Partagez | .
[ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 8295
Points d'Expériences : 292

MessageSujet: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Sam 24 Déc - 18:31

SOLO – CAPTURE

Δ LE COMPAGNON DE L'ÎLE MOBILE.
19 DÉCEMBRE 2016.

Les mois ont filé rapidement, peut-être trop pour que tu parviennes à percevoir la saveur de chacun d'eux. Cela fait désormais un semestre complet en comptabilisant les deux mois de classe d'été que tu es entré au collège et il te semble pourtant que c'était hier encore que l'on te mettait pour la première fois le jeune Sobek entre les mains. Oh certes, son gain de taille, sa croissance rapide auraient du te mettre la puce à l'oreille et te faire comprendre que les jours passaient en semaines et les semaines en mois bien plus vite que tu ne le pensais ; mais toi, qui voit tes compagnons jours après jours, tu ne les observe pas seulement grandir. Il te semble qu'ils ont pris en taille sans que tu ne puisse t'en rendre compte et tu es bien heureux, quand vient enfin le dix-neuf Décembre, de savoir que tu vas pouvoir te poser un peu et cesser les enfantillages dus à la grande jeunesse de tes compagnons qui, s'ils ont grandi physiquement sans que tu ne parvienne à t'en apercevoir, n'ont guère évolué mentalement et continuent de se fier à leurs respectifs instincts d'enfance. Oh, comme tu espères que le nouveau compagnon qui rejoindra ton équipe dans les heures à venir ne sera pas un gamin écervelé, ne peux-tu t'empêcher de songer tandis que le bateau fends les vagues en direction de l'île mirage, apparue quelques temps auparavant entre Alola et Kanto.

Tu penses aussi, entre deux réflexions sur ton futur compagnon, que tu as de la chance d'avoir trouvé cette académie qui, bien que dotée de professeurs étranges et de coutumes insolites, a eu la possibilité de vous faire venir sur l'île mobile à défaut de pouvoir vous offrir des vacances directement sur Alola. Tes yeux bravent les horizons et tu cherches à capter du regard la fameuse destination du ferry qui vous emmène à la rencontre du lieu de capture tant attendu. Il est vrai que tu bous d'impatience, toi qui n'a eu que deux œufs – dont l'un n'a toujours pas éclot et que tu as eu du mal à laisser dans la chambre du chalet, quand bien même tu saurais qu'il ne craint rien de grave dans son incubateur – pour tout compagnons depuis la fameuse sortie capture estivale. Tu y penses maintenant, mais tu n'as d'ailleurs presque pas revu Peter depuis ces jours-là et tu le regrettes amèrement. Sa compagnie agréable, bien que légèrement distante, fait partie des choses qui te manquent ; mais est-on pour autant au collège et aux études pour s'amuser comme on le fait au cours des vacances estivales ? Il aurait du te sembler évident que tu n'aurais pas le temps de revoir toutes les personnes avec lesquelles tu as lié amitié durant les mois de Juillet et d'Août une fois que l'heure serait venue de te consacrer au travail – mais tu n'en conserves pas moins, malgré la sagesse que t'inspirent les idées à propos de ta scolarité, une sensation pénible, un mélange de mélancolie et de déception doublée d'amertume, lorsque les noms entre autres d'Idaliénor et de Peter se ramènent à ton bon souvenir.

Tu as de la chance pourtant, d'avoir revu Aaron, quand bien même tu ne saurais pas à quoi t'en tenir en sa présence. Oh, vous êtes certes en colocation mais, tout à tes insomnies et à tes devoirs d'étudiants, tu ne passe que peu de temps dans le petit chalet de bois dans lequel tu es censé te réfugier une fois les derniers cours terminés.

