Partagez | .
[EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Région d'origine : Kalos
Âge : 28 ans
Niveau : 0
Jetons : 5000000
Points d'Expériences : 345

MessageSujet: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 31 Oct - 17:17

Event Halloween 2016
De sombres nouvelles...
Ah, Halloween... La période préférée des enfants et des zombies mangeurs de cerveaux (Notons que la comparaison entre ces deux groupes est purement fortuite). L'une des fêtes les plus attendues sur Lansat même et en particulier au sein de la Pokemon Community. Après tout, qui pourrait oublier ce qu'il s'est passé l'an dernier ? Oui, rappelez-vous : les Pokémon zombies, la lutte pour votre survie et le German Supplex d'Elisabeth Snow sur un Demolosse. Que de souvenirs, n'est-ce pas ? Le genre qui vous vaudra probablement plusieurs années de thérapie chez Ghost, mais vous n'êtes plus à ça près.

Toujours est-il que cette année, la direction de votre école préférée hésitait grandement à organiser une fête pour Halloween, de peur qu'un autre événement imprévu ne vienne entacher la confiance et l'amour que vous (et vos parents) portaient à la Pokémon Community.

Le sésame vint un beau matin, quelques jours avant la date fatidique, en la personne d'un Gaston Fooly manifestement très pressé et suivi de son fidèle Magnet. Manquant de détruire plusieurs portes au passage, le concierge, essoufflé, finit par atteindre le bureau de la directrice avant de lui transmettre la cause de sa précipitation : une lettre émanant directement de la mairie de Lansat.

Avec l'appui du brave Mr. Goodenough, cette dernière a en effet décidé d'encadrer les festivités automnales et met donc à disposition de tous ceux qui le souhaiteraient, différents espaces dans et autour de la ville de Lansat. Une opportunité qu'Elisabeth Snow, fine stratège, ne pouvait pas négliger : Chaque parent d'élève reçut le jour même un document par mail, tenant lieu de décharge pour la soirée. Les élèves dont les géniteurs auront ratifié le-dit document, seront autorisés à quitter l'enceinte de l'établissement en début de soirée, avant de rentrer pour un couvre-feu élargi. Afin de parer à toute éventualité, la direction a même accordé une ''soirée de congé'' à tout le personnel non-enseignant, afin que ces derniers puissent garder un œil sur la bande de catastrophes juvéniles que vous êtes !


... Pour la nuit la plus sombre.
Le jour J, c'est donc sous le regard d'un Wolfgang terrifiant sous sa cagoule de fossoyeur, que vous franchissez le portail, avant de partir pour la ville de Lansat. En solo ou par petits groupes, les élèves se regroupent rapidement dans un parc, situé un peu à l'écart des rues commerçantes et bordé par la forêt. Interdiction de sortir des limites établies pour aller se perdre (Ou se bécoter) sous les cimes obscures, vous êtes prévenus !

Les nuages s'amoncellent déjà dans le ciel, masquant à demi la lueur d'une pleine lune tremblotante. Un très léger brouillard (parfaitement blanc et clair, inutile de l'utiliser comme excuse pour voler la dernière part de tarte à la citrouille, cette année !) a même empli les lieux, déformant les ombres et les silhouettes.

Des tables pour le buffet et une sono ont même été disposées à l'avance, pour assurer une fête sans accroc à tous les participants. Au fil de la soirée, vous apercevrez Mama Odie, Wolfgang, Gaston et même Timothy Forest, qui a accepté de quitter sa cabane de jardinier pour se joindre à ses collègues. Ces derniers prennent aussi du bon temps, tout en gardant l'esprit clair... Ce qui ne sera pas le cas de la grande majorité des élèves. Profitez-en, faites vous peur et ne prêtez pas attention à cette main blanche posée sur votre épaule, elle est sûrement fausse !


Règles
• La fête démarrera à 19h30. Vous quitterez l'académie seul ou accompagné. À vous de décrire l'arrivée de votre perso dans le premier post, costumé ou non.

• Le cadre de la fête est un parc relativement fréquenté en journée. Quelques habitants peuvent le traverser durant la soirée, mais il est situé un peu plus loin par rapport aux autres zones de festivités. La forêt qui le borde est très épaisse et s'étend bien plus loin que le regard ne peut porter.

• Le couvre-feu est prévu à 1h du matin et Wolfgang veillera personnellement à recenser tout les élèves qui sortiront/rentreront au début et à la fin de la fête. N'espérez aucun traitement de faveur.

• N'oubliez pas de faire un cours résumé de votre RP à la fin de votre post pour permettre une meilleure compréhension globale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 15731
Points d'Expériences : 2942

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mar 1 Nov - 0:42




Elle n’était pas forcée d’y aller, non ? Parce que bon, avec ce qu’il s’était passé l’an dernier, Aileen avait moyennement envie de remettre les pieds dans un événement d’Halloween organisé par l’école… Même si, effectivement, ce n’était pas l’école qui l’organisait, mais la municipalité ! Ca aurait dû la rassurer, mais en réalité, la brune n’était pas bien tranquille. L’an dernier, ils avaient quand même failli mourir à cause des conneries de Franklin Roseverte, alors qui pouvait leur promettre que ça ne recommencerait pas ? Son costume était prêt depuis que sa mère avait signé la décharge de sortie dûment renvoyée à la directrice de l’école, préparé par Sookie, sa Kirlia, qui avait chantonné tout du long sans se douter que sa dresseuse ne le porterait pas. Ou plutôt, c’était Aileen qui se doutait bien que Sookie ferait du forcing pour qu’elle y aille, et que comme d’habitude, elle gagnerait. Pour le moment, la brune était couchée sur son lit, le nez plongé dans un roman, sans s’occuper de l’effervescence qu’elle entendait dans les couloirs. Apparemment, les Pyroli étaient presque toutes prêtes à y aller, mais comme les grilles de l’école ne seraient ouvertes quéà dix-huit heures quarante-cinq, elles ne savaient pas quoi faire en attendant. Alors ça papotait sévère dans le couloir. Sérieusement, à quoi sert la salle commune si les couloirs deviennent un endroit tendance pour pépier et raconter sa vie ? Ah, les adolescentes…

« Tu te prépares, Aileen ? »
« Hm. Je passe mon tour. »
« Oh, allez, je n’ai pas envie de me battre avec toi aujourd’hui. »
« Sook, s’il te plaît, laisse-moi tranquille. »
« C’est à cause d‘aujourd’hui, hein ? »


La brune garda le silence, avant de grommeler indistinctement et de tourner la page de son livre. Aujourd’hui, c’était son anniversaire. Elle était née un trente-et-un Octobre, avait toujours souri d’être née le jour d’Halloween, mais depuis deux ans, elle avait pris l’habitude de fêter ça avec son demi-frère jumeau, Orren. Sauf que cette fois-ci… Il n’était pas là. Alors d’accord, ils s’étaient envoyés des textos et un cadeau par la poste Bekipan un peu en avance, mais tout de même, ça lui faisait bizarre. Et ça lui minait le moral. Aileen se sentait seule. Sans doute parce qu’elle passait trop de temps à bosser pour oublier que l’absence de son frère jumeau lui pesait énormément. Mais plus elle travaillait, et plus elle déprimait.

« Raison de plus pour sortir prendre un peu l’air et te changer les idées, non ? »
« Et tu veux que j’y ailles avec qui ? Orren n’est pas là, Cael va rester vissé à sa copine… J’ai moyennement envie de tenir la chandelle, Sookie. »
« Kaeko est revenue, non ? Pourquoi tu ne lui proposerais pas ? Je suis sûre qu’elle serait contente d’avoir quelqu’un avec qui y aller, elle aussi. »
« Je peux terminer mon livre, avant ? J’ai envie de savoir qui est l’enfant maudit. »
« Non. Maintenant dépêche-toi, ou je te spoile la fin. »
« Tu n’oserais pas. »
« Tu prends le pari ? »


La brune grogna à nouveau, mit un marque-pages dans son livre, avant de le refermer et de le poser sur sa table de chevet. Très bien, elle irait. Avait-elle réellement le choix, après tout ? Pas vraiment. Du coup… Autant y aller. Se relevant, elle envoya un texto à Kaeko avant de filer sous la douche pour se décrasser rapidement. D’accord, elle en avait pris une ce matin juste après l’entraînement Pyroli, mais tout de même. En moins de dix minutes, sa douche était finie, et elle en sortait en se peignant les cheveux sans grande difficulté. Bien, alors, à quoi ressemblait ce costume ? Un simple coup d’oeil lui suffit pour comprendre qu’une fois de plus, Sookie s’était surpassée. Et vu comment il voletait vers elle, la Kirlia lui faisait bien comprendre qu’elle voulait qu’il soit porté dans la minute, sans doute pour les derniers réglages. Bien obligeante, la Pyroli enfila le costume et laissa son Pokémon lui tourner autour en chantonnant pour s’assurer que tout aille au mieux. Pendant ce temps, elle se tourna vers le miroir pour s’observer d’un œil distrait. Un corset noir et blanc, une jupe à tartan rouge, une couronne noire sur la tête, des collants noirs fourrés probablement empruntés à Calua, et ses habituelles rangers noires qui lui permettraient de survivre dans la jungle urbaine sans y perdre un orteil au passage. Bon… Il faut croire que ça suffirait. Durant toute l’heure suivante, Sookie régla les derniers détails, Aileen la laissant faire en papotant avec Kaeko, la trollant un peu au passage, jusqu’à ce qu’enfin, la Kirlia styliste soit satisfaite de ses arrangements vestimentaires. Elle se saisit alors d’une veste pour la poser sur les épaules de sa dresseuse, avant de lui tendre sa sacoche, qu’elle utilisait pour transporter ses affaires sans toutefois s’embêter à trimballer son sac de cours. Sookie avait déjà tout prévu dedans. Porte-monnaie, iPok, spray d’autodéfense au poivre… Bon, ça devrait suffire. La brune doutait d’avoir un réel usage de ce dernier, mais après tout, pourquoi pas ? Refermant la veste, la brune sortit de sa chambre avant de la fermer à clé, comme à son habitude. Au temps pour son bouquin, elle le terminerait en rentrant. Bon, et maintenant…

« Hey, Aileen ! Joyeux anniversaire ! »
« Heuuuu... » La brune cilla, surprise. « Merci Genny… Mais comment t’es au courant ? »
« Je ne sais plus, ça a dû sortir dans une conversation un jour… Ca te fait quel âge, si ce n’est pas indiscret ? »
« Dix-sept ans… On vieillit vite hein ? »
« Hein quoi, c’est ton anniversaire ? »
« Joyeux anniversaire Aileen ! »
« Joyeux anniversaire préfète ! »

Aileen cilla à nouveau. Elle qui se disait que personne ne lui souhaiterait son anniversaire aujourd’hui (parce que concrètement le seul à le faire était son frère, avouons-le) voilà que toutes les Pyroli s’y mettaient ! Le coeur léger, la brune les remercia une à une avant de quitter le dortoir, Sphax sur ses talons, pour faire un créneau par le dortoir Mentali avant de quitter l’école. Il faisait relativement frais, et assez beau, aussi. Pas d’intense brouillard, de nuages cachant la lune, rien, sinon un petit froid de début d’hiver pas désagréable. Comme elle s’y attendait, Sissi sortit de sa Poké Ball pour l’accompagner, appréciant à sa juste valeur ce climat arrangeant pour elle et cette soirée d’Halloween où elle pourrait se balader pour traumatiser un ou deux gamins et leur piquer leurs bonbons. Eh, c’est un Spectre, elle ne pouvait pas l’en empêcher après tout. Tant qu’elle ne la voyait pas faire, et que personne ne savait que la Momartik voleuse était la sienne… S’arrêtant devant le dortoir Mentali, elle regarda passer les demoiselles avant de sortir son iPok pour demander à Kaeko de la rejoindre dehors. A moins que…

« Excuse-moi, elle est dans quelle chambre, Kaeko Riviera ? »
« Dans celle de Solinne. La pauvre… Chambre 212 au deuxième étage. »

La Mentali s’en alla, et Aileen entra dans le dortoir violet, grimpant jusqu’au deuxième étage pour atteindre la chambre de Kaeko. Et c’est parti pour le flood ! Elle bombarda sa camarade de textos, avant de lui avouer qu’elle était devant la porte de la chambre. Et elle était déguisée… En sorcière ! Et derrière elle…

« Mais qu’est-ce que c’est que ce bordel, Kaeko ? Tu t’es transformée en véritable petite Mentali pendant ton absence ou quoi ? »

Le bordel, c’était un moindre mot. Fringues au sol, suspendus au lit, et il y avait même une chaussette en haut d’une armoire, même si la brune n’expliquait pas comment elle avait pu se retrouver là-haut. C’était sans nul doute le bordel de Solinne, la très chère (non) colocataire de l’ancienne préfète des Mentali. Ca ne devait pas être la fête tous les jours, vu que Solinne avait bavé avec force sur la place vacance de Kaeko, et n’avait pas digéré le fait que ce soit Mikato qui la récupère. Alors voir revenir Kaeko, et dans sa chambre en plus… Outch.

« Bon, t’es prête, creepypasta ? Après s’être battue pour me sortir de mon bouquin, Sookie m’en voudrait si j’arrivais en retard à la fête d’Halloween, haha. »

Résumé HRP:
 

Costume d'Aileen:
 

_________________


Paralyzed, fear is in your eyes, but your cries will go unheard even if you try, struggling is futile so get tangled up in me 'cause to survive, I think you're gonna have to pay a little fee! Get caught in my spider dance, spider dance, spider dance, you know a heart like yours can't stand a chance, got your marionette strings in my hands! Some might call it greed, but I think it's a need, I could let you be, but it won't come for free!
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 44
Jetons : 532
Points d'Expériences : 1192

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mer 2 Nov - 0:01

Quand on dit Halloween on pense à ? Monstres, déguisements grosse soirée et bonbons, bonbons everywhere ! Et c’était exactement ce qu’allait faire Kaeko en cette soirée, manger des sucreries jusqu’à la crise de foie et boire du jus de framby, parce que c’est bon le jus de Framby. Voilà. De plus, pour cette soirée, la bleue était seule puisque Solinne était partie se préparer avec ses véritables amies, qui, je cite :
« N’abandonne jamais leur poste et sont parfaitement normales ! » L’ex-préfète eut l’impression que de par ses mots, la Mentali la visait explicitement. M’enfin, elle n’a cure de son avis, elles ne se côtoient que pour dormir après tout. M’enfin, ce sera soirée bonbon et film d’horreur ce soir, de toute façon, Kaeko ne se sentait pas d’aller voir des personnes ce soir, encore moins pour aller à cette fête en dehors de l’école. Hey bonjour je reviens comme si de rien n’était, on reste poto ? J’ai des bonbons quoi ! Non vraiment, ce n’était pas crédible. La demoiselle souffla avant de regarder sa chambre totalement dévastée par Solinne qui s’amusait à jeter des chaussettes sur les Pokémon de miss Riviera. Enfin s’amuser c’était vraiment vite dit, elle avait peur d’eux apparemment et Gollum n’arrêtait pas de lui s’approcher d’elle pour lui crier dessus. De deux choses, parce que c’était totalement désordonné de jeter ses affaires partout et qu’il avait une sainte horreur du bazar. Deuxième chose, elle ne semblait pas beaucoup travailler cette petite, danser au milieu de la chambre pour s’entraîner pour les concours coordination il n’appelait pas ça du travail. Oh non ! Le travail c’est assis sur une chaise, un bandeau FIGHT sur le front et un stylo qui ne fait que gratter pendant deux heures c’est tout ! Et il y avait Tomberry aussi. Ah Tomberry, ce brave Spiritomb avait succombé au doux charme de la Mentali aux cheveux blancs. Bon, il y avait aussi Karnak, le Tutafeh qui l’a effrayée, en gémissant dans son coin et en montrant son masque à la coordinatrice.

Comment ça c’est de l’acharnement envers Solinne ? Mais c’est seulement la personnalité des Pokémon de Kaeko, rien de plus. Ils ne sont guère méchants si on les laisse tranquille après tout. Ils n’ont pas attaqué la camarade de chambre de la spécialiste type alors pourquoi l’autre se plaint hein ? Mais bref, elle n’était pas là et Kaeko comptait bien en profiter. Soirée tranquille avec sa foulitude de spectres ainsi que de ses trois Pokémons non fantomatiques : Rex le Girafarig, Traüma le Lewsor et Alpha, le petit Grenousse. Omega, lui apparut devant sa meilleure amie en lui indiquant avec un énorme sourire, un vieux calendrier sur le mur.
« Eh bien Omega ? Aurais-je oublié quelque chose ? » demanda-t-elle à son starter. Ce dernier hocha la tête et tira la langue à sa dresseuse avant de disparaître.

Curieuse, la jeune femme se pencha près de son vieux calendrier qui partait en miette. Il avait deux ans le bougre. Ses yeux s’écarquillèrent, c’était l’anniversaire d’Aileen et d’Orren aujourd’hui ! Impossible, comment avait-elle pu l’oublier ?
« Peut-être qu’avec un an d’absence en ne pensant qu’à moi, je ne me souvienne plus des anniversaires de tout le monde ! » Soupira-t-elle avant d’observer la chambre dans laquelle elle vivait. C’était un tel désordre, elle n’avait pas encore fini de ranger sa valise et comme Solinne balançait ses affaires un peu partout, c’était le gwak. D’ailleurs, le Ténéfix maniaque boudait dans son coin tout en aiguisant ses griffes comme pour menacer sa dresseuse de ranger sinon ça allait mal se terminer pour elle. Kaeko soupira avant de demander à Kira, perché en hauteur, d’intensifier sa lumière afin qu’elle y voit plus clair dans la pièce. Deus jouait tranquillement avec les bijoux de Solinne en compagnie de Lupin, bah tant qu’ils les reposent ensuite rien de dérangeant à ça, Traüma, Alpha et Rex restaient paisiblement sur le lit en train de dormir. Adorable. Bref, tous ses Pokémon étaient présents mais ce n’était pas ce qu’elle cherchait.
« Gollum, tu ne saurais pas où j’ai mis les cookies Vermilava, les Teddiursa Guimauve et les bonbons rage ? J’ai bien un petit cadeau pour mademoiselle préfète en chef et son frangin. Tu pourrais aussi trouver la belle pierre rouge sang sur le collier. Je l’avais trouvé en pensant à elle, ça ferait un beau cadeau n’est-ce pas ? » Fit-elle en souriant à son Ténéfix. Ce dernier, se déplaça pour être bien en face de Kaeko pour claquer des dents et râler. Au bout de trois bons gros râles, de ses griffes acérées, il indiqua une espèce d’énorme sac à côté du bureau de la topDresseuse.
« Aaaaah, merci, promis je les rangerais après Halloween mon grand ! Je te trouverais même des devoirs à me faire faire pour le plaisir !"

A ces mots, Gollum râla une dernière fois avant de monter sur une étagère et ne plus y bouger. Ce bazar est insupportable à ses yeux cristallisés. La bleue se précipita alors vers le sac pour récupérer les victuailles et le collier pour Aileen. Rouge flamboyant était la pierre au centre du bijoux, ça sera parfaitement assortie à la Pyroli. C’est alors que, olalala, grosse coïncidence, son Ipok poussiéreux se mit à vibrer, c’était Aileen. Elle demandait si cette chère Creepypasta pouvait l’accompagner ce soir. Des étoiles se mirent à briller instantanément dans les yeux améthyste de Kaeko, bien trop contente de recevoir une telle proposition. Après avoir mis 3000 ans à comprendre comment fonctionnait son Ipok, fichues mises à jour, on n’y comprend plus rien maintenant ; elle réussit à envoyer son message à destination. Enfin ses messages plutôt.

Sautant de joie, elle se rendit compte qu’elle n’était pas vraiment en tenue de monstre ou quoi. Elle devait bien avoir un déguisement quelque part. La demoiselle fouilla dans son armoire et réussit à y débusquer un costume qui traînait depuis trop longtemps chez elle, à Lavanville. Tout en répondant à sa chère amie préfète, Kaeko se prépara du mieux qu’elle le pouvait. Par chance, Feldspath qui étudiait dans un coin de la pièce voulut bien s’occuper de ses longs cheveux bleus et Lupin s’était amusé avec la cape et les nœuds de la tenue de la demoiselle. Cette robe et ce balais n’étaient guère pratiques, mais la spécialiste type aimait bien le rendu que cela apportait. Ces chaussettes rayées lui donnait un petit côté Chocola du dessin animé Chocola et Vanilla qu’elle regardait étant enfant.
« J’aime beaucoup le rendu vous ne trouvez pas ? » Dit-il à ses Pokémon, qui, hochèrent négativement la tête tous ensemble. Ce qui eut pour effet de déstabiliser la demoiselle. « Vous avez de la chance que je ne sois pas susceptible vous ! » Fit-il, en prenant leur réaction par la rigolade. C’est à ce moment que choisit son téléphone d’être possédé par le diable. Se demandant ce qu’il pouvait bien se passer, elle put voir qu’Aileen s’était amusée à la harceler pour annoncer son arrivée. Cela la fit sourire et, malgré sa tenue peu pratique, elle courra pour lui ouvrir la porte et lui lancer un :
« JOYEUX ANNIVERSAIRE AILEEEEEEEN ! Attends, rentre, désolée pour le bazar, je n’ai pas fini de déballer toutes mes valises, j’ai bien trop d’affaires que je ne sais plus où les caser haha. Tu veux un jus de baie ? » demanda l’hôte de ce soir avant de se précipiter (ben dis donc, elle ne fait que ça dans ce rp, ça manque de synonyme tout ça !) vers les cadeaux destinés à la préfète Pyroli.

Toujours avec un sourire, elle les lui tendit. « Bon ce n’est pas grand-chose, deux trois sucreries et un collier, j’ai pensé qu’il t’irait super bien, mais si tu n’aimes pas, je pense que ta Mystibule sera ravie de l’avoir, ou pas alala, je suis un peu perdue. J’espère que ça me pardonne pour cette année de césure ! » finit-elle, tandis qu’Omega sortait de l’ombre pour contempler la nouvelle arrivante en tenue d’Halloween, Lupin le Baudrive voletait autour d’Aileen et Deus s’était glissé derrière sa dresseuse. Feldspath avait rejoint son coin pour travailler en paix et surveiller les non-types spectres de Kaeko qui dormaient encore.
« Bon, en effet, faut y aller, on va être en retard ! Lupin n’essaie même pas de jouer avec les cheveux d’Aileen et toi Deus, je te vois ! » elle se retourna ensuite vers son Gringolem et son Ténéfix. « Gollum, Feldspath je vous confie la surveillance de Traüma et Alpha, Rex viendra avec moi, il a besoin de sortir aussi ! Kira, tu viens aussi avec moi ! » finit-elle à l’attention de son Mélancolux qui serait resté au plafond si elle ne l’avait pas interpellé. Le Girafarig se réveilla en baillant avant de sortir du lit pour trottiner vers sa dresseuse.
« Pardon encore pour mon retard, on peut y aller miss, je pense qu’on a beaucoup de choses à se dire, c’est sûr ! J’espère qu’on va bien s’amuser, tu finiras ton livre après ! » termina l’ex préfète en souriant et en attrapant la main de la brunette, mauvaise idée ? Peut-être mais ranafiche, elle était bien trop contente de la revoir ! Elles sortirent alors en trombe de la chambre suivi d’une armée de spectre, selon s’annonce palpitant !

HRP:
 

_________________



#FABULOUS #MarinJr #Grossepoutredansmaggle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t823-une-nouvelle-venue-riviera-d-kaeko-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1073-kaeko-d-riviera-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2419
Points d'Expériences : 597

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mer 2 Nov - 19:47

Halloween 2016
rp commun


Marie errait.

Il faisait plutôt froid. Mais la pauvre fille avait oublié sa veste, et n'avait que ses bras pour se réchauffer.

Elle regardait autour d'elle, si il n'y avait pas un endroit où elle pourrait s'abriter, et se réchauffer un peu. Il faisait nuit, mais le centre ville de Lansat était en ébullition. A l'occasion de Halloween, beaucoup de magasins étaient restés ouverts, et les habitants se baladaient gaiement parmi les ruelles, déguisés ou non, en observant chaque vitrine et en offrant quelques confiseries aux enfants les réclamant.

Il était censé y avoir une fête, en ville. La plupart, si ce n'était la totalité des élèves, s'y était rendue. Il y avait certainement des gens qu'elle connaissait, là-bas, et avec qui elle pourrait passer un bon moment.

Pourtant, elle n'avait pas spécialement envie d'y aller. Son enthousiasme naturel et inexistant pour les festivités, mêlé à cette étrange envie de faire quelque chose de la soirée, l'avait donc pousser à se balader dans le centre commercial de la ville. Peut-être trouverait-elle quelque chose à faire, là-bas. Une babiole à acheter, ou même à admirer. Un rien pourrait l'occuper, et lui donner la maigre sensation de faire preuve d'activité en cette soirée de Halloween.

Une fois n'était pas coutume, Marie avait sorti tous ses Pokémon. Enfin, non, ce n'était pas complètement vrai : elle alternait régulièrement entre sa Séviper et son Mangriff pour éviter tout désagrément au cours de la nuit. Mais à part eux, Sumia, Sain, Soren et Stahl étaient bien à ses côtés, et bien plus prédisposés à s'amuser que la jeune fille. Cette dernière avait d'ailleurs été très claire, particulièrement envers Soren et Sain : au moindre écart, ils subiront un châtiment dont ils se souviendront pendant très, très, très, trèèèès longtemps. Mais visiblement, les événements de l'Arborescence étaient encore bien encrés dans les esprits de chacun, et il n'y avait guère que la cohabitation entre Sully et Sephiran qui pouvait briser cette harmonie.

Ses Pokémon regardaient avec un grand intérêt le contenu des vitrines ; Marie, elle, voulait simplement un magasin peu peuplé dans lequel ils pourraient se poser quelques instants.

La plupart des boutiques ouvertes répondaient aux envies et besoins que pouvaient avoir n'importe qui prenant part à la fête. Des magasins de sucreries, des déguisements, des boutiques de farce et attrape... Une boutique de prêt-à-porter avait même mis de côté son commerce habituel pour proposer à ceux qui en avaient l'envie un relooking complet en accord avec les thèmes de la soirée.

Absolument rien qui n'intéressait Marie, bien sûr. Il suffisait de voir comment elle était vêtue : elle n'avait même pas pris la peine de changer ses habits d'écolière et s'était rendue en ville habillée comme lors de ses heures de cours.

