Partagez | .
[Mission] Dis... On joue à cache-cache ?
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos.
Âge : 16 ans
Niveau : 21
Jetons : 542
Points d'Expériences : 439

MessageSujet: [Mission] Dis... On joue à cache-cache ?    Mer 26 Oct - 13:06

L’automne était enfin là ! Bellamy n’y croyait plus. Non pas que le soleil estival la dérangeait mais... L’automne, c’était sans contexte sa saison préférée ! Déjà petite, depuis la fenêtre de sa chambre d’hôpital, la rose se surprenait à regarder les arbres qui se teintaient de milles couleurs. À l’époque elle rêvait de plonger dans les tas de feuilles que le jardiniers de l’hôpital rassemblaient juste sous ses fenêtres, elle rêvait de sauter à pieds joints dans les flaques d’eau et de se rouler dans la boue. Et l’archéologue en herbe sentait que ses petits rêves n’allaient plus tarder à se réalisaient, certes, les jardiniers n’avaient pas encore un océan de feuilles à ramasser mais les arbres commençait quelque-peu à prendre ces couleurs rouges-orangées si particulières. L’ambiance de ces derniers jours avait radicalement changé : les étudiants flânaient beaucoup moins prés du lac et la bibliothèque accueillait de plus en plus d’élèves sans doute plus attirés par la température du lieu que par ses précieux ouvrages. Elle même avait réduit la fréquence de ses escapades au lac, préférant le confort de son dortoir ou la douce chaleur des radiateurs de l’académie. Mais aujourd’hui, notre chère héroïne avait délaissé couverture et chauffage. Elle était sortie malgré l’épais brouillard et l’air particulièrement frais.

La rose marchait en effet à travers la ville, fermant du mieux qu’elle le pouvait son grand ciré jaune et resserrant l’emprise que son écharpe Serdaigle avait sur son frêle cou. A ses cotés, Lolita trottinait en serrant de toutes ses forces un grand Thermos gris qui réchauffait son petit corps boudiné. Le duo semblait pressé et l’archéologue en herbe multipliait les gestes pour inviter sa starter à se dépêcher. Ce n’était pas facile de retrouver son chemin dans un tel brouillard mais au bout de quelques-minutes, le Soporifik et l’étudiante passèrent finalement un grand portail noir. Ils arrivèrent dans une gigantesque cour de galets blancs et  le regard de Bellamy s'illumina. Il y avait des toboggans, des balançoires et même des dessins sur une partie de la cour goudronnée. De grand arbres égayaient le tout et sur les murs, des fresques multicolores représentaient des pokémons tenant la main d’enfants. C’était donc ça…. Une école. La petite rose ne mit pas à longtemps à imaginer la joie de courir dans cette cour de récréation, elle se dit que les jeux devaient être bien plus distrayants en extérieur et que les cours étaient surement plus amusants quand ses camarades de classe ne risquaient pas de mourir dans les heures qui suivent…. L’ombre de la mort était absente de cette école et Bellamy ne perçut que de la joie et de la bonne humeur ! Il n’y avait pas à dire, elle avait bien fait d’accepter cette mission. Parler de son lien avec son pokémon et des responsabilités qui en découlaient à des enfants, c’était génial !

Sans beaucoup plus réfléchir la rose traversa la cour en quelques enjambées et poussa la porte principale de l'école. Elle fut accueillie par une grande salle blanche dont les murs étaient recouverts de dessins en tout genre. Quelques sièges rouges avaient étaient placés contre un mur et la rose découvrit ses camarades : Il y avait un grand garçon aux beaux et longs cheveux blonds "un coordinateur, surement.." pensa l'archéologue en herbe. Son regard coula ensuite sur une belle fille rousse qui pianotait sur son Ipok, Bellamy la connaissait bien, c'était une mentalie comme elle : Courtney. La petite rose salua les deux étudiants avec un signe de main mais leurs salutations furent vite interrompu par l'arrivée soudaine d'une quatrième personne. Une petite dame un peu ronde pleine de tics au regard doux et à la voix fiévreuse :

"Bo... Bonjour. Je suis Madame Gaido, la directrice de l'établissement. Vous... Vous devez être les D-d-d-dresseurs ? Suivez moi s'il-s'il vous plait.

La petite dame prit les manteaux des étudiants et les posa sur une table avant de mener le groupuscule dans un dédale de couloir. Bellamy souleva un sourcil face à ses nombreux tics et ses bégaiements incessants - Une cousine du professeur Yade ? Ou juste une névrosée ? Ce ne devait pourtant pas être si difficile que ça de travailler dans une école primaire.... Si ?

"Vous allez av-avoir le groupe C. Ils sont un peu... Agi-gi-gités."

