Partagez | .
Cours Athlétisme - Gym et lutte
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8575

MessageSujet: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Dim 16 Oct - 20:36

Athletisme - Gym et Lutte
RP
Entassés en un groupe massif devant le Gymnase, la majorité des élèves peinent encore à croire ce qu'indique leur emploi du temps : ''Cours de Perfectionnement Physique-8h''. Certains ont cru à une blague, d'autres à une erreur, mais la seule vue du nom inscrit en-dessous de l'intitulé a suffit pour que tout le monde soit présent à l'heure prévue. La chaleur de l'été commence à céder la place aux vents frais de l'automne mais ne vous inquiétez pas... Avec ce qui vous attend, vous n'aurez sûrement pas froid.  Debout devant vous, les mains sur les hanches, Jackie semble de plus en plus impatiente de commencer, allant jusqu'à presser les derniers arrivants d'une voix claironnante.

''On se rassemble et surtout, ON SE TAIT !''

''Tiiiiine !''

Rappel vibrant de ce qui vous attend en cas de désobéissance, Godzilla est déjà installé non loin de sa Dresseuse et frappe doucement le sol de sa nageoire caudale. Un peu comme un prédateur, avide de chair fraiche, dans l'attente de sa prochaine proie, si vous voyez ce que je veux dire. Pas besoin de vous faire un dessin, c'est un silence religieux qui accueille les paroles suivantes de Jackie, tandis que cette dernière commence à enchainer des mouvements d'échauffements de plus en plus impressionnants.
Profitez-en, ce sera probablement la seule fois de votre vie que vous verrez quelqu'un s'e préparer en enchainant une dizaine de grands écarts, avant de se relever sans paraitre le moins du monde essoufflée. Sans cesser de se mouvoir, la référente Pyroli reprend alors la parole.

''Malgré tous mes efforts, votre condition physique est LA-MEN-TABLE. Il est hors de question que je tolère des troupes aussi médiocres. J'ai donc insisté pour reprendre en main votre formation de manière un peu plus INTENSIVE ! Nous commencerons donc par CECI !''

Tout en parlant, Jackie a rapidement rejoint un gros sac, posé juste derrière elle, avant d'en extraire rapidement un objet massif : Non vous ne rêvez pas, il s'agit bel et bien d'une énorme chaine Hifi, accompagnée de deux amplis tout aussi imposants !
C'est un lourd silence qui accueille l'apparition de l'objet, tandis que les élèves incrédules peinent à accepter ce qui les attends.
Loin de se démonter et insensible à l'effet produit sur ses troupes, Jackie ne perd pas de temps et dispose son matériel en un temps record. Pourtant, petit à petit, les visages perdus commencent un à un à s'éclairer, jusqu'à ce que quelques rires étouffés commencent à poindre dans la foule : Jackie qui propose un cours de Gym Tonic à ses élèves... La situation est tellement improbable que malgré la présence terrifiante de Gozdilla, certains élèves semblent sur le point d'exploser de rire.
Mais en lieu et place de la réaction explosive que l'on pourrait attendre de sa part, Jackie se contente  d'un regard meurtrier aux perturbateurs, avant de se placer face à la foule. Les plus observateurs (Ou les plus malchanceux) se rendront vite compte que l'air carnassier de la Générale semble se délecter à l'avance de ce qui va suivre.

''Bien et maintenant, on s'écarte ! Un mètre d'écart avec votre voisin et plus vite que ça ! Lorsque je lancerais la musique, vous suivrez mes mouvements À LA LETTRE. Celui que je vois tomber, s'immobiliser ou perdre le rythme... C'est avec Godzilla qu'il poursuivra l'exercice.''

Sous la menace, la mêlée générale se mue rapidement en un quadrillage d'élèves quasi-parfait. Avec un reniflement méprisant, Jackie se penche alors pour enclencher la musique.

Eye of the Jackie

Les bras le long du corps, elle commence tout d'abord par étirer les bras jusqu'au point de rupture, avant des les abaisser brutalement. Puis, pivotant de profil, elle se met à frapper dans les airs comme elle le ferait d'un sac d'entrainement. Les postures s'enchainent ainsi, de plus en plus nombreuses et surtout de plus en plus complexes. Vous vous découvrirez même peut-être une future carrière de gymnaste, si vos corps meurtris survivent à cette épreuve.
À chaque changement de musique, il semblerait que la référente ai décidé d'accélérer le morceau et bientôt, ses pauvres victimes ne tardent pas à se retrouver en sueur devant les mouvements bien trop rapide de la référente. Lorsque les dernières notes s'achèvent, c'est une foule rouge et essoufflée qui peine à garder l'équilibre, que Jackie contemple d'un air dégouté.

''Tss, c'est encore pire que ce que je pensais. Maintenant que votre échauffement est terminé, nous allons pouvoir passer aux choses SÉRIEUSES. Tout le monde me suit et en ordre !''

Avec appréhension, les premiers élèves commencent à emboiter le pas à la référente Pyroli, qui se dirige à grands pas vers l'extérieur du gymnase : Regroupés devant un espace savamment délimité, une petite troupe de Pokémon Combat ( Des volontaires ''enthousiastes'' réquisitionnés dans l'équipe de Mama Odie) semble aussi terrifiée que résignée sur son sort. D'un pas conquérant, Jackie prend alors place au milieu du ''ring'', avant de désigner quelques élèves du doigt. Dans le même temps, elle se contente d'un claquement de doigt et les pokémons Combat poussent littéralement l'un des leurs, un Machopeur à l'air blasé, sur le ring.

''Vous passerez en premier. La règle est simple : Vous, votre adversaire, cinq minutes. Le premier qui fait toucher le sol à l'autre l'emporte.''

Après un ''échauffement'' aux petits oignons, cela ne devrait pas être terrible. N'espérez même pas y échapper : Tout élève qui essayerait de quitter les lieux, se retrouvera confronté à Jackie en personne. Et si les Pokémons Combat de Mama Odie ont été entrainés pour ne pas vous blesser, la terreur que leur inspire votre professeur les encourage FORTEMENT à ne pas se laisser battre trop facilement !

Précisions supplémentaires

*Le cours démarre à 9h pile. La session de Gym Tonic se prolonge pendant une demi-heure et couvre cinq morceaux de musiques. Vous démarrerez donc la partie de Lutte vers 9h30.

*Votre post se composera d'un RP de 300 mots minimum dans lequel vous participez à la séance de Gym Tonic, ainsi que d'une partie vous décrivant en train d'affronter un des Pokémons de Mama Odie sur le ring.

*Les Pokémons susceptibles d'être vos adversaires sont les suivants : Machopeur, Chapignon, Pandarbare, Kicklee et Tygnon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos, Romant-Sous-Bois/Illumis
Âge : 16 yo
Niveau : 50
Jetons : 3080
Points d'Expériences : 1398

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Sam 29 Oct - 1:12




Cours Athlétisme - Gym et lutte


Devant le gymnase et en tenue de sport, Max ajustait sa mini queue de cheval qui tenait grâce à l'opération du saint esprit. Elle avait depuis peu la longueur nécessaire pour glisser ses cheveux dans une microscopique queue de cheval qui lui dégageait la nuque et le visage. Elle avait un peu froid, en short et en t-shirt, à peine réchauffée par sa veste mais elle savait très bien que d'ici dix minutes, elle ne regretterait absolument pas son choix et les mots sévères du général le lui confirmèrent très rapidement.

Le groupe d'élève entra dans le temple de la responsable des PokeAthlètes et celle-ci installa son matériel en quelques rapides minutes. Quelques inconscients eurent l'idée de ricaner à l'idée d'un cours de gym tonic, car c'était visiblement ce qui les attendait, avec le général. Bande d'imbéciles. Il ne fallait pas être à PC depuis très longtemps pour savoir que le Général était capable de transformer une activité très simple en la pire des tortures. Max préféra s'échauffer tranquillement de son coté pour ne pas risquer de blessures.

Pas le temps de s'échauffer énormément car l'échauffement selon Jackie commençait. Placée sur la première ligne, toute à droite, Max suivait du mieux qu'elle pouvait les mouvements très tonic de la Général. Le début se passa assez bien. Les entrainements matinaux qu'elle s'imposait suffisaient amplement à suivre les mouvements saccadés et énergiques de Jackie. Cependant, s'il y avait bien un truc qu'elle n'avait pas encore réussit à développer correctement, c'était bien son endurance et avec la fin de la seconde chanson, vint la fin de son endurance.

On disait souvent que quand les limites du corps étaient atteintes, c'était l'esprit qui prenait le relais. Et dans le cas d'un cours avec le général Jackie c'était encore plus vrai. Le clapclap de la queue de la Lamantine du Général était un meilleur motivateur que ce à quoi elle pouvait penser pour le moment. Mieux valait tenir le training de Jackie plutôt que de risquer la punition du Général et de Godzilla. Alors elle s'accrocha. De toute sa volonté. Elle loupa bien quelques pas mais quelque part elle passa entre les mailles du filet. Quand la cinquième et dernière chanson se termina, elle se laissa tomber, remerciant son Mateloutre de lui apporter serviette et bouteille d'eau pour se remettre de cette première épreuve. Elle se releva grâce à l'aide de son pokemon et se débrouilla pour rejoindre le reste du groupe à l'extérieur où le reste du cours se passerait.

Elle écouta d'une oreille les nouvelles instructions de leur maître de torture et manqua de s'étouffer avec son eau aux mots « Combat contre un pokemon combat ». Elle les prenait pour quoi ? Ils n'étaient ni des lutteurs professionnels et les trois quarts de la classe n'étaient même pas des PokeAthlètes. Cette femme était totalement barge. Elle … Max soupira. Impossible d'y échapper, autant passer assez rapidement pour être débarrassée. Elle savait qu'elle n'avait strictement aucune chance mais elle devrait tout donner pour que le Général la laisse en paix. Elle laissa cinq élèves passer avant d'elle avant de se porter volontaire. Sans remarquer que son adversaire serait le Pandabare.

Goliath contre David quoi. Sauf que David, aujourd'hui, n'avait pas vraiment de stratégie et comptait principalement sur son agilité et sa vitesse. Bon sang, de tous les pokemons, elle était tombée sur le plus énorme ? Quoique, le Machopeur n'était pas franchement rassurant non plus. Aucun des pokemons n'étaient rassurant de toute façon. Elle se faufila rapidement sur le ring. Ça devait être drôle à voir de l'extérieur. Une fille minuscule face au gigantesque pokemon. Le type combat lui lança un regard désolé avant de se mettre en position de combat. Évidement, Jackie les traumatisait eux aussi, alors ils donneraient tout … Elle soupira avant de se positionner elle aussi.

Le Général lança le combat et Max passa la première minute à éviter du mieux possible les attaques du pokemon. Fuyait-elle le combat ? Oui, totalement. Malheureusement, Jackie avait l’œil et la pauvre Givrali fut rapidement engueulée. Bon, autant se prendre une grosse patate, tomber dans les pommes et n'entendre plus parler de tout ça. Ça marchait sur le papier. Sauf que dans la réalité, le Pandabare ne voulait pas vraiment lui faire mal alors les échanges de « luttes » étaient plus du poussé-coulé qu'autre chose. Au plus grand mécontentement du Général qui ne tarda pas à gueuler. Le pokemon soupira avant de tacler la rosée d'un coup rapide qu'elle ne put pas vraiment esquiver, la faisant rebondir sur le sol violemment.

Quatre minutes cinquante. Un commentaire cinglant de la part du Général et c'était finit pour Max. Un peu sonnée, elle s'assit un peu en retrait de manière à voir le ring. Elle s'emmitoufla dans son gilet et attendit avec une grande impatience la fin du cours pour prendre une douche et surtout aller dans un cours un peu plus intéressant pour elle …  

© BB Dragon


_________________




Le personnage le plus populaire 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3773-0269-maxine-max-arago-terminegivrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3774-maxine-max-arago-givrali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 6
Jetons : 2097
Points d'Expériences : 72

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 31 Oct - 17:57

Est-ce que sécher un cours de Jackie peut être considérer comme un acte suicidaire ? Vous avez quatre. Parcourant le chemin qui sépare le dortoir Mentali du gymnase, Skylar se posait réellement la question. Elle n’a jamais été vraiment très douée en sport. Le bon cliché de la demoiselle à la santé fragile et aux jambes trop minces pour la porter sur une longue distance. Certes pour la santé fragile c’était exact cependant, la Mentali était nettement moins faible qu’avant par conséquent, cela ne la dispensait pas du tout de devoir faire du sport. Et puis, maintenant elle était coordinatrice novice n’est-il pas ? De ce fait, elle devait prendre soin de son corps et de son apparence comme de celle de ses Pokémon afin de bien mieux briller sur scène. Elle avait choisi performer après tout, il fallait qu’elle ait un mode de vie sain pour tenir de longue performance sur scène. La châtain soupira, elle savait intérieurement qu’elle devait se mettre au sport et que sécher était bien la pire chose à faire. M’enfin, au moins, sa tenue était des plus confortable, ses cheveux étaient noués en une immense queue de cheval haute qui libérait sa vision périphérique. Elle s’était habillée d’un jogging noir moulant épousant ainsi ses formes et d’un débardeur bleu ciel surmonté d’un sweat à capuche noir. Autant être raccord non ? Skylar soupira par la suite. Vraiment, elle ne sentait pas bien ce cours, Jackie n’était pas réputée pour sa gentillesse et sa douceur. Elle avait l’impression d’être le père de la mariée le jour de son mariage, elle était bloquée et ne pouvait se défiler. Soupirant une nouvelle fois, elle entra dans le gymnase qui était déjà bondé d’élèves parlant de tous côtés comme s’ils étaient détendu.

Pourquoi avait-elle prit Pokémon Community et pas un autre cursus comme l’ornithologie, oui c’est ça, ornithologue c’est bien, tu observes les oiseaux et le sport n’est pas obligatoire.. Alalala. Elle se mit alors à rêver de ce qu’elle aurait bien pu faire pendant cette heure qui va s’annoncer mortelle (mais pas dans le sens c’est géniaaaaaaaaal, non non genre mortelle, la mort quoi !). Le processus d’alunissage était déclenché, la jeune fille serait bien restée plus longtemps dans la Lune seulement, une voix forte et autoritaire se fit entendre dans toutes la salle. C’était Jackie. Impériale devant les élèves qui s’étaient immédiatement tus. Mais quel charisme, c’est presque à faire peur. De sa petite taille, la demoiselle ne pouvait pas voir grand-chose. Elle se rapprocha afin d’atteindre le deuxième rang, pas trop près de Jackie mais pas trop loin afin de bien tout observer et bien tout entendre. Ses yeux améthyste virent une Jackie faisant des grands écarts et des mouvements bien plus complexes sans le moindre effort, estomaquée, Skylar ouvrit grand sa bouche. La professeure n’allait tout de même pas demander un tel effort physique à ses élèves ? Si ? Pourquoi il a fallu que ça soit Jackie la sadique qui doit être la prof de sport, au secours, que quelqu’un crie justice pour le peuple nul en sport, l’assomme et prenne sa place pour dispenser les cours de sport. Mais c’était impossible, assommer Jackie, même Batman ne pourrait s’en charger, elle est bien trop skillée !

Bref, après cet échauffement qui lui semblait absolument banal et simple, la générale prit la parole de sa voix de Stentor. Elle annonça que tous n’étaient que des Larveyette limite, en même temps face à elle ils étaient forcément faibles. Même Steeve le golem d’un mètre 99 en troisième année à la Pokémon Community. C’est dire. M’enfin. C’est alors que la grande générale sortit des enceintes bien plus grande que la coordinatrice novice ici présente. Ça n’annonçait rien de bon. Certains commencent même à vouloir rigoler. Ça ne faisait pas longtemps qu’elle était à Pc mais Skylar se doutait qu’il ne fallait pas rire, pas du tout même. Et elle eut bien raison Pour une fois en voyant le regard avide de chair humaine bien fraîche de Jackie. Elle doit être une mauvaise alien, ça c’est clair comme de l’eau de roche ! Expression ringarde facile à caser bonjour. Bref, elle leur ordonna de suivre parfaitement ses mouvements sinon, Godzilla allait bien s’occuper de leur cas. A cette remarque, la châtain déglutit, elle se sentait quelque peu, visée pour ainsi dire. Au ce n’est pas fait exprès de la part de Jackie mais avec ses conditions physiques, la demoiselle n’allait pas du tout tenir la gym tonic !

On peut dire que Jackie commença en « douceur », oui les guillemets sont importants. C’est-à-dire que c’était la chanson la moins rapide du lot. Au bout de trente secondes à peine, Skylar sentaient ses muscles se durcirent pour se déchirer à petits feux. Il ne lui semblait pas avoir autant de muscle dans le corps tellement c’était la première fois qu’elle les sentaient tirés pareillement. C’était intenable. La découverte de nouveaux muscles n’était pas quelque chose de pleinement agréable. Au bout d’une minute, la châtain n’en pouvait plus tant le rythme était éprouvant. Pas une seule seconde elle n’avait trouvé la danse amusante ou rigolote. Non, c’était de la torture pure et simple rien de plus, et Jackie était leur tortionnaire. Pourquoi le sport est une discipline obligatoire franchement ? Cependant, il fallait tenir, Skylar avait de l’égo, elle ne pouvait pas être la première à faillir oh ça non ! Elle allait tenir, au moins pour sa fierté personnelle !

C’est avec d’immenses efforts, qu’elle réussit à finir la première chanson. Complètement trempée de sueur et affaiblit. Un point de côté la tiraillait intérieurement et son souffle avait du mal à s’activer convenablement. Mais aucune pause n’était permise dans ce cours. Jackie enchaîna directement sur une autre musique. Plus terrible encore que la première. Une musique russe. Et puis quoi encore ? Il n’y avait pas pire pour les jambes que cette dance-là. Point positif, Jackie faisait travailler tous les membres sans en laisser un seul de côté. Mais elle ne pensait sûrement pas aux courbatures du lendemain et encore moins au fait de pouvoir marcher ou non après son « petit échauffement ». Le pire dans cette histoire c’est que, normalement, la musique qu’avait choisie Jackie à un rythme plutôt lent et il a fallu qu’elle l’accélère encore, pour plus de tonic probablement ! Non mais regardez cette chorégraphie du diable >
C’est infaisable, absolument infaisable de tels mouvements de jambes. Et pourtant, Skylar parvint miraculeusement à finir cette chanson. Son corps était devenu extrêmement lourd et ses jambes refusaient de lui obéir comme elle le voudrait. Combien de temps cette session de torture de danse allait-elle encore durée ? De ses yeux violets, Skylar parcourut le gymnase, seules les Pyrolis, habituées semblaient encore en forme. C’est de la triche aussi, elles ont ça tous les matins ! Injustice !

Bref, la troisième musique aussi utilisait bien trop les jambes, et c’est à ce moment que choisit (ou pas) Skylar de tomber par terre comme une larve. Oh ce n’était pas la seule dans ce cas seulement. Godzilla intervint et lança une attaque éclat glace sur les feignants sur le sol qui traînaient le pied. Pise d’un énorme frisson, la châtain se releva d’un coup sec pour continuer l’invocation du diable par la sueur et les larmes de la dance. C’était douloureux. Cette sensation glaçante dans le dos mêlée à la chaleur cuisante des muscles. Ce mélange chaud froid faisait tourner la tête de Skylar au point qu’elle ne savait plus vraiment ce qu’elle faisait. Elle était focus sur son objectif, finir les cinq danses avant de pouvoir rendre l’âme, sacrifice nécessaire pour invoquer le diable.

La musique se stoppa, le corps douloureux de Skylar aussi. Combien de temps avait duré cette torture ? Elle ne le savait guère mais priait intérieurement pour ne plus jamais recommencer pareille séance de gym tonic. Elle allait se muscler afin de supporter la prochaine fois et enfin espérer survivre. Etait-ce ça, la sensation d’être aux portes de la mort ? Probablement, oooh, une lueur blanche… On doit la suivre, allons-y Sky vers cette belle lumière.. Elle fut d’un coup réveillée par l’arrivée de cinq Pokémon combat. Ceux de mama Oddie, wait, Jackie doit adorer le chiffre 5, elle le case partout. Voyant qu’elle s’était merveilleusement écroulée au bout de la deuxième musique, Godzilla poussa Skylar à aller sur le ring avec les premiers. Devant un Kicklee déjà paré au combat.
« Bon la lopette, t’as cinq minutes » (décidément elle aime ce chiffre, vous pensez qu’elle a aussi 5 amants ?) « Dépêches-toi et attaque ! »

Skylar, toujours frissonnante après l’attaque de Godzilla monta péniblement sur le ring. Que faire ? Elle n’allait pas tenir, 30 minutes de Gym Tonic ça lui suffisait amplement, pourquoi aussi rajouter un combat à mains nus avec un Pokémon combat. Elle est de type normal en tant qu’humaine, elle n’avait par conséquent aucune chance. La coordinatrice novice entendit un vague PARTEZ de la part de Jackie et esquiva par réflexe de survie pure, le coup de pied du Kicklee qui fit attention à la puissance qu’il avait mis dedans. La demoiselle fit alors un pas pour s’approcher de son adversaire, en tremblant de toute part pour au final s’écrouler sans prévenir sur le pauvre Pokémon combat qui avait eu une pauvre seconde de pitié pour la Mentali épuisée. Cela suffit pour qu’elle s’effondre sur lui sans qu’il puisse riposter. Eh bien quoi ? Le Pokémon n’est guère plus grand qu’elle et Mama Odie leur a appris à ne pas blesser les élèves. Par conséquent ils tombèrent tous les deux sur le ring.

Jackie pesta : « C’est lamentable, on sent que tu n’es qu’une vulgaire Mentali, bonne qu’à se faire belle. Une minute, tu n’as pas tenu plus d’une minute ! Sors maintenant ! »
C’était froid, la réaction de Jackie était froide tandis que Skylar avait terriblement chaud d’un coup, pourtant, elle frissonnait toujours. Difficilement, elle sortit du ring pour s’allonger par terre en espérant que quelqu’un l’achève. Une mauvaise note allait lui tomber sur le coin de la figure, c’était certain ! Triste vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5678-397-skylar-walker-comme-les-vagues-grises-de-l-ocean-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5755-skylar-walker-mentali#60956
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 0
Points d'Expériences : 29

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 31 Oct - 23:41

Ereynne se tenait à l’entrée du gymnase, en compagnie d’autres élèves. Elle n’était arrivée ni en retard, ni en avance. Elle était présente à l’heure prévue, soit neuf heures. Ni plus ni moins.
Ses cheveux noirs aux mèches multicolores étaient rassemblés en une queue de cheval ébouriffée qui s’accordait pleinement avec son style. Du noir et du fluo. On lui avait recommandé de ne surtout pas se vêtir avec des habits chauds : les cours du Général Jackie étaient réputés pour donner chaud. Ereynne avait été surprise de voir la majorité des élèves en débardeurs et shorts. Elle ne douta plus de leur sincérité quant à leurs recommandations lorsque la voix forte de ladite professeure résonna dans l’entrée du gymnase.

La jeune fille s’avança dans le fameux gymnase en compagnie des autres élèves pour le moins tendus. Etait-ce donc si terrible que cela ? Les visages fermés des élèves la poussaient à croie qu’elle n’imaginait pas même à quel point l’entrainement était dur. Cela n’alla pas pour rassurer Ereynne. Pas du tout.

D’un signe de la tête, la Givrali ordonna à son Solochi de rester près de ses affaires, qu’elle déposa au pied d’un banc installé dans la salle. La jeune fille aux cheveux multicolores s’avança vers les étudiants qui formaient à nouveau un groupe au centre de la salle. Lorsque le Général Jackie parla –ou, plus exactement, hurla- un silence pesant emplit l’espace. Sans avoir eu besoin de connaître les habitudes du coach, Ereynne sut que le premier qui se risquerait à élever la voix sans son accord le regretterait amèrement. Et le Lamantine qui foudroyait les élèves du regard n’alla pas pour la rassurer non plus.

Lentement, la jeune fille déglutit. Elle pressentait que ce cours de sport allait se révéler aussi fameux que la renommée de l’Académie.

Ereynne regrettait déjà d’avoir utilisé du fard à paupière. Et la suite lui donna raison.

Le Général Jackie beugla aux étudiants de s’espacer. Par chance, l’adolescente aux yeux atypiques réussit à se faufiler au troisième rang, à la gauche. Ainsi entourée, elle espérait secrètement échapper au regard acéré de la professeure.

Pour la première fois, elle se maudit d’avoir des cheveux aussi voyants.

La jeune fille écarquilla les yeux lorsque Jackie alluma la chaine Hifi, qu’elle avait présentée un peu plus tôt. La musique était déjà bien rapide pour ledit échauffement.

Ereynne se retint de dire quoi que ce soit et se contenta de suivre de son mieux le Général. Si au début elle eut du mal à caler son rythme sur le sien, elle comprit rapidement la manière de se mouvoir de la femme. Ses gestes étaient très secs. L’adolescente fit de son possible pour ne pas se perdre au milieu de pas plus rapides les uns que les autres.

Puis arrivèrent les musiques suivantes. Ereynne cru bien lâcher prise plus d’une fois mais, de peur de se retrouver avec un Lamantine sur les épaules, la rockeuse s’efforça de repousser ses limites. Elle détestait cela. Certes, elle savait que pour devenir TopDresseur il fallait s’entraîner mais de cette manière…très peu pour elle. Sa technique, après y avoir réfléchit, n’était certainement pas la meilleure de toutes. Mais celle du Général Jackie n’était pas mieux non plus. Se démener jusqu’à ne plus pouvoir tenir debout n’était pas du tout une bonne manière pour inciter les élèves à donner le meilleur d’eux même. Quoique.

Ereynne puisait dans ses réserves depuis bien quelques minutes à présent. Finalement, Jackie savait comment les obliger à montrer tout ce qu’ils avaient. Plusieurs étudiants près de la jeune fille étaient au point de s’écrouler au sol. Ils n’avaient certainement pas l’habitude d’en faire autant.

Et la jeune fille non plus. Lorsque Jackie finit d’enchaîner des poses et des mouvements plus difficiles les uns que les autres et que la dernière musique prit fin, Ereynne sentit ses jambes se dérober sous elle. Elle atterrit au sol sur les fesses, rejetant la tête en arrière pour reprendre son souffle. La jeune fille sentait le sang battre dans ses tempes.

Elle n’eut pas le temps de se diriger vers sa bouteille d’eau que le Général Jackie les réprimanda fortement avant d’enchaîner avec la suite de son cours. Elle ordonna sèchement de la suivre, et, après un coup d’œil dédaigneux vers ses élèves, se dirige vers l’extérieur.

Ereynne se relèva lentement et emboite le pas aux autres, avalant sa salive avec peine. Sa gorge était si sèche qu’elle avait l’impression de ne pas avoir bu depuis une éternité. L’étudiante plaqua ses cheveux sur son crâne. Durant le soi-disant échauffement de la référente Pyroli, des mèches s’étaient extirpées de sa coiffure. Toute ébouriffée, l’adolescente hésita à la défaire pour la refaire mais son instinct lui souffla de la laisser en place.

Lorsque Jackie s’arrêta, devant un ring, elle engendra le désespoir chez plusieurs élèves -pour ne pas dire beaucoup- lorsqu’elle annonça l’exercice. Les premiers qu’elle choisit s’avancèrent à regret, le ventre noué. Ereynne pouvait presque ressentir leur tension. Les épaules raides, ils n’osaient presque plus faire de mouvements.