Elle pensa trouver le salut dans ce qui semblait être un magasin de cosmétique, qui, n'ayant pas vraiment d’intérêt à rester ouvert, n'allait pas tarder à fermer. Il n'y avait plus aucun client à l'intérieur, et les trente minutes restantes avant sa fermeture suffiraient à Marie pour se réchauffer.

« -Allez vous balader. Je vous attendrai ici dans une demi-heure. Soren, prends Sephiran avec toi, Sumia, occupe-toi de Sully. Gardez les bien à distance l'un de l'autre. »

Quelle idée avait-elle eu, de prendre un Mangriff et un Séviper dans une même équipe... Elle avait été bien ambitieuse, de croire qu'elle pouvait dresser ces deux créatures pour les habituer à la présence de l'autre. Maintenant, elle n'avait d'autres choix que de prendre en permanence ce genre de mesure, pour éviter tout conflit au sein de sa team. Elle avait déjà bien assez de problème avec la rivalité qui opposait Soren et Sain...

Finalement, les Pokémon se scindèrent en deux groupes, l'un formé de Soren, Sephiran et Stahl, l'autre de Sumia, Sully et Sain, qui se dispersèrent ensuite dans les rues de la ville. Marie les observa s'éloigner, pensant qu'elle pourrait ainsi juger le degré de confiance qu'elle pouvait leur accorder, puis rentra dans le magasin.

Il n'y avait qu'une vendeuse, à l'intérieur, occupée à ranger quelques boîtes. En entendant la porte s'ouvrir, elle se tourna vers Marie et lui fit un sourire radieux.

« -Bonsoir ! Vous pouvez rentrer, mais sachez que nous fermons d'ici une trentaine de minute. »

La Mentali hocha la tête en guise de salutation , et frissonna légèrement en sentant la chaleur l’envahir. Elle était bien mieux ici que dehors.

Elle laissa la jeune femme à ses cartons, et tenta de se dissimuler derrières le rayonnage le plus éloigné. Elle fit mine de regarder quelques produits, puis alla s'asseoir sur le premier siège à disposition.

Il y avait un miroir juste à côté d'elle. Marie se dévisagea, reconnaissant sans problème ce visage inexpressif qu'était le sien, et se détailla de haut en bas. Elle avait l'air plutôt banale, comme fille. Dommage que son tempérament froid et individualiste avait tendance à la mettre autant à l'écart. Elle passerait certainement plus inaperçue si elle n'affichait pas constamment cet air triste... D'ailleurs, mettre une tenue un minima fantaisiste, comme l'an dernier, l'y aurait certainement aidé, en cette soirée particulière. Mais cette fois-ci, personne n'avait pillé sa garde robe de sorte à la contraindre à un déguisement ridicule, donc rien ne l'y avait contraint. Et ne comptez pas sur Marie pour se restreindre d'elle-même à ce genre de chose...

« -Vous ne vous êtes pas déguisée ? »

La Mentali fut surprise par la vendeuse, se pendant vers elle, juste à côté, et la dévisageant avec curiosité. Marie cligna des yeux plusieurs fois, ne s'attendant pas à une telle approche, puis secoua lentement la tête de droite à gauche. La vendeuse se redressa, et posa ses mains sur ses hanches.

« -Vous devriez, pourtant ! Avec votre teint et vos cheveux, vous pourriez aisément vous peinturlurer le visage et vous colorier les cheveux. Il y a certainement moyen de faire des déguisements sympathiques, avec ça... »

Marie fixait la jeune femme avec un air totalement neutre, ne reflétant pas vraiment les questions qui la submergeaient. Pourquoi lui parlait-elle ? Où voulait-elle en venir ? Ne pouvait-elle pas rester à son rangement et la laisser tranquille ?...

L'inconnue capta le manque total de réaction de l'adolescente, et sourit, amusée.

« -Vous ne semblez pas bien bavarde. Nous sommes à Halloween, pourtant ! Vous devriez profiter de la fête et vous lâcher un peu. Je suis certaine que derrière ce regard triste se cache une personnalité forte... Je me trompe ?
-... »

Marie ne savait pas vraiment quoi répondre, perturbée par ces questions soudaines et sans réel intérêt ni fondement. Cela ne découragea pas pour autant la vendeuse qui saisit brusquement la main de la Mentali, et la guida jusqu'à un autre siège placé à côté d'un autre et d'une commode.

« -Venez, on va faire quelque chose pour votre déguisement. Cela ne sera rien de grandiose, mais vous auriez au moins l'air de vous être investie ! »

Elle n'eut pas le temps de protester, que Marie se retrouvait assise ailleurs et que la jeune femme repartait dans les rayons du magasin. Quelques secondes plus tard, elle revint avec quelques boîtes de maquillage, qu'elle posa sur la commode à côté d'elle, et s'assit face à Marie, saisissant de quoi pomponner la Mentali, qui réagit aussitôt.

« -Je n'ai pas de quoi payer.
-Oh ! Vous parlez, maintenant ? N'ayez crainte, je vous fais ça gratuitement, pour le peu de maquillage que je vais vous mettre... »

Une fois de plus, Marie voulut protester, mais déjà la vendeuse appliquait une poudre étrange sur son visage, et lui demanda de fermer yeux et bouche. La jeune fille obtempéra sans un mot, et se laissa faire, alors que l'adulte commençait à lui dessiner sur la face... Étrangement, elle semblait faire les choses à moitié : elle ne s'occupa que de la partie gauche des lèvres de Marie, que de son œil gauche, et ne mit du fond de teint que de ce côté là également. Pour finir, elle passa ses doigts tout le long de son visage, et, surprenant la jeune fille, continua même sur ses vêtements. Elle s'écarta alors, et fit tourner le siège de Marie pour qu'elle puisse faire face à un miroir.

« -Et voilà le travail ! »

La Mentali ouvrit les yeux, et constata que... Elle affichait deux expressions différentes en même temps. Pourtant... Non ? Elle devait sûrement avoir l'air un peu perplexe, mais seule la partie droite de son visage reflétait ce sentiment là... L'autre paraissait plus expressive, voir même énervée, le maquillage forçant les traits de sa bouche et de son œil sur la partie gauche du visage. Le trait rouge qu'elle avait tracé au milieu faisait une coupure nette et précise, et mettait bien en évidence le contraste entre sa peau blanche à droite, et le fond de teint rougi appliqué sur la gauche. D'ailleurs, elle avait continué le découpage sur son haut, pour une raison obscure...

« -Ne vous inquiétez pas, cela part très facilement à la machine. Vous en pensez quoi ? »

Marie se dévisagea, une nouvelle fois. Elle porta alors sa main gauche sur la partie correspondante du visage. Et ce fut bien elle, qu'elle vit, en face. Une fille aux allures tristes, mélancoliques, et inhabitée de tout sentiment joyeux. Elle plaça alors sa main droite sur la partie droite, et retira la gauche. Elle semblait plus déterminée, malicieuse, et avait l'air de s'affirmer bien plus qu'elle ne faisait réellement. Elle ne souriait pas, mais le maquillage en donnait l'impression. C'était assez étrange.

C'était elle, mais ce n'était pas elle.

Elle inter-changea une fois de plus la position de ses mains. Là, elle se reconnaissait. C'était la vrai elle. Mais elle avait l'air beaucoup trop triste.

Elle inter-changea encore. Là, ce n'était plus elle. Pourtant, elle paraissait bien moins abattue. C'était plus agréable à regarder.

Elle inter-changea. Elle tenta de sourire, pour voir à quoi ressemblait la véritable elle, souriante. Ce n'était pas très convaincant. Il y avait bien un semblant de sourire, mais cet œil vide de toute émotion, si ce n'est de la tristesse, anéantissait bien vite l'illusion.

Elle inter-changea. La fausse elle était moins triste. Elle n'avait pas besoin de s'efforcer de sourire, la fausse Marie s'en chargeait d'elle-même. Mais bizarrement... Elle paraissait plus méchante. Elle n'avait aucun sentiment de haine en particulier, pourtant. Cette expression allait-elle de pair avec son sourire, ou n'était-ce qu'un trait de caractère de la fausse Marie ?

Ce maquillage lui faisait se poser beaucoup de question. Finalement, elle abaissa ses deux mains, et regarda à nouveau l'ensemble. Dans les faits, Marie restait Marie. Ce maquillage n'y changeait rien. Mais il mettait en perspective une curieuse crise identitaire que la jeune fille pensait avoir effacé il y a bientôt un an.

Marie détestait le maquillage, mais elle ne pouvait que saluer le travail de la jeune femme.

Face à un tel talent, elle décida de prendre le tout avec philosophie.

Elle se leva, se tourna la vendeuse, et fit une révérence.

« -Cela conviendra parfaitement. Merci pour votre considération. » en se redressant, Marie se dit qu'elle ne pouvait décemment pas repartir comme ça « Je vais vous acheter ce maquillage rouge.  »

La jeune femme sourit, visiblement contente d'avoir su toucher la Mentali.

L'achat fut rapidement bouclé, et Marie quitta le magasin, laissant l'adulte fermer boutique. Elle rangea le maquillage dans son sac sans grande conviction, ne l'ayant réellement acheter que par pure gratitude, et se dit qu'elle n'aura qu'à le laisser dans la salle commune des Mentali. Cela fera bien le bonheur de l'une d'elles.

Ses Pokémon arrivèrent à peine quelques minutes plus tard. Soren et Sephiran semblaient avoir mis la patte sur deux masques pour enfant qu'ils portaient avec un grand enthousiasme, Sully tenait quant à elle un petit seau rempli de bonbons. Marie se demanda l'espace d'un instant comment est-ce que ses Pokémon ont pu se procurer ces objets là sans le moindre jeton, mais parvint à la conclusion qu'on les leurs avait gracieusement remis, tout comme pour son maquillage.

Et justement, en parlant de celui-ci, les créatures furent surprises en voyant le visage de leur dresseuse. Ils s'arrêtèrent tous l'espace de quelques secondes, et dévisagèrent la Mentali avec une expression mi-choquée, mi-terrifiée. Sephiran et Sully en oublièrent même la présence de l'autre pendant un très court instant.

Marie pencha la tête sur le côté, perplexe.

« -Un problème ?  »

Sumia lui montra de la patte son visage.

« -Oh. Ce n'est rien, rassurez-vous. La demoiselle à l'intérieur a simplement voulu égayer ma soirée, je présume... Cela vous perturbe autant ? »

Au contraire, la Carmache montra une certaine satisfaction en comprenant que sa dresseuse venait de pratiquer une coutume humaine particulièrement répandue pour cette soirée, et enlaça Marie en guise de félicitation, presque émue. Ne comprenant pas trop ce qu'il se passait, la Mentali se laissa faire, et rentra ensuite Sully dans sa Pokéball aussitôt qu'elle fut libérée, pour éviter qu'elle ne plante ses crocs dans la gorge de Sephiran.

Une fois cela fait, elle attrapa son Ipok, et regarda brièvement l'heure. Peut-être pourrait-elle rejoindre la fête, finalement. Elle ne se sentait pas de cœur à laisser tourner en rond ses Pokémon dans le centre-ville pendant toute la soirée, et maintenant qu'elle était « déguisée », elle passerait beaucoup plus inaperçue au sein de celle-ci...

***

Elle était venue, finalement.

Il y avait du monde. Beaucoup de monde. Comme à chaque fête. Elle commençait à avoir l'habitude, maintenant...

Pourtant, lorsqu'elle arriva, elle eut soudainement honte dans son maquillage. Par réflexe, elle cacha la partie gauche de son visage.

Ses Pokémon s'éparpillèrent d'eux même.

Ils allaient trouver le moyen de s'amuser seuls. Ils n'avaient clairement pas besoin d'elle, pour ça. Il n'y avait guère que Sumia qui marqua une légère hésitation à l'idée de laisser sa dresseuse livrée à elle-même, mais un mouvement de tête de cette dernière la convainquit de partir sans s’inquiéter.

Lorsqu'elle fut seule, Marie se dirigea vers un arbre, un peu en retrait, et s'assit au pied de celui-ci. L'avantage d'une fête en extérieure est qu'elle avait toute la place dont elle souhaitait pour s'isoler.

Elle observa attentivement les adolescents danser au son de cette musique bien trop bruyante à son goût. Marie ne voyait toujours pas ce qu'il y avait d'amusant, ici. Ce n'était décidément pas une fêtarde. Elle s'y était résignée, maintenant... Mais elle pouvait au moindre prendre son mal en patience, pour ses Pokémon.

Elle replia ses jambes, et passa ses bras autour.

Ne restait plus qu'à attendre.

HRP:
 


© Mzlle Alice.

_________________

« J'ose espérer que votre incompétence apparente ne soit que visuelle. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15 ans
Niveau : 7
Jetons : 0
Points d'Expériences : 73

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mer 2 Nov - 21:23

Très fière d’elle, la jeune compositrice se tenait pendant un bon moment devant l’immense glace qui lui servait de miroir. Elle était excitée comme une puce à l’idée de pouvoir fêter Halloween encore une fois. Il n’y avait pas à dire, elle adorait clairement cette fête. C’était particulièrement l’ambiance qui lui plaisait fortement. Pouvoir se faire peur, se gaver de bonbons comme jamais et profiter d’un bon moment entre amis, le pied quoi ! C’était également l’occasion de se déguiser comme on le souhaitait, passant d’un déguisement élégant à un déguisement totalement repoussant. En parlant de déguisement, Cassie avait opté pour celui de la sorcière cette année. Mais attention, pas n’importe quelle sorcière classique ! Un déguisement avec une touche de son look personnel.

Elle avait attaché ses longs cheveux multicolores en deux grandes couettes, ce qui je vous l’accorde, lui donnait un aspect mignon mais sans trop tomber dans le look typiquement associé à la gamine clichée. Elle avait même pris la peine de changer la couleur des mèches de sa frange asymétrique. Ses oreilles étaient joliment décorées de boucles en formes de citrouilles, tandis qu’elle avait pris soin de passer un fin trait d’eye-liner sur ses paupières tout en ayant maquillé sa bouche d’un rouge à lèvres mat. Vestimentairement parlant, elle était vêtue d’une robe noire avec des étoiles blanches en guise de décoration. Cette dernière était déchirée au niveau du bas et lui arrivait un peu plus bas au niveau des genoux. Pour terminer le tout, elle avait troqué ses traditionnels collants roses et bleus à trous par des collants à résilles qui savaient bien mettre ses jambes en valeur. Le bas, lui, était constitué de bottes à petits talons.

Se regardant une derrière fois dans le miroir, Cassandra jugea qu’elle était dorénavant prête, il ne fallait pas qu’elle traîne trop longtemps, elle risquait d’être en retard sinon ! Attrapant un blouson en cuir au vol (parce que oui, dehors il faisait quand même un peu frisquet), l’adolescente était fin prête à partir s’amuser.

Le vent chatouillait la nuque de la jeune Mentali, au même moment où un petit voile de buée sortit de sa bouche. Elle avait bien fait d’avoir pris de quoi couvrir ses épaules ce soir, il caillait comme pas possible ! De toute façon, rien que le fait d’être en mouvement réussissait à la réchauffer un peu. Tant mieux dans ce cas. Comme à son habitude, elle avait emporté Opale avec elle, mais prise dans un soudain élan de gentillesse, elle avait préféré le laisser bien au chaud dans sa Pokéball. De toute façon, elle comptait bien le faire sortir au bout d’un moment, mais c’était trop tôt maintenant.

Et voilà, elle y était, enfin. Avec un grand sourire, Cassandra observa les autres adolescents qui se trouvaient autour d’elle. Elle irait bien faire la causette, mais son estomac criait famine, alors direction le buffet ! Presque morte de faim, la jeune fille se servit avec la plus grande des joies, profitant du fait de pouvoir avoir l’estomac bien rempli avant de passer une nuit qui s’avérait d’avance mouvementée. En tournant de l’oeil, elle remarqua qu’une jeune fille venait de la rejoindre. Du moins, elle rejoignait le buffet.

Le sourire que Cassandra arborait précédemment se conserva. Cette fille avait un look presque similaire au sien et elle la trouvait vraiment très classe dans cette tenue. Sans hésiter, elle vint à sa rencontre.

«  Bonsoir, toi ! Déjà, j’ai une chose à te dire ! J’adore ta tenue, elle est juste sensationnelle ! Moi c’est Cassandra Bellisario ! Et toi ? C’est quoi ton petit nom ? »

Petit résumé ! "
:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5411-cassandra-bellisario-mentali
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15 ans
Niveau : 30
Jetons : 7031
Points d'Expériences : 795

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 3 Nov - 1:24

- Je vais les tuer, je vais les tuer…

Renversant un nouveau tas d’habits, Rodrigue lança un regard brulant de colère à certains de ses Pokémon. Vostourno et Pyronille avaient en effet joué avec son déguisement d’Halloween. Pas de créature des marais cette année, et il n’aurait certainement pas le temps d’en faire un autre ou d’attendre que ses parents lui en envoient de sa réserve. Plus qu’une chose à faire : appeler à la rescousse son jumeau. Ce dernier avait en effet un deuxième costume mais … qui serait exactement le même que celui qu’il porterait. Ayant brièvement craint le pire, Rodrigue fut agréablement surpris par le long manteau noir à capuche, qui le ferait passer pour un faucheur au rebus. Les bottes ne seraient pas de trop non plus au passage. D’après ce qu’il avait compris, le parc réservé aux élèves ne pourrait pas être trop squatté par des étrangers à l’académie, son frère et lui ne seraient donc pas trop confondus. Cependant une dernière mauvaise surprise l’attendait avant de se mettre en route : sa chère copie conforme lui avait laissé Obalie en garde pour la soirée. La bestiole étant déjà excitée au possible, il ne pouvait que soupirer en imaginant le poids de sucreries qu’elle avalerait. Fataliste, il se mit en route avec le reste de l’équipe, laissant cependant ses Pokémon les moins motivés sur le campus, comme son starter et Shaofouine. Si tout virait à l’eau de boudin comme l’année précédente, il aurait Gringolem ou Tropius pour l’aider.

Alors qu’il arrivait sur le lieu des festivités, non accompagné (il était parti dans les premiers), le blond profita de la relative absence de gens pour sortir son majordome autoproclamé et lui donna son cadeau d’anniversaire. Ça faisait déjà un an, qu’il était né, oui. Et ça faisait déjà un an qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il s’était passé après un certain point de la soirée. Il avait juste retenu que certaines personnes le regardaient bizarrement et qu’il était plus ou moins interdit de passage au dortoir Mentali. Pas que ça le dérangeait : il n’avait rien à faire là-bas de toutes manières. Ah si, il avait salivé pendant un sacré bout de temps à chaque cours de botanique. Enfin bon, rien de bien étrange selon lui.

Comme peu de monde était arrivé, il se retint de se jeter sur le buffet et commença à attendre des gens qu’il connaissait, pendant que Gringolem et Polarhume jouaient à se passer Obalie. Rien que du très normal en somme. Il faudrait faire attention à la bande au cours de la soirée, ou on allait droit à la catastrophe par contre. Le scientifique serra les dents en pensant à son frère qui avait gardé Libégon et Arcko pour lui et lui avait laissé la fauteuse de troubles notoire de son équipe. Il allait regretter cette soirée, il se sentait d’avance. Enfin bon, si il y avait du chocolat au buffet ça compenserait !

HRP:
 

_________________


MAÎTRE DES TOP-SITES
MEILLEURS AMIS WITH coPAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3859-0279-rodrigue-miles-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3877-rodrigue-miles-phyllali
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2018
Points d'Expériences : 196

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 3 Nov - 2:37

- Je… C’est VRAIMENT une histoire de tradition ? Sûre et certaine ?

Un sourcil levé, Etna regardait avec suspicion le drôle de vêtement qu’une Mentali lui présentait. C’était la nuit d’Halloween et elle avait juste prévu de sortir en ville, participer un peu à la fête puis de rentrer sans plus s’impliquer que ça. C’était sans compter sur ses camardes de dortoirs qui avaient pris le Trick or Treat un peu trop au sérieux en profitant pour lui jouer un petit tour. Elle enfila donc la tenue avant de partir pour la fête, étonnée de voir autant de monde en costumes effrayants. On lui avait dit que la tenue nécessaire était un costume, que c’était une tradition, comme les festivals de Rosalia, elle n’avait donc pas bronché et s’était pliée à l’exercice. Serrant les dents, elle se rendait compte maintenant qu’on s’était bien fiché d’elle, vu le nombre de personnes en tenues normales. Elle avait l’air fin dans ce kigurumi Ecremeuh, avec sa belle cloche factice autour du cou. Ces Mentali voulaient jouer à rigoler ? Très bien. Etna arriva donc au parc bien avant elles, vu qu’un certain Dessliande leur avait sauté dessus sur le chemin, les faisant faire un bon gros détour par la forêt ponctué de hurlements. Œil pour œil, dent pour dent. Faisant un high-five à l’arbre fantôme, l’espionne le rentra et garda seulement son starter et son Apitrini autour d’elle. Cependant, Ikken n’était pas loin et venait se présenter aux fêtards qui rigolaient un peu trop fort en regardant sa Dresseuse.

Décidant de finalement ignorer ce qui se disait autour d’elle, la brune tourna la tête à la recherche d’une de ses amies ou alors d’un partenaire d’entraînement quelconque qui se serait trouvé là. Pas qu’elle s’ennuyait mais tant qu’elle était là, autant en profiter pour sociabiliser un peu, et ne pas se jeter sur le buffet comme tous ces morfales, s’était-elle dit avec un regard entre le blasé et le jugement. Tiens au passage, qu’est-ce qu’elle pouvait apprendre sur cette fête d’Halloween ?

Donc c’était une sorte de translation de rituel pour les Pokémon Spectre qui s’était au fur et à mesure transposé en festival commercial… On s’y déguisait, faisait des farces et jouait à se faire peur mutuellement. Un peu puéril tout ça. Ce qu’elle ne comprenait pas c’était l’air grave des plus vieux qui lui avaient confié que cette célébration avait tendance à mal tourner dans le coin. Aurait-elle mieux fait de rester au dortoir ? On lui avait aussi demandé plusieurs fois si elle avait perdu un pari vu son costume. C’était donc maintenant son nouvel alibi. Tout plutôt qu’avouer qu’elle s’était faite berner. Elle avait perdu un pari avec Sirius et avait dû enfiler ça. C’était la version officielle. On lui avait jeté quelques regards étonné (qui perdait un pari face à SIRIUS ?) et elle avait inventé une vieille histoire de pile ou face. Tout était sous contrôle pour sa réputation. Enfin à peu près. Et au grand pire, elle avait un plan de secours. Il ne restait plus qu’à profiter de la fête !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Hoen
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1266

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 3 Nov - 19:59

Ca y est le grand jour est arrivé ! C’est halloween ! J’étais toute excitée à l’idée de me rendre à la fête. L’an dernier, je ne m’y étais pas rendue. Je ne connaissais pas grand monde et vu que je n’étais pas trop du genre fêtarde à mon arrivé à l’académie, je n’y avais pas trop vu l’intérêt. Et puis quand les pyrolies m’ont fait un résumé de tout ce qui était arrivé ce soir-là, j’ai profondément regretté de ne pas y avoir été. J’aurais voulu être là pour porter secours aux autres, au lieu de lire un bouquin dans ma chambre. Il y avait de l’action, du danger, tout ce que j’aime. Enfin bon on ne va pas souhaiter que ce qui est arrivé l’an dernier se reproduise. Les professeurs sont parfois plus gamins que nous j’ai l’impression.

En fait, cette soirée là je repensais aussi à Aria. Je n’ai fêté que deux fois Halloween dans ma vie, et c’était à chaque fois avec elle. Je ne connaissais pas la coutume, c’est elle qui m’a expliqué qu’on devait se déguiser et aller chercher des bonbons chez les voisins. On a beaucoup rigolé ces deux nuits-là. Alors je n’avais pas spécialement envie d’ajouter cette soirée à ces deux beaux souvenirs. Je ne sais d’ailleurs toujours pas si mon choix était le bon.

Cette année, la fête se déroulera hors de l’académie. Elle est organisée par la municipalité, ce qui a surement permis aussi d’avoir de plus gros moyens. La directrice a donc communiqué une lettre à nos parents pour nous autoriser à quitter l’académie ce soir-là exceptionnellement après le couvre-feu. Papa avait heureusement bien rapidement signé le papier, m’autorisant à rester jusqu’à une heure du matin dehors. Aria aussi avait réussi à obtenir l’autorisation de sa mère. Elle a eu un peu peur mais finalement la directrice a bien reçu la validation.

Je suis excitée comme une puce, presque autant qu’Aria, et pour cause j’avais sorti les grands moyens pour mon costume. Je suis déguisée en Princesse Mononoke, l’héroïne du film du même nom de Myazaki. J’ai été très touché par ce film quand je l’ai vu, alors je me suis dit que cela pourrait être une bonne idée de reprendre sa tenue un peu particulière. Ca ferra un bel hommage à cette jeune fille humaine mais élevé par les loups. Cette fille est si simple, courageuse, une sorte de modèle pour moi. La moitié du costume est achetée, l’autre fait main avec du matériel récupéré à droite à gauche. Et au final ça rend plutôt bien, je suis contente.

Je termine les dernières finitions devant le miroir en jetant aussi un œil à mon amie. Elle s’est déguisée en zombie. Vraiment dégoutant, mais c’est l’effet esconté je pense connaissant Aria. Ces pokemons sont aussi en train de se déguiser. J’en profite pour demander à Misis d’approcher. Aujourd’hui, le déguisement est pour toi. Je dépose sur lui un petit drap blanc qui le couvre entièrement sauf ses deux yeux rouges. Voilà tu es parfait comme ça, effrayant !

Mon costume est entièrement finit, celui d’Aria aussi, alors nous sortons de notre chambre vers 19 heures pour aller vers le portail. Mais mon déguisement n’est pas achevé, il manque le meilleur. Je m’éloigne un peu du bâtiment puis libère de leurs pokeballs Ruru et Dama. J’adresse une caresse au deux, puis je monte doucement sur le Cabriolaine chromatique.

Ruru, Dama, vous êtes prêt ? Si vous ne vous sentez pas, on peut ne pas le faire je suis déjà bien déguisée comme ça.

