Partagez | .
[EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 10
Jetons : 2018
Points d'Expériences : 196

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 22 Déc - 17:21

Etna secoua la tête doucement suite aux paroles du vieux Sirius. Elle renoncer ? Jamais ! Enfin c’était la Etna de cette dimension qui parlait, la plus âgée connaissait bien mieux le monde et savait que rien n’allait jamais comme on le voudrait, que de dire qu’on allait plier le destin n’était finalement qu’une manière bien amère de se dire que l’on faisait son maximum mais que ça ne réussirait pas. La brune s’était assombrie, c’est bien ce qu’elle craignait : ce Sirius était vraiment éteint, comme mort de l’intérieur. Quelle … tristesse ? Déception ? Colère envers la Etna de son monde pour ne pas l’avoir secoué ? Non, plus résignation en fait. Il fallait croire que quelle que soit leur réalité, ils ne pourraient jamais être vraiment heureux. Bien sûr, ils n’étaient pas à plaindre, mais pour autant ils portaient tous deux de gros, très gros regrets.

- Quarante-cinq… Le double de mon âge, quoi. Ben dis donc mon vieux tu m’étonnes que t’es maqué et papa, tiens ! Hmmm… Etrange ni moi ni la Etna de ce monde n’utiliseraient ces termes normalement.

Et l’autre abruti continuait de se morfondre sur son âge. L’Etna jeune reprenait un peu le pas, elle bouillonnait d’envie de le prendre par les épaules (en se mettant sur la pointe des pieds donc) et de le secouer, de le frapper, histoire de le réveiller. BIENS SÛR QU’ELLE ALLAIT DEVENIR LA MEILLEURE ! Pour qui tout le monde la prenait, elle vieille, ce vieux Sirius, qui croyait vraiment que la Etna de ce monde allait s’arrêter parce que des versions alternatives de personnes, même elle, étaient venues lui dire que ça serait encore plus difficile que ce qu’elle croyait, que bientôt tout allait devenir morne parce que tout serait monotone.

Si la Etna normale savait quelque chose c’était que la vie était tout sauf morne, cette année à la PC lui avait au moins prouvé ça. Avant, elle était juste partie pour devenir un outil de sa famille et donc vivre par procuration, grâce aux félicitations des autres. Mais maintenant elle voulait réussir non plus pour entendre des compliments, ni pour prouver aux autres qu’elle était la meilleure. Elle voulait réussir pour elle-même. La Etna qui venait de l’autre dimension avait perdu cette volonté, elle voulait réussir pour se sentir vainqueur, pour le prix, pour le prestige et non pas par pur volonté personnelle. Elle voulait réussir parce que c’était ce que tout le monde attendait d’elle. La pression, l’effort, les échecs, toutes ces barrières qui la faisaient déprimer n’avaient pas encore de prises sur la Etna adolescente. Mais elles commençaient à ronger cette autre elle, et avaient totalement consommé ce vieux Sirius. Le Sirius adolescent semblait lui aussi avoir beaucoup d’attentes et de pression placées sur ses épaules, mais il les avait balayées en se lançant dans sa passion, non ? Elle en avait marre de ces adultes fades et déprimés.

Alors que son partenaire du soir proposait d’aller faire un tour histoire de sombrer encore un peu plus dans la nostalgie et les regrets, la brune décida que c’en était trop. Elle sortit des enceintes portables de son sac et les connecta à son IPok. Ils allaient voir ce qu’ils allaient voir. Volume maximal, et merci aux Mentali d’avoir aussi aiguillé l’Etna alternative sur ses choix artistiques. La musique commença à se faire entendre et la jeune femme, toujours éclairée commença à danser, ses mitaines laissant des traînées lumineuse.

You only live once

- Hey Sirius, écoute bien cette chanson, parce que toi et cette Etna avez totalement oublié ce qu’elle veut dire. AH ET JE VAIS PAS DANSER ÇA TOUTE SEULE DONC TU TE DEPÊCHES DE ME REJOINDRE. SI T’ES VRAIMENT SIRIUS T’AS FORCEMENT UN PEU DE MON SIRIUS EN TOI. SI TU TE DECIDES PAS, ATSUGI VA T’AIDER A FAIRE TON CHOIX. J'VAIS PAS ME RIDICULISER TOUTE SEULE POUR REMONTER LE MORAL DE DEUX ADULTES QUI SAVENT PAS FAIRE LA FÊTE !

Oui oui, chassez le naturel et il revient au galop. Si l’Apireine avait elle aussi commencé à danser, profitant de son grand corps pour exécuter plus de mouvements que sous sa forme de petite abeille, elle s’arrêta suite aux ordres de sa Dresseuse et frotta ses pinces l’une contre l’autre. Au moins l’ambiance était beaucoup beaucoup moins morne maintenant, non ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4595-etna-neria-let-s-y-go http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4602-etna-neria-mentali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Unys
Âge : 13 ans
Niveau : 18
Jetons : 746
Points d'Expériences : 342

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Ven 23 Déc - 13:34

A force de tourner en rond la petite fille commençait à se dire que vraiment cette fête était nulle et qu'elle voulait rentrer chez elle. Une musique nulle passait avec une grande qui hurlait, tout le monde s'agitait dans tous les sens et vraiment elle en avait marre. Ses yeux commencèrent à se gonfler de larme et sa bouche s'ouvrit pour appeler "papa" de la voix la plus aiguë qu'il lui était donné de produire quand un grand coup dans son dos lui fit lâcher l'evoli et tomber au sol. L'enfant eu à peine le temps de fixer la paume de ses mains et de retirer les gravillons qui s'y était enfoncé qu'une main se tendis vers elle, pas beaucoup plus grande que la sienne pour l'aider à se relever. Dans un sourire recouvré elle s'en aida avant de toiser le garçon devant elle. Celui-ci se mit alors à parler beaucoup trop et d'une manière un peu étrange pour elle. Ses mains allèrent épousseter son short et ses genoux écorché avant de le regarder de nouveau de ses grands yeux bleu expressif.

- ça va !

Elle se tourna vers son evoli.

- ça va ?

Il piailla vigoureusement et elle se tourna de nouveau vers Ginji.

- ça va aussi !

Mais alors qu'un sourire naquit sur ses lèvres alors qu'il reprenait la parole, des étoiles naquirent dans ses yeux à l'énonciation d'une chose si commune et si précieuse à la fois, l'empêchant même de bien écouter le reste de la phrase.

- une chasse aux bonbons ?! je veux venir ! je veux ! je veux ! emmène moi avec toi !

Sur ses mots elle lui attrapa la main fermement, seulement habillée d'un pull noir où une grande citrouille était brodée ainsi qu'un short qui s'arrêtait au dessus de ses genoux et des chaussures de marche. A l'époque déjà elle semblait plus petite pour son âge, ses cheveux bien plus cours ne s'arrêtant qu'en dessous de ses omoplates. La longueur qu'elle avait en temps normal n'était venu que bien plus tard lorsqu'elle était arrivée chez son grand père : celui-ci lui avait appris à se faire des chignons et des queues de cheval et profitait de la bonne nature de sa petite fille. En effet si l'idée de lui couper les cheveux lui avait déjà traversé l'esprit, ses quelques tentatives l'avait encouragé à laisser l'enfant libre de ses cheveux interminable, ne l'emmenant chez la coiffeuse du village voisin que lorsqu'elle commençait à se plaindre de ses douleurs cervicales. Mais actuellement la petite ne semblait plus avoir aucun souvenir de tout cela et même si elle ne les avait toujours pas trouvé, elle se doutait que ses parents ne devaient pas être loin. Fixant curieusement le garçon pour attendre qu'il donne la direction, elle restait plantée là, son evoli autour des jambes.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4955-anna-selwyn http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4957-anna-slewyn-mentali
 Coordinateur Mode
avatar
Coordinateur Mode
Région d'origine : Algatia - Hoenn
Âge : 17 yo
Niveau : 39
Jetons : 2799
Points d'Expériences : 870

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 24 Déc - 0:31




De sombres nouvelles

Event Halloween 2016

Un léger sourire se dessina sur ses lèvres. Et oui jolie Etna, il vieillissait plus que ce qu’il ne grandissait. Il n’avait jamais vraiment eut l’impression de grandir de toute manière. Dès l’instant où il était devenu le Directeur Powell, il avait arrêté de grandir. Les premières années avaient pourtant été fantastiques. Il s’était régalé dans son travail, à développer la station spatiale, à en découvrir à chaque fois un peu plus sur l’univers qui les entourait. Et il avait vraiment cru que cette situation durerait éternellement. Qu’il aimerait ce qu’il faisait tout le long de sa vie. Qu’il aimerait sa femme chaque seconde de sa vie, et définitivement, un regard d’Etna le lui confirma, il était même pas sur de l’avoir vraiment aimée.

Il faisait un bien piètre mari. Il avait pourtant toujours tout donner pour être le plus tendre et aimant possible, mais c’était quelque chose que les femmes sentaient. Elle devait le savoir, qu’il ne l’avait jamais vraiment aimée. Ils avaient passé de bons moments, bien évidement, mais rien qui n’égalait ce qu’il vivait ce soir. Rien qui n’égalait le sourire d’Etna et ses yeux déterminés. Ça faisait mal franchement. Très mal. Tellement mal de réaliser, que la femme de sa vie, la femme de leurs vies, était juste devant lui et qu’il n’avait pas le droit de la toucher. Il n’avait pas le droit de poser ses mains sur ses joues, de poser son nez dans son cou, ses lèvres sur sa peau. Il n’avait pas le droit de lui dire à quel point il l’aimait, à quel point elle rayonnait et à quel point elle était tout ce qu’il avait jamais rêvé.

Il avait loupé la femme de sa vie. Il avait envie de dire tellement de chose au Sirius de cette époque, il avait envie de lui dire de jamais abandonner, de jamais se détourner de la voie qu’il avait choisit, il avait de lui de tout donner pour Etna, parce qu’elle le méritait tellement. Elle méritait qu’on la traite comme une Reine, elle méritait qu’il s’incline et qu’il devienne son chevalier. Elle méritait la lune et toutes les étoiles du ciel.

Et son sourire se fana légèrement, sa proposition était bidon, c’était juste une excuse au fond. Jamais il n’osait. Jamais il n’aurait osé lui dire tout ce qu’il avait sur le cœur. Il était trop lâche, trop faible. Il n’était pas à la hauteur. Il n’était clairement pas à la hauteur d’Etna et de son regard si déterminé. Elle sortit son iPok et une enceinte et avec une exclamation, Sirius comprit sans mal que c’était la Etna plus jeune qui était aux commandes et qu’elle en avait marre de les voir regretter. Parce que, Sirius, aussi stupide qu’il pouvait être, voyait bien qu’il n’était pas le seul à se retenir. La lueur dans les yeux de la brune ne mentait pas.

Avec un sourire, il s’avança vers elle. Pas la peine qu’Atsugi ne l’aide à faire son choix, pour une fois il était tout fait. Il la laissa le guider, pauvre directeur incapable de danser autre chose que la valse des soirées mondaines. Il la laissa le faire tourbillonner. Il se laissa éclater de rire. Il se laissa ressentir. Ressentir la main d’Etna dans la sienne, la chaleur de leurs doigts entrelacés, la douceur de son corps si près du sien, l’intensité des regards qu’ils se lançaient. Et les paroles qui résonnaient derrière eux et qui sonnait si juste.

You only live once, Sirius. Et Etna était tellement belle, elle brillait tellement. Ils étaient nés pour briller. Et si le Sirius du présent en était convaincu, le Sirius du futur n’en savait rien, il n’en avait jamais rien su. Il ne connaissait pas tout ça. Il ne connaissait ce monde de paillettes et de brillance. Il s’était enfermé dans la vie la plus simple possible, il s’était éloigné de tout ce qui pouvait le distraire de la route qu’il avait choisit, de la route qu’il avait cru choisir, et il avait continué avec des œillères à avancer sur le chemin de la facilité. Il avait épousé la femme qu’on voulait qu’il épouse, il était directeur de la boîte de la famille, il avait des héritiers. Sa vie était supposée parfaite et pourtant, dans les bras d’Etna, dans les yeux d’Etna, le monde devenait plus brillant, le monde devenait plus intéressant.

Elle faisait de son monde un océan de couleur, elle apportait des nuances à la vie, elle lui donnait envie de tout envoyer balader.

You Only Live Once.

La musique s’arrêta. Les yeux dans les yeux, face à face, les mains de Sirius sur la taille de la jeune femme, il mourrait d’envie de franchir les quelques centimètres qui le séparaient des lèvres de celle qu’il aimait. Il avait envie de franchir le pas, de braver les interdits. Il était marié, il ne savait pas si elle avait un copain, un fiancé, quoi que ce soit. Elle venait d’un autre monde, d’une autre époque. Merde, il avait l’âge d’être son père. Pourquoi, pourquoi cette fille avait ce pouvoir sur lui. Elle avait la capacité de lui faire perdre tout moyen de réflexion.

La musique redémarra. Beaucoup plus langoureuse, beaucoup plus douce et il put se permettre de coller son front au sien, frôlant la limite, jouant avec les interdits. Il voulait tout envoyer balader. Il voulait tellement lui dire à quel point elle était son héroïne. Elle était son héroïne, elle l’avait sauvée et maintenant elle était son héroïne qui le dopait au bonheur.

And darling, darling, stand by me.

Et il la dévorait des yeux. La peau si douce, ses cheveux qui dansaient autour de son visage et la tendresse de ses yeux. Et il aurait put passer l’éternité ainsi, juste contre elle, et son corps contre le sien, et leurs yeux incapables de regarder ailleurs. Il n’y avait plus qu’eux. Si le monde s’écroulait à cet instant, Sirius en aurait eut rien à faire et il ne l’aurait même pas remarqué.

Il ne put empêcher l’une de ses mains de remonter pour se poser délicatement sur sa joue. Il voulait résister, tellement fort. Par respect pour son épouse, mais c’était probablement l’unique occasion qu’il n’aurait jamais. L’unique occasion de ce Sirius de savoir ce que c’était d’être avec Etna. Ce que c’était de laisser libre court à son amour pour celle qui hantait ses nuits et ses jours. Celle qui toujours était à ses cotés en pensées. Celle qu’il n’avait jamais put vraiment oublier. Elle était d’une unicité incroyable. Elle était celle qui lui fallait.

Alors il envoya balader les interdits. Plus rien ne comptait d’autre que les yeux d’Etna dans les siens, la finesse de ses hanches contre sa main, la douceur de sa peau contre l’autre et l’amour qu’il avait pour elle. C’était peut-être son unique chance. Et puis, on ne vivait qu’une fois. Alors il se pencha et pressa ses lèvres contre les siennes. Et il l’embrassa. Et il l’embrassa avec tout ce qu’il avait, avec tout l’amour et toute la passion qu’il avait envers elle et qu’il gardait enfermé depuis toutes ses années. Quand il s’éloigna enfin, il posa son front sur son épaule, incapable d’affronter son regard, les joues rouges comme un collégien face à son premier amour. Mais c’était ce qu’il était au final.

- Merci Etna. Merci Etna d’apporter des couleurs dans ma vie. Merci de me redonner espoir. Merci d’être toi.

Il redressa la tête, et des larmes au coin des yeux, il les planta dans ceux de la jeune femme, ses mains sur ses joues.

- Je t’aime tellement fort Etna. Tu es la femme de ma vie et je regrette à chaque instant de ne pas m’être battu pour toi. Tu es celle pour qui je voudrais tout donner et j’espère que le Sirius de ce monde saura t’aimer et te rendre heureuse comme je n’ai pas put le faire. Je suis tellement désolée Etna. Je t’aime.

© BB Dragon



- Sirius introspectionne
- Sirius danse avec Etna
- Sirius embrasse Etna.
- Sirius est dangereusement niais.

(je suis dangereusement niaise, pardon.)
(warning, ce sirius est très différent de l'actuel, il a prit une direction plutôt différente du sirius actuel, il ne connait/a oublié par conséquent pas mal de ses liens)

_________________

Le meilleur coordinateur ! 2016
Le membre le plus dynamique 2016
Le skypeur parfait 2016
Les pires ennemis avec Hanaë 2016


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4167-sirius-b-powell-sending-your-selfies-to-nasa-because-you-re-a-star http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4169-sirius-b-powell-noctali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Frimapic
Âge : 12 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 64

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 2 Jan - 19:06

Avec mon déguisement j’ai du mal à reconnaître les visages des autres élèves car les orifices qui sert pour les yeux de mon masque se trouve trop haut par rapport aux miens. Bon, entre nous soit dit je ne pense pas que j’aurais reconnu qui que ce soit sans masque, je connais vraiment peu de monde à Lansat, ou tout du moins pas pour l’instant.

J’ai vaguement tenté de partir à la rencontre de nouvelle personne amis j’ai renoncé assez vite car je dois faire face à un problème gravissime, la faim. Le ventre de mon Pokémon ainsi que du mien se mit à gargouiller tellement fort qu’on aurait pi penser pendant un instant que c’était un Ronflex qui ronflait. Oui c’était aussi bruyant que ça.

C’est donc d’un pas pressé que nous nous dirigeons vers la table remplis de mets de toute les sortes. On attrape une assiette chacun et on se mets à se servir du plus de nourriture que possible car mon petit doigt me dis qu’il n’y aura pas pour long.

Pour ma part je me sers d’une tranche de tarte aux courges en forme de Pitrouille, voir même deux, il faut bien faire des réserves, d’une poignée de bonbon en forme de Chenipan et d’Aspitcot et d’un cocktail, sans alcool bien sûr, servi dans des faux crânes de Kangourex. Enfin je l’espère que c’est des faux crânes. En tout cas cette année le comité d’organisation des fêtes de l’académie fait très fort.

Pendant ce temps, Paddington, mon Teddiursa, se sert d’une énorme portion de croquettes pour Pokémon, la taille de la ration doit presque faire la même taille que lui. Chaque croquette représentait à chaque fois un Pokémon différent, je reconnais la plupart mais certain me sont complétement inconnu. J’aurais bien voulu en inspecter certain, pour essayer de les reconnaître, mais se goinfre à tout fini avant que je puisse jeter un coup d’œil dessus. Tant pis, pour une prochaine fois peut-être.

La bouche encore remplis de nourriture, je perçois un grand mouvement de foule. Je ne comprends pas très bien ce qui se passe avant d’apercevoir un Pokémon. Je ne le reconnais pas, surement parce qu’il est à moitié cacher par mon déguisement. Rapidement je me rends compte que tous les invités qui vont le voir se retrouve métamorphosé. Soit, ils deviennent plus vieux, soit plus jeune. Je n’en crois pas mes yeux. Par quelle supercherie est-ce possible, dis-je à haute voix.

Subjugué par le spectacle je ne me rends même pas compte que je me suis approché du chrono-mage. A tel point que maintenant je me tenais devant lui ébahi et bouche bée. L’étrange Pokémon commence à me parler mais je ne l’entends pas et lui réponds pas. Il finit par conclure, alors ça sera 23 ans.


-Sam mange
-Sam devient un jeune homme de 23ans

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Kalos.
Âge : 16 ans
Niveau : 15
Jetons : 2868
Points d'Expériences : 235

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mar 3 Jan - 22:19

Soan s'était rapidement mis en mouvement. Il marchait vers elle sans hésitation aucune et alors que ses pas s'enfonçaient dans le sol, Bellamy priait pour que que ce ne soit par vers elle qu'il marchait ainsi. Prière absurde - Soan était toujours là, à ses cotés, observant le moindre mouvement, réglant le moindre détail, dirigeant tout son être. Tombant à genoux, Bellamy s'efforça de ne pas détourner le regard, de fixer son mari avec ce regard plein de hargne et de volonté. Son regard d'adolescence, celui qu'elle se souvenait avoir perdu il y a des années de cela. C'était bien tout ce qui lui restait ce soir.

Mais alors que son mari était à quelques-centimétres à peine, alors que sa main -son horrible main- lui brulait le bras et la remontait vers lui sans aucune douceur, Bellamy perdit son regard, vaincue. Soan était trop fort, elle était trop faible. Apeurée, la rose promena quelques secondes son regard brumeux sur le visage de l'homme d'ici là elle sentait son souffle chaud frappait son visage. Un souffle de taureau, de dragon, un souffle qui veut tout dire. Alors Bellamy baissa le regard, fixant ses pieds nus, préférant se concentrer sur ses orteils qui se pliait et dépliait fuyant eux aussi la fureur de Soan. Elle n'avait pas besoin de regarder Soan pour savoir qu'il souriait à présent, ce sourire qu'il avait lors du mariage, ce même sourire qu'elle avait à connaitre, à déchiffrer : hypocrite.

"-Mon amour ... dans quel état t'es-tu mis ? tu ne t'es pas fait mal au moins ?"

