Partagez | .
[SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 11
Jetons : 3437
Points d'Expériences : 180

MessageSujet: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   Mer 21 Déc - 23:52

19/12/2016
sc noël 2016


Les mains crispées autour du cou du Lokhlass qui te sert de monture, tu réalises que finalement, le trajet en bateau n'était pas si désagréable.

Tu avais beau venir de Joliberges, le fait d'habiter dans une ville portuaire ne signifiait pas forcément que tu savais nager. Tu n'avais jamais vraiment eu l'occasion d'apprendre, tes parents étant souvent beaucoup trop occupés, et ton école ne dispensant pas ce genre de cours, la natation en eau vive étant beaucoup trop risquée pour des enfants de votre âge. Une occasion manquée, en soi. Cela ne t'avait jamais vraiment dérangé, jusqu'à cet été où tes amies t'avaient traînée à la plage. Et ne pas savoir nager lorsqu'on est à la plage, c'est quelque peu dérangeant. C'est pour ça qu'Alex avait tenté de t'apprendre...sans grand réel succès pour l'instant. Votre séjour ayant finalement été, en plus d'être particulièrement mouvementé, de courte durée, tu n'avais pas eu l'occasion de réessayer, t'empêchant donc d'avancer dans ton apprentissage.

Ce qui t'amène à la situation actuelle, coincée sur le dos d'un Pokémon que tu n'avais vu que dans des livres — et qui, maintenant que tu le voyait enfin de tes propres yeux, était particulièrement fidèle à sa réputation — et très peu rassurée par le fait d'avoir de grandes chances de tomber à l'eau. L'avantage, c'est qu'avec un peu de relativisme, tu étais à peu près sûre que si tu tombais à l'eau, quelqu'un saurait te repêcher....à peu près. Vu le caractère particulier de vos accompagnateurs, on était pas toujours sûrs. Et de toute façon, tu n'avais pas vraiment peur de l'eau, et tu n'étais pas trop mal à l'aise...contrairement à un de tes camarades sur le Lohklass situé juste à ta gauche, qui avait le visage aussi blême qu'un Funécire. Tu te sentais un peu mal pour lui, tout de même...

Tes pensées virent, tel le Pokémon que tu chevauches, vers ta destination. Le trajet t'était déjà légèrement familier par ailleurs, vu que tu l'avais déjà effectué pour la dernière sortie à laquelle tu avais participé, à Kanto. Et encore une fois, tu vogues, mais ta destination finale est différente : une île flottant au gré des eaux qui venait de faire son apparition, à mi-chemin entre la région d'origine d'Alex et la région d'Alola, dont tu n'avais que vaguement entendu parler jusqu'à présent. La simple annonce de cette nouvelle escapade avait rendu certains élèves fous de joie, à l'idée de rencontrer des Pokémons encore inconnus. Déjà une grande majorité s'était ruée afin d'acheter des Pokéballs — vaut mieux prévenir que guérir. C'est ce que tu avais fait aussi, évidemment...mais cette fois-ci, contrairement à cet été, la motivation te manquait. Cruellement.

Le peu de confiance en toi que tu avais accumulé à la dernière sortie capture cet été te semblait avoir complètement disparu, te laissant avec une profonde sensation de malaise depuis plusieurs semaines déjà. Le fiasco de la soirée d'Halloween te hantait toujours, et ce malgré certaines de tes nouvelles rencontres. Certains de tes nouveaux progrès. Tu avais lentement commencé à t'ouvrir aux autres, et tu sentais quelque chose s'éveiller en toi ; ou plutôt, quelque chose se réchauffer en toi. Lentement ton monde se remplissait de nouvelles couleurs, de nouvelles voix, de nouvelles étoiles, ornant un ciel dont tu ne connaissais qu'une infime partie. Et pourtant, aujourd'hui, il ne t'a jamais semblé aussi assombri. Même la présence réconfortante d'Obéline, les petits coups de main d'Alex, tes échanges silencieux avec Lyra, les gentilles attentions de Sirius, ou la lueur passionnée dans les yeux de Calua, n'avaient suffi à percer les nuages qui le couvraient. Pourtant, ce n'était pas si grave, mais...