Malgré ma proposition, les deux pokemons hochent la tête pour montrer qu’ils iront jusqu’au bout de la mise en scène que j’ai imaginé. Si ça marchait comme je le voulais, je ne passerais pas inaperçu dans la fête. Mais le défi était trop beau, je ne pouvais pas le louper. En quelques instants, j’avais l’impression de monter, le feuillage de Dama devenait de long poil blanc, son corps grandissait et prenait l’apparence d’un loup. Le géant loup blanc du film. Grâce à Ruru, Dama avait littéralement pris son apparence. Je regarde autour de moi pour essayer de trouver ma Zoroark mais elle a déjà disparu. Quand elle crée une illusion de cette ampleur, elle préfère rester cachée. Je baisse la tête en direction d’Aria en rigolant.

Je t’aurais bien proposé de monter, mais Dama ne pourra pas supporter nos deux poids. On y va du coup ?

C’est avec mon costume complet que nous partons en direction de la fête. Beaucoup d’élèves tournent la tête vers moi, normal je ne suis pas très discrète. Je n’aime pas tellement attirer l’attention sur moi mais aujourd’hui c’est différent. Et puis j’ai bien le droit une fois de temps en temps non ?

Nous arrivons alors assez vite au lieu de la fête. Des gens déguisés, un grand buffet et de la musique, tout pour s’amuser. Hâte de voir ce que la soirée nous réserve.

Résumé rp:
 

Déguisement d'Ida:
 

_________________
Le courage est la première des qualités humaines car elle garantit toutes les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4164-295-les-ambitions-d-idalienor-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4175-idalienor-edelwen-pyroli
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Unys
Âge : 15 ans
Niveau : 2
Jetons : 0
Points d'Expériences : 26

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 3 Nov - 20:21

Le soir tombait peu à peu sur l’île de Lansat. Le ciel s’assombrissait lentement, laissant son mauve se muer en bleu obscur. Les nuages dansaient dans les cieux, masquant tout juste la lune qui s’avérait être pleine. Là où les taches blanches ne se trouvaient pas, des étoiles pointaient timidement le bout de leur nez.

Ereynne était affalée sur son lit, se tordant le cou pour observer l’extérieur depuis sa fenêtre fermée. Elle était bien, ainsi sur le matelas souple. Sa journée de cours l’avait épuisée et elle n’avait pas tardé à se rendre dans sa chambre pour se reposer. Dans son sac attendaient toujours les devoirs qu’elle avait reçus le jour même pour le lendemain ou le surlendemain. Cette seule pensée suffit pour la faire soupirer. Son cartable fut la cible d’un regard noir lorsqu’elle daigna de relever la tête. Tête qu’elle laissa à nouveau tomber sur ses draps.

L’étudiante plaqua une main sur son front, hésitant entre l’excitation et l’exaspération. Ce soir se tenait la soirée d’Halloween, organisée par l’établissement. C’était clairement le meilleur moyen pour elle de rencontrer d’autres personnes et se faire de nouvelles relations mais Ereynne n’était pas plus enchantée que cela, bien qu’elle ait aimé le trente-et-un octobre. Son Solochi, lui, ne cessait de de faire les cents pas, conscient que ce soir ne serait pas aussi ennuyeux que les précédents.

Ereynne souffla en souriant lorsqu’il se précipita vers la porte de la chambre pour poser ses pattes contre. Il lui montrait qu’il était impatient d’y aller. A son grand dam, le pokémon apprit qu’il n’était pas encore l’heure de partir. Certes, le jour déclinait, mais Ereynne avait encore besoin de se préparer. Et puis, après tout, ce n’était pas comme si elle était pressée.

Lorsque son compagnon lui mordit le pied, l’adolescente se redressa enfin, feignant la stupeur avant de rire et de gratifier Sithy d’une caresse. Elle se leva avec difficultés du lit moelleux pour se diriger vers la coiffeuse, servant accessoirement de bureau secondaire. Ereynne ne trouvait pas d’utilité à ce meuble en plus de celui d’entreposer son maquillage. Et elle n’était pas une Mentali, elle n’avait des tonnes de produits cosmétiques. Aussi, dans les tiroirs du bas, il n’était pas surprenant d’y trouver des paquets de feuilles simples et doubles, ainsi que des feuilles vierges. Des classeurs de rechange y étaient également stockés, au cas où l’un viendrait à se casser. Ereynne se regarda longuement dans la glace avant de daigner de s’assoir pour se remaquiller. Si elle avait bien une chose en commun avec les divas, c’était de se refaire une beauté avant de sortir.

Après avoir cherché son matériel dans tous les tiroirs servant à la véritable utilité de la coiffeuse, Ereynne se décida à se poudrer le visage. Lorsqu’elle eut terminé, elle s’observa quelques instants. Le noir de ses paupières s’alliait avec ses cheveux de jais –ou presque de jais. Elle comprenait bien pourquoi elle renvoyait l’image de la rockeuse par excellence. Après tout, c’était aussi le style qu’elle avait voulu aborder. Pour rien au monde elle ne le changerait. Sauf que ce soir, c’était encore plus renforcé. Après tout, c’était Halloween, alors pourquoi ne pas se lâcher ? Les autres étudiants avaient également prévu de se déguiser, alors elle ne serait pas seule.

Ereynne attrapa ses vêtements prévus pour l’occasion et les enfila rapidement. Lorsqu’elle se tourna à nouveau vers la glace, elle ne put s’empêcher de sourire. Noir. Absolument tout noir. Seul un collier mauve et des collants troués rose pétant venaient éclairer la tenue. Des mitaines rayées de noir et rouge remontaient jusqu’aux coudes, cachées par un manteau en queue-de-pie dans un style purement gothique. En dessous, un chemisier noir d’encre se confondant presque avec un pantalon de la même couleur troué qui laissait apercevoir ses collants en-dessous. Des bottes à lacets remontaient jusqu’aux mollets. Mélange de style surprenant mais réussit.

Celle aux cheveux méchés de multiples couleurs se dirigea vers la fenêtre pour remarquer que la nuit s’était s’emparée du ciel. A présent, seuls les luminaires extérieurs et la pleine lune masquée éclairaient les alentours. Un sourire railleur se dessina sur les lèvres de la jeune fille lorsqu’elle se demanda si on la remarquerait dans l’obscurité. Au pire, cela ferait une belle farce, pour sa première année à l’académie.

Ereynne prit son Ipok qu’elle fourra dans l’une des poches de son manteau et fit signe à son Solochi qu’elle était prête pour partir. Le pokémon, qui s’était allongé sur le lit en attendant avec impatience que sa dresseuse finisse de se préparer, se leva d’un bond et la rejoignit. Tout excité, il glapit à plusieurs reprises tandis que la jeune fille ouvrait la porte. Sithy sortit de la chambre en bondissant à ses pieds, manquant de la faire trébucher à nombreuses reprises.

La jeune fille sortit finalement du dortoir des Givrali et fut bien heureuse de porter une veste : il faisait froid. Le petit vent n’arrangeait rien, et celui qui n’avait pas de quoi se couvrir serait rapidement retourné dans sa chambre pour se mettre une épaisseur en plus.

Elle se rendit sur le lieu des festivités, suivie de très près par son Solochi qui s’amusait à explorer les environs. Ereynne se demandait comment son pokémon faisait pour toujours déborder d’énergie. Elle espérait secrètement que cette soirée puisse le fatiguer, ne serait-ce qu’un peu.
La rockeuse arriva dans le parc où se tenait un buffet. De nombreux élèves étaient déjà présents. Tous déguisés, ils s’amusaient à se faire peur où se racontaient d’effrayantes histoires. Ils semblaient s’amuser comme des enfants, ce qui amusa fortement la jeune fille au look décalé. Un fin sourire étira ses lèvres maquillées tandis qu’elle rejoignait le buffer. Non pas qu’elle avait faim : c’était machinal. Et puis c’était l’occasion de voir les mets préparés pour la soirée, avant qu’ils ne finissent tous dévorés par les plus gloutons.

L’adolescente aux yeux violets vu soudainement abordée par une autre élève. Surprise, elle n’eut pas le temps d’esquisser le moindre mouvement.

-Bonsoir !, s’exclama-t-elle. Déjà, j’ai une chose à te dire : j’adore ta tenue, elle est juste sensationnelle ! Moi c’est Cassandra Bellisario. Et toi, c’est quoi ton p’tit nom ?

La fille en face d’elle, déguisée en sorcière pour le moins punk, avait enchaîné si rapidement qu’Ereynne eut bien du mal à tout saisir. Elle dut se répéter plus lentement les propos pour en saisir le sens.

-Bonsoir, lâcha-t-elle alors. Merci ! J’aime beaucoup la tienne aussi. Ca faisait longtemps que je n’avais pas vu quelqu’un porter des vêtements de ce style ! Je m’appelle Ereynne Rosara.

La Givrali posa ses mains gantées sur ses hanches et esquissa un sourire. Enfin une personne qui lui ressemblait. Sithy lui mordit soudainement le pantalon, souhaitant attirer son attention sur lui.

-Ah, je m’en doutais, que tu voulais que je te présente, souffla-t-elle à son pokémon avant de tourner la tête vers Cassandra. Voici Sithy. Attention, il est plutôt du genre à mordre tout ce qu’il trouve.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6320-ciane-sheridan#66595 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t6331-ciane-sheridan-pyroli#66710
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Hoenn
Âge : 14
Niveau : 54
Jetons : 1318
Points d'Expériences : 1579

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 0:38

Alors...J'ai les plaques de fourrures pour les pattes...Une plus longue pour faire la queue...Les bandages pour masquer les fixations et j'ai même trouvé par miracle (Comprendre par là, piquer dans la chambre de Joris) un espèce de pantalon noir pour compléter l'ensemble. Avec les deux oreilles que j'ai réussi à bricoler, mon déguisement sera par-fait : Si j'avais réussi à dégoter de la peinture bleue pour le terminer, ce serait sûrement le plus beau costume de Lucario du monde. Mais bon, il faudra se contenter de la couleur d'origine, à savoir un gris-brun plutôt sombre.
J'espère juste que ça plaira à Eryn (Et de toute façon, ça ne peut être qu'une meilleure idée, comparativement à mon costume de l'an dernier), vu que dans tous les cas, je n'ai pas le temps de me trouver un meilleur déguisement. Pourtant, en voyant Léo sortir de la chambre dans sa propre création, je ne peux pas m'empêcher d'être un peu jaloux : Il a l,air vrai son truc de robot, là, sûr que tout le monde va le trouver super réussi...

*SBUNK*

Fidèle à sa nouvelle habitude, Lucki n'a même pas attendu que la petite pulsation qui envahissait mon aura s,étende, pour m'assener un coup du tranchant de la patte sur le haut du crâne. Comme animées d'une vie propre, mes oreilles pointues se dressent (Il a fait exprès de frapper sur le centre de l'attache, ou quoi ?), tandis que je me retourne vers le type Combat.

''Ça va, j'ai le droit d'être un peu jaloux, quand même ? T'as vu son costume ?''

Ma question sera accueillie par une seconde tape, un peu moins violente que la première...Bon, ok, j'ai pas le droit et je dois me contenter de ce SUBLIME costume, qui me rapproche de mon maitre. Décidément, il en faut peu pour flatter l'ego de mon starter, surtout en un soir comme celui-ci.Si l'Halloween de l'an dernier a été ''quelque peu'' mouvementé, cette soirée s'annonce pourtant sous les meilleures augures : J'ai à peine transmis le document nécessaire à Noé et Melody, qu'ils me le renvoyaient dans la journée (Sans costume de la part de Solen, Arceus merci). Autant dire que je la prépare depuis un moment : Qui dit Halloween, dit BONBONS !  Cette année, je compte bien rattraper le manque abyssal de l'an passé. Et si je peux partir en chasse avec Eryn en plus, tout ira pour le mieux !
Une fois sorti du chalet que je partage avec Léo, l'effervescence ambiante ne tarde pas à se manifester : Même les Phyllalis, d'habitude si calmes (Moi, j'appelle ça des gens pas drôles) sont excités comme des puces, malgré la présence d'un Roseverte bougonnant à la porte du dortoir. J'vous parie qu'il rumine encore son costume de l'an dernier, prêt à assassiner le moindre élève qui lui ferait une remarque à ce sujet. Et lorsque je finis par passer devant lui, tout en le détaillant de haut en bas, la fume de sa cigarette forme un écran quasi-impénétrable autour de sa tête, au point que la voix caverneuse qui retentit, semble venir d'une autre dimension.

''Dégagez de là, Joy, où je vous colle en retenue jusqu'à demain matin...Ou jusqu'à la fin du mois, si vous préférez.''

Nop, non merci ! Riant sous cape, je laisse le référent Phyllali à ses grommellement, avant de repartie en courant vers le centre de l'académie et plus précisément, le dortoir Mentali. Me talonnant de près, Lucki commence déjà à concentrer son aura, dans le but de m'aider lors de ma quête de sucreries (Qui dit bonbons, dit aussi chocolat). Même sans son aide, mon plan est parfait : Avec l'aide de Martel et Mithos, maquillés en squelette miniature et de leurs bouilles adorables, la récolte devrait être fructueuse. Et cette année, aucun zombie-sucrovore ne viendra me priver de mon butin, ça non ! Il faudra me passer sur le corps pour me prendre le moindre bonbon !
Les élèves les plus pressés se massent déjà devant le portail, on dirait que Wolfgang éprouve quelques difficultés à maintenir le calme...J'ai un peu de peine quand même, il est sympathique pour quelqu'un d'aussi grand (Et lui, au moins, il m'a jamais pris pour une fille.) Le temps que je repasse, la foule se sera sûrement dispersée.
En arrivant aux portes du dortoir Mentali, en revanche, il me vient une idée....du genre à faire naitre un sourire malicieux sur mes lèvres.

''Lucki...Tu peux m'attendre ici ? Mais non, espèce de parano, je vais pas te planter là !''


Je tiens beaucoup trop à la vie, enfin ! En revanche, plus j'avance dans les couloirs Mentalis, plus mon idée prend forme. Et une fois devant la porte d'Eryn, sous le regard intrigué de quelques Mentalis, je me contente de taper rapidement sur le battant, avant de me décaler de manière à ce que l'ouverture me masque depuis l'intérieur.

*Toc, toc, toc*

Attention...La porte va s'ouvrir...Trois...deux...un...Et je bondis !

''GRAOUH ! Des bonbons ou la vie !''

HRP:
 

_________________


Dernière édition par Cael Joy le Sam 5 Nov - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2479-cael-joy-un-sourire-peut-tout-changer-phyllali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2486-cael-joy-phyllali#28810
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 1:25




Event Halloween 2016 - De sombres nouvelles...
RP Commun

- Dis Alban, tu joues avec moi ?

Le châtain leva le nez de la dissertation qu’il était en train d’écrire pour le Professeur Jauplin - « système digestif des Pokémon Acier. Fonctionnement et particularités. Vous vous baserez sur l’exemple d’un Pokémon connu. PS : Maximus fera un très bon sujet d’étude. 5000 mots », disait l’intitulé - et considéra la requête une fraction de seconde. D’un côté, il y avait un petit fantôme à l’âge mental d’un gamin de 8 ans qui faisait autant de bêtises que la bande d’abrutis qu’il se coltinait - à comprendre, son Larveyette et sa Togepi -. De l’autre, il y avait le devoir qu’il devrait rendre à la référente Givrali dans moins d’une semaine. Et qui, entre nous, ne l’inspirait pas réellement. Le choix fut vite fait.

- Plus tard, Chell. Je travaille.

Le petit esprit frappeur gonfla ses joues et se laissa tomber sur le lit du Pokéathlète. Il battit des jambes un instant, avant d’aller coller sa tête contre l’oreiller moelleux.

- Maaaais tu travailles tout le temps. Depuis que tu es revenu ici, c’est travail par ci, travail par là. Ça fait une éééééternité qu’on est pas sortis.
- La seconde année est beaucoup plus difficile que la première. Il faut que j’étudie si je veux réussir, tu comprends ?
- Booo.

Alban posa son crayon le temps de foudroyer du regard Chell. Le fantôme lui tournait cependant ostensiblement le dos, et le châtain décida d’ignorer. On ne pouvait tout de même décemment pas lui reprocher de trop travailler. Ce serait ridicule. Après tout, il prenait son avenir au sérieux et se donnait les moyens pour parvenir à ses objectifs. Quel mal y avait-il à cela ? Il grommela et ratura ce qu’il venait d’écrire pour ce stupide devoir. Ce n’était pas la première fois qu’on lui faisait la réflexion. La majorité de ses amis avait remarqué qu’il n’était pas vraiment sorti de sa chambre depuis la rentrée. A part pour les cours et l’entraînement matinal, on ne le voyait plus nulle part. Et la raison de tout cela ? Si vous le lui aviez demandé, Alban vous aurait répondu qu’il avait simplement trop de travail, et qu’il voulait s’assurer les meilleures notes encore une fois cette année. Pour autant, la vérité était tout autre.

Car Alban voulait simplement éviter Maxine. C’était tout aussi simple que cela. Depuis qu’ils s’étaient violemment disputés sur Touga, à la fin du mois de Juillet, et qu’Alban avait fui après s’être comporté comme la pire des espèces en ce bas monde, il n’osait plus sortir. De peur de la croiser. De peur de voir dans ses yeux mordorés ce qu’elle ressentait à présent à son égard. Pour elle, il ne devait pas se situer très loin de l’amibe dans la chaîne de l’évolution.

Il soupira. C’était stupide, mais se barricader dans sa chambre avait été la seule solution qu’il avait trouvée. Fuir le problème plutôt que de l’affronter. C’était typique de lui, ça. Il avait déjà fui sur un autre continent quand ils s’étaient disputés. Dans les faits, simplement rester dans sa chambre, ça prouvait qu’il était devenu moins extrême dans ses réactions, non ? Chut, ne faites aucun commentaire. Le pauvre se rassure comme il le peut, hein.

Les choses étaient devenues d’autant plus difficiles depuis que le mois de Septembre s’était achevé. Octobre était alors arrivé, et avec… l’anniversaire plus qu’imminent de Maxine. Alban ne savait trop comment se comporter vis-à-vis de cela. D’un côté, Maxine et lui n’étaient plus amis. Sans être ennemis pour autant - et encore, il avait des doutes du côté de la rosée -, ils étaient dans une sorte de situation de Guerre Froide. Ils ne se parlaient pas. Ne se regardaient pas. S’évitaient au possible… Mais d’un autre côté, Alban avait envie de se réconcilier avec elle. C’était simple ; il en était raide dingue. Mais il avait grillé toutes ses chances avec, c’était clair et net. Comment pourrait-elle lui pardonner ? Déjà que le coup de la friendzoner au Nouvel An, après une soirée romantique à papoter et à danser en tête à tête, c’était déjà limite. Alors lui taper une crise de jalousie parce qu’elle allait « étudier » avec un autre gars ? Bon. Il s’était déjà montré sous un meilleur jour. Mais que voulez-vous. Alban est de ce genre de garçon qui a un cerveau Docteur Jekyll et Mister Hide. Brillant pour les cours. Complètement stupide quand il s’agit d’aligner deux mots cohérents en face d’une fille. Ecoutez, hein. Chacun ses tares.

M’enfin. Une chose en conduisant à une autre, Alban avait décidé que la période fin Octobre-début Novembre serait la meilleure pour se construire un bunker et hiberner à l’intérieur. Par chance, son colocataire était une personne du genre compréhensive, et seule la présence d’une Libra un peu trop collante rendait la cohabitation difficile. Alors il en était là. A ne plus sortir. A faire son casanier le plus possible. Parce qu’il ne se sentait pas encore prêt à affronter la réalité.

Brusquement, son iPok se mit à sonner. Sursautant à moitié, Alban se précipita pour déverrouiller l’écran de l’appareil et… soupira quand il vit que c’était simplement sa mère qui l’appelait. Allons, stupide Alban. Comme si Maxine pouvait encore avoir envie de t’écrire ou de t’appeler. Tu rêves, garçon. Redescends sur terre, oh. Décrochant avec son habituel air blasé, il approcha l’iPok de son oreille.

- Bonjour, Maman.
- Bonjour mon petit. Comment vas-tu ? Tout va bien sur Lansat ? Tu manges bien tes cinq fruits et légumes par jour ?
- …

Voici venue l’heure de la gestapo. On vous épargnera néanmoins les détails. Retenez simplement qu’Alban et sa mère échangèrent un tas de banalités, quelque chose qu’ils faisaient de façon sporadique. Jusqu’à ce qu’ils en viennent AU sujet qui fâche.

- Au fait, j’ai reçu un mail de ta Directrice. Apparemment, Lansat organise une sorte de soirée d’Halloween dans le village. Il faut qu’on donne une autorisation pour que tu puisses sortir. Tu étais au courant ?

Non, pas vraiment. Sa seule source de ragots potentielle était Nolan et… non, clairement. Ce n’était pas le genre de chose que Nolan allait dire.

- Non je savais pas. Mais je ne compte pas y aller.
- Heeein ? Mais pourquoi ? Tu vas sûrement beaucoup t’amuser, là-bas.
- J’ai du travail.
- Oh allons, t’aérer l’esprit de temps en temps ne te fera pas de mal, hein ?
- Non.

Silence radio à l’autre bout du fil. Restant silencieux de son côté également, Alban se mit à regarder Chell qui semblait écouter la communication avec trop de désintérêt feint pour que ce soit innocent. … Ce sale mioche était-il allé cafter à sa mère qu’il ne sortait plus du tout ?

- ALBAN ASLING AMARGEIN-ABERNATY ! tonna la voix de sa mère, de l’autre côté du combiné. Je te prierai de SORTIR de ta CHAMBRE et de te comporter comme un HOMME et non pas comme un ADO EN PLEINE CRISE. Non mais c’est pas vrai ça, tu-

Il écarta l’iPok de son oreille et entendit sa mère déverser un flot de menaces qu’elle ne manquerait certainement pas de mettre à exécution s’il ne sortait pas le soir d’Halloween. Après un bon quart d’heure de tirs nourris, maman Abernaty se calma enfin et souhaita une bonne journée à son fils avec un petit rire candide qui ne trompait personne. Alban raccrocha, dépité. A côté, Chell venait de se couler discrètement jusqu’à lui, un sourire innocent sur les lèvres.

- Alors, on va jouer ? demanda-t-il.


Oooh, s'il n'était pas déjà mort, Alban se serait fait un plaisir de l'étrangler.

***

Soir d’Halloween. Alban se regarda dans le miroir pour ajuster les dernières retouches, un air blasé sur le visage. Que lui avait-il pris de parler à un de ses camarades et de lui dire dans le couloir du dortoir Voltali qu’il n’avait pas de déguisement d’Halloween ? Il aurait dû se douter qu’Andreas Heartnett se ruerait sur l’occasion de pouvoir l’habiller avec une des tenues qui occupait un cintre dans son immense penderie.

Le voilà donc qu’il était déguisé un pirate. A savoir, grande veste à col relevé noir bordé d’or, tissu sombre et bordeaux, chemise blanche bouffante à jabot et un nombre incalculables de petits détails qu’il n’avait même pas vraiment relevé. Il portait également un pantalon - un peu trop moulant - blanc, ainsi que des bottes noires montant presque jusqu’au genou. Sur sa tête, il avait un grand chapeau noir à plumes blanches. Un cache œil façon Loan couvrait son œil droit, tandis que le gauche avait bénéficié d’une « lentille effet spectaculaire garanti » d’Andreas. A savoir qu’à présent, il se coltinait un seul œil d’une étrange couleur or. Heureusement qu’il avait pu échapper à la séance maquillage, Andreas étant lui-même trop occupé à se préparer pour sa grande soirée.

Il soupira. Ce n’était pas vraiment le déguisement d’Halloween auquel il s’était attendu, mais à défaut d’être effrayant, il n’était pas trop ridicule. Il portait même une espèce de faux pistolet qui envoyait des cotillons quand il appuyait dessus - et oui, il avait essayé. Faites pas genre vous n’auriez pas fait la même chose ! -. Chell s’était quant à lui dégotté on ne savait où, une petite tenue assortie. Chemise blanche à jabot, petit serre-taille noir, short assorti et grandes bottes. C’était… plutôt mignon. Même si peu de gens allaient le voir habillé ainsi, puisque seuls ceux au courant de son existence de la bouche même d’Alban étaient en mesure d’apercevoir le fantôme. M’enfin. A présent qu’ils étaient prêts pour la soirée, Chell faisait des pieds et des mains pour y aller attendre que Nolan ait fini de se préparer. Ce qu’Alban aurait refusé si ses Pokémon ne s’y étaient pas tous mis pour appuyer la demande du fantôme. Graaaah. Il allait tous les étriper !

Frappant doucement à la porte de la salle de bain, Alban piétina sur place, mal à l’aise.

- Nolan ? Chell, Hélios et Aura veulent absolument partir maintenant, et j’ai peur qu’ils ne saccagent tout si je t’attends. On se retrouve directement là-bas dans ce cas, ok ?

Aucune réponse de l’autre côté, ce qui était totalement normal. Profitant de l’occasion pour faire une surprise à son ami, Alban sortit de son armoire le cadeau qu’il avait soigneusement caché pendant ces dernières semaines. Il posa le gros paquet sur le lit de son colocataire, avec un petit mot de Joyeux Anniversaire. Ça ferait un peu Père Noël sur les bords, ce serait marrant. Il espérait en tout cas que l’attention ferait plaisir à Nolan. Avec un sourire, il s’éclipsa donc l’air de rien, et ferma la porte de la chambrée derrière lui.

Au-dehors, le temps était plutôt frais. Alban s’emmitoufla dans sa veste, tandis que Zéphyr sur son épaule venait se coller contre sa joue pour le réchauffer. Tandis qu’il marchait, le Voltali se mit à regarder ce ciel qu’il n’avait que trop peu contemplé, ces derniers mois. Il avait presque oublié à quel point il appréciait ce spectacle. Dans sa chambre, l’ambiance et le décor étaient tous deux moroses. Rien à voir avec de longues balades en extérieur, comme il aimait tant en faire…

Il hocha la tête pour se reprendre. Il ne voulait pas croiser Maxine. Il fallait qu’il colle à ses résolutions, après tout. Confus, il pressa le pas pour quitter l’enceinte de l’académie. Il n’y avait pas trop pensé, mais que se passerait-il s’il voyait la Givrali ? Elle allait certainement faire partie de la soirée. Grmbl… S’il avait su, il aurait demandé un costume de fantôme ou un truc avec masque, pour préserver son anonymat. Là, il se ferait beaucoup trop remarquer… Il espérait que Max porterait le même genre de costume que l’an dernier ; s’il pouvait ne pas la reconnaître, ce serait un bon point.

