Partagez | .
[#Noël2016 #7G] New Momentun
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1742

MessageSujet: [#Noël2016 #7G] New Momentun   Lun 19 Déc - 23:12

T'es qu'un con.

Les mots sont forts. Ils ont résonné dans ta grande chambre comme un troupeau de Tauros en furie. Tu sais d'avance qu'en sortant dans quelques minutes, des regards curieux voire amusés se retourneront dans ta direction. Mais qu'importe. Tu avais besoin de le dire. De cracher cette pseudo-colère qui se faisait tienne depuis maintenant plusieurs heures. Mais par quelle idée loufoque avais-tu trouvé l'envie d'aller choper ce petit imbécile de mes deux pour lui faire comprendre qu'il n'allait pas faire long feu s'il continuait ainsi. Et quelle idée cet imbécile avait-il eu, aussi, de vouloir tourner autour de Mikato Suzoy comme un Vostourno autour d'un morceau de viande ? Ce petit n'avait eu que ce qu'il méritait. Mais pas au bon moment. Car il avait fallu que tu chopes le jeune entre deux heures de cours, à ce qui semblait être à l'abri des regards, pour lui expliquer clairement les choses afin qu'il inculque de manière absolu le néant qu'il avait de finir aux côtés de la demoiselle. Car il avait que quelques jeunes filles ; bien malheureusement des Givralis ; passent par là à cet instant et interprètent la scène comme un règlement de comptes. Il avait fallu leur expliquer à leur tour les choses, une par une, pour se sortir de ce guêpier. Un peu trop tard à ton grand dam. Et toi qui cherchait simplement à mettre les points sur les I à un jeune qui pensait non pas avec sa tête mais son entre-jambe, voilà tu étais devenu le méchant de l'histoire. Ah, si seulement tu avais réfléchi un peu plus.

Mais quelque chose n'allait pas chez toi depuis quelques temps.

Pour dire vrai, cela avait quelque peu dégénéré depuis l'affaire Touga. Tout aurait dû se terminer sans accroc, dans le calme et la paix que vous aviez réussi à installer par un espèce de contrat sentimental qui te liait désormais à Mikato. Tu étais heureux, et c'était tout ce qui comptait. Les premiers jours étaient passé tranquillement, comme tout jour habituelle qui se respecte. Puis, aux files des semaines, tu avais commencé à devenir … Étrange. Comme pris d'une paranoïa aigue. Petit à petit, tu commençais à trouver les autres garçons mauvais, quoique toujours foncièrement bons pour la plupart, et tu avais l'impression qu'à mesure que tu parlais à ces jeunes, chacun se transformaient en ennemies, presque en rivaux. Et sans t'en apercevoir, tu prenais lentement mais sûrement de la distance avec eux, avec tout le monde. Puis vint ce jour de Novembre où tu repéras ce garçon, ce jeune rouquin, qui semblait avoir un œil un peu trop pervers sur quelques Mentali. Parmi eux, Mikato. Ton sang n'avait fait qu'un tour et très vite, tu avais pris le garçon entres deux yeux pour lui expliquer sa position. Finalement, tu appris que le garçon n'avait d'yeux que pour une autre Mentali qui faisait alors parti de ce groupe, et qui comprenait en parti ta réaction. Mais cela ne t'avait guère alerté. Il t'avait semblé normal d'agir ainsi. C'est par cette idée d'ailleurs que tu t'étais mis à épier le moindre garçon qui passait près d'elle. C'en était presque glauque quand on y pense, mais sur le coup, tu avais l'impression de l'aider en faisant cela. Tu croyais que tu lui évitais d'avoir à faire face à toute cette bande de branquignoles. Et tu continuais à venir voir tous ces garçons quand tu sentais que ces jeunes se rapprochaient un peu trop de la châtain.

Ce n'était qu'après ce fâcheux événement que tu te rendis compte de ta stupidité.