Tes digressions prennent fin temporairement lorsque vous atteignez enfin l'île, Lohklass amarrés un à un le long de la plage. Tu jettes un bref coup d’œil autour de toi : bien sûr, tu remarques un bon nombre de visages familiers, une observation qui d'habitude devrait te réjouir. Mais pourtant, cette fois-ci, ils parviennent à peine à te décrocher un sourire. Quelque chose ne tourne pas rond, tu le sais. Mais tu n'arrives pas à t'arracher ça de la tête. L'esprit ailleurs, tu écoutes à peine lorsqu'on vous assigne des groupes. C'était donc à cela que servait ce questionnaire qu'on vous avait remis pendant l'inscription...la directrice ne se montrait que très peu, mais plus le temps passait, plus tu réalisais à quel point elle savait être terrifiante.

C'est comme ça que tu t'es retrouvée dans le groupe du professeur que tu avais inscrit sur ton formulaire, Melty Potts. La référente du dortoir de ta meilleure amie sera donc en charge de vous guider sur cette île inconnue, et même si cela ne fait à peine quelques minutes que vous l'avez rejointe, la voilà déjà en train de vous materner. Est-ce que vous avez tous bien vos iPok ? Personne n'a oublié sa bouteille d'eau ? Faites attention à ne pas trébucher sur les racines ! Tu as plus l'impression d'entendre ta mère qu'une de tes enseignantes...avec une voix beaucoup plus douce. Et un talent culinaire bien plus développé. Pardon maman. Alors que vous vous apprêtez à avancer parmi les palmiers, tu remarques entre deux divagations que, sans aucune surprise, le groupe du général Jackie était le plus conséquent. Probablement une répercussion du fait que personne ne voulait la fâcher — en particulier ses propres élèves, vu le nombre de Pyrolis à ses côtés. La majorité de tes amis étaient affectés au référent des Voltalis, à l'exception de Lyra qui était affiliée au professeur de géographie, et — oh, celui qui n'avait pas l'air à l'aise sur le Lohklass un peu plus tôt était dans le même groupe que ta préfète. Si jamais quelque chose du genre se reproduisait, elle pourrait au moins lui filer un coup de main. C'était déjà ça. Et vous, avec Potts...vous étiez bien, bien moins nombreux.

Ce n'était peut-être pas plus mal, mais tu n'arrivais pas à t'empêcher de te sentir un peu...seule ? Tu n'étais pas vraiment sûre. Ton cœur et ton esprit rivalisaient en incohérence, l'un à hurler une chose tandis que l'autre clamait son contraire. Je ne veux pas savoir, je ne veux pas savoir, je ne veux pas savoir— Et à chaque fois, la même réplique. Et si ? Tu fermes les yeux, et un long soupir d'épuisement s'échappe de tes lèvres, comme si tu espérais que ces pensées qui valsent dans tes limbes s'évadent en même temps que ta plainte. Lorsque tu reviens à la réalité, ta chaperonne est en train de s'extasier devant un immense Noadkoko (et quand tu dis immense, ça veut dire immense) et sort déjà sa Pokéball pour en sortir son fidèle compagnon. Il n'a d'ailleurs pas l'air très réjoui de se retrouver face à cette...espèce de confrère. La scène en face de tes yeux devrait te faire rire, pourtant. Mais il y a toujours ce vide, ce creux béant qui semble te voler toute réaction. T'emplissant d'angoisse et d'appréhension.

Tes pas te mènent plus loin, te séparant du reste du groupe, sans vraiment que tu t'en rendes compte. Oh.

Perdue, toute seule, au milieu de la jungle.

Dans les livres, c'est pas une mauvaise nouvelle, en général...?

Un frisson te traverse alors que tu entends un bruit qui fait tout sauf te rassurer. Tu te sens épiée...observée...et surtout, mal à l'aise. Et la source du bruit ne fait que se rapprocher...

Oh non.

Modération:
 

_________________

I want to become the light that can
cut through your pain.


Dernière édition par Luce C. Agnelli le Sam 14 Jan - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4813-335-luce-c-agnelli-where-noon-and-night-cross-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4817-luce-c-agnelli-givrali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8575

MessageSujet: Re: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   Jeu 22 Déc - 2:43

ETAPE 1

   
Voici les six Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en trois dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.