Alban était nerveux quant à cette soirée, cela ne faisait aucun doute. Et son angoisse redoubla d’intensité lorsqu’il parvint aux abords de la grande place sur laquelle elle se déroulait. Il y avait vraiment des gens de partout. Et beaucoup trop d’élèves de Lansat ; à croire qu’ils n’avaient rien d’autre de plus intéressant à faire que d’assister à une soirée organisée par la mairie d’un village. C’était un peu triste, dit comme ça.

Evitant les gens en slalomant, Alban avisa rapidement la présence de deux Noctali qu’il connaissait plutôt bien, puisque c’était ces enflures qui traînaient avec cet abruti d’Andersen. Aha. Chouette. Comme s’il avait besoin de ça. Se tournant vers ses Pokémon pour essayer de trouver une excuse pour s’esquiver, Alban remarqua que ces derniers s’étaient faits la malle avec Chell. Aha. Merci les gars, très beau soutien.

- Eeeeh Abernaty. Ben dis donc, t’es tout seul ce soir ? Ah mais ouiii, c’est vrai. Tu t’es fais piquer ta copine par Andy, alors forcément…

Alban essaya de faire comme s'il n'accordait aucun intérêt aux paroles du Noctali. Chose plutôt difficile, vu que Maxine avait été mentionnée dès les premières phrases. Néanmoins, il put se raccrocher à l’aspect comique du nom complet d’Andersen pour ne pas s’énerver. Allez. Andy Andersen. Fallait reconnaître que c’était drôle. Ses parents devaient sûrement avoir un meilleur humour que leur fils.

- En tout cas si tu le cherches, il est là-bas, en sorcier. Je crois qu’il avait un truc à te dire. A propos du fait qu’il allait sûûûrement tenter un truc avec Arago, ce soir. Pas dans le sens chaste, évidemment…

Le sang d’Alban ne fit qu’un tour. Que venait-il d’entendre ? Il vira au rouge, serrant les poings tandis que les deux idiots s’esclaffaient comme des Wailord. Allons. Il fallait qu’il se calme. D’autant plus qu’en combat contre deux personnes, il n’était pas sûr de s’en tirer honorablement en fait il avait juste les chocottes de se faire casser la gueule. Bravo Alban. Décidant plutôt de les ignorer pour aller parler directement à Andersen, le châtain se dirigea machinalement vers le « sorcier » que les deux Noctali lui avaient désigné. C’était stupide. Très certainement. Mais il avait envie de se défouler, là, tout de suite, maintenant. Et peu importe ce que Maxine pourrait en penser ; de toute façon, leur relation ne pouvait pas être plus mauvaise qu’elle ne l’était à présent.

Posant sa main sur l’épaule d’Andersen, Alban le sentit se retourner vers lui.

- Eh, And-

Et il s’interrompit en remarquant qu’il ne s’agissait PAS DU TOUT d’Andersen. Putain. Les deux crétins derrière devaient bien se payer de sa tête.

- Désolé, je t’ai confondu avec quelqu’un d’autre… Les deux crétins là-bas ont dû trouver drôle de te pointer du doigt en me faisant croire que tu étais la personne que je cherchais.

Il lâcha l’épaule du garçon. Ce visage, il lui disait quelque chose. Un Noctali de sa promotion, lui semblait-il ? Il n’arrivait pas à se rappeler de son prénom. Il espérait en tout cas une chose : que le garçon ne se vexe pas d’avoir été confondu avec un autre. Il avait déjà assez de problèmes comme ça ; pas la peine d’aller se brouiller avec un inconnu, à peine deux minutes après être arrivé à cette stupide fête d’Halloween.

HRP : Déroulement des évènements
- Résumé de la vie d'Alban-l'ermite sur ces derniers mois
- Alban se déguise en Pirate pour la soirée. Il est accompagné de Chell, qui a un déguisement assorti. Je précise pour ceux qui ne le savent pas, que Chell est un fantôme qui n'est pas visible pour les personnes à qui il n'a pas été présenté via Alban
- Alban laisse son cadeau d'anniversaire à Nolan avant de rejoindre la fête
- Il arrive et parle avec deux Noctali
- Il va parler à Alyx, en le prenant pour une autre personne
- Les Pokémon d'Alban présents sont les suivants : Zéphyr (Goélise chromatique, sur son épaule), Auster (Noctali), Mistral (Altaria chromatique) et Ether (Ramoloss chromatique) qui se baladent librement tous les trois ensemble. Hélios (Larveyette, déguisé en version automnale avec des feuilles mortes pour l'occasion) et Aura (Togépi turbulente) font sûrement les zouaves entre les convives. Vous pouvez les mentionner si vous le souhaitez


Dernière édition par Alban Abernaty le Sam 5 Nov - 19:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 262
Points d'Expériences : 215

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 2:27

''Mais Polloooooooo...Boude pas, si tu me donnes pas un coup de pattes, j'y arriverai jamais !''

Il semblerait que rien ne parvienne à convaincre le Coxy de descendre de son perchoir, sur l'étagère de la chambre...Rien vraiment ? Même pas la petite bouille de sa Dresseuse, toute chiffonnée, qui peine et souffle pour remonter la fermeture éclair de son déguisement ? Avec un soupir, le Coxy finira pourtant par se laisser planer en direction de la petite magicienne, avant de saisir l'anneau de métal pour le remonter d'un coup sec. Avec un petit rire cristallin, Calua se se retourna alors pour attraper son compagnon dans ses bras et le serrer le plus fort possible, jusqu'à ce que son starter implore grâce avec force couinements.

''C'parfait Pollo et cette fois, c'est la bonne !''

Pardonnez le regard sceptique du type Insecte, mais si vous saviez ce qu'il vient de traverser, au cours des deux dernières heures : En effet, dans ce bref laps de temps, sa dresseuse a trouvé moyen de changer CINQ fois de costume. Le pauvre Coxy a donc du l'aider à revêtir des atours afin de se transformer successivement en Citrouille, en Shinobi, en Djinn et même en une réplique géante de lui-même ! L'espèce de tornade qui semble s'être abattu sur la chambre a éparpillée les affaires de Calua aux quatre coins de cette dernière et la perspective de devoir ranger tout ce fatras suffit amplement à faire soupirer Appollo par anticipation. Mais bon, devant la myriade d'étoiles qui brillent dans les yeux de la Pyroli lorsqu'elle tourne sur elle même pour vérifier que tout est bien en place, même le Coxy ne peut se retenir de sourire : Vêtue de violet de pied en cap, la magicienne est devenue Sorcière ! Après avoir remplacé ses bottes par deux bottines au bout recourbé, elle a échangé son pantalon et sa veste d'un blanc crème, pour des atours d'un rouge vif et brillant.
Thématique oblige, sa cape a également changé de teinte pour arborer un superbe violet, tandis que l'intérieur s'est paré de noir et de rouge. Enfin, en ce qui concerne son fidèle haut-de-forme, Calua l'a tout simplement remplacé sous un chapeau à larges bords, paré d'un ruban du même incarnat.
Ainsi équipée pour affronter n'importe quelle fête, la petite magicienne se sentirait nue, sans la présence rassurante de deux éléments: D'abord, le petit sac en forme de coeur qui ne quitte jamais son coté, rempli d'une bonne dizaine d'outils et de réactifs divers. Ainsi, aucune chance que la jeune fille se retrouve prise au dépourvu, lorsqu'elle réalisera ses tours devant la foule d'élèves ébahis, réunis juste pour cette occasion ! Ensuite, le plus important, la petite écharpe rouge, nouée autour de son cou et sans laquelle Calua perdrait tout ses moyens devant le plus petit problème qui se dresserait sur sa route. En temps normal, elle préférerait le contact rassurant du petit foulard, cadeau de sa mère, mais en cette fin du mois d'Octobre, le vent et la bise se font bien plus frisquet qu'à l'accoutumée.
Non, décidément, rien ne pourra venir entacher sa soirée (Même si Appollo continuera de veiller au grain...On est jamais trop prudents.). En cette nuit d'Halloween, le monde s'émerveillera et applaudira lorsque sa magie invoquera monstres et squelettes pour le plaisir des petits et des grands !

''Ta poudre d'étoiles, le mucus de Gad eeeet...Zut, j'ai plus de phosphore. Tant pis pour la ''Pluie de comètes'', on ne pourra pas le tester ce soir, c'est triste...''

Pas pour tout le monde, vu le soupir de soulagement qui échappe brièvement à Appollo. Il faut dire que la perspective de s'envoler pour retomber en piqué vers le sol, au risque de s'aplatir façon Taupiqueur , refroidirait n'importe qui d'un tant soit peut censé. Heureusement pour le Coxy, il semble que sa vocation de type Sol attendra encore quelques temps. Voletant jusqu'à sa dresseuse, le type Insecte se mit à lui tapoter la main, afin de l''encourager à sortir.

''Mais oui Pollo, mais oui, on va y aller. Mais avant...ABRACADA-RBOK !*PSCHHT* Et Tadaaaa !''

Avec un bruit de claquement, une épaisse fumée blanche vint recouvrir la main de la magicienne, engloutissant littéralement la baguette qu'elle pointait vers le plafond un instant auparavant. Et lorsque le rideau opaque se dissipa, ce fut pour révéler un instrument beaucoup plus long : Sous vos yeux ébahis, cher public, Calua vient de changer sa baguette en un balai de sorcière, décorée de petits Nosferaptis ! Pourtant, au lieu du tonnerre d'applaudissements escomptés, la magicienne devra se contenter du regard sceptique de son Coxy. Le type Insecte se contenta alors de pointer de la patte la baguette a moitié dissimulée sous la couette du lit, s'attirant un regard boudeur de sa Dresseuse.

''T'es pas drôle Pollo, j'avais presque réussi...Pour la peine, je pars sans toi, na !''

Et fidèle à ses habitudes, Calua disparut d'un pas dansant par la porte grande ouverte, laissant en plan son pauvre starter qui ne put rattraper la jeune fille qu'en volant a tire-d'aile au milieu des Pyrolis massées dans les couloirs. Remontant tout le bâtiment, la jeune magicienne finit ainsi par débouler à travers la grande porte, avant de bifurquer en direction du portail principal. Pour se faire, il lui reste encore à remonter le long du dortoir Pyroli, mais perdue dans ses pensées, Calua se contentait de marcher droit devant elle...Ce qui expliqua probablement la catastrophe qui s'ensuivit.

*PAF*

''EH ! Regarde où tu marches...Oh. Les gars, regardez qui est là !''

Toujours dans la lune, Calua venait tout bonnement de rentrer droit dans un élève vêtu d'une cape noire et d'un ensemble de soirée blanc. Sortie de ses rêveries par le choc, la jeune fille vit ses lèvres dessiner un 'O'' de stupeur parfait, lorsqu'elle reconnu le jeune homme, avant de reculer d'un pas : Entouré de sa troupe habituelle, ce dernier n'était autre que Edgard, le Noctali qu'elle avait malencontreusement recouvert de suie et de boue, lors de l'un de ses tours les plus récents ! Depuis, le jeune homme vouait une haine farouche à la petite Pyroli et il semblerait que L'occasion qu'elle venait de lui offrir ne lui plaisait que trop.
Vivement, l'un de ses camarades vint se placer juste derrière Calua et la jeune fille ne put que buter dans la montagne de muscles qui lui bloquait le chemin. Un à un, les Noctalis l'entourèrent et si elle parvint tout d'abord à conserver son calme, la situation ne tarda pas à la prendre à la gorge. D'une voix douce, beaucoup trop douce, Edgard reprit alors la parole.

''Tu t'es bien moqué de nous, la dernière fois, hein ? Wolfgang nous a trainé dans toute l'académie. Mais ce gros Monaflemit n'est pas là ce soir, alors...On va pouvoir régler notre ''petit'' problème.''

Sur un signe de son chef, le Noctali le plus proche bondit alors en avant, pour arracher son balai des mains de Calua. Avec un léger cri de surprise, la jeune fille tenta d'avancer pour récupérer son bien, mais une autre brute n'attendit pas pour la saisir par le bras et la tirer en arrière. Cette fois, le cri de la Pyroli n'exprimait plus la surprise, mais la douleur...Le seul signal dont avait besoin Appollo pour devenir complétement dingue : Comme une étoile filante, le petit Coxy se jeta poing en avant, pour percuter le voleur droit dans l'estomac. Malgré sa petite taille, le type Insecte s'avéra redoutablement costaud et le Noctali lâche rapidement le balai, avant de se tenir l'estomac.

''Ooooh, mais c'est qu'elle se rebelle, la bestiole...Têtarte, occupe-toi de lui.''

Appelé par son Dresseur, le type Eau massif fit son apparition juste derrière Appollo, avant de lui assener un coup surpuissant dirigé vers le sol. Sonné par le choc, le Coxy ne put esquiver la seconde attaque et son adversaire ne tarda pas à l'immobiliser complétement. Tout en se débattant pour échapper à l'emprise des deux Noctalis qui la maintenaient à présent, Calua gardait les yeux résolument fixés sur son starter.

''Pollo ! Laissez-le, il ne vous a rien fait !''


''Ah non ? C'est fou ça, j'aurais cru que c'était lui qui nous avait attaqué le premier, pas vrai les gars ? Bon...Maintenant qu'on ne sera plus dérangé, c'est à ton tour. La dernière fois, tu prétendais être une artiste, mais tu veux la vérité ? Tu n'es rien, rien du tout, juste une gamine pathétique qui joue à la magicienne.''

Un observateur attentif remarquerait sans problème qu'au fur et à mesure du discours d'Edgard, les mouvements de Calua visant à dégager ses bras se faisaient de plus en plus faibles. Comment réagir autrement, lorsque quelqu'un piétine sans vergogne la chose qui vous tient le plus à coeur ? Car au fond d'elle, un tout petit doute venait de s'allumer, motivé par une seule question : Et s,il avait raison ? Après tout, si le tour de la dernière fois avait échoué, le Noctali n'était qu'à moitié responsable. Elle aurait dû mieux préparer les choses, ce n'était pas digne d'une vraie magicienne. Afin d'accentuer le poids de ses paroles et devant la détresse de la jeune fille, les Noctalis échangèrent des regards entendus, avant qu'Edgard ne fasse signe à son Têtarte d'accentuer sa prise. Avec un couinement de douleur, Appollo cessa alors de se débattre.

''Pollo ! Arrêtez, vous lui faites mal !''

''Oh, moi je veux bien...En plus, c'est facile, il te suffit juste de dire une petite chose. Ça ne fait pas plus de six mots, écoutes-moi bien...''

Suspendu aux lèvres du Noctali, Calua était résolu à dire n'importe quoi, quel qu’en soit les conséquences pour que Appollo puisse de nouveau respirer normalement. N'importe quoi sauf...

''La Magie, ça n'existe pas.''

Avec un plaisir malsain, Edgard s'était rapproché pour lui chuchoter les mots à l'oreille. Incapable de bouger, Calua se figea brusquement, horrifiée par ce qu'elle venait d'entendre. Son starter était en danger, mais ça...Ça, ce serait se renier elle-même, renier son rêve et tout ce qu'elle avait défendu jusqu'ici. Pourtant, le type Insecte qui la fixait de ses yeux grands ouverts, affichait une expression aussi résolue qu'implorante : le courageux petit Coxy était prêt à tout endurer, mais il était hors de question que sa dresseuse rejette son rêve pour lui.
Profitant du désarroi de la jeune fille, l'un des Noctalis en profita même pour lui arracher son chapeau de sorcière. Comme si elle n'attendait que ça, ses deux petites mèches se redressèrent brusquement, telles des antennes, provoquant un éclat de rire général.

''Et beh, je comprends pourquoi tu tiens tant à garder ce truc sur ta tête ! Allez, puisqu'on a commencé à te débarrasser de cette tenue ridicule, ce serait dommage de s'arrêter en si bon chemin...''


Elle pouvait supporter la perte de son chapeau, malgré le rouge de la honte qui lui montait aux joues. Elle était capable de fermer les yeux, lorsque les garçons lui arrachèrent son sac, avant de le jeter au sol. Mais lorsque la main d'Edgard vola jusqu'à son écharpe rouge, avant de la tirer brusquement, au risque de la déchirer...Là, la jeune fille craqua, tout simplement. Ses yeux humides se firent de plus en plus implorants, avant qu'elle ne baisse la tête et que des perles mouillées ne commencent à couler le long de ses joues. Sa réaction ne fit que redoubler l'hilarité des Noctalis, tandis que leur chef faisait tourner l'écharpe entre ses mains.
Doucement, il se mit même à l'agiter à quelques centimètres du visage de la jeune file, ce qui ne fit qu'accroître sa détresse : Elle n'avait rien, ni tour, ni magie pour échapper à leur rire...Elle était ridicule.
HRP:
 


Dernière édition par Calua R. Kana le Sam 5 Nov - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 2:34




Se déguiser en sorcière était incroyablement cliché, mais la Mentali n’avait rien trouvé d’autre. Et ressortir son costume de l’an dernier… Meh. Hors de question. Elle avait trop d’estime pour elle-même, et n’importe qui pourrait le remarquer, en plus de ça. Sans grande envie, elle avait enfilé son costume de sorcière, se regardant dans le miroir avec une pointe de critique pour chasser les derniers défauts. Elle aurait préféré mieux. Elle aurait préféré ne pas y aller tout court. Mais comment expliquer à Cael qu’elle ne voulait pas y aller ? Après les derniers événements, Eryn commençait à avoir peur de sortir de l’école pour les rassemblements. Les vacances ? Kidnapping ! Halloween ? Des Pokémon fous lâchés dans l’école à cause de Yade et Roseverte ! Ce serait quoi cette fois ? Un génocide de masse ? L’explosion de l’île Lansat ? Elle ne voulait pas savoir, et aurait préféré rester tranquillement dans sa chambre, blottie sous sa couette pour bouquiner et dormir. Halloween n’avait jamais été sa fête préférée, de toute manière. Trop… Effrayante. Surtout pour une petite fille différente des autres qui est le bouc émissaire attitré de l’école, raison pour laquelle tous les enfants sans exception s’amusent à la terroriser. Elle voulait rester dans sa chambre. Mais elle ne voulait pas expliquer pourquoi à Cael. Alors elle irait à la fête d’Halloween avec lui et serrerait les dents jusqu’à ce que ce soit fini. Finalement, elle se composa un sourire, avant de se tourner avec grâce vers sa colocataire.

« Dahlia, qu’est-ce que tu penses de mon cost… Oh. »

La chambre était vide. Elle était seule dedans. Comment avait-elle pu oublier ? Dahlia n’était pas revenue de vacances. Elle ne l’avait même pas vue des vacances, en réalité. Elle n’était pas entrée dans les détails, mais Eryn avait compris que c’était important, suffisamment important pour qu’elle fasse la morte. Et en ce soir d’Halloween, où elle aurait bien eu besoin d’un peu de réconfort, l’absence de Dahlia lui pesait beaucoup plus que d’habitude. Laissant retomber ses bras, la rose soupira en regardant le côté de la chambre de Dahlia, extraordinairement bien rangé vu que la Mentali n’était pas là pour foutre son bordel. Le troisième lit de la pièce était lui aussi inoccupé, et à sa connaissance, il n’y avait jamais eu personne dedans, raison pour laquelle sa colocataire se permettait d’étendre son bordel du côté inoccupé de la chambre, sans jamais dépasser les frontières invisibles du côté de la chambre d’Eryn.

« Ohééééé ! » Ses Pokémon sursautèrent, se tournant vers elle. « Hmmm… Il y a de l’écho, ici. » Pas de réponse. « C’est décidé ! A partir du mois prochain, je me mets en quête d’une nouvelle colocataire ! La dépression a assez duré ! »

Bleuenn, sa splendide Méganium, hocha la tête, bien d’accord avec elle. Il allait falloir qu’elle se trouve une nouvelle colocataire, une qui ne déplairait pas à Dahlia quand cette dernière reviendrait. Parce que oui, elle reviendrait. Eryn en avait fait le souhait à Jirachi pendant une nuit d’averse céleste. Ça ne pouvait que se concrétiser, c’était obligé. Alors qu’elle réfléchissait à qui elle pouvait bien demander, trois petits coups se firent entendre à sa porte. Curieuse, la Mentali posa la main sur la poignée pour l’actionner et ouvrir la porte, faisant un pas dans le couloir pour voir qui ça pouvait bien être. Ca ne pouvait pas être Cael, ils avaient rendez-vous devant le dortoir, il lui aurait envoyé un texto…

« GRAOUH ! Des bonbons ou la vie ! »

Quelque chose venait de lui bondir dessus. Surprise, la Mentali glapit de peur, avant qu’un vieux réflexe ne reprenne le dessus. Elle plaqua ses mains sur le torse de la personne et la repoussa de toutes ses petites forces, en même temps que son pouvoir prenait le dessus pour expulser l’imprudent loin d’elle. Le malheureux fut envoyé contre un mur et le heurta sèchement, et ce fut à ce moment que la Mentali, le coeur battant à tout rompre, se rendit compte de qui était la personne en question. Cael ! Évidemment que c’était Cael ! Qui est-ce que ça pouvait être d’autre, de toute manière ?! Mais quelle gourde elle pouvait faire, parfois !

« C-Cael ! Tu, tu m’as fait vachement peur ! Ne refais plus jamais ça ! »

Il lui avait fait peur… Mais elle avait dû lui faire mal ! Se sentant coupable (parce que pour ne rien arranger, elle avait été assez sèche dans ses paroles, à cause de la frayeur) elle s’approcha de lui pour voir s’il n’avait rien.

« Euh… Pardooooon… J’ai pas fait exprèèèèès… Je ne t’ai pas fait mal, dis ? »

Résumé HRP:
 

_________________


Would you find me somewhere in the shadow, would you stay and wait for tomorrow, I was wrong to believe i was free on my own, then the place i thought it was lost, it was deep down in the frost, now I know it's okay it was only a ghost. Please stay and play, when you're here it's okay I don't care what everybody say, don't you fade away, I need you next to me side by side back in the old days.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Hoenn
Âge : 18
Niveau : 33
Jetons : 1997
Points d'Expériences : 769

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 9:54


Les Citrouilles chantent et les Chauves sourient ♪♬
Commun
Quelle galère ces oreilles ! Ça avait pourtant l'air d'une bonne idée quand elle les avait achetées à Lansat, dans cette boutique de farces et attrapes... Mais qu'est-ce que c'était difficile à enfiler ! Janet se démenait pour assouplir le caoutchouc rigide et passer les postiches sans s'arracher la peau du crâne, sous l'air un peu incrédule de ses pokémons. C'était la première fois qu'elle se décidait à fêter Halloween avec les autres. Pour l'occasion, elle s'était cousu une robe noire de sorcière, à manches longues et jupe bouffante. Les manches et le col étaient agrémentées d'un petit tour blanc amidonné qui rappelait les robes de maids de l'époque victorienne. Elle portait des collants avec une impression de toiles d'araignées dessus et des bottines noires à talon qu'elle avait customisées avec des accessoires métalliques qui faisaient des bruits de chaîne quand elle marchait. Enfin, elle posa sur sa tête un énorme chapeau sur lequel des chaînes et des grappins miniatures avaient été cousus. Les oreilles pointues finissaient d'en faire une parfaite petite sorcière.
Une fois habillée, elle s'occupa d'achever les costumes de ses pokémons. Ce soir, elle avait décidé d'emmener Harley, Clélie et Alaïa. Elle avait grimé la Mysdibule en plante carnivore assoiffée de sang, rôle que l'espiègle pokémon semblait tenir à merveille en faisant exprès de garder sa bouche le plus ouvert possible. Pour sa Maskadra, elle avait peint son corps avec de la peinture phosphorescente, si bien que lorsque la nuit serait bien tombée, on ne verrait plus que deux yeux et une bouche terrifiants se distinguer dans le ciel nocturne. Enfin, elle avait déposé Clélie dans un chaudron qu'elle avait rempli d'eau teintée en vert. La Barpaud était grimée dans un espèce de croisement entre un poisson abyssal et un piranha. Elle se cacherait au fond de l'eau dans laquelle flottaient diverses larves en plastiques et sauterait de temps en temps à la figure des inconnus pour leur flanquer la frousse.

Janet sortit enfin, tenant le chaudron (plutôt léger en fin de compte) avec une main, suivie de près par sa tête volante et sa plante carnivore. La fête battait déjà son plein lorsqu'elle se fondit au milieu de ses camarades. Elle ne voyait personne de sa connaissance, c'était un peu triste... Alors elle commença à déambuler parmi les gens. Soudain, elle aperçut un grand loup, avec une splendide guerrière dessus. Elle mis quelques secondes à la reconnaître puis, soudain, battit des mains et courut dans sa direction, suivie de près par ses pokémons. Dans son chaudron, la Barpau essayait de ne pas se faire trop secouer par les remous de l'eau dans sa course.

Enfin, la jeune sorcière s'arrêta face à l'imposante guerrière.

- Idaliénor !! Tu es magnifique, je n'avais encore jamais vu ça !! Il faudra absolument que tu m'expliques comment tu as réussi pour le loup !

Elle regarda autour d'elle. Il commençait à y avoir une sacrée bonne ambiance ce soir.

- C'est dommage que le groupe vienne tout juste de se former, on aurait pu faire un super concert... Enfin, peut-être l'année prochaine !

Résumé:
 


_________________

FORCE BLEUE

dusty scarecrow.


Moodboard (signé Maxou <3):
 


Dernière édition par Janet L. Collins le Ven 23 Déc - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t830-janet-l-collins-l-enfant-malade-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t844-janet-l-collins-givrali
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 7880
Points d'Expériences : 262

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 13:13

EVENT – HALLOWEEN

Δ DE SOMBRES NOUVELLES…
31 OCTOBRE 2016.