Une simple jalousie. Une fichue jalousie qui t'avait gobé d'un seul coup, ce jour précis où tu avais commencé à devenir bizarre. Maintenant que tu avais pris conscience de son existence, tu t'apercevais à quel point tu ne valais rien. A quel point tu étais bête. Après trois ans à grandir dans ses murs, tu n'avais pas changé. Entre le gamin fainéant et avide de combats Pokémon, et l'imbécile jaloux pour pas grand-chose et lunatique à un point inimaginable, il n'y avait qu'un petit pas. Un chouïa pas grand-chose en somme. « Tant de temps pour ça. » te disais-tu, complètement dégoûté. Tu continuais de te traiter de con stupide à rythme régulier en fixant ce pauvre miroir qui te faisait face, laissant paraître un homme aux traits durs et déchirés par une sorte de tristesse qui se mêlait à une colère ambiante. Ton regard fixait cet homme que tu ne reconnaissais pas. Non, ce n'était pas toi. Seulement un monstre hideux qui avait eu l'audace de prendre ton apparence. Où te trouvais-tu en cet instant ? Tu te voyais, dans ce miroir, mais tu n'y étais pas. Tu avais presque la sensation de ne plus avoir possession de ton corps. Que tu n'étais plus qu'un minuscule atome dans l'univers de ta chambre qui scrutait ce corps qui dépérissait depuis plusieurs semaines. Quelque part, cela reflétait cet honte non assumé de toi-même, cette envie pure et simple de tout abandonner. Encore.

Sauf que cette fois, tu ne lâcheras pas. Tu es devenu fort.

D'une certaine façon, c'est la seule chose qui a changé en trois ans. Malgré ce que tu pouvais en penser, tu étais devenu bien plus mature que tu ne l'étais par le passé. Tu étais même majeur désormais, et ton esprit s'était endurci. Aujourd'hui, tu commençais à prendre le pli, surtout après tous les événements vécus jusqu'à présent. La douleur était forte, mais désormais, tu tiendrais. Il n'y avait plus de raison de flancher, de basculer de l'autre côté. Tu tiendrais. Pour toi. Pour elle. Pour eux. Pour tous. Car tu avais encore un rôle à tenir, une vie à mener. Seul, ou accompagné, tu resterais ici bas aussi longtemps que le ciel ne voudra pas de toi. T'es qu'un con, mais un con heureux et vivant. C'est tout ce qu'il te faut pour ne pas lâcher prise. Pour ne plus lâcher prise, à vrai dire. Alors les mots sont forts et transperçants, mais ils ont l'art d'atténuer la douleur, et de finalement te faire sourire après plusieurs minutes. Ils te font te souvenir de ce passé que tu traînes aujourd'hui derrière toi, de ces exploits qui t'ont forgé, de ses rencontres qui t'ont endurci et t'ont permis de garder foi en quelque chose. Désormais, le drama est passé, et tu te sens apaisé.

Maintenant, il va falloir que je fasse passer complètement la pilule. te dis-tu.

Tu as besoin de te ressourcer, de t'alléger complètement de tes problèmes et d'avancer sereinement vers l'avenir. Tu vas te remettre en question, une nouvelle fois. Mais pour la première fois, tu n'en as pas vraiment besoin ; tu sens au fond de ton être que tu as envie de cette remise en question. Tu sais d'avance que tu en sortiras changé, peut-être peu, peut-être complètement, mais suffisamment pour te détacher de tes derniers problèmes d'actualités. Et tu sais exactement comment tu vas mener ta barque. Quant à savoir où, la réponse fut vite vu : une nouvelle sortie capture était prévu le lendemain. De quoi se détendre sans peine tout en profitant d'une bonne promenade dans la nature accompagné de l'atmosphérique généralement apaisante du lieu traversé. Il ne pouvait y avoir meilleur endroit que celui-ci pour se ressourcer.

C'est ainsi que tu avais finalement quitté ton miroir pour préparer tes affaires.

Il ne fallut pas longtemps pour être prêt : tes affaires étaient déjà prêtes. Il y avait tout ce qui composait un sac banal de survie dans la nature, et à cela s'ajoutait quelques équipements de base pour tout archéologue qui se respecte. Un sac bien rempli, mais auquel tu ne manquas d'y ajouter trois Pokéballs. Les trois petites têtes habituelles. Tes trois « préférées ». Ils étaient tes plus proches camarades, et tes meilleurs piliers émotionnels. Le choix de les prendre n'avait pas duré longtemps. Freed, Piou et Queen se trouvèrent donc membres du petit groupe formé pour cette sortie capture, et tu n'oubliais pas de garder Bahamut, pour changer un peu, à ta ceinture pour te servir de monture le temps du trajet. L'envie d'être au calme, à la fois proche et loin du bateau transportant les élèves, était plus que présente. Ce fut même peu étrange de te voir sautiller un coup en y pensant. Et voilà, tout était donc déjà prêt. Stock de balls vérifiées, tenue du lendemain bien mise en évidence sur le bureau, derniers détails inutiles et chiants à décrire accomplis, tu t'en étais allé profiter du reste de la journée, légèrement plus frais qu'en arrivant dans le dortoir quelques temps plus tôt, et tu avais même eu la présence d'esprit d'aller retrouver le jeune pour t'excuser sincèrement de ton agissement à son propos ; excuse qu'il avait pris avec plaisir. Puis le soir venu, tu étais rapidement parti te coucher non sans quelques nouvelles broutilles sans importance.

