du groupe de prairian et que certains utiliseraient même les effluves de leurs excréments ! Tous les spécialistes en tout cas défendent l’idée que les prairians ont des sens très aiguisées.

Mais cette dernière thèse expliquerait peut-être les nombreux conflits et guerre de territoires entre les différents groupes de prairians. Il n’est pas rare en effet d’observer deux hordes qui se battent. Un dresseur a même témoigné avoir vu tout un groupe attendre qu’il affaiblissent un prairian hermine avant de l’attaquer et de l’achever.

Ah, les prairians hermine, parlons en ! Un autre point fort de ces pokémons, outre leurs impressionnantes griffes rétractables et leur cohésion de groupe résident bien évidement dans leur fourrure épaisse et touffue. Outre d’incroyables statistiques de défense et une résistance au froid quasi imperméable, cette fourrure permettrait à un prairian isolé de se protéger du regard perçant de ces prédateurs en changeant la couleur de son pelage. S’il il a été régulièrement observé des prairians à la toison blanche se baladant dans les neiges des montagnes, certains dresseurs de prairian affirme avoir donné à leur pokémons des teintes bleues, vertes voire même rouge ! Mais beaucoup de spécialiste crient au canular, pour eux il est impensable qu’un prairian ait une fourrure autre que brune, blanche ou noire ( Couleur des prairians chromatiques.)

Les prairians adorent prendre soin de leur fourrure, c'est sans doute pour cela qu'il ne s'éloigne jamais vraiment des montagnes. En effet la pureté de la neige et des rivières montagneuse rendre leur fourrure incroyablement soyeuse et douce. Un prairian en captivité fut un jour amené loin de ces terres, sa toison était alors devenue plus sèche et rugueuse. Un éminent professeur pokémon a même annoncé avoir amené un spécimen en plein désert, malheureusement il n'écrivit jamais à propos de cette expérience. Certains pensent que le spécimen est mort de chaud, d'autres sont certains qu'il aurait perdu sa fourrure pour survivre et que le professeur garderait son incroyable découverte secrète... Cela restera sans doute à tout jamais un mystère...

Un prairian se montre souvent assez méfiant et prudent. Certains montrent des signes d’agressivité importants. Il n’est en tout cas pas un pokémon facile et seul un dresseur expérimenté pourra vraiment l’attraper et l’entrainer, en effet une fois capturé, le prarian ne pensera plus qu’à une seule chose : s’enfuir et retrouver ses terres d’origines. Certains éleveurs affirment que le prairian né en captivité se montrera bien plus dociles et aimants mais ces témoins étaient souvent recouverts de traces de griffures....

Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_type_normal_6_x - Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_type_sol_6_x


Toison : Protége des changements de statut et des aléas météorologiques
Guerre des clans : Augmente l’attaque si le pokémon adverse est de la même espèce ou la défense si le pokémon partenaire est de la même espèce
(Talent caché) Camouflage : A une chance sur deux d’esquiver l’attaque adverse si celle ci est directe

griffe
combo-griffe
Attaque morsure.
Jet de sable
Ultrason
Rugissement
Piétisol
Charge
vive-attaque
coud’boule
Météore
Séisme
Tunnel
Repos
Roulade
Abime

"Les prariens vivent en groupe. Ils aiment se prélassaient dans les prairies et nettoyer leur fourrure, ils n'en restent pas moins des pokémons particulièrement agressifs."



La petite rose aplatit sa copie avec le dos de sa main avant de se laisser tomber sur sa table. Elle était en avance. Jouant un petit peu avec Dust, la boule de poussière qui se reposait dans sa trousse, Bellamy se laissait aller à la contemplation de son professeur favori. Assis ainisi dans son coin, il était aussi mignon qu'un Caninos apeuré. Ah professeur Yade...
Aileen Sôma
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces Gdy0
Taille de l'équipe : 23/30 + 2.
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 20.
Niveau : 80
Jetons : 16666
Points d'Expériences : 3148
Cours Géographie - Localisation et espèces Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces Gdy0
23/30 + 2.
Illumis, Kalos.
20.
80
16666
3148
Aileen Sôma
est un Pokeathlète Agent



Aileen était assise devant. Ce n’était pas dans ses habitudes. Elle préférait le deuxième rang, voire le troisième, pour être au milieu de la classe, mais sans être une cible de choix en se mettant tout devant ou tout derrière. Mais c’était un cours d’histoire-géographie, dispensé par Percy Yade, ce qui sous-entendait que Maximus serait là aussi. Et comme l’énorme serpent de fer avait pour habitude de se mettre au fond de la classe, et de lâcher d’ignobles Grincements pour ramener le calme parmi les élèves, mieux valait ne pas être trop près de lui… Elle avait donc préféré filer au premier rang, près de la porte, loin de la fenêtre, et avait attrapé à la manche une fille aux cheveux roses de son dortoir pour qu’elle s’asseye à côté d’elle, en lui murmurant qu’il ne valait mieux pas qu’elle aille à l’arrière, pour sa propre sécurité. La fille avait grommelé, mais avait pu se rendre compte qu’elle avait bien fait de lui obéir : un premier Grincement avait détruit les tympans de tous les gens du fond, un deuxième avait fait voler les vitres en éclats. Bienvenue à Pokémon Community !

Et, bien entendu, le cours de Géographie n’en était pas vraiment un. On aurait plutôt dit un cours de Biologie, et Aileen, qui se demandait pourquoi ce n’était pas Janice Jauplain qui leur faisait cours, préféra garder le silence en entendant Maximus faire grincer ses anneaux de métal. Bon. Au temps pour ses interrogations alors. C’était, malgré tout, intéressant. Apparemment, les Pokémon s’adaptaient à leurs environnements, les poussant à changer ou évoluer. Preuve en était de Goupix, Pokémon de type Feu, qui, à Alola, avait muté pour devenir un type Glace. Selon l’environnement, le type et l’apparence du Pokémon changeait. La suite du cours fut un peu moins passionnante, le professeur se contentant de donner de nombreux exemples pour appuyer ses explications hésitantes et bafouillantes. Cependant, il fallait bien admettre qu’un grand silence régnait dans la classe. Après les vitres, personne ne voulait découvrir ce que Maximus était capable de détruire d’un simple Grincement, sans doute… Le regard de la brune se fit vitreux, et ce fut dans les nuages qu’elle suivit le cours. Elle avait lâché quand le prof avait commencé à parler des déserts, et assez distraitement, elle notait ce qu’il disait, des fois que ce soit important et qu’il y ait un contrôle dessus. Elle avait bien fait, vu que quelques temps plus tard, une feuille se mettait à tourner. Oh, une rédaction. Alors, quel était le sujet ? Curieuse, la brune jeta un coup d’oeil dessus, avant de lever un sourcil.

Un Fakemon. Percy Yade leur demandait de créer… Un Fakemon. Par contre, comment ça, cinq environnements ? Elle n’en avait que trois… Discrètement, son regard se coula vers sa voisine de table pour récupérer les deux environnements qu’il lui manquait, à savoir chaînes de montagnes et océans. Bon, sur quoi allait-elle travailler ? Elle avait moyennement envie de s’attaquer à un énième Pikachu-like, ou à un Pokémon qui a appris à vivre en harmonie avec son environnement parce que tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. Elle voulait quelque chose de… Réaliste. D’aussi réaliste qu’un Rattata qui fouille dans les poubelles parce que l’homme a pris le pas sur son environnement. Comme avait dit le professeur Yade, un Pokémon qui a appris à s’adapter parce que son environnement a disparu. Ou plutôt… Un Pokémon créé de la main de l’homme de manière totalement involontaire à cause de l’expansion rapide des villes, comme les Miamiasme ou les Miasmax, qui aurait appris à s’adapter à son environnement et aux armes que l’homme lui a donné pour ne pas disparaître. Avec un petit sourire, la Pyroli se saisit de son stylo, et s’attaqua à la rédaction du devoir. L’inspiration venait. Ca allait être absolument génial.



Dernière édition par Aileen Sôma le Mar 1 Nov - 20:18, édité 1 fois



Sing me to sleep ★ Remember me now, time cannot erase, I can hear your whispers in my mind, I've become what you cannot embrace, our memory will be my lullaby.
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Lorsqu’on parle de la Pokémon Community on voit directement un établissement relativement neuf, des professeurs très compétents extrêmement doués dans leur matière et un corps directorial au top. Il n’en est pourtant rien quand on voir les cours de ce cher Percy Yade. Bien sûr qu’il est compétent et qu’il sait énormément de choses sur l’histoire de notre monde ou encore sur la topographie de la plupart des régions ou bien alors du conflit géopolitique à Hoenn entre Séviper et  Mangriff. Mais il ne sait décemment pas tenir une classe de trente élèves. C’est du moins ce que constata Skylar dès les dix premières minutes du cours. En fait, dès que le prof eut ouvert la bouche. Certes, la jeune Mentali avait déjà pu observer la timidité de ce cher professeur Yade, mais à ce point-là, c’en était presque terrifiant à vrai dire. C’était plus Maximus qui faisait respecter son autorité sur les élèves plutôt que son dresseur. C’est à se demander comment Monsieur Yade a bien pu faire pour apprivoiser un tel Pokémon. Il est peut-être un très grand dresseur qui s’ignore, qui sait.

M’enfin, le sujet du cours portait sur les lieux de vie des Pokémon ainsi que leur capacité d’adaptation. Il était à peine 8h10 et un dessin de Miaouss (ou de patate et selon certain de Pikachu). Le cours de 4 heures allaient s’annoncer plus long qu’un séjour en ascenseur avec un Tadmorv. Ç’aurait été tout de même un super sujet, vraiment très intéressant seulement la voix du professeur était soporifique et bien trop faible. Du troisième rang, la châtain n’entendait guère ce qu’il disait. Par contre, elle a bien entendu Maximus utiliser une attaque stridente pour faire cesser les bavardages. Les oreilles de la demoiselle en saignèrent presque. C’est fou ça, qu’un simple bavardage déclenche un tel cataclysme au sein de la classe, au point que les vitres en furent presque brisées. Si ce n’est pas triste ça. Wait, c’est peut-être de là que vient le prix exorbitant de l’académie, c’est juste pour prévoir les gros frais de réparation qu’engendre Maximus ! En même temps, un Steelix dans une académie ce n’est pas la meilleure des idées, manquerait plus qu’un Wailord et voilà l’apocalypse.

Après avoir terminé le sujet des Miaouss en ville, le prof crasha, error 404 not found. Il demanda quelque chose à son Pokémon, avant de reprendre le cours, avec autant d’aisance qu’avant à savoir une courbe qui tend vers 0. Il bifurqua sur les Colimucus, toujours la même chose, cela pourrait être des plus intéressants s’il avait un minimum de confiance en soi. Skylar soupira très faiblement en regardant au dehors, on n’a pas une super vue avec des fenêtres fissurées quand même. C’est alors que des élèves la sortirent de sa torpeur, non pas en lui parlant, mais en abreuvant le professeur de questions sommes toutes assez idiotes. «  Pasqu'il est tout mou et qu'il doit surtout pas durcir m'sieur. » sérieusement ? C’est quoi cette réflexion à deux jetons ? Dommage que l’on soit dans la tête de Skylar et qu’elle n’a pas pensé du tout à quelque chose de salace ! Encore trop innocente pour cela la Mentali. Yade ne s’aperçut pas non plus du gros gros sous-entendu qu’avait fait ce cher Kévin. Mais bon, après plusieurs réflexions d’élèves, le Steelix au fond de la classe lâcha un autre cri strident qui, cette fois-ci brisa définitivement les vitres de la classe. On entendit alors le vent s’engouffrer à son aise dans la salle. Comme dans une bonne sitcom quand on fait une blague pourrie en somme. N’empêche, Skylar observa les fenêtres, on voit nettement mieux le parc maintenant que c’est cassé. Chouette idée Maximus !

Skylar écouta vaguement ce que disait le professeur, le sujet était vraiment bien quoiqu’un peu trop scientifique pour elle, ce qui est un peu dommage. Elle décrocha presque du cours à cause de la merveilleuse vue qu’offraient les fenêtres sur le dehors. Elle entendit vaguement parler de Ronflex et là, c’était le trou béant. Elle se sortit de sa douce torpeur lorsqu’elle n’entendit que des bruits de feuilles dans la salle. Intriguée elle se mit à regarder furtivement autour d’elle. Beaucoup d’élèves soupiraient et tiraient une drôle de tête. Monsieur Yade, quant à lui distribuait des feuilles quasiment blanches. Oula, oula, ça n’annonçait rien de bon. La demoiselle déglutit, elle n’avait hélas écouté le cours qu’à moitié et par conséquent n’était vraiment pas prête pour une interro surprise.

Une fois qu’elle reçut le papier, ses doutes se dissipèrent. Il allait falloir créer un faux Pokémon qui s’est parfaitement adapté à son milieu. Créer un Pokémon de A à Z ? ça allait être vraiment amusant au final. Les interrogations de Percy sont moins soporifiques que ses cours, c’est une bonne chose ! Il avait eu une super idée pour motiver ses élèves pour le coup. Il n’eut même pas besoin d’annoncer de commencer le devoir que la salle était déjà plongée dans un silence de mort. Seuls les bruits des stylos sur le papier étaient audibles. Skylar voulut capter l’attention du professeur Yade en lui souriant mais c’était peine perdu, il ne regardait pas les élèves, trop apeuré sûrement. Dommage, la châtain savait vraiment ce que cela faisait de ne pas capter l’attention d’un auditoire quand on est sur scène et c’est extrêmement désagréable. Certes elle n’avait pas réussi à beaucoup écouter le cours aujourd’hui mais elle s’était abstenue de faire une remarque ou de parler avec ses camarades, le cours est assez bordélique pour qu’elle en rajoute.

Mais trêve de divagation, il fallait commencer d’écrire, elle sortit alors un brouillon et son stylo fétiche rose à paillettes (jugez pas s’il vous plaît) pour ensuite réfléchir sur quel type de Pokémon elle voulait. La balance penchait plus sur les types eau, ses préférées. Par conséquent, elle devait choisir soit les océans soit les marais. On est en automne non ? Autant prendre un sujet dans le thème, automne ça fait penser à Halloween donc va pour les marais. C’est bien beau d’avoir un habitat et un type, mais sans le Pokémon ça va être coton. Quoique, Monsieur Yade n’a pas précisé dans son sujet si le Fakemon devait être inspiré d’autres créatures imaginaires ou non. Fufu, la demoiselle eut alors une idée. Mentalement, elle remercia son frère de lui avoir présenté les jeux-vidéo auxquels il jouait pendant son lycée. Ayant trouvé le type de Pokémon et le milieu de vie dans lequel il allait évoluer, le stylo de la Mentali glissait tout seul sur le papier. L’inspiration était présente.

Au bout d’une bonne heure, le brouillon était terminé et miracle, la demoiselle n’avait pas levé sa tête pour observer les mouches une seule fois. Pourtant, elle a beaucoup de mal à rester concentrée plus d’une demi-heure. Cependant, c’était bien beau d’avoir la description et tout ce qui va avec cependant, bah elle n’avait aucune illustration et elle était piètre dessinatrice. Bah mieux valait tenter le coup, quand même, la créature qu’elle avait en partie créée n’était pas très jolie donc, yolo comme on dit. Le croquis lui prit une bonne heure aussi, tellement elle recommença le dessin, très peu satisfaite de ce qu’elle avait fait. Une fois finie, elle s’attaqua à la vraie copie et y ajouta à la fin, le dessin moche qu’elle avait produit.

Copie Skylar Walker :

Cours Géographie - Localisation et espèces Wow___murloc_doodle_by_wynahiros

Skylar Walker
N°397

Les marais sont souvent des lieux insolites dans lesquels se promènent beaucoup de Pokémon eau, poison ou encore sol. Nous allons parler ici d’un type normal-eau appelé Murflock.

Les murflocks sont considérés comme d’hideuses créatures peuplant principalement les coins d’eau comme le lit d’une rivière, les bords océaniques, les lacs ou alors comme ici, les marais. Ils n’ont pas une carrure épaisse du fait qu’ils ont de très fines écailles qui les recouvrent entièrement. Ils ne sont pas reconnaissables par leurs couleurs du fait que selon leur âge ou bien leur condition de vie ils ont des couleurs différentes. Souvent très voyantes et criardes comme le rouges, le violet ou le vert clair. Les chromatiques Murflock sont d’un blanc éclatant et n’ont une grande longévité (enfin elle est plus petite que celle de ses congénères quoi), les autres Murflock considèrent ça comme une hérésie et le mange alors pour ne pas avoir à subir une telle héréise.
De ce fait, ils sont très souvent la proie de prédateurs bien plus puissants qu’eux comme les Aligatueurs, leur grand ennemi. Leur dos est constitué d’épines qui agissent comme celles d’un Sablaireaux et les protègent d’attaques aériennes provenant des grands rapaces comme les Rapasdepic ou les Etouraptor.

Ce sont des bipèdes de petite taille, cela varie de 50 centimètres à 90 centimètres pour les plus grands. Ils sont très à l’aise sur deux pattes bien que pour aller plus vite, se mettent à quatre pattes. Leurs yeux exorbités ont une excellente vision sous-marine, cependant, une fois à la surface, ils sont presque myopes et peuvent confondre le gibier qu’ils chassent habituellement avec une vulgaire souche d’arbre. Bien qu’ils semblent inoffensifs à première vue du fait de leur ressemble frappante avec le Pokémon Tarpaud (bien que nettement moins mignons), il faut vous en méfier. Leurs griffes sont aussi acérées que les lames d’un rasoir et leurs dents pointues décortiquent aisément la chair animale. Leurs pieds sont palmés et ils possèdent des branchies afin de parfaitement bien vivre dans l’eau qui est leur élément. En effet, si le Murflock reste à l’air libre trop longtemps, sa peau écailleuse s’assèche et ses écailles finissent par tomber ce qui l’affaiblit alors particulièrement. Il est très bien adapté au milieu aquatique mais préfère chasser à l’air libre pour avoir de la nourriture meilleure à son palais fin.

Car oui, le Murflock est très difficile en matière de nourriture, il adule la viande rouge et a un peu plus de mal avec les poissons d’où le fait qu’il veuille sortir à l’air libre. Cependant, quand il n’a vraiment pas le choix, il se force à manger des poissons pour éviter de mourir de faim, son espérance de vie est déjà bien assez courte.

Comme on peut le constater, ce sont de petits prédateurs de par leurs attributs physiques. Cependant, ce ne sont pas de très grands chasseurs sur terre. En effet, généralement, ils foncent sur le premier être qu’ils voient (sauf s’ils arrivent à voir qu’il s’agisse d’un Aligatueur mais généralement c’est déjà trop tard). Ils mangent généralement les petits Pokémon poisson du marais/lac/rivière/mer mais préfère la viande rouge à la viande de poisson. De par leur faible taille et leur rapidité extrêmement basse, ils chassent généralement en meute, sinon leur espérance de vie déjà basse en serait encore plus réduite.

Les Murflock comme dit précédemment vivent en meute. Ils sont très désorganisés mais restent unis. Ils ne communiquent pas des cris stridents entre eux. Cependant, ils ne prononcent pas leur nom comme le font les autres Pokémon. En effet ils adoptent leur propre langage encore intraduisible de nos jours. Ce langage, dans certaine tribu aurait même un nom : le Nerglich.

D’ailleurs, à la préhistoire, certain peuple d’Hoenn adulait le Murflock. Il existe des peintures de cette créature datant de bien avant notre millénaire. Même de nos jours ce Pokémon reste très prisé. Non pas pour son apparence mais apparemment pour son cri et son langage ; RwlRwlRwl. Selon les scientifiques, l’apparition de ce Pokémon dans nos contrées restent un grand mystère. Tout ce que l’on sait, c’est que malgré sa pauvre espérance de vie, le Murflock a su s’adapter à l’environnement dans lequel il était pour permettre sa survie.

Comme tous les Pokémon, le Murflock est Vivipare. Il pond des œufs. L’incubation d’un œuf et la ponte de ce dernier ne prend que trois jours. D’où le fait qu’il y ait autant de Murflock encore aujourd’hui. N’étant pas très intelligent, ils se font facilement manger ou alors tuer par inadvertance. De plus, même s’ils sont de type eau, ils n’arrivent pas à maîtriser de grandes attaques, ils arrivent tout juste à faire une attaque pistolet à eau. Rien de mieux. Bulle d’O pour les plus puissants Murflock.

Ce n’est pas un Pokémon basé sur la défense la défense spéciale ou l’attaque spéciale, il a une excellente capacité d’attaque normale. Cependant, cela ne compense pas ses autres statistiques absolument misérables. Il n’est pas un bon Pokémon en stratégie, presque aussi bon qu’un Magicarpe. En Concours coordination il ne serait guère aussi apprécié qu’un Barpau.