« Tiens, nous débarquons. »

Mascaïman n'a plus sa place sur tes épaules ; en grandissant, il l'a laissé à la jeune Evoli qui se blottit soigneusement sur la cape d'ivoire qui te descend au niveau des hanches. C'est pourtant au jeune crocodile comme à la petite chienne que tu t'adresses en observant les étudiants se diriger vers la passerelle de débarquement qui a été installée après l'arrêt complet du ferry. Et tu es surpris de voir ce qui se trame devant ton regard ébahi ; vous débarquez du paquebot pour vous retrouver non pas sur la terre ferme comme tu l'avais pensé et espéré, mais sur des hordes de Lohklass – est-il vraiment possible que la direction du collège ai réussi à en dénicher un par étudiant ? Il te semblait que cette espèce était relativement rare et recherchée. Sans penser davantage au coût d'une telle opération, tu suis le mouvement de foule puisque tu n'as de toute évidence pas le choix et tu t'exécutes. Prenant garde à ne pas faire mal d'une quelconque façon à la monture aquatique qui t'es attribuée, tu fais par précaution rentrer Mascaïman comme Evoli dans leurs pokéballs respectives afin d'éviter de les perdre durant la traversée. Le reste du voyage jusqu'à l'île mobile se passe le plus  tranquillement du monde, ta monture fendant les flots avec une douceur et une docilité qui te semble inaccoutumée pour un pokémon – mais après tout, n'est-il pas normal que des créatures destinées à être chevauchées par des humains soient bien mieux dressées que ne pourrais l'être tes compagnons de fortune ? Tu es éleveur après tout, pas dompteur de cirque ou de zoo, et encore tu te juges un bien piètre faiseur d'œufs – tu en veux pour preuve celui que tu gardes dans ta chambre depuis quelques mois sans qu'il ne parvienne à venir au monde. Comment pourrais-tu, dès lors, parvenir à faire sortir du ventre de leurs mère les œufs de pokémons d'autres étudiants, quand les tiens ne parviennent pas à venir au monde ?

Tandis que tu songes et te tortures l'esprit avec ces pensées tournées vers l'avenir, vous arrivez sans encombres sur l'île qui vous est dédiée pour la journée. Tu sautes d'un bond au sol après avoir enjambé le jeune Lohklass qui t'a bravement amené jusqu'ici et tu le remercie de quelques caresses avant de le laisser vaquer à ses occupations. Soucieux de toi même ne pas perdre une miette de l'utilité de cette journée de capture, tu cherches des yeux le professeur Yade, que tu dois rejoindre en compagnie de quelques autres pensionnaires – élèves auxquels, tout en proie à tes pensées, tu ne fais guère attention une fois que s'est formé complètement le groupe accompagnant le plus timide des instituteurs qui soit au monde. Tu les ignore superbement, peu soucieux de lier connaissance avec de nouvelles personnes que tu devrais cesser de voir une fois la fin de journée et l'heure du retour sur Lansat arrivées. Content malgré tout d'être présent mais préférant effectuer ta capture un peu à l'écart des autres, tu suis docilement le mouvement de foule en restant deux ou trois mètres en retrait, à l'arrière des autres. Tu en es heureux d'ailleurs, car tu n'es pas aux premières loges pour assister à chaque couinement de Gruikui que pousse le malheureux Yade en marchant devant une fleur, une plante, un animal inconnu et que tu es donc assuré d'avoir des tympans relativement tranquillisés pour le moment. Tu suis de cette façon du regard la petit troupe en mouvement pendant de longues minutes – minutes qui auraient pu être paisibles sans les petits cris de pucelle échappés des lèvres du professeur – lorsque le groupe s'arrête brusquement et que tu te retrouves ainsi à sa hauteur par la force des choses. Tu ne vois soudainement plus Yade et tu te demande comment il a pu se volatiliser. Interloqué, tu attrape la veste d'un élève du dortoir Noctali dans le but de trouver une réponse, même vague, aux interrogations qui te cravachent l'esprit.