L’adolescente écarquilla à nouveau les yeux lorsqu’elle vit les premiers à l’action. Le Général Jackie était bien étrange. Des adolescents contre des pokémons combats. Elle crut d’abord à une blague, mais l’air sévère de la professeure et la mine dépitée des malheureux qui avaient été choisis lui indiquèrent le contraire.

Dissimulée au milieu des autres, Ereynne ne s’attendait pas le moins du monde à être interpelée par Jackie, raison pour laquelle elle sursauta.

-Toi, là, oui, toi avec les cheveux bariolés, c’est à toi que je parle !, rugit la femme. T’es la suivante alors tu t’avances. Maintenant !

Ereynne fronça les sourcils lorsqu’elle entendit la remarque sur sa chevelure. Elle voulut riposter mais se ravisa : se faire remarquer, et encore plus durant ce cours précis, eu été synonyme de mort. L’adolescente s’avança donc en silence vers le ring. Elle observa l’élève précédent se faire laminer et descendre sous une pluie de reproche de la part de Jackie, puis grimpa.

A son grand dam, ce fut un Tygnon qui l’accueillit. Ses poings, pareils à des gants de boxer, étaient prêts à fendre l’air pour la toucher. Certes, Ereynne savait qu’il ne la blesserait pas volontairement, mais tout de même ! La Givrali souffla longuement en se mettant en position de combat : poings levés tout en protégeant son poitrail et jambes légèrement décalés, pliées afin d’être stable.

Elle fixa le Tygnon qui lui non plus n’avait pas tardé à se placer. Comment allait-elle tenir tête durant cinq minutes face à un tel pokémon ? Cela relevait quasiment de l’impossible. Il était né pour le combat, il était de ce type, après tout. Il avait cela dans les gènes, il savait naturellement enchaîner les coups et les parer. Ereynne, elle, n’était pas faite pour cela. Oh, elle s’était entraînée, mais de là à égaler un pokémon combat, certainement pas.

L’adolescente aux yeux mauves déglutit lentement en percevant à nouveau la forte voix du Général Jackie.

-Au cas où t’aurais déjà oublié, la métalleuse, t’as cinq minutes pour éviter de te faire laminer. Et le premier qui fait toucher le sol à l’autre a gagné.

Ereynne sentit son sang bouillonner. Elle détestait qu’on lui parle sur un tel ton. Elle serra les poings, agacée. A défaut de pouvoir rétorquer quoi que ce soit à la professeure, elle allait passer ses nerfs sur le Tygnon, qui n’avait pourtant rien demandé. Après tout, ce n’était comme si elle avait le choix.

-On commence maintenant !, s’écria la référente Pyroli.

L’étudiante peina à esquiver le poing du Tygnon qui partit dès que la phrase fut terminée. Elle sentit le pokémon lui érafler la joue droite tandis qu’elle plongeait sur le côté. Il était rapide ! Elle n’avait pas eu le temps d’appréhender le coup qu’elle avait dû s’écarter au plus vite pour y échapper. Ereynne tenta de toucher son adversaire au flanc, ce qui ne réussit pas. Tout comme elle, il esquiva. Par elle-ne-sut quel jeu de jambes, l’opposant lui asséna un coup dans le ventre, sans pour autant la blesser.

Surprise, Ereynne recula. Lorsque le Tygnon s’approcha à nouveau d’elle, elle s’abaissa pour lui porter un uppercut dans le menton. Etonnée, elle remarqua avoir réussi. L’instant d’après, elle vit le pokémon lui accorder un regard amical. L’élève n’eut aucun mal à comprendre qu’il l’avait laissée la toucher. Elle crut d’ailleurs entendre un vague grognement de la part de Jackie mais décida de feindre ne pas l’avoir entendu. La blonde devait très certainement avoir remarqué la supercherie.

Dans un élan d’espoir et d’audace, la jeune fille se faufila derrière son adversaire et lui saisit un poignet tout en passant un bras en travers de son cou. Elle tenta de le faire chuter, mais il ne bougea pas d’un cil. Ereynne se sentit soudain bien ridicule dans une telle position. Elle avait oublié que le pokémon était plus lourd qu’un humain.

En dépit de cause, elle se contenta de lui donner un coup de pied dans le jarret. Du moins, elle tenta. Elle avait été trop longue à agir et le Tygnon eu largement le temps de lui faucher les jambes. Ereynne voulut sauter mais le pokémon fut plus rapide qu’elle : en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, elle se retrouva au sol.

-C’est fini la métalleuse !, aboya Jackie en lui ordonnant de descendre du ring. C’était minable ! C’était déplorable !

Ereynne rejoignit ceux qui avaient survécu au duel sur l’un des bancs bordant le gymnase, la tête basse. Ses vêtements lui collaient à la peau, la sueur dégoulinait le long de son dos, ses muscles la faisaient souffrir et, par-dessus tout, elle était assoiffée. Dès que ce maudit cours toucherait à sa fin, elle irait se désaltérer.

La métalleuse, comme l’avait nommée la femme aux cheveux blonds, observait donc ses camarades sur le ring. Elle fut finalement contente d’avoir tenu quatre minutes, temps annoncé par Jackie au milieu de ses reproches cinglantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6320-ciane-sheridan#66595 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6331-ciane-sheridan-pyroli#66710
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos.
Âge : 16 ans
Niveau : 16
Jetons : 2130
Points d'Expériences : 269

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Mer 2 Nov - 16:02


"OMG. Un cours de sport avec Jackie.... Qu'Arceus nous garde."

Bellamy ajustait comme elle le pouvait son chignon, quelques mèches rebelles sembalient vouloir s'enfuir comme si elles aussi redoutaient ce qui les attendait. Mais les mains tremblantes de Bellamy n'aidaient pas, non pas que la rose avait vraiment froid, quoi que. Non ses tremblements étaient surtout dus à son emploi du temps du jour. Au premier cours de la journée exactement... "Cours de perfectionnement physique-8h" par une certaine générale qui commençait sérieusement à fatiguer la rose.

Déjà, l'archéologue en herbe avait mis un certain temps à comprendre que le 8h était l'horaire et non pas la durée du cours ( On ne sait jamais avec la référante de pyrolis ) mais surtout les termes employés la faisait frissonner de peur. On ne parlait pas ici de sport, de course ou même de torture... Que pouvait t'il bien se cacher derrière ces mots obscurs ? La rose n'allait pas tarder à le savoir... Déjà la douce voix de Jackie les invitaient à se mettre en rang et au garde à vous. Bellamy ne put s'empêcher de déglutir. Qu'est-ce qu'elle n'aurait pas donné pour être un pokémon à ce moment précis, dire que Lolita en profitait pour faire des percées dans les chambres des filles du dortoir et récupérer quelques cosmétiques... Et alors que le ragard bleuté de la rose est posé sur Godzilla qui affiche un air particulièrement effrayant. Jackie s'échauffe et montre encore une fois qu'elle n'est pas humaine avant de reprendre avec une voix aussi agréable que celle de Maximus :

''Malgré tous mes efforts, votre condition physique est LA-MEN-TABLE. Il est hors de question que je tolère des troupes aussi médiocres. J'ai donc insisté pour reprendre en main votre formation de manière un peu plus INTENSIVE ! Nous commencerons donc par CECI !''

L'archéologue en herbe était déjà en larmes. Ce n'était pas possible d'être aussi effrayant et menaçant avec seulement quelques-mots. Son regard se posa alors sur le gros sac qui trônait au pied de la générale. La rose retint un sanglot. Qu'est-ce que c'était ? Un outil de torture assurément et... Wow. Bellamy n'en crut pas ses yeux, le cours de sport allait se faire... En musique. Quelques-rumeurs s'élevaient déjà un peu de la foule d'étudiants et Bellamy capta les mots "Gym-Tonic" et ne put s'empêcher d'avoir un petit rire retenu. La rose força ses lèvres à bien rester collées, ce n'était certainement pas le moment de rire à gorge déployée mais il fallait avouer que la situation était... Et puis il y avait toute cette pression qui... Mais la petite rose perdit bien vite son sourire quand elle croisa le regard de Jackie. Cette femme était si effrayante... Et c'était quoi ce sourire sadique au juste ? A peine Bellamy eut t'elle le temps de s'en inquiéter que Jackie leur ordonnait de se mettre à un mètre de distance les uns des autres, elle donne les consignes somme toute assez simple et rappelle la présence de Godzilla. A ce niveau là pas de soucis, la kalosienne ne l'avait pas oubliée.

Déjà les mouvements commençaient et s'enchaînaient. Et déjà Bellamy n'en pouvait plus. Ses bras semblaient vouloir fondre et ses jambes étaient aussi tremblotes que de la gelée. C'était certain elle avait perdu le rythme, elle avait au moins trois ou cinq temps de retard. Mais quand le pokémon de Jackie passe à proximité d'elle, la rose accélérera le mouvement. Pas de question de se faire choper, Bellamy tenait trop à sa colonne vertébrale pour ça. La séance se déroula ainsi : Bellamy à la traine, Godzilla qui passait, Bellamy dans les temps. La peur était bel et bien un moteur finalement. La petite rose ne sut pas vraiment comment son corps soutint cette épreuve mais finalement les dernières notes s'échappèrent bien vite de la sono aussi fatiguée que les élèves y semblerait. Et la kalosienne en profita pour tomber au sol, elle était aussi rouge qu'une cerise. Une cerise écrasée par un poids lourd. Sa gorge était sèche, ses membres semblait s'être éteints et son pouls dansait la java. Java qui s'accéléra quand la générale prit la parole :

''Tss, c'est encore pire que ce que je pensais. Maintenant que votre échauffement est terminé, nous allons pouvoir passer aux choses SÉRIEUSES. Tout le monde me suit et en ordre !''

Bellamy ne releva même pas la tête, elle se contenta de pleurer de plus belle. Avait t'elle bien entendu ou ses oreilles étaient elles aussi sadiques que Jackie ? Au milieu de deux insultes c'était bien le mot "échauffement" qui était sorti ? Parce-que ce n'était que l'échauffement en plus...

Deux autres étudiants aidèrent Bellamy à se relever et à marcher jusqu'à l'endroit indiqué. Les cours de Jackie avait au moins le mérite de forger la solidarité, ou ces deux personnes avait peut-etre juste eu pitié de la larve rose qui avait tellement le gout du sang en bouche qu'elle n'arrivait plus à parler ?

Un main charitable offrit à Bellamy quelques-gorgées d'eau alors que les premiers martyrs passaient. Bellamy récupéra peu à peu en observant les défaites consécutives de ses camarades. Quand soudain, la petite rose sentit comme un couteau s'enfoncer dans son coeur. Jackie pointait son index bodybuildé vers elle et se mit d'ailleurs à hurler :

"MATRICULE 394, à votre tour ! Ca vous évitera de bailler aux cornèbres comme la LARVE que vous êtes !"

Bellamy frissonna. Elle se leva avec difficulté avant de s'approcher du ring et de faire face à son bourreau : Chapignon la regardait avec un air désolé. Bellamy déglutit, dire que le pokémon lui avait ajouté un peu de parmesan sur ses pâtes la veille au soir...

"C'EST PARTIIII MON KIKI !!"

Et Bellamy commença le.... Combat ? La rose courait de toutes ses forces en rond tandis que  le type plante-combat lui courait après, l'air de rien. Il était évident pour quiconque regardait la scène que c'était ridicule et que le pokémon faisait exprès de ne pas rattraper la rose. Ca n'échappa pas non plus à Jackie qui s'empressa d'hurler :

"ET TOI LE CHAMPI ! Si tu ne donne pas, j'vais m'empresser de te faire REVENIR À LA POÉLE !"

Le pokémon sembla tout à coup se ressaisir et donna un coup de poing. Son bras s'élargit jusqu'à atteindre l'épaule de Bellamy. La petite rose sentit le poing la pousser doucement jusqu'aux fils du ring et elle s'écrasa dessus. Tenant péniblement debout, l'archéologue en herbe s'accrocha aux dits fils et se retourna vers le pokémon. Elle voyait dans son regard qu'il ne voulait pas la blesser, il s'approcha néanmoins d'elle et la faucha avec sa jambe droite. Toujours solidement attaché aux fils, la rose sentit le bas de son corps valdinguer alors que ses bras étaient soumis à une profonde douleur, portant tout son poids. Ses jambes en l'air Bellamy réussit par on ne sait quel miracle à les accrocher au fil, elle poussa dessus et sauta en avant. Elle se retrouva sur le chapeau du pokémon et poussa un petit "Oh" de surprise. Ce dernier tout aussi surpris se mit à courir en rond sous les hurlements de Jackie mais le pauvre doube type ne savait pas vraiment quoi faire pour déloger le rose, il n'allait tout de même pas utiliser une attaque... Si ? Il n'en eu finalement pas le besoin, à bout de force Bellamy lâcha l'emprise qu'elle avait sur le chapeau du pokémon pour glisser jusqu'au sol et s'étendre sur le ring de tout son long. Un peu surpris le pokémon la regarda d'un oeil curieux avant de l'aider à se relever et sortir du ring. Bellamy s'écrasa de nouveau au sol, épuisée. Alors que Jackie hurla de plus belle :

"MATRICULE 394 C'ÉTAIT RIDICULE ! Vous nous avez offert un spectacle INDÉCENT alors oui vous avez fait rigoler les LARVES qui vous servent de CAMARADE ! MAIS VOUS N'AVEZ TENU QUE 2 MINUTES ET 28 SECONDES ! AH si vous étiez DANS MON DORTOIR ce ne se serait pas passé comme CA ! PARCE-QUE..."

Bellamy enfonça sa tête dans la terre comme pour ne plus entendre Jackie. Génial elle allait avoir une horrible note mais au moins elle avait survécu à un cours de plus avec Jackie. Et ça ce n'était pas rien...


Dernière édition par Bellamy Wallace le Mar 13 Déc - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 179
Points d'Expériences : 1287

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Mer 2 Nov - 18:22

L’administration a eu une brillante idée cette année. Un cours de perfectionnement physique mené par Jackie ce matin à 8 heures. J’imagine bien les élèves des autres dortoirs quand ils ont découvert la nouvelle. Les cours avec le général sont les plus craints en général. Parce qu’il faut dire ce qui est, elle n’est pas tendre loin de là. Combien d’élèves a-t-elle déjà démonté en public à ce genre de cours ? Je ne compte pas. Et même nous les pyrolis lors des entraînements matinaux on souffre de la pression instaurée par notre référente. Mais je crois que ce cours n’est pas le plus crains par les rouges. Il faut dire qu’on commence à avoir l’habitude.

C’est donc à l’heure prévue que l’ensemble des élèves se tient dans le gymnase en tenue de sport attendant le début de la torture, en tout cas c’est ce que je peux en déduire en regardant leurs mines déconfites. Personnellement je ne me sens pas si mal à l’idée d’affronter le général. En tenue de sport, c’est-à-dire t-shirt bleu ciel un short noir ainsi que ma tresse habituelle, je réfléchis à ce qui nous attend. Même si je sais que les choses vont être dures, j’y suis préparée. D’ailleurs  la voilà qui se met à hurler pour qu’on se taise. Les coups de queue de son Lamantine résonnent dans la salle, instaurant un silence de plomb. Que nous a-t-elle réservé ? Une course dans les bois ? De la montée de corde ? De l’escalade ?

Aucune de ces propositions. Rien de ce qu’elle nous fait faire d’habitude. La référente débarque avec ces enceintes et sa musique, prête à nous faire faire de la gym tonique. Un silence, puis des rires étouffés planent dans le gymnase. J’avoue que moi aussi j’ai rigolé. Jackie qui nous fait faire de la gym ? La plus grosse blague de l’année je pense. Insensible aux rires enfantins, elle installe son matériel à toute vitesse puis lance la machine. J’avoue avoir rigolé mais je commence à m’inquiéter. Il est évident qu’elle ne nous fera pas faire de la gymnastique du style « je fais des roues et un grand écart », quoi que elle vient dans faire une dizaine sans échauffement il y a une minute, mais je doute que l’exercice réside en ça. Ça me parait trop simple.

En position et nous voilà partit pour des enchaînements de mouvements en rythme avec la musique. Ca ressemble à un jeu de danse sur console, seul jeu auquel je jouais avec toute la famille. De grands moments de fou rire. Alors en m’imaginent ces moments de bonheur en famille, je commence ses exercices, un sourire aux lèvres. Le rythme était de plus en plus rapide, mais encore tenable pour moi. En fait, je ne voyais plus le général mais le bonhomme bizarre de la télévision. Il n’a pas de visage, il ne te juge pas. Juste il fait ses mouvements avec la musique associée. Alors moi je fais pareille, je ne pense plus à rien et je fais.

La cinquième chanson se termine, clouant l’échauffement. Échauffement qui est d’ailleurs venu à bout des ¾ des élèves. J’avoue que c’était raide pour un échauffement, je suis surement toute rouge d’ailleurs mais je très bien que ce n’est pas finie, alors je me persuade de pouvoir continuer encore plus loin. Le mental est la seule qui compte maintenant, c’est ça qui fait toute la différence selon moi, plus que le physique d’ailleurs. Evidemment, le général n’est pas du tout content de voir les élèves déjà fatigués au bout de 30 minutes d’exercice. Jackie nous fait donc sortir dans le froid de l’extérieur, que personne ne doit sentir vu comme nous avons chauffé juste avant, puis nous présente notre nouvelle tâche. Des pokemons combats de Maman Odie et un ring. Ok vous avez fait très fort pour ce coup-là. On va faire un combat contre un pokemon. Grande première, mais passage obligé.

Elle commence à désigner quelques élèves qui doivent les uns après les autres allers sur le ring pour se battre. Le spectacle est assez triste, les quatre filles qui passent devant moi se font lyncher sévèrement par les pokemons adversaires. En mode les pauvres sont aussi menacés par le général, ils n’ont pas le choix.

Matricule 295, à vous de jouer ! J’espère que vous ferrez mieux que vos camarades !
Oui général !

Le garde à vue qui est devenu un réflexe conditionné puis je monte sur le ring pour découvrir mon adversaire. Un Kicklee. Un pokemon humanoïde. En regardant de loin on pourrait croire à un duel entre deux humains mais non. Le coup de sifflet et on pouvait commencer. Le pokemon combat ne tarda pas à lancer des offensives que j’esquivais pour l’instant. Mais les secondes passaient je comprenais bien que je n’allais pas pouvoir esquiver jusqu’à la fin. Je dois attaquer. Mais comment le faire sans être repoussé et risquer de tomber au sol ? Les idées fusent dans ma tête. Même si la référente parait folle, elle ne fait jamais rien au hasard, surtout ces échauffements. Mais attend, la première chanson, nos gestes ressemblaient à des techniques de boxe. C’est ça, il faut que j’exploite ces gestes de mon mieux pour tenir.

Quelques coups de poings lancés, que le pokemon se contente de bloquer pour l’instant. Continue, ne baisse pas les bras. Une opportunité, vas-y. J’arme mon pied avant et donne un coup de talon dans la jambe de mon adversaire, qui se baisse légèrement sous le choc et baisse sa garde. Je tente ou pas ? Trop tard, je passe mon pied gauche devant le droit et effectuer le mouvement qui avait clos la première chanson, un coup de pied retourné. Je ne l’ai jamais vraiment appris alors j’y vais un peu au hasard. Bingo, mon pied s’abat droit sur sa tête, c’est bon il va tomber. Sauf que j’avais oublié un détail. La réception de ce mouvement. Mon pied retombe de travers et je perds l’équilibre. Me voilà les fesses au sol. Plus qu’à espérer que le Kicklee soit tombé aussi. Il a un genou à terre, mais il n’est pas complètement au sol. Je pousse un soupir, j’ai perdu.

Vous avez tenu 5 minutes pile numéro 295 mais vous êtes tombés la première ! Une Pyroli ne devrait jamais tomber la première ! Ni même tomber du tout ! Au suivant !

Dommage, je n’étais pas très loin pourtant. Le pokemon se place devant moi et m’aide à me relever et à quitter le ring. J’ai tellement donné que j’ai du mal à bouger.

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 13 ans
Niveau : 18
Jetons : 756
Points d'Expériences : 342

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Sam 5 Nov - 20:09

Un cours de sport, cela n'a rien de terrifiant n'est-ce pas ? et puis avec les températures qui descendent il est toujours agréable de se dépenser un peu et de profiter de cette chaleur artificielle. Ainsi la petite s'était rendu avec le sourire au lieu de ce cours un peu spéciale et elle garda son expression jusqu'à voir la mine abattu de tout le monde et en découvrant le nom du professeur, elle compris. Anna n'avait jamais vraiment été confronté à cette Jackie mais sa réputation la précédait et elle s'était mise à trembler comme tout le reste des sardines qu'ils formaient. Rapidement le cours se transformant en une succession d'hurlement et d'ordre en tout genre que la petite peinait à reproduire même dans les plus simples, elle voulait rentrer dans sa chambre et se cacher avec ses pokemons mais la présence de l'énorme pokemon du professeur la rebutait à tenter la moindre fuite.

Ainsi l'entrainement commença et à voir certains élèves s'essouffler dès les premiers mouvements elle remerciait sa nature aventureuse de l'avoir aidé à maintenant une certaine endurance. Rien ne l'avait en réalité préparé à cet "échauffement" d'une demi-heure qui était en train de mettre son pauvre corps dans un triste état, si le début allait, au bout de dix minutes elle n'était plus qu'un visage rouge à la respiration sifflante qui remuait mollement les bras dans des efforts désespéré pour ne pas s'écrouler. Quand enfin la musique s'arrêta elle se laissa tomber au sol en reprenant son souffle comme elle pouvait. L'enfant fini par se redresser pour chercher Eve autour d'elle, angoissant de la voir elle et sa santé fragile dans ce battle royal d'asthmatique. Mais alors que l'enfant commençait à se dire que le cours était terminé et qu'ils pourraient enfin tous aller mourir dans la paix de leur cœur malmené, le professeur repris la parole en sortant et en s'approchant d'un ring de box. Si elle ne connaissait rien de ce sport elle en connaissait vaguement les règles et déglutissait déjà d'horreur. Devraient-ils faire combattre leurs pokemons combats ? A l'idée de voir son riolu combattre ce tygnon la terrifiait. Mais la réalité fut bien plus horrible. C'était aux élèves de combattre directement les pokemons et si l'idée de se faire frapper par une telle créature la terrifiait, l'idée de devoir rendre des coups était au dessus de ses forces.

Alors quand enfin Jackie hurla son numéro d'élève elle était déjà terriblement blanche, au bort de l'évanouissant, ou sur le point de vomir. Elle déglutit difficilement et la claque qu'elle reçu dans le dos pour l'encourager à se mettre en place plus vite ne l'aida aucunement et quand elle se mit en position face à l'un des pokemons qu'elle était trop terrifié pour parvenir à l'identifier et qu'il remonta ses poings vers lui, elle poussa un sanglot. Elle ne voulait pas combattre, frapper ce pokemon ou qu'il la frappe, elle ne voulait pas avoir mal et elle ne voulait pas être là. Ses larmes redoublèrent alors que Jackie s'impatientait et s'énervait devant ces larmes, l'invectivant de bouger, elle lui demanda alors son dortoir et n'eut en retour que de nouvelles larmes. Ce fut une voix parmis les élèves qui indiqua au professeur son appartenance aux mentalis, Anna pleurait bien trop pour voir la réaction à cette nouvelle, mais une nouvelle claque dans le dos la fit se diriger vers la sortie du ring, brayant toujours. La petite blonde n'écouta pas et attendit la fin du cours en se calmant lentement avant de filer aussi vite qu'il lui était possible de le faire, allant s'enfermer dans sa chambre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4955-anna-selwyn http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4957-anna-slewyn-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 975
Points d'Expériences : 194

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Dim 6 Nov - 17:11

Un cours de sport. Dire que Soan aimait se dépenser était un euphémisme incroyable et après être entré à l'internat c'était une activité qui lui manquait terriblement, d'autant plus qu'il manquait encore de temps et d'habitude pour se permettre de faire tout ce qu'il désirait. Alors quand il arriva ce matin là, le brun était un des seuls à sourire et face à la mauvaise ambiance général s'approcha d'une jeune fille pour lui demander naturellement pourquoi tout le monde avait l'air à ce point abattu. C'est a ce moment précis qu'il découvrit qui était cette Jackie et la réputation qui la précédait mais en réalité, il n'y avait pas cru et en remerciant son interlocutrice s'était éloigné en disant que vraiment, cela ne pouvait pas être aussi terrible qu'elle le disait. Face a l'attroupement d'élève se tenait alors la fameuse femme qui pour tout bonjour commença à leur hurler dessus, accompagné d'un énorme pokémon aquatique presque aussi agressif.

Petit à petit le voltali commença à perdre son sourire face au ton qu'elle prenait et surtout l'aura d'agressivité qu'elle dégageait. Si elle détestait à ce point le tas d'élève qui s'étendait devant elle pourquoi chercher à ce point à vouloir se les coltiner pour les faire travailler ? La réponse lui fut donné quand l'échauffement commença et qu'au bout d'un moment, il ne réalise qu'il s'agissait ici plutôt de torture. Une certaine rage commença à le gagner en même temps que la fatigue, son égo vivant mal de supporter aussi mal l'entrainement qu'une femme bien plus vieille que lui exécutait en face de lui. Ignorant les râles et les souffles rapide autour de lui il se donnait à fond pour reproduire ce qui devait l'être et à la fin de cette demi-heure, si il dut s'appuyer sur ses genoux pour reprendre son souffle cours, le visage ruisselant de sueur, il était fier de lui. Le brun avait tenu, fait de son mieux et contrairement à ce que laissait entendre le bruit que faisaient certains, n'était pas au bort de l'arrêt cardiaque.

Un échauffement, elle osait encore appeler ça comme ça et en parlant de choses sérieuses, elle le terrifia. Qu'est qui pouvait faire passer ce premier entrainement pour un simple échauffement qui n'était pas vraiment sérieux, juste de quoi se mettre en jambe ? Et alors qu'il commençait à s'inquiéter elle grimpa sur un objet de torture qu'il connaissait déjà que trop bien et il retrouva le sourire. Si le véritable exercice était de boxer il l'accepterait avec plaisir, ravit de renouer avec ce sport qu'il avait pratiqué et adoré. Avec cette femme cependant les choses ne pouvaient pas bien tourner et plutôt que de s'affronter entre élève c'était face à des pokemons qu'ils devaient combattre et pas les plus inaptes dans ce sport. Les premiers élèves à passer échouèrent tous et au vu de leurs prouesses, certains n'avaient jamais dût boxer de leur vie et cela lui fit grincer des dents. Personne ne commençait un sport de combat en affrontant un pokemon spécialiste dans celui-ci, c'était complète con. Et cette femme était conne.

Son numéro fini par être appelé et il grimpa avec aisance sur le ring, recevant qu'un reniflement méprisant du professeur qui l'envoya se mettre en position face à un tygnon. Le brun inspira lentement et toisa le pokemon : il était largement désavantagé face à la créature et il s'en rendait compte en sautillant légèrement, bougeant ses doigts. Sans gant, en ayant pas pratiqué depuis quelques mois, après l'effort qu'il venait déjà de donner et face à un pokémon dont c'était la nature même... Malgré tout quand il entendit la voix féminine lancer le combat il se jeta sur lui pour le frapper de toutes ses forces et si le pokemon eut le temps de contrer, il lui jeta un regard inquiet. Les pokemons eux-même semblaient heureux de tomber sur des élèves qu'ils n'étaient pas contraint à affronter et à frapper même doucement alors là il ne semblait plus vraiment quoi faire. Le combat fut interminable mais à chaque erreur, il se reprenait, se redécouvrait de vieux réflexes qu'il avait crut oublié et si à un moment il reçu un mauvais coup dans l'épaule qui le fit trébucher et sursauter le tygnon, il n'abandonna pas. Il peinait avec ses poings nu à le toucher avec assez de force pour le perturber et éviter les énormes gants du pokemon n'était pas beaucoup plus simple.