Bellamy inspira bruyamment, alors que ses bras se mirent à trembler, elle était complètement tétanisée. Et elle avait l'impression de se vider encore un peu plus. Ce même sentiment qu'elle se rappelait régulier, cette peur, cette sensation de ne rien pouvoir faire, ne rien pouvoir dire... Elle devrait avoir l'habitude pourtant mais rien à faire. A chaque fois... Encore et encore... Ces mêmes prières, ces mêmes yeux qui se plissaient sous les coups

Et alors que Soan se penchait et commençait à la frapper. Bellamy retient un sanglot : ne pas pleurer, ne pas hurler, ne rien montrer. Ce serait pire sinon.... Bellamy n'avait qu'une envie disparaitre, hurler.... Se venger. L'adolescente qu'elle était encore trouvait la situation absurde et révoltante. Comment pouvait t'elle se laisser faire ? Ce n'était pas elle, elle ne pouvait pas... Elle ne se reconnaissait pas. Elle ne reconnaissait pas ses pensées, cette résignation et la rose ne cessait de se répéter : Frappe. Frappe le. Défends toi ! mais son âme avait beau hurler, son corps restait figé. Son corps portait les marques d'un futur qu'elle n'avait pas choisi. Il se souvenait bien mieux qu'elle et il l'emprisonnait beaucoup plus que Soan lui-meme. Meurtri. Giflé. Ecorché. Frappé. Il avait jusqu'alors survécu et il était impensable que cette soudaine révolte de l'âme ne gâche pas tout

Incapable de se retrouver entre deux elles si différentes, Bellamy hésitait, essayait en vain de bouger. Elle laissait Soan faire. Elle laissait Soan la frapper. Puis son mari se retourna vers  Lolita et s'enthousiasma un peu trop à ce sujet. Lolita tout innocente, leva la main gauche pour saluer Soan sans trop savoir quoi penser. Sa dresseuse était... Mariée ? Et avec Soan qui plus est. Le tapir était heureux pour sa dresseuse mais au fond de lui, il ne put réprimer un picotement de jalousie quand Soan étreint Bellamy. Lolita ne savait pas que ce contact physique était bien loin de réjouir sa dresseuse de 30 ans de plus.

En effet alors que Soan compressait Bellamy contre lui et lui ordonnait de se débarrasser de sa précieuse Lolita, la rose se mit à pleurer. Tant pis si Soan lui en voulait, tant pis si ça lui valait des coups en plus. Alors que l'adolescente pleurait pour ce qu'elle était devenue, l'adulte pleurait l'inexistence de son fils et voilà qu'elle devait se débarrasser de Lolita -tout ce qui lui restait finalement. Se dégageant tant bien que mal de Soan, la rose s'attrapa le crâne comme pour calmer ce conflit intérieur qui l'écartelait. Son regard jonglait de Soan vers Lolita, sans trop savoir quoi faire. Obéir comme l'adulte qu'elle était ou se révolter profitant de la présence de l'adolescente. La quarantenaire était plus faible et l'étudiante gagna, cramant au lance flamme ce qui restait de la femme battue. Bellamy leva le regard et fixa Soan sans ciller :

"Non."

Affichant un petit sourire satisfait, Bellamy calma sa respiration. Elle n'avait pas peur, plus maintenant. Soan n'avait plus aucun pouvoir sur elle, que pouvait t'il bien faire après tout ? Louis n'existait pas, il ne pouvait pas le menacer pour que Bellamy reste obéissante. Ici, à l'académie, elle était une jeune fille forte, indépendante, pleine de joie et de vigueur. Ici à l'académie elle n'était plus cette femme prêt à se sacrifier pour son fils bien aimé. Içi, elle avait Lolita à ses cotés et Soan n'était pas ce mari inquiétant. Il n'était qu'une pauvre petite chose inoffensive, qui ne s'assume pas. Il était... Exactement comme l'adulte : faux et hypocrite. Faible. Bellamy savait comment se venger de tous ses coups et elle n'allait pas se gêner :

"Tu crois vraiment que je vais t'obéir ? A toi ? Toi ? Une tafiolle obligé de retrouver mon collaborateur la nuit pour assouvir ses fantasmes ! Laisse moi rire Soan, tu n'es rien ! Incapable de t'assumer ! Jamais je ne laisserai me frapper et jamais je ne t'épouserai !"

En criant ses mots, Bellamy avait reculé de quelques-pas comme si son instinct lui ordonnait de s'échapper. Mais elle ne cédait pas - rougissante, les tempes battantes et le coeur éteint, oui - mais son regard ne cillait pas et fixait Soan avec un air de défi. Içi elle n'était pas cette femme, quarantenaire, affaiblie par son amour pour un fils trop parfait, ici elle était Bellamy Darwin Wallace future archéologue badass ! Tant pis si Soan allait vouloir passer ses nerfs sur elle, tant pis pour ce regard clairement accusateur de Lolita qui ne pouvait comprendre sans toutes les pièces de puzzle. Bellamy Darwin Wallace n'allez surement pas se laisser faire emprisonner ainsi, jamais O jamais elle ne s'engagerait dans une telle relation, une relation qui éteindrait la belle flamme dansante de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5660-395-tu-connais-bellamy-wallace-mentali#59974 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5666-bellamy-darwin-wallace-mentali#60016
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Sinnoh - Floraville.
Âge : 17 ans
Niveau : 30
Jetons : 3745
Points d'Expériences : 1275

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mar 3 Jan - 22:52




La Mentali blanche courait après sa jeune dresseuse en soupirant. Quelle galère ! Pour une fois qu’elle pouvait communiquer avec elle, il fallait qu’Eryn décide de se transformer en gamine de cinq ans qui ne comprenait rien à rien ! Et en plus elle devait se taper la surveillance ! Génial, vraiment génial. Elle s’inquiétait énormément, et Eryn, elle, courait comme une folle en riant. Qu’est-ce qu’elle s’amusait ! Le monde était lumineux, et tellement brillant ! Elle avait oublié tous ses soucis. Les thèses, les Pokémon, les Mentali qui cancanaient, elle ne se rappelait plus de rien, sinon qu’aujourd’hui était Halloween, et qui dit Halloween dit tournée des bonbons ! Cependant, elle ne pouvait pas y aller toute seule. Il fallait qu’elle trouve quelqu’un. Quelqu’un avec qui elle était quelques minutes plus tôt… Des années plus tard. C’était compliqué. Mais rien n’est compliqué pour une petite fille de cinq ans. Il fallait juste qu’elle trouve son amoureux, c’est tout ! Son amoureux, il avait les cheveux roses, et un Pokémon sévère et pas très rigolo qui le suivait partout pour le taper quand il faisait des bêtises (et même quand il n’en faisait pas d’ailleurs). Il n’allait pas être trop dur à trouver, non ?

« Caeeeeeeel ! Où tu eeeeees ? Viens, on va chercher des bonbons ! »

Comme par enchantement, Cael apparut à côté d’elle, et Eryn éclata d’un rire enfantin en se rendant compte qu’il avait rajeuni également, mais qu’il était toujours aussi gourmand et prompt à réagir quand de la nourriture était en jeu. Et comme si elle n’attendait que ça, Hime refit son apparition, faisant léviter devant elle la baguette magique et le seau-citrouille d’Halloween rose de sa dresseuse, qui s’en empara avec un plaisir non dissimulé pour regarder à l’intérieur, prête à dévaliser son stock. Mais stupeur et déception. Vide !

« Hime ! Tu as mangé tous mes bonbooooons ! »
« Mais non, ne t’inquiètes pas. On les a rangés dans ta chambre. Comme ça, tu pourras en ranger encore plus dans ton seau vide ! »
« Oooooh ! Ouiiii, plus de bonbons ! »

Avec un nouveau rire, la Mentali partit en courant, son amoureux la suivant de près pour ne pas perdre un bonbon en cours de route. Comme deux torpilles, les deux enfants aux cheveux roses passèrent de maison en maison, toquant à chaque porte pour avoir des bonbons, tendant leurs seaux avec un grand sourire où il manquait quelques dents de lait. Dans son esprit, la Eryn plus âgée reconnut quelques personnes qui leur ouvrit la porte. Après tout, à l’aller, ils avaient fait un tour des ruelles pour avoir des bonbons, et quelques personnes leur avait ouvert. Ils ne devaient pas être ravis de les voir revenir ! Quoique… Ils avaient cinq et huit ans, ça ne comptait plus, non ? Bien sûr que non, ça ne comptait plus, alors ils revoulaient des bonbons ! Et comme ils avaient rajeuni, les adultes ne les reconnaissaient plus. Avec la petite intervention magique de Celebi, ils ne devaient pas être les seuls enfants à taper aux portes en tendant leur seau, alors deux de plus ou deux de moins, quelle importance après tout.

« Des bonbons ou des bêtiiiiiises ! »

Et les adultes obéissaient, remplissant leurs seaux en souriant avant de les laisser partir. Lansat était grande. Lansat était peuplée. Lansat leur offrirait une pluie, une avalanche de bonbons, de quoi se goinfrer pendant des jours. Et tant pis pour l’indigestion ! Car tout le monde sait que les enfants ne pensent qu’au moment présent, non ?

Résumé HRP:
 

_________________


Would you find me somewhere in the shadow, would you stay and wait for tomorrow, I was wrong to believe i was free on my own, then the place i thought it was lost, it was deep down in the frost, now I know it's okay it was only a ghost. Please stay and play, when you're here it's okay I don't care what everybody say, don't you fade away, I need you next to me side by side back in the old days.
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2418-eryn-un-simple-regard-pose-sur-une-fleur-et-voila-une-journee-remplie-de-bonheur-mentali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2470-eryn-mcnellis-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 12
Jetons : 950
Points d'Expériences : 194

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mar 3 Jan - 23:20

Son sourire doux et patient alors qu'il regardait sa femme se craquela, se tendis, se tordis avant de se fendre, avant qu'une partie de son si beau masque ne tombe, juste un peu, juste assez pour que la violence ne parvienne à s'afficher sur son doux visage. Il y avait quelque chose dans cette expression qui dévoilait le monstre qu'il était devenu, qui dévoilait à quel point il était mort à l'intérieur. Ses yeux souriaient de cette douceur et de cette politesse habituelle, de cette chaleur que Bellamy avait toujours connu, jusqu'à cette rencontre sous la table du réfectoire qu'il avait depuis longtemps oublié, ensevelit sous des mensonges plus romantique, plus apte au spectacle qu'était sa vie. Mais sa bouche avait arrêté de suivre, s'était fendu étrangement, dévoilant presque une partie de ses dents si blanche. La fente qui parcourait son visage se tordait étrangement, comme peinant elle-même à camoufler encore et toujours plus de cet animal qu'il abritait.

L'homme s'apprêtait à la serrer encore plus dans ses bras, à enfoncer ses doigts entre ses cotes, prêt à menacer cette immondice qui était sortie de ses entrailles maudite, qui n'était jamais parvenue à atteindre la perfection paternelle, qui n'avait jamais réussi à être à la hauteur même de l'effort qu'avait été sa création. A quoi bon s'était-il échiné à combler l'écrémeuh qu'il avait dans les bras si tout ce qu'il avait réussi à avoir en retour n'était que cette chose rose, trop mince, trop faible, dont la motivation n'égalait pas la sienne, qui n'était parvenu qu'à appeler à sa pitié lorsque ses notes n'étaient pas assez bonne. Mais quel pitié pouvait naître dans les entrailles d'une telle créature, de quel droit pouvait-il en réclamer de sa part ? En avait-il eu, lui, quand on avait tenté de le noyer dans ces toilettes, en avait-il reçu quand ils s'étaient tous échiné à renier l'amour qui naissait en lui ? En avait-il reçu d'avoir tué tout ce qu'il était uniquement pour recevoir l'amour qu'un monstre comme lui pouvait recevoir. Quelque part, les deux hommes se retrouvèrent dans cette tristesse, cette injustice, ces faux semblant qu'étaient devenu leur vie. A quel moment qui que ce soit s'était inquiété de qui il était, de si ce qu'il montrait était réel, de savoir qui était Soan Hastings.

Pendant trente ans il n'avait eu que ça, que cet amour superficiel qu'il recevait à être ce pantin, quel amour avait-il put recevoir de cette charogne et de la pourriture de ses entrailles, il s'était montré comme il avait été réellement n'est-ce pas ? et dans leurs yeux il ne lisait que cette peur, que cet amour de marionette. Il n'avait plus le recule, ne l'avait jamais eu, de réaliser qu'il se mettait-lui même dans cette solitude, qu'il avait lui-même créé la peur, alors si ils avaient peur de lui, il leur aurait donné raison, autant que ça serve, autant que ces années de box servent. Elle se mit alors à hurler, il tourna la tête sans vraiment y prêter attention ou chercher à comprendre, jusqu'à ce qu'elle prononce ce mot, jusqu'à ce que quelque chose se brise en lui. En eux deux.

De quel droit s'échappait-elle de son étreinte, de quel droit le traitait-elle ainsi, de quel droit insultait-elle la seule chose qui le rendait encore heureux dans cet univers. Ses yeux se tordirent dans cette même brutalité que sa bouche, l'homme avança d'un pas en pivotant son corps, son poings se ferma et s'écrasa violemment contre la joue de sa femme. La violence n'eut pas le temps de le soulager, de profiter de cette peur qu'était la sienne, une volée de poussière verte lui tomba dessus, recouvrant ses jeunes années. Le célébi avait agit mais pas à temps pour sauver le visage de la jeune fille, il s'excusa à la hate au près de la rose de ce qui avait été une blague et sans même attendre une réponse quel qu'elle aurait put être, fila au milieu des élèves.  

La douleur dans ses phalanges fut la première chose qu'il ressentit de nouveau, le brun baissant le regard vers son poing dont il bougeait lentement les doigts, son attention remonta jusqu'à croiser le regard de ce qu'il avait frappé et tout lui revint à l'esprit. Cet adulte qu'il avait été, cette violence, cette insulte, ce coup, tout. Il ouvrit lentement la bouche, poussa un bruit étrange d'aspiration qui ressemblait à un sanglot et ses yeux se gonflèrent de larme. Il venait de frapper le seul être qui avait réussi à faire naitre chez lui un véritable amour, une véritable douceur, quelque chose qui n'était pas joué pour se faire aimer en retour. Si il ne l'avait pas frappé qu'une fois dans ce futur, cela au final ne lui importait pas, si ce n'était le présent et tout ce qui venait de se passer voulait dire. Elle venait de hurler ses penchants, son pire secret, il venait de la frapper devant les autres, quelque chose se brisa en lui. Il était incapable de bouger, à peine se redressa t'il toujours avec cette expression de peur, de tristesse et de regret, incapable de savoir quoi faire, sans doute se serait-il mit à courir si son corps le lui permettait.

Résumé:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5781-404-soan-hastings-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5785-soan-hastings#61376
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 15731
Points d'Expériences : 2942

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mar 3 Jan - 23:33




Sanya semblait se rappeler plutôt bien d’elle, au contraire de la préfète en chef, qui ne parvenait pas à remettre un nom sur chaque visage. Au moins se rappelait-elle de son équipe, et surtout des trois Pokémon qui l’accompagnaient. Sphax, son Absol, étrangement jeune et bien portant, qui n’avait plus sa longue cicatrice sur son œil gauche borgne. Non, il n’avait jamais eu cette cicatrice. Il l’aurait peut-être un jour, mais il ne l’avait pas. Sookie, sa merveilleuse Gardevoir manipulatrice. Non, Kirlia. Elle n’avait pas encore évolué, sa petite beauté, et était loin d’être une manipulatrice. Sobek, son Crocorible sournois. Il aurait dû être un Mascaïman timide, elle le savait. Que faisait-il en Crocorible ? Avait-il, lui aussi, demandé à Celebi de le changer ? Elle aurait bien aimé voir Sphax en bébé Absol… Cependant, Sanya reprenait la parole, lui demandant son âge, la faisant sourire. Trente ans ? Ce n’était pas une chose qu’on demandait aux dames, normalement. Mais soit.

« Quarante-deux ans. » Bien conservée ? Le compliment lui arracha un sourire. « Merci, enfin, je crois. Je ressemble trait pour trait à ma mère et j’ai le même âge qu’elle actuellement, alors le compliment lui ira droit au cœur. »

Aileen lui fit un clin d’œil, avant de sourire à nouveau à la proposition de Sanya. Boire un verre ? Voilà qui n’était pas une mauvaise idée. Et vu qu’elles étaient majeures jusqu’à ce qu’Halloween prenne fin, elles pouvaient sans aucun doute se tourner vers l’alcool… Le côté préfète en chef de la brune fronça les sourcils, mais elle s’en fichait bien. Un peu d’alcool n’a jamais tué personne, et ce n’était pas comme si elle allait se rendre minable. Elle avait trop de secrets à protéger. Son appartenance au pôle d’espionnage de la police internationale, sa mission à Alola, ses… Non, il ne fallait pas qu’elle pense comme ça. Elle avait dix-sept ans. Aileen, dix-sept ans, Pyroli, préfète en chef, Pokéathlète de Grade 4. Pas une adulte, mais une adolescente. Mais même en tant qu’adolescente, ses secrets devaient rester scellés. Si qui que ce soit apprenait qu’elle était espionne, elle pouvait dire adieu à son diplôme.

« Oh, je ne suis pas devenue grand-chose… Mais pourquoi pas, après tout. Je ne peux même plus te gronder de boire de l’alcool, puisque je ne suis plus préfète en chef. A moins que si ? » La Pyroli pouffa de rire. « Bon, on s’en fout en fait. Viens, on va boire un coup, ce sera toujours mieux que de s’interroger sur ce qui est et ce qui n’est pas. »

Alors qu’elles s’éloignaient pour chercher de quoi boire, un éclat de voix attira l’oreille affûtée de l’adulte qu’elle était devenue. Une voix féminine, adulte, assurée bien que tremblotante, qui prononçait des mots très durs. Tafiolle. La brune s’arrêta, cherchant d’où venait la dispute, et finit par la trouver. Une femme aux cheveux roses faisait face à un homme blond, l’affrontant du regard avec une agressivité rare, continuant de le noyer sous les hurlements. Jamais je ne laisserai me frapper. La brune reprit sa route, attrapant Sanya par la manche pour l’entraîner vers la femme aux cheveux roses qui avait l’air bien seule, bien abandonnée, face à cet homme qui semblait visiblement lui faire peur. Et même si elle n’était plus préfète en chef, même si elle l’était encore, et même si elle ne voulait pas se prendre la tête avec ce bordel temporel, elle ne pouvait juste pas passer à côté de quelqu’un en difficulté évidente et la laisser se débrouiller seule. Sans la moindre subtilité, la Pyroli s’incrusta dans la conversation, s’interposant sans s’interposer. Elle ne voulait pas prendre de parti mais elle était déjà de parti pris. Personne ne croyait jamais les femmes battues, alors si cette femme accusait cet homme de la battre, elle la croyait là où personne ne le faisait.Il fallait qu’elle s’interpose, qu’elle empêche un drame.

Trop tard.

Le poing de l’homme venait de se serrer, et dans un mouvement sec et rapide, il l’envoya dans un visage de la rose, qui flancha. Aileen bondit, mais trop tard à nouveau. Celebi venait de se matérialiser à côté d’eux, saupoudrant l’homme de poudre verte qui lui rendit son état normal, avant de s’excuser et de disparaître dans la foule. L’homme, redevenu adolescent, fixa son poing sans comprendre, avant d’ouvrir de gros yeux horrifiés en comprenant ce qu’il était devenu et ce qu’il avait fait. En poussant sans pitié les gens, Aileen réussit à les rejoindre, et tandis que Sphax et Sobek se rapprochaient du jeune homme pour l’empêcher de fuir, leur dresseuse et sa Kirlia se précipitèrent aux côtés de la jeune adolescente blessée. Elle s’accroupit à ses côtés pour accaparer son attention et s’assurer qu’elle ne nécessitait pas un passage à l’infirmerie.

« Eh, ça va aller ? Ne t’inquiète pas, je suis médecin, je ne te ferai aucun mal. » La brune sourit d’un air rassurant. Malgré sa vieillesse, elle se savait reconnaissable, et pas seulement à cause de Sphax. « Je suis Aileen, la préfète en chef de l’académie. Je suis médecin, de Grade 4. Je peux voir ta joue ? Juste pour voir si je dois t’emmener à l’infirmerie ou si je peux m’en occuper. »

La rose obtempéra, les yeux brillants. Etrangement, elle avait l’air en rogne, prête à en découdre avec le brun tétanisé. Aileen ne lui en laissa pas l’occasion. Ses doigts se promenèrent avec douceur sur la joue blessée de la jeune élève, sans appuyer trop fort pour ne pas lui faire mal. Elle tressaillait. Elle avait l’air de pas mal souffrir. En même temps, un coup de poing expédié avec autant de forces… Bien obligeamment, la rose accepta d’ouvrir la bouche quand elle le lui demanda, et la brune ne put que tiquer. Elle saignait, à l’intérieur de la bouche. Avec un peu de chances, c’était une plaie qui se refermerait avec un peu de soins. Sinon, ça voulait dire que ses dents avaient morflé.