   

   

   
Vous possédez 8 PokéBalls.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 11
Jetons : 3437
Points d'Expériences : 180

MessageSujet: Re: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   Ven 23 Déc - 15:44


*inspire* Je choisis ces trois là ! è v é

_________________

I want to become the light that can
cut through your pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4813-335-luce-c-agnelli-where-noon-and-night-cross-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4817-luce-c-agnelli-givrali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8575

MessageSujet: Re: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   Ven 23 Déc - 15:54

ETAPE 2

Tu rencontres Rocabot ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 11
Jetons : 3437
Points d'Expériences : 180

MessageSujet: Re: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   Mar 27 Déc - 23:55

19/12/2016
sc noël 2016


Tu retiens ta respiration.

Tu ne sais pas ce qui t'attend là, caché dans l'ombre ; tu ne sais pas ce qui te guette, mais tu l'entends. Déjà ton esprit conjecture, traçant des milliers de traits, des milliers d'esquisses, des milliers d'images de ce qui pourrait à présent apparaître devant toi. Et chacune de ces éventualités est tout sauf réjouissante. A chaque instant, à chaque nouvelle idée, à chaque nouvelle frayeur, le bruissement dans les feuilles n'en devient que plus intense. Les battements de ton cœur, eux aussi. N'importe quelle personne saine d'esprit aurait probablement déjà fui, aurait pris ses jambes à son cou et serait retournée en sécurité, là où des gens pourrait la protéger. Ou alors, aurait rassemblé tout son courage et envoyé un de ses Pokémon à l'assaut.

Mais du courage, tu n'en avais plus vraiment.

Ça te paraît stupide. Ça paraîtrait stupide aux yeux de n'importe qui. Qu'une simple idée, qu'une simple perspective du futur puisse te terroriser à ce point là. On t'aurait hurlé à la figure, on t'aurait dit de te ressaisir. Mais peu importe ce que tu fais, t'as toujours cette boule dans la gorge, cette sensation d'avoir l'estomac noué, un signe clair de peur, d'inquiétude. Et ça te bloque. Il te suffirait pourtant de décider de tout envoyer valser. Beaucoup de tes amis le font. Ils sont si forts, si courageux— pas comme toi. T'es loin d'être comme ça, comme eux, Luce. Tu serres les dents. Peu importe à quel point ta tête te hurle de bouger, tes membres, eux, ne réagissent pas. Comme si tu étais paralysée. Comme si tu avais abandonné. Peut-être que ça serait mieux si tu abandonnais réellement. Et pourtant...

Un dernier froissement dans la broussaille alentour te fait tressaillir. Tu te crispes ; tu as à peine le temps de réfléchir que déjà tes paupières ferment le rideau sur le monde autour de toi...

Et qu'un cri comme un léger tintement résonne dans tes oreilles.

La surprise te fait faire un pas en arrière — un pas de trop. De la manière la plus clichée possible, te voilà qui glisse sur une racine et qui tombe. Qu'est-ce que Potts avait dit, déjà...? La rencontre brutale entre ton derrière et le sol de l'île est tout sauf plaisante, et cette fois-ci, pas de neige ou de manteau pour amortir ta chute. Sacré changement d'ambiance et de température par rapport à Lansat. C'est un miracle que tu ne sois pas déjà tombée malade, d'ailleurs. Mais là n'est pas la question. A nouveau le tintement se fait entendre, toujours dans le même genre de gammes paisibles, presque comme un grelot. Un Korillon, ici ? Non, ça ne sonne pas tout à fait pareil...

Timidement, tu rouvres les yeux, pour te retrouver nez à nez avec un Pokémon. Ton intuition était correcte, mais c'était loin d'être la créature à laquelle tu t'attendais. Contrairement à la petite sphère dotée de rubans que tu imaginais, c'est une sorte de guirlande de fleurs dotée d'un grand sourire qui te fait face. Au moins, ce n'était pas un grand méchant monstre. Et en fait, c'était même plutôt mignon. Le Guérilande — t'informe ton iPok après l'avoir sorti de ton sac pour te renseigner sur ton nouveau compagnon improvisé — te fixe de manière inquisitrice, se balançant d'avant en arrière, comme pour t'indiquer quelque chose. S'éloignant un instant, revenant à tes côtés un autre. Insistant.