Parfois Soan pouvait entendre le professeur derrière lui s'impatienter et se tendre en attendant que l'élève ne tombe comme les autres. En réalité, au bout de près de quatre minutes, c'est le tygnon qui tomba au sol - ou se laissa tomber - et le brun qui afficha un énorme sourire de fierté. Il se tourna vers son professeur et ne reçu qu'un vague félicitation avant de recevoir pendant presque cinq nouvelles minutes de plus la liste exhaustive de tout ce qui n'était pas allé, allant d'un pivotement de hanche à sa fierté mal placé d'avoir gagné un combat aussi peu glorieux. Il haussa un sourcil et laissa sa place au suivant, passant une de ses mains sous son t-shirt pour masser son flanc droit qui avait salement morflé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
 Scientifique Mécanicien
avatar
Scientifique Mécanicien
Région d'origine : Elle ne s'en souvient pas
Âge : 16
Niveau : 28
Jetons : 652
Points d'Expériences : 851

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Dim 6 Nov - 19:15


Cours: Athlétisme, gym et lutte!
ft. SOLO TURN DOWN FOR WEED
Ah ! Les cours avec Jackie quel plaisir, le goût du sang, le bruit de os qui se brisent, les cris d'agonis, les massages revitalisant de Godzilla, la douce voix de Jackie, ses messages d'encouragement, son Nez semblable à la surface d'Illumis, tant de bonnes choses qui te mettent de bonne humeur. Il fallait pourtant que tu y ailles, armée d'une grenade chantilly à la ceinture, une petite veste par dessus ton t-shirt, il est temps d'y aller, dans ton short de sport tu files en compagnie de Jason et de Vérole, il est temps pour toi de partir au Gymnase, Vérole grinche un peu et soupire, elle déteste se faire trainer aux entraînements, car généralement elle est là pour rattraper tes bêtises, tes maladresse, en fait elle te sert de cheat code pour suivre le rythme.

Dans le gymnase, tous écoutent la délicate mélodie de Jackie, sa voix féminine, sensuelle, agréable bercent ton cœur de souvenirs monotones. Il y a bien longtemps qu'on ne t'as pas collé. Tu vois un peu de monde connu, quoi qu'il en soit, tu restes silencieuse, toi et ton duo, jusqu'au moment où elle sort la sono et les enceintes, alors dans ta tête tout de suite tu imagines ce genre de morceaux :


Mais surtout ça te fais littéralement exploser de rire, alors que tu commences à te tenir le ventre à force de rire tu tapes même du pieds avant qu'un cri plein d'amour ne te rappel à l'ordre, tu t'arrêtes aussi promptement que possible en cherchant désespérément à essuyer cette larme qui coule le long de ta joue tant le rire fut intense.  

Tu te mets à suivre les instructions de ton référent en te mettant à la bonne distance des gens t'entourant, tu jettes un regard complice à Vérole pour qu'elle t'aide dans les moments difficiles. Tu commences alors à enchaîner ces mouvements plus étranges que les voix dans ta tête en prenant des positions plutôt amusantes, comme la position du bétochef manchot à string vert (ceci est un ajout). Tu fais des petits mouvements de bras alors que Vérole t'aide de ses pouvoirs psychiques pour tenir le rythme, Jason, devant lui perd l'équilibre sans cesse, tombe sur le crâne, le cul et pousse des petits grognements en claquant de la mâchoire vers cette générale à qui il arracherait bien un morceau de jambon.

Mais le plus important réside dans la lutte, c'est quelque chose qui t'intéresse ça, enfin tu vas pouvoir exprimer tout ton potentiel, tes connaissances dans les arts de la guerre et prouver à Jackie que tu as de l'avenir dans l'armée. Quelques élèves avant toi se font rétamer avec toute la haine et la brutalité du monde, il faut dire que les pokémons de Mama Oddie rigolent pas, en même temps qui voudrait se la couler douce, à par toi et quelques exceptions devant Jackie ?

-MATRICULE 086 C'EST A TOI ! Évite de me décevoir, pour changer ! Cinq minutes à tenir !

Jackie semblait intimement convaincue de ton échec (comme à tous les exercices en dehors de la course matinale qui n'était jamais notée). Sans te dégonffler tu montes sur le ring, tu sautilles dans ton coin avec des petits mouvements de tête, face à toi un Tygnon, un distributeur de poings si bien qu'on peut compter les points de fidélités à ses coups dévasteurs au nombre de dents perdues sur un visage. Redoutable cuisinier ! Ton adversaire bat des poings pendant que Jason te regarde depuis le banc avec Vérole, hélas il ne peut venir se battre contre ton adversaire.

-Commencez !

Au moment où le tygnon se jette devant toi tu décides de jouer un atout.

-Attends ton lacet ! TU VAS TOMBER DESSUS !

Le pokémon interloqué par la force de tes propos s'arrête pour regarder ses chaussures ! Tu décides alors de te saisir de ta grenade chantilly pour la dégoupiller pile au moment où Jackie à le regard sur un autre combat, tu balances l'arme sur le crâne du tygnon qui se relève et là, on entend un :

SLAPH

Un flot de chantilly entour le tygnon à la suite de l'explosion et ce dernier aveuglé par la matière blanche et étant donné qu'il ne possède pas de mains pour retire la chantilly de ses yeux tu te jettes sur lui d'un coup d'épaule magistral pour le faire tomber arrière sans aucune forme de respect alors que tu hurles

-TURN DOWN FOR WEED !

Te voilà victorieuse en moins de cinq minutes avec un stratagème exceptionnel. Mais derrière toi le démon se lève, encore plus énervée qu'un Giratina à qui on retiré sa danette au chocolat tu l'entends hurler.

-MATRICULE 086 VOUS ETES COLLEE ! COLLEE A VIE ! SORTEZ D'ICI ! ET DONNEZ MOI CES GRENADES !

-Vous êtes jalouse de la modernité de mes techniques et de mon armement ! Façon j'en ai plus en stock !

Tu replaces une tresse avec un air hautain quittant la salle telle une princesse outrée. Tu allais encore ramasser une colle, mais qu'importe c'était plutôt « drôle » d'avoir étalé tes capacités en plein combat, façon les rageux diront triches, les vrais diront visionnaire.

_________________


Le personnage le plus loufoque !
Le personnage le plus hyperactif !
Le couple le plus improbable #Allen!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t884-audrey-hatoria-la-folie-des-immenses-grandeurs-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t892-audrey-hatoria-pyroli
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 7880
Points d'Expériences : 262

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Dim 6 Nov - 19:25

SOLO – COURS

Δ GYM ET LUTTE.
17 OCTOBRE 2016.

Elle te fait peur.

Et la peur te rend docile, Ciel, tu le sais fort bien. Il n'y a que cette raison qui t'as poussé à venir au coup de la Générale à la première heure de la matinée. Le regard fixé vers le ciel, tu repenses à l'intitulé. « Cours de perfectionnement physique », précisait l'emploi du temps de la semaine et, à en croire la masse gluante d'étudiants qui s'accumule autour de toi, tu n'es pas le seul à être venu par crainte des foudres de la référente des Pyrolis ou de son pokémon de prédilection. Tu n'arrives même pas à soupirer – et dire qu'hier à la même heure, tu étais entouré d'une majorité d'imbéciles qui faisaient régner le chahut au cours du professeur Yade et qui sont sûrement perdus ici et là dans la foule de ce même cours, mais réduits au silence et au respect cette fois – et tu fixes les horizons célestes sans relâche. Ne pas croiser son regard, ne pas croiser celui de Godzilla.

Tu n'as absolument aucune résistance physique et ce n'est pas la Générale, quelque soit le pourcentage de volonté qu'elle pourrait y mettre, qui améliorera ce fait. Lamentable, a t-elle lancé au milieu de sa phrase en haussant le ton sur ce mot particulièrement. Elle a de ce fait touché du doigt ta condition toute entière.

Tu es pitoyable physiquement et mentalement. Tu le sais et tu ne fais rien pour y changer. D'ailleurs, tu as souvent du mal à respirer malgré le fait que tu sois mince, presque filiforme, lorsque tu cours trop souvent ou trop rapidement. À ce fait, s'ajoute un douloureux malaise compte tenu de la présence de nombreux étudiants que tu as du mal à supporter. Tu n'aimes pas la foule. Tu n'aimes pas avoir des gens concentrés autour de toi, mais tel est le prix à payer pour assister à un cours de la Générale.

Qui serait, après tout et dans toute l'académie, assez stupide pour en manquer un volontairement ?

Tu dérives lentement ton regard du ciel vers la Générale lorsqu'elle sort une chaine hi-fi de son sac – wait, une chaîne hifi ? Tu es surpris de la présence d'un de ces appareils en 2016, encore plus quand tu constates qu'il est visiblement en état de marche mais tu n'oses pas piper un seul mot – et qu'elle la branche à deux enceintes en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Légèrement médusé par l'appareil électronique qu'elle utilise, tu manques quelques instants pendant lesquels tu ne saurais dire si elle a donné des explications avant de te ressaisir en entendant quelques uns de tes voisins commencer à pouffer de rire. Ils ne sont d'ailleurs pas les seuls dans la foule à se retenir malgré le fait que la Générale et son pokémons imposent naturellement le respect et tu envies leur impertinence sinon leur courage.

Tu serais bien incapable d'en faire autant, tant la trouille te noue le ventre et tortille ton estomac en lui imposant des loopings.

« Bien et maintenant, on s'écarte ! Un mètre d'écart avec votre voisin et plus vite que ça ! Lorsque je lancerais la musique, vous suivrez mes mouvements À LA LETTRE. Celui que je vois tomber, s'immobiliser ou perdre le rythme... C'est avec Godzilla qu'il poursuivra l'exercice. »

Le calme s'impose à nouveau dans les airs et tu t'exécutes rapidement, tout comme tous les étudiants présents pour ce cours d'athlétisme. Une chanson se lance et, peu soucieux de te faire remarquer, tu commences à singer la Générale comme le fond tous les autres. Les premiers mouvement s'enchaînent et ton corps suis plutôt bien jusqu'au milieu de la seconde chanson.

Puis ta respiration devient douloureuse.

Puis ton cœur se mets à battre bien trop rapidement à ton goût.

Tu as l'impression que tes muscles vont se déchirer à force d'être tirés de haut en bas et de droite à gauche. À quelle chanson en êtes-vous ? La troisième, peut être la quatrième. Tu espères que la torture va bientôt s'arrêter. Tu inspires et expires de plus en plus difficilement. Tu es trempé de sueur et la seule chose qui retient tes jambes de se dérober sous ton corps endolori, c'est la peur. À défaut de te paralyser, elle te maintient debout et même lorsque ton cœur est sur le point d'éclater, lorsque ta cage thoracique semble sur le point de se briser alors que les dernière notes d'une cinquième chanson résonne dans le gymnase, tu restes debout, la peur surpassant la douleur et le malaise qui te guette.

Jackie balaie la salle d'un regard répugné. Puis elle annonce que les choses sérieuses vont pouvoir commencer et le temps, tout comme les battements de ton cœur, semble se suspendre dans le gymnase.

Ce n'est pas fini.

Mécaniquement, tu suis le troupeau d'élèves à l'extérieur du dortoir afin de découvrir la nouvelle torture physique que la Générale – tu remarques seulement à ce moment là que tu n'es jamais parvenu à l'appeler professeure et à lui donner un statut d'enseignant propre à tes yeux – souhaite vous imposer. Des pokémons combats, au nombre de cinq, vous attendent au grand jour. Ils semblent aussi apeurés et résignés que vous, mais ni pokémons ni élèves n'ont le choix de leur présence en ce lieu. Tu te mords les lèvres et quelques gouttes de sang se perdent sur ta langue.

Jackie vient d'annoncer que vous devrez les affronter. Et, comme la malchance n'est jamais très éloignée de toi et qu'elle semble particulièrement apprécier ta compagnie, tu es le second élève qu'elle pointe du doigts parmi les cinq premiers à affronter.

Tu ne fais pas attention à celui qui affrontera le Machopeur poussé en premier par les pokémons de Mama Odie.

Tu es bien trop occupé à te rendre compte que ton adversaire fait bien soixante-dix centimètres de plus que toi.

Pandarbara se dresse devant toi et tu crois à une blague pendant quelques secondes. C'est pas sérieux. C'est pour déconner. C'est une blague et tu vas pouvoir tranquillement rentrer dans ton dortoir, juste après que la Générale ai annoncé qu'elle plaisantait.

Mais, tu le sais très bien malgré les pensées qui se bousculent dans ton crâne, Jackie ne plaisante jamais. Elle ne doit même pas savoir ce que le mot signifie, si tant est qu'elle le possède dans son vocabulaire.

« MATRICULE TROIS CENT QUATRE-VINGT SEPT ! Vous attendez qu'il neige ?! »

Le temps s'arrête, définitivement. Dire que tu n'as même pas eu le temps de faire ton testament … Et que tu es obligé de te ressaisir. Conscient que tu vas sûrement pas tarder à te faire massacrer en beauté, tu tentes malgré tout de te défendre puisque tel est le but de l'exercice ; et dire que tu ne t'es même pas encore remis correctement de la séance de gymnastique en musique de tout à l'heure. Tu frappes maladroitement le pokémon de type ténèbres et combat, en tentant d'esquiver ses coups bien plus souvent que tu ne cherches à en placer.

Tu es une larve physiquement et ce n'est pas les courbatures laissées par les prouesses musicales d'il y a quelques minutes qui diront le contraire. Se lever demain matin va être horrible.

Le poing de Pandarbare fend les airs pour venir s'écraser, le moins fortement possible qu'il puisse frapper pour ne pas attirer l'attention de Jackie en faisant seulement de cogner, contre ton épaule droite et tu grimaces malgré avant de se jeter dans un coin opposé pour esquiver. Il tente de frapper à nouveau et tu parviens en bondissant ailleurs à parer le coup qui s'enfonce dans un tronc d'arbre en laissant une trace assez appuyée sur le sol. Tu profites de ta présence dans son dos pour tenter de le frapper dans les pattes inférieures bien que tu n'espères même pas lui faire mal et encore largement moins le faire chuter mais il a déjà fait-volte face et, ayant repéré ton geste, il envoie sa patte au sol gauche s'éclater au niveau de ton torse.

La souffrance est si forte qu'elle te coupe la respiration pendant plusieurs secondes d'affilée et que tu te demande si tu ne vas pas faire exprès d'abandonner en te laissant piteusement tomber sur le sol.

Tu ne vas de toute façon et de toute évidence plus tenir très longtemps. En fait, tu es sûrement déjà en train de mourir intérieurement et il est fort probable que seule ton enveloppe corporelle soit en train de se mouvoir pour satisfaire l'égo sadique de la Générale.

Tu reçois un violent coup de pied dans les jambes et tu ne sais pas par quel miracle tu parviens à ne pas tomber par terre mais tu as le temps de frapper la patte lancée d'un coup de poing  avant de te redresser de justesse.

De justesse pour rien, car un nouveau coup de poing de la part de ton adversaire t'envoie brutalement au tapis.

Tu es mis hors d'état de nuire et tu t'en remercies mentalement. Tes muscles tirent horriblement, tu parviens à peine à respirer suffisamment pour partir hors de la zone de combat et laisser ta place à un autre malheureux et ton cœur est sur le point de transpercer ta poitrine tant ses battements se succèdent violemment.

Tu n'écoutes même pas Jackie te hurler dessus. Elle doit annoncer que tu es le pire cas qu'elle a jamais vu dans sa carrière, que tu es une larve ou peut être encore que pour un garçon, tu n'as plus de résistance qu'une virus face à dix sortes de médicaments différents. Peu t'importe. Tu ne cherches même pas à savoir combien de temps tu as tenu face à ton adversaire.

Tu as la tête qui tourne et le cœur au bord des lèvres, qui tremblent d'ailleurs horriblement vite et fort. Ta respiration douloureuse et saccadée ne tarde pas à te conseiller de t'éloigner du groupe avant de faire un malaise – tu crains moins les témoins que Jackie elle-même. Profitant du fait que ton tour est passé et que ni la Générale ni son Godzilla ne font attention à toi, tu chancelles sur une quinzaines de mètres avant d'aller te vider les tripes dans la première poubelle venue à l'écart du groupe d'étudiants. La poitrine ondulant et se contractant à cause des nausées, tu vomis tout ce que tu peux sous le poids de la douleur avant de te laisser tomber contre un arbre et tu tentes tant bien que mal de récupérer une respiration normale tout en essuyant la sueur qui coule sur ton front.

Tu retourneras vers le groupe dans quelques minutes mais pour l'heure, tu n'as pas la moindre envie de leur imposer ton malaise ou même de te faire remarquer.

Au travers des acouphènes qui se bousculent dans ton crâne en compagnie d'une douleur migraineuse, tu parviens à te rappeler les paroles de la Générale à la sortie du ring de combat, que tu avais visiblement retenues même dans les écouter. Il faut croire que chacun de ses mots en impose tellement pour toi que la peur te les fait retenir même involontairement.

« Matricule trois cent quatre-vingt sept, votre performance a été lamentable ! Une larve, un microbe ! UNE MINUTE ET DIX SECONDES ! Vous avez tenu une minute et dix secondes ! ET VOUS APPELEZ CELA UN COMBAT ? »

© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 393

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Mar 8 Nov - 21:53


Une séance de gym tonique avec Jackie, un réveil qui à sonné en retard et plus de café, voici la formule parfaite du Kira de mauvaise humeur dès le matin ! La référente elle par contre, semblait de bonne humeur,  ‘’ trop ‘’ pour que ce ne soit pas suspect, elle ne tarda pas à faire son petit discours  en beuglant comme à son habitude… La mauvaise humeur du Voltali était telle, qu’il n’écoutait même pas, se contentant de rester silencieux. Rapidement le Général Jackie sortit une sorte d‘énorme poste hi-fi accompagné de deux enceintes tout aussi massives. Les choses se présentaient plutôt mal ce matin, elle installa son matos plus vite qu’une équipe d’ingé-son, et imposa un rang parfait à l’assemblée d’élèves présent.

Et la ce fut le début d’un  ‘’ échauffement’’ sauce Jackie… Autant au début le rythme de la musique était normale, qu’au fur et à mesure des exercices et des changements, il accélérait.


- C’était donc ça le truc louche du jour… Gromella le blond, en faisant ses exercices. Exercices qu’il avait d’ailleurs du mal à suivre. Entre les postures d’étirement à s’en rompre un tendon et les enchaînements de coups de plus en plus rapides, les flexions, extensions et tout ce qui s’en suivaient, le blond commença rapidement à se forcer pour ne pas s’arrêter . Les veines de son front commençaient tout doucement à apparaître, ce qui ne manquait pas d’amuser Armstrong et Ryujin qui était eux aussi présents pour s’entraîner et soutenir leur pauvre dresseur… Le Machopeur n’avait pas grand mal à suivre le rythme, après tout c’était un habitué de l’entraînement, Ryujin non plus d’ailleurs. Le côté serpent, qui le rendait vif et souple, bénéficiait largement à ce petit rampant violacé. Et ainsi les mouvements et enchaînements de gym tonic continuèrent, même si malgré sa mauvaise humeur, cela ne manqua pas d’arracher un petit sourire amusé au Voltali. Les combinaisons de mouvements répétitives perdaient toutes leurs crédibilité, même si la vision du Général en mode gym tonic resterait longtemps gravée dans la mémoire de Kira.

Puis finalement la musique finit par s’arrêté, permettant à l’assemblé, qui était passé de normal à un troupeaux de tomates haletantes… Ce qui ne manqua pas d’exaspéré le Général, qui se remit à beugler comme pas permis. Puis soudain elle décida d’emmener tous le monde au gymnase, les élèves ne manquèrent pas de lui emboîter le pas, malgré leurs fatigue. Une fois arriver, et les Pokémon de Mama Odie en vue, Kira comprit vite la suite :


-Un ring, des Pokémon Combat, ça sent pas bon ça…

-Chop !

-Vous passerez en premier. La règle est simple : Vous, votre adversaire, cinq minutes. Le premier qui fait toucher le sol à l'autre l'emporte.

-Chop chop !

-Nan mais l’entraînement c’est pour nous hein, pas toi. Tu as beau être motivé tu restes un Pokémon, pas un élève… Désolé mon grand mais tu vas rester sur le banc de touche cette fois.

-Macho…

-Tiens ! Monsieur Kira ! J’avais justement besoin d’un volontaire pour affronter ce Machopeur ! C’est aimable à vous de vous proposer !

- Tout le plaisir est pour moi Général ! Le Voltali se souvenait qu’il valait mieux éviter d’aller à contre-courant avec Jacky, donc malgré le pseudo volontariat, il fila sur le ring sans discuter.

- Très bien, Homme et Pokémon, à mon signal… Allez y !


Le Machopeur regarda d’un air blasé le Général, avant de tourner la tête vers Kira, et de hausser les épaules, comme pour dire désolé je ne fais qu’exécuter les ordres… Après quoi il frappa violemment ses paumes l’une contre l’autre, avant de se mettre en position, les choses s’annonçaient plus mal pour le blondinet…Le Pokémon bodybuilder fonça alors sur Kira, paume en avant pour le faire tomber. Heureusement pour lui, Kira avait l’habitude et connaissait l’amplitude de chaque mouvement des Machopeur. Les fruits de son entraînement avec Armstrong et des suppléments de Jackie portaient leurs fruits finalement, le blond n’eut qu’à faire un pas rapide de côté et de se baisser un peu pour esquiver la paume de son adversaire. Celui-ci sembla d’ailleurs surpris de la vivacité du jeune homme. Les longues heures passées à se perfectionner et à étudier les mouvements d’Armstrong avaient fait de lui un combattant redoutable, même s’il était loin du rapport poids/puissance de son adversaire. Le blond profita même du mouvement lourd du Pokémon pour lui décrocher un coup de pied dans le flanc du genou, l’un des points faibles de l’articulation. Le Machopeur mit un bon mètre à stopper sa course, manquant de tomber, celui-ci ne semblait pas avoir apprécié le coup de pied. Il se retourna alors vers le jeune homme, et usa de sa capacité Grimace pour tenter de l’impressionner, cela eut un effet modéré, la perspective d’un entraînement spécial par Jackie en cas de défaite étant de loin plus terrifiante que la Grimace du Pokémon… Kira prit alors un instant pour réfléchir, le temps que le Machopeur eut fini sa parade de combat. Il savait que les bras étaient le point clé du Pokémon, et que s’il se faisait saisir, c’était fini pour lui. Mais il y avait un point faible, les jambes. Autant le Pokémon était bodybuilder et avait d’énormes pectoraux, que ses jambes étaient relativement sans défenses.


Le blond tenta alors sa chance, chargeant vers le Pokémon tout en faisant une série de feintes et de mouvement saccadés pour perturber son adversaires. Cela fonctionna, le Voltali portant un coup à nouveaux au genou de son adversaire. Mais en contrepartie, il se fit saisir au col par le Pokémon. Celui ci le souleva, il s’apprêtait à le plaquer au sol pour gagner, Kira n’eut qu’une fraction de seconde pour se décider. Il profita alors du fait que son débardeur était pourvu de trou large au niveau des bras pour s’en extirper. Le blond retomba alors lourdement sur ses pieds, manquant de tomber, dépourvu de haut. Finalement, il tenta le tout pour le tout, profitant de la surprise de son adversaire il lui décrocha un énorme coup de pied dans… Euh… Dans l’entrejambe en fait… Le Pokémon émit un petit couinement, avant de porter la main à la zone meurtrie, et de s’effondrer tel une masse sur le sol, manquant de peu d’écraser Kira.

-Euh, pardon… Dans la précipitation j’ai régit vite et puis bah euh voilà… Je m’excuse vraiment hein je voulait pas…

-Chopeur…

- Bravo monsieur Kira ! Au moins je vois que sur l’un d’entre vous mes entraînements n’auront pas été totalement inutiles ! Contrairement à beaucoup TROP d’entre vous ! Allez c’est  fini, sortez du ring et surtout REMETTEZ IMMÉDIATEMENT VOTRE DÉBARDEUR !

- Oui général ! Pardon général !

Le Voltali récupéra son haut, aidant au passage le pauvre Pokémon à sortir du ring, avant de lui filer une baie Oran qu’il gardait dans sa poche au cas où…
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 2805
Points d'Expériences : 887

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Sam 12 Nov - 22:45




COURS ATHLÉTISME

GYM ET LUTTE

Qu'est-ce qu'il foutait là ? Sérieux. Il était coordinateur lui. Pas Pokeathlète, pas TopDresseur, son cursus n'était pas sensé comprendre de torture avec le Général Jackie alors pourquoi toute l'école avait désormais un terrible cours nommé « Cours de Jackie » ? C'était pas humain de leur infliger ça franchement. La direction était vraiment pas cool pour le coup. Il ferait bien un sitting mais connaissant Jackie le mieux était encore de se taire et d'essayer de survivre. C'était un bon planning pour cette matinée non ? Il soupira, frissonnant dans son ensemble de sport. Qu'est-ce que cette folle furieuse leur avait réservé ?

Il resta silencieux face aux remarques du Général, évidement que la moitié d'entre eux n'était pas des athlètes de hauts niveaux capable de toutes ses folies. Il y avait dans la vie d'autres objectifs que celui de vouloir devenir une montagne de muscle et si elle avait besoin d'exemple il pouvait commencer aujourd'hui et s'arrêter dans trois vies. Au moins. La voilà qui partait dans ses délires. De la gym tonic ? Merci bien il était docteur es Just Dance. Il n'avait aucun doute quand à sa capacité à tenir le rythme pour la première partie de l'épreuve.

Coude, genoux, tourne sur toi même. Souris à la caméra toujours. Parfaitement en rythme et souriant comme une idole en plein live, Sirius s'amusait plus qu'il ne souffrait. Il se laissait même aller à chantonner quelques paroles entre deux mouvements compliqués. Il adorait vraiment danser et même ce semblant de torture le satisfaisait amplement. Des mouvements de bras amples et maîtrisés, finalement Sirius se sentait dans son élément. C'était qu'une performance, il avait de l'endurance, ça irait. Il tiendrait parfaitement jusqu'au bout. Pour le public !

Et il eut raison. Qu'on lui redise que Just Dance était un jeu stupide qui ne servait à rien ! Un peu essoufflé néanmoins après les nombreuses chansons enchaînées, forcément ça avait été les plus difficiles, Sirius récupéra sa bouteille d'eau et versa la moitié sur sa tête et vida l'autre moitié dans sa gorge. Aaaaaah. Un peu de fraîcheur dans ce monde de brute. Il ferma les yeux profitant de la douce sensation du réconfort après l'effort jusqu'à ce qu'à nouveau la voix du Général ne s'élève à nouveau.

Bon, ça allait au final, ce cours était totalement moins horrible que prévu. Attendez, elle avait dit quoi ? Combattre … des … pokemons … combats ? MAIS ELLE ETAIT TOTALEMENT FOLLE ? Et si jamais il se blessait gravement ? Qu'il était défiguré ? Qu'il ne pouvait plus remonter sur scène ? Hors de question qu'il ne participe à ça ! Il n'avait pas prévu de mourir aujourd'hui merci bien Jackie. Comment fuir ? Comment ne pas se faire prendre ? Ah. Jackie était bien occupée avec les gens sur le ring. En tout logique, s'il reculait jusqu'au coin du bâtiment … il pourrait s'enfuir.