« Pour ta sécurité, je pense qu’il serait préférable qu’on aille à l’infirmerie. Je suis incapable de savoir si c’est bénin ou si tes dents ont pris, alors il vaut mieux que ce soit quelqu’un de plus expérimenté que moi qui s’occupe de toi. »

Sans vraiment lui laisser le choix, la Pyroli posa une main douce, mais ferme, sur l’épaule de sa camarade inconnue, afin d’éviter qu’elle ne s’enfuie ou qu’elle ne se jette sur le brun. La ramener à l’infirmerie serait trop long. Heureusement, pendant les fêtes de ce genre, il y avait toujours un stand ou une camionnette du Centre Pokémon prêts à s’occuper des éventuels blessés. Son regard se posa sur le brun, toujours tremblant et en larmes, et elle dut retenir le violent mépris qu’il lui inspirait. Frapper une femme ! Non, reste calme, Aileen. L’adolescent n’était pas responsable de ce qu’avait fait l’adulte. Celebi ne lui avait montré qu’une possibilité parmi tant de possibles qu’elle ne pouvait pas lui tenir rigueur d’une facette de sa personnalité.

« Je ne te punirai pas pour ce qu’il vient de se passer, parce que tu n’en es pas vraiment responsable. Mais, si tu veux bien, j’aimerais qu’un de ces jours, on se pose pour en reparler dans le calme. »

Sans laisser au brun la possibilité de répondre, Aileen entraîna sa camarade dans la foule, ses Pokémon la suivant de près. Sookie ne lui avait pas lancé de Vibra-Soin, ne sachant pas vraiment quel effet ça aurait sur elle. Et si ça aggravait son état ? Bien vite, la brune trouva la camionnette du Centre Pokémon, et elle y entra, attirant l’attention d’un des médecins, qui releva la tête pour les regarder.

« Elle a pris un coup de poing dans la joue et elle saigne des gencives. Je ne sais pas si c’est grave ou pas. »

Le médecin se releva pour s’occuper de la rose, et la brune sortit d’elle-même de la camionnette, consciente que sa présence n’était pas désirée. Répugnant à s’éloigner de la jeune blessée, elle s’assit sur un banc non loin, attendant qu’elle en sorte pour voir si elle avait encore besoin d’aide. Sanya la rejoignit, et avec un sourire triste, Aileen se rendit compte qu’elle avait totalement oublié la présence de sa camarade Pyroli.

« Désolée de t’avoir embarquée là-dedans. Mon instinct de préfète en chef existe toujours, apparemment... » Elle se tut quelques secondes et avisa le stand bar en face d’elles. « Si tu veux toujours boire un coup, il y a un bar juste en face. Ca te dit ? »

Résumé HRP:
 

_________________


Paralyzed, fear is in your eyes, but your cries will go unheard even if you try, struggling is futile so get tangled up in me 'cause to survive, I think you're gonna have to pay a little fee! Get caught in my spider dance, spider dance, spider dance, you know a heart like yours can't stand a chance, got your marionette strings in my hands! Some might call it greed, but I think it's a need, I could let you be, but it won't come for free!
(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Oblivia ; Kalos
Âge : 16 ans.
Niveau : 31
Jetons : 1315
Points d'Expériences : 710

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Sam 7 Jan - 21:32


De sombres nouvelles...





Ca avait été trop beau pour être vrai, et j’avais le goût de l’échec qui envahissait ma bouche comme l’un de ces bonbons trop acides. Je me faisais toujours des idées, de toute façon… C’était sans doute ce qui freinait ma fabuleuse carrière de scientifique depuis tant d’années. Plutôt que de me concentrer sur les faits, que j’adorais pourtant et qui me passionnaient, je me perdais dans des rêves plus fous les uns que les autres. Et celui de trouver mon âme-sœur à cette stupide soirée en était bel et bien un. J’avais envie de disparaître. J’avais l’impression que tout le monde me regardait, et qu’ils voyaient tous que j’allais sans doute fondre en larme dans la minute, malgré les tentatives de Cierge de me consoler avec sa petite patte trop chou.

Mais ce ne fut pas une patte qui m’attrapa le poignet, mais bien une main, qui serra doucement. Je me retournais pour voir le même garçon que tout à l’heure. Quoi, encore ? Il allait encore s’excuser ? Mais j’en avais rien à faire, moi ! Qu’il me laisse tranquille, à la fin, c’était pas assez de m’avoir fait de faux espoirs ?! En plus il venait remuer le couteau dans la plaie ? Sympa. Et en plus, il était demeuré. L’impression que quelque chose n’allait pas ? NOOOON ?! Tu crois ?! Débile. Et avec son sourire niais, il croit que je vais lui pardonner, mais il se plante. Je suis… En colère. Déçu. Triste. Plus déprimé qu’énervé, en fait. Et ce n’était pas une bonne chose que de m’emporter contre lui alors qu’il m’avait suivi pour se faire pardonner…

« - J…Je m’appelle Alyx. Et… C’est pas grave, j’te dis. Je suis juste un peu… Fatigué. »

Je prenais la sucette qu’il me tendait, la rangeant dans une des poches discrètes de ma tenue. Pour plus tard. J’aimais manger en révisant, ça m’aidait à me concentrer. J’allais poursuivre la discussion, lorsque je remarquais l’étrange attitude du garçon. Suivant son regard, je ne pus pas tout de suite voir le problème, et je dus donc réprimer une violente envie de le baffer lorsqu’il me plaqua au sol. Réflexe malheureux qui aurait tout fait foirer.

« - C’était quoi ?! Une… Citrouille… ? » disais-je, perplexe, tenant Cierge contre moi pour le protéger.

Depuis quand ces trucs volaient ? Définitivement, c’était dans le ton de la soirée, tout ça… Et ça n’était pas très rassurant. Encore moins lorsqu’il me dit que l’un des Pokémons était apparemment énervé contre les invités. Au moins, on était deux… Mais je consentais à ne pas faire de cette soirée une plus grosse erreur, et me laissais donc entraîner par mon « ami du soir ». Nous nous étions cachés derrière des arbres après avoir causé un vrai bazar, si bien que j’espérais que personne ne nous trouve. Et lorsque j’entendis à nouveau la voix d’Alban…

« - … Non, pas vraiment. » répondais-je en penchant la tête, dubitatif.

Non, c’était loin d’être une belle soirée, débile.

« - Je me fais de faux espoirs, personne n’est venu me parler à part toi, mon âme-sœur n’est toujours pas apparue, on se fait agresser par une citrouille volante non identifiée, et on a dû s’enfuir. Tu vois, c’est pas vraiment ce que j’appelle une « belle soirée ». »

Soupirant, je posais Cierge sur mon épaule, et mettais mes mains sur mes hanches. Décidément, avec ces gens, on ne pouvait pas du tout se permettre un instant de faiblesse… J’allais reprendre ma place de petit chef. Que dis-je ! De princesse. Mesdames et messieurs, attention les yeux.

« - Mais bon, au moins, t’as été assez sympa pour revenir, et ça c’est mignon. Par contre, si on reste planqués ici, ça m’étonnerait que ton ami nous trouve. »

Sur ces mots, je lui attrapais la manche et souriait.

« - On y retourne, alors ? »

Une question, mais pas vraiment une question.


© A-Lice | Never-Utopia



Résumé:
 

_________________

 
This madness is
supreme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4249-start http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4259-alyx-levi-harabo-noctali
avatar
Nouvel(le) Etudiant(e)
Région d'origine : Frimapic
Âge : 12 ans
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 64

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Dim 8 Jan - 17:33

Je n’ai pas tout compris de ce que me disait le Pokémon mise à part ce qui semble être un âge, vingt-trois ans. Je me retire de la foule quand je remarque quelque chose de surprenant. Je fais une tête et demi de plus que toute la foule.
C’est donc vrai, ce Pokémon à vraiment le pouvoir de modifier l’apparence et l’âge des gens. Je vais pour me gratter le menton et me rend compte qu’au lieu de toucher mon habituelle peau imberbe je rentre en contact avec une masse poilus, j’ai une méga barbe qui dépasse de sous mon masque. J’enlève se dernier et attrape mon Ipok afin de voir à quoi je ressemble.

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut se projeter dix ans en avant. Je me prends en photo et fais face à ma nouvelle tête un peu choquée.

Il n’y a pas à dire je vais vraiment beaucoup changer. Parlons de cette barbe, rousse, qui fait de moi un bucheron canadien et puis mes cheveux, inexistant. Plus tard je serais chauve avec une grosse barbe. Reste plus qu’à savoir si c’est parce que j’aurais une calvitie précoce ou si c’est par choix personnelle. Dans tous les cas je vais avoir d’un totale Badass.

En parlant de ressembler à un bucheron, il semblerait que mes muscles ont décidé de suivre la même voie. Musclé et plutôt battit comme un bonhomme. Mais attention pas ceux du type fitness mais plutôt ceux qui coupe du bois à longueur de journée et qui finisses par s’envoyer des bouteilles de bière à la fin de la journée. J’hésite encore si je suis un hipster, un bucheron ou un mélange des deux.

Ce qui est sûr c’est que j’ai au moins la force d’un ours et ça c’est cool

Je me contemple pendant un bon bout de temps avant de remarquer que je reprenais mon apparence normale, c’est-à-dire celle du présent.

L’amusement aurait été de courte durée mais je me rassure en me disant que je suis assez content de ce que je vais ressembler, mais je me demande bien quel métier je vais faire.

Il n’y a plus qu’à rentrer. Il se fait tard. Je rentre Pad dans sa Pokéball car il marchait d’un pas somnolant. C’était une longue soirée mais très chouette.

Heureusement qu’il n’y pas cours demain, je vais pouvoir faire une vrai grasse matinée et penser à ce que je vais devenir plus tard.


_Sam se transforme et se contemple
_Redeviens normal et repars pour aller dormir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 18
Jetons : 2719
Points d'Expériences : 357

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Dim 8 Jan - 18:53



Halloween


Même pour une gamine courageuse et qui n'a pas froid aux yeux, se retrouver tout à coup seule dans un milieu inconnu était effrayant. Les larmes d'Aria ne voulaient plus s'arrêter et elle s'était roulé en boule en plein milieu du chemin, sans se rendre compte des aller-retours qui s'effectuaient à côté d'elle. Elle voulait son père, sa mère. Elle voulait qu'ils arrivent, qu'ils la serrent dans les bras, en la disant qu'ils ne la laisseraient plus jamais. Mais, elle avait gardé un coté de son Aria de 15 ans. Des souvenirs floutés de son futur passé. Dont il aurait surement été mieux qu'elle ne sache rien. Elle n'avait pas peur parce qu'elle était toute seule. C'était l'idée d'être séparée de sa famille qui la faisait trembler. Elle avait l'impression de savoir que ce serait définitif, qu'elle ne les verrait plus jamais. Mais une fillette ne pouvait pas comprendre le pourquoi et le comment de ce sentiment. Elle avait juste énormement peur. Elle continuait juste à pleurer parce que cette peur lui faisait mal.

Lorsque elle se sentit soulevée et que quelqu'un la prit dans les bras, elle s'agrippa instinctivement à cette personne, venant enfouir sa tête pleine de larmes dans le cou de cet inconnu. Elle releva les yeux en espérant retrouver le visage réconfortant de sa mère, mais ce n'était qu'une grande soeur qu'elle ne connaissait pas. A cette découverte, ses yeux se réembuèrent, mais la voix de la brune l'apaisa sans qu'elle sache comment. Encore ce pressentiment, cette impression qu'elle savait quelque chose sans se rappeler quoi. Tout dans ce visage lui était familier, elle eut même envie de sourire en le voyant, pourtant elle ne l'avait jamais vu.

La grande soeur elle, la connaissait. Elle l'avait appelé Aria. Et Aria c'était son nom.

Elle n'était plus seule, quelqu'un était avec elle. Aria se sentit moins triste. Mais elle n'arrivait toujours pas à stopper ses larmes. L'image de ses parents et de sa soeur lui revint à l'esprit et la douleur dans sa poitrine réapparut.

- Papa, maman... fit-elle en sanglotant.

- Hé, pourquoi tu pleures ? Ton papa et ta maman sont pas là ? Les miens non plus tu sais... Mais jsuis sûre qu'ils se cachent tous quelque part pour nous faire une surprise !

Une autre fillette venait d'arriver. Enfin, fillette... pour Aria, les deux avaient l'air géantes. Aria observa la nouvelle venue avec de gros yeux, cette fois ce n'était pas que le visage lui était familier, elle était juste ébahie par la couleur de ses cheveux. Ils étaient d'un bleu resplendissant et Aria oublia un instant de pleurer pour lâcher :

- Cheveux joli !

Elle tendit sa petit main pour en attraper une mèche mais elle était trop loin et la grande soeur la tenait toujours. Elle esquissa un geste dans le vide, avant de tirer une petite moue en voyant qu'elle ne rencontrait que de l'air. Elle se sentait un peu moins triste avec ces deux grandes soeurs. Même si elle continuait à pleurer, elle avait un peu moins mal et elle commença à relever la tête pour voir ce qui l'entourait.

Une grande personne s'approchait d'eux, Aria avait du mal à distinguer son visage derrière l'écran de larmes mais elle l'entendit appeler son prénom. Son prénom ? Elle la connaissait, c'était une grande personne, Aria ne connaissait pas de grandes personnes à part... Maman ? C'était Maman ! Elle s'agita pour sortir des bras qui la tenait. Maman était venu la chercher ! Maman ne l'avait pas abandonné ! Maman...

-Chuuuuut... Arrête de pleurer, je suis là. Et ton amie aussi...

Une grande main lui caressait la tête, Maman s'était approché ! Maman était là ! Aria s'agrippa à la main de toutes ses petites forces.

- Maman ! cria-t-elle en sanglotant, maman !


Sa maman était là. Aria arrêta de pleurer, elle n'avait plus mal, puisque sa maman était là. Alors qu'elle continuait à serrer la main de ses petits doigts, elle se sentit soulevée. Sans un mot, Maman la prit dans ses bras. Aria sentit une chaleur bienfaisante l'envahir. Abritée sous ces bras protecteurs, elle était bien.

Quand Maman la reposa à terre, Mini Aria souriait pour la première fois de la soirée. Elle avait l'impression de sortir d'un mauvais rêve. Elle ne remarqua que maintenent la musique et l'ambiance de fête qui l'entourait. Et la créature qui lui voletait autour. Aria leva les mains pour l'attraper mais le fantome violet esquiva et la petite fille tomba au sol. Les larmes lui remontèrent aux yeux, mais Poli (car même si elle ne s'en rappelait pas c'était lui) revint à la charge en executant quelques acrobaties aériennes devant les yeux émerveillés des enfants. Avec un peu de peine, Aria se releva et balbutia un "Maman, nous où ?"


© BBDragon


Déguisement:
 

Résumé:
 

_________________
Don't let winter froze your heart ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4684-328-ariania-blue-close-your-eyes-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4751-ariania-blue-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Dim 8 Jan - 21:14




Event Halloween 2016 - De sombres nouvelles...
RP Commun

Etait-ce une citrouille ? Prffftt ahahahaha mais non Alyx, voyons, qu’est-ce qui aurait pu te faire penser ça ? Des citrouilles qui volent ? Franchement. En tout cas, c’était ce qu’Alban aurait souhaité répondre au jeune Noctali lorsque ce dernier lui avait posé la question. Enfin… Ce n’était évidemment qu’une question rhétorique qui ne faisait que souligner l’absurdité de la scène, mais toute de même. Toujours est-il qu’Alban avait pris la décision la plus sage depuis le début de cette soirée. A savoir ; prendre la fuite. Et embarquer Alyx avec lui, puisqu’il se doutait un peu du fait que le blond n’était pas étranger à la fureur de Libra. Mais ça… il n’allait pas forcément le lui dire. Après une courte course à travers les convives et les victimes du massacre-Libra de 2016, Alban s’arrêta donc, enfin à l’abri. Dans l’histoire, il avait certes perdu son chapeau, mais ne le déplorait pas pour autant. C’était mieux que voir son honneur bafoué encore une fois à cause d’une petite type Psy, n’est-ce pas ? Il soupira. Depuis qu’il était sorti de sa chambre, il voguait de mauvaise nouvelle en mauvaise nouvelle. Maudite soit l’administration, et maudite soit sa mère qui l’avait obligé à quitter le confort de sa chambre pour aller à la rencontre de l’hostile monde extérieur. Oui Alban parlait comme un ermite. Non, il n’y voyait aucun problème.

Haletant, il fit de son mieux pour reprendre sa respiration. Derrière les arbres, la fureur de Libra semblait s’être calmée. A présent, les gens étaient en train de se bousculer pour retrouver la source de ce jet de citrouilles. Hm… Mieux valait rester ici et tenter une nouvelle approche avec Alyx. Même si…

- … Non, pas vraiment.

Ah bah. En fait, le bain de potiron n’avait pas l’air si terrible que ça, hein ? Veuillez m’excuser, il faut que je reparte et… Eh non, Alban ne pouvait décidemment pas laisser Alyx comme ça. Surtout que ce dernier venait de s’ouvrir un peu plus à lui, en lui expliquant pourquoi sa soirée était pourrie. Alors comme ça, c’était bien parce qu’il se sentait seul, n’est-ce pas ? Le châtain pouvait comprendre, même si lui-même avait rarement cette impression-là ; après tout, il était toujours entouré de ses Pokémon et son colocataire était du genre casanier, donc il n’était jamais vraiment seul. Il se sentait cependant étrangement proche de cette sensation qu’on pouvait avoir lorsqu’on attend une personne en particulier, et que cette personne n’arrivait pas. Il l’avait ressenti avec Calliope, il y a de cela un an. Il le ressentait à présent avec Maxine, à qui il n’avait pas parlé depuis cet été. Quant à la citrouille volante, eh bien… On pouvait dire que ça avait toujours le don de gâcher une soirée, après tout.

Conservant une expression neutre, Alban regarda brièvement le petit Funécire sur l’épaule d’Alyx. Il ne savait pas trop quoi dire dans ce genre de situation. Il n’avait jamais été doué pour ça. Alors avec une personne qu’il venait à peine de rencontrer… Par chance, le Noctali reprit rapidement du poil de la bête. Puis, après lui avoir dit qu’il avait été assez sympa pour revenir et que son geste était « mignon », le blond lui attrapa la manche en lui adressant un sourire mutin. Alban réprima un éclat de rire.

- Ne t’inquiète pas pour mon ami, c’est un grand garçon, il saura se débrouiller. Par contre, et puisque ta soirée semble avoir commencé aussi mal que la mienne, que dirais-tu d’associer nos deux banales soirées pour en faire quelque chose d’un peu plus… amusant ?

Avec un sourire, il commença à entraîner Alyx vers la place centrale, lorsque des cris fusèrent de tous les côtés. Quoi ? Encore des jets de citrouille ? Par réflexe, Alban garda le Noctali derrière lui - un jour, son stupide sens de l’héroïsme le perdra, ça oui - et son corps se raidit lorsqu’il vit… Un Celebi ?!

Complètement abasourdi, le châtain regarda le Pokémon Fabuleux voleter à travers les invités. Dites-moi qu’il rêve… Après Manaphy, c’était au tour du fameux lutin de Johto d’apparaître ? Etait-ce une farce d’un élève quelconque ? Que faisaient autant de Fabuleux aux alentours de Lansat ? Pas le temps d’y réfléchir plus longtemps néanmoins, car une Pokéball fusa rapidement vers le petit Pokémon… Oh non… Ces crétins n’apprenaient-ils jamais ?! Après l’histoire du ferry, Alban aurait pensé que ces idiots seraient devenus un peu plus sages… mais non. Par chance, la seule riposte de Celebi fut de suspendre l’élève qui l’avait agressé à une branche d’arbre. Sous les rires des autres, le pauvre fut exposé telle une vulgaire piñata. Tant pis pour sa soirée, hein ?

Méfiant néanmoins, Alban observa l’échange entre Mama Odie, Wolfgang et Celebi. Lorsque les deux humains furent changés en des versions différentes d’eux-mêmes, Alban étouffa une exclamation en même temps que ses camarades. C’était une histoire tellement dingue ! Timothy permit cependant de calmer le jeu, et… la véritable attraction de la soirée commença. A savoir, un court tête à tête avec le Pokémon Fabuleux et, en prime, un retour vers le passé ou un aller vers le futur. Les élèves ne se firent pas prier et, dans une file désordonnée, se bousculèrent pour voir Celebi en premier. Alban, qui continuait d’être perdu dans cette situation irrationnelle, se tourna vers Alyx.

