Les douces joies de l'hiver
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Les douces joies de l'hiver   Lun 13 Jan - 5:40


Les vacances touchaient à leurs fins. Bientôt, il serait temps de retourner à l’Académie, même si je n’en avais pas très envie. La vie à la Montagne Willia était chouette, surtout que nous avions un chalet personnel pour chacun d’entre nous. Je vivais bien avec mes pokémons et juste l’idée de retourner dans ma chambre me déplaisait. Pourtant, j’étais quelqu’un de sociable, j’aimais rencontrer de nouvelles personnes, mais comme tout le monde, j’aimais avoir mes moments à moi. Heureusement, mes voisins de chambre n’étaient pas très bruyants, cela me permettait de remettre de l’ordre dans mes pensées lorsque j’en avais besoin. Malgré tout cela, j’aimais bien ma nouvelle vie à l’Académie.

Je m’étais réveillé ce matin avec une petite surprise à l’extérieur. En ouvrant les rideaux de la fenêtre de ma chambre, j’avais été agréablement surpris de voir des flocons de neige. Ceux-ci tombaient en bonne quantité et il devait probablement avoir neigé pendant une bonne partie de la nuit, puisque tout ce qui se trouvait dehors était tapissé d’un nouveau manteau de neige fraîche. J’étais impatient à l’idée de sortir en cette belle journée. Tandis que mes pokémons peinaient à se réveiller, je sortis rapidement de la pièce pour allumer la télévision qui se trouvait dans le salon. Par chance, la météo était bonne. La température n’était pas trop froide et il n’annonçait aucun vent, donc la neige qui allait probablement tombée toute la journée ne se transformerait pas en tempête.

Après un court petit-déjeuner, je sortis vivement à l’extérieur en compagnie de mes pokémons, excité comme un gamin à cause de la neige. Bien entendu, ce n’était pas la première fois que j’en voyais, mais il y avait tellement de jeu possible à faire avec mes pokémons. Une bataille de boule de neige par exemple, ou bien faire un bonhomme de neige devant notre chalet. Les possibilités étaient immenses, mais j’allais choisir en fonction des envies de mon équipe. Aucun d’entre eux ne serait forcé à faire une activité qui ne lui plairait pas. D’ailleurs, je pouvais toujours m’entraîner dans cet environnement blanc, étant donné qu’il ne durait que trois mois par année, en moyenne.

- Bon, qu’avez-vous envie de faire ? On peut aller se promener dans le village Willia, faire un bonhomme de neige ou bien... s’amuser en faisant une bataille de boule de neige.

Les quatre pokémons s'observèrent un moment, comme s'ils hésitaient à me répondre. Puisque mes pokémons ne semblaient pas convaincus par mes propositions, je m’empressai de rajouter :

- Ou bien... on peut tout simplement s’entraîner. Il va bien y avoir un concours qui sera organisé prochainement à l’Académie. Vous en pensez quoi ?

Et bien sûr, comme je m’y en attendais, mes pokémons revinrent tous sur leurs décisions, préférant jouer que s’entraîner. Suite à l’activité de paintball qui avait été organisé par l’école pour fêter le nouvel an, je désirai retenter l’expérience plus que tout. Je ne pouvais malheureusement pas m’amuser avec d’autres étudiants, mais mes pokémons s’avéraient à êtres de bien meilleurs adversaires que ceux-ci. Ayuna possédaient deux paies de bras, ce qui l’avantageait énormément pour lancer des boules de neige. De son côté, Soren pouvait s’envoler à tout moment et esquiver ainsi mes projectiles. Orkan ne sentait presque rien au contact de la neige sur son corps et Loki se trouvait dans son environnement naturel. J’allais devoir me méfier de lui et de mon starter en premier.

La bataille commença peu de temps après, une fois que nous avions terminés de construire quelques forts de neige pour nous abriter à quelques endroits devant le chalet. La neige vola dans tous les sens, tandis que je m’amusais comme un petit fou en compagnie de mes pokémons. Comme je l’eu pensé, mon Obalie fut un très grand adversaire, puisqu’il esquivait toutes nos balles. Malgré son petit corps rond, il arrivait à lancer plusieurs boules en même temps et il pouvait rouler sur lui-même pour esquiver aisément nos ripostes. Puis, tout en étant caché derrière un fort de neige, je me redressai vivement pour tenter de toucher ma Vipélierre avec la boule de neige que je tenais dans la main. Cependant, mon tir fut loin d’être précis et la neige allait s’écraser sur la tête d’une jeune fille qui passait justement devant notre chalet.

Évidemment, le jeu avait pris fin dès l’incident. Tout en me culpabilisant, je sortis rapidement de ma cachette pour m’approcher de la jeune fille, ayant l’intention de lui faire mes excuses. Mes pokémons se rejoignirent au centre du terrain, attendant patiemment la suite des évènements.

- Oh ! Je suis vraiment désolé ! Je... je ne voulais pas. Est-ce que tu vas bien ? Je ne t’es pas blessé ?
Spoiler:
 

_________________
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Les douces joies de l'hiver   Lun 13 Jan - 21:27
Une chaleur montante me démangeais de plus en plus, et pourtant je restais la sans bouger. Ce n'est qu'au bout de dix minutes que je ne supportais plus cet éclat de chaleur. Me redressant d'un seul coup je vis que c'était le soleil filtrant au travers de la fenêtre qui tapait sur mon visage. Pendant ces vacances j'essayais de laisser Airmure en dehors de sa pokéball, le chalet qui nous avait été attribué à quelques camarades et moi même n'était pas immense, mais mon petit Airmure pouvait quand même passer au travers des portes.

Le premier jour des vacances, il ne supportait pas le contact de la neige, le refroidissant à l'extrême, pour l'avoir touché afin de me rendre compte, il était quasiment gelé alors si nous sortions il faudrait faire une activité le gardant en mouvement afin qu'il ne tombe pas comme une enclume.

Après quelques minutes de réveils et un petit câlin à mon oiseau de métal préféré je pouvais enfin commencer à me préparer. Le temps était clément mais il ne fallait pas s'y tromper, le froid était de la partie et de fins flocons de neige continuaient de tomber.

Sous la douche je me remémorai l'expérience qu'était cette académie Pokémon, au début j'avais eu quelques craintes notamment à cause de quelques rencontres peu fructueuses, surtout tueuses en fait bref. Ensuite il y avait eu Lucas avec qui tout c'était enfin très bien passé, dumoins, c'était loin d'être un cas comme certains. La vie devenait moins ternes à l'école au fil des rencontres et mon ancienne vie ne me manquait plus du tout, c'est souriante que je sortais de la salle de bain fin prête à pénétrer dans ce froid hivernal.

Airmure sur mes talons nous nous dirigions vers le village légèrement plus bas, mais vu le placement de nôtre chalet, il fallait passer devant ceux de quasiment tous les autres élèves, beaucoup étaient dehors, mais nous étions en vacances et il n'était même pas midi passé, alors encore plus d'élèves dormaient.
La neige était vraiment quelque chose qui me fascinait, c'était dur, mou froid et agréable à la fois, cette sensation n'était pas partagée par mon compagnon, mais lorsque je faisais mine de sortir ma pokéball il commençait à crier pour montrer son désaccord et son désirs de rester à mes côtés de façon physique.

- T'es courageux mon brave ! Lui disais-je en caressant tendrement la pointe de sa tête et.. merci les gants ! Même à travers il était presque glacial. Pour se réchauffer il agitait fréquemment ses ailes en formes de couteaux, ce qui provoquait un bruit plutôt strident les premières fois mais un bruit auquel on s'habitue vite finalement.

Continuant notre petite escapade, nous arrivions enfin au détour du quasi, dernier chalet quand un choc gelé m'envahit avant de fondre rapidement entre mes vêtements et à glisser le long de ma nuque, c'est instinctivement que je sursautais en poussant un léger cris de surprise tout en plaquant ma main contre ma nuque. Airmure se raidit et fixa les nouveaux arrivant, une petite troupe de pokémons menés par un dresseur, je le connaissais de vue mais son nom m'étais inconnu.

Avant d'entendre ses mots j'identifiais rapidement ses compagnons, un Vipélierre, un Hoothoot
et enfin un Galekid, le dernier m'étais inconnu bizarrement, mais il était plutôt marrant à regarder.

Le garçon s'excusait, une réaction qui me rendait heureuse, je comptais à présent les personnes de type "normal", il semblerait qu'elles soient rares au sein de cette école.

- Ahaha ne t'en fais pas ce n'est qu'une boule de neige. Mais merci, je n'ai rien . Finissais-je d'un ton enjouée.

- Je vois que tu as beaucoup d'amis ! Disais-je quasiment émerveillée, une vrai équipe et des pokémons qui avaient l'air en pleine forme.
De la même manière que moi, Airmure se détendit et il poussa son petit cris tout en s'avançant à ma hauteur, il n'aimait guère être mit en retrait. Comme il me le rappelait souvent il avait une certaine fierté, celle qu'on le reconnaisse et qu'on fasse attention à lui. Cela lui jouerait un mauvais tour un de ces quatre.

- Il est pressé de se présenter tiens ! Voici Airmure .

Pendant qu'Airmure battait des ailes après avoir entendu son nom, je me baissais rapidement afin de ramasser une petite boule de neige et de la "jeter" oui, plutôt de la quasi déposer sur les cheveux du garçon.
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: Les douces joies de l'hiver   Mar 21 Jan - 1:15
J’étais vraiment maladroit... même trop maladroit. Alors que je m’amusais gentiment avec mes pokémons, ne faisant pas attention aux autres étudiants qui passaient près de notre chalet, c’est à cet instant là que j’eus un mauvais lancer de boule de neige, à l’instant où il ne fallait absolument pas que cela se produise. Mon projectile frappa de plein fouet la tête d’une jeune fille et je craignais vraiment de l’avoir blessé, puisque je n’avais pas fait attention de retirer les cailloux ou bien la glace qui pouvait se trouver dans la boule de neige. Par chance, celle-ci ne semblait pas fâchée, ni même blessée, ce qui me rassura rapidement. Elle ne pouvait pas savoir à quel point je me culpabilisais pour cet incident, même s’il n’avait rien arrivé de grave.

- Ouf ! Tant mieux, j’avais vraiment peur de t’avoir fait mal, lui répondis-je avec un petit sourire.

J’étais vraiment soulagé de l’apprendre. Puis, une fois qu’elle eu acceptée mes excuses, elle s’intéressa à mon équipe, qui s’était rapprochée de nous pendant ce temps. Bien évidemment, le Galekid et l’Obalie semblaient être davantage curieux envers l’Airmure, impatients à l’idée de faire sa connaissance. Ayuna, la moins sociable de mon équipe, se contentait de rester en retrait, les pattes croisées. Soren, pour sa part, était encore trop timide pour s’approcher de ces inconnus. Le temps allait finir par faire son œuvre. Le pokémon acier s’avança à son tour, apparemment impatient de se présenter. Airmure... s’était un pokémon que je n’avais encore jamais vu auparavant, même si j’étais originaire de la région que lui, soit Johto. Curieux, je sortis rapidement mon pokédex pour le pointer dans sa direction.

« Airmure est recouvert d'une armure très lourde, qu'il utilise pour voler à plus de 300 km/h. Quand il pique sur son ennemi, il le tranche avec ses ailes affûtées comme des couteaux : les plumes d'Airmure étaient autrefois utilisées comme sabres. Il élève ses petits dans un nid de ronces pour rapidement endurcir leur corps. »

Oula... il pouvait atteindre une vitesse incroyable en vol ! D’ailleurs, comment faisait-il pour voler aussi vite avec une armure très lourde ? C’était assez étrange... Tout de même impressionné par ces nouvelles informations, je rangeai mon pokédex dans ma poche, sans quitter le pokémon acier des yeux. Il était vraiment très impressionnant, ça je ne pouvais pas dire le contraire ! Même mes pokémons semblaient êtres éblouis par sa présence. Suite à cette présentation, je ne pouvais rester silencieux plus longtemps, de peur d’être impoli envers la jeune fille et son pokémon. Tandis que j’étais sur le point de présenter mon équipe aux nouveaux arrivants, en plus que la jeune fille semblait s’intéresser à ceux-ci, je fus coupé dans mon élan lorsque celle-ci me jeta de la neige sur les cheveux.

- Ah ! C’est froid ! Non, arrête ! lançai-je en ricanant doucement, tout en tentant de m’éloigner de son emprise pour l’empêcher de recommencer. Ça m’apprendra à mal viser, tiens ! Ouh, c’est froid !

Je continuai de me tordre pendant un petit moment, tout en balayant mes cheveux à l’aide de mes mains pour enlever le plus de neige possible. Bien entendu, elle avait tout de même fondu sur ma tête et l’eau avait coulé jusque dans mon cou, ce qui me faisait frissonner. En tout cas, elle s’était bien vengée celle-là... je ne pouvais pas dire le contraire. Une fois que la neige fut complètement retirée, je me retournai à nouveau vers elle, sans cesser de sourire. Cela faisait un bon moment que je ne m’étais pas amusé ainsi avec quelqu’un et cela ne faisait que commencer. Probablement.

- Au fait, je m’appelle Yamato Ishida, du dortoir Voltali. Et... comme tu l’as probablement remarqué, eux ce sont mes pokémons. Ayuna, ma Vipélierre, Orkan, mon Galekid, Soren, mon Hoothoot et Loki mon Obalie. C’est le petit dernier de la famille. Et toi, comment tu t’appelles ?

Tout content de s’être fait présenté, le Galekid salua l’Airmure à son tour, bien fier de rencontrer un autre pokémon du même type que lui. L’Obalie, toujours aussi curieux et sociable, s’approcha de la jeune fille en roulant sur lui-même, voulant quémander un peu d’affection de sa part. Le pokémon aquatique se heurta sur la jambe de celle-ci, puisqu’il ne voyait pas grand chose en se déplaçant ainsi. Tout en frappant dans ses nageoires, il leva la tête vers elle pour attirer son attention. Alala... décidément, mes pokémons aimaient bien les nouvelles rencontres.

_________________
Invité
Anonymous
Invité
Sujet: Re: Les douces joies de l'hiver   Mer 5 Fév - 12:44
Le garçon sortit un pokédex pour en apprendre plus sur airmure. En le voyant faire je me raidis, cela me rappelait que j'avais oublié le miens à l'académie, dans mon lit je crois car souvent le soir avant de dormir je prenais un peu de temps pour consulter les informations qu'il contenait. Bon il était loin d'en contenir beaucoup en fait, mais cet objet me fascinait. En voyant ses pokémons je me dis qu'il fallait que j'arrête de tomber malade à chaque fois que l'école organisait une sortie...

Airmure perçut un mouvement du Galekid, un intérêt et il décida de s'approcher un peu plus de lui.
Une fois proche, il décida de bomber le torse avant de reprendre une posture plus conventionnelle.
Il était content de rencontrer un autre morceau de métal vivant, argh ! mon fort intérieur pouvait me taper pour cette métaphore dégradante et je fis mine de prendre un coup.

Le jeune homme semblait bien prendre ma petite attaque à en juger par sa réaction. C'était une bonne chose. Il n'avait pas un faciès à être méchant, c'est l'aura qu'il s'en dégageait et la présence assez joyeuse de ses compagnons indiquait qu'il devait être apprécié de ses pokémons.
Je souris sans raisons en me disant que cette fois, j'étais face à une personne de normal et stable dans sa tête. A croire que cela ne courait pas les rues dans cette académie.

Un voltali tiens ! C'était intéressant ça, j'en avais croisé peu, vraiment peu . Il s'appelait Yamato Ishida, tout de suite, un espoir qu'il vienne de Kanto s'installa en moi ! La encore je n'avais rencontrée que des élèves venants pour la majorité, de Kalos.
Une petite masse ronde vint terminer son roulé boulé sur ma jambe, c'était le petit pokémon marrant, un Obali avait dit Yamato. Essayant de remettre les noms qu'il avait cité dans l'ordre. Cela devait être Loki. Il était vraiment adorable et en même temps, il me faisait un peu de peine à le voir se déplacer de cette façon. Je pensais directement à un autre pokémon peu chanceux dans son mode de locomotion, Voltorbe et Electrode devait en avoir marre aussi.
Avant de répondre, je caressais rapidement le petit Loki sur le haut de sa tête. Il était tout doux et c'était agréable.

Me redressant,

-" Tu as de bien beaux compagnons !
Je m'éclaircis une fois la voix avant de reprendre en entamant une courbe du dos afin de me présenter en le saluant.

-" Je m'appel Ayate Tohoshi. J'ai été affectée au dortoir des Mentali. Pour l'instant Airmure est mon seul compagnon depuis ce début d'année. Je n'ai pas pu me rendre aux sorties organisées par l'école. Une question me tord l'esprit depuis que tu t'es présenté. Viens tu de Kanto par hasard ? Terminai-je pleine d'espoir que sa réponse soit positive. Cela ne changerai rien à la suite des évènements, mais c'était plaisant de rencontrer des gens provenant de la même région que vous.
Je connaissais juste Kanto et une partie de Johto ou j'avais de la famille en fait, à Doublonville, c'était facile de relier cette gare à celle de Safrania.
Yamato Ishida
Yamato Ishida
Région d'origine : Johto
Âge : 14 ans
Niveau : 23
Jetons : 1196
Points d'Expériences : 447
Coordinateur Performer
Sujet: Re: Les douces joies de l'hiver   Sam 8 Fév - 18:31
Même s’il était content de rencontrer un autre pokémon du type semblable au sien, le Galekid ne pouvait s’empêcher de se sentir intimidé à l’approche de l’oiseau d’acier. Ce dernier le surpassait de plus d’un mètre, ce qui accentua l’impression du Galekid d’être très petit face à lui. D’ailleurs, lorsqu’il vit le nouvel arrivant bomber le torse, il ne put s’empêcher de faire pareil, toujours fier de rencontrer l’un de ses semblables. C’était bien la première fois que cela se produisait depuis mon arrivé à l’Académie, qui remontait à plusieurs mois plus tôt. Les pokémons acier devaient donc êtres plutôt rare dans l’établissement, surtout qu’ils n’avaient pas été très nombreux aux précédentes sorties captures.

Tout en observant l’oiseau d’acier, j’étais persuadé qu’il devait s’agir du starter de la jeune fille pour qu’elle puisse avoir un tel type en ses lieux. Sinon, elle devait probablement l’avoir capturé ailleurs, mais cela m’aurait bien surpris, puisque son Airmure semblait être son seul et unique pokémon. Je me détournai donc de lui et de mon Galekid pour pouvoir mieux discuter avec elle. C’est à ce moment-là que je vis mon Obalie contre la jambe de la jeune fille, quémandant des caresses. Décidément, il n’était vraiment pas gêné de s’interposer ainsi dans une conversation. Soupirant, je me penchai pour prendre mon pokémon dans mes bras, ne voulant pas qu’il importune Ayate, car il était vraiment insatiable pour les caresses, il en demandait toujours plus.

- Merci. Toi aussi, ton Airmure est vraiment superbe.

Puis, celle-ci se présenta sous le nom de Ayate Tohoshi, du dortoir des Mentalis. Ce dernier mot me fit légèrement tiquer, puisque je me souvenais très bien de mes dernières rencontres avec les filles de ce dortoir. Elles m’avaient toutes énervé d’une façon ou d’une autre, un peu comme les étudiants du dortoir Noctali. Celles-ci étaient bien trop intéressées à leurs apparences pour avoir une vraie discussion avec quelqu’un d’autre. Mais bon... jusqu’à présent, Ayate semblait différentes des autres filles que j’avais rencontrées. Avec un peu de chance, notre relation serait plus agréable. D’ailleurs, elle me demanda si j’étais originaire de Kanto. Malgré que la réponse était négative pour ma part, je ne pu m’empêcher de conclure que c’était bien de là qu’elle venait.

- Non, je ne viens pas de Kanto. Je suis originaire d’Écorcia, un petit village se trouvant complètement au sud de Johto.

Je ne savais pas si elle connaissait, mais mon village était reconnu pour le nombre incroyable de Ramoloss que les voyageurs pouvaient apercevoir. Ils se laissaient facilement approcher par les gens et on pouvait les caresser sans problème. Souriant à cette simple pensée, je me détournai une nouvelle fois en direction des deux pokémons acier. Le petit Galekid sautillait doucement sur lui-même, comme s’il souhaitait atteindre la même taille que l’Airmure en une seule fraction de seconde. Plus tard, lorsqu’il deviendrait un grand et puissant Galeking, il allait largement dépasser l’oiseau métallique. Il ne lui faudrait qu’un petit peu de patience.

- Dis-moi... j’aurai bien envie de faire un petit combat contre toi. Orkan semble être bien motivé à l’idée d’affronter ton Airmure. Tu es d’accord ?

_________________
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Les douces joies de l'hiver   
Les douces joies de l'hiver
Page 1 sur 1
Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers:  
Outils de modération :