Ah. Bonjour Godzilla.

Un léger rire angoissé et il retourna vers les autres élèves avec l'expression du désespoir sur le visage. Mission abort captain. Bon, peut-être que s'il traînait et se débrouillait pour passer dans les derniers il n'y aurait plus le temps pour son passage ? Ouais, bon. On se nourrir de tout l'espoir qu'on peut trouver hein. Outch. Ça devait faire mal ça. C'était une sacré patate. Oh par tous les magmas et Groudon il devait vraiment monter sur ce fichu ring ? Il devait vraiment essayer de tenir tête à un pokemon combat ? Il était un coordinateur. Un co-or-di-na-teur. Les seules batailles qu'il connaissait était celle de style et de beauté. Ses doigts existaient pour créer et pas pour frapper. Comment allait-il faire ? Sirius frissonna. Il était tellement mort.

Quand son nom fut appelé par la Général c'est la mort dans l'âme qu'il monta à son tour faisant de son mieux pour ignorer les commentaires de la femme, si on pouvait toujours appeler ça une femme (on se venge comme un peu hein). Bon, il était temps de montrer que dans une vie antérieure il avait été un très grand catcheur ou un truc du genre et que des réflexes allaient ressortir de cette autre vie pour lui sauver la mise (et le visage) de l'effroyable combat qui l'entendait. Comme il passait dans les derniers son adversaire était déjà un peu fatigué mais ça ne semblait pas spécialement gêné le Machopeur qui fit claquer ses trop nombreux poings les uns contre les autres avant de lui lancer un pauvre sourire. Ouais c'est ça fout toi de la gueule de Sirius, il adore ça. Ah. Non, je suis pas sensée le dire ça. Désolée Sirius.

Il porta faiblement ses mains serrées en poings devant son visage avant de faire un pas en direction du pokemon. De toute façon c'était vraiment pas juste. Il avait deux fois plus de bras que lui et … en fait, si Sirius était honnête, il savait qu'il n'aurait pas plus de chance si le Machopeur avait eut les mains, toutes les mains, liées derrière le dos. Disons juste que le combat serait moins long comme ça. Sirius adopta donc la technique dite du « lâche » et se contenta d'esquiver le plus possible le pokemon. Hop. Sur la droite. Hop, en bas. Cependant sa méthode, si elle préservait l'intégralité de son intégrité physique, ne plaisait ni à son adversaire ni au Général qui hurla une phrase incompréhensible au duo.

Et d'un coup, le combat fut moins amusant. Vas y que je t'attrape. Vas y que je te fais tourner dans tous les sens au dessus de ma tête et que je fais craquer des parties de ton corps dont tu ne soupçonnais pas même l'existence avant de t'envoyer t'écraser sur le sol avec l'élégance d'un escargot dont on aurait retiré la carapace. Ouais, c'est pas énorme. Pas du tout même si vous voulez mon avis. Victoire par K.O. Sirius est une loque. Il déteste Jackie. Il va passer la soirée à compter ses bleus en maudissant Jackie. oh. Et j'ai dit qu'il détestait vraiment beaucoup Jackie ? Parce qu'il déteste vraiment beaucoup Jackie.

© BB Dragon


_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15
Niveau : 33
Jetons : 1701
Points d'Expériences : 892

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Sam 19 Nov - 15:55

Le réveil matin sonne fort en ce début de matinée et tous mes pokémons sont déja levés. Terry joue avec sa ball, Speedy est partie faire son petit circuit et Phoën tout tremblant en pensant qu'il y a un monstre sous le lit. Cela m'avait valu le fait de me lever à 2h du matin pour le calmer comme un pèe et son enfant. Sauf qu'il n'y a pas de maman. 

A peine je pense à ça qu je rougis légèrement. Va vraiment falloir faire quelque chose pour ça, ça ne peut plus durer. Je regarde l'heure 8h50.


-Merde on est en retard pour le cours !!!

Prenant avec moi deux trois affaires de sport me tombant sous la main, c'est-à-dire un sweat à capuche et un short de basket, j'attrappe mes Pokémons pour courir au cours afin de ne pas me faire disputer. Par un miracle encore inconnu j'arrive au cours à l'heure et me fond dans la masse (même si quand on est grand ce n'est pas tes discret). L'heure de rentrer dans le gymnase est arrivé...

Là le général est présent près à nous faire faire de l'exercice. Comme je suis un nouveau de cette année je n'ai pas pu m'empêcher un sourire à l'annonce d'une séance de gym tonic. Mais elle lance la musique et... Oh mais je connais cette musique. Je commence à m'enjailler sur la première musique avec Phoën qui à décidé de pointer le bout de son museau pour se bouger dessus. Seulement voilà la danse n'a pas l'ai d'être dans les priorités du général.

-Matricule 373 vous vous foutez de moi !!!

C'est bientôt la partie du solo, je suis prêt à suivre le rytme.

-MATRICULE 373 !!!!

Phoën est comme un fou.


-LE GRAND STEAK !!!!

-Hein euh oui ? Pardon ?

-Vous et vos pokémons allez voir Godzilla pour terminer l'échaufement !!

Je jette un regard au Lamantine apparament ravi de pouvoir avoir des clients à martyriser.

-Mais je...

-Vous RIEN DU TOUT, vous n'êtes qu'une LARVE et en plus vous DESOBEISSEZ alors DEGAGEZ !


-He faut pas se braquer vous sa...


-DEGAGEZ !!!!!

Son hurlement fait pleurer Phoën que je récupère aussitôt en lancant un regard noir au général. Je me dirige vers Lamantine pour commencer la route de l'enfer. 

Alternant eau froide et eau chaude il me force à essayer de la porter en m'écrasant de tout son poids et en me riant à la figure. Après trente longues minutes à subir son "échaufement", il me libère enfin pour continuer la séance. Un match contre des Pokémons combats. C'est une blague ?!? Regardant les gens passer avant moi je me dis que nous ne devrions pas nous battre contre eux mais contre le général. Jusqu'au moment fatidique où...


-MATRICULE 373 EN PLACE !!!!

Je monte sur le ring en face de mon adversaire un Kiclee très très trèèèèèès heureux d'être là. Je lui fais un clin d'oeil pour lui faire comprendre qu'il n'aurait pas besoin de me frapper.

-COMMENCEZ !!

A peine le début du combat retentis que je m'assois par terre en disant...

-J'abandonne j'ai pas envie de me batre avec des Pokémons.


-ON VOUS A DEMANDEZ VOTRE AVIS VOUS ?


-C'est pas en GUEULANT que vous allez faire des élèves des monstres en muscu ou en combat.


-COMMENT OSEZ VOUS ?


-Vous arrêter pas de gueuler et ne nous aider pas...

-TRES BIEN JE VAIS VOUS AIDER MOI !!!

A ses mots elle commence à monter sur le ring et dégage le Kiclee qui me regarde plein de pitié. Tous les conscients encore présents doivent être surpris.

-Ce sera MOI votre adversaire et si vous GAGNEZ ce match vous pouvez ne plus venir en sport de l'année mais si vous PERDEZ vous ferait deux fois plus d'entraînement que les autres.

-Très bien.

Je déglutit avant le début du match. Puis le top retentis. Et ... Hein elle est déjà là ?!? Je l'ai pas vu se déplacer. Elle me décoche un coup de poing dans l'estomac et enchaîne avec un pied marteau très bien placer. Top fin du combat en 4.1 secondes par KO. Victoire du général haut la main. Je commence à partir loin très loin de la terre avant de me réveiller allonger par terre avec des gens me ventilant et un petit bonhomme me collant sur le ventre pour me tenir chaud. Terry me tend de l'eau dans un recipient qui n'est pas a moi mais je bois quand même dedans en comprenant que je ne pourrais jamais m'y faire à ses cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5236-372-logan-atkinson-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5255-logan-atkinson-voltali-t-card
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 2951

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Dim 20 Nov - 16:06




« Cours de perfectionnement physique – 8h. » Il va sans dire que la préfète des Pyroli était  présente à l’heure dite. Elle ne voulait pas risquer de se mettre sa référente à dos, tiens… Elle ne voulait pas que la grande alpha des Pyroli lui tombe sur le dos et la traîne au cours en la tirant par les cheveux. Ce serait dommage. Et douloureux. Et puis elle était Pokéathlète, oui ou merde ? Bon. Voilà. Elle sortait de l’entraînement matinal, certes, mais elle pouvait bien enchaîner avec un peu plus de sport. Mais avant, un café ! Vu qu’il y avait une nouvelle machine dans la salle commune des Pyroli, elle n’allait pas se priver, tiens. Toutes les Pyroli s’étaient cotisées pour cette petite merveille, et la brune avait découvert que le goût du café ne la dérangeait pas. Ça donnait un coup de fouet bienvenu, et elle ne doutait pas qu’elle en aurait besoin pour ce cours de sport. Autant en profiter, non ? Elle s’en fit couler une tasse, qu’elle but assez vite pour ne pas être en retard, appréciant tout de même sa boisson sans trop se presser. Plus sombre qu'une nuit sans lune, plus brûlant et encore plus mordant que l'enfer lui-même...Tel est le café. Ou plutôt, tel serait l’effet du café sur son organisme. Elle lava rapidement la tasse avant de s’en aller pour rejoindre les autres au gymnase, vêtue de son habituelle tenue de sport qui lui collait à la peau. C’était bizarre au début, mais ça permettait de meilleurs mouvements, et surtout, cela ne laissait aucune prise offerte pendant les cours de lutte. Apparemment, elle avait bien fait, car en arrivant au gymnase, elle comprit assez vite que le cours de perfectionnement physique serait… Un cours de gym tonic ?! Ce fut avec un immense effort de volonté qu’elle garda son sérieux et musela son éclat de rire, droite comme le pilier d’un menhir. Étrangement, elle tenait à sa vie, pas comme tous ces fous qui ricanaient sans comprendre qu’ils allaient le regretter. Le regard de glace de la référente de son dortoir les cloua sur place et les réduisit au silence. Le cours pouvait commencer.

Aileen n’avait jamais fait de gym tonic, ayant toujours préféré les arts martiaux. Pour une fois, elle le regrettait. Que c’était dur ! Si elle mettait un point d’honneur à suivre le rythme, elle sentait ses muscles crier grâce. C’est fou, ça, même après trois ans de vie chez les Pyroli, elle se découvrait encore de nouveaux muscles ! Avec tout ce qu’elle entendait claquer en elle, elle avait l’impression de se transformer en biscotte, et dieu que c’était désagréable d’avoir l’impression qu’un de ses bras allait se décrocher à force de le lancer vers l’avant de cette manière ! Les musiques s’enchaînaient, les unes après les autres, et de plus en plus d’élèves tombaient comme des mouches, avant de se relever d’un coup, rafraîchis par la « douce attention » de Godzilla, qui lançait des projectiles de glace et de neige sur les traînards. Oups. Le chaud-froid n’était pas le top pour ce genre de trucs, alors autant ne pas abandonner, hein ! Parce que si elle prenait du retard… Elle préférait ne pas le savoir. Elle refusait de prendre un projectile à son tour, parce qu’elle tenait à sa santé, et ne voulait pas prendre froid à cause de son retard. Au bout de plusieurs longues minutes, la gym tonic s’arrêta, et à nouveau, certains élèves se laissèrent glisser au sol pour y mourir dans leur jus. Hmmm. Appétissant. Par fierté, et aussi parce qu’elle craignait la réaction du Général si elle flanchait, Aileen se força à rester debout. Elle avait bien fait. Les vociférations de colère de sa référente sur les « larves » qui n’avaient pas supporté son « échauffement » leur vrillèrent les tympans, les gens se relevèrent en hâte, et la brune fut bien heureuse de ne pas avoir été visée par les propos de l’ancienne militaire. Échauffement. Le cours, apparemment, continuait. La mort dans l’âme, la Pyroli emboîta le pas aux autres pour poursuivre le cours, à savoir un combat contre des Pokémon Combat appartenant à Mama Odie. Mais. Avaient-ils la moindre chance de l’emporter ? Ah, ils ne devaient pas l’emporter, mais tenir le plus longtemps possible. Cinq minutes, selon sa référente. C’est parti pour le carnage…

L’avantage qu’ils avaient, c’est que les Pokémon ne semblaient pas motivés à l’idée de les écraser comme les vulgaires insectes qu’ils étaient. Ils semblaient plus terrifiés par Jackie qu’autre chose, et elle n’était pas la seule à l’avoir noté. Si certains se firent envoyer au tapis, d’autres réussirent à résister, et chose impensable, à l’emporter, comme Idalienor ou Kira. Sa victoire n’était pas très règlementaire, mais, eh, Jackie n’avait jamais précisé comment il devait l’emporter. Ça devait faire très mal au canal par contre… Et contre toute attente, certains abandonnèrent sans combattre, soit Logan, qui s’attendait à se faire incendier verbalement. Il aurait dû réfléchir cinq secondes, car n’importe quelle Pyroli aurait pu lui dire ce qu’il se passe dans ce genre de cas. Tu ne veux pas combattre le Pokémon ? Alors tu vas me combattre moi ! Mais bon, après tout, un fou qui ne pense pas est encore plus fou qu'un fou qui pense follement. Logan se fit éjecter en moins de trois secondes, et la brune esquissa une grimace. Bien, message reçu, les Pokémon Combat ou la mort. Parfait. Ce seraient donc les Pokémon Combat. Sans grande surprise, Audrey se fit expulser du cours avec pertes et fracas, et cette dernière s’en alla, avec panache selon elle, stupidement, selon Aileen. Elle ne pouvait pas se tenir tranquille trente secondes ? Quelle plaie, d’avoir une hystérique pareille dans son dortoir…

« MATRICULE CENT VINGT-ET-UN ! SUR LE RING ! »
« Oui, Général ! »

En hâte, la brune se glissa sous les cordes du ring, inquiète à l’idée de savoir qui elle allait affronter. Le Machopeur serait le meilleur plan, mais il venait tout juste de combattre Sirius, et ne reparaîtrait qu’après un petit moment. Du coup, normalement, elle devrait combattre celui que Logan n’a pas combattu, soit le Kicklee. Ce fut effectivement le cas. Le Pokémon Latteur lui fit bien vite face, et le brune se mit en garde. Elle allait gagner. Elle devait gagner. Elle était Pyroli, Pokéathlète, de Grade 4. Si elle perdait, Jackie la tuerait pour laver cet affront. Ou si elle perdait, elle devait entraîner le Kicklee avec elle, comme Idalienor avait fait. Ce serait plutôt assimilé à un match nul, du coup. Un match nul lui suffirait.

« Le combat commence MAINTENANT ! »

Mue par un pressentiment, la brune bondit sur le côté, esquivant de peu le coup de poing du Kicklee, qui aurait pu la faire voler si elle ne l’avait pas senti venir. Par réflexe, elle se retourna pour balancer un coup de poing dans le bras extensible de son adversaire, et serra les dents pour ne pas grogner. La vache, ça fait mal ! Çà l’avait handicapé un minimum, au moins ? Pfeuh, même pas ! Pour ne pas lui laisser l’opportunité s’en placer une, elle le mitrailla de coups de poings, rageant de voir le Kicklee parer sans le moindre mal. Il aurait même pu la frapper trois fois entre chaque coup de poing. Alors pourquoi ne le faisait-il pas ? Parce que… Parce qu’il voulait la laisser gagner ! La jeter au sol n’était pas son but, et il n’agirait que si Jackie se mettait à hurler, alors il paraît ses coups sans agir, lui laissant le champ libre pour essayer de le mettre au sol. Il fallait qu’elle en profite, et vite. Quelque chose au sol attira son attention, et elle se mit à réfléchir furieusement. C’était débile, mais ça pouvait marcher. Et ses bras commençaient à fatiguer, alors il fallait qu’elle agisse rapidement si elle ne voulait pas être éjectée en une seconde. Elle ralentit doucement le mouvement, et le Kicklee, semblant y voir une faille, s’y engouffra tête en avant, balançant à nouveau son bras vers elle pour l’éjecter hors du ring. Mais la brune avait disparu. Elle s’était jetée en avant, sentant le long bras lui frôler le dos, et elle frappa du poing la jambe du Kicklee, qui, ne s’y attendant pas, partit légèrement en arrière pour retrouver ses appuis. Il ne s’attendait pas à mettre le pied sur un reste de chantilly, souvenir du combat d’Audrey, sur lequel il glissa, partant à nouveau en arrière, ne pouvant s’équilibrer puisqu’il avait lancé son bras. La brune en profita immédiatement, et se jeta droit sur le Kicklee pour le faire tomber au sol. Sans appui solide, avec la Pyroli qui le poussait en arrière, et avec le pied glissant sur une flaque de chantilly, ce qui devait arriver arriva. Le Kicklee tomba lourdement, la Pyroli lui tombant dessus, le souffle coupé. Mais elle avait gagné. Le premier qui fait toucher le sol à l’autre l’emporte. Il avait touché le sol avant elle. Elle avait gagné.

« MATRICULE CENT VINGT-ET-UN ! » La brune se releva immédiatement, laissant le Kicklee se redresser et sortir du ring. « Votre posture était lamentable, et vos mouvement beaucoup trop chaotiques ! » La préfète accusa le coup sans rien dire. « Cependant… Vous savez tirer profit de vos connaissances et de votre environnement plutôt que de votre force, et il a touché le sol avant vous. C’est tout ce que j’attendais. Maintenant, sortez du ring pour laisser la place au suivant ! »

Un peu plus joyeuse, la brune sortit du ring, avant de se rendre compte d’une chose. Jackie ne lui avait pas donné son temps ! Peut-être qu’elle pouvait le lui demander ? Tout le monde l’avait eu, sauf elle ! Avant que sa référente n’appelle le suivant, Aileen prit la parole, même si cela devait être la dernière chose qu’elle ferait de sa vie.

« Général ? » Jackie baissa les yeux vers elle. « Quel temps est-ce que j’ai fait ? »
« Vous avez tenu quatre minutes et trente-cinq secondes, chronomètre en main. Autre chose, matricule cent vingt-et-un ? »
« Non Général. Merci Général. »

Après avoir claqué un garde-à-vous, la Pyroli se hâta de rejoindre les autres, se mêlant au reste du groupe en essayant de ne pas sourire. Quatre minutes et trente-cinq secondes. C’était un temps honorable. Et Jackie ne l’avait même pas houspillée, elle l’avait même félicitée d’avoir utilisé des moyens détournés de gagner ! Elle ne savait pas si elle aurait une bonne note ou pas, mais au moins, elle n’avait pas pris de coups trop sérieux. Pas comme certains parmi la masse d’élèves...

_________________


Paralyzed, fear is in your eyes, but your cries will go unheard even if you try, struggling is futile so get tangled up in me 'cause to survive, I think you're gonna have to pay a little fee! Get caught in my spider dance, spider dance, spider dance, you know a heart like yours can't stand a chance, got your marionette strings in my hands! Some might call it greed, but I think it's a need, I could let you be, but it won't come for free!
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2068
Points d'Expériences : 196

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Jeu 8 Déc - 9:53

Etna ne rêvait pas. C’était bien un cours de sport à 8h du matin sur son emploi du temps pour le lendemain ? Avec le Général ? La brunette ricana un peu, en pensant aux moins sportives des Pyroli et adressa une prière à Raikou, la divinité du vent orageux et du courage en leur direction. Quoique prier Entei serait peut-être plus approprié, non ? En tant que responsable des flammes… Boah, pas la peine de trop se creuser la tête, elle avait fait son devoir. Par contre, il allait falloir se préparer pour le lendemain qui allait s’annoncer particulièrement éreintant à n’en point douter. Ainsi, on la regarda bizarrement quand elle se resservit plusieurs fois ce soir-là, en privilégiant les féculents et tout ce qui lui donnerait de l’énergie pour le lendemain. Elle dinait léger habituellement, mais si elle ne stockait pas un peu de tonus, elle finirait sur les rotules le lendemain. Et ça, pas question. Contrairement à son habitude encore une fois, elle se coucha tôt, sous le regard inquiet des filles qui partageaient actuellement sa chambre. Un Nakade maussade gardait le sommeil de sa Dresseuse, faisant fuir les empêcheuses de dormir tranquillement.

Enfin, son réveil sonna. Elle était prête depuis déjà dix minutes en fait. Pas pour le cours, mais pour l’entraînement matinal des Pyroli. Pendant que certaines suaient sang et eau, Etna se demandait ce qui les attendaient pour cette matinée. Ça faisait plusieurs mois qu’elle suivait le style draconien de vie du dortoir des têtes brûlées tout en baignant dans l’ambiance si particulière des Mentali. Si elle n’était pas la plus douée en combat, ni la meilleure en coordination, ni un puit de connaissances, il n’y avait aucun doute : elle et ses Pokémon étaient parmi les plus athlétiques des équipes de la PC. Avoir déjà ça pour soit était une bonne chose, mais Etna aurait bien remplacé le « déjà » par un « que » dans l’adage. Au moins, sa couverture de Coach n’était pas prête de se faire percer. Normalement, il était conseillé d’être moyen dans son parcours de déguisement afin de ne pas attirer l’attention. Etna avait choisi de faire l’exact contraire : elle était réputée pour être un Coach tyrannique au possible, certains osant même faire un lien direct avec Jackie. Ce qui était étrange, c’est que la plupart de ces mauvaises langues partageaient maintenant une terreur nocturne concernant des arbres et des insectes. Ils avaient aussi perdu l’usage de 50% de l’odorat. Vraiment étrange.

C’est donc parfaitement échauffée qu’elle arriva en cours de … perfectionnement physique. Comme si elle en avait besoin, tiens. Mine un peu étonnée en voyant l’enseignante tirer des enceintes d’un sac. Pourquoi sentait-elle que tout le monde à part elle savait ce qui allait se passer ? Attendez, de la gym ? Sur de la musique ? Son sens du rythme un peu bancal n’allait pas l’aider, une fois de plus. Non pas qu’elle en était totalement dépourvu mais qu’il allait sérieusement falloir qu’elle se remette à imaginer le chant et la danse comme des mouvements sur son plateau de go avant de pouvoir bouger de manière correcte. Mais a priori elle n’aurait pas vraiment le temps pour ça, vu que la musique et les exercices commençaient. Et par Ho-Oh, la Général ne plaisantait jamais. Les échauffements des Pyroli n’avaient rien à voir avec ça. Même la euuuh… zumba que ses camarades de dortoir pratiquaient parfois ne l’avait pas mise en sueur ainsi. Et ça ne semblait pas prêt d’être fini. Pas question d’abdiquer pour autant, même quand elle pouvait jurer entendre ses muscles craquer sous certains mouvements un peu trop amples pour elle. Ils ne pouvaient pas avoir un entraînement à l’épée pour une fois ? Les disciplines traditionnelles auxquelles elle était habituée n’avaient pas grâce dans le monde réel, elle avait oublié. Par contre les exercices éreintants, il y en avait pour tout le monde. Chaque chanson la vidait un peu plus de son énergie, et elle jurait que ce n’était que le début. Le nombre de ses collègues qui étaient pris en charge par le Lamantine ne cessait de croire et elle refusait d’en faire partie. Parmi les plus athlétiques de l’école, c’était ça ? Les autres élèves encore debout devaient avoir une sacrée réserve d’adrénaline dans ce cas. Quoique vu tout ce qui se passait sur cette île, ça devait être un prérequis pour leur survie. Bon, sa performance somme toute moyenne en dance constituait une bonne partie de sa fatigue, elle avait passé plus de temps à essayer de conserver le rythme plutôt qu’à se concentrer sur les mouvements. Et ce n’était que la première partie de l’épreuve. Enfin du cours. Et elle était déjà en sueur. Pas à bout comme certains élèves qui semblaient prêts à subir le courroux de Gidzilla plutôt que de continuer, mais déjà bien entamée.

Sortie du gymnase et … un ring ? Oh par Lugia elle n’allait quand même pas… Un combat humain contre Pokémon Combat ? Etna soupira. Jackie était encore plus folle que ce qu’elle pensait avant cette matinée. Certes, sa forme physique était l’un de ses objectifs, mais ses entraînements fantasques, très peu pour elle. En voyant les premiers élèves voler, la brune se retint de ricaner nerveusement. Il allait falloir être forte, rapide et efficace. Elle avait déjà suivi des cours d’escrime de la part d’un Gallame et tenu un Scalpion en merci avec son épée. Mais un duel à mains nues contre une brute ? Autant rêver. Surtout que ses habitudes de combat demandaient quelque chose à agripper, comme des habits. Ça allait être difficile sur des Pokémon. Et non, elle ne renait pas à affronter un Karaclée. Ah il n’y en avait pas. Elle pensait pouvoir tenir un Chapignon, tant qu’il n’essayat pas de la paralyser ou de la griffer. Un Machopeur c’était jouable. Mais qu’un Pandarbare se tienne devant elle et ça allait être sa fête. Un peu angoissée quand même la brune monta sur le ring quand elle fut appelée par la voix mélodieuse de Jackie. Face à elle, un Tygnon. Allons bon. Bon au moins elle avait échappé au pire. Elle n’aurait rien pu faire face à la portée et à la zone d’attaque préférée d’un Kapoera ou d’un Kicklee. L’air terrifié du combattant n’était pas pour la rassurer non plus. Qu’est-ce qu’elle savait sur ce Pokémon… Allez, elle était déjà allée à Irisia pour ses classes quand elle était plus jeune. Elle avait même vu Chuck et décrété qu’avoir des muscles pour cerveau très peu pour elle. C’était le moment de mettre cette promesse en action… Tygnon… Tygnon… Il frappe fort avec ses poings et plutôt rapidement, mais s’épuise assez vite, non ? Quoique étant donné que c’était un Pokémon quasiment plus domestique, elle devrait certainement s’attendre à moins de puissance mais plus d’endurance.

Elle n’avait plus trop le temps de penser puisque le Général lança le début de l’épreuve. Se plaçant directement en posture défensive, mettant tout dans la stabilité de ses jambes afin de ne pas tomber, Etna attendit le premier coup du Pokémon. Qui ne tarda d’ailleurs pas à arriver, contré par une barrière de poings fermés de la part de la Mentali. Elle n’y connaissait rien en boxe, alors autant adapter ses propres techniques. Déjà, jambe droite en avant, un peu penchée vers son adversaire et ses bras devant elle qui contraient les coups. Le Pokémon Combat, qui ne s’attendait peut-être pas à voir une tactique défensive décida de faire pleuvoir les coups. Merci la GymTonic de l’avoir totalement brisée au niveau des articulations : elle pouvait bouger son bassin et le haut de son corps pour esquiver quelques coups et arrivait à contrer le reste tant bien que mal, sachant pertinemment qu’à la première vraie touche elle serait au tapis sans chance de se relever. Le temps passait et elle n’allait pas gagner comme ça, surtout que rester en défense tout le temps attirerait sûrement les foudres de la prof, qu’elle sentait déjà commencer à bouillir sur le côté. Etna observait les mouvements du guerrier en jupette. Son code de l’honneur lui interdisait d’utiliser ce point faible évident. A la place elle voyait une ouverture dans les attaques de son adversaire. Qui aurait cru qu’une séance d’échauffement sur de la musique lui aurait donné la capacité de percevoir le rythme des poings adverses. Le Tygnon frappait toujours trois fois, en commençant par sa droite avant de mettre un quatrième coup bien plus fort. Elle avait inconsciemment déjà enregistré ces informations, vu qu’elle montait toujours plus haut à chaque fois. Ce qui voulait donc dire que…

La Mentali laissa passer les trois coups puis se baissa subitement, laissant le quatrième lui passer au-dessus de la tête. Son adversaire, déséquilibré et surpris, ne comprit pas trop ce qui lui arrivait quand il se prit un uppercut, vu qu’il avait laissé sa garde ouverte, ne pensant pas que l’humaine contre-attaquerait. Un peu sonné, il para quelques semonces de la brune avant de vouloir reprendre lui-même l’offensive. Deuxième erreur. Alors que son bras commençait à s’étendre, la Mentali se décala sur le côté plaça sa jambe devant celle de son adversaire, attrapa son bras et le souleva, faisant levier grâce à leurs parties inférieures. Et c’est donc le plus naturellement du monde, qu’emporté par son propre élan, le Tygnon fut soulevé par-dessus l’épaule de l’Espionne avant de retomber au sol avec un bruit sourd. L’adolescente souffla, plus ou moins à bout physiquement cette fois. C’était sans compter sur l’analyse et l’appréciation totalement objective de Jackie.