- Bon eh bien, je crois que nous n’avons pas besoin de chercher bien loin l’action ; elle semble venir à nous dans n’importe quelles circonstances. Qu’en dis-tu ? On y va ?

Et comment qu’ils y allaient ! Se faufilant donc parmi la foule, ils rejoignirent la file et attendirent patiemment leur tour. Celui-ci arriva bien plus vite qu’Alban ne le pensa, et, face au Pokémon, il eut un instant de bug mental.

- Oooh comme vous êtes mignons, tous les deux. Alors, qu’est-ce que ce sera pour vous ?

Alban se tourna vers Alyx, qui semblait encore réfléchir.

- Heu eh bien… Disons que je voulais simplement te voir de plus près, c’est tout. Par contre, Alyx veut peut-être un changement. Tiens Alyx, tu peux passer en premier si tu veu-
- Oh allons, ne sois pas rabat-joie ! Pour la peine, je vais commencer par toi. Laisse-toi tenter ! Quel âge veux-tu avoir ?
- Je heu… n’y ai pas vraiment réfléchi. Comme… tu veux ?
- Entendu ! Alors pour toi, ce sera…

Il fit un tour sur lui-même et Alban ferma les yeux. Il ressentit une sensation de chaleur étrange et agréable dans son corps. Lorsqu’il souleva enfin ses paupières, il constata qu’il avait grandi et que ses sensations étaient légèrement différentes. Il regarda ses mains, beaucoup plus grandes, et observa ses muscles, bien plus dessinés. Son costume, lui, avait disparu pour laisser place à un costume sobre et élégant. Heu… il ne fêtait pas Halloween, dans le futur ?

Levant un visage interrogateur vers le Celebi, Alban le vit pouffer de rire.

- Et 10 ans de plus pour le beau jeune homme. Maintenant, au tour de la petite sorcière !

Wow. C’était donc ça, son lui de 27 ans ? Se tournant vers Alyx, il attendit que ce dernier ait fini avec le Fabuleux. Quel genre de souhait allait-il formuler ?

HRP : Déroulement des évènements
- Alban parle avec Alyx
- Ils décident de retourner à la soirée
- Celebi apparaît à ce moment, et le duo fait la queue pour rencontrer le Fabuleux
- Arrivés à leur tour, Alban essaye de se dérober mais Celebi le transforme
- Il a à présent 26 ans, et est habillé en costard sobre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Oblivia ; Kalos
Âge : 16 ans.
Niveau : 31
Jetons : 1315
Points d'Expériences : 710

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 9 Jan - 16:38


De sombres nouvelles...





En fait, ça devait être ça : j’étais en plein rêve. Peut-être que j’avais finalement décidé de ne pas aller à la soirée et que je m’étais endormi comme une larve dans mon lit, les couvertures mal relevées sur moi et bavant sur mon oreiller. Ou alors, j’étais effectivement venu, mais je m’étais évanoui au moment où Alban m’avait plaqué au sol pour me protéger, ou quand j’avais trébuché à cause des Pokémons. Oui, ça devait être ça, parce que définitivement, ça ne pouvait pas être réel.

Nous étions donc revenus à la soirée avec les autres, qui regardaient avec surprise et émerveillement le petit Pokémon qui était apparu. J’avais presque envie de me jeter dessus pour le câliner tant il était mignon, mais je savais que ça n’était pas du tout une bonne idée. Alors je le fixais, de loin, aussi intimidé qu’attendri. Il était tellement craquant, mais en même temps, il était très puissant. Alban me proposa de s’en approcher, comme le faisaient des dizaines d’autres élèves. Je ne savais pas trop ce qui allait se passer, mais nous y allions. Je tenais toujours sa manche, au cas où. Ce n’était pas du tout le moment de finir tout seul, pour le coup. J’aurais un petit peu paniqué. J’écoutais le garçon discuter avec Célébi, les observant l’un et l’autre. N’empêche, qui aurait cru qu’il parlait autant, celui-là… Roh, mais non, pas Alban, Célébi ! Vous suivez un peu ?

« - Et 10 ans de plus pour le beau jeune homme. Maintenant, au tour de la petite sorcière ! »

Je sursautais un peu en entendant ça. C’était donc mon tour ? Je ne savais pas vraiment ce dont j’avais envie, et en cinq secondes, je devais faire toute une réflexion qui m’aurait pris des heures. D’un côté, j’avais envie de retourner à l’insouciance de l’enfance. Ne plus avoir à réfléchir, juste grimper dans les bras de n’importe qui et m’endormir paisiblement jusqu’au lendemain. Et d’un autre côté, c’était l’occasion rêvé de voir ce que j’étais devenu dans le futur, au moins physiquement, et ça me donnerait sans doute des indices sur ma future profession et mon rang ! Hmm… C’était difficile, mais oui, je savais ce que je voulais.

« - Je voudrais, hmm… Je crois... Vieillir. Oui, voilà ! Jusqu’à 25 ans ! Euh, non, trop proche… Jusqu’à 30 ans ! »

Le double de mon âge, presque. En plus de dix ans, j’espérais avoir eu le temps de faire quelque chose de ma vie. Avant la transformation, je confiais Cierge à Alban, le lui donnant dans ses mains. Et en un battement de cils, j’étais… Beaucoup plus grand. Perché sur des talons hauts, et avec une blouse blanche. Visiblement toujours blond, et toujours scientifique, donc… Je me tournais vers mon ami du soir et grimaçait un peu.

« - Apparemment, on s’amuse pas beaucoup dans le futur, toi et moi. »

Pas une trace de déguisement. J’avais la désagréable impression d’avoir pris un coup de vieux. Bon, c’était le cas, mais pas à ce point ! Je me tournais vers Célébi et le remerciait timidement pour ses « services », reprenant mon Funécire pas du tout troublé sur mon épaule. Puis je revenais à Alban.

« - Alors… Maintenant qu’on est comme ça, qu’est-ce qu’on fait ? Si on a toute la soirée… Enfin je dis « nous », mais si tu veux partir de ton côté, évidemment… »

Ouah, j’étais totalement perdu, là. Un peu mal à l’aise aussi. J’avais l’impression d’être arrivé à mon but, en tout cas, c’était ce que mon physique me laissait croire. Mais ne pas en avoir la certitude me gênait vraiment beaucoup. J’essayais de capter le moindre détail sur moi, mais peut-être que c’était mieux de ne pas savoir, finalement. Au moins, une chose était sûre : je n'étais pas marié, vu l'absence de bague à ma main gauche. Pas la plus réjouissante des nouvelles, dans le fond. Bah, tant pis ! Tant que j'ai un métier qui me plait, ce qui semble être le cas vu ma blouse, c'est le plus important.


© A-Lice | Never-Utopia



Résumé:
 

_________________

 
This madness is
supreme



Dernière édition par Alyx Levi-Harabo le Lun 9 Jan - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4249-start http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4259-alyx-levi-harabo-noctali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 664
Points d'Expériences : 1104

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 9 Jan - 18:46

Je suis là donc je triche ? … Je comprends PAAAAAAAS.*esquive à droite* Veux dire quoi ça… Veux rien dire ! Bon je suis peut-être parti sans attendre vraiment le signal du départ… *esquive à gauche* Pas pratique de courir au milieu de tous ces gens et pokemons en réfléchissant. Hmmm, bon bah dans ce cas je vais arrêter de re… Ah ! BONBONS ! SUCETTES ! Oh sont beaux les masques aussi. Au final après un passage par de multiples stands, nous finissons par nous arrêter devant un stand ou Calua parvient à nous récupérer tout un sac de chocolats gratuits chacune. TROP CHOUETTE ! Merci coloooc. … C’est quoi une coloc ? … Aucune importance haha.

- Hm ? Ah fait tout noir d’un coup !

*CRUNCH* Une grosse sucette dans la bouche alors que je commence à examiner mon butin, je sens un gros poids se poser sur ma tête et ensuite quelque chose s’abat sur mes yeux. Un peu paniquée et ne voulant pas me laisser faire, je commence à courir en tournant en rond tout en entendant des « Coxyyy ». … Coxy ? QUI A ETEINT LA LUMIERE ! … Ah mais je connais ça ! STOP ! Pilant sur place sans prévenir, le pokemon qui s’accrochait comme il pouvait à son perchoir pour ne pas tomber est soudainement projeté en avant et parvint de justesse à se stabiliser en l’air. Après ça il se retourna avec un air de pokemon victime vexé et abattu a qui on a promis des sucettes et qui n’en a pas eu. …

- ETOILE ! AH vi !

*CALIN ♥* Pourquoi je ne sais pas trop, mais je ressens comme une grosse bouffée d’affection quand je vois l’insecte et je ne peux pas m’empêcher de le serrer très très fort fort fort. SUPER FORT ! C’est mon pokemon huhuhu, enfin c’est le pokemon de futur moi, mais c’est pareil ! Il est trop mignon en plus c’est chouette. Lâchant le Coxy qui est encore surpris de ce qui vient de se passer, j’en profite pour fouiller dans mon sac et lui donner un chocolat qu’il prend avec joie. MIAM ! Après ça il revient peser son poids sur ma tête (elle a le cou solide futur moi !) et cette fois ci quand le noir s’installe à nouveau, je me contente juste de pousser un peu ses pattes pour y revoir. PAS PRATIQUE LE CASQUE COXY ! Bon en même temps, pas grave parce que c’est cool. Si les frangins voyaient ça ils seraient trop jaloux huhuhu. Trop fort ! Bref pendant que je refais connaissance avec mon pokemon, Calua elle fait de même avec son Coxyclaque (c’était pas un Coxy lui ? Bah aucune importance). Au final ma sucette dans une main et un bras levé tenant un paquet de bonbon à hauteur du Coxy pour qu’il puisse piocher dedans, nous grignotons en admirant le spectacle. Faut pas se mêler de la façon d’élever les enfants des autres il paraît. … Polo ça compte comme le papa de Calua … ? Aussi loin que je me souvienne, c’est lui qui s’occupe d’elle en tout cas, donc je préfère rester de côté. Pis bon c’est quand même rigolo de les regarder *SLURP* Très très très rigolo. Oh des bonbons ! HOP ! Dans le sac ! Faut pas gaspiller (on repartagera tous nos tas équitablement à la fin de toute façon).

*Quelques SLURPS, GNOM et CRUCNH plus tard*

- Maison hantée ? OK ! Ca sera peut-être rigolo.

Tenant la main de copine coloc, je m’avance fièrement en direction de la maison des horreurs équipée de mon casque Coxy. LET’S GO ! Normalement je devrais demander à papa pour aller dans ce genre d’endroit toute seule, mais comme je suis pas toute seule. (COPINE). Au pire je dirais que j’ai demandée à Maman, Maman dit toujours oui à ce genre de chose de toute façon. … J’aurais bien demandé aux jumeaux de venir aussi… Bof ça va aller. Même pas peur ! De toute façon j’ai mon casque. CA VA ETRE FUN !

-PLASMAAA !
- KYAAAAH !? … Ahahahaha ! L’est trop bizarre ce ballon. *pof* Hm ? Ca va pas Etoile ? *Poke poke* Ah ben bravo ! Craqué à la première attraction. Pff la honte…

Regardant ce pauvre Etoile couché sur le dos à cracher des bulles, j’avoue être un peu déçue. Roo t’es pas drôle ! Pourtant elle commence bien cette maison ! Elle commence ! Ca veut dire qu’il va y avoir encore mieux après en plus ! Tomber k.o à cause d’un ballon Ectoplasma qui nous sort du mur avec quelques lumières pourpres et un cri enregistré… KAPOUT ! Pas avec Sam que ça serait arrivé ! … Il est où Sam d’ailleurs ? Bah pas grave. TCHUSS ! Toujours un peu boudeuse, je commence à avancer en laissant le « cadavre » de la coccinelle derrière moi. Il se débrouillera à son réveil pour sortir. Ca lui fera les pieds ! Epreuve de courage. PANG ! Moi je n’abandonnerais pas aussi facilement ! Prenant la main de Calua je commence à avancer donc avec un air résolu pour… M’arrêter et faire demi-tour. Bon se serait pas très gentil en fait, moi j’aimerais pas qu’on me fasse ça… Farfouillant dans mon sac a dos taille ado (pleins de place !), je sors chocolat sur chocolat pour finalement retrouvé la poche à pokeball. BINGO ! Retassant les chocolats en bazar par-dessus l’œuf, je récupère … la … œuf. … Pendant quelques secondes je ne sais pas pourquoi, je le regarde un peu comme hypnotisé, comme s’il m’appelait. … ZARB ! Secouant la tête de droite à gauche tel un toutou trop mouillé, je me reprend et fait rentré le Coxy dans sa sphère. Après je remet bien tout dedans en bazar (pas ma faute, y a trop de bonbon d’abord), je remet ensuite mon gros sac sur mon petit dos la tête plus légère. Direction Calua ! COPINE ! L’œuf ? Borf, il est bizarre de base. Depuis que je l’ai récupéré, y a comme un truc différent avec lui qu’avec les autres. Pink a dit que c’était parce que c’était un œuf de pokemon psy et que j’avais de la chance de ressentir ça et blablati et blablabla je sais plus. L’œuf il éclora quand il éclora. En attendant. HALLOWEEN REPREND ! Hein ? On nous suit ? Bah on est dans une maison hantée, y a d’autres gens hein. Sont pas malins ces narrateurs…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 262
Points d'Expériences : 215

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mer 11 Jan - 16:14

D'habitude, elle avait pas le droit d'aller dans les maisons hantées. Maman disait que après, elle allait faire des cauchemars....Mais cette fois, elle était avec Tella ! Et comme Tella, c'était la plus forte, y'avais pas de problèmes ! Par contre, c'est vrai qu'elle faisait un peu peur, cette grosse maison : Toute sombre, toute tordue, on ne voyait même pas ce qu'il y avait de l'autre coté de la porte ouverte, tellement c'était sombre. En plus, y'avais des Cornébres en métal qui la regardait méchamment au-dessus de l'entrée.
Mais elle avait pas peur! Elle avait peut-être que six ans, mais elle était super courageuse ! Bon, par contre...

''Pollo...T'veux bien passer devant, steuplééééé ?''

Ben quoi, quand on est grand, on passe devant. En plus, avec son casque et son masque, c'était forcément un SUPER-HÉROS ! Y'avais même sa carapace qui faisait une cape trop cool. Donc, si c'est un super-héros, Apollo pourra la protéger contre tous les monstres de l'univers. Et avec un calin pour l'encourager, c'est sûr qu'il serait encore plus fort ! Allez, on rentre en plus, Tella, et ben elle est en train de partir en courant. Pis c'est pas juste, elle a un Casque-Coxy et pas Calua....Oui mais Pollo, il est trop grand pour faire un casque. Hmmm, c'est compliqué...

''PLASMAAA !''

''AAAAAAAAAAH !....Non, le touche pas Tella, il va te manger !''

Ah ben non, c'est un faux Pokémon. Bien moins téméraire que Tella, elle allait quand même le tapoter un peu, pour vérifier du bout des doigts. Ça bougeait pas, c'était tout lisse, on dirait un ballon. Sûr que MR. Vessali, il aurait dit que c'était juste un petit tour...Euh, c'est qui MR.Vessali ? Sais pas, mais il était super gentil sûrement ! Et même si elle a eu peur, c'pas ça qui va l'empêcher de continuer ! En plus, Super-Pollo et Super-Tella ont même pas eu peur, sont trops forts.

''Euh Tella...Tu crois qu'il est mourru ?''

On peut pas en dire autant du Coxy de sa copine. C'est vrai que c'est rigolo de le *pokepoke* et qu'il ne réagisse pas. Par contre, elle comprenait pas un truc....Pourquoi Pollo, il a l'air aussi dépité et qu'il secoue la tête comme ça ?
Ça a pas l'air de déranger Tella, vu qu'elle le laisse là, tout seul...Non, c'est trop triste !

''Tella, t'es pas gentille...C'est pas sa faute, il a eu peur...''

Pendant que Tella faisait demi-tour pour aller chercher sa coccinelle évanouie, elle, elle pourrait se gaver de sucreries. Surtout que sa copine venait d'en sortir tout plein de son sac, donc à l'assaut !
*Nomnomnom* C'est rigolo comme pièce, y'a pleins de trucs bizarres accrochés au mur....Oh, celui-là, il est joli et il brille. En plus, ça ressemble à un Papillusion, elle va le prendre pour le ramener à Maman et lui offrir !

*CLIC*


''Jépaféexprés !''

C'est vrai, elle avait juste tiré dessus, c'était pas sa faute si la porte venait de se fermer derrière elle. D'ailleurs, les gens qui étaient de l'autre coté, ils avait l'air vachement surpris. Mais elle, pas le moins du monde : Les murs se mettent à tourner autour d'elle et Stella, c'est comme un manège, youpiiiiiiiii ! Bon par contre, ça dure pas très longtemps, c'est dommage. Quand elle allait sur le dos du Ponyta à Illumis, c'était plus mieux d'abord ! Et maintenant, en plus, y'avais trois couloirs ouverts, ce qui veut dire...Encore plus d'aventure, yeaaaah !

''Am stram gram, abra kadabra alakazam..On prend celui-là !''

Attrapant la main de Tella, elle allait lui montrer qu'elle aussi, elle était super courageuse en passant devant ! En plus, elle avait super bien choisi : Le couloir était tout pleins de jolis bureaux comme celui qu'elle avait à l'école, de tableaux avec des bonhommes rigolos et de grosses armures trop classes ! Et de l'autre coté, elle voyait même une grosse porte avec des décorations trop bizarres. Y'avais sûrement un trésor de l'autre coté !

''Ouuuuuuuh...''

''Kya !..Pollo, t'es pas drôle !''

Il peut bien écarter les pattes et faire comme si c'était pas lui, elle savait tout ! Et même la petite boule bizarre qui vole au-dessus de leur tête, elle pouvait pas être coupable. Elle était troooooop mignonne ! Alors, on rigole et on part en courant tout droit. En plus, c'est super cool pour saluer leur passage : Chaque fois qu'elles dépassent une armure, y,a la grosse épée qui tombe juste derrière avec un *CLANG*, c'est comme si elles étaient des princesses (Une pensée émue pour le pauvre Pollo, qui, à cause de sa taille, finira donc aplati à huit reprises).
Et de l'autre coté du couloir, lorsque Tella ouvre la porte, c'est encore mieux : On dirait une salle de bal comme dans les livres que Maman lui lit le soirs et en plus, y'a un petit Pokémon tout mignon au milieu !

''Oooooooh ! Tella, tu crois qu'on peut le garder ? Alleeeeeez !''

Même si c'était non, pas grave, elle allait lui faire un calin !

''Coucou toi...Tu veux être mon copain ?'

''...GROOOOOOOOOOOOOH !''

''HIIIIIII !...*Sniff....snifff*...Ouaaaaaah !''

Le petit truc mignon, il venait de se transformer en gros Pokémon effrayant et elle avait peuuuuur! Tombé en arrière sur les fesses, elle se mit donc à pleurer à gros sanglots, tandis que Pollo se jetait sur l'espèce d'ombre massive. Il la touchai à peine qu'elle se transformait en une espèce de petite gelée mauve qui s'enfuit par un petit trou dans le mur. Mais tout ça, Calua s'en fichait : Elle avait peur, elle voulait plus continuer, elle voulait sortiiiiiiiir...
Heureusement, Super-Tella était là pour la consoler !

''*Snirfl*...Ok, vais essayer. Merki, Tella....''

Elle allait être courageuse pour sa copine. Et avec un second calin et encore un d'Apollo, c'était fini les grosses larmes ! Elle allait être la plus courageuse des aventurières-magiciennes-super-héros et puis voila ! D'abord, pour que ça marche, lui faut une plus grande cape ! *SCRITCH* Ça tombe bien, y'a pleins de rideaux dans cette pièce. C'est pas pratique pour marcher mais c'est trop la classe !
Et pis en plus, Tella a raison, c'est que des blagues et du faux, ici...Même la grose armure noire avec sa massue géante, qui vient de rentrer dans la pièce ! Elle avait un peu peur, surtout qu'elle était vraiment toute petite en comparaison. Sauf que c'était comme avec les gros monstres de dessins animés : Vu que c'était elles, les zéroines, elles allaient gagner avec le pouvoir de l'amitié !
D'abord, on prend la pose super classe tandis que le méchant, il approche. Ensuite, la formule magique !

''Eh Tella, regarde ! Pollo...FU-SIOOOOOON !'