C'était quelques jours, peut être une semaine complète, après ton changement de dortoir. Les derniers de tes hématomes avaient désormais fondus comme neige au soleil et il ne restait guère sur ta peau exsangue que quelques traînées jaunâtres, l'histoire de quelques heures en somme. Un peu gêné, peut-être humilié, d'avoir du changer de dortoir et d'être une exception, tu as longtemps hésité à sortir ce soir en compagnie de tous les étudiants de l'académie. Des festivités dont le sens te paraît relativement vague et lointain – as-tu d'ailleurs déjà fêté un seul Halloween auparavant, ou est-ce ta mémoire qui te fait défaut ? - se préparent au collège et tu as finalement daigné en faire partie, plus poussé par les volontés de tes deux pokémons que tu as arrêté de surnommer autrement que par leur nom d'espèce à l'heure actuelle mais pour lesquels tu as toujours une profonde affection.Vous irez, as-tu décidé au terme de longues heures de réflexion, et tu as même poussé la comédie jusqu'à passer une partie de la nuit à creuser une citrouille que as remplie de sucreries emballées avant de partir à la fête. Tu n'as pas de déguisement, pour ta revanche. Un enfantillage à la fois et tu n'as aucune envie de passer pour un gosse immature même le temps d'une soirée. En attendant, ton légume orangé dans les mains, tu te balades dans les ruelles de la cité pour patienter jusqu'à l'heure des festivités. Tu as quitté l'académie assez tôt, pour cause d'un trou dans ton emploi du temps scolaire, et tu as profité de cette liberté pour t'éloigner un peu des préparatifs – du moins de ceux des étudiants puisque même en ville, ce n'est qu'histoire de Pitrouille, de Mimigal et de spectres en pagaille. Des déguisements portés par enfants et pokémons, des stickers ou des dessins sur les vitrines des magasins, des lueurs de rouge et d'orange des immenses avenues jusqu'aux minuscules ruelles, tout donne une âme et un cœur à la fête qui aura lieu ce soir. Le soir, d'ailleurs, est presque déjà là, qui tombe plus rapidement que tu ne pouvais t'y attendre. L'hiver approche un peu plus davantage et les jours désormais vont en raccourcissant de quelques minutes le cycle solaire pour favoriser celui lunaire. Le pokémon dans tes bras laisse échapper un couinement de bonheur en fixant son regard sur le ciel assombri.

« (っ◕‿◕)っ♥ ! »
« Tu aimes la lune, Evoli ? Si Mew le veut, tu seras peut-être un Noctali un jour. »

Tu as l'habitude de parler de Mew entre tous les autres, bien qu'il soit fort probable qu'Arceus existe de son côté. Tu ne t'intéresse que brièvement à la religion en dehors de la gerbille rose dont les dernières nouvelles remontent à la fin des années soixante-dix et que tu utilises comme Dieu de référence car c'est bien le seul dont tu es convaincu de l'existence. Tu observes brièvement le ciel duquel tu tires ton prénom, en songeant mélancoliquement que demain est le jour des morts et que tes parents auront bientôt et seulement leur sépulture. Tu serres les dents et les poings à la pensée de l'enterrement qui viendra en Janvier, mais tu relâches rapidement ta tension en sentant Evoli et Mascaïman, qui est descendu du perchoir qu'est ton épaule gauche, te mordiller les phalanges en guise d'affection. Ton regard se calme, s'adoucit et tu reprends la position dégagée que tu as constamment, celle d'un gamin détaché de ses émotions et sans ressenti. Passif. Sans âme, contrairement à la fête de ce soir et à celle de demain.

« ♪ !!♬ ! »

Tes deux compagnons ont réagi à l'unisson et leurs cris ont résonné sur le même battement de ton cœur. Dans le lointain, une cloche sonnant pour annoncer sept heures du soir a capté leur attention et ils s'empressent de te faire savoir qu'ils veulent rejoindre rapidement la fête qui commencera dans une demi heure – serait-il possible qu'ils aient appris à connaître l'heure ? Impossible. Ce ne sont encore que des enfants, Evoli n'a même pas passé deux mois et tu dois toujours la nourrir les trois quart du repas au biberon. Ils doivent simplement être pressés de se joindre aux festivités et de pouvoir s'en donner à cœur joie au milieu des autres compagnons. Tu jette un coup d'yeux aux boutiques autour de toi. Certaines commencent déjà à abaisser leurs grillages et leurs rideaux de fer ; d'autres commerces patientent encore jusqu'à dix-neuf heures trente, peut être vingt heures pour tirer la révérence de leur journée de travail. C'est dans l'une de ces fermetures tardives que tu t'arrêtes, observant la façade d'une boutique de vêtement dont une série touche aux couleurs et au thème d'Halloween. Tu entres rapidement, le temps d'acheter une cape de vampire, un flacon de faux sang liquide et une chaîne légère en ferraille que tu fais essayer à tes pokémons avant de les payer et tu passes encore quelques minutes à errer dans le magasin.

« (っ◕‿◕)っ♥ ! »
« Hm ? Qu'est ce que tu as trouvé, Evoli ? »

La bestiole qui rampait lentement dans la boutique s'est arrêtée en face d'un chapeau, posé sur un meuble dont l'allure ressemble à celle d'un Magirêve, devant lequel elle couine joyeusement en remuant la queue.

« … C'est un chapeau pour humain, Evoli. Il sera de toute évidence beaucoup trop grand pour toi. »

Elle répète son cri avant de mordiller le bas de son pantalon pour le tirer de son côté. Pour toi ? Un chapeau de sorcier ? … Bof. Mais si ça peut lui faire à ce point – elle semble vraiment l'apprécier – tu peux bien lui faire ce plaisir quitte à être totalement ridicule en portant un chapeau et une citrouille sans rien d'autre comme déguisement. En attendant, il est prêt de sept heures dix et il est largement temps que tu te rendes à la fête. Tu paies le chapeau, enfiles la cape à Mascaïman qui prendra des allures de vampire et la chaîne de fer à moitié brisée à Evoli qui semble ravie de camper le rôle d'un loup-garou. Tu verses quelques gouttes de faux sang dans ta main avant d'en colorer la mâchoire tranchante du crocodile et disperses le reste ici et là, sur la fourrure marron d'Evoli pour qu'ils se glorifient l'un et l'autre d'avoir fait des victimes.

« Impeccable. Partons maintenant. » Annonces-tu en enfilant le chapeau et en reprenant la courge orangée remplie de sucreries que tu avais posée sur le sol le temps de déguiser tes compagnons.

Tu descends rapidement les allées menant au centre-ville après avoir rappelé Evoli et Mascaïman dans leurs pokéballs respectives sans prêter vraiment d'attention aux magasins qui se dressent sur ton chemin. L'un d'eux pourtant accroche ton regard. Une Ichiban Kuji d'Halloween à 10 jetons le ticket, avec comme prix principal entre autres peluches et portes-clés, un œuf de pokémon. Etrange prix, mais tu décide de fouiller tes poches pour participer plus par curiosité qu'autre chose. Tu achètes deux tickets avant de tourner la roulette et d'en faire jaillir deux billes de bois. 83 et … 1. Tu frémis légèrement en admirant ta chance, pour une fois qu'elle est là. Tu ramasses une minuscule figurine de Fantominus qui sert de prix pour le 83 et la fourre dans ta poche pour prendre l'œuf avec précaution. Te voilà avec un troisième compagnon et pas des moindres. Tu souris brièvement, remercie l'organisateur de la tombola en t'inclinant avant de quitter la boutique.

Tu es enfin dans le parc ou la fête semble commencer à prendre. Dix neuf heures quarante-cinq sont indiquées à ton ipok et si tu as laissé tes compagnons vagabonder à leur aise dans la foule, tu t'es de ton côté isolé à quelques mètres d'une animation pour aller t'adosser contre un arbre. Tu ne sais pas trop ce que tu es venu faire ici, en fait, même avec ton chapeau et ta citrouille que tu n'oses pas montrer aux gens. Y a du monde. Beaucoup de monde. Beaucoup trop de monde.


> Ciel se rend seul à la fête.
> Il est vêtu d'un simple chapeau style magirêve et porte une citrouille remplie de bonbons mais s'est isolé par timidité devant le monde présent. Autrement, il est en jean avec une chemise blanche et sa cape également blanche.
> Ses jeunes pokémons (Evoli déguisé en loup-garou avec une chaîne de fer brisée et le pelage ensanglanté / Mascaïman albinos avec une cape de vampire et les crocs ensanglantés) traînent dans la foule tandis que leur dresseur est à l'écart. Vous pouvez les utiliser si besoin.
> Event prévu avec Mikato et Kyokai d'où l'isolement momentané de Ciel.
> MODERATION : Achat d'un œuf aléatoire chromatique.

© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 13 ans
Niveau : 18
Jetons : 746
Points d'Expériences : 342

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 14:14

Halloween n'avait jamais été une fête très familière pour la petite. Si chez son grand père elle était fêté c'était d'une manière tellement édulcorée qu'elle n'avait au final plus grand chose à voir avec ses vrais origine. Ainsi le 31, pendant l'après-midi, les enfants filaient de maison en maison dans le village et recevaient de petits présents et si il était possible de recevoir quelques pâte de fruit ou des bonbons au caramel, la plupart du temps ils recevaient plutôt de quoi préparer le dîner du soir voir quelques vêtements ou encore des livres. Alors quand au détour d'une conversation avec Orren sur son Ipok - qu'elle avait fini par apprendre à utiliser - elle avait découvert comment se déroulait une vrai fête d'halloween et tout ce qui était lié, la petite s'était légèrement buté. A quoi cela pouvait-il bien servir de se déguiser et de faire la fête si ils ne recevaient de toute façon rien et devraient se coucher à pas d'heure. Cette école semblait prendre du plaisir a voler le temps de sommeil à ses élèves.

Malgré tout elle avait fini par décider d'y aller, comme un cadeau pour son seul ami, celui de se sociabiliser. Alors elle avait prévu un déguisement : une robe noir avec un tablier couleur citrouille, une épaisse ceinture, un grand rubans rouge avec une clochette imposante autour du cou et une grande cape noir portant des oreilles. Dès que sa tenue fut prête - presque une semaine après avoir commencé à la préparer- elle se lança dans une pratique de son temps mais à laquelle elle n'était pas familière : le selfie. Planté devant le miroir de la salle de bain commune elle bougeait l'objet sans trop savoir comment le tourner et il lui fallut bien 5 minutes pour réussir a prendre quelque chose de correct. C'est ainsi que sur la photo que reçu Orren, la petite portait l'appareil au niveau de son ventre et s'était penchée sur le coté pour que sa tête et une partie de ses épaules n'entre dans le cadre, le cliché en lui même, légèrement de travers et flou ne dévoilait aucunement de don pour le maniement de telles technologies.

Le jour J elle regrettait son choix, à peine s'était-elle rendu sur le lieu de la fête qu'elle réalisa tout le monde qui s'y trouvait déjà et ce ne fut pas son evoli, perché sur son épaule qui parvint à la consoler en se frottant contre sa joue. La petite s'éloigna lentement et, sans risquer de se perdre dans ces bois inconnus en s'en approchant, elle restait à l'écart. Elle ressortit alors son appareil et le tourna vers elle, leva les bras haut en les tendant et remua en essayant tant bien que mal de rentrer dans le cadre qu'elle ne voyait pas et sans chercher à vérifier de la qualité de son clicher, l'envoya de nouveau à son ami. Si le premier n'était pas bon, au moins il permettait de la voir, là, on distinguait une frange, le haut de sa capuche et Nevio dessus qui regardait curieusement l'objet, derrière eux s'étendant la fête et les bois.

Résumé:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4955-anna-selwyn http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4957-anna-slewyn-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kanto
Âge : 16
Niveau : 7
Jetons : 57
Points d'Expériences : 488

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 15:29

Halloween, un événement que tu n'as encore jamais connu à la pokémon community, il paraît qu'il faut se costumer, tu te regarde dans le miroir avec une mine un déconfite, qu'est ce que tu pourrais faire avec cette main ? Tu te pose sur ton lit avec un soupire, c'était étrange comme sensation, tout allait bien autour de toi, Janet, la réconciliation un peu lointaine avec Max, les cours, tes pokémons grandissaient tranquillement, voilà qui était merveilleux. C'est Sarin qui, en venant à toi te donne l'idée, ce Nosférapti qui volait en vrille avec un don pour la passivité, il décrivait des cercles au-dessus de ta tête à la façon des satellites de Jupiter. Non loin de toi Aconitine et Bob jouent, comme toujours, Aconitine fait sa majorette sur un Bob qui roule dans la salle, tu pourrais ouvrir un cirque si tout ça continue, les deux seuls qui restent un minimum calme ce sont Ringabel et Ivy, la différence étant que le petite Tarsal passe son temps à lui faire la cour et la séduire et la petite Mysdibule chromatique quand à elle rougit à chacun de ses compliments, c'était touchant, si seulement tu étais aussi à l'aise avec Janet, il fallait reconnaître que lorsque vous étiez ensemble, tu avais du mal à suivre sa culture, ses connaissances archéologiques et culturelles étaient impressionnantes, comme Léonidas, mais avec lui, tu peux parler d'autre choses, de trucs de mec si on peut dire.

Finalement ton choix s'arrête sur le vampire, c'est pas grand chose de compliqué, une petite demie-heure sur internet te permet de prendre quelques informations, il est encore tôt en cette journée de vacances, tu prends donc tes baskets pour filer en ville sur ton vélo, tu laisse ici tes pokémons pour qu'ils s'amusent entre eux, de toute évidence Dark veille au grain, tu lui laisse comme mission de trouver un mécano qui te laisserait utiliser de quoi forger pour ton costume. En ville tu fais acquisition de tissu rouge et noir, une grande cape suffira pour le costume, il te suffira de l'attacher et en dessous une petite veste comme dans les vieux films avec leurs machins blancs qui font comme des froufrous. Un passage au magasin de bricolage, une rampe d'acier, deux feuilles d'acier, de la peinture dorée et te voilé reparti. Dark à trouvé une mécanicienne qui te laisse se servir de son atelier pour ce jour exceptionnel. Tu entraînes ton équipe avec toi pour préparer le costume. Bon, il faut commencer par le plus simple, le sceptre ainsi que la couronne du roi vampire, tu commences à utiliser le matériel à disposition, il faut dire que c'est juste comme avant, du vivant de ton père, ta main brûlée est gantée et soignée pour l'heure. Avec un plaisir incroyable tu frappes avec ton marteau l'acier chauffé, avec tes vieux instruments que tu gardes comme une relique tu tords la barre pour en faire une torsade régulière, tu y ajoutes quelques détails comme sur le pommeau rond une gravure de chauve-souris. Pour la couronne, il suffit de jouer avec la découpe des plaque d'acier et de fignoler les détails pour avoir une couronne très sobre. La peinture dorée permet de donner un effet royal et les relief jouent comme des ajouts de pièces d'or. Mais à présent il faut faire la cape, dans un soupire tu te connecte à internet sous les yeux émerveiller de tes pokémons, personne, sinon Dark ne t'avais vu aussi enthousiaste dans l'équipe. C'était délicieux à voir.

Pour cette cape, tu suis les conseils de tuto pour juste coudre ensemble les deux morceaux de tissus ensemble, tu superposes les morceaux avant de travers le patron de la cape en respectant ta propre taille, on peu alors observer tes talents de dessinateur et tes erreurs, mais toi tu ne les voient pas, le col est mal dessiné, le côté droit est plus haut que le côté gauche et la partie gauche est plus étroite que la gauche par rapport à la symétrie. Tu t'emploies à découper ton patron et coudre ensemble les deux morceaux de tissus en passant un renforcement dans le col pour qu'il se plie correctement. Tu passes lentement l'aiguille dans le tissu, puis sur ton doigt, tu te pique, cris, pique le tissu, ton doigt, cris et rage, puis on recommence comme ça pendant deux heures. À certains endroits les points pour coudre sont trop éloignés et laissent passer un petit trou ou l'air s'engouffre et gonflent ta cape, ça te donne un air de super vampire dans sa couette plutôt qu'un air de roi vampire badass. Tu enfiles alors le costume, tout habillé de noir et toute ton équipe explose de rire, même Dark ne résiste pas, tu grommelles un coup et sort comme un prince emmitouflé dans ta cape gonflée. Tu passes dans ta chambre, te maquiller, enfiler des fausses dents, creuser tes joues avec un crayon noir, mettre du blanc dans tes cheveux, tu enfiles des chaussures avec une semelle épaisse pour faire claquer le talon en marchant. Il est alors l'heure d'y aller.

Tu laisses ton équipe de sortie et tu commences à te diriger vers le lieux de la sortie, Dark marche à côté de toi le pas lent, Ringabel marche avec Elie, le Tarsal t'as imité et dans sa belle cape à roses il s'est maquillée en vampire aussi, tu ris de bon cœur, Bob lui reste à côté de toi aussi, il change, il mûrit, plus vite que toi même, pourtant tu prends en compte toutes les remarques vis à vis de ton comportement, tu souris et passe ta main sur le Scobolide. Sarin et Aconitine sont devant, les « anciens » voulant garder un œil sur eux.

En marchant un détail te marque, Bob te tire vers la droite, il y a un œuf planqué dans un buisson, tu regardes autour de toi avant de venir le prendre dans tes bras, il a une couleur particulière, tu t'en saisis ne voulant pas le laisser là, mais Ringabel réagit instinctivement, il caresse l'oeuf avec un aspect presque fraternel. Ce serait donc un ou une Tarsal ? En souriant tu sais à qui tu vas offrir cet œuf. Peut-être que Janet sera là pour que tu lui donnes, sinon tu attendras de la voir. Tu passes l'oeuf sous ta cape avant d'arriver en ville. Sur la route tu croises divers personnages de fiction. La brume règne sur le parc, on y voit pas très bien, mais qu'importe tu avances tranquillement, avec un sourire tu croises quelques connaissances. Mais bien vite tu la reconnaît, dans sa tenue de sorcière, un grand chaudron à la main, elle parle avec une jeune demoiselle de la stature d'Ida, vu ces cheveux c'est même elle. Tu siffles ton équipe avant de laisser tout le monde  se disperser, néanmoins Bob reste avec toi, évidement qu'il a envie de voir Ida, même elle est une dresseuse qu'il n'a connu que quelques jours, avec le recule et sa rapide prise de maturité, il s'est mis à vraiment l'apprécier.  Tu te glisses derrière Janet avec un air menaçant.

-Le grand Dracola, maître des vampires de Transkylvanie est là !

Si on ne te connaissait pas, toi et tes difficultés à retenir, les noms, les lieux, lire un article de plus d'une page, ton incapacité à apprendre un chapitre de cours malgré toute ta bonne volonté, on pourrait croire que tu es un troll, mais tu compenses grâce à une couronne et un sceptre de toue beauté, un travail précis, mais assez simple vu le peu d'expérience accumulée! Bob lui s'empresse de rejoindre son ancienne dresseuse pour lui tourner autour, il n'était pas rare qu'il montre sa joie de cette manière, c'était devenu un pokémon très expressif. Il y avait aussi une autre jeune demoiselle qu'il ne connaissait, au moins il rencontrerait du monde

-Vous allez bien toute les trois ? Commences-tu, vos costumes sont vraiment incroyable ? Vous avez tout fait ? Vous êtes vachement douées de vos doigts !

Il fallait dire malgré tous tes efforts, tu faisais pâle figure comparé aux deux demoiselles, tu leurs souris en montrant involontairement tes grandes dents, tu sors alors l'oeuf que tu tends à Janet.

-Je t'assure qu'il ne s'agit pas d'une mauvaise blague, c'est un œuf de Tarsal que j'ai trouvé sur la route, l'oeuf semblait abandonné !

C'est à ce moment qu'arrive Ringabel, le Tarsal maquillé se hisse par ses pouvoir psychiques en ouvrant sa cape rouge à roses à hauteur des deux jeunes femmes pour leur faire peur. Le pokémon chromatique à les jambes noires, le visage beige et cette sorte casque rouge avec un pic violet. Tu ris aux actions de ton pokémon en couvant la givrali d'un tendre regard, elle était absolument magnifique.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3736-josh-aeris-phyllali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 66
Jetons : 2580
Points d'Expériences : 2328

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 18:23

Ginji Labelvi
      rp commun



« Halloween 2016 »


« -Brr... Ces souterrains sont vraiment lugubres... Surtout de nuit, lorsqu'il fait un froid glacial... D'autant plus que ce soir c'est Halloween, et qu'ils renferment une histoire terrible depuis les événements de l'an dernier... Ça ferait un bon synopsis de film d'horreur, ça... »

C'est vrai qu'il y a du potentiel. Genre un Pokémon ou un élève n'ayant pas été guéri l'an dernier, et errant depuis un an dans les couloirs en quête de nourriture ?... Je ferai mieux de ne pas traîner ici, môa...

Mais que fais-je précisément en ce lieu, me demanderez-vous ?... Comment ça, vous avez arrêté de vous poser des questions depuis longtemps avec môa ?! POSEZ MÔA LA QUESTION ! TOUT DE SUITE ! Sinon j'aurai rien à écrire et je serai un peu mal pour continuer la narration, môa.

Eeeeh, 'faut que je fasse gaffe, je commence déjà à exploser le compteur de môa, môa.

*toussote* Je disais donc...

Ce soir, c'est Halloween. Et Halloween, ça a beau être catastrophique quand on fait ça à la Pokémon Community, ça reste cool. Et pourquoi, selon-vous ? BAH POUR LES BONBONS PARDI. Comme s'il y avait besoin d'une autre raison ! Hmpf ! Ça vous arrive de réfléchir, parfois ?

Bref. Sauf qu'à Halloween, pour avoir des bonbons, il faut se déguiser. Et je pense que vous connaissez tous mon talent inexistant pour la couture ? Je tiens à rappeler que pour les années précédentes, je m'étais contenté de deux ou trois trucs qui traînaient et d'un peu de peinture. Ça avait plutôt bien marché d'ailleurs, mon costume de l'an dernier avait fait sensation ! Mais du coup, cette année, je suis un peu à court d'idée, et je risque bien d'être incapable de réitérer l'exploit. Tant pis ! Ce n'est pas mon but premier, après tout, môa ce que je veux, c'est des bonbons ! Et pour cela, n'importe quel costume suffit, tant qu'il est un minimum travaillé, bien sûr.

C'est pourquoi je suis allé au plus simple : je me suis procuré un vieux poncho au premier marché du coin, que j'ai complété avec des lunettes et un masque fait mains. Et voilà le travail ! Un Héliatronc ! Flippant, hein ?

Mais ça n'explique toujours pas ma présence ici même. Depuis qu'il est terminé, j'ai le pressentiment qu'il manque quelque chose à mon déguisement pour que celui-ci soit parfait...

« -Pika pi? De l'esthétisme ?
-Ray? De la terreur ?
-Pi pi? De l'élégance ?
-Lux? De la crédibilité ?
-Chu? De l'approfondissement ?
-Luxray? Un intérêt quelconque ?...
-... »

Merci pour votre intervention, Lucina et Oz. Quoi que vous ayez dit, je suis certain que c'était extrêmement gentil et délicat de votre part.

NON, ce qu'il manque à ma tenue... C'est un accessoire ! Et quel accessoire est le plus adapté à une plante de jardin ?... UN LANCE-ROQUETTES, BIEN SÛR ! Un Héliatronc qui tire des feuilles de salade, c'est pas trop cool ?! Je vais pouvoir m'amuser à reproduire des attaques Feuille Magik, comme ça ! Et si je remplace la roquette par des pétales, je pourrai même faire des Danses-Fleurs ! C'est génial, non ?!

Sauf que voilà, le seul lance-roquettes existant à ma connaissance est celui que m'avait confié Mama Odie l'an dernier, et que j'ai égaré dans ces fameux souterrains lors de l'attaque des zombies... C'est pourquoi me revoilà, sur les lieux du crime, dans l'espoir que personne n'ait pu remettre la main dessus depuis un an, ou douze mois, ou quarante huit semaines, ou trois cent soixante quatre jours, ou huit mille sept cent trente six heures, ou cinq cent vingt-quatre mille cent soixante minutes, ou trente et un million quatre cent quarante-neuf mille six cents secondes...

Certes, Mama Odie semble s'être assurée que personne ne soit venue depuis, mais j'avoue ne pas avoir de grands espoirs de remettre la main dessus. Sait-on jamais, j'étais seulement venu vérifier... Tant pis ! J'en redemanderai un à Mama Odie, à l'occasion. Surtout qu'elle est déjà sur place ! La fête de ce soir va être génialissme, j'en suis certain... Lance-roquettes ou pas !

« -Bon ! Lucina, Oz, ne perdons pas plus de temps. On va rater le bus, à ce rythme... Direction le centre-ville !... Mais avant, vous êtes certains que vous voulez pas vous déguiser, hein ? Non parce qu'on a encore le temps de faire un petit crochet par ma ch...
-Chu!
-Ray!
-Ok ok, c'est bon, j'ai rien dit... »

Quels rabat-joies, ces deux là...

***

Pardon ? Si cette intro avait un intérêt ? Ah non non, pas du tout.

Le temps de prendre le bus et de faire une petite ellipse temporelle (RIP le quatrième mur), nous arrivons dans le centre-ville de Lansat. La fête n'a pas tout à fait lieu là-bas, mais plutôt en bordure, près de la lisière de la forêt, dans un parc où il m'est déjà arrivé d'aller me balader à quelques reprises. La capture d'Aegta et d'Euphie s'est déroulée à proximité, d'ailleurs.

Mes quatre Motisma sont d'ailleurs présents. S'il y a bien un moment de l'année où ils peuvent s'amuser, c'est celui-là. Du moins, pour Smegta et Maygta... Aegta est d'une nature étonnement calme et sereine, tandis que Hongta... Euh... Je ne sais pas trop, en fait. J'ai l'impression qu'il passe son temps à bouder. Ce n'est pas tout à fait comme Shy, qui est juste extrêmement timide... Il est plutôt de nature mélancolique, en fait. Du coup, j'espère que cette soirée en compagnie de ses comparses l'aidera à aller un peu mieux. Smegta a même laissé son frigo dans notre chambre afin qu'il soit plus en harmonie avec ses trois camarades ! J'ai confiance, je suis certain qu'ils s'amuseront bien, tous les quatre.

Lucina et Oz sont toujours là, mais j'ai également sorti Euphie, et... White Lady.

Mais qui est White Lady ? Hum, c'est compliqué, en fait.... White Lady est une Pachirisu capturée par Aileen durant les vacances d'été de l'an dernier. Et il y a un peu plus d'un an maintenant, la préfète me l'avait confiée, puis euh... Ma grande sœur est arrivée.

J'ai pas très bien suivi tout son bla-bla, mais apparemment, la Pachirisu a « un truc ». Quelque chose qui fait d'elle un être naturellement élégant et plein de prestance. Pour moi, la seule particularité de cette Pachirisu est surtout qu'elle connaît l'attaque Flash naturellement, mais visiblement, ce n'a rien à voir avec ce dont parlait Caroline... Qui s'est empressée de me la kidnapper, si je puis dire. Bon, le terme est un peu extrême, je l'avoue, mais en tout cas, elle m'a gentiment incité à la lui confier. Comprenez, Caroline est Coordinatrice, et elle voulait absolument faire de ce Pokémon une star de la mode, ou du spectacle, ou du cinéma, ou une bêtise dans le genre, j'en sais absolument rien môa. Et le programme exposait par ma grande sœur semblait énormément plaire à la Pachirisu... Du coup, Caroline l'a emmenée avec elle.