- Matricule 321 c’était d’un lent ! Quatre minutes et quarante-sept secondes pour ce résultat ? Vous avez pris combien de temps à vous faire tabasser avant de réagir ? En situation réelle vous seriez déjà morte et enterrée ! Et l’ennemi se serait servi un cocktail de protéines sur votre tombe avant que vous ne l’ayez ne serait-ce qu’effleuré. Cependant, vous avez réussi l’exercice, contrairement à beaucoup d’autres. Je n’en attendais pas tant d’une Mentali. Laissez votre place au suivant maintenant !
- Bien général !

La voix d’Etna n’était pas aussi ferme que ce qu’elle aurait voulu, et c’est avec des jambes tremblotantes qu’elle s’éloigna de la zone de combat. Première chose à faire, marcher un peu et retirer sa veste de jogging, et tant pis pour le froid. Elle remercia Fuwadoku qui lui apporta sa bouteille d’eau et commença à boire sans cesser de marcher. Elle enchaîna avec quelques étirements qui risquèrent de l’achever, avant de s’écrouler comme une masse au sol. Comme quoi on pouvait toujours s’améliorer, hein. Bon par contre elle espérait qu’elle n’allait pas être trop courbaturée pour le lendemain. Après tout, elle devait encore réussir l’échauffement matinal des Pyroli, hein. De ce qu’elle avait saisi par contre, elle ne s’était pas trop mal débrouillé dans l’exercice de lutte, du moins en comparant son résultat au nombre d’élèves qui s’étaient faits rétamer. Quelle idée de faire de la gym en musique et d’envoyer des non-combattants face à des guerriers aussi. Quant à elle, elle allait certainement revoir ses stratégies de go jusqu’à la fin du cours, hein. Ouais elle allait faire ça. Fuwadoku secoua la tête en voyant sa Dresseuse endormie, après le premier cours de la journée. Le repos des braves, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Johto - Doublonville
Âge : 14 ans
Niveau : 3
Jetons : 1594
Points d'Expériences : 34

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Jeu 8 Déc - 16:54

''Cours de Perfectionnement Physique''. La veille, je m'étais longuement interrogé sur ce cours. Pendant plusieurs minutes je m'étais demandé en quoi ça pouvait consister et si je pouvais éventuellement sécher ce cours, que je jugeais inutile. Seulement le nom du professeur dispensant ce cours m'avait ravisé dans cette décision. Général Jackie. Lorsque j'avais énoncé ce nom à voix haute, même Satan avait eu un mouvement de recul. Le regard qu'il m'avait lancé voulait tout simplement dire : ''Craig, je te préviens, je bouge pas de ma Pokéball, cette femme est cinglée !''. Bien qu'il ne puisse pas parler, il savait très bien exprimer ses sentiments. Et sur ce coup là, j'étais plutôt d'accord avec son analyse. J'étais un compétiteur dans l'âme et, d'ordinaire, le sport me passionnait absolument. Mais pas avec Jackie. La référente des Pyrolis était réellement terrifiante et elle avait une notion du sport tout à fait personnelle. Pour elle, un élève qui repartait de son cours sur ses deux pieds n'étaient pas un élève qui avait travaillé suffisamment.

Le jour J, je me rendis donc, traînant des pieds, au gymnase de l'Académie, où je rejoignis bon nombre de mes camarades. L'ambiance générale oscillait entre l'effroi et la dépression, ce qui se comprenait aisément. Tout le monde était d'ors et déjà en tenue de sport, sachant très bien que Jackie ne supportait pas de perdre du temps avec les élèves qui souhaitaient s'habiller sur place. Celle-ci finit par arriver, accompagnée de son fidèle Godzilla, toujours aussi impressionnant. Elle s'adressa à nous, comme d'habitude, en hurlant, s'empressant de critiquer l'état lamentable de notre condition physique. Ceci eut pour effet de me regonfler à bloc, piqué par le défi lancé. Je n'avais qu'une envie, peu importe l'épreuve imposée : Finir la séance debout et impressionner la professeure, pour une fois. Mais, alors que je m'attendais à toute sorte de sports farfelus et épuisants, elle se mit à installer une chaîne Hifi. Estomaqué, je suivis du regard la situation, me demandant ce qui allait bien pouvoir nous arriver. Du Gym Tonic ? De la Zumba ? Un cours de Pump ? Que pouvait-elle bien avoir en tête ?

Effectivement et à la surprise générale, elle nous ordonna de nous écarter et de garder nos positions. Puis elle donna la consigne. Suivre ses mouvements. J'eus un petit sourire crispé. Suivre les mouvements de Jackie. On aurait plus de chances de survie en se jetant sous un Golem en pleine Roulade. Je m'empressai tout de même de me mettre en place, comme tous les autres élèves. Et c'est sur une musique énergique que la séance de torture, pardon, d'entraînement, commença. La professeure débuta relativement doucement, avant d’accélérer brutalement, ce qui eut pour effet de décaler la plupart des élèves, qui n'arrivaient même plus à comprendre quel mouvement suivre. Pour ma part, j'arrivais encore à peu près à la suivre, bien que j'exécute la moitié des mouvements afin de tenir le rythme. Lorsque la chanson fut finie, j'étais rouge d’essoufflement et trempé de sueur. J'avais beau aimer le sport, je n'avais jamais rien fait de ce niveau. Je pensais, tout naturellement, que l'entraînement se finissait là, après cette musique qui m'avait paru une éternité. Quelle naïveté. Elle enchaîna sur une autre musique, enchaînant de nouveaux mouvements, encore plus complexes et improbables que les précédents. Puis une troisième musique, une quatrième et une cinquième. Au bout de la cinquième et dernière minute, je me surpris à avoir mal à des endroits de mon corps dont j'ignorais la capacité à ressentir la douleur. Je crachais mes poumons et mes glaires, mon visage étant passé du rouge au blanc, bien qu'il soit passé par le violet par un moment. Je dus même réprimer une envie de vomir soudaine, tellement j'avais remué mes boyaux dans cet exercice.

''Tss, c'est encore pire que ce que je pensais. Maintenant que votre échauffement est terminé, nous allons pouvoir passer aux choses SÉRIEUSES. Tout le monde me suit et en ordre !''

Échauffement ?! Elle se moquait de nous ? La très grande majorité des élèves était dans le même état que moi et elle appelait ça un échauffement ? Dans la douleur et la sueur, nous la suivîmes, effrayés d'avance par ce qui allait suivre. Et même nos attentes les plus douloureuses ne pouvaient pas égaler ce qui allait nous tomber sur le coin du crâne. Elle avait rassemblé une troupe de Pokémon dont tout le monde avait immédiatement identifié le type. Combat. Des Pokémon Combat. J'avais peur de comprendre ce qui nous attendait, surtout en découvrant une sorte de ''ring''. Donc. On est sensés affronter des Pokémon. De type Combat. J'avais envie de hurler, ce que je fis intérieurement, pensant à Satan qui était resté bien tranquillement dans ma chambre et qui était surement en train de dormir. J'aurais peut-être du faire ça également, bien que je pense que la punition que m'aurait infligée Jackie aurait surpassé la douleur de cet entraînement. Donc, comme je le redoutais, elle annonça l'exercice tel que je l'avais prédit. Ce qui était fascinant, c'est qu'elle semblait imposer aux Pokémon la même terreur qu'aux élèves, au vu de leurs réactions. Ils avaient désigné le Machopeur comme étant le premier combattant mais changeaient de combattant à chaque nouvel élève appelé et chaque nouvel arrivant, élève comme Pokémon, semblait tétanisé, à quelques exceptions près, notamment chez les Pyroli. Celles-ci semblaient vouloir impressionner Jackie et certaines, bien rares, parvenaient à répondre aux exigences de la tyrannique général.

''Matricule 0411 ! On se réveille le gringalet ! Allez bouge tes fesses et viens ici, on a pas toute la journée à perdre !''

Avec l'air motivé que l'on connaît à tous les élèves de Jackie, je m'approchais de l'échafaud, pardon, du ring, affichant une sorte de sourire crispé qui me tordait le visage. Je tentais tant bien que mal de faire bonne figure. Mais, et contre toute attente, ce sourire ne me quitta pas. Le Pokémon qui était monté devant moi était un superbe Pandarbare, un Pokémon de type Ténèbres et Combat. Étant un grand fan du type Ténèbres, j'étais subjugué devant ce monstre de poils. Mon sourire crispé s'était transformé en un rictus amusé et les larmes dans mes yeux avaient laissé place à un regard rougeoyant de la flamme du défi. Me battre contre un être aussi exceptionnel me remplissait étrangement de joie. Et bien qu'il fasse 50 cm de plus que moi et probablement 100 kilos de plus, je me mis rapidement en position de combat, agitant les poings. Tsss. Comme si je savais boxer... Un coup de sifflet nous signifia le début du combat et je vis le Pokémon Patibulaire s'avancer vers moi de son pas lourd. Sous mes pieds, le sol tremblait légèrement et cette vibration fit monter un léger frisson qui me parcourut l'échine. Je me concentrais sur le combat, motivé par une seule chose. Mettre à terre cette monstrueuse perfection. Alors qu'il étendait les bras, tentant de m'attraper pour m'infliger je-ne-sais quelle prise, je pris un peu d'élan et exécutait une magnifique glissade entre ses jambes, me retrouvant dans son dos. J'avais l'impression d'avoir réalisé un mouvement extrêmement classe et j'en tirais une sorte de fierté galvanisante.

''Je t'ai eu !'' m'écriai-je.

Pris d'un élan égocentrique, je me lançais en courant avant de sauter sur le dos du Pandarbare, grimpant rapidement dans ses poils afin d'atteindre sa tête. Et je me retrouvai au sol. Hein ?

''Lamentable. Vous aviez bien commencé, mais vous avez perdu votre cerveau durant la glissade, apparemment. Vous avez tenu 34 secondes. C'est pitoyable. Vous avez gagné une séance de rafraichissement avec Godzilla, félicitations. Dégagez moi le passage maintenant. ''

Tiens ? Jackie ne s'était pas énervée cette fois. Mais elle m'avait encore plus effrayé, en s'adressant à moi de cette façon froide et sèche. Mon sourire avait disparu et je vis la main du Pandarbare tendue vers moi pour me relever. Il affichait une expression étrange, qui semblait vouloir dire : ''Désolé, j'avais pas le choix.''. Vous vous demandez sûrement comment cela est arrivé ? Au moment où j'avais escaladé le dos du Pokémon, celui-ci m'avait attrapé par le pantalon et m'avait tout simplement retourné par dessus sa tête, pour me faire atterrir violemment sur le sol. La mine enjouée que j'affichais plus tôt avait disparu pour une expression exprimant à la fois la honte et l'incompréhension. Je m'approchai alors, résigné, de l'énorme Lamantine qui affichait un sourire heureux. L'attaque Saumure qu'il utilisa eut l'effet d'un typhon sur mon corps déjà affaibli et un effet encore bien plus grand sur mon moral. J'avais lamentablement échoué, et devant tous les élèves qui plus est. J'avais encore beaucoup de travail avant d'atteindre mes objectifs de compétiteur hors-pair. Bien que je ne considérais pas vraiment la carrière de Pokéathlète, j'avais à cœur de réussir dans cette discipline, qui était pour moi un aussi gros challenge que le combat Pokémon.

C'est donc refroidi et grelottant que je retournais m'asseoir dans la masse des autres élèves, attendant la fin du cours dans le silence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5868-t-card-de-craig-walburton
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 299
Points d'Expériences : 221

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 12 Déc - 22:56

Elle n'était pas réveillée. En tout cas, pas au sens où on l'entend généralement. Même si Calua se tenait effectivement debout, à 8 heures du matin comme la plupart  de ses camarades, un examen approfondi confirmera qu'elle a encore les yeux fermés.
Malgré la présence de son starter et les tentatives de plus en plus circonspectes de ce dernier pour l'aider à se tenir debout, le Coxy ne parvenait pas à lui faire prendre conscience de sa situation : Un cours d'Athlétisme avec la Générale à cette heure-ci, c'était de la torture, purement et simplement. Au moins, pendant les entrainements matinaux, le mode ''Pilote automatique'' de Calua pouvait faire le travail, d'autant qu'elle avait fini par assimiler mécaniquement les exercices. Mais ici, c'était une tout autre histoire...

''Malgré tous mes efforts, votre condition physique est LA-MEN-TABLE. Il est hors de question que je tolère des troupes aussi médiocres. J'ai donc insisté pour reprendre en main votre formation de manière un peu plus INTENSIVE ! Nous commencerons donc par CECI !''


Même le ''délicat'' ton de Jackie ne parvint pas à sortir Calua de son état de semi-veille. Tout au plus se mit elle en place, à la manière d'un zombie, avant d'ouvrir à demi un œil hagard. Elle se souvenait juste d'avoir posé le pied en dehors d'un lit bien chaud et bien moelleux...rien de plus. Donc, il y avait sûrement une explication à sa présence devant le Gymnase. Et une autre à l'appareil massif qu'elle vient de poser avec un bruit sonore devant les élèves médusés.
Avec appréhension, Apollo tapota alors la tête de sa Dresseuse, dans l'espoir de la faire réagir, mais peine perdue. Il n'y a rien, vous m'entendez, rien qui pourra la mettre en mouvement.

Rising up, back on the street
Did my time, took my chances
Went the distance, now I'm back on my feet
Just a man and his will to survive



...À l'exception de ceci, je suppose. Avec une sorte de spasme de surprise,Calua se redressa brusquement, tandis que ses mouvements se synchronisaient doucement avec le rythme donné par la nageoire caudale de Godzilla. Petit à petit, son regard s'éclaira même et bientôt, c'est avec un large sourire qu'elle se releva, en laissant échapper un petit bâillement. Avisant la présence d'Apollo qui tentait de suivre le mouvement général à l'aide de ses six pattes, la petite Pyroli salua son starter d'une voix encore ensommeillée.

''Wouaaaaah...Coucou Pollo, il se passe quoi ? T'aurais dû me le dire que c'était stretching ce matin, tu sais que j'adore ça !''

Le soupir du Coxy se perdit dans l'effervescence générale, mais les yeux de ce dernier trahissaient son amusement : Pirouettant sur place, les bras tendues en alternance, sa Dresseuse était littéralement en train de chauffer le public. La cape virevoltante, son chapeau manquant de tomber à chaque instant, elle gardait pourtant l'équilibre, malgré les postures imposées par Jackie. Même quand cette dernière exécuta un grand écart parfait, Calua ne se démonta pas et en se laissant tomber à terre, jambes écartés, elle prit même le temps d'une petite pose avec ses mains croisées.
Avec la souplesse nécessaire à la pratique de ses tours, elle avait largement de quoi tenir la distance, d'autant que Jackie se basait de manière pratiquement impeccable sur les paroles de plusieurs chansons qu'elle aimait. Il n'aurait plus manquer que quelques explosions, des paillettes et les élèves auraient fait un groupe d'artistes phénoménaux !
Enchainant les tourbillons sur elle-même et les arrêts pour prendre la pose à la fin de chaque couplet, Calua glissa même quelques clins d'oeil à son starter, qui commençait sérieusement à espérer que ces petites improvisations ne se finissent pas aussi mal qu'il le craignait.

''Matricule 399 ! Arrêtez de vous prendre pour une Mentali et contentez-vous de suivre les ordres ! Vous viendrez me voir après le cours, puisque vous avez tellement envie de bouger !''

...Ah, ça par contre, elle s'en serait bien passé. Même si Jackie faisait peur la majorité du temps, Calua aimait bien sa référente. Ne serait-ce que pour sa force de caractère, la Générale était le genre de personne qu'elle ne voulait pas décevoir. Il convient aussi de préciser qu'elle espérait sûrement  pouvoir aller déjeuner, après la séance de pompes que Jackie lui imposerait sûrement. De son coté, Apollo laissa échapper un bruyant *facepalm*, devant la nonchalance de sa petite Dresseuse, qui se contenta d'un regard désolé et de baisser piteusement la tête avant de rentrer dans le rang.
Cinq chansons complètes s'enchainèrent jusqu'à ce que la soif de souffrance étudiante de Jackie soit suffisamment étanchée. D'un ton sec, la référente Pyroli confirma les pires craintes des élèves présents...Elle n'en avait pas fini avec eux.

''Tss, c'est encore pire que ce que je pensais. Maintenant que votre échauffement est terminé, nous allons pouvoir passer aux choses SÉRIEUSES. Tout le monde me suit et en ordre !''

Qu'est-ce qu'elle entendait par là ? Comme la plupart des élèves présents, Calua suivit la Générale jusqu'à un espace délimité. Et lorsque les consignes de l'exercice tombèrent, elle se retrouva bon gré mal gré au milieu de la file d'attente, ouvrant de grands yeux ronds devant le spectacle qui se déroulait sous ses yeux : Ils allaient vraiment devoir affronter des Pokémons Combat ? Elle n,y connaissait pas grand chose mais...Ils ne sont pas tous artistes martiaux et capables d'en découdre avec des professionnels de la lutte ? Elle n'était qu'une petite magicienne en herbe, elle, aucune chance qu'elle puisse tenir plus de dix secondes face à ce genre d'adversaires !
Pourtant, elle n'allait pas fuir...Après tout, un combat de lutte n'est qu'une autre forme de spectacle. Et un magicien, ça ne fuit pas son public ! Une résolution que ne partageait pas Apollo, qui commençait déjà à envisager le pire (Incluant la pulvérisation pure et simple de sa Dresseuse adorée). Néanmoins, la Pyroli devait avouer ressentir une certaine appréhension, surtout en observant ses camarades de classe se transformer pour la majorité en punching-balls et en poids de lancer. Son tour arriva plus rapidement qu'elle ne le désirait et juste au moment où elle pénétrait dans l'espace de combat, Jackie l'apostropha d'un ton sec.

''Enlevez-moi cette cape ridicule. Avec un machin pareil, votre adversaire n'aura aucun mal à vous agripper dans le dos !''

Pff, elle n'avait pas totalement tort, mais ''Cape ridicule''? Un Magicien sans cape, c'est pas un magicien donc c'est super important de toujours en avoir une sous la main, non ? Se defaisant à regret de son accessoire, Calua laisse le soin à Apollo de la récupérer précieusement, avant de se placer dans sa partie du ring. Un Machopeur se détacha alors de la masse, avec un air quelque peu intrigué devant la présence d'une jeune fille aussi frêle devant lui.

''Ok...Cette fois, ça va chauffer ! YAHAAAAAA !''

Et voila Calua qui charge son adversaire, sans même prêter attention aux quelques rires qui retentissent derrière elle. Les deux mains en avant, elle envisageait de le repousser en arrière de tout son poids...Ou du moins, c'était le plan. Le Machopeur se contenta de réceptionner sa charge d'un simple geste et la Pyroli se retrouva les deux paumes contre cette seule main gigantesque. Mais il en fallait plus pour l'arrêter !

''Alleeeeeeeeeeeez ! Bouuuuuuuuge !''

Et elle pousse encore et encore ! Elle poussa même si fort qu'on aurait pu la confondre avec une baie Tamato  essoufflée, au bout d'une minute à tout tenter  pour faire bouger  ce Machopeur. Elle essaya même de pivoter tout autour de lui pour améliorer ses chances, mais le Type Combat se contentait de petits pas de coté pour réduire ses efforts à néant.
Finalement, complétement épuisée, elle cessa de pousser et releva la tête vers son adversaire : Le Machopeur se contenta d'un regard quelque peu désolé, avant de l'attraper par le col de son autre main. Soulevée comme un Skitty, Calua laissa échapper un couinement de surprise, alors que la masse de muscles la hissait juste à hauteur de ses yeux. Un bref soupir et il la laissa tout bonnement retomber au sol. L'atterrissage fut aussi douloureux pour l'amour-propre de la Pyroli que pour son postérieur.
Comble de malheur, son chapeau profita de cette dernière chute pour quitter le sommet de son crâne et cette fois, c'est avec un petit cri de panique qu'elle plaqua ses mains sur sa tête, afin de dissimuler ses petites mèches-antennes. Quelques élèves se fendirent de petits rires, mais le pianotement exaspéré des doigts de Jackie sur son bras suffira amplement à faire taire ces derniers.
Galant jusqu'au bout, le Machopeur ramassa le précieux-couvre-chef, avant de le tendre à Calua.

''Mer...Merci.''

Avec un petit hochement de tête, le type Combat rejoignit ses camarades, tandis que Calua, un peu incertaine sur la conduite à suivre, quittait le ring. Jackie reprit alors la parole d'un ton glacial, avant d’annoncer le combat suivant.

''Une minute et six secondes....Matricule 399 , on en reparlera.''

Pff, la journée s’annonçait longue...et épuisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1588

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Mar 13 Déc - 0:44

La dernière fois que je me suis retrouvé à la merci de Jackie, ça remonte quand même. C'était quand Léo et moi, on s'était retrouvé collé par Roseverte peu de temps après notre rencontre. La sentence était une séance d'entrainement complète avec la référente pyroli et croyez-moi, je m'en souvient encore de son parcours du combattant dans la jungle !
Et ma mission avec Orren, alors ? Avec le préfet Voltali, j'avais rien trouvé de mieux que de me retrouver embarqué dans une histoire de combat rythmé. Lucki m'a fait la tête pendant presque un mois et demi, à cause de ça (Il faut dire qu'il dansait assez peu gracieusement, avant que j'intervienne).
Bref, vous vous demandez sûrement où je veux en venir. Et bien, lorsque je regarde ma situation actuelle, c'est EXACTEMENT comme si quelqu'un (Arceus, t'es le suspect principal !) avait décidé de combiner les pires aspects de ces deux événements, avant de les implanter dans la tête de Jackie ! Pourtant, impossible d'échapper à mon sort tragique...

''Une séance de gymnastique avec Jackie...Lucki, t'es vraiment sûr que tu veux m'imposer ça ? J'suis même prêt à repartir courir, là tout de suite, promis !''


Rien n'y fait, quand mon starter a une idée en tête, je sais très bien que faire appel à sa pitié ne sert à rien. Le Lucario m'a tout bonnement trainé par le col jusqu'à ce cours, après m'avoir déjà collé un entrainement spécial du matin (Au programme : Course à pied, escalade et séries de flexions si rapprochés que j'ai du perdre cinq kilos juste en une matinée). Apparemment, je ne suis pas le seul à être légèrement perplexe (C'est peu de le dire) à l'apparition du poste radio de Jackie : C'est vrai, quoi, Jackie qui danse ? Même si je sais pertinemment qu’elle va nous arracher la dernière trace d'oxygène de nos poumons, rien que pour pouvoir témoigner que j'ai vu ça une fois dans ma vie, je suis prêt à faire un effort.
J'avoue que je ris aussi un peu à l'idée de voir la référente Pyroli faire de la gym-tonic, mais la petite sensation de panique que me hurle mon instinct de survie compense amplement. Personne pour venir sauver un Ranger en détresse ?

*SBUNK*

''C'est bon, ça va ! Laisse-moi reprendre mon souffle, au moins !''

C'est qu'elle fait pas semblant, en plus ! C'est pas des pas de danses, c'est des mouvements de combat conçus pour lutter contre une armée de Tyranocifs que Jackie essaye de nous enseigner ! Autant, les mouvements qu'elle demande ne sont pas trop douloureux (Après deux ans à me faire étirer par un Lucario dans tous les sens possibles, j'dois avoir la souplesse d'un vrai Riolu), autant la vitesse à laquelle elle les exécute... Même Lucki a du mal à suivre, mais il est bien trop fier pour l'avouer. Et lorsque j'ai fait mine de ralentir un peu à la troisième chanson, il a interrompu sa série de coups de pattes pour m'asséner une frappe du tranchant de la paume sur la tête !
Au final, j'aurais fait tout les mouvements imposés, même les plus ridicules. En fait, surtout les plus ridicules, parce que je me demande comment Jackie a seulement pu imaginer qu'on pourrait tous faire le grand écart comme ça ?!
Avec tout ça, je dois avouer qu'on pourrait pas être plus échauffé...Parce que c'est pas fini ! Nous entrainant à sa suite, la Générale semble avoir une idée en tête et lorsque j'aperçois l'espace de combat et SURTOUT les Pokémons de Mama Odie, j'ai pas honte de dire que je fais un pas en arrière ! De son coté, Lucki affiche un air extrêmement intéressé et approbateur...Merci du soutien, amigo !

''*Glumps* Elle ne veut quand même pas qu'on...Lucki, non ! Si quelqu'un doit aller sur ce ring, c'est moi.''

Pas que j'en ai très envie, mais si je ne le fais pas, mon starter serait fichu de prendre ma place dans la file pour aller affronter l'équipe type Combat un par un. Et si jamais je perturbe son exercice comme ça, c'est Jackie en personne que je vais devoir affronter (Or, j'aime beaucoup le fait que ma tête soit solidement fixé sur mes deux épaules). Donc pas le choix, j'vais devoir montrer qu'un Ranger, ça sait aussi se battre en solo !
En plus, ça va peut-être bien se passer, même si la plupart des élèves se font rétamer, les Pokémons Combat ont l'air d'y aller mollo. Ils sont tous là, Machopeur, Kicklee, Chapignon et..

''Grrrrrr....''


''Joy ! Jouez pas les fillettes et dépêchez-vous de monter sur ce ring avant que je ne vienne vous chercher moi-même !''

Un regard implorant à Lucki..Non, vraiment ? Pourtant, tu m'aurais sauvé la vie, amigo, puisqu'au fur et à mesure de mon approche, les Pokémons Combat semblent échanger quelques chuchotements menaçants, ce pendant qu'une imposante masse noire et blanche se dirige vers sa portion du ring avec un grognement de mauvais augure. J'avais espéré qu'ils ne m'en veuillent plus pour le coup des cuisines de l'an dernier, mais apparemment, ils ont la rancune tenace !
Et pour ne rien arranger, il fallait que ce soit le Pandarbare que Martel a grillé façon barbecue qui se retrouve à m'affronter. Il fait au moins deux têtes de plus que moi, comment vous voulez que je tienne plus de cinq secondes ?!

''Euh..Coucou, toi. Ç...Ça faisait longtemps, hein ?''

''...''

''Ok, on oublie la diplomatie.''

''Commencez !''

Le bambou fiché entre les dents, le Pandarbare me contemple un instant...puis se propulse en avant en tendant ses grosses pattes, prêt à me croquer comme un biscuit apéritif ! Je doit avouer que c'est plus un réflexe qu'une idée stratégique, qui me pousse à me jeter sur le coté, avant d'effectuer une roulade pour me remettre accroupi. Ses bras ne se referment que sur du vide, mais le type Ténèbres ne semble absolument pas contrarié et se contente de pivoter, avant de m'adresser un soupir absolument terrifiant. Cette espèce de grosse masse de poils s'amuse en plus !