Talents
Survie amoindrie : Le Pokémon s eprend plus facilement des coups critiques
Benêt : immunise contre le charme est la provocation
Talent caché : Absorb eau : Les attaques eau reçues par le Pokémon régénèrent ¼ des Pv

Attaques : principalement basées sur les griffes et sur la tête, les points forts du Murflock
Griffe
Combo-griffe
Morsure
Pistolet à O
Coud’boule
Tourniquet
Trempette
Charge
Gros’yeux
Tranche
Coud'Krâne
Relais

"Les Murflocks sont de petites créatures bipèdes vivant en groupe. Ils n’ont pas une grande espérance de vie mais méfiez-vous de leurs griffes acérées. "



Pile à l'heure, encore un peu et la demoiselle allait avoir une note un peu piteuse. M'enfin elle n'aura pas beaucoup mieux avec un Fakemon pareil.[/i][/i]
Lucas Emerillon
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Taille de l'équipe : 28/30 + 2
Région d'origine : Johto
Âge : 20 ans
Niveau : 60
Jetons : 1627
Points d'Expériences : 1849
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
pokemon
28/30 + 2
Johto
20 ans
60
1627
1849
Lucas Emerillon
est un Adulte Etudiant Spé Type


Cours de Géographie - Localisation & Espèces

LUCAS
EMERILLON
PROFESSEUR
YADE
Lieu : Salles de classe
Date : ??/10/16
Pokémon utilisés :
//
On ne changeait pas une équipe gagnante. Tout comme on ne changeait pas un perdant. Il était difficile de l'admettre, par respect envers lui, mais le professeur Yade était de ces professeurs qui n'étaient pas vraiment fait pour leur métier. Du moins, pas à ce niveau d'étude. Malheureusement, pour lui comme pour vous, le destin faisait qu'il se trouvait là au mauvais endroit, au mauvais moment, et qu'il officiait désormais en tant que professeur d'histoire et de géographie à la Pokemon Community. Bien sûr, tu ne remettais pas en cause ses connaissances, mais tu avais presque pitié de lui en le voyant entrer dans la classe avec son air timide limite victime alors même que les élèves perturbateurs ; car il y en avait toujours un peu ; papotaient entre eux sans même faire attention à sa présence. Mais cela fut très vite plié lorsque le Steelix qui le suivait de près passa lui aussi la porte pour aller s'installer au fond de la classe avec son air très sérieux et presque colérique, semblant dévisager chaque élève de la pièce d'un air mauvais. Le silence était très vite tombé, la plupart des élèves étant intimidés par la simple présence du serpent d'acier derrière eux. Pour ta part, tu étais neutre à son propos. Pour dire, tu n'avais même pas pris la peine de quitter ta place situé juste devant lui pour le fuir le plus possible. Tu lui adressais même des sourires enjoués auxquels il ne répondait guère ; comme tu t'y attendais ; mais qui avaient au moins le mérite de montrer ta sympathie à son égard. Cela ne permit cependant pas d'éviter qu'il ne pousse finalement la gueulante lorsque les élèves profitèrent de la nervosité permanente du professeur pour reprendre tranquillement leurs conversations. Un puissant cri strident qui fit vibrer les fenêtres et imposa en un instant le silence absolu.

Eh beh.

Toi qui te trouvait juste devant lui, tu devais bien avoir perdu un dixième de ton audition avec ce cri. Heureusement parvenais-tu encore à entendre presque parfaitement le professeur qui n'avait heureusement pas été démonté par l'ignorance et l'irrespect totale des quelques perturbateurs et avait commencé à parler ; bien que difficilement ; tout en dessinant ce qui devait être un Pokémon. Il ne fallut pas longtemps pour que les élèves se moquent du talent au combien bas du professeur, mais une nouvelle fois, Maximus fit son travail et transforma la classe en salle de prière pour moine. Quelques secondes plus tard, le professeur Yade, imperturbable par son Pokémon, reprit la parole et commença à parler des Miaouss et de la vie qu'ils menaient dans les villes, avant de s'arrêter très vite pour poser une question quelque peu hors-sujet à son compagnon, pour reprendre de nouveau pour la énième, changeant subitement de changer pour se concentrer sur les Colimucus et la raison de leur présence dans les marais. S'en suivit une petite discussion que tu suivis brièvement sans vraiment y porter de l'attention, n'ayant pas vraiment envie d'écouter les inepties des quelques ahuris de cette classe, mais une nouvelle fois, Maximus poussa la gueulante … Mais cette fois de manière plus radicale, explosant au passage les vitres de la pièce et imposant pour la troisième fois le silence totale. Cette fois, tu le savais : les chances d'entendre de nouveau un de ces imbéciles répondre des conneries ou poser des questions dans l'unique but d'amuser la galerie étaient réduites au néant. Tu souris : si le Steelix était d'un naturel, il n'en restait pas moins un Pokémon qui méritait le respect qui lui était plus que dû.

C'est quand même un peu triste quand on y pense. lâchas-tu instinctivement en y pensant.

C'était vrai. Le pauvre en était réduit à jouer la nounou pour quelques gamins qui se pensaient plus intelligents que le professeur Yade, alors que tu pouvais sentir que le type acier n'était pas un faible Pokémon et qu'il cachait des capacités insoupçonnées au fond de lui. Tu soupiras un coup pour laisser sortir ces pensées : après tout, il n'avait pas vraiment l'air de s'en plaindre. Tu te demandais même s'il n'éprouvait pas un certain plaisir à pousser quelques cris pour faire comprendre qui était le chef en ces lieux. Mais tu trouvais tout de même cela triste. Et durant le reste du cours, quand bien même pris-tu le temps de suivre du mieux possible le cours du professeur Yade, tu ne pus t'empêcher d'accorder quelques regards discrets en direction du type acier derrière toi, imperturbable, calme, bien plus que réveillé. Son cri magistral avait sonné toute la classe, et le reste de l'heure s'était passé dans un silence un peu soporifique ; les cours du professeur n'aidant pas à rester éveillé, puis finalement sonna l'heure de fin de cours théorique. Il était l'heure de passer à la partie pratique. Le professeur avait attrapé un tas de feuilles blanches et les distribuait à chaque élève qui n'en avait pas. La feuille était toute simple : un entêté pour l'énoncé, un coin pour son nom et son prénom, puis la place destiné à ce que vous deviez rendre.

Il est neuf heures. Ce serait bien que vous terminiez pour euh... po-pour midi. J-je compte sur vous, les enfants ! indiqua Yade.

Bon, trois heures. C'était plutôt large d'une certaine façon. Largement le temps de réfléchir sur le sujet en lui-même pour tirer le maximum d'informations avant de commencer le travail d'écriture ; et éventuellement de dessin si le temps ne te prenait pas trop de court. Tu te mis donc au travail et décortiqua rapidement l'énoncé pour en tirer toutes les informations nécessaires à ton petit brouillon, puis tu fis travailler ton imagination pour trouver ton sujet d'étude. Il ne devait pas forcément être original, mais tu te disais qu'il serait tout de même plus sympathique de choisir un lieu mentionné durant l'heure que les autres élèves n'aurait pas forcément l'idée de prendre. Les montagnes. Très sympa les montagnes. Surtout pour les fouilles. Il y avait plus qu'il ne fallait pour créer un Pokémon imaginaire qui s'y accommoderait sans problème. Finalement, après quarante minutes d'intense réflexion, tu t'attaquas à l'écriture en elle-même en prenant soin de ne pas avoir à effacer continuellement tes fautes d'étourderies. Sans t'en rendre compte, le temps passa à une vitesse folle, mais tu te rendis très vite compte qu'il te restait largement le temps et la place de produire un petit dessin plutôt sympa. Tu n'étais pas un expert en dessin, mais tu avais tout de même un niveau assez potable pour dessiner des contours viables et reconnaissables qui se seraient rapprochées du design que tu aurais aimé créer. Tu t'attelas donc à la tâche une fois tout le travail d'écriture achevé et rapidement vérifié derrière.

Pfiou !

Finalement midi sonna, et chacun abandonna un à un son labeur, quittant sa place pour fuir au plus vite le regard assassin d'un Maximus en position de surveillance. Lorsque tu quittas ta propre place, t'assurant de n'avoir rien laissé derrière toi, tu te tournas vers le type acier et lui adressa un grand soupir bienveillant avant de sortir à ton tour de la classe non sans saluer humblement le professeur Yade avant de te diriger tranquillement vers le réfectoire puisque la faim commençait à te tirailler l'estomac. Cette petite matinée s'était plutôt bien passé et tu te sentais plutôt léger. L'après-midi allait laisser placer à un cours de Stratégie avec ce bien mal-aimé Ace S. Creed, et au moins, tu allais l'entamer bien heureux. Ton travail, tu l'avais trouvé plutôt satisfaisant, et c'était ce qui comptait pour toi. Le reste importait peu, si ce n'est que tu attendais avec une certaine patience ce que tu pourrais encore améliorer. Car si tu étais d'accord pour dire que la Pokemon Community n'était clairement pas adapté aux méthodes d'enseignements du professeur Yade, il n'en restait pas moins un très bon professeur bien plus intelligent que vous ne pouvez l'être tous en ce jour, et ses conseils n'étaient pas à rejeter. Alors tu avais bien hâte de savoir ce qui n'allait pas dans ta copie. Et en attendant : c'était toujours l'heure de manger.
(c) Alban



Copie de Lucas :
Lucas
Emerillon
N°016


De nos jours, les Pokémon prolifèrent dans notre monde. Il en est arrivé au point où les scientifiques qui les étudient d'omettre certaines des espèces existantes ou même tout simplement de ne pas en croiser le moindre spécimen. Cela peut expliquer en partie la difficile transmission des données récoltés sur les Pokémon régionaux et ce malgré la proximité entre ces derniers. Et si en ville, la présence de toutes les espèces ne sont pas d'une grande difficulté, il en est autrement dans des coins plus reculés comme les jungles profondes, les fonds abyssaux et les chaînes de montagne. Ces dernières, par exemple, peuvent être si grandes et si longues qu'il en devient presque impossible de les explorer entièrement et d'en recenser chacune des espèces qui y résident. Ainsi, les scientifiques n'hésitent pas à réitérer l'exploration de divers lieux de vies de Pokémon dans l'espoir d'y trouver de nouvelles espèces encore jamais vues auparavant. Dernièrement, des recherches dans le nord du Mont Couronnée a permis de mettre à jour l'existence d'une espèce inédite et extrêmement rare, qu'on pourrait presque croire en voie d'extinction au vu du nombre d'espèce, et pourtant. Après de nombreuses observations de cette espèce, il fut décidé qu'elle serait sobrement nommé Disrock, tiré des mots Disco, en référence à ce qui ressemble à une coupe rétro, et Rock dû à son corps aussi dur que la roche.

Car en effet, son type ne fut pas difficile à déterminer. Un Pokémon de type Combat et Roche. Son corps taillé comme un athlète, et sa peau à la texture froide et résistante comme de la roche ne laisse aucun doute quant à ses types. Les scientifiques ont cependant très vite cherché à comprendre l'origine de ces caractéristiques. Car il fallait savoir avant toute chose comment cette espèce avait pu survivre dans les montagnes pendant si longtemps. Il faut savoir que ce Pokémon est dit Explose-tout, à savoir que ce Pokémon passe une bonne partie de ses journées à s'entraîner comme des rochers ou des pans de falaise qu'il fissure voir explose sous l'impulsion de ses coups dévastateurs. Selon les dernières estimations des études de leurs coups infligés à la roche, ils seraient capable de réduire une voiture en bouillis avec leurs poings sans peine, ce qui les rend passablement dangereux. Néanmoins, cela explique en grande partie la raison de leur rareté. Ces derniers sont en effet habitués à frapper encore et toujours comme si leur vie en dépendait, et lorsque deux membres d'une même espèce se croise, chacun d'eux ne peut s'empêcher, du moins de ce qui a pu être observé jusqu'alors, de se battre contre l'autre pour savoir qui est le plus fort. Et si cela est assez cruel, ces combats ne laissent toujours sortir qu'un seul vainqueur, en tout cas de tous ceux qui purent être observés. Les scientifiques ont ainsi pu comprendre pourquoi ce Pokémon était doté de tels caractéristiques mais d'autres zones d'ombres entouraient encore ce Pokémon.

Il fallait aussi savoir comment ce Pokémon pouvait se reproduire puisqu'après divers observations, il fut très vite admis que cet espèce ne possédait pas de spécimen femelle mais uniquement des Mâles, se trouvant donc dans l'impossibilité de se reproduire entre eux. Il s'est avéré que cette espèce est, plus encore que solitaire et guerrière, d'un naturel possessif et cache tout ce qu'elle considérait sienne. Et, par le plus grand des hasards ces espèces se sont retrouvés mêlés à des Métamorph qui devaient, probablement, migrer voilà bien longtemps, et qui les ont forcés à rester cachés dans le Mont Couronné afin de se reproduire et subsister. Les scientifiques expliquent par ce fait leurs combats à mort car très souvent, le Disrock vainqueur part en chasse afin de dérober toutes les possessions du perdant, les Disrock restant toujours relativement proches de leurs possessions. D'autre part, les Disrock sont vraiment solitaires, au point d'être assez hostiles envers les autres espèces de la montagne où ils subsistent. Tout ceci a très vite mené à la conclusion que les Disrock sont des Pokémon très agressives et dangereux et qui ne doivent leur existence qu'à la Nature.

Ces caractéristiques font de ce Pokémon une bête qui possède des instincts de survivant solitaire qui survit en s'aidant de ce qu'elle peut trouver et se reposant tout particulièrement sur sa force physique élevée. Son talent le plus répandu parmi les quelques Disrock recensés est appelé Muscles renforcés et permet, comme le ferait le talent Brasier de certains types feu, d'augmenter considérablement la force de frappe de combat du Disrock lorsque son taux de vie basse un certain seuil. Mais certains spécimens ont pu démontrer aux scientifiques un talent différent du premier, bien différente, nommé Chapardage, permettant à ces espèces de voler lors d'une attaque un objet que tiendrait leur adversaire. Ces deux talents résument parfaitement le Pokémon étudié jusqu'alors, et certains scientifiques s'accordent à dire qu'elle ne se serait pas Roche et Combat mais Combat et Ténèbres. Hypothèse à creuser puisque la plupart des Disrock peuvent utiliser des attaques ténèbres tel que Coup bas, Sabotage ou encore Tricherie. Cependant, elles excellent surtout dans les attaques combat où leurs panels est assez large même si les attaques les plus souvent utilisés par ces espèces sont Gonflette, Balayage, Casse-Brique et Eclate-Roc. On note également la possibilité pour certains d'utiliser des attaques comme Eboulement et Jet-Pierres, mais ces derniers sont souvent les Disrock dominants. Voici donc là l'espèce que j'ai imaginé et auquel se collerait la description suivante :

« Le Disrock est une espèce barbare et solitaire. Niché dans les hauteurs du Mont Couronné, cette espèce passe son temps à se battre entre eux ou à s'entraîner sur les rochers. Violentes, elle domine la chaîne des Pokémon et n'hésite pas à faire démonstration de sa force. La fuite est préconisée face à ce genre d'espèce tant elle est dangereuse pour les Hommes. »

Et ainsi se conclut ma rédaction concernant l'espèce que j'ai imaginé au cours de ce devoir. Vous trouverez ci-dessous une représentation de cette espèce à l'âge adulte.


[Crédits : Fakemon by Zerudez ]


Cours Géographie - Localisation et espèces 1466193127-s1

                         
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
Cassandra avait une très forte envie de bouger. Ce qu’elle aimait le moins à l’Académie (et on la comprend un peu), étaient les longues séances de cours auxquelles ils étaient obligés d’assister. Elle savait bien que c’était très important pour ses études, mais franchement, 8 heures de cours par jour, c’était vraiment fatigant. Ce n’était pas ce qu’ils voyaient en classe qui était dérangeant en soi, c’était simplement l’aménagement de leur emploi du temps. Dans tous les cas, cela n’empêchait pas la demoiselle de bosser sérieusement ses cours. Si son père n’avait pas de soucis à se faire à ce niveau-là, sa mère en demeurait très exigeante. Elle voulait à tout prix que sa fille se démène pour avoir les notes les plus correctes dans chaque matière, malgré le fait que la principale concernée ne cessait de lui répéter qu’elle s’en sortait très bien et qu’elle n’avait pas à s’inquiéter.

Présentement, leur professeur venait de distribuer les feuilles indiquant les quelques consignes pour leur rédaction.  En poussant un long soupir de frustration, sans prêter aux regards des autres étudiants dans la salle de classe, l’adolescente sortit son plus beau style de son plumier et s’appliqua pour inscrire ses coordonnées sur la feuille vierge. Elle était plutôt du genre soigneux dans l’écriture, ce qui contrastait beaucoup avec son attitude déchaînée et excentrique. Après avoir écrit les informations nécessaires pour que l’adulte puisse les différencier, Cassandra se lança dans sa rédaction, un air beaucoup plus déterminé cette fois-ci au visage.

Rédaction de Cassandra :

Cassandra Bellisario, numéro 381

De son nom tiré exclusivement du latin, "Oiseau de feu" dit plus simplement Oedipus, est un Pokémon de type feu et vol vivant principalement dans les montagnes. L'Oedipus est grand, pouvant atteindre jusqu'à  2 mètres pour les plus grands. Les personnes ayant vu des Pokémons de cette espèce, racontent que ces derniers sont tout simplement incroyables à voir. Se tenant fièrement de toute leur hauteur, leurs plumage est recouvert de jaune d'or et de rouge flamboyant. Il s'agit ici de l'apparence des mâles, les femelles, elles, sont teintées de marron et bordeaux. Naturellement, les femelles sont plus agressives que les mâles. Malgré ce petit détail, ces derniers règnent en maître sur les montagnes, allant jusqu'à effrayer les autres Pokémons environnants.

Toujours physiquement parlant, l'Oedipus possède des yeux gris perçants et un bec coloré de noir. Doté d'une très bonne vue, le volatile repère à plusieurs kilomètres les dangers et c'est pour cette raison principale qu'ils évitent au maximum de croiser des humains. Vous l'aurez compris, ce Pokémon n'est pas du genre à se laisser capturer facilement. Il vous faudra donc redoubler de perspicacité et de patience pour espérer le posséder dans votre équipe. L'Oedipus a beau être fier, il n'en reste pas moins que ce Pokémon ait quelques craintes. Tout d'abord, il faut savoir qu'il a une peur monstre des Pokémons de type eau. Ce qui est logique dans un sens. L'Oedipus ne supporte absolument pas l'eau et se sent immédiatement en danger lorsqu'il est face à un Pokémon de ce type ou face à une grande étendue d'eau.

Au niveau des attaques et des capacités, certaines choses sont à préciser. Tout d'abord, l'Oedipus se sert d'une capacité très fréquemment, éclate-roc. Bien qu'elle soit de type combat de base, l'Oedipus a été amené à apprendre cette capacité en raison de la forte présence de rochers dans leurs habitats naturels, qui se trouvent être la plupart du temps des grottes. Les attaques principales du Pokémon s'avèrent être Déflagration, Lance-Flammes, Bec Vrille et Aéropique.

"Oedipus, le Pokémon Majesteux. Vivant dans les montagnes les plus reculées, Oedipus est un oiseau de grande taille. On raconte que ce Pokémon crache des flammes à en détruire une forêt de par leur intensité. Très difficile à appâter, c'est un véritable miracle d'en avoir dans son équipe."


Enfin terminé ! L'horloge indiquait 11h30. Sa présentation n'avait pas duré des pages et des pages, mais il fallait dire qu'elle avait longuement hésité sur plusieurs points, ce qui explique donc pourquoi la demoiselle avait terminé son travail avec tout juste 30 minutes d'avance par rapport au temps demandé.