Mais voilà qu'il y a quelques jours, je me suis retrouvé avec sa Pokéball devant ma porte, accompagnée d'un petit mot.

« Je te rends cette petite teigne. Je crois qu'elle s'est vite lassée de nos escapades. Prends en soin <3 »

… Et la revoilà parmi nous. Elle a conservé son surnom, du coup, White Lady, ainsi que son caractère de chipie, visiblement... Je n'avais pas vraiment eu le temps de le constater lors de son obtention, mais la Pachirisu semble quelque peu hautaine et arrogante. Une véritable princesse ! Elle porte bien son nom, pour le coup. Je ne sais pas si autant de changement de dresseur va convenir à ce Pokémon, et j'espère donc qu'elle saura bien s'intégrer parmi mon équipe, sachant que son comportement lui a déjà valu de se mettre à dos Lucina et Harissa...

Euphie, par contre, semble avoir trouvé sa MAPLV. C'est simple : elle est tout simplement en admiration devant White Lady. Leur goût commun pour la mode, sans doute. Espérons que le comportement amical d'Euphie déteigne sur elle, et non l'inverse...

Enfin ! Je compte bien profiter de la soirée pour nouer des liens avec ce Pokémon. On ne pourra jamais rattraper le temps perdu, mais au moins profiter de celui à venir !

Notre grande troupe finit donc par arriver sur les lieux des festivités. Et déjà : BUFFEEEEEEEEEEEEEEEEET!!!

… Hum, pardon, ça m'a échappé. Et déjà :

« -Bon, voilà le programme de la soirée ! On va traîner par ici un petit moment, puis on ira faire le tour des maisons pour réclamer des bonbons. Vous pouvez vous disperser, si vous le souhaitez, mais on se retrouve d'ici une petite demi-heure pour voir si tout se passe bien, d'accord ? »

Smegta et Maygta en profitent aussitôt pour emporter Aegta et Hongta avec eux, pour les emporter au loin dans la forêt plutôt obscure. J'en connais qui vont s'amuser à effrayer les passants... Lucina reste à côté de moi, voulant garder un œil sur mes bêtises à venir, tandis que Euphie s'extasie déjà devant la piste de danse, et tente d'y entraîner White Lady. Cette dernière ne semble pourtant pas très coopérative, et préfère visiblement rester près du buffet, la Pichu décidant docilement de faire de même. Oz observe les alentours, à la recherche d'éventuels visages connus, mais reste lui aussi sur place.

Me servant copieusement dans le buffet, je m'assois en tailleur juste à côté de White Lady, et lui propose quelque chose à manger. Elle refuse d'un mouvement de tête, et je hausse les épaules en commençant à manger, cherchant au passage à démarrer la discussion.

« -Elle t'a fait faire beaucoup de trucs, ma sœur ? »

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Des personnes doivent être secourues. Nous devons leur venir en aide. Point. C'est aussi simple que ça. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Pokéathlète Médecin
avatar
Pokéathlète Médecin
Région d'origine : Kalos - Aufrac-les-Congères
Âge : 16 ans
Niveau : 32
Jetons : 1013
Points d'Expériences : 733

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 5 Nov - 18:33

Pas Halloween. La Givrali se sentait capable de supporter toutes les fêtes, excepté celle-ci. Il faut se déguiser. Il faut chercher des bonbons. Il faut se mêler à la foule. Contrairement à Noël que Lyra considère comme pouvant être fêtée seul, Halloween n'est pas une fête qui se fête seul. Et justement, la jeune fille n'aimait pas ce qui se fêtait avec quelqu'un. Mais après tout, rien ne l'obligeait à aller à cette soirée organisée par l'académie! Et, rien ne l'obligeait non plus à porter un costume. De toute manière, elle avait horreur des fêtes en général. Et combien même on lui sortirait l'excuse du « ca va t'aider à être plus sociable », elle s'en fichait pas mal, pour ne pas dire totalement. Si Lyra participe à une fête, elle restera isolée, dans son coin. Si Lyra participe à une fête avec du monde, elle finira sûrement par être agacée de l'agitation. Si Lyra participe à une fête, elle partira bien trop vite. Et elle savait que de toute manière, elle le regretterait sûrement. Parce qu'elle avait bien trop horreur des fêtes avec du monde. Lorsqu'elle vivait encore chez elle, elle avait toujours eu l'habitude de ne jamais fêter Halloween. Et ce jour, elle demandait à May de toujours verrouiller la porte de la maison, pour ne pas que les enfants désirant des bonbons viennent y frapper. Et ce jour là, elle allait se rouler en boule dans un coin de sa chambre, enveloppée dans une couverture, et ne bougeait plus. Elle n'aimait pas Halloween. D'abord parce que cette fête se faisait en groupe, mais aussi parce que sa mère lui avait toujours raconté cette fête d'une manière très exagérée. Elle n'était qu'une enfant, et la femme avait profité de la naïveté de sa fille pour la dissuader de la faire. Petite, elle avait toujours eu quelque peu peur de cette fête. Sa mère lui avait toujours dis que monstres et mauvais esprits ressortaient de leurs cachettes, et elle savait à quel point sa fille était sensible a ce sujet, petite.
         Mais là, elle avait grandi. Pas question de se rouler en boule dans un coin de sa chambre, pas question de rester enfouie dans une couverture en attendant que la fête passe. Ce que sa mère lui avait toujours raconté, elle savait maintenant que c'était faux. La brune était néanmoins toujours un peu sensible à ce genre de sujet, et l'arrivée de cette fête la faisait toujours frissonner. Elle n'était même pas sûre qu'Halloween mérite d'être qualifiée de fête.

    S'asseyant sur le bord de son lit, la Givrali prit la tête dans ses mains. Fermant les yeux, elle se laissa plonger dans une intense réflexion. Devait-elle vraiment y aller? Cela vaudrait-elle vraiment le coup? Elle ne voulait pas se déguiser, elle ne voulait pas se mêler aux autres. Et, combien même il y aurait des connaissances de la jeune fille, elle n'était même pas sûre d'arriver à aller vers eux. Peut-être parce qu'elle était trop timide, ou simplement parce que les autres l'effrayaient. Mais, elle avait tout de même réussi à se faire des amis... Enfin, ce n'était pas comme si cela allait changer grand chose. Elle se laissa retomber en arrière, la tête venant cogner son coussin. Elle n'était absolument pas motivée. Et elle savait qu'elle allait le regretter, de toute manière. Cependant, il y en avait qui étaient bien motivés, par rapport à elle... Alors qu'elle se redressait, elle posa ses yeux sur sa petite équipe de Pokémons. Elle haussa un sourcil, fixant la petite troupe avec un air à la fois blasé, et étonné. Etonné, principalement... Où avaient-ils trouvé ces costumes?! Teigne portait un costume de pirate, tandis que Mousse et Bubl'Gum portaient tous deux d'étranges tenues de sorciers. Seule Mysti n'était vêtue d'aucun costume, et regardait les trois autres avec un air empli d'un agacement profond. La jeune fille les observa, désespérée et immobile, et vint littéralement frapper sa tête contre la paume de sa main. Aussitôt, Teigne bondit sur les genoux de sa dresseuse, et planta son regard dans le sien. Après un duel de regard, une mine triste vint déformer le visage du singe.

-Me regarde pas comme ça, s'pèce de crétin... Soupira la jeune fille. Si tu crois que je vais cé...

    Comme pour soutenir le singe rouge, la Toudoudou avait bondit a côté de Lyra, et l'avait fixé du même regard débordant de tristesse.

-Non, non, non j'ai dis que nous n'irions pas.

    Elle avait beau parler le plus sèchement du monde, ses Pokémons n'étaient pas prêts à lâcher l'affaire. Lyra soupira. Elle prit son Pokémon dans ses bras, et le posa au sol en refusant.

-Teigne, je t'ai dis que...

     …. Est-ce qu'elle rêvait ou le Pokémon s'était mis à pleurer?! Ce n'était pas la première fois que Teigne faisait des caprices de ce genre, mais elle ne l'avait jamais vu pleurer... Il exagérait.

-... Mais Teigne, arrête de te foutre de moi! J'ai même pas de costume!

    Elle se mit à grogner, avant de jeter un regard noir à Teigne et Bubl'Gum. Mousse, au moins, ne faisait pas de cinéma, lui...

***


    Elle avait du mal à croire qu'elle était réellement venue. Et surtout, qu'elle s'était réellement vêtue d'un costume. Oh non, elle y croyait à peine. Tout ceci était purement ridicule, pour elle. Elle se sentait très mal à l'aise, costumée comme ça. Pourtant, son costume était loin d'être laid... Il la rendait même plutôt mignonne. Les bras croisés contre sa poitrine, elle avançait au milieu de la foule, Teigne perché sur sa tête. Mousse et Bubl'Gum sautillaient à ses côtés, alors que Mysti marchait devant sa dresseuse. Lyra se sentait trop gênée. Beaucoup trop. Est-ce qu'elle avait vraiment bien fait de venir, au final? Non. Elle n'en était pas certaine, en réalité elle le regrettait déjà. Et comme si cela ne suffisait pas, elle n’apercevait personne qu'elle connaissait. Aucune personne de sa connaissance, aucune personne de son dortoir. Dans cette foule de personne, elle se sentait perdue. Encore une soirée où elle allait finir à l'écart... Elle savait qu'elle n'aurait pas dû venir. Le visage crispé, elle avançait déjà à la recherche d'un coin isolé dans lequel passé la soirée. Elle grognait déjà, n'hésitant pas à bousculer ceux qui lui barraient le chemin.
         Non, il n'y avait personne qu'elle connaissait. Teigne restait perché sur sa tête, et Lyra ne pouvait s'empêcher de râler après le Pokémon. Ses yeux étaient gorgés de colère, et une mine boudeuse couvrait son visage.

-Franchement, Teigne... Tu vas me le payer, un jour... Oh oui, crois-moi...

    Elle avait attendu un moment, jusqu'à apercevoir une silhouette, non, même plusieurs, qu'elle reconnut. Enfin, c'est surtout celle d'une jeune fille aux cheveux bleus qu'elle avait réussi à reconnaître. Janet? Est-ce qu'elle devait au moins aller la voir? De toute manière, elle paraissait déjà être accompagnée et la Givrali ne voulait pas embêter l'autre Givrali plus longtemps. Mais ces deux autres personnes, ce n'étaient pas Ariania et... Idalienor? A force de rester dans son coin, Lyra allait finir par se lasser. Non, en fait elle se laissait déjà. Le temps passait si lentement... Elle jeta un regard dépité sur la foule, lâchant un soupir. Mais, elle pouvait partir, de toute manière! Rien ne l'obligeait à rester là. Surtout si elle s'embêtait. Il faisait déjà très sombre. Elle se tourna, observant l'immense forêt qui s'étendait derrière. Elle aurait souhaité s'y aventurer... S'il n'y avait pas eu cette interdiction qui la dérangeait. Bien trop. Elle chercha à se frayer un chemin pour sortir de là, avant de se frotter doucement les joues. Heureusement, elle avait emporté avec elle son sac dans lequel elle avait enfouit ses vêtements de rechange, pour remplacer son costume si elle avait du mal à le supporter.
         Elle s'était approchée, sans trop s'en apercevoir, de Janet, et des personnes qui l'accompagnaient. Mais un garçon s'était joint à elle, ce qui accentua le malaise de la brune. Elle qui aurait voulu tenter d'approcher les filles... Ariania, Idalienor et Janet, elles étaient toutes les trois membres du groupe qu'elles avaient formé. Des amies, peut-être. Janet, elle est du même dortoir que Lyra. Ariania, elle l'a rencontrée sur Touga, au cœur de la grotte luminescente. Idalienor, elle l'a rencontrée avec Janet, aux abords du lac. Mais, qui est donc ce garçon qui se tient debout, à côté d'elles? Lyra veut partir, mais l'impression d'avoir déjà vu ce jeune homme la retient. Alors, elle s'avance. Elle veut rejoindre Janet, Idalienor, Ariania et le garçon. Mais elle veut partir. Elle se sent mal à l'aise, gênée au milieu de toute cette foule. Elle en est presque au bord de la panique. Elle savait bien qu'elle n'aurait pas dû venir. Elle n'aurait pas dû céder au caprice de Teigne. D'ailleurs, le petit singe, sentant la panique grimpant au cœur de sa dresseuse, se met à afficher une mine triste. Il descend de son perchoir et vient se loger dans les bras de Lyra, qui affiche un petit sourire triste, les sourcils courbés vers le bas. Lyra a peur des autres. Même des simples foules, et même si elle ne parle à personne, elle a peur. Mais il fallait qu'elle oublie. Serrant Teigne contre elle, elle décida de prendre son courage à deux mains et de s'avancer là où elle désirait aller. Et même si on la jugeait, elle voulait vraiment les rejoindre. Elle ne devait pas avoir aussi peur, alors pourquoi avait-elle l'impression d'être effrayée?

    La voilà qui s'approchait. Ses Pokémons la suivaient, ressentant son inquiétude. Teigne s'était blotti contre elle, comme pour la rassurer. Elle passait au milieu d'une foule de monde. Elle arrivait devant celles qu'elle voulait rejoindre. C'étaient bien Janet, Idalienor et Ariania. Et qui est ce garçon qui les accompagne? Elle ne se souvient pas de son nom, mais elle se souvient de l'avoir déjà vu. C'est lorsqu'elle aperçoit un Scobolide se baladant près d'Idalienor qu'elle se sent entrain de trembler. Et elle reconnaît le garçon. Il s'appelle Josh. Elle l'a déjà vu, elle a même été sa partenaire durant une sorte de mission. Mission qu'elle avait perdu. Elle était toujours autant tétanisée par la vue des Pokémons insectes, et le fait de voir ce Scobolide, en pleine liberté, accentua les tremblements qui la secouaient déjà. Pendant un instant elle hésita à rejoindre le groupe. Elle les connaissait tous, certes, mais la vue du Pokémon l'effrayait. Elle se mordit la lèvre, Teigne dans les bras. Devait-elle les rejoindre? Un pas en avant. Elle tremblait toujours autant.

-Ja... Janet?

    Non loin de son amie Givrali, Lyra s'était stoppée, et l'avait appelée d'une petite voix. Pas sûre qu'elle l'aie entendue, de là où elle était. Elle n'avait peut-être même pas senti sa présence, tant il y avait de monde tout autour. Mais elle resta bloquée là, incapable de bouger plus. C'était définitif, elle ne voulait pas approcher le Scobolide.

Résumé:
 

_________________


Plus:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4483-317-je-n-ai-qu-un-objectif-et-je-ferais-tout-pour-l-atteindre-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4494-lyra-scarlet-givrali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos.
Âge : 16 ans
Niveau : 15
Jetons : 2868
Points d'Expériences : 235

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 7 Nov - 14:59

This is Halloween, this is Halloween
Halloween ! Halloween ! Halloween ! Halloween !
In this town we call home
Everyone hail to the pumpkin song

"Argh. C'est pas pratique !"

Bellamy pestait. Elle qui était pourtant si excitée à l'idée de fêter Halloween. Les peurs bleues, les frisons gris et surtout les sucreries multicolores la mettaient en joie. C'était après tout sa première soirée d'Halloween. Avant Halloween signifiait simplement pour elle de s'envelopper dans ses couvertures limonde et démanta, d'ouvrir un gros paquet de guimauves et de commencer un marathon film d'horreur. Certes l'hôpital organisait bien une soirée mais rien de bien folichon. Donc quand la rose avait appris la nouvelle, elle n'avait pas hésité une seule seconde et avait investi tous ses jetons dans un magnifique costume. Mais Bellamy pestait.

Elle pestait contre son dortoir et sa colocataire qui avait rendu la chambre innateignable tant elle était squattée par un "gang" de mentalis. Vivement qu'elle change de coloc', l'actuelle commençait sérieusement à lui taper sur le système. Non mais sans blague : la virer de sa propre chambre ! Voilà que la rose se retrouvait obligée d'enfiler son costume dans une cabine des toilettes et ce n'était vraiment pas pratique. L'espace réduit additionné au costume qui se mettait à l'envers, à l'envers, de haut à gauche ne rendait pas la tache agréable. Au bout de quelques-minutes, l'archéologue en herbe réussit finalement à se changer. Fière d'elle, elle poussa la porte de la cabine pour se retrouver face à une Lolita en costume de princesse.

"Ou est-ce que t'a trouvé cette robe, Diva ?"

Le soporifik ne tenta même pas de voiler sa cleptomanie ciblée vers les robes et les cosmétiques. Il était bien trop surpris par la costume de sa dresseuse. Ne sachant pas si il devait se sentir flatté ou insulté. Est-ce que sa dresseuse avait vraiment osé ? Aller t'elle vraiment se vêtir d'une grenouillère Soporifik pour la soirée d'Halloween ? Le type psy n'eut qu'une seule réaction, sans doute la seule logique vu l'enthousiasme apparent de l'étudiante archéologue : le facepalm.

Mais Bellamy toute heureuse de sa découverte n'en tint pas rigueur, se contentant de mettre sa capuche ce qui laissa la trompe en laine tomber sur son visage, avant de prendre son pokémon tout habillée de rose et de se diriger vers la fête. En chemin Bellamy rejoignit un petit groupe de mentalie avec qui elle s'entendait pas trop mal, ces dernières se vantaient d'avoir convaincu une fille de s'habiller en vache. Ce qui fit beaucoup rire Bellamy qui se promit d'essayer de croiser ce bovidé. Le chemin ponctuée de blagues douteuse sur les vaches passa rapidement même si la rose était quelque-peu agacée par les petits piques sur son costume. Au moins elle n'était pas en sorcière, elle. Fichues mentalies ! Le passage devant le gardien fit aussi frissonner la rose, son costume était bien fait. Trop bien fait.

Bellamy riait, la soirée promettait des sueurs froides et c'était bien ça Halloween, non ? D'ailleurs voilà que le petit groupe de mentalis arrivait au parc, les "amies" de Bellamy s'était arrêtées et observait maintenant avec avidité un voltal qu'elle ne connaissait pas. La kalosienne haussa les épaules, elle n'était pas ici pour les garçons. Elle se sépara donc du groupe après un rapide signe de main et se promena sur les lieux de la fête. "C'est génial" se dit-elle. Tout était parfait pour sa première soirée de ce genre ! Meme la météo semblait s'être intéressée à l'événement : un léger brouillard entourait le lieu de la fête, donnant au lieu une atmosphère des plus appropriées.

Mais assez de promenade ! D'un pas joyeux et dansant, l'archéologue en herbe se dirigea vers le buffet. St Grall des soirées de ce genre. Rapidement la kalosienne but plusieurs verres de jus de baies qui faisait office de faux sang, elle engloutit aussi presque tout un plateau de gâteaux à la citrouille. En parlant de citrouille, la décoration du buffet aussi était fantastique : des araignées en guimauves, des cookies en forme de pokémon spectre et méme des sortes de mimi collines de citrouilles. Amusée et d'humeur taquine, la rose lança les plus petites sur son poékmon qui tentait tant bien que mal de les esquiver. Pensez vous bien : il ne fallait pas abimer son beau costume de princesse !

Et alors que l'étudiante continuait son jeu un peu cruel, une citrouille qu'elle tenta de saisir se mit à l'éviter et à lui tirer la langue. La citrouille changea tout à coup de forme et devint un pokémon spectre qui commença à faire des grimaces à l'étudiante. Vexée par de telles grimaces et part le fait d'avoir sursauté à cause d'un simple fantominus, la rose se saisit de la plus grosse citrouille et la lança de toutes ces forces vers le petit fantôme. Ah Bellamy tu es parfois stupide. La citrouille se contenta de passer à travers lui sous les yeux roulants du Soporifik.

Le type spectre se contenta de regarder la rose en hochant un sourcil, puis de s'en aller en ricanant sans doute à la recherche d'autre victimes à faire sursauter... Laissant la rose pousser un petit "Oups, désolée". En effet la citrouille avait poursuivi son vol et s'était dirigé vers un grand garçon blond aux yeux jaunes vifs. S'en oser vraiment le regarder pour voir dans quel état il était. La rose n'arriva qu'a articuler qu'une chose :

"C'pas vraiment ma faute en fait."



Résumé :
 
Costume de Bellamy et de Lolita:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
 Coordinateur Performer
avatar
Coordinateur Performer
Région d'origine : Kalos
Âge : 14 ans
Niveau : 20
Jetons : 1346
Points d'Expériences : 473

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 7 Nov - 17:51

Event Halloween 2016

N’ayant pas pris part à la fête de l’année précédente, Obéline était cette fois-ci bien décidée à célébrer Halloween dignement ! De toute façon, elle n’avait pas vraiment eu le choix puisque sa nouvelle colocataire, Cadence, comptait bien l’y traîner avec elle.

Contrairement à la dernière fois où Obéline avait été prise au dépourvu en découvrant que la tradition d’Halloween exigeait que l’on porte un costume durant la fête, elle n’avait cette année rien laissé au hasard et préparait depuis un moment cette soirée. Dès cet été, profitant de son retour à la Frescale, elle avait demandé à sa mère si elle pouvait lui confectionner un costume qui accepta immédiatement ! Elle promit ainsi de le lui envoyer au cours du mois d’octobre pour qu’elle puisse participer à la fête dans un beau déguisement.

Cela faisait maintenant une semaine qu’Obéline avait reçu son costume. Elle l’avait admiré, dévoré de ses yeux plein d’envie, rangé précautionneusement dans son armoire, ressorti, re admirer, reranger… Ce petit cirque s’étant répété de nombreuses fois jusqu’au grand jour. Délicatement, Obéline avait enfilé sa robe blanche dont les bords de la jupe était décoré de citrouilles orange et de fantômes violets. Elle avait ajouté par dessus le corset noir aux détails orange et demanda l’aide de son sage scarabée pour nouer dans son dos l’énorme noeud violet aux longs rubans se terminant par une décoration en forme de citrouille. Après quelques ajustements et satisfaite de voir que son déguisement lui allait, elle s’attaqua aux accessoires. Un collier ras le cou noir où pendait une pierre rouge taillé en losange suivie d’une mini citrouille, un bracelet en grosses plaques dorées, sans oublier son fidèle serre-tête. Pour l’occasion sa mère lui en avait confectionné un avec une corne plus massive que d’habitude d’un côté et de l’autre un chapeau de sorcière miniature. Elle glissa enfin ses pieds dans des petits souliers à talon violets noués par un ruban orange sur le côté.

Elle trottina jusqu’au miroir pour admirer son costume enfin porté. Un sourire illumina son visage. Il était absolument parfait ! Elle était fin prête pour participer à cette fameuse fête d’Halloween dont elle avait tant entendu parler l’année dernière ! Pour l’accompagner, elle avait choisi d’y emmener sa Stalgamin, affublée elle aussi d’un petit chapeau de sorcière. Pour dire vrai, Obéline consacrait beaucoup de son temps libre à la petite glace depuis son retour de Touga - ce qui déplaisait évidemment énormément à Pixi, qui devint rapidement extrêmement jalouse de la glacée. Mais la gamine avait conscience qu’elle devait se rattraper vis à vis de sa Stalgamin. Lorsqu’elle l’avait obtenue, elle l’avait presque tout simplement ignoré pendant des semaines alors qu’elle lui avait promis de s’occuper d’elle pour qu’elle ne regrette pas son choix de l’avoir accompagnée en quittant son île, sa grotte, sa famille et ses amis…

A cette pensée, Obéline secoua vivement la tête. Elle ne pouvait plus rien changer au passé, alors autant se concentrer sur ses actions présentes. Elle lança un sourire à sa Stalgamin qui le lui rendit à peine. Obéline soupira légèrement. Leur relation s’était certes amélioré depuis la rentrée mais Snowdrop restait son pokémon le plus distant avec elle, elle n’arrivait tout simplement pas à faire complètement confiance à sa dresseuse. Elle l’avait trompée une fois, il allait en falloir beaucoup pour gagner sa confiance. C’est pour cela qu’Obéline avait décidé de l'emmener elle et seulement elle à cette soirée. Passer un peu de temps ensemble ne pouvait qu’aider à leur rapprochement.

▬ Cadence, j’ai fini de me préparer ! On peut y aller si tu veux !

Cadence, voilà une autre personne avec qui Obéline souhaitait passer plus de temps. Elle était devenue sa colocataire, avec Etna, au début de l’année, et pour le moment Obéline avait appris à l’apprécier et était ravie d’aller à la fête en sa compagnie.

***

Quelques minutes plus tard, les deux jeunes filles se trouvaient à l’entrée du parc où les festivités avaient lieu. Obéline ne tenait plus en place. Son regard allait de droite à gauche, examinant les lieux, les déguisements, le buffet…

▬ On commence par quoi alors ? demanda la gamine d’une voix enjouée.



HRP:
 

Costume d'Obéline à gauche:
 

_________________


 
she is just a little
snowflake


Dernière édition par Obéline Gauthier le Ven 11 Nov - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4420-309-obeline-gauthier-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4466-obeline-gauthier-mentali#46065
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 151
Points d'Expériences : 662

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 7 Nov - 17:59

This is Halloween♪, this is Halloween♪....Et c'est loin d'être ta période préférée de l'année, Nolan. De la même manière que l'an passé, la proximité de ce 31 Octobre fatidique vient te jeter une vérité immuable en pleine face : Entre ton anniversaire et une si belle occasion de se déguiser et de se gaver de sucreries, tes proches n'ont que peu d'atermoiements.
Et pourtant, en ce jour, tu as 17 ans, Nolan. Même s'il serait particulièrement ironique de te considérer comme un ''grand'' à présent, cette nouvelle n'éveille en toi que peu de sentiments. Après tout,  tu es toujours le même...n'est-ce pas ? Un an de plus ou de moins, tu restes ce gaillard silencieux et contemplatif, pour qui le monde n'est qu'une succession de notes et de mesures, ordonnées en un chaos savamment équilibré. Ou du moins, c'est ce que tu essayes de te dire.