''Ouah ! Lucki ! Si j'en sors vivant, je te jure que tu me le payeras cher !''


Pour la première partie, c'est pas gagné. À chaque fois que le Pandarbare se jette sur moi, j'attends pratiquement la dernière seconde pour plonger sur le coté, ou entre ses pattes tendues. Je tente bien de chercher une ouverture pour frapper, mais ma seule tentative se solde par un échec cuisant : J'aurais essayé de frapper un mur de briques que ça aurait eu le même effet sur ma main (À savoir, que ça a fait MAL) et sur mon adversaire qui ne bronche même pas d'un pouce, mâchonne une fois de plus son bambou et tente une fois de plus de m'écrabouiller entre ses patounes.
Autour du ring, plusieurs élèves semblent trouver le spectacle de cette crevette rose esquivant un marteau-pilon poilu très amusant..Mais la seule chose qui me touche, pour le moment, c'est l'aura de lucki. Y' un mélange de désapprobation, d'agacement et...d'inquiétude ? Sérieusement ? Au moins, si j'y reste, j'aurais au moins la satisfaction de me dire que j'ai fait culpabiliser le responsable ! La prochaine fois, t'iras te faire massacrer par un Pandarbare tout seul, Lucki !

''Arrêtes de danser  et battez-vous, Joy ! Vous êtes un Ranger ou une ballerine !''

''...Un...Un Ranger !''

Ok, là, elle a marqué un point. Je vais peut-être me faire mal, mais je suis un Ranger . Et un Ranger, ça ne fuit pas, même devant un Pokémon dix fois plus gros que lui ! Vous allez voir ce que vous allez voir, Générale. Je le connais ce Pandarbare, je sais qu'il est plutôt pataud et direct, vu ce qui s,est passé la dernière fois. Martel avait réussi à lui faire baisser sa garde en jouant sur son apparente faiblesse, j'suis sûr que je peux exploiter ça !
Pour des yeux extérieurs, on dirait que ma stratégie n'a absolument pas changé, pusique je continue à esquiver tant bien que mal les tentatives de câlin forcé du type Ténèbres. Mais intérieurement, j'ai la cervelle en ébullition et mes yeux se déplacent dans chaque recoin du ring, afin de trouver une issue. On va d'abord essayer de le pousser à l'erreur !

''Essaye un peu de m'attraper !''

Et hop, un simple pas de coté quand il me fonce dessus comme un missile, manquant de peu de se propulser hors de l'espace de combat. Ses griffes antérieures se plantent dans le sol pour le freiner, mais mon adversaire vacille quelque peu pour conserver son équilibre lorsque je me mue en courant d'air pour lui échapper. Néanmoins, ma tentative aura au moins eu le mérite de l'énerver un peu, vu le craquement sinistre qu'émet son bambou, juste avant qu'il n'en crache les morceaux brisés à mes pieds. Ce qui m'arrange bien, s'il s'énerve, il réfléchira moins clairement !

''Et...Olé !''


Et re-belote, nouvelle esquive de coté. Sauf que cette fois, je me laisse tomber, les mains à terre tout en essayant de lui asséner un énorme coup de pied dans le tibia. Je frapperais un tronc d'arbre que ça reviendrait probablement au même, mais ce léger choc suffit à déstabiliser le type Ténèbres qui pivote beaucoup trop vite après son précédent mouvement. S'emmelant les pattes, il manque de peu de s'étaler sur place, mais parvient à se rattraper à quatre pattes, avant de se redresser en m'adressant un regard meurtrier...Ok, là, j'ai plus trop d'options, j'étais sûr que ça fonctionnerait (Et en plus, ma jambe me fait un mal de chien).

''BAAAAAAAAARE !''

Incapable d'esquiver correctement, je me retrouve repoussé dans un coin du ring par le Pandarbare, qui se contente de lever un énorme battoir pour me transformer en Taupiqueur-humain. Cette fois, je vais finir en purée, même en me jetant entre ses jambes, il lui suffira de s'asseoir  pour me transformer en crêpe.

''....Lucki ?''

Quelques secondes avant l'impact, alors que mon adversaire arme son geste avec précaution, devant mon incapacité à esquiver sans sortir du ring, une sensation familière me parcourt des pieds à la tête. Ça, c'est du Lucki tout craché...Et c'est bienvenu : De la même manière que le Lucario se sert de son aura pour percevoir les alentours immédiats, je me retrouve face à une montagne légèrement auréolée de bleu. Les filaments qui émanent du Pandarbare et plus précisément ceux qui entourent son énorme poing sont suffisamment clairs pour que j'en perçoive la moindre variation. Un peu indécis sur la conduite à suivre, je remarque néanmoins une foule de détails que mes sens ''humains'' percevaient sans les comprendre pleinement. Si ce Pokémon se dresse autant pour frapper, il baisse sa garde, en écartant son autre patte sur le coté. Et s'il baisse sa garde, ça veut dire qu'il y a un endroit en particulier qui devient extrêmement vulnérable !

''RANGER...SPEAR !''


J'sais même pas pourquoi j'ai crié ça, mais une attaque ultime sans nom, ça se fait juste pas. Oubliant complétement le marteau qui va s'abattre sur ma tête, je plie légèrement les genoux, avant de me propulser comme un Spink, la tête la première dans l'estomac du Pandarbare ! Déployé au maximum pour l'amplitude de son coup, ce dernier n'a donc pas le temps de contracter son abdomen pour mitiger l'impact. Avec un bruit sourd, je le percute de tout mon poids et même si j'aimerais beaucoup faire vingt centimètres et dix kilos de plus, ça n'a pas l'air de beaucoup lui plaire !
La montagne de muscles a le souffle coupé et abaisse lentement la patte, avant de la porter à son estomac. Le mélange de la surprise et du manque d'oxygène le pousse même à reculer d'un pas en se tenant le ventre, tandis qu'il me fixe l'air incrédule. Je suis pas beaucoup plus vaillant, ma tête sonne comme un Archéodong et j,ai l'impression que voir des Funécires qui dansent tout autour. C'est donc à peine si j,entends Jackie crier d'un ton sec à notre attention.

''Cinq minutes, temps écoulé ! Dégagez de là tous les deux !''

Avec la même lenteur que le Pandarbare, je tente de m'acheminer à l'extérieur du ring. Pourtant, au moment ou je passe à sa hauteur, ce dernier se redresse brusquement et lève la patte ! Lucki a déjà commencé à bondir pour se jeter sur le type Ténèbres avant qu'il ne puisse frapper...Mais ce dernier se contente de me poser la patte sur la tête à trois reprises, le tout avec une sorte de douceur bourrue que je n'aurais jamais imaginé pour un Pokemon de sa taille. J'imagine que c'est sa manière de faire la paix...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1278

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 19 Déc - 13:33




Cachée quelque part dans la foule d’élèves participant au cours de sport, Eryn retint à grand-peine un couinement de dépit. Pour quelle raison stupide participait-elle à ce cours de sport, déjà ? Ah, oui, c’est bon, elle s’en souvenait. Parce qu’elle voulait devenir ranger, et que les rangers doivent être athlétiques et prêts à tout. Alors, la mort dans l’âme, elle s’était traînée à ce – comment s’appelait-il, déjà ? Ah, oui, ce cours de perfectionnement physique. Cours de torture, murmuraient déjà les élèves dans les rangs, mais le beuglement de Jackie les réduisit au silence. Immédiatement, la timide Mentali eut envie de disparaître sous terre pour échapper aux hurlements tonitruants de l’effrayante référente du dortoir Pyroli. Cette dernière, d’ailleurs, installait une chaîne hi-fi et deux amplis dans un coin, faisant tiquer la petite rose. Ils allaient… Danser ? Doucement, la réalité s’imposa à l’esprit de la jeune coordinatrice, qui se fit violence pour ne pas éclater d’un rire nerveux. Danser ? Que nenni. Ils allaient faire de la gymnastique. Je dirai même plus : ils allaient faire de la gymnastique tonique ! Grande adepte de Just Dance, Eryn se débrouillait plutôt bien dans ce genre de domaine, même si elle se doutait qu’avec Jackie, on quitterait le côté récréatif de la chose pour un entraînement un peu plus musclé. Un peu plus militaire, même. Obéissant aux ordres du Général, la rose recula de quelques pas, laissant ses voisins s’éloigner d’elle pour mettre un mètre d’écart entre elle et eux. Elle était cachée dans la foule, excentrée au Général et à son terrible Godzilla. Elle savait cependant que cela ne la sauverait pas.

La première musique se lança, et le Général prit les devants, vite imité par le reste des élèves. Ca commençait à peine, et Eryn souffrait déjà. Ses bras étaient en coton, et ses jambes en plomb. Elle avait quelques secondes de décalage avec les autres… Mais elle tenait le coup. A la fin de la première chanson, la Mentali était en nage. L’échauffement avait été musclé, mais elle avait survécu. Sa fierté fondit comme neige au soleil quand une deuxième musique se lança automatiquement après quelques secondes de silence. Avec difficulté, la Mentali s’y remit avec les autres, tandis que Godzilla passait à l’attaque, mitraillant de glace les quelques élèves qui ne suivaient pas. Sa respiration se fit sifflante, mais elle tint bon, tentant de contenir la crise d’asthme qu’elle sentait poindre dans ses bronches. A la fin de la deuxième chanson, la jeune coordinatrice ne perdit pas une seule seconde, et elle porta la main à sa poche pour en sortir le Saint-Graal, sa Ventoline, et inhala un grand coup, sentant avec un intense soulagement que sa respiration se faisait plus facile. Cependant, la troisième musique avait commencé, et le regard noir de Godzilla se darda sur elle. En hâte, elle rangea sa Ventoline pour se remettre au travail. Elle avait toujours aussi mal… Mais elle respirait normalement. Et ça, c’était le plus important. Ce ne fut qu’à la fin de la quatrième musique qu’Eryn flancha, et elle s’appuya sur ses genoux pour reprendre son souffle l’espace de quelques secondes. Il y en aurait encore beaucoup, des musiques ? Comment faisaient les Pyroli pour suivre le rythme ? Étaient-elles, comme les rumeurs le disaient, des humains améliorés grâce à la technologie ? Pour enchaîner quatre chansons sans sourciller, il en fallait… Quatre ? Ô espoir futile. En voilà une cinquième qui arrivait ! La Mentali fut un peu trop longue à se redresser, et Godzilla la rappela à l’ordre en lui projetant de la neige dessus. La rose retint un couinement et se releva d’un coup, grelottant de froid, se remettant au travail pour ne pas s’attirer à nouveau les foudres du Lamantine. Au bout de plusieurs longues minutes d’agonie, la chanson s’arrêta enfin. Il n’y eut pas de sixième chanson. A la place, la voix de la prof de sport, qui leur dit que l’échauffement était terminé et qu’ils pouvaient passer aux choses sérieuses. Ca, un échauffement ? Elle ne sentait plus son corps, son souffle était trop rapide pour être normal, elle n’y voyait plus très clair et ses oreilles bourdonnaient. Et Jackie voulait rajouter de l’horreur sur l’horreur ?

Il leur faudrait combattre des Pokémon Combat, ou plutôt, survivre cinq minutes face à eux vu qu’il était très clair qu’aucun d’entre eux ne l’emporterait. Du moins le croyait-elle, puisque certains réussirent l’exploit de mettre le Pokémon Combat à terre. Eryn n’en attendait pas autant, en toute honnêteté. Assise au sol avec d’autres élèves, elle reprenait son souffle, observant les combats d’un regard vitreux. Une Pyroli se fit expulser pour avoir lancé une bombe chantilly, Kira castra le Machopeur pour l’emporter (aïe, ça doit faire mal…), Logan se fit OHKO par Jackie… Eh bien, ce n’était pas fameux. Avec amusement, elle regarda une fille se faire jeter hors du ring, mains plaquées sur sa tête pour une raison obscure, et Cael déployer des trésors d’ingéniosité pour ne pas être sorti par le Pandarbare, qui semblait très motivé à l’idée de gagner. Normal, cela dit. C’était un Pokémon des cuisines, et Cael s’y infiltrait un peu trop souvent. Le quinté de Pokémon devaient l’avoir mauvaise, à force. Et dire qu’il était passé Grade 3, alors qu’elle végétait au Grade 2 ! Il serait temps qu’elle mette un coup de fouet à ses thèses pour combler son retard, sinon elle ne s’en sortirait jamais… Elle fut ramenée à la réalité par la voix de Jackie, qui beuglait que les cinq minutes étaient passées. Eryn eut envie de se lever pour le féliciter d’avoir tenu bon, mais la peur d’être rabrouée par Jackie la cloua sur place. Les félicitations attendraient la fin du cours. Surtout que vu que Cael avait fini, ça allait être à quelqu’un d’autre de s’y coller.

« SUIVANT ! MATRICULE DEUX CENT TROIS ! »

Personne ne broncha, et doucement, Eryn eut de la compassion pour le pauvre matricule 203 qui allait se faire passer un savon. Tiens, d’ailleurs, c’était quoi son matricule, à elle ? Il serait peut-être bon qu’elle regarde sur sa T-Card, pour ne pas se retrouver bête quand Jackie l’appellerait… Quand Jackie posa son regard de glace sur elle, Eryn comprit, avec un temps de retard, que le matricule 203 attendu sur le ring… C’était elle. Oups ? La Mentali se releva d’un bond en rougissant, et se hâta vers le ring sous le regard agacé de la référente des Pyroli. Sur le ring, face à elle, se tenait un Chapignon, et à nouveau, Eryn se retint de jurer. Elle aurait pu partir avec un fabuleux avantage… Si elle s’était amusée à se bagarrer avec Ozymandias, son Chapignon. Mais comme son truc, c’était plus l’élevage, l’idée de se battre avec l’un de ses Pokémon n’avait, pour ainsi dire, jamais effleuré son esprit. Doucement, Eryn soupira. Elle avait perdu d’avance.

« COMBATTEZ ! »

Le bras du Chapignon s’étendit pour la frapper. Eryn, qui avait déjà vu Ozymandias combattre (elle n’avait pas oublié la baffe monstrueuse et le revers arrière qu’il avait collé à un Pokémon à l’arène de Vestigion), s’était préparée à ce qu’il commence par ça, et elle bondit sur le côté pour esquiver le coup mollement lancé par son adversaire. Il était clair qu’il ne la combattait pas par envie, et qu’il n’était pas motivé à l’idée de blesser une frêle demoiselle juste pour faire plaisir à l’autre tyran beugleur. Peut-être qu’elle pourrait utiliser ça pour tenir pendant cinq minutes et ne pas être bêtement mise au sol ? Si elle n’avait pas été aussi timide, elle aurait utilisé ses pouvoirs psychiques pour renverser le Chapignon et gagner comme ça. Après tout, Jackie n’avait jamais précisé ce qui était de la triche et ce qui ne l’était pas. Mais il y avait du monde dans le gymnase, et elle craignait la réaction des autres. Elle préférait se faire engueuler toute la soirée par Jackie que d’entendre qui que ce soit murmurer qu’elle n’était qu’un sale monstre. Et de toute manière, elle n’arrivait à utiliser pleinement ses pouvoirs psychiques que dans certaines situations. Une intense concentration, ce dont elle ne pouvait pas se permettre pour le moment, ou une intense émotion. Comme la colère, ce qu’il s’était produit la première fois où Cael avait eu un aperçu de ses pouvoirs, ou la peur, ce qu’il s’était produit la première fois que ses pouvoirs s’étaient manifestés. Dans un réflexe fou, elle bondit à nouveau sur le côté, et à nouveau quand le deuxième bras du Pokémon Plante s’étira mollement vers elle.

« Vous vous prenez pour un Cabriolaine, matricule deux cent trois ? Combattez sérieusement, ou votre prochain combat, ce sera contre Godzilla ! »
« Ou-Oui Général ! »

… Oups. Bizarrement plus motivée, Eryn bondit comme elle le pouvait vers le Chapignon. Ce dernier aurait pu s’effacer d’un côté ou de l’autre pour l’esquiver, mais alors Eryn serait tombée face contre terre. Il ne voulait pas perdre, mais ne voulait pas l’humilier non plus, aussi se contenta-t-il de tendre les bras pour la retenir et la repousser presque avec négligence, déclenchant quelques rires du public, vite étouffés par le regard polaire de la professeure. Allez, cinq minutes, quoi… Ce n’est pas la mort ! Bravement, la Mentali tenta d’attaquer à nouveau. Mais elle glissa. Sur quoi ? Sur quelque chose qui s’appelle une flaque de chantilly, vu que le passage explosif de l’autre Pyroli avait laissé quelques reliquats par terre… La grosse majorité avait été piétinée par les Pokémon et les élèves, mais quand on a la poisse, bah on a la poisse ! Sans comprendre, Eryn se sentit partir en avant, ne réussissant pas à se raccrocher à quoi que ce soit. Effectuant le même mouvement que précédemment, le Chapignon l’arrêta de ses bras avant de la pousser en arrière, persuadé qu’elle se rattraperait. Elle ne le fit pas. Déséquilibrée par ce brusque changement de sens, la rose partit en arrière, battant des bras pour retrouver son équilibre, les yeux grands ouverts par un mélange de peur et de surprise. Comprenant qu’elle ne se rattraperait pas, le Chapignon agit. Ses bras s’étirèrent avec rapidité pour la saisir avant que sa tête ne heurte le sol, un main attrapant son tee-shirt et l’autre passant sous sa tête pour ne pas claquer ses cervicales. Il la maintint quelques secondes, le temps qu’elle comprenne qu’elle n’allait pas tomber, et comme à regret, il la déposa au sol avant de reculer de quelques pas. Couchée sur le ring, la Mentali cilla sans comprendre. Il s’était passé quoi, au juste ?

« Vous appelez ça un combat, deux cent trois ? C’était lamentable ! Vous avez tenu moins d’une minute ! MOINS D’UNE MINUTE ! Descendez de ce ring au lieu de vous embarrasser plus encore, et plus vite que ça ! »

Moins d’une minute… Les yeux brillants, la Mentali se redressa doucement pour quitter le ring en baissant la tête, honteuse. Fuyant comme une petite souris, elle se recroquevilla aux côtés de Cael, ses cheveux faisant barrage entre son visage et les autres. Elle n’avait pas envie que tout le monde puisse la voir pleurer.

_________________


Would you find me somewhere in the shadow, would you stay and wait for tomorrow, I was wrong to believe i was free on my own, then the place i thought it was lost, it was deep down in the frost, now I know it's okay it was only a ghost. Please stay and play, when you're here it's okay I don't care what everybody say, don't you fade away, I need you next to me side by side back in the old days.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1448
Points d'Expériences : 473

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Mer 21 Déc - 15:50

Cours d'athlétisme : Gym et lutte

Les cours de Jackie n’était clairement pas les cours préférés d’Obéline. Le sport et l’activité physique en général n’étaient pourtant pas des matières que la gamine détestaient. Au contraire, elle aimait bouger et était d’un naturel plutôt énergique et sportif. Après tout, son credo était tout de même qu’elle n’exigerait jamais plus de ses pokémons que d’elle même. Donc si elle voulait voir ses compagnons effectuer des prouesses physiques, elle se devait de montrer l’exemple. C’est pour cette raison qu’elle s’entrainait souvent en même temps que ses pokémons, pour garder une bonne forme et être capable d'impressionner la galerie autant que ses pokémons le jour où elle monterait finalement sur scène.

Non, vraiment le sujet du cours n’était pas un problème pour Obéline.

Le problème c’était Jackie.

Elle avait beaucoup de mal avec sa façon de faire. Elle n’aimait pas l’autorité militaire et avec le Général, autant dire qu’Obéline était servie. Ses discours l’exaspéraient et sa voix toujours trop forte l’insupportait. Mais la gamine se gardait d’intervenir, les rares fois où elle avait répondu s’étaient toujours finies par une sanction aussi irrévocable qu’injuste selon elle. Comprenant qu’elle ne pouvait rien y changer, elle prenait désormais sur elle.

Obéline la laissait donc parler ou plutôt gueuler, sans réellement écouter, préférant remettre sa mini queue de cheval en place et attacher ses mèches rebelles avec l’aide de quelques barrettes. Soudain l’insupportable bruit de fond céda sa place à l’agitation parmi les élèves. Chacun s’écartait de son voisin d’environ un mètre et Obéline suivit rapidement le mouvement. Puis de la musique énergique retentit et Jackie commença à bouger en rythme, imités par tous les élèves. De la Gym Tonic ? Voilà qui plaisait à la gamine. Elle aimait bouger, elle aimait la gym, elle aimait coordonner ses mouvements au rythme de la musique, que pouvait-elle demander de plus pour cette session d’entraînement ?

Elle prit donc bien soin de suivre les mouvements du Général. Tourner, sauter, se pencher à droite, à gauche, lever les bras… Les mouvements s'enchaînaient aussi rapidement que les chansons et alors que certains élèves commençaient à avoir du mal à récupérer leur souffle, Obéline continuait à suivre Jackie. Elle le prenait comme un défi personnel et son honneur lui interdisait d’abandonner. Elle voulait montrer à cette adulte qu’une gamine à l’apparence aussi frêle et provenant en plus du dortoir Mentali pouvait la suivre sans trop de problèmes. D’autant que pour la jeune fille, l’exercice n’était pas très compliqué. Bouger au rythme d’une musique était tout de même un des principes de base de la coordination et elle s’y entrainait régulièrement.

Au bout de la cinquième chanson, la musique s’arrêta. Obéline reprit alors son souffle, soulagée d’en avoir fini avec cet exercice. Une chanson de plus et elle aurait probablement dû s’arrêter pour reprendre son souffle correctement. Elle avait beau faire la fière d’avoir tenu tout le long, elle commençait à fatiguer sérieusement et à avoir besoin d’une pause. Elle résista cependant à la tentation de s'asseoir et préféra aller boire une gorgée d’eau et s’asperger le visage avant de s’étirer.

Elle pensait que l’entrainement était fini lorsque Jackie annonça la suite des évènements. Un combat. Contre des Pokémons. Mais bien sûr. Quelle bonne idée ! Obéline grommela. Autant la gym tonic c’était dans ses cordes, autant ça… Enfin ça dépendait peut être des Pokémons qu’ils allaient devoir affronter. S’ils tombaient sur des Laporeilles ou des Ratata pourquoi pas… Okay, non c’était clairement pas le cas. Jackie semblait avoir juste rassemblé tous les pokémons susceptibles de devenir champion de catch en clignant simplement des yeux. Un Machopeur, un Chapignon, un Pandarbare, un Kicklee et un Tygnon. Rien que ça… Cependant, à les observer de plus près, ils ne semblaient guère enchantés à l’idée de se trouver là eux non plus. Il y avait donc peut être une chance de ne pas finir ce combat à l’hôpital. C’était déjà une bonne chose se dit la gamine.

Jackie expliqua rapidement les règles. Simples et sans équivoque. Etait-ce vraiment étonnant de la part du Général ? 5 minutes sur le ring, le premier tombe au sol perd. Jackie commença donc à appeler les victimes euh élèves un à un. Et un à un les élèves se firent laminer par les pokémons adverses. Enfin presque tous, certains résistant plus que d’autres. D’encore plus chanceux réussissaient même à remporter le défi ! Comme quoi il restait de l’espoir !

▬ Matricule 309 ! A votre tour ! ET ON SE BOUGE DE LÀ LA MENTALI, ALLEZ !

▬ Gnn gnn

▬  ON A QUELQUE CHOSE A REDIRE PEUT ETRE ?

A part que cet exercice était complètement ridicule ?

▬ ...non.

Obéline prit donc place sur le ring improvisé. Son adversaire était déjà en place. Le Kicklee l’attendait de pied ferme. La gamine le salua en s’inclinant et son adversaire en fit de même.

▬ Non mais c’est quoi ces manières ? C’est bien mignon, mais ce qu’on veut voir c’est de l’action, bande de lopettes ! C’EST PARTI ET PAS DE QUARTIER COMPRIS ? GO !

Kicklee était un pokémon extrêmement rapide et ses coups de pieds étaient dévastateurs, il ne fallait surtout pas qu’elle s’en prenne… Oula, il est pas passé loin celui là ! Obéline n’avait clairement pas le temps de réfléchir. Le pokémon tout en se tenant à une bonne distance lançait des coups de pieds extensibles dans sa direction sans s’arrêter. La gamine se laissa guider par ses réflexes et son instinct de survie et les esquiva tant bien que mal. Elle réussit à tenir une bonne minute lorsqu’elle sentit son corps toucher à ses limites. Après la demi-heure de gym, il n’allait pas tenir à ce rythme très longtemps. D’autant qu’esquiver était bien beau mais…

▬ C’EST QUOI CA ? ON VOUS A PAS DEMANDE DE JOUER AUX FUYARDES GAMINE. ON PASSE A L’ATTAQUE !

Elle savait que la réaction de Jackie n’allait pas tarder à se faire entendre…

▬ ET TOI KICKLEE C’EST QUOI CES COUPS DE POUSSIFEU ? DU NERF !

Des coups de poussifeu ? CA ? Peut être un poussifeu dopé aux hormones alors… Obéline déglutit, c’était quoi les vrais coups du Kicklee dans ce cas ? La réponse ne tarda pas, le Pokémon lança un premier coup encore plus rapide que les précédents qui lui frôla le visage. Si Obéline se le prenait de face, elle se ferait expédier contre le mur d’en face… Elle ne voyait rien de mieux à faire que les esquiver… D’autant que son adversaire se tenait à bonne distance grâce à ses jambes extensibles. Si jamais elle tentait de s’approcher, le Kicklee aurait tout le temps de lui envoyer un coup de pied avant qu’elle parcourt la moitié du chemin… Le rythme de ses attaques étaient bien trop rapides grâce à la forme de ressort de ses jambes… A moins que… Okay, il fallait essayer !

Obéline se positionna, il fallait à tout prix qu’elle évite de peu la prochaine attaque. Cette dernière ne tarda pas. Kicklee lança sa jambe ressort au niveau du flanc de la gamine. Obéline l’esquiva, déchirant tout de même son haut sur les griffes du pokémon et alors que la jambe ressort continua son déploiement jusqu’à atteindre son extension maximale, Obéline l’attrapa. Kicklee fut surprit de cette initiative mais il ne pouvait déjà plus rien faire, sa jambe ressort commençait déjà à revenir sur lui à tout allure, entraînant au passage un passager clandestin :

▬ WAAAAAAAAAAA

BOUM.

Obéline cogna de plein fouet le corps de Kicklee qui tomba à la renverse sous le choc, entrainant son attaquante avec lui. Kicklee était tombé. Obéline aussi. Seulement elle était sur le pokémon et ne touchait pas le sol contrairement à lui.

▬ 1 minute 20… Le temps est pas mal. MAIS LA METHODE EST DESASTREUSE. UNE VRAIE TECHNIQUE DE FAIBLE. PATHETIQUE.

Le Kicklee se releva et tendit la jeune fille à bout de bras à Jackie

▬  Et en plus ça tombe dans les pommes ! Vous avez beau jouer les malignes avec vos ruses de pacotille, SI C’EST POUR ETRE INCONSCIENTE APRES CA SERT A RIEN TU M’ENTENDS ? Et qu’est ce que tu fais encore là avec ça dans les mains Kicklee, va la poser dans un coin, elle finira bien par se réveiller...