Dernière édition par Cassandra Bellisario le Ven 11 Nov - 18:35, édité 1 fois
Rodrigue Miles
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
Taille de l'équipe : 11 / 40 (+1)
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 2949
Points d'Expériences : 975
11 / 40 (+1)
Sinnoh
15 ans
30
2949
975
pokemon
11 / 40 (+1)
Sinnoh
15 ans
30
2949
975
Rodrigue Miles
est un Adulte Co Auto-Entrepreneur
Un cours de géographie. Joie. Ce n’était pas le fort du blond, même s’il reconnaissait l’utilité de la matière pour son domaine d’étude. L’autre gros problème qu’il avait avec cet enseignement était le professeur Yade. Non pas qu’il ne l’appréciait pas : l’adulte était une crème et était certainement l’un de ses enseignant préféré de la PC. Mais il ne savait pas tenir sa classe et son Steelix était … un Steelix. Aussi quand le premier grincement se fit entendre, le blond sortit discrètement Baudrive et l’attacha à sa table. Simple précaution. Ce qui devait arriver arriva et une deuxième ire de Maximus se fit entendre. Rodrigue serra les dents, espérant que ce serait la dernière. Pour le moment le cours consistait en un croquis étrange de ce qui ressemblait à un Miaouss. Wow, quoi. La suite n’aida pas : quel était le thème ? Qu’est-ce que quoi ? Le blond s’affala à moitié sur sa table placée dans les rangées du milieu. Il aurait dû emmener de la lecture. Sérieusement. Intervention d’un petit malin du premier rang. Doux Arceus. Le chercheur empoigna son Pokémon Spectre, tendit l’oreille, pris une grande inspiration quand il entendit le grand corps massif du Serpent de fer commencer à bouger et enfila le ballon de baudruche comme une cagoule avant de le retirer quand il sentit que les vibrations s’étaient arrêtées. Reprenant son souffle, il jeta un coup d’œil à la salle pour remarquer que les vitres étaient une fois de plus en miettes. Bah, il était habitué maintenant. Le cours ne risquant plus d’être interrompu, il rentra le Pokémon Spectre et tenta de se concentrer malgré le style décousu du professeur.

Hmph… De ce qu’il comprenait c’était un pseudo cours d’éthologie déguisé en géographie. Pourquoi n’avait-il jamais cette matière avec la référente Givrali ? C’était son domaine pourtant ! Mais non, il avait supporté Roseverte pendant la dernière compétition et maintenant un cours plus ou moins incomplet ou tout du moins bien décousu. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, le blond nota ce qu’il comprenait. En gros Yade parlait de la relation symbiotique entre une espèce et son environnement naturel. C’était du niveau de base ça, non ? Où était la nouveauté ? Le piège ? C’était un cours de tronc commun donc peut-être que c’était une introduction à l’éthologie… Rodrigue soupira, sachant plutôt bien ce qu’il y avait derrière toute cette notion, qu’il avait déjà bien exploré lors du cours pratique avec Orren sur l’île du Printemps éternel. Les relations entre les Joliflor et les autres Pokémon rentraient totalement dans le thème du cours, non ? C’est avec un regard fataliste que le scientifique entendit l’énoncé du devoir d’invention demandé. Lui qui détestait inventer des fantaisies, voilà qu’il devait inclure une nouvelle espèce dans un microcosme… Bon réfléchissons vite : qu’est-ce qui était le moins casse-gueule dans ce qu’on leur avait proposé ? Pas question de prendre les déserts : leur écosystème est extrêmement fragile. Les villes étaient les plus permissives, mais bien trop diverses pour qu’il puisse réfléchir tranquillement. Les marais… ouais non, il ne s’y connaissait pas assez. Restait les montagnes ou les océans. Charybde ou Scylla quoi. Va pour les océans : les Pokémon des profondeurs sont toujours drôles à étudier… Le blond griffonna au plus vite à propos du premier concept plausible qui lui passa par la tête puis passa le reste du cours à continuer de préparer ses travaux et à écouter Maximus grincer dans différentes tonalités. Il le ferait un jour, ce xylophone Steelix...

Copie de Rodrigue Miles :
Sponyx est un Pokémon de type Roche et Plante asexué vivant dans l’océan, près des côtes. Tel un Lilia ou un Vacilys, il s’accroche grâce à son Talent Ventouse aux parois océaniques (il dispose aussi du Talent Absorb’Eau ou Vaccin) Au niveau de l’apparence, il se compose d’un noyau dur d’apparence semblable à un joyau et de couleur différente suivant la région du globe. Ce noyau est entouré d’une structure de tentacules/bras d’une matière spongieuse qui forme une sorte de cage autour de lui et qui peu enfler pour le protéger. N’étant pas de type Eau, il obtient quasiment toute son énergie par photosynthèse ce qui fait qu’on ne le trouve pas à très grande profondeur.

Il dispose de capacités proches de Lilia, avec du côté Plante des attaques comme les Sangsue, Eco-Sphère ou encore Synthèse. Pour son type Roche, il se concentre aussi sur le Spécial avec Pouvoir Antique, Rayon Gemme. Il connaît aussi des attaques venant de son lieu de vie comme Repli ou encore Anneau Hydro. Du côté des boosts, il dispose du combo Stockage, d’Acid’Armure ou de Bouclier. Comme on peut s’en douter, il s’agit d’une très bonne … éponge.

Sa présence dans son milieu est surtout reconnue pour sa capacité à absorber la pollution marine environnante. Si un rivage sale ne lui pose pas de problème, il se développe bien plus dans des eaux claires. Il est particulièrement apprécié des Corayon qui n’aiment pas du tout la présence de produits nocifs. Cependant, il fait une cible facile pour la plupart des prédateurs marins, ce qui le pousse soit à se défendre en se gonflant, soit à recourir aux Pokémon qu’il protège des impuretés pour le défendre. Les Rosabyss repoussent les Serpang quand ce duo remonte des profondeurs par exemple. La taille d’un Sponyx et son Talent sont directement liés à son milieu d’origine. Plus il est pollué, plus le Pokémon sera petit et il aura de chances de posséder Vaccin. Plus la pureté augmente, plus il a de chance d’obtenir Absorb’Eau. Ventouse reste un Talent rare, ironiquement trouvé plus trouvé à l’état dressé puisqu’il se développe en cas de bonne qualité de vie et d’absence de prédateur naturel. C’est pourquoi la plupart des Sponyx de combat proviennent directement de la nature.

Description Pokédex : Sponyx, le Pokémon Eponge. Sponyx peut absorber la pollution environnante afin de se nourrir mais préfère les eaux claires. Sa taille et ses capacités dépendent directement de son lieu de croissance. Il peut enfler ses membres afin de se protéger mais reste habituellement passif.



Cours Géographie - Localisation et espèces 1422191746-copain


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Cours Géographie - Localisation et espèces 10099080670932_roooodyyyychouuuu
Lucio A. Jefferson
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t7030-iris-danford-mentali
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces Tumblr_oaubtxIycy1ugye8so2_250
Taille de l'équipe : 1
Région d'origine : Unys (Volucité/Pavonnay)
Âge : 14 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
Cours Géographie - Localisation et espèces Tumblr_oaubtxIycy1ugye8so2_250
1
Unys (Volucité/Pavonnay)
14 ans
0
0
0
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces Tumblr_oaubtxIycy1ugye8so2_250
1
Unys (Volucité/Pavonnay)
14 ans
0
0
0
Lucio A. Jefferson
est un Nouveau Membre
Ainsi donc, les cours de Yade ne changeraient pas. Ce cirque se répétait bien trop souvent, et bien trop souvent Lyra avait envie de bondir à l'extérieur de la salle, ou de se jeter par la fenêtre juste pour ne pas avoir à être exposée à tant de vacarme. Ce n'était pas le professeur qui lui tapait sur les nerfs, bien au contraire. Il s'agissait des élèves! Et parfois, du Steelix du professeur. Mais si l'immense Pokémon se mettait à s'énerver, c'était simplement pour défendre Yade, sans doutes. Ce qui était compréhensible. Pauvre Yade. C'était comme cela à chacun de ses cours, et on ne pouvait rien y faire. Parfois, il arrivait à la brune de vouloir soutenir le Steelix, et de se mettre à hurler aux perturbateurs sans gêne de se la fermer. Et comme si cela ne suffisait pas, la place de Lyra, celle où elle se sentait le mieux, était justement au fond de la classe, a côté de la fenêtre! Elle faisait donc partie des élèves pour qui le courant d'air venant de la vitre brisée était le plus dérangeant. Difficile de se concentrer sur son devoir et sa copie. Heureusement, la jeune fille avait apprit à supporter le froid. Elle sentait quelques frissons glacer son corps, de temps à autre, mais ils étaient supportable. Sauf si l'air décidait de se rebeller. Il ne manquerait plus que ça, que l'air devienne glacial et se mette à geler toute la classe!
         La Givrali avait gardé autour de son cou l'écharpe qu'elle emportait souvent avec elle. Elle ne mit que quelques secondes à la resserrer, puis baissa les yeux sur la feuille quasi-vierge qu'elle avait, devant elle. Elle inscrivit sans se presser son nom et son prénom. L'air blasé flanqué sur son visage témoignait de son manque de motivation. Ils avaient donc, heureusement, jusqu'à midi. Ce qui leur laissait trois bonnes heures pour correctement réfléchir. Et, la brune avait besoin de réfléchir. Un devoir sur lequel on se serait précipité sera forcément médiocre. C'est ce qu'elle se disait toujours. Mais aujourd'hui, la motivation n'était pas présente. Il lui faudrait sûrement faire quoi que ce soit, qui pourrait la motiver. Momentanément, la jeune fille se redressa. De ses yeux sombres, elle jeta un regard méprisant sur la grotesque assemblée qui se trouvait tout autour d'elle. Que ça cesse! Il fallait que Yade essaie de retrouver de l'autorité sur ses élèves. Même si le professeur n'en avait aucune... Il fallait qu'il parvienne, ne serait-ce qu'une unique fois, à reprendre le dessus sur ses élèves. Lyra espérait qu'un jour, il n'aie plus besoin de compter sur son Pokémon pour gérer sa classe à lui seul. Il avait l'air très gentil, mais tout seul, dans son coin, il ressemblait à un pauvre petit animal apeuré des dangers qui régnaient tout autour de lui.

    En grommelant, la Givrali s'empara du petit bloc-note qu'elle avait posé soigneusement sur le coin de sa table. Elle contempla un instant les petites pages blanches froissées très légèrement, pliées à quelques endroits, voire déchirées parfois. Ce bloc-note, elle le possédait depuis déjà bien trop longtemps pour qu'il soit resté intact. Il ne fallait pas dire qu'elle n'en prenait pas soin, au contraire! Mais au fil du temps, il avait fini par s'user. Principalement, la jeune fille l'utilisait pour tous les brouillons qu'elle avait besoin de faire. Qu'il s'agisse de simples dessins, ou de cours quelconques. Et aujourd'hui, il allait lui être particulièrement utile. Il y avait des moments, parfois, où l'imagination de la brune décidait de s'enfuir, de la laisser seule. Et avant qu'elle ne revienne à son aide, Lyra avait besoin de dessiner, dessiner jusqu'à ce qu'enfin, elle la retrouve, l'imagination. Ce qui la poussait à gommer très souvent, parfois.
         Sans se faire prier, elle s'empara du petit bloc, ainsi que d'un crayon de bois et se mit à esquisser quelques traits. Mais elle ne mit pas longtemps avant de se stopper, et de déposer le bout du crayon sur le bord de ses lèvres. Signe de réflexion. Elle avait trois heures devant elle, elle pouvait bien se permettre de passer un petit temps à tenter de trouver une créature à inventer! Créer un Pokémon n'était évidemment pas la chose la plus simple que l'on était capable de faire. Certains arrivaient avec une facilité étonnante à trouver les idées nécessaires, mais pas Lyra. Elle avait toujours besoin d'un peu de temps avant d'arriver à ce qu'elle voulait. Et surtout, elle avait besoin... de calme. Hors, le calme, ici... C'était exactement ce qui manquait. Inutile de dire que Maximus venait encore d'intervenir, et que ce ne serait certainement pas la dernière fois... Le visage de la jeune fille se crispa, et elle se sentit trembler de colère alors qu'elle resserrait l'étreinte de ses doigts contre le crayon. Concentrer... Il fallait qu'elle se concentre. Elle n'avait qu'à ignorer les élèves perturbateurs, Maximus, et tout irait bien... Mais actuellement, l'envie de hurler sur toute la classe la démangeait. Soufflant longuement, elle observa le petit nuage de buée s'échapper de ses lèvres, avant de baisser les yeux sur la feuille de son bloc-note. La voilà repartie dans ses dessins. Elle cherchait une créature à dessiner, quelque chose à inventer, n'importe quoi. Au bout de longues minutes, l'idée germa enfin, enfin dans son esprit. Et la voilà qui se mettait à dessiner un bien curieux Pokémon.

    A partir de ce dessin qu'elle avait réalisé avec hâte, la Givrali se mit à imaginer le type qui pourrait le mieux lui correspondre. Mais il était évident que la place de cet animal ne serait pas en pleine ville, ou dans les marais. Sans doutes que le milieu de vie qui lui correspondrait le mieux serait la forêt. Quand au type, Lyra ne voyait que trois possibilités: Sol et Plante, Plante et normal, ou bien Sol et Normal. Bien que la toute première possibilité lui semblait intéressante, ce double-type pouvait lui donner d'affreux désavantages. Et pourquoi ne pas tout simplement le faire de type normal? La brune mordilla le bout de son crayon avant de lâcher un puissant soupir, avant d’analyser de nouveau sa créature. Pour s'adapter à son milieu de vie, qui est la montagne, il lui faudrait bien un des deux types qu'elle avait en tête. Mais elle gardait le normal en premier type. Par la suite, elle se mit à lister ses attaques, et a noter au brouillon tous les mots clés et les idées majeures qui composaient la créature. Une bonne heure passa, et a présent elle n'avait plus qu'à remettre tout au propre sur sa copie.
         Elle rassembla toutes ses feuilles qu'elle avait éparpillées sur sa table, et fit le bilan de toutes les idées qu'elle avait trouvées. La créature finale était légèrement différente de celle qu'elle avait imaginée, à la base. Elle en avait faite deux versions, et avait décidé de les combiner. Et au final, elle avait choisi vol, pour son premier type. Elle baissa de nouveau les yeux sur sa table, cherchant la petite feuille où elle avait proprement esquissé l'apparence du nouveau Pokémon. Elle n'avait plus qu'à trouver un nom, et enfin elle pourrait rédiger sa copie. Et pourquoi pas mélanger le nom Anglais de Paon avec celui de Chat? L'animal ressemblait effectivement a un croisement entre un chat et un paon. Ca donnerait quelque chose dans le style de... Peacat. Ce n'était pas spécialement original, mais Lyra trouvait ce nom bien sympathique.

Copie de Lyra :


Scarlet Lyra
n°317

Le Peacat.

Vivant au cœur des hautes chaînes de montagne, le Peacat est un bien curieux Pokémon. Il est difficile de le trouver ailleurs que dans les montagnes, son principal milieu de vie. Au fil des années, il est parvenu à s'y adapter, ce qui a fait qu'il préfère y vivre. Si c'est majoritairement en montagne que l'on trouve les Peacat, c'est parce qu'ils préfèrent leur air sain et pur à l'air pollué des villes. Mais surtout, les Peacats aiment l'altitude. Même si il est possible de trouver des Peacats dans les campagnes ou dans les forêts, les montagnes resteront son lieu de vie favori. C'est en s'y trouvant qu'ils sont parvenus à survivre, s'adaptant au fil des années.

Pour s'adapter au changement de climat des montagnes, le Peacat change lui aussi de forme. D'ordinaire, lorsque la montagne est recouverte de verdure, le Pokémon ressemble à un chat tout ce qu'il y a de plus ordinaire. … Si on ne fait pas attention à son étrange pelage d'une couleur bleuté et son dos, recouvert d'écailles d'un beau vert brillant recouvertes de motifs, et possédant quelques reflets jaunes. Ses pattes, elles, sont couvertes de plumes de la même couleurs que les écailles qui couvrent presque l'intégralité de son dos. Sa queue, quand à elle, est une épaisse queue faite de plumes de paon vertes, couverte par des motifs pouvant faire penser à des yeux. Ceux-ci arborent d'ailleurs une couleur dorée perçante. Et, quand la chaleur est dominante, si son corps écailleux ne change pas , en revanche, le bleu de sa fourrure et de son visage devient orangé, comme le feu. Lorsque la neige tombe, au beau milieu des chaînes de montagnes, le pelage bleu du Peacat blanchit et sa fourrure se met à doubler. Ses écailles disparaissent, remplacées elles aussi par une fourrure incroyablement épaisse. Seule reste sa queue de paon dont la couleur fonce un peu.  

Le Peacat parvient à s'adapter à son environnement en changeant de forme dans les montagnes. Ainsi, la première est celle qu'il possède de base, lorsque la neige est absente, et la seconde prend le dessus dans les périodes hivernales. Mais il n'y a pas que l'apparence du Peacat qui change, bien au contraire! Son type change, lui aussi. Le Peacat sait s'adapter a l'environnement autour de lui. Il arrive que le talent du Pokémon change, lui aussi. Il sait s'adapter à beaucoup de type d'environnement, et, bien qu'il n'aie que deux apparences de base, lorsque son type change il lui arrive de prendre des attributs correspondant à ce type. Ainsi, sa capacité d'adaptation fait qu'il change son type selon le milieu dans lequel il se trouve. De base, il est de type Plante et Vol. Si le type plante reste constamment, c'est le type vol qui disparaît. En milieu hivernal, le type glace le remplace. Le Peacat aime l'eau, aussi il lui arrive de chercher des lacs ou même des points d'eau au cœur des montagnes. Ainsi, il peut prendre le type eau et sa queue s'adapte pour lui servir de nageoire.

Les deux types du Peacat possèdent chacune un nom. Le Peacat verdoyant et le Peacat hivernal.

Une chose à retenir, c'est que le Peacat n'est pas un Pokémon appréciant la compagnie. Plutôt solitaire, il vit toujours de son côté, indépendamment des autres Pokémons de sa race. Certains Peacat vivent en groupe, mais il est toujours très rare d'en voir ensemble. Si ils sont a plusieurs, ils ne seront jamais plus de quatre à être ensemble, au maximum. Très discret, le Peacat n'apprécie pas non plus la compagnie des Pokémons d'espèces différentes. Il devient très facilement agressif, car c'est un Pokémon très possessif. Tout ce qu'il trouve, tout ce qu'il récolte, il le considère à lui. Quand quelque chose lui appartient, il ne veut le céder pour rien au monde. Croyez-le ou non, mais le Peacat est un Pokémon quelque peu chasseur et manipulateur, qui n'hésite pas à jouer sur les charmes de son apparence pour berner les autres Pokémons. Il s'attaque souvent aux plus faibles, et prendra toujours les proies les plus faciles à attraper avant toute autre chose.

Le Peacat est un habile combattant. Il est très provocateur et peut être assez mauvais. Souvent, lorsqu'il croise d'autres Pokémons, il les ignore et les méprises presque, détestant leur compagnie. Mais il arrive parfois qu'il les provoque, cherchant à les combattre. Les mâles sont souvent moins prudents que les femelles, aussi leur manière de combattre changera en fonction de leur genre. Le mâle voudra toujours prouver sa supériorité aux autres Pokémons, quels qu'ils soient. Ils n'ont pas peur des Pokémons plus puissants, plus robustes ou même plus effrayants. Lors d'un combat, ils comprennent qu'ils ne font pas le poids seulement lorsqu'ils sont vaincus. Mais ils détestent être vaincus, ainsi ils considèrent toute défaite comme une humiliation. Ils veulent toujours montrer qu'ils sont capables de dominer. Les femelles, elles, sont moins combatives que les mâles, mais ne refuseraient pas un affrontement contre d'autres Pokémons.

Le Peacat est un pokémon ne possédant aucune évolution. Cependant, il est facile de différencier les petits et les adultes, car les bébés Peacats seront toujours plus petits et plus frêles. Il n'est pas non plus difficile de différencier le mâle de la femelle: Généralement, le mâle est plus petit et plus robuste, tandis que la femelle est plus grande, et beaucoup plus fine. Parce qu'elles sont aussi solitaires, les femelles Peacats ayant eu des petits les abandonnent après l'éclosion de l'oeuf. Ainsi, les petits Peacats apprennent à vivre et se débrouiller seuls.

En général, les Peacats préfèrent les endroits humides, qu'ils soient en montagnes ou en forêts. Comme dit précédemment, les chaînes de montagnes sont l'endroit favori des Peacat, c'est là qu'en vivent le plus grand nombre. La majorité des Peacats existant se trouve en montagne, bien qu'on puisse parfois en trouver ailleurs.

On ne va pas dire qu'ils sont suicidaires, mais ils apprécient le danger et prennent souvent des risques. Parce qu'ils sont habiles de leurs pattes, il n'est pas rare d'en voir bondir du sommet d'endroits assez élevés. Bien qu'ils se déplacent souvent, les Peacat reviennent toujours au même endroit, lorsque la nuit tombe. Ils cherchent généralement de petits coins sombres au cœur des montagnes, et c'est là qu'ils y mettent toutes leurs trouvailles et nourritures. Ils ont une vision nocturne très aiguisée, et il n'est pas non plus très rare qu'un Peacat explore les montagnes en plein cœur de la nuit. Ils n'ont pas besoin d'énormément de sommeil, aussi, ils dorment très peu. La majorité des Peacat sommeille en plein milieu de la nuit, ou en début de matinée.