Allez, lancez la musique épique ! D'abord, Pollo viens se mettre derrière elle. Ensuite, il lui attrape le torse avec deux de ses bras. Puis, comme il est plus gros, il peut poser son menton sur la tête de Calua. Et maintenant, décollage dans la ''Super-Armure-de-combat-Pollo-3000'' ! Tu vas voir, espèce de gros monstre vilain pas beau qui c'est la plus forte ! Le Coxyclaque était assez fort pour la porter sans peine et pour voltiger un peu, elle avait juste besoin de se pencher pour qu'il comprenne où elle voulait aller.
Il est tout pataud en plus, vu qu'elle a juste besoin de lui voler autour pour éviter qu'il ne l'attrape avec ses bras. Et lorsque Tella entre dans la danse, faut pas longtemps pour qu'il se fatigue. Maintenant, on l'achève, yahaaaaaaa...Ah non, il a dit ''Pouce''. On attaque pas un adversaire qui dit ''Pouce'', ça se fait pas. À la place, elle se porta juste à hauteur de la visière, toujours porté par Pollo.

''Eh Tella, tu crois que c'est tout vide à l'intérieur ?...Oh, bonjour !'

Ah ben non, y'a quelqu'un dedans. Eh, mais c'est Sam ! Coucou Sam, elle va même te poker le nez pour te dire bonjour. Il a l'air un peu fatigué et puis, il est vachement plus grand que la dernière fois, non ? Ah, mais la poitrine aussi, elle s'ouvre avec une petite fenêtre rigolote...Oooooh, y'a un Flobio en dessous. Coucou, toi aussi ! Et pis d'abord, qu'est-ce qu'ils font entassés comme ça ?

HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 16 ans
Niveau : 65
Jetons : 11899
Points d'Expériences : 2085

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mer 11 Jan - 21:35




Event Halloween 2016 - De sombres nouvelles...
RP Commun

La magie de Celebi était vraiment exceptionnelle. Contrairement à l’idée qu’il s’en était fait, ce n’était pas uniquement l’apparence de son lui du futur qu’il avait revêtue. C’était bien plus complexe que cela… Comme si Celebi avait fait venir un Alban d’une autre dimension, à qui il avait superposé ses propres souvenirs de cette strate temporelle. Il ne savait pas si c’était le cas pour tous les autres élèves ; si certains avaient eu une transformation plus ou moins incomplète. Toujours est-il que dès qu’il se posait une question sur son futur, il obtenait automatiquement la réponse dans son esprit. C’était comme essayer de se rappeler d’une chose qui nous était arrivée ; les éléments se tissaient au fur et à mesure pour reformer une entité complète. Incroyable. Néanmoins, Alban avait-il réellement envie d’en savoir plus sur ce qu’il deviendrait ? Celebi les avait mis en garde sur le fait que les voies du futur étaient fluctuantes… Il s’agirait donc uniquement d’un des destins qu’il pourrait avoir ? Il sentit sa respiration s’accélérer. Même si son véritable futur serait différent, comment prendrait-il le fait d’avoir échoué ? Il fallait absolument qu’il évite de se poser certaines questions. Il n’avait pas envie de savoir s’il avait été en mesure de reprendre les courses aériennes… ni si son futur-lui d’une certaine ligne temporelle avait réussi à se réconcilier avec Maxine… ni avec qui il était en couple… Ce n’était pas un futur qui était définitif. Mais pour autant, il n’avait pas envie de se faire de faux espoirs.

Il décida cependant de chercher quelques indices sur lui. Il était grand, plutôt bien bâti, dans un costume classique et sobre qu’il aurait très bien pu porter, 10 ans en arrière. Il avait 26 ans… Il était encore relativement jeune, même s’il sentait qu’il avait eu un peu plus de vécu. Il cligna des yeux plusieurs fois et remarqua la présence des lunettes sur son nez. Il les enleva et essaya de regarder Alyx, droit devant lui. C’était… plutôt flou. Etonné, il remit ses lunettes en faisant attention à ne pas faire tomber le Funécire qui était accroché à ses doigts. Alors comme ça, sa myopie s’était encore aggravée avec le temps ? A 16 ans, il lui arrivait de porter des verres de repos lorsqu’il travaillait trop longtemps sur un dossier mais… visiblement, 10 ans d’études acharnées avaient achevé de lui bousiller la vue. Bah.

Redressant la tête lorsqu’Alyx eut finit sa transformation, il esquissa un sourire face à la nouvelle apparence du Noctali. Toujours blond, perché sur de hauts talons, avec une blouse de Scientifique. Apparemment, il n’était pas le seul à avoir fait une croix sur Halloween. Quoique… à leurs âges respectifs, cela ne devait pas être si étonnant. Après avoir remercié le Fabuleux, ils s’éloignèrent donc pour laisser la place aux autres. Alyx fit une remarque sur le fait qu’ils ne s’amusaient pas trop, dans le futur. Alban eut un petit rire :

- Tu as peut-être eu une urgence au travail. Quant à moi, euh…  

Des souvenirs affluèrent dans sa mémoire, et il s’immobilisa quelques secondes pour en saisir le sens.

- … j’étais à la soirée d’anniversaire de Nolan, mon colocataire ici… Je suis plutôt content de constater que nous avons gardé contact, même 10 ans après.

Il eut un léger sourire et continua de fendre la foule pour trouver un coin plus tranquille. Avec douceur, il tendit le Funécire à Alyx pour le lui rendre, puis pouffa de rire. Penchant la tête vers le Scientifique, il lui répondit, mutin :

- Il me semble t’avoir dit que j’allais faire en sorte qu’on puisse s’amuser, toi et moi. Alors non, je ne vais pas te laisser seul. Quant à ce que l’on pourrait faire, je n’ai pas énormément d’idées. Déjà essayer de comprendre comment Celebi nous a impactés ? J’ai l’impression que nous n’avons pas exactement eu le même genre de transformation… Pour ma part, j’ai gardé majoritairement ma façon de penser avant la transformation, mais dès que je pense à quelque chose, j’ai des souvenirs de mon futur moi qui me reviennent. Comme si nos deux existences étaient superposées… Mais j’ai l’impression que…

Pointant du doigt deux élèves qui étaient en train de parler à côté d’eux, il invita Alyx à tendre l’oreille pour écouter un peu leur conversation.

- … certains des transformés ont majoritairement la façon de penser de leur eux adultes, avec quelques vagues souvenirs de ce qu’ils ont fait lorsqu’ils étaient ici. C’est étrange, n’est-ce pas ? Lequel des deux est-ce, pour toi ? Voire aucun des deux ? En tout cas, tu n’es pas curieux de savoir ce que tu es devenu ? Cherchons peut-être des indices…

Un clin d’œil plus tard et Alban fouillait déjà ses poches à la recherche de pistes. Il n’avait pas envie de se gâcher son futur en essayant de penser à tout et n’importe quoi. S’il portait sur lui des informations de son lui du futur, il les prendrait volontiers… Sinon… Tant pis, il les laisserait de côté. Ecartant des doigts les quelques kleenex propres qui traînaient dans sa veste, il attrapa une sorte de portefeuille qu’il gardait sur lui et l’ouvrit.

- Ah ! Alors voyons voir… Une carte d’identité qui ne m’apprend pas grand-chose de plus… Une carte d’abonnement à la salle de sport ; wow, je suis motivé. Une carte d’abonnement à la librairie… Ben ça alors !

Il sortit une photo de sa petite sœur qu’il gardait avec lui et éclata de rire.

- Ma petite sœur est devenue actrice. L’horreur ! Bon ceci dit, elle est déjà idol actuellement donc je suppose que c’est la suite logique des choses mais… c’est perturbant quand même. Mon esprit me dit qu’elle a réussi à devenir super célèbre. Je préfère ne pas me demander si elle me fait énormément d’ombre ou pas, ahaha.

Il rangea la photo d’Arya et ferma son portefeuille. Pas d’autres informations. Même pas une photo d’une éventuelle petite amie… Un peu déçu - dans le fond, peut-être aurait-il aimé savoir -, Alban sentit une chaîne autour de son cou. La sortant doucement, il vit une sorte de petit médaillon en forme d’œuf en bronze finement ouvragé. Vu le petit mécanisme sur le côté, le médaillon s’ouvrait très certainement. Il hésita… Y avait-il une photo à l’intérieur ? Une photo de quelqu’un d’important ? Il leva la tête vers Alyx. Il ne savait pas vraiment ce qu’il convenait de faire. En avait-il envie ou non ?

- Je n’ose pas vraiment regarder à l’intérieur… C’est bête mais j’ai un peu peur. Enfin… ça donne quoi de ton côté ?

HRP : Déroulement des évènements
- Alban a 26 ans
- Il se pose des questions sur son lui du futur et élabore des théories
- Il papote avec Alyx. Rien de plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3557-alban-abernaty-le-ciel-se-nourrit-d-ailes http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3559-alban-abernaty-voltali
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 15
Niveau : 10
Jetons : 1541
Points d'Expériences : 304

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 12 Jan - 12:38

Halloween
Le courage d'aller de l'avant
Leype a récupéré le Monorpale qu'il avait quand il était enfant. Le-même qui est responsable de la mort de son frère. Il l'ignore depuis 3 mois mais décide de faire un premier pas sur le chemin du pardon en l'emmenant à la fête d'Halloween.
Clarent
Monsieur Altmile, puis-je vous demander de vous installer ici?
Mes doigts tremblent à l’idée de l’épreuve qui m’attend. Non. Ils tremblent devant le défi que je me suis imposé. J’ai décidé de mon avenir, mes doigts tremblent, je te tiendrai fermement. J’ai promis de t’aimer à nouveau, mes hésitations te blessent, je te toucherai avec mes sentiments. C’est ma volonté et mon amitié qui m’ont aidé.  Ce n’est que mon corps et ce n’est que mon esprit qui te rejettent. C’est ton contact et c’est ta présence qui me retiendront.

Monsieur Altmile ?

Désolé Madame Pompon, je viens de suite !  

Madame Pompon est la personne qui m’a accompagnée pendant mes années à jouer à l’acteur, il est vrai que je connais la théorie sur le maquillage, sur les costumes, etc. Mais la vérité, c’est que sans elle je n’aurais été qu’un enfant de plus qui s’amuse avec un rouge à lèvres très cher. Elle pose ses mains sur moi et j’oublie tout, je ne suis plus qu’un instrument qu’on prépare, une arme qu’on entretient, qu’un acteur qu’on déguise. Mes tracas se mettent en pause. Loin de mes parents depuis mon plus jeune âge, Madame Pompon a été ce qui se rapproche le plus d’une mère pour moi. Mais celle-là ne m’a pas abandonné après la mort de mon frère.

Merci...

Arrête, pas de ça entre nous et arrête de faire cette grimace. Je suis là pour mettre ton sourire en avant.

Une fois mon déguisement et mon maquillage prêt, je ressemble au mélange d’un fantôme, d’un vampire et d’un écuyer. Ma tenue traditionnelle a été teinte de noir au lieu du vert, mes pupilles sont rouges, mon visage est blême, mes cheveux sont encore plus pâles. En s’y attardant de plus près l’on peut voir que mes vêtements ont été effilochés, heureusement que j’ai plein de tenues de lutins dans mon armoire. Les mèches de ma chevelure sont plus disparates, il y en a des plus courtes que d’autres, des plus épaisses, donnant un air plus tranchant à ma coiffure. Le résultat me plaît. Je remercie ma mère de substitution avant de m’attaquer à la première épreuve de cette nuit d’Halloween.

A côté du mur démoli de notre chambre se trouve mon armoire. Elle semble venir tout droit d’un conte de fées avec ses immenses portes en bois et ses ornements dorés. La serrure au milieu est aussi démesurément grande pour la petite clef qui siège en son centre. Je la tourne jusqu’à entendre le clic que je redoute tant, le bruit de l’acier qui s’active. Je continue sans m’arrêter pour ne pas perdre mon courage, j’ouvre les portes. Il y a des habits, il y a des trésors d’enfance, il y a encore d’autres choses dans les tiroirs secrets, mais ce que je cherche est exposé au centre. L’épée attire de suite tous les regards, il est difficile pour moi de vous la décrire car je la verrais toujours différemment.

Le ruban qui s’étend sur presque un mètre depuis l’extrémité du pommeau par exemple semblerait se disputer la mer et le ciel avec ses nuances de bleu qui se rencontrent en une spirale. Pourtant je ne vois que les vestiges des points de suture qui ont servis à recoudre une des extrémités de cet ornement. J’étais encore un enfant et j’étais à peine plus grand que ce ruban, alors quand je jouais avec, j’ai fini par tomber et il s’est déployé comme une main pour me protéger de sa lame.
La gemme sertie qui marque la limite entre la lame et la garde vous ferez penser à un œil à n’en pas douter qui semble vous suivre du regard. Je ne compte même plus le nombre de fois où accrochée dans mon dos, l’épée a vu venir des dangers que je suis heureux d’avoir évités.

La lame est rangée actuellement et c’est une bonne chose, car il m’aurait fallu encore bien des mots pour la décrire alors à la place je vais vous parler de son fourreau. Il serait facile d’évoquer l’apparence ternaire de l’étui : à son sommet trône trois cercles, juste en-dessous on distingue une fente divisée de manière rectiligne en trois blocs et enfin une rosace faite de seulement trois cercles s’étend jusqu’au point le plus bas de la protection. Et pourtant, tout ça n’évoque chez moi qu’un monsieur avec une longue barbe.

Pourquoi cette épée qui semble si sympathique est une épreuve presque insupportable pour moi ? Car c’est le Monorpale qui a tué mon petit frère suite à une désastreuse aventure. Je vous invite à taper «drame monorpale» dans un moteur de recherche si vous voulez plus de détails.

Mes doigts se referment sur la garde avec prudence d’abord mais je sais que mon courage ne durera pas alors j’affermis ma prise. Il se réveille de la léthargie que je lui ai imposé depuis cinq longues années, ses yeux ont du mal à s’adapter à la lumière de la pièce, son grincement est à peine audible mais… Il me manquait tellement. Qu’est-ce que j’ai peur mais je ne peux pas juste ignorer mon premier partenaire. Je l’accroche en bandoulière dans mon dos, je ne supporte pas de voir mon épée plus longtemps. J’éteins les lumières avant de partir en direction de la soirée. Dans les ténèbres un œil bleu s’agite, il surveille mes arrières sans faillir, malgré moi.
Résumé
Leype se prépare pour la soirée, il emmène avec lui le monorpale qui est à l'origine de tous ses malheurs et de tous ses bonheurs.

_________________


Leype et ses compagnons


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4306-305-leype-altmile-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4404-leype-altmile-voltali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Oblivia ; Kalos
Âge : 16 ans.
Niveau : 31
Jetons : 1315
Points d'Expériences : 710

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Dim 15 Jan - 15:04


De sombres nouvelles...





Je l’écoutais parler, mais fronçais légèrement les sourcils, imitant mon ami du soir, fouillant dans mes poches encore une fois. J’y trouvais un vieux papier avec une équation très compliquée, ainsi qu’une bague dont je ne connaissais pas la provenance, et que j’étais certain de ne pas avoir à cette époque.

« - Je pense que j’ai dû la ranger là pour ne pas la perdre en manipulant le fossile… Euh, le fossile ? »

Ca m’avait semblé tout à fait normal de dire ça sur le coup, mais à bien y réfléchir, ça devait être comme Alban et d’autres. On devait se rappeler de quelques petites choses, mais rien de très précis, et tout ce que je revoyais était une image floue d’une sorte de pierre entre mes mains. Cependant rien que ça suffisait à me rendre plus qu’heureux. Je poussais un petit cri aigu assez discret. Ouah, ma voix avait un peu changé… Plus mature.

« - Je l’ai fait… ! Hiiii… ! »

Comme ça, on aurait pu juste penser à un gros taré faisant une crise, mais non, ça voulait dire plus pour moi. Je travaillais dans ce que je voulais, j’avais atteint mon but, en quelque sorte. J’allais devenir un super scientifique ! Enfin, je supposais… Je ne savais pas quel était ma réputation, et encore moins si je travaillais à mon compte ou pour quelqu’un. Plus loin encore, ce n’était qu’une possibilité pour mon futur, et peut-être pas quelque chose qui allait réellement se passer… Rah, ça me frustrait tellement.

« - Ahem… Désolé. Enfin bon, je suis sûr que je n’avais pas ces deux trucs-là sur moi avant. Je ne comprends rien à cette formule, et ce bijou n’est pas à moi… Enfin, je veux dire, pas à moi dans le présent, tu vois. » Je rangeais le tout. « Et à part cette histoire de fossile, je ne me souviens de rien de plus. C’est super frustrant. »

Puis je regardais ce qu’il avait sorti. Un médaillon… Ca méritait réflexion.

« - A ta place… Je l’ouvrirais pas. Je veux dire, imagine ce qu’il peut y avoir dedans ? Et après ? Tu passerais toute ta vie à attendre que ça arrive à ce point, et peut-être que ça n’y arrivera jamais ? Je sais pas, tu fais comme tu veux, mais… Moi je ne l’ouvrirais pas. Ou si tu veux, je peux regarder pour toi ? » disais-je en lui tendant la main pour qu’il me le donne, s’il voulait. « Et je te dis si c’est sans risque que tu saches ou pas. »


© A-Lice | Never-Utopia



Résumé:
 

_________________

 
This madness is
supreme

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4249-start http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4259-alyx-levi-harabo-noctali
 Pokéathlète Coach
avatar
Pokéathlète Coach
Région d'origine : Hoenn
Âge : 15 ans
Niveau : 38
Jetons : 664
Points d'Expériences : 1104

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 16 Jan - 16:34

Mais oui je l’aime enfin mon étoile… Je l’aime super fort même ! C’est juste que mes frères quand je suis pas, ils ne ralentissent paAas alors je suis obligée de me débrouiller après pour rattraper. Pour une fois que ça aurait pu être moi qui laisse quelqu’un derrière et qui attends ! Je me suis dit, a essayer ce serait peut-être… Mais en fait non c’est nul, NUL, nul. Pff je ferais jamais ça (d’ailleurs je crois que j’l’ai jamais fait, GOOD JOB futur moi) que ça soit à mes pokemons ou a mes futurs déjà nés petits frères et sœurs (la petite sœur j’aurais peut-être dû… Quoi que de base elle s’en fiche de suivre). BREF ! Je suis une gentille fille ! Je suis gentille avec mes pokemons et je aime toujours très fort mon Etoile à moi. (J’ai des pokemons en plus nananèreee, mes frères ils en ont pas nananaa). D’ailleurs je suis tellement gentille, que quand Calua elle fait des bétises et que la maison commence à se casser et à tourner dans tout les sens, je la fâche même pas. Bah ouais quoi.

- C’est super ! Trop marrant !

La maison qui tourne sur elle-même pour révéler les passages secrets. Pourquoi elle fait pas ça nous ? Je veux que ma chambre elle soit cachée, comme ça je pourrais avoir une chambre de fille rien qu’à moi sans qu’on vienne se moquer de moi ou y mettre le bazar. Comme ça je pourrais jouer à la poupée TRANQUILLE ! … Ah mais j’aime pas jouer à la poupée… BON BAH JE VEUX MON TERRAIN DE FOOT PERSONNEL ! AH NON UNE PISCINE ! Moi j’aime aller dans l’eau avec un joli maillot ♥.

Après ça notre avancée dans le couloir choisi par copine coloc Calua et ses pouvoirs magiques (oui je sais c’est pas une vraie formule, mais chut elle est trop mignonne CUTE comme ça et ça lui fait plaisir.). Il y a pleins de bruits pour faire peurs qui me font glousser (j’ai pas compris pourquoi Calua se fâche après Pollo par contre) et on a même droit à un couloir de chevalier pour nous accueillir comme des princesses (l’adoublement de Pollo en chevalier a été douloureux pour lui par contre OUCH… tiens Pollo des bonbons pour te remettre). Bon allez porte et salle suivante !

- OH LA BELLE SALLE DE BAL ! MAMAN MAMAN VIENS…

Voir… Oups oui elle est pas là. Maintenant que je me souviens de ce que se souvient grande moi, Maman et Papa ne sont pas là. Ils ne sont même pas sur l’île et sont super loin en fait. C’est comme la fois ou j’étais en vacance chez papy, c’est super loin à genre beaucoup beaucoup de jours de marches. Snif… NON. Pas de laisser aller, c’est moi la grande ici, il faut que je veille sur Calua. Pis en plus je suis une grande fille maintenant. Les grandes filles ça pleure pas, sinon les garçons se moquent d’elles et font rien qu’à les embêter. … Ah non ça c’est à mon école actuelle, pas celle de future moi. … C’est perturbant ça ces mémoires mélangées c’est nul ! Hm ? Le pokemon ? Ah euh j’avais pas vu. Bah si tu veux le ramener moi je veux bien hein, tant qu’il est gentil et qu’il est d’a… HAN !

- Caluaaaa ! Hey, c’est pas gentil ça ! Méchant Pokemon ! T’embête pas ma copine !