Tu finis par décider de te relever, non sans épousseter tes vêtements. Sirius se mettrait à hurler si il voyait un quelconque accroc sur cette jupe qu'il a mis tant de temps à te choisir. Et puis tu avais fini par bien l'aimer, cette jupe. Une exclamation du Guérilande te tire à nouveau de tes pensées, alors qu'il s'avance vers les buissons d'où il est apparu. Un pas après l'autre, hésitante, tu t'en approches jusqu'à ce que brutalement, tu t'arrêtes : suivre un Pokémon, comme ça, alors que tu es perdue au beau milieu de la jungle, est-ce réellement une bonne idée ? Dans les livres, ça ne l'est jamais vraiment...

Toutes tes pensées s'arrêtent lorsqu'un gémissement, semblable à une plainte, te parvient de l'autre côté du bosquet. Ça te fait l'effet d'un couteau en plein cœur. D'une gifle en pleine figure. Au diable les hésitations et les clichés romanesques — ton corps avance, comme animé par une force inconnue. Comme si ton esprit s'était éteint un bref instant, et avec lui, toutes tes suppositions. On peut appeler ça de l'inquiétude, déchaînée à son plus haut point. Sûrement. Ton cœur bat assez vite pour que ça soit ça, en tout cas.

En écartant les branches, tu remarques enfin la source de ce cri de détresse : un autre Pokémon, ressemblant quelque peu à un Caninos, dont la patte est coincée sous un tronc à l'air particulièrement lourd. Autour de lui, un petit groupe, environ cinq ou six, de Pokémon identiques à celui qui est venu te chercher. Mais eux, n'arborent pas le même sourire que leur compagnon un peu plus tôt. Avant même que tes lèvres puissent se mouvoir pour s'enquérir de la situation, le Guérilande t'ayant choisie pour aider te passe devant, pour se placer à côté du Pokémon pris au piège, son expression maintenant conforme à celle de ses congénères. Visiblement, c'est un de leurs ami, et aucun d'entre eux n'arrive à le libérer. A lui porter main forte. D'après ton iPok, les Guérilandes possèdent des pouvoirs curatifs...mais ils n'ont probablement pas la force physique pour le sortir de là.

Ce n'est pas ton cas non plus.

Silencieuse, tu continues à fixer le Pokémon. Un Rocabot, d'après ton appareil qui maintenant repose à côté de toi, qui continue à gémir alors que tu es à genoux, atterrée. Impuissante. Il a l'air blessé...mais tu n'es pas Médecin, tu n'es pas Ranger. Tu n'as aucune capacité qui pourrait le sortir de ce traquenard. Les types Plante continuent à te regarder, suppliants, attendant que tu fasses quelque chose pour l'aider. N'importe quoi. Et tu ne sais juste pas quoi faire. Tu n'es pas comme Alex, qui a de la ressource, ni particulièrement ingénieuse comme Calua. Tu es loin d'être tenace comme Obéline, et même Sirius fait preuve de fermeté et de détermination quand il le faut. Tu es loin, tellement loin d'être comme eux. Tu n'es rien, au fond. Juste une gamine perdue et incapable de faire quoi que ce soit, à part espérer. Attendre des choses qui n'arriveront jamais.

« Je...je peux pas... »

Ta voix tremble. Non, non— il n'y a pas que ta voix qui tremble. Ton corps entier est fébrile, et déjà tu sens ta respiration qui se saccade. Qui s'interrompt. Ta vision devient floue, alors que les lamentations du chiot se décuplent dans ta tête, sous le poids de la culpabilité. Bien sûr, bien sûr que tu te sens coupable. Mais au fond, tu ne peux rien y faire, pas vrai...? C'est plus fort que toi. T'as trop peur. Beaucoup trop peur.

Dans un flash rouge qui brise le silence à peine perturbé par tes sanglots, l'une de tes Pokéballs s'ouvre. Et tu sais parfaitement de laquelle il s'agit, puisque c'est la seule que tu as emmenée : celle de ton starter. Albireo se matérialise à côté de toi, le regard froid, d'un calme terrifiant. Et pourtant, tu te sentirais presque écrasée sous son aura de colère. Un peu comme ton père, à l'époque...lorsqu'il était encore là. Tu déglutis.

Et pourtant, il ne dit rien. Il se contente de te fixer, les pattes croisées, la cicatrice sur son oeil gauche ne faisant qu'exacerber son air grave. Il te juge. Et ça ne fait qu'accentuer la douleur au fond de toi. Tu sens tes ongles presque s'enfoncer dans les paumes de tes mains.