Lorsqu'un Peacat vit en montagne, il ne quitte généralement cet environnement. Sauf si on l'y force, il ne partira pas. Les Peacats connaissent par cœur tous les recoins des montagnes dans lesquelles ils vivent. En curieux explorateurs qu'ils sont, ils ne peuvent s'empêcher de toujours parcourir et régulièrement explorer ces lieux. Ils vivent également souvent proches des points d'eau, car c'est là que l'on peut trouver le plus d'humidité. Simplement, si l'on peut trouver des grottes en pleines montagnes, ils n'auront aucun soucis a aller y vivre. Ils s'y installerons, et parcourront la montagne le jour, dormant dans les grottes ou proches des points d'eau la nuit.

Si les Peacats sont capturés par des dresseurs, ils se montreront au départ souvent têtus et désobéissants. Ils préfèrent agir seuls et indépendamment, et par dessus tout ils détestent les ordres. Le Peacat est un pokémon bien difficile à apprivoiser, cependant si par miracle un dresseur y parvient, il verra son Peacat lui être fidèle jusqu'au bout. Ce qui n'empêchera pas une mauvaise entente avec les autres Pokémons de l'équipe. Le Peacat est souvent mauvais de nature. Il n'est de toute évidence pas fait pour vivre en groupe, et les reproductions entre ses espèces se font bien qu'elles soient très rares. C'est cela qui a fait du Peacat un Pokémon somme toute assez rare, et difficile à trouver tant il est mobile et discret.


Types et attaques:

Peacat Verdoyant:



Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_type_plante_6_xCours Géographie - Localisation et espèces Miniat_type_vol_6_x

Talent:

Regard vif: Empêche la perte de précision.
Feuille garde: Soigne les altérations d'état par temps ensoleillé.

Attaques:

Offensives:

-Combo-Griffe
-Tornade
-Phytomixeur
-Eclate Griffe
-Eco Sphère
-Danse-Fleur
-Vent violent
-Tempête Verte

Non offensives:

-Rugissement
-Aromatérapie
-Soucigraine
-Armure
-Vent Arrière
-Siffl'herbe
-Rengorgement
-Atterrissage

Peacat Hivernal:

Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_type_plante_6_xCours Géographie - Localisation et espèces Miniat_type_glace_6_x

Talent:

Alerte Neige : Le Pokémon déclenche une grêle lorsqu'il est envoyé au combat.
Feuille garde: Soigne les altérations d'état par temps ensoleillé.
Rideau Neige: Augmente l'esquive de 20% par temps de grêle. Immunise les Pokémon n'ayant pas le type Glace contre la grêle.

Attaques:

Offensives:

-Combo-Griffe
-Ball'Glace
-Crocs Givre
-Phytomixeur
-Eclate Griffe
-Onde Boréale
-Eco Sphère
-Danse-Fleur
-Tempête Verte

Non offensives:

-Rugissement
-Aromatérapie
-Soucigraine
-Armure
-Siffl'herbe
-Rengorgement
-Brume
-Buée Noire

Pokédex:
Peacat, Pokémon montagneux. Vivants dans les montagnes, les Peacat ont au fil du temps développé des capacités d'adaptation qui leur ont permis de survivre dans leur milieu de vie principal. En hiver, son apparence change, et son double-type s'adapte en fonction du lieu dans lequel il se trouve.


Elle acheva sa copie quelques minutes avant la fin. Essoufflée d'avoir autant écrit, elle s'affala sur la table, et se permit de souffler un peu.
Anna Selwyn
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4955-anna-selwyn
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4957-anna-slewyn-mentali
Taille de l'équipe : 5/8
Région d'origine : Unys
Âge : 13 ans
Niveau : 18
Jetons : 756
Points d'Expériences : 422
5/8
Unys
13 ans
18
756
422
pokemon
5/8
Unys
13 ans
18
756
422
Anna Selwyn
est un Topdresseur Ranger
Elle ne pouvait pas s'empêcher de plaindre ce pauvre pokemon a chaque fois qu'elle avait un cours avec lui. Systématiquement il était obligé d'utiliser son pokemon pour tenter de ramener un peu d'ordre face à cette horde de piafabec que constituait ce cours. En réalité il y avait assez peu de trouble-fête mais la grande majorité des élèves végétait et avait tendance à rajouter à l'image indiscipliné que devait percevoir ce pauvre homme. Anna se sentait proche de lui bien qu'elle ne lui ai jamais vraiment parlé, s'imaginant sans problème à sa place si elle avait à devenir professeur, s'imaginant murmurer à mi-voix face aux cancans d'adolescents.

Alors a chaque fois que cela lui était possible elle faisait son possible pour l'écouter, quitte à s'allonger sur sa table pour tenter de percevoir des bribes de mots, pas que ce qu'il racontait était passionnant mais au fond, elle avait un peu pitié. Mais aujourd'hui, grace à l'aide de Maximus elle n'avait pas à se tendre dans tous les sens pour tenter de capter quoi que ce soit au contraire : une sorte de silence étrange pesait sur la classe et régulièrement un grincement rappelait à ceux qui en douterait, qu'il n'y avait aucune place au chahut. La blonde n'avait put s'empêcher de rire à la tentative maladroite d'un des élèves de répondre mais le pokemon la fit rapidement sursauter et se tendre sur sa chaise. Heureusement que les élèves n'avaient pas le droit de sortir leurs pokemons pendant les cours et que cela n'était pas nécessaire, elle imaginait sans mal la douleur du pauvre magicarp à chacun de ces bruits monstrueux. Monsieur Percy parlait donc du biotope des pokemons, si il lui avait semblé avoir abordé la question lors d'un cours de ranger, pour l'instant la notion lui semblait vague et le devoir qu'ils reçurent ne l'aida pas à clarifier le tout. En lisant l'intitulé l'enfant déglutit doucement : inventer un pokemon semblait simple une fois que l'idée venait mais cette histoire d'attaque l'angoissait, peinant encore grandement à tout comprendre et tout retenir. Elle attrapa doucement un stylo, fixa sa feuille le temps de trouver une idée, ce qui lui prit un temps infernal, ne parvenant pas à penser à quelque chose de valable qui n'était pas la reprise d'un pokemon existant en en changeant simplement la couleur. Elle fini par avoir une idée et peu certaine, commença à écrire, soupesant la moindre idée un temps infini.

Devoir d'Anna :
Le Paarthurnax est un pokemon aquatique que l'on ne trouve que tout au fond des océans là où la lumière ne passe plus. Malgré les épaisses écailles qui recouvre son corps sa peau est très sensible et transparente, comme ses écailles, du coup il craint la lumière du soleil. Comme le soleil le brûle il s'est mit à vivre de plus en plus profondément dans l'eau mais plus il descendait plus sa peau devenait sensible. Comme il vit dans des zones où il n'y a aucune lumière il a fini par devenir aveugle mais son odorat et son ouïe est devenue très puissante, lui permettant de sentir de la nourriture a des kilomètres de distance. Comme il est aveugle, il ne voit pas quand il remonte et qu'il y a de nouveau de la lumière du coup il se brûle. A force des Arngeirs ont compris qu'en le suivant ils pouvaient trouver plus facilement de la lumière, les Arngeirs produisent de la lumière et ont des yeux donc ils peuvent voir que le paarthurnax qu'ils suivent remonte trop et il leur donne des petits coups avec de petits attaques pistolet à eau pour leur dire de descendre. En échange les paarthurnax ne les mange pas et les laisse se servir autant qu'ils veulent quand ils trouvent à manger. Ils vivent donc en symbiose car l'un sans l'autre leur vie serrait beaucoup plus compliqué et ils s'apportent une aide mutuelle.

Les paarthurnax sont d'énorme pokemon transparent recouvert d'énormes écailles, on peut voir leurs organes en transparence ce qui attire les autres pokemons plus petit qui croit en voir un mort. Il chasse à l'affut en restant au fond en ne bougeant pas et en attendant que des pokemons s'approche pour les manger mais ils mangent aussi des pokemons mort qui coulent au fond de l'océan comme des wailord. Il a de très grandes nageoire faite d'écaille et de peau, elles ont l'air fragile mais le cuir est tellement épais que même là il est très dur de lui faire du mal. Ces pokemons sont du double type dragon et eau et se servent principalement des attaques vibraqua et souffle draco. Ils possèdent également les capacités intimidation ou isograisse. Ils se reproduisent très rarement mais vivent très longtemps ce qui compense le premier point, un paarthurnax peut, pendant sa vie, vivre avec presque cent générations de arngeirs. Quand les paarthurnax se reproduisent la mère garde l'oeuf et lorsqu'il éclot, une partie de la colonie de la mère va suivre son bébé.


Percy leva la tête vers l'horloge alors qu'elle écrivait toujours et semblait attendre chaque seconde qui le séparait de la fin du cours. Il commença à dire qu'il ne restait qu'une minute et elle se pressa rapidement mais alors qu'elle écrivait toujours, le professeur commença à donner les dernières seconde et alors qu'il proclama de poser les stylos, elle obéit, regardant son devoir incomplet avec angoisse, cela suffirait-il ?



Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_6_x_133Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_6_x_130Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_6_x_447Cours Géographie - Localisation et espèces Fqsfe-51a02ccCours Géographie - Localisation et espèces Miniat_6_x_183Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_6_x_231
Soan Hastings
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
Taille de l'équipe : 2/6
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 226
2/6
Kalos
15
12
975
226
pokemon
2/6
Kalos
15
12
975
226
Soan Hastings
est un Topdresseur Spé. Type
Si il y avait bien une chose que les prospectus de l'école ne disaient pas et que le brun n'avait pas imaginé, c'était l'incompétence chronique de certains profs. Si la plupart n'avaient rien à envier ou se faire envier de ceux de son ancien établissement, d'autres avaient largement de quoi faire peur. Entre les tyrans qu'on imaginait sans mal prêt à suspendre les élèves par les chevilles au dessus d'une cascade pour avoir toussé au mauvais moment et ceux qui ne parvenaient pas même avec l'aide d'un steelix a maintenir un semblant d'ordre, il y avait de quoi pleurer. Ainsi les cours de géographie et d'histoire se limitaient bien souvent pour Soan à lire les manuels et étudier en écoutant d'une oreille distraite la voix mole du professeur, réagissant à des mots clé comme "contrôle", "devoir" ou "important". Lorsque ces mots étaient prononcé l'élève relevait le nez vers son professeur et l'écoutait le temps d'évaluer ou non l'importance de ce qu'il racontait et retournait à sa lecture. Cette heure-ci ne fit pas exception et aucun mot important ne vint troubler son étude ou presque, il leva la tête comme une partie de la classe quand il parla de pokemon, ne voyant aucunement où il voulait en venir et en quoi cela venait faire dans un cours de géographie.

Tout cela l'épuisait profondément. Ho naturellement ce n'était pas le bruit d'une classe désobéissante qui le dérangeait, il vivait déjà avec une classe désobéissante du nom de voltali et les révisions dans le silence était déjà quelque chose depuis longtemps oublié. A force il avait même prit l'habitude de travailler avec de la musique et participait déjà à un semblant de bruit régulier quand il oubliait de fermer sa porte. En revanche les bruits monstrueux du pokemon métal et les répercutions qu'il créait sur le bâtiment et les fenêtres étaient autant de perturbation pour lui. Il passait son temps à sursauter plus ou moins violemment et à grincer lui-même des dents, supportant de moins en moins avec l'heure qui avançait ce genre de situation. Le brun en venait même à évaluer la possibilité de ne plus se rendre à son cours du tout tant tout cela l'exaspérait.

L'heure passa ainsi, sans vraiment arriver à suivre le cours et à réviser par lui même, alors quand il reçu une feuille pour un devoir il paniqua légèrement et releva un regard inquiet vers le professeur et retourna à l'intitulé. Personne autour de lui ne semblait vraiment pressé et logiquement, il se dit qu'il avait le temps et commença à écrire.

Devoir de Soan :
McCready : Pokemon sociable, on les voit toujours en groupe. Doté d'une vue perçante, ils savent parfaitement viser.

Les McCready vivent généralement dans les lieux les plus sombres que peuvent offrir une ville tel que les égouts ou les sous-sol où ils se faufilent sans mal. Les habitants les laissent généralement faire et ils sont souvent signe de la qualité du lieu, en effet ils n'abiment généralement rien - bien que ne se gênent pas pour déplacer tout ce qui peut l'être. Ennemi avec la plupart des pokemons habituels que l'on peut trouver dans ces lieux ( tadmorv, ratata, etc... ) ils les chasse sans vergogne. Les dresseurs en possédant sont rare car bien que peu agressif, ils n'hésitent pas à intimider les humains qui pénètreraient trop loin dans leur territoire.

De type Sol et Fée, ils sont parmis les rares espèces du type fée à ne pas avoir un physique forcément attirant. Ils possèdent uniquement le talent regard vif. Au niveau des attaques ils possèdent : regard touchant, tunnel, charge, vengeance, abri, détection, morsure, regard noir, façade, flash, clairvoyance, vendetta et implore.

Possédant un physique légèrement humanoïde ils portent d'énorme main ainsi qu'une sorte de clapet en écaille au niveau de l'interieur du poignet qu'ils peuvent rabattre contre leur main pour creuser plus facilement. Portant une fourrure rase et brune et de grands yeux bleu perçant.

Ils ne s'entendent avec aucune espèce de pokemon et chasse toutes celles présentes mais si un pokemon d'une espèce différente s'impose et prouve son utilité, il est accepté et ainsi il n'est pas rare de voir des colonies de McCready vivre avec une multitude d'autres pokemons qui n'ont parfois rien a voir avec leur type, leur milieu de vie ou autre.



Cours Géographie - Localisation et espèces Miniat_6_x_708-4e021b5-50afecaCours Géographie - Localisation et espèces Arri-re-plan-51859c9
Alexandre Z. Lestrange
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
Taille de l'équipe : 02.
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 0
Points d'Expériences : 0
02.
Unys
12 ans
16
0
0
pokemon
02.
Unys
12 ans
16
0
0
Alexandre Z. Lestrange
est un Nouveau Membre
SOLO – COURS

Δ LOCALISATIONS ET ESPÈCES.
16 OCTOBRE 2016.

Le cours commence par le professeur Yade, dessinant piteusement un Miaouss au tableau et déclenchant les moqueries de quelques éléments perturbateurs. Tu n'en fais pas partie et tu lèves plusieurs fois les yeux au ciel en entendant les remarques qui fusent de part et d'autres de la pièce – parce qu'évidemment, tous les imbéciles ne se mettent pas au fond de la classe. Au fond de la classe, il y a Maximus et autant dire que la plupart des étudiants préfèrent éviter de se trouver trop près de lui. Quoiqu'il en soit, être au premier rang et avoir le privilège d'entendre la voix mal assurée et faiblarde du professeur, plus que ceux des tables éloignées, n'empêche pas certains étudiants d'être complètement stupides et ignorants. Un Pikachu en train de muter, sérieusement… Il y a vraiment des imbéciles dans cette académie et tu te demandes parfois comment les parents peuvent croire en eux au point de leur payer des études aussi coûteuses.

Toi, tu fais parfois du baby-sitting ou de la garde de pokémons en soirée, pour aider financièrement ton oncle. Toi, il ne te viendrait jamais à l'idée de faire l'abruti en cours et de respecter aussi peu les efforts que ta famille fait pour te permettre d'avoir accès à des études et à un avenir. Mais tu n'es pas tout le monde et la poignée d'éléments perturbateurs présents dans la salle de Yade te prouve qu'il faut de tout pour faire un monde, même des ignorants.

Tu apprécies plutôt bien Yade. Il te ressemble mentalement et quand tu le regardes, tu as parfois l'impression de te voir dans une vingtaine d'années. Timide au point d'avoir du mal à s'imposer même en face d'une bande d'étudiants, mal à l'aise au moment de prendre la parole, incapable de se faire respecter par sa propre classe. Mew soit loué, il a son Steelix comme garde du corps au cas ou les élèves se fassent trop remarquer ou profitent de son état. Tu te demandes parfois si, lorsque tu seras éleveur et que tu devras faire face à des cas difficiles, tu auras la compagnie d'un Crocorible qui beuglera aussi fort que le type acier pour te défendre et si tu seras parvenu à t'assumer mentalement d'ici là. En attendant, tu profites des rares moments ou les crissements de dents métalliques ne viennent pas remettre les pendules à l'heure des chahuteurs pour écouter le cours et prendre des notes au stylo plume sur ton cahier. Il évoque les différents habitats des pokémons, en se concentrant principalement sur l'urbanisation et prends l'exemple du Miaouss qu'il a précédemment crayonné sur le tableau noir pour appuyer l'adaptation à laquelle cette espèce a dû se plier pour parvenir à vivre en ville. Incapable de chasser et de s'adapter à la vie en milieu naturel et sauvage, les pokémons chadégout ont dû apprendre à vivre en métropole et le professeur Yade explique qu'ils se nourrissent dans les poubelles des restaurants ou chez les aimables personnes acceptant de les recueillir. Tu notes, sans t'arrêter et pourtant sans vraiment développer le sujet de ton côté malgré les moments ou le silence flotte dans les airs, provoqués tant par les blancs de timidité de l'instituteur que les interventions des étudiants souhaitant se faire remarquer. C'est d'ailleurs le cas pendant une bonne minute, quelques instants après que le professeur ai cessé de développer le cas des Miaouss et se soit intéressé à celui des Colimucus, à propos desquels il interroge les élèves.

Un imbécile ne trouve rien de mieux que de développer ses idées selon lesquelles si le pokémon en question vit dans des milieux humides et pluvieux, c'est soit :
1 – Parce que son enveloppe corporelle est molle et que les pokémons de cette espèce ne souhaitent pas s'endurcir physiquement.
2 – Parce qu'il est un « boloss » (tu notes le mot dans un coin de ton cahier pour aller en chercher la définition que tu ne connais pas, plus tard avec la recherche d'internet de ton ipok) et qu'il craint le soleil comme Draculapti (aurait-il confondu ou mélangé Dracolosse, Dracaufeu ou Drackhaus avec Nosferapti ou Arkéapti ?)
3 – Parce qu'il est c… Maximus l'interrompt et tu plaques chacun de tes indexs dans tes oreilles pour ne pas entendre tant l'insulte que le hurlement strident dans laquelle elle se noie.

Car, manque de chance pour toi, tu es situé au fond de la classe et tu es donc relativement proche du serpent de métal.

Les vitres éclatent. Une furieuse bourrasque de vent envahie la salle de cours et Percy même, aussi, éloigné soit-il de son pokémon est décoiffé tandis que ses lunettes se retournent. Frémissant, tu débouches tes oreilles de la pression de tes doigts et tu te mordilles les lèvres en priant pour qu'après ce coup d'éclat de la part du Steelix, plus personne ne vienne perturber la salle de classe.
Bref, cet abruti de Kévin ne vous pas plus avancés que cela sur l'affaire de Colimucus et le professeur Yade reprends la parole pour éviter probablement d'autres débordements qui n'auront pas lieu, la dernière intervention du Steelix ayant suffisamment effrayé les plus réfractaires des étudiants présents. Tu apprends donc que les Colimucus ont choisi d'aller vivre dans des zones pluvieuses pour pouvoir se permettre d'évoluer. Les Ronflex sont ensuite brièvement évoqués. Il est dit qu'ils s'endorment et se posent dans n'importe quel endroit qu'ils trouvent, pour peu que de la nourriture soit présente dans les alentours, et qu'il est difficile de les déplacer.

Une nouvelle intervention d'élève rompt la bulle de silence que seule les bredouillements de Percy Yade perçait pour le moment et l'étudiant prend la parole après s'être levé pour demander pourquoi le cours n'est pas biologique et dispensé par Janice Jauplain, mais il se rassoit aussi sec en captant le son d'un grincement métallique provenu du fond de la salle. L'heure se termine ensuite dans le calme le plus religieux qui soit et tu écoutes respectueusement le professeur parler d'autres chaînes d'habitats et environnements naturels de pokémons, sous la forme de montagnes, d'océans et de mers ainsi que de déserts. Tu prends les dernières notes tout en l'observant distribuer des feuilles remplies uniquement à un quart de la première page, sous la forme d'un en-tête expliquant le sujet et d'un endroit où remplir nom prénom et numéro d'étudiant.

Imaginer un pokémon.

Tu frémis légèrement. La création n'a jamais été ton fort et tu ne sais pas si bien dessiner ni développer que ça. Mais tu n'as pas le choix de toute évidence et tu t'actives à faire de ton mieux, tantôt en crayonnant des croquis sur des feuilles de canson que tu flanques dans ton sac dès que le dessin ne te convient pas, tantôt en ratifiant des idées au stylo plume sur une feuille de brouillon. Il te faut prêt d'une heure pour parvenir à un résultat que tu considères plus satisfaisant que les autres, tant au niveau du dessin crayonné que des notes prises pour le développer.