« Hm … Auriez-vous l'amabilité de m'informer de ce qui vient de se produire et de la raison, aussi obscure soit-elle, de l'absence soudaine du professeur Yade ? Je suivais à quelques mètres en arrière et je n'ai pas eu l'occasion de voir ce qui est arrivé. »
« Un troupeau de pokémons, des singes je crois, l'ont enlevé et l'ont emmené au loin sans qu'on ai eu le temps de réagir. Je crois que quelques élèves sont partis à sa recherche. »
« Oh. Merci bien pour ces éclaircissements. »

Et, n'ayant plus rien à voir dans l'affaire et ne pouvant de toute évidence pas venir en aide à ton instituteur, tu tournes les talons pour repartir en direction de la plage. Puisque d'autres y sont allés, ils n'ont pas besoin de toi ni du reste du groupe qui est resté immobile et ébahis sur la place ou ils ont aperçu Yade avant son enlèvement. Au reste, tu ne pourrais pas être d'une grande utilité puisque tu n'es ni d'une grande force, ni d'une intelligence hors du commun. Il est donc préférable que tu rebrousses chemin et que tu reviennes à la plage que tu trouveras certainement sans la moindre difficulté – sans avoir eu besoin de semer du pain ou des cailloux, il te reste une assez bonne mémoire du trajet que tu as parcouru ; puisque tu n'as pas prêté attention aux élèves, tu as eu le temps de te concentrer sur les sentiers empruntés et tu ne devrais pas avoir trop de mal à les refaire en sens inverse.


Pour la modération :
> Ciel accompagne le professeur Yade.
> Il participe à la sortie capture spéciale 7G.
> Il possède deux pokéballs, quatre superballs et trois chronoballs.
> Merci d'avance pour le tirage !


© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Dim 25 Déc - 11:26

ETAPE 1

Voici les six Pokémon que tu peux rencontrer, choisis-en trois dans ce lot et la chance décidera sur lequel tu tomberas. Inutile de faire un post RP pour dire lesquels tu sélectionnes.



Vous possédez 2 pokéballs, 4 superballs et 3 chronoballs..

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 8295
Points d'Expériences : 292

MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Dim 25 Déc - 12:22



Ce tirage de la perfection Merci

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Lun 26 Déc - 17:26

ETAPE 2

Tu rencontres Dodoala ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 8295
Points d'Expériences : 292

MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Ven 6 Jan - 17:20

SOLO – CAPTURE

Δ LE COMPAGNON DE L'ÎLE MOBILE.
19 DÉCEMBRE 2016.

Bon, à partir de là c'est à droite. Ou peut-être à gauche. Tu éprouves plus de mal que tu ne l'aurais songé pour retrouver ton chemin après une vingtaine de minutes de marche. Tu as réussi à repérer quelques éléments notables jusqu'à présent pour rejoindre une partie du sentier emprunté à l'aller, mais tu dois te rendre à l'évidence ; tu ne tarde pas à être bloqué maintenant qu'il s'agit du retour. Tu jettes un coup d'yeux désespéré à tes deux compagnons dans l'espoir qu'ils puissent trouver le moyen à l'aide de leurs flairs respectifs pour te faire parvenir à ton point de départ mais ni l'un ni l'autre n'est assez âgé pour faire preuve d'un pareil tour d'adresse. Il ont eu beau grandir, ils ne sont pas suffisamment avancés pour flairer leur chemin dans un lieu inconnu. Tu soupires en baissant les yeux vers le sol, et tu les siffles vivement pour leur faire comprendre que tu vas continuer ta route et que tu ne tiens pas à les perdre dans cette jungle inconnue. Il t'arrive pourtant, parfois, d'encore les porter sur tes épaules ou dans tes bras mais ce fait devient de plus en plus rare au fur et à mesure qu'il croissent et s'allongent en hauteur pour Evoli comme en longueur pour Mascaïman. Aujourd'hui est un de ces jours ou tu n'as pas envie de les prendre sur toi et ou tu préfères les habituer à faire de longues marches – après tout, rien n'est plus méprisable que la fainéantise et le laisser-aller à tes yeux.