Car le calendrier n'est pas le seul a avoir évolué, depuis la dernière fois : Toi aussi, tu as changé. Tu es devenu plus ouvert, moins timide, tu ne fuis plus la moindre compagnie. Bon, ce n'est pas encore demain la veille que tu iras gambader dans les rues façon Heartnett pour prendre le moindre passant dans tes bras, mais...C'est déjà un début. Et s'il fallait accuser quelqu'un pour ce subtil changement dans tes habitudes, la liste serait longue. Néanmoins, les deux premiers noms qui te viennent à l'esprit sont assez prédominants pour faire naitre un léger sourire sur tes lèvres à leur évocation. Qu'il s'agisse d'Alban (Le Voltali a finalement décidé de sortir du cocon de travail qui le submergeait, à ta grande joie)  ou de Libra, ces deux-là ont façonnés une partie de ce que tu es à présent.
C'est donc pour eux que tu as accepté avec quelques réticences, de mettre de coté tes noires pensées habituelles du soir d'Halloween, pour les accompagner à la fête qui ne tardera pas à commencer. Tu as d'ailleurs cru que ton paternel allait s'éttouffer lorsqu'il a reçu ton mail, au sujet de l'autorisation de sortir de l'enceinte de l'Académie : Nolan, SON Nolan, qui demandait spécifiquement à se joindre à un groupe hétéroclite pour une soirée ? Pour rien au monde il n'aurait raté ce spectacle et c'est donc prestement signé que le document t'était parvenu.

(Nolan, arrête de bouger, j'vais t'en mettre partout sinon !)

(Si tu tirais un peu moins fort, aussi...)

(J'voudrais bien t'y voir, t'as jamais utilisé un peigne ou quoi ?!)

Effectivement, ta starter a mis le doigt sur le nœud du problème, si tu m'autorises ce jeu de mots effroyable : Assis dans la petite salle de bain qui jouxte votre chambre, tu contemples d'un air perplexe le miroir, qui te renvoies l'image de ta chevelure brune lentement passer à un noir Cornèbre des plus profonds. Même si les événements de l'an dernier n'encourage pas tant à la fête, cette fois, cette dernière se déroulera hors de l'académie. Libra a donc ''légèrement'' insisté pour te trouver un costume en avance et devant les regards meurtriers de ta starter en cas de protestations, tu as préféré lui faire confiance. Néanmoins, tu n'avais pas exactement prévu qu'elle ramène un aussi gros sac de matériel, ni qu'elle décide de te teindre les cheveux.
À l'extérieur de la salle de bain, ton colocataire finit lui aussi de s'équiper et lorsque sa voix résonne subitement pour te demander où tu en es, tu ne peux t'empêcher de soupirer profondément. Vu comme c'est parti, Libra en a encore pour un bon quart d'heure, avant de s'estimer satisfaite. Profitant du canal mental inné que ta starter tisse entre vous, tu réponds ainsi  à Alban d'une voix aussi lasse que douce.

(Ne t'inquiète pas, j'arrive dès que je suis prêt. Pars devant, je te rejoins dès que Libra a fini.)


(Oh oui, à tout à l'heure Alban, mon beau pirate !)

Secouant la tête devant ce dernier commentaire, tu ne tardes pas à subir les foudres de la Kirlia, qui s'obstine a chasser chaque mèche encore pourvue de sa couleur naturelle. Et lorsqu'elle s'estime enfin satisfaite, c'est pour te lancer le gros sac d'un Psyko qui te coupe le souffle, avant de partir s'équiper de son coté derrière le rideau de la douche. Un rapide coup d'oeil à l'intérieur de la masse de tissus te fait légèrement buguer, pendant un instant : Qu'est-ce que ce fouillis de fourrures et de bleu peut bien représenter ?

*******************

(Mais non, tu es magnifique ! Allez, attaque Fatal-Foudre !)

(J'ai l'air ridicule...)

(Mais non, mais non...Je suis sur que la gent féminine va te dévorer du regard, mon petit Luxray)

Rougissant légèrement sous les quolibets de Libra, tu parviens néanmoins à te reconcentrer sur les dernières attaches des gants que tu peines à fixer correctement. Les cheveux d'un noir de jais, tu a pourtant fier allure dans cet ensemble : Entre la veste au col rehaussé d'un amas de fourrure de même  couleur pour former une crinière, les quelques patchs de noirs qui viennent égayer le pantalon et les marques jaunes en harmonie avec la double ceinture d'un jaune sombre... Ce n'est pas si mal. Tu as réussi a éviter l'espèce de serre-tête pourvu de deux oreilles rondes, lui préférant ton fidèle casque. Néanmoins, Libra a été intraitable au sujet de la queue de Luxray qui dépasse désormais de ton pantalon. Semi-rigide, cette dernière manque de renverser ton bureau à chaque fois que tu te retournes peu habitué à la présence d'un tel appendice.
Mais si ce costume suffirait en lui seul à t'occuper l'esprit pour la soirée, ce que tu découvres en sortant de la chambre vient tout bonnement balayer son existence de la file ininterrompue de tes pensées : Posé sur le lit, un paquet rectangulaire et long d'un bon mètre semble t'attendre, orné d'une petite carte. Légèrement incrédule, tu te saisit de cette dernière avant d'ouvrir des yeux stupéfaits devant l'écriture que tu reconnais comme étant celle d'Alban.
Joyeux Anniversaire
Deux mots..Deux petits mots et pourtant, ils tissent une véritable symphonie en ton fort intérieur. Le petit pincement qui t'étreint en les lisant tout simplement se retrouve vite dissipé, tandis que derrière toi, Libra se retrouve avec deux cornes brillantes de mille feux quand sa capacité à ressentir les émotions de son Dresseur se retrouve submergé par une vague de gratitude et de joie. Même tes traits si neutres se sont détendues, tandis que tu contemples ce petit paquet, hésitant même à l'ouvrir pour profiter de l'instant.

(Tu sais que si tu le laisses dans son emballage, tu vas vexer Alban...)

Le ton est innocent, mais tout aussi impatient. Avec un bref éclat de rire, tu commences donc à le déballer doucement, de peur d'en abîmer le contenu. Et ce qu'il révèle est encore mieux que ce que tu imaginais ; Même si on dit que seule l'intention compte, Alban a visé juste à ce que je vois, Nolan. Soulevant le petit piano qui s'offre à toi, tu ne peux résister à l,envie de faire glisser tes doigts fins sur les touches, provoquant une succession de sons cristallins. Du peu que tu puisses voir au premier coup d'oeil, l'appareil peut reproduire la grande majorité des instruments existants et même des sons spécifiques ! Pour un musicien comme toi, c'est bien plus qu'un cadeau d'anniversaire...

(Nolan, je sais que tu en meurs d'envie, mais là, il nous attend...Alors, tu me poses ce truc et tu lui diras merci en personne !)

(Mais Libra...)


(Ta tatatatam, je la connais cette lueur dans ton regard...Si je te laisse seulement le tester, tu seras encore là quand tout le monde rentrera, à composer.)

Elle n'a pas tort et tu le sais. Néanmoins, avant de reposer précautionneusement le petit appareil là où il ne risque pas de tomber sur ton bureau, tu te fais une promesse : Celle que le premier morceau que tu réaliseras puis joueras sur ce piano sera pour ton colocataire et personne d'autre. Tu es toujours d'une humeur aussi égale qu'à l'habitude, mais un observateur attentif verrait que ton expression est beaucoup moins blasée qu' l'habitude...Cet Halloween s'annonce sous les meilleurs auspices et après un cadeau pareil, rie ne semble pouvoir venir entacher ton état.
Sortant du dortoir, tu embarques donc ta petite troupe pour cette fête terrifiante. Art, Mu et Milo ont déjà quittés leurs Pokeballs respectives et te précèdent de peu, tandis qu'Asmita a accepté de vous accompagner, tout en restant dans sa sphère métallique pour finir ses méditations. Seul Yuna et Shaka n'ont pas souhaités se joindre à vous, afin de profiter en paix du calme absolue qui régnera dans la chambre pour les prochaines heures. Ta guitare est bien évidemment sanglé dans ton dos, prêt à l'emploi...Et Arceus sait que tu comptes bien t'en servir.
Au fur et à mesure de votre approche du portail, en revanche, de plus en plus d,Élèves semblent croiser votre route et si la majorité vous ignore, certains échangent quelques chuchotements au sujet de ce Luxray géant qui traverse leurs rangs. Le point de contrôle de Wolfgang ne tarde pas à être franchi et c'est dans une ambiance festive que tes coéquipiers te trainent littéralement derrière eux, dans leur descente vers la ville de Lansat. Pourtant, une fois aux abords des premières rues, tu délaisses la file d'élèves pour t'enfoncer dans les ruelles adjacentes. Ces dernières sont loin d'être désertes, mais leur caractère plus intime évite qu'une foule grouillante et bruyante ne les envahissent. Un calme que ton coeur de musicien ne peut qu'apprécier à sa juste valeur, tandis que tu rabats le casque qui te masquait les sons alentours.

(Si vous voulez vous amuser, faites-le mais restez toujours à portée de télépathie. Je ne veux pas avoir à vous courir après dans tout Lansat, surtout avec autant de monde)

(En-tendu ! Bon, messieurs, préparez vous ! Nous avons un butin à récupérer et un maximum de terrain à couvrir !)

Prenant d'office la tête des opérations, Libra coordonne sans mal les Téléports de ses camarades afin d'accumuler un maximum de sucreries au fur et à mesure de votre avancée. De ton coté, tu profites de cette semi-liberté pour avancer d'un pas tranquille, tout en faisant passer ta guitare entre tes mains. Le temps d'en frotter les cordes avec douceur et quelques accords viennent doucement s'élever sur ton passage, attirant parfois l'attention des riverains surpris.

My Path

Une, deux, trois...Glisser comme des fils d'or sur un métier, petites notes, glissez et envolez-vous. Au milieu des cris et des rires, la musique se dresse et se déploie...Mais attends, ne serait-ce pas un son familier que j'entends-là ? Provenant d'une ruelle adjacente, ces quelques mesures viennent te caresser les tympans, issues des cordes d'un violon savamment maitrisé. Et si tu as du mal à y croire, je te le confirme : Tu connais ce toucher et cette manière de manier l'archet.
Délaissant un instant Libra et les autres, tu pivotes pour t'engager dans une ruelle de petite taille, débouchant sur un carrefour. Effectivement, elle est là...Aussi joyeuse et mystérieuse que la dernière fois, son violon calé au creux de l'épaule, tandis que son bras s'agite en tout sens pour en tirer la mélodie sublime qui t'emplit les oreilles. Impossible de se tromper, il s'agit bien de la même violoniste ! Votre duo lors de la fête en l'honneur de Jirachi te revient et tandis que tu te rapproches, un peu indécis sur la conduite à tenir, la jeune femme ouvre les yeux, avant de t'adresser un sourire amical. Sans cesser de jouer, elle se tourne alors vers toi, changeant subtilement les tonalités de son morceau...Je ne suis pas un expert, mais même pour moi, c'est une invitation, Nolan. Ou une provocation, vu la façon dont elle te regarde, comme pour t'encourager à la suivre.

Long Time Friend

Votre synchro n'est pas parfaite, loin de là. Cette jeune femme a bien plus de maitrise que toi, elle parvient à faire vibrer son violon quand tu te contentes seulement d'en jouer. Pourtant, petit à petit, les passants qui défilent devant vous s'arrêtent, par groupes de deux ou trois, pour observer ce qui s'apparente désormais à un petit duel musical. Elle te parle, Nolan et tu lui réponds de même dans un langage que seuls vos instruments peuvent véhiculer.
Et lorsqu'enfin, les dernières notes mourantes du morceau s'éteignent, tu laisses leur écho planer, sans faire le moindre geste. Avec un hochement de tête satisfait, ta partenaire te détaille alors de haut en bas, avant de repartir d'un pas dansant vers la place la plus proche, le tout sans cesser de sourire. Tu aurais aimé lui demander son nom cette fois mais.Ce serait briser l'instant.
Déboulant alors de la ruelle que tu venais de quitter, les bras chargées de sac, Libra vient alors à ta rencontre, intrigué par ta posture : Debout, guitare sanglée, le regard fixé sur la rue d'un air légèrement éteint.

(Nolan, qu'est-ce que tu fabriques ? T'es en train de rater toute la fête.)

(Hm? Oh, pardon. Vous avez fait une bonne récolte ?)

(Encore heureux ! Avec tout ce qu'on a, il y a de quoi tenir au moins un mois....Dis, t'es sûr que ça va ?)

(Oui...Oui, j'en suis sûr. Allez, on continue, je parie que tu veux qu'on essaye de retrouver Alban.)

Jolie diversion, Nolan. Il fallait au moins ça pour détourner l'attention de ta starter des pensées qui te traversent. Tu aurais bien aimé apprendre son nom, quand même...

********************

Il y a...trop de monde. Beaucoup trop pour toi, en tout cas. Partout ça crie, ça s'apostrophe, ça se chamaille, ça rit et ça recommence en une farandole de sons qui viennent te marteler les tympans. Typiquement le genre de situations que tu souhaitais éviter, en fait. Rien d'étonnant donc à ce que tu pousses Libra pour te réfugier dans une ruelle adjacente, avant de faire glisser ton casque sur tes oreilles, volume maximal. Respirant par à-coups, tu parviens à retrouver un rythme intérieur relativement serein, avant de te tourner vers ta starter qui te fixe d'un air légèrement inquiet.

(Tu es sûr que ça va ?)

(Il va bien falloir.)

(On peut attendre encore un peu, si tu veux. De toute façon, pas trace d'Alban-chou, il doit être...)


(Mais non, mais non...*inspire*)

(T'as quand même pas l'air bien, tu devrais...)

Tu devrais ? Tu devrais ...quoi ? Rouvrant les yeux, tu contemples ta Kirlia, qui s'est complétement figée sur place sans finir sa phrase. Suivant lentement la direction du regard de la Type Psy, ton incrédulité cède rapidement la place à un rythme bien plus frénétique à la limite de la panique !
À une quinzaine de mètres devant vous, se tient un certain Voltali déguisé en pirate, juste à coté d'une sorcière avec laquelle il semble en grand conciliabule. Leurs têtes sont relativement proches pour s'entendre à cause du brouhaha ambiant et un observateur peu attentif (ou trop attentif dans le cas présent !) pourrait presque penser qu'ils sont...et bien, en train de se conter fleurette ! Ton corps agit presque par instinct, lorsque tu t'écartes du mur pour stopper le désastre qui ne va pas tarder à se produire !

(Libra, calme-toi. Tu ne sais pas de quoi ils parlent, après tout)

(C'est ça, prend sa défense ! Ça fait deux mois qu'Alban ne m'adresse presque pas la parole et lorsqu'il se décide enfin à sortir, c'est pour se jeter dans la bras de la première quiche venue ! Mais il va pas s'en tirer comme ça !)

Joignant le geste à la parole, la type Psy se fige brusquement, tandis que dans le même temps, ses cornes écarlates prennent une teinte luisante de mauvaise augure. Avant même que tu ne puisses intervenir ou la rappeler à l'ordre, la Kirlia a déjà déchainé une véritable tempête psychique, droit devant elle : Comme une vague invisible et ondulante, l'onde se déplace à toute vitesse pour aller frapper une énorme citrouille, qui reposait non loin d'Alban et de son interlocutrice.
Si le légume se met tout d'abord à trembler légèrement, les impulsions de Libra finissent par l'arracher tout bonnement de son présentoir, avant de l'envoyer voler en direction du couple. Néanmoins, si le décollage s'est effectué en douceur, le projectile semble prendre de la vitesse, jusqu'à se muer en un véritable boulet de canon ! Si Alban reçoit ce gros machin orange de plein fouet, tu risques de devoir te trouver un autre coloc, Nolan !

(LIBRA, STOP !)


Si tu espérais être entendu, c'est raté. Libra semble même accélérer encore son tir et ses victimes ne doivent leur salut qu'à la réaction extrêmement vive d'Alban, qui pousse son interlocutrice sur le coté, avant de se jeter à terre. Poursuivant sa route de manière fulgurante, la citrouille va tout bonnement s'écraser avec un bruit sonore contre le mur le plus proche, tartinant ce dernier d'une pâte orangée. Cette fois, ta starter a dépassé les bornes, Nolan, t'as intérêt à...Euh, Nolan ? On peut savoir ce qu'il te prend ? C'est pas en la regardant fixement avec l'air ébahi que tu vas arranger les choses, qu'est-ce que tu...Oh !

Effectivement, il y a de quoi être surpris : Avec une extrême lenteur, Libra est en train de s'élever dans les airs . En quelques secondes, la Kirlia s'est stabilisée à un mètre au-dessus du sol, les yeux aussi lumineux que ses cornes. La lumière est telle qu'elle a même complétement occulté ses pupilles rougeoyantes et à présent, la type Psy ne semble même plus consciente de ce qui l'entoure. Pourtant, sa voix mentale de plus en plus frénétique continue de retentir dans ton esprit, tandis que face à vous, tout ce qui n'est pas fixé au sol autour d'Alban semble s'envoler en tourbillonnant. Le vent psychique que déchaine ta starter est en train de prendre de l'ampleur et la plupart des projectiles percutent les obstacles alentours comme des missiles.

(Pas avec elle, doit l'arrêter, pas avec elle....Veut pas, veut pas, VEUT PAS !)

Tu pourrais te jeter sur elle pour essayer de la stopper...Ou la rappeler dans sa Pokeball (Que tu as laissé dans la chambre, comme à ton habitude...)...N'importe quoi mais fait quelque chose, y'a même un lampadaire qui commence à grincer ! Sans solution pour la stopper physiquement, il va bien falloir trouver une autre voie ! Du regard, tu cherches rapidement cette dernière..avant de stopper brusquement sur Mu et Art qui regardent Libra, complétement terrorisés.
Depuis un an, Nolan, tu es Spé type Psy. Et même si tes capacités de combattants laissent encore à désirer, une année entière de recherches et d'études, ça apprend quand même deux-trois petites choses ! Sans attendre, tu dégaines la Pokeball de ton Meditikka, avant de libérer ce dernier dans un flash rouge qui peine à compenser la lueur qui émane de ta starter.
Le petit Pokémon semblait en pleine méditation, mais ses yeux s'ouvrent instantanément devant le chaos ambiant. Liant ton esprit à ceux des autres Pokémons présents, Asmita parvient à conserver suffisamment de calme pour créer un sentiment d'apaisement général.

(Asmita, il faut que vous conteniez Libra ! Si elle continue comme ça, elle va finir par blesser quelqu'un !)

(...Très bien. Vous autres, j'établirai le canal. Marchons en harmonie et nous devrions réussir.)

S'ils sont complétement terrorisés, Mu et Art ne tardent pas à unir leurs esprits à celui d'Asmita, ce pendant que le Meditikka commence à tisser une sorte de cocon psychique autour de la Kirlia déchainé. En vol stationnaire, Milo vient également ajouter sa propre force mentale à la communion des trois types Psy. Pour un observateur extérieur, tes Pokémons sembleraient simplement concentrés sur leur camarade, tandis que cette dernière continue de flotter dans les airs : En réalité, c'est au travers du canal mental, que tu perçois vaguement les forces qui entrent en jeu, se percutent et tentent chacune de trouver une faille dans la carapace de leur adversaire.
Les paroles de Libra sont devenues bien trop rapides pour être intelligibles et tu commences presque à paniquer...lorsque subitement, le silence. Un calme absolu dans ton esprit, uniquement brisé par un unique mot, prononcé par une voix faible, quasiment un murmure.

(No...lan...)

Avec un bruit semblable à une déchirure, la tornade psychique s'interrompt brusquement, tandis que Libra continue de flotter, entourée par la barrière générée autour d'elle. Doucement, centimètre par centimètre, la type Psy commence à redescendre, avant d'être déposé délicatement au sol. Ses yeux sont clôts, elle respire normalement, mais malgré ta première tentative prudente pour la secouer, elle ne semble pas réagir le moins du monde à tes sollicitations. Agenouillé devant elle, tu ne sens rien d'autre qu'une présence confuse dans ton esprit, floue et imprécise.
Même les tentatives d'Art pour la réveiller, que ce soit en criant, en la secouant ne changent rien à l'état de ta starter.

*SBAF*

(Monsieur Asmita ! Pourquoi vous avez fait ça ?!)

(Elle n'a rien senti. Elle est..ailleurs.)

Effectivement, malgré la baffe magistrale que ton Meditikka vient de lui assener, Libra n'a même pas bronché. Indécis sur la conduite à tenir, tu tentes de soulever la Kirlia pour la ramener à l'académie, mais ton projet tombe rapidement à l'eau : À peine l'as-tu touché que ta main se retire vivement, tandis qu'une sensation proche de la décharge électrique te secoue tout le bras.
Dans le même temps, ton esprit se retrouve brièvement surchargé de sentiments contradictoires et tu secoues la tête pour en chasser les résidus qui t'assaillent.
Ta curiosité naturelle vient contrebalancer en partie ton inquiétude et tu te retournes vers Asmita, dans l'espoir qu'il puisse éclairer ta lanterne. Le type Psy anticipe presque ta question, tout en se remettant en posture de méditation.

(Asmita, tu sais ce qu'elle a ?)

(Je ne suis pas sûr... À première vue, je dirais qu'elle a essayé de nous aider à stopper ce qu'elle avait déchainée. Pour se faire, elle a été obligé de tout intérioriser et à présent, elle se force à garder le contrôle. D'habitude, elle pourrait le faire en étant consciente, mais là, il y a un blocage émotionnel, lié à un sentiment de culpabilité.)

(Elle a...honte ?)

(Grossièrement dit, oui. Elle s'est replié sur elle-même à cause de ça. Et tant qu'elle n'aura pas décidé de le faire, elle restera endormie.)


La mélodie s'est tue, Nolan. Même sans les explications d'Asmita, tu peux l'entendre. Le tempo si vif de Libra a progressivement diminué et à présent, c'est un faible son étouffé qui te parvient, lorsque tu contemples le corps inanimée de ta starter. Machinalement, tes doigts se mettent à claquer en rythme, pour tenter de suivre le fil de cette partition qui t'es désormais si étrangère. Mais au terme de plusieurs essais, il faudra te faire une raison : La mélodie intérieure de Libra est hors d'atteinte. Et ça, c'est une chose qu'un musicien ne peut accepter, sans broncher...

(Dis-moi, Asmita, tu ne peux pas lui parler, toi ?)

(Par l'esprit ? Non, pas directement. Dans cet état, elle ne peut plus ouvrir de canaux mentaux.)

(Et si le canal est déjà ouvert ?)

(Ça, en revanche, c'est une autre histoire. Avec un petit peu d'aide de la part de Mu, je devrais pouvoir l'amplifier. Une fois à l'intérieur, nous serions réellement ''dans'' son esprit.)

(Pas ''nous'', ''je''.)

Le Meditikka te contemple un instant, t'évaluant de haut en bas comme s'il tentait de jauger tes intentions. Ces dernières sont suffisamment clairs : Voila des mois que Libra peine à contrôler ses pouvoirs, explosant par moments sur des pertes de contrôles qui finissent toujours de la façon la plus embarrassante pour elle (Et son entourage). À chaque fois, tu as réussi à lui faire reprendre le contrôle, en restant intrinsèquement lié à elle. Aujourd'hui, il semblerait que tu doives faire encore plus pour la ramener.
Calmement, tu t'assoies donc aux cotés de ta starter, juste avant qu'Asmita ne vienne flotter entre vous. Focalisant ses pouvoirs Psys en un point, le Pokémon simiesque tend le bras en direction de Libra, avant de l'arrêter à quelques centimètres de la tête de la Kirlia. Son autre main, quand à elle, vient rapidement se poser sur ton épaule. Une fois en place, le type Psy/Combat ne tarde pas à fermer les yeux, t'encourageant à faire de même.
Plongé dans les ténèbres, tu perçois encore les cris et les exclamations qui émanent de la place. Puis, comme une lumière qui décline petit à petit, ces derniers commencent à s'estomper jusqu'à ce que seul demeure les battements de ton coeur. Ton sens du toucher ne tarde pas à faire de même, englouti dans le néant qui s'ouvre sous tes pieds et même la main de ton Meditikka se mue en une sensation floue avant de disparaitre. Et tu tombes, tombes, tombes....

Ce n'est que lorsque tes pieds semblent se poser sur une ''surface'' solide que tes yeux s'ouvrent doucement, comme par réflexe. Néanmoins, contrairement à ce que tu escomptais, aucune lumière ne vient agresser tes pupilles : Le lieu entier semble plongé dans une demi-pénombre permanente, un ensemble de noirs, de beige, de violet et de blanc qui tourbillonnent en une masse informe de couleur. Avec quelques difficultés, tu commences alors à avancer, dans cet endroit où le haut et le bas semble n'avoir aucune logique. Voila qui est intéressant, on dirait que tu marches en esprit. Au loin, des formes indistinctes font leur apparition, avant de se dissiper les unes après les autres. Tu crois même en reconnaitre certaines, semblables à des gens (Il y en a BEAUCOUP trop d'Alban), des lieux ou des expériences que ta Kirlia a traversé au cours de cette année : Ses escapades permanentes, ses jeux, ses combats contre les Pokémons d'autres élèves, mais aussi contre Goyah, son rodé sur un Frison...Et d'autres moins joyeuses, comme sa tristesse devant ta neurasthénie en Mars ou l'incident survenu aux sources pendant l'anniversaire d'Alban.
Toutes ces choses constituent Libra à petites touches, mais il manque tout de même une chose essentielle...

''Sniff...''

La principale intéressée. Et au vu des reniflements et des sanglots qui commences à t'emplir les oreilles, il semblerait qu'elle ne soit pas loin. Écartant de la main un ensemble de...feuilles volantes, tout est parfaitement normal, tu finis par atteindre un lieu tout aussi étrange que les précédents : Comme une trace lumineuse, le ''sol'' prend des nuances de blancs, zigzaguant au milieu d'un ensemble de structures cristallines aux arabesques compliqués. Curieux, tu en effleures une du doigt, créant un son cristallin et harmonieux qui se répercute en écho tout autour de toi.
Délaissant la structure, tu continues alors ta route, avant de te retrouver enfin face à ton objectif : Roulée en boule au milieu de statues similaires, Libra est là, le visage dans les mains. Et au vu des sanglots qui continuent d'émaner de ta starter, tu ressens un nouveau pincement au coeur. Pourtant, c'est à pas lents que tu te rapproches d'elle, jusqu'à finalement pouvoir t'agenouiller pour te mettre à sa hauteur.

Si dans un premier temps la type Psy ne semble pas prendre conscience de ta présence, elle finit par écarter les mains. Mais, à la seconde où la Kirlia aperçoit ton visage, elle se recroqueville encore plus avec un cri de bête blessée. Dans le même temps, sa voix étranglée commence à résonner autour de toi : Étrangement, c'est très différent de la télépathie à laquelle tu t'es habitué, le son semblant tout bonnement provenir d'une personne qui te parlerait. Te hasardant à lui r.pondre, tu prends alors conscience du fait que ta voix aussi suit les mêmes règles, te permettant de ''parler'' normalement !