Ton exercice d'invention portera sur un pokémon de type acier.


> WEAPEON :
Pokémon Guerrier –

https://2img.net/r/hpimg15/pics/807447weapeon.png

Les Weapeons sont des pokémons artificiels. Leur espèce fut élaborée par l'armée il y a une soixantaine d'années, lorsqu'une guerre éclata à Kanto et qu'une loi fut demandée pour s'opposer à la présence sur les champs de bataille de pokémons domestiqués dont les dresseurs ne participaient pas eux même aux conflits. S'inspirant des travaux effectués quatre siècles auparavant par un scientifique d'un village reculé ayant donné naissance au pokémon Magearna, l'armée décida de créer une nouvelle espèce de pokémons uniquement destinée à combattre et à prendre ainsi la place au combat des créatures que l'on ne pouvait plus utiliser sans l'accord de leurs détenteurs comme pour les guerres des siècles précédents.

Il y eu de nombreuses expériences réalisées, à partir de Noctalis, de Scalproies et de Cliticlics mais la plupart des sujets élaborés ne survécurent pas et il fallut attendre une dizaine d'années avant qu'un prototype parviennent à se maintenir en vie suffisamment longtemps pour satisfaire les scientifiques.

Cette création prit la forme d'une arme dont les oreilles et l'extrémité de la queue étaient tranchantes comme des lames. Elle possédait d'ailleurs une épée au-dessus de l'œil droit, fixée à la peau par un rouage à cran unique et deux faucilles sur chaque flanc, également maintenue sur le corps par des rouages. Une puce de détection en forme de losange fut placée par les militaires sur sa patte avant droite et deux autres rouages hérités de Cliticlic trouvaient places sur chacune de ses oreilles, à l'intérieur et à l'extérieur. Son physique félin provenait de l'espèce des Noctalis et ses lames de celles des Scalproies.

Ce pokémon ayant réussi à satisfaire l'armée et à parvenir à maturité sexuelle, on reproduit le mâle nommé Weapeon – de Weapon, l'arme et d'Umbreon dont il tirait les principales caractéristiques physiques – avec plusieurs Métamorph et on se servit de son surnom pour baptiser l'espèce entière. Parmi la dizaine d'œufs obtenus à travers la reproduction, seuls deux femelles parvinrent à vivre, que l'ont fit s'accoupler avec leur père une fois qu'elles furent en âge de procréer. Elles donnèrent naissance à cinq bébés, qui survécurent tous et prirent toutes les caractéristiques physiques des Weapons, désormais une espèce à part entière.

L'armée continua de faire accoupler les huits spécimens, tantôt ensemble, tantôt avec des Métamorph jusqu'à parvenir à créer environ cinq cent Weapeons, ce qui constituait un résultat suffisant pour commencer à les envoyer au combat. La loi opposant la présence des pokémons sur les champs de batailles contre le gré de leurs dresseurs était alors passée depuis deux ans lorsqu'en 1951, l'armée commença à introduire ses créations en présence de militaires pour servir l'armée, tout en gardant une cinquantaine de spécimens dans ses laboratoires pour les faire reproduire et ainsi avoir constamment à dispositions des pokémons artificiels à envoyer au combat.

Lorsque la guerre prit fin, six ans plus tard, une tentative de la part des forces de l'ordre fut manœuvrée pour libérer les Weapeons ayant survécu  au nombre d'une centaine à l'état sauvage puisque leur utilité au combat n'était plus au goût du jour ; l'espèce se révéla néanmoins totalement incapable de vivre en milieu naturel. Aucune des créatures ne savait ni chasser ni se construire un abri ou un terrier, ne se servant de ses lames que pour tuer sans parvenir à manger les animaux achevés.

L'armée les récupéra donc et les confia à des militaires ou des policiers qui s'en servirent pour leurs missions, certains les faisant reproduire afin que de nouvelles recrues puissent en profiter. Il s'agit en conséquence d'une espèce totalement urbanisée et incapable d'aller à l'état sauvage ou d'être domestiquée par des civils. On ne trouve donc à l'heure actuelle aucun Weapeons en dehors des villes ou des bases militaires.

Crée par l'armée et destinée à se battre lors de la guerre, cette espèce est capable d'apprendre au fur et à mesure qu'elle grandit des attaques de types variés, toutes relativement puissantes et héritées des trois pokémons qui ont servi à la créer. La liste est la suivante :

> Onde Folie
> Danses-Lame
> Rayon Lune
> Taillade
> Miroi-Tir
> Rayon chargé
> Griffe acier
> Feinte
> Élécanon
> Tête de Fer
> Ultralaser
> Dernier recours


Tu termines ta rédaction, et mal à l'aise parce que tu n'apprécies pas vraiment ce que tu as fait sans pour autant parvenir à faire mieux, tu traverses la salle de cours pour aller confier ton travail et ton croquis au professeur Yade avant de retourner sur ta chaise pour patienter encore une soixantaine de minutes jusqu'à Midi, heure à laquelle tu pourras remballer tes affaires.

Tu auras très certainement une note pitoyable, mais comme tu le sais déjà, la création n'est pas ton fort – rien n'est ton fort d'ailleurs, ni l'invention ni le dessin, mais tu as au moins eu le mérite d'avoir fait de ton mieux même si ça ne paiera sûrement pas.

© GASMASK


Dernière édition par Ciel G. Mancini le Lun 7 Nov - 20:41, édité 1 fois
Sanya Ashlakinov
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5703-la-douceur-d-un-flocon-sanya-ashlakinov#60453
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5753-sanya-ashlakinov-pyroli
Région d'origine : Kanto
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 1148
Points d'Expériences : 79
Kanto
15 ans
2
1148
79
pokemon
Kanto
15 ans
2
1148
79
Sanya Ashlakinov
est un Topdresseur Novice

- Décidément ce drôle de bonhomme n'a vraiment aucune assurance… Et en plus il passe son temps à bégayer… Bon au moins il est gentil, et puis c'est amusant de l'écouter buger et hésiter.

Sanya était installée tout de suite à l'entrée de la classe près de la porte, juste à côté d'Aileen en fait. Enfin installée… Tout était relatif, la Pyroli en chef l'avait plutôt attrapée pour l'installer là a vrai dire. Ce qui la poussait à se montrer tout de même plus ou moins assidue, juste histoire de ne pas faire mauvaise impression auprès de la préfète en chef… Elle écoutait donc d'une oreille le cours, griffonnant quelques notes par-ci par là, qu’elle reprendrait au propre et qu'elle rangerait une fois tranquillement installée dans sa chambre
Quand les consignes furent finies, la demoiselle aux cheveux mauves prit donc une copie, et se lança donc dans son écriture, ayant pris des notes sur le milieu montagneux. Enfin, des notes, en partie seulement, les cris du gros Steelix installé au fond la faisant sursauter à chaque fois. La page était donc à moitié remplie de ratures à cause de ce gros boulet de Maximus… La création du Fakemon commença alors !  

 

Enfin, il fallut tout de même un moment à la Pyroli pour peaufiner son Fakemon. Elle déposa sa copie moins de dix minutes avant la fin du cours. Mais elle était contente, elle avait créé un Pokémon Glace/Combat, rien de tel qu’un double type inédit ! La sonnerie retentit alors, elle rangea ses affaires, remerciant Aileen pour les conseils pour ne plus être surprise par Maximus. Elle l’invita à déjeuner en ville, histoire d’éviter les « bâtonnets de légumes » de la taille d’un fémur, car ils sont découpés par les Pokémon de Mama Odie...
"Le temps c'est comme un flocon de neige, pendant qu'on se demande ce que l'on va faire avec, il fond.".



The rains of Castamere ≈ And who are you, the proud lord said,
that I must bow so low?
Only a cat of a different coat,
That’s all the truth I know.
In a coat of gold or a coat of red,
Sirius B. Powell
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces BHJ22Y
Taille de l'équipe : 12
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 19 yo
Niveau : 51
Jetons : 7892
Points d'Expériences : 1589
Cours Géographie - Localisation et espèces BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces BHJ22Y
12
Algatia - Hoenn
19 yo
51
7892
1589
Sirius B. Powell
est un Coordinateur Mode



Cours Géographie

Localisation et espèces

Sirius n'était pas un grand fan du professeur Yade. Pour être plus exact, Sirius n'était pas un grand fan du Steelix du professeur Yade. Sirius n'aimait pas voir ses oreilles saigner à chaque cours avec lui. Sirius était un peu précieux. Sirius prenait des boules quies et Sirius ne s'occupait pas vraiment du cours du Professeur Yade et Sirius préférait largement s'intéresser à ses prochaines créations. Sérieux, il en avait pas grand chose à faire des milieux des pokemons et de leur évolution. Ok ça pouvait être intéressant s'il entendait le mot espace mais dans le cas contraire, mieux valait se concentrer sur cette nouvelle robe.

Sirius était bon élève pour autant qu'il mette un minimum du sien. Sauf qu'il marchait généralement à l'affect. Donnez lui un prof qu'il adore et qui l'intéresse et vous aurez l'élève le plus attentif et enthousiaste du monde. Par contre, donnez lui un prof morne et peu intéressant et il ne glandera strictement rien. Malheureusement pour lui, Yade entrait dans la deuxième catégorie. Installé au troisième rang, sur la gauche juste à coté d'une fenêtre, l'extérieur était bien plus inspirant que ce que racontait Yade. Surtout que pour l'écouter il fallait prendre le risque de se faire exploser les tympans par Maximus. Risque que Sirius n'était prêt à prendre que pour un seul professeur  dans cette académie et c'était clairement pas le professeur d'Histoire Géographie.

Il n'avait jamais vraiment apprécié la matière. Trop de par cœur. Trop de dates. C'était des trucs vieux, passés, inutiles à ses yeux. Il les levait toujours au ciel quand on lui sortait que l'histoire servait « à ne pas répéter les erreurs du passé. » Pouvait-on vraiment dire un truc aussi nias sans sourciller ? Les gens étaient totalement stupides ? Comme toujours, il était noir ou blanc. Tout ou rien. Il aimait ou il détestait.

La tête posée nonchalamment dans sa main gauche, il crayonnait sa nouvelle collection. Il fallait qu'il prenne l'habitude de renouveler son stock régulièrement. Par exemple, actuellement il travaillait sur une collection hiver qui jouait sur un coté masculin-féminin très appréciable à dessiner. Entre les jupes qui devenait des shorts selon une bonne inclinaisons. Des pulls assez longs pour être confondu pour des robes, il adorait jouer sur les formes pour que ses pièces puissent être aussi bien masculine que féminine en fonction de comment elles étaient portées. Il avait pour  le moment mit un peu de coté son grand projet pour se concentrer sur cette production. Tellement concentré qu'au final il ne remarqua pas que Yade avait finit son cours et il sursauta vivement quand il posa un sujet blanc à coté de lui.

Ah. Oups ? Euh. C'était quoi le sujet ?

« Imaginez une espèce de Pokemon complètement nouvelle, qui résiderait dans l'un des environnements présentés par le professeur. Aucun minimum de mots n'est demandé mais votre devoir devra détailler l'apparence du Pokémon, son type, ses capacités et attaques principales, sa description Pokédex, sa relation avec l'environnement choisi et avec les autres Pokémon vivant dans le milieu. »

Bon. Ok, c'était plutôt sympa comme sujet, il avait déjà quelques idées. Par contre c'était quoi les environnements ? Il glissa un regard plus ou moins discret sur les feuilles de notes de son voisin. Ville. Et … oups, prit sur le fait. Il tenta un sourire de désespoir mais visiblement le brun à ses cotés n'était pas très coopératif. Tant pis, il se contenterais de la ville. Bon, un pokemon de ville. Une grande ville supposa-t-il. Avec des hauts buildings, des rues pas toujours propres … Ouais, il avait pas envie de faire une sorte de Tadmorv. Il était un coordinateur, par Groudon, ça devait se sentir. Il devait faire un pokemon absolument sublime.

Hum. Est-ce que … ?  

Et il avait son idée. Parfait, brouillon pour poser les idées et les organiser puis il pourrait passer à la rédaction.

Le Mignard et son évolution, Elénard
Le Mignard et son évolution vivent dans les parcs des grandes villes. De type Eau pour le stade de base puis de type Eau/Vol pour le stade 1, c'est un pokemon très amical et gentil qui adore les enfants. Il est d'ailleurs particulièrement apprécié des écoles et des lieux avec de nombreux enfants à cause de sa nature très douce. Malheureusement, une fois évolué ce pokemon change drastiquement. De très doux et affectueux, il devient orgueilleux et aime se pavaner dans les espaces verts et publics. Plus il y a de monde autour de lui, plus il est heureux de se pavaner et de montrer son extraordinaire plumage.

Le Mignard est un petit oiseau blanc très doux aux pieds palmés pour nager rapidement. Il se nourrit principalement de graines et de pain que lui envoi les habitués et les gentilles âmes. C'est pour cette raison qu'il vit dans les parcs et ainsi profiter de la gentillesse des gens pour vivre une vie calme et conforme à sa nature pacifique. Ses relations avec les autres pokemons de la ville sont amicales bien qu'ils soient une proie de choix pour les Miaouss les plus fort et les moins peureux face aux groupes nombreux de Mignard. C'est pourquoi les Miaouss ciblent les jeunes Mignards nouveaux nés.

Les Elénards sont trop fiers pour accepter de se nourrir de ce que lance les humains et préfèrent voler les sandwichs de ces derniers. Ils se nourrissent également des baies des arbres des parcs les plus grands. Les Elénards émigrent généralement vers les plus grands et se lancent dans des guerres de territoires terribles. Il n'est pas rares que l'un des opposants soient retrouvés morts, pour ces fiers oiseaux, mieux vaut mourir plutôt que d'admettre une défaite.

Les Mignards ont les talents Absorb Eau ou Ramassage et les Elénards possèdent Intimidation et Tension.

Leurs movepools se composent d'attaques basées sur leurs puissantes ailes ( Cru-ailes, Lame d'air, Tranche Nuit, Coupe, Aile d'Acier …) et d'attaques Eau (Surf, Ocroupi, Pistolet à O …). Ils possèdent également les attaques Don Naturel et Picore.

« Mignard, le pokemon Sociable, adoré des enfants, il vit dans les parcs. Il est très pacifique et adore les baies Oran. »

« Elénard, le pokemon Orgueil, un magnifique pokemon très élégant au plumage sublime. On raconte que ses plumes porteraient chance si elles sont données par Elénard. »


Point Final. Pile dans les temps. Tant pis, il n'avait pas le temps de croquer les deux pokemons. Ça aurait rajouté un petit plus à son devoir mais il n'avait pas le temps. Il se relut rapidement avant de rendre sa copie au professeur Yade. Il était temps de partir manger maintenant comme le lui rappela plus ou moins discrètement son ventre avec un grognement.  

© BB Dragon



sirius
liens
atelier
Kira G. Yamamoto
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
Taille de l'équipe : 6/16
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477
6/16
Kanto
15
20
703
477
pokemon
6/16
Kanto
15
20
703
477
Kira G. Yamamoto
est un Scientifique Chercheur Pokemon

Ha, le cours de mr Yade, le signe pour Kira de la tranquillité, armé de ses bouls quies, Maximus ne pouvait rien contre lui. Du moins quant le jeunot venait voir les signes avant coureur du cri bien sûr. Comme un bazar monstres par exemple, ou quelqu’un qui tenterait de faire une mauvaise blague au professeur… Mais le Voltali se montrait tout de même assidu, le cours du jour se montrant particulièrement intéressant. Le thème étant de crée un Fakemon, le Voltali buta pendant un temps sur l’idée de base. Il creusait sa mémoire en quête d’inspiration, cherchant un Pokémon qui pourrait lui servir de base ou de support brut.  Puis l’idée lui vînt, car par hasard il se souvînt d’un colère qu’avait piqué Appa l’autre jour. Le blond avait malencontreusement mieux rempli la gamelle de Margerite que la sienne, alors là évidemment le mauvais caractère du Tauros se mit en marche. Celui-ci piétinant de mécontentement les affaires propres de son dresseur. On aurait dit un volcan en éruption, et tout ça pour quoi ? Pour moins d’un kilos d’herbe et de légumes… Le Voltali imagina donc un croisement du milieu montagneux volcaniques et de son Pokémon taureau !



Midi pile, le Voltali terminait sa dernière phrase, mettant ainsi la touche finale à son Fakemon, il le trouvait plutôt réussi d’ailleurs. Il avait même légèrement outre-passer la consignes en créant un Fakemon à trois stade au lieu d’un. Pour une fois ont ne pouvait par dire de lui qu’il ne c’était pas mis à fond dans son cours… C’est donc un grand sourire au lèvres qu’il alla déposer sa feuille sur le bureau de mr Yade, qu’il ne manqua pas de remercier pour ce sujet innovant. C’est vrai que cela pouvait sembler tout bête, mais il fallait bien de l’imagination et de la logique pour créer un Fakemon innovant !

"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".



Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Eryn McNellis
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces Original
Taille de l'équipe : 17/30.
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 19 ans.
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1334
Cours Géographie - Localisation et espèces Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces Original
17/30.
Sinnoh - Floraville.
19 ans.
30
3745
1334
Eryn McNellis
est un Coordinateur Éleveur



Deuxième rang, côté mur, loin des fenêtres. Elle se serait bien installée au premier, mais d’autres avaient été plus rapides qu’elle… Tant pis. Heureusement, elle avait pensé à prendre des bouchons d’oreille, qu’elle avait soigneusement mis avant le début du cours pour éviter la surdité. Quel dommage, pourtant, les cours de Percy Yade étaient si intéressants ! Pourquoi fallait-il toujours qu’une bande de petits idiots se permettent de mettre le bazar, énervant ainsi Maximus, l’imposant Steelix du professeur ? Comme il fallait s’y attendre, Maximus donna de la voix pendant le cours. Une fois pour faire taire tout le monde. Une deuxième fois pour faire taire un plaisantin et la salve d’applaudissements que sa blague avait déclenché. Une troisième et dernière fois pour arrêter un début de bazar, faisant ainsi voler les vitres en éclats. Pauvre Fooly qui allait devoir tout nettoyer ! Pauvres élèves installés près des fenêtres qui allaient avoir bien froid pendant le reste du cours ! Laissant le professeur parler, Eryn bougea pour attraper sa veste, s’attirant un regard de Maximus. Cependant, en voyant qu’elle se contentait de la mettre pour se protéger du froid, sans faire signe de perturber le calme de la classe, il se désintéressa d’elle pour retourner à sa sieste. Et, enfin, Eryn put enlever ses boules Quies pour suivre convenablement le cours.

L’environnement des Pokémon. Intéressant. Ca n’avait rien à voir avec l’histoire-géographie, cela dit, mais, eh, bienvenue à Pokémon Community, où les élèves ont fini par s’habituer à l’excentricité des professeurs et du personnel. Studieuse, la petite Mentali suivit le cours en silence, se disant que cela pouvait toujours lui servir pour ses futurs élevages. Après tout, si chaque Pokémon avait son environnement de prédilection, elle pourrait rendre ses pensionnaires plus heureux en s’adaptant à eux plutôt que l’inverse, non ? Tous les Pokémon n’étaient pas dans le trip petites fleurs, thé, gâteaux et pacifisme, et si elle se retrouvait un jour avec un Pokémon combatif, ce serait à elle de s’adapter à lui, et pas l’inverse. Avec un peu de chances, ce cours un peu particulier lui donnerait des pistes… Ou pas. Car après leur avoir présenté cinq milieux différents, et leur avoir fourni de nombreux exemples de Pokémon pour appuyer ses dires, le professeur fit tourner des feuilles parmi les tables. Une rédaction. Étrangement, cela réveilla plus d’un élève, et créa une mini-panique dans la classe car beaucoup n’avaient écouté qu’à moitié. Un grincement de Maximus suffit à ramener le calme, et Eryn attrapa une feuille pour regarder l’intitulé. Ils devaient donc… Créer un Pokémon de leur propre cru.

Ah. L’exercice allait s’avérer compliqué. Créer un Pokémon ? Elle était éleveuse, pas scientifique… Mais bon, avec un peu de réflexion, elle finirait par trouver. D’office, elle écarta les Pokémon Plante de ses idées, se disant qu’après deux ans à l’académie, les professeurs devaient en avoir marre qu’elle réutilise toujours la même thématique. Alors, comme dirait l’autre, le changement, c’est maintenant ! A force de réfléchir, elle esquissa un sourire, trouvant une ébauche d’idée en pendant à Yakuru, son Chevroum sérieux et noble. Il était si mignon et joueur, en tant que Cabriolaine ! Tiens, et pourquoi ne ferait-elle pas ça ? Contente de ce qu’elle avait trouvé, la Mentali se mit au travail, profitant du temps qu’il restait pour coucher sur papier ses quelques idées.