Au bout de quelques-minutes le quatuor débarqua dans une salle où des chaises avaient alignés face à une grande estrade. Des jeunes enfants y étaient assis et bavardaient tranquillement. Gloups, il y en avait beaucoup plus que prévu... Peut-ere une cinquantaine. Madame Gaido monta sur l'estrade et s'approcha du micro, elle se recla la gorge avant de prendre la parole :

"Votre attention s'il-vous-plait !"

Ce fut comme un miracle, les bavardages cessèrent et on aurait pu entendre une mouche volait. Mais où était passé le bégaiement et les tics de la directrice ?

"Nous avons le bonheur d'accueillir des étudiants de Pokémon Community. Ils ont pris sur le temps pour venir nous parler de leur rôle en tant que dresseurs ainsi que de leurs pokémons, je vous demanderais donc de bien les accueillir. Merci à tous !"

Salve d'applaudissements. La directrice toisa un instant la salle bondée puis descendit de l'estrade. Elle jeta ensuite un regard aux trois étudiants, l'air de demander qui commence. Il n'en fallut pas plus pour Bellamy pour sauter sur l'occasion et lever la main avec enthousiasme. Elle adorait les enfants et avait un bon feeling avec eux, sans doute était-ce du au fait d'avoir grandi dans le service pédiatrique d'un hôpital. La rose marcha pas à pas jusqu'au micro en poussant des petits cris de joie, mais un bras se saisit de son poignet avec une force impressionnante : C'était madame Gaido qui la regardait d'un air grave....

"B-Bellamy, je me d-d-d-dois de vous le dire... La k-k-k-clé c'est de ne pas leur montrer votre...p-p-peur."

L'archéologue haussa les épaules. Ca ne pouvait pas être si terrible que ça. Elle reprit sa route vers le micro et lança à l'assemblé d'enfants un joyeux :

"Bonjour ! Moi c'est Bellamy et voiçi Lolita ! Qui pourrais me dire de quelle espèce est Lolita ?"

L'étudiante était certaine d'avoir capté le truc : Bonne humeur. Pédagogie. Elle était parfaite pour cette mission ! Un petit blond leva la main, il souriait de toutes ses dents de laits. Bellamy lui donna la parole avec un petit signe de menton sans apercevoir l'expression horrifiée de Madame Gaido.

"Moi j'dirais que c'est une grosse truie ! Comme toi spéce' de Miamiasme ambulant !"

La petite rose n'eut pas le temps de réaliser que la plupart des primaires se mirent à rire à gorge déployée. La bande du petit plaisantin composée environ de six autres garçons et deux filles félicitèrent leur ami, comme si il était un héros venu d'ailleurs. Un héros apparament nommé Jester. Face aux moqueries, l'archéologue en herbe ne sut vraiment réagir, elle tenta de parler au micro pour calmer la foule mais les mots ne vinrent pas.... Ce fut sa starter qui calma les enfants : elle avait en effet levé la trompe au ciel et avait lancé un nuage de Gaz Toxik qui s'étala au plafond.

L'effet fut presque aussi immédiat que le discours de Madame Gaido, les enfants se calmèrent et même la bande du petit Jester regardèrent la fumée verte avec de grands yeux. Bellamy pas peu fière afficha un petit air assuré puis reprit la parole :

"Un miasmasme est un pokémon poison n'est-ce pas ? Comme l'attaque que vient d'utilisser mon Soporifik. Une attaque redoutable qui m'a autrefois bien servi..."

Bingo ! L'archéologue en herbe avait capté l'attention du groupe. Merci chère Diva. La rose parla longuement : de son aventure dans les ruines Jirachi, de son amitié naissante et fusionnelle avec Lolita, des cours et des professeurs, de son aversion pour le pokéatlétisme et de son rêve de devenir archéologue. Quel bonheur de voir les étoiles naitre dans les yeux des enfants ou comment rebooster son égo. Plus que ça Bellamy se sentait vraiment bien face à ces enfants, plus à l'aise qu'en présence des adolescentes qui formaient son dortoir... Argh. N'y avait il pas moyen de retourner en primaire et de rattraper tout ce temps perdu ?