Le lendemain arriva avec une vitesse folle.

Au petit matin, tu t'étais exécuté comme un jour banal. Entraînement matinal personnel suivi d'une première douche avant d'enchaîner sur l'entraînement des Noctalis encore déterminés à s'entraîner avec les autres avant les cours. Puis s'en suivit une seconde douche et une dernière vérification des affaires avant de s'élancer vers la ville en volant à dos de Libégon. Une fois sur place, il avait fallu attendre comme toujours l'heure fatidique, forcé de lorgner le bateau lui aussi en attente. Tu étais le premier arrivé sur place, et il fallut plusieurs minutes avant que le second élève fasse son apparition, suivi de près par tous les autres qui arrivèrent au compte-goutte. Tu te rendis compte que dans la précipitation involontaire, tu étais arrivé près de quarante minutes à l'avance. Un détail sans importance si ce n'était que tu étais bien plus impatient que les autres une fois l'heure venue. Pour cette sortie il se trouvait que tous les membres du corps professoral allaient devoir surveiller les élèves en formant plusieurs groupes surveillés par l'un d'entre eux. Vous alliez faire une petite classe verte en somme. Très sympathique. Apparemment, pour une question d'organisation, les groupes seraient constitué une fois sur place, ce qui n'était pas plus mal pour toi. Ainsi ne perdis-tu pas de temps et te retrouva très vite sur le dos de Bahamut qui prit un peu de hauteur pour pouvoir planer aisément. Il fallut cependant attendre plusieurs longues minutes pour que le bateau finisse par se mettre en route et que vous puissiez enfin le suivre. Par la suite, le voyage se révéla plutôt calme et plaisant ...

HRP:
 

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8889

MessageSujet: Re: [#Noël2016 #7G] New Momentun   Mar 20 Déc - 11:28

ETAPE 1

Voici les six Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en trois dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.



Vous possédez 8 PokéBalls et 4 Superballs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1742

MessageSujet: Re: [#Noël2016 #7G] New Momentun   Mar 20 Déc - 11:35

On part sur ça :


_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8889

MessageSujet: Re: [#Noël2016 #7G] New Momentun   Mar 20 Déc - 12:14

ETAPE 2

Tu rencontres Mimantis ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Topdresseur Spé. Type
avatar
Topdresseur Spé. Type
Région d'origine : Johto
Âge : 18 ans
Niveau : 58
Jetons : 75
Points d'Expériences : 1742

MessageSujet: Re: [#Noël2016 #7G] New Momentun   Mer 21 Déc - 0:21

Il fait super bon ! lâchas-tu.

En effet, il n'était pas coutume de se balader en T-shirt en plein milieu du mois de Décembre, même à Lansat. Mais aujourd'hui, la température semblait en avoir décidé autrement, et tandis qu'un soleil flamboyant dominait sans égal les cieux lointains et bleutés, une chaleur ambiante et douce recouvrait l'espace environnant et apportait frisson de plaisir et sensation de repos chez ceux qui lui passaient dessus. Comme il était plaisant de pouvoir profiter d'une telle atmosphère, et de se laisser porter à travers les vents doux qui soufflaient sur l'océan à votre passage. Tu n'en étais que bien plus apaisé, bien plus heureux que tu ne l'aurais été en d'autres circonstances. Tu avais même trouvé temps à piquer un somme le temps d'arriver sur place ; du moins fus-tu obligé de te réveiller au moment où les élèves à terre furent forcés de passer du bateau à des Lokhlass domestiqués pour achever le reste du trajet. L'heure d'arrivée s'approchait à grands pas, et sans vraiment en comprendre la raison, tu sentais que ton cœur battait de plus en plus la chamade. Un frisson d'excitation parcourra même ton corps lorsque l'île mobile fut en vue, laissant paraître à tes grands yeux de jeune adulte une immense plage et une jungle dense et visiblement tortueuse. Un endroit paradisiaque et parfait pour les Pokémon qui pouvaient y trouver un lieu de vie calme et loin des humains. Du moins jusqu'à aujourd'hui. Il y avait également des portions de l'île où des collines rocheuses de plusieurs centaines de mètres de hauteur s'étaient formés, probablement à force d'activité volcanique. Un formidable terrain de jeu en somme, pour les jeunes dresseurs en herbe confortablement installés sur les Lokhlass domestiques, et une promenade de santé pour les plus habitués d'entre vous, toi compris. Restait à voir comment allait se dérouler cette fameuse promenade en groupes d'élèves. Mais tu n'y accordas pas d'importance sur l'instant, laissant ton esprit vaquer dans l'air, poussé par le souffle léger du vent.