Devoir de Géographie d'Eryn McNellis :



We got this together Δ Sometimes the pressure gets you down, and the clouds are dark and grey, just kick them off and let the sun shine through, and scary as it seems, more help is on the way,'cause friends have friends that want to help out too.
Matsuo Kyokai
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces 1550958300-breakfast
Taille de l'équipe : 4 (+1 œuf) / 12 max
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 21
Jetons : 301
Points d'Expériences : 415
Cours Géographie - Localisation et espèces 1550958300-breakfast
4 (+1 œuf) / 12 max
Johto
17
21
301
415
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces 1550958300-breakfast
4 (+1 œuf) / 12 max
Johto
17
21
301
415
Matsuo Kyokai
est un Topdresseur Ranger


LOCALISATIONS ET ESPÈCES | RP Cours

Solo


Je retins difficilement le bâillement qui menaçait de passer mes lèvres. J'étais en cours de géographie et nous attendions l'arrivée du professeur Yade.
C'était le premier cours que j'avais avec lui, et je ne savais absolument pas à quoi m'attendre. Ce serait forcément intéressant, on était à la Pokemon Academy après tout.
Il y avait pas mal de bruit dans la salle de cours. Quelques élèves semblaient n'être là que pour faire acte de présence, je n'y fis pas attention, préférant rêvasser un peu.
Pix était planqué sous ma chaise et dormait déjà. Je fis un rapide salut à Lucas quand il passa non loin de moi, et s'installant derrière.
Enfin, le prof entra dans la salle, accompagné d'un steelix. Il en imposait, ce pokemon, et il alla s'installer au fond de la classe.
Étant au second rang, il ne me gênait pas et je commençais à suivre le cours. Ce n'était pas simple, vu que les crétins avaient décidé de foutre le boxon.
Je retins une grimace en voyant le gribouilli qu'avait fait le prof sur le tableau, et qui était sensé représenté un miaouss. Bon il n'était pas prof de dessin, mais bon cétait vraiment mauvais, même Taro dessinait mieux que ça du haut de ses neuf ans.
Je compris pourquoi le pokemon acier s'était installé au fond quand il poussa son premier cri, me vrillant les tympans.
Pix qui dormait toujours fit un bond et se cogna la tête contre ma chaise. Il jeta un œil furieux autour de lui, cherchant le responsable de son réveil, et quand il vit que c'était le mastodonte d'acier, il se réinstalla sans un mot.
Il me fallu beaucoup d'efforts pour ne pas éclater de rire. Je ne voulais pas que steelix croit que je me moquais de son dresseur comme les perturbateurs.
J'étais tout de même fortement impressionné par le professeur Yade. Comment un homme si timide avait il réussi à se faire respecter de son agressif pokemon, était un véritable mystère pour moi, mais il était certain que c'était un très bon dresseur.

Mon admiration augmenta quand le pokemon fit exploser les fenêtres de la salle de classe, tomber les lunettes de son dresseurs et m'ébourrifa les cheveux, me rendant encore plus décoiffé que d'habitude. Pourtant, personne ne fit le moindre commentaire et la salle resta dans cet état.
Les plus frileux enfilèrent leur veste, et je les regardais faire avec un petit sourire. Moi je n'avais pas ce genre de problème avec le froid.
Curieux de voir comment les autres géraient le problèmes de bruit, je constatai qu'une fille avait prévu des boules quies. Je trouvai l'idée géniale et notai dans un coin de ma tête l'astuce pour le prochain cours.
Le cours défila, et mes notes aussi. Il était intéressant comme prof et semblait savoir de quoi il parlait. J'appréciais d'avoir la chance de suivre ses cours et j'eus une pensée pour ma famille qui avait tant insisté.
Au bout de deux heures – que je ne vis pas passer – le professeur distribua une feuille à chacun, et en lisant la mienne je découvris qu'il s'agissait d'un devoir.

– Il est neuf heures.  Ce serait bien que vous terminiez pour euh... po-pour midi. J-je compte sur vous, les enfants !

Je me penchais un peu plus sur le sujet.

« Imaginez une espèce de Pokemon complétement nouvelle, qui résiderait dans l'un des environnements présentés par le professeur. Aucun minimum de mots n'est demandé mais votre devoir devra détailler l'apparence du Pokémon, son type, ses capacités et attaques principales, sa description Pokédex, sa relation avec l'environnement choisi et avec les autres Pokémon vivant dans le milieu. »

Donc il fallait inventer un pokemon, selon les cinq environnements que le prof avait cité pendant les deux heures.
Je réfléchis quelques instants et me décidai pour les chaines de montagne. Acajou en était entouré, il serait donc plus facile pour moi d'imaginer un pokemon vivant dans ses endroits.
Je sortis mon carnet et commençais à croquer un pokemon au hasard de mes envies.

Au bout d'une heure, j'avais mon faux pokemon, qui me semblait parfait.
J'avais eu le temps de réfléchir à ce que j'allais écrire pendant mes gribouillages, et je ne mis pas longtemps à écrire les caractéristiques de mon pokemon.
Je notais d'abord les informations principales sur un brouillon et une fois que j'avais bien tout ce qu'il me fallait, je commençais ma rédaction.

Je fis de mon mieux pour écrire convenablement, mais j'avais une écriture vraiment vilaine et difficilement lisible et je perdis beaucoup de temps à m'appliquer. Quand finalement la sonnerie de midi retentit, j'avais à peine fini et me relisais rapidement, vérifiant que le tout était cohérent.

Pix s'était réveillé, et ne semblait pas vouloir attendre, car dès que j'eus posé mon stylo, il sauta sur mes genoux et observa mon travail.

- Deux minutes, j'ai presque terminé. Ton estomac peut attendre encore un peu non ?

Il me répondit par une moue boudeuse, et posa sa tête sur le rebord de la table, attendant sagement que je termine. Je terminai ma lecture et rassemblais mes feuilles ensembles.
Je rangeais rapidement mes affaires, laissant mon pokemon quitter mes jambes pour s'étirer à mes pieds. Après avoir vérifié que j'avais bien tout, je pris la direction du bureau du professeur Yade et lui tendit ma copie avec un sourire et en lui souhaitant une bonne journée.
Une fois sortis de la classe, je m'étirai longuement et en me tourner vers Pix :

- A table !


Devoir de Kyokai :

Sujet :

« Imaginez une espèce de Pokemon complètement nouvelle, qui résiderait dans l'un des environnements présentés par le professeur. Aucun minimum de mots n'est demandé mais votre devoir devra détailler l'apparence du Pokémon, son type, ses capacités et attaques principales, sa description Pokédex, sa relation avec l'environnement choisi et avec les autres Pokémon vivant dans le milieu. »

Dans les montagnes, il y a différents type de climats, et pour chaque, les pokemon y vivants sont différents.
On peut séparer les chaînes de montagnes en plusieurs grandes zones.
Au plus proche des plaines, le climat reste similaire à celui de ces dernières, quoi que un peu plus froid. Les pokemon vivants dans ces zones sont souvent semblables à ceux des plaines, et on peut y ajouter quelques pokemon roches.
Puis on commence à monter, et on arrive souvent dans des zones comprenant moins de forets, et le vent y souffle souvent plus fort que dans la vallée. Les pokemon de ces zones sont souvent plus robustes et parés aux grands froids que l'hiver apporte.
Les chercheurs connaissent une grande partie des espèces de ces deux climats, mais pour les plus hauts sommets, recouverts de neige toute l'année, il leur est plus difficile de répertorier toutes les espèces. Il y fait très froid, la météo est souvent difficile et les pokemon plus rares.
Tout particulièrement pour l'espèce dont je vais vous parler, car c'est une espèce qui, en général, préfère fuir le contact des humains.

Ce pokemon, longtemps chassé pour sa fourrure, a trouvé refuge dans les chaînes de montagne les plus hautes, et se déplace essentiellement la nuit, pour éviter les prédateurs.
Il vit dans des terriers et aime creuser de nombreux tunnels sous l'épaisse couche pour se déplacer sans danger en journée.
La première mutation que ce pokemon a effectué pour s'adapter à son nouvel environnement a été de changer de pelage selon l'époque de l'année, et la quantité de neige présente. Pendant l'été, il perd son blanc pour tendre vers un gris-marron, plus discret quand il n'y a pas suffisamment de neige.
De plus, pour s'adapter au mieux aux températures et au climat, il a adopté le type Glace.

Ressemblant vaguement à un fouinar, roisel est un petit pokemon faisant en moyenne trente centimètres, sa queue fait entre huit et douze centimètres selon les spécimens, et il fait partie de la famille des pokemon allongés.
La seule différence notable entre un mâle et une femelle est la taille, ces dernières étant en général plus petites et légères que les mâles.
Son pelage est blanc, excepté au niveau des pâtes avant, du bout de ses oreilles et sa queue, qui eux sont marron foncé, ressemblant au sol nu sous la neige. Leur fourrure est soyeuse et permet au roisel de conserver au mieux sa chaleur corporelle, même pendant une tempête de neige.
Il possède aussi un collier en argent, serti de petites pierres bleues et violettes, ainsi qu'une pierre lisse bleue sur le front, dont les chercheurs ignorent encore l'origine.

Vivant souvent en petite bande, il arrive que certains mâles préfèrent passer l'hiver seuls.
Ce sont les mères du groupe qui se relaient pour s’occuper des plus jeunes sans distinction, pendant que les mâles surveillent les alentours pendant les sorties hors des terriers.
Cette espèce se nourrit essentiellement de baie et de plantes qu'elle trouve dans son habitat. Pendant l’automne, ce pokemon passe de longs moments à faire des réserves pour affronter l'hiver au mieux.
Il est rare qu'il se laisse approcher par des dresseurs et peut être très agressif, mais s'il le fait et se laisse capturer, il peut être très affectueux et aime s'installer autour du cou de son dresseur, comme une écharpe.


Entrée Pokedex de Roisel :

Roisel est un petit pokemon de type glace très futé qui vit dans des zones enneigées et fait de petits tunnels sous la neige. Leur fourrure est très soyeuse et très bonne pour les garder au chaud, même dans une tempête de neige, et se retrouveront joyeusement autour du col des formateurs comme un foulard.
Types: Glace / Ténèbres
Hauteur: 0.3 m
Poids: 22 kg


Attaques :

Charge
Crocs Givre
Feinte
Vive attaque
Morsure
Poudreuse
Eclat glace
Flash
Brouillard
Souffle glacé
Brume


Dessin :
Cours Géographie - Localisation et espèces 16112306001652482
Sam Hare
Région d'origine : Frimapic
Âge : 12 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 91
Frimapic
12 ans
0
0
91
pokemon
Frimapic
12 ans
0
0
91
Sam Hare
est un Nouveau Membre
La rentrée a pointé le bout de son nez et j’ai réussi à me mettre dans le rythme scolaire. Je ne me suis pas fait beaucoup d’amis mais au moins je suis au é l’heure à tous les cours et j’ai pas besoin de marcher des kilomètres pour m’y rendre ce qui est fort cool. J’ai encore un peu de mal à retenir le nom de tous mes professeurs mais je pense que ça viendra facilement avec le temps.

Ce matin j’ai cours de géographie et de ce que j’ai compris c’est le cours avec un professeur qui n’a aucune autorité amis son Pokémon oui. Je ne comprendre pas très bien comment c’est possible.

J’arrive avec un peu d’avance et m’installe sur les places du milieu. Les élèves se placent un peu bizarrement aujourd’hui, je trouve, mais n’y prête pas plus attention. J’ai surement du rater un détail. Enfin bref.

Le professeur arrive enfin suivit de son Pokémon qui s’installe au fond de la classe. Premier cri. Je sursaute, voilà donc la raison pour laquelle les élèves se sont placé différemment que d’habitude. Ceci explique cela. Bon j’espère que ce Pokémon n’aura pas à trop intervenir pour le bien de mes oreilles.

Et c’est ainsi que le cours se déroule, explication timide, bruit, cris et on recommence.

Pas forcément le meilleur moyen pour comprendre et apprendre néanmoins j’arrive à écrire une page complète de notes et comprendre le devoir. Ce n’était pas gagner croyez-moi.

Le premier quart du cours parle de Pokémon, comme Miaous, qui perd toute notions de vie sauvage et qui ne pourrait plus vivre sans la proximité de l’homme. C’est surement du à des années d’évolution et la facilité à trouver de la nourriture facilement. Chasser des poubelles pendant des siècles n’aide pas vraiment à devenir un vrai prédateur je suppose. Nouveau bruit strident.

Je me demande comment font les Persians, mais je m0abstient de lever la main à cause du terroriste sonore du fond de la classe.

Après, le cours a continué sur l’évolution de Pokémon à leur milieu et on a appris que les Colimucus se sont adopter à leur milieu. J’étais persuader que, bruit strident, à force je vais m’y habituer, ce genre de Pokémon cherche le lieu parfait sans jamais se modifier. Comme quoi on en apprend tous les jours.

Enfin c’est le but de l0’école en même temps.

On a rapidement Parler des Pokémons qui s’adaptait peu mais qui colonisais partout, genre Ronflexe. Quelque bruit strident plus tard on a abordé le sujet des Pokémons vivant dans des lieux difficiles d’accès et comment ils ont évolué en montagne, ou en mer sans aucun contact avec l’homme. Très intéressant ce cours. Me reste plus qu’à faire rapidement le devoir demandé.

Devoir de géo :
Devoir de Géographie Sam HARE

Imaginez une espèce de Pokémon complétement nouvelle, qui résiderait dans l’un des environnements du cours. Il devrait spécifier son pouvoir, relation avec le milieu et la cohabitation avec les autres Pokémons.

Le Dahuda (Type : roche/glace)

Habitat naturelle : Haute montagne.

Propriété physique : à première vue quand on voit un Dahuda pour la première fois on peut penser que c’est un Chevroum chromatique tout blanc. En effet ces deux Pokémons partagent un ancêtre commun mais c’est le seul rapprochement qu’on peut faire entre les deux. En effet les siècles à escalader les montagnes ont apporté leur lot d’adaptation génétique. Tout d’abord pour une meilleure résistance aux conditions climatique d’haute montagne. Il a développé le type Glace pour se prémunir contre le froid et le type roche pour mieux résister aux chutes. Son corps est extrêmement dure ce qui le rend très résistant à sa vie de tous les jours. C’est essentiellement ce qui lui permet de survivre.

Car en effet la vie de Dahuda n’est pas rose tous les jours. Suite à des années d’évolution il s’est acclimaté à la montagne et donc deux de ses pattes se sont raccourci pour mieux gravir les sommets. Pour les mâles se sont les pattes gauches qui sont plus courte et pour les femelles se sont les pattes droites. Grâce à ça ils montent et descendent les montagnes à une folle vitesse.

Les Dahuda se trouvent confronté à deux problèmes majeurs. Ils ne peuvent se reproduire qu’une fois par année quand les mâles et les femelles se retrouve en haut d’un sommet en même temps. Ce n’était pas un problème pour la reproduction de l’espèce et continuité de celle-ci jusqu’aux jours où ils découvrir l’homme se qui mène à la deuxième problématique.

Animaux très craintif, ils ont tendance à fuir dès qu’ils voient un homme. À fuir dans le sens inverse et là plus part du temps ils se retournent et là c’est le drame. Patte trop courte mauvais côté de la montagne et on peut voir des troupeaux de Dahuda chuter en roulé-boulé jusqu’en bas. Heureusement qu’il n’y a que les plus malchanceux qui décède. La plupart survivent à la chute.
Obéline Gauthier
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces 59OJTJi
Taille de l'équipe : 10/15
Région d'origine : Kalos
Âge : 16 ans
Niveau : 28
Jetons : 1554
Points d'Expériences : 594
Cours Géographie - Localisation et espèces 59OJTJi
10/15
Kalos
16 ans
28
1554
594
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces 59OJTJi
10/15
Kalos
16 ans
28
1554
594
Obéline Gauthier
est un Coordinateur Performer
Obéline avait bien fait de choisir une place loin des fenêtres. Assise à un bureau contre le mur d’en face, elle avait évité ainsi l’explosion des vitres qui n’étaient plus que fragments sur le sol de la classe. Les cours à la PC étaient toujours mouvementés, même ceux se déroulant en classe. Le professeur Yade avait beau avoir l’autorité d’un chetiflor, son énorme Pokémon acier compensait son manque de prestance. Au moindre faux pas des élèves, et dieu seul savait qu’il y en avait, le Steelix les rappeler à l’ordre d’un cri strident. Autant vous dire que même les plus bavards finissaient par se taire, ne serait-ce que pour espérer préserver leurs tympans un cours de plus.

La gamine étant arrivée dans les derniers, elle n’avait eu guère d’autres choix que de s’installer sur une des places du fond, juste devant le Steelix. Heureusement, une année de cours avait donné à Obéline quelques bonnes habitudes. En début d’heure, la gamine avait pris soin de glisser dans ses oreilles des boules quiès et une fois les bavardages définitivement arrêtés, elle les avait enlevé pour suivre le cours dans un silence relatif.

Le sujet du jour était l’environnement et ses répercussions sur les Pokémons. Certains élèves chuchotaient que ce n’était pas vraiment de la géographie mais plutôt de la biologie mais Obéline n‘allait certainement pas s’en plaindre. La gamine n’aimait pas spécialement les cours de géographie et elle préférait nettement la tournure de celui-ci !

Enfin jusqu’à ce que l’heure vienne au devoir…

Le professeur distribua à chacun une feuille blanche avec la consigne de l’exercice. Inventer un pokémon résidant dans un des environnements vus lors de ce cours. Obéline relut rapidement ses notes. Elle n’en donnait pas forcément l’impression, mais la gamine était particulièrement appliquée et conscicieuse en cours. Elle repéra rapidement les cinq environnements : ville, marais, désert, chaîne de montagnes et océans. Ayant grandi dans des monts enneigés, son choix était vite vu. Restait maintenant à inventer une nouvelle espèce… Elle avait trois heures devant elle, cela devrait être gérable !


Obéline réfléchit de longues minutes, notant ses idées sur son brouillon, en complétant certaines, en barrant d’autres jusqu’à arriver à un ensemble à peu près cohérent. Elle fit un rapide croquis de l’apparence du pokémon, corrigea quelques lignes et se lança dans la rédaction de son devoir.




Glaçouris
Glace/Electrik

La plupart des scientifiques s'accordent à dire que le Glaçouris a probablement un lien de parenté lointain avec Pikachu et les autres souris électriques, son double type glace électrique en attestant.

Petit de taille, les plus grand spécimens ne dépassent pas les 40 centimètres. La moyenne de taille se compte aux alentours des 32cm et leur poids varie entre 10 et 15kg.

Le Glaçouris possède un pelage blanc sur le haut de sa tête et son dos lui permettant de se camoufler facilement dans les milieux enneigés ou il vit afin d'éviter ses prédateurs. Il possède deux grandes oreilles rondes souvent replié sur son crâne  En cas de chute de neige, cette petite créature déploie ses oreilles qui lui servent alors de parapluie au-dessus de la tête, le protégeant des intempéries.

La particularité la plus fascinante du Glaçouris est probablement sa queue. Constituée d'une glace extrêmement solide et pointue, il s'en sert pour attraper les baies hivernales qui poussent trop haut pour lui mais également pour pêcher. D'ailleurs lorsque l'eau gèle, Glaçouris se sert de sa queue pour percer une ouverture dans la glace pour pouvoir pêcher malgré les températures glaciales.

Le Glaçouris est un pokemon qui vit en petit groupe plutôt sédentaire. Une fois qu'ils ont trouvé un abri dans la montagne, que ce soit un terrier ou une grotte, le groupe de Glaçouris s'y installe et y reste jusqu'à ce qu'il en soit délogé. En règle général, les Glaçouris ne creuse ou ne fabrique pas leurs abris eux-même, préférant utiliser abris naturels ou creusé par d’autres pokémons puis laisser à l’abandon. Il est d’ailleurs fréquent qu’un groupe de Glaçouris s’installe dans un terrier qu’ils pensent déserté pour le quitter quelques jours plus tard en panique lorsque les propriétaires des lieux se ramènent. Très peureux et étant pour de nombreux prédateurs une proie de choix, ils fuient la compagnie des autres pokémons.

Les Glaçouris sont des pokémons craintifs qui évitent de prendre des risques. Ils ne sont ainsi pas très recherchés par les dresseurs pokémons. Cependant leur nature amicale et joyeuse en font de fidèles et joyeux compagnons. Hélas, on leur préfère souvent la compagnie d’autres pokémons plus “chaud”. En effet leur corps étant extrêmement froid, ils est difficile de les manipuler sans se glacer…

C’est pour cette raison que ces pokémons sont relativement rare à l’état dressé mais qu’on les rencontre fréquemment en haute montagne, milieu auquel ils se sont parfaitement adapté de par leur physionomie et leur aptitude à trouver de la nourriture malgré des températures très basses.