Tu attrapes un pan de ta cape que tu serres précipitamment entre les doigts fins de ta main gauche. Tu commences vaguement à paniquer et tu te mordilles les lèvres en observant les environs. L'idée que tu aurais peut-être mieux fait de rester en compagnie du groupe te traverses un instant l'esprit, avant que tu ne la refoule ; toi, faible et incapable, tu ne leur aurais été d'aucune utilité pour aller à la rescousse du Professeur Yade ou de qui que ce soit d'autre. Il te faut donc retrouver ton chemin seul et tu arques un sourcil en observant les alentours. Un bruissement de feuille se fait entendre pile à ce moment là. Tu jettes un coup d'yeux en direction de la source du bruit et tu vois sortir un vieil animal quadrupède, qui se balade en compagnie d'un petit tronc d'arbre ou d'un morceau de bois y ressemblant de forme et de taille comme deux gouttes d'eau, coincé dans sa patte antérieure droite. Tu le regardes attentivement, tandis qu'il s'arrête pour tourner la tête de ton côté. Tu peux noter pendant ce laps de temps que ses yeux sont fermés – l'âge l'aurait-il rendu aveugle, car il ne semble pas de la première jeunesse ? Il ne semble pour autant pas gêné de se déplacer et, comme tu ne fais aucun mouvement d'attaque ni quoi que ce soit, il ne tarde pas à reprendre son bout de chemin. Il grimpe au premier tronc venu et tu admires son agilité, car s'il est vraiment privé de vue, il n'en parvient pas moins à se repérer – ce qui est loin d'être ton cas et l'idée te revient que tu ferais mieux de continuer à marcher plutôt que de rester ici, à vouloir aider un animal qui n'a nul besoin de toi.

« Marchons, nous finirons bien par nous arriver quelque part et à nous reconnaître. »

Tu siffles à nouveau tes compagnons et vous voilà repartis, tous trois en empruntant un sentier sur la gauche. Cette jungle est décidément un labyrinthe et tu regrettes amèrement de ne pas avoir à tes côtés une Ariane pour te guider... Quoique tu ne sois ni dans l'âge de te marier ni, et encore moins, dans celui d'avoir l'idée d'abandonner une personne t'étant venue en aide de quelques manières que ce soit.

Pour la modération :
> Fuite du Pokémon sauvage.


© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Ven 6 Jan - 20:11

ETAPE 2

Tu rencontres Nounourson ! A présent tu peux écrire un post RP décrivant ta confrontation avec ce Pokémon. Merci de préciser à la fin de ton post si tu souhaites [Lancer une PokéBall] [Mettre K.O le Pokémon sauvage] ou la [Fuite du Pokémon sauvage] (rappel : les Pokémon que vous rencontrez ont le même niveau que vous. Donc considérez qu'ils ont appris les attaques correspondant à votre grade)
Bon courage !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 Coordinateur éleveur
avatar
Coordinateur éleveur
Région d'origine : Unys
Âge : 12 ans
Niveau : 16
Jetons : 8295
Points d'Expériences : 292

MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Sam 7 Jan - 14:22

SOLO – CAPTURE

Δ LE COMPAGNON DE L'ÎLE MOBILE.
19 DÉCEMBRE 2016.