Bah ouais, Calua c’est ma seule vraie copine de mon âge snif. Je veux pas qu’on l’embête ! non NoN NON ! Même si elle est pas très courageuse, Calua c’est une super chic gentille fille que j’aime beaucoup, alors on l’embête pas. Sinon bah euh, je vais me fâcher très fort ! D’ailleurs Pollo aussi il se fâche très fort et il chasse le méchant pokemon au loin. Bien joué Pollo ! Moi pendant ce temps j’en profite pour rejoindre copine coloc et la prendre dans mes bras pour lui faire un gros calin.

- C’est bon Calouuu. Le méchant vilain pokemon il est parti. Pollo lui a fait peur alors il reviendra plus nous embêter. Puis même s’il revient, bah on le chassera encore ! C’est que du faux ici t’façon. S’ils nous embêtent de trop bah euh… On leur cassera toute la maison nah ! Future moi c’est ce qu’elle fait tout le temps avec ces pokemons quand les méchants pas gentil l’embête. Elle leur casse leur maison.

Hein comment ça c’est pas vrai. SI C’EST VRAI D’ABORD ! JE SUIS PAS UNE MENTEUSE MOI !. Don il casse pleins de trucs ! Sam aussi il casse pleins de truc, puis Blok aussi, puis Dax il fait des trous partout. Puis Gad et ha ! Copine ! Tu vas mieux ? BIG HUG pour fêter ça alors. Tant fait pas copine Calou, je te protège. Le prochain qui t’embête il aura qu’à bien se tenir. Copine reprend du poil de la bête et va déchirer un rideau… On va se faire gronder non ? (Menacer de casser la maison ? Ca n’a rien à voir d’abord). Bon bah tant pis c’est fait. Moi si on me demande je dirais que j’ai rien vu ! RIEN DU TOUT ! (désolé monsieur rideau)… En plus Calou elle a l’air beaucoup mieux à présent, elle prend des poses héroîques et tout et elle va même se battre avec le chevalier noir. … LE CHEVALIER NOIR ? Woh d’où il sort lui ! POURQUOI IL EST TOUT GRAND ET IL A UNE TOUT GRANDE ARME ! Nous on a pas d’armure en plus c’est de la triche ! On va se faire mal si on joue. Sont nuls les organisateurs.

''Eh Tella, regarde ! Pollo...FU-SIOOOOOON !'

HAAAAN, trop fort ! Il est fort Pollo ! Moi aussi je veux faire ça et pis voltiger dans le ciel ! Moi aussi je veux tourner autour du méchant et lui coller des coups de pieds sur la tête. Sautillante, je regarde Calou faire tandis que le méchant a lâcher son arme (c’est pas très malin ça) et tente de l’attraper. Hm Calou et Pollo ils esquivent, mais c’est quand même assez serré hein. Sauf que comme j’ai dis juste avant ! Calou je la protège alors même si c’est rigolo, on l’embête pas sans ma permission !

- CHARGGEEEEEZZZZZ !

Mains en avant, je passe dans le dos du chevalier et je me met à courir très vite très très fort ! Et pan ! Dans la jambe ! Le méchant manque de tomber par terre et essaye de garder l’équilibre tout en esquivant Calua. Zut il s’en sort pour cette fois, il est fort ! Pas grave ! Le temps de repasser dans son dos et CHARGEEEZZZZ ! Ah non le coup du pont c’est de la triche ! J’ai l’air maline à chargez dans le vide moi. Déjà que courir en sandale c’est pas facile… PAN ! Bien joué Calou, en plein dans les fesses. Huhu allez, puisque coloc a sorti l’artillerie lourde, moi aussi je sors la tenue de combat ! Je vire mes sandales hahaha ! Maintenant je cours super vite et je vais pouvoir lui tourner autour et le pousser super vite aussi ! (l’armure Galeking ? Bah non ça serait de la triche et il risquerait de le manger. Pauvre armure…). En deux trois mouvements nos assauts coordonnés fusent sur l’ennemi et le chevalier noir est contraint de se rendre. Bwahaha, bien fait. Fallait pas essayer de nous embêter. Maintenant comme les fans de calins masqués que Maman aime bien regarder, tu vas perdre ton masque et ton… J’ai déjà vu cette tête là quelque part. Hein ?! C’est Sam ?! … HA MAIS OUI !

- Woh, t’as grossi. Y a du laisser aller… SI T’AS GROSSI. CA A RIEN A VOIR AVEC MON CHANGEMENT DE TAILLE ! T’AS GRANDI AUSSI ! … Grandi ? Han ! Comment t’as osé évoluer sans moi ! Spèce de traître ! T’es mon starter ! Elle est où la belle relation ou toi et moi restons ensemble envers et contre tout et ou tu grandis dans un beau flash pour…. Hein c’est temporaire ? C’est Celebi ? Han bah fallait le dire tout de suite alors roo.

Hm ? Oui j’arrive à parler avec Sam et le comprendre. C’est super facile en fait quand on est tout les deux au même niveau (soit lui plus mature et moi enfant, on a la même maturité). Bon par contre faudra quand même rendre l’armure aux monsieurs hein… Vu comme ils sont quand même pas très doués et que je les aime bien, j’aide donc mes deux pokemons à sortir de là malgré les hésitations de Sam. Bah oui je sais c’est cool mais t’arrive à peine à bouger dedans. En plus regarde, t’as tout fatigué Gad, l’est pas évolué lui, c’est pas un sportif hein. Voilà vous êtes libre ♥. On dit merci qui ? On dit merci à sa super dresseuse ♫. …

- C’est moi la dresseuse ! C’est pas toi ! La taille n’a rien à voir d’abord et non je suis pas trop jeune. C’est pas parce que t’as un peu évolué… Pis si on doit laisser faire le plus grand, alors ça devrait être Don le dresseur pas toi ! Alors ? Hein ? Yeah c’est moi la dresseuse !

Là ! Namého, tentative de mutinerie maitrisée. Tu n’es pas encore de taille contre moi mon petit Sam. … Bon il aide quand même souvent grande moi, puis il s’investit… Hm héhé j’ai une petite idée d’un coup moi.

- D’accord, si tu veux on joue à c’est toi le dresseur. Moi je suis ta petite pokemon qui a du mal à se déplacer vite. Tu sais ce que ça veut dire ?

YATTAH ! D’un bond je saute sur le singe et m’agrippe à ses poils pour me hisser au sommet de son crâne. Héhé, y a pas de raison qu’il y ait que Calou qui profite de la poussée de croissance de son starter pour se faire porter. En plus tu squattes tout le temps mon épaule toi, alors je m’installe bien. Assise jambe écartée avec mon gros sac et mon sourire satisfait, je m’amuse grandement de la situation tout en me tenant fermement aux poils du singe. Ah Vi on voit bien plus haut déjà ici héhéhé. Sam il a une grosse tête c’est pratique, c’est bien qu’il ait évolué en fait. Il doit être plus fort et rapide là en plus. Hmm….

- Allez Calou ! On fait la course ! Prête ? Partez ! EN AVANT SAM !

Sans vraiment laissez le temps à tout le monde de réagir à ce que je dis, je tappe des talons sur la tête de Sam qui démarre aussitôt à une vitesse prodigieuse. WOOOH CA VA TROP VIITE ! Resserrant ma prise sur ses poils pour ne pas tomber, je mange beaucoup d’air. C’EST TROP FUN YAHA ! On court partout ! On saute partout ! Les monstres ils ont même pas le temps de réagir qu’on est déjà parti hahahaha ! Si j’avais su j’aurais même pas triché (juste un peu) ! On va trop gagner la course !

- OUAAAAHAAAAA ! HAHAHAHAHA !

C’est tout ce que j’arrive à dire avec la vitesse et l’air, mais en tout cas qu’est ce que je m’amuse. Du coup quand Sam s’arrête d’un coup en soufflant un peu avec de la sueur mais l’œil vif, je suis presque déçue. Presque Seulement parce qu’on s’est super bien marré lui et moi ! C’est presque aussi bien que quand j’ai volé sur Sky haha. On a même trouvé le panneau sortie, on est trop fort. C’est nous qu’avons gagné !

- T’as vu Calou. C’était chouette hein ? … CALOUUUUU !! SAAAM ON A PERDU CALOUUU ! FAUT LA RETROUVER !!! VIIIIIIITE ! … Ah et on a perdu Gad aussi.

Quand on se retourne pour partager sa joie avec sa super copine coloc pour découvrir qu’elle est pas là. Je peux vous dire que ça fait pas plaisir du tout du tout du tout. Mais alors vraiment pas ! En plus j’avais dis que j’allais la protéger ! Han je suis trop nulle ouiiin Calouuuuu. Tant fait pas, ne pleure pas. Moi je pleure même pas en tout cas même pas vrai parce que je vais te retrouver. Allez Sam Go ! Faut qu’on la retrouve ! On sortira pas d’ici sans Elle ! CALOUUUU. Ah et faut retrouver Gad… Mais ça je l’ai déjà dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2904-stella-douglas
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2419
Points d'Expériences : 597

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Jeu 19 Jan - 13:20

Halloween 2016
rp commun


Marie ne bougeait plus.

Elle était stupeur. Les yeux écarquillées, elle ne faisait rien d'autre que fixer ses mains, entourées de gants blancs, certes fort élégants, mais quelques peu inattendus. Et puis, c'est qu'elles étaient devenues plus grandes, ses mains. Beaucoup trop grande. C'était des mains d'adultes. Car actuellement, elle l'était. Adulte. Et en robe de mariée. Qui plus est. Troublée au possible, plus aucun son ne sortait de sa bouche. Il semblait bien difficile de capter l'attention de la Mentali, complètement absorbée par sa nouvelle apparence.

Mais heureusement pour elle...

… CYGNE MAN ETAIT LA !

Et oui ! Déployant ses grandes ailes, le magnifique, grand, beau, et majestueux Lakmécygne s'envola avec grâce, et plongea en piqué pour atterrir juste aux pieds de Marie, pour ensuite baisser la tête et replier son aile en guise de soumission, comme tout bon chevalier servant. A côté d'eux, Soren, Sully, Stahl, Spehiran et Sumia étaient simplement bouches béantes, observant avec autant de stupeur que leur dresseuse leurs nouvelles apparence. Il n'y avait guère que Sain qui prenait la nouvelle avec enthousiasme ! Gonflé d'orgueil, le preux Cygne Man se redressa, et bomba le torse pour laisser à ses compagnons tout le loisir d'admirer son élégance qui était, surprenamment !, devenue toujours plus forte en évoluant. Oui ! A son grand étonnement, il était possible de devenir encore plus noble et imposant qu'il ne l'était déjà, lorsque son sublime corps n'était encore que celui d'un valeureux Couaneton.

Marie glissa un regard en direction de Sain. Nul doute, c'était bel et bien son Couaneton, qui se tenait devant elle. Elle porta sa main à son visage, désorientée, et regarda Nolan venir à ses côtés sans réellement réaliser qu'il était là. Tiens, marrant, il ne paraissait pas si grand, désormais. Le garçon attrapa son bras, et voulut l'éloigner de toute cette foule moqueuse dont Marie n'avait pas réellement prêté attention, mais le Celebi intervint et décida de jouer le même tour au garçon et à l'Abra qui l'accompagnait. Reculant lorsque Nolan la lâcha, Marie observa avec un peu plus d'esprit la transformation de l'élève en adulte, et de l'Abra en Alakazam, sautant au passage la case Kadabra comme cela arrive si souvent dans l'univers de Pokémon à cause d'une certaine controverse.

Les Pokémon de Marie vinrent auprès d'elle, s'enquérant de l'état de leur dresseuse. Sumia vint soutenir la Ranger en lui tenant délicatement le dos, mais Marie secoua la tête de droite à gauche pour refuser poliment son geste.

« -... Ce... Cela va aller. Je suis toujours moi-même, après tout... Bien que... En robe... De... Mariée.  »

Elle porta à nouveau sa main à son visage, et, contrairement à ce qu'elle prétendait deux secondes plus tôt, manqua de basculer en arrière. La Carmache l'empêcha de chuter et la maintint debout, sans réellement que Marie ne s'en rende compte, trop occupée à, enfin, percuter ce que sa tenue impliquait.

« -Je... Je vais épouser... Quelqu'un ? »  

Elle leva sa main gauche, et regarda son annulaire. Une bague. Il y avait une bague sur son doigt. La retirant délicatement, Marie l'observa pendant plusieurs secondes, et eut l'esprit de regarder à l'intérieur pour voir s'il n'y avait pas, par hasard, le nom de l'heureux élu gravé en son sein.

Mais rien.

Mécaniquement, elle remit l'alliance. Elle capta alors le regard Nolan, qui se remettait lui-même de sa transformation, et posa, de brut en blanc, la question qui lui taraudait l'esprit.

« -Répondez-moi sincèrement: avez-vous prévu de me demander en mariage dans les dix prochaines années? »  

Sumia écarquilla les yeux, et lança un regard alerté à Marie. Puis elle se tourna lentement vers Nolan, et plissa, lentement, très lentement, les yeux, avant de commencer à faire frotter les deux lames sur ses avants-bras l'une contre l'autre, un sourire faussement amical sur les lèvres. Nolan, fais TRES attention à ta réponse.

Ose ne serait-ce que sous-entendre que tu es intéressée par Marie, et tu peux dire adieu à ta gorge.

Ah, et ose ne serait-ce qu'insinuer que tu ne veux pas d'elle, et tu peux aussi lui dire adieu.

… En fait, ne réponds pas, il vaudrait mieux pour toi.

Ne réalisant pas vraiment qu'elle venait de mettre la vie de Nolan en danger de mort immédiate, Marie fixait le désormais adulte en attente d'une réponse. Et visiblement, elle n'était pas la seule, puisque Libra, Art, Asmita, Soren et Sully tendaient bien forts l'oreille, ne souhaitant manquer pour rien au monde les paroles du Voltali. Alors ? Mariage ou pas ?

Bien que tendu avec tous ces regards braqués sur lui, Nolan commença lentement à signer une réponse. Niant avoir eu la moindre réflexion à ce propos, il tente de noyer le poisson en changeant rapidement de sujet, transitant sur la raison de sa venue ici même et complimentant, au passage, sa robe.

La réaction de Sumia ne se fit pas attendre.

… Elle regarda Marie avec un air incrédule. Tout comme ses autres Pokémon, en fait. Il avait dit quoi ? Non parce que, comprenez, le langage des signes, c'est pas très courant, chez les Pokémon. D'autant qu'ils n'ont pas tous les doigts pour le pratiquer...

Redéroulant lentement les paroles du garçon dans sa tête, Marie eut besoin de quelques secondes pour en comprendre la signification. Elle ferma les yeux pendant un court instant, et eut pour réflexe d'aller passer ses doigts dans le bracelet que lui avait offert Alban, comme elle le faisait si souvent en situation de stress... Avant de les rouvrir brusquement, réalisant que le bracelet n'était plus à son poignet. Elle observa sa main gauche sur laquelle figurait désormais l'alliance, et lâcha un soupir dépité.

« -Damnation. Mais... Mais qui diable vais-je donc épouser ? Je... Je dois le trouver ! Et au plus vite ! Mais... Comment puis-je m'y prendre ? Je... Je pourrai potentiellement prélever une empreinte ADN sur cette alliance puis tenter de le faire correspondre avec chacun des élèves de cette académie... Si mon époux se trouve bel et bien à l'académie ! Pourquoi devrait-il forcément y être ? Après tout, il est toujours possible que... Que... »  

Au fur et à mesure qu'elle parlait, Marie avait commencé à faire quelques allers-retours sur une courte distance, légèrement paniquée. Sa dernière phrase, elle ne la termina pas, s'arrêtant au même moment de marcher sans se rendre compte que, à défaut de bracelet dans lequel entremêler ses doigts, elle avait commencé à tirer sur le gant où était censé se trouver le dit objet. Marie paraissait complètement déboussolée.

Et Sumia le remarqua. Elle ne savait au final toujours pas ce qu'avait dit Nolan, mais elle comprit sans trop de mal qu'il s'agissait d'une réponse négative. La Carmache fit un pas en direction du garçon, son sourire toujours présent, mais s'effaçant au fur et à mesure qu'elle se rapprochait de lui, pour prendre finalement une expression complètement menaçante. Ayant repris l'affûtage de ses lames, elle ne s'arrêta que lorsqu'elle fut bien en face de Nolan, plongeant ses yeux jaunes à la pupille dilatée dans les siens.

Et heureusement pour Nolan...

… CYGNE-MAN ETAIT (encore et toujours) LA !

Sentant le danger venir, le Lakmégycne n'attendit pas une seconde pour bondir sur son fidèle destrier -à savoir Nolan-, et se posa sans la moindre gêne sur le sommet de son crâne. Surplombant Sumia, il déploya ses ailes, et les agita brusquement pour lancer une attaque Vent Arrière, qui fit brusquement reculer la Carmache, dont la lame frappa dans le vide. Sain lança alors un cri à l'attention de Nolan, lui ordonnant de partir au quart de tour en sens inverse, dans l'espoir de peut-être ne pas se faire égorger par le Pokémon Dragon Sol.

Soren et Sully, voyant que ça dégénérait légèrement, en profitèrent pour s'interposer, et lancer quelques cris à la Carmache dans l'espoir de lui faire reprendre ses esprits. Sephiran resta en retrait, assistant à la scène tout en tenant fermement Stahl, alors que Marie s'était remise à faire les cent pas, ne remarquant absolument pas ce qu'il se passait juste à côté d'elle.

Sumia ne chercha pas à écarter le Croâporal et la Séviper s'étant posés sur son chemin, et se contenta de lancer un regard des plus noirs à Nolan.

Puis elle lui fit un immense sourire innocent.

Fais gaffe à toi, mon grand.

Et alors que Soren lâcha un profond soupir de soulagement, et que la tension commençait doucement à redescendre, Marie lança une grande exclamation.

« -JE SAIS ! » s'arrêtant net, et regardant la petite assemblée ayant bien manqué de s’entre-tuer sans qu'elle ne s'en rende compte, elle reprit « Je n'ai qu'à aller questionner Celebi. Il saura me répondre, j'en suis certaine. » elle passa devant ses Pokémon, et alla se placer juste devant Nolan, sans même prêter gaffe à la présence d'un Lakmécygne plutôt envahissant sur sa tête « Souhaitez-vous m'accompagner ? Il n'est pas dit que je connaisse déjà le concerné, mais peut-être vous, si, auquel cas vous me serez d'une grande aide. »

HRP:
 


© Mzlle Alice.

_________________

« J'ose espérer que votre incompétence apparente ne soit que visuelle. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Sinnoh
Âge : 16 ans
Niveau : 66
Jetons : 2580
Points d'Expériences : 2328

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Lun 23 Jan - 11:48

Ginji Labelvi
      rp commun



« Halloween 2016 »


La petite fille n'a pas l'air de s'être trop fait mal. En tout cas, elle se redresse assez vite, retirant les saletés provoquées par sa chute, et s'enquérant de l'état de son Evoli. Apparemment, ça allait. Bon sang, 'faut vraiment que je fasse gaffe, môa... Je le sais bien que j'ai toujours été maladroit, alors pourquoi est-ce que je m'entête à foncer tête baissée à tout va ? Gnn ! Je sais que j'en ai pas l'air, mais je n'ai plus 5 ans ! Je dois apprendre à me comporter en adolescent ! (Oui parce que bon, adulte, 'faut pas abuser non plus.)

Et justement, voilà que celle que j'ai percuté semble intéressée par l'activité hautement mature à laquelle j'allais me dévouer : la chasse aux bonbons. Oh.

« -Hein ? Bah euh, c'est que en fait... »

Pas vraiment le temps de finir ma phrase (que je n'avais de toute façon pas réellement commencé) qu'elle attrape ma main avec fermeté, en signe de sa détermination à m'accompagner. Son Evoli ne semble pas y voir d'inconvénient et je commence à balayer la foule alentour, cherchant un potentiel adulte qui s'opposerait à ce qu'elle parte en quête de bonbons en compagnie d'un inconnu.

« -Tes parents seront d'accord ? »

De ce que je crois comprendre, elle les a perdu. En tout cas, il n'y a pas l'air d'avoir grand monde en quête d'un enfant égaré. 'Fin, c'est plutôt difficile à évaluer compte tenue de la masse d'élève dont l'âge a été modifié... Et si ça se trouve, elle même n'est pas aussi jeune qu'elle le paraît. Et si Celebi a effectivement rajeuni son physique, alors c'est également le cas de son mental... Arf, il n'aurait pas pu laisser tout le monde en pleine possession de ses moyens ? C'est beaucoup trop dangereux de laisser des gamins vagabonder avec tous leurs Pokémon !