TALENT 1
Rideau Neige
Augmente l’esquive pendant les tempêtes de grêle

TALENT 2
Corps Gel
Régénère 1/16ème des PV par temps de grêle.


ATTAQUES PRINCIPALES
Queue de Fer
Poudreuse
Vent Glace
Mimi-queue
Grêle
Laser Glace
Tonnerre
Cage éclair
Frotte Frimousse


DESCRIPTION POKEDEX
Glaçouris, le pokémon souris glacée. Très craintifs, ils vivent en petit groupe dans les montagnes enneigées et fuient les autres pokémons pour qui ils peuvent être une proie facile


Dernier point marqué, Obéline repose son stylo. Alors qu’elle relit sa copie, la sonnerie retentit dans la salle de classe. Tant pis pour la fin de la relecture, Obéline se lève dans la cohue provoquée par le son de la cloche et va poser sa copie sur le bureau du professeur, plutôt satisfaite d’elle même.





 
she is just a little
snowflake
Anonymous
pokemon
Invité
est un Invité
À l'instant où je posai le pied dans la classe, je sentais que le cours de monsieur Yade serait, une fois de plus, à mourir d'ennui. Désireux de ne pas faire de vagues, voulant juste me faire le plus discret possible, je m'empressai d'aller m'asseoir tout au fond de la classe. Tout le monde s'installa dans la classe et le professeur fit enfin son entrée, comme toujours hésitante, suivi de près par Maximus, le Steelix dont la renommée n'était plus à faire. J'étais certes très éloigné du professeur mais j'avais oublié un petit détail. Maximus. Ce satané Pokémon s'installait toujours en fond de classe et bien qu'il n'ait choisi la rangée à côté de la mienne, je sentais sa présence bien trop près de moi. Je jetai un regard de côté vers mon Préfet, qui semblait beaucoup trop calme en se trouvant assis juste devant Maximus. Ce dernier ne mit pas longtemps avant de pousser son premier hurlement de reproches. Le son fut si surprenant, si strident et si violent, que je me couchai sur la table, me tenant les oreilles de douleur. Ce Pokémon ne savait pas contrôler son cri et il venait de me rendre à moitié sourd, comme à chaque fois.

Suite à cela, alors qu'un silence religieux s'était installé dans la salle, le professeur commença enfin son cours, dessinant ce qui ressemblait vaguement à un Miaouss ou à... Cela pouvait représenter n'importe quel Pokémon bipède en fait, tellement ce dessin était approximatif. Tout le monde avait remarqué le faible niveau de dessin du professeur mais un petit malin eut la bonne idée de se moquer ouvertement de celui-ci. Ayant compris la situation en voyant le malaise, j'eut à peine le temps de mettre mes mains sur mes oreilles avant que Maximus ne grince à nouveau, faisant vibrer les fenêtres. Cette fois, j'avais échappé de peu à la surdité partielle et j'étais plutôt fier de ma performance. Roulé en boule à mes pieds, Satan avait eu, lui aussi le réflexe de cacher ses oreilles entre ses pattes. Une fois le cri, nous relevâmes tous deux la tête, jetant le même regard noir en direction de l'élément perturbateur qui avait déclenché la rage du Steelix. Intérieurement, j'étais en train d'insulter ce pauvre garçon de tous les noms.

Le cours continua un petit instant sans incident, à part quelques délires étranges de monsieur Yade à propos d'une tarte. Malheureusement il décida de poser une question sur Colimucus. Et c'est là que le dérapage arriva de nouveau. Un élève, affichant un grand sourire narquois, leva la main pour répondre. Presque confiant, le professeur donna la parole à cet amuseur de galerie. La réponse fut à la hauteur de la bêtise affichée du garçon, narguant ouvertement le professeur d'histoire. Je me dressai immédiatement sur ma chaise, commençant un phrase invective, directement adressée au petit malin :

- Mais tu vas la fermer ta g...
- LIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIX.

Une douleur intense me prit aux oreilles, alors que les fenêtres explosaient de l'autre côté de la classe. Pris dans un élan de ma propre verve, j'en avais oublié la présence de l'horrible Steelix. Satan, qui avais eu la présence d'esprit de se cacher à nouveau et me voyant affalé sur ma table, sauta sur celle-ci afin de m'aider. Voyant que j'avais juste mal, il se lova contre moi, m'apportant sa chaleur naturelle. Mine de rien, cela me faisait beaucoup de bien et je me relevai. Je me dépêchai alors d'enfiler ma veste, enfermant Satan dedans avec juste la tête qui dépassait. Ainsi j'avais bien chaud, au contraire des autres élèves, qui grelottaient à leur place. Je tentai alors de me re-concentrer sur le cours et, alors que le professeur  reprenait ses explications, je me rendis compte que je n'entendais plus l'intégralité des mots. Cet idiot de Maximus m'avait rendu momentanément sourd. Du moins je l'espérais, je ne comptais pas devenir sourd jusqu'à la fin de mes jours. À cause de ça, j'eus beaucoup de mal à suivre le cours jusqu'à environ 9h. Mon ouïe se déverrouilla enfin et je pus entendre le professeur qui dictait sa dernière phrase. Il se mit ensuite à distribuer des copies. Hein ? Je n'avais rien pu écouter, ce n'était pas juste ! Peu importe le sujet, j'étais déjà cuit d'avance. Ma copie arriva sur ma table et Satan sortit ses pattes de ma veste pour les poser sur la table, curieux de ce qui allait m'arriver. Voyant le sujet, je fus soudainement rassuré. Je n'avais qu'à choisir l'environnement de la ville, que j'avais parfaitement compris. Je débouchai mon stylo et commençai à noircir mon brouillon, puis ma feuille.

Copie de Craig :
''Charlupin, le Pokémon Gredin. Il arpente les rues des ville et s'empare des effets des voyageurs peu attentifs. Il n'est que très rarement vu car il est très doué dans son activité et en tire une grande fierté'' - Description du Pokédex

Charlupin est l'évolution de Racketon et est de type Normal/Ténèbres, ce qui lui correspond parfaitement. Son environnement de vie principal est la ville et plus particulièrement les ruelles sombres, où il peut se déplacer avec discrétion. Grâce à sa taille variant entre 15 et 35 centimètres de long et son poids de 3 à 9 kilogrammes, il sait se rendre invisible aux yeux des humains et même des autres Pokémon. Il passe ses journées à voler des objets et les ramène dans sa tanière, où il stocke l'intégralité de son butin.Une fois qu'il accumule suffisamment de trésors brillants, il change de tanière et s'en trouve une plus grande. Une légende raconte qu'un Charlupin très doué avait même investi une grange entière pour en faire sa tanière.

Ce Pokémon est bien connu de tous, mais il reste encore suffisamment de personnes inattentifs pour qu'ils puissent survivre en toute tranquillité et évoluer. Et oui, car les Racketon, afin d'évoluer, doivent faire leurs preuves auprès des autres Charlupin en accumulant un certain volume de trésors. C'est pour cela que cet environnement urbain est vital aux Charlupin. Malheureusement, il est considéré comme un nuisible et est chassé par les humains peu scrupuleux, qui cherchent à s'en débarasser. Ils usent de tous les moyens possibles, allant des pièges posés dans les rues aux lâchers de Chaglam ou, pire, d'Arbok, chassant avec avidité le petit rongeur voleur. Pour cette raison, les Charlupin sont considérés comme des Pokémon en voie de disparition et ont été inscrits dans une liste de protection officielle. Certains, plus pacifiques, vont jusqu'à remplir leurs poches de boules de papier d'alu ou d'objets en fer, puisque les Charlupin considèrent tous les objets brillants comme des trésors.

Physiquement ce Pokémon est caractérisé par sa longue queue dorée et épaisse. On peut remarquer sur ses pattes ce qui ressemble à s'y méprendre à des chaussures blanches, constituant en réalité des excroissances adhésives permettant à l'animal de marcher aux murs. Son corps est lui tout noir, à l'exception de deux bandes blanches, qui se prolongent sur les pattes avant du rongeur. Ses petits yeux et ses moustaches fines et dorées lui donnent un air parfait de gredin. Ces moustaches lui servent principalement à se repérer dans le noir, bien que le Pokémon soit nyctalope. Sa queue possède la particularité d'être préhensile, c'est à dire qu'elle sert de ''5e patte'' pour le Charlupin. C'est donc principalement avec sa queue qu'il s'empare de ses trésors. Il possède également une mâchoire très puissante, ce qui constitue son meilleur moyen de défense.

En combat, ce Pokémon se révèle extrêmement habile et résistant. Effectivement, au fur et à mesure des années, il a appris à éviter les pièges et à résister aux assauts de Pokémon bien plus puissants que lui. Cela en fait un Pokémon très intéressant, capable de surprendre ses adversaires par des attaques de priorité. Il possède un type (Ténèbres) très intéressant offensivement et en profite pour effrayer ses adversaires. Malheureusement il a une très mauvaise réputation et très peu de personnes osent l'ajouter à leur équipe.

Nous donnerons ici une image du Pokémon, puis ses informations essentielles :


Cours Géographie - Localisation et espèces 0507e761e8c0ccd43e6e3f892630d4ac
(Crédits appartenant à SirAzria, Deviantart)

Talents :
Pickpocket : Si le Pokémon subit une attaque physique, il récupère l'objet tenu par son adversaire.
Ventouse : Empêche d'être changé de force par une attaque adverse.
(Talent Caché)Prognathe : Augmente la puissance des attaques à base de morsures.

Attaques :

Griffe
Mimi-Queue
Crocs Éclair                                 
Crocs Feu                                    
Crocs Givre                      
Vive-Attaque          
Lilliput          
Morsure                  
Abri                
Larcin        
Griffe Acier          
Mur de Fer                
Provoc          
Croc de Mort          
Sabotage                  
Coup Bas                
Mâchouille                  
Poursuite                
Croc Fatal                            

Statistiques de base :

PV : 95
Attaque : 85
Défense : 120
Attaque Spéciale : 40
Défense Spéciale : 55
Vitesse :110

Je finis de rédiger mon devoir, y joignant un dessin de ma propre main représentant mon Pokémon. Je regarde Satan, puis l'horloge et constate qu'il est 11h45. Très bien, j'ai fini à temps et je suis satisfait de mon travail. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Le cours allait bientôt se finir.
Cael Joy
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
Icon : Cours Géographie - Localisation et espèces AgDyajQ
Taille de l'équipe : 13
Région d'origine : Hoenn
Âge : 20
Niveau : 73
Jetons : 995
Points d'Expériences : 2469
Cours Géographie - Localisation et espèces AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
pokemon
Cours Géographie - Localisation et espèces AgDyajQ
13
Hoenn
20
73
995
2469
Cael Joy
est un Topdresseur Ranger
J'ai quand même un peu pitié de lui. Non, sérieusement...Entre dessinateur de patates, on doit se soutenir. Il était très bien, le Miaouss de Percy d'abord, moi, j'avais tout de suite reconnu ce que c'était.  Ils sont juste jaloux de notre capacité à faire de l'art abstrait, même sans le vouloir, voila tout ! Après, je dois avouer que l'ambiance beaucoup plus détendue de la classe ne me déplait pas : Entre ça et un cours de Ace, je sais tout de suite pour qui je signe.
C'est juste dommage que Percy ai autant de mal à se faire entendre, d'autant qu'il raconte souvent des petits détails intéressants (Même s'il semble plus à l'aise quand il s'agit d'Histoire). Et quand on est le genre d'élèves qui retiennent beaucoup mieux ce qu'on leur dit, plutôt que ce qu'ils lisent, c'est encore plus intéressant.
Et puis en plus, le pauvre homme aux lunettes rondes n'était pas complétement sans défense, face au reste de la classe...

''Steeeee.....''

''Trois...deux...un...''

''LIIIIIIIIIIIIIIX !''

Cette fois, je l'ai vu venir ! Riant sous cape, mes mains se retrouvent plaqués sur les oreilles et je fais rapidement le dos en vu de l'onde de choc grinçante qui ne va pas tarder à déferler. Maximus a du coffre, le genre de choses qu'on apprend très vite à force de suivre les cours de son Dresseur. La première fois, j'me rappelle qu'il avait tout bonnement fait voler les chaises (Et les élèves qui se trouvaient dessus), en hurlant de la sorte. Et puis, le plus intéressant, c'est le spectacle qui se dévoile APRÈS le hurlement du gros saucisson métallique : Rien que la tête de Joris et des élèves les plus proches de l'épicentre, ça vaut de l'or (Et une photo, évidemment).
Me renversant sur ma chaise, je dois avouer que je regrette un peu que Percy bégaye autant, une fois le calme revenu.
J'suis sûr que pour des élèves comme Léo ou Rod, c'est pas un mal puisque de toute façon, ils ont déjà englouti quatorze bibliothèques sur le sujet. Mais de mon coté, on ne peut pas dire que ce soit vraiment le cas, donc toute source d'informations est bonne à prendre.
D'autant que le sujet me concerne pas mal : Avec l'établissement du Cap du Ranger, je ne vais pas tarder à accueillir des pensionnaires issus de milieux naturels différents et si je dois modifier le terrain en avance, je préfère autant anticiper la chose sur ce coup-là. L'adaptation à un terrain spécifique, je peux encore comprendre, mais lorsque Percy enchaine tant bien que mal sur l'adaptation d'espèces, après leur introduction dans un milieu mal adapté, là, ça me parle. Un Cacnea reste une plante et nécessite des quantités d'eau importantes et pourtant, il peut vivre sur la Route 111 d'Hoenn. Ou encore, si l'on évoque le cas d'Evoli, qui peut litérallement modifier son apparence en fonction  du territoire au sein duquel il vit (Bon, dans le cas de Liu, ça donnerait une Evolition type Peluche, mais j'suis sûr que ça changera un jour). C'est pas pour rien qu'on m'a appris qu'un Ranger s'adapte à son environnement, après tout : Si les Pokémons que je dois protéger peuvent le faire, pourquoi pas moi ?

Rédaction Cael - FEUILLYNX :


Nom :Feuillynx

Pokemon Moussu

Environnements : Montagnes

Apparence du Pokemon : L'espèce se présente sous la forme d'une quadrupède aux attributs félins d'une trentaine de centimètre de haut, couvert à parts égales de poils couleur chocolat et de feuilles.Ces dernières poussent directement sur le pelage de Feuillynx et suivent le même cycle que celles présentent sur les arbres de son territoire, tombant en hiver et repoussant au printemps. Le museau est plutôt fin, orné d'une truffe noire et d'une série de poils blancs qui encadrent ce dernier, avant de retomber vers le bas en deux petites touffes. Entre ses deux oreilles pointues, Feuillynx dispose le plus souvent d'une crinière de fourrure plus claire, couleur sable, qui remonte jusqu'à la pointe de sa queue. Les pattes sont puissantes malgré leur petite taille et pourvu de quatre griffes rétractiles, assez solides pour endommager la roche, ainsi que de coussinets absorbants le son sur la roche.
Son crâne est également pourvu d'une sorte de ''mâchoire'' secondaire, qui épouse le bas de sa gueule : Constituée de roche agglomérée, Feuillynx prend un grand soin à la réparer, lorsqu'elle est endommagée. Cette mâchoire lui sert le plus souvent à creuser et à briser la roche, mais il ne répugne pas à s'en servir lorsqu'il est acculé.

Type: Roche/Plante

Talent : Chlorophylle/Herbivore

Description Pokédex: ''Il ne reste jamais longtemps au même endroit. Lorsqu'il prend possession d'un nouveau territoire, il prend bien soin d'en mémoriser les moindres recoins. Sa machoire rocheuse lui permet de forer la roche à la recherche des minéraux dont il se nourrit, mais il ne rechigne pas à compléter son régime en se nourrissant de carcasses de Poichigeon.''

Attaques principales :-Tranch'Herbe
-Anti-Air
-Rugissement
-Vive-Attaque

Relation avec l'environnement choisi : Feuillynx tient le rôle de prédateur, au sein de son environnement. Du fait de sa petite taille, il constitue une étape intermédiaire de la chaine alimentaire, en jouant les charognards nettoyeurs de cadavres. Dans le même temps, sa tendance à forer les roches les plus imposantes permet l'apparition de cavités naturelles, rapidement occupés par les Pokémons locaux. De plus, un Feuillynx ne survivras que dans un environnement où la vie végétale peut prospérer.
Extrêmement sensible à la pollution, son corps s'affaiblit rapidement en cas de présence d'impuretés  dans son milieu.
Néanmoins, son appétit grandissant et son caractère solitaire le pousse souvent à migrer vers d'autres lieux, les réserves de minéraux étant souvent contestés par des colonies de types Roche ou Aciers, dont le nombre constitue un net avantage contre ses griffes et ses crocs.

Relation avec les autres Pokémons du même milieu : La présence d'un Feuillynx est aisément mesurable, du fait d'une baisse du nombre de petits Pokémons omnivores dans la zone (Tels que les Rattata et Zigzagton). Le Pokémon est relativement solitaire et chasse à vue les intrus qu'ils rencontrent sur un territoire bien trop vaste pour qu'il puisse l'occuper seul. Néanmoins, sa petite taille en fait un met de choix pour des prédateurs plus imposant comme Saquedeneu ou Migalos.
Nolan Dèannag
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
Icon : ...♪
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Johto
Âge : 19
Niveau : 42
Jetons : 1057
Points d'Expériences : 1003
...♪
8
Johto
19
42
1057
1003
pokemon
...♪
8
Johto
19
42
1057
1003
Nolan Dèannag
est un Topdresseur Spé. Type
*Soupir*...En fait non, on peut même parler de *très profond soupir*. Ce n'est pas tant le fait de te retrouver au milieu de tant d'agitation qui te fait autant regretter de t'être levé ce matin, Nolan. Quand on vit en permanence avec Libra, on finit par développer un sens inné de l'esquive et du désintérêt inconscient à l'encontre du mouvement permanent. Non, ce qui te dérange très profondément en ce moment, c'est..

''Je... Euh... ''


Quand on a les oreilles aussi sensibles, un tel volume (surtout s'il n'est là que pour véhiculer des absurdités) n'est clairement pas conseillé. À chaque éclat de rire général, ou nouveau cri de la part de tes camarades, ton corps est presque parcouru par un sursaut de plus en plus violent, tandis qu'une grimace vient remplacer ton air si neutre en temps normal.
Pour ne rien arranger à ton état, les tentatives de Percy pour faire son travail, te blasent tout autant.
Tu l'aimes bien en plus, ce prof, il n'a absolument pas une once de méchanceté en lui et dans des circonstances normales ou un cadre un peu plus privée, son érudition fait de lui un interlocuteur extrêmement intéressant. Même son rythme se limite à une petite dizaine de notes, que l'on jouerait sur un instrument au volume le plus bas, comme un hautbois. Mais dès que l'on touche à la question de l'autorité, c'est une véritable cacophonie, tout aussi difficile à entendre, qui émane de votre professeur. Tu n'irais pas jusqu'à le qualifier de ''Petit Chenipan fragile'' comme le dirait Libra, mais il faut avouer qu'elle n'a pas totalement tort sur ce coup-là..

– Il existe des cas plus particuliers, comme Colimucus. Ceux-ci ont choisi de vivre dans des zones particulièrement humides et euh... et pluvieuses, oui. Quelqu'un pourrait me dire p-pourquoi ça ?


Décidément, l'idée d'avoir un cours normal dans cette académie, s'apparente vraiment à un doux rêve. Griffonnant machinalement les quelques notes que tu parviens à extraire du blabla soporifique de Percy, tu ne pourras hélas pas anticiper l'ultime intervention de Maximus, en réponse à l'intervention d'un élève suicidaire. Comment décrire ton état de résignation profonde, quand les puissantes mâchoires de Steelix se mettent en mouvement, deux rangées derrière toi ? Tu les entends très distinctement s'aligner pour amplifier au maximum le volume de son prochain hurlement, tu sais parfaitement ce qui t'attend et que tu n'auras pas la moindre chance d'en atténuer l'impact.
Dans un peu moins d'une seconde, une déferlante sonique va probablement parcourir toute la salle. Elle renversera sûrement quelques élèves, traumatisera les plus proches en leur retirant 20% d'audition et même les plus éloignés se calmeront sans doute jusqu'à la fin du cours, de peur que la prochaine vague ne les pulvérisent tout simplement sur place. Mais dans ton cas, éloigné ou non, ta sensibilité particulière au son n'aura qu'une seule conséquence : Tu vas méchamment douiller, Nolan. Et donc, devant ce décès auditif des plus certains, une seule réaction possible...

''...*PROFOND soupir*''

''LIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIX !''