''Nolan...Pourquoi t'es là ? Laisse...Laisse-moi...''

''Libra...''

''Co-Commence pas avec tes ''C'est pas ta faute'', je te préviens ! T'as vu..T'as vu ce que j'ai fait à Alban ?! Je suis un monstre...''

''Ecoute, tu n'as blessé personne. Ce n'est pas aussi grave que tu le penses.''

''Pas si grave ? PAS SI GRAVE ? REGARDE CE QUE J'AURAIS PU FAIRE !''

Joignant le geste à la parole, la Kirlia se redresse d'un bond, les cornes brillantes, juste avant qu'une vague psychique ne fuse par-dessus ton épaule. Avec un craquement infernal, l'une des sculptures brillantes qui vous entoure se retrouve complétement pulvérisée, avant de retomber en pluie sous la forme d'une poudre scintillante. La démonstration aura au moins permis à ta Kirlia d'arrêter de renifler et c'est d'une voix pleine de fureur qu'elle reprend la parole.

''Je contrôle plus rien, ok ?! La dernière fois, c'était RIEN DU TOUT en comparaison ! Si Asmita et les autres ne m'avaient pas bloqués, j'aurais fini par lui faire tomber la boutique d'à coté sur la tête ! Et c'était que le début...mais tu sais ce que c'est le pire ? Le pire, c'est que j'en avais ENVIE ! C'était même pas un accident, je voulais...Je sais même plus ce que je voulais lui faire, tu vois ? J'suis qu'un danger ambulant, une sale gamine  qui le colle, qui lui court après, qui le suit à longueur de journée alors que si ça se trouve, il veut juste que je dégage !
Et en plus, alors que toi, tu...tu...tu continues à payer les pots cassés, à me suivre et tout, alors que je t'attires que des ennuis. J'aurais jamais du être ton équipière, j'suis trop dangereuse, stupide et immature !''


À peine Libra a-t-elle fini de parler qu'elle se jette de nouveau à terre en pleurant et reniflant, incapable semble-t-il de poursuivre votre conversation. Secouant la tête, tu restes néanmoins à un mètre de la type Psy, tout en réfléchissant sur la conduite à adopter. Mais pourquoi réfléchir, Nolan, quand tu sens justement ce que tu dois faire ? Il n'y a que peu de situations ou ta froide logique cède place à des accords bien plus chaleureux..Et il me semble que celle-ci en est une.
Néanmoins, tes efforts seront vain si tu ne peux pas faire appel à ta plus ancienne alliée. Le bras tendu, paume à la verticale, tu focalises toute ta concentration sur une seule idée. Si en ce lieu les pensées sont physiques, alors toi aussi, tu devrais être en mesure de les manipuler. Comme une image brouillée par des ondes contraires, une silhouette indistincte commence à se déployer entre tes doigts, avant de prendre la forme d,une guitare en tout point sembable à celle que tu utilisais quelques instants auparavant.
Effleurant les cordes d'une main tendre, tu commences à les frotter doucement. Le rythme s'accélère de plus en plus, jusqu'à couvrir les reniflements de Libra pour s'intensifier à chaque seconde. Le thème est joyeux, mouvant, incertain et en même temps, il fait écho à celui que ta starter a toujours affiché jusqu'ici. Simultanément, tu te baisses de nouveau à hauteur de la Kirlia, pour lui répondre.

''Une gamine ? Sûrement. Immature ? La plupart du temps, oui. Tu es une catastrophe, Libra, pour toi comme pour ton entourage.''

''Tu..Tu vois.''

''Mais...Tu es ma gamine immature. Je te connais, je sais parfaitement quels sont tes défauts...et je vis avec. Tu es exubérante, Libra, mais s'il y a bien une chose que tu n'es pas, c'est stupide. Tu as trop tendance à agir dans l'instant, tu ne pèses pas le poids de tes actions et c'est ça qui te blesse, maintenant. Tu agis par instinct, au lieu de penser aux conséquences. Ce n'est pas toujours une mauvaise chose.''

''Mais...Mais Alban..''

''Alban a aussi le droit d'avoir ses sentiments. Je suis sûr qu'il t'aime bien, lui aussi, mais il va falloir que tu comprennes qu'il a une vie...et qu'il a le droit de la mener, même si tes plans étaient différents.''

''Je pourrais jamais...Je l'aime trop.''

''...Libra, il va falloir grandir. Tu peux rester là à te morfondre et passer ta vie à lui tourner autour, en évacuant  toute cette frustration par à-coups. Donc tu vas lui dire clairement quels sont tes sentiments et tu te libères.''

''...''

''Ou alors, tu peux rester ici à te morfondre jusqu'à la fin des temps. Shaka sera ravi de me servir de starter, en attendant.''

''Nolan !''

''Je plaisante.''

De plus en plus rapides, les notes s'accélèrent jusqu'à ce que tu achèves sur un arpège retentissant, avant de baisser le bras, guitare en main. Simultanément, ta Kirlia, qui s'est redressé, parvient à plonger ses yeux incarnat dans les tiens et te fixe, tout simplement. Dans ses pupilles, tu discernes n mélange de honte, de gratitude et surtout...de détermination. Autour de vous, l'atmosphère pesante commence à changer, se muant en un tourbillon frénétique, bien plus au diapason de ce que tu jouais un instant auparavant. Pris dans le maelstrom, tu fermes les yeux par réflexe, contemplant la silhouette de ta starter qui se dissipe petit à petit, sans pour autant te quitter des yeux. Avant que tout ne s'évapore, tu discernes ses lèvres qui s'agitent, comme pour former un mot court et simple.

(Vous êtes revenus...)

La voix d'Asmita est toujours aussi détendue, mais tu perçois quand même une petite pointe de soulagement dans ses intonations. Apparemment, le Meditikka est resté en lévitation durant l'intégralité de votre petite discussion. D'ailleurs, cette dernière semble avoir été beaucoup plus courte que tu ne l'imaginais : Sur la place, Alban et sa camarade sont en train de se relever, au milieu d'un ensemble d'objets hétéroclites désormais privés de tout mouvement. Néanmoins, avant de t'assurer de l'état de ton colocataire, il te reste à vérifier celui de Libra.
Il semblerait que durant votre transe, vos corps se soient mis en mouvement d'eux-mêmes, puisqu'à présent, la Kirlia te fait face, une main dans chacune des tiennes. Néanmoins, lorsque ses yeux s'ouvrent, ele te fixe avec la même intensité que lors de votre passage dans son paysage mental. Et si Mu et Art ne prononcent pas le moindre mot, malgré leur envie de se jeter sur elle pour s'assurer de son état, les deux petits Pokémons ne perdent pas une miette de la scène : Toujours assise, Libra renoue le canal mental qui la relie à un certain musicien mais les mots se bousculent dans ta tête, comme si elle ne savait par où commencer. Pourtant, tu sais exactement ce qu'elle voudrait te communiquer. Après tout, tu l'as déjà entendu..là-bas.
Mains jointes, vous restez là, tout les deux, sans un mot. Après tout, quel besoin auriez-vous de le faire ? Tu sais, au fond de toi, que Libra a pris sa décision. Et quelle qu'elle soit, ce sera la bonne à n'en pas douter (Juste un peu pour ma part, mais je sais très bien que tu te fiches de mon avis). Ce qui est sûr en tout cas...C'est que tu es heureux d'être là. Dans le genre, vraiment heureux. Pour une fois, ce mince sourire qui te caractérise est bien plus franc et ouvert. Un observateur attentif (Et entrainé) pourrait même entendre le rythme d'un certain Voltali, si calme à l'accoutumée, qui s'égrène de notes bien plus vives.
Une résonance subtile qui trouve écho dans celle qui parcourt Libra...avant de prendre une forme bien plus tangible ! Avant qu'elle puisse se relever, la Kirlia se met à briller comme un étoile miniature.
Cette fois, ce ne sont pas ses cornes ou ses yeux qui s'illuminent, mais bien tout son être, comme par à-coups, jusqu'à ce que finalement toute la ruelle soit éclairée. Ses mains, toujours jointes aux tiennes, s'allongent et grandissent. Sa silhouette se modifie, croissant jusqu'à atteindre la taille d'une adolescente typique de ton âge (On ne peut pas tous faire deux mètres de haut, Nolan). Ses cornes se résorbent pour laisser place à une coiffure net, qui lui arrive à peine aux épaules. Dans le même temps, une petite pointe fait son apparition au centre de sa poitrine, avant de grandir jusqu'à former une demi-lune.
Une fois la transformation terminé, tu remarques que dans votre position actuelle, la tête de Libra arrive désormais exactement à la même hauteur que la tienne. Lentement, la Gardevoir nouvellement évoluée se redresse et lâche tes mains, avant de se mettre à tourner sur elle-même, comme si elle voulait admirer sa nouvelle apparence. On croirait presque entendre le *SBUNK* sonore consécutif aux chocs des mâchoires d'Amista et Mu contre le sol pavé, mais Art de son coté, se contente d'un air émerveillé.
Après une bonne minute d'examens minutieux, ta starter semble néanmoins satisfaite du résultat de son évolution et se retourne vers toi. Un petit moment s'écoule alors, dans le silence...Puis un autre...et un autre...

(Ben alors, dis quelque chose !)

La voix n'est pas très différente de celle qu'elle possédait jusque là et pourtant...Il y a un ton de plus. Comme si sa ''voix'' avait suivi le même chemin que son corps. L'intonation est aussi agacée qu'anxieuse et tu comprends subitement que Libra doit probablement être angoissée par ta réaction devant sa nouvelle forme ! La panique qui se lit dans ses yeux trouve écho dans son rythme et tu ne peux t'empêcher de laisser échapper un rire clair et compatissant...Ce qui aggrave encore le trouble de la Gardevoir !

(Maiiiiiiiiis, arrête de te moquer, Nolan ! Je suis ridicule, c'est ça ?)

(Non Libra, pas du tout. Je suis sûr qu'au fond, tu es toujours la même gamine insupportable mais  tu es très belle comme ça.)

(Tu es...Raaaaah !)

Et la voila qui se jette sur toi, pour t’agripper sans préavis ! Ces derniers se révèlent bien plus grands que ceux qu'elle possédait en tant que Kirlia et tu manques de tomber à la renverse, tandis que la Gardevoir te serre le plus fort possible contre elle. Tu n'es pas un habitué, ni un grand amateur de calins, Nolan mais pour une fois, tu vas me faire le plaisir de faire une exception ! Art ne tarde d'ailleurs pas à essayer de se joindre à vous et tu te sers honteusement de sa présence pour échapper à l'étreinte de ta starter, qui ne se prive pas pour l'attraper à son tour.
Son inquiétude initiale envolée, Libra profite sans attendre de son nouvel aspect, allant même jusqu'à essayer de caliner  Asmita : Même le Meditikka finira par rougir, avant de fermer les yeux pour ''continuer ses méditations'' comme il te le laisse entendre.
Tout en époussetant ton costume pour en chasser la poussière accumulée, tu te relèves alors pour étudier les options qui s'offre à vous : Confronter Libra à Alban après tout ces événements, voila qui ne me semble pas être l'idée du siècle. Non, il faut laisser le temps au temps...

L'effervescence générale continuant de te marteler les oreilles, tu entraines ta petite troupe un peu à l'écart, avant de leur faire signe de se disperser. Tu les rejoindras plus tard, une fois que les bourdonnements qui t'assaillent se seront dissipés. Pour sa part, Libra vient de découvrir le désavantage premier de sa nouvelel taille : Les téléportations exigent un peu plus de place dorénavant et la Gardevoir qui vient d'apparaitre au beau milieu d'un petit groupe de Givralis semble aussi honteuse que surprise devant l'émoi causé par son apparition. Et...Eh, mais où est-ce que tu vas ?
*Soupir* Décidément, certains choses ne changeront jamais. S'il y a UN arbre quelque part, il faut forcément que tu viennes t'asseoir contre son tronc, afin de l'utiliser pour te caler le dos. Néanmoins, cette fois Nolan, il semble que tu sois forcé de négocier ta place avec le, ou plutôt LA propriétaire des lieux. Espérons que Marie soit ouverte à un peu de compagnie en ce soir d'Halloween.

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Topdresseur Novice
avatar
Topdresseur Novice
Région d'origine : Johto
Âge : 15
Niveau : 14
Jetons : 866
Points d'Expériences : 229

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mer 9 Nov - 20:52

Premier Halloween à la Pokemon Academy !
RP COMMUN Halloween De sombres nouvelles...

Une drôle d'ambiance régnait à l'école depuis l'annonce d'une fête d'Halloween organisée par la ville. Ne sachant pas trop à quoi m'en tenir, j'avais essayé de me renseigner sur le sujet, et j'avais appris que l'an passé la fête ne s'était pas très bien passée et que certains en avait gardé des souvenirs plutôt désagréables.
Pour autant, je n'étais pas concerné, et j'avais drôlement hâte d'aller faire la fête. Ma mère n'avait rien eu à redire et avait accepté de signer l'autorisation de sortie. Une fois la paperasse réglée, il ne restait plus qu'un point à régler un costume, ce qui compliquait un peu les choses.
Je n'avais pas trouvé de quoi faire dans le carton de ma sœur, et il fallut me résoudre à l'appeler pour lui demander de l'aide.
Je l'appelai le soir même de l'annonce. Après le repas, je sortis prendre l’air et me balader dans le campus de la Pokemon Academy. Je m’arrêtais près des serres, et m’allongeais dans l’herbe un peu humide. Profitant de cet instant de pur silence – je n’étais pas habitué à vivre entouré d’autant de gens –, je fermai les yeux de contentement. Pix se pelotonna contre moi et j’appréciai la source de chaleur. Nous restâmes un long moment ainsi, appréciant la sérénité de la nuit.
Une fois satisfait de cette pause, je sortis mon ipok et composai le numéro de ma sœur.
Nous discutâmes quelques minutes jusqu’à ce qu'elle me dise :

- Je t’envoie ça dès demain en urgence, tu devrais le recevoir à temps. J'ai le costume qu'il te faut.

- Super, mais restes simple. Je n'ai pas envie de me taper l'affiche. J'ai une réputation à me faire à l'école.

- Ne t'en fais pas, ce sera parfait pour toi, répliqua-t-elle avec un petit rire. Et puis je pense que tu es assez doué pour te faire une étrange réputation tout seul.

Sa remarque me fit grommeler et cela suffit à la contenter. Elle adore se foutre de moi.

Quand je découvris mon costume, je ne pus m’empêcher de pousser un petit soupir de soulagement. Elle avait fait simple, et j’allais donc être une espèce de sorcier.
Le jour J, après les cours, je ne traînai pas, et retournai au dortoir noctali rapidement. Je devais faire la toilette hebdomadaire de Pix, et cela prenait toujours du temps.
Cette fois-là, une fois qu’il fut propre et brossé, je lui nouais un nœud, identique à celui de mon chapeau autour du cou et il sembla le trouver à son gout.

J’avais un grand chapeau de sorcier, avec un bandeau rouge quadrillé et une rose rouge sur le côté, Un short court, qui laissait voir mes jambes un peu maigrelettes – mon plus gros complexe physique – et une chemise aux manches trois quarts, accessoirisé avec un gilet noir sans manche effilé en bas, et une paire d’aile diabolique dans le dos et une cravate de la même couleur.
Ruri m’avait aussi glissé une paire de bottine plate qui ne lui allait plus, et j’enfilai une paire de chaussette arrivant à mi mollet. Elle m’avait aussi glissé une petite trousse de maquillage, mais je ne l’utilisais pas, ne sachant pas comment faire avec les différents instruments de torture qu’elle contenait.
Une fois prêt, je regardai le résultat dans la glace de la chambre et je m’estimais satisfait. J’attrapai mon sac en bandoulière, pour y glisser mes affaires et souhaitais une bonne soirée à mes deux colocataires, qui n’étaient pas encore prêts.
Je croisais Lucas dans les couloirs du dortoir et je le saluais rapidement car il discutait avec d’autres noctali que je ne connaissais pas. Mais en tout cas, je trouvais son costume drôlement classe.

La nuit était tombée depuis peu, et c’est en suivant le mouvement d’élèves déguisés se rendant à la fête que je pris le chemin moi aussi en compagnie de ma boule de feu préférée.
L’ambiance était festive, et me rappelais un peu celle de la fête d’accueil sur l’île Touga, bien qu’à une moindre échelle, et je me laissais prendre par l’ambiance, tout comme Pix, qui s’amusait à effrayer les plus jeunes en les surprenant avec de petites flammèches dans leurs dos.
Et puis tout à coup, je reconnu un visage dans la foule d’élèves. C’était la fille avec qui je partageais la hutte pendant mon séjour sur l’île Touga, Mikato Sozuy.
Elle avait été sympa et j’avais remarqué qu’il se passait un truc entre elle et Lucas. Je ne savais pas exactement quoi, mais il était certain que c’était électrique. Je n’avais pas d’avis là-dessus, ça ne me concernais pas et je m’en fichais en vérité.
Ils avaient bien le droit de faire ce qu’ils voulaient, je n’avais pas à m’en mêler. Et puis j’avais autre chose à faire, comme par exemple m’occuper de Pix, qui allait justement droit vers la jeune fille, qu’il avait lui aussi reconnu. Il semblait s’être pris d’affection pour elle, alors que l’on s’était contenté à des salut courtois pendant l’été.

- Hé Pix ! Reviens ici !

Je lui courus après, bousculant et m’excusant auprès des autres élèves au passage. Je faillis perdre mon chapeau dans la manœuvre, et ne le rattrapais qu’in extremis en sautant un peu en l’air. Pix en avait profité pour sauter sur la jeune fille avec bonne humeur et énergie.

- Salut Mikato-senpai, désolé pour lui, il ne sait pas se tenir, lançai-je à ma camarade quand je la rejoignis enfin.

J’attrapais Pix dans mes bras pour qu’il la lâche enfin. Il tourna son attention vers moi, les yeux rieurs. Il était surexcité, et serait difficile à tenir ce soir-là.

- Tu ne peux pas partir comme ça sans moi. Et en plus, tu ne peux pas sauter sur les gens comme ça.

- Pix !

Je savais bien ce qu’il sous entendait par ce jappement. Il se fichait de ce que je disais et comptait bien recommencer s’il croisait de nouveau la jeune fille.

- J’aimerai tout de même comprendre, habituellement tu ne te laisse pas toucher, mais avec elle c’est toi qui lui saute dessus. Même moi j’ai eu des soucis au départ.

Il ne me répondit pas, préférant s’échapper pour aller voir de plus près une enfant qui passait par là, déguisée en fée, qu’il s’amusa à faire courir derrière lui.
Avec un sourire résigné, je me tournai de nouveau vers la victime de mon pokemon.

- Encore une fois désolé, j’ai encore du mal à me faire obéir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5223-natsuo-kyokai-debarque-a-l-academie-fini#56478 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5260-matsuo-kyokai-noctalien-cours
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17 ans
Niveau : 43
Jetons : 846
Points d'Expériences : 1108

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 10 Nov - 23:29

[EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...

Dans la nuit la plus noire de ce mois d'octobre nous fêtions une fête des plus effrayantes. Pour cette occasion je ne m'étais pas foulé, je m'étais déguisé en petit démon. Cela faisait longtemps que je voulais me déguiser comme ça, mais je n'avais osée. Les démons, sorcière me rappelaient trop les surnoms que l'on me donnait plus petite à Mauville. Mais ça c'était le passé, du coup je n'allais pas me priver.

Un t-shirt rouge avec un col en dentelle, un sweat pour me protéger de la fraicheur du mois d'octobre, des cornes bien enfoncées dans le crâne, un slim noir agrémenté de bottes militaires et des mitaines noires. Quoi…. Oui je faisais un peu dark émo de  la mort des familles, c'était fait exprès. Un maquillage simple avec un khôl noir bien  prononcé et du rouge à lèvre de couleur sang et bien sûr, l'accessoire presque indispensable pour tout démon que j'étais, des faux crocs !!!! mwhahaaaaaa !!!!

Je me retournais vers mes pokémons en montrant mes crocs. « GRAAAOUUUU !! Alors, je suis  effrayante non ? » Mon Dimoret prit un air sceptique en me voyant essayant de les effrayer avec des sons qui étaient plus mignons qu'effrayant. «  Rooooh t'es pas drôle, essaye de faire au moins semblant Givre ! » disais-je boudant à moitié le pokémon qui n'approuvait pas le côté « effrayant » que j'essayais de faire.

Alors que je peaufinais mon cri de terreur, je fus déranger par une légère altercation qui avait lieu non loin du dortoir. Précisément a côté de ma fenêtre. Par curiosité, je regardais la scène d'un œil détaché au début, je pensais que c'était des taquineries entre camarades. Curieuse je tendais l'oreille, plus les minutes passaient plus tout cela donnait une autre impression.

Attend, cinq secondes ils étaient en train de l'agressée sous ma fenêtre ! Il fallait que j'agisse. Je ne pouvais pas laisser cette fille subir des maltraitances, j'aurais aimé petite que quelqu'un fasse cela pour moi du coup je n'allais pas laisser faire ses malotrus.

Je pris la Safari ball de ma Léviator et l'invoqua non loin d'eux tout en lui demandant de lancer fatal foudre pour faire style, des effets spéciaux….QUOI !!! Il faut savoir soigner ses entrées ! Avant d'appeler Baron et me défenestrer avec lui afin qu'il me pose sur la tête de ma géante des mers. J'entendais les garçons pousser un petit cri de surprise, ce qui me rendit vraiment fière, avant qu'il ne se mette à jurer comme des Grotichons.

« Mais tu es qui toi ! » phrase totalement débile prononcer par l'un d'entre eux. Étant d'humeur festive et surtout m'entraînant à me produire sur scène je fis une chose…Que je pense vous n'auriez jamais fait.

«  « Mais tu es qui toi ? », en effet, telle est la question !

Si l'envie nous en prend, nous te répondrons !

C'est nous qui rendons l'avenir diabolique et le présent infernal !

C'est nous aussi qui recouvrons l'univers du manteau noir de la terreur et du mal !

Avec nous, ton destin devient vraiment fatal !

Djelly, la destructrice impitoyable !

Baron, un peu romantique, mais redoutable !

Banshee, et son génie insurpassable !

Les chevaliers du ciel, comme toujours inimitable !!»
disais-je tout en prenant la pause. Une démone dans toute sa splendeur…Mouais vive halloween ! Ce qui comptait c'était que j'avais toute l'attention de méchants garçons…Qui semblaient plus débiter qu'impressionné par mon entrée spectaculaire. Je les avais médusée ( médusé=> jellyfish.... mwhahaha humhum je sort)

« Bref ! Rendez-lui ses affaires les affreux !» disais-je tout simplement au groupe de débile mentale qui se tenait en face de la petite sorcière.

« De quoi je me mêle ! Les gars occupez-vous d'elle ! »

« Hey mais c'est la fada des oiseaux. On ne craint rien, elle est nulle ! Tout comme sa spécialité on en fera qu'une bouché hahaha ! »

Aaaah les Noctalis et leur égo démesuré, ça ne m'avait pas manqué de croiser ses spécimens de débilité profonde. Franchement, ils pensaient sérieusement que j'allais la jouer gentiment, genre on fait un combat et puis boubouh je me casse. NOPE, moi pas d'humeur et surtout, leur dernière phrase envers la jeune fille m'avait vraiment énervé. Je remontais sur le dos de mon Etouraptor qui ne semblait pas vraiment ravi de voir que l'on l'avait insulté. Je lui fis signe d'attraper les bras du chef avec ses serres nous allions faire un petit tour.

« On est cinq vous êtes deux, la finalité sera la même l'emplumée. Je ne ferais qu'une bou… WAAAH MAIS T'ES FOLLE LÂCHE MOI !!»

J'eus un sourire rayonnant au moment même où il avait prononcé ses mots. « Oh ! Tu es sûr que tu veux que je te lâche ? On est quand même super haut. Si je te lâche ici, tu risques de ne pas t'en sortir, mais si tu le souhaites... » Je fis une petite tape sur un côté de mon Etouraptor qui lâcha l'un des bras du garçon. Étrangement, il changea de discourt rapidement. « Il faut savoir je te lâche,ou je ne te lâche pas ? »

Le garçon râlait que ce n'était pas fairplay ce que je faisais, mais je m'en fichais royalement.

« Geeeennnre ! Tu penses sérieusement que je vais le jouer à la loyal après ce que j'ai entendus ! Que tu es naïf. Allez soit un gentil méchant garçon et dit à tes sbires de rendre son déguisement à la jeune fille »

« Va crever salle folle ! Tétard Attaque cette emplumée !»


…Mauvaise réponse. Le pokémon ennemie lança des gerbes d'eau pour me désarçonner. Ce qui n'était pas très malin, le garçon risquait lui aussi de tomber. Mais bon le jour ou un dresseur débile aurait un soupçon d'intelligence, Arceus ferait de moi sa déesse. Ne voulant aucunement mourir d'une chute, je m'accrochais à Baron qui esquivait du mieux qu'il pouvait l'attaque de notre adversaire, mais avec le poids mort qu'il devait porter ses mouvements étaient plus lents que d'habitude.

« Lâche-le sur la branche ! Et pose-moi ! » L'oiseau poivre et sel m'écouta et balança le chef de méchants garçons. Celui-ci se réceptionna pile sur les rondoudous et hurla de douleur en se tenant l'entrejambe.

Je posai mes pieds au sol et ordonna à mon noble piaf de donner une bonne leçon au Tétard. Malheureusement les autres Noctalis, qui ne semblaient pas vouloir rester inactif, s'étaient eux aussi rajouté à la bataille. L'un d'entre eux m'attrapa le poignet et s'était pris par réflexe un coup de poing dans le ventre, avant d'être renvoyé vers un arbre. Je regardais la jeune fille, enfin, et lui fit un grand sourire.

« T'inquiète pas va ! On va récupérer ton écharpe magique et ton chapeau ! »
Je voulais la rassurer, je disais ça, mais je n'étais pas sûre de réussir tout seule à aider la brune. Là, sérieusement je priais Arceus pour un miracle…

ft. All


résumé:
 

_________________
Djelly Fish ≈ Don't be sad...Get a Djelly ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t232-djelly-fish-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t285-djelly-fish-pyroli
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   

Revenir en haut Aller en bas
[EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village Portuaire :: Autres Lieux Importants-