_________________


 
she is just a little
snowflake
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Frimapic
Âge : 12 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 64

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Ven 23 Déc - 23:34

Mon premier cours de la journée est une session de gymnastique. Un peu ce que je faisais tous les jours avec les plusieurs kilomètre que je devais parcourir pour aller à mon ancienne école.

J’arrive dans la salle de sport et découvre l’éducateur. Je ne l’ai jamais vu auparavant mais de ce que j’ai pu entendre des rumeurs il ne fallait pas chercher des embrouilles en sa compagnie. Dans le doute je vais me tenir à carreaux.

Depuis mon déménagement, j’ai pris peu d’affaire, le strict minimum sauf quand il s’agit d’affaire de sport où j’ai pris presque l’entier de ma garde-Robe. J’ai de tout mais surtout des habits de sport fait pour l’intérieur.

Là j’ai décidé, pour le cours d’aujourd’hui de porter l’ensemble du FC Frimapique, l’équipe de football de ma ville natale. Ils sont toujours dans le milieu de classement mais ressort toujours la tête haute de leur match, qu’importe le score. Il est vrai qu’ils ont un style de jeu dure mais juste, ce qui entraine de voir quelque carton par match. Les couleurs de la tenue représentent assez bien la météo de la région, bleu clair avec des bandes blanches sur le côté.

le cours commence très fort, une demi-heure d’échauffement, rien que ça. Bon heureusement que j’ai une bonne condition physique comparé à d’autre que je vois autour de moi mais néanmoins je dois rester concentrer afin de pas perdre mon souffle.

Et l’enfer ne fait que de commencer.

Maintenant il faut que je monte sur le ring. Je me trouve face à Tygnon et les règles sont simple. Le premier à terre, perd. Mon cœur bat la chamade à fur et à mesure que mon adversaire me dévisage. Comment vais-je faire pour le battre ? pensais-je. En tout cas pas à la régulière, c’est évidant que je suis plus mauvais au poing que lui.

Je me protège le visage tout en esquivant les coups du Pokémon. Je me prends quelque baigne dans les avants bras mais rien dont la douleur serait insupportable. J’ai l’impression qu’il tape de plus en plus fort. Qu’il commence sur la retenu avant de se lâcher complètement. Il faut que je trouve rapidement une solution sinon je risque de me retrouver dans une position assez compromettante.

C’est en regardant mon maillot qu’une idée germe dans mon esprit. Et si je lui infligeais une technique secrète, connu sous le nom de tacle assassin, me disais-je.

Maintenant tout la difficulté allait être de le placer sans eu le professeur pense que je suis tombé au sol. Je pense que ça passe si j’ai qu’un genou au sol. Le tacle sera plus difficile à réaliser mais j’aurais vraiment l’occasion de le mettre à mal. Mon plan, un pied dans le cheville, l’autre dans le bassin le tout en glissant.

Il faut juste attendre que le bon moment se présente. C’est-à-dire, maintenant !

Je profite d’être assez loin de lui pour me lancer. Il est surpris que je m’avance vers lui alors que jusqu’à maintenant j’adoptais une tactique défensive. D’autant plus que je lui fonce dessus sans même me protéger le visage. Au moment même où il tente de m’assener un crochet je commence à glisser et mets en marche mon tacle assassin.

Bingo ! lâchais-je dans un cri de victoire. En plein dans les jambes. Le Tygnon bascule et se mange le sol pendant que je me relève. Il reste un moment en PLS au sol alors que j’ai mon poing levé en signe de victoire avant qu’on annonce le vainqueur.

« Tygnon gagnant.
-Quoi, mais il est en p.l.s. …
-Tygnon gagnant. Maintenant laisse ta place. Je ne forme pas les lâches, mais des soldats, des vrais. »

Je descends du ring dégouté. Je l’avais battu pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 17 ans
Niveau : 65
Jetons : 16275
Points d'Expériences : 2123

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 26 Déc - 0:01




Cours Athéltisme - Gym et lutte
Topic Commun

Un cours de perfectionnement physique avec le Général Jackie, de bon matin ? Si Alban avait eu des doutes en se levant sur le déroulement de cette journée, voilà qu’ils étaient tous éclipsés ; comme toutes les autres depuis la rentrée, elle serait forcément pourrie. Mais comment pouvait-il en être sûr ? Oh, simple intuition. Disons que faire un exercice physique quel qu’il soit en présence de Jackie et de sa voix mélodieuse n’avait rien de vraiment agréable. Surtout à 8h du matin. Se prendre un Pistolet à O de la part de Godzilla parce qu’on avait mal fait son mouvement de body pump n’était pas non plus dans sa liste au Cadoizo de Noël. Mais le pire, dans tout ça ? C’était qu’il était persuadé qu’il allait y croiser Maxine. Comme à peu près à tous ses cours de gym en commun avec les élèves d’autres Spécialités, d’ailleurs. La tuile. Car depuis l’été, ces deux-là ne s’étaient pas reparlés. Grand merci, ils n’avaient pas eu l’occasion de se retrouver dans la situation gênante où ils devraient s’adresser la parole, puisqu’ils s’évitaient. En tout cas, Alban évitait clairement la rosée. Et, de son avis, c’était aussi réciproque. Voilà bien la seule chose qui devait l’être, entre eux d’eux.

Pour couronner le tout, qui disait cours commun disait aussi présence d’Andersen. Vous commencez à vous représenter le tableau ? Ouais. Maxine dans un short probablement beaucoup trop court, et Andersen qui lui tournait autour, sous le regard assassin d’un Alban frustré. Voilà qui allait le mettre de bonne humeur pour tout le reste de la journée ; voire de la semaine. Alban avait toujours fait dans l’exagération. Ce n’était pas maintenant qu’il allait devenir raisonnable. Il s’était donc changé à contre cœur afin de ne pas sécher le cours de Jackie. La terrible Générale ne lui pardonnerait très certainement pas cet affront. Et puis, dans les faits, il fallait absolument qu’il se muscle et retrouve une forme physique impeccable, s’il voulait un jour reprendre les courses aériennes. Ses exercices durant tout l’été et le début du semestre avaient fini par porter leurs fruits, néanmoins. Alban se sentait beaucoup mieux dans son corps, et ses muscles s’étaient progressivement dessinés. Il avait en outre perdu le peu de graisse qu’il avait au niveau de la ceinture abdominale, et arborait à présent un début de ce qui paraissait être, heu… allez, un peu de chocolat, hein ? Bon. Ce n’était pas encore ça, et il était loin d’avoir la silhouette de son Préfet, mais peu importe. Son but n’était pas de devenir un bodybuildé. Juste d’avoir assez la forme pour ne pas fondre en larmes avec un pot de glace dans la main quand il se regardait dans le miroir.

Breeef ! Affublé d’un short large noir et d’un t-shirt simple blanc, Alban rajusta les bracelets noirs qu’il portait aux deux poignets. Suivant la masse d’élèves agglutinés devant le gymnase, le châtain se faufila en essayant de voir s’il y avait des têtes connues. Evidemment, il vit immédiatement la chevelure rose de Maxine - relevée pour l’occasion en une adorable queue de cheval - et détourna les yeux. Trop tard. Il l’avait vue dans son short taille mini, et il rougissait déjà face à ce spectacle. En plus, il avait un réel faible pour les queues de cheval. C’était bien trop injuste. Elle le faisait forcément exprès, non ?

Se permettant de couler un second regard vers la Givrali, Alban fronça les sourcils lorsqu’il vit qu’Andersen essayait de tenter une percée dans la foule pour rejoindre la jeune fille. Résistant à l’envie d’enlever sa basket pour l’envoyer dans la tronche du Noctali - Jackie le féliciterait certainement pour son tir, mais dans le doute… -, Alban croisa le regard de Godzilla et eut subitement une idée. Désignant d’un geste de la tête presque imperceptible Andersen, le Voltali tenta de faire passer un message. Le Lamantine comprit aussitôt, et il fondit vers le Coordinateur en bousculant plusieurs élèves sur son passage. Puis, il lui asséna une violente claque sur le plat de la cuisse pour lui intimer d’arrêter de marcher à contre-sens comme un demeuré. Alban pouffa de rire, tandis que Maxine, indifférente à la scène, venait de se mettre inconsciemment hors de la portée de l’autre abruti. Au moins un accomplissement, dans cette journée ! Plus serein, Alban suivit les autres élèves et alla se placer au fond de la salle, où il eut l’espoir fugace que Jackie l’embêterait moins. Au garde à vous, il écouta ensuite les directives de l’enseignante.

Habitué aux excentricités de la référente Pyroli, Alban grimaça néanmoins lorsqu’elle sortit une chaîne hifi de son sac, après leur avoir - encore - dit qu’ils étaient lamentables. Bon. Qu’allait-elle leur inventer, encore ? Utiliser ça pour faire un basket et se muscler ? A sa grande surprise néanmoins, Jackie leur annonça qu’il s’agirait de Gym Tonic. Aïe. Pas la meilleure nouvelle du siècle. Cette dernière eut cependant l’avantage de faire rire certains. Aha. Les fous. La réaction ne se fit pas attendre, et Jackie fusilla du regard les quelques élèves encore pas assez traumatisés pour oser rire dans son cours. Alban fit de son mieux pour conserver son garde à vous parfait, tandis qu’elle donnait ses directives.

Laissant Zéphyr s’envoler de son épaule pour aller se poser sur son sac de sport, le châtain s’écarta des élèves qui l’encadraient et se prépara à l’exercice. Tout irait bien. Il était allé courir le matin même, et il était dans une forme d’enfer. S’il s’agissait de Gym Tonic, il pourrait suivre le rythme, non ?

Et c’est là que se lança la musique du diable, sonnant comme un agressif requiem à ses oreilles.

Et une, et deux, et trois. Les gestes s’enchaînaient, avec une perfection presque mécanique du côté de Jackie, et… avec un ridicule presque affligeant du côté des élèves. Comme d’ordinaire, les Pyroli suivirent l’exercice avec brio. Les Pokéathlètes également. Alban, quant à lui, trouvait que dans l’ensemble, il se débrouillait plutôt bien. En tout cas, il se débrouillait mieux que 50% des élèves présents. Ce qui n’était pas forcément rassurant, puisque Jackie flinguait à bout portant quiconque ne se montrait « pas assez parfait ». Essayant néanmoins de rester derrière les autres pour éviter les remarques aboyées, il s’appliqua à suivre les mouvements au mieux. Un coup à droite, un coup à gauche. Coup de pied circulaire. Coup de pied latéral. Saut à la corde imaginaire. Boxant l’air comme un adepte des sports de combat, Alban trouva un certain plaisir à cette activité. C’était simple ; à chaque fois qu’il donnait un coup, il imaginait la tête d’Andersen juste en face de lui. Voilà qui lui donnait du cœur à l’ouvrage.

Au bout d’une bonne demi-heure d’échauffement, Jackie leur fit part de son (habituel) mécontentement, et leur expliqua la suite du programme. Ils se dirigèrent à l’extérieur du gymnase, dans une sorte d’arène où les Pokémon Combat de Mama Odie les attendaient déjà. Il ne fallait pas être particulièrement brillant pour deviner de quoi il allait en retourner. Et honnêtement, Alban aurait préféré ne jamais comprendre. Lâchant un soupir en même temps que les autres, il sentit son cœur rater un battement lorsque Jackie leur expliqua qu’ils allaient devoir tenir cinq minutes contre un Pokémon. Cinq minutes. Contre un des gorilles de Mama Odie. Autant jeter l’éponge toute de suite, non ?

Dépité, le châtain décida néanmoins qu’il allait faire de son mieux pour cette épreuve. Dans cette cour, il y avait Maxine. Il y avait Andersen. Et il n’avait absolument pas envie de se rendre ridicule devant l’un comme devant l’autre. Il était hors de question qu’on piétine son honneur. En outre, il n’avait pas envie d’être plus mauvais que le Noctali. Andersen était un Coordinateur ; et un type particulièrement mou et lâche, en plus. Il ne tiendrait même pas une minute. Pour une fois, Alban avait une chance de lui montrer lequel des deux était l’alpha. Bon certes, cela ne servait à rien d’être un alpha si on ne pouvait même pas aligner deux mots face à la fille aimée, mais bon. Question de fierté.

Il cligna des yeux lorsqu’il entendit un coup de gong. Sans qu’il ne s’en aperçoive, deux élèves étaient déjà passés. Quoi ? Déjà ? On pouvait dire que c’était… expéditif. Le Machopeur du début quitta alors le ring pour laisser entrer un Pandarbare. Et en face ? La pauvre Maxine qui semblait terrorisée.

Malgré leur dispute et malgré le fait qu’ils ne se parlaient plus, Alban ressentit un léger pincement au cœur. Il continuait de l’aimer, c’était indéniable. Et il n’avait pas envie qu’elle se blesse ou se fasse mal. Se forçant à ne pas intervenir, il vit la jeune fille esquiver, tandis que le Pokémon faisait de son mieux pour ne pas la faire tomber. Jackie finit néanmoins par beugler sur le pauvre Pandarbare, qui décida d’achever Maxine d’un coup de balayette. Alban ferma un œil et serra le poing, tandis que la Givrali roulait sur le sol, un air de douleur sur le visage. Elle parvint néanmoins à se relever, et alla s’assoir dans un coin, emmitouflée dans son gilet. Alban détourna le regard. Il n’avait pas envie qu’elle sache qu’il s’inquiétait pour elle. Moins il pensait à elle, et mieux il se sentirait. Et il ne fallait surtout pas qu’il essaye de penser à ce qu’elle pourrait penser de lui…

Grommelant, il attendit avec impatience son tour. Les élèves défilaient, plus ou moins efficaces. Aucun ne livra une performance assez satisfaisante pour plaire à Général Jackie. Quand vint enfin le tour d’Alban, ce dernier enjamba les cordes et se retrouva face à un Chapignon. Essayant de garder une expression neutre pour ne pas montrer qu’il était mort de peur, Alban se mit en position de combat. De son côté, le Pokémon en fit de même. La tension était palpable. Quelle stratégie adopter ?

Il avait en face de lui, un Chapignon qui faisait à peu près sa taille. Puisqu'ils étaient originaires de sa région, Alban connaissait plutôt bien ces Pokémon. Assez rapides, plutôt souples, avec des coups de poings qui pouvaient défier la vitesse d’un avion. Sa queue était aussi redoutable que l’avant. Pourtant, sa morphologie rendait certains mouvements assez difficiles. Les coups de pieds étaient en outre compliqués à donner, lorsqu’on était un Chapignon. Dans ce cas… Il fallait qu’il concentre sa défense sur le haut de son corps, et qu’il attaque plutôt avec le bas ? Hm… En théorie, cela semblait être une bonne solution. En pratique… Aurait-il assez de réflexes, de vivacité et de force pour mettre tout ça en œuvre ?

- Matricule 0258 ! C’est pas un salon de thé ! aboya l’enseignante en tapant sur les cordes pour les inciter à se bouger un peu.

Alban expira un grand coup. Ajustant sa position de combat, il tourna autour de son adversaire en faisant des petits bonds de boxer pour essayer de trouver une ouverture. Le Chapignon, probablement réticent à l’idée de lui envoyer un Mach Punch directement dans la mâchoire, tourna en rond également. Alban observa encore. La position de combat du Pokémon adverse comportait peu de failles. Mais le coin bas était plutôt ouvert, et la longueur des bras du Chapignon ne lui permettrait pas de parer. Par contre, probablement pouvait-il sauter assez souplement pour lui donner du fil à retordre. Bon…

Alban s’avança brusquement de quelques pas, puis feinta en faisant semblant d’asséner un crochet. Tandis que le Chapignon levait son poing droit pour parer l’attaque, Alban retira brusquement son bras pour se remettre en garde et éviter un éventuel assaut. Au même moment, il donna un coup de pied circulaire sur le flanc droit du Chapignon. Trop occupé à parer la feinte, le Pokémon mit une fraction de seconde de trop à se remettre en garde. Le pied d’Alban vint frapper le flanc du type Combat, qui ne broncha néanmoins pas. Hm. Pas assez fort ? Alban se recula pour être hors de portée. A présent, que faire ? Le Chapignon allait certainement être sur ses gardes, après une feinte pareille. Il n’allait pas se laisser avoir une seconde fois. Alors il fallait qu’Alban soit plus malin.

Cette fois, il décida de prévoir le fait que le Chapignon allait anticiper son attaque. Faisant semblant de préparer une nouvelle feinte, il se répéta mentalement les étapes qu’il comptait faire. Faire un nouveau crochet, lever le pied pour faire semblant de redonner un circulaire, et, dans le même temps, frapper du poing droit en comptant sur l’ouverture ainsi créée par la double feinte. Dans la théorie, ça marchait bien. Mais pas dans la pratique.

Tandis que le Chapignon parait son crochet de sa patte droite, et bloquait sa jambe de sa patte gauche, Alban essaya de viser le coin du cou totalement exposé. Prenant une impulsion sur ses pattes, le Chapignon fit néanmoins un grand bond et atterrit juste derrière Alban. En se réceptionnant, il exécuta une élégante rotation et envoya un coup de queue dans le flanc exposé du châtain. Alban, n’ayant pas prévu que le Chapignon riposterait, fut déporté sur presque un mètre. Ses chaussures crissèrent sur le sol caoutchouteux du ring. Bordel ! Qu’est-ce que ça faisait mal ! Se remettant immédiatement en garde, le châtain se mit néanmoins à paniquer lorsque le Chapignon fondit sur lui. Aaaah ça y est, sa patience avait atteint ses limites !

Faisant appel à ses sens plus qu’à sa tête, Alban pivota sur la droite pour éviter un premier crochet. Perdant légèrement l’équilibre, il parvint néanmoins à se baisser pour éviter le second coup. Le poing du Chapignon frôla son crâne - bonjour la future calvitie -, et le châtain se roula sur le côté. Tant pis pour l’honneur, mais il fallait absolument qu’il sauve sa peau. Exécutant des petits bonds pour tourner autour du Chapignon, Alban essaya d’esquiver les assauts. Le poing du Chapignon le frôla bien une ou deux fois, mais ses sens aiguisés développés grâce aux courses aériennes lui permirent de « sentir » l’air déplacé par le Chapignon avant que le poing ne vienne s’abattre sur lui. Ses réflexes avaient cependant leurs limites, et bientôt, le Chapignon lui décocha un violent coup dans le ventre.

Alban fut légèrement projeté en arrière et son dos alla rencontrer le sol. Le souffle coupé, il mit quelques secondes à comprendre ce qui venait de se passer. Jusqu’à ce que…

- 4 minutes et 30 secondes. C’était quoi cette danse chaotique ? Une parade nuptiale de Déflaisan atrophié ? Hors de ma vue avant que votre prestation pitoyable ne me donne envie de vous farcir de marrons et de vous faire rôtir pour la Thanksgiving.

Ah. Se relevant avec l’aide du Chapignon, Alban quitta le ring. Presque cinq minutes… Il n’en était pourtant pas bien loin. Mais Jackie avait raison. Sans ses réflexes, il n’aurait pas pu tenir aussi longtemps. Vu de l’extérieur, ses mouvements avaient sûrement été pitoyables…

Essuyant la transpiration qu’il avait sur le front, Alban évita le regard de Maxine, et alla s’assoir loin, très loin de la piste. Mouais. Il n’avait pas vraiment montré qu’il était un mâle alpha. Juste une vulgaire dinde bonne à se faire cuire avec des marrons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 17 ans
Niveau : 66
Jetons : 2612
Points d'Expériences : 2354

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 26 Déc - 14:08

Ginji Labelvi
      rp solo



« Gym et lutte »


Brrr, qu'est-ce qu'il fait froid. Vivement que Maygta intègre un four capable d'émettre de la chaleur H24 et permettant de faire des cookies et du chocolat chaud n'importe où. Non mais vous imaginez un peu la praticité du truc ? Avec Smegta et lui à mes côtés, je pourrai cuisiner de bons petits plats n'importe quand ! Un creux entre deux cours et pas le temps d'aller acheter à manger ? Hop ! Du pain perdu ! Des entraînements éreintants et un besoin urgent de reprendre des forces ? Hop ! Une bonne soupe de légume, et ça repart ! Un naufrage sur une île ou au milieu d'un désert ? Hop ! Il y a de quoi tenir pendant trois jours ! Et même que les ressources du lieu sont directement exploitables ! C'est qu'elle est pas belle la vie ?

… Mais bon. Pour l'instant, impossible de mettre la main sur ce fichu four spécial pour Motisma, et pas que j'ai un cour de Jackie auquel survivre, mais si, en fait. Remarquez, je vais à ses cours avec beaucoup plus d'entrain qu'à mon arrivée ici ! C'est vrai, je suis un Pokéathlète, môa, maintenant !... QUI A RIGOLE ?! J'ai entendu ! Arrêtez, vilains, je fais des efforts pour m'améliorer, môa... Et être assidu aux exercices complètement tordus et ne respectant certainement pas les normes de sécurité en fait parti. Mais bon ! Avec toutes les catastrophes qui m'arrivent, je suis plus à ça près, môa ! Franchement, j'ai peur de rien ! Alors, c'est quoi le programme du jour ? Remonter une cascade à contre-courant ? Traverser un étang rempli de Crocorible sans la moindre protection ? Réussir à maintenir un Tarinor dos au nord à la seule force des mains ? Prendre part à un Just Dance en imitant les mouvements délicats et gracieux de Général Jackie ?... Hein, quoi ?!

Hazdipontensalseveven. Veuillez redémarrer le Ginji, please, vous l'avez tout cassé. Et donnez lui des cookies aussi, ça l'aidera à se remettre rapidement de ses émotions. Comment ? Pas de cookie ? Bon bah au moins j'aurai essayé...

Écarquillant les yeux, je fixe avec une expression complètement incrédule notre professeure, quelque peu... Déconcerté. Et je ne sais pas si c'est vis-à-vis de ce qu'on s'apprête à faire, ou le fait qu'elle semble prendre ça TRES au sérieux. Ça cache quelque chose. Forcément. Genre au début on va se mettre à danser, puis dès la fin des vingt premières secondes, elle va crier « A COUVERT ! » et nous tirer dessus avec un fusil à pompe pour voir qui sont les élèves les plus réactifs. ET J'EN FERAI PARTI ! Lançant un regard méfiant à Punch, mon compagnon pour ce cours, je profite d'un instant de flottement pour lui glisser quelques paroles.

« -Psst. Prépare toi à te jeter à terre. »

Plissant les yeux avec un air dubitatif, l'Elektek semble avoir du mal à déterminer ce qui l'agace le plus dans cette situation : que l'un des seuls cours auquel il accepte volontiers de participer consiste en un jeu de rythme idiot et absurde, ou que son dresseur s'imagine des trucs toujours plus idiots et toujours plus absurdes de jour en jour ?... Je crois bien avoir une petite idée de la réponse, mais...

La Générale donne l'ordre à tout le monde de s'écarter, et menace les potentiels lâcheurs d'un tête à tête avec Godzilla. Je fronce les sourcils et tape du poing, déterminé.

« -Ahaha ! No problemo ! A Rivamar, personne n'était capable de rivaliser avec Rodrigue et moi sur Levan Polk-Eeeeeh !  »

N'anticipant pas les rapides mouvements de la référente, il me faut quelques secondes pour me mettre à bouger dans tous les sens et tenter de rattraper le rythme frénétique de la chanson. D'ailleurs, j'oublie rapidement cette histoire de fusil à pompe, beaucoup trop concentré à maintenir le tempo, et réalise bien vite que Jackie n'y va pas dans la dentelle même lorsqu'il s'agit de danser. Sérieusement, c'est quoi ces pas, là ?! J'ai presque l'impression de faire des tractions ! C'est un entraînement militaire déguisé ou quoi ?... Oh wait... C'est ça... Just Dance, et les jeux de rythme dans le genre... Bah c'est juste qu'un vaste programme du gouvernement visant à entretenir et à affûter les capacités physiques des citoyens... Mais... Mais alors... A force de danser la Levan Polka, j'ai inconsciemment appris le maniement du sabre, en fait?! Ou alors, les artich... Euh, les poirea... Non plus, les oignons japo... Raaah, je sais pas, avec toutes ces confusions grammaticales, BREF, les Bâtons que tiennent les Canarticho sont en vérité des armes de destruction massive hyper sophistiquée !

Enfin, les musiques s’enchaînent une à une, et je sens bien vite mes muscles chauffer dès la fin de la deuxième. C'est que ça épuise, mine de rien ! La vache, j'avais pas souvenir que c'était si éreintant, la gym tonic... C'est bien beau de se mettre aux altères et aux exercices physiques, mais comme quoi, ça suffit pas toujours à avoir un corps tenace sur tous les plans ! Sérieusement, je crois bien que les premières épreuves de l'Examen H étaient moins éprouvantes physiquement parlant que ces cinq musiques à la suite... Même Punch tente de se concentrer un minimum ! Pour dire ! Lorsque les choses sont bien trop faciles pour lui, elles ne valent même pas la peine qu'il s’investisse dedans, mais là, puisqu'il est obligé de faire gaffe à ses mouvements et à ceux de Jackie, ça prouve bien qu'il doit faire un effort pour tenir ! Même si ses problèmes semblent plus relever de la reproduction des mouvements plutôt que de l'intensité de l'effort, contrairement à môa... Même si au final, la fatigue me force à négliger les derniers gestes que j'effectue avec une absence d'enthousiasme non dissimulée. Bon sang que c'est loooooog... Est-ce qu'on va avoir le droit à une pause, ou... ? Hein ? Oui ? C'est vrai ? On arrête vraiment la musique, là ?! Yeaaaaaah, on va enfin pouvoir se reposer !...

… Attendez, non.... A TERRE !

Je m'accroupis alors que Jackie balaye la foule d'un regard assassin, pour ensuite désigner l'élève se trouvant juste derrière moi du doigt. Ouf, esquivé ! Je me relève alors qu'il s'éloigne, non pas sans une certaine appréhension, et vois la Générale l'inviter à rejoindre un ring afin d'y affronter... Les Pokémon de Mama Odie.

Oh.

…. Me dîtes pas à môa que c'est pas pas vrai, pas vrai ?! Non pas que j'ai pas envie de ne pas être sauf, mais voilà, j'ai pas trop pas envie de finir tout patatraque, môa. Ouais parce que... Puisque je suis la discrétion même et le secret incarné, vous ne savez sans doute pas que j'ai tendance à... M'infiltrer de manière importune au beau milieu des cuisines, dirons-nous, et que... Ce n'est pas vraiment aux goûts de ces monsieurs les Pokémon, qui ont essuyé une vilaine défaite lors de notre passage de l'an dernier avec Cael. Et du coup, bah.... Je crois qu'ils attendent qu'une chose depuis... Non, deux : qu'ils me voient m'étouffer avec un de leur plat, et qu'ils puissent me coller une raclée dont je vais me souvenir un looooong moment.

Et on doit vraiment y aller à mains nues, en plus ?... Non parce que, cet élève musclé, je veux bien qu'il ait ses chances, mais.... Ouuuutch.... Cela a dû lui faire mal, ça... Ouille ! Un coup de poing dans le bide, ça pardonne pas... Oh, bah il s'est fait éjecté.

Bon bah j'ai rien dit, je suis fichu.

C'est donc avec beaucoup d'appréhension que je vois le regard de Jackie se poser sur moi, mon être, ma propre personne et bibi, puis que j'entends mon numéro étudiant prononcé avec une voix douce et mélodieuse. Ok, j'ai compris, je m'y colle... Lançant un regard abattu à Punch, qui semble lui-même craindre pour la vie de son dresseur (Ça non plus, il le fait pas, d'habitude... Arceus, je suis mort...), je m'avance doucement jusqu'au ring et monte dessus avec la boule au ventre. Le Pandarbare qui me fait face me reconnaît, et me fait un grand, TRES GRAND, sourire.