Je n'ose pas imaginer la catastrophe que ça aurait été si il avait fait la même chose avec moi. Avec Oz, Euphie, White Lady, Lucina et mes Motisma, on arrive quand même à huit Pokémon à gérer.. C'est deux de plus que la limite autorisée dans certaines régions ! Enfin, pour le coup, vrai qu'il est sûrement plus difficile de me gérer moi que mes Pokémon. Et c'est sans nul doute pour cette raison que le Fabuleux m'a laissé ma mémoire... On peut dire qu'il a bien réussi son coup, il est parvenu à me raviver des souvenirs suffisamment douloureux pour couper en moi un trop plein d’enthousiasme. Merci, hein.

Bon d'accord, je suis certainement mauvaise langue, il ne pouvait pas réellement savoir pour ma situation d'il y a dix ans. Et quand bien même il pourrait, je le vois mal checker le passé et le futur de chacun des élèves qu'il doit transformer. J'ai juste pas vraiment eu de bol... C'est toujours mieux que s'il m'avait redonné l'apparence que j'avais lors de ma mission de l'été dernier, je suppose.

Ne sachant trop que faire, je coule un regard à Oz, qui hausse les épaules. Je fixe ma main toujours tenue par la petite fille, puis fais un petite moue pensive, avant de hocher la tête.

« -Hum... Ok ! Ce qu'on va faire, c'est qu'on va juste aller demander aux maisons autour du parc, comme ça on s'éloigne pas trop et tes parents devraient pouvoir te retrouver si il faut. D'accord ? C'est quoi ton nom ? » je lui laisse le temps de répondre « Ok ! Appelle-môa Ginji. Et eux, ce sont mes Pokémon.  » je lui indique mes compagnons juste derrière moi, et suis tenté de les lui présenter, mais me dis finalement qu'elle risque de s’embrouiller avec tous les surnoms « On a qu'à aller... Là-bas !  »

J'indique, dans une direction opposée à la lisière de la forêt, une des sorties du parc, débouchant sur une petite rue. Les maisons présentes ne sont pas bien larges et sont souvent sur deux étages différents, et beaucoup d'entre elles ont les lumières allumées. On ne devrait pas avoir de mal à récupérer des bonbons. A condition bien sûr d'arriver à atteindre la sonnette...

De ma main libre, je remets mon masque, et observe brièvement la tenue de la petite. Elle porte un simple pull avec une citrouille brodée dessus. Pas vraiment l'idéal en matière de déguisement. Et on n'a même pas de seau pour transporter les bonbons !

« -Mais avant toute chose, on doit mieux s'équiper. Essaye de voir si tu peux récupérer quelque chose pour pouvoir récolter les bonbons, genre euh... Un grand plat sur une table. Et pendant ce temps, je vais essayer de t'improviser un déguisement ! »

Avisant une table, je demande à mes Pokémon de rester en place afin de former un point de repère suffisamment visible pour la fillette, puis me dirige vers mon objectif. Arrivé à la table, je prends une chaise, et grimpe dessus pour pouvoir être à hauteur de déplacer tous les plats, et les décale tous sur le rebord, avant de déchirer une partie de la nappe. Ignorant royalement les quelques regards jetés vers moi (Les gens, il y a un Celebi à vingt mètres, vous voulez pas le regarder lui plutôt?), j'attrape un couteau et m'assois confortablement sur la chaise pour faire deux petits trous dans la nappe, calibrant leur hauteur ainsi que leur écart par rapport à l'autre en me prenant moi-même comme unité étalon.

Mon petit travail terminé, je bondis par terre, et retourne auprès de mes Pokémon où ma partenaire d'un soir m'attend déjà. Sans prêter attention à ce qu'elle a ramené, je lui pose simplement le drap sur la tête, et l'arrange un peu afin que ses yeux soient bien en face des trous.

« -Et voilà ! T'es déguisée en fantôme, maintenant. On va pouvoir partir chasser les bonbons ! »

Invitant la fille et mes Pokémon à me suivre, je me dirige en direction de la sortie du parc. Il y a pas mal de maisons dans le quartier, en faire le tour devrait suffire à nous distraire... Ou du moins, nous occuper pour la soirée.

Et me changer les idées.

Accessoirement.

HRP:
 

@Eques sur Never-utopia.

_________________



« Des personnes doivent être secourues. Nous devons leur venir en aide. Point. C'est aussi simple que ça. »

Merci Môman Callie!

Diancie Awards:
 


Dernière édition par Ginji Labelvi le Sam 1 Avr - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t780-c-est-par-la-la-sortie-oups-je-suis-alle-trop-vite http://pokemoncommunity.forumactif.org/t799-ginji-labelvi-voltali
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 11
Jetons : 2579
Points d'Expériences : 174

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mar 24 Jan - 16:36

31/10/2016
Halloween 2016


Est-ce qu'il pouvait avoir pire situation que la tienne actuellement ?

Plus tu y réfléchis, plus il te semble pouvoir te permettre de ne pas en douter. Tu es en pleine soirée, au milieu d'une foule en pleine effervescence, les joues ruisselantes de larmes, avec neuf bonnes années de plus à ton compteur, et tu ne sais absolument pas quoi faire. Fort heureusement, le destin a apparemment décidé d'être légèrement plus clément avec toi, en t'envoyant cette jeune femme aux cheveux de feu qui actuellement, tente de te rassurer...avec des degrés variables de réussite. Silencieusement, tu l'écoutes te parler. Tu la comprends, tu comprends ce qu'elle cherche à te dire, comment elle cherche à te venir en aide — mais, étrangement, ses mots ne semblent pas parvenir jusqu'à toi. C'est comme si tu les voyais voler, fragiles plumes qui lentement flottent autour de toi, avant de dissiper en plein air. Malgré toutes ses bonnes intentions, malgré toute sa compassion et son désir de vouloir t'aider...c'est comme si ils rebondissaient contre une paroi de verre, que rien ne pouvait traverser. Mais bien que rien ne puisse t'atteindre dans l'état où tu es actuellement, l'ignorer complètement serait bien plus qu'impoli. Ca serait quasiment impardonnable. Et pourtant déjà, tu t'en veux de n'être qu'un fardeau pour elle, alors qu'elle aurait pu s'amuser ce soir, alors que tu la connais à peine...

C'est typique de toi, Luce.

Tu restes silencieuse, jusqu'à ce que vous parveniez enfin à quitter la foule. Tu n'as même plus l'envie, même plus le courage de chercher des visages que tu connais, des personnes chez qui tu pouvais trouver du réconfort. Ils ne te reconnaîtraient pas ainsi, de toute manière. Toi-même, tu ne te reconnais pas — et cette simple pensée te terrifie. Le problème avec toi Luce, c'est que tu détestes l'inattendu. Lorsque les choses ne se passent pas comme tu l'espérerais, calmement, sans débordement ou panique quelconque, tu t'effondres. Tu n'es pas de ce genre de personnes à vouloir avoir un contrôle total sur la situation ; parce que rien ne se passe jamais comme tu voudrais, et ça ne sera jamais le cas. Si ça l'était, ton père serait déjà revenu, vous vous seriez déjà réconciliés, et tout irait bien dans le meilleur des mondes. Et surtout, tu n'aurais pas cette angoisse lourde et pesant qui te dévore le coeur en ce moment même. Non, tu veux juste que, pour une fois, quelque chose se passe bien dans ta vie. Pas de mauvaises surprises, pas de crises de larmes. Juste un instant de calme, où tu pourrais enfin te reposer. Où tu n'aurais plus à lutter contre toutes ces peurs qui sommeillent au fond de tes entrailles, qui sont toujours là, toujours prêtes à bondir aux moments les moins opportuns.

Des fois, tu aimerais juste fermer les yeux et laisser le monde tourner sans toi, ne serait-ce que pour quelques moments. Mais le monde n'est pas aussi gentil que tu le penses.

Au milieu de tes pensées, tu remarques à peine qu'un homme, bien plus âgé que toi et ton accompagnatrice de fortune vous aborde. Lorsque que l'éclair frappe enfin dans ta tête, tu ne sais pas vraiment comment réagir. Alors, les yeux toujours rivés sur le sol froid et humide, tu jettes des coups d'oeil incertains à la scène qui se déroule à côté de toi. Là encore, ton cerveau parvient à peine à faire le lien entre les différentes données qui te parviennent, floues et vacillantes : oeuf, trouvé, impossible, propriétaire, confier...

Oh.

Il semblerait que cette demande impromptue ait quelque peu mis la jeune femme en situation délicate. « Délicate », dans le sens où après que l'homme, qui avait visiblement jugé qu'elle était la personne idéale pour s'occuper de cet oeuf de Pokémon dont le propriétaire était introuvable — pas que tu puisses en dire beaucoup plus, vu que tu ne la connaissais pas vraiment, et que tu n'avais de toute façon aucun droit de la juger — avait tourné les talons et vous avait laissées, elle avait...complètement cessé de réagir. Le regard hagard, marmonnant quelque chose que tu ne parvenais pas à comprendre, ses mains étaient crispées autour de l'objet...et toi, tu ne savais que faire. Hésitante, tu passes rapidement une main devant ses yeux : aucune réaction. Ce n'est qu'en la secouant légèrement qu'elle finit par revenir à la réalité.

« E-Est-ce que ça va...? »

Ta voix est encore fragile, et tu parviens à peine à l'empêcher de se briser. Néanmoins, tu réussis à rassembler suffisamment de force — et surtout, de courage — pour amener ta compagne s'asseoir un peu plus loin. Elle a bien besoin de reprendre ses esprits, elle aussi...et automatiquement, tu t'en veux. Parce qu'elle a probablement besoin de plus d'aide que toi. Tu serres les poings.

Ce n'est que lorsque vous vous retrouvez assises seules à seules sur un banc en pierre, bien à l'écart de l'agitation causée par l'apparition du Pokémon fabuleux, que ses mots te reviennent en tête ; ou plutôt, qu'ils parviennent enfin à t'atteindre. Cendrillon, hein...? Aussi puérile que soit la comparaison (même si tu ne le pensais pas vraiment car après tout tu es la première à faire des références de ce genre) elle n'avait pas tout à fait tort. Tu n'avais qu'une envie : que les douze coups de minuit résonnent, et que la magie s'efface, que le cauchemar se termine. A l'exception près que...au fond de toi, en ce moment, quelque chose te dit qu'il n'y aura probablement personne pour te poursuivre, personne pour ramasser ta pantoufle de verre. Et tu as l'impression de ne t'être jamais sentie aussi seule qu'en ce moment. Ton moral aurait continué à lentement couler dans les abîmes, aurait sûrement touché le fond, si jamais tu n'avais pas senti la main d'Ilea se poser sur la tienne. Tu avais comme déconnecté— tu t'étais momentanément enfuie de la réalité. Tu n'étais pas prête à l'affronter. Et pourtant, en ce moment, ton pire ennemi, et celui que tu avais à combattre...c'était toi-même. C'était toi et tes angoisses et tes frayeurs noir buvard, dans une valse à ne plus en finir. Une spirale que tu voudrais pouvoir arrêter. Ilea t'en donnait l'opportunité, était prête à accepter de t'écouter, d'éponger tes cauchemars. Mais toi ; toi, est-ce que tu te le permettrais ?

Et finalement— comme si quelque chose s'était brisé, comme une explosion, les larmes tombent, sans pouvoir s'arrêter, à l'instant même où la rouquine te confirme que tu es libre de dire tout ce que tu as sur le coeur. Tu n'avais besoin que d'un signal, d'un simple indice, une main tendue. Qu'on t'ouvre les yeux. D'une voix éteinte, tu tentes de prendre la parole ; les portes se sont ouvertes, et le torrent n'a plus qu'à déferler.

« Je...je ne sais pas quoi penser de tout ça. Je me suis dit que...faire comme les autres serait peut-être une bonne idée. Je...je voulais savoir ce qui se passerait pour moi...p-plus tard. Ce que je serai. Mais au final je...j'ai été incapable de tout accepter, parce que j'avais trop peur. J-j-j'ai tellement de questions sur la conscience et je...je regrette. J'ai été trop curieuse...je— j'étais persuadée que cette soirée se passerait bien et maintenant je...je voulais pas ça... »

Tu serres tant les dents que ta mâchoire t'en fait mal. Tu aurais tant aimé avoir été assez brave pour tout assumer, et ne pas fuir la queue entre les jambes au dernier moment. C'est ça, tout ton problème. Tu veux quelque chose, trop, trop intensément, sans être capable d'en assumer les conséquences, les responsabilités.

« J'aurais du accepter les souvenirs...et en même temps, j'en avais tellement peur parce que...si jamais ce que j'étais devenue ne me plaisait pas ? Si jamais ma famille n'avait qu'encore plus éclaté ? Et si je...j'étais définitivement seule, au final...? »

Parce qu'au final, Luce, tout le problème repose là.
Tu ne supportes pas — tu ne supportes plus — d'être seule.

Et tu te détestes pour ça.

Résumé HRP:
 
Nouvelle apparence de Luce:
 

_________________

I want to become the light that can
cut through your pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4813-335-luce-c-agnelli-where-noon-and-night-cross-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4817-luce-c-agnelli-givrali
 Coordinateur Novice
avatar
Coordinateur Novice
Région d'origine : Kalos
Âge : 15
Niveau : 3
Jetons : 262
Points d'Expériences : 215

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mar 24 Jan - 23:09

*Tin dindindin tin din dindin* ! Victoire de super Calua Ranger contre la vilaine armure maléfique ! Portée par les ailes de son armure de combat Pollo et avec l'aide de sa copine, elle vient de le mettre à genoux ! Maintenant, faut lui faire comprendre que c'était très vilain ce qu'il a fait et ensuite, on pourra devenir son amie ! Sauf que Tella, elle attend même pas que Calua fasse son grand discours de super-héros et qu'elle engueule le Pokémon poilu qui a l'air coincé.
Avant d'aider Tella pour le gronder, faut déjà qu'elle retourne sur la terre ferme.

''Pollo, faut descendre...Oh, attends....PLUS FUUUUU-SION !''

Elle sait pas ce que c'est le contraire de fusion, vous moquez pas ! En plus, le Coxyclaque , lui, il a compris et il ne tarde pas à descendre pour la déposer doucement juste à coté de sa copine. Néanmoins, Pollo ne quittera pas des yeux l'armure, même si elle a l'air bien essoufflée...On est jamais trop prudent.
En plus, Tella semble même pas avoir besoin d'aide : Même si elle est plus petite, les Pokémons dans l'armure, et ben ils l'écoutent super sagement. Du coup, Calua n'allait pas se priver et après avoir récupéré son petit sac, elle s'installa juste à coté de Pollo et lui tendit une poignée de bonbons. Y'a pas de pop-corn mais c,est quand même bien de se goinfrer de sucreries en admirant le pestacle. Et puis elle voudrait pas déranger Tella...Elle fait un peu peur. Elle a même une grosse voix, comme quand Papa la gronde parce que Calua a fait une grosse bêtise. Sauf que Calua, elle est sage là, donc faut pas la gronder !
Sans cesser de grignoter, elle avait plus qu'à attendre que Tella ai fini...Eh, ça a l'air rigolo,ça !

''Attends, attends, Tella, 'vais taider !''

Oh hisse ! C'était super dur et fallait tirer fort pour enlever les morceaux d'armures des deux Pokémons qui se cachaient dessous (C'est un peu comme un Kinder surprise, en fait...Elle peut avoir un Skitty, comme ça ?) mais avec sa super-force de Super-Calua (Et un coup de main de Pollo), elles finirent par ôter les derniers renforts métalliques du duo.  Y'en a un qui ressemble à Sam, en plus gros et plus poilu et l'autre, c'est le Flobio de Tella...C,est quoi, un Flobio ? Aucune idée, mais il a l'air gentil et il sourit, donc on lui fait des câlins !
Et quand Stella saute sur le dos du gros poilu et part en courant, Calua arrêta le câlin immédiatement...

''Maiiiiiiis, tu triiiiiiches ! Attends-moiiiii !''

Tella, elle a trichée, elle est partie avant ! Ça n'empêchera pas Calua se se lancer à sa poursuite, rapidement suivi des deux Pokémons qui, après avoir échangé un regard, se contentèrent de lui emboiter le pas à toute vitesse. Sauf que c'était pas juste : Le Pokémon qui porte Stella, il a de grandes jambes alors que elle, elle est petiiiiite ! En plus, au bout de deux couloirs, elle se prend les pieds dans sa cape et tombe: tout en essayant de se relever, elle essayera même d'appeler sa copine pour qu'elle ralentisse.

''Tella ! Attends...*Sniff*...moi...*Snif*''

Non, elle allait pas pleurer...Tella, elle lui a dit d'être forte donc elle pleurerait pas. Elle avait même pas les yeux tout mouillés, c'est pas vrai  ! Rapidement rejoint par Pollo et Gad, elle se redressa en reniflant, avant de regarder le long couloir : Stella venait tout juste de tourner à l'angle du couloir, sans se rendre compte qu'elle était tombée. Pour la rattraper, elle allait devoir courir le plus vite possible, avant que sa copine ne s'éloigne trop...Oups, trop tard, le couloir se divise en plusieurs chemins.

''Stella ! Eh, Stellaaaaaa ! Stellaaaaaaaaaaa !''

Elle allait finir rouge comme une baie Tamato, à crier comme ça : Les mains en porte-voix, de toute la puissance de sa petite voix, elle ne s'arrêta cependant pas d'appeler sa coloc. Avec un peu de chance, elle l'entendrait et reviendrait vers elle.

''Tiens, tiens...Mais qu'est-ce qu'on a là ?''

Cette voix...Elle la connaissait. Fin', c'était la grande elle qui la connaissait et du coup, elle aussi. C'était pas la voix de quelqu'un de gentil, non, non, non...Oui, c'est ça ! C'est la voix de ce Noctali super méchant, qui lui dit des choses pas gentilles et qui l'aime pas du tout !
Malheureusement, avant qu'elle ne puisse faire le moindre geste, une grande main l'avait saisi au col, pour la hisser à hauteur des yeux du jeune homme en question. Manifestement, ce dernier et ses amis avaient eux aussi profité des pouvoirs de Celebi, puisqu'ils étaient plus grands que dans les souvenirs de sa future elle. Et toujours aussi effrayants, vu le regard que lui jetait celui qui la tenait.

''On dirait que j'ai de la chance, les gars... La cinglée a rétréci. Et il n'y a personne alentours, je me trompe !''

''Lâche-moi sinon Tella, elle va se mettre en colère ! !''

''Ooooh, j'ai peur...Allez, on va commencer par...AOUH !''

Tout en gigotant pour se libérer, Calua venait tout bonnement de balancer son pied droit dans les...Disons simplement qu'Edward allait éprouver quelques difficultés à marcher droit pendant quelques temps. Tandis que le jeune homme laissait échapper une bordée de jurons, la petite fille se laissa glisser hors de la cape qui la retenait, avant de courir se placer derrière Pollo et Gad. Les deux Pokémons se placèrent devant elles, tandis que le reste de la troupe menaçante commençait à avancer dans leur direction. L'un d'entre eux avait même laisser sortir un Tartard et un Scalproie tout aussi terrifiants : Le couloir étant trop étroit pour qu'elle puisse se remettre en formation ''Armure de combat'', il aurait fallut laisser la petite fille en arrière pour fuir. Et de son coté, elle allait pas laisser ses deux gardiens tous seuls !
Prise au piège, Calua réagit donc de la seule manière qui lui vint à l'esprit...

''*Sniff* TELLAAAAAA ! A L'AIIIIIDE !''

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5680-399-calua-remi-kana-just-a-little-spark-of-magic-pyroli http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5689-calua-r-kana-pyroli
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 17
Niveau : 26
Jetons : 151
Points d'Expériences : 662

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Mer 25 Jan - 0:16

Les notes s'affolent, les notes s'épanchent...Et toi, tu te demandes quand même ce que tes paroles ont déclenchés. Une véritable cacophonie de stupeur et de suspicion émanent de l'équipe de la Mentali, mais du coté de cette dernière, tu ne sais ABSOLUMENT pas quoi faire. Tes mains ont à peine cessé de se mouvoir, que les paupières de la jeune fille se sont fermées. Elle réfléchit aux implications de ton échappatoire maladroite, Nolan, rien d'anorm...Ah si, tiens, on dirait qu'elle commence à la dépasser. Et qu'elle soupire aussi (Décidément, c'est une mode chez les gens qui t'entourent).

« -Damnation. Mais... Mais qui diable vais-je donc épouser ? Je... Je dois le trouver ! Et au plus vite ! Mais... Comment puis-je m'y prendre ? Je... Je pourrai potentiellement prélever une empreinte ADN sur cette alliance puis tenter de le faire correspondre avec chacun des élèves de cette académie... Si mon époux se trouve bel et bien à l'académie ! Pourquoi devrait-il forcément y être ? Après tout, il est toujours possible que... Que... »  


(Wow...Nolan, dis quelque chose, ou elle va exploser !)