« Je peux pas...je peux pas faire ça...je suis incapable de le faire. Je... »

Une pause. Une inspiration, et ta voix se brise.

« Je ne lui ferais qu'encore plus de mal... »

Parce que tu ne fais, et tu ne feras que ruiner tout ce que tu touches, pas vrai...?

Un grognement, et brusquement, une patte s'abat sur ton dos, le côté non tranchant de ses griffes en avant bien sûr. Ton Farfuret a beau être bourru, il n'est pas non plus complètement inconscient. Mais cette fois, c'est tous crocs dehors qu'il te feule à la figure. Et dans ses yeux, tu vois presque clair comme de l'eau de roche ce qu'il veut te dire.

Et alors ? Tu ne crois pas que ça vaut au moins la peine d'essayer ? Ce n'est pas en ayant continuellement peur que les choses changeront.

Premier coup, qui te frappe droit dans le cœur. Le regard dur du Grifacérée toujours posé sur toi, il tend une patte vers le Rocabot, toujours coincé sous la souche. Toujours gémissant. Albireo se rapproche de toi.

Si tu ne fais rien, si tu n'essayes même pas...
Alors il souffrira encore plus.


« Je... »

Les sanglots s'accumulent dans au creux de ta gorge, et les larmes ne font que ruisseler sur tes joues pâles.

A cet instant, un des Guérilandes se pose sur ta tête, et une fragrance encore inconnue vient perturber ta perception. Presque aussitôt, lorsque les effluves te parviennent, tu réalises alors quelque chose que tu avais oublié, même en l'ayant lu plus tôt. Toi qui d'habitude n'oublie jamais ce que tu lis...

Les fleurs qui se collent sur sa liane possèdent des vertus relaxantes.

Petit à petit, tu sens les battements de ton cœur ralentir. Tu sens ta gorge se dénouer, le sentiment de malaise qui t'avait envahi lentement s'effacer. Et tes idées, soudainement, deviennent plus claires.

Ce n'est que maintenant que tu commences à comprendre, Luce. Tu avais juste trop peur de faire mal. De te faire du mal. Trop peur de ressentir encore cette impuissance, ce sentiment qui te prend à la gorge et qui te rappelle que tu n'es qu'une bonne à rien. Mais qui va lui prouver le contraire, si tu ne le fais pas...? Ton Farfuret pose sa patte sur ton épaule. Comme pour te dire, je suis là. Et il l'est. Tu es loin d'être seule, Luce. Les larmes coulent encore, mais pas pour la même raison. Tu réalises enfin ton erreur. Et tu vas tout faire pour la corriger. Encore vacillante, tu parviens cependant à te remettre sur pieds, pour mieux t'approcher de la souche qui maintient le Pokémon prisonnier. De toute la force de tes petites mains, tu agrippes le tronc, et tentes de le soulever, du mieux que tu peux. Malgré son aspect ancien, c'est bien plus lourd qu'il n'y paraît...

Néanmoins, tu continues à serrer les dents...jusqu'à ce que soudainement, le fardeau que tu t'imposes perde de sa lourdeur. Ton regard se déplace légèrement, pour voir qu'Albireo t'a rejoint, lui aussi. Pour t'aider. Parce que tu n'es pas toute seule.

Le poids se fait de plus en plus insoutenable. Encore un peu...juste encore un petit peu...les Guérilandes se précipitent vers le dessous de la souche, et...cette dernière retombe au sol.

Sans piéger la patte du Rocabot.

Ce même Rocabot que tu vois désormais lécher sa patte, encore abîmée par le poids et la texture de l'écorce. Qui te fixe, avec une lueur de reconnaissance dans ses prunelles. Qui s'approche de toi, pour te lécher la main. Ça chatouille...

Albireo te redonne un léger coup de patte sur le dos, avant de te désigner le Pokémon sauvage d'un simple coup d’œil. Le même sentiment que tu as ressenti à Kanto semble t'envahir.

Peut-être que tu devrais le capturer.

Ta main gauche toujours posée sur la tête du chiot, tu fouilles dans ton sac de ta main libre, pour en sortir une Pokéball flambant neuve, et la présenter à ton potentiel nouveau compagnon.