....Ah, tiens, tu n'es pas mort ? Tu as les yeux un peu vitreux et ta tête vibre encore, à la manière d'une cloche que l'on aurait battu pendant des jours, mais tu es vivant. Lorsque ton regard retrouve une partie de sa cohérence, tu ne tardes pas à réaliser que tu as probablement dû rester plusieurs minutes en état de choc, puisque le tableau semble s'être mystérieusement couverts d'une multitude de dessins (D'un goût douteux) durant ce laps de temps.  Autour de toi, la plupart des élèves se sont penchés sur leur bureau et tu remarques avec surprise, que Percy a également déposé une copie à ton intention. Clignant des yeux, tu parviens à en déchiffrer la consigne, avant de te mettre à griffonner...Un Pokémon en harmonie avec son environnement, deux partitions qui doivent se mélanger sans que l'une n'ai prédominance sur l'autre. Voila qui te fera peut-être oublier la migraine qui te bat les tempes.

Rédaction Nolan -RODOMBRE :

Nom: Rodombre

Pokemon Déluminateur

Apparence du Pokemon : Rodombre se présente sous la forme d'une silhouette d'environ un mètre de haut, entièrement recouverte par un tissu semblable à une bure. La capuche est constamment abaissée sur sa tête et on devine seulement deux yeux jaunes et ronds dépourvus de pupilles au fond de cette dernière. L'aspect général de son corps adopte une forme légèrement arrondie, tandis que la-dite capuche se termine en pointe, avant de retomber vers l'arrière. Seuls éléments de son corps visibles, ses pattes se présentent sous la forme de mains composées d'ombre, qui rappelleront à certains les membres d'un Tutankafer. Elles se terminent par trois ''doigts'' griffus, qui, s'ils semblent fragiles, sont pourtant suffisamment solides pour marquer le béton.
La toge de Rodombre est le plus souvent de couleur grise (Marron lorsqu'il est chromatique) et contrairement aux apparences, elle n'est pas générée par le Pokémon : En cas de déchirure, ce dernier s'isole quelques jours pour la recoudre et plus un Rodombre sera âgé, plus sa toge sera rapiécée.

Type: Ténèbres/Electrik

Talent : Farceur

Description Pokédex: ''Il se terre dans les coins sombres et n,en sort que pour se nourrir de lumières. Les humains ont longtemps craint ce Pokémon, mais de réçentes études tendent à montrer qu'il est inoffensif. Ses longs doigts ombres peuvent s'étendre jusqu'à une dizaine de mètres et disposent d’une force insoupçonnée.''

Attaques principales : -Extinction (Type Ténèbres, puissance 50, durant ce tour, les attaques de l'ennmi touché ont 30% de plus d'échouer. 5PP)
-Tricherie
-Vantardise
-Onde Étranges

Relation avec l'environnement choisi : Rodombre est considéré comme un parasite urbain. Peu sociable, il ne se mèle jamais avec d'autres Pokémons, ni ne se bat avec eux pour des questions de territoires ou de nourritures. De nature paisible, il se nourrit en effet de toutes les sources lumineuses qu'il peut trouver. La multiplication des grandes villes et de l'éclairage public a donc naturellement créé un phénomène de migration massif de la part de ces Pokémons, associant les recoins sombres où ils aiment passer leurs journées à un apport constant d'alimentation. Leurs longues mains extensibles peuvent envelopper la plupart des sources lumineuses, diminuant la clarté de ces dernières jusqu'à ce qu'ils soient rassasiés.
Extrêmement sensible à la chaleur et aux lumières naturelles, Rodombre préfère ''goûter'' la clarté d'une bougie ou d'une lampe avant de disparaitre dans l'ombre. La plupart des citadins le considèrent avec méfiance, du fait de son apparence, mais ce Pokémon préfère amplement se servir de son Extinction pour aveugler l'ennemi, avant de s'enfuir sans demander son reste.
Relation avec les autres Pokémons du même milieu :Les Rodombre sont souvent mis au ban par d'autres espèces de rodeurs nocturnes. Leur nonchalance les rend particulièrement peu réactifs en cas d'attaques, un état de fait que beaucoup d’espèces (Farfuret et Tarmorv en premier lieu) ont assimilés. La rencontre avec une autre espèce se solde souvent par le départ docile du Rodombre vers un autre coin sombre, du fait de son désir à limiter autant que possible les interactions imprévues.
Affublé d'une grande timidité, les Rodombres sont néanmoins étonnamment sociables avec les autres Pokémons de type Electrik. Certains accompagnent même des bandes de Magnetis, à distance respectueuse bien entendu.


Cours Géographie - Localisation et espèces 1460961660-6644f4ad56048aaa356f1be771db417bdb00e4ea-hq
Calua R. Kana
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
Icon : Show must go on !
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 34
Jetons : 94
Points d'Expériences : 761
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
pokemon
Show must go on !
8
Kalos
15
34
94
761
Calua R. Kana
est un Coordinateur Performer
''Zzzzzzzzzzzz...''

Que Calua dorme pour son cours du matin, voila qui ne devrait étonner personne. Avachi sur sa table, le chapeau à moitié de travers et un filet de bave au coin de la bouche, la Pyroli ne semblait guère vaillante. En même temps, on avait pas idée de faire commencer les cours si tôt ! Pas qu'elle ne s'intéressait pas aux Pokémons, mais...Elle était beaucoup plus encline à étudier leurs capacités et les possibilités associés à chaque espèce (Ou à les câliner, tout simplement), plutôt que de réellement comprendre les différentes facettes de leurs habitats. Son terrain, à elle, c'était la scène et n'importe quel Pokémon y était le bienvenue. après tout !
De son coté, Apollo se contentait de brefs coups d'oeil à sa petite dresseuse endormie, tout en dessinant le plus vite possible sur les feuilles éparpillées sur le bureau. Même s'il ne pouvait pas écrire, ses petits dessins avaient déjà permis à Calua de rattraper les cours qu'elle manquait, à cause de son incapacité à être opérationnelle avant 9 heures tapantes. Néanmoins, son starter espérait également que le brouhaha ambiant finirait par faire son office en réveillant le zombie miniature qui ronflait à ses cotés.

''LIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIX.''

Ah ? Aaaaaah ? Je vois un mouvement ! Elle vient de remuer dans son bras en gromellant. Elle tourne un peu la tête, elle va ouvrir les yeux, elle va...

''...*Hmpf* Zzzzzzzzz.''

''Coxy !''


...Elle va attraper Apollo come une peluche et le serrer contre elle, au grand dam du type Insecte. Au prix de quelques efforts, son starter parvint finalement à se libérer de l'emprise de sa Dresseuse, profitant de l'émoi général après le hurlement du terrifiant serpent métallique pour dissimuler la scène. Calua, pour sa part, ne sembla pas le moins du monde affecté par l'onde de choc qui venait de secouer toute la salle et poursuivit sa nuit tranquillement.
Fidèle aux estimations de son Coxy, Calua ne se réveillera réellement, comme à son habitude, qu'à l'instant où l'horloge de la salle sonna sur le coup des 9 heures. En s'étirant avec une sorte de mélange de baillement et de miaulement, elle porta un regard encore endormie sur son starter, avant de remarquer la présence d'une feuille de papier vierge, juste devant elle. Ses yeux parcoururent la consigne d'un bout à l'autre, avant qu'une petite étincelle ne naisse au fond de ses pupilles : Un stylo en main, elle commença à écrire presque mécaniquement, ses gestes devenant de plus en plus fluides jusqu'à ce qu'elle se plonge littéralement dans des terres désolés, où le sable tourbillonne au gré des envies du vent.

Rédaction Calua- TOUARAIGLE :


Nom: Touaraigle

Pokemon Simurgh

Apparence du Pokemon : D'une taille proche de celle d'un homme adulte, Touaraiglepeut passer de loin pour un habitant du désert dissimulé sous de multiples couches de tissus. Ces dernières sont en réalité  les quatre paires d'ailes dont les Touaraigles sont pourvus : En s'enveloppant ainsi, le Pokémon échappe à la chaleur cuisante du soleil, au détriment de sa capacité à voler.  Son crâne est un mélange d'aigle et de hibou, au bec épais et recourbé et surmonté d'une longue plume qui descend vers l'arrière comme une natte.
Dissimulant ses traits sous une de ses longues ailes enroulés, le seul élément qui trahit Touaraigle à moyenne distance sont les deux pattes d'oiseaux recouvertes de serres dont il se sert pour se déplacer au milieu des dunes.

Type: Sol

Talent : Ailes Désertiques (Le Lanceur acquiert le type Vol pour le reste du combat, s'il utilise une attaque Vol)

Description Pokédex: ''Surnommé le Vent des Dunes par les habitants du Désert délassant, ___ parcourt les étendues désertiques dans un but connu de lui seul. Sur son passage, les voyageurs épuisés sont souvent ramenés à la civilisation, serrant dans leur main une unique plume . Au combat, il préfère user de pouvoirs telluriques, avant de prendre son envol.''

Attaques principales : -Aéropique
-Telluriforce
-Tempête de Sable
-Danse-Plumes.

Relation avec l'environnement choisi : Touaraigle est parfaitement adapté à la vie en milieu désertique. Protégés du soleil par son ensemble de plumes, il secrète également un liquide réfléchissant sur ses derrière, qui le protège des brûlures du soleil. Ces dernières sont également capable d’emmagasiner la chaleur, une aptitude nécessaire pour résister au froid glacial de la nuit. Ses pattes sont conçues pour assurer une prise optimale sur le sable, telles des raquettes et son régime alimentaire à base de fleurs de cactus et de fruits suffit à lui faire parcourir de longues distances.
Relation avec les autres Pokémons du même milieu : Parmi les habitants du Désert Délassant, seul Crocorible est en mesure de représenter une réelle menace pour TouaraigleLa plupart des Pokémons locaux n'ont que peu d'interactions avec un voisin aussi mobile et son régime alimentaire strictement végétarien, couplé à ses facultés de vol, l'excluent de la chaine alimentaire.
Idalienor Edelwen
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
Icon : https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
Taille de l'équipe : 15
Région d'origine : Hoen
Âge : 20 ans
Niveau : 70
Jetons : 2476
Points d'Expériences : 2451
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
pokemon
https://img.nickpic.host/3rBaTA.jpg
15
Hoen
20 ans
70
2476
2451
Idalienor Edelwen
est un Pokeathlète Médecin
LIIIIIIIIXXX

Mes oreilles…

Ce cours n’avait commencé que depuis 30 minutes mais mes tympans étaient déjà foutus. Percy Yade n’arrivait pas à imposer son autorité, comme d’habitude, et c’était son Steelix qui devait s’en charger, en grinçant des dents. Ca déchire les oreilles mais c’est bien le seul moyen pour ramener le calme. Les élèves sont méchants de nature. Enfin non peut être pas méchant, mais dès qu’un professeur montre une faiblesse, il se fait manger tout cru par les ados que nous sommes. Enfin c’est un peu comme ça que je le vois. Je suis obligée de le reconnaitre, mais moi aussi ça m’amuse. Après je n’y participe pas, ou alors de très rares fois mais je n’en suis pas bien fière.

Assise sur la rangée du milieu contre la fenêtre, j’essaie tant bien que mal de suivre le cours. Aujourd’hui cela portait sur les différents habitats et environnement possibles pour les pokemons. Notre monde est riche, et rien qu’entre les régions les différences sont très prononcées. Ce n’est pas à Hoenn que je vais trouver une montagne enneigée. Tout au plus le mont Memoria, et encore je ne suis même pas sûre qu’il y ait eu de la neige pendant le plus froid des hivers. Ce que je préférais, c’était la forêt, mais visiblement le professeur a fait le choix de ne pas en parler.

Il évoque plutôt les océans, la ville, les marais et les chaines de montagne. Ce sont évidemment des lieux intéressants aussi. Le cours se poursuivit alors sur environ une heure, je n’ai pas de montre pour vérifier. Aria dort à moitié à l'autre bout de la salle de classe. Je n’arrive toujours pas à savoir si c’est parce que les entrainements de la général la mettent k.o ou c’est que vraiment le cours ne l’intéresse pas. Je pencherais plutôt pour la seconde option. Aria se débrouille toujours pour se faire remarquer des profs, pas en cours bien sûr, mais plutôt dehors. Pop veut d'ailleurs de déplacer dans la salle pour aller la réveiller mais je le retiens par le bout de doigts.

Posipi laisse tomber elle n’écoutera pas le cours, comme tous les autres.

Et puis des sujets circulent dans les rangs. Un devoir ramassé et noté. Encore un. Sans trop râler je saisis ma copie ainsi que celle de ma voisine puis je lis le sujet. Inventer de A à Z un pokemon ? Intéressant, et j’ai déjà quelques idées avec ce qu’il a raconté. Je me saisis de ma copie et de mes stylos pour commencer.

Devoir de Ida :

Edelwen
Idalienor
n 295

Cours Géographie - Localisation et espèces 14821006632860fakemon_pour_cours_Ida_bonne_taille

Roserbe

Description du Pokedex : Roserbe, le pokemon herbacé. Ce tout petit pokemon se déplace en groupe au rythme du soleil, là où ils pourront conserver leur belle couleur verte. Ils sont tellement petits que la plus part du temps, ils ne sont pas repérés par les autres pokemons.

Roserbe est un pokemon de type plante pur. Il vit au cœur des vallées nichées entre deux chaines de montagnes. En effet, les Roserbes cherchent avant tout le lieu avec l’air le plus pur possible. Ces pokemons fonctionnent sur le même principe qu’une plante. C’est grâce à la photosynthèse que les Roserbes ont une couleur verte si prononcée. En effet, non seulement ils ont besoin de soleil, mais aussi d’un air non pollué. Il a été montré que des Roserbes grandissant en ville avaient une couleur bien plus terne que la normal, virant plus au vert pâle qu’au vert flash. C’est pour cela que l’on ne les retrouve que dans les vallées, lieu préservé de l’urbanisation. De plus, la légère fraicheur des montagnes voisines lui permet de ne pas laisser ses feuilles se dessécher au contact d’un vif soleil. Il peut profiter en permanence des rayons chauds du soleil sans craindre quoi que ce soit.

Physiquement, Roserbe est littéralement un brin d’herbe. On ne connait pas son origine exacte. Il est encore impossible pour les chercheurs de savoir si Roserbe dérive de l’herbe ou si c’est l’herbe qui dérive de Roserbe. De plus, Roserbe présente la plus part du temps sur un de ses brins d’herbe une goutte de rosée, qui s’est déposé le matin même sur son corps. Le petit pokemon essaie de la conserver le plus longtemps possible au cours de la journée, pour boire notamment.

Ces pokemons sont extrêmement petits. En effet, il ne mesure pas plus de 30 cm de haut pour environ 300 grammes. Ils se déplacent en groupe de plusieurs dizaines d’individu à travers les hautes herbes. Ils ne craignent pas les autres pokemons de la vallée, bien trop petit pour attirer l’attention. Et même les quelques fois où ils sont repérés, ils usent de leur grande vitesse pour s’enfuir au galop. Car oui, les Roserbes sont des pokemons extrêmement peureux. Au moindre mouvement, ils fuient la zone pour se planquer. Leurs statistiques de manière générale sont extrêmes faibles, sauf leur vitesse. Ils ne sont donc pas très recherchés par les dresseurs, où seulement ceux intéressé par diverses espèces de plante ou fleur.

Attaques principales : Tempêtes Florales, Feuilles Magiks, Danse-Fleur, Aromathérapie, Siffl-herbe, Para-Spore, Vol-Vie
Talent : Chlorophylle ~ Si le climat est ensoleillé, le Pokémon voit sa statistique de vitesse multipliée par deux.
Talent caché : Feuille Garde ~ Un Pokémon doté de ce talent évite toute nouvelle altération de statut si le climat est ensoleillé.


La cloche sonna, et je lâchais mes crayons de couleur que j’utilisais pour terminer mon dessin. Je rangeais rapidement mes affaires dans mon sac un peu en vrac, Pop grimpa sur mon épaule et je dépose ma copie dans le tas déjà formé sur le bureau du professeur. Mon pokemon inventé me plait plutôt bien, il ne reste plus qu’à voir s’il plait au professeur.


Cours Géographie - Localisation et espèces Ko4m
Le courage est la première des qualités car elle garantit toutes les autres
Audrey Hatoria
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli
http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
Taille de l'équipe : 8
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 0
Points d'Expériences : 890
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
pokemon
8
Elle ne s'en souvient pas
16
28
0
890
Audrey Hatoria
est un Scientifique Mécano
La seule chose que tu avais entendue de tout ce cour c'était « Inventer un pokémon » à ce moment précis tes yeux s'étaient illuminés d'une lueur pleine de folie, oui c'est de toi qu'on parle Audrey. Un crayon entre les doigts, un 2H, tu avais déjà fais quelques croquis d'une chose non identifiée, et tu choisis alors d'intégrer tout ça à ta copie.

Il y avait le mignon petit Steelix de monsieur Yade dans la salle qui se baladait à côté de toi, travailler avec le doux sont de l'acier qui cogne contre les murs et les vitres, on croirait entendre des lames de chevaliers qui se battent pour le cœur d'un belle demoiselle. Néanmoins tu te plonges dans tes dessins dans un premier temps, tous ne sont pas concluent, certaines choses changement même.

Copie Audrey Hatoria :


http://staticns.ankama.com/dofus/www/game/monsters/200/4621.w200h.png
(Crédit: Ankama, le Mantiscore de Dofus))

Nom : Hopscion
Taille : 1m90 (Des pieds à la tête) 2m40 (lorsque la queue est redressée)
Poids : 153 kilos.
Type : Sol / Comat.
Talent : Toison Epaisse : Ce talent permet de diviser par deux les dégâts reçus lors d'une attaque physique, ou d'une des attaques Choc Psy, Frappe Psy ou Lame Ointe.

Les Hopscion vivent en milieux « urbain » par cela il faut entendre les ruines d'anciennes villes, vestiges archéologiques. On les retrouvent principalement dans des ruines bâtit suivant le modèle antique des Insulae.
Pour vulgariser leur apparence on peut imaginer un scorpion sur deux jambes avec un bras bouclier e l'autre plus long comme une lance. Ce qui leur vaut une référence aux Hoplite grecques équipés du même attirail. Leur peau leur sert d'armure est aussi résistante que la roche. Leurs yeux Jaune provoque un Daltonisme forcé qui leur empêche de percevoir les couleurs froides. Une mâchoire triangulaire et destructrice composée de dents pointues qui broie les roches d'argile dont ils se nourrissent.

Leur immense queue possède au niveau du dard une partie de leur servie où est situé la partie de l'attention et de la perception. C'est pour palier à la visibilité obstrué en permanence par leur main gauche qui est comme un bouclier, ce bouclier fait d’ailleurs la taille des chevilles à la tête cornue du Hopscion, ce qui fait de leur talon leur principale faiblesse. Leur dard s'ouvre et se ferme comme une gueule, il apparaît comme un atout pour bloquer une articulation adverse. Leur bras droit est plus long est composé comme leur queue de plusieurs parties articulée rendant leurs mouvement de pince difficile à prévoir, ils sont capable d'atteindre le haut de leur tête en passant par le dos, chose impossible chez l'homme. Leur pince exerce une pression de 500-600 kg/cm² chez l'adulte.

Leur organisation sociale correspond à une sorte de démocratie spartiate, deux mâles alpha alterne leur domination, l'autre devenant une sorte de « premier ministre ». Le temps de régence est l'intervalle entre chaque saison des amours, c'est à dire d'environ 10 mois de début mars à fin décembre. La saison des amours se voit attribuer une organisation particulière où c'est la loi du plus fort qui règne. Les femelle éprouvent la force de leur conquête à un bras de fer, si le mâle l'emporte alors le couple se forme.

Les Hopscion ne sont pas de nature agressive, ils défendent leur territoire et le protège des variations climatiques. Mais on les retrouvera dans des ruines arides plutôt qu'humide en raison de leur type sol. On les retrouve aux côtés de pokémons comme les Minotaupes, Métalosses, Sablairaux, Crabaraques et leurs familles pokémons. Ils ont néanmoins un prédateur naturel, les Crocoribles, de nature violentes ces pokémons percécutent les plus petits Hopscion qui ont encore la carapace fragile. De ce fait les Hopscion sont des sortes de bunker quasi impénétrable mais à la mobilité réduite et aux capacités offensives limités et à la vitalité dopée.

Attaques courantes
Provocaspion
Excuvation
Séisme
Coup-croix


Attaque Signature :
Provocaspion : Sol (0/100) Autre : La cible ne peut plus quitter le terrain et dois systématiquement attaqué, à chaque fois qu'elle attaque un Hopscion, il se fait drainer une partie forces physiques et spéciales que le Hopscion gagne. L'effet se cumul sur les attaques comme « Combo-griffe » « Furie » etc.




Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
pokemon
Contenu sponsorisé
est un
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum