Partagez | .
(mission) What does Starmie says ?! [Terminé]
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Sam 26 Nov - 23:11




La brune vérifia une dernière fois qu’il ne lui manquait rien. Elle partait assez loin, pour sa mission, et aurait détesté oublier un truc derrière elle. Non pas qu’un trajet Lansat-Algatia ne soit pas bien long, mais si en fait. Se taper l’aller-retour à la nage pour un truc oublié ne serait pas un luxe… Une fois rassurée, la Pyroli referma son sac pour le mettre sur son dos, et tournoya sur elle-même pour vérifier que tout le monde était prêt. C’était bien le cas. Chacun avait regagné sa Poké Ball, sauf Sphax, qui la suivait à la trace depuis trois ans, marchant dans son ombre tel le protecteur silencieux qu’il était. Après une caresse sur la tête de son Pokémon, elle quitta la chambre pour se diriger vers le port. Elle avait beaucoup de marche à faire, surtout si elle n’arrivait pas à attraper le bus, alors autant prendre de l’avance. Elle avait eu la chance d’être prise à ce court stage même si elle ne remplissait pas les conditions requises, alors rater le bateau était juste impensable. Au programme de son stage scientifique, l’observation d’un Staross au centre spatial d’Algatia, où un groupe de chercheurs tentait de comprendre les ondes radios et les clignotements de joyau du Pokémon qu’ils étudiaient. Rien de bien intéressant, pour une médecin, me direz-vous ? Bien au contraire. La jeune Pyroli avait réussi à vendre son parcours scolaire aux chercheurs, avançant le fait qu’en tant que jeune mécanicienne, analyser et travailler sur les ondes radios de Staross seraient une bonne opportunité pour elle. Son parcours avait semblé plaire au centre spatial, qui avait décidé de lui laisser sa chance. Aileen avait bondi de joie. Car bien entendu, elle ne s’intéressait pas de manière tout à fait désintéressée à ce Staross. Si elle réussissait à décrypter ces fameuses ondes radios, elle pourrait peut-être mettre au point un nouveau système de communication avec ses propres Pokémon, qui les rendraient encore plus dangereux pendant ses missions d’espionnage… Mais ça, bien entendu, ça resterait son petit secret, héhéhé.

Quittant l’académie, elle descendit vers l’arrêt de bus. Elle avait de la chance. Quelques minutes après son arrivée à ce dernier, le bus s’arrêtait devant elle, lui permettant de gagner un temps fou. Elle aurait de l’avance sur le bateau, mais elle préférait être sûre de ne pas le rater. Déjà qu’il lui avait fallu parlementer pour avoir droit à ce stage ! En moins de quinze minutes de route, le bus avait atteint le port. Elle avait de la chance. Le trafic était plutôt fluide et le bus ne s’était pas retrouvé dans les embouteillages, lui permettant d’atteindre son objectif plus tôt que prévu. Maintenant, il fallait qu’elle trouve le bateau. D’après ce qu’elle avait compris, le ferry les emmènerait jusqu’à Poivressel, où ils devraient prendre un autre ferry à destination d’Algatia, après un bref passage à Nénucrique. Elle s’y serait bien arrêtée, pour manger dans le restaurant des parents de Cael… Elle aurait pu leur parler un peu de lui. Ils auraient été ravis de recevoir un peu de nouvelles de leur fils, et la Pyroli était assez bien informée… Au grand désespoir de son petit frère, accessoirement. Avec un léger sourire, elle s’enfonça dans le port, remontant les bateaux un à un pour trouver le sien. En comparant le nom des bateaux avec celui de son ticket d’embarquement, elle finit par trouver le bon ferry. Et elle avait trente-sept minutes d’avance. Parfait. Sphax sur ses talons, elle s’engagea sur la rampe d’accès, et en haut de cette dernière, un marin s’interposa, sans agressivité.

« Bonjour, mademoiselle. Vous voulez prendre ce ferry ? »
« Oui. J’ai un billet d’embarquement. »

Elle tendit son billet au marin, qui l’attrapa pour le regarder, s’assurant que tout était en ordre. Puis, avec un sourire, il le lui rendit, avant de s’effacer souplement pour la laisser monter.

« Dans ce cas, bienvenue à bord. Vous êtes seule ? »
« Je crois que l’académie envoie un deuxième élève, mais je ne sais pas encore qui c’est. »

L’adulte hocha la tête, la laissant monter à bord du bateau. Comme à son habitude, la Pyroli alla s’installer à une place assise. A chaque fois, c’était la même chose, et elle préférait prendre ses précautions en avance. Les gens restaient debout, papotaient, se promenaient, et au moment où le bateau partait, et où ils voulaient trouver une place assise… Il n’y en avait plus. Parfois, certains roulaient des muscles pour en récupérer une auprès des plus intimidables. Dans le cas d’Aileen, la tranquille présence de Sphax suffisait à empêcher qu’elle ne se fasse houspiller. L’importun aurait fini par dessus bord dans tous les cas, cela dit, mais au moins, personne ne prenait le risque de venir s’en prendre à la demoiselle protégée par un Absol chromatique au regard glacial et à la corne étrangement brillante. Après s’être assise, Aileen attrapa une Poké Ball et la pointa vers l’océan, pour laisser sortir Naveen, son Croâporal, qui bondit immédiatement pour plonger dans l’immensité bleue. Elle se faisait du souci pour Naveen. Depuis quelques temps, il devenait étrange. Il l’était déjà, cela dit, mais encore plus que d’ordinaire. Il semblait bouillir de l’intérieur, et rien ne parvenait à le calmer, même pas ces longues heures passées au Lac Corail, exprès pour lui, pour qu’il puisse se défouler dans l’eau pendant qu’elle l’attendait sur la rive. Alors qu’elle s’étalait quelque peu sur sa chaise en plastique inconfortable, elle vit les autres passagers tourner la tête vers le port avec des murmures surpris. Laissant à Sphax le soin de garder sa place, la brune se leva pour aller voir ce qu’il se passait. C’était un Tauros. Un Tauros qui approchait à toute vitesse, un dresseur perché sur son dos. Avant qu’elle n’ait pu le reconnaître, le Tauros pilait, et le dresseur s’envolait vers l’océan. Ou plutôt, vers le bord du quai !

« Sook, go ! »

Dans un éclair de lumière, la Kirlia émergea de sa Poké Ball et lança ses pouvoirs psys vers l’élève pour stopper sa chute, l’empêchant de se rompre le cou sur les dallages du port. Petit, blond, avec une cape rouge… La Pyroli esquissa un sourire, et sur son ordre muet, Sookie le souleva du sol pour le poser à bord du ferry.

« Salut, Kira. Tu cherches un nouveau moyen de te tuer, c’est ça ? »

Le Voltali lui répondait quand le marin se hâta vers eux pour récupérer son billet d’embarquement. Normal. Il ne pouvait pas laisser monter n’importe qui. Une fois ce dernier dûment rassuré, et le Tauros rentré dans sa Poké Ball, Aileen entraîna le Voltali avec lui pour qu’ils aillent s’asseoir au plus vite. Déjà, les gens commençaient à occuper les rares places, et elle ne voulait pas perdre la sienne bêtement. Passer plus de quatre heures debout… Non merci. Heureusement que Sphax surveillait toujours sa place ! Étrangement, un Absol assis entre deux chaises semblait ne pas encourager les gens à s’asseoir auprès de lui… S’asseyant sur son siège, la Pyroli reprit la parole avec un sourire.

« Toi aussi, tu vas à Algatia ? C’est cool, au moins j’y vais avec quelqu’un que je connais ! »

HRP - Utilisation de la CS Plongée.

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Ven 10 Fév - 17:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Dim 27 Nov - 15:55


- Debout tout le monde, c’est ce matin qu'on part en mission, je vous rappelle !
- Chop !
- Scallll…


A peine debout, le blond commençait déjà à s’affairer pour finir de tout préparer, faisant l’inventaire de son matos de chercheur récemment acquis. En effet, voguant sur une vague de chance, Kira avait réussi son plaidoyer et s’était fait engager comme stagiaire sur une mission d’étude au centre spatial d’Algatia. Apparemment, un ou une autre élève était prévu aussi, et même si le blond se demandait bien de qui il pouvait s’agir, il était au final trop pris par la préparation de tout son barda pour vraiment s’en soucier. Les Pokémon du jeunot se réveillaient doucement, chacun de leur côté, certains aidant leur dresseur comme il pouvait, d’autre préférant traîner et manquer de se rendormir.

- Bon, l’appareil photo, ok, l’iPok, chargé, l’œuf, ah oui l’œuf, à déposer chez Eryn toute à l’heure... Euh, bah voilà je crois que l’on a tout ! Le bond attrapa alors sa liste papier pour imposer les coches dessus. Parfait, plus qu’à se mettre en route ! Allez tout le monde dans sa Poké Ball, au moins jusqu’au ferry !

Les Pokémon, ronchons de devoir rentrer dans leurs Poké Ball, finirent par s’exécuter. Kira put alors prendre la direction du dortoir Mentali, histoire de déposer l’œuf mystère fraîchement reçu, avant de prendre la direction de l’arrêt de bus, pour se rendre au port. Mais on ne peut toujours avoir de la chance, et lorsqu'il arriva, le blond put juste constater que le bus s'éloignait déjà, pile à l’heure pour une fois… Il fit alors un tour des solutions possibles dans sa tête.

- Hum... A pied ? Nan, trop long, je raterai le ferry... Taxi ? Hum, nan, j’ai plus de monnaie de toute façon... Hmmm, halalalalala… Il adopta alors une position de réflexion, scrutant ses Poké Ball pour peut-être y trouver un espoir. Mais oui c’est ça ! Il décrocha alors une de ses Ball de sa ceinture, avant de monter sur le banc de l’arrêt de bus. Allez Appa, j’ai besoin de tes services ! Le Tauros sortit alors de sa Ball, se demandant bien ce que son dresseur fou lui voulait encore, avant de se faire enfourcher d’un bond par Kira. Allez, taïaut, vers le port et au galop Appa !

Pas besoin de le répéter. Le bovin fâché se lança de suite dans une course folle pour éjecter son dresseur de son dos. Le fait qu’il coure comme un dératé faisait d’ailleurs bien l’affaire de Kira, qui avait depuis la dernière fois compris comment faire tourner le Pokémon dans la direction choisie. C’est donc à toute berzingue que le duo se dirigeait vers le port, allant même jusqu’à rattraper et dépassé le bus municipal. Finalement, ils finirent par arriver près du port.

- Ça y est je vois le ponton , les gens s’agglutinent même sur le pont pour admirer notre entrée en scène ! Tu peux t’arrêter, Appa ! Euuuuh... Appa ? Stop stOP STOOOPPPP ! Exécutant à la lettre les consignes, le Tauros lança tout son poids vers l’avant, se stoppant net, et éjectant au passage son dresseur droit sur les dalles qui marquaient la fin des quais. YAAAAAAHHHHHHH !

Les dalles se rapprochaient de plus en plus, quand soudain la chute du blond fut stoppée net, comme si une main bienveillante l’avait attrapée. Heureusement d’ailleurs, à une seconde près, c’était le traumatisme crânien assuré... Il flotta ensuite, sans vraiment comprendre comment, jusque sur le pont du bateau. Alors qu'il se dépoussiérait légèrement, une personne se pointa devant lui, et une voix taquine, quoique déjà connue, adressa la parole au cascadeur improvisé.

-Salut, Kira. Tu cherches un nouveau moyen de te tuer, c’est ça ? 
- Salut Aileen. Pas vraiment, je tente de dresser mon Tauros pour en faire mon nouveau moyen de transport terrestre, mais il y a encore un peu de boulot pour être honnête… C’est étonnant de se croiser, là, je vais à Algatia en mission, et toi ?
- Toi aussi, tu vas à Algatia ? C’est cool, au moins j’y vais avec quelqu’un que je connais ! 
- Bonjour, monsieur, auriez-vous un ticket d’embarquement s’il vous plaît ?

- Ah euh, oui juste là !

Le blond présenta son ticket au marin, avant de se dérober l’espace d’un instant, juste le temps d’aller chercher Appa et de remonter à bord, avant de prendre place à côté d’Aileen. Le blond en profita d’ailleurs pour laisser sortir Moustache, le Phogleur, de sa Poké Ball, qui se fit un plaisir de plonger dans l’eau, et de s’y dégourdir les nageoires.  

Le trajet sembla interminable, entre les taxis, les changements de ferry, et les heures d'attente entre deux moyens de transports. Mais finalement, le duo en provenance de Lansat finit par arriver au centre Spatial d’Algatia. Ce fut une jeune demoiselle, au cheveux blonds elle aussi, qui s’occupa de l’accueil des deux élèves :

- Salut ! Vous êtes Kira et Aileen c’est ça ? Moi c’est Ellen. Suivez-moi, c’est par là !
- Ah, euh ben allez en avant…

Même pas le temps de se poser, qu’ils furent embarqués par la blondinette dans un long couloir, avant de finalement arriver dans une pièce où se tenaient toutes sortes d’instruments.

- Messieurs, debout, sortez le nez vos écran, les renforts sont là !
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".


HRP :
 

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Mar 29 Nov - 17:54




Le trajet avait été horriblement long. Il leur avait fallu prendre trois ferrys pour atteindre leur destination finale, et à Poivressel comme à Nénucrique, ils avaient attendu un moment avant de pouvoir monter dans le bateau. Aileen en avait profité pour remettre à jour son stock de Bonbons Rage, vendus au marché de Poivressel, à la grande joie de sa Persian, aussi accro qu’elle à ces petits bonbons acidulés normalement vendus à Acajou, en bordure du Lac Colère. A Nénucrique, elle avait tiré Kira dans un restaurant pour qu’ils mangent quelque chose de plus consistant qu’un paquet de chips et une barquette de gâteaux accompagnés d’une petite bouteille de jus de baie. Elle avait trouvé le Terremer, et après avoir souri, elle s’y était engouffrée tête en avant pour (enfin!) pouvoir goûter la nourriture des parents de Cael. Elle en avait profité pour trouver Melody, sa mère, et se présenter comme étant une des amies de son fils, lui donnant quelques nouvelles en essayant d’échapper à une petite terreur, Solen, qui était apparemment le petit frère de Cael. Elle eut vaguement le temps de voir son père avant de repartir, ce dernier ayant passé la tête par la porte de la cuisine pour voir à quoi ressemblait l’amie de son fils avant de disparaître à nouveau pour s’occuper de son travail. Ils avaient ensuite pris le ferry pour aller à Algatia, et sans surprise, il était tard quand ils arrivèrent enfin sur l’île. Cette dernière n’était pas bien grande, et trouver le centre spatial se fit sans difficulté, vu que c’était un peu le seul bâtiment gigantesque placé à flanc de falaise. Très joli, soit dit en passant. A peine entrés, ils croisèrent une blonde qui sortait d’un couloir pour aller vers un autre, et qui s’arrêta devant eux pour les détailler sommairement avant de prendre la parole.

« Salut ! Vous êtes Kira et Aileen c’est ça ? Moi c’est Ellen. Suivez-moi, c’est par là ! »

Sans les attendre, la blonde reprit sa route, forçant les deux adolescents à la suivre en pressant le pas. Curieuse, la Pyroli regardait tout autour d’elle tandis qu’ils se dirigeaient vers une grande pièce où deux hommes s’affairaient autour d’une grosse machine et de ce qui ressemblait à un aquarium géant. En fait, c’en était un. Et dedans se trouvait le Staross, imperturbable, qui semblait se désintéresser de la présence de tout ce monde autour de lui. Les deux adultes levèrent la tête quand la femme prit la parole, les présentant comme étant les renforts. L’un des deux avait les cheveux blond platine qui ressortaient blancs, et le badge autour de son cou le présentait comme étant le scientifique du groupe. L’autre avait des cheveux noirs et un regard dur, lui rappelant désagréablement l’air hautain et méprisant d’Ace Creed. Sans doute un Topdresseur. Des deux hommes, seul le blond alla vers eux pour les accueillir avec un léger sourire, l’autre restant à proximité de l’aquarium pour surveiller un écran.

« Vous êtes les deux stagiaires envoyés par l’académie de Lansat, hmm ? » La brune hocha la tête. « Je suis le professeur Stein, mais vous pouvez m’appeler Frank. » Il sourit. « Vous êtes déjà passés à votre hôtel ? »
« Non, pas encore, on voulait venir ici avant. »
« Très professionnel. Venez, je vais vous expliquer sur quoi on travaille. »

Le scientifique les entraîna vers l’aquarium pour qu’ils puissent admirer le Staross. Le Pokémon violet ne bougea pas d’un millimètre, ne semblant pas s’intéresser outre mesure à ce qu’il se passait autour de lui. Cependant, ce qui était intéressant, c’était la vitre de l’aquarium, où s’affichaient des données numériques, sans doute la pression de l’eau et tout ce genre de choses qu’elle ne comprenait pas. Un encart en particulier attira son attention, vu qu’il s’affichait dessus des statistiques de Pokémon. Sans doute celles du Staross… Aldébaran, y avait-il écrit en haut à gauche. Ça devait être son nom.

« Voici Aldébaran, le Staross que nous étudions en ce moment. Depuis quelques semaines, nous essayons de percer à jour le mystère des ondes radios qu’il envoie dans l’espace ainsi que celui des clignotements de son joyau. Pour ce faire, le centre spatial a lancé un vaste programme de recherches et l’a ouvert même à ceux qui ne travaillent pas ici, comme mes deux collègues et vous-mêmes. » Il se tourna vers l’aquarium, pensif. « On est parvenus à de nombreuses théories, mais depuis quelques temps, on tourne un peu en rond. C’est la raison pour laquelle on a besoin d’un œil neuf et extérieur sur nos recherches… Et si on peut former deux petits jeunes en même temps, c’est juste parfait ! »
« La machine est prête, Frank. On y va quand tu veux. »
« Ah, merci Achab. Hmmm... » Le scientifique se tourna vers eux. « Toi, jeune homme, tu viens avec moi. Et toi, va voir Ellen, elle t’expliquera quoi faire. »

Aileen hocha la tête, et laissa Kira partir avec le scientifique pour rejoindre la femme qui s’affairait autour d’un ordinateur. Un gros câble noir reliait l’aquarium à une grosse machine qui ressemblait à un ampli, la machine étant elle-même reliée à l’ordinateur par un câble de branchement. Sur l’écran s’affichaient des mesures diverses qui bougeaient en direct. Ça semblait mélanger la condition du Staross à celle de l’eau, même si la brune ne comprenait pas pourquoi.

« Euh… Qu’est-ce que je dois faire ? »
« Rien, parce que j’ai fini ! » Ellen esquissa un sourire. « Je travaille vite, je n’ai pas l’habitude de recevoir de l’aide… Enfin bon, viens, je vais t’expliquer. » Elle s’assit devant l’ordinateur après lui avoir tiré une chaise. « L’expérience du jour, c’est de voir si Staross peut communiquer ou non. Durant une session, on a enregistré les ondes qu’il envoyait vers le ciel, et maintenant, on va les lui renvoyer pour voir s’il y réagit ou pas. »
« Il ne risque pas d’être suffisamment intelligent pour reconnaître ses propres ondes ? »
« C’est aussi ce que j’ai dit, mais selon Frank c’est la seule solution qu’on ait, à moins que l’un de nous ne s’amuse à aller capturer un Staross pour avoir des ondes différentes. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a, comme on dit ! »

Aileen hocha la tête, pas vraiment convaincue. Après s’être assuré que tout le monde était prêt, Frank lança les opérations, et un léger bruit se fit entendre dans la pièce. Pas désagréable, mais pas agréable non plus. Il fallut quelques secondes pour que brusquement, les données de l’écran ne s’affolent d’un coup, comme si le Staross comprenait que quelqu’un lui parlait. Il se mit à tourner à toute vitesse dans son aquarium, et son joyau clignota de manière complètement chaotique pendant plusieurs secondes, avant qu’il ne s’immobilise complètement. Et, sans crier gare, il se jeta sur la paroi en verre de l’aquarium, fissurant légèrement cette dernière.

« Frank ! Arrête ça avant qu’il ne détruise l’aquarium ! »
« J’essaie, mais je n’y arrive pas ! Achab, essaie de le calmer ! »
« Comment vous voulez que je le calme ?! Il est dans une colère noire ! »
« On s’en fout de comment tu fais, fais-le, c’est tout ! »

Avant qu’il n’ait eu le temps de faire quoi que ce soit, il y eut un craquement, et la vitre vola en éclats, répandant de l’eau partout dans la pièce. Le Staross déchaîné profita du moment de surprise pour tenter de glisser vers la porte, prévoyant sans doute de s’enfuir.

« Ah ça, non ! Robin, Cage-Éclair ! »

Il y eut une brève lumière, et un énorme Elekable fit face au Staross, concentrant son énergie pour paralyser le Pokémon. Ce dernier, cependant, s’était relevé, et son Hydrocanon frappa le Pokémon Électrique avant qu’il n’ait pu lancer son attaque. Bondissant, Sphax renversa sa dresseuse sur le côté sans le moindre ménagement, lui empêchant d’être une victime collatérale de l’Hydrocanon qui avait envoyé l’Elekable heurter un mur. L’Absol s’interposa entre le Staross et sa dresseuse, sa corne luisant d’un rouge mauvais tandis qu’il retroussait les babines pour grogner d’agressivité. Mais il ne bougerait pas. Pas si sa dresseuse pouvait être menacée à cause de lui. Cependant, d’autres pouvaient agir, et ce fut une lumière blanche caractéristique qui marqua la sortie d’un Pokémon, qui bondit pour frapper le Staross depuis les hauteurs. L’Hydrocanon du Croâporal fit reculer le Staross, permettant à la grenouille de retomber souplement au sol sans se faire mal. Sphax profita de l’occasion pour pousser sa dresseuse en sécurité, continuant de s’interposer entre elle et le danger. Naveen n’avait pas besoin d’elle pour se battre. Il pouvait se débrouiller tout seul.

Et d’ailleurs, il n’était pas seul. Un Laggron d’une bonne taille prenait le Staross en tenaille avec Naveen. Sans doute celui du Topdresseur, Achab. Cela ne sembla pas déstabiliser l’étoile de mer, qui les attaqua simultanément pour tenter à nouveau de s’enfuir. Le Laggron réussit à se protéger, mais Naveen non. Profitant de ça, le Staross le saisit grâce à ses pouvoirs psychiques pour l’envoyer vers le Laggron, sur lequel le Croâporal s’écrasa lourdement. Vexé, Naveen se redressa, pour attaquer à nouveau le Staross en lui bondissant dessus. Mauvaise idée. A nouveau, les pouvoirs d’Aldébaran attrapèrent Naveen, mais cette fois, il l’envoya voler à l’autre bout de la pièce. Avec un couinement, Aileen tenta de le rejoindre, mais Sphax la retint. C’était encore trop dangereux ! Elle tâtonnait pour attraper sa Poké Ball et la tendre vers l’endroit où Naveen s’était écrasé quand une drôle de lumière blanche en émana, devenant de plus en plus forte à mesure que Naveen se redressait. Fascinée, Aileen cessa de se débattre contre son starter pour regarder ce qu’il se passait.

Naveen était en colère. Très en colère. Il avait voulu faire son devoir, protéger sa dresseuse, mais cette foutue étoile de mer l’en empêchait. Il était faible. C’était une colère qu’il ressentait depuis plusieurs mois maintenant, et une faiblesse qu’il tentait de cacher depuis toujours. Il passait de longues heures au Lac Corail ou dans l’océan pour ne plus être faible, et cette obsession le suivait partout. Depuis un moment, il se sentait étriqué, en décalage, pas à sa juste place. Il n’avait jamais ressenti ça… Si, il l’avait déjà ressenti. Il y a un an de cela, quand il était Grenousse et que Sissi s’était noyée. Qu’il avait plongé pour aller la chercher. Il s’était senti si faible, si inutile, et la colère l’avait poussé à évoluer pour sauver son amie. Et maintenant, voilà que ça recommençait ! Il était incapable de protéger Aileen, et cette foutue étoile de mer l’avait balancé contre un mur comme s’il n’était rien, comme s’il n’était pas une menace pour lui ! S’il n’était pas une menace, il pouvait en devenir une. Plein d’une résolution nouvelle, il se redressa, commençant à luire d’un blanc laiteux tandis que son corps commençait à changer. Il grandissait. S’affinait. Devenait plus fort. Enfin. Sans attendre, il bondit sur le Staross. Ce dernier, le voyant venir, se retourna pour le saisir à nouveau de ses pouvoirs psychiques, mais cette fois-ci, il échoua. Naveen disparut alors, pour réapparaître derrière lui, le frappant d’une Feinte qui l’envoya dans les pattes du Laggron, qui l’immobilisa avant qu’il ne se redresse à nouveau.

« Aldébaran, reviens ! »

Le Staross fut englouti par la lumière rouge caractéristique des Poké Ball, et retourna dans sa balle de capture, serrée dans les doigts de Frank, qui baissa la main, hagard, pour regarder les dégâts. L’aquarium était détruit, des feuilles détrempées gisaient au sol, et plus que tout, l’expérience était un échec.

« Ca va ? Personne n’est blessé ? »
« Robin a pris un Hydrocanon, mais il va bien. Et vous ? »
« Rien. Une chance que mon Laggron l’ait stoppé. »
« Tu plaisantes, j’espère ? Une chance que son Croâporal ait évolué en Amphinobi à ce moment précis, plutôt ! » Le Topdresseur grogna tandis qu’elle se tournait vers eux. « Et vous, rien de mal ? »
« Non, ça va…  Mon starter m’a protégée, je ne suis pas blessée. »
« Bien, hm… Je pense qu’on va s’arrêter là pour aujourd’hui. Continuer serait contre productif, et dangereux, vu ce qu’il vient de se passer. »
« Ca me va. » Ellen se tourna vers Aileen et Kira. « Je vais aller au Centre Pokémon pour soigner mon Elekable. L’hôtel est sur la route, je vais vous montrer le chemin. »

Aileen hocha la tête, et emboîta le pas à Ellen avant de s’arrêter devant son Amphinobi. Ce dernier se tenait courbé, la regardant de son habituel regard indifférent. Ne sachant que dire, la brune se contenta de le prendre dans ses bras pour le serrer contre elle. Son évolution était une merveilleuse récompense. Il était vraiment fantastique. Au bout d’un moment, elle le lâcha, et sans un mot, l’Amphinobi noir rentra dans sa Poké Ball. Elle le savait très fier de lui, mais trop lui-même pour le montrer ouvertement. Pressant le pas, elle rejoignit Kira et Ellen, Sphax sur ses talons, un léger sourire aux lèvres malgré les événements qui venaient de se produire.

HRP - Evolution de Naveen, de Croâporal à Amphinobi.

Nos beaux PNJ:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Lun 5 Déc - 15:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Lun 5 Déc - 15:31


- Voici Aldébaran, le Staross que nous étudions en ce moment. Depuis quelques semaines, nous essayons de percer à jour le mystère des ondes radios qu’il envoie dans l’espace ainsi que celui des clignotements de son joyau. Pour ce faire, le centre spatial a lancé un vaste programme de recherches et l’a ouvert même à ceux qui ne travaillent pas ici, comme mes deux collègues et vous-mêmes. Il se tourna vers l’aquarium, pensif. On est parvenus à de nombreuses théories, mais depuis quelques temps, on tourne un peu en rond. C’est la raison pour laquelle on a besoin d’un œil neuf et extérieur sur nos recherches… Et si on peut former deux petits jeunes en même temps, c’est juste parfait !
- La machine est prête, Frank. On y va quand tu veux.
- Ah, merci Achab. Hmmm... Le scientifique se tourna vers eux. Toi, jeune homme, tu viens avec moi. Et toi, va voir Ellen, elle t’expliquera quoi faire.

Sur ces mots, le scientifique envoya Aileen auprès de la mécano du groupe, et Kira, lui, suivant les instructions, se retrouva assistant du professeur Stein. Il se retrouva dans un coin de la pièce, logé derrière une batterie de bureau et de calculateurs divers. Il y avait suffisamment d’ordinateurs pour faire planter le serveur régional si on leur demandait tous de bosser à fond en même temps… Cela impressionnait Kira, qui pensait que les multiples ordis de la Sylphe SARL étaient déjà le must en la matière. Mais apparemment, même la grande société n’était pas à la pointe en matière d’informatique. Le jeune scientifique déploya alors ses carnets de notes et appareils pour commencer à bosser un peu. Au moment, où il sortit son appareil photo de chercheur, le docteur Stein interpella Kira :

- Tiens, dis-moi, cet appareil photo, tu l’as depuis quand ?
- Euh, quelques mois environ.
- Tu as déjà fait la dernière mise à jour dessus ?
- Non pas encore, je n’en ai pas eu le temps.
- Tiens, branche-le là-bas, les ordis du centre te la feront en moins d’une heure. Tu auras déjà six de ces nouveaux Pokémon comme ça !
- C’est bien aimable à vous, merci.
- De rien ! Allez dépêche-toi, on va démarrer une nouvelle batterie de test, et je vais avoir besoin de toi pour lancer tous les programmes simultanément.
- Ça marche !

Le blond prit alors quelques minutes pour brancher son appareil, et lancer la mise à jour. Il était bien content. Moins d’une heure ici contre toute une matinée à Lansat, il n’y avait pas photo ! Une fois branché, il suivit alors les consignes du scientifique, préparant le lancement simultané de divers programmes. Le but de la manœuvre était d’envoyer au Staross un enregistrement de ses propres ondes radio, afin de tester sa réaction. Au moment où les programmes se lancèrent, un petit bruit se fit entendre dans la pièce, et la réaction du Pokémon ne se fit pas attendre bien longtemps… Il se mit à tourner à toute vitesse dans son aquarium, et son joyau se mit à clignoter  de manière anarchique. Puis il se mit à se jeter contre la paroi en verre de l’aquarium, fissurant celle-ci. Une panique s’installa au sein de la pièce, entre le craquement de la vitre, et les ralliements d’Ellen, le scientifique ne savait plus ou donner de la tête. Kira non plus d’ailleurs. Le pauvre blond était complètement paumé dans cette situation, et la seul chose qu’il fit fut de sortir Armstrong au cas où ces gros muscles pourraient se montrer nécessaire. Puis finalement, ce que tout le monde craignait arriva. Dans un fracas, la vitre de l’aquarium finit par céder sous les coups de l’étoile de mer enragée… C’est à ce moment que le scientifique finit par enfin donner des consignes à l’assistant de fortune qu’était Kira :

- Ton Machopeur ! Dis-lui de soulever les deux caissons de données, là-bas, il faut les protéger de l’eau !  Quant à toi, essaie de protéger le câblage de l’eau, sinon on va finir électrocutés !
- Euh, d’accord ! Il bondit sur lesdits câblages pour les soulever du sol. Armstrong, t’as entendu ?  A toi de jouer ! Le blond prit ensuite une autre Ball à sa ceinture, avant de la lancer. En avant Moustache, file-lui un coup de main !

Le Phogleur sorti donc de sa Ball, se demandant dans un premier temps le pourquoi de sa présence, mais en voyant le bazar, et le combat un peu plus loin, il compris vite quoi faire. Le Pokémorse tira alors des Ball’Glace sur le pieds des tables vides, pour les renverser et ainsi créer des sortes de barrages, pour dévier le flux d’eau loin des ordis et des câbles. C’était une véritable anarchie qui régnait, même si, finalement, le Staross fut mis à pied et renvoyé dans sa Ball, grâce à l’aide d’Aileen notamment. Décidément, on pouvait dire qu’elle n’avait pas usurpé son titre de préfète en chef ! Une fois tout le monde à peu près calmé, consigne fut donnée au personnel du centre de ranger un peu tout ce bazar, l’équipe prenant un repos bien mérité. Ellen en profita pour montrer la route de l’hôtel au deux jeunes stagiaires.  

Kir fut un peu gêné, quand, à l’hôtel, il apprit qu’il partagerait sa chambre avec Aileen. Lui qui était habitué à partager sa chambre avec Logan et Terry le mendiant… Bon, au moins pour une fois cela lui ferait faire l’effort de s’habiller un plus qu’un simple caleçon pour dormir… Mais c’est surtout au restaurant que le blond fut gêné. Autant s’installer en tête à tête au restaurant avec une fille était une chose, que de le faire avec un serveur qui est persuadé que Kira tentait de conclure son affaire en était une autre… Le serveur n’hésita pas : une fois les deux jeunots installé, à mettre sur leurs table deux chandelles, et un vase garnie d’une rose. Cela sembla amuser Aileen, de voir Kira passé d’une couleur normale à légèrement rouge. Après, certes, le cadre était réellement parfait pour un couple. En tendant l’oreille on aurait même pu entendre les Pokémon de Kira en rire au fond de leur Pokéball, surtout un en particuliers, qui sortit de sa ball se dégourdir les pattes. Amrstrong, voyant la situation, n’hésita évidemment pas à en re-tartiner une couche, en donnant quelques coup de coudes à son dresseur, et en haussant les sourcils avant de jeter des coups d’œil pas du tout furtif vers la brune, qui semblait bien rire de la situation d’ailleurs…
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Dim 11 Déc - 22:02




Ambiance romantique dans le petit restaurant d’Algatia. Assise face à Kira, Aileen se faisait violence pour ne pas éclater de rire. En voyant entrer une fille et un garçon, le serveur avait certainement dû penser qu’ils étaient un couple, et avait préparé le terrain en conséquence pour favoriser la venue de ce qu’il pensait être leur premier baiser après une déclaration enflammée de la part de l’un ou de l’autre. Deux chandelles de part et d’autre, et au milieu, un vase transparent agrémenté d’une jolie rose rouge… Aussi rouge que le teint gêné du scientifique ! Heureusement, ils avaient stoppé le stéréotype là, car la brune aurait hurlé au scandale si le serveur avait eu l’audace de lui tendre une « carte femmes », soit une carte sans prix. C’était d’usage, dans certains restaurants. La carte de monsieur avait les prix, la carte de madame n’en avait pas. La galanterie exigeant que l’homme ait la délicatesse de payer le repas, personne n’embêtait ces dames avec des choses aussi triviales que le prix des plats, afin qu’elle choisisse ce qui leur faisait envie sans être gênée par la somme astronomique à débourser. Mais heureusement pour lui, le serveur lui tendit une carte pourvue des prix. Il fallait mieux. Rigoler un peu, elle voulait bien, mais se faire entretenir alors qu’elle était plus riche que son camarade de mission, non merci. Comme à son habitude, elle commanda végétarien avant de reposer la carte. Le repas se fit calmement, et petit à petit, Kira se détendit en comprenant qu’elle ne comptait pas le vanner sur leur présupposée soirée romantique. Elle était trop occupée à réfléchir au programme de demain. Vu que leur expérience avait raté, elle se demandait ce qu’ils allaient faire maintenant pour tenter d’entrer en contact avec le Staross. Bon, ils étaient clairement là en observation, Kira et elle, mais si elle pouvait faire plus qu’observer et obéir bêtement aux ordres, ce serait ça de pris.

Elle ne verrait ça que le lendemain, pour le coup, car pour le moment, il fallait surtout retourner à l’hôtel. Kira et elle partageaient la même chambre, l’académie n’ayant pas jugé bon de leur prendre une chambre à chacun. En toute honnêteté, la brune s’en fichait un peu. Elle avait déjà fait chambre commune avec des garçons, par exemple Sirius, à Illumis, et ça s’était toujours très bien passé. Ce n’était que l’affaire de quelques jours, pas de quoi se prendre la tête, même si Kira semblait quelque peu gêné de faire chambre commune avec elle. C’était sans doute sa première mission en-dehors de l’académie. Bah, il s’y ferait très vite. Elle le laissa prendre sa douche le premier, en profitant pour ranger ses affaires dans le placard. Un côté chacun, partage équitable. Le lit semblait confortable, et Frône, son Evoli, s’était déjà endormi dessus, squattant l’oreiller sans laisser la moindre place à sa dresseuse, transformant l’oreiller en masse de poils bruns et beiges. Il était beaucoup trop mignon, elle aurait du mal à le chasser. Laissant le Voltali à sa douche, elle déplia son ordinateur et squatta le seul bureau disponible. Il était l’heure de prendre des notes sur les rares trucs qu’elle avait noté à propos du Staross. C’était la moindre des choses à faire, surtout si elle voulait recréer un système de communication unique semblable aux ondes de Staross pour communiquer efficacement avec ses Pokémon…


Quatre heures trente. C’est l’heure à laquelle la Pyroli ouvrit les yeux, se redressant machinalement dans le lit pour s’étirer en silence. Sans un bruit, elle quitta le lit, faisant doucement pour ne pas réveiller Kira qui dormait dans le lit d’à côté. Cependant, il ouvrit les yeux quelques minutes plus tard, sans doute réveillé par le léger grincement de la porte du placard qu’Aileen avait ouvert pour attraper sa réserve de nourriture. Elle s’était largement servie dans ses stocks, sachant qu’à une heure pareille, les chances pour que le restaurant de l’hôtel soit ouvert étaient assez minces. Encore dans le brouillard, le Voltali sortit du lit, et la Pyroli le salua d’un mouvement de tête silencieux avant de s’enfermer dans la salle de bains pour se changer en vitesse. Elle avait pris l’habitude, au bout de ces trois ans à l’académie. Le dortoir Pyroli était une petite armée, et le Général Jackie veillait à ce que chacune de ses filles soit à l’heure à l’entraînement matinal. Moins de cinq minutes plus tard, elle laissait la place à Kira, s’occupant de son petit-déjeuner rapide. Jus de multibaies, barres de céréales, et la veille, elle avait acheté des fruits. Ca lui tiendrait bien le ventre jusqu’à ce que le restaurant de l’hôtel ouvre, aux alentours de six heures. Comme ils avaient rendez-vous à huit heures au centre spatial, autant se remplir l’estomac. Kira, lui, s’était rabattu sur un café autochauffant, qu’il tenait dans les mains, regardant la fumée qui s’en élevait d’un regard encore vitreux. Réveil difficile, apparemment…

A huit heures, les deux élèves entrèrent dans la salle où le reste de l’équipe se trouvait. Aileen, qui s’attendait à trouver un Staross aussi inexpressif qu’à l’habitude, fut surprise de le voir tournoyer sur une branche telle une danseuse au son d’une mélodie qui sortait de l’ordinateur du docteur Stein. Apparemment, il était sensible à la musique. Rien d’étonnant, cela dit, vu que la musique est une forme de communication comme une autre. Nolan pourrait en attester, d’ailleurs ! Dans la salle, l’équipe s’activait avec frénésie, soulignant que l’attitude du Staross était quelque peu inattendue. Que c’était la première fois qu’il réagissait positivement à quelque chose. La musique. Classique, accessoirement. Autour de l’aquarium géant, suite impériale pour un seul Pokémon, les machines ronronnaient pour enregistrer les fréquences des ondes qu’Aldébaran envoyait autour de lui, faisant bouger des graphiques comme au rythme d’une mélodie. Il… Chantait ? Possible. En les voyant entrer, le scientifique leur fit signe de s’approcher, et les deux élèves obtempérèrent avec discipline.

« Bonjour vous deux ! Vous êtes à l’heure, c’est bien ! »
« C’est normal… Qu’est-ce que vous faites, au juste ? C’est normal qu’il soit si… Expressif ? »
« Non, c’est une grande première ! Généralement il reste statique dans son aquarium, mais avec ce qu’il s’est passé hier il était très en colère, même si on ne sait pas bien pourquoi… Alors Achab a décidé de faire ce qu’il fait pour calmer ses Pokémon, et il a mis de la musique. Le résultat a été immédiat ! »
« Il a passé la nuit à tournoyer ? Sérieusement ? »
« Oui ! Ce qui me perturbe, parce que c’est la première fois qu’un Staross agit ainsi... » Aileen ne releva pas. L’existentialisme, ce n’était pas son truc. « Enfin bref, on a tous ses relevés, il faut juste qu’on trouve un moyen de les déchiffrer, peut-être qu’on pourrait communiquer avec lui grâce à la musique… »
« Je peux toujours demander à Kasper. »
« Qui donc ? »
« Kasper, mon Porygon. »

Le scientifique se tut, et leva vers elle un regard surpris. A l’autre bout de la pièce, la mécanicienne fit de même, et Aileen fronça les sourcils, quelque peu surprise. Avait-elle dit quelque chose de mal ? Laissé échapper quelque chose de grave ?

« Tu as un Porygon ? Un vrai Porygon ? »
« Euuuh, oui ? »
« Voilà une bien bonne coïncidence. On travaillait avec un Porygon2 avant, mais son dresseur a quitté le centre spatial et est donc parti avec. Je m'étais arrangé pour faire venir un PorygonZ pour faire avancer nos travaux pour pallier à son absence, en me disant qu'en forme finale, il serait plus puissant et plus à même de nous aider à traduire les données qu'on récupère sur Aldébaran. Mais dis-moi : le tien, c'est un Porygon simple ou il est évolué ? »
« Non, c'est un Porygon simple, de premier stade. J'ai tout ce qu'il faut pour le faire évoluer, mais il n'a pas l'air d'en avoir envie pour le moment, alors je le laisse tranquille et j'attends qu'il soit prêt. »
« Oui, ces Pokémon sont assez capricieux. Sans doute parce qu'ils ont été créés par l'homme, hein ? » Franck esquissa un petit sourire amusé. « Enfin bon. Ce n'est pas grave, ça fera l'affaire. Il ne sera pas aussi performant que le PorygonZ qui devrait arriver d'ici quelques jours, mais avec un peu de chances, il pourra peut-être reprendre le travail de traduction du Porygon2. »

Après avoir hoché la tête, Aileen fit sortir son Porygon, qui flotta à hauteur de son visage, inexpressif, tandis qu’elle lui expliquait ce qu’il devait faire. Au bout de quelques secondes, le Porygon fut aspiré par l’ordinateur et se mit docilement au travail, faisant sourire sa dresseuse. Brave Kasper.

« Son analyse va prendre un petit moment, donc… Qu’est-ce qu’on doit faire, en attendant ? »

Nos beaux PNJ:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Ven 20 Jan - 12:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Lun 19 Déc - 0:07


Un léger grincement vint réveiller le Voltali de bon matin. De très bon matin même. Ouvrant légèrement les yeux, et ouvrant juste son iPok pour avoir un peu de lumière, Kira constata, sans grand étonnement, qu’Aileen était déjà debout. Il se redressa alors, avant de faire un petit signe de la main à la Pyroli, puis de glisser sur le bord de son lit. Il attrapa alors son sac pour sortir deux de ses canettes de café auto-chauffantes, normalement destinées au routiers et routards. Ces petites choses avaient fait le bonheur du scientifique lors de ses courses avant de partir. Il percuta alors l’arrière de la canette, avant de la remettre dans le bon sens, et d’attendre que la réaction chimique fasse son œuvre et ne rende bien chaud le doux breuvage caféiné.  Il fallut un bon moment au blond pour enfin se décider à boire son café et se mettre en route, mais finalement, Kira finit par se décider, et partit s’habiller tranquillement à la salle de bain, avant de préparer son sac pour la journée. Puis vint enfin l’heure du petit déjeuner, moment d’aller prendre des forces pour la matinée à venir, et si elle se montrait aussi mouvementée que l’arrivé au centre de la veille, l’énergie d’un bon repas ne serait pas de trop ! Finalement, une fois l’estomac bien rempli, les deux élèves prirent la direction du centre spatial, histoire de remplir leur mission.

L’arrivée fut calme, et une scène ne manqua pas d’étonner les deux jeunes. Entrant dans la pièce, ils s’attendaient à voir simplement les autres en train de préparer les matos pour la journée ou papoter et le Staross bien tranquillement dans son bocal, aussi stoïque qu’à son habitude. Au lieu de ça, ils assistèrent à un véritable ballet exécuté par le Pokémon dans son aquarium, l’étoile de mer tournoyant au rythme de la musique classique dont le son emplissait la zone de recherche.

Le temps qu’Aileen discute avec un peu tout le monde, Kira, lui resta fasciné par l’étoile de mer dansante, en profitant pour sortir un carnet de sa poche et prendre des notes, et faire quelques croquis rapide, profitant même des écrans pour en prélever les informations et les remettre sur papier, histoire de continuer son carnet de description de Pokémon ! Ceci fait, en tournant la tête, Kira constata avec surprise qu’Aileen avait sorti un Porygon. De suite, il ressortit alors son carnet, sautant quelques pages pour laisser de la place pour la suite des notes sur Staross, avant de commencer sa prise de notes sur le Porygon. Il eut tout juste le temps de finir, que le Porygon disparut, se transférant dans un des ordinateurs du professeur Stein. Tant pis pour les croquis, cela serait pour plus tard… Évidemment une fois le Pokémon digital au boulot, la question se posa de quoi faire en attendant. C’est là qu’une idée arriva dans la tête de Kira.


- Hum, en attendant que le Porygon finisse, on pourrait peut être tester les réactions d’Aldébaran sur d’autres types de musique, ou face à des images projetées comme un film ou une vidéo.

- Cela pourrait se montrer intéressant, Ellen tu pense pouvoir nous bidouiller un branchement avec un projecteur ?

- Hum ça peut se faire, je vais juste devoir aller chercher le matos dans l’atelier vidéo, tu m’accompagne Aileen ?  Comme ça tu pourra voir ce que c’est qu’un vrai atelier, et oui je dis ça parce que c’est le mien pour le moment, haha !Cela ne sembla pas poser de soucis à la Pyroli, qui, d’un signe de la tête, accepta, et suivit la mécanicienne en chef.

- Bon, en attendant, essayons d’autres musique, tiens va donc sur Magnéti tube et lance un type de musique au hasard.

- Pas de problème professeur ! Voyons, hum, essayons ça tiens ça peut être marrant !

SLAYER:  REPENTLESS

Les premières secondes, le Pokémon sembla analyser la musique, puis au son de la guitare folle son joyau se mit à clignoter de façon anarchique et l’étoile se mit à tournoyer et bouger dans tout les sens dans son aquarium, se cognant de temps à autres aux vitres.

- Essaie autre chose, à ce rythme il va tout démolir dans l’aquarium !

- Oui tout de suite pardon professeur ! Alors euh, ça peut être ?

QUEEN : WE WILL ROCK YOU

Cette fois-ci, c’est au son de la batterie que se réglèrent les clignotements du joyau, deux clignotements faibles et rapides suivi d’un seul, plus fort et brillant ! Le Staross se mit également à tournoyer doucement au son de la musique, se dandinant également de droite à gauche.

- On change !

- Ça roule, allez !
 
METALLICA : NOTHING ELSE MATTERS

C’est au son doux de la guitare, et de la voix frémissante du chanteur, qu’Aldébaran se balança doucement de gauche à droite, laissant clignoter son joyau au son des accords mélodieux de la musique.


- Impressionnant… Allez, une dernière et on lui remettra la musique classique pour être sûrs qu’il soit calme.

- Très bien allez !


VILLAGE PEOPLE : MACHO MAN

Au son de cette dernière, une sorte de danse s’engagea, les tournoiements et les clignotements s’enchaînant au son de la musique. Musique qui était bien connue de Kira et de ces Pokémon, et au moment du refrain, l’une d’elles s’ouvrit d’elle-même, laissant échapper un grand Pokémon qui se mit immédiatement à danser en rythme.


- MACHO MACHO MACHOPEUR !

- Mais qu’est-ce que… ?

- *facepalm* Pourquoi… ?

- MACHO MACHO MACHOOOOPEUR !


Et c’est justement au moment où le Pokémon bodybuildé s’enjaillait le plus en chantant et dansant, tout comme le Staross d’ailleurs, qu’Ellen et Aileen revinrent. On n’osait même pas imaginer leurs réactions devant une telle scène...

"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Jeu 22 Déc - 18:35




Aller chercher le matériel vidéo. Pigé. Laissant Kira avec le scientifique, Aileen emboîta le pas à la mécanicienne, qui l’entraîna dans les couloirs. Apparemment, le fameux atelier vidéo ne devait pas être bien loin, puisqu’elles continuaient à entendre les musiques qu’ils passaient pour tester les réactions du Staross. Après avoir passé une carte magnétique dans un lecteur, Ellen ouvrit une porte et l’entraîna dans l’atelier. Curieuse, la brune passa son regard d’objet en objet. Ils étaient à la pointe de la technologie, et ça se sentait. Même la salle informatique de l’académie n’était pas aussi dernier cri, malgré tous les moyens mis en œuvre par mademoiselle Snow pour que les élèves aient toujours accès à du bon matériel. Emboîtant le pas à la mécanicienne, elle la suivit dans les allées sans cesser de s’intéresser à ce qu’elle voyait. Elle avait beau avoir pris mécanicienne pour être plus autonome en tant qu’espionne, elle s’intéressait tout de même aux nouvelles technologies et à ce qui y avait trait. Ellen se pencha, et commença à débrancher quelques câbles pour récupérer ce qu’il lui fallait. Laissée sans instructions, la brune finit par craquer au bout de quelques secondes.

« Je peux vous aider ? »
« Bien sûr ! Pour commencer, arrête de me vouvoyer, j’ai l’impression d’être une vieille femme. » Elle lâcha un petit rire. « Ensuite, pendant que je m’occupe de ça, va chercher un chariot, et les enceintes, celles avec un câble bleu. Elles ont un bon son, ça devrait convenir à notre petite expérience. »

Aileen hocha la tête, et fila chercher le chariot dont la mécanicienne avait besoin. Elle mit quelques minutes à en trouver un, et finalement, réussit à mettre la main sur le Précieux. Parfait. Maintenant, les enceintes. Juste à côté. Merveilleux ! Rapidement, la brune récupéra les enceintes et les posa sur le chariot, qu’elle poussa vers Ellen qui venait juste de terminer son bidouillage. Le projecteur qu’elle portait termina sur le chariot, suivi, quelques instants plus tard, d’un grand rouleau blanc. Le chariot, cependant, devenait lourd à pousser, raison pour laquelle Aileen fit sortir son petit Pandespiègle pour qu’il les aide. Le petit panda lui demandait de plus en plus d’activités, ce qu’Aileen lui avait permis, comprenant qu’il était en train de grandir et que son évolution ne serait sans doute pas bien loin. En voyant le Pandespiègle poser ses pattes sur le chariot pour le pousser comme s’il ne pesait rien, Ellen gloussa d’amusement avant de prendre la parole.

« Serviable, ton ourson ! Et plus sympathique qu’Achab, aussi ! »
« Je ne l’ai pas vu dans la pièce d’ailleurs. Il est en retard ? »
« Non, il ne travaille pas aujourd’hui, du moins, pas avec nous. Son véritable job, c’est dresseur à l’arène d’Atalanopolis, alors il vient bosser ici pendant ses heures creuses ou quand l’arène est fermé. Le centre spatial avait demandé l’aide de Marc, mais en tant que champion, il a dû décliner. Alors quand son meilleur dresseur s’est présenté, le centre a été trop heureux de l’accepter. Ils avaient vraiment besoin d’un spécialiste du type Eau pour leur dire si les réactions du Staross sont normales ou pas. »
« Et toi ? Si ce n’est pas indiscret, bien sûr. »
« Moi ? Oh, je travaille pour Palladium SARL. »

Aileen s’arrêta pour la fixer avec surprise. Voyant qu’elles s’étaient arrêtées, Lotso stoppa aussi, attendant qu’elles le rattrapent. Ellen travaillait pour Palladium ? Eh bien, on les voyait vraiment partout… Après avoir travaillé avec Palladium pendant l’été, à Illumis, elle ne s’attendait pas à recroiser quelqu’un venant de cette entreprise dans un laps de temps aussi court.

« La vache, vous êtes vraiment partout en fait ! »
« Pourquoi tu… Attends, laisse-moi deviner, tu as été prise en stage par Palladium pendant l’été, j’imagine ? »
« Oui, on est allés à Illumis, c’était très enrichissant. »
« Tu m’en vois ravie. » La blonde esquissa un sourire sincère. « Et, oui, en effet, nous sommes partout. En apprenant que le centre spatial d’Algatia s’intéressait au mystère des Staross, monsieur Gamble a pris les devants. Des fonds ont été débloqués pour aider à la recherche, et j’ai été dépêchée sur place pour participer aux expériences et promouvoir le partenariat entre Algatia et Palladium SARL. »
« Et ça te plaît ? »
« D’être ici ? Carrément ! Je ne sais pas si je suis vraiment utile au centre spatial, mais j’ai l’impression de faire avancer la recherche, et ça, c’est cool ! »

Ellen sourit, et Aileen l’imita. Elles reprirent leur route vers la salle où les deux hommes les attendaient, et en entrant, eurent une drôle de surprise. Macho Men. Ah. D’accord. Pourquoi Armstrong était-il en train de danser comme ça ? Quand, enfin, elle comprit ce qu’il faisait, elle ne put que se facepalm, encore plus quand Lotso lâcha le chariot en couinant pour rejoindre le Machopeur dans sa danse à grands renforts de « Pan-dé Pan-dé-spièèèèègle ! ». Ellen éclata de rire, Aileen préféra soupirer, et rappeler son Pandespiègle avant qu’il ne s’humilie plus encore devant les adultes. Grands dieux. Vivement qu’il grandisse, celui-là…

« Eh bien, ça bosse dur à ce que je vois ! On part deux minutes et c’est la fête ? »
« Vous auriez au moins pu nous inviter... »

Le scientifique se mit à bafouiller, faisant sourire Aileen et éclater de rire Ellen. Après avoir ramené le calme, ils purent se mettre à l’installation de tout le matériel, étalant le tout face à l’aquarium d’Aldébaran qui continuait à tournoyer sur sa musique classique. Le joyau du Staross clignota quelque peu quand le docteur Stein coupa la musique, et finalement, l’étoile de mer se tint immobile. Peut-être réagirait-il devant les vidéos ? Ils commencèrent par un extrait où il y avait plusieurs Staross, qui clignotaient de concert en envoyant leurs ondes vers le ciel. Au début, Aldébaran les imita, se rapprochant de l’écran, avant de retourner à sa place en cessant de clignoter. Il devait avoir compris que les Pokémon qu’il voyait n’étaient pas réellement là. A tout hasard, ils passèrent plusieurs extraits de films, dont le Roi Némélios, qu’Aileen reconnut sans mal. Mais rien ne tira la moindre réaction au Staross. Ça commençait à devenir rageant. Alors qu’ils commençaient tous à perdre patience, le ting de l’ordinateur leur apprit que le Porygon avait fini son travail d’analyse. Laissant là le matériel vidéo, tout le monde se rapprocha de l’ordinateur, où une page de texte venait de s’ouvrir, affichant des mots au fur et à mesure que le Porygon les écrivait.

« LA MUSIQUE EST RELAXANTE. JE ME SENS BIEN. »
« LA MUSIQUE EST VIOLENTE. C’EST EXCITANT. »
« LA MUSIQUE EST RYTHMIQUE. J’AIME ÇA. »
« LA MUSIQUE EST DOUCE. JE ME SENS APAISÉ. »
« LA MUSIQUE EST AMUSANTE. JE M’AMUSE BIEN. »
« LA MUSIQUE EST RELAXANTE. JE ME SENS BIEN. »


Il ne fallut pas longtemps à Aileen pour comprendre que les phrases du Porygon représentaient les différents états d’esprit du Staross à chaque changement de musique. Le Pokémon semblait être mélomane. Chaque musique avait déclenché des réactions différentes chez lui, mais au final, il les avait toutes aimées. Cependant, le Porygon venait de sauter quelques lignes pour recommencer à écrire. Sans doute le ressenti du Staross sur les vidéos qu’ils venaient de lui passer.

« FAUX STAROSS. JE M’ENNUIE. »
« JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. »


Sous le regard étonné et un peu blasé du groupe, le Porygon continua à écrire des lignes de « Je m’ennuie » représentatifs de l’état actuel du Staross. Derrière elle, Ellen jura, et Franck lâcha un léger soupir. Aileen ne pouvait que les comprendre. Ils tournaient vraiment en rond, là.

Nos beaux PNJ:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Lun 26 Déc - 14:56

Modération Kira

Utilisation de la CS Plongée
Gain Rien !


Modération Aileen

Utilisation de la CS Plongée
Gain Rien !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Sam 31 Déc - 16:55


« JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. JE M’ENNUIE. »

Telles étaient les lignes qui s’enchaînaient sur la longue feuille blanche, qui paraissait sans fin, jusqu’au moment où Kira prit la feuille du bout de la main, et interpella les autres sur un ton surpris :

- Regardez ! Les mots changent ! « Bon, je m’ennuie, je vous reparlerai plus tard. » !
- Qu’est-ce que ça veut dire ? Comment ça, plus tard ? Cela signifiait il que … ?
- Après cela il n’y a plus rien sur la feuille...
- Mais pourtant… Regardez les cadrans et les écrans, il est entrain d’émettre !
- Oui mais regardez bien, il a amplifié ses ondes et émet vers l’espace !
- Et pourquoi on ne décrypte plus !?! Le Porygon est pourtant encore à l’intérieur ! Ellen, Aileen, vous y comprenez quelques chose ?
- C’est comme s’il avait changé de fréquence, ou s’il avait choisi de nous laissé décrypter les ondes jusqu’à maintenant… C’est hallucinant !

Tout le monde fourmillait autour des écrans et de l’imprimante, de laquelle continuait de sortir une feuille sur laquelle le blanc était seul maître… Pourtant, le Porygon de la Pyroli semblait s’activer de plein pot, l’écran  de l’ordinateur et son unité centrale chauffant comme une poêle sur un plein feu. Finalement, au bout de quelques minutes, le Pokémon virtuel finit par sortir de l’ordinateur, planant difficilement. Le pauvre semblait s’être tué à la tâche. Mais heureusement pour lui, sa dresseuse prenait bien soin de ses Pokémon, et elle le félicita avant de le rentrer dans sa Poké Ball, lui promettant un crochet par le centre Pokémon lors de la pause déjeuner. Pause qui n’allait pas tarder d’ailleurs. Peut-être celle-ci permettrait de calmer les esprit, et la frustration ambiante après la décision d’Aldebaran.

Kira, lui, restait perplexe. Comment un Pokémon pouvait-il changer de fréquence comme ça, en l’espace d’une seconde ? Le jeune scientifique ne cessait de remplir son carnet de notes, y ajoutant toutes sortes d’infos sur le Pokémon étoilé, comme cette capacité à rendre ses communication incompréhensibles, pour un Porygon et des ordinateurs du moins… Peut-être un autre Staross pourrait-il les comprendre ? Ou un Stari ? Ou même un Pokémon Psy puissant, comme un Alakazham ou un Roigada, qui sont considérés comme des Pokémon très intelligents ? Le blond ne cessait de noter une question sur le haut de chaque page, y mettant des hypothèses ou des ersatz de réponses. Au final, plus le temps passait, plus les questions étaient nombreuses, et les réponses rares… Au bout d’un moment, voyant la frustration et l’exaspération qui régnaient, Kira proposa d’avancer la pause déjeuner, idée qui, au vu de la situation, fit l’unanimité. Chacun prit alors la direction de la salle de pause, sauf Kira et Aileen, qui prirent la direction de la ville, pour aller déposer le Pokémon de la Pyroli au centre, et aller manger un bout à part histoire de s’aérer l’esprit après cette matinée fortes en découverte.

Après une dépose au centre de Kasper, et un bon repas, les deux élèves reprirent le chemin du centre spatial, mais à peine arriver, un attroupement devant l’entré du centre attira leur attention. Il firent d’ailleurs interpeller par  Achab, qui venait d’arriver juste à leur suite.


- Tiens, rebonjour les enfants. J’espère que vous êtes prêts pour la sortie.
- La sortie ?
- Vous n’êtes pas au courant ? Bon, Franck m’a téléphoné à midi, il semblait très fâché, et si j’ai bien compris, il veut aller capturer des Staross cet après-midi, pour voir s’il est possible d’avancer un peu en en mettant plusieurs ensemble.
- Ok, je comprend mieux cet attroupement. Bon rejoignons-les dans ce cas là ! Le trio rejoignit alors les autres, avant que tout le groupe ne se dirige vers la berge.
- Bon, si tout le monde est prêt, on peut embarquer sur le bateau. Un grand zodiac avait été mis à disposition de l’équipe de recherche, ainsi que tout le matériel nécessaire à une séance de plongée collective. Je vous laisse vous équiper tranquillement pour ceux qui souhaitent plonger. Le scientifique fixa alors Aileen et Kira. Pour votre cas, j’ai déjà téléphoné à votre académie, vous avez l’autorisation de participer à la plongée, si vous le souhaitez bien sûr !
- Bah, pour ma part cela ne me pose pas de soucis, je suis même content, je n’en ai jamais fait ! Et puis cela me donnera l’occasion de tester les performances de Moustache sur le terrain ! Tiens d’ailleurs, allez, en avant mon grand ! Le Voltali relâcha alors son Phogleur, le laissant plonger gracieusement malgré sa taille et sa carrure d’ailleurs. Et toi Aileen, qu’en penses-tu ? Ça te dit ?

"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".


HRP:
 

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre


Dernière édition par Kira G. Yamamoto le Mer 4 Jan - 12:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Mar 3 Jan - 16:24

Modération Plongée Kira

Raté
Gain Tu ne gagnes rien du tout !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Mer 4 Jan - 15:16




Cette expérience tournait en rond. Le Staross, maintenant, ne voulait plus du tout leur répondre ! Ils n’allaient nulle part et fonçaient droit dans le mur. Génial. Finalement lassé, Franck décida de mettre fin à la séance, leur donnant rendez-vous pour le début de l’après-midi. Sans attendre, la Pyroli quitta les lieux, serrant la Poké Ball de Kasper dans sa main gauche. Il avait beaucoup donné pour cette expérience, maintenant il méritait un peu de repos. Kira la suivit de près tandis qu’elle rejoignit le Centre Pokémon, y déposant son précieux Porygon avant de se poser sur un banc pour attendre tranquillement que la machine ait fini son travail. Une fois le Pokémon récupéré, quelques minutes plus tard, les deux adolescents quittèrent les lieux pour retourner à l’hôtel histoire de manger un morceau. Sans surprise, la brune commanda végétarien, laissant Kira faire son choix, et ce fut en silence qu’ils mangèrent, chacun réfléchissant au programme du reste de la journée. Aileen était morose. Ils n’apprenaient rien, et perdaient un peu leur temps. Elle ne s’attendait pas à ce que ça aille vite, et ça ne faisait qu’une journée qu’ils étaient là, mais tout de même, elle avait l’impression que même avant leur arrivée, l’équipe faisait du surplace. A quoi bon prendre des stagiaires dans ce cas ? Pour avoir un œil neuf ? L’œil neuf de deux gamins inexpérimentés ? Un qui débutait à peine sur le chemin de la recherche et l’autre qui s’intéressait plus à l’utilisation qu’elle pourrait faire de cette découverte que de la découverte en elle-même ? Paye ton équipe de bras cassés… Une fois leur repas terminé, ils remontèrent vers le centre spatial, et la mort dans l’âme, la brune se prépara à une après-midi d’un ennui mortel. A moins que...

« Tiens, bonjour les enfants. J’espère que vous êtes prêts pour la sortie. »

A moins que Franck en ait marre de pédaler dans le vide et prenne enfin les choses en main ! Avec un regain d’intérêt, la brune apprit que pour l’après-midi, ils n’iraient pas pourrir dans cette grande salle qui était la leur, mais qu’ils iraient chercher des Staross au fond de l’eau. Selon lui, peut-être qu’en les mettant ensemble, ils communiqueraient, et cela leur permettrait plus facilement de décrypter leurs ondes. Aileen n’y croyait pas un seul instant. Après tout, Aldébaran leur avait parlé parce qu’il en avait envie, avant de brusquement décider qu’il n’en avait plus envie. De là, ses ondes étaient devenues indéchiffrables, même pour son Porygon. Alors en mettre plusieurs ? Ils se lanceraient dans une grande conversation incompréhensible et ne les calculeraient même plus. Mais, prudente, elle garda ses réflexions pour elle. Sortir lui ferait le plus grand bien, et ça la changerait de l’ambiance mi-morose mi-studieuse du centre spatial. En plus de ça, ils avaient même le feu vert de l’académie ! Voilà qui était parfait. Comme ça, si elle se blessait, la faute ne lui incombait pas puisque la directrice était parfaitement au courant du changement de programme et des risques encourus. La tirant de ses songes, Kira lui demanda si le programme lui allait. Pas difficile, la brune haussa les épaules.

« Ça me va. Tant qu’on ne me demande pas de ramasser des cailloux bleus au fond d’une patinoire... »

Naveen, qu’elle avait fait sortir pour l’occasion, coassa de rire, riant ouvertement d’elle devant tout le monde. En grognant, la brune esquissa un sourire, avant d’envoyer une bourrade à son Amphinobi, qui se laissa maltraiter sans protester, acceptant sa pseudo-punition de bonne grâce. Ça remontait à quelques années, mais ils s’en rappelaient encore, de cette patinoire bleutée dans laquelle elle avait plongé dans l’espoir d’y récupérer des pierres précieuses. C’était ce jour-là qu’elle avait fait la connaissance de Cael, d’ailleurs. Attrapant une combinaison, la brune alla s’enfermer pour se changer, grimaçant en sentant le tissu élastique lui coller à la peau. Elle rejoignit les autres, prête à plonger, et se mêla au groupe qui s’agglutinait autour du scientifique, ou plutôt autour du spécialiste du type Eau, Achab.

« Tout le monde est là ? Oui ? Bon, alors commençons. Le programme de l’après-midi est plutôt exceptionnel, puisque nous allons chercher des Staross au fond de l’eau afin de tenter une nouvelle expérience, celle de mettre nos nouveaux Staross avec Aldébaran pour avoir une nouvelle vision de leurs ondes. Achab ? »
« Trouver des Staross sera difficile, voire même impossible. Il n’y en a que très peu en ces eaux, et la faible population de Stari répertoriée à Hoenn se trouve aux alentours de Nénucrique. On peut donc partir du principe que s’il y a des Stari, il y a aussi des Staross. Cependant, les Stari sont assez rares au large de Nénucrique, aussi sera-t-il compliqué de dénicher un ou deux Staross dans le lot. »

Tout le monde hocha la tête, et après quelques discussions, tout le monde embarqua à bord du bateau. Direction Nénucrique ! Naveen, qui avait plongé, suivait le bateau d’une bonne allure, profitant de sa toute nouvelle forme d’Amphinobi, qui le rendait plus rapide, plus vif, plus discret, bref, plus adapté à ses besoins actuels. Le Pokémon chromatique se fondait dans les profondeurs de l’eau, invisible dans les courants, avant de remonter comme une balle, heureux comme tout. Il avait raison, cela dit. Qu’il en profite ! Ce n’était pas tous les jours qu’il avait l’océan pour lui tout seul ! Ils arrivèrent bien vite en vue de Nénucrique, et l’un après l’autre, ils plongèrent, ne laissant qu’Ellen à bord, cette dernière surveillant leur embarcation pour qu’elle ne dérive pas dans l’océan. L’eau, relativement claire, leur permettait de voir assez loin. Et ce qu’ils voyaient… C’est qu’il n’y avait rien. Rien d’autre que l’immensité bleue. Sous les conseils d’Achab, ils s’éparpillèrent dans le lieu de vie de Stari, délogeant quelques rares étoiles de mer qui s’enfuirent à leur approche, craignant d’être capturées. C’était le calme plat, et ils ne voyaient pas les heures défiler. Aileen dut remonter deux fois à la surface pour changer ses bouteilles, et fut à chaque fois surprise de voir le soleil baisser à l’horizon. Il était tard, et ils n’avaient encore rien trouvé ! A ce rythme-là, ils repartiraient les mains vides…

« Toujours aucun signe de Staross ? »
« Non, aucun. A croire qu’il n’y en a pas du tout par ici. »
« Il commence à être tard. Essaie de prévenir les autres qu’ils ne vont pas devoir tarder à monter, s’ils ne veulent pas rentrer à Algatia en pleine nuit. »
« D’accord, j’y vais. »

La brune remit son masque et replongea aussi sec. Trouver les autres n’allait pas être une partie de plaisir, et leur parler encore moins. Achab devait certainement comprendre le langage des signes et de la plongée, mais les autres ? Faisant de grands gestes, Aileen attira l’attention de son Amphinobi, lui demandant de créer une bulle assez grosse pour faire sortir sa Kirlia. Une fois la bulle faite, la brune y mit prudemment la main, avant d’ouvrir la Poké Ball de Sookie, qui se retrouva au sec dans la bulle. Elle aurait pu la laisser dans la Poké Ball, mais elle ne connaissait pas le rayon d’action de sa Kirlia et ne voulait pas prendre le risque de perturber ou d’effrayer les Pokémon alentours. Il fallut quelques minutes à sa Kirlia pour localiser tout le monde, et elle les relia les uns les autres avant de s’effacer pour laisser sa dresseuse prendre mentalement la parole.

« Est-ce que tout le monde m’entend ? C’est Aileen ! »
« Aileen ! »
La voix mentale du scientifique sembla effrayée. « Tu utilises un Pokémon Psy ? Qu’est-ce qu’il y a ? Tu as un problème, tu es en danger ? »
« Euh… Non, pas du tout. »
Le soulagement de Franck fut perceptible. Il aurait pu avoir de graves problèmes avec l’académie, le cas contraire. « Je viens de remonter pour changer mes bouteilles, et Ellen a dit qu’il allait falloir qu’on remonte très bientôt si on ne voulait pas rentrer au beau milieu de la nuit. »
« Ah… Achab ? A combien estimes-tu nos chances de trouver un Staross avant de remonter ? »
« Nulles. Remontons. Ca ne sert à rien de s’acharner. »


Il y eut quelques hésitations dans leur conversation mentale, quelques demandes de poursuivre de la part de Franck, mais finalement, le scientifique se plia à la voix de la raison quand Ellen, aussi présente, lui rappela d’un ton calme que les deux stagiaires étaient sous sa responsabilité de jour comme de nuit, et que s’il leur arrivait quoi que ce soit, Elisabeth Snow lui demanderait des comptes avant d’avoir les parents des élèves sur le dos. Ramené à la raison, Franck sonna le signal du départ, et quelques minutes plus tard, la brune les vit tous revenir vers elle, dépités. Sookie coupa leur lien mental, prête à retourner dans sa Poké Ball. Et la seconde suivante, quelque chose fusa vers eux, tranchant net la bulle de Sookie, la percutant de plein fouet. La Kirlia expulsa tout son air, et sans réfléchir, inspira pour reprendre son souffle. Manque de pot, ils étaient au fond de l’océan… Avant que sa Kirlia ne s’étouffe, Aileen la fit rentrer en hâte dans sa Poké Ball. Naveen, par contre, n’avait pas ce problème, et il fusa vers l’adversaire pour le frapper d’un Tranche-Nuit dans le dos. Il y eut une envolée de bulles, et un Pokémon à huit branches sortit de la mêlée.

« Un Staross ! »

Tout le monde avait eu la même exclamation. Portant la main à sa ceinture, Achab fit sortir un de ses Pokémon, et un Sharpedo fusa vers le Staross, attaquant ce dernier avec l’Amphinobi toujours en mouvement. Pourquoi les avait-il attaqués ? Pourquoi maintenant ? La réponse était logique. Depuis l début de l’après-midi, ils perturbaient les Stari, et un fort pouvoir psychique s’était manifesté non loin d’eux. Le Staross avait dû se sentir agressé, et avait réagi en conséquence. Après un court combat, l’étoile de mer feinta, et s’enfuit, trop rapide pour être suivie. Tout le monde remonta à la surface et se hâta de grimper sur le bateau, et après une courte seconde de silence hébété, tout le monde se mit à parler en même temps, jusqu’à ce que la grosse voix d’Achab couvre le tout pour s’imposer et ramener le calme. Il se tourna ensuite vers elle.

« Tu n’es pas blessée ? »
« Non, c’est ma Kirlia qui a été touchée. Je crois qu’elle a bu la tasse, il faudrait que je l’emmène au Centre Pokémon. »
« Mais il y a un Staross en ces eaux ! Un Staross ! On en a trouvé un ! Il faut absolument qu’on aille le chercher ! »
« En pleine nuit, ce serait du suicide, Franck, d’autant que - »
« Mais si on ne va pas le chercher maintenant, on ne le retrouvera jamais ! »
« Franck ! Ca suffit maintenant, nous avons d’autres priorités ! » Le scientifique allait reprendre la parole, mais le regard flamboyant de la mécanicienne le réduisit au silence. « La Kirlia d’Aileen a été blessée, et s’il n’y avait pas eu son Amphinobi, elle aurait été la prochaine ! On dit quoi, à l’académie, si on leur rend leurs élèves en piteux état ? Tu veux vraiment avoir des problèmes avec leur directrice, et avec tes propres patrons ? Tu es un adulte, bon sang, alors conduis-toi en tant que tel ! »

Le silence retomba sur l’embarcation. Chacun comprenait l’urgence de la double situation. D’un côté, il fallait rentrer en hâte avant la tombée de la nuit, mais de l’autre, ils n’étaient pas sûrs de pouvoir retrouver un Staross de si tôt… Que faire ? Aileen était partisan de l’idée de rentrer, surtout que Sookie nécessitait un passage au Centre Pokémon. Et comme l’avait dit Ellen, s’il leur arrivait quoi que ce soit, l’académie et leurs parents risquaient de leur créer des ennuis. Finalement, ce fut Achab qui trancha.

« Ellen, tu te sens assez en forme pour passer la nuit ici ? »
« Je viens de dire que - »
« Réponds juste à ma question, s’il te plaît. »
« Grmbl… Oui, ça va, je devrais pouvoir tenir sans problème. »
« Parfait. Alors je vais rester ici pour chercher le Staross pendant que vous ramenez les jeunes à Nénucrique. » Achab se tourna vers eux. « Vous prendrez le ferry vers Algatia une fois arrivé à Nénucrique et vous retournerez à l’hôtel, d’accord ? »
« D’accord. Mais pas la peine de bouger le bateau. Ellen risquerait de ne pas retrouver la position exacte, et ça vous ferait perdre du temps. »
« Tu comptes aller à Nénucrique à la nage ? »

Aileen esquissa un sourire, et fit sortir son Lokhlass de sa Poké Ball. Ce dernier se rapprocha de l’embarcation, et Aileen grimpa souplement sur sa carapace avant de tendre la main à Kira pour l’aider à grimper. Elle attendit qu’il se stabilise, et elle se tourna vers les trois adultes. Ellen leur sourit, et Achab se contenta de hausser les épaules.

« Ce sera effectivement plus rapide qu’en zodiac. » Il pointa le doigt vers la côte. « Nénucrique est par là-bas. Contournez par la gauche pour tomber sur la plage, et remontez vers le port. Pour le ferry, dites bien que vous êtes stagiaires au centre spatial, et vous n’aurez rien à payer. »

Aileen hocha la tête. Et tandis qu’ils se préparaient tous à replonger, la brune dirigea son Pokémon vers la côte, suivant les instructions du Topdresseur mieux renseigné qu’elle. Elle passerait juste au Centre Pokémon, avant de retourner vers le port, pour soigner sa petite Sookie blessée...

Nos beaux PNJ:
 

HRP : Utilisation de la CS Plongée. Merci !

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Mar 10 Jan - 20:53


La brune tendit la main, aidant ainsi le scientifique à grimper sur le dos de son Lokhlass.

- Sympa, le transport, c’est clair que c’est pas Moustache qui pourrait nous emmener tous les deux…

Cela dessina un sourire sur le visage de Kira, et ne manqua pas de faire rire Aileen. Enfin, tous deux s’accrochèrent sur le Pokémon, celui-ci commençant son voyage vers Nénucrique. Rapidement, ils arrivèrent sur la plage, remontant celle-ci avant de tomber sur l’embarcadère. Ils prirent ensuite la direction de leur hôtel, pour y prendre un repas, et un repos bien mérité, tout en ayant déposé Sookie au centre Pokémon bien sûr ! Le reste de la soirée fut calme, Kira profitant de l’heure peu tardive pour retranscrire ses notes de la journée au propre, et réfléchir à une éventuelle approche pour le lendemain.

Le réveil du matin fut comme celui du précédent, Aileen debout peu avant Kira, et le déjeuner se déroulant dans le calme matinal, bercé par les bruit de la mer et ses alizés. Une fois au centre, c’est par un grand soupir et une série de beuglements qu’ils furent accueillis. Les mines grisées de l’équipe, qui avait passé la nuit à chercher un nouveau Staross, trahissaient leur fatigue avancée, leurs efforts ayant néanmoins été payants puisqu'un nouveau Staross se tenait aux côtés d'Aldébaran, tout aussi immobile que son compagnon. Puis finalement, la mécano finit par remarquer la présence d’Aileen et Kira, et elle les accosta, tout en esquissant un bâillement qui défierait celui d’un Monaflémit.

- Bonjour les jeunes. *Bâillement* Comment ça va ?
- Mieux que vous on dirait…
- Pas dur ça. On a passé la nuit entière à chercher l’un de ces fichus Pokémon, pour au final en arriver aux mêmes résultats. Les premières batteries de tests n’ont vu aucun changement. Le prof est en train de perdre patience… Donc on va retenter la musique et les images, histoire de voir si le comportement change ou pas.
-Ok, on fait quoi nous du coup ?  
- La même chose que la dernière fois je pense. Tiens, Aileen, cette fois on te laisse choisir les trois musiques-test. Histoire de pas faire de jaloux. Elle lança alors un clin d’œil au élèves, et reprit sa place derrière ses instruments de mesure fait maison.

Mais comme on aurait pu le prévoir, malgré les changements d’images, de musiques et d’approches, les résultats restaient les mêmes. Des feuilles vierges, des données incompréhensibles, et non pas une, mais deux étoiles violettes inertes dans leur aquarium… Cela ne manqua pas de provoquer la colère du scientifique professionnel, qui s’exclama alors :

- Bon, j’en ai assez ! On va employer les grands moyens cette fois ! Tout le monde dehors, les tests s’arrêtent là pour aujourd’hui, considérez que vous avez tous votre après-midi ! Occupez-vous comme bon vous semble, et mettez les dépenses éventuelles sur mon compte ! Ellen, je vais avoir besoin de vous et de vos contacts ! Conrad ! Un assistant arriva alors en courant depuis le couloir.

- Oui monsieur ?

- Appelez-moi Achab, dites-lui que c’est urgent, et qu’il prenne son carnet de contacts avec lui !

- Tout de suite professeur !

- Bien, ceci étant fait, allez ouste, j’ai beaucoup de choses à faire ! Il partit alors, jetant sa blouse sur bureau, et sortant son téléphone qu’il tripota et colla à son oreille.

- Bon, ben vous avez entendu, vous êtes libres de faire ce que bon vous semble aux frais du centre cet après-midi. Sans trop en abuser hein ! Envoya la mécanicienne en riant.
- Bah, je suis pas grand dépensier pour ma part, je pense que j’irai plutôt faire un tour du coin. Surtout au musée, et si d’ici-là c’est encore ouvert, peut être le centre commercial. Il tourna la tête vers Aileen un sourire au lèvres. Ça te va comme programme ?
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre


Dernière édition par Kira G. Yamamoto le Jeu 26 Jan - 11:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Ven 20 Jan - 12:41




Ils avaient probablement mieux dormi que les adultes du groupe. Ellen tirait une tête de trois pieds de long, et Achab n’était pas là. A Atalanopolis, sans doute. Après sa défection de la veille, pas sûr que Marc le laisse partir à nouveau. Leurs efforts, cependant, avaient été payants, vu qu’un deuxième Staross se tenait auprès d’Aldébaran. Mais vu l’état d’agacement du scientifique, le deuxième Staross devait être tout autant bavard et coopératif que le premier. Ça prévoyait une bonne journée en perspective, ça, tiens… Malgré sa fatigue, Ellen les accueillit avec le sourire et leur donna quelques explications sommaires. Apparemment, les tests préliminaires n’avaient rien donné. Ni l’un ni l’autre n’acceptaient de discuter, que ce soit entre eux ou avec les humains. De plus, Franck commençait à s’agacer considérablement puisqu’il avait sacrifié une nuit de sommeil pour rien. C’est le lot de la science, cela dit… Du coup, ils allaient retenter le coup de la musique et des vidéos pour voir si, à nouveau, Aldébaran accepterait de discuter avec eux. Selon Aileen, c’était une bonne idée. Après tout, la première fois, le Staross leur avait parlé, leur lâchant quelques phrases laconiques que Kasper avait traduit comme il le pouvait, avant de leur claquer la porte au nez. Peut-être qu’avec deux Staross, ils en apprendraient plus ? Et c’était à elle de choisir les musiques, en prime, pour ne pas faire de jaloux, selon Ellen. La brune n’allait pas piquer une crise de jalousie pour un détail pareil, mais elle comprenait ce que voulait dire l’adulte. Kira s’était amusé la première fois ; maintenant, c’était à elle ! Hochant la tête, elle se dirigea vers l’ordinateur en réfléchissant. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir mettre ?

« Essaie quelque chose sans paroles. » La brune leva les yeux vers le scientifique fatigué. « Kira a tenté quelque chose avec des paroles. Je voudrais voir ce que ça fait, quelque chose de seulement mélodique. »
« Pas de problèmes. Je devrais bien pouvoir trouver ça. »

Il ne fallut que quelques minutes à la Pyroli pour trouver les musiques qu’elle cherchait, toutes tirées du même (merveilleux – coucou Lyra !) jeu vidéo. Sans paroles, juste mélodique et instrumental, pile ce qu’avait demandé Franck. C’est parti.

Undertale – Death by Glamour.

Hm… Pas de réaction. Les deux étoiles de mer n’en avaient absolument rien à faire. C’était d’un vexant ! La brune sentit pointer son agacement, mais elle ne se découragea pas. Deuxième musique, dans ce cas. Peut-être que ça les ferait réagir un peu plus que le thème de Mettaton. Allez, on y croit.

Undertale – Muffet’s Theme.

A nouveau, les deux étoiles de mer ne bronchèrent pas. Il n’y en eut même pas une pour avoir la décence de tourbillonner. Ou elles dormaient, où elles étaient en pleine discussion, où elles s’amusaient à les snober. La deuxième, ça se comprendrait, vu qu’elle avait été tirée de la mer pour leurs expériences, mais Aldébaran n’avait aucune raison de le faire. A moins qu’il ne compatisse ? A côté d’elle, Franck commença à pianoter des doigts sur la table, agacé. Ses études n’avançaient pas. On pouvait comprendre qu’il commence à perdre légèrement patience. Pour ne pas le contrarier, Aileen lança la troisième musique. Plus rythmée. Plus musclée. Si les Staross ne réagissaient pas dessus, autant tout arrêter.

Undertale – Megalovania.

Ah ! De la réaction ! Une des deux étoiles de mer (Aldébaran ? L’autre ? Comment savoir, elles se ressemblent trop!) tournoya doucement, entraînant l’autre avec elle l’espace de quelques instants qui durèrent moins d’une minute, avant de s’arrêter paresseusement et de s’immobiliser à nouveau. Sur le reste de la mélodie, elles ne bougèrent plus, se contentant de flotter inutilement dans leur gros bocal décoré. Le pianotement de Franck s’intensifia, et sans réfléchir, Aileen lança un quatrième morceau, avec des paroles, celui-là. Si Aldébaran avait plutôt bien réagi aux paroles la première fois, peut-être était-ce tout ce qu’ils attendaient pour recommencer à s’amuser ?

Set it Off – Wolf in sheep’s clothing.

Et… Aucune réaction. Si ce n’est que les deux étoiles de mer se tournèrent vaguement vers elle, comme pour la narguer, avant de retomber dans leur léthargie stupide. Ça devenait insultant, là. La page ouverte ne clignotait même pas. Il ne se passait rien. Ils ne voulaient juste pas discuter avec eux. Et brutalement, Franck explosa, frappant du poing sur la table, faisant sursauter la Pyroli à côté de lui.

« Bon, j’en ai assez ! On va employer les grands moyens cette fois ! Tout le monde dehors, les tests s’arrêtent là pour aujourd’hui, considérez que vous avez tous votre après-midi ! Occupez-vous comme bon vous semble, et mettez les dépenses éventuelles sur mon compte ! Ellen, je vais avoir besoin de vous et de vos contacts ! Conrad ! » Il y eut des bruits de pas affolés, et un assistant déboula du couloir. « Appelez-moi Achab, dites-lui que c’est urgent, et qu’il prenne son carnet de contacts avec lui ! » L’assistant hocha frénétiquement la tête. « Bien, ceci étant fait, allez ouste, j’ai beaucoup de choses à faire ! »

Est-ce qu’ils venaient juste d’être… Foutus dehors ? Dans un claquement de sa blouse de scientifique, Franck quitta les lieux en ronchonnant, laissant les deux étoiles de mer et le reste de l’équipe derrière lui. Ellen les rejoignit avec un sourire fatigué, pas du tout étonnée de sa réaction démesurée, apparemment. Elle les rassura en leur disant qu’ils avaient leur après-midi de libre aux frais du centre spatial (ai-je besoin de préciser que cette information n’échappa pas du tout à la jeune espionne rapace?) et qu’ils pourraient revenir le lendemain matin.

« Okay. Mais pourquoi il a pété un plomb comme ça ? Ça arrive, les expériences infructueuses... »
« C’est une suite de mauvaises choses. Disons que ça fait presque un mois qu’il travaille sur ça, et qu’il a été obligé d’embaucher et de faire des concessions pour que le centre spatial le laisse travailler en paix. Accepter la présence indirecte de Palladium – il aurait préféré travailler seul mais ses patrons ont fait pression sur lui vu que Palladium paie plutôt bien – devoir engager un spécialiste du type Eau pour l’aider à comprendre les réactions aléatoires d’Aldébaran, faire appel à des stagiaires pour avoir un œil neuf sur ce que l’on fait… Pour, au final, très peu de résultats, des données déjà connues du centre spatial, bref, pas grand-chose de concret pour justifier la continuation de l’expérience. »
« Ah… Je pensais que c’était parce qu’il manquait de sommeil. Mais la pression, ça se tient aussi, effectivement. Mais si l’expérience s’arrête, il va se passer quoi ? »
« Vous deux, vous retournerez à votre école avec une validation de stage. Après tout, si le centre spatial décide de mettre fin à l’expérience, ce n’est pas votre faute. Achab ayant été embauché comme intervenant, il sera payé quoi qu’il se passe. Moi, je retournerai vers Palladium avec le peu que j’ai appris. Franck… Il devra sans doute rendre des comptes à ses supérieurs, raison pour laquelle il veut faire bouger les choses avant que sa position n’en prenne un coup. »
« D’où son insistance à chercher son Staross sauvage au beau milieu de la nuit. »

Ellen hocha la tête. Effectivement, le caractère parfois changeant et imprévisible du scientifique se tenait, maintenant. Avec un sourire, Ellen les quitta pour rejoindre Franck, laissant les deux adolescents seuls dans la pièce vide, si on oubliait les deux Pokémon immobiles. Qu’est-ce qu’ils allaient faire ? Kira avait déjà un programme. Musée, centre commercial, bref, aller à Nénucrique. Elle le comprenait. A Algatia, il n’y avait pas grand-chose à faire, mis à part visiter le centre spatial dont l’immense majorité leur était interdit d’accès, sauf s’ils suivaient la voie des touristes qui leur montrerait les fusées, les fusées, les fusées, et encore les fusées. Mouais. C’était plus le truc de Sirius, ça, les étoiles et l’espace. Ce n’était pas un truc qui passionnait la jeune Pyroli. Alors Nénucrique et son côté cent pour cent capitaliste, c’était plus sa tasse de thé.

« Ouais, ça me va. On pourra passer au Parc Safari si tu veux. Je crois qu’on peut capturer des Pokémon là-bas, en plus. »

Le programme était scellé. Ils prirent donc le bateau pour aller à Nénucrique, et leur petit tour commença. Le musée – qui, comme elle l’apprit au bout de quelques minutes, était un musée de coordination qui recensait les grands coordinateurs et leurs Pokémon, ceux qui étaient parvenus à s’illustrer dans le très dur et très fermé monde des concours Pokémon d’Hoenn qui se divisaient en quatre parties. Sans grande surprise, la brune reconnut quelques personnes, et par curiosité, elle déambula entre les tableaux pour chercher quelques têtes connues, esquissant un léger sourire en reconnaissant çà et là Andreas Heartnett et son Smeagol mis à l'honneur. Elle arrêta bien vite cependant, profondément ennuyée par tout ça, et elle attrapa Kira pour lui dire qu’elle l’attendait dehors. Le Voltali hocha la tête, et accepta sans peine la présence d’Olympe, la Couafarel d’Aileen, qui, elle, voulait voir les tableaux, se projetant sans doute dedans, se rêvant et s’imaginant à la place de ces Pokémon maintes fois enrubannés. Quel ennui. Kira finit par ressortir du musée, Olympe trottinant derrière lui, et ils se dirigèrent vers le centre commercial. Des habits, de la nourriture, un magasin d’accessoires pour dresseurs… C’était varié, ici. Pour faire plaisir à sa Couafarel, elle lui prit une petite brosse pour s’occuper de sa douce fourrure, et la laissa chez le toiletteur pendant qu’elle passait rapidement dans un autre magasin pour acheter une jolie peluche Phyllali à Frône, son petit Evoli malvoyant, pour lui faire plaisir. Ce n’était pas compliqué à comprendre, qu’il voudrait devenir un Phyllali. Enfin bon. Une fois Olympe récupérée, et le toiletteur payé pour ses efforts et la jolie coupe Kabuki de mademoiselle, elle retrouva Kira, prêt pour de nouvelles aventures.

« Il nous reste beaucoup de temps avant le dernier ferry. On va au Parc Safari ? »

Kira était d’accord. D’un bon pas, les deux jeunes filèrent au Parc Safari, et après paiement (merci, le centre spatial!) ils obtinrent chacun trente Safari Ball pour pouvoir capturer à l’intérieur du parc. Joyeusement, ils s’enfoncèrent dans les hautes herbes pour capturer des Pokémon, comme deux gamins joyeux qui découvrent ce qu’il y a au-delà des frontières de leur petit village paumé. Tandis que Kira partait à l’assaut d’un Pokémon qu’il avait aperçu, elle-même lançait une Safari Ball sur un Laporeille, plus par amusement que par réelle envie de capture. Manque de pot, le Laporeille lui échappa, mais pas le Roucoups perché sur sa branche. Après réception de la Safari Ball, la brune exulta quelques instants, avant de l’ouvrir pour libérer le Pokémon oiseau, et de ranger la Safari Ball pour retourner à la chasse aux Pokémon. Chaque Pokémon attrapé était immédiatement libéré. Elle n’était là que pour s’amuser, après tout. Quand les mégaphones du parc crachotèrent pour annoncer la fermeture imminente, la brune retourna sur ses pas pour quitter les lieux, entraînant avec elle le Voltali qui semblait n’avoir rien capturé de plus, à moins qu’il n’ait libéré toutes ses captures, comme elle l’avait fait. Une fois sortie, elle jeta un coup d’oeil à sa montre avant de prendre la parole.

« Le ferry part dans trente minutes, ça nous laisse largement le temps de retourner à Nénucrique pour monter à bord. Allez, en route ! »

D’un pas joyeux, les deux adolescents retournèrent à Nénucrique pour prendre le ferry. Ils avaient passé une bonne journée, loin de l’agitation studieuse du centre spatial, l’impassibilité presque moqueuse des deux Staross et l’agacement parfois stressant de Franck. Pourvu que la journée du lendemain se passe aussi bien que celle-là...

Nos beaux PNJ:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.


Dernière édition par Aileen Sôma le Jeu 26 Jan - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Mer 25 Jan - 21:55


Les deux jeunes occupèrent sommairement leurs après midi, allant tout d'abord visiter le musée de coordination, où Aileen ne s'attarda pas plus de dix minutes. Kira, lui, explora un peu. La Couafarel d'Aileen lui tint d'ailleurs compagnie tandis le Voltali cherchait des tableaux de son référent que visitant réellement les lieux. Ils prirent ensuite tous deux la direction du centre commercial, où Kira refit son stock de café auto-chauffant, denrées nécessaires à sa survie en ces terres éloignée de sa chère machine Nescaball.
Les emplettes faites, l'idée d'aller au parc safari, proposé par Aileen, séduisit le jeune homme, qui se laissa emporter, caressant l'idée de prendre encore un peu de bon temps. Même si la majeure partie de l'après-midi fut consacrée à la balade entre hautes herbes et lieux variés, les rares prises du Voltali furent relâchées rapidement, celui-ci préférant prendre le temps de s'occuper des membres ayant récemment rejoint son équipe plutôt que de la faire grandir de façon exponentielle. Sa coéquipière, de qui il s'était séparé le temps du safari, ne semblait pas avoir eu une après-midi fructueuse, à moins qu'elle aussi ait relâché ses prises ? Elle jeta d'ailleurs un coup d’œil à sa montre avant de prendre la parole.

« Le ferry part dans trente minutes, ça nous laisse largement le temps de retourner à Nénucrique pour monter à bord. Allez, en route ! »
« Pas de soucis, j'te suis ! »

Ils prirent alors d'un bon pas, la direction du ferry, l'air joyeux. Une bonne après-midi, loin de l'agitation et du stress du centre spatial leur avait fait le plus grand bien. Ils terminèrent la soirée en profitant du buffet varié qu'offrait l'hôtel, histoire de changer du traditionnel menu ''à la carte'', avant de prendre la direction de leur chambre, pour quérir là un repos bien mérité ! Le réveil fut pareil à celui des matinées précédentes, Aileen se levant en première, Kira suivant un peu plus difficilement le mouvement quelques minutes plus tard. Ils déjeunèrent, et retournèrent tranquillement se préparer à repartir, quand l'iPok de Kira se mit à vibrer, signe d'un appel. Il décrocha alors, l'air curieux, se demandant qui pouvait l'appeler de bon matin ainsi :

« Oui allô ? »
« Kira ? C'est Achab, comment ça va ? »
« Euh bonjour, très bien et vous ? »
« Fatigué. Bon, on a changé de zone de travail, on est dans l'aile ouest, du coup, va falloir que vous passiez à l'accueil chercher vos nouveaux pass, après attendez là-bas, je viendrai vous chercher. »
« Ça marche, c'est noté, merci. »
« Pas de soucis. Bon je file, il y a de l'activité ici, à tout à l'heure ! »
« A plus tard ! »


Il raccrocha alors, et informa sa camarade de la situation, avant que les deux élèves ne reprennent leur route vers la chambre d'hôtel. Ils terminèrent de se préparer et prirent la route du centre spatial d'un pas joyeux, même s'il se sentait légèrement anxieux. Ils arrivèrent rapidement au centre, où ils se présentèrent à l'accueil, récupérant ainsi leur nouvelles cartes d'accès, et rapidement, Achab les rejoignit, et les aborda, la mine épuisé et et le ton faiblard.

« Bonjour les enfants, désolé de vous prévenir au dernier moment, on a passé toute l'après-midi d'hier et une partie de la nuit à tout déménager, à faire les préparatifs pour aujourd'hui. Je vais vous conduire, suivez moi. »

Sans vraiment attendre de réponse, il tourna les talons, et commença à partir, sa démarche dandinante et son pas lourd trahissant une exaspération et une fatigue plus qu'avancée. Après quelques minutes à déambuler dans les couloirs, le trio arriva finalement devant la porte de la nouvelle zone de travail. Une fois celle-ci passée, les deux jeunes stagiaires furent stupéfaits. Devant eux s'étendait un grand amphithéâtre, ou s'activaient un grand nombre de personnes. Devant leur air bouche-bée, Achab sourit légèrement, avant de leur expliquer grossièrement la situation.

« Comme vous pouvez le voir, on a bien bossé. Hier après votre départ, Frank a pété un plomb, et a décidé de mobiliser toutes les ressources possibles pour une dernière séries de tests poussés, dans l'espoir de faire une percée décisive. »

Il désigna alors du doigt plusieurs groupes qui étaient éparpillés un peu partout, constitués d'humains et de Pokémon.

« Il y a ici des spécialiste du type Psy, les frères Bagdonoff, qui sont venus avec un Méga-Pokémon, un Alakazam plus précisément. Ils mettent également à notre disposition un Groret et un Hypnomade. »
« Ouah, impressionnant, je n'ai encore jamais vu de méga-évolution, ça doit être quelque chose ! »
« Ce n'est pas tout. J'ai également fait venir des amis à moi, spécialistes eux aussi du type Eau, pour me filer un coup de main, et mettre nos points de vue en communs. Il y a également ça et là d'autres sommités de la mécanique, et autres scientifiques de renom, mais voyez plutôt avec Frank ou Ellen pour les présentations, je ne connaît pas tout le monde malheureusement. »
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Jeu 26 Jan - 15:27




Changement de programme. Achab les avait appelés pour les prévenir qu’ils changeaient de salle. Aile ouest, apparemment. Pourquoi ça ? Que s’était-il passé suite au violent pétage de plombs de Franck ? Ses supérieurs en avaient-ils eu marre ? Les avaient-ils relégués dans un endroit moins propices aux recherches ? Non, sans doute pas, car si ça avait été le cas, ils auraient également renvoyé les dépenses inutiles, comme Ellen, Achab, ou eux deux, aussi. Ça ne devait pas être ça. Mais alors, quel était le problème ? Aileen resta bien silencieuse jusqu’à ce qu’ils atteignent le centre spatial, et ce fut sans un mot qu’elle récupéra sa nouvelle carte d’accès, laissant Kira tailler le bout de gras avec le personnel d’accueil et leur expliquer qu’ils étaient les deux stagiaires envoyés par l’académie Pokémon de l’île Lansat. Alors qu’elle commençait à se demander s’ils ne devaient pas s’avancer et commencer à chercher ladite aile ouest, Achab fit son apparition, et la brune fronça les sourcils. Il avait l’air relativement épuisé, le pauvre bonhomme. Épuisé, et quelque peu agacé. Aileen ne lui posa pas la question, mais elle supposa qu’il ne devait pas avoir dormi depuis l’épisode du Staross sauvage. Ça faisait donc deux nuits, et deux jours, puisqu’ils entamaient le matin du troisième jour. Merveilleux. Pas étonnant qu’il ait l’air pâle comme un cadavre. Il les accueillit avec un faible sourire, avant de les guider dans le centre spatial vers la fameuse aile ouest où ils allaient maintenant travailler. Ils déambulèrent quelques minutes dans les couloirs dans le plus grand silence, mais Aileen ne put s’empêcher de remarquer l’activité qui régnait autour d’eux. Il y avait du bruit. Et des gens qui allaient et venaient en transportant des trucs biscornus et des machins à tuyaux, les portant dans les bras ou les poussant sur des chariots. Alors qu’elle allait poser la question, Achab poussa une lourde porte et les laissa passer les premiers. Elle laissa passer Kira, et s’engouffra dans l’ouverture pour assouvir sa curiosité, et voir à quoi ressemblait leur tout nouvel espace de travail.

« … Waoh. »

La pièce était gigantesque. Et pour cause : il s’agissait d’un petit amphithéâtre d’une centaine de places, où se pressaient une dizaine de personnes, leurs Pokémon, et énormément de matériel de pointe ! Franck avait mis le paquet. Et c’était étonnant de voir que ses supérieurs l’avaient laissé faire. Avec ça, il avait intérêt à obtenir des résultats, s’il ne voulait pas se faire sucrer son poste… D’une voix fatiguée, mais amusée de leur réaction, Franck leur présenta quelques personnes en les pointant du doigt. Les frères Bagdonoff, spécialistes du type Psy et auteurs de nombreux bouquins sur le sujet, accompagnés de leur Méga-Alakazam, qui était pour le moment sous la forme d’un Alakazam tout ce qu’il y a de plus normal. Trois-quatre amis à lui, spécialistes du type Eau. Des scientifiques du centre spatial, mais également de Palladium SARL, à voir comment Ellen parlait et riait avec eux, comme si elle les connaissait depuis des années. A moins qu’ils ne soient mécaniciens ? Bref. Ils avaient la même équipe… Avec au moins quatre personnes de plus à chaque poste, sans compter les Pokémon. Ça allait être un vrai foutoir. Impossible de retrouver Franck là-dedans… Ah, si. Il était près de l’immense aquarium des deux Staross, en train de discuter avec un homme aux cheveux grisonnants. Très bien. Elle allait se tourner pour demander à Achab ce qu’ils devaient faire, mais ce dernier avait vraisemblablement disparu dans la foule, abandonnant les deux stagiaires à son triste sort. Bon. Heureusement pour leurs nerfs, ce fut le moment que choisir Franck pour monter sur l’estrade et donner de la voix en se raclant la gorge, faisant tomber le silence sur l’assemblée.

« Merci d’être venus si nombreux. Comme vous le savez, mon équipe et moi-même faisons des expériences sur les ondes émises par les Staross. On sait qu’elles se dirigent essentiellement dans l’espace, mais vers où, et dans quel but ? Nous avons tout d’abord tenté de décrypter, d’analyser et de comprendre les ondes émises, mais pour le moment, nos résultats ont été… Infructueux. » Aileen retint un sourire. C’est vrai que le Staross s’était pas mal fichu d’eux, ces derniers temps. « Les résultats que nous avons obtenus vous ont tous été transmis. Nous avons pu relever que les Staross semblent n’avoir aucune difficulté à communiquer entre eux ou avec les Stari, mais qu’ils semblent refuser de discuter de manière télépathique avec d’autres Pokémon… A moins qu’ils ne s’y refusent pour une raison que nous ignorons. Nous avons également été à même de retranscrire les ondes émises et les traduire, tout du moins quand Aldébaran acceptait de coopérer avec nous. »
« Et le deuxième Staross dans l’aquarium ? A qui appartient-il ? »
« Il s’agit d’un Staross que nous avons capturé au large des côtes de Nénucrique pour poursuivre nos expériences. Nous avons pu constater, grâce à lui, qu’Aldébaran acceptait sans soucis de communiquer avec lui, même si nous n’avons pas pu déterminer la teneur de leur conversation. »
« Sera-t-il relâché ou allez-vous le garder ? »
« Une fois nos expériences terminées, il sera relâché là où nous l’avons capturé, bien entendu. »

Vraisemblablement satisfaite, la femme qui avait pris la parole se rassit, laissant ses congénères discuter à voix basse. Toujours près de la porte, Aileen attendait sans trop savoir quoi faire. Devaient-ils s’asseoir ou rejoindre leurs aînés ? Après tout, ils étaient stagiaires, mais vu l’assemblée présente, ils n’allaient pas servir à grand-chose. La brune ne se faisait pas d’illusion. Elle était sensée assister Ellen, mais si d’autres mécaniciens étaient présents, elle ne risquait pas d’avoir besoin de son aide, et elle allait être une gêne plus qu’autre chose. Aussi, ce fut assez discrètement qu’elle alla s’asseoir dans un coin avec Kira, pour observer les adultes déployer leurs machines tout en expliquant ce qu’ils comptaient faire. De nouvelles expériences sur Aldébaran et le Staross sauvage, en somme. Très fièrement, Franck exhiba une Poké Ball et fit sortir le Pokémon à l’intérieur. La brune cilla, et se pencha un peu en avant. Un PorygonZ ! Elle n’en avait jamais vu avant ! Ce dernier lévitait placidement au-dessus du sol, assez haut pour que tout le monde puisse le voir tandis que Franck reprenait la parole.

« Avant l’arrivée de ce PorygonZ, nous travaillions avec un Porygon2, remplacé par le Porygon de notre jeune stagiaire quand le dresseur du Porygon2 a quitté le centre spatial. Je pense qu’avec ce PorygonZ, ainsi qu’avec notre expertise commune, le secret des ondes des Staross se dévoilera enfin à nous. »

Il y eut quelques murmures, et des applaudissements. Franck esquissa un sourire, et les repéra du coin de l’œil. D’un geste discret, il leur fit signe de venir, sur l’estrade, et après une hésitation, la brune obéit, entraînant avec elle son camarade Voltali. Tout le monde pouvait les voir maintenant. La voir complètement larguée dans un univers qu’elle ne connaissait pas. Pas bien grave : tout le monde avait le regard rivé sur Franck et ses deux Staross, les deux gamins qu’ils étaient passeraient bien inaperçus. Du moins, elle l’espérait. Quel trac… Avant que qui que ce soit n’ait pu poser de questions, le PorygonZ rentra dans l’ordinateur qui se mit à briller. Au travail. Aileen rejoignit Ellen en vitesse, et cette dernière lui fit un sourire rassurant. Avait-elle le trac, elle aussi ? Si c’était le cas, elle le cachait plutôt bien.

« Qu’est-ce que je dois faire ? »
« M’assister. Fais comme s’il n’y avait personne d’autre que notre équipe réduite. Pas la peine de te stresser pour rien. »
« Facile à dire... Certains ici sont des sommités en la matière ! »
« Peut-être. Mais ils sont ici parce qu’ils n’en savent pas plus que nous. Alors inutile de te mettre la pression pour rien. »

Aileen hocha la tête, et la tourna vers Franck qui allait reprendre la parole, Kira à ses côtés. Le pauvre. Le blond était carrément sous le feu des projecteurs. Tous deux regardaient un tableau sur lequel une image de PorygonZ flottait. Les joies de la technologie.

« Très bien. Tout le monde est prêt ? Oui ? Alors nous allons pouvoir commencer. Ellen ? »

La scientifique hocha la tête, et appuya sur une série de touches pour lancer quelque chose sur le programme. Aileen n’y comprenait plus rien du tout. Dans l’aquarium, l’eau se troubla quelques instants, et le public se mit à chuchoter. Elle entendit vaguement les mots « ondes électromagnétiques » prononcés un peu plus fortement que le reste, avant que le scientifique ne reprenne la parole.

« Comme vous l’avez deviné, nous utilisons ici des ondes électromagnétiques, et ce pour une raison simple : nous savons que les Staross parlent par envoi d’ondes. Que se passerait-il alors si nous brouillons leurs communications ? Utiliseraient-ils la télépathie ou attendraient-ils que la perturbation passe ? »

Il y eut une vive lumière, et l’Alakazam s’éleva, méga-évoluant dans le processus, tirant un grognement à Sphax et un sourire à sa dresseuse. Apparemment, monsieur l’Absol détestait ne plus être le centre de l’attention. Il faudrait pourtant qu’il s’y fasse. Les frères Bagdonoff, dresseurs du Pokémon, l’envoyèrent sur l’estrade pour qu’il puisse dire si les Staross utilisaient ou non la télépathie. La brune, fascinée, le regarda s’avancer en lévitant vers l’aquarium. C’était la première fois qu’elle voyait un Méga-Alakazam. Ce dernier resta immobile à côté de l’aquarium le temps pendant de longues minutes, et quand le brouillage prit fin, Aileen sentit la même irritation chez les membres de l’équipe. Aldébaran et son copain allaient-ils les troller encore longtemps ? Heureusement, il y avait le PorygonZ, qui se mit immédiatement à l’œuvre quand les Staross reprirent leur conversation à la fin du brouillage. Le grand écran se mit à briller, et d’un seul coup, des mots apparurent tandis que la machine les écrivait automatiquement sur un logiciel externe.

« ...EXPÉRIENCES. »
« OUI. JE SAIS. »
« C’EST VRAIMENT D’UN ENNUI. »
« EN EFFET. »
« ALORS QU’IL LEUR SUFFIRAIT JUSTE DE... »
« OH. ATTENDS. »


Les murmures excités qui s’élevaient se transformèrent en vraies paroles quand brusquement, la transmission prit fin, le PorygonZ ne réussissant plus à les comprendre. Ils discutaient donc par ondes ! Pour de vrai ! Et la traduction était mille fois meilleure qu’avec Kasper ! Par contre, lui aussi ne parvenait plus à les suivre quand les Staross décidaient qu’ils n’avaient plus envie de leur parler. C’était du troll à l’état pur. Quels salauds. Mais ils avaient raison, cela dit. La tête mi-déconfite mi-exultante de Franck était à mourir de rire.

« Ellen ? Il ont fait exprès de se couper de nous, hein ? »
« Il semblerait. »
« Et même le Méga-Alakazam n’a pas pu les comprendre ? »
« Ce qui prouve qu’ils n’utilisent pas la télépathie… Ou du moins, qu’ils ne l’ont pas encore utilisée. »

Ellen était agacée, ce qui pouvait facilement se comprendre. Ça faisait plusieurs semaines qu’elle travaillait là-dessus, et malgré leurs expériences aussi nombreuses que variées, rien ne fonctionnait. Et cette fois-ci, rien ne fonctionnait devant une vingtaine de personnes, dont des sommités du monde scientifique ! Heureusement pour eux, le professeur Roseverte n’était pas là. Il aurait été bien caustique, sinon… Le pire, c’était tout de même que l’un des deux Staross avait failli leur donner la solution, mais l’autre avait brouillé la conversation avant qu’il ne finisse sa phrase. Maintenant, ils flottaient gentiment dans leur aquarium géant, poursuivant sans doute leur conversation sans pouvoir être entendus des humains et des Pokémon présents. Et malheureusement, les essais suivants ne furent pas plus concluants. Malgré les ondes électromagnétiques, les Staross n’utilisaient toujours pas la télépathie, et quand le brouillage prenait fin, ils reprenaient leur conversation sans laisser aux scientifiques la possibilité de s’y incruster. Au bout d’un assez long moment d’essais infructueux, un homme de l’assistance finit par se lever, prononçant sans doute tout haut ce que les autres pensaient tout bas.

« Professeur Stein, nous sommes ici parce que le centre spatial nous a fait venir afin de participer à cette expérience. Cependant, les données que nous recevons sont toujours les mêmes, et je n’ai personnellement pas l’impression d’avoir ma place ici. Si vous ne me fournissez pas plus de preuves de mon utilité ici, je me verrai dans l’obligation de partir pour poursuivre mes propres recherches. »
« Je comprends, bien entendu. Il faut cependant prendre en compte que nous nous attaquons ici à une question qui n’a jamais été traitée, soit le système de communication des Staross. Nous avons pu découvrir qu’ils discutaient par ondes et pouvaient s’adresser aux êtres humains de cette manière, bien qu’ils ne semblent pas utiliser la télépathie. De fait - »
« C’est une chose que vous auriez dû découvrir en une semaine, professeur Stein. Pas en un mois ! » Une femme assez âgée se leva à son tour. « Qu’avez-vous fait, le reste du temps ? Avez-vous tenté les mêmes expériences, encore et encore, en espérant découvrir de nouvelles choses ? Comme l’a dit mon cher collègue, nous prenons de notre précieux temps pour aider le centre spatial, mais si c’est tout ce que vous pouvez nous présenter, je ne pense pas m’attarder ici une minute de plus. »

Murmures dans l’assemblée. Une grosse majorité des gens présents semblaient être d’accord avec les deux personnes qui avaient pris la parole. Loin de se démonter, Franck remonta ses lunettes sur le haut de son nez, et reprit la parole avant que les autres n’aient eu le temps de se lever et de quitter les lieux. Ils n’étaient là que depuis deux heures, ce serait tellement stupide de tout arrêter maintenant, après l’énergie qu’il avait mis dans ce projet !

« Très bien, très bien. Dans ce cas, chers collègues, quelles propositions pouvez-vous me faire ? Après tout, comme vous l’avez si bien dit, vous êtes ici pour participer à cette expérience, et pas seulement de manière passive. Vous avez reçu toutes les expériences que nous avons tenté pour décrypter et comprendre les ondes des Staross, mais vous, qu’auriez-vous fait ? » Franck esquissa un sourire. « Profitez-en. Ce n’est pas tous les jours que vous aurez deux Staross et tout le matériel nécessaire pour travailler sur cette question. »

Aileen cilla. Il leur refilait les rênes du projet ? Mais en voyant Ellen cacher à grand-peine son sourire, la brune comprit. Il ne leur laissait aucune marge de manœuvre. Au contraire, il les obligeait à rester. Ils étaient présents ici parce que la question les intéressait, du moins était-ce le cas pour les scientifiques. S’ils partaient maintenant, ils s’insulteraient eux-mêmes, et passeraient à côté de la gloire si leurs collègues parvenaient à un résultat probant. Alors ils allaient rester. Et essayer à leur tour. Et réussir, ou échouer. Mais dans les deux cas, Franck venait de sauver son poste, car s’ils réussissaient, son expérience était un succès, et s’ils échouaient, ses supérieurs ne pourraient pas lui tenir rigueur d’avoir échoué là où tant d’autres éminences du monde scientifique avaient échoué avec lui… Ravalant son sourire, la brune se fit toute petite, et attendit avec impatience et curiosité la suite des événements. Qui, parmi les invités, serait le premier à tenter l’expérience ?

Nos beaux PNJ:
 

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Mer 1 Fév - 13:20


« Profitez-en. Ce n’est pas tous les jours que vous aurez deux Staross et tout le matériel nécessaire pour travailler sur cette question. »

Plusieurs furent presque offusqués par l’ironie de la chose. Eux qui se prétendaient grands chercheurs, les voici pris de court, tels de vulgaires étudiants… Ils avaient le choix. Soit relever le défi de Frank, soit s’en aller, et dire adieu à leur titre de sommités si une grande découverte était faite. Kira avait bien comprit l’ironie de la chose, et s’en amusait presque. Voir tous ces gens, presque hautains pour certains, faire une tête de trois pieds de long était très fun. Heureusement que la situation avait viré de bord d‘ailleurs, le fait de se retrouver sous les feux de la rampe un peu plus tôt avait mis assez mal à l’aise le jeune scientifique. Il n’était pas habitué à se retrouver devant une assemblée, même si ce n’était qu’en tant qu’assistant, et non en tant que sujet d’intérêt principal, loin de lui l’amour provoqué par l’attention des autres.

De petits groupes se formèrent rapidement, déployant leurs connaissances pour mettre au point toutes sortes de batteries de tests. Cela prit d’ailleurs une bonne partie de la matinée. Mais finalement, dans les alentours de onze heures, le premier groupe s’avança pour tester ses idées. Ils se déployèrent tout autour de l’aquarium, tenant chacun un carnet de note, et firent signe à l’un des nouveaux spécialistes Eau présents de s’approcher. Puis à leurs top, il fit sortir de sa Pokéball un Staross, qui, à la différence de ses homologues dans l’aquarium, se montrait parfaitement obéissant, les relevés et les traductions du PorygonZ confortant cela. Ils remirent alors en place le même genre de système que celui avec l’Alakazam, le Staross tentant de capter les ondes radios de ses collègues, mais les seuls résultats sortis par le Porygon furent :

« Nouveau Staross. »
« Qui obéit au doigt et à l’œil des humains. »
« Oui, toujours aussi ennuyeux. »
« Oui, reprenons là où on en était. »


Et à nouveau, il fut impossible de décrypter ce que disaient les étoiles dans leur bocal… Là où certains pensaient qu’elles de fichaient de tout le monde, c’était devenu une évidence pour Kira. Ces deux étoiles de mer violettes passaient leurs temps à troller des sommités du monde scientifique. Cela en était presque décourageant, du moins pas pour tout le monde puisque lui-même s’amusait beaucoup. Mais là ou certains se décourageaient, et d’autres s’amusaient, d’autres, en revanche, s’énervaient sur le problème. A tel point que l’on dut faire sortir l’un des spécialistes type Eau présents, celui-ci ayant fait pénétrer l’un de ses Pokémon dans l’aquarium pour opérer par la manière forte… Mais il fut rapidement maîtrisé, et sa perte de sang-froid lui valut une exclusion en règle du centre spatial ! Chose que Kira trouvait tout à fait normale, par ailleurs. Il comprenait bien, malgré son jeune âge et son manque d’expérience, que la première chose à posséder pour mener à bien une étude poussée était le sang-froid, et la seconde la patience. Il commença d’ailleurs à plancher aussi sur le sujet dans son coin, étant rapidement rejoint par Frank, qui l’aborda, une main sur l’épaule, alors que le jeune stagiaire réfléchissait.

« Tu vois, maintenant que je les vois échouer tour à tour, je me sens déjà moins idiot. »
« Pas étonnant. Leur orgueil les a conduit ici, ils n’ont qu’à réfléchir maintenant ! Par contre je me disais, on voit bien que les Staross choisissent de ne rien nous dire. Alors peut-être que l’on pourrait se mettre en condition pour marchander, ou simplement leur demander pourquoi ils ne partagent pas leur savoir, au lieu de forcer la compréhension ou de se montrer intrusif avec toutes sortes de stratagèmes... »
« Eh bien je… Je… Je n’avais pas réfléchi à la chose, tout bêtement… Mais au point où nous en sommes, pourquoi ne pas essayer ! Je te charge d’éplucher les rapports informatiques, et voir à quels  moments on a eu des signes de joie ou de contentement de la part d’Aldébaran ou de l’autre Staross. Ainsi on pourra tenter de les mettre dans de bonnes conditions. »
« Très bien professeur, je m’y mets de suite ! Les premiers résultats devraient arriver après la pause déjeuner, je pense, vu l’heure. »
« Pas de soucis, je vais annoncer la pause. Tout le monde à besoin d’un break ! »

La pause se déroula alors tranquillement, Kira récoltant les infos nécessaires avec l’aide précieuse d’Aileen et surtout de Kasper, son Porygon, qu’ils utilisèrent pour permettre au PorygonZ loué par le centre spatial de prendre un peu de repos, avant de les transmettre au professeur tout en profitant de la pause déjeuner pour faire un peu la causette avec sa partenaire. Car malheureusement le contexte limitait grandement les interactions entre les deux jeunes stagiaires. Ils n’avaient pas relevés beaucoup d’informations, et le peu qu’il avait ne leur servirait peut-être pas vraiment, puisqu’il s’agissait l’affection des Staross pour la musique classique, et leur réaction presque fascinée devant des images d’arcs-en-ciel, probablement en rapport avec leur cœur, brillant tel les sept couleurs de celui-ci.

Quelques heures de musique, l’arrêt des tests, et un pouponnage en règle, furent nécessaires pour que les étoiles de mers daignent enfin parler directement au humains, le PorygonZ s’occupant de la traduction. Kira fut d’ailleurs très satisfait de voir sa stratégie porter ses fruits. Il n’appréciait pas vraiment le fait de traiter les Staross comme de simples sujets de laboratoire… Puis finalement, étant l’auteur de cette idée, il fut autorisé à participer de façon plus directe, en faisant la conversation aux étoiles de mer aux côtés du professeur :

« Bonjour, euh… Tout d’abord, pardon pour les tests, on voulait juste comprendre, si nous vous avons offensés, veuillez nous en excuser. »
« Oh, tiens regarde, c’est l’humain blond, il est plus sympathique que les autres lui. »
« Oui, l’arrêt des tests en tous genres semble être son idée, je suis d’accord pour discuter avec lui, mais pas avec les blouses blanches. »

« Eh bien, merci. Seriez-vous d’accord pour que je vous pose quelques questions ? »
« Tout dépend de la question en elle-même, mais un essai est toujours possible. »
« Déjà, seriez-vous d’accord pour discuter avec d’autres personnes que moi ? Comme Ellen, ou mon amie Aileen ? »
« D’accord, mais pas de professeurs ou de scientifiques. Ils sont ennuyeux, et nous prennent pour plus stupides que nous ne le sommes. Ton amie, elle et celle qui s’appelle Ellen, ont déjà l’air plus compréhensif. Nous accepterons de leur parler aussi. »

Il fallait maintenant réfléchir à des questions, ce qui était difficile, puisque les scientifiques rassemblés derrière eux les fixaient avec un mélange de curiosité, de jalousie et d’animosité, parce qu’ils n’avaient pas eu cette idée toute simple de demander poliment aux Staross et que ces derniers refusaient maintenant de leur parler. Franck prenait plutôt bien le fait d’avoir été évincé au profit d’un gamin, et il griffonnait quelques questions sur une feuille, sans doute pour les leur transmettre, à Aileen, Ellen et lui, afin qu’ils posent des questions très précises aux Staross, des questions auxquelles deux adolescents n’auraient sans doute pas pensé.

« D’accord, alors, euh… Tout à l’heure, pourquoi vous n’avez pas voulu nous parler par télépathie, quand le Méga-Alakazam vous écoutait ? »
« Justement parce qu’il nous écoutait. De quel droit se croit-il permis d’espionner une conversation et de tenter d’y prendre part sans y être invités ? C’est d’une impolitesse, tout de même ! »
« Mais vous nous parliez, et d’un coup, on ne comprenait plus rien. Comment avez-vous fait ? Avez-vous la possibilité de créer un genre de, hm, canal privé ? »
« Ma foi, non. Nous parlions juste entre nous. Nous pouvons parler à autant de gens que nous le pouvons, ouvrir et fermer notre esprit. Nous sommes des Pokémon de type Psy, après tout. »

Derrière eux, les scientifiques prenaient des notes tandis que la discussion se prolongeait. Doucement, mais sûrement, ils obtenaient les réponses à leurs questions simplement en demandant poliment aux étoiles de mer. Peut-être qu’au final ils réussiraient à comprendre la signification des ondes qu’ils émettaient vers les cieux !
[/size]
"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
 Pokéathlète Espion
avatar
Pokéathlète Espion
Région d'origine : Illumis, Kalos.
Âge : 17.
Niveau : 80
Jetons : 16596
Points d'Expériences : 3146

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Ven 3 Fév - 19:04




Appuyée contre la machine, Aileen les regarda essayer les uns après les autres, curieuse de voir si l’un d’eux allait réussir là où leur petit groupe avait échoué. Pour le moment, ils tentaient des trucs chacun de leur côté, essayant de stimuler l’intérêt des deux étoiles de mer d’une manière ou d’une autre. Mais, naturellement, cela ne fonctionnait pas. Il fallut un bon moment pour que chacun cesse de réfléchir de son côté et qu’ils mettent leurs idées en commun. L’une de ces idées fut brillante, d’ailleurs. Utiliser un Staross dressé pour tenter de communiquer avec eux. Pas mal ! Mais inefficace. Les deux Staross remarquèrent la présence de leur camarade, montrèrent leur désintérêt profond pour sa présence, et se coupèrent aussitôt de lui, faisant enrager le scientifique qui voyait déjà son merveilleux plan lui apporter la gloire éternelle. Tant pis. Nouvelle idée, essayer de communiquer par le morse. Les Staross regardèrent les points lumineux qui apparaissaient, firent briller leurs joyaux de manière désordonnée, comme pour bien montrer que c’était marrant, mais sans plus, et retombèrent dans l’apathie la plus totale. Nouvelle idée, le sonar. Certains Pokémon poissons discutaient via sonar, c’était une chose que les scientifiques savaient (pas elle, mais ce n’est pas comme si elle s’intéressait réellement aux problèmes scientifiques, cela dit), et ils avaient essayé pour voir si ça fonctionnait. Les deux Staross n’avaient pas bronché. Nouvelle idée, l’attaque. Euh, quoi ?

« J’en ai marre de ces Pokémon hautains ! On va voir s’ils feront encore les malins quand mon Sharpedo les malmènera ! Fritz, Mâchouille ! »

Il y eut une lumière rouge, et un Sharpedo tomba dans l’aquarium, fonçant vers les deux étoiles de mer. Il n’eut même pas le temps de les toucher. Achab était passé à l’attaque, et après une nouvelle lumière rouge, un Azumarill plongea dans l’aquarium, saisissant violemment son camarade aquatique pour l’immobiliser d’une Câlinerie, tandis que les deux étoiles de mer tournoyaient, hostiles, prêtes à se défendre. La sécurité, en attendant, s’était saisie du dresseur, et l’empêchait de faire apparaître un nouveau Pokémon d’une clé de bras bien plaquée. Outch. Ayant bien affaibli son adversaire, l’Azumarill se joignit aux deux Staross pour jeter le Sharpedo hors de l’aquarium, et ce dernier, avant de tomber au sol, fut aspiré par le rayon rouge de la Poké Ball tendue vers lui. Et tandis que les autres scientifiques protestaient devant de telles manières, Franck se redressa, hors de lui.

« Non mais vous vous croyez où ?! On est dans un colloque scientifique, pas dans une arène ! Si vous êtes incapables de refréner vos ardeurs, alors vous n’avez rien à faire ici ! Fichez-le dehors, et retirez-lui ses accréditations ! Et sachez, jeune homme, que le centre spatial ne passera pas à côté de cette insulte ! Il y aura une suite à cela ! »

Promptement, le Topdresseur fut sorti de l’amphithéâtre, et après quelques minutes de flottement agacé, les expériences reprirent. Enfin, tentèrent. L’explosion de colère du spécialiste type Eau marquait une frustration commune. Tous les scientifiques commençaient à en avoir assez. Il était clair pour tout le monde que les Staross pouvaient communiquer avec eux, mais ne le voulaient juste pas. Après une petite discussion avec Kira, Franck annonça la pause repas, et tout le monde se dirigea vers la cafétéria du centre spatial pour manger un bout. Tout le monde, sauf leur groupe réduit. Kira l’entraîna vers l’ordinateur en lui expliquant son plan, et Aileen ne put qu’hocher la tête. Demander poliment la permission. Honnêtement, elle n’y avait pas pensé… Ellen et Achab revinrent quelques minutes plus tard avec le repas, qu’ils se partagèrent en continuant à chercher. Tout en mâchonnant un sandwich aux baies que la scientifique avait acheté – apprenant du même coup qu’Ellen aussi était végétarienne – la Pyroli fouillait la base de données avec l’aide de Kasper, puisque le PorygonZ prenait un repos bien mérité. Kasper était moins utile, moins rapide, mais sa bonne volonté effaçait le reste. Il voulait les aider, et c’était tout ce qui importait, après tout. Ils ne relevèrent pas beaucoup d’informations, cependant, si ce n’est qu’Aldébaran aimait la musique et les arcs-en-ciel.

« On n’a pas grand-chose, quand même. »
« Mais on ne peut plus faire les difficiles. L’heure tourne, malheureusement. »

Encore faudrait-il que les Staross acceptent de leur parler. Étonnamment, ils acceptèrent, après avoir été brossés dans le sens du poil – même si un Staross n’a pas de poil, j’en conviens. Quelques heures de musiques aussi diverses que variées, passant du classique au rock via quelques morceau d’électro, semblèrent suffire pour que, finalement, les Staross daignent leur parler en arrêtant de les troller l’espace de quelques minutes. Ô joie. Par contre, ils étaient exigeants sur le choix des personnes qui aurait l’insigne honneur de s’entretenir avec eux. Déjà, aucun scientifiques, même pas Franck, puisqu’ils les prenaient pour plus stupides qu’ils n’étaient. Ce qui restreignait le choix aux spé type Eau. Ah, même pas. Ils voulaient bien parler à Kira. A Ellen, aussi. Oh, et à elle. Génial. La brune se tendit en sentant de nombreuses paires d’yeux se poser sur elle. Si leurs regards avaient été des mitraillettes, même Panzer, son Galeking, n’aurait pas pu la protéger du torrent de balles qui se serait abattu sur elle. Laisser deux gamins poser des questions aux Staross à leur place semblait rendre fou les scientifiques assemblés. Tous, sauf Franck, qui, restant professionnel, griffonnait en vitesse sur une feuille, sans doute une série de questions pour faire avancer ses recherches. La première question de Kira fut assez banale. La deuxième, d’Ellen, fut plus réfléchie, et la réponse, qui intéressait tout le monde, fut claire et évidente. Ils étaient des Pokémon Psy ! C’était tellement évident… Elle-même protégeait son esprit avec son Mistigrix, et discutait par télépathie avec sa Kirlia sans que personne n’en sache rien. Qu’est-ce qui empêchait deux Pokémon de type Psy d’en faire de même, et de discuter entre eux sans convier qui que ce soit ? Conviait-elle de parfaits inconnus quand elle discutait mentalement avec Sookie ?

« … Bien entendu. C’est évident. On aurait dû y penser. »

Le ton âcre d’Ellen faisait écho à ce que tout le monde pensait. Ils étaient stupides. Ils s’étaient tellement focalisés sur les ondes émises vers l’espace qu’ils en avaient oublié le reste. Aileen allait aussi poser une question, quand un scientifique se leva pour les interpeller vaillamment.

« Pouvez-vous au moins discuter par télépathie ? »

Les deux étoiles de mer ne répondirent pas, et Aileen se mordit la lèvre pour ne pas éclater de rire. Elles avaient dit qu’elles ne parleraient pas aux scientifiques. Les Staross s’y tenaient plutôt bien. Aussi, avant que le scientifique ne fasse un infarctus d’avoir trop attendu, elle reposa la question d’une voix qu’elle espérait posée, et non amusée.

« Hrm… Vous pouvez vraiment discuter par télépathie ? »
« Peut-être que oui... Peut-être que non. »
« Quoi qu’il en soit, nous discutons, et c’est le plus important, non ? »


Nouveaux murmures dans la salle. Et brusquement, les questions s’enchaînèrent, relayées par les deux adolescents et la mécanicienne de Palladium, qui semblait beaucoup s’amuser. Sagement, Aileen lisait les questions que lui donnaient Franck, ce dernier ne cessant de leur tendre des feuillets griffonnés de noir. Ils allaient passer la nuit ici, ma parole. Elle pourrait peut-être en profiter pour comprendre un truc…

« Quand on a enregistré tes ondes, et qu’on te les a retransmises, tu nous as attaqués. Pourquoi ? »
« Je ne sais plus. Peut-être parce que ça m’a surpris. Ce n’est pas commun d’entendre ses propres ondes venant d’ailleurs. »

C’était une théorie qui se tenait. Alors qu’elle y réfléchissait, Ellen revint à la charge, lisant la petite note que Franck lui avait remise en douce, profitant du fait que les Staross étaient occupés à leur répondre.

« Justement, cette histoire d’ondes… Comment ça marche ? Comment pouvez-vous envoyer des ondes vers l’espace ? Et surtout, pourquoi le faites-vous ? Est-ce que ça vous permet de communiquer avec vos semblables, ou est-ce pour une autre raison ? »

Le silence retomba brutalement sur l’assemblée. C’était la question que tout le monde attendait. Ils avaient bombardé les Staross de questions futiles pour avoir des réponses, mais maintenant, tout le monde espérait qu’ils y répondent avec la même légèreté. Ce que les Staross ne firent pas. Ils se coupèrent de l’assemblée, et discutèrent entre eux quelques minutes, les tenant en haleine. A voir comment il tournait, Aldébaran semblait contre, mais son homologue sembla réussir à le convaincre puisque finalement, le Staross du centre spatial se tourna vers eux en reprenant la parole, laissant le PorygonZ traduire ce qu’il disait.

« C’est très compliqué à expliquer. En fait, je ne sais même pas comment le faire. Je n’ai pas les mots pour ça. On le fait, c’est tout. »
« Mais pourquoi ? » Aldébaran ne répondit pas. « D’accord, d’accord… Dans ce cas, comment faites-vous ? »
« On ne peut pas vous expliquer. Mais on peut vous montrer. »
« Nous… Montrer ? »
« Oui. Avec un truc capable de lire et détecter les fréquences, vous pourrez peut-être comprendre comment on fait, et mettre des mots sur ce qu’on ne peut pas vous expliquer. »

Branle-bas le combat. En quelques minutes, une machine fut ramenée jusqu’à l’amphithéâtre, branchée en hâte, et pointée vers l’aquarium où les Staross conversaient toujours. Ils se mirent alors à tournoyer, troublant doucement l’eau. Mais rien. Le Staross sauvage se tourna alors vers eux en faisant clignoter son joyau.

« Ça ne marche pas. A cause de ça. » Il pointa le toit d’un mouvement rapide. « Il faudrait qu’on soit en extérieur. Proche de l’océan. Si l’eau amplifie nos ondes, l’océan est encore mieux. »
« Et je ne peux pas envoyer d’ondes, moi. »
Aldébaran venait de s’approcher. « C’est à cause de la puce. »
« La puce ? Quelle puce ? »
« Ce que vous appelez une balise, pour me localiser en cas de vol ou de quoi que ce soit. Elle me gêne, et m’empêche d’émettre des ondes à mon maximum. Il faudrait me l’enlever pour que ça marche. »

Les scientifiques semblèrent moins d’accord. Enlever sa puce à Aldébaran ? Mais s’il se passait quoi que ce soit, comment pourraient-ils le retrouver ? Ils ne pouvaient pas l’exposer au danger comme ça ! La voix d’un scientifique s’éleva, couvrant momentanément les conversations, pour une réflexion qu’il pensait irréfutable et pleine de bon sens.

« Dans ce cas, qu’il ne participe pas ! Que seul le deuxième Staross envoie ses ondes vers l’espace ! »
« C’est hors de question. S’il ne participe pas, je ne le ferai pas non plus. »

Nouveau dilemme. Franck ne semblait pas emballé à cette idée, et Ellen restait silencieuse en attendant qu’une décision soit prise. Finalement, les scientifiques se mirent d’accord, et Aldébaran fut sorti de l’eau pour que la balise puisse être plus aisément enlevée. Une fois la balise enlevée, il fut remis à l’eau, dans un aquarium plus petit, posé sur un chariot, son camarade le rejoignant bien vite. Tout le groupe sortit en extérieur, se fiant aux mouvements du Staross pour aller au bon emplacement. Le PorygonZ n’avait pas pu les suivre, puisqu’il lui était impossible de traduire sans le matériel adapté. Ils se retrouvèrent finalement dans les hauteurs d’Algatia, sur une falaise face à la mer, et face au coucher de soleil. Ils avaient travaillé longtemps, et la nuit n’allait pas tarder à venir. Déjà, le soleil disparaissait à l’horizon. Tous les éléments furent placés, et de nouveau, la machine à fréquences fut pointée vers l’aquarium où les deux Staross recommençaient à tournoyer, doucement, puis de plus en plus vite. Toujours pas de fréquences. Et brusquement, sans que personne ne s’y attende, l’un des Staross jaillit de l’aquarium pour se jeter du haut de la falaise, son comparse le suivant avec moins d’une seconde de retard. Ils restèrent stupides devant l’aquarium vide. Puis il y eut bousculade pour regarder les deux Staross plonger dans l’océan et disparaître dans la nuit.

Ils venaient de se faire blouser par deux étoiles de mer.

Nouvelle cohue, mais verbale cette fois. Certains criaient qu’il fallait aller les chercher. Mais comment ? La nuit tombait, et ils n’avaient pas la capacité de voir sous l’eau. De plus, les Staross nageaient bien plus vite qu’eux. Dans ce cas, qu’on les suive grâce à la balise ! Mais quelle balise ? Seul Aldébaran en avait une, et ils avaient décidé de la lui retirer pour qu’il puisse envoyer ses ondes vers l’espace ! Avec des Pokémon Eau, peut-être ? Les spécialistes type s’y opposèrent. La nuit tombait, l’océan était vaste, et ils n’allaient pas passer la nuit entière à chercher deux Pokémon qui s’étaient montrés plus intelligents qu’eux. Et pourquoi ne pas utiliser le Staross du spécialiste type ? Ça allait se révéler compliqué, puisqu'il se trouvait que son dresseur était celui qui avait été foutu dehors pour avoir sensiblement perdu patience. Il n’y avait pas de solution viable, sinon accepter qu’ils avaient perdu et qu’ils ne les reverraient jamais. Et qu’au final, ils n’avaient pas progressé d’un poil, aussi. L’éclat de rire désabusé de Franck mit fin aux discussions houleuses, et une à une, les têtes se tournèrent vers lui.

« Allez, rentrons. Ça ne sert à rien de rester ici. »
« Mais professeur Stein, les Staross - »
« Ont tiré profit de notre cupidité pour retourner à l’océan. Tant pis pour nous. On ne les retrouvera jamais, maintenant, autant tout ranger et consacrer notre budget à d’autres questions… Qui ne risquent pas de se moquer de nous à longueur de journée tout en nous bernant au dernier moment. »

Les scientifiques refusèrent. Leur petit groupe réduit, par contre, ne put qu’approuver, et même Achab lâcha un léger rire fatigué. Quelle ironie… Tout cette dépense d’énergie pour, au final, ça ! Laissant les autres à leurs discussions houleuses, Franck rassembla leur petit groupe, et ils redescendirent doucement vers le centre spatial.

« Achab, notre collaboration s’arrête ici. Ce fut un plaisir de travailler avec vous. »
« De même, Franck. »
« Ellen, tu dois avoir plus important à faire que de rester ici, désormais. Merci de ton aide, cependant, même si ça n’a servi à rien, vu le sujet d’étude. »
« Ha ha, c’est clair qu’on a galéré… Mais ouais, je vais devoir rentrer aussi. »
« Quant à vous deux... » Franck leur fit un sourire fatigué. « Félicitations, votre stage est terminé. J’espère que vous en aurez tiré quelques leçons… Comme par exemple, ne pas croire sur parole une étoile de mer. »

Il rit à nouveau, et les entraîna vers le centre spatial. Leur stage était terminé. Ils n’avaient pas appris grand-chose, mais ils s’étaient bien amusés quand même. Si on oubliait le fait que les Staross avaient passé leur journée à les troller et les avaient au final battus à leur propre jeu. Mais ce n’était pas grave. Leur stage était validé, et ils rentraient à l’académie.

C’était tout ce qui comptait.

[ Mission terminée pour moi o/ ]

_________________
aileen sôma
I messed up tonight, I lost another fight, I still mess up but I'll just start again, I keep falling down, I keep on hitting the ground, I always get up now to see what's next. Birds don't just fly, they fall down and get up, Nobody learns without getting it wrong.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1326-aileen-soma-des-voeux-de-lumiere-dans-l-ombre-de-la-nuit http://pokemoncommunity.forumactif.org/t1328-aileen-soma-pyroli
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Sam 4 Fév - 14:23

Modération Plongée Aileen

Raté !
Gain Tu ne gagnes rien du tout !


Modération Plongée Kira

Réussi !
Gain Tu gagnes une Pierre Eau !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Chercheur Pkmn
avatar
Scientifique Chercheur Pkmn
Région d'origine : Kanto
Âge : 15
Niveau : 20
Jetons : 703
Points d'Expériences : 477

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Ven 10 Fév - 17:45


Les questions et réponses s’échangeaient tranquillement, les deux jeunes et Ellen interrogeant les étoiles de mer, sur le pourquoi du comment. Répétant également au passage les questions que le scientifique en chef du projet griffonnait rapidement sur un papier. Kira laissait Aileen et Ellen poser la plupart des questions, se contentant d’une petite question sur la pluie ou le beau temps par-ci par-là. Ce qui ne manquait pas d’exaspérer le troupeau de spécialistes qui observait le trio avec une pointe d’aversion et de jalousie d’ailleurs…

Mais il s’en fichait bien, tout ce qui comptait pour lui c’était de continuer à apprendre, comprendre, peut-être même plus, comprendre le fondement de ces Pokémon en eux-mêmes, que de comprendre le but de cette histoire d’ondes vers l’espace. Au bout de quelques minutes, la discussion humain-Pokémon commença à arriver sur le sujet. Relativement rapidement, une sorte d’accord fut conclu entre les étoiles violacées et les scientifiques : Ils les emmèneraient près de la mer et retireraient sa puce de traçage à Aldébaran, et en échange les Staross émettraient vers les cieux, en laissant libre cours aux scientifiques pour analyser, et comprendre, sans les bloquer.

Sur le papier l’idée n’était pas mauvaise, même si le blond sentait bien que les Pokémon avaient une idée derrière la tête. Ils ne pouvait pas faire une trêve aussi vite, c’était louche…  Mais les chercheurs tinrent parole, emmenant les Pokémon et leur aquarium sur une falaise bordant la mer. Le fait qu’elles préparent un coup foireux se confirma au moment ou les deux étoiles de mer, bondirent de leur aquarium vers la mer, en une fraction de seconde, elles disparurent dans les flots bleutés de l’étendue d’eau salée… En quelques secondes, les plus hautes sommités du domaine de la recherche Pokémon s'étaient faites blouser par des étoiles de mer violettes… Autant cela provoqua une colère presque généralisée, que cela eut comme réaction de faire rire le jeune scientifique, une pointe de contentement se cachant derrière ses éclats de rire. Lui qui n’approuvait pas le fait de garder les Pokémon captifs pour les étudier, il était maintenant satisfait.

Finalement, le projet fut abandonné, et les chercheurs, dresseurs, et autres experts repartirent. Kira profita de ce moment, il salua avec joie, et remercia chaleureusement Achab, Ellen, et Frank pour tout ce qu’il avait vu et appris durant ce stage. Il en ressortirait grandi, avec de superbes souvenirs, tant amusants qu’instructifs. Les deux élèves récupérèrent les attestations de fin de stage, et une recommandation spéciale de leurs tuteurs respectifs, avant de reprendre le chemin de leur académie le lendemain matin. Une fois rentré au port, Kira sortit l’une de ses Pokéball, avant d’en laisser sortir Appa. Armtrong le Machopeur vint également se mêler à ses camarades.


- Et voilà mon grand, encore une aventure de faite !
- Mouh…
- Chop !

- Bon, et si l’on rentrait, se préparer pour …


Là, le scientifique, constata qu’Armstrong pouvait, lui, monter sans mal sur Appa, sans que celui-ci ne devienne fou. Probablement le Tauros était il un troll au fond de lui… Puis d’une talonnade, le Machopeur déclencha la chevauchée du Pokémon taureau, se dirigeant à toute berzingue vers l’académie.


- Vivre de nouvelles aventures …


(Fin de la mission pour moi aussi !)

"JE NE SUIS PAS PETIT !!! C'EST JUSTE QUE JE VIS DANS UN MONDE DE GEANTS !! BORDEL !!".


HRP :
 

_________________

Kira G. Yamamoto ≈ Ne vous blâmez pas ainsi, la perfection n'existe pas. Ce monde est imparfait, vous le constatez tous les jours. Et c'est pour ça qu'il est intéressant d'y vivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4827-kira-un-pokemon-dangereux-ou-ca-_ http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4839-kira-g-yamamoto-voltali#51029
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9046

MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   Sam 8 Avr - 21:43

Modération Aileen

Le rp met un peu de temps à démarrer avec une phase d'exposition nécessaire mais un peu longue mais wow, une fois lancé, il déchire ! J'ai vraiment passé un super moment en lisant cette mission, donc déjà, bravo ! Les points très positifs que je trouve dans tes posts, c'est la super description des expériences, du travail scientifique, on voit que y'a un véritable soin qui y est apporté et c'est très appréciable ! L'utilisation de tes pokemons aussi, tu utilises avec brio une très grosse partie dans la (très) grande équipe d'Aileen et pour ça, chapeau bas, c'est pas facile. Gros point bonus pour le Porygon qui trouve une place importante et très intéressante tout du long du rp ce qui détonne avec l'habituelle utilisation essentiellement piratage que tu en as. LES SCENES D'ACTION OMG. GENRE C'EST UN FILM D'ACTION PAR MOMENT. L'évolution de Naveen en particulier et géniale et presque je voyais les hélico exploser en arrière plan. La scène de conclusion également m'a énormément plu et sérieusement. Peut-on avoir meilleure morale que "il ne faut pas croire une étoile de mer sur parole" ? JE NE PENSE PAS. J'ai littéralement explosé de rire et c'est ça que j'apprécie beaucoup dans cette mission c'est l'alternance entre moments très drôles et moments sérieux très scientifiques. Bravo, le contrat est plus que remplit !

■■■■■ - Cinq étoiles : parfait ! Vous avez exploré la mission dans ses plus profonds recoins, vous avez fait de cet énoncé banal une grande épopée et l'application se ressent dans le moindre de vos rps ! Vous recevez 100 jetons, 25 expérience et un Prototype de décryptage (+3 Recherche) !


Modération Kira

Ah. Kira, Kira, Kira. Comment te dire que j'adore vraiment beaucoup ta façon de rp. C'est frais, court (tout en ayant pleins d'info) ça se lit comme du petit lait et surtout c'est super rigolo ! Et Kira est trop mignon, la relation Aileen-Kira du point de vue de Kira est vraiment super cool en mode "wow, senpai est vraiment cool." ET LE DINER OLALALA. j'ai beaucoup aimé ce passage et cette relation entre vos persos que tu fais super bien ressortir. La scène de musique avec le Staross est excellente et ces musiques sont vraiment très très cools, presque autant que les réactions du pokemon. J'aime beaucoup le parallèle entre le début et la fin. Surtout le pseudo "poor lonesome cowboy" de la fin qui m'a achevé ! Seul petit bémol qui explique la différence entre la note d'Aileen et la tienne, c'est que j'ai vraiment eut l'impression que c'est Aileen qui faisait avancer la mission, tu avances également mais c'est moins poussé. Hésite pas à prendre un peu plus d'initiative la prochaine fois, c'est dans tous les cas excellent !

■■■■□ - Quatre étoiles, c'est génial ! Vous vous êtes vraiment appliqués et montrés originaux dans l'écriture et dans le déroulement ! Vous recevez 80 jetons et 20 expérience supplémentaire et Appareil Étrange il doit bien avoir une fonctionnalité mais ... laquelle ? (+2 Recherche) !


Modération Commune

Je rassemble ici les points vraiment cool communs du rp du coup. Alors, déjà, de manière générale, la mission est vraiment super méga trop cool. J'ai passé un moment super méga top. Sincèrement. Pourquoi me demanderez vous ? C'est tout simple. VOS PNJ SONT ABSOLUMENT MERVEILLEUX. FRANCK, LES FRÈRES (la mention avatar Yuri On Ice aussi je aaah) ET SURTOUT SURTOUT LES STAROSS J'EN VEUX DIX, CENTS MILLES COMME CA. ILS SONT GENIAUX. Vraiment chapeau bas pour le soin apporté aux pnj ça apporte une vraie plus-value au rp et ça le rend vraiment génial ! Dans l'ensemble vraiment un rp soigné, on voit que vous y avez mit du soin et de l’enthousiasme, ça se ressent à la lecture et c'est top !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (mission) What does Starmie says ?! [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
(mission) What does Starmie says ?! [Terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: archives :: Les Archives :: Année 4 :: RP-