(Mais je, euh...)

Dire quelque chose, oui, mais quoi donc ? Là, la partition de Marie vient de passer de la valse à un véritable rock endiablé, complétement paniqué. Pendant un bref instant, ta curiosité musicale prend le dessus et tes doigts commencent à claquer au diapason des allers-retours de ton interlocutrice. Cinq temps forts et un temps faible quand elle pivote...Bien plsu rapide que ce à quoi tu es habitué en sa présence. Pour peu, tu te demanderais presque comment réagirais la Marie ''jeune'' si elle voyait son homologue âgé dans un telle état d'excitation, bien différent de son calme habituel.
Néanmoins, lorsque Libra, devant ton inactivité décide d'agir, une légère gifle mentale te ramène bien rapidement à la réalité. Juste à temps en tout cas, pour que tu puisses commencer à réciter tes prières avant que la Carmache de Marie ne commence à avancer dans ta direction, prête à te découper façon steak tartare. Du même mouvement, ta Gardevoir s'est décalé et commence à se concentrer, tandis qu'une petite lueur rosée apparait entre ses mains...Si ce Dragon fait encore un pas dans ta direction, elle ne se priverait pas pour lui balancer un Pouvoir Lunaire made in Libra !

(...Prffffff.)

(Libra, aucun commentaire.)

Brisant subitement la tension générale, une masse ailée et plumeuse vient tout bonnement de s'envoler pour se poser sur ta tête, Nolan. Et même si le Lakmecygne fait un couvre-chef fort seyant sur ta haute personne, tu ne peux t'empêcher de soupirer lorsque ta starter explose d'un rire mental haut et clair. Dans le même temps, les ailes majestueuses du type Vol se dressent et libèrent un véritable ouragan pour faire reculer la menace aiguisée qui se rapprochait de ta position.
Tu ne fais pas le moindre geste en réaction à son cri d'alarme et te contente de fixer la Carmache droit dans les yeux, tandis que cette dernière tente de passer le barrage du reste de l'équipe de Marie. Et lorsque cette dernière te rend ce même regard, chargé de toutes les intentions de meurtre possibles et imaginables...Tu soupires profondément.

''JE SAIS !''

Ton bref sursaut devant le cri de la Mentali, ne semble absolument pas du goût de ton couvre-chef, qui maintient sa prise, en poussant de hauts-cris. L'ignorant complétement, tu reportes ton attention sur sa Dresseuse, curieux de connaitre la cause de son émoi. Et lorsqu'elle reprend la parole..Tu plantes complétement. Pourquoi tu te sens subitement aussi concerné et gêné, Nolan ? Elle veut juste savoir qui sera son futur époux, rien qui ne puisse te toucher, non ? Alors pourquoi le volume du rythme des battements de ton coeur est en train d'osciller à la limite de l'explosion nucléaire ? Tant de questions qui resteront sans réponse, puisque, parcouru par un frisson terrible, tu hoches imperceptiblement la tête, avant de pivoter mécaniquement pour revenir au plus près du Pokémon temporel.
Suivie de toute la petite troupe, vous vous retrouvez ainsi rapidement de nouveau devant le lutin, tandis que ce dernier effectue de nouvelles passes devant un couple d'élèves supplémentaires. Lorsque deux enfants souriants s'égaillent en courant tout autour de vous (Déclenchant une série de petits cris ravis de la part de Libra, qui fait mine d'en attraper un), Marie se rapproche d'autorité du Celebi, avant de poser la question fatidique. Mais la réponse ne sera pas celle que la Mentali espérait...

''Ah non, non, non, non, non ! On ne tripatouille pas avec le futur ! Qu'est-ce que j'ai dit ? Rien n'est écrit, si ça se trouve, ce que je te répondrais aura changé d'ici trente secondes.''

(Mais...)

''Et puis en plus, au lieu de te casser la tête à courir par monts et par vaux, regarde déjà à tes cotés...T'as un chevalier servant, modèle de premier choix et il est assez grand pour que tu le repères de loin, non ? Alors, prends celui-ci pour le moment et ne cherche pas plus loin !''

...Alerte, nous avons perdu Nolan. Nous avons perdu Nolan, je répète, amenez le défibrillateur ! Tu restes là, les bras ballants et la bouche grande ouverte, tandis que le lutin temporel continue de dialoguer avec la Mentali, non sans t'avoir adressé un clin d'oeil coquin. Et tu n'es pas en bois, Nolan...Impossible de se tromper sur la signification des paroles du fabuleux, ni sur le sens de ses actions ! Finalement, la petite créature semble se lasser de tout ceci et reprend son apparence de boule de lumière verte, pour partir voleter auprès d'un autre groupe d'élèves hésitants.
Un silence gênant commence alors à s'installer....Au point que tu cherches du soutien, de la part de Libra. Le problème, c'est que la Gardevoir à le menton posé au creux de la paume et semble profondément méditative quand aux dernières paroles de Celebi. Aucune aide à espérer de sa part Nolan et...Ah et dépêche-toi un peu, parce qu'une certaine Carmache a recommencé à frotter ses lames l'une contre l'autre. Le grincement produit est extrêmement désagréable et...très explicite.

''Marie, je...''

Tu ne sais pas trop que dire, tu viens juste de signer par anticipation. Suspendant ton geste, tu fixes la Mentali en robe de mariée, cherchant à mettre en ordre la multitude de pensées qui t'assaillent : Que lui dire ? Que son rythme t'a intrigué, au premier abord ? Que petit à petit, tu as fini par te poser un bon nombre de questions la concernant ? Que lorsqu'elle est là, tu ne fais plus autant attention à son rythme qu'auparavant, mais bien à ses actions ? Que la mélancolie qui l'accompagnait semble s'être un chouia estompée et que tu aimerais bien voir jusqu'où elle pourrait aller ? Et enfin, que tu aimerais bien réussir une fois, juste une fois, lui répondre quelque chose qui ne la décoive pas ?
Il fut un temps, Nolan, ou tu te serais complétement moqué des conséquences d'un tel acte. Un temps pas si lointain...Mais qui est désormais révolu. Tu n'as pas beaucoup d'amis, Nolan...Enfin, de vrais amis. De gens auprès desquels ce rythme qui est le tien, tu le sens s'amplifier et changer. Et même si cela reste faible...Marie pourrait en faire partie. Tu as déjà ressenti ça envers Alban, cette envie de ne pas replonger dans le silence, lorsque tu es avec eux.
Alors...il n'y a probablement qu'une chose à lui demander. Elle ne sera peut-être pas claire, ni effiace, ni même cohérente avec le reste de cette partition bordélique qu'est ce jour d'Halloween...Mais au moins, elle sera.

''...Je ne sais pas trop si cela vous aidera  mais...Pourquoi se poser ce genre de questions, ici et maintenant ? Comme Celebi l'a dit, le futur est perpétuellement changeant. Vous trouverez sans aucun doute quelqu'un dont les notes seront au diapason des votres et à ce moment, vous saurez que c'est lui. Peut-être le connaissez vous déjà, peut-être pas, après tout. Mais en attendant, je...j'aimerais savoir si en attendant, vous seriez d'accord pour que nous soyons amis. Ce ne sera sans doute pas la même chose, mais...''

Tes gestes se terminent sur une interrogation...Que va-t-elle répondre ? Et surtout, pourquoi ressens-tu un tel poids au niveau de la poitrine, en attendant sa réaction ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3857-0281-nolan-deannag-ce-n-est-pas-que-je-ne-veux-pas-te-repondre-c-est-juste-que-voltali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t3939-nolan-deannag-voltali#41801
 Topdresseur Ranger
avatar
Topdresseur Ranger
Région d'origine : Almia
Âge : 16 ans
Niveau : 24
Jetons : 2419
Points d'Expériences : 597

MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   Ven 27 Jan - 13:00

Halloween 2016
rp commun


Nolan hocha la tête.

Marie attrapa aussitôt sa main, et l'entraîna avec elle en direction du Celebi, déterminée. Elle devait avoir une réponse. Elle voulait une réponse.

Le Pokémon Fabuleux était toujours dans le parc. Il était surprenant de pouvoir observer pendant une durée si prolongée un Pokémon aussi rare dans un seul et même lieu ; si Marie n'était pas aussi obnubilée par cette histoire de mariage, elle se serait demandée comment se faisait-il qu'il n'y avait encore aucun journaliste, scientifique ou dresseur avide de capture dans les parages.

Mais voilà, elle l'était, complètement obnubilée. Depuis sa métamorphose, elle avait comme un poids sur la poitrine. Marie était hantée par une crainte indescriptible. Elle en voyait la cause, elle en voyait la raison, mais elle ne savait pas réellement de quoi elle était effrayée.

Dans tous les cas, elle voulait savoir. Et cette peur ne l'en empêcherait pas : déterminée, elle marchait d'un pas décidé jusqu'au Celebi, suivie par ses propres Pokémon, et se rapprocha du fabuleux derrière lequel elle se plaça. Celui-ci terminait de transformer deux élèves, avant de se tourner vers elle, la reconnaissant sans mal et attendant une quelconque requête de sa part. Requête qui ne tarda pas.

Marie retira son alliance, et la montra à Celebi.

« -Veuillez m'excuser, mais je dois absolument m'assurer de quelque chose. Savez-vous ce que représente cet objet ? »

Celebi s'approcha légèrement, intrigué, puis sourit.

« -Bien évidemment ! » il leva une patte et ferma les yeux, récitant la suite de ses paroles comme une leçon « Il s'agit d'une bague de mariage, qui, selon des coutumes typiquement humaines, doit être passée à l'annuaire de celui et de celle qui se sont jurés fidélité pour le restant de leurs jours. » il s'approcha du visage de Marie « J'ai juste ? »

Marie hocha la tête, et baissa les yeux pour observer l'alliance.

« -Oui. Et quelqu'un me passera cette bague au doigt durant les années à venir. » elle remit la bague, releva la tête, plongea ses yeux dans ceux de Celebi « J'ai besoin de savoir de qui il s'a-
-Ah non, non, non, non, non ! » il interrompit Marie, et recula en croisant les bras « On ne tripatouille pas avec le futur ! Qu'est-ce que j'ai dit ? Rien n'est écrit, si ça se trouve, ce que je te répondrai aura changé d'ici trente secondes. »

La Mentali ouvrit la bouche pour répliquer, mais déjà, Celebi reprenait.

« -Et puis en plus, au lieu de te casser la tête à courir par monts et par vaux, regarde déjà à tes cotés...T'as un chevalier servant, modèle de premier choix et il est assez grand pour que tu le repères de loin, non ? Alors, prends celui-ci pour le moment et ne cherche pas plus loin ! »

Marie releva la tête, et regarda Nolan, désigné par Celebi. Sans pour autant se tourner vers ce dernier, et le fixa du coin de l’œil.

« -Vous faîtes fausse route. Je ne cherche pas à juste...
-Eh, ma grande ! » Celebi alla se poster juste devant le visage de Marie, et commença à... Tirer sur ses joues pour tenter de lui faire faire un sourire   « Arrête de te prendre le chou, ok ? Je suis venu ici pour vous offrir un petit moment de détente, ne fais pas ta rabat-joie ! Regarde toi ! Tu es une grande et belle jeune femme, pourquoi ne pas en profiter un peu ? » il recula et posa ses pattes sur ses hanches, le regard sévère « Même moi qui peux voyager à travers le temps, je profite mieux de celui qui m'est accordé ! » il hocha la tête avec un air convaincu, et lui donna une petite tape dans le dos   « Moi, je repars. Si tu en as vraiment marre, tu n'as qu'à venir me trouver, et je te rendrai ton apparence de manière prématurée. »

Il lui adressa un sourire, puis, glissant un clin d’œil à Nolan que Marie ne remarqua pas, il partit. Sumia suivit le Fabuleux du regard, avant de tourner la tête en direction du Voltali, un sourire innocent se dessinant une nouvelle fois sur son visage tandis qu'elle reprenait l'aiguisage de ses lames. Sain trouvant son fidèle destrier pas si fidèle que ça et beaucoup trop désobéissant, descendit de son piédestal pour retrouver le plancher des Ecremeuh, et en profita pour mettre ses talents de grand justicier au service de Lansat en empêchant Sully d'agresser Sephiran pendant un instant de relâchement. Soren prit calmement Stahl dans ses pattes, et après avoir lâché un soupir, lança un sourire désolé à Marie.  

La Ranger, elle, fixait ses pieds, complètement refermée sur elle-même.

Un mouvement capta son attention. Celui de Nolan, commençant à signer, mais s'arrêtant presque aussitôt. Il paraissait hésitant, et chercher comment formuler la suite de ses paroles. Peut-être même cherchait-il carrément les paroles elles-même, ne sachant exactement que dire ; probablement était-il égaré dans sa réflexion, perdu entre ce que Marie souhaiterait entendre et ce que lui avait envie de dire.

Pourtant, il reprit. Fixant les mains du jeune homme, Marie décrypta ses gestes et lut sans mal (et même en premier temps, sans conviction) ses dires. Rebondissant sur les paroles de Celebi, il s'interrogea sur la pertinence de sa question, et lui expliqua que ses interrogations n'avaient pas réellement lieu d'être ; que Marie allait certainement finir par trouver l'élu de son cœur, et que peut-être même le connaissait-elle déjà.

Il termina alors sur une demande plutôt surprenante. Marie releva légèrement la tête, de sorte à désormais se tenir à peu près droite, et fixa avec un certain égarement les mains désormais figées de Nolan.

Un sourire reconnaissant s'afficha sur son visage.

« -Merci. Vous.... »

Il s’affaissa.
Tout comme elle.

Se laissant tomber sur un banc à proximité, Marie prit son visage dans les mains, et retint son souffle. Elle ne resta cependant dans cette position que quelques secondes, et releva rapidement la tête, avant de légèrement la secouer de droite à gauche, les yeux humides. Un sourire désolé était apparu, tandis que son regard se perdait dans le vide.

« -Vous ne comprenez pas. Si j'ai tant besoin de savoir, c'est parce que... » elle releva la tête, et jeta un regard désespéré à Nolan « … C'est peut-être ma seule occasion de me racheter auprès de mes parents. »

Elle baissa les yeux, et observa sa main gauche, posée sur sa robe. Elle eut quelques secondes de flottement, avant que sa main droite ne vienne se coller contre son visage, dépitée.

Marie regarda ensuite à nouveau Nolan, et, après avoir lâché un soupir, reprit la parole.

« -Depuis ma plus tendre enfance, j'ai toujours été appelée Marie. Mais le reste de mon patronyme, Rosalina Uana, n'est venu que bien plus tard. Plus précisément, lorsque les Uana m'ont recueilli comme fille adoptive... » elle marqua une courte pause « Pour mes nouveaux parents, j'étais un moyen d'assurer une descendance viable à la famille. Cela faisait déjà des années qu'ils essayaient, et qu'ils ne parvenaient pas à avoir d'enfant... Ils ont donc fait de moi la fille qu'ils ont toujours voulu avoir. » elle secoua la tête de droite à gauche « Du moins, ils essayèrent. Mais je restais celle que j'ai toujours été : une bohème, réservée, introvertie, incapable de se rapprocher de qui que ce soit et méprisant l'ensemble de l'aristocratie Kalosienne. » Marie baissa les yeux « Je tentais bien, au début, de me plier à leurs désirs, avec pour seul but de les satisfaire. Mais mon changement de situation avait été bien trop radical, et j'étais tout bonnement incapable de maintenir le rythme. Et plus les déceptions s'accumulaient... Et plus mes parents étaient sévères à mon égard. »

Elle marqua une courte pause, et releva la tête, pour fixer Nolan droit dans les yeux.

« -Arriva un moment où, lassés, ils me délaissèrent complètement. »

Elle détourna le regard.

« -Mais ils devaient bien faire quelque chose de leur fille unique. L'abandonner aurait été un trop gros déshonneur – cela serait reconnaître leur incapacité à éduquer un enfant. Au lieu de cela, ils me trouvèrent une utilité : je fus fiancée à un descendant direct de la famille royale de Kalos, et envoyée dans cette académie où il étudiait. Je n'avais pas grand chose à faire, il me suffisait de me présenter à lui, puis de poursuivre mes études jusqu'à obtenir un diplôme à ses côtés.  » Marie eut un sourire nerveux « Une manœuvre fort habile, en y repensant. Ils tiraient ainsi profit de mon abandon, qui ne paraissait même pas en être un. »

Son expression s'obscurcit ensuite. Sa main droite alla saisir son poignet gauche, où elle espérait trouver le bracelet d'Alban ; mais face à l'absence de celui-ci, elle ne trouva rien de mieux à faire que de recommencer à tirer sur son gant.

« -Mais cela ne s'est pas déroulé comme prévu. Axel De Mauroy a refusé nos fiançailles, puis a quitté l'académie peu de temps après notre entrevue. C'en était trop pour mes parents, agacés par cette nouvelle déception. Je n'étais même pas bonne à marier... Leur réaction ne se fit pas attendre, et ils coupèrent tout contact avec moi... Avant de me déshériter. Alors qu'assurer la pérennité familiale était la raison première de mon adoption...   »

Marie se releva. Elle cessa de triturer son gant, et regarda ses deux mains, les paumes tournées vers le ciel.

« -Ils m'ont renié, Dèannag. Alors que je ne demandais qu'à rentrer, l'accès à ma demeure me fut refusé. » elle serra les poings « Je voulais juste pouvoir retourner dans ma maison. Retrouver ma chambre, les Rangers d'Almia, et quitter cette académie où personne ne voulait de moi. Je voulais juste... Me sentir à ma place, quelque part. Enfin trouver un endroit, et des personnes, qui... Qui... »

Une larme coula.

« -... Qui m'accepteraient ! Et... Et qui n'abandonneraient pas. Pas encore. Pas une énième fois. Pas comme mes parents biologiques. Pas comme les va-nu-pieds qui m'ont élevé. Pas comme... Comme... »

Elle craqua. D'autres larmes suivirent la première, alors que Marie se jeta dans les bras de Nolan.

« -Comme ma propre famille ! »

Entourant le garçon de ses bras, elle appuya sa tête contre son épaule, et laissa les larmes glisser le long de son visage. Reniflant à intervalle irrégulier, elle eut quelques soubresauts, en pleurs, mais ne put pour autant s'arrêter de parler. Immobile, elle se lamentait, sans oser regarder Nolan dans les yeux.

« -Alors... Alors quand je me suis retrouvée dans cette robe, avec une alliance à la main, je... Je n'ai pensé qu'à une seule chose : ces fiançailles que je n'avais pas su mener à bout, et qui pourtant, m'auraient valu la reconnaissance de ma famille ! Et... Et si... Et si plus tard, ils me donnaient une seconde chance ?! Et s'ils me donnaient l'occasion de me racheter auprès d'eux ? De... De redevenir leur fille ! D'être... D'être, enfin, leur enfant ! Mais... Est-ce que au moins j'en aurai été capable ? Aurais-je pu... Ne serait-ce qu'une fois, être à la hauteur ?! Je... J'avais tellement peur d'échouer à nouveau, et je... Je... Je me disais qu'en apprenant le nom de celui que j'épouserai avec autant d'avance, je pourrai m'arranger pour que ce mariage ait lieu dans le meilleur des cadres ! Tout mettre en œuvre, pendant toutes ces années, pour qu'absolument tout se déroule pour le mieux et... Et réussir... A.... A.... »

Elle poussa une complainte désespérée.

« -... A ce que quelqu'un m'accepte enfin ! »

Marie partit alors en sanglots. Resserrant toujours un peu sa prise autour de Nolan, elle pleurait comme elle n'avait jamais pleuré, hoquetant, reniflant, gémissant. Elle avait sans doute l'air pitoyable. Peut-être l'était elle aux yeux de Nolan. De ses Pokémon. D'elle-même.

Mais elle s'en moquait. Elle avait toujours échoué sur toute la ligne. Cela ne changeait rien. Cela n'avait aucune importance.

Elle n'avait aucune importance.

« -Je suis lasse, Dèannag! Lasse de faire un travail pour lequel je ne suis pas faite, lasse de chercher à me rapprocher des gens sans y parvenir, lasse.... Lasse d'échouer, encore, encore, et encore! Je veux seulement... Seulement...»

Sa voix se brisa. Elle s'écarta légèrement, et leva la tête, pour plonger ses yeux rouges dans ceux du Voltali.

« -... Être heureuse... »

HRP:
 


© Mzlle Alice.

_________________

« J'ose espérer que votre incompétence apparente ne soit que visuelle. »

Diancie Awards:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1654-non-je-ne-suis-pas-shootee#19642 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t2179-marie-rosalina-uana-mentali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...   

Revenir en haut Aller en bas
[EVENT HALLOWEEN 2016] De sombres nouvelless ...
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: Village Portuaire :: Autres Lieux Importants-