Tu finiras bien par regagner l'orée de la jungle à un moment ou un autre. Tu marches encore pendant une dizaines de minutes, allant en ligne droite le plus souvent possible lorsque les sentiers te le permettent, avant de finalement te poser en compagnie de Mascaïman et d'Evoli. Le second reste à tes côtés pendant que tu t'adosses contre un arbre tandis que le premier couine joyeusement avant de partir renifler des palmiers et des arbres à baies qu'il essaie piteusement d'escalader. Tu lui lances en riant qu'il n'est pas un singe et que ce n'est pas demain la veille qu'il parviendra à se hisser sur des branches en hauteur, mais tu le laisse agir à sa guise malgré tout – après tout, si ça l'amuse, il n'y a rien de mal là dedans et ça lui fera passer le temps. Tu restes à l'écart, en lui jetant de temps à autres quelques coups d'yeux pour le surveiller et éviter de le perdre de vue, mais tu te concentres principalement sur Evoli qui est resté à tes côtés et que tu as pris dans tes bras pour mieux la caresser. C'est au milieu de ce tableau qu'apparaît un deuxième pokémon inconnu. Un jeune ourson quadrupède, tricolore de blanc, de noir et de rose. Tu poses doucement Evoli sur le sol en observant la nouvelle bestiole, qui se déplace d'une façon gauche et maladroite mais qui reste malgré tout agréable à regarder.

« Oh ! Tu es très mignon ! »

Tu n'es pas stupide ; tu sais qu'il ne faut pas approcher des animaux que l'on ne connaît pas, aussi adorables soient-ils, car on ne peut pas prévoir à l'avance leur réaction. Mais tu ne peux t'empêcher, à quelques mètres de distance, de t'agenouiller et de tendre la main dans sa direction pour attiser sa curiosité. Tu attrapes ton sac en bandoulière, farfouillant dedans dans le but de trouver un sachet de baies séchées en morceaux que tu utilises pour récompenser tes pokémons et tu en jettes une en direction de la créature. D'ailleurs, comment se nomme t-elle ? Tu attrapes ton ipok, enclenchant le pokédex dans l'espoir de trouver des informations.

« Nounourson, le pokémon Gigoteur. Ces créatures de types normal et combat sont, malgré leur apparence chétive et délicate, dotées d'une force hors du commun. Les Nounoursons détestent être touchés et peuvent entrer dans des rages folles s'ils sont pris dans les bras de personnes qu'ils ne connaissent pas suffisamment ou qu'ils n'apprécient pas. »
« Hm, j'ai bien fait de ne pas m'approcher davantage de toi. Ce n'est toujours pas Mascaïman ou Evoli que je lancerais à l'attaque contre toi, tu as l'air d'un bien terrible combattant. »

Le dénommé Nounourson dresse les oreilles et, toujours de sa démarche pataude et hésitante, avance lentement dans ta direction. Tu souris pour l'encourager, en restant malgré tout sur tes gardes ; tu ne tiens pas à te faire agresser par surprise et tu as, par réflexe, positionné ta main droite dans ton sac, pour serrer une pokéball dans ta paume. S'il se montre agressif, tu n'auras qu'à la jeter pour le ralentir un moment.

Pour la modération :
> Lancer d'une pokéball.
> Utilisation de la CS Coupe avec Mascaïman.


© GASMASK

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5430-cgm-100 http://pokemoncommunity.forumactif.org/t5488-ciel-mancini-noctali
Région d'origine : -
Âge : -
Niveau : 0
Jetons : 0
Points d'Expériences : 9360

MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   Sam 7 Jan - 17:56

ETAPE 4

Tadam ! Nounourson est capturé ! Tu peux dès à présent écrire ton post de clôture, et rajouter les informations de ton nouveau compagnon sur ta T-Card ! Le choix du sexe, de la nature et du surnom sont entièrement libres. Merci d'avoir participé ! N'oublie pas d'indiquer [Terminé] dans le titre de ton topic après l'avoir conclu.

Il vous reste 1 pokéballs, 4 superballs et 3 chronoballs.


Modération Coupe Ciel


Gain Tu gagnes 2 Baies Oran !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile   

Revenir en haut Aller en bas
[ #NOËL 2016 – 7G ] Le compagnon de l'île mobile
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Community :: le reste du monde :: les sorties captures :: Anciennes Sorties-