« Est-ce que...ça te dirait de venir avec nous ? Si tu...veux bien me pardonner de t'avoir laissé comme ça... »

Le Rocabot continue à t'observer de ses grands yeux bleus, tout en remuant la queue. Il s'éloigne légèrement, avant de se pencher sur ses pattes avant, comme tu as vu le Malosse de tes grands-parents faire de nombreuses fois. Est-ce que lui aussi, comme Lazuli, voudrait jouer ?

Tu n'as plus vraiment envie de te poser des questions.

Tu te lances, la Pokéball formant un arc de cercle quasi parfait...

Modération:
 

_________________

I want to become the light that can
cut through your pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4813-335-luce-c-agnelli-where-noon-and-night-cross-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4817-luce-c-agnelli-givrali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 8575

MessageSujet: Re: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   Jeu 29 Déc - 1:45

ETAPE 4

Tadam ! Rocabot est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.

Il vous reste 7 Pokeballs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Scientifique Archéologue
avatar
Scientifique Archéologue
Région d'origine : Sinnoh.
Âge : 15 ans.
Niveau : 11
Jetons : 3437
Points d'Expériences : 180

MessageSujet: Re: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   Sam 14 Jan - 16:46

19/12/2016
sc noël 2016


Tu as fermé les yeux, sans trop savoir pourquoi.

Peut-être que la peur qu'il ne veuille pas venir avec toi était encore trop forte. Peut-être que tu étais encore trop terrifiée à l'idée qu'il ne veuille pas te pardonner d'avoir mis autant de temps à le secourir. De n'être qu'une trouillarde. Toujours ces doutes et ces hésitations que tu ne parvenais pas à mettre de côté. Toujours incapable de te décider à faire un pas en avant. Et pourtant...tu avais toutes les raisons de le faire.

Parce que cela faisait maintenant trois bonnes minutes que la Pokéball que tu avais lancé sur celui que tu espérais être ton nouvel ami avait arrêté de remuer. Et s'était verrouillée.

Définitivement.

Il t'a semblé pendant un instant que tu avais arrêté de respirer. Ou peut-être que ton esprit était en proie à tellement d'émotions en même temps que tu avais tout simplement oublié le simple fait que tu respirais. Un peu d'incompréhension, beaucoup de surprise...mais surtout de la reconnaissance. D'un pas hésitant, d'une main tremblante, tu attrapes l'objet sphérique qui repose, immobile, devant toi. Il t'avait choisie. Toi. Il avait choisi d'être à tes côtés. Quelque chose que tu ne pensais pas possible — une pensée qui brièvement te traverse avant de foncer dans un mur et de voler en éclats ; parce que tu sais qu'elle n'est pas vraie. Depuis maintenant plusieurs mois, un bon nombre de gens t'avaient choisie. Toi. Non par pitié, non par intérêt comme toutes ces personnes, comme tellement de gens que tu avais connu plus jeune ; mais parce qu'ils veulent rester à tes côtés. Depuis plusieurs jours, tu n'avais pas réussi à les regarder en face. Tu avais mis leur parole en doute, et tu t'en voulais. C'est incroyable, comme les meilleures leçons de vie viennent toujours de là où ne les attend pas.

Tu pensais avoir suffisamment pleuré pendant ces dernières heures, et voilà que déjà les larmes te remontent au coin des yeux. Cette réalisation ne changera probablement rien à ta sensibilité. Avant même que tu puisses te servir de ta main pour les chasser, la Pokéball que tu tenais entre tes doigts frêles s'ouvre, et que le Rocabot que tu venais d'attraper se manifeste en jappant dans un éclat de lumière rouge. Décidément, personne n'est motivé à rester dans sa Pokéball aujourd'hui...mais étrangement, cela ne te dérange pas plus que ça. Tu en es même rassurée, de le voir ainsi te regarder avec de grands yeux brillants en agitant la queue. Parce que ça veut dire qu'il est heureux, après tout. Heureux que tu soies sa dresseuse, en somme. Le chiot monte alors sur tes genoux, et de son museau, essuie tes larmes, avant de te lécher la joue pour te redonner le sourire. Ça chatouille horriblement — et tu es horriblement chatouilleuse — mais tu t'en fiches. Parce que ce que tu viens d'obtenir vaut tellement plus à tes yeux. Tu exhales entre deux éclats de rire, parvenant enfin à relâcher la pression qui s'était amassée en toi, sous le regard plus ou moins satisfait (parce qu'il était difficile de savoir ce qu'il pensait réellement, sous sa constante expression renfrognée) de ton starter.