Bientôt, ton pied toucha de nouveau terre.

D'un seul coup, tu te sentis plus léger, comme si le fait d'avoir été dans les airs pendant ces quelques heures avaient fini par t'alléger physiquement. Tu effectuas quelques mouvements en pliant volontairement tes genoux et détendre un peu tes muscles, puis tu partis rejoindre l'attroupement d'élèves qui commençait à débarquer sur la plage, non sans sortir au préalable tes trois compagnons du jour : Queen, ta Négapi, qui s'installa immédiatement sur ton épaule gauche, Piou, qui prit son habituelle position de garde du corps, et Freed, qui resta à ta droite pour te suivre de près tout en conservant une proximité avec toi ; tu n'oubliais pas au passage de remercier Bahamut et de le ramener dans sa Pokéball non sans le prévenir qu'il serait peut-être sollicité durant cette journée. Tu te rendis compte que ce dernier souriait étrangement, visiblement heureux pour une raison bien personnel. Durant ta progression vers le reste des élèves, tu essayas de comprendre son sourire, mais sans réponse malheureusement. Finalement, tu mis la réflexion de côté, te disant que tu aurais tout le temps de t'y pencher dans la journée, et écouta le rébarbatif discours de la directrice concernant les sorties captures à base de sécurité de soi et du fait que vous étiez avant tout là pour passer une bonne journée. S'en suivit très vite une répartition plus ou moins équitable des élèves et sans ménagement, tu te retrouvas dans le groupe de Miss Hortense. Plutôt bon groupe. Au moins évitais-tu les futurs râles de colère d'Ace qui ne devait très certainement pas apprécier de servir de nounous pour des gosses comme vous ; d'ailleurs tu pouvais déjà le voir fulminer sur place, prêt à dévisser la tête du premier qui viendrait le contrarier.

Allez les enfants ! Suivez-moi main dans la main ! lança le professeur Hortense avec une voix douce et bon vivante.

Sans perdre de temps, la petite dame se mit en marche et fut très vite suivi de près par les premiers élèves ; évidemment quelques imbéciles qui en étaient complètement gagas ; puis rapidement par le reste de la troupe qui forma en quelques minutes un amas d'élèves divisé en trois sortes d'élèves : les plus sérieux qui suivent calmement le professeur en observant tranquillement les alentours en attendant que leur heure vienne, les jeunes débutants et les gros bêtas qui se contentent soit de fixer langoureusement Miss Hortense, soit de fourrer leurs yeux partout où ils ont la possibilité de le faire, et enfin les élèves qui discutent entre eux sans vraiment faire attention à la situation. Un vrai bazar en somme. Pourtant, Miss Hortense restait en joie, avançant avec assurance à travers les buissons et les arbres en discutant joyeusement avec quelques élèves qui se trouvaient près d'elle. Sa voix se portait jusqu'au bout de la petite troupe, et elle semblait traverser tout le monde de part en part, leur insufflant l'assurance qui la faisait avancer sans peine au sein de cette île inconnue.

Oh, bonjour joyeux petits bonshommes. s'exclama gaiement le professeur.

Alors que vous continuiez d'avancer tranquillement, vous vous trouvâtes au bout d'un moment tout près de la zone la plus dense de la jungle, et se trouvait entre vous et cette dernière une espèce de petite clairière où se promenaient des petits êtres étranges en formes de colliers Aloliens. Tu pris la peine de rechercher rapidement dans ta mémoire ; comprenez dans les notes écrites sur ton Ipok ; et te rappela donc que les scientifiques avaient nommé cette espèce de Pokémon des Guérilande, des Pokémon de type fée peuplant normalement la belle et paradisiaque région d'Alola. Tu compris alors la raison qui avait poussé la directrice Snow à vous faire profiter de cet endroit pourtant encore totalement inconnu aux explorateurs : on pouvait y trouver des Pokémon de la région d'Alola, région pourtant jusqu'alors coupé du reste du monde à cause d'un problème d'ordre météorologique. Ce serait donc là votre toute première altercation avec des Pokémon de cette région. Il y avait ce petit frisson de plaisir qui te traversait l'échine en voyant ces petits Pokémon en vrai, se déplaçant calmement dans l'espèce de petite plaine qui vous faisait face. Découvrir de nouveau Pokémon encore totalement inconnues à la masse populaire était très impressionnant. Très plaisant aussi.