L'archéologue en herbe descendit de l'estrade avec quelques applaudissements. C'était étrange mais agréable. Elle n'avait en tout cas aucun problème à parler en public. Vint le tour de Courtney. Elle ne dit presque rien et continuait à mâcher son chewing-gum et à pianoter sur son Ipok comme si de rien n'était. Il lui suffit de sortir son Millobellus chromatique - sa plus grande fierté - pour éclairer les yeux des enfants de milles et unes étoiles. "Crâneuse" pesta Bellamy en levant les yeux eu ciel au même moment que sa starter qui pensait que c'était bien facile d'être gracieux quand on naissait sous les traits d'un chromatique. Courtney avec son entrain habituel quitta rapidement l'estrade laissant la place au grand blond aux longs cheveux. Ainsi c'était un pokéathlète, après tout il en avait la carrure mais Bellamy avait cru un instant que c'était un coordinateur... Ce qui l'intrigua aussi chez l'autre étudiant, c'était ses pokémons, pas l'image qu'on se faisait de pokémons d'athlètes. Elle était particulièrement intéressée par la petite boule de lianes bleus aux pieds rouges. Son discours terminé, Cylian - car c'était son nom - descendit à son tour de l'estrade. Madame Gaido tapa des mains et la masse d'élèves sortirent de la salle en courant : C'était la pause du midi un moment capital qu'il ne fallait rater pour rien au monde ! La pauvre Courtney se fit bousculer par la bande du petit Jester, sous l'oeil agacé de la directrice, qui leur expliqua que c'était les caïds de l'école et que c'était des enfants durs avec qui il ne fallait pas hésiter à serrer la vis. Ils avaient besoin de discipline ( Pourquoi à chaque fois que Bellamy entendait ce mot elle pensait à Jackie ? ) mais aussi, et plus que n'importe qui, de beaucoup d'attention et d'affection.

La directrice invita ensuite le trio à manger. Bellamy accepta volontiers ! Quand soudain, Courtney poussa un cri, prise de panique, elle se mit à répéter frénétiquement qu'elle n'avait plus son pokémon. Madame Gaido afficha un air désolé et s'approcha de la mentalie pour poser sa main sur son épaule :

"D-D-Désolée.... Jester et sa bande ont du le voler en v-v-vous bousculant. Mal.. Malheureusement, ils sont... Sont dans la cour de ré-ré-récrée. Je n-n-n'ai aucune autorité sur eux là b-b-b-b-bas. Si vous voulez revoir votre po-po-pokémon, vous allez devoir les affronter et ce sur une durée d'environ d-d-d-deux heures avant la sonnerie... Autrement, votre poké-ké-kéball sera déjà cachée dans un endroit in-introuvable."

Et sans dire un mot de plus, la directrice s'en alla manger. Même Bellamy resta bouche bée : sérieusement ? Elle n'allait pas aider Courtney ? La cour de récré, ça ne pouvait pas etre si terrible... Si ? La pauvre Courtney était dans tous ses états, elle s'approcha de Cylian et fit mine de tomber dans ses bras "Oh mon beau Cylian sera tu capable de m'aider ? Veux tu être mon héros ?" La rose leva les yeux au ciel. C'était tout Courtney ça : Ne rien faire et déléguer, c'était une experte dans ces domaines. Elle s'approcha d'ailleurs ensuite de notre chère archéologue en herbe et la supplia "Bell'... S'il-te-plait, imagine, je serais la risée des mentas s'il ça s'apprenait..." Bellamy souffla, elle n'avait aucune envie d'aider Courtney mais l'abandon de la directrice + les potentielles moqueries de son dortoir la faisait réfléchir. Après tout elle était bien placée pour savoir que les mentas pouvaient être de véritable démons en robe de soirée "Le diable s'habille en prada" était une vérité générale dans ce dortoir... La petite rose concéda finalement : elle allait accompagner Cylian pour retrouver le millobellus chromatique !

Le duo quitta le bâtiment pour retourner à cette cour qui avait fait tant rêver la rose. Mais quelque-chose était différent, l'ambiance était bien plus pesante que tout à l'heure. À travers les nappes de brouillard, des silhouettes semblaient courir en tout sens, quelques paires d'yeux brillaient et semblaient regarder d'un oeil curieux les deux étudiants. Et puis il y avait les rires. Des rires lointains et enfantins digne de plus grands films d'horreur. La rose déglutit, la cour était soudainement devenue effrayante : le brouillard et les enfants ne formaient pas un tableau très sympathique. Etait-ce Halloween avant l'heure ? L'archéologue en herbe jeta un regard fiévreux à son camarade pokéathlète, il devait être en mesure de la protéger... Depuis quand des enfants c'était si flippant ?

Tout doucement et naïvement comme si elle tentait de ne pas éveiller les démons de la cour de récréation, Bellamy appela :

"Millobellus ! Millo ! Milo ! Milo ! Où es-tu ?"

Il n'y eu comme réponse que des rires d'enfants et le souffle du vent. Bellamy souffla et allait proposer à son camarade d'abandonner et de laisser Courtney se débrouiller quand une silhouette se détacha soudain : Elle était vraiment petite, c'était à coup sur un enfant... Mais pourquoi s'approchait t'il des deux étudiants et surtout O grand surtout : Quelle était cette chose aux yeux livides qui lévitait à ses cotés ? Sans vraiment réfléchir, l'archéologue en herbe recula d'un pas avant de se cacher derrière Cylian. Elle fut très vite imitée par sa starter. Après tout, c'était un pokéathlète : Il était capable de les protéger...

....Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
[Mission] Dis... On joue à cache-cache ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-