Bien souvent, tu ne comprends pas comment le monde fonctionne. Mais on dirait que parfois, il est sage de le laisser tourner par lui-même.

Albireo s'approche à son tour, donnant un petit coup de patte sur ton épaule, avant de la pointer vers le ciel, qui commençait à se teinter d'un léger orange hâlé. Zut. Vous êtes censés revenir à la plage avant la tombée de la nuit...et tu ne sais toujours pas où tu es. Ahem. Le Rocabot toujours dans tes bras, tu te relèves et fixe tes alentours d'un oeil inquiet. Comment est-ce que tu es supposée retrouver ton chemin dans un endroit majoritairement constitué de verdure, de verdure et...est-ce que j'ai dit de verdure ? Oui ? Bon. La panique de plus tôt s'en est allée, mais un autre type d'inquiétude resurface. Est-ce que tu vas réussir à retrouver ton chemin, ici...?

Et, presque comme si il avait lu tes pensées, ton nouvel ami saute à terre, remuant la queue. Jappe à nouveau, une fois, deux fois. Il a l'air de vouloir aider. Et il doit connaître cette jungle probablement mieux que toi.

« Tu...pourrais nous ramener à la plage ? Heu... »

...c'est vrai. Tu ne lui as pas donné de nom. Tu restes à le regarder un instant, silencieusement. Tu n'as pas la moindre idée de comment tu pourrais l'appeler. Tes prunelles détaillent chacun de ses attributs dans les moindres détails : ses oreilles un peu tombantes, ses pattes qui ont l'air horriblement moelleuses, ses grands yeux bleus qui pétillent, sa fourrure beige aux reflets mordorés dans le soleil couchant...tu retraces ta dernière capture, en essayant de retrouver comment tu as procédé avec ton Lanturn, Lazuli...

....oh. Ca te semble tellement évident, maintenant.

« ...Topaz ? Est-ce que ça te plait ? »

Le jappement aigu du Pokémon semble te le confirmer. Tu n'as pas besoin de réitérer ta question pour que déjà, le chiot se lance dans une course effrénée pour t'amener à ta destination, entre les buissons, les arbres. Vite — trop vite, car tu restes incapable de bouger pendant un bref instant. Ce n'est que lorsque Albireo attrape ta main et se met lui aussi, bien plus vif d'esprit que toi, à la poursuite du Rocabot, que tu reviens à la réalité. Et tu le suis, non sans manquer de trébucher à plusieurs reprises. Décidément, il y a beaucoup trop de racines dans cette forêt...Potts avait raison sur cette histoire de lacets.

Et, au détour d'un bosquet, tu remarques la silhouette de quelqu'un que tu connais bien. Le visage paniqué d'une petite magicienne. On dirait que tu n'es pas la seule à t'être égarée ici. Tu t'en veux de l'avoir complètement ignorée à l'aller, trop plongée dans ta tentative d'échapper à ces pensées qui t'assaillaient alors — même lire n'avait pas été une distraction suffisante. Il n'est pas trop tard pour réparer ça, en tout cas. Tu fais signe à tes deux compagnons de s'arrêter un instant, avant de te diriger vers ton amie, l'approchant en toute discrétion. Tu n'as que brièvement le temps de voir Albireo te suivre, soulevant ton nouvel ami par la peau du cou, avant que tu attrapes la main de Calua, qui, sous le choc, lâche un glapissement aigu. Tu ne l'imaginais pas aussi facilement impressionnable...?

Mais qu'à cela ne tienne. Alors qu'elle te regarde avec des fragments de peur dans le fond des prunelles, tu lui souris. Vous allez sortir de là.

Toutes les deux.

Modération:
 

_________________

I want to become the light that can
cut through your pain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4813-335-luce-c-agnelli-where-noon-and-night-cross-givrali http://pokemoncommunity.forumactif.org/t4817-luce-c-agnelli-givrali
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
[SC Noël 2016] [7G] Here comes the high tide [Terminée]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: les sorties captures :: Anciennes Sorties-