Cela n'arrêta guère Miss Hortense qui commença à se diriger vers eux toute guillerette.

Évidemment, elle n'avait pas manqué de se faire remarquer par les Pokémon en fleur qui se dirigèrent joyeusement vers elle en formant un petit groupe tout joyeux. Très vite, la demoiselle se retrouva affublé d'un collier de fleurs parfumés qui eut le mérité d'apaiser plus encore qu'elle ne l'était déjà Miss Hortense ; ce qui était un exploit pour toi. En un instant, le professeur se retrouva comme transporté dans un nouvel univers, quittant son enveloppe charnelle pour projeter son corps spectrale dans ce monde que vous n'oseriez même pas imaginé. Elle planait complètement, perdant toute sa concentration quant à son rôle principal ici bas. En quelques instants, les élèves comprirent la situation et si certains s'en allèrent sans attendre en solitaire pour démarrer véritablement leurs sorties captures, d'autres tentèrent de sortir le professeur de sa léthargie ; en vain. Finalement, tous se séparèrent et laissèrent la dame en transe au milieu de cette plaine et de ces Guérilande. Sauf toi. Mû par un étrange sentiment de compassion envers le professeur, tu n'osais pas la laisser entre les petites mains de ces types fée. C'est ainsi que tu te trouvas là, à jouer la nounou à la place de la nounou, simplement debout à l'observer en silence avec tes compagnons à tes côtés ; on omettra Queen qui s'était déjà jeté à travers la plaine pour aller s'amuser avec quelques Guérilande ; le professeur s'enjailler toute seule et semblant voir des choses inimaginable autrement. On aurait dit une véritable enfant. Parfaitement mignon. Des Guérilande continuaient de lui tourner joyeusement autour en exécutant ce qui semblait être une danse et s'amusaient tout autant qu'elle. Une atmosphère fort appréciable prit tranquillement place à mesure que les minutes passaient et que chacun s'amusait à sa façon. Et toi tu restais là, debout comme ton Braségali, à les regarder avec un air amusé, non sans repousser gentiment les Guérilande qui tentaient vainement de t'offrir également un peu de leur parfum apaisant.

Mais d'un seul coup, la situation tourna au vinaigre.

Sortant subitement de la forêt, un groupe de Pokémon barbares aux allures de joueurs de foot américain fit irruption en plein milieu de la plaine et te toisèrent d'un regard dur et sévère, comme si ta présence les dérangeaient. Ils étaient tout de même cinq, ce qui n'était pas négligeable. Et il n'y avait que toi, car les Guérilande avaient fui sans demander leur reste en emportant discrètement Miss Hortense et Queen dans un coin pour leur éviter des ennuis. Tu étais donc sans aucun doute leur unique cible à portée. Et à la vue de ces regards qu'ils te faisaient, ils ne comptaient pas te faire du bien, à toi et tes compagnons. Le combat était inévitable dans ces conditions. Tu lâchas de ce fait un long soupir et te rendit à l'évidence : tu n'allais pas trouver tout de suite le temps pour te remettre en question. La ressource allait devoir attendre quelques minutes.

Aujourd'hui, l'un d'entre nous aura mal au derrière. J'espère juste que vous aurez quelques suppositoires pour faire passer la douleur. dis-tu avec amusement.

Sans se faire demander, Piou se mit alors en position de combat, prêt à recevoir les cinq bêtes. Quant à Freed, il était silencieux, observant simplement les cinq combattants désormais rassemblés et collés entre eux. Le combat pouvait commencer.




Lancer d'une Superball, merci ^^

_________________


                         
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t167-lucas-emerillon-noctali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t168-lucas-emerillon-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8889

MessageSujet: Re: [#Noël2016 #7G] New Momentun   Mer 21 Déc - 0:52

ETAPE 3

Tadam ! Mimantis est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.

Il vous reste 8 Pokeballs, 3 Superballs

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [#Noël2016 #7G] New Momentun   

Revenir en haut Aller en bas
[#Noël2016 #7G] New Momentun
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: les sorties captures :: Anciennes Sorties-