Je déglutis.

« -Euh... Salut ? Ça va ? Bien ou bien ? Hum... Je tenais à dire, j'ai trouvé ta dernière soupe aux légumes succulentes, sérieusement, je me suis régalé, ça pourrait être cool que tu me files la rece... »

Je ne finis pas ma phrase, et recule d'un pas en arrière en remarquant les quatre autres Pokémon monter sur le ring avec un air féroce. On dirait que ma simple vision leur a fait perdre toute notion de règle... Et euh... C'est qu'ils semblent bien déterminés à y aller tous les cinq, en plus... Euuuuuuuuuh... Arbitre ?

« -Gé... Générale ! C'est normal si-
-UN SOLDAT N'A PAS A FAILLIR, ET CE PEU IMPORTE LE NOMBRE D'OPPOSANT !
-Ah bah ça tombe bien, parce que je crois qu'il y a méprise, en fait je suis pas soldat et-
-LE COMBAT COMMENCE MAINTENANT ! »

AAAAAARGH ! JE FAIS QUOI QUAND OU COMMENT POURQUOI ?! Est-ce que si je me jette à genoux et que je les supplie de m'épargner ça va marcher ? Voyons voir, ça avait fait quel effet, la dernière fois ?... Ah oui, ils m'ont enfermé dans la chambre froide, je crois... OK, CHANGEMENT DE PLAN, ON COUUUUUUUURT !

Bien échauffé -et fatigué- par les mouvements de danse, je me mets à courir le long du ring lorsque Chapignon se jette droit sur moi. Malheureusement, les quatre autres sont loin d'être idiots, et m'encerclent presque immédiatement, bloquant ainsi toute voie d'issue en dehors du sol à l'extérieur du ring. Machopeur en profite pour me saisir par les côtés, et me soulève au dessus de sa tête, alors que je me secoue dans tous les sens sans grand succès. Ma tête arrive pile au niveau des yeux du Pandarbare, et alors que Machopeur fait quelques pas pour se rapprocher du bord du ring, j'attrape la feuille de bambou que mâche le panda géant et provoque aussitôt un réflexe de ce dernier qui frappe sans réfléchir son partenaire, juste devant lui. Cela ne suffit pas à l'éjecter du ring, bien sûr, mais au moins, il m'a lâché, et je peux tranquillement.... M'affaler sur le ring, parce que 'faut pas déconner, non plus, je peux pas me libérer et faire un atterrissage classe à la fois. Je me relève à la va-vite, et ai à peine le temps de remarquer le Machopeur en PLS sur le côté que Pandarbare s'approche de moi avec un pas lourd et un regard noir pour récupérer son précieux. Kicklee profite que je sois trop occupé à voir ma vie défiler devant mes yeux pour me saisir à son tour par les côtes, et, à la différence de Machopeur, se contente de me maintenir sur place pour tout simplement m'empêcher d'éviter le coup à venir. Le Pandarbare hoche la tête avec gratitude envers son collègue, pose une patte en arrière, et recule doucement son poing...

« -WOWOWOW ! Pause ! Tu sais que le Pokédex il dit que tu peux dézinguer un poteau électrique à l'aide de tes pattes ?! Pas pour rien que t'as massacré le Machopeur ! Et c'pas parce que je suis spé Elek que... OK J'AI COMPRIS ! »

Mettant fin à toute tentative de raisonnement, je soulève la feuille du Pandarbare, et... Commence à chatouiller le Kicklee avec. Celui-ci ne parvient à retenir que quelques soubresauts, et explose de rire l'instant d'après, me permettant de me libérer sans problème, tandis que j'anticipe une retraite anticipée vers l'extérieur du ring. Pandarbare, cette fois-ci, arrête son coup avant d'atteindre son partenaire, puisque ayant remarqué sa feuille laissée tombée au sol.

Je pense avoir mis fin à tout massacre potentiel, lorsque que je percute mes deux derniers adversaires.

« -Oh... Je vous avais oublié, vous... »

Détaillant le Chapignon et le Tygnon de haut en bas, je tente un petit sourire à leur attention, avant de les voir, parfaitement synchrones, jeter leur poing en ma direction.

« -OK, A COUVERT ! »

Faisant finalement cette action tant attendue, je me jette au sol, et roule sur le côté jusqu'à tomber du ring. *BOUM* Ça fait un petit bruit, mais croyez môa, la douleur est mille fois plus infime que ce que j'aurai ressenti si je m'étais pris les deux poings.

Lâchant un profond soupir de soulagement, je me relève, et mon regard croise celui désespéré de la Générale. Elle me toise avec une expression atterrée, et, d'un grognement muet, appuie sur le chrono.

« -... COMBAT TERMINE. MATRICULE SOIXANTE QUATORZE, JE VOUS FELICITE, VOS ADVERSAIRES SONT PARFAITEMENT INDEMNES. »

Et attendez, c'pas le mieux : môa aussi, je suis parfaitement indemne ! Un combat où à la fin personne s'est fait mal, c'pas trop génial, ça ?!... Ah ?... C'était ironique ?... Ok j'ai compris, je remballe...

Baissant la tête, je traîne le pas jusqu'à mon sac, posé à côté de Punch, et le ramasse avec une petite moue dépitée. En même temps, j'ai même pas eu le droit de tenter l'exercice comme tout le monde, alors que j'ai une des conditions physiques les plus déplorables de l'académie... Beuh. De toute façon, je m'en moque, j'ai réussi à m'en tirer en parfaite santé ! Je ne devrai même pas avoir de courbature demain !

Voyant bien que Punch est loin d'avoir épuisé ses ressources et étant moi-même encore étonnement en forme, je propose à l'Eletkek d'aller faire un VERITABLE exercice un peu plus loin ; dès lors que j'aurai vidé ma bouteille d'eau, bien sûr. Je prends quelques secondes une fois celle-ci finie pour me remettre de mes émotions, puis la range dans mon sac, le passe sur mes épaules, et m'apprête à partir d'un pas décidé.

« -Allez ! C'est par-*SBUNK* »

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Des personnes doivent être secourues. Nous devons leur venir en aide. Point. C'est aussi simple que ça. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Kalos
Âge : 16
Niveau : 31
Jetons : 3111
Points d'Expériences : 715

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 26 Déc - 17:00



Cours d'Athlétisme-Gym et Lutte

Ton pire
Cauchemard
VS...
Mikato Sozuy
Type : Cours
Heure : Trop tôt
Pokémon utilisés :
/
Jackie, Jackie, Jackie... Encore l'un des nombreux mystères de cet académie, comment cette femme peut-elle être autorisée à exercer le métier de professeur ? Déjà la première fois que tu avais entendu parler d'elle tu avais sentis comme une pointe de peur dans le regard de ceux qui te parlaient, quand à ton premier cours avec la Générale tu l'avais passé allongé à l'infirmerie parce que tu avais réussis à t'évanouir, et depuis c'est le grand amour entre la Générale Jackie et toi. C'est peut-être pour ça que tu as bien fais attention à te trouver vers les derniers rangs -mais pas au dernier parce que ce serait pile le mauvais rang à choisir- et à essayer de te fondre comme tu peux dans la masse d'élève, heureusement tu as trouvé un géant derrière lequel te cacher...

''Tiiiiine !''

Le cri te fait sursauter et tu te rends compte qu'à force de vouloir éviter tout contact visuel avec la Générale tu t'es lentement mais sûrement rapprochée du cauchemar ambulant qu'est Godzilla, le Lamantine est là juste à côté cherchant la moindre faiblesse dans votre formation et sa nageoire frôle ta jambe avant de passer son chemin, tu as à peine le temps de reprendre ton souffle que Jackie recommence à parler et sort une chaîne Hifi de son sac de sport. Une chaîne Hifi. Pourquoi est-ce que d'un coup tu sens que danser va devenir beaucoup, beaucoup, beaucoup moins amusant d'ici quelques secondes ? Peut-être le fait que Jackie ne s'énerve pas face aux rires étouffés de tes camarades ? Ou encore le fait qu'elle ait ce sourire carnassier sur le visage ? Depuis le temps tu as appris à déchiffrer les expressions de la Générale et celle qu'elle a en ce moment sur le visage ne présage vraiment rien de bon... La menace Godzilla hurlé par la Générale finit de t'achever et ton regard oblique vers le Lamantine qui, tu pourrais le jurer, a les yeux vissé sur toi. Youpi...? La musique commence et dès les premiers mouvements tu peines déjà, en tant que TopDresseur de deuxième Spécialité tu t'es pourtant entraînée avec tes Pokémons, vous avez courut, fait des parcours dans la forêt, vous avez même porté des poids et remonté un cours d'eau. Oui, mais c'était sous-estimé la Générale Jackie. Parce que dès le milieu de la deuxième chanson c'est comme si tu avais déjà fait 3 tours de l'académie en sprint, et alors que tes bras fendent l'air à tel point qu'il te semble qu'ils vont se décrocher les poids que tu as portés pourraient être comparés au poids d'un Statitik. Et pourtant, étrangement, tu ne t'écroules pas. Depuis quelques temps déjà ton cerveau s'est complètement déconnecté, ton corps suit les mouvements de la Générale autant qu'il peut tandis que ton cerveau a décidé de se couper complètement de ce problème impossible à résoudre et préfère vagabonder vers les petits gâteaux de votre référente dont tu pourrais presque sentir l'odeur si la sueur ambiante ne chatouillait pas tes narines...  

''Tss, c'est encore pire que ce que je pensais. Maintenant que votre échauffement est terminé, nous allons pouvoir passer aux choses SÉRIEUSES. Tout le monde me suit et en ordre !''


Mmh ? La musique s'est arrêtée ? Aussi droite qu'un i et le visage fermé tu mimais encore les faits et gestes de Jackie ce qui t'aurais très certainement valut la peine de mort si tu ne t'en étais pas rendue compte juste avant que Godzilla ne vienne croiser ton regard. Une seconde plus tard et c'est sûr que c'est toi qu'on aurait vu sur ce ring... Un ring ?! Des Pokémons combats que tu crois reconnaître comme étant ceux de Mama Odie se tiennent juste derrière, il y a un problème là n'est-ce pas ? Avec un rapide mouvement de tête vers le sol laissant ton instinct de survie guider tes gestes tu aperçois avec appréhension la lueur sadique des yeux du Général passer dans les rangs et choisir 5 personnes, dont une juste à côté de toi. Tu es officiellement morte dans quelques minutes. Mais où est-ce que la Générale Jackie voit un combat là-dedans ? Dans ta tête c'est clairement d'autres mots qui s'affichent comme : massacre, torture, hôpital et autres réjouissances. Rares sont ceux qui en sortent vainqueurs et encore plus rares ceux qui s'en sortent indemnes au bout de 5 minutes, pourtant tu remarques ici et là des élèves qui arrivent à gagner par ruse et non pas que par la force -ce qui est d'ailleurs impossible contre des Pokémons combats à moins qu'on soit dopés-, Ida notamment te surprend. Dans ses mouvements tu retrouves ceux des différentes chansons de l'échauffement et notes dans ta tête d'y penser quand tu y seras, malheureusement pour la Médecin son adversaire est tombé avant elle mais bon c'est Ida a quand même fait de son mieux et malgré les remarques cinglantes de Jackie je ne peux pas m'empêcher de l'admirer, il faudrait que j'arrive à tenir aussi longtemps qu'elle histoire que la Générale arrête au moins pour un temps ses remarques sur le dortoir Mentali... Quelques autres élèves se font ensuite écraser jusqu'à ce qu'un combat plus qu'étrange commence, il se bat contre les 5 Pokémons ?! Sérieusement ?! Et le pire c'est malgré l'air atterré de Jackie il s'en sort plutôt bien, enfin si on prend en compte le fait qu'il soit face à 5 Pokémons combats qui ont soudain l'air plus féroces et en colère les uns que les autres. Alors qu'il roule hors du ring je vois soudain le regard perçant de la Générale chercher une autre victime et je n'ai pas le temps de faire un seul geste pour me cacher, déjà son regard s'est fixé sur ma pauvre carcasse et elle entrouvre ses lèvres tandis que déjà mes épaules se rétractent et que je fixe le sol espérant en vain pouvoir m'y enterrer...

« Matricule 0289 si vous croyez que je ne vous ai pas vu vous vous trompez royalement ! Sur le ring et plus vite que ça ! »

Un léger couinement répond aux ordres lancés par la Générale et tu marches vers le soi-disant ring à pas rapide pour ne pas t'attirer ses foudres, tu n'es vraiment pas à ton aise en face du Machopeur qui te fait face et lui semble encore énerver par le garçon passé avant toi... Un Statitik contre un Gigalithe c'est l'impression que ça peut donner de l’extérieur. Levant enfin le regard vers ton adversaire tu le scrutes avant que le combat ne commence, il a déjà combattu de nombreuses mais ne semble pas vraiment essoufflé, enfin il ne semble pas non plus très intéressé par toi pauvre petite chose fragile et tu te demandes un instant si tu ne peux pas tourner ça à ton avantage...
Malheureusement la Générale sonne le début du combat beaucoup trop vite à ton goût et tu n'as pas le temps de voir venir le coup qui arrive à grande vitesse en plein dans tes côtes, ce n'est que grâce au Machopeur qui dévie son coup en voyant que tu ne t'y attendais que tu peux encore tenir debout au bout de 5 secondes. Après un aboiement de la Générale tu te rends compte de ce qu'il a faillit se passer et recules soudain pour éviter les coups que le Machopeur se voit forcer de porter par Jackie, quelques pas sur le côté te permet d'esquiver ses poings mais tu as beaucoup de mal à suivre ses gestes qu'il essaie pourtant de faire le plus lent possible pour que tu puisses les éviter, ce que la Générale ne manque de lui faire remarquer avec sa douceur et sa gentillesse habituelle.

« Matricule 0289 est-ce que vous avez bientôt fini de jouer aux danseuses ?! C'est un COMBAT ici ! ATTAQUEZ ! »

Complètement pétrifiée ce n'est que par instinct que tu réponds à l'ordre de la Générale et lances ton poing en avant les yeux fermés, le Machopeur qui se jetait sur toi depuis tout à l'heure sans que tu n'attaques ne s'y attendait pas et n'a pas pu esquiver... Mais de toute façon ce n'est pas comme si ça allait changer quelque chose qu'il esquive ou pas vu que comme le dit le Pokédex «  Les muscles toniques de Machopeur sont durs comme de l'acier. »... Comment dire ? Aie... ? Ce n'est pas trop de le dire, tu as la main en feu et même ton adversaire surpris s'est reculé et te regarde maintenant avec un air compatissant. Mais ça a comme réveillé quelque chose en toi et tu te jettes dans un mélange de peur et de douleur sur le Machopeur qui n'a pas le temps de comprendre ce qu'il se passe et ne réagit que lorsque tu es déjà agrippée à lui, ne comprenant pas tes intentions -pas sûr que tu les comprennes toi-même- il commence à se secouer pour te faire lâcher mais tu refuses de bouger espérant sans doute que le Pokémon finisse pas perdre l'équilibre. Mais ça ne se passe pas, mais alors pas du tout comme tu le pensais, d'abord la Machopeur ne perd pas du tout l'équilibre mais en plus il commence à se secouer de plus en plus fort et de plus en plus vite, finalement voyant que tu ne lâches toujours pas prise malgré tes non-muscles il se met à tourner sur lui-même et tes pieds commencent doucement à quitter le sol. Maintenant ce n'est plus par désespoir que tu tiens le Pokémon combat mais par instinct de survie : si tu le lâches, à la vitesse où vous allez, tu es sûre de t'envoler et de t'écraser sur la sol.

« Vous pouvez me dire ce que vous faites Matricule 0289 ?! Lâchez-le ! TOUT DE SUITE ! »


Pas question. Tu as bien trop peur pour lâcher. Mais finalement tes muscles fatigués par tant d'efforts se relâchent malgré toi avec une lenteur affolante et tu vois avec horreur tes doigts se dérober lentement et ton corps finalement complètement abandonner. Comme tu t'y attendais tu es éjectée et ton corps vient percuter le sol en dehors du ring... Wait, le sol n'est pas si doux non ? Devant toi ou plutôt sous toi se trouve maintenant le garçon qui s'était tout à l'heure battu contre les 5 Pokémons combats en même temps, enfin d'après ses cheveux en tout cas parce que là la tête écrasée par terre on en peut pas dire qu'il soit très reconnaissable... Oups... ?

« Et vous prétendez être une Préfète ?! Vous n'avez même pas tenu 2 minutes et je ne parle même pas du spectacle que vous nous avez montré ! Je ne veux plus vous voir Matricule 0289 ! HORS DE MA VUE ! »


« Oui... Mais enfin il faut peut-être l'emmener à l'infirmerie il n'a pas l'air... » « J'ai dit que je ne voulais plus vous voir !!! » « D-D'accord. »

Bon tu as réussis à survivre à un autre cours de Jackie au moins, par contre... Avec l'aide de Kitsu tu  relèves le garçon sur lequel tu es tombé et l'aides comme tu peux à marcher, il vaut mieux qu'il aille à l'infirmerie... franchement qu'est-ce que tu as encore fait ?

(c) Alban


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3997-289-inscription-ecole-de-dresseur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4113-mikato-sozuy-mentali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1462
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   Lun 26 Déc - 23:41

Par pitié. Si elle avait pu esquiver ne serait-ce qu'un seul cours, ce serait bien évidemment celui de Jackie. Et Arceus sait que chaque cours de Jackie se finissaient mal, pour Lyra. Enfin, elle essayait toujours de tenir bon malgré le fait que son cœur, lui, ne veulent pas suivre! Souvent, a la fin de chaque cours, elle filait prendre un peu de repos ou, si elle ne se sentait vraiment pas de tenir, allait se rendre à l'infirmerie. Elle prenait correctement ses traitements, et les modifications à son mode de vie était telles qu'elle ne devait sous aucun prétexte faire du sport ou tout ce qui s'en rapproche. Les cours de Jackie étaient donc les seules exceptions confirmant la règle. Même si, il fallait dire que la brune commençait à en avoir assez de ne pas pouvoir faire du sport. Mais, vu son état à chaque fois... mieux valait-il vraiment pour elle qu'elle ne fasse pas de sport. Seulement, elle était si têtue. Jackie est tellement intimidante. Lyra ne tremblait pas, cependant elle avait appris que la meilleure chose a faire durant un cours de Jackie, c'était d'écouter Jackie.
         En parlant de l'écouter, elle avait sorti une énorme chaîne Hi-Fi de son sac. Avec deux imposants amplis. Succédant les mouvements imposants de la générale, cela n'annonçait de tout évidence rien de très bon. Oh non, cela n'annonçait vraiment rien de bon. Enfin, aux yeux de Lyra. Et c'était par un cours de gym tonic qu'ils allaient commencer. Pitié... Lyra sentait déjà l'horreur arriver. Tant qu'elle faisait le minimum, elle pouvait espérer tenir debout jusqu'à la fin du cours. Pourtant, elle était réellement stressée à l'idée de cet échauffement particulier que prévoyait Jackie. Et si elle n'arrivait pas à suivre? Et si elle se faisait lamentablement engueuler par la générale parce que, comme d'habitude, elle perdait le rythme, ne suivait pas le rythme, faisait absolument n'importe quoi? Elle n'éprouvait pas la moindre envie de continuer l'échauffement avec Godzilla, et elle aurait milles fois préféré se faire renvoyer du cours plutôt que d'avoir à s'échauffer. Mais visiblement, elle ne pouvait y échapper. Et personne ne pouvait échapper aux cours de Jackie...

     Elle plaignait ceux qui osaient rire, ou murmurer à voix basse. Elle les plaignait, ou bien elle riait intérieurement d'avance à ce qui pouvait leur arriver. Enfin, si cela voulait dire que Jackie allait rendre l'échauffement encore plus compliqué car des perturbateurs osaient rire... Cela ne concernerait pas qu'eux. Il fallait mieux qu'elle ne pense pas à cela, et avec un peu de chance Jackie n'allait rien faire. Il fallait juste espérer à ce qu'elle n’aperçoive pas les élèves rire dans leur coin... Sinon, cela risquait de mal se passer.
         Ca y est, l'échauffement commence. Lyra sait d'avance qu'elle ne va pas tenir. Si on oubliait les musiques qui passaient par l'intermédiaire de la chaîne Hi-Fi, l'échauffement était vraiment compliqué. Les postures étaient de plus en plus dures, de plus en plus complexes. La Givrali faisait réellement tout ce qu'elle pouvait pour suivre. Elle faisait de son mieux. Cette fois-ci, elle ne voulait pour rien au monde recevoir un commentaire cinglant de la part de Jackie. Elle ne voulait pas se faire dévaloriser, une fois encore. Elle avait préféré ne dire à personne qu'elle était atteinte d'insuffisance cardiaque, et combien même cela avait été écrit sur son dossier d'inscription, elle le niait toujours et encore lorsqu'on le lui demandait. Et à cause des conséquences de sa maladie, il arrivait souvent qu'elle se sente essoufflée, épuisée sans trop de raisons. Qu'elle sente parfois des faiblesses à certaines parties de son corps sans même avoir rien fait. Sa maladie est bien dangereuse, et on lui avait tant demandé de faire attention à elle. Mais elle avait été beaucoup trop protégée durant son enfance pour se priver de ce qu'elle souhaitait faire. Il n'empêchait quand même pas qu'actuellement, elle aie l'impression de se trouver au milieu d'une vraie torture. Elle se donnait à fond. Elle ne voulait vraiment pas avoir à terminer l'échauffement avec Godzilla. Mais, sachant que quelque chose de pire pouvait suivre cet échauffement, pourquoi exigeait-elle tant d'efforts d'elle-même?

     Les cinq chansons passent, et tous suivent le rythme avec beaucoup de mal. Lyra sent son corps meurtri, et son cœur tambouriner fortement contre sa poitrine dans des battements irréguliers. Ce fut sans doutes la première a souffler très longuement. Elle appuya la main contre son cœur, titubant, peinant à rester debout. Elle tremblait, et sentait son souffle court, prêt à se rompre à tout instant. Elle était presque à être pliée en deux. Heureusement qu'elle ne faisait pas partie des quelques premiers élèves a avoir été appelés par Jackie... Elle savait qu'elle avait interdiction de quitter le gymnase au risque de passer un très, très mauvais quart d'heure. Alors il lui fallait au moins un peu de repos, sinon son cœur allait très prochainement finir par lâcher.

    Et voilà que c'était à son tour, désormais. Elle n'avais pas à se plaindre, elle avait eu le temps de se ressaisir pleinement, de reprendre ses forces. Quand aux battements de son cœur, elle n'en était  pas certaine mais elle les sentait plus réguliers.

-Matricule 317, c'est a vous ! ET PLUS VITE QUE CA ! CE N'EST PAS EN AVANCANT AUSSI MOLLEMENT QUE VOUS ARRIVEREZ A VOUS DÉFENDRE SUR LE RING !

    En effet, l'absence de motivation de la brune ne la poussait pas vraiment à faire des efforts. Lorsque la générale l'avait appelée, elle avait commencé par marcher doucement, très doucement, voire mollement. A croire que Jackie était à l'affût, elle avait remarqué la mollesse dans les mouvements de la Givrali dès lorsqu'elle n'avait fait ne serait-ce qu'un seul pas. Baissant la tête, elle avait lâché un petit grognement mais suffisamment faible pour que la générale ne le remarque pas. Elle avait ensuite fait mine d'accélérer le pas, mais la motivation n'était pas vraiment là.

    C'est à croire que Jackie aimait bien que les plus gros Pokémons se retrouvent face aux plus petits des élèves, puisque l'adversaire de la brune allait être le Pandarbare. Dieu qu'il était immense. Lyra s'était arrêtée à quelques centimètres du ring, mais le regard dur de Jackie laissait croire qu'elle n'avait pas vraiment le choix.

-ALLER, SUR LE RING, ON SE DÉPÊCHE !

    Parce que, comme si cela ne suffisait pas, le corps de Lyra refusait de bouger. Elle tremblait, et elle avait l'impression que son être entier lui murmurait « n'y va pas, tu vas faire une connerie ». Cependant, elle n'avait pas trop le choix. Elle se hissa sur le ring, face au Pandarbare de mama Odie. Le problème n'était pas que l'adolescente ne savait pas se battre, au contraire même si elle n'était pas une génie du combat elle savait au moins se défendre. Le problème était que le Pokémon en face d'elle était bien trop énorme pour qu'elle parvienne à ne serait-ce que « blesser » le Pandarbare. Enfin, lui asséner un coup suffisamment puissant pour qu'il ne parvienne à la déstabiliser. Et, n'étant pas habituée a faire énormément de sport, la Givrali éprouverait sûrement un peu de mal à s'en sortir. Si ce n'est beaucoup.
         Elle était face au Pandarbare. Et le combat allait commencer. Elle esquiva de justesse le premier coup, qui légèrement la déséquilibra, et elle tenta d'asséner un coup de pied sur le bras du Pandarbare, coup qu'il semblait avoir à peine senti puisqu'il n'eut presque aucune réaction. Il s'était retourné pour tenter d'asséner un autre coup à la Givrali, qui esquivait tant bien que mal puisqu'il était évident que le moindre coup du Pokémon lui vaudrait d'être propulsée à terre. Et elle ne voulait pas lâcher le combat alors qu'il ne s'était même pas écoulé une minute. Elle voulait tenir le plus possible, et ce même si sa condition finissait par la faire lâcher. Le Pokémon fit plonger son bras en direction du ventre de la brune pour essayer de la déséquilibrer, et elle dû se baisser pour éviter le coup. Elle en profita pour envoyer son poing dans le ventre du Pandarbare. Inutile d'essayer de l'envoyer au tapis, elle savait qu'elle n'y parviendrait pas. Elle voulait parvenir à le déséquilibrer au maximum même si au final, c'était lui qui la mettrait sûrement a terre. Elle tentait tout. Coups de pieds, de poing, elle essayait même parfois de le déséquilibrer en l'attrapant par le bras mais rien n'y faisait, il était bien plus fort qu'elle. Elle tentait d'esquiver au maximum les attaques du Pandarbare et de garder le plus possible l'équilibre. Elle n'allait pas tenir longtemps si ça continuait comme ça. La jeune fille fit un bond en arrière quand il avait essayé de lui attraper le bras, et avait répliqué d'un féroce coup de pied qui était parvenu a légèrement déconcentrer son adversaire. Elle bondit alors dans son dos pour donner un autre coup de pied, mais cette fois-ci elle l'avait fait différemment: En un saut, elle avait essayé de propulser ses deux pieds contre le dos du Pandarbare, parvenant à le pousser légèrement faire l'avant. Sans pour autant le faire tomber. Cependant, lorsqu'il se tourna vers elle, il semblait légèrement en colère. Alors elle tenta d'esquiver son prochain coup, mais sans comprendre pourquoi, elle se retrouva à terre. Elle se mit à trembler. Non seulement elle avait fait ce qu'elle pouvait, mais en plus elle était persuadée de n'avoir même pas tenu plus de deux minutes.

    Une engueulade de Jackie et la brune perdit tout ses moyens. C'était définitif, elle n'y arrivait pas. La mine dépitée, elle quitta le ring et fila se recroqueviller loin des autres.

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cours Athlétisme - Gym et lutte   

Revenir en haut Aller en bas
Cours Athlétisme - Gym et lutte
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: l'établissement :: les infrastructures :